Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mer 18 Jan 2017 - 11:40

[3 octobre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne]

Un mois était passé depuis la dernière visite de Cornélia à Gloria. Les portes de la majestueuse cité se dressaient devant elle et son cheval tandis qu'elle attendait que son tour de passer devant les gardes vienne. Paysans, artisans, marchands et autres voyageurs de toute classe sociale se bousculaient devant l'entrée, les piétons divaguant entre les sabots des chevaux et les roues des attelages. La nuit approchait et tous étaient pressés de regagner leurs foyers ou de se trouver un endroit confortable où passer la nuit. Cornélia, elle, avait ses habitudes et ne s'inquiétait pas de trouver un lit confortable et un bon feu à son arrivée.
Les gardes passés, elle mena sa monture en direction de l'auberge où elle logeait habituellement avec son père. La ville en cette fin de journée ressemblait plus encore à une fourmilière. Les uns se pressant dans les boutiques pour de derniers achats avant la fermeture ou se dirigeant d'un pas sûr, pour le moment, vers les tavernes les plus proches, les autres regagnant vivement leur foyer.

Cornélia soupira, elle qui n'aimait pas la capitale du royaume Glorien, se devait d'y être présente régulièrement pour ses affaires. Néanmoins, le temps atténue toutes les douleurs, et la jeune femme se surprit à se sentir détendue lorsqu'elle posa le pied à terre face aux écuries de l'auberge.
Couverte de poussière, elle confia le cheval qu'elle avait loué au relai de Caladon au garçon d'écurie avant de pénétrer à l'intérieur de la pièce principale chaleureuse et vivante.
Comme à son habitude, l'aubergiste fit montre de politesse envers la jeune femme, s'enquérant de la santé de son père et de la réussite de leur commerce. Puis, ce dernier appela une jeune servante lui demandant d'indiquer le chemin de sa chambre à Cornélia qui hissa les sacoches contenant ses affaires sur son épaule. N'étant là que pour un jour ou deux, elle avait décidé de voyager le plus simplement possible, prenant un cheval plutôt qu'une voiture et des tenues simples et confortables.
Arrivée à l'étage, elle déposa son fardeau au coin de la pièce et se regarda dans le miroir.

Ses cheveux ondulés étaient relevés en une queue de cheval haute, elle ne portait aucune parure et sa tenue était pour le moins inattendue pour une jeune marchande bourgeoise. Elle portait une cape en laine noire sous lequel se dévoilait une chemise de lin beige par-dessus laquelle elle avait enfilé un corset dans un magnifique cuir luisant assortie aux cuissardes qu'elle utilise pour monter.
Son pantalon beige était très près du corps et couvert à partir du bas des cuisses par ses bottes. Celui-ci est également agrémenté d'un pan de tissu asymétrique partant de la hanche droite pour descendre jusqu'au genou gauche formant une sorte de jupe drapée de lin beige accentuant le côté féminin de la tenue, le tout maintenu par une boucle d'argent assortie à celle qui maintenait sa cape. À sa cuisse droite était attaché l'étui de son poignard, la garde et la poignée de ce dernier luisant faiblement dans la lumière tamisée provenant de la cheminée. Elle adorait cet ensemble et le portait dès qu'elle en avait l'occasion pour voyager à cheval.
Cornélia constata avec amusement que sa tenue était bien poussiéreuse. Elle l'épousseta consciencieusement avant de se diriger vers la bassine d'eau tiède, que la servante venait tout juste de déposer, accompagnée d'un linge. Elle l'humidifia et se le passa rapidement sur les parties de son corps que laissait paraître sa tenue. Elle ne prendrait pas la peine de se changer, elle avait rendez-vous dans moins de trente minutes avec le régent de l'empire Glorien, Crissolorio Ostiz.

C'était lui, la raison de sa visite à Gloria cette fois, et non les affaires. Le mois dernier, il les avait conviés, son père et elle, dans son manoir afin de passer ensemble la soirée et discuter du bon vieux temps entre autres choses. Au fil de la conversation que le vieil ami de la famille en vint à proposer à Cornélia un petit cours de magie elfique et vampirique. Ils n'avaient pas fixé de date pour cette leçon et se quittèrent avec la promesse de se revoir bientôt. C'est à la fin du mois de septembre que les Alaric reçurent une missive de Crissolorio invitant Cornélia à se rendre à Gloria, si elle le pouvait, début octobre pour suivre cette fameuse leçon. Après quelques échanges de lettres, ils avaient convenus de la date, du lieu et de l'heure du rendez-vous. Il était d'ailleurs temps pour la jeune femme de quitter l'auberge pour s'y rendre. Heureusement ce n'était pas bien loin, elle décida donc de s'y rendre à pied.
Le quartier nord de Gloria était réputé pour la beauté et la tranquillité de ses jardins. Et la jeune marchande ne pouvait qu'être de mauvaise foi en affirmant le contraire. Le jardin où elle avait rendez-vous était à la fois luxuriant et parfaitement entretenu. Les effluves florales embaumaient l'air malgré que la saison soit bientôt terminée. Elle entendait au loin le chant d'un petit cours d'eau qui traversait les lieux de part en part et la lumière rougeoyante du crépuscule donnait à la scène une ambiance presque irréelle. Errant dans les allées, elle trouva finalement le point de rendez-vous, une statue d'un imposant et magnifique dragon. Savourant la quiétude du lieu, elle s'appuya contre celle-ci en attendant patiemment l'arrivée de Crissolorio.




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]


Dernière édition par Cornélia Alaric le Ven 20 Jan 2017 - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Ven 20 Jan 2017 - 10:17

Ostiz pour sa part était fin prêt au sujet du rendez-vous qu'il avait proposé à Cornelia, pourquoi un tel rendez-vous? Tout simplement pour débuter les leçons de magie qu'il avait promit à la jeune marchande, après tout Ostiz était bien l'un des rares mages capable d'user des trois types de magie. De ce fait il serait plus pratique Pour Cornelia de disposer d'un entraînement auprès de lui, et sans doute moins coûteux aussi. Après tout les services que se rendaient des amis n'avaient pas forcément besoins d'une répartir financière, seulement de l'assurance de pouvoir compter les uns sur les autres.

Ainsi c'était doté de son bâton défendo, de son armure elfique de plume et de son manteau de brume entre autres que le régent s'était rendu au lieu fixé du rendez-vous. Ce suite à une journée de travail que l'on pourrait qualifier d'anodine en dehors de la création qu'il avait très bien avancée du futur service de renseignement glorien. Ces retrouvailles et cet entraînement avec une amie pouvant au final être comparé à une sorte de repos paisible par rapport aux devoirs du régent.

Et c'est ainsi qu'il entra calmement dans le parc où se trouvait la jeune Cornelia, celle-ci étant toujours aussi radieuse qu'à son habitude d'ailleurs (sans doute grâce à son ascendance althaïenne). Sa tenue de voyage ne l'enlaidissait pas d'ailleurs, et serait bien plus appropriée au final pour pratiquer la magie qu'une robe de plus riche facture.L'arme qu'elle avait sur elle d'ailleurs et que Crissolorio avait remarqué sans en avoir l'air comme tout lié du hérisson digne de ce nom qui faisait attention à tout les détails, faisait au final plus figure de décoration en ces lieux que d'objet réellement pratique. Au vu notamment de la grande sécurité du quartier nord où un assassin aussi doué soit-il aurait bien peu de chance de ressortir vivant après y être entré. Un fait qui bien entendu ne dispensait pas de prudence, ne serait-ce que par pratique.

"Salutations Cornelia, tu es toujours aussi radieuse que si tu était ma propre fille."
Lui dit donc Ostiz cordial, et bienveillant. Après tout ils étaient amis, et la jeune Cornelia avait en effet un comportement qui aurait pu être digne d'une Ostiz, et qui faisait sinon tout à fait honneur aux Alaric. Et sur ce le régent enchaîna courtoisement.

"Comment va ton père et l'affaire familiale? J'espère que le voyage aura été agréable." Il viendraient bien assez rapidement au sujet de l'entraînement en magie, mais d'abord ils pouvaient en effet se permettre de prendre réciproquement des nouvelles l'un de l'autre. Car suite à cela Ostiz s'attendrait avant tout à ce que sa future élève de la soirée se concentre d'abord sur l'entraînement qu'il allait lui offrir. Un entraînement qui serait sans doute utile à Cornelia à l'avenir, que ce soit d'une manière ou d'une autre.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Lun 23 Jan 2017 - 11:32

Alors qu’elle laissait errer son regard sur les jardins, un léger bruit de pas attira son attention. Tournant la tête, elle vit son ami arriver et l’accueillit d’un sourire radieux. Elle fit quelques pas vers lui, accueillant gaiement ses salutations.

« Oncle Lorio, je suis tellement contente de te voir! Merci pour ce beau compliment mais je descends tout juste de cheval, je dois avoir l'air un peu négligée. Je n’ai qu’à peine pris le temps d’enlever un peu de poussière de mes vêtements. Mais au moins je serai à l’aise pour ma leçon. »

Elle avait dit cela d’un ton rieur avant de se concentrer sur les questions de Crissolorio.

« Tout va bien. Père est fidèle à lui-même, tenant la boutique avec l’aide de Flynn, notre apprenti, et faisant le tour de toutes les bonnes tables de Caladon. Fort heureusement pour lui, il a tendance à ne pas trop forcir, sinon nous serions obligés de refaire constamment sa garde-robe », dit-elle d’un ton badin avant de poursuivre plus sérieusement mais toujours gaiment. « Quant aux affaires, ça ne pourrait aller mieux, la demande à Caladon continue à grandir, si bien que j’ai l’impression de devoir me dédoubler certains jours pour satisfaire mes clients. D’autant que je commence à recevoir quelques rares commandes d'autres villes des royaumes des hommes, et notamment Gloria. Ce que j’imagine nous te devons en partie mon cher Oncle. »

Elle s’inclina légèrement, pleine de reconnaissance pour l’homme bienveillant qui se tenait face à elle. Comme rien ne venait troubler leur quiétude, elle enchaîna sur le voyage qu’elle venait de faire.

