Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Redécouverte de la culture (Pv Aëlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Lun 27 Mar 2017 - 8:50

9 Novembre

Aramis n'avait guère tardé à revenir chercher Aurore à Aldaria puis à se rendre avec elle à Estellïn quand la bataille s'était achevée, tout en profitant au passage de son destrier des nuées pour écourter grandement la durée de ce voyage. Cette magnifique monture après tout galopait à la vitesse du vent et cela était très pratique si la chantebrise désirait allait quelque part rapidement, car traverser le continent du nord au Sud ne lui prenait maintenant que 7 jours grâce à ce magnifique cheval. Ce qui l'arrangeait beaucoup d'ailleurs, car aujourd'hui une certaine elfette venait de pénétrer dans les montagnes et Thredë pouvait ainsi être présente pour lui faire un bon accueil. C'est ainsi que le jour de l'arrivée d'Aëlys dans les montagnes. Aramis qui avait ressenti la présence de celle-ci en usant du sort murmure naturelle s'était ensuite fiée aux vibrations du monde qu'elle ressentait pour retrouver Aëlys dans les bois de la montagne. La chantebrise prenant soin au passage de faire en sorte que la jeune elfette la remarque en faisant un peu de bruit, il n'était pas question après tout de surprendre cette jeune âme.

« Salutations. Comment allez-vous depuis le temps ? » Dit donc Thredë de sa voix douce lorsqu'elle croisa finalement la jeune sauvagesse et quand quand celle-ci la remarqua ce qui n'avait guère tardé d'ailleurs. La chantebrise était, en tout cas, contente de savoir qu'Aëlys se portait bien, même si au final, ce n'était pas si étonnant que cela. La baptistrelle s'approcha en tout cas calmement et doucement de la jeune enfant du beau peuple et lui tendit sereinement le bras et la main comme pour lui souhaiter la bienvenue d'une manière sans doute plus directe que par la simple parole. Ce tout en ajoutant au passage avec un sourire toujours aussi teinté d'une grande bienveillance. « Bienvenue, j'espère que votre séjour dans ces montagnes saura être agréable et paisible. » Ce dont elle ne doutait point, mais elle n'était guère contre le fait de clairement exprimer ses bonnes intentions à l'égard d'Aëlys, après tout cette dernière se retrouvait en milieu inconnu et devait sans doute ressentir une certaine méfiance envers les elfes peuplant cette montagne. Aramis préférait donc ne pas la brusquer pour que tout se passe au mieux si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Mar 28 Mar 2017 - 11:47

Aëlys était loin de se douter de la guerre, des conflits, c’était quelque chose de tout à fait anormal pour la jeune adolescente. Elle ne risquait pas de s’aventurer un jour sur un champ de bataille, ou alors c’était pour se battre comme une sauvage. Elle en était une, et elle n’était pas prête de changer. Elle avait fait le reste du voyage avec l’impératrice des elfes, mais elle n’était pas du genre à se rendre dans une cité. Elle n’aimait pas du tout cela, la jeune elfe trouvait qu’il y avait bien trop de monde, elle ne pouvait pas respirer correctement. Aëlys commençait à parcourir la montagne pied nu et toujours quasiment nue sans que cela la choque véritablement. Elle prenait soin d’éviter les personnes, elle les sentait arrivée de loin, alors ce n’était pas un souci. Cependant, plus elle s’approchait de la ville, plus il y avait de monde et des regards bien étrange. Son loup était toujours à ses côtés évidemment, il n’allait pas manquer cela.

Aëlys faisait le tour de la ville de loin, elle ne voyait pas l’intérêt d’y pénétrer, mais c’était sans connaitre l’elfe étrange qu’elle avait rencontré dans sa jungle. Elle la sentit venir de loin tant elle faisait de bruit. Elle sortit alors du bois à sa rencontre reconnaissant son odeur. On avait les manières de distinguer les autres que l’on pouvait ! Elle hocha la tête dans la direction de l’impératrice en guise de salutation. Elle se regarda un peu perplexe lorsqu’elle demanda si elle allait bien. L’elfette s’examina comme si elle pouvait être blessée, et elle hocha la tête à nouveau. Elle gardait comme à son habitude un silence pesant, elle n’aimait toujours pas parler malgré la rencontre avec l’impératrice. Elle lui faisait toujours plus ou moins confiance, mais elle avait accepté de venir jusqu’ici pour découvrir les nouvelles terres des elfes. Ce n’était clairement pas les merveilles qu’elle se souvenait de la forêt antique de son peuple, mais ce n’était pas si mal.

