Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Déshydratation - Seö

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hlin Tjänare
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 2

Voleuse de la Cour des Miracles

MessageSujet: Déshydratation - Seö Jeu 30 Mar 2017 - 11:20

12 Novembre

Si les premiers jours avaient été synonymes de calme et tranquillité, permettant à Hlin de se reposer physiquement et mentalement de cette bataille qu'elle n'avait pas souhaité, les suivants prirent une tournure désagréable. Le voyage de retour était long et fastidieux pour une fille de la ville. Celle qui avait l'habitude des fuites, des galères et de la rue n'avait ni l'endurance, ni les capacités pour faire face à de longs déplacements. Elle regrettait amèrement de ne pouvoir dormir autant de temps qu'à l'aller. Les nuits s'étaient rafraîchies, le mois de Novembre amenait avec lui mauvais temps, vent et tristesse. Elle profitait de chaque rayon de soleil, du peu de chaleur qu'il procurait.

Avant qu'elle ne s'engage sur le sentier de retour, elle avait préparé ses affaires emmenant de l'eau, de la nourriture, une couverture et tout ce qui pouvait être utile au retour. Elle avait avait abandonné la dague, si utile sur le champs de bataille, dans le camp. Si à Gloria, lorsqu'on mourrait de faim, la nourriture était à portée de main, dans la nature, il était plus difficile de trouver son bonheur. Elle avait mal géré ses provisions, et si on pouvait facilement survivre sans manger, même pour un corps aussi frêle que celui de Hlin, il était plus difficile de faire le voyage sans eaux.

Voilà trois jours qu'elle n'avait pu toucher à une goutte de ce nectar divin et indispensable à sa survie. Ses lèvres étaient sèches et craquelées. Elle ne savait pas que le manque d'eau pouvait être si dévastateur. Sa tête pulsait à un rythme effrayant et se masser le crâne n'y changeait plus rien. Elle s'humecta les lèvres, sachant qu'elle allait le regretter rapidement, mais ce maigre réconfort lui permis d'avancer quelques mètres de plus avant de se laisser tomber sur ses genoux.

Elle n'avait plus la volonté de lutter. Cela faisait des jours qu'elle espérait voir au loin la cité de Gloria; mais rien. Elle avait évité toute présence humaine durant son périple, contournant village et humain, tantôt sur un chemin de terre, tantôt dans les hautes herbes vertes. Aujourd'hui, alors que le soleil descendait doucement vers le bout de la route, elle aurait donné n'importe quoi pour croiser quelqu'un. Elle s'allongea sur le côté de la route, dans les herbes fraîches. Elle, qui prenait soin de s'écarter du chemin afin de se reposer, n'en avait plus la force. Tirant sa cape sur son corps, Hlin ferma ses yeux douloureux pour penser.

Elle avait pris le temps de se remémorer encore et encore les événements qui avaient failli lui coûter la vie puis, elle avait pensé à sa vie actuelle, à quel point elle ne prenait pas soin d'elle. Elle s'était jurée de changer ça si elle survivait. Pendant un temps qu'elle ne saurait quantifier, son esprit se retrouva vide, ne faisant qu'avancer, pas après pas, la rapprochant un peu plus de sa ville natale. En cette fin d'après-midi, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas une seule fois fait un cauchemar depuis qu'elle avait quitté Gloria. Peut être commençait-elle à tourner la page.

- Aly, si tu savais à quel point tu me manques, chuchota-t-elle.

Sous ses paupières, elle vit ses jolies cheveux blonds, elle entendit son rire et là où une larme aurait du couler, seule la douleur dans sa tête continuait de lui indiquer qu'un souffle de vie émanait d'elle. C'est sur ces dernières pensées qu'elle plongea avidement dans un sommeil plus proche de l'évanouissement que du repos.




Dernière édition par Hlin Tjänare le Jeu 27 Avr 2017 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Déshydratation - Seö Jeu 30 Mar 2017 - 14:03

En parant de Gloria, et après mon entretien avec le régent Ortiz, j’avais pris une dure résolution. Elle impliquait d’ailleurs un certain nombre de paramètres, notamment un, qui me forçaient à attendre quelques jours dans la cité. N’ayant pas réellement l’envie de m’empêtrer dans ses rues étouffantes, je choisissais plutôt de m’en détacher quelques temps, simplement pour essayer sinon de trouver des composants pour mes enchantements, au moins pour voyager et prendre l’air. J’avais plutôt beaucoup de choses à penser et une réflexion approfondie sur ces dernières me permettraient de remettre de l’ordre dans ma tête. Je pris alors le temps de préparer des vivres pour deux ou trois jours de marche, ainsi que tout ce qui me semblait nécessaire. J’équipais ensuite mes armes et mon armure, qui resterait de cette sombre apparence au moins quelques jours de plus faute de mieux, puis je pris la route, me dirigeant vers l’Ouest.

