Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Danse avec le Dragon. TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Danse avec le Dragon. TERMINE Lun 5 Avr 2010 - 21:31

Cela faisait bientôt quelques jours que Merithyn Shadowsong était revenu de sa quête. Fructueuse qui plus est. Et elle avait fait grand bruit dans le pays elfique.
L'elfe avait dû partir sur demande de l'impératrice partir quérir un œuf de dragon. Un bruit sourd et lointain courrait qu'ils étaient de retour à Armanda. Vrai ou simple rêve d'un retour tant attendu et espérer?

Depuis toujours, Lyroë n'avait entendu parler que de leur départ et du vide laisser sur leur Terre, la douleur et la souffrance des elfes, leur vitalité qui en souffrait. Tout comme sa mère, qui avait préféré se laisser mourir, plutôt que de vivre sans ses êtres, noyau d'une vie qui semblait idyllique. Leur retour signifiait alors une nouvelle vie pour eux, moins figée comme elle semblait l'être depuis sa naissance, se serait fini les "de ce temps, le soleil brillait vraiment", mais qu'est ce que leur présence changerait concrètement? Elle avait du mal à le saisir, à palper cette nuance que pouvait apporter cet être mystérieux. Lyroë avait pour habitude de voir l'utilité de chaque être; à part peut être les vampires, chaque plante ou chaque animal. Mais là qu'en serait-il concrètement?

Lyroë en avait douter jusqu'à ce qu'il y a quelque jours elle en vit un de ses yeux. Et même là, elle eut grand mal à croire avoir vu cette minuscule créature. Elle semblait à la fois forte et fragile. Une rencontre unique qu'elle n'était pas prête d'oublier. Une sensation étrange ne la quittait pas depuis cet instant, un mélange de peur du changement qui s'opérait sous ses yeux incrédules, et de joie. Une joie immense de voir revenir sur leur Terre cet être mythique.

Lyroë ne semblait pas être la seule à percevoir les choses de cette façon. Les elfes présent avec elle dans cette vaste clairière semblaient à la fois soucieux et heureux.
Depuis quelques jours, le peuple sylvain venait de toute part de leur royaume pour venir en ce lieu unique. Les nobles, les guerriers, les magiciens...tous se retrouvaient autour du grand chêne, symbole de la force et de la vie. Près du tronc à l'écorce aussi rude que sa coquille, l'œuf trônait tel un spectre majestueux. Tour à tour, les elfes venaient le toucher. Un vieil elfe lui avait dit que c'est de cette façon que le dragon reconnaissait son dragonnier, son allié, son compagnon d'une vie. Comment une coquille pouvait reconnaitre un être avec qui il aurait un lien unique? Les dragons avaient ce pouvoir? Ils devaient être encore plus puissant que ce que Lyroë pouvait imaginer.
De nombreux elfes avaient tenter de devenir ce compagnon, mais rien. Et ce n'était pas un elfe qui allait le devenir, si cela devait être encore un de ces dents pointus, que ferait son peuple. Garderait-il l'œuf comme trophée inachevé, empêchant ainsi les créatures de la nuit d'obtenir un dragon de plus? Son peuple était-il aussi élu? Lyroë n'eut guère le temps de partir plus longtemps dans ses spéculations, car on l'appelait. C'était à elle de percevoir si son destin allait changer du tout au tout.

Elle s'avança d'un pas fier et sûr d'elle, même si au fond d'elle dansait un vers invisible. Et si? Et si elle était choisit, que ferait-elle? Que devrait-elle faire? Elle dépendrait d'un être et cet être dépendrait d'elle. Elle se sentit effrayée d'un coup. Mais elle ne s'arrêta pas, en bonne guerrière qu'elle était, elle ne reculait jamais.
Il était là devant lui, elle mit un instant à la toucher puis après une courte hésitation, elle approcha sa main de la coquille pour la caresser, comme on caresse une monture. Elle retira ensuite sa main en regardant l'elfe gardien de cet œuf ancestral.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Mar 6 Avr 2010 - 5:32

    Gêné? Mais d’où cela pouvait-il bien provenir… Il savait qu’il ne savait plus. Et c’était à peu près tout, en vérité. Comment expliquer ceci? La coquille plus solide que n’importe qu’elle autre pierre précieuse au monde se taisait. Elle demeurait aussi silencieuse que la mort. Pas de gargouillis. Pas de vibrations sous les délicats doigts qu’on pouvait porter sur elle. Était-ce ainsi que ça devait se terminé? Dans le découragement? Dans le désespoir que le miracle ne se révèle jamais? Peut-être… L’œuf restait muet devant leur regard. La petite créature frôlait leur esprit, mais sans plus, sans qu’ils ’en prennent véritablement conscience : aucun d’eux ne semblaient faire l’affaire. Certains semblèrent entretenir d’étranges pensées, en se disant que les créatures anciennes étaient maintenant devenues beaucoup trop capricieuses.

