Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Et non loin de la ville, on retrouve....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 21 Déc 2016 - 14:36


L'aube pointait à peine qu'un homme se faufilait sereinement en dehors des grosses artères de la ville. En si bon matin, il était déjà de bonne humeur. En effet, sa journée commençait bien et il avait aidé un pauvre malheureux à demi ivre mort de se mettre à l'abri pour la nuit. Bon d'accord, il se retrouvera un peu allégé d'un poids subtantielle mais tout travail méritait salaire non ? Et puis pour une fois qu'Artane pourra passer une journée à flâner au lieu de chercher à quoi s'occuper pour vivre. Tiens d'ailleurs, qu'est ce qu'il pourrait faire ? Se payer un petit transport pour changer d'air ? Ou passer du bon temps dans un de ses recoins aux douces chaleurs féminines ?

Le temps d'y réfléchir, quelques heures étaient passés et il avait déjà bien profité d'une partie de la bourse. Il terminait de manger un friand à la viande avec une bonne bouteille d'hydromel, pendant qu'il regardait quelques petits marchands entrer dans la cité, pour amener le fruits de leurs labeurs sur la place du marché. Hum, qu'est ce qu'il pourrait faire avec ceux là ? et puis tiens, il ne ferait rien. Aujourd'hui ce serait détente. Une petite virée dans la verte pour aller taquiner la truite ? Heureusement le fleuve n'était pas très loin et il n'avait qu'à s'y rendre à pied. S'encombrer de son poney serait contraignait...

Une heure plus tard, il était donc non lion de la cité, près des docks fluviaux... Et à prendre une canne à pêche des plus simples et le minimum qu'il fallait pour pêcher tranquillement. Si personne ne l'utilisait, autant s'en servir. Promis, il la ramènera quand il aura fini.

Une bonne journée en perspective, pour pêcher et surtout, faire une bonne sieste reposante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Ven 23 Déc 2016 - 8:23

Weren avait beaucoup à faire aujourd'hui, enfin rien d'officiel bien entendu car c'était journée de permission, mais il n'avait pas pour autant envie de rester oisif une journée entière, surtout qu'il que la paperasse l'avait assez agacé hier. Pas que son métier ne consistait qu'en cela, mais nul besoin de préciser qu'un haut officier devait quand même s'occuper de beaucoup de formalités, ne serait-ce que parce qu'actuellement il s'occupait de certains changements au sein de son régiments, et qu'il fallait donc officialiser beaucoup de choses. Que ce soit les promotions par exemple, ou bien les transferts de soldats dans d'autre unités. Weren tenait après tout à faire de son régiment une machine de guerre, et pour cela il valait mieux dès le début avoir la mains lourde à certain sujets plutôt que de le faire trop timidement…

Mais aujourd'hui ce n'était pas vraiment cela qui le préoccupait. Il était sortit de la ville, et se disait qu'il ferait sans doute bien de s'entraîner un peu en pleine nature aujourd'hui… Ainsi il venait de sortir de la ville depuis peu lorsqu'il trouva du regard le barbu qu'il avait vu il y a quelques jours, et qui pêchait tout à fait tranquillement… S'il pouvait se noyer ce crétin ça l'arrangerait pensa Weren, mais bon ce serait trop beau pour être vrai, et l'alayia commençait déjà à passer à autre chose lorsqu'il aperçut du coin de l’œil quelques hommes assez bien bâtit, environ trois qui s'approchaient de ce butor. Un garde normal n'aurait sans doute rien trouvé de bizarre à cela, et ce serait dit que c'était probablement des connaissances du pêcheur, mais lui pensa que c'était assez louche… Weren resta donc immobile quelques instants en regardant la scène, puis s'approcha… Avant de finir par dire de sa voix grave et froide lorsqu'il fut assez proche.

« Qu'est-ce qui se passe ici ? » Après tout pourquoi faire preuve de subtilité, alors qu'il pouvait aller droit au but ? Surtout que de ce qu'il avait entendu en s'approchant, le ton de la conversation qu'avait ces hommes avec le barbu n'était pas forcément le plus amical qu'il soit… Dans tout les cas Weren commençait à se poser sérieusement de plus en plus de question sur ce crétin de faiseur de cocu… Mais bon avant cela autant constater ce qui était réellement en train de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 28 Déc 2016 - 16:22

Ahh pêcher, quelle activité reposante. A se trouver là sur un ponton, avec une petite barque qui faisait clapoter les quelques rares petites vaguelettes qui s'écrasaient sur sa petite coque. Un décor classique et si champêtre.... Sauf quand trois lourds gaillards viennent vous voir pendant que vous attendez qu'un poisson mordre à l'hameçon. Et donc, Artane, assis avec nonchalance sur le bord du ponton, canne à pêche dans la main, attendait d'un regard critique la venue des trois gugusses.

''Tiens, salut les gars, cela faisait un bail.
''Mouais, un bail... tu parles ! Tu sais pourquoi nous sommes là ? ''
''Hum.... parce que je t'ai envoyé en taule peut être ? ''


Ah quelle magnifique réponse quand on voit qu'elle provoque un rougissement de colère chez l'interlocuteur. Artane en avait eu un large sourire. Il n'en serait pas à son premier règlement de compte. Mais voilà, là où il aurait pu gérer comme à son accoutumé, un imprévu et un bien lourd se présenta, exigeant de savoir ce qui se tramait. Et en plus il cherchait à savoir ce qui se passait.... de quoi rire. Bon, comment il allait se défaire de deux ennuis maintenant ? Entre les trois lourdauds et l'armure ambulante...

''Vous avez entendu les gars ? Répondez au gentil soldat de ferrailles ce que vous êtes en train de faire ici ? ''

L'un des trois gaillards qui lui avait causé en premier avait lorgné Christan d'un drôle d'air, comprenant qu'il n'avait pas affaire à n'importe qui. Mais peu importait la présence de ce nouveau venu couvert de plaques ! Il avait envie de casser quelques dents à ce voyou farceur d'Artane ! Sauf que le court instant de flottement, Artane l'avait mis à profit.

Canne toujours à la main, qu'il jeta dans le fond de la barque d'ailleurs, il avait bondi dans le petit esquif et hop, il attrapa son couteau en vue de couper les amarres ! Hors de question de rester en la présence de ces quatre charmantes personnes, dont il n'avait aucune envie de discutailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Jeu 29 Déc 2016 - 20:13

Weren regarda le barbu avec un sale air, et il toisa ensuite le gaillard qui le dévisageait avec un air assez autoritaire, comme pour dire qu'il représentait la loi ici et qu'il était tout à fait capable de la faire respecter si nécessaire. Même si bien entendu la muraille avait plus envie de coller son gantelet en fer dans la face du barbu que dans celle de l'un des trois autres butor présent ici. Ce qui risquait peut-être d'arriver d’ailleurs vu que la présence de Weren ne semblait pas calmer les choses, mais ça… Cela aurait été sans compter sans la ruse de l'autre vaurien qui essaya d'en profiter pour se tirer en douce !

Weren passablement irrité et surtout n'ayant aucun désir de laisser l'autre s'en tirer à bon compte prit donc en main son grappin crochet qu'il avait toujours sur lui. Il poussa les trois butors près de lui pour que ces derniers ne se prennent pas accidentellement le grappin, et prit de l'élan avant de le lancer sur l'embarcation du barbu pour que le crochet s'accroche à cette dernière. Histoire de tirer sur celle-ci et probablement au mieux la renverser, au pire obliger cette dernière à ne pas s'éloigner de la berge… Qu'il ne croit pas après tout pouvoir le flouer cette canaille ! Car si Weren ne savait pas encore ce qui se tramait ici, il se disait qu'au vu de la conduite du faiseur de cocu ça ne devait pas être quelque chose de léger…

Et de toute manière il aurait ses réponses, que ce soit de la bouche de celui-là, ou bien des trois autres gugusses. Tiens ! D'ailleurs ça ne l'étonnerait pas que ces derniers l'aident en empêchant l'échappatoire du pêcheur improviser. Ce qui aurait bien entendu pour fâcheuse conséquence d'obliger Weren à les séparer si cela arrivait...




