Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mer 7 Sep 2016 - 13:27

3 Septembre - Suite du rp "Le coyote, et le hérisson (Pv Alteria)"

Le soir était venu, et suivant la proposition du régent, elle se rendit au bal masqué organisé pour fêter la naissance future de l'héritier du trône. Elle retrouva bien vite Crissolorio, qui devait bien être la personne la plus facile à retrouver dans ce palais, compte tenu de la posture respectueuse des gens sur son passage et de la cohorte de lames noires qui l'entouraient. La vampiresse s'approcha de lui calmement, et le vit faire signe aux lames noires de s'écarter.

« Je m'excuse de venir vous voir avant le début de ce bal Votre Excellence... mais je suis un peu perdue dans ce grand palais, et pour être honnête, je vois mal une duchesse Aldarienne arriver non accompagnée... » dit-elle modestement.

« Je comprend tout à fait dame Alteria, et si cela peut vous aider j'accepterai avec plaisir de prendre la place de celui qui vous accompagnera. » dit Crissolorio de façon courtoise.

« Et bien, vous ne pourriez pas me faire de plus grand honneur. » dit Alteria en se plaçant derrière la cohorte, pour faire comprendre qu'elle les suivait jusqu'à la salle de réception. Mais le régent se retourna vers elle pour exprimer la suite de sa pensée.

« Ainsi venez à me côtés très chère, nous nous rendrons à la salle de réception ensemble dame Emperes. » lui dit-il en tendant le bras.

D'abord un peu surprise, la vampiresse acquiesça de la tête et vint se placer à ses côtés, lui prenant lui bras pour signifier qu'il était celui qui l'accompagnait au bal. Ils arrivèrent bien vite dans la salle de réception et bien sûr, une fois n'est pas coutume, Alteria fut émerveillée par ce qu'elle vit. La salle était grande, décorée, brillant de milles feux, de grandes tables étaient disposées en longueur avec des plats plus appétissants les uns que les autres pour les orner, et un gigantesque chandelier trônait en hauteur en plein milieu du plafond, soutenu par des colonnes finement ouvragées. Il n'y avait pas encore grand monde, et pourtant la salle respirait déjà l'opulence et la joie de vivre, ce palais était décidément magnifique.

« Et bien, si je peux me permettre cette expression, quand le Royaume Glorien fait quelque chose, il ne le fait pas à moitié. » dit-elle absolument émerveillée.

Ils entrèrent ainsi dans la salle de réception, le régent Ostiz laissant les lames noires s'installer dans un coin de la salle. Et ils firent quelques pas avec qu'Alteria puisse décerner une petite pointe d'étonnement dans le regard de l'homme qui l'accompagnait, sans comprendre pourquoi. Il lui fit signe de le suivre, et la vampiresse s'exécuta, arrivant bien vite face à une femme, un très belle femme même.

« Permettez que je vous présente ma fille dame Alteria, Voici Eleonarra Ostiz. »

Alteria fut honorée de rencontrer une deuxième personne appartenant à la famille régente dans la même journée et il s'inclina poliment, un sourire aux lèvres.

« Je suis la duchesse aldarienne Alteria Emperes, c'est un honneur de vous rencontrer en cette belle soirée. »


Dernière édition par Alteria Emperes le Sam 10 Sep 2016 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mer 7 Sep 2016 - 21:55

La réception ne commençait pas encore qu'une de ces courtisanes se ruait déjà vers la jeune fille. Elle se contenta de l'esquiver en tenant quelques propos spécieux mais habiles, comme à son habitude, avant de s'éloigner d'un pas sûr vers l'autre bout de la salle. Loin d'elle l'idée de négliger ses relations sociales mais maintenant que son père avait été nommé régent du grand empire Glorien, Eleonnora tenait une attention particulière à qui elle fréquentait. Bien sur, sans que ce titre nouveau lui monte à la tête. Car elle n'avais jamais douté des ambitions de son père et savait obstinément qu'il finirait à un des postes les plus importants du royaume. De plus cela lui permettait de sélectionner sans aucune gêne les personnes qu'elle considérait comme plus intéressantes. En effet elle ne supportait que très peu les courtisans de bas étages et leurs conversations plates d'un ennui à en mourir qu'elle devait côtoyer lors de ce genre de réception.

D'ailleurs, en parlant de réception quelque chose la préoccupait; Bien que Crissolorio Ostiz ne soit pas un mauvais parent, il n'était pas du genre à s'encombrer d'invités supplémentaires, préservant scrupuleusement la moindre pièce. Un trait qui aurait pu s'atténuer avec la fortune qu'il avait récemment acquise mais la jeune fille savait pertinemment que le moindre sous était dépensé de manière stratégique. Par exemple dans cette cérémonie chaque détail était une astucieuse façon d’exhiber la puissance de l'empire aux yeux de tous, des chandeliers resplendissants au buffet garnit de mets délicieux. Elle ne prenait pas pour compte cet aspect économe de sa personnalité, étant donné que c'était un des traits familiaux dont elle avait hérité. Elle se doutait donc que son père avait une idée derrière la tête.

Eleonnora allait porter une coupe de vin blanc à ses lèvres lorsqu'elle assista à l'arrivé de son père, si peu discrète avec cette garde personnelle qui l'accompagnait dorénavant nuit et jour. Elle arqua un sourcil en constatant que son bras, se tenait une magnifique femme au teint de lys. Elle sirota lentement son verre en jaugeant le couple qui se dirigeait vers elle. Le régent ne se privât pas de présenter la lui présenter, et celle ci lui adressa une salutation des plus polies en s'inclinant en signe de respect;

« Je suis la duchesse aldarienne Alteria Emperes, c'est un honneur de vous rencontrer en cette belle soirée. »

«Tout le plaisir me revient, duchesse, et je suis enchantée de voir mon père se présenter en aussi charmante compagnie. dit-elle en en s'inclinant légèrement sans baisser les yeux, tandis qu'elle affichait un sourire radieux. A moins que vous soyez, vous aussi, un de ces politiciens fallacieux que mon père a la fâcheuse habitude d'accompagner.»

La jeune fille guetta une réaction de la part de l'intéressé qui n'esquissa qu'un faible haussement de sourcils. Les rares réactions que pouvaient produire ses discours sur le visage de son père la ravissait alors elle cherchait consentement à faire apparaître d'illuminer ses yeux perçant de véritables émotions. Elle se reprit vite en constatant l'air surpris de la jeune femme, heureuse de voir que ses mots faisaient toujours réagir à juste titre.

« Mais je doute qu'une aussi ravissante dame soit de ce bord, surtout si elle est au bras du régent lui même. Je suis donc heureuse que l'on nous donne l'occasion de faire ample connaissance ce soir. »

Voilà où voulais en venir son père, lui faire de nouvelles relations? Quelle aimable attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Jeu 8 Sep 2016 - 12:18

Lorsque l'heure du bal fut proche, comme il s'y était attendu la dame Alteria ne tarda pas à le retrouver, et évidemment Crissolorio tâcha donc de faire bon accueil à cette dernière lorsque celle-ci l'accosta. La vampiresse était après tout de bonne compagnie, même s'il n'oubliait pas que c'était une duchesse, donc il devait la traiter avec la prudence qui s'imposait envers une autre noble qu'il ne connaissait que depuis peu. Mais cela n'empêchait pas une certaine déférence. Surtout que la dame lui avait avouer être assez perdue dans ce palais, et qu'elle préférait être accompagnée.

C'est ainsi qu'il lui avait proposé sans réticence qu'elle le suive, et qu'elle le fasse de plus en marchant à ses côtés après lui avoir prit le bras. Une façon d'honorer la dame tout en se comportant cordialement avec elle. Et c'est ainsi disposés qu'ils se rendirent dans la salle de bal magnifiquement décoré, et en effet… Sa fille avait raison, il n'avait pas dépensé pour ce bal sans raison, mais cette raison était simple. En effet ce bal permettait de fêter la naissance future de l'héritier, et c'était ainsi une manière pour Ostiz de symboliquement se placer du côté de la famille royale, et aussi faire montre de sa loyauté à l'empire. Après tout, seul un loyal serviteur de l'empire serait prêt à organiser aussi bien ce genre de festivités, et il ne manqua donc pas de répondre poliment à la dame.

« Il est normal que la prospérité d'un empire se voit jusque dans le palais impérial. Ces démonstrations de fastes prouvent bien une chose après tout, nous pouvons nous le permettre, ce qui n'était pas le cas il y a quelques années. »
Après tout la dernière guerre avait ruiné tout Armanda il y a deux ans de cela, mais maintenant l'empire Glorien se relevait, et cette fête était aussi une manière de le mettre en valeur entre autres, mais sur ce…

Ostiz remarqua sa fille dans la salle de bal, et étonné n'était pas le main pour décrire sa réaction face à cela. Curieux l'était davantage, et il décida donc de profiter de la présence d'Eleonarra pour présenter cette dernière à la dame Alteria. Ainsi il les présenta toutes deux, et pu regarder calmement comment se déroulaient ces présentations. La dame bien entendu fut montrer d'une grande politesse, et convivialité, et sa fille fut tout à fait adéquate pensa t-il satisfait en regardant légèrement cette dernière.

Enfin il était satisfait des premières paroles, mais il était plus curieux de celles juste après. Oui curieux était le mot comme en témoignait son haussement de sourcils, car il ne pensait pas sa fille maladroite au point de dire cela sans rebondir derrière d'une manière habile, et Ostiz sans en avoir l'air guetta donc ses propos suivants… Qui ne manquèrent pas de confirmer ses soupçons.

« Eleonorra est une enfant très intelligente, et habile. Je suis certain qu'elle ira loin dans la vie, et je pense que vous pourrez bien vous entendre avec elle dame Alteria. » Dit-il donc calmement à la dame, comme pour d'une certaine manière parler en faveur de sa fille, chose qu'il ne faisait pas souvent gratuitement, et là ce n'était pas gratuitement en effet. Car il voulait en effet aider Eleonarra à avoir des relations si possible.