    Qu’est-ce que c’était? Il y eut cet appel insoupçonné. Était-ce possible? Il semblait… Curieux, la petite créature sentit son âme se réveiller au contact de l’elfe, de cette douceur au toucher qu’elle posa sur son abri, sur sa demeure éternelle. Ce fut tout d’abord de la curiosité. Comme si on avait cherché à le réveiller et qu’il aurait voulu en connaitre la raison, la cause. Le contact s’éloigna et la lumière dans son cerveau se ferma, s’effrita peu à peu jusqu’à le laisser sur sa faim. Et il se dû de la laisser s’éloigner, sans plus, paraissant toujours dans cet étrange silence qui… qui…

    Un couinement se fit entendre. Et il ne la sentait pas se retourner. Très bien! Si c’était comme ça, il crierait plus fort! Mais rien… Ça ne servit à rien. L’esprit était trop loin pour l’entendre. Mais il continuait de vouloir la caresser du sien. La sentir, connaitre son nom, son espèce… Son cœur? Il se renfrogna… Il patienta… Il l’attendrait, s’il le fallait… Mais… Mais cet appel… Il ne pouvait pas… Non, non, il n’arrivait pas à y résister. Ils savaient qu’ils restaient là à attendre… À l’attendre? Pouvait-il… Non… Ce n’était pas une question de permission… C’était un devoir.

    Il se montra plus agressif. Une vibration vint faire trembler toute la coquille. Elle sembla se fragiliser. Elle sembla explosive. Elle sembla prête à s’écailler, tout simplement. Il n’y arriverait pas de cette façon. Il lui faudrait mette plus de conviction. C’est ce qu’il fit… La première chose fut ce grondement, minuscule, mais si remplit de frustration, d’intense désir inconnu. Et puis, elle céda… Il se décida complètement : il était temps de faire revivre ce monde… Il ne savait pas ce qui l’interpella à penser cela, mais c’était puissant, dans son esprit, encré en lui comme rien d’autre. Son Destin? Peut-être… Il ne savait dire, encore, exactement. Elle se fissura il la sentit se fragiliser. Il la força et elle accepta de le libérer…

    La première chose fut cette vive lumière qui lui brula les yeux. Et comme dans le passé, il venait de répercuté les habitudes des dragons ancestraux. Les écailles blanches reflétèrent le moindre petit rayon de soleil… Son petit corps fragile tremblant, il sembla soudainement se cabré, refuser d’ailleurs plus loin par crainte. Il ne serait certainement pas le plus téméraire de dragons… Il secoua la tête, cligna plusieurs fois des paupières avant de darder ses brillant iris océanique sur l’assemblée. Il huma l’air, grogna doucement et dirigea sa tête là où elle se tenait, là où il devait aller… Il étira lentement les muscles encore fragile de ses ailes, collées à son corps, laissant découvrir la mince membrane un peu transparente. Il fouetta l’air de sa queue, avec un étrange signe d’amusement. La rejoindre maintenant… Parce que c’était ce qu’ils se demandaient tous, à présent, avec leurs grands yeux nobles posés sur la petite créature, n’est-ce pas?

    Et ce fut surprenant… La toute première chose qu’il fit… Il ouvrit grand ses ailes et bougea, laissant tomber son poids vers l’avant, pour finalement laisser ton son petit corps chuter dans le vide, alors qu’il effectua un planage un peu raté et plutôt maladroit. Ce qui était surprenant était le fait qu’il veuille battre des ailes avant même de savoir mettre une patte devant l’autre… Et il s’écrasa lamentablement au sol, gobant accidentellement une bouché d’herbe qu’il se répugna à garder en bouche. Mais il était têtu… Il se redressa, aussi pénible celui puisse-t-il lui paraitre et huma de nouveau l’air pour se repérer. Il couina un coup et déposa une patte devant l’autre, lentement, un peu maladroitement, jusqu'à ce qu’il ne prenne le truc correctement et s’avança, à travers l’immobilité de la foule, les toisant de temps à autres, les considérant vraiment comme étant d’étranges créatures…

    Et puis, il s’arrêta à ses pieds, levant son regard perçant sur la femme elfe. Il siffla sur un ton curieux, un peu joyeux à la fois et déploya ses ailes qu’il battit dans le vide, n’arrivant qu’à se soulever que d’un mètre tout au plut avant de se sentir perdre le rythme et retomber directement sur le pied droit de l’elfe. Un petit ronronnement, il entoura sa longue queue autour de la cheville de la femme et chercha à la toucher, à voler dans sa tête, dans son esprit, à la contacter, à embrasser son âme…
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Mer 7 Avr 2010 - 23:25

