Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Premières lueurs du jour [PV Sinestra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mer 1 Fév 2017 - 23:41

Je passais mes premiers jours dans la nouvelle cité Elfique. Ma première visite fût en compagnie de l’impératrice elle-même, que j’avais croisée par hasard aux alentours de la cité. Elle m’avait montré et expliqué comment fonctionnait la ville, me détaillant les différents niveaux et leur utilité.

Ma préférence allait sans conteste pour le troisième étage, à cause de son grand parc floral. Je trouvais cette zone particulièrement magnifique, et je m’y sentais plus qu’à l’aise. J’y avais marché un bon moment de la nuit, déambulant paisiblement dans le dédale de verdure. Cette première visite avait comblé toutes mes espérances. J’avais toujours hésité à me rendre sur les nouvelles terres elfiques car je ne me sentais pas vraiment à ma place parmi les miens. Malgré ça, Aramis avait su passer outre mes craintes pour me faire redécouvrir la vie de mon peuple, et j’avais pu apprécier chacun des moments de cette nouvelle découverte.

Toutefois, je savais que rien n’y ferait. Je resterais un voyageur dans l’âme, et je prévoyais de quitter la grande cité. Je décidais alors d’en profiter le plus possible, dormant finalement assez peu, et réfléchissant à mes expéditions futures. J’avais d’ores et déjà prévu de retourner vers Caladon, car cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas rendu visite à Alvis. Afin d’avoir les idées un peu plus claires, je choisissais de sortir quelques heures d’Estëllin. Non pas que la cité m’étouffait, mais j’avais toujours aimé m’isoler quelques temps dans la nature, légèrement à l’écart de la civilisation qui n’allait pas tarder à reprendre vie. En effet, la cité s’éveillait doucement, et la quiétude que j’avais ressentie lors de mon vagabondage nocturne allait vite s’estomper. Je me rendais alors dans la nature environnante, trouvant rapidement un arbre confortable sur lequel m’adosser. Je rabattais ma capuche, et remontais mon col, comme je le faisais lorsque je souhaitais dormir.

Le sommeil ne vint pas. J’étais encore trop occupé à réfléchir sur les récents évènements. Perdu dans mes pensées, je ne vis pas approcher l’humaine tout de suite, qui ne semblait pas m’avoir vu non plus. J’étais assis tranquillement sous mon arbre, m’interrogeant alors sur l’évolution qu’avait connu mon peuple. La dernière fois que je les avais vraiment côtoyés, et ça commençait à dater, ils étaient repliés sur eux-mêmes, presque cachés dans leur royaume. Aujourd’hui, la cité paraissait beaucoup plus hétéroclite. J’esquissais un léger sourire, observant l’humaine s’occuper de ses animaux, sans toutefois vouloirs la déranger.

La vie paraissait maintenant si simplement comparé à autrefois et, même si cette paix avait peu de chance de durer, je ne pus m’empêcher de songer à quel point la simplicité pouvait être revigorante. Ici, tout semblait facile. Vivre au jour le jour, sereinement, semblait de nouveau de coutume. Où étais-ce peut être moi qui ne l’avait simplement pas vu avant. Je me perdais doucement dans mes pensées, appuyé contre le tronc de l’arbre derrière moi.



Dernière édition par Seö Wënmimeril le Lun 6 Fév 2017 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 3 Fév 2017 - 10:51

Avant le grand départ




La jeune humaine de tout juste dix-sept ans était un oiseau de nuit et bien matinale, même si le réveil avait été plutôt difficile pour elle, probablement qu'elle avait passé la veille à boire pour oublier cette maudite douleur, mais en ce matin, elle était juste fatiguée, et elle eut bien du mal à se tirer de son lit.

Simplement vêtue de sa robe bustier, blanche et liserée d'or, elle l'attachait à sa taille pour ne pas marcher dessus, une simple tenue qui aurait fait hurler certains à l'indécence, ainsi, elle délaissait sa dague. Sifflait pour appeler Rivage, qui lui répondit de son chant. Le bleu des fées se posa sur le cadre de la fenêtre et observait curieusement l'humaine qui s'activait, alors que son compagnon canin lui levait à peine les yeux dans sa direction. Attrapant Thailyn et la plaçant dans sa besace en prenant bien soin de ne pas lui faire de mal.

Elle vivait un peu à l'écart de la ville, dans une maison toute modeste, mais cela lui convenait parfaitement, sa maison était accolée à un pré où paissaient la nuit ses deux compagnons équins, et eux aussi seraient de sortie ce matin, un destrier elfique et une jument noire, ainsi, elle attrapait la jument par son licol et l'entier suivait. Ainsi pied nus sur le chemin, les bracelets en or de ses poignets et de ses chevilles tintaient en rythme avec ses pas, un peu étrangement quand elle posait sa jambe gauche au sol, comme elle boitait.

Enfant quand elle se mettait en route, tout ce beau petit monde suivait sans rechigner, l'oiseau bleu et noir veillant du ciel sur le petit groupe. Et une fois arrivé à une clairière, elle libérait tout ce petit monde, à commencer par la lapine pratiquement entièrement blanche. Les deux chevaux allant se nourrir de l'herbe gorgée de rosée.

Sinestra en profitait donc pour entreprendre une séance de grattouilles avec l'étalon gris clair, qui ne semblait pas tellement indifférent aux doigts experts de l'humaine qui savait où gratter. Totalement prise par sa tâche, elle ne remarquait pas l'elfe qui était là. Par contre, ce n'était pas le cas du chien-loup qui s'était approché pour le sentir et qui venait gronder sur l'homme d'un air vaguement protecteur et s'éloignait de quelques pas en trottinant, ce n'était pas vraiment de l'agressivité, juste qu'il protégeait sa maîtresse. Rivage avait aussi remarquer l'homme et se posait sur une branche en hauteur non sans lui adresser un sifflement.

L'humaine se tourna donc en direction de la source du bruit, et rougissait légèrement, plutôt gênée, elle n'était pas dans une tenue très convenable alors elle s'autorisait à se cacher un peu derrière le destrier elfique qui continuait de manger. Cependant, elle n'oubliait pas le protocole exécutant un salut elfique parfait sans quitter l'homme des yeux.

- Mae govannen. (Bonjour ! (heureuse rencontre)) L'enfant connaissait plutôt bien l'étiquette et la langue elfique, elle avait eut la meilleure enseignante qu'elle aurait pu rêver. Même si cela faisait moins d'un an qu'elle vivait à Estellin et elle n'oubliait pas que les elfes étaient plutôt à cheval sur le protocole malgré sa gêne. Même si la voix de la danseuse se trouvait bien faible.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 3 Fév 2017 - 13:23

Sortant légèrement de ma léthargie, j’observais l’humaine s’occuper de ses animaux, et notamment de l’étalon gris qui semblait apprécier ses caresses. Je n’avais jamais vraiment monté à cheval, préférant me déplacer à pied, plus librement. Mais il fallait avouer que ces bêtes avaient quelque chose de majestueux. L’humaine, quant à elle, brillait de simplicité. Son accoutrement aurait surement suscité certaines remarques de la part de ses pairs, pourtant, je ne ressentais aucune gêne particulière. Dans les villes du Sud, où il faisait souvent plus chaud, ce genre de tenue n’était pas vraiment considéré comme outrancier.

Je restais donc à regarder leur manège quelques instants, puis je tournais la tête vers l’animal que je n’avais pas vu approcher. Le chien-loup de l’humaine était venu discrètement vers moi pour me renifler. Il gronda légèrement, signalant simplement ma présence, avant de s’éloigner d’un pas léger. Le bleu-fée de la jeune femme se posa sur une branche non-loin de moi, m’observant à son tour.

L’humaine se tourna alors vers moi, et, semblant gênée, elle se cacha derrière l’étalon. Je devais bien admettre que mon apparence avait de quoi pouvoir effrayer. Mon col relevé, ma capuche rabaissée, ainsi que la sombre couleur de mes vêtements, ne devaient pas inspirer confiance de prime abord. Elle se fendit toutefois d’une adroite salutation. Elle devait respecter le protocole elfique à la lettre. Elle ne savait pas que, moi-même, je ne maitrisais que peu ce genre de coutumes. Pensant la mettre plus à l’aise, j’ôtais ma capuche, dévoilant un peu plus les jeunes traits de mon visage. Je gardais toutefois mon col remonté, afin de ne pas laisser paraitre les disgracieuses cicatrices qui ornaient mon cou.

« Mae govannen. [Bonjour ! (Heureuse rencontre)] »

Elle me saluait dans un elfique impeccable, et je lui répondis, plus simplement, comme un humain.

« Bonjour à vous aussi Dame » M’inclinant rapidement. On pouvait distinguer un léger sourire dessiné sur mon visage. « Vous n’avez pas à vous inquiéter de ma tenue, c’est simplement la seule que j’ai pour voyager. »

Je voulais simplement la rassurer, afin de voir diminuer la légère teinte cramoisie qu’avaient pris ses joues.

« Et vous n’avez pas besoin de temps de cérémonies, je vous assure » ajoutais-je, toujours en souriant.

Intrigué par tous les animaux qui semblaient suivre la jeune femme, je ne pus m’empêcher de vouloir satisfaire ma curiosité. Je ne pensais pas croiser quelqu’un ici, et encore moins une jeune humaine s’occupant d’une telle ménagerie.

« C’est une belle équipe que vous promenez là. Comment s'appellent-ils ? »





Dernière édition par Seö Wënmimeril le Lun 6 Fév 2017 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 3 Fév 2017 - 14:01

La frêle humaine restait timidement derrière le cheval, observant attentivement l'homme, elle avait toujours eu du mal avec la gent masculine, dû à de multiples ennuis que cette dernière lui causait. Mais elle préférait la compagnie des elfes à celle des humains, elle avait été presque adoptée par le peuple elfique même si pour certains, elle restait l'immigrée, l'étrangère.

L'humaine malgré ses yeux à la couleur de l'acier à l'éclat froid, on y devinait une certaine douceur, elle avait un regard lourd d'innocence, elle paraissait bien plus jeune que son âge. Elle fut plutôt étonnée que l'elfe ne lui répondît pas en elfe, alors elle continuait en langue commune.

- J'ai juste été un peu surprise, pardonnez mon impolitesse. Elle avait à présent un regard plus curieux, elle n'était qu'une enfant après tout.

Elle se détendait un peu quand il lui disait que ce n'était pas la peine de faire tant de cérémonies, elle avait confiance, elle savait que le beau-peuple tait assez peu enclin à la violence. Alors elle baissait sa garde. Elle faisait entièrement confiance à sa petite ménagerie, s'ils ne se méfiaient pas, c'est que l'homme n'était pas un danger.

- Lui c'est Estelfaen, Espoir Blanc en langue commune. Elle tapotait la croupe de l'étalon qui se poussait, gardant le nez dans l'herbe, puis le chien venait faire la fête à sa maîtresse. La jument noire : Raegon. Et lui Nywel. Elle grattait l'arrière de oreilles du canidés qui faisait presque plus loup que chien. La première à s'intéresser à ce curieux voyageur était bien la lapine blanche, qui s'autorisait même à poser ses pattes avant sur le curieux voyageur pour le sentir. Elle c'est Thailyn. Et celui qui te siffle depuis le début, c'est Rivage, il est très possessif.

En fait, la plupart de ces animaux avaient une histoire, le petit entier gris était bien trop petit pour être monté par un elfe alors il lui avait été confié. Elle avait soigné pendant des semaines la jument noire, retrouvée blessée et dans un sale état dans les montagnes. Nywel lui avait été tiré d'un piège à loups par celui qu'elle considérait comme son père adoptif. Thailyn tirée d'un buisson de ronces alors qu'elle était toute petite par son ami baptistrel et Rivage, elle avait soigné sa blessure à l'aile peu de temps après son arrivée à Estëllin.

Sinestra était une grande amie des animaux, trop souvent trahie par l'Homme, elle s'était tournée vers des êtres qui ne trahissaient pas, qui ne blessent pas et qui ne mentent pas.

- C'est rare de voir des gens aussi tôt, je ne suis pas dans une tenue très convenable. Elle qui d'ordinaire s'arrangeait pour sortir très tôt pour ne croiser personne.

