Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Méli-Mélo D8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Méli-Mélo D8 Lun 9 Jan 2017 - 2:40

1er octobre de l’an 7 d’Obsidienne

C’était une autre belle journée à Estëllin. Et ailleurs? Non, Luna ne pouvait pas s’avancer autant sur le sujet, car elle était cloitrée dans la cité des elfes. La régente d’Aldaria était prisonnière des elfes! Quand même, c’était de l’exagération que de penser cela puisqu’elle comprenait les raisons pour lesquelles Aegnor Evanealle avait fait ériger une barrière magique pour séparer son royaume du reste du monde. En effet, le sang, la peur et le chaos avaient frappé ses frontières lorsque ces mystérieuses entités que l’on appelait « Chimères » avaient visité le domaine baptistral. Résultat : l’humaine était coincée dans cette magnifique cité sans qu’elle puisse révéler à quiconque de l’extérieur que la dirigente d’Aldaria allait bien. Qui sait ce que les Aldariens pouvaient penser de la situation et de sa santé? Ils n’allaient quand même pas croire que le beau peuple aux oreilles pointues maltraitait leur Régente? Et tant pis pour ce qu’ils pensaient, car Luna s’en fichait.

Quel dommage! La jeune amoureuse allait pouvoir passer du temps avec sa Lune. Elle avait presque cru à des vacances jusqu’à ce qu’on l’invite à des réunions importantes, propositions qu’elle avait évidemment acceptées puisque ce qu’il était arrivé aux elfes la touchaient et parce que sa non-participation serait mal vue.

L’Aldarienne et sa garde du corps venaient de quitter le troisième étage d’Estëllin. La journée avait été une suite de réunions et de conseils. Ça n’avait pas été de tout repos. Tout d’abord parce que le stress était palpable dans la place et bien qu’elle ait participé à une myriade d’interventions diplomatiques, Luna semblait ne jamais s’y habituer. Ensuite, ça avait été de voir la façon dont les elfes traitaient sa Flamboyante. Son cœur s’était enflammé par moment. Ce n’est pas vrai que la régente laisserait qui que ce soit balancer des roches à son aimée! Finalement, c’était de survivre et de se tailler une place lorsqu’on était du peuple humain. Elle s’était noté de faire plus de cours de langue avec l’ancienne princesse…

Mais tout cela c’était derrière les jeunes femmes qui se déplaçaient tranquillement. La soirée ne faisait que débuter après tout! C’était Luna qui guidait, entrainant la dragonnière de feu jusqu’à l’esplanade florale. Pourquoi ne pas y faire un détour avant de se rendre à la tour du Dracos?

Un sourire était déjà sur les lèvres de la princesse des lumières lorsqu’elle passa sous l’arche florale. Le parc était d’une grande splendeur, mais ce sont les glaciers qui gagnèrent son attention. Dommage qu’il y avait également d’autres gens…

- J’ai un truc à te demander… Mentionna-t-elle.

Sa voix avait un curieux ton sérieux, elle qui avait toujours une voix moqueuse ou empli d’un éclat d’humour. Elle l’entraina parmi les fleurs roses qui s’agençaient avec la couleur de sa propre robe.

- J’ai entendu plusieurs rumeurs à ton sujet. Dit-elle dos à sa belle.

De quoi voulait-elle parler. Bien sûr qu’il se disait toutes sortes de choses sur la princesse des ombres! Un long silence se répandit. Elle se retourna enfin, une lueur espiègle glissée dans son regard bleuté.

- C’est vrai? Tu as un filston?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Lun 9 Jan 2017 - 4:31

La barrière magique, la lisière des Elfes… Voilà bien une chose qu’Orfraie n’aurait jamais imaginé voir à nouveau, et pourtant… Prisonnière d’Estëllin, c’était ainsi qu’elle se sentait. Au sein de cette cité qui n’était plus son foyer, elle avait l’impression d’être une lionne prisonnière de sa cage, contrainte à tourner en rond. Mais elle ne pouvait pas en vouloir aux Elfes d’avoir levé la lisière à la vue de ce qui c’était passé au Domaine. Ces créatures qui avaient eu raison d’elle, qui avaient eu raison d’Enetari… Elles été arrivées jusqu’ici sans que personne soit en mesure de l’empêcher ou ne serait-ce que le remarquer. Cela agaçait prodigieusement la vampiresse, qui se sentait bien impuissante… Et c’était sans compter que les Elfes qui se permettaient d’en rajouter une couche alors qu’ils avaient demandés à ce qu’elle participe aux réunions, sachant qu’elle avait rencontré par trois fois ces Chimères. Elle avait fini par montrer clairement les crocs tandis que Luna s’évertuait à la défendre de façon admirable. « Tu as pu avoir un aperçu très clair de la politique particulièrement apathique et alambiquée des Elfes, au moins. » Lui avait-elle glissé à la sortie de la réunion. Et dire qu’elle avait subi cela pendant plus de trois cent ans… Au moins, cela expliquait d’où venait l’étonnant patience de son ancienne elle.

Finalement, elles quittèrent le troisième étage d’Estëllin, marchant cote à cote. Vêtue de sa belle robe et de son manteau, Luna était magnifique. Mais elle l’était toujours, aux yeux de sa Flamboyante, qui souriait doucement. Celle-ci, pareille à elle-même, portait son manteau des ombres et une tunique sombre en dessous, faisant honneur à son surnom de cette façon. Elle aurait voulu prendre la main de la blonde, mais elle ne le pouvait pas, alors elle marchait tranquillement à côté d’elle, les mains jointes dans son dos. Peut-être étaient-elles un peu plus proche que la normal, mais il était possible de mettre cela sur « l’amitié » qui les liait et qu’elles affichaient.

