Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Lun 9 Jan 2017 - 23:22

À travers la noirceur de l'ombre, qui cache la mer et les cieux,
Une clarté blafarde et sombre, fait voir l'une et l'autre à nos yeux

An 7 de l'ère d'obsidienne, fin septembre.

L'orage se déchaînait, la pluie tombait à verse, le tonnerre grondait et la foudre zébrait le ciel, l'elfe fut bien obligée de stopper son errance si elle ne voulait pas finir plus trempée que ce qu'elle était déjà, s'abritant sous la seule protection que lui offrait la nature : les arbres.

Les longues minutes s'écoulèrent, elle observait le ciel, curieux jeux d'ombre et de lumière, entre la luminosité de la foudre et le noir des nuages, elle lâchait un léger soupir en remarquant que cela lui ressemblait tout de même beaucoup. Les orages étaient un spectacle naturel qu'elle appréciait tout particulièrement, même si cela ne suffisait pas à faire partir les nuages qui obscurcissaient son cœur.

L'elfe aurait pu rester des heures à sommeiller, bras croisés, adossée à un arbre, les yeux clos, sa compagne fidèle plantée dans le sol non loin. Puis la pluie cessait et le vent se levait, elle ouvrait un œil presque paresseux, le temps s'était éclaircit et la brise avait chasser les nuages et il lui fallait se remettre en route. Elle estimait être restée bien trop longtemps à Aldaria et elle tâchait donc de s'en éloigner.

Elle ajustait sa cape, une cape portée sur le côté, très longue - si bien que cette dernière traînait en permanence par terre et était pas mal déchirée tout en restant toujours autant longue -, un habile dégradé de vert foncé jusqu'en bas un vert très clair, quelques nuances de bleu, juste assez pour rendre sa tenue voyante et couronner par-dessus tout cela de longs cheveux noirs, descendant jusqu'à ses hanches, un regard froid mais aussi affreusement triste.

Puis elle se saisissait de son épée, une épée juste immense, sa garde arrivant à hauteur des hanches de l'Azurée. Elle la soulevait sans aucun mal pour la passer dans son encoche située sous sa cape et elle se mettait en route, le terrain était plutôt glissant et lourd, mais ça ne la dérangeait pas, avec les longues années d'exil, elle avait énormément voyagé et pas forcément dans les conditions les plus idéales.

Et c'est à cet instant qu'un oiseau décidait de s'envoler, inquiet par le mouvement de la gracieuse elfe et s'enfuyait en chantant, elle le suivait un petit moment du regard en d'autres temps cette scène l'aurait fait sourire, mais maintenant.. Tout était bien différent, cela n'allégeait même pas son cœur. Elle se contentait d'observer l'oiseau s'enfuir à tire d'aile, elle était donc si effrayante que ça ?

Au moins, le temps que l'averse passe, elle avait eu le temps de sécher un peu, des fines gouttes perlant de ses mèches noires, son regard se portait sur l'étendue qui se trouvait devant-elle. Elle fut secrètement ravie de trouver un banc de terre qui n'était pas complètement fangeux.

Rejoignant rapidement le chemin, même si ce dernier était plein de flaques, ces dernières n'étaient pas vraiment un souci grâce à son totem, qui lui permettait de marcher sur l'eau, ne ralentissant ainsi pas sa progression et pouvoir voyager facilement par ce temps était presque une bénédiction.

Elle jetait ainsi un dernier regard à la ville qui se trouvait tout embrumée par la pluie, ajustant un peu son paquetage, son attention rapidement attirée par..




I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue


Dernière édition par Ithrinn Awarlith le Mer 11 Jan 2017 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Mar 10 Jan 2017 - 0:16

Sa route commençait à peine que l'orage et la pluie accueillait déjà son arrivé de grand cœur. Il n'avait jamais été dérangé par la pluie mais cet amas de nuages noirs filant vers Aldaria semblait vouloir l'accompagner; chose impossible puisque les torrents relâchés par les cieux ralentissait énormément Edwin. Il n'avait pas d'autre choix que d'attendre, le temps que cela passe, sous les branches protectrices d'un petit rassemblement d'arbre. Le temps sembla filer doux au gré de ses idées.