Lorsque la baptistrelle lui tendit la main comme une invitation à se saluer, la sauvage se pencha et renifla un peu. Elle haussa les épaules ne comprenant pas tellement, et rapidement, elle s’en désintéressa en regardant autour d’elle attentive. Ce n’était pas sa forêt, cela pouvait bien y devenir, mais elle devait appréhender les lieux avant. Elle ne comprit pas le message de bienvenue de l’impératrice, elle était une sauvage et les convenances étaient sans doute pour elle une boisson qu’elle ne connaissait pas. Elle se contentait de ne boire que de l’eau. Elle regarda alors des elfes passés au loin qui la regardait comme une extraterrestre toute nue face à l’impératrice. Elle remarqua d’ailleurs la drôle façon de saluer qu’ils avaient à s’incliner avec les deux bras croisés. Elle trouvait cela bien amusant, mais elle se contenta de plisser les yeux pour montrer son mécontentement aux regards sur sa personne nue ainsi. Elle tenait sa lance bien droite comme si son arme faisait partie de son propre corps. Ce n’était pas comme si sa lance la quittait à un moment ou à un autre
Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Sam 1 Avr 2017 - 17:24

Aramis prit plutôt bien le fait de ne pas avoir de réponse quant à la main qu'elle tendait, dans les faits, elle supposa qu'elle aurait dû s'y attendre de toute manière de la part de la jeune Aëlys. Cette dernière s'était juste contenté de lui renifler la main et de hausser les épaules avant de s'en désintéresser. Pour se concentrer ensuite sur les alentours qui étaient composés de la forêt qui recouvrait la montagne où résidait le peuple sylvestre. Peuple sylvestre qui avait hésité dans les faits des montagnes se trouvant au Nord du continent, mais n'en ayant pour l'instant besoin véritablement que d'une.

D'ailleurs, des elfes se trouvaient non loin et étaient plus ou moins choqués de voir soudainement une jeune dame de leur peuple totalement nue. Aramis se dit qu'il faudrait sans doute donner des vêtements à Aëlys si jamais celle-ci devait rentrer dans la cité d'Estellïn, mais quelque chose lui disait que ce ne serait probablement pas pour aujourd'hui et qu'il serait déjà bien que la jeune sauvage se sente chez-elle avant d'essayer ceci. Aramis se dit donc qu'elle ferait bien de l'aider à faire cela…

« Ne fais pas attention à eux. » Lui glissa donc la chantebrise calmement quand les elfes choqués décidèrent de s'éclipser, ils devaient se dire soit que ce n'était pas leur affaire, soit que la reine devait être en train de s'occuper du problème. Suite à cela, elle reprit ensuite de sa voix fluide comme la brise du printemps. « Maintenant que tu es ici, aimerais-tu que je te montre certaines des merveilles naturelles que l'on peut trouver dans ces montagnes ? » Autant lui proposer quelque chose qui l'intéresserait après tout. De toute manière, Thredë n'avait pas franchement l'impression qu'elle arriverait à accaparer son attention bien longtemps autrement, alors autant jouer sur cette corde-ci pour forger à terme une relation de confiance qui permettrait à l'impératrice de plus aisément venir en aide à la jeune enfant. Il faudrait d'ailleurs qu'Aramis en parle à Aegnor et Elenya assez vite probablement, c'était, après tout, une grande nouvelle que le retour d'une enfant du beau peuple longtemps disparue. Il faut juste qu'elle réfléchisse à comment annoncer cette nouvelle le moment venu... Surtout qu'elle n'avait pas vraiment pu le faire auparavant avec tout les derniers événements ayant eu lieu et ayant un rapport avec la menace que représentaient les chimères actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Jeu 6 Avr 2017 - 10:20

Aëlys se rappelait très vaguement quelques salutations elfiques, mais ce n’était clairement pas sa priorité. Elle ne connaissait pas tellement la manière de saluer en se donnant la main. Elle ne suivait que les règles de la nature, et cela ne comprenait pas l’étiquette et les politesses. La jeune fille ne respectait que la loi du plus fort, l’équilibre des forces et elle luttait contre l’ingérence des deux jambes dans la vie de la nature. A voir l’impératrice lui tendre la main, elle pensa sur le moment qu’elle avait quelque chose à lui montrer ou à lui faire sentir. Identifier les éléments par leur odeur était une tactique tout aussi louable que la vision ou l’ouïe après tout. Ne percevant rien d’autre que la main et quelques bijoux, elle n’avait donc plus aucun intérêt à s’en préoccuper.

