Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Lun 17 Avr 2017 - 19:32

8 novembre


Le client qu'Alford s'était trouvé aujourd'hui était vraiment assez spécial… Ce dernier, un riche marchand qui était en affaire à Aldaria pour la journée avait visiblement peur qu'on lui fasse du mal au cours de cette même journée… Gorder se demandait comment il comptait faire des bénéfices dans ce cas, sans doute qu'il devait envoyer des intermédiaires négocier à sa place supposa-t-il… Dans tous les cas, il se retrouvait donc devant la porte de la demeure de ce dernier à assurer la sécurité. Car son client avait été très clair, il ne devait surtout pas laisser qui que ce soit entrer dans la demeure pendant les trois prochaines heures. Soit, c'était une demande assez excentrique, mais comme la paye était bonne, voit très bonne même, Gorder ne put qu'accepter en se disant juste que la véritable difficulté serait peut-être de se tenir devant l'entrée de la demeure de son client sans rien fiche...

Le mercenaire qui trouvait cela assez curieux, mais qui restait très professionnel s'était donc postée devant celle-ci revêtu de son armure en os de dragon qui avait été teinte pour ressembler vaguement à une armure en bronze. Son ancien porteur avait visiblement eu des goûts esthétiques assez particuliers, mais le mercenaire ne trouvait pas cela désagréable. De toute manière pourquoi se plaindrait-il ? Il avait gagné cette magnifique armure lors de la quête des marcheurs sur le cadavre d'un décrépit. Sans doute qu'il avait fait une sacrée économie en obtenant cette dernière ainsi, car les armures en os de dragon en plus d'être très rares devaient sans doute coûter horriblement cher… Pis au moins ça camouflait un peu cette teinte, car sinon bonjour les innombrables avides qui auraient sans doute voulu voler son armure, la seule manière d'encore plus les attirer aurait après tout était de porter une armure en or pur...

Du coup, cette armure avait l'avantage de rendre le mercenaire assez intimidant et il supposait que cela aiderait si en effet quelqu'un tentait à tout prix d'entrer dans la demeure, sinon eh bien il tâcherait de voir ce qu'il ferait. Il espérait néanmoins devoir éviter un possible combat, il était certes aujourd'hui un épéiste qui aurait pu rivaliser avec feu Aaron Dessay et Havard Sven, mais le meilleur combat n'est-il pas celui que l'on n'a pas à mener ? Enfin, il verrait bien… Dans tous les cas, il se dit que ce serait bien ennuyeux s'il passait les trois heures à ne rien faire d'autre qu'attendre devant une porte si personne ne venait… Peut-être qu'une partie de lui désirait secrètement qu'on vienne l'enquiquiner pour ne pas s'ennuyer à mort ? Peut-être… Ne disait-on pas après tout que l'ennui était des fois le pire des malheurs auquel un être humain pouvait faire face ? C'était très discutable d'affirmer cela, mais Gorder du coup était tiraillé entre le désir d'avoir quand même quelque chose à faire pendant ces trois heures et celui d'éviter les soucis…

M'enfin, il verrait bien de toute manière comment les choses se présenteraient. Après tout ce ne serait pas vraiment sa faute si les ennuis venaient littéralement frapper à la porte de son client...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomyn Alaïs
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 0


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Mar 18 Avr 2017 - 14:13

Quoi de pire que la migraine ? La migraine liée à une monumentale "gueule de bois" pardi ! Encombrante, assommante, elle n'avait pas son pareil pour pourrir la journée d'un homme. Dès le réveil, elle débarquait en fanfare et tirait un gémissement bien reconnaissable à sa victime qui n'avait plus qu'à choisir entre rester au lit comme un malade ou se traîner lamentablement jusqu'au soir suivant. C'était là une activité que Tomyn avait élevée au rang d'art même si il ne s'était pas privé de trouver quelques astuces pour limiter un peu les effets secondaires de ses soirées de débauche.

D'abord une grande cuve d'eau glacée qui lui servait autant à se débarbouiller qu'à retrouver ses esprits quelques peu enfumés. Ensuite un déjeuner, léger pour s'assurer qu'il reste à sa juste place. Et enfin une forte infusion qu'il avait inventée en se basant autant sur les connaissances qui sont la base de tout messagers que sur l'expérience qu'il avait pu acquérir chez les elfes. Ce n'est qu'après ce traitement de choc qu'il trouvait enfin l'énergie et le courage de s'attaquer au raide escalier qui était l'étape incontournable avant de pouvoir sortir de l'auberge. Oh il ratait bien une marche ou deux de temps à autre et manquait (ou ne manquait pas d'ailleurs) de s'étaler en bas mais ce n'était pas comme si il pouvait faire autrement de toutes façons.

Ce matin là ne fit évidemment pas exception et c'est endolori et de fort méchante humeur qu'il se mit enfin en quête de ce dont il avait terriblement besoin ces derniers temps, à savoir un travail. Il fallait bien payer sa chambre, gagner sa croûte et plus important encore payer sa boisson et son tabac. Rien n'était gratuit en ce bas monde et c'était bien dommage. Fort heureusement le travail ne manquait pas à Aldaria pour un homme résolu, à condition qu'il soit prêt à accepter n'importe quoi. Bien sur ce n'était pas tout à fait le cas de Tomyn qui gardait tout de même quelques saines limites à ce sujet mais il demeurait tout de même très ouvert sur la question et en général la simple vue de sa constitution robuste et de son assurance à toutes épreuves suffisait à lui faire remporter les marchés. C'est d'ailleurs ce qui se passa cette fois encore.

"On m'a conseillé tes services, il faut que ce colis soit livré dans l'heure et en mains propres surtout. Je peux y compter ?"

Après avoir pris connaissance de l'adresse, Tomyn haussa les épaules :

"C'est à l'autre bout de la ville. Trop juste."

L'homme, qui se disait commerçant, prit un air contrarié.

"Combien ?"

