Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Trop tard pour les excuses. - Alauwyr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 26 Oct 2016 - 13:34

So here we go, you can judge me thoroughly
It’s too late for apologies.


An 7 de l'ère d'obsidienne, fin juin.

Qu'est-ce qui avait poussé la jeune danseuse à se rendre dans un quartier aussi mal famé ? Elle ne semblait pas vraiment se rendre compte de ce qu'elle faisait, elle était à une période douloureuse de sa vie, la rencontre récente avec son père lui laissait encore des traces, et un goût amer de vengeance dans la bouche.

C'était tout naturellement qu'elle avait tenté de noyer la souffrance morale et physique dans l'absinthe, alcool qui lui faisait perdre petit à petit toute prudence et qui l’entraînait inlassablement vers le bas.. Elle n'arrivait pas vraiment à se reprendre, douleur à la jambe ou au cœur, c'était la même chose pour elle, quelque chose dont elle devait se débarrasser.

Trop souvent déçue par l'Homme, elle se tournait vers des solutions plus faciles, qui ne lui causeraient aucun malheur, le genre de solution facile à aimer, comme l'alcool ou bien la recherche du plaisir facile.. Exactement comme sa mère, même si elle n'avait jamais su aimer cette femme.

Errer ainsi dans les bas quartiers, vêtue comme elle l'était presque un appel au vol, ou même à pire. Mais à l'heure actuelle, malgré la nuit et la douleur qui se faisait plus forte, elle avait l'impression d'être toute-puissante, ou de ne rien craindre. Elle savait qu'un de ses proches viendraient à son secours, comme avant..

Peut-être espérait-elle trop ? Peut-être pas ? Où peut être que juste tout le monde se moquait de cette gamine qui risquait sans cesse sa vie pour attirer un semblant d'attention dans sa direction. Elle avait attendu, longtemps, elle attendait encore, et elle attendrait..

Mais personne ne vint.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 26 Oct 2016 - 14:19

C'était souvent dans ces bas quartiers, réputés pour être mal famés pour qui n'était pas du milieu ou faisait en sorte d'attirer les avidités par naïveté qu'un homme tout de noir vêtu s y baladait... enfin se baladait... Il venait en fait de sortir d'une taverne où il avait pu savourer un hydromel issu d'une cuvée devenue rarissime. Et il était venu ici pour la trouver, quitte à dépenser cher pour savourer ce nectar. Et il n'avait pas été déçu. Le tout en profitant d'une venue à Gloria avec une unité d'escorte pour accompagner encore un de ces dignitaires venus ici dans cette citée pour parler politique et diplomatie.

Et forcément le temps de trouver cette taverne, de déguster le précieux nectar mielleux et de ressortir des quartiers, la nuit avait eu largement le temps de tomber. Et quand il passait d'une ruelle à une venelle et inversement, il ne faisait pas sans prudence. Mais qui serait assez fou pour s'attaquer à un homme de sa carrure, et qui était revêtu d'une sordide armure en cuir noir : Une armure vampirique, qui lui permettait de se fondre dans les ombres. C'est ce qui se passait quand il franchissait l'ombre laissée par les masures du coin. et avec son épée qui battait à son côté gauche... On devinait qu'il n'était pas le premier benêt perdu du coin... Donc pas de quoi attirer les voleurs ou les coupe-jarrets... Sans doute que sa présence dans le coin poussait à ne pas commettre l'irréparable... Peut être ce qui préserva la vie de notre jeune fille en mal que quelque chose lui arrive

Alauwyr l'aperçut au détour d'une énième rue et sous l'ombre de sa capuche sombre, il sourcilla. Qu'est ce que cette gamine faisait là ? En plein milieu de la nuit ? Sans doute une fille de joie qui avait trop abusé de certaines substances droguées ou d'alcool.

''Hé fillette... Tu devrais retourner chez toi au lieu de rester là au milieu du quartier...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 26 Oct 2016 - 15:00

Elle jetait un regard farouche dans la direction de l'homme, se retournant brusquement, mais pas tout à fait, sa jambe gauche encore très faiblarde, cette soudaine apparition dans l'obscurité lui faisait poser sa main sur sa dague. Plissant légèrement les yeux pour mieux y voir.

Et quand elle aperçut plus en détail le visage de l'homme, elle tirait sa dague de son fourreau définitivement, même si c'était plus un coupe papier qu'autre chose, très pratique pour exploiter les failles des armures.. À condition d'y arriver. L'alcool qu'elle avait ingurgité l'aidait sans trop de mal à faire le choix de se battre, même si n'importe qui pouvait deviner aisément ce qu'il allait se passer.

Sinestra avait la même flamme dans les yeux, que celle de sa mère, ce jour-là, et nul doute que ce n'était absolument pas un acte réfléchi et plus un geste désespéré qu'autre chose, un véritable appel à l'aide.

Elle n'avait jamais oublié le visage de la personne qui avait fait ça, comment est-ce qu'elle aurait pu ? C'était sa propre mère qu'elle avait vu se faire abattre froidement devant ses yeux.

Comment aurait-elle pu rentrer chez-elle ? Elle était perdue, elle n'avait plus personne, ayant été abandonnée de tous les côtés. Et pourtant, les esprits savaient qu'elle n'était pas belliqueuse du tout en temps normal.

- Je me souviens de toi.. Elle n'avait pas assez bu pour ne pas se souvenir de ça. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle n'en avait aucune idée. Elle avait néanmoins un ton plutôt étrange.

Mais qu'est-ce que je fous, là ? Elle secouait la tête négativement à cette pensée, elle ne pouvait pas se permettre de douter maintenant qu'elle l'avait en face d'elle.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Jeu 27 Oct 2016 - 9:47

Alauwyr s'était contenté de rester stoïque quand il avait vu la gamine sortir une dague hors de son fourreau ? Etait-elle sérieuse ? En tout cas, il n'avait pu s'empêcher de faire un léger pas en arrière, se mettant déjà d'instinct dans une position idéale pour réagir en cas d'attaque. Qu'est ce que lui voulait cette femme ? Et doucement, il sentit quelque chose qu'il avait déjà ressenti : une étrange sensation de peur, alors qu'il n'y avait pas de raison. Il serra les dents à la perspective de sentir la peur s'insinuer traîtreusement en lui. Alors qu'il y avait rien chez cette femme qui le pousserait à la craindre.

Cela ne l'empêchait pas de se poser des questions. Elle se souvenait de lui ? En même temps, il était aisé de reconnaître un homme comme Alauwyr. Le visage balafré, un air dangereux quand on le regardait droit dans ses yeux sombres, une chevelure grisée... l'inconnue avait dû voir quelques mèches en dehors de l'ombre de sa capuche. Mais lui, il ne la connaissait pas.

''Tu ferais mieux de ranger cette dague, tu vas te couper avec...''

A se demander ce que cette fille lui voulait. Une folle ? Une timide qui n'avait jamais osé l'aborder au point d'en devenir malade à en mourir pour le tuer ? Cela pouvait être de tout. Cela faisait plus de sept longues années que l'Alayien sillonnait le continent. Autant de temps passé laissait toujours des traces dans le sillage du vétéran. Un reliquat de théocrate ? Aller savoir ce qu'Alauwyr avait pu laissé derrière lui entre la guerre d'invasion, puis dans le conflit protecteur-théocrate...

''Je ne sais pas qui tu aies, mais tu devrais ranger ta petite lame et rentrer chez toi. Me chercher querelle sans raison n'est pas une très bonne idée....''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Jeu 27 Oct 2016 - 22:22

Étonnamment, la main de la jeune fille ne tremblait pas, et la voilà qui se tenait face à cet homme, qu'elle prenait pour l'assassin de sa mère, elle n'avait même pas une seule once de peur, même si c'était une plume à côté de cette montagne de muscles qu'était son adversaire.

Elle n'était plus triste, elle était juste en colère, elle avait eu de longues années pour ruminer cette colère, qui était presque devenue une haine viscérale. Néanmoins, elle n'était pas désespérée au point d'intenter à la vie de quelqu'un, du moins pas sans lui laisser sa chance.

Sinestra n'était pas folle, elle n'attaquerait pas la première, sauf si l'homme se montrait véritablement menaçant. Elle ne s'attendait pas à des excuses, plus à des regrets. On lui avait arraché sa seule véritable famille, elle avait un grand besoin de réparation.

- Il y a toujours une raison, Assassin. Et en disant cela, elle ne le quittait pas des yeux, elle n'arrivait pas à détourner le regard. En fait, sa mémoire n'était pas assez claire pour se souvenir exactement du visage de l'homme, en fait même pas sûr que c'était la bonne personne, peut-être même qu'elle agressait tout simplement un passant.

La jeune fille ne se rendait même pas compte qu'elle avait la même attitude que sa génitrice ce jour sombre, la mère s'étant dressée avec courage, épée levée face à l'homme.. Mais en réalité, ce n'était pas du courage, c'avait été un appel à l'aide un moyen de mourir en martyr plutôt que de juste mettre fin à ses jours. Et elle s'apprêtait à commettre la même erreur.

Mais en cette nuit, le poison vert avait décide de troquer sa soumission habituelle contre du courage et une once de folie.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration


Dernière édition par Sinestra Azura le Sam 29 Oct 2016 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 28 Oct 2016 - 16:12

Alauwyr restait campé sur sa position. Il aurait très bien pu la laisser plantée là et s'en retourner à ses affaires. Mais avec une dague en main, qui sait ce qu'elle serait capable de faire. A l'entendre, elle était déterminée et donc elle pourrait décider de le poignarder dans le dos.

Ses sourcils s'étaient froncés quand elle l'avait nommé assassin. Ses paroles étaient obscures et elle n'énonçait pas les raisons. Des êtres, il en avait tué un nombre sans les comptesr depuis qu'il avait posé le pied sur Armanda. Entre la guerre de son peuple contre tout être et toute forme de magie, puis le conflit qui avait confronté les théocrates et les protégés, bien des adversaires avaient senti la morsure de son épée.

''Assassin dis tu...et tout cela pour une raison qui parait évidente. Et tu l'énonçais petite fille ? Ce serait peut être mieux pour savoir si tu ne fais pas fausse route. Car à menacer un homme comme moi sans motif réel peut s'avérer dangereux...''

Il aurait pu sortir son épée pour rajouter du poids à sa menace. Mais voilà, pour le moment, elle n'était que purement orale. Cela se trouvait, il croisait une jeune fille en mal de répondre à un besoin de vengeance et qui s'en prenait au premier venu. Ou alors un besoin de faire ses preuves. Il rencontrait cela plus chez des jeunes coqs se croyant les meilleurs dans toute l'Armanda. Mais là, ce n'était pas un jeune fraîchement formé aux arts des armes qui se tenait devant lui

''Tu m'obliges à me répéter.... rentre chez toi''

Et bien entendu, il restait toujours sur place, là, face à la jeune femme, guettant qu'elle se décide à partir... ou à réagir. Ou mieux... qu'elle énonce sa petite raison....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 28 Oct 2016 - 16:47


Elle grondait un peu en remettant en place une mèche rebelle, l'homme lui rappelait de bien mauvais souvenirs, mais après réflexion pas tant que ça, il avait certes rendu malheureuse Sinestra, mais avait délivrer sa génitrice d'une existence dont elle ne voulait plus. Et elle venait enfin d'ouvrir les yeux à ce sujet.

Sans doute que le fameux poison lui obscurcissait l'esprit, la poussant à faire fausse route. Elle hochait négativement la tête tout en rangeant sa dague, comprenant que mourir n'était pas la solution.

La jeune fille avait du mal à comprendre ce qu'elle-même cherchait en défiant ainsi cet homme, une mort propre pour arrêter de souffrir de son passé comme elle refusait toute possibilité d'avenir ?

- C'est une vieille histoire, je devrais plutôt te remercier. Les yeux gris acier de la demoiselle semblaient légèrement briller dans la pénombre grâce aux quelques lumières. Je crois que j'aurais juste aimé plus de dignité et moins de sang pour elle.

Elle grondait de nouveau en revoyant les images de cette tragédie, du sang encore et toujours du sang, elle n'avait pas perdu une miette du macabre spectacle, même si ça avait été rapide, elle aurait aimé une mort plus digne pour sa génitrice.