« Il m’a fallut quelques jours pour rallier Gloria, mais j’adore chevaucher, c’est tellement plus drôle que de prendre une voiture. Malgré la fraîcheur, le temps était radieux. Je n’ai eu que quelques gouttes de pluie à mi-chemin, mais pas de quoi me ralentir. J’étais tellement impatiente d’arriver qu’il aurait fallut une tempête pour me retenir », ria-t-elle. « Et puis, les routes sont plutôt sûres quand on reste sur les grands axes, même si je prends toujours mes précautions, quelles soient magiques ou non. »

Son regard effleura le poignard qu’elle portait à la cuisse et qu’elle avait complètement oublié de retirer. Elle bredouilla quelques excuses à ce sujet, avant de questionner le régent à son tour. Bien sûr qu’elle avait hâte de se lancer et de débuter la leçon. Mais sa politesse et son intérêt sincère pour son ami l’incitait à continuer cette conversation tranquille en attendant le moment venu.

« Et toi, mon cher Oncle Lorio, comment te portes-tu ? Je dois avouer que tu as fière allure dans cette tenue elfique, remarqua-t-elle d’un œil sûr et sans la moindre hésitation concernant l’origine de l’ensemble, même si je suis toujours surprise de te voir dans une armure. Tu es tellement loin de l’idée que je me fais d’un combattant. Oh bien sûr tu as tes armes mais elles sont bien plus subtiles que celles qui nécessitent habituellement de porter une tenue de combat. Néanmoins elle est magnifique. »

Elle lui sourit avant de poursuivre.

« Tes enfants que deviennent-ils? Cela fait des lustres que je n'ai pas vu Eleonnora! Et comment se porte la régence depuis notre dernière conversation ? J’espère que tu ne rencontres pas trop de difficultés, ou du moins, moins qu’à tes débuts avec ces oppositions et autres ennuis. Les gens se rendront bientôt vite compte que tu mérites grandement ta place et que tu feras le bien. »

Sur ces mots d’encouragement, elle se tut laissant enfin le régent répondre au flot de paroles qu’elle venait de débiter, tout à son plaisir de le voir.




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mer 25 Jan 2017 - 20:49

Comme très souvent Cornélia semblait être tout à fait ravie de sa présence, et ne le cachait point. Ce qui d'une certaine manière satisfaisait le régent, après tout une joie sincère de le voir était bien plus qu'agréable que celle hypocrite que lui témoignaient certains à la cour impériale.

« Ce n'est qu'un détail le fait que tu n'ait pas eu le temps de pleinement te préparer Cornélia, après tout nous ne sommes pas dans la cour du palais ici. Mais entre amis au milieu d'un jardin du quartier nord. Un jardin où il n'y a pas grand monde à cette heure. » Crut-il bon d'ajouter calmement, ainsi il était juste de ne pas trop se formaliser pour ce genre de fioritures...

« Il est bon de savoir que ton père se porte bien, et que vos affaires sont prospères. Vôtre commerce est encore assez jeune après tout et il y a encore beaucoup à de possibilités à exploiter je pense pour qu'il prenne vraiment l'importance qu'il mérite à terme. » Quand au reste il reprit calmement. « En effet je ne suis pas étranger à cela. » Cela au sujet du fait qu'elle commençait à recevoir des demandes provenant de Gloria.

Même si dans les faits il n'avait pas encore pu beaucoup aider en si peu des temps, mais en effet il avait pu faire en sorte dans le peu de temps qui séparait leur dernière rencontre d'aujourd'hui que Cornélia gagne déjà deux ou trois clients. Néanmoins il faudrait que cette dernière soit patiente, car une vraie croissance de son commerce prendrait des mois si ce n'est des années pour être réellement devenir d'une grande importance. Ce qui lui donnerait heureusement tout le temps de s'y préparer.

Dans tout les cas il fut fier pour son ami de savoir que ce dernier avait élevé une fille si bien éduquée et à l'esprit pénétrant. Car dans les faits il ne doutait à aucun moment qu'elle était destinée à accomplir de grandes choses à terme. Ostiz étant au final particulièrement doué quand il s'agissait de cerner quelqu'un.

« Prudence est mère de sûreté en effet, et je suis heureux de savoir qu'aucun réel danger ne s'est présenté à toi sur les routes. » Reprit ensuite le vieil homme quand la jeune marchande lui expliqua que son voyage ne s'était guère mal passé. Après tout il était satisfaisant de voir qu'une certaine sécurité régnait au moins aux alentours des villes, et sur les routes menant aux grandes capitales. Après tout le danger, et les bandits nuisaient aux commerces. D'ailleurs il ne s'était point formalisé du poignard que portait Cornélia sur elle, il était toujours bon d'avoir une arme sur soit après tout. Et il savait bien qu'elle ne serait point le genre à essayer de l'agresser.

Il aurait d'ailleurs pu se demander si elle avait eu un jour à se servir de ses armes au point d'aller jusqu'à tuer quelqu'un, mais il ne préférait pas. Après tout lui-même n'avait jamais tué personne de ses propres mains, et de plus tuer en soit était un acte très grave… Nul doute que si un jour Cornélia accomplissait un tel acte cela changerait en partie ce qu'elle était. L'on était jamais le même après avoir donner la mort après tout, même pour se défendre.

« Merci Cornélia, je dois avouer que je préfère cette armure-ci à toute autres armure. Certes ce n'est point mon genre d'être guerrier, et je ne prétend pas l'être. Néanmoins j'apprécie cette armure de mage que je porte, notamment pour son poids légers et la protection principalement de nature magique qu'elle offre. Ainsi elle sera pratique pour cette entraînement, et peut l'être en général. » Surtout qu'elle était assez fine pour pouvoir se porter en dessous d'un vêtement. Ostiz préférait après tout être prudent et avoir une protection sur lui par exemple en cas de coup dur.

« Mes enfants vont toujours aussi bien, et font chacun leurs petits bouts de chemins. Quand à la régence, cela se passe très bien. En un mois il n'y a pas vraiment eu le temps de se passer grand-chose dans les faits… Mais j'en ai profiter pour stabiliser ma place efficacement. » Dit-il pensif, en effet c'était le moins qu'il puisse faire. Les choses se portaient très bien dans les faits, mais il valait toujours mieux rester prudent après tout.

« Sur ce, nous sommes aussi réunis ici pour un cours de magie dans les faits. Que dirais-tu ainsi que nous le débutions de ce pas mon amie ? Laquelle des deux magies voudrait tu découvrir en premier ? Celle des elfes, ou celles des vampires ? » Après tout les deux avaient leurs intérêts, même si en vérité Ostiz soupçonnait Cornélia d'avoir davantage d'affinité avec la magie du beau peuple que celle du peuple de la nuit.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Ven 27 Jan 2017 - 15:01

Cornélia écoutait attentivement les sages paroles de son ami sur la patience et la prudence. Deux qualités essentielles dont elle ne manquait pas pour son âge. En effet, bien qu'elle puisse paraître parfois impétueuse et pressante dans ses propos, du fait de son manque d'expérience, elle était néanmoins consciente que pour avancer il fallait prendre le temps de construire des bases solides. Elle hochait donc la tête aux judicieux conseils du régent, ne pouvant qu'adhérer à son point de vue.
La jeune femme était par ailleurs soulagée que son compagnon ne se formalise pas de sa tenue. Si cela ne tenait qu'à elle, elle passerait la plupart de ses journées ainsi vêtue, mais hélas le monde dans lequel elle vivait jugeait plutôt sévèrement ce genre d'apparence pour une femme.
La conversation suivant son cours, elle en apprit plus sur l'armure magique qu'avait revêtu son ami pour l'occasion. Elle serait en effet bien plus agréable et pratique pour leur leçon qu'une tenue ordinaire. Sautant d'un sujet à l'autre, les deux amis en vinrent à parler de la famille du politicien.
Celui-ci resta évasif quant à sa famille, Cornélia se souvint que le régent avait des relations plutôt distantes avec la plupart. Il donnait l'impression d'être un simple observateur même si, la jeune femme en était persuadée, il agissait dès que cela était nécessaire pour ses enfants. Elle éluda donc d'éventuelles questions supplémentaires pour se porter sur la question de la régence.

"Je suis ravie d'entendre que ton installation en tant que régent se passe de mieux en mieux. Même les gens les plus récalcitrants finiront par se ranger à l'option la plus raisonnable." Dit-elle d'un ton sûr.

Après ces quelques échanges amicaux, Crissolorio aborda enfin la raison pour laquelle ils se rencontraient ce jour-là, la magie. Cornélia était réellement impatiente de se lancer mais hésita un moment quant à ce par quoi elle voulait commencer. Du fait de son tempérament, la jeune marchande savait pertinemment que sa pratique de la magie vampirique serait vite limitée, tandis que la magie elfique lui semblait bien plus abordable. Le dilemme était réel, sa jeunesse et son inexpérience la poussant à vouloir apprendre tout, tout de suite. Se raisonnant néanmoins, elle fit part de sa décision à son maître du jour.

"Je suis totalement d'avis que nous nous lancions! Tu me poses néanmoins une difficile question. Même si j'ai vraiment envie de comprendre ces deux magies, je pense que la magie vampirique sera plus difficile pour moi. Je ne souhaite pas aller trop loin dans ses arcanes pour une première tentative. Nous pourrions donc peut-être commencer par celle-ci. Et une fois que les bases de cet art ne me seront plus inconnues, nous pourrons nous atteler à la magie elfique avec laquelle je pense avoir naturellement plus d'affinité. Qu'en penses-tu Oncle Lorio?" Conclut-elle en souriant.

Malgré le ton calme qu'elle s'appliquait à conserver, la jeune femme sentait ses muscles se tendre tout comme son esprit tant elle avait attendu ce moment avec impatience depuis la proposition de son ami un mois auparavant. Elle mesurait parfaitement la chance qui se présentait à elle et ferait son maximum pour ne pas décevoir son professeur.




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Sam 28 Jan 2017 - 18:06

Ils pouvaient se concentrer pleinement sur l'entraînement en ce lieu, et c'était une très bonne chose. Après tout la magie nécessitait un certain doigté pour être convenablement maîtrisée et surtout il valait toujours mieux que rien ne vienne déranger le bon déroulement d'une leçon. Ne serait-ce que pour éviter de devoir mettre un terme à cette dernière par exemple. De plus il faisait nuit, et c'était de nuit qu'il était possible de pouvoir user au mieux dans les faits de la magie vampirique. L'heure à quelle se déroulerait leurs entraînement avait donc été parfaitement calculée par le vieil homme.