L'ombre d'un sourire s'esquissa sur les lèvres de l'ancien messager et d'âpres négociations suivirent. Le discret commerçant n'avait pas prit la peine de lui indiquer sa ou ses boutiques mais il portait des vêtements coûteux et s'exprimait avec l'impatiente arrogance de ceux qui ne sont pas dans le besoin. Tomyn ne lui fit donc aucune cadeau, non pas qu'il en aurait fait de toutes façons, et c'est tout pressé par le temps que l'employeur fini par lui remettre le colis accompagné d'une lourde bourse et de l'assurance d'en recevoir une deuxième une fois sa livraison effectuée. Ne restait plus qu'à se dépêcher…

Par chance il connaissait la vie presque aussi bien qu'il avait connu Elena. De raccourci en raccourci, il n'eut finalement aucun mal à rester dans les temps et à enfin arriver sur les lieux avec quelques minutes d'avance. Sa capuche bien rabattue sur la tête, son précieux colis dans les bras, il se dirigea vers l'imposante porte d'entrée avec la ferme intention d'y frapper mais ne pu que changer d'avis en tombant sur un non moins imposant garde. Allons bon, il n'avait pas l'air trop décidé à laisser qui que ce soit passer. Allait-il devoir le frapper lui ? Quelle perte de temps !

Très ennuyé, il releva la tête avec un soupir. Sa migraine revenait rien qu'à l'idée de devoir parlementer pendant des lustres ! D'autant plus qu'il ne n'avait justement pas à sa disposition, de lustre. L'heure serait bientôt dépassée et il détestait être en retard. Pensif, il détailla un instant l'armure imposante de son vis à vis en passant et repassant sa langue sur sa canine ébréchée mais ce n'était pas le moment de rêvasser :

"Salut à toi. Je vois bien que tu as l'air très attaché à cette porte et je m'en excuse, cher garde. Mais j'ai un colis à livrer. A ton patron hein, pas à la porte. D'autant plus que c'est en mains propres et que les portes n'ont pas de mains comme tu sais sans doutes."

Allons bon, c'était plus fort que lui il fallait toujours qu'il se moque de tout et de tous. Restait à espérer que ce gars là avait le sens de l'humour… Pour ne rien arranger (car ce n'était pas son genre que d'arranger les choses), il se fit un devoir d'insister :

"C'est urgent. Très. Me reste deux minutes si je veux toucher ma commission"

Était il utile de confirmer qu'il y tenait fortement ? Sans doute pas… Mais puisqu'il n'avait décidément pas le temps d'attendre, Tomyn s'avança d'autorité pour pousser la porte…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Mer 19 Avr 2017 - 18:30

C'était qui ce gugusse ? Pensa Alford en voyant tout à coup quelqu'un s'amener vers lui et ce avec ce qui semblait être un colis dans les mains. Est-ce que son client avait demandé à ce qu'on lui apporte quelque chose ? Bizarre, surtout quand le dit client lui avait dit de ne laisser entrer absolument personne. Soit, dans le pire des cas ça ne devrait pas être trop difficile de convaincre le nouvel arrivant de revenir plus tard, après tout Gorder faisait confiance dans le bon sens humain, mais aussi au fait que ça ne viendrait pas à l'idée de quelqu'un de raisonnable de tenter d'intimider un garde en armure lourde tout de même.

« En mains propres ? Vous ne faîtes pas erreur par hasard ? Mon patron m'a dit qu'il ne fallait laisser entrer absolument personne il y a à peine 20 minutes de cela et il a bien été clair sur le « personne ». S'il devait recevoir un colis, je suppose donc qu'il me l'aurait précisé. » Il se mit sur le passage de l'autre qui essaya d'entrer de façon non pas agressive, mais ferme ce avant d'ajouter.

« Si vous voulez, je peux toujours lui apporter moi-même le colis, personne ne saura que vous ne l'avez pas apporté vous-même. » Proposa-t-il tout simplement, bien entendu cela s'accompagnerait d'une petite fouille. Néanmoins, Gorder pensait que ce serait sans doute la solution la plus diplomatique si jamais il avait affaire à une forte tête… Une forte tête, tête. Tiens, la tête de l'autre lui disait quelque chose tout à coup.

« Tomyn ? » Gorder en voyant cela resta silencieux quelques secondes, puis ajouta d'un ton visiblement bourru.. « Quelle coïncidence ! Tu me reconnais sans doute pas à cause du casque je suppose. C'est moi Alford, à croire décidément que tu as la peau aussi dure que la mienne n'est-ce pas ? M'enfin, désolé de pas pouvoir te laisser passer tout simplement, mais vois tu je suis censé faire le travail qu'on m'a donné… J'espère que tu comprendras, mais je suppose qu'on peut toujours trouver un arrangement qui nous convient à tous les deux. Qu'en dis-tu ? » Précisa-t-il néanmoins par envie d'être conciliant, après tout il aimait bien Tomyn au fond et c'était d'ailleurs une sacrée coïncidence que ceci… Bien entendu il était clair qu'Alford n'allait pas non plus laisser passer Tomyn sans rien dire, il soupçonnait après tout qu'il devait y avoir quelque chose de dangereux dans ce colis pour son employeur, autant faire gaffe de ce fait… C'est que tout ceci était assez suspect mine de rien, enfin s'il se fiait à la paranoïa de son client entendu. Certes, après Alford n'était pas vraiment en manque d'argent non plus, mais il restait quand même un mercenaire avec un grand sens professionnel.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomyn Alaïs
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 0


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Dim 23 Avr 2017 - 14:10

Si il faisait erreur ? Est ce qu'il en avait l'air par hasard ? Certainement pas ! Il était certain de l'adresse, certain de sa mission et certain aussi que d'une façons ou d'une autre il finirait par la remplir, foi de Tomyn. C'était une question de principe à présent et qu'importe la taille et l'équipement de l'homme qui se mettait sur son passage. Sourcils froncés, l'ex messager secoua vivement la tête devant la proposition du drôle :

"Certainement pas."

Réponse ferme et définitive qui ne souffrait aucune protestation. Tomyn étant ce qu'il était il ne prenait pas grand chose au sérieux mais hélas pour le garde son travail en faisait partie. Certes ses petits boulots de mercenaire n'avaient plus la même importance que ses anciennes missions qui l'avaient parfois mené à tenir l'avenir d'un royaume entre ses mains mais ce n'était pas une raison pour les bâcler. D'ailleurs ce ne serait pas bon pour des affaires car ça rejaillirait forcément sur sa réputation. Rien à faire donc, il ne céderait pas. Restait à trouver une autre solution mais ce n'était pas gagné. Un affrontement frontal n'aurait sans doute pas l'effet escompté, il allait devoir ruser. Faire le tour du bâtiment d'abord, peu de chance que l'homme ai raté une entrée dérobée mais tout de même il fallait vérifier. Ensuite eh bien il ne lui resterait plus qu'à tenter la bonne vieille méthode de la diversion… Il se creusait déjà la tête à cette fin lorsque, surprise, l'autre le reconnu. Allons bon, qui donc se cachait sous ce casque ? La réponse ne tarda pas, lui tirant un sifflement surprit.

