Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 23 Oct 2016 - 19:06


Citation :
Le mal qui sommeillait au sein de l’ancienne forêt elfique c’est réveillé voilà il y a quelques mois. Dans l’ignorance quasi totale du monde il se renforce et se propage. Progressivement, il s’étend au travers d’Armanda et vient même fouler les cimes elfiques. Alors que le voile de la nuit vient couvrir le ciel, une ombre malveillante commence à planer sur le domaine de la Rapsodie. La dysharmonie commence …

INTRIGUE : Ombre sur le domaine. Le 27 Septembre an 7 d’Obsidienne

Les joueurs disposent d'un délai de 3 jours pour poster à compter de la réception des directives. Nous vous encouragerons même à poster plus vite encore si vous le pouvez (l’intrigue n’en sera que plus développée). Les RP d’intrigue sont prioritaires sur tous les autres rp normaux.

  • Ilyanth Neolenn
  • Claire Lunovel
  • Elenya Ataliel
  • Amaury Ataliel

L'ordre pourrait changer à tout moment.

Les armes étant interdites sur le domaine, tous vos personnages sont considérés comme désarmés.


Spoiler:
 


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 26 Oct 2016 - 13:56

La nuit venait de tomber sur le domaine Baptistral et la lune blafarde faisait danser ses rayons argentés sur les somptueux bâtiments de marbre blanc, à l’architecture Elfique. Ilyanth traversait le jardin intérieur afin de regagner ses appartements. Son visage aux traits délicats arborait une expression soucieuse et pensive, qui contrastait avec son entrain habituel. Aujourd’hui, une importante réunion avait eu lieu, réunissant tous les Baptristrels, sans exception, dans le but de discuter d’une situation pour le moins problématique…

La décision d’élever un Enwr au rang de Cawr avait été acceptée à l’unanimité…Néanmoins, un obstacle de taille subsistait avant que cette nomination soit effective ; en effet, l’Enwr en question souffrait d’un handicap majeur pour pouvoir accéder au rang de maitre Baptistrel : il était impuissant magique. Une telle situation se révélait particulièrement rare et inédite, mais le destin de l’Enwr en question ne manquait pas non plus de singularité. Ce dernier se nommait Ascheriit Svenn.

Neolenn avait l’habitude de côtoyer ce jeune homme d’une vingtaine d’années, aux cheveux d’un noir cendré et aux yeux aussi bleus et glacés que les glaciers millénaires des contrées du Nord. De grande stature, comme tous les Nordiques, et approchant les deux mètres cinquante, l’humain possédait un corps robuste et harmonieux. Cependant, celui-ci se déplaçait avec difficulté en raison d’une de ses jambes en grande partie paralysée…

Le chantefeu s’était très vite pris d’affection pour ce jeune Enwr au tempérament doux, débordant de gaieté, sociable et ouvert. Son cœur s’était serré lorsque le Nordique lui avait révélé les détails de son histoire personnelle et de son passé douloureux.

Issu d’une famille noble, les Svenns, Ascheriit s’était senti très différent des autres membres de son clan, ce qui lui valait d’être considéré comme un mouton noir. En effet, depuis sa plus tendre enfance, le nordique avait éprouvé une véritable aversion pour les armes, allant jusqu’à refuser d’en porter, ce qui tranchait avec l’attitude du reste de sa lignée. Par ailleurs, il s’intéressait davantage au savoir, à la magie et aux créatures magiques qu’à l’art de la guerre. En dépit d’un physique le prédisposant aux combats, le jeune Svenn ne manifestait aucun attrait pour la lutte mais dû s’y plier en raison des traditions Glacernoises. Ce dernier se révélera d’ailleurs un piètre guerrier et sera amputé de sa jambe droite, à cause d’une blessure infectée.
Cette amputation réduira en cendres les espoirs de son père de faire de son rejeton un tueur de vampires, comme l’ensemble de sa lignée familiale.

Toutefois, le destin d’Ascheriit bascula le jour où un Baptistrel arriva dans sa ville et tente de lui rendre sa jambe perdue. Hélas, celui-ci ne put y parvenir totalement et le jeune homme conserva une forte paralysie, l’empêchant de se déplacer sans appui. Loin de renoncer à son désir d’en faire un combattant, son père tenta de le ramener dans cette voie, mais finit par abandonner tant son enfant s’y révélait réfractaire.
Déçu par ce fils indigne qu’il avait toujours considéré comme un vilain petit canard, le père d’Ascheriit se détourna de lui, permettant au Baptistrel de l’emmener loin de sa vue. Le jeune garçon suivit donc son nouveau maître jusqu’au domaine de la Rhapsodie où une nouvelle vie commença pour ce dernier.

Hélas, le jeune homme souffrait des effets d’une malédiction le rendant impuissant magique, comme tous les membres de la famille Svenn. Cet état compromettait gravement son avenir en tant que Baptistrel mais le jeune homme n’attendait rien d’autre de cette formation que la possibilité de pouvoir se rendre utile et d’être en accord avec sa personnalité profonde.
Pourtant, un jour, la chance parut sourire au Glacernois et après une vingtaine d’années à suivre la formation des Enwrs, la possibilité de devenir un Baptistrel à part entière s’ouvrit pour lui.

Néanmoins, avant de parvenir à cet objectif, il était impératif de lever la malédiction du dragon et nul ne garantissait la réussite d’un tel exploit.
Pour réussir à briser cette malédiction, le Enwr devait se soumettre à une épreuve, accompagné de ses amis Rhapsodiens. Seuls les elfes, et plus particulièrement les Baptistrels possédaient le pouvoir de venir à bout d'une malédiction si puissante...

Ilyanth soutenait de tout cœur Ascheriit qu’il appréciait énormément en raison de sa grande sagesse et de son érudition. De plus, tous deux partageaient un même tempérament passionné et une grande aversion pour les armes et les combats.

Neolenn était bien décidé à apporter son soutien inconditionnel au jeune Svenn et à l’aider de son mieux pour la réussite de cette épreuve, même s’il éprouvait de nombreuses craintes à ce sujet. Malheureusement, la possibilité d’échouer était très élevée et une immense déception s’en suivrait, aussi bien pour l’intéressé que pour ses amis de la Rhapsodie.

Toutefois, le Chantefeu se refusait à croire qu’il n’existait aucune possibilité pour son compagnon de réaliser son vœu le plus cher et était prêt à lutter à ses côtés pour atteindre ce but. Après tout qui ne tentait rien n’avait rien et l’elfe préférait adopter une attitude optimiste à ce sujet plutôt que de s’avouer vaincu dès le départ.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 27 Oct 2016 - 13:48


I - Je ne voyais pas les personnes qui m'entouraient

J'en étais à nouveau à contempler la fresque étoilée que la majestueuse nuit m'offrait. Le soleil resplendissant avait laissé sa place à une demi-obscurité qui me faisait du bien. Les fastes architecturaux de la capitale elfique me laissaient des souvenirs impérissables, mais je me sentais beaucoup mieux dans un environnement plus naturel, si les elfes me permettent d'user de ce mot. Aussi, il n'y avait pas cette profusion de diversité qui courrait par les rues et je trouvais enfin un endroit pour méditer calmement. Ainsi, me voilà à nouveau au Domaine, endroit où je me sentais comme chez moi, voire plus.

Je me résolus de laisser provisoirement mes soucis de côté qu'avait pu faire naître en moi contre l'horrible nature des hommes la chaste nature. Même en mettant de côté l'indice individuel de cruauté qui était frappant déjà chez lui, je pouvais d'ailleurs me rassurer à divers points de vue. Premièrement, en ce qui me concernait personnellement, mon incapacité à me plier aux normes, que l'on me reprochait si péniblement, n'était pas totale. Il y avait en moi un personnage qui savait plus ou moins bien se soumettre, mais c'était un personnage intermittent, ne reprenant vie que quand se manifestait quelque nécessité générale, commune à plusieurs individus, qui faisait de la soumission nourriture et richesse. Alors ce personnage se pliait et obéissait, mais à une certaine profondeur seulement, de sorte que la hiérarchie n'en profitait pas. Comme un mathématicien qui, défaisant les choses de leurs qualités sensibles, ne voit que leur substrat linéaire et spatial, ce que racontaient les gens m'échappait pour la grande partie, car ce qui m'intéressait d'abord, c'était non ce qu'ils voulaient dire, mais la manière dont ils le disaient, en tant qu'elle était la première révélatrice de leur caractère, de leurs ridicules et de leurs rêves ; ou plutôt c'était un objet qui avait toujours plus particulièrement été le but de ma recherche parce qu'il me donnait un plaisir spécifique, le point qui était commun à un être avec un autre. Ce n'était que quand je l'apercevais que mon esprit, qui sommeillait jusque là, même derrière l'affable activité de la conversation, dont l'animation masquait pour les autres un total manque d'activité spirituel, se mettait tout à coup allègrement en chasse, mais ce qu'il poursuivait alors, par exemple la nature profonde d'un individu à travers les lieux et les temps, était situé à mi-profondeur, au-delà de l'apparence elle-même, dans une zone un peu plus en retrait. Aussi le charme apparent, que chacun sait se donner avec ces fragrances, ces poudres et ces crèmes, des êtres m'échappait à moitié parce que je n'avais plus la faculté de m'arrêter à son niveau, comme le chirurgien qui, sous les formes gracieuses d'une poitrine de femme, verrait le mal interne qui brûle tout.

J'avais beau paraître souriante, en cette céleste nuit, je ne voyais pas les personnes qui m'entouraient, parce que quand je croyais les regarder et leur sourire, j'étais en plein dans un plan plus loin de tout cela. Il en résultait une apparente rêverie. Pourtant, cette abstraction supérieure me fut brisée d'un coup. Alors que je marchais sur le large chemin de terre, je croisais un individu à la taille remarquable, arborant aussi de très longs cheveux de jais. Je ne crois pas me mentir en disant qu'ils faisaient bien ma propre taille. Pourtant, même selon une volonté qui me dépasserait, ce n'était pas l'objet qui m'étonna ; en effet, il ne pouvait cacher une extrême tension. Tout de même, alors qu'il me passa dans le dos, je l'arrêtai d'une voix tranquille :

« Monsieur ! Vous semblez troublé en un si charmant soir : y a-t-il matière dont vous voudriez vous décharger, en me confiant vos troubles ? avais-je demandé tout à mon habitude.
Je n'oserais pas vous déranger avec mes problèmes, répondit-il d'un air agréable, bien que son inquiétude transparaissait comme le corps le faisait derrière un tissu trempé.
Allons donc ! Écoutez, je m'appelle Claire Lunovel et je serais ravie de vous servir d'oreille, du mieux que je le puisse. »

Je me faisais chantre de la sympathie et de la confidence. Tout de même, qu'eût pensé ma mère si elle avait su que j'étais si encline à m'ouvrir à ceux que je ne connaissais point. Il fallait plutôt se lier à une grande personne, plutôt qu'à une myriade de petits gens, disait-on. Et pourtant, ce que j'avais voulu être amoureuse... Amoureuse de Frey, amoureuse d'Alexei, amoureuse de Sartalis ! J'éprouvais des remords, maintenant qu'un amour réciproque allait m'unir à la nature et au monde. J'aurais pu du reste avouer très véridiquement que Frey ne me plaisait plus. Je l'avais vu avant de partir pour les territoires elfiques : son air un peu boudeur et sa silhouette qui s'éloignait ne m'avaient pas causé plus de tort que ce j'aurais pu imaginer quelques mois plus tôt.

J'inclinais ma tête, mes cheveux tombaient sur la droite de ma figure, reflétant la lumière des étoiles, comme s'ils venaient de sortir de l'eau. Je plantais mes yeux dans ceux de mon interlocuteur. Ils étaient d'un bleu-gris qui ferait rougir toute courtisane :

« Je me prénomme Ascheriit Svenn et puisque vous êtes si intéressée, laissez-moi vous conter mon histoire », finit-il par me dire.

Et l'habitude des histoires que l'on me contait rejaillit, de sorte que mon passé m'était en vue : je pouvais presque le saisir à deux mains. Tandis que nous marchions sous les arbres, j'écoutais les paroles des déboires et des rêves de mon nouveau compagnon. Je les recevais avec un bon sourire : c'est que dans les périodes de ma vie où je n'étais pas en vogue à cet amour pour le grand Tout et où je désirais parfois l'être, je ne portais pas seulement en moi un idéal pictural, mais aussi le fantôme moral d'un autre monde. Ainsi, son histoire me frappa d'autant plus que j'étais en proie à la douleur interne qui me prenait à l'époque. Il me conta le fait qu'il venait d'une lignée respectable par sa noblesse, mais qu'il s'était détaché d'elle assez vite par son refus de porter les armes. Il était devenu érudit et s'était engagé à devenir Baptristrel. Pourtant, il y avait une dernière épreuve qu'il devait passer et qui le mettait mal à l'aise, dans un doute insurmontable.

J'étais une personne qui considérait que refuser de porter les armes était un non-sens, contrariant l'ordre du monde. Pourtant, ma sympathie pour les Baptristrels était telle que je ne pouvais pas leur en vouloir. Je voulus pousser la conversation pendant que nous marchions ; pourtant, je ne trouvais pas la force nécessaire pour le questionner sur l'épreuve qu'il avait à surmonter. Le sujet dériva alors sur des points plus banals. Nous arrivâmes au Dolmen des vents où une brise plus fraîche me fit tressaillir. Je pris une grande inspiration et leva la tête au ciel. De là, je voyais toutes les étoiles. Quelle que fût la nouvelle que je voulais créer, elle garderait sa magnifique forme, ne varietur.

« Ascheriit, si je peux vous aider, dites-le moi », fis-je sans détourner mon regard de la voûte céleste.



Spoiler:
 


Dernière édition par Claire Lunovel le Ven 28 Oct 2016 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 28 Oct 2016 - 16:54

Elenya sortait d’une réunion du conseil assez houleuse, enfin une réunion du conseil finalement. C’était toujours un peu la même chose, les discussions y étaient animées et discutées. De son côté, elle gardait toujours sa ligne directrice, le conservatisme, mais ce n’était pas pour cela qu’elle était présente cette nuit-là. Elle avait été invitée à venir à propos d’une levé de malédiction d’un humain par la chantebrise Amaury Ataliel, de la famille en somme, et c’était bien pour cela qu’elle était présente. Un humain ?! Remarquez, il n’y avait qu’un humain pour réussir à se faire maudire, quoi de plus normal en somme que les elfes, nécessairement meilleur, doivent aider un humain. Le fait que cet humain allait recevoir un titre quelconque ne l’intéressait pas tellement, il fallait bien avouer. Elle espérait bien régler ce souci rapidement et pouvoir rentrer chez elle, la nuit était tombée déjà faisant briller les étoiles dans le ciel dégagé, ce n’était pas une raison pour trainer plus que de raison. Une de ses meilleures amies l’impératrice des elfes était une baptistrelle, elle se sentait alors redevable comme si elle l’aidait en dépannant son ordre. Sans cela, elle aurait sans doute fait trainer les choses, surtout pour un humain.

