Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 8 Fév 2017 - 21:52

29 Septembre

C'était une soirée particulière qu'il allait vivre visiblement. Même s'il ne savait pas si ce serait en bien, ou en mal. Pourquoi cela? Car il avait reçut au cours de la journée une invitation de la part de la conseillère elfique Elenya Ataliel qui désirait s'entretenir avec lui. Il sentait que si cette dernière était une proche d'Orfraie, il était probable qu'elle fasse partie de ces elfes ayant un certain ressentiment à son égard. Ce même s'il était dragonnier, mais malgré tout il pensait que cette rencontre pourrait être enrichissante. Il accepta donc et attendit que sa petite Löthilith dorme pour aller honorer son rendez-vous.

Néanmoins avant cela, alors qu'il sortait de l'ambassade de la caste des dragonniers, Lewyn esquissa un geste de la mains et fit apparaît un papillon de lumière qui voleta autour de lui. Le papillon se posa ensuite gracieusement sur l'épaule gauche du vampire, puis ce dernier se concentra un instant et la papillon émit assez de lumière pour éclairer efficacement les alentours. Pour le coup le vampire se sentit curieusement plus à l'aise avec cette présence lumineuse non loin. Certes sa nature de vampire faisait qu'il à l'aise dans l'obscurité et devrait faire en sorte qu'il le soit moins en présence d'une source de lumière comme celle-ci. Mais il semblerait qu'au contraire il soit à l'aise avec ceci, sans doute à cause de son affinité étonnante avec l'élément lumineux. Un élément dont il pouvait même user pour récupérer de l'énergie, ou qu'il pouvait créer à partir de son corps, ou d'une quelconque source lumineuse.

Et Lewyn dans les faits ressentait un plaisir presque enfantin à user de ses pouvoirs en rapports avec la lumière, en grande partie parce que cela était assez ironique par rapport à sa nature de vampire. C'était comme s'il faisait encore un pied de nez de plus à la nature vampirique, décidément ce vampire adorait détruire les idées préconçues… Bon, il ne fallait pas non plus qu'il joue à ce genre de petit jeu trop longtemps, car il devait honorer après tout le rendez-vous qu'il avait avec la conseillère elfique qui était l'ancienne cousine d'Orfraie. Il serait impoli d'être en retard de plus. C'est ainsi accompagné de son papillon de lumière qu'il se rendit chez la conseillère…

Ensuite une fois arrivé devant la demeure de cette dernière, il prévint un garde, ou un serviteur de son arrivée pour que ce dernier aille faire part à la conseillère du fait qu'il était bien là. Après tout il ne pouvait pas entrer comme ça dans la demeure de cette dame Elenya, ce serait impoli. Ils ne se connaissaient même pas, du moins pas encore… Il se demandait d'ailleurs quel genre d'elfette ce serait, il espérait arrivait à bien s'entendre avec elle d'ailleurs. Néanmoins il se dit que ce ne serait pas forcément aussi facile, qu'importe… Lewyn n'avait pas passé si longtemps à maîtriser sa nature de vampire et à devenir vertueux à force d'efforts et de patience pour forcément se dire que ce serait un moment insupportable qu'il ne serait pas capable de gérer. Au contraire même, il sentait que cela aurait son importance. Autant faire de son mieux de ce fait.






Spoiler:
 


Dernière édition par Lewyn Viladric le Sam 8 Avr 2017 - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 15 Fév 2017 - 11:09

Elenya s'était sentie le devoir d'inviter l'assassin de sa cousine, permettant l'arrivée d'un nouveau monstre sur leur continent, sa vampire de cousine. Elle détestait au plus haut point ces morts vivants, ces suceurs de sang pour de nobles raisons croyaient elle tout du moins. Son père s'était fait assassiné par des vampires lorsqu'elle était petite, mais elle n'en savait pas bien plus à part un nom, un simple nom. Ces vampires étaient des erreurs de la nature, une sorte de maladie vivace, qui détruisait ce qui vivait pour le corrompre. Sa cousine avait eu une chance folle d'être importante, car la transformation retirait la mémoire du sujet. Comme c'était pratique pour rendre aussi mauvais que possible la personne, aussi noble avait pu être cette dernière. Heureusement, mes souvenirs de sa cousine avait pu être restauré par la magie baptistrelle, mais et les autres vampires ? Sans doute n'avait-il pas autant de chance malheureusement. Elle savait également qu'une solution pour forcer les vampires à arrêter l'esclavage forcé en buvant du sang était en cours de recherche. Cela allait prendre du temps, c'était évident, mais elle aurait un jour ou l'autre son moyen de pression. Elle n'avait pas oublié l'histoire des elfes, la guerre perpétuelle contre cette race maudite, cette maladie purulente. Penser qu'un vampire puisse être en sa demeure était complètement fou, ses ancêtres devaient se retourner dans leurs tombes.

Ce soir cependant, il n'était pas question de si hautes responsabilités ou un destin, mais surtout une promesse. Peut-être aurait-elle dû inviter également Orfraie, mais elle n'avait convoqué que le père de sa nouvelle et éternelle vie. Elle avait promis à sa cousine d'être délicate, d'être là plus douce que possible, car Orfraie avait présenté ce dernier comme étant son sauveur et pleins de qualités. Il était soit disant différent, elle n'y croyait pas tellement d'ailleurs. Dans sa lettre, elle avait bien entendu affiché ses titres et responsabilités, mais elle n'avait pas insisté dessus, ce n'était qu'une simple annotation. Elle recevait cet homme, ce "sauveur" dans des termes privés. Elle savait qu'il était un dragonnier, mais aussi noble puisse être cette tâche, elle s'était arrêtée à son statut de mort vivant. Elle se demanda s'il allait venir avec son dragon. Était-il soumis ? Transformé en vampire peut-être ? C'est ce qu'elle aurait pensé d'un autre vampire, si jamais Orfraie n'aurait pas dépeint un si noble caractère. Elle avait préparé ses gens à la venue, chacun avait eu le choix de rester ou partir pour la soirée. Jamais aurait-elle pu forcer de rester à ses serviteurs, alors qu'elle même désirait tant être ailleurs. Seuls les volontaires étaient restés avec une jolie prime à la clé évidemment. Elle-même ne s'était pas habillée aussi noblement qu'à l'accoutumer, dans la pièce de réception, elle avait accroché ses armes pour le combat en guise de décoration. Son bâton de mage était posé sur un joli présentoir, son arc un peu plus loin comme épinglé à un tableau en bois avec un carquois. Elle était prudente malgré tout, il ne fallait pas déconner. Elle avait une confiance limité en ce vampire si noble soit-il. Elle portait une magnifique robe verte faites avec du feuillage et du tissu, mais elle portait son corset en soie d'araignée par-dessus l'air de rien. C'était son armure qu'elle portait lors de combat. Elle avait également toute sa panoplie d'objets magiques comme des bijoux, mais cela restait assez discret. Elle se devait de garder un certain standing, elle était celle qui représentait le peuple elfe ici. Sa meilleure arme restait bien entendu sa magie, c'était une évidence.

Le vampire arriva alors à la maison prévint alors un serviteur. Il avait été reçu dans la riche maison des Ataliel dans un petit vestibule très cossu comme n'importe quel invité de marque. La conseillère soupira en se pinçant l'arête du nez, elle n'avait qu'une envie, c'était de faire fuir cette personne, mais elle se devait de le recevoir pour sa cousine. Aussi mort vivante soit Orfraie, elle la considérait comme encore sa cousine, sinon jamais elle ne l'aurait accepté ici. La maison entière respirait la grande richesse, la noblesse des occupants. C'était fait exprès, ce genre de petit salon d'attente était fait pour impressionner les convives. Elle fut étonnée lorsque son serviteur lui précise qu'il avait un papillon de lumière sur l'épaule. Elle ne savait pas trop quoi en penser au final. Ce vampire savait utiliser la magie, ce n'était guère une surprise. Comme les elfes, les vampires étaient naturellement magique, mais ce qui la surprise était l'utilisation d'une magie de lumière. Était-ce une démonstration de force pour sortir de l'ordinaire ? Une provocation ? Un signe d'apaisement ou de paix ? Leurs premiers échanges allaient sans doute l'éclairer sur ce point. Elle se demandait dans quel état d'esprit était-il venu. Là, c'était la femme politique qui parlait, les codes, les semblants, les mots bien choisis et les gestes protocolaires.

« Un vampire qui utilise de la magie lumineuse ? C'est très original en effet, mais il ne doit pas s'attendre à ce que j'utilise les ténèbres. »

Dit alors Elenya avec un petit rire mesquin. Elle ne pouvait décidément pas se retenir d'être agressive d'une manière ou d'une autre, et pourtant les esprits savaient comme elle faisait des efforts à accepter pareille personne en sa demeure. Elle se dirigea vers sa bibliothèque en caressant son menton, et elle sourit au coin en prenant un livre de traiter magique.

« Dites à ce monsieur qu'il va devoir patienter quelque peu avec la plus grande politesse. Je ne veux pas de mots déplacés, il doit être traité comme un invité de marque. Vous pouvez lui proposer des boissons ou de quoi manger, même si je doute qu’il ne puisse ingérer que du sang, alors vous pourrez lui proposer le mien, il va vraiment détester parait-il. »

L’elfe s’assit alors sur un siège agréable, et elle reprit la lecture de son ouvrage là où elle en avait laissé. Elle sourit doucement à son serviteur en lui indiquant une dernière chose.

« Vous pourrez lui dire de devenir dans … hmm … mettons une petite demi-heure. Il sera sans doute dans les meilleurs dispositions. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Jeu 16 Fév 2017 - 12:20

Lewyn haussa les épaules et répondit poliment qu'il attendrait lorsqu'un serviteur vint lui dire qu'Elenya le faisait attendre pour une quelconque raison. Dans les faits le vampire était loin, très loin d'être contrarié par cela. Notamment car il n'était pas contrariant ou spécialement pressé, de plus cela lui permettait de prendre un peu de temps pour contempler les alentours. Car il fallait l'avouer, cette demeure était d'un raffinement rare.

Et il refusa d'ailleurs poliment lorsqu'on lui proposa du sang, sans avoir le moins l'air gêné du monde dans les faits. C'était une habitude après tout chez lui de refuser poliment ce genre de proposition souvent faîtes avec toute la bonne intention du monde. Après tout il n'avait pas envie de se comporter comme un vampire gourmand qui buvait du sang dès que l’occasion se présentait à lui, une fois par semaine était le nombre de fois maximum qu'il se nourrissait si possible…

Du coup il attendit une petite demi-heure en s'occupant de diverses manières. Notamment avec le petit papillon de lumière que d'un geste il transforma en luciole puis en petit colibri… Il se concentra, investit un peu plus de pouvoir en fit une sorte de chat de lumière pur. Bon dans les faits il ne faudrait pas qu'il joue à ce jeux pendant des heures non plus, mais ce n'est pas comme si une petit utilisation innocente de ses pouvoirs allait le fatiguer vite.

D'ailleurs il ne vit même pas le temps passé quand le moment d'aller rejoindre Elenya fut arrivé. Le chat de lumière redevint un papillon et vint à nouveau se poser sur son épaule et Lewyn se rendit donc calmement et d'un air patient et cordial là où la conseillère l'attendait. Il n'avait ni l'air le moins du monde contrit, ni gêné. Dans les faits on pouvait voir à son visage qu'il avait surtout l'air du visiteur lambda qui tenait à être poli tout en observant ce qui l'attendait.

« Salutations dame Elenya. » Dit-il donc calmement poliment à cette dernière lorsqu'il fut introduit en sa compagnie. Il esquissa un salut elfique classique comme le lui avait apprit Orfraie. Sans fausse note dans son geste. Il ajouta ensuite en essayant d'être aimable avec un sourire sincère. « Je me dois de louer vôtre sens esthétique ma dame, vôtre demeure est splendide. Je suis certain d'ailleurs que cette entrevue saura être agréable et enrichissante pour nous deux. » Après tout pour sa part il tenait si possible à bien s'entendre et si possible à être en bon terme avec la conseillère. Autant faire des efforts en ce sens de ce fait. Enfin, dans les faits après s'être ainsi montré poli et cordial il se contenta de rester silencieux et patient quand à ce que la dame avait à lui dire.

Comme était vêtu le vampire en cet instant ? Pas d'armes visible, que ce soit par politesse ou car il n'en avait pas vraiment besoin vu qu'il était pugiliste et une tenue d'hiver de facture humaine certes mais d'excellente facture. Elle allait surtout très bien à Lewyn et contrastait pas mal avec les tenues souvent légères ou fines sans l'être trop des elfes. Peut-être était-ce dû au fait que les elfes avaient moins aisément froids que les humains ? Peut-être, en tout cas Lewyn était vêtu comme un humains et avait l'air humains pour quiconque n'aurait pas su qu'il était vampire. On pouvait distinguer quelques bijoux sur lui sinon, tous faits d'argents, ainsi que des bijoux d'oreilles assez discrets.





Vêtement porté :

Costume d'hiver
Costume masculin constitué d'une tunique et d'un pantalon assorti en laine cachemire, noir ourlé d'argent sur les bords et le col.
La tunique est de longue taille, arrivant jusqu'aux genoux, et légèrement cintrée pour mieux dessiner la silhouette du porteur. Ouverte sur le devant et se fermant grâce à une rangée de fines fibules d'argent tout le long du torse, elle présente un col cygne montant, et des manches longues serrées jusqu'aux poignets, ceux-ci formant ensuite un rabat en forme de pointe sur l'avant-bras. A partir de la taille, la tunique est fendue sur les côtés, et sur le devant, formant alors trois pans, deux battant les cuisses et un à l'arrière flottant souplement.
Cousue à même la tunique, une longue chasuble (sorte de cape ouverte sans manche, avec deux longs pans sur le devant battants au vent le long des jambes) à col montant sur la nuque, et aux bords ourlés d'un bande rouge irisés de divers motifs, vient souligner la ligne des épaules. Une fine chaine d'argent relie élégamment les deux rabats, chaine purement décorative.
Un pantalon souple près du corps vient compléter l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Lun 20 Fév 2017 - 17:24




Elenya pourrait bien être déçue de ne pas avoir réussi à contrarier le vampire à le faire attendre, du moins, c’était que ce lui rapporta l’un des serviteurs. Peut-être gardait-il la face devant le serviteur ? C’était tout à fait possible, mais après tout, elle était une dame de bonnes familles et même si ce vampire avait été invité, il était normal selon elle de se faire attendre.  C’était comme pour un rendez-vous galant, l’homme devait apprécier l’attente comme un test, c’était la même chose ici, sauf que le vampire ne risquait pas de coucher avec l’elfe même si sa vie en dépendait. Chaque décoration, chaque meuble ou le moindre petit objet dans la maison et encore davantage dans le petit salon afin de faire attendre le vampire était étudié pour montrer la richesse et l’importance de sa famille. On l’informa que le vampire avait refusé le verre de sang, c’était une information intéressante il était certain. La politesse l’obligeait à proposer de quoi boire et manger, même si c’était un suceur de sang. Cela l’arrangeait quelque part qu’il ait refusé. 

« Faites le entrer. »  

Une servante vint lui annoncer l’arrivée du vampire, et l’elfe accepta qu’il soit amené dans le salon. Elle se leva tranquillement en reposant le livre dans la bibliothèque avec une grande délicatesse. Le salon était encore davantage plus richement décoré que le lieu d’attente précédente.  Elle afficha un sourire de politesse, mais elle se méfiait encore grandement de ce mort-vivant. L’elfe se dit immédiatement que son père devait se retourner dans sa tombe. Elle accueillait tout de même dans sa maison l’ennemi ancestral, le monde avait rudement changé depuis le temps. Peut-être était-ce de la décadence, aller savoir. Elle regarda avec ce vampire arriver avec une sorte de papillon de lumière. Elle s’arrêta un bref instant un peu surprise sur le coup de découvrir pareille artifice. Etait-ce une démonstration ? Un vampire qui utilisait la lumière ? Voilà qui était bien particulier. Elenya ne savait pas trop quoi penser au final, alors elle répondit après un court instant de pause.

« Bien le bonsoir sir Viladric. C'est un ravissement que de vous voir ici séance tenante. Je suis vraiment désolée de vous avoir fait patienter, une affaire politique urgente. Je fais partie du conseil elfique, cela me prend une bonne partie de mes journées malheureusement. »  

Répondit alors d'un aplomb parfait l'elfe à son interlocuteur avec un léger sourire aux lèvres. Elle fut évidemment étonnée de voir que le vampire connaissait la politesse et en plus le salut elfique. Elle lui rendit la salutation pour les personnes de plus bas rang, car c'était bien une évidence que c'était le cas.

