Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rouge et Blanc | PV : Verith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Rouge et Blanc | PV : Verith Jeu 3 Nov 2016 - 1:32

8 septembre de l'an 7

Le désert, pas après pas, n’était plus qu’un lointain souvenir. La chaleur étouffante et le sable chaud – qui rendait la marche d’autant plus fatigante – se trouvaient désormais loin derrière.

La guerrière avait, en profitant d’une halte, remit son armure. Du moins, il s’agissait de celle que sa sœur lui avait offerte en juillet et qu’elle mettait réellement pour la première fois. Prise sur un cadavre, Kälyna avait simplement expliquée à sa sœur qu’elle avait eu de la difficulté à venir à bout de son ancien propriétaire et que, en conséquence, il s’agissait surement d’une bonne armure. Arya avait prit le temps de l’étudier et de la transformer pour l’adapter à sa physionomie et, de ce fait, la portait seulement deux mois plus tard. Son matériau demeurait, toutefois, inconnu à la Rose Blanche, qui avait découvert une étonnante résistance à ce métal.

A présent, Arya était encore plus méconnaissable et, surtout, plus impressionnante. L’armure cachait habillement ses formes et, si elle ne parlait pas, l’on pourrait aisément la prendre pour un homme. La couleur de l’armure ainsi que la forme du heaume venaient donner un aspect sombre et réellement peu rassurant à l’ensemble. En d’autres termes, cela plaisait à la Vallaël, qui se sentait bien sous cette protection, surtout en sachant que c’était un cadeau de son aînée.

Elentari dans le dos, Arya se retrouva seule lorsque Kälyna et sa fille s’éloignèrent un peu, Mëryl souhaitant partir pour Estëllin. La plus jeune des Vallaël aurait aimé accompagner cette dernière, mais se rendre aussi près du territoire Elfique était un risque inutile… A la place, les deux sœurs commenceraient la route vers l’ancienne forêt des Elfes en effectuant, peut être, un détour ou deux…

Les émeraudes balayaient l’horizon lorsqu’Arya remarqua un éclat rubis. Il lui fallu moins d’une fraction de seconde pour comprendre de ce dont il s’agissait… ou de qui il s’agissait, plutôt. Verith revenait des montagnes à une vitesse impressionnante et, bientôt, il fut au-dessus de la jeune Vallaël. Celle-ci leva la tête, impressionnée par l’immense saurien qu’elle trouvait magnifique. Elle admirait sa force et sa beauté, mais en même temps, comment ne pas être admiratif devant un dragon ? Bien que cela ne fût pas nécessaire, la guerrière leva son bras pour se protéger de la poussière lorsque le Dragon de l’Ire se posa. Arya était une fourmi à côté de lui et le bout de l’une des griffes ébène aurait suffit à faire d’elle un tas de chair et de métal sanguinolent. Pourtant, cette constatation n’empêcha pas Firëlossë de se tenir droite devant lui ni de le saluer, bien qu’elle savait que le dragon lui répondrait uniquement s’il le souhaitait. Après tout, il était le seul à pouvoir établir le contact psychique. Arya, elle, n’avait que les mots.

- Salutations, Dragon Libre.

La voix était sereine, le ton empli de respect.




@Verith J'espère que ça ira. ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Dim 20 Nov 2016 - 18:19

¤ Qui es-tu ? ¤


La nuit dernière, le grand rouge avait retrouvé Kälyna et lui avait présenté son disciple, son sujet … moins que cela ne soit son animal de compagnie. Verith n’en avait cure. Il n’était qu’un bipède pour lui. Un parmi tant d’autres. Un qui mourrait un jour ou l’autre. Par ses griffes si le dragon en avait envie ou si le bipède se conduisait stupidement. Ou par le temps si le dragon en avait envie ou si le bipède se conduisait correctement. Au final, il n’avait pas d’importance dans l’immédiat. Le rouge ne s’embarrassait pas des bipèdes par choix en règle générale. Le déroulement de l’histoire l’y contraignait le plus souvent. Même s’il arrivait qu’il le décide de lui-même. Une seule fois pour être exact, avec Kälyna. Néanmoins, cela ne lui donnait pas pour autant le droit de lui en imposer d’autres. Toutefois, ce dernier avait aidé Sombréclat dans l’accomplissement de la mission qu’il lui avait confiée. Aussi s’était-il permis de lui accorder de l’attention quelques instants. Pour le meilleur comme pour le pire.

