Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Lun 24 Oct 2016 - 3:44


An 7 de l'ère d'obsidienne, début Juin.

Qu'est-ce qui avait pu conduire la jeune glorienne dans cette ville, si loin de tout ce qu'elle connaissait ? Elle souffrait, de l'absence des êtres qui lui étaient chers, de la solitude, de cette blessure qui ne semblait pas décidée à guérir. Si vivre était au prix de temps de souffrance, elle aurait préféré mourir lors du jour du sang sur la glace..

Quel était ce jour ? Au cœur de cet hiver, une nuit glaciale, elle s'était éloignée de son groupe, puis avait été attaquée par une bande de truands sans sortant avec rien de plus qu'une flèche, plantée de le creux du genou. Sauvée par chance par une elfe aux cheveux de feu, le soleil, puis plus de douleur.

Elle avait réussi à se traîner en boitant à bout de forces, jusqu'à cet endroit, qu'elle ne connaissait pas, elle n'avait jamais eu de chance dans la vie, alors sans doute tomberait-elle dans un repaire de malfrats, ou même pire. Pour ainsi dire, elle n'avait pas conscience de se reprocher dangereusement du palais, d'une démarche peu stable, certes, elle n'était pas vraiment une menace, mais elle avait le malheur d'être louche, du haut de ses seize ans, elle était déjà orpheline, elle avait craint pour sa vie, elle avait connu le bonheur puis on lui avait enlevé.

Sinestra était fatiguée, usée, la douleur devenait difficilement tolérable et blessure s'étant légèrement ouverte et c'est donc sans aucune délicatesse qu'elle se laissait tomber, là où elle se trouvait, dans un grand bruit, n'arrangeant pas vraiment son cas. Se questionnant encore sur pourquoi ils l'avaient tous abandonnés. Et la voilà qui errait sur les routes, encore pas pleinement remise pour retrouver ces mêmes personnes.

Et dans son malheur, elle pensait que c'était une très belle nuit pour mourir, l'air était chaud, la pierre au sol froide. Un très beau jour, oui. Elle crut même entendre du bruit, mais elle n'avait aucune envie de se lever, elle était trop bien comme ça.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Ven 28 Oct 2016 - 3:09

La nuit était tombée sur Aldaria. Pourtant, ce n’était pas tous ses habitants qui dormaient à point fermé. En effet, Luna avait les yeux grands ouverts à regarder les ombres danser sur son plafond et à repenser aux soucis rapportés leur du dernier conseil. Elle avait l’impression d’avoir la tête pleine et aucune façon de se vider l’esprit. Un soupir quitta ses lèvres tandis qu’elle se retourna à nouveau dans lit. Elle chercha finalement ses vêtements : une tunique grise foncée serrée à la taille par une ceinture, des pantalons noirs et des bottes qu’elle revêtit. Elle attrapa son sac et porta sa cape elfique sur ses épaules tout en relevant la capuche sur sa tête. La régente sortirait de son palais incognito.

Quelques minutes plus tard, voilà que Luna sortait via un passage secret qui la mena près du jardin royal. Elle se dissimula parmi les fleurs, attendant précisément qu’un garde passe pour sa ronde comme prévu, puis continua son chemin en direction de la ville.

Ses pas martelèrent rapidement le sol et elle sut enfin franchir l’arche qui signifiait sa liberté : elle était sortie de l’enceinte du palais! Toutefois, son attention fut rapidement attirée par le bruit sec de quelque chose qui tombait. Curieuse, elle s’approcha de la forme ténébreuse au sol. Par Dracos! C’était une jeune fille!

- Laissez-moi vous aider! S’exclama-t-elle.

Luna n’avait aucune idée de ce qu’il lui arrivait, mais instinctivement, elle avait ressenti le besoin d’intervenir. En se précipitant vers elle, la capuche de sa cape retomba sur ses épaules et laissa découvrir une cascade dorée. Elle s’agenouilla près de Sinestra et l’azur inquiet la recouvrhésita avant de la toucher.

- Ça va aller? Que vous arrive-t-il? Prononça-t-elle.

La jeune femme semblait encore respirer. C’était déjà… Mais était-il possible pour elle de l’aider? Avait-elle eu un malaise? Ou manquait-elle de nourriture ou quelque chose comme ça? Était-elle blessée? C’était malheureusement difficile à voir dans toute cette obscurité. En espérant que l’inconnu n’était pas inconsciente…








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Ven 28 Oct 2016 - 14:11


La jeune fille qui avait été dans un état plus que second toute la journée, et ce n'est qu'au moment ou une femme venait à son secours, elle n'avait pas eu le temps de voir autre chose que des cheveux blonds, au moins elle était tombée sur une femme.

Son esprit se réveillait lentement au contact de la femme, ouvrant avec lenteur ses yeux à la couleur de l'acier, elle se sentait rassurée et en sécurité, cela l'aidait à retrouver assez de force, au moins pour observer un peu plus en détail la dame qui se trouvait à présent à ses côtés, dans l'obscurité, elle ne voyait pas très bien le visage de la personne qui l'avait sauvée.

- Je vais bien, juste un petit moment de faiblesse madame. Elle avait un air juvénile malgré ses seize ans et une voix emplie de douceur.

Sinestra bafouillait de rapides excuses, comme à chaque fois qu'elle faisait une erreur comme ici, s'enfuir de la terre elfique alors qu'elle n'était pas pleinement remise de la blessure de cet hiver.

Elle finissait même par dire d'une petite voix, à l'égard de la femme, même si elle ne la connaissait en rien, maintenant que ses yeux s'étaient habitués à la pénombre, elle y voyait plus clair.

- Vous ne devriez pas être dehors en pleine nuit, il pourrait vous arriver malheur, vous êtes si jolie. Elle offrait sans même hésiter une seule seconde, la prévenance qui lui était si particulière à une personne d'on elle ne connaissait rien, pas même le nom.

Mais elle devinait avec une certaine aisance que ce n'était pas une roturière, elle était bien trop belle pour ça, bien trop bien habillée, et puis le petit peuple craignait la nuit et les choses qui y rodaient.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Sam 29 Oct 2016 - 4:50

Le cœur de Luna battait la chamade tandis qu’elle était auprès d’une jeune femme dont elle n’avait aucune idée de l’état. Mais comment une personne qui s’écroulait brusquement au sol pouvait bien aller? Non, ça ne faisait pas de sens. Elle ne pouvait que mal aller, peu importe ce qu’elle lui répondrait. Et bien sûr, l’inconnue lui répondit qu’elle allait bien. Rares étaient les gens qui, même blessés, répondaient le contraire. Autant par orgueil que par le souci de bien paraître ou de ne pas inquiéter autrui. Or, il était trop tard quant à Luna : elle s’inquiétait.

- Attendez. Ordonna-t-elle.

Malgré la pénombre, elle avait remarqué le jeune visage de la femme à la chevelure ténébreuse et la voix juvénile qui s’était échappé de ses lèvres. Elle n’était pas très âgée et devait avoir quelques années de moins qu’elle, peut-être trois ou quatre? Doucement, elle vint poser la tête sur ses genoux afin qu’elle ne soit pas directement sur le sol froid et rocailleux. Ensuite, elle retira sa cape elfique qu’elle vint poser sur le corps de l’inconnue. Malgré la chaleur de l’été, les nuits étaient tout de même quelque peu fraiches.