Elle s'approchait donc, remplaçant une mèche sombre, dans un concert de tintements qui n'était pas désagréable, boitant à peine, elle traînait derrière elle une odeur franche d'absinthe, très caractéristique.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 3 Fév 2017 - 14:43

Je l’écoutais attentivement me conter les noms de ses amis bien particuliers. Leurs attitudes entre eux démontraient un lien bien particulier, très fort. Je me redressais doucement, posant précautionneusement la main sur le dos de la lapine. J’avais peur de lui faire mal à cause de mes gants, aussi, je caressais lentement, du bout des doigts, le poil blanc de Thailyn.

J’avais toujours été assez peu doué pour deviner l’âge des gens mais elle avait l’air d’avoir le même âge que Maïa. Je ne pus m’empêcher de me demander pourquoi une si jeune femme se trouvait ainsi seule dans les bois, mais je préférais taire ma question.

La remarque sur son oiseau me fit sourire davantage. Il était vrai que certains animaux avaient le don de s’attacher tant à leur maitre qu’ils finissaient par refuser que ce dernier ne soit approché par d’autres personnes. J’observais alors le magnifique plumage bleu de l’oiseau, avant de reposer les yeux sur l’humaine.

La teinte cramoisie qui avait laissé une empreinte sur ses joues n’avait pas diminué, même après que j’eu ôté ma capuche. Ce n’était peut-être pas mon apparence austère qui la mettait mal à l’aise finalement.

« C'est rare de voir des gens aussi tôt, je ne suis pas dans une tenue très convenable. »

Je vois, c’était donc ça. Elle paraissait timide. Je préférais ainsi rester assis tranquillement alors qu’elle s’approchait doucement, ne voulant pas que le fait de me redresser trop vite soit perçu comme une menace par l’un de ses compagnons. Je zieutais également rapidement derrière moi, vérifiant que ma lance n’était pas trop visible pour elle ou ses amis. Je m’en séparais rarement mais, dans certaines situations, le fait de porter une arme pouvait être perçu comme un signe d’hostilité.

Je lui fis un léger sourire, caché toutefois par mon col, pour la rassurer, accompagné d’un léger signe de la main qui se voulait balayer son inquiétude.

« D’une part, c’est plutôt à moi de m’excuser. Je ne souhaitais en aucun cas vous faire peur, j’étais simplement perdu dans mes pensées, et je ne voulais pas vous déranger » Répondis-je finalement. « Quant à votre tenue, vous ne devez pas vous en inquiéter. Elle vous sied à ravir. »

Je ne précisais pas plus que ça ma pensée, souhaitant simplement mettre fin à son léger malaise. Elle n’avait pas à rougir de ses habits, qui étaient de toute façon bien loin d’une quelconque indécence.

« Vous habitez à Estëllin ? » lui demandais-je poliment.

Je n’avais pas pu m’empêcher de poser la question tant sa situation me paraissait particulière. Ma curiosité avait pris le dessus un instant, et je pris conscience du caractère personnel de ma demande pour un homme qui venait tout juste de croiser une femme par hasard.

« Oh. Oubliez ça, vous n’êtes pas obligée de me répondre » Me rattrapais-je vivement.

Je n’avais pas honte de ma curiosité, mais je ne voulais pas la mettre davantage mal à l’aise.






Dernière édition par Seö Wënmimeril le Lun 6 Fév 2017 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Sam 4 Fév 2017 - 1:08

Elle posait un regard d'acier sur l'homme quand il caressait presque du bout des doigts, un regard bienveillant et protecteur malgré son côté très frêle, comme si un coup de vent allait la faire s'envoler, et même si l'étoffe de sa robe était ample, on devinait sa finesse dessous.

La frêle jeune fille semblait plutôt flattée par le compliment de l'elfe à la chevelure de neige, en fait, elle n'arrivait même pas à cachée qu'elle était flattée. Elle ne savait pas cacher ses émotions, il lui était impossible de mentir à ce niveau là, au moins il était facile de savoir quand quelque chose ne lui plaisait pas.

- Oui, je vis bien à Estëllin. Elle concevait que sa situation pouvait paraître assez surprenante au vu des réticences du beau peuple. Mais elle avait su s'adapter parfaitement bien à leur mode de vie et leurs traditions alors elle était plutôt bien tolérée.

La danseuse trouvait chez le peuple elfique un calme et une sérénité qui faisait bien défaut au peuple humain. Elle se sentait en paix et en sécurité, elle pouvait vivre de son art, même si elle se rendait parfois à Gloria et à Aldaria, les humains étant malheureusement plus friands que le beau-peuple du spectacle qu'elle produisait.

Elle restait néanmoins à une distance plutôt honorable de l'homme, même si on ne trouvait aucune trace de méfiance, le chien au pelage de blancs, de bruns et de noirs restait bien derrière la jeune fille, sans quitter des yeux l'elfe, aux aguets.

- Je ne veux pas d'une vie captive pour mes amis, s'ils veulent reprendre leur liberté, ils peuvent, je ne les retiendrais pas. Je ne veux pas de barreaux pour les Hommes, je serais hypocrite d'en vouloir pour les animaux, non ? Elle dévoilait ainsi une grande maturité, elle estimait que les animaux avaient les mêmes droits que les créatures humaines, toutes étaient égales à ses yeux. Si l'un deux part bien entendu, je pleurerais, car pendant longtemps, on se sera apprivoisé l'un l'autre. Je les soigne, je m'occupe d'eux, je les protège et en échange parfois il y a un peu d'affections, ils m'aident à affronter la solitude. C'est la plus belle chose qui soit, aidé les autres sans rien attendre en retour. Quand on passe autant de temps avec quelqu'un, l'on risque de pleurer un peu pour peu que l'on s'est laissé apprivoiser..

Cette phrase en disait long sur l'attachement qu'elle portait à toutes ces créatures qui l'entouraient, chacune avait son caractère, ses manies. Elle les voyait comme des individus à part entière bien plus que comme de simples animaux. Elle avait un grand respect pour la vie sous toutes ses formes. Elle était une enfant qui s'accrochait à tout ce qu'elle trouvait comme l'on s'accroche à la vie, désespérément, mais avec une détermination qui poussait au respect.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 6 Fév 2017 - 9:28

A ma grande surprise, elle me répondit sans détour. Elle vivait donc bien parmi le « beau-peuple », et c’était une chose qui m’intriguait beaucoup. En effet, ce dernier était, dans mes souvenirs, peu enclin à accepter qu’un représentant d’une autre race puisse vivre avec eux. De plus, leur protocole rigide et rigoureux n’était pas à la portée du premier venu. Cela dit, si l’humaine vivait depuis longtemps dans la cité elfique, elle devait mieux le maitriser que moi. Cette idée me fit sourire. Le monde avait décidément bien changé.

D’ailleurs, il me semblait que son inquiétude et sa gêne avaient diminué. Le compliment que je lui avais fait inconsciemment, énonçant une simple vérité, l’avait revigorée. Elle parlait à présent avec une gêne amoindrie, sans détours. Elle conservait néanmoins ses distances, sans non plus marquer une réelle méfiance. A vrai dire, elle semblait plus confiante, ses animaux semblant tout simplement veiller sur elle.

Elle me parla donc de sa relation avec ses derniers, et de sa philosophie de vie en règle générale. Comme je le pensais, j’étais en face d’une jeune femme brulant de pureté, même si je décelais dans ses paroles une sensation étrange. Une légère amertume peut être… Un passé auquel elle avait sans doute dû échapper pour venir se réfugier dans cette vie, plus sereine.

Sa proximité et son puissant lien avec ses compagnons pouvait appuyer cette théorie, mais je ne voulais pas non plus spéculer. Son discours était beau, harmonieux, et je ne me voyais pas l’interrompre pour satisfaire ma curiosité. Je l’écoutais donc finir. Lorsque ce fut le cas, je me levais doucement pour ne pas effrayer les animaux. J’avais sous-estimé la taille de l’humaine, et j’espérais que mon apparence ne l’écraserait pas trop. Je m’adossais à nouveau, espérant que mon mouvement n’ait pas révélé l’arme que je portais dans mon dos.

Je m’ébrouais doucement, plongeant mes yeux dans les siens, un léger sourire sur le visage.

« Voilà des paroles dignes de celles d’un elfe, Dame. » Dis-je sur un ton amusé. Je n’étais pas ironique le moins du monde, mais je n’avais pas une si haute considération de mon peuple pour considérer leurs paroles comme vérité absolue. Je marquais une courte pause, hésitant à continuer. Ma curiosité l’emporta, cette fois. « Mais je ne peux m’empêcher d’être curieux. Pour partir aussi tôt de chez vous, et pour vous réfugier ainsi parmi un peuple que l’on peut… qualifier de compliqué, vous devez avoir une sacrée bonne raison. » Dis-je, sur le même ton, avant de conclure. « Vous parlez comme si vous aviez perdu confiance en l’humanité, et comme si vous cherchiez à présent à vous en détacher… »

J’étais sans doute allé un peu loin dans l’analyse, mais cette situation atypique m’intéressait beaucoup. La jeune femme semblait avoir d’ores et déjà un passé complexe, et ce malgré son jeune âge.






Dernière édition par Seö Wënmimeril le Lun 6 Fév 2017 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 6 Fév 2017 - 12:23

Quand il se levait, elle se sentait bien petite, pour une jeune fille de tout juste dix-sept ans, elle ne faisait qu'un petit mètre soixante, et elle avait fini de grandir depuis quelques années déjà.

- Je n'ai pas la prétention pour me comparer de quelque manière que ce soit à votre peuple, je ne suis qu'une humble danseuse, vous savez. Sa voix était tintée de respect, mais étrangement, elle ne s'exprimait pas comme une simple gamine des rues et avait cette élégance froide et non-vulgaire de la noblesse tout comme une dignité très naturelle.

Elle portait son regard sur l'elfe, un regard qui aurait pu paraître aussi froid que l'acier quand elle le scrutait de ses yeux gris. Elle arrangeait rapidement une mèche noire puis elle disait tout simplement :

- Je ne suis qu'une simple orpheline de guerre ayant été sauvée par une elfe des griffes d'un groupe de bandits, non loin d'Estellin. Comme elle ne le connaissait pas elle préférait ne pas dire de nom, simple question de prudence pour ne pas attirer d'ennui à cette personne si chère à son cœur. J'ai juste eu beaucoup de chance, j'ai rencontré les bonnes personnes aux bons moments.

C'était un mensonge, orpheline, elle avait longtemps eu un père, mais comme elle ne l'acceptait pas dans sa vie, elle préférait ne pas le mentionner, et puis il n'y avait aucune preuve véritable de leur lien de parenté et puis sa mère avait été une femme des plus faciles. Mais elle dévoilait ainsi certaines choses sur sa vie, cette attaque de bandits était-ce la raison de sa boiterie ? Oui, une flèche empoisonnée tirée dans le creux de son genou gauche.

- J'ai connu la joie, l'abandon, puis encore la joie, et encore l'abandon.. J'ai fini par ne plus rien attendre des humains à force d'être déçue.. Les animaux sont faciles à aimer.. Et puis ils ne trahissent pas.. Pendant une seconde, sa voix se déchirait, face à ce souvenir bien désagréable. Et puis j'ai enfin trouvé du réconfort dans ton peuple, j'y ai trouvé la stabilité que je n'avais pas pu avoir auprès des miens. On m'a aidé alors que je n'étais qu'une gamine inconnue ramassée au fond des bois et rien de plus.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 6 Fév 2017 - 13:28

Elle me répondit sur un ton qui me faisait presque oublier sa situation. Un ton altier, dépourvu d’arrogance mais neutre et froid comme pouvait l’être celui sortant de la bouche d’un personnage issu d’une haute lignée. Une politesse presque empreinte d’une certaine sagesse. Elle s’était totalement remise d’aplomb après la surprise liée à nos premières phrases et à la situation.

Je l’écoutais ensuite me répondre, confirmant légèrement ma théorie. A ma grande surprise, elle parut plus qu’encline à me dévoiler une partie de sa vie, sans toutefois en révéler trop de détails. Elle ne me connaissait pas, et j’approuvais son comportement. Elle ne pouvait pas savoir que je connaissais finalement bien moins mon peuple qu’elle, et que, qu’importe les noms ou les détails qu’elle aurait pu me donner, j’aurais été bien incapable d’en vérifier une quelconque véracité.