La sauvageonne plissa les yeux en grondant légèrement avec les elfes qui la dévisageaient. Elle ne pouvait pas du tout comprendre le souci avec les drôles de tissus que se mettaient les deux pattes. Elle avait l’impression qu’ils devaient avoir tout le temps froid, mais ce n’était qu’un manque d’habitude. Pour se réchauffer les nuits, l’elfette se collait contre son loup et puis voilà, cela n’avait rien de bien compliqué.

Il était évident qu’elle ne voyait pas du tout l’intérêt pour le moment à entrer dans une ville. Ce n’était absolument pas naturel, et il y avait tout un tas de deux jambes partout. Elle ne désirait pas forcément les rencontrer, l’impératrice était spéciale. Cette femme semblait être capable de lire dans les cœurs, elle semblait avoir comme le troisième œil, une capacité supérieur de vision. Peu était capable de sentir sa présence, et la sauvageonne était capable de voir qu’elle n’était pas comme tout le monde. Elle revint vers Aramis alors qu’elle lui dit de ne pas faire attention aux elfes. Aëlys hocha la tête doucement en guise de réponse. Les elfes partirent alors visiblement sans demander leur reste. C’était tout aussi bien ainsi sans doute.

A la demande de voir des merveilles naturelles de la région, l’elfette hocha la tête simplement doucement. Elle se hissa sur le bout de ses pieds afin d’observer les alentours. Elle regarda ensuite son loup en faisant un signe de tête. Le loup commença alors à chercher autour en reniflant cherchant sans doute une quelconque piste. Aëlys était surtout du genre à papillonner de sujet en sujet, et elle n’était clairement pas habituée à se concentrer pour parler. Toujours avec sa lance, elle fit signe à l’impératrice de mener la petite troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Dim 9 Avr 2017 - 17:32

Aramis réfléchissait à comment elle pourrait faire en sorte qu'Aëlys puisse s'habiller plus tard, mais sur l'instant elle conclut qu'il valait d'abord mieux faire en sorte que cette dernière puisse s'habituer au mieux à ce que l'on pouvait décrire comme son nouveau foyer. Aramis espérait en tout cas que tout se passerait au mieux pour la jeune sauvage, même si dans les faits, il n'y avait pas de raison que ce ne ce soit pas le cas, après tout ces montagnes appartenaient au beau peuple. Mais… On n'était jamais sûr de rien malheureusement avec la menace que représentait les chimères, même s'il était probable que ces dernières ne s'intéressent pas spécialement au cas de la jeune elfe.

Enfin, Aramis l'espérait en tout cas et dans le pire des cas ce n'était pas forcément les chimères le danger le plus présent pour le moment. Il fallait aussi faire avec ce qui semblait être le surplus de magie qui était apparu lors de la bataille contre ces dernières. Mais ça ce n'était pas spécialement un problème qui concernait Aëlys, sauf si la situation empirait, mais Aramis avait confiance envers le Dracos et ceux qu'il aurait sans doute appelé à l'aide pour rétablir l'équilibre. Un équilibre cher bien entendu à l'impératrice qui était membre de l'ordre qui cherchait à se faire la voie de l'harmonie.

Sur ce, elle décida donc de faire explorer la forêt à Aëlys, mais aussi de lui montrer les glaciers que l'on pouvait trouver dans les montagnes qui appartenaient dorénavant au beau peuple. Des glaciers qui en vérité serviraient aussi d'atout si jamais une guerre devait les frapper, mais ce n'était pas de guerre que comptait parler l'impératrice, mais plutôt de la splendeur des montagnes. Un spectacle que n'avait sans doute jamais pu contempler la jeune sauvagesse… Ainsi, elle invita Aëlys à la suivre jusqu'à une position en hauteur qui leur permettait de contempler ce qui autrefois était le triomphe de Vraorg un terrible volcan, mais qui aujourd'hui était devenu une montagne sur laquelle s'accumulait de magnifiques glaciers, comme si la nature avait fini par se remettre peu à peu de ces années de ruine… Sans doute en partie grâce à l'aide des elfes.