- Ne vous inquiétez pas pour moi. Je sais m’en tirer, ce n’est pas un problème. Et là n’est pas le sujet, c’est de vous dont il est question. Répondit-elle.

Si cela avait été un piège pour attirer la régente à cet endroit, ce stratège aurait parfaitement fonctionné. Après tout, toute son attention était concentrée sur Sinestra et elle avait baissé sa garde face à elle. L’idée qu’elle puisse être dangereuse ne lui avait jamais traversé l’esprit. Tout ce qu’elle désirait, c’était de lui venir en aide et qu’elle aille mieux.

- Avez-vous mal à quelque part? Êtes-vous capable de vous relever? Avez-vous soif? Ou besoin de quelque chose? demanda-t-elle.

Voilà que Luna lui balançait des questions en rafale sans lui laisser réellement le temps de réponse sauf à la fin. Suite à ses mots, elle avait sorti son outre infinie qu’elle avait proposée à la jeune femme.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Sam 29 Oct 2016 - 11:51

Longtemps, elle avait tenté de lutter contre l'absinthe avec l'aide de son amie de toujours, le poison vert. Mais même elle ne pouvait pas lutter entièrement contre la douleur, surtout si l'enfant allait au-delà de ses limites avec cette blessure qui n'était même pas encore cicatrisée. D'ordinaire personne ne se préoccupait de cette fille qui avançait par-delà les rues en boitillant, traînant juste dans son sillage une odeur agréable d'absinthe, ce qui était peu commun pour une jeune fille de tout juste seize ans, il fallait bien l'avouer.

Bien sûr, la jeune fille ne faisait pas cela par simple envie de tester ses limites, non, elle était juste à la recherche de ce qu'il comptait le plus au monde, même blessée, elle était prête à faire autant de route depuis la capitale elfique pour finalement tomber dans une ville où elle n'était jamais allé.

Mais maintenant qu'elle était à bout de forces, la fermeté de la femme la rassurait, elle se sentait bien et sécurité, les choses qui errent dans l'ombre ne lui feront pas de mal. C'était plutôt rare pour la jeune humaine de tomber sur quelqu'un d'aussi sympathique à son égard, presque protecteur.

- Je ne suis pas importante. Elle avait encore une voix dans l'enfance, mais elle accordait néanmoins un air doux à la femme.

Cela n'était pas un piège bien entendu, comment une âme aussi pure aurait pu piéger quelqu'un de la sorte ? D'autant plus qu'elle ignorait qui était cette femme, comme elle avait vécu recluse de longues années et puis la politique, elle s'en fichait.

- Je vais bien, je suis juste un peu fatiguée, j'ai marché longtemps aujourd'hui. Elle aurait pu rester des heures sous le regard de la noble dame.

Elle acceptait volontiers la gourde de la femme, et le liquide frais était un vrai bonheur dans sa gorge, ça faisait combien de temps qu'elle n'avait pas bu de l'eau ?


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Sam 29 Oct 2016 - 16:46

L’inconnue avait parlé. Elle avait répondu qu’elle n’était pas importante, ce dont Luna répondit aussitôt d’un signe de la tête comme quoi elle était en désaccord avec elle. Pourquoi tant de haine envers soi-même? Elle ne la connaissait pas malheureusement et ne pouvait pas s’avancer sur la raison qui la poussait à se mettre si basse dans son propre estime. Toutefois, elle préféra rester silencieuse. À quoi bon lui expliquer qu’à ses yeux elle avait de l’importance et ce, même si elle ne la connaissait pas. Aussi doux que seraient ses mots, ils ne se rendraient pas à son cœur. Dans ce cas, la régente resterait simplement avec elle pour lui prouver le contraire.

- Repose-toi. Murmura-t-elle.

Sa voix s’était voulue douce. Elle replaça la cape qu’elle avait mise sur le corps de Sinestra afin d’être certaine qu’elle soit confortable dans cette nuit fraîche. Elle serait bien au chaud ainsi, c’était essentiel. Ses cuisses en guise d’oreiller, qu’elle prenne tout son temps pour se sentir mieux. Luna n’était pas pressée ni impatiente. Elle resterait là tout le temps qu’il fallait et ce, même si les étoiles devaient disparaître lorsque le ciel sombre serait remplacé par l’azur clair.

Son regard caressa la jeune femme. Elle semblait jolie, dommage qu’il faisait trop sombre pour bien observer ses traits. De quelle couleur était ses yeux? D’une teinte qui lui faisait penser aux nuages et à ceux d’Enetari. Si celle-ci savait qu’elle était sortie en douce du palais sans lui dire et qu’elle était aux côtés d’une demoiselle, cela enflammerait certainement la jalousie en son cœur. Encore plus si elle venait à prendre connaissance de la pensée qui venait de traverser l’esprit de la blonde; elle réfréna l’idée de lui passer ses doigts dans sa chevelure de jais. Ce n’était pas approprié et elle n’avait nulle envie d’ajouter un malaise à la situation.

- Je m’appelle Luna. Dit-elle doucement.

Pas de nom de famille, pas de titre, rien de plus. Si Sinestra captait qu’elle était la régente, tant mieux pour elle. Cependant, ce n’était pas dans ses intentions de crier haut et fort qu’elle était la noble lumineuse. Néanmoins, elle ne mentait pas quant à son identité comme elle le faisait parfois en donnant un faux nom. Si c’était son but, elle ne se serait simplement pas présentée. À voir si l’inconnue avait envie de révéler son identité ou non, c’était à elle d’en faire le choix et non pas à Luna de décider pour elle.

- As-tu un endroit où rester? Ajouta-t-elle d’une voix qui cherchait à être chaleureuse.

Qui sait? C’était peut-être une sans-abri qui n’avait nulle part où aller? Ou encore, une jeune femme qui avait quitté sa résidence lorsque son père l’avait obligée à se marier à quelqu’un qu’elle n’aimait pas. Peut-être une vagabonde qui avait décidé de demander une audience au palais lumineux? Il existait tant de possibilités.

Par la suite, le silence retomba près du palais. Luna ne se sentait nullement gênée par la tranquillité des lieux et c’était au choix de l’étrange de le briser ou non.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Dim 30 Oct 2016 - 19:31

Sinestra comprenait qu'on ne partage pas cet avis à son sujet, elle était tellement faible qu'on ne pouvait compter sur elle, elle était incapable de se défendre par ses propres moyens. Pour ainsi dire, elle ne servait à rien et n'était par conséquent pas importante, c'était bien entendu sa manière de voir les choses et ne reflétait pas vraiment la réalité.

Elle se sentait bien contre la chaleur bienveillante de la femme, ça lui rappelait de vieux souvenirs, c'est comme ça qu'elle aurait imaginé sa relation avec sa mère, mais ça n'avait pas été le cas, à son plus grand malheur, sa génitrice s'étant considéré d'une simple indifférence.

- Sinestra Azura, d'Estellin. Deux mots en l'honneur du ciel nocturne, cependant deux à consonance négative.

