Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mar 27 Sep 2016 - 20:23

29 juillet de l'an 7
En soirée


La soirée était agréable en cette fin juillet, les rues de la cité grouillaient de vie. Les marchés restaient ouverts un peu plus longtemps, les auberges avaient davantage d'affluence... L'été était une saison propice au développement songeait Orfraie. La guerrière se tenait devant le Palais, s'offrant à la fraicheur de la fin de journée, son regard bleu roi parcourant la foule avec curiosité. La Lame aimait tenter de deviner l'histoire de ces gens et l'endroit où ils pouvaient se rendre, bien qu'il s'agissait d'un exercice compliqué, tandis que dans un coin de son esprit, elle ressentait Firindal et sentait qu'il s'émerveillait jour après jour de ses découvertes... La Grotte de Luna, comme il appelait le Palais, était un véritable terrain de jeu pour le petit saurien de Jade.

Les mains jointes dans son dos, Orfraie commença à descendre les marches du Palais. Elle portait une simple tunique couleur de Jade, un pantalon ajuté et ses bottes de chasseur. Ses longs cheveux lie-de-vin cascadaient jusqu'au creux de ses reins tandis que Laurelin battait son flanc à chacun de ses pas. Elle portait également ses protection d'avant bras dont elle se séparait rarement, celles-ci possédant des qualités très pratiques. Quelques gardes posèrent sur elle un regard curieux, mais également tinté de respect. Celle qui était une ancienne princesse attirait le respect par son statut de Dragonnière, même si cela était tout récent et semblait chasser des esprits sa nature de vampire, la reléguant à une vague information. Si un Dragon l'avait choisi, c'est qu'elle était digne de confiance, non ? La présence de Firindal n'était pas restée discrète très longtemps et les gardes de la cité savaient à quoi s'en tenir. A ces hommes, elle offrit un discret sourire avant de se mêler à la foule.

Attentive aux mortels qui marchaient tout autour d'elle, Orfraie avançait rapidement, esquivant les badauds avec agilité pour se rendre à la caserne où elle espérait trouver un homme en particulier et à qui elle devait des excuses. Depuis la tentative de vole du sceau royal, Orfraie avait beaucoup de mal à s'apaiser, même avec Firindal. Elle repensait au moment où elle avait perdu le contact avec son Lié, ce qui l'avait aussi bien effrayé que mise hors d'elle, mais aussi au moment où elle avait manqué de flancher et mordre Alauwyr Iskuvar, ce Capitaine Alayien. Loin de le haïr ou même de détestait cet homme et ceux de sa patrie, il semblait nécessaire à la vampiresse de se faire pardonner pour ce geste d'une extrême gravité. Comment ? elle ne savait pas réellement, elle n'avait jamais était face à un tel dilemme... Ou du moins, elle ne s'en souvenait pas.

Orfraie marqua un temps d'arrêt avant de pénétrer dans la caserne. Le premier soldat qu'elle croisa fut en mesure - après avoir salué la Lame Ecarlate et Dragonnière avec respect - de lui indiquer où trouver Iskuvar. La vampiresse ne manqua pas de le remercier avant se le laisser filer. Les pas d'Orfraie la menèrent alors jusque dans une cours où elle repéra rapidement la chevelure blanche de l'Alayien. Elle marqua un temps d'arrêt avant de se diriger vers lui, silencieuse comme un chat, comme à son habitude.

- Bonsoir Capitaine Iskuvar. Pourrais-je vous parler quelques instants ? S'annonça t-elle d'un ton calme et serein. Le ton utilisé reflétait bien une demande et non un ordre quelconque.



Tenue:
 

@Alauwyr Iskuvar





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 1 Oct 2016 - 20:23

Alauwyr était occupé à terminer de faire son inspection hebdomadaire de la caserne et il terminait toujours par la cour. Ainsi il terminait de faire son rapport mentalement en prenant l'air et pour se détendre les nerfs si besoin était quand les choses qu'il relevait n'était pas dans ses attentes. D'ordinaire, tout était impeccable. La plupart des hommes qu'il avait sous son commandement restait carré dans ce qu'il fallait. Sauf que là aujourd'hui, deux nouvelles recrues s'étaient cru en totale détente et rien que de voir cela avait suffi à faire serrer les dents de l'officier, qui avait veillé à ce que le chef de leur section les prenne de suite en main et leur explique correctement et sévèrement comment fonctionnait l'armée....Surtout quand c'étaient des jeunes coqs de nobliaux qui se croyaient tout permis sous prétexte d'appartenir à des grandes familles du coin.

Alauwyr ne supportait pas cela... Et quand il entendit une voix étrangement familière, il ne put s'empêcher d'avoir les muscles de la mâchoire crispés en se retournant face à Orfraie. En reconnaissant l'elfe... enfin la vampire plutôt, un sourcil s'arqua sur son visage. La première chose qui lui revint en mémoire était ce soir d'orage, où des Gloriens avaient réussi à pénétrer dans l'enceinte du palais et que la chute d'un grand lustre de verre l'avait blessé au bras... La vampire qui avait eu par la suite une faim frénétique et qui s'était jeté sur lui. Il chassa rapidement ces souvenirs.

''Bonsoir Capitaine Ataliel. ''

Il se demandait ce qu'elle lui voulait. Les vampires ne venaient guère lui faire la causette, non sans une bonne raison.

''Que puis-je pour vous ? ''

Il avait fini ce qu'il avait à faire de toute façon et faire un rapport écrit sur ce qu'il avait vu et fait remarqué ne sera pas un problème en soi, même s'il avait en horreur tout ce qui était paperasse. Non vraiment, il se demandait ce que lui voulait la vampire. Chose certaine était qu'elle ne paraissait pas équipée pour aller au combat prochainement. Non, elle était vêtue martialement, mais comme pour rester dans les enceintes des casernes le temps de faire une tâche bien précises. Et quand bien même Orfraie était devenue une vampire, elle était autrefois une Elfe et Alauwyr ne doutait pas qu'elle avait gardé certaines manies bien propres à cette race. A savoir de faire les choses nettes et sans bavure, même dans une simple discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 1 Oct 2016 - 23:56


Toute vampiresse qu'elle était, Orfraie ne pu manquer la crispation d'Alauwyr. C'était très léger, mais ce n'était pas quelque chose qui pouvait échapper à l'œil aiguisé d'une immortelle et ancienne générale des Rôdeurs Elfique de surcroît. Toutefois, alors que l'Alayien se retournait vers elle, le regard bleu roi demeura parfaitement serein. La Liée de Feu ne voulait pas attiser la méfiance du guerrier, d'autant que ce dernier avait d'excellentes raisons de se méfier d'elle. Après tout, elle avait manqué de la tuer... Cette pensée fit resurgir des images qu'elle aurait préféré effacer de sa mémoire. La honte vint, l'espace d'un instant, s’insinuer dans les glaciers avant d'être rapidement chassée.

Si Alauwyr était étonné de la trouver là, Orfraie ne s'en formalisa pas. Elle se contenta de hocher la tête à sa salutation, puis vint joindre ses mains devant elle afin de paraître plus détendue, rendant sa position moins stricte. Si le ton de l'Alayien était formel, la dragonnière appréciait d'y voir un minimum de respect là où, par exemple, le supérieur d'Alauwyr se contentait de l’appeler par son nom de famille et non son grade, ce qui représentait pourtant la base dans l'armée.

Les glaciers vinrent balayer – très rapidement – la cours avant de s'encrer sur le guerrier à la toison blanche.

Je suis venue vous présenter mes excuses plus officiellement. Commença la vampiresse de son habituel voix grave. Son ton était particulièrement posé, voir même apaisant pour qui l'entendait. Vous aviez dit cette nuit là que nous en reparlerions et je suis là pour ça. J'ai bien conscience que des excuses ne suffiront pas, j'ai tout de même failli vous faire bien pire que la mort... La jeune vampiresse détourna un instant le regard, gênée, avant de reprendre en croisant de nouveau les prunelles du guerrier. Alors laissez moi faire quelque chose pour vous, je vous le dois bien. Vous payer un verre, par exemple ? Proposa t-elle d'un ton plus léger, bien que parfaitement sérieuse.

Cette conversation pouvait presque sembler irréelle. Les Elfes avaient la réputation d'être arrogants et suffisant... Mais cela n'avait jamais été le cas de l'ancienne princesse et cela n'allait pas le devenir. Elle ne se souvenait pas de son existence mais elle savait avoir une certaine expérience de part son âge... Et malgré ses presque sept-cent ans, elle ne se pensait pas au-dessus des simples mortels. Elle avait encore beaucoup de chose à apprendre et cela, elle allait le prouver un peu plus tard car elle avait une demande à formuler envers l'Alayien.

- Il y a également un autre sujet à propos duquel j'aimerais m'entretenir avec vous, mais cela peut attendre encore un peu. Termina finalement l'Ataliel avec un léger sourire se voulant amical.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mer 5 Oct 2016 - 12:32

Alauwyr restait circonspect, ne détournant pas un seul instant son regard sombre, au contraire de la vampire qui paraissait.... gênée. Non, elle ne le paraissait pas. Elle l'était. L'Alayien se demandait si Orfraie ne faisait pas un simulacre, histoire de se donner bonne conscience en apparence. Car avant d'être vampire, n'avait-elle pas été Elfe ? Cette race arrogante et supérieure en soi ? Pourtant, à bien écouter les paroles de l'officier des lames, il se permettait d'avoir quelques doutes. Même si elle était désormais vampire, elle était sincère quand à ses excuses. Et puis elle ne serait pas le premier suceur de sang à avoir un comportement tout autre de ce que l'humain avait déjà croisé. A croire que d'être un jeune ''tout jeune'' dans cette espèce permettait de garder une certaine... humanité.

Alauwyr restait silencieux le temps que son interlocutrice terminait son discours. Il était vrai qu'il avait lui même proférer une discussion des plus certaines quand à son comportement. L'occasion ne s'était pas présentée jusque là et maintenant qu'Orfraie était venue à lui..Et elle se montrait des plus détendues en plus. Donc....Par contre il nota qu'elle avait bien regardé autour d'elle avant de prononcer ses excuses. Un reste de fierté personnelle qu'elle ne désirait pas mettre à mal en présence de témoins ? Il faut dire qu'hormis son dragon et les participants à l'évènement de l'autre soir, personne n'avait connaissance de ce qui a manqué de virer au drame entre Alauwyr et Orfraie. Tout cela à cause d'une bête entaille.

''Il est vrai que j'ai évoqué cela ce soir là. Il est d'autant plus vrai que des excuses peineront à effacer ce qui a manqué de se produire. Mais je pense que je devrais encore remercier votre dragon lié de vous avoir retenue et pour vous, d'avoir eu la raison de l'écouter. ''

Il pouvait le lui dire directement. Si elle n'avait que suivre ses bas instincts de prédateur...peut être que sur l'ultime moment il aurait réussi à la poignarder. Mais cela aurait été une réaction en pure perte, puisqu'un vampire résistait bien plus là où un mortel aurait à coup sûr succombé. Et puis l'Alayien aurait très bien profité de cette occasion pour la blâmer, la ridiculiser... tout ce qu'un Alayien comme lui aurait pu lui jeter à la face quelques années plus tôt. Mais ça, c'était il y a quelques années. Maintenant, l'Alayien avait pris l'expérience de vivre comme un Armandéen. Jamais il ne sera un des leurs, cela était certain, mais il avait pour ainsi dire... progressé... Mais à noter que jamais il n'oubliera qu'il est un Alayien... Et donc face à un ou une vampire, il y a toujours ce ressenti qui vous empoigne le coeur avec froideur.

