Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le grand jour (pv Sehlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Le grand jour (pv Sehlys) Mer 8 Mar 2017 - 18:22

30 août

La mort de Fabius Kohan était encore très récente dans les faits, mais le régent chargé de gouverner à la place de feu son altesse qui n'était plus avait été rapidement nommé. En même temps, le choix avait semblé évident pour la majorité de la noblesse. Ostiz était après tout le choix correspondant certainement le mieux avec la volonté de l'ancien roi vu qu'il avait été le bras droit de celui-ci pendant une grande partie de son règne, mais aussi le choix de la compétence.

Et une grande cérémonie avait été tout aussi rapidement décidée pour investir le nouveau régent de sa fonction, une cérémonie qui suivait celle plein de regret de son altesse Fabius Kohan. Les deux cérémonies auraient lieu le jour même, une le matin et une l'après-midi et l'humeur générale était à la morosité. L'empire avait perdu son roi, mais Ostiz savait déjà ce qu'il ferait. La cérémonie dédiée à la mémoire de l'ancien empereur avait été solennelle, mais celle de son investiture le serait tout autant, mais bien d'une autre manière.

Le régent comptait rallumer cette flamme d'espoir qui brûlait dans le cœur de chaque homme. Les dernières années qui avaient contribué à faire de lui un orateur avisé y aideraient certainement… Il était bon d'honorer la mémoire de Fabius Kohan et elle serait toujours honorée, mais il fallait aussi se tourner vers l'avenir et c'était justement ça le message qu'il voulait faire passer au peuple et à la noblesse. La cérémonie avait été préparée minutieusement, le discours que ferait le régent vers la fin de celle-ci ? Il avait décidé qu'il improviserait totalement, il se savait après tout capable de faire au mieux ainsi.

Il ne restait maintenant qu'à préparer sa tenue avant que la cérémonie ne débute. Ostiz était comme toujours calme et réfléchit, ce alors que les serviteurs s'occupaient d'aborder quelques retouches à la tenue qu'il allait porter pour la cérémonie.

Il avait opté pour quelque chose qui était à la fois sobre et empreint de dignité. Ostiz ne tenait pas après tout à avoir l'air d'un paon avec une parure de bijoux, il désirait accentuer l'autorité naturelle qu'était la sienne et surtout donner l'impression au peuple que la régence ne serait pas une période de transition, mais que leur régent saurait être autant capable de diriger que leur ancien roi. Il voulait attiser le sentiment de fierté nationale en chaque glorien, que ce soit dans la noblesse, dans le peuple ou même dans l'armée. Ostiz avait d'ailleurs opté pour un costume assez militaire pour cela. L'empire glorien restait, après tout, un empire assez militariste et l'armée et la noblesse d'épée y avait une grande importance.

Ainsi, Ostiz quand ce fut fini et sachant qu'il avait encore un peu de temps pris le temps de constater devant un mémoire la conformité de cette tenue. Il avait l'impression de ressembler à un dictateur militaire dans les faits, ce qui était assez ironique vu qu'il n'était pas quelqu'un de martial, mais il se disait que ça convenait très bien pour le régent de l'empire glorien et que ce serait une tenue appréciée par la noblesse d'épée et le peuple. Il refit néanmoins un dernier examen dans l'optique de vérifier que tout était bon. Il serait dommage de gâcher le travail de longue haleine des serviteurs après tout.






Hrp :

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehlys K. Nepheris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 1


MessageSujet: Re: Le grand jour (pv Sehlys) Jeu 23 Mar 2017 - 2:31

Elle observait dans le miroir cette femme qui avait la même finesse des traits, les même yeux glacés, le même visage emprunt d'un air triste tandis que sa vieille nourrice s'affairait à sa coiffure. Elle ne se reconnaissait plus depuis quelques jours. Elle avait du mal à retrouver cette fraîcheur de la jeunesse, cette malice et ce sourire qui plaisaient tant à la gente masculine. Depuis l'annonce de la mort de Fabius, de son mari, elle n'était pas sortie de sa chambre; jusqu'à ce matin. Elle avait déjà perdu un être cher et, même s'il était fort présomptueux d'en dire autant de Fabius, elle avait tout de même une certaine affection pour cet homme, le père de son enfant.