Je ne pus m’empêcher d’avoir un sourire nostalgique quand elle évoquait les personnes qu’elle avait rencontrées. Comme quoi, même si toutes les histoires étaient différentes, les fondations restaient inévitablement les mêmes. La vie n’avait pas dû être tendre avec la jeune fille. Moi, j’avais eu le temps de grandir, même si ce n’était pas une enfance rêvée. Elle, elle avait dû affronter tous les évènements sans avoir eu le temps de profiter de son jeune âge. Cela expliquait surement la certaine maturité qui se dégageait de ses paroles.

A mesure qu’elle se livrait, sa voix se déchirer légèrement, perdant un peu de son assurance. Ce n’était pas une partie de sa vie dont elle avait encore fait le deuil, et en parler ainsi semblait raviver de douloureux souvenirs. Indirectement, je compris la raison pour laquelle la jeune femme boitillait. Quelle qu’avait pu être l’arme ou l’ennemi, c’était indubitablement une blessure de guerre.

Enfin, non. Pas exactement. Un guerrier subit des blessures de guerre, pas une enfant. Ce n’était ni plus ni moins qu’une barbarie odieuse. Inconsciemment, je fronçais les sourcils. Je n’étais pas du genre à laisser exploser ma colère ou encore à la laisser paraitre, mais je ne pouvais m’empêcher d’imaginer Maïa blessée de la même manière.

Elle avait donc bien perdu sa foi envers son peuple, se tournant vers le mien pour y trouver refuge. La société elfique n’était pas régie de la même manière que les sociétés humaines, et la mentalité qui s’y trouvait était également différente. Les elfes étaient plus calmes, et très peu enclins à la criminalité, ce qui assurait à la jeune femme des jours paisibles.

Je l’écoutais donc finir patiemment, mon visage apaisé. Je n’étais pas impassible, mais mes réactions plutôt calmes étaient souvent perçues par de la froideur par ceux qui ne me connaissaient pas. Je tachais donc d’atténuer cet effet, ne voulant pas non plus décevoir la jeune fille qui venait de me raconter son histoire.
J’attendis alors patiemment qu’elle ait fini, puis je marquais une petite pause.

« Je vois… » Dis-je simplement pour commencer. « Je dois bien avouer que je suis finalement soulagé que vous ayez pu vous installer ici. Vous méritez au moins quelques temps de sérénité, Dame, et je le pense sincèrement… »

Je marquais une courte pause, avant de poursuivre. Elle m’avait conté un bout de son histoire, et, par respect ainsi qu’en guise de remerciement, je dévoilerais un peu plus la mienne.

« Vous savez, les elfes vivent longtemps. » Je l’observais, toujours adossé contre le tronc. « Pour certains, c’est une chance, un don. Enfin, surtout pour beaucoup d’humains. Mais vous savez, plus vous vivez longtemps, plus ce qui vous manque vous dévore. Et malheureusement, les elfes doivent vivre avec beaucoup plus longtemps que les humains. »

Mes paroles étaient un peu maladroites. Je n’avais jamais vraiment été doué pour raconter des histoires ou encore pour faire de la philosophie.

« Ce que je veux dire c’est que vous avez la chance d’avoir pu entamer une nouvelle vie ici, alors ne vous laissez pas trop rattraper par votre passé, et profitez. La vie est suffisamment courte pour ne pas la gâcher, vous ne pensez pas ? »

J’espérais éviter qu’elle ne se renferme de trop et qu’elle mette fin à la conversation. Si un troisième spectateur avait été là, il aurait surement ri de ma gaucherie. Mon discours ne me semblait en tout cas guère convainquant, et j’évitais de surenchérir, me contentant d’observer sa réaction.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mar 7 Fév 2017 - 18:52

- J'aime beaucoup cet endroit, j'aime aussi beaucoup le domaine. C'est les seuls endroits où je me sens vraiment à ma place.

Elle le scrutait attentivement, comme si elle cherchait à trouver le sens dissimulé derrière ses mots, ce n'était qu'une enfant, elle ne comprenait pas toutes les subtilités de la vie, ni même celles des Hommes, et ce n'était pas étonnant, elle n'avait pas eu tellement le temps d'apprendre avec la succession de conflits qu'il y avait eus ces dernières années.

- Le temps n'efface rien malheureusement, même si je n'ai que dix-sept ans, j'en ai bien conscience.

Mais une chose était sûre, c'est que cette frêle jeune fille était un exemple de tolérance, elle traitait toutes les créatures d'égales à égales. Et tristement, elle l'était bien plus que certaines créatures qui avaient au moins dix fois son âge, pourtant, elle avait souffert.

- Le passé fini toujours par nous rattraper.. Se souvenir est plus qu'important, c'est un devoir pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Malgré son air enfantin, elle avait une certaine maturité, qui ne laissait pas indifférent. Je ne pense pas que mon passé soit un fardeau, j'aime la vie que j'ai eue, même si ce n'était pas toujours très simple, ça me permet parfois d'avoir un regard différent sur les choses que j'affronte.

Ainsi, elle se rappelait de sa désagréable dernière rencontre avec son géniteur, elle aurait préféré l'éviter, mais ce sombre jour, elle était tombée sur les deux personnes qu'elle voulait à tout prix esquiver, l'homme qui prétendait être son père et l'assassin de sa mère, elle l'avait reconnu au premier regard, l'homme avait un regard sombre et sans fond. Comme quand on est persuadé d'être en face de quelqu'un qui nous veut du mal.

Puis elle s'approchait de nouveau du petit entier gris, qui faisait sa taille, elle entreprenait de le gratter un peu, il appréciait toujours autant d'être tiré de l'herbe par quelque chose d'aussi d'agréable, l'entier en tendant l'encolure de plaisir. La lapine blanche, elle restait tout à fait curieuse de ce curieux individu.

Ensuite, Sinestra attrapait le cheval par le toupet et le dirigeait vers une vieille souche, s'installant tranquillement sur le dos de l'étalon qui ne cillait même pas, puis elle se laissait retomber délicatement sur la croupe, fixant le ciel. Ainsi, l'humaine laissait reposer toute sa confiance sur son ami à sabots, éblouie par les rayons du soleil, elle portait son attention sur l'elfe.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mer 8 Fév 2017 - 10:02

Comme je le pensais, la jeune femme semblait avoir déjà vécu trop de déconvenues dans sa jeune vie. Et encore, le mot semblait faible. J’étais heureux qu’elle ait pu trouver de la paix à Estëllin, heureux que mon peuple l’ait accueillie et bien traitée. Je l’écoutais finir, l’observant se perdre dans ses pensées avant de s’installer sur le dos de l’étalon. Elle sembla profiter des rayons du soleil quelques instants, avant de reporter son attention sur moi.

Du reste, elle avait raison. Du moins, dans un sens. Le passé finit toujours par nous rattraper. Il est utile, et sert à corriger des erreurs, et à ne plus les commettre. Je ne le niais pas, mais beaucoup de gens oubliaient qu’à force de ressasser le passé, ils finissaient par tout simplement y vivre. C’était davantage ça, le souci. Mais je m’étais mal exprimé.

« Vous avez raison Dame. Le passé est un allié pour peu qu’on le considère comme tel. Seulement, beaucoup s’appuient tellement dessus qu’ils finissent par y rester encrés » Je lui souriais doucement. C’était de belles paroles, mais je n’étais pas vraiment sûr qu’elle comprendrait où je voulais en venir. Je n’avais vraiment pas la verve que pouvaient avoir certains membres de mon peuple.

« Enfin, mon avis n’importe pas énormément. Si vous vous sentez à l’aise ici, sachez que je suis ravi que vous puissiez cohabiter avec les miens. »

En y repensant, je me fendis à nouveau d’un léger sourire. Elle devait de toute façon pratiquement mieux les connaitre que moi à présent. La situation était assez ironique. J’avais vécu parmi son peuple la majeure partie des dix dernières années, et elle avait vécu avec le mien. Bon, sans doute pas aussi longtemps mais notre rencontre avait quelque chose d’inéluctable.

Je m’étirais quelque peu, dévoilant par inadvertance l’équipement harnaché sur mon dos, même si je ne le remarquais pas tout de suite. Cette longue nuit m’avait un peu fatigué, aussi, j’étouffais un long bâillement avant de reprendre.

« Mais, veuillez me pardonner. Ce ne sont que des élucubrations d’un elfe qui n’est finalement pas si vieux que ça. De plus, j’ai manqué à la plus élémentaire des politesses. » Je m’inclinais légèrement, avant de poursuivre. « Je m’appelle Seö Wënmimeril. Inutile de chercher dans vos souvenirs, mon nom n’est pas très connu parmi mon peuple. » Je marquais une courte pause, avant de la regarder à nouveau.

Décidément, mon protocole était bien loin d’être correct. Elle m’avait parlé à cœur ouvert, m’avait détaillé l’appellation de chacun de ses compagnons mais je ne connaissais même pas son nom. J’espérais alors qu’elle n’en tiendrait pas rigueur, même si je ne pensais pas qu’elle fut du genre à se vexer pour un simple manquement aux règles de courtoisies les plus élémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Sam 11 Fév 2017 - 21:51

Elle était bien comme ça elle aurait pu s'endormir, l'entier était suffisamment doux pour ne pas la faire tomber, elle sentait ses poils caresser sa peau, c'était presque rassurant en fait, elle aurait pu partir dans ses rêves, oublier tout le reste. Puis elle observait l'éclat du soleil sur ses bracelets, l'or reflétait merveilleusement bien la lumière, elle en avait aux deux poignets et aux deux chevilles, en or, le genre d'anneaux qu'il vaudrait briser pour enlever, maintenant qu'elle avait grandi plus moyen de les retirer et ils tintaient comme des chaînes, c'était des chaînes qu'on y repensait.

L'innocente avait une candeur enfantine, quand elle observait l'elfe, sans aucune méfiance, juste beaucoup de douceur. Elle semblait malgré tout si fragile, comme si un rien pouvait la briser à tous moment. Mais quand ses yeux d'acier scrutèrent l'elfe, il y avait quelque chose d'autre, au-delà de sa grande tolérance, de ce côté enfantin et de cette fragilité. Comme s'il lui manquait quelque chose d'important pour que tout soit parfait, puis elle se souvenait d'une chose. Elle avait cru entendre que sa chère mère allait se rendre à Estellin. Elle avait écrit un mot qu'elle aurait dû lui faire parvenir, mais par crainte de gêner la sachant occupée, elle n'avait osé. Mais elle craignait tout autant de la laisser dans l'inquiétude.

- Est-ce que vous allez rester longtemps ici ? Cela ressemblait à une question innocente, mais son regard semblait plutôt curieux.

Bien sûr qu'elle appréciait cet endroit, mais elle avait une dette à régler à Gloria, elle aurait aimé ne pas avoir à le faire, mais il le fallait bien et puis la jeune fille qui l'avait quérit semblait si douce et cela lui ôtait toute méfiance. En tout cas s'il lui disait oui, elle glisserait le mot qu'elle avait écrit à l'elfe, elle lui faisait confiance à ce point. Une confiance inconditionnelle. Voilà comment elle était.

Elle l'écoutait attentivement, restant assez longtemps silencieuse pour que l'oiseau bleu et noir en profite pour chanter un peu, toujours en prenant soin de garder ses distances avec ce curieux bipèdes. Les autres animaux hormis la lapine finissaient par se désintéresser de l'elfe, qui faisait maintenant partie du paysage.


- Ce ne sont pas des élucubrations, quoi qu'il en soit vous avez bien plus de vécu que moi, et je prends vos mots en compte. Elle semblait garder une certaine distance, malgré qu'elle soit plutôt accueillante. Sinestra, juste Sinestra. Un prénom bien sombre pour une jeune fille aussi lumineuse, pas de nom, pas de titre, puis elle se répétait pour elle-même le nom complet de l'elfe, pour s'assurer de le prononcer correctement. Enchanté, Ser Wënmimeril.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mar 21 Fév 2017 - 14:16

La jeune femme semblait apprécier ce moment, allongée sur l’étalon qui paraissait presque la bercer. Elle avait l’air tellement simple, tellement confiante, et tellement libérée. Je ne saurais pas dire ce qui clochait, mais il me semblait que cet horizon aux allures de parfait était entaché par quelque chose. Non. Je devais faire erreur. Il n’y avait aucune raison de venir ternir cette matinée. Sans doute que son passé était encore trop présent en elle. Ça devrait aller mieux. Avec le temps.