Objet utilisé :

[Grappin à crochet : 
Une corde qui comme le grappin est dotée d'un fer à son extrémité, mais ce dernier contrairement au fer du grappin a la forme d'un crochet aiguisé, on l'utilise en le lançant sur une cible, si le lancer touche, le crochet de plantera dans le chair de la cible, et ensuite l'on est censé essayé de tirer cette dernière en tirant sur la corde. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mar 3 Jan 2017 - 10:36

Et dire qu'il pensait être tranquille... Que Nenni tiens ! Quand il entendit un choc assez lourd et qu'il vit le grappin se planter dans le bord en bois de sa frêle embarcation. Visiblement, l'autre tas de ferraille ne tenait pas à le voir partir aussi facilement. Artane savait qu'il avait une dent contre lui, mais à ce point !

''Toujours aussi collants, ces alayiens''Avait-il marmonné dans sa barbe.

Tenter de couper la corde qui allait le tirer vers le ponton allait être une mauvaise idée. Son couteau ne serait guère utile et il ne voulait pas abîmer son épée dessus. En plus, si la corde arrivait à être tranchée, tendue comme elle était, il allait se la ramasser en pleine tronche. Alors il jeta un regard vers l'Alayien et ne put donc s'empêcher de dire.

''Hé les gars. Si vous voulez réellement me rendre des comptes, faudra voir avec l'armure ambulante. A voir vos tronches, on dirait que vous faites dans votre froc''

A croire qu'il avait touché juste, car les trois lourdauds trépignaient sur place et se regardaient les uns les autres. Ils étaient venus pour régler leurs comptes avec ce farfelu et voilà qu'un représentant de l'ordre, tout seul, venait empiéter sur leur souhait. Le chef du trio posa alors sa lourde patte sur l'épaule cuirassée de Christan

''Que tu sois de la garde ou pas, on s'en cogne. Une fois que tu nous l'auras ramené, tu pourras partir entier. Même si tu as une grosse coquille de fer qui te protège de la tête au pied, tu es tout seul et nous sommes trois. Alors tu te montres gentil et tu dégages pour nous laisser ce gugusse là. ''

Les choses allaient s'envenimer, mais Artane savait qu'il était loin d'être tiré d'affaire. Car Sa barque était toujours ramenée vers le ponton. Alors il réfléchissait à comment s'en sortir, car sauter dans l'eau.... il ne savait pas nager. Donc il n'était pas fou au point de tenter le suicide pour s'échapper. Heureusement, la chance était de son côté. Une autre petite embarcation passait par là et le batelier, qui tenait la corde de la petite voile de son bateau, regardait étonné la scène qui se passait devant lui. Et comme il était prêt. Artane bondit, manquant de tomber à l'eau. Il balaya des bras pour redresser son équilibre.

*non, non non ! *

Ouf, il tomba à genou sur le plancher en bois de sa nouvelle embarcation.

''désolé mon brave. Je peux embarquer avec vous et aller sur l'autre rive ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Jeu 5 Jan 2017 - 20:34

Weren n'avait en effet pas envie de voir l'autre butor s'enfuir. Mais cela tenait en grande partie au fait que c'était parce que le barbu venait de commencer à s'enfuir, ce qui était tout à fait suspect bien entendu de s'enfuir en présence d'un représentant des forces de l'ordre. En tout cas cela justifiait pour Weren de tenter de stopper la fuite de l'autre pour lui poser quelques questions dans très peu de temps…

Comme ce que fit l'autre crétin pour inciter les trois autres idiots à le chercher et à la déranger dans son travail ! Par le Néant il allait lui coller une amende pour incitation à la violence contre un agent des forces de l'ordre à ce rythme. D'ailleurs l'un de ces trois gars n'hésite pas à faire quelques menaces un peu trop franches à l'alayien. Alayien qui ne tarda pas à lui répliquer d'un ton aussi froid que l'acier, et aussi tranchant que la lame de sa hache de guerre...

« Vous êtes trois oui, mais de un je suis lourdement armée pas vous, de deux comme tu le dit si bien je suis protégé par une armure lourde de la tête au pied, de trois je suis un vétéran pas vous. Alors tâchez de ne pas tenter le Néant où c'est mon poings ganté en acier dans vos figure, et comme je suis commandant, Christan Weren tu connais ? Ce sera un tour en taule pour toi et tes amis si tu t'amuse à agresser un officier haut placé. » Si cela ne suffisait pas à les calmer… Après tout Weren était assez connu, et pas de façon forcément sympathique. Et ce n'était en effet pas un petit crime d'agresser un haut officier sans vraies raisons...

De plus le problème c'était que l'autre idiot en profitait pour s'échapper pensa t-il alors qu'il le voyait tout à coup sauter sur une autre embarcation… A croire que ce crétin était vraiment déterminé à fuir ! C'était encore plus suspect que ce que Weren pensait.

« Ne crois pas t'échapper aussi facilement ! » Finit-il finalement par vociférer alors prit de l'élan pour finir par sauter sur la barque où se trouvait ce saltimbanque.

Barque qui manqua de chavirer sous le choc, mais les deux intrus à bords tombèrent à l'eau de justesse avant que l'embarcation ne chavire faute d'équilibre. Le batelier pour sa part dû avoir des sueurs froides pour le coup. Alors que Weren lui tomba à l'eau comme une enclume mais savait qu'il pouvait s'en sortir. Il ne ce serait pas jeter après tout ainsi sans savoir qu'il pouvait en sortir vivant si ça dégénérait. Il lui suffisait juste de forcer un peu vers le haut pour prendre un goulée d'air, et marcher jusqu'au bord pour sortir de l'eau, le niveau de l'eau n'étant heureusement pas trop profond… Néanmoins il n'était pas du tout ravi de s'être ainsi trempé car cela voudrait dire qu'il devrait entretenir une partie de son équipement pour qu'il ne s'oxyde pas… D'ailleurs en parlant de ce qu'il devrait faire. Il chercha du regard le barbu pour tenter de le saisir pour le ramener vers le rivage si possible, ce avec toutes la difficulté qu’allait représenter cette entreprise... Après tout il avait bien fait tout cela pour empêcher ce dernier de s'enfuir aux dernières nouvelles ! Par le Néant ça aura été laborieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Ven 6 Jan 2017 - 15:59

L'attitude de Christan suffit pour dérouter les trois gaillards, qui virèrent blancs quand ils surent à qui il avait affaire. Rien que Christan Weren, rien que cela ! Bon. Ils n'en dirent pas plus et partirent d'un pas rapide, laissant ainsi l'Alayien se régler de l'affaire d'Artane. Avec de la chance, celui-ci finirait en prison. Bon, le côté regrettable était qu'ils ne pourraient pas se venger par eux-même.

Quand les casse-pieds furent parti, l'officier put donc s'occuper du cas de celui qu'il jugeait bon à arrêter, vu qu'il lui paraissait suspect. En même temps, des personnes qui fuyaient dès son apparition ne pouvaient avoir que des choses à se reprocher.

Artane sourcilla quand il entendit la voix forte de Christan raisonner. Et comment espérait-il venir le chercher maintenant ? Il ne pouvait pas venir le chercher à la nage voyons. Il allait se moquer de lui quand il ouvrit grand les yeux. Christan commençait à prendre de l'élan sur le ponton. Il n'allait tout de même pas...il sautait le bougre de lourdaud ferrailleux !

Artane manqua de jurer quand l'Alayien réussit à atterrir très lourdement dans la petite barque. Son poids provoqua malheureusement le chavirage de cette dernière, qui avait tangué sous la conséquence de son bond. Son batelier ne put rien faire, autre que de se lamenter tout en jurant contre sa malchance. Artane tenta bien de lutter contre le déséquilibre en battant vainement des bras.

*Non, non nonononon ! *

Il tomba dans l'eau. Le batelier qui avait nagé vers le ponton, regardait son esquif couler lentement vers le fond. Il insulta les deux fauteurs de troubles. Heureusement, le lit n'était pas profond et un bon plongeur pourra l'aider à renflouer son bien. Mais en attendant... Tiens, était-ce la tête de l'homme en armure qu'il avait vu voir réapparaître un bref instant ? Sacrément costaud pour réussir à faire surface avec son attirail sur le dos. Il haussa des épaules, avant de voir l'autre homme se débattre un instant à la surface et couler aussi sec.