La conseillère des affaires extérieures des elfes n’étaient même pas arrivée armée, les réunions du conseil pouvaient être houleuse, mais tout de même. Elle n’avait pas vraiment besoin d’armes en même temps pour faire un carnage, même si elle connaissait l’amour inconsidéré pour la paix de cet ordre. Elle était quelqu’un qui respectait les règles sans vraiment les discuter, du moins pour tout ce qui était elfe ou d’un ordre respectable. Le style du dolmen du vent n’était vraiment pas pour elle, la liberté, le changement, elle était surtout le contraire, terre à terre, protectrice et enracinée dans l’histoire de son peuple. Il fallait dire que c’était un très joli lieu, évidemment, puisque cela avait été construit par les elfes, un cadeau de son empereur favori. C’était sans doute un bon choix que de les accueillir ici, ou bien une demande de la part de l’impératrice et Baptristel également.

Elenya était une femme politique, très naturelle dans son style sans guère d’artifice. Elle faisait surtout dans l’efficace et on sentait bien à sa façon de marcher, de regarder le tout à chacun qu’elle était une femme d’action à qui on ne marchait pas sur les pieds. Elle savait fort bien ce qu’elle voulait et comment le faire savoir. Elle était loin d’être timide et se faisait parfaitement comprendre. Elle était habillée avec une très belle robe blanche sans doute assez chère, avec un croisillon de tissu pour les jambes et de toutes petites pierres précieuse brillantes. Oui, elle était riche et elle ne le cachait pas. Elle appartenait à une importante famille elfique, et elle n’en avait absolument pas honte. Elle chercha la première personne qui semblait être du coin, des Baptistrel pour demander à être reçu sur un ton légèrement hautain.

« Je suis Elenya Ataliel, conseillère du peuple elfe. J’ai été mandé par Amaury Ataliel pour un service, veuillez l’informer de ma présence. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 30 Oct 2016 - 23:56

Le tintement des carillons vibrait au rythme d'une légère brise, nimbant l'espace d'une mélodie à la fois légère et douce, apaisant même les cœurs les plus tourmentés. Si le sanctuaire n'avait pas été celui de son élément, il ne doutait pas qu'il en aurait tout autant apprécié l'atmosphère. Les yeux fermés, aussi immobile que muet, il se laissait bercer dans une profonde méditation, puisant dans ce lieu exceptionnel toute la force dont il avait besoin.
Comme toujours, il était ravi d'être rentré au Domaine, d'avoir pu retrouver ce lieu si accueillant, peuplé de tous ses frères et sœurs. Ici, la vie était tellement plus facile. Aucun sentiment belliqueux, aucune onde négative ne venait perturber le calme ambiant et il y régnait toujours autant de joie que de vivacité. Si les épreuves de la vie ne l'avaient pas jeté en tant d'endroits différents, s'il n'avait pas eu ce désir profond d'aider les autres jusqu'à ce que ses forces l'abandonnent, il aurait probablement pu rester ici toute sa vie, simplement heureux.

Mais le monde ne pouvait être ainsi, il était empreint de mille couleurs, ainsi que de tant de faiblesses et de tourments. La force de son âme le poussait constamment à faire de son mieux pour corriger toutes ces choses et pourtant, c'était loin d'être suffisant. Une réunion importante avait eu lieu aujourd'hui et il avait été heureux de pouvoir discuter à nouveau avec tous ses frères et sœurs Baptistrels. Leur rassemblement était dû à un changement important dans le Domaine : il était temps de nommer un nouveau Cawr et, au fil de la conversation, ils décidèrent que ce serait un humain du nom d'Ascheriit Svenn.
Le Chantebrise n'était pas vraiment proche de lui, mais il n'en avait entendu que du bien et les vibrations qui émanaient de cet homme ne pouvaient que lui confirmer les impressions de ses congénères. De plus, son passé parfois un peu similaire au sien lui permettait de le comprendre facilement et il se sentait d'autant plus concerné par son avenir. L'elfe était certain qu'il ferait un merveilleux maître Baptistrel et il n'avait pas hésité à lui dire quelques mots d'encouragements après la réunion.
Un seul problème persistait avant qu'il ne passe l'épreuve et il était de taille. En effet, la famille d'Ascheriit avait été maudite par un dragon, rendant impuissant magiquement tous les Svenn, rendant impossible dans l'immédiat son ascension en tant que Cawr. Ce point n'avait pourtant pas repoussé les Baptistrels et, plutôt que de choisir quelqu'un d'autre, ils avaient préféré une autre décision : tenter de lever la malédiction. C'était à la fois dangereux et difficile, leurs chances de succès étaient bien faibles, mais ils ne voulaient pas renoncer sans avoir essayé.

Au cours de la réunion, ils décidèrent de demander le soutien du royaume elfique qui avait été autrefois capable de lever une malédiction. Toute aide supplémentaire ne pouvait qu'être bénéfique et il espérait que cela puisse augmenter leurs chances de réussite. Déterminé à donner tout ce qu'il pouvait pour le jeune humain, Amaury fut ainsi contraint de mettre de côté son passé. Cela faisait des siècles qu'il avait rompu tout contact avec les elfes et notamment avec le conseil et sa propre famille, mais pour le bien des siens, de ceux qui étaient aujourd'hui ses véritables frères et sœurs, il se sentait prêt à le faire à nouveau.
Il ne connaissait pas cette cousine qui était née bien après son départ de l'ancienne cité elfique, mais c'était elle qui était à la charge des affaires étrangères et il aurait été bien curieux qu'il contacte un autre conseiller. Il avait espéré alors que son prénom ne sonne pas comme une usurpation et que son nom aide à satisfaire cette requête plus qu'il ne la refrène. Heureusement, ses prières furent exaucées puisque la conseillère avait accepté de les rencontrer au Domaine à la nuit tombée, au Dolmen des Vents.

Il attendait ainsi, se baignant de cette atmosphère pour y puiser tout le calme qu'il pouvait y trouver, essayant d'effacer cette angoisse qui voulait s'emparer de tout son corps, de faire disparaître toutes ces émotions négatives qui pouvaient troubler son harmonie. Il savait bien qu'il lui faudrait un jour refaire face à tout cela et, au moins était-il heureux que ce soit une cousine inconnue plutôt que sa mère qu'il faudrait affronter aujourd'hui.

Des bruits de pas finirent par briser sa solitude et Amaury salua les nouveaux arrivants avec douceur. Il ne connaissait pas ce qui semblait être une jeune femme, mais il ne pouvait pas se tromper sur celui qui l'accompagnait. Le gratifiant d'un sourire chaleureux, il espérait lui ôter un peu du poids qui pesait sur ses épaules. Il n'était pas seul pour affronter tout cela.
Deux personnes de plus arrivèrent et son cœur sembla se glacer pendant un bref instant. Un Enwr accompagnait ce qu'il devina être la conseillère, sa cousine. Les vibrations qui émanaient d'elle n'avaient rien pour lui plaire et elle avait certainement cette facette des Ataliel qu'il détestait tant, qui l'avait tant fait souffrir. Pourtant, il n'en fit rien, se contentant de lui adresser le salut elfique, à la simple exception qu'il lui était bien impossible de soutenir son regard.

« Bonsoir Elenya, je suis le Baptistrel Chantebrise Amaury Ataliel. Je vous remercie d'avoir accepté de me rencontrer aujourd'hui, malgré une heure si tardive. »

Son ton s'était fait doux, comme à son habitude, et il lui offrit un léger sourire, espérant que tout se passerait bien.

« Comme je vous en ai déjà fait part, nous souhaitons lever la malédiction qui afflige ce jeune humain, Ascheriit Svenn. » D'un geste de la main, il lui présenta l'apprenti. « Nous avons bien conscience qu'il s'agit d'une entreprise difficile et c'est pour cela que les Baptistrels souhaitent aujourd'hui demander l'aide du royaume elfique. Des nôtres ont autrefois permis d'accomplir cette tâche et une nouvelle aide de votre part nous serait extrêmement précieuse. »


Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd


Dernière édition par Amaury Ataliel le Dim 6 Nov 2016 - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mar 1 Nov 2016 - 21:54

L’esprit accaparé par ses pensées, le chantefeu ne prêtait qu’une attention dérisoire aux somptueux parterres de fleurs, qui décoraient les allées du jardin intérieur et dont le parfum délicat embaumait délicieusement l’air. A présent, la nuit avait recouvert le firmament d’un linceul de satin noir sur lequel des poussières diamantées scintillaient. La lumière argentée de l’astre lunaire conférait à l’endroit une atmosphère sépulcrale.
Ilyanth s’arrêta un bref instant, pensif, et jeta un regard autour de lui ; à travers la semi-obscurité, il discerna les contours de silhouettes de promeneurs occupés à admirer les splendeurs stellaires. En cette soirée de début d’automne, une douce fraîcheur permettait de jouir des beautés célestes avant l’arrivée des premiers frimas.

Le jardin intérieur se trouvait au cœur de la zone résidentielle et les différents sanctuaires, représentant chacun un élément, étaient dispersés aux quatre coins du domaine. Entourant les bâtiments où résidaient les Baptistrels, ces endroits de culte se révélaient facilement accessibles pour tous ceux qui désiraient s’y rendre.
En sa qualité de Baptistrel lié au feu, Neolenn passait une grande partie de son temps au Puits Flamboyant, le sanctuaire dédié à cet élément. Cependant, il aimait, tout autant, s’extasier devant les innombrables merveilles que recelaient les autres lieux sacrés : le Dolmen des vents, l’observatoire céleste, la Clairière de la grande mère et la Fontaine vif-argent. Ces endroits étaient propices à la méditation, au recueillement et à la rêverie et, pour qui savait ouvrir son esprit, à une sensibilité accrue aux vibrations du monde.

L’elfe continua à longer les bâtiments de marbre lactescent et approchait de celui qui abritait ses appartements. Soudain, il sentit un sombre pressentiment sourdre dans son cœur et l’atmosphère autour de lui, devint électrique et chargée de menace…
Intrigué, le Cawr observa les alentours, les sens à l’affût, guettant tout mouvement dans l’air, annonciateur d’un funeste présage. Autour de lui, les promeneurs semblaient insouciants et bavardaient gaiement, comme s’il était le seul à avoir remarqué ce brusque changement…peut-être en raison de son tempérament très intuitif.

Tout d’un coup, le souffle du vent qui faisait résonner son doux murmure dans la cime des arbres s’estompa, avant de disparaître tout à fait…
Les fleurs, aux couleurs si chatoyantes, parurent se flétrir comme si une force implacable aspirait leur vitalité, les privant de toute énergie. Même les luminaires célestes, tels que les étoiles et la lune parurent se ternir, plongeant peu à peu le domaine dans l'obscurité.

Que se passait-il ? Pourquoi le vent, la nature et la lumière paraissaient s’éteindre sans explication ? Les questions se bousculaient dans l’esprit du chantefeu, en proie à une vive inquiétude, face à ce mystérieux phénomène.
Désormais, un silence de mort régnait alors que quelques instants auparavant le jardin grouillait de vie.

Brusquement, Ilyanth poussa un cri horrifié : les vibrations du monde avaient disparues ! Du moins, il ne parvenait plus à les percevoir, ce qui était de très mauvaise augure car il s’agissait d’une forme de magie très résistante. Quelque chose de terrible est en train de se produire, pensa l’elfe, en luttant intérieurement afin ne pas se laisser envahir par la panique et garder un semblant de sang-froid pour affronter cette étrange situation.
Il s’apprêtait à rebrousser chemin et à aller prévenir ses frères Baptistrels, mais une langueur soudaine s’empara de son corps…

Le chantefeu ressentit un profond malaise comme si le feu passionné qui brûlait dans ses veines s’éteignait peu à peu, et était remplacé par un vide glacé…Comme si l’énergie, la vie faisaient place à une intense et douloureuse mélancolie. Jamais, Neolenn n’avait éprouvé un tel sentiment de déréliction, une telle vacuité intérieure, c’était terrifiant et déstabilisant…

Même le lien infrangible qui le liait à son totem paraissait s’être brisé, le laissant seul face à l’immensité du néant. Il aurait voulu crier mais aucun son ne sortit de sa bouche et la nausée le submergea.

Autour de lui, les autres occupants du jardin semblaient pris de vertiges et avançaient en titubant. Certains, moins chanceux, s’évanouissaient avant d’avoir pu gagner le bâtiment.

En observant cette scène, les yeux hagards, le jeune Elfe se remémora un tragique événement qui avait eu lieu six années auparavant : l’attaque du domaine par les Alayiens et la destruction des protections magiques qui assuraient sa sécurité. Les pacifiques occupants de ce lieu sacré, désarmés et en nombre restreint représentaient des proies parfaites. Heureusement, les sanctuaires incarnaient des havres de protection.

D’une voix blanche, il bredouilla :

- Les barrières magiques….sont…tombées…Le domaine est attaqué…

Cette horrible réalité s’imposait à son esprit et nulle autre explication satisfaisante n’était en mesure d’expliquer cette soudaine disparition de la magie. Ce phénomène ne pouvait être que l’œuvre d’un ennemi malfaisant, désireux de profiter de leur faiblesse et de leur désarmement…Sans la magie, ils ne disposaient d’aucun moyen de défense !

Nauséeux et en proie au vertige, le Caw se déplaçait d'une démarche chancelante, sa vue se brouillait de plus en plus et il peinait à discerner ce qui se trouvait autour de lui, en raison de la pénombre.

Soudain, un sifflement très strident retentit et Ilyanth serra les dents en se bouchant les oreilles, assourdi par le son suraigu. Au centre du jardin, une distorsion se forma et un énorme trou apparut. Tandis que Neolenn fixait cette béance d’un air stupéfait, il entendit un grognement terrifiant s’en échapper. Jamais, ses oreilles n’avaient entendu de cri aussi monstrueux, même le rugissement d’un dragon enragé paraissait plus rassurant.

