Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Ven 5 Mai 2017 - 15:56

12 novembre

Vétéran expirait longuement. l'air expiré se condensait en raison de la température matinale. Celle-ci était bien descendue durant la nuit et avec l'approche du jour, la sensation de fraîcheur paraissait s'accentuer. Le gel couvrait d'ailleurs les buissons et l'herbe rase. Cela, l'humain avait pu le constater en sortant de la grange qui lui avait servi de chambre durant cette nuit. Enroulé dans une vieille cape gris et élimé, il avait passé une sale nuit à grelotter. Mais il n'avait pas chicané pour cela. Le petit village où il avait fait halte avait été très sympathique d'offrir un toit à un vagabond tel que lui.

Vagabond était bien le mot. Bien que d'une carrure digne d'un dangereux guerrier, ses habits simples et noirs contredisaient son allure. Il portait bien une épée, mais elle était des plus simples : un sabre, un des plus normaux qu'on puisse trouver dans les parages. En somme, on pourrait le prendre pour un errant, ou un mercenaire sur la paille. Il possédait bien une dague ouvragée, mais veillait à la dissimuler dans l'unde ses bottes au cuir usé, prête à être dégainé. Il traînait avec lui un simple baluchon, avec des effets qu'il avait décidés de pas porter, car trop reconnaissables. Pour l'instant, celui-ci était dissimulé dans la grange. Et au petit matin, Vétéran se demandait comment il allait reprendre la route.

Il n'avait guère d'argent sur lui et il devait manger pour pouvoir avancer. Avancer vers l'avant, qui était autant du néant que son passé. Sa quête ? essayer de découvrir qui il était. Pour se faire, il devait progresser, assez loin des troupes qui rentraient aux capitales des deux royaumes. Lewyn, celui qui l'avait trouvé, lui avait conseillé de les éviter, tant qu'il ne saurait pas sa véritable identité. Et pour cela, il avait veillé à quelques petits détails changés qui n'étaient pas anodins.

Il s'était laissé pousser la barbe, du moins pour le peu qui acceptait de pousser rapidement, la laissant un peu en bataille, même si courte. Il avait réussi à se faire teindre les cheveux en noir par un des pêcheurs du village où Lewyn l'avait mené pour se faire soigner. Le résultat était plutôt bien réussi et tiendra ce qu'il tiendra.

Au moment où il se décida à rejoindre une des maisonnées où ses occupants étaient déjà éveillés, il crut discerner une petite troupe approcher. Est ce qu'une des grosse unités de l'armée sur le retour avait décidé de camper là ? rien n'était moins sûr, mais Vétéran ne voulait pas prendre de risque. Il rejoignit donc l'une des maisonnées, dans le but de toquer à la porte de l'une d'elle et acheter de quoi manger sur la journée de marche qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 9 Mai 2017 - 9:04

La bataille était terminée depuis quelques temps. Sans vainqueur, mais sans réel perdant non plus. Le Dracos leur avait ordonné de battre en retraite, et les humains ainsi que les armées alliées s’étaient pliés à son ordre, laissant les monstruosités qu’ils étaient venus détruire, survivre. Cette situation rendait fou de rage Erdrak, alimentant ainsi sa Colère, Asmo, qui ne cessait de ruminer et répéter qu’ils avaient tous étaient des lâches. Si le Dracos était si puissant et si concerné par la survie des mortels, pourquoi les avait-il abandonnés ? Pourquoi ne pas s’être joint au combat pour éradique cette menace ? Les deux personnalités de l’humain s’accordaient sur ce point, ils auraient dû continuer la lutte. Toutefois, aussi violent et assoiffé de sang qu’était Asmo, même lui devait accepter leur retraite avec le reste des armées. Ils n’auraient pas pu continuer à combattre à deux face à toutes ces chimères. Et la mort n’était pas l’objectif du Loup Solitaire.

Après la bataille, Erdrak s’était donc empressé d’empocher le reste de solde impayé et avait rejoint une troupe de mercenaire en partance presque immédiate. Leur compagnie improvisée avait donc rapidement quitté le reste du convoi militaire. Ce faisait, ils s’étaient retirés le paiement du voyage mais pour Erdrak, il n’était pas question de rester une minute de plus dans l’armée car si combattre au côté de Christan avait encore été un honneur et un plaisir, la haine farouche qu’il vouait à son peuple et la disparition du Fléau, et avec lui sa vengeance, le faisait bouillir de colère, rendant Asmo presque incontrôlable. Rester, et ce serait la cour martiale pour un meurtre de soldat dans une bagarre dont il serait l’origine.

La compagnie temporaire n’était pas constituée d’enfant de cœur, et était loin des standards du Loup Solitaire. Voyager avec eux lui rappela avec nostalgie le temps de la Meute et sa discipline ainsi que son code de l’honneur. Ses compagnons de voyages, et ils n’étaient rien de plus, s’avérèrent être des brutes épaisses, incapables d’être subtils, et probablement assoiffés de pillarges. S’ils osaient perpétrer un tel crime, Erdrak ne savait pas comment il réagirait, mais une chose est sûre, c’est qu’il ne se joindrait pas à eux. Il avait réfléchi à sa prochaine destination, au sens qu’il voulait donner à sa vie. Le chemin était clair. Il avait toujours voulu une famille, une raison de vivre. Il allait donc retrouver Sinestra, tout faire pour qu’elle l’accepte. La présence d’Asmo le perturbait un peu, mais sa Colère n’était pas une gêne, plus un compagnon. Le Loup Solitaire n’était jamais seul dirait le poète.

Ils arrivèrent à proximité d’un petit village sans grande importance. Ils étaient partis tôt ce matin-là, une vingtaine de guerriers, avec comme objectif de se trouver de quoi améliorer l’ordinaire. Il ne leur restait que leur ration de combat, des biscuits secs. Rien de bien consistant en sommes. Erdrak espérait pouvoir acheter un peu de viande, car il n’avait pas envie de chasser et les brutes en seraient bien incapables. Certains l’avaient vu se battre de loin et avec un certain respect qu’on ne gagne que par la force des armes, il avait été décidé que le Loup, ainsi s’était-il présenté à eux, commanderait grossièrement leur groupe. Erdrak ne pouvait pas donner d’ordre à proprement parler mais avait le dernier mot sur les actions à faire. Ce matin, il avait demandé à ce que la compagnie attende en dehors du village le temps que le mercenaire aille voir si les villageois avaient ce qui les intéressaient. Sinon, ils continueront leur route.

Ainsi, chevauchant Akehla, Erdrak entra donc dans le village. Son armure impeccable, la cape au vent, Croc battant le côté droit de son destrier, Solstice accrochée dans son dos et enveloppée dans un grand drap pour la protéger des intempéries, l’homme aurait pu faire forte impression, si des villageois étaient dehors pour le voir, ce qui n’était pas le cas. Il était rare de voir un tel cavalier pénétrait dans leur village. De son regard froid, Erdrak scruta les masures à la recherche d’un semblant de boutiques, sans rien voir de telle. Il avisa alors un homme de carrure peu ordinaire pour un paysan entrer dans une maison. Cet homme pourrait peut-être renseigner le mercenaire et lui fournir ce qu’ils étaient venus chercher.

Erdrak laissa Akehla devant la maison. Le cheval de guerre était dressé pour ne répondre qu’à Erdrak et reviendrait à son sifflet. Le mercenaire entra après avoir toqué sans attendre de réponse et retrouva l’homme ainsi qu’une famille de paysans en train de se préparer pour leur journée de labeur. La pièce était grande et en son centre brûlait un feu. Rien ne chauffer dessus, leur déjeuner matinal devait être fini. En plus de l’homme, il y avait un père, un grand-père, deux fils et une fille ainsi que la mère. Du moins, était-ce qu’Erdrak supposé en voyant cette famille et leur ressemblance. Par contre, le regard qu’ils portaient au Loup Solitaire était le même que celui porté sur l’autre homme. Le mercenaire remarqua rapidement le sabre qui lui ceignait la taille.