Après cette discussion, le grand rouge était parti sans demander son reste. Il n’aimait pas le contact des bipèdes, même s’il avait appris à tolérer Alford, Kälyna, Saemon, ses protégés principaux. Mais il avait tout de même des limites. Or il y avait trop de bipèdes à son goût ici. Aussi n’avait-il pas trop trainé. D’autant plus qu’en restant avec eux il n’aurait rien fait de bien palpitant. D’autant plus encore, qu’une discussion par jour avec ces derniers lui suffisait amplement. Après c’était un coup à chopper un mal de crâne, ou de les tuer sous le coup de l’agacement ou de la colère. Discuter avec les bipèdes était un exercice éprouvant pour le dragon rouge, s’abaisser à leur niveau était complexe.

Quoi qu’il en soit, le lendemain Verith choisit de retourner vers eux. Il avait encore une discussion à mener. Tranquillement donc, le grand rouge avait pris son envol en direction de Kälyna et de sa petite troupe. Ils n’étaient pas difficiles à repérer. Il suffisait de les suivre à l’odeur ou alors avec son esprit. Après une petite heure de vol, les yeux dorés du grand rouge finirent par se poser sur eux. Alors il amorça sa descente jusqu’à toucher le sol. Soulevant de la poussière et de la terre à son approche, formant un épais nuage qui disparut en même temps que celui de ténèbres qui entourait le colérique à chaque envol du fait du carcan poser par Vraorg.

Les bipèdes le saluèrent, mais le rouge ne leur porta aucune attention, pour le moment du moins. Il commença par saluer Kälyna avant de tourner son museau en direction de la deuxième femelle de ce groupe de bipède. Elle aussi était une elfe. Aux yeux du grand rouge, tous les bipèdes étaient hideux. Ce qui renforçait son idée qu’ils se ressemblaient tous. Toutefois, il savait que physiquement, cela n’était pas vrai. Comme pour les dragons, certains avaient des particularités, des traits particuliers. Et la bipède qu’il observait avec une certaine intensité en partageait quelques-uns avec Sombréclat.

« Toi. Onorëtura dans ta langue bipède cela signifie grande sœur. Qui es-tu pour appeler ainsi Sombréclat ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Lun 28 Nov 2016 - 1:50

Immense et majestueux, même dans son armure, le Dragon Rouge imposait le respect à quiconque le croisait. Par rapport à lui – ou ne serait-ce qu’à l’une de ses griffes – Arya était minuscule. La guerrière ne craignait pas grand monde, mais face à Verith, elle ne pouvait que ressentir et comprendre à quel point sa vie pouvait être ridicule et futile. Qu’était-elle par rapport à un Dragon ? Pas grand-chose, certainement… Même son espérance de vie était ridicule par rapport à celle de Verith, quand bien même était-elle plus âgée que lui.

L’immense rouge avait d’abord salué Kälyna, son regard se posant sur elle, avant de tourner on immense tête vers Arya. Elle l’avait salué tout en étant incertaine que sa voix lui parvient, mais elle ne savait pas réellement comment se comporter avec lui. En effet, elle connaissait sa réputation et un mot de travers pouvait mettre le Dragon de l’Ire en colère… Mais malgré son appréhension, elle décida de se comporter le plus naturellement possible avec lui.

