Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mercenariat [PV Björn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Mercenariat [PV Björn] Ven 24 Fév 2017 - 19:31

4 Octobre de l’an 7 de l’âge d’obsidienne


- Mercenariat -


Faisait nuit, faisait moche, c'était un temps globalement humide caractéristique à l'automne, le ciel était couvert, aucune lumière n'était visible sinon celles des différents bâtiments dont étaient composés la cité. Une auberge en particulier, visiblement assez populaire car la taverne semblait pleine à craquer. L'humidité ambiante et la brume qui voilait la nuit était ici remplacée par une forte odeur de sueur et d'alcool, voir de vomit et de pisse. C'était semblait-il une soirée bien arrosée. Les clients discutaient et buvaient, chantaient, dansaient, s'insultaient et se tabassaient, mais au final il était assez facile de deviner que c'était pareil tout les soirs, en fait, c'était bien pour ça qu'Arakjörn venait.

Car entre tout ces énergumènes et ces sacs d'alcools, toutes ces tables qui craquaient sous le poids de ces abrutis, l'une dans un recoins sombre était totalement inoccupée. Du moins pouvait-on le croire à première vue, car en plissant les yeux, on pouvait distinguer de l'obscurité une masse informe, une espèce de gros chiffon noir avec une grande masse ridicule au sommet. Et juste en dessous, deux petits éclats verts, lumineux de leurs malveillance, des yeux qui fixaient les têtes ahuries des pitoyables humains qui se pavanaient dans cet endroit de fou. Il venait souvent passer le soir dans cet endroit torride, non pas qu'il s'y plaisait, simplement il sentait en lui le besoin de contempler cet état qu'atteint l'homme avec la boisson, cet état ou il passe d'insecte à rebut des insectes, à chose insignifiante mais qui se croit centre du monde, un stade ou l'homme ne se rend même plus compte d'à quel point il est pourrit et stupide, un stade ou il n'a plus conscience des dangers qui le guettent, un stade ou il n'est plus qu'une pourriture, parasitaire qui se nourrit du travail des autres et en abuse, ou il n'est qu'un esclave qui ne se rend plus compte de qui est son maître, et c'était là une chose amusante, car certains d'entre eux parfois oubliaient à quel point il était dangereux de le provoquer lui, le mage au chapeau pointu. Et lui était heureux de, le soir, contempler ce qu'il n'était pas.

Il était amusant de penser que le magicien s'était fait une petite réputation dans les parages, en tant que puissant sorcier qui arpentait les environs, cependant personne ne semblait en mesure de le retrouver, tous le prenaient pour un gosse... Il ne semblait pas que de la rumeur sur ce magicien s'accompagne le fait qu'il était plus petit que la moyenne. C'est ce qu'il pensait sur le moment présent, en contemplant sa chope pleine. C'était toujours pareil, il n'était jamais reconnut pour la valeur de ses actes, et le jour ou il commençait à faire parler de lui, plus par manque de discrétion que par volonté mais bon, on ne lui reconnaissait même pas sa réputation. A cause de sa taille et de son accoutrement ridicule surement, mais Arakjörn était né comme ça et l'assumait du mieux qu'il pouvait, au final, c'était se qui faisait sa personne alors il était tout aussi bon de simplement l'accepter... Plus facile à dire qu'à faire cependant, il était toujours très susceptible à ce sujet.

Il trempa ses lèvres dans la boisson, cela avait bon goût mais il n'en but pas, son corps de lâche ne le lui permettait pas, la veille déjà il avait réitérer l'expérience de boire une pinte de bière complète, et c'était limite s'il était pas instantanément tombé dans les pommes... Quand on y pense, quelle bêtise que l'alcool.

Mais même si visiter le zoo était une activité détendante en compagnie de quelques gouttes d'alcool, Arakjörn Nygdmer n'était, cette fois, pas venus pour ça. En effet il attendait quelqu'un, qui, il ne savait pas encore exactement même s'il avait une vague idée du profil de ce qu'il recherchait. En effet, le nabot recrutait et pas pour une mince affaire... Cynoë avait su le mettre au défi, et avait nourrit en lui une flamme plus malsaine encore que celle de la vengeance. Une flamme qui le poussait à vouloir se hisser au dessus de tout le monde, de tout et de n'importe quoi, et vus qu'il n'avait rien d'autres à faire, il venait de décider d'y contribuer du temps et de l'argent. Aussi avait-il placardé un peu partout dans les quartiers les plus glauques de Gloria une annonce de recrutement, il lui fallait des hommes et de quoi se donner plus d'importance, on ne menait pas un plan de cette envergure seul, et se faire des alliés avait quelque chose.. d’intéressant, des nouvelles rencontres, et il aurait le dessus cette fois.. il était fait pour ça !

Dans une taverne donc, il poireautait, il ne pensait pas vraiment que quelqu'un répondrait de sitôt mais il gardait espoir. A la porte de l'auberge, on pouvait déjà lire : "Cherche grosse brute qui manie les armes de guerre à la perfection, un certain talent cognitif est requis mais pas obligatoire pour un boulot de durée longue et indéterminée. Besoin de professionnalisme et de discrétion. Si possible doit porter un chapeau. - Le chapeau Pointu."