Il regardait au loin les premiers remparts d'Aldaria, sa ville d'enfance, sentant encore derrière lui le regard bienveillant de Varis et du Valdor. Imagineant revoir les rues qu'ils connaissaient si bien encore, il ne les avaient pas oubliés, c'était rare qu'il oublie quelque chose de toute façon. Cette cité du passée serait la première ville qui lancerait le parcours de son avenir, comme un doux songe d'enfant qui sonne comme écho au jeune adulte qu'il est aujourd'hui. À quoi allait bien ressembler ce futur tant préparé ? Le temps s'écoulant lui apprendrait bien vite.

Entre ses souvenirs et ses espoirs il n'avait pas remarqué que la tempête c'était déjà bien éloigné; avec un peu de chance il ne l'a recroiserait pas avant qu'elle ne s'estompe. Il reprit sa route toujours debout à l'ombre de ses parapluies naturels; avançant d'un pas assuré vers la Glorieuse. Il fut sorti un instant de ses pensées par le piaillement d'un oiseau volant au dessus de lui dans la direction opposés à la sienne, il semblait fuir quelque chose et il était fort probable qu'il n'ait pas remarqué Wayne. Continuant sa route il vit doucement se former de mieux en mieux la silhouette de sa destination.

Mais dans cette ombre brouillé et clair, vint se colorier une ombre plus sombre qui bientôt peignait le corps d'une grande Elfe vêtu de couleurs verte et d'une cape bien plus longue que celle du jeune Athaël, celle-ci même semblait s'arquer sous la raideur de ce qui pouvait faire penser à une grosse épée. Le bâton du jeune homme laissait bien apparaitre le bout ornementé d'une pierre couleur saphir par delà son épaule droite. De tout manière les Elfes n'étaient pas connus pour des actes de violence et, de toute façon, le Mage ne s'alourdissait jamais de préjugés, démarrant toute rencontre dans une confiance tacite mais légère tout de même.

Il ne put s'empêcher de s'arrêter et de sourire gentiment à la femme Elfe, tout en lui adressant :

« Bonjour Madame, vous semblez avoir subit le même orage que moi, il ne fait pas beau vivre de voyagé aujourd'hui, nous avons mal choisis notre jour »

il lâcha un sourire tout en remarquant, maintenant de plus près, la froideur des traits de sa futur interlocutrice, il espérait ne pas avoir été trop avenant avec elle, la situation pourrait vite finir gênante sinon ...


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Sam 14 Jan 2017 - 20:10

C'était en des jours comme celui-là, ou le fait d'être exilée loin de sa famille ou plutôt ce qu'il en restait était le plus pesant, la grisaille ambiante influençait pas mal sur son humeur, elle lui rappelait qu'elle était bien loin de chez-elle. Mais elle n'avait plus de maison.., la forêt avait été détruite à présent les elfes avaient migré dans les montagnes, et elle n'y avait jamais mis les pieds, en fait, elle n'avait même plus d'endroit où rentrer.

Son plus grand regret ? Il était bien loin d'avoir désobéi aux ordres ou d'avoir tué ce prisonnier, non, son regret était bien plus commun que cela, elle regrettait juste de ne pas avoir été là pour sa fille, elle ne l'avait pas vu grandir, elle ne savait même pas si elle lui ressemblait ou même si on lui avait parlé d'elle. Peut-être même qu'elle n'était plus de ce monde, elle ne cherchait pas à reprendre contact, la dernière fois qu'elle avait tenté, ce fut après la bataille de Sandur. Mais à présent, il était bien inutile qu'elle pleure sur son sort !

L'elfe finissait par remarquer une forme se distinguer du gris ambiant, elle tirait ainsi le nez de ses pensées qui étaient plutôt nébuleuses et bien obscures à la manière du cœur de l'orage, teintes de gris et de noir à l'image du cœur de celle qui vivait à présent recluse.

Cette vie à présent même si elle était loin de lui convenir, elle s'y était faite, plus par nécessité que par réelle envie, à présent, elle ne songeait plus à la mort. Dix longues années qu'elle était sur les routes à présent et jamais le temps ne lui avait parut aussi long.

Puis la silhouette qu'elle avait remarquée s'approchait d'elle, elle restait dans une attitude plutôt neutre et nullement menaçante, et maintenant qu'il était proche, elle ne pouvait que se rendre compte que le jeune homme semblait décidément bien jeune pour errer sur les routes. Et même si elle ne souriait pas à sa remarque, une certaine douceur se dégageait d'elle, même si discrète à cause de la froideur qui se dégageait naturellement d'elle.