« Vous me voyez ravi que ma maison vous plaise, vous auriez vu la demeure de ma famille en l'ancienne forêt elfique, elle était encore plus majestueuse. Cependant, sans doute que l'enfance y joue pour beaucoup . j'aime à recevoir dans de bonnes conditions mes hôtes, car c'est en cette qualité que je vous reçois en cette soirée. »

Elenya se tourna en regardant autour d'elle, avant de croiser les bras dans son dos avec soin dans une noble posture.

« Il est certain que cette rencontre apportera beaucoup à nous deux, mais pour tout vous dire, je ne voulais pas vous rencontrer de prime abord. J'ai revu il y a peu ma cousine que vous avez.. Hmm... Changé. Vous devez remercier dame Orfraie que j'accepte de vous recevoir. Elle m'a dit grand bien de vous, et vue qu'elle a retrouvé la mémoire, je gage que son jugement est resté le même. »

Elenya se retenait fortement de ne pas l'accuser de meurtre dès les premières phrases, mais l'idée était là sous-jacente. Elle ne faisait pas de quartier et n'épargnerait rien au vampire. C'était une manière de le tester. Elle le recevait à titre privé sinon jamais elle ne l'aurait rencontré. Comment une conservatrice de pure souche pourrait recevoir un ennemi ancestral en ses murs ?

« Je souhaitais vous rencontrer pour connaître le vampire qui a changé ma cousine, cette héroïne du peuple elfe. Ce fut une perte bien cruelle et un vain sacrifice pour la connaissance des chimères. Je voulais me rendre compte par moi-même de quel genre de personne êtes-vous. Je veux également savoir ce qu'il s'est passé prêt de la forêt elfique et les conditions de son... Changement. »
 





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 22 Fév 2017 - 9:13

Viladric ne se doutait pas vraiment du fait que l'attente avait été intentionnelle, il se disait tout simplement qu'elle avait eu une affaire pressante au niveau politique qui avait nécessité un très léger contretemps. De plus, une demi-heure pour un vampire ce n'était rien au même titre que pour un elfe. De ce fait, il se disait que tout pourrait très bien se passer. Et franchement, il tâcherait de faire de son mieux pour que ce soit le cas. Quant aux protocoles, en vérité même si Lewyn était un renégat par nature, il restait aussi peu protocolaire que là plupart des vampires quand ce n'était pas nécessaire, mais heureusement il s'y connaissait un minimum dans le domaine du code de politesse elfique. Certes en tant que dragonnier il n'en avait pas vraiment besoin, mais il tenait à faire bonne impression après tout… Il avait une tendance innée à vouloir bien s'entendre avec les gens et il continuerait sans doute à l'espérer jusqu'à ce que ce soit sans espoir. C'est ainsi assez optimiste qu'il avait pu entrer dans le bureau d'Elenya.

Elenya qui était une digne représentante de son peuple. Magnifique, ce même si dans les faits c'était la beauté intérieure qui comptait le plus, il reste que l'on pourrait comprendre quelqu'un qui se mette tout à coup à la détailler comme l'on détaille une œuvre d'art. Néanmoins, Lewyn s'inquiétait surtout de la personnalité de la conseillère en face de lui. Bon, normalement il ne devrait pas avoir à s'en inquiéter et devrait garder son assurance habituelle… Mais le problème était qu'il ne connaissait pas cette femme et qu'il la rencontrait pour une entrevue qui aurait sans doute une certaine importance pour Orfraie au niveau relationnel. Pas que cela allait changer quoi que ce soit à la vie de Lewyn en soit, mais disons qu'il serait bien certainement qu'il se montre un tant soit peu diplomate...

Lewyn devait-il d'ailleurs douter de la bonne foi d'Elenya ? En toute franchise, il pensait que non-même si elle avait l'air assez guindée dans les faits. Et surtout même s'il avait l'impression qu'elle avait une certaine rancœur à son égard, mais ça s'était probablement dû à la manière dont l'elfe tournait ses phrases. Pas vraiment à autre chose dans les faits, il n'avait d'ailleurs pas assez d'expérience en protocole elfique pour deviner le sous-entendu dans la manière dont Elenya s'était peu incliné.

Dans les faits néanmoins, il commençait à se dire qu'il vaudrait probablement mieux qu'il réfléchisse à ce qu'il allait lui répondre. Que ce ne soit pour pas la choquer, car il ne tenait pas à attrister une ancienne proche d'Orfraie, mais aussi car… Aussi dragonnier et donc personne de haut rang soit-il, il ne tenait pas à faire preuve d'un comportement qui ne rendrait pas honneur à la caste. Dommage, car dans les faits, il n'avait jamais été à l'aise avec le monde de l'aristocratie. Cela dégoulinait souvent trop l'hypocrisie et la fausse gentillesse pour qu'il s'y fasse… Par le Dracos, il espérait bien ne pas avoir affaire à une hypocrite ! Il n'y avait rien qui l'agaçait plus…

Dans tous les cas, il serait sans doute de bon ton qu'il réponde aux mieux à la question d'Elenya, une question emplie évidemment d'une certaine gravité. Comment devait-il y répondre ? Devait-il jouer la carte de quelqu'un de neutre émotionnellement et qui tâchait d'être objectif ? Ou devait-il y mettre plus de sensibilité ? Par le Dracos, ce genre de calcul ne lui plaisait pas et il se disait qu'une réponse sincère sur tous les points serait mieux.

« Eh bien, dans les faits... C'était un choix d'Orfraie… S'il y avait eu un autre moyen de la sauver, moi et les quelques rôdeurs présents aurions fait en sorte de la sauver ainsi. Mais le temps nous manquait et elle m'avait elle-même demandé de la mordre, j'ai donc accédé à sa requête. » Dit-il sans cacher une certaine amertume à ce sujet avant de reprendre pensif. « Cette demande venait d'elle, je n'avais même pas vraiment envisagé la chose au début… J'avouerai même avoir assez hésité à le faire quand elle me l'a demandé, mais au final, je me suis dit qu'il était mieux de respecter la volonté d'une amie. De respecter sa dernière volonté. » Il tenait après tout trop à la liberté sous toutes ses formes pour que la notion du choix personnelle ne soit pas sacrée pour lui. Sur ce, il reprit songeur. « Elle ne vous a pas parlée de ceci ? » Demanda-t-il par curiosité, après tout Elenya avait rencontré Orfraie peu avant de ce qu'il comprenait, il lui paraîtrait donc assez logique qu'elles en aient discuter. À croire qu'elle lui avait posé la question purement pour avoir sa version à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Lun 27 Fév 2017 - 11:31

Sans doute aurait-elle dû prendre plus son temps qu'une simple demi-heure, mais déjà, cela aurait agacée l'elfe d'attendre autant. Comment pourrait-on la faire attendre ne serait-ce que quelques minutes ! Alors une demi-heure, non, ce n'était pas possible au niveau de son honneur et de sa bienséance. L'idée même qu'un vampire soit chez elle la révulsait, mais elle le devait à sa cousine. Que cette dernière soit morte et recrée en vampire ne changeait rien à ses yeux. Les baptistrels avaient ramené son esprit entier dans ce corps maudit.

Le mort vivant était entré dans le grand salon, il l'a regardait comme une œuvre d'art exposée, elle appréciait évidemment ce genre d'attentions même venant d'un vampire. C'était sans doute son ego qui parlait, mais cela faisait parfois du bien de se rappeler qu'elle était également une femme. L'elfe avait prévu d'aider Orfraie à bien se présenter chez le beau peuple. La conseillère pensait qu'avoir le retour de la grande héroïne serait rassurant et aiderait le moral. Elle n'aimait pas les vampires, ce n'était pas bien compliqué de s'en rendre compte. C'était d'ailleurs de notoriété publique, elle ne s'en cachait en rien. Elenya se montrait bien plus agressive avec Lewyn que ses autres convives, c'était une évidence. Elle ne lui pardonnerait sans doute rien du tout à la moindre erreur. Elle savait qu'être dragonnier était une preuve d'avoir été choisi par un dragon comme un élu peut-être, mais est-ce que cela expliquait tout ? Était-ce une preuve que ce vampire était un être merveilleux ? Le dragon pouvait bien être un pervers notoire ou un danger, allé savoir. Quoi qu'il en soit, le dragon avait dû être désespéré de choisir un vampire plutôt qu'un elfe !

Si Elenya pouvait jouer de la finesse de la diplomatie, qu'elle restait avec une certaine politesse, elle avait énormément de mal à cacher ses sentiments véritables. Elle nota que le vampire prenait un certain temps de réflexion, cela dénotait un certain contrôle. C'était comme quand elle avait proposé du sang, il avait refusé, ce qui était un bon point. Ce vampire devait chercher à résister à la bête, c'était ainsi qu'elle parlait de cette envie, cette nécessité de boire du sang. Elle cherchait évidemment la sincérité dans les réponses du vampire, et elle était assez fine pour les faire transpirer à travers les réponses de ses interlocuteurs.

« Un choix de ma cousine... »

Répéta avec un soupir l'elfe en sep pinçant l'arête du nez. Bien entendu, elle demanderait à nouveau à sa cousine pour être certaine, mais cela commençait comme l'avait dit Orfraie.

« Une Elfe est résistante, elle est bien plus forte qu'un humain. Orfraie est une héroïne de notre peuple, elle est sans doute une des meilleures bretteuses et chef de guerre des elfes. Alors le fait qu'elle était mourante me surprend vous comprendrez, mais pour votre défense, vous n'étiez pas seul avec ma cousine. »

Analysa alors Elenya chaque mot que pouvait prononcer le vampire. Elle parlait de sa cousine au présent, rien n'était du passé à ses yeux. Elle avait accepté le fait qu'elle ait changé de corps, mais cela ne changeait pas trop de choses malgré son côté conservateur. Elle était parfaitement confiante que les vampires dans un lointain extrême iraient à leur perte, car il manquerait d'hôte. Cela l'arrangeait bien évidemment, surtout si les elfes découvraient un sang de substitution. Ils auraient alors un pouvoir immense sur ce peuple, si on pouvait l'appeler ainsi de pareils parasites. Cependant, elle se gardait bien de lui dire de vive voix. Elle sentit le regret dans la voix du vampire, était-ce de la comédie ? Élément ne pensait pas que ce vampire était vraiment capable de jouer ce genre de jeu, mais il fallait rester prudent.

« Vous le regrettez d'une certaine façon, pourquoi ? Elle vous ressemble encore un peu plus, cela devrait vous rapprocher non ? Pourquoi avoir hésité à la transformer, vous n'aimez pas votre condition de mort vivant ? Peut-être est-ce par respect de la vie ? »

Elenya ouvrait des voies dans son discours pour ne pas lui indiquer la bonne réponse, mais surtout la sienne. Elle ne croyait même ce qu'elle était en train de dire, cherchait-elle vraiment de bonnes excuses à un vampire ? Devenait-elle si faible pour que la haine ne soit plus assez efficace ? C'était un être de qualité d'après Orfraie, et elle pouvait faire confiance en les baptistrels pour avoir raviver les souvenirs de sa cousine. Elle se demanda si devant la mort, elle pourrait craquer à quémander de se faire mordre dans une faiblesse. Heureusement, même si elle y penserait, cela ne fonctionnerait pas. Elle était immunisée face à ce poison, cette maladie galopante si facile à propager.

« Je plains le sort des vampires, devenir une coquille vide à la morsure, être manipuler si facilement. Heureusement, Orfraie n’est pas n’importe qui, elle a pu être aidé sur ce point. Je me demande tout de même si elle prend les souvenirs de l’elfe Orfraie pour les siens ou alors d’une vision plus distante. »

Commenta alors la conseillère à haute voix, en jetant un regard pour le dit vampire.

« Disons que j’aime avoir les avis de chacun directement. Elle m’en a parlé effectivement, du moins, comme elle a pu. Elle m’a dit que contrairement aux autres vampires, vous êtes un de qualité, alors, c’est pour cela que j’ai accepté de vous rencontrer. »

Elenya ne se cachait pas de pouvoir comparer sa version avec celle d’Orfraie. La moindre erreur ferait sans doute naitre de la suspicions chez l’elfe évidemment.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Dim 5 Mar 2017 - 9:42

Lewyn n'avait pas vraiment grand-chose à craindre d'Elenya et cela il le savait fort bien, le pire qu'elle pourrait lui faire, ce serait des reproches ou des insultes. Son rang de dragonnier le mettait bien au-delà du reste et sans doute à un rang au moins égal à celui de la conseillère. De toute manière, Viladric n'était pas là pour faire germer un quelconque conflit ou pour s'appuyer sur son rang de dragonnier, néanmoins… Celui-ci offrait une sérénité certaine au vampire qui par le passé avait souvent été opposé au pouvoir, ainsi savoir qu'il était au même niveau que bien des puissants et n'avait rien à craindre d'eux pour là plupart le confortait dans ses idéaux et surtout dans ce qu'il pourrait faire à l'avenir pour le bien d'Armanda. Ainsi, si le vampire tâchait d'être poli et cordial, il n'avait pas non plus l'air spécialement intimidé, il n'avait aucune raison de l'être après tout, car d'une certaine manière, il représentait la caste des dragonniers.

Et visiblement, Elenya ne sembla pas vraiment satisfaite quant à ce qu'avait dit Lewyn, pourtant ce dernier avait essayé jusqu'au bout d'être sincère. Lewyn se contenta donc de regarder la politicienne silencieusement et d'écouter les propos de cette dernière qui semblait assez sceptique.

Sa fille, la meilleure archère elfique ? Certainement, la meilleure bretteuse ? Pas vraiment malheureusement, on ne pouvait pas être la meilleure dans deux domaines à la fois de toute manière. Lui-même aurait bien été content d'être le meilleur dans une chose, mais il n'avait pas cette chance dans les faits, quoique… On pourrait louer sa diplomatie peut-être après l'entrevue avec la cousine d'Orfraie, à se demander si cette dernière avait eu autant de mal que lui risquait d'en avoir visiblement. Que pouvait-il répondre à cette Elenya ? Que rien n'était invincible en ce monde ? Il y avait bien des êtres qu'on croyait invincibles après tout qui étaient morts à foison ces dernières années… Il se contenta au final d'opter pour une réponse claire et concise.

« Pourtant, c'est ce qui est arrivé, vous n'avez qu'à demander aux rôdeurs qui étaient présents à ce moment-là si vous avez un doute à ce sujet. » Un argument bien difficile à contrer sans remettre en doute la fiabilité des rôdeurs. Viladric ne doutait pas en tout cas que ces derniers viendraient confirmer ses propos.

Il se disait en tout cas qu'il ne savait pas trop quoi penser, chez les siens les rapports étaient plus francs d'une certaine manière, là où les elfes étaient malheureusement d’avantages capables d'hypocrisie. Quoique, il faudrait être aveugle pour ne pas deviner que ce n'est pas l'amour et l'estime qui l'emportaient dans le cœur d'Elenya quant aux sentiments qu'elle ressentait envers-lui.

Lewyn connaissait trop bien les politiciens pour se faire avoir à ce petit jeu, un petit jeu qu'il détestait et auquel il avait tant été confronté à la cour vampirique. Il n'était peut-être pas le meilleur politicien qui soit, loin de là même. Mais franchement, les méthodes qu'employait Elenya ne pouvaient pas vraiment être qualifiées de subtiles… Le vampire n'égalait sans doute pas la finesse politique de son interlocutrice, mais là ce qu'elle faisait était aussi évident qu'un coup de marteau de guerre sur le crâne…

« Ce n'est pas que je n'aime pas ma condition de vampire. » Il ne releva pas le fait qu'elle avait dit mort-vivant et poursuivit calmement. « C'est juste que je n'aime pas voir ceux qui me sont chers mourir, certes, elle a pu renaître, mais cela lui a coûté la vie. D'une certaine manière Orfraie est à la fois l'ancienne Orfraie sans l'être vraiment, c'est compliqué… Je regrette à la fois l'ancienne elle tout en appréciant énormément l'actuelle. » En somme, c'était assez complexe que son sentiment à l'égard de sa fille vampirique. « Mais je suis content qu'elle soit encore en vie, cela vaut toujours mieux que la mort après tout. Je lui ai déjà parlé d'ailleurs de mes sentiments à ce sujet et elle se borne à me remercier de l'avoir aidé et à me dire que ce n'est pas me faute, je suppose donc que je me chagrine trop sans raison. » Il sourit de manière sincère, puis ajouta plus sérieusement.