Luna la devança finalement et la Liée de Feu ne put s’empêcher de se dire qu’elle était belle. Elle semblait heureuse au milieu de ces belles fleurs roses, qui allaient parfaitement avec la couleur sa robe d’ailleurs. Cette fraicheur qui se dégageait de la Régente était contagieuse et Orfraie se surprit à sourire un peu plus malgré la présence d’autres Elfes, qui la dévisageaient et murmuraient sur son passage sans prendre la peine d’être discrets. « Je suis toute ouïe. » Répondit-elle lorsque Luna avoua avoir une question. De quoi pouvait-il bien s’agir ? Orfraie s’approcha, passant elle aussi sous l’arche. Ses sourcils se froncèrent lorsque Luna avoua avoir eu vent de rumeurs à son sujet. L’incompréhension passa dans son regard, ainsi qu’un éclair de peur. La Vampiresse avait si peur de blesser son Soleil, peu importe la façon, qu’elle se sentit soudainement mal. Elle n’aimait pas les phrases qui commençaient ainsi et cela se voyait parfaitement sur son visage et si son cœur avait été en mesure de battre, sans doute ce serait-il emballé. Lorsque Luna se retourna, Orfraie ne comprit pas la présence de cette lueur espiègle dans son regard alors qu’elle s’était faite si sérieuse.

La question tomba comme une chape de plomb sur son estomac. Elle était coincée, elle devait lui en parler. « Oui. » Répondit-elle simplement, en premier lieu, tout en détournant le regard. Elle ne semblait pas vouloir en dire plus, en premier lieux. Luna semblait avoir touché une corde sensible. Orfraie s’éloigna, se détournant d’elle. Contrairement à la majeure partie de son passer, ce sujet-ci était douloureux. Comme elle s’était souvenue de ses sentiments pour sa mère, elle se souvenait parfaitement de ses sentiments pour son fils. Et ça faisait mal. « Ce n’est pas … Ce n’est plus vraiment un passage heureux de ma vie. » Se reprit-elle avec hésitation. Elle se tourna tout de même vers Luna et lui offrit sa main, l’invitant à la suivre à l’écart. Elle ne tenait pas à ce que d’autres l’entende, même si cette histoire n’avait finalement rien de très secrète. « Il n’est pas biologiquement mon fils et c’est ce qui rend cette histoire si … tragique. Il est le fils illégitime de Naraën Evanealle, le père d’Aegnor. Ce dernier ne pouvait salir son honneur avec un enfant bâtard– lui qui était le futur Empereur -, alors il a cherché à s’en débarrasser. » Commença à expliquer Orfraie, le dégout pour cet homme clairement audible dans sa voix. « J’avais du respect pour Naraën, jusqu’à ce qu’il pousse son amante au suicide et ose ensuite venir me trouver. J’ai accepté de m’occuper de cet enfant, évidemment, d’autant que je savais que je n’en aurais surement jamais de façon naturelle. » Continua-t-elle tout en faisant référence à ses préférences en matière de partenaire. « Alors je l’ai adopté et il est devenue officiellement mon fils. Je l’ai élevé, nourri, soigné. Je l’ai vue grandir et devenir un beau jeune homme… Il avait toujours su la vérité, que je l’avais adopté, et il cherchait à connaître l’identité de ses véritables parents, évidement. » Faisant une pause, elle soupira. Orfraie continuait à marcher, entraînant Luna sans jamais baisser le regard vers elle. Elle semblait si loin, plongée dans ses souvenirs, les rares qui étaient encore … vifs. « Lorsque Aegnor est né, Naraën a vue en lui un rival pour son fils légitime. Naraën était le premier dans l’ordre de succession, mais ce serait ce fils illégitime qui monterait après lui… Du moins en théorie. Car, en pratique, étant officiellement mon fils, il n’était pas prétendant au trône. » Cette pensée la fit soupirer. Tout aurait pu être si simple si un homme n’avait pas été paranoïaque. « Peut-être pensait-il que j’allais révéler son secret pour obtenir moi-même plus de pouvoir. Je ne sais pas. Cela me fait tristement sourire, car bien des Elfes me virent longuement comme la digne successeur de Galadrielle, après son abdication … Quoi qu’il en soit, Naraën se servit d’un incident pour écarter définitivement mon fils, transformant un simple règlement de compte en mobile pour un meurtre. Et il a fait bannir mon enfant. J’ai essayé de le défendre, bien sûr, mais il avait bien trop influence à l’époque pour que je réussisse à m’imposer à lui. Même en révélant toute la vérité. » Il était évident que cela avait été une épreuve particulièrement difficile pour Orfraie, à la façon dont elle évoquait ce simulacre de procès. « Pendant plusieurs dizaines d’années, je fus dans le doute constant. Je n’ai plus eu de nouvelle jusqu’à la Bataille de Sandur. Il était un Théocrate, il se battait avec Aegnor, objet de toute sa haine et sa jalousie. Je suis intervenue à temps, rattrapant la lance de ce dernier pour l’empêcher de le tuer. En apprenant qui il était, l’Empereur ne le fit pas répondre de ses actes, mais il le contraint à l’exil, arguant que ce serait son unique et ultime preuve de clémence à son égard. Il s’appelait Aeglos, il est ce que la vie me donna de plus beau comme il fut la raison de nombreux tourments. Il me fut arraché bien trop tôt... J’ignore s’il est encore en vie. » Conclut Orfraie dans un soupire.






Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Jeu 12 Jan 2017 - 20:16

Luna aimait passer du temps avec son amoureuse, ça c’était plus qu’une certitude. Heureusement qu’elle avait été à ses côtés lors des longues et interminables réunions chez les elfes sinon elle n’aurait jamais pu passer au travers des responsabilités qui l’incombaient. Elle était encore là parmi les jolies fleurs roses du parc. Elle l’aimait, un point c’est tout. Elle voulait passer tout son temps avec elle et la reconnaitre davantage aussi. Elles étaient officiellement, mais dans le secret, ensemble depuis quelques mois. Ce n’est pas pour autant qu’on pouvait dire que les deux dragonnières se connaissaient à la perfection. Elles apprenaient encore à se connaître. La jeune femme avait été des plus étonnées d’entendre qu’Orfraie Ataliel avait un fils. Contrairement aux autres rumeurs qu’elle avait entendues, celle-ci lui paraissait plausible et surtout piqua sa curiosité. C’était peut-être faux ou peut-être avait-elle mal interprété les mots elfiques. Elle ne savait pas et voulait le savoir! Était-elle fâchée contre sa Lune? Bien sûr que non! Pourquoi la jeune humaine lui en voudrait d’avoir eu une vie avant leur rencontre? Et avec ses six cents et quelques années, elle pouvait bien avoir donné naissance un petit garnement. Non, si tel était le cas, Luna ne lui en voudrait pas surtout qu’elle ne pourrait jamais lui en offrir un. Elle voulait avoir des réponses cependant et l’avait vilainement piégée.

