Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Flap, flap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alkhytis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Jeune dragon
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 8

Dragon Lié

MessageSujet: Flap, flap Lun 2 Jan 2017 - 9:26

Le 28 juillet de l'an 7

Un pas, deux pas, trois pas. Doucement, presque en silence, ce n'était pas encore l'aube qu'ils s'étaient glissés dans les couloirs à pas de loup, se retenant de faire le moindre bruit qui aurait pu alerter qui que ce soit. Pourtant, dans leurs têtes, ils riaient ! Ce n'était pas la première de leurs escapades et ce ne serait pas la dernière non plus !
C'était venu comme ça, mutuellement, comme un besoin simultané, il fallait qu'ils s'échappent ! Oh pas très loin, pas pour trop longtemps non plus, rien que le temps d'une journée, une journée juste pour eux deux ! Et ils l'avaient bien mérité ! C'était comme ça de toute façon, les Liés devaient parfois s'éloigner du reste du monde pour profiter simplement du plaisir d'être ensemble. Pour rouler, pour jouer, pour se faire de long câlins et des bisous, pour que Luna chante, pour qu'Alkhytis raconte des bêtises, pour qu'ils soient heureux tous les deux.

Lorsqu'ils sortirent dans la cour, un baluchon chacun sur le dos, ils purent souffler un peu. Commençait alors une autre affaire : traverser la cour ! Heureusement qu'ils s'y étaient pris tôt, parce qu'avec les rondes des gardes, ce n'était pas vraiment aisé et il ne fallait pas attendre que le soleil se lève !
Les deux ombres s'enfuirent comme des voleurs ! Ils purent enfin exprimer de vive voix leurs émotions lorsqu'ils dépassèrent l'enceinte et quitter la ville ne fut bientôt plus qu'une formalité.

Libre ! Ils étaient libres ! Alkhytis était ravi de pouvoir gambader en pleine nature et sa Liée l'était tout autant. Qu'est-ce que ça faisait du bien de pouvoir respirer de l'air frais ! En ville, ce n'était pas pareil, ça n'avait pas la même odeur, pas la même sensation de liberté non plus et puis surtout, fausser compagnie à tout le monde avait quand même une toute autre saveur !

Liée-Dorée et Lié-Cuivré marchèrent pendant un moment, mais ils ne s'éloignèrent pas tant que ça de la ville, ils n'avaient pas vraiment besoin de partir à l'autre bout du royaume et puis surtout, maintenant que le soleil se levait, ils avaient faim ! Vraiment très faim !
Ensemble donc, ils se mirent à installer un petit camp qu'ils réutiliseraient sûrement dans la journée. Alkhytis, bien décidé à ne pas lambiner, aidait comme il le pouvait et suivait scrupuleusement les indications de sa Liée, presque sans faire trop de bêtises. Non, il ne renversa pas le sac à provision et il n'éternua pas non plus sur le feu naissant – ce qui n'eut donc pas pour effet de l'éteindre complètement.

Lorsque ces quelques péripéties furent passées, ils purent tous les deux s'installer confortablement et le jeune cuivré se blottit contre sa Liée en la regardant attentivement cuisiner leur petit déjeuner. Qu'est-ce que ça sentait bon ! Qu'est-ce qu'il avait faim ! Alors qu'y avait-il de mieux pour patienter ?

« Une autre ! Une autre ! Vas-y Lunaaa ! Je veux une autre chanson ! » S'écriait-il pour l'encourager.

Elle en connaissait plein ! Elle en inventait même ! Alkhytis adorait ses chansonnettes et ne manquait jamais d'en réclamer lorsque le moment semblait opportun. Le soleil était déjà rayonnant et le ciel dégagé, une chose était certaine : une bonne journée s'annonçait !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Flap, flap Sam 7 Jan 2017 - 16:53

Mais qui étaient ces deux êtres qui filaient en douce dans le palais d’Aldaria? Les ombres recouvraient leurs pas rapides et agiles. Des brigands? Des voleurs? Des assassins? Ratés! C’était le couple de cuivre qui se poussait de leur prison lumineuse, zigzagant dans les couloirs et s’arrêtant au moindre bruit. Le stress était bien là, mais suffisait que leur regard se croise pour faire naître en eux des battements d’excitation et le sentiment qu’ils y parviendraient! Ensemble, ils étaient les plus forts! En tout cas, c’est le sentiment qu’avait Luna lorsqu’elle était avec son lié.

Personne n’était au courant de l’escapade de la Régente et de son fidèle ami. Quelle tête ferait les conseillers et divers membres haut-placés en le réalisant? La jeune femme pouffait de rire intérieurement rien qu’en les imaginant. Mais dommage, elle raterait cela puisqu’elle serait déjà loooooiiiiinnn !

Le palais disparaissait au loin. Mais ce n’était pas terminé, ils devaient traverser la cité sans se faire attraper. Heureusement, la difficulté venait d’être grandement coupée puisque ce ne sont pas les citoyens qui réagiraient à la présence des liés et le temps qu’un simple garde réalise qu’ils n’avaient pas d’affaire là…

Hop! Ils étaient dehors de l’enceinte protégeant Aldaria. Alkhytis et Luna décélérèrent leur cadence tout en continuant d’être méfiant. Mais les minutes passèrent et rien ne tenta d’arrêter leur course folle. Ils avaient réussi!