La jeune fille venait s’asseoir sur un muret, produisant un agréable concert de tintements produit par ses bijoux, comme si rien ne s'était passé juste avant, elle avait un comportement plutôt étrange.

- Ma mère pendant l'invasion alayienne à provoquer en duel un soldat alayien. Elle se débrouillait à l'épée, mais c'était plus un suicide qu'autre chose. C'était aussi simple que ça, c'était même plutôt étonnant. J'ai chercher pendant longtemps un coupable alors qu'en réalité, il n'y en avait pas..


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration


Dernière édition par Sinestra Azura le Sam 29 Oct 2016 - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 28 Oct 2016 - 17:54

L'Alayien était resté silencieux, guettant le moindre signe offensive de la part de la gamine... qui ne vint pas. Il ne l'avait pas quitté des yeux et à l'entendre parler un peu plus d'elle une fois qu'elle eut rangé sa dague, il s'était contenté d'un haussement de sourcil. Mais à quoi jouait-elle ? Si c'était là une simple ruse pour espérer le duper....Puis elle terminait de s'expliquer tout en prenant place sur un petit muret. Comme si de rien n'était au final.

Alauwyr gardait le silence quand à la raison qui avait poussé la jeune femme à sortir une dague contre lui. Et voilà que maintenant, après sa petite histoire, elle faisait comme si de rien n'était ?

''Visiblement, tu ne sais pas ce que tu ne sais pas ce que tu veux. Un coup tu es prêt à me planter ta dague dans mes chairs pour je ne sais quelle pseudo vengeance et après....''

Cette fille lui faisait perdre son temps.

''Tu ne seras pas la seule à avoir perdu un parent lors de cette guerre alayienne. Ta mère en sortant une épée aurait du se douter qu'elle se mettait en avant comme une combattante. Tu cherches un coupable, mais cela te servira à quoi ? Apporter la mort de son assassin te soulagera jusqu'à quel point ? Et qui te dit que c'est moi ? ''

Des femmes qui avaient pris les armes durant l'invasion de son peuple, il y en avait eu plus d'une. Et plus d'une était passée au fil de son épée, de combattant contre combattant. La guerre était ainsi.

''La guerre apporte son lot de perte et de souffrance. Tu l'as connue, et il faut vivre avec malheureusement. Ce qui est passé est le passé, même s'il te hante''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 28 Oct 2016 - 18:58


- Une vengeance.. Ce n'en est pas une si elle échoue. Je déborde peut-être de confiance au point d'agresser n'importe qui dans la rue, mais pas au point de pas remarquer quand un adversaire n'est pas à mon niveau. Au moins, elle tâchait d'être réaliste.

Elle lâchait un petit soupir devant l'attitude de l'homme, elle avait l'impression qu'il lui reprochait d'attenter à sa vie ? Mais honnêtement qui s'en serait sorti vainqueur entre les deux ? Même cette question était ridicule.

D'autant plus que la jeune fille semblait vraiment encore dans l'enfance malgré ses seize ans, elle n'avait pas l'attitude d'une combattante, elle était même plutôt fluette pour son âge, mais elle avait une attitude étrange, et puis elle traînait derrière elle une odeur presque agréable d'absinthe à force d'en absorber presque pure, cela non plus n'était pas habituel pour une enfant.

- Probablement que j'avais une envie soudaine d'en découdre avec le premier venu. Elle finissait par descendre du muret et s'approcher, frémissant en sentant ses pieds nus sur les pavés froids. Vous pouvez me craindre si vous voulez, mais vous ne ressemblez pas à un noble effarouché, les nobles ne se battent pas et par conséquent ne sont pas balafrés.

La vie sur les routes lui avait permis de rencontrer tout un tas de personnes de tout genre et de tout horizons, elle n'était pas quelqu'un de particulièrement violent d'ordinaire, elle avait juste eu un moment d'égarement propre à l'Homme.

En réalité, elle n'en savait rien, si c'était lui ou non, elle avait sans doute cru le reconnaître malgré l'obscurité. Mais à présent, ce n'était plus de ça dont elle avait besoin.

- Je ne cherche pas à me débarrasser de mon passé. Pour peu, elle irait presque lui dire qu'elle était contente que sa génitrice est péri !


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Sam 29 Oct 2016 - 19:28

Alauwyr n'avait pu s'empêcher d'afficher un sourire à la limite de l'amusement.

''Tu sembles être emplie de contradiction fillette. Un coup tu réclames vengeance et l'instant d'après, tu décides de plus vouloir te battre pour la réclamer parce que tu as jugé que je n'étais pas à assez accessible pour toi et assouvir cette soif de sang ? A quoi bon me menacer si tu es incapable de jauger un adversaire, réagissant seulement à tes pulsions avant la réflexion. ''

Elle avait fini par descendre de son muret, se rapprochant doucement de lui. Alauwyr ne bougeait toujours pas.

''Penses-tu réellement que je pourrais te craindre ? C'est de ta folie dont je pourrais me méfier. Car elle rend les gens imprévisibles. Et on dirait que tu sembles en être atteint. ''

Etait-il en train de la provoquer ? Possible. Il cherchait peut être à s'assurer que le jeu de cette jeune femme n'était qu'une façade, provoquée par l'émoi d'un coeur brisée ou d'une trop dose d'alcool ingéré. Une légère brise se leva brièvement, emportant un peu les pans de sa capuche qui dévoilant le gris blanchâtre de la chevelure.

''Penses-tu que tous les nobles se contentent d'être de gentils toutous bien habillés au sein de leur demeure ? On dirait que tu découvres la vie petite. Tu serais étonné de voir des nobles qui savent réellement se battre. Ils sont rares, mais ils existent. Tu n'en as juste croisé aucun pour le moment, tout simplement. Quand à dire que tu ne cherches pas à te débarrasser de ton passé, tu le fuis donc.... Sinon tu n'aurais pas été là avec une dague à la main. ''

Sur ses derniers mots, il commença à se retourner, dans le but évident de partir.

''Rentre chez toi''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Dim 30 Oct 2016 - 23:49

Sinestra tâchait de garder ses mains libres bien en évidence, histoire qu'il comprenne bien qu'elle n'était pas vraiment une menace, quant au risque de magie, elle ne l'avait jamais étudiée.

- Je ne suis pas folle. J'ai juste manqué de lucidité. Elle semblait plutôt blessée par cette réaction, mais tâchait bien vite d'effacer ce sentiment de son visage.

Elle détournait rapidement les yeux suite à la remarque de son aîné, elle semblait même plutôt gênée et puis son regard était légèrement embrumé par l'alcool, un peu comme esprit.

- Aussi étonnant que cela puisse paraître, je suis contre toute forme de violence, je ne supporte pas la vue du sang. Et elle s'inclinait poliment, pas vraiment des manières de fille des rues, son dialogue n'était pas non plus celui d'une simple enfant. Chaque personne à ses penchants plus ou moins respectables

Là où l'homme se méfiait visiblement la petite d'humaine, semblait être dépourvue de méfiance, voilà pourquoi soudainement, elle semblait si souriante et sympathique. Pour se faire pardonner de son geste déplacé certainement.

La jeune Sinestra faisait un pas dans la direction de l'homme, puis d'autres, non, elle n'avait pas peur, on pouvait même dire qu'elle ne se méfiait pas, elle n'était pas belliqueuse, comment pouvait-on le dire une fois avoir vu ce visage angélique ? Comme si elle était une barbare dégainant au moindre mot de travers.

- Je me suis perdue et puis je n'a pas de chez-moi. Et ainsi, elle lui accordait un sourire léger, prompt à la confiance.

En fait elle se contentait d'être une enfant, certes à l'humeur changeante, mais très proche de ses émotions, elle ne mentait pas, même si elle manquait parfois de sang froid.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 2 Nov 2016 - 10:35

Alauwyr ne s'était pas retourné pour repartir et tourner le dos à la gamine. Car elle avait décidé de se rapprocher de lui. Oh, elle n'était pas proche au point de le toucher de la main, mais elle avait fait quelques pas dans sa direction. L'homme restait prudemment sur ses gardes. Pour lui, les personnes qui changeaient aussi soudainement dans leurs émotions étaient soit instables, soit poussé dans un tel revirement à cause de quelques substances ingérées. Folie, drogue ou alcoolisme... Il était difficile de cerner ce qu'elle avait réellement.

''Tu te contredis encore, fillette. Tu dis être contre toute forme de violence, mais tu as manqué d'en user avec ta dague. Et si tu disposes d'une dague, c'est bien dans un but précis non ? Se défendre est déjà une forme de violence.''

Une évidence même. Et quand elle prétendait que c'était par manque de lucidité... bien des fous avouaient cela aussi. Peut être que dans son élan de lucidité justement, elle avait compris qu'elle faisait fausse route. Prise dans le flot de ses propres émotions, elle avait agi sans réfléchir et s'était finalement rendue compte de son erreur. A temps heureusement...

''Perdue dis-tu.... pourtant tu paraissais bien sûr de toi, comme si tu m'attendais tout à l'heure. Mais je vais te laisser le bénéfice du tout. Et quand à ne pas avoir de chez toi, permets moi d'en douter. Tu me parais en assez bonne forme pour une sans-logis. Tu ne sembles pas manquer de l'essentiel pour fuir. Au final, tu t'es perdue, car tu as très bien pu fuir quelque chose, te soûler dans une taverne du coin ou avec ta provision personnelle et te lancer à la quête de celui qui serait le responsable de la mort de ta mère... Mais je me demande comment tu pouvais croire que tu le croiserais aussi facilement dans la première ruelle venue... Tu dois croire au destin. ''

Bref instant de silence. Il regardait toujours la jeune femme et une question titilla son esprit.

''Et à quoi ressemblait l'assassin que tu espérais retrouver ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Jeu 3 Nov 2016 - 23:37

Sinestra continuait d'avancer d'une démarche plus sûre comme il n'avait pas tiré son épée, elle ne pouvait pas penser que cet homme pouvait être une menace. C'était naïvement qu'elle avançait, avec les mains bien en évidence. Sans doute, l'absinthe faisait fuir son instinct de conservation ? Ou peut-être pas.

Elle regardait intensément l'homme quand il lui parlait de sa menace, en oubliant même de cligner des yeux - geste qui n'avait rien de naturel pour elle, puis elle lâchait un éclat de rire des plus franc et des plus enfantins.

- Cette dague ? C'est plus dissuasif qu'autre chose, je ne sais pas me battre. Et nul doute que vous m'auriez arrêté avant même que je puisse vous toucher. Elle haussait ensuite les épaules en affichant une moue enfantine, invisible dans la pénombre. Mais j'ai besoin de voir ton visage pour être, bien sûr, que ça ne soit pas toi. Et la voilà à se montrer très curieuse face à l'homme et elle se plantait devant lui, mains sur les hanches, d'un air vexé, mais bien trop enfantine pour être réel.

Et voilà l'enfant qui dévisageait longuement l'alayien, le tout en prenant une grande inspiration, juste assez pour rendre la situation plutôt gênante.

- Je viens d'Estellin, ser, mais avant l'invasion alayienne je vivais à Gloria. Je suis à présent une humble danseuse, rien de plus, certainement pas un assassin. Elle ignorait pourquoi elle lui disait tout cela et pour peu, elle en aurait même fait plus. Je suis une grande optimiste, quant au destin, il doit bien exister.

Puis elle reculait pour finalement dire d'un ton d'évidence :

- Avec quelques années dans le nez ça pourrait bien être possible, je ne me souviens pas bien.. Juste du sang et de la peur.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Sam 5 Nov 2016 - 13:09

Alauwyr grommelait intérieurement. Cette fille n'était qu'un noeud de contradiction. Il préférait ne pas insister dessus. Il perdrait plus son temps et finirait par perdre patience. Ou alors pourrait provoquer la colère de la jeune fille et manquer par là de la rendre chaotique. Déjà qu'elle avait vite remballé sa rancune tout à l'heure. Et avant même de se décider à retirer sa capuche qui dissimulait son visage, il continuait de fixer la jeunette. Elle venait d'Estëllin ? Qu'est ce qu'elle était venue se perdre dans les quartiers gloriens ? Même une danseuse ne prendrait pas le risque de se balader comme elle en plein milieu de la nuit.