"Alford Gorder ? Sapristi je ne pensais pas te revoir"


Et c'était vrai. Après qu'il l'ai tiré d'affaire dans le desert Esfelien Tomyn n'avait plus jamais entendu parler de l'ancien milicien ou alors de manière trop vague pour qu'il puisse faire le rapprochement. L'homme ayant choisit (ou pas choisit d'ailleurs…) de suivre l'empire plutôt que les Protégés, Tomyn avait supposé qu'il l'avait accompagné dans sa chute et donc qu'il ne le reverrait jamais. Erreur apparemment… Plutôt embêté par la situation, il écarta les mains avec impuissance :

"Je ne vois pas très bien comment on pourrait s'arranger tu sais, nos deux missions s'opposent et voilà… tu m'as déjà mis en retard…"


Il ne se souvenait pas de la dernière fois que ça lui était arrivé, peut être jamais. Mais là il devait bien se rendre à l'évidence, le délai se terminait. A cet instant plusieurs événements se télescopèrent. D'abord l'un des nombreux crieurs publics de la ville passa dans la rue adjacente, annonçant l'heure de sa voix claire. Ensuite le tigre en lui s'éveilla sous la forme d'un sombre et terrible pressentiment qui lui glaça le sang. Ses mains tremblèrent et cédant aux avertissements de son instinct il lâcha son colis sans trop savoir pourquoi. Grand bien lui en prit ! Un cri étouffé lui échappa quand il baissa les yeux dessus et il eu juste le temps de plonger hors de portée avant que la boite devenue rouge écarlate ne laisse échapper un torrent de flammes ! Il s'était fait piéger…

"Par les Esprits !"

Son bond sur le côté ne l'avait pas écarté de plus d'un mètre mais par chance le sortilège de feu contenu dans la boite n'avait pas une très grande portée. Les flammes lui roussirent les poils et les vêtements avant de disparaître aussi brutalement qu'elles étaient apparus. Aurait-il tenu la boite, lui ou son receptionnaire, qu'il aurait été proprement incinéré ! Quand à Alford sans doute avait-il était parfaitement protégé par son armure, d'autant plus qu'il était à un pas d'écart. Tout aurait pu miraculeusement bien se finir si l'employeur d'Alford ne s'était pas justement penché à la fenêtre au même moment. Les flammes ne montèrent pas assez haut pour le toucher mais suffisamment pour le terrifier et c'est donc à grands cris outrés qu'il appela la garde :

"Au secours ! A l'assassin ! Ah je le savais, je le savais qu'on me voulait du mal ! Gardes ! Arrêtez le, mais arrivez donc, on m'assassine !"

Sonné par sa chute et ahuri par tout ce tumulte, Tomyn ne pu que gronder avec colère :

"Ça ça va se payer. Si il croit que je vais porter le chapeau à sa place…"


Malheureusement ça semblait bien parti pour. Déjà les commerçants des alentours les entouraient, attirés par le scandale et les gardes accourraient avec la ferme attention d'appréhender le responsable de cet attentat. Chancelant, les membres tremblants de fureur, il se remit sur ses jambes et croisa le regard d'Alford :

"J'y suis pour rien !"


Sa protestation n'était que peu de choses face aux apparences mais il l'avait émise avec la force du désespoir. Il le connaissait non ? Pourquoi donc aurait il voulu assassiner ce commerçant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Dim 23 Avr 2017 - 19:39

Visiblement, ce ne serait pas simple de régler cette affaire, dans le cas où Tomyn n'acceptait pas un arrangement bien entendu, après tout Alford savait parfaitement que ce dernier était disons ce que l'on pouvait appeler une sacrée tête de mule… Et Gorder doutait de toute manière franchement que sa réputation suffise à décourager l'ancien messager, après tout celui-ci savait parfaitement qu'en vérité le mercenaire était un gentil, un aimant à ennui certes, mais un sympathique aimant à ennui.

« Oh tu sais, j'ai un incroyable talent pour toujours m'en sortir, va savoir comment... »

Peut-être grâce à sa chance ? Le fait qu'il est le protégé de Verith le rouge et que ce dernier l'avait fait savoir à une bonne partie du continent ? Ou bien juste son talent guerrier ? Sans doute une combinaison de tout ceci, dans tous les cas, il est vrai que Gorder n'avait pas franchement à se plaindre de sa situation actuellement. Avait-il vraiment d'ailleurs à s'en inquiéter ? Pas vraiment, après tout il avait un peu la main libre pour vivre pleinement sa passion d'aventurier.

Car oui, pour Gorder chercher l'aventure n'était pas une conséquence de la chance ou de la malchance, c'était tout un art. Un art qui consistait souvent à être au bon endroit au bon moment, ce qui équivalait pour certains au mauvais endroit au mauvais moment, mais passons. C'était sans doute pour cette raison d'ailleurs qu'Alford ne pouvait même plus aller boire à une taverne où que ce soit sans que quelqu'un le reconnaisse… Son anonymat avait vraiment gravement souffert des dernières années et ce n'était probablement pas prêt de s'arranger...

« Ah, c'est ça l'inconvénient du métier de mercenaire. » Répondit sinon Alford avec compréhension quand Tomyn lui dit qu'il voyait mal comment ils pourraient s'arranger, il est vrai que des fois la situation de mercenaire pouvait poser certaines difficultés. Mais bon, celle-ci avait tant davantage au fond que Gorder ne l'aurait pas remplacé pour une position de capitaine certainement. Que ce soit la liberté, l'indépendance et surtout la possibilité de voyager ou bon lui semblait et surtout quand il le voulait. L'avantage de la célébrité d'ailleurs, c'est qu'il n'avait pas trop de mal à trouver des clients…

Du coup, en se disant cela il envisagea presque de laisser Tomyn entrer comme ce dernier avait disons l'air d'avoir plus besoin d'argent que lui, mais l'idée ressortit aussi vite de son esprit qu'elle était rentrée. Pourquoi ? Car comme il l'avait dit avant, il soupçonnait un piège l'adresse de son employeur et qu'il comptait bien faire en sorte que ce dernier ait la vie sauve dans ce cas, alors mieux valait faire attention tout de même. D'ailleurs… Gorder se posa tout à coup des questions quand il vit Tomyn lâcher son colis et se prépara à reculer quand il vit tout à coup que la boîte rougeoyait comme pour libérer un sort incendiaire… Il ne prit pas la peine de s'éloigner quand le torrent de feu jaillit et manqua de soupirer d'amertume en se rendant compte que ses soupçons étaient fondés finalement…