L'après midi touchait à sa fin lorsqu'ils étaient,enfin, rentré sur leur terre natale, cette terre si chère à leur cœur et qu'ils avaient était obliger de quitter pour assurer la pérennité de leur race … La blessure était profonde, ne plus revoir les terres qui les avaient vu naitre, les bois profonds ou ils avaient trouver refuge, les arbres qu'ils avaient admirer et les fruits qui les avaient nourrit …. le vent si doux, dont la voix les avaient bercés de contes de l'ancien temps et des nouvelles du reste du mode … les claires rivières ou ils s'étaient abreuvés et rafraichit … La perte avait était cruelle et avait laisser un vide béant en eux comme une plaie qui jamais ne pourrait se refermer. Ils avaient bravé leur douleur, avait tenu bon alors que leur âmes saignaient à blanc et endurer les pires tourments, ils avaient été au bout de leur long voyage, rencontrant nombre de personnes et nouant des liens qui ne pouvait être brisés … et Ils l'avaient trouvé. L'œuf, l'avenir, la salvation … l'attente enfin récompensée, cette pierre si petite mais si belle déjà et qui contenait l'espoir de plus d'un peuple, il l'avait trouver et l'avait ramener avec eux dans leur demeure …
Jamais il n'oublierait le sentiment qui l'avait saisit à la vue des arbres immenses du vieux bois, ce sentiment si délicieux, comme un fruit sucré et rare, il était de nouveau entier et complet, son âme se régénérait à l'écoute du chant de la forêt, ce chant si particulier, si ancien et qu'il connaissait presque aussi bien que le chant maternel. Lorsqu'ils avaient plongés sous les futs des arbres il avait ressentit un tel renouveau en lui qu'il avait presque cru avoir rajeunit de quelques décennies et avait entonné un hymne si puissant que tout les elfes des environs étaient venus à leur rencontre pour savoir ce qu'il emplissait ainsi leur domaine de musique …

Et quel avait été leur surprise et leur joie en voyant que le groupe avait réussit leur mission ! De long mois s'étaient écoulé depuis qu'ils étaient partit et un voile d'attente avait glacé le pays comme le souffle de l'hiver. Que de chant et de musique avaient été déployé pour saluer leur retour, le cortège allait toujours plus grand alors qu'ils se rapprochait de la demeure de la reine et bientôt tout le peuple elfe était la. Ils avaient été accueilli avec tout les honneurs possibles et avaient été présenter comme des héros … et les gardiens du dragon encore dans sa coquille. Ils étaient ceux qui devaient veiller à ce qu'il ai un dragonnier et que celui ci soit reconnu comme me légitime élu, conscient que celui ou celle qui aurait cet honneur serait aussi sujet à de nombreuse jalousies. L'œuf avait été placer près du grand arbres et tout les elfes avaient été inviter à toucher la coquille et à tenter leur chance … car tous pouvait être dragonnier et seul entre tous, le dragon reconnaitrait son élu …

Enfin après ce qui lui parut un temps interminable ce fut au tour de Lyroe de s'avancer et de toucher l'œuf d'un air peu assurer, une lueur étrange au fond des yeux et un rythme discordant en elle. Elle ôta très vite sa main, elle n'y croyait qu'à moitié cela se voyait très bien … Il soutint son regard lorsqu'elle lui adressa un coup d'œil, il se tenait auprès de l'œuf depuis le début de la cérémonie et avait insister pour garder cette place pour voir si la jeune fille allait être choisit. Elle s'apprêtait à partir lorsqu'il sentit le chant qui entourait l'œuf changer du tout au tout comme un coup de gong se transformant en chant de harpe et il fit un pas en avant, attrapant le bras de Lyroe et regardant l'œuf avec un mélange de surprise et de contentement. Il avait trouver son élu et la coquille se brisait déjà dévoilant la forme magnifique du dragonet … des écailles couleur d'argent blanc, des yeux d'un bleu azure si pure et précieux qu'ils auraient été facilement confondu avec des gemmes de maitre bijoutiers et un corps tout en souplesse et en grâce malgré sa taille minuscule. Merithyn recula par instinct laissant son amie en face de la créature et prenant ses distance tout en restant dans un angle qui lui permettrai de tout voir et soudain dans on esprit il sentit la terre autour d'eux s'animer comme pour bénir l'union des deux êtres, elfe et dragon … il se sentit ému, privilégier d'assister à tout cela de si près et en lui il vit ressurgir l'un des morceaux oublier du chant des trois … l'un de ses passages que les siens avait perdus avec le départ des dragons.

Les trois viendrons, partant tôt, arrivant tard,
les âges de la vie de la vie de tout les hommes:
Enfant du sang, enfant de la terre, enfant du ciel.
Chaque homme, fait de sang et né dans le sang,
Parcourt la terre, nourri par elle,
Tendu vers le ciel et abrité par lui,
il n'y monte qu'en ses derniers instants, ne faisant plus qu'un avec les étoiles,
Le sang offre la renaissance, la terre apporte la nourriture;
Le ciel donne les rêves dans la vie … l'éternité dans la mort
Ainsi seront les trois, chacun l'un pour l'autre.