@Björn Haraldsson





"La haine n’est pas un poison. Elle est une force. "

.Thème actuel :

Code couleur : Ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Björn Haraldsson
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 1

Mercenaire

MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn] Jeu 2 Mar 2017 - 12:10

Gloria la Rescapée, cela faisait longtemps que Björn n'y avait pas mis les pieds, notamment à cause de sa sœur qui se trouverait quelque part en ville, il espérait d'ailleurs ne pas la croiser au détour d'une ruelle...
Il ne faisait pas très beau, et par moment une légère pluie tombait, juste assez pour mouiller vos vêtements, mais grâce à sa cape, qui le protégeait de la pluie, il n'avait pas eu de problèmes avec l'humidité.
Il se trouvait dans le tentacule ouest de la ville, un endroit réputé pour être mal famé, mais vu son apparence, bien que partiellement dissimulée sous sa cape de voyage, et aussi grâce à sa taille, il ne risquait pas grand-chose. Sans compter le fait que son espadon dépassait de la cape...
Mais Björn n’appréciait pas plus qu'il ne détestait cet endroit, même s'il trouvait certains passages étroits et que par moment, cela sentait comme dans des latrines...

S'il se trouvait dans cet endroit, c'était parce qu'il était encore une fois à la recherche d'un emploi, bien qu'il était un combattant chevronné, il n'était pas très connu, voir pas du tout...
Et des vétérans des grandes guerres, ce n'était pas ce qui manquait en Armanda, c'est donc tout naturellement qu'il s'était dirigé vers ce fameux tentacule ouest, car il y était facile pour quelqu'un comme lui de trouver un travail bien payé, et plus ou moins "légal".
Mais il se moquait bien de ce genre de choses, tant qu'il n'avait rien à faire de déshonorant ou qui pouvait porter atteinte à sa réputation, et s'il pouvait trouver un travail qui lui apporte gloire et argent, alors c'était encore mieux !

Le glacernois arriva alors devant une auberge, il commençait à faire vraiment sombre, et l'estomac de Björn se mit à grogner de plus belles... Le nordique se dirigea alors vers l'entrée de l'auberge, mais s'arrêta à environ deux mètres de la porte à cause du bruit qui venait de l'intérieur. Une bataille de comptoir, encore une, "il n'y a vraiment que ça dans les auberges du tentacule ouest" pensa alors Björn tout en soupirant.
En temps normal, il appréciait ce genre d'activités, mais ceux du tentacule ouest n'étaient pour la plupart que des lâches, ils n'attaquaient que lorsqu'ils pensaient avoir l'avantage, et au vu de l'apparence du mercenaire du nord, personne ne se risquerait à l'attaquer...
Et c'est alors qu'il remarqua une affiche accrochée à la porte, il y était écrit :

"Cherche grosse brute qui manie les armes de guerre à la perfection, un certain talent cognitif est requis mais pas obligatoire pour un boulot de durée longue et indéterminée. Besoin de professionnalisme et de discrétion. Si possible doit porter un chapeau."

Et c'était signé "Le Chapeau Pointu... Drôle de nom, pensa alors Björn, mais bon, il n'allait pas faire la fine bouche, il avait besoin d'un travail et la providence lui en donnait un... Il n'allait pas gâcher cette opportunité !

Le glacernois ouvrit alors la porte et entra dans l'auberge...
Il fut pour le moins surpris ! Cela puait encore plus à l'intérieur qu'à l'extérieur, et comme il l'avait deviné, il y avait une belle petite rixe entre poivrots et vauriens en tous genres.
Björn commença à avancer vers le comptoir lorsqu'un homme le percuta violemment, enfin suffisamment violemment pour que l'homme soit projeter au sol, car Björn ne bougea pas d'un centimètre.

L'homme se releva alors, tout en essayant de garder son équilibre avant de dire d'un ton mal assuré, mais qui se voulait autoritaire :

- Eh toi hips ! Espèce de gros balourd, fait donc attention à ce que tu fais sinon il va t'arriver des bricoles ! Pas vrai Al ?

Le temps pour l'homme de réussir à articuler tout ça, le nordique put le regarder en détail, il avait une peau plutôt pâle, un regard fuyant, un petit nez et une petite bouche, il était chauve et avait probablement la quarantaine, il portait un pantalon et une chemise marron avec une petite veste beige par-dessus le tout, il portait également une ceinture en cuir à laquelle pendait une dague...
Björn remarqua alors qu'un autre homme se dirigeait vers lui... Contrairement à son compagnon de beuverie, le dénommé "Al" avait la peau mate, et portait un pantalon vert ainsi qu'une sorte de vieux manteau gris, il avait également une dague qui pendait à sa ceinture.