Et bien naturellement, comme il fallait en rajouter un peu, son client avait choisit ce moment pour se pencher à la fenêtre et appeler à la garde. Réaction tout à fait légitime en vérité, après tout il était clair pour Alford que ce colis avait eut pour but de contribuer à la mort de son employeur, mais le souci selon lui, c'est que Tomyn n'avait très probablement rien à voir avec tout ceci. Ou bien l'homme aurait sacrément changé depuis le temps, ce qui dans les faits l'étonnerait…

Du coup, Alford n'attendit même pas que Tomyn le prenne en parti pour décider de défendre ce dernier. Gorder lui glissa donc en s'approchant. « Obtempère avec ce que je fais et je dis et je pense qu'on pourra tous les deux parfaitement s'en sortir. » Avant d'ajouter ensuite à voix haute aux gardes, ce sans oublier d'user du sort forte voix pour être vraiment bien entendu. « Messires ! Cet homme a été berné par son employeur, celui-ci lui a demandé d'amener un colis à mon client, mais sans l'informer bien entendu que ce colis était piégé. Il est de votre, notre devoir je dirais même de profiter du fait que notre ami ici présent. » Il désigna Tomyn de la main avant d'ajouter. « Ait survécu à cette duperie ainsi que mon client pour démasquer l'homme derrière cette mascarade. » Bon, il ne savait pas si la franchise et cette prise de défense soudaine de Tomyn allait aider, Alford savait après tout qu'il avait tendance à ne pas être doué pour ça, mais il partit du principe que son armure ne donnait pas l'impression qu'il était un voyou de bas étage… De toute manière, tant que ça ne virait pas au lynchage public, Gorder partait du principe que les choses pourraient sans doute s'arranger sans trop de préjudices.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomyn Alaïs
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 0


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Jeu 27 Avr 2017 - 23:18

Pendant toute sa vie, Tomyn n'avait fait que s'en remettre à sa bonne étoile et force était de constater qu'elle lui avait souvent sauvé la mise. A défaut d'autre explication il devait donc lui aussi se considérer doté d'un "incroyable talent pour s'en sortir". Toutefois le déroulement de ces dernières années et le deuil qu'il avait subit lui avait apprit à ne plus considérer sa chance avec la même confiance. Son optimisme naturel était un peu en berne ces derniers temps et son effronterie se teintait d'une certaine méfiance. Oh bien sur le naturel reviendrait sans doute au galop dès qu'il aurait le dos tourné mais en attendant il considérait d'un assez mauvais oeil sa situation actuelle.

Voyons voyons… Un colis venait d'exploser à la porte d'un des plus riches commerçants de la ville, ledit commerçant qui s'époumonait à présent à sa fenêtre en le traitant d'assassin. La bonne nouvelle c'était qu'il était absolument et irrémédiablement certain de ne pas en être un. La mauvaise c'était qu'il n'avait pas l'ombre d'une chance de faire avaler ça au bonnes gens qui se faisaient un devoir de l'entourer. Ils étaient nombreux à l'avoir vu transporter l'objet du crime et même ses vêtements brûlés semblaient décidés à témoigner contre lui, les traitres ! Pour ne rien arranger il se payait encore le luxe de correspondre en tout point à l'idée que ces bienpensants se faisaient d'un brigand sans scrupules. Manquerait plus que les gardes retrouvent la trace de ses anciens exploits d'incendiaires à Elena, sans compter ses peines de prison, et tous les juges des deux royaumes en exploseraient d'aise ! Avait-on idée de tendre à ce point le bâton pour se faire battre ? Non vraiment, il exagerait !

Ses propres réflexions couplées à la saveur toute particulière de la situation eurent raison de ses nerfs. Ce fut plus fort que lui, plus fort même que toute cette période de peine et de tristesse qu'il traversait. Il éclata de rire. Et même pas jaune le rire, ce fut plutôt un éclat franc, réminiscence glorieuse de tout ce que l'ancien Tomyn pouvait déployer d'auto dérision et de joie de vivre alors même (et surtout lorsque) que le ciel lui tombait sur la tête. Dommage juste que cela soit tombé à un si mauvais moment :

"Oh oh désolé je crois bien que je me suis cogné la tête. Mais heu… Je confirme ce que dis Alf… Ce que dit monsieur"

Sauf erreur de sa part appuyer sur le fait que lui et Alford se connaissait n'allait pas arranger ses affaires. Ce qui serait dommage tout de même, lui qui avait la gentillesse de vouloir le tirer d'affaire il ne faudrait pas lui couper l'herbe sous le pied. Tout à son amusement, il réalisa ave un temps de retard qu'on attendait quelque chose de lui :

"Hmm ? Ah oui, je peux vous mener au commanditaire sans problèmes. Il doit me considérer mort, il ne se méfiera pas."

Et autant dire qu'il n'avait pas la moindre raison de le défendre ce gars là, il se ferait plutôt un plaisir de l'attraper au collet et de…

"Eh oh, doucement. Je suis une victime moi aussi dans l'affaire ! "

Hélas les gardes n'en semblaient pas encore tout à fait convaincu et c'est son collet à lui qu'ils venaient d'attraper. Allons bon, voilà une livraison qui tournait vraiment mal et cette fois il n'y aurait pas de Gregorist Kohan pour venir le repêcher au fond de sa cellule. Malgré tout il semblait bien que son étoile ne l'avait pas quitté et elle prenait cette fois la forme d'une lueur respectueuse dans le regard du garde qui, subjugué par la riche armure, s'adressait à Alford d'une voix mièvre :

"Vous êtes certain de ce que vous avancez messire ? Il porte une lourde bourse, et regardez sa dégaine ! Il savait sans doute parfaitement ce qu'il faisait. Quand à son employeur, il nous le donnera bien pour peu qu'on insiste un peu. Inutile de négocier, laissez moi faire. Je vous assure que vous ne serez pas déçu ! "

Tout dans son attitude servile dénonçait le petit fonctionnaire cruel et avide de faire ses preuves. Une attitude qui d'ailleurs ne manqua pas de déplaire à Tomyn qui gronda alors que l'autre lui serrait le bras de plus en plus fort :

"Tu sais ce qu'elle te dit ma dégaine ? Ôte tes sales pattes de là !"