Et il lui semblait bien que la chanson avait trouvait corps sous ses yeux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Jeu 8 Avr 2010 - 22:21

Voilà que s'en était enfin finit de cette longue et pénible quête. L'œuf avait été trouvé, les elfes chercheraient son dragonnier. Elle avait sa part. Ramener tout le monde au royaume et touché une coquille qui avait été objet de son malheur. Que n'avait-elle dû pas faire pour parvenir à ce résultat? Outre marcher à travers monts et vents, elle avait dû subir un bon nombre de présences indésirables. Et son court regard à Merithyn, empli de ressentis plus ou moins mauvais, en avait été le point final.
Pourtant, l'elfe n'était ni du genre à rechigner pour aider un de ses semblables et encore moins pour ne pas aider, surtout lorsqu'il s'agit d'une mission officielle pour l'impératrice. Bien au contraire. Mais celle-ci avait dépassé le seuil de tolérance, de bêtises et de galère que Lyroë ne pouvait supporter. Même si elle prenait de plus en plus conscience de l'importance de cette quête, de rôle de cet œuf et de l'avenir qui découlait de l'être qui l'habitait. Lyroë savait bien qu'elle venait de faire parti d'un moment primordial et important dans la vie de son peuple et même d'Armanda. Mais elle n'arrivait pas encore a laissé la joie, la satisfaction l'envahir. Pour le moment, seuls la fatigue et l'énervement coulaient dans son corps.

La jeune elfe allait mettre enfin un peu tout ceci de côté quand une main la retint. Elle se stoppa net et regarda son compagnon d'infortune, lui faisant clairement comprendre qu'il fallait mieux qu'il la lâche et de suite. Leurs escapade d'un jour ne lui donnait pas le droit de devenir aussi familier avec elle. Les yeux de Merithyn s'échappèrent de suite pour aller fixer l'œuf. Le temps semblait à la fois s'être suspendu et en même temps s'être accéléré. Lyroë semblait ne pas comprendre ou bien ne pas vouloir comprendre ce que cela allait signifier. Non, cela ne pouvait être elle. Merithyn se trompait et ce qu'elle ressentait au fond d'elle n'était que le fruit de son imagination. Elle allait repartir vers son père quand elle entendit comme un craquement. Là le doute n'était plus possible et la certitude prenait de plus en plus sa place dans l'esprit de la jeune elfe.

Face à elle, se dégageait de l'emprise de sa coquille, un petit dragon aux écailles si blanches qu'on aurait dit un perce_neige hivernal. Un silence paisible envahit la clairière, même les oiseaux semblaient s'être tut pour venir observer la naissance du renouveau d'Armanda.
Lyroë était comme clouée dans le sol, tel l'arbre millénaire proche duquel elle se trouvait. Ses yeux croisèrent un instant les deux billes bleus de l'animal qui ne semblait pas encore très à l'aise avec la notion de marche. Son attitude aurait surement prêté à rire s'il avait été un chaton ou bien un poulain, mais là rien, pas un rire, pas un souffle. L'elfe savait que tous la regardait, les regardait et cela la gênait d'autant plus qu'elle ne savait pas comment réagir face à l'animal. Un dragon, son dragon, ce n'était pas une mince affaire.
Lorsque l'animal se trouva à ses pieds, elle se sentit prise de panique. que devait-elle faire ou dire? Elle jeta un coup d'œil à Merithyn, comme s'il allait lui souffler la réponse. Elle vit alors la dragon tenter de voleter et par réflexe, elle recula d'un pas. Le dragonet ne semblait pas être plus à l'aise dans le ciel, car il lui retomba assez lourdement sur le pied, avant de d'enrouler sa queue autour de sa cheville. Elle se sentit comme étrange. A la fois sereine, en confiance mais angoissée à l'idée de devenir une dragonière. Comme pour se donner courage, elle se baissa et tapota un peu maladroitement le haut de la tête de l'animal. Elle fut surprise de la texture des écailles, rêches, dures mais elle ne s'en formalisa pas plus d'un instant.
Peu à peu, les murmures des elfes s'élevèrent. Le retour des dragons signifiaient le retour à la vie, à la magie, et leur peuple avait un seigneur dragon en leur sein.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Sam 10 Avr 2010 - 17:08

    La nervosité refusait de le gagner à travers tout ce nouveau, tout ce qui lui étaient inconnu, il ne se montra ni nerveux ni surpris de tous ces êtres étranges qu’il pouvait voir par delà ses immense orbes d’azure qu’il posait sur eux, un à eux, à l’intension de percevoir ce qu’ils pouvaient dégager. Il ne se considérait vraiment pas comme un être plus exceptionnel qu’un autre, n’ayant pas encore pris conscience de ce qu’il représentait aux yeux de tout un peuple. ET sans doute qu’il ne s’en préoccuperait pas dans l’immédiat, en fait… Sa petite tête blanche se balança de côté jusqu’à ce qu’il puisse voir d’où venait le chanson et s’y arrêta, un instant, et daignant lever les yeux sur l’homme elfe, il semblait, ainsi, qu’il donnait presque l’impression de comprendre ce qu’il murmurait à travers le vent, en suivant le rythme que faisait la terre en tournant, tout en se mêlant a la délicate musique que faisait les arbres en poussant.