Dans sa poitrine, son cœur se mit à battre à tout rompre et il aperçut une jeune Enwr, en pleurs, qui se tenait à côté de lui. Bien que la peur emplisse son cœur, le Baptistrel décida de faire appel à tout son courage et ramassa des pierres qui se trouvaient sur le sol, prêt à les utiliser si besoin pour défendre sa vie et celle de la jeune fille, en cas de nécessité. C’était des armes dérisoires face à une telle monstruosité, mais peut-être qu’elles leur permettraient de gagner du temps pour fuir vers un lieu plus sûr. Puis, malgré son état d’épuisement physique, lié à cette sombre menace, l’elfe prit la Enwr par la main et ils s’acheminèrent, aussi vite que possible, en direction du sanctuaire le plus proche.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 2 Nov 2016 - 12:55



Le royaume des elfes était en vue. Ces montagnes insolentes qui se dressaient face à eux d’un air supérieur. Bientôt, cette arrogance serait égratignée par une défaite cuisante. Leur mission était simple, et chaque participant la connaissait. Investir la place, capturer un maximum de leur cible, puis repartir. Le tout le plus rapidement et avec le minimum de pertes possible. Bien sûr, la réalisation de l’objectif restait prioritaire, aussi leur survie passait après ce dernier. Ils en avaient conscience et mieux valait mourir sur le champ de bataille plutôt que chez soi après avoir échoué la mission.

Les chimères avaient pris leur temps pour venir jusqu’ici. Déjà pour ne pas éveiller les soupçons, mais surtout pour préparer convenablement l’opération. Leur cible n’était pas aussi facile que des villageois cette fois. Aussi, elles se devaient de montrer l’étendue de leur pouvoir. Wargen, la louve géante, se tourna vers son coéquipier, les crocs révéler, bouillonnant encore de colère en raison de la blessure qu’elle avait subie lors de la précédente mission.

« Basith ! Il est l’heure. Déchaine la puissance du néant sur les enfants de nos ennemis. Nous investirons ensuite les lieux et nous occuperons de gêneur pendant que tu captureras nos cibles. En avant, préparez-vous ! »

Un premier portail s’ouvrit face à l’interlocuteur de la louve, qui s’y engouffra lui et son équipe, alors qu’elle-même vint en ouvrir un autre peu de temps après.

De l’autre côté, la puissance du néant avait été libérée sur le domaine des bardes et la trame avait été écrasée. Leur ennemi serait affaibli et eux-mêmes ne seraient pas gênés par cette dernière. Sans attendre plus longtemps, Wargen sorti du portail, son regard de prédateur se posant sur les frêles créatures présente dans ce qui semblait être un jardin. Dressant la tête, elle poussa un puissant et lugubre hurlement, des loups vampiriques sortant alors après elle du portail, suivi de quelques bipèdes de tous horizons. La voix de la louve géante s’éleva alors, froide, lointaine, inhumaine.

« À l’attaque ! Capturez-les tous ! »


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 2 Nov 2016 - 14:23


II - Des larmes coulèrent sur mes joues

D'un pas presque lent et incertain, avançant sa jambe droite comme une baguette, presque sans la plier, frappant légèrement de sa canne le sol d'humus, Ascheriit approchait d'un elfe d'une très belle constitution qui me semblait d'une qualité tout à fait élevée pour que je ne m'immisçasse point. Je ne pus pourtant m'empêcher d'écouter leur conversation, à laquelle s'ajoutèrent d'autres elfes, tout en appréciant les étoiles, marc de lumière, dans le ciel sombre. Je sentais la douceur m'envelopper, bien que l'atmosphère eût l'air tendue, comme si le problème que mon nouveau compagnon avait été source d'une inextricable difficulté pour les membres de la Rhapsodie. J'avais pu ouvrir le cadenas personnel que le Nordique m'opposait, très amicalement et sans aucune offense, je tiens à le faire remarquer à mes lecteurs, et j'appris alors auparavant, il était destiné à devenir un guerrier, traqueur de vampires, de ces sortes de personnes prêtes à tout pour exterminer ce qui leur semblait juste d'exterminer, loin du rôdeur qui n'était dû qu'à la nature nourricière. Aussi, il se blessa volontairement à la jambe droite pour échapper à l'entraînement forcé et ce n'était que grâce à l'aide bienveillante d'un Baptistrel qu'il parvint à la récupérer. Néanmoins, mon compagnon avait quémandé la pitié du chantre, pour qu'il ne recouvrât jamais l'usage moteur de son membre. C'était pour cela qu'il la traînait, comme un fardeau, derrière lui, ultime trésor qui lui permit de rejoindre le Domaine et ses splendeurs.

J'entendais les grands, c'était même cas de le dire, littéralement, discuter dans une relative demi-voix : « Comme je vous en ai déjà fait part, nous souhaitons lever la malédiction qui afflige ce jeune humain, Ascheriit Svenn », fit celui qui reflétait blanche et pure la lumière des étoiles, de sa peau de marbre. Ces paroles me causèrent un sentiment particulier. Pour moi, il était désormais entendu que l'épreuve dont j'ouïs dire se ferait contre des forces qui dépasserait mon simple entendement d'humaine et que la merveille contemplée depuis des jours et des jours, semblait-il, se trouvait maintenant dans un voile de mystère plus sombre, plus dangereux et plus terrifiant, aussi bien qu'elle transforma la nuit noire en une nappe nouvelle qui prenait la gorge. Je réfléchissais à cette idée nouvelle qui fatigua mon corps au poids que le Domaine tentait de porter. Il me fallut quelques instants pour recouvrer des idées claires et alors que je levai la tête vers les principaux concernés, je vis les elfes pris d'une tourmente aiguë, proches d'une déraisonnable affliction corporelle. Mon regard croisa celui d'Ascheriit, plein d'incompréhension. Que s'était-il passé en quelques secondes ?

Comme j'appartenais, à ma qualité déjà, à la grande famille des êtres incapables de rester immobiles face aux sentiments des uns et des autres, et qui plus est celle de la douleur, je m'empêchais toute autre perspective, avec tout ce qu'elle contiendrait de joies et de peines, bien que ce fussent ces dernières qui furent privilégiées, je l'apprendrais à mes dépends, avant d'avoir porté assistance aux deux êtres des cimes. « Ascheriit, vous allez bien ? Regardez ce qu'il en est des autres personnes présentes ! » lançai-je pour l'enjoindre à m'aider. Il me répondit par un hochement de la tête et se dépêcha d'autant qu'il le pouvait avec sa jambe paralysée. Je commençai à regarder, quant à moi, si le mal était de nature physique et je me rendis rapidement compte que cela n'était pas le cas. Comme pour ces êtres, si grands qu'ils fussent, le tour le plus léger de la roue magique eut la faculté de les descendre, de les transpercer et de les fixer aux pires douleurs du monde. J'en vins alors à l'idée d'un mal d'origine magique.

Je voulus faire part de mes observations, mais l'horreur me prit à ce moment-là. Dans le feu des événements, je n'en eus fait que peu de raison, mais la réalité m'avait rattrapé pour m'adjoindre la terrible révélation. Je tentai de faire le lien avec mon totem, celui de la colombe, qui m'avait guidée tout entière depuis que j'étais enfant et que je plaçai aux plus hautes cimes de mes gloires. Je me glaçai sur place et fus prise d'horribles contractions et spasmes. Mes bras me tombèrent le long du corps, sans aucune force. Le bruissement des saules, les courses avec mon père dans le manoir familial, le froufrou des robes de ma mère : c'était tout cela qui m'était enlevé, leur langage secret, le bonheur que j'en eus.

Des larmes coulèrent sur mes joues. Dures et froides, comme la nuit. Je restais à demi-sanglotante en essayant de trouver du réconfort autour de moi, mais il ne m'en fut aucunement donné : la douceur aérée du lieu avait laissé sa place à un silence mortifère. Les deux elfes semblaient reprendre un peu de constitution et j'en fus soulagée, autant que je pouvais l'être actuellement. Un hurlement perça le Domaine. Méchant, sournois et lugubre. Encore balbutiante, je tentais de questionner les Ataliel. « Que se passe-t-il ? » demandai-je d'une voix alarmée, de ce ton qui m'attendait en réalité aucune réponse. Je regrettais d'être désarmée. Pas que ma rapière soit l'outil-phare pour sortir de marasme actuel, mais elle m'aurait au moins donné une forme de confiance.

Je tâchais de faire le vide dans ma tête. Je me rappelais de la concentration qui me fallait pour aborder toute tâche avec efficience. Je me rappelais des contes de mon père. Je me rappelais des lectures de Sartalis. Je me rappelais des leçons d'Alexei. Je me rappelais des passes d'armes avec Gorder. J'avais le visage de mes proches en tête : père, mère, Luciana, Eryn, Benedict, tous les autres, mes amis, mes suivants. Et Frey. Finalement. Son regard, calme, mais décidé. Rêveur, mais ambitieux. Cela me donna du baume au coeur et je parvins à me mettre en stase active. « Que se passe-t-il ? », réitérai-je plus convaincue, bien que toujours chancelante.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 3 Nov 2016 - 18:30

Ce n’était pas le premier de la famille Svenn que l’elfe rencontrait dans sa vie. Elle avait entendu parler de cette malédiction, mais chaque malédiction pouvait être brisée comme n’importe quelle magie. C’était sans doute pour cela que l’on l’avait appelé, comme quoi sa réputation de magicienne commençait à se répandre. En tout cas, c’était plus agréable de penser cela. Elle était surprise de devoir rencontrer un cousin de la famille qu’elle ne connaissait pas. Il fallait dire que la famille Ataliel était grande, étendue et importante. Comme toute elfe, elle aimait et protégeait sa famille encore davantage que les elfes. Elle aurait préférée aider un elfe, mais elle ferait ce qu’elle pourrait afin de satisfaire cette Ataliel ci, son ainée de surcroît. Elle était loin de savoir en quoi Amaury avait coupé les ponts avec son propre peuple. C’était un non-sens total pour elle, qui était au service de son peuple depuis longtemps maintenant. Elle observa alors cet homme la saluer de manière elfique, mais sans la regarder dans les yeux. Elle se demanda s’il y avait un problème avec elle, si elle avait fait une faute quelque part. Elle mit un temps afin de procéder au salut très respectueux comme le voulait la coutume. Elle le regarda dans les yeux, du moins dans la direction en croisant ses bras contre sa poitrine en s’inclinant noblement. Elle était maitresse de l’étiquette en bonne femme politique, et surtout elfique. Elle le laissa parler avant de répondre, comme le voulait la politesse des ainés.

« Salutation sir Alaliel, même si je pense que nous pouvons passer au prénom rapidement si cela vous sciez. C’est un honneur que de vous rencontrer Baptistrel Chantebrise. Voilà qui est fort dommageable que l’impératrice n’était finalement pas disponible pour ce genre de cas. C’est une bonne amie à moi, alors je connais un petit peu votre ordre de sur-croix. Il est ainsi fort normal que j’accepte de venir écouter, voir aider d’une façon ou d’une autre cet humain. Je vous en prie voyons, si un membre de ma famille me demande un service, je saurai lui rendre peu importe l’heure de la journée ou de la nuit. »

Dit alors Elenya avec un doux sourire et sur un ton distingué comme une bonne femme politicienne. Elle n’aimait pas trop devoir aider un humain, mais elle savait fort bien ne pas le montrer. Elle croisa les mains dans son dos en hochant la tête lentement en écoutant avec soin.

« Oui je comprends, il va falloir étudier la question un minimum. Ce genre de malédiction est possible à retirer, surtout si cela a déjà été fait, mais plus le mage est puissant, plus cela risque d’être compliqué. Quoi qu’il en soit, les mages elfiques étant ceux les plus évolués de notre monde, nous trouverons une solution. »

Elenya suivit alors le regard vers l’homme qui fut désigné par Amaury en souriant doucement, mais le salut fut bien elfique, mais bien plus simple que pour son cousin elfique plus âgé. Même un non initié pouvait facilement faire la différence de traitement.

« C’est un honneur que de vous rencontrer monsieur, Je suis la conseillère aux affaires étrangères de la nation elfique. Je m’appelle Elenya Ataliel. »

L’elfe se tourna alors de nouveau vers Amaury en faisant un large mouvement de la main.

« L’ordre des Baptistrels a choisi sous l’invitation de notre empereur de venir siéger en nous nouvelles terres, alors voilà qui est bien normal que vous demandiez l’aide de votre peuple sir Ataliel. »

Tandis que la conversation commençait à prendre et se poursuivre, Elenya se sentit prise par des vertiges. Un sifflement dans ses oreilles et une perte d'équilibre. Les elfes n'étaient jamais malade, ils étaient forts et résistants et elle peinait à rester debout. Elle s'accroupit sur le sol afin d'avoir une meilleure assise, mais le monde entier semblait tourner tandis qu'elle serrait les dents. Elle ne voulait certainement pas paraître faible devant des étrangers, mais le problème était qu'elle n'était pas la seule touchée. Elle remarqua que les elfes autour d'elle était dans le même état et petit à petit chaque personne. Son corps semblait peser des tonnes et elle était incapable de se redresser. Elle posa sa main sur son torse tandis qu'elle avait des difficultés pour respirer, alors que son cœur battait la chamade. Elle secoua la tête vivement en essayant de se redresser, mais c'était impensable pour le moment. Ce n'était pas normal et elle ne ressentait plus cette connexion avec la nature qu'elle avait toujours connue. Elle écarquilla les yeux en essayant de rassembler ses idées.

« Cette... Sensation... Ce... C'est impossible, c'est comme il y a six ans... Néant... Les allayiens... »

Peina alors à dire avec une voix entrecoupée comme si elle luttait pour survivre en ces difficiles instants. Elle eut soudain une légère crainte de revivre les pires instants de sa vie, de son peuple, un monde sans magie. Elle tenta alors de s'essayer à l'art qu'elle maîtrisait le plus, la magie. Avec peine elle ouvrit sa main paume vers le ciel en ouvrant lentement ses doigts. Elle cherchait à utiliser la magie lux, qui normalement devait créer une petite boule lumineuse dans sa main pour s'éclairer. La magie devait rester sur le continent, sinon elle savait bien ce qui risquait d'arriver à son peuple. Cependant toute à son test, elle entendit un terrible hurlement de loup au loin. Elle ouvrit en grands ses yeux, car même si le hurlement paraissait bien animal, il lui semblait un peu trop puissant pour être naturel ou alors le loup était d'une taille terrifiante.

« , c'est une attaque ! Si ce ne sont pas les allayiens eux-mêmes... Pour réduire à néant la magie... Non sans leur esprit, ils ne peuvent rien faire. C'est impossible, tout ce qu'il... Reste comme manifestation de Néant c'est.... »

Commença à dire l'elfe, puis elle s’arrêta en écarquillant les yeux en craignant de réaliser ce qui était en train de se passer. Elle était d’une intelligence supérieure à la moyenne des elfes, qui était un peuple connu pour l’être justement. De plus, les ennemis qui étaient aux portes du royaume, sur le point de fondre sur le peuple elfique, lui était connu pour avoir étudié la question. Elle était certaine depuis des mois que ce problème devait être régler au plus vite, et même sa cousine devenue vampire était venue pour quérir son aide pour les combattre. Elle était venue lui parler de ces ennemis, de leurs dangerosités qui lui avaient même pris sa vie d’elfe. Elle tenta de se relever avec peine en tentant de reprendre la parole la plus audible possible.