La moutarde commençait à lui monter sérieusement au nez et il n'en faudrait plus pour très longtemps avant qu'il n'en brise un ou deux au mépris des conséquences…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Dim 30 Avr 2017 - 18:22

Par son ours, ce n'était pas vraiment le bon moment pour rire ! Enfin ça c'est ce que pensa Alford pendant quelques instants quand Tomyn se mit tout à coup à éclater d'un rire franc, mais le bretteur écarta vite cette pensée de son esprit en se rappelant qu'il avait fait la même chose une fois devant Fabius Kohan et en compagnie d'Aaron Dessay, pour le coup on ne pouvait donc pas dire que Gorder pouvait se targuer d'être exemplaire en ce domaine…

Mais sinon, Alford grimaça un peu quand l'autre faillit insinuer qu'il le connaissait, mais il manqua aussi de soupirer de soulagement quand Tomyn évita de le faire, car il est vrai que cela n'aurait pas été une excellente idée, ce même si en appeler à la réputation du protégé du dragon rouge ne serait peut-être pas la pire idée qui soit. Quoique, au fond le réputation de Gorder était un peu deux poids deux mesures. Entre ceux qui le prenaient pour un bretteur de légende et un héros, ceux qui le considéraient encore comme un traître et ceux qui voyaient plus en sa personne l'ombre d'aile de mort qu'autre chose. On pouvait dire qu'il y avait au final autant d'opinions différentes à l'égard de Gorder que d'herbes de moustiques dans les marais des plaines sauvages de l'est…

« Holà vous tous, abordons les choses calmement, ce n'est pas de toute manière comme s'il pouvait filer en douce en cet instant. » Souligna d'ailleurs Gorder avec calme quand les gardes saisirent tout à coup Tomyn lorsqu'il confirma qu'il pourrait aider, en effet, il serait difficile pour ce dernier de fuir avec autant de monde autour de lui… Sauf peut-être avec une armure lourde ou une tête dure et résistante aux coups de matraques.

« Je ne suis certain de rien, mais nous ne sommes pas des théocrates après tout, nous ne condamnons donc pas les gens sans avoir la preuve absolue qu'ils sont bel et bien coupables, n'est-ce pas ? Je suis certain que vous êtes compétent messire, mais je pense que dans le pire des cas vous n'aurez qu'à confier cet homme aux soins d'un lié au hibou pour savoir s'il ment ou non lorsque nous nous serons occupés de son employeur. »

Essaya-t-il d'expliquer, Gorder dans les faits préférait faire confiance à l'intelligence des gens qu'essayer de les convaincre autrement. Disons que Gorder n'était pas doué pour manipuler son prochain, par contre les convaincre en se fiant à l'intelligence de ces derniers était déjà plus de son ressort… Dans tous les cas, Alford tâcha de se donner l'image de quelqu'un de droit et juste qui voulait régler cette affaire au mieux.

« Calme-toi, une bagarre ne fera qu'aggraver les choses. » Dit sinon le mercenaire calmement à Tomyn qui commençait à s'exciter, ce avant d'ajouter avec sérieux aux gardes. « Je vais vous avouer une chose, j'ai déjà croisé cet homme une fois, il servait dans les rangs du protectorat, pensez-vous de ce fait que quelqu'un qui s'est opposé à la tyrannie de Vraorg le blanc mérite forcément qu'on le traite avec mépris ? Certes, on ne peut pas dire qu'il est dans son meilleur jour aujourd'hui, mais vous savez… S'il a eu le courage de s'opposer au tyran, c'est bien qu'il doit avoir un minimum le sens de la justice. N'est-ce pas ? » Acheva t-il donc avec cette question posée à Tomyn, ce tout en espérant que celui-ci ne déclenche pas une bagarre générale avec les gardes… Car Gorder doutait si cela arrivait de pouvoir convaincre ces derniers de laisser le bénéfice du doute à l'ancien messager, le mercenaire était loin après tout d'être un génie de la diplomatie. Alford conclut d'ailleurs d'un air gaillard.

« De plus, qui vous dit que son employeur ne risque pas de prendre la poudre d'escampette si nous ne partons pas à sa recherche rapidement ? Je suis certain que cela vous vaudrait l'éloge de vos supérieurs d'arriver à arrêter cet homme avant qu'il ne file, après tout, vous feriez à merveille votre devoir, alors qu'en perdant votre temps avec lui, vous risquez peut-être juste de découvrir qu'il n'est coupable en rien de l'histoire ce qui serait une occasion de briller manquée. » Bon, par contre Gorder devrait convaincre son employeur à lui de le laisser s'occuper de cela, mais il espérait bien arriver à le persuader que ce serait une bonne idée sans trop de mal… Quant aux gardes, il espérait que son petit discours les convaincrait, ça ou le fait qu'il avait l'air du genre d'hommes à travailler pour les riches et pouvait avoir du coup l'écoute de ce derniers. Ce qui était un fait plus ou moins discutable en vérité, ce car ce n'était ni faux, ni vrai… Il travaillait bien pour des riches de temps en temps, mais franchement en dehors de conseils dans le domaine martial, ces derniers ne lui demandaient pas souvent son avis. En même temps, il n'était pas un homme réputé pour posséder de quelconques talents d’intrigants…


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomyn Alaïs
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 0


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Jeu 4 Mai 2017 - 14:22

Le conseil d'Alford était plein de bon sens mais Tomyn n'était pas vraiment du genre à éviter une bagarre juste parce qu'elle n'avait aucune chance de tourner en sa faveur. Surtout quand il s'estimait lésé dans ses droits, et c'était le cas ici. Toutefois le discours qui suivit était assez intéressant pour le faire différer son coup de poing. Courageux, lui ? Il ne savait pas trop si on pouvait dire les choses ainsi. Il s'était laissé porter par les événements et sa place parmi les elfes lui aurait difficilement permi de faire un autre choix que celui des protégés. De plus il était à peu près certain que lui et Vraorg ne se serait pas très bien entendus. Mais de là à y voir une forme de courage, ou pire de considérer que ceux qui avaient choisit l'empire en manquait.. Son regard perçant se posa sur Alford à cette pensée et il secoua doucement la tête. Non, les choses n'étaient pas si simples et tous les deux étaient bien placés pour le savoir. Mais les gardes ne le savaient pas, eux. C'est pourquoi le discours fit mouche, poussant le garde à répondre à contrecoeur :

