Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Différentes formes de beauté (Pv Toryné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Dim 5 Mar 2017 - 17:11

Début Février (ps : Alford est encore humain à ce moment-là et a 33 ans d'âge physique, car il n'a pas encore bu une potion de jouvence)

Pourquoi Gorder se retrouvait là dans une rue quelconque de Caladon à servir de champion aux intérêts d'une famille de modestes artisans en litiges avec un marchand bien plus riche ? Une bien longue histoire, une histoire de mensonges et de concubinage de ce qu'il savait. D'intérêts commerciaux plus ou moins malhonnêtes de la part d'un riche bourgeois qui voulait tuer dans l’œuf la concurrence naissante en réglant le litige par un duel. Quoiqu'il en soit il avait spontanément proposé ses services gratuitement aux victimes de l'histoire et il avait donc le plaisir infini de constater la tête que faisaient le riche bourgeois et le champion de ce dernier quand ils le reconnurent. Alford était loin d'être un inconnu après tout… Le protégé du dragon rouge ne savait pas après si c'était toujours une bonne chose.

Mais au moins, il était à peu près sûr que grâce à cela que le marchand allait se dégonfler, surtout que le champion engagé par ce dernier n'avait pas l'air trop confiant quant à l'idée de l'affronter en duel. Un duel qui certes, n'était pas à mort, mais un duel tout de même.

« Très bien ! Vous avez gagné ! » Finit donc par dire le riche marchand d'un air visiblement très vexé, il semblait se dire que c'était peine perdu pour avoir gain de cause contre le maître d'arme Gorder. Ce dont n'allait pas se plaindre Alford, visiblement sa renommée pouvait avoir quelques avantages en dehors du fait qu'elle était très gênante pour garder un certain anonymat… La faute à ces quelques dernières années de souffrance et de péripéties qui avaient définitivement contribué à ce qu'on ait entendu parler de lui un peu partout sur le continent pour une raison ou pour une autre. Pas forcément que pour de bonnes raisons d'ailleurs, mais il était content d'être arrivé à faite sorte que la tendance soit un peu plus en sa faveur dernièrement…

De plus, le plus important au final, c'était les actes et non la réputation à ses yeux. Il se plaisait après tout à se sentir malgré ses humbles origines comme un chevalier venant en aide à la veuve et l'orphelin. Ce sentiment d’accomplissement bienfaisant, mais aussi celui d'être apprécié pour de bonnes raisons… L'on pourrait penser que c'était une manière bien candide de penser pour quelqu'un qui avait dû souffrir de certaines attentions de Vraorg le blanc lui-même… Mais, ce n'était probablement pas aussi simple. Alford était sans doute de ces hommes à avoir une telle foi en la bonté du genre humain et dans le fait que l'espoir n'était jamais perdu qu'ils tâchaient de se faire un champion de leurs propres croyances. Crois en l'homme, tu seras l'homme, l'optimisme était-ce qui la caractérisait, la naïveté pas vraiment, cette dernière ayant été terriblement meurtrit par les dernières années. Mais il était le premier à pensée que toute chose, tout être qu'il soit elfe, vampire dragon ou dragon pouvait être comprise avec réflexion et empathique et qui si l'on pouvait juger des actes, il restait qu'il était important de comprendre ce qui avait débouché sur ces derniers. Il était sans doute un peu bizarre à sa manière, mais cela, il s'en fichait bien. En faîte oui, il était vraiment bizarre par moments, mais cela ne dénotait pas forcément plus que son strabisme...

Et c'est donc avec un sourire satisfait que Gorder regarda le marchand partir la queue entre les jambes. Décidément tout est bien qui finit bien ! Le mercenaire ne gagna peut-être rien dans l'histoire vu qu'il défendait l'honneur d'une famille de modestes artisans accusés à tort pour cette histoire conjugale, mais justice avait été faîte et c'était tout ce qui importait. Gorder en tout cas se contenta de dire au père de famille qu'il n'y avait pas à la remercier, c'était normal, puis il décida pour se récompenser de cet acte bon samaritain d'aller prendre un peu de bon temps… Ainsi, sous le regard des badauds plus ou moins respectueux il sortir de la rue pour aller se rendre… Il ne savait où en faîte, car il réfléchissait vraiment à ce qu'il pourrait faire dorénavant pour s'occuper un peu…

Et il conclut rapidement qu'il avait envie de goûter aux spécialités culinaires locales… Gorder était un grand curieux après tout et il avait cru comprendre que la nourriture Caladonienne pouvait être très raffinée ! Après, il savait fort bien que ce n'était pas encore l'heure de manger donc autant attendre un peu. Par contre, cela ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas juste avant se balader un peu sur le marché se trouvant dans le forum Caladonien construit à l'emplacement de l'ancien temple de Vraorg. Ne serait-ce que pour passer le temps…

Ainsi, le mercenaire revêtu de son armure en os de dragon qui donnait l'impression d'être une armure en bronze ou laiton finit par entrer dans une boutique d'antiquité… Ah oui, l'armure… Il se demandait pourquoi il avait prit la peine de la mettre aujourd'hui alors qu'il n'en avait pas eu spécialement besoin et qu'il n'avait même pas pris la peine d'activer les enchantements de cette dernière... Il se dit au final que ce n'était pas si important que cela et commença à zieuter la boutique qui était tenue par une riche marchande qui était à la fois antiquaire et une tailleuse à la très bonne réputation de ce qu'il avait compris. Après avoir enlevé son casque par politesse, il commença donc à sérieusement observer certaines antiquités se trouvant par ici, dont un magnifique sabre estfaliens semblant aussi tranchant qu'un rasoir et serti de perles. Sabre qu'il ne comptait pas le moins du monde acheter, mais qui était d'une beauté fascinante...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Lun 6 Mar 2017 - 3:00

De toutes les villes qu’il avait pu voir dans son existence, Caladon restait celle dans laquelle il sentait la plus grande complaisance. Pour commencer la ville était magnifique, de beau et grand bâtiment blanc à la toiture rouge, sublime union de ses deux couleurs dont les mirettes de Toryné raffolaient. Il n’était pas rare de le voir errer dans les rues de la ville pendant des heures durant, admirant les différentes bâtisses composant Caladon. Cependant, son affection pour la ville se trouvait surtout dans sa dimension multiethnique, elfes, humains, vampires, on pouvait trouver de toutes races ici, aussi bien physiquement que culturellement, il n’avait pas besoin de prétendre être humain pour éviter de s’attirer quelconque ennuis, qu’il était bon de pouvoir se promener en toute insouciance. De plus, le commerce y était abondant, étoffes luxueuses, bijoux en tous genre, produit de beauté sans oublier la multitude de parfum tous plus exotiques les uns que les autres, cette ville était un paradis sur terre, indépendante et luxuriante.

Il s’était d’ailleurs procuré un parfum aux douces odeurs d’agrumes dans une petite boutique, le vendeur l’avait tari de propos élogieux et avait tellement vanté les mérites de son produit qu’il avait fini par craquer. C’était sans regret, l’arôme était très agréable et le prix n’avait pas été excessif, de toute manière Toryné ne pouvait résister à tout produit embellissant son être, c’était en quelque sorte sa drogue et il avait les moyens de l’ entretenir. En dehors des produits cosmétiques le vampire dépensait très peu, si bien que ses soldes de son époque au sein de l’armée vampirique lui fussent amplement suffisant pour subvenir à ses besoins, il avait aussi une certaine somme non-négligeable provenant de ce qu’il avait récupéré de la bête, son ancien mentor, sa « mère », mais il n’utilisait cet or qu’à de rare occasion, il était sale de par la manière dont il avait été obtenu, le sang et la tromperie imprégnaient chacune de ses pièces.

Il continua d'errer ainsi, au hasard, attendant que Caladon ne lui tende sur un plateau d’argent de quoi susciter son attention, et en parlant d’attention quelque chose lui titilla l’esprit justement. Ironiquement, ce fut le manque d’attention qu’on lui accordait, bien entendu cela faisait un certain temps qu’il était à Caladon et qu’il en parcourait les différentes rues, mais il était loin d’être connu de tous ainsi lorsque les habitants de la cité l’apercevaient-ils suscitaient tout de même une réaction et surtout les regards, mais là non, rien du tout. Il remarqua très vite pourquoi, l’attention collective était rivée sur une autre personne.

Un homme, très imposant de par sa taille et son imposante d’armure que Toryné, peu cultivé dans ce domaine, estima être du bronze, mais cela ne l’intéressait guère. S’approchant de quelque pas il put voir le visage de celui sur qui tous les regards étaient rivés, cela eut l’effet d’un coup de masse. Dans les termes délicats de Toryné, l’homme n’offrait pas la plus belle démonstration de beauté que l’on puisse voir, mais le terme exact était bien moins courtois, il était laid. La question qui vint immédiatement dans son esprit fut pourquoi tout le monde semblait s’intéresser à lui, la réponse fut simple, cette personne faisait face à un autre homme, un guerrier aussi semblait-il, derrière eux ce trouvait d’autre personne qui eux n’avaient pas l’air d’être des combattants. Toryné estima qu’il devait s’agir d’un règlement de comptes, il ne comprenait pas l’attrait que ce genre de démonstration de violence pouvait susciter, mais au moins il avait la réponse à sa question, ce n’était pas cet homme qui attirait les regards, mais bel et bien le combat. Du moins c’est ce qu’il pensa.

En effet, il n’y eut pas de combat, la partie adverse sembla abandonner avant même le début des hostilités, les regards restèrent braqués sur cet homme en armure, certain était même admiratif, mais pourquoi ? Était-ce quelqu’un de connu ? Qu’avait cet homme de si remarquable qui puisse faire ombre à sa beauté subjuguant ? Toryné devait le savoir, sa curiosité venait d’être piquée à vif.

Par conséquent, il suivit l’homme, à une distance raisonnable tout d’abord, il voulait le jauger de loin. Tous deux semblaient farouchement opposés, sa démarche n’avait en aucun la grâce et la souplesse de celle du vampire, son armure contrastait énormément avec sa robe noire enchantée, vêtement de presque tous les jours, tout deux n’accordaient visiblement pas le même soin à leurs cheveux, ou même à leur visage. Toryné continua son inspection jusqu’à que l’énergumène ne rentre dans une boutique, il hésita un moment avant de lui aussi rentrer.

Une boutique d’antiquité, il y avait de nombreux objets qui semblaient avoir de la valeur, son regard fut très vite attirer par eux, certain semblant briller de mille couleurs, mais il n’était pas là pour ça. Il reprit sa concentration et s’avança vers celui qu’il l’avait entraîné en ces lieux, se postant à côté de lui légèrement en retrait. L’attention de l’homme était rivée sur un sabre serti de perle, belle pièce, mais Toryné ne s’était jamais vraiment intéressé aux armes, ou du moins celle faite pour le combat.

Il pencha légèrement sa tête et regarda l’homme en souriant.

-Pensez-vous véritablement acheter cette arme ? Pardonnez-moi cette intrusion, mais vous me semblez déjà parfaitement équipé… je me trompe ?

Loin de lui l’idée de se mêler de ce qu’il ne le regardait pas, il s’agissait juste d’un prétexte pour entamer la conversation et donc par la suite en apprendre plus sur cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Lun 6 Mar 2017 - 8:22

Il se demandait s'il y avait moyen de profiter d'un peu de tranquillité s'il se rendait quelque temps chez les elfes ou les vampires… Pas vraiment conclut-il, car il était presque aussi connu chez eux que dans les empires humains, en même temps Verith le rouge n'avait pas spécialement été discret quant à son statut de protégé et puis il y avait l'histoire de la prophétie des marcheurs, de l'épée astrale ayant servi à tuer Vraorg le blanc… Tout cela l'avait probablement mit plus sur le devant de la scène que nécessaire.

Dire que tout cela avait commencé lorsqu'il avait voulu participer à l'évasion de Korentin Kohan. Disons juste qu'il était tombé au bon moment sur les bonnes personnes et qu'il avait suivi le mouvement, faisant ainsi partie des premiers rebelles. Ensuite, les choses s'étaient déchaînées, avec la rencontre avec le dernier membre du peuple tarenth lors d'une aventure en solitaire, il avait été chargé par ce dernier de découvrir la prophétie des marcheurs qui permettrait de sauver Armanda du Néant, ce qu'il fit. Puis il avait été accusé à tort, mais cela ne fut révéler que plus tard d'avoir tenté d'assassinat Korentin Kohan et trahit la rébellion, mais le tarenth l'avait aidé à s'échapper et il avait dû après s’échiner à gagner l'amitié de Fabius Kohan car c'était nécessaire au bon déroulement de la prophétie. Il avait donc rejoint Fabius Kohan en tant que bourreau impérial, puis le dragon rouge dont il était devenu le protégé après avoir décidé au final de suivre le voie tracée par ce dernier plutôt que celle du tarenth l'avait guidé et Alford était devenu l'un des marcheurs, ce alors que Néant devenue fou qui avait abandonner les alayiens dévorait les terres grâce à ses pouvoirs et avait notamment engloutit la forêt elfique. Les marcheurs sauvèrent en effet Armanda, mais celle-ci fut au passage jeté en pâture à Vraorg le blanc le véritable tourmenteur d'Armanda, Vraorg le blanc dont malgré lui Alford devint le chien à cause d'un esclavage mental.