La jeune fille, elle n'avait aucun titre à dire, elle n'était pas connue, mais une chose était sûre, elle était bien loin de chez elle. Et si étrange que ça puisse paraître la jeune humaine vivait dans la capitale elfe. Elle avait été noble autrefois à Gloria, mais elle cette vie ne lui convenait pas, alors elle avait fui par les routes avant de se décider à vivre aux côtés des elfes.

- Non, je ne connais personne ici, je ère depuis quelques jours à la recherche de quelqu'un. Elle se redressait un peu en chassant une mèche qui barrait son visage.

Elle n'aimait pas vraiment que les autres s'occupent d'elle, elle se voyait comme un être sans mérite et non-aimable, comme de la simple poussière que les autres pouvaient balayer. Mais en cette nuit, elle ressentait le besoin cruel de parler, à n'importe qui s'il le fallait, mais en cette nuit fraîche la tristesse s'était emparée de son cœur.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Ven 4 Nov 2016 - 20:17

C’est ainsi que Luna patientait tranquillement que la jeune dame reprenne du mieux. Un doux sourire se dessina sur ses lèvres lorsque l’ancienne inconnue se présenta sous le nom de Sinestra Azura. Elle venait d’Estëllin? Ses iris se teintèrent de curiosité à ce mot, car elle n’était pas une elfette. Quel rôle avait-elle au sein de ce beau peuple aux oreilles pointues? En tout cas, c’était une bonne nouvelle de savoir que les elfes devenaient peu à peu plus ouverts aux autres et elle espérait que cela continuerait dans cette voie.

- Vous recherchez quelqu’un? La cité d’Aldaria est bien grande et la nuit n’est pas un moment pour trouver une personne… À moins qu’il s’agisse d’un papillon de nuit. Répondit-elle.

Le papillon de nuit, c’était simplement une métaphore qui faisait référence aux êtres qui sortaient préférablement la nuit. Il pouvait s’agir de vampires, de brigands ou tout individu qui exerçait une fonction lorsque le soleil avait caché ses derniers rayons à l’horizon.

L’artiste s’était redressée. Elle semblait tenir par elle-même, ce qui était rassurant. La régente en profita pour libérer ses jambes et se relever. À la suite de laquelle elle lui tendit chaleureusement la main, la gauche par habitude.

- Est-ce que ça va mieux? Es-tu capable de te relever et de marcher un peu, Sinestra? Demanda-t-elle d’une voix douce.

Difficile d’évaluer son état. Mais si elle était capable de se déplacer, ce serait une bonne chose pour éviter de traîner ici. On ne sait jamais sur quels gens louches on pouvait tomber. Toutefois, ce qui était certain, c’est qu’elle ne l’abandonnerait pas ici. Aldaria avait beau avoir une bonne réputation et une sécurité dite correcte, mais il y a quand même des malfrats partout.

- Je suppose que tu n’as nulle part où rester? J’ai une chambre dans une auberge que j’aimerais bien partager. Ne t’en fais pas, ça me ferait plaisir. Ça me ferait un peu de compagnie. Proposa-t-elle.

Certes, la régente aurait pu proposer une chambre du palais. C’était en ses droits d’en offrir une à qui elle le voulait, mais elle n’avait pas envie de passer à travers le processus d’expliquer pourquoi elle était à l’extérieur, qui était cette jeune femme, prouver qu’elle n’était pas un danger, etc.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Sam 12 Nov 2016 - 23:28

Même si elle avait du mal à se faire à la capitale elfe, elle avait enfin un chez elle, et c'était toujours appréciable d'avoir un endroit où rentrer après des jours et des jours d'errance sur les routes, tout ce qui lui manquait était quelqu'un qui l'attendrait, mais pour l'heure personne. C'était la seule chose qui lui manquait pour être heureuse. En somme bien peu de choses.

- C'est la première fois que je viens dans cette ville. Elle disait cela avec un petit sourire paisible, elle aimait bien plus cette ville que Gloria. Je n'ai pas peur des choses qui errent dans l'obscurité. Sa manière de s'exprimer cette fois-ci était typiquement enfantine, sans doute avait-elle même un petit sourire en disant cela.

Elle ne croyait pas vraiment au mythe du vampire avide de sang, pour elle, c'était juste des hommes qui préféraient la lune au soleil, une vision bien loin de la réalité, mais qui lui convenait bien. Quant aux brigands qui irait faire du mal à une enfant innocente ? Elle était naïve, idéaliste et peut-être même utopiste, mais elle s'en moquait bien.

Sinestra appréciait la main que lui tendait la femme, la serrant délicatement pour se relever avec néanmoins un peu de mal, tout en prenant soin de ne pas laisser la cape de Luna au sol.

- Oui, ça devrait aller maintenant, merci. Elle réfléchissait quelques instants sur comment elle devait traiter cette inconnue. ... Luna ?

Sa jambe la faisait encore souffrir, mais ça allait, elle tâchait de ne rien laisser paraître, remontant les manches de sa cape dans un agréable concert de tintement. Elle plissait légèrement les yeux dans la pénombre pour mieux la voir, mais c'était plutôt compliqué.

- Non, je n'ai aucun endroit où aller. Mais ne vous donnez pas tout ce mal pour moi. Elle lui répondait dans un sourire.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Dim 20 Nov 2016 - 0:34

Oh? C’était sa première fois que Sinestra venait à Aldaria? Un sourire se dessina sur les lèvres de Luna à l’idée de pouvoir lui faire visiter la cité lumineuse. Elle aimait ce que la ville était devenue et encore plus parce que la protégée de Korentin avait pu voir les plans de son père adoptif voir le jour du début jusqu’à maintenant. Mais chaque chose en son temps, ce n’était pas le temps de faire découvrir l’endroit à la voyageuse. Elle avait besoin d’un endroit où pouvoir se reposer et reprendre du mieux, sans ça, impossible de poursuivre sa quête ni de prendre plaisir à découvrir Aldaria. De plus, la nuit était tombée et il fallait rester prudent quant aux monstres qui tapissaient les ruelles. La régente n’avait pas peur, mais elle préférait rester méfiante…

Délicatement, la blonde aida la ténébreuse à se relever. Elle s’assura qu’elle tenait bien sur ses pieds avant de relâcher sa main.

- Oui, c’est bien mon nom. Répondit-elle de sa voix douce.

Son sourire était toujours sur son visage et elle pencha son visage en voyant l’interrogation continuer de grandir dans le regard acier de la jeune femme.

- Oh! Oui, bien sûr. Tu peux m’appeler Luna, il n’y a pas de problèmes. Je préfère ça comme ça, en fait. Tu me permets de t’appeler simplement Sinestra? Demanda-t-elle.

Un peu étrange pour la noble qu’elle était. Mais ceux qui la connaissaient bien savaient que l’ancienne paysanne n’aimait pas les règles d’étiquettes et tous les titres respectueux qui ne servaient à rien. À vrai dire, Luna appréciait pouvoir discuter simplement avec l’ancienne inconnue et que cette dernière n’avait aucune idée de l’importance qu’elle avait à Aldaria.

Avant de partir de cet endroit, Luna reprit sa cape elfique qu’elle remit sur ses épaules. Les jeunes femmes se mirent à marcher, guidées par Luna qui les faisait s’éloigner du palais. C’est vers le quartier marchand qu’elles se dirigeaient.