"Très bien, l'un n'empêche pas l'autre de toutes façons. Allons chercher cet homme et si nous ne le trouvons pas il sera toujours possible d'interroger celui là plus fermement"

L'homme avait l'air enchanté de son propre raisonnement, ce qui ne manqua pas de tirer un rictus à Tomyn. Comme si il avait trouvé ça tout seul tiens… et comme si la perspective de peut être se faire bien voir ne l'emportait pas sur toute autre considération ! Enfin ce n'était pas le moment d'y réfléchir. Si il avait bien comprit il avait plutôt intérêt à s'assurer de retrouver son patron si il ne voulait pas payer à sa place. Ce serait le pompon tiens…

"C'est à l'autre bout de la ville, mais je sais comment raccourcir le trajet"

Et ainsi firent-ils une grande balade. Bien sur l'employeur d'Alford se fit un peu tirer l'oreille mais les gardes tenaient absolument à ce qu'il soit présent et ça arrangeait assez bien Tomyn qui ne tenait pas trop à se faire arranger le portrait dans quelques ruelles obscures. Enfin ils arrivèrent en vue de la boutique que tenait l'homme qui l'avait engagé. Comme l'ancien messager l'avait espéré, il ne s'attendait pas du tout à le voir revenir et encore moins entouré de gardes. C'est donc simplement derrière son comptoir qu'ils le trouvèrent :

"Eh bien, tu as vu un Esprit ?"

Il n'avait pu retenir ce ricanement à la vue de la délicate teinte blanchâtre que prit la peau de l'homme lorsqu'il le vit. Toutefois il n'eut pas le plaisir de recevoir une réponse car déjà, le viens renard détalait !

"Il y a une porte derrière ! Vite !"


Évidemment le garde n'avait pas eu l'intelligence de faire cerner la maison et c'est donc dans un joyeux désordre que tous durent s'élancer à la poursuite du fuyard !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Sam 6 Mai 2017 - 19:41

Alford était soulagé de voir que les choses semblaient s'arranger un peu, maintenant il ne restait plus qu'à aller retrouver le commanditaire de tout ceci, après avoir convaincu bien entendu son client que c'était nécessaire, après tout Gorder ne comptait pas renier son contrat comme ça, ni renoncer à sa paye, après tout ne venait-il pas de sauver la vie de cet homme ? Le mercenaire n'était pas le genre de guerrier à être avide certes, mais il restait qu'il estimait tout de même avoir mérité son salaire, surtout que Tomyn pour sa part n'aurait probablement le sien pour le coup…

Gorder une fois cela arrangé avait donc décidé de prendre en main son arbalète éthérée et de recharger celle-ci avec une sorte de carreau magique, un carreau hurleur qui provoquait la peur dans le cœur de ceux qu'il frôlait et qui n'avaient pas l'esprit très solide, il se disait après tout que ça pourrait toujours être utile pour éviter une effusion de sang trop prononcée et surtout inutile… Ainsi, c'est bien équipés et surtout nombreux qu'ils arrivèrent devant l'homme qui avait voulu faire assassiner l'employeur d'Alford et visiblement il ne semblait pas ravi de revoir Tomyn. Gorder se dit pour le coup que cela était déjà une bonne preuve de sa responsabilité, par contre il se dit aussi que ça aurait quand même été une bonne idée de faire entourer la boutique… Car maintenant ils devaient rattraper le bougre qui s'était bien entendu enfuit par la porte de derrière !

Alford ne s'était donc pas fait prier pour partir en trombe à la poursuite de l'autre, heureusement celui-ci était un marchand et donc pas forcément très athlétique, ce qui permit disons au mercenaire de ne pas perdre sa trace même s'il était bien loin de le rattraper dans les faits à cause de son armure. Mais le bretteur qui ne manquait pas d'astuce s'arrêta au moment où ils débouchèrent dans l'avenue lumineuse et il ajusta ainsi son arbalète pour viser juste au-dessus de la tête de l'autre et libérer rapidement un carreau qui poussa un cri strident lorsqu'il fila à toute vitesse pour se planter dans un pommier non loin, ce sans avoir manqué de faire son effet sur l'homme qu'ils poursuivaient et quelques civils non loin… Il restait à espérer maintenant que ses alliés sachent en profiter pour plaquer l'autre avant qu'il ne se reprenne...





Objets utilisés :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomyn Alaïs
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 0


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Sam 13 Mai 2017 - 17:54

Ce qui était bien quand on était un marchand roulant sur l'or c'était qu'on avait à priori plus besoin de faire le moindre effort. Hélas pour le fuyard cet état de fait se révéla finalement un gros inconvénient surtout lorsqu'il se retrouva poursuivit par toute une cohorte d'hommes qui, pour leur part, n'avaient pas vécu dans le même milieu. Oh bien sur certains d'entre eux étaient alourdit par leurs armures, tel les gardes qui se mirent rapidement à jurer et à prendre du retard, mais ce n'était pas le cas de Tomyn. Quand à Alford eh bien… Il fallait croire qu'il était devenu fort comme un boeuf car il parvint non seulement à garder le rythme mais en plus à décocher un tir au dessus de la tête du marchand. Raté ? Dommage…

Tomyn avait espéré un instant qu'Alford se révélerait meilleur tireur. L'image de l'employeur indélicat avec un carreau planté dans le derrière lui plaisait beaucoup. Mais ce n'était pas grave, il n'irai plus loin de toute façons il n'avait plus de souffle et notre athlétique messager se trouvait déjà sur ses talons. Plus qu'un plongeon eeeet…

"Bon sang de Dracos !"