''Hum... payer un verre pour se faire pardonner... A croire que certains vampires que je croise aiment bien faire boire les humains pour apporter des excuses. Non ne dites rien. J'accepte votre verre et de tute façon, si j'avais réellement une grosse rancune contre vous, je pense que je n'aurai pas eu à tarder pour régler sur le champ nos différents. Ce soir là, vous aviez votre jeune dragon avec vous et le danger était indéterminé. Cela faisait beaucoup de pression pour vous, une jeune vampire....''

Le terme ''jeune'' était employé à bon escient, mais pas dans le but de casser Orfraie.

''Une demander bien singulière à ce que j'entends. Soit, j'attendrai... Nous verrons cela autour du verre que vous me proposez...''





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Ven 7 Oct 2016 - 12:19

Orfraie pouvait comprendre assez aisément les réticences de l'Alayien, elle pouvait comprendre son questionnement. L'homme ne disait rien, mais il se tenait face à l'ancienne Générale des Rôdeurs et, de cette existence, la vampiresse avait gardé un sens de l'observation très aiguisé. Toutefois, ses traits demeurèrent détendus et la dragonnière de Jade garda pour elle ses observations.

Dans son dos, il lui semblait capter quelques murmures, comme quoi ils n'étaient pas réellement seuls... Mais le regard circulaire qu'elle avait promené sur la cours était plus une habitude – toujours contrôler son environnement – qu'une envie d'être parfaitement seule avec son interlocuteur. Au contraire, en venant s'excuser et en prenant le « risque » d'être entendue, Orfraie rassurait ces hommes quant à son « humanité ». Elle n'était pas de ces Elfes trop arrogants pour se remettre en question et tenait à le faire comprendre... Aussi subtilement que possible.

Les dires de l'Alayien firent grimacer la Lame, qui baissa le regard quelques secondes, penaudes. Ses glaciers vinrent ensuite plonger dans les prunelles du guerrier.

- Contrôler cet instinct est... Très difficile. Cette existence immortelle n'a que trois mois. Révéla doucement la vampiresse. Vous pouvez remercier Firindal de s'être interposé, mais ne me remerciez pas pour l'avoir écouté. Cela n'aurait jamais dû arriver, j'ai fait une erreur.

Mais quelle erreur, au juste ? Celle d'être une nouvelle née ? Celle de ne pas suffisamment exercer son esprit pour être capable de résister ? Un léger soupir s'échappa d'entre les lèvres de l'Ataliel, qui passant une main dans sa longue chevelure. Elle ne tenait pas à lui faire peur ou quoi que ce soit...

- C'est plutôt à moi de vous remercier. Reprit Orfraie en souriant légèrement. Pour ne pas avoir … ébruité tout cela. Vous auriez pu, cela aurait été légitime... Alors … Merci. Du fond du cœur.

Sa main droite vint se poser, quelques instants seulement, sur sa poitrine. Même s'il ne battait plus, les mots de l'Ataliel étaient parfaitement sincères. Plus que l'ébruter, l'Alayien aurait pu tenter de la ridiculiser auprès de ses hommes, ce genre de choses... Mais il ne l'avait pas fait, lui-même n'avait pas eu de paroles blessantes... Et cela était plaisant venant d'un habitant de l'Alayia.

D'un geste, Orfraie invita Alauwyr à la suivre hors de la caserne. Les mains jointes dans le dos, elle entreprit de lui répondre.

- Jeune vampire, jeune dragon … Je ne me souviens pas de ma vie passée, mais je sais qui j'ai été. Mon ancienne moi n'aurait pas flanché... Et le savoir m'agace au plus haut point. S'il y a une chose que je regrette d'avoir perdu, c'est sa force d'esprit …

Mais l'avait-elle réellement perdue ? Ou cette force était t-elle simplement enfouie quelque part au plus profond de sa mémoire ? Peut être tenait-il à Orfraie de creuser pour la redécouvrir.

Rapidement, vampire et humain se frayèrent un chemin dans la cité. La soirée étant avancée, les rues étaient peu fréquentées. En revanche, les tavernes l'était mais en pénétrant dans un établissement, les deux soldats purent se trouver une table dans un coin. Les regards, naturellement, s'étaient tournés vers l'apparition qu'était l'ancienne princesse. Elle avait conservé la beauté des Elfes et avait gagné la grâce féline des vampires... Par rapport à toutes les femmes présentes dans l'établissement, elle était la plus belle. Alauwyr, toutefois, n'était pas en reste puisque des regards envieux se posèrent sur lui.

Faisant fi de ses regards – mais entendant parfaitement les murmures – Orfraie commanda un verre de vin rouge mélangé à du sang à la tavernière qui vint les voir, une femme entre deux âges particulièrement joviale. L'Ataliel était déjà venue dans ce lieu avec son dragon et son père vampirique, la femme ne fut donc pas surprise de la commande de sa cliente aux traits elfiques.

- J'ose espérer que cela ne vous incommodera pas. Je me dois de faire un mélange si je ne veux pas être malade. Expliqua la vampiresse lorsque leur commande fut déposée au centre de la table. A la vôtre, Capitaine. La dernière fois que je suis venue ici, j'ai fait goûter de la bière à Firindal. Fit-elle, le souvenir déclenchant un léger rire chez Orfraie. C'est que le Jade n'avait vraiment pas aimé...





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Dim 9 Oct 2016 - 11:58

L'Alayien ne pouvait guère critiquer le manque de contrôle de l'Elfe... enfin de la vampire. Il n'était qu'un humain et ne pouvait guère imaginer ce qu'une soif de sang pouvait provoquer chez une personne tout récemment transformée en vampire. Pourtant, à entendre Orfraie, il paraissait pourtant possible de réfréner cette soif. Pour elle, cela avait été une erreur que de céder à ce bas instinct, qui pulsait chez tout les jeunes vampires nouvellement tranformés.

Puis il restait dans son mutisme quand elle le remercia pour ne pas avoir ébruité l'affaire. En même temps qu'est ce qu'il aurait eu à gagner que de chercher à la ridiculiser ? Elle était à une place importante dans les lames et lui était un officier servant dans l'armée aldarienne. Il avait un certain code de l'honneur et il n'était pas à jouer le jeu de certains nobles mollassons à se repaître de ragots qu'ils jetaient à tout va. Elle confirma son remerciement par un geste sincère : une main posée sur le coeur. Alauwyr ne put s'empêcher de finalement répondre quelque chose.

''Y aurait eu aucun honneur à éventer et à déformer ce qui s'est tramé. Cela ne nous concernait que vous et moi et personne d'autres. Au moins l'affaire est résolue et en bons termes''

Ainsi il évitait de possibles tensions entre les lames et les militaires aldariens. En tant de paix, les affrontements entre divers factions étaient monnaie courante, mais Alauwyr jugeait qu'elles n'avaient pas lieu d'être. Puis il suivit la jeune vampire.

Une fois arrivés dans la taverne, Alauwyr ignora superbement les regards qui se posaient sur lui et les murmures qui ronflaient dans l'ambiance sonore générale. De toute façon, même seul, l'Alayien attirait le regard. Un homme de son gabarit et avec une crinière grisée comme la sienne ; en plus des cicatrices qui lui balafraient le visage.

Une fois installé et servi, il ne paraissait guère surpris d'apprendre que la vampire buvait un mélange spécial... après tout, le contenu du verre d'Orfraie ne le regardait pas et il préférait ne pas savoir la composition du liquide ; même s'il s'en doutait un peu.

''Tant que ce n'est pas mon sang qui se retrouve dans votre verre.... A la vôtre Capitaine''

Il avait levé son verre et regardait d'un air un peu circonspect la vampire.

''Faire boire un dragon ? Je savais que les dragons étaient capables de bien des choses, mais pas au point de boire comme nous de l'alcool. Heureusement qu'il est incapable ce cracher pour le moment, il risquerait de prendre feu aussi vite qu'une torche sèche. ''

Il but une première gorgée de son verre et devait reconnaître que cela n'était pas mauvais. Il avait ses lieux habituels quand il lui prenait l'envie de boire un verre. Mais là pour changer....Il posa son verre et fixa Orfraie de ses yeux sombres.

''Vous aviez une chose importante à me demander me semble-t-il. Cela aiguise ma curiosité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 15 Oct 2016 - 0:43

Boire un verre avec un Alayien représentait une première pour Orfraie ; ou du moins une première dont elle se souvenait. Face à Alauwyr, elle faisait fit des regards et des murmures alentours pour se concentrer sur son nouveau partenaire de boisson, se permettant par la même occasion de le détailler un peu plus longuement ; tout en demeurant évidement très discrète. C'était notamment l'importante balafre que l'homme avait au visage – les propres cicatrices d'Orfraie étaient ridicules à côté – qui faisait parler les clients alentours.

Il trinquèrent, puis, jouant avec son verre, les lèvres de l'immortelle s'étirèrent légèrement face au trait d'humour du guerrier. Toutefois, elle ne répondit pas et se contenta de cette expression mystérieuse, portant ensuite sa coupe à ses lèvres pour savourer le mélange. Étant déjà venue quelques fois, la tenancière savait désormais bien dosée la boisson de la vampiresse, qui pouvait l'apprécier totalement, même si un verre de sang pur restait bien meilleur...

L'Alayien s’intéressa alors au Lié de l'immortelle, dont le léger sourit s'intensifia. Repenser à cette expérience l'amusait et elle partagea cette anecdote de bonne grâce, se détendant peu à peu.

- Il avait à peine quelques jours lorsqu'il y a goutté. Il a prit une lampé, c'est crispé en sentant le goût, puis à couru jusqu'à son bol d'eau... non sans s’emmêler les pattes dans sa queue et s'étaler sur la table au passage.

En y repensant, la scène avait bien fait rire les habitués.

- Il paraîtrait qu'Atalos, le dragon d'or, a déjà été ivre... J'avoue être curieuse de voir cela un jour.

Etait-ce vrai ou pas ? Orfraie ne le savait pas. Elle avait entendu cette histoire au détour d'un comptoir puis au sein de la caserne d'Aldaria ou même du siège des Lames Écarlates. Un dragon ivre... Cela devait être particulièrement étrange, d'autant qu'une fois adulte la quantité d'alcool nécessaire devait être colossale !

Orfraie retrouva rapidement son sérieux lorsque l'Alayien revint à l'une des choses qu'elle lui avait dites, à savoir sa demande. A son tour, la vampiresse reposa doucement son verre sur la table de bois brut, puis elle croisa ses mains devant elle, se penchant légèrement vers le guerrier. Les glaciers sondèrent les traits sérieux de l'homme avant de se lancer.