Artane était un peu doué dans bien des choses. Artane savait se sortir de bien des situations. Mais Artane ne savait pas nager. Il avait bien réussi à faire surface, mais pas suffisamment longtemps pour reprendre de l'air en quantité. La panique qui l'avait gagné lui sapait déjà ses forces. Il se débattait comme pas possible pour essayer de rejoindre la surface qui s'éloignait vilement de lui. Le fond était déjà sous ses bottes qu'il eut idée de se propulser. Dommage, l'esquif était tout proche et il cogna brutalement le sommet du crâne contre le bord en bois du petit bateau, comme si ce dernier se vengeait.

Ce fut un Artane flottant entre deux eaux que Christan attrapa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Dim 8 Jan 2017 - 19:37

Weren détestait ainsi se retrouver à l'eau, surtout que même si celle-ci n'était pas très profonde, en tout cas assez pour qu'il puisse s'en sortir avec un certains efforts. Marcher dans l'eau n'était pas quelque chose de facile, encore moins quand on se donnait pour charge de ramener quelqu'un sur le bord du rivage.

Surtout une saleté de bourrique qui semblait d'être assomé sur quelque chose car il flottait comme un poids morts à la surface de l'eau. Weren réfléchit et retourna l'autre pour qu'il flotte sur le dos et le tira par le bras. Oui ce n'était pas quelque chose de facile à faire quand l'on devait en plus marcher ainsi en armure lourde. Mais au moins il y arrivait avec un certain labeur, et surtout l'intime conviction qu'il allait devoir passer une bonne heure à entretenir son armure pour protéger celle-ci de toute rouille.

Ainsi Weren sortir laborieusement de l'eau, à la manière de quelqu'un qui sortait d'un sable mouvant presque. Et il tira tant bien que mal le barbu pour le sortir de l'eau lui aussi… Bon, ce butor ne s'était quand même pas noyé tout de même ? Pensa Weren alors qu'il entendait au loins le bâtelier pester devant ce qu'il venait de se passer.

« J'enverrai des hommes vous aider à récupérer vôtre bâteau. » Se contenta de lui dire l'alayien, après tout c'était un peu sa faute aussi, avant de se concentrer sur ce sacripan qui du coup étant dans les vapes… Que faire ?

L'alayien se dit qu'il serait d'abord prioritaire de faire sortir la possible eau étant peut-être entrée dans les poumons du barbu. Il posa donc ses mains sur le torse de ce dernier, et donna de la pression plusieurs fois mais pas trop (autant éviter de lui casser les côtés) pour essayer de faire sortir cet eau. Ceci l'avoir menotté bien entendu, on ne savait jamais après tout…

« Peste ! » Grommela d'ailleurs Weren en constatant que dans tout ce qu'il venait de faire il avait accidentellement casser un objet qui se trouvait dans sa sacoche. Cette fichu fiole qui contenait du gaz de crédulité alayien… Par la peste, Weren dû se forcer pour le coup à ne pas respirer pour éviter d'être affecté par cela, néanmoins le barbu n'eut peut-être pas cette chance. Pensa t-il, alors que ce dernier finissait enfin par se réveiller… Néant, ce butor aura su pour le coup grandement agacer l'alayien une nouvelle-fois, à croire que c'était décidément un talent pour lui...





[Hrp : Je te laisse décider si Artane respire du gaz ou non :p .]

Objet utilisé :

[Gaz de crédulité :
Très coûteux car très rare et difficile à mettre en fiole. Ce gaz est inodore et incolore, il a la capacité de rendre très crédules ceux qui le respirent ! Ils ne décèlent alors plus les mensonges et sont prêts à croire à peu près n'importe quoi (pas d'effet sur les personnages d'un niveau supérieur en intelligence). Doit être inspiré dans les 30 secondes (sinon le gaz s'évapore dans l'air et n'a plus d'effet) et n'agit que pour un temps très court (moins de 15 mn) une fois inspiré. Une seule dose par flacon. (le lanceur n'a qu'à retenir sa respiration au moment d'ouvrir la fiole pour ne pas être touché. Effet non assuré sur les vampires) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mar 10 Jan 2017 - 16:56

Une truite qui nageait par là fut ravie d'avoir l'ombre d'un gros machin en bois qui venait d'atteindre le fond du lit de la rivière. Une cachette idéale pour ne pas attirer l'attention des prédateurs. Des pêcheurs, elle n'eut aucune pensée, vu que ce n'était qu'un poisson. Donc des pensées basique set instinctives, mais elle resta immobile dans l'ombre de la barcasse coulée quand elle observa deux drôles de créatures qu'elle n'avait jamais croisées.

Une brillait fortement, en réfléchissant la lumière du jour de la surface. Une sorte de tortue toute brillante comme des cailloux grisées et veinées de quartz tirait une chose plus bariolée et qui ne bougeait pas beaucoup. Hormis flotter pendant que la tortue la tirait. Pour la manger ? Peut être ? Vers la rive en tout cas. La tortue allait manger sa proie à la surface. Peut être que des bouts de viande tomberont dans l'eau. La truite pourra alors en profiter. Tiens, la chose fait des bulles....

Qu'est ce que quelques bulles quand on est assommé et qu'on ne ressent plus rien ? Rien du tout. Au moins Artane n'aura pas la désagréable sensation de boire une bonne grosse tasse de flotte de rivière. Mais par contre, la sensation de pas réussir à respirer pleinement avec la moitié de flotte encore présente dans les poumons, ça il le ressentit. Enfin, à peine, car il y avait aussi ces deux points de compression répétée, qui était un peu perturbant.

Quand son corps décida enfin de réagir, ce fut pour tousser (si on pouvait appeler tousser, ce serait plus recracher assez bruyamment) ce qui envahissait encore les poumons. Une bonne quinte de toux qui était d'abord glougloutante, puis sifflante, puis plus libérée. Le noyé reprenait vie en quelque sorte... Et comble de malchance quand il commençait à émerger, ce fut pour respirer les effluves d'une fiole que Christan avait cassé dans sa manœuvre pour que le fuyard ne lui échappe pas, même dans la mort.

Artane toussa encore et chercha à se redresser sur les coudes, avant de sentir une contrainte à ses poignées.

''Diantre... C'est quoi encore ce bazar...'', quand il aperçut, un peu hébété de sa repêche noyér par Christan , des menottes à ses poignets. Puis quand il sentit qu'il était trempé, qu'il était sur la rive et qu'il y avait la montagne d'acier qui le fixait avec une intensité certaine, il se rappela de tout. Et il se mit à frissonner et fixa la rivière avec un certain frisson....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Sam 14 Jan 2017 - 15:53

Par le Néant, ce butor avait en effet avaler de la flotte au passage. A croire qu'il n'était vraiment pas doué, et si Christan n'était guère indulgent en pensant ainsi, en même temps dans sa tête mourir noyé quand on ne portait pas sur soi un lourd paquetage était une mort stupide. Une mort dont il venait de sauver ce coquin en quelques sorte, même s'il fallait admettre que c'était probablement en grande partie à cause de l'alayien si la barbu s'était retrouvée dans cette situation délicate.

« Tu as faillit te noyer, et je t'ai sauver de la noyade. » Se contenta donc de lui répondre l'alayien peu amène alors qu'il empêchait l'autre de trop gigoter, il n'était pas question qu'il essaye à nouveau de s'enfuir après tout. Certes ce maraud aurait bien du mal à s'enfuir dans son état actuel, mais il il valait mieux prévenir que guérir avec ce genre de cas désespéré.

« Et maintenant tu va me dire ce que tu faisais avec ces trois couard. » Ajouta ensuite Weren d'une voix aussi tranchante qu'un fil de rasoir en laissant au final bien peu de temps au réchappé de peu de la noyade pour se remettre du choc. Mais cela était volontaire, car au moins ce malcréant n'aurait pas le temps de réfléchir à une répartie stupide à lui sortir si on maintenant la pression dès maintenant.