Elle caressa son ventre encore plat d'un air triste. Ce garçon n'aurait pas la chance de grandir entouré de ses deux parents. Cependant, il était hors de propos que cela change quoi que ce soit à l'avenir radieux qu'elle lui prévoyait. Si cet enfant avait été le moyen d'atteindre ses rêves de pouvoir, elle l'aimerait comme n'importe quelle mère.

De son autre main, elle serrait toujours le mouchoir en soie qui lui avait excessivement servi ce matin. Elle devait faire bonne figure devant la haute société Glorienne et si elle avait versé quelques larmes à l'annonce du décès, durant la cérémonie de crémation, ce n'était que théâtre et fausses apparences. Elle avait toujours été une très bonne comédienne. Cela avait malheureusement irrité ses beaux yeux et il faudrait caché cela. Elle devait paraître fragile auprès des hommes et non auprès du peuple. Elle ne pouvait être une faible impératrice qui se laisserait marcher dessus à n'importe quel moment. Si elle ne s'était pas encore impliquée dans les affaires du royaume, elle comptait bien le faire après l'investiture. Pour cela, elle devrait entretenir de bonnes relations avec le régent.

Ostiz Crissolorio était de ces hommes rationnels qu'on ne convainc que grâce à un argumentaire fourni et percutant. Si elle n'abandonnait pas l'idée de lui faire la cour, elle ne l'embrassait pas complètement. Tout d'abord, elle ne pouvait pas jeter son dévolu sur les hommes avant un temps considérable. Elle et Fabius avaient toujours laissé entendre que leur mariage était d'amour et non d'obligations. Ainsi, même si les cheveux blancs et l'âge du nouveau régent ne la répugnaient en rien, elle devrait jouer de ses charmes encore plus subtilement que par le passé. Fabius avait été une proie facile, Crissolorio le serait beaucoup moins. Elle sourit intérieurement devant le challenge qui l'attendait, elle adorait cela.

- J'ai fini Madame. Je m'attaque à votre visage.
- Faites sobre Louise, s'il vous plait.
- Bien sûr.

Elle pouvait toujours compter sur sa vieille nourrice pour comprendre pleinement ses désirs. Depuis son arrivée au palais, elle ne laissait personne d'autre qu'elle s'occuper de ses affaires. Elle ne faisait confiance à aucune de ces femmes, elle savait pertinemment ce que l'envie et la jalousie pouvaient créer chez elles. Se perdant dans ses pensées, elle ne vit pas le temps s'écouler et c'est Louise qui la ramena à la réalité.

- Vous êtes prête Madame, dit-elle humblement en s'éloignant.

D'une grâce dont elle seule avait le secret, elle se leva de sa chaise pour se diriger vers l'imposant miroir qui ornait le coin de sa chambre. Elle se détailla sous toutes les coutures pendant plusieurs minutes, ne voulant laisser aucuns détails au hasard. Elle portait une très longue robe noire en signe du deuil de son époux. Le tissu était fluide et luxueux, il laissait transparaître innocemment quelques détails avantageux de sa silhouette. Les manches s'arrêtaient avant les coudes et aucun décolleté ne soulignait sa poitrine. Il fallait faire sobre, élégant, simple. Sa tenue était parfaite.

Elle avait demandé à sa nourrice d'attacher ses longs cheveux en un chignon bas qui lui donnait un air strict. Elle n'avait pas encore exploité ce côté de son visage; cela plairait certainement à certains hommes en quête d'autorité. Seule une mèche rebelle s'était glissée aux côtés de son oreille gauche. Le maquillage était couvrant sans être ostentatoire. On ne pouvait observer de ses larmes du matin, que la légère rougeur du blanc de ses yeux. Sa bouche portait un rose pâle qui rehaussait le bleu de ses yeux. Le tout laissait toujours paraître sa tristesse, une expression qu'elle avait fortement travaillé ces derniers jours, puisqu'elle n'était pas sortie de ses quartiers.

Elle enfila de simples chaussons noirs et se dirigea vers les portes de sa chambre. Elle remercia d'un geste de la tête le travail de sa nourrice, lui signifiant qu'il était, comme toujours, parfait. En ouvrant la porte, deux lames noires se postèrent de part et d'autre de l'impératrice. Pendant sa préparation, personne ne devait la déranger mais on lui avait affecté une garde plus rapprochée, depuis l'annonce de sa grossesse, qu'elle n'avait connu jusque là, même en temps de guerre. Elle s'était rapidement accommodée à la situation. Elle était en effet incapable de manier n'importe quelle arme qui lui tomberait entre les mains, allant de la simple fourchette au sabre le plus aiguisé.