- Je vous demande humblement de m'accorder un peu de votre temps au vue d'un entraînement à l'épée. Commença doucement la Lame, de sa voix grave et posée. Le maniement de l'arc n'a plus de secret pour moi, mais c'est une arme s'avérant inefficace dans certaine situation, là où une bonne épée peut faire des miracles. Je sais manier cette arme, mais pas aussi bien que vous, loin de là. Expliqua posément la Flamboyante. J'ai eu l'occasion de vous voir en action ou d'entendre les soldats parler de votre maîtrise. Pour me permettre d'accomplir mon devoir – protéger notre Régente – avec davantage d'efficacité, j'aimerais pouvoir profiter de votre expérience. En échange, je suis prête à partager mes propres connaissances avec vous, si vous le désirez. Voyez cela comme un échange de bons procédés. Termina la jeune vampiresse en portant son verre à ses lèvres, ses glaciers ne quittant pas l'Alayien un seul instant.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mer 19 Oct 2016 - 11:54

Alauwyr n'avait pu s'empêcher d'avoir un léger sourire en imaginant un dragonnet partir de vitesse vers une écuelle d'eau pour se rincer la langue du coup de l'alcool. Et quand Orfraie évoquait Atalos, un dragon d'or qui ne sillonnait plus les cieux depuis longtemps, l'Alayien peinait à imaginer la quantité d'alcool que devait ingérer un être aussi colossal pour en arriver à être enivré. Il regarda un instant son verre avant d'en boire une courte gorgée.

''Les dragons sont des êtres d'une incroyable force et d'une grande intelligence. Mais abrutis par l'alcool, je pense que je ne souhaiterai pas me trouver sur leur passage. Vous, vous êtes liés à un membre de leur espèce, vous ne risquerez rien si votre lié vient à boire quantité inimaginable d'alcool. Mais envers un autre ; un non-lié....''

Il ne manquait pas de se rappeler de son expérience vécue quand sa route avait croisé celle de Verith. Les dragons étaient autant des créatures splendides qu'elles étaient impitoyable, pouvant être d'un calme olympien à devenir un véritable ouragan de fureur. Et dans le cas de ce dragon rouge là... A se demander comment se passerait une éventuelle rencontre avec ce saurien là. En voir un de près n'était pas donné à tout le monde.

''Et puis, imaginez le nombre de tonneaux qu'il faudrait pour soûler un dragon. ''

Arrivait le moment où elle se préparait à évoquer sa demande bien particulière. Il avait observé sa légère avancée vers lui. Elle avait pris une posture sérieuse et concentrée. Leurs regards à nouveau s'étaient croisés. L'azur des icebergs des mers du nord gelé se plongeant dans le sombre abîme sans fin et vide de toute émotion. Et quand elle exprima sa demande, Alauwyr écoutait avec attention.

Quand elle eut terminé,Orfraie prit son verre et but, guettant la réponse d'Alauwyr. L'Alayien était en train de réfléchir, même si son air restait impavide. C'était bien la première fois qu'un vampire ; enfin une, venait à lui demander à l'entraîner dans un art martial. Des maîtres épéiste ne manquaient pas dans le royaume aldarien et en toute Armanda, mais c'était sur lui que la Capitaine des Lames avait jeté son dévolu.

Alauwyr brisa le silence qu'il s'était imposé le temps de la réflexion. Un instant, avant de prendre la parole, il regarda Orfraie, comme le ferait un maître qui était encore dans l'indécision de prendre sous son aile un nouvel apprenti. Elle avait été une elfe autrefois et maintenant était vampire. Il nota quelques détails dans cette brève étude. Et c'était lui, un humain qui devrait l'aider à se perfectionner dans le maniement de l'épée ? Humain, mais surtout Alayien. Il n'avait pas manqué d'afficher une bref rictus souriant d'ironie, avant de reprendre son verre et d'en boire un peu encore avant de le reposer. Une fois encore sa réputation le précédait. Par Néant, plus on restait longtemps en vie, plus on devenait une sommité visiblement.

''il peut y avoir une différence entre ce qu'on entend et la réalité. J'espère que vous n'en attendez pas trop de moi malgré tout. Chose certaine est que je vous aiderai à vous améliorer dans le maniement de l'épée, mais que j'use plus en agilité qu'en force. L'épée est une arme très polyvalente, mais à mes yeux, elle est bien plus utile pour un combattant usant de dextérité que de brutalité. Vous avez été elfe, et vous êtes vampire. Je pense que cette caractéristique là sera celle que vous mettrez en avant. Va donc pour vous enseignez ce que vous désirez avoir pour être plus efficace. Par contre, je ne doute pas que vos connaissances soient bien plus larges que les miennes, mais qu'est ce que vous pourriez m'offrir en échange ? ''

Elle avait dit qu'elle était douée dans le tir à l'arc, mais il ne se voyait pas apprendre à manier ce genre d'arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mar 25 Oct 2016 - 3:23

Le nombre de tonneaux de bière nécessaire pour embrumer l’esprit d’un dragon devait réellement être colossal et le prix devait l’être tout autant. L’idée de voir son dragon joyeux à cause de l’alcool amusait beaucoup la Liée de Feu, mais le prix, en revanche, la refroidissait. De plus, Firindal n’avait pas du tout aimer sa première expérience avec la boisson. Un jour, peut-être, changerait-il d’avis.

Désormais penché vers Alauwyr, Orfraie attendait sa réponse. Avec une lenteur mesurée, elle vint porter son verre à ses lèvres et en but le contenu sans jamais quitter l’Alayien du regard. Elle étudiait chacun de ses gestes, chacune de ses mimiques en attendant une réponse qu’elle espérait possessive. C’est ainsi qu’elle remarqua son regard, lorsqu’il prit le temps de l’étudier, comme un mentor observait son potentiel futur élève. La guerrière le soutint sans ciller.

Elle imaginait sans mal les questions que l’homme pouvait se poser et notamment pourquoi lui. Le choix avait pourtant été assez simple pour la vampiresse, qui ne manqua pas le rictus empli d’ironie de l’humain, juste avant qu’il prenne enfin la parole. L’explication qu’Alauwyr fit sur sa façon de manier sa lame conforta Orfraie dans son choix. Comme elle, il usait de son agilité et de ses réflexes pour se battre, préférant une bonne dextérité à l’emploi de la force brute, chose dont un humain manquait cruellement face à un immortel ou un elfe.

- Notre façon de combattre l’arme au poing est la même. Acquiesça la vampiresse. Elle vint à sourire légèrement, approuvant les dires de l’Alayien. Effectivement, leurs expériences n’étaient absolument pas comparables, très différentes et bien plus longue pour Orfraie. Je pourrais vous enseigner l’art du tir à l’arc, si vous le désirez… Ou à être un fantôme au cœur de la foule, à voir sans être vu… Ou ouvrir votre esprit à la magie elfique et vampirique, vous apprendre quelques sorts utiles et basiques. Le dos de l’Ataliel vint rencontrer le dossier de sa chaise. Choisissez et je m’adapterais, dans la mesure de mes capacités.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mar 25 Oct 2016 - 12:06

Orfraie avait fini par lui proposer à faire un choix parmi des compétences qu'elle maîtrisait. Le tir à l'arc, pour l'Alayien, n'était pas utile. Il aurait du commencer tôt à manier cette arme de jet pour y trouver une utilité. A son âge, ce serait juste pour tenter de toucher une cible mouvante et encore... ca c'était la pensée de l'humain. Quand à s'ouvrir à la magie elfique ou vampirique, il aurait de quoi faire une grimace. Il venait à peine d'accepter d'apprendre la magie humaine, alors pour les autres. Pourtant, il aurait été intéressant de mieux comprendre ces deux autres aspects là de cet art que les siens avaient toujours haï ; et qu'il usait presque à contre-coeur par moment. Mais dans un monde en constante évolution, pour survivre, il fallait s'adapter. Ou périr. Et comme Alauwyr tenait à vivre...

''Voir sans être vu.... même pour un combattant tel que moi cela peut avoir son importance. Surtout quand on poursuit des proies qui méritent de finir leur existence au bout de ma lame ou dans les geôles des prisons de la cité. Non, si vous savez m'apprendre à être un peu plus furtif, ce sera un bon échange de compétences. ''

Il avait du déjà par le passé user d'approche les plus silencieuses possibles. Bien entendu, il fallait s'en douter, cela ne marchait pas toujours, même si sa venue finissait toujours par surprendre ses adversaires. Il avait eu à faire cela sous le règne de Vraorg, avant de retourner sa chemise et d'entrer chez les Protégés. Maintenant, même si la paix durait, il ne pouvait pas gentiment se reposer sur ses acquis et attendre que cela se passe. Il était peut être un vétéran que le temps commençait à rattraper, mais il ne tenait pas à rester sans tenter de progresser encore dans quelques domaines.

Pas une seule fois la vampiresse ne l'avait quitté des yeux. Est-ce le côté hautain des Elfes ou le côté arrogant du vampire qui poussait Orfraie à le fixer de la sorte comme s'il lui importait de ne pas le quitter des yeux ? A cela, il n'avait pu s'empêcher d'avoir un léger sourire amusé.

''On dirait que je vous fascine...''

Ce fut à son tour de portée son verre à ses lèvre set en savourer la courte gorgée qu'il s'accorda, sans quitter lui aussi le regard profond de la vampire. Comme s'ils se jaugeaient. En un autre temps, à un autre conflits, ils se seraient sans doute affrontés avec fougue, l'un pour abattre la monstruosité, l'autre pour préserver sa vie et ses convictions.

''Le temps de savourer la fin de nos verres respectifs et nous pourrons rejoindre un lieu qui nous servira d'aire d'entraînement. Peut-être connaissez vous un endroit où il n'y aura pas de regard indiscret. ''

Peut-être qu'Orfraie ne souhaiterait pas qu'on apprenne qu'elle avait pris des leçons auprès d'un humain, elle une vampire anciennement une elfe. Et Alauwyr lui, tenait à rester hors de vue de personnes qu'il connaissait où qu'ils le connaissaient. Il n'aimait guère les ragots dès qu'un évènement bénin était observé par un commun du peuple ou par un benêt.

Il posa son verre.

''J'espère que vous ne voyez aucun inconvénient à ce qu'on use de nos vrais lames. Pour moi, c'est la meilleure école...''

Un sourire presque provocateur naquit à ses lèvres.

''Je comprendrais si vous n'êtes pas enthousiaste à cette idée et qu'on prenne alors des armes factices... ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Jeu 27 Oct 2016 - 4:16

Orfraie avait fait ses propositions en tentant d'offrir quelque chose d'utile à l'Alayien. Elle se doutait que pour un guerrier de son âge, le tir à l'arc serait inutile, au quel cas il aurait commencé depuis longtemps. Par contre, la furtivité lui allait très bien. La vampiresse imaginait sans mal Alauwyr se faufilait l'arme au poing ou au contraire traverser une foule en cherchant une proie, le tout sans être vue. Cet enseignement, à coup sûr, allait être très intéressant ! Et il tardait à la Princesse des Ombres de s'y mettre. Satisfaite par cet accord, la Lame Écarlate se permit un léger sourire.

- Vous mettrais-je mal à l'aise, Capitaine ? Répondit au tac-o-tac Orfraie, son sourire se transformant en une mimique marquant clairement son amusement. Vampire, elle n'avait plus réellement besoin de cligner des yeux et cela s'en ressentait d'autant plus qu'elle avait toujours eu l'habitude de regarder ses interlocuteurs dans les yeux, question de politesse. La couleur intense de ses prunelles n'aidait pas non plus. Fasciner est un grand mot. Mais vous m'intriguez. Vous en tant que personne, mais également votre peuple, les Alayiens. Rajouta toutefois la vampiresse, sa sincérité s'entendant dans le ton de sa voix.

Elle n'en rajouta pas plus et porta son verre à ses lèvre, s'amusant à défier le guerrier du regard. En un autre temps, à peine aurait-il croisé les glaciers qu'une flèche l'aurait cueillit.