- On a réussi! S’exclama-t-elle de sa voix des plus enjouées. On est les meilleurs! Tape là! Ajouta-t-elle avec joie.

C’était un truc qu’elle avait appris au dragon, une habitude de bipèdes qu’ils faisaient pour se féliciter et s’encourager. Sa main vint frapper la patte de son ami puis son rire s’échappa de sa gorge. Elle était si heureuse d’être seule avec Alkhytis, d’avoir réussi à semer tous ces vilains Aldariens qui voulaient la faire travailler et quelle sensation de bien-être qu’elle ressentait!

Lié-Dorée et Lié-Cuivrée étaient installés confortablement à leur campement. Le feu crépitait non loin et grillait doucement la nourriture, œufs et saucisses, qu’ils avaient piquée aux cuisines. Ils pouvaient bien se permettre un peu de paresse et s’éviter même de chasser? Du pain et des fruits de toutes sortes étaient étalés sur une petite nappe.

La main de la princesse des lumières vint gratouiller l’oreille de son lié. Blottit contre elle, elle le caressait tendrement et lui donnait même des bisous de temps à autre entre deux secouages du poêlon.

- Celle-là, elle est juste pour nous! Ouvre grand tes oreilles cuivrées, mon Alkhy! Dit-elle.

La jeune femme se racla la gorge.

♫♪♫♪♫♪♫♪♫
Chacun d'entre nous a quelque chose de spécial
Cela nous rend différents, cela nous rend uniques
Nous avons une lumière qui brille en nous
Que nous étions toujours destinés à partager

Et quand on est ensemble
Que nos cœurs battent à l'unisson
Rien ne peut nous séparer
Rien ne peut nous arrêter
Quand on est ensemble
Cette lumière guide nos pas
Rien ne nous séparera

C'est en moi, c'est en toi
Ensemble, nous allons toujours briller
Nos cœurs sont liés à jamais
Unis à jamais
Toi et moi

Ensemble, nous allons toujours briller
Nos cœurs sont liés à jamais

♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Elle chantonnait encore lorsqu’elle appuya doucement sur le museau d’Alkhytis avec son doigt. Mentalement, elle lui fit comprendre que la nourriture était prête et qu’ils pouvaient se régaler.

♫♪♫♪♫♪♫♪♫
Et quand on est ensemble
Que nos cœurs battent à l'unisson
Rien ne peut nous séparer
Rien ne peut nous arrêter
Quand on est ensemble
Cette lumière guide nos pas
Rien ne nous séparera

Ensemble, nous allons toujours briller
Nos cœurs sont liés à jamais

♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Pratique de ne pas avoir à communiquer avec sa voix, n’est-ce pas? Elle posa le poelon sur une roche plate et vint s’asseoir sur la couverte.

* À table! *

Sans table. Mais ça, c’était un détail.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkhytis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Jeune dragon
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 8

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Flap, flap Sam 14 Jan 2017 - 23:52

Comme ils étaient bien ici ! Ils n'avaient besoin que d'être tous les deux pour installer un véritable petit coin de paradis, quelle que soit l'époque et quel que soit le lieu. Alkhytis était plus que tout heureux, il avait pour cette journée sa Liée rien que pour lui et ça, ce n'était pas rien ! Tandis qu'elle commençait à préparer le petit déjeuner, il posa sa tête sur sa cuisse, tout blotti contre elle.
Chose promise, chose due, Luna entonna le début d'une nouvelle chanson, à la fois entraînante et joyeuse. Elle avait vraiment une belle voix et un talent certain dans cet art, rien ni personne n'aurait pu lui faire prétendre le contraire ! Il était tellement ravi qu'il essayait même de chanter avec elle, lisant les paroles dans son esprit pour savoir ce qu'il fallait dire et quel ton il fallait adopter.

C'était largement suffisant pour les faire patienter le temps de tout cuire et bientôt, elle vint poser un doigt sur son museau pour le prévenir que tout était prêt. À ce moment-là, il se rendit compte que ça sentait drôlement bon et il se sentait encore plus affamé que tout à l'heure, alors que son estomac laissait échapper quelques grondements significatifs.
Il n'y avait plus qu'à manger maintenant !

« Mmmmh ! Ça a l'air tellement bon, ma Luna ! Tu es vraiment une excellente cuisinière ! » S'exclama-t-il, toujours enjoué par la perspective d'un nouveau repas.

Alkhytis n'était peut-être pas un dragon difficile, mais c'était la cuisine de sa Liée-Dorée et il appréciait d'autant plus manger quand il savait que ça venait d'elle. Les meilleurs repas étaient certainement ceux qu'ils faisaient ensemble en chassant, dressant un feu et faisant cuire la viande et ce qu'ils avaient pu ramasser en chemin.
Peut-être que si Luna n'avait pas été régente, ils auraient pu vivre d'une vie très simple, profitant de tout ce que pouvait leur apporter la généreuse nature. Mais ce n'était pas très grave, il aimait bien leur vie à Aldaria et le palais regorgeait de choses et de personnes intéressantes, si bien qu'il s'y ennuyait rarement. La seule chose qu'il pouvait reprocher, c'était qu'on lui volait bien trop souvent sa Liée, mais heureusement, celle-ci lui avait appris très tôt à partager et il se montrait plutôt tolérant à ce sujet, réussissant même à attendre patiemment ces moments qui les réunissaient enfin. Et puis, dans le cas contraire, il n'hésitait pas à aller perturber une réunion juste pour passer un peu plus de temps à ses côtés.