D’un ton détaché, poli mais distant, ses yeux froids pourtant ne quittèrent pas l’inconnu tandis qu’Erdrak entreprit de se présenter. Bonjour, messieurs dame. Je viens quérir de la nourriture auprès de votre village. Nous avons de quoi payer, nous ne sommes pas des pillards, du moins pour ma part. Pourriez-vous m’indiquer où je pourrais obtenir des vivres pour mes hommes ? L’homme aux cheveux noirs lui disait quelque chose. Son regard, ou sa posture. Sa carrure peut-être. Sa mémoire lui faisait tellement défaut qu’il avait pris l’habitude de ne plus s’en énerver. Mais depuis qu’Asmo était apparu, le moindre échec provoquait en lui une grande frustration. Cet incapacité à reconnaitre cet individu réveilla sa Colère qui sommeillait jusque-là.

Comme il s’en doutait, l’homme répondit qu’ils n’avaient rien à vendre, que ce n’était pas la bonne période et toute sorte d’excuses banal qu’on sortait aux compagnies de mercenaires lorsqu’on ne voulait pas leur fournir ce qu’elles demandaient. Erdrak était habitué mais ne comprenais pas le risque que prenait ces villages de refuser à des troupes armées de leur acheter des denrées. C’était presque appeler au pillage. Ce qui n’était forte heureusement pas la volonté du Loup. Après avoir remercié, Erdrak se retourna et se dirigea vers la porte avant de s’arrêter. Il se tourna vers l’inconnu. Le Loup Solitaire devait tirer ça au clair. Toi là. Ton visage m’est familier. On se connait, non ? Asmo remua en lui. Sa tête ne nous est pas inconnue. Je suis sûre qu’on le connait. S’il te répond non, c’est qu’il nous doit quelque chose.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 9 Mai 2017 - 11:16

La porte s'était ouverte presque aussitôt. A voir la mine à demi-étonné des personnes logeant dans de la maison, Vétéran songea qu'ils s'étaient attendu à ne plus le revoir. Dommage, il était bien là et devant eux. Le chef de famille l'invita à entrer. Une odeur résiduelle de leur petit déjeuner, de l'avoine bouillie à ce qu'il sentait, laissait deviner qu'ils avaient terminé. Hum... il aurait dû arriver plutôt. Et dehors, cette troupe armée qui traînait à l'extérieur. Vétéran espérait qu'elle ne ferait que passer son chemin. Mais à attendre le bruit sourd des sabots d'un cheval...

On toqua à nouveau à la porte. L'homme qui avait ouvert à Vétéran n'eut pas le temps de l'ouvrir qu'elle s'entrebâilla assez vivement. Comme on entrait dans une auberge en somme. Un homme à la large carrure et scintillant dans son armure propre pénétra les lieux. Sans attendre, le nouveau venu observa les gens en face de lui, avant de terminer par croiser le regard de l'humain. Ses yeux froids laissaient supposer qu'il ne fallait pas le défier sans raison. Vétéran le regardait lui aussi, se demandant qu'est ce qu'il voulait celui-là. La réponse fut apportée à son questionnement intérieur. L'inconnu, qui avait tout du solide combattant revenant de la guerre cherchait lui aussi à approvisionner.

Le paysan annonça qu'il n'avait rien à vendre. Vétéran n'était pas étonné... L'homme devait penser à garder des réserves pour sa famille et il le trouvait bien sage, malgré la présence de deux hommes armés sous son modeste toi. Il aurait pu être poussé par l'avarice et demander à faire jouer du prix pour obtenir les denrées. Mais celui-là songeait au bien-être des siens.

Au moment où il allait ouvrir la bouche pour répondre au chef de la famille paysanne, l'autre guerrier, qui ne l'avait pas quitté du regard un seul moment, l'interrogea. Il plissa ses sourcils sombres quand l'inconnu paraissait être familier de son visage... Se pourrait-il qu'il connaissait cet homme ? Il avait beau se creuser la mémoire, il ne se rappelait de rien. Et cela était frustrant. Car la question était aux portes de ses songes : était-il ennemi ou ami. Vétéran scruta le visage de son interlocuteur.

''En êtes vous certain messire ? Pour ma part, si je vous avais déjà croisé, je m'en souviendrais. Hors... c'est la première fois que je vous croise. Peut être que vous me trouvez des airs d'une personne que vous avez croisé ou connu.... qu'une ou deux fois si je ne m'abuse ? ''

Il restait prudent. Et même si prudence rimait avec méfiance, il se retint de tendre sa main vers la poignée de son sabre. Le moindre geste pourrait être un signe d'agression pour un homme en armes tel que celui-là. Il se tourna vers le paysan.

''Ce n'est pas grave pour la nourriture. Par contre, tenez, pour avoir accepté de m'héberger dans votre grange...''

Il sortit une petite pièce et la donna au chef de famille, qui le remercia timidement. Ce n'était pas grand chose et Vétéran n'avait pas grand chose en bourse. Toute action méritait salaire et cette petite pièce avait plus d'importance pour cette famille qu'autre chose.

''Sur ce... bon début de journée. ''

Le combattant était devant l'entrée.

''Pardonnez moi messire, une longue route m'attend...''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 9 Mai 2017 - 14:06

Cet inconnu était un guerrier, à n’en pas doutait. Tout en lui trahissait une maîtrise de soi et un savoir-faire militaire. Erdrak pouvait sentir sa méfiance mais l’homme eut l’intelligence de ne pas porter sa main à son épée. Un tel geste aurait trahi une certaine nervosité et prouverait qu’il avait des choses à cacher. Erdrak n’aurait pas réagi, pour sa part, à un tel signe d’inquiétude mais ce serait sans compter sur Asmo, qui n’attendait qu’une bonne raison de défourailler et de se battre. Avec les mercenaires que le Loup se trainait, tout affrontement dans le village sera suivi par un pillage et un massacre. Erdrak n’avait pas confiance envers les hommes qui l’accompagnaient. L’occasion sera trop belle pour eux.

Il ment. Ça se voit, ça se sent. Et en plus il se moque de toi. Tu lui dis que tu le connais et lui te répond que tu le confonds avec quelqu’un que tu as vu qu’une ou deux fois. Il nous cache quelque chose. Ne le laisse pas s’en tirer. Malgré les injonctions insistantes de sa Colère, Erdrak ne céda pas et ne réagit pas plus que ça à la réponse de l’inconnu. Il laissa l’homme sortir pour ne pas faire une scène d’interrogatoire devant ces paysans qui n’avaient rien demandé. Alors il les salua et sortit à la suite de l’inconnu.

Il le rattrapa en quelques pas rapide et posa sa main sur l’épaule pour le forcer à se retourner. Je me permet d’insister. Puis-je connaitre votre nom au moins ? Et la raison de votre venue ici ? Je ne sais pas où vous allez, mais un homme seul même armé, surtout armé, et une cible pour beaucoup de choses. Bêtes ou humaines. Peut-être voudrais vous nous accompagner. Nous nous rendons vers Gloria pour certains, Aldaria pour d’autres mais le chemin est le même pour une partie du trajet. Pourquoi lui proposait-il de se joindre à eux ? Il ne connaissait que très peu cet homme, s’il le connaissait et il avait une dégaine assez pauvre. Mais dans son comportement, quelque chose semblait dire qu’il était un homme droit et honnête, ce qui était étrange. La pièce qu’il avait offerte à la famille montre une certaine bonté. Peut-être qu’Erdrak voulait avoir un compagnon moins bourrin que les autres et en qui il pourrait avoir un peu plus confiance.