« Non, la condition vampirique n'est pas forcément la plus enviable qui soit, mais elle loin d'être désespérée à mes yeux. Je ne regrette pas en tout cas ce que je suis, ça n'a pas forcément été toujours facile, mais avec tous les efforts que j'ai faits pour m'en sortir au mieux cela offre beaucoup de possibilités. » Néanmoins, il doutait qu'elle puisse vraiment comprendre ce qu'il voulait dire, il avait l'impression d'avoir affaire à quelqu'un qui n'était pas assez ouvert d'esprit pour cela malheureusement… Et Lewyn n'était pas vraiment du genre à s'acharner dans ce genre de cas, il reprit donc d'un air conciliant. « Dans tous les cas, j'ai fait en sorte que cela soit plus facile pour elle. J'ai pris soin d'elle comme si c'était ma fille, même si je préfère la considérer comme ma sœur. Je suis content d'avoir pu l'aider au mieux. » Il resta ensuite silencieux quelques instants puis reprit à l'égard d'Elenya.

« Moi un vampire de qualité ? Je dirais que cela dépend des avis, les miens vous dirons que je suis un sale renégat qui a tendance à ne pas savoir être silencieux quand il le faut et à avoir des opinions très dissidentes. Cela fait évidemment de moi un vampire de qualité pour les humains, ou les elfes. C'est sans doute pour cela d'ailleurs qu'Aegnor m'a témoigné avec aisance son amitié, mais beaucoup des miens n'ont pas la même opinion. » Il sembla songeur, puis conclut avec gravité. « Je ne suis pas supérieur à qui que ce soit, ni inférieur. Je suis juste différent et la différence n'est pas quelque chose de toujours agréable pour les autres. Certes m'apprécient ou non, mais dans tout les cas je suis moi et c'est tout ce qui importe. Il vaut toujours mieux vivre selon les aspirations de son cœur après tout. Une vie passée derrière un masque ou à genou n'est pas le genre de vie à laquelle j'aspire. » Il était vampire à ne pas plaisanter le moins du monde avec ses idéaux après tout. Pas un bien-pensant qui disait compassion sans vraiment en faire preuve. Non, il s'investissait totalement dans ses idéaux et les causes pour lesquelles il décidait de lutter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Jeu 9 Mar 2017 - 11:23

Elenya n'était pas violente, ni avait de réels pouvoirs contre le vampire à part être irritante sur l'instant. Elle ne l'avait pas invité ce soir pour cette raison, loin de là. Cela aurait été un peu mesquin. Elle savait que les dragons étaient importants pour la direction du monde, qu'ils devaient être une cible des chimères, mais est-ce que leurs monteurs gagnaient de surcroît une rang social plus important ? Elle ne le pensait pas en tout cas, mais le vampire n'était pas là en qualité de dragonnier et elle de conseillère. L'elfe se rendait bien compte que le vampire gardait parfaitement son calme apparemment. Cela devait dire qu'il maîtrisait la situation. C'était sans doute pour des raisons puériles, voir pour se rassurer que les vampires étaient des êtres mauvais. Elle partait donc du principe que celui-là pouvait fort bien mentir, qu'elle devrait vérifier les informations fournies.

Elenya montait une image idyllique de sa cousine afin d'augmenter la perte. Dans l'esprit des elfes, Orfraie était tout de même une héroïne, et lorsque l'on faisait partie d'un peuple en voie d'extinction, c'était d'autant plus important. D'une certaine manière et ce malgré la transformation d'Orfraie, elle restait une Elfe.

« N'ayez crainte, c'est ce que je ferais en effet. Je vais demander aux rodeurs de me conter vos aventures. »

Opina du chef l'elfe à la proposition du vampire. C'était une évidence qu'elle n'allait pas le croire sur parole si facilement. Elle se retint de parler de la rareté d'une vie elfe, car elle ne voulait certainement pas reconnaître une faiblesse ou mettre en lumière une des elfes devant un vampire. Elle n'irait jamais contre les intérêts elfiques, pour personne même sa cousine. Jamais elle n'irait mettre en doute la parole de ses forces armées si rares. La politique était faite de faux semblants, de dissimulations et de finesses difficiles à comprendre pour les néophytes. Elenya en était une parfaite représentante, sa vie entière avait été tournée vers son peuple, vers la politique. Bien entendu, elle utilisait la magie plutôt d'une bonne manière, mais la qualité qu'elle mettait en avant était la politique. Elle trouvait que c'était un pouvoir bien plus puissant et intriguant. Elle n'était pas attirée par le pouvoir, qui pouvait brûler les ailes de certains, elle cherchait surtout à être utile.

L'elfe ne cachait pas tellement sa haine des vampires, cette race odieuse qui avait osé lui prendre son père pendant son enfance. Elle ne cherchait pas à être subtil, elle était plutôt rentre dedans ce soir-là. C'était une entrevue privée, elle n'avait pas besoin de l'être. Elle écouta avec attention les paroles du vampire, alors qu'il parla de lui-même d'une manière peu commune. Il ne semblait pas craindre de ternir son image, du moins, l'image que l'on se faisait des vampires.

« En effet, quoi que l'on puisse en dire, Orfraie l'elfe est morte, sa vie s'en est allée. Je me doute que vous ne puissiez qu'apprécier la nouvelle Orfraie, elle est plus proche de vous comme jamais. Vous avez des points communs évidents, mais je me demande comment vous l'éduquer ? Je veux parler en sa qualité de vampire. Je ne suis pas aveuglée par mes sentiments, je me doute qu'on fraie vivra sa vie de vampire et me survivra. »

Elenya prit un court instant de pause avant de reprendre.

« Il est certain qu'il vaut mieux être en vie que mort, même si jamais je ne choisirais ce genre de fuite. De toute façon, je ne le peux ce qui règle beaucoup en cette tentation. Pourquoi ne vous remercierait elle pas ? Quoi que mon en dise, vous lui avez bien sauvé la vie, à moins que ce doit la manière qui vous gêne ? Vous auriez préféré la sauver dans utiliser la maladie qui coule dans vos veines ? »

Demande alors la conseillère très sérieusement afin de voir la réaction du vampire.

« Dur une vampire importante et connue, soutenue même par des amis et de la famille, combien sont perdus et utilisés ? Je me demande bien. Quand la transformation opère, la mémoire est effacée comme une nouvelle naissance, mais cela offre la possibilité de se faire manipuler, car tous les vampires n'ont pas votre qualité. La condition de vampire est sans doute plus désespérée dans les yeux des autres que les vôtres, j'entends bien. S'apitoyer sur son propre sort n'est que de la lâcheté, ce n'est pas ceci qui vous permet d'avancer. »

Répliqua alors l'elfe avec sa forte personnalité et ses convictions. Elle était assurément une femme forte, qui n'avait pas l'habitude de plier. Malgré les apparences, elle était plutôt ouverte d'esprit, mais ce n'était pas pour cela qu'elle allait le reconnaître, et elle avait de fortes convictions à défendre, sans compter les intérêts elfiques. Entendre un vampire parler d’une elfe et de sa cousine de surcroit comme étant sa fille ou sa sœur la révulsait, mais Elenya faisait tout pour que cela ne se remarque pas.

« J’imagine que vous avez fait de votre mieux en effet. »

Se contenta alors de répondre la conseillère d’une voix neutre au possible.

« Si vous êtes détesté par votre peuple, c’est que vous devez être quelqu’un de bien alors. Nous ne sommes pas alliés avec les vampires, nous ne nous affrontons pas simplement, car il y a des ennemis plus dérangeant pour le moment. L’histoire peut montrer en lumière à quel point nos peuples ne sont pas faits pour s’entendre.

Notre empereur est tourné vers les autres peuples, il est assez ouvert d’esprit. En ces temps troublés, c’est une personne de valeur afin de guider le peuple elfe.
»

Répondit alors la conseillère elfique. Evidemment, elle était en contradiction avec Aegnor sur beaucoup de sujets, mais elle n’allait pas le montrer devant un vampire et un étranger.

« Les différences ont toujours été sources de conflits. Vivre libre ou ne pas vivre, c’est assez radical, mais noble. Je peux le comprendre en effet. C’est sans doute pour cela qu’un dragon a choisi un être comme vous. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mar 14 Mar 2017 - 14:02

Viladric ne savait pas encore totalement où se mettre avec cette elfe, il supposait pour l'instant que cette dernière devait au fond être quelqu'un de très sympathique, mais que le passif de Lewyn attirait tout sauf la bienveillance de cette dernière. Et dans les faits ce n'est pas comme si Viladric n'y était pas habitué à susciter de la méfiance avant qu'on ne la connaisse mieux. Une méfiance avec laquelle il traitait fréquemment quand il essayait de rencontrer des humains et de sympathiser avec eux. De même avec certains elfes, même si avec les elfes, c'était souvent bien plus difficile qu'avec les humains… Quoique, Viladric n'avait pas encore tenté de sympathiser avec un alayien et il se disait que si un jour, il essayait, cela risquait d'être assez complexe…

Néanmoins, Lewyn ne devait probablement pas avoir de haine particulière à l'égard des alayiens, au fond chaque peuple avait ses torts après tout, le tort des alayiens c'est d'avoir manifesté leurs désirs exterminateurs dès le début et avec force là où chez les autres races c'était latent. Depuis, il semblerait que les fils du Néant se soient assagis ou du moins aient autre chose à faire ces derniers temps. Sans doute qu'ils prenaient le temps de s'adapter à ce continent sur lequel ils devraient vivre dorénavant.

Le vampire en tout cas se contenta de hocher doucement la tête quand Elenya lui dit qu'elle irait en effet demander aux rôdeurs de confirmer l'histoire du vampire. Viladric se doutait bien après tout que c'était la manière de faire la plus raisonnable. Pouvait-il d'ailleurs reprocher à Elenya de ne pas donner l'impression de lui faire confiance ? Pas vraiment même si son passif pouvait un peu jouer, mais il comprenait que les siens aient une sale réputation. Alors, autant ne pas prendre de risques et supposer qu'elle allait faire vérifier toutes les informations qu'il dirait et mettre cela en avant.

Car que pouvait-il sinon donner comme preuve que tout ceci s'était exactement passé comme cela ? Il pouvait mettre en avant sa bonne foi, mais c'était un argument bien peu solide à offrir à quelqu'un qui ne vous connaît pas encore et qui ne vous fait pas forcément confiance. Il fallait donc compter sur la foi d'autres personnes qui avaient été des témoins directs de ce qui s'était passé.

Est-ce que Lewyn aimait la politique d'ailleurs ? Pas vraiment, non pas, car il n'aimait pas le concept de politique en soit, mais la manière dont la politique Armandéenne était souvent faîte. Il la voyait après tout comme quelque chose qui devait servir le bien commun et non les intérêts de quelques personnes ou d'un simple peuple. Il était intimement persuadé au final que tous les peuples seraient plus forts et prospères s'ils s'unissaient. Qu'au final, l'opposition n'avait que des conséquences néfastes.

Quant au fait qu'Orfraie survive à Elenya, Lewyn ne saurait dire, car beaucoup de vampire parmi les rares atteignant les milles ans, milles deux cent ans commençaient peu à peu à se lasser de l'existence. Il était envisageable après en effet qu'elle survive à Elenya, mais aussi que si elle vivait trop longtemps, deux millénaires par exemple. La vie n'aurait plus aucune saveur pour elle ou qu'elle devienne un décrépit. Rien n'est éternel après tout. Lui-même c'était le sort qui l'attendait peut-être, sauf si le lien avec un dragon offrait un sursis en quelque sorte… Néanmoins, il évita de parler de tout ceci à Elenya, car ce n'était pas le sujet et, car Orfraie et lui avaient encore beaucoup de temps devant eux avant de risquer de devenir des décrépits.

« Comment je l'éduque ? Cela consiste dans le fait de lui apprendre à maîtriser sa soif, mais aussi son instinct de vampire qui est particulièrement vivace chez les nouveaux-nés. » Expliqua-t-il ensuite calmement avant de reprendre sincèrement quant à la manière dont il l'a sauvé. Après tout autant être franc. « Oui, c'est la manière qui me gêne. J'aurai voulu la sauver sans avoir à la transformer. » Il ne releva pas sinon le fait que l'elfe en face de lui parla de maladie, au final, il s'en fichait. Lui-même n'avait pas forcément une bonne perception du venin vampirique après tout.

« Voyez plutôt un nouveau-né vampire comme un jeune humain ou un jeune elfe. En effet, il est manipulable, mais cela dépend de la personne qui l'a transformé et qui a donc un ascendant moral sur lui. » Essaya-t-il ensuite d'expliquer quant au fait qu'un nouveau-né vampirique pouvait être considéré comme vulnérable, lui-même ne l'avait-il pas été ? Bien sûr, mais un nouveau-né humain ou elfe pouvait aussi être considéré comme vulnérable d'une certaine manière…

Quant au fait qu'il considère Orfraie comme sa fille ou sa sœur. Le pire était qu'elle aussi n'hésitait sûrement pas à le dire aux autres elfes. C'était tout à fait son genre, en tout cas ça ne gênait pas Lewyn. De plus, les relations personnelles appartenaient à la sphère personnelle et il n'était pour sa part pas du genre à juger les relations de quiconque.

« En effet. » Répondit-il ensuite avec une attitude conciliante quant au fait qu'il avait fait de son mieux, avant de plisser les yeux aux paroles qui suivirent d'Elenya. Pas d'une manière qui indiquait une certaine méfiance, mais plutôt une certaine perplexité. Comme s'il s’interrogeait sur le bon sens de cette manière de voir les choses.

« Que je sois méprisé par une partie mon peuple ne veut pas dire que je suis quelqu'un de bien. Si j'avais été méprisé pour avoir été un meurtrier multi-récidiviste qui a vendu les siens à un envahisseur par exemple, je doute qu'on aurait pu me considérer comme quelqu'un de bon. Ce sont les causes et non les conséquences qui doivent permettre de juger quelqu'un. » Précisa-t-il, en mettant juste en avant son point de vue à ce sujet.

Il hocha ensuite la tête sans hésitation quant au fait qu'Aegnor était un dirigeant de valeur, cela Lewyn le pensait entièrement pour sa part. En effet, avec Aegnor la paix entre elfes et vampire n'était pas un rêve lointain.

« A quoi cela sert de vivre si nous ne vivons pas comme nous l'aspirons ? Nous n'avons tous qu'une seule et unique vie. Il ne faut pas la passer sous les chaînes, mais au contraire se départir de ces chaînes. » Ajouta-t-il ensuite songeur pour appuyer ses paroles quant à la liberté qui lui tenait tant à cœur. Lewyn n'était pas spécialement du genre à cacher ses idéaux après tout. Quitte à rentrer en désaccord avec ceux qui ne les soutenaient pas totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mar 21 Mar 2017 - 9:09


Une conservatrice comme Elenya ne pouvait que se rappeler de l'histoire des elfes, cette guerre depuis maintes générations d'elfes, et quand on savait qu'ils vivaient jusqu'à mille ans, cela faisait déjà beaucoup ! Elle ne pouvait que haïr les vampires, impossible d'y faire confiance. Il y avait beau avoir un ennemi plus terrible encore, elle était persuadée qu'une fois ce souci réglé, la guerre pourrait bien reprendre. Les elfes étaient pires, bons et doux. Ils ne pouvaient être que si bon côté ! Comment pourrait-elle penser autrement ?

Il lui fallait du temps pour déjà au moins penser que les mots qui sortaient de la bouche du vampire puisse être vrais. De base, Elenya pensait que tout était un mensonge, et qu'elle devait vérifier chaque point. Elle ne cherchait pas à faire semblant, elle se montrait ouvertement hostile au vampire, bien qu'elle l'avait invité. Elle remarqua tout de même sur le vampire ne semblait pas craindre sa révélation de vérification d'informations. Il devait alors dire une vérité, il restait à creuser si c'était bien toute la vérité.

L'elfe avait toujours vu la politique comme une manière de servir son peuple. Elle n'en avait pas vraiment retiré quoi que ce soit elle-même, sa famille était riche depuis longtemps. Elle avait toujours cherché à offrir davantage aux autres, un guide, des lois justes, se défendre contre l'extérieur. Le mal résidait chez les autres, étant donné que les elfes étaient totalement pures et bons.