Surtout que Cornélia était désireuse de débuter en premier l'apprentissage de la magie vampirique, une magie qui dans les faits pouvait avoir une certaine utilité car les sorts qui la composaient n'étaient heureusement pas tous agressifs ou destinés à faire du mal à un quelconque adversaire. Mais ces sorts néanmoins nécessitaient une certaine imagination, et dans les faits ils n'étaient pleinement efficace que lorsqu'il faisait nuit…

« Je pense que c'est une bonne idée en effet de débuter par l'apprentissage de quelques arcanes de la magie vampirique. » Répondit donc calmement Crissolorio à Cornélia, avant d'ajouter avec réflexion. « Comme la magie humaine, la magie vampirique nécessite que l'on exécute un geste clé pour en user, et surtout que l'on visualise l'effet désiré pour que cela fasse effet. » C'était une base essentielle dans les faits pour arriver à utiliser le moindre sort. Il ne suffisait pas que de faire la geste clé approprié pour user de sa magie au final. Et pour souligner cet exemple il commença avec un sort très simple. Il ouvrit les deux mains et les tendit paumes vers l'avant. Peu après autour de lui sur quelques mètres (il ne voulait pas non plus solliciter beaucoup d'énergie) apparut une brume épaisse qui pourrait sans doute aider à se dissimuler par exemple. Ostiz au bout de quelques secondes leva ensuite la brume, et celui-ci après avoir fait cela, se retourna vers Cornélia qui était toujours aussi tendue sous le coup de l'impatience, et reprit calmement.

« C'est le sort brume des morts que je viens d'employer devant toi, il permet de se dissimuler par exemple lorsque cela est nécessaire, et peut-être pratique pour prendre la poudre d'escampette notamment. C'est un sort assez simple, mais pouvant avoir son utilité. Je vais donc te demander d'essayer de l'utiliser à ton tour. Concentre toi, tend les mains grandes ouvertes paumes vers l'avant et visualise l'effet du sort. » Acheva t-il donc du ton du professeur qui attendait que son élève essaye à son tour l'exercice qu'il venait de lui montrer, après tout la magie nécessitait une certaine dose de pratique pour être maîtrisée. Et c'est justement par la pratique que Crissolorio voulait offrir son enseignement. Il se posta d'ailleurs aux côtés de Cornélia, prêt à la conseiller si jamais elle rencontrait certaines difficultés pour ce premier essai.





Sort utilisé :

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Lun 30 Jan 2017 - 13:38

Il faisait tout à fait nuit à présent, les flambeaux du parc oscillaient légèrement sous la brise. La lumière rougeoyante donnait encore plus à l’endroit un air mystique, tout à fait propice à ce qui s’y déroulait à ce moment-là.

Cornélia était contente que le régent approuve son choix quant au fait de débuter par l’apprentissage de la magie vampirique. Il commença patiemment à lui expliquer les fondements de cette dernière, finalement pas si différente de celle pratiquée par les humains. Du moins, à ce niveau. Geste clé et visualisation était les éléments de base, ce que la jeune femme pratiquait déjà. Finalement, cette forme de magie lui semblait un peu plus accessible que ce à quoi elle s’attendait. Bien que rassurée quant à la faisabilité de cette entreprise, elle n’en écouta pas moins attentivement son professeur, buvant ses paroles et mémorisant le moindre de ses faits et gestes.

Crissolorio ouvrit largement les paumes de ses mains en les tendant vers l’avant. Ne savant pas à quel genre de sort s’attendre, la jeune marchande était sur ses gardes, même si elle savait pertinemment que le régent ne lui ferait aucun mal. Tandis qu’elle l’observait, une brume dense et opaque entoura l’homme sur quelques mètres alentours. Celle-ci venait s’arrêter aux pieds de la jeune marchande, qui sidérée ne pouvait plus voir son ami tant cette purée de pois était impénétrable.

*Un sort de dissimulation ! Voilà quelque chose qui pourrait être très utile en cas de problème.*

Les secondes s’égrenèrent et Crissolorio finit par lever le sort. La brume s’estompa lentement alors qu’il se retournait vers elle pour lui expliquer les tenants et aboutissants de ce qui venait de se passer. Brume des morts, un nom charmant digne de la réputation de la magie vampirique. Après une brève explication, il enjoignit Cornélia à se lancer.

« Très bien, c’est partit. »

La tension se lisait sur le visage. Elle voulait réussir rapidement, il s’agissait d’un sort de base. Elle aurait donc du mal à accepter que celui-ci lui résiste. Elle tendit les mains paumes grandes ouvertes vers le sol et se concentra. Elle sentit une légère chaleur se répandre au creux de ses mains mais elle avait du mal à visualiser la brume telle que l’avait matérialisée son ami.
Le premier essai fut un échec, l’air avait vaguement tremblé autour d’elle mais on était encore bien loin de l’épais brouillard généré par le sort de Crissolorio. Elle laissa retomber ses mains le long de son corps et inspira profondément. Trop pressée de réussir, le tract n’avait réussi qu’à bloquer ses efforts. Elle fit rouler sa tête sur ses épaules afin de se détendre et agita un peu les doigts pour les décrisper tout en se parlant à elle-même.

« Aller Cornélia, on se détend et on recommence! »

Les yeux toujours fermés alors qu’elle commençait à effectuer le geste clé permettant d’initier le sort, elle sentit cette fois que le sort était en train de fonctionner. Ne relâchant pas sa concentration, elle visualisait parfaitement la brume et son aspect impénétrable. Elle sentait également que le sort lui demandait beaucoup d’effort, comme à chaque nouvel apprentissage magique, mais elle tint bon. Une petite goutte de sueur perla sur sa tempe et à peine celle-ci eut-elle le temps de rouler jusqu’à sa mâchoire que Cornélia disparut derrière un épais rideau de brume. Il ne s’étendait pas aussi loin que celui du régent mais il avait le mérite d’être extrêmement épais et dissimulait parfaitement la jeune fille, bien que la portée soit un peu trop courte pour que cela soit efficace en situation réelle.
Le sort ayant fonctionné, elle leva rapidement ce dernier afin de reprendre son souffle. Celui-ci avait consommé un peu de son énergie et son manque de pratique se faisait ressentir. Mais la marchande n’en doutait pas, elle parviendrait à maîtriser ce sort rapidement. Elle se tourna vers le régent en souriant et lui dit.

« Désolée Oncle Lorio, ma magie est un peu rouillée ces temps-ci. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour pratiquer mis à part quelques sorts de base. Je reprends mon souffle et je réessaye. J’ai compris comment le sort fonctionne, ça devrait aller cette fois. »

Cette troisième fois serait la bonne. Quittant son sourire amical pour retrouver toute sa concentration, la jeune femme réitéra le processus pour arriver à ses fins. Maintenant qu’elle avait plus ou moins réussit une première fois, arriver là où elle s’était stoppé lui parut plus simple. Très vite, elle fut à nouveau entourée de brume et focalisa sa magie à étendre la portée de son sort et à le maintenir un peu plus longtemps. Elle testa un peu ses limites et quand elle s’éloignait trop restreignait à nouveau la zone dissimulée jusqu’à en obtenir une de taille satisfaisante mais qui ne lui pompait pas toute son énergie. Elle maintint le sort actif quelques secondes de plus avant de le lever. Fière d’elle et euphorique d’avoir réussi, elle se tourna vers le régent.

« Alors qu’en as-tu pensé ? Je m’en suis sortie comment ? »




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mer 1 Fév 2017 - 17:15

Crissolorio regarda avec un calme digne d'une statue millénaire sa jeune amie entreprendre d'user du sort dont il lui avait fait la démonstration. Un sort qui en effet pouvait être d'une grande utilité, notamment quand on désirait échapper à un affrontement sans risquer sa vie. Après tout le meilleur choix face au danger n'était pas forcément d'affronter ce dernier, cela pouvait même être fréquemment le pire choix, ne serait-ce qu'à cause de la possibilité de périr au passage. Surtout lorsque l'on était pas soi-même un grand guerrier.

Et Ostiz ne fut en effet pas étonné de voir que le premier essai était un échec, après tout il était rare en magie de réussir du premier coup. De plus Cornélia était en effet trop pressée dans sa tentative, et ne prenait pas le temps de bien visualiser ce qu'il fallait faire. Certes lors d'une situation d'urgence il fallait faire vite avec ce genre de sorts, mais généralement quand on use d'un sort rapidement. C'est que l'on est déjà aguerrir à son usage. Il fallait donc que Cornélia réessaye, et surtout qu'elle prenne plus de temps pour cela. Et comme ceci elle l'avait comprit d'elle-même, Ostiz ne brisa point son silence pour l'expliquer. Il se contenta juste de patienter le temps qu'il fallait. Après tout ils n'étaient guère pressées tout deux et Ostiz veillait en tout temps à faire honneur à sa réputation d'homme d'une remarquable patience…

« Sache que plus le brouillard est épais, ou large et plus cela tire sur tes réserves d'énergie magiques. Il faut savoir doser pour ne pas gaspiller d'énergie sans pour autant ne pas en faire assez. Néanmoins plus tu deviendra une puissante magicienne, plus tu aura d'énergie à disposition pour user de tes sorts. »
Finit-il néanmoins par dire pensif quand elle eut finit sa seconde démonstration. Il semblait satisfait de ce second essai de la part de la jeune marchande, mais il était évident qu'il y avait encore bien des choses à améliorer.

Mais bon ce n'était qu'un début dans les faits, et Ostiz serait fort mal avisé de faire la moindre critique devant d'aussi rapides progrès. Il se contenta donc d'ajouter calmement suites aux quelques paroles de Cornélia à ce sujet.

« Essaye autant de fois qu'il te le sera nécessaire Cornélia, et surtout tâche de prendre ton temps. Se presser alors qu'il n'y a aucun besoin de se précipiter n'est guère une bonne chose. » Certes il se doutait qu'elle pourrait se sentir vexée d'avoir du mal avec un sort de base, mais l'orgueil à ce défaut de ne pas vous aider à mieux faire les choses…

Ainsi Cornélia fit un troisième essai, et cette fois-ci cela fut bon. Comme le confirma d'ailleurs l'humeur euphorique de sa jeune amie devant cela. Ostiz pour se part semblait satisfait même si plus maîtrisé. En même temps il était de ces hommes que l'on imaginait mal succomber ne serait-ce que la moindre seconde à une émotion forte… Il répondit donc satisfait à Cornélia.