D’ailleurs, il devait passer à se dépêcher car ils allaient commencer à s’impatienter, et le Dracos n’est pas le seul à savoir ce qui se passe lorsque des pillards s’impatientent. Asmo remuait à l’arrière de la conscience du mercenaire. Il voulait se battre et avec cet homme en particulier, comme s’il avait une dent contre lui, comme une de ces rancunes que l’homme partait en son cœur. Ce devait être un contre-coup de la perte de la cible principale de sa vengeance. Alauwyr était tombé contre Basith, cette créature infâme qui lui avait pris sa propre victime et réussit à échapper à sa punition. Ce devait être cela qu’Erdrak voyait en cet inconnu, une ressemblance imaginaire avec le Fléau Noir. Car, sincèrement, l’homme en face de lui était trop jeune, et avait les cheveux noirs. Ce n’était qu’un tour de son esprit qu’Asmo s’empressait d’exploiter. Et Alauwyr n’aurait pas esquivé Erdrak de cette manière.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 9 Mai 2017 - 14:43

L'inconnu s'était écarté sans aucune réticente. Tant mieux. Vétéran lui adressa un bref hochement de tête de remerciement et s'en fut. Il était temps de reprendre la route vers Gloria, avec l'estomac sur les talons. Il n'avait plus qu'à voir ce qu'il pourrait trouver en cours de route. Au pire, il mangera que demain.

Il se crispa quand une main ferme se posa sur son épaule et le tira légèrement en arrière pour lui faire comprendre qu'il devait se retourner. Il ne s'était pas attendu à ce que l'autre gaillard vienne rapidement le joindre et le stoppe déjà. Il se retourna donc, un peu sourcillant et regarda le combattant. Qu'est ce qu'il lui voulait ? Il l'apprit directement, par les questions qui lui étaient posées. Celui-ci était bien curieux et Vétéran se retrouvait face à un dilemme. Peut être qu'il connaissait ce guerrier, mais faute d'avoir accès à sa mémoire...Alors soit il lui faisait comprendre que cela ne le regardait pas et il attirait une attention désagréable sur lui, soit il répondait à la curiosité de cet individu. Là sur ce dernier point, ce dernier serait tellement rassuré qu'il sera moins méfiant et moins enclin à chercher le pourquoi de la révélation d'un visage familier.

''Vétéran est mon nom. Et ma venue dans ce village est simple. Je cherchais comme vous, à me ravitailler. Mais nous avons fait chou blanc. Alors je reprends ma route. Quand aux dangers que vous évoquez, cela fait partie des risques de la vie. Et puis, pour ce qui est de possibles brigands, vu que vous ne devez pas être la seule troupe sur le retour.... il y a de grandes chances que les ruffians aillent voir ailleurs durant une bonne semaine''

Cela paraissait logique. En même temps, Vétéran avait appris de la bouche de Lewyn qu'il y avait eu une guerre non loin d'ici. enfin, plus loin maintenant qu'il se dirigeait à pied vers Gloria. Et l'autre qui lui proposait de faire route ensemble... Hum. Pourquoi pas au final. Il pourrait apprendre plus en détails ce qui s'était tramé là-bas, à la bataille et en apprendre plus peut être sur ce qu'il avait été.

''Quand à votre proposition de vous accompagnez, ma foi, pourquoi pas. Comme moi je me rends à Gloria, autant faire le restant du chemin. Mais je vous préviens : je suis à pieds. Et à ce que je vois, les gens qui sont avec vous, commencent à piaffer d'impatience. Ils sont sans doute de rentrer chez eux. ''


Au moins, il aura bien assez de monde avec qui discuter. Et bien entendu, il veillera à rester prudent.

''Et vous ? Comment vous nommez vous ? ''

Peut être que d'entendre son nom lui soufflera quelque chose dans son esprit morcelé


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 9 Mai 2017 - 20:49

Vétéran ? Soit cet homme avait des parents avec un sombre humour, soit ce n’était pas son nom. Après tout pourquoi pas. Il n’y avait aucune raison pour ce Vétéran de lui dire son vrai nom. Ce n’est pas parce qu’Erdrak le lui avait réclamé qu’il devait se plier à la volonté du mercenaire. Mais ce comportement eu le don d’énerver l’humain, surtout Asmo. Malgré son raisonnement et le côté très rationnel de la réponse, Asmo réclamait d’Erdrak qu’il tue l’inconnu. Il ne cessa de répéter qu’il leur cacher quelque chose, qu’il n’était pas ce qu’il disait être. Que l’accueillir à ses côtés n’était pas une bonne idée, que cet homme était sûrement un déserteur ou un assassin. Que ce ne serait que justice de le tuer. Enfin, tout ce qui faisait qu’Asmo était une personnalité sanguinaire et violente. Mais pour l’instant, Erdrak arrivait à contenir facilement les assauts de sa Colère envers Vétéran.

Comme vous dîtes, nous sommes pas la seule troupe à rentrer au bercail et c’est de ces autres troupes dont je parle. En dehors de l’armée, presque aucun soldat ayant pris part à la bataille est un chevalier épris de justice. Ce sont d’eux qu’il faut se méfier. Mes… compagnons ne se tienne calmement par je ne sais quel miracle. Ce ne sont que des… Erdrak regarda en direction de sa compagnie, qui se tenait assez éloignée du village. Il avait cru voir des mouvements et quelques éclats, mais ce devait être quelques-uns des mercenaires qui se mettaient à l’aise en attendant son retour. Il était difficile pour une vingtaine de soldats aussi indisciplinés de rester en place plus de quelques minutes. Ce manque de discipline énervait passablement Erdrak, au grand plaisir d’Asmo.

Je ne pense pas qu’ils aient un chez eux. Ils ont hâte d’aller dépenser leur salaire dans les tavernes et les bordels. Avant de rechercher un autre travail ou de redevenir des bandits de grands chemins. Pour ce qui est de mon nom… Je suis un Loup Solitaire, alors appelez-moi le Loup. C’est ainsi que les hommes là-bas m’appelle. Quant à un cheval, je pense que nous pourrions vous en trouver. Il y en a de rechange. Avec un peu de diplomatie et de persuasion, ils vous en prêteront un.

Erdrak s’apprêta à sifflet pour rappeler Akehla mais il suspendit son geste. Les mouvements dans la compagnie de mercenaire s’étaient accentués mais ce n’était pas eux qui inquiétaient le plus Erdrak, mais plutôt les éclats métalliques qui les accompagnaient. Les craintes du mercenaire se confirmèrent lorsque le sol se mit à trembler légèrement. Les secousses étaient reconnaissables entre toutes, avec le son qui pouvait glacer le sang des soldats comme faire monter l’adrénaline. La poussière qui se souleva du chemin alors que les cavaliers arrivaient au galop ne faisait que confirmer les choses. Le sang d’Erdrak se glaça devant ce spectacle tandis que celui d’Asmo s’enflammait. Tous des sauvages, ils ne méritent que la mort. Nous ne les laisserons pas recommencer. Plus jamais. Erdrak fut surpris par la rage qui anima Asmo. Ce n’était pas celle qu’il ressentait lors d’un combat, mais une haine plus profonde, plus primitive.