 « J'imagine que c'est de là d'où viennent toutes ses histoires d'attaques nocturnes chez les humains, toutes ces rapts de vies gratuites. Enfin, je peux comprendre qu'une race doit se reproduire pour cloître. Cependant, je n'accepte pas que ce soit sur les morts des autres évidemment. »

Même si cela partait sur un constat plutôt ouvert, Elenya reprochait aux vampires de tuer littéralement pour se nourrir. C'était sa vision de la maladie vampire, et ce genre de maux pouvait être combattu. C'était sans doute de vieil querelles datant de temps immémoriaux.

 « Si vous étiez son ami, je peux fort bien comprendre ce genre de pensées. Il n'est pas facile même pour la bonne cause de maudire de cette manière une vie chère. »

Elenya aurait presque préféré tomber sur un mauvais vampire, au moins, elle aurait pu être agressive et mauvaise à son encontre. Au lieu de cela, il fallait qu'elle tombe sur le plus accessible des vampires. Elle s'y ferait peut-être bien, mais politiquement, elle pourrait bien l'accepter au alentour de sa personne grâce à son titre proche des dragons. C'était un titre assez respecté chez les elfes, car ils savaient l'implication des dragons très importants dans le monde.

 « Je puis vous assurer que les jeunes elfes sont sûrement bien plus sage qu'un simple humain. Cependant, je vois où vous voulez en venir. Nous avons à cœur d'éduquer nos jeunes dans l'histoire, l'amour et la paix. »

Elenya ne pouvait que défendre les elfes et les mettre sur un piédestal suite aux mots du vampire. C'était plus fort qu'elle, mais elle aimait tant son peuple. Cependant, elle savait bien qu'un nouveau né elfe ou même humain était incapable de tuer, contrairement aux vampires. Elle avait presque envie de dire qu'ils étaient fait pour cela.

 « Il va falloir trouver une manière pour que Orfraie gagne à nouveau une certaine influence en son peuple d'origine. Cela sera difficile, mais en ces temps graves, c'est important. »

Elenya était conscience qu'avec ces idées là, elle ne ferait qu'aider les vampires à mieux s'implanter chez les elfes, mais Orfraie était de la famille après tout. La famille était très important à ses yeux.

 « Cela je veux bien admettre que vous n'êtes pas quelqu'un de bien, mais j'ai beau être une magicienne assez douée, je ne peux vous rendre à la vie. Peut-être un jour, allez savoir, mais cela risque de prendre beaucoup de temps. »

Elenya n'allait pas dire qu'un vampire pouvait être quelqu'un de merveilleux, il ne fallait pas exagérer non plus. Elle se retint de dire que de vendre des vampires ne la dérangerait pas, mais elle offrit à la place au sourire du bout des lèvres.

 « Et qu'elles peuvent être les causes d'un su noble vampire ? »

Elenya se doutait que les autres races ne pouvaient qu'apprécier l'empereur des elfes. Il était bien trop ouvert vers les autres à ses yeux, mais il avait su faire survivre les elfes pendant le pire moment de son histoire mouvementée. Elle pensait que la paix entre les elfes et les vampires était plus circonstancielle qu'autre chose.

 « J'ai eu la chance de naître au sein d'une famille riche et puissante, j'ai pu vivre comme je l'entends, mais je sais bien que ce n'est pas le sort de tous. Certaines chaines, nous les acceptons de bon gré. »

Nota alors la politicienne sans davantage développer. Les circonstances sociaux pouvaient avoir une forte influence. Venant d'une telle famille, elle se devait d'être importante, d'avoir une vie constructive. Elle se prenait pour un rôle de guide et d'exemple.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 22 Mar 2017 - 17:40

Viladric réfléchissait et se disait que la situation était bonne tout compte fait et qu'au final, tout ceci n'était qu'une discussion parcourue d'une certaine tension. Rien de comparable avec ce qu'il avait pu vivre dans le passé chez les vampires où l'hostilité se manifestait des fois dans des combats résultant en un féroce passage à tabac ou dans des duels à morts. Ici, on se contentait de converser en gens de bonnes intelligences, certes qui ne semblaient pas s'apprécier de manière réciproque, mais Lewyn remarquait que ce n'était pas non plus comme s'ils étaient en train de se battre pour une broutille.

Et dans les faits, il était plus à l'aise avec cette manière de faire plutôt civilisée. D'une certaine façon, cela correspondait après tout davantage à ses idéaux de paix et d'harmonie que le fait de régler des désaccords de façon assez percutante. Ah, Viladric dans le fond n'avait jamais soutenu la loi du plus fort qui régnait et règne toujours même si différemment chez les vampires. Pour lui, chacun avait sa sensibilité, ses qualités et ses défauts. Il ne fallait pas estimer la valeur d'un être à sa force de ce fait, sinon ceux qui dominent sont souvent les guerriers ou les brutes épaisses et non ceux qui se spécialisent dans d'autres domaines. Certes, il avait pu constater que les politiciens humains et elfiques n'étaient pas forcément parfaits, mais à ses yeux leurs manières de faire de la politique était toujours plus saine que celle de certains vampires ambitieux.

« Nous n'avions pas le choix jusqu'à la paix actuelle. Aujourd'hui, il y a du progrès heureusement et je pense que les choses vont dans le bon sens. Je n'ai sinon pour ma part jamais soutenu ces pratiques, mais les opinions à ce sujet sont très diverses chez les miens. » Répondit-il sincèrement à Elenya quant au fait de devoir tuer pour se nourrir. Pour sa part Lewyn n'avait jamais été pour ça en effet, après… Pour d'autres vampires, c'était un affront de ne pas pouvoir chasser et disons que c'était bien ça le problème, le fait que la chasse soit dans les mœurs de certains vampire.

« Nous n'avons des fois pas le choix, le mieux à faire est donc de faire au mieux malgré la situation présente. » Dit-il ensuite pensif par rapport au fait qu'il avait dû transformer Orfraie, en effet le mieux qu'il avait pu faire, c'était de servir de guide à cette dernière et maintenant… Maintenant disons que le résultat était satisfaisant, même si bien entendu, il restait des progrès à faire. Les vampires avaient cette malchance après tout d'être dotés d'un instinct de prédateur là où les humains et les elfes étaient purement forgés par leurs sociétés comme il avait pu le constater pour les humains notamment.

Quant à la supériorité elfique, humaine ou vampirique. Il n'avait pas spécialement envie d'entrer dans un débat comme celui-ci, ce serait à ses yeux comme comparé des choses incomparables. Les elfes à ses yeux n'étaient pas comparables aux humains et inversement. Les dragons non plus d'ailleurs, malgré le fait qu'on lui assénait que les dragons étaient si supérieurs qu'on ne pouvait juger leurs comportements. Alors qu'à ses yeux si, un dragon qui massacre des villages entiers serait néfaste quoi qu'on en dise. Au final, il avait une vue assez égalitariste des choses…

« Nous verrons bien comment les choses se présenteront. Disons que je ne suis pas très au fait de la politique elfique malheureusement. » Dit-il ensuite calmement quand Elenya avança le fait qu'Orfraie devrait retrouver de l'influence chez les elfes. Pour sa part, il préférait ne pas s'avancer à ce sujet, car c'était compliqué… Les elfes étant loin de faire forcément un bon accueil à leur ancienne princesse après tout et le vampire se disait que peut-être sa fille ne désirerait pas à terme rester chez-eux. Celle-ci avait peut-être sa place ailleurs au final, ne serait-ce que le temps que les choses s'apaisent. C'était amer pour lui de penser ainsi, mais les elfes étaient ainsi…

« Je suis quelqu'un de bien, je dis juste que les raisons que vous énoncez n'étaient pas forcément valables pour me qualifier de bon. Quant au fait de redevenir humain, je n'y tiens pas spécialement. Ma condition de vampire a ses défauts, mais elle m'offre plus de temps pour accomplir ce que je désire accomplir chez un peuple où les mentalités évoluent moins vite que chez les humains. » Dit-il ensuite la plus sincèrement et sérieusement du monde, il n'avait pas forcément une haute opinion de lui-même, mais il se doutait qu'on ne pouvait pas le qualifier d'être malfaisant et vil au vu de tous les efforts qu'il faisait.

« J'aimerais vivre en paix avec les autres peuples et surtout que les choses aillent de l'avant et pour le mieux. Je pense que tous ces conflits que nous avons vécus ont été plus stériles et douloureux à tous les peuples qu'autre chose. » Dit-il ensuite avec réflexion, en effet, c'était tout ce qu'il voulait au final. La paix et surtout pouvoir vivre une existence assez sereine.

« Je ne parle pas de se débarrasser des chaînes que nous acceptons de bons gré, je parle de celles qui s'imposent à nous malgré notre consentement. Néanmoins, je pense que c'est tant mieux pour vous que vous soyez nées dans une bonne famille. » Ce n'est pas comme si les différences sociales entre les elfes étaient si marquées qu'il serait scandaleux chez eux d'êtres riches. Il ajouta d'ailleurs pensif. « Dans tous les cas, je ne me voit pas comme un représentant du peuple vampirique, je suis un membre de la caste des dragonniers, je représente donc tous les peuples Armandéens de manière neutre et sans en privilégier aucun. Si je lutte, c'est pour Armanda dans son ensemble, non pour privilégier quiconque. » Pour conclure avec sérieux. APrès tout il ne cachait jamais sa manière de penser à ce sujet. « Au final, je ne me considère pas comme un vampire en effet, j'ai certes un corps de vampire, mais de cœur, je me sens Armandéen et non vampire. Je n'irais pas dire après comme certains que je suis un humain dans le mauvais corps, je n'ai juste pas ce sentiment d'appartenance à ce qu'on qualifie comme mon peuple, mais le sentiment d'être un armandéen, surtout depuis que le protectorat a prouvé que nos peuples sont plus forts unis que divisés. » Il exposait là sans doute le fait qu'il était très idéaliste sur les bords, mais c'était bien là ce qu'il pensait et au final rien au monde ne le faisait douter de ceci. Il ne s'enfermait pas dans les mêmes conceptions que certains après tout, il se voulait bien plus libre et maître de son destin que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mar 28 Mar 2017 - 11:22

Elenya essayait d’être tout de même constructive dans sa manière de faire si abrupte et âpre. Elle était une elfe, elle restait d’une nature assez bonne même lorsqu’elle était en pleine tension avec un ennemis potentiel. Ce vampire ne semblait pas être finalement un, il était particulier. Jamais lors d’une discussion, elle n’irait se jeter sur son vis-à-vis uniquement par ce qu’il n’avait pas été ce qu’elle attendait. C’était un petit peu comme cela qu’elle estimait le jeu de la diplomatie. Elle n’était pas une barbare qui s’égosillait et frappait autour d’elle afin d’imposer ses idées. Sans doute pourrait-elle le faire avec sa magie, mais vraiment, cela ne lui ressemblait pas.

« C’est le souci en effet, c’est que la paix a été forcée contre le gré de certains. Lorsque la situation redeviendra plus naturelle, la guerre reviendra d’autant. Je crains me douter d’où viendra la guerre, ce ne sera pas des elfes en tout cas. Quoi qu’il en soit, si jamais je vois un vampire tenter de tuer quelqu’un pour son propre besoin, je l’anéantirais sans aucune hésitation. »

Répondit alors l’elfe d’une manière très claire et directe. Elle n’avait pas peur des mots, car c’était la plus pure vérité. Elle n’acceptait pas le fait de l’excuse de l’instinct. Parfois, elle avait bien envie d’étripé quelqu’un, ce n’était pas par ce qu’elle allait le faire. Si la conseillère savait que les dragons étaient importants, elle jugerait avec soin les actes d’une telle créature. Elle estimait qu’un dragon devait être sage, constructif et un exemple encore davantage que les autres.

« Les elfes ont une excellente mémoire, et des millénaires de guerre contre des vampires vont poser problème au retour de la héroïne prodige. Rien que le fait que je vous reçois chez moi va être mal pris par certains. Les choses avancent lentement, et je préférais un contrôle drastique aux frontières, et ne pas laisser tout le monde entrer dans le royaume elfique. Vous voyez ce que je veux dire ? »

Elenya ne se cachait pas d’être une conservatrice comme l’on disait. Elle croisa alors les mains devant son menton, et elle sourit légèrement.

« Même un être immortel comme un vampire à peur de la mort. C’est le cycle de la vie, un jour chacun nous serons rappelés, et nous revivrons sous une forme ou sous une autre. Il n’y a pas de crainte à avoir. »

Expliqua alors l’elfe qui avait une certaine idée sur le sujet. Elle ne préférait pas mourir demain évidemment, mais de là à avoir peur de la mort comme un humain, ce serait ridicule. Evidemment, c’était un être qui était capable de vivre mille ans qui disait cela.

« Il n’y a eu aucun vainqueur à part ceux du néant bien entendu, alors c’est sans doute pour cela que c’est amère. C’était une question de survie, mais la situation n’est toujours pas finie. Les blessures sont toujours ouvertes, et il faudra encore d’autres conflits pour enfin les régler. »

Elenya imaginait fort bien la suite des évènements très grave, elle en était consciente et elle essayait de préparer au mieux les elfes malgré les réticences des siens.

« La famille est extrêmement importante chez les elfes, c’est sans doute pour cela que j’essaie d’aider une vampire. Je ne vais pas pleurer d’être née dans une bonne famille. Je ne vais pas me sentir gêner, c’est ainsi, mais j’ai de grandes responsabilités, voilà tout. On attend de moi quelque chose de plus qu’un simple roturier. »

L’elfe leva une main légèrement en secouant la tête.

« Je vous arrête, vous êtes un vampire, vous représentez votre peuple dans ce qui est le plus bon, au lieu du mauvais. Je suis une elfe, vous n’allez point me prendre pour une simple humaine, non ? Alors vous voyez. Pour ma part, je vous vois comme un dragonnier après, mais peu importe. Nous avons beaucoup de personnes en nous, et c’est ainsi que nous ne formons qu’une seule et même personnalité. »

Elenya s’accouda à son siège en penchant la tête sur le côté à regarder avec un léger sourire.

« Donc selon ce que vous me dites, vous ne privilégiez personne. Donc si les vôtres se font massacrer et que c’est une bonne chose, car ils ont fait des horreurs, vous allez laisser faire ? »

La brunette ne pouvait le croire, mais elle était curieuse d’entendre sa réaction. Elle n’était pas très d’accord qu’unis ils étaient plus forts, l’influence des humains et pire des vampires sur les elfes était mauvais à ses yeux. Cependant, elle n’allait pas le lui dire ainsi. Elle était en tout cas étonnée de pouvoir presque philosophé avec un tel individu, elle ne l’aurait pas parié au départ en tout cas.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Jeu 30 Mar 2017 - 19:14

Lewyn essayait sinon de se faire une idée de l'elfe se tenant en face de lui, de ce qui la motivait et pouvait l'animer... Bon, il n'était pas vraiment le meilleur pour cerner parfaitement les gens, mais sa nature empathique lui permettait au moins de les comprendre aisément dans leurs sentiments, ce qui était toujours utile d'ailleurs quand on ne comptait pas régler les choses de manière brusque ou méchante. D'ailleurs, il répondit calmement à l'elfe au sujet de la guerre future selon elle.

« Qui vous dit forcément qu'il y aura une guerre ? Ou du moins dans peu de temps ? Je ne sais pas s'il est juste de vouloir prédire l'avenir ainsi alors que ce dernier reste à construire. Qui sait ? Il pourrait nous surprendre après tout. Pour ma part en tout cas, je ne perds pas la foi. » Il ne releva pas le fait qu'elle disait sèchement qu'elle anéantirait tout vampire vidant quelqu'un de son sang, car cela ne le concernait pas, mais il dit tout ceci avec conviction. Il était très probablement assez idéaliste à ce sujet dans les faits et Elenya bien plus réaliste que lui, mais dans son cœur, il préférait cela au fait d'abandonner ses espérances.

De toute manière Viladric ne cherchait pas le conflit et n'allait pas se vexer à cause de ce genre de répliques qui finalement étaient le propre du domaine des idées. Elenya avait après tout le droit d'avoir son propre avis, un avis qui se comprenait. Ce tant qu'elle ne faisait rien d'illégal ou de malheureux au non de ces mêmes idées, Lewyn en tout cas ne pourrait jamais reprocher à quiconque d'avoir des convictions différentes des siennes, c'était les actes qu'il jugeait et non les pensées.