La réponse se révéla sous le nom d’Aeglos, né de la lignée des Evanealle et non pas du sang d’Orfraie. C’était un fils adoptif. Tout comme elle l’avait été auprès de Korentin, Luna avait l’impression de pouvoir se mettre dans ses souliers sans réellement le connaitre. Leur histoire n’était pas du tout pareille, bien que triste toutes les deux. Elle écouta attentivement.

Pendant ce temps, ses doigts se glissèrent dans les mains de la princesse des ombres et les serrèrent de tout son amour. Tant pis si quelqu’un les voyait, elle n’en avait rien à faire. Plus que tout au monde, Luna avait l’impression que sa Flamboyante avait besoin d’une présence réconfortante. Les fleurs défilèrent jusqu’à ce qu’elles parviennent à un petit banc à l’écart.

C’était une histoire compliquée mêlant la royauté elfique, mais l’humaine en saisit le principal. À vrai dire, elle n’était pas compliquée, mais elle manquait de sens. Elle ne comprenait pas comment un père pouvait abandonner son enfant aussi facilement et pour des raisons qui lui paraissaient si saugrenues!

- Mais c’est horrible!

Voilà les premiers mots qui s’échappèrent de sa bouche. La blonde était et resterait toujours tel un livre ouvert. L’indignation avait été palpable dans sa voix. La colère brûlait son cœur qui battait avec force. Ses deux mains toujours liées aux siennes, elle serra ses doigts et les emmenèrent contre sa poitrine.

- Oh. Orfraie! S’exclama-t-elle.

Malgré la tempête que cette histoire avait soulevé en elle, c’est un regard des plus doux qui se posa sur son visage joliment balafré.

- Ça a dû être horrible. Pour toi, pour lui… Murmura-t-elle. Je ne peux pas croire mes oreilles. Toute cette histoire, c’est trop… je n’arrive même pas à trouver les mots! Mais s’il est en vie, on le trouvera, d’accord? Je t’aiderai, je te le promets.

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Si Aeglos était en vie, elles le trouveraient. Quelqu’un devait certainement l’avoir vu! Ou peut-être pourraient-elles emprunter un miroir enchanté si sa carte magique ne fonctionnait pas. Une chose était certaine : elles le retrouveraient!

- Ne perds pas espoir.

Ça déchirait le cœur de Luna que de la voir ainsi.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Mer 18 Jan 2017 - 4:54

Son fils, voilà bien un sujet qu’Orfraie n’aurait sans doute jamais abordé si Luna ne l’avait pas évoqué. Contrairement à la majeure partie de son existence mortelle, Aeglos était une personne dont son esprit se souvenait parfaitement et qui, de ce fait, était un sujet douloureux. Pour autant, elle n’aurait pas voulu ne plus rien ressentir pour lui, elle tenait à se souvenir de son fils. Quoi de plus normal ?
Elle n’en voulait pas non plus à Luna pour avoir emmené ce sujet sur la table. C’était une bonne chose, tout compte fait. Orfraie aimait la belle jeune femme d’un amour à la fois fort et sincère et ne pas parler d’Aeglos aurait été une mauvaise chose. Certes, elle pouvait avoir ses secrets, comme Luna pouvait avoir les siens, mais la présence d’un fils n’était pas le genre de chose à cacher, aux yeux de la guerrière.

Luna sut réconforter sa Lune tandis qu’elle racontait son histoire et Orfraie serra doucement les doigts de la jeune femme, y trouvant consolation. Quelqu’un aurait pu les voir, mais les deux amoureuses n’y prêtaient pas grandes attentions. Et en vérité, la guerrière n’avait plus vraiment envie de se cacher. Si elle continuait, c’était surtout pour Luna, autant parce qu’elle le voulait que pour lui éviter des ennuis.

« Oui… » Murmura la Liée en réponse aux premiers mots de la jeune femme. Orfraie s’était assise en racontant son histoire et, de ce fait, Luna se trouvait juste devant elles, leurs mains toujours liées. Elle ne répondit pas, par la suite, ou du moins préféra t-elle simplement approuver les dires de Luna en hochant la tête. Cela avait été horrible, un véritable déchirement et elle en avait voulu à Naraën jusqu’à sa mort. Peut-être lui en voulait-elle encore… L’assurance de la Régente, toutefois, parvint à faire sourire Orfraie. Elle la croyait sur parole, c’était certain. « Je t’aime. » Lui répondit-elle simplement. Quelques instants après, elle vint poser sa tête contre le ventre de la jeune femme, s’étant auparavant assurée qu’il n’y avait personne pour les surprendre grâce à son flair et son ouïe surdéveloppée, même pour un vampire. « Je me dis aujourd’hui que, peut-être, il ne veut pas que je le retrouve. » Murmura t-elle en serrant un peu plus les doigts de Luna. Elle releva encore son regard vers elle, celui-ci semblant un peu plus brillant – ou humide – qu’avant. « Mais j’ai espoir. Un jour, nous nous reverrons, lorsqu’il sera prêt ou lorsqu’il sera temps. » Poursuivit la vampire, bien énigmatique cette fois-ci.

Elles se regardèrent quelques secondes de plus, puis Orfraie se releva, dépassant de nouveau la princesse des lumières en taille et inversant les rôles, celle-ci devant désormais lever la tête pour croiser les glaciers de sa garde. « Si nous rentions à la Tour ? Cette réunion m’a vidée. Pas toi ? » Lui demanda t-elle avec une légère pointe d’humour, car elle savait que Luna n’appréciait pas spécialement les réunions, que ce soit ici où à Aldaria d’ailleurs.