Dans l’idée de calmer la soif de sang de sa Colère, Erdrak se retira en fond de lui-même. Il n’avait que faire de ces hommes et leur nombre ne lui faisait pas peur. Et de toute manière tout son être se révulsait à l’idée d’abandonner ce village aux pillards. Car les mercenaires ne galopaient pas leur arme au claire pour venir prendre des nouvelles du Loup Solitaire. Je crois que tu auras plus d’un cheval pour finir le voyage. Le regard d’acier du mercenaire s’alluma d’un flamme et d’un éclat de violence et son visage se déforma d’un rictus malveillant. Asmo retira Solstice de son dos et de son drap, près à tuer ces sauvages. Puis il se mit à courir vers les cavaliers, la cape au vent. Erdrak grimaça à l’intérieur de son corps. Asmo ne sentait pas la douleur, ce qui n’était pas le cas d’Erdrak et les blessures qu’il venait d’avoir le faisait toujours souffrir. Cette charge n’allait pas améliorer la guérison.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mer 10 Mai 2017 - 14:56

Vétéran était demeuré silencieux et observait ses ''compagnons'', qui commençaient à un peu s'exciter. A entendre la description du donc dénommé Loup Solitaire, ce groupe d'une vingtaine d'hommes n'étaient donc que des mercenaires. C'était ainsi que le comprenait Vétéran. La raison de pas détailler ce qu'ils étaient ne l'étonnait qu'à moitié. Au moins, pour accompagne le Loup, il aurait peut être la chance de monter sur le dos d'un cheval. Ainsi, il saura s'il sait monter. Ou pas.

Au moment où il allait remercier Le Loup, le sol se mit à vibrer d'une façon bien connue des combattants... Une charge. Les pseudos-amis du Loup Solitaire avaient décidé de passer à l'action, faisait fi des villageois. En temps de paix, pour des mercenaires peu scrupuleux, tout était bon à prendre pour se défouler. Même après un rude combat. Mais cela, Vétéran n'en était pas à penser ça. Là, il voyait un groupe armé et à cheval foncer autant sur eux que sur le village. Puis à entendre la voix sinistre de l'autre combattant. Et à voir son visage à l'air si malveillant. Etait-ce le même homme qui parlait ?

L'approche d'un combat pouvait changer la face d'un homme. Vétéran restait figé pendant que le Loup Solitaire, après avoir dégainé sa lame, bondit en avant comme un sauvage. Etait-il devenu fou ? Manquerait qu'il beugle comme un taureau possédé ! et il était seul contre ces ruffians de cavaliers.

Sans attendre plus longtemps, Vétéran attrapa son sabre et chercha quoi faire. Il n'était qu'un homme à pied et même un fantassin ne pouvait rivaliser face à un cavalier ! Et pourtant Le Loup fonçait vers eux comme un fou à lier, comme un être qui n'avait plus rien à perdre. Et lui ? Avait-il quelque chose à perdre ?

Les cavaliers se rapprochaient à grands pas. Trop rapidement au goût de Vétéran, qui n'avait pas fait un pas, ni en avant, ni en arrière. Sa lame dressée, il se préparait à faire face à quelques uns de ces fourbes avant de se faire piétiner. Quelle mort ridicule dans un sens, sans savoir qui on était. Mais comme il ne tenait pas y rester de toute façon.

A son tour, son regard sombre devint glacial. Sans attendre, comme mû par une intuition, tenant son sabre dans la main droite, il tendit la gauche, paume ouverte, vers le premier cavalier qu'il jugea être le plus dangereux, un de ceux qui pensaient s'attaquer au Loup Solitaire par derrière ou par le flanc. Une boule de feu alla frapper l'adversaire. Et malgré sa surprise par rapport à ce qu'il venait de faire, Vétéran réitéra son geste deux fois, avant de cesser. Son bras tremblait de cet effort inattendu.

Un des mercenaires avait remarqué la présence de Vétéran et galopait vers lui, épée prête à frapper dès qu'il sera à sa hauteur. Vétéran se campa sur ses jambes et attendit... attendit que le cheval arrive à une certaine distance et soudainement, il s'écarta, en se laissant volontairement tomber au sol. La lame du cavalier le frôla de près. Le sabre lui, trancha le jarret de sa monture. Le cheval poussa un hennissement de douleur et emporté par son élan, s'effondra un peu plus loin, écrasant le malheureux éjecté de sa selle.

Vétéran s'était déjà relevé, le souffle court. Quelle idée suicidaire n'avait-il pas eu là, mais qui avait marché. Après tout, il bénéficiait d'une certaine agilité, alors pourquoi ne pas en profiter ? Il comprit que son propre soi, toujours inconnu pour lui pour le moment, avait veillé à entretenir la rapidité des gestes et des autres mouvements. Et on en voyait le résultat. Sans attendre, il se prépara à un autre combat, pour soutenir le Loup Solitaire.

Dans le village, on entendait des hommes brailler et certains s'étaient déjà armés de vieilles lances ou de fourches. Enfin.... Des armes qu'ils disposaient pour se défendre quoi.

Citation :
[Offensif] Boule de feu
Création d'une boule de feu qui peut causer de graves brûlures à l'adversaire

Geste clé : Paume ouverte vers l'adversaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Jeu 11 Mai 2017 - 14:16

Hallebarde à la main, Asmo chargeait ces mercenaires décadents, ces pillards indignes de vivre en ce monde. Ils souillaient la terre de leur pas, et la Colère allait maintenant la souiller de leur sang. Ce sera là leur rémission, leur pénitence pour toutes les pensées abjectes qu'ils ont et les actes infâmes qu'ils ont commis. Solstice sera leur dernière vision. Le dernier éclat avant les ténèbres. Jamais, l'incarnation de la violence d'Erdrak ne laissera un massacre d'innocent se commettre devant ses yeux et jamais, il ne laissera un tel crime impuni. Plus maintenant. Asmo savait que son corps portait les stigmates de la dernière bataille, qu'il sera gêné dans ses mouvements. Qu'importe, il plantera ses crocs dans la chair des vaincus et l'honneur reviendra au vainqueur.

Retiré au fond de lui-même, Erdrak sentait la haine consumer son corps, alimenter en énergie ses muscles, augmenter sa fureur. Même s'il n'avait conscience de l'existence d'Asmo que depuis peu, jamais encore le Loup n'avait senti une hargne si légitime. La Colère n'en voulait pas au monde et ne réclamait pas simplement du sang par pure volonté malsaine. Cette fois-ci, c'était plus profond, c'était une croisade, une inquisition contre un crime ignoble. Que pouvait bien haïr Asmo dans le pillage, qu'Erdrak puisse ignorer? Ne sont-ils pas un même esprit scindé en deux? Ou bien est-ce qu'Erdrak faisait fausse route? Asmo était peut-être comme ces chimères qu'ils avaient combattu, un esprit sans corps, qui avait élu domicile dans celui du mercenaire.

L'image devait être impressionnante, digne d'une légende et de l'épique. Un homme seul, courant contre des cavaliers chargeant. La cape claque au vent, l'armure étincelle au soleil levant. Loin de tout courage, c'est la témérité qui mène le soldat. Tel un chevalier guidé par la justice, le guerrier attaque sans peur, sans même estimer le danger. C'est de la folie, bien plus que de la bravoure. Des gens regardent dehors, interloqués par le bruit d'abord, horrifiés par ce qui est en train de se passer dans leur village pourtant si paisible. La guerre était arrivée jusqu'ici.

Un premier cavalier arriva à la hauteur d'Asmo. Empoignant plus fermement sa hallebarde, le Loup la leva juste au dernier moment, la pique traversa la maigre protection en cuir, directement dans le cœur du pillard. Le choc désarçonna le corps sans vie qui tomba lourdement au sol. Le mouvement de recul avait libéré Solstice alors qu'un autre cavalier arrivait à la hauteur de la Colère. D'une rotation, il évita le sabre et vint planter le tranchant de son arme dans la gorge de son adversaire. La lame glissa sur une vertèbre pour se libérer et le cheval continua sa route emportant son maître mort.