Je partais en début de matinée. Même si l’air était légèrement froid dû à la période de l’année, j’étais suffisamment et habitué, et équipé, pour pouvoir le supporter sans mal. J’avais également décidé de voyager au pas, sans utiliser mes bottes enchantées, et sur la route. Le but n’était pas d’optimiser mes déplacements mais surtout de pouvoir réfléchir aux différentes choses qui m’arrivaient dessus, un peut toutes en même temps par ailleurs. Cette amitié avec Lewyn, les paroles d’Aramis et de Sire Ostiz… ça faisait beaucoup, et ça me donnait du grain à moudre. Si je prenais vraiment la décision d’intégrer la Caste, j’allais renoncer à une liberté dont j’avais presque toujours bénéficié, bien loin de tout ce que pouvais incomber les responsabilités d’un de leur membre. Pourtant, si je m’y penchais davantage, ça ne me faisait pas plus peur que ça. Finalement, mes vagabondages ne me convenaient plus tant que ça, et, n’ayant plus vraiment de but à suivre, je errais plus que je ne voyageais.

Je restais ainsi perdu dans mes pensées et, lorsque j’en sortais, la nuit était doucement en train de tomber. J’avais suivi presque mécaniquement le chemin, sans penser à rien d’autre qu’à mon avenir. Heureusement que les temps un peu plus paisibles me le permettaient. Je soupirais alors, commençant à songer à établir un léger bivouac pour la nuit. Je ne m’arrêtais pas forcément pour me reposer mais, puisque cette fois j’avais justement du temps à tuer, je n’allais pas me priver. Je remarquais soudain, alors que j’avançais encore sur le chemin, que je n’étais pas seul. Une petite silhouette drapée dans une cape semblait se reposer dans l’herbe fraiche. Il était curieux de bivouaquer si près d’une route, pour des raisons assez évidentes de sécurité tout simplement. Je m’approchais donc doucement de la forme inconnue.

Il s’agissait d’une jeune femme. Ses traits tirés et ses yeux rougis semblaient être les témoins d’une grande fatigue. En l’observant de plus près, je m’aperçus des craquelures qu’elle avait au niveau de ses lèvres. Elle était jeune, et probablement épuisé et déshydratée. Mais qui pouvait bien avoir l’idée d’entreprendre un voyage sans les vivres nécessaires ? Je repensais, nostalgique, à mon premier voyage qui, comme pour elle, avait failli avoir raison de moi, puis je me rappelais de comment, ou plutôt grâce à qui, je m’en été finalement tiré. J’aurais été d’une extrême ingratitude si j’avais choisis de ne pas l’aider. Mais il fallait d’abord qu’elle se repose. Je m’installais, adossé à un arbre à une paire de mètres d’elle, après avoir pris soin de déposer une gourde d’eau près de la silhouette de la jeune fille, afin qu’elle la trouve facilement. Puis, je remontais mon col et rabaissais ma capuche, avant de m’assoupir légèrement, sans m’endormir, surveillant l’étrange inconnue du coin de l’œil, et guettant son réveil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hlin Tjänare
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 2

Voleuse de la Cour des Miracles

MessageSujet: Re: Déshydratation - Seö Sam 6 Mai 2017 - 21:21

L'obscurité était si apaisante, si reposante. Elle aurait voulu rester dans cet état pour toujours. Ne plus ressentir la douleur, ne plus avoir à penser, ne plus avoir de remords, de cauchemars, de pensées négatives. Ce noir qui effraie les hommes de loi et plaît tant aux criminels, peut impliquer tant d'autres sentiments qui restent souvent inconnus à l'Homme. Hlin avait haïe et aimé cette obscurité. Elle amenait l'horreur dans ses rêves et complétait sa vie de voleuse. C'était un atout qu'elle redoutait mais aujourd'hui, seul le soulagement prônait.