Orfraie n’attendit donc pas longtemps avant d’entraîner Luna à sa suite, vers la tour du Dracos. Elles durent, toutefois, séparer leurs mains afin de ne pas faire repérer par les Elfes. Elles attiraient déjà suffisamment les regards comme cela, il était inutile d’en rajouter ou couche et de déclencher une polémique, bien que l’idée de choquer un peu plus les sylvains amusait l’Ataliel.

Le chemin jusqu’à la Tour se fit sans problèmes, les deux femmes discutant tranquillement, leurs mains se frôlant parfois. Ce ne fut que lorsque la porte des appartements de Luna se referma derrière la Lame que celle-ci se détendit totalement et, doucement, vint quérir un baiser. Elle joua avec ses lèvres, les mordillant quelques peu, tandis qu’elle glissait ses doigts dans la chevelure de la blonde. « J’en avais terriblement envie. » Lui murmura t-elle lorsqu’elles se séparèrent. Orfraie déposa ensuite un baiser sur son front et s’écarta pour de bon afin d’ôter son manteau des ombres, ne restant qu’en simple tunique, elle aussi de couleur sombre. « Tout cela m’a… donné soif. Pas toi ? » Demanda t-elle, bien que dans le cas de Luna elle parlait surtout de faim. Mais de quelle faim, au juste ?





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Sam 21 Jan 2017 - 5:18

- Rentrons. Tu as bien raison. Il ne faudrait pas que ça vienne tâcher notre l’humeur. Ça va aller, Orfraie? Demanda-t-elle en premier.

C’est que parler d’un fiston auquel on était attaché et qui était possiblement mort n’était pas très joyeux. Mais Luna était optimiste dans le fait qu’il n’avait pas rejoint l’antre de Mort et qu’elles allaient pouvoir le retrouver prochainement. Qui sait? Peut-être que cette rencontre se révèlerait être à la fin du mois tandis qu’une terrible bataille siégerait dans la forêt sombre et que d’un heureux hasard, dans toute la malchance de vivre la disparition momentanée de la magie dont Luna ne serait pas affectée étant donné son délicieux sang humaine, l’elfe en question du nom d’Aeglos Evanealle serait dans le même bataillon qu’eux. Ce serait une drôle de coïncidence, n’est-ce pas? Un événement digne du fait du Dracos lui-même, rien de moins! Mais pour l’instant, l’enfant de la Flamboyante n’était pas trouvable et c’était bien dommage, car cela attristait sa mère adoptive.

- J’en ai assez des réunions diplomatiques. Se plaignit la jeune femme. Bonne idée! J’ai soif. Fit-elle en lançant un regard qui disait tout à sa bien-aimée.

Oh que si, on pouvait en effet dire que tout ceci avait donné soif à Luna. Où l’avait-elle été avant tout ceci? Sûrement, mais là n’est plus la question puisque les deux femmes se dirigeaient ensemble vers la tour du Dracos et qu’il était temps de passer à autre chose. Étancher sa soif était d’ailleurs une excellente idée pour se remonter le moral après une histoire des plus tristes. Leurs pas se dirigèrent rapidement vers l’appartement de Luna. C’était à son tour d’accueillir la princesse des ombres dans son « chez elle temporaire ». Elle poussa la porte et dès qu’elle fut complètement refermée, elle arracha les lèvres d’Orfraie dont elle accota le dos contre le mur en face. Et par arracher, j’entends qu’elle l’embrasse passionnément jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus respirer. Oups! Non, ça c’était Luna. Reprenant son souffle, l’humaine sourit à la vampiresse.

- J’avais hâte que cette réunion arrive. Les autres étaient barbantes. Lança-t-elle.

Son éclat de rire avait rempli la pièce d’une bonne humeur. En espérant qu’elle soit contagieuse pour la jolie lie-de-vin aux yeux emplis de merveilles. Luna se détacha de la vampiresse, sans oublier de caresser d’une liasse de baisers son joli cou.

- J’ai réellement soif, pas toi? Souffla-t-elle ensuite dans un murmure.

Elle se détacha doucement de l’étreinte de la vampiresse. Après quelques petits bonds à la Dawan, Luna se trouvait près de la table où elle y posa deux coupes en verre. Dans le premier, elle versa du sang d’excellente qualité agrémenté d’un ingrédient secret – du Méli-Mélo 8D - pour sa compagne. Dans le deuxième verre, pour elle, elle se versa simplement du vin rouge.

- À quoi boit-on? Demanda-t-elle.

Elle avait offert son verre à Orfraie et levait le sien.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Lun 6 Fév 2017 - 3:14

Elle irait bien. Elle le devait. Elle rassura donc son Soleil d’un sourire et elles se rendirent à la Tour du Dracos, où elles pouvaient être elles-mêmes sans craindre le regard des autres. Entendre Luna geindre et se plaindre des réunions ne fit qu’accentuer le sourire de la vampiresse, qui était bien d’accord avec elle. La politique des Elfes ne lui avait clairement pas manqué.

Lorsque la porte se referma derrière elle, Orfraie sentit rapidement son dos contre elle. Luna se faisait bien vorace et l’embrassa avec une passion étonnante, bien que cela ne fît que ravir la vampire, qui répondit à ce baiser avec ferveur. Mais la jeune humaine devait respirer pour vivre et les deux amantes durent, à contre cœur sans aucun doute, se détacher l’une de l’autre au bout d’un moment.

« Je suis bien d’accord. Tu es maintenant en mesure d’imaginer ce que trois cent ans de cette politique peuvent faire à l’esprit. » Fit Orfraie avec humour. Il était certain qu’elle avait fini par devenir Générale des Rôdeurs pour ne plus avoir à supporter le Conseil, en 1750.

Orfraie n’aurait sans doute pas utilisé le mot « barbant » qu’elle trouva très drôle. Luna avait cette façon très simple de s’exprimer qui avait le don de faire sourire sa Flamboyante ! La bonne humeur était revenue au sein du couple et la Vampiresse ronronna de plaisir sous les assauts de son Soleil envers son cou. Elle aurait aimé que celle-ci poursuive et c’est un regard envieux qu’elle lança à la blonde tandis que celle-ci posait deux coupes sur la table.