« Miam, miam, miam ! Bon appétit ! »

Sans plus attendre, le jeune cuivré commença à engloutir les mets qu'elle lui avait servi. Il commençait à être grand et son estomac réclamait désormais bien plus de nourriture qu'auparavant, mais ce n'était pas très gênant, ils s'arrangeaient simplement pour prendre des sacs un peu plus gros !

« J'avais raison ! » S'exclama-t-il, tandis qu'il mâchouillait une saucisse. « C'est délicieux ! »

Luna pouvait savoir qu'il ne mentait pas et qu'il se régalait à chaque bouchée. Le bon air frais de cette matinée contribuait aussi à sa bonne humeur et lorsqu'il eut fini d'avaler toutes ces bonnes choses, il se laissa rouler sur le dos, visiblement ravi.
Le repas avait été parfait pour lui donner toute l'énergie du monde pour affronter cette nouvelle journée, mais d'abord, un câlin avec sa Liée était approprié. Alkhytis vint frotter son museau contre sa joue et lui communiqua des vagues d'amour. Avec elle, pas besoin de parler, pas besoin de tous ces mots pour qu'ils puissent se comprendre !

« C'est notre journée ! Alors, qu'est-ce que tu aurais envie de faire ? » Demanda-t-il, les yeux clos, profitant de la chaleur des rayons du soleil, comme un gros lézard.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Flap, flap Lun 27 Fév 2017 - 2:55

La nourriture était digne de rois! C’était probablement exagéré, mais Luna ne voulait pas de repas de la royauté si ce n’était pas pour être partagé avec son compagnon à écailles. Pour elle, c’était délicieux ce qu’elle avait préparé et voir que son tendre Alkhytis adorait, c’était tout ce qu’elle désirait. Elle se régala, mangeant sans gêne avec ses doigts et offrit joyeusement des saucisses chaudes directement dans la gueule de l’affamé. Elle lui donna également de l’eau grâce à son outre.

- Mmmh! Bien d’accord avec toi. C’est trop bon. Mon estomac adore. Bon appétit, Alkhy! S’exclama-t-elle, la bouche pleine, en se nourrissant entre deux mots.

C’était fou ce que l’appétit du dragon avait augmenté en peu de temps. Il avait désormais sept mois et il mangeait déjà énormément. Qu’en serait-il lorsqu’il aurait un an, deux ans… cinq ans? Y avait-il un âge où l’appétit draconique cessait de croitre et qu’il se stabilisait? Probablement… Mais pas maintenant tandis qu’il était encore en pleine croissance. Alkhytis deviendrait grand et fort. Si les des œufs et de petites saucisses finissaient par ne plus le rassasier, la solution était fort simple : les liés iraient chasser de plus gros gibiers! C’est tout. Pas plus compliqué!

- Ah! Ah! Rit Luna. Oui, tu as bien raison. Oh sage dragon de cuivre! N’as-tu pas toujours raison?

Un grand sourire fendit son visage tandis que sa voix était pleine d’humour. Alkhytis n’était pas le plus sage, mais Luna ne l’était pas plus! Être sage, c’était ennuyant aussi… La jeune humaine préférait s’amuser lorsqu’elle le pouvait et la moindre occasion pour se détendre était la bienvenue. Elle aimait son Alkhytis et répondit à sa vague d’amour d’une longue étreinte physique qui termina par un baiser sur le bout de son museau humide.

- Je t’aime, mon Alkhychou. Je ne pourrai jamais te le dire assez souvent. Murmura-t-elle.

Il était son âme sœur, sa moitié, son meilleur ami, son confident et j’en passe. Il représentait tout pour la lié. Heureusement qu’Orfraie était elle aussi dragonnière, car elle serait certainement jalouse de ce lien unique sinon.

- Bonne question! On peut aller courir, les cheveux et écailles dans le vent. Aller pêcher au lac ou s’y baigner. On peut se balader tranquillement le long des chemins ou dans le bois le plus près. En autant qu’on s’éloigne d’Aldaria et que je suis avec toi, c’est tout ce que je demande! Dit-elle de sa voix enjouée. Elle prit une petite pause et caressa ses écailles lisses. Mais avant, il faut nettoyer tout ça! Et ta tâche, c’est d’éteindre ce feu!

Avec ses pattes, ça devrait être un jeu d’enfant. Luna n’avait pas réalisé que le feu ne l’affectait plus avec la même intensité qu’autrefois, merci à ses nouvelles capacités de dragonnière. C’est qu’on ne s’amuse pas délibérément avec le feu, non?

