Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un retour aux sources (Pv Seö)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Un retour aux sources (Pv Seö) Jeu 2 Fév 2017 - 14:22

23 Septembre

En ce jours l'impératrice des elfes avait décidée de se rendre un peu à l'écart d'Estellïn pour s'entraîner au milieu des bois de la montagne, montagne qui était dorénavant la patrie de son peuple. Elle s'entraînait ainsi au milieu des bois, mais non loin de la voie royale qui permettait aux voyageurs de pouvoir suivre un itinéraire fiable et très sécurisé vers l'elfique cité. A quoi s'entraînait-elle? A quelque chose d'assez inédit pour une baptistrelle, mais assez logique avec sa personne. Elle s'entraînait au maniement de la lance, non pas d'une façon qui se voulait mortelle pour ses futurs adversaires, mais plutôt d'une façon qui pouvait lui permettre de manier une telle arme sans enfreindre sans serment.

Elle faisant ainsi tournoyer la lance des Berlors d'une manière bien particulière, cette dernière se mouvant avec grâce dans les mains de l'ancienne championne qu'elle était. Dans un combat contre un adversaire réel elle aurait sans doute employer l'arme pour faire tomber ce dernier, ou le mettre dans une position assez précaire pour le faire abandonner la lutte. Un style direct, efficace et qui avait l'efficace de ne pas être vraiment violent. La chantebrise étant au final une experte dans l'art de ne pas tuer ses adversaires (pour la simple raison qu'elle avait gagnait ses combats sans jamais en tuer un seul). Il était donc tout à fait naturel que son style de combat qui avait la grâce du vent dont elle était la fille soit assez particulier.

Néanmoins elle n'aurait probablement pas refuser la présence d'un adversaire amical pour un tel entraînement, ce même si au final elle pouvait s'en passer. De plus elle ne tenait pas à déranger quiconque à ce sujet en cette heure où certains avaient beaucoup à faire. Elle-même ayant des fois du mal à trouver un peu de temps libre en tant que récente reine des elfes... Elle ferait bien d'ailleurs de prendre une pause pensa t-elle, elle se rendit donc arme en mains près de la voie pour méditer calmement et observer sereinement cette dernière depuis une hauteur. La route pavée ayant une beauté assez particulière dans les faits au milieu des bois montagnards qu'elle traversait...






Arme maniée :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Jeu 2 Fév 2017 - 15:03

Je marchais sur le chemin pavé qui menait à la cité d’Estëllin. C’était la première fois que j’empruntais cette route, et beaucoup de questions se mélangeaient dans ma tête. Je n’avais jamais vraiment revisité le royaume elfique depuis mon départ, de nombreuses années plus tôt. Les souvenirs des moments passés en son sein étaient loin d’être les meilleurs, et je n’avais jamais vraiment voulu y remettre les pieds. Pourtant, lorsque j’avais appris l’existence d’Estëllin, je m’étais promis de visiter les nouvelles terres de mon peuple.

Certes, les montagnes étaient loin de m’être inconnues. J’y avais souvent baroudé plus jeune, et, sans les connaitre par cœur, je m’y sentais particulièrement à l’aise. Seulement, je ne savais pas s’il en serait de même pour la nouvelle cité Elfique, et j’appréhendais légèrement ce retour parmi les miens. Même s’il serait surement temporaire. Tous ceux que j’avais croisé et qui s’étaient déjà rendus à Estëllin m’avaient vanté la beauté, la sérénité et la grandeur de la cité elfique, et, d’un côté, il me tardait de pouvoir constater ça par mes propres yeux.

Je resserrais mon col, veillant à bien le remonter jusqu’en dessous de mon nez pour cacher mes cicatrices. Ma capuche était rabattue, et ce malgré le beau temps. Non pas que je souhaitais me cacher, c’était simplement devenu une habitude avec le temps, une sorte de rituel automatique que je respectais à chaque fois que je voyageais. Je fis une petite pause pour réajuster mon sac et vérifier que mon équipement était toujours sur mon dos. J’inspectais donc l’attache de mon bâton et de ma lance, puis, satisfait, je me rééquipais et reprenais ma route.

J’approchais pas à pas de la capitale Elfique. Plus je progressais, plus je me posais des questions sur les façons de vivre de mon peuple. Il faut dire que, protocolairement parlant, je n’étais sans doute vraiment pas au point. J’espérais ne pas brusquer certains d’entre eux par ma maladresse, ne souhaitant pas créer d’esclandre pour ma première visite chez les miens.

C’est donc perdu dans mes pensées que j’avançais vers ma destination. Soudain, je perçus une présence. Non loin de moi, légèrement en hauteur, se trouvait une elfe qui semblait observer sereinement la route que j’empruntais. Une femme, sans doute plus âgée que moi, était tranquillement assise, une étrange lance à la main. Je devais avoir une apparence de rustre, équipé comme je l’étais, comparé à elle. Nous semblions simplement ne pas venir du même monde.

Je m’étais promis de faire un effort pour m’intégrer, aussi je m’avançais vers elle, avant de la saluer en m’inclinant maladroitement. Je pris la parole, sur un ton doux, calme et serein.

« Bonjour, Gente Dame »







Dernière édition par Seö Wënmimeril le Lun 6 Fév 2017 - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Sam 4 Fév 2017 - 14:10

Aramis avait bien remarquée le jeune elfe qui voyageait sur la voie royale en direction d'Estellïn. Un jeune elfe qu'elle ne connaissait pas véritablement… Elle se souvenait de l'avoir déjà vu, mais guère plus. Elle ne put s'empêcher de sourire doucement à son égard alors qu'il s'approchait d'elle. Une jeune âme qui rentrait à Estellïn, elle ne pouvait qu'apprécier une telle chose et espérait qu'il ait fait bonne route. D'ailleurs c'est bienveillante qu'elle répondit à ce dernier lorsqu'il l'aborda.

« Salutations à vous jeune sir. » Dit-elle en se levant avant de sauter de son perchoir pour atterrir avec la grâce du vent devant lui. Suite à celle elle s'inclina à son tour avant de reprendre avec la douceur de la brise du printemps.

« Comment vous nommez-vous ? » Oui, elle n'était guère du genre à y aller par 4 chemins. Elle était gentille, mais très directe dans les faits. Elle n'avait de toute manière pas une grande affection pour les ronds de jambes et autres petites futilités. Elle s'intéressait à lui, lui s'intéressait à elle. Autant assumer cet état de fait et aller directement au vif du sujet de ce fait. Ce qui pu se souligner d'ailleurs quand elle reprit ensuite de sa voix qui ne s'imposait pas aux oreilles mais qui s'y infiltrait doucement comme la caresse du vent.

« Rentrez-vous par hasard chez-vous après un long voyage ? Puis-je vous aider en quoi que ce soit ? » Cela elle sembla le demander avec une certaine aménité, ce malgré le fait qu'en effet elle semblait d'un milieu social au dessus de celui qui lui faisait face. On aurait dit d'une certaine manière une mère qui s'adressait avec douceur à un jeune homme. Elle avait l'air très maternelle et bienveillante à sa manière. Le genre de personne qui semblait animait d'une énergie tout à fait positive et chaleureuse. Elle n'avait d'ailleurs pas hésiter à s'approcher de lui alors qu'elle disait cela. Comme pour le mettre à l'aise de son mieux, elle savait parfaitement après tout qu'elle pouvait des fois avoir l'air intimidante pour certains. Il était donc tout à fait normal selon-elle de faire un effort pour apaiser un tel sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 6 Fév 2017 - 9:58

L’elfe avait souplement sauté devant moi quand je l’avais saluée. Sans hésiter une seconde, elle était venue à ma rencontre, atterrissant sur la route pavée comme portée par la brise. Curieusement, elle m’avait salué avec une simplicité et une élégance étonnante. Elle ne semblait pas se méfier de moi, et ce malgré mon apparence peu engageante. J’ôtais alors ma capuche, comme par respect. L’elfe devant moi inspirait la confiance, et sa beauté et sa grâce ne faisaient qu’accentuer le sentiment d’apaisement que l’on pouvait ressentir en sa présence.

Elle semblait réellement intriguée par ma présence. Elle ne cachait pas sa curiosité, même si son ton et sa douceur avaient tendance à le dissimuler. Je ne pus m’empêcher de me demander pourquoi un voyageur comme moi pouvait susciter chez elle autant d’intérêt. Elle semblait d’une classe sociale bien supérieure à la mienne, et, pourtant, elle ne me parlait nullement avec condescendance.

Elle était simplement face à moi, s’approchant doucement comme pour éviter que je ne sois gêné par le gouffre qui semblait nous séparer. Je n’étais finalement qu’un elfe qui avait quitté les siens il y a longtemps, et qui n’avait plus sa place dans leur nouvelle société. Ma venue était simplement liée à un besoin d’être soulagé, de voir que mon peuple avait réussi à se reconstruire. Même si j’avais conscience de m’en être détaché il y a longtemps, j’aimais toujours profondément les miens et ils méritaient de pouvoir à nouveau vivre dans un endroit paisible.

Ça remarque me fit sourire. Un long voyage ? C’était le cas de le dire. J’étais parti il y avait environ une dizaine d’années maintenant, et je n’étais revenu dans le royaume Elfique que dans ses bordures. Je n’avais donc pas côtoyé de cités d’un ordre aussi imposant depuis bien longtemps…Je sorti de mon mutisme pour lui répondre d’un ton amical et courtois, bien que légèrement intimidé.

« Je doute que mon nom vous soit familier Dame. Je me nomme Seö Wënmimeril. » Je marquais une courte pause, m’inclinant une nouvelle fois. « Quant au voyage, je ne vous embêterais pas en vous en contant les détails mais je ne suis pas revenu dans le royaume Elfique depuis une dizaine d’années, et j’espérais pouvoir constater de mes yeux que notre peuple avait réussi à se relever des différentes guerres et batailles qui ont ravagés Armanda. »

Je n’étais pas honteux, mais je ne savais pas trop comment une Elfe de haut-rang pourrait prendre cette réponse. Désertion ? Abandon ? Pour moi, ce n’était pas le cas, ou du moins ce n’était pas mon sentiment. J’avais toujours tenté de veiller au mieux sur mon peuple, de mon côté, sans toutefois renouer de liens avec lui.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 6 Fév 2017 - 19:22

Aramis apprécia de voir le jeune homme en face d'elle sourire, même si dans les faits elle ressentait très bien le fait qu'il était légèrement intimidé par sa personne. Ce qui n'était pas forcément volontaire de la part de Thredë, mais démontrait bien au moins que cette dernière paraissait bien ce qu'elle devait être actuellement. Une membre éminente du beau peuple… La mère de tout les elfes à sa manière.

« Enchantée de vous rencontrer Seö. En effet vôtre nom ne m'ait pas familier, mais vous rester l'un de mes sujets malgré tout. » Lui répondit-elle avec une bienveillance manifeste avant de reprendre ensuite sereinement. « Nôtre peuple a souffert au cours de ces dernières années, beaucoup souffert, mais nous sommes arrivés malgré tout à nous relever de ces terribles épreuves. Et j'espère de toute mon cœur que la période de paix actuelle nous permettra d'à nouveau prospérer et envisager l'avenir avec espoir et non méfiance. » Puis elle resta silencieuse un instant avant d'ajouter avec un léger sourire à l'égard de Seö. « J'espère, même si je sens que ce n'est pas le cas. Que ces dix dernières années n'auront pas été trop rudes pour vous Seö. Sachez en tout cas que vous êtes le bienvenue ici. C'est toujours un plaisir pour moi de revoir un de mes sujets en bonne santé, surtout après qu'il ait disparu un temps. » Cela elle le dit avec une grande sincérité, sur ce elle se plaça aux côtés de Seö et le prit doucement par le bras droit de la mains gauche avant de lui désigner les alentours d'un geste gracile de sa main droite.

« Certes ce n'est pas nôtre forêt bien aimée, mais ces montagnes sont nôtre nouvelle patrie. J'espère que vous saurez y trouver la paix qui a tant manquée à tous ces dernières années. » Percevait-elle quelque chose des peines qui lui agitaient le cœur ? Peut-être, après tout en tant que baptistrelle elle pouvait lire dans le chant nom de ceux qui l'entouraient si elle le désirait. Mais n'insistant par sur ce sujet elle se contenta de conclure de cette voix qui résonnait comme le mistral. « Puis-je faire quoi que ce soit pour vous aider Seö ? Je suppose que vous n'avez pas encore visiter Estellïn comme c'est la première fois que vous venez ici… Aimeriez-vous de ce fait que je vous serve de guide ? » Oui elle était très directe à ce sujet et sa proposition probablement étonnante. Néanmoins cela ne semblait pas la déranger le moins du monde… En même temps de son point de vue c'était tout à fait normal… Les elfes étaient au mieux un peu plus d'un millier sur Armanda, chacun d'entre-eux était donc important pour l'avenir du beau peuple. Et justifiait bien qu'on lui consacre attention et respect. Sans oublier qu'elle se considérait comme la mère du peuple elfique en tant qu'impératrice, elle se devait donc d'être la fois responsable et aimante envers ses sujets. Elle se devait d'être un exemple, mais aussi d'incarner l'espoir auquel le beau peuple aspirait. Elle devrait être forte, mais aussi quelqu'un qui devait les inspirer. Tel était son devoir. Un devoir auquel Aramis donnait une importance immense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mar 7 Fév 2017 - 9:20

Je pris d’abord avec soulagement sa réaction. En effet, elle semblait ne semblait pas tenir compte du fait que j’avais passé une dizaine d’années loin de mon peuple, et je dois avouer que ça me soulageait un peu. L’une de mes plus grandes craintes avait été la réaction de mes pairs suite à cet abandon. Je craignais aussi de revoir mes parents, ou encore ceux de Laurelin. J’avais appris que son père avait finalement survécu à l’Aube rouge. Qu’allais-je bien pouvoir lui dire si je le croisais ?