Faisant confiance à la blonde, la guerrière ne fit guère attention au sang qu’elle versait dans sa coupe, ni à la potion. Pourtant, si elle avait été attentive, Orfraie aurait sans doute senti l’odeur de la méli-mélo … Fourbe Luna qui osait tendre ce piège à sa bien-aimée ! elle allait devoir en payer le prix, très certainement. Mais pour l’heure, la Vampiresse saisit son verre et le fit tinter contre celui de la blonde.

« A nous ? Aux problèmes qui vont nous tomber dessus ? » Répondit-elle non sans ironie avant de porter son verre à ses lèvres.

Le goût lui parut immédiatement étrange, différent, mais pas au point de tout recracher. C’est ainsi qu’Orfraie avala la méli-mélo… Et les effets se firent rapidement sentir. C’était étrange, désagréable et pendant un instant, elle mit cela sur le compte de la soif dont elle ressentait la brulure au fond de sa gorge. Mais les effets persistèrent après que celle-ci fut étanchée et, alors, l’ancienne princesse se rendit compte de l’odeur étrange dans l’air.

« Luna … » Gronda-t-elle en posant sa coupe, sa voix ayant déjà perdu une octave… Et les autres changements ne tardèrent pas à arriver sous les yeux de la blonde, qu’Orfraie fusillait littéralement du regard. Au terme de sa transformation en homme, c’est un regard profondément blasé que la (le ?) vampire lança à l’humaine. « Sérieusement… ? »

Pourtant, elle n’était pas moche à regarder. Même dans un corps d’homme, Orfraie gardait la beauté caractéristique des Elfes/Vampires. Elle ressemblait étrangement à son frère disparu, même si Luna ne pouvait pas le savoir. Toutefois, ce nouveau corps apportait son lot de désagréments et d’impressions étranges… Et la disparition de sa féminité allait dans ce sens.

« Connais-tu le dicton « A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler. » ? » Demanda soudainement la Vampire en s’approchant de sa bien-aimée, un sourire carnassier aux lèvres. « Je suis le feu et tu vas regretter d’avoir fait cela, jeune fille. »

Allait-elle lui faire du mal ? Son sourire n’avait rien de rassurant en tout cas. Orfraie avait pris plusieurs centimètres en changeant de sexe et, elle qui était déjà une grande femme, était désormais un colosse pour l’humaine. Un colosse qui la fit reculer jusqu’à ce que celle-ci bute contre le bord de son lit.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Mar 21 Mar 2017 - 3:22

Luna leva joyeusement son coupe et elle dessina un sourire sur ses lèvres. Elle était réellement heureuse de pouvoir trinquer en compagnie de sa bien-aimée Lune de ses Jours.

- À nous! S’exclama-t-elle joyeusement.

Elle aimait Orfraie de tout son cœur et porta sa coupe doucement à ses lèvres afin de se délecter du vin. Était-elle vilaine, car elle avait piégé sa compagne? Elle s’était demandé si ses sens aiguisés détecteraient la potion qu’elle avait mélangée au sang frais, mais il sembla que son subterfuge fut au point. En effet, la belle flamboyante portait le liquide rougeâtre à ses lèvres et le contenu de son verre se vidait.

Sous un regard à la fois étonné et émerveillé, Luna voyait Orfraie se transformer en homme. Elle pinça ses lèvres afin d’effacer le sourire moqueur qui voulait naître sur ses lèvres roses. Sa voix mélodieuse était devenue plus grave et pourtant, elle était toujours charmante. À son cou était née une pomme d’Adam et ses traits féminins disparaissaient peu à peu en se masculinisant davantage. Adieu jolie poitrine. Au revoir jolies hanches. Néanmoins, il était beau. C’était un bel elfe vampirisé qui avait un certain charme.

- Oups! Échappa-t-elle.

Ses yeux la trahissaient tout comme son sourire qui avait enfin su gagner la bataille. La jeune femme recula toutefois au même rythme qu’Orfran s’avançait vers elle. L’expression de son visage ne lui disait rien qui vaille.

- Tu es beau, tu sais? Tu ferais craquer toutes les femmes avec ce joli minois. Prononça-t-elle d’une voix douce afin de l’apaiser. Il y avait du vrai dans ce qu’elle disait, car avec sa chevelure flamboyante, l’Orfraie devenue homme ferait certainement tourner toutes les têtes si c’est ce qu’il désirait. Tu n’oserais quand même pas me faire mal, moi, ta merveilleuse Luna que tu aimes plus que tout?!

Le postérieur de la princesse de la lumière se cogna délicatement contre le rebord du lit. L’océan se mêla aux glaciers.

- Attends! Tu oublies une chose. L’interrompit-elle en levant la main en signe d’arrêt. Je résiste au feu! S’exclama-t-elle sur un ton victorieux.

Mais à quoi pensait-elle? Ses mains vinrent se poser sur le torse masculin du vampire et elle utilisa le moment surprise qu’elle avait créé afin de le pousser légèrement afin de se dégager de son emprise.

- Faudrait déjà que tu m’attrapes, messire Ataliel!

Luna passait déjà agilement par-dessus le rebord du lit et atterrit sur le matelas. Elle s’éloignait déjà d’Orfraie, mais pour combien de temps ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Lun 3 Avr 2017 - 3:14

Le paraitre était un art dans lequel Orfraie était passé maître voilà bien longtemps, lorsqu’elle se devait encore se vêtir de somptueuse robe à la hauteur de son rang et siéger au Conseil. Le jeu du pouvoir, elle y avait gouté et avait détesté cela, mais elle avait appris de nombreuses choses en ce temps, dont maintenir un masque sur son visage.
Ainsi, mimer la colère était un jeu d’enfant, mais elle n’avait rien de véritable. Comment pouvait-elle être en colère envers son Soleil, alors que c’était là précisément le genre de blague dont la blonde raffolait ? Oui, Luna lui avait joué un coup tordu et sa vengeance viendrait un jour, mais Orfraie n’était pas en colère. Tout juste était-elle un peu agacée.