Bonjour, en effet, pas vraiment le bon jour pour voyager, et tu ne serais pas un peu jeune pour voyager seul ? Son côté maternel reprenait une fois de plus le dessus.

Au fil des années l'amertume s'était contentée de laisser place à rien d'autre que du vide, le néant pour celle qui à présent était bien loin de chez elle, rien d'autre. Elle aurait préférer mourir, elle aurait apprécier cette décision, il ne lui restait rien à présent..


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Mer 18 Jan 2017 - 12:29

D'une froideur certaine presque naturelle l'Elfe lui répondit tout en s'inquiétant du jeune âge du Mage qui voyageait. Une réponse aussi terne que la femme elle-même semblait-il mais qui pourtant laissait dégager une certaine inquiétude, aurait-elle été mère un jour ? Cette absence de vie sur les traits d'un seul visage, il l'avait connu sur celui de son père. Ce dernier avait porté le masque de la peine des années durant après la mort en couche de sa femme. Edwin, même enfant, avait pu le remarqué; ce visage de deuil avait vécu à jamais sur ses traits, bien qu'il sembla s'atténuer avec le temps mais les rides de peines restait tout de même. Wayne se demandait si cette femme avait put connaitre la même chose mais, il savait qu'il ne pouvait pas demander ce genre de chose ...

Il lui répondit alors :

- Je dois paraitre bien jeune aux yeux d'un peuple millénaires mais j'ai déjà, si je puis dire, 22 ans ce qui entame l'âge adulte chez les humains.

Il s'inquiéta de la formulation de sa phrase et ne put s'empêcher d'ajouter :

- Ne voyez pas en mes paroles un jugement raciste, j'essaye juste de ... vous faire comprendre que ma jeunesse est trompeuse, surement, a vos yeux.

Wayne espéra ne pas avoir empiré les choses avec cet ajout, sans quoi son premier voyage depuis la fin de son entrainement serait bien moins heureux qu'il ne l'avait espéré. Cela faisait presque 10 ans qu'il n'avait pas croisé une autre âme que celle de Varis, du moins c'était la seule personne avec qui il avait eut des conversations plus longue que les banalités habituelles des marchands ou criminelles. En fait, il n'avait jamais vraiment eut l’occasion de conversé avec un Elfe, non pas qu'il n'en avait pas envie mais plutôt qu'il n'en avait jamais réellement rencontré. Sa première fois semblait bancale dès son début ...


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Mer 18 Jan 2017 - 13:27

Il était encore un enfant à ses yeux, cela n'avait pas grand chose d'étonnant, en plus d'être une femme, elle avait été mère par deux fois, même si cela datait un peu.. A présent, elle n'était rien de plus qu'une mère sans enfant.. Comme s'ils n'existaient plus, du moins c'était le cas pour un seul des deux, l'autre quant à elle.. Elle ne l'avait jamais vraiment connu. Et au fond, elle pensait que ce n'était pas plus mal.

Les routes ne sont pas très sûres, tu sais, tu devrais te méfier. Nullement, une menace, juste un conseil avisé d'une elfe de quatre siècles qui errait sur les routes depuis dix ans, et pourtant, elle avait bien l'air d'être aussi jeune que lui !

Tout de même, elle ne pouvait s'empêcher de s'approcher et de venir tapoter la tête du jeune humain qui s'indignait silencieusement du côté maternel de l'elfe, en d'autres temps, elle en aurait ri. Peu de gens tolérait d'être materné ainsi, les garçons encore moins.

Ne te vexe pas. Elle trouvait tout juste le moyen d'afficher un sourire poli, mais qui sonnait un peu faux. Le cœur n'y était pas vraiment, cela se sentait.

Malgré l'air froid de l'elfe, une certaine douceur se cachait derrière cette attitude de marbre, il n'y avait aucune trace de quelque chose de mauvais en elle. Au fond, elle était juste.. Froide.

Elle l'observait longuement, de ses yeux d'un vert si particulier, elle devinait facilement que c'était plus un mage qu'un guerrier vu le bâton qu'il portait, elle pratiquait un peu la magie, c'était toujours un petit avantage pour une lame et puis même à son âge, elle tâchait d'être curieuse de tout pour ne pas stagner.


