Astuces pour éviter les fautes d’orthographe et coquilles

La rédaction web est l’art d’écrire pour le web. Il est vrai que les internautes lisent rarement un article du début à la fin. Quoi qu’il en soit, il faut rappeler que vos textes reflètent votre image de marque. Un texte bien rédigé et dépourvu de fautes de français est susceptible de faire perdre une grande partie de lecteurs et donc la part de marché. Voici des astuces qui peuvent vous aider à éviter à tout prix les fautes d’orthographes et coquilles.

Relire à plusieurs reprises

La relecture est la meilleure manière d’éviter les erreurs orthographiques et grammaticales. Pour cela, il faut que vous relisiez de manière vos textes avant leur publication ou leur envoi à un destinataire.

A découvrir également : Comment nettoyer les taches de peinture des vêtements

Relire signifie lire attentivement et être attentif aux détails revient à repérer méticuleusement les erreurs que vous avez commises par inadvertances dans vos textes. Il est idéal de relire un texte au moins deux fois, mais si vous avez le temps, vous pouvez le faire 3 à 4 fois.

Vous pouvez également faire relire vos textes par un proche, un rédacteur ou une connaissance. Seulement, il faut que votre relecteur soit doté d’une bonne connaissance de langue et ait un œil de lynx afin de pouvoir détecter vos erreurs. Si vous voulez apprendre à rédiger pour le web et pour les moteurs de recherche, vous pouvez recourir aux services de formation en rédaction web d’une agence de rédaction à Madagascar.

Sujet a lire : « Harry Potter and the Philosopher's Stone » obtient une nouvelle version pour célébrer le 20e anniversaire du film

Utiliser des outils de correction en ligne

Les correcteurs en ligne peuvent vous aider à éviter les éventuelles fautes et coquilles dans vos textes. reverso, scribens, corrector, cordial et bonpatron figurent parmi les outils les plus efficaces et pratiques pour identifier des erreurs orthographiques qui semblent échapper à la vue.

La soumission de vos textes dans l’un de ces outils peut prendre quelques minutes, mais vous ferez mieux de les utiliser au profit de l’authenticité de vos textes. Il faut noter que certains outils en ligne nécessitent une inscription, ce qui est une étape très facile à suivre.

Certains logiciels sont plus performants que les outils en ligne. C’est le cas de l’Antidote. Ce logiciel ne cesse de faire peau neuve afin de satisfaire aux attentes de ses utilisateurs. La dernière version d’Antidote est très sophistiquée et vous permet d’identifier à l’aide des horodatages vos moindres erreurs et coquilles.

Rédiger régulièrement et sans cesse

La rédaction est un art à part entière, tout comme l’art plastique, la peinture et la musique. Devenir rédacteur web n’improvise effectivement pas et rédiger requiert une habitude acharnée.

Pour cela, vous avez besoin de rédiger régulièrement et sans cesse. Régulièrement peut signifier tous les jours ou tous les deux jours et non par semaine. Si vous ne rédigez qu’une seule fois par semaine, moindre est la chance que vous soyez familier avec la langue française.

Rédiger sans cesse implique que vous avez à rédiger tout le reste de votre vie sauf si vous allez vous reconvertir professionnellement. Dans certains cas, il est nécessaire de se faire coacher par un rédacteur professionnel afin d’avancer et d’exceller plus vite dans le domaine.

S’entraîner avec les outils d’orthographe

Il existe plusieurs sites qui donnent des exercices d’orthographe. Vous avez ainsi à vous inscrire dans un site d’orthographe et traitez des exercices tous les jours. Certains sites sont gratuits, mais les exercices sont très limités. Pour bénéficier des exercices très diversifiés, vous avez besoin de vous abonner à un site payant.

Dans de nombreux sites payants, certains exercices se présentent sous forme de jeux, ce qui n’est pas démotivant même si les utilisateurs souhaitent traiter un nombre considérable d’exercices en une seule journée.

À retenir :

Si vous utilisez un ordinateur Windows et traitez vos textes sur Word, vous tirez profit également des corrections automatiques de celui-ci. Seulement, il est judicieux de ne pas d’interpréter bêtement Word parce qu’il est possible qu’il met sous des horodatages les mots ou groupes de mots corrects. C’est souvent le cas de certains mots anglo-saxons que Word ne reconnaît pas.