« Comment va tu ma fille ? Les festivités sont-elles à ton goût ? » Demanda t-il d'ailleurs au passage à cette dernière, que ce soit par sincérité de vraiment s'informer de si elle allait bien, mais aussi pour savoir si elle se débrouillait bien par quelques signes parlant sur son visage, ou dans le ton de sa voix. Après tout elle était sa fille, et il espérait qu'elle aussi réussisse. De plus c'était une bonne manière de lancer la conversation entre elle, et la dame. Il ajouta d'ailleurs plus sérieux à leurs égards à toutes deux.

« Voyez cela d'ailleurs comme des festivités inaugurant le début d'une nouvelles époque mesdames, sur ce… Si vous le permettez j'ai un discours à faire à cette assemblée. » Acheva t-il donc en prenant congé le temps d'aller débuter son discours, et aussi de les laisser seul à seul. Que l'attention dans cette conversation ne tourne pas qu'autour de lui, mais que les deux femmes conversent toutes deux entre-temps pendant qu'il sera occupé ailleurs.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re : Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Ven 9 Sep 2016 - 19:58

« Tout le plaisir me revient, duchesse, et je suis enchantée de voir mon père se présenter en aussi charmante compagnie. »

Alteria était contente, cette petite était bien élevée, elle devait tenir cela de son père, aussi elle s’apprêta à lui sourire quand elle continua sa phrase.

« A moins que vous soyez, vous aussi, un de ces politiciens fallacieux que mon père a la fâcheuse habitude d'accompagner. »

La vampiresse fut décontenancée, premièrement c'était absolument faux... mais deuxièmement... c'était vraiment très mal amené. Elle fut presque choquée par aussi peu de retenue, aussi haussa-t-elle seulement les sourcils d'un air d'incompréhension.

« Mais je doute qu'une aussi ravissante dame soit de ce bord, surtout si elle est au bras du régent lui même. Je suis donc heureuse que l'on nous donne l'occasion de faire ample connaissance ce soir. »

Alteria en aurait presque soupiré, soit, la jeune femme se rattrapait un peu, mais la vampire était toujours aussi décontenancée par le côté abrupte de son interlocutrice, chose qu'elle décida de cacher au mieux, par pure politesse.

« Eleonorra est une enfant très intelligente, et habile. Je suis certain qu'elle ira loin dans la vie, et je pense que vous pourrez bien vous entendre avec elle dame Alteria. »

La vampiresse aurait été en compagnie moins importante, elle n'aurait pas retenu un violent toussotement pour signifier sa désapprobation, mais après tout une erreur pouvait facilement arriver dans ce genre de milieu, aussi préféra-t-elle faire fit de son avis, et sourire au régent pour lui répondre.

« Tout le portrait présent et futur de son père, s'il en est. Et si c'est bien le cas, je suis persuadée que nous allons magnifiquement nous entendre. » répondit-elle sincère.

Alteria décida de détailler Eleonarra un peu plus en détail, pour se faire un avis sur elle. La jeune femme était belle, et elle était très bien habillée, portrait typique d'une noble. Sa petite taille et son air jeune lui donnait un côté attendrissant, la vampire adorant tout ce que lui paraissait mignon, ce fut une raison de plus pour ne pas la remettre à sa place, en plus de fait qu'elle se ferait jeter en dehors de la cité de Gloria vitesse grand V. Elle détailla plus précisément les vêtements et l'apparat de la jeune femme, c'était trop au goût d'Alteria, c'était trop voire de mauvais gout, mais cet avis venait majoritairement que la vampire n'aimait pas le faste et les parures. Elle comprenait aussi que dans ce genre de milieu, il fallait savoir plaire et s'adapter, aussi elle décida de ne plus y penser.

« Voyez cela d'ailleurs comme des festivités inaugurant le début d'une nouvelles époque mesdames, sur ce… Si vous le permettez j'ai un discours à faire à cette assemblée. » dit noblement le régent.

Alteria s'inclina poliment, accompagnant son geste d'un « J'ai hâte de l'entendre, Votre Excellence. Votre maîtrise des mots est un plaisir pour moi, et doit en être un pour toute oreille avisée. » . Elle se retourna ensuite vers Eleonarra.

« Et cela me permettra sans doute de faire plus ample connaissance avec votre fille. »

La vampire avait eu un plus mauvais a priori sur la fille que sur le père, et elle s'en voulait. Elle détestait se faire un préavis sur les gens sans les connaitre, car elle avait subit de lourdes séquelles à cause de cela. Elle sourit donc gentiment à la fille du régent, l'invitant à entamer la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Ven 9 Sep 2016 - 23:38

Le régent qui sembla remarquer l'air troublé de dame Alteria et s'empressa donc de rectifier une certaine mauvaise impression qu'elle aurait pu avoir de sa fille:

« Eleonorra est une enfant très intelligente, et habile. Je suis certain qu'elle ira loin dans la vie, et je pense que vous pourrez bien vous entendre avec elle dame Alteria. »

Des mots rares qui ne manqueraient pas de faire naître une expression de bonheur sur les lèvres de la jeune fille si cela n'était pas aussi un avertissement qui lui rappelait que les opportunités de se faire des relations comme celle ci étaient rares. Et montrait par la même occasion à quel point son père souhaitait qu'elle se crée des liens avec des personnes de rang élevé. Cette attention touchait beaucoup Eleonnora qui n'avait pas l'habitude de recevoir autant d'amabilité de la part de son père.
Il sembla que les mots, toujours aussi bien tournés, de son père firent effet sur la duchesse dont l'antipathie envers la fille du régent sembla diminuer:

« Tout le portrait présent et futur de son père, s'il en est. Et si c'est bien le cas, je suis persuadée que nous allons magnifiquement nous entendre. »

Malgré ces approbations, la jeune fille sentait bien qu'elle ne voulait juste pas manquer de respect devant le régent. Cela amusait grandement sa fille qui lui rendit splendide sourire, les yeux pleins de malice.

« Comment va tu ma fille ? Les festivités sont-elles à ton goût ? » Demanda t-il au passage comme pour lancer une conversation et la mener dans une autre direction que les sarcasmes qu'elle semblait déjà préparer;

« Je me porte toujours aussi bien, et les festivités ne font que combler mon bonheur. D'autant plus qu'une interlocutrice digne de ce nom se présente à moi! Rien ne pourrais me rendre plus heureuse aujourd'hui! » Dit-elle sur un ton enjoué;

Cependant elle eu à peine le temps de finir sa phrase que son père les informa qu'il devait prendre congé de ces dames afin de préparer un discours et donc se consacrer à ses responsabilités. Dame Alteria s'inclina poliment, avec tout le respect qu'elle devait avoir. Eleonnora constatât que ce respect dépassait surement celui envers un personnage haut placé et que cette femme paraissait d'autant plus porter une considération envers l'homme quétait Crissolorio Ostiz, l'homme au parcours exemplaire. Ceci rempli de fierté sa fille.
La duchesse se retourna ensuite vers la jeune fille:

« Et cela me permettra sans doute de faire plus ample connaissance avec votre fille. »

« Je ne demande que ça dame Alteria. » dit-elle sur un ton cordial;

Elle voyait ben que son interlocutrice faisait des efforts pour oublier le choc qu'avaient provoqué les paroles qu'elle avait précédemment prononcé. Dans d'autres situations elle aurait bien aimé s'amuser à la taquiner mais elle dégageais une aura qui piquait la curiosité de la jeune fille, en plus de sa grande beauté qui conférait au moindre de ses geste une grâce particulière et mystérieuse. Elle ne voulais pas se créer de tension quelconque avec les amis de son père et celle ci s'avérait bien plus captivante que n'importe quel autre invité. Ainsi elle était impatiente d'en savoir plus sur cette énigmatique jeune femme. Elle constatât soudain qu'elle tenait toujours son verre à la main et il lui semblât impoli de boire sans lui proposer de l'accompagner; Elle désignât le buffet derrière elle en exprimant cet avis:

« Excusez moi, j'aurais du vous convier bien plus tôt à prendre un rafraîchissement; quelle impolitesse de ma part de tenir un verre alors que vous êtes les mains vides! »

Elle l'invita cordialement à examiner ce proposait le buffet tandis qu'elle lança une conversation, bien que vague, lui semblait approprié:

« J'espère que vous vous plaisez lors de ce séjour dans notre belle Gloria. Oh, j'ai pris la conclusion hâtive que vous n'étiez pas d'ici lorsque j'ai vu votre air quelque peu admiratif devant la salle , j'espère ne pas être dans l'erreur! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Dim 11 Sep 2016 - 17:16


Eleonarra avait encore des progrès à faire, cela était un fait qu'Ostiz n'ignorait point en vérité. Mais il comptait bien la voir progresser à l'avenir, et lui donner l’occasion de faire ainsi, sa fille avait d'ailleurs de la chance. Être la fille du régent de l'un des deux empires les plus puissant de ce continent permettait une certaine forme de protection, et le droit à l'erreur dans la limite du raisonnable. Qu'elle en profite donc pour apprendre de ces erreurs pensa t-il avec gravité, car un Ostiz devait toujours maîtriser toutes les situations sociales s'il espérait réussir.

Et Ostiz supposa que la vampiresse était sincère aux paroles de cette dernière qui disait qu'elle saurait s'entendre avec Eleonarra. Étrangement Ostiz n'en était pas certains à coup sûr sur l'instant, mais pensait que sa fille saurait au moins essayer de saisir l'opportunité qu'il lui offrait gracieusement, il se contenta donc de hocher courtement la tête à l'égard de dame Alteria. Ce peu avant d'aller commencer son prochain discours. Prochains discours qu'il ne commença point avant de s'incliner lui aussi légèrement envers la dame Alteria quand celle-ci. Plus par politesse, et cordialité qu'autre chose, ce n'est pas après tout car sa position de régent le plaquait au dessus de tout ce beau monde socialement qu'il devait se comporter comme quelqu'un de rustre, ou d'arrogant.