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Mer 18 Jan 2017 - 13:50

D'un geste presque maternelle elle vint tapoter la tête du Mage, juste après l'avoir averti des dangers possibles sur la route. De ce geste inconnue au sein de l'âme d'Edwin, celui-ci n'eut ni recul ni dédain, juste un silence, un blocage; puisqu'il rencontrait le geste d'une mère qui n'était pas la sienne, puisque celle-ci l'avait quitté avant de lui offrir quelconque affection sinon la vie... Il ne connaissait pas cette délicatesse, cet impression d'être un être cher aux yeux de quelqu'un. Son père l'avait aimé de son vivant mais jamais de cette manière, il était distant et strict, impétueux sur un geste de sortilège mal fait et a peine félicitant pour un sort, même difficile, accompli. Il ne savait rien de la douceur parentale.

Alors dans les yeux de son interlocutrice, celle qui pourrait avoir cent fois son âge, il se perdit un instant dans le vert rappelant des prairies oubliées. Elle lui avait dit de ne pas se vexer mais il ne l'était pas, il était stupéfait ou plutôt défait de l'intérieur; il plongeait dans l'inconnu avec une inconnue...

Il se ressaisisa, regarda l'Elfe et lui dit alors :

- Rassurez vous, j'ai appris depuis ma plus tendre enfance à utiliser la magie, bien que cela ne m'abrite de tout danger il en éloigne au moins certains...

À travers la froideur presque vampirique de la femme, il avait tout de même l'impression de sentir la bonté caché derrière son sourire faux, ce geste de politesse qu'elle tentait d'exprimer malgré le vide qui semblait l'incarner. Depuis combien de temps souffrait-elle de l'absence ? Il était même possible que l'âge de Wayne ne suffise même pas pour compter ce temps. Que représentait dix ans pour un être qui pouvait en vivre mille ? Lui qui d'ici moins d'un vingtaine d'année serait surement à la moitié de sa vie ou à l'approche de sa fin; la mort pouvant frapper à sa porte à tout instant vu les dangers qu'il était prêt à braver pour le bien d'Armanda. Mais il se savait né d'un peuple qui ne vit pas bien longtemps, quand était-il pour un être qui avait ce que lui aurait appelé "l'éternité devant lui".

- Où allez-vous ? Si je puis me permettre bien sûr.

Lui demanda-t-il gentiment, les yeux pétillant encore légèrement, de ce geste inconnu qui avait fait vibrer en lui des choses qu'il avait tant rêver sur base d'une peinture, d'un visage signifiant sa mère; dont les traits peints ne valait rien aux vrais visages qu'il croisait au jour le jour...


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Ven 20 Jan 2017 - 13:28

En sentait la gêne du jeune homme alors elle se stoppait et prenait un recul, semblant.. Désolée ? Les années lui avaient permis d'en apprendre plus sur les différentes palettes de sentiment des autres, elle était assez empathique pour ça.

Un peu à droite et à gauche, je voyage beaucoup et avec les années, j'ai laissé mes pas me guider, je vais juste là où mes pas me guident, peut-être que j'irais vers Aldaria. Pour faire simple, elle préférait laisser le hasard guidé ses pas, l'avantage quand on pouvait vivre des siècles : on avait le temps, elle n'avait pas besoin de se presser. Sa vie serait certainement encore bien longue.

L'elfe était obligée de marquer quelques pauses, sa voix se brisait et elle avait bien du mal à s'exprimer de toute manière, elle ne laissait rien paraître concernant son handicap, elle aurait pu être soignée à l'époque, mais elle n'avait qu'un but à l'époque, c'était de mourir alors elle était restée comme ça puisque maintenant elle ne pouvait atteindre le domaine et les baptistrels en dehors se faisaient bien rare et puis c'était une marque comme quoi elle ne devait oublier.

Puis son oreille fut attirée par un bruit, elle se redressait et écoutait attentivement, intimant d'un geste à l'égard du jeune humain pour qu'il se taise, mais ce fut bien inutile au vu des trois bandits qui ne tardaient pas à sortir des fourrés. Elle glissait la main sur la garde de son épée, elle attendait d'eux un seul signe d'agression et comme ils étaient déjà à couteaux tirés, elle aurait aimé ne pas avoir à se battre.

Alors une nouvelle fois, elle tirait son épée, qui paraissait étonnamment légère dans ses mains, elle veillait tout de même à ne pas trop s'éloigner du jeune mage.