« C’est tout ce que tu as à dire pour ta défense, jeune fille ? « Oups » ? »

Un sourcil lie-de-vin se haussa tandis que la voix profonde de l’Elfe vampirisé raisonnait. Les poings sur les hanches en une attitude très féminine, les glaciers dévisageaient Luna.

« Tu es … une incorrigible et terriblement adorable petite peste. » Lâcha-t-elle face aux mots de la blonde. Le ton de la Vampire n’avait rien d’agressif, au contraire ! Il était désormais clair qu’Orfraie s’amusait de sa propre situation. « Je connais de nombreuses formes de tortures et je ne vais pas avoir besoin de te faire mal, crois-moi ! »

Mais déjà, Luna parvenait à agilement lui échapper, son rire emplissant la chambre. Celui de Messire Ataliel vint rapidement s’y joindre tandis qu’elle tentait de rattraper la blonde en sautant sur le lit. Mais un vil coup d’oreiller cueilli la vampiresse, qui tomba à la renverse et dû se retenir avec ses mains. Un second coup la prit en traite avant qu’Orfraie soit en mesure de répliquer en attrapant à son tour une arme de plume et de tissu, qu’elle abattit sans pitié sur la petite blonde.

L’Orfraie-Transformée de laissait aucune chance à son adversaire, bien décidé à lui rendre la monnaie de sa pièce. Ainsi, lorsque Luna voulue lu porter un nouveau coup, l’homme attrapa l’oreiller et tira si fort que l’humaine fut forcé de le lâcher. Mais un craquement parvint aux oreilles des deux amoureuses (amoureux ?) tandis qu’une pluie de plume blanche tombait sur elles. Profitant de l’effet de surprise, Orfraie se jeta sur sa proie.

« Ah ah ! Tu es prisonnière maintenant ! »

Le sourire de la Vampire était éclatant tandis qu’elle se penchait sur sa proie, qu’elle maintenait sous son corps. Orfraie se pencha vers Luna, elle était si proche… Puis de vilaines mains baladeuses entreprirent de débuter la plus intense séance de chatouilles à laquelle la Princesse des Lumières avait été exposée jusqu’à présent, son rire se mêlant au sien.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Jeu 13 Avr 2017 - 4:34

C’était une situation étrange. Voir une Orfraie en un individu masculin des plus majestueux, car même en mâle l’Astre Lunaire était charmant, n’arrivait qu’une fois par… Bonne question! Il fallait bien que la garde ait baissé sa garde en la présence de Luna pour qu’un tel événement arrive. Cela n’arriverait probablement plus jamais, il fallait donc en profiter pleinement et graver cela dans les mémoires.

Le cœur de la princesse des lumières battait sous une tempête d’émotions. Premièrement, l’amusement prenait une grande place, car la fouteuse de trouble avait réussi son vilain coup. Il est faux de croire que la régence d’un royaume avait inculqué la sagesse chez cette jeune femme. Peut-être un peu, mais pas plus que ça! Farceuse, espiègle, joueuse de tours, tant que le but final était de s’amuser et qu’il n’y avait pas réellement de conséquences, ça allait. C’était peut-être ce côté qu’elle avait su travailler avec le temps : faire en sorte de réfléchir un minimum pour évaluer les dégâts.

Son cœur battait également sous l’appréhension et l’inquiétude, guidé par ses pensées qui analysaient la réaction de messire Ataliel. Il/elle avait réussi son jeu, car la demoiselle à la chevelure d’or y avait cru à ses remontrances! Était-elle allée trop loin? Mais… Mais c’était juste pour s’amuser! Elle perçut cependant l’amusement dans le timbre de sa voix et son regard azuré s’alluma de malices.

La dragonnière de cuivre sautait vivement sur le lit dans le but ultime de se sauver de son prédateur. C’est qu’elle y crut réellement! Du moins… Elle avait cru pouvoir s’échapper pour plus longtemps que ces misérables petites secondes. Ses mains agrippèrent l’un des oreilles en réaction et l’utilisèrent comme bouclier! Les plumes qui virevoltaient partout étaient le symbole de sa terrible défaite tandis que les doigts agiles du désormais vampire l’agressaient de chatouilles.

- Pitié! Non! S’échappa de sa gorge.

De toutes ses forces, Luna tenta de repousser son prédateur afin de le repousser. Mais rien à faire, elle était prisonnière de ses doigts qui serpentaient son corps. La blonde ne pouvait s’empêcher de rire, prise avec la réalité qu’elle voulait que ça cesse, mais qu’elle ne pouvait rien faire d’autre que de se trémousser sur le lit.

Les chatouilles cessèrent lorsque l’humaine dut reprendre son souffle, exténuée par le rire qui s’était échappé de sa gorge. Durant ce bref moment d’accalmie, l’azur rencontra le bleu glacé. Je vous parlais de tempête d’émotions précédemment et bien, elle était toujours là à formuler l’incertitude chez cette jeune femme qui aimait les yeux qu’elle voyait, mais qui était incertaine de savoir quoi penser du reste du corps qui l’accompagnait.

Toujours prise sous le corps de messire Ataliel, Luna leva la tête et se permit de sceller ses lèvres à celles de l’elfe. Moins pulpeuses qu’à l’ordinaire, elles avaient une fermeté à laquelle elle n’était pas habituée. Sa langue, cependant, paraissait parfaitement identique et se nouait toujours aussi bien autour de la sienne. Le baiser était différent puisque la mâchoire était de forme plus masculine. Elle se laissa ensuite retomber sur le lit, remêlant son regard au sien. Ses lèvres arquèrent un sourire moqueur.