Néanmoins, Néant qui avait fait de lui une sorte d'élu et qui semblait aussi désireuse que lui de se libérer de l'emprise de Vraorg qui l'avait tourmenté depuis plus que des millénaires l'avait aidé à retrouver sa liberté. Il avait été libéré suite à la bataille des marais sanglants et avait rencontré Néant en personne avant qu'elle ne meure, libre. Il avait accepté avant qu'elle ne meure néanmoins, la mission léguée par l'esprit supérieur, récupérer l'autre moitié de l'épée astrale, la seule arme pouvant terrasser Vraorg le blanc, ce qu'il fit… Et c'est avec cette arme qu'il avait aidé à reconstituer que fut terrasser le tyran au moment où ce dernier était au plus près de la victoire lors de la bataille de Sandur. Bien entendu, tout cela n'était qu'un résumé très sommaire des événements et bien des parties de l'aventure été occultées, mais ça donnait déjà une idée générale de ce qu'il avait eu à subir.

Ainsi, qu'il soit connu à travers tout Armanda n'était pas vraiment étonnant. Que ce soit, car Verith le rouge avait bien souligné à tous les peuples son statut de protégé, que ce soit par sa participation très active et cruciale aux événements des dernières années. Ou bien son statut de grand bretteur et d'ancien traître malgré lui qui avait finit par être grâcié. Le pire étant peut-être qu'il n'avait rien demandé de tout ceci… Mais bon, lui qui avait désiré de l'aventure en quittant la ferme natale avait été servit.

Cela, il y pensait, alors qu'il contemplait cette magnifique épée. Il se disait bien qu'il avait l'impression d'être un autre homme que celui qui avait quitté le hameau natal… Tant de choses s'étaient passées depuis… Tout avait changé chez lui, sa démarche était certes dépourvue de grâce, mais c'est, car elle suintait le martiale jusqu'au bout des ongles. Le pas d'un homme prêt à dégainer l'épée et à se battre à chaque instant qui passait. Ainsi que sa manière de voir les choses d'une certaine façon...

D'ailleurs, son attention fut détournée par une voix suave et mélodieuse qui résonna. Une voix qui devait appartenir à une femme qui venait de l'aborder, il se demanda avec curiosité quel genre de personne, c'était. Il détourna donc son regard du sabre estfalien pour le diriger en direction de la nouvelle venue.

Une magnifique jeune femme, il fallait le dire, certes, ce n'était pas comparable avec les très belles elfes qu'il avait pu rencontrer, mais en même temps, les elfes sont des elfes… Elle restait donc magnifique à sa manière et semblait avoir un certain charme qui titillait sa curiosité, même si bien entendu il était accroché comme une bernique au fait qu'il fallait d'abord apprendre à connaître quelqu'un par le caractère avant de commencer à le juger. Par contre, son regard ne s'attarda guère longtemps sur les courbes gracieuses de la dame finalement et il se concentra plutôt sur son gracieux visage. Rien qui se remarqua spécialement, mais une marque sans doute de politesse de la part d'un homme qui avait l'air d'essayer d'être le plus poli possible.

Puis il se dit avec une légère pointe de perplexité que peste ces dernières années ne l'avaient pas aidé à être plus doué socialement et il tendit donc la main à la femme pour la saluer… Puis il se rendit compte que ce n'était peut-être pas la bonne manière de faire et s'inclina légèrement tout simplement. La manière sans doute plus adéquate avec laquelle on rendait hommage à une dame, Alford tenait à être poli en toute circonstance après tout. Puis il reprit calmement en dissipant de ses pensées ces quelques secondes gênantes.

« Non, je ne fais que regarder, je compte tout de même acheter quelque chose dans cette boutique, mais probablement pas ça. » Puis il sembla un peu amusé et reprit. « Équipé ? En effet, en tout cas, je dois bien avoir assez d'épées comme ça... » Il sembla ensuite réfléchir un instant, puis ajouta pensif à l'égard de la femme.

« Je me nomme…. » Il hésita à donner son identité, car il avait peur qu'on le juge selon sa réputation aussi bonne soit-elle avant de le connaître vraiment, mais il se dit qu'il se devait d'être honnête.  « Alford Gorder et vous madame ? Que me vaut le plaisir de votre compagnie ? » Il avait des airs assez chevaleresques au vu de l'armure qu'il portait et de sa carrure, cela compensait en partie avec les quelques relents restants de sa maladresse paysanne. Il donnait l'impression d'être le genre d'hommes prêt à défendre la veuve et l'orphelin sans arrières-pensées… Et à tâcher d'être galant si possible.

« Puis-je vous aider en quoi que ce soit ? » Finit-il néanmoins par demander poliment peu après, après tout, elle voulait peut-être lui demander quelque chose. En tout cas, Gorder semblait se donner des airs bon bougres et sympathiques tout à fait authentiques quand il disait cela. Le profil du bon gars qui était certes bourru, mais honnête et bon et surtout sans arrières-pensées apparentes. Alford n'était point du genre à se cacher derrière un masque après tout. Il n'avait vraiment pas les airs d'un bon intriguant dans les faits, mais plus ceux d'un guerrier honorable.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Lun 6 Mar 2017 - 23:32

Toryné mit un moment avant d’associer le nom de Alford Gorder avec la fameuse réputation qui le suivait. Depuis son départ de l’armée vampirique, il avait plus consacré son attention à sa personne et également au devenir de son peuple, mais de loin. Mais malgré son manque d’intérêt pour les faits d’armes en tous genres, la réputation de cet homme était arrivée jusqu’à ses oreilles, le protégé de Verith le rouge.

Un dragon, Toryné n’en avait jamais vraiment rencontré, mais la description qu’on lui en faisait suffisait pour lui donner des frissons dans tout le corps, de gros reptiles volant et parlant ! Quelle horreur ! Cependant il savait l’importance de ses créatures, intimement lié à la magie et hautement respectées par les peuples d’Armanda, avoir ce ne serait que les bonnes grâces de ses créatures n’étaient pas à prendre à la légère, alors être le protégé de l’une d’entreelles ? Pas étonnant qu’il attirât les regards quelque minute plus tôt. Et cela était sans compter l’immense implication que cet homme avait eue durant ces dernières années, une véritable légende vivante, un héros. Toryné avait bien raison, il était tout deux très différent, lui ne pouvait s’affubler d’un tel prestige, une carrière militaire médiocre de simple soldat, pour ensuite avoir fui à l’arrivée de Vraorg et de la théocratie, son influence durant les derniers événements d’Armanda étaient quasi-inexistant, au lieu de se battre il s’était remis à ce mode de vie oisif qu’avait été le sien au côté de Théodora.
Un grand sentiment d’infériorité commença à croître en lui alors qu’il faisait face à Alford, mais également un profond respect et comme à son habitude, ceux qu’il respectait avaient le droit à ses éloges.

-Je suis Toryné Dalis en espérant que mon humble présence ne vient pas importuner un homme de votre stature. Il releva légèrement sa robe de ses deux mains et se courba légèrement en signe de respect suivant la salutation quelque peu maladroite d’Alford, ce qui agrandit son sourire.

Il ne révéla pas le fait qu’il était en vérité un homme et non une femme, la plupart du temps cela jetait plus un malaise qu’autre chose et pour Toryné cela n’était qu’une preuve de plus du pouvoir de ses charmes, chose qu’il appréciait énormément et qui, quelque part, l’amusait énormément.

Il se releva et le regarda directement dans les yeux, l'œil gauche louchant légèrement, décidément Dame nature n’avait pas été généreuse avec cet homme, le destin avait dû se rattraper cette injustice en lui donnant une vie pavée d’honneur et d’exploit guerrier.

-Laissez-moi tout d’abord vous dire que je suis honoré de faire votre connaissance noble Gorder, je ne pensais pas un jour avoir l’immense joie de voir nos routes se croiser surtout dans une si belle ville.

Le terme noble contrastait avec l’apparence de son interlocuteur, il avait plutôt un côté chevaleresque et Toryné percevait en lui les stigmates d’un passé paysan. Mais cela lui donnait un air authentique, ce genre d’homme a dire ce qu’il pense et à faire ce qu’il dit, le tout en restant le plus respectueux possible, cet aspect sympathique de sa personne fit même oublier à Toryné son physique moins avantageux, quelque part, c’est là que se trouvait son charme en quelque sorte.

-M’aider en quoique ce soit ? Ce serait mal avenu venant de moi d’oser réclamer de l’aide à un homme qui en a déjà fait plus que quiconque pour la pérennité de ce monde ! Ce serait plus à moi de vous demander si vous désirez quoique ce soit grand bretteur !

Une fois lancé, il ne pouvait plus s’arrêter, c’était plus fort que lui, tel une drogue dont il ne pouvait se défaire, il devait faire continuer ce discours élogieux à cet homme, malgré le fait qu’il ne connaisse que vaguement ce qu’il avait accompli, il se devait de glorifier son être.

-Peut-être cependant, auriez-vous la douce amabilité que de tenir compagnie à l’humble personne que je suis ? Je serais véritablement intéressé de savoir qui peut être l’homme dont la gloire semble n’être que son ombre et dont le destin a fait de lui son fils favori.

Une demande audacieuse, mais véritable. Il voulait savoir qui était cet homme, le connaître si possible au-delà des légendes et ragots, peut-être pour s’imprégner de sa grandeur, ou d’au moins savoir d’où elle provenait.

Quoiqu’il en soit il continua de le fixer yeux dans les yeux et affichait toujours son doux sourire attendant une réponse de la part du guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Mar 7 Mar 2017 - 11:03

Alford ne se doutait pas une seule seconde qu'il faisait face à un homme, en même temps, il n'avait jamais dû croiser d'hommes qui portent des robes ou du moins pas d'hommes qui ressemblaient autant à une belle-dame. Toryné était presque l'incarnation de la féminité pour lui sur le coup, le genre de femmes qui étaient clairement du monde de la noblesse… À côté, il pensait avoir l'air assez rustre, même s'il n'en était pas forcément honteux, juste que le contraste était troublant. Bon, après Gorder était content d'être le genre de mercenaire à se laver tous les jours et à faire assez attention à son hygiène pour ne pas être spécialement sale, sinon là en effet, il aurait eu une raison d'être très gêné.

En tout cas, Gorder n'avait pas forcément l'impression d'être supérieur ou inférieur à son interlocutrice. Il avait plutôt le sentiment d'être différent, d'un autre monde en quelque sorte. Mais par la peste, lui qui aimait la différence et l'inconnu en était plus fasciné qu'autre chose. Par contre, le mercenaire manqua ne manqua pas de légèrement écarquiller les yeux et de rougir un peu quand il entendit du "humble personne" dans la bouche de Toryné… Par la peste, il avait toujours du mal à se faire à ce genre de manifestations de compliment à son égard. Même si bon, de la part du badaud moyen, il était vrai que cela lui faisait moins d'effet que de la part d'une femme clairement de la noblesse. Ainsi, ne sachant pas trop comment réagir à cela, il opta pour la bête stratégie du renvoi de la balle.

« Je suis enchanté de vous rencontrer dame Toryné, c'est un bien joli nom que vous avez là. Et sachez que vous ne m'importunez pas, au contraire votre présence me semble tout à fait radieuse. » Étrangement, il se sentait bien malgré sa légère gêne. Il appréciait qu'on fasse preuve de bonté et de sympathie envers-lui, ce d'une manière assez enfantine quand cela venait d'une femme aux airs non masculins. Du coup, il ne savait pas trop quoi penser de la conduite à tenir… Peste Gorder pensa-t-il, soit juste naturel. Oui, mais naturel comment ? Il n'allait pas se comporter comme un gaillard bourru avec elle après tout…

Par contre, ce qui ne fit qu’accentuer sa gêne, ce fut le fait qu'on le regarde dans les yeux, disons que son strabisme avait tendance à le gêner dans une telle situation et il détourna par réflexe le regard avant de le remettre en place avec un effort de volonté. Avant de répondre ensuite après avoir légèrement serré les dents lorsque la nouvelle vague de rougeur avait quelques instants embrumés ses joues…

« Oh vous savez… Noble, je ne sais pas si on peut dire que je suis noble, je me targue juste de dire que je fais ce qu'il est normal de faire à mes yeux. Enfin, dans tout les cas sachez que le plaisir est réciproque. » Par son ours il appréciait beaucoup d'avoir rencontré cette dame en effet, même s'il se demandait toujours quelle serait la conduite la plus adéquate à avoir. Bon, il finit par déterminer une manière d'être naturelle qui lui semblait convenable…

« Euh…. » Laissa-t-il néanmoins échapper d'un air dubitatif quand vint la nouvelle volée de compliments de la part de Toryné. Il secoua légèrement la tête suite à cela comme pour se ressaisir, puis reprit d'une voix calme alliée à un sourire légèrement gêné. « Oh, vous savez, aider les gens, c'est un peu mon fond de commerce. » Ce qu'il disait était à la fois vague et vrai. En effet, il était mercenaire et de cette race de mercenaire qui est chipoteuse sur le travail qu'elle fait, n'acceptant pas spécialement les contrats lui semblant immoraux ou indignes. Au fond, tout ce qui l'intéressait, c'était voyager et être aimé de son prochain. Comme ces gamins qui rêvent de devenir chevalier.