« C'était une excellente performance. Tu pourrais encore faire mieux avec de la pratique, mais c'est déjà très bien. Sur ce… Je suis au regret de t'annoncer que pour la magie vampirique à ton niveau il n'y a que très peu de sorts praticables pour le moment. Nous pourrons sans doute en faire plus lorsque tu aura développer ton potentiel. » Sur ce il fit un geste, il ferma la droite, dirigea la paume de cette mains vers le haut. Et ouvrit doucement la mains et au fur et à mesure qu'il l'ouvrait une boule de lumière apparut juste au dessus… Il relâcha le geste et la boule de lumière lévita autour de lui. Puis quand Cornélia eut prit quelques secondes pour la contempler, il enveloppa la boule de lumière de sa mains pour l'éteindre.

« Je te propose donc en attendant que nous passions à la magie elfique. Voici un sort assez basique de cette dite magie. Lux, qui permet de créer une boule de lumière à la taille variable qui t'accompagnera. Cela permet de s'éclairer sans avoir à user d'une torche par exemple. A ton tour d'essayer d'en user. Exécute le geste clé et visualise bien l'effet du sort... » Acheva t-il donc patient en lui montrant néanmoins une nouvelle fois le geste clé. Il ne restait donc plus qu'à essayer de lancer ce sort pour Cornélia. Pendant ce temps comme toujours Crissolorio observerait patiemment tout en étant prêt bien entendu à offrir aide et conseils à son amie si besoin.





Sort utilisé :

[Invocation] Lux

Crée une boule de lumière qui précède le lanceur sur son chemin, l'éclairant dans un petit périmètre. Le périmètre dépendra de la taille de la boule lumineuse. La boule persistera après avoir été lancée jusqu'à ce que son lanceur l'"éteigne" ou jusqu'à ce qu'un autre mage l'"éteigne" ou si son lanceur tombe inconscient, quelque soit le type d'inconscience (endormissement, assommage)

Geste clé : Paume dirigée vers le haut et s'ouvrant doucement au fur et à mesure que la boule lumineuse grandit. Le geste peut être relâchée une fois la boule formée et mise en lévitation.
Pour l'éteindre, un geste enveloppant la boule suffit.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Lun 6 Fév 2017 - 14:33

Cornélia appréciait grandement le calme dont faisait preuve Crissolorio en lui enseignant les prémices de ces magies. Sa patience sans faille et ses encouragements donnaient confiance à la jeune femme et lui permettait d’être à présent parfaitement détendue et bien disposée pour apprendre. Décidément, le régent était un homme plein de ressources, homme politique de prestige, mage accompli, érudit et même professeur avisé.
Ses précieux conseils étaient une des raisons du succès rapide de la jeune marchande pour le premier sort issu de la magie vampirique qu’elle n’ait jamais lancé. Elle lui était profondément reconnaissante de lui consacrer un de ses rares moments de répit alors qu’il était un homme des plus occupés. Il la guidait avec bienveillance, la menant vers la réussite de ses tentatives.

Le régent complimenta Cornélia sur sa première performance et l’encouragea à pratiquer pour s’améliorer. Il réfréna néanmoins les ardeurs de la jeune femme concernant son envie d’en savoir plus sur la magie vampirique avant même qu’elle n’ait pu l’exprimer. En effet, elle devrait pratiquer et affiner son potentiel magique avant de pouvoir aller plus loin dans l’apprentissage de cette magie qui visiblement ne laissait que peu de place aux faibles. Elle se promit intérieurement de s’obliger à une petite pratique quotidienne de la magie afin de s’améliorer. Ses séances d'entraînements magiques étaient plutôt irrégulières et décousues ces derniers mois car elle manquait de temps, ou du moins elle ne s'y consacrait pas suffisamment sérieusement.

Sans même faire de transition, la marchande vit Crissolorio lever son poing fermé, la paume tournée vers le ciel d’un noir d’encre. Elle comprit instantanément que celui-ci préparait une nouvelle démonstration et se concentra aussitôt sur les gestes du régent. Ouvrant lentement la main, une boule de lumière naquit au creux de sa paume. Cornélia était tout à fait charmée. La lumière était à la fois douce et chaleureuse tout en éclairant parfaitement les alentours. Elle n’en douta pas un instant, le cours de magie elfique venait de débuter. Quand il fit léviter la boule, la demoiselle ne put s’empêcher de sourire. Un sort à la fois pratique, beau et ludique, quelle belle combinaison.
L’introduction de son oncle, ne fit que confirmer les soupçons de la jeune femme quant au fait qu’il s’agissait de magie elfique. Lui expliquant les tenants et les aboutissants de ce sort, la marchande en apprit le nom, Lux, mais aussi son utilité bien qu’elle l’avait déjà envisagée en partie. Il l’invita ensuite à se lancer.

Se mettant en position, elle se focalisa sur la visualisation de l’effet désiré et effectua le geste clé. Contrairement au sort vampirique, elle sentit très vite l’énergie se focaliser dans son poing encore fermé. L’ouvrant petit à petit, une orbe lumineuse de faible intensité mais qui ne vacillait pas apparut dans la paume maintenant ouverte. Elle la laissa flotter quelques instants sans réussir à en augmenter l’intensité ou la taille puis l’éteignit pour reprendre son souffle avant un second essai. Malgré une réussite en demi-teinte, elle était étonnée de voir qu’elle ressentait des affinités fortes avec cette magie très connectée à la nature. Elle leva son regard vers le régent et s’adressa à lui avec un demi-sourire.

« Je suis plus à l’aise avec ce sort qu’avec le précédent on dirait. A croire que la magie elfique me sied mieux. Mais une autre tentative va être nécessaire je crois, bien que franche l’intensité lumineuse n’était pas de mise. J’aurai à peine pu éclairer suffisamment pour voir mes pieds. Aurais-tu quelques conseils à me donner pour mieux moduler la luminosité et la taille de l’orbe et l’adapter à mes besoins Oncle Lorio ? »

Sur cette interrogation, elle attendit patiemment la réponse de son professeur avant de se lancer dans un quelconque nouvel essai. Foncer tête baissée n’était pas toujours la meilleure option. Elle sentait qu’elle avait besoin de mieux comprendre le tissage de ce sort et ses mécanismes afin de réussir de façon incontestable à sa prochaine tentative.




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mar 7 Fév 2017 - 20:20

Crissolorio observa calmement sa jeune amie essayer à son tour de lancer Lux, un sort qui l'avait évidemment beaucoup intéressée, cela Ostiz avait pu le constater à l'air fasciné de la jeune marchande. Un sort qui serait sans doute fort pratique pour cette dernière, par exemple cela lui ferait faire des économies en torches ou en lanternes quand elle aurait besoin de s'éclairer. De plus ça ne nécessitait qu'un simple geste pour être utilisé et permettait de garder les deux mains libres tout en s'éclairant. En somme les arguments en faveurs de l'utilisation de Lux étaient nombreux. De ce fait le régent ne doutait point que Cornélia ait déjà avec aisance estimer la valeur de ce sort.

D'ailleurs, le premier essai de Cornélia était satisfaisant, certes elle n'avait pas créait une boule de magie qui éclairait assez fortement, mais elle avait très vite comprit le principe du sort. Et il était certains que cela s'améliorerait assez vite pour peu qu'elle s'exerce. Quand à l’affinité de sa jeune amie avec la magie elfique, cela semblait assez évident. C'est ainsi que le politicien répondit calmement à la jeune commerçante.

« Canalise l'énergie magique de ton corps vers ta mains Cornélia. Pour cela il suffit juste de visualiser l'effet désiré, pense à une boule d'énergie qui éclaire bien les alentours. Exige que les alentours soient éclairés jusqu'à un certain point et tente d'imposer cela à la boule de lumière que tu forme dans ta mains. La magie est aussi une question de volonté Cornélia. Et c'est ta volonté qui doit s'exercer lorsque tu use d'un sort. » Sur ce il la laissa à nouveau faire un essai, un essai qui visiblement fut satisfaisant à ses yeux au vu du hochement de tête approbateur qu'il fit. Ceci fait il reprit ensuite calmement la parole.

« Très bien, passons dorénavant à un sort d'auto-défense. Un sort qui te permettra de neutraliser des adversaires sans les tuer par exemple et que tu pourrais combiner avec un autre sort visant à les immobiliser par exemple. » Ceci dit il exécuta un nouveau geste clé, il leva rapidement l'index et le majeur en gardant les autres doigts repliés. A une dizaine de mètres d'eux une fleur apparut soudainement. Celle-ci éclot aussi rapidement qu'elle naquit et répandit sur les quelques mètres alentours un gaz particulier… Quand celui-ci se fut dissipé. Ostiz reprit d'un air pédagogue à l'égard de Cornélia.

« Ce sort se nomme parfum soporifique, il permet d'invoquer une fleur qui dégage un gaz qui rend somnolent ceux qui le respirent et les endort s'ils l'inhalent trop longuement. Un sort idéal dans les faits pour mettre un terme à un affrontement sans trop de violence, il faut néanmoins s'assurer que tes agresseurs respirent le gaz assez longtemps pour s'endormir, ou du moins soient assez affaiblis par ce dernier pour ne plus êtres un problème. » Il resta silencieux quelques instants, puis reprit pensif à l'égard de Cornélia.

« Est-ce le genre de sorts qui pourrait t'intéresser, ou auquel tu pense pouvoir aisément trouver une utilité Cornélia ? Si c'est le cas j'en aurai quelques autres de ce genre à te montrer, dont certains qui pourraient efficacement se combiner avec celui-ci. » Certes cela ne permettait pas de triompher de tout les adversaires, mais permettait par exemple de ne pas être démuni face à des bandits, ou des voleurs. Sans avoir à les tuer non plus, ce qui avait peut-être une grande importance d'ailleurs pour sa jeune amie. Sur ce il acheva sinon calmement. « Dans tout les cas je t'invite à tenter de lancer ce sort. » Un sort qui, il espérait, aurait une certaine utilité à l'avenir pour Cornélia.



Sort utilisé :

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Ven 10 Fév 2017 - 13:06

La jeune marchande écouta attentivement les conseils de son professeur sur la question du lien entre la magie et la volonté, chose dont la marchande ne manquait pas. Elle acquiesça face aux diverses recommandations qui venaient de lui et être faite et se remit en position, le poing levé, paume tournée vers le ciel. Tout son esprit se tendit vers les sensations qui parcouraient son corps tandis que le flux magique se dirigeait et se concentrait vers son poing encore fermé. Une fois la concentration d’énergie magique suffisante, elle visualisa une belle boule lumineuse éclairant les alentours dans un rayon de trois mètres autour d’elle. Ouvrant lentement la main une lumière franche filtra à travers ses doigts, au premier regard elle comprit qu’elle avait réussi et fini par ouvrir complètement la main. La boule lévitait à quelques centimètres du creux de sa main et éclairait largement les alentours comme l’avait voulu Cornélia. Abaissant le bras, elle fit quelques pas en avant et l’orbe lumineux avançait docilement avec elle. Tournant la tête vers le régent pour recueillir ses impressions, elle fut confortée dans sa réussite par le hochement de tête approbateur qu’il lui adressa. Elle laissa s’écouler encore quelques instants, se promenant toujours précédée de cette lumière magique, puis une fois satisfaite, elle enveloppa la boule d’un geste et celle-ci s’éteignit aussitôt.