« J'espère dans ce cas là combler vos attentes dame Alteria. » Et il adressa au passage un regard calme à sa fille que seule elle pouvait comprendre signifiant. « Donne moi des raisons d'être fier », et il alla donc énoncer son discours à l'assemblée. En espérant que sa fille ne se concentre pas uniquement sur le fait de lui faire plaisir, ou d'attirer sa fierté, mais aussi sur ses propres ambitions. Fille qui semblait heureusement savoir la chance qui se présentait à elle, et qui espérait-il saurait la saisir adroitement, mais sur ce…

Sur ce il ne se plaça pas en hauteur pour ce discours, il n'y avait de toute manière pas d'endroit dans la salle dé réception servant à cela, et se placer en hauteur aurait signifier qu'il se mettait immédiatement dans une position supérieure à celle de ceux pour qui il allait discourir, ou du moins dans une position de chef. Mais sachant que ce discours ne le concernait pas tant lui que la noblesse glorienne il resta donc au même niveau par rapport au sol que le reste des invités, et se plaça donc juste à un endroit où tout le monde pouvait le voir avant de dire.

« Dames, et sires de Gloria, gens de bien et de hautes naissances. Ayant acquis leurs pouvoir par le prestige d'une grande famille, un service rendu à la nation digne de louange, ou par des actes guerriers valeureux. » Il faisait bien entendu référence au fait que l'empire glorien portait une certaine affection à la noblesse d'épée, et que les bourgeois et hommes du petit peuple ayant acquit le rang de noble suite à des actes méritants étaient plus nombreux dans l'empire Glorien qu'Aldarien de plus.

« Ces derniers temps ont été difficiles, mais je tenais à dire que ce n'est pas tant grâce à moi que grâce à vous que cet empire tiens bon ! Grâce à vous que nous commençons déjà à nous relever de la mort de feu son altesse Fabius Kohan, et que ce sera grâce à vous aussi que l'empire sera prospère, et stable quand le nouveau roi sera en âge de régner. » Dit-il d'un ton maîtrisé, mais surtout en usant de tout son charisme naturel qui faisait que quoi qu'il pourrait dire ses mots étaient tout de suite bien plus persuasif grâce à sa force de caractère, et sa manière d'être. Et sur ce il acheva donc ce discours en levant un verre. « Sachez nobles gens qu'il sera fait en sorte que soit récompenser les méritants qui aideront de leurs mieux nôtre empire à pleinement se relever ! Que les serviteurs fidèles, et enthousiastes de nôtre nation sachent qu'ils pourront se faire une place de choix dans le futur, et l'histoire de nôtre peuple ! » Ainsi s'acheva son discours qui eut pour réponse une volée applaudissements à la manière de la noblesses, mais assez sincères. Après tout il venait ainsi à la foi d'encourager les nobles ayant des ambitions quand à l'avenir, et ce réellements patriotes. Tout en maintenant une ligne politique chère à l'empire Glorien depuis Fabius Kohan, une certaine forme de méritocratie qui permettait à ceux faisant preuve de talent, et d'astuce de prospérer.

De plus la noblesse de Gloria avait une tendance à donner une certaine importance au peuple… Les nobles de Gloria appréciaient beaucoup l'idée d'avoir le soutien du peuple, et n'hésitaient pas à le chercher, ou à chercher aussi le soutien de l'armée. Donnant au peuple, et à l'armée d'une certaine manière plus de pouvoir mais à la manière de l'influence que dans l'empire Aldarien. Tout en restant dans un régime qui était une monarchie absolue dans les faits... Pour donner un exemple Ostiz était un régent, mais au fond il avait les pouvoirs d'un empereur pendant le temps de sa régence, celui de vie et de mort sur tout les hommes de l'empire. C'etait aussi lui le commandant suprême des armées, et le pouvoir de l'empire glorien comme aldarien restait très centralisé. Il avait donc son mot à dire sur tout ce qui se faisait d'importance dans l'empire, et tous nobles, bourgeois, et membres du petits peuples devraient plier devant son autorité...

De ce fait il était compréhensible que sa nomination en tant que régent avait bien entendu plus, ou moins plu selon les nobles, mais tous étaient décidés à en profiter d'une certaine manière. Par exemple en s'attirant sa bienveillance, lui offrant ainsi l’occasion de possiblement en profiter, mais sur ce… Maintenant que ce discours était terminé, et que les nobles reprenaient peu à peu leurs conversation tout en le complimentant plus ou moins sincèrement sur son chemin, alors qu'il retournait profiter de la compagnie de la dame Aldarienne, et de sa fille.

« J'espère que ce modeste discours était à vôtre goût ? » Et il était sincère quand il disait modeste, certes ça avait une très bonne tirade, mais ce n'était pas l'équivalent par exemple du discourir énergétique et patriotique qu'il avait fait pour sa nomination en tant que régent. Et sur ce il acheva juste par quelques propos cordiaux. « De quoi parliez vous donc très chères ? » Après tout certaines fois il valait mieux être directe pour s'immiscer à nouveau dans une conversation.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mar 13 Sep 2016 - 18:57

« Je ne demande que ça dame Alteria. » lui répondit cordialement Eleonarra.

Alteria regardait la fille de Crissolorio, se demandant comment elle devrait agir avec elle. Bien évidemment elle devrait se montrer digne de faire affaire avec le régent, mais devait-elle pour autant placer sa confiance dans sa fille ? rien n'était moins sûr.

« Excusez moi, j'aurais du vous convier bien plus tôt à prendre un rafraîchissement; quelle impolitesse de ma part de tenir un verre alors que vous êtes les mains vides ! »

Alteria resta interdite quelques instants, plongée entre sa réflexion sur la confiance à accorder à Eleonarra et le fait que l'on venait de proposer à boire à une... ah oui, elle n'était pas au courant, elle. Alteria prit quelques secondes pour réfléchir et sourit à la jeune femme en déclinant poliment.

« Votre proposition aurait pu paraître alléchante, mais pour être honnête, je n'ai ni faim ni soif pour l'instant, cela vaut mieux de toute manière, dit la vampire en un rire énigmatique que seule elle pouvait comprendre. Mais ne vous gênez pas pour moi, profitez, profitez, ces festivités sont bien trop merveilleuses pour que l'on n'y agisse pas à sa guise au nom de quelques us et coutumes. »

Alteria aimait afficher le fait que même en tant que noble, elle restait une personne rationnelle. Aussi elle sourit quant à la bonne déduction de la fille de Crissolorio.

« J'espère que vous vous plaisez lors de ce séjour dans notre belle Gloria. Oh, j'ai pris la conclusion hâtive que vous n'étiez pas d'ici lorsque j'ai vu votre air quelque peu admiratif devant la salle , j'espère ne pas être dans l'erreur ! »

« Vous êtes dans le vrai ma chère, je suis une duchesse aldarienne et je réside à Aldaria. Mais cependant, mon air admiratif aurait, comme vous pouvez le préciser, être trompeur. Je suis une amoureuse de l'art et j'ai cette réaction à chaque fois que je me promène dans l'Avenue Lumineuse que j'ai pourtant traversé des milliers de fois. »

Sur ces mots, Alteria se tourna un peu pour se concentrer sur le discours du régent Ostiz, une discours fort, droit, noble et puissant, tout ce que l'on attendait d'un discours venant d'un telle personne. La vampire était une fervente défenseure de la méritocratie, aussi la partie soulignant les récompenses dues aux méritants lui fit afficher un sourire sincère. Elle regarda Crissolorio terminer son discours et retourner vers elle, les regards se tournant sur son chemin.

« J'espère que ce modeste discours était à vôtre goût ? »

La vampire plaça une main sous son menton pour faire mine de réfléchir et jaugea Crissolorio avant de répondre.

« Je dois avouer être impressionnée par votre capacités à faire passer autant de grandes idées en un discours si court Votre Excellence, j'aime cette efficacité et cette façon d'aller droit au but sans manipulation ou fioriture. De plus, étant une méritocrate convaincue, j'ai était somptueusement touchée par la dernière partie de votre discours. » répondit-elle d'un ton sincère, voire admiratif.

« De quoi parliez vous donc très chères ? » demanda-t-il ensuite.

La vampire commença sa phrase sur un ton amusé.

« Votre fille m'a proposé à boire par politesse, ce que j'ai décliné. Nous avons un peu parlé de la fête et d'Aldaria, rien de bien notable. Le silence est rapidement tombé quand vous avez commencé à parlé. » lui répondit-elle avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mer 14 Sep 2016 - 22:42

Eleonnora ravisât une moue boudeuse lorsque son cher père lui adressa un regard d'avertissement qui remit vite la fille à sa place. Elle devais se comporter comme une jeune femme digne de son rang et de son nom. Ce qui la fit redoubler de politesse. Suite à ça, l'amie du régent déclina poliment mais sur un ton énigmatique l'offre de la jeune fille. Ce qui eu pour effet de piquer sa curiosité. La jeune fille ne voulais pas avancer de conjecture fausse donc suspendu sa pensée et préféra ranger ses idées dans un coin de sa tête.

En effet elle oublia vite ces pensés futiles lorsque la duchesse lui révélât son amour pour l'art ce qui marqua le visage de la jeune fille d'un sourire, heureuse de retrouver chez son interlocutrice un point commun. Elle n'eu pas le temps de partager ses impressions sur le sujet car elle semblait déjà absorbée par les paroles de son père. Toujours aussi bon orateur, qui savait captiver son public sans les plonger dans des illusions de propagande mais gardait tout de même un côté patriotique. Elle aura du mal à devenir autre chose que "la fille du régent"...mais elle ne se contenteras pas d'une gloire et d'un respect qu'elle doit à son père.
Une fois les applaudissement terminés, celui-ci traversa la foule s'écartant respectueusement sur son chemin, vers les deux compagnes;

« J'espère que ce modeste discours était à vôtre goût ? »

« Je dois avouer être impressionnée par votre capacité à faire passer autant de grandes idées en un discours si court Votre Excellence, j'aime cette efficacité et cette façon d'aller droit au but sans manipulation ou fioriture. De plus, étant une méritocrate convaincue, j'ai était somptueusement touchée par la dernière partie de votre discours. » répondit la duchesse d'un ton sincère, voir admiratif.