HS : Un peu court, mais comme je suis malade. ^^"


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Dim 29 Jan 2017 - 11:17

L'Elfe lui répondit qu'elle se laissait vivre au gré du vent, Edwin savait qu'il n'en aurait sûrement jamais l’occasion, il se devait de courir après le mal et non pas de trainasser ici et là. Il avait un but que la femme ne devait pas avoir; pas que cela le rendait meilleur mais surement moins meurtri par la vie. Heureusement se disait-il, si son jeune âge avait déjà connus les horreurs que les siècles avait pu offrit à cette être sylvestre, il n'aurait pu vivre longtemps. Il voulu lui répondre quand son interlocutrice, semblant avoir entendu quelque chose que son état d'humain ne pouvait percevoir, lui intima d'un geste de se taire; ce qu'il fit.

Bien vite apparurent trois bandits armés de dagues, près à découper les bourses des voyageurs qu'il espéraient être leurs prochaines victimes. Mais même le jeune Athaël ne s'était pas douter qu'il devrait affronter la colossale épée que sa coéquipière de combat sorti. Un monstre de lame pouvant trancher un géant si il en existait. Mais elle n'était pas seul, le Mage ne laisserait pas impuni ce genre de malfrats. Espérant ne pas avoir à les affrontés il espéra leurs faire peur grâce à ses sortilèges.

Il avança sa main, se concentra sur le bandit du milieu, devant les autres, et ferma son poing tout en imaginant son effet. Ainsi valsèrent en arrière, sa victime et l'un de ses compagnons, sûrement trop proche. Le dernier avait esquiver le Choc...

Cela ne les feraient surement pas fuir vu la détermination qui naquit dans les yeux de ces agresseurs. Le combat serait inévitable mais il se sentait en assez bonne compagnie pour se voir sortir vainqueur. Il aurait pu s'en sortir seul mais avec moi d'aisance, il n'aurait magiquement pas pu tenir en déroute les trois bandits en même temps, l'un d'eux aurait fini par s'approcher un peu trop pour planter sa lame dans le corps frêle d'Edwin mais il n'en était pas là puisqu'il n'était pas seul ...


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Ven 3 Fév 2017 - 0:04

L'elfe attrapait son épée à deux main, et l'abattait d'un revers avec la taille de son épée, la lame impitoyable faisait son office tranchant la vie de l'homme avec une facilité déconcertante dans un bruit désagréable d'os qui se brisent et de chairs découpées, l'homme n'avait pas d'armure il n'eut aucune chance et ses dagues ne lui furent d'aucune utilité. Un spectacle bien sanglant auquel d'ordinaire les elfes ne se prêtaient pas. Mais lors du coup l'elfe aux cheveux noirs paraissait totalement concentrée, et c'était le minimum qu'elle devait.

Étonnamment pour une épéiste, elle avait une garde arrière droite, chose qui était plutôt rare, mais qui lui permettait de faire aisément des moulinets qui étaient plutôt dévastateurs. Et autant dire qu'elle ne pouvait pas se permettre de s'épuiser en gardant en permanence une garde neutre, certes voir la pointe de l'épée traîner presque au sol était bien peu académique, mais celui-ci suffisait. En dépit de la taille de l'arme, la femme au visage grave la maniait sans aucune difficulté, même si on observait plus attentivement elle prenait des points d'appui bien fort avec ses jambes, son poids répartis vers l'avant pour se servir du poids de l'arme à son avantage.

Visiblement à présent les bandits semblaient bien moins enclins à attaquer les deux voyageurs, maintenant qu'ils étaient remis du sort, ce n'était pas étonnant vu qu'ils venaient de voir un de leurs camarades se faire trancher en deux. Elle était une mage-lame, elle avait l'habitude d'user de la magie et connaissait ses points faibles, le temps de se concentrer sur un sort l'ennemi avait tout le temps d'attaquer.

Elle se redressait en voyant les bandits hésiter, desserrant ses doigts sur la garde de l'épée et se redressant, comme une proie observant les alentours, elle n'attaquerait pas de nouveau s'ils ne se montraient pas agressifs.


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Lun 13 Fév 2017 - 13:12

Il vit l'elfe au cheveux noirs découpé avec une déconcertante facilité le bandit ayant résisté à son sortilège. L'arme de la femme étai d'une taille colossale, Edwin lui même doutait d'être capable de manier une telle masse d'acier. Les deux bandits restant semblèrent bien moins fière d'un coup, en même temps, si Wayne avait du l'avoir comme ennemie, lui-même aurait été plus qu'hésitant. Un instant il espéra même que ses ennemis abandonnent la charge suite à cela mais rien n'en fut.

