Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Ven 24 Fév 2017 - 17:26

20 octobre

Crissolorio avait décidé de profiter d'avoir un après-midi de libre dans son emploi du temps de régent pour se rendre à un des théâtres du quartier nord. Ainsi escorté de quelques lames noires, il était allé écouter une représentation tragique d'assez bonne qualité. Dans les faits, cela fut assez intéressant, les beaux-arts étant une chose que le régent savait apprécier. Même s'il avait évidemment plus d'affections pour les tragédies et spectacles un minimum sérieux que les comédies. Très probablement, car Ostiz n'avait pas un sens de l'humour très développé, cela ne voulait pas dire qu'il ne comprenait pas et n'appréciait pas les traits d'humours… Mais surtout qu'il ne riait que très rarement.

Ainsi, il avait fini par sortir du théâtre où s'était déroulée cette représentation lorsque celle-ci fut terminée. Crissolorio ne tenant pas spécialement à s'attarder quelque part dans le simple but de ne rien y faire. Que comptait-il faire maintenant ? Peut-être un tour du quartier nord et du centre-ville pour constater personnellement l'état actuel de ces différents endroits ? Peut-être, mais cette idée, il l'écarta quand il finit par reconnaître tout à coup quelqu'un non loin… Une personne qu'il n'avait pas dû voir depuis un certain temps, mais qui était le fils d'un homme dont il avait été client dans les faits. Client et peut-être ami d'une certaine manière. Il était dommage que ce même homme ait péri dans une épidémie...

Il était décidément heureux que Crissolorio ait une excellente mémoire quant il s'agissait de reconnaître ceux qu'il avait déjà rencontrés, ainsi, il se rendit en compagnie de ses quelques gardes du corps auprès du jeune homme qui l'avait très probablement vu arriver. Et il s'adressa cordialement à ce dernier de sa voix qui ne transpirait pas l'autorité en cet instant, mais d'une grande dignité et noblesse.

« Salutations Grabiel, cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus. Comment allez-vous ? » Demanda donc simplement le régent, il fit un signe à ses gardes du corps au passage pour dire à ces derniers que ce jeune homme-là n'était pas un danger, puis il attendit calmement la réponse de ce dernier. Le reconnaîtrait-il ? Très probablement, Ostiz était d'ailleurs certain que le jeune homme devait être de ceux surpris par l'ascension sociale assez impressionnante qu'avait connu le vieil homme ces dernières années. Une ascension qui n'empêchait pas le régent de traiter avec un certain respect ceux qu'il rencontrait et de prendre la peine de reconnaître de vieilles connaissances. Surtout que ce n'était pas pour lui déplaire de constater que ce jeune homme était encore en vie et semblait bien portant. Peut-être que Crissolorio pourrait l'aider d'ailleurs ? Il pouvait bien rendre service au fils d'un ancien ami après tout.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Sam 25 Fév 2017 - 18:28


Le voyage du domaine jusqu'à l'ancienne capitale de l'empire lui avait pris à peine moins d'un mois, mais s'il avait rapide, il aurait été mensonger de le juger confortable. En effet, Gabriel avait été malade comme jamais durant le trajet sur le fleuve et avait retrouvé la terre ferme avec une joie non feinte. Une part de lui, probablement trop curieuse pour son bien s'était tout de même demandée si les choses auraient été pires en mer, mais il priait pour ne jamais avoir à le découvrir.

Avant quoi que ce soit d'autre, il avait filé à l'auberge la plus abordable qu'il ait pu trouver et s'était régalé d'un copieux repas, avait pris un bain et dormi bien plus que nécessaire. Il s'était ensuite mis en quête d'un gîte qui ne risquait pas d’entamer trop fortement ses maigres économies et avait trouvé un travail auprès d'une troupe de théâtre qui officiait dans la partie nord de la cité. Le Commodore et sa troupe lui avaient réservé bon accueil lorsqu'il s'était présenté comme un costumier capable de remettre à neuf leurs costumes et de donner l'illusion à ceux-ci d'être d'une plus grande qualité qu'ils ne l'étaient réellement. Même s'il n'avait pas prévu de s'attarder, il s'amusait beaucoup dans ce rôle et avait pris la décision de rester à Gloria jusqu'au terme des représentations. Il était nourri et logé et recevait même un maigre salaire, tout en ayant l'opportunité d'échanger avec les acteurs. Auprès desquels le sortilège de Domptage capillaire avait d'ailleurs remporté un franc succès. C'était assez étrange de se retrouver à enseigner la magie alors qu'il ne se considérait lui-même que comme un éternel apprenti.

Il quittait les coulisses au terme d'une représentation, lorsqu'une personne familière l'interpella en l'appelant par son prénom. Entouré de ses gardes du corps, il peina à reconnaître l'homme. Crissolorio Ostiz, une vieille connaissance de son père et un client relativement régulier. Il aurait pratiquement pu citer ses goûts de mémoire, comme pour la plupart des clients qui avaient passé plus de trois fois les portes de sa boutique. Néanmoins, il ne s'attendait pas vraiment à le revoir, encore moins ici et avec une si importante escorte. Il s'inclina respectueusement et répondit tout de même.

« Messire Ostiz, j'espère que vous me pardonnerez l'impolitesse de mon salut, mais... »

Il marqua un temps d'arrêt. Les éléments se mettant en place rapidement. C'était difficile à croire lorsqu'on l'avait connu à Aldaria, mais les uniformes des gardes du corps ne trompaient pas. Les lames noires étaient normalement au service de la famille royale. Désirant confirmer ses soupçons, il posa tout de même la question qui l'avait interrompue précédemment.

« Êtes-vous le régent dont tout le monde parle ? »

N'était-ce pas une tâche d'ordinaire réservée à un membre de la famille du souverain ou tout du moins de la noblesse ? Il devait y avoir une sacrée histoire derrière tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Dim 26 Fév 2017 - 9:36

Ostiz écouta avec attention le jeune mage qui lui rendit son salut, puis lui demanda si c'était lui le régent dont tout le monde parlait. Le vieil homme tâcha donc d'éclairer au mieux la lanterne du jeune Gabriel.

« En effet, c'est moi, vous devinerez que les dernières années ont été riches en chamboulements pour ma personne. » Il était fier d'ailleurs d'être arrivé à atteindre un aussi haut poste grâce à son mérite, mais il n'était pas là pour vanter ses mérites, mais surtout pour faire à nouveau connaissance avec le fils d'un vieil ami qui n'était plus.

« Et vous jeune Gabriel ? Comment ce sont passées ces dernières années pour vous ? J'ai appris ce qui était arrivé à votre père d'ailleurs, mes sincères condoléances. Si jamais vous cherchez un poste dans la fonction publique d'ailleurs, n'hésitez pas à m'en faire part. Je pense que nous pourrons nous arranger dans ce cas pour trouver un travail assorti à vos compétences. » Était-ce du pistonnage ? Pas vraiment, le régent pouvait bien nommer quelqu'un lui semblant compétent à une fonction appréciable et il ne nommerait sans doute pas quelqu'un d'incompétent, mais il est vrai que s'il pouvait aider Gabriel ainsi d'une certaine manière, autant en profiter. Il reprit d'ailleurs calmement après que le jeune homme lui ait répondu.

« Comment trouvez-vous Gloria sinon ? La cité vient d'achever sa reconstruction depuis quelque temps et je pense qu'elle a beaucoup de potentiel pour ma part. » On parlait après tout de la capitale de la nation la plus riche du continent. Gloria était d'une certaine manière comme un reflet de la nature humaine, néanmoins cela ne voulait pas dire qu'Ostiz ne comptait pas y porter des améliorations. Ne serait-ce qu'en réduisant encore plus la misère du quartier Ouest par exemple ou en stabilisant davantage le rythme de vie du quartier Est qui certes, était vivant, mais aussi chaotique. En somme, il avait beaucoup de travail à accomplir, mais aussi largement le temps pour cela. Ostiz n'était, après tout, régent que depuis quelques mois. Un régent décidé à graver en lettre de marbre son nom dans l'histoire. Mais, pour l'instant l'histoire attendrait. En cet instant, il se concentrait surtout sur le jeune homme se tenant face à lui et qui comme lui était Aldarien d'origine, tout deux nés à une époque où l'empire des hommes était encore unifié en un seul tout...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Lun 27 Fév 2017 - 0:27

Les dernières années avaient changé les choses pour beaucoup, en bien comme en mal. Néanmoins, peu semblaient s'en être aussi bien tiré que l'ancien bourgeois aldarien qu'était Crissolorio Ostiz.

« C'est une très longue histoire, dont je doute que ce soit l'endroit pour discuter. Merci de votre sollicitude, toutefois. En ce qui concerne votre proposition, pourquoi ne pas en parler dans un lieu plus approprié ? De cela et de mes activités récentes, si cela vous intéresse. »

Il y avait certains sujets qu'il préférait ne pas aborder devant la sortie d'un théâtre, sans même tenir compte des lames noires dont les oreilles étaient tout aussi indiscrètes que celles des passants à ses yeux.
Gabriel était loin d'être paranoïaque, mais, quitte à discuter de sujets importants, autant le faire d'une manière qui convienne à ceux-ci. Et sans avoir à se préoccuper du bruit ambiant ou des commentaires d'autrui.

En ce qui concernait la proposition elle-même, il réservait son jugement. Même s'il ne comptait pas particulièrement s'éterniser à Gloria, qui devait n'être qu'une étape de son voyage, il avait appris à considérer chaque opportunité qui se présentait à lui. Puis, il fallait bien admettre que certains de ses projets n'en seraient que plus simples s'il disposait d'une rentrée d'argent un peu plus conséquente. Se délivrer de ce genre de souci lui fournirait également un peu plus de temps pour se consacrer aux choses réellement importantes. Pas qu'il n'aime pas le milieu de la scène, mais ce n'était clairement pas la meilleure source de revenus qui soit.

« Gloria semble être une belle cité, mais j'avoue ne pas avoir eu l'occasion de l'explorer en profondeur. »

C'était l'ancien repère de certains de ses ennemis d'antan, si tant est qu'il puisse réellement les considérer comme les siens et pas ceux de choses plus grandes dont il n'était, au fond, qu'une toute petite partie.
Mais, s'il ne s'y était pas vraiment intéressé, c'était aussi parce que son regard portait plus loin. Vers la toute jeune Caladon, puis probablement vers sa cité natale et peut-être même jusqu'à une visite des Terres désolées. De nombreux voyages en perspective. Pour lesquels il apprécierait probablement d'avoir une monture. L'expérience du navire ne l'avait pas vraiment convaincu des attraits de ce moyen de transport.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mar 28 Fév 2017 - 13:44

Si Ostiz était du genre cynique, il se serait dit qu'en effet, ces dernières années lui avaient été très bénéfiques et lui avaient permit d'obtenir ce qu'il n'aurait jamais obtenu autrement et qu'au final, il n'y a rien de mieux qu'une période de trouble pour bouleverser les choses. Néanmoins, il n'était pas aussi cynique que cela et savait que c'était aussi dû à ses compétences. Fabius Kohan ne l'aurait jamais nommé grand trésorier sans excellentes raisons après tout et il n'aurait pas apprécié d'être promu sans le mériter. À ses yeux Ostiz savait que s'il avait atteint la position de régent, c'était avant tout pour ses compétences. De plus, même dans le cas où il n'aurait pas été régent, il aurait sans doute garder une très bonne place. Il était après tout le genre d'homme dont on ne pouvait pas se passer des compétences…

« Si vous désirez discuter de tout cela ailleurs, soit. D'ailleurs, sachez que la présence des lames noires ne sera guère dérangeante, ces dernières savent parfaitement garder un secret et sont d'une fiabilité absolue. »
Pourquoi précisait-il cela ? Car il lui arrivait de croiser des personnes méfiantes sans raison à l'égard des lames noires, la seule raison qui justifierait en vérité d'être méfiant à leurs égards, c'est de vouloir nuire au régent sans se faire transpercer juste après par l'un des gardes royaux. Néanmoins, la prudence était une chose normale qu'Ostiz comprenait. Il ne savait pas si Gabriel était vraiment méfiant à l'égard des lames noires, mais ce dernier lui semblait être assez prudent pour ne pas discuter de certaines choses visiblement gênantes en pleine rue. Même au milieu du quartier nord. Pourtant, dans les faits, il n'y avait pas vraiment beaucoup de raisons de craindre grand-chose ici. Les seules personnes espionnées dans un tel endroit étaient celles de hauts rangs et les gardes se montraient d'ailleurs particulièrement méfiants à l'égard de toute personne visiblement suspecte. De toute manière, il est évident que le quartier nord était strict au niveau de la sécurité, ne serait-ce que par le fait que les gardes patrouillent ici non pas en escouade, mais en peloton…

« J'espère que vous aurez dans ce cas l’occasion de la découvrir davantage à l'avenir. » Reprit-il d'ailleurs cordial à l'égard du jeune homme lorsque ce dernier parla de son expérience au sujet de la cité glorienne. Sur ce, il fit poliment une proposition à Gabriel.