♫♪♫♪♫♪♫♪♫
Tu es mon petit trésor
À tes côtés est mon cœur
Car j’aime te câliner
Mon amour adoré

Bisous bisou bisou
Tu es mon petit doudou
Tu es mon étoile filante
Que je garde avec moi

♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Le ménage était nécessaire, mais il pouvait aussi se faire dans la joie et la bonne humeur. C’est pourquoi Luna chantonna tandis qu’elle faisait apparaitre une petite bulle d’eau qui, avec le savon, lui permettrait de nettoyer le poêlon.

- Tu veux bien souffler pour le faire sécher un peu, dis? Demanda-t-elle gentiment à son compagnon.

Elle rangea ensuite la casserole dans son sac magique, de même que la nappe. Ils avaient bien mangé, ils ne restaient plus que quelques fruits. La Régente offrit une pomme bien rouge à son ami avant de croquer dans la sienne.

- Éloignons-nous d’Aldaria! Quémanda la blonde. Où devrait-on aller? Que devrait-on faire? Dis-moi ce que tu as envie, mon Lié-Rayonnant?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkhytis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Jeune dragon
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 8

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Flap, flap Lun 17 Avr 2017 - 23:30

Quand il s'agissait de s'amuser, Luna ne manquait jamais d'idées et il fallait dire que son Lié non plus, même s'il aimait souvent lui demander ce qu'elle préférait en particulier. Cependant, ils ne pouvaient pas filer si vite et il fallait d'abord ranger toutes les affaires qui leur avaient servi pour préparer ce si bon repas. Certains auraient pu trouver cela ennuyeux, mais ce n'était pas leur cas : il y avait toujours une manière de rendre les choses plaisantes, n'est-ce pas ?
Alkhytis fit donc rouler les braises avec ses pattes jusqu'à ce que celles-ci s'éteignent complètement, se désagrégeant en cendre, puis il vint rejoindre sa Liée, se trémoussant au rythme de sa chanson, rien que pour la faire rire.

♫♪♫♪♫♪♫♪♫
Avec toi je suis toujours heureux
On peut danser, on peut chanter
Rien de mieux pour s'évader
Tels sont Liée-Dorée et Lié-Cuivré !

♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Répondant à chacune de ses demandes, désireux de l'aider dans les tâches ménagères, il inspira un grand coup et relâcha son souffle bien chaud pour sécher la vaisselle comme il le fallait. À deux tout était plus facile ! Et quand il s'agissait de faire les choses ensemble, ils faisaient bien la paire, que ce soit pour de bonnes actions ou de grosses bêtises.
Une fois que Luna eut tout rangé dans son sac à malice, ils étaient enfin prêts pour de nouvelles aventures ! Le mot d'ordre était donné, il fallait s'éloigner d'Aldaria ! Le dragon pouvait parfaitement le comprendre, il sentait bien que l'esprit de sa Liée était encombré de tout un tas de responsabilités et elle avait largement besoin de souffler. Heureusement, entre Feu-des-Étoiles et lui, elle ne risquait pas de sombrer dans ce gouffre, car ils se relayaient bien facilement pour lui changer les idées.

« Ne t'en fais pas, je n'avais pas l'intention de rentrer si vite ! Je t'ai capturée pour la journée et tu es à moi, rien qu'à moi, maintenant ! MWAHAHAH ! » Répliqua-t-il d'un air malicieux.

Le jeune cuivré déploya alors ses ailes pour l'envelopper et l'attirer tout contre lui, frottant son museau contre sa joue. Puis il la relâcha, partant en avant, sans vraiment se préoccuper de la direction qu'il prenait. Il se mit à trottiner de-ci de-là, zigzagant au fil de ses cabrioles.

« Tu vois, on peut aller où tu veux ! Aucune direction ne nous est interdite, on est libres, totalement libres ! »

Tout en prononçant ces mots, Alkhytis porta son regard vers le ciel. Ils pouvaient faire tout ce qu'ils voulaient n'est-ce pas ? Il avait bien grandi, il avait envie d'essayer de faire comme sa Mère-Dragon, comme son Père-Dragon, comme tout ceux de son espèce finalement ! Lui aussi, il pouvait y arriver ! Il sentait qu'il était temps de découvrir cette dimension par lui-même. Alors il ouvrit à nouveau grand ses ailes, les déployant comme pour embrasser le ciel. Puis il se mit à battre des ailes, essayant de capter l'air entre ses membranes pour décoller. Ce n'était pas vraiment facile, ce n'était pas un mouvement qu'il avait l'habitude de faire et cela n'avait rien donné jusqu'à maintenant. Pourtant, cette fois-ci l'herbe se déroba sous ses pattes. Est-ce qu'il y arrivait ? Le jeune cuivré se mit à redoubler d'efforts. Il montait, montait, mais ça devenait de plus en plus difficile, surtout d'un côté qui peinait à suivre la force de l'autre. Il ne s'en rendait pas vraiment compte, mais son aile atrophiée n'était pas taillée pour élever son corps haut dans le ciel et, brusquement, il n'arriva plus à maintenir sa position et se trouva contraint de replier en partie ses ailes. Privé de cette puissance, il commença à chuter et essaya tant bien que mal de remonter, mais il lui fallut alors éviter un arbre, puis deux et son parcours devint follement chaotique. Il finit par atterrir brutalement dans quelques buissons, essayant d'amortir le choc avec ses pattes. Cela ne suffit pas et il tomba encore, se mettant à rouler un peu sans aller bien loin, faisant voler avec lui une nuée de feuilles, de branches et d'herbe arrachée.
Est-ce qu'il venait de faire une bêtise ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Flap, flap Dim 23 Avr 2017 - 4:13