Soudainement, l'homme à la peau mate donna un rapide coup de poing en direction de Björn... Rapide ? Pour un homme ivre, peut-être, mais pas pour un mercenaire affamé et exaspéré, il attrapa le poing de l'homme avec sa main droite, avant de le tirer à lui d'un coup sec et d'enchaîner avec un puissant coup de boule que le poivrot reçut dans le nez, qui se brisa sur le coup...
L'ivrogne s'effondra aux pieds du glacernois, c'est alors que le second homme, qui tenait déjà à peine debout, s'avança lui aussi vers Björn dans l'espoir de le frapper, mais celui qui fût frappé, à la fois par la stupeur et par un coup-de-poing nordique plutôt puissant, fût l'ivrogne, il prit le coup dans le ventre, ce qui l'envoya rouler un peu plus loin, dégageant le passage jusqu'au comptoir.

Le mercenaire glacernois s'approcha alors du comptoir et appela le patron d'une voix forte, avant de dire d'une voix suffisamment forte pour couvrir le vacarme dû à la grande bataille qui avait lieu dans le dos du nordique :

- Aubergiste ! Dites-moi où puis-je trouver "Le Chapeau Pointu", je suis un mercenaire à la recherche d'un emploi et j'ai vu l'annonce sur la porte de l'auberge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn] Mar 14 Mar 2017 - 20:21

Arakjörn s'était mis à l'aise pour observer les animaux qui sautaient sur les tables et se balançaient des chaises sur la gueule, la sienne ne se reposant que sur deux de ses quatre pieds et ses maladroitement calées sur un coin de la table, chope à la main la sirotant le plus lentement possible, presque gouttes par gouttes, pour ne pas être assaillit par les effets indésirables de l’alcool, juste peut-être assez pour le rendre un peu moins taciturne et lui donner le sourire plus facile, ce qui, s'il comptait recruter, n'était pas une mauvaise chose, être socialement correct, c'était son point faible. Non pas qu'il était intimidé ou gêné, mais son manque de tact était parfois fatal dans ses tentatives de sociabilisation, de même que sa susceptibilité, sa psychopathie de plus en plus apparente et son excentricité parfois pour le moins déstabilisante, alors si un peu d'alcool était capable d'inhiber quelques unes de ces caractéristiques, ne serait-ce que pour quelques heures, cela pouvait valoir le risque de goûter un peu de cette bière pas fraîche.

Mais si les clodos qui se battaient commençaient à ramollir, hormis deux zouaves qui semblaient encore bien s'amuser à se battre dans leur coin, Arakjörn n'eut pas à s'ennuyer longtemps, car au moment ou il estimait que l'endroit devenait inintéressant, la porte s'ouvrit brusquement, pour y faire passage à une véritable montagne, un nouveau client ? Ah ! Et quel client ! Comme il l'avait fait pour absolument toutes les personnes qui s'étaient trouvées jusqu'alors dans la même pièce, les yeux du nabot se fixèrent sur lui pour l'analyser de la tête aux pieds, le scrutant à la recherche de détails exotiques, son équipement, sa carrure, son expression faciale. Son visage était de roc, son corps musclé et excessivement grand, il avait les cheveux bruns et longs, humides et trempés par le sale temps, son équipement complet : l'on voyait la pointe d'un espadon dépasser du bas de sa cape, et pièces de protection s'étalaient de ce qu'on pouvait voir de ses avants bras jusqu'à la paume de ses mains, en bref, pas un de ces ivrognes mais bien un impressionnant guerrier.

"Tiens tiens..."

Fit l'enchapeauté, un sourire malsain au coins des lèvres, il espérait avec raison que ce brave homme que voilà venait pour l'annonce, car avec sa carrure impressionnante, Arakjörn qui avait lui même des origines nordiques, savait qu'il tenait là une perle rare de Glacern. Malsain sourire ? Oui, parce qu'il savait dès lors que ça allait créer un sacré remue-ménage, et il n'avait pas tort. Car les deux bouffons qui faisaient leurs lois dans la taverne s'en prirent immédiatement à lui après que l'un d'eux ce soit heurté à son corps monstrueux, et ils le regrettèrent amèrement, une fois les côtes cassées et le nez en sang, dès lors, toutes les conversations et diverses activités cessèrent et l'attention de toute la pièce se riva sur le guerrier.
Impressionnant ! Se disait le nabot, qui n'avait habituellement aucun respect pour la force physique brute, mais qui pour cette fois était apte à saisir l'avantage que 2m40 représentaient par rapport à son faible 1m29. Car aussitôt, il sut que s'il arrivait à mettre la main dessus, il aurait alors un pion qui n'aurait aucune chance contre lui en cas de traîtrise, mais qui serait parfaitement en mesure de commettre des massacres en son nom et sur son ordre et c'était exactement ce qu'il recherchait, aussi son sourire absurde s’agrandit lorsque le géant demanda à l'aubergiste qu'il cherchait le chapeau pointu, c'est à dire, lui même.

"Ici mon gros !"