- Je vais te montrer une auberge que j’aime bien. Elle s’appelle « Le Chien Noir ». Malheureusement, ils n’ont plus leur mascotte à qui on doit le nom de l’endroit. Précisa-t-elle en continuant de marcher aux côtés de Sinestra.

C’était peut-être mieux ainsi puisque Luna n’aimait pas beaucoup les canidés. Cependant, les gens s’étaient énormément attachés à cette petite bête. Le temps avait eu raison d’elle.

- Tutoie-moi, d’accord? Précisa-t-elle.

Pas besoin de l’appeler Dame Luna ou de la vouvoyer. Elle ne se considérait pas suffisamment importante ou âgée pour ça. Simplement Luna, ça lui sonnait tellement mieux à ses oreilles.

Au fil de la marche, elle avait remarqué que l’artiste avait de la difficulté à marcher. Sans même le lui offrir, elle s’était approchée d’elle et avait pris doucement son bras. Ensuite, elle l’avait posée autour de son cou afin qu’elle puisse prendre appui sur elle.

- C’est juste là. Dit-elle.

Elle poussa ensuite la porte de Le Chien Noir et y entra. L’endroit était calme à cette heure, mais quelques personnes buvaient ou s’alimentaient au comptoir. L’habituée fit simplement un geste de la main à l’aubergiste pour lui faire comprendre qu’elle prendrait possession de sa chambre habituelle. C’est la seule interaction qu’elle aurait, voulant diminuer les chances qu’on remarque la présence de la régente.

Ainsi, elle aida Sinestra à monter les marches et l’invita à entrer dans la chambre #8. LA chambre était plutôt simple, mais suffisamment grande pour contenir un large lit, une commode, un petit bureau et une chaise.

- Installe-toi confortablement sur le lit. Fais comme chez toi, surtout!

Elle l’invita à s’assoir tandis qu’elle allumait les bougies afin d’apporter un peu de lumière dans la pièce. Une fois que cela fut fait, Luna vint s’asseoir sur le lit près d’elle. L’azur prit soudainement un reflet inquiet.

- Mais tu saignes! S’exclama-t-elle.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Dim 20 Nov 2016 - 18:17


La jeune humaine avait un peu de mal à marcher, mais ça n'avait rien d'étonnant, elle était sans cesse en train de repousser ses limites, et ce juste pour retrouver les personnes qui lui étaient chères, voyageant énormément dans les grandes villes. Ce n'était pas non plus la première fois qu'elle tombait de fatigue au milieu d'une rue.

Au final, elle marchait très machinalement, totalement déconnectée, ne faisant plus vraiment attention à rien, ignorant la douleur sourde causée par sa jambe gauche, puis ignorant encore plus sa conscience. Elle avait envie de faire confiance à cette personne, même si elle n'était peut-être pas si gentille que ce que la jeune fille s'imaginait.

Oui, appelle-moi juste Sinestra. Elle tâchait de rester souriante, malgré tout ça, n'arrivant pas à se méfier.

Elle appréciait l'aide de la femme, elle avait besoin d'être soutenue, elle avait errer tellement de temps, souffert en serrant les dents, et ce, malgré l'absinthe qu'elle avait bu plus tôt, maintenant que la jolie blonde était si proche de Sinestra, elle pouvait facilement sentir l'odeur propre l'alcool, pas une odeur vraiment désagréable, sucrée.

Une fois à l'intérieur, elle se sentait soulagée, dans les lieux fermés, elle se sentait plus tranquille, plus en sécurité, mais avec la lumière, la jeune humaine avait quelque chose de triste, mais aussi de très enfantin, faisant plus jeune que son âge, de par sa manière d'être et de s'exprimer. Même si elle restait plutôt silencieuse, elle pouvait enfin profiter de la lumière pour mieux observer la femme, observant attentivement la chevelure dorée de la femme, et surtout ses yeux bleus.

Sinestra s'asseyait sur le bord du lit, semblant plutôt gênée, mais à la fois émue par la gentillesse de cette femme dont elle ignorait tout, elle se grattait nerveusement l'arrière de la tête, ne sachant pas tellement ou se mettre, elle semblait plutôt timide, chassant quelques larmes qui tentaient de s'écouler.

Elle eut un petit sourire gêné quand la femme lui faisait remarquer qu'elle saignait, faisant les gros yeux en sachant qu'elle se ferait probablement disputer quand elle rentrerait chez elle, quand la jeune femme blonde lui disait, elle se levait un peu difficilement tâchant de ne pas s'appuyer sur sa mauvaise jambe.

Tournant le dos à la femme, remontant un peu sa robe pour voir l'étendue des dégâts, ce n'était que cette vieille blessure, elle avait senti la douleur, mais n'avait pas senti le sang s'écouler. Ce n'était pas grand chose, juste que ça saignait pas mal, y jetant un rapide coup d’œil. Dévoilant une cicatrice fraîche de plusieurs mois, pourtant, elle ne semblait pas vraiment bagarreuse, la plaie était un peu ouverte et saignait légèrement.. Mais elle tâchait bien vite de rebattre sa robe sur sa blessure.

.. Ne me regarde pas, pas à cet endroit-là.. Elle ne supportait pas qu'on puisse voir cette cicatrice, d'autant plus que la vue du sang la terrifiait, ça se sentant, sa voix s'était mis à trembler, se faisant plus déchirante, pour elle, c'était comme si elle l'avait vue nue.

Et elle se souvenait la peur, la douleur, le sang, son sang, comme de multiples souvenirs terrifiants, et puis tous les soins douloureux qu'elle avait dû subir. C'était un très mauvais souvenir.

Ne t'en fais pas, ça arrive assez souvent, juste une blessure qui s'ouvre quand je force un peu trop. Elle tentait de la rassurer en lui accordant un sourire léger, mais faux.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Jeu 24 Nov 2016 - 20:15

Donc, simplement Sinestra et simplement Luna s’étaient recueillies dans une chambre de l’auberge. La lumière des bougies apportaient une ambiance réconfortante tout comme la tranquillité qui s’y installait. Se retournant vers la jeune femme, l’azur accueillit les nuages avec douceur et elle lui présenta son doux sourire. C’était là une voyageuse mystérieuse qui faisait face à elle et qui animait tant de questionnements dans son esprit, esprit qu’elle fit taire pour ne pas l’assener de mille et une questions. La régente avait l’impression de faire face à une petite créature fragile qui prendrait la fuite à la moindre brusquerie. Enfin, fuite c’était un grand mot. Où irait-elle dans son état précaire et sa douleur apparente à la marche?

Toutefois, lorsqu’elle vint s’asseoir près de son invitée, son cœur s’alarma et ses pensées s’entrechoquèrent dans son esprit. La surprise était trop forte pour empêcher les mots de s’échapper de ses lèvres : la tache écarlate qu’elle avait perçue sur sa robe blanche l’alarmait. Sinestra saignait! Son regard caressa la jambe de la femme à la chevelure ténébreuse tandis que celle-ci relevait légèrement son vêtement. Même si le moment n’avait duré que quelques secondes et que la blessée avait voulu être subtile, c’était suffisant pour la blondinette de noter la plaie au niveau de son genou.