Sans attendre, elle se dirigea vers la salle où aurait lieu l'investiture. Elle ne pouvait arriver la dernière, ce n'était pas elle la reine de cette journée bien qu'elle ferait tout pour qu'on ne l'oublie pas. Alors qu'elle allait dépassé la porte de la chambre de Ostiz, celle-ci s'ouvrit sur le nouveau régent. Cela tombait bien, il fallait qu'elle s'accorde avec lui sur un sujet essentiel qui ne pouvait attendre la cérémonie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Le grand jour (pv Sehlys) Sam 25 Mar 2017 - 20:27

Le pouvoir, ce principe qui pouvait aussi bien corrompre les hommes que leur permettre les plus grands projets. Ostiz aimait le pouvoir, non pas par envie d'en posséder sur les autres, mais par désir d'en user pour changer ce monde et pour graver son nom dans le marbre de l'histoire. Le futur régent savait quelles responsabilités entraînait le pouvoir dont il avait allait être investi en ce jour et il comptait bien en être digne. Et il comptait aussi faire en sorte que dans plusieurs siècles l'on pense à lui comme un père de la nation qui a permis à celle-ci de reprendre pleinement un nouveau départ. Le vieil homme voyait toujours les choses ainsi en tout cas et ne vivait presque que pour cela d'ailleurs ces derniers temps. Oh, il y avait sa famille oui, ses enfants, mais ceux-ci avaient grandi et ils traçaient chacun leur avenir dorénavant. Et maintenant, Ostiz pouvait pleinement se consacrer soit à la gloire de son nom, soit à l'empire lui-même.

Car l'empire Glorien était une véritable civilisation, ce grand rassemblement de nombreux hommes autour d'une même bannière, autour d'un même but. Il était important que ce même ensemble reste uni et fort face à l'avenir. Cette simple réalisation qu'il avait fait depuis bien longtemps témoignait de la charge immense que pouvait être le fait de diriger un royaume. Mais aussi la complexité d'une telle chose, les innombrables conflits d'intérêts divergents qu'il faudrait concilier entre-eux. Rien qu'il n'appréciait pas au fond, Ostiz aimait après tout beaucoup les défis et le travail bien fait. Et il y avait sinon sans doute quelques détails à corriger dans la politique glorienne maintenant que feu le roi Fabius n'était plus…

Cela faisait étrange d'une certaine manière de se dire qu'Ostiz ne serait plus sous les ordres directes du roi… Le politicien qu'il était s'y était parfaitement fait à l'époque après tout, même si bien entendu, il aurait pu reprocher certaines choses au souverain. Notamment le fait que celui-ci n'avait pas été pressé au cours de tout son règne de faire un enfant, jusqu'à ce qu'une certaine dame y pourvoie. Car oui, il fallait bien faire un héritier pour la nation si jamais le roi mourrait. Ce qui n'avait pas manqué d'arriver d'ailleurs.

Dans tous les cas, c'est avec une certaine confiance qu'Ostiz sortit calmement de sa chambre où il avait fini de se préparer. Pour tomber sur, étrangement ça ne l'étonnait pas, la reine. Qui semblait parfaitement en deuil, même si dans les faits Ostiz doutait qu'elle soit vraiment grandement éplorée de la mort du roi, mais il ne pensait pas non plus qu'elle s'en réjouissait ou n'avait pas quelques sentiments affectueux pour lui. Disons que son mariage avec feu le roi était très récent et que Crissolorio doutait franchement que Fabius ait été le genre d'homme qui succombe aux coups de foudre. Il avait presque mieux connu l'ancien roi que ce dernier se connaissait et il aurait presque pu dire exactement le nombre de maîtresses que celui-ci avait eut et leurs identités…