Fit-il d'une voix qui se voulait forte, mais qui ne se fit vraiment entendre que parce que le volume sonore était moitié moins fort depuis l'arrivée du gros balourd. Alors pour combler son manque passager de prestance, il agita la main en l'air pour attirer son attention. Il n'avait pas à le faire, ses habits et son immense chapeau étaient des éléments clefs pour le reconnaître ( sa taille aussi ) mais il ne lui en voulait pas, le bonhomme ne voulait pas perdre du temps et puis il était assis dans un coin sombre, difficile à repérer, de plus, il était content de tomber sur un pareil mercenaire et pas un handicapé qui était en mal de sou.
Aussi le testait-il, car cette flemme qu'avait le gaillard à regarder autour de lui pour retrouver son client pouvait peut-être signifier qu'il était du genre à se contenter de suivre docilement les ordres sans vraiment réfléchir, un bon petit soldat, sans problème moral, c'était tout ce dont il avait besoin.

"C'est une plaisanterie évidemment."

Qu'il en profite au lieu de tirer la tronche, c'est pas comme s'il le faisait souvent. Même s'il devait bien l'avouer, le mot lui était sorti bien vite de la bouche, et que la possibilité qu'on lui réponde "je suis là mon petit" lui hérissait le poil tant "petit" était un qualificatif qu'il détestait.

"Alors dis moi.. Mercenaire. Qu'est-ce qui t’amènes dans ce trou pourrit ?"

Demanda Arakjörn à l'approche du balourd, l'invitant à prendre place en face de lui pour qu'ils puissent discuter, jetant un rapide coup d’œil menaçant à l'aubergiste qui n'avait toujours pas amené de bière à son nouveau client, non pas qu'Arakjörn aimait les politesses mais plutôt qu'il aimait mettre toute les chances de son côté, et cela impliquait surement de séduire sa proie avec des bonnes habitudes. L'homme vint rapidement le servir, et Arakjörn redonna enfin son attention à celui qu'il espérait voir devenir son nouveau petit.. Grand pion, lui exposant sa frimousse de gosse prépubère qu'il cachait sous son énorme chapeau, ainsi qu'un regard intelligent et un sourire dérangeant qui indiquaient très bien qu'il n'avait pas l'âge que sa tête et sa taille lui donnaient.





"La haine n’est pas un poison. Elle est une force. "

.Thème actuel :

Code couleur : Ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Björn Haraldsson
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 1

Mercenaire

MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn] Dim 26 Mar 2017 - 18:55

Juste après avoir demandé au patron de l'auberge où pouvait bien se trouver le "Chapeau Pointu", et avant qu'il ne puisse répondre, un étrange homme appela le mercenaire, lui faisant également signe de la main, il portait de bien drôles habits ainsi qu'un grand chapeau pointu et visiblement trop grand pour sa tête. Le mercenaire du nord ne releva cependant pas les termes employés par son futur client, il avait besoin d'argent après-tout, et puis, il se doutait bien qu'il dût s'agir d'une plaisanterie, ce qui lui donna une grande envie de répondre "J'arrive mon petit" à son futur employeur, mais il se retint, un sourire mauvais aux lèvres.

L'étrange être de petite taille lui confirma qu'il s'agissait bien d'une plaisanterie quelques instants après et au moment où le nordique s'approcha de la table afin d'y prendre place, le "Chapeau Pointu" lui demanda ce qui pouvait bien l'amener dans un endroit aussi mal fréquenté, avant de lancer un regard mauvais à l'aubergiste pour qu'il apporte une chope de plus, ce qu'il fit en un temps record, le nabot retira alors son grand chapeau, ce qui permit à Björn de mieux discerner son client, il avait un regard intelligent ainsi qu'un sourire malveillant, voir dérangeant, le tout montrait d'ailleurs qu'il était bien plus âgé que ce que son corps pouvait laisser paraître.
Après l'avoir observé et après avoir pris sa chope entre ses mains, le Glacernois répondit à la question du petit homme...

- Enchanté, Chapeau Pointu, je suis Björn Haraldsson, fils de Glacern et je suis ici car je cherche du travail, et comme les mercenaires ne manquent pas, le travail est plutôt rare, surtout que malheureusement pour moi, je ne suis pas très connu...

Le nordique arrêta de parler afin de boire une gorgée de sa chope, avant d'en regarder le contenu d'un air étrange durant quelques secondes, tout en se disant que la bière n'était pas terrible avant de reprendre...

- Le Tentacule Ouest est plutôt connu pour certaines "offres" de travail, je me suis dis que je pourrai facilement en trouver un par ici, par contre, je vous préviens à l'avance, je ne ferais rien qui pourrait souiller mon honneur ou ma réputation, après-tout il ne me reste pratiquement plus que ça...

Dit alors le nordique avant de replonger son nez dans sa chope, et tout en buvant son contenu, il pensa encore une fois que les bières qui lui servait son cousin avaient bien meilleur goût que celles de cet endroit fétide.
Son cousin était tout ce qui lui restait, en plus, bien sûr, de son honneur, il n'avait plus aucun contact avec ses sœurs et les autres membres de sa famille, de plus il n'avait croisé que rarement d'autres Glacernois, et il leur avait à peine adressé la parole lorsqu'il les avait vus. Depuis la disparition de Glacern, il se contentait de survivre en accomplissant de petites missions ici et là. Mais cela ne signifier pas pour autant que l'homme du nord avait abandonné tout espoir de trouver la gloire et la richesse.