« Que puis-je dire de plus? J'ai le privilège de vous entendre plus souvent que n'importe qui pourtant vous réussissez toujours à me surprendre par votre dextérité. Et je ne fait qu'appuyer les compliments de dame Alteria. » Exprima sincèrement la jeune fille.


« De quoi parliez vous donc très chères ? » Enchaîna le régent avec un sourire de satisfaction.

La jeune femme fit le résumé des courts paroles qu'elles avaient put échanger lors de leur entretient. Son ton amusé intrigua la fille Ostiz, une femme aussi ouverte ne pouvait pas se moquer d'elle devant son père, c'est à cet instant précis qu'une idée traversa dans son esprit. Une évidence s'imposait à elle, et se sentit presque honteuse de ne pas l'avoir remarqué avant. Il y avait derrière ces traits fins, une nature mystérieuse que la dame Aldarienne ne semblait pas particulièrement cacher et laissait à son admirateur tout le loisir de la découvrir. Un jeu d'énigme auquel se prenait particulièrement Eleonnora. Les mots qu'elle avait prononcé précédemment firent germer une multitudes d'hypothèses dans sa tête mais une seule était plus claire à ses yeux: une peau de lys blanc et une jeunesse voluptueuse doublée d'un charme ensorcelant, mieux valais pour le commun des mortels qu'elle n'ai ni faim ni soif et coutumes différentes? Il était plutôt probable qu'elle ne soit pas humaine....De toute façon qu'est ce que son appartenance à une autre espèce pourrait bien changer lorsqu'il était question de relations diplomatiques? Et puis qui lui disais que c'était ça?
Le regard complice que lançait la duchesse à son père lui disait qu'il était au courant de ce mystérieux atout. Peut-être lui poserait-elle la question à l'occasion. Ou aurait-elle l'occasion d'en savoir plus au long de cette soirée qui s’annonçait dorénavant plus, palpitante?

Cachant ces intenses réflexions et surtout évitant des moment d’absence en public pour ne pas éveiller les soupçonnons et les mauvaises appréciations, la jeune fille prit la parole:

« Cependant nous avons la chance que vous nous accordiez votre précieux temps ce soir. J'ai d'autant plus la chance d'avoir rencontré une de vos amies, qui se trouve être de charmante compagnie. » Dit-elle en se retournant vers la duchesse, un léger sourire au lèvres « Autant profiter de la présence de son honneur pour se pencher sur des sujets plus notables, et sans vouloir vous offenser, j'avoue, ma dame, que vous avez piqué ma curiosité. » Dit-elle d'un ton sincère, qui, espérait-elle n'avait rien d’offensant.

Elle avait encore pris un risque et n'en félicitait pas. Elle aimait trop glisser de sous entendus tortueux dans ses discours. Si la duchesse le prenait mal encore une fois, les conséquences ne seraient que mauvaises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Ven 16 Sep 2016 - 19:34

Bien, elles avaient toutes deux aimées son discours, soit. Cela était plaisant à savoir, mais en vérité cela l'intéressant moins que de constater si les deux femmes pouvaient s'entendre. Néanmoins cale aiderait sans doute Eleonnora dans sa possible entente avec Alteria s'il continuait à affiner celle qu'il avait déjà lui-même avec elle, et c'est ainsi qu'il répondit à cette dernière cordial.

« L'empire se reconstruit encore, certes nous avons finit de rebâtir nos cités, mais nous n'avons pas encore restaurer entièrement nôtre puissance, et prestige d'auparavant, et c'est bien des meilleurs que nous aurons besoin pour cela. » Et c'était général pour tout Armanda, toutes les nations étaient après tout ressortit gravement épuisées des dernières guerres, même si comme toujours ce serait la nation humaine qui s'en remettrait le plus vite bien entendu. Et il ajouta d'ailleurs calmement. « Ainsi seulement sera bâtit une nation qui n'aura nullement à rougir en se comparant à son passé. Mais en ce qui concerne le futur au final nous verrons bien de toute manière ce que l'avenir en dira. » Acheva t-il donc pragmatique, après tout même si les projets qu'il avait en tête étaient très ficelés, il restait que le futur était aussi soumit aux aléas de la bonne, ou mauvaise fortune. Et qu'il devrait aussi savoir s'y adapter que ce soit en bien, ou en mal pour que Gloria soit plus prestigieuse qu'elle ne l'avait jamais été auparavant. Il ajouta d'ailleurs à l'égard de sa fille.

« L'une des bases pour faire un bon discours c'est de parler de manière communicative ma fille, il faut toujours croire en ce que l'on dit d'une certaine manière, sinon si ton discours manque de sincérité il ne sera jamais aussi convainquant que s'il était entièrement sincère. Cela ne t'empêche pas après de faire un bon discours si tu n'es pas entièrement sincère, mais il faut que ceux à qui tu parle pensent que tu crois au moins à tes convictions si tu espère leurs insuffler ces dernières. » Avant de reprendre ensuite après une légère réflexion quand la dame vampirique lui exposa leurs sujets de conversation. En notant que sa fille avait proposé à boire à Alteria.

« Il est vrai que je ne vous ai guère laisser le temps de vraiment vous entretenir en privé. Mais je pense que vous aurez de toute manière tout le temps pour cela n'est-ce pas ? » Avant de reprendre ensuite calmement à l'égard de sa fille qui se débrouillait assez bien.

« Je suis tout à fait d'accord pour parler de sujets plus notables, mais évitons de parler politique si vous n'avez rien contre mesdames, après tout je suis peut-être un bourreau de travail mais il arrive même à moi d'arrêter de travailler ne serait-ce que quelques minutes. » Dit-il d'une telle manière qu'il serait dur de deviner s'il était sérieux, ou faisait de l'humour. De toute manière il reprit conciliant avant que quiconque ne fasse la moindre conclusion à ce sujet.

« Je vous avouerai pour ma part que j'ai commencé depuis quelques années de cela à m'exercer à la pratique de la mandoline suite aux conseils d'un dragon aux écailles d'améthystes. Et de ce fait je voulais vous demander par curiosité si pour vôtre part vous aviez commencé vous aussi récemment à vous intéresser à un quelconque instrument, ou art. » Après tout il n'avait pas véritablement aborder ce sujet avec Eleonnora ces derniers temps, et qui sait? Lui qui avait un certain goût pour l'art pourrait peut-être découvrir une passion identique pour le domaine artistique chez dame Alteria? De plus cela ferait sans doute un bon sujet de conversations certainement.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Dim 18 Sep 2016 - 19:11

La vampiresse écouta le régent parler des cités avec attention, il avait un don pour capter l'attention et rendre ce qu'il disait intéressant. Elle savait que son aura propre était rayonnante, mais celle du régent Ostiz l'écrasait totalement. Mais Alteria n'oubliait pas l'idée qu'elle s'était faite pour autant, elle devrait faire de son mieux pour faire jeu égal avec cet homme et ainsi assurer de bons liens entre Aldaria et Gloria. Elle sorti cependant de sa réflexion quand l'homme commença à expliquer les bases d'un bon discours, désireuse de capter l'expérience de son interlocuteur.

« L'une des bases pour faire un bon discours c'est de parler de manière communicative ma fille, il faut toujours croire en ce que l'on dit d'une certaine manière, sinon si ton discours manque de sincérité il ne sera jamais aussi convainquant que s'il était entièrement sincère. Cela ne t'empêche pas après de faire un bon discours si tu n'es pas entièrement sincère, mais il faut que ceux à qui tu parle pensent que tu crois au moins à tes convictions si tu espère leurs insuffler ces dernières. »

Tout cela était très vrai, et elle remarqua que la jeune Ostiz le comprenait aussi qu'elle, elle sourit donc au régent, comme un remerciement pour ces informations précieuses.

« Il est vrai que je ne vous ai guère laisser le temps de vraiment vous entretenir en privé. Mais je pense que vous aurez de toute manière tout le temps pour cela n'est-ce pas ? »

Oh oui elles l'auraient, Alteria était bien décidée à faire de son mieux en ce qui concernaient ses relations, et pour cela elle devait rendre sa conversation la plus agréable possible. Elle ne s'étonna pas le moins du monde que même un homme tel que lui avait besoin de souffler un peu de temps en temps, cependant, elle fut plus étonné par la remarque qui suivi.

« Je vous avouerai pour ma part que j'ai commencé depuis quelques années de cela à m'exercer à la pratique de la mandoline suite aux conseils d'un dragon aux écailles d'améthystes. Et de ce fait je voulais vous demander par curiosité si pour vôtre part vous aviez commencé vous aussi récemment à vous intéresser à un quelconque instrument, ou art. »

« Et bien Votre Excellence, comme je vous l'ai déjà dit, j'adore l'art en général et je peux m'émerveiller de tout, comme par exemple l'architecture de cette magnifique cité. Cependant, en ce qui concerne la pratique, mes années de vie m'ont permis de développer un certain talent dans la maîtrise de la danse et du chant. » dit-elle modestement.

En disant cela, la vampire n'avait pu s’empêcher de détourner ses yeux de son interlocuteur pour admirer la salle encore une fois, chose dont elle s'excusa par une simple courbette.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mar 20 Sep 2016 - 21:05

Eleonnora remarqua vite la sincère voir immodérée considération de dame Altaria pour son père car elle ne semblait la cacher aucunement. Cela rendait la fille du régent dubitative; Comment est-ce qu'une aussi jolie femme, duchesse de surcroît, pouvait admirer quelqu'un aussi démesurément sans détours ni orgueil. Elle ne semblait, effectivement, cacher aucune arrogance contrairement à ces gens de la cours. Elle en arriva à la conclusion qu'elle n'admirait pas le régent uniquement au vu de son influence importante et de sa grande fortune mais surtout qui il état et ces extraordinaires capacités qui l'on mené jusqu'ici. Cette femme remontât dans l'estime d'Eleonnora car en effet, elle semblait faire partie de ses rares personnes qui jugent les gens a travers qui ils sont réellement et non comment ils se montrent en société à travers des titres donnant l'illusion qu'ils sont supérieurs. Elle se sentait ainsi fière de voir que son père inspirait autant de respect.