Qu’est-ce que Luna aimait son Alkhychou! Elle ne manquait pas de s’amuser à ses côtés et elle aimait tant qu’il joigne sa voix à la sienne. Elle écouta ses paroles en tâchant de ranger avec soin la couverture des saisons dans son sac magique. À le voir ainsi danser, son sourire se fendit sur son visage à s’en décrocher la mâchoire et un ricanement cristallin s’échappa de ses lèvres. C’était avec plaisir et d’un cœur se sentait si libre qu’elle se le permettait. Personne pour l’arrêter ou lui dire que ça ne se faisait pas. Elle riait, un point c’est tout. Elle se permit d’aller se dandiner à ses côtés et de caresser son long cou cuivré avant de ramasser quelques autres objets qu’elle nettoya. Le dragon était d’une aide précieuse pour éteindre les flammes ou pour sécher la vaisselle. Rapidement, tout fut rangé et il n’exista plus aucune trace qu’une Régente et son ravisseur étaient passés par là.

- Oh non! Au secours! À l’aide! S’exclama-t-elle d’une voix amusée.

Elle ne l’avait pas prononcé très fort pour ne pas réellement attirer l’attention sur elle. Mais suite à ces mots, elle ouvra grand les bras, car elle avait vu son lié vouloir l’entourer de ses grandes ailes. Un baiser se posa sur ses écailles lisses.

- LIBERTÉ! S’écria-t-elle.

Le palais blanc prenait du temps à disparaitre alors que la princesse des lumières s’en éloignait à grands pas de course. Mais peu importe puisqu’il n’allait plus avoir son attention et l’azur toisait désormais l’horizon droit devant. Parfois en gambadant ou encore à sauter à cloche-pied, elle suivait de près son Alkhytis d’amour jusqu’à le voir déployer ses ailes. Les azurs s’agrandirent sous l’étonnement, voire l’émerveillement. Pendant l’ombre d’un instant, elle y crut, c’est-à-dire qu’elle pensa réellement que le jeune dragon saurait gagner les cieux. Oui, l’aile était atrophiée. Mais ce n’était pas ce qui caractérisait son meilleur ami et ce n’est pas un « détail » à laquelle elle pensait lorsqu’on faisait référence au Cuivré.

- Tu vas y arriver! Lança-t-elle.

La première idée qui lui avait passé par l’esprit avait été d’encourager Alkhytis dans son premier vol. Ce n’était pas du genre à Luna de réfréner quelqu’un avait des peurs ou des « c’est trop dangeureux » ou encore « tu n’en seras jamais capable ». Tandis qu’il prenait de l’altitude, elle pouvait ressentir toute l’effervescence en lui et le couvrit d’une caresse de sa propre excitation. Elle s’arrêta d’avancer afin de river son regard sur lieu et sa bouche s’ouvrit de surprise.

Toutefois, les minutes qui suivirent transformèrent cette lueur émerveillée en éclat de terreur. Les lèvres s’arquèrent en une expression de surprise, mais il n’y avait plus d’amusement. Alkhytis tombait! Son rythme cardiaque doubla avant même de se mettre à courir sur la même trajectoire. Sa panique était certainement palpable. Il n’y avait plus rien de merveilleux à ce vol et elle était effrayée à l’idée que son lié fut blessé.

- AAAALLLKKHHYYYY! Cria-t-elle.

Ses pas de course la menèrent rapidement près la végétation qui avait écopé d’un atterrissage draconique forcé et jamais elle n’avait souvenir d’avoir couru aussi vite de sa vie. Lorsqu’elle fut aux côtés d’Alkhytis, il avait déjà cessé de rouler. Elle se pencha au-dessus de lui et passa ses bras autour de son cou, dégageant les branches et feuilles du chemin par l’occasion.

- Alkhychou! Alkhy…

La suite des mots bloqua dans sa gorge. Elle le serra fort contre elle et posa sa tête contre lui. L’eau avait gagné les océans. Son cœur battait encore la chamade face à la peur qu’elle avait vécu. Elle voulut lui demander s’il était blessé, mais elle savait que physiquement il n’avait pas de blessure. Mais qu’en était-il, cependant, de son orgueil ou de son cœur animé de joie à l’idée de se mêler aux cieux? Non… ce n’était pas la fin. Luna le refuserait!