Le mercenaire, après être revenu de ses pensées, reprit alors la parole, d'une voix basse...

- Autre chose, je me fiche que mon travail soit légal ou non...
Alors, pourquoi avez-vous besoin d'un mercenaire, "Chapeau Pointu" ?


Autant être direct, de plus, l'homme était sympathique à première vue, mais Björn trouvait qu'il y avait quelque chose d'étrange chez cet homme, quelque chose d'autre que son regard, son sourire ou ses vêtements, un peu comme s'il se forçait...

Björn appela alors l'aubergiste afin qu'il lui apporte une nouvelle bière, elle n'était pas très bonne, mais était tout de même buvable, et de toute façon, le mercenaire avait soif, pour ce qui était de la nourriture, il en commanderait après avoir signé un contrat avec son client ou après s'être fait congédier.
L'aubergiste apporta rapidement la bière, et le nordique le remercia d'un hochement de tête avant de prendre la chope d'une main tout en regardant son employeur, attendant une réponse...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn] Lun 10 Avr 2017 - 15:43


Le grand bonhomme vint donc enfin s'assoir à sa table qui n'attendait que lui, surtout après qu'il eu fait son petit spectacle que le nabot avait su apprécier à sa valeur, voir un saoulé se faire balader par la force brute, qu’elle soit magique ou physique était quelque chose de très amusant, et si cela ne démontrait pas de la force réelle d’un individu -qui ne pourrait pas battre un de ces tocards drogués- ce genre de scène témoignait au moins de sa confiance en soi ou de l'estime qu'il se porte. Et.. si Arakjörn ne cherchait pas de guerriers qui lui sont mentalement proches, cela faciliterait peut-être la communication et ce n’était pas une mauvaise chose.

« Cela semble étonnant, tu me parais pourtant bien plus fort que la plupart de tes euh, collègues.. Même si cela reste à démontrer évidemment. »

Mais ils n’étaient pas si proche, déjà le grand bonhomme enchaînait les erreurs, en rappelant de lui même qu’il y avait de la concurrence, même si économiquement Arakjörn n’était plus aussi juste qu’autrefois et qu’il y laissait un regard indifférent, ça lui donnait un moyen de pression sur son interlocuteur, à savoir qu’à ce titre, il avait le choix de la paye, et qu’étant donné la concurrence elle pouvait être basse. Évidemment pour le travail demandé, elle ne le serait pas, mais étant donné que l’homme semblait… disons, au fond, il allait peut-être en jouer. Il semblait être en manque d’argent, puisqu’il avait l’air de se résigner à des jobs peu recommandables pour se nourrir, ou juste pour entretenir son honneur ? En fait il semblait même en manque tout court, comme s'il n'avait plus rien à vivre et qu'il cherchait une cause à servir,une drôle d'impression.

Mais quel honneur ? Arakjörn n’avait jamais entendus parler de ce Björn, quelle réputation ? Il était peut-être ignorant mais si des rumeurs lui avaient échappées c’est qu’elles n’étaient pas bien bruyantes, de ce fait les salir ne voudrait pas dire grand chose, d’autant plus que c’était totalement subjectif comme expression. Parce qu’au fond déclencher l’hystérie armandéenne et peut-être en passant guerres et massacres ça n’était pas moral, mais en ce qui concernait l’honneur ? A son honneur Arakjörn ignorait ce qu’accepter le contrat causerait, mais pas forcément que de mauvaises choses… Si l’idée de travailler dans le but de faire s’effondrer tout un royaume ne le dérangeait effectivement pas, et qu’il avait sa dose de combats honorables -qui sait quel grand bretteur ils allaient devoir affronter ?- il allait être content. Pour sa réputation par contre, étant donné que cela dépendait de l’opinion des autres… Il ne valait mieux pas aborder le sujet.

Non, pour répondre à sa question, il allait lui proposer un premier contrat des plus simples. LE début d'une série en fait. Il avait un petit problème à régler, et cela allait lui servir de test pour sa cible. Il ne voulait pas d’un espion ou d’une connerie du genre pour sbire, non il lui fallait quelqu’un capable de tuer un homme en son nom.

Le gamin remit son chapeau sur son crâne, qu’il encra solidement de sorte qu’il soit impossible de le retirer sans desserrer la ceinture qui contournait son crâne ou en tirant fortement sur la pointe.
Il prit ensuite un ton énigmatique, comme pour jouer une scène, il descendit ses pieds de la table et y posa ses coudes à la place, les yeux exagérément plissés, comme s’il scrutait les plis de son visage pour deviner les pensées du mercenaire.