« Les chimères … non c’est impossible …. Ils sont dans l’ancienne forêt des elfes. Si ce sont bien eux …. Comment auraient-ils pu passer tout le royaume sans s’être fait repérer, c’est impensable ! Quoi qu’il nous attaque … s’ils ont pris tant de précautions … »

Elenya se retourna vers son cousin Ataliel et Baptistrel.

« Que le rituel de finalisation de la levé de la lisière soit prêt à être déclencher dès que possible ! J’en prends la responsabilité ! Je ne sais même pas si cela peut fonctionner dans ses conditions, mais l’empereur m’a bien signifié lui-même que tout était prêt et que la lisière pourrait être lever très rapidement ! »

Commença alors à commander avec une grande habitude la noble elfe.

« Si nos ennemis sont bien ces monstres, la magie ne doit pas les toucher. Ils sont extrêmement puissants à tel point que l’une de ces bêtes a réussi à occire notre meilleure capitaine, ainsi que tous ses hommes. Alors ne les sous-estimer pas. Il faut sécuriser tout le monde dans un endroit facile à défendre avec une seule entrée et si vraiment la violence n’est pas possible en ces lieux, alors en dehors du domaine Baptistrel ! »

Elenya regarda alors autour d’elle chaque personne.

« Le domaine Baptistrel a-t-il un cor d’alarme ? Un moyen de prévenir d’un grand danger ? Sinon de l’herbe fraiche dans un feu pour faire un maximum de fumée, même la nuit … »

L’elfe agripa une pierre dans sa poche en plissant des yeux.

« Si cela fonctionne encore, j’ai bien un moyen pour aller prévenir en haut lieu … mais je ne préfère pas à recourir immédiatement … Je ne pourrais pas revenir avant un moment, et cela me coutera chère. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 3 Nov 2016 - 19:59



Stresser, oui le jeune homme était stressé. Il l’avait été toute la journée à vrai dire. Que cela soit par la réunion, par la décision prise de tenter de lever la malédiction ou alors par ses propres questionnements intimes à savoir s’il était digne de se libérer de la faute de sa lignée commise envers un dragon. Mais son stress gagna en intensité lorsqu’il vit l’un de ses maîtres, son invité, la jeune femme avec qui il avait discuté, mais aussi les autres visiteurs et membres du domaine présents s’effondrer, pour partie, autour de lui. Que se passait-il ? Que se passait-il ? Lui qui était né impuissant ne pouvait pas user de la magie pour tenter de comprendre ce qu’il leur arrivait. Cependant, le géant ne tarda pas à comprendre quand il sentit lui-même le lien avec son esprit totem s’étioler et disparaitre. Non, impossible. Cela ne se pouvait pas. Pas après toutes ces années. Néant n’était plus. Les Alayiens s’étaient fondues dans le peuple. La paix régnait en Armanda. Et pourtant c’était une réalité. Les craintes de l’humain furent confirmées par la conseillère qui dit tout haut ce qu’il pensait tout bas. L’énergie du néant avait frappé le domaine. Pourquoi ? Comment ? Qui pouvait bien faire cela ? Oui qui, qui en était capable ? Les prêcheurs n’étaient plus depuis la disparition de Väsà. Personne n’était donc en mesure de la contrôler.

Puis la conseillère émit une hypothèse après avoir tenté d’utiliser la magie sans succès. Les créatures vivant dans l’ancien bois des elfes. Il en avait entendu parler, soit par des rumeurs, soit par le jeune maitre Dawan Sywel qui le tenait lui-même de l’esprit du néant. Le nordique restait néanmoins sceptique puisqu’il ne comprenait pas comment ces dernières avaient pu réussir à posséder les pouvoirs d’un esprit. Il ne désirait pas s’avancer tant qu’il n’avait pas pu le constater de ses propres yeux.

Le Svenn vint s’approcher de Claire Lunovel, l’attrapant par les épaules, avant de l’inciter à se calmer. Paniquer n’aidera en rien dans la situation. Si le domaine était attaqué, la meilleure chose à faire était de se rendre le plus rapidement possible dans un abri et de donner l’alerte pour qu’Estëllin envoie des renforts. Le domaine étant malheureusement désarmé sans magie.

« Je crains que, tant que la magie est altérée par l’énergie du néant, lever la lisière soit impossible, je ne me trompe pas maitre ? »

Le brun posa son regard sur le chantebrise, obtenant son affirmation avant de continuer.

« Cependant vous avez raison. Il nous faut nous réfugier et trouver un moyen d’avertir Estëllin. Le bâtiment le plus proche et le plus sûr est l’observatoire célèste. Et comme sur tous les grands édifices du domaine, une cloche d’alerte a été installée afin de prévenir en cas de danger."


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 6 Nov 2016 - 1:17

L'heure des fastidieuses conversations politiques était arrivée et le Chantebrise en ressentait déjà les premiers vertiges. Tant de souvenirs menaçaient de ressurgir qu'il aurait facilement pu détester tout cela, jusqu'à sa façon de parler, s'il avait été un être de haine. Mais il avait passé bien plus de la moitié de son existence à aimer les autres et à chercher à apaiser ses douleurs, si bien qu'il sut garder un visage serein et trouver au fond de lui la patience d'écouter son discours, même si elle décidait de le faire long.
Bien sûr, il aurait préféré qu'ils en aillent directement aux faits, mais son peuple et particulièrement les conseillers elfiques étaient ainsi et il respectait tout cela. Sans perdre son sourire, il attendait calmement son tour de parler pour lui donner ses arguments. Aurait-il suffisamment d'éloquence pour la convaincre ? Il semblait que leur peuple commun et plus encore que leur lien de parenté soient un avantage et c'était pour lui plus qu'un soulagement.

Pourtant, il se sentait incapable d'apaiser son esprit au fil de ses mots. Quelque chose d'infime dans les vibrations le perturbait sans qu'il ne puisse savoir de quoi il s'agissait exactement. Il avait toujours été particulièrement sensible à la magie, trop peut-être, et son ascension en tant que maître Baptistrel en avait décuplé les effets. Cette puissance peuplant chaque fibre de l'existant, aussi infime soit-elle, constituait depuis bien longtemps les pans de son univers tout entier et même s'il n'avait pas été aveugle, il aurait sans doute bien facilement cédé ce sens superflu pour puiser toute sa perception dans les vibrations.

Mais brusquement son mauvais pressentiment disparu. Mais, tout aussi brusquement, tout s'éteint.
Le vide, ouvrant une gueule aussi grande qu'un gouffre béant l'engloutit si précipitamment qu'il lui fut tout à fait impossible de comprendre ce qu'il se passait dans l'instant. Plus que l'obscurité à laquelle il faisait face chaque jour, c'était le néant qui l'absorbait tout entier. Le monde… le monde avait-il cessé d'exister ?
Plus rien ne semblait l'atteindre tout comme la force vitale qui maintenait son corps debout s'était subitement dissipée. L'air lui-même semblait avoir disparu tant il se sentait démuni, incapable d'avaler la moindre bouffée, asphyxié, comme si on le maintenait plongé dans une rivière. Était-ce encore de l'air ? Était-ce de l'eau ? Était-ce le vide lui-même qui l'avait dérobé à ce monde pour le priver de chacun de ses sens ? Ce fut la chute douloureuse sur un sol bien tangible qui le ramena dans une certaine réalité.

Ses mains, maintenant plaquées sur le sol, trouvèrent la force de se refermer, effleurant quelques brins d'herbes. Il réalisa qu'une voix qu'il connaissait résonnait dans l'air sans qu'il puisse tout à fait en discerner un quelconque sens. Le monde était subitement devenu tellement vide… La force de son corps, de son âme s'était évanouie dans l'espace et il n'arrivait même pas à en percevoir les restes fugaces.
Pourquoi… Pourquoi par tous les Esprits les vibrations avaient-elles disparues ? Des larmes avaient coulé naturellement sur ses joues tandis que son cri d'horreur semblait rester irrémédiablement coincé dans sa gorge, le plongeant dans un mutisme incontrôlé. Pourquoi… ? Avait-il fauté ? Qu'avait-il fait pour que tout cesse d'exister et de se mouvoir autour de lui ? Maintenant qu'elles n'étaient plus là, il était incapable de comprendre ce qu'il se passait autour de lui et il ne se rendait pas compte qu'il était loin d'être le seul à avoir été touché par ce mal dévastateur. Son ouïe était devenue sa seule passerelle vers le monde réel et elle semblait alors être un outil bien faible.

Néant… Chimères…
Ces simples mots résonnèrent brusquement dans ses oreilles dans un bourdonnement atroce. Serait-ce… un acte extérieur ? Une attaque ? Il ne pouvait y croire. Non… pas ici… pas dans ce domaine sacré… pas encore… pas cette fois…
L'angoisse terrible qui l'avait saisi à l'instant où tout avait disparu se resserra davantage, tordant ses entrailles avec il ne savait trop quel instrument de torture. Sa bouche arrivait à peine à avaler assez d'air pour qu'il ne s'évanouisse pas.

Néant… Chimères…
Les solutions que lançait la conseillère à la hâte réussirent pourtant à atteindre son esprit et il se redressa légèrement, assis, sans parvenir à trouver la force d'en faire plus, son visage levé vers le ciel, en quête de la moindre once de magie qu'il pourrait capter, mais tout restait désespérément vide, muet, silencieux.
Les mots de sa cousine surent néanmoins toucher son cœur et il en oublia aussitôt ses angoisses pour se préoccuper davantage de son entourage. Il ne ressentait rien, mais il ne pouvait pas laisser les autres subir autant de souffrances que lui, même s'il était presque sur le point de s'évanouir, même s'il en mourrait peut-être, il ne pouvait pas laisser les Baptistrels, pas sa propre cousine, pas cette humaine si discrète, mais si lumineuse, il ne pouvait pas les abandonner s'ils se trouvaient eux aussi aux prises de cette effroyable attaque.

Ascheriit qui n'était pas touché par la magie fut le premier à réagir après Elenya et il se hâta de lui donner une réponse et une alternative. Leurs réactions si vives quand lui s'était trouvé amputé de son sens le plus important, le plus vital, lui permirent de retrouver suffisamment de force pour parler.

« Oui, l'énergie du néant a totalement occulté notre lien avec la trame… il serait inutile de tenter de lever la lisière dans ces conditions, il vaut mieux nous réfugier immédiatement dans l'observatoire céleste. Nous allons devoir trouver et désactiver ce qui a causé les perturbations avant que… les Chimères, dites-vous ? … » Il avait du mal à y croire, mais il devait bien se rendre à l'évidence, il avait lui-même entendu ce cri lugubre et tout cela était bien réel, terriblement réel. « … ne causent l'irréparable. »

Usant de toute sa volonté, il se releva tant bien que mal, hésitant, sans pour autant parvenir à trouver un véritable équilibre. Même si son ouïe était extrêmement fine, il se sentait encore des plus démunis et il ne parvenait pas à s'habituer à ce nouvel état.

« Est-ce que tout le monde va bien ? Y a-t-il des blessés ? » Demanda-t-il d'une voix légèrement tremblante, dont on pouvait facilement discerner la profonde inquiétude.

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 6 Nov 2016 - 23:24

Ilyanth avançait, tant bien que mal, en dépit de l’étrange léthargie dans laquelle son corps était plongé. Ce dernier tentait de gagner l’observatoire céleste, qui était le sanctuaire le plus proche du lieu où il se trouvait actuellement.

Une fois parvenu là-bas, il pourrait prévenir ses frères et donner l’alerte ! Sans compter, que les lourdes portes du sanctuaire leur serviraient de remparts, face à cette menace, en attendant l’arrivée d’éventuels renforts. A cette pensée, des souvenirs pénibles rejaillir dans son esprit et le ramenèrent six années en arrière…Une nuit semblable à celle-ci, les Alayiens les avaient attaqué par surprise, profitant de leur désarmement et de la chute des barrières magiques…

Neolenn et les siens s’étaient réfugiés dans le sanctuaire du feu, pendant que les portes des autres bâtiments s’écroulaient sous les coups de béliers de leurs assaillants. Un frisson glacé parcourut son échine et un mélange de colère et de tristesse envahit son cœur.

Pourquoi ? S’écriait sa voix intérieure indignée. Pourquoi lui fallait-il revivre un tel drame ? Il avait déjà assisté à l’attaque et à la destruction du premier domaine. A présent, les baptistrels avaient reconstruit un nouveau lieu sacré et ils devaient se résoudre à le perdre encore une fois ? Non, cela serait trop injuste ! Le chantefeu était prêt à sacrifier sa vie si cela permettait de préserver cet endroit si cher à son cœur.

Il serra les dents et continua à avancer, perturbé par l’absence de magie et de vibrations, qui faisait naître en lui un vide incommensurable. L’essence magique et les vibrations du monde faisaient partie intégrante de son être et leur disparition serait aussi douloureuse à ses yeux que l'amputation d'une partie de son âme.

L’elfe espérait donc que cette situation ne serait que provisoire. Cependant, il n’eut guère le temps de réfléchir plus longuement à cette épineuse question, car un bruit sourd résonna, en provenance du vortex qui s’était formé au centre du jardin intérieur. Une forme fuligineuse en surgit…

En la voyant, les iris azurés du Cawr s’écarquillèrent de frayeur. C’était un loup. Un loup géant ! Jamais auparavant, celui-ci n’avait vu un monstre aussi horrifiant !
La gigantesque créature ouvrit une gueule hérissée de crocs acérés et une voix inhumaine, aux accents gutturaux et caverneux en sortit :

- A l’attaque ! Capturez-les tous !

Ce cri de ralliement fut suivi par l’arrivée massive de loups vampiriques, accompagnés de bipèdes issus de toutes les races. Aussitôt, les formes noires se lancèrent sur les occupants du jardin, qui tentaient de fuir en poussant des hurlements de terreur. Pétrifié par cette vision cauchemardesque, l’elfe mit plusieurs secondes à réagir et à retrouver la présence d’esprit de fuir, en tenant par la main la jeune Enwr.

- Viens ! Ne restons pas ici, c’est dangereux ! Il nous faut à tout prix gagner l’observatoire céleste. Je connais un raccourci !

Fort heureusement, le sanctuaire des chanteciels se trouvait à proximité et deux chemins permettaient de s’y rendre. On pouvait emprunter l’allée principale, la plus longue des routes, ou traverser un labyrinthe de haies dont la sortie débouchait près de l’entrée de l’observatoire.