- Que ferais-tu si je te disais que je te préférais comme ça?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Mar 25 Avr 2017 - 23:16

Quelle étrange et délicieuse situation ! Et dire que, finalement, être un homme n’était pas plus déplaisant que cela ! En effet, passé la surprise du changement, ce n’était pas si terrible… Mais il était hors de question que cela devienne une habitude, oh non ! Et tandis que les plumes s’envolaient, Orfraie faisait preuve de bien peu de pitié pour sa proie, qu’elle chatouillait sans s’arrêter. Elle percevait les battements de son cœur devenir de plus en plus rapproché tandis que la petite blonde se tortillait sous elle, à la recherche d’une échappatoire qui ne venait pas. Le sourire de l’homme, quant à lui, était immense et dévoilait deux crocs bien acérés. Les glaciers, eux, brillaient de malices.

« Pitié ? Mais je n’ai aucune pitié ! » s’exclama Orfraie en poursuivant de plus belle, ses doigts se posant sans hésitation sur les cuisses de la demoiselle.

Toutefois, les chatouilles durent cesser afin que l’humaine soit en mesure de reprendre son souffle. Il était certain, à la vue de la lueur qui brillait dans son regard, qu’Orfraie aurait bien continué ce jeu-là, mais le cœur de Luna battait si fort que ça en était assourdissant. L’Ataliel fit donc preuve d’un peu de sagesse et vint simplement s’asseoir sur les hanches de la demoiselle, l’observant un brin moqueur, légèrement penché vers l’avant. Quelle ne fut pas sa surprise en ayant droit un à un baiser, qui laissa la vampiresse transformée pantoise. Elle ne s’y était pas attendu, puisqu’elle n’était plus elle-même, mais Orfraie se fit un plaisir d’y répondre, s’allongeant un peu plus sur l’humaine, glissant sa main sur sa joue et nouant sa langue autour de la sienne.

Le baiser était sans doute différent pour Luna, mais pas pour la Lame. Par contre, les réactions de son corps étaient différentes, plus marquées, et Orfraie se sentit un peu plus à l’étroit dans son pantalon sans pouvoir y faire quoi que ce soit, si ce n’est serrer les dents en espérant que cela passe. Pour faire diversion, elle répondit plutôt à Luna, mais elle paraissait tout de même un peu crispée.

« Je me demanderais quelle mouche t’a piquée. Ce corps est disgracieux, mal proportionné et a des réactions… Bestiales. Je n’aime pas cela. Et, surtout, ce n’est pas moi. » Conclut-elle en croisant l’azur moqueur. « Je sens à quel point tu te délectes de cette situation et tu n’imagines pas à quel point j’ai envie de crier vengeance… »

La voix d’ordinaire chaude et douce sembla subitement gagner quelques degrés. L’instant d’après, Orfraie se pencha vers la demoiselle et captura ses lèvres, exigeantes.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Dim 30 Avr 2017 - 4:57

Luna s’était dit que ce n’était rien. C’est ce que son subconscient avait voulu lui faire croire tandis qu’elle avait les lèvres bien nouées à celles de messire Ataliel. Elles n’étaient pas si mal ces lèvres, moins pulpeuses qu’à l’ordinaire, mais l’elfe n’avait pas perdu son talent à embrasser en changeant subitement de sexe. Ses doigts longèrent son dos et caressèrent ses épaules devenues plus larges et carrées. L’oreiller recueillit sa chevelure dorée et son visage accueillit un sourire espiègle. La réponse d’Orfraie lui laissa échapper un petit rire…

Son attention fut alors attirée par un truc qui lui avait réellement sembler bouger. Cette bosse contre elle n’avait pas été là avant, non? L’expression de la jeune femme changea, prenant une expression pensive tandis que ce mystère se révélait à elle. Bien sûr, elle connaissait la morphologie masculine. Certainement pas en profondeur puisque ses connaissances se résumaient à que de brefs aperçus qui n’avaient pas réellement d’impacts : des enfants qu’elle avait pris soin ou encore des soldats qui ne manquaient pas de gêne lorsqu’ils devaient se changer rapidement ou se soulager. Tout cela pour dire que l’éducation sexuelle de la Régente était manquante, voire quasi inexistante. À n’avoir été en couple qu’avec la gente féminine, l’humaine n’avait jamais eu le loisir de découvrir cet aspect unique aux hommes. Elle avait toutefois pu entendre certains récits cocasses de la part de certaines courtisanes.

- Ne t’en fais pas, je préfère…

Ton corps gracieux empli de délicieuses courbes féminines… Mais ses mots restèrent coincés derrière ses lèvres emprisonnées. Homme et femme, la dragonnière de cuivre aimait l’embrasser et ressentir sa langue. Ses doigts fins d’elfe parvenaient à la faire frissonner… d’envie? C’était une sensation franchement étrange et c’était de sa faute puisque c’était elle-même qui l’avait forcée à boire le méli-mélo.

La jeune femme avait mis fin au baiser. Posant ses mains sur ses épaules, elle la (le?) renversa pour le lit afin de se retrouver cette fois-ci sur le dessus. L’océan accrocha les glaciers.

- Voyons voir ce qui se cache là-dessous.

Ses lèvres avaient formé un sourire amusé. Puis, elle s’était abaissée afin d’’apposer momentanément un baiser sur les siennes. Par la suite, ses mains glissèrent sur son torse et les boutons de la chemise blanche se détachèrent.

- La vengeance devra attendra! Ordre de votre bien-aimée princesse des lumières. Lança-t-elle d'une voix qui se voulait autoritaire.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Lun 8 Mai 2017 - 23:29

Si l’éducation sexuelle de la jeune Régente était totalement à faire, celle d’Orfraie était terminée depuis bien longtemps. Au cours de sa longue vie, l’ancienne princesse des Elfes – bien connue pour son goût pour la gente féminine – avait également eut l’occasion de tester les plaisirs de la chair en compagnie d’hommes, le dernier en date étant d’ailleurs un malheureux soldat Alayien ayant un peu trop bu… Tout cela pour dire que l’Ataliel savait parfaitement ce qui était en train de se passer dans son nouveau corps… Et elle ne pouvait pas faire grand-chose contre cela. En effet, avec la divine vision d’une Luna sous elle, ses cheveux d’or formant une auréole lumineuse autour de son beau visage, Orfraie ne pouvait qu’être sous le charme et son corps ne pouvait réagir que mécaniquement au violent désir qui la tenaillait à présent. Ce n’était donc qu’une question de minutes avant que Luna se rende compte de ce qui se tramait, mais la Flamboyante ignorait tout du manque d’éducation de la blonde dans ce domaine…

Ainsi, trop peu attentive, Orfraie se laissa basculer sur le lit lorsque Luna exerça une pression sur ses épaules, se retrouvant dès lors prisonnière sous elle. Les cheveux de feu, plus court qu’à la normale, s’éparpillèrent sur l’oreiller tandis que les glaciers dévoraient la jeune femme, avant de tomber dans l’océan. Les doigts de l’Ataliel, baladeurs, allèrent trouver ses hanches, puis ses cuisses qu’elle caressa doucement, du bout de ses doigts aux ongles plus courts que d’ordinaire.