    Des doigts se posèrent sur sa tête, nerveux, incertain, et il tourna vivement la tête dans cette direction, malgré qu’il sache qu’il puisse ainsi les effrayé. Le premier contact physique qu’il obtint fut ceci : une main qui ne savait pas très bien ce qu’elle faisait, venant d’un esprit qui doutait de la réalité même, comme si s’il bloquait complètement ces images, ces évènements, ce refusant délibérément de s’y laisser prendre. C’était triste. Mais… La petite créature déposait maintenant et à jamais sa propre vie entre ces mains qui retenait un vase d’angoisse fermement, comme si elles avaient eut peur de l’échapper pour se laisser aller. Le jeune dragonnet retira donc sa queue du tour de la petite cheville de la fille elfe avant d’ouvrir grandes ses ailes, perçant aussitôt la lumière du soleil, doux et réchauffant à travers leurs fine membranes, il se dégagea un peu, s’asseyant directement au sol, il arqua le cou, fier animal légendaire qu’il était et envoya son esprit vers elle… Qu’elle le veuille ou non, elle ne pouvait s’y refuser, tout simplement. Il se montra plus majestueux que n’importe qu’elle autre créature de ce monde et voulu mettre en elle la confiance qu’il éprouvait pour sa personne.

    Il effectua ainsi le premier contact mental. Et si, au départ, le dragonnet c’était montré peu fier dans ses mouvement à se ridiculiser dans sa maladresse, il ne s’y reprendrait plus. Fois de dragon. Elle ne pouvait pas s’y échapper, c’était comme ça. Et si elle ne l’acceptait pas? Il forcerait la route jusqu’à elle, jusqu’à ce qu’elle réalise le don qu’il lui faisait en cet instant crucial, comme si lui-même le réalisait soudainement et décidait de couper court et net à l’évolution enfantine de n’importe quel autre animal, comme si refusait brutalement de refuser de se comporter comme un bébé qu’il était pourtant. Et bien qu’il sentit de la résistance chez elle, il voulu lui infuser son propre calme en elle, juste pour qu’elle puisse comprendre qu’il n’était pas là pour la briser.

      *Lyroë.*


    Il se fit résonner en elle en une vibration, dans ce contact, en prenant lui-même conscience de ce que cela allait impliquer dorénavant, entre les deux êtres… Ce qu’il craint, toutefois, fut qu’elle ne le repousse… Et il le lui en montra cette image, cette peur en lui, qu’elle se refuse à lui. Il fallait qu’elle comprenne! Et tout ce qu’il pouvait faire, lui, c’était de briser cette armure faites chez elle pour mieux la toucher. Et il y comptait bien, un jour ou l’autre, d’y arriver. Ce n’était pas grave, si ce n’était pas maintenant et tout de suite, mais vraiment, un jour, il pourrait se comporter avec elle comme il l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Sam 10 Avr 2010 - 21:28

Elle restait figée, silhouette svelte et gracieuse se découpant comme une ombre sur la verdure de la forêt, comme une lance de glace taillée, un roc qui ne bougeait pas, immobile, silencieuse et terrifiante dans la royauté qu'elle montrait soudain à son insu. Elle observait la créature aux écailles blanches à ses pieds, un air de stupeur peignant ses traits et une lueur étrange dans les yeux, comme si la glace rayonnait de la lumière que le petit dragon lui apportait … ou était ce son imagination ? Elle n'avait fait encore aucun gestes alors que celui ci avancé vers elle sans le moindre doute, centimètres par centimètres, une pattes devant l'autre, trébuchant et vacillant, encore peu à l'aise avec la notion de marche … ses yeux bleu ancrés dans ceux de la jeune femme et la écaille reflétant la lueur du crépuscule, jetant des éclats argentés sur les futs des arbres comme des petits oiseaux féériques. Le duo semblait être dans un autre univers, un univers qui leur était réservé et qui, emplit de silence et de vénération, attendait l'inéluctable, l'acte final du renouveau, l'ultime lien entre deux êtres dont les cœurs battaient à l'unisson, deux compagnons, deux âmes mêlées au niveau le plus intime et le plus profond qui soit, un couple unit pour la vie et même au delà de celle ci …

L'ironie de la situation ne lui échappa pas même si il préféra l'enfouir loin de son esprit lorsque Lyroe releva les yeux un instant, son regard vert, habituellement froid et distant avec lui ou simplement neutre était à présent emplit de doutes, et emplit de cette question muette qu'il avait redouté … que faire ? Que dire ? Comment devait elle se comporter ou comment devait elle réagir ? Elle pensait donc qu'il savait … l'idée l'honora mais l'irrita tout à la fois, moins par la naïveté soudaine de la fière archère qui prônait que l'innocence était son défaut, mais bien plus par me fait qu'il n'avait justement pas les réponses aux questions qu'elle se posait. S'était intolérable, lui le gardien du savoir, le maitre des traditions était incapable d'offrir son aide par impuissance … un goût amer se rependit dans sa gorge alors que la réalisation le frappait de plein fouet avec la puissance d'une tempête et il baissa la tête pour éviter le regard de Lyroe.
Lorsqu'il reprit contenance il s'aperçut avec bonheur que le regard émeraude s'était détourné de lui et avait de nouveau pour centre d'attention le dragonet aux pieds de leur propriétaire. Celui ci tenta de voleter et la jeune femme recula de quelques pas avant de finalement prendre son courage à deux mains et de poser celle ci sur les écailles de son partenaire, déclenchant une rumeur parmi les elfes, douce vague de murmures surprit, émerveillé, enchanté ou heureux … ou tout à la fois. Le murmure gonfla, prenant de plus en plus d'ampleur alors qu'il se rependait au travers de la foule dense qui se trouvait autour du couple jusqu'à devenir une marée de voix merveilleuse et chantante ...Merithyn grimaça et en appela silencieusement au nom du silence, faisant tombé sur le couple un voile insonorisant qui empêcherait les clameurs des autres elfes de perturber leur contact.