Mais en dehors de ces détails sans importance de toute manière, l'impératrice était splendide, élégamment habillée et pleine de grâce. Cela Ostiz le remarqua, après tout ne pas le remarquer serait comme nier qu'une œuvre d'art était belle. Crissolorio se dit en tout cas que selon de pur terme cordial, il serait bon de saluer la reine et de complimenter sa tenue vu que le compliment serait sincère. Même si comme souvent quand il disait un compliment sincère, il fallait le prendre pour ce que c'était. Un compliment qui se suffisait en lui-même et sans véritable intention cachée derrière souvent. En tout cas pas envers une femme qu'il ne connaissait pas encore très bien. Ce à quoi il comptait pallier bien entendu, il ne serait pas contre d'entretenir des rapports cordiaux envers elle après tout et se disait qu'elle pouvait être de bonne compagnie s'il abordait bien les choses. Au final le temps pourrait même faire d'eux des amis, qui sait ? Ce n'était pas une idée lui semblant désagréable, mais bien entendu seul l'avenir dirait ce qu'il en serait véritablement.

« Salutations à vous dame Sehlys. Vous êtes radieuse en ce jour, puis-je faire quoi que ce soit pour vous ? » Dit-il donc calmement et cordialement en posant au passage une question de convenance tout à fait de bon goût et utile dans le cas où elle avait vraiment quelque chose à lui demander. Ce alors que quelques lames noires en plus les rejoignaient pour escorter à la fois l'impératrice et le futur régent. Dans tout les cas, Ostiz ajouta ensuite poliment. « Je vous propose en tout cas ma dame que nous nous rendions ensemble à la salle où se déroulera la cérémonie si cela ne vous indispose point. » Ce avec sa civilité habituelle, il était, après tout, un homme très civilisé et ne s'en cachait pas. Très à cheval sur les règles de convenances et adéquat avec la situation, jamais snob, grossier ou impoli. Et surtout, il ne manifestait que très rarement des émotions prononcées, toujours dans la maîtrise de lui-même et dans l'action réfléchie. Ainsi, il était tout à fait naturel pour lui d'ainsi parler cordialement à l'impératrice à qui il avait présenté ses condoléances pour la mort de Fabius d'ailleurs. Une mort qui allait décidément changer beaucoup de choses et pas que pour l'empire glorien… Mais tout cela attendrait demain, aujourd'hui était le jour de son investiture et il fallait que le symbole soit fort, tout autant pour la noblesse que le bon peuple.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehlys K. Nepheris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 1


MessageSujet: Re: Le grand jour (pv Sehlys) Dim 7 Mai 2017 - 0:48

Leurs regards se rencontrèrent et les deux prirent le temps de juger l'autre. Le régent portait des habits de cérémonie aux antipodes de sa tenue matinale. Elle était sobre et classe, reflétant à merveille la personnalité de ce dernier. D'une part, sa sobriété était à l'égal de son calme et de sa réflexion, ce style militaire le positionnait bien dans ses choix politiques et ses origines, enfin la cape rouge pour la puissance qu'il cachait au fond de lui. Il avait toujours cette attitude digne, la tête haute sans pour autant montrer une quelconque arrogance. Elle était sûre qu'il porterait très bien le royaume, peut-être mieux que son défunt mari; mais ça, elle ne saurait le dire à haute voix. Ils se sourirent poliment et Ostiz déclara :

- Salutations à vous dame Sehlys. Vous êtes radieuse en ce jour, puis-je faire quoi que ce soit pour vous ?
- Mes sincères salutations futur régent. Je vous rends le compliment; vous portez très bien la tenue cérémoniale. Je me rendais à la salle des festivités, comme vous je suppose ?

Il hocha la tête avant d'ajouter :

- Je vous propose en tout cas, ma dame, que nous nous rendions ensemble à la salle où se déroulera la cérémonie si cela ne vous indispose point.

Pour toute réponse, elle posa avec douceur sa main sur le bras qu'il lui tendait. Au même instant, les gardes qui les accompagnaient chacun s'écartèrent d'une distance raisonnable. Ainsi, comme ils l'avaient appris, ils empêchaient les oreilles indiscrètes de suivre les conversations de leurs protégés et en même temps, ceux-ci ne se sentaient pas oppressés de leur présence. C'était un savant mélange de protection et de savoir-vivre, fortement appréciable. Ils s'avancèrent du même pied à travers les couloirs du palais, d'une cadence lente et gracieuse. Tous deux restaient silencieux mais lorsque enfin, le vue de la grande porte se fit au fin fond d'un couloir, Ostiz décida de parler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Le grand jour (pv Sehlys) Mer 10 Mai 2017 - 7:23