Un mélange de surprises, d’appréhension et de désir tinta alors les yeux de la dragonnière de Jade. Le plaisir et la peur se mêlaient pour former une impression très étrange, tandis que Luna s’attaquait tranquillement aux boutons de la chemise blanche que portait la princesse des ombres. Mais Orfraie n’eut guère d’occasion pour formuler ses pensées, puisque de somptueuses lèvres vinrent se poser sur les siennes, lui coupant toute envie de répliquer quoi que ce soit. À la place, les doigts curieux se posèrent dans le dos de la blonde, caressant ses cheveux, puis glissèrent plus bas. La chemise était désormais ouverte et dévoilait un torse finement musclé, la peau clair tranchant avec les mèches presque écarlate d’Orfraie. Quelques cicatrices s’y trouvaient, transpositions exactes de celles qui ornaient malheureusement son véritable corps.

« Sinon quoi ? » S’entendit-elle répliquer, sa voix déjà très grave semblant avoir perdu une octave.

Faisait abstraction de ses pensées parasites, Orfraie se redressa, forçant ainsi la jeune femme à faire de même. Luna, assise sur ses jambes, éveillait tous les sens de la vampiresse, qui leva sa main droite tout en s’appuyant sur la gauche. Sa main se posa sur sa joue, caressant l’épiderme du bout des doigts tandis qu’un sourire amoureux s’accrochait aux lèvres de l’ancienne princesse. Celle-ci, malheureusement, fut rappelé à l’ordre par la petitesse de ses vêtements, ce que Luna devait forcément sentir, et les lèvres de la vampire effleurèrent celles de la jeune femme avant de s’écarter. Les glaciers devinrent alors beaucoup plus sérieux.

« Luna… Tu me mets dans tous mes états et j’ai terriblement envie de t’arracher tous tes vêtements, mais… » Commença Orfraie d’une voix rauque. Elle s’humecta les lèvres, cherchant visiblement ses mots, puis reprit. « Mais je ne sais pas ce que tu penses de ce corps ni même si tu sais ce qui se cache sous ses vêtements… ou même comment fonctionne la sexualité d’un homme. Nous n’avons jamais eu l’occasion d’évoquer ce sujet, ce qui est guère étonnant. Et même si je préfère mille fois mon propre corps… »

L’Ataliel poussa un soupir, puis glissa sa deuxième main sur l’autre joue de la jeune femme, prenant ainsi son visage en coupe. Leurs regards s’encrèrent l’un dans l’autre et la voix d’Orfraie se fit plus douce, plus incertaine aussi.

« J’ai trente fois ton âge, je sais donc parfaitement ce qu’il en est et je n’ai aucun problème avec ça. Si tu es curieuse et si tu ne sais pas, je peux t’expliquer. On peut tenter. Ou alors, il va falloir que je sorte me calmer avant de te sauter dessus. » Conclu t-elle avec un sourire en coin et un regard rieur.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8 Jeu 25 Mai 2017 - 19:08

C’était définitivement trop étrange d’avoir un messire Ataliel à ses côtés, mais cela ne déplaisant pas pour autant à la princesse des lumières qui regardait son astre Lunaire avec curiosité. La jeune femme savait à peu près comment les choses fonctionnaient, mais elle ne pouvait s’avancer plus sur le sujet puisqu’elle ne l’avait jamais vécues elle-même. Assise sur les jambes d’Orfraie, elle pouvait ressentir son envie la piquer.

- Sinon, je t’attache. Répondit-elle.

Une lueur amusée s’était allumée dans son regard bleuté. Oh! Le pire c’est que la dragonnière de jade aimerait et cette simple pensée amusa Luna. Son nez vint se frotter au sien et ses lèvres se refermèrent sur les siennes. En une telle situation, il vaut mieux éviter à son interlocuteur l’occasion de pouvoir répondre quoi que ce soit.

- Mais j’ai le don de toujours te mettre dans tous tes états. Répondit-elle tandis que ses mains glissaient sur le torse de l’Ataliel libéré de sa chemise. Les boutons avaient fini par capituler face au doigter de la Régente.

Elle l’embrassa à nouveau. Elle n’avait rien d’autre à ajouter. Mais le message était clair, car elle ne permit pas à sa garde personne de s’éloigner d’elle tandis que ses lèvres effleurèrent son torse qui n’avait malheureusement plus ses courbes habituelles. Il ne fallut pas bien longtemps pour qu’on dérobe la blonde de ses vêtements et bientôt, ces deux êtres furent nus l’un contre l’autre.

Si pour Orfraie la situation fut bien étrange puisqu’elle n’avait plus son corps de jolie elfette vampirique, pour Luna l’étrangeté se résuma plutôt à la découverte de ce corps masculin justement. Inexpérience ne signifie pas qu’on ne peut pas s’amuser pour autant, n’est-ce pas?

Personne ne croirait jamais la scène se déroulant dans cette chambre en ce premier octobre. Ou peut-être la croiraient-ils s’ils connaissaient suffisamment bien les deux amoureuses. Quoiqu’il en soit, Lune et Soleil en garderaient un souvenir mémorable. Comment oublier la fois où...

Méli-Mélo. Mais qu’as-tu fait? J'accuse Dawan, si on demande.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Méli-Mélo D8

Revenir en haut Aller en bas

Méli-Mélo D8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Estëllin, espoir secret-