« Enchanté, Dame Sinestra . » Lui répondis-je simplement.

Son prénom sonnait presque faux avec ce qu’elle était. Il était assez harmonieux, mais révélait un petit côté sombre. Pourtant, je ne trouvais pas qu’elle était particulièrement plus lugubre que d’autres humaines, bien au contraire. Elle respirait la simplicité et la joie de vivre. Sa confiance aveugle en semblait d’ailleurs en témoigner.

Elle me demandait si j’allais rester à Estëllin. Non. Sûrement pas. Non pas que je n’aimais pas la ville, mais je n’étais pas vraiment à l’aise lorsque je restais trop longtemps au même endroit.

« Je ne pense pas rester très longtemps. Quelques jours, tout au plus. » Je marquais une courte pause. « Je suis plus à l’aise sur les routes je vous avouerais, mais je compte toutefois rester encore quelques jours avant de reprendre la route. »

Malgré sa visible confiance, elle maintenait toujours une distance de sécurité entre nous. Elle avait raison, c’était plus prudent. Nous ne nous connaissions que peu et il n’est pas dit que je l’aurais laissée approcher trop près non plus. Pas par crainte, juste de la prudence. Enfin, au vu de l’ambiance que sa candeur inspirait, je ne peux pas garantir que j’aurais agi avec plus de recul si elle s’était approchée.

Les animaux semblaient s’être calmés, me quittant des yeux pour reprendre leur petite routine, comme s’ils avaient finalement décidé que je ne représentais aucune menace. Ils n’avaient pas tort. Fort de cette nouvelle quiétude, je m’ébrouais doucement étirant mes membres engourdis. Je voulais à mon tour profiter du soleil et je décrochais l’attache de ma cape pour libérer l’intégralité de mon visage, dévoilant inconsciemment et involontairement mes épaisses cicatrices. J’oubliais leur présence maintenant, comme on oublie un tatouage ou une tâche de naissance. Je savourais alors l’air frai qui balayait mon faciès.

« Pourquoi cette question Dame Sinestra ? Je peux faire quelque chose pour vous ? »
J’avais perçu dans sa voix quelque chose de différent d’une simple demande courtoise, comme si ma réponse lui importait pour une raison ou pour une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 24 Fév 2017 - 10:30

Sinestra rêvait d'un avenir en paix, dans un perpétuel printemps, un monde idéal auquel chaque être censé ne pouvait qu'y croire, mais c'était à des années-lumières de la dure réalité de ce monde. Comment quelqu'un d'aussi fragile et d'aussi innocent ai pu survivre au chaos provoqué par la guerre. Beaucoup de chance, ou peut-être qu'elle avait simplement une bonne étoile.

- Juste Sinestra, je n'ai rien d'une dame. Elle semblait plutôt humble, elle n'était qu'une enfant, une simple danseuse, elle ne méritait aucun titre.

En réalité pour la majorité des elfes, elle était L'immigrée, l'humaine sortie de nulle part puis qui avait fini par vivre ici, s'adaptant sans heurt et finalement se faisant assez discrète pour qu'on l'oublie, à l'aube, on pouvait parfois l'apercevoir au troisième étage, dansant une dernière fois avant d'aller se coucher comme un oiseau de nuit. Ou encore plus tôt comme ici où elle sortait ses animaux, elle ne passait que bien peu de temps en ville au final, la plupart du temps dormir où être sur les routes.

- Tu ressembles à un nomade.. Elle-même l'était un peu à sa façon, allant là où ses pas la guidaient rien de plus, même si elle appréciait avoir un endroit comme celui-ci où elle pouvait rentrer, même si elle n'avait pas vraiment d'attache. Moi, demain ou ce soir, je rentre à Gloria, j'ai des affaires à régler là-bas. Des affaires à régler, étranges, elle semblait ne pas tellement en avoir envie.

Il était question d'une dette à régler, mais pas de la sienne, d'une de sa génitrice, qui semblait destinée à ne lui attirer rien de plus que des ennuis. Et puis elle avait rencontré une bien étrange jeune fille aux cheveux blancs et aux yeux rouges, qui elle parlait vraiment comme une dame, laissant plein de questions en suspens dans son esprit.

En voyant qu'il acceptait sa requête, elle descendait d'un bond de sa monture, elle semblait cacher difficilement sa joie, ce n'était pas grand chose juste de faire passer un petit mot comme elle allait s'absenter.

- Il y a une personne qui dans les jours suivants va venir à Estellin, une personne très importante, j'aimerais que tu lui glisses un mot que j'ai écrit si jamais tu la croises. C'est quelqu'un qui est très important pour moi. Par la suite, elle le scrutait attentivement avec un regard très particulier, comme si elle pouvait voir à travers son âme.

Sinestra avait ce regard typique qu'ont les innocents, et même si elle s'exprimait à la manière d'un enfant, on pouvait voir toute la dévotion qu'ont les enfants pour leurs parents, sans bornes.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 24 Fév 2017 - 14:09

Elle me faisait toujours profiter de sa simplicité rayonnante. Je l’avais appelée Dame pour respecter une sorte de protocole que je m’étais presque inventé pour mettre la jeune fille en confiance. Elle me tutoyait même, ce qui m’engagea à faire de même.

« Tu n’as pas vraiment tord en vérité. Effectivement, je voyage beaucoup. Presque tout le temps même. Le monde est bien trop grand pour ne pas être exploré. » Je ne pus m’empêcher de sourire, car cette philosophie ne m’avait jamais quittée au fur et à mesure des années.

Elle me confia alors qu’elle compter repartir à Gloria. Elle semblait elle aussi être de nature à voyager. Enfin, à se laisser guider par la vie plus simplement. Cependant, le ton qu’elle utilisait pour m’annoncer ce départ me laissait penser que, cette fois ci au moins, elle prenait la route pour une raison bien particulière. Je pouvais comprendre ça d’ailleurs. Même si l’on me prêtait beaucoup la qualité d’enchanteur errant, je n’allais jamais vraiment quelque part sans raison. Que ce soit pour trouver un nouveau point de récolte, un composant rare, pour rendre visite à des connaissances ou encore pour régler des problèmes ou des questions qui ressurgissaient de mon passé, j’avais toujours un but et une destination.

Je fus davantage surpris par la demande qui suivit. Elle voulait me confier à moi, un inconnu, un message à transmettre à une personne qui était à ses yeux très importante ? Certes, elle semblait naïve, presque enfantine sur certains aspects, mais de là à confier cette tâche à un individu qu’elle ne connaissait que depuis quelques minutes… Enfin, là n’était pas la question, bien sûr que je serais ravi de lui rendre ce service. Il ne me coutait pas grand-chose après tout.

« Et bien… C’est une demande surprenante mais j’accepte de te rendre ce service. Tu devrais tout de même faire attention à qui tu fais confiance je pense… » Dis-je, sur le ton de la plaisanterie. « Enfin, tu vas tout de même devoir m’en dire un peu plus sur le mot et sur la personne à qui je dois le donner, sinon je risque d’avoir du mal à la retrouver… » Finis-je, toujours sur le même ton.

J’étais tout de même curieux de savoir à qui j’allais bien pouvoir avoir à faire. Malgré sa simplicité, la jeune femme semblait entourée d’un mystérieux voile que je n’arrivais pas à percer à jour.

« Commençons par le commencement. Où je peux la trouver cette personne ? Et quand est-elle censée arriver à Estëllin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Dim 26 Fév 2017 - 11:16

- Tu as quand même un endroit ou rentrer ? C'était une manière bien enfantine de décrire un point d'accroche, elle savait que c'était quelque chose d'important. Si tu veux, tu peux venir chez moi, ce n'est pas très grand, mais on y est bien. Elle n'avait aucune raison après tout de de se méfier de cet homme, après tout les elfes étaient connus pour pencher vers le bien.

Et voilà que sa confiance l'emmenait même à inviter un parfait inconnu chez elle, et en toute innocence bien sûr, elle semblait être le genre de personne incapable de faire preuve de méfiance envers les autres. Ce n'était pas quelque chose de forcer, très naturel. Ne pas avoir d'endroit où rentrer, de personnes qui l'attendent était la pire chose qu'elle pouvait imaginer.

- Elle devrait arriver dans les jours qui suivent, c'est une princesse elfique.. Du moins plus vraiment. Tu la reconnaîtras sans mal, ce n'est pas le genre de personne où l'on peut passer à côté sans la remarquer. C'est vraiment une personne formidable. Et on retrouvait son admiration avec un amour inconditionnel et sans bornes. Je ne voudrais pas l'inquiéter par mon absence.

Et prévenante avec ça, elle n'aimait pas inquiéter les autres alors elle généralement, elle s'arrangeait pour leur glisser un mot sur là où elle se rendait quand elle ne pouvait pas les voir, la plupart du temps laissé sans réponse. Elle s'inquiétait facilement des autres, bien plus que pour sa propre vie, elle vivait presque par procuration.

La femme d'on elle parlait avec toute cette dévotion n'était personne d'autres que la personne qui lui avait permis de vivre ici, qui l'avait tirée d'un mauvais pas, se comportant presque comme une mère à son égard, cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas vue, une éternité même. Elle semblait un peu déçue ne pas pouvoir la revoir avant de s'en aller.

- C'est une princesse. La chose se précisait pour la simple et bonne raison que c'était la seule ? Et même si à présent, elle n'était plus vraiment considérée comme telle par son propre peuple, c'était ainsi qu'elle l'avait connue après tout.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 27 Fév 2017 - 11:17

Je ne pus m’empêcher d’être surpris par la candeur de sa proposition. Elle allait donc jusqu’à me proposer de venir chez elle, dévoilant sans le vouloir une partie de son intimité. Une maison a toujours quelque chose d’intime, et presque de secret. Il est difficile de vouloir inviter un inconnu à découvrir cet endroit qui finalement est presque une extension de la personne. Toutefois, cette proposition ne jurait nullement avec ce que j’avais pu voir jusqu’à présent. C’était une personne naïve, pure, et elle semblait profondément gentille. Je songeais donc à décliner avec douceur son offre, pour ne pas la blesser, puis je me ravisais.

« Je te remercie mais j’ai toujours préféré me balader dans la nature. Mais si tu veux me montrer où tu vis, ce serait avec plaisir. Je ne connais pas forcément bien le coin, je dois bien t’avouer que ça faisait bien longtemps que je n’étais pas venu. » Effectivement, avec la construction de la nouvelle cité Elfique, les montagnes avaient bien changé… Et je ne pouvais m’empêcher de ressentir une profonde sympathie pour la jeune femme. Nous semblions être différents de bien des manières mais son amicalité et sa sincérité incitaient à la curiosité. Curiosité dont elle faisait d’ailleurs preuve elle aussi.

« Et, en ce qui concerne mon chez moi… J’ai bien un endroit ou rentrer, mais c’est plutôt loin et plus un point d’accroche qu’autre chose. Je n’ai pas vraiment de maison, enfin, j’en aurais eu une mais on va dire que les derniers événements qui ont frappé Armanda m’en ont définitivement séparé. » Je ne le disais pas sur un ton triste, mais plutôt sur un ton doux. Je pensais évidemment à la vieille maison de Laurelin, dans l’ancien royaume Elfique. Mais cette maison avait bien évidemment disparu, comme beaucoup de ce qui me reliait à cette ancienne vie. Je ressentis une légère tristesse m’étreindre la poitrine quand je repensais à ce que tout ça aurait pu être si rien n’était arrivé, mais je la cachais efficacement en souriant à la jeune femme, l’air de rien, alors qu’elle me donnait plus de détails sur la destinataire de son message.