- Ça ira… Alkhy… Je te le promets.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkhytis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Jeune dragon
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 8

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Flap, flap Dim 30 Avr 2017 - 1:56

Plus de peur que de mal. Ce fut sa première pensée. C'était surtout la végétation qui avait grandement pâti de l’atterrissage forcé et des pirouettes du jeune dragon, mais il s'en fichait bien pour le moment. Ce qui l'inquiétait surtout, c'était sa Liée. Il avait bien senti dans son cœur, dans leur cœur de liés qu'elle avait eu peur, qu'elle s'était grandement affolée et qu'elle était vraiment chagrinée de voir qu'il avait échoué. Elle ne lui en voulait pas bien évidemment, elle l'aimait, plus fort que n'importe quoi, que n'importe qui dans ce monde, dans l'univers tout entier. Il savait parfaitement qu'elle serait toujours à ses côtés, quelles que soient les épreuves et qu'elle l'aimerait toujours, que ça ne changerait jamais. Mais il ne voulait pas lui faire du mal, alors sur le coup, il ne pensait même pas à cet échec et il vint instinctivement se blottir tout contre elle, la serrer avec ses ailes, avec son museau pour sentir sa chaleur et son cœur battre aussi, pour en apaiser le rythme jusqu'à ce que celui-ci devienne normal.

« Tout va bien ! Je n'ai pas eu mal ! Ne t'en fais pas ! » C'était les mots qui pouvaient traduire les pensées rassurantes qu'il lui envoyait par vagues.

Le plus important c'était son bien-être, le plus important c'était qu'ils ne souffrent pas de tout ça, c'était ce qu'il se disait, c'était ce à quoi il s'accrochait. Bien évidemment, ces souvenirs qui s'étaient gravés dans son esprit, la chute avaient eu un impact fort qui résonnait toujours en lui. Il avait envie de pleurer. Pourquoi ? Pourquoi les cieux lui semblaient interdits ? D'abord les mots des autres, maintenant son échec... C'était de la tristesse mêlée à de la colère. Il était un dragon ! C'était ce à quoi il était destiné ! Mais il n'avait jamais été comme les autres, n'est-ce pas ?
Heureusement, la présence et les pensées chaleureuses de sa Liée l'aidaient à ne pas sombrer dans des sentiments trop négatifs. Doucement, il ferma les yeux, se laissa bercer par ses mots. Ça ira, elle le lui promettait, mais elle n'avait pas besoin de le faire. Ça irait toujours, tant qu'elle était là, c'était l'essentiel, c'était d'elle dont il avait le plus besoin, qu'il ne puisse pas voler, qu'on lui vole son feu, ce n'était pas important tant qu'elle était là, ça irait.

« Merci ma Luna. Je t'aime très fort, tu le sais ? Ensemble on est très forts, les plus forts, alors forcément ça ira. »

Il se sentait tremblant pourtant. Il avait besoin de s'appuyer un peu sur elle, il avait besoin de frotter son museau contre sa joue, de respirer son odeur. Il ne pouvait pas voler. Il était trop jeune encore peut-être. Il fallait attendre. Il allait pouvoir voler plus tard, oui, c'était juste une question de temps pour que les cieux deviennent à lui, n'est-ce pas ? Les autres ne racontaient que des salades. Ils ne croyaient pas en lui. Luna, elle, elle lui faisait confiance, elle savait qu'il pourrait y arriver. Il allait pouvoir voler, c'était certain. Il allait...
Non...

Non... Non, il n'allait pas pouvoir. Non... Non, c'était la vérité. Non... Non, c'était ce qui s'imposait dans son cœur et ce n'était pas du chagrin, pas une défaite, pas un abandon, non, c'était la vérité, la réalité. Cruelle, douloureuse, méchante, cinglante, vraie. Est-ce qu'il était encore un dragon s'il ne pouvait pas voler ? Est-ce qu'on allait encore l'aimer s'il ne pouvait pas ? Qu'est-ce qu'il allait devenir s'il ne pouvait pas ? Pas. Jamais. Pas un jour. Pas une seconde. Pas un seul instant de sa vie. Non. Un non froid, un non ferme. Un chagrin. Un interdit. Des larmes. Non. Pourquoi ? Pourquoi ? Luna...

Et elle était là. Lumineuse, étincelante, brillante, plus belle que la lune, plus belle que le soleil, plus merveilleuse que tout. Elle était là, tout contre lui, juste là, rien que pour lui, pour l'aimer, pour le chérir, pour être à ses côtés, quoi qu'il arrive, quoi qu'il advienne, malgré ses défauts et ses faiblesses et dans son cœur, il le sentait, il sentait parfaitement que tout ça n'avait aucune importance. Ça ne changerait pas leur lien, ça ne les changerait pas, jamais, pour rien au monde. Ils s'aimaient, ils ne formaient qu'un, ils étaient uniques, parfaits, exactement comme ils devaient être. De ce jour où ils s'étaient rencontrés, de ce jour où ils s'étaient touchés, pour la première fois, quand immédiatement leurs esprits avaient fusionnés pour former deux nouveaux êtres, Liée-Dorée et Lié-Cuivré, ils étaient devenus exactement ce pour quoi ils étaient destinés.
Malgré la panique, l'angoisse, tout ce qui se mélangeait dans son cœur, elle restait une ancre, une ancre forte et solide, inébranlable à laquelle il pouvait s'accrocher de toutes ses forces.

« Luna-Dorée... »

Plus fort, il se blottit contre elle et même dans son esprit, il venait se rouler en boule, l'enlacer, la câliner, chercher sa chaleur, sa joie, son entrain, son amour éternel.