La marchande n’eut pas le temps de savourer cette petite victoire puisque son instructeur reprit la parole à peine la lumière dissipée pour lui présenter un nouveau sort. Il embraya donc sur les sorts d’auto-défense non-violents ce qui convenait parfaitement à Cornélia. Sans même présenter le sort, il effectua rapidement le geste clé, la vélocité semblant nécessaire à la bonne exécution de ce dernier. Elle vit néanmoins le geste effectué clairement et suivit le regard de son ami qui contemplait une fleur qui venait d’apparaître quelques mètres plus loin. Cette dernière était particulière car autour d’elle se répandant une sorte de gaz étrange même si à cette distance elle ne pouvait en deviner les effets. Une fois l'invocation dissipée, la leçon reprit et Crissolorio lui mentionna que ce sort se nommait Parfum Soporifique, un nom des plus évocateurs. Ce sort permettait d’étourdir, voire même de littéralement endormir la cible à condition qu’il respire suffisamment longtemps le gaz. Il se tut un instant et poursuivit en regardant pensivement Cornélia, l’interrogeant sur l’intérêt qu’elle montrait face à ce type de sort et à ceux qu’elle pourrait leur associer avant de l’inviter à effectuer sa première tentative.

« Un sort tel que celui-ci m’intéresse grandement, tu connais mon dégoût pour la violence, surtout lorsqu’elle n’est pas nécessaire. Alors si je peux me défendre sans avoir à blesser mes adversaires je suis tout à fait pour ! J’espère n’avoir jamais à me servir de tels sorts mais il vaut mieux être prudent surtout lorsque comme moi on est amené à voyager régulièrement. Merci Oncle Lorio, je vais me lancer maintenant »

Par sécurité, elle s’éloigna de son professeur afin qu’il ne soit pas affecté en cas de fausse manipulation. Elle ne voulait surtout pas le voir tomber endormi à un moment pareil. Avant d’effectuer le geste clé, elle concentra la magie qui remplissait son corps car elle devait être rapide. Elle visualisa parfaitement la fleur qui allait éclore et lança le sort levant rapidement son index et son majeur tout en veillant à ce que les autres doigts restent repliés. Rien ne se passa. Aucune fleur n’apparut devant elle, pas le moindre pétale flétri ou tige rabougrie à l’horizon. Un peu agacée, elle ne se tourna même pas vers le régent pour avoir ses conseils et recommença à se concentrer et à visualiser prenant tout son temps avant d’effectuer le geste clé. Cependant au fur à et mesure qu’elle tentait de se concentrer sur la visualisation de la fleur à naître, son esprit s’embrumait et elle se sentait groggy. Soudain, elle comprit et s’éloigna tant bien que mal en direction de son ami qui se tenait à quelques mètres de là. S’accrochant à son bras, elle respira l’air dépourvu de gaz avant de lever le visage vers lui d’un air embarrassé. Pas besoin d’une analyse pour comprendre son erreur. Visualiser la fleur était un bon début mais visualiser également l’endroit où elle devait éclore était bien mieux. En effet, de part son inexpérience, elle n’avait fait que la moitié du travail de visualisation et ne s’était pas rendue compte que la fleur avait bien éclot mais à quelques pas d’elle dans un recoin sombre où la jeune femme ne l’avait pas remarqué.

« Je peux te dire que ce sort fonctionne très bien mais apparemment je n’ai pas été assez vigilante. Moi qui croyais ne pas avoir réussi à le lancer correctement… Heureusement que ce n’est pas toi, Oncle Lorio, qui a dû subir les effets de mon étourderie. Je m’en serai voulu… »

L’étourdissement commençait à se dissiper doucement tandis qu’elle rejoignait un banc non loin de là pour s’y asseoir le temps de recouvrer totalement ses esprits.

« Peut-on faire une pause ? Lancer un sort tant que je ne suis pas en pleine possession de mes moyens me semble une mauvaise idée. »

Elle eut un petit rire et invita son ami à venir s’asseoir à ses côtés.




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Lun 13 Fév 2017 - 0:11

Il avait eut plus que raison en supposant que ce sort intéressait grandement Cornélia, cette dernière ne manqua pas d'ailleurs de manifester son enthousiasme et son approbation au sujet de la potentielle utilité de ce sort pour elle. Les raisons pour lesquelles elle en userait étaient d'ailleurs très légitimes.

Ainsi Ostiz se contenta de poliment hocher la tête aux paroles de la jeune marchande et regarda à nouveau attentivement cette dernière s'essayer à la magie. Bon dans les faits les précautions qu'elle prenait n'étaient pas vraiment nécessaires car Ostiz aurait pu se mettre hors de portée du gaz soporifique en usant efficacement du sort bond, du moins assez vite pour ne pas être endormit. Mais il était agréable de constater que la prudence pour elle était très importante.

Et Ostiz… Aurait pu être assez amusé par l'erreur de sa jeune élève s'il ne tâchait pas d'être sérieux en cet instant. Car dans les faits elle avait invoquer une fleur contrairement à ce qu'elle avait penser au début, mais elle avait mal visualiser l'effort du sort et ainsi s'était faîte surprendre par la fleur qu'elle avait elle-même fait apparaître. Une erreur dans les faits bénigne lors d'un entraînement, mais qui aurait pu être bien plus périlleuse et regrettable dans une situation de péril quelconque. Sauf si ironiquement cela aurait endormit en même temps les malfaiteurs qui ne ce seraient probablement pas attendu à cela. Dans les faits cela pourrait même être une bonne stratégie pour beau que Cornélia la peaufine et la prévoit…

Ostiz tâcha donc de tenir Cornélia pour éviter que celle-ci tombe lorsque cette dernière groggy s'approcha de lui et se tînt à son bras pour éviter de tomber. Ostiz se contenta donc de la regarder d'un air patient et surtout de ne pas prendre un air sévère, ou embarrassé pour elle qui pourrait la gêner. Ostiz la laisser ainsi respirer calmement et l'écouta déduire elle-même son erreur. Ce qui en soit été une très bonne chose, car arriver à soi-même distinguer ses fautes permettait de progresser par soi-même d'une certaine manière. Quand au reste, Ostiz se disait que l'effet d'une fleur soporifique aurait dans le pire des cas était loin d'être tragique pour lui… Il se contenta donc de lui répondre calmement en affichant un sourire cordial alors qu'il l'aidait à se ressaisir.

« Nous faisons tous des erreurs Cornélia, quand au fait que j'aurai pu en être victime. Étant donné que c'est un sort tout sauf dangereux je pense que dans le cas où je n'aurai pas penser à m'éloigner du gaz cela n'aurait pas vraiment eu de graves conséquences. » Ceci dit le vieil homme ne se priva pas de rejoindre son amie sur le banc en déduisant avant même qu'elle ne le propose qu'une pause ferait le plus grand bien à la jeune mage qui semblait malgré tout reprendre rapidement sa bonne humeur habituelle qui faisait une bonne partie de son charme à sa manière..

« Une pause est loin d'être mauvaise idée Cornélia, bien au contraire. » Sur ce il ne tarda guère à reprendre calmement pour discuter un peu avec elle pendant ce moment de tranquillité et ainsi sortir un peu leurs pensées de l'entraînement.

« Quand j'y pense Cornélia. Que fais tu de ton temps libre pour ta part quand tu ne lit pas ? Si tu le désire je pourrais possiblement t'amener au théâtre ou voir le représentation de quelques artistes de la cour un jour prochain. Je pense que tu saurais apprécier cela. » Il la laissa ensuite mener la conversation comme elle le désirait, après tout il n'avait fait qu'ouvrir cette option si jamais Cornélia désirait discuter de tout et de rien. Elle avait sans doute bien des choses à lui dire après tout et il lui faisait confiance bien entendu pour trouver au moins quelques sujets de conversations agréables le temps que durerait cette pause.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Sam 18 Fév 2017 - 11:25

La patience et les encouragements de son professeur du jour soulagèrent un peu de la jeune femme face à son échec. Maintenant qu'elle était assise, elle se sentait mieux. Bien que Crissolorio lui ait assuré que son erreur n'était pas vraiment lourde conséquence, la jeune femme aurait été fort embarrassée qu'une telle chose puisse se produire. Elle se fit une fois encore la promesse de travailler sa magie avec plus de sérieux.
Le régent s'installa avec son calme et sa mesure habituelle sur le banc où la marchande avait pris place et lança la conversation qui agrémenterait cette pause. Il lui demanda ce qu'elle faisait de son temps libre et lui proposa gentiment de l'emmener voire des pièces de théâtre ou des artistes de la cour ce qui enchanta la jeune femme. Elle lui répondit donc d'un ton enjoué et chaleureux.

"Et bien en dehors de la lecture et du travail, il ne me reste que peu de temps à vrai dire… Mais quand j'en ai l'occasion je sors un peu de Caladon. Je loue un cheval et pars me promener dans les abords boisés de la cité, je m'entraîne également à la magie et au maniement du poignard afin de ne pas oublier tout ce que j'ai appris. Mais j'avoue que quand j'ai du temps libre, hélas bien trop rarement, j'aime aller voir des représentations de danse ou d'acrobatie, moi-même j'adore danser même si j'avoue ne pas être très brillante dans ce domaine."

À cette évocation, elle ne put s'empêcher de rire car même si ses talents de danseuse n'étaient pas catastrophique de nombreuses maladresses lui vinrent à l'esprit. Elle repensait notamment à une soirée chez un bourgeois de Caladon où elle avait été forcée par son père d'accepter une danse avec un jeune homme vaniteux et pompeux. Bien qu'involontaire, elle avait marché à quelques reprises sur les orteils du pauvre homme qui la ramena précipitamment à son père à peine la première danse terminée. Ceci avait beaucoup fait rire Cornélia, mais son père un peu moins…
Crissolorio attendait patiemment qu'elle poursuive la discussion ce qui était tout à son honneur. Bien qu'occupant un poste de premier ordre, le régent ne cherchait pas à se mettre en avant plus que nécessaire et cela forçait l'admiration de Cornélia.