« Étant donné que vous désirez discuter en un endroit plus approprié mon jeune ami, que diriez-vous de vous entretenir avec moi dans ma demeure ? Ce n'est pas si loin que cela du théâtre et nous pourrons y discuter plus à nos aises. » Ainsi, il évita le jeune mage à le suivre et glissa avec égard à ce dernier. « Pratiquez-vous encore le métier de feu votre père d'ailleurs ? Où avez-vous mit de côté cette profession pour vous convertir à autre chose ? » Cela, il le demandait d'un air parfaitement courtois, même si bien entendu. En plus de permettre de discuter de manière cordiale avec badin, cette question avait aussi pour but de se faire une idée des possibles compétences de Gabriel. Après tout, il était bon de savoir de quoi était capable quelqu'un que vous envisagez de prendre à votre service d'une quelconque manière.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Jeu 2 Mar 2017 - 16:24

Il lança un regard à la garde rapprochée du régent, mais se contenta d'acquiescer à ses paroles sans plus de commentaires. La discrétion était un atout dans ce métier, il voulait bien le croire. Et, même s'il n'était pas convaincu en profondeur, il l'était suffisamment pour ne pas insister.

« Cela me semble être une excellente idée. Je vous suis. »

Gabriel avait songé à lui offrir le dîner, mais cette alternative avait quelques avantages de plus. Parmi lesquels la tranquillité et l'atout non négligeable de ne pas entamer ses finances plus que de raison. La moindre des choses, en contrepartie, était de répondre aux questions de son ancien compatriote.

« Je ne sais pas si l'on peut dire que je suis encore tailleur, compte tenu de ce qui est arrivé à la boutique familiale. Même si j'ai eu l'occasion d'employer mes compétences dans ce domaine à plusieurs reprises depuis. Ma principale source de revenus et l'objet de mon intérêt depuis son retour est néanmoins la magie. Que j'ai la chance de bien mieux manier que l'aiguille. »

Il n'était qu'un compagnon tailleur n'ayant jamais commencé le chef-d’œuvre nécessaire pour être considéré comme un maître dans la profession. Et, même si l'on pouvait en dire autant de la magie, il se sentait bien plus capable de suivre cette voie jusqu'à son terme. En attendant, les deux lui étaient utiles pour gagner son pain et il ne rechignait pas à les employer. Sortant de ses réflexions un instant, il ajouta :

« Je vous avouerais que je suis tout aussi curieux de connaître l'histoire qui sépare cette rencontre de la dernière de votre point de vue également. À l'époque, vous aviez en charge les impôts, si mes souvenirs sont bons ? »

Il avait dû avancer dans des milieux très différents et faire un long voyage vers une cité potentiellement inconnue où il avait su se tailler une excellente place. Cela présumait des compétences développées en matière de politique et probablement une bonne dose d'opportunisme. Il fallait bien l'admettre, ce genre de chose fascinait un peu le jeune mage.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Sam 4 Mar 2017 - 16:31

Crissolorio n'était pas forcément du genre à apprécier l'idée de se séparer de sa garde personnelle. Ce n'est pas qu'il était souvent en danger, mais il appréciait le professionnalisme des lames noires et ces dernières par leurs présences ne faisaient d'une certaine manière que rajouter à l'autorité du régent. Une autorité qu'il avait su cultiver ces derniers temps pour paraître davantage légitime à la grande majorité.

D'ailleurs, il fut satisfait que Gabriel acquiesce à son idée, en effet, il n'y avait pas de réelles raisons de dire non à ce que le régent avait proposé. De plus, Ostiz sentait rien qu'en le regardant et à ce que Gabriel lui avait raconté que les finances de son jeune ami ne se portaient pas forcément au mieux. Il était donc tout à fait légitime que ce soit le régent qui dépense de l'argent, surtout qu'il n'en manquait guère.

« Ainsi, vous travaillez en usant de la magie ? Je suppose que vous arrivez à user de cette dernière en rapport avec une profession artistique par exemple ? Quand j'y pense, vu que votre magie semble être un atout, vous pourriez peut-être en user pour insuffler de la magie dans les vêtements que vous taillez les quelque fois où vous êtes amener à employer vos quelque talents de tailleurs ? » Après tout, c'était deux voies qui pouvaient tout à fait se combiner, car les tissus magiques étaient très appréciés à leurs manières. De plus, ce serait un moyen facile de gagner de l'argent à certaines occasions.

« J'étais en charge de l'inspection des finances de l'état, c'était un métier honorable, mais en effet depuis le temps, j'ai obtenu une bien meilleure place. Cela a commencé lorsque feu l'empereur Fabius Kohan lorsqu'il était encore parmi nous m'avait promu grand trésorier pour me récompenser d'avoir su déceler avec brio un complot qui se fomentait contre lui. Suite à cela, je fus bientôt nommé ministre de la Culture. Puis les années passèrent, l'avènement de Vraorg survint et quand les choses revinrent à la normale, j'avais perdu mon poste de ministre de la Culture, mais gagné celui de gouverneur de fortuna. La place-forte du nord de l'empire, mais malheureusement il y a quelques mois de cela sa majesté Fabius est morte dans des circonstances tragiques. J'ai donc en tant qu'ancien bras droit et homme de confiance de notre roi décédé été nommé régent, car jugé l'homme le plus compétent pour assurer cette tâche en attendant que le futur héritier soit en âge de régner. » Expliqua-t-il ensuite calmement au jeune mage lorsque ce dernier fut curieux quant à la fulgurante ascension sociale du vieil homme. Sur ce, celui-ci acheva alors qu'ils arrivaient en vue de sa demeure. Un magnifique manoir simple, mais élégant.

« Auriez-vous par hasard besoin que l'on vous offre le gîte et le couvert le temps d'une soirée Gabriel ? Si tel est le cas sachez que cela ne me gênera point, il y a un nombre tout à fait suffisant de chambres d'ami dans ma demeure et il n'est guère désagréable que ces dernières soient utilisées de temps en temps. » Finit-il d'ailleurs par proposer d'un air cordial au jeune mage. En effet, Ostiz n'était pas contre d'offrir l'hospitalité le temps d'une soirée si cela pouvait aider d'une quelconque manière le fils de son vieil ami qui n'était plus de ce monde.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Sam 4 Mar 2017 - 23:35

Les tissus enchantés étaient une chose à laquelle il avait songé, effectivement, mais cela impliquait des contraintes qu'il ne désirait pas subir pour l'instant.

« Disons que la magie est un atout dans de nombreuses professions. Le simple fait de pouvoir réparer les objets brisés avec facilité est pratiquement une source de revenus en soi, et ce n'est que l'une des nombreuses possibilités offertes par cet art. Néanmoins, je considère la magie, sa pratique, son étude et son enseignement comme une activité en soi et non un complément. »

Certains pensaient qu'on ne pouvait faire de la magie un métier, puisque pratiquement tout le monde pouvait la pratiquer. Le jeune homme avait pour habitude de répondre à ce genre de commentaire d'une manière très simple : N'importe qui pouvait prendre une épée et frapper quelqu'un avec, n'importe qui pouvait prendre une aiguille, du fil et réparer les accrocs d'une tenue. Ces gens étaient-ils des soldats ou des tailleurs pour autant ?

« En ce qui concerne l'enchantement des textiles, c'est un processus délicat. J'ai pu obtenir des résultats fructueux avec des gemmes diverses, mais les tenues enchantées demandent plus de patience et de finesse que je n'en ai à leur accorder pour le moment. »

Le fait de se pencher sur la question n'était pas exclu, mais il aimait le travail bien fait et cela nécessitait de rester au même endroit durant un moment, tout en investissant des sommes considérables dans les matériaux adéquats. S'il devait le faire, il le ferait tout d'abord pour lui-même et son attrait pour les belles choses l'empêchait de se contenter de peu en ce domaine.

Alors qu'il écoutait un condensé de l'histoire de celui-ci - acquiesçant simplement en se promettant d'y réfléchir plus tard -, ils arrivèrent en vue de la demeure du régent. Sans surprise, elle lui ressemblait grandement. Alliant la sobriété et l'élégance de son propriétaire, le manoir n'en restait pas moins une bâtisse impressionnante et il ne se fit pas prier pour accepter la proposition qui lui fut faite.

« J'accepte volontiers votre hospitalité, surtout si elle nous permet de poursuivre cette intéressante conversation. »

Le fait qu'elle ait réellement été la seule valable depuis son départ des terres elfiques n'y était probablement pas pour rien. Néanmoins, il se fit la promesse de rembourser cette faveur à la première occasion. Accumuler les dettes, quelle que soit leur nature, n'était pas dans ses habitudes et c'était la seule façon pour lui d'accepter une quelconque forme de charité à son encontre.

De leur côté, les membres de la troupe du Commodore sauraient se passer de sa présence. Ses services étant payés au jour le jour, personne n'y perdrait au change. Surtout au vu des atouts que les acteurs en avaient tirés. Nul doute que leurs tenues remises à neuf et les quelques sortilèges enseignés contribuent à maintenir leur succès pour quelque temps encore.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mar 7 Mar 2017 - 13:16

Crissolorio comprenait que Gabriel ne veuille pas user de la magie comme un complément, mais uniquement comme une activité à l'état pure qui se suffisait à elle-même. Il ne manqua pas d'ailleurs de l'exprimer avec calme.

« En effet, la magie est un art en soi et d'une certaine manière en étant un mage sieur Gabriel, vous êtes aussi un artiste. Dans tous les cas, le choix que vous avez fait à ce sujet me semble tout à fait honorable et je vous souhaite de connaître réussite et prospérité dans votre existence. » Après tout les mages de talents seraient toujours utiles et il était bon que les jeunes choisissent une voie qui leur plaisent.

De plus, Ostiz se doutait de ce fait que Gabriel dût avoir un grand potentiel magique pour désirer se consacrer ainsi purement à l'art magique. Après tout la magie était très courante dans les faits et ce qui différenciait vraiment les Armandéens dans la pratique de celle-ci, c'était les possibilités qu'elle leur offrait selon leur potentiel.

« Je peux le comprendre, créer un tissu enchanté ne doit pas être spécialement facile en effet, sinon tout le monde pourrait le faire et les tissus magiques ne se vendraient pas aussi cher. » Reprit-il ensuite avec réflexion quand le jeune mage lui confia qu'enchanter du tissu n'était pas une action peu coûteuse en temps.

De plus, si le jeune homme préférait voyager. Établir une boutique pour fabriquer ces étoffes serait une activité certainement contraignante. Ostiz pouvait donc comprendre qu'il préfère consacrer sa vie à faire autre chose en attendant. Sans oublier que la magie en soit offrait de nombreuses possibilités à tout ceux dotés d'un minimum d'imagination.

« Vous m'en voyez honoré. »
Reprit sinon Ostiz avec cordialité quand Gabriel accepta son invitation. Visiblement, ce dernier tâchait d'être civil et respectueux en toute circonstance. Ainsi, il invita Gabriel à entrer dans la demeure.

Le régent nota d'ailleurs la non-hésitation avec laquelle le jeune homme avait accepté sa proposition, pas qu'Ostiz trouvait cela déplacé en quoi que ce soit, mais quelque chose lui disait que Gabriel ne serait pas peu satisfait d'économiser probablement les frais que représenteraient un repas et une chambre d'auberge pour une nuit. Un désir d'économiser que ne pouvait que comprendre le philosophe après tout.