« Je t'aime, je ne sais pas ce que je ferais sans toi. Je t'aime vraiment très très fort. Il n'y a pas de mots pour dire à quel point je t'aime. »

Peu importait les larmes qui coulaient de ses yeux ambrés, peu importait son chagrin, il n'y avait pas de mots, rien pour exprimer à quel point il avait besoin d'elle, à quel point il était heureux qu'elle soit là, il n'y avait que des émotions, que des pensées brutes qui allaient tout droit vers elle et qu'elle était bien la seule à pouvoir comprendre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Flap, flap Dim 7 Mai 2017 - 4:31

Les bras de la dragonnière de cuivre avaient entourés le cou de son meilleur ami tandis que ses ailes la recouvraient doucement. Ils s’étaient instinctivement blottis l’un contre l’autre et l’eau coulait de ses océans bleus. Elle ressentait toutes les émotions de son lié qui se mêlaient à ses émotions à elle ainsi que de ses tourments. Elle avait eu peur qu’Alkhytis se blesse ou encore pire, elle avait eu peur de le perdre à jamais. Ce n’était pas une chose à laquelle elle pensait normalement. La jeune humaine préférait chasser les mauvaises pensées, se concentrer sur le moment présent et sur le positif. Mais cet événement avait éveillé cette peur enfouie au plus profond d’elle. Les caresses dansèrent doucement le long de ses écailles et elle ne se gêna pas à poser ses lèvres sur le cuivre.

- Je t’aime, mon Alkhy. Murmura-t-elle.

Elle le serra davantage tout en lui transmettant une vague d’apaisement. Son cœur se calmait également sous l’attention de son lié adoré. Ce dernier était tourmenté par plusieurs éléments : la crainte de le savoir blessé, la peur d’être séparée à jamais de lui, mais aussi l’appréhension que cet échec ne le change à jamais. La Régente se fichait éperdument qu’Alkhytis puisse voler ou non un jour. Qu’il puisse ou non ne changerait pas la façon dont elle le considérerait. Mais si cela venait brimer sa joie, cela l’affecterait énormément. Il voulait toucher les cieux…! Elle avait ressenti sa ferveur lorsqu’il s’était élevé au-dessus des arbres. Si c’était son rêve, elle l’accompagnerait pour que ce dernier devienne réalité.

- Ça ira. Répéta-t-elle en esquissant un sourire. Il n’y avait plus de larmes, ses yeux humides avaient laissé place à une étincelle déterminée. Je sais… Je t’aime plus que tout au monde moi aussi, mon Lié-Rayonnant! Lui répondit-elle.

La dragonnière lui caressa la tête. Blottie contre lui, elle se sentait si bien et elle n’avait plus envie de bouger. Comme il le disait si bien, ensemble ils étaient les plus forts et forcément, tout irait bien. Peu importe ce qu’il arriverait, l’important c’est qu’ils soient ensemble tous les deux. Le reste venait après.

- Nous sommes bien d’accord alors. Il n’y aura jamais de mots capables de décrire à quel point nous nous aimons!

Il n’y avait pas de mots assez puissants pour décrire ce qu’elle ressentait à son égard. Mais heureusement entre liés, il n’y avait pas besoin de mots. Elle vint enlacer tendrement son Alkhytis contre son esprit, le câlinant de tout son amour.

- J’ai ressenti à quel point tu avais envie de voler, Alkhychou. Ne perds surtout pas espoir. Je suis de tout cœur avec toi et je vais t’aider. Ce n’est pas vrai que tu es seul. Prononça-t-elle en terminant sa question par un large sourire. Tu es comme moi, n’est-ce pas? Têtu et déterminé? On n’est pas du genre à nous abattre sur notre sort. Si on tombe, c’est pour mieux se relever, n'est-ce pas?

Par ses paroles, elle voulait le motiver. Il pouvait sentir son cœur battre de frénésie. Luna venait de faire du rêve d’Alkhytis son rêve également. Elle n’allait pas abandonner avant que son lié soit capable de toucher les cieux et ce, même si ça devait prendre les 2000 ans de leur vie.

- Première étape, il va falloir qu’on voit pour ton aile… dit-elle.

En effet, l’aile atrophiée d’Alkhytis devait être un problème majeur pour le faire bien voler. La princesse des lumières vint d’ailleurs caresser doucement celle-ci. Pour elle, il était parfait comme il était et elle n’hésita pas à le lui faire comprendre d’un effleurement mental. Toutefois, si c’était un obstacle à son but… Avec sa main droite, la jeune femme vint ensuite caresser son doux museau.