« Je suppose de toute manière qu'un contrôle drastique aux frontières est tout à fait adéquat au vu des derniers événements ayant eu lieu à Caladon. » Répondit-il ensuite en haussant légèrement les épaules quand elle dit qu'elle préférerait une surveillance des frontières du royaume elfique, ce qui pouvait se comprendre même si Lewyn avait sans doute un point de vue différent quant au dit contrôle. Et il ajouta ensuite d'un air légèrement philosophe quant au fait que la mort était une partie de la vie.

« Toute vie est destinée à avoir une fin en effet et c'est pour cela qu'il faut vivre pleinement cette dernière, de façon vertueuse et libre. Savoir à la fois profiter de celle-ci, mais aussi apporter quelque chose au monde qui nous entoure. » D'une certaine manière, c'était son credo, ne pas s'oublier soi-même et le monde qui nous entoure. Profiter de la vie pour soi, mais essayer d'apporter un peu de lumière à celle des autres. Comme une flamme d'espoir qui ferait naître d'autres flammes au contact de combustible et qui vivrait pleinement de sa propre chaleur.

« Si l'on continue à se battre sans cesse, cela risque de ne pas avoir de fin. Il faudra que cela s'achève un jour et je doute que si cette fin passe par l’extermination de qui que ce soit qu'au final, le vainqueur soit dans un état bien meilleur que le vaincu... » Ajouta-t-il ensuite avec le plus grand sérieux quand l'elfe continua à parler de conflit, on voyait que pour sa part Lewyn trouvait ces idées de guerres continuelles assez futiles. Ces violences inutiles qui ne menaient à rien… Mais bon, tout le monde ne pensait pas ainsi et il avait peur qu'elle puisse avoir raison au sujet de futurs conflits. Même s'il ferait tout pour qu'il n'y en ait pas bien entendu...

« Je pense que ce n'est pas parce que l'on né roturier que l'on est condamné à l'insignifiance ou bien que l'on ne puisse pas accomplir de grandes choses. Votre impératrice par exemple de ce que je sais n'est pas née dans une noble famille. Et pourtant, elle a su s'accomplir, même en excluant le fait qu'elle soit impératrice. N'est-elle pas une ancienne championne de votre peuple et une chantebrise reconnue ? » Ajouta-t-il ensuite pensif, avant de reprendre calmement quant aux autres paroles de l'elfe. Pour donner son avis purement personnel sur le sujet dans les faits.

« Je suis un vampire oui, physiquement parlant. On ne peut pas échapper à ce constat, mais je pense qu'il est tout de même un peu trop simple de s'arrêter à ce genre d'observations. Prenons un exemple bête, un humain qui admirerait les elfes, ce dernier va jusqu'à aider au mieux ce peuple et lui rendrait peut-être même de très grands services. Serait-ce juste de le considérer comme un vulgaire humain après cela ? N'y gagnerait-il pas un statut privilégié sans pourtant être considéré comme un elfe ? Les actes de quelqu'un ne comptent-ils pas eux aussi ? » Demanda-t-il tout simplement, avant de conclure franchement à la dernière question d'Elenya.

« Je pourrais comprendre que les elfes donne une bonne leçon aux miens et leur imposent certaines conditions, mais les exterminer ? Non, le fait d'exterminer un peuple n'est jamais une bonne chose et n'est pas la marque d'un grand peuple aux idéaux justes, surtout que tous les vampires ne sont pas forcément tous des monstres même si j'avouerai que là plupart des miens ne sont pas des bons samaritains. » Lewyn parut réfléchir pendant quelques instants, puis il ajouta avec franchise.

« Comment considérez-vous les dragons d'ailleurs ? Est-ce que vous êtes de ceux qui les vénèrent sans concession ? Ou bien préférez-vous nuancer comme moi je le fais ? En considérant que les dragons sont autant capables d'êtres bons ou malfaisants que nous tous. » Cela, il se le demandait bien, après tout, elle avait l'air particulièrement intelligente, sans doute plus que lui, cela il n'avait aucun mal à se l'avouer et franchement, ça le changerait un peu au final de rencontrer quelqu'un qui ne pensait pas que les dragons étaient parfaits et sans défauts. Pas que Lewyn les critiquait, mais lui et ses idéaux égalitaires ne désiraient point déifier les ancestral sauriens qui vivaient sur Armanda avant que vienne y vivre les elfes et les vampires. Puis au fond, il avouerait ne pas détester cette conversation, certes, on ne pouvait pas la qualifier de très très bienveillante à son égard, mais tout cela lui permettait au moins de parler de ses idées et de les confronter avec quelqu'un de cultiver et réfléchit qui parlait avec sa bouche et non avec ses poings comme certains… Il était toujours bien après tout de se rappeler du pourquoi on pensait comme cela et des arguments qu'on pouvait utiliser pour défendre ses idéaux, un peu comme un épéiste qui n'oubliait pas de s'entraîner assez fréquemment pour ne pas rouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Lun 3 Avr 2017 - 18:16

« Peu de temps est toujours très relatif, parle-t-on en terme d’humain ou en terme d’elfe ? Car selon moi, une dizaine d’année, c’est vraiment peu de temps. J’en ais malheureusement la conviction, peu importe le genre de guerre ou l’ennemi, il faudra être près. L’avenir se décide et se construit maintenant, il ne faut pas attendre d’avoir la tête dans le mur pour se dire qu’il est temps de ralentir. Je préfère être prête à tout, ce qui me permettra de sauver les miens. »

Elenya remarqua l’absence de réaction de la part du vampire au sujet de massacrer les siens si quelqu’un osait se nourrir sur quelqu’un. Elle appréciait quelque part, car ce n’était pas des mots en l’air. Elle sentit quoi qu’il en soit dans son discours anti-guerre qu’il croyait à la paix, décidemment, il devrait bien s’entendre avec les batistrelles et l’impératrice des elfes en particulier. Evidemment, elle ne faisait qu’espérer la paix tout le monde entier, cela ne servirait que les elfes bien entendu, et c’était sa première préoccupation.

« Bien entendu, même si je préférais que la lisière reste active pour toujours. Elle a prouvé son efficacité, même si ce n’a pas empêché le grand malheur que l’on connait d’arriver, mais comment résister à un esprit majeur ?

Argumenta alors la conseillère, mais ce n’était pas le vampire qu’elle devait convaincre, mais bien le conseil elfique, et cela allait être rude sans doute. Elle savait que cette mesure temporaire n’était fait que pour rassurer la population, et sans doute qu’un portail anti-magie des chimères fonctionnerait sans doute encore. C’était primordial que les elfes soient rassurés, même si c’était faux, et de toute façon, ces monstres chassaient les batistrelles et non les elfes pour le moment. L’elfe sourit doucement en entendant le vampire parler de vivre utile et libre pour profiter de la vie. Elle croisa ses mains sur ses cuisses avec un léger sourire.

« Auriez-vous déjà penser à rejoindre les batistrelles ? Je pense que vous auriez tout le potentiel pour cette caste. A moins que vous préfériez vous réserver la possibilité de tuer ? »

Demanda alors habilement Elenya curieuse de la future réponse du vampire.

« L’affrontement est nécessaire, et être capable d’impressionner ses adversaires également. Cela permet de repousser les combats, car malheureusement, il y aura toujours quelqu’un pour prendre les armes. Cependant, heureusement qu’il y a des personnes comme vous ou les batistrelles, cela fait chaud au cœur. Le bien serait un maux plus puissant encore que le mal lui-même, oui je comprends. Cependant, comment voudriez-vous régler le conflit avec les chimères ? En discuter peut-être ? Ils seront ravis de vous accueillir oui, cependant, ce ne sera pas pour votre bien, ni le nôtre. »

Précisa alors l’elfe en faisant référence au seul conflit majeur actuel. Elle ne précisa pas que des personnes comme elle était nécessaire, cela tombait sous le sens. Elle agissait ainsi uniquement pour permettre à la communauté de vivre simplement. Elle porterait un fardeau que peu voudrait, mais qu’il fallait bien effectuer. Elle n’attendait pas de médaille, encore moins de remerciement ou même de la compréhension.

« Il y a sans doute quelques exceptions, quelques destins louables, mais dans l’ordre général, on remarque assez une stagnation. J’imagine que chacun peut faire tout ce qui l’entend, le seul problème est qu’avec un environnement de noble, l’on accède plus facilement à de hautes fonctions. L’impératrice accumule sans doute beaucoup de titres, tâches et métiers, bientôt elle va sans doute s’occuper des champs, des patrouilles et de la lecture dans les étoiles, mais ne lui dites point, cela saurait peut-être lui donner des idées. »

Dit alors avec un certain humour l’elfe avec légèreté. Elle fit un léger et court mouvement de sourcil lorsque le vampire disait qu’il devait bien en être un, c’était évident. Elle fit un vague mouvement de la main à l’exemple de l’humain qui adorerait les elfes.

« Sans doute que je pourrais même remercier l’humain d’aider les elfes, mais ce n’est pas pour cela qu’il pourrait devenir un elfe. Je voudrais pouvoir devenir un esprit supérieur afin d’aider les miens et les vivants qui le méritent, ce n’est pas pour cela que je le puis. Bien entendu, les actes comptent oui, nécessairement, seulement tout héros qu’il est ne transcendera pas sa nature. »

Elenya posa ses coudes sur les accoudoirs de son siège en entendant le vampire parler de son idée d’exterminer tous les vampires.

« Tout d’abord, les vampires est une sorte de maladie transmissible par contact. Cela n’a rien de naturel, et cela est très dangereux à cause de la bête qui rend fou et amnésique les votre. Sans doute faut-il attendre de nombreuses dizaines d’années pour qu’un vampire commence à se contrôler, mais en attendant ? Combien de victimes ce vampire aurait-il massacrés ? Combien d’autres vampires aurait-il générer sans même y faire attention ? ces morts-vivants exterminent, tuent, pillent et agissent comme des bêtes, ils sont à mes yeux à peine mieux que les chimères. Ne vous inquiétez pas, je m’occupe des affaires extérieures, je ne gère pas l’armée. »

Elenya se retint de parler de son père, c’était une grande source de sa solution finale envers les vampires. Elle baissa ses mains de devant son visage, alors que le vampire parla des dragons.

« Les dragons sont de nobles créatures détentrices de la magie, et vous n’êtes pas sans savoir que les dragons sont dépositaires de la magie. Sans cette dernière, vous et moi ne saurions vivre normalement. Il ne faut pas tuer de dragon, cela n’aidera que les humains sans doute, et les chimères bien volontiers. Si c'est un dragon mauvais, il faudrait trouver une solution pour l’enfermer, mais certainement pas l’exterminer. Comme vous dites, les faits, seulement les faits. »

Dit alors l’elfe avec un sourire, mais ces doux mots étaient nuancés lorsqu’elle parlait des vampires.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Sam 8 Avr 2017 - 19:43

« Votre prudence vous honore. » Se contenta de répondre Lewyn avec calme et sincérité à l'elfe quand celle-ci témoigna qu'en effet, elle préférait être prête si jamais un problème devait survenir. Qu'avait-il d'autre à répondre à cela ? Certes, il ne pensait pas comme elle et était plus optimiste, mais elle était prudente en effet. Et la prudence est une qualité en soit et il ne pouvait pas reprocher à une politicienne d'être prudente pour son peuple, au contraire… Ce serait faire preuve de mauvaise foi.

Et Viladric n'était pas un hypocrite dans les faits, il n'allait pas la critiquer alors qu'à ses yeux, il n'y avait rien à critiquer. Il pouvait ne pas être d'accord avec les idées, mais si elle faisait preuve de certaines qualités, il ne pouvait pas les nier. De ce fait, le vampire tâchait de ne pas dire de bêtises ou d'émettre de jugements injustes, tel était en tout cas son code moral.

« En effet, comment résister à un esprit ? Il est d'ailleurs malheureux que Vraorg le blanc ait disposé à l'époque des pouvoirs d'un esprit... » Ajouta t-il ensuite pensif, dans les faits il comprenait en partie la douleur des elfes quand à la perte de leur forêt natale et il espérait qu'ils sauraient se faire à leur nouveau foyer...

En tout cas, Lewyn se disait quand effet les elfes feraient bien de protéger leur royaume et les baptistrels en sécurisant les frontières, ne serait-ce que parce que les baptistrels étaient pour beaucoup des elfes et pas que des humains, mais aussi car il était du devoir de tout royaume de prêter assistance à l'ordre qui représentait la paix sur Armanda et avait d'une certaine manière fait en sorte que les peuples Armandéens soient unis sous une même bannière.

« Rejoindre les baptistrels ? Pour cela, il ne faut jamais avoir tué ou menti de sa vie de ce que l'on m'a dit… Et il m'est déjà arrivé de tuer pendant les premières années de ma vie où j'avais du mal à me contrôler et de mentir lors de mes parties de poker. Je ne suis donc pas vraiment un bon candidat, en plus de ce qu'on m'a dit les vampires ne peuvent pas ressentir les vibrations du monde et donc accéder au rang de maître baptistrel… De ce fait, ce serait une idée tentante, mais c'est impossible pour moi. » Répondit-il ensuite franchement quand Elenya mentionna le fait qu'il aurait pu rejoindre les baptistrels avec sa manière de se penser, il ajouta d'ailleurs en réponse aux paroles qui suivirent de la conseillère.

« Les chimères ? Ah oui... » Il se rappelait des êtres vivant dans les terres désolées, il y avait été après tout et savait très bien qu'il était sans doute impossible de pouvoir dialoguer avec les créatures qui vivaient là-bas dorénavant… « Je ne dis pas qu'il ne faut pas se défendre quand on n'a pas le choix ou qu'il n'est pas bon de convaincre les autres de ne pas nous attaquer, mais je pense qu'il faut éviter les massacres et les conflits douloureux quand on a le choix à ce sujet. Ce qui n'est pas le cas avec ces choses... » Surtout depuis qu'elles avaient attaqué le domaine.

« Je pense surtout que votre impératrice doit avoir peu de temps libre avec tout ce qu'elle a à faire et je suppose que vous aussi vous ne devez pas avoir beaucoup de temps pour vous. Quant à lui donner des idées, je crois qu'elle était déjà très douées quand il s'agit d'en trouver tout seul. » Répondit-il lui aussi avec une légère point d'humour, après tout la nouvelle reine des elfes avait déjà une certaine réputation… En tout cas, il l'aimait bien pour sa part, même s'il n'était pas très proche d'elle. Sans doute qu'Elenya la connaissait bien mieux que lui au fond.

« Je ne dis pas qu'il transcenderait sa nature, je disais juste qu'il mériterait sans doute de la considération pour cela, qu'il serait davantage respecté que les humains n'ayant rien fait pour vous. » Ajouta-t-il ensuite pensif au sujet de l'exemple qu'il avait fait en prenant le cas d'un humain admirateur des elfes, en se disant qu'il avait dû mal le formuler.

« Je comprends votre point de vue et je ne peux pas vous reprocher vos idées. Elles sont certes assez radicales, mais je peux les comprendre. Bien entendu, je ne suis pas d'accord avec vous, mais on a tous le droit d'avoir nos opinions. » Se contenta-t-il ensuite de répondre avec diplomatie quand l'elfe lui donna directement son avis sur le peuple vampirique sans s'embarrasser de l'adoucir… Lewyn se disait que c'était bien préjudiciable à la paix que de penser ainsi, mais qu'elle n'avait pas vraiment tort… Il était bien conscient après tout que la nature vampirique faisait que c'était avant tout une malédiction, néanmoins, il ne serait jamais d'accord pour le massacre pur et simple des siens et s'y opposerait. Il ne pouvait juste pas vraiment reprocher à quelqu'un d'avoir une piètre opinion des vampires, ces derniers n'avaient pas après tout fait forcément beaucoup d'efforts en dehors des pacifistes comme lui pour que les choses soient différentes.

Puis ensuite, il essaya d'ajouter avec plus de jovialité pour répondre aux dernières paroles d'Elenya.