« Comme tu t’en doutes ce n’est pas très légal… Mais en ce qui concerne ton honneur et réputation, ils demeureront intact, sauf si bien sûr tu ne remplis pas à bien la mission que je vais te confier… »

Il se jouait de lui évidemment, et il tâchait de le montrer avec un discret petit haussement de sourcil et un regard un peu joueur. Il voulait savoir si Björn le remarquerait, mais cela n’avait pas vraiment d’importance, ce qui était important c’est qu’il réussisse ce test.

«Bon, en réalité ce n’est pas grand chose mais pour disons une somme d’une bonne trentaine de pièces d’or, tu me tues un homme. Hmm.. un mercenaire qui ne me lâche pas et qui veut ma peau, mais je n’ai pas envie de m’en occuper moi même. Le ferais-tu ? Il manie l’espadon comme toi.. ça pourrait être un joli combat n’est-ce pas ? »

Cela faisait quelques semaines maintenant qu’il s’était occupé de ces trois là, cela n’avait pas été aussi amusant qu’il aimerait le faire croire, car le combat avait été rude et surtout il y avait rencontré la fille du régent… Une bien terrible rencontre qui ne laissait pas son cœur sans marques. Mais il ne fallait pas penser à ces choses là. Il en avait tué un mais l'un d'eux ne renonçait pas et avait essayé de le coincer il y a quelques jours encore avec un piège grossier. Il ne savait pas qui les payait, mais il avait la certitude que c’était le commandant aldarien a qui il avait.. emprunté une relique de valeur, qui valait bien vingt fois ce qu’il comptait payer le nordique pour cette petite introduction. L’Ostiz devait lui débarrasser de la prime officielle, mais sans doutes que l’alayen finançait de sa poche. Et qu’importe que ça soit Isukvar ou pas, il le gênait, et il devait mourir.

Qu'en penserait l'honnête homme que voilà ?





"La haine n’est pas un poison. Elle est une force. "

.Thème actuel :

Code couleur : Ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Björn Haraldsson
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 1

Mercenaire

MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn] Mer 19 Avr 2017 - 0:37

Björn ne se rendit compte de son erreur qu'après quelques secondes, il avait parlé de la concurrence, et de ce fait, il ne pourrait plus demander une grosse somme, car les mercenaires ne manquaient pas, dans ce monde de paix...
Bien que, de son point de vue, mieux valait payer le juste prix pour qu'un travail soit bien fait plutôt que de payer une misère pour un travail bâclé, car la plupart des mercenaires qu'il avait rencontrés jusque-là n'avaient pas été de très bons soldats, par ailleurs, c'était souvent les moins compétents qui se vantaient le plus.
De plus, l'homme en face de lui n'avait sûrement jamais entendu parler du Glacernois, c'était sa seconde erreur que de parler de sa réputation, et en pensant cela, le nordique plongea son nez dans sa chope pour éviter de commettre une énième erreur en soupirant, après tout, cela ne faisait pas bon exemple que de soupirer devant son employeur alors qu'ils n'avaient échangé que quelques mots.

Soudainement, le nabot remit son chapeau, avant de prendre un ton énigmatique, il descendit également ses pieds de la table et y posa ses coudes à la place, les yeux plissés, donnant l'impression de réfléchir à quelque étrange plan.
Puis le "Chapeau pointu" prit la parole pour dire que le travail qu'il s’apprêtait à lui confier n'était pas vraiment légal, mais cela, Björn s'en moquait, mais il remarqua tout de même que la lueur dans le regard de son futur employeur avait changé, il remarqua également un léger haussement de sourcil... Est-ce que son employeur prenait ça pour un jeu ?
Peu importait la véritable signification de ces étranges mimiques, le nordique se contenta d'un sourire en coin, presque mauvais, pour répondre à son interlocuteur, après tout, il était loin d'être un génie, mais ce n'était pas pour autant un idiot !

L'étrange petit homme reprit alors la parole pour annoncer quelle serait la première mission du mercenaire du nord... Il allait devoir tuer un autre mercenaire qui voulait la peau de son futur employeur, d'après son interlocuteur, cela pourrait faire un beau combat, car l'autre mercenaire manié lui aussi l'espadon.

Soudainement, la porte s'ouvrit avec fracas, et un homme d'une taille respectable pour un non-Glacernois entra alors dans l'auberge, la main sur le pommeau de son arme, qui dépassait d'entre les épaules, il portait une tenue complète en cuir et un bandeau caché tout ce qui se trouvait en dessous de ses yeux...
Il observa alors l'ensemble de la clientèle avant de faire une pause en fixant le nabot, puis il dégaine son arme avec la main droite et s'élança dans la direction de l'étrange petit homme.
Björn se leva à son tour et eu juste le temps de dégainer son arme pour bloquer celle de son adversaire.

- Alors c'est lui, le type dont vous m'avez parlé ? Il m'a l'air charmant, je m'occupe de lui puis nous parlerons des détails !