La voix mentale de Verith était imposante et terrifiante. Un long frisson parcouru l’échine de l’Elfe lorsqu’elle entendit ses mots dans son esprit puis un violent mal de crâne lui vrilla les tempes et quelques secondes lui furent nécessaire pour se remettre de cette intrusion car, évidemment, Verith ne prenait pas de gants avec elle. Toutefois, sa faux plantée dans la terre, Arya été demeurée droite face à lui, le regard levé vers son imposant vis à vis.

- Je suis Arya Vallaël. Kälyna est ma sœur aînée. Elle est Onorëtúra et je suis Sylmaë.

La réponse de la cadette avait été plus que sincère, énoncée sur un ton qui ne fléchissait pas. Que pouvait-elle répondre d’autre à la question de l’Ecarlate ? Il n’y avait que la vérité à dire, Arya ne se cachant jamais de son lien avec l’Ancienne Prêtresse de Vraorg. Plus que des mots, toutefois, ce fut également des sensations qui parvinrent à Verith, des sentiments. Lui-même avait eu frère et sœur et pouvait comprendre le lien fort qui unissait les deux Vallaël.

Ainsi, accompagnant ses mots, Verith pu ressentir l’amour et la fidélité qu’Arya avait pour sa sœur aînée, chose qui n'avait jamais changé avec le temps et malgré ce que la plus âgée avait fait. Il pouvait également ressentir toute la signification de ces deux surnoms, qu'elles s'étaient donnés des siècles plus tôt.

Revenir en haut Aller en bas
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Dim 11 Déc 2016 - 20:55

¤ Mise en doute ¤

La deuxième elfette qui avait accompagné Sombréclat dans sa mission avait attiré l’attention du grand colérique. Après tout, il se devait de surveiller les êtres qui fréquentaient ses propriétés et agir en conséquence. Soit en les autorisant, soit en les détruisant. Il ne fallait pas que ces êtres deviennent des gênes à l’avenir. Par ailleurs, le cas de la première elfette le … non pas le préoccupait, mais attirait davantage son attention. Après tout elle était la progéniture de Sombréclat, mais elle était également une liée. Or une promesse liait Sombréclat et le rouge : détruire le lien. Elle allait donc devoir s’opposer à sa fille. Verith accepterait certaines largesses, mais le lien devrait être détruit de toute manière. Si Kälyna voulait éviter la pire des solutions envisageables par le colérique, alors il allait falloir trouver un moyen de détruire le lien sans annihiler la partie bipède. Mais soit, cela viendrait en temps voulu, sur l’heure, les Chimères préoccupaient davantage le colérique. Et cette fois-ci préoccuper est le mot juste. Néanmoins, avant de parvenir jusqu’à la forêt de l’Ouest, Verith devait s’occuper de la deuxième elfette.

Il l’avait donc abordé comme il le ferait avec n’importe quel bipède. En allant droit au but. Il n’appréciait pas le contact des bipèdes, alors autant éviter de le faire durer. Sa question tomba et sans attendre il obtint une réponse. Bien, la petite bipède semblait avoir compris à qui elle avait affaire. Sans doute avait-elle autant envie que lui que cet échange se termine au plus, pas pour les mêmes raisons. Pas pour les mêmes raisons cependant.

« Les liens du sang sont une chose que je tiens en estime. Mais ces liens ne sont rien face à l’honneur. »


Le dragon de l’ire toisait l’elfette. Il n’avait pas l’intention de prendre de gant avec elle, il allait aller droit au but.

« Sombréclat m’appartient. Elle fut mienne à l’instant où j’ai pris possession de sa vie en la prenant au roitelet elfe. Une promesse la lie à moi et je veille à l’accomplissement de cette dernière. Nul obstacle, nulle gêne ne doit l’en détourner. Mes propriétés sont une partie de moi. »


Doucement, l’enfant de l’orage leva une patte et pointa l’une de ses griffes d’ébène en direction d’Arya.

« Je l’ai laissé libre des moyens d’accomplir la mission que je lui ai confiée. Elle a choisi de s’en remettre à toi pour l’aider. J’ignore pourquoi et je m’en moque bien. Cependant en marchant au côté d’une de mes propriétés, tu marches à mes côtés. Et je ne laisse pas n’importe qui marcher à mes côtés. En particulier quand il s’agit d’un bipède. »


Le regard du rouge sembla devenir plus intense. Pesant sur l’elfette de tout son poids alors qu’il continuait.