De toute manière, il faisait confiance à Gabriel. Il était sûr et certain que ce dernier était du genre à rembourser ses dettes, même si dans les faits Ostiz ne lui en demandait pas tant. Néanmoins, il apprécierait de voir une telle marque de civilité et de principe de la part d'une de ses connaissances cordiales. C'était une qualité morale qu'il ne pouvait qu'estimer après tout. Ne disait-on pas par exemple qu'un Ostiz paye toujours ses dettes ?

Ainsi, Ostiz et Gabriel se retrouvèrent rapidement dans un salon agréablement ménagé, ce alors que les lames noires se dispersèrent pour aller patrouiller dans les environs. Ne resta au final qu'Ostiz et son invité dans cette pièce. Ce dernier décida donc avant de parler de travail, de débuter une conversation plus légère, après tout, ils avaient tous leurs temps.

« Que pensez-vous par hasard de la paix actuelle entre les peuples Armandéens mon jeune ami ? Je pense qu'elle doit à vous aussi vous sembler prometteuse et surtout fascinantes par bien des aspects. C'est après tout la première fois que tous les peuples Armandéens sont en paix. » Une question très ouverte dans les faits et qui invitait Gabriel à discuter comme bon lui semblait de la période actuelle que vivait le continent Armandéen s'il le désirait. Même si bien entendu, ces temps-ci quelques troubles étaient survenu, même si ces dits troubles étaient le fait de groupuscules indépendants des nations en elles-mêmes, des groupuscules que les nations Armandéennes se devaient de neutraliser bien entendu selon le régent.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mer 8 Mar 2017 - 21:14

Silencieusement, méditant encore sur les liens qu'avait entretenus le régent avec certains des personnages les plus infâmes du passé récent d'Armanda, Gabriel le suivit. D'une certaine manière, on pouvait comprendre ceux-ci. Même si, sur le plan moral, certaines actions de son hôte auraient certainement été perçues comme déplaisantes, il fallait se rendre à une évidence claire : il avait su faire preuve d'opportunisme lorsqu'il le fallait et il était toujours là, tenant les rênes de la moitié d'un empire alors qu'ils avaient tous disparu. La conclusion de tout cela était que Crissolorio Ostiz était un homme dangereux qu'il valait mieux ne pas faire l'erreur de prendre à la légère. Un fait dont il faudrait potentiellement tenir compte à l'avenir.

Néanmoins, c'était de paix qu'il était question dans son discours actuel. Une paix qui ouvrait des possibilités intéressantes, certes, mais sur laquelle le jeune mage avait sa propre opinion.

« Je ne saurais dire si cette paix durera, je l'espère, pour le bien de tous, cela dit. Néanmoins, si mon avis sur la question vous importe, mon conseil serait de ne pas nous reposer sur nos lauriers. Qui sait si, demain, une menace de l'ampleur de Vraorg ne surgira pas des tréfonds du monde pour nous tourmenter à nouveau ? »

Un discours pessimiste qui détonnait un peu avec son humeur habituelle, plutôt ouverte et positive, mais le bien-être de son peuple comptait suffisamment à ses yeux pour le sacrifier sur l'autel d'un optimisme excessif. Il reprit :

« C'est une bonne période pour reconstruire, panser nos plaies et nouer des alliances, mais nous ne pouvons oublier que les esprits ne sont plus là pour nous protéger. Et c'est pourquoi je pense qu'il est mieux de profiter du temps que nous avons pour nous préparer au pire. Au mieux, cette précaution sera inutile. Et, dans le cas contraire, nous serons aussi prêt qu'on puisse l'être. »

Il prit quelques secondes pour réfléchir et ajouta, de façon à illustrer plus concrètement son idée sur la question :

« Si j'avais le genre de moyens dont je pense que vous disposez, je ferais en sorte de garder un œil sur tout le continent... » Il fit une pause de quelques secondes à peine. « ... mais le vous faites probablement déjà. »

Le régent avait côtoyé des milieux où l'importance de l'information n'était pas négligeable et semblait, pour le peu qu'il en savait, être quelqu'un de pragmatique. Si même un idéaliste comme lui pouvait songer à ce genre de projet, nul doute que son vis-à-vis disposait déjà d'un réseau d'informateurs couvrant au minimum les capitales des trois peuples. Ce qui n'était qu'une des nombreuses options dans le cadre de la préparation susmentionnée. Sans y réfléchir en profondeur, lui-même en concevait sans peine deux autres.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Sam 11 Mar 2017 - 16:26

Ostiz était d'accord avec Gabriel sur le fait que la paix s'il était souhaitable et désirable qu'elle dure, ne serait pas forcément éternelle. Ce même en supposant que les royaumes Armandéens ne se feraient pas la guerre, après tout une nouvelle menace extérieure comme Vraorg le blanc pouvait à elle seule menacer cette paix.

« Je pense que vous avez raison à ce sujet. La paix est une bonne chose, mais rien ne garantit à l'avenir qu'elle ne sera pas menacée. C'est pour cela qu'il faut rester vigilant et prudent. Tendre la main à ses alliés en toute-bonne foi, mais garder l'autre non loin du fourreau si jamais notre confiance venait à être trahie. » Il ajouta d'ailleurs à ce sujet. « Rien ne dit après que la paix ne durera pas, mais la prudence est toujours une bonne chose. Je ne suis pas pour la guerre pour ma part, mais je reste réaliste. Si jamais une nouvelle menace comme Vraorg venait à surgir et à menacer Armanda, je tiens à ce que l'armée glorienne soit prête à l'écraser au plus vite et à imposer à nouveau cette paix qui fait du bien à la prospérité de la nation et d'Armanda. »

Une façon de voir les choses toute à fait digne d'un dirigeant, légitime et qu'il pouvait tout à fait confier à voix haute. Ostiz était, après tout, un homme pragmatique et beaucoup de mondes dans les élites gloriennes étaient assez d'accord avec lui à ce sujet. L'armée devait restait forte, car elle était un garant de la paix efficace. Même si bien entendu, elle devait être surveillée.

« Dans tous les cas, il est bon de voir que nous pensons de la même manière. Vous devez vous douter après tout que le devoir d'un chef d'état présente des fois certaines contraintes et demande de faire des choix très difficiles. L'idéalisme est dans les faits louable, mais un dirigeant se doit avant tout de faire preuve de réalisme et d'efficacité. Son devoir est de défendre les intérêts du royaume et la vie de ses sujets après tout. »

Ostiz ajouta ensuite d'un air pragmatique, quand Gabriel avançait qu'il serait bon de surveiller le continent et qu'Ostiz le faisait déjà.

« Je serai un bien piètre homme d'état si je ne le faisais pas. » Il ajouta sur ce d'un air pragmatique. « Surveiller quelqu'un ce n'est pas lui planter un couteau dans le dos, je sers les intérêts d'une nation, non de ma propre personne. La bien général demande certains sacrifices. Etant responsable de la vie d'innombrables citoyens de l'empire, je serais bien irresponsable de prendre des risques inutiles en manquant de précautions. » Une évidence encore une fois, après tout être un chef d'état impliquait en effet de nombreuses responsabilités.

Mais bon, Ostiz n'était pas là pour parler forcément de tout ceci et il était de toute façon sûr et certains que l'empire glorien devait être assez avancé dans ces domaines de toute façon au vu des derniers événements qui avaient eu lieu comme les attentats de Caladon. Sur ce, Ostiz reprit donc de sa voix calme.

« Ces temps-ci, ce sont surtout quelques groupuscules qui posent des problèmes, notamment d'anciens disciples de Vraorg le blanc, j'ai reçu un rapport à ce sujet d'ailleurs. Ce que je vais vous dévoiler n'est pas secret d'état sachez-le, mais n'est pas très su... » Sur ce Ostiz reprit avec le plus grand sérieux.

« Ils ont tenté de mener à terme un rituel dans le désert d'Estfalia, ce dans le but de ramener à la vie Vraorg le blanc. Nous sommes arrivés heureusement à empêcher celui-ci d'arriver à son terme néanmoins. » Il laissa un léger silence planer pendant quelques instants, puis reprit.

« Il est heureux que nous soyons arrivés à empêcher leur sombre machination d'arriver à son terme. Avez-vous une idée de ce qui serait arrivé sinon si Vraorg le blanc était revenu à la vie ? » Il regarda Gabriel calmement, puis conclut avec calme. « Que seriez-vous prêt à faire pour votre part pour empêcher une telle chose d'arriver ? » C'était une question qui se posait sérieusement après tout, d'ailleurs qui sait ? Gabriel pourrait peut-être aider d'une certaine manière Armanda à ne pas avoir à redouter un éventuel retour du tyran ? Ce n'était pas le genre de cauchemar que beaucoup d'Armandéens désireraient revivre après tout.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Lun 13 Mar 2017 - 21:50

Oh, nul besoin de justifier ce genre de chose. Gabriel se considérait comme quelqu'un de plutôt sympathique, si l'on croyait réellement à l'axe philosophique du bien et du mal et il aurait sans hésitation fait la même chose. Il approuvait ce genre de comportement. Certains devaient se salir un peu la conscience au nom du bien commun et il n'y avait absolument rien de mal à cela.

Son attention fut bien plus attirée par les propos qui concernaient les rebuts de la Théocratie et leur tentative de ramener leur maître. Cette possibilité faisait froid dans le dos pour tous ceux ayant compté parmi les victimes du dragon.

« Ce rituel... pouvez-vous m'en dire plus à son sujet ? Sa provenance ? S'il en existe des copies ? »

La chose l'intriguait suffisamment pour qu'il veuille l'étudier de plus près. En matière de savoir magique, il faisait feu de tout bois. Certes, un rituel pour ramener un faux dieu mort à la vie ne lui serait probablement d'aucune utilité, mais une telle chose n'était pas anodine et il désirait comprendre comment cela fonctionnait, décortiquer cette magie, la désassembler, pour la remonter d'une manière qui lui serait potentiellement utile.

« Que serais-je prêt à faire ? C'est une bonne question, mais je préfère la prendre dans un autre sens. "Que ne serais-je pas prêt à faire ?", donc. Cela ira plus vite. »

Il n'avait plus d'attache avec personne. Ses amis, sa famille, tous morts. Il tenait à trois choses importantes, la magie, l'humanité et lui-même. Le reste pouvait bien être avalé par le Néant, ça n'avait aucune espèce d'importance en ce qui le concernait.

« Je ne sacrifierais ni mon art, ni le bien-être de notre peuple, ni mon intégrité physique et mentale. Je pourrais les risquer, cela dit, mais ce sont trois choses que je ferai en sorte de conserver à tout prix. Ce qui laisse tout de même beaucoup de possibilités. »

Mais peut-être tout cela était-il trop abstrait et le régent entendait-il sa question d'une autre manière ? Soit, s'il désirait un exemple concret, il avait réponse à cela également.

« J'ai déjà mis en place des mouvements de résistance, avec mes seuls moyens et des talents bien moindres. Si Vraorg devait revenir, ce serait probablement ma première option. On ne peut facilement l'affronter de face, mais provoquer sa frustration et le pousser à la faute en réduisant ses ressources, infiltrant ses serviteurs, pratiquant le sabotage sur toutes les actions qu'il ne dirige pas en personne, me semble être une approche viable. Il se prenait pour une divinité, sa plus grande faiblesse était clairement son ego. »

Il haussa les épaules. C'était facile. Il aurait presque trouvé ça drôle, s'il ne s'était pas souvenu de ce que cela impliquait. Il y avait eu une époque où il était un apprenti tailleur un peu rêveur, qui n'aurait jamais envisagé de chercher les failles chez un ennemi et les meilleures méthodes pour les exploiter. Sept années de troubles avaient laissé leurs marques sur lui. Il ne serait plus jamais ce tailleur. Il y avait eu la magie et les épreuves, les souffrances et les décisions. Et, il le sentait confusément, d'autres viendraient encore.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Jeu 16 Mar 2017 - 17:55

Ostiz ne pensait pas que le jeune Gabriel devait être du genre à juger ce que pouvait faire un chef d'état, juste que certaines personnes appréciaient qu'on leur explique certaines choses. De plus, Ostiz en profitait au passage pour s'entraîner un peu à devoir expliquer ceci à des personnes un peu moins compréhensives par nature sur ce sujet, sujet qui au final était une véritable réalité politique.