« Je vois. C'est toujours plus raisonnable selon moi de penser ainsi que de se dire que les dragons sont des êtres parfaits et qu'on ne peut rien leur reprocher même s'ils se mettent en tête d'aider à exterminer un peuple comme un elfes ou les vampires… » Suite à cela, il parut réfléchir quelques instants, puis ajouta calmement. « Vous comptez partir à l'Ouest vous aussi ? Après tout Aegnor commence déjà à évoquer le fait d'aller porter la guerre aux chimères et j'ai l'impression que vous devez être une mage redoutable. Votre aide sera sans doute précieuse, que pensez-vous d'ailleurs de cette nouvelle menace ? » Cela, il le demandait par pure curiosité, après tout, elle devait avoir un avis tranché sur la question elle aussi. Surtout que les chimères étaient un peu la nouvelle menace pour Armanda en général maintenant, à croire décidément que ce continent était partit pour quelques nouvelles années de périls. Il espérait pour sa part qu'Armanda en ressortirait plus fort si possible et non en ruine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mar 11 Avr 2017 - 17:14

Elenya se contenta de hocher la tête doucement en guise de réponse à l'honorification de sa prudence, ce n'était peut-être moins agréable comme manière de vivre, mais elle la trouvait nécessaire. C'était le charme d'être une femme politique qu'être prête au pire, afin d'avoir le meilleur. Le peuple elfe était en grave danger à ses yeux, deux milles individus, c'était un détail, mais qui avait son importance en son esprit. Les humains étaient à ses yeux de vrais lapins, et les vampires pouvaient voler des vies pour se refaire. Il n'y avait que les elfes qui restaient un peuple d'un autre temps, et l'histoire actuelle du monde allait dire s'ils finiraient comme des légendes ou non.

« J'imagine que cela doit être difficile de résister à une telle puissance, qui nous domine. Les esprits sont les gardiens de notre monde, les guides peut-être même. Les enjeux nous sont inconnus, mais après tant de temps, la vie existe toujours, alors il faut la louer autant que possible. Je suis certaine que des batailles d'un autre genre sont en cours, ce qui réduiraient les nos conflits à de petites gabegies stupides et inutiles. »

La conseillère n'avait qu'une seule idée depuis le départ des elfes de leur forêt ancestrale, la reconquérir et l'habiter de nouveau évidemment. Il fallait reconstituer l'empire elfique, replacer les elfes en une place majeure. Elle ne savait pas trop ce qu'allaient coûter les montagnes des humains au peuple elfe, mais cela viendrait. Un jour, il allait falloir rendre des comptes, et elle espérait que ce soit pour le mieux à son peuple. Elle espérait que les autres forces en présence se rendent compte le plus tard possible de l'immense faiblesse de son peuple. Ils n'avaient qu'une poignée de combattants, et ils n'étaient sans doute pas capable de protéger ses propres frontières. Les elfes n'avaient pas réussi à empêcher le raide des chimères en son sein, le pourrait-il aujourd'hui ? Elle ne le savait même pas au final. Elenya était consciente de la place majeure de l'ordre des baptistrelles dans la lutte contre les chimères, ils étaient là clé de la victoire et c'est sans doute pour cela que les monstres avaient attaqués. Le traité des trois peuples était un surprise pour la politicienne, elle n'aurait pas cru cela possible, et même aujourd'hui alors qu'il était utilisé, elle était surprise que cela fonctionne.

« De toute sa vie ? Alors en effet, voilà qui est bien compliqué. J'imagine que pour un vampire qui vole une vie pour exister, cela doit être impossible de rejoindre l'ordre alors, mais vous pourriez être un sympathisant comme l'on dit. Nous avons tous des rêves inaccessibles, il faut simplement tendre vers ses derniers du plus possible. Le poker ? Ha oui, ce jeu de cartes, je vois de quoi vous parlez. »

Répondit alors vaguement la politicienne sans vraiment être intéressée. Ce n'était qu'un jeu humain, et elle préférait largement les manières plus subtiles et nobles de s'amuser des elfes. Surtout que son temps sur la recherche, la magie lui prenait le plus clair de son temps libre.

 « J'imagine qu'il est plus aisé de chercher la paix pour la paix, cela soulage l'âme, mais la nuit ne saurai être anéantie par le jour, seulement par l'aube. Les chimères sont les serviteurs du néant, nous sommes la vie, la chaleur et la création. Nous avons trop de divergences pour s'accorder sur quelque chose. Ils sont notre exacte opposé et leur seul intérêt est la vengeance et suivre les ordres de leur maître. De plus, nous n'avons pas besoin d'un autre peuple parasite, surtout que celui là peut contrôler les vôtres. »

Faisait alors référence l'elfe aux vampires contrôlés sans problème par les chimères. Sans doute était-ce un terrible et cruel destin qu'être le jouet de ses esprits. Elle préférait en mourir elle-même d'ailleurs.

 « Il est juste que l'on a beau pouvoir vivre jusqu'à mille ans, cela n'empêche pas d'avoir un temps limité malheureusement. Je n'ose imaginer ce que les humains peuvent ressentir au quotidien en n'étant qu'un papillon voyant la flamme de leur bougie se consumer si vivement. Quant à mon amie l'impératrice, je dois bien avouer qu'elle est une véritable femme d'état. Elle sait ce qu'elle veut plus que toute autre. »

Ajouta alors l'elfe, qui devant un étranger défendra toujours un elfe qui que ce soit pu être. C'était bien trop important, et il était toujours possible de voir cela en interne plus tard.

 « Il est certain qu'un humain avec tant de bonnes valeurs vaudrait bien que je le traite d'une meilleure façon que la moyenne des humains oui, évidemment. Le seul souci est que le temps de bien éduqué ou ouvrir l'esprit humain, sa vie se termine déjà. C'est pour cela qu'il est impensable de nouer quelques relations très poussés avec ces derniers. »

Expliqua alors d'une manière logique la conservatrice elfique sur la manière de traiter les humains. C'était une sous espèce, qui faisait sans doute de son mieux avec ce qu'ils avaient. Le vampire eut l'intelligence sans doute de ne pas essayer de convaincre une extrémiste comme Elenya à propos des vampires, c'était tout bonnement inutile, car elle camperait sur ses positions pour longtemps sans doute. Malgré la manière dont elle pensait, elle savait qu'une paix unilatérale avec les autres peuples était nécessaire pour la survie des elfes. C'était l'unique intérêt qu'elle voyait de parler avec les vampires notamment.

 « Vu ce qu'il c'est passé avec Vraorg, il serait étonnant de penser à les vénérer comme des dieux sans les juger. Tous les peuples ne peuvent pas être comme les elfes, pour cela nous sommes plus tranquille. Les meurtriers et autres personnes déviantes peuvent être comptées sur les doigts d'une main. »

Roucoula alors l'elfe dans la moindre hésitation à mettre son peuple sur un piédestal. Elle se retenu de dire que si un dragon se mettait en tête de massacrer les vampires, cela ne la dérangerait pas plus que cela.

 « Si vous voulez la paix, prépare la guerre. Oui en effet, j'irais à l'ouest même si je me doute que cela va mal se passer pour moi là-bas. Les chimères ont un malin plaisir de neutraliser la magie, et j'ai beau être une mage, cela ne m'aiderais pas. Cependant, je le dois de montrer l'exemple dans le respect du traité des trois peuples. Je pense qu'il y a quelque chose d'encore caché. Je doute que les chimères font tout ce qu'elles font dans l'unique but de nuire, il y a un but caché à tout ceci. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 12 Avr 2017 - 15:45

Lewyn lui-même ne saurait pas dire ce qu'avaient été les esprits exactement en dehors des créateurs de ce monde et dans les faits maintenant que ces derniers s'étaient morts en se suicidant à la fin de la bataille de Sandur… Eh bien, les Armandéens étaient bien seuls de ce côté-ci, plus d'esprit du Néant, du feu, de l'eau et etc. Plus rien de tout ça en somme, une nouvelle ère. Voilà ce que vivait Armanda actuellement et la paix n'était pas que le seul chamboulement de cette ère, la disparition des esprits supérieurs en était un autre et pas des moindres…

« Qui pourrait le dire ? Pour ma part, je regrette que les esprits soient morts, ces derniers en nous laissant notre libre-arbitre ont tout de même tâcher de nous aider lors des moments difficiles. Sans eux, nous sommes peut-être bien seuls... » Il y avait encore le Dracos dans les faits, mais ce n'était pas du tout un esprit créateur. Néanmoins, c'était toujours mieux que rien dans les faits.

De plus, oui Lewyn se disait qu'il était dommage que les esprits soient morts, après tout c'était eux les créateurs d'Armanda d'une certaine manière. Viladric pour sa part estimait qu'ils avaient mérité tout l'amour et l'estime des Armandéens, mais aussi que les choses seraient peut-être meilleures s'ils avaient encore été présent. Néanmoins, on ne pouvait pas revenir en arrière, de plus si les esprits avaient fait ce choix, c'était sans doute parce qu'il y avait de bonnes raisons derrière. De ce fait, le vampire serait bien en mal de les critiquer.

Néanmoins, le rêveur qu'il était se disait que cela aurait pu être une bonne chose, les esprits auraient peut-être même pu servir de garde-fou pour quiconque voulait à nouveau faire le mal à grande échelle à l'avenir. Mais bon, maintenant les Armandéens devaient compter sur eux-mêmes et ce n'était peut-être pas plus mal. On pouvait se dire après tout que le fait qu'ils ne puissent plus compter sur leurs créateurs inciterait peut-être les Armandéens à se montrer plus responsables en général. En tout cas, c'est ce en quoi son côté optimiste voulait croire. Son côté optimiste et doux.

Le vampire resta sinon silencieux, mais parut réfléchir quand Elenya parla du fait qu'il pourrait être un sympathisant de l'ordre baptistrel, puis il ajouta ensuite avec légèreté. « Le poker est un jeu sympathique et dans les faits je joue à des jeux de toutes origines, je suis assez satisfait d'ailleurs d'avoir appris à jouer à certains jeux elfiques. C'est assez curieux tout de même de constater que tous les peuples savent faire preuve d'un certain côté ludique par moment... » Il se disait qu'en effet, c'était tout de même un trait commun que partager tous les peuples entre-eux. Et mine de rien Lewyn pensait que c’était peut-être même un trait commun qu'ont les êtres pensants avec les animaux…

« Vous êtes sûr et certaine que ce sont les jouets ou serviteurs du Néant ? J'ai pour ma part l'impression que l'esprit du Néant étant mort ce n'est pas comme s'il les contrôlait et puis s'il avait de tels serviteurs en dehors des alayiens à l'époque de l'invasion, pourquoi ne nous avait-il pas envoyé ces choses en mêmes temps qu'eux pour nous vaincre ? » Dit-il ensuite assez sceptique quant à la théorie d'Elenya sur les chimères, en même temps Lewyn était de ceux qui pensaient que l'esprit du Néant avait été manipulé depuis bien longtemps par Vraorg dans les faits et qu'elle n'avait donc pas été un esprit maléfique en elle-même… Et d'une certaine manière à ses yeux les alayiens aussi avaient été des victimes poussés par le désespoir et l'illusion à venir envahir le continent à l'époque.

« Les humains sont comme ils sont et croyez moi, ils ont leurs propres qualités. » Se contenta ensuite de répondre calmement Lewyn à l'elfe lorsque celle-ci disait qu'elle plaignait les humains en quelque sorte pour leur courte vie. Lewyn pour sa part en tant que soit disant immortel ne les plaignaient pas vraiment, après tout en fin connaisseur du genre humain, il savait fort bien que ces derniers vivaient bien ce fait. Mais il préférait ne pas trop s'enfoncer dans ce débat tout de même, car il sentait que ce serait probablement désagréable.

« Si vous le dîtes. » Dit-il ensuite d'un ton diplomate, mais pas vraiment convaincu quant aux paroles condescendantes sur le genre humain, certes Lewyn était un vampire et ne devrait pas vraiment se préoccuper de cela. Mais lui qui était assez ouverts aux autres peuples dans les faits, mais qui surtout avait une grande affection pour le genre humain ne pensait pas qu'ils étaient aussi désespérants ou désespérés que cela.

De plus, il se doutait que ce n'était pas la peine de cherche à discuter de cela avec l'elfe se tenant en face de lui. Cette femme avait l'air après tout assez intelligente pour avoir d'excellents arguments à disposition pour défendre ses idéaux plutôt elfo-centristes. Des idéaux qui au final étaient assez légitimes en soit vu qu'elle était une elfe et comme Viladric le savait si bien de plus… Il n'y avait rien de pire pour vexer quelqu'un que de remettre en doute sa manière de penser à ce sujet. Du moins rien de pire si l'on voulait éviter que la discussion dégénère…

Quant aux paroles d'Elenya sur le fait que les elfes étaient plus intègres que les dragons, Lewyn se contenta d'y sourire simplement. Dans les faits, il se disait que ce n'était pas non plus un peuple parfait, mais qu'il est vrai que les elfes n'ont pas tendance à êtres violents ou malfaisants par nature, ce qui n'était pas plus mal d'ailleurs. Il fallait bien de tout après tout pour faire un monde et en soit les elfes n'étaient pas vraiment un peuple qu'on pouvait considérer comme une menace pour tous sciemment, ce qui était assez rassurant d'ailleurs, car Armanda dans les faits avait déjà assez de problèmes actuellement.

« Un but caché ? Lequel selon vous ? Elles désirent prendre le contrôle mental de tous les Armandéens ? Conquérir le continent ? Autre chose ? Je suppose en tout cas que ce but n'est pas à notre avantage. Mais il est vrai qu'il serait bon de découvrir quel est leur véritable but, vous pensez y arriver pour votre part ? » Demanda-t-il ensuite véritablement curieux de la réponse de la conseillère à ce sujet, après tout il est vrai que ça restait important à l'heure actuelle de découvrir à terme quel était le véritable but de ces êtres mystérieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 19 Avr 2017 - 16:48

Les elfes pouvaient bien jugés qu'Elenya était sympathique, elle était clairement différente envers un membre du noble peuple, si pure et parfait, que face à la corruption et aux vices. C'était ainsi qu'elle voyait les vampires, tandis que les humains n'étaient que des enfants immatures, alors ils étaient moins fautifs après tout. Il était nécessaire d'éduquer les enfants, tandis que les êtres mauvais devaient être bannit. C'était une vision très elfique, car dans les autres peuples, la mort était souvent à la rencontre. C'était dire comme quoi elle était plus noble et douce, une parfaite démonstration de pureté. Elle devait bien admettre qu'elle comprenait mieux le choix de sa cousine envers le suceur de sang qu'elle avait sous les yeux. Évidemment, elle n'aurait jamais fait un tel choix, plutôt mourir que de devenir un mort vivant, mais après tout, la nature la protégeait d'une faiblesse momentanée due à son immunité au venin vampirique. Plus, Elenya écoutait cet homme, plus elle imaginait les discussions avec sa noble cousine.

« C'est une évidence, la perte des esprits majeurs va être payée un jour prochain, tout le monde devrait en être chagriné, mais voilà tout le monde n'a pas cette connaissance. Ils ont du se dire que nous ne sommes plus des enfants, les peuples dit intelligent doivent maintenant faire leur propre choix sans avoir de garde-fou. Est-ce cela que vous craignez ? Faire des erreurs et n'avoir personne vers qui se tourner ? »

Elenya se retint de dire que c'était le lot des puissants, une terrible solitude, mais c'était un devoir et un plaisir que de servir son peuple ainsi. Elle trouvait dommageable me fait que les esprits avaient disparus, mais il fallait bien faire avec cependant. Il était nécessaire de poursuivre son avancée. Elle n'avait pas le temps de s'apitoyer sur son sort, elle avait un peuple à faire vivre. Elle n'estimait pas que Armanda était en paix, ou alors une drôle de paix faite de batailles. Malgré les sacrifices des esprits, les chimères étaient encore un résultat des esprits, mais les elfes, les humains n'en étaient pas d'autres à leur manière ?

« Nous devons nous prendre en main, nous devons maintenant poursuivre l'œuvre des esprits et laisser subvenir la vie telle qu'ils les ont laissé. N'est-ce pas un devoir si noble que le tout à chacun devrait s'en préoccuper ? »

Il fallait faire avec, il était inutile d’imaginer selon l’elfe un monde avec les esprits. Ils avaient tous choisis la destruction, c’était un fait, alors il était nécessaire d’avancer sans eux. Elle ne pouvait plus compter sur eux, et elle devait trouver une solution seule afin de sauvegarder le peuple elfe d’une extinction. Il serait surement difficile de savoir ce que les esprits avaient fait de se grave, ou de si graves conséquences leur geste les avait sauvé. Elenya avait été agréablement surprise de voir que le traité des trois peuples fonctionnait. Elle s’était toujours convaincu que les peuples aux moindres soucis feraient fit de cet accord. Les peuples armandéens devaient se prendre enfin par la main, c’était comme s’ils devenaient enfin adulte.