"Quant à la possibilité d'aller voir avec toi quelques spectacles, j'avoue que j'en serai ravie. Le temps me manque mais j'adorerai découvrir tout cela, je ne suis allée qu'une fois au théâtre, je dois l'admettre. Par ailleurs, les artistes de la cour doivent être exceptionnels pour mériter de se produire dans un tel endroit! Hélas, je reprends la route après-demain… De nombreux rendez-vous professionnels m'attendent à mon retour et je ne peux pas m'attarder plus longtemps à Gloria."

La jeune femme était déçue de ne pouvoir rester plus longtemps à Gloria, ce qui était une première depuis qu'elle l'avait quitté pour rejoindre son père à Caladon. Cet enthousiasme inattendu était la preuve que les blessures du passé étaient en train de cicatriser même si elle ne disparaîtrait jamais totalement. Souriante elle se tourna vers son ami et le bombarda de question.

"Raconte-moi comment tu as appris les magies vampirique et elfique. J'imagine que l'on n'atteint pas un niveau tel que le tien juste en lisant des grimoires et en pratiquant seul. Tu as eu des professeurs, Oncle Lorio? Étaient-ils elfes et vampires? Comment étaient-ils?"




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Dim 19 Fév 2017 - 17:24

Crissolorio écouta calmement Cornélia parler de ses occupations qui en soient étaient dignes du rang des plaisirs simples mais tout à fait honorables. Se promener n'était jamais désagréable dans les faits et permettait à sa manière de se ressourcer tout en profitant d'un peu de solitude. Quand à s'entraîner au maniement des armes et de la magie, ce n'était guère une mauvaise chose ne serait-ce que dans l'optique de savoir se défendre si nécessaire. Bien trop d'hommes et de femmes n'avaient même pas la prudence de le faire d'ailleurs et pourtant cela pourrait être tout à fait salvateur lors d'une situation périlleuse.

Quand à Cornélia, il était satisfait de voir que cette dernière aussi aimait les arts, même si dans les faits il le savait déjà très bien. Quand à son goût pour la danse, Ostiz se souvenait d'avoir une fois danser avec elle et savait que son niveau sans être admirable n'était pas non plus catastrophique. Il lui proposerait peut-être d'ailleurs de danser avec lui si elle le désirait lors d'une quelconque fête, Crissolorio étant lui-même un très bon danseur cela pouvait être tout à fait agréable et il était certain que ce serait de plus un bon exercice pour elle.

« Si tu le désire je pourrais jouer un peu de mandoline en ta compagnie. J'avouerai avoir depuis quelques années commencer l'apprentissage de cette dernière et être arrivé à un bon niveau quand à sa pratique même si je ne suis bien entendu pas au stade d'égaler un véritable barde. » Reprit-il sinon calmement avant d'ajouter ensuite sur le ton d'un conseil. « Je ne peux d'ailleurs que te conseiller la pratique d'un instrument ou du chant à l'avenir Cornélia, cela permet de se détendre un peu grâce à l'art noble qu'est la musique. Pour ma part je ne pense pas avoir le niveau pour te donner des cours, mais je suis certain qu'avec un peu d'effort tu pourrais te découvrir une certaine fibre musicale mon amie. » Cela il le disait en toute sincérité, après tout Cornélia ne semblait pas être dépourvue des qualités pouvant être utile à la pratique d'une quelconque musique.

Dans tout les cas Ostiz ne pouvait qu'apprécier constater la bonne humeur de sa jeune amie et pour sa part s'il semblait calme comme toujours il semblait aussi serein et assez satisfait de la situation présente. Certes il ne démontrait pas sa joie d'une manière éclatante mais l'on pouvait constater qu'il n'était ni irrité, ou ennuyé. Quand au fait de se mettre en avant... Crissolorio et Cornélia connaissaient assez la valeur du régent pour que ce dernier n'en ait pas besoin le moins du monde, de plus le régent n'avait pas forcément envie de poursuivre en privé en compagnie un minimum intime le travail de certains aristocrates lèches-bottes. De plus il tenait de temps en temps à oublier un peu sa lourde charge politique.

« Nous ferons cela en temps voulu Cornélia, si ce n'est pas dans les prochains jours ce sera donc la prochaine fois que nous nous verrons. Il arrivera bien assez tôt la possibilité de faire ceci ensemble après tout. » Reprit-il donc patient et d'un air compréhensif quand la jeune femme parla du fait que ce ne serait pas possible tout de suite d'aller voir ce genre de spectacles avec lui. Soit, ils attendraient le temps qu'il faudrait dans ce cas. Il conclut d'ailleurs à ce sujet. « Après tout nous sommes en paix actuellement, je suppose qu'il est d'ailleurs heureux que ce genre de choses constituent nos inquiétudes et pas le fait que les temps pourraient êtres sombres ou dangereux. »

Puis sur ce il réfléchit courtement quand elle lui demanda comment il avait apprit la magie vampirique et elfique avant de répondre calmement et avec sincérité à sa jeune amie.

« J'ai pu bénéficier de l'aides d'instructeurs elfiques en effet, notamment celle d'un ancien ami elfique à moi. Aldaron Triade un exilé elfique et marchand qui a malheureusement disparu ces dernières années. Quant à la magie des vampires, j'ai dû monnayé les services de certaines vampires ou connaisseurs de leurs magies lors de l'ère théocrate. C'est pour cette magie d'ailleurs que j'ai eu le plus de mal à trouver de l'aide. » Il reprit ensuite calmement. « Dit moi d'ailleurs Cornélia, pourquoi avoir choisit la dague pour te défendre et non une autre arme. Comme l'épée ou le bâton de combat par exemple ? Je suppose que c'est parce qu'une dague est plus facile à dissimuler ou plus rapide à manier notamment ? A tu envisagée d'ailleurs d'acheter du poison paralysant ou à enchanter cette dernière de manière à ce qu'elle paralyse ou endorme un quelconque agresseur ? » Cela il le demandait tout à fait attentivement, car même s'il n'était pas un fervent adepte de l'art du combat il restait qu'il était toujours intéressant de savoir se défendre. Lui même était d'ailleurs plus aguerri au maniement des matraques que des dagues d'une certaine manière. Mais il estimait pouvoir donner de bon conseils à Cornélia quand aux arts et manières de pouvoir se débrouiller si la confrontation était inévitable, après tout une toxine paralysante sur la lame d'une dague pouvait transformer un combat impossible à emporter en une possibilité de fuir ou de tenir tête le temps que la toxine fasse de plus en plus effet. Il ne fallait donc jamais sous-estimer l'importance de ce genre de petits détails...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mer 22 Fév 2017 - 19:18

La conversation des deux amis était légère et fort agréable. La jeune femme écoutait avec attention les propos du régent concernant sa pratique de la mandoline. Décidément, cet homme s’intéressait à toute sorte de choses. Face à son conseil de commencer à pratiquer la musique, Cornélia lui répondit avec un sourire.

« Ce serait un plaisir de t’écouter jouer Oncle Lorio, je ne serai pas surprise de t’entendre jouer avec brio. Quant au fait de me mettre à la musique, je pense que tu me prêtes bien trop de talents. La dernière fois que je me suis mise à chanter, j’ai fais subir à mon père une véritable torture aux vues des grimaces de douleur sur son visage, bien qu’il n’ait rien dit à ce propos. Et en ce qui concerne la pratique d’un instrument, je devrai essayer mais je crains de manquer de temps pour atteindre un niveau qui puisse me satisfaire. »

Elle avait évoqué l’anecdote du chant en riant mais était admirative face à la capacité de Crissolorio de multiplier les loisirs malgré son emploi du temps professionnel plus que chargé. Puis, la conversation suivant son cours, le régent la rassura sur le fait que même si le temps manquait pour aller au spectacle cette fois-ci, ils ne manqueraient pas d’opportunités pour s’y rendre ensemble à l’avenir ce qui fit grandement plaisir à la marchande qui avait hâte de découvrir l’univers du spectacle.

« Effectivement, nous devons nous estimer heureux de pouvoir se soucier de choses futiles plutôt que de s’inquiéter de la guerre même si je peux aisément imaginer qu’avec tes fonctions de régent tu as des préoccupations bien plus graves au quotidien. »

Le régent répondit ensuite aux interrogations de Cornélia sur son apprentissage de la magie elfique et vampirique. Elle ne fut guère surprise des liens amicaux de son oncle avec les elfes, cela lui correspondait bien et d’une certaine façon la jeune femme l’enviait pour ses contacts avec le beau peuple. Elle ne pouvait cacher son envie de les rencontrer elle aussi. Ce n’était néanmoins pas de la jalousie, elle espérait seulement qu’un jour elle soit amenée à rencontrer l’un de ses représentants ou mieux encore, à pouvoir se rendre dans le royaume elfique. Puis, vint le moment où il aborda comment il avait acquis ses compétences en magie vampirique. La tâche avait été bien plus ardue et périlleuse. L’évocation des moyens que le régent avait dû employer pour y parvenir durant l’ère des théocrates, renvoya Cornélia au souvenir d’une époque sombre où chacun tentait du mieux qu’il pouvait de se faire sa place ou de se faire oublier au sein de cette dictature. Le régent devait avoir les mêmes pensées car il se mit à l’interroger sur le choix de la dague pour se protéger. Elle lui répondit de bonne grâce tout en réfléchissant aux conseils qu’il venait de lui donner quant à la possibilité d’enduire la lame de diverses substances.

« Pour tout te dire, mon père m’a donné mes premiers cours de défense très tôt car nous étions toujours sur les routes. A cette époque-là, la dague était l’arme la plus facile à manier pour une fillette. Par ailleurs, comme tu l’as dit une dague est bien plus facile à dissimuler ce qui permet également de rester discrète tout en ayant les moyens de se défendre. Une jeune femme de bonne famille qui se promène l’épée à la taille dans de belles toilettes est une idée assez saugrenue. Néanmoins ça aurait le mérite d’être divertissant ! »

Elle s’esclaffa avant de reprendre plus sérieusement.

« Ma dague est déjà enchantée de telle sorte que lorsque je la tire de son fourreau elle émet un son qui met en déroute les vampires. À l’époque où la dague m’a été offerte par mon père, il s’agissait surement de la priorité. Mais je vais prendre le temps de réfléchir à ta suggestion. En effet, ce type de substance pourraient m’être utile pour mettre fin à un combat sans pour autant que l’issue soit fatale pour l’un ou pour l’autre. »

Cornélia se tut un instant, laissant mûrir cette idée dans son esprit et se promettant d’y revenir plus tard. Elle inspira et se leva avant de se tourner vers le régent.