Au final, le monde était complexe après tout, fait d'innombrables intérêts plus ou moins divergents et de volontés individuelle aspirant à des buts souvent radicalement différents ou pouvant entrer en concurrence les uns avec les autres. Le but de la civilisation étant au final de concilier ces buts entre eux pour que la vie soit supportable.

« Malheureusement non, les soldats des différents royaumes qui ont été envoyés s'occuper de ce problème ne savaient pas à quoi s'attendre à l'origine et n'ont pas pensé à rassembler tout ce qui pouvait être intéressant là-bas. Seulement à détruire ce qui aurait pu permettre au théocrate de mener ceci à terme. » Expliqua-t-il donc calmement au sujet du rituel qui aurait dû servir à ramener Vraorg le blanc parmi les vivants. D'une certaine manière Ostiz ne désespérait pas d'en apprendre plus par contre, mais cela se serait le travail des services de renseignements…

« Les deux questions sont, en effet, valables. » Ajouta ensuite Ostiz d'un ton calme quand Gabriel inversa la question qui lui avait posé pour la reformuler d'une manière dans les faits différente, mais assez équivalente.

Dans tous les cas, même si Gabriel n'était pas un politicien comme lui, ce dernier avait une manière de penser agréable pour Crissolorio, mais surtout censée. Le jeune mage n'hésitait pas d'ailleurs à mettre en avant le fait que néanmoins, il ne sacrifierait pas certaines choses, ce qui était tout à son honneur.

« Ce que nous sommes prêts à sacrifier ou non au nom d'un but précis est un choix tout à fait personnel. Après tout, que nous reste-t-il si nous sacrifions tout ce que nous avons ? » Ostiz n'était nullement gêné par les notions abstraites, bien au contraire. Mais il est vrai que le concret avait l'avantage d'aller droit au but. Ce qui souvent convenait d'ailleurs plus à la majorité des gens qui n'avaient pas forcément envie de devoir mettre leurs esprits à rude épreuve au contraire probablement du jeune mage et du vieux régent. Cela démontrait d'ailleurs une certaine finesse d'esprit de la part du jeune Gabriel.

« Vraorg le blanc peut lire dans les esprits, si vous deviez jouer à un tel jeu, il faudra donc faire attention à ne jamais vous retrouvez en face de lui ou de ne pas attirer son attention ou celle de ses agents capables de discerner le mensonge et la vérité. L'action indirecte et surtout impersonnelle reste donc en soit l'option la plus viable. Mêlée à la plus absolue des prudences. » Dit-il ensuite avec réflexion quant à ce que disait Gabriel. En effet Vraorg le blanc n'était pas non plus omniscient, mais dans ce cas-là, il fallait faire preuve d'une prudence extrême qui était assez cousine de la paranoïa dans les faits…

« Mais notre prochain problème ne sera probablement pas Vraorg le blanc et ses serviteurs… Que dis-je ? Notre prochain problème, plutôt notre actuel problème. Je suppose que vous avez entendu parler de la mobilisation générale des troupes ? Ainsi que de la nouvelle menace qui se présente à nous ? » La nature même de cette menace n'était pas encore parfaitement connue de tout le monde, mais l'était en partie au moins. Ostiz précisa d'ailleurs avec calme. « J'ai l'intuition que cette menace ne sera pas forcément neutralisée par un simple déploiement de force militaire, je vous conseille donc de faire attention à l'avenir. Personne ne sait encore à quoi nous avons activement à faire face, mais ce que nous savons notamment, c'est que ces êtres peuvent tenter de prendre possession d'un être si la volonté de ce dernier n'est pas assez forte pour y résister. » Ce qui pouvait poser un grand nombre d'inquiétudes, tout le monde n'avait pas après tout une détermination à toute épreuve, une volonté de fer ou bien une force de caractère comme celle qu'avait Ostiz. Il espérait en tout cas pour la jeune Gabriel que ce dernier n'aurait pas à devoir face directement à cette menace et que dans le cas échéant sa volonté triompherait. Il n'y avait pas après tout pire viol mental que celui de se faire voler son corps par une autre volonté aux yeux d'Ostiz.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Ven 17 Mar 2017 - 22:43


Les documents intéressants étaient probablement détruits, donc. Tant pis pour lui, et pour le dragon. C'était probablement un bien pour Armanda. Soit, il irait probablement faire un tour sur place lorsqu'il en aurait l'occasion. Ayant toujours été meilleur pour apprendre en situation, il pourrait potentiellement en tirer une ou deux leçons également. Et, s'il se sentait d'humeur à emmener de la compagnie, il ferait appel aux intéressés. Sélectionnant les premiers venus pour épicer un peu les choses. Il voyait déjà le tableau, comme s'il l'avait lui-même dessiné au fusain : le groupe formé de bric et de broc et de bras cassés commençait sa randonnée acidulée... Enfin, il n'était pas certain qu'acidulée soit le terme qui convienne le mieux à la situation. Ce ne serait probablement pas une partie de plaisir destinée à ravir leurs petits cœurs tout mous.

Il chassa pourtant ces pensées pour revenir à la situation présente, bien plus sérieuse que les pseudo-randonnées bucoliques dans des lieux probablement gangrenés par la sombre magie des théocrates.

Et, à propos de théocrates, il fit attention, comme le suggérait le régent, à se tenir en alerte face aux intrusions mentales. Qu'on vienne fouiner dans son esprit n'était pas tolérable pour le mage. Il devait exister des méthodes pour se protéger, en renforçant son esprit ou développant d'autres contre-mesures. Toutefois, c'était un précieux conseil et il en prit bonne note. S'il devait côtoyer plus souvent le milieu de la politique à l'avenir, nul doute que cela lui serait utile.

Les évènements récents lui échappaient complètement, cela dit. Et il avoua bien volontiers les limites de son savoir à ce sujet, n'étant pas à cheval sur ce genre de chose, surtout dans une situation comme celle-ci.

« Je n'en connais que des rumeurs et échos. Pourriez-vous m'éclairer un peu sur la situation ? »

Ce qui suivit le mit quelque peu mal à l'aise. Des êtres capables de posséder autrui si sa volonté n'était pas à la hauteur, c'était quelque peu terrifiant. Tout têtu qu'il se montre parfois, il ne savait pas s'il serait capable d'endurer les assauts de telles aberrations. Décidément, Armanda semblait voir pousser les nouvelles menaces comme des champignons, ces derniers temps.

Leurs ancêtres pirates auraient avancé une solution du type "Pour se sortir de cette galère, il nous faudrait un plus gros bateau", mais il doutait que leur philosophie de flibustier soit d'une aide quelconque à leurs descendants. Ce n'était, après tout, qu'histoires de navires et d'alcool.

« Concernant ces entités dont vous parlez, personne n'a encore tenté d'étudier la manière dont elles fonctionnent ? De découvrir leurs failles ? Si elles ne sont apparues ou réapparues que récemment, il doit y avoir une raison. »

Ces êtres avaient-ils été emprisonnés par le passé et échangeaient-ils désormais leur place en prison avec les pauvres âmes des armandéens qui se débattaient dans des cellules astrales en hurlant "Sortez-moi d'ici !" ? En tout cas, une telle menace méritait que l'on s'y consacre sans trop tergiverser. Comme disait sa grand-mère, "Fais-le, ou ne le fais pas, mais ne reste pas assis le cul entre deux chaises à tergiverser."*

__________________________________
* Elle disait également des choses comme "Ce sont des poils qui dépassent de vos oreilles ?" à son grand-père lorsqu'il faisait mine de ne pas l'entendre ou des jurons en glacernois du type "Fus ro dah" qu'elle avait dû apprendre on ne sait où. Mais rien de cela n'a d'intérêt pour notre récit actuel.



Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Sam 18 Mar 2017 - 11:31

Crissolorio pour sa part n'envisageait même pas de se rendre en Estfalia, il avait bien envoyer quelques personnes enquêter là-bas, mais s'y rendre lui-même était hors de question. Il se disait néanmoins qu'il faudrait bien le faire un jour, ne serait-ce que pour rencontrer certaines tribus nomades, mais seulement avec des possessions magiques qui le protégeraient de la chaleur écrasante du soleil Estfalien. Par contre, les derniers événements l'avaient bien entendu pousser à faire davantage surveiller cette région du continent, on ne savait jamais après tout...

Quant au conseil d'Ostiz impliquant de se renforcer potentiellement l'esprit où de prévoir le fait d'être obligé de résister à une intrusion mentale. Lui-même trouvait que même en dehors de la politique cela pouvait être utile, après tout on ne savait jamais quand quelqu'un essayerait de jouer à ce petit jeu avec vous. Et comme le pensait le régent, prudence est mère de sûreté. Et il vaut sans doute mieux prendre trop de précautions que passez, au risque sinon de le regretter le jour où quelqu'un vous contrôlera efficacement l'esprit.

« Dans les faits, ce danger inconnu s'en est pris au domaine baptistrel il y a un mois de cela et a été responsable de ce que je sais de nombreuses disparitions de villageois à l'Ouest. L'empereur elfique craint et je pense à raison que la menace prenne de l'ampleur et que nous devions frapper un grand coup pour la neutraliser. Il semblerait d'ailleurs que ce nouvel ennemi se terre à l'Ouest dans l'ancienne forêt maintenant corrompue des elfes. » Expliqua-t-il donc calmement à Gabriel. Après tout, il était bon que ce dernier sache à quoi s'attendre, du moins quelle était la portée de la menace si jamais il devait s'y confronter à l'avenir.

« Ce n'est pas que personne n'a étudié cette menace, c'est que l'étude est actuelle. Nous tâchons donc d'en apprendre le plus possible concernant cet ennemi et les informations obtenues sont encore précaires pour l'instant, mais de ce que j'ai pu apprendre d'un informateur qui a pu parler à l'une d'entre elles lors d'un combat... » Il resta silencieux, puis ajouta avec sérieux. « Ces êtres veulent nous combattre, ils pensent que maintenant que les esprits ne sont plus rien ne pourra nous protéger, même le Dracos Honoris qui existe toujours. Ils veulent dévaster ce monde ou plutôt nos peuples. » Il laissa quelques instants à Gabriel pour digérer ces informations, puis ajouta.

« Leur but est clair nous combattre. Leur objectif ? Je pense qu'il est la domination, je fais une supposition en disant cela, mais je pense que ces êtres veulent prendre notre place tout simplement. Peut-être, car ils n'ont pas le choix et sont désespérés. Peut-être qu'ils ont des raisons légitimes selon eux de faire cela, mais étant donné que ceci nous nuirait irrémédiablement et de façon absolue, nous ne pouvons pas les laisser faire une telle chose. » Il resta à nouveau silencieux quelques instants, puis il continua avec sérieux.

« Si nous nous revoyons dans un avenir proche et que j'en apprends plus au sujet de cette menace, je vous en informerai avec joie mon jeune ami. J'espère en tout cas que les informations encore éparses à leurs sujets vous aideront. Je ne doute pas néanmoins que d'ici les prochains mois, nous en apprenions bien plus sur elle, par contre… Un détail important étant donné que vous êtes mage. » Il conclut donc avec gravité. « Ces choses semblent pouvoir user des pouvoirs du Néant, je ne sais pas pourquoi et je ne pense pas que l'esprit défunt du Néant ait un véritable rôle dans cette histoire, mais ces créatures peuvent de ce que je sais empêcher l'usage de la magie dans un périmètre plus ou moins grand et se déplacer par des vortex. Je pense donc que pour un mage comme vous, cela pourrait représenter un sérieux handicap que de se faire priver temporairement de sa magie... » Autant le prévenir d'une telle mésaventure plus que probable après tout.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Sam 18 Mar 2017 - 17:35


Si l'on devait croire ce qu'il venait d'entendre, alors il l'avait échappé belle. Son départ du Domaine remontait à moins de deux mois. S'il s'était attardé sur place, il aurait dû faire face à cette menace avec les baptistrels.

« Comment se portent les baptistrels ? Je les ai quittés peu de temps avant de me mettre en route pour Gloria. Je n'aimerais pas apprendre que c'est pour qu'ils soient condamnés après l'aide qu'ils m'ont apportée. »

Un sentiment somme toute légitime. Il avait une dette envers eux et comptait bien la payer, question de principe. Néanmoins, ces entités qui s'en prenaient aux peuples d'Armanda étaient un problème aussi terrifiant que fascinant.