Dans tous les cas, la présence de l’elfe était plutôt apaisante. Ses paroles étaient douces, et j’avais l’impression qu’elle était finalement plus heureuse qu’autre chose de revoir un jeune elfe rentrer au pays. Les temps avaient été durs, et retrouver l’un des siens devait lui faire plaisir, preuve qu’elle appartenait à une classe sociale importante et réfléchie.

Lorsqu’elle se mis à mes côtés et me pris le bras, je fus si surpris par son geste que je rougis brutalement. Elle me montra les alentours, puis me demanda soudain si je voulais qu’elle devienne ma guide pour ma première visite d’Estëllin. Son accueil chaleureux me touchait beaucoup, et, si elle proposait, j’aurais effectivement bien besoin de quelqu’un pour me faire découvrir le nouveau foyer de mon peuple.

Je n’osais toutefois pas lui dire oui, tout simplement par politesse et par courtoisie. Mon esprit, raisonnant avec logique, me disait qu’elle occupait surement un poste important, et donc qu’elle devait avoir mieux à faire que faire la visite à un inconnu comme moi. Je m’inclinais donc doucement, toujours souriant.

« C’est une offre très généreuse Dame, mais je ne voudrais pas vous déranger. » Je marquais une courte pause, réfléchissant à ce que je pourrais lui dire pour justifier ce refus cordial. « Vous semblez être quelqu’un d’important, vous devez avoir des responsabilités et surement mieux à faire que de guider un inconnu comme moi à travers votre ville. » Mes propos pouvaient sembler abruptes, mais en réalité je voulais simplement lui épargner la perte de son temps. « Croyez-moi, j’aurais été ravi de visiter la cité en si bonne compagnie, mais je ne voudrais pas que vous perdiez votre temps que je devine précieux… »

Je marquais une pause à nouveau. Quel idiot, j’avais totalement oublié de lui demander son nom. Même pour quelqu’un qui vivait principalement sur les routes, c’était un manque grossier de politesse. Je la regardais dans les yeux, le coup et le menton toujours bien enfouis dans mon col.

« Mais je manque à la plus élémentaire des politesses. Comment vous nommez vous ? Que je puisse au moins vous remercier convenablement et me souvenir de cette agréable rencontre. » Mon ton était courtois sans être pompeux, tintant de sincérité.
L’elfe qui était à ma droite avait réussi à me rassurer pour cette première visite, et je lui en étais très reconnaissant. Peut-être que, finalement, toutes mes craintes étaient infondées, et que la cité elfique se révélerait aussi accueillante que l’était mon interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 8 Fév 2017 - 20:32

Elle perçut sans mal le soulagement qui sembla prendre au cœur le jeune Seö. Mais elle sentait aussi que ce dernier comme beaucoup d'elfes avait dû souffrir suite aux dernières années. Aux dernières années douloureuses qui avaient tant coûtées au peuple elfique et à tout les autres peuples par extension. Des années difficiles qui néanmoins avaient permit la paix actuelle entre les peuples Armandées.

De quoi serait fait l'avenir ? Aramis ferait de son mieux en tout cas pour qu'il soit fait de prospérité et de paix. Que ce soit pour les elfes et par extension pour tout les Armandéens. Certes elle était la reine des elfes, mais elle était aussi une baptistrelle. Elle ne tenait pas qu'au bien des elfes même si elle devait faire de son mieux pour eux. Mais au bien de tout Armanda et de ceux qui la peuplent dans sa globalité.

Elle sembla d'ailleurs légèrement amusée par la gêne de Seö lorsque ce dernier rougit brutalement quand elle lui prit le bras. Mais pas un amusement moqueur, plutôt une gentille taquinerie. Dans les faits Aramis appréciait beaucoup les jeunes, surtout ceux capables de bonne volonté. Sa passion était de leurs offrir son savoir et de les aider. Pour ainsi les doter d'outils pour pouvoir bâtir un avenir meilleur, que ce soit pour eux ou pour tous.

Elle sembla d'ailleurs légèrement amusée lorsque Seö s'inclina respectueusement pour lui dire qu'il ne désirait pas la déranger, ce car elle lui semblait être quelqu'un d'important et qu'elle avait selon lui mieux à faire que l'aider probablement. A cela la chantebrise finit par répondre toujours aussi amusée.

« Si je vous le propose c'est que je suis prête à le faire et que par extension j'en ai envie. » Elle lui sourit avec plus de franchise et reprit très directe. « Je vois que vous êtes gêné et timide en ma présence jeune Seö, il ne faut pas. Je ne vais pas vous manger après tout. De plus, vous ne voudriez pas risquer de me contrarier en refusant mon offre, n'est-ce pas ? » Cela elle le dit avec un petite sourire taquin, ce avant de reprendre quand il lui demanda poliment comment elle se nommait.

« Je me nomme Aramis Thredë, mais l'on peut aussi me nommer Aramis Evanealle, épouse d'Aegnor Evanealle, empereur des elfes. » Elle sourit avec douceur après qu'elle lui ait ainsi révéler qu'il se tenait devant la reine de son peuple. Sur ce elle entoura légèrement de son bras le sien, comme le faisaient les amis qui désiraient se promener côte à côte. Avant de reprendre gentiment.

« Je pense que vous devez vous dire. C'est l'impératrice des elfes, je ne suis qu'un simple elfe tout à fait commun par rapport à elle, je ne devrais pas la fréquenter de ce fait. Pour ma part je ne pense pas ainsi, je pense d’ailleurs que si vous pensez ainsi vous vous inquiétez bien trop mon cher ami. » Cela toujours aussi directe, avant de conclure ensuite. « Dans tout les cas, sachez jeune Seö que je suis déterminée à vous offrir mon aide aujourd'hui et surtout que je suis une femme très têtue quand j'ai une idée en tête. Ne pensez-vous pas de ce fait que cela serait plus simple pour vous d'accepter tout simplement ma proposition ? » Le regard qu'elle lui adressa était à la fois bienveillant et déterminée. En effet elle avait bien l'air d'être une femme très très têtue. Ainsi elle attendit patiemment et avec un amusement compatissant qu'elle ne dissimulait point la réponse du jeune Seö.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 20 Fév 2017 - 10:12

L’impératrice des elfes. Rien que ça. Mais que pouvait-elle bien faire ici ? Je pensais, visiblement à tort, que les grandes personnalités, qu’elle soit vampirique, humaine ou elfique, évitaient de se mélanger à la plèbe. Non pas par mépris, mais plus par sécurité. Que serait-il advenu si un individu malveillant c’était manifesté à ma place ? Non pas qu’elle semblait sans défense, je sentais clairement qu’elle aurait pu me faire mordre la poussière sans difficulté, mais il existait des gens bien plus forts que moi qui auraient pu vouloir lui nuire…

Comment devais-je réagir alors ? Je tentais de me rappeler en vain le protocole. Je ne pouvais vraisemblablement pas refuser son offre, ça aurait été d’une discourtoisie flagrante au vu de sa proposition bienveillante. Je la laissais donc se saisir de mon bras, et j’attendais patiemment qu’elle ait finit avant de répondre poliment.

« En effet, il serait très impoli de ma part de refuser votre offre Dame Thredë. J’accepte donc avec plaisir votre offre et votre aide pour découvrir la nouvelle cité de notre peuple. » Je marquais une courte pause, espérant avoir répondu avec la politesse nécessaire pour une personne de son rang.

« Excusez-moi pour la gêne que je devine apparente, mais je n’ai pas l’habitude de côtoyer mon peuple, et encore moins ses hautes sphères. J’espère que vous comprendrez ma première réaction. » Je sentais en effet que mon désarroi pouvait paraitre visible pour la chantebrise, tant il était évident. Je n’aurais jamais songé avant d’arriver à Estëllin que je pourrais être escorté par l’impératrice des elfes en personne.

Instinctivement, je savais aussi qu’en acceptant son offre j’éviterais qu’elle ne reste toute seule à la merci d’un éventuel danger. Mes différentes pérégrinations qui avaient eu lieu au fil du temps me rendaient souvent prudent, et je ne pouvais pas me résoudre à laisser l’elfe la plus importante de mon peuple à découvert, et ce même si, en cas de problème, elle serait surement beaucoup plus à même de le régler que moi. D’ailleurs, qu’elle était cette étrange lance qu’elle possédait ? Je croyais pourtant que les baptistrels étaient très peu enclins à la violence, alors voir une arme de corps à corps équiper l’une d’entre eux était une chose plutôt intrigante. Laissant libre au court à ma curiosité, je ne pus m’empêcher de lui poser la question.

« Avant que nous ne commencions, j’aimerais me permettre une question » Je marquais une pause, réfléchissant à la manière avec laquelle j’allais bien pouvoir formuler ma demande. « Je m’interroge sur la forme et l’utilité de ce que je suppose être votre lance. Je n’en avais jamais vu de pareil avant et je ne peux m’empêcher d’être curieux. Et… vous n’avez pas peur que vous isoler de la sorte ne puisse vous nuire ? Non pas que vous me semblez sans défense, bien au contraire, mais je ne pourrais m’empêcher de craindre qu’une femme aussi importante que vous ne se retrouve dans… Et bien dans une embuscade par exemple… »

J’avais laissé ma curiosité m’emporter et je me rendis compte que j’avais peut-être été trop loin. Je me corrigeais rapidement.

« Vous n’êtes pas obligée de répondre, bien sûr, je ne suis pas au fait de ce qui se fait ou pas, et vous avez tous les droits de vous mouvoir librement je suppose. C’était de la curiosité, mal placée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 22 Fév 2017 - 9:16

Aramis ne se sentait pas spécialement en danger ici. Peut-être, car le royaume elfique était plus sûr que bien d'autres endroits sur ce continent ? Mais aussi, car ses sens de baptistrels lui offraient la possibilité de sentir les présences vivantes dans les alentours et ainsi de partir au plus vite si un danger quelconque la guettait. Certes, il aurait été plus prudent malgré tout d'avoir à sa disposition une escorte, mais la chantebrise détestait l'idée permanente d'être comme enfermée dans une cage dorée…

Certes, on pourrait dire qu'elle ne faisait pas preuve de prudence ou qu'elle n'en faisait qu'à sa tête ce qui était vrai, mais il était dur de l'obliger longuement à faire quelque chose qu'elle ne désirait pas. Elle était libre et tenait à la rester ne serait-ce qu'en partie, même si cela impliquait un certain manque de diplomatie de temps en temps ainsi qu'une tendance très prononcée à la franchise sans véritable concession. L'impératrice disant assez souvent ce qu'elle pensait sans rendre les choses plus agréables à entendre, heureusement qu'elle était bienveillante d'ailleurs, car cela évitait qu'elle soit quelqu'un de très critique.

« Vous m'en voyez ravie. » Répondit-elle d'ailleurs amusée et sincère quand Seö finit par accepter son offre. Elle appréciait en effet que les choses se passent comme elle l'entendait en ce genre d'occasion. D'ailleurs, elle ne put que répondre compréhensive aux justifications du jeune elfe.

« Croyez-moi, je ne suis pas née dans une famille noble dans les faits. Et je pense que je ne serai pas une noble si Aegnor ne m'avait pas prise pour épouse. Je ne suis donc pas forcément des plus habituée au milieu aristocratique même si je fais des efforts, de plus j'ai une tendance à la franchise qui n'aide pas à forcément tout le monde à être à l'aise en ma compagnie. Je peux donc comprendre votre désarroi et vous dire que vous n'avez aucun besoin de faire très attention à ce que vous dîtes avec moi. Soyez naturel. » Cela elle l'avait dit avec une certaine complicité.

Car oui, elle préférait franchement que l'on soit naturel envers elle. La vérité était une chose qu'apprécient beaucoup les baptistrels et elle avait envie de temps en temps de ne plus trop penser au fait qu'elle était impératrice. Pas qu'elle n'aimait pas sa tâche et l'idée d'être comme la mère de son peuple, mais aussi, car elle était une elfe qui aimait de temps en temps prendre un peu de recul sur sa situation actuelle. D'une certaine manière, ce jeune Seö lui permettrait aisément de faire ceci et elle ne doutait pas que ce dernier était doté des meilleures intentions qui soit, ni que la question qu'il venait de poser après qu'elle ait acceptée d'un hochement de tête le soit en toute innocence.

« C'est une nouvelle lance que je me suis achetée récemment. Dans les faits, l'arme de combat que j'utilise souvent est une lance nommée paix forcée qui au lieu d'une pointe est dotée d'un anneau dans lequel on piège le cou d'un adversaire avant de l'immobiliser. » Expliqua-t-elle avec patience à ce sujet avant de reprendre ensuite avec réflexion. « Votre curiosité ne me dérange pas spécialement, croyez-moi, j'ai l'habitude de traiter avec de jeunes âmes curieuses et cela ne me déplaît que rarement de satisfaire leur curiosité. » Sur ces belles paroles rassurantes, elle ajouta d'ailleurs avec fluidité.

« Quant à la lance que j'ai en mains actuellement, je m'entraîne pour arriver à en user sans avoir besoin de faire couler le sang. Souvent, la manière dont on bat un adversaire ne dépend que de la façon dont on manie une arme. Si je fais tomber un agresseur et l'immobilise en usant de magie, c'est tout aussi efficace que de le tuer sans être aussi radical… Quant au fait que je m'isole, je dirais simplement qu'une cawr baptistrelle peut ressentir les vibrations du monde et donc celles des êtres vivants qui l'entourent. Cela a une certaine utilité quand on ne veut pas se faire piéger. » Dans les faits les baptistrels disposaient de nombreux pouvoirs qui perduraient tant qu'ils ne tuaient jamais et ne mentaient pas. Bien entendu un baptistrel pouvait se défendre mais jamais attaquer, ainsi c'était à la défense que s'entraînait Thredë. Cette dernière l'expliquerait sans doute à Seö si ce dernier était toujours aussi curieux à ce sujet, mais sur ce Atamis lui proposa calmement.