Alors qu’ils étaient sur le point de pénétrer dans le labyrinthe, un loup vampirique bondit sur eux et renversa le Baptistrel. Pendant qu’il se débattait, il cria à l’attention de la jeune fille qui l’accompagnait.

- Cours ! Ne t’occupe pas de moi ! Sauve toi !

La Enwr s’exécuta mais elle avait à peine fait quelques mètres qu’un autre loup vampirique, lancé à sa poursuite, la captura. Ilyanth assista, impuissant, à cette scène et se trouvait lui-même en fâcheuse posture.

L’animal le maintenait cloué au sol, avec sa patte, et le fixait avec ses prunelles rougeoyantes. Ses babines retroussées, dégoulinantes de salive, laissaient entrevoir des crocs acérés. Le cœur d’Ilyanth s’accéléra dans sa poitrine et il serra plus fort la pierre qu’il tenait dans sa paume. L’une de celles qu’il avait ramassé dans le jardin tout à l’heure. Le loup rapprocha sa gueule de son visage en grognant, à présent il était si près que l’elfe pouvait sentir son souffle chaud et son haleine pestilentielle.
Soudain, il en profita pour asséner un grand coup avec la pierre sur le crâne de la monstrueuse bête.

Sonnée, celle-ci recula, en poussant un glapissement de douleur, et Neolenn en profita pour se relever et s’engouffrer dans le labyrinthe. C’était son unique chance d’en réchapper ! Malgré l’obscurité, presque totale, qui régnait depuis que les lumières lunaires et stellaires s’étaient estompées, le jeune elfe avançait tant bien que mal. Il avait l’impression d’être aveugle mais, par chance, il connaissait le moindre recoin de ce dédale sinueux et aurait pu le parcourir les yeux fermés.

De l’autre côté des haies, il pouvait entendre les grognements du loup qui rôdait dans le labyrinthe à sa recherche. Enfin, le Baptistrel parvint à la sortie et discerna, juste devant lui, la forme opalescente de l’observatoire céleste, juché sur les hauteurs d’un promontoire rocheux. Il accueillit cette vision avec le même soulagement que le navire naufragé, prisonnier d’une mer déchaînée, apercevant au milieu de la nuit noire, la lueur d’un phare.

Rasséréné, Ilyanth commença à gravir la centaine de marches qui conduisait à l’entrée du sanctuaire des cieux. Celui-ci était arrivé à mi-chemin lorsque un hurlement de loup résonna aux pieds des marches.

Bien qu’épuisé et à bouts de nerfs, le Cawr se mit à courir de toutes ses forces, luttant avec l’énergie du désespoir. Il devait parvenir à entrer dans l’observatoire céleste, coûte que coûte !
La lourde porte d’entrée, à double battants et en bois massifs, se profila devant lui et il se mit à tambouriner !

- A l’aide ! Je vous en conjure ouvrez-moi ! C’est votre frère Ilyanth qui vous le demande !

Derrière lui, il entendait les bruits des pattes martelant les marches de marbre blanc et les halètements de l’animal qui se rapprochait de plus en plus…

- Vite ! Vite ! dépêchez-vous, hurlait l’elfe en continuant à frapper.
Soudain, la porte s’ouvrit et il sentit quelqu’un le tirer à l’intérieur, avant de la refermer à toute vitesse. Quelques secondes plus tard, le son de grattements et les grognements de la créature infernale résonnèrent à leurs oreilles.

Le jeune elfe tenta de reprendre son souffle et de calmer son cœur affolé qui battait aussi vite que les ailes d’un colibri.
Des murmures consternés parcoururent l’assemblée des chanteciels et l’un d’entre eux s’approcha de Neolenn.

- Ilyanth, est-ce que ça va ? C'est quoi cette créature dehors ? La magie et les vibrations ont disparu…


Le chantefeu parvint à articuler d’une voix faible :

- Vite, le domaine est attaqué par des sortes de loups vampiriques tout droit sortis d’un trou béant ! Il faut rapidement donner l’alerte !

Sans perdre un seul instant, ils se précipitèrent jusqu’au sommet de la tour d’où ils pouvaient observer l’ensemble du domaine. Tout d’un coup, l’un des chanteciels s’écria :
- Regardez ! là-bas, on dirait un groupe qui se rapproche du sanctuaire ! Peut-être viennent-ils eux-aussi chercher refuge !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Lun 7 Nov 2016 - 12:16

Le groupe en approche de l’observatoire céleste n’est nul autre que celui dont font partie Claire, Elenya, Amaury et Ascheriit.

Claire est en tête du groupe. Dans la confusion est l’urgence de la situation, remarque-t-elle le loup vampirique qui gratte devant la porte du bâtiment.

Compétence utilisée : Perception niveau Faible. Taux de réussite 35.

Modificateurs =>

- Race = Humain : +0

Total taux de réussite : 35

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 35 ou moins réussite.
- 36 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Lun 7 Nov 2016 - 12:16

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat : Claire remarque la présence du loup, qui lui ne l’a pas encore repérer, ni elle, ni le groupe derrière elle.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 11 Nov 2016 - 10:07


III - Nous n'avions pas le choix

C'était inimaginable ou, en tout cas, je m'en souviens comme quelque chose que je n'aurais jamais dû me souvenir. Était-ce là le génie armandien dans ses occupations particulièrement ironiques ? Il y avait au Domaine des gens plus particulièrement bons, des gens plus particulièrement intelligents, et ce n'était pas chose d'habitude. Mais quoi que j'eusse pu en penser, la réalité était présente et ne laissait d'autre choix que de fuir cette déraison. Grâce à je ne savais qui, mon malheur passait mon espérance et je dois avouer que j'espérais être de ceux qui survivraient. Nous courrions à toute allure à travers les bifurcations, dans le secret espoir d'être assez discrets pour ne pas attirer l'attention et je pris la tête du groupe de neuf que nous composions pour tracer notre chemin. Bien que je fusse venue une fois au Domaine, ma connaissance des lieux était presque erratique, du tout moins lacunaire, et je me retrouvais mal dans ce qui me semblait maintenant être un dédale de végétation ; Heureusement, Ascheriit semblait être empli de toutes ses capacités et il m'épaula pour garantir la sûreté du bon chemin. « Venez ! lança-t-il à demi-voix. Regardez, l'Observatoire Céleste : voilà son sommet qui se dessine à travers les arbres, dépêchons-nous. » Je voyais son pic m'apparaître, de même que le marin voyait le phare qui signalait la côté lors d'une tempête, et il me semblait qu'une solution se profilait enfin. Nous continuâmes à travers les bosquets dans la direction de la haute tour. Tandis que les elfes avançaient difficilement, je pris de l'avance pour observer la situation qui nous attendait. En effet, il était assez heureux mais inquiétant que nous eûmes aucun problème à parvenir jusque là et il était risqué d'épuiser encore cette chance en ne se prémunissant pas des dangers à venir. Ascheriit m'enjoignit à être de la plus extrême prudence, mais je ne pus rien lui promettre.

Je m'éloignais de lui et des autres, alors qu'il se retourna pour aider Amaury à avancer et je m'engageai seule dans la profondeur de la nuit. C'était dans ce genre de moments que j'étais prise d'un sentiment alors inconnu. La nature me faisait peur : les branches me paraissaient être des bras disloqués qui se tendaient irrégulièrement vers moi ; le ciel me semblait être un fardeau qui s'approchait lentement en me fixant ; la végétation était devenue un mur infranchissable d'une masse informelle prompte à faire disparaître tout ce qui s'y aventurerait. Je souffrais de ces pensées, mais tâchais de rester concentrée sur mes alentours pour ne pas être prise à découvert. Rapidement, le chemin devint plus clair et je pouvais voir le pied du bâtiment. Les murs de pierre étaient une vision de protection et j'en fus soulagée. Je continuais la marche vers le bâtiment baptistral, lorsque je m'arrêtai net. Je fus pris d'un mouvement d'humeur contraire ; je vis une bête noire et menaçante qui errait à l'entrée, tentant vainement de s'infiltrer à l'intérieur. Son pelage n'était pas d'un noir complet, mais il avait de ces nuances maladives qui me révulsaient. Je me tins rapidement sur le côté pour l'observer un instant. La bête ne semblait pas vouloir changer de position et pourtant, c'était bien là notre objectif. La porte qu'il gardait était si proche et si inaccessible. Je me retournai vite pour retrouver mon groupe.

Je trouvais le groupe d'elfes, soutenu par mon compagnon humain, encore fatigué et épuisé par ce qu'il s'était passé au Dolmen des Vents. Mais il n'y avait pas lieu de se laisser aller et de se reposer : « Ecoutez, un énorme loup garde la porte de l'Observatoire. Je ne pense pas qu'il m'ait vu, mais il est impossible de passer par là. » Des murmures s'emparèrent de la petite assemblée qui s'était arrêtée. Si nous ne pouvions atteindre l'intérieur de l'Observatoire, nous restait-il autre part ou aller. Les murmures continuèrent indistinctement pendant quelques instants et les regards convergèrent vers Amaury, tandis que celui-ci prit la parole d'un air assagi : « Il est vrai que cette porte maintenant condamnée était le seul accès de l'Observatoire. » Je me sentais déjà plus faible à cette révélation que je savais bien réelle, mais j'avais cru bon de faire disparaître de mon esprit. « Néanmoins, reprit-il. C'est le seul accès conventionnel. Nous pouvons passer par les fenêtres, mais la tâche risque d'être difficile. » Un silence réflexif nous avait tous enrobés. Mais la conclusion se dessinait assez rapidement pour nous tous : notre groupe, bien que relativement nombreux, n'était en aucune façon assez solide pour engager un combat. Nous reprîmes la route en passant alors par la végétation. Il fallait contourner le bâtiment pour arriver derrière lui. Il me semblait maintenant que nous étions à flanc de ses murs que ce colosse architectural allait, lui aussi, être une épreuve difficile. Je pouvais voir de larges ouvertures qui prédominaient sur les étages supérieurs, mais ils étaient particulièrement hauts. Il fallait passer par là, mais il était certain que c'était une activité que très peu (pour ne pas dire aucun) d'entre nous avaient pratiqué pour en avoir une aisance particulière aujourd'hui.

« Et sans vouloir vous offenser, êtes-vous certain que l'on peut passer par là ? » demandai-je en levant la tête vers les ouvertures rêvées. Dans tous les cas, quoi que fut la réponse, je savais ce qui en découlerait naturellement : nous n'avons pas le choix.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 11 Nov 2016 - 15:27

Puisque les humains sont ceux souffrant le moins des effets de l'énergie du néant, Claire est la première à monter, afin d’aider les autres une fois arriver en haut.

Compétence utilisée : Agilité niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Humain : +0

Total taux de réussite : 45


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 11 Nov 2016 - 15:27

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat : Echec. Claire parvient à arriver en haut, mais prend plus de temps qu’elle n’aurait pensé pour y parvenir.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 13 Nov 2016 - 14:19

La magie ne fonctionnait pas, pas même le plus simple des sortilèges, comme si quelque chose s’était brisé, mais elle ne pensait pas capable que la magie était de nouveau totalement morte comme précédemment après tout néant n’était plus selon ce que l’on disait en tout cas. Ce qu’avait fait ces créatures devaient avoir une portée limitée, la magie ne pouvait pas avoir disparu, ce n’était pas possible, du moins, elle ne voulait pas y croire.

« Cela parait logique quoi qu’il en soit. Nous enfermer, je ne sais pas trop si c’est la meilleure solution, mais pour le moment, nous n’avons pas le choix. Il nous faut des armes ou réussir à tenir assez de temps. »

L’elfe préféra ne pas dire qu’elle ne voyait pas encore pourquoi tenir assez de temps, de l’aide ? Que pourrait faire l’armée elfe contre cette armée ennemie ? Et pourquoi cette attaque ? Pourquoi maintenant ? Exterminer les elfes ? Elle devait comprendre ce qui avait poussé ses créatures à ne rien faire pendant de nombreux mois pour venir se réveiller. Elle ne voulait pas faire paniquer tout le monde, alors elle garda tout cela pour elle. L’ancien domaine des baptistrels avait déjà été attaqué, était-ce une voie pour ses créatures pour envahir ce monde ? Une proie facile ? Non, elle ne permettrait pas qu’un second massacre n’arrive, pas une seconde fois. Il en valait de l’honneur et l’image du peuple elfe.

« Je veux bien que l’on se cache pour un temps, mais cela ne saurait être une position définitive. Il va nous falloir trouver des solutions. Il faudrait un allayien pour savoir de quelle façon ils font leurs pouvoirs, comment ces créatures maudites font cette magie du néant. Je suis certaine que c’est de la magie, si les elfes peuvent utiliser l’énergie autour d’eux, alors peut-être peuvent-ils l’aspirer ou la monopoliser ? Hmm cela voudrait dire qu’il y a quelque chose qui aspire l’énergie en permanence dans une courte zone. »

Commença alors à parler toute seule Elenya dans ses recherches d’une logique à la situation. Elle sentait son corps lourd, impotent, elle avait des difficultés pour simplement marcher ou même respirer. C’était dans ses moments-là que l’on pouvait s’apercevoir de l’influence de la magie sur les elfes. Est-ce que cela signifiait la fin d’une ère pour les elfes ? Allaient-ils tous disparaitre pour laisser la place aux humains et leurs machines de guerre ? Elle s’imaginait déjà devoir quémander dans l’avenir l’aide des humains, et elle détestait cela. Elle leva la tête en direction de l’énorme édifice, alors ce serait là qu’ils allaient devoir soutenir un siège. Il fallait être discret, elle respirait rapidement. Déjà qu’elle n’était pas une femme très physique, mais sans la magie, cela devenait presque critique.

« La nature nous protège, elle est notre alliée en toutes circonstances. Nous ne devons pas l’utiliser, mais nous unir à elle pour ne faire qu’un. »

Fit alors comme commentaire la conseillère comme si elle était de nouveau professeur, mais ce n’étaient pas ses élèves. Elle tentait de faire bonne figure, de paraitre forte comme pour être rassurante pour les autres.

« Nous ne sommes pas en position pour affronter un loup, et je doute qu’il soit un loup normal. »

A la révélation de passer par les fenêtres, Elenya regarda en l’air en espérant que les créatures ne tenteraient pas de monter avec ses griffes ou encore s’il y avait des créatures volantes, mais ils n’avaient pas tellement d’autres choix sans moyen de se défendre. Si la porte était barricadée, cela voulait bien dire qu’il y avait du monde à l’intérieur. Elle guetta dans la direction de la porte en espérant que la bête n’approche pas. Elle craignait qu’avec autant de monde, le bruit, les odeurs, plus ils allaient passer du temps ici, plus cela représentait un risque. Elle plissa les yeux en direction du chantebrise aveugle, cela n’allait pas aider, mais elle se garda bien de dire quoi que ce soit. Elle fit signe de ne rien dire du tout en guettant l’arrivée du loup. C’était visiblement à son tour de grimper. Elle soupira un grand coup comme pour monopoliser ses forces dans cette ascension qui même en pleine forme, elle n’aurait sans doute pas tentée. Elle ne voulait pas perdre du temps ou en faire perdre aux autres. Elle commença alors à tenter de grimper en fixant au-dessus d’elle cette fenêtre, cette humaine, elle devait y arriver.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 13 Nov 2016 - 15:07

C'est au tour d'Elenya de grimper pour atteindre la fenêtre. Ascheriit est au sol pour l'aider et Claire à la fenêtre pour l'aider également.