« Et la prochains fois tu ne fuira pas à ma vue avant de d'être expliqué, compris ? » Ne manqua t-il pas de conclure ensuite de son meilleur ton peu engageant alors qu'il assurait que l'autre sans avoir mal ne se sente pas vraiment à l'aise en sa présence. Après tout il y avait une différence entre bastonner quelqu'un pour le faire parler, et simplement le mettre dans une position où il ne se sentait ni en confiance, ni vraiment dans les petits papiers de la personne qui posait les questions.... Car Weren avait l'air de tout, sauf de quelqu'un de bien disposé envers lui à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Sam 14 Jan 2017 - 18:43

Il était encore dans le flou quand la voix de Christan résonna à ses oreilles. Il eut l'impression d'être une enclume frappée par un lourd marteau sonore. Ce fut suffisant pour que son esprit revienne à la réalité de ce monde et malgré les frissons qu'il le prenait suite au choc qu'il venait de vivre, il ne put s'empêcher de songer à l'étrange ironie qui se présentait. Il avait cherché à fuir l'autre caparaçonné et celui-là même le sauvait de la noyade. Oui quelle douce ironie. Si Christan s'imaginait déjà le voir s'échapper, il se trompait lourdement. Artane se sentait si mal qu'il préférerait tomber dans les pommes.

Après avoir réussi à rassembler ses pensées, il réussit à balancer à son sauveur bien malgré lui :

''Me sauver de la noyade... pour mieux m'offrir ces merveilleux bracelets jumeaux de fer. Quelle douce attention de ta part... Merci de m'avoir épargné de nourrir les poissons en tout cas''

Il regarda encore en biais les menottes et se laissa mollir sur le sol. Trempé, transi et sous le choc d'avoir réchapper à la mort par une action stupide, il préférait ne plus bouger que de tenter de s'échapper. Il manqua de grogner quand Christan lui demanda ce qu'il faisait avec les trois autres lascars. Comme si cela le regardait. Mais au point où il en était de toute façon.

''Ils venaient pour régler leurs comptes. Ils n'ont pas apprécié que je les entourloupe... eux qui pensaient contrôler un recoin de quartier pour soutirer de l'argent à d'honnêtes gens, je les ai fais tourner en bourrique et ils ont perdu en crédibilité... ca te va comme cela ? ''

Pourquoi il lui racontait cela comme cela, à lui dévoiler les détails ? Oulalala, ce n'était pas son genre. Boire de travers de l'eau de rivière ne lui réussissait pas visiblement. Il tenta de rassembler les fragments éparpillés de son esprit. C'était difficile pour l'instant.

S'il n'avait pas manqué de trépasser dans l'eau, Artane aurait bien ironiser sur la dernière demande de son détenteur. Mais voilà, plaisanter pour la forme, cela ne lui venait même pas à l'esprit. Il se surprit à répondre aussi simplement et correctement comme n'importe quelle personne normale le ferait. Etait-il impressionné par le ton que l'autre prenait à son égard ?

''Je ne fuirais pas la prochaine fois que je te verrai....Et je m'expliquerai comme il se doit... ''

Non, là il y avait un problème. Ce n'était pas lui de répondre ça. L'eau de la rivière devait avoir une pollution infecte pour envahir son esprit et qu'il en vienne à répondre comme ça. Oh et plus flûte... il ne rêvait que de se mettre au sec et sous une bonne couette chaude pour se plonger dans un sommeil profond et reposant... Au lieu d'être sous la forme d'un chein battu qui venait de prendre une grande goulée de flotte de rivière devant un individu en ferraille bien décidé à ne pas le lâcher.

''Ca te va comme cela ? ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 18 Jan 2017 - 20:30

Weren fut tenter un instant d'offrir une claque à ce butor quand ce dernier s'amusa à faire de l'humour, mais finalement il ne le fit pas. Après tout l'autre avait déjà bien assez payer son idiotie pour le moment, de plus il n'avait pas l'air spécialement fier de faire ainsi des sarcasmes au vu de sa situation…

Butor qui fut d'ailleurs étrangement loquace quand à ses affaires avec les trois couards d'auparavant. Est-ce que cela voulait dire qu'il était sous l'effet du gaz de crédulité ? Intéressant pensa Weren. Mais il n'avait pas vraiment l'envie tout de même de vérifier pour en être sûr et certain

« Comment les as-tu tourner en bourrique, et fais perdre de crédibilité ? » Insista t-il, après tout maintenant que le barbu lui avait tendu une perche autant la saisir. Weren n'allait de toute façon pas se plaindre d'avoir un minimum de coopération de la part de ce pingre.

Et l'alayien manqua bien entendu de ricaner quand il entendit l'autre accepter de ne pas fuir la prochaine fois, et de simplement s'expliquer comme un honnête citoyen. Pour sa part Weren aurait presque eu du mal à croire ce qu'il venait d'entendre d'ailleurs, mais que voulez-vous. Des fois la vie pouvait vous sourire au lieu de se comporter comme une chienne…

« A croire qu'il suffit de te sortir de la noyade pour te rendre plus coopératif n'est-ce pas ? » Ne manqua pas d'ironiser l'alayien au passage, après tout il avait bien le droit au vu de ce qui s'était passé la dernière fois.

Dans tout les cas Weren décida donc d'insister comme toujours quand l'autre lui demanda si tout cela convenait. Comme l'on enfoncerait un clou d'un coup sec de marteau...

« Pas exactement. » Reprit-il donc de sa voix grave en faisant se lever l'autre pour l'amener plus loin de la berge (on ne savait jamais), et le poser contre une souche d'arbre non loin. Ceci fait le guerrier en armure lourde reprit donc de sa voix tranchante comme un scalpel alayien.

« Tu vois ? Il suffit de coopérer pour que les choses se passent bien. Répond donc à mes questions sans faire de fioritures, et je vais te laisser te reposer, compris ? » A croire que tout ceci était trop beau pour être vrai n'est-ce pas ? De toute manière le barbu n'avait pas le choix. Weren pouvait après tout se montrer très têtu tant qu'il n'obtenait pas ce qu'il désirait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 25 Jan 2017 - 8:01

Artane essayait de réfléchir correctement. Mais c'était d'une difficulté affligeante et lui-même n'arrivait pas à comprendre pourquoi il se montrait justement trop coopératif. Est ce que cela venait de l'eau de la rivière ? Sur le fait qu'il avait manqué de se noyer et que l'autre l'avait aidé à ne pas y trépasser ? Non, cela ne collait pas. En plus, l'autre qui ironisait justement sur ce point. En tout cas, l'Alayien était bien décidé à ne pas le lâcher et avant qu'il ne réussisse à réunir quelques flots de pensées, Christan le releva de force pour quitter les abords de la berge.

A peine debout, Artane sentit ses jambes manquer de céder sous son propre poids. S'il se voyait là maintenant dans un miroir, il ne devait guère faire le fier. Malgré le côté pantelant de ses membres inférieurs, il réussit à marcher, sous la bonne garde de Christan et de sa poigne surtout. Puis il fut posé sur une souche ; façon de parler.

''Euh... comment je les ai entourloupé déjà...Je leur avais fait croire tout simplement qu'il y avait eu un vieux magot qui traînait sur une vieille bâtisse, datant du règne éphémère d'une autre bande et....''

Il se gratta la tempe comme il put et reprit

''Ils ont été tellement bavants et imaginatifs sur ce qu'ils pensaient rapidement posséder qu'ils ont été jusqu'à creuser dans la fosse à crottins de cette vieille bâtisse.... Voilà comment ils ont perdu en crédibilité... en gobant une bête histoire inventée et en se roulant dans le purin...''

En même temps, quand on sait qu'on a affaire à des gens guère fufutes... Puis il secoua sa pauvre tête... Pourquoi il causait avec autant de simplicité à cet Alayien ? Ça n'allait pas ça. Vite une idée pour s'offrir du temps et espérer se reprendre en main.

''Coopérer hein... Bien entendu et.... Oohhh''

Il chancela sur le côté, tout en fermant les yeux. Il tombait dans les pommes. Bon en vria, il simulait et vu qu'il était pas dans un bon état, forcément, cela s'accordait plutôt bien. Au moins pourra-t-il à loisir réfléchir sur sa situation pendant qu'il était en mode défaille. Sauf si l'autre Alayien s'assurait de le réveiller;...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Jeu 26 Jan 2017 - 16:50

Weren n'était vraiment pas très conciliant ou compatissant envers le barbu, mais dans les faits comme il n'en avait totalement rien à faire de ménager ce dernier. On devinait sans aucune difficulté que l'alayien était loin de ce sentir mal pour la rigueur avec laquelle il traitait l'autre malgré le fait qu'il avait faillit se noyer il y a peu. Après tout l'alayien n'était pas doué pour faire preuve de compassion, spécialement envers ceux qui avaient un grand talent pour l'agacer.