Cependant, en revenant à la réalité, elle remarqua que sa nouvelle compagne s'état complètement détournée d'elle. L'aura de Crissolorio Ostiz, toujours aussi imposante, accaparait toute l'attention de son amie et elle buvait littéralement ses paroles Mais ce n'était pas à tord, chacun des conseils du sage homme était à retenir et la jeune fille inclinait la tête dans un silence pensif pour marquer sa compréhension.

« Il est vrai que je ne vous ai guère laissé le temps de vraiment vous entretenir en privé. Mais je pense que vous aurez de toute manière tout le temps pour cela n'est-ce pas ? »

Elle hochèrent la tête toute deux. Bon, ce n'était pas vraiment gagné pour ce soir car en prenant compte de la prestance qu'imposait son père, la jeune fille ne pourrait pas vraiment lui faire d'ombre. Et cela avait presque tendance à piquer son orgueil de penser que la duchesse ne se concentrait que sur lui, à croire qu'elle n'avait aucune importance. Ou même pire, que cette femme n'essayait d'être agréable avec elle uniquement parce qu'elle était "la fille du régent"! Elle serra son verre, mais elle savait qu'aucune d'elles ne devait être en mauvais terme avec l'autre pour des raison purement diplomatique. Alors elle décida de ne pas faire transparaître cette irritation sur son visage.

« Je suis tout à fait d'accord pour parler de sujets plus notables, mais évitons de parler politique si vous n'avez rien contre mesdames, après tout je suis peut-être un bourreau de travail mais il arrive même à moi d'arrêter de travailler ne serait-ce que quelques minutes. » Enchaîna le régent d'un ton plutôt...étrange? S'ils étaient en privé sa fille n'aurait pas perdu l'occasion de lui faire remarquer, encore une fois, que l'humour n'était pas son fort en pouffant de rire. Qui sait, peut-être était il sérieux? Alors il était juste ambigu, maîtrisait son ton avec une grande finesse.

« Je vous avouerai pour ma part que j'ai commencé depuis quelques années de cela à m'exercer à la pratique de la mandoline suite aux conseils d'un dragon aux écailles d'améthystes. Et de ce fait je voulais vous demander par curiosité si pour vôtre part vous aviez commencé vous aussi récemment à vous intéresser à un quelconque instrument, ou art. »

Eleonnora savait pertinemment que son père partageais son goût prononcé pour l'art bien qu'elle soit plus portée sur l’esthétique du luxe alors que lui restait plus sobre dans ses inclinations. Mais elle fut étonnée de savoir qu'il s'était mit à la pratique d'un instrument. La réponse de la duchesse ne se fit pas attendre;

« Et bien Votre Excellence, comme je vous l'ai déjà dit, j'adore l'art en général et je peux m'émerveiller de tout, comme par exemple l'architecture de cette magnifique cité. Cependant, en ce qui concerne la pratique, mes années de vie m'ont permis de développer un certain talent dans la maîtrise de la danse et du chant. » Dit-elle modestement, levant les yeux pour admirer une seconde fois la luxueuse salle de réception.

« Je suis heureuse de constater que nous possédons tout trois des passions communes. Pour ma part, je suis émerveillée par n'importe quel art, mais j'aime particulièrement dessiner, je ne suis pas à un niveau de maître mais cela me permet de me concentrer sur autre chose. » Avoua-t-elle sur un ton sobre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Sam 24 Sep 2016 - 18:27

La réponse de dame Alteria était très intéressant, même si assez attendue en vérité. Après tout Ostiz aurait été un peu déçu d'apprendre que la vampiresse ne savait pas danser alors qu'elle maîtrisait si bien les manières de la cour. De plus pour tout avouer cela entrait dans l'un de ses projets à très court terme qu'il comptait bien proposer à la dame de la nuit. Ce qu'il fit d'ailleurs calmement cordial en s'inclinant légèrement, mais de l'air d'un homme courtois.

« Je suppose dans ce cas là dame Alteria qu'il serait adéquat de ma part de vous demander si vous accepteriez de me faire l'honneur d'une danse au cours de cette soirée ? » Cela autant pour montrer une certaine courtoisie envers elle, que pour pouvoir danser un peu. Ostiz n'était pas non plus un mauvais danseur après tout… Il supposait donc arriver à lui faire honneur d'une certaine manière, de plus il était une bonne chose de s'exercer de temps en temps pour ne pas perdre la main, et ce n'est pas tout les jours qu'Ostiz pouvait s'exercer, même si avec la position récente de régent qu'il occupait cela serait peut-être amené à changer…

Et sur ce après avoir eu la réponse de la dame Ostiz reprit à l'égard de sa fille cordial.

« Je serai sincèrement intéressé Eleonnora de pouvoir observer tes dessins. Et si tu le désire je pourrai même t'offrir les services d'un précepteur si tu as envie de développer tes talents en ce domaine. » Après tout être doué dans un art était une bonne chose, et permettait de plus d'aisément mieux paraître en société. En somme il ne trouvait pas ce genre de passions inutiles, au contraire cela pouvait même être louable car preuve de raffinement en société. Et sur ce il ajouta à nouveau poliment à l'égard des deux femmes alors que visiblement quelqu'un semblait quérir sa présence à l'autre bout de la salle… Une personne assez importante visiblement d'aspect.

« Veuillez m'excuser mesdames… Mais le devoir d'état n'attend pas disons. Et au moins cela vous permettra de faire un peu connaissance seule à seule je suppose. » Acheva t-il donc calmement avec un léger trait d'esprit avant de prendre poliment congé des deux dames. Laissant ainsi ces deux dernières en tête à tête. Ne serait que pour un petit moment...









[Hrp : Je propose que vous fassiez deux, ou trois posts chacune sans mon intervention histoire de voir ce que ça donne Razz . Si vous n'êtes pas d'accord avec cette idée néanmoins, dîtes le moi sur skype. Mais dans tout les cas elle me semblait sympa quand je l'ai eu en tête o/.]






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Dim 25 Sep 2016 - 16:34

« Je suppose dans ce cas là dame Alteria qu'il serait adéquat de ma part de vous demander si vous accepteriez de me faire l'honneur d'une danse au cours de cette soirée ? »

Alteria sourit, si il y avait bien deux choses dans lesquelles elle excellait, hormis la maîtrise de la faux, c'était le chant et la danse. Elle regarda donc Crissolorio avec un sourire amusé.

« Cela sera avec plaisir Votre Excellence, j'espère pouvoir satisfaire vos attentes. »

Pour le coup, la vampire était plus que sûre d'elle, ce qui était assez rare. Mais elle se reconcentra sur les paroles de la fille Ostiz

« Je suis heureuse de constater que nous possédons tout trois des passions communes. Pour ma part, je suis émerveillée par n'importe quel art, mais j'aime particulièrement dessiner, je ne suis pas à un niveau de maître mais cela me permet de me concentrer sur autre chose. »

Le dessin, un art qu'Alteria avait toujours voulu apprendre, mais elle n'avait jamais prit le temps, peut-être qu'un jour elle demandera à Eleonnora de l'aider.

« Je serai sincèrement intéressé Eleonnora de pouvoir observer tes dessins. Et si tu le désire je pourrai même t'offrir les services d'un précepteur si tu as envie de développer tes talents en ce domaine. »

« Et quand vous serez passée maîtresse dans cette art, me donnerez vous des leçons personnalisées ? J'avoues que cet art m’intéresse fortement, et l'apprendre à vous côté n'en sera que plus agréable. »

Elle sourit à Eleonnora et se reconcentra sur le régent, dont la présence semblait être requise ailleurs.

« Veuillez m'excuser mesdames… Mais le devoir d'état n'attend pas disons. Et au moins cela vous permettra de faire un peu connaissance seule à seule je suppose. »

Alteria trouvait cela dommage, elle aimait bien discuter avec Crissolorio, et elle avait toujours en tête leurs agréables discussions philosophiques. Elle s'inclina devant le régent avec un sourire.

« Ce sera un plaisir de vous revoir à nouveau dans quelques temps Votre Excellence. » Elle se tourna vers la fille « Mais au moins, vous me laissez en agréable compagnie. »

Elle détailla un peu la fille Ostiz, se demandant bien de quelles choses elles pourraient parler ensemble. L'art sans nul doute, mais peut-être aussi quelques aspects de la jeune femme qu'elle ne connaissait pas encore. La vampiresse était très impatiente, et cela se voyait sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mer 28 Sep 2016 - 21:14

Tout trois entamaient cordialement une discussion sur leur loisirs respectifs liés à la pratiques d'arts divers et variés. Autant dire que Dame Alteria semblait certaine de ces capacités de danseuse au vu du sourire assuré qu'elle avait affiché lorsque le régent lui avait proposé une dance. C'était un domaine dans lequel Eleonnora s'était exercée, en tant que noble son père avait cru important de lui payer un précepteur qui puisse lui enseigner les rudiments à maîtriser lors de sa vie à la cours et la danse en faisait parti bien sur. D'ailleurs, elle avait mit du temps à corriger son tempérament maladroit, et même maintenant, manquait souvent d'écraser les pieds de son partenaire. Peut-être demanderait-elle à la duchesse de l'aider? Celle-ci semblait intéressée par les esquisses de la jeune fille, à son plus grand plaisir. A lui suite de son père qui lui proposa un enseignement digne de ce nom avec un précepteur, la jeune femme lui proposa de lui apprendre éventuellement à manier le crayon.