- Désolée… Marqua-t-elle doucement.

Luna détourna son regard comme le ferait un enfant qu’on réprimandait suite à ce qu’on ait remarqué une faute de sa part. Elle se mordit la lèvre comme elle le faisait souvent lorsqu’elle ne savait pas réagir. Ensuite, elle se releva du lit et alla accrocher sa cape elfique sur une patère. Elle resta de dos à elle.

- S’il te plait, laisse-moi t’aider. Prononça-t-elle clairement. Ça va s’empirer si rien n’est fait… Ajouta-t-elle dans un murmure.

Elle s’était déplacée vers le bureau où elle déposa son sac et fouilla à l’intérieur. Elle ne voyait plus Sinestra qui était toujours derrière elle. Un bruit annonça que Luna y déposait quelque chose puis une douce musique s’éleva dans la chambre. Une boîte à musique laissait apparaitre une petite figurine d’une danseuse qui tournoyait sur elle-même. Était-ce mal de l’utiliser pour adoucir les tensions dans la pièce? Or, Luna avait l’impression que c’était grâce à cela qu’elle pourrait parvenir à ses fins avec la demoiselle.

- Je veux juste t’aider. Prononça-t-elle en se retournant vers Sinestra.

La régente d’Aldaria lia son regard au sien et sourit doucement. Elle se rapprocha du lit et vint s’asseoir à nouveau à côté de son invitée.

- S’il te plait, laisse-moi voir ta jambe. Demanda-t-elle d’une voix douce. Tu n’as qu’à fermer les yeux…

Elle se tut et ses paroles furent remplacées par la musique de Melodia. Si l’artiste ne voulait pas, elle ne forcerait pas la chose. Cependant, Sinestra ne sembla pas s’y opposer et Luna saisit l’occasion. Délicatement, elle déplaça légèrement le tissu blanc de la robe. La jambe était recouverte de sang, frais et séché. Prenant son outre, elle déposa un peu d’eau sur une débarbouillette et nettoya la peau de la blessée.

- Ça va aller. Murmura-t-elle doucement.

Un peu d’encouragement serait certainement le bienvenu surtout que Luna ignorait à quel point son geste serait douloureux et désagréable. Suite au nettoyage, par ses paumes, Luna lui offrit une lumière apaisante.

- Si tu veux en parler, je suis là pour t’écouter. Si tu ne préfères pas, ce n’est pas un souci.



Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Mar 29 Nov 2016 - 23:55


Sinestra retirait lentement sa cape, la pliant rapidement avant de la poser dans un coin, elle avait besoin de s'occuper les mains pour ne pas réfléchir à tout ça. Et sans sa lourde cape, elle faisait encore plus fragile, elle était fine et d'assez petite taille, même si le regard était rapidement détourné sur tous les bijoux en or qu'elle portait, la plupart étant de simples anneaux, du genre ceux qu'on était obligé de couper pour enlever. Qu'est-ce qui pouvait bien pousser une jeune fille pareillement vêtue à errer en pleine nuit dans la capitale ?

Bien entendu, elle n'en voulait pas à Luna, c'était une vieille plaie, pas seulement physique, mais quelque chose gravé dans sa mémoire. Mais elle voulait tout de même rassurer la jeune femme.

Ce n'est pas grand chose, tu sais, cette vieille blessure s'ouvre de temps à autre, c'est devenu habituel. Elle essayait de prendre sur elle, malgré la douleur, elle-même supportait difficilement la vue du sang. Et tout cela éveillait de bien mauvais souvenirs. Ce n'est pas contre toi.

La jeune humaine restait presque statique, toute sa confiance portée sur la belle blonde, elle lui tournait le dos, sans aucune méfiance. Sinestra était ainsi, elle ne se méfie pas, et puis comment une fille aussi douce et inquiète aurait pu lui faire du mal ?

Une lueur s'allumait dans le regard de l'immigrée quand elle entendit les premières notes de musique, elle avait toujours adoré la musique, elle se sentait soudainement plutôt apaisée.

Elle se laissait docilement faire pour la suite des opérations, elle était tendue, pas comme quelqu'un qui se méfiait, mais comme quelqu'un qui avait souvent souffert et qui appréhendait la douleur. Elle fermait les yeux, ses mains se crispant sur les draps.

Ne te surmène pas trop, tu en as déjà fait beaucoup pour moi, et puis même les guérisseurs elfes ne sont pas parvenus à la soigner entièrement. Elle serrait les dents, lâchant un petit rire nerveux.

Sinestra supportait difficilement que l'on touche à cette blessure, son corps se souvenait de la douleur de ce qui l'avait causée, et encore plus des soins qu'elle avait reçu qui n'avaient rien d'une sinécure. Et encore aujourd'hui, elle n'était pas totalement guérie et en garderait une boiterie à vie.

Tu veux que je te raconte comment je me suis fait ça ? Mh.. J'ai reçu une flèche empoisonnée par des bandits, j'ai été sauvée par une elfe aux cheveux de feu. C'est cette personne que je cherche, et elle te ressemble beaucoup. C'était un souvenir à la fois agréable et douloureux, elle se souvenait de la bienveillance de l'elfe, un peu à la manière de Luna.

Elle faisait volontairement court, elle ne voulait pas l'ennuyer avec ses histoires, et puis sa vie n'était pas très intéressante. Elle aimait la compagnie des autres, mais n'aimait pas qu'on se préoccupe d'elle, elle était quelqu'un sans mérites après tout.

Quand elle repensait à l'elfe qui l'avait sauvée, il y eut pendant quelques secondes du rêve dans ses yeux, le rêve était un mélange de pleins de sentiments positifs, qui lui donnait l'air d'être ailleurs, à la fois pensive et heureuse. Il y avait toujours du rêve en elle quand elle pensait aux personnes qu'elle aimait, c'était un amour fidèle et sans bornes qui n'attendait rien, quand bien même elle était trahie, elle revenait sans cesse vers ces personnes quitte à être blessée. Loin des êtres chers à son cœur, elle n'était plus vraiment elle-même.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Jeu 29 Déc 2016 - 4:06

C’était une bien mystérieuse jeune femme que voilà. Le regard de Luna luisait d’une grande curiosité. Elle avait envie de la connaitre davantage et se demandait quelles étaient les circonstances qui avaient mené Sinestra devant le palais et encore plus si c’était le Dracos qui l’avait placée sur son chemin. Sans se faire excessive et avec tout le respect qu’elle avait, la jeune régente se permettait un regard ici et là afin, espérait-elle, de gagner quelques informations à son sujet. Mais sans mots, elle n’arriverait malheureusement pas à grand-chose. En effet, les bracelets dorés qui ornaient la peau délicate de l’artiste étaient fort jolis, mais ne pouvaient pas lui indiquer davantage que le fait qu’elle ne devait pas être pauvre.