« Une princesse, rien que ça… » Lançais-je sur un ton amusé, avant de prendre un air pensif. Au vu de tout ce qu’elle avait pu me donner, un seul nom trottait dans mon esprit. Il n’y avait pas beaucoup de princesses elfiques qui n’en étaient plus. Orfraie Ataliel. Cette princesse dragonnière devenue vampire. Elle était réellement sa mère adoptive ? Sa sincérité m’empêchait d’en douter. En revanche, je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour la princesse déchue. Si elle venait réellement à Estëllin, elle allait devoir se confronter à bon nombre de gens à qui sa transformation signifiait sa trahison… Mais ce n’était pas à moi de m’inquiéter. Elle allait surement être entourée de gens qui allaient la soutenir, et mon rôle dans tout ça ne serait que celui d’un messager.

« Orfraie Ataliel… C’est une mère adoptive plutôt importante que tu as » Je souris à la jeune femme, avant de poursuivre. « Soit, je transmettrais ton message. Tu peux compter sur moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mar 28 Fév 2017 - 23:26

Sa maison, ce n'était pas le grand luxe, mais cela lui suffisait pour vivre, elle était loin de tout et ainsi, elle pouvait vivre comme elle l'entendait, ne vivant pas proprement parlant à la capitale, mais elle pouvait atteindre assez rapidement cette dernière à pied où même à cheval. Ainsi, elle ne s'attardait pas de trop au sein de ce peuple qui avait bien du mal à l'accepter.

- Ce n'est pas le grand luxe, mais ça me suffit. Mais c'est bien différent de la maison de mon enfance à Gloria, pleine de marbre et ses murs tendues de Perses ! Mais je préfère cette maison-là, elle est moins.. Froide. Ainsi, elle dévoilait sans même s'en rendre compte un morceau de son passé, ainsi, elle avait fait partie d'une famille noble ? Alors si tu le veux, suis-moi. Aucune trace d'ordre dans sa voix, juste, une simple proposition.

Qu'est-ce qui avait bien pu la conduire au sein du royaume elfique ? Elle avait mentionné être orpheline ? Une orpheline de guerre alors ? Il y avait en cette frêle humaine quelque chose de mystérieux, mais qu'elle semblait prêt à dévoiler si on lui posait les bonnes questions. Elle dévoilait ainsi sa vie sans même s'en rendre compte, sans rien attendre de l'homme en retour, mais comment cette innocence avait pu survivre à la guerre ?

- C'est une personne formidable, elle m'a sauvée, soignée, m'a offert de l'affection que je n'avais jamais eue auparavant, je te donnerais le mot une fois qu'on sera à la maison. À la maison ? Ainsi, elle le considérait presque comme quelqu'un de sa famille alors qu'elle l'avait vu une seule fois ?

Alors elle attrapait la lapine blanche et se mettait en marche, tout ce petit monde suivant avec plus où moins de sérieux, le chien aboyant sur les deux chevaux, ces derniers se chamaillant et par-dessus tout ça l'oiseau bleu et noir qui chantait joyeusement.

Malgré le lourd passé qu'elle laissait entrevoir la jeune humaine semblait toujours aussi joyeuse, radieuse, elle avançait parce qu'elle le devait, elle ne pouvait pas se permettre d'être triste quand elle n'est pas seule. C'était aussi simple que ça, et puis elle ne vivait pas pour elle, mais pour les autres, alors elle ne comptait pas vraiment.

Et ses pas les guidèrent à travers un chemin de terre battue, puis vers une petite bicoque en bois, assez grande pour contenir une seule pièce, un enclos accolé à cette dernière, finalement assez loin de la capitale. Ainsi, elle poussait rapidement la porte, dévoilant une pièce plutôt accueillante en dépit de sa petite taille, un simple lit, une table avec deux chaises, une cheminée et des fleurs. En fait malgré ça, ça semblait très accueillant et chaleureux comme petite maison. Il y avait juste de quoi vivre, mais une vie simple sans artifice.

- Si un jour, tu souhaites venir, tu peux, je laisse toujours la porte ouverte au cas où. Ma maison peut bien être ta maison après tout. Et ainsi, elle partageait tout ce qu'elle avait avec un parfait étranger et un sourire à en faire pleurer les esprits.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mer 1 Mar 2017 - 9:51

Sur le chemin qui nous séparait de son habitation, je ne pouvais m’empêcher de penser à ce qui avait pu pousser une princesse elfique, qu’elle soit déchue ou non d’ailleurs, à porter secours à une enfant. Peut-être avait-elle senti en elle quelque chose que moi je ne parvenais pas à voir, où peut être étais-ce par pure bonté ? Il faut dire qu’avec l’accueil que m’avait fait l’impératrice des elfes, j’avais révisé certains à priori que je pouvais avoir sur mon propre peuple. Il n’était donc pas impossible que la princesse déchue ait pu venir en aide à une enfant humaine par simple Altruisme.

« Et bien, tu as de la chance. Etre aimée par une personne comme Dame Ataliel n’est pas donné à tout le monde… » Je lui souris doucement, alors que nous nous approchions de l’endroit où elle vivait.

Effectivement, la maison de la jeune femme était modeste. Mais elle était comme je les aimais moi-même, simple, accueillante, sans apparats excessifs. J’aurais pu éventuellement m’y sentir chez moi. Eventuellement. Mais je savais que ce ne serait jamais le cas. Malgré la bienveillance et la gentillesse de la jeune femme, ce lieu n’était pas vraiment différent des autres que j’avais pu visiter. Je ne me sentais tout simplement pas à ma place. Seuls mes voyages et mes aventures, qui pouvaient paraitre moins confortable de prime abord, arrivaient à effacer un peu cette sensation de vide. Je savais que j’allais refuser l’hospitalité de la jeune fille, mais je n’avais nul besoin de le formuler d’une manière aussi abrupte.

« Je te remercie pour ta proposition, c’est très gentil mais… j’ai trouvé préféré dormir à la belle étoile, et je ne suis pas du tout quelqu’un de sédentaire. » J’observais un peu plus en détail la maison, afin d’en imprimer l’image dans ma mémoire. Il était toujours utile de savoir que quelqu’un à Estëllin était de nature aussi bienveillante et acceptait d’héberger avec plaisir un inconnu, pour peu je pense que ce dernier soit amical.

La jeune fille me paraissait toutefois un peu fragile. Non pas par sa timidité, mais surtout par sa naïveté. Effectivement, avec moi, elle ne risquait strictement rien, bien au contraire. Mais la vie en Armanda avait souvent été complexe et dangereuse, et je savais que la paix visible ne durerait surement pas bien longtemps. Le passé l’avait déjà prouvé à maintes reprises. Quelqu’un comme elle était souvent une proie facile, quel que soit l’ennemi. Je poussais un léger soupir pensif. Je ne pouvais de toute façon pas être partout, ni prendre la responsabilité de ce genre de chose. De plus, sa mère adoptive serait surement plus efficace dans cette mission que moi, malgré toutes ses autres responsabilités. Je reportais alors mon attention sur la jeune femme.

« Je dois bien avouer que ta maison est tout de même plus accueillante que la plupart des autres habitations de la cité » Lançais-je sur un ton amusé. « Et si ce n’est pas indiscret, tu pars pour Gloria pour régler des affaires qui appartiennent à ton passé ? Enfin, je ne sais pas grand-chose de toi mais n’est-ce pas un peu dangereux de vouloir tout régler toute seule si c’est le cas ? » C’était un peu une question hasardeuse, plus personnelle. Elle m’avait indiqué qu’elle venait de Gloria et qu’elle devait y repartir et, au vu du côté un peu plus sombre de son passé que j’avais plus ressentir, c’était une inquiétude sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 3 Mar 2017 - 13:01

- C'est vraiment une personne formidable que j'aime beaucoup et qui devrait être un exemple pour beaucoup, rien que pour la tolérance entre les peuples. Si dévouée.. Elle n'avait pas mal pris le changement de nature de celle qu'elle considérait comme une mère, en fait ce genre de détail n'avaient aucune importance pour elle.

Pour la première fois de sa vie, elle avait été aimée, choyée, elle avait eu l'impression d'appartenir à une véritable famille, et ça avait donné un nouveau souffle à sa vie. Et elle aimait profondément cette femme, comme un enfant aime ses parents, et ce fait se voyait très facilement à travers elle. Elle avait été si bienveillante à l'égard de cette enfant d'on elle ne connaissait rien.

Elle ne comprenait pas pourquoi la majorité des elfes ne voulait plus de celle qui était autrefois leur princesse en dépit de tout ce qu'elle avait fait pour le royaume, cette pensée la faisait bouillir, mais elle se taisait quand elle entendant des bruits de couloir de ce genre-là, elle n'avait pas son mot à dire, ce n'était qu'une simple enfant et pire une humaine qui n'était pas vraiment à sa place.

- J'ai aussi aimé voyager sur les routes, je le fais encore parfois, mais seule, c'est plutôt dangereux. Elle ne savait pas se défendre après tout et puis une jeune fille aussi innocente n'attirait pas forcément que des personnes aussi sympathiques. Si cela te met mal à l'aise, ce n'est pas grave.. Juste que je manque un peu de compagnies. Une demande prête muette au final.

Son innocence et sa naïveté lui avaient attiré quelques ennuis, elle avait même failli en mourir plusieurs fois, mais par chance à chaque fois, elle avait eu un ami pour la tirer de ce mauvais pas.

Alors elle tirait d'une étagère la lettre qu'elle avait écrite un peu plus tôt, après avoir déposé la lapine sur le lit, où se trouvait déjà le chien. Une lettre parfaitement rédigée en elfique et à la plume.

- La voilà. En lui tendant la lettre, puis elle restait assez pensive et peu explicite quand elle lui répondait. Ce n'est que le règlement d'une dette, et puis qui me ferait du mal ? Oui, elle était naïve.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 3 Mar 2017 - 16:25

Elle avait raison. Voyager seule sur la route, surtout pour une jeune femme de son acabit, c’était dangereux. Je ne savais pas vraiment si elle savait se défendre, j’en doutais, mais sa naïveté et son innocence pouvaient facilement lui être préjudiciables. Je lui aurais bien proposé de prendre la route avec moi mais j’avais encore à faire à Estëllin, et pour le coup son message à remettre à l’ancienne princesse Elfique.

Je n’avais jamais rencontré cette dernière directement, ce qui était finalement assez normal. Je ne savais donc rien d’elle. En revanche, j’étais triste de voir que mon peuple pouvait parfois être aussi cruel envers quelqu’un qu’ils avaient avant ça aimé. Mais ça ne me concernait pas. Je n’étais pas assez présent au sein de mon propre peuple pour avoir à me mêler de ce genre de chose. Elle semblait cela dit assez déçue que je ne choisisse pas de rester chez elle.

« Après, je n’ai jamais dit que je ne pouvais pas rester une journée, surtout si tu es là. C’est toujours agréable d’avoir un peu de compagnie. Mais de toute façon, tu es censée partir bientôt non ? » Je répliquais sur un air amusé, tâchant de peut-être la rassurer un peu.

Je récupérais alors son message, que je glissais soigneusement dans mon sac. Elle avait une belle écriture et parlait et écrivait l’elfique à la perfection. Presque mieux que moi d’ailleurs, et cette pensée m’amusait quelque peu. Après m’être assuré que la lettre était bien rangée, je reportais mon attention sur la jeune femme alors qu’elle m’exposait ses plans de voyages. Régler des dettes n’était jamais dépourvu de risque, aussi, je fronçais légèrement les sourcils en entendant ses mots.

« Je ne suis pas vraiment convaincu que tu ne risques rien. Déjà, il y a le voyage, et après, le fait de recouvrir des dettes n’est jamais dépourvu de danger. Les endettements ont toujours provoqué de la colère et de la rancœur dans le cœur des hommes alors, même si j’espère avoir tort ce coup-ci, je pense quand même que tu devrais au moins te méfier un peu. » Je marquais une petite pause. Finalement, je ne savais rien de ce marché non plus, ni la personne à qui elle aurait affaire. « Déjà, c’est quel genre de dettes ? Et quel genre de créancier ? » Ses questions avaient plus pour but de me rassurer qu’autre chose. De toute façon, financièrement parlant, je ne pourrais pas bien l’aider non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Dim 5 Mar 2017 - 15:03

- Je devrais partir ce soir, peut-être demain. Quand j'en aurais envie en fait. Elle semblait être assez attachée à cet endroit pour ne pas vouloir le quitter aussi facilement.