- Tu sais, Alkhy? Avant qu’on se rencontre, il me manquait deux doigts à cette main. J’ai eu l’annulaire et l’auriculaire coupés par de vilains brigands quand j’étais petite… Puis un beau jour, j’ai fait la connaissance d’une maitre-baptistrelle du nom d’Aramis. Les Baptistrels ont de grands pouvoirs. Ma main a retrouvé ses cinq doigts grâce à elle. Je ne te cache pas que ce fut douloureux cependant… Raconta-t-elle. Voudrais-tu la rencontrer, elle et ses compagnons? Voudrais-tu aller avec moi au Domaine?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkhytis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Jeune dragon
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 8

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Flap, flap Sam 13 Mai 2017 - 18:48

Ce jour-là comme tant d'autres jours de tristesse, Alkhytis aurait pu se demander ce qu'il aurait fait sans sa Liée. Cette puissance qui les avait rapprochés tous deux, qui les rendait plus fort que jamais, qui leur permettait de sentir la présence, les émotions de l'autre était certainement l'une des plus belles choses qu'on ait pu inventer. Blottis l'un contre l'autre, même s'ils échangeaient des mots, il y avait une autre forme de communication qui s'était établie entre eux, bien plus profonde, bien plus naturelle, laissant couler librement leurs sentiments sans qu'ils ne les dénature par des syllabes.
Il devait être bien difficile de vivre sans tout cela, de se sentir proche de quelqu'un sans pouvoir utiliser ce mode de pensée et en cet instant précis, il avait plus que tout besoin de cela. Sa tristesse, sa déception avaient voulu ronger son cœur, mais cela n'avait pas tant d'effet sur lui tant qu'elle était là. Elle le couvrait de tant d'amour et de tendresse que même si on lui avait dit qu'il ne pourrait jamais voler, il sentait qu'il aurait pu le supporter. Sa Luna l'aimait quoi qu'il arrive et elle ne se souciait pas de ces choses-là pour continuer à le faire de toutes ses forces !

Cependant, comme elle était merveilleuse et surtout la meilleure des Liées, elle voulait faire plus que le consoler et lui dire qu'ils allaient s'en sortir. Parce qu'elle était déterminée à le soutenir de toutes ses forces, le jeune cuivré se sentait facilement apaisé par ses mots et il l'écoutait attentivement, se fiant plus que tout à son avis et à ses connaissances.
Si elle lui disait de ne pas perdre espoir et qu'il allait y arriver, alors il la croyait entièrement.

« Oui, tu as raison, on a le même caractère et on ne laisse certainement pas tomber au premier échec ! » Répondit-il, recouvrant une partie de sa force d'esprit.

Elle avait entièrement raison, c'était une chute, un échec, mais il ne fallait pas baisser les ailes ! Ce ne serait peut-être pas très malin de recommencer encore et encore parce qu'il avait bien senti que son aile la plus petite n'avait pas la force de l'élever dans le ciel, mais il devait bien y avoir quelque chose à faire à ce sujet ! Peut-être que s'il s'entraînait, ce serait déjà un progrès. Luna, de son côté, avait une autre idée.
Sa Liée-Dorée lui apprit donc qu'elle avait perdu des doigts dans le passé et, instinctivement, il vint lécher sa main, comme pour l'aider à se soigner et vérifier que tout allait bien maintenant. Il ignorait qu'il était possible de faire repousser des doigts, mais ça ne l'étonnait pas plus que ça, après tout, la magie pouvait amener avec elle bien des miracles et ses possibilités semblaient infinies !

« Les vilains bandits ! Si j'avais été là, je les aurais croqués ! » Affirma-t-il sévèrement, très protecteur envers son soleil rayonnant.

Heureusement, une baptistrelle avait pu l'aider et Alkhytis se sentit une nouvelle fois plein de reconnaissance envers ces drôles de bipèdes. Il avait éclos chez eux et tout le temps passé en leur compagnie avait été merveilleux, ils étaient plein de gentillesse et de bonté, si bien qu'il s'était dit que le monde entier aurait dû leur ressembler un peu plus.
Ce n'était pas tout, car cette histoire leur apportait aussi l'espoir qu'ils puissent faire quelques chose pour qu'il puisse voler librement dans le ciel.

« Tu penses qu'ils pourraient réparer mon aile tout comme ils ont pu soigner ta main ? En tout cas, ça me semble être une bonne piste et même si ce n'est pas certain, je pense qu'on peut toujours essayer d'aller là-bas. En plus j'aime beaucoup les baptistrels, cela me ferait plaisir de les revoir. Ils pourront même voir comme j'ai bien grandi ! » S'exclama-t-il beaucoup plus joyeusement, réjoui à l'idée de retourner chez ses anciens amis.

Tant de temps avait passé... La perspective de ce voyage semblait le vider de toute tristesse et presque avoir restitué l'Alkhytis de d'habitude. Il fallait dire que le jeune cuivré était doté d'un caractère facile qui lui permettait souvent de voir le bon côté des choses. Puisque tout cela ne semblait plus impossible, qu'il allait peut-être y parvenir, il ne voyait plus tant de raison de se chagriner à ce sujet.
Vivement, il donna un grand coup de langue sur la joue de sa Liée. Elle n'aimait pas trop cela, mais c'était aussi sa façon de lui exprimer sa joie.

« Merci ma Luna, tu es vraiment la meilleure des Liées ! Quand est-ce que tu crois qu'on pourra aller là-bas ? Tu pourras venir, n'est-ce pas ? Je sais que tu es occupée en tant que régente, mais j'aimerais vraiment qu'on y aille ensemble, j'attendrai s'il le faut ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Flap, flap

Revenir en haut Aller en bas

Flap, flap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Plaines et routes-