« Me permettriez-vous d'être curieuse moi aussi avant que nous nous rendions à Estellïn ? » Elle attendit sa réponse, puis poursuivit calmement. « Que prévoyez-vous de faire par la suite ? J'ai l'impression que vous êtes un voyageur dans l'âme, avez-vous envisager pourtant de résider quelques temps à Estellïn? Peut-être avez vous quelques amis par ici que vous souhaiteriez revoir d'ailleurs ? » Après tout il avait dû probablement laisser une partie de sa famille derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 22 Fév 2017 - 14:35

Il est vrai que j’ignorais finalement tout de l’impératrice des Elfes. Enfin, je ne connaissais d’elle que des rumeurs, et encore, les rumeurs les plus relayées. Je savais qu’elle était une Baptistrelle, mais, de toute façon, je ne connaissais de cet ordre que la réputation légendaire, sans entrer dans le détail. Si, comme elle le laissait entendre, elle était capable de détecter la présence d’ennemis quand ils étaient autour d’elle, il fallait effectivement en conclure qu’elle ne serait pas en grand danger, ou du moins qu’elle aurait le temps de le voir venir.

En revanche, j’ignorais totalement qu’elle n’était pas d’une haute extraction. Je venais moi-même d’un milieu modeste et je dois bien avouer que je n’aurais pas pensé que quelqu’un de notre statut pourrait un jour se hisser à ce niveau social. Décidément, il me restait encore énormément à apprendre sur mon propre peuple. Je pensais, amusé, que j’en connaissais presque d’avantage sur la situation politique actuelle chez les humains que sur celle qui régissait les miens.

Elle, elle avait presque une image de perfection. Elle était belle, bien sûr, mais elle semblait aussi sauvage, simple, et surtout d’une pureté éblouissante. Je n’avais aucun doute sur le fait que, quelle que soit l’étrangeté de la lance qu’elle maniait, elle n’aurait aucune difficulté à se défaire de la plupart de ses adversaires. Mais je ne pensais pas que c’était la réelle raison de son apparente confiance. Les baptistrels restaient définitivement un mystère pour moi.

Lorsqu’elle voulut me poser une question plus personnelle, je répondis par un léger hochement de tête, afin de la laisser poursuivre, et veillant à ce que ma gorge et mon menton soient toujours masqués par mon épaisse cape. Je ne voulais pas lui imposer les traces presque disgracieuses qui ornaient à présent cette partie de mon corps. Enfin, elles ne me gênaient pas, et je m’y étais habitué, mais je ne voulais pas que l’impératrice des elfes en personne ait conscience de cette blessure. Il y avait plusieurs raisons. La première, c’est qu’une blessure aussi grossière raviverait certainement des mauvais souvenirs, ceux de la souffrance de son propre peuple et, même si tout ceci était derrière nous, je ne souhaitais pas prendre le risque de ternir cette journée avec ce type de pensées. La deuxième, c’était simplement qu’elle risquait de me poser des questions sur leur provenance et, malgré le temps qui me séparait maintenant de la bataille d’Aigue Royale, j’avais encore du mal à en parler sans raviver de douloureux souvenirs. Même après ces années, je n’avais encore pas fait son deuil, et je ne voulais pas passer mes journées à me morfondre. Afin de ne pas paraitre trop intensément plongé dans mes pensées, je m’empressais de répondre à sa question.

«Ce que je compte faire ? Et bien… j’imagine tout simplement reprendre la route… » J’avais peur que ma réponse ne la déçoive quelques peu, aussi, je poursuivais rapidement. « Enfin, surement après quelques jours. J’aimerais profiter de la découverte de la nouvelle cité de mon peuple avant de partir…. En vérité, je n’ai pas vraiment de gens à voir ou à visiter ici. C’était plus pour me rendre compte par mes propres yeux de la nouvelle vie des miens. » J’hésitais un petit instant avant de poursuivre, mais l’impératrice semblait curieuse et je m’en voulais de ne pas tout lui dire. « J’ai quitté mes parents il y a plusieurs années, et ils étaient presque le seul lien véritable que j’avais avec le peuple elfique. Maintenant… je sais qu’ils sont toujours en vie, quelque part, mais je ne souhaite pas vraiment les revoir… Donc, comme vous pouvez le pouvoir, je n’ai pas vraiment d’impératifs » Dis-je sur un ton amusé pour cacher ma légère gêne.

Je tus volontairement l’existence de Laurelin. D’une part, car il n’était pas impossible qu’elle puisse connaitre ses parents puisqu’ils étaient également de la noblesse, et d’autre part pour ne pas avouer que la vraie raison pour laquelle je ne restais jamais longtemps sans voyager était sans doute pour ne pas ressentir les affres de ce manque qui durait maintenant depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Ven 24 Fév 2017 - 18:04

Aramis ne cessa pas de sourire quand Seö avoua qu'il comptait reprendre la route à terme, c'était son droit après tout. Elle n'était pas du genre à interférer avec le libre-arbitre de quiconque de toute manière, même si elle était bien entendue satisfaite qu'il reste tout de même quelques jour dans les montagnes pour refaire connaissance avec son peuple. Après tout les choses avaient beaucoup changé pour les elfes en si peu de temps et il y avait donc beaucoup à découvrir. Sachant qu'en plus, ces derniers étaient de créatures peu à l'aise avec les changements rapides, on pouvait comprendre qu'en effet beaucoup d'elfes ne s'étaient pas encore totalement faits à leur nouvelle vie. Cela prendrait probablement soit des années, soit des décennies.

D'ailleurs, elle ne put qu'approuver que Seö désire ardemment découvrir la nouvelle cité des elfes. Par contre, elle se demanda ce qu'il avait dû arriver aux possibles proches de ce dernier pour qu'il n'ait personne à retrouver par ici… Ne voulant pas être indiscrète ou retourner un couteau dans la plaie, elle ne lui demanda pas pourquoi et tâcha de ne pas trop montrer le fait qu'elle était songeuse à cette idée. Néanmoins, elle fut soulagée d'apprendre que les parents du jeune Seö étaient encore en vie, il n'aurait pas à subir comme elle le malheur d'être orphelin… Elle ne souhaitait cela à personne dans les faits.

« J'espère dans tous les cas que votre séjour dans les montagnes sera plaisant. » Après avoir dit ces quelques paroles avec complicité et sans se départir du fait qu'elle le tenait par le bras, elle commença à s'avancer avec lui en direction de la cité. Un peu de marche les attendait avant d'y arriver, mais ce ne serait pas trop long et ce serait en bonne compagnie. Ainsi, il n'y avait pas de raison qu'ils s'ennuient tous les deux. Au passage, elle finit par reprendre la parole avec une certaine familiarité.

« Comment arrivez-vous à maintenir un certain train de vie lors de vos voyages dans les royaumes humains ? Vous devez êtres un mercenaire ou un commerçant ? Je suppose que vos services doivent être beaucoup appréciés dans les deux cas. »
Elle attendit sa réponse, puis reprit après quelques instants de réflexions.

« Étant donné que je vous ai offert mon aide, si jamais vous avez des questions à poser sur le royaume elfique n'hésitez pas. Que ce soit des questions sur la politique par exemple ou des questions sur des sujets plus anodins. Ne vous inquiétez pas, cela ne me dérangera aucunement. » Elle sourit finement après avoir dit cela, puis ajouta au passage. « Par hasard… Appréciez-vous la musique ou une quelconque forme d'art ? Vous arrive-t-il de pratiquer une quelconque occupation artistique de temps en temps ? » Pourquoi demandait-elle cela ? Pour une bonne raison, mais cette raison apparaîtrait assez tôt avec une certaine clarté à Seö. D'ici là, elle tâcherait de garder la surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 27 Fév 2017 - 10:06

Nous commençâmes à nous engager sur la voie qui menait à Estëllin. L’impératrice tenait toujours mon bras, et, l’habitude se faisant peu à peu, ma gêne diminuait doucement. J’en venais même à oublier parfois qui se tenait à mes côtés. Elle semblait pure et sincère, et sa présence seule aurait suffi à m’apaiser. Je pouvais sentir qu’elle se retenait poliment de poser des questions au sujet de mes parents. Je ne ressentais pas vraiment de gêne à en parler, c’était surtout que je n’avais rien à dire là-dessus. J’avais simplement opté pour une voie différente, en désaccord avec ce que mon père voulait pour moi et, pour mettre un terme à ce conflit latent, j’étais simplement parti. Depuis plus d’une dizaine d’années. Je ne voyais pas ce que je pourrais bien leur dire ou faire si je les revoyais.

Il ne faisait pas trop froid, et la vue de notre étrange duo aurait de quoi susciter quelques questions. Elle rayonnait alors que mon apparence était finalement plutôt terne, presque inamicale. La moitié de mon visage était toujours cachée par mon col ce qui, pour certains, pouvait me donner un air inexpressif, austère. Pourtant, elle continuait de discuter avec moi comme si nous nous étions toujours connus et que nous étions amis de longue date. Sans toutefois donner l’impression de vouloir me percer à jour, elle posait des questions pertinentes sur ma vie, et je lui répondais sur un ton amical, tachant de mettre fin à la légère gêne qui persistait dans mes paroles et mon comportement.

« Vous avez vu juste. Mais je n’ai rien d’un mercenaire. » Je lui souris, amusé. Je voulais qu’elle comprenne que, malgré mon apparence, je n’étais pas un homme de guerre. J’étais libre, ou du moins j’avais l’impression de l’être. « J’offre effectivement mes services pour me sustenter. Je suis un modeste enchanteur, mais je pratique régulièrement pour progresser. Mes voyages sont l’occasion rêvées de pouvoir et voir du pays, et m’entrainer à satisfaire des commandes diverses ». Bien sûr, ce n’était pas vraiment les seules raisons pour lesquelles je continuais à prendre la route, mais ce n’était pas non plus de fausses affirmations. J’aimais cet aspect de mes expéditions, et je ne m’en cachais nullement.

« Je dois bien avouer que je n’ai rien qui ne me vient en tête, en ce qui concerne les questions que je pourrais vous poser. J’imagine qu’au fur et à mesure de cette découverte, j’aurais surement besoins de quelques précisions… N’étant pas un grand spécialiste de la politique ou des coutumes elfiques… » Dis-je sur un ton amusé. Ma guide avait l’air ouverte d’esprit, et savait comment mettre les gens à l’aise. Aussi, je me disais qu’elle ne se formaliserait pas sur cette ignorance. « Et… concernant l’art, j’ai pu rencontrer diverses personnes au cours de mes voyages et diverses prestations, donc je suis ouvert à tout. Quant à la pratique… Je ne pense pas que nous puissions parler d’art mais j’occupe souvent mon esprit en sculptant des bâtons que j’enchante par la suite. J’en vend aussi, qu’ils soient enchantés ou non. »

A part le bâton d’hiver qui avait été mon premier enchantement « complexe » à réaliser, je n’avais pas vraiment d’autres objets à lui montrer. Même celui-là n’était pas mal plus belle réalisation, que ce soit en enchantement ou en sculpture, mais je le gardais en souvenir de ces mois passés dans les montagnes, bien avant qu’Estëllin ait vu le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mar 28 Fév 2017 - 13:57

Aramis n'était pas forcément la plus grande adepte qui soit de la diplomatie ou du fait de prendre des pincettes, mais elle savait se retenir de poser des questions qui pouvaient être douloureuses pour certains. Il ne fallait pas compter sur elle pour apaiser quelqu'un de susceptible ou au caractère difficile certes, mais quand il s'agissait de vouloir faire les choses sans mauvais sentiment, elle était tout à fait digne de confiance. De plus, elle désirait être une impératrice proche du peuple à sa manière et aussi faire en sorte que celui-ci se sache gouverner par un roi et une reine qui pensaiznt à eux. Certes, chez les elfes les dirigeants ne sont pas habituellement du genre à ne pas se soucier des leurs, mais Thredë tenait à prendre modèle sur Galadrielle une reine qu'elle avait admirée, tout en se démarquant à sa manière. De plus, Aegnor même s'il était très populaire ne faisait pas encore l'unanimité, ainsi, elle tâchait de passer pour quelqu'un de plus modéré sur certains points auprès de ceux sceptiques quant à la politique de son cher et tendre.

Et dans les faits, elle n'était pas spécialement dérangée par l’apparence assez terne de Seö, elle avait vu pire après tout. Et n'était pas vraiment du genre à ne fréquenter que ceux qui se faisaient remarquer de tous et de toutes par une apparence exubérante. Elle-même n'avait pas été spécialement du genre exubérante il y a quelques années de cela d'ailleurs, elle ne l'était pas non plus aujourd'hui. Ses vêtements étaient magnifiques et d'excellentes qualités certes, mais quelqu'un qui la connaissait se douterait qu'elle faisait plus cela pour coller à une certaine image que par goût vestimentaire. Elle portait très bien l'armure d'ailleurs…

« Enchanteur ? Voilà une profession tout à fait honorable, je pense que vous pouvez être fier de vous Seö. L'art de l'enchantement est un art ancien qui tient tout particulièrement à cœur à notre peuple. » Ajouta-t-elle d'ailleurs sincère à l'égard du jeune elfe lorsque ce dernier avoua être enchanteur, en effet les elfes étaient particulièrement tournés vers la magie. Ainsi, ils disposaient de certains des meilleurs enchanteurs d'Armanda et l'enchantement était tout un art pour eux. « Quel est le plus difficile dans votre profession d'ailleurs ? Trouver des ingrédients ou en user pour insuffler de la magie dans un objet quelconque ? » Demanda-t-elle sinon avec une curiosité non feinte. Après tout en tant que baptistrelle, elle ne pouvait que s'intéresser à ce genre de chose.

De plus, la magie n'était-elle pas à sa manière une composante de chaque elfe ? Sans la magie, les elfes ne pourraient même pas vivre, qu'ils soient ainsi fascinés par quelque chose qui étant dans leur nature était donc tout à fait évident. D'ailleurs, cela était le cas pour beaucoup d'Armandéens et à part les glacernois et les alayiens, il ne devait pas y avoir beaucoup de monde qui tenait particulièrement à ne pas user très fréquemment de magie au quotidien.