A l'entrée du village, les premières masures commençaient déjà à être dévorées par les flammes pendant que les villageois fuyaient. Certains avaient retrouvé leur bravoure et essayaient de se défendre armés de leurs outils. Une faible résistance qui avait surtout pour elle le nombre. Asmo sentit une grande chaleur dans son dos, comme une petite déflagration. Mais il ne se retourna pas, concentré sur son prochaine adverse. Le cavalier armé d'une massue l'abattit en direction de la tête du mercenaire. Asmo se protégea de son bras droit. Lorsque le coup vint toucha, l'armure fit son effet. Bien que puissant, Asmo ne le sentit pas, mais le cavalier lâcha son arme et se prit le bras en grimaçant à la surprise d'Erdrak, mais la Colère ne se soucia pas de se détailla et frappa un autre combattant.
La bataille dura plusieurs minutes mais les attaquants furent vite submerger. Les survivants prirent la fuite, à cheval pour un, et deux autres à pied. Les autres gisaient à travers le village. Les habitants ne célébrèrent pas leur victoire. Ils se démenaient plutôt pour éteindre les incendies qui se répandaient à travers les masures. Du sang coulait sur Solstice et maculait l'armure d'Asmo. Il marchait à travers les cadavres et achevait les bandits agonisants tenant d'une main un cheval. Une fois arrivé à la hauteur de Vétéran et sa tuerie faîte, il laissa place à Erdrak.

De son regard de nouveau de glace, le Loup regarda ce compagnon de bataille. Triste d'évènement que celui-là. Partons avant que les villageois ne nous considèrent comme des pillards à notre tour. Voici un nouveau cheval. Il est sellé, ferré et dressé pour la guerre. Ce sera bien suffisant pour notre voyage. Erdrak siffla et Akehla arriva. Le mercenaire monta sur son destrier prêt à reprendre la route pour Estellin. Pour la recherche de sa fille. Ses blessures le faisaient souffrir, mais il cacha sa douleur sous un masque de froideur.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Ven 12 Mai 2017 - 14:43

Un autre cavalier poussa sa monture au galop. Vétéran l'attendait déjà. Et derrière lui, il entendait des hurlements et des beuglements. Il ne se retourna pas, se concentrant sur son nouvel adversaire. Cette fois, il ne prit pas la folie de retenter son acte de toute à l'heure. Car cette fois, l'homme qui se rapprochait de lui en grande vitesse le chargeait avec une hallebarde équipée d'un pic. Un bon moyen de transpercer un homme à pied. Vétéran, sabre dressé vers les cieux, avait reculé d'un pas, prêt à bondir sur le côté. Il pourrait tenter de fuir, mais la lâcheté pousserait à tendre une opportunité mortel pour son adversaire. Et comme il ne voulait pas lui offrir sa mort sur un plateau...

Les autres hommes avaient mis le feu à quelques masures, qui ces dernières faites de bois et de chaumes, avaient rapidement pris. Les paysans qui s'étaient armés avaient réussi à ne pas se laisser gagner par la panique. Mais pour l'heure, Vétéran se préoccupa plus de son cas que celui des paysans. C'était malheureux, mais il en allait de sa vie. Même s'il ne savait pas qu'il y était, il était loin d'être un individu capable de se sacrifier pour des causes aussi insignifiantes.

L'hallebarde le frôla de peu. Heureusement qu'il avait bondi juste à temps. Malheureusement, il trébucha et tomba lourdement dos à terre. Il grimaça et se redressa. Son adversaire à cheval avait eu le temps de faire une demi volte serrée à sa monture, qui manqua de ruer face à cette ordre rude. Le mors avait tiré sur ses commissures mousseuses de bave avec une ferme insistance. L'homme qui la montait tenait à se défaire de Vétéran.

Le bruit des armes, le fracas des armes provoqué par le Loup Solitaire situé à l'autre bout de la zone des combats, le cri des paysans et le hurlement des femmes.... Un brouaha infernal environnait les lieux et commençait à perturbé l'humain. Mais il secoua la tête pour chasser quelques étranges ressenti et attendit une fois de plus le cavalier. Puis une sorte d'agacement le prit. Il prit brusquement sa dague et la lança. Elle siffla dans les airs et se planta dans le visage de son ennemi. Celui-ci tomba, raidi par la mort foudroyante qui venait de l'emporter. Le cheval rua avec son arrière train et évacua ce point mort, avant de tenter de rattraper au galop le reste de la troupe des vils qui se sauvaient... Du moins ce qu'il en restait.

Vétéran récupéra sa courte lame, dédaignant totalement le cadavre encore chaud de son dernier ennemi. Il comprit qu'à la froideur qu'il ressentait là sur l'instant, lui était déjà connu. Ce n'était pas la première fois qu'il tuait... Combien avaient péri de ses mains ? Autant ne pas y songer.

Une fois sa dague rangée à sa place, il aperçut le Loup Solitaire venir le rejoindre, couvert de sang. Etait-ce le sien ou celui des hommes qu'il avait écharpés ? Ce dernier lui tendit les rênes de la monture qu'il avait ''réquisitionnée''.

''Ne nous attardons pas en effet. ''

Au vue du massacre et comme le Loup Solitaire était venu avec ces hommes, les villageois seraient à même et en droit de demander des réparations quand aux dommages.... Voir de faire appel aux autorités. Et dire qu'il voulait passer inaperçu.... Si ces gens témoignaient.... Il serra les dents. Advienne que pourra.

Il monta en selle, et cela fait, il ne paraissait guère à l'aise. Mais tant pis. Il talonna maladroitement sa monture pour se mettre en route et suivre son compagnon de route.

[...]

Quand ils furent suffisamment éloignés, Vétéran se mit à la hauteur de Loup Solitaire. Le sang qui couvrait son armure la rendait moins héroïque et avait eu le temps de sécher en des croûtes sordides.

''Si vous êtes blessé, on devrait faire une halte pour les soigner. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Dim 14 Mai 2017 - 0:47

Vétéran ne fit pas de manière sur l’origine du cheval, ni même sur leur départ quelque peu précipité du village. D’autres auraient sûrement voulu qu’on vienne en aide aux villageois pour éteindre l’incendie, ou simplement se poser en sauveteur héroïque des habitants. Erdrak était mercenaire, un guerrier, pas un sapeur ou un homme de la lutte contre les incendies, alors le feu devra trouver quelqu’un d’autre pour l’éteindre. Quant à la gloire d’avoir protéger le village, le Loup Solitaire s’en passera très bien surtout que c’était lui qui avait ramener les pillards dans le village. Erdrak apprécia donc avec un certain soulagement, le comportement de son compagnon de combat.

Ils chevauchèrent silencieusement et rapidement pendant quelques temps afin de mettre un peu de distance entre le village en flammes et eux. Erdrak avait toujours l’odeur du sens et du feu dans les narines, mais au moins, Asmo se tenait tranquille, comme rassasié par cet escarmouche. D’habitude, les batailles ne font qu’exacerber sa Colère et sa fureur guerrière, et cette seconde personnalité était toujours déçue de la fin du combat. Pourtant aujourd’hui ce n’était pas le cas. Elle semblait satisfaite de la correction faites comme d’un devoir accompli. Cela soulagea Erdrak, de ne pas avoir à craindre une saute d’humeur de sa seconde, bien qu’il redoutât un retour en force de cette dernière.

Le Loup souleva un sourcil circonspect à la suggestion de Vétéran. Il jeta un coup à son corps, s’interrogeant sur la raison de la question dissimulée de son compagnon. Son inspection lui révéla que son armure était couverte de sang, mais ce n’était pas le sien. Il éclata de rire devant tant de prévenance et devant cette inquiétude. Peut-être que l’odeur de la bataille restait dans sa narine à cause du ce sang poisseux et séchant. Il devait avoir perdu de sa superbe avec toutes ses taches. On dirait maintenant un de ses bouchers sortis tout droit de ces horribles histoires de massacres et de morts. Erdrak ne faisait pas tellement attention avec son apparence, mais il était toute de même choquer par son état.

Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas mon sang. Je ne pense pas avoir été gravement blessé, je m’en sortirai avec quelques bleus mais rien de bien méchant. Toutefois, il est vrai qu’un peu de nettoyage fera du bien à mon armure ainsi qu’à Solstice, ma hallebarde. Ce combat fut bien sale. Pas autant que la bataille qui a eu lieu il y a quelques jours cependant. Je suis vraiment désolé d’avoir amené ces brigands à ce village. La guerre devrait rester une affaire de soldat, pas de paysans. Si j’avais su qu’ils allaient faire ça… Non, je me doutais qu’ils étaient des pillards, mais je pensais qu’ils n’auraient pas osé attaquer le village si j’y étais, ou que ma présence les intimiderait suffisamment. Comme je me suis trompé. Fortement heureusement, vous étiez là pour m’aider à défendre ces innocents. Où avez-vous appris à vous battre ainsi ? Un homme de votre talent nous aurait sûrement bien aider contre les chimères.

Erdrak avait aperçu dans la fureur des combats comme Vétéran s’était comporté. Asmo dirigeait son corps mais pas son attention et le mercenaire avait pu surveiller les alentours pendant que sa Colère se battait pour lui. Il y a une rivière un peu plus loin je crois. Nous y ferons halte le temps que je nettoie mes équipements si vous le voulez bien. Vous n’êtes pas pressé j’espère. Peut-être pourrions-nous chasser un peu. Avec les pillards, cela me gênait mais si nous ne sommes que deux, il n’y a pas de problèmes à mes yeux de vous offrir un lapin ou tout autres créatures comestibles des environs. Qu’en dîtes-vous ? Et ne pourrions-nous pas nous tutoyer ? Nous avons versé le sang ensemble, ça rapproche non ?


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Lun 15 Mai 2017 - 14:22

Au moins, les choses étaient dites. Ce sang n'était pas le sien. Au moins, le Loup Solitaire n'avait pas de blessures graves en apparence. Elles auraient fini par le rattraper physiquement de toute façon. Vu comment il répondait avec spontanéité, il n'était pas sérieusement blessé. Comme il l'affirmait, sans doute quelques ecchymoses apparaîtront. Le plus important était de nettoyer l'équipement. Le sang, au même titre que l'eau, rouillait les parties métalliques non traitées...

Puis, en ce qui concernait les hommes qui avaient suivi le Loup Solitaire et qui avaient fui en se retrouvant bien moins nombreux après les combats...

''Peut-on réellement vous reprocher d'avoir conduit des hommes qui s'avéraient n'être que des mercenaires sans foi ni loi ? Juste de la racaille pour qui le moindre prétexte est bon pour s'amuser au détriment des autres ? Non, je ne crois pas que vous pouvez vous en vouloir. Et comment prévoir leurs attitudes, prévoir ce qui allait se passer ? Chose certaine est que les villageois auront de quoi se rembourser sur leurs cadavres désormais. ''

Vétéran ne savait absolument rien de l'économie de la région, mais pour des paysans, disposer d'armes, d'armures et quelques affaires que les mercenaires trimbalaient avec eux, ne pourront que leur être utile. Et le tout en étant en parfaite et légitime défense. Sauf que l'intervention de Loup Soilitaire et Vétéran pourrait très bien passé pour un règlement de compte. Ils seraient en droit de réclamer justice à l'encontre de ces deux hommes.

''Alors va pour le tutoiement de ce fait. On n'a pas vraiment des liens de sang, mais cela fait un beau baptême non ? Je ne suis pas pressé et pour répondre à ta question précédente, ce ne sont pas les conflits qui ont manqué ces dix dernières années. On apprend vite quand on veut survivre. Et je pense que tu es aussi bien placé pour le savoir. ''

Heureusement qu'il avait bien posé quelques questions à Lewyn quelques temps auparavant....

''Je ne refuse pas le lapin. Je serai curieux de voir comment tu vas le débusquer. et un petit arrêt à la rivière ne me fera pas de mal non plus. Je dois nettoyer mon sabre moi aussi...''




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 16 Mai 2017 - 9:56

La rivière était un peu plus loin que ce que pensait le Loup Solitaire. Durant le trajet, Erdrak dû accepter la prévenance de Vétéran qui semblait vouloir apaiser sa culpabilité quant à l’attaque du village. C’était louable de sa part et assez étrange pour le mercenaire. Personne n’avait fait preuve d’autant de sollicitude envers lui depuis l’apparition d’Asmo. Et même avant, ils étaient trop peu nombreux. Est-ce que Vétéran était sincère ou faisait-il simplement preuve de politesse ? L’un comme l’autre, Erdrak apprécia l’initiative, surtout qu’en ce moment sa Colère sommeillait et n’était pas là pour perturber son jugement.

Dans les faits, le Loup Solitaire n’était pas responsable de ce qui s’est passé au village. Les mercenaires et lui étaient arrivés ici par hasard, et si Erdrak n’avait pas été, le massacre aurait eu lieu plutôt. Il avait pensé pouvoir contrôler cette bande de pillards en les laissant loin des habitations et en payant comptant ce dont la compagnie avait besoin. Mais Il avait eu tort. Et le massacre avait commencé. En y repensant, Vétéran était présent au moment de l’attaque et les mercenaires seraient arrivés au village avec ou sans Erdrak et ils auraient attaqué. La question est : est-ce que Vétéran aurait défendu le village ? Aurait-il réussi ? Affronter une dizaine de pillards a été, sans être une formalité, possible pour les villageois, mais en affronter quinze ou une vingtaine ? Il n’y avait pas assez d’habitants pour qu’ils aient une chance. Donc en fin de compte, ce fut une bonne chose qu’Erdrak soit présent.

Je n’ai pas appris à me battre pour survivre. Je fais partie des raisons qui force les gens à apprendre. Ce n’est pas de gaité de cœur que je suis rangé dans le même panier que les pillards qui nous avons combattu, même sans jamais avoir pris part à leurs exactions. Les gens ne font pas la différence entre un mercenaire et un pillard, et la barrière n’est pas grande entre les deux. J’ai grandi dans les armes, c’est une seconde nature que de porter une armure et une épée. Pour le lapin, je poserai d’abord des pièges avant de nettoyer mon armure, puis j’irai chasser. Tu pourras me suivre si tu veux. Autrefois, je traquais les bêtes seules. Maintenant…

Erdrak avait regardé les alentours pendant qu’ils discutaient comme s’il guettait quelque chose. Il sembla satisfait de ce qu’il vit, déganta sa main gauche et la porta à sa bouche pour en produire un long sifflement aigu. Il tira ensuite un morceau de viande d’une de ses besaces et le mit dans sa main droite, qui portait toujours un gantelet de fer et de cuir. Puis il siffla de nouveau en leva la main droite. Un éclair vint se poser rapidement sur son membre et dévora le petit bout de viande. Le faucon couleur fauve, après son repas, observa son maître et son compagnon de son regard perçant. Erdrak sourit de fierté devant ce bel animal.

Maintenant, Vif vient me donner un coup de main et la chasse est beaucoup plus facile et rapide. Il me suit toujours de loin quand je me déplace et reste toujours dans les bois quand je suis en ville. Je ne sais pas d’où lui vient une telle fidélité. Les animaux de son espèce sont plutôt solitaires ou peu attachés à un homme. Mais Vif est comme Akehla, mon destrier, un fidèle compagnon. Il ne reste sûrement pas pour la nourriture, car il chasse parfaitement bien et n’a pas besoin d’aide. Mais c’est une énigme dont je me passerai de réponse. Erdrak caressa la poitrine de l’oiseau avant de retirer son doigt rapidement. Vif venait de faire claquer son bec et ce n’était donc pas le moment pour des papouilles. Le faucon remuait d’impatience, alors Erdrak le laissa reprendre son envol. C’était un bien étrange oiseau. Bien qu’étant toujours économe sur son énergie, il se déplaçait beaucoup, se dépensant énormément, ce qui était assez rare sur ses animaux pourtant si calmes et posés de nature. Vif n’aimait pas rester sans rien faire, ce qui allait probablement réduire son espérance de vie probablement.