Compétence utilisée : Agilité niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = elfe: +5
- Energie du néant, impact sur les créature magique = Malus : -20
- Aide de Claire et Ascheriit : +5

Total taux de réussite : 35


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 35 ou moins réussite.
- 36 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 13 Nov 2016 - 15:07

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat : Réussite critique. Elenya, malgré sa faiblesse, monte sans la moindre difficulté. Sa monté spectaculaire malgré la situation permet de rattraper le temps perdu par Claire.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 16 Nov 2016 - 0:40

Le temps des discussions avait largement été dépassé et puisqu'ils s'étaient accordés pour se rendre à l'observatoire céleste, lieu qui devrait pouvoir les protéger au moins pour un court moment, il put entendre que chacun commençait à se mettre en route. Il ne pouvait pas vraiment se sentir à l'aise dans cette situation des plus handicapantes et il lui manquait bien des informations pour pouvoir s'orienter, mais peu à peu, il parvenait plus ou moins à s'y faire. Son ouïe ne lui offrait pas des informations aussi précises que les vibrations, mais il arrivait au moins à comprendre à peu près ce qu'il se passait autour de lui. Bien évidemment, il était tout aussi peu capable de détecter l'inanimé autour de lui et il se sentit soulagé lorsque Ascheriit lui proposa son aide. Même si cela avait été possible, il n'avait toujours pas la moindre envie de retrouver la vue et préférait à la place user de son énergie pour retrouver quelques forces et réfléchir à une solution.
Ce n'était que d'une oreille distraite qu'il écoutait les commentaires de sa cousine, visiblement affairée de la même manière que lui. Il n'aimait pas vraiment le genre de voie qu'elle voulait emprunter, mais ne s'interposait pas. Pour l'instant, il n'avait pas grand-chose de mieux à proposer et sans magie, il n'était rien de plus qu'un fardeau qui, il l'espérait, ne les ralentiraient pas trop.

Alors qu'ils se trouvaient en arrière du groupe, certains semblaient les avoir distancés pour partir en éclaireurs, mais ils revinrent rapidement vers eux, le temps d'une courte pause. La jeune humaine leur annonça dans quelle sorte d'impasse ils se trouvaient et chacun se mit à donner son avis, dans un mélange de murmures confus. Rapidement, Amaury prit la parole pour trancher. Ils n'avaient pas de temps à perdre.

« Affronter ce loup est bien trop risqué et tant qu'il ne nous a pas remarqué, nous n'avons pas à nous résigner à ce genre de solution. »

Rien d'étonnant dans ces mots pour le Baptistrel qu'il était et même s'il avait été entouré de soldats armés jusqu'aux dents, il se serait farouchement opposé à un tel acte.

« Il est vrai que cette porte maintenant condamnée était le seul accès à l'Observatoire. Néanmoins, c'était le seul accès conventionnel. Nous pouvons passer par les fenêtres, mais la tâche risque d'être difficile. » Déclara-t-il calmement, d'un ton qui se voulait rassurant, mais qui ne cachait rien à qui que ce soit sur les difficultés qui les attendaient.

Mais il était plutôt confiant. Tant qu'ils ne feraient pas trop de bruits et même s'ils n'étaient pas dans la meilleure situation, les circonstances n'agissaient pas pour le moment en leur défaveur. Les paroles d'Elenya le confortèrent dans cette idée, par chance, elle ne voulait pas se lancer dans un combat contre la créature.

Puis, d'une oreille attentive, il veilla à la fois à ce qu'aucun bruit ne les alerte de l'arrivée soudaine d'opposants et que tout le monde parvienne à escalader correctement la paroi. Heureusement, tout sembla se passer pour le mieux et bientôt, il ne resta plus qu'Ascheriit et lui en bas de l'observatoire. Se lancer seul dans cette aventure lui semblait des plus risqués puisqu'il ne savait pas exactement où aller et qu'il ne pourrait se fier qu'à son toucher pour se repérer et ne pas tomber. Cela devait être faisable, mais il craignait surtout d'être trop lent et le loup allait peut-être se rendre compte de sa présence au bout d'un moment. Ainsi, il accepta à nouveau l'aide de son compagnon baptistrel et, s'accrochant à lui, ils entamèrent à leur tour l'ascension jusqu'à la fenêtre.

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 16 Nov 2016 - 9:05

Ascheriit entreprend d’escalader l’observatoire céleste, Amaury s’accrochant fermement dans son dos.

Compétence utilisée : Escalade avec charge (Agilité/très faible + Force physique/maïtre). Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = humain: +0
- Aide de Claire et Elenya: +5 (conséquence réussite critique Elenya)

Total taux de réussite : 60


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 16 Nov 2016 - 9:05

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat : Échec. Ascheriit et Amaury escaladent le mur de l’observatoire avec quelques difficultés. Ils arrivent finalement au niveau de la fenêtre quand quelque chose saisit le bien du chanteciel.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 16 Nov 2016 - 10:07



¤ Basith, le hurleur ¤

Rapide et agile, Basith avait été le premier à se rendre sur place afin de libérer l’énergie qu’on lui avait ordonné d’accumuler depuis de nombreux mois maintenant. Avant de disparaitre pour annoncer la réussite de la première phase du plan, permettant ainsi à Wargen de lancer l’assaut. Ainsi la tactique des Chimères entrait dans sa deuxième phase et le deuxième général des chimères avait pris la tête de ses propres troupes, traversant le portail formé par la louve géante une fois qu’elle et sa propre troupe soient passées. Sa mission était différente de la sienne. Inutile donc qu’il capte l’attention en apparaissant en première ligne.

Armer de son gourdin, le babouin géant ordonna aux vampires possédés qui l’accompagnaient de le suivre alors qu’il s’éloignait des quartiers résidentiels qui devenaient un véritable champ de bataille. Une fois éloigné de la cacophonie des cris, des hurlements et des grognements, Basith se mit en route du premier sanctuaire du domaine à la recherche des gardiens censés veillés dessus. Le premier qu’il visita fut le Dolmen des Vents. Il fit néanmoins chou blanc, car il n’y avait personne sur les lieux. Il s’apprêta à partir en direction de la Fontaine de Vif Argent quand quelque chose attira son attention. Un hurlement de loup s’éleva de l’Observatoire Céleste.

Sans attendre donc, le macaque prit la direction du sanctuaire des Chanteciel où il remarqua l’allié en train de monter la garde devant la porte. Celui-ci lui indiquant que des cibles se trouvaient à l’intérieur. Basith lui ordonna alors que continuer de garder la porte afin d’empêcher les occupants de sortir. Lui et ses hommes se chargeraient de les débusquer à l’intérieur. Les Vampires possédés s’approchant alors du mur pour entreprendre de l’escalader.

Basith, pour sa part, fit le tour de l’édifice afin de l’escalader par l’arrière de sorte à pouvoir encercler les enfants des Esprits une fois à l’intérieur. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il remarqua deux de ces derniers en train d’escalade péniblement le mur pour rejoindre une fenêtre. Un sourire se dessina sur ses lèvres, dévoilant ses crocs acérer. Le singe géant bondit une fois, puis deux fois avant de s’accrocher au mur et de se saisir de la jambe de celui agripper sur le dos de l’escaladeur.

Une voix s’éleva alors, dans le dos des deux bipèdes. Froide, gutturale, lointaine, inhumaine.

« Baptistrel ? »


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 18 Nov 2016 - 20:54

Une fois au sommet de la tour, Ilyanth ressentit une certaine sérénité de se retrouver en sécurité dans ce sanctuaire des Chanteciels. En se penchant à l’une des fenêtres, il entendit les hurlements du loup qui semblait fatigué de mener de vains assauts contre la porte de l’observatoire.

Peut-être que cette créature monstrueuse cherchait-elle à appeler des renforts ? Dans tous les cas, mieux valait ne pas perdre une seule seconde avant de donner l’alerte ! Aussitôt les lourdes cloches de l’observatoire céleste se mirent à résonner, faisant vibrer l’atmosphère du domaine Baptistral et transmettant ce signal de détresse jusqu’à Estelin.

Quelques minutes plus tard, elles furent relayées par celles de la capitale Elfique, annonçant que l’alerte était donnée. A présent, ce n’était plus qu’une question de temps avant que les renforts n’arrivent pour venir en aide au domaine assiégé.
L’essentiel était qu’ils puissent tenir le coup jusqu’à l’arrivée des premiers secours ! Ilyanth songea avec tristesse à la jeune Enwr, capturée par le loup vampirique. Combien d’occupants du domaine étaient tombés dans leurs griffes ? Parviendraient-ils à les retrouver sains et saufs et à les délivrer ?

Tant de questionnements se bousculaient dans son esprit et une vive inquiétude commença à le gagner.

Le groupe d’individus aperçu par un chanteciel, rebroussa rapidement chemin, probablement en raison de la présence du loup. Le jeune elfe se demanda si ces derniers étaient partis en quête d’un autre lieu pour s’abriter et les suivi du regard jusqu’à ce qu’ils disparaissent de son champ de vision.
La tension était palpable et des murmures parcouraient l’assistance des Chanteciels ; chacun se questionnait sur la cause de la disparition de la magie et des vibrations ainsi que sur les mystérieux assaillants du domaine.

A présent, la seule chose que les Baptistrels étaient en mesure de faire, après avoir donné l’alerte, consistait à attendre l’arrivée des renforts. Toutefois, une telle attente se révéla vite interminable ! Les longues minutes qui s’égrenaient avec une indicible lenteur ressemblaient à des heures.

Ilyanth ne pouvait s’empêcher de faire les cents pas, en tentant de contenir l’intense nervosité qui l’envahissait. Autour de lui, les autres Baptistrels affichaient la même mine inquiète et affligée.

A cet instant, rien ne lui semblait pire que l’impuissance associée à cette attente interminable…Sans compter que l’inquiétude le rongeait à l’idée du devenir du groupe aperçu au pied de l’observatoire, quelques instants auparavant.

Pourvu qu’ils puissent fuir à temps et à avoir la vie sauve, pensa-t-il, le cœur emplit d’une immense empathie envers eux. L’atmosphère de la salle où le jeune Cawr se trouvait devenait peu à peu électrique et celui-ci sentit le besoin de descendre les escaliers et de regagner les étages inférieurs. Une fois seul, il pourrait réfléchir et évacuer la tension qui l’habitait ; en effet, des frissons glacés parcouraient son corps lorsqu’il se remémorait sa course effrénée pour échapper au loup vampirique.

Alors qu’il descendait les marches et qu’il se trouvait à proximité du deuxième étage, Neolenn entendit des bruits, ressemblant à des sortes de craquements…De quoi pouvait-il bien s’agir ? Tous les occupants du lieu s’étaient rassemblés au sommet de la tour, laissant le reste de l’observatoire pratiquement désert…
Prudemment, ce dernier s’avança en direction de l’endroit d’où provenaient ces étranges sons et entrebâilla la porte d’une pièce sombre.

Le chantefeu aperçut une jeune humaine, Claire Lunovel et une conseillère Elfique, Elenya Ataliel, en train d’aider d’autres personnes à grimper à travers une fenêtre, afin de se mettre à l’abri.
Il s'interrogea sur la raison de leur présence, avant de faire le rapprochement avec le groupe entraperçu du haut de la tour de l’observatoire.

Ainsi ceux-ci avaient pu trouver refuge dans le sanctuaire céleste en escaladant les parois jusqu’au deuxième étage.

Le jeune elfe allait s’avancer dans leur direction, quand il entendit des voix en provenance de l’extérieur. Il reconnut la voix d’Ascheriit et celle d’un autre Baptistrel, nommé Amaury. Ces deux derniers étaient presque parvenus au niveau de la fenêtre.
Lorsque tout d’un coup, une voix glaçante et gutturale s’ajouta aux deux premières et le chantefeu frémit en l’entendant.

« Baptistrel ? »

Dès après le cri d’Amaury retentit et Ilyanth se précipita jusqu’à la fenêtre, où il vit un affreux babouin, plus grand qu’un homme saisir le pied du chantebrise, qui se trouvait sur le dos d’Ascheritt. La monstrueuse créature les tira en arrière, sans doute pour les déséquilibrer et les capturer. N’écoutant que son courage, le jeune Cawr se pencha à la fenêtre et tira de toutes ses forces le corps d’Ascheriit agrippé aux murs de la tour.

- Ascheriit et Amaury mes frères, courage, accrochez-vous ! Je ne veux pas vous voir tomber entre les mains de ce monstre.

Puis, il tourna la tête en direction de l'humaine et de l'elfe et s'écria d'un ton implorant.

- Je vous en prie, aidez moi, il faut essayer de les sortir de là !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mar 22 Nov 2016 - 0:07

Claire a dépassé son délai de postage. Il en découle une conséquence dont le résultat dépendra de la réussite du jet. Le prochain dépassement de délais équivaudra à une sortie de l’intrigue.

Claire se penche en avant pour saisir Ascheriit et l’aider. Perd-t-elle l’équilibre ?

Compétence utilisée : Agilité niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Humain : +0

Total taux de réussite : 45


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mar 22 Nov 2016 - 0:07

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat: Claire glisse et passe par la fenêtre. Elle se rattrape in extremis, mais est dans une situation très précaire.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 23 Nov 2016 - 12:21

Elenya se doutait que certaines de ses idées n'allaient pas plaire aux batistrels, mais après tout, elle était loin d'être une pacifiste ou une va-t’en guerre. Elle était quelque au milieu, et s'ils acceptaient ses idées, peut-être pourraient-ils survivre. S'ils voulaient survivre, il fallait trouver un moyen pour retrouver la magie, c'était la seule chance du peuple elfique et de l'ordre des batistrels. Dire qu'il y avait quelques semaines elle avait parlé à l'empereur des elfes pour trouver une solution afin d'exterminer ces monstres. Parfois, elle n'aimait pas avoir raison.