- Si les regards vous gêne, je connais un endroit tranquille. Répondit-elle, faisant comprendre très simplement qu'être observée ne la dérangeait pas... et qu'elle n'avait pas honte de venir quérir les conseils d'un humain. Cela me va parfaitement. Poursuivit-elle en reposant son verre, faisant doucement cliqueter ses ongles dessus. Un léger rire lui échappa à la dernière réplique de l'Alayien. Jeune provocateur ... je n'ai pas peur de me blesser ou de vous blesser... Auquel cas cela entraînera également mon self contrôle... Mais si vous avez trop peur de potentiellement me servir de repas, nous pouvons user d'armes factices …

Cette fois, le sourire de l'Ataliel fut plus grand. Elle était réellement amusée, que ce soit par Alauwyr ou sa propre réponse. Elle aimait bien ces petites provocations qui avaient le mérite de la distraire en lançant une sympathique joute verbale. Cet humour pouvait paraître déplacé tant le sujet était sérieux – on parlait tout de même de la morsure vampirique ! - mais la dragonnière sentait que Alauwyr y serait réceptif.

- Si vous n'êtes pas trop effrayé, que diriez vous d'y aller ? Nous pourrons commencer votre entraînement immédiatement.

Quelques minutes plus tard, les verres furent vides et Orfraie paya les consommations comme promis. A l'extérieur, la nuit était chaude. Le temps était clair et agréable. Un léger vent faisait voleter les mèches flamboyantes.

- Avant de voir sans être vue, il faut être capable de se déplacer en silence. Il faut avoir le pas leste et l’œil avisé pour repérer les dalles de pierres qui bougeront sous vos pas, ou les lattes de bois qui craqueront. Il faut également prendre en compte son équipement : le tintement des plaques d'une armure, de la maille ou de deux fourreaux entre eux... Si vous voulez être furtif, vous devrez commencer par vous assurer que votre équipement produit le moins de bruit possible. Vous pouvez repenser votre façon de vous en équiper – et je peux vous y aider - mais vous pouvez aussi l'enchanter. Par exemple, mon armure et de plaque et de mailles, pourtant elle ne produit pas le moindre tintement. Il existe de nombreux objets magiques qui pourront vous aider à réduire ou annuler le bruit de vos pas. Je sais que n'appréciez pas le magie, mais elle vous sera très utile pour rester discret.

Et tandis qu'elle expliquait toute cela, Orfraie conduisait Alauwyr vers le palais... Sans le moindre bruit.




J'espère que ma petite avancée te va. =)





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Jeu 27 Oct 2016 - 11:44

Elle osait lui demander pareille chose.. S'il était mal à l'aise ? Son regard s'était plissé devant cette remarque. Peut-être qu'au plus profond de lui il était quelque peu mal à l'aise. La présence d'un vampire de la trempe d'Orfraie qui avait manqué de le mordre par la perte momentanée de son contrôle sur sa soif de sang avait de quoi rester méfiant. Alauwyr n'était pas un couard, mais il restait prudent. Et à la voir sourire à la suite aurait de quoi apporter un certain agacement. Mais Alauwyr se contenta de lui rendre un regard assuré, pendant qu'elle maintenait son sourire.

''Nullement ma chère capitaine. Nullement. Vous n'êtes pas la première que je côtoie de près, même après avoir eu la menace de terminer en hors-d'oeuvre''

Il se rappelait d'un rude combat mené avec un maître épéiste vampire. Un magnifique combat où il avait cru sa dernière heure venue, avant que Roeric ne décide de lui laisser la vie sauve après leur duel, qu'il avait apprécié. Puis un sourire, plus étrange qu'amusé cette fois, revint au faciès sérieux de l'humain.

''Je me demande bien en quoi un un homme simple comme peut provoquer chez vous, au point d'être intrigué. Quand à mon peuple, ne le connaissiez vous donc pas assez autrefois, pour vous en interroger encore ? ''

Et bien entendu, comme pour montrer qu'Orfraie qu'il ne l'impressionnait pas, bien qu'elle serait capable d'être redoutable en tant que prédatrice affamée, il rentra à nouveau dans la bravade qu'il avait lui même instillée.

''C'est mal me connaître. Si la frayeur était mienne, je ne serai pas en face de vous à attendre votre réponse. Qui sait si vous ne teniez pas aussi à l'intégrité de votre petite peau. De toute manière, si vous veniez à me blesser accidentellement, croyez-moi, il n'y aura pas de seconde fois risquée....''


Autant parce qu'Orfraie sera mieux maîtresse de ses pulsions qu'Alauwyr saura se défendre. Du moins tentera. Quitte à planter un poignard dans le flanc de la vampire pour l'emporter avec elle à Néant. Mais de cela, il ne doutait pas qu'Orfraie le savait, elle aussi. Et puis de toute façon, où serait le plaisir de vivre et de progresser s'il n'y avait pas un peu de piment dangereux dans la vie ?

Il avait ricané après s'être levée.

''Et puis jeune provocateur.... Je suis loin d'être un petit coquelet arrogant. Jeune par rapport à votre plus grand âge et vos expériences sans doute, mais au regard de mon espèce, j'approche un âge assez respectable pour un combattant. Mais ne pensez pas l'avoir facile avec moi, même avec nos véritables lames. J'espère vous faire suer un peu... ''

Mal à l'aise hein....

Une fois les consommations payées, ils se retrouvaient tous les deux dehors. La nuit était agréable, idéale pour assurer une soirée toute en activité. Orfraie prit les devants pour rejoindre le palais. Alauwyr écoutait chacun de ses mots, comme pourrait très bien le faire un élève studieux envers son maître. Il prenait bien note de détails auxquels il n'aurait guère penser pour se déplacer furtivement. Par contre il ne pouvait s'empêcher d'avoir un petit rictus amusé pendant qu'il la suivait.

''Je ne doute pas de l'usage de certains artifices de la magie. D'une certaine façon le porteur ne les commande pas... Ce n'est pas comme en user. Par contre, je ne suis pas un adorateur des armures lourdes et encombrante. Une cotte de maille à la limite et encore... L'armure que je porte actuellement me sied pleinement... savoir faire silence, mais aussi se fondre dans le décor prime n'est ce pas ? ''

Il avait mis entre temps la capuche de sa cape, rajoutant au sinistre de sa silhouette alayienne. Voir Orfraie accompagné d'une telle forme humaine avait de quoi rajoute de la crainte. Et observatrice qu'elle était, elle pourrait voir qu'Alauwyr se fondait dans les ombres de la rue qu'ils parcouraient. Pour l'Alayien, ce qui faisait réellement défaut était de savoir se déplacer silencieusement. Et savoir le faire sans avoir recours à cette fichue magie ne serait pas si mal que cela.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Lun 31 Oct 2016 - 21:41

La petite joute verbale qui s’était créée entre eux amusait beaucoup la Capitaine Ecarlate. L’Alayien avait du répondant et offrait un divertissement agréable. Toutefois, il retrouva rapidement son sérieux et le discret sourire de la vampiresse s’effaça doucement, elle aussi retrouvant momentanément une attitude plus professionnelle.

- J’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur votre peuple. Répondit-elle avec sincérité. Si elle ne se souvenait pas elle-même où elle avait pu en apprendre le plus sur le peuple d’Alauwyr, elle pouvait déduire que cela datait du Protectorat, Lewyn lui ayant conté cela. Des Alayiens que je connais, tous auraient demandé ma tête. Mais vous non.

Le sourire de l’immortelle revint doucement, Alauwyr rentrant de nouveau dans leur petite joute verbale.

- Le cure-dent qui vous sert d’épée ne parviendrait même pas à percer ma peau.

Et c’était sans parler des muscles ridicules de l’Alayien, qui n’auraient jamais assez de force pour réellement représenter un danger. Non, Orfraie ne craignait pas la force brute de son adversaire… en revanche, elle se méfiait de sa technique et ne le sous-estimait pas, loin de là. Sinon, pourquoi serait-elle venue le trouver ? Dehors, Alauwyr reprit la parole.

- Prenez garde à ne pas vous bloquer le dos, dans ce cas. Contre-attaqua la vampiresse, loin de chercher à être méchante, le ton d’Orfraie étant à la plaisanterie.

Les deux retrouvèrent ensuite leur sérieux et la Lame fut satisfaite de l’attention de son élève d’un soir. Celui-ci se fondait dans les ombres, probablement aidé par son armure, et démontrait ainsi ses quelques capacités.

- Certains enchantements demandent une activation. Quant aux armures lourdes, elles ne sont pas forcément encombrantes dès lors qu’elles sont optimisées, que ce soit par magie ou par des procédés plus basiques.

L’armure d’Orfraie, de type intermédiaire, en était le parfait exemple. Elle alliait protection et mobilité, surtout entre ses mains, en plus d’une discrétion absolue lorsque nécessaire. Toutefois, l’Ataliel était consciente que sa force vampirique lui permettait des choses qu’un humain pouvait à peine espérer. Les deux compères arrivèrent finalement à une petite place circulaire où les badauds discutaient entre eux.

- Que diriez-vous d’un petit défi ? Vous voyez ce garde, là-bas ? Il va prendre son tour de garde au Palais et sa route le fera passer par des ruelles peu passantes et donc silencieuses. Nous allons le prendre en filature, vous devant et s’il nous repère, vous avez perdu. Vous êtes parfaitement capable de vous fondre dans le décor, mais pour être parfaitement discret, vous devez être vif d’esprit, vous devez évaluer votre environnement et repérer rapidement les meilleurs passages. La discrétion demande un sens aiguisé de l’observation. Je veux vous voir à l’œuvre et je vous conseillerais afin de vous donner les clés.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 5 Nov 2016 - 12:55

Lui aussi adorait quand ses interlocuteurs avaient de la répartie. Mais il savait garder son séreux quand il y avait des sujets abordés qui étaient eux mêmes importants aux yeux de l'Alayien. Surtout quand on parlait de son peuple et une vampire comme Orfraie qui y portait un certain intérêt était presque étonnant. A part des lettrés, des artisans et quelques curieux, peu faisait cas de la grande richesse culturelle que possédaient encore ce peuple qui avait fui la destruction de son propre continent.

''Qui vous dit que je ne l'aurai pas demander, votre tête ? A une autre époque sans doute, mais à l'heure d'aujourd'hui, il faut savoir évoluer pour avancer. Et survivre. Vous rencontrerez encore des irréductibles, qui ne changeront pas d'avis quand à la présence des vampires, des elfes et des hommes capables de lancer la magie. Mais je ne crois pas qu'ils viendront vous le dire ouvertement. Ils resteront dans leur coin à ruminer leur sort jusqu'à leur fin de vie''

Il ne se faisait aucun soucis pour Orfraie. Si des hommes de caractère comme Christan par exemple, arrivaient à changer d'avis ; sans réellement l'admettre, alors tout pouvait devenir possible.

''Je pense que vous n'aurez pas fini d'en apprendre sur les miens. Même sur Armanda, bien des nôtres seront encore capable de grandes choses, avec ou sans la magie. Le savoir-faire alayien s'est fait et perfectionné sans usage de la magie, n'oubliez pas...''

Puis il s'était permis de ricaner quand au petit retour de leur échange de réparties. Oh oui qu'il adorait cela. Il était rôdé avec Christan et encore avec celui-là, il n'en verrait jamais la fin.