« Notre royaume n'est pas très peuplé, mais il est grand. Pas autant que les empires des humains bien entendu, mais assez pour que tu t'y sentes chez toi si tu préfères ne pas trop fréquenter la civilisation. Il y a beaucoup de montagnes et de forêts par ici. Beaucoup de lieux parfaits pour profiter d'une solitude reposante ou pour se ressourcer. » Dit la chantebrise avec calme en contemplant les glaciers pour sa part, ce avant d'ajouter avec fluidité. « Comment se sent-il d'ailleurs ? Il n'est pas trop dépaysé ? » Elle regardait le loup en disant cela. Car en effet, celui-ci avait suivi Aëlys avec fidélité et il se retrouvait du coup ici lui aussi, est-ce que sa meute s'il en avait eu une ne lui manquerait pas ? Dans tous les cas, elle supposait que ça devait être ce qui se rapprochait le plus d'un frère ou d'un ami pour la jeune sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Mer 12 Avr 2017 - 8:54


C'était un petit peu comme demander à un loup de s'habiller, cela devait être bien problématique dans la tête de l'impératrice, mais ce n'était clairement pas un objectif quelconque pour la jeune adolescente elfe. Les montagnes elfiques lui semblaient parfaitement viables. Évidemment, l'ambiance serait bien différente que sa forêt. Aëlys devrait réapprendre la nature, sa faune surtout en sommes. Elle devait rassurer les prédateurs de la région qu'elle ne serait pas une gêne. Elle avait compris que quelque chose n'allait pas dans l'ancienne forêt elfique, quelque chose qui faisait peur à tout le monde, alors la forêt ancestrale était bien loin. Elle ne se sentait guère concernée par cette sombre affaire, surtout que ce devait encore être un souci et une cause de deux jambes.

Si la puissance onirique du monde coulait bien dans ses veines comme n'importe quel elfe, la jeune fille n'était vraiment pas douée dans la magie. En se concentrant et en trouvant l'intérêt dans celle-ci, elle pouvait bien faire quelque tour de passe passe, mais ses connaissances n'allaient pas plus loin que cela. Elle était loin d'être au courant des malheurs du monde, surtout qu'en dehors de ce qui pourrait toucher la nature, cela ne la concernait guère. La guerre était une notion très abstraite pour l'elfette, on pouvait se battre pour des terres de chasse, mais le plus fort gagnait voilà tout. Elle suivit ainsi l'impératrice sur une hauteur, ce qui lui permet de découvrir une grosse montagne, un volcan éteint peut-être même, sur lequel de la glace éternelle semblait s'accumuler à son sommet. Elle observa avec soin les alentours afin de se faire une carte mentale des lieux. Il fallait bien qu'elle se trouve un lieu de résidence, elle vivrait dans une cabane quelque part loin des passages de prédateurs. Elle écouta avec soin l'exposer d'Aramis au sujet des territoires politiques et d'autres frontières chimeriques inventées par les deux jambes. Ces notions lui étaient totalement étrangères, le monde entier était son royaume, et le ciel son spectacle perpétuel, mais elle fut intéressée par l'information qu'il n'y avait pas beaucoup de monde dans le coin. Bien entendu, ce serait toujours plus que son ancienne forêt, mais c'était plus agréable pour la jeune plante. Quand Aramis parla de se ressourcer, elle ne comprit pas tellement, alors elle releva le nez, elle huma un petit peu et elle désigna d'un doigt la source d'eau la plus proche.