''Je me demande ce qui t'a poussé à partir d'Estëllin. Cela n'a rien à voir avec Gloria à ce que j'ai entendu dire. La douceur de la vie au sein des Elfes n'étaient donc pas à ta convenance ? Mais comme tu dis danseuse, je peux comprendre que tu aies eu besoin de voir d'autres espaces. Mais tu t'es trompée de quartier....''


Sauf si elle dansait pour un riche filou ou un petit pégreux du coin... Tout était possible.

''Le destin peut entraver ta route, mais tu restes seule maîtresse de tes décisions. Si tu décides d'être heureuse, tu peux y arriver. Mais il faut parfois se battre. Rien ne s'acquiert en attendant que cela tombe tout cuit devant toi.... Ceux qui le pensent ou le pensaient attendent encore....''

Croire en un avenir optimiste... Lui se contentait de vivre au jour le jour, même si ses pensées le trahissaient parfois en le poussant à songer au futur qu'il pourrait emprunter... IL chassa ces songes là. Puis sans rien dire de plus, il repoussa sa capuche en arrière, laissant le peu de lumière qui résidait dans cette nuit dévoiler les traits de l'humain qui fixait toujours la jeune femme. Il sera aisé à Sinestra de voir les balafres qui parsemaient le visage vide de toute émotion de cet homme. En plus de contempler une chevelure grisée, attachée en une simple queue de cheval.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Sam 12 Nov 2016 - 23:28

La jeune fille était bien loin de se douter de ce que l'homme pensait d'elle, elle avait toujours été un peu changeante, proche de ses émotions, c'était quelque chose de très déroutant pour la plupart des personnes qui ne la connaissaient pas vraiment. Il était finalement très aisé de savoir ce qu'elle pensait ou ce qu'elle ressentait, elle ne mentait pas.

- J'y ai été hébergée, j'y ai un chez-moi. Mais si j'ère sur les routes, c'est pour retrouver des personnes qui me sont chères. Elle haussait les épaules du manière plutôt enfantine. Je pourrais aussi vous dire que vous êtes dans le mauvais quartier, les gens respectables ne traînent pas ici. Et la voilà qui gonflait les joues d'un air vexé, mains sur les hanches.

Personne n'obligeait la jeune fille à danser ou a chanter, elle ne le faisait que pour elle-même, ou pour ses proches, ou pour quiconque lui demandait. C'était quelque chose d'aussi naturel pour elle que de respirer. Elle lâchait un soupir las en attendant le mot battre, pourquoi les hommes se sentaient obligés de la faire ?

- Je suis sans cesse à la recherche de moyens pour améliorer un peu ce monde, a mon échelle, aussi petite, soit-elle. Et j'essaye de vivre comme je peux et c'est tout. Jamais elle n'avait œuvré pour elle-même, toujours pour les autres, sans jamais rien attendre en retour.

Quand l'homme retirait sa capuche, elle s'approchait un peu plus, a porté de dague diront les mauvaises langues, mais elle n'était pas du genre à attaquer quelqu'un qui a la garde baissée, voir même a attaquer qui que ce soit. Elle l'observait plutôt longuement, assez pour que ça soit gênant, elle réfléchissait et tâcher de se souvenir, puis elle reculait en prenant soin de ne pas tourner le dos à l'homme, pour montrer qu'elle ne préparait rien.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Lun 14 Nov 2016 - 10:34

Elle s'était approchée de l'officier. Alauwyr ne la quittait pas des yeux au fur et à mesure que chacun de ses petits pas la rapprochaient de lui. Elle aurait pu profiter de l'instant pour reprendre sa dague et décider de se venger après l'instant de calme avant la tempête. Tempête s'il y avait. Et pendant qu'elle observait les traits dévoilés de l'Alayien, Alauwyr se demandait si elle avait réellement un chez soi ou si ce n'était qu'une chambre qu'elle louait. Après tout, chez les Armandéens, tout était possible. On pouvait avoir l'apparence d'une personne bien née et être la dernière des crapules. Au sein du peuple d'Alauwyr, peu suivaient de pareilles voies. Sans doute le côté stricte et fortement religieux qui avaient poussé les anciens adorateurs de Néant à avoir une ligne de conduite presque irréprochables.

Mais même au sein des Alayiens, il y avait des brebis galeuses.

Quand elle eut enfin fini de l'observer, elle recula de quelques pas. Elle lui faisait toujours face. Alauwyr n'avait pas détourné une seule fois son sombre regard. Il brisa enfin le silence.

''Tout dépend de comment tu évalues la respectabilité d'une personne.... Je ne suis pas un noble, juste un officier de l'armée aldarienne. Si tu juges qu'un noble est lui respectable au contraire d'un simple militaire... Quand à ma présence ici, j'ai moins de risque de me faire attaquer par les voleurs du coin que toi...''

Un voleur ou autre galeux profiteur aurait bien vu qu'Alauwyr était un trop gros poisson... Alors que la frêle danseuse était une proie de choix...Si elle avait eu des atours bien plus conséquents avec une possible valeur certaine.

''Alors.... Mon visage te rappelle-t-il quelque chose ? ''

Question des plus simples. Alauwyr attendait juste de savoir, sans aucune appréhension. Durant la guerre alayienne, il n'avait plus compté les personnes qu'il avait passées au fil de son épée. Qui sait si la jeune femme arriverait réellement à se rappeler ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mar 15 Nov 2016 - 0:18

Comment aurait-elle pu attaquer l'homme ? Elle était ridicule à côté de lui, il la dépassait sans aucun mal de plusieurs têtes et sa carrure était des plus impressionnante, elle n'était qu'une brindille et puis elle ne s'était jamais battue après tout. Et elle était encore plus ridicule une fois qu'elle retirait sa lourde cape.

Et puis elle ne pouvait pas vraiment se mentir, les cicatrices de l'homme lui donnaient un air plutôt.. Effrayant, elle tentait vainement de retenir un frissonnement qui parcourait son échine.

Elle n'avait aucun chez soit où elle pouvait rentrer, parfois, elle trouvait un noble pour l'héberger et la nourrir en échange d'un spectacle privé, c'était un échange de bons procédés tout simplement.

- Vous avez l'air de vous être pas mal battu, vu toutes les cicatrices que vous avez. En fait, elle haïssait les soldats et les mercenaires, tous ceux qui étaient payés pour prendre des vies. Peut-être êtes-vous quelqu'un de bien, mais vous n'avez pas l'air bien aimable. Elle se mordait la lèvre en disant cela, d'un air vaguement désolé, oui, elle lui faisait une remarque. Et puis ma foi, c'est assez rare de voir des soldats errer seuls. Mais ce n'était pas juste un soldat, il était gradé.

Qui serait assez mauvais pour s'en prendre à une enfant, hormis ses bijoux, elle n'avait rien de valeur sur elle, mais la plupart devront être brisés pour être retirés, à la manière de chaînes. Pourtant malgré cette vision utopiste, elle avait déjà subi des mauvaises personnes, elle avait failli mourir à de multiples reprises..

Elle pouvait même se vanter de connaître assez bien les soldats, quand elle venait danser par ici, c'était sa principale clientèle dans les tavernes, et à chaque fois, elle avait le droit aux mêmes gestes déplacés et aux propos vulgaires, et à chaque elle les remettait poliment en place avec le même sourire. À croire qu'aucun autre Humain ne pouvait atteindre la perfection de celui qu'elle considérait comme son père adoptif. Cette pensée lui faisait étirer un petit sourire.

Puis elle lui tournait le dos, s'éloignait de quelques pas, boitant un peu plus franchement, le tout dans un concert de tintement, pas désagréable à l'oreille, provenant de ses multiples bracelets qu'elle ne pouvait plus retirer à présent. Comme de multiples chaînes d'or.

S'arrêtant à sa question, frémissant, mais ne se tournait pas pour autant, elle croisait les bras et baissait instinctivement les yeux, essayant de refourguer les émotions qui la parcouraient. Elle décrochait de son cou le collier qui appartenait à sa mère, d'argent et de saphir, laissant l'enchantement s’immiscer en elle, pour se rassurer et se donner un peu de courage et chasser ses larmes. Et finalement..

- Et si on allait discuter autour d'un verre ? Il commence à pleuvoir. Non, il ne pleuvait pas et oui, elle esquivait la question de l'homme, ramenant sa capuche sur sa tête. Sa voix s'était à peine étranglée, elle dissimulait assez bien son mal-être même si elle n'était encore qu'une enfant..

Elle ne s'était pas trompée, mais elle ne pouvait rien y faire, il faisait partie de l'armée et elle n'était que du bas peuple malgré son nom, qui l'écouterait ? Mais pour l'heure, elle avait un ou deux problèmes à noyer. Et elle n'était pas spécialement rancunière, la rancune, c'est bon pour les lâches et ceux qui savent se battre, pas pour les personnes comme moi.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Jeu 17 Nov 2016 - 11:45

L'Alayien ne l'avait pas quitté des yeux, l'observant dans chacun de ses gestes. Elle était apparue indécise quand à la suite à apporter maintenant qu'elle avait vu son visage. L'avait-elle reconnu ? Peut être que de se retrouver confrontée à l'assassin de sa mère la laissait sous le choc. Ou alors, elle s'était trompée et ne tenait pas à l'avouer. Pour Alauwyr, cela ne faisait guère de différences. Il avait tué des Armandéennes qui avaient osé se mettre en travers de son chemin aux premières semaines de l'invasion. Devait-il en ressentir des regrets ? La guerre tuait, c'était indéniable et il fallait faire avec. Le monde pouvait se montrer cruel et en ces périodes, c'était tuer ou se faire tuer. Aux yeux d'Alauwyr à cette époque, seul le fort méritait de vivre.

Elle s'était un peu éloignée. Il en avait profité pour rabattre sa capuche sur sa tête. Il en profitait également pour répondre à ses précédentes constatations.

''Servant dans les armes, se montrer un peu trop aimable est comme de baisser sa garde et se faire avoir par surprise. Et au vue de mes cicatrices, j'ai toujours connu les batailles si c'est ce que tu veux savoir. Je me battais bien avant de débarquer sur Armanda. Quand à me balader seul, sache que seuls les plus avertis et les plus sûr de leurs capacités se permettent de faire comme je fais. Et de mon aspect sinistre, j'invite plus à faire fuir qu'à attirer les envies de combat. ''

Un étrange sourire s'était dessiné dans l'ombre de sa capuche. Qui oserait s'en prendre à lui, lui un vétéran, un homme qui maniait encore l'épée avec excellence ? A voir simplement son visage, les incertains s'écartaient de son passage. Les demi-téméraires réfléchissaient à deux fois avant de se demander si cela valait le coup de l'agresser. En plus d'être vêtu à la manière ténébreuses, son visage couturé en disant long sur une partie de son caractère, que la jeune femme avait vite lu rien qu'en le fixant.

Quand elle l'invita à continuer à boire autour d'un verre, il avait à peine levé les yeux vers les cieux pour voir s'il pleuvait... Un vague mensonge pour trouver un prétexte. Après tout, pourquoi pas....

''Alors va pour ce verre, cela te donnera l'occasion d'aller te réchauffer un peu, car la nuit est fraîche ce soir. Et au moins, qui sait, peut être que cela t'épargnera bien des tracas au sein de ce quartier...''

Heureusement, il y avait une taverne à quelques pâtées de maison et ils s'y rendirent. Et comble de chance, il n'y avait qu'un tavernier un peu rondelet qui somnolait à son bar, ouvrant un oeil à l'arrivée des deux clients.

''Je t'offre ce verre... je te laisse choisir. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Jeu 17 Nov 2016 - 16:45


Elle comprenait sans trop de mal que la guerre avait son lot de sacrifier, égoïstement, elle aurait juste apprécié que sa mère ne périsse pas devant ses yeux, car au fond ce n'était pas son meurtre qui la dérangeait, mais bien la vision d'horreur qu'elle avait eu devant ses yeux, tout ce sang laissait un véritable traumatisme.. Elle se moquait de penser égoïstement, pour une fois. Un humain ne saurait être parfait après tout.