''Ne vous méprenez pas sur mes capacités ma chère... Mon dos est encore solide et capable de suivre les mouvements que je lui imposerai encore. Quand à mon cure-dent, vous serez étonnée toute à l'heure de la manière dont je le maîtrise... ''

Ce n'était pas pour rien que son meilleur ami le surnommait danseuse, lui qui se plaisait à porter du lourd au point d'avoir du développer lui la force brute.

''Une armure lourde, avec ou sans magie restera encombrante à mes yeux. Si vous ne mettez pas les bons enchantements, vous subirez le retour de ses inconvénients à bien des égards. Par exemple si vous ne la rendez pas légère ou si vous ne la dotez pas d'un moyen pour survivre sous l'eau... vous périssez noyée, faute de temps d'avoir pu vous libérer des sangles qui retiennent les différentes pièces de cette même armure. Et encore ce n'est qu'un exemple...''

Il ne s'amuserait pas à tous les énumérer bien entendu. Orfraie était expérimentée, donc elle connaissait très bien le reste quand aux armures lourdes. Alauwyr n'avait fait que partager son opinion vis à vis de cette protection. Puis il écouta sérieusement le petit défi de la vampire elfique. Cela paraissait être un jeu d'enfant, mais il était plus doué pour l'agilité que la furtivité. Et ce n'était pas tous les jours qu'il s'amusait à pister une proie humaine.

''Hum... j'accepte votre petit défi. ''

Sans rien dire de plus, il sortit de dessous son armure sombre son foulard qu'il mit sur son visage, rajoutant de l'effet ténébreux à ce qu'il portait. Sa capuche mis en place, il ne se précipita pas de suite, n'ayant d'yeux que pour la cible désignée, qui s'était mise en marche pour faire sa ronde. Doucement, Alauwyr évalua sa trajectoire et se faufila dans un recoin ombreux. Il s'y fondit immédiatement.

Pour commencer, il devait veiller à garder une bonne distance entre lui et le garde. Pas trop grande, ni trop de petite, autant pour éviter de se faire entendre que de se faire voir. Et ensuite ? Repérer les zones où il pourrait se confondre avec les ombres, à défaut de trouver une cachette qui le mettra à l'abri de la vue du garde. Ainsi commençait-il, suivant le garde, petit à petit, veillant à bien regarder où il posait les bottes, tout en tenant d'une main le fourreau de son épée pour pas qu'elle se voit ou cliquette contre lui.

Au fur et à mesure que la proie et son prédateur progressait, Aluwyr dit se casser derrière des caisses, qui grincèrent parce qu'il s'était un instant trop collé à elles. Il dérangea un rat qui bondit et trottina au milieu de la route pour la traverser, tout en couinant de protestation. Le garde s'était retourné, avant vu le rat et avait haussé des épaules. Saleté de rats avait-il marmonné. Alauwy pestait intérieurement de cette erreur, digne de débutants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Jeu 10 Nov 2016 - 21:36

Avec un sourire, Orfraie avait attendu la réponse d’Alauwyr. Leur petite joute verbale était terminée, pour l’instant, et il était temps se mettre aux choses sérieuses. Le défi proposé par l’Ataliel paressait relativement simple, mais il était certain que cela ne l’était pas. Le parcours passé à travers la ville et, bien que le chemin n’était pas passant, le silence serait l’ennemi de l’Alayien car la moindre erreur raisonnerait comme si l’on frappait sur un tambour.

Laissant une avance confortable à Alauwyr, la vampiresse emboita le pas à ce dernier, l’esprit tranquille. La tenue de l’Alayien était plus ou moins adaptée et il se fondait efficacement dans les ombres. Orfraie, pour sa part, était avantagée par ses bracelets de silences tandis que le fourreau de Laurelin était parfaitement fixé pour ne faire aucun bruit. C’est au détour d’une ruelle que l’armure d’Everelle apparue sur le corps de la guerrière, qui disparue ensuite, ne laissant pas la moindre trace de son passage. Loin de s’éloigner, l’ancienne Rôdeuse suivit simplement Alauwyr à la trace, sans prendre la peine de se dissimuler puisque son armure le faisait pour elle. La plaque et les mailles, comme elle l’avait dit au guerrier, ne produisaient pas le moindre bruit malgré les frottements.

L’obscurité n’aidait pas à se diriger dans le noir et Alauwyr devait être encore plus prudent, mais celle-ci n’empêchait pas Orfraie de détailler sa posture et ses gestes. Ainsi, il avait retenu son principal conseil et maintenait son épée en place en la tenant d’une main. C’était également une façon de la dissimuler, car sa poignée métallique pouvait se voir dans le noir, surtout si une lumière venait se refléter dedans. Cela était déjà arrivé à l’Ataliel, plus jeune, lorsqu’elle avait débutée et elle se souvenait parfaitement de la correction que son mentor lui avait assenée pour cette petite erreur basique. C’était également pour cette raison que son armure était teinte, afin de se confondre aisément avec les ombres et ne pas refléter les lumières.

Alauwyr semblait se prendre au jeu et suivait sa proie avec aisance, lui laissant suffisamment d’avance pour ne pas être repéré tout en restant suffisamment proche pour ne pas le perdre de vue, ce qui aurait été particulièrement bête. Malheureusement, l’erreur arriva et l’Alayien fit grincer des caisses en bois, le bruit semblant alors se répercuter entre les murs des maisons alentours. Le soldat se retourna aussitôt, la main droite sur son épée, tandis qu’il foulait les ombres du regard avant de hausser les épaules. Du point de vue d’Orfraie, cela était particulièrement amusant car elle se trouvait en plein milieu du chemin – légèrement derrière Alauwyr – mais totalement invisible. Les premières fois sous le couvert de la magie avait été particulièrement étrange, lorsque son regard avait croisé celui d’autres personnes, pensant être vue alors que ce n’était pas le cas. Finalement, le garde reprit sa ronde et Orfraie continua à suivre l’Alayien, attendant de voir s’il allait apprendre de la petite erreur qu’il venait de faire.

Un garde plus soupçonneux aurait pu s’approcher et le découvrir.






Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Lun 14 Nov 2016 - 7:37

Rien que ce mauvais pas avait donne envie à l'Alayien de cesser le petit jeu, tellement la frustration l'avait gagné. Mais il ne devait pas se laisser aller ainsi dès la moindre difficulté rencontrée. A penser de la sorte, il ne pourrait que régresser et cela, il ne pouvait se le permettre. Mais rien que d'avoir eu cette pensée le poussa à ressentir de la colère contre lui-même. Il y a encore une année, il ne se serait jamais laissé aller à ses propres émotions. Il vieillissait... ou alors la vie qu'il menait actuellement le ramollissait. Il en grogna intérieurement. Non, il ne pouvait relâcher ce qu'il avait toujours été.

Dès que le garde se fut éloigné, Alauwyr reprit sa marche furtive, prenant bien soin cette fois de pas provoquer de heurt ou de grincement contre les objets qui entouraient son environnement. Les choses paraissaient tellement simples quand on en comprenait les bases, mais se croire capable de les maîtriser totalement.

Quand il dut se cacher à nouveau, il ne provoqua aucun bruit. Mais plus loin, quand le garde avait progressé dans sa ronde, Alauwyr n'avait pas remarqué un pavé descellé. Il posa le pied dessus et provoqua un crissement de sable assez tenu, mais qui fut suffisant pour attirer l'attention du garde. Celui-c, échaudé de la petite ''frousse'' de toute à l'heure, s'était promptement retourné !

''Qui va là ! ''

Il fallait voir la tête du garde quand celui-ci discernait que la moitié d'une silhouette large d'épaules, qui paraissait recraché des ténèbres même.

Alauwyr pestait contre lui-même et rabaissa son fouloir et se défit de sa capuche, pour que le garde puisse bien discerner ses traits.

''Détendez-vous soldat. Je suis le capitaine Iskuvar.... E si je vous suivais, c'était pour mesurer le sérieux de votre service. ''

Au début, le garde avait plissé les yeux, le temps de bien voir le visage de l'individu qui lui parlait et quand il reconnut les traits qui caractérisaient l'Alayien, le garde se détendit. Il retira même la main de l'épée qu'il avait été prête à sortir. Par contre, il ne paraissait guère rassuré quand à un éventuel rapport sur son dos, d'un officier tel qu'Alauwyr.

''Vous pouvez reprendre. Je saurai mentionner dans mon rapport pour le commandant Weren que vous restez attentif durant votre ronde. ''

Une fois que le garde se fut éloigné, Alauwyr attendit patiemment qu'Orfraie l'approche. Il grimaçait encore de son échec. Et dès qu'Orfraie fut à sa hauteur :

''je sais où j'aurai des progrès à faire....''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Lun 21 Nov 2016 - 5:18

Invisible, la princesse des ombres continuait à suivre son élève du soir, silencieuse, telle un fantôme. Elle marchait non loin de lui, suivant une ligne parallèle à sa route, observant ses gestes tout en vérifiant qu’elle-même n’allait pas emprunter un mauvais chemin. Invisible et silencieuse, oui, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas faire d’erreur et marcher, à l’instar d’Alauwyr, sur une dalle mal scellée. Le crissement du sable sembla assourdissant aux oreilles de la vampiresse, qui porta aussitôt son regard sur le garde. Ce dernier s’était promptement retourné, la main sur la garde de son épée, prêt à toute éventualité. Toutefois, les sens vampiriques d’Orfraie lui permettaient de savoir que l’homme n’était absolument pas serein, les battements affolaient de son cœur lui parvenant sans peine. Ses pupilles dilatées permettaient également de deviner son état de stress tandis qu’il scrutait l’obscurité. Enfin, son facies s’affaissa lorsqu’il devina la silhouette de l’Alayien dans l’ombre, et Orfraie cru qu’il allait faire une crise cardiaque.

Faisant naître un sourire sur les lèvres rouges de la vampiresse, Alauwyr parvint à se tirer de ce mauvais pas sans grande difficulté, usant de sa position pour faire baisser la garde et les soupçons de l’homme. C’était une bonne technique, bien qu’elle pût également s’avérer dangereuse. Orfraie aimait connaître l’identité de ses interlocuteurs avant de révéler la sienne, l’information étant une arme à part entière. Le garde s’éloigna finalement, laissant l’Alayien seul dans sa ruelle. Orfraie mit fin à son camouflage tout en s’approchant du guerrier, les mains jointes dans son dos en une posture sereine.

- Effectivement, mais vous avez les capacités pour le faire. Et l’équipement. Fit-elle en désignant Alauwyr de sa main, faisant ainsi comprendre qu’elle parlait de sa tenue. Ici, à Aldaria, dévoiler votre identité ne représente pas un danger, mais je ne peux que vous conseiller de la garder pour vous autant que possible lorsque vous êtes à l’extérieur de ces murs. Poursuivit la guerrière en désignant d’un large mouvement du bras les remparts de la ville. Nous sommes en paix, mais le danger rode et la haine envers votre peuple est encore bien ancrée. Soyez prudent, Fléau Noir.

Les lèvres de la Vampire s’étirèrent en un sourire énigmatique, bien que l’utilisation de ce surnom fût évidente suite aux paroles d’Orfraie. D’un geste, elle invita Alauwyr à poursuivre la route jusqu’au Palais, celle-ci se faisant cette fois-ci dans le calme. L’air plus frais de la nuit était vivifiant, de même que la tranquillité et l’obscurité dans laquelle la Princesse des Ombres se complaisait. Elle se sentait dans son élément et respira l’air nocturne à plein poumon, captant mille fragrances qui donnaient à Aldaria une atmosphère unique et reconnaissable entre toutes.