Après le doute vint s'insinuer la colère dans leurs yeux, la rage d'avoir vu leur compagnon mourir si aisément. L'un d'eux chargea en direction de celle qui avait tué leur coéquipier; le jeune mage ne pouvant rester là s'en rien faire croisa alors les bras devant lui et frappa des poings, laissant ainsi apparaitre une lance de givre qu'il lança en direction de l'attaquant qui se fit transpercer par celle-ci, crachant une marre de sang qui s'écoula à quelques centimètres des pieds d'Ithrinn.

Il lança un regard à son alliée impliquant qu'il la remerciait d'être là en cet instant même. Elle avait une force incroyable et déconcertante en comparaison à son gabarie. Il l'a voyait tenir sa lame qui frottait le sol, se tenant différemment que tous les soldats armées d'une arme à deux mains qu'il avait pu voir. Elle dégageait quelque chose de spécial, il le sentait, elle était tout aussi capable que lui d'user de magie mais elle devait en faire usage différemment.

Le dernier Bandit recula d'un pas, hésitant le temps d'un instant à fuir à toute allure ou à resté pour tenter de venger ses frères, bien que l'un vivait encore, plus pour longtemps si il continuait à perdre autant de sang mais il avait encore une chance de le sauver ...


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Jeu 16 Fév 2017 - 23:34

L'elfe détestait tuer, elle ne supportait pas détruire une vie, et pourtant quand la situation le demandait, elle était capable de le faire froidement, l'exil lui avait permis de palier au fait qu'elle ne supportait pas de tuer, mais à présent, ce choix en la concernait plus vraiment, parfois, c'était un mal nécessaire comme aujourd'hui.

Ils semblèrent hésiter à présent, mais ils n'abandonnèrent pas et pire même, ils tentèrent de l'attaquer, ce fut une erreur, une grave erreur puisqu'elle n'était pas seule et l'humain tranchait la vie de l'humain avec une lance de givre. Encore une manière bien facile d'en finir. Arracher une vie est décidément trop facile, c'est vraiment désagréable. C'était la seule chose à laquelle elle pensait, elle détestait faire couler le sang, mais il n'y avait pas d'autres solutions. Elle aurait aimé que les choses se passent autrement.

L'azurée observait attentivement la situation, l'homme blessé aurait pu être sauvé si seulement elle était encore capable de chanter ! Mais ce n'était pas le cas. Alors il fallait faire vite, au moins transporté le blessé à un guérisseur. Elle rangeait donc son épée, s'approchant prudemment, elle avait le pas léger pour un soldat et par chance, elle en avait aperçu une juste un peu plus loin, alors sans demander l'avis de l'autre homme à qui elle jetait un regard froid, elle attrapait le blessé, le portant sur son dos et s'activait en direction de la hutte, d'un pas léger et souple mais pressé qui était typique des elfes. Car même si elle semblait frêle, elle restait une elfe avec une force impressionnante. Peut-être que l'humain n'apprécierait pas la générosité de l'Azurée.


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Ven 17 Fév 2017 - 16:57

Bien qu'Edwin ne soit pas adepte du meurtre, les conditions dans lesquelles il se trouvait l'avait obligé à blesser gravement l'un de ses adversaires, pas par envie mais par défense. C'est avec joie qu'il remarqua que son alliée de fortune décida de tenter de sauver celui qu'il avait précédemment blesser. Elle l'emmenait vers un soldat, tournant le dos aux derniers des assaillants. Un geste brusque de ce dernier suffit pour que le jeune Athaël décide de l'empêcher d’avancer plus. Ainsi, il pointa l'index et le majeur de sa main droite vers le sol, imaginant la terre devenir meuble et laissant faire la prison de terre qu'il avait lancé. L'ennemi s'enlisa donc aisément dans sa pataugeoire magique; ce qui l'empêchera d'acter une agression avant un moment et qui permettrait à l'Elfe d'augmenter ses chances de sauver celui qui le pouvait encore.