« Ce n'est que conjectures, mais pensez-vous que ces êtres aient pu être bloqué par les Esprits ? Qu'ils aient, en quelque sorte, fait barrage pour les empêcher de nous atteindre et que leur disparition leur aurait laissé le champs libre ? »

Aussi inquiétantes qu'étaient leurs capacités à canaliser l'énergie du néant et posséder autrui, Gabriel était confiant dans la victoire des armandéens. Tant que l'humanité resterait unie, il n'existait rien en ce monde ou dans les autres qui puisse se dresser durablement sur son chemin. Ils avaient l'avantage du nombre et ce n'était pas uniquement un avantage militaire. Des millions d'esprits consacrés entièrement à venir à bout d'une menace, trouver ses failles et créer de nouvelles méthodes pour y mettre un terme, tel était le véritable pouvoir de leur peuple. Ils étaient une force qui, une fois lancée dans une direction, ne s'arrêtait plus avant de l'avoir atteinte. Les alayiens avaient prouvé que, même sans une once de magie, dans une terre dévastée, les humains pouvaient persister et progresser. Le nombre et la faculté d'adaptation, quand ils sont appliqués avec un même objectif, valent tous les atouts surnaturels.

« Si ces créatures semblent pouvoir inhiber la magie, peut-être devrions-nous demander conseil aux alayiens sur les méthodes les plus appropriées ? Ils ont développé des outils d'une rare efficacité et une armée redoutable sans la moindre étincelle de magie. Cela permettrait, au passage, de renforcer leur intégration parmi notre peuple et de gommer les différences culturelles. »

L'unité était primordiale. Le seul adversaire dont l'humanité avait réellement quelque chose à craindre, c'était elle-même. À ce sujet, il existait un autre sujet de dissension qui méritait peut-être d'être abordé.

« A propos de différences culturelles, comment se passe la vie depuis que notre empire est séparé ? Des tensions à déplorer entre les aldariens et les gloriens ? »

C'était, aux yeux de Gabriel, l'une des principales choses à éviter. Malheureusement, il n'avait pas été très attentif aux évènements qui touchaient l'humanité depuis un moment et avait un peu l'impression de débarquer d'un autre monde depuis qu'il était sorti de sa retraite au Domaine.



Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Dim 19 Mar 2017 - 17:46

« Le domaine baptistrel a malheureusement écopé de quelques victimes, cela est tragique, mais veut dire au moins que le domaine n'a pas été détruit et que la rhapsodie se remettra sans doute aisément de cette attaque dont elle a été la victime. » Répondit-il calmement à Gabriel qui se souciait légitimement de la bonne santé des baptistrels. Ce qu'Ostiz trouvait tout à fait honorable, même si après il se disait que l'attaque sur la rhapsodie avait peut-être aussi un sens symbolique.

Après tout, les ennemis s'en étaient pris à l'ordre qui prônait la paix sur le continent et anciennement responsable de l'alliance entre les peuples. S'attaquer aux baptistrels était au final comme s'attaquer à Armanda et à la paix dans son ensemble…

« Je pense que c'est une possibilité en effet, néanmoins. Comme rien ne nous dit que cela est la vérité pure, cela reste juste une possibilité. Une possibilité qui me semble probable en effet, mais sur laquelle je n'avancerai pas tant que je n'aurais pas la preuve que cela est vrai. Après tout, une erreur d'interprétation à ce sujet pourrait nous coûter cher. » Formula ensuite le régent d'un air pensif au sujet de la nature de cet ennemi.

En effet, il faudrait en savoir le plus possible sur ce même ennemi pour espérer en triompher pour de bon et surtout… Il faudrait ne pas faire d'erreurs, les erreurs pouvaient coûter cher notamment quand elles concernaient des informations. Après tout, les Armandéens pourraient peut-être trouver un moyen définitif de bannir cet ennemi en se basant sur de telles informations et évidemment si celles-ci étaient fausses… Cela pourrait tout compromettre. Et il était hors de question d'échouer, surtout pour Ostiz qui était un véritable homme d'état. Le genre de personne à penser que le bien commun était le bien suprême et au nom de ce bien d'état, il fallait faire au mieux. Car c'était la civilisation elle-même qui était très probablement mise en danger par tout ceci. Et si les Armandéens de tous peuples étaient un minimum sages et raisonnables, ils sauraient parfaitement qu'il faudrait tout faire pour vaincre ce nouvel ennemi.

« Nous avons déjà pensé aux alayiens, ne vous en inquiétez pas mon jeune ami. Ils ont par exemple construit des armes de siège qu'ils pourront employer contre notre ennemi et de nombreux soldats alayiens ou humains équipés d'armes fabriqués par eux sont aller se battre à l'Ouest. Les humains risquent probablement d'être en première ligne si jamais l'énergie du Néant venait à s’abattre sur le champ de bataille, cela serait, après tout, trop dangereux pour les êtres de magie. » Il finit d'ailleurs par ajouter d'un air pensif. « Car de ce que nous savons, l'énergie du Néant en plus d'empêcher l'usage de la magie affaibli grandement les êtres de magies, à tel point qu'il vaut peut-être mieux un être humain qu'un elfe pour se battre dans de telles conditions. Notre peuple sera donc promis à jouer un grand rôle contre ce nouvel adversaire. Une occasion de prouver sa force de la bonne manière. » Quant à la question de Gabriel quant aux tensions entre les peuplades, Ostiz se contenta d'y répondre avec sincérité.

« Il y a des tensions et de la rancœur, mais nos deux empires ne sont pas aux bords de la guerre. La paix est encore récente après tout et peu de temps est passé depuis les dernières guerres. Mais je pense qu'avec le temps et des efforts diplomatiques sincères la situation devrait s'améliorer progressivement, il faudra dans tous les cas faire preuve de patience. Et qui sait ? Ce nouvel ennemi est peut-être une bonne occasion pour renforcer l'unité entre les peuples Armandéens. » C'était peut-être cynique de dire les choses ainsi, mais les dernières années avaient prouvé qu'un ennemi commun était une bonne chose pour créer des alliances solides.

« Et j'aimerai d'ailleurs en parlant de cela, que vous fassiez partie de ces informateurs qui cherchent à en apprendre le plus possible sur notre nouvel ennemi. » Enchaîna-t-il d'ailleurs avec une certaine maîtrise, tout en concluant avec sérieux. « Ces informations que j'obtiens de diverses manières, je compte les transmettre aux autres nations pour le bien général, car nous devons être unis en cette heure et surtout je pense que cette menace va probablement perduré pendant un certain temps. Nous aurons donc besoin de tous ceux pouvant aidé et je pense qu'à votre manière, vous pourriez aider vous aussi. Bien entendu, ce n'est là qu'une tâche secondaire que vous auriez, vous pouvez tout à fait continuer votre vie de voyageur en même temps, je vous demanderai donc juste d'ouvrir l’œil concernant ce nouvel ennemi que l'on nomme les chimères. » Le genre de proposition tout à fait honnête et qui ne demanderait pas que Gabriel se choisisse un alignement politique autre que le bien de tous les peuples Armandéens. « Qu'en pensez-vous ? » Se contenta donc de conclure Ostiz, après tout ce serait une bonne première proposition pour Gabriel, une manière de constater son talent, ce tout en l'aidant et lui permettant de venir en aide à Armanda s'il le désirait. D'une pierre trois coups en somme.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Lun 20 Mar 2017 - 17:29


C'était certes tragique que les maîtres bardes aient connu quelques pertes, mais il était tout de même soulagé qu'elles aient été limitées. Néanmoins, une fois de trop, il se sentait dépassé par les évènements qui se déroulaient en Armanda. À de nombreuses reprises par le passé, il ne s'était pas senti prêt pour affronter ceux-ci directement, cela continuerait-il éternellement ? Comment faisaient les autres ? Se jetaient-ils face au danger sans savoir s'ils étaient à la hauteur avec le simple espoir qu'ils auraient de la chance et s'en sortiraient ? Ce genre d'attitude relevait du suicide... Mais passons, si les propos du régent étaient des plus intéressant, il n'avait pas réellement d'avis à fournir sur la plupart d'entre eux. Seulement une petite précision qui méritait d'être apportée concernant les ressources des Alayiens.

« En fait, je songeais plutôt à exploiter leurs connaissances au sujet de Néant et de ses pouvoirs que leurs autres talents. Si une faille exploitable existe dans ceux-ci, ce sont eux qui ont le plus de chance de la connaître. »

Faire preuve d'audace et prendre les choses en main ne le dérangeait pas, mais il n'envisageait pas de se lancer dans un conflit sans avoir exploité toutes les ressources disponibles pour s'assurer l'avantage. Une mentalité que le régent semblait comprendre parfaitement, au vu de sa proposition.

« Je comptais me rendre sur les anciennes terres des elfes après mon passage à Aldaria, nos projets semblent donc coïncider à ce niveau et je ne vois aucune raison de refuser. »

Le temps qu'il arrive sur place, il serait normalement à même de s'en tirer dans ce milieu hostile. Néanmoins, quitte à bénéficier de l'attention du régent, autant en profiter pour avancer ses propres projets. Avec une question assez anodine pour commencer.

« Dites-moi, à quel point êtes-vous versé dans la pratique de la magie ? »

Gabriel doutait fortement qu'un homme semblant si pragmatique n'ait pas saisi l'opportunité d'en apprendre au moins un minimum. Et il y avait certains points intéressants dont son réseau d'informateurs avait probablement pu l'informer également. Si le jeune mage désirait faire progresser ses talents et exploiter son art d'une manière plus utile, alors il aurait besoin d'en rencontrer d'autres comme lui, voire plus avancés dans leur pratique. Et qui d'autre que le régent saurait le renseigner sur ce genre de chose ?


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mar 21 Mar 2017 - 16:29

Ostiz réfléchit à ce que disait le jeune Gabriel quant aux alayiens. En effet, il était logique de penser que les alayiens pourraient aider quant au fait de combattre l'énergie du Néant, mais était-ce vraiment possible pour de simples mortels de contrer l'énergie du Néant ou celle des esprits supérieurs qui était bien au-delà de la simple magie Armandéenne ? Ostiz voulait bien croire qu'en concentrant énormément d'énergie magique l'on pouvait espérer résister, mais il doutait que ce soit aisé de passer par-delà l'énergie du Néant qui était l'antithèse même de la magie…

« Oui, dans le cas où ils la connaissent… Je ne sais pas après tout si les alayiens ont vraiment chercher un moyen de contrer les pouvoirs de leur ancienne déesse. Mais il reste que c'est une piste à exploiter et qui ne coûtera rien dans le pire des cas si elle est infructueuse. »

Après tout ce n'est pas comme s'ils demandaient aux alayiens de révéler certains de leurs secrets technologiques, surtout que ces derniers devaient de plus êtres outrés que ces chimères usent des pouvoirs de leur ancienne déesse et prêt à aider à ce que cela cesse. Ostiz doutait donc qu'ils laissent une telle situation perdurer sans qu'eux-mêmes chercher à y remédier d'une quelconque manière.

« Bon courage à vous dans ce cas, les terres désolées n'ont jamais été aussi dangereuses. » Dit-il ensuite calmement et cordialement à Gabriel lorsque celui-ci lui confia son projet de se rendre dans les anciennes terres elfiques après avoir fait un tour à Aldaria. En effet, ce n'étaient pas forcément une contrée très sûre… La quasi-totalité de ceux s'y étant rendu sans une grande compagnie armée n'en étaient pas revenus après tout. Surtout avec ces créatures qui étaient capables de contrôler les esprits qui devaient de ce fait apprécier que des téméraires aillent chez-elles, mais bon.. Ostiz se doutait que Gabriel serait assez prudent pour ne pas pénétrer dans l'ancienne forêt, car là, ce serait en effet être suicidaire selon lui.

« A quel point ? Au point que je maîtrise au mieux mon potentiel modeste et soit un mage respectable. De plus je suis aguerri à l'usage de la magique elfique et vampirique. Pourquoi une telle question ? » Demanda ensuite calmement Ostiz quand Gabriel lui demanda à quel point le régent était versé dans la pratique de la magie. Néanmoins, le hérisson qu'était Ostiz était assez vite arrivé à une déduction assez logique.