La frêle humaine venait attraper la lapine pour le prendre dans ses bras, c'était fou comme cette petite boule de poil blanche pouvait être rassurante pour elle. Sinestra accordait un sourire léger à l'elfe tout en glissant ses doigts dans la fourrure de l'animal.

Elle se dirigeait vers une fenêtre et la poussait pour faire rentrer un peu d'air matinal non sans prendre une grande inspiration pour répondre à ses questions, l'oiseau en profitait pour se poser sur le cadre de cette dernière, elle comprenait facilement l'inquiétude de l'homme, mais était à des années-lumières de s'inquiéter ainsi. Puis elle glissait une pierre de transport avec un air malicieux sur la table, voilà qui réglait la sécurité du voyage.

- Ce n'est pas une dette personnelle, mais des dettes engendrées par ma mère, qui était une femme qui aimait vivre dans un certain luxe, elle était prodigue et vivait un rythme de vie qu'elle pouvait difficilement se permettre même en faisant partie de la noblesse. Elle ne semblait même pas se poser la question de si cela pouvait être un piège ou non. Quant à la créancière, c'est une curieuse jeune fille qui vit à Gloria, elle a l'air plutôt sympathique. Je l'ai rencontrée dans les ruines de mon ancien chez-moi.

Ce manque profond de méfiance était plutôt problématique, elle avait eu beaucoup d'ennui à cause de cela par le passé, mais si elle ne se méfiait pas, peut-être avait-elle une raison ? Puisque même si elle ne connaissait pas cette toute jeune fille, elle n'avait rien senti de mauvais en cette dernière.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 6 Mar 2017 - 15:32

J’avais déjà vu des pierres comme celles-là. Excessivement chères, et difficiles à enchanter. Elles nécessitaient de toute façon un vestige draconique pour être créées et ne pouvaient servir qu’une seule fois, ce qui expliqué leur cout très élevé. Effectivement, avec ça, elle ne risquait pas de rencontrer une quelconque menace en chemin puisque finalement elle n’allait pas vraiment le faire. En tout cas, tout dans son attitude respirait la naïveté. Il semblait, qu’à ses dires, je me sois inquiété pour rien. En fait, j’étais quelqu’un de prudent par nature. La plupart du temps, cette prudence ne me servait pas à grand-chose et n’était pas de mise. Seulement parfois, mais si ce n’était qu’une fois sur cent, ou sur mille, cette attention particulière m’avait permis de rester en vie, tout simplement.

Même si le monde actuel semblait plutôt se tourner vers la paix, il y avait certaines menaces qui persistaient. Certaines étaient visibles, présentes et d’autres étaient insidieuses, tapies dans l’ombre. Ces dernières étaient indiciblement les plus dangereuses : invisibles, imprévisibles et souvent bien plus malveillantes que leurs consœurs. Je ne pouvais donc m’empêcher d’éprouver une légère inquiétude pour la jeune fille qui paraissait si innocente. Mais, ne voulant pas lui faire comprendre mes pensées pour ne pas l’affoler non plus, je préférais lui cacher en souriant, avant de lui répondre.

« Je vois. Au moins, tu ne risques rien pour ton voyage, ça c’est sûr. » J’étais tout de même assez surpris qu’elle puisse être en possession de ce genre d’objet, avant de me rappeler que sa mère adoptive était tout de même une ancienne princesse elfique. Tout en souriant, je continuais. « Et tu ne la connais pas plus que ça cette fille ? Je suis juste surpris qu’elle puisse être ta créancière en vérité. Généralement, je me fais plutôt l’idée d’un vieux bougons grisonnant qui râle sans arrêt sur les retards de paiement. » La phrase était lancée sur le ton de la plaisanterie. « Et tu emmènes toute ta troupe avec toi ? » Dis-je en désignant ses animaux.

C’était une idée qui m’avait traversée l’esprit. Autant j’aurais pu comprendre qu’elle parte à cheval vers la ville humaine, mais, avec une pierre de transportation, il y avait finalement peu de chance qu’elle s’accompagne de toute sa ménagerie. Autrement dit, elle se priverait probablement de la seule protection dont elle aurait pu éventuellement bénéficier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mer 8 Mar 2017 - 23:28

- J'ai beaucoup travaillé pour faire ce voyage, je n'aime pas demander des choses aux gens, je pense que lorsqu'on veut quelque chose, il faut travailler dur pour l'avoir et pas attendre que tout nous tombe dessus. Elle avait une pensée très mature en dépit de son air enfantin.

Même si elle semblait beaucoup compter les autres, elle n'était pas prête d'arrêter de travailler pour pouvoir continuer à vivre comme elle l'attendait, en fait, elle ne demandait pratiquement jamais rien. Vivant son bonheur à travers les autres, par procuration en quelque sorte, mais c'était quelque chose d'un peu triste.

- Je ne prendrais que Nywel avec moi, Rivage ne voudra pas me suivre et les autres sont bien mieux ici. Je ne voudrais pas les perdre dans Gloria. Et puis au fond, elle n'aimait vraiment pas cette ville, bien trop de mauvais souvenirs semblaient y être liés, en tout cas bien assez pour que cette dernière ait des frissons rien qu'à en parler.

Rivage restait un oiseau sauvage, il n'aimait pas être contraint à faire quelque chose, il allait quelque part quand et où il voulait et n'était jamais aller au-delà des territoires elfiques, mais elle préférait le savoir à l'aise ici plutôt que dans cette maudite cité humaine. Et puis elle-même se sentait bien plus en sécurité ici. Puis elle redressait la tête pour se tirer de ses pensées concernant sa créancière.

- C'est vrai qu'elle a l'air plus jeune que moi. Et elle annonçait ça comme si c'était quelque chose de banale les jeunes filles qui réclament des dettes. Sa naïveté ne semblait même pas la tirer de ses rêveries.

Pour la simple et bonne raison qu'elle se souvenait surtout de la délicatesse et de la prévenance de cette jeune fille albinos, néanmoins sa rencontre avec cette enfant était entourée de flou.. Comme si elle avait oublié certaines choses, qui auraient pu être importantes, elle ne se souvenait même pas de son nom, comme si elle avait l'esprit embrumé par l'alcool, mais elle gardait ses inquiétudes pour elle.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Jeu 9 Mar 2017 - 11:36

Je regardais la jeune fille avec presque un air amusé. Elle paraissait toujours aussi innocente mais, par certains aspects, elle pouvait révéler des comportements finalement assez matures, bien plus que ceux que j’avais déjà eu l’occasion de constater chez ses congénères humains, même plus âgés. Elle semblait donc, même s’il fallait un peu chercher pour avoir cette impression, qu’elle ait légèrement plus la tête sur les épaules que j’aurais pu le croire. Enfin, sur ce sujet du moins. Elle avait la notion du labeur et c’était tout de même appréciable, car réunir les quelques centaines de pièces d’or que cet objet nécessitait n’était pas chose facile, à moins d’être issu d’une famille d’ores et déjà aisée, ce qui ne semblait pas être réellement le cas à première vue.

Je regardais alors les animaux. Qu’ils ne viennent pas tous avec elle aurait pu m’inquiéter, mais, en y repensant, prendre chacun d’entre eux dans une ville comme Gloria n’était pas forcément une bonne idée. Non pas que la cité soit particulièrement mal famée, surtout qu’une ménagerie aussi hétéroclite en compagnie d’une jeune fille aussi naïve sur certains aspects aurait très bien pu attirer l’attention, et ce plus que de raisons. Ce n’était déjà pour moi pas un voyage ni une entrevue sans risques, alors inutile d’en rajouter davantage.

Toutefois, je ne pouvais m’empêcher d’être intrigué par cette histoire. Déjà, je me demandais pourquoi Sinestra devait être celle qui s’acquittait des dettes de sa famille. Même poussée par une sorte d’honneur, elle aurait dû en parler à sa mère adoptive avant de la quitter. Cette dernière lui aurait peut-être proposé de l’aider à payer sa créancière, chose que la jeune fille aurait aussi probablement refusé mais, au moins, elle aurait pu l’accompagner à Gloria. Peut-être que Sinestra ne voulais finalement pas être un fardeau pour sa mère adoptive, considérant qu’elle en avait déjà bien assez fait, et qu’elle devait apprendre à se débrouiller toute seule. C’était une pensée que je pouvais comprendre, mais, dans le cas présent, c’était un comportement qui pouvait se révéler dangereux.

La deuxième chose qui m’interpellait était la jeunesse de sa créancière. Même si je m’en étais amusé un premier temps, c’était quelque chose qui me taraudait l’esprit. En y repensant, c’était évident. Rien ne disait que cette personne fusse une humaine, et, au contraire même, tout semblait indiquer le contraire. C’était l’explication la plus rationnelle. Une vampire ou un elfe ? Plus probablement une représentante du peuple de la nuit. En effet, il était plus du genre d’un vampire de collectionner ce genre de choses, et cela expliquait immédiatement l’apparente jeunesse de la fameuse créancière. Sinestra, elle, ne semblait même pas s’être rendue compte de tout ça. Non, plutôt, elle ne semblait même pas y avoir réfléchi. La situation se révélait, pour moi, un peu plus compliquée que prévu. Et ce même si je n’avais aucune aversion pour le peuple de la nuit.

« Dis. Je repensais à ton histoire. Pourquoi est-ce toi seule qui t’occupe des dettes de ta famille ? Ta mère adoptive aurait quand même pu te donner un coup de main… enfin… si toutefois elle était au courant de tout ça… » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Et puis, pour ta créancière, tu n’as rien remarqué de spécial quand tu l’as rencontrée ? Un détail, même quelque chose qui te parait anodin. » J’essayais simplement de la pousser à réfléchir, et à la faire comprendre d’elle-même. Il n’était pas dit que le danger était avéré, mais il n’était pas à exclure non plus. Au moins, si elle avait conscience de la nature de son interlocutrice, peut être pourrait-elle se comporter plus prudemment. Mais, même ça, ce n’était pas gagné.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Dim 12 Mar 2017 - 1:25

- Parce qu'il n'y a pas de famille, tout simplement. Elle disait cela sans aucune émotion particulière, comme si elle s'en moquait tout simplement, replaçant distraitement une mèche noire derrière son oreille. Je n'ai pas eu l'occasion de la revoir depuis plusieurs mois, et je ne veux pas qu'elle se retrouve mêlée à mes histoires, je ne suis plus une enfant et puis je dois apprendre à me débrouiller seule, je n'aurais pas toujours une bonne âme pour m'aider.

Elle avait su remplacer les liens du sang par quelque chose de plus vrai, de plus agréable, être liée par le sang à quelqu'un ne voulait plus dire grand chose pour elle, ils ne garantissaient qu'une certaine appartenance, pas de l'affection.. Ainsi elle délaissait le faux pour préférer les vrais liens, et on ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Son " ancienne " famille n'avait plus aucune valeur pour elle.

Ses animaux auraient pu être d'un grand soutiens pendant ce moment qui n'aurait rien d'une partie de plaisir, sans doute devrait-elle enchaîner les heures et les nuits au fond des tavernes de la capitale du royaume glorien pour amasser un peu d'argent, d'autant plus qu'à côté, elle devait garder de quoi vivre. Autant dire que la simple danse ne lui permettrait pas de rembourser sa dette avant très longtemps.

- Je ne sais pas trop, je me souviens plus très bien de tout. En fait, elle pouvait même dire que toute sa rencontre avec la vampire avait été entourée de brume.

Elle se souvenait de bien peu de chose, et ça semblait la perturber pour de bon, il avait mis le doigt sur quelque chose d'important, mais comme elle semblait mal à l'aise, elle esquivait rapidement la conversation sur autre chose.