« Je vois, c'est une façon comme une autre de pratiquer une passion artistique. » Dit-elle ensuite pensive quand il lui dit qu'il sculptait souvent des bâtons, sur ce, ils arrivèrent enfin devant Estellïn. Ainsi, se dressait devant eux les gardiennes. Les remparts naturels, mais renforcés par magie et taillés pour permettre la circulation d'Estellïn. Ils étaient composés de rocs et de racines épaisses fleuries de plantes hostiles qui s'en prenaient aux éventuels agresseurs. La grande porte permettant d'entrer dans la cité était grande ouverte et sur ce Aramis glissa d'un air compréhensif à Seö qui apprécierait certainement la beauté des lieux.

« Qu'en pensez-vous ? C'est à la fois en harmonie avec la nature, splendide et viable dans le cas où la cité aurait besoin d'être défendue. » Elle l'invita sur ce à pénétrer avec elle à l'intérieur de la cité elfique, tout en ajoutant d'un air cordial. « Par hasard, seriez-vous vous intéresser par l'idée de pouvoir visiter en partie le palais ? Croyez-moi, c'est un spectacle qui vaut le détour. » Cela, elle le savait fort bien, même si pour sa part comme elle y vivait d'une certaine manière, la force de l'habitude avait peu à peu extrait une bonne partie de l’émerveillement de son esprit quant à ce même édifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mar 28 Fév 2017 - 16:08

J’étais effectivement très fier de mon métier d’Enchanteur. Non pas que je trouvais qu’il revêtait plus d’importance qu’un autre ou encore que j’y étais particulièrement doué, c’était surtout parce qu’il avait finalement toujours défini ce que j’étais profondément. Enchanter, c’était parfois faire un bon dans l’inconnu, découvrir des flux et des sensations que parfois aucun autre enchanteur n’avait encore pu visiter ou exploiter. C’était essayer, encore et encore, d’aller plus loin dans la compréhension de ce qui pouvait lier la magie à un objet qui en était dépourvu. Cette notion de découverte permanente, comme lorsque je voyageais, m’avait toujours fasciné.

Ma mine s’assombrit un instant lorsque j’y repensais. Ce n’était pas que ça. Enfin, plutôt je devais tout ça à quelqu’un. A y réfléchir, c’était surtout pour elle que j’avais persisté dans cette voie complexe. Chacune de mes réussites lui étaient inconsciemment dédiée, et j’aurais tant voulu qu’elle puisse découvrir avec moi la nouvelle cité de mon peuple. Je mis fin à ces pensées nostalgiques en me rappelant que j’étais en présence de l’impératrice et qu’il aurait été on ne peut plus discourtois de ma part de ne pas répondre à ses questions. De plus, j’étais finalement plutôt heureux d’avoir pu la rencontrer et de ne pas découvrir Estëllin seul. Si j’avais dû le faire, mon séjour n’aurait surement été que de quelques heures à peine, alors que là, j’avais simplement envie de profiter de l’instant. Je m’empressais donc de lui répondre.

« Et bien… le plus compliqué et sans aucun doute d’insuffler la magie dans l’objet. » Je marquais une courte pause, réfléchissant à la formulation que j’allais pouvoir donner à mes pensées. « En fait, parfois, je ressens ça un peu comme une sorte de labyrinthe, une énigme insoluble. Les possibilités qu’offre la magie ne connaissent pas de limite, et il est facile de s’y perdre. Et puis, créer un enchantement pour soi est plus simple que de le créer pour quelqu’un d’autre. Vous, vous vous connaissez, vous avez votre sensibilité à la magie, lorsque vous devez faire ça pour quelqu’un d’autre, cela revêt une autre forme… » Je me coupais, prenant brutalement que ma longue tirade commençait à ressembler à un monologue. « Enfin, je ne vais pas épiloguer, mais trouver des composants n’est finalement qu’une récolte. Elle peut être compliquée, surtout pour les vestiges draconiques, mais ne nécessite pas vraiment un gros effort pour être réalisée pour peu qu’on sache où les trouver. » Je souris gentiment à l’impératrice, espérant tout de même ne pas trop l’avoir ennuyée avec mes explications.

Je remarquais alors les majestueuses portes de la cité des elfes. Je ne pus m’empêcher d’avoir le souffle coupé un instant. Je ne m’étais pas imaginé quelque chose d’aussi grand et majestueux. La capitale Elfique semblait ne faire qu’un avec la montagne. Cette dernière s’étendait alors comme sa protectrice légitime, et rien ne paraissait pouvoir atteindre le nouveau lieu de vie de mon peuple. Je repris rapidement mes esprits, me concentrant à nouveau sur les paroles de l’impératrice. Effectivement, outre la beauté de ces remparts naturels, la place forte semblait inattaquable. Je ressentis un certain soulagement en comprenant que mon peuple serait finalement à l’abri ici.

« Et bien, si c’est effectivement possible, bien sûr que j’adorerais visiter votre palais Dame Thrëde. » J’étais sincère, c’était une occasion qui ne se représenterait peut-être pas une deuxième fois et, quitte à ne pas rester longtemps entre les murs d’Estëllin, autant en profiter pour en apprécier pleinement la grandeur. « Cependant, je n’ai pas envie de m’imposer, et je doute qu’un individu de mon allure soit le bienvenu parmi la noblesse elfique. Comme je vous l’ai dit, je suis issu d’une famille modeste, et je ne voudrais pas que cela puisse vous causer un quelconque tort. » Mes craintes étaient justifiées, qu’allaient penser les nobles et la cours quand l’impératrice se présenterait avec un vagabond en armure terne à son bras ? Un inconnu de plus ? Au vu de la gentillesse d’Aramis, je ne voulais vraiment pas que ma présence ne puisse lui être reprochée par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 1 Mar 2017 - 18:08

Aramis avait écouté avec attention les explications de Seö au sujet de l'art de l'enchantement, ce dernier expliquant que c'était le fait de créer un enchantement qui était le plus difficile dans l'opération visant à enchanter un objet, non celui de trouver un ingrédient pour cela. Au final, Aramis se dit que ça devait être comparable au fait de devoir trouver du bois avant de sculpter. Certes, trouver du bois pouvait être fatiguant et prendre du temps, mais était assez facile à faire au final, là où sculpter demande plus de temps et de savoir-faire. Dans tous les cas, l'impératrice ne semblait pas avoir été ennuyée un seul instant par le long monologue de Seö et ne manqua pas de la faire remarquer. « Merci pour vos explications au sujet de votre art, cela a l'air d’être un métier très intéressant dans les faits et je suis heureuse pour vous d'apprendre que cette profession vous satisfait. » De plus, il était toujours agréable des choses et de se dire qu'elles seraient utiles, cela créer un sentiment de fierté épanouissant.

D'ailleurs, en parlant de fierté. C'est de la fierté que ressentit Aramis à l'égard de son peuple quand elle constata que Seö était impressionné par la splendeur de l'elfique cité. Une cité qui avait su à la fois combiner beauté, harmonie avec la nature et efficacité défensive. Les elfes après tout ne pourraient pas se faire à une manière d'être qui n'aurait pas été harmonieuse avec la nature dont ils sont par nature les protecteurs et Estellïn même si elle était une cité bâtie de main de maître, restait une cité qui avait érigé dans l'optique de respecter une certaine harmonie avec la montagne sur laquelle elle avait été bâtie.

« Ne vous inquiétez pas Seö. » Reprit-elle ensuite d'un ton confiant quand ce dernier avoua ses inquiétudes quant au fait de faite tache s'il devait visiter le palais. Elle ajouta d'ailleurs avec la même confiance. « Vous savez bien après tout que notre peuple a moins tendance à mal voir les siens même de rang inférieurs que les humains. D'ailleurs, je doute que qui que ce soit aille me reprocher de vous avoir fait visiter le palais, croyez-moi. Ils ont appris depuis longtemps que malgré ma gentillesse, je peux être tel l'ouragan quand on me marche sur les pieds... » Le léger sourire qu'elle lui adressa soulignait bien la lueur crépitant dans ses yeux, en effet Aramis était le genre de femme qui pouvait mettre aisément les points sur les « i » quand on l'agaçait.

« De plus ce n'est que le temps d'une visite, tâchez juste de dévoiler davantage votre visage et tout se passera très bien. Pas que cela soit forcément très gênant, mais ça vous donnera des airs plus accueillant. » De plus ce serait un signe de politesse de ne pas couvrir son visage en un tel lieu, sur ce elle attendit donc de voir si les doutes de Seö était dissipée et elle acheva d'un air serein.

« En attendant, je vous propose de visiter le premier étage de la cité, celui où les voyageurs d'autres royaumes s'installent quelque temps et où l'on peut trouver des marchands de toute origine. Certes, les marchands étrangers ne sont pas forcément très nombreux par ici ces temps-ci, mais on les remarque aisément. » Il existait en effet des produits que les elfes achetaient aux humains et aux vampires après tout. La seule chose que l'on trouvait difficilement néanmoins, c'était un artisan alayien, pour des raisons évidentes même si bien entendu, l'expertise d'une telle personne aurait pu être pratique pour les elfes capables de mettre de côté ne serait-ce qu'un temps, leurs rancœurs à l'égard de cette peuplade humaine. Une peuplade qui ironiquement posait actuellement bien peu de problèmes à l'égard de la paix contrairement aux vampires ou à une partie revancharde de la population humaine et elfique. Peut-être car pour leurs parts ils étaient encore très occupés à s'adapter à ce nouveau continent et à adapter leurs mode de vie à ce dernier en conséquence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Jeu 2 Mar 2017 - 16:14

Je redoutais en effet légèrement cette situation. Lorsqu’elle me parla de dévoiler un peu plus mon visage, je ne pus m’empêcher de tiquer légèrement. Encore une fois, je n’avais nullement honte des marques qui parsemaient mon cou. Certains humains les trouvaient parfois même assez harmonieuses dans le genre pour des cicatrices, la personne m’ayant recousu avait visiblement un gout prononcé pour les formes symétriques et ma blessure s’y était bien prêtée. Pour moi qui ne les voyais que peu, voir pratiquement jamais, cette esthétique ne signifiait finalement pas grand-chose. Il m’arrivait de passer le doigt sur ses marques maintenant incrustées à vie dans ma chair, mais le mal-être que je pouvais ressentir se faisant n’avait aucun rapport avec une quelconque notion esthétisme. En revanche, ici, parmi les miens, c’était une autre histoire. Les elfes étaient généralement dotés d’une beauté naturelle renversante, et, dans une cité comme celle-ci, de telles marques pouvaient attirer facilement l’attention. Pourtant, je me sentais tout de même redevable envers l’impératrice et je réfléchissais à son conseil.

Elle n’avait pas tort, loin de là. Peut-être était-il plus avenant de me présenter comme j’étais, sans camoufler même partiellement mon visage, et assumer pleinement ses marques même devant le beau-peuple. Je ne pouvais de toute façon rien y faire et je n’allais pas cacher la moitié de ma tête aux miens toute ma vie. Même si j’avais compris qu’elle ne souhaitait que je le fasse simplement pour le palais, je souhaitais montrer que j’avais pris bonne note de son conseil. Aussi, je défaisais rapidement mon col, dévoilant mon visage et les cicatrices qui montaient du bas de ma gorge jusqu’à mon menton, avant de répondre à l’impératrice.

« Visiter le premier étage me va bien, je n’ai entendu que des rumeurs sur la cité et je tiens vraiment à la connaitre le plus possible avant de repartir. Et j’avais effectivement cru comprendre que notre peuple commerçait beaucoup avec les représentants des autres races. Ayant pu croiser toutes sortes d’individus au cours de mes excursions, je suis plutôt content que mon peuple ait suivi le pas… » Je marquais une courte pause... Elle ne comprendrait pas forcément où je voulais en venir si je ne m’expliquais pas un peu plus. « En fait… Il faut vous dire que je suis parti du royaume elfique à un moment où notre peuple n’était pas très… ouvert, donc j’en gardais bien inconsciemment ce souvenir. Force est de constater que tout cela à bien changé, et pour le mieux. » Je souriais à l’impératrice, avant de continuer, sur un ton que je voulais légèrement amusé pour masquer une fois de plus une petite gêne.

« Et en ce qui concerne mon visage… Disons que son apparence peut parfois plus effrayer ou attirer l’attention que le fait d’être masqué. Les cicatrices ne rassurent que rarement les gens, surtout lorsqu’elles sont aussi visibles, donc j’essaye de ne pas imposer inutilement cette vue aux autres… » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Mais, si vous vous posez la question, je n’en ai nullement honte, c’est plus une précaution… qu’autre chose. Je dois toutefois vous avouer que ce genre de marques sont si rares chez les nôtres que je n’avais envie d’attirer des questions auxquelles je ne voudrais pas répondre… » Je gardais mon ton amusé, guettant sa réaction. J’avais croisé effectivement peu d’elfes aussi balafrés que je ne l’étais dans mes voyages, ce qui m’engageait à penser que c’était finalement une chose assez rare.
« Enfin, je m’excuse si cette apparence vous a parue malpolie ou déplacée… Je vais suivre votre conseil, car peut être que je ne m’imagine des choses qui sont totalement fausses. » Je fis un léger hochement de tête en souriant, dans sa direction, comme pour la remercier de sa remarque avisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Sam 4 Mar 2017 - 16:35

Aramis apprécia le fait que Seö accepte avec plus ou moins d'aisance de découvrir davantage son visage, dévoilant ainsi un faciès qui n'était pas désagréable par rapports aux standards elfique et une cicatrice qui n'était pas non plus disgracieuse. Certes, ce n'était pas le genre de marques courantes chez les elfes, mais elle était loin de l'enlaidir, du moins aux yeux d'Aramis. De plus, cela prouvait bien que c'était un guerrier et d'une certaine manière l'on ne pouvait pas reprocher à un guerrier d'avoir quelque cicatrices… En tant que guerrière Aramis ne pouvait que respecter cela en tout cas et écouta avec attention ce que l'enfant du beau peuple avait à lui dire.