Il s'assit contre le tronc de l'arbre millénaire, prenant ses aises et observant toujours le spectacle sans prix qui s'offrait à ses yeux, s'en délectant comme de meilleur des musiques et s'imprégnant de leurs vibrations comme une éponge d'eau, se gorgeant de cette nouvelle mélodie, si belle, si fraiche, si vive, cette mélodie qui faisait renaitre le monde alentour comme le souffle même de la vie, comme une eau dans un désert, comme une flamme dans le noir. Il ne voulait pas les interrompre, trop heureux de pouvoir en apprendre plus sur les dragons et songeant à un autre couple dont il avait la nostalgie, et d'un dernier, celui à naitre et qui scellerait de façon définitive la renaissance d'Armanda et de son peuple.

« Ryle hira »

Ryle hira … la vie est ce qu'elle est, la vie de ne peut être décider à l'avance,elle récompense et juge comme elle le désir et comme il lui plait, elle offre la vie aux uns et fait périr les autres, donne la richesse et retire la liberté … fait d'un monde à l'agonie, un monde en renaissance. Ryle hira en effet … il n'y avait rien de plus vrai.

Merithyn fut instantanément sortit de ses pensées et se tourna vers la foule, conscient qu'il fallait annoncer la nouvelle à tout ceux qui n'étaient pas venus, si la chose était concevable. Il fallait qu'il sachent …

« Notre renaissance est la … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Dim 11 Avr 2010 - 22:26

Lyroë était comme suspendue dans une autre dimension, comme si le temps s'arrêtait autour d'elle. Sa tête tourbillonnait de questions aussi multiples que variées. Pourquoi elle? Qu'est ce que cela allait signifier concrètement dans sa vie maintenant? Un dragon, mais au final qu'est ce donc, à part une créature tant désirée par son peuple? Elle ne connaissait quasiment rien sur eux, sur leur mode de vie, leur lien unique avec l'être choisi. Au final qu'allait-on attendre d'elle? Son peuple allait-il mettre entre ses mains un destin dont elle ne savait pas si elle pouvait faire face.

Elle n'était pas prête à voir quelqu'un dépendre d'elle, être attaché à elle. L'elfe avait toujours été seule, mis à part sa famille. Elle n'avait jamais eu d'animaux à elle ni de frère ou sœurs, à part quelques compagnons qui grandirent avec elle. Mais là, le choc était dur à avaler. De plus, elle sentait le poids lourd des yeux rivés sur elle. La jeune femme aurait aimé partir à toute vitesse et courir le plus loin possible à travers bois.
Mais au moment où son angoisse fut la plus forte, elle entendit au fond d'elle une douce voix apaisante "Lyroë". L'elfe revint sur terre et posa ses yeux sur le dragon aux écailles blanches. Elle le regarda un instant, comme si elle attendait qu'il lui dise autre chose. Mais elle n'avait plus peur, du moins celle-ci s'était effacée à ce moment, laissant place à la contemplation de la créature. Elle le détailla cherchant à comprendre ce que ce doux bruit sourd qui résonnait au fond d'elle signifiait. Elle détendit son visage un instant, laissant place à moins d'angoisse et de peur pour afficher un air plus enclin à accepter son nouveau statut. Elle reposa sa main sur le dragonet, toujours aussi douce et peu sûr. Lyroë cherchait à se rassurer et à accepter cet état de fait, tout comme elle cherchait à lui faire comprendre qu'elle l'avait entendu. Il faudrait peut être un peu de temps pour y arriver, mais elle ne le laisserait pas. Après tout, il n'avait qu'elle, et malgré sous cet air froid, Lyroë avait un coeur d'or.

L'elfe se releva et regarda Meri quand celui-ci s'exclama à la foule. Ce sentiment d'angoisse revint à elle. Puis, elle pensa au vampire et à son dragon. Elle était comme lui maintenant. Un lien unique les unissait. Connaissait-il plus de choses qu'elle sur les dragons? Savait-il comment s'en occuper pour qu'ils puissent redevenir la puissance d'Armanda? Ou bien comme était-il perdu dans l'immensité de leur tâche? Elle s'en voulu presque un court instant de l'avoir enfermé dans l'une de leur geôle. Elle irait le voir, qui sait, peut être serait-il enclin à lui parler?