Sinestra avait beau avoir reconnu l'assassin, elle ne lui en tenait pas rigueur, c'était en temps de guerre après tout ! Et puis Lorelei avait tiré son épée la première, dans un geste désespéré, c'était d'ailleurs bien plus un suicide qu'un meurtre, sa génitrice était loin d'être stupide, son geste avait été un simple appel à l'aide entendu trop tard. Mais même aujourd'hui, après avoir trouvé son véritable père, qui ne partageait aucune de ses valeurs, sa colère ne s'était pas éteinte. Elle aurait aimé dire que des lois avaient changé pour sa mère, ou qu'on avait donné son nom à un endroit en hommage, mais ce n'était pas le cas, elle était redevenue un morceau de ciel bleu et la jeune humaine avait dû se résoudre à vivre.

Elle ne se souvenait pas d'avoir hurlé, non, elle n'a pas crié, ce n'était pas elle.. Tout le reste de la scène était flou, il n'y avait que le coup porté et le sang qui lui revenaient en tête.

La jeune fille ne rêvait pas de vengeance ou de justice, non, elle voulait juste se sortir cette scène de son esprit, le sang des autres la terrifiait bien plus que de voir son propre sang couler dans un flot rouge, comme cette nuit d'hiver il y a moins d'un an..

Sinestra tâchait de lâcher un soupir des plus douloureux et de sécher ses larmes, toujours en tournant le dos à l'homme, bien dissimulée sous sa capuche, alors c'était cela la pluie dont l'enfant avait parler ?

- C'est triste, je trouve, de n'inspirer que la crainte et la méfiance, mais je n'ai pas envie de m'enfuir. Elle semblait être sur le point de se tourner vers l'homme, mais elle se ravisait pensant que l'homme prendrait cela pour une menace, après tout, elle avait sorti sa dague face à lui il n'y a même pas une heure !

Elle frémissait presque de tout son corps une nouvelle fois en sentant la pierre froide sous ses pieds, dans une mélodie provoquée par ses multiples bijoux, où peut-être était-ce sa propre peur ? Elle optait sur une touche d'humour :

- Je dois vous paraître bien ridicule, Ser. À vous menacer l'instant d'une seconde, pour finalement me raviser, d'autant plus que je ne sais même pas me battre. Elle laissait retomber sa capuche vers l'arrière pour se gratter nerveusement l'arrière du crâne, en réalité, elle aurait bien eu plus de chance de se blesser elle-même que de toucher l'homme.

Sinestra l'avait suivi sans même se poser de question, elle connaissait assez mal le quartier et puis même si elle n'avait pas peur de l'obscurité et des choses qui y vivent, mais un peu de compagnies n'était jamais désagréable. Et puis sa jambe la faisait souffrir de nouveau.

Observant rapidement l'intérieur de la taverne, plutôt surprise de n'y trouver personne, mais elle s'installait tranquillement. Jouant quelques secondes avec ses multiples bracelets, la lumière de la taverne faisait luire l'or, dont elle était littéralement couverte des pieds à la tête.

- Absinthe, non diluée. Elle n'hésitait même pas, c'était devenu habituel, sa compagne de tous les jours, même si c'était surprenant pour une gamine de tout juste seize ans.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mar 22 Nov 2016 - 0:10

La journée n’avait pas été des plus productive. La quête d’Erdrak pour un emploi qui lui permettrait de quitter cette ville de malheur tout en acquérant assez d’argent pour ne plus jamais y retourner. Ou du moins, pas avant longtemps. Rien de bon ne lui était arrivé dans cette ville. Enfin si une fois, il y a longtemps, mais la conclusion de ce bonheur de trop courte durée avait été très douloureuse et ces conséquences inattendues. Pendant longtemps, Erdrak avait été convaincu que son premier amour, le ‘’grand amour ‘’ que connaissent tous les adolescents ne l’avait jamais aimé réellement. Que pouvait bien trouver une jeune noble à un pauvre mercenaire sans vrai famille et sans nom. Cependant il avait vécu avec cette jeune femme probablement la seule semaine de vrai bonheur de sa vie rythmée par les combat. Non pas que cette vie ne soit rempli d’aucune joie mais le bonheur était rarement au rendez-vous. On vivait en savourant les moments calmes et le fait d’avoir survécu un jour de plus. Pas de lendemain, personne pour vous attendre. Et sa courte histoire d’amour avec Lorelei Azura en était un bel exemple car elle n’avait eu aucun avenir.

Mais la vérité était bien plus horrible. La famille qu’Erdrak aurait toujours voulu avoir l’avait attendu, en désespérant de plus en plus de ne jamais le revoir, jusqu’à abandonner. Ainsi Lorelei avait changé. De la jeune fille audacieuse et énergique, à qui Erdrak avait appris le maniement de l’épée, du moins les bases, elle était devenue une femme froide, à la recherche de plaisir simple, comme l’alcool, pour oublier son malheur. Afin c’était d’après les dires de sa fille, celle qu’elle avait eu avec Erdrak. La voilà la terrible vérité. Erdrak n’avait pas abandonné qu’un amour de jeunesse, mais il avait abandonné une mère et son enfant. Et cette idée le hantait.

D’autant que les retrouvailles ne s’étaient pas admirablement bien passées. Il n’avait pas su comment réagir, ni comment l’annoncer à cet enfant qu’il était son père manquant et tellement exécré pour son absence. Ni comment réparer son erreur et par conséquence, encore moins que faire maintenant. Leur discussion s’était envenimée avant de se calmer et de terminer par un espoir. Sinestra lui avait demandé ce qu’il comptait faire d’elle. Il n’avait pas su quoi répondre là encore et le regrettait car maintenant il le savait. Il voulait s’occuper d’elle, faire ce qu’il aurait dû et essayer de réparer son erreur. La chose semblait impossible mais ça ne pourra jamais être pire que par le passé. Il était prêt à tout pour se faire pardonner par elle, même abandonné ce qu’il était, un guerrier, pour qu’elle l’accepte. Mais elle était partie en lui disant qu’elle reviendrait. Mais quand et surtout comment ils pourraient bien se retrouver.

Depuis, son visage le hantait et il avait essayé de… de rien. Il n’avait probablement pas trouvé d’emploi depuis une semaine parce qu’il ne cherchait pas vraiment. Il avait erré, plus dans l’espoir de l’apercevoir. Mais il avait perdu espoir, et bientôt à court de fond, il cherchait un endroit où dormir pour pas cher. Sa recherche l’avait amené dans les quartiers Ouest et à une auberge ou une taverne, peu lui importait au vu de l’heure qui ne payait pas de mine. Il semblait calme, la clientèle devait s’y faire rare, et donc il y avait de négocier un prix plus que raisonnable pour les consommations et pour les hypothétiques chambres. Il était fatigué de sa quête

Entrant dans la salle commune, il aperçut le tavernier et seulement deux clients. Il s’apprêta à interroger le tavernier à propos d’une chambre lorsqu’il identifia l’un des clients. L’erreur n’était pas possible tant elle était gravée dans sa mémoire. Il s’avança vers sa table.

Bonsoir Sinestra. Comment vas-tu ? Les mots ne venaient pas. Elle était accompagnée et ne voulait sûrement pas de sa présence. Je suis content de te revoir, même si… Même si ce n’était pas réciproque. Il ferait mieux de partir, mais il ne le voulait pas. Je voudrai encore m’excuser pour …

Son regard glissa sur le compagnon de Sinestra. Sous la capuche, Erdrak vit des cicatrices et quelques traits ainsi qu’une mèche de cheveux. La vision devenait complètement dingue. Ça ne pouvait pas être l’homme auquel il pensait. Surtout pas avec sa fille, les esprits ne sont pas aussi cruels et l’univers n’est pas aussi petit.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 23 Nov 2016 - 15:58

''Inspirer crainte est méfiance est une bonne arme pour survivre face à des indécis ou des un peu trop téméraires sur l'instant.... Inspirer la peur pousse les plus faibles à passer leur route si l'idée de me combattre venait à leur titiller l'esprit. ''

Combien d'ennemis avaient péri car effrayé rien que par ce qu'il affichait, se demandant s'il était réellement... Même si la jeune femme avait eu un ressenti du même genre, elle ne s'était pas laissée débordé par ses émotions vengeresses ou encore la peur de voir l'humain s'en prendre à elle. Quand à sa remarque sur sa propre attitude ridicule.... Il était resté impavide, se contentant de la fixer. Mais le silence ne dura pas.

''Tu es en proie aux jeux de tes propres émotions. Tu y es sensible. Tout le monde ne sait pas faire la part des choses quand on est pris dans leurs flots. ''


Et puis elle était une femme, créature bien plus sujette à ce genre de sensibilité émotive. Mais cela, il se garda bien de le lui dire.

''Mais au moins, tu as su écouter ta sagesse. Donc pas si ridicule que tu pourrais le croire...

Quand ils prirent commande, Alauwyr cilla à peine quand elle commanda de l'absinthe. Il comprenait un peu mieux ses réactions... si elle buvait ce genre de boisson et que son esprit n'arrivait à encaisser la dose d'alcool...Lui commandait un simple hydromel.

Quand le tavernier s'en retourna pour préparer leurs commandes, que la porte s'ouvrit et laissa place à la venue d'un homme. Alauwyr sut d'office à sa façon de marcher et à sa manière de se tenir que c'était un guerrier et il sourcillait déjà.

L'inconnu s'était approché de la table et conversait d'office avec Sinestra. Donc il la connaissait. Et très bien même... Et quand son regard croisa celui d'Alauwyr, un silence pesant naquit entre eux. Et Alauwyr ne détourna pas ses yeux de cet homme... Qui paraissait le connaître, ou le reconnaître. Il fut tenté de porter sa main vers la garde de son épée. Restait à voir si le nouveau venu serait dans l'idée de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 23 Nov 2016 - 18:39

Sinestra prenait note de ce que lui disait l'homme, c'était toujours utile et bon à prendre, même si elle ne se battait probablement jamais de sa vie, mais comme une guerre pouvait éclater d'un instant à l'autre, vu les tensions qu'il pouvait y avoir entre les différents peuples, elle préférait partir avec les meilleures bases possibles.

J'ai un peu de mal à savoir comment gérer les situations inconfortables. Elle lâchait un petit éclat de rire quand il commandait un simple hydromel, s'autorisant une petite plaisanterie : Petit joueur. ~ Elle avait un petit air taquin.

Le choix de l'absinthe n'était pas totalement un hasard, c'était le seul alcool qui faisait taire la douleur de sa jambe et qui lui permettait de garder conscience de ce qui l'entourait, même s'il fallait avouer que ça rongeait lentement, mais surement son esprit.

Sinestra jetait un rapide coup d’œil à la personne qui rentrait dans la taverne, elle fut saisie d'une frémissement en reconnaissait cette personne, son prétendu père avait fini par la retrouver.. Elle tâchait de cacher sa nervosité, même si elle était soudainement tendue, ses yeux à la couleur de l'acier s'étaient emplis d'une colère viscérale, pas vraiment le genre de regard qu'on attendait chez une jeune fille de seize ans.. Inconsciemment, elle ne savait pas qu'elle avait exactement le même regard que l'homme.

Bonjour. Le ton était froid, elle imposait de suite des distances, elle était fébrile sous la table, la seule chose qui l'obligeait à se tenir tranquille et à ne pas tirer sa dague était la douce promesse d'un verre, son esprit serait plus tranquille.

Même s'il n'était pas vraiment difficile de deviner que la demoiselle se sentait largement prise entre deux feux, d'un côté l'homme qui se proclamait comme étant son père et de l'autre l'assassin confirmé de sa mère, et honnêtement, elle ne savait pas lequel des deux était le moins apprécier de son cœur. Mais elle sentait une tension bien désagréable monter quand la mercenaire fixait le capitaine. Oh bordel.

Elle se contentait de jouer avec ses bracelets, histoire de ne pas faire partir le mot qui mettrait le feu aux poudres, mais elle n'avait pas envie de voir deux hommes se battre, autant plus pour quelque chose qui appartenait au passé. Et cette idée lui était désagréable, d'autant plus qu'une taverne n'était pas du tout un endroit où se battre et la vue du sang lui était insupportable.

Lui, ce n'est que mon garde du corps, malgré son air peu aimable et son manque de politesse, il est plutôt utile. Elle semblait soudainement être plus amicale même enjouée, accordant même un sourire à son père et elle avait la même curieuse manière de sourire que sa mère, comme si elle savait quelque chose qui n'était pas à la portée des deux hommes, une vérité propre aux femmes..