« Ce serait-un plaisir de pouvoir pratiquer avec vous, et un honneur de vous enseigner ce que je sais, Dame Alteria. Quand à prendre des leçons particulières...je préfère rester autodidacte si cela ne vous dérange pas, père; Mais je vous remercie pour votre agréable proposition. »

Malheureusement, l'attention de Crissolorio semblait être attirée autre part, à l'autre bout de la salle. Il s'excusa brièvement avant de prendre congé des jeunes femmes, les laissant une fois de plus en tête à tête. Eleonnora se sentit légèrement irritée de constater ses va et viens entre hommes d'états, puissants et ces deux compagnes. Malgré ça elle n'avait pas grand chose à lui reprocher, c'état son métier et il passait avant tout.

De plus Eleonnora remarqua que la duchesse semblait déçue de voir le régent partir. Celle ci pouvait aussi le dire si elle l'embêtait! Elle ne paraissait plus très à l'aise, trépignant d'impatience avec une expression marquée...Elle n'était pas à son aise avec la fille du régent? alors il était temps de faire ces preuves! Maintenant que son père s'était éloigné elle pouvait se permettre d'être un peu plus décalée dans ses propos. En effet la demoiselle mourait d'envie de poser cette question qui lui brûlait la langue depuis qu'elle avait remarqué le comportement mystérieux de son interlocutrice.

« Voyez excuser ma curiosité, je vais surement vous paraître indiscrète voir à la limite de l’impertinence, mais une question me taraude l'esprit. J'ai façonné certaines hypothèses, voyant la façon énigmatique dont vous m'avez parlé il y a quelques instant, et une seule me paraissait plausible.... » Eleonnora se tut un instant, cherchant ses mots, esseyant de tourner sa phrase de façon la plus fine possible puis reprit; « Serais ce possible que vous ne soyez pas...humaine? »

La réponse de dame Alteria sera déterminative pour leur relation à venir. La curiosité de la fille du régent avait pris le pas sur sa raison, sachant très bien qu'elle pouvait briser n'importe quel futur lien avec l'amie de son père. Au plus grand des malheurs elle pourrait toujours prétexter que la beauté de la jeune femme était tellement éblouissante qu'elle semblait inhumaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Dim 2 Oct 2016 - 20:00

« Ce serait-un plaisir de pouvoir pratiquer avec vous, et un honneur de vous enseigner ce que je sais, Dame Alteria. Quand à prendre des leçons particulières...je préfère rester autodidacte si cela ne vous dérange pas, père; Mais je vous remercie pour votre agréable proposition. »

Alteria sourit à Eleonnora en signe d'approbation, cela lui ferait bien sûr plaisir d'apprendre cet art avec quelqu'un qu'elle aurait connu au préalable, mais suite au départ du régent, une chose intrigua la vampiresse.

La jeune Ostiz avait l'air bien embêtée et semblait se faire violence pour refouler quelque chose. Alteria pencha la tête sur le côté en signe d'incompréhension, et Eleonnora fini par lui poser une question pour le moins... abrupte.

« Voyez excuser ma curiosité, je vais surement vous paraître indiscrète voir à la limite de l’impertinence, mais une question me taraude l'esprit. J'ai façonné certaines hypothèses, voyant la façon énigmatique dont vous m'avez parlé il y a quelques instant, et une seule me paraissait plausible... Serait-il possible que vous ne soyez pas... humaine ? »

Et bien au moins la question avait le mérite d'être claire, ce qui fit sourire Alteria. Elle était dos au mur maintenant, elle ne pouvait pas lui mentir, mais cela lui déplaisait de révéler sa nature à quelqu'un d'autre. Elle soupira et réfléchit quelques instant, avant d'enlever un de ses gants et de prendre la main de la fille du régent dans la sienne.

« Vous avez vu juste très chère, bien que je me sens plus humaine que... ce que je suis réellement. »

Eleonnora avait l'air assez inquiète, elle devait surement trouver sa question déplacée, et la réponse à celle ci ne devait pas aider, aussi Alteria décida de se montrer rassurante, voire maternelle.

« Mais ne vous formalisez pas pour si peu, n'importe qui aurait bien fini par se poser la question, pour être honnête vous m'enlevez un poids, j'ai toujours l'impression de mentir et de me cacher, en étant incapable de l'avouer aux gens, souvent par crainte de leur réaction. Enfin, maintenant que ceci est éclairci, j'espère que cela ne changera rien entre nous. Bien sûr, comme vous pouvez vous en douter, votre père est au courant de ce fait. »

En reparlant du régent, elle se mit à tourner sa tête dans la direction vers laquelle il était parti, il aurait été ici, cela lui aurait facilité la tache. La vampire se sentait maintenant assez mal à l'aise, et elle espérait que sa révélation n'avait pas choqué la jeune Ostiz. Après tout croiser un vampire devait être assez peu commun pour elle. Elle choisit d'essayer de se montrer sympathique et décocha un sourire à Eleonnora.

« Mais ce petit mystère étant éclairci, peut être avez vous des questions à me poser à ce sujet ? »

Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Sam 8 Oct 2016 - 23:10

La jeune fille s'attendait bien sur à ce que dame Alteria réagisse après une question aussi ouverte. Cela aurait pu paraître déplacé mais ayant de tels doutes, elle n'aurait pas pu envisager une relation quelconque fondée sur non dit. Pourtant la duchesse était une personne bien plus mesurée que ce qu'elle aurait pu penser. En effet, bien qu'elle puisse paraître surprise et puis quelque peu gênée, la vampire n'eut pas de réaction excessive. La fille du régent n'en attendais pas moins d'une femme qui s'était fait une place dans l'estime de son père. Pourtant un certain malaise pouvait se ressentir chez la dame lorsqu'elle compris que le voile devait être levé sur la vérité. Elle soupira légèrement avant de prendre la main d'Eleonnora dans la sienne, ayant enlevé son gant au préalable. La demoiselle frissonna au contact des doigts glacés mais ne se laissa pas distraire pour autant attendant la réponse fatidique avec impatience.

Cependant cette réponse, sortant de la bouche de la femme qui lui faisait face, semblait emprunte de gêne. Cela laissa perplexe la jeune fille pendant un instant. Après tout, être une vampire mais se fondre ainsi parmi les humains était pour le moins...anormal? Elle devait avoir ses propres raisons mais semblait dénigrer sa nature profonde. Pourtant il y avait de quoi faire froid dans le dos à penser qu'un suceur de sang, ennemi naturel de la race humaine se fonde dans le décors d'un bal rempli d'hommes et de femmes pouvant être le gibier potentiel de n'importe quel cruel assoiffé que l'on peut rencontrer dans les contes pour enfants. mais Eleonnora avait dépassé ce stade et depuis qu'elle avait fait connaissance d'une autre personne de son espèce, et qui, de plus, essayait de se porter garant de la paix entre sa race et les autres, la demoiselle prenait ce genre de rencontre avec des pincettes, sachant désormais ne pas se porter uniquement sur des préjugés ridicules.

Son interlocutrice essaya de se faire apaisante dans un deuxième temps en lui expliquant que maintenant que ce petit mystère étant levé, un poids lui était enlevé. Pourtant la fille du régent remarqua bien le regard désemparé qu'elle lança rapidement en direction de son père, peut-être cherchait elle de l'aide, mais en vain. Elle était en tête à tête avec une inconnue qui venait de découvrir un secret qui semblait encombrant et embarrassant. La jeune fille entreprit donc de la rassurer à ce sujet;

« Je ne voulais pas vous gêner par ma question ma dame, ce mystère m'intriguait et ma curiosité me pousse souvent à bout. Mais surtout ne vous inquiétez point, je suppose avoir dépassé le stade de la peur irraisonnée qu'on la plupart des hommes...Bien sur je ne suis pas inconsciente des dangers mais j'ai rencontré une personne m'ayant aidé à surmonter les stéréotypes. Alors soyez sans crainte, je ne vous jugerais pas sur ses critères malgré le fait que les gens portent un regards plutôt haineux sur vous...je ferais en sorte de garder ceci pour moi si vous le souhaitez. »

Elle répondit ainsi au sourire de la vampire. Malgré ce qu'elle avait dit plus tôt, il restait chez elle une pointe de méfiance. Elle avait élucidé ce mystère mais dorénavant il était question de savoir qui était vraiment cette femme pour se fondre dans la masse humaine.

« Par ailleurs, je suis extrêmement impressionnée de voir que vous ayez gravit les échelons de notre société en dépit des nombreux obstacles qui on dut être dressés devant vous avec ces maints conflits entre nos deux peuples. Votre motivation est exemplaire. Puis-je vous demander, par simple curiosité, comment se fait-il qu'une femme telle que vous s’intéresse au monde mortel qu'est le notre? »

Eleonnora repensa ensuite que sa question pouvait cacher une certaine innocence mais elle cherchait juste à connaitre la vérité d'une chose qui pouvait la dépasser. Elle n'arrivait pas à voir la duchesse comme une ennemie mortelle ni même comme un danger potentiel, même si elle devait cacher une force surhumaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Dim 9 Oct 2016 - 22:31

La jeune fille fut très prévenante envers elle, comme il en était d'usage après tout. Elle se demandait si elle faisait ça par obligation par rapport à son rang, ou par pure bonté d'âme, mais après tout cela ne faisait aucune différence, tant qu'Alteria pouvait se considérer en sécurité. Elle décocha un sourire à la descendante Ostiz, se redressa un peu, et lui répondit sur un ton calme.

« Ne vous inquiétez pas, ce n'est rien. Comme je l'ai dit à votre père un peu plus tôt dans la journée, j'ai beaucoup de mal lorsque quelqu'un me rappelle ma nature vampire. Je sais que cela va paraître bête à dire, mais je ne ressens aucun lien, aucune appartenance à cette race, je me considère comme une humaine, bien que je suis une humaine qui a des préférences culinaires assez... strictes. » dit-elle sur un ton amusé en essayant de détendre l'atmosphère. « Et bien sûr, cela va de soi, je vous serai grée de garder tout cela pour vous, il serait fortement dommageable pour moi qu'une telle information s'ébruite, particulièrement parmi les nobles et les bourgeois, j'en perdrais rapidement mon image. Vous savez à quel point les humains peuvent se montrer méfiant, voire craintif envers les vampires, et pour être parfaitement honnête, je les comprends. »

En effet, Alteria, même en tant que vampire, n'aimait pas spécialement les représentants de sa race. Après, elle les considérait comme elle considérait les humains, il y en avait des bons et des mauvais. Elle sortit de sa réflexion et continua sa réponse.