« Et si nous nous y remettions avant que la nuit ne soit trop avancée ? »




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Jeu 23 Fév 2017 - 18:06

Ostiz était capable quand la situation s'y prêtait de discuter de sujets qui n'étaient pas d'un sérieux gravissime, mais cela, il le faisait surtout avec les personnes en qui il pouvait faire un minimum confiance. Certes, il pouvait lui arriver de chercher à mieux analyser un interlocuteur quelconque, notamment un autre politicien par un simple dialogue. Mais les discussions sincères, il les gardait pour le cadre privé.

« Nous avons tous nos talents Cornélia. Si ce n'est pas la musique pour toi, je pense que ça peut être autre chose. Quant à mes talents en mandoline, je pense qu'ils sont assez convenables pour que ceux qui m'écoutent n'aient pas à grimacer pendant toute ma performance. » Il reprit d'ailleurs d'un air légèrement philosophique après avoir dit cela. « Ton père est souvent doué des meilleures intentions, il est juste dommage que son visage ne cache guère ce qu'il ressente vraiment lorsqu'il en a besoin. »

Quant à l'emploi du temps de Crissolorio, cela était peut-être moins étonnant de constater qu'il arrivait à trouver le moyen de consacrer du temps à quelques loisirs quand on connaissait l'homme très actif qu'il était. Il n'aimait pas spécialement l’oisiveté après tout et paraissait être de ces hommes qui doivent toujours avoir quelque chose à faire, de préférence utile pour se sentir bien.

« Oui, la charge de régent amène beaucoup de responsabilités, mais il faut bien que quelqu'un assume ces dernières après tout. »
Cela, il le dit en toute sincérité, dans les faits, il comptait bien profiter de sa charge pour accomplir de grandes choses. De toute manière, il avait confiance en ses capacités pour y arriver. L'avantage d'avoir vécu à la cour théocrate, c'est qu'il était difficilement possible de faire pire en terme de sécurité politique après tout. Par rapport à cela, il avait presque l'impression que tout était plus facile depuis les choses étaient revenues à la « normale ». Peut-être pensait-il cela, car il n'y avait que sous le règne de Vraorg le blanc qu'il avait pu connaître le déplaisir de se faire fouetter ? Quelque chose de sincèrement désagréable qu'il préférerait éviter à l'avenir. Mais rien que des broutilles par rapport au destin de biens d'autres politiciens malchanceux qu'ils soient elfiques, humains, ou vampiriques. Si certaines estimaient la politique comme quelque chose de bas chez les hommes, ils n'avaient probablement jamais vu le nid de vipère qu'avait été la cour théocrate…

« Il est vrai que cela pourrait gêner certaines personnes dans les milieux aisés que de voir une jeune femme de bonne famille avec une épée à la ceinture. Après, les milieux bourgeois sont, je pense un peu plus libéral à ce sujet que l'aristocratie. » Dit-il ensuite avec réflexion à ce sujet, ce avant d'ajouter pensif. « Néanmoins, certaines armes passent mieux que d'autres. Un arc est par exemple un bon choix, personne ne te reprochera après tout d'avoir quelque chose à portée de main pour te défendre sur les routes. As-tu pensé d'ailleurs à la possibilité d'une armure, ne serait-ce que légère ? On ne sait jamais après tout, il vaut mieux je pense être soulagé d'avoir eu une protection qui a empêché une flèche d'être fatale que de regretter de ne pas en avoir. » Cela, il le disait avec sérieux, après tout, il estimait qu'il était normal d'offrir de tels conseils à Cornélia. D'autant plus, si cette idée permettait à sa jeune amie d'échapper à une grave blessure éventuellement.

Sur ce, après le léger rire de son amie et les dernières paroles de cette dernière au sujet de sa dague. Crissolorio reprit d'un air réfléchi.

« Je connais cet enchantement, il est désagréable pour les vampires en effet, mais il ne suffira pas toujours. Comme je te l'ai déjà dit, prudence est mère de sûreté. Je pense donc qu'un poison quelconque, si possible un enchantement apposé en permanence sur ta lame, pourrait être très utile si tu devais faire face à un quelconque péril. Mais je te fais confiance pour faire le meilleur choix de toute manière. »
Après tout malgré sa jeunesse Cornélia avait déjà un avis très sensé, mais surtout elle ne manquait pas de jugeote en général.

« C'est une bonne idée, quel genre de sorts aimerais-tu que je te montre ? Un sort de défense ? Un sort servant à distraire quelqu'un ? Un sort pratique dans la vie quotidienne ? » Reprit-il ensuite d'un air tout à fait pragmatique quand Cornélia lui proposa de reprendre la leçon avant que la nuit ne soit trop avancée. En effet, il valait mieux achever cette dernière avant qu'une possible fatigue ne puisse embrouiller leurs esprits.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Lun 27 Fév 2017 - 13:17

Cornélia ne put s'empêcher d'éclater de rire à l'évocation de la transparence de son père. En effet, il était aisé de lire en lui comme dans un livre ouvert. C'est à se demander comment le succès avait-il pu lui sourire dans le domaine du commerce? Mais lorsqu'on le connaissait bien, il s'avérait être un féroce négociateur mais toujours honnête.

"En effet, c'est un homme facile à cerner mais c'est ce qui fait son charme et le plaisir de sa compagnie je pense. Il n'y a pas de fausseté ou de duplicité en lui et je pense que c'est grâce à cela qu'il a si bien réussi à bâtir une relation de confiance et durable avec ses clients."

La conversation se poursuivit et malgré la difficulté de sa tâche, le régent ne s'attarda pas sur les aléas liés à ses fonctions. Il parût néanmoins un bref instant perdu dans ses pensées, mais se concentra bien vite sur la question des armes.

"Bien que le milieu bourgeois est un peu plus libéral que celui des aristocrates, il n'empêche qu'une jeune femme un peu trop bien armée ou trop forte peu susciter la désapprobation, surtout chez les plus conservateurs…" Elle laissa sa phrase en suspens avant de reprendre. "Comme tu le dis si bien certaines armes à la main d'une femme sont bien plus facilement acceptées que d'autres."

Crissolorio évoqua la possibilité pour Cornélia de porter une armure. Elle avait déjà envisagée la question mais cela lui avait semblé disproportionné. Elle voyageait rarement seule et quand elle le faisait ce n'était que sur de grands axes fréquemment contrôlés par l'armée. Néanmoins, les propos raisonnables de son ami l'incitaient à reconsidérer la chose.

"Je ne sais pas trop pour ce qui est de l'armure. Cela me paraît un peu disproportionné, je me mets rarement en situation périlleuse. Ai-je vraiment besoin d'une telle chose? Mais je comprends tes inquiétudes et la prudence est une chose essentielle lorsque l'on voyage souvent. Je me pencherai sur la question dès mon retour à Caladon et je ferai de même en ce qui concerne les enchantements que je pourrai ajouter à mes armes. Mais j'apprécie tes conseils, Oncle Lorio, ils sont toujours très utiles."

Une fois les deux amis sur leurs pieds, le régent demanda à la jeune femme quel autre sort pouvait-il lui apprendre avant qu'il ne soit trop tard. Elle hésita un moment, réfléchissant à ce qui pourrait lui être le plus utile. Après quelques débats intérieurs, elle prit finalement une décision.

"Je pense que j'aimerai un sort pratique, qui m'aiderait dans mon travail ou dans ma vie de tous les jours. Tu penses qu'il existe un sort comme cela, que je pourrais apprendre malgré mes compétences quasi-nulles en magie elfique?"




Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mer 1 Mar 2017 - 17:54

Ostiz avait visiblement fait mouche comme en témoignait le rire de Cornélia quand le régent eut parlé de la grande transparence dont pouvait faire preuve le père de ctte dernière. En effet, l'ami de Crissolorio n'était pas forcément aussi exercé dans le contrôle de ses émotions que ce dernier, ce qui n'était pas forcément un défaut non plus.

« En effet, ton père est un homme vivant et qui inspire la confiance. De grandes qualités pour quelqu'un qui veut se faire apprécier de ses clients et pousser naturellement ces derniers à revenir vers lui. Au final, il y a diverses manières d'être un excellent marchand et ton père a trouver la sienne. »

En effet, Ostiz pensait qu'il y avait toujours plusieurs manières d'exercer une même fonction ou de parvenir à un même résultat. Et pour distinguer ces différentes manières de faire, il fallait de préférence avoir l'esprit ouvert bien entendu et surtout éviter de s'enfermer trop aisément dans le carcan fort tentant de l'habitude.

« En effet, certaines choses ont tendance à être mal vues. Aussi bien de la part des femmes que des hommes. Je pense néanmoins que pour arriver à composer avec ces obstacles sociaux qu'une femme peut rencontrer, il est bon de connaître leurs origines et leurs justifications. Il est ainsi plus aisé de les démentir ou du moins de pouvoir moins en souffrir. » Le savoir était le pouvoir après tout, cela Ostiz y croyait dur comme fer.

De plus, mieux comprendre les justifications et origines de ce qui vous pose problème permet souvent d'avoir une meilleure idée sur la manière de résoudre ce problème ou de composer avec. Au final, l'ignorance n'était jamais un atout et une meilleure compréhension de chaque chose permettait toujours de faire des choix plus réfléchis et pragmatique. Donc plus justes et probants.

« Dans les faits il suffirait d'un seul moment de malchance, d'une seule flèche perdue et mal placée pour que tu perde ta vie. Désolé si cela peut paraître abrupt de te dire les choses ainsi Cornélia, mais des fois, il vaut mieux faire preuve de trop de prudence que pas assez. Tu regretteras moins le fait d'avoir gaspillé ton argent dans l'achat d'une armure après tout, que de ne pas avoir eu d'armure, alors qu'une flèche perdue t'atteignait. À mes yeux, le fait d'en acheter une est donc tout à fait sensé. » Ajouta ensuite le Trésorier avec réflexion et sincérité quand Cornélia disait que cela lui paraissait peut-être exagéré de disposer d'une armure. Pour sa part, comme toujours, Ostiz se faisait l'apôtre de la prudence et de la précaution. De plus, comme il l'avait si bien dit, on ne savait jamais et il ne tenait pas spécialement à ce que la vie de son amie s'achève brutalement.