Aëlys regarda le loup quand l'impératrice la questionna au sujet de son loup, elle secoua la tête doucement. Elle se baissa à la hauteur du canidé et l'elfette frotta doucement sa joue contre la sienne, ce qui se transforma rapidement en lechouille et en jeu. Elle montra par la suite des marques assez vagues dans le sol, des traces d'autres loups sans doute, ce qui n'était pas étonnant. Bien entendu, ce ne serait pas comme sa forêt, mais elle lui faisait assez confiance pour qu'il se sente chez lui à ses côtés. Elle leva ses deux indexes en l'air et les rapprochèrent l'un de l'autre, puis elle montra d'un mouvement de tête le loup. Cela faisait depuis longtemps que sa seule meute était l'elfe, et cela semblait aller très bien pour lui comme pour elle. Le loup n'était pas un animal de compagnie, une distraction, non c'était bien un compagnon. Si Aëlys n'avait pas été douée dans le domaine familial, elle comptait bien former sa propre famille, et peut être même accepter d'autres membres un jour.

Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Jeu 13 Avr 2017 - 15:19

Aramis était rassurée de constater, enfin d'après ce qu'elle déduisait de la gestuelle d'Aëlys avec son loup que ce dernier se sentirait assez bien ici. La reine se disait d'ailleurs que la jeune sauvage avait sans doute dû compenser son manque de contact avec ses semblables par la compagnie des animaux d'une certaine manière, du moins cela lui semblerait logique, car à ses yeux il était difficile pour quiconque de vraiment vivre dans une solitude absolue... Est-ce qu'un jour Aëlys se tournerait un peu plus vers ses semblables ? Pour Aramis cela ne faisait aucun doute, mais il restait juste à savoir dans combien de temps... Heureusement Aëlys était encore jeune et y il avait donc sans doute de la marge pour lui faire accepter peu à peu la civilisation. Un travail qu'Aramis commençait à initier petit à petit, après tout comme beaucoup d'elfes la jeune enfant devait être assez lente au changement et de ce fait autant ne pas trop brusquer tout ceci.

« Quand j'y pense, comment s'est passé ton voyage d’ailleurs ? J'espère qu'il aura été assez paisible ou du moins qu'il n'y avait pas eu trop de menaces sur la route. » Dans les faits, ce n'est pas comme si le nord de l'empire glorien était très dangereux, mais il est vrai que des fois l'on pouvait trouver quelques bandits par-ci par-là… Quoique, les bandits généralement sont des bandits, car ils veulent gagner de l'argent en pratiquant le banditisme. Difficile donc pour un bandit de trouver tentante l'idée de s'en prendre à une elfette ne possédant pas grand-chose sur elle… Mais des fois, il pouvait aussi y avoir d'autres types de dangers sur les routes, même si heureusement le continent était bien plus sûr qu'il y a quelques années pendant les guerres. Ou plutôt jusqu'à l'arrivée des chimères… Et dans les faits Aramis demandait aussi bien cela pour continuer à dialoguer avec Aëlys, que pour ajouter pensive. « Si tu le désires, je pourrai t'apprendre à mieux te défendre sinon. Je pense que tu sais déjà très bien te débrouiller, mais crois-moi, mon savoir peut tout de même t-être utile. » Elle était l'ancienne championne du peuple elfique après tout et si elle pouvait montrer à Aëlys de quoi se défendre lorsque l'on s'en prenait à elle, elle ne serait point contre. Chaque vie elfique était précieuse après tout au vu de la rareté de ces dernières et il convenait bien entendu pour elle en tant qu'impératrice qu'elle tâche de faire en sorte que ses sujets puissent se défendre au mieux si possible. Car chaque perte était une tragédie pour un peuple qui avait déjà été bien meurtrit par les dernières années... Sans oublier que s'entraîner permettait souvent au maître et à l'élève de créer un lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Mer 19 Avr 2017 - 8:12


Aëlys semblait être extrêmement attachée au loup, il était davantage comme un membre de la famille, plus qu'un animal de compagnie il était tellement plus que cela, mais sans doute était-ce si difficile pour certains. Elle ne manquait pas de contact avec les autres personnes de son genre, en tout cas, elle ne le ressentait pas. Peut-être avait-elle réussi à se le persuader à elle-même d'une certaine manière. Par j'en sorte de pression psychologique, la jeune elfe s'était forcée à s'éloigner des autres deux jambes pour rester solitaire. Les animaux avaient une mentalité pure, sans corruption, sans pensées parasites. Le passé représentait encore un passé si brûlant, si irritant, une blessure encore ouverte, qu'elle se refusait de vivre. Il était certain qu'elle se retrouvait plus proche physiquement des elfes, mais est-ce que cela serait une manière de la rendre à la norme ? Rien n'était vraiment certain...