« Et pour tout vous dire, j'aime savoir des choses, c'est pour cela que je suis resté à Aldaria. J'y suis née, j'y ai grandi, j'y suis morte, et j'y suis revenu après ma transformation. J'ai développé un amour pour le savoir, pour la connaissance, c'est pourquoi je m'intéresse un peu à tout. Je commence par l'art bien sûr, mais j'espère pouvoir ensuite me lancer dans des choses bien différentes, comme la compréhension des lois qui régissent notre monde, ou alors apprendre les différents modes de vie des peuples avec lesquels je cohabite. »

Alteria se stoppa, consciente qu'elle commençait un peu à divaguer sur des choses qui se passeraient surement dans plusieurs centaines d'années, si elles se passaient un jour.

« Mais parlez moi un peu de vous. J'ai beaucoup discuté avec votre père, et j'espère pouvoir en savoir d'avantage sur sa fille qui me parait pour le moins charmante. » ajouta la vampiresse avec une voix presque maternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Lun 24 Oct 2016 - 19:08

Le sourire triste de la duchesse avait quelque chose d'apitoyant qui faisait transparaître les nombreux malheurs qu'elle eu subit en conséquence de sa race. La jeune fille se demandait si elle avait bien fait de lui rappeler sa vraie nature vu son air attristé. Pourtant, certes, son malheur était de l'ordre de la fatalité, et en effet personne n'y pouvait rien, mais elle avait eu la force de surmonter les obstacles et de se battre pour vivre comme elle l'entendait. Eleonnora la respectait grandement pour ça. Elle trouvait même dommage que les humains soit aussi méfiant voir haineux envers ce genre d'individu car ils avaient beaucoup à leur apporter.

La vampire tacha de d'offrir une réponse complète à la demoiselle qui l'écoutait avec une grande attention. Le mystère qu'était Dame Alteria se résolvait passionnant. Elle semblait tirer de sa différence de nombreux points positifs; Elle aborda notamment son existence allongée qui lui permettait d'assouvir sa soif de savoir.

« Vous me voyez honorée de discuter avec une femme aussi érudite. J'apprécie énormément la compagnie de personnes d'esprit et moi même depuis ma tendre enfance, grâce à mon père, je me romps à l'étude de nombreuses matières ne souhaitant qu'élargir mes connaissances. Et c'est sur ce point que je jalouse quelque peu la longueur de votre vie donc je m'en remettrais surement à votre savoir si vous me le permettez; Vous avez surement beaucoup à m'apprendre. »

Eleonnora se doutais bien que l'éternité était une cage mais elle prenait exemple sur le caractère positif de la duchesse. Étrangement elle n'éprouvait aucune crainte envers la jeune femme (pas si jeune que ça finalement). Ce sentiment était surement dû au cadre festif, non loin de son père où elle pouvait se sentir en sécurité et surtout dû au ton presque maternel que prenait son interlocutrice pour lui parler. Cette dernière faisait sans aucun son possible pour que la nouvelle ne sois pas effrayante aux yeux de la fille du régent. Après ces nombreuses confessions elle l'invita

« Que puis-je vous dire? Mon père est bien plus remarquable que moi du fait de ces nombreux exploits acquis par sa grande expérience. Malheureusement, ma courte existence ne m'a pas encore permit de mettre à profit mes connaissances. Mais je compte me lancer prochainement dans une carrière de diplomate qui me permettra de voyager et de devenir un peu moins dépendante de mon cher père. Il ne me reste donc qu'a prouver de quoi suis capable sur le terrain et j'ai l'intention d'être la digne représentante de ma famille. »

Consciente du poids qui reposais sur ses épaules la fille du régent se tenait droite et fière, elle fera de son mieux pour ne pas flancher. La famille était sacrée et il était hors de question de la déshonorer; une valeur centrale que Crissolorio Ostiz avait inculqué à ses enfants qui la respectait à la lettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Dim 30 Oct 2016 - 17:10

Ostiz après un entretien avec des hautes personnalités de l'empire finit par retrouver la possibilité de venir converser avec les deux femmes, et revint donc auprès d'elle d'un air cordial en leurs disant calmement, et poliment.

« Veuillez encore m'excuser pour mon court congé, mais maintenant que ce contre-temps est réglé je peux à nouveau me consacrer pleinement à vous mesdames. » Après tout son devoir de régent lui imposait certains devoirs, et certaines contraintes qu'il se devait de respecter en toute heure, et tout temps. Tel était le bien d'état, et d'une certaine manière la rançon du pouvoir. Néanmoins cette rançon venant d'être payé pour ce soir il avait maintenant du temps libre à consacrer à sa fille, et à la dame vampirique qui espérait-il avaient eu le temps de sympathiser davantage pendant sa courte absence.

« De quoi parliez-vous en mon absence ? » Demanda t-il ensuite patiemment pour entrer à nouveau la conversation. Sans imposer lui même un sujet de conversation, après tout il serait bien qu'il ne soit pas non plus le seul à monopoliser la discussion pensa t-il. Surtout s'il espérait que la dame, et sa fille fassent davantage connaissance. Ostiz savait après tout avoir un certain charisme, et préférait donc s'effacer sur l'instant pour ne pas trop empiéter sur l'avancée de sa fille dans la possible discussion.

Ainsi il regarde un instant les deux femmes, avant d'ajouter néanmoins d'un ton cordial à leurs égards. « A ce propos le moment de danser va bientôt arrivés. Et maintenant j'y pense Eleonnora, quand j'aurai pu danser avec la dame, serait-tu intéressé par le fait de danser un peu avec moi ? » Cela proposé autant pour faire plaisir à sa fille que pouvoir constater les talents en danse de cette dernière, dans tout les cas après qu'il eut dit cela la musique ne tarda pas à résonner. Et d'un geste tout à fait courtois et adéquat Ostiz invita donc la dame vampirique pour cette première danse. Cela autant par marque de cordialité que de sympathie, Ostiz n'était-il pas après tout un homme de principe civilisé, et éduqué ? Si, et de ce fait il tenait donc à représenter au mieux l'empire qu'il gouvernait. Et quand il aurait terminé sa danse avec la dame vampirique il ne manquerait pas bien entendu de faire part de la même attention à l'égard de sa fille...



[Hrp : Pour que vous ayez toutes deux à dire je propose qu'Alteria évoque sa danse avec Crissolorio, puis Eleonnora de la sienne qui arrive juste après bien entendu. De manière à ce que cette dernière n'ait pas rien à dire pendant son post o/.]






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Mar 1 Nov 2016 - 14:19

La jeune Ostiz savait déjà très bien manier l'art de la parole, ce qui fit sourire Alteria. La vampiresse lui répondit calmement, tout en réfléchissant. « Et bien il est vrai que ma condition a beaucoup d'avantages, et je serais bien sûr honorée de vous faire partager le savoir que j'ai acquis pendant plus de deux cents cinquante ans. ». Dans le faits ce chiffre était un peu erroné, certes la vampire avait deux cents soixante dix ans, mais elle n'avait pas besoin de dormir la nuit, ce qui doublait presque son temps de vie. Un autre des nombreux avantages à être une vampire, se disait-elle.

Elle sourit ensuite devant la modestie d'Eleonnora, qui lui sembla purement circonstancielle et de bon gout. « Allons allons, il est difficile de comparer les capacités l'expérience que votre père a acquis au fil du temps, et la votre, celle d'une personne qui a encore si peu vécu. Et je vous fait parfaitement confiance pour devenir une personne aussi droite et capable qu'il l'est maintenant. » dit-elle avec un sourire quasi-maternel.

Mais son père, il fallait en parler justement. Alteria sentit qu'il était revenu et se retourna vers lui pour lui sourire. Il s'avança vers elles et s'annonça en s'excusant pour sa courte absence, de manière purement formelle. Un régent avait toujours ses responsabilités après tout, et cette petite absence prouvait que Crissolorio prenait les siennes au sérieux. « Et bien, disons que votre fille a percé à jour un de mes secrets, et que nous discutions de l'avantage de pouvoir profiter d'une longue expérience cumulable de jour comme de nuit. » répondit-elle avec un petit sourire.

Mais cette petite histoire disparu bien vite de l'esprit de la vampiresse quand elle entendit le maître mot : "danser". Danser, vraiment ? Bientôt ? Alteria sautilla doucement sur place, impatiente de pouvoir s'adonner à un de ses passes temps favoris. Comme en réponse à sa question, le régent invita donc la vampire avec lui pour une première danse, ce qu'elle ne manqua pas d'accepter. Elle avait bien l'intention de prouver à tous que son titre de meilleure danseuse de la cour aldarienne, elle ne l'avait pas usurpé.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Lun 14 Nov 2016 - 23:11

La jeune fille qui sentait qu'elle faisait bonne impression devant l'amie de son père dessina un merveilleux sourire sur ses lèvres. Devant l'approbation de la duchesse, elle ne pouvait qu'être plus heureuse en ce soir. Il semblait que la demoiselle ai choisi les bons mots pour éveiller de l'intérêt chez cette dernière. En effet Dame Alteria la gratifia d'un de ses sourires maternel qui lui donnait un air si chaleureux. Ce qui était plutôt contradictoire pour une vampire, n'est ce pas?

Cependant, leur échange privé du prendre fin quand le régent se libéra de ses fonctions pour les rejoindre à nouveau. Il s'excusa formellement d'une absence qui lui était sans l'ombre d'un doute excusé par ses deux compagnes car elle savaient toutes deux qu'un homme aussi important rien qu'au coeur de cette réception avait de nombreuses responsabilités. Et Eleonnora connaissait bien son père, son sens des priorité était un des facteurs qui lui avait valu ce poste de régent du royaume en plus de ses nombreuse autres qualités.