« Je pense qu'il y a un sort qui pourrait t'être utile en effet Cornélia, pas forcément de manière générale, mais lors d'une conversation si jamais quelqu'un venait à trop t'agacer ou si tu désirais pouvoir t'exprimer sans le pouvoir. Les autres sorts d'aspects plus généraux ont malheureusement besoin pour être lancés que tu t'y connaisses un peu mieux en magie… Ou bien, tu les connais déjà, car les hommes les ont en commun avec le peuple elfique. » Sur ce, il esquissa donc un geste clé sans imposer de magie dans celui-ci. Un mouvement ample de la main dans une direction, paume ouverte et de gauche à droite.

« C'est le sort mutisme qui impose le silence à ta cible, crois-moi mon amie cela peut avoir son utilité avec un peu d'imagination. Je te laisse bien entendu le soin de déterminer cette utilité. »
Sur ce, il s'approcha calmement et proposa pensif. « Je te propose que nous achevions l'entraînement sur ce sort si tu n'as rien contre, je te proposerai après si tu le désire une promenade dans le quartier nord, car je pense que c'est un spectacle nocturne que tu saurais apprécier à sa juste valeur. » Il ajouta d'ailleurs calme, cordial, mais d'un air légèrement complice. « Tu n'auras qu'à user du sort lux que je t'ai enseigné pour nous offrir un peu de lumière lors de cette promenade si tu le désires. » Après tout, il pensait que cela ferait certainement plaisir à Cornélia de pouvoir déjà commencer à user de manière pratique un des sorts qu'elle avait appris ce soir. 






Sort utilisé :

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Alaric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 1

Commerçante

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Mer 8 Mar 2017 - 18:45

Les mots du régent sur les possibilités de se retrouver blessée involontairement firent mouche auprès de Cornélia. Elle ne connaissait que trop bien les risques que courrait un marchand lorsqu’il voyageait par monts et par vaux. Bandits et autres êtres mal intentionnés n’étaient pas rare, même si avec l’actuel climat de paix régnait une certaine sécurité. Les soldats n’étant plus monopolisés par la guerre, les patrouilles étaient plus fréquentes sur les routes, ce qui décourageait bien souvent les plus couards.
Elle adressa à son oncle un hochement de tête lui montrant qu’elle avait tout à fait saisi l’importance d’être parée à toute éventualité.

« Tu as raison Oncle Lorio, je ne devrai pas prendre ce genre de choses à la légère. Je suis bien trop jeune pour me retrouver blessée ou pire du fait d’un manque de précautions. Je m’occuperai de cela au plus vite. »

Le sujet de l’équipement étant clos, les deux amis revinrent à leur propos premier. Crissolorio lui parla d’un sort qui pourrait être utile à la jeune femme, ce qui piqua immédiatement la curiosité de cette dernière. La pause qu’ils venaient de faire avait été des plus agréables et bienfaisante mais le moment était venu de reprendre l’entraînement.
Le sort que lui proposait son instructeur permettait d’après les propos de ce dernier de venir à bout de certains gêneurs. Ses explications achevées, Crissolorio montra le geste clé nécessaire à la mise en œuvre du sort mais sans pour autant y concentrer l’intention et la magie contrairement aux sorts qu’il lui avait montrés précédemment. Etonnée de ce changement de méthode dans l’enseignement de son ami, la marchande en comprit bien vite les raisons.
Un sort de mutisme…Bien que cela puisse paraître inconvenant d’utiliser ce sort en société, il pourrait se révéler utile dans certaines circonstances. Comme l’avait indiqué le régent, il ne s’agissait pas d’un sort qu’elle pourrait utiliser de façon générale mais il n’en était pas pour autant moins intéressant.

Avant de pouvoir se pencher sur la pratique de ce sort, Cornélia se vit proposer par son ami d’achever la séance sur ce dernier apprentissage, puis d’aller se promener dans le quartier nord. La jeune femme s’en trouva ravi, car même si elle était enchantée d’avoir l’opportunité d’apprendre auprès de son ami, son inexpérience de la magie faisait que l’entraînement drainait ses forces. De plus, se divertir avant de retourner à l’auberge serait plus que bienvenue afin de se détendre et passer une nuit paisible.

« J’accepte avec plaisir Oncle Lorio ! Une telle promenade ne pourrait être qu’agréable, et même magique à ce moment de la soirée. Je pense avoir appris suffisamment de nouveaux sorts pour un seul cours. Je dois avouer, même si cela ne me fait pas vraiment plaisir et révèle mon manque de pratique, que d’apprendre c’est quelques sorts est plutôt fatiguant. »

Ce dernier lui proposa également de mettre en pratique l’un des nouveaux sorts de son répertoire afin d’éclairer leurs pas. Cornélia ne put que s’enthousiasmer à cette perspective. Rien de tel que la pratique pour progresser. Une fois la chose convenue, la jeune femme reprit son entraînement afin de conclure ce moment.
Le geste à effectuer était plutôt simple et elle y arrivait sans peine. Elle chercha néanmoins l’approbation de son professeur du jour n’osant pas ajouter la magie et l’intention nécessaire à la réussite du sort. Rendre son ami muet n’était pas son objectif principal de la soirée.

« Le geste est-il correcte ? Néanmoins, vous ne m’avez pas dit comment faire pour y mettre fin, cela se fait-il tout seul ? »




[HRP : tu peux embrayer sur la promenade en répondant à ce post je pense, on va éviter de rendre Crissolorio muet hahaha]





Code couleur de Cornélia : Paroles [color=#990099] / Pensées [color=#6600FF]
Code couleur de Godefroy, son père (PNJ) : Paroles [color=#000099]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz] Sam 11 Mar 2017 - 16:36

Ostiz était satisfait d'entendre Cornélia dire qu'elle prenait bien en compte ce conseil qu'il venait de lui donner et qu'il ne valait mieux pas prendre à la légère sa propre sécurité. En effet, il serait malheureux qu'il arrive quoi que ce soit de funeste à sa jeune amie à cause d'un simple manque de prudence. Dans les faits, la prudence était mère de sûreté après tout. Et il était sûr et certain d'ailleurs que le père de Cornélia serait d'accord avec le régent à ce sujet, après… Il resterait à déterminer quel genre d'armure désirerait porter Cornélia, mais ce choix-là Ostiz le laissait à la jeune marchande. Après tout, elle lui semblait plus qu'assez avisée pour faire le meilleur choix possible.

« Je te fais confiance pour faire le meilleur choix quant à l'armure à acheter. » Se contenta-t-il sinon de dire pour conclure ce sujet. Certains pourraient se dire qu'une armure n'irait pas forcément à une damoiselle, mais Ostiz se disait que ce genre de questions esthétiques étaient à la fois subjectives et bien secondaires par rapport à celle principale de la sécurité.

Quant au sort de mutisme qu'Ostiz montra à Cornélia, il faisait en effet confiance à cette dernière pour deviner quels seraient les bons moments pour l'employer. Crissolorio pour sa part en userait pour empêcher quelqu'un d'user de sa voix pour lancer certains sorts pour exemple ou bien pour faire taire le chef d'un petit groupe de bandits. Mais ce n'était là que quelques-unes des nombreuses utilités d'un tel sort, au final la magie était une de ces choses dont la limite des possibilités était égale à celle de l'imagination elle-même.

Après, il restait qu'un tel sort serait bien peu pratique en société, mais comme Cornélia était toujours sur les routes et ne fréquentait pas forcément que la bonne société. Son cas était sans doute assez différent de celui du régent qui devait fréquenter pendant une bonne partie de son temps la haute société glorienne et la cour impériale. Il fallait après tout savoir s'adapter aux personnes que l'on fréquentait.

Dans tous les cas, lorsqu'ils achèveraient cet entraînement, ils iraient se promener. Cornélia en acceptant la proposition de Crissolorio venait de confirmer cet état de fait. Et cette promenade ne serait pas plus mal, Ostiz n'était pas contre après tout de pouvoir profiter un peu de la compagnie de la jeune marchande qui provenait d'un monde extérieur à celui de la cour, de plus il l'appréciait. Elle était certes jeune, mais elle était déjà bien avisée à sa manière et il était certain qu'à l'avenir, elle serait dame plus qu'honorable.

« Apprendre la magie est comme apprendre à écrire ou à manier une arme. On ne peut pas tout apprendre en une seule séance et il faut répéter l'apprentissage plusieurs fois sur la durée pour que celui-ci soit bien maîtrisé. Dans tous les cas, j'espère que l’entraînement que je t'aurais offert saura t’être utile à l'avenir. » C'était la raison première pour laquelle il l'avait offert après tout, rendre service à sa jeune amie.

« Le geste est tout à fait correct. » Dit-il ensuite calmement après que Cornélia l'ait exécuté, avant ensuite de préciser à cette dernière lorsqu'elle demande comment annuler l'effet. « Celui-ci prend fin soit au bout de quelques instants, soit au bout de quelques minutes selon la puissance du mage lançant ce sort et la cible de ce dernier. » Sur ce Ostiz maintenant que cet entraînement était terminé ajouta avec cordialité.

« Sur ce Cornélia, je te propose que nous commencions dès maintenant la promenade que je t'avais proposé si tu le désires. Nous n'aurons qu'à converser de certains sujets nous intéressants en même temps. » Un premier sujet lui venait d'ailleurs déjà en tête alors qu'il l'invitait à prendre les devants. « Tu n'as jamais envisagé d'ailleurs de t'intéresser à la politique Caladonienne à l'avenir ? Je ne parle pas de devenir bourgmestre, mais de t'impliquer dans les conseils marchands ou la guilde par exemple. Je pense que cela pourrait être intéressant pour toi au final et qu'une dame astucieuse comme toi saurait tirer son épingle du jeu. » Cela, il le disait en toute sécurité, en effet la cité-état de Caladon représentait de nombreuses opportunités d'une certaine manière pour une bourgeoise astucieuse. Il restait à voir en tout cas si Cornélia en dehors de ses ambitions marchandes auraient quelques ambitions politiques concernant Caladon. Ou bien si ce n'est pas Caladon, une des deux grandes nations de la race humaine. Après tout politique et commerce font bon ménage et il n'est pas forcément une mauvaise chose de s'intéresser à la politique lorsque l'on désire faire changer les choses. C'était même l'outil idéal pour cela.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz]

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de magie en plein air [Pv Crissolorio Ostiz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.
» Magie Waaagh.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Gloria la Rescapée :: Tentacule Nord-