« Mon intuition me dit que vous êtes peut être vous même à la recherche de quelqu'un qui pourrait vous aider à l'amélioration de vos compétences dans le domaine magique… Et aussi peut-être à l’apprentissage de la magie des autres peuples. Ai-je raisons ? Et vous mon jeune ami. À quel point êtes-vous exercé dans ce domaine ? »
Demanda-t-il donc à tout hasard tout à fait poliment et cordialement. Après tout, Ostiz supposait que sa déduction était peut être fausse, mais que dans le cas où elle était juste. Il serait sans doute aisé pour lui de venir en aide à Gabriel d'une quelconque manière à ce sujet.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mer 22 Mar 2017 - 18:19


Certes, l'aventure dans les terres désolées ne serait pas une partie de plaisir. Mais il comptait sur les étapes de son voyage pour l'aider à trouver des solutions aux problèmes évoqués par Ostiz.

« Je vous avoue que je serais bien incapable de mesurer le potentiel d'autrui ou le mien de manière claire et facilement explicable. J'ai seulement l'impression de n'avoir pas encore atteint la limite et d'être relativement au-dessus de la moyenne avec mon savoir actuel. Si je devais faire une comparaison avec l'artisanat, je dirais que je suis un compagnon ayant encore du chemin à faire avant d'accomplir son Chef-d’œuvre, mais déjà plus qu'un simple apprenti. »

C'était un assez bon résumé de la chose. Comme certains compagnons artisans, il parcourait le monde afin de perfectionner son art et d'échanger des astuces et techniques avec ses pairs. Il ne s'en considérerait maître que lorsqu'il aurait produit une création originale par lui-même.

« Je peux faire tomber la foudre, projeter ma conscience dans d'autres lieux pour communiquer, soigner autrui ou faire se lever la brume, par exemple. Et ce ne sont que les exploits les plus complexes à réaliser. Pour l'instant, en tout cas. J'ai eu l'occasion d'apercevoir des mages au Protectorat qui étaient capables de faire des choses plus extraordinaires encore et c'est avec ceux-ci que j'aimerais m'entretenir en priorité. »

Il tempéra tout de même cela avec une vérité qui était plus proche de son quotidien.

« Néanmoins, je ne pense pas qu'il faille dédaigner le savoir d'autrui. Ce n'est pas parce qu'un homme ne peut accomplir des prodiges dignes des légendes qu'il n'a pas quelque savoir qui vaille la peine d'être enseigné. J'ai plusieurs fois eu l'occasion d'en faire l'expérience. Dans votre cas, par exemple, vous avez été initié à la magie vampirique alors que je n'en connais pas le moindre sort. »

Certes, le fait qu'il ne soit pas particulièrement à l'aise avec les buveurs de sang devait y avoir contribué. Comme le démontraient ses propres connaissances en matière de magie elfique, il se trouvait toujours bien une personne désireuse de partager ou échanger des secrets. Pour peu qu'on prenne la peine de la trouver et de lui en faire la demande.



Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Ven 24 Mar 2017 - 19:29

Les terres désolées étaient pleines de mystères et de dangers et Ostiz ne cracherait certainement pas sur des informations concernant ces dernières. Surtout en sachant qu'elles étaient le refuge où se terrait le nouvel ennemi d'Armanda.

« Je vois, de ce fait, n'avez-vous pas envisagé l'idée de demander à un maître mage ou un baptistrel de jauger votre potentiel ? Ne serait-ce que pour avoir une idée assez claire de ce dernier ? » Demanda calmement Ostiz ensuite quand Gabriel lui avoua penser qu'il avait un grand potentiel sans être exactement certain de la teneur de celui-ci. Quant à la comparaison que lui offrit le jeune mage, Crissolorio n'en avait pas vraiment eut besoin pour comprendre où il voulait en venir, au fait que Gabriel devait sans doute avoir l'étoffe d'un grand mage.

Au final, tout le monde avait son talent après tout, celui d'Ostiz était la réflexion et la politique très appliquée, celui de Gabriel était certainement la magie. Cela n'empêchait pas bien entendu chacun de s'améliorer où il le désirait, mais chaque homme avait ses prédispositions qui le plaçait au dessus des autres dans un ou plusieurs domaines précis. Le régent pour sa part était tout à fait à l'aise quant à ses propres talents qui lui avaient permis d'aller loin, assez pour ne pas se sentir embarrassé du fait qu'il ne serait jamais un canon de beauté, un grand mage ou un grand guerrier…

« En somme, vous avez les mêmes capacités que moi actuellement au niveau magique, ce qui fait de vous un mage plutôt puissant, clairement au-dessus de la moyenne. Mais vous faîtes bien de tout de même vouloir rencontrer des mages de talents pour qu'ils partagent leur savoir avec vous. Il suffira juste de constater qui serait prêt à partager ce même savoir et à quel prix. » Ce qui n'était pas forcément le plus aisé, après tout tous les grands-maîtres mages n'offraient pas forcément leur enseignement aisément.

« Je ne suis pas un grand magicien, j'ai développé mon potentiel pour l'exploiter au mieux, mais en sachant très bien que je ne serais jamais un mage particulièrement puissants. Ceci fait, j'ai ensuite préféré me concentrer dans d'autres domaines dans les faits. » Et cela lui avait plutôt bien réussi et il n'avait ainsi, pas vraiment à se sentir gêné du fait qu'il ne serait jamais un grand mage. Et dans le pire des cas, il pourraittoujours en engager un comme Gabriel. Ostiz ajouta d'ailleurs calmement au sujet de la magie vampirique.

« Dîtes moi mon ami, quelque chose me dit que vous pourriez être intéressé par la possibilité de disposer de l'enseignement d'un humain maîtrisant la magique vampirique, notamment, car cela serait probablement plus aisé que de demander pareille chose à un vampire. Est-ce que je me trompe ? » Cela, il le demandait d'un air tout à fait pragmatique, après tout là plupart des hommes auraient penser ainsi, lui-même aurait pensé ainsi s'il avait eu le choix d'ailleurs. Il valait mieux après tout avoir affaire à un autre humain pour cela que de devoir composer avec des vampires de plus ou moins mauvais tempérament. Ce n'est pas que les vampires étaient tous mauvais, juste que la tendance à être mauvais et arrogant était plus courante chez eux. C'était un fait constaté maintes fois et dû très probablement à leur nature de prédateur. Dans tous les cas, cette question se posait en effet légitimement, surtout que les vampires n'avaient pas vraiment bonnes réputations, même pour ceux désirant avoir leur magie à disposition.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Lun 27 Mar 2017 - 21:30


Se faire jauger son potentiel ? C'était une drôle d'idée. Comment une autre personne pouvait-elle se targuer d'un avis d'expert sur ce genre de chose ? C'était entre la Trame et lui, ça ne regardait pas autrui. Puis...

« Je ne suis pas certain de vouloir connaître mes limites. Cela m'évite de me reposer sur mes lauriers. »

Sans savoir où il allait s'arrêter, ça l'obligerait à toujours aller plus loin, à toujours rechercher plus avant. Puis, il était de nature quelque peu obstinée et même si on lui avait dit qu'il s'arrêterait à un stade déterminé, il aurait tout fait pour aller plus loin, rien que pour se montrer contrariant. C'était sa vie et c'était lui qui était aux commandes. Même si certains choix lui semblaient lourdement influencés, pour l'instant.

« Vous êtes un homme rusé, messire Ostiz. »

Oh, il était, le vieux renard. À peine venait-il de proposer à Gabriel une mission qui lui permettait parfaitement de rembourser la dette contractée pour l'hébergement qu'il lui faisait une nouvelle proposition, d'un genre qu'on ne pouvait pas refuser. Bien sûr qu'il était intéressé par un enseignement dans cette forme de magie. En particulier si cela devait se faire sans avoir un vampire pour professeur. C'était une forme de magie inconnue et, même s'il n'était pas certain de s'en servir, savoir comment elle fonctionnait pourrait l'aider à s'en protéger plus efficacement.

« Si c'est bien là une proposition, alors je l'accepte volontiers. »

Il y avait bien trop à gagner et, même si cela l'obligeait à faire le jeu du régent pour un temps, cela en valait largement la chandelle. Il aurait le temps pour mettre en avant sa liberté et son indépendance. Pour l'instant, l'important était plutôt de fourbir ses armes en vue d'un avenir qui s'annonçait tout aussi incertain que les dernières années. Une chose pour laquelle le moindre atout s'avérerait payant.

En tout cas, si chaque étape de son voyage s’avérait aussi enrichissante que celle-ci, il rentrerait chez lui avec les moyens d'accomplir tout ce qu'il voudrait et plus encore.




Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mer 29 Mar 2017 - 18:43

« C'est un choix tout à fait légitime. » Répondit Ostiz avec une neutralité parfaite à Gabriel lorsque ce dernier avoua qu'il préférait ne pas connaître ses limites, car cela l'aiderait à ne pas se reposer sur ses lauriers. En effet si le jeune mage préférait ne pas se faire jauger, c'était un choix tout à fait compréhensible.

« Je sais surtout que ce n'est qu'un échange de bons procédés sans obligation aucune des deux partis, mais que par principe, nous acceptons tout deux de satisfaire. Rien de contrariant, mais purement à notre bénéfice commun. » Répondit-il ensuite calmement à Gabriel lorsque ce dernier dit à Ostiz qu'il était un homme rusé. En effet Ostiz était rusé et échange de bons procédés était le bon terme, Crissolorio rendait un service, Gabriel en rendait un autre en retour et était payé si le service était plus grand. En somme, il n'y avait nul obligation d'un côté ou de l'autre, par contre si l'un des deux cassait l'échange, il serait légitime de s'attendre à ce que l'autre en fasse de même. Crissolorio ne se montrait donc pas spécialement contrariant, nul était son désir. Et tant que les deux partis y trouveraient leur compte de toute manière, il n'y avait pas de raison qu'un tel échange de bon procédé soit néfaste. Et cela permettait de garder une relation cordiale.

« Bien, nous allons donc nous y atteler dès que... » Il jeta un regard à une fenêtre se trouvant non loin. Bien entendu solidement renforcée sans en avoir l'air et il ajouta calmement. « Le soleil sera couché, car veuillez m'en excuser mon jeune ami. Mais la magie du peuple nocturne a tendance à fortement perdre en puissance lorsque le soleil inonde le monde de sa lumière. Considérez d'ailleurs cette précision comme le début de votre leçon. » Ajouta-t-il en toute sincérité, autant appeler un chat un chat après tout. Ce n'était pas encore le bon moment pour cette leçon en effet, même si ce ne serait l'affaire que d'une heure ou deux heureusement. Sur ce, le régent se leva et ajouta cordialement.

« Allons dîner en attendant et poursuivons notre conversation sur des sujets moins professionnels, après tout, je pense que nous avons déjà assez discuté pour le moment de ces sujets. » Il invita donc son ami à le suivre et ajouta alors qu'ils s'apprêtaient à sortir de la pièce et qu'ils se dirigeaient dans la salle à manger de la demeure. « Par exemple, votre opinion sur les autres peuples m'intéresserait si vous n'avez rien contre d'en parler. Après tout connaître les divers avis à ce sujet peut-être intéressant et bien entendu, je vous ferais part du mien si vous le désirez. Surtout que je vous avouerai être un grand connaisseur de la culture elfique. » Son point de vue qui était bien entendu conçu sur la base d'une réflexion froide et méthodique, Ostiz était, après tout, homme à juger les choses comme elles le sont sans à priori superflus

Quant à la culture elfique, ses connaissances à ce sujet pouvaient être même très étonnantes. Surtout depuis qu'il était entré en possession de conscientia, un des trois ouvrages recelant le savoir elfique sur l'histoire du continent Armandéen, du peuple elfique et aussi beaucoup d'informations sur les nombreuses coutumes elfiques. Crissolorio n'avait pas besoin d'ailleurs de préciser qu'il parlait très honorablement l'elfique et avec un accent qui était très acceptable, car c'était un fait assez connu… Il n'exagérait donc point en disant très bien s'y connaître quant au beau peuple, surtout que c'était au final un avantage politique d'être doté de connaissances aussi approfondies quand on devait avoir affaire aux elfes. Et il n'était point contre d'ailleurs de partager ses connaissances sur la culture elfique et sur la mentalité du beau peuple avec Gabriel si ce dernier était intéressé par le fait de converser avec lui au sujet des autres peuples armandéens.