- Je peux te servir quelque chose si tu veux, mais je n'ai que de l'absinthe, je peux te préparer une tisane aussi. Cela venait donc de là, l'odeur d'absinthe qui lui collait presque à la peau.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 20 Mar 2017 - 14:47

En un sens, elle avait raison. Savoir s’occuper de ses propres problèmes était essentiel pour se construire surtout que, comme elle l’avait si bien dit, on ne pouvait pas toujours compter sur quelqu’un pour nous aider. D’un autre côté, pour pouvoir s’occuper efficacement de ses « affaires », savoir à partir de quel moment une aide était nécessaire me semblait primordial. Sinon, autant aller directement au suicide, n’importe quel soldat savait ça. L’adage « ne compter que sur soi-même » n’était qu’un mythe, une théorie fumeuse. Il était littéralement impossible de survivre en suivant un code de conduite comme celui-ci. Mais, encore une fois, c’était sa décision, pas la mienne, et je me voyais mal interférer d’une quelconque manière. De toute façon, peut être aurais-je finalement l’occasion de parler à sa mère adoptive quand je la croiserais pour lui délivrer ce message. Il allait d’abord falloir que je sache comment faire pour l’approcher, d’ailleurs. Je n’avais aucun doute quant à la puissance de la dragonnière et sa réputation lui faisait honneur. Si je ne voulais pas finir avec une lame sous la gorge, il allait sérieusement falloir que je me montre prudent. Je sortis de mes pensées pour tourner à nouveau mon regard vers la jeune femme.

Elle semblait réellement avoir perdu foi en sa vraie famille, si toutefois il lui en restait une. J’avouais volontiers ne pas savoir quoi penser. Avait-elle simplement perdu ses proches à cause de la guerre, ou avait-elle choisi de couper les ponts avec eux, comme je l’avais fait il y avait des années de cela ? Et si c’était le deuxième choix, pourquoi étais-ce elle qui devait s’acquitte de ce genre de dettes ? Je laissais ma question en suspens pour le moment, la jugeant légèrement trop personnelle, alors qu’elle me proposait de l’absinthe. Je n’avais pas coutume de boire à vrai dire. Bien sûr, ça m’était arrivé, mais je n’appréciais pas forcément l’alcool d’une manière générale. Impossible de dire pourquoi. C’était presque une réaction instinctive et défensive, que je tachais de laisser paraitre le moins possible. Je refusais alors poliment, en souriant à Sinestra.

« Rien pour moi, je te remercie. Je n’ai pas particulièrement soif. » Je tâchais de conserver un ton doux pour atténuer mon refus, puis je continuais. « C’est une sacrée histoire tout de même. » Je reposais mon dos fatigué en me penchant vers l’arrière, poussant un léger soupire en regardant le plafond, puis je revins à elle. « En tout cas, si tu as besoin d’un coup de main n’hésite pas. Je ne suis pas forcément la meilleure personne pour te donner des conseils concernant la famille, mais, pour le reste… Je peux toujours me débrouiller on va dire. » Mon ton était plutôt amusé, parce que finalement, à part servir de messager, je ne savais pas vraiment que faire pour lui venir un tant soit peu en aide, si toutefois elle en avait besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 24 Mar 2017 - 21:08

La vie était quelque chose d'effrayant, d'une manière générale, il fallait bien qu'elle apprenne à l'affronter, elle l'avait déjà fait il n'y a pas si longtemps. Mais elle se refusait à vivre dans la peur, même si cette rencontre avec cette vampire lui laissait un goût étrange, elle ne voulait pas se méfier et puis.. Qui irait faire du mal à une jeune fille innocente comme elle ? Personne ne ferait ça.

Elle ne voulait pas avoir peur à chaque fois qu'elle mettait le nez dehors, c'était aussi simple que ça, elle ne voulait pas vivre dans la méfiance perpétuelle comme tous les autres adultes, elle ne voulait pas se méfier de l'autre. Voilà pourquoi elle l'avait invité chez elle. La jeune fille ne voyait que les arcs-en-ciel et le soleil, elle en oubliait les dangers de la vie, elle prenait souvent des risques sans même s'en rendre compte, elle n'avait jamais vraiment conscience qu'elle se mettait en danger, sans cesse. Elle vivait en quelque sorte dans une idylle qui n'appartenait qu'à elle, pas de monstres, pas de méchants, pas de guerres.. Et pourtant, elle était bien capable d'être cruellement réaliste.

- J'ai vécu bien plus souvent seule qu'entourée, j'ai appris à vivre toute seule. Je ne veux plus jamais être seule. Au fond, tout ce dont elle avait besoin était sans doute d'un peu d'affections.

Ce n'était qu'une gamine, une gamine orpheline perdue, elle n'avait rien de spécial, mais elle ne semblait pas vraiment en souffrir, elle vivait au jour le jour, pas du tout enfermée dans le passé. Elle venait s'asseoir sur le bord de son lit, le chien-loup venant poser sa tête sur sa cuisse d'un air relativement protecteur, elle enfouissait ses doigts dans les poils noir et brun de l'animal, poussant un soupir qui aurait pu sembler soulagé, puis elle promenait son regard dans l'unique pièce de son chez elle. C'était propre, il y avait quelques étagères avec des livres sur à peu près tout, en langue commune et en elfique, des bouquets de fleurs séchées accrochées aux poutres, cela la représentait assez bien, une simplicité, mais pas dénuée de chaleur.

Puis Sinestra reportait son attention sur l'elfe, elle hochait négativement la tête quand il lui proposait de l'aider, en fait, elle avait juste besoin d'une présence.

- On n'est pas fait pour vivre seul, c'est pour ça que je m'entoure en quelque sorte. Elle venait grattouiller l'arrière des oreilles du canidé.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Lun 27 Mar 2017 - 11:53

Sans parler du physique, elle faisait vraiment plus jeune que son âge. Sa naïveté était évidente et, même si je l’avais souligné depuis le début, ça me déconcertait. Elle vivait dans un monde où le danger pouvait venir d’absolument partout mais elle ne s’en rendait même pas compte. Pourtant, faire preuve de prudence n’était pas forcément synonyme de paranoïa. C’était simplement quelque chose de parfaitement normal en Armanda. Il y cohabitait trois peuples très différents qui avaient souvent été en guerre, que ce soit entre eux ou contre un ennemi commun. Même avec une alliance qui prônait la paix comme aujourd’hui, la rancœur des anciens temps était souvent visible. Que ce soit parmi les elfes, les vampires, ou encore les humains, il y avait beaucoup de gens qui doutaient de l’intérêt de réunir les peuples. Le risque était, tout simplement, juste moins visible qu’avant. Je lui répondis alors.

« Je suis d’accord. La solitude peut être parfois bien difficile à supporter. Mais savoir que tu as quelqu’un sur qui compter, même si tu ne veux pas accepter à chaque fois son aide, ça doit être rassurant non ? Ta mère protectrice, qui est une dragonnière et donc une protectrice d’Armanda, ne t’a jamais inspirée ? Tu ne t’ai jamais posé la question de savoir que si, un jour, tu devais à ton tour venir en aide à notre monde, qu’est-ce que tu ferais ? » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Je sais, tu n’as pas l’air d’une guerrière et personne ne te demandera de le devenir, mais ta mère adoptive a fait preuve de beaucoup d’abnégation au cours de sa vie, et, même si ça peut paraitre étrange puisque je ne la connais pas, j’ai toujours admiré les gens de sa trempe. Vu qu’elle est à tes côtés, à ta place, je ne me sentirais jamais vraiment seul, je pense. Enfin, ce n’est que mon avis. »

J’hésitais à aborder le dernier point, ne voulant pas paraitre trop brusque. Mais il était aussi question de conscience, je ne pouvais pas la laisser aller à Gloria sans l’avoir prévenue de manière plus directe. Même si Maïa était plus jeune, Sinestra me faisait un peu penser à elle, et je n’aurais jamais voulu ça pour la fille de mon ami.

« Je sais qu’on ne se connait pas vraiment depuis longtemps mais… Même si j’apprécie ta compagnie et la simplicité avec laquelle nous pouvons discuter, je ne peux pas te laisser partir à Gloria sans t’avoir au moins mise en garde plus clairement. Les apparences sont trompeuses, et, même si je ne sais pas qui est cette personne, tu devrais faire attention, et au moins prévenir toi-même Dame Ataliel avant de partir. Savoir reconnaitre lorsqu’une situation s’avère trop dangereuse n’est pas une marque de faiblesse, bien au contraire. Je m’en voudrais s’il t’arrivait quelque chose là-bas par une… négligence de ma part, donc je préfère simplement être clair. Après, tu es quelqu’un de libre et je respecte ça. Si ta décision finale est d’y aller sans prévenir préalablement ta mère, alors je lui porterais ton message. »

Au moins, c’était dit. J’avais tenté de conserver un ton calme et doux en espérant atténuer l’impact de mes paroles sans en ôter le sens. Elle devait savoir ce qui pouvait l’attendre là-bas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Jeu 30 Mar 2017 - 15:25

Elle continuait à caresser son compagnon à quatre pattes, elle ne le préférait pas aux autres, mais il avait quelque chose qui lui rappelait sa famille, il avait pris le caractère de son sauveur et cela aidait un peu à atténuer la solitude de la jeune fille, ça ne valait pas une présence humaine, mais c'était mieux que d'être vraiment seule.

- Je ne suis qu'une enfant, j'ai été bazardée comme ça au milieu d'un monde en guerre avec rien d'autre pour survivre que de la chance, beaucoup de chance. Je n'ai rien à apporter de plus à ce monde que ma simple présence ou apporter un peu de bonheur aux autres, une main sur une épaule ou une parole douce. Elle avait quelque chose de profondément triste lorsque qu'elle disait ça, mais son visage semblait s'illuminer de nouveau lorsqu'elle repensait à cette mère qui avait tant fait pour elle. Oui, c'est une personne formidable, extrêmement tolérante et tellement ouverte d'esprit. Je n'étais qu'une gamine ramassée dans la neige, mais elle m'a aidée, m'a soignée et m'a appris toutes ces choses, votre langue, vos coutumes et un peu, votre magie. C'est vraiment une personne formidable qui fait le bien autour d'elle. Mais elle est loin, elle est toujours très loin, occupée pour le bien d'Armanda, égoïstement, j'aimerais que ça ne soit pas le cas.

Elle semblait réfléchir assez longuement, elle était bien moins mature que ce que son corps laissait penser, parfois, elle avait l'impression de redevenir l'enfant de dix ans qu'elle était et qui était partie à l'aventure, avec rien de plus que ses rêves, sur les routes, rien de plus que ça, ça avait été quelque chose d'incroyablement excitant et effrayant à la fois, à présent, elle n'avait plus ce courage. Elle continuait à prendre la route seule, mais.. Elle ne pouvait plus fermer les yeux face au danger, comme elle le faisait autrefois, mais malgré ça, elle semblait parfaitement en confiance.

- Je ne lui en parle parce que.. J'ai besoin de me faire mes propres idées et si c'est une erreur, je n'en ressortirais que grandi. On m'a toujours dit que j'avais le droit de me tromper, mais cette fois-ci, je suis certaine que ce n'est pas une erreur ! Elle ne semblait pas vraiment avoir conscience du danger, mais malgré tout, elle restait si sûre d'elle.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Ven 31 Mar 2017 - 11:46

Elle paraissait tellement convaincue du bienfondé de son comportement que je faillis l’être moi-même. Elle semblait avoir réfléchi au sujet, mais, curieusement, elle ne paraissait pas vraiment en avoir détecté le danger latent. Elle confirmait mes pensées d’un côté. Elle avait le comportement d’une enfant prête à suivre un inconnu dans la rue en lui faisant pleinement confiance. C’était exactement ce qui se passait d’ailleurs. Elle s’apprêtait à rendre visite à une dame vampire qu’elle ne connaissait presque pas et qui, de plus, était se créancière. Je n’avais pourtant aucune aversion ni trop de préjugés sur la race de la nuit, mais il fallait tout de même avouer que la situation n’avait rien de vraiment très rassurant. Et puis, même si j’avais tenté de lui faire entendre raison, elle n’avait finalement pas tort, même si elle ne semblait pas remarquer qu’une douce parole ou une main sur l’épaule, en tant de guerre, était souvent un geste qui valait très cher. Je ne lui avais pas parlé de devenir une guerrière, mais de simplement prendre conscience que sa nature amicale, sa franchise et sa positivité presque poétique pouvait grandement faire le bien, et probablement plus qu’à l’aide d’une lame.