A son plaquage raté s'ajouta un atterrissage tout aussi catastrophique et douloureux puisqu'il roula tout simplement sur le sol dur et alla saluer le mur impoli qui se trouvait là. Il n'était pourtant pas si mauvais que cela habituellement dans cet art mais allez savoir pourquoi le fuyard avait soudainement décidé de stopper sa course et de se rouler en boule au plus mauvais moment ! Le souffle coupé et l'humeur en berne il trouva tout de même la force de persifler vers le marchand :

"Z'êtes en état d'arrestation…"

Il avait toujours rêvé de dire ça ! Oui bon d'accord pas du tout en fait, le boulot de garde ne l'avait jamais attiré mais puisque l'occasion se présentait il n'allait tout de même pas la manquer. D'autant plus que l'image était plutôt réjouissante. L'homme qui avait bien faillit le faire passer pour un assassin se tenait recroquevillé et tout tremblant dans la poussière tandis que les gardes les rattrapaient enfin et se mettaient à l'entourer. Rassuré sur le fait qu'il ne pourrait plus s'échapper, Tomyn grogna tout en se relevant difficilement :

"Je crois que je me fait trop vieux pour ce genre d'acrobatie"

Une grimace déforma son visage quand il se frotta le coude mais il était presque sur de ne rien avoir de cassé. Aussi porta-t'il son attention sur Alford et son arme :

"Jolie arbalète, mais pourquoi tu as tiré en l'air ?"

L'explication lui serait sans doute bien utile pour comprendre la raison de sa rencontre avec le mur. Mais ce qui comptait de toutes façons c'était que l'employeur était à present entre les mains des gardes et qu'ils allaient pouvoir l'interroger…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Dim 14 Mai 2017 - 21:23

Si Alford avait été du genre cruel, il aurait sans doute rit un bon coup par rapport à ce qu'il venait d'arriver à Tomyn après que celui-ci soit atterrit en partie sur un mur se tenant juste en face de lui lorsqu'il avait sauté pour plaquer le marchand qui s'était tout à coup rouler en boule. Néanmoins, Gorder n'étant pas quelqu'un de cruel, il se contenta donc de grimacer face à ce spectacle, ce en espérant que l'ancien messager n'ait pas trop mal… Houlà, oui. Après, il se disait que Tomyn avait dû avoir vu pire de toute manière, mais bon… Pour la peine le mercenaire s'en voudrait presque d'avoir effrayé le marchand, même si au fond de toute manière il savait très bien que c'était juste une bête coïncidence.

« Tu vas bien Tomyn ? » Ne manqua pas du coup de demander le bretteur en le rejoignant, il était satisfait néanmoins quant au fait qu'ils étaient arrivés à rattraper le marchand… Et sans avoir à tuer ce dernier ! Pour Gorder, cela voulait donc tout dire que tout s'était bien passé, surtout que la cible de la tentative d'assassinat ferait sans doute tout pour que cet homme reste derrière les barreaux…

« Tu devrais envisager une carrière dans la garde. » Ne manqua pas d'ailleurs de glisser Alford avec humour à Tomyn, il est vrai que ce dernier avait été plutôt doué pour rattraper rapidement le marchand, peut-être aussi parce que lui ne se baladait pas avec tout un fatras… Néanmoins, la vision d'un Tomyn dans la garde ou l'armée lui semblait au final si improbable disons… Qu'il ne poussa pas trop son imagination pour cela…

« Pourquoi ai-je tiré en l'air ? Bah, je ne voulais pas l'abattre spécialement. Disons que j'ai tiré un carreau magique qui inspire souvent la peur à ceux qu'il frôle. J'avais donc tiré juste au-dessus de lui de manière à ce qu'on puisse le rattraper rapidement. » Répondit sinon le mercenaire franchement quand Tomyn lui demanda pourquoi il avait tiré en l'air…

Et puis bon, Gorder aurait disons dû se justifier pour un meurtre, même avec des raisons derrière… On n'abat pas quelqu'un comme ça en pleine rue, même un fuyard. Du moins, c'est ce qu'il pensait. Après, allez savoir... Peut-être qu'il avait le droit de le faire, mais disons qu'il ne préférait pas tester de toute manière, surtout qu'il y avait des gosses qui se baladaient dans les environs, autant épargner à ces dernières la vision d'un gros homme qui avait la tête éclatée par un carreau d'arbalète… Disons qu'une arbalète ce n'était pas du petit calibre.

Entre-temps, les gardes avaient sinon relevés l'homme qu'ils avaient poursuivit et ce d'une manière pas vraiment très subtile. Avant d'emmener ensuite le dit homme vers le poste de garde le plus proche sans doute. Bien entendu, Gorder et Tomyn étaient sommés de venir, en chemin le mercenaire ne se priva pas d'ailleurs de dire à Tomyn.

« Un chien aurait bien été utile pour cette poursuite mine de rien… Dit moi sinon, à ce que je vois ce n'est pas la première fois que tu plaques quelqu'un, est-ce que ça t’arrive souvent de te faire prendre pour un idiot par un client ? » Demanda-t-il donc en toute honnêteté, en effet la question pouvait se poser et puis Alford était quelqu'un de curieux. Donc ce n'était pas vraiment étonnant qu'il se mette ainsi à partir en questionnement à l'égard de son ami.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomyn Alaïs
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 0


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Sam 20 Mai 2017 - 21:15

Un carreau magique, voilà qui expliquait tout ! Tomyn n'était pas un homme mauvais ni particulièrement rancunier mais il n'aimait pas trop qu'on l'utilise comme le commerçant m'avait fait et il n'aurait donc pas été très perturbé si il avait dû être blessé pour sa peine. Mais en y réfléchissant bien, la réaction d'Alford ne l'étonnait pas. Si il y avait dû avoir un concours de gentillesse au sein du peuple humain le mercenaire aurait sans doute pu prétendre au titre. Le gagner peut être pas, il y avait de sérieux concurrents même si Tomyn ignorait lequels étaient encore en vie, mais y prétendre c'était certain. Pas vraiment désabusé, il se contenta de hausser les épaules. La situation du commerçant n'était pas brillante du tout et lui allait certainement pouvoir s'en sortir, c'était le principal.

Le poste de garde le plus proche se situait au coin de la rue voisine, ils n'eurent donc pas à fournir un trop long effort pour s'y rendre. Se faisant, ils purent échanger quelques mots qui n'auraient sans doute pas manqué de provoquer une dispute, voir même une bagarre si ils avaient été adressés à un autre que Tomyn. Mais c'était bien à l'ex messager qu'Alford s'adressait et en tout état de cause il ne lui tira qu'un persiflage amusé :

"Toujours les deux pieds dans le plat hein ?"