Faussement bien entendu, mais elle n'avait aucune envie que cette soirée soit troublée par les deux hommes, déjà qu'elle n'avait pas spécialement bien commencé. Voyager avec une troupe de théâtre lui avait permis de faire passer aisément ce genre de petits mensonges, de rien du tout.

Elle préférait ne pas trop regarder dans la direction de l'alayien, qui ne prendrait probablement pas cette plaisanterie à sa juste valeur, espérant juste que l'homme jouerait le jeu et elle saurait le remercier si c'était le cas.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mar 29 Nov 2016 - 10:00

Ce visage lui disait quelque chose. Mais Erdrak n’était pas sûr de lui. Il n’arrivait pas à savoir s’il avait jamais rencontré cet homme ou s’il en avait entendu parler. Toutefois, un visage comme celui de l’homme était difficile à oublier, or après un rapide réflexion et malgré sa faible mémoire des visages, Erdrak se convainc qu’il n’avait jamais rencontré cet homme. Alors pourquoi lui semblait-il familier ? Cherchant dans ces souvenirs, il fit remonter des souvenirs, plutôt des rumeurs à propos d’un homme aux cheveux blancs et au visage balafré. Mais il n’eut pas le temps de d’aller plus loin dans sa réflexion car Sinestra prennait la parole.

La froideur de son ton fit frissonner Erdrak. Elle semblait encore plus distante que quand ils s’étaient séparés quelques jours plus tôt. Le mercenaire avait des difficultés à comprendre la jeune femme et la haine sous-jacente qu’elle lui vouait. Il ne lui avait jamais rien fait et maintenant tout ce qu’il voulait c’était son bien. Erdrak n’avait jamais eu affaire à ce genre de problèmes. Il avait eu une vie simple, même si elle avait été dangereuse, car il n’avait pas eu à gérer de problème de relation. Avec les autres mercenaires, les embrouilles se réglaient généralement au poing, ce qu’Erdrak évitait à cause de sa stature peu impressionnante, et en ce qui concerne les femmes, sa compagnie restant en mouvement, il suffisait de faire le mort jusqu’au départ.

Mais avec Sinestra, c’était bien différent. Il n’avait aucun lien avec elle, aucun lien prouvé en tout cas. Juste une accumulation de coïncidences. Et quand Erdrak avait passé pouvoir l’aider, la jeune femme l’avait repousé, puis était revenu vers lui avant de repartir à nouveau. Elle était jeune mais la vie l’avait déjà torturée au-delà de ce qu’Erdrak pouvait concevoir. Et il ne savait pas quoi faire pour l’aider, si elle voulait de son aide ou même de sa présence.

Et l’autre guerrier serait son garde du corps. Voilà un mensonge difficile à admettre. La jeune fille qu’il avait rencontrée ne semblait pas avoir beaucoup d’argent, ou tout du moins pas suffisamment pour se payer les services d’un garde du corps. A moins qu’elle ne le paye autrement…

Erdrak ne se sentait pas très à l’aise, debout au milieu de la salle, son paquetage sur l’épaule, la hallebarde, envelopper dans un linge épais pour éviter de l’abimer et surtout de ne pas se déplacer l’arme au clair, à la main. A ce moment, son épée le démangeait sur son côté droit alors que son armure semblait plus lourd. Il se sentait fatiguer et la colère, sa dernière et plus fidèle amie, faisait battre son sang tel en tambour appelant au combat. Sa main gauche se crispa sur le manche de son arme. Mais le mercenaire avait l’habitude de ce sentiment et réussi à museler cette colère irrationnelle, qui le poussait parfois à provoquer des bagarres sans raison évident.

Se concentrant sur sa respiration pour se calmer, Erdrak respira profondément.

Un garde du corps ? Voilà quelque chose de nouveau. Et il a un nom ce brave guerrier ?


Son ton était à la limite du méprisant bien qu’Erdrak ne voulait pas semblait condescendant. Mais il n’avait pas contrôlé sa voix.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Dim 4 Déc 2016 - 15:11

Sinestra et l'inconnu se connaissaient donc... A se demander quelle était la nature de leur relation, car l'une accueillait froidement l'autre qui était apparu comme soulagé de la voir en vie, et entière. Alauwyr avait sourcillé devant ce fait et avait gardé le silence. Maintenant, ses yeux sombres dardaient le nouveau venu et celui-ci ne paraissait guère ravi de le voir en la compagnie de Sinestra. Par contre, la jeune femme paraissait bien décidé à mener la vie dure à cet homme.

Quand elle révéla qu'Alauwyr était son garde du corps, l'Alayien sourcilla et porta son attention sur elle. Mais à quoi jouait-elle ? A croire qu'elle cherchait à envenimer la situation rien que pour le plaisir de voir cet inconnu prendre la mouche pour des détails qui lui étaient inconnus.

''Il y a des choses que tu as omis de m'expliquer, on dirait. Je peux savoir à quoi tu joues ? ''

Il manqua de rajouter qu'il n'avait jamais été question qu'il soit désigné sans son aval pour être son garde du corps. Mais devant la présence de l'autre combattant, il préféra jouer prudemment. D'ailleurs, il ne l'oubliait pas celui-là. Encore moins le sieur en question, qui posa une question à la limite de l'arrogance. S'il pensait le rabaisser rien que par l'usage des mots, il se trompait.

Alauwyr darda son regard sur lui, avec une intensité presque prédatrice.

''Oui, il y a un nom. Iskuvar. Cela vous sied-il, l'inconnu ? Et quel est donc le vôtre ? Car la moindre des choses est de se présenter quand on arrive, même si vous connaissez la demoiselle ici présente...''

La froideur du ton répondait très bien à la condescendance employée par Erdrak. Restait à voir comment l'autre allait le prendre et donc réagir....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 7 Déc 2016 - 19:06

La jeune humaine observait longuement l'homme qui prétendait être son père, et malgré toute sa volonté pour tenter de ne pas paraître froide et peu accueillante, mais ça semblait être plutôt peine perdue, elle ne pouvait pas faire semblait à ce point même si on pouvait plutôt facilement sentir qu'elle était plutôt mal à l'aise.

Sinestra jetait un regard lourd de déception à l'alayien, même si elle avait plus l'air de l'enfant surprise la main dans la boite à biscuit, la joue légèrement rougies par son mensonge, son regard se faisait plus froid à l'égard de l'homme, les voilà qui faisaient de nouveau un pas en arrière. Décidément, aujourd’hui rien ne tournerait comme cela devrait, elle commençait à ne plus trop croire en sa bonne étoile.

Elle optait donc pour dire à présent la vérité, qu'elle dommage qu'elle n'avait pas de cheval sous la main, elle en aurait eu besoin pour s'enfuir, comme disait le proverbe.

Je ne joue pas, j'évite les effusions de sang inutiles, je n'aime pas du tout ça, le sang. Et pourtant, il y avait une bonne voir très bonne raison pour que les deux hommes se décident à en découdre, mais ce n'était pas ce qu'elle souhaitait. Mais vous êtes tous les deux civilisés, je suppose donc on va se contenter de boire pour oublier ce malentendu, d'accord ? Dévoilant une certaine lâcheté cachée derrière un besoin bien réel.

Elle avait l'impression que cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas avalé un verre et le manque commençait sérieusement à se faire sentir, mais il était vrai que la vue du sang était particulièrement désagréable, et elle n'avait aucune envie de tomber dans les pommes au milieu d'une taverne.

Et puis franchement, je n'ai aucune envie de redevenir orpheline ce soir. En fait pour faire simple, elle voulait juste se noyer dans son verre en toute tranquillité, histoire d'oublier tout ça, de s'oublier autant que le reste, et de faire taire cette maudite jambes qui la tourmentait depuis des mois.

Visiblement, sa vision sur l'homme semblait avoir quelque peu changé depuis la dernière fois, mais pas par choix, plus par besoin, égoïstement, elle ressentait le besoin d'être aimée. C'était une des rares choses qui lui permettaient de tenir encore debout à l'heure actuelle. Elle devait bien s'y faire, elle n'avait pas le choix, malheureusement pour elle, même si c'était douloureux, même si elle n'avait pas envie, elle ne pouvait pas fuir sans cesse, les esprits devaient bien se moquer d'elle à présent.

Elle n'était pas quelqu'un de courageux, elle n'était pas stable, elle était lâche, elle préférait oublier ses problèmes plutôt que de les affronter, elle était comme ça. Ce soir, elle n'avait pas envie d'être la fille modèle, ni même de voir la vérité en face.

Finissant par lâcher un soupir des plus froid et à regarder ailleurs, son humeur changeante n'était pas toujours un avantage pour la comprendre malheureusement, mais elle avait hérité cela aussi de sa génitrice. Même si elle n'appréciait pas vraiment cette femme, plus elle grandissait et plus elle lui ressemblait.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Sam 10 Déc 2016 - 22:20

La réaction de l’inconnu fit tiquer Erdrak. Manifestement, il n’était ni le garde du corps de Sinestra et ni un de ses amis. Erdrak ne la connaissait pas du tout mais elle semblait avoir un certain don pour s’entourer de gens pour le moins spéciaux. Il n’arrivait pas à déterminer si cet Iskuvar était bien la personne dont Erdrak avait entendu parler. Les cheveux blancs et la cicatrice, tout évoquer un des guerriers Alayiens qui avait été redouté pendant l’invasion. La question était que ferait un tel homme dans le coin surtout avec Sinestra. Mais dans le doute, Erdrak préféra se méfier plus que d’habitude, surtout que l’atmosphère semblait se rafraichir dans la taverne. Mais Erdrak n’avait pas le cœur a essayé de la réchauffer. Alors conservant la même ton qu’Alauwyr, il se décida à lui révéler son identité en le jaugeant du regard.

Je suis Erdrak Geflorth. Puis en entendant Sinestra parler d’effusion de sang inutil, Erdrak se crispa. De quoi veux-tu parler ? Est-ce ainsi que tu me vois ? Juste un monstre assoiffé de violence ? Ou est-ce ainsi que tu vois tous ceux qui porte des armes ainsi ? Je ne souhaite pas plus la mort d’autrui qu’autre chose. Ce n’est pas une vie que j’ai choisie. Et de toute manière je ne suis pas venu boire. Et comme je ne souhaite pas imposer ma présence. Je vais te laisser Sinestra, avec ce nouvel inconnu que tu as rencontré. Si tu veux me retrouver, je ne serais jamais loin.

Sans un regard pour Alauwyr, Erdrak se retourna et commença à se diriger vers la sortie en faisant toutefois attention à ne pas perdre entièrement la table de sa supposée fille de vue. Il aurait voulu rester près d’elle, apprendre à la connaitre. Mais il sentait que ce n’était pas réciproque. Et la présence de l’homme le mettait mal à l’aise. Pour quelles raisons y aurait-il des effusions de sang entre lui et Alauwyr ? Ça ne faisait aucun sens. Il préférait partir avant que les choses ne dégénèrent, il ne se sentait pas capable de contrôler la colère sourde qui coulait dans ses veines. Puis il s'arrêta un instant. Que voulait-elle dire par je n'ai pas envie de redevenir orpheline ce soir? Est-ce qu'elle essayait de lui dire quelque chose à sa manière? Voulait-elle qu'elle reste? Il n'arrivait définitivement pas à comprendre cette jeune fille, mais il n'avait manifestement pas compris sa mère non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Jeu 15 Déc 2016 - 14:23

Alauwyr s'était contenté de rendre un regard sans aucune émotion visible quand il croisa celui de Sinestra, à la limite du lourd de reproches. Si elle s'attendait à ce qu'il entre dans son jeu ainsi... Elle s'était trompée. Alauwyr appréciait être consulté avant pour ce genre de choses.

La jeune femme faisait part de son état d'âme. Elle ne voulait pas d'effusion de sang... en même temps, quelle idée n'avait-elle pas eu aussi en énonçant que l'Alayien était son garde du corps ? Pour peu qu'on connaissait la réputation d'Alauwyr, on serait en droit de se demander comment elle avait pu l'avoir à ses côtés. Surtout que l'Alayien n'était pas un homme connu pour perdre son temps inutilement. De quoi surprendre il était vrai de le voir en la compagnie d'une jeune enfant à l'esprit étrangement perturbé, qui changeait d'avis dès que la situation n'était plus sous contrôle.