Les magnifiques notes de Melodia avaient envahi la pièce. Elle-même se trouvait dorénavant plus détendue et plus calme tandis qu’elle s’affairait à soigner la blessure de la jeune fille. Luna faisait du mieux qu’elle pouvait malgré ses capacités de guérison qu’elle considérait faible. En réalité, elle se débrouillait très bien et la plaie se refermait déjà sous la magie de la lumière blanche. Mais ce qu’elle faisait n’était rien si l’on comparaissait cela à l’art des Baptistrels. Ces derniers pourraient effacer complètement le souvenir d’une blessure comme si elle ne s’était jamais produite. Un sourire se glissa néanmoins sur ses lèvres roses juste avant que ses doigts viennent replacer le tissu de la robe sur ses jambes.

- Ça devrait être bon comme ça. Du moins, au moins jusqu’à une prochaine séance d’activité intense. Je te conseille de rester tranquille pour le moment. Dit-elle d’une voix douce.

La princesse des lumières s’installa confortablement sur le lit près de son invité sans toutefois trop s’approcher. Elle se voulait bienveillante, rassurante et chaleureuse, pas la mettre mal à l’aise en entrant inutilement dans sa « bulle » protectrice. Déjà qu’elle s’était permis de s’approcher et de la toucher. C’était pour la soigner, mais quand même!

La blonde avait acquiescé d’un signe de tête. Bien sûr qu’elle voulait savoir comment elle s’était fait cela! La question lui brûlait la gorge, mais elle avait réussi à maîtriser le feu jusqu’à maintenant. Au récit raconté, elle n’avait pas pu s’empêcher de serrer le poing et d’y enfermer la couverture.

- Fichus brigands! S’exclama-t-elle. Toujours présents pour harasser le peuple. On dirait qu’il n’y aura jamais rien à faire pour avoir la paix. Maugréa-t-elle.

C’était à la fois la régente d’Aldaria et l’orpheline qui s’exprimaient. En effet, les brigands avaient eu un grand rôle à jouer dans son passé et malgré tout le pouvoir qu’elle avait, rien ne pouvait assurer la quiétude sur les chemins de son royaume. Un soupir quitta ses lèvres.

- Ah oui? Demanda-t-elle d’une voix surprise. Je ressemble à la personne qui t’avait sauvée? Tu crois qu’elle se trouve à Aldaria? Je peux peut-être t’aider, je connais plusieurs personnes ici… Ou encore, je connais plusieurs personnes qui connaissent plein de gens, ils sauraient peut-être la trouver?

Trouver une personne pouvait s’avérer bien compliquer souvent, un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

- D’ailleurs, je connais quelques baptistrels qui sauront certainement t’aider. Ils peuvent faire des miracles. Ajouta-t-elle.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Lun 2 Jan 2017 - 4:33

Sinestra tâchait de se détendre, de ne pas y penser, même si elle était très crispée, la crispation des gens qui avaient l'habitude de souffrir, mâchoire serrée, elle se pliait néanmoins docilement aux soins, elle grinçait un peu des dents par simple appréhension. Se détendant un peu plus au fil de la musique provoquée par Mélodia.

Même si à force de subir une montagne de soin, magiques ou non, cette zone avait développer une très grande sensibilité, d'ordinaire, elle devenait presque folle quand on touchait cet endroit, exactement comme un animal qui appréhende une douleur, même lorsque qu'elle n'est pas là. Peut-être même que la douleur était juste dans sa tête, même si elle boitait encore.

Cela risque d'être un peu compliqué, je suis une danseuse. Elle souriait néanmoins très poliment à la jeune femme blonde. Merci beaucoup, Luna.

C'est naturellement qu'elle appréciait la douceur et la délicatesse de cette femme, elle se sentait bien, ça faisait si longtemps. C'était comme ça qu'elle aurait aimé être toute sa vie, elle était détendue. Un sentiment de quiétude, comme une légère somnolence.

Elle pensait que les personnes faisant le mal le faisait par nécessitée, pas que c'était quelque chose de mal dans tout le cas, et puis si sa mort permettait à une famille de vivre ce serait une bonne chose.. Mais elle ne disait rien à ce sujet sachant que ça ne faisait pas l'unanimité.

La personne que je recherche est l'elfe qui m'a sauvé, elle est très jolie et puis c'est une princesse, elle s'est bien occupée de moi, un peu comme une maman. C'est une très bonne personne, voilà pourquoi je veux la retrouver. Elle avait soudainement un air plutôt enfantin, elle s'exprimait même comme une enfant, elle parlait de cette personne avec la même admiration qu'ont les enfants pour leurs parents. J'essaye de la chercher mais sans trop être invasive, elle doit bien avoir sa propre vie et être très occupée, je serais patiente et sage en l'attendant.

Elle omettait volontairement le nom, elle n'était jamais assez trop prudente pour protéger la famille qu'elle s'était créée, elle ne voulait prendre aucun risque, même si cette femme avait l'air très gentille et attentionnée. Elle ne voulait pas causer le moindre ennui à cette femme qui était presque son modèle.

Sinestra souriait simplement à l'évocation des baptistrels, elle avait quelque chose d'un peu triste en elle.. Elle avait été emmenée dans le domaine dans un état assez critique, la suite n'était que des souvenirs très flous, elle se souvenait juste que la guérison n'avait pas marcher comme prévu.. Un vilain coup du sort, mais qui ne semblait pas l'affecter tant que ça. Brusque retour à la réalité.

J'ai déjà été aidée par eux, ils n'ont rien pu faire pour moi, sans doute à cause de quelque chose de méconnu, ou d'un maléfice. Il faut laisser faire la nature à présent. Il y avait une certaine maturité en elle, elle ne se plaignait pas et prenait la chose du bon côté, même si parfois, c'était difficile, toujours.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Sam 7 Jan 2017 - 5:31

- Une danseuse? S’exclama-t-elle sous la surprise.

Luna avait ouvert de grands yeux sous la révélation de Sinestra. Encore une fois, la jeune femme avait su piquer sa curiosité et elle se demandait déjà ce que ressemblait une danse effectuée par l’artiste. Non, ce n’était certainement pas comme ces pas de danse pour valser qu’on avait essayé de lui enfoncer durement dans le crâne jusqu’à ce qu’elle y parvienne avec un minimum de grâce. Si c’était sa profession, elle devait être extraordinaire à regarder et d’une telle grâce! Mais avec sa blessure à la jambe, cela devait être atroce pour elle! Pauvre Sinestra… Si seulement elle pouvait faire quelque chose de plus pour elle.

- Tu dois certainement mieux danser que moi en tout cas. Ça c’est sûr. Annonça-t-elle. Nul besoin de me remercier. Ça me fait plaisir, je suis sincère.

Un doux sourire se dessina sur ses lèvres, un sourire qui se voulait le plus rassurant possible. Ainsi assise à ses côtés, Luna désirait connaître davantage la jeune femme qui se trouvait face à elle, mais elle ne voulait pas être intrusive non plus. Sa curiosité était devenir un vilain trait de caractère si elle ne faisait rien pour le contrôler. Petit à petit, elle obtenait des réponses à ses questions silencieuses.

- Une elfette princesse à la chevelure enflammée… Murmura-t-elle.

Les pièces du casse-tête se mettaient lentement, mais sûrement en place. Elle se mordit la lèvre inférieure tandis qu’elle réalisait qu’elle savait qui était la fameuse sauveuse. Une belle princesse des elfes aux cheveux grenat, il ne devait pas y en avoir des tonnes qui courent les rues. Orfraie Ataliel avait-elle une sœur jumelle? C’était possible, mais fortement improbable. Pourtant, malgré cette révélation, la princesse des lumières ne sauta pas de joie. C’est un visage calme qu’elle garda.