Dernière édition par Crissolorio Ostiz le Ven 7 Avr 2017 - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Lun 3 Avr 2017 - 17:37


Ainsi la magie vampirique était nocturne par nature. D'une certaine manière, c'était plutôt sensé. Elle était à l'image du peuple qui la pratiquait. Néanmoins, il se demanda si les autres aspects de la nature vampirique se reflétaient également dans leur magie et ce que l'on pouvait en déduire si c'était le cas. Il y avait là matière à une forme de théorie universelle de la magie raciale dont il ne faisait encore qu'entrevoir les possibilités.
Plus tard, peut-être, lorsqu'il en aurait le temps.

À la mention du dîner, Gabriel songea qu'il s'agissait là d'une excellente idée. Bien que n'étant pas particulièrement affamé, un léger tiraillement commençait à se faire sentir au creux de son estomac, signe que la faim elle-même ne tarderait pas. C'était toujours le meilleur moment pour penser à se nourrir.
Cela dit, la question du régent sur les autres peuples lui donna à réfléchir. Que pensait-il des elfes ?

« J'ai fréquenté des elfes durant une bonne partie de cette année, à vrai dire. »

Mais que pouvait-il apprendre à son aîné que celui-ci ne sache pas déjà ? Peu de choses assurément. Surtout si celui-ci s'intéressait à la culture elfique. Tout le monde savait ce qu'était un elfe, à quoi ils ressemblaient, que leur corps réagissait différemment à la trame, les rendant "meilleurs". Il avait lui-même constaté que leur magie curative était inégalée et qu'elle s'axait également beaucoup sur la faune et la flore, mais si son hôte avait appris ce qu'il pouvait de magie elfique (une chose fort probable, puisqu'elle était bien plus accessible que son équivalent ténébreux), il savait déjà cela également.

« En terme de savoir, je ne pense pas avoir grand-chose à vous apprendre. Néanmoins, si c'est un point de vue que vous désirez, voici ce que j'ai retenu de mes contacts avec ce peuple durant les neuf derniers mois. »

Il fit une très courte pause, le temps d'organiser ses idées et les dévoila ensuite, sur le ton d'une simple constatation.

« C'est un peuple en déclin qui, comme beaucoup dans son cas, se refuse à l'admettre. Beaucoup d'elfes prennent encore les membres des autres peuples de haut, comme s'ils n'étaient pas conscients que ceux-ci sont les seuls héritiers dont ils disposent. Heureusement, certains d'entre eux font preuve de plus d'ouverture et partagent ouvertement leur savoir et les perles de sagesses que les siècles leur ont parfois permis d'acquérir. Leur plus grande qualité est toutefois leur plus grand défaut, ils vivent longtemps et leur rythme en est ralenti. À leurs yeux, nous sommes toujours pressés, ne saisissons les choses que superficiellement, sans en prendre le temps. Aux nôtres, ils sont incroyablement lents et passent un temps fou à s'appesantir sur des détails lorsqu'il faudrait agir. Ceux qui vivent au contact de notre peuple semblent se laisser entraîner par notre élan, cela dit. Ils sont plus prompts à l'action, moins portés sur le fait de passer trois ans à étudier un problème avant de le résoudre. »

D'ici un ou deux millénaires, peut-être moins au train où vont les choses, il ne restera des elfes que de vagues légendes et contes pour enfants, ainsi que les ruines de leurs belles cités. Ils ne se reproduisaient pas assez vite pour compenser leurs pertes. Si mille hommes mouraient lors d'une bataille, c'était une tragédie. Si mille elfes mouraient lors d'une bataille, c'était un pas de plus vers l'anéantissement pour tout leur peuple.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mer 5 Avr 2017 - 16:37

Ostiz n'avait pas abordé le sujet des races innocemment, après tout, il se doutait que Gabriel avait dû avoir affaire au peuple elfique s'il s'était rendu au domaine, ce même si les elfes vivant aux domaines étaient souvent plus ouverts d'esprits que le reste de leur peuple. Crissolorio n'avait pas manqué après tout de remarquer certaines spécificités récurrentes chez le peuple elfique lors de ses plus ou moins fréquentes interactions avec les membres du beau peuple. Au final, il ne serait pas faux de dire que les elfes étaient souvent un peu plus prévisible que les humains d'une certaine manière. Là où l'humanité était capable de tout et de contraire, certains traits revenaient fréquemment chez le peuple sylvestre, même si bien entendu, il y avait toujours des exceptions.

« Votre point de vue m'intéresse en effet. » Précisa d'ailleurs Ostiz avec diplomatie quand le jeune mage lui dit qu'il ne pensait pas pouvoir lui apprendre grand-chose sur les elfes, ce qui n'était pas forcément faux. Mais en terme de point de vue, il en avait sans doute un qui pouvait se révéler intéressant. Après tout, les expériences de vie pouvaient être très diverses.

Et l'avis de Gabriel se fit sans concession et aussi droit qu'une pique. Il disait que c'était un peuple sur le déclin, mais se refusant à l'admettre. Un peuple capable aisément de prendre les autres races de haut et aussi un peuple disposant autant de ses qualités que de ses travers. Quant au fait que les elfes prennent leurs temps pour s’appesantir sur des détails, Ostiz trouvait surtout que cela devait être dû à la longue vie des elfes en effet et pourtant… L'être humain aussi était capable de réfléchir assidûment avant d'agir quand il le voulait, c'est juste que la société elfique était sans doute bien plus figée que celle des hommes et moins prompte aux changements. Ce qui influait bien entendu sur ceux qui en faisaient partie.

« Après, avec le retour de la magie, il se pourrait que la fertilité elfique s'améliore avec le temps et que cela leur permettre de survivre. Tout peut arriver après tout et il ne faut pas rejeter cette éventualité. Mais… Il reste que vous avez raison, actuellement, c'est un peuple sur le déclin, une race noble et vénérable, mais ayant le défaut d'être souvent lente à agir et de faire preuve de condescendance envers les autres peuples. Les elfes n'ont pas cette force qui fait celle du genre humain, celle de pouvoir s'adapter rapidement au changement et pourtant c'est une force qu'ils devront acquérir peu à peu s'ils espèrent perdurer. Au final, nous humains savons que nous continuerons à perdurer envers et contre tous, il en est moins de nos voisins êtres de magie. Ces derniers, notamment les elfes doivent donc repenser leur place actuelle sur Armanda et s'adapter. Je trouverais néanmoins dommage pour ma part que le peuple elfique disparaisse, après tout celui-ci a accompli de grandes choses et pourrait beaucoup nous apporter encore. Il reste donc à déterminer ce que leur réserve l'avenir... » Ostiz parut réfléchir quelques instants ensuite, puis ajouta.

« Et votre avis sur le peuple vampirique ? Je suppose que pour votre part, vous l'avez moins fréquenté que le peuple elfique, pour la mienne, je vous avouerai que j'ai pu développer une certaine expérience par rapport à ces derniers. Une expérience que je ne rechigne pas à partager avec ceux qui sont intéressés par elle, car il est important que le genre humain comprenne mieux ce peuple à l'avenir. Que ce soit dans l'optique de la paix, ou d'une future guerre si un potentiel nouveau prince vampirique désire faire comme Lorenz Wintel. » C'était, après tout, une possibilité qu'il ne valait mieux pas ignorer. Crissolorio préférait la paix, mais il pensait aussi qu'il vaudrait mieux envisager la possibilité d'une nouvelle guerre à l'avenir et s'y préparer. Ne serait-ce que, car il était du devoir d'un dirigeant d'empêcher que son peuple se fasse dévorer à petit feu ou réduire en esclavage. Car tel avait été le destin des humains qui étaient tombés dans les griffes de l'armée de Wintel il y a quelques années de cela.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Jeu 6 Avr 2017 - 18:10


Le retour de la magie redonnerait un peu de fertilité aux elfes ? Ce serait une bonne chose pour eux. Cela ne le dérangeait pas qu'il y ait un peu plus d'elfes. Il n'avait rien à leur reprocher, en particulier aux baptistrels qui l'avaient aidé et à la charmante mécène qu'il avait rencontrée en arrivant à Gloria. Son point de vue concernant les vampires était tout autre, par contre. Cependant, sa réponse fut d'une sobriété parfaite.

« N'ayant rien de positif à dire à leur sujet, je pense qu'il est mieux de ne pas m'exprimer. »

Ses expériences passées avec ce "peuple" n'avaient jamais été agréables et il en avait conservé une certaine méfiance. Néanmoins, il y avait d'autres choses qui jouaient sur sa perception des buveurs de sang : le fait qu'ils soient, contrairement aux elfes, une menace pour l'humanité. Une menace que l'on était obligé d’apaiser en lui livrant un tribut de sang, à l'heure actuelle. Cela n'était pas acceptable aux yeux de Gabriel. L'humanité n'avait pas à se soumettre de la sorte. Surtout lorsqu'on savait qu'un conflit aurait été à son avantage. C'était un sacrifice inutile, du gaspillage.

« Néanmoins, je suis parfaitement d'accord avec vous sur le fait de devoir connaître son ennemi. Un homme averti en vaut deux et nous sommes déjà nombreux. »

Il esquissa un fin sourire pour accompagner cet adage altéré par ses soins. Les vampires seraient toujours l'ennemi à ses yeux, oui. Comme ils avaient toujours été ceux de son peuple. Mais il saurait s'armer de patience et attendre un faux pas de leur part, lorsque le moment serait venu. Pour l'heure, les problèmes précédemment évoqués par le régent avaient la préséance. Et si quelques vampires perdaient leur non-vie à combattre leurs mystérieux adversaires, ce serait tout bénéfice pour l'humanité.

« Si vous êtes prêt à me le livrer, je suis donc tout disposé à écouter votre point de vue. »

Même si ce ne seraient peut-être pas les réponses qu'il voudrait entendre, il aurait été idiot de refuser un savoir si généreusement offert. Quand aurait-il encore l'occasion de rencontrer une personne aussi érudite qu'Ostiz ? Probablement pas sur la route, une fois la cité derrière lui. Il fallait profiter de ces quelques moments civilisés avant de retourner braver la nature sauvage... Bon, d'accord, la nature plus ou moins domestiquée par la main de l'homme. Ce n'était pas comme s'il allait cheminer le long des sentiers ou à travers bois, non plus.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Dim 9 Avr 2017 - 19:02

Le sieur Gabriel avait la qualité d'être sincère au sujet des vampires, n'hésitant pas à dire le plus directement du monde qu'il n'avait rien de spécialement positif à dire au sujet des vampires et qu'il préférait donc ne rien dire. Un point de vue qui pouvait se comprendre d'ailleurs et qui était légitime, ce même si celui de Crissolorio comme toujours était assez nuancé et neutre. Car Ostiz portait un grand amour à l'objectivité…

« C'est tout à fait votre droit. » Répondit donc Ostiz avec politesse à ces paroles, après tout, il considérait que la sincérité était une qualité.

Crissolorio lui-même avait une expérience assez contrastée par rapport au peuple vampirique, il avait au moins eu l'avantage à force de les fréquenter dans le milieu politique de mieux les connaître. Ce en grande partie grâce à son totem qui lui donnait un assez grand talent pour cela et il avait donc pu constater ce qu'il y avait de vrai et de faux dans les préjugés concernant les vampires. Et il était malheureux dans les faits de se dire que pas mal de choses étaient vrai là-dedans, même si bien entendu même chez les vampires, il y avait des exceptions.

« Le savoir est le pouvoir en effet. » Ajouta d'ailleurs Ostiz avec philosophie quand Gabriel lui dit qu'il était sage en effet de mieux connaître son ennemi ou plutôt potentiel ennemi selon Ostiz. Il est vrai après tout que la connaissance et les informations pouvaient se révéler précieuses en tout temps.