Après tout dans les faits, quand on titille quelqu'un comme Weren. Il faut bien s'attendre un jour à recevoir en pleine poire le coup de bâton que l'on demandait avec insistance en se comportant ainsi. A croire d'ailleurs que les voyous avaient cette tendance presque magique à être tout de suite moins agaçants quand on les faisait marcher au pas, ou du moins qu'on leurs faisait comprendre que l'on était pas un tendre. Et que l'on était tout à fait capable de leurs faire passer un mauvais quart d'heure sans même avoir besoin de cogner…

« Tu as une intelligence de vipère à ce que je vois. Dommage que tu n'en use pas pour de meilleurs buts que simplement humilier la racaille. » Dit Weren d'une voix grave, mais d'un ton qui était loin de celui d'un homme qui complimentait quand à la stratégie qu'avait employé le barbu pour humilier les butors de tout à l'heure… Après tout certains étaient vraiment étonnant, à faire preuve d'autant d'ingéniosité pour des histoires qui au final semblaient d'une importance plus que mineure pour l'alayien…

Alayien qui d'ailleurs ne fit pas vraiment preuve de beaucoup de compassion quand il vit le barbu défaillir tout à coup… Christan eut même une bonne idée. Pincer l'autre pour vérifier s'il venait réellement de prendre connaissance ou si c’était juste la défaillance d'un instant. Car si une douleur comme celle-ci ne le faisait par réagir c'est qu'il y avait réellement un problème, ainsi sans véritable douceur Christan attrape d'une mains le bras d'Artane et le pinça dans le but de voir si l'autre y réagissait ou non, et ainsi pouvoir décider de la conduite à avoir ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mar 7 Fév 2017 - 22:10

Et forcément, la pincette à la version Christan, ce n'était pas un truc qu'Artane pouvait surmonter. Il ne put s'empêcher de d'abord sourciller, avant de grimacer et de se tortiller pour échapper à la forte pince qui lui offrait l'Alayien. Forcément, son faux évanouissement passait à la trappe. Mais cela ne l'empêchait pas d'être réellement exténué par sa mésaventure. Le choc épuisait grandement les nerfs.

Il avait bien entendu rouvert les paupières et avait fini par balancer.

''Aie ! C'est bon, j'ai compris. ''

Il n'était pas un douillet, mais il avait bien compris qu'il ne pourrait pas plus duper que cela le lourdaud dans sa carapace d'acier. Bon ! Qu'est ce qu'il allait faire maintenant ? Trouver un moyen de se libérer de la prise de ce guerrier ? C'était mal barré... Par contre, il se permit de répondre à l'autre réplique, avant qu'il ne tente une fausse perte de conscience.

''En quoi il est dommage de faire tourner en bourrique des enflures qui prennent un malin plaisir à malmener des gens plus faibles qu'eux ? Les faire un peu pâtir ne peut que leur mettre un peu de jugeote dans leur petit esprit étriqué. ''

Puis il plissa les yeux. Il voyait en fait ce que l'Alayien voulait dire en fait. Cela l'agaçait d'ailleurs... juste un poil. Ces Alayiens franchement !

''Et je ne vois pas en quoi ne pas mettre mon intelligence autre part te pose un soucis l'Alayien ! Il faudrait presque, pour vous les Alayiens, que chaque esprit capable de quelque chose soit au service d'une action précise ? Pour ces brutes, c'est déjà les remettre à leur place. Il faudrait que je fasse quoi de plus dis moi ? ''

C'est qu'il prenait le mors au dent le bougre on dirait face à l'Alayien ? Une vieille rancoeur avait fait surface et on la sentait dans le ton qu'il employait à l'encontre de Christan... Qui sait comment ce dernier allait réagir d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Jeu 9 Fév 2017 - 20:40

Weren ne fut pas dupe bien longtemps quand il vit le barbu se tortiller malgré son soit disant évanouissement. Heureusement pour ce dernier d'ailleurs que Weren n'était pas le genre d'homme à profiter de son autorité et surtout à s'énerver facilement, car un autre lui aurait sans doute offert un beau coup de pied dans les côtes pour le réveiller. Là où l'alayien se contenter de le regarder sèchement avant de rétorquer de sa voix grave.

« Quel talent ! Tu devrais penser à te proposer comme acteur dans un théâtre plutôt que d'user de tes talents pour essayer de duper les représentants de l'ordre. »

Car oui, pour Weren l'armée et la garde représentaient l'ordre, certains diraient que ce n'étaient que des instruments du pouvoirs, tandis que d'autres haïssaient tout simplement ces institutions, mais aux yeux de l'alayien elles étaient plus que nécessaires. Ces dernières étaient après tout vitales à la vie en société et surtout au bon fonctionnement de la civilisation humaine dans son ensemble. Il fallait des lois après tout, ainsi que des hommes pour les faire respecter.

« Il est dommage surtout que tu ne postule pas dans la garde si ton désir est de malmener des gredins, ou de faire régner une certaine justice. Tu serais payé pour ça et je n'aurais pas à te soupçonner de mijoter un quelconque coup fourré. » Répondit-il d'ailleurs au sec au barbu lorsque ce dernier se défendit à ce sujet, avant de reprendre ensuite en manquant de ricaner quand Artane parla de son ressentiment envers les alayiens.

« Nous sommes un peuple pragmatique en effet et nous apprécions de voir que chacun fait quelque chose d'utile. Vois-tu, la société est un ensemble constitué de multiples individus qui œuvrent tous à son bon fonctionnement. Que tu aide à ce bon fonctionnement justifierai que tu tire des bénéfices de cette dernière. »

Il reprit ensuite avec sérieux. « Ce qu'il faudrait que tu fasse de plus ? Que tu trouve un but à ton existence autre que faire tourner en dérision la racaille. Voilà ce que tu devrais faire, mais ça c'est ton choix. Pour ma part j'ai déjà fais le miens et je suis parfaitement satisfait de cela. » Il regarda ensuite lourdement l'autre, puis conclut toujours aussi grave en concluant qu'il vaudrait sans doute mieux s'assurer que celui-ci se remette de sa noyade. Certes il ne l'aimait pas, mais ce butor ne méritait pas forcément que Weren le laisse comme ça à son sort.

« Je vais t'amener chez un médecin. Évite de trop t'agiter. » Cela il le dit tout en soulevant Artane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Dim 12 Fév 2017 - 16:40

Artane aurait pu ricaner, mais il restait amer, après les arguments balancés par la grosse cuirasse sur patte. A l'entendre, la civilisation alayienne était ce qu'il y avait de mieux au monde. Sauf quand on en garde encore un cuisant souvenir dans le dos.

''La violence est aussi dans l'utilité alayienne ? ''

Il se mordit les lèvres. La vérité pouvait avoir tendance à fâcher des fois. Mais bon ! Au moins, il avait dit ce qu'il avait sur le coeur. Enfin presque.

''Moi garde ? Difficile d'être garde quand on voit et ce qu'on sait à leur sujet. Autant rester ce que je suis. Pourquoi s'échiner à apporter la justice quand les autres en ont rien à fichtre ? Je préfère malmener les crapules et autres lurons du même acabit à ma manière et qui rapporte bien plus qu'une simple solde misérable de garde. Même un mercenaire gagne largement mieux, pour avoir exercer quelques menus tâches en mode mercenariat. Alors ne te leurre pas sur ce que je pourrais ou ne pourrais pas faire. A croire que tu ne vois pas la vie courante dans les bas quartiers de la vie''

Il se permit de le regarder de pied en cape.

''En même temps, tu n'es qu'un militaire toi. Qu'est ce que tu sais du reste. Oh et ne me fais pas l'éloge de ce que ton peuple peut encore apporté je te prie. Je garde encore un très mauvais souvenirs de ce que vous appelez.... civilisation. Par la force et le sang oui. ''

Il avait enfin fini de vendre sa mauvaise bile et resta muet, le temps de se rendre compte qu'il pourrait très bien finir en taule pour avoir ''insulté'' un officier de l'armée aldarienne. Là encore il se mordit la lèvres. Trop tard, le mal était fait. Par contre, il se crispa malgré tout quand Christan le souleva. Quoi ? Aller voir un médecin ? Il manqua de se débattre.