Malheureusement, elle émergea doucement de son coma et la réalité reprit ses droits. Son ouïe fut le premier sens à se réveiller. Elle entendait les cris des oiseaux, les stridulations des insectes, le vent dans les feuilles mortes des arbres, ébouriffant les herbes hautes. Elle se rendit compte à quel point il était fatiguant d'écouter constamment tous les sons qui l'entouraient. Puis, elle sentit son toucher s'éveiller. Elle ressentait le poids de son corps dans le sol, l'humidité de ce dernier, sensation assez désagréable. En ouvrant les yeux, elle put remarquer que le soleil était complètement tombé et elle resta figée, tentant de distinguer des formes dans le noir.

C'était une nuit sans étoiles, le ciel était couvert et la lumière de la lune jouait à cache-cache entre les nuages. Après accommodation, elle remarqua une forme noire proche de son visage. Remarquant que celle-ci ne bougeait pas, elle concentra son énergie afin de soulever sa main jusqu'à l'objet. Le toucher était froid et mou, elle reconnut le bruit caractéristique qu'il fit lorsqu'elle exerça une pression. De l'eau ! D'un mouvement brusque, elle attira la gourde jusqu'à sa bouche. Elle sentit le précieux liquide s'écouler sur sa langue et dans sa gorge, s'accrochant à l'objet comme si sa vie en dépendait. Elle n'en perdait pas une goutte. Elle voulut lâcher un soupir grave de contentement mais sa gorge lui était toujours douloureuse, aucun son ne sortit.

Elle prit le temps de reprendre ses esprits, de se sentir plus à l'aise, avant d'essayer tant bien que mal de se relever. Lorsqu'elle fut enfin assise, non sans de longues minutes douloureuses, elle lança quelques coups d’œil aux environs avant que ses yeux ne tombent sur une épaisse ombre noire adossée à un arbre. Elle se figea de terreur en reconnaissant une présence vivante. Si il était là pour la dépouiller ou la tuer, elle n'aurait aucun moyen de se défendre. Sa seule option, attendre et voir ce qui allait se passer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Déshydratation - Seö Lun 15 Mai 2017 - 14:39

Alors que l’inconnue à laquelle j’avais confié ma gourde semblait s’être endormie, je laissais vagabonder mes pensées, appuyé contre le tronc d’arbre. La nuit tombait doucement, et avec elle arriverait sans doute sa fraicheur parfois mordante, parfois bienvenue. Pour moi, la température était actuellement parfaite. Je laissais alors mes yeux s’habituer doucement à l’obscurité. C’était loin d’être la première fois que je dormais dans la forêt, aussi, je ne m’inquiétais pas le moins du monde. Je me contentais simplement d’observer la scène naturelle, comme envieux de la simplicité dont elle jouissait. Les feuilles et les branches ballotaient doucement, bercées par la légère brise qui semblait se lever. Cette dernière animait alors les lieux, laissant presque l’impression que la nature environnante prenait vie.

J’aurais pu m’endormir là, profitant du souffle de vent qui caressait mon visage. Mais j’étais tout de même curieux de savoir ce que faisais cette jeune fille assoiffée au bord de la route. Je détaillais légèrement sa silhouette. Elle était plutôt petite, et mince, ce qui m’empêchait de croire à une réelle combattante. Pourtant, si je me fiais aux dires du Sire Ortiz, elle semblait venir directement de là où s’étaient déroulés les combats contre les chimères. Rien ne semblait pourtant laisser croire que la jeune fille à moitié morte que je venais de croiser puisse être une guerrière qui revenait du front. De toute façon, le seul moyen d’être fixé était finalement d’attendre pour lui demander. Je laissais donc à nouveau mes pensées naviguer librement, le regard levé vers la cime des arbres, puis je fermais les yeux, profitant de la tranquillité du lieu.

Mon attention revint soudain, alors que je percevais dans la limite de mon champ de vision inférieur du mouvement. La jeune femme semblait s’être réveillée et buvait goulument l’eau de ma gourde, sans avoir pour l’instant remarqué ma présence. Elle se redressa, paressant encore fébrile, avant de s’immobiliser. Elle m’avait enfin aperçu et ne semblait plus vouloir bouger. Sa tension était presque palpable, aussi je dissipais rapidement tout malentendu.

« Ne vous inquiétez pas, je ne vous veux pas de mal. » Dis-je en souriant, ôtant ma capuche et dévoilant mes longues oreilles d’elfe. « Je vous ai simplement aperçue et vous sembliez avoir besoin d’un petit coup de main. Que fais une jeune fille assoiffée endormie non loin d’une route ? » Dis-je sur un ton calme que je voulais apaisant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Déshydratation - Seö

Revenir en haut Aller en bas

Déshydratation - Seö

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Plaines et routes-