« En particulier une personne à l’honneur douteux. »


Verith rangea sa griffe, reposant sa patte au sol. Il mettait en doute l’honneur d’Arya, chose très importante pour lui. Sans doute n’apprécierait-elle pas, et il s’en moquait bien, mais il devait préciser certains points avant de laisser-faire ou agir. En destruction comme en aide bien entendu, après tout ce n’est pas la première fois que le colérique viendrait en aide à l’un de ses protégés, même si cette aide avait un prit.

« Toi qui te prétends uni par le sang à Sombréclat. Pourquoi ne l’as-tu pas sauvé lorsque sa vie était menacée ? Ou étais-tu ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Mer 28 Déc 2016 - 1:03

La jeune Vallaël avait attiré l’attention de l’immense Dragon Rouge. Bonne ou mauvaise chose ? Elle ne saurait le dire. S’attirer les faveurs de Verith était indéniablement un avantage, mais il était bien plus aisé de s’attirer sa légendaire colère. Voulait-il faire d’elle son prochain repas ? Voulait-il la tuer et garder Kälyna pour lui ? Avait-il un plan tordu en tête ? Arya connaissait la haine de Verith pour les bipèdes et savait qu’un mot de travers venant de sa part pouvait signer son arrêt de mort… Mais si une chose plaisait à Arya, c’était le franc parlé du Rouge. Il ne l’appréciait pas et cela se ressentait, mais elle aimait sa façon d’aller droit au but, sans passer par quatre chemins.

Elle fut satisfaite de sa réponse. S’il estimait liens du sang, cela signifiait qu’il n’allait pas la tuer sans prévenir. La suite la fit doucement sourire sous son heaume, une moue à mi-chemin entre l’amusement et la confiance. Sur ce point-ci, Verith et Arya était en accord. Cela pouvait paraitre paradoxal, mais la jeune Vallaël avait un certain sens de l’honneur, surtout lorsqu’il s’agissait d’une promesse. Cela se ressentait également dans sa façon de combattre, car elle n’aimait pas les hommes de l’ombre.

La suite plu moins à Arya, qui haussa un sourcil. Kälyna appartenir à Verith ? C’était une idée amusante, bien que la Blanche peinât à la croire. Sa sœur était une femme libre… Cela dit, si elle avait donné sa parole à Verith – ce qui était très probable – alors les mots du Dragon étaient compréhensibles… plus ou moins.

L’immense griffe ébène se leva alors et, instinctivement, Arya se tendit. Toutefois, elle demeura là, suspendue au-dessus d’elle, la pointant tel un doigt géant. Elle observa cette griffe sans un mot, impressionnée par son gigantisme. L’accusation du Dragon fit gronder la colère chez la guerrière, dont le poing se serra avec force. Elle demeura immobile et, à travers son heaume, elle fusilla le Rouge du regard.

- Vous ne me connaissez pas, Rubis de l’Ire, pas plus que je vous connais. Ne me jugez pas aussi hâtivement car je ne le ferais pas non plus. Répondit-elle avec fermeté. Je n’ai pas aidé ma chère sœur car je n’étais pas en mesure de le faire. La Bataille de Sandur m’a laissée entre la vie et la mort, allongée dans le sable et maculant les dunes de mon sang. Je dois ma vie à un homme, Alford Gorder, pour qui j’ai une dette, désormais.