'' Hé ! Qu'est ce qui me prouve que tu ne me mens pas ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mar 14 Fév 2017 - 10:22

« La violence est dans l'utilité de toute civilisation. » Répondit l'alayien de sa voix grave quand le barbu fit part de son ressentiment à ce sujet, car oui chaque civilisation était ne serait-ce qu'en partie bâtit par la violence. Par exemple en Armanda, la civilisation humaine n'était-elle pas bâtit sur la violence par le fait qu'il avait fallut se battre contre les vampires ?

Oui la violence est une chose normale est nécessaire, pas la violence gratuite mais celle utilisée pour défendre une nation ou son peuple.

« A croire que je ne vois pas la vie courante ? Ce que je vois surtout c'est des hommes qui se plaignent de leurs sorts et croupissent dans leurs misères sans vraiment rien faire pour y changer. Il n'ont qu'à devenir garde, partir à l'aventure ou faire quelque chose de leurs vie au lieu de croupir. Ne va pas me dire que c'est les occasions qui manquent actuellement, on a toujours besoins de paysans pour faire à manger, ou de travailleurs à la reconstruction. Je n'aurais pas pitié d'hommes et de femmes qui ne saisissent pas les occasions qui leurs sont donnés. » Reprit-il durement à ce sujet, car oui Weren était l'exemple d'un homme à la condition modeste qui était aller loin. Il ne voyait donc pas en quoi d'autres hommes vraiment déterminés ne pourraient pas le faire.

« Tu es amusant à ainsi critiquer mon peuple alors que tu es loin d'être dans une position digne de fierté. Dans les faits je n'en ai pas vraiment grand-chose à faire de ton avis de pécore à ce sujet, alors si tu désire exprimer tes opinions n'hésite pas. Qui sait ? Je risque de bien rigoler. »

Reprit-il ensuite en ricanant presque à ce sujet avant ensuite de soulever l'autre. Oh bien entendu Weren pouvait faire pire, mais franchement… Qu'est-ce que cela lui aurait apporté ? Il avait depuis longtemps dépassé le stade de ce genre d'enfantillages. D'ailleurs il se permit de reprendre d'un ton spirituel à l'autre qui lui demandait s'il mentait.

« De toute manière dans ton état tu ne pourrais pas vraiment m'échapper, ce même si je te disais que je t'amenai à l'abattoir pour te faire dépecer. Je n'ai donc pas vraiment de raison de mentir vu que cela ne dépend pas de toi que je t'emmène ou non chez le médecin. » Ceci dit il se dirigea donc vers l'atelier d'un médecin alayien qui s'était installé en dehors de la ville. Ce dernier regarda de manière circonspect le patient que lui emmena Weren et demanda poliment à ce dernier de le déposer sur un lit.

« Contente toi de boire ce qu'il va te tendre. La médecine des miens est peut-être dépourvue de magie, mais reste très efficace. » Alors qu'il finissait de dire cela le médecin apportait une sorte de lotion au barbu en marmonnant à ce dernier. « Buvez cela, ça vous redonnera des forces et apaisera vôtre malaise. » Le médecin sortit ensuite une sorte d'encens qu'il déposa non loin avant de dire. « Et respirez cette vapeur, ça vous évitera de tousser pendant plusieurs jours. Cela va juste vous faire tousser énormément quelques instants mais vous permettra de vous purger de l'eau qui est restée dans vos poumons. » Il restait juste à voir si ce barbu allait faire son têtu ou écouterait sagement le spécialiste qui avait dû voir des cas bien plus désespérés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 1 Mar 2017 - 8:46

Artane se contenta de se mordre les lèvres, pour se retenir de lâcher un juron à l'encontre du combattant alayien. Pour sûr qu'il était alayien jusqu'au bout de ses ongles celui-là. Peut être qu'il pensait connaître les Armandéens, mais il était loin de tout savoir. Un Alayien ne pouvait guère se vanter d'être totalement intégré à Armanda, même passé des années. On ne changeait pas ce qu'on avait appris dans sa contrée d'origine.

''Armanda n'est pas Alayia. Peut être que chez vous, tout était possible pour n'importe qi, mais ici, tout le monde ne peut pas prétendre à être commandant ou empereur. Même avec la meilleure des volontés. Et quand une occasion se présente, faut-il en avoir les compétences ou alors les moyens. Jamais tu ne feras croire qu'un vieux paysan pourra encore prétendre à devenir un homme d'importance et au rang de noble alors qu'il aura passé toute sa vie à trimer pour labourer son champ. Les opportunités oui mais pas toujours. Redescend sur terre et n'oublie pas que tu es sur des terres armandéennes''

S'il ne manquait pas de se prendre une mandale pour la peine d'avoir répondu de la sorte. En même temps, pour les rares fois où il prenait le mors aux dents.... Il savait qu'il allait le regretter prochainement. Mais au moins avait-il dit ce qu'il avait sur le coeur.

Une fois arrivé chez le médecin, il fut tenté de prendre la fuite. Car les médecins alayiens n'usaient pas de magie. Artane fut donc sceptique pour boire la potion, qui avait un sale goût en bouche quand il se fut décidé à la boire, par contre, il recula comme il put sur sa chaise pour ne pas respirer l'épaisse fumée qui montant du bâton d'encens. Il lanç aun regard morne au médecin.

''J'ai bien accepté de boire votre potion, mais ça, je refuse de respirer ce truc. Et puis si j'avais encore de l'eau dans les poumons, je pense que j'arriverai pas à causer autant n'est ce pas ? Donc je pense que je n'ai pas assez avalé d'eau pour devoir inspirer.... ce truc. Donc non, je ne respirerai pas cette fumée. Les drogues, très peu pour moi. ''

Il ne doutait pas de la compétence du médecin, mais il était alayien lui aussi et surtout, il n'aimait pas ne pas savoir ce qu'il prenait ou respirait. Des trucs louches ? Non merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Sam 4 Mar 2017 - 16:24

Visiblement, le barbu semblait avoir beaucoup de hargne à libérer à l'égard de Weren. Est-ce que ce dernier était en colère à cause de cela ? Pas vraiment, irrité et lassé était sans doute un meilleur terme. Il avait l'impression qu'il n'aurait la paix que s'il se fichait un bon coup de gourdin sur la tête de l'autre décidément, néanmoins pour des questions d'intégrité Weren ne le fit pas et se contenta de répondre de sa voix grave à Artane.

« Ton paysan à la vie difficile pouvait toujours aller à l'armée ou opter pour une vie de voyage. Ou bien se rendre en ville et faire de son mieux pour devenir l'élève d'un artisan, je ne dis pas que tout cela est facile, mais ça reste des possibilités. Tu crois que les gens importants le sont devenus comment ? À un moment où à un autre l'un de leurs ancêtres à su profiter d'une quelconque opportunité. Rien n'est impossible pour qui a une détermination de fer. » Oui, on n'allait pas lui faire croire que la vie était quelque chose que l'on ne pouvait pas domestiquer par la force de sa volonté !

Que lui serait-il arrivé pour sa part s'il avait pensé ainsi et s'était contenté de rester à la mine au lieu de rejoindre l'armée ? Il avait fait son choix et de son mieux et voilà où il en était aujourd'hui. Il était fort, vivant et surtout, il commençait enfin à pouvoir envisager certaines choses impensables il y a 10 ans de cela. Weren ne pensait pas qu'il désirait forcément monter une famille, mais il lui arrivait fréquemment de penser à une certaine femme... Mais bon, trêve de ce genre de pensées. Il devait après tout gérer un vaurien qui visiblement semblait sceptique quant aux méthodes pour le soigner. Néanmoins, le médecin réagit avant Weren.

« Avez-vous passer 8 ans à étudier la médecine pour votre part ? Non, alors, ne remettez pas en doute mes compétences. Il peut encore vous rester un peu d'eau dans les poumons dans les faits, de plus ces derniers auraient bien besoin d'être un purifié par cette vapeur. Quand à ce que je vous propose, c'est un mélange d'herbes médicinales facilitant la respiration et redonnant du souffle. Mais soit, si vous ne désirez pas la respirer faîte le. Cela me fera faire des économies. » Le médecin sembla réfléchir puis reprit calmement.