Et sur ces bonnes paroles, le mercenaire du nord repoussa l'homme avant de se mettre en position de combat, il ne comptait pas utiliser sa griffe, il voulait l'affronter à la régulière avec le même type d'arme et sans magies ou enchantements, même si, au vu de ses techniques de combat, la régulière n'était pas vraiment possible !
L'individu masqué reprit vite ses esprits et chargea Björn, tandis que ce dernier pointa son épée vers le bas, la garde complètement baissée, laissant ainsi une immense ouverture que même un débutant ne laisserait pas !
L'assassin n'hésita pas plus d'une seconde et fit un grand bond en avant pour empaler le mercenaire du nord, et quant à lui, le Glacernois n'hésita pas un seul instant, au dernier moment, il donna un grand coup de pommeau sur la lame de son adversaire pour la dévier avant de faire un grand bond vers son adversaire à son tour, tout en relevant brutalement la lame !

Le bandit eut le réflexe de se jetait sur le côté, mais malheureusement pour lui, il ne fut pas assez rapide, et bien qu'il ne fût pas embroché, il reçut tout de même une belle blessure sur le côté gauche, son armure fut tranchée comme du beurre, et l'homme recula prestement tout en grognant, il se mit à presser sa blessure pour éviter de perdre trop de sang, il aurait pu en rester-là, Björn l'aurait laissé partir s'il avait rengainé son arme, mais à la place, l'homme raffermit sa prise sur son arme avant de repartir à l'assaut, il avait l'air plutôt compétent, si bien que pendant quelques instants, à force de nombre de coups rapides, il faillit dominer la situation, pour Björn, cet homme avait un bon niveau, ce qui signifiait qu'il n'avait aucune chance de l'emporter contre le mercenaire du nord !

Le Glacernois dévia pour l'énième fois l'arme de l'assassin avant d'en avoir assez et d'enchaîner directement avec un grand coup d'estoc, profitant du fait que la garde de l'homme soit ouverte à cause du coup que le nordique venait de parer pour donner un grand coup d'estoc au niveau du ventre de l'homme, l'arme de Björn transperça l'armure de cuir comme si elle n'était composée que d'air, l'espadon ressortit dans le dos du mercenaire masqué, il lâcha alors son arme tout en hurlant, Björn empoigna alors son arme à deux mains afin de soulever l'homme du sol avant de retourner l'arme et de la planter brutalement dans le sol, puis il arracha l'arme des entrailles du mercenaire mort, emportant avec elle beaucoup de sang et quelques débris sanglants, et d'un geste ample du poignet, il envoya ce qui recouvrait son arme s'écraser au sol dans un bruit spongieux.

Björn se retourna finalement vers son employeur en rengainant son arme tout en le fixant d'un regard bestial et avec le sourire aux lèvres...

- Alors, convaincu ?


Dernière édition par Björn Haraldsson le Mar 16 Mai 2017 - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn] Mar 16 Mai 2017 - 0:18

Très honnêtement, que Björn fasse des erreurs de type commerciales comme il venait d'en faire, petite ou même grosse, Arakjörn s'en fichait, il avait de l'argent et il ne comptait pas le dépenser autrement, alors qu'en avait-il à faire de ces choses là, tant qu'il voyait de quoi il était capable il serait tout à fait satisfait, il n'en avait rien à faire du rapport qualité / prix, le colosse en imposait, et il doutait de trouver quelqu'un d'aussi intéressant, au moins dans le physique que cet homme là. Non... Ce genre d'erreur auxquelles il faisait attention, c'était dans le but de mieux discerner les traits de personnalités de son interlocuteur, d'essayer de mieux comprendre ce qu'il était pour manipuler le mieux possible cet outil là. Ainsi, il mesurait sa confiance en lui même, sa force mentale, son intellect, il décalerait rapidement s'il était déjà au service de quelqu'un qui le paierait pour le tuer. C'était bien stupide de vouloir tuer un nain, mais en même temps, beaucoup de gens s'amusaient à le faire ces temps-ci.

Et il voulait d'ailleurs jouer là dessus pour tester la force de son nouvel associé, et il était plutôt content de cette idée là. Car s'il n'avait pas vraiment prévu de trouver un partenaire si vite, il attendait tout de même quelqu'un : En plaçant des affiches partout dans la ville qui indiquait son identité et le lieu ou il se trouverait, il n'était qu'une question de temps, et à une échelle très courte, avant que le chasseur de primes qui lui courait après depuis un bout de temps maintenant ne se pointe et tente de l'empaler au bout de son pic de fer.

Et tic et tac, l'invité était dans les temps, car étrange coïncidence, peut-être une intervention de son totem, mais pile au moment ou il eu fini d'exposer sa mission au mercenaire, l'adversaire sollicité fit à son tour irruption dans la taverne, non sans un fracas assourdissant digne de sa stupidité et de son manque d'expérience, il fonçait comme un taurreau le con, il n'avait donc pas retenus la leçon ? Arakjörn lui aurait bien arraché la tête lui même à l'aide de l'un de ses horribles sortilèges mais il ne l'avait pas fait venir pour cela, aujourd’hui pour la première fois il laissait ce plaisir à quelqu'un d'autre. Bientôt, content de voir qu'il avait un timing parfait, il fit un sourire à son nouvel employé en laissant quelques pièces sur la table, se recalant confortablement sur sa chaise en remettant les pieds sur la table, chope à la main, il allait admirer un beau spectacle. Il n’eut pas à prononcer les moindres paroles pour indiquer ce qu'il attendait de Björn.