« Les jeux sont en général une autre manière d’apprendre, plus ludique. »

Commenta simplement en bonne professeur Elenya. Elle avait toujours vu sa vie comme une source de connaissances, une autre manière d’apprendre à chaque instant. C’était sa manière d’appréhender la vie en sommes.

« J’ai dans l’idée que les chimères sont également des créations des esprits, enfin de Néant. Ils étaient sans doute aux ordres de Néant, mais maintenant qu’il est mort, ils sont libres d’agir comme bon ils veulent. Après tout, ils devaient agir en cas de manquement à une paix, mais ils ont tout de même agit. Ils sont à la recherche de quelque chose, on ne risque pas de se faire attaquer par des peuples uniquement pour le plaisir de tuer. Si on dirige la vie de quelqu’un pendant des années, même après sa mort, sa marque est toujours présente.

A l’époque de l’invasion, tous les esprits étaient présents et veillaient. Je pense que même Néant ne pouvait pas tout faire.
»

Répondit alors l’elfe au vampire quant aux chimères. Elle agita vaguement la main au sujet des humains.

« Oui sans doute, ils ont leurs qualités, sinon ils ne seraient pas en passe de dominer la prochaine ère d’Armanda. »

Concéda alors la conseillère, étonnamment, mais elle n’aurait jamais dit cela en public. Il était une évidence que le vampire était un ancien humain, cela se voyait, alors sans doute que ses mots si courts étaient une façon de ne pas rentrer dans un débat qui le touchait d’une certaine manière. Elle l’avait bien senti, et elle était du genre assez perspicace. Peut-être qu’un vampire elfe était meilleur qu’un vampire humain ? Elle ne s’était jamais penchée sur la question, elle était davantage porté sur une envie d’extermination, même pour une elfe si bonne soit-elle. Elle était une femme politique avec des idées bien posées sur chaque chose, elle était femme de conviction. Elle aimait à les défendre sans avoir peur des mots, et le vampire eut la sagesse d’éviter certains sujets.

« Etes-vous au courant des recherches sur un sang de substitution pour les vampires ? Ce serait quelque chose de bien sans doute pour le peuple vampire. Comment pourraient-ils bien accepté cela d’après-vous ? »

Demanda en toute innocence l’elfe, se penchant légèrement sur le côté du siège croisant ses mains sur ses genoux. Cependant, la question n’était pas si innocente que cela, elle souhaitait tâter le terrain et voir sa réaction. Même si ces recherches étaient sans doute peu public, ce n’était pas tellement un secret et loin d’être terminé.

« Les chimères ont peur des batistrelles, c’est une évidence. C’est leur cible principale malgré tous les risques. Cela veut bien dire qu’ils veulent par conséquent ne pas avoir de souci dans la prise mentale de contrôle. Peut-être est-ce une manière de chercher à contrôler le monde entier. Ils le pourraient d’ailleurs, il nous faut une manière de les combattre peu conventionnel, sinon on pourrait bien perdre cette bataille et nous ne le pouvons pas. Il va bien falloir en apprendre davantage, peut-être même que la destruction du royaume elfique n’est pas anodin. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Ven 21 Avr 2017 - 21:14

« Non, j'ai peur qu'une nouvelle menace comme Vraorg apparaisse un jour et que sans les esprits nous n'arrivions pas à faire face ou du moins que la victoire nous coûte encore plus cher que celle que nous avons obtenu contre la théocratie. » Avoua sincèrement Lewyn à ce sujet, en effet… Si un nouvel être maléfique avec les pouvoirs d'un esprit venait à nouveau mettre leur liberté en péril, sans les esprits ils seraient bien plus compliqués de le vaincre ou du moins, ce serait beaucoup plus coûteux en vie sans doute…

« En effet. » Ajouta-t-il sinon avec approbation quant au fait qu'il fallait que les peuples Armandéens se prennent en main maintenant que les esprits avaient disparu, il n'aurait pas dit le contraire pour sa part, après tout il croyait tout à fait les peuples Armandéens capables du meilleur. Pour peu que les dirigeants soient de bonne volonté bien entendu et que des efforts communs soient faits. C'était disons sa part optimiste qui pensait ainsi.

« J'ai remarqué qu'en effet les jeux servaient aussi bien à apprendre chez les elfes, les humains et les vampires que chez les animaux. Je suppose qu'il en est de même pour les dragons, quoique je pourrais même dire que j'en suis sûr étant donné que je suis dragonnier. » Ajouta-t-il ensuite avec un peu d'humour quant au fait que les jeux étaient une manière ludique d'apprendre. En effet, il ne pouvait pas contredire ceci, bien au contraire même.

« Pour ma part, je crois que tant que je n'aurais pas la preuve que ce sont bien des créations de Néant ou des esprits, j'attendrais d'en savoir plus pour trancher à ce sujet. Quant aux esprits en eux-mêmes veuillez m'en excuser de penser ainsi, mais Néant n'était pas à ça près. J'ai entendu dire que déjà dévoreuse n'avait pas plu le moins du monde aux 7 frères de Néant par exemple, alors je doute qu'elle aurait été à un abus de plus ou moins. De plus Vraorg avec les pouvoirs du Néant était arrivé à lui seul à mettre en difficulté nos 7 esprits, je pense donc que Néant aurait été à cette époque du genre à ne pas craindre l'ire de ses frères. » Dit-il ensuite avec réflexion à ce sujet, en effet il n'était pas du genre à penser que Néant se serait retenu de faire tout son possible à cette époque, comme le soulignait bien la disparition temporaire de la forêt elfique par exemple...

Par contre, les paroles de l'elfes au sujet des humains le surprirent tant qu'il ne trouva rien à redire et n'ajouta rien dans les faits. Qu'aurait-il pu y répondre après tout ? Surtout qu'il ne désirait pas spécialement enfoncer un possible couteau dans une plaie…

« Je suis au courant de ces recherches et disons que je les approuves, par contre je connais assez les miens pour savoir que l'idée sera loin de plaire à tous… Je ne dis pas que cela ne plaira pas à beaucoup de vampires, juste que beaucoup d'autres n'apprécieront pas trop. Pour ma part en tout cas, je serais sans doute le premier à boire de ce sang de substitution. » Dit-il sinon franchement pour répondre à Elenya quand celle-ci parla des recherches elfiques quant à un sang de substitution. Il ne voyait pas de raison de mentir à ce sujet après tout.

De toute manière, personnellement le gros problème de Lewyn avait toujours été son régime alimentaire, car dans les faits sa vie de vampire serait tout à fait idyllique si on lui enlevait l'instinct de prédateur inhérent à tout vampire et le fait de pouvoir uniquement boire du sang pour survivre. Il n'allait donc pas refuser le moins du monde le fait de ne plus devoir dépendre du sang d'un autre être vivant pour vivre, il trouverait même cela plus agréable moralement.

« Vous pensez que l'idée d'envoyer des troupes à l'Ouest pour affronter les chimères est bonne ? C'est en tout cas ce qui vient souvent sur la table de discussion depuis l'attaque du domaine. Pour ma part, j'ai l'impression que c'est un peu risqué de faire cela alors que nous ne connaissons encore que peu la menace, mais je suppose qu'au moins cela démontrera à cette nouvelle menace que nous ne comptons pas nous laisser faire. » Avança-t-il ensuite calmement lorsqu'ils abordèrent le sujet des chimères, il conclut même d'un air pensif.

« Vous pensez d'ailleurs que les chimères risquent comme les alayiens ou les vampires de finir par vivrent en paix avec tout le monde à terme ? Je suppose que c'est assez absurde dit comme cela, mais j'ai l'impression que la tendance des dernières années, c'est que les ennemis d'hier s’assagissent à terme. J'ai donc presque l'impression que ça pourrait arriver. » Après tout, il supposait qu'il y a 7 ans la paix avec les vampires et il y a 5 ans celle avec les alayiens aurait été inenvisageable et pourtant aujourd'hui c'était le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 26 Avr 2017 - 14:30

« Il est certain qu'une pareille menace tel que l'arrivée d'un nouveau Vraorg serait un grand péril. Il n'y a quoi voir ce que les chimères nous coûtent. Les sacrifices vont être nombreux, et c'est pour cela qu'une union sacrée doit être célébrée et respectée si nous voulons survivre. Les petites guerres internes ne sont, j'espère, que de l'histoire ancienne. »

Répondit alors la femme politique, comme si elle était toujours en campagne. Elle aimait à amener ses idées, les faire naître et avoir le plus de partisans possibles. La moindre séparation des trois peuples majeurs signifierait sans doute la fin de l'équilibre actuel. Cependant, il suffisait de voir comment les humains avaient réagi à l'apparition de Néant et de son peuple. Il était encore possible que les charmes de certains touchent à nouveau un dirigeant fou ou crédule. C'était bien pour cela qu'elle espérait trouver une solution au cas où pour la protection des elfes. La conseillère n'était pas comme l'empereur à compter sur la paix des autres peuples, elle était bien trop conservatrice pour cela. C'était sa manière de prévoir le pire, pour espérer le meilleur.

« Des jeux pour dragons ? J'ose espérer que ce sont des jeux de réflexion, car sinon cela risque d'être dangereux. »

Répliqua alors l'elfe avec un léger sourire. Elle eut une étrange image en tête en imaginant un dragon jouer à la balle. Elle secoua la tête doucement avec sa main sur ses yeux comme pour en chasser l'étrange vision.

« En tant que dragonnier, élu d'un dragon et être à part, vous devez pour l'équilibre du monde tout savoir, et surtout les connaissances afin d'agir d'apropos lorsque cela est nécessaire n'est-ce pas ? Il est évident qu'il ne faut pas les sous-estimer, les cimetières sont plein d'âmes de bonnes volontés. Les chimères peuvent utiliser un corps en chassant l'esprit qui y habite, afin de l'utiliser à sa convenance. J'ai déjà vu toutes sortes de créatures, et leur manière de neutraliser la magie les rend extrêmement compliqué à vaincre. Nous devons nous battre pour la survie de notre monde tel que nous le voulons ou bien autant offrir tous nos enfants à ses monstres. Une victoire totale est la seule solution sans aucune négociation, ce ne sont pas les alayiens et inutile d'avoir d'autres parasites... Sans vouloir vous vexer. »

Répondit alors Elenya sur un ton de voix toujours aussi chantant et doux malgré les propos, qui pouvaient être surprenant dans la bouche d'une elfe. Cependant, des actes radicaux étaient nécessaires à ses yeux afin de protéger son peuple en danger d'extinction. Elle ne savait d'ailleurs même pas avec leur nombre très limité, si ce n'était pas déjà le cas.

« Il est une évidence que les choses devront évoluer dans le bon sens, si jamais une telle recherche devait arriver à son terme. Je me doute que les vôtres ne seront guère ouverts à la question, mais j'y veillerai. »

Elenya mettait dans ces recherches une touche personnelle, elle veillerait que ce bien fait ne soit pas gratuit. Ce sera une tâche difficile et âpre, mais cela arrivera. Elle savait que ce genre de sang plairait à ce vampire, le problème était qu'il représentait une minorité parmi les morts vivants. Elle ne serait sans doute pas capable à mes aider à prendre de l'ascendant même si cela l'arrangerait évidemment.

« Je pense que les chefs militaires préfèrent ignorer les informations que nous avons à ce propos. Malgré tout, il est nécessaire d'affronter mes chimères un jour ou un autre. J'imagine qu'il faudrait davantage d'informations pour une victoire éclatante. La tactique employée sera sans doute assez basique, mais ses monstres spiritueux ne le sont pas. L'absence de magie neutralise le peuple elfe et vampire, il ne reste que les humains, et même si je suis magicienne de formation, je ferai mon devoir. Je participerais à la bataille du sais-je utiliser mes points. Ses chimères sont capables d'habiter n'importe quel corps, même de le modifier d'une certaine manière. Je ne suis pas certaine que nous puissions jouer sur la peur avec les chimères, ils ont le sentiment d’être immortel, car après tout en détruisant le corps, nous ne détruisons jamais la chimère en elle-même. C’est un petit peu comme un parasite spirituel. Les chimères ne vivent pas comme nous l’entendons, au moins avec les Alayiens, nous avions certains points communs, mais là … »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Ven 28 Avr 2017 - 17:35

Lewyn acquiesça doucement de la tête quant à une union sacrée pour affronter de nouvelles menaces, il n'avait rien à redire à cela même si dans les faits, il ne savait pas si elle disait cela par idéalisme ou par pragmatisme. Cette dame lui faisait l'effet mine de rien d'une politicienne compétente, mais qui laissait peu de places au hasard où à l'hésitation. Ce qui en soit était autant une qualité qu'un défaut à ses yeux.

Mais bon, il se demandait bien si les vampires tiendraient bon longtemps concernant la paix, pas qu'il doutait que cela soit possible, mais peut-être que ces derniers ne s'étaient pas encore tous faits à l'idée d'une paix qui pourrait réellement durer sur le long terme ? Viladric connaissait après tout assez les siens pour connaître leur tendance à la domination et à la prédation, bien entendu ce n'était pas une généralité, mais ça restait des traits de caractères courants qui n'allaient pas forcément dans le sens de l'idéal de paix qui faisait vivre Armanda actuellement…

« Oh, je pensais plutôt à des jeux comme ceux que font les chatons entre eux. » Ajouta sinon Lewyn avec perplexité sur le coup tellement il y avait d'idées excentriques de jeu pour dragons qui passaient dans sa tête en cet instant. « Je me demande s'il y a là un profit à se faire pour un quelconque marchand. » Murmura-t-il ensuite dans sa barbe d'un air pensif. Même si dans les faits, il semblait évident que pour sa part il n'envisageait pas d'être le dit marchand. Et qu'il n'avait pas de barbe.

« En effet, notre tâche est de faire au mieux et de nous tenir informés pour cela, dans la limite de nos moyens bien entendu, nous ne sommes pas omniscients après tout. » Répondit ensuite Lewyn d'un air pensif aux paroles d'Elenya, ce avant ensuite d’ajouter avec réflexion, en semblant ne pas trop se préoccuper des paroles concernant ce qui seraient des parasites pour Elenya. « Que ce soit au nom de la paix et du bien d'Armanda en général et pour la survie de la race draconique. Pour ma part, j'espère bien ne pas être de ceux qui auraient l'infortune d'être possédés. » Conclut-il sinon avec une certaine appréhension, en effet, il n'aimerait pas se retourner sans le vouloir contre ses amis et ses alliés. Ou même ne serait-ce que perdre son libre-arbitre au profit d'une autre entité.

« Nous verrons bien ce qui arrivera de toute manière lorsque ces recherches seront terminées. » Dit-il sinon avec prudence au sujet de ces dernières, après tout qui sait ce qui pourrait arriver entre-temps et comment le continent ou les mentalités auront évolués ? Lewyn pour sa part supposait qu'il y avait aisément moyen d'être surprit par comment les choses tourneraient avant, mais surtout de se dire que ce ne serait peut-être plus vraiment le cadet des soucis des Armandéens d'ici là, quoique pour sa part, il était quand même du genre assez optimiste concernant l'avenir.

« Il est vrai que c'est un ennemi d'une nature encore inconnue que nous affrontons dorénavant. » Dit ensuite le vampire d'un ton pensif quand Elenya disserta au sujet des chimères, cette nouvelle menace qui risquait d'engloutir tout Armanda si rien n'était fait pour l'arrêter et ce en volant les corps des Armandéens. Un sort que l'on pouvait probablement considérer comme pire que la mort ?