Dans la nuit, le Palais se dessina, son ombre imposant le respect aux deux bipèdes qui s’en approchaient. Les torches et lanternes magiques éclairaient sa façade et, lorsqu’ils arrivèrent sur la route principale, dévoila leurs silhouettes aux sentinelles. Celles-ci les laissèrent passer en reconnaissant la Lame Ecarlate, Orfraie guidant Alauwyr jusqu’au Siège des Lames où elle était certaine de trouver une aire d’entrainement vide à la vue de l’heure avancée.






Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Lun 28 Nov 2016 - 16:14

En somme, de ce que comprenait Alauwyr, c'est qu'il devait tirer encore plus profit des capacités que lui offrait son armure sombre. Comme elle lui offrait déjà la possibilité de s'enfoncer dans les ténèbres pour ne faire qu'un avec eux... restait donc à parfaire le côté furtive de sa personne d'humain. Il aurait été capable de répondre avec scepticisme quand à apprendre une compétence qui demandait une grande précision dans les geste. Mais, il était le genre d'homme qui estimait qu'on apprenait toujours au cours d'une vie. Donc il savait ce qui lui restait à faire.

Par contre, il peinait à ne pas soulever un sourcil circonspect quand à la remarque de la vampire. Elle n'avait pas tort, mais n'oubliait-elle pas qu'il était un vétéran ? Non pas qu'il jouait d'orgueil mais s'il avait survécu jusqu'ici, sans doute était-ce par certaines précautions prises. Mais il acceptait malgré tout ses paroles. Tout était bon à prendre et de plus, il devait veiller à ne pas créer de malentendus. Après tout, en plus d'être vampire, elle était Capitaine des Lames Rouges.

''En extérieur, nul besoin de nom parfois pour savoir qui on affronte. Je sais que tout comme moi, en savez quelque chose. Et quand à la prudence....''

Il ne put s'empêcher d'étirer un étrange sourire, comme ceux qu'il affichait quand il prenait un plus grand plaisir à combattre et à tuer ses ennemis, quand son peuple servait Néant. Vu son aspect atypique, il n'avait nul besoin de se présenter pour savoir qui il était. Mais Orfraie avait raison sur un point : la haine envers les Alayiens restait encore vivace

''...le Fléau Noir aurait été enterré à six pieds sous terre s'il n'en usait pas. Mais ne voyez pas là de la prétention. Une petite piqûre de rappel est toujours bonne à prendre. ''

Peut être quelques années en arrière, il aurait fait ravaler la démarche d'Orfraie. Mais plus on restait en vie, donc en vieillissant, plus on se rendait bien de l'énormité de bien des choses. Après cela, les deux êtres avaient pénétré dans le Palais, leurs ombres se mouvant et défilant au rythme des quelques rares lumières qui éclairaient les lieux. Les sentinelles passées, ils arrivèrent donc à l'Aire d'entraînement. Les lieux plurent immédiatement au capitaine. Elle était idéale en plus d'être vide.

Pour la suite, nul besoin de paroles. Alauwyr prit aussitôt ses aises. Il retira sa cape pour la poser sur un tréteau en bois et sortit Coeur d'Obsidienne. Un sourire s'étrécit doucement sur ses lèvres.

''Autant trancher dans le vif du sujet n'est ce pas... Allez Capitaine Ataliel, prenez donc votre épée et faites moi voir ce que vous savez déjà faire. Sauf si vous redoutez que mon cure-dent ne vous effraie déjà...''

Que de mieux pour l'Alayien de voir ce que la vampire savait déjà faire. Elle n'hésiterait sans doute pas à l'attaquer directement. Quelque soit le cas, il se préparait à observer le moindre de ses gestes, pour voir ce qui lui manquait pour progresser

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mer 7 Déc 2016 - 2:24

Certains êtres en ce bas monde sont si célèbres – pour de bonnes comme de mauvaises raisons – que leur nom ne sont pas nécessaires pour les connaître. Sur ce point, la Vampire ne pouvait qu'être d'accord avec Alauwyr, mais elle prêchait pas excès de prudence. Elle savait avoir été la Princesse des Elfes, une personnalité normalement connue, pourtant cela n'empêchait pas certains mortels de ne pas savoir qui elle était. L'Alayien avait raison, mais il avait tort également.

Cette fois-ci, toutefois, Orfraie garda le silence, guidant le guerrier dans les couloirs du Palais. Ce dédale couvert d'ombres, elle le traversait sans hésiter, connaissant ce chemin par cœur, sa vision fondant l'obscurité. Seules quelques torches – magiques ou non – éclairaient faiblement les murs, ne diffusant pas assez de lumière pour dissiper totalement la pénombre, d'autant que la lune jouait à cache-cache avec les nuages.

Ils arrivèrent finalement sur l'aire d'entraînement des Lames Ecarlates, déserte à cette heure. Cela n'avait rien d'étonnant et plairait sans doute à l'Alayien. Du reste, cette salle était spacieuse, permettant ainsi à plusieurs soldats de s'entraîner ensemble sans problèmes. Il y avait des mannequins, des cibles, des armes factices mais aussi des obstacles de bois mobiles. Tout ce qui permettait aux Lames d'être une élite au service de la couronne.

Ce bruit très distinct d'une lame que l'on tire d'un fourreau raisonna aux oreilles de la Vampire, qui se tourna lentement pour offrir son visage au Capitaine. Ses yeux bleu roi semblaient déjà le détailler sous toutes les coutures, s'enfonçant jusqu'au tréfonds de son âme. Sa petite pique la fit rire, de ce rire cristallin qui la caractérisait. Magiquement, elle rattacha ses cheveux en plusieurs tresses compliquées, s'assurant ainsi de ne pas être gêné par ses longues mèches flamboyantes, puis elle sortit Laurelin de son fourreau. La lame noire diffusait une douce mélodie à ses oreilles, elle seule pouvant l'entendre, qui apaisait son esprit.

- J'ai vu pire dans ma vie. fit-elle sur le même ton qu'il avait emprunté.

Loin d'être prompte à attaquer sans réfléchir, Orfraie ajusta sa prise sur la poignée de son épée elfique. A intervalle régulier, lorsque la lune redevenait visible, les runes argentées qui courraient sur la lame noire se mettaient à luire faiblement sous les rayons. L'armure d'Everelle – dont la couleur allait de paire avec son épée - ne provoquait pas le moindre bruit et, sur les épaules de la Vampire, ne pesaient pas plus lourd qu'une plume. Sa démarche était fluide et ses mouvements ne semblaient pas gêner par le port de celle-ci. Il y avait dans sa façon de se positionner les siècles d'expériences et de nombreux combats menés, même si tout cela ne lui permettait pas d'égaler l'Alayien avec une lame.

Elle aurait pu continuer à lui tourner autour, à tenter de l'évaluer, mais elle était là pour apprendre. Aussi, au bout d'un moment, elle fendit sur sa proie, ne retenant ni sa vitesse ni sa force vampirique. Cela aurait été se moquer d'Alauwyr que de le faire.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Jeu 15 Déc 2016 - 14:13

Orfraie sortit à son tour sa lame, qui apparaissait elle aussi bien ténébreuse, avec des détails qui n'apparaissaient pas sur l'arme de l'Alayien. Les runes qui scintillaient au contact des rayons de la lune aurait eu de quoi faire douter quelques guerriers aguerris. Car le paêl reflet argenté qui en émanait de cette belle trancheuse avait de quoi vous donner un bien étrange frisson. Mais ce n'était que l'impression qu'elle donnerait. Alauwyr avait assez combattu pour savoir que même une épée aussi remarquable ne faisait pas tout. Son détenteur devait encore savoir la manier ; chose évidente et certaine chez la vampire qui se dressait devant lui.

En tout cas c'étaient là de bien étranges circonstances que deux épées bien différentes et pourtant, bien ténébreuses dans la couleur de l'acier qui les composaient. Plus encore de voir que chacun de leurs porteurs étaient vêtus d'armure qui s'assemblaient à l'aspect de leurs armes, comme pour ne faire qu'un avec ellse. Ne disait on pas qu'une épée devait être une extension du bras qui la tenait ? Mais là, on se demandait si ce n'était pas l'inverse.

Orfraie avait commencé à tourner autour de l'Alayien. Pas après pas et le tout dans un parfait silence malgré l'armure qui la couvrait à la perfection, elle le jaugeait comme le ferait un prédateur attendant l'instant ultime de sauter sur son ennemi. Ou sa proie. Alauwyr n'omettait qu'elle était une vampire. Il n'en serait pas à sa première sangsue à combattre. Durant l'invasion de son peuple sur le continent armandéen, il avait possédé comme les siens de l'avantage du verre noir. Mais il avait toujours veillé à user de ses compétences que de la propriété offerte par Néant. Cela l'eut grandement aidé des années après. Se battre contre un vampire n'était pas rien pour un humain, plus encore quand on usait pas de magie.

L'Alayien fixait le moindre mouvement gracieux de son "élève''. Lui aussi l'évaluait, cernant déjà la souplesse de chaque partie de son corps. C'était le combattant qui parlait et non l'homme bien entendu. Brièvement, il se rappelait d'un bref combat avec un maître-lame vampirique...Un sourire carnassier étira les traits lacérés de son visage et sut lever Coeur d'Obsidienne sans frémir quand Orfraie passa soudainement à l'attaque. Son sourire ne s'effaça pas quand les deux lames se percutèrent avec une violente métallique digne d'un temps de guerre. Et Alauwyr le perdit encore moins en sentant qu'Orfraie ne retenait pas ses coups. Rien de mieux qu'un affrontement digne de ce nom, même dans le cadre d'un entraînement !

Et dans ce combat qui s'annonçait bien intense entre deux adversaires qui n'offriraient aucun répit ni à l'un ni à l'autre durant leur échange martial, Alauwyr ne ménageait pas Orfraie, usant de ses compétences pour affronter les capacités exceptionnelles de la vampire. Et vu qu'elle était là pour se perfectionner dans l'air du maniement de l'épée, autant lui montrer là où elle fautait. La moindre faille dans la défense, la parade ou l'attaque de la vampire, il lui fera comprendre l'erreur. Nul doute qu'elle voulait atteindre la perfection, il le sentait dans la danse combattante qu'ils entretenaient tous les deux. Mais si elle pensait qu'il l'épargnerait...

Il sut se dérober juste à temps pour une offensive audacieuse, mais un peu trop peut être. Il en ricana un court instant, veillant à rester en garde.

''La témérité dans certains enchaînements peut être un avantage comme un danger. Pour peu que vous affrontez un adversaire aussi doué que vous, il pourrait retourner votre coup à son bénéfice pour vous battre... Manier une épée avec passion est une chose ma chère, mais il faut la juguler... au risque qu'elle nous pousse à l'erreur. ''

Et bien entendu, en plus de cela, il ne fallait pas se laisser déborder par ses propres émotions. La colère ou la crainte étaient parmi celles qui poussaient à abaisser son attention, à perdre pied et c'était là que se commettait les erreurs. Même le meilleur bretteur pouvait succomber à cela, s'il n'y prenait pas garde.