Les deux hommes arrivèrent à la rivière et s’installèrent non loin d’un bois. Vif se posa sur une branche à l’entrée du bois. Erdrak se déséquipa, ce qui prit un certain temps. Une fois en pantalons et simple chemise Je reviens. Il tira de ses sacoches quelques lacets et disparut plusieurs minutes dans les bois. Il revint sans les lacets et s’installa pour commencer à nettoyer sa hallebarde, sa maille et son armure. Quels sont tes projets pour la suite ? De la famille quelque part ? Arrête ça tout de suite, c’est ridicule. Tu comptes tout de même pas devenir ami avec cet inconnu. Commence pas. En sympathisant, il ne sera pas un inconnu et un peu de compagnie ne peut faire que du bien. Tu n’as pas besoin de compagnie, tu m’as, moi. Erdrak soupira ostensiblement de cette discussion mentale. Asmo était réveillé, et ce n’était pas agréable. Erdrak pouvait presque sentir comme de la jalousie.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Ven 19 Mai 2017 - 14:51

Vétéran ne répondit rien quand aux détails de la vie que lui offrait presque en confession le Loup Solitaire. Il ne pouvait guère avoir un avis posé et éclairé sur la différence entre un mercenaire et un brigand. Lui même ne savait ce qu'il était vraiment. Donc pour donner un avis quand à ce détail...Au moins apprit-il que son compagnon de route avait passé toute sa vie dans les armes, même son enfance à ce qu'il crut comprendre. Mais pour lui-même... C'était le flou total. Pourtant, il ne resta pas totalement silencieux.

''L'important est de trouver sa voie et de suivre quelques convictions je présume.... pour la chasse, je t'accompagnerai. ''

Autant il restait en ''bonne'' compagnie qu'il ne pousserait pas à apporter une quelconque méfiance de la part du Loup. Il se rappelait que trop bien le regard qu'il avait eu quand l'heure se battre était venue contre le groupe de mercenaire. Qui sait ce qui passait par moment dans l'esprit de cet homme. Surtout quand on chargeait seul comme pris de folie meurtrière contre plusieurs hommes à cheval et en supériorité numérique.

Puis quand une question frôla les lèvres de Vétéran, l'autre guerrier siffla dans les airs après s'être déganté et pris de biens étranges dispositions. Et pourquoi ce morceau de viande. Il sut très vite la raison quand une flèche brune et plumée se posa vivement sur le lourd gant en cuir et dévora la viande avec de vifs coups de becs. Vétéran expliqua quelques détails sur le Rapace qui se nommait vif. Et Vétéran le contemplait.

''Un bien bel animal''dit-il pendant que celui-ci s'envola. Il se demandait comment le combattant pouvait chasser seul les bêtes avec un pareil rapace qui acceptait d'être lié plus ou moins avec un être humain. Sans doute que le Loup Solitaire parlait de chasser des bêtes plus grosses que des lapins.

Une fois à la rivière, Vétéran s'était occupé de son cheval pendant que Loup Solitaire s'occupait de se déséquiper dans son coin. Des gestes hésitants étaient ceux de Vétéran pour desseller le cheval et voir quoi faire de plus. Des gestes qui lui paraissaient guère méconnus, mais fallait-il s'en rappeler. Aux yeux de Loup Solitaire, il pourrait largement passé pour quelqu'un qui n'avait pas trop l'habitude de s'occuper des chevaux. Ou de pas être coutumier de leur présence. Donc un homme qui passait plus son temps à pied qu'à cheval. Cela fait, il s'assit sur une souche et entreprit de commencer le nettoyage de son sabre. Loup le rejoignit quelques instants après, commençant lui aussi à nettoyer son équipement. Quelques petites questions fusèrent de sa bouche.

''Mes projets ? Hum... rien de bien grandioses. Arriver entier à Gloria et voir comment je peux me remettre dans sur le marché... je suis resté un peu trop long hors course. Et je n'ai personne qui guette ma visite...''

Moins il dévoilerait de détails et mieux ce sera pour lui.

''Et pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Ven 26 Mai 2017 - 17:19

Allons bon. Vétéran était plutôt avare de parole. Comme beaucoup de mercenaire en fait. Ce n’était pas surprenant, Erdrak était aussi peu volubile. La guerre rend certains silencieux, d’autres fous, parfois les deux. Il arrive qu’elle crée des pipelettes ou des saints. Manifestement, ce n’était pas le cas du duo occupé à nettoyer leurs équipements. Ils étaient des mercenaires expérimentés. On pouvait le remarquer tout de suite pour Vétéran, il avait la carrure, la façon de se déplacer des guerriers et lors du combat, il avait survécu en s’entourant de cadavres. Ce n’était pas donné à tout le monde de vaincre des cavaliers chargeant en restant intacte. Pas une blessure, rien.

Tu as de bons restes pour quelqu’un qui a passé un long moment hors de courses. Combien de temps si je peux me permettre cette curiosité ? Pour ma part, je ne fais que passer à Gloria, je me dirige vers Estellin, pour retrouver ma fille. La guerre a assez duré pour moi. Du moins jusqu’à la prochaine. Il n’avait pas de raison de cacher sa destination et ni la raison de son voyage. Il n’en avait non plus de lui révéler, mais son amitié récente avec Alford l’avait rendu plus chaleureux malgré Asmo. [color:f775=FF0000]C’est ridicule. Arrête de lui parler et de lui raconter ta vie. Tu ne le connais pas, si ça se trouve c’est un assassin qui va essayer de te tuer pour récupérer ton armure et ton épée. Et bien garde un œil sur lui. Rends-toi utile et si tu as raison, tu pourras me dire que tu m’avais prévenu.

Le reste du nettoyage de leurs équipement prit une bonne heure afin que le Loup soit sûr qu’il n’y ait plus de trace de sang sur son armure et sa hallebarde. Puis il réfléchit. Devait-il garder sa hallebarde avec lui, remettre son armure ? Ou les laisser avec Akhela. Les pillards étaient peut-être encore dans les environs et Erdrak ne voulait pas que ses armes tombent dans leurs mains. Sa décision fut vite prise. Il n’avait plus vraiment besoin de discrétion pour chasser à l’aide de Vif. Bien au contraire. Bon aller en selle, allons à la chance au lapin. Le mercenaire sella son destrier, puis monta en se dirigea vers la forêt. Il leva le bras droit sur lequel se posa le faucon. Avant d’entrer dans le sous-bois, l’oiseau reprit son envol. Grâce à Vif, la stratégie est simple. Fais le plus de bruit que tu peux. Et on va orienter les bêtes vers l’extérieurs. Le plus dangereux c’est pour le montures.

Erdrak talonna sa monture qui se mit à trotter dans les bois. Le prix fit bouger les buissons de la faune. Rapidement, le Loup commença à rabattre les bêtes vers l’extérieur de la forêt. Ce ne fut pas facile mais depuis quelques temps, il avait parfait sa méthode pour faire une battue seul. Rapidement un animal quitta l’abri des arbres et se fit frapper par un éclair brun. Vif refit un tour pour se poser sur le lapin dont il avait cassé la nuque. Erdrak ramassa la bête alors que Vif retourna dans les arbres et se posa sur une branche. Ce n’est pas très orthodoxe comme technique. Et je ne comprends toujours pas comment ça marche. La chance peut-être les pousse à sortir. Enfin pas de chance pour eux général. Plus qu’à faire un feu et préparer le lapin. Que dis-tu de camper près de la rivière ?