« Il reste encore des progrès à faire, mais oui les choses changent peu à peu pour le mieux. » Répondit-elle sereine et avec une joie tranquille quand il dit qu'il avait pu constater que certains elfes commerçaient beaucoup avec les membres des autres peuples, même si bien entendu, c'était une pratique qui demandait encore à se développer. Après tout les elfes étaient lents au changement et ce n'était pas un an et demi de paix qui allaient changer grandement leur habituel chauvinisme. Néanmoins, il était agréable en effet que la tendance soit à une ouverture croissante même si encore très imparfaite. Le problème étant peut-être qu'Estellïn semblait être à l'autre bout du continent par rapport aux autres nations. Moins que quand les elfes avaient vécu dans l'ancienne forêt certes, mais l'empire glorien séparait le royaume elfique de l'empire aldarien et de Caladon notamment. Ce qui pouvait représenter une énorme distance à parcourir pour des marchands provenant des grandes cités des autres nations qui avaient tendance à se concentrer sur le Sud du continent alors qu'Estellïn était au Nord. Heureusement, le commerce fluvial facilitait de plus en plus les choses et la majorité de la population humaine était rurale et non urbaine…

« Je ne trouve vos cicatrices ni effrayantes, ni disgracieuses cher Seö. Je trouve même qu'elles témoignent d'un certain vécu. » Reprit-elle ensuite avec une bienveillance non feinte quand ce dernier parla de ses cicatrices comme une source possible de gêne pour ses interlocuteurs. En tout cas, elle témoignait ainsi que ce n'était point une source de gêne pour elle.

« Mais je comprends votre désir de ne pas répondre à certaines questions. » Ajouta-t-elle sinon d'un air tout à fait compréhensif et légèrement songeur. Elle se disait en effet qu'il devait probablement avoir passé assez tragique sur certains aspects pour vouloir ainsi éviter de parler de certains aspects de ce dernier, et cela, elle pouvait tout à fait le comprendre. Après tout chacun avait le droit d'entretenir son propre jardin secret.

« Nul besoin de vous excuser, ce n'était qu'un conseil que je vous adressais. »
 Ajouta-t-elle ensuite d'une voix apaisante quand Seö tint à s'excuser d'avoir pu paraître malpropre et déplacé. Sur ce, lui et Aramis finirent par arriver au marché se trouvant au premier étage. L'on pouvait déjà y observer un nombre respectable d'artisan elfiques qui y proposaient leurs services et leurs marchandises. On pouvait aussi y trouver des artistes de toutes sortes.

« Quelque chose par ici vous intéresserait par hasard ? » Demanda t-elle d'ailleurs d'un air légèrement complice à Seö lorsqu'il put apercevoir tout ceci, après tout il y avait largement de quoi faire au sein de cette grande place. Notamment pour un voyageur pragmatique qui apprécierait d'entrer en possession de quelques équipements d'excellentes qualités divers et variés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 6 Mar 2017 - 13:41

D’un côté, les paroles de l’impératrice me rassurèrent un peu. Sans prendre en compte l’aspect purement inesthétique de mes marques, j’étais soulagé de voir qu’elle ne semblait pas trop impactée par la vue de ces cicatrices qui avaient pourtant de quoi surprendre. On me prêtait souvent le tempérament d’un guerrier impitoyable, d’un mercenaire, et ce à cause d’elles, et le fait qu’Aramis n’ait pas cette impression me faisait plaisir. Pourtant, je sentais aussi que, malgré sa sincérité apparente, tous les autres elfes ne partageraient pas cet avis. Elle, c’était différent, elle semblait cultiver la différence et le peu-orthodoxe avec plaisir, s’intéressant tout simplement aux particularités qui finalement créaient le monde tel que nous le connaissions. Il était impossible de croire que tout le monde devait, ou pouvait, fonctionner, réfléchir et agir de la même façon. Et puis, si toutefois c’était chose possible, uniformiser le monde reviendrait presque à en supprimer toute la saveur.

J’étais aussi content qu’elle ne pose pas plus de questions que ça sur l’apparition de ces cicatrices. Ça m’évitait d’avoir à mentir ou éluder la question. A dire vrai, je ne souhaitais tout simplement pas en parler. C’était quelque chose d’encore trop personnel, et je ne connaissais pas assez bien l’impératrice pour avoir envie de me confier sur le sujet. En réalité, il n’y avait qu’Alvis, Lise et Maïa qui étaient au courant, et encore, dans les grandes lignes. Ils évitaient d’aborder le sujet, sachant pertinent que l’issue de cette bataille fut pour moi terriblement difficile. Malgré ces pensées, je gardais un sourire affiché sur le visage. Aramis n’avait nul besoin de voir que le sujet pouvait me peiner et, puisqu’elle n’avait finalement posé aucune questions, elle devait l’avoir compris d’elle-même.

Je continuais donc de suivre l’impératrice des elfes au premier étage de la cité, là où toute sorte de commerçants s’affairaient dans un immense marché. Je ne pouvais pas m’empêcher de poser mon regard sur la multitude d’objets et de produits qui s’amassaient sous mes yeux. Revenant souvent à Caladon, j’avais l’habitude de cette ambiance de marchandage et j’avais même appris à l’apprécier, même si j’avais encore du mal à rester dans un endroit précis. Je sortais de mes pensées pour répondre à l’impératrice.

« Et bien… Là comme ça, pas particulièrement. Je trouve que cet endroit à des allures de Caladon par bien des aspects. » Je marquais une courte pause, amusé. Effectivement, l’ambiance ressemblait, mais les deux cités n’avaient strictement rien en commun. Estëllin était fière, majestueuse, et beaucoup plus impressionnante. « Et puis, j’imagine que notre nouvelle cité est bien trop grande pour que je puisse m’attarder sur certaines échoppes sans que notre visite dure des jours. J’aurais tout le loisir de regarder ça de plus prêt plus tard donc… Si vous avez une idée de quoi me faire visiter par la suite, je suis preneur. » J’adressais un sourire à l’impératrice.

Je n’avais effectivement pas réagi sur ses précédentes paroles. Je lui étais simplement reconnaissant d’avoir eu la délicatesse de ne pas insister. Malgré ses origines qu’elle-même disait modestes, elle régnait comme une véritable chef d’état, avec douceur et diplomatie. Enfin… Je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir une pensée amusée. Malgré toute cette pureté qui émanait d’elle, je n’aurais vraiment pas aimé être son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 8 Mar 2017 - 18:10

« En même temps, je suppose que toutes les places du marché se ressemblent un peu. Et nous savons tous les deux que Caladon est une ville marchande avant tout. » Répondit-elle d'un air amusé à Seö lorsqu'il confia que le premier étage d'Estellïn lui faisait penser à Caladon. En effet, cela pouvait faire penser à Caladon, même si heureusement entendre les marchandages ici était moins douloureux pour elle qu'à Caladon. Disons que les mensonges étant douloureux pour les baptistrels, une ville vraiment très tournée vers le commerce n'était pas forcément agréable à vivre vu les méthodes de certains marchands.

Après, Estellïn était sans doute une cité plus petite que Gloria et Aldaria, voir Caladon. Ces dernières étaient après tout des cités avant tout humaines et donc très peuplés là où Estellïn était celle du peuple elfique, un peuple qui ne croulait pas vraiment sous le nombre. Elle restait donc majestueuse, mais n'était pas non plus d'une taille au-delà de toute imagination.

« Dans ce cas, pourquoi ne pas visiter le deuxième étage ? L'on peut y trouver les quartiers d'habitations aux maisons troglodytes, les parcs publics et surtout l'esplanade des dragons qui offre une magnifique vue sur l'horizon. Certains visiteurs viennent d'ailleurs purement pour la vue qu'offre l'esplanade. »
Lui proposa t-elle ensuite pour la suite de la visite, sur ce après qu'elle ait eu sa réponse, elle ne manqua pas de lui demander calmement.

« Que pensez-vous des dragons d'ailleurs jeune Seö ? Je suppose que ces derniers doivent vous fasciner d'une certaine manière. Après tout, ils sont un peu les gardiens de la magie sur notre bon continent et ceux qui permettent par la simple existence l'abondance de cette dernière. »
Un bien vaste sujet qu'elle lui proposait d'aborder alors qu'elle le mena vers le deuxième étage et décida immédiatement de se rendre avec lui sur l'esplanade des dragons. Et en effet, la vue qui s'offrait à eux deux ici était tout simplement magnifique. Par contre, il valait mieux ne pas avoir le vertige dans les faits, au risque sinon de ressentir un certain malaise… Aramis désigna donc la magnifique vue à Seö d'un simple mouvement de main et ajouta avec poésie.

« Est-ce que contempler ceci ne vous donne pas envie de voler dans le ciel comme un dragon ? Pour pouvoir contemplez notre monde depuis le ciel qui est leur royaume ? Ne pensez pas vous aussi que les dragons sont l'idéal même de la liberté ? » Il n'était pas mal après tout de faire preuve d'un peu de poésie et de partager son admiration pour ces magnifiques êtres faits de magie. Aramis pour sa part ne la cachait pas en tout cas et se demandait si Seö était fasciné lui aussi d'une certaine manière par le peuple des sauriens ancestraux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Jeu 9 Mar 2017 - 10:37

L’impératrice avait raison, les différents marchés se ressemblaient tous beaucoup. C’était davantage leur contenu qui différait, mais la forme de ces commerces était presque commune à tous les royaumes. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander si les Elfes étaient aussi véhéments dans leurs négociations que pouvaient l’être les marchands de Caladon, ville réputée pour ses différentes échoppes et son animation. Je fus tiré de mes rêveries par la douce voie de l’elfe à mes côtés. J’avais effectivement entendu parler de la vue qu’offrait cette magnifique terrasse et c’était l’un des lieux que je voulais bien sur visiter.

« Et bien vu la réputation qu’à ce lieu, je ne peux pas vraiment me passer d’aller y jeter un coup d’œil... » Je répondais sur un ton amusé à la demande de l’impératrice, avant de lui emboiter le pas. J’admirais alors sur le chemin les maisons bien particulières du deuxième étage. Cette partie de la cité était vraiment loin de tout ce que j’avais pu voir jusqu’alors, et ce spectacle m’égayait légèrement. J’avais toujours voyagé pour pouvoir effectuer des découvertes, et être surpris par la richesse du monde qui m’entourait. C’était une nouvelle fois une preuve qu’on ne pouvait qu’être surpris par la diversité qu’offrait cet univers. Je prenais donc le temps d’admirer les différentes habitations avant d’arriver à la place.

La vue était réellement à couper le souffle. Je n’avais pas vraiment le vertige mais le spectacle était littéralement renversant, faisant écho à la majesté du royaume Elfique. Ce dernier semblait, rien que par ce paysage, avoir retrouvé sa grandeur. Ce n’était plus un peuple meurtri, ou même en bonne voie pour son rétablissement. Ils étaient à nouveaux là, présents en Armanda avec toute la splendeur qu’ils méritaient. Je sortais de ma rêverie en entendant les mots de l’impératrices, qui me firent réfléchir quelque peu. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas posé la question. Très longtemps même. Je n’y avais presque plus repensé depuis mon départ du royaume elfique, il y avait une dizaine d’années de ça. Inconsciemment, je ne pouvais alors m’empêcher de repenser à mon père et ma mère. Enfin, surtout à mon paternel, puisque ça avait été son rêve depuis ma naissance. Mais non, mon avis n’avait pas changé sur la question. Je me tournais alors vers l’impératrice pour lui répondre.

« Les dragons ? Je n’en ai jamais rencontré mais… Finalement c’est assez normal. Je ne suis qu’un modeste enchanteur, vagabond de surcroit. Donc, à part vous dire qu’ils font partis des personnes les plus importantes pour Armanda et particulièrement pour notre peuple, je ne sais pas trop quoi vous dire. » Je souriais, légèrement amusé. « Quand à avoir envie d’être l’un d’entre eux… » Je marquais une courte pause. Devais-je lui révéler une partie de la raison qui m’avait poussé à quitter notre royaume la première fois ? Il ne me coutait finalement rien de lui offrir une toute petite partie, ou un indice de cette histoire. « En vérité, ça a toujours été le rêve de mon père, pas nécessairement le mien. J’ai deux jambes, et, même si marcher est moins rapide que de voler je vous l’accorde, je m’en contente bien. Je n’ai pas vraiment l’étoffe de tous ces cavaliers que vous avez eu l’occasion de croiser, ce qui, je crois, a été une vraie déception pour mon géniteur. » Je n’étais même pas triste, c’était quelque chose que j’avais accepté il y avait longtemps déjà. Même si ces temps étaient encore assez durs pour moi, je ne cherchais pas spécialement de réconfort, et ce départ qui datait d’il y a dix ans ne me faisait plus aucun effet aujourd’hui. Je finis en souriant. « Enfin. Je ne vais pas vraiment ennuyer mon impératrice avec ces histoires. C’est simplement que, voler peut faire rêver, mais tout le monde n’en est pas capable, vous ne pensez pas ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Dim 12 Mar 2017 - 17:54

Aramis et le commerce ne faisaient pas forcément bon ménage, disons qu'en tant que baptistrelle, elle faisait très vite comprendre aux marchands qu'il fallait être sincère avec elle et éviter de bluffer notamment. Ce qui d'une certaine manière décevait certains marchands qui aimaient sans doute commercer avec vigueur ou bien pouvait en soulager d'autres qui appréciaient des fois un peu de simplicité. De toute manière Thredë n'était pas spécialement du genre à beaucoup négocier les prix, elle était bien assez riche pour cela après tout. D'ailleurs, elle ne put qu'être amusée devant l'enthousiasme du jeune Seö, ce dernier lui rappelait son cher Aegnor d'une certaine manière. Même si Aegnor était plus âgé d'une cinquantaine d'années d'après les informations qu'elle tirait du chant nom de Seö.