« Que pensez-vous faire sinon si la guerre venait à s'éterniser ? Je veux dire si la bataille qui semble devoir se dérouler à l'Ouest venait à ne pas avoir de résultats satisfaisants ? Vous pensez qu'il faudrait prendre certaines mesures en particulier pour s'assurer de pouvoir lutter efficacement contre cette menace ? »
 Demanda-t-il à tout hasard, après tout, il restait cette possibilité et pour sa part, il savait qu'en tant que dragonnier il devrait faire de son mieux au nom de la paix et du bien commun. Il espérait d'ailleurs que ce soit la dernière lourde épreuve à laquelle doive faire face tout Armanda, car il ne se rappelait malheureusement que trop bien des exactions des dernières guerres… Et quelque chose en lui, lui disait que même sans être forcément aussi malfaisantes que Vraorg, ces chimères ne manqueraient probablement pas de causer beaucoup de souffrance à Armanda s'ils n'arrivaient pas à les arrêter rapidement… Il restait donc à savoir comment faire pour les arrêter justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 3 Mai 2017 - 8:32


Le vampire semblait être enclin à une union entre les peuples, Elenya n'était guère très étonnée de cet état de fait vu la mentalité apparente du jeune homme. Il était le genre de rêveur un peu fou à espérer l'amour entre les peuples, l'harmonie et la paix pour l'éternité. L'elfe quant à elle même si cela pouvait paraître plaisant, elle était largement plus réaliste à ce propos. Elle savait que la paix ne durait pas très longtemps, du moins pour une vie d'elfe. Elle estimait qu'être utile ainsi était une nécessité pour la survie du beau peuple, et cela n'avait pas de prix. La conseillère ne désirait pas devenir un objet de curiosité, une antiquité curieuse. Elle savait ce qu'elle voulait, ce qu'il fallait faire, il n'y avait en effet aucune hésitation en son esprit. Elle s'attendait à des problèmes venant des vampires, comme si cela devait être naturel. Ils étaient ennemis depuis la nuit des temps, alors pourquoi s'étonner que cela reprenne ? Elle pensait en tout cas que tant qu'il y aurait les chimères, les vampires n'entrerait pas en guerre.

 « Les... Chaton... Oui je vois. »

Répondit alors un peu surprise la politicienne d'une manière aussi polie qu'elle pouvait dans ce genre de circonstances.

 « Un profit ? Je ne suis pas certain que des dragons payent très souvent pour des jeux, mais j'avoue avoir l'esprit tourné vers le développement de mon peuple et pas dans la simple idée de générer de l'argent. »

Tenta alors de rester conciliante Elenya, elle n'était pas tellement une marchande née, loin de là. Elle se pensait bien plus supérieur à ce genre d'idées pécuniaires purement basses, voir mesquines.

 « Les chimères ne sont que des esprits parasites, ils peuvent contrôlée n'importe quoi qui soit vivant. Des vampires, des animaux, des dragons, des humains, même des elfes. Ils ne sont que des observateurs infructueux de leur propre déchéance, incapable d'empêcher la mort de ses propres compagnons sous ses yeux. Les chimères ne sont dirigées que par le désir de tout réduire à néant en éliminant les obstacles sur leur route. Pour le moment, seuls les baptistrelles le sont avec leur magie. Voilà pourquoi ils sont leur proie favorite pour le moment, car à la chute de l'ordre, nous aurons perdu la guerre. »

Il s'agissait d'être claire quant à elle de faire passer les informations et les idées. Il y avait bien trop peu de personnes d'informées à ce sujet. Aucune erreur ne pouvait être commise, sans quoi c'était servir sur un plateau d'argent des troupes fidèles aux chimères. La politicienne remarqua en tout cas l'absence de réponse du vampire quant au sang en développement. Que pouvait-il dire de toute façon, mais la graine était semée maintenant. Elle était peu optimiste de nature, mais c'était une façon de prévoir le pire, afin de ne pas être surprise.

 « Je pense que la bataille contre les chimères qui s'annonce est prématurée. D'autres batailles mieux préparé sont nécessaires pour vaincre l'ennemi. C'est une évidence, que le prochain affrontement est fait pour montrer aux peuples, que quelque chose est fait. Je serais moi pour envoyé uniquement l'élite pour résister au mieux au pouvoir des chimères, et il est nécessaire également de pouvoir détruire leur aura anti magie, sinon nos moyens de défense seront limités. Les chimères ne sont pas des ennemis classiques, ils ne craignent pas la mort, ne connaissent pas la peur, ils ne réagissent pas de manière conventionnel. »

Elenya ne savait que trop que tout n'allait pas s'arrêter à une bataille qu'elle soit une victoire ou non. Il fallait comprendre d'où venaient ces monstres spiritueux, comment en tarir la source pour tous les exterminer jusqu'au dernier. C'était une bataille de la vie contre la mort. Elle était certaine qu'une paix serait impossible avec ces créatures, il fallait vaincre ou finir esclave. Ce n'était pas comme s'ils partageaient une quelconque valeur après tout, à part un désir de vivre peut-être. Ces créatures utilisaient les vivants comme moyen d'interaction comme un autre, un peu comme les humains avec les animaux domestiqués. C'était le genre de relation qu'avait Armanda avec les chimères. Il fallait un moyen de faire craindre la fin à ces créatures afin de pouvoir discuter, ces choses n'étaient pas des dieux ni n'étaient immortelles.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Jeu 4 Mai 2017 - 18:04

Lewyn s'était toujours dit qu'il paraissait mine de rien bien jeune par rapport à tout ceux qu'il rencontrait, du moins en apparence… Et pourtant, il était un vampire qui avait dépassé depuis un certain temps les 300 ans. Mais bon, il est vrai que ce n'est pas parce qu'il avait pu mûrir au cours de son existence qu'il avait perdu son tempérament juvénile, au contraire sa joie de vivre il l'avait développée sur le long terme.

Comme une sorte de philosophie visant à avoir un regard bienveillant et altruiste sur la vie, ce dans le but de mieux s'intégrer dans le cycle harmonieux que représente ce monde dans sa totalité. Viladric aspirait à la paix, mais surtout à une vie paisible au final. Paisible et libre, car la paix sans la liberté n'est qu'esclavage et pour lui le libre-arbitre était la valeur suprême. Elle était la raison pour laquelle il s'était toujours opposé aux tyrans, car à ses yeux la liberté de chacun était plus importante que la vie et que les vampires pouvaient être capables de bien mieux que d'être des prédateurs au sale caractère…

« Ma liée avait l'air d'un adorable chaton quand elle est née, d’ailleurs elle me fait toujours penser à cela. » Ne manqua pas sinon d'ajouter Lewyn d'un air légèrement nostalgique après qu'il ait comparé les jeunes dragons à des chats, ce avant de poursuivre. « Pour ma part, je n'ai jamais été trop intéressé par l'argent, même si actuellement je suppose ne pas avoir à me plaindre en tant que dragonnier. » Ajouta-t-il donc franchement en haussant légèrement les épaules à ce sujet.

Après les grands spécialistes de l'argent, c'était sans doute les humains il fallait dire, mais en même temps cela paraissait normal chez une race dont toute la société tournait en grande partie autour de la monnaie. Quant aux elfes et aux vampires, ils étaient par nature moins proches de ce genre de choses, surtout les vampires dans les faits. Mais en même temps aux yeux de Lewyn c'était cela aussi qui faisait la beauté des différentes sociétés Armandéennes, le fait qu'elles ne fonctionnent pas toutes de la même manière, même si franchement il avait pour sa part certaines réticences à l'égard de la société vampirique.

« J'ai l'impression que la motivation de ces créatures pourrait être tout autre que le fait de tout détruire, je veux dire… Elles ont une conscience ? Je suppose d'une certaine manière que le fait de survivre doit avoir une certaine valeur à leurs yeux de ce fait, alors pourquoi s'en prendre à nous si elles n'y auraient rien à y gagner ? Simplement par désir de s'amuser ? » En tout cas, il ne voyait pas les chimères comme un ennemi qui voulait uniquement tout détruire, sauf si c'était un nouveau Vraorg en puissance bien entendu…

« Si ces créatures annulent la magie et sachant qu'il serait sans doute difficile de contrer les pouvoirs d'un esprit supérieur, car je suppose que c'est des pouvoirs du Néant que ces créatures usent pour annuler la magie. Pourquoi ne pas envisager de trouver des solutions non-magiques à ce problème ? À défaut de savoir pour l'instant comment faire pour contrer leurs pouvoirs ? » Demanda-t-il sinon d'un air pensif, il se disait d'ailleurs qu'elle avait déjà dû y penser, car pour sa part cela lui semblait très logique. De plus Lewyn savait que même s'il était un vampire malin il n'était pas non plus une foudre de guerre, donc il ne voyait pas en quoi ce qu'il pourrait deviner lui-même ne serait pas venu naturellement à l'esprit de quelqu'un d'autre.

Surtout que dans les faits Lewyn ne se pensait pas supérieur à qui que ce soit, à ses yeux chaque être avait ses qualités après tout et l'arrogance ne pouvait pousser qu'à la faute. Que ce soit par le fait de se reposer sur ses acquis, de sous-estimer les autres ou bien de faire mauvaise impression. L'arrogance inhérente à beaucoup des vampires était au final un défaut qu'il avait appris à combattre toute son existence et c'est cela qui faisait sans doute de lui l'un des rares vampires que l'on pourrait qualifier de modestes. D'ailleurs, il en était assez fier, car il avait toujours voulu être fidèle à ses idéaux, et ce, sans le moindre paradoxe. Après tout s'il y avait bien une chose avec laquelle il ne plaisantait pas, c'était sa morale ou plutôt son éthique. Car c'est elle qui faisait de lui un vampire civilisé et sachant se maîtriser et non une bête sauvage assoiffé de sang et dominée par son instinct.


[Hrp : J'aimerais te proposer si cela te convient qu'on entame bientôt une conclu à ce rp histoire d'éviter que ça traîne en rond à force, si tu le désires d'ailleurs on pourrait du coup ouvrir juste après un Elenya/Aramis d'après bataille :3 ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Mer 10 Mai 2017 - 8:33


 « Vous parlez de.... Votre dragon ? Je veux dire par là qu'elle vous a choisi à la naissance ? C'est un choix plutôt court je trouve pour un choix si important. Je pense qu'un destin si rare, même en étant un ascète peut être suffisamment gratifiant pour ne pas se plaindre de menu monnaie. »

Répondit alors la noble dame assez riche. Il suffisait de voir l'intérieur de sa maison, elle ne devait manquer de rien, et les seuls choix difficiles étaient sans doute quelle robe devait elle mettre. L'elfe n'avait jamais manqué de rien de toute sa vie, c'était l'avantage de naître dans une telle famille. Elle cherchait à bien paraître, c'était un désir de pouvoir réussir sa tâche parfaitement. Elle avait choisi la voie de la représentation, elle n'avait guère le choix que d'être parfaite en tout point même dans une rencontre si privé que ce soir.

 « Nous pouvons dire en effet que ces créatures ont une conscience, une volonté. Les chimères parlent, communiquent, mais ne connaissent pas la peur. Ils ne sont même pas dans leur propre corps, elles n'ont pas peur de perdre quoi que ce soit, alors pourquoi nous traiteraient elles autrement qu'avec mépris avec un tel avantage ? Les humains méprisent les animaux, pourquoi les chimères seraient différents ? Je suppose que pouvoir interagir avec notre monde dans un corps doit être mieux que de n'être qu'un esprit dans le néant tourmenté depuis des millénaires à l'inaction. Je suppose que cela pourrait bien changer n'importe quel esprit, même le plus altruiste. Cependant, nous avons nos vies, nos manières de fonctionner, nos civilisations à défendre. Quoi que l'on puisse leur trouver comme excuse, il faudra se battre ou n'être que spectateur de notre propre déchéance. »

Expliqua t'elle alors sa vision de leur ennemi. Elenya avait parfaitement compris en quoi voulait en venir le vampire pacifiste, mais elle ne pouvait pas se permettre avec la fragilité des elfes ce genre de risques.

 « Tant que nous ne pourrons pas annuler par un moyen ou un autre leur vague d'anti-magie, il est évident que la technologie humaine comme Alayienne sera extrêmement efficace, mais ce n'est pas comme si nous avions le choix. »

Argumenta alors l'elfe dans le sens du vampire, c'était d'une logique implacable en même temps. Les elfes étaient tellement magique, que se battre sans devait être très difficile malgré l'expérience avec les alayiens. Les vampires ne devaient pas être en meilleure posture dans ce genre de combat, mais ce n'était pas ce genre de considérations qui allaient la troubler. Personne ne pouvait se targuer d'être confiant en affrontant des ennemis si loin de leurs règles de subsistance. Ils étaient très dangereux, peut-être même pire que les vampires, et des ennemis connus depuis des lustres avaient quelque chose de plus rassurant.

 « Je pense que nous en avons terminé avec cette entrevenue. Je suis navrée de vous chasser de la sorte, mais mon temps est malheureusement assez court aux vus de mes tâches. Sachez quoi qu'il en soit que je suis rassurée par le fait du genre de... Vampire que vous êtes pour ma cousine. Tâchez simplement à vous rappeler qu'elle est également une elfe, et si elle le désire je l'appuyerais dans cette tâche. »

Elenya indiqua d'un geste de la main en se relevant la porte pour la sortie du salon d'une manière digne et noble. Elle avait certainement changé ses considérations pour ce vampire, mais cela ne changerait rien pour les autres évidemment. Une exception à la corruption ne pardonnerait pas les fautes de tous les autres. Elle allait raccompagner son invité jusqu'au perron de sa maison comme il convenait malgré les risques de s'afficher avec ce genre de personnages.



 
  




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya) Jeu 11 Mai 2017 - 18:55

« Je crois que les dragons ont leurs manières à eux de juger un futur lié, comme s'ils sondaient votre âme par un simple contact de votre main sur leur œuf, comme si quelque chose au fond d'eux faisait que vous étiez leurs choix contrairement à des milliers d'autres postulants. »

Expliqua ensuite le vampire d'un air pensif, même si en vérité il n'en était guère sûr et certain. Néanmoins, il ne s'aviserait pas de critiquer le choix de sa douce liée, après tout celle-ci avait dû avoir ses raisons pour l'avoir désigné lui plus qu'un autre, même si dans les faits Viladric ne se considérait pas comme supérieur à quiconque. Que ce soit par principe ou bien car il ne voyait pas quelle raison ferait qu'on pouvait vraiment dire qu'un être vivant était supérieur à un autre purement sur des critères subjectifs et davantage au final par idéologie qu'autre chose…

Et dans les faits, le vampire parut assez sceptique quand l'elfe alla jusqu'à parler de la mentalité de l'ennemi alors qu'il avait plutôt l'impression qu'actuellement personne ne savait grand choses de ces chimères en vérité. Pouvait donc vraiment dire que les chimères ne connaissaient pas la peur de ce fait sans vraiment les connaître ? Après tout n'avaient-elles pas peur de mourir par exemple ? N'était-ce pas cette peur d'ailleurs qui pourrait les pousser à prendre le contrôle de corps ? Il ne saurait le dire, mais il avait l'impression que ce serait un peu s'avancer que de partir aussi vite dans de telles conclusions. Néanmoins, Elenya avait raison, ils avaient une civilisation et des êtres aimés à défendre. Certes, ils pouvaient comprendre peut-être les raisons qui poussent les chimères à s'en prendre à eux, mais comprendre n'est pas accepter.

Pour sa part en tout cas, Viladric était prêt à défendre les acquis de la paix et les peuples Armandéens s'il le fallait. Et en effet, les humains auraient sans doute leurs intérêts pour lutter contre cette nouvelle menace, que ce soit grâce à la technologie alayienne ou bien car ils n'étaient pas dépendant de la magie pour survivre pour leur part…

Et sinon, Lewyn se contenta d’acquiescer doucement quand Elenya lui dit que l'entrevue était terminée et qu'il serait sans doute temps de prendre congé, en effet elle devait avoir à faire et d'ailleurs au final cette rencontre n'avait pas été si désagréable que cela au final. Même si pour sa part Lewyn devinait que c'était en grande partie parce qu'il était un vampire bien particulier et non pour d'autres raisons. Enfin, en somme ils n'auraient pas trop à se plaindre de cette discussion et il se dit qu'il était bien qu'ils se quittent un minimum en bon terme.

« Merci de votre hospitalité dans tous les cas dame Elenya, puisse l'avenir être prospère et heureux pour vous et votre peuple. » Répondit-il donc aimable et sincère, en même temps il n'était pas le genre de vampire à souhaiter des malheurs à son prochain. Et c'est ainsi que se termina cette entrevue et ce d'une manière qui n'était pas finalement si désagréable que cela pour l'elfe et le vampire concernés par celle-ci. Lewyn se demandait bien en tout cas ce qu'il adviendrait à l'avenir d'Elenya et si l'avenir ferait en sorte qu'elle adoucisse un peu son regard sur les autres peuples ou bien qu'il se durcisse… Mais ça, seul le temps pourrait le dire, pour sa part en tout cas il ne serait pas de ceux qui feront en sorte qu'ils se durcisse, après tout ce n'est pas en insufflant la rancœur dans les cœurs que l'on forge durablement une paix juste et équitable.



[Hrp : Ce sera ma conclu du coup o/ . Je vais m’occuper des demandes^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya)

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on s'entendre ? (Pv Elenya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
» Ce qui ne peut être évité, il faut l'embrasser.
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-