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Lun 29 Mai 2017 - 11:35

Il s'était un peu attendu à ce que son compagnon lui pose des questions, sur lui et sur ce qu'il était. Mais pas si tôt. Heureusement, Vétéran ne se laissa pas déstabiliser et sut quoi répondre. Il étira un léger sourire.

''J'avoue que je n'ai plus compter. Une bonne année, ou deux, je ne sais plus vraiment. Quand on se retrouve à vivoter, on oublie la notion du temps. Et pour ce qui est de beaux restes, je te remercie de ce cher petit compliment. C'est à force de fuir les paysans quand ils découvrent qu'on dort dans leurs foins dans leur grange''

Il sut ne pas en rire, mais on devinait à son rictus amusé qu'il venait de donner une petite image plaisantine. Histoire de se sentir à l'aise avec le Loup Solitaire sans doute.

''J'espère que tu retrouveras ta fille. C'est grand, Gloria. ''

Nul besoin de se rappeler comment elle était pour deviner qu'elle était immense cette cité. Puis ils passèrent le reste du temps à terminer de nettoyer leurs équipements. Vétéran avait terminé bien avant son compagnon, mais il avait veillé à faire les choses proprement. Il retrouvait des gestes familiers, ce qui renforçait l'idée de quoi il pouvait bien être. Pusi vint le temps d'aller chasser.

Une fois en selle, Vétéran suivit le mercenaire devenu chasseur. Il se demandait comment à cheval, ils pourraient bien débusquer le lapin. Le gibier fuira en entendant le sabot des chevaux percuter le sol. Mais Loup expliqua la stratégie. Vétéran regarda l'oiseau de proie qui avait rejoint par la suite son ''maître'' et le regarda d'un air intéressé. Il demandait à voir si la stratégie fonctionnera réellement. Puis Loup Solitaire partit pour lancer la chasse.

Vétéran se mit dans sa ligne et l'imita pour essayer de former une ligne pour bien rabattre le gibier. Il restait sceptique qu'à la chance de réussir, mais il déchanta vite. Vif captura un lapin entre ses serres. La proie était servie !

''En effet, mais efficace. Il faut juste s'assurer de pas avoir d'ennemis aux trousses. camper prêt de la rivière ? C'est une excellente idée. Nous aurons point besoin de nous déplacer pour nous abreuver et nettoyer ta prise. Qui s'y colle d'ailleurs pour la préparer ta prise maintenant ? ''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Ven 2 Juin 2017 - 15:27

Je ne sais pas comment ça peut marcher. Ce n’est absolument pas intuitif. Pourquoi la bête part dans un lieu découvert, parfait pour la frappe du faucon ? Dans le passé, je chassais à l’arc, en silence. Maintenant, je fais confiance à Vif pour ce genre de chasse. Je sais que je me débrouillerai toujours bien de façon plus traditionnelle, mais cette technique est de loin la plus rapide que je connaisse. Le monde est plein de mystère, comme l’amitié qui lie Vif à moi. Certains d’entre eux ne doivent pas être éclaircis, par crainte de les voir disparaitre. D’autres se doivent d’être élucidés tandis que d’autres persistent à fuir la raison.

Tu dis ça pour moi ? Rassure-toi, même le mystère de ma naissance connu, je serai toujours à tes côtés, car tu as besoin de moi et j’ai besoin de toi. Ça s’appelle la complémentarité non mieux, nous sommes en symbiose. N’utilise pas des mots que tu ne comprends pas. Tu es plus un parasite utile qu’autre chose. Cette boutade mentale porta, puisqu’Asmo comme Erdrak rire intérieurement. L’ironie et le sarcasme sont difficiles à dissimuler à quelqu’un qui partage votre esprit. C’est pour cela que la seconde personnalité ne se formalisa pas de l’insulte car celle-ci se voulait bonne enfant. Ce n’était pas souvent que les deux habitants du corps de l’humain riaient ensembles comme s’ils étaient amis. S’ils avaient eu le choix, ils se seraient séparés depuis longtemps dans le meilleur des cas, entretués dans le cas rêvé. Mais ils étaient obligés de cohabiter.

Je vais préparer le lapin, tu n’auras qu’à ramasser du bois pour un feu, si tu ne crains pas d’attaque nocturne. Et pour cette nuit, souhaites-tu faire des tours de gardes ? Ou alors veux-tu parier sur notre chance ?

La préparation du repas et le diner s’enchainèrent assez rapidement, en même temps que le soleil se couchait. La nuit tomba doucement sur ces terres sauvages, non dominées par l’homme. Les bruits de la forêt changèrent pour laisser place au maître de l’obscurité. Dans le lointain, Erdrak entendit un cri qui fit vibrer son cœur et galvanisa son esprit. La longue complainte d’un loup à la Lune. Le cri de détresse d’un être appelant ses semblables. L’humain et la bête était semblable, ils étaient solitaires mais de leur propre volonté. Tu n’es pas seul, tu m’as moi. Ce message se voulait réconfortant, mais le Loup Solitaire n’arrivait pas à le percevoir comme tel.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak) Mar 20 Juin 2017 - 11:46

Vétéran ne paraissait pas totalement convaincu par la méthode de chasse qui avait été employée pour cette rapide chasse. Mais elle avait le mérite d'être efficace. Il devait bien l'admettre. N'allaient-ils pas avoir à manger tout à l'heure grâce à elle ?

''Hum. Je pense savoir pourquoi elle est efficace. Parce que le gibier qui est trop stupide pour survivre tombera dans les serres de ton compagnon à plumes. Donc il n'y a pas besoin de se poser de question, faire ce que tu as fait et il n'y a plus qu'à savourer le fruit de cette chasse éclair. Dans la nature, les prédateurs attrapent toujours des proies, avec des méthodes bien à eux. Alors pourquoi ne serait-ce pas la même chose pour toi ? ''

Il observait en même temps Vif. La question posée par Loup Solitaire était intéressante. Qu'est ce qui poussait les animaux à accepter d'être avec des êtres humains ?

''Des fois, il vaut mieux éviter de chercher à comprendre et accepter les choses telles qu'elles sont. BOn ! Je vais ramasser le bois. et je ne redoute pas une attaque de nuit. Je veille toujours à prendre mes précautions pour ne pas me laisser surprendre. Et je prendrai le premier tour de garde pour répondre à ton interrogation. ''

Le soir tomba. Les deux hommes se retrouvaient désormais non loin de la rivière, profitant de son léger son aquatique qui reposait les esprits. Le feu crépitait et terminait de cuir le lapin qui avait été dépecé et vidé avec soin. Vétéran regardait impavidement les flammes qui dansaient et qui crépitaient. Il se demandait combien de petits feux de camps de ce genre là il avait connus. La question resterait sans réponse tant qu'il n'aurait pas réussi à remettre en ordre son esprit morcelé. Cela en était presque frustrant. Même si tout n'était qu'une question de temps, l'impatience bouillonnait parfois aux tréfonds de son être.

Il s'apprêta à proposer de commencer le repas, puisque la viande paraissait cuite cette fois qu'une longue complainte résonna dans la nuit. Un loup solitaire venait de pousser un long chant, appelant ses congénères. Par instinct, Vétéran avait porté sa main à son arme, mais se raviva vite. Il n'oubliait pas que son compagnon portait comme surnom le nom de cet animal. D'ailleurs, il remarqua l'air de son compagnon.

''Entendre le hurlement d'un loup ne te laisse pas indifférent, n'est ce pas ? ''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak)

Revenir en haut Aller en bas

En s'éloignant du point de départ (pv Erdrak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Point de départ
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana
» Point de départ : Port Enigme
» Le point de départ d'une idée dangereuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Plaines et routes-