Et il était évident qu’à peine ce serait-elle montrée à Sandur qu’elle se serait faite capturé… elle n’avait ni la taille, ni la force, ni la possibilité de voler, pour sa part. Mais, cela, Arya sentait que Verith ne l’accepterait pas, aussi garda t-elle le silence, inutile de le mettre en rogne.
Revenir en haut Aller en bas
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Dim 8 Jan 2017 - 12:48

¤ L’obligée ¤


Les ronds de jambe sont une chose pour aux bipèdes, pas pour Verith. Son caractère le poussait à ne pas prendre des pincettes avec qui se soit. Il le lui interdisait même. Que la créature face à lui soit plus forte ou plus faible que sa personne, si cette dernière ne lui plaisait pas, alors il le disait. Mais cela valait également pour le bon. S’il avait quelque chose de positif à dire, alors il le disait. Même si sur ce continent, avec les bipèdes et les dragons liés, c’est un fait assez rare pour le colérique de faire un compliment. Quoi qu’il en soit, cette petite ne lui plaisait pas pour la simple et bonne raison qu’il mettait en doute l’honneur de cette dernière. Et l’absence d’honneur est bien l’une des choses que le rouge abhorre le plus. Aussi si cette dernière n’était pas en mesure de prouver que le déshonneur ne planait pas sur elle, alors mieux valait qu’elle sache courir vite. La déclaration du rouge fit poindre une note de colère chez l’elfette. Avait-il touché un point sensible en mettant en doute son honneur ? Non … l’honneur est un concept rare, pour ne pas dire inexistant, chez les bipèdes. Sans doute était-ce dû au fait qu’il avait souligné l’incapacité de cette dernière à aider Sombréclat. La réponse ne tarde donc pas, presque cinglante. Si le rouge avait pu sourire comme un bipède à ce qu’il venait d’entendre, alors un sourire carnassier arborait surement son visage. Mais ce n’était pas le cas.

« Je ne te juge pas. Je constate simplement les faits. Gardes-toi en revanche de juger un dragon. Ce n’est pas un droit dont vous, les bipèdes, disposez. »


L’enfant de l’orage préféra appuyer sur ce point, l’éducation des bipèdes étant désastreuse, une petite rectification par-ci par-là ne pouvait pas faire de mal. Surtout si cela pouvait lui permettre de ne plus entendre des absurdités.

« Très bien bipède. J’entends ta reconnaissance de dette envers Alford Gorder. Il se trouve que cet humain est sous ma protection. Il est, au même titre que Sombréclat, l’une de mes possessions. D’ordinaire, je le laisserais régler ses propres affaires. Cependant, il se trouve que si Gorder te voyait en cet instant même, non seulement il ne te reconnaitrait pas, mais il chercherait à te tuer pour se nourrir de ton sang. Sombréclat n’est pas la seule que j’ai envoyée s’occuper des reliquats du culte du Tyran. Malheureusement, les choses se sont bien moins passées pour lui que pour elle. »


La colérique dodelina légèrement de la tête, avant de faire cliqueter ses griffes.

« Du fait de son état de nouveau-né vampirique, des complications que cela entraine, ainsi que de son statut de mon protégé, je reprends cette créance à mon compte afin de m’assurer qu’elle sera bien payée. Puisqu’il t’a permis de vivre, ta vie lui appartient. Puisqu’il t’a arraché à Mort, ta mort lui appartient. Tu recouvreras ces droits lorsque je, ou il quand il n’en sera plus incapable, l’invoquerais afin d’obtenir de toi que tu fasses quelque chose. Chose à laquelle tu ne pourras pas te soustraire. Réponds à ces dettes et ton honneur sera sauf. En attend, je t’autorise à rester auprès de Sombréclat, il n’en sera que plus facile de s’assurer que tu t’acquitteras un jour de ta dette. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Sam 14 Jan 2017 - 2:23


Verith était surement la plus grosse montagne d’arrogance qu’Arya n’eut jamais croisée. S’il avait été un bipède, il était certain qu’il aurait passé un mauvais quart d’heure. Malheureusement, il était un être draconique, une créature qu’Arya respectait par nature… Mais les mots du Rouge poussaient cette dernière à se rebiffer quelque peu. L’extrémité d’Elentari reposait dans le sabre et les doigts gantés de métal s’étaient refermés avec force sur le manche. « Mais ce n’est pas un Dragon qui me dira ce dont j’ai le droit ou pas. Aussi imposant, puissant et âgé soit-il. » Répondit t-elle, sur ce ton neutre qui ne laissait rien paraitre. Toutefois, des deux, elle était la plus âgée, bien qu’elle sût que, de par sa mémoire ancestrale, il possédait la connaissance de tous les Dragons, une connaissance et un savoir bien supérieur au sien. En tout cas, il était hors de question pour Arya de se laissait faire, Vraorg lui avait suffi dans ce registre la.