''J'espère que ce n'était pas là tout ce que vous saviez faire. J'en serai grandement déçu... ''

Une bien gentillette provocation, mais qui pouvait toucher à l'amour propre et éveiller une colère qui devait justement être refrénée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Jeu 29 Déc 2016 - 2:45

S’entrainer à l’épée… Orfraie avait l’impression d’être revenue plus de six-cent ans en arrière, à l’époque où elle commençait à peine à tenir une fausse épée entre ses mains inexpérimentées. Elle en avait reçu, des coups, à cette époque. Elle avait chuté, avait ressenti de la douleur dans chacun de ses membres… Elle avait pensé abandonné, quelque fois, mais elle s’était toujours relevée. Avec hargne, elle avait continué, persévéré, jusqu’à être capable de tenir tête face aux attaques de son mentor. Alauwyr partageait quelques traits avec cet Elfe, notamment cette amour pour les railleries… Mais revenant à l’instant présent, Orfraie vit ce sourire carnassier se dessiner sur les lèvres de l’Alayien. A quoi pouvait-il bien penser, songeait-elle.

Le premier coup fut tout en force, la Vampire refusant de retenir son bras. Cela aurait été un véritable affront… Elle-même fut satisfaite lorsqu’elle sentit que l’Alayien ne la ménagerait pas. Si elle avait la force pour elle, lui avait la technique et l’attention de l’archère était à son paroxysme durant cet échange. Sans doute aurait-elle été vaincue rapidement si elle n’avait pas eu l’expérience du combat pour elle… Alauwyr parvint à se dérober lorsqu’elle attaqua, se montrant un peu plus audacieuse et inventive. Trop tard, surement, car l’humain n’était plus sur la trajectoire de sa lame. « Ne vous inquiétez pas. Le jour où vous arriverez à me faire sortir de mes gonds n’est pas arrivé. » Répondit-elle en se remettant en position. Alauwyr savait-il que la personne qui lui faisait face était connue pour son flegme légendaire ? La dernière fois qu’Orfraie s’était laissé emporter lors d’un duel, c’était face à Christan, mais ce dernier l’avait payé très cher… De plus, Laurelin n’était pas une épée ordinaire ! La Lame Chanteuse diffusait une mélodie que seule la Vampiresse était en mesure d’entendre, une mélodie très apaisante qui aidait la guerrière à maintenir son contrôle sur ses émotions.

La petite pique du guerrier l’amusa. Si elle souhaitait s’améliorer, peut être devait-elle lui montrer sa technique ? La guerrière s’avança donc, amorçant son coup, mais elle disparut subitement du champ de vision de l’Alayien lorsqu’elle s’apprêta à le porter. Profitant de l’invisibilité de son armure et de l’absence de bruit, elle réapparu sur son flanc et lança une nouvelle fois Laurelin à l’assaut. Elle n’espérait pas vraiment le toucher, mais elle s’assura que le premier enchantement de sa lame était actif : S’il contrait son attaque, la Lame Chauteuse allait crier.




Laurelin - Enchantement 1 ACTIF:
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Mer 4 Jan 2017 - 20:14

L'Alayien s'était contenté de sourire. Un vampire finissait toujours par sortir de ses gonds. Il gardait des points communs à bien des vivants, qu'ils soient humains ou elfes. Il suffisait de trouver la faille, le point d'entrée dans la cuirasse pour y pénétrer fortement et appuyer là où cela faisait mal. Même si Orfraie était vampire, elle avait des sentiments, des secrets à dissimuler. Un vampire ne restait pas invulnérable.

''Qui sait ce que demain sera fait. Ne vous méprenez pas sur ce que je pourrais capable de faire. Même si l'immortalité est vôtre, vous gardez bien des points communs avec les mortels. Personne n'est intouchable. Si l'avenir décide que je doive m'en prendre à un des êtres qui vous est cher, je ne crois pas que vous resterez impavide....''

Il faudrait que les temps deviennent incertains et dangereux pour qu'Alauwyr s'en prennent à des êtres aimés de l'ancienne Générale. Même dans un rêve de vengeance. Alauwyr n'était plus vraiment l'Alayien des premiers jours de l'invasion où là il ne se serait posé aucune question et aurait tout fait pour frapper là où cela faisait très mal. L'honneur était quelque chose de bien ancré en lui. Agir autrement et salement n'aurait pas été lui, surtout maintenant.

Le combat reprit aussi vite qu'il s'était arrêté et là où Orfraie visa un point précis pour sa nouvelle attaque, elle disparut du champ de vision de l'humain. Alauwyr avait aussi sourcillé, se fiant à ses réflexes. Elle n'était pas la première personne à jouer de invincibilité dans un combat. L'usage de la magie aidait grandement dans un duel, mais cela pouvait être pris pour quelque chose de déshonorant. Pour l'épéiste, la magie faisait partie malheureusement de son univers désormais. Il avait appris à faire avec ; enfin, un peu.

Il n'avait donc pas perdu de temps pour réagir et sa lame noire croisa le fer de Laurelin, crissant l'une contre l'autre, quand un cri strident emplit l'air et vrilla les oreilles de l'humain, qui n'avait pas eu d'autres choix que de reculer en grimaçant en entendant ce son lui apporter une douleur désagréable à ses oreilles. Il aurait pu porter une main pour essayer de se protéger de la sonorité vrillante, mais cela aurait été offrir une ouverture potentielle à son adversaire. Et comme il était là pour ne pas la ménager...

Veillant à rester prêt en défense au cas où, toujours la grimace douloureuse aux traits de son visage, il tendit soudaine une main, paume ouverte vers Orfraie. Une vive lueur y naquit. A son tour d'user de magie... du peu qu'il savait faire usage pour se battre contre des combattants qui en usaient largement mieux et plus que lui. Ainsi il profitera de l'éblouissement qu'il imposait à Orfraie pour la frapper sur son flanc gauche, avant de l'emmener dans une nouvelle danse martiale entraînante et éprouvante.

Sort lancé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Ven 6 Jan 2017 - 4:03

Alauwyr disait vrai, mais il ne connaissait pas son adversaire. Orfraie avait changé, mais elle concevrait une part de ce flegme légendaire qui la caractérisait autrefois. Si s’était laissé aller à des excès ces derniers temps, elle restait tout de même une personne posée qui ne plaçait jamais un mot au-dessus de l’autre et qui contrôlait de mieux en mieux ses instincts. La colère et la haine, il était évidemment qu’elle le ressentait, comme tout le monde… Mais elle savait canaliser ces sentiments pour se donner de la force sans faire dans la rage aveugle. Elle avait suffisamment de vécu pour le comprendre à défaut de se souvenir de son entrainement. Autrefois, même si elle l’ignorait, un autre Alayien avait fait les frais de ce calme à toutes épreuves : Christan Weren. Il n’était jamais parvenu à la faire sortir de ses gonds malgré ses multiples tentatives. « Mais un bon guerrier sait canaliser ses sentiments pour ne pas se laisser ébranler. La rage, la colère, la haine, la peur, la tristesse… Tous ces sentiments ne doivent jamais former la main qui guide l’épée… non ? » Poursuivit-elle.

Son ancienne elle aurait protégé les siens sans jamais se laisser aller, mais cela, elle l’ignorait. Le combat reprit et Orfraie usa de l’invisibilité de son armure pour tenter une attaque. L’Alayien parvint à bloquer son attaque, jouant du hasard en se tournant du bon côté. Toutefois, le cri de Laurelin déstabilisa l’homme, qui fut forcé de reculer en grimaçant. Il tendit alors une main devant lui, surprenant brièvement la combattante, avant que celle-ci reconnaisse le sortilège basique qu’il s’apprêtait à lancer. C’était un bon choix, mais l’Ataliel ferma les yeux et disparu sous l’invisibilité de son armure pour se prémunir de la lumière bien trop vive pour ses yeux de Vampire.

Elle n’attaqua pas immédiatement, marchant doucement autour de l’Alayien sans provoquer le moindre son. Rien ne pouvait révéler sa présence jusqu’à ce qu’elle lance sa dague d’agilité vers le guerrier. Celle-ci redevint visible quand elle la lâcha, mais la guerrière se déplaça de quelques pas sur le côté avant de s’élancer à vive allure vers Alauwyr pour tenter une attaque au flanc, sa dague venant de face.




Spoiler:
 






Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 7 Jan 2017 - 17:36

Alauwyr n'avait pas répondu immédiatement à la réponse interrogative d'Orfraie. Le combat lui demandait toute son attention. Et à juste titre. Il se battait avec une vampire qui usait de toutes ses capacités et il appréciait de pas être ménagé. Lui-même ne la ménageait pas. Une bonne entente tacite qui était tout à l'honneur de chacun. L'Alayien compensait la différence de force par son expérience et son agilité. Mais après tout, n'était-il pas ici pour apprendre quelques petites choses pour son "élève'' ? Elle ne l'avait pas sollicité pour rien.

L'usage du petit sortilège ne fonctionna pas comme prévu, mais la magie avait son lot d'aléas quand à ses chances de réussite aux yeux de l'Alayien. Cela ne le déstabilisera pas pour autant et resta instinctivement sur ses gardes quand la vampire disparut l'instant d'après de son regard. L'invisibilité était une bonne arme pour se défendre ou pour surprendre l'adversaire. Orfraie en usait pour tenter de l'avoir par surprise. Et ce n'était que la seconde fois. Peut-être que cela ne déconcerta pas suffisamment Alauwyr pour qu'il fouillât du regard les parages, les membres tendus pour réagir à la moindre alerte.

Il ne la voyait ni le l'entendait mais quand elle usa d'une nouvelle offensive contre lui, il usa d'un geste qu'il avait heureusement appris à employer pour que cela devienne un réflexe, pour éjecter la dague qui avait été vivement lancée vers sa position. La dague avait perdu de son invisibilité dès qu'elle eut quitté la main de sa porteuse. Et Orfraie restait toujours invisible, ce qui la rendait dangereuse. On ne pouvait pas répliquer si on ne voyait pas la cible. Mais l'Alayien était loin de manquer de ressources.

Bien qu'il était Alayien, pour rester en vie, il avait dû se faire à l'usage de la magie autour de lui et dans son quotidien. En homme intelligent, il avait pris le temps d'étudier quelques petites choses concernant la magie. Et donc les possibles stratégies à appliquer face à certains sortilèges. Donc juste après l'offensive de la dague, dans la foulée, il invoqua un autre sort, tout en maugréant intérieurement d'user autant de magie en un seul combat.

Le sort qu'il usa ne pourrait être efficace à cause de la posture actuelle d'Orfraie, mais il fut suffisant pour lui permettre de percevoir juste ce qu'il fallait dans le vol des insectes invoqués pour parer l'attaque invisible qui venait sur son côté. Orfraie avait tenté de l'assaillir à son flanc

Laurelin croisa le fer de Coeur d'Obsidienne, provoquant encore un son strident plus que pénible à entendre. Les deux armes se raclèrent l'une sur l'autre, avant qu'Alauwyr n'effectue un bon en arrière, fouillant toujours les parages du regard.

Même si Alauwyr grimaça encore, il restait concentré malgré le son strident produit par l'épée d'Orfraie.

''Bien joué. Mais un conseil des plus utile : attendez que votre adversaire soit plus fatigué pour frapper avec votre dague comme vous l'avez fait. ''


A le voir prodiguer des conseils ainsi à une vampire, il était aisé de se demander si l'Alayien ne désirait pas affronter la vampire dans un véritable combat. Mais qui sait ce qu'il pensait sur l'instant, vu qu'il souriait, comme ravi de voir qu'il apprenait des choses utiles et importante à une femme telle qu'Orfraie.