« Si tu es sûre de toi et que tu n’as pas besoin d’aide… Je ne vais pas te forcer. » Je lui souriais gentiment, avant de poursuivre. « Et l’envie que tu as de n’avoir ta mère que pour toi est certes égoïste, mais elle est aussi naturelle. Mais elle perdrait de sa nature, tu ne penses pas ? Si tu aimes apprécie une fleur sauvage pour sa beauté, et que tu finis par la cueillir, elle flânera et perdra de son éclat. Il vaut mieux aimer ou détester les gens pour ce qu’ils sont qu’essayer de les changer. Il ne peut arriver rien de bon, dans ces cas-là. » Je marquais une petite pause, avant de poursuivre. « Et tu sais, tu peux faire beaucoup plus de bien avec des mots doux et une main sur une épaule que tu ne le crois. Tous les protecteurs et les bienfaiteurs d’Armanda ne sont pas des combattants… » Je lui fis un léger clin d’œil, portant un instant mon attention sur l’animal qu’elle caressait. Il semblait exister une connexion spéciale entre eux, mais il m’était impossible de la définir.

« Enfin, trêve de philosophie. Après avoir finalement réglé ta dette, tu as des projets ? » Bien sûr, je passais sous silence mes craintes à ce sujet. Je lui en avais de toute façon fait part et elle ne semblait pas vouloir changer d’avis. Je me résolvais donc à servir au moins de messager pour avertir sa mère de son départ.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Dim 2 Avr 2017 - 23:07

Sinestra n'avait pas vraiment l'impression d'avoir besoin d'aide, pas cette fois et fait, elle se sentait plutôt bien, mais elle se levait tout de même pour se servir un verre d'absinthe, non pas pour noyer une pensée mauvaise, mais pour calmer les douleurs de sa jambe qui revenaient à la charge.

- Je ne la déteste pas, j'aimerais juste ne plus être aussi loin d'elle, mais elle est très occupée et elle n'a pas besoin de m'avoir toujours dans ses jambes, je suis une grande fille à présent. Quand elle m'a sauvée, je suis resté tout ce temps caché derrière elle à la suivre de partout, comme un poussin suit sa poule, les elfes m'impressionnaient beaucoup et puis je découvrais un monde que je ne connaissais pas. Une pensée agréable à l'égard de la majorité de ses amis elfes. Je suis très amie avec les Baptistrels, ils m'ont été d'une grande aide quand Orfraie m'a ramené ici blessée, même si je ne suis toujours pas guérie, j'ai beaucoup d'amis au domaine et j'ai envie de croire à leur monde de rêve.

Elle observait longuement l'elfe avec des yeux un peu grand avant de répondre directement à sa question sans vraiment réfléchir, c'était les seules choses qu'elle se voyait faire dans un futur presque lointain :

- Je veux voyager de partout, c'est une grosse dette, j'en aurais pour quelques années sans doute, mais je veux retourner sur les routes, j'aime la vie de nomade, pouvoir partir sur un coup de tête et aller là où mes jambes me portent. Et quand je serais vieille, je veux rendre ce monde meilleur, un monde ou personne n'aurait à souffrir, un monde sans guerre et sans aucune douleur. Je ferais de lois, je soignerais des gens. Elle révélait pleinement son côté utopiste et rêveur, ce n'était qu'une gamine qui voudrait la priver de tout ça ? Elle ne comprenait pas grand chose à la politique et à toutes ces choses d'adulte, mais une chose était sûre : c'est qu'elle ne voulait pas vivre dans un monde où il y avait des mauvaises choses.

Ce n'était qu'une enfant qui ne comprenait pas vraiment que toutes ces choses qu'elle jugeait mauvaises faisaient partie de la vie, que parfois, c'était des choses nécessaires, pour grandir, pour évoluer.. Des choses qu'elle ne comprenait pas. Elle n'était sûre de rien, mais elle voulait tout de même y croire, peut-être qu'elle ferait une chute de cheval qui l'empêchera de marcher, peut-être qu'elle ne passera même pas l'année..


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mer 5 Avr 2017 - 9:14

Les paroles de Sinestra étaient teintées d’une naïveté et d’une douceur lumineuse. Elle pouvait presque être à l’image du monde qui semblait grandir autour d’elle. Car oui, Armanda avançait vers un chemin qui ressemblait à ce qu’on pouvait appeler une paix durable et, même si j’étais parfois sceptique quant à la facilité d’atteindre ce but compte tenu des évènements survenus ces dernières années, je ne pouvais m’empêcher d’apprécier le mode de pensée de mon amie. Il était certes utopiste, mais c’était surement de ça dont Armanda avait besoin, entre autres. Et puis, elle avait tout de même une petite vision de ce qu’elle voulait faire par la suite. Voyager. C’était presque à son âge, enfin à l’équivalent de son âge chez les elfes, que je m’étais moi aussi découvert une passion pour cette activité. J’espérais simplement que, pour elle, le monde resterait en son état actuel ou devienne plus paisible, car je savais que traverser Armanda en temps de guerre était quelque chose de particulièrement dangereux.

« Tu as raison, voyager, faire le bien, ce sont des projets tout à fait louables. J’ai pris une décision similaire à la tienne il y a maintenant plusieurs années et je dois dire que je ne l’ai presque jamais regrettée, et ce même si mes expéditions se déroulaient dans un monde ravagé par la guerre. Il n’empêche qu’une fois que tu voudras vraiment t’employer à ce but, comme celui d’aider les gens, il faudra que tu fasses certains sacrifices. Et, surtout, puisqu’à termes ton projet est de rendre le monde plus beau, fait attention à toi. Tu ne pourras jamais t’y atteler si tu perds la vie, et il serait une grande perte pour Armanda que ton éclat s’éteigne. » Luis dis-je en souriant.

Effectivement, elle, comme d’autre que j’avais pu rencontrer, incarner en un sens l’avenir d’Armanda. C’était une bien lourde tâche dont elle n’était pas encore totalement consciente mais c’était pourtant bien réel. Les idéalistes, même s’ils représentaient un danger pour eux-mêmes, étaient absolument nécessaire pour être le moteur du changement en Armanda, changement qui commençait doucement, tout doucement, à s’opérer sur le continent. Il aurait presque été de mon devoir de protéger la jeune fille de cette potentielle menace que j’avais détectée un peu plus tôt mais, comme elle l’avait dit, elle devait d’un côté apprendre à gérer ses problèmes et à se renforcer. J’espérais seulement que ce danger n’éteindrait pas la flamme qui brûlait alors en elle, et qu’elle saurait, même en cas d’échec, remonter la pente.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Sam 8 Avr 2017 - 21:33

Une fois son absinthe servie, elle allait chercher une cruche d'eau, elle avait même pensé à installer un récipient destiné à recueillir l'eau qu'elle puisait dans un des coins de la pièce, toujours utilise aux vues de tous les êtres vivants qui vivaient dans cette bicoque, qui était sa maison.

- Je pense que chacun de nous à un destin auquel il doit se plier, si mourir fait partie du mien, prématurément, ça n'a aucune importance et je ne lutterais pas contre, parfois, il faut juste accepter ce que les esprits nous offrent. Elle était peut-être fataliste sur ce coup-là, mais elle s'en moquait, c'était sa manière de vivre, de voir l'avenir et aujourd'hui, elle n'avait peur de rien, pas même de la mort. Et puis on peut mourir pour des tas de raisons, si ma mort peut servir à quelqu'un alors c'est un choix que je serais prête à faire.

Elle avait dit cela, comme si c'était quelque chose de parfaitement normal, après tout, elle-même ne vivait que pour les autres, et pas une seule seconde pour elle, elle se voyait comme un être non-aimable et sans importance, alors sa survie à ses propres yeux n'avaient pas tant de valeur que ça.

Puis elle se rasseyait, et versait à peine d'eau dans son verre d'absinthe, puis elle observait d'un air assez concentré le liquide se troubler, l'absinthe l'avait toujours fasciné ou moins autant qu'elle appréciait en descendre des litres, mais elle ne le faisait pas seulement par envie ou par goût, mais aussi parce que certaines douleurs méritaient d'être noyées, comme cette maudite douleur à sa jambe gauche qui la rendait complètement boiteuse. Elle buvait ensuite deux grandes gorgées cul-sec, frissonnant sans aucune retenue quand l'alcool trop pur lui brûlait la gorge.

- Et toi qu'est-ce que tu comptes faire plus tard, n'as-tu pas d'histoire à me raconter ? Elle était une enfant après tout, et elle aimait les histoires.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Mar 11 Avr 2017 - 9:50

Décidément, la jeune femme me surprenait. Par certains aspects, elle paraissait un peu plus mature qu’elle en avait l’air, partageant presque certains idéaux que je, ou du moins que je pensais, revendiquais. Mais je n’étais certes pas aussi fataliste qu’elle. Pour moi, lorsque les esprits avait finalement décidé de se sacrifier pour Armanda, ils avaient laissé les peuples seuls maitres de leur destin, et, pour certains, c’était un abandon. Mais pas pour moi en tout cas, j’avais toujours préféré la liberté et, d’une certaine manière, c’était ce qu’ils nous avaient offert.

« Même les esprits ne peuvent pas dicter ta vie. Enfin, avec leur sacrifice, nous sommes maintenant responsables de notre propre avenir, alors autant le prendre en main, tu ne penses pas ? » Je lui souriais doucement. Ce n’était pas une leçon de morale. En aucun cas je me serais permis de lui en faire une, c’était simplement une pensée. Et, finalement, le peuple Armandéen allait devoir lui aussi sauter le pas. Je reprenais ensuite la parole. « Et, en ce qui concerne les histoires, je ne pense pas que les miennes soient plus riches que celles d’un autre, mais en cent quatre-vingt-trois années de vie, je pense avoir quelques anecdotes à te raconter. » Toutefois, j’étais un peu gêné à l’idée d’étaler ainsi ma vie. D’autant plus que, malgré mes efforts, je n’avais pas vraiment encore réussi à tourner la page sur mon passé. C’était certes en bonne progression, mais ce n’était pas tout à fait le cas.

« Faisons un marché, si tu veux. Je te raconterais mon histoire la prochaine fois que nous nous verrons, c’est-à-dire après que tu ais payé ta dette. Mais, pour l’entendre, il faudra bien sûr que tu sois prudente pour revenir en un seul morceau. C’est d’accord ? » Je tendais alors ma main en souriant à la jeune femme. J’attendais qu’elle la saisisse pour sceller notre petit marchandage, même si ce n’était finalement qu’une raison déguisée pour l’inciter à nouveau à la prudence.


[Hrp : Je te laisse la conclusion si tu veux ! Dis-moi si ça te convient.]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra] Dim 16 Avr 2017 - 21:51

Le sujet lui paraissait soudainement bien difficile à aborder, alors elle s'apprêtait à bifurquer sur autre chose qui était sans doute bien plus de son âge.

- Je ne sais pas trop, tout cela est encore un peu trop compliqué pour moi, c'est pour ça que la plupart du temps, je me contente de faire ce qui me semble bon, pour les autres comme pour moi. Une chose que finalement bien peu de gens pouvaient être prêts à faire. On a tous une histoire à raconter, aussi petite et insignifiante soit-elle, on ne peut pas ne rien avoir vécu dans sa vie qui ne vaut la peine d'être raconté, des moments, tristes, joyeux ou même effrayants, des petits morceaux de vie qui bout à bout font une merveilleuse histoire, parfois même plus intéressante que celles que l'on trouve dans les livres.

La toute jeune humaine savait qu'il chercherait à s'en aller, mais qui était-elle pour le priver de sa liberté ? Même si elle n'aimait pas du tout être seule, même si s'en était finalement plus douloureux que tout le reste, cela faisait partie de la vie, mais en échange, il lui proposait autre chose, quelque chose de plus fort, quelque chose qui avait bien de l'importance à ses yeux : la promesse de retrouvailles, alors elle saisissait cette main tendue la prenant dans les deux petites et fines siennes, les observant quelque secondes ce curieux ensemble.

- Bien entendu, je tâcherais d'être prudente dans ce cas, pour bien que l'on puisse se revoir. Que ton voyage te soit doux et agréable. Elle laissait pleinement transparaître sa douceur naturelle, et même si sa voix n'était devenu qu'un souffle quand elle lui souhait bon voyage, on devinait facilement son intention, une parole comme simple charme contre tous les dangers des routes.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Premières lueurs du jour [PV Sinestra]

Revenir en haut Aller en bas

Premières lueurs du jour [PV Sinestra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]
» Entrainement aux premières lueurs du jour... [P.V.: Annie]
» Quand s'en vont les dernières lueurs du jour [PV: Finesil]
» Le bon coin
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-