Puis il s'était contenté d'écouter en silence l'échange entre la jeune femme et le donc dénommé Erdrak. Un sourcil haussé sur son visage en disait long sur la certitude qu'il avait désormais quand à la relation entre ces deux là. Et quand l'homme armé décida de se retirer, Alauwyr se contentait toujours de l'observer. Entre Sinestra qui ne voulait pas devenir orpheline et cet homme qui décidait de se sauver....Et comme il était hors de question pour l'Alayien de jouer la nounou pour cette fille, qui était donc là avec son père nouvellement arrivé...;

''Je pensais que les pères s'inquiétaient toujours trop pour leur progéniture. Visiblement je me trompe... Fuir un combat est une chose, fuir une dissension avec sa fille en est une autre d'ordinaire... Mais là, je ne vois que la fuite d'un champ de bataille...''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 16 Déc 2016 - 16:56

Oh, non.. Elle ne le laisserait pas fuir une fois de plus, elle ne voulait pas subir un instant de plus l'abandon, elle était déjà toute seule. Et ainsi, elle jetait un regard désespéré à l'homme qui était en fait son père, ce n'était plus des reproches qu'on y trouvait, mais une angoisse latente et primitive.

Elle n'attendait aucun secours de la part de l'alayien, elle devait apprendre à gérer ses problèmes seules, à se battre pour ce qui était important à ses yeux, et elle n'avait aucune envie de revoir sa famille voler de nouveau en éclats. La famille était quelque chose de sacré pour la jeune humaine et pourtant, elle a rejeté le seul véritable membre decette dernière.

D'ordinaires Sinestra n'étaitpas vraiment quelqu'un de fiable, ou même de stable, elle était trop changeante pour que de simples inconnus puissent prendre chacune de ses paroles comme une vérité, mais le regard désespéré qu'elle lançait à son père était des plus authentiques.

Non, bien sûr que je ne te vois pas comme ça. C'est juste qu'il se pourrait que vous ayez une bonne raison d'en venir à la voie du sang. Elle ne pouvait pas mentir plus, mais il y avait quelque chose de vraiment enfantin dans sa manière de s'exprimer tendis qu'elle tâchait de chasser les larmes de ses yeux.

Elle était peu être lâche et dérangée, mais elle avait tout de même un cœur, bien entendu, elle en tairait la raison pour ne pas pousser les deux hommes à en venir aux mains, ou pire..

Et vous arrêtiez de vous jauger un peu, la guerre est finie depuis bien longtemps, il n'y a plus besoin de se battre. Son discours avait beau être contradictoire, il n'était pas insensé pour autant, le ton était calme même si elle regardait ailleurs.

Faire justice soit même était une bien mauvaise idée après tout, elle en avait fait les frais il n'y a pas si longtemps, et elle ne voulait pas voir son père sauter dans cette même mer infecte et noire d'encre. Et même si elle était emplie de haine, elle ne voulait pas qu'il tombe dans le même problème.

Reste, s'il te plaît.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 21 Déc 2016 - 23:20

La pic d’Alauwyr avait fait mouche. Le sang d’Erdrak ne fit qu’un tour et une voix se fit entendre, clair et puissante. Tue-le . Ce n’était pas la première fais que cette voix résonnait dans sa tête. C’était la voix de la colère, celle qui l’avait fait survivre jusqu’ici. Mais jamais elle n’avait été aussi forte. Comme si quelque chose en Erdrak réclamait la mort de cet homme. De quoi est ce qu’il se mêler ? Erdrak ne fuyait pas, il ne voulait tout simplement pas s’imposer, ni même se battre devant sa fille. Mais cet homme l’aura voulu, il va payer pour ses mots, même s’il devait passer pour un monstre sanguinaire et donnait raison à Sinestra.

Il s’apprêtait à défier le guerrier quand la voix de Sinestra le calma. Non, elle ne le repoussait pas et ne le voyait pas comme un monstre parce qu’il portait des armes. Elle pensait qu’il y avait une autre raison pour qu’ils se battent mais Erdrak ne voyait pas laquelle. La voix vengeresse dans sa tête s’éloigna aussi vite qu’elle était venue, et même si son écho était toujours là, la colère qu’elle déchainait n’existait plus.

Je suis désolé. Je suis un peu rustre, et j’avoue ne pas mettre comporter correctement avec vous deux aujourd’hui, Ni même par le passé. Monsieur Iskuvar, veuillez accepter mes excuses et permettez que nous reprenions depuis le début. Je suis donc Erdrak Geflorth et j’ai rencontré cette jeune femme il y a peu.

Il sauta le lien probable entre Sinestra et lui. Ce n’était pas certain et quand bien même, il n’y avait aucune raison de le crier sur tous les toits. Il lui restait encore un peu d’argent qu’il avait soutiré à une petite frappe il y a peu. L’argent allait lui manquer mais il voulait une raison pour rester avec Sinestra. Pour se rapprocher un peu plus de son passé et de ce qui compter pour lui. La demande de Sinestra finit de le calmer définitivement. Qu’elle soit sa fille ou non, il ne souhaitait pas la perdre. Il se rendait compte qu’il risquait de faire comme il y a 17 ans et abandonner ce qui comptait le plus à ses yeux.

Permettez-moi de vous offrir vos premiers verres. Puis s’asseyant avec eux, il posa sa hallebarde contre un mur et retira son épée de sa ceinture et l’appuya contre la table. Il souhaitait montrer qu’il ne voulait pas être agressif tout en gardant ses armes à porter. Sinestra, pour quelle raison devrions nous nous battre ? Nous sommes des guerriers certes, et nous avons sûrement combattu dans des camps opposés mais il n’y en effet plus de raison pour un affrontement. La paix est signée. Et la guerre et ses atrocités aussi.

Sa dernière phrase était plus une vague prière aux esprits qu’une réalité.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mer 28 Déc 2016 - 16:44

A croire que le côté instable de la jeune femme avait décidé de pencher du côté de la balance de la sagesse. Elle avait vite compris que les deux hommes pourraient très bien en venir par le jeu de leur lame, pour répondre au défi qu'ils se lançaient silencieusement entre eux. Donc que de mieux de ce fait que d'appeler au calme et après de demander à Erdrak de rester.... Etrange attitude que voilà. Pour Alauwyr, c'était typiquement Armandéen. Il était décidément loin de comprendre toutes les attitudes possibles de ces gens là.

Erdrak se présenta malgré tout et s'était même excusé. Bien qu'il faisait une belle passe à l'aile de ce qui le liait à la jeune femme, Alauwyr ne rebondissait pas dessus. S'il tenait à cacher l'importance de sa filiation avec elle, cela le regardait.

''Excuses acceptées, Messire Geflorth. Et pour passer la brève tension qui a manqué de voir le jour, je ne refuse pas un petit verre. Je vous laisse le choix de la boisson. ''


Ne le connaissant guère, il n'allait pas exigé ce qu'il avait l'habitude de boire. Heureusement qu'il n'était guère difficile, tant que la boisson à déguster lui chatouillait la langue et le palais avec délices. Puis il avait écouté les paroles du mercenaire, se retenant un peu de tiquer... Si la guerre était réellement finie, pourquoi chacun d'eux portait leurs armes. Bon certes, Erdrak avait déposé les siennes pour bien marqué son désir de pas jouer de l'art martial. Alauwyr lui s'était contenté de retirer sa main bien loin du fourreau de sa bonne vieille lame... Donc si la paix était signée, les armes devraient avoir été remisées depuis longtemps... Hors ce n'était pas le cas.

''Et quand bien même si nous en étions venus aux lames, je n'aurai pas tué... Ma fonction m'interdit de tuer sans motif préalable. Et oui la guerre est finie depuis longtemps....''

Lui qui avait été conditionné depuis son enfance à ne connaître que la guerre, à toujours se battre pour Néant, il savait très bien que les conflits ne disparaissaient jamais. On aurait toujours besoin d'hommes comme lui ou comme Erdrak quand viendraient à nouveau les troubles. Mais le plus tard possible. Les guerres ne manquaient pas tant que cela à l'Alayien depuis qu'il était Capitaine de l'armée Aldarienne. Peut être parce qu'il n'avait plus l'engouement d'autan... comme au premier jour où il avait posé le pied sur Armanda.

''La paix ne dure qu'un temps. Il ne tient qu'à chacun de nous de la faire prolonger le plus longtemps possible. Même si la guerre ne reviendra pas de sitôt, on voit bien que nous avons toujours besoin des armes pour quelques raisons qu'elles soient. N'est ce pas ? ''

Il avait jeté un regard à Erdrak puis à Sinestra. Elle aussi avait une petite lame non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Lun 2 Jan 2017 - 0:11

La jeune humaine finissait par lâcher un soupir de soulagement en voyant que la tension retombait enfin, au moins il n'y aura pas de sang à éponger ce soir, et ça lui convenait parfaitement, le sang était une vraie plaie à nettoyer. Elle avait besoin de penser de manière un peu plus cynique pour ne pas se laisser aller à certains sentiments négatifs.

Elle observait l'homme qui prétendait être son père déposé les armes, elle n'avait jamais apprécié ces outils de guerres. Bien qu'elle possédât la dague de sa famille, la seule chose qui n'avait pas été pillée chez elle, juste pour défendre ceux qui lui étaient chers, elle n'avait jamais blessé personne ni même tuer, en somme son âme était encore pure. D'une manière relative.

Elle finissait par dire qu'elle voulait une simple absinthe, elle n'avait plus envie de réfléchir à tout ça et préférait se retourner la tête comme le faisait sa mère pour fuir ses ennuis, une lâcheté propre aux Azura, il semblerait. Et même si elle dépréciait sa mère, elle en semblait bien plus proche au fil du temps, l'éclat froid de son regard ne laissait rien au hasard. Elle devenait amère exactement comme sa génitrice, même si elle refusait de l'accepter.

On vit peut-être dans un monde en paix, mais encore bien loin d'être sûr, et il faut bien que je puisse défendre mon honneur. Elle pouvait être humiliée, insultée, traînée plus bas que terre, c'était bien la seule chose à laquelle elle tenait encore avec sa famille.

Elle se contentait de regarder ailleurs d'un air gêné face au regard de l'alayien, décidément ce soir, elle n'en menait pas bien large.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 6 Jan 2017 - 10:52

Erdrzk regretta subitement sa décision de payer sa tournée sans le montrer. Il n’avait pas les moyens de dépenser son argent en boisson et encore moins en offrant des verres à d’autres personnes. En touchant sa bourse, il pouvait sentir que les temps allaient s’annoncer plus dur que prévu pour lui. L’argent qu’il avait soutiré aux brigands récemment avait vite disparut et il ne lui en restait que quelques pièces. Pour pouvoir payer son coup à boire, il allait devoir piocher sa réserve personnelle, qui n’était pas beaucoup mieux remplie. Mais il voulait rester avec Sinestra, pouvoir parler avec elle.

Le patron s’approcha pour prendre la commande, il ne semblait pas avoir de serveuse dans cet établissement, d’un autre côté, il ne semblait pas fameux et au mieux de sa clientèle. Erdrak annonça donc : Deux verres de vin et une absinthe … Il marque une pose en réfléchissant sur la boisson que Sinestra avait prise à leur dernière rencontre. Non diluée, ça te va Sinestra ? Merci.

Erdrak aurait volontiers commandé autre chose pour la jeune fille, estimant que l’absinthe n’était pas une boisson qu’elle devait boire, encore moins non-diluée. Hélas, il n’était en position lui faire des remarques ou des critiques. Surtout qu’elle le prendrait très mal et il ne souhaitait pas subir une nouvelle scène avec elle. Il la regarda et eut le cœur que se serra. Elle ressembla tellement à sa mère, la froideur en moins. Ou est-ce qu’il n’encensait pas un souvenir heureux et n’idéalisait pas la mère de Sinestra.

A la remarque d’Alauwyr disant qu’il ne le tuerait pas en cas de duel, le sang d’Erdrak se remis à bouillir mais il se força au calme. Il ne fallait pas rallumer le feu.

Vous parlez d’une fonction, monsieur Iskuvar, puis-je savoir la quelle est-ce ? Et toi Sinestra, puis-je m’informer de tes plans ? Par simple curiosité.



Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Sam 7 Jan 2017 - 12:52

Alauwyr gardait le silence, le temps que les commandes soient faites. Il se retint pourtant de hausser un sourcil quand Sinestra vint à évoquer qu'il y avait nécessité malgré tout de défendre son honneur dans un monde en apparence en paix. Il était vrai que la paix régnait parmi les espèces et les différents royaumes, mais cela n'avait guère apporté de changement quand à ce qui se passait dans les bas fonds ou dans certains quartiers. La vie dans les cité suivait malheureusement son cours normal, avec des voleurs, des assassins... Toute la lie qu'on pouvait retrouver dans les zones peu fréquentables... Même à Gloria. A cela, il ne répliquera donc pas. Il l'avait déjà fait avant d'arriver ici.

Il n'avait pu par contre s'empêcher de sourciller quand de l'absinthe était au menu de la commande. Comme si elle avait besoin de cela avec l'état de ses nerfs actuel... Restait à voir comment elle réagirait après avoir bu. En calme, il fallait l'espérer.

Quand Erdrak eut entendu sa remarque, l'Alayien crut le voir réagir... Hum, non. Il avait mal vu. Par contre, il n'allait pas cacher ce qu'il était. Peut être qu'Erdrak se rendra compte

''Je suis officier dans l'armée aldarienne. Actuellement en permission d'un soir le temps que mon unité termine une mission purement Diplomatique. ''

Autant donner quelques précisions sans trop en donner non plus. Mais à se demander si cela suffira à le satisfaire. Si l'homme suivait la vision glorienne, même en étant probablement un mercenaire, qui sait s'il ne viendrait pas lui chercher les poux pour des tensions aldaro-glorienne. Fabius avait disparu mais sa vision perdurait encore.

Maintenant, il restait à voir ce que la jeune femme répondrait à Erdrak. Alauwyr n'était pas curieux, mais c'était toujours bon à savoir. Après tout, n'avait-elle pas donné l'impression d'errer dans les ruelles tantôt ? La tavernier apporta les commandes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Lun 9 Jan 2017 - 16:02



La jeune humaine, sentait d'instinct le trouble qui perturbait son presque géniteur, mais elle ne laissait rien paraître, elle ne le connaissait pas du tout assez bien pour s'autoriser une remarque, mais elle savait que la vie de mercenaire n'était pas vraiment facile, alors elle lui jetait un coup d'œil entendu, en ce moment elle courrait un peu sur l'or donc bon..

Parfaitement. Elle buvait l'absinthe également comme sa mère, la plus pure possible, sans vraiment imaginer les dégâts qu'une absinthe de mauvaise facture pouvait créer.

Elle ressemblait énormément à sa mère, rien que par son attitude un peu indomptable et cette beauté froide ainsi que cette dignité toute naturellement quand bien même elle s'apprêtait à descendre un alcool ayant une réputation plutôt mauvaise. Pas spécialement conseiller quand on est de nature instable..

Je passe mes nuits dans des tavernes remplies de soûlards à espérer garder mon honneur jusqu'au mariage, ne pas me faire égorger et ne pas me reprendre de flèche, donc oui, j'ai des projets comme survivre dans un monde affreusement hostile pour une gamine comme moi. Comment je vais d'après toi ? Ce n'était pas du tout agressif ça ressemblait plus à l'appel du laisse moi tranquille typique des enfants. Mais il semblerait qu'elle en ait un peu trop dit pour le coup sans même s'en rendre compte. Il devait bien lui rester des restes de ses verres de plus tôt dans la soirée. Ou juste qu'elle jouait très bien la comédie, pour qu'il arrête de l'ennuyer avec ses questions bien compliquées.

Puis elle se contentait de croiser les bras, décidément, elle ne comprenait pas pourquoi en l'époque de paix actuelle pourquoi il existait encore des soldats..


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mar 10 Jan 2017 - 9:41

Un officier de l’armée aldarienne ? Erdrak aurait juré que non, mais les guerres avaient obligé à recruter ce qu’ils avaient sous la main. Pas qu’Erdrak ait des doutes sur les capacités de commandement ou de combat de l’homme en face de lui mais plutôt sur ses allégeances. Et surtout en permission à Gloria. Quelle étrange coïncidence.

En mission diplomatique vous dîtes. Le doute transpirait à travers chaque mot. Erdrak avait la nette impression qu’il se moquer de lui et la colère recommença. L’effort qu’il fit pour se contrôler fut assez énorme. Il ne voulut pas passer pour une brute aux yeux de sa fille, bien qu’avoir une belle image a ses yeux allait s’avérer complexe. Erdrak hésita aussi à répliquer que si Alauwyr était en permission durant une mission diplomatique, c’était pour une bonne raison. Mais il savait que ça remettrait en route un conflit qui n’était pas nécessaire.

Il préféra s’intéresser à Sinestra, la jeune fille qui semblait avoir vécu trop d’horreur pour son âge. Mais qui ne l’avait pas été. Les dernières années n’avaient été qu’une succession d’horreur, de guerre et de lutte. Sa seule excuse était qu’elle avait été orpheline, voyant mourir sa mère et n’ayant jamais connu son père. Jusqu’à maintenant. Mais elle continuait à jouer un jeu qu’Erdrak ne comprenait pas. Alternant un besoin de lui et un rejet absolu, son comportement le laissa d’abord perplexe puis énervé. Il savait qu’il n’avait pas un caractère facile et une tendance à la rage qui devenait de plus en plus oppressante mais il essayait toujours de se raisonner avec plus ou moins de succès.

Mais la réponse de Sinestra fut la goutte qui fait déborder le vase, l’étincelle qui embrase la forêt. Est-ce qu’elle cherchait à le provoquer ? Ou était-ce une erreur de jugement de sa part ou d’interprétation d’Erdrak ? Peu importait. La colère circulait dans ses veines. Cependant ce n’était la même colère qui venait avec la rage de se battre. Cette colère venait de bien plus profondément et n’appelait pas au sang. Elle voulait juste sortir et s’exprimer, transmettre un message. Peut-être une approche calme aurait été plus efficace mais le barrage était rompu et le torrent inondait tout raisonnement.

Il suffit ! Tu n’as pas besoin de vivre comme ça. Il y a plein d’endroit où tu seras accueillie, protégée. Tu n’es pas la première orpheline de guerre et tu ne seras pas la dernière. Tu n’es pas la seule à avoir perdu tes parents jeunes. Le monde n’est pas que tourments et violence. Tu n’as pas à faire les tavernes et boire. L’absinthe n’est pas la solution aux problèmes ni même à l’oubli. Si tu essayais de garder les idées claires tu comprendrais. Je ne connais pas sieur Iskuvar ici, mais je pense qu’il sera d’accord avec moi pour dire qu’une jeune fille comme toi n’a pas à faire ça. Alors cesse de chercher les ennuis et trouve des solutions.

Erdrak n’avait pas remarqué qu’il s’était levé, envoyant voler sa chaise. Sa colère diminuait, le faisant regrettait sa réaction. Mais ce qui était fait était fait. Il regarda Sinestra droit dans les yeux et d’une voix douce, il dit les mots qu’il aurait dû dire à sa mère il y a des années.

Si tu veux, tu peux vivre avec moi, je prendre soin de toi, te protègerai. Tu ne manqueras jamais de rien. J’abandonnerai tout pour que tu sois heureuse. Et que tu le voudras tu pourras voler de tes propres ailes et revenir quand le voyage t’aura fatigué.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Sam 14 Jan 2017 - 16:36

Alauwyr s'était contenté de fixer Erdrak avec un regard dénué de toute émotion. Y avait-il besoin de justifier ce qu'il venait de dire ? A l'entendre répéter ses propres mots, Alauwyr pressentait que l'autre homme peinait à le croire. Si cela lui chantait de pas croire à ses paroles, libre à lui. Puis en témoin silencieux, il assista à l'échange verbal quelque peu tendus entre les autres attablés. A croire qu'il assistait à une dispute familiale.

Il jouait avec son verre quand Erdrak cita son nom. A nouveau, il redressa son regard et fixa les deux antagonistes. Il y avait de quoi franchement ricaner quand à cette situation des plus cocasses. Mais il était décidé à apporter sa petite pensée personnelle à la tension du moment.

''La vie est trop courte pour être gaspillée en futilité. Il est vrai que chacun est libre de faire ce que bon lui semble, mais dans ce cas, l faut accepter d'en payer les conséquences''

Il regarda encore un instant son verre avant de terminer le fond de son contenu. Il avait bu bien meilleure boisson.

''Quand on veut vivre dans un monde hostile, soit on est en mesure de savoir se défendre soi-même tout en sachant faire couler le sang, soit en étant avec des personnes de notre propre lignée ou de confiance. Mais être seul et ne pas savoir affronter les épreuves que la vie nous impose signifie déjà être mort... Est ce que vivre tout en étant au bord de la mort est passionnant ? Je ne crois pas...''

Il fixa ensuite Sinestra.

''Tu es encore jeune et tu as encore toute la vie devant toi. Il serait dommage de la gaspiller en passant tout ton temps dans les tavernes, alors que tu peux avoir l'opportunité d'être plus forte... Quand une occasion se présente, quelle qu'elle soit, il faut la saisir et ne pas la rater. Sinon, on le regrettera toute sa vie''

Son regard sombre se posa ensuite sur Erdrak

''Approfondis plus la diplomatie que la voie de la colère....''

Puis il héla le tavernier pour qu'il lui apporte un autre verre de vin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mar 17 Jan 2017 - 0:12

Tu penses que je danse uniquement pour me faire plaisir ? Tu penses que j'ignore les regards qui se portent pour moi ? Tu as pris les armes parce que tu ne savais faire que ça, c'est la même chose pour moi.. Je dois bien vivre, même si c'est difficile, et même si j'avais envie d'abandonner.. Parce que si je ne me bas pas pour ce que je crois juste, pour voir les personnes à qui je tiens, qui le fera ? Puis elle détournait les yeux.

Elle ne comprenait pas comment aurait-elle pu ? Elle ne voulait pas comprendre, elle n'était qu'une enfant malgré les années, tout le monde la pensait mature, assez forte pour vivre seule, mais ce n'était pas le cas.

JE NE SUIS PAS UNE ORPHELINE. J'ai une famille qui m'attend quelque part ! Et malheureusement, tu n'en fais pas partie.. Les larmes lui montaient aux yeux, elle n'en pouvait plus. Tu penses que j'ai été heureuse pendant que tu étais parti guerroyer ? Non, je ne l'ai pas été, j'ai été un poids pour ma mère qui n'a jamais voulu de moi, elle m'a toujours rejeté, elle ne m'aimait même pas.. Je n'étais qu'un fardeau, et tu veux savoir la vérité ?! Je ne me suis jamais senti aussi bien que le jour où je l'ai vu se faire massacrer ! C'était des mots bien durs sortis de la bouche d'une jeune fille, innocente comme elle, mais elle était épuisée, la douleur à sa jambe était insupportable et l'alcool ne l'aidait pas à penser de manière raisonnée et nul doute que si l'agacement grandissait, elle serait capable de tirer sa dague. Puis j'ai faillis me faire tuer par des alayiens, ce n'était toujours pas toi qui est venu m'aider, mais bien un vampire que ces gens voulaient massacrer, et c'est bien cette personne-là qui a été la première à m'aimer et à me traiter bien. Et pas plus tard que cet hiver, j'ai failli me faire tuer par des bandits, j'ai reçu une flèche en guise d'avertissement, une blessure qui me détruit de l'intérieur et ironiquement même la magie ne peut rien pour moi. Et où est-ce que tu étais ? Toujours pas là, à moins que tu sois devenue une elfe entre-temps, j'ai découvert ce que c'était vraiment une mère ce jour-là.. Donc non, tu ne sais rien de moi alors ne prétends pas m'aider..

Elle n'en pouvait plus, elle ne voulait plus avoir à se justifier auprès de personne qui ne la connaissait même pas, se fut à son tour de se lever brusquement, tout son frêle corps tremblait sous le coup d'une colère qu'elle ne parvenait pas à contrôler.

Tu voulais son assassin, je te le livre ! Il semblerait que vous ayez des comptes à vous rendre. Quant à vous monsieur l'officier aldarien j'aurais mille fois préféré mourir.. Maintenant laissez-moi tranquille.. Et ainsi, elle fuyait en larme, vu que personne n'avait décider de tenter de la comprendre, même pas un peu.