Et cela se voyait qu'il était du genre modeste pour le coup et qu'il ne savait pas spécialement gérer une avalanche de compliments si bien formulés. Néanmoins, il se sentait plutôt bien et appréciait beaucoup le côté doux de la dame se tenant en face de lui. Il tâcha donc de répondre d'un air jovial à cette dernière.

« Vous offrir ma compagnie madame ? Mais bien entendu. » Il se dit néanmoins qu'il allait sans doute essayer aussi de connaître un peu plus cette femme, après tout, il se disait qu'il aimerait beaucoup développer une nouvelle amitié.

« Oh, vous savez, à l'origine, je suis un simple fils de fermier et d'éleveur de moutons. C'est juste que… La ferme natale m'ennuyait franchement et j'avais envie de découvrir ce vaste monde, après tout l'on a qu'une vie et je ne voulais pas passer le mien enfermé dans ma région d'origine. Et je crois qu'on peut dire que moi qui voulais vivre l'aventure, j'ai été plus que servit... » Il ajouta d'ailleurs avec le plus d'honnêteté possible. « Au fond, mon métier de mercenaire et aujourd'hui celui de maître d'armes est surtout un moyen de me permettre de continuer à voyager. Le monde est vaste, remplit de merveille et de mystère et j'aimerai tout découvrir. Explorer de nouvelles terres, contempler ce qu'a à offrir la nature et toutes les cultures humaines et non-humaines. Me cultiver aussi peut-être, j'avais appris à lire et à écrire auprès d'un précepteur par exemple. » Xénophile et outrageusement fasciné par l'inconnu, cela lui irait bien comme description. Et aussi du genre à désirer se cultiver malgré le fait que sa naissance paysanne n'y aidait certainement pas.

D'ailleurs, il en profita pour renvoyer les questions à Toryné, après tout même s'il n'était pas contre de parler de lui, son interlocutrice l'intéressait pas mal d'une certaine manière et puis bon… Il aurait l'impression d'être arrogant à se faire lui-même l'éloge de sa propre personne. Tandis qu'il ne jugerait pas forcément arrogant qui ferait l'éloge de la sienne, Alford n'était certes pas naïf, mais il avait tendance à voir ce qu'il y avait de bon dans les gens quand leurs mauvais côtés n'étaient pas vraiment trop omniprésents. Et cette dame lui semblait dans les faits tout à fait noble et respectable.

« Et vous dame Toryné ? D'où venez-vous ? Je suppose que vous devez être membre d'une famille de nobles sieurs. J'avouerai apprécier moi aussi l'idée de davantage vous connaître. » Il avait l'air tout à fait amical quand il disait ça. Étrange, car ça avait l'air assez désintéressé par rapport aux hommes qui auraient probablement dit cela dans l'optique de charmer la belle par exemple. Gorder devait très probablement être le genre d'homme qui devait penser à la possibilité de l'amitié homme-femme. Et à aimer se faire des amis au passage…


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Mer 8 Mar 2017 - 19:48

Les paroles d’Alford sur sa propre personne furent extrêmement modestes compte tenu de l’homme qui l’était, mais il affichait une très belle philosophie de vie. Loin de se targuer de gloire, qu’il méritait pourtant, l’homme n’estimait n’accomplir que son devoir, rien de plus rien de moins, il méritait bien le terme de noble, car son âme n’en était pas moins. Il lui parla également de ses origines et de ce qu’il l’avait poussé à devenir un mercenaire, le désir de voyager, de découvrir de nouvelles contrées, de nouveaux visages et étrangement ces paroles infectèrent Toryné beaucoup plus qu’elle n’aurait du. Un certain sentiment de mélancolie l’envahie sans qu’il puisse ce l’expliquer, il n’avait aucun bien sûr aucune idée qu’il s’agissait de relent de sa vie humaine, dont il n’avait pratiquement aucun souvenir.

Il avait été ce paysan qui ne rêvait que d’une chose, sortir de sa vie monotone, découvrir Armanda et ses merveilles, ses paysages éparse, ses cultures si dense… Mais il n’en avait presque aucun souvenir, non seulement sa génitrice avait tout fait pour le mettre dans l’ignorance de ce passé et lui-même n’avait jamais cherché à en savoir d’avantage. Il était né humain, et avait vécu comme tel jusqu’à la vingtaine environ, sa vie avait véritablement commencé à ce moment précis, du moins de sa perspective. Toryné n’avait pas peur de savoir qu’il était en tant qu’humain, il n’en voyait tout simplement l’utilité, après sa famille devait être morte depuis très longtemps et il se voyait mal chercher des quelconques descendant, que pourrait-il le dire de toute manière ? Bonjour, j’étais le fils de votre arrière arrière arrière arrière (…) arrière grand-père dont vous n’avez sûrement jamais entendu parler ? Et encore s’il en trouvait…

C’était en sois malheureux, mais il n’avait pas de famille, son nom n’était partagé que par une seule personne… et Toryné ne voulait plus jamais entendre parler de cette animale, il ne savait même pas si elle étant encore en vie aujourd’hui et il s’en moquait pas mal.

Au fil des paroles d’Alford son regard se décolla du sien, devenant comme absent, rajoutant d’avantage de mélancolie dans son visage. Lorsqu’il lui retourna la question, il afficha un sourire sobre, continuant d’observer le vide.

-D’où je peux venir ? Il porta le bout de son index droit sur ses lèvres et regarda vers le plafond, l’aire faussement pensive. C’est ma foi, mon ami, une très bonne question, je n’ai pas la joie de le savoir hélas, ou plutôt de m’en souvenir. Peut-être que je suis l’enfant d’une belle et grande famille de noble ou peut-être suis-je comme vous. Ho, vous savez, passer le premier siècle d’existence, on a tendance à ne plus véritablement penser à ce genre de chose.

Il mit d’avantage d’entrain et d’énergie dans cette dernière phrase, il n’allait tout de même pas laisser son somptueux faciès être terni par de vieux souvenirs sans intérêt. Il ne cacha pas du tout sa condition d’immortel par ailleurs, il était à Caladon après tout, ville ou tout peuple était accepté, de plus Alford ne lui semblait pas être du genre à le discriminer sur sa nature, du moins c’est ce qu’il pensait.

-Je peux éventuellement vous parler de ce que je me souviens très chère, mais j’ai bien peur que cela soit moins glorieux et palpitant que la vie que vous avez pu mener, hélas nous ne sommes pas tous l'amant de la gloire.

Son regard, qui désormais n’était plus rivé sur celui de son interoculaire, se porta très vite sur les différents articles de la boutique, même s’il n’appréciait pas plus les armes que ça, préférait les bijoux plus subtils et les tissus travaillés, il devait admettre que leur éclat l’attirait. Ses armes et armures étaient en soient de magnifique pièce, il n’avait pas d’aussi belle création au sein de l’armée.

-J’ai combattu dans l’armée, fut une époque… dit-il lentement tout en observant les armures et lames les plus brillantes et resplendissante. Il y a… longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Ven 10 Mar 2017 - 18:55

Étrange, dame Toryné semblait tout à coup distante… C'est ce que pensa Gorder en tout cas quand ce fut une Toryné souriante mais mélancolique qui lui répondit. Alford se disait du coup qu'il venait sans doute d'aborder un sujet sensible pour la dame… Bon, pas forcément en mal, mais sensible quand même. Cela titillait la curiosité de Gorder d'une certaine manière.

Par contre, ce qui semblait l'étonner, ce fut d'apprendre que la personne en face de lui avait vécu plus d'un siècle… Une vampire ! Fichtre, il faisait face à une vampire. Une vampire donc très sympathique, ce qui ne manqua pas d'intéresser Gorder pour le coup qui ne manqua pas de la souligner d'un air toujours aussi gaillard. En effet, il était très ouvert d'esprit, peut-être un peu trop même…

« Ma foi ! Vous êtes donc une vampire ? Eh bien, j'avouerai avoir déjà rencontrer des vampires, mais c'est toujours bien d'en rencontrer une très sympathique. C'est bien de rencontrer des gens d'horizons variés. » Cela, il le disait en toute sincérité, il était après tout de ces hommes à aimer découvrir le monde et ses mystères. D'ailleurs, il semblait tout à coup encore plus à son aise, comme un poisson dans l'eau. Probablement, car il se disait que si elle venait de lui confier ça, c'est que tout pour le mieux dans le meilleur des mondes.

« Si vous n'avez pas envie de parler de votre passé… Je comprendrai et je ne vous y force pas. Nous n'avons qu'à discuter d'autres sujets, de sujets qui vous plaisent par exemple. J'avouerai ne pas être un grand expert en matière d'art par exemple, mais ça ne m'ennuierait pas de discuter de ça. » Puis il ajouta pensif au sujet de l'armée.

« Pour ma part, je n'ai jamais voulu servir dans l'armée en tant que soldat, je trouve qu'il n'y a pas assez de liberté dedans. On ne peut pas aller où bon nous semble et il faut obéir aux ordres, même ceux qui nous déplaisent. Et puis… Je voyage pour être libre d'une certaine manière. Après ce n'est que mon avis. » Il ne disait pas que c'était une mauvaise chose d'aller à l'armée au fond, juste que ce n'était pas pour lui.

Sur ce Gorder mit la main sur quelque chose d'assez beau qui était mit en évidence dans une vitrine. Une dague très courte dont la lame avait la forme courbée d'un croc et un éclat rouge mélange de bronze et de mithril. Une dague magnifique et qu'Alford reconnut rapidement comme étant de bonne facture, même si dans les faits, c'était tout sauf son style de combat que d'user d'une dague… Néanmoins, ce coutelas lui avait assez tapé à l’œil pour qu'il décide d'entrer en possession de celui-ci. Il le montra au passage à Toryné pour demander son avis.

« Qu'en pensez-vous ? » Après tout, il avait tout son temps pour acheter quelque chose et il ne doutait pas de plus que la vampiresse devait avoir des critères esthétiques très fiables et honorables. Sur ce Gorder ne manqua pas sinon d'ajouter d'un ton qui se voulait très sympathique.

« Je suppose que vous devez bien connaître Caladon pour votre part ? Je vous avouerai ne pas encore être très familier de cette cité pour ma part même s'il m'arrive de m'y rendre assez souvent lors de mes voyages. Dîtes, moi qu'est-ce qui vous fascine dans cette cité ? Et aussi... » Il sembla réfléchir un instant, puis conclut pensif. « J'avouerai que je cherchais quoi faire pour m'occuper… Du coup, si vous avez une quelconque idée d'occupation et si vous n'êtes pas contre ma compagnie, dans ce cas-là, je vous suivrai avec joie. » Visiblement, il semblait désireux de fraterniser d'une certaine manière, d'ailleurs, il ajouta d'ailleurs avec humour. « D'ailleurs, si à l'avenir, vous cherchez les services d'un mercenaire quelconque, vous savez qui contacter. C'est toujours un plaisir de travailler pour des clients appréciables après tout. » Il fallait bien se vendre des fois ! Même si bien entendu, il ne pensait pas vraiment au travail sur l'instant. Il se disait en tout cas que cela allait probablement être une bonne journée, surtout que ce n'est pas tous les jours après tout que l'on rencontre une vampiresse d'aussi bon tempérament. Il était donc vraiment intéressé par la possibilité de s'en faire peut-être une amie ou du moins, une très bonne connaissance. Ce serait sans doute très enrichissant !







Objet acheté :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Dim 12 Mar 2017 - 4:59

Comme l’avait soupçonné Toryné son interlocuteur était loin d’être raciste ou d’être empoisonné par quelconques préjugés, où du moins très peu, les paroles d’Alford indiquèrent qu’il avait déjà rencontré d’autre vampire, en même avec une vie aussi rempli que la sienne, impossible de ne pas en avoir un de ses congénères. Quoiqu’il en soit il semblait plus sympathique que ceux qu’Alford avait déjà plus croisés, ce n’était pas si étonnant que ça, malheureusement, beaucoup des siens n’étaient pas aussi doux et ouverts que lui, ça l’armée lui avait bien montré les aspects les plus sombres de son peuple, mais également sa génitrice…

Toujours fidèle à lui-même, il ne l’obligea pas à s’étancher d’avantage sur son passé, ce qu’il apprécia énormément, il y avait trop phase dont il n’était pas fière, même dont il avait limite honte, le nombre de victimes qu’il avait commis sur les routes avec Théodora, même si ce n’était qu’à de rare moment qu’il commettait les meurtres lui-même, sa complicité et son investissement dans ces derniers n’en valaient pas mieux. Alford lui parla alors d’art, admettant ne pas être très porté sur ce domaine, cela ne l’étonna pas vraiment, les arts en tous genre était du luxe de ceux dont la vie était plus paisible, pas aussi mouvementé que celle de sir Gorder. Il était en soi plus un consommateur d’art qu’un producteur, il aimait tout ce qu’il faisait un bel éloge à la beauté, même parfois les choses les plus simples, même si le grandiose était clairement ce qui faisait vibrer son âme.