Aussitôt le combat s'engagea, l'assassin était masqué cette fois, qu'importe, Arakjörn avait déjà vu son visage de fillette, et une fois mort, cela n'importerai plus. Le nabot n'avait pas vraiment une bonnes estime des duels d'armes, il voyait réellement cela comme une forme primitive de combat, stratégique certes, mais c'était d'un tout autre niveau, bien moins prestigieux qu'un combat de contrôle sur la trame. Pour lui il était d'une certitude que la magie l'emportait sur n'importe quel guerrier aussi doué soit-il. Björn lui même ne pouvait rien contre la puissance destructrice des sortilèges qu'il tenait de la prêtresse de Vraog, Kälyna Vallaël dont il avait été l'apprenti. Malgré tout, il devait admettre que la rage sauvage qui habitait un homme dans ces combat là était d'une beauté qu'il respectait. Jamais il ne se l'avouerai, mais peut-être que s'il s'était tourné vers la magie, c'était aussi parce que son corps malformé et faible ne lui permettait pas ces combats là.

Pendant un instant, Björn sembla perdre le contrôle, en effet l'assassin semblait plus rapide en dépit de sa taille moins imposante, mais c'est avec un sourire se dessinant sur ses lèvres qu'Arakjörn comprit que le mercenaire du nord ne faisait que de jouer avec son adversaire, ou plutôt sa victime. Car dès qu'il lui sembla "en avoir marre" il dévia le sabre géant de son adversaire pour l'empaler du sien, apparemment particulièrement perforant, et dans sa rage barbare planter sa lame au sol, retournant le corps du guerrier avant d'en arracher son épée dans un filet de sang. C'est à peine si son ennemi avait eu le temps de crier avant de mourir. Oh et puis, le petit détail qui déchire : Le pro qui prend soin de son outil de travail, le nettoyant mécaniquement mais efficacement, avant de lancer un regard frimeur à Arakjörn, il estimait avoir fait ses preuves, et il avait bien raison.

Le plus intéressant était que visiblement Björn savait qu'il s'agissait là d'un test, et même s'il avait laissé des indices, c'était plutôt futé de sa part, pour quelqu'un qu'il avait jugé pas vraiment intelligent, il ne semblait pas abrutit non plus. Et ça c'était à la fois un plus, à la fois un moins. Arakjörn aimait l'idée de marionnettes loyales qu'il appâtait avec un peu d'argent, avant de les soumettre complètement, ce serait plus difficile avec celui là, mais au moins il ne s'ennuierait pas à travailler avec lui. C'était parfait.

Il ne répondit pas tout de suite, penchant la tête d'un coté, pour faire genre qu'il ne comprenait pas ce qu'il lui disait, ou alors qu'il réfléchit encore, pesant le pour et le contre, mais à son sourire, tout deux savaient que ce n'était qu'une mascarade, il regarda les autres clients d'un œil rieur, bourrés et défoncés mais néanmoins sous le choc, ils le regardaient silencieusement comme des zombies, sauf un qui vomit à cause de l'odeur du sang, ou de ses 5 grammes dans le sang allez savoir. Le barman s'était lui soit caché soit enfuit, peut-être sous le comptoir, il n'irait pas vérifier. Faisant un peu planer le silence de mort de son air énigmatique - il aimait toute cette attention sur lui -, il descendit une fois de plus ses jambes de la table avant de se lever pour se diriger vers le mercenaire, et d'un signe de la main lui montra la sortie.

« Ok. On s'en va. »

Et ouvrant la marche, il se dirigea vers la sortie. Dehors, il goûta enfin l'air frais, qu'il n'avait pas humé depuis ce qui lui semblait une éternité, il ne s'était pas rendu compte d'à quel point l'air de la taverne empestait et étouffait après y avoir passé plusieurs heures. Là, il attendit que Björn le refroidit, et côtes à côtes, ils avancèrent dans le noir et la brume, seulement éclairé par l'intérieur de quelques tavernes ou bâtiments voisins.

« Bon, Björn c'est ça ? Avant d'aller plus loin, qu'est-ce que tu peux me dire du chapeau pointu ? »


Il allait commencer son entretien ici, il le finirait dans une petite ruelle qui lui servait de repère, il y avait eu trop de bazar dans la taverne pour qu'ils y restent. Il connaissait le chemin, ça ne serait pas long.





"La haine n’est pas un poison. Elle est une force. "

.Thème actuel :

Code couleur : Ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Mercenariat [PV Björn]

Revenir en haut Aller en bas

Mercenariat [PV Björn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mercenariat
» Diverses questions sur le mercenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Gloria la Rescapée :: Tentacule Ouest-