Certains auraient pu y voir un caprice d'enfant gâté, sauf qu'elle n'avait jamais été gâtée, les plus justes y verraient une tentative désespérée pour fuir ou pour mourir..

HS:
 


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration


Dernière édition par Sinestra Azura le Ven 10 Fév 2017 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Ven 20 Jan 2017 - 9:16

Erdrak n’arriva pas à distinguer si Alauwyr était de son côté ou non. Mais sa façon de parler énerva encore plus le mercenaire. Quant à sa dernière phrase, elle termina d’enflammer l’esprit d’Erdrak. Pour qui se prenait-il à lui donner des conseils de ce genre. Il parlait comme s’il était avec un professeur devant des élèves négligeant. Ça se payera, à un moment ou un autre.

Mais Sinestra répliqua à la colère par sa colère. Pourquoi parle-t-elle de se battre ? Elle en était incapable, comme elle était incapable de se protéger ou même prendre soin d’elle. Ce n’était qu’une gamine, à peine sortie de l’enfance. Pourquoi s’entêtait-elle à vouloir vivre en adulte ? Comme si elle ne pouvait pas admettre qu’elle ne pouvait pas vagabonder comme elle le faisait. Sa place, surtout à elle était dans une famille, enfin d’y être éduquée, comme sa mère avant elle. Mais elle était têtue comme sa mère. Erdrak savait qu’il ne pourrait la raisonner, surtout après avoir disparu toute sa vie. Sinestra n’était qu’une enfant. Elle n’était pas orpheline mais faisait la tournée des tavernes pour vivre.

Le cœur d’Erdrak se brisa quand elle chassa complétement l’idée d’un lien de parenté. Il ne savait pas pourquoi ça lui faisait de la peine, mais quelque chose se cassa quand elle lui cracha cette phrase à la figure. Il n’avait plus de famille et n’en avait jamais vraiment eu. Il avait grandi dans une meute de loup. Il était parti guerroyer parce qu’il suivait sa meute. Elle ne pouvait pas comprendre ou ne voulait pas comprendre. Comme il s’y attendait, voilà tous ses malheurs contre lesquels Erdrak n’avait et n’aurait pu rien faire. Sinestra lui avait déjà fait le coup à leur première rencontre.

Erdrak regretta d’être rentré dans ce satané bar. Il regretta d’avoir accosté Sinestra. Il regretta d’être revenu à Gloria simplement. Cette ville n’était définitivement pas bonne pour lui. Une partie d’Erdrak eut envie de rire quand Sinestra se leva brusquement comme pour montrer sa colère mais le reste du mercenaire était trop en rage et la situation ne s’y prêtait pas. La jeune fille avait les larmes aux yeux et le regard plein de haine.

Le guerrier ne comprenait pas cette fille. Elle lui demande de partir, puis de rester. Elle le hait mais semble avoir besoin de lui. Mais la dernière vérité qu’elle prononça toucha la hargne et le feu liquide qui coulait dans les veines d’Erdrak. Alauwyr était l’assassin de la mère de Sinestra. Non, ce n’était pas possible. Perdu dans ses interrogations, Erdrak regarda sa fille s’enfuir. Alors qu’elle sortait en pleurant, Erdrak se tourna vers l’alayien. Vous ne perdez rien pour attendre. Vous êtes un meurtrier. Mais la vengeance peut attendre. Le guerrier se dirigea vers la sortie, pour partir à la recherche de la jeune fille. Il jeta de quoi payer les consommations afin de respecter sa parole et se saisit de ses armes. Quand il sortit, les ruelles étaient vides et il n’y avait aucune trace de Sinestra.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Lun 23 Jan 2017 - 18:07

Si Alauwyr avait été un Armandéen, il se serait demandé dans quelle galère il se serait mis à se retrouver ainsi pris dans une tempête d'affaire familiale. Il n'avait techniquement rien demandé mais au point où il en était... Il restait donc là à regarder tour à tour les deux protagonistes, pète et fille, à se houspiller pour les malheurs de chacun. Il n'avait rien de mieux à faire que d'écouter les échanges houleux. Et surtout le moindre mot.... Car bien entendu, on ne l'oublia pas dans la dispute...

Il sourcilla quand Sinestra apporta une précision dont il se serait bien passée sur l'heure. Déjà que le mercenaire avait eu le doute et qu'un rien aurait pu pousser l'étincelle du combat entre eux deux.... La jeune femme balança l'information qu'elle seule avait eu depuis le début, à savoir qu'il avait été responsable de la mort de sa mère et donc de surcroît, le tueur de la femme connue d'Erdrak.

Il avait aussi sourcillé quand Sinestra, avant de finalement prendre la poudre d'escampette en fondant en larmes dans la détresse émotionnelle dans laquelle elle s'était mise ; et amplifiée par l'ingestion d'alcool. Peut-être qu'elle aurait du tenter son premier geste à son encontre jusqu'au bout si elle avait désiré la mort à ce point. Ah les femmes ! Quand elles buvaient et possédaient l'alcool triste, ce n'était pas une sinécure ! Et une fois qu'elle fut sortie, Erdrak reprit le sens des réalités et leurs regards se croisèrent. Alauwyr restait de marbre devant la menace évidente du mercenaire. Puis ce dernier prit aussi la voie de la sortie après avoir jeté de quoi payer les consommations.

Alauwyr se leva de sa place et décida de rejoindre le mercenaire. Qu'il aille à Néant pour sa menace ! S'il espérait lui faire peur.... Ce fut donc une silhouette massive sortant de l'ombre, comme si cette dernière la recrachait qui se plaça non loin des côtés d'Erdrak.

''Ne crois pas que je vais oublier ce que j'ai entendu. Sache une chose mon cher. La guerre ne pardonne jamais rien, pour qui que ce soit... Et je pense que tu le sais aussi bien que moi. Si je suis un meurtrier, revois ce que tu es durant les quelques guerres que tu as du connaître toi aussi....''

Il ne redoutait pas l'affrontement, mais la priorité n'était pas à se battre pour lui, mais bien de retrouver la fuyarde. Il n'eut pas besoin de fouiller le sol pour savoir où la jeune femme s'était sauvée.

''Rien que l'odeur de l'absinthe suffit à dire qu'elle est partie là-bas. Donc si tu veux la retrouver, c'est maintenant. Se battre comme tu le dis si bien, on verra plus tard''


Alauwyr prit alors les devants pour se mettre à la poursuite de Sinestra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Dim 29 Jan 2017 - 19:15

La rue était désespérément déserte. Sinestra avait tout bonnement disparu. La jeune fille avait repoussé Erdrak un nombre incalculable de fois et l’homme n’arrivait pas à cerner son caractère tellement changeant. Plus Erdrak y réfléchissait plus il lui trouvait des points communs avec le sien. Le mercenaire se savait très colérique avec des changements très brutaux tout comme celle après qui il courait. Un trait qu’ils avaient en commun, c’était indéniable. Est-ce que ça suffisait à valider leur lien de parenté probable ? Sûrement pas. Et de toute manière, Sinestra ne voulait pas de ce lien. Enfin, si, parfois. Ca semblait plus être un besoin d’attention venant de quelqu’un perdu, convaincu que personne ne pouvait ou ne voulait la comprendre. Etait-ce encore un point commun ? Peu importe, il fallait qu’il la retrouve, il ne savait pas pourquoi, il s’inquiétait pour elle malgré sa haine farouche envers lui.

Il cherchait une trace lorsque la porte s’ouvrit derrière lui. Erdrak se retourna aux aguets pour voir une silhouette massive sortir de l’ombre du bâtiment. Que veut cet assassin ? De quoi est-ce qu’il parlait ? De ce qu’avait fait Erdrak pendant la guerre ? Le sang d’Erdrak ne fit qu’un tour mais il continuait à contrôler sa colère. Il savait que se battre surtout en duel sous le coup de la rage ne menait qu’à la mort. Encore plus face à un adversaire de la trempe du Fléau Noir, car ça ne pouvait être que lui. Mais il était hors de question que cet homme lui vienne en aide. Surtout pour retrouver sa fille. Il le rattrapa, le saisit par l’épaule pour le forcer à s’arrêter et à lui faire face. Cet homme était bien plus fort qu’il n’y parait et cela surprit Erdrak.

Je n’ai pas besoin de vos conseils, assassin. Pendant les guerres, je n’ai tué que sur les champs de batailles et n’ai pas pillé de ville, contrairement aux gens de votre espèce. Et restez-en dehors de tout ça. Vous n’avez rien à faire avec Sinestra.La haine transpirait de ses propos mais le ton étaient impassible. Les yeux aciers d’Erdrak semblait plus froid que l’acier. Nous nous retrouverons, vous pouvez en être sûr. Je n’ai plus rien à perdre. Erdrak avait ajouté cette dernière phrase avec la ferme intention d’inquiéter Alauwyr. Un homme sans rien d’autre qu’une vengeance ira jusqu’à mourir pour peu qu’elle s’accomplisse. Il ne demandera pas merci.

Après ces mots, Erdrak s’engagea sur les traces de Sinestra. Il était un loup de la Meute et la chasse avait été un de ses grands plaisirs. Mais les vapeurs s’évanouissaient rapidement à travers les dédales et la jeune fille connaissait toutes les rues mieux qu’Erdrak. Très rapidement, Erdrak se retrouva seul dans l’obscurité. Il était désespérément seul, depuis si longtemps. La joie ne faisait qu’aller et venir. Sa seule compagne fidèle avait été sa colère, sa haine de ceux qui lui avaient tout pris : les vampires, les alayiens, les théocrates et depuis peu, son père adoptif et toute sa compagnie la Meute. Il ne pouvait pas se venger de tous, mais maintenant un visage sortait du lot, Alauwyr Iskuvar, le meurtrier de la seule femme qu’Erdrak ait jamais aimée. Il se savait incapable de le battre pour le moment, mais un jour viendra. Bientôt nous danserons contre lui.

Seul avec la voix de sa colère, Erdrak versa des larmes amères. Mêlant tristesse et détermination. Repoussé par sa fille, il vengera au moins sa mère avant de mourir.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr. Mar 7 Fév 2017 - 10:51

Alauwyr sentit une main ferme se poser sur son épaule et le contraindre à se retourner. Déjà sa main entourait la poignée de son épée, prête à la sortir. Ses yeux sombres s'étaient déjà dans ceux d'Erdrak, que s'il avait fait jour, auraient lui de colère. D'une forte colère difficilement contenue. Le genre de regard qui en disait long sur un homme prêt à en découdre.

L'Alayien resta impavide et le visage froid, devant la haine que lui crachait le mercenaire. Jusqu'à ce que la promesse qui roula sous la forme d'une mortelle promesse, s'entendit dans l'air frais de la nuit.

La main toujours posée sur son épée, Alauwyr n'avait même pas cillé. Si Erdrak espérait lui faire peur, il ratait sa tentative. Même sous cette menace, qui annonçait de retrouvailles certaines dans l'avenir, il n'avait pas réagi. Question d'habitude sans doute, mêlé à un sang-froid lié à des années d'expérience en tant que combattant Alayien. Mais il n'allait pas garder le silence. Son ton fut glacial, laissant lui aussi sous entendre une menace bien évidente

''Méfie-toi Armandéen... Quand on en appelle la vengeance, tu as plus de choses d'expirer une dernière fois dans ton propre sang que d'espérer avoir satisfaction. A en oublier que c'était la guerre, tu n'es qu'aveuglé par cette soif à faire couler le sang.... Ne crois pas que je te ferai le plaisir de me laisser m'occire sans réagir''

Il ne jouait pas de sa position de soldat aldarien, ni de son rang d'officier. Il était là sur l'instant un alayien prêt à sortir sa lame pour se défendre et faire couler le sang dans toute la froideur qu'il était capable quand il fallait tuer. Puis Erdrak, après avoir lâché une dernière menace, s'en retira. Alauwyr attendit qu'il disparaisse de sa vue pour lâcher son épée.

Sourcillant, il regarda encore quelques instants la ruelle où la gamine s'était sauvée. Serrant à peine les dents, il s'en retourna lui aussi. Que la fille et le père se débrouillent.

[HRP : merci à tous les deux please ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Trop tard pour les excuses. - Alauwyr.

Revenir en haut Aller en bas

Trop tard pour les excuses. - Alauwyr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-