Arya ne fut pas surprise lorsque le Rouge évoqua ensuite Alford et le fait qu’il était sous sa protection. Par contre, l’évocation de sa transformation en Vampire la laissa sans voix et, elle devait l’avouer, attristée. Cet homme, elle l’avait réellement apprécié même si elle c’était gardé d’évoquer ce sujet avec lui, ou qui que ce soit d’autres. Une fois de plus, malheureusement, le sang de la Blanche se mit à bouillir. Une fois de plus, elle défia le Rouge. « J’honore toujours mes dettes. » Répondit t-elle simplement, en premier lieux. « Mais Kälyna elle seule est en mesure de m’obliger à la quitter. Elle, et non vous en ce servant de sa voix. Que vous m’autorisiez ou non à rester près d’elle m’importe peu. J’ai passé trop de temps à la chercher pour qu’un autre Dragon imagine pouvoir m’empêcher d’être à ses côtés si c’est ce qu’elle souhaite. »

Toujours ce ton neutre, cette voix résolue. Arya jouait avec le feu, elle le savait. Pire, elle dansait face à un gouffre au fond duquel elle ne pouvait trouver que la mort, une seule petite perte d’équilibre pouvant lui coûter sa vie. Mais elle ne supportait pas les propos de Verith, comme elle avait énormément de mal à croire que Kälyna c’était une nouvelle fois soumise à un Dragon. « Si c’est tout ce que vous avez à me dire, Noble Rubis, je m’en vais retrouver ma sœur. N’ayez crainte concernant ma dette, je la réglerais. »
Revenir en haut Aller en bas
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Lun 13 Fév 2017 - 20:52

¤ Leçon ¤

Insolence, irrespect. Voilà une chose qu’il ne tolérait pas à son encontre. Cette bipède avait oublié sa place. Elle n’était qu’un vermisseau, une sangsue qui se nourrissait de la magie pour vivre. Une magie qu’eux, les dragons, apportaient en ce monde. Sans leur présence, elle ne pourrait pas vivre. Verith ne demandait pas l’obéissance aveugle, uniquement le respect qui lui était dû du fait de son état de dragon, pilier de la magie. Ces créatures avaient oublié leur place. Cette elfette n’était qu’une preuve de plus que les bipèdes n’avaient absolument rien appris du départ des dragons. Le Dracos aurait dû les laisser mourir, jusqu’au dernier, plutôt que les garder en vie en ramenant la magie en ces terres. Traite !

Le colérique fit les gros yeux, son regard se chargeant d’une profonde sévérité. Il se grandit, se dressant légèrement sur ses pattes arrière tout en étendant ses ailes. De son armure, carcan de Vraorg, un nuage d’obscurité se forma, il recouvra bientôt l’avatar de la colère entière. Il ne ressemblait plus qu’à un spectre ailé, sans forme véritable, fluctuante. L’or de ses yeux brillait au sommet. Sans attendre, le rouge activa l’alliage d’une de ses couronnes de cornes. Toutes les émotions positives qui pouvaient émaner de l’insolente disparaissaient. L’amour pour sa sœur, la joie de l’avoir retrouvé. Tout, absolument tout. Il ne restait plus que la peur, l’angoisse. L’obscurité émanant de l’armure du dragon créa la terreur dans le cœur de tous ceux qui posaient un regard sur lui.