Celui ci demanda de quels sujet il avait été question entre les deux dames durant son absence. La duchesse décocha, en guise réponse un petit sourire, le marquant de quelques mots résumant leurs discussions à merveille. Pourtant la jeune fille remarqua que la vampire avait mentionné plusieurs secrets...elle n'était surement pas au bout de ses surprises avec cette femme. Pleins de sous entendus, ses mots semblaient receler bien des indices. A l'avenir, la fille du régent prendra soin de ne pas laisser de mots de côté.

Cependant son côté énigmatique s'effaça au profit d'un entrain joyeux à l'entente de la proposition de Crissolorio. Eleonnora ne s'en réjouit pas autant et fit de son mieux pour cacher son embarras...la piste de danse lui rappelait les douloureuse et interminables leçons où elle s'appliquait à corriger sa maladresse naturelle. D'ailleurs, c'était les pieds de ses professeurs qui avaient le plus souffert dans l'histoire. Certes c'était assez difficile à supporter mais elle espérait pouvoir dorénavant faire bonne figure en société, étant arrivée à des résultats plutôt satisfaisant.

« Mais avec plaisir père, d'autant plus que je ne crois pas avoir eu l'occasion de danser avec vous. » Dit-elle avec un sourire qui se voulait assuré;

Malgré sa fierté, elle ne pu s'empêcher de pâlir devant la prestation qu'offrait la dame vampirique. Elle devait danser après ça?! Même les elfes ne rivaliseraient pas de grâce avec une telle danseuse. Elle aurait l'air d'un gros dragon essayant d’esquisser une valse après une telle partenaire au bras de son père...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Jeu 17 Nov 2016 - 11:19

Ostiz devina aisément où la vampiresse voulait en venir en disant que sa fille avait percé à jour l'un des secrets de la dame. Ostiz se contenta donc de lancer un regard calme à Eleonnora, et de hocher légèrement la tête de manière satisfaite, comme pour dire qu'il était satisfait par ses capacités de déductions, et sur ce Crissolorio reprit calmement à l'égard de la dame vampirique.

« Vous savez dame Alteria, moi-même je ne compte plus les heures de sommeils perdus depuis la mort de feu Fabius Kohan. Le trépas de l'empereur a mit la nation aux abois après tout, mais cela je compte bien y remédier. » Autant pour dissiper tout doute d'une oreille indiscrète qui les auraient écouter, que de faire comprendre qu'il avait compris le message, et passer à un autre sujet pour éviter que quiconque qui pourrait les écouter ne devine le secret de la vampiresse. Et sur ce…

Était rapidement venu le moment d'offrir une petite danse à Alteria, puis bientôt à sa fille. Ostiz prit donc la main de la dame vampirique, et commença à danser avec elle. Sa partenaire étant d'un talent très rare, il tâcha lui-même de faire de son mieux pour lui rendre honneur. Ce qu'il arriva à faire assez bien, du moins pour ne pas paraître vraiment gauche par rapport à elle, ce qui se résumait à suivre le mouvement et s'y adapter. Comme la feuille tombait de l'arbre qui est emportée par la brise, et suit gracieusement le mouvement du vent.

Et la danse se conclut avec maestro sur un mouvement complexe alors que quelques nobles qui les avaient vu danser les applaudissaient avec sincérité. Ce qui n'était pas forcément très fréquent par ici. Paraître, voilà bien le maître mot dans une cour impériale après tout, même si à Gloria les faits d'armes étaient plus respectés que cela… Et sur le régent dit à la dame.

« Je vous remercie de cette agréable danse dame Alteria, cela aura été fort instructif, et divertissant. » Ce qui n'était point faux, et sur ce après s'être inclinée de manière plus galante qu'autre chose, Ostiz se dirigea vers sa fille qu'il invita aussi à danser d'un geste calme, et courtois en glissant calmement à cette dernière.

« Fais moi confiance ma fille, c'est moi qui mènerait la danse, et je vais tâcher de faire en sorte que ta performance soit honorable. » Après tout il était assez malin pour deviner que sa fille avait dû se sentir intimidée par la très respectable performance de la dame, alors il tâchait de la rassurer au mieux en lui donnant courage, après tout on ne faisait pas de son mieux en s'inquiétant inutilement…

Et au passage il avait jeté un léger regard de biais à la dame, et accompagné d'un léger hochement de tête qui en disant long. Du genre -il faudra si vous le voulez bien que nous discutions du fait que vous puissiez enseigner quelques astuces à ma fille du côté de la danse.-, après tout voilà un atout pour une diplomate que de savoir paraître, même si cela devait surtout avoir son efficacité dans le milieu aldarien, et elfique en vérité. Oh bien entendu Crissolorio même s'il était moins aguerri dans le domaine de la danse que la dame aurait pu lui enseigner cela pour sa part, mais Crissolorio n'était pas une femme, et n'avait donc pas forcément les mêmes rôles que sa fille lors d'une danse, après tout il fallait savoir respecter une certaine étiquette… Autant rester pragmatique de ce fait.




[Hrp : Si vous êtes d'accord je propose que nous concluions le rp bientôt o/. Encore merci à vous catkiss .]






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Jeu 17 Nov 2016 - 16:28

La vampiresse était heureuse comme tout, rares étaient les occasions qu'elle avait de danser dans pareil endroit, aussi donna-t-elle tout ce qu'elle avait dans la danse qui se présentait. Elle se fit donc accompagner sur la piste par le régent avant d'entamer la danse, qu'elle tenta de mener sans trop forcer. Elle devait surtout restreindre sa force, elle était en train de danser avec un humain et il aurait été dommage que dans sa liesse elle envoie valser le régent plusieurs dizaines de mètres plus loin. Elle démarra donc calmement, souriant à Crissolorio, et se rendit compte que ce dernier était un très bon danseur pour une personne que devait avoir à peine un demi siècle. Alteria plongea dans ses pensées, se rappelant de toutes les fois où elle avait dansé à Aldaria, se rappelant les cris de liesse et les applaudissements de la foule. Elle se sentait un peu dans son élément, tant et si bien qu'elle ne vit pas le temps passée, et fut sortie de sa transe par les applaudissements des personnes alentours.

Elle s'inclina noblement et lança un sourire à Crissolorio. « C'est moi qui vous remercie Votre Excellence, il y a bien longtemps que je n'avais pas dansé ainsi devant tant de personne et avec un danseur tel que vous. » dit-elle en le complimentant avant de retourner se placer contre un mur de la salle. Elle se replongea un peu dans ses pensées, admirant la salle, c'était facile de s'intégrer quand on savait s'y prendre, après tout, mais elle avait dû faire beaucoup d'efforts, et elle se demandait si cela en valait vraiment le coup quand elle voyait cette masse de personnes suffisantes et hautaines.

Elle secoua la tête et sortie de ses pensées pour faire un signe de la main au régent et à sa fille qui partaient sur la piste de danse, ce dernier lui lançant un petit regard complice, la vampire savait que sa prestation avait plu et que la jeune Ostiz aurait eu quelques avantages à profiter de son enseignement en la matière. Avant d'elle même accepter la compagnie d'un noble qu'elle ne connaissait pas, un comte glorien qui avait envie de danser, et bien sûr, Alteria n'allait pas refuser une autre danse.
Revenir en haut Aller en bas
Eleonnora Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Contrebandière

MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo] Lun 21 Nov 2016 - 22:16

Sous une foule d'applaudissement le couple fard de la piste s'inclina après cette merveilleuse prestation, l'un vers l'autre, se confondant en remerciements. Alors que la Duchesse Aldarienne s'en allait se reposer vers un autre côté de la salle, même si la jeune fille doutais de son épuisement, le régent se dirigea vers elle. Et comme pour calmer son inquiétude il glissa quelques mots rassurant à l'oreille de sa fille. Cette dernière avait bien remarqué qu'au bras de sa cavalière, il n'avait pas été qu'un simple pantin, lui aussi semblait danser à merveille pour un homme de son age. Eleonnora lui faisait d'autant plus confiance qu'il ne penserait pas à l'humilier publiquement.

Elle prit donc le bras que lui tendais élégamment son cavalier, l’entraînant sur la piste parmi les autres danseurs. Malgré son appréhension, la jeune fille prit vite goût à la danse et se laissa porter par les pas réguliers de son père. Certes, elle n'était certainement pas aussi gracieuse que la vampire mais elle paraissait se débrouiller aussi bien que n'importe quelle autre jeune femme de son rang. Faire impression en public était d'une grande importance pour elle qui avait adhéré à cet environnement où le paraître était maître. Bien qu'on critique cette superficialité évidente, la fille du régent s'y sentait accommodée et ne détestait pas se pavaner dans ses plus beaux atours avec orgueil, attirants l’œil de quelques courtisans frivoles. Seulement son père ne partageait pas tout à fait son point de vue. En effet il avait tout fat pour qu'elle ne finisse pas telle une enfant gâtée comme on en croisait beaucoup parmi les rangs de l'aristocratie. Mais Eleonnora se savait bien trop intelligente pour leur ressembler.
Elle adressa un sourire satisfait à son père, le remerciant silencieusement de lui avoir apporté son aide. Et maintenant que le plaisir s'invitait à la mélodie, elle comprenait presque le sourire éclatant que Dame Alteria avait abordé lors de sa prestation. Peut-être que cette dernière lui accorderait quelques leçons de danse à l'occasion? En y repensant elle avait fait une rencontre bien intéressante qui lui avait redonné goût à la fête.




"Rêve de gloire, d'argent et tout ce qui va avec."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo]

Revenir en haut Aller en bas

Deux pour le prix d'un [PV Criss & Eleo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Deux pour le Prix d'Un...
» Kago & Dante / Deux pour le prix d'un
» Deux mascottes pour le prix d'une !
» Une question pour le prix de deux ! ( Je blague)!
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-