Le plus comique était que par rapport à cela Aramis devait presque avoir trois l'âge de son propre mari. Au final, la différence d'âge entre la baptistrelle et son mari de roi était bien plus grande que celle entre le roi et l'enchanteur. Bien entendu chez les elfes un tel mariage n'était pas choquant et les elfes conservaient jusqu'à la mort une grande grâce, mais cette différence d'âge avait de quoi faire sourire. Aegnor semblant représenter la fougue de la jeunesse là où Aramis était ambassadrice de la sagesse de l'âge.

Dans tous les cas, on ne pouvait pas nier que le mariage entre l'empereur et l'impératrice était un mariage d'amour. Celle-ci étant au final une baptistrelle d'origine bourgeoise. Certes, ce n'était là rien d'inconvenant aux yeux des elfes, mais ce mariage n'avait pas forcément apporté beaucoup politiquement à Aegnor en dehors d'un message en faveur de la paix. Après tout en tant que baptistrelle Aramis défendrait sans doute aucun doute avec conviction la paix Armandéenne.

Aramis qui sortit de ses pensées d'ailleurs pour se consacrer à Seö qui n'hésita pas lui aussi à aborder le sujet des dragons. Ces nobles sauriens ancestrals qui permettaient à la magie Armandéenne de couler à flots et qui d'une certaine façon représentaient Armanda par leur simple existence.

« Qui sait ? Il se pourrait que vous rencontriez un dragon dans un avenir plus ou moins lointain. Ces derniers restent rares, mais vous avez encore toute votre vie devant vous et cela ne fait que dix ans qu'ils sont revenus après tout. Il est donc très probable que vous ayez un jour cette chance. » Lui dit-elle de sa voix douce comme la brise du printemps avant de répondre ensuite avec réflexion. « Je comprends. » Au sujet du fait que le père de jeune Seö avait rêvé que ce dernier devienne dragonnier. Et que le principal concerné pour sa part ne rêvait pas forcément de devenir un dragonnier, en avait-il l'étoffe d'ailleurs ? Aramis pensait qu'il n'y avait pas vraiment de raison qu'ils ne l'ait pas. Après bien entendu… C'était aux dragons et non à un quelconque bipède concerné de faire le choix qu'un dragon soit lié ou non. Seul l'avenir dirait donc si Seö avait ou non la chance devenir l'élu d'un des nobles reptiles célestes d'Armanda.

« Il est vrai que ce n'est pas offert à tout le monde de pouvoir voler, mais cela reste un beau rêve ne trouvez-vous pas ? Il est beau de rêver, cela peut même donner un sens à votre vie. » Elle regarda ensuite Seö avec une certaine douceur et demande d'un air légèrement amusé. « De quoi rêvez-vous d'ailleurs jeune Seö ? Quelle est la raison qui vous pousse à vivre ? À espérer et à vous lever chaque jour dans l'espoir d'accomplir votre rêve ? Ou bien est-ce un idéal et non un rêve ? » Cela, elle le demandait en toute innocence, après tout qu'il était bon que chaque être en monde ait des rêves et des espérances concernant de meilleurs lendemains. Cela rendait toujours la vie plus douce et intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 20 Mar 2017 - 15:10

Je détournais la tête un instant après la remarque de l’impératrice, regardant alors l’horizon. Un but ? Ce qui me poussait à avancer ? Je ne m’étais plus posé la question depuis des années. J’allais où le destin m’emmenait, sans réellement me poser de questions. En fait, à y réfléchir, je n’en avais même pas. J’étais simplement là et, puisque j’y étais, j’avançais. Peut-être était-ce aussi la raison pour laquelle je ne m’arrêtais jamais de voyager, me fixant toujours de buts et des objectifs qui n’avaient presque aucune cohérence entre eux. Je tentais de palier à quelque chose, et mes vagabondages me permettaient d’oublier un élément, un manque. Mais ça ne marchait qu’un temps, un peu comme si je ne faisais que masquer un problème plutôt que de le résoudre. C’était simplement qu’aujourd’hui, en l’état, je n’avais toujours pas trouvé la solution. Je tâchais de ne pas me perdre trop longtemps dans mes pensées, puis je posais à nouveau le regard sur Aramis, lui souriant pour masquer tant bien que mal une certaine mélancolie.

« Voler et rêver sont deux choses magnifiques, mais, comme toute chose magnifique, elles sont douloureuses lorsqu’elles s’en vont. Donc, pour répondre à votre question, je dirais que non. Je n’ai pas vraiment un but dans la vie, si ce n’est de vivre, tout simplement. Je suis là, et c’est bien là l’essentiel. J’aurais pu vous dire que mon but était de protéger les personnes auxquelles je tiens, de m’en occuper, et de veiller sur elles. Mais ce ne serait pas vraiment honnête car, cette quête, je l’ai déjà échouée de bien des manières. On ne pas revenir sur nos pas alors je fais avec, et je voyage pour donner un sens temporaire à tout ça. Toujours est-il que, pour l’instant, je suis incapable de vous dire quel est mon moteur, et surtout je suis incapable de vous affirmer que j’en ai réellement un. »

Mes paroles n’étaient même pas prononcées sur un ton triste, plutôt sur un ton nostalgique. C’était une réalité que j’avais eu du mal à accepter mais j’avais fini par y parvenir. Je m’étais résolu à cette situation que j’espérais temporaire, mais qui durait maintenant depuis plusieurs années. J’avais parlé à cœur ouvert à l’impératrice, chose que je faisais assez rarement, sans finalement savoir pourquoi. Sa présence était inspirante, presque apaisante, et incitait à l’honnêteté. Je n’étais toutefois pas rentré dans les détails, et ce volontairement. C’était encore une fois une histoire qui m’appartenait et je ne souhaitais pas la divulguer plus que de raisons. Je souris une nouvelle fois à l’impératrice, avant de reprendre.

« Veuillez excuser ma franchise. Notre monde a connu de graves séquelles et beaucoup de familles, d’amis et de proches ont subis leurs ravages. Loin de moi l’idée de m’approprier toute cette douleur, c’est simplement que je n’ai plus autant foi en la beauté d’Armanda qu’avant. La lueur qui m’a toujours donné envie de voyager n’a pas disparue, elle est juste plus pâle, et moins attrayante qu’avant. »

Une nouvelle fois, je tournais mon regard vers l’horizon, espérant ne pas avoir importuné l’impératrice. Avais-je vraiment fait le bon choix en revenant ici ? Même si elle était magnifique, la cité m’étouffait d’ores et déjà, et ce malgré toute la bonne volonté de ma prestigieuse guide. Je tâchais de ne pas le montrer, prenant une profonde respiration et profitant de l’air pur qu’offraient les montagnes, tâchant de retrouver ce sentiment de liberté et d’apaisement que je pouvais avoir lors de mes vagabondages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mar 21 Mar 2017 - 15:49

Aramis parut songeuse par rapport aux paroles de Seö. Il n'avait pas de but dans sa vie ? Pas de rêves ou d'aspirations ? La chantebrise se disait que dans ce cas le jeune elfe devait probablement être perdu et chercher sa voie. Cela lui faisait penser à Harthea qui s'était retrouvée dans la même situation même si en bien pire. Le cas de Seö ne semblant, au final, pas aussi grave… Aramis lui faisait en tout cas confiance pour arriver à se ressaisir de ce qui devait être une période difficile pour lui visiblement…

« Vous êtes, de toute manière, encore bien jeune Seö et avez tout votre temps devant vous. Qui peut dire après tout de quoi sera fait demain ? Peut-être que vous trouverez quelque chose qui changera votre vie du tout au tout prochainement ? Cela, je ne saurais le dire, mais j'espère en tout cas que tout se passera au mieux pour vous. La paix a au moins cet avantage de rendre les choses plus simples de bien des manières, espérons qu'elle puisse encore longuement rester en place. »

Cela, elle le disait en toute sincérité alors que sa voix semblait teintée de cette espérance même qu'elle énonçait. Celles de lendemains meilleurs, mais surtout qui n'auraient pas à souffrir de nouveaux conflits alors que les précédentes guerres avaient déjà tant meurtri le continent. D'une certaine manière, Thredë espérait qu'il en serait ainsi pour le bien de tout les armandéens. Elle tâcherait en tout cas de faire en sorte que tout se passe au mieux, même si pour cela, elle devrait se battre aux côtés de siens, ce tout en respectant le serment de vérité et de paix qu'était le siens. Un baptistrel pouvait se battre après tout, mais ne devait ni tuer, ni blesser gravement, ni être l'agresseur.

« Je pense que vous pouvez toujours espérer malgré ce qui vous est arrivé jeune Seö. Moi-même, je vous avouerai avoir beaucoup perdu au cours des dernières années, des êtres qui m'étaient proches et très chers. » Dit-elle ensuite d'un ton rempli d'une certaine tristesse, ce avant de poursuivre néanmoins de cette voix qui transparaissait de cette force tranquille qu'était la sienne. « Mais je me suis relevée malgré toutes ces épreuves, je n'ai jamais perdu espoir en l'avenir et j'ai continué à avancer. Je pense que si vous faîtes de même, il restera possible que la vie retrouve peu à peu un meilleur éclat. Je ne dis pas que vous y arriverez forcément, mais c'est en essayant que vous avez le plus de chance d'y arriver, de plus. Je pense que vous avez la force et la détermination nécessaire à ceci. » Glissa-t-elle donc avec un sourire bienveillant qui lui allait si bien. Sur ce, elle laissa un léger silence s'installer, puis ajouta sereine.

« Sachez-en tout cas que si vous avez par hasard besoin de mon aide, je serais heureuse de vous l'offrir. Je suis impératrice certes, mais reste aussi une baptistrelle. Et le credo de notre ordre et d'aider ceux qui en ont besoin quand cela est pour une juste raison. Sur ce... » Elle regarda les alentours, puis ajouta avec amabilité. « Je vous propose que nous nous rendions au palais de ce pas. C'est, je pense, le plus beau monument de cette cité et j'espère qu'il saura autant vous impressionner que cette splendide vue. » Sur ce, elle l'invita à le suivre alors qu'elle ouvrait la marche de son habituel pas aérien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 22 Mar 2017 - 14:34

Je pensais, songeur, aux paroles d’Aramis. Elle n’était pas dépourvue de sens, bien loin de là. Mais j’avais déjà évalué ou entendu toutes ces choses. Laisser le temps au temps, voilà ce qui en ressortait la plupart des fois. J’en étais convaincu, par ailleurs, mais je ne pouvais pas cacher mon actuel scepticisme. La notion de temporalité était, chez les elfes, bien différente de celle observée chez les humains par exemple. Même si le beau peuple était, par nature, supposé être plus patient, ma vie avec cette race à l’existence plus courte avait changé ma façon de voir les choses. C’était un peuple qui vivait certes moins longtemps, mais plus intensément. Ils semblaient pour la plupart beaucoup plus apprécier chaque minute de leur vie, malgré les difficultés qu’ils pouvaient rencontrer. Après avoir vécu à leur côté, il m’était bien difficile de m’imaginer vivre encore 4 ou 5 fois l’âge que j’avais déjà, surtout dans cet état d’esprit. Ces plaies mettaient longtemps, beaucoup trop longtemps à se refermer, et j’étais presque las d’attendre. Je hochais donc la tête à l’impératrice, lui souriant légèrement, et peinant à cacher l’amertume qui m’envahissait à ce moment-là.

Je lui étais tout de même reconnaissant d’avoir essayé de me réconforter. Ce n’était pas nécessairement une réussite mais c’était principalement de ma faute. Chacun d’entre nous réagissait différemment aux malheurs qui pouvaient lui arriver, et il était donc logique que nos façons de penser divergent sur certains points. Je ne jugeais pas mon malheur plus grand que celui d’un autre, bien au contraire, mais, pour l’instant, il m’était encore assez difficile de l’oublier. Je me surpris alors à penser que, finalement, la quiétude qui régnait globalement en Armanda risquait de me causer plus de moments de nostalgie qu’a l’accoutumé. En y repensant, avoir maintenu mon corps et mon esprit en alerte pendant toutes ces années, et ce simplement pour respecter un primaire instinct de survie, m’avait permis d’occuper mes pensées et de les focaliser sur autre chose. Maintenant, c’était différent, je ne risquais pratiquement plus rien en voyageant. Quand à trouver un nouveau but… c’était plus compliqué que ça pouvait en avoir l’air. Peut-être se présenterait-il à moi naturellement, et peut-être pas. Seul l’avenir nous le dirait. Je reportais alors mon attention sur l’impératrice. Comme nous tous, elle aspirait à la paix. Il y avait presque une sorte de naïveté qui émanait de ses paroles, même si je savais qu’elle n’était que factice. Sans faire preuve d’un scepticisme exacerbé, lorsqu’on connaissait un tant soit peu l’histoire d’Armanda, on ne pouvait que s’inquiéter de ce qui pourrait advenir dans le futur.

Comme on pouvait l’attendre d’une baptistrelle, elle semblait réellement décidée à venir en aide à son prochain, et ce de manière, il paraissait, totalement désintéressée. Il était rassurant de savoir qu’il existait encore certaines personnes comme elle dans ce monde. Il risquait d’en avoir besoin. Je fis un petit sourire à l’impératrice avant de lui répondre.