Il se demanda un instant pourquoi les hommes avaient cette si grande tendance à devenir bandit, puis lui revint à l'esprit les temps dures qui avait puni les terres d'Armanda; glanant de nouveaux pauvres et prenant des centaines voir des millier de vies. Si lui, avait eut la chance d'être accompagné suite à la mort de sa mère et de son père, d'autre n'avait pas toujours cette chance. Une âme perdue pouvait voguer vers les pires routes que la vie peut offrir, comment donc en vouloir à mort à un être qui n'a suivi que le destin mal tracé qui lui avait été offert ? C'est pour ça, surement, qu'une part de lui avait éviter de planter sa lance dans le crane frêle de l'homme, évitant ainsi de lui ôter la vie assurément; là une chance de rédemption lui était offerte, certes difficile, mais une porte de sortie tout de même.

Le dernier bandits étant donc mis hors jeu, Wayne se permit de rejoindre à vive allure celle qui l'avait accompagner dans ce combat, écoutant avec elle, ce que le soldat pouvait faire; si aucune possibilité n'offrait une chance de survie à l'homme blessé, alors le jeune Mage userait de sa magie pour le sauver, au risque de ne pas réussir non plus...


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Lun 20 Fév 2017 - 20:20

Elle se sentait soulager quand le jeune magicien enfermait l'homme encore valide dans une prison de terre, au moins ce dernier ne tenterait pas de les poignarder dans le dos et n'entraverait pas leur veine tentative de sauver le malheureux.

L'elfe comprenait aisément pourquoi certains humains penchaient pour le mal et une existence criminelle, elle comprenait facilement ce choix puisqu'elle-même avait été contrainte par une force issue de son cœur. Ce n'était pas un chemin empli de facilité, craindre la justice, vivre caché parfois, éviter les autres. Un choix pire que difficile et qui laissait des traces profondément dans les personnes qui le choisissait.

Le temps pressait et elle fut bien obligée de presser un peu le pas pour ne pas que l'homme ne se vide de son sang, et par chance pour l'homme, elle savait où se rendre et elle connaissait la personne qui vivait dans la cabane et qui ne retrouvait rien à dire si elle arrivait à l'improviste ou même si elle se servait dans les réserves du guérisseur.

Ainsi, elle continuait d'avancer, tâchant d'épargner au blessé les chaos de la route, il n'y aurait rien de plus frustrant que l'homme meure avant même qu'ils arrivent alors que c'était tout prêt. Et par chance, il vivant encore quand elle poussait sans délicatesse la porte de la vieille bicoque qui tenait à peine debout. Pas de trace de qui que ce soit dans la pièce unique, alors elle se débarrassait de son fardeau sur la table et de son épée par la même occasion - contre un mur de la pièce. Avant de se mettre à fouiller plutôt nerveusement dans les étagères pleines d'herbes médicinales et de potions en tous genre.


- Tu veux bien faire un point de compression le temps que je trouve ? À moins que tu es une bonne idée pour stopper l'hémorragie ?


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Athaël
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Mercenaire

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Lun 6 Mar 2017 - 14:54

Les choses se pressait, tant bien que l'elfe portant le corps du blessé, provoqué par Edwin, pressa le pas vers une cabane un peu plus loin. Elle enfonça la porte d'un pied tandis que Wayne la suivait d'aussi près qu'il le pouvait pour réussir à la suivre sans non plus la gêner elle et son fardeau. Avant d'entrée lui aussi dans la hutte, il regarda une dernière fois l'homme, au loin, toujours emprisonné dans le piège que le jeune mage lui avait lancé. Il n'en sortirait pas de si tôt, avec un peu de chance, le blessé serait un peu plus sur pied quand le piégé arriverait à la cabane, ce qui, avec espoir, l'empêcherait surement de revenir aux mains.

Il entra donc, le corps était déjà posé sur la table au centre de la maisonnée tandis que la femme avait déjà posé son épée contre un mur pour facilité sa fouille dans les étagères pour trouver quelque chose pour soulager ou soigné l'homme couché sur le meuble. Sans même se retournée la Mage-Lame lui demanda d'imposer une pression sur la plaie ou de faire autre chose si il avait une idée.

Le jeune Athaël s'approcha donc du corps blessé tout en réfléchissant le plus vite qu'il pouvait au possibilité qu'il avait hormis la manière naturel tels que la compression de la plaie. Dans sa tête défilait les pages de ses grimoires, s'arrêtant sur chaque sort de guérison, jusqu'à enfin trouvé le bon. Il savait que cela serait épuisant mais n'étant pas seul, Ithrinn pourrait finir le travail avec des baumes et lotions si vraiment il venait à s'évanouir de fatigue étant donné qu'il avait déjà lancé trois sortilèges assez énergivores.