-L’art est un domaine riche et varié, une fois qu’on n’y plonge une parcelle de son être, elle devient la plus tenace des addictions, mais aussi la plus douce et la plus agréable…

Alford commenta également son point de vue de l’armée, sur son manque de liberté principalement, pour avoir connu la vie de soldat, il approuvait cette pensée, être soldat ne permet pas un épanouissement personnel quel qu’en soit le domaine, ce n’était certes pas sa fonction loin de là, mais s’il n’y a aucune saveur, alors pourquoi se battre pour une cause, aujourd’hui comprenait le non-sens de sa présence dans tel organisme militaire. Mais il n’avait pas de regret, il y avait certes de nombreuses choses qu’il n’aurait voulues jamais faire et qu’il ne referait sûrement pas, mais l’expérience qu’il y avait acquise était précieuse, il était sûr qu’un , elle lui lui servirait tôt ou tard dans un avenir proche…

-Je n’étais clairement pas taillé pour l’armée, à cette époque, je ne me rendais pas compte que la liberté était une compagne dont l’étreinte m’était indispensable, au moins j’avais la satisfaction de me battre pour les miens.

L’armée avait été en quelque sorte ses premiers contacts prolongés avec ses semblables, du moins autres que sa bête de génitrice. Très vite, il s’était épris de son peuple, peut-être par sentiment de solitude ou de par sa bonté naturelle, mais c’était ce qu’il l’avait animé dans les différents champs de bataille, défendre le royaume vampirique.

Vint ensuite une très charmante invitation, trouver occupation à Caladon, il y avait sûrement de quoi faire dans cette magnifique ville, Toryné ne souvenait pas s’être un jour ennuyé dans cette ville, tant de choses à voir et à découvrir, des produits les plus exotiques aux rencontres les plus enrichissantes, comme celle-ci d’ailleurs, le mercenaire lui fit même publicité de ses services, ce qui le fit sourire.

-Caladon est une ville sublime, aussi bien dans sa forme que de par ceux qui la rendent vivante ! On peut voir de toutes les races, de tous les produits, de toutes les histoires ici ! Parfois, je me dis que passé sa vie à Caladon pourrait être tout aussi rafraîchissant que de voyager aux quatre coins d’Armanda.

Il exagérait certainement quelque peu sur les qualités de cette ville, mais c’était celle dont il garderait sans nul doute pour l’éternité le meilleur souvenir. Sa voix était presque chantante désormais, il avait déjà oublier les sujets moins joyeux d’il y a quelque seconde.

-Il suffit juste de nous balader sans chercher quelque chose de précis, se laisser emporter par le somptueux navire de l’errance, car il nous amènera toujours sur terre accueillante et remplie de surprise aussi agréable que rafraîchissante, c’est là, la beauté de Caladon !

Il se dirigea vers la porte afin de sortir, faisant d’un léger geste de la main une invitation à le suivre.




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Mar 14 Mar 2017 - 13:56

Alford ne manqua pas de réfléchir aux paroles de Toryné… L'art, il pouvait comprendre que la vampiresse ait une telle façon de penser sur un sujet qui semblait aussi complexe et bien ficelé. Alford pouvait d'ailleurs se demander pour quelle raison l'espèce humaine par exemple faisait de l'art et il se disait que c'était sans doute dû à la nature profonde de l'être humain ou un désir de réaliser une œuvre qui figerait sa sensibilité. Enfin ça, c'est ce que lui-même pensait en tant qu'épéiste. Il se considérait après tout comme un artiste d'une certaine manière, mais un artiste martial qui exerçait son art lors des duels. Il se confia d'ailleurs d'un air pensif à ce sujet.

« Des fois, je me dis que le maniement de l'épée aussi est un art, pas l'art de tuer, mais l'art de l'escrime. Celui de manier son arme avec aisance et de ne faire qu'un avec elle, en faire une véritable extension de soi. » Alford d'une certaine manière avait vécu par son épée, non sans le sens qu'il avait vécu pour faire couler le sang, mais, car ses espadons étaient comme une partie de lui. L'espadon noir était son âme et c'était presque vrai d'ailleurs, car l'alliage dans lequel il avait été forgé en faisant magiquement une extension corporelle de Gorder, ce dernier ne pouvant que se sentir mal à l'aise en se séparant de cette arme. Comme quelqu'un qui déposerait son bras sur une table. Quant à lumière lunaire et jugement solaire. L'une représentait le fait que le sentiment qu'i l'animait et le faisait tenir envers et contre tous n'était pas la haine, mais l'espoir, tandis que l'autre représentait son désir de justice.

L'espoir, voilà le sentiment qui animait Gorder et l'avait fait tenir jusque-là. Pas le bête espoir naïf, mais l'espoir ardent et lumineux. Celui de l'homme qui croyait en un meilleur lendemain, qui croyait que rien n'était jamais perdu tant qu'il vivait encore. L'espoir qui enrayait la peur et donnait sa beauté à la vie humaine qui pouvait être si incertaine par essence… Mais si pleine de possibilités à la fois.

« Au fond, j'aime beaucoup être un mercenaire. Certes, ce n'est pas forcément un métier bien vu pour des raisons qui se comprennent très bien, mais par essence, je ne dois ma fidélité qu'à ma conscience et à ma bourse. Au pire, je peux toujours passer quelques jours dans une quelconque cité à donner des cours d'escrimes aux nobles, ça paye très bien et c'est assez stable comme métier. » Au final, il faisait un peu ce qu'il voulait tant que sa bourse était assez remplie pour cela et qu'il ne faisait rien d'illégal. Le genre de vie à laquelle il avait toujours aspiré.

« Ah ça, je veux bien vous croire, cela ne m'étonnerait pas d'ailleurs que dans un avenir plus ou moins lointain que cette ville soit aussi peuplée à ras-bord que Gloria ou Aldaria. Il faudra vraiment que j'envisage un jour d'y faire un séjour assez prolongé... » Cela, il le disait assez sérieusement, même s'il fallait le dire Gorder envisageait de faire un séjour prolongé dans un peu toutes les grandes villes du continent…

D'ailleurs, son interlocutrice semblait rayonnante de vie en cet instant au vu de sa voix chantante, il trouvait pour sa part ceci très agréable. Disons que ça lui changeait des accrochages verbales qu'il avait pu avoir avec certaines vampiresses… En même temps, il fallait dire que Gorder était tombé sur des sacrés phénomènes d'assez mauvaise foi de temps en temps. Quoique cette description s'appliquait surtout à une certaine Veren.

« Je suppose du coup que je vais me contenter de vous suivre ? Cela me semble être le plus simple. » Demanda t-il donc d'un air assez calme quand elle lui sortit de grandes envolées lyriques quant à ce qu'il pouvait faire. Gorder ne manqua donc pas de payer son achat rapidement et suivit la vampiresse qui l'invitait à la suivre.

Quand il fut sorti, il remit sinon son casque sur son visage, puis ajouta poliment à l'égard de la dame vampirique. « Honneur aux dames. » En invitant cette dernière à l'emmener balader où elle désirait, après tout Gorder ne faisait que suivre. Néanmoins, ce dernier crut bon d'ajouter au passage.

« Dites moi, qu'est censé faire un homme courtois dans la situation où je me trouve ? Je demande ça par pure curiosité et aussi, car j'avouerai apprécier d'être plus aux faits de certaines pratiques étant donné mes activités professionnelles. » Gorder tenait à respecter une certaine étiquette après tout malgré les quelques lacunes qu'il conservait encore de son éducation paysanne. De plus, il se disait que la vampiresse ferait sans doute une instructrice compréhensive et patiente à ce sujet au vu de son tempérament fort charmant. Autant profiter de cette rencontre qui promettait d'être très enrichissante après tout.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Dim 19 Mar 2017 - 6:32

Le maniement des armes pouvaient-ils être considéré comme une forme ? Pour Toryné, les paroles d’Alford étaient loin d’être insensé bien au contraire. L’arme banale d’un simple soldat ne présentait aucun attrait visuel, tout juste un morceau travaillé pour blesser et tuer… Alors que les armes qui se trouvaient dans la boutique étaient bien plus que travaillé, elle était façonnée par de véritables maîtres en la matière, rendant leur création aussi mortelle que sublime, à l’image des roses parsemés d’épines…

Cette image lui plaisait, les armes étaient comme ses fleurs adorées, toutes deux pouvaient former de magnifiques accessoires d’apparat. Bien entendu, le maniement devenait ainsi un véritable spectacle dans lequel non la seulement la beauté de l’arme, mais également les prouesses de celui qui la manie, montrant sa grâce et sa dextérité dans une danse mortelle, sans oublier également le travail du géniteur de la lame qui s’en trouvait également glorifier.

-L’art prend bien des aspects, ce serait que pure ineptie que de lui retirer

Ce n’était cependant pas son domaine de prédilection, loin de là, sa toile d’artiste était son corps et était dans une optique plus délicate et pacifiste que celle de l’acier et du combat, après tout ne faut-il pas de tout pour faire un monde ? Peut-être un jour chercherait-il une belle arme purement décorative, un objet mettant d’avantage en valeur ses atouts physiques.

Gorder enchaîna ensuite sur la profession qu’il exerçait, défendant en quelque sorte ce métier aux motivations qui pouvait sembler si ambiguë… Le mercenaire commun pouvait être aperçu comme peu digne de confiance, après tout sa fidélité ne tenait que sur l’argent, du côté du plus offrande, aucune affiliation particulière, ni royaume, ni maître, seul l’or comptait. Cependant, cet homme était différend, lui était plus soucieux de liberté et de son propre code moral, bien entendu l’or restait important, qu’on le veuille ou non, il était nécessaire à la survie, mais Toryné était persuadé que la générosité de l’homme n’en était pas moindre.

Une fois sorti, le mercenaire s’en remit à lui pour les guider dans la ville, Toryné prit un moment pour réfléchir sûr que faire précisément, si habituellement, il se baladait sans plan définit, cette fois-ci il était accompagné et faire marcher son partenaire de la journée pendant des heures et des heures sans aucune garantie de finalement faire quoique soit ne lui semblait pas correcte. Caladon offrait tellement de possibilités… que faire et comment privilégier un choix plutôt que l’autre ? Du parfum, du parfum lui plairait énormément, mais d’un autre côté pouvoir admirer quelque joaillerie ne serait pas de refus…

Ce fut la question d’Alford qui le tira de sa réflexion, une question des plus intéressantes, mais dont le vampire n’était pas sûr de savoir comment y répondre. Il était certes très familier au comportement courtois, surtout à celui d’une femme bien entendu, il les avait appris principalement auprès de sa génitrice vampirique et au cours de ses voyages, mais pour lui, il avait toujours été comme naturel, c’était comme marcher ou parler, il ne se voyait pas l’expliquer… mais l’effort pouvait tout de même être fait, il avança lentement, laissant amplement le mercenaire suivre le pas facilement.

-Vous savez, j’ai tendance à agir dans un pur désir de beauté, je cherche à l’embellir, à la sublimer, à la rendre plus éclatante en soi… Donc lorsque je suis accompagné d’une belle jeune femme, je fais tout mon possible pour que mes actes et paroles lui rendent honneur, à elle comme à moi-même.

Si pour lui cela semblait évident, ça ne l’était sûrement pas pour d’autre personne, même celle familiarisée aux habitudes courtoises, alors un néophyte…

-Mais je vous rassure les gants de la célébrité que vous revêtez sont amplement suffisante pour honorer n’importe quelle main d’un baiser mon ami.

Un avantage que possédait Alford, son attitude sympathique alliée avec sa réputation lui donnait la possibilité de ne pas forcément se compliquer la vie par des simagrées ou autre coutume de la haute, surtout si lui n’y était pas familier.

-Mais s’il y a bien quelque chose de formidable qui plaît à n’importe qui, c’est bien la douce odeur d’un parfum, ces petites merveilles font des prouesses dignes des vôtres, je vous l’assure.

Oui, c’était décidé, il prit la route vers les marchands vendant ce type de produit.