Alors que la foule présente laissait sa joie s'exprimer, Lyroë prit son dragon dans ses mains. Elle était un peu maladroite avec lui, mais ses gestes étaient doux. Ce qu'elle désirait le plus maintenant, c'était de partir avec lui, loin de cette agitation, même si elle savait que cela allait être impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Lun 12 Avr 2010 - 0:20

    La première chose à noter concernant leur lien était sans doute, et que nul ne pourrait contredire, toute la douceur dégagé dans les gestes, les regards de ces deux êtres, cherchant l’un comme l’autre à entrer en harmonie avec son autre. Les yeux océanique, reflétant tout un avenir et tout un passé de ce monde brillèrent au contact de l’esprit de la fille elfe. Elle ne comprenait pas, et lui non plus, en vérité, mais il savait qu’ils ne se sépareraient pas. Dans ce silence qui les emmurait l’un à l’autre, l’elfe vint clore ce que le dragonnet avait commencé par une douce caresse maladroite mais sans la moindre hostilité. Il alla jusqu'à appuyer légèrement sa tête dans la paume de sa main, en ressenti sa peau, cherchant bien évidemment à prolonger ce contact dans lequel il se sentait bien.

    Elle se redressa un instant alors qu’il demeurait là, dans son immobilité, ressemblant étrangement à une minuscule statue, sentinelle éternelle, gardien du temps. Sans cligné, sans paraitre respirer, tout ce qu’il fit fut de refermer ses ailes pour les coller à son corps tout en longueur et délicatesse légendaire. Il sentait le monde autour de lui frémir en silence. En un cours instant, lorsque l’homme elfe parla, sans qu’il ne comprenne vraiment, il paru momentanément nerveux. Les autres emblaient bien réagir, brisant ce mutisme de la nature pour enfermer le dragonnet dans cet étrange chant que faisait le vent à ses oreilles, que faisaient les branches pour le saluer. Il s’en sentait quelque peu déboussolé. Encore fallait-il dire qu’il n’existait vraiment que depuis seulement quelques minutes tout juste. N’était-il pas normal pour lui de ne pas comprendre, de craindre, même juste un peu, malgré son statut déjà tout attribué du à sa race, de simplement avoir un léger manque de confiance? Mais… Mais lorsque que ses deux billes azurées croisaient ce visage pâle, il savait qu’il ne pouvait démontrer ce sentiment. Elle-même semblait bien désemparer, il ne pouvait pas le lui avouer, si?

    Elle se rapprocha de nouveau vers lui, cette fois en tendant ses deux mains vers la petite créature blanche, glissant ses doigts féériques sous lui pour ensuite arriver à le soulever, bien que ne sachant pas très bien comment le tenir correctement. Il bougea un peu pour se placer plus confortablement et vint se caller dans les bras de l’elfe avec un petit soupire de contentement. Et il avait l’impression qu’elle l’acceptait vraiment et qu’il pouvait arrêter de piaffer dans son esprit pour qu’elle ne l’écoute. Un petit ronronnement se dégagea de lui et il vint cacher son museau dans un creux du bras. À partir de cet instant très précis, il savait qu’il ne la lâcherait plus, que leur pas se mêlerait dans une synchronisation parfaite, que leur respiration se ferait tout aussi au même rythme, que leur cœur battait à présent en même temps, en harmonie l’un avec l’autre. Et si l’un venait a s’éteindre, un jour, l’autre en ferait de même. Mais ça n’arriverait pas. Il ferait tout pour éviter un drame tel que celui-ci. Il la protègerait elle, peut importe ce qu’il lui en couterait… Mais pour le moment, peut-être valait-il mieux laisser de côtés ces pensées. Le seul être qu’il puisse protéger de sa taille aurait été une sourie…

      *… Lyroë… *


    Et il semblait se satisfaire à murmurer son nom, à l’encré dans sa propre mémoire, comme s’il aurait juste un peu craint de le perdre pendant son court sommeille, dans l’immense sécurité qu’elle arrivait à lui procuré. Il avait surtout l’impression que nul ne pourrait le déloger de là où il se trouvait en cet instant même. Il ferma les yeux et se tut complètement, laissant les derniers mots de l’homme elfe l’envahir… Renaissance… S’il n’en comprenait toujours pas le terme ni le sens du mot, le ton sur lequel il avait été dit était remplis de questions pour le jeune dragon, tout juste sortit de l’œuf.
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Mar 13 Avr 2010 - 20:05

Il faisait face à la foule, tournant à demi le dos au couple étrange et si précieux au centre de la clairière inondée de soleil comme le centre d'un nexus d'énergie ou l'œil d'un cyclone et en lui même le chanteur était certain qu'à l'heure actuel Lyroe était effectivement baignée dans l'énergie du dragon, cette énergie bienfaitrice et si rechercher qui se répandait autour du duo comme une onde et qui soignait les blessures invisibles de la terre, les blessures si longtemps ouvertes, si profondes et si douloureuses causées par le départ des anciens dragons. Tel le souffle même de la vie il s'écoulait en flot tantôt aussi ardent que des flammes tantôt frais comme l'eau profonde, tantôt douce comme une brise ou puissante comme un tremblement de terre et bien entendu aussi pleine de tristesse et de nostalgie, emplit de la lumière douce et berçante des étoiles, enfants chéries des créateurs et protectrices de son ordre depuis le début des âges.