Le regard sur colosse de flamme et de ténèbres pesait de tout son poids sur l’insolente. Il avait décidé de lui laisser une dernière chance, par égard pour Sombréclat. Une ultime leçon. Oh il aurait pu la tuer, immédiatement. Pour démontrer à cette sotte sans cervelle qu’il pouvait lui dicter ces droits, ainsi que l’éloigner de sa sœur pour l’éternité. Mais il n’en fit rien. Au contraire, il préférait terroriser cette dernière, graver au plus profond de son cœur une leçon qu’elle ne devrait jamais oublier. Grand honneur que lui faisait le colérique.

La voix grave et puissante du dragon de l’ire s’éleva dans la trame, la faisant chanceler sous son intonation semblable au tonnerre grondant.

« Bipède ! N’oublie pas ta place. Tu n’es rien face à un dragon. C’est grâce à notre magie que tu peux vivre. Misérable sangsue. Ne me manque plus jamais du respect qui m’est dû en raison de ce droit naturel. Ta sœur, elle, l’a bien compris. Maintenant déguerpi ! Et médite bien dessus, où notre prochaine rencontre sera la dernière. »

Citation :
Morneflamme

[list][*]Effet 2 : Nuage délétère (Un sombre nuage entoure et masque Verith lorsque celui-ci se déplace en vol, créant une ombre qui effraye ceux qui posent les yeux sur lui)


Couronne draconique
Alliage: Abîme
[*]+ Dévore joie (absorbe tous les sentiments positifs émanant des individus autour du porteur et les canalisent dans l’objet)
[*]+ Juste terreur (inspire de la peur aux ennemis de force mentale inférieure au porteur)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith Lun 27 Fév 2017 - 16:38

Était ce réellement de l’irrespect ? Ne venait-elle pas d’énoncer une simple vérité du ton le plus calme et le plus neutre possible ? Verith aurait t-il préféré qu’elle mente, qu’elle lui dise qu’elle était d’accord avec lui alors que ce n’était pas le cas ? C’était ce qu’il semblait, car Arya vit la colère se renforcer dans les prunelles dorée, bien qu’elle peinait à réellement le regarder dans les yeux tant il était grand. Mais au moins, elle savait que le Dragon préférait les mensonges à la vérité si cela pouvait brosser son égo dans le bon sens des écailles.

Elle le trouva encore plus imposant lorsqu’il se dressa face à elle, mais elle ne pouvait plus croiser son regard. Elle était trop proche de lui et lui bien trop haut pour cela, tout juste pouvait elle observer le bas de son poitrail … Elle était, une fois encore, trop proche pour réellement voir l’entièreté du nuage qui vint couvrir ses belles écailles grenats et l’armure qu’il portait. Sa voix écrasa toutefois l’Elfette sous son poids et celle-ci fut forcer de ployer, de poser un genou dans le sable en se soutenant avec son arme. Elle ne le regardait plus, tête baissé, elle tentait de trouver la force de se relever mais c’était comme recevoir un coup de marteau sur la tête, elle avait mal.

Aussi, ne pouvait-elle regarder l’armure. Aussi, ne pouvait-elle regarder l’alliage forgé sous Vraorg et en ressentir les effets. Le contact était brisé tandis qu’elle grimaçait sous son heaume, se cramponnant à Elentari. Et quand bien même avait-elle observé cette armure plus tôt, la sienne la protégeait quelque peu des effets de la magie, assez pour qu’elle ne sombre pas dans la folie. Mais Arya avait comprit ce que Verith voulait lui inculquer par la force, son but était donc atteint. Pauvre petite chose qu’elle était, elle ne sombrerait pas dans la peur qu’il voulait lui faire ressentir, mais elle savait par le coup mental qu’elle avait reçu qu’il aurait pu la tuer.

Au bout d’un moment, elle se releva. Elle se tenait toujours à sa faux, incapable de parler, son esprit encore trop endoloris. Et elle s’en alla.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Rouge et Blanc | PV : Verith

Revenir en haut Aller en bas

Rouge et Blanc | PV : Verith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-