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Dim 19 Mar 2017 - 17:40

Alford hocha doucement la tête aux paroles de Toryné, visiblement ils étaient d'accord quant au fait que l'art pouvait prendre de multiples formes. Bon, Gorder n'était pas un spécialiste par rapport à beaucoup de formes d'arts, mais au moins il s'y connaissait quant au maniement de l'épée, d'une certaine manière le talent d'un escrimeur était d'ailleurs comparable à celui d'un artiste à ses yeux. Que ce soit son habilité à dévier les coups ou celle à les porter. Son talent à se battre et la fluidité de ses assauts qui s'enchaînaient lorsque débutait la danse martiale des épées.

D'une certaine manière, c'était la seule forme de danse que devait maîtriser Gorder ironiquement. Une danse dans laquelle il appréciait s'investir lorsque c'était nécessaire, surtout qu'il avait l'impression de ne faire qu'un avec son épée lorsque c'était le cas. Une impression qu'il n'avait guère avec une arbalète, même si la prise en main de cette dernière était agréable. Mais bon, on ne pouvait décidément pas comparer ces deux armes et dans l'âme Gorder restait un épéiste.

Et un voyageur aussi… On avait qu'une vie après tout et il serait dommage de la passer enfermé dans une village ou dans une ville quelconque. Alford voulait contempler le monde dans son immensité et le découvrir, tout découvrir ! Il avait cet enthousiasme enfantin à l'idée de tout explorer, de tout contempler… Celui de l'homme qui se disait qu'il serait triste après tout de prendre sa retraite sans avoir pu profiter de sa vie.

Un choix que lui permettait son métier d'ailleurs, un métier qui n'avait pas forcément bonne réputation et sans doute à raison. Après tout, certains mercenaires ne valaient pas mieux que des bandits ou se battaient uniquement pour celui qui payait le mieux, qu'importe le dit employeur. Gorder se savait être différent de cette représentation que l'on se faisait des mercenaires, mais peut-être parce qu'il était un voyageur avant tout, il n'était pas très ambitieux après tout et ne cherchait pas à faire fortune. Il désirait voyager et découvrir l'inconnu, voilà son plus grand rêve. Il était curieux et désireux d'avoir sans doute de belles histoires à raconter lorsque serait venu l'heure de rengainer définitivement son épée…

Et Gorder ne pouvait pas s'empêcher d'ailleurs de regarder les alentours alors qu'ils étaient sortis de la boutique. Il se disait qu'il appréciait l'énergie qui animait la ville de Caladon, même si des fois, il appréciait aussi la solitude de la nature. Mais sur l'instant, il avait envie de profiter de la compagnie d'une magnifique dame au noble caractère, surtout que pour une fois qu'il semblait très bien s'entendre avec une vampiresse tolérante et ouverte d'esprit… Autant en profiter.

Et il ne cacha pas son intérêt pour la réponse de dame Toryné lorsque celle-ci lui expliqua comment se comporter avec une femme de noble naissance et le fait qu'elle appréciait beaucoup la beauté… Mmmmh, Alford ne savait pas trop ce qu'il devait en déduire, cela lui semblait logique, mais il se disait que sa manière à lui de rendre hommage pourrait paraître maladroite à certaines. Mais, il voyait où voulait en venir la vampiresse, c'est juste que des fois... Les femmes pouvaient être si complexes… Gorder pourrait presque dire qu'il avait un mal de chien à comprendre certaines dames d'ailleurs.

« Un baiser ? » Demanda t-il d'ailleurs légèrement surprit et gêné. Par le Dracos, il n'aurait pas imaginé que lui pouvait se permettre une telle chose et que ce serait bien vu de sa part. Disons juste que comme il était assez pudique ce n'était pas forcément la première chose à laquelle il aurait pensé, m'enfin… Il n'avait pas à rougir non plus, ce n'est pas comme si dame Toryné lui demandait de lui en faire un pour l'exemple. Là, il n'aurait plus trop su où se mettre…

« Je suppose qu'en effet, un parfum, c'est une bonne idée. » Dit-il ensuite pensif, se disant que dans les faits, le fait de se laver tous les jours empêchait juste de puer, ça ne faisait donc pas forcément en sorte que l'on sente bon. En même temps Gorder se disait que le parfum était bien quelque chose dont en use en ville, pas au milieu d'un marécage lorsque l'on poursuit un criminel recherché.

« Vous auriez des conseils à me donner du coup ? » Demanda-t-il alors qu'ils arrivèrent dans une boutique de parfum. Il retirait son casque au passage et fut assez content que la vendeuse ne le reconnaisse pas, en même temps son visage était bien moins connu que son nom et son prénom. Par son ours, il se disait qu'un roi ne devait vraiment pas avoir sa chance étant donné leurs tendances à mettre leurs visages sur les pièces d'or... Ou bien à construire des statues à la gloire de leur ego infini comme le disent certains collègues.

« Je me dis que ça doit être bien pratique d'être un elfe, comme ces derniers sentant toujours bon le fruit ou les plantes, ils ne donnent pas vraiment l'impression que c'est possible pour eux de sentir mauvais... » Ce qui devait être faux dans le cas où l'elfe se roulait dans la peau ou se vidait de son sang, mais on comprenait où il voulait en venir. Surtout qu'il le disait sur le ton de l'humour.

« Mine de rien, vous devez faire chavirer bien des cœurs dame Toryné. » Dit-il au passage sincère et d'un air complice et amical alors qu'il attendit que la maîtresse des opérations la guide de ses conseils astucieux quant aux choix de parfum ou bien au sujet des spécificités de ces derniers. Un domaine que Gorder ne connaissait que très peu, mais comme il était curieux, il allait sans doute écouter très attentivement la vampiresse lorsqu'elle parlerait de ce sujet.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Mer 22 Mar 2017 - 2:43

Les deux hommes arrivèrent dans une boutique de parfum assez rapidement, où ce fut l’impression qu’eut Toryné du moins, son allégresse habituelle en marchant dans les rues de Caladon lui avait déjà fait passer des journées entières dans la ville à ne strictement rien faire.

Arrivée dans l’échoppe, le regard du vampire s’affaira rapidement sur les différents flacons y étant présent, les teintes des verreries et des liquides contenus étaient un spectacle fort appréciable, une véritable mosaïque aux multiples couleurs, mais ce n’était pas pour ses yeux qu’il était venus, mais bel et bien pour ses délicates narines.

-À partir du moment où l’odeur vous est plaisante, alors il s’agit d’un bon parfum mon ami !

Si Toryné était très méticuleux lorsqu’il s’agissait de beauté physique, et de cela dans toutes les disciplines possibles, il restait bien plus simple sur la question de l’accompagnement olfactif, certes, il fallait que l’odeur soit agréable, mais il partait du principe qu’on ne vendait que ce type de produit si l’odeur était agréable, donc oui, il n’était pas très difficile sur le sujet. Bien entendu certain parfum pouvait trouver leur place dans des situations plus spécifiques et il y avait bien sur des différences notoires entre les différentes qualités qu’on pouvait trouver, mais ce n’était vraiment quelque chose d’important à préciser à Alford, du moins pour le moment.

Un grand sourire se dessina sur ses lèvres lorsque son partenaire lui parla des elfes, Toryné aimait beaucoup ce peuple, il estimait que c’était parmi eux qu’on pouvait trouver les plus somptueux représentants de la beauté sur tout Armanda, étant plus un adorateur des artifices physiques qu’une être égocentrique, Toryné avait donc beaucoup de sympathie pour le peuple elfique, même si cela n’était pas forcément réciproque. Même si les vampires et les elfes avaient une histoire commune entachée par le sang, lui y voyaient tout simplement que sans elfes, il n’y aurait peut-être jamais eu de vampire, il s’aimait à dire ironiquement que cela faisait de lui un lointain descendant du peuple elfique.

-Il est vrai que les elfes ont été gâter par la nature sur ce genre de domaine, je mentirais en prétendant que je ne les envie pas. Il y avait une pointe de malice dans sa voix, indiquant que lui aussi plaisantait avec son interlocuteur.

Mais quand il fut l’objet des compliments d’Alford, alors là un léger rire s’échappa de ses lèvres, il aimait la flatterie, c’était sa drogue, son addiction. Si le vampire adorait faire l’éloge des autres, il adorait d’avantage lorsqu’il était le réceptacle des propos élogieux de la discussion.

-Vil flatteur, dit-il accompagner d’un léger geste de la main, comme s’il repoussait le compliment, ce qui n’était pas du tout le cas. Hm… Il est vrai que j’ai embrumé quelque esprit et laissé une sublime marque dans le regard de plus d’un, quelque belle histoire aussi.

En règle générale, il ne dépassait pas le stade de la séduction avec ses « proies », par respect pour ces dernières et surtout qu’à ses yeux, la phase la plus attrayante était bel et bien la séduction, l’étreinte charnelle était certes agréable, mais ne valait pas le sentiment de complaisance que pouvait ressentir Toryné lorsqu’il voyait qu’on succombait pour ses charmes. Cependant lorsqu’il y avait des sentiments hors de question de s’arrêter, ho ça non, il accordait une importance presque religieuse au sentiment amoureux, louant ses vertus avec une certaine démesure, qui lui est propre.

-Mais dîtes-moi mon ami, il y a-t-il une madame Gorder qui vous attend quelque part ?

Simple curiosité, il n’était pas intéressé par cet homme, lui qui préférait globalement les femmes, mais il était un vampire curieux, peut-être un peu trop même.

-Quel parfum lui ferait plaisir à votre avis ? C’est ainsi qu’il faut raisonner avec ses artifices olfactifs !


Oui, penser à la personne qui aura le droit à la saveur du parfum, ses goûts et désir, un bon point pour entamer des relations cordiales, voir même bien plus pensa le vampire.




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Jeu 23 Mar 2017 - 8:27

Mine de rien, cela lui semblait assez cher pour ce que c'était les parfums. Enfin d'après-lui, car au final, ça consistait juste à se draper d'une odeur plaisante pendant un certain temps avant qu'elle ne disparaisse, alors que certaines fioles coûtent aussi cher… Cela l'étonnait…

Après, sans doute que fabriquer du parfum ne devait pas être facile, ce qui en soit devait donc justifier son prix évidemment. Surtout que c'était un produit de luxe, dans le sens que ce n'était pas nécessaire à la survie et donc moins fréquemment acheté par le commun, du coup au final il devinait que ces prix devaient quand même se justifier…

« J'aime bien cette façon de penser. » Ne manqua pas sinon de répondre Gorder d'un air sympathique quand Toryné lui dit qu'à partir du moment où un parfum plaisait à l'odorat de celui qui l’achetait, c'était un bon parfum.

Surtout que Gorder au final était sans doute loin de s'y connaître autant dans ce domaine que Toryné et qu'il ne savait pas si ce serait vraiment malin de sa part d'autant s'y consacrer de toute manière alors qu'il n'avait pas forcément l'habitude de fréquenter des nobles tous les jours. En tout cas rarement en dehors du travail et disons que les gens de la haute société se fichaient bien que le bretteur venant les entraîner eux ou leur gosse sente la rose. Tant qu'il ne puait pas la mort ça allait de ce fait, cela semblait d'ailleurs, plus professionnel lors de ce genre d’occasion de sentir la graisse d'oie, cette graisse qu'on appliquait sur les armures pour les empêcher de rouiller que de sentir vraiment bon.

Par contre… Il se disait que si jamais il voulait disons séduire quelqu'un ça pourrait être utile… Cette pensée fit presque rire Alford sous barbe. Lui séduire quelqu'un ? Il était probablement plus le genre d'homme à se jeter dans les bras de l'être aimé en avouant ses sentiments. Non de ceux capable de la jouer subtilement ou de manière discrète… C'était sans doute une qualité ou un défaut de Gorder que cette maladresse dans le domaine amoureux. Du coup, celui-ci se disait tout de même que sentir bon lors d'une telle occasion ne serait pas plus mal, surtout s'il jetait son dévolu sur un ou une elfe… Vu que ces derniers pour certains avaient quand même un minimum d'attente, même pour ceux assez ouvert d'esprits pour envisager la chose avec un humain. Nul besoin de préciser que ces elfes là étaient bien rares d'ailleurs, surtout étant donné que leur peuple essayait de renouveler ses effectifs…

« Nous avons tous nos qualités, je ne pense donc pas que vous ayez forcément à rougir dame Toryné. » Ne manqua pas sinon de répondre Gorder avec une certaine gentillesse à la vampiresse lorsque celle-ci ne manqua pas de plaisanter un peu elle aussi au sujet des elfes.

Et il apprécia d'une certaine manière entendre le léger rire de dame Toryné lorsqu'il complimenta cette dernière, cela voulait au moins dire que le mercenaire n'avait pas gaffé sans le savoir. Car des fois, disons que ce n'était pas évident de savoir quel compliment plairait à une femme ou si celle-ci s'en offusquerait alors que c'était dit par pure gentillesse.

« Je n'en doute pas le moins du monde. Cela m'étonne presque d'ailleurs que vous ne soyez pas mariée. » Ne manqua-t-il pas sinon d'ajouter avec un léger humour quant à ce dernier point. Il se disait qu'elle ne voulait sans doute pas l'être au fond et aussi que ça ne devait peut-être pas une pratique si courante que ça chez les vampires...