« Le peuple vampirique est un peuple aux tendances très logiques et prédatrices, c'est une race qui sans être dépourvue d'émotion à tendance à mettre celles-ci de côté pour prendre des décisions froidement selon la manière qui leur semble la plus efficace sur l'instant. Ils sont très individualistes aussi, ça ne veut pas dire que les vampires ne peuvent pas être patriotes envers leur peuple ou leur race, mais ils savent aussi se suffire à eux-mêmes et ils ne sont pas forcément aussi sociables que nous en tant que peuple. Les tendances à l'arrogance que nous leur imputons sont souvent vraies d'ailleurs, tous les vampires ne sont pas arrogants, mais il n'est pas faux de dire que beaucoup de vampires considèrent encore les hommes comme leurs proies et donc comme des inférieurs. Cela les pousse à mal nous considérer souvent, mais a tendance aussi à les rendre orgueilleux et chatouilleux à ce sujet. Sans oublier que beaucoup de vampires sont rancuniers, néanmoins... » Car Ostiz tenait quand même à mettre en avant une certaine nuance.

« C'est un peuple peu protocolaire et qui n'a pas tendance à s’enfermer dans des carcans, de ce que j'ai pu apprendre, ils étaient plus ouverts aux sujets des relations entre membres du même sexe sans pour autant les encourager et qu'ils étaient un peu moins dégoûtés que les humains et les elfes des relations inter-raciales, même si cela est à nuancer. Comme je l'ai dit, c'est un peuple prédateur par nature et qui marche en bonne partie selon la loi du plus fort. Un vampire très fort peut donc vivre comme il l'entend, tant qu'il ne va non plus dans des comportements trop extrêmes bien entendus. Un peuple bien différent du nôtre en somme et dont il ne faut jamais oublier qu'ils sont des prédateurs par nature. » Et sur ces paroles pleines de bon sens, Crissolorio ajouta avec calme alors qu'ils s'installaient à table et que des serviteurs revenaient avec des plats. Des tartes et des tourtes sans viandes, visiblement Ostiz était un végétarien…

« Mon avis est que les vampires pour peu que l'on prenne en compte tout cela ne sont pas spécialement plus imprévisibles que les humains. Bien entendu, il y a des exceptions parmi eux et certains vampires sont doués pour tromper leur prochain, mais vous pouvez considérer qu'en général, ce dont je vous ais fais part est assez représentatif d'une bonne partie de ce peuple.. Bien entendu, je ne peux que vous conseiller de faire du cas par cas avec eux. Car un tel portrait ne saurait pas s'appliquer parfaitement à chaque membre du peuple nocturne tout de même. » Lui-même en tout cas avait su user avec efficacité de ces vérités qu'il avait apprises. Et sur ce, il conclut avec cordialité.

« J'espère que ce repas saura vous satisfaire sieur Gabriel et si jamais la faible présence de viande vous dérange, je peux toujours demander à mon cuisinier de vous préparer quelque chose. Si vous le désirez, je dispose d'ailleurs un peu de vin d'un grand cru que je propose aux invités lorsque j'en reçois. Je vous prie néanmoins de ne pas ébruiter ce fait, sinon certains nobles risquent de convoiter le fait d'être invité chez-moi uniquement pour pouvoir en boire. » Lui-même n'en buvait jamais la moindre goutte, mais comme Ostiz était un homme civilisé, il tenait à être un bon hôte. Après tout, c'est cela la valeur de la civilisation et la bourgeoisie, celle de pousser l'homme à faire preuve d'un comportement qui rendait si possible la cohabitation avec ses semblables agréables en plus de supportable. Et en effet, ce vin était vraiment d'un très grand crû… Sans doute que la bouteille à elle seule devait valoir plusieurs mois de rentes d'un petit courtisan.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Lun 10 Avr 2017 - 21:33


Il écouta avec assiduité le portrait des vampires que le peignait le régent, engrangeant les informations utiles pour un éventuel usage ultérieur. Tout savoir était bon à prendre et son hôte avait beaucoup à lui apprendre apparemment.
Ce sujet classé, le commentaire sur l'absence de viande dans le repas le fit sourire.

« Je ne mange plus de viande depuis un moment et n'ai, de toute manière, pas l'habitude de me plaindre de ce qui m'est généreusement offert. »

C'était une part de son éducation, toujours faire honneur aux plats qui nous étaient proposés. Ce qui leur avait valu de durs moments face aux légumes lorsqu'ils étaient enfants, son frère et lui, d'ailleurs. Mais lorsqu'on prenait l'habitude de manger même les choses que l'on aimait le moins, c'était une tâche qui devenait plutôt aisée. Puis, c'était le genre de chose appréciée dans la bonne société.

« Votre proposition m'honore, mais je n'en prendrai que si vous le partagez avec moi et seulement un verre dans ce cas. Si nous devons pratiquer la magie ce soir, aussi obscure soit-elle, j'aimerais le faire avec un esprit aussi clair que possible. »

Assimiler la leçon était important, il n'en aurait probablement pas d'autres et devrait s'exercer seul ensuite. Ce qui n'était pas un réel souci, il avait l'habitude de pratiquer seul, mais il désirait graver le moindre détail dans son esprit afin de pouvoir les exploiter ensuite, comme ça avait été le cas pour leur conversation. C'était important et pratiquer la magie en état d'ébriété était particulièrement déconseillé. Il en avait fait les frais lorsqu'il était beaucoup plus jeune. Cela avait eu le bon goût de lui apprendre la modération, cela dit.

« Puisque nous en sommes à échanger des points de vue sur les autres peuples, il reste une catégorie d'êtres en Armanda qui, s'ils sont peu nombreux ont également leurs particularités. Je veux, bien sûr, parler des dragons. En auriez-vous déjà personnellement rencontré ? »

N'ayant jamais eu de contact direct avec l'une de ces créatures, Gabriel était très curieux à leur sujet. Ils étaient également liés à la Trame, d'après les écrits d'Amadeo et les informations qu'il avait pu glaner lors de son séjour au Domaine. Puis, s'il devait s'intéresser à Vraorg dans un futur plus ou moins proche, en savoir plus sur son espèce pourrait lui être d'une certaine utilité.
Ayant mis ces pensées de côté, il attendit simplement le bon vouloir de son hôte et l'annonce des 'hostilités' par celui-ci avant d'entamer son repas.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Mar 11 Avr 2017 - 17:51

Ostiz acquiesça doucement de la tête devant la grande politesse de sieur Gabriel qui en plus d'avouer qu'il ne mangeait pas de viande, ajouta qu'il n'était pas du genre à se plaindre de ce que lui offrait un hôte. Ce qui était en effet tout à son honneur. Et dans les faits, c'était aussi une démonstration de la bonne éducation de l'invité d'Ostiz, même si celui-ci pensait que le fait de ne jamais faire de remarques par rapport à ce genre de sujet n'aidait pas forcément l'hôte à s'améliorer. Néanmoins, c'était plus agréable pour l'étiquette et permettait ainsi de maintenir avec aisance une bonne atmosphère autour d'un bon repas. Ce qui était bien entendu une part essentielle des rituels de la haute société dont Ostiz faisait partie.

« Je ne bois jamais d'alcool en temps normal, mais j'accepte de prendre un verre avec vous si vous le désirez. Et en effet, il vaut mieux garder l'esprit clair pour notre future leçon. » Répondit-il donc poliment et cordialement au jeune Gabriel lorsque celui dit qu'il apprécierait de boire un verre en compagnie de son hôte. Soit, Ostiz accepterait de faire une exception par pure politesse, mais ça resterait une exception. Hors de question qu'il se mette à boire de l'alcool fréquemment, il était homme à penser après tout qu'il était bon de garder l'esprit parfaitement clair en tout temps.

Et en vérité, il ne serait pas faux de penser qu'Ostiz n'avait jamais été ivre de sa vie ou même en état d'ébriété. La sévérité de cet homme pour ce genre de choses était presque intimidante, il pouvait presque donner l'impression d'être au-delà de certains vices de la chair pourtant assez fréquents.

« Ais-je déjà personnellement rencontré des dragons ? En effet, fréquemment même et j'ai pu longuement discuter avec certains d'entre eux qui ont apparemment apprécié ma conversation et mes réflexions personnelles. Je dispose d'ailleurs d'un conseiller dragonique actuellement, Cynoë aux écailles d'améthystes qui est un bon ami à moi. » Répondit donc le régent calmement à Gabriel lorsque ce dernier se mit à poser des questions concernant le genre dragonique, il reprit d'ailleurs avec réflexion, ce après qu'il ait débuté le repas par la coupe de vin qu'avait remplit un serviteur. Ainsi, ce serait déjà une bonne chose de faîte.

« Certains disent que les dragons sont sages et bien plus intelligents que nous, dans les faits ce n'est pas aussi simple. Peut-on même les comparer à nous ? Les dragons ne pensent pas comme nous. Ils ne sont pas doués pour les subtilités politiques et concernant des sujets techniques comme le genre humain les affectionnent, mais il dispose de l'étendue de la mémoire dragonique qui à elle seule de ce que je sais représente une grande somme de savoir et d'expérience, mais englobant des sujets moins culturels et spécifiques que les nôtres. Ainsi, il serait inadéquat de les comparer comme cela à nous, quant à leur sagesse, cela dépend dans les faits des dragons en eux-mêmes. Certains peuvent donc en effet êtres des temples de sagesses, d'autres moins… » Ostiz parlait d'expérience, il s'était aperçu après tout au cours des 10 dernières années que la bêtise individuelle était décidément une chose partagée par tous les peuples…

« Dîtes moi d'ailleurs sieur Gabriel, êtes-vous par hasard de ce qui rêvent un jour de devenir dragonnier ? » Acheva sinon de demander le sieur Ostiz alors qu'il entamait une part de tarte aux oignons. Un plat somme toute agréable et de bonne qualité, Crissolorio était visiblement le genre d'homme préférant les choses bien faîtes aux excentricités quand il s'agissait de nourriture... Et sur ce, le repas se poursuivit cordialement, jusqu'à ce qu'il soit temps pour Ostiz d'apprendre les bases de la magie vampirique à Gabriel








Dernière édition par Crissolorio Ostiz le Ven 14 Avr 2017 - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Roca
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 2

Guerrier libre

MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel) Jeu 13 Avr 2017 - 20:34


Un conseiller draconique ? Voilà qui était plutôt inattendu, même si, à la lumière de ce que le régent lui apprit ensuite, cela pouvait effectivement être intéressant. Si cette mémoire draconique plongeait assez loin, alors les dragons devaient être des mines d'informations.

La question sur le fait d'être dragonnier le prit au dépourvu et lui arracha un léger rire.

« Pas du tout. Je ne pense pas être le genre de personne pour ça. »

Il fallait probablement s'occuper du dragon, lui accorder du temps, tout cela. Gabriel n'avait pas vraiment de place dans ses projets pour l'un de ces grands sauriens. Et ils étaient probablement plus utiles pour quelqu'un qui ait une autre vocation, plus physique et dangereuse que ce qu'il visait pour lui-même. Puis, si ces êtres mangeaient autant que leur masse semblait le suggérer, ce serait horriblement coûteux. Non, il s'intéressait à eux pour leur affinité magique. Les dragons avaient un accès particulier à la Trame et cela l'intriguait. Il aurait aimé connaître la raison et le fonctionnement de ce lien privilégié. C'était avec ce genre de savoir qu'il espérait pouvoir, un jour, acquérir une plus grande compréhension de la magie et peut-être, qui sait, la pousser vers de nouveaux horizons.

Mais trêve d'ambitions, il y avait des choses plus pressantes auxquelles il devait s'intéresser. Le contenu de son assiette, par exemple. Goûtant l'une des tourtes, il ne put que constater que la cuisine n'avait rien à envier au reste en matière de qualité. Une fois cette bouchée avalée, il félicita le maître de lieux.

« Mes compliments à votre cuisinier, je n'ai rien mangé d'aussi délicieux depuis des lustres. »

C'était un compliment sincère, un fait qui se remarqua dans le fait qu'il ne juge pas nécessaire d'en rajouter et retourne immédiatement à son repas. Peu à peu, il comprenait mieux Crissolorio Ostiz. C'était un homme qui s'attachait avant tout à la qualité, plus que la poudre aux yeux que nombre de personnalités influentes appréciaient. Il se moquait de ce genre de détail. Son repas devait plaire au palais avant de plaire à l’œil. Une chose qui était tout à son honneur et dont le jeune mage ne se plaignait pas, loin de là.


Couleur des dialogues : CadetBlue (#5F9EA0)
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel)

Revenir en haut Aller en bas

Jeunesse et ancienneté (Pv Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-