Le duo de batistrels commençait à escalader non sans difficulté la paroi, après tout en étant aveugle, je voudrais bien vous y voir. Elle entendit un hurlement de loup très proche, ce n'était pas du tout bon et le temps allait leur manquer si cela continuait ainsi. Elle se mordit une lèvre en n'osant prononcer un mot de plus de peur de révéler leur position. Le seul problème fut l'apparition d'un siège géant et armée d'un gourdin avec la mine patibulaire. Il s'accrochait à la jambe de celui qui escaladait pour deux. Elle était véritablement furieuse de son état de faiblesse, mais il fallait trouver des solutions. Elle se demanda pourquoi ce single géant cherchait un batistrel ou alors peut-être qu'il s'attendait à tomber sur eux. Elle était bien consciente qu'un ennemi de la sorte serait capable de grimper au mur sans doute plus rapidement qu'eux. Il fallait trouver un moyen de le neutraliser sans la magie. Elle entendit enfin les clichés de l'observatoire céleste sonné le tocsin. Le compte à rebours commençait maintenant, du moins si l'armée elfe arrivait à repousser l'ennemi. Elle releva son regard en entendant les cloches de la capitale non loin, ils connaissaient la situation, et sans doute qu'ils savaient que les batistrels ne donnaient pas l'alerte pour rien. Avant de pouvoir contre-attaquer, il fallait réussir à se défendre, mais elle désirait tous les exterminer jusqu'au dernier. C'était une menace trop grande pour les laisser en vie sur nos terres, et le peuple elfe allait de nouveau en payer le prix.

Depuis l'intérieur de l'observatoire, un elfe fit son apparition et tenta d'aider le duo en piteuse posture. Il implorait son aide ainsi que celle de l'humaine à ses côtés, évidemment qu'elle allait aider, là n'était pas la question. Le fait que le singe géant parle était la preuve qu'il était suffisamment intelligent pour la comprendre, alors elle avait peut-être une carte à jouer. Elle se pencha immédiatement vers l'humaine pour s'assurer de sa prise au mur et ne pas tomber, mais elle devait trouver seule la force de se relever, car elle devait aider me duo au prise avec le singe géant. Elle chercha rapidement quoi que ce soit de lançable dans la pièce, un pot de fleurs, un caillou, n'importe quoi de préférence facilement lançable. Elle commença alors à viser pour envoyer en pleine tête du singe ou sa main pour le faire tomber. Il était évident qu'elle n'était pas batistrel pour chercher des solutions pareilles et loin d'être pacifiste. Loin de perdre ses moyens, elle avait décidé d'utiliser sa fureur dans ce qu'elle faisait de mieux, parler. Elle voulait galvaniser les personnes autour d'elle et peut-être même ceux en haut de l'observatoire. Si en plus elle arriverait à ne serait-ce craindre ou reculer un bref instant l'ennemi, c'était toujours cela de gagner. Elle se doutait que ces bêtes se pensaient être en position de force, alors peut-être que cela allait les déstabiliser une telle prise de conviction. Ils étaient repérés et ennemis comme alliés savaient qu'il y avait du monde ici, alors plus besoin de se cacher. Elle commença alors à tenter d'arranger la foule en parlant d'une voix forte, décidée et pleine de conviction. Elle n'avait pas peur, ou du moins cela ne transpirait pas dans sa voix.

« Batistrels, elfes, humains et autre combattants de la liberté, nous sommes ici pour survivre à cette ère sombre, mais voulez-vous revoir la chute de votre domaine ? Voulez-vous voir ces créatures du néant l'ennemi de la vie elle-même remporter cette bataille à nouveau ?! Ne soyez plus le jouet du destin, soyez en l'instigateur ! Soyez votre propre artisan ! N'attendez pas que quelqu’un fasse le travail à votre place ! Faites ce qu’il faut maintenant ! Battez-vous ! Résistez et nous vaincrons ! »

A ce moment-là, Elenya lança l’objet qu’elle avait trouvé de rage pour frapper le singe et espéré lui faire lâcher prise.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 24 Nov 2016 - 11:43



L’agilité n’était pas le point fort du nordique. Il se déplaçait avec l’agilité d’une vieille carne toute mitée. Il faut dire qu’avec sa blessure c’est presque comme si l’une de ses jambes était un point mort. Oh, il aurait pu faire guérir cela, mais il le refusait. C’était stupide dans un sens, mais cela ne le regardait que lui. Puisqu’il était aussi manœuvrable qu’une brouette rouillée, l’escalade était un exercice encore plus compliqué. D’autant plus s’il devait soulever une charge, même s’il ne s’en plaignait pas. Heureusement, le brun avait sa force pour lui, aussi parvenait-il à compenser, même si cela restait difficile, en se hissant à l’aide de la force brute jusqu’au sommet. L’ascension prit du temps et alors qu’il allait parvenir à saisir la rambarde de la fenêtre, il sentit le fardeau dans son dos devenir soudainement plus lourd avant qu’on ne le tire en arrière. Instinctivement, il se saisit fermement à l’édifice, forçant sur ses muscles pour ne pas tomber. Une voix terrible résonna un peu plus bas. Il se risqua alors à regarder, une créature horrible se révélant à lui. Il n’eut cependant pas le loisir de contempler cette horreur plus longtemps, le cri de douleur qui échappa du chantebrise sous la pression exercer par la bête sur son pied le ramena à lui.

Il fallait trouver un moyen de se dégager de cette chose. Claire tenta quelque chose, Ascheriit tendit alors la main pour l’attraper, mais cela se solda par un échec, le jeune humain passant à travers la fenêtre, avant de se rattraper in extremis, se trouvant dès lors dans la même situation qu’eux. Cela n’allait pas aider. C’est alors que maître Ilyanth apparut et vint le saisir, le tirant pour l’aider à grimper. Cela aidait, mais risquait de ne pas suffire. Il fallait un moyen de faire lâcher prise à la créature, sinon on courait le risque de blesser Amaury, ou pire, de remonter la bête avec eux.

Levant la tête, le Svenn vit apparaitre dans son champ de vision un pot de fleurs. Se balançant sur le côté, il esquiva de justesse le projectile qui finit sa course en percutant le visage du babouin. Voilà une excellente idée que venait d’avoir la conseillère, même si elle avait couru le risque de le toucher. Profitant de la situation, Ascheriit observant en bas et vint donner un coup de pied sur le bras de la créature, lui faisant lâcher prise sur la jambe du chantebrise. Sans attendre davantage, l’apprenti finit son escalade, en se faisant aider et traversa la fenêtre avec Amaury, avant d’aider Claire à remonter.

« Nous ne devrions pas rester là. Cette créature va surement revenir. Montons aux étages supérieurs, nous trouverons surement une porte à barricader ou un moyen de l’immobiliser le temps que les soldats arrivent. »



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 27 Nov 2016 - 1:02

L'ascension devait être pénible pour son frère et Amaury s'en voulait de l'handicaper, alors que cette soirée avait été à l'origine destinée à l'aider. Mais ils n'avaient pas vraiment le temps de s'apitoyer et il se résigna au silence. Qu'allaient-ils pouvoir faire ? Sans la magie, il se sentait terriblement démuni et même s'il ne perdait pas espoir, l'angoisse qui planait au fond de lui semblait vouloir le laisser sans solution. Arriver jusqu'à la tour, se barricader, attendre obstinément des renforts, était-ce vraiment tout ce qu'ils pouvaient faire ?
Il ne voulait pour rien au monde que ce nouveau domaine qu'ils avaient tout juste construit soit souillé par le sang, la peur et la colère, mais ils s'y plongeaient comme dans une chute inexorable maintenant qu'ils avaient été envahis par des opposants qui leurs étaient presque inconnus. Quel était le but des chimères ? Que leurs voulaient-ils ? Amaury aurait bien aimé en discuter, mais les grognements qui émanaient du loup n'avaient rien de pacifiste.

Ses réflexions s'arrêtèrent sur le champ, tandis que ses oreilles avaient discernés d'étranges mouvements. Pourtant, il n'eut pas le temps de prévenir d'une éventuelle menace que déjà quelque chose lui saisit brutalement la jambe, le tirant vers le bas. Un cri s'échappa de sa bouche et il s'agrippa instinctivement à Ascheriit pour ne pas tomber. Il s'en voulut immédiatement, effaré à l'idée qu'il puisse l'entraîner avec lui dans une chute qui leur serait sans doute fatale, mais son frère tenait bon et ils résistèrent tant bien que mal à cette attaque.
D'un coup sec de la jambe, il essayait de se débattre sans gêner son frère pour échapper à l'emprise de la créature. Ce n'était certainement pas quelque chose d'humain. Une chimère ?

« Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? » Lâcha-t-il sans trembler.

La voix de la créature avait retenti peu avant, froide, profonde, presque terrifiante. Dans ses gestes comme dans son ton, elle avait tout d'hostile, mais cela ne l'empêchait pas de vouloir nouer une forme de contact avec elle. Le dialogue n'était-il pas l'un de ses principaux outils ?
Il était clair qu'ils ne les avaient pas envahis dans une volonté de paix et ils manifestaient parfaitement leur intention de s'en prendre aux baptistrels, mais dans quel but ? Ils avaient sans doute besoin d'eux pour quelque chose. Les priver de leur magie était une bonne stratégie quand on savait qu'ils n'allaient pas user d'armes tranchantes, pourtant, cela ne les laissait pas complètement démunis et ils ne se rendraient pas si facilement.

Ensuite, tout se passa très vite et il n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qu'il se passait, mais il entendit la voix d'un de ses frères et y reconnut le Chantefeu Ilyanth, par bonheur, il semblait sain et sauf ; puis un cri de la jeune humaine, un bruit, un grognement de douleur de la part de la créature et celle-ci lâcha enfin prise. Saisissant leur chance, Ascheriit termina l'ascension et Amaury chercha à tâtons les parois de la fenêtre, lâchant son compagnon pour se hisser de lui-même à l'intérieur.

Il avait bien entendu l'appel de sa cousine, mais elle semblait parler dans le vide. Il ne doutait pas des siens, il savait très bien qu'ils n'allaient pas se laisser faire et qu'ils lutteraient autant qu'ils le pouvaient, ils l'avaient toujours fait, pour leur liberté, pour leurs idéaux, mais il était inutile de les pousser au combat, c'était bien trop éloigné de la cause qu'ils avaient embrasée. Non, ils se débrouilleraient autrement, comme ils l'avaient toujours fait.

Même s'il se sentait déséquilibré dans un environnement qui ne lui était pas totalement familier sans les vibrations, le Chantebrise ne se relâchait pas pour autant et il n'avait pas l'intention d'attendre que la créature se remette et revienne à l'assaut.

« Dépêchons-nous ! La bibliothèque pourrait être un bon refuge et nous devrions être un peu plus à l'abri de cette créature. » Lança-t-il d'une voix calme, pas trop forte pour ne pas risquer d'être entendus par leurs opposants.

« Mais tout cela n'est qu'une solution temporaire, ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne parviennent jusqu'à nous et il ne s'agit pas simplement de rester barricadés, cela pourrait bien nous être fatal. Nous devons nous organiser : au premier étage, quelques braseros pourraient nous servir de boucliers, tandis que les télescopes au quatrième étage pourraient nous permettre de lutter ; nous pourrions aussi mettre en place des pièges aux ouvertures de la bibliothèque pour ralentir ou immobiliser nos adversaires.

De plus si nous pouvions déterminer où se trouve l'artefact qui nous prive de notre magie et espérer parvenir à retrouver nos pouvoirs, nos chances d'agir seraient bien meilleures. Je vous en prie, mes frères et sœurs, dites-moi ce que vous avez vu, la moindre chose pourrait nous aider. »

Pour le reste, il les laissait s'organiser, ils allaient devoir faire preuve autant de discrétion que d'efficacité. Amaury ne voulait pas se sentir plus inutile encore et il mettait donc son esprit au service de leur petite troupe en élaborant un début de stratégie, sans empêcher qui que ce soit d'autre de prendre la parole.
Rapidement, il se mit en direction de la bibliothèque. Il était un peu plus hésitant que d'habitude, ne voulant percuter personne, mais ici, il connaissait au moins l'emplacement de la plupart des objets.

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mar 29 Nov 2016 - 20:43

Alors qu’Ilyanth s’était précipité pour aider ses frères Baptistrels et implorait l’aide de la jeune humaine et de la conseillère Elfique ; cette dernière s’empara d’un pot de fleurs qui se trouvait dans la pièce, afin de s’en servir comme d’une arme pour faire lâcher prise à la monstrueuse créature.

Puis, elle les exhorta au combat de sa voix forte avant de lancer le pot de fleurs comme projectile en direction du babouin.

Et comble de chance, il sembla que cette manœuvre porta ses fruits car Ascheriit et Amaury parvinrent à s’extirper de son emprise et à remonter sain et saufs.
Neolenn poussa un soupir de soulagement et se tourna en direction d’Elenya pour la remercier de son intervention. Toutefois, ils étaient loin d’être tirés d’affaire car nul doute que ce monstre n’allait pas tarder à revenir. La philosophie des Baptistrels leur interdisait de combattre un ennemi par la force ou d’ôter une quelconque vie, sans compter que livrait bataille dans leur état de faiblesse serait suicidaire. Pourtant, le chantefeu se refusait à croire qu’il n’existait aucune solution possible et n’avait guère envie de se rendre sans l’ombre d’une résistance. Il devait forcément exister un moyen de tenir bon jusqu’à l’arrivée des renforts et de mettre en échec les tentatives belliqueuses de ce primate géant.

Amaury fit plusieurs remarques nullement dénuées d’intérêts et proposa de se rendre dans la bibliothèque pour s’y barricader et s’organiser. Bien entendu, cette solution n’était que provisoire car leurs ennemis finiraient par les débusquer dans ce refuge improvisé, mais elle avait le mérite de leur permettre de gagner un temps précieux.
Neolenn hocha la tête en signe d’approbation et dit d’un ton qui se voulait aussi rassurant que possible, étant donnée leur délicate situation.

- Je suis d’accord avec toi mon frère, je pense aussi que nous rendre dans la bibliothèque est la solution la plus avisée. Là-bas, il nous sera sans doute plus facile de nous barricader et de nous défendre contre nos ennemis.