En tout cas, Gorder n'était pas vraiment intéressé par l'idée de séduire dame Toryné, car certes elle était très belle, mais il pensait avant tout à s'en faire une très bonne amie. Surtout que bon, elle devait tomber sur bien des hommes plus beaux que lui et en faîte, il n’envisageait même pas la chose de toute manière. À croire qu'il fallait vraiment être ami longtemps avec lui pour qu'il imagine ce genre de possibilités… Par contre, il ne manqua pas de paraître un peu gêné lorsqu'elle lui demanda si elle était en couple...

« Euh… Non, disons que je suis un éternel célibataire pour le moment. » Dit-il avec un peu d'auto-dérision à ce sujet. Sans doute qu'il pourrait trouver en cherchant bien maintenant qu'il était connu, mais… Franchement, ce ne serait pas de l'amour, alors que lui, il voulait que ça lui tombe dessus comme dans ces histoires à l'eau de rose qu'il lui arrivait de lire de temps en temps…

« Peut-être plutôt un parfum qui plairait aux hommes ? » Glissa-t-il ensuite l'air légèrement embarrassé au sujet du parfum, comme si ça le gênait un peu d'avouer qu'il avait ce genre de goût, il ajouta d'ailleurs en soupirant. « Je me rappelle d'un très bon ami elfique à moi, j'étais tombé soudainement amoureux de lui après une soirée où on avait pas mal bu tout deux disons… Et je ne l'ai pas revu depuis, disons qu'il lui est arrivé beaucoup de choses et qu'il a disparu de la circulation. » Confia-t-il ensuite légèrement triste à ce sujet. Pourquoi se confiait-il ainsi ? Car au fond, il lui semblait qu'elle ne jugerait et puis il ne savait pas elle le mettait en confiance d'une certaine manière et puis ce n'est pas comme si Gorder avait grand-chose à cacher en dehors de son attirance pour les mâles elfiques de toute façon…

« M'enfin le passé est le passé… Du coup auriez-vous des conseils de parfum à ce sujet damoiselle ? » Demanda-t-il donc à tout hasard, autant y aller jusqu'au bout après tout. Il se demandait bien d'ailleurs à quel point sa bourse allait souffrir aujourd'hui.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Jeu 30 Mar 2017 - 1:25

Un célibataire donc ? Cela n’étonnait aucunement le vampire, mais ce n’était par rapport au physique du guerrier, certes il n’était pas des êtres les plus séduisants d’Armanda, de ceux capable de par leur simple présence de rendre en esclavage les regards, de faire des cœurs de véritable tambour et de laisser dans les esprits une douce marque qu’on ne peut et qu’on ne veut oublier. Alford avait des qualités autres que celle des apparences extérieure, domaine dans lequel Toryné faisait partie des grands souverains. La noblesse d’âme de cet homme palliait largement à son défaut de beauté, cette âme charitable et sympathique, bercée d’une telle réputation, il n’aurait pas tant de mal que ça a trouvé sa perle rare.

Bien entendu la méfiance était de mise, profiteurs et autre vautour aurait vite fait d’abuser de l’aura glorieuse qui voilait Alford. Quel sombre malheur ce dit-il, derrière chaque belle parole, chaque sourire enjôleur, chaque geste entreprenant, pouvait ce cacher l’hypocrisie… dure punition pour quelqu’un qui avait fait tant pour ce monde, quelle injustice même…

-Cela viendra très chère, j’aime me dire qu’il est impossible de ne pas trouver l’amour dans l’immensité d’Armanda ! Je pense même qu’il est peu probable de ne pas en trouver plusieurs. Dit-il accompagner d’un léger rire malicieux.

C’était facile pour le vampire de penser ainsi, non seulement, il était très charmeur, mais en plus, il était immortel, il avait devant lui tout le temps qu’il voulait pour courtiser les êtres dont la beauté venaient attiser ses désirs. La mortalité présentait vraiment un nombre d’inconvénients dont Toryné ne pourrait s’accommoder, devoir, se presser dans une existence éphémère dans laquelle la vieillesse était inéluctable, ou alors il fallait mourir jeune.

C’était en parti pour cela que Toryné ne cherchait pas à avoir plus de renseignements sur sa vie humaine, le simple fait de penser à sa condition de mortel lui donnait des frissons de dégoûts, il n’avait pas de dégoût pour la race humaine bien entendu, mais plutôt pour la fin de leur vie, c’était également pour ça qu’il ressentait souvent cette pulsion de mordre ceux dont la beauté avait su attirer son attention… il ne pouvait les laisser se flétrir…

Son attention se reporta sur Alford lorsque ce dernier lui confia une vague expérience amoureuse passée, avec un homme de plus, véritable curieux dans l’âme cela l’intéressa forcément. Une histoire hélas courte qui n’eut pas de suite. Le fait de l’intérêt de son interlocuteur pour un homme ne le choqua aucunement, Toryné n’avait pas vraiment d’orientation sexuelle prédéfinie, il aimait la beauté c’est tout, et cette beauté se retrouvait plus chez les femmes que les hommes tout simplement.

-J’ai moi-même eut une « très bonne amie » humaine il y a longtemps… Malheureusement, quelqu’un me la prise… l’amour est parfois un sentiment dont on pourrait se passer n’est-ce pas ? Et pourtant. Il sourit. Comment même envisager une existence sans caresse et douce parole d’un être aimé ?

Confession pour confession, Alford lui avait accordé sa confiance alors lui aussi lui accorderait.

-Quant au mariage, il rigola. Je pense qu’à partir du moment où deux êtres ou plus s’aiment, ils n’ont pas besoin de quelconque cérémonie pour le prouver. Mais je dois bien admettre qu'une cérémonie grandiose me plairait énormément, avec de magnifique rose en tout coin, une robe somptueuse fait par les plus grands et…

Il s’arrêta là, il n’allait pas d’avantage décrire une cérémonie qui potentiellement n’existerait jamais, lui-même se considérait encore trop volage pour se contenter d’un seul partenaire, il aimait la beauté et ses artifices aujourd’hui, mais peut être un jour trouverait-il celle qui envoûtera à jamais son regard.
D’autant plus que son partenaire quémandait conseil auprès de lui, un parfum pour plaire aux hommes ?

-je pense à quelque chose de doux, ou du moins qui évoque la douceur… une douce sensation de repos et d’apaisement, qu’il y a-t-il de mieux que cette impression de plénitude lorsque vous enlacez votre amant ? De quoi oublier les événements moins réjouissants ou harassants d’un quotidien de dur labeur… C’est du moins comment je perçois la chose.

Toutes les fois où il avait séduit des hommes, il avait toujours ressenti cette impression de relaxation chez eux, comme s’il apportait quelque chose de... Rafraîchissant auprès d’eux.

-Quelque chose de fruitier peut-être ?




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Sam 1 Avr 2017 - 16:57

Alford hocha légèrement la tête d'un air pensif quand Toryné lui dit qu'il n'était pas possible de ne pas trouver l'amour dans l'immensité d'Armanda, Gorder se dit qu'il avait sans doute raison. Ce dernier se dit d'ailleurs qu'au fond, il n'était pas spécialement pressé et il supposait au final que s'il y arrivait avant d'atteindre la quarantaine, ce serait déjà bien…

En tout cas, Alford ne se sentait pas spécialement en manque d'affection, il avouerait aisément qu'il ne serait pas contre ce genre de choses dans les faits, mais l'ours qu'il était par son totem pouvait aussi supporter un peu de solitude… Et puis, il devait avouer qu'il était encore amer du souvenir de son ami Merithyn et que d'une certaine façon, il faudrait peut-être qu'il passe à autre chose pour que les cendres de ses sentiments éteints puissent s'embrasser à nouveau.

Il se disait d'ailleurs que les dames comme Toryné ne devaient avoir aucun mal à trouver quelqu'un, mais en même temps, il avait l'impression que c'était plus facile pour les femmes, allez savoir pourquoi… Bah après il se disait que c'était tant mieux pour elle et puis il est probable que si quelqu'un venait à vous aimer alors que vous n'étiez pas beau, riche ou célèbre. C'est qu'il devait vraiment vous aimer probablement, même si dans les faits Alford n'était pas spécialement pauvre ou méconnu. Juste pas beau.

« Je vois, à croire que c'est la privation de ce qui nous rendait heureux qui nous fais le plus mal au final... » Répondit ensuite Alford avec empathie à l'égard de la vampiresse quand celle-ci lui avoua qu'elle avait eut des sentiments pour une amie. Ainsi, c'était une femme qui aimait les femmes ? Il ne trouvait pas cela spécialement choquant.

Quant au mariage, pour sa part Gorder se disait que ce qui importait le plus dans un mariage, c'était sans doute le symbole qu'il constituait, l'union de deux êtres. De deux âmes qui se chérissaient.

« Vous avez raison, mais je me dis qu'un mariage ne doit pas vraiment être désagréable de toute manière. En plus, cela simplifie les choses auprès des autres gens et j'ai envie de dire que si j'aime quelqu'un, autant me simplifier les choses de ce côté. J'espère bien entendu que vous m'inviterez à votre mariage si mariage il y a pour vous. Je plaisante bien entendu. » Ajouta-t-il avec une certaine complicité amusée. Après tout ce serait indiscret de sa part de demander cela vu qu'ils ne se connaissaient que depuis peu.

Dans tous les cas, pour sa part Gorder n'était pas spécialement volage, en faîte, pour tout avouer il ne pensait pas trop à ce genre de chose. Il ne lui viendrait même pas à l'idée d'essayer de séduire quelqu'un par exemple, sauf s'il l'aime passionnent et encore, ce serait plus en mode chevalier servant qu'autre chose. Oui, la vision de Gorder du romantique était, mine de rien, assez proche de la chevalerie et de l'amour courtois.

« Fruitier ? » Demanda ensuite Alford avec réflexion lorsque Toryné lui proposa un parfum fruitier. « Ma foi… Si je finis encore par succomber à la beauté d'un elfe, ce sera au moins en accord avec son odeur à lui. Oui, je tombe vraiment pas amoureux de n'importe qui quand je m'y mets... » Ajouta-t-il ensuite avec auto-dérision avant de reprendre pensif.

« En tout cas, vous avez vraiment l'air de vous y connaître quant au fait de séduire les hommes… Cela me gêne de vous le demander, mais auriez-vous d'autres conseils à ce sujet ? Disons des conseils qui iraient bien pour quelqu'un comme moi, car je doute pouvoir user des mêmes charmes que vous... »
Autant être réaliste après tout, Alford avait des qualités, mais pas celles de Toryné quand il s'agissait de la séduction… Ce ne serait très probablement pas aussi facile pour lui et il devrait adopter une autre approche que celle dont userait une vampiresse.

Et sinon, le mercenaire mit la main sur un parfum qu'il trouvait agréable… Cela sentait… L'abricot ? Il ne savait pas vraiment... Pourquoi Gorder avait choisi ça ? Sans doute par envie de faire un peu original… Enfin, dire que c'était de l'abricot aurait été un peu trop simple, il y avait une nuance d'il ne savait quoi que Gorder en parfait ignorant du sujet des parfums ne saurait point décrire parfaitement. Mais comme Toryné avait dit "fruitier", Alford lui tendit le flacon en lui demandant innocemment.

« Qu'en pensez-vous ? » Bon, il se doutait qu'il devait largement moyen de faire meilleur choix et que Toryné ne manquerait pas si c'était le cas de le lui indiquer, mais il tâchait tout de même de faire de son mieux malgré ses bien maigres connaissances en ce domaine. Après tout, il valait mieux pêcher par ignorance que par manque d'intérêt ou d'enthousiasme. En tout cas, c'était bien moins impoli d'après lui...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Jeu 6 Avr 2017 - 22:04

-Et bien, je dirais que cela dépend de quel genre d’homme vous cherchez à séduire… Dans une relation, quel soit brève ou longue, une dualité s’installe entre les deux amants, l’un d’entre eux mènera forcément cette danse sensuelle qu’est l’amour, qu’il le veuille ou non. Le vampire fit un tour sur lui-même, très lent, mimant de danser un solo avec un être imaginaire, ses pas étaient précis et gracieux, ses yeux étaient fermés, un doux sourire sur ses lèvres, il se laissait complètement transporter dans sa passion. Parfois, un certain équilibre peut s’observer entre les deux êtres, mais il y a toujours un qui prendre l’ascendant sur l’autre.

Il fit une légère révérence devant Alford, comme s’il saluait son public à la fin de sa représentation et regarda de nouveaux Alford.