- Quand l’as-tu rencontrée? S’enquit-elle.

La réponse était importante à ses yeux, car elle pourrait signifier que la personne qu’elle cherchait n’était plus celle qu’elle était. Comment y réagir? Luna ne savait pas encore, mais pour l’instant, elle restait silencieuse et préférait patienter.

C’était étrange que les baptistrels n’avaient pas pu l’aider, mais c’était possible. Certains cas pouvaient leur échapper ou encore, cela arrivait lorsque la personne avait des choses à régler avant ou qu’elle ne le désirait pas au fin fond de son cœur. Sans même le savoir, c’était une notion que les maitres des vibrations respectaient.

- J’espère que ça ira. Ce serait dommage que tu ne puisses plus danser à cause de cette vilaine blessure. Dit-elle. Mais en attendant, il faut se reposer! As-tu faim, Sinestra? Moi oui, en tout cas. Je pense que je vais aller nous chercher de quoi à manger. Qu'est-ce qui te ferait plaisir? Proposa-t-elle.

Luna se leva du lit et lui offrit son sourire.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Mer 11 Jan 2017 - 20:54

Je chante aussi un peu, c'est tout ce que je sais faire, mais ça me convient. Ce n'est pas toujours simple, mais c'est une vie sans attache qui me plaît bien. J'ai dû prendre cette voie après la mort de ma mère. Elle haussait innocemment les épaules, ce n'était pas le genre de sujet qu'elle préférait éviter.

Ignorer le passé n'était la solution pour l'oublier, mais passer à autre chose, oui. Voilà pourquoi elle n'était pas gênée pour parler de ce passé même s'il était sombre et particulièrement douloureux, elle était une de ces nombreux orphelins de guerre, mais cela se voyait qu'elle ne cherchait pas à se faire plaindre. Elle était humble et en voyant les vêtements et la stature de la femme, elle devait probablement faire partie d'une certaine strate de la noblesse.

Ce n'est probablement pas ce que l'on vous a appris, certaines personnes trouvent ça un peu indécent. Et pourtant, elle était loin de danser à moitié nue !

Elle faisait une petite moue un peu déçue en remarquant que la dame blonde, visiblement, ne connaissait pas cette elfe qui était si chère à son cœur et quasiment une mère. Elle avait bien entendu quelques rumeurs, mais connaissait l'être cher à son cœur, elle se disait que c'était faux, peut-être innocemment. Ou peut-être qu'elles étaient vraies auquel cas.. Cela ne la dérangeait pas vraiment, petite chose tolérante qu'elle était.

Je l'ai rencontré cet hiver, non loin d'Estellin, je crois que.. C'est la première fois que je me sentais aussi aimée, ça m'a fait beaucoup de bien, avant personne ne s'était occupé de moi comme ça. Pendant toute son enfance, elle n'avait eu l'impression que d'être un poids accroché à sa mère, elle avait souffert de ce manque d'affection. Et c'est auprès de cette personne que je veux être, c'est grâce à elle que je peux vivre à Estellin, alors qu'avant je n'avais même pas de toit au-dessus de ma tête, elle m'a tout appris pour que je puisse bien m'intégrer. C'est une femme formidable, tu devrais la rencontrer. Elle parlait avec cette même admiration qu'ont les enfants pour leurs parents, elle était très dévouée aux personnes de son entourage.. Elle aurait pu venter ses qualités des heures durant sans se lasser.

Même si pendant toute sa guérison, elle était resté collée à cette fameuse elfe comme un poussin reste prêt de sa poule, elle n'était jamais venue dans l'empire elfique avant, elle se sentait perdue dans cette culture qui était si fermée aux autres races, elle avait été son radeau en quelques sortes, c'était cette dernière qui lui avait appris les bases de l'elfique, langue qu'à présent, elle parlait sans trop de mal.

Elle s'était finalement parfaitement adaptée au mode de vie des elfes, à leur culture, et comme elle se faisait discrète bien peu de gens y trouvaient à redire. Même si elle restait en quelque sorte Immigrée, mais ça lui convenait. Même si c'était sur les routes qu'elle avait rencontré le plus de gens formidables et comme elle ne tenait pas en place parfois, elle venait dans les villes humaines.

Elle m'a aidé alors qu'elle ne savait rien de moi, exactement comme toi, je sais que j'ai eu de la chance de tomber sur des personnes comme vous, certains n'auraient même pas sourciller. Parfois, elle était cruellement réaliste sur certains sujets, la vie qu'elle avait eue lui avait enlever un peu de son innocence.

La danseuse levait un peu le nez en entendant Luna parler du fait qu'elle ne pouvait plus danser, ce n'était pas tellement vrai, elle dansait toujours, juste que.. Elle avait dû trouver un remède à la douleur. Puis elle penchait légèrement la tête quant à elle parlait de manger quelque chose, puis elle se rappelait qu'elle avait fin.

Je mange de tout sauf des animaux, je suis pas difficile. Elle avait même pris ce trait-là, oui. Mais la manière enfantine dont elle disait ça avait quelque chose de presque mignon.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Jeu 26 Jan 2017 - 17:29

Une vie de chants et de danses. Voilà ce que la jeune femme avait choisi. Luna repensa à sa vièle qui reposait au fond de son sac et dont elle aimait caresser les cordes. Elle ne détestait pas chanter et ce, surtout lorsque c’était pour le pur plaisir des oreilles cuivrées de son dragon. Mais aurait-elle pu choisir cette vie? En d’autres circonstances, peut-être… Si elle n’avait pas menti, si elle n’avait pas tué, elle aurait fait une chouette baptistrelle si un élément avait voulu d’elle. Mais c’était trop tard. La blonde avait choisi une autre voie, une route semée de sang et certainement de violence pour un même but : la paix. Quelle ironie quand on y repense. Peut-être était-elle simplement une hypocrite qui se voilait les yeux. Mais ce n’est pas avec des « si » qu’on changeait le monde.

Son regard s’assombrit momentanément par l’annonce de la perte de la mère de Sinestra. Existe-t-il quelque chose de plus horrible que de se faire arracher sa mère avant l’heure? Probablement, mais la blessure restait indélébile. On croit qu’on a su passer à travers et non, on se rend compte qu’on désire retrouver ses bras chaleureux lorsqu’un autre individu soulève le sujet. L’azur de Luna se mit à fuir jusqu’à la boite à musique, regardant la petite figurine tourner au rythme de la musique. Une grande respiration et elle se saisit, souriant à nouveau à l’artiste lorsqu’elle revint sur elle.

- Je voudrais de tout coeur que tu retrouves celle que tu recherches. Prononça-t-elle d’une voix douce.

La régente était sincère. Mais la réalité était différente, car elle savait que la personne qu’elle recherchait n’était plus celle qu’elle était. Les Chimères lui avaient arraché sa deuxième mère et elle n’était pas capable de le lui dire. Comment réagirait-elle si elle se retrouvait face à un être qui avait tout oublié? Pour l’instant, c’était cela la réalité et elle lui apparaissait trop douloureuse.