« Essayez de dormir un peu, votre organisme en a besoin. Libre à vous de suivre ce conseil ou non, mais votre corps risque de vous rappeler à l'ordre si vous ne le faîtes pas. Vous feriez bien d'ailleurs de manger plus de fruits pour entretenir votre forme physique. » Ajouta sinon le médecin, alors qu'il examinait son patient en prenant un peu ses distances comme celui-ci semblait réticent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Jeu 9 Mar 2017 - 15:43

Artane avait envie de se passer la main sur la figure. Les Alayiens avaient décidément l'esprit trop étriqués pour comprendre. Et il avait encore de la chance : il ne s'était pas pris une claque de la part du militaire. A force de pousser le bouchon trop loin, c'est ce qui risquait d'arriver s'il continuait de la sorte.

''L'effet pyramidal cela t'évoque quelque chose ? Tous ne peuvent pas profiter des opportunités. J'ai besoin d'imager visiblement. Si tous les paysans deviennent soldats, qui les nourrira ? Tous n'auront pas un don pour manier une arme ou accepter l'autorité. Oui, quand on veut, on peut, mais on doit savoir dans quoi et certains sont voués à rester ce pour quoi ils sont destinés. Faut se faire à cette réalité là mon vieux ''

Et que de mieux que de revenir sur l'Alayia et son peuple, puisque Christan en était ? Tant pis s'il ne mâchait pas ses mots !

''Tu ne vas pas me faire croire que tous tes frères et soeurs alayiennes sont restés comme toi, à être loyal à la cause armandéenne après la chute de Néant. Tu ne vas pas me faire croire, du peu que j'ai pu apprendre de ta contrée, que tous les alayiens ont suivi la même voie pour votre exode. Tous ne sont pas destinés à progresser comme TOI tu as pu le faire. Il y a des forts et des faibles, et cela restera tel que cela se veut dans l'ordre des choses. Que pourras-tu réellement y faire ? ''

Il se tut et se mordit les lèvres. Quel causeur quand il s'y mettait lui alors. Puis il lorgna le médecin. Il le regarda de pied en cape avant de répliquer :

''Non, je n'ai pas fait autant d'étude que vous. Mais il y a des choses qu'on apprend sur le tas qui permet de savoir faire le point de la situation. Donc je n'aspirerai pas votre truc et je ne boirai plus rien. Quand à manger des fruits, je vous remercie de vous soucier de ma forme physique, mais hormis l'instant, je me sens d'ordinaire en pleine forme. Ne pas savoir nager ne se résoudra pas en mangeant des fruits et des légumes. Quand à dormir...

Il posa son regard vers Christan et eut un étrange sourire, presque moqueur.

''Dépendra si ma nounou me laissera dormir où je veux, à moins qu'elle veuille toujours me surveiller avec son regard d'acier si bienveillant. ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Dim 12 Mar 2017 - 18:22

Par le Néant, est-ce que ce barbu était têtu comme une mule ? Visiblement oui, ce dernier aimait chouiner sur l'injustice de l'existence et nier qu'un homme décidé à faire au mieux et ayant la volonté de s'accomplir pouvait le faire. Weren en tout cas y croyait dur comme fer, non pas par idéalisme, mais, car lui-même y était arrivé à sa manière.

« Les paysans pourraient aussi s'enrichir et devenir des propriétaires fonciers plus aisés. Ils sont certes condamnés à rester paysans pour beaucoup, mais rien ne dit qu'on ne peut pas améliorer sa condition en gardant la même place. » Qu'on n'aille pas lui dire après tout que tous les paysans étaient des loqueteux sans le sous, certains étaient devenus de riches propriétaires terriens notamment.

Par contre, Weren sut ne pas apprécier ce qu'Artane venait de dire au sujet des alayiens. Néanmoins, ce dernier n'avait pas totalement tort, pour la bonne raison que Weren pensait en partie ainsi, même s'il ne l'avouerait pas. Il se souvenait après tout avec amertume des alayiens ayant faillis...

« Il y a toujours des forts et des faibles, des dignes et des indignes. Ceux qui manquent de volonté et qui n'ont pas assez de courage. Ceux qui ont suivi la même voie que moi sont au final ceux qui ont prospéré, les autres n'ont pas tardé à êtres rappelés à l'ordre par l'existence. Ce qui me différencie de ceux qui ont cédé, c'est que je n'ai pas failli et que j'ai tenu bon. »

Et il ne manqua pas d'ajouter avec fermeté.

« L'on ne peut compter que sur soi-même, pleurnicher n'apporte rien. Se plaindre, non plus. Penses-tu que quelqu'un va te prendre en pitié et te prendre la main pour te guider vers de meilleurs lendemains ? Il n'y a que les enfants qui pensent ainsi, un homme doit au contraire se lever et lui-même forger son avenir. Il ne réussira pas forcément à le faire, mais au moins il aura essayé. » Weren après avoir dit cela, sérieusement, ne manqua pas de dire avec sarcasme quand le barbu précisa qu'il ne savait pas nager. « Alors apprend à nager au lieu de te plaindre, il doit bien y avoir une âme généreuse qui serait prête à te montrer comment faire sans te demander trop d'argent en échange. »

Avant de reprendre avec philosophie face à l'autre qui se croyait drôle en le traitant de nounou.

« Mais oui, tu pourras aller dormir, à la caserne. En garde à vue. » Il ne croyait pas que Weren allait le libérer sans un contrôle de routine après tout ? Surtout après avoir appris qu'il s'amusait à jouer des tours à des voyous, ce qui signifiait donc que ce barbu possédait sans doute quelque informations intéressantes quant au milieu criminels. Bon, rien d'assez important certes pour le faire confier aux bons soins d'un tortionnaire, ce n'était pas un meurtrier récidiviste après tout qui faisait face à Weren. Mais c'était bien assez pour le garder en garde à vue le temps de poser quelque questions et sans doute pour noter dans un rapport de surveiller cet homme. Il était bien après tout de garder de temps en temps à l’œil les énergumènes de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 22 Mar 2017 - 16:27

Artane leva les yeux au ciel. Quel tête de mule ce gaillard. Non mais vraiment !

''Laissons tomber. Je pense que le principe pyramidal se limite juste à tes affaires militaires...''

Des faibles et des forts.... C'était bien alayien comme pensées et répliques. Il ouvrit d'ailleurs la bouche, la refermant aussi sec. Allait-il le dire ou pas le dire ? Oh et puis flûte ! Il le cherchait bien ce bougre.

''Des forts et des faibles ? Il n'y a pas que cela très cher carapace sur pattes toute couverte de fer et de cuir. Que fais tu des gens comme moi, qui arrivent à naviguer entre les deux groupes et à très bien s'en sortir, comme des fois ne pas avoir la vie rose tous les jours ? Suis-je un faible, ou bien un fort ? Si tu devais créer un troisième groupe, comment le nommerais tu ?''

Il était curieux de l'entendre. Puis il fit une fausse moue quand à la réplique qu'il devait se trouver quelqu'un pour apprendre à nager. Mais son sourire devint aussitôt moqueur.

''Si je me plains, qu'en est-il de ta part ? Tu es en train de ronchonner non ? C'est un peu kif kif non ? '

Autant remettre les points là où ils devaient être mis. Si ce gros là espérait le dominer, c'était raté ! Par contre, il sourcilla quand Christan lui annonça qu'il allait dormir en garde à vous. Hors de question ! Il éleva même la voix pour renfermer son ton protestataire.

''Pour quel motif ? Là c'est réellement de l'abus de pouvoir, du délit de facisè, du racisme... De la xénophobie ! J'ai des droits et toi, tu ne fais que vouloir m'enfermer pour des motifs fallacieux ! Docteur, avouez que là, c'est de la dictature militaire. Tout cela parce que je n'ai pas voulu répondre à ses questions, car pris dans une autre affaire important. Et toi, t'es militaire, soldat, officier, tu te crois tout permis parce que tu estimes le faire ? Ah oui la force.... celle qui domine les faibles. Ben désolé, cela ne marche pas avec moi. Donc pas de garde à vous. Ce soir, je dors où j'en aurai envie. ''

Il se leva d'ailleurs de sa chaise, dans la ferme attention de sortir du cabinet du médecin alayien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Sam 25 Mar 2017 - 18:52

Weren pensait pour sa part qu'il ne servait à rien de discuter avec l'autre barbu, car visiblement, ils n'avaient pas la même vision du monde, même si bien entendu Weren pensait que la sienne était la bonne. Après tout que valait l'avis d'un civil de la trentaine face à celle d'un vétéran de la quarantaine ? Des broutilles.