« Vous avez sans doute raison, j’ai encore du temps devant moi, et je ne désespère nullement, ne vous en faites pas. Je fais peut-être preuve parfois de trop de scepticisme pour quelqu’un de mon âge. Comme je vous l’ai dit, je sais que je ne suis pas le seul à avoir souffert des récents conflits. Nous avons tous perdu quelque chose, que ce soit individuellement ou en tant que nation. Certaines blessures mettent juste plus de temps à guérir que d’autres. » Je ponctuais mes paroles en lui souriant, pour lui montrer que, malgré ça, je ne me laissais nullement abattre. « Quand à visiter le palais, ce serait un véritable plaisir et un honneur, je vous suis. » J’emboitais alors le pas de l’impératrice, impatient de découvrir l’épicentre de la nouvelle cité Elfique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Jeu 23 Mar 2017 - 19:09

Aramis se contenta de sourire doucement aux paroles de Seö quant à la situation ambiguë dans laquelle il se trouvait actuellement, pour sa part Thredë ne doutait pas que le jeune enchanteur finisse à l'avenir par reprendre pleinement pied. Car en effet il était jeune et donc il avait encore beaucoup à apprendre notamment, elle ne doutait donc pas que le temps saurait lui porter conseil, elle-même avait été dans l'erreur après tout par le passé et seul le temps qui passe avait finit par apaiser la souffrance que lui avait causé la mort de ses parents notamment…

Sur ce, alors qu'il acceptait avec joie de visiter le palais, elle se contenta de lui sourire avec son habituelle bienveillance et une certaine assurance, tout en ajoutant. « Je ne doute pas que cette visite saura être mémorable pour vous. » Et sur ce, ils se dirigèrent vers le palais impérial du peuple elfique, la lance de Sylvaniel. Pourquoi ce nom ? Ce car comme Seö put le constater lorsqu'ils arrivèrent tout deux devant le palais. Cela venait du roc en forme de lance qui sortait du flanc de la montagne et sur lequel le palais était adossé. Le palais en lui-même était une magnifique œuvre d'architecture elfique qui n'hésitait pas aussi à s'inspirer en partie du style architecturale humain sans dédaigner le moins du monde le côté intégré à la nature de toute construction elfique digne de ce nom.

« Je vous propose d'entrer dans le palais lorsque vous aurez fini de contempler l'entrée bien entendu. » Ne manqua pas d'ailleurs de glisser la chantebrise avec amusement devant le jeune Seö qui devait en effet apprécier le spectacle se tenant devant lui. Sur ce, elle n'hésita pas à lui expliquer calmement d'une voix tout à fait concernée par ce qu'elle disait.

« Ce palais a été construit pour rappeler à notre peuple son fier héritage, mais aussi en même temps pour montrer un certain renouveau. Il témoigne du fait que nous n'oublions pas le passé, mais qu'au lieu d'en faire des chaînes qui nous empêchent d'avancer, nous en usons maintenant comme d'un pont menant vers une nouvelle voie que nous espérons meilleure. » Après tout le nouvel empereur du peuple elfique était un progressiste ouvert aux autres peuples et convaincu que l’isolationnisme n'est pas la voie vers le meilleur avenir possible. Surtout au vu de tout ce qui s'était passé ces dernières années. Sur ce Aramis ne manqua pas d'ailleurs d'ajouter pensive. « Dîtes moi jeune Seö, quelle est votre opinion des autres peuples d'ailleurs ? Vous qui avez voyagé devez après tout assez bien connaître le peuple humain notamment. Le fait que notre peuple s'ouvre un peu plus aux autres vous semble donc une bonne chose ? » Même si bien entendu, cette ouverture n'était ni totale, ni acceptée par tous. Néanmoins, elle représentait déjà une sacrée avancée par rapport à la situation d'il y a dix ans où là plupart des elfes vivaient très bien l'idée que quasiment aucun humain ne viendrait jamais dans leur forêt ancestrale. Une mentalité qui n'avait pas encore totalement disparu dans les faits, mais qui au moins ne faisait plus totalement l'unanimité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Ven 24 Mar 2017 - 10:20

Le palais était vraiment magnifique. Certes, on m’en avait déjà parlé bien avant, mais les rumeurs ne rendaient pas vraiment compte de la majesté de l’édifice. Il était époustouflant, et s’instaurait presque comme le gardien légitime des montagnes. Comme l’avait si bien dit l’impératrice, il rendait effectivement compte du pas en avant du peuple elfique. Il ne semblait rien pouvoir arriver à la nouvelle capitale décidément. J’en oubliais instantanément la légère mélancolie qui m’avait envahie quelques instants plus tôt. Comme mon peuple, je devais apprendre à avancer de nouveau. Je me tournais donc vers l’impératrice, avant de lui répondre.

« Je dois bien avouer que les rumeurs ne rendent pas hommage à la beauté de ce lieu. Je suis heureux de voir que notre peuple a su, plus que de se relever, faire un pas en avant dans son histoire. » Je marquais une courte pause. Le chemin serait surement encore très long pour que les elfes ne s’ouvrent complétement au monde extérieur mais la situation ne pouvait pas mieux avancer. Les peuples semblaient plus unis qu’ils ne l’avaient jamais été, et ce même en ce temps de paix. Ils s’étaient certes alliés par le passé mais simplement par pur instinct de survie, et voir que ce n’était plus le cas me rassurait pleinement quant à l’avenir du continent. Je repris alors.

« En ce qui concerne mon opinion sur les autres peuples et bien… Disons que j’ai eu l’occasion de croiser tellement de personnes différentes qu’il m’est impossible de faire une généralité. Simplement, j’ai appris que, peu importe la race, il y avait du bon et du mauvais partout. Malgré les différences physiologiques et parfois morales qui peuvent exister, je trouve que les vampires, les humains et les elfes se ressemblent énormément malgré tout. J’ai donc perdu beaucoup de préjugé qui m’avaient été inculqués lorsque j’étais plus jeune. » Je marquais une courte pause, avant de poursuivre à nouveau. « Donc oui, à mon humble avis, je pense que c’est un grand progrès de voir que notre peuple est à présent capable de s’ouvrir aux autres. En plus de s’enrichir, nous allons pouvoir nous faire des alliés et amis fiables et déterminés, ce qui est une bonne chose. Et peut-être, qu’à termes, nous perdrons peu à peu notre image de peuple élitiste et inaccessible, ce qui n’est pas plus mal, non ? » Mes dernières paroles étaient prononcées sur un ton un peu plus amusé, comme une sorte de légère boutade, avant que mes yeux ne se reposent à nouveau sur l’imposant palais.

J’avais toujours cette crainte de perturber l’image de l’impératrice, qui allait tout de même s’afficher avec un parfait inconnu, et ce même si elle m’avait certifié que ça ne lui nuirait en rien. Mais, même si j’étais encore un peu partagé, j’avais tout de même hâte de découvrir de la palais royal, centre névralgique du royaume elfique. Quels pouvaient bien être les secrets que cette bâtisse pouvait cacher ? Je m’étirais légèrement, réajustant mes bâtons et ma lance sur mon dos, ce qui me fit soudain tiquer. Je me retournais à nouveau vers l’impératrice, avant de lui demander.

« En revanche, que dois-je faire pour tout mon équipement si nous rentrons dans le palais, dois-je le déposer avant que nous nous y rendions ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Sam 25 Mar 2017 - 18:58

Aramis sourit en voyant que Seö n'était pas insensible à la beauté du palais et aux progrès qu'avait pu faire le peuple elfique, ce jeune elfe lui semblait d'ailleurs être quelqu'un d'assez ouvert et progressiste mine de rien par rapport à la moyenne elfique. Aramis ne tarda guère d'ailleurs à imputer cela au fait que le jeune lancier était jeune, mais aussi qu'il avait une certaine expérience des autres peuples qu'il avait pu apprendre à connaître et à comprendre au cours des ses voyages. Car évidemment, Thredë remarquait souvent que les pires conservateurs étaient soient ceux n'ayant pas une grande expérience des autres peuples, soit ceux qui avaient souffert à cause de ces derniers. Cela prouvait bien d'une certaine façon que l'opinion politique et les jugements personnels étaient en grande partie forgés par l'existence que l'on avait vécue.

Et au final, que les peuples se comprennent mieux était le premier pas vers une paix durable. Car c'est de l'incompréhension et du malentendu finalement que naissent beaucoup de conflits, se faire une image absolument péjorative de quelqu'un n'aide pas après tout à cohabiter en paix et de bonne foi avec ce dernier. La nuance, voilà le secret. Thredë n'était pas après pour le fait qu'on idéalise les autres peuples, mais qu'on se fasse une image juste de ces derniers permettait déjà de mieux aborder toutes les questions qui les concernaient et de savoir aussi se remettre en question au passage. Une qualité qui malheureusement était plus humaine qu'elfique par essence. Aramis soupçonnait d'ailleurs son cher Aegnor de pas mal s'inspirer des humains des fois quant à sa manière d'aborder la chose politique. Ce qui n'était pas forcément un mal, il n'y avait pas que les humains qui avaient à apprendre des elfes après tout. L'inverse des fois pouvait être tout aussi vrai.

« Je pense pour ma part qu'il est bon de s'ouvrir au monde extérieur sans non plus oublier ses racines. Il ne faut pas oublier que nous sommes des elfes sans pour autant mépriser les autres peuples pour des raisons stupides comme le fait qu'ils ne sont pas comme nous. Il faut donc accepter notre différence et la différence des autres pour véritablement nous accomplir. En somme, je pense que l'harmonie pour être parfaite doit se trouver dans la diversité et surtout que les changements doivent être progressifs pour que tout le monde d'y adapte et surtout pour pouvoir pallier à un possible problème posé par ces derniers. » Reprit-elle ensuite avec le plus grand sérieux quant au fait que les elfes s'ouvrent au monde extérieur. Car oui, elle était pour l'ouverture, mais aussi pour le fait que les elfes sachent garder leur identité propre. Car après tout, même si son peuple était un peuple ayant ses défauts comme chaque peuple, il avait aussi ses qualités qu'il ne devait pas oublier et quelque chose à apporter à Armanda en général. Elle n'était donc pas non plus progressiste extrémiste et tâchait disons d'opter pour un point de vue lui semblant plus sage et modéré.

« Oui, confiez votre équipement aux gardes à l'entrée. Vous n'aurez qu'à le récupérer lorsque nous aurons terminé cette visite. » Répondit-elle ensuite calmement au jeune Seö lorsque ce dernier demande s'il devait déposer son équipement avant d'entrer, sur ce Aramis ajouta alors qu'il allait s'occuper de cela. Car quelque chose venait de lui traverser l'esprit... « Quand j'y pense, vous m'aviez dit être un enchanteur… Accepteriez-vous éventuellement une commande de ma part suite à cette visite ? Je serai curieuse de voir ce dont vous êtes capable après tout et dispose d'un vestige draconique. » Autant aller au vif du sujet après tout, surtout car elle se disait que cela pouvait être une très bonne idée étant donné que l'enchantement qu'elle désirait faire apposer sur sa lance était assez spécial. Elle ne rechignerait donc pas à demander ses services s'il n'avait rien contre cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 27 Mar 2017 - 15:04

Il était vrai que, depuis un certain temps du moins, j’avais toujours vécu avec des humains. J’avais également côtoyé beaucoup de vampires, tolérants ou pas. J’en avais combattu certains, apprécié d’autres, mais je n’avais aucun à priori les concernant. En revanche, l’impératrice avait touché du doigt quelques chose de très important. Si notre peuple commençait à bouger et à s’ouvrir, il ne fallait en y repensant effectivement ne le faire que d’une manière progressive qui convienne à tous. Si certains se sentaient lésés pour avaient peur de ce changement, ce dernier risquer de créer beaucoup plus de problèmes qu’il n’allait en résoudre. Surtout que, comme nous le savions tous les deux, les elfes étaient un peuple particulièrement procédurier un conservateur dans l’âme. Convaincre l’ensemble de notre peuple du bienfondé de cette progression n’était pas une chose facile, et je ne voulais en aucun cas me retrouver à la place de l’empereur lorsqu’il devrait faire face à la vieille diplomatie. Cette pensée me fit sourire légèrement, puis je reportais mon attention sur l’impératrice.

Je hochais la tête alors qu’elle me parlait de déposer mes armes à l’entrée. C’était une chose totalement normale et, la criminalité n’étant pas quelque chose de courant chez les elfes, je n’avais aucune crainte quant à retrouver mes affaires une fois sorti. En revanche, je fus légèrement surpris par sa demande. J’aurais pensé qu’une cité comme la nôtre regorgeait d’enchanteurs émérites et sûrement plus doués que moi, aussi pour un enchantement aussi puissant que pouvait l’être un enchantement draconique, j’aurais pensé qu’elle se tournerait vers quelqu’un digne de confiance et réputé, et non pas vers un inconnu qu’elle venait de rencontrer. Toutefois, l’idée de pouvoir lui venir en aide me plaisait, et j’avais déjà réussi des enchantements liés à des vestiges draconique. Le composant était rare, très rare même, mais pas introuvable. Je répondis alors à l’impératrice.

« Ce serait un véritable honneur que de vous rendre ce service Dame Thrëde. Simplement, et ne prenez absolument pas cela comme étant un refus, mais je me demande pourquoi me choisir moi ? Nous venons de nous rencontrer et il y a énormément d’enchanteurs émérites dans le royaume Elfique. Ce que vous demandez ne dépasse pas mes compétences, bien au contraire, mais je m’interroge simplement sur ce choix. » Je marquais une petite pause, avant de poursuivre. « Si ce dernier est arrêté, je vous en remercie. Il faudrait simplement maintenant que je sache quels effets et quelle magie vous souhaitez insuffler, et à quoi. Un vestige draconique, vous devez le savoir, vous permettra dans tous les cas d’obtenir un puissant enchantement, mais il faudra pour cela que je puisse également sentir… Votre magie. » Je rougissais légèrement en entendant mes paroles.

Pour créer des enchantements aussi puissants et rares, il fallait que ces derniers soient en symbiose parfaite avec l’utilisateur, le composant, et l’objet. Ce n’était pas quelque chose de facile à la base, alors imaginer faire ça sans connaitre l’essence de la personne qui désirait ce genre d’enchantement fait sur mesure, c’était inconcevable.

« Si vous voulez un enchantement personnalisé, bien sûr. Il y a également bon nombre d’enchantements tout aussi puissants qui sont adaptés au plus grand nombre… » Je tentais de me rattraper, mais je ne pouvais m’empêcher de penser que, si elle me demandait ça, c’était qu’elle souhaitait une chose un peu plus particulière et unique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mar 28 Mar 2017 - 15:01

« Je voudrai garder cela secret si possible, jusqu'au jour où j'en userai et je pense qu'il y a moins de chance que cela s'ébruite si c'est vous qui vous en occupez. Ce n'est pas la seule raison qui motive ce choix bien entendu, mais je pense que nous n'avons pas forcément besoin de débattre longuement sur les raisons qui me motivent à vous choisir. » Expliqua calmement la chantebrise quand Seö demanda pourquoi elle le choisissait lui. En effet, elle ne trouvait pas forcément que ce soit nécessaire de s'expliquer longuement à ce sujet, disons qu'elle aimait bien aller directement au cœur des choses quand elle le pouvait.