Tous le sentait, dans leur chaire, dans leurs os, dans leur cœur et leur âme, ils sentaient le regain de puissance, si faible pour l'instant mais déjà si bienvenu, cet élan de vie qui les poussaient en avant, qui leur donnait courage et force, inspiration et magie, cet élan qui était aussi vital que l'air ou la nourriture et qui leur avait été cruellement arraché. Et à présent tous, qu'ils soit magicien ou guerrier, noble ou humble, tous voulaient approcher pour mieux observer le miracle qui s'était produit, tous avançaient, vaste marée pleine d'espoir et de reconnaissance qui ne demandait qu'a porter au nues leur sauveur, celle qui avait été choisit par le dragon pour être la moitié de son âme.
Merithyn fut contraint de les empêcher de trop avancer, toujours calme et assuré il usa de son autorité pour délimiter un cercle de sureté qui donnerait un semblant d'intimité au deux compagnons qui avaient tant à découvrir, tant à apprendre et tant à vivre … Elle avait une chance incroyable et le chanteur espérait qu'elle le comprendrait un peu mieux lorsqu'elle aurait atteint son plein pouvoir et sa pleine sagesse …
Une idée lui traversa l'esprit comme un éclair, si elle voulait en apprendre plus sur son rôle il n'y avait qu'une personne qui pouvait l'aider … une personne actuellement sous bonne garde, sous très bonne garde. Il sentit son cœur raté un battement à l'idée d'une nouvelle rencontre, d'un nouvel affrontement entre les deux êtres, d'autant qu'ils étaient à présent à égalité … qui aurait réussit à prévoir ce qui se passerait si il devait s'affronter ? Surement pas lui, il ne tenterait pas sa chance.

Merithyn abandonna son poste près de l'arbre et traversa la pelouse verte et tendre comme un tapis soyeux et fendit la foule pour se frayer un chemin vers l'entrée principale de la clairière, les elfes, hommes ou femmes le laissant passé avec circonspection, conscient qu'il n'était pas bon de l'arrêter en cet instant. Une fois qu'il fut sur le point de quitter le cercle envahit de lumière rouge et dorée il murmura au vent, laissant sa phrase porter jusqu'au oreille de Lyroe mais la cachant au reste des elfes présent …

« Je vais le voir, je te retrouverait la bas j'en suis certain … Bravo mon amie je suis honoré d'avoir était témoin de cette journée »


Il sourit doucement et reprit son chemin, soupirant de bien être lorsque le tintamarre des elfes fut loin derrière lui et que seul persiste le doux son des arbres et les chants des oiseaux.



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path





! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Mar 13 Avr 2010 - 21:53

La foule, voilà bien une chose à laquelle Lyroë ne voulait pas affronter. Elle ne se sentait ni prête à répondre à quelconque question ni à laisser quelqu'un s'approcher de la frêle créature qui se tenait au creux de ses mains.
Le dragonet semblait préférer le confort de ses bras que celui de ses mains. Pour la première fois, elle l'entendit soupirer. Qu'est ce que cela signifiait? Se sentait-il bien? Il avait l'air, elle ne voulait pas qu'on l'accuse de mal le faire. Ni même qu'il dépérisse et qu'à cause d'elle, la magie redisparaisse des entrailles d'Armanda. Elle fut cependant rassurée quand petit ronronnement se dégagea et qu'il vint poser son museau dans un creux du bras. Lyroë, elle entendit encore son doux nom résonner en elle. Plus forte, elle redressa sa tête et de elle fit face à l'assemblée qui se trouvait face à elle.

Au fond d'elle, elle remercia Merythin. Sa présence la confortait. Elle n'avait pas toujours été douce avec lui, trop rude et abrupte parfois. Mais il avait certaines manies qui l'agaçait, et la jeune elfe ne savait pas toujours comment y faire face. Ses mots avaient été sa seule arme. Mais il avait toujours été sincère et franc avec elle. Et il le prouvait encore aujourd'hui. C'est pourquoi, elle fut presque prise de panique quand il quittait ce nouveau sanctuaire d'espoir. L'elfe le regarda avec désespoir, comme si son pilier la lâchait, la laissant en proie à sa destinée.
« Je vais le voir, je te retrouverait la bas j'en suis certain … Bravo mon amie je suis honoré d'avoir était témoin de cette journée »
Lyroë sentit alors en elle une certitude, elle y arriverait. Mery était là pour l'aider et le dragonet qui trônait sur son bras serait son guide. Elle sourit en retour alors qu'elle regardait le musicien partir. La guerrière savait que maintenant ses pas lui serait dicté d'un façon tout autre. Et un sentiment puissant de fierté et de volonté coulait dans ses veines. La renaissance d'Armanda somnolait sur sa peau, et en bonne guerrière elle défendrait son dragonet au péril de sa vie.

[Un peu court désolé]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE Ven 16 Avr 2010 - 18:29

[inutile que je réponde, il semblerait, topic terminé donc Wink peut être déplacé.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Danse avec le Dragon. TERMINE

Revenir en haut Aller en bas

Danse avec le Dragon. TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Danse avec le Dragon. TERMINE
» Danse avec Lilou (pv)
» Danse avec moi [ pv asamis]
» Mon diable danse avec ses démons et la sarabande est loin d'être terminée
» Danse avec les stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-