« La force dont je parle ce n'est pas forcément que le fait de frapper fort ou d'être haut placé socialement. Mais aussi la vigueur de l’intelligence et la pénétrance de l'esprit. De ce point de vue là l'on pourrait donc considérer que tu es fort. » Répondit sinon Weren avec un grand sérieux à la question du barbu qui visiblement voulait poursuivre ce débat dont on avait sans cesse discuté auparavant avec Weren. Ce dernier ayant presque l'impression au final de répéter par cœur des paroles qu'il avait de nombreuses fois énoncées.

« Oui, sauf que moi, je me plains d'avoir à gérer un cas difficile, c'est un fait qui dépend moins de ma personne que celui d'apprendre à nager. » Répliqua-t-il ensuite légèrement aigre au barbu quand celui-ci comme toujours voulait faire son spirituel à l'égard de Weren. À croire que c'était une seconde nature chez-lui...

Par contre alayien se demandait si l'autre avait vraiment de la suite dans les idées à ainsi le contredire avant de se relever alors qu'il était encore assez faible sur l'instant.

« Le motif ? Refus de coopérer et tentative de fuite devant un représentant des forces de l'ordre qui voulait juste te poser quelques questions. » Répliqua Weren avec froideur en se mettant entre l'autre et la porte de sortie, avant d'ajouter ensuite calmement. « Dictature militaire ? La dictature militaire serait de déduire au vu de tout ce que tu m'as raconté que tu es complice de ces hommes d'une quelconque manière et de tenter de te faire cracher le morceau violemment à la caserne. » Avant de reprendre spirituel pour sa part.

« Là, tu vas juste devoir passer une nuit à la caserne dans une cellule pas trop inconfortable après avoir répondu à quelques questions. De plus va savoir pourquoi, mais je te soupçonne de m'avoir menti sur ta véritable identité la fois où je te l'ai demandée. Aimerais-tu vraiment de ce fait que je mène une enquête pour apprendre si tu as vraiment ou non osé mentir à un représentant de l'état ? » Weren n'était pas vraiment sûr dans les faits que l'autre avait vraiment menti sur son identité, mais l'alayien tentait quand même de jouer cette carte en se disant que si l'autre été vraiment louche, c'était possible. Après tout Christan ne l'avouerait pas, mais il n'était pas forcément compétent dans le fait de gérer une telle situation avec une forte tête sans être violent, de ce fait, il tâchait d'user de tous les moyens à sa disposition, même précaires… 

En tout cas, la possibilité qu'on lui ait menti lui été venu en tête quelques heures après son dernier entretien "un peu trop facile" avec ce barbu louche et il se disait d'ailleurs qu'il aurait mieux fait de demander lorsque le gaz faisait encore effet la vraie identité de l'autre, car là, il aurait pu être sûr et certain du fait qu'on ait pu lui mentir… Maintenant, il devait espérer avoir vu juste et tenter d'en profiter si c'était le cas pour forcer l'autre à un peu plus de docilité. En d'autres termes « ça passe ou ça casse ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Mer 29 Mar 2017 - 19:19

Artane s'était contenté de hausser les épaules. Discuter de sujets sérieux avec un alayien comme celui-là, c'était peine perdu. De toute façon, il se lassait de chercher à apporter un semblant de raison à cet homme couvert de métal. A croire que l'esprit s'était fondu dans la froideur du métal. Puis pour la suite, il se contenta de plisser le regard et de le fixer froidement. Et là...

''Gnagnagnagna.....''

l n'aura rien d'autres à répondre quand à cette réplique à la limite blessante. Par contre pour le reste, il n'allait pas rester plongé dans son mutisme. Christan jouait du bluff contre lui, hormis les motifs qu'il venait de lui balancer pour trouver une justification pour l'arrêter.

''C'est aisé de balancer cela pour justifier une arrestation abusive. Mais vu que ce sera ta parole contre la mienne et que l'autorité qui est tienne fera plus foi que la mienne... Allons au poste donc... ah et pour le reste. Tu peux enquêter hein... Je n'ai rien à cacher.''

Quand on se jetait du haut d'un mur pour tomber sur la tronche même de Christan, c'était un vrai manque de bol qui avait tourné au vinaigre pour Artane.

''Tu as l'arrestation facile.... As tu des quotas à remplir pour balancer des répliques préparés. Ne dis rien.... Je ne frémis même pas de trouille devant ta pseudo menace. Tu sais très bien ce qui s'est passé avant qu'on tombe dans la flotte... Ma tronche ne me revient pas et tu en fais une affaire personnelle. Alors tu peux mener ton enquête, si tu as du temps à perdre. Je serai blanc comme neige au soleil. ''

Si l'Alayien jouait de bluff, Artane pouvait faire la même chose. Il risquait bien plus que ce lourdaud en métal, c'était certain. Mais autant tenter non ?

''Bon, qu'attends pour me mener à ton poste ? Puisque je suis en garde à vue ? Autant me foutre en cellule avant que le vienne l'idée de jouer les filles de l'air et en toute justification, puisque tu abuses de ton pouvoir militaire sur ma trombine, par simple fait que tu ne l'aimes pas....''

La bouffe sera dégueulasse, mais il sera à l'abri et aura de quoi dormir.... certes sur une paillasse pleine de puces, mais c'est mieux que de dormir dehors dans la boue. R estait à voir comme réagirait Christan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve.... Sam 1 Avr 2017 - 16:38

Christan aurait bien du mal à déduire si cette canaille mentait ou non quand elle disait qu'elle n'avait rien à cacher, mais il partit finalement du principe qu'il mentait. Ce car ce voyou avait décidé d'un coup d'arrêter de se plaindre et d'accepter l'arrestation… Comme justifier sinon qu'il n'insiste pas ? En tout cas, c'est ce que pensa Weren en voyant que ce cancrelat finit par redevenir raisonnable. Sans se priver pour autant de râler.

« Tu as l'air aussi innocent que le nouveau-né vampirique qui vient de naître. » Se contenta de répliquer Weren d'une voix légèrement aigre aux déclarations d'innocence de l'autre. Que voulait-il dire par là ? Sans doute qu'en tant qu'alayien il était loin de considérer les nouveau-né vampiriques comme des êtres innocents et purs… De toute manière qu'importe, au final Christan espérait plus enquiquiner l'autre et obtenir quelques informations sur quelques canailles aldariennes qu'autre chose dans cette histoire. Il était certes convaincu que l'autre était quelqu'un de louche, mais il sentait que ce serait une perte de temps pour l'instant d'essayer de dénicher ce qui aurait pu incriminer ce butor.

« Je te rassure, il n'y a pas que ta trombine que je n'aime pas chez toi. » Ajouta ensuite l'alayien qui n'était pas vraiment de bonne humeur lorsqu'Artane arrêta enfin de parler. Sur ce, le commandant l'intima à sortir de là et ajouta ensuite alors qu'il lui passait les menottes une fois dehors. « Peut-être qu'un jour, tu apprendras les notions de bases du respect et de la politesse, mais je doute que ce jour arrive bientôt. Et je doute encore plus que ce soit moi qui ai le plaisir de t'apprendre cela, dommage... » Et sur ce, ils se rendirent à la caserne de la garde civile la plus proche… Alors que Weren pour sa part réfléchissait déjà aux questions qu'il pourrait poser au barbu… Il était hors de question après tout de le relâcher sans l'avoir un peu asticoté avant.



[Hrp : Je te propose qu'on conclut ce rp là pour en ouvrir un autre qui aura lieu au poste de garde, histoire d'aérer un peu :3 . Tu me diras si cela te convient o/.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Et non loin de la ville, on retrouve....

Revenir en haut Aller en bas

Et non loin de la ville, on retrouve....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-