L'impératrice était très bien vêtue en ce jour, mais ce n'était là rien d'étonnant, après tout elle serait un personnage important de la cérémonie qui aurait lieu bientôt, ce tout en restant en personnage important en général de toute manière. Elle se devait donc de bien paraître en tant que reine, que ce soit aux yeux des nobles ou du bon peuple. De plus Ostiz avait remarqué qu'elle ne manquait guère des talents et des qualités habituelles dont savait faire preuve une courtisane, bien au contraire.

Par contre, il se demandait bien ce que cela avait dû faire à Fabius de l'épouser et de devoir se passer de la dizaine de maîtresses au moins qu'il avait eut par le passé, mais de toute manière c'était là un questionnement bien secondaire au final. Il n'empêche néanmoins que la mort de son roi était bien triste au vu de toutes les épreuves qu'avaient affronté ce dernier, mais au final… Les hommes meurent et seules leurs œuvres perdurent. Et dans les faits, ce sera en partie préserver celle de Fabius la tâche de Sehlys et d'Ostiz. Et en parlant de Sehlys, lorsqu'ils arrivèrent enfin devant la porte de la grande salle, le futur régent ne manqua pas de se manifester avec calme.

« Quand j'y pense dame Sehlys, cela vous convient-il si une séance du conseil est ouverte quelques heures après la cérémonie ? Que nous puissions ainsi commencer à discuter des changements qui vont opérer au sein notre nation maintenant que le roi n'est plus. » Après tout Ostiz était le genre d'homme à préférer discuter avant de prendre une décision, après tout personne n'avait la science infuse et pouvoir bénéficier de divers points de vue sur un même sujet n'était jamais un mal. 

Quant au fait qu'il lui demandait cela, c'était en grande partie parce qu'il supposait qu'elle apprécierait de savoir qu'il adoptait déjà une telle approche conciliante pour diriger. Cela avait l'avantage après tout de convenir à beaucoup de monde qu'une telle approche, même si la discussion de ce soir allait surtout aborder certains sujets d'affaires intérieurs assez habituels quand on change de dirigeant. Mais ce serait aussi une bonne manière de prendre la température dans les faits, mais aussi de voir les talents en conseillers d'un peu tout le monde et de réfléchir aux responsabilités à léguer. Ostiz après tout n'allait pas tout faire tout seul et il ne serait pas contre de léguer des ministères à des gens de confiance. Il envisageait d'ailleurs d'en léguer un en particulier à l'impératrice qui lui conviendrait sans doute à merveille, mais avant cela il fallait s'occuper de la cérémonie qui n'allait guère tarder à débuter maintenant que les deux principaux concernés par cette dernière étaient arrivés.

« Sur ce, étant donné que comme convenu je suis censé attendre ici que le moment d'entrer en scène vienne dame Sehlys. Nous reparlerons lorsque la cérémonie sera terminée dans ce cas. » Conclut-il ensuite calmement et avec cordialité à l'égard de dame Sehlys.

Tout cela était pour le bien de la mise en scène bien entendu, Ostiz devrait attendre en dehors de la salle et ne viendrait que lorsque l'on l’appellerait pour ainsi se dévoiler à l'assemblée. Le symbole avait après tout une importance cruciale en de telles occasions, de même que le fait que l'impératrice sera celle qui soulignera son entrée en fonction de manière gestuelle en lui confiant la couronne royale, symbole de la nation qu'il est censé régenté, aura pour but d'insinuer qu'il saura gouverné selon une manière qui sera fidèle à la volonté du roi défunt, mais qu'il gouvernera aussi en tant que régent conciliant.



[Hrp : Comme tu aimes faire des descriptions, je te laisse le plaisir de faire celle de la salle où aura lieu la cérémonie :3 .]






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Le grand jour (pv Sehlys)

Revenir en haut Aller en bas

Le grand jour (pv Sehlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est le grand jour ! ~ Nuage de Douceur & Pluie Torrentielle ~ [END]
» Au grand jour
» Un grand jour !
» [Libre] Le grand jour !
» Jour 1 : Le grand jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Gloria la Rescapée :: Palais impérial-