- Il n’y a pas que des gens horribles dans ce monde. Du moins, j’essaie de faire mon possible pour ne pas en faire partie. Si j’ai pu aider, j’en suis bien heureuse. Dit-elle chaleureusement. Je vais nous chercher de quoi nous mettre sous la dent, ne bouge pas!

On entendait déjà la porte se refermer et les pas de la princesse de la lumière se diriger vers l’aubergiste. De longues minutes plus tard, elle la porte se rouvrit et elle vint déposer un plateau sur le lit.

- Bon appétit! S’exclama-t-elle.

Luna vint s’asseoir à ses côtés et l’intima de se servir. Sur le plateau, il y avait du pain, des fruits, des noix et une carafe d’eau dont elle versa dans deux verres.

- J’espère que ça te convient. Il ne restait plus beaucoup de choix à cette heure-ci. Expliqua-t-elle.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Mar 31 Jan 2017 - 1:15

La jeune humaine se débrouillait comme elle pouvait dans les arts qu'elle pratiquait, elle s'entraînait sans cesse, puisque c'était la seule manière qu'elle avait de gagner sa vie. Elle cherchait quelques secondes le regard de la femme blonde quand celle-ci fuyait le contact, faisant tourner ses bracelets en or sur ses poignets, projetant un éclat léger grâce à la lumière.

Elle n'était pas plus talentueuse qu'un autre, et sa voix n'était pas encore bien puissante comparée à celle de sa mère, ce n'était pas facile tous les jours, mais au moins c'était une manière respectable de vivre alors qu'elle aurait bien pu sombrer dans la facilité.

La danseuse cachait sa faiblesse derrière les étoffes amples et riches, les bracelets d'or pur qui tintaient comme de multiples chaînes à ses poignets et à ses chevilles. Mais rien que sans sa lourde cape rouge, elle semblait si fragile, comme si une simple brise pouvait la faire tomber et se briser. Mais malgré qu'elle tente d'avoir une vie d'adulte, elle semblait encore bien jeune et après tout, c'était encore une enfant, malgré ses dix-sept ans, elle en paraissait mois, les années l'avaient obligé à mûrir alors que son esprit n'était pas encore prêt. De tout cela, il ne restait qu'une enfant rêveuse, rêvant du prince charmant et imaginant le monde bien plus idyllique que ce qu'il était en réalité.

- Elle doit être très occupée, le devoir avant tout. Bien entendu, la fragile humaine ignorait que cette fleur s'était déjà fanée, sans doute avait-elle entendu les rumeurs et refusait d'y croire.

Elle ressemblait à ces enfants qui font tout pour attirer l'attention de leurs parents en vain, au fond, c'était ce qui y ressemblait le plus, ce n'était qu'une orpheline de guerre parmi des milliers d'autres, alors elle s'était accrochée à ces gens, désespérément, comme l'on s'accroche à la vie. C'était tout ce qui lui fallait pour tenir et espérer des jours meilleurs.

L'Audacieuse était typiquement le genre de personne à la recherche d'attention, d'affection, quitte à se prendre des coups, elle s'attachait même aux personnes qui lui ont fait du mal, quitte à être blessées. Attendre en serrant les dents tout ça pour quoi ?

- Il n'y a pas de mauvaises personnes, juste des personnes égarées ayant fait des choix pas toujours faciles.

Sinestra voyait son interlocutrice comme un véritable rayon de lumière dans l'obscurité de la nuit, même si elle n'avait pas peur de la nuit, elle ne pouvait pas vivre éternellement de le noir, elle avait besoin de ce genre de lumière pour lui rappeler que tout n'était pas en simples nuances de gris.

Elle suivait la jeune femme des yeux quand cette dernière allait chercher à manger, puis elle roulait un regard dans la pièce, l'explorant des yeux, sans bouger de là où elle se trouvait, elle était bien curieuse au sujet de sa sauveuse en quelque sorte. Mais elle n'irait pas fouiller dans ses affaires. Puis cette dernière finissait par revenir, et avec de la nourriture en plus. Au fond, c'était peut-être juste ça qu'elle voulait, un simple endroit où des personnes l'attendraient, un foyer..

La quantité ne l'inquiétait pas vraiment, elle n'avait jamais eu un grand appétit et puis rien de mieux que partager un repas pour le moral bien plus que pour l'estomac !


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna. Jeu 2 Mar 2017 - 4:04

Refermant la porte à l’aide de son pied, Luna était ensuite venue s’installer sur le lit aux côtés de Sinestra. Elle déposa délicatement le plateau sur la couverture et offrit un sourire à la jeune femme.

- Mangeons! S’exclama-t-elle.

Sa voix se voulait des plus joyeuses. Elle se voulait chaleureuse et de faire en sorte que l’artiste était à son aise près d’elle. Il n’y avait pas de gêne à y avoir, selon elle. Lorsqu’elle eut versé l’eau dans les deux verres, elle en remit un à sa nouvelle amie. Ou devait-on dire plutôt à sa nouvelle connaissance? Mais Luna, elle l’appréciait bien et préférait considérer qu’un lien d’amitié s’était créé.

- Trinquons! Ajouta-t-elle d’une voix enjouée. À… euuuh… notre rencontre des plus inattendues. Pourquoi pas!

La princesse des lumières porta son verre à ses lèvres et fut déçue de ne pas avoir pensé à prendre plutôt du vin. Ce dernier avait plus de classe pour trinquer que de la simple eau. Mais bon, ce n’était pas si mal que ça non plus. Parmi les différents fruits, noix et pain, son choix s’arrêta bien évidemment sur une pomme bien rouge dont elle mordit à pleines dents.

- Qui aurait cru que nous nous rencontrerions en ces circonstances? Murmura-t-elle d’une voix songeuse.

À la base, la Régente de la cité lumineuse fuyait son château pour enlacer la liberté que pouvait lui offrir Aldaria. Elle n’avait rien prévu en particulier à part suivre son instinct et ses envies. Le Dracos avait voulu mettre Sinestra sur son chemin et celui-ci savait que la blonde ne pouvait pas laisser un individu sans aide. Même si elle n’avait pas fait grand-chose, elle espérait avoir fait une différence dans la vie de la ténébreuse. Bien qu’au final, elle la nuisait peut-être plus en ne lui révélant pas tout à fait la vérité : Luna savait qui était la mystérieuse sauveuse. Mais Orfraie n’était plus celle que dame Azura recherchait ou plutôt, c’est ce qu’elle croyait.

- Je dois rentrer. Ce fut un plaisir de te rencontrer, Sinestra. J’ai déjà payé les frais de la chambre alors n’hésite pas à rester. Prononça-t-elle finalement.

La jeune femme se releva, ramasser ses choses puis se dirigea vers la porte.

- Bonne nuit et à la prochaine!

[Merci d'avoir RP avoir moi ♥ catkiss Ça va être une conclusion pour moi bise]








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna.

Revenir en haut Aller en bas

Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. - Luna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une si longue nuit... [PV Sai Don]
» La nuit est reposante, tout comme tes yeux sont réconfortant [Chase]
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» Du bleu dans une sombre nuit [Pv Hans]
» Une petite bête dans un lac de nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-