Non mais vraiment avait on idée de demander à quelqu'un qui venait effectivement de se faire prendre pour un idiot si ça lui arrivait souvent ? Goguenard, il secoua la tête :

"Tu sais Alfy, si il y a bien un mystère plus épais que celui qui m'a maintenu en vie si longtemps, c'est bien celui qui a permis de te garder en vie toi ! Comment diantre se fait il que personne ne t'ai jamais tué avec tous les ennuis que tu as dû t'attirer ? Je crois personnellement que le Dracos se moque de moi mais te concernant j'ai comme l'impression qu'il t'aime bien…"

Il secoua la tête, prit un instant par ses pensées, puis reprit :

"Je n'aurai que faire d'un chien, et puis d'abord je piste mieux qu'eux. Quand aux agissements du commerçant… je suppose que quelques indices auraient dû me mettre la puce à l'oreille. Je n'ai pas fait attention, j'étais satisfait d'avoir rapidement trouvé du travail."

Pour la simple et bonne raison que ça aurait dû lui permettre de vite retourner à l'auberge pour tout dépenser en alcool. Enfin ça ce n'était sans doute pas la peine de le préciser. Le visage fermé, il inspira doucement. Toute cette adrénaline lui avait fait oublier un instant la tiédeur sombre de sa vie. Pendant un court moment il avait même retrouvé sa gouaille naturelle et une partie de sa joie de vivre. Mais ce moment était passé. Un demi sourire amer sur les lèvres, il s'arrêta alors qu'ils arrivaient en vue du poste de garde :

"Merci du coup de main mon vieux"

La main tendue ne laissait pas place au doute, il était heureux d'avoir revu Alford mais il n'irait pas plus loin. Avec un nouveau haussement d'épaule, il designa le poste de garde du menton :

"Le commerçant leur dira tout ce qu'ils veulent savoir, il est du genre à paniquer vite. Ils n'ont pas besoin de moi, et je ne tiens pas à ce qu'ils trouvent une autre raison de me retenir."


Sa capuche rabaissée, il releva la tête juste assez pour laisser apercevoir l'éclat gentiment moqueur de son regard tandis qu'il s'éloignait :

"Au plaisir camarade, la prochaine fois ce sera à moi de te tirer des ennuis alors ne te gêne pas. Écrase tous les plats que tu veux, tu fais ça trop bien pour te priver !"

Sa dernière phrase avait été presque criée alors qu'il disparaissait dans la foule pour la plus grande fureur du garde impatienté qui était venu le chercher… Un dernier sourire à l'autre mercenaire, et ainsi se terminèrent ces retrouvailles. Jusqu'à la prochaine fois ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn) Dim 21 Mai 2017 - 19:50

Alford fut dubitatif quand Tomyn lui dit d'un ton amusé qu'il venait de mettre les deux pieds dans le plat… Ah oui ! Il est vrai que ce genre de question n'était franchement pas très subtile, mais en même temps quand Gorder conversait avec quelqu'un qu'il appréciait... Il avait disons tendance à ne pas trop faire attention, après tout lui-même ne prendrait pas facilement mal des paroles maladroites exprimées par l'un de ses amis.

Mais il est vrai que ce n'était pas forcément le mieux de demander cela au vu de ce qu'il venait d'arriver à Tomyn, Gorder se contenta donc d'en rire et d'ajouter d'un ton bourru.

« J'ai toujours eu tendance à penser que j'avais une bonne étoile ou bien que j'avais vraiment la peau dure. Qui sait ? C'est peut-être juste mon charmant sourire qui fait que personne n'a pu me tuer, après tout ce serait une grande perte pour Armanda qu'un charmant bonhomme comme moi trépasse. Après, je crois que ça doit surtout être un mélange de chance et de talent. » Puis il ajouta plus sérieusement au sujet du chien.

« Tu pistes mieux qu'un chien ? Eh bien, je donnerais cher pour te voir suivre quelqu'un à l'odorat, m'enfin plus sérieusement… Je peux comprendre que t'ais pas trop fais gaffe pour le boulot, après tout on a tous besoin d'argent un jour ou l'autre et on ne peut pas tous se permettre de faire la fine bouche. »

Il pouvait comprendre après tout que les nécessités financières puissent pousser à ne pas trop être regardant sans non plus trop en faire bien entendu. Après tout la société humaine marchait à l'argent et il en fallait bien un peu pour survivre. Et puis, il savait que Tomyn n'était pas franchement un mauvais bougre, alors de quel droit le jugerait-il pour cela ? Chaque homme a ses qualités, chaque homme à ses défauts et pour sa part Gorder préférait essayer de comprendre les autres avant de les juger. Chacun avait ses raisons après tout et il était plus du genre à juger les intentions au fond.

« De rien, c'est normal. » Se contenta-t-il sinon de répondre avec sympathie quand Tomyn le remercia pour le coup de main, en effet Gorder considérait comme normal le fait de tendre une main à une vieille connaissance amicale. Il lui serra la main et fut un peu surprit par contre par la vitesse à laquelle Tomyn s'en alla, dommage. Gorder aurait bien aimé pouvoir converser avec lui autour de quelques bières, mais soit…

« Écoute ! L'avantage des ennuis, c'est qu'ils rendent la vie intéressante après tout et la mienne d'existence est palpitante ! » Eut-il néanmoins le temps de répondre avec humour avant que Tomyn ne disparaisse pour de bon… Bon, du coup Gorder ferait sans doute mieux de retourner auprès de son client et pour fêter tout cela il n'aurait qu'à aller ensuite siroter une bonne bière ou un peu d'absinthe. Il l'avait bien mérité après tout.

Ah fichtre, Alford se dit qu'il aurait pu demandé à Tomyn des nouvelles de Lindorië quand même… Dommage, bon il le ferait la prochaine fois, quoique le mercenaire avait un mauvais pressentiment à ce sujet, mais comme c'était disons une elfe qu'il avait en sympathie, autant prendre des nouvelles ! M'enfin, sur ce il souhaitait bonne chance à ce bougre de messager…




[Hrp : Je suppose que c'est une conclusion, serait-tu d'accord par hasard pour qu'on discute possiblement d'un prochain rp ? Mp moi si c'est le cas o/ . Et confirme moi si le rp est bien terminé ici que j'aille ensuite m'occuper des demandes Razz .]


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn)

Revenir en haut Aller en bas

Vous ne passerez pas ! (Pv Tomyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gandalf - Vous, ne passerez, pas !
» Vous ne passerez pas !! [Balrog vs Gandalf]
» Vous ne passerez pas ! [Terminé]
» StarCraft II
» WCH n°7 : Hobbit Edition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Aldaria la Lumineuse :: Avenue lumineuse-