Pour le moment, Aëlys ne se voyait évidemment pas du tout à être collé les autres deux pattes à parler sans cesse pour ne rien dire, à serrer des mains et se retrouver à table à manger avec des couverts. En attendant de se faire corrompre par la civilisation, elle tenta de repérer un coin ou un gros arbre un peu loin de tout, capable de soutenir une cabane afin qu'elle puisse y vivre. Il fallait évidemment que cela soit loin des passages d'animaux et de prédateurs, dép référence pas loin d'une source d'eau. Ce choix prendrait sûrement plusieurs jours, mais elle s'en sortirait à vivre dans la nature sans pendant ce temps là. Elle ne savait pas tellement si elle était lente ou rapide, mais elle faisait ce qu'il fallait pour survivre autant qu'elle pouvait. Elle se contentait après tout de reproduire ce qu'elle et son père avaient fait par le passé. Ce n'était pas si nouveau que cela. La jeune femme regardait au sol les traces, elle repéra rapidement la position et les passages d'animaux. Elle découvrit que la faune locale était différente partiellement de sa foret précédente. Elle haussa les épaules pour toute réponse à la demande d'Aramis au sujet de son voyage. Elle fit signe avec ses doigts qu'elle avait marché, quoi de plus logique après tout. Elle fit ensuite un signe comme un serpent qui rampe, puis elle mima des yeux qui regardaient. Comme la plus part des jeunes gens, l'elfette n'avait peur de rien. Elle n'imaginait pas une possibilité de mourir d'une façon ou d'une autre, elle était immortelle et très confiante envers sa lance. Elle avait évité les routes, les passages ou il pouvait avoir des gens tout simplement. Elle préférait la nature au regard des deux jambes. C'était tout à fait exceptionnel qu'elle acceptait cette femme elfe âgée à ses côtés, mais c'était davantage le loup qui acceptait cet état de fait au final.

Aramis lui proposa de lui apprendre à se défendre, ou du moins à parfaire son art. Perplexe, la petite Aëlys observa de haut en bas l'impératrice qu'elle voyait davantage comme une noble dame qu'une terrible guerrière. Elle était loin de s'imaginer que derrière la soie et les voilures se trouvait alors une championne elfique renommée. L'elfette fit signe au loup de s'éloigner un petit peu, alors qu'elle fit quelques mouvements de lance dans le vide, puis d'une main ferme envoya sa lance se planter dans le sol. Elle fit un signe de la main, et la lance revint dans sa main comme si c'était son bras, qui était aller la chercher avec dextérité. Elle regarda alors curieuse si l'impératrice était armée, la magie pour la jeune fille était terriblement secondaire. Elle fit un signe de tête à Aramis, afin qu'elle fasse du coup une démonstration à son tour.

 
  
Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Jeu 20 Avr 2017 - 20:52

Aramis suite à la démonstration d'Aëlys qui avait été très appréciable demanda à cette dernière un instant de patience puis revint assez rapidement ensuite avec la lance des berlors qu'elle avait déposée non loin. Une lance de facture typiquement elfique et unique qui était à la fois très longue et maniable. La chantebrise prit donc cette arme en main avec une habilité qui présageait déjà du talent guerrière dont elle était capable, puis elle commença ensuite à se mouvoir pour exécuter une danse martiale presque parfaite. Elle le fit avec la grâce et la rapidité du vent, ainsi que la maîtrise dont devait savoir faire preuve une championne elfique dont le domaine martial.

Elle démontra ainsi à Aëlys qu'elle pouvait en effet être une guerrière redoutable si elle était capable d'une telle habilité en combat et qu'elle pouvait au passage lui apprendre beaucoup sur l'art de manier la lance si elle le désirait. La chantebrise d'ailleurs démontra aussi que son talent martial reposait en bonne partie sur sa grâce et sa rapidité. Une qualité qu'elle avait distingué même si en moins développé chez la jeune Aëlys, jeune dame elfique qui semblait d'ailleurs très solidement bâtit pour une jeune elfe de son âge, encore plus que la reine. Et quand Aramis eut achevée sa démonstration, elle effectua un salut de fin du duel et planta elle aussi son arme au sol, ce avant de demander avec douceur à Aêlys.