-J’ai pu expérimenter ses deux facettes dans ma longue existence, dominant et dominé, protecteur et protégé, chevalier et écuyer, rajouta-t-il en lui faisant un clin d’œil, avec ses airs chevaleresque, le commentaire lui était tout destiné. Il peut être bon de connaître au préalable son rôle de prédilection pour faciliter la rencontre avec un partenaire compatible, ou alors laisser faire le hasard, taquin personnage. Le vampire joignit ses deux mains près de son visage et mima de s’en servir comme d’un oreiller. L’extase de l’inconnu, ce frisson de sentiment entremêlé, serais-je déçu, serais-je comblé ? Pourrais-je…

Toryné calma son enthousiasme, quelque peu exubérant, après tout, il était censé conseillé Alford dans l’art de séduire un homme et non partir dans quelconque fantaisie. C’était assez ironique en y repensant, bien qu’il s’y connaisse dans ce domaine, dû à des siècles de pratique, Toryné avait toujours préféré les femmes, il avait certes déjà trouvé des hommes forts séduisants et ce serait mentir que de prétendre qu’il n’ait jamais accepté l’étreinte d’un homme. Mais les femmes restaient ce qu’il préférait, jamais il n’avait ressenti de sentiment réellement fort pour une personne du même sexe que lui, disons simplement que le vampire aimait une certaine forme de beauté qu’on retrouvait d’avantage chez la gente féminine.

-Je disais. Il se racla doucement la gorge. Il est important de bien se connaître avant d’entamer une relation sérieuse, surtout avec un elfe, ils sont très exigeants en amour, malgré leur immortalité...

C’était le côté « grincheux des elfes » comme il aimait dire, vivre des siècles et des siècles pour n’aimer qu’une seule personne ? Cela pouvait se comprendre en soi, mais Toryné avait du mal à envisager la vie sans aimer une multitude d’individus, étrange mélange de sentiment paternel, ou plutôt maternelle, couplé avec son fantasme de la beauté. Il avait cette envie de mordre toute personne qui délectait son regard, de leur donner ce somptueux cadeau qu’est l’immortalité et de les garder à ses côtés pour l’éternité dans un sérail somptueux dans lequel il serait le patriarche… Ou la matriarche. Il n’y avait pas forcément un désir charnel derrière cela, mais il n’était pas exclu... Loin de là.

Toryné prit le flacon que lui tendait Alford, et le senti, son nez remuant légèrement sous les effluves abricot et de vanille que dégageait le parfum. Il sourit légèrement, l’odeur était agréable, appliqué avec légèreté, il serait tout à fait convenable selon lui.

-Un bon choix, je pense mon ami, qu’est-ce que ce parfum vous évoque dites moi ?


L’odeur était une chose, mais la raison de ce choix en était une autre. Il ne sert à rien de choisir un produit cosmétique par pur hasard, cela reviendrait à ne pas différencier la multitude de produits qui s’offrait à lui et de rater celui qui le fallait.

-Peut-être même pouvez-vous en choisir un deuxième, il est important d’avoir plusieurs cordes à son arc comme le dirait un guerrier, je dirais pour ma part qu’une palette variée permet une volupté dans la plupart des circonstances !

Il redonna le flacon à Alford et commença à regarder les autres parfums disponibles du magasin, lui-même souhaitait s’en trouver, alors s’il pouvait faire d’une pierre deux coups, cela serait parfait. Il aimait ça, choisir parmi les diversités, l’étape préliminaire avant qu’il se fasse belle en soit, pas étonnant qu’il soit resté si longtemps à Caladon, il trouvait toujours son bonheur dans les différentes boutiques ou échoppe de la ville.

Jamais la ville de l’avait déçu, non jamais.




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Lun 10 Avr 2017 - 17:36

« Une dualité ? » Demanda Alford avec perplexité quand Toryné disait que dans une relation amoureuse une dualité finissait forcément par s'installer… Le mercenaire pour sa part ne savait pas trop quoi en penser. Sans doute que le vampire devait avoir raison à ce sujet, mais Gorder n'avait pas eu cette impression avec Merithyn à l'époque… « Je suppose que ce n'est pas comme une dualité dans le sens compétition ou combat… Mais ça fait du sens... » Après il ne savait pas trop de quel côté de la barrière il serait par rapport à cette dualité-ci.

C'est que Gorder même s'il était un épéiste exceptionnel et un redoutable guerrier avait un caractère assez doux envers ses proches. Il n'était point dominateur ou du genre à vouloir l'ascendant. Après il était sans doute évident qu'il préférerait finir avec quelqu'un de gentil et qu'il ne supporterait pas un être à sale caractère ou de l'humiliation.

Par contre, le mercenaire sembla un peu perdu quand la vampiresse se mit à faire de la poésie en décrivant cette dualité. Qu'est-ce qu'Alford devait en penser franchement ? Il ne saurait le dire, mais les paroles de la dame étaient belles et intéressants, c'est juste que le bretteur ne saurait pas trop comment se situer par rapport à ces dernières… Néanmoins, il tâcha d'écouter de son mieux et de se dire que ça devait avoir son importance. Sinon Toryné ne lui en aurait pas parlé bien entendu, d'ailleurs il aimait bien la manière dont cette dernière faisait de la poésie, c'était assez agréable et lyrique. Gorder aimait bien ce genre de choses…

« Ahhh oui. » Ne manqua pas finalement de dire le mercenaire quand il arriva enfin à tout comprendre quand Toryné finit par dire après s'être raclé la gorge que ce qui importait c'était de bien se connaître soi-même, surtout si Alford était ambitieux au point de vouloir débuter une relation avec un elfe. Ce qui était le cas en effet… Bien entendu, il n'était pas exclu qu'il tombe amoureux d'autre chose, mais dans ses souvenirs sa dernière et très courte romance avec un elfe était encore vivace…. Il répondit donc d'un air pensif.

« Je crois assez bien me connaître… Après… Je suppose que c'est le destin qui décide en partie si nous trouvons l'âme sœur. » Et oui quand Gorder parlait d'âme sœur, c'était pour évoquer le seul vrai et véritable amour d'une vie selon lui. Il n'était sans doute pas le genre d'homme à envisager l'idée d'avoir un harem. Et de toute manière, ce serait sans doute trop fatigant selon lui.

En faîte, il ne comprenait même pas la logique de vouloir changer souvent d'amants ou d'en avoir plusieurs… Quoique si, il la comprenait et il ne la jugeait pas. Mais ce n'était probablement pas pour lui ce genre de pratiques, il se disait sans doute avec un peu de candeur qu'il aimerait vivre un amour pur et vertueux avec l'être aimé. Le genre d'amour que l'on raconte dans les récits chevaleresques et qui semblait presque trop beau pour être vrai, mais c'était bien ça qu'il désirait…

« Je ne sais pas vraiment… Cela m'a juste plu. » Avoua sinon Gorder avec une légère gêne quand Toryné lui demanda ce que lui évoquait le parfum qu'il avait choisi. Cela aurait dû lui évoquer quelque chose ? Probablement pensa Alford, ah par son ours… Lui qui était capable d'une grande intuition lors des combats ou pour tout ce qui concernait le voyage et son métier, il l'était moins pour la question des parfums…

« C'est pas faux ! Je trouve la comparaison excellente, même si pour ma part je préfère les arbalètes. » Ajouta ensuite le mercenaire avec un air très approbateur quand Toryné lui dit qu'il serait sans doute bien de disposer de deux parfums… M'enfin, il n'allait pas expliquer par contre à ce dernier pourquoi il préférait un type d'armes à un autre type. Cela ne l'intéressait probablement pas le moins du monde après tout.

« Dîtes par curiosité... » Finit d'ailleurs par ajouter Gorder avant de préciser sa pensée un peu timidement. « Vous auriez tendance à choisir quoi pour votre part comme second parfum pour quelqu'un comme moi ? Disons que je suis assez curieux à ce sujet... » La curiosité voilà bien l'éternel trait de caractère qui caractérisait Gorder et dont il faisait preuve en cet instant. D'ailleurs, il avouerait bien que cela l'arrangerait que Toryné fasse un choix à sa place, car Alford avait légèrement peur mine de rien de faire une grosse gaffe… En même temps, il était un peu en terrain inconnu là, sûr que dans un duel à l'épée il n'aurait pas du tout fait preuve de timidité ou d'hésitation, mais là ce n'était pas aussi simple que la danse des lames ô combien familière pour lui.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Ven 28 Avr 2017 - 13:14

Le vampire commença à inspecter les différents parfums que proposait l’échoppe, arborant un air sérieux et impassible, contrastant fortement à son air faussement mélancolique ou au contraire à son exubérance habituelle, semblable à un chef militaire aspectant sévèrement ses troupes.

Toryné prenait par un moment des flacons, le regardait sous différent angle, puis les reposait sans même en sentir une quelconque effluve. Il était également silencieux, seul de petit " hum " pouvait être audible par moment au fur à mesure de ses observations.

Après une vingtaine de flacons, le vampire sélectionna finalement deux finalistes à son intransigeant jugement, leur offrant même l’honneur de voir leur odeur être sentie à l’instar des autres. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, mettant à terme son air sévère de critique de parfum. Il se tourna vers Alford et lui tendit les deux flacons, il suréleva légèrement sa main droite par rapport à sa main gauche.

-Ceci est un parfum qui a pour odeur, pêche et abricot, restant donc un peu dans la continuité du parfum que vous avez déjà choisi. Il baissa cette main et monta celle de gauche. Celui-ci a pour odeur vanille, le parfum que vous avez choisi est aussi à base de vanille, mais en moins concentré, là encore, je reste dans une certaine continuité.

Toryné replaça ses mains à la même hauteur et fit un nouveau pas vers Alford, continuant de lui sourire.

-Alors ? Vous pouvez les humer si vous le désirez, mais dîtes moi d’or et déjà…lequel vous donne la meilleure première impression ? Vous me semblez quelqu’un, fortement, régit par l’instinct, je me trompe ?

Il n’avait choisi deux flacons au hasard, loin de là. Il tenait tout de même que le choix de son compagnon vienne un tant soit peu de lui-même, tout bon professeur se devait d’aiguiller son élève sans pour autant brider son épanouissement personnel, un jour sir Gorder devra bien pouvoir choisir en son âme et conscience quel produit pourrait mettre en valeur ses qualités, mais si pour Toryné, il s’agissait d’une science dans laquelle il se plaçait en expert, il comprenait amplement qu’il côtoyait au quotidien énormément de néophyte dans cette discipline. Il était donc de son devoir que d’apporter ses lumières pour leur éclairer la voie, une question d’honneur même pour le vampire !

-Après rien ne vous empêche de prendre les deux bien entendu, mais dans ce cas-là, je veux une justification. Son sourire s’allongea laissant vaguement apparaître ses deux longues canines. Je ne vous laisserais pas choisir la facilité si facilement très chère. Ho, mais vous pouvez également décliner ses deux parfums que je vous présente, si ce choix est aussi justifiable.

Son côté joueur commençait à ressortir, il fallait dire que transmettent ses connaissances avait quelque chose de vraiment distrayant pour lui, voir même de très excitant d’être dans le rôle du professeur. Il y avait en soi pas de bonne réponse à la question auquel il venait de soumettre Alford, mais des mauvaises… ho ça oui, il y en avait !

Il n’avait d’ailleurs même porté un soupçon d’intérêt au prix qu’avaient ses deux flacons, pour ainsi, il s’en moquait, l’ultime recherche de la beauté et de la grâce, quelle que soit leur forme, ne devait en aucun cas se voir embarrasser par une chose aussi abstraite qu’un simple prix. Certes, il était nécessaire de payer pour l’acquisition de ce produit, ce n’était nullement négociable, à moins d’être un voleur sans aucune morale, mais la dépense ne doit être en aucun cas un frein à l’embellissement d’un être. Et il ne doutait pas une seconde que sir Gorder possède amplement les moyens pour se permettre ce genre dépense, un mercenaire aussi prestigieux que lui ne devait pas voir de problème dans ce domaine après tout.




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Dim 30 Avr 2017 - 18:27

Eh bien, Alford ne manqua pas d'honorer un silence tout à fait solennel alors que Toryné était occupée à ses affaires, le mercenaire sentait après tout que la vampiresee traitait le choix des parfums avec la même passion que lui l'aurait fait dans le choix d'une arbalète ou de carreaux d'arbalètes. Avec la même passion et la même expertise, il ne doutait point après tout que Toryné soit aussi douée pour faire un choix de parfum avisé que lui pour distinguer les qualités d'une bonne épée. De ce fait autant ne pas la déconcentrer…

Et mine de rien, Gorder n'eut même pas besoin de sentir les deux parfums qu'elle lui proposa pour se dire que Toryné avait dû faire un excellent choix lorsqu'elle lui tendit au bout d'un rigoureux examens les deux flacons. La seule chose qui pourrait le faire douter de ce choix, ce serait peut-être le prix des deux parfums. Bon Gorder n'était pas pauvre, mais il est vrai qu'il n'était pas forcément du genre à dépenser aisément son argent.