''Un bon combattant sait se défaire des émotions en effet. Mais il doit être capable d'en faire totalement abstraction. De savoir frapper quand il faut frapper.... et de savoir tuer quand il faut tuer. Même quand on doit pourfendre un adversaire qui est de son propre sang, ou bien d'autres cas qui s'ancre dans le coeur, l'esprit et l'âme même. ''

Il recula d'un pas et se remit en position. De défense cette fois. A voir comment la vampiresse allait réagir. Et si elle maintenant son sort d'invisibilité...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 14 Jan 2017 - 1:35

La dague fut stoppée par la magie et tomba finalement au sol dans un cliquetis métallique sinistre. A part ce bruit et celui provoqué par les mouvements d’Alauwyr, le silence était total … lugubre même. L’Ancestrale continuait à tourner autour de sa proie, cherchant le bon angle pour attaquer… L’arc à la main, elle aurait déjà tirée depuis longtemps, mais avec une épée… Ce fut ce temps d’hésitation qui permit à l’Alayien de repérer Orfraie, qui fut soudainement assailli d’insectes. Le nuage se dissipa au moment où Laurelin et Cœur d’Obscidienne se croisèrent, provoquant un nouveau son strident aux oreilles d’Alauwyr. L’homme ne manquait définitivement pas de ressources et sa force devait être grande pour parvenir à tenir face à celle de la Vampiresse.

D’un bond, les deux adversaires s’éloignèrent loin l’un de l’autre. Orfraie entendit parfaitement le conseil de l’humain et le nota dans un coin de son esprit. Le corps à corps n’était pas sa spécialité et elle ne pouvait qu’approuver ses mots, elle aurait dû attendre. Elle redevint visible lorsqu’il s’exprima de nouveau. Elle entendait parfaitement ses dires et ne pouvait qu’approuver, même si elle n’avait pas réellement été déjà en face d’une telle situation. Les adversaires qu’elle avait dû affronter au cours de son existence avait été principalement Humains ou Vampires.

Comment allait-elle attaquer cette fois-ci, puisque l’Alayien se mettait en position de défense. Il s’attendait à l’invisibilité… Orfraie décida donc d’attaquer, vivement, usant de sa vitesse accrue pour surprendre le guerrier. Très agile, elle se déportait à droite puis à gauche pour qu’il ne sache pas de quel côté elle attaquerait. Mais avant de porter son coup, la guerrière posa un doigt sur sa tempe. Le mouvement fut si rapide qu’il parut invisible à l’Alayien. La lame de Laurelin, si elle ne rencontrait pas celle de Cœur d’Obsidienne comme elle l’espérait, viendrait se ficher à quelques millimètres du cou non-protégé du guerrier.




Magie Vampirique, niveau Très Puissant:
 







Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 14 Jan 2017 - 17:12

Quand Orfraie décida d'attaquer, ce fut pour user de la vitesse que lui offrait sa condition actuelle. Une vitesse fulgurante où peu d'humains seraient capable de suivre pour parer les coups. L'expérience de l'Alayien aida à parer encore et encore les assauts répétés et puissants de l'adversaire. Même quand Orfraie alternait l'angle de ses attaques. Sa rapidité et la force de ses coups étaient redoutables et Alauwyr, bien que rôdé et expérimenté, commençait à en ressentir le contre-coup dans ses bras. Ses muscles frémissaient des efforts qu'il leur imposait. Il était humain et elle vampire. Le rapport de forces était très différent pour l'un et l'autre. Mais Alayien de son état, jamais il ne renonçait et depuis bien des années, il avait toujours réussi à pousser les limites de son propre physique un peu au delà de ses frontières. Et puis, Orfraie n'était-elle pas là pour apprendre ? En tant que maître, il lui était donc ''interdit'' de faillir à son devoir.

Etrangement, sur l'instant d'une offensive lancée par Orfraie, Alauwyr se sentit pris dans un étau d'indécision, comme s'il ne savait plus quoi faire. Son esprit était pourtant habitué à prendre des décisions sur la seconde près ; surtout quand il en allait de sa survivance. Mais là, rien. Un mur. Incapable de savoir quoi faire face à ce qu'il voyait de ses propres yeux, de savoir comment répliquer et comment agir, comme figé dans une trame émotionnelle perturbante et contradictoire qui le bloquait. Il se crispa quand il baissa les yeux sur la pointe de l'épée de la vampire postée à quelques millimètres de son cou. Un seul geste et elle lui arrachait le fil de sa vie en un flot de sang.

Il était tendu. Non pas pour la présence de cette lame qui menaçait de lui éteindre sa vie à jamais, mais à cause de cette fraction de temps où son esprit s'était retrouvé incapable de prendre une décision, de savoir comment agir. La volonté s'était retrouvée soufflée...Nul doute que la magie avait eu une interaction là dedans. De quoi en grommeler, mais malgré tout, ce fut un étrange sourire qui prit naissance aux lèvres de l'Alayien.

''Une nouvelle fois, je peux me permettre de dire que c'était bien joué, mais ce n'est pas encore tout à fait cela....''

Coeur d'obsidienne était à quelques millimètres de percer le flanc de la vampire.

''Méfies-toi toujours d'un combattant expérimenté comme moi. Même si tu uses de la magie pour le supplanter, comme tu as du le faire, l'esprit peut rester maître de lui-même dans certains actes réflexes. Ma lame t'aurait éventrer comme la tienne m'aurait égorgé si nous étions dans un vrai combat, car certains de nos gestes deviennent réflexes, dépassant le désir volontaire de notre propre esprit. Je pourrais même dire que la magie n'empêche pas toujours cet état de fait. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Sam 14 Jan 2017 - 20:03

Les coups pleuvaient, avec force et fracas. Les hurlements produits par Laurelin couvraient tout. Orfraie voyait bien qu’Alauwyr commençait réellement à peiner, autant à cause du bruit horrible que par la force de vampirique qu’elle déployait. Elle ne lui ferait pas l’affront de retenir ses coups, mais lui ne comptait pas céder. Un vrai duel, où leurs vies auraient été en jeu, aurait sans doute été très intéressant, chacun déployant toutes leurs capacités et imagination pour tenter de prendre le dessus. Ainsi, la magie d’Orfraie sembla fonctionner. Elle vit dans le regard de l’Alayien qu’il était incapable de décider quoi faire, qu’il ne comprenait pas pourquoi il en était incapable. Satisfaite, elle ne laissa pourtant rien paraitre et continua à se méfier des capacités de son adversaire, ce dernier ayant fort probablement un atout dans sa manche ou une façon de s’en tirer. N’était-il pas le maitre, ce soir ?

Laurelin s’arrêta à quelques millimètres de son cou, à l’endroit précis où Orfraie sentait sa carotide palpiter. Le cœur de l’Alayien s’était quelque peu emballé sous le stresse de ne pouvoir réagir, mais il reprenait peu à peu un rythme plus décent. La guerrière, toutefois, ne souriait pas. Elle sentait la pointe de Cœur d’Obsidienne sur son flanc, raclant le métal de son armure. Ainsi, elle ne risquait rien, mais à la vue de la magie se dégageant de la lame, il était fort probable qu’elle été parfaitement en mesure de percer le métal si l’Alayien le voulait. Orfraie devait donc l’avouer, elle ne s’était pas suffisamment concentrée, trop reposée sur ses atouts de vampire. Alauwyr était le vainqueur, clairement.

« Effectivement. »
Fit-elle en ôtant sa lame. Son bras retomba le long de son flanc, mais la Vampiresse demeura proche du guerrier. « Merci, Alauwyr, pour avoir pris du temps pour moi. Nos corps à corps sont toujours aussi agréables et enrichissants. » Conclu t-elle, une pointe d’amusement dans sa voix.




Ce sera ma conclu =P Merci pour l'entrainement !





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr Dim 15 Jan 2017 - 18:46

Le coeur de l'Alayien avait en effet battu d'un rythme plus soutenu que celui du repos. Même un guerrier de son expérience ne pouvait empêcher le stress de faire réagir son organisme à la menace potentiellement mortelle qui était à quelques millimètres de son cou. Au mieux, Orfraie lui arrachait la vie, mais il l'emporterait avec la plus grande des chances dans la tombe. Il était donc heureux de savoir que ce n'était qu'un duel d'entraînement. Mais si jamais ils venaient à s'affronter dans un véritable combat, c'était à se demander qui le remporterait réellement.

Un spectateur extérieur aurait en tout cas le regard encore écarquillé de stupéfaction en voyant les deux épéistes se faire front, chacun tenant l'autre sous le jeu dangereux et tranchante de leur puissante lame. Un peintre aurait trouvé magnifique l'instant et n'aurait sans doute pas hésiter à la peindre sur le champ pour capter le moment presque épique, pour qui connaissait les deux combattants. Mais heureusement, il n'y avait qu'eux deux pour s'affronter du regard. Puis Orfraie baissa son bras, retirant la pointe menaçante de la peau fragile du cou de son adversaire.

Alauwyr avait à peine cillé et retira lui aussi la menace de son épée à lame noire, pour la rengainer au fourreau. Orfraie était toujours proche de lui, à se demander ce qu'elle pourrait bien faire. Un coup bas ? Non ce n'était pas son style.... Il eut rapidement la réponse à son court questionnement mental. Que sous-entendait-elle par ce qu'elle venait de sortir ? Le tout sur un ton d'amusement ? Il fronça des sourcils, perplexe. Faisait-elle référence à leur dernière rencontre lors de l'intrusion d'ennemis au Palais ?

''Je n'ai guère trouvé amusant le fait que tu aies manqué de me mordre, rien qu'à sentir mon sang...''

Un doute l'assaillit soudain et il n'eut qu'à cligner qu'une fois les yeux pour être assailli par un souvenir tellement refoulé que cela le perturba au point qu'il recula de quelques pas, grimaçant autant par ce retour soudain et qui le prit par surprise. Ce n'était pas possible qu'il ait pu agir de la sorte ! Il manqua de se laisser submerger par quantité d'émotions qu'il contrôlait sans mal d'ordinaire. Mais là... Comment avait-il pu oublier ça !

''Ce fut uniquement cet échange martial qui fut enrichissant, rien d'autres. Ne te méprends pas sur ce qui a pu se passer auparavant. Retiens bien les conseils que je t'ai offerts, car ils te sauveront un jour. Maintenant, je dois te laisser. Mon devoir d'officier appelle à ce que je remplisse mes fonctions ''

Le ton était quelque peu acerbe. Pourtant, il aurait pu apprécier cet entraînement. Il aurait pu être fier d'avoir pu donner quelques leçons importantes à une personne aussi puissante qu'Orfraie et se démontrer à lui-même qu'il était loin d'être en régression physique malgré son âge d'humain. Un goût étrange et amer lui restait encore dans le fond de la bouche. A croire que son esprit prenait plaisir à se jouer de lui... Au retour de ces souvenirs qu'il n'avait cru possible et qu'il avait perdu sans nul doute en se mettant une affreuse et grosse cuite, il avait perçu certaines émotions que son corps et son esprit avaient pourtant bien savouré... Par Néant !

Il chassa ces vils songes et salua dignement Orfraie avant de s'en retourner à ses occupations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr

Revenir en haut Aller en bas

Le pardon couronne la grandeur | PV : Alauwyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Grandeur et sagesse
» Arrivée d'un Comte prétendant à la couronne...
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» La Couronne des 4 Elements.
» La pub c'est ici pardon :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-