« Qu’en dis-tu ? Es tu intéressée par mon enseignement quant au maniement de la lance ? Sache-en tout cas que je trouve ton style martial très respectable, d'autant plus si comme je le pense tu es une autodidacte et de ce fait a appris à te défendre toute seule. Mon aide pourrait en tout cas de permettre de progresser plus rapidement si tu le désires. » Ce qui lui sera peut-être utile à l'avenir si elle devait avoir affaire à des chimères où à une quelconque menace qui voudrait attenter à sa vie ou sa liberté. Aramis n'était pas pour le fait de se battre, mais à ses yeux, il était acceptable de pouvoir se défendre quand cela était nécessaire, même si pour sa part quand elle le faisait elle faisait toujours en sorte de respecter les préceptes de son ordre. Il restait donc à voir si Aëlys acceptait qu'Aramis devienne ne serait-ce que pour un temps son maître d'arme. Et si c'était le cas, ce serait sans doute un pas en avant de plus quant à la création d'un lien solide et d'une relation de confiance entre les deux enfants du beau peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Mar 25 Avr 2017 - 17:59

Sa lance était davantage du style humain que elfique en ce qui concernait l'arme de la sauvage. Elle regarda m'a danse martial de l'impératrice, et décidément, cette femme était une vraie énigme. Elle était tout aussi bien dirigeante d'une nation, une sorte de magicienne qui pouvait savoir des choses, et maintenant une guerrière. Aëlys regarda alors la démonstration assez curieuse, mais cela ne ressemblait pas du tout à la manière de la jeune elfe. Pour cause, elle avait appris seule à utiliser la lance, c'était une manière purement pratique de frapper à la lance comme de la lancer.

Un peu perplexe devant l'étrange salut à la lance, Aëlys fit alors de même par politesse ne comprenant guère l'intérêt. Elle fut surprise d'entendre Aramis lui proposer une sorte d'enseignement. Elle comprenait à peine le mot au final, elle avait surtout appris seule ou par mimétisme. Elle fit signe de la main de la suivre. Elle commençait à regarder sur le sol les marques, des traces de passages d'animaux. Elle ne dit rien comme à son habitude, mais si Aramis tentait de parler, elle glissera it un doigt sur sa bouche en montrant les traces. Elle avait pour objectif de très clairement mettre en pratique lors d'une chasse. Elle semblait suivre une petit troupeau de sangliers. Elle était très discrète en évitant toute source de son possible qui trahissait sa présence. Elle était attentive aux changements de la direction du vent, ce genre de manque de chances pouvait ruiner une chasse. Elle semblait être aider par son totem afin de rester discrète, c'était un petit peu comme si les esprits aidaient cette jeune âme. C'était l'unique manière dont Aëlys savait s'entraîner à la chasse, danser en solitaire pour tenter de frapper le vent n'était pas dans sa culture. Elle allait bien voir comment pouvait s'en sortir l'impératrice dans ce genre d'exercice.

La sauvage ne refusait pas l'enseignement, c'était la seule façon qu'elle connaissait. Son loup semblait être comme une seconde partie de son corps, il suivait sa cheffe de meute aplatit sur le sol. Elle n'avait pas vraiment réaliser qu'Aramis ne pouvait retirer une vie, c'était un non sens total pour la sauvage. Elle ne faisait que suivre les lois de la nature. Elles étaient simples et directes, pas de chichi. Aëlys ne pouvait pas imaginer être en danger d'une manière ou d'une autre, elle était dans sa tête comme immortelle. Elle ne pouvait imaginer que des sortes d'esprits étranges pouvaient la posséder et utiliser son corps comme un pion. Elle restait une solitaire loin de tout à défendre l'impensable, du moins, quelque chose que personne ne défendait pu presque. Elle n'avait pas le respect qu'avait Aramis au sujet de la vie, elle était une personne très terre-à-terre qui ne voyait que l'intérêt direct. Elle ne savait pas prévoir les choses sur de grosses longueurs, elle ne voyait que ce qu'elle contemplait sous son regard. Elle pointa du doigt dans une direction, la harde de sangliers était dans cette direction.

Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Ven 28 Avr 2017 - 17:14

Aramis savait utiliser les lances de diverses manières, mais elle avait tenu à montrer celle qui lui était la plus familière à Aëlys, néanmoins étant donné que celle-ci maniait une lance visiblement de facture humaine et donc probablement avant tout pour transpercer, le style martial impliqué était assez différent, non sans forcément être moins efficace. Il fallait juste une certaine adaptation et savoir user de sa force pour tirer au mieux parti d'une telle arme.

Et dans les faits, Aramis fut un peu surprise que la jeune sauvage lui demande de la suivre par la suite, mais l'impératrice accepta au final. Par contre il y avait un problème, un problème qu'Aramis ne put distinguer que lorsqu'elle put s'apercevoir des intentions d'Aëlys, celle-ci voulait que la chantebrise chasse avec elle ? Dans tous les cas, c'est l'impression qu'eut l'impératrice lorsqu'après s’être toutes deux montrées discrète, surtout Aëlys, cette dernière désigna à la reine une harde de sangliers.

« Désolé, mais je ne peux pas. »
Décida donc de répondre avec franchise la reine, ce avant d'ajouter avec sincérité.. « Les règles de l'ordre dont je fais partie et les pouvoirs magiques que je possède m'interdisent de prendre une vie. Je ne peux pas de ce fait tuer un être vivant, qu'importe la raison. » De plus, elle se demandait si Aëlys voulait vraiment chasser pour manger ou juste pour les peaux des animaux, la consommation de viande étant au final une activité qui rendait systématiquement malade les elfes, car leur organisme n'était pas fait pour cela. Néanmoins, quel que soit le but de cette chasse de toute manière, Thredë n'y participerait pas. Car cela allait à l'encontre de ses idéaux et de ceux de son ordre. Des idéaux qui impliquaient que la vie soit sacrée et doive être protégée, non ôtée. Comment Aëlys allait prendre cela ? L'ancienne championne ne le savait point dans les faits, mais elle préférait être claire quant au fait qu'elle ne prendrait pas la vie ou ne participerait pas à une quelconque chasse. De ce fait si elle devait enseigner quoi que ce soit, ce serait dans le respect de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys) Lun 1 Mai 2017 - 16:26

Un style bien plus brutale, plus animale sans doute, quelque chose qui lui ressemblait davantage sans doute. La sauvage menait la chasse sans hésitation, il fallait bien manger, et manger de la viande était son met favori. Il n’y avait pas de perversité dans son regard, c’était la loi de la nature, et il fallait respecter sa proie comme le chasseur. La recherche de la nourriture était une grande part de ses journées, c’était un petit peu le prix de son choix de vie. Elle fut très perplexe lorsque l’impératrice commença à dire qu’elle ne pouvait pas. Comment était-ce possible ? Elle n’en était pas capable ?

Aëlys se redressa alors accroupit en continuant d’écouter calmement ce qu’avait à dire l’impératrice. Une règle morale l’en empêchait, c’était bien quelque chose de complètement irréelle et incompréhensible pour la sauvage. Cela ne faisait pas parti des règles de la nature qu’elle se connaissait. Elle secoua la tête doucement, très perplexe. Elle était incapable de comprendre ce genre de réflexion. Si l’elfe avait une arme, c’était bien pour l’utiliser, rien d’autre. Elle fit signe de s’arrêter à l’impératrice, elle allait poursuivre en solitaire s’il le fallait, mais elle avait une piste. Elle allait poursuivre la traque, la chasse, sans doute vers une proie facile, un des petits.

Sans un mot comme on son habitude, Aëlys poursuivit son chemin en faisant un simple mouvement de tête en direction de son loup, qui suivit sa trace. Elle laissa alors sur place l’impératrice en se tapissant dans les ombres sans un seul bruit. Visiblement, Aramis n’allait pas essayer de l’arrêter, alors elle continuerait à vivre dans les montagnes pendant un temps, c’était déjà une petite victoire en soi. La sauvage s’était rapproché de ses paires malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Redécouverte de la culture (Pv Aëlys)

Revenir en haut Aller en bas

Redécouverte de la culture (Pv Aëlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Redécouverte en terrain connu. {pv. Freyja}
» La culture française s'exporte
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» La culture UMP
» Test de culture générale...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-