- Je m'en occupe, prépare toi à prendre le relai si je ne suis pas assez puissant ...

Il plaça donc ses mains à quelques centimètres de la plaie, se concentra en visualisant l'effet désiré et alors, jaillissant de ses paumes, une lumière douce vint caresser les tissus blessés, les laissant se reconstruire petit à petit la chair sanguinolente; il déplaça lentement ses mains de manière à toucher de sa lumière toutes les parties abimés. Cela commençait déjà à duré mais les organes commençait déjà à disparaitre sous la chair se reformant. Edwin commençait à sentir la fatigue mais continua encore, voulant à tout prix sauvé le pauvre homme.

C'est lorsque une fine couche encore rosâtre de chair eut remplacer le trou causer par la lance de givre que, chancelant, Wayne tomba sur sa droite, la lumière s'était éteinte et la puissance déversé par le mage avait fini par l’assommer de fatigue ... Plongeant doucement vers le sommeil il espéra que l'Elfe pourrait finir le travail avec les objets du guérisseurs. Il cligna quelques fois les yeux, voyant en transparence les pieds de la guerrière se déplacer jusqu'à fermer pour un bon moment les paupières ...

HRP:
 


Couleur Rp : Parole : 0066CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithrinn Awarlith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 0

Guerrière libre

MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin. Mer 8 Mar 2017 - 23:01

L'elfe continuait de fouiller dans les étagères, laissant au jeune mage l'occasion d'user de sa magie ne serait-ce que pour arrêter le saignement, une magie qu'elle n'avait pas tellement eu l'occasion d'apprendre ou plutôt qui a présent lui était inutile, comme quoi elle aurait du s'y pencher d'une manière un peu plus studieuse pendant ses leçons comme quoi se contenter d'agiter son arme n'était pas très utile.

Elle finissait par trouver les bonnes plantes, et elle s'armait d'un mortier et d'un pilon de quoi faire un onguent pour prendre la suite au cas où le jeune homme ne parviendrait pas à soigner entièrement le blessé.

- Je m'en occuperais. L'air habituellement fermé de l'elfe avait changé pour montrer sa concentration.

Avec les plantes, il ne fallait pas laisser jouer le hasard, trop d'une plante pouvait tuer aussi surement que le cyanure et généralement dans des souffrances, il fallait donc être prudent et elle devait puiser dans sa mémoire pour être sûre de ne pas se tromper et ça aussi remontait à assez loin et pourtant, elle était loin d'avoir une mémoire défaillante. Juste qu'elle avait toujours préféré les activités physiques même si elle appréciait tout particulièrement de se cultiver.

- Ne t'inquiète pas, je prends la relève. Elle jetait un rapide regard un peu triste à l'égard du jeune homme.

Mais elle sentait que l'humain atteignait lentement ses limites, mais à son plus grand malheur, elle n'eut pas le temps de le rattraper avant qu'il ne s'écroule. Mais elle devait s'occuper du blessé avant tout. Une fois qu'elle avait appliqué l'onguent et administré une dose de plantes calmantes à l'homme, pour être sûre qu'il se tienne tranquille.

Elle attrapait avec toute la délicatesse dont elle pouvait faire preuve le mage qui avait été juste merveilleux pour le déposer sur la paillasse du guérisseur, il n'avait pas de fièvre et se remettrait sans mal, elle s'asseyait à même le sol, en profitant pour fermer un peu l'œil, restant néanmoins encore sur ses gardes, elle monterait la garde jusqu'à ce que le garçon se réveille et qu'importe le temps que cela prendre.


I got my demons, they don't know
I'm fierce enough to let them go
It's like a fire, a stranglehold
I wish I was invincible

#59c3c6 : Elfique | #ABC7B1 : Narration | #325641 : P.Dial | #72f9a8 : Pensées | #31ce92 : Dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: « L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin.

Revenir en haut Aller en bas

« L'oiseau au cœur de l'orage. » - Edwin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un oiseau qui chante....
» L'oiseau messager
» Deux oiseau etrange(PV Duscisio)
» Un petit kit pour l'oiseau bleu
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Aldaria la Lumineuse-