Sur ce, elle tâcha donc d'expliquer calmement et efficacement l'enchantement qu'elle avait en tête. « Ce serait un enchantement à apposer sur ma lance, il aurait pour but de transformer toutes les blessures provoquées par l'arme en affaiblissement de l'énergie physique de celui que je frappe. Par exemple, j'aimerais qu'en cas de coup fatal mon arme endorme l'adversaire et qu'en cas de blessure elle l'épuise et l'engourdisse plutôt sans le blesser vraiment. Je tiens ainsi à pouvoir me battre avec ma lance sans me retenir si nécessaire, ce tout en respectant mon serment. Et cet enchantement aurait pour but de me le permettre. » Sur ce, elle s'approcha de lui et dit pas le moins gêné du monde. « Si vous avez besoin d'examiner ma magie pour pouvoir créer cet enchantement, alors soit. Pour ma part, cela ne me gêne en rien. » Ajouta-t-elle amusée, après tout, elle avait bien constaté le fait que Seö avait rougi en lui disant que cela serait nécessaire. Alors que ce n'était pas vraiment gênant.

« Vous pensez qu'un tel enchantement serait possible ? » Finit-elle ensuite par demander, après tout, c'était Seö l'enchanteur professionnel. Pour sa part, elle ne lui avait fait part que de son désir précis pour l'enchantement unique qu'elle voulait qu'on conçoive pour elle. C'était donc à lui de déterminer ce qui était possible ou non dans la demande qu'elle lui faisait, même si d'après ce qu'elle savait en tant que mage et baptistrelle. Sa demande n'était pas vraiment fantasque et sur ce, elle conclut pensive. « En tout cas, dîtes moi quand vous désirerez faire un examen de ma magie dans le but de créer cet enchantement, je serai à votre entière disposition. » Après tout, c'était elle qui désirait qu'on lui crée un enchantement unique et donc ce serait un comble qu'elle ne soit pas prête à se plier aux quelques nécessités ayant un rapport avec ce fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mar 28 Mar 2017 - 16:19

Je comprenais un peu mieux le fil de sa pensée et sa justification me suffisait. Il était vrai qu’avoir un atout aussi grand dans sa manche sans que personne ne le sache pouvait s’avérer très utile. En ce qui concernait l’enchantement qu’elle souhaitait, c’était à mon sens possible, bien que très complexe. Il n’y avait que peu de choses qu’on ne pouvait pas faire avec un composant aussi puissant qu’un vestige draconique. Restait à savoir si, maintenant, j’en étais capable. J’avais déjà réussi des travaux complexes, mais il restait aussi à définir la nature de la magie de l’impératrice. J’étais tout de même confiant car, à y repenser, c’était une grande baptistrelle et un enchantement comme celui-ci convenait parfaitement à sa fonction.

Elle ne sembla pas gênée le moins du monde par ma demande concernant sa magie. De mon côté, j’avais toujours perçu ça comme étant plutôt personnel, comme une tâche de naissance ou l’empreinte de son dos, mais en plus profond. Certaines formes de magie étaient similaire mais, souvent, chacun avait sa propre manière de l’appréhender. Et c’était une nécessité. Sans connaitre la manière dont son être tout entier fonctionnait, j’aurais bien du mal à adapter l’enchantement à sa personne. C’était comme forger une arme pour un client inconnu avec les yeux bandés. Je sortais de mes pensées pour lui répondre.

« A vrai dire… C’est complexe mais je pense que c’est réalisable. Mais je me pose encore quelques questions, car une lame de ce genre serait, forcément, immatérielle, puisque vous ne semblez pas vouloir blesser quelqu’un. Aussi, dois-je donner une apparence particulière à votre pointe pour cacher cette propriété ? » Si je gardais en tête ce que je savais d’elle, quelque chose de très discret, volatile, comme une pointe de vent, pourrait peut-être lui convenir. Je lui fis alors part de ma proposition. « Si je me fie aux rumeurs qui planent sur la forme de votre magie et sur vos déplacements aérien, vous semblez arborer le vent comme élément primordial. Ainsi, peut être que quelque chose dans cet aspect-là vous conviendrait ? »

Je poursuivais. « Quand à examiner votre magie, il me suffit simplement que vous posiez la main sur l’arme et le vestige à la fois. Cela suffit souvent à déterminer les chemins pour les faire interagir. Cependant, il me faut beaucoup de concentration et probablement de temps pour effectuer tout ça. Donc, le choix vous appartient. Nous pouvons continuer notre visite ou nous en occuper maintenant, et reprendre la découverte de votre magnifique palais un peu plus tard. »

J’espérais vraiment pouvoir parvenir à combler les demandes de l’impératrice du mieux que je pouvais. C’était probablement l’une des seules fois ou l’occasion se présenterait, et, au-delà de ça, je trouvais le défi proposé extrêmement intéressant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Ven 31 Mar 2017 - 20:19

Aramis réfléchit aux paroles de Seö qui lui dit qu'une lame enchantée comme celle-ci serait forcément immatérielle et qu'il faudrait probablement donner une apparence particulière à cette dernière lorsque cet enchantement ô combien particulier s'activerait. Et l'idée qu'elle eut était identique dans les faits à celle que lui proposa Seö. « Oui, je suis une chantebrise et l'élément du vent est bien entendu celui avec lequel j'ai le plus d'affinité de ce fait. Je serais donc très à l'aise avec l'idée que le vent drapera cette lame lorsque j'userais de cet enchantement. Cela ne dénotera aucunement avec ma personne et me permettra aussi de constater que l'enchantement est bien actif. » Cela éviterait de potentielles erreurs bien entendu, il serait tragique après tout qu'elle tue quelqu'un sans le vouloir parce qu'elle aurait cru à tort qu'elle avait activé l'enchantement. Le fait que la lame se drape de vent serait donc un excellent indicateur visuel pour elle.

« Je pense que nous pourrions nous en occuper maintenant si vous n'en avez rien contre, nous n'aurions qu'à poursuivre activement la visite juste après et ainsi aller jusqu'au bout de cette dernière sans avoir à l'interrompre. » Dit-elle ensuite pensive et avec un léger sourire quand Seö lui dit que soit ils pourraient s'en occuper dès maintenant, soit plus tard. « Je suppose tout de même qu'il vaut mieux s'atteler à cela ailleurs ? Avez-vous besoin de le faire en un lieu spécifique ou juste d'un endroit paisible pour cette opération ? » Demanda-t-elle sinon curieuse et aussi par simple précaution. Après tout, elle supposait que l'art de l'enchantement était complexe et que comme toute forme de procédé complexe, il nécessitait du temps, mais surtout une grande concentration de la part de l'enchanteur. Une concentration qui n'était pas forcément des plus facile à avoir devant le palais impérial elfique. Ce n'est pas que c'était un endroit bruyant, mais il y avait quand même un peu d'activité par ici. De plus, cela paraîtrait sans doute assez étrange à tous ceux qui se trouvaient dans les alentours de voir un enchanteur pratiquer son art.

« Si c'est le cas, nous pourrions nous y atteler dans les jardins du palais, ces derniers sont assez paisibles en général et personne ne viendra-nous y déranger en cette heure. De plus, je pense qu'il n'y aucun risque quelconque de toute manière pour l'intégrité du jardin au vu de ce que nous comptons faire. » Cela, elle le dit avec amusement et sincérité, après tout, il n'y avait aucune raison qu'un tel processus magique dévaste une partie de la flore magnifique du jardin du palais. Ce n'est pas non plus comme s'ils comptaient s'entraîner à la pratique de sort de hauts niveaux après tout. Elle se demandait d'ailleurs à quel point Seö était un mage aguerri, mais elle jugea qu'elle n'aurait qu'à demander plus tard à ce dernier si c'était le cas ou non. Mais sinon elle ne doutait point du fait qu'il soit en possession d'un potentiel magique honorable, un potentiel qu'il avait sans doute encore à cultiver pour pouvoir espérer en tirer parti au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seö Wënmimeril
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Serviteur de la Caste

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Lun 3 Avr 2017 - 13:41

J’écoutais l’impératrice d’une manière légèrement distraite. Non pas que ces propos ne m’intéressaient pas, bien au contraire, mais surtout parce que j’étais déjà en train de penser à comment enchanter son arme. Ce n’était pas un enchantement simple, surtout qu’il sortait du commun et, même si je ne doutais pas que la magie de l’impératrice convienne parfaitement à un tel sortilège, c’était la première fois que j’enchantais un objet pour une baptistrelle, surtout aussi complexe. A vrai dire, je n’avais eu à manipuler un vestige draconique qu’une seule fois, et pour un enchantement personnel. Il était toujours plus facile de construire un enchantement en se basant sur sa magie que sur celle d’un autre, mais j’étais décidé à ne pas décevoir Aramis. S’en occuper maintenant me convenait bien car, de toute façon, j’étais bien parti pour ne penser qu’à ça jusqu’au moment fatidique où il faudrait que je me mette au travail. J’acquiesçais donc de la tête, montrant que j’avais également entendu son accord pour la lame de vent, avant de répondre.

« J’ai pour habitude d’enchanter à l’extérieur quand je le peux. L’air y est un peu moins étouffant et c’est souvent plus calme, en effet. Un enchantement comme celui que vous souhaitez est particulièrement complexe, car il vous sera propre. Je vais avoir besoin de beaucoup de sérénité et surement d’un peu de temps si vous voulez obtenir un résultat appréciable. » Mon ton était un peu plus sérieux, plus professionnel. « Donc, si vous connaissez un endroit que vous pensez correspondre à ces critère, je vous suis. » J’hésitais une seconde, avant de poursuivre. « Si vous aviez d’ailleurs un lieu à connotation personnelle, un havre de paix par exemple, ce serait quelque chose qui pourrait grandement m’aider, même si ce n’est bien sûr pas obligatoire. Vous êtes parfaitement en droit de conserver votre jardin secret s’il y en a un… » Même si effectivement, me trouver dans un lieu qu’elle appréciait tout particulièrement pouvait m’aider, je ne voulais pas trop entrer dans son intimité.

J’attendais alors sa réponse, songeant toujours au cheminement que j’allais devoir effectuer pour arriver au résultat qu’elle escomptait. En plus de pouvoir rendre service à l’impératrice de mon peuple, j’allais pouvoir me ré entrainer à effectuer des enchantements complexes, et qui ne m’étaient pas propre. C’était en tout cas une excellente occasion de pouvoir démontrer de mes capacités en matière d’enchantement. Je reportais donc mon attention sur Aramis, avant de conclure.

« En tout cas, je tiens à vous remercier de me laisser cette chance. Pouvoir rendre service à l’Impératrice de mon peuple et quelque chose auquel je tiens. Sachez donc que cette journée aura, en tout point, marqué ma mémoire. » Jamais je n’aurais cru que ce retour chez les miens fus aussi riche en « rebondissements ». Il avait pris une tournure que je ne maitrisais pas trop mais, pour la première fois depuis un moment, je me sentais presque utile, et surtout, presque à ma place. J’attendais alors la décision de l’impératrice, m’apprêtant à lui emboiter le pas quand elle serait prête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö) Mer 5 Avr 2017 - 16:48

« Vous aurez tout le temps qu'il faudra et toute la sérénité nécessaire dans ce cas. » Répondit Aramis avec patience et compréhension quand Seö lui dit qu'en effet un endroit tranquille et à l'air libre serait adéquat, en plus de temps pour pouvoir exercer son art au mieux bien entendu. Thredë de toute manière savait être patiente comme bien des elfes et arriverait donc aisément à ne pas faire preuve d'impatience à ce sujet, car elle se doutait bien que l'art de l'enchantement restait complexe.

« Le seul endroit que j'ai véritablement à vous cacher ce serait ma chambre. Et je doute que ce soit vraiment le meilleur endroit qui soit pour enchanter ma lance... » Répondit-elle avec amusement quand Seö lui dit qu'un lieu qu'elle considérait comme un havre de paix serait le mieux pour exercer son art. Elle ajouta d'ailleurs avec sérénité. « Le jardin du palais est je pense parfait pour cela, dans les faits il m'arrive souvent de m'y promener et d'y passer un peu de temps. Je ne suis pas jardinière, mais j'apprécie de pouvoir m'y ressourcer de temps en temps lorsque je me trouve dans la cité. » Elle n'avait donc pas proposé cela au début par hasard. Elle ajouta sur ce avec douceur à l'égard du jeune sylvestre.

« Je suis heureuse de savoir que cela vous honore, même si je pense que ce n'est pas non plus le genre d’événement qui marque une vie. Sur ce, je vous propose donc de me suivre jusqu'au jardin. Nous n'aurons qu'à supposer que vous pourrez ainsi en profiter pour découvrir celui-ci au passage avant d'enchanter mon arme. J'ai hâte d'ailleurs de voir ce dont un enchanteur comme vous est capable. Quand j'y pense… Nous n'aurons qu'à parler ensuite d'une rétribution à votre service. Je pense que vous en méritez une après tout, même si pas forcément de nature monétaire... » Elle ouvrit donc la marche et l'invita à la suivre, ce alors qu'elle entrait avec lui dans le palais d'un pas aussi aérien que la brise du printemps. De quelle rétribution parlait-elle sinon ? Cela il le verrait bien, disons qu'elle préférait lui faire la surprise en attendant… Mais qu'un adepte de la noble lance comme lui saurait apprécier cette récompense à sa juste valeur.





[Hrp : Ce sera la conclu du coup, je te laisse ouvrir la suite :3 .]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Un retour aux sources (Pv Seö)

Revenir en haut Aller en bas

Un retour aux sources (Pv Seö)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-