« De la vanille ? Intéressant... » Ne manqua néanmoins pas de dire Gorder avec une certaine fascination lorsque Toryné lui parla des deux parfums, pourquoi un tel intérêt pour la vanille ? Difficile à dire, peut-être car Gorder se faisait une image de douceur absolue de la vanille ? Peut-être un peu féminine d'ailleurs ? Il associait après tout à la vanille les qualités qu'il aurait désiré chez la femme rêvée, si jamais ce n'était pas un homme qui faisait fondre son cœur, la douceur et la bonté... Il ne manqua pas d'ailleurs d'humer l'odeur des deux parfums pour s'en faire une idée plus exacte.

« Par l'instinct ? Heu je ne saurais pas dire, je crois qu'on pourrait plutôt dire que sous mes airs gaillards j'ai une certaine sensibilité ou suis un peu fleur bleu. Ma foi, je suppose après tout que c'est mon droit… Sinon, c'est la vanille qui m'intéresse le plus. » Ajouta-t-il sinon avec sympathie à Toryné lorsque cette dernière lui demanda lequel des deux flacons avait sa préférence et si le mercenaire était un homme réagissant souvent à l’instinct.

Mais oui, Gorder était vraiment quelqu'un de très fleur bleu au fond, sans doute qu'il envisageait mal l'idée de coucher à nouveau avec une femme ou un homme sans vouloir passer sa vie avec et tout le tralala. Au final s'il tombait amoureux de quelqu'un, il voudrait que ce soit le grand amour et rien d'autres, mais aussi que ce soit mutuel et idyllique. En somme, une sorte de fantasme, mais du genre assez innocent et enfantin au final.

« Je crois que mes économies n'approuveraient pas vraiment le fait que je prenne les deux de toute manière. » Ne manqua pas sinon de répondre avec humour le mercenaire au vampire quand celui-ci lui dit d'un air joueur qu'il ne lui laisserait pas choisir la facilité, Alford ajouta néanmoins en se laissant prendre en jeu. « Néanmoins maintenant que vous me le dîtes, je suppose que je dois aussi justifier le choix que je viens de faire avec la vanille ? Eh bien disons que... » Comment le formuler ? Il sembla y réfléchir quelques instants, puis il ajouta d'un air gaillard. « J'ai trouvé ! Cela me donne une impression de douceur… Cette odeur plaît à l'odorat sans s'imposer et ce tout en restant discrète. De plus, ce n'est pas souvent que je peux sentir de la vanille donc bon… Est-ce une bonne justification ? » Conclut-il donc en haussant légèrement les épaules, bon il sentait que sa réponse n'était pas forcément la réponse la plus satisfaisante de toutes, mais voilà. Il avait l'impression mine de rien d'être un peu désarmé dans ce domaine et c'était disons un sentiment étrange.

« Par contre… Je me demandais… Quand on s'applique ce genre de parfums, on en met beaucoup ou un petit peu ? Je vous avouerai que j'ai du mal à jauger ce genre de choses, d'un côté j'ai peur de trop en faire et de l'autre pas assez. Je suppose de plus qu'il n'est pas très convenable de gaspiller un tel produit en n'en usant pas de la bonne manière... » Il se disait après tout que ça devait être bien du travail pour fabriquer un parfum, sans oublier que ce genre de choses était chère et que tout le monde ne pouvait pas s'en acheter, Alford se sentirait mal du coup de ne pas en user convenablement.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Lun 8 Mai 2017 - 15:23

Le vampire frivole écouta attentivement les paroles de son élève de circonstance, il apprécia de voir cet homme diamétralement différent de lui, de par leur apparence physique ou de par leur mode de vie, se démener dans l’univers qu’était le sien.

La justification que lui apportait Alford lui convenait, il n’allait pas demander d’avantage à un néophyte de toute manière, le vampire lui adressa donc un sourire radieux et applaudit doucement la réponse qu’il venait d’entendre.

-Bravo ! Oui, c’est très bien ! Je suis très fière de vous !

Il commençait même l’infantiliser, ce qui avait quelque chose de presque comique, lui frêle vampire tout menu, dont la musculature et la prestance guerrière étaient presque inexistence, à côté du fier et puissant guerrier, dont, si l’envie soudaine le prenait pourrait sans aucun problème le briser en deux. Mais d’un autre côté, il était l’aîné, et même de plusieurs siècles par rapport à lui, certes, il n’avait pas un pedigree aussi prestigieux, loin de là, mais au moins pouvait-il se targuer une certaine expérience de l’âge.

Il ne reprit son "sérieux" que lorsque Alford lui demanda ce qu’il en était du dosage, en effet la question se devait d’être posé. Toryné le regarda un petit moment, pour un guerrier parcourant les routes comme lui, un petit dosage semblait plus approprié, il en allait de son image, une légère odeur agréable serait la bienvenue, mais une trop forte odeur de vanille semblerait des plus étrange, une incohérence dans l’unité de sa personne. Lui au contraire n’hésitait pas à complètement se baigner dans les délicats effluves de ses parfums.

-Je vous conseille de n’en mettre que de petites doses, vous restez un guerrier, d’autant plus que la vanille est une odeur qui se remarque énormément. Vous pouvez par exemple mettre quelque goutte au niveau de votre cou, choisissez bien également les occasions pour en mettre, mais rien ne vous empêche d’en mettre tous les jours, cependant ces petits flacons partent plus vite qu’on le pense.

Effectivement, autant évité que sir Gorder se voit affubler du titre de guerrier vanille, bien que Toryné trouverait ça charmant en soi, il était conscient que la réputation d’un guerrier tenait de sa force et de ce respect mêlé à la crainte qu’il pouvait susciter chez ses adversaires et non de son odeur, du moins c’est ainsi qu’il voyait la chose. Il lui avait également prodigué quelque conseil, juste de quoi faire attention à sa bourse, autant profité à sa juste valeur d’un tel produit.

-Quoiqu’il en soit nous avons un grand gagnant. Dit-il en reprenant le flacon pêche-abricot et en le remettant à sa place d’origine. Puis-je vous faire cadeau de ce flacon mon ami, de quoi sanctifier notre belle rencontre !

Il avait ses économies, aux origines quelque peu mystérieuses, cette dépense n’était en aucun cas un problème pour lui, au contraire même ! Cela lui faisait plaisir d’offrir quelque chose à cet homme à la personnalité si charmante et de si agréable compagnie.




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Mar 9 Mai 2017 - 17:54

Alford ne manqua pas de sourire un peu devant la vampiresse qui lui disait en l'applaudissant doucement qu'elle était fière de lui, il ne savait pas pourquoi, mais entendre cela lui faisait un peu de bien d'une certaine manière, mais était aussi un peu gênant. Il ne manqua donc pas de rougir un peu sans s'en apercevoir… Le mercenaire tenta donc du coup disons de bredouiller quelque chose en retour alors que son esprit avait du mal à aligner sur l'instant deux pensées cohérentes.

« Merci, mais vous savez, c'est en grande partie grâce à vos conseils dame Toryné. »

Autant faire preuve de modestie après tout, surtout que celle-ci était sincère et qu'il se disait qu'en effet, il aurait été bien en peine de faire tout cela sans les judicieux conseils de la vampiresse. Il considérait donc effectivement que c'était plutôt gentil de la part de cette dernière d'avoir prit le temps de la conseiller à ce sujet. Il se demandait d'ailleurs un peu si c'était une marque de début d'amitié de sa part ou juste une forme de sympathie qu'elle devait adresser à tous ceux qu'elle trouvait un minimum sympathique.

« D'accord, je m'en souviendrais. » Ne manqua pas sinon de dire le mercenaire avec sérieux quand la vampiresse fut clair quant à la quantité de parfum qu'il devait se mettre au quotidien, puis Gorder eut disons une bête pensée en tête quant au fait qu'il pourrait contraster avec l'image du guerrier classique s'il se mettait trop de parfum. Il était en train de s'imaginer du coup une sorte de noble sieur cultivé et armé qui était un aventurier habillé de façon chic…

Bon, ce serait vraiment bizarre de s'imaginer pour sa part dans cette situation étant donné qu'il faudrait qu'il pense à disons faire certains changements radicaux pour cela, mais il se dit que ça irait bien à certains. Par contre, soit le résultat serait magnifique sur lui, soit il serait totalement ridicule. Disons que pour sa part Gorder allait donc se contenter de garder le style chevalier errant pour le moment, surtout que ça lui allait sans doute très bien. Et puis cela faisait bonne impression auprès des clients disons…

« Vous voulez me le payer ? Eh bien c'est gentil de votre part, mais il ne fallait pas. » Dit ensuite Alford ravi, mais un peu gêné par la grande gentillesse de la vampiresse, mais finalement il finit par ajouter avec sympathique.

« Bon du coup, vu que vous me faîtes un cadeau, je suppose qu'il serait normal que j'en fasse de même pour vous. Une dame comme vous doit aimer aller faire les boutiques par exemple ? Aimeriez-vous que je vous y accompagne ? Ne serait-ce que pour porter les marchandises ? » Bon, il se doutait qu'il s'embarquait dans quelque chose en proposant cela, mais au fond il pensait que ce serait probablement sympathique, même si assez inhabituel pour lui évidemment. De toute manière, maintenant qu'il s'y était engagé c'était bien trop tard pour reculer, alors autant y sauter à pieds joints n'est-ce pas ? Il restait juste à voir ce que la vampiresse en pensait concrètement bien entendu.





[Hrp : Pour te demander si tu voudrais qu'on conclu ce topic ci pour en ouvrir un autre à la suite de manière à faire transition o/ ? Dit moi ce que t'en pense :3 .]


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Mar 16 Mai 2017 - 16:56

Après avoir accepté le cadeau que lui faisait "Dame Toryné", Sir Gorder émit une proposition des plus attrayantes pour le vampire. Alford ne s’était pas trompé en émettant l’hypothèse qu’une "Dame" comme lui apprécierait grandement que de flâner de boutique en boutique en cherchant un quelconque apparat pour sa personne. De plus passé d’avantage en la compagnie du guerrier d’aussi bonne compagnie était une perspective assez réjouissante.

-C’est une bien belle proposition que vous me faites là mon ami. Il est vrai qu’une nouvelle robe serait la bienvenue dans ma garde-robe, ou bien alors un peu de bijouterie ? Je n’en possède pas actuellement pas… collier, bracelet, anneaux, il m’en faudrait un, non ?

Son attention désormais portée uniquement sur sa propre personne, Toryné n’était plus dans une optique de transmission de maigre connaissance, cette fois-ci, c’était l’avis de l’expert qui reprenait le dessus et le fruit de plusieurs décennies de pratique qui refaisait surface. Effectivement, le vampire, bien que coquet sur bien des aspects, n’était que rarement aperçu avec quelconque bijouterie sur lui, pourtant, il avait une forte attirance pour tout ce qui brille, et cela, depuis toujours, mais jamais les occasions ne, c’était présenter. À l’époque où il parcourait les routes en compagnie de sa marâtre, ce genre d’objet n’était pas le bienvenu, tout ce qui pouvait (…) était proscrit par sécurité. Par la suite, il avait été soldat, il avait à ce moment-là d’autre préoccupation et était loin d’être la créature aussi charmante qu’il était aujourd’hui, mais depuis qu’est-ce qu’il avait stoppé ? En tout cas corrigé cette injustice lui semblait primordiale.

D’un autre côté agrandir sa garde-robe l’était tout autant, à l’heure actuelle Toryné n’en possédait que deux, sa robe noire fétiche, qu’il portait presque tout le temps et dont l’attention qu’il lui procurait s’apparentait presque à celle d’un amant, pour ainsi l’enchantement qu’elle possédait était l’une de ses armes principales, aussi bien "offensivement" que défensivement. Son autre robe, quant à elle, était une robe basique, blanche dans sa majorité et très élégante, Toryné la conservait pour des moments particuliers, rendez-vous galant et autre et surtout dans les situations où il savait qu’il n’aurait pas besoin de son autre robe, il ne l’a portait que donc très peu. Une plus grande diversité serait, en effet, appréciable, mais cela restait à voir.

Caladon était un endroit parfait pour trouver des produits venant de différentes contrées et sûrement pourrait-il trouver son bonheur dans l’un ou dans l’autre.

-Je propose que commencions dès maintenant très chère, je vous préviens, je sais me montrer difficile, attendez-vous à passer un long moment en ma compagnie.
Il laissa échapper un léger rire, faussement mauvais, ayant d’avantage une visée humoristique.

À l’instar de ses congénères, sont instincts de prédateur n’était pas dédié aux meurtres et à la chasse, mais bel et bien à son embellissement physique, mais après tout n’était-il pas un prédateur, mais avec des armes disons… différentes ?




Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné) Jeu 18 Mai 2017 - 8:48



Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Différentes formes de beauté (Pv Toryné)

Revenir en haut Aller en bas

Différentes formes de beauté (Pv Toryné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les différentes fourrures d'Ariena
» Les différentes formes de RPs
» Les différentes formes de l'avenir - Mia
» | Les différentes formes de Magie |
» Aimer ou être aimé. Ce ne sont que deux formes différentes de lâcheté. Hélène Holden | Gab & Kay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-