Le jeune Elfe réfléchit rapidement avant d’ajouter :

- La bibliothèque est un endroit très fermé qui ne comporte que trois ouvertures, un escalier sert à monter et l’autre à descendre. C’est un endroit labyrinthique mais pour ma part, je connais bien l’endroit, ce qui me confère un avantage sur d’éventuels assaillants. Les livres sont disposés sur des meubles qui ne sont pas fixés, peut-être pourrions-nous essayer de les déplacer pour barricader les ouvertures et la porte d’entrée ? La bibliothèque comporte aussi une pièce qui sert de réserve où sont entreposés les ouvrages rares et précieux, la porte est solide et ferme à clé. Si cet affreux babouin parvint à s’introduire dans la bibliothèque et si nos forces déclinantes ne nous permettent pas de lutter contre lui physiquement, nous pourrions peut-être envisager de le maîtriser en l’attirant et en l’enfermant dans la réserve…

Le Cawr préférait de loin cette dernière possibilité plutôt que celle de combattre l’horrifiant animal ; celui-ci craignait qu’ils soient incapables de lutter contre lui à armes égales et il abhorrait toute forme de violence. Néanmoins, leur situation était si périlleuse qu’il fallait envisager toutes les éventualités, y compris celles de devoir assommer ou blesser la terrible créature…
Le chantefeu se tourna en direction de ses compagnons d’infortune et dit d’une voix empreinte de gravité :

- Je préférerais éviter que nous soyons amener à devoir user de violence, car cela est contraire aux idéaux pacifiques des Baptistrels. Cependant, je crois que dans ce cas-ci, il est impératif d’immobiliser ce babouin et d’autres ennemis possibles, c’est pour cela qu’il est sans doute mieux que nous nous répartissions les tâches. Le rez-de-chaussée est un cul de sac et tout a été utilisé pour barricader la porte d’entrée à cause du loup vampirique qui me pourchassait. Au premier étage, il y a une salle d’exposition où l’on trouve des braseros qui peuvent servir de boucliers rudimentaire. Au quatrième étage, il y a la salle des télescopes, ces objets pourront peut-être nous servir de massues rudimentaires. Enfin, le toit du sanctuaire, là où se trouvent les cloches dont nous ne sommes servies pour donner l’alerte.

Le chantefeu jeta un coup d’œil autour de lui et dit d’un ton inquiet :

- Je crois qu’il vaudrait mieux ne pas nous attarder ici, cet étage comporte de nombreuses ouvertures et ce singe risque de revenir…Pour ma part, je vais me rendre au premier étage pour y chercher un brasero.

Disant cela, Neolenn quitta la pièce et descendit les escaliers afin de rejoindre l’étage inférieur.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Lun 5 Déc 2016 - 9:19

Elenya avait des idées radicales et elle n'avait pas peur de les mettre en œuvre comme les baptistrels. Certes, elle avait déjà parlé de cela à son amie qui était également baptistrel et elle savait bien que la violence pouvait provoquer des douleurs à ces derniers. Ils étaient alors des cibles de choix pour des créatures du chaos comme celles aux portes du royaume elfique. Elle lança alors avec un certain succès le pauvre pot de fleur en pleine tête du babouin, qui n'en demandait pas tant. Il lâcha alors la prise et elle se permit de soupirer légèrement. Ils avaient gagné quelques instants de répit.

« Je n'ai rien contre nous barricadé et attendre un miracle en espérant, mais ce macaque va monter par ici, va ouvrir la porte du bas pour faire entrer toute l'armée ennemie devant la porte de l'étage supérieur. Vous êtes certains que la porte va tenir ? Et il n'y a pas de fenêtres à l'étage supérieur ? »

La conseillère était perplexe, elle ne connaissait pas les lieux, mais ce genre de tactique n'était pas ses préférées. Elle préférait largement avoir plus de chances de réussites, mais elle était la seule à accepter ma violence, cela pourrait être compliqué de défendre aux fenêtres. Elle suivrait le rythme si jamais tout le monde serait d'accord pour se planquer, surtout qu'ils leurs faillaient du temps pour préparer un siège de cet ordre.

Elenya savait bien que discuter avec leurs assaillants ne servaient à rien. Ils avaient préparé cette attaque et ce n'était pas dans le but de simplement discutailler. Heureusement l'elfe aveugle était de son avis, il ne fallait pas simplement se barricader et espérer un miracle, il fallait se défendre. Si les télescopes étaient accessibles à chaque instant, les braséros ne semblaient pas toujours facile à ramener.

« Des... Pièges ? Auriez-vous des cordes, des pieux peut-être ? »

Demanda un peu surprise l'elfe perplexe. Si c'était une bibliothèque, il fallait utiliser le plus possible de livres et autres meubles pour résister lorsque les créatures allaient tenter de forcer la porte.

« S'il y a un artefact qui absorbe la magie en continue, en toute logique, les ennemis le garde à l'endroit le plus sécurisé pour eux, en soit le centre de leur armée. Sans cet objet, ils perdraient leur seul avantage. Personnellement je n'ai rien vu de particulier, il faudrait demander à ceux qui ont vu les premiers monstres déferler sur le domaine. En tout cas je suis d'accord, ils n'ont pas détruit la magie, elle est simplement plus présente dans les environs, sans doute plus loin hors du champ de neutralisation. »

Dit alors pensive l'elfe, elle savait parfaitement comment sa race procédait à de la magie, ils utilisaient la force magique dans leur corps, mais également la magie des alentours, peut-être pourrait-elle la capter à longue distance ? Pour le moment, il faudrait surtout réussir à se cacher suffisamment. Elle posa une main sur l'épaule de Neolenn en guise de réponse à ses remerciements. C'était tout à fait normal, mais ils n'avaient pas le temps de s'extasier davantage.

« Le babouin géant n'est pas notre seul ennemi, il en viendra d'autres, la réserve pourrait bien être notre seul ultime chance, pressons nous et prenons tout ce qui est utile ici avant de fermer la bibliothèque. J'userai de violence là où vous ne pouvez pas... »

Dit alors Elenya d'une voix déterminée, elle n'avait pas tant de considérations.

« Il ne faut rien laisser ici qui servirait de bélier, mais je ne doute pas que ces monstres soient armés. »

Elenya réfléchissait à une manière de tuer le babouin, ce qui ralentirait fortement l'arrivée des ennemis, mais elle ne voyait pas comment, un braséro ne pourrait faire office d'arme d'assaut assez efficace. Elle espérait bien trouver de l’huile pour lampe ou pour les braseros pas trop loin, ce qui servirait parfaitement d’arme en cas de siège. Elle ramènerait un braséro également si elle avait le temps dans la bibliothèque avec une petite idée derrière la tête.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mer 7 Déc 2016 - 22:29

Lorsqu'il eut terminé son discours, son frère Ilyanth prit la parole à son tour, donnant davantage de détails sur leurs possibilités et les actions qu'ils devraient mener. Il sentait bien que personne ici n'était déterminé à se laisser faire et ils étaient tous prêts à agir pour faire face à ces créatures. C'était rassurant d'un certain côté, même s'il craignait toujours les réactions de sa cousine. Elle leur fit d'ailleurs part de ses doutes quant à leur plan et fit une nouvelle fois l'étalage de la violence dont elle se sentait capable.
Amaury s'était déjà éloigné du groupe pour rejoindre la bibliothèque, mais il s'arrêta et se retourna dans sa direction. Caché dans les plis de son vêtement, son poing était serré et il retint son soupir de lassitude. Elle était sans doute parfaite pour une Ataliel et la fille rêvée pour ses parents, mais ils n'étaient ici ni dans une cour, ni dans une caserne.

« La bibliothèque est l'un des lieux les plus fermés de l'observatoire et donc la pièce la plus facile à défendre. Je sais bien que nous n'avons pas beaucoup de moyens en notre possession, mais nous devons faire avec. Quant à la violence, n'oubliez pas où vous vous trouvez. Il n'est pas question de blesser gravement qui que ce soit ni de souiller le domaine de sang. Ce n'est pas de soldats dont nous avons besoin maintenant. » Déclara-t-il d'un ton plus ferme qui tranchait avec sa gentillesse habituelle.

Sans attendre sa réponse, il poursuivit son chemin vers la bibliothèque, accompagné d'Ascheriit. Celui-ci lui fit alors part de sa volonté de créer un piège et il avait besoin de son aide pour ça. Son but était de faire tomber des bibliothèques sur le macaque, ainsi ils pourraient l'emprisonner ou tout du moins l'immobiliser pour un temps et peut-être avoir une chance de l'interroger. Pour déplacer les meubles, la force du nordique semblait suffire largement et le Chantebrise le laissa donc organiser son piège, ayant pour seuls indices quelques bruits comme le frottement des meubles sur le sol. De son côté, il fouilla les bureau et y trouva des flacons d'encre qui pourraient leur servir à aveugler la créature.

Néanmoins, toutes ces préparations ne suffisaient pas, il fallait aussi pouvoir l'attirer jusqu'ici et Ascheriit allait déjà être occupé à pousser les bibliothèques pour mettre le piège en marche. Comme tous les autres étaient partis chacun de leur côté pour récupérer divers objets qui leur seraient utiles, il ne restait plus que lui pour ce rôle. C'était délicat puisqu'il était aveugle et qu'il allait être difficile de viser, mais Amaury ne manquait pas de courage et il commençait à s'habituer un peu plus à l'absence de magie en se basant de plus en plus sur son ouïe fine. Bien qu'il était incapable de localiser ce qui ne bougeait pas, une fois concentré, il était alerte au moindre mouvement et ainsi il était loin de se penser démuni pour cette situation. Une créature aussi grosse ne devrait pas pouvoir se déplacer dans un silence total et il y avait ce coin au bout du corridor qui lui permettait d'avoir un unique endroit où viser.
Le Chantebrise rassura donc son compagnon et lui affirma qu'il était prêt à tenir le rôle d'appât, mais avant cela, il récupéra les plumes métalliques dont ils faisaient usage pour écrire et les éparpilla le long du couloir. Ces petits objets ne devaient pas trop se voir sur le sol et quand on marcherait dessus, ils lui fourniraient certainement de précieux indices sonores.

Une fois que les deux hommes eurent chacun terminé leurs préparatifs, chacun se mit en position, Ascheriit caché derrière les bibliothèques, Amaury visible pour ceux qui arriveraient dans leur direction. Ses mains, cachées derrière lui, serraient les flacons d'encre et étaient prêtes à réagir. Maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre et prier les esprits.

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 8 Déc 2016 - 16:20



Un grommellement plus de colère que de douleur avait échappé de Basith lorsqu’il avait reçu le pot de fleurs en plein visage. Celui-ci s’éclatant au contact de son faciès, libérant terre et débris qui le déconcentrèrent, le blessèrent et l’aveuglèrent. Le macaque lâcha prise et déséquilibrer, préféra sauter au sol plutôt que de prendre le risque de tomber sur le dos. Lâchant son gourdin, il vint passer ses mains sur son visage pour y déblayer la terre et retirer les débris de poterie qui avaient transpercé sa peau. Ces sales enfants des Esprits, ils allaient le payer. Il massacrerait chaque non-Baptistrel avant de repartir avec ses cibles. Peut-être même en brisera-t-il un des chanteurs et prétendra ne pas avoir fait exprès. Après tout, tous n’étaient pas nécessaires.

Une fois débarrasser, la bête immonde récupéra son gourdin et sautant jusqu’à la fenêtre. Abattant son gourdin contre elle après s’y être accrochée. La pierre explosa et le bâtiment trembla sous l’impact. Basith s’infiltra alors dans l’observatoire par le deuxième étage. Humant l’air de ses narines il repéra que sa proie était montée à l’étage. Sans attendre, il commença à y grimper lui aussi. Il y avait d’autres odeurs aussi là-haut. Bien, il allait pouvoir s’amuser. Avec un peu de difficulté, le singe gravit l’escalier qui était assez étroit pour lui et sa carrure large. Il finit par arriver dans ce qui semblait être une bibliothèque. Il y avait de nombreuses étagères ce qui l’empêchait de voir ces proies.

« Vous ne pouvez vous cacher, Baptistrel. Je vous trouverais. »

Le sol tinta un peu sous ses pieds. Baissant le regard, il remarqua quelques objets étranges et se contenta de donner un coup de pied dedans pour les décaler, provoquant d’autres tintements.

« Vos stratagèmes pitoyables ne m’empêcheront pas de vous trouver. »

Le macaque avança dans la première allée, faisant trainer son gourdin au sol derrière lui, provoquant un son strident alors qu’il rayait les dalles de pierre. Bientôt, au détour de cette allée, apparut l’elfe dont il avait saisi le pied précédemment.

« Cette fois-ci, tu ne m’échapperas pas. »

Sans attendre, Basith se mit à courir en direction du chanteciel.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 8 Déc 2016 - 16:45

Ilyanth et Elenya reviennent tout deux après avoir récupérer un brasero chacun (ils sont bientôt éteint au moment où ils les récupèrent), l’elfette parvient même à trouver de l’huile utilisée pour allumer les braséros, mais rien pour y mettre le feu en revanche. Claire revient avec un télescope.

Le piège est déjà mis en place à leur retour, il n’y a pas le temps d’en discuter et encore moins quant au rôle d’Amaury car un grand fracas provient de l’étage du bas. Les bruits de pas du singe se font entendre et très bientôt il se trouve dans la bibliothèque. En quelques instants il repère Amaury et fonce dessus. Le piège se met en marche.

.: Jet 1 :.

Amaury se prépare à lancer les flacons d’encre.

Compétence utilisée : Art du lancer niveau Aucun. Taux de réussite 04.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5
- Cible large = Bonus : + 11
- Zone de lancée étroite = Bonus : + 10
- Tactique préparée = Bonus : + 20
- Energie du néant, impact sur les créatures magique = Malus : -20

Total taux de réussite : 30


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 30 ou moins réussite.
- 31 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 2:.

Ascheriit aider d’Amaury, Elenya et Claire se préparent à pousser les étagèrent sur Basith.

Compétence utilisée : Force physique niveau Maître. Taux de réussite 75.

Modificateurs =>

- Race = humaine : + 0
- Aide d’Amaury, Elenya et Claire = Bonus : 15

Total taux de réussite : 90


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 90 ou moins réussite.
- 91 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 3 :.

Basith

Compétence utilisée : Agilité niveau Maître. Taux de réussite 75.

Modificateurs =>

- Condition réussite du jet d’Amaury = Malus : - 15

Total taux de réussite : 75
Total taux de réussite si condition remplies : 60


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 75/60 ou moins réussite.
- 76/61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 8 Déc 2016 - 16:45

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat 1 : Amaury ne parvient pas à atteindre Basith.

Résultat 2 : Les bibliothèques s’effondrent sur Basith.

Résultat 3 : Basith parvient à se mettre en boule au moment où les bibliothèques s’effondrent sur lui. Il n’est pas assommé, les parties de son corps ne sont pas bloquées dans les interstices des étagères, il n’est pas désarmé. Seul le poids des étagères le bloque. Cela suffira-t-il à le contenir ?


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 9 Déc 2016 - 9:21

Si Elenya était du genre tolérante et qu'elle comprenait le désire et la façon de vivre des baptistrels, elle n'allait certainement pas suivre leur préceptes pour se faire tous massacrer. Peut-être qu'elle sera haï pour ce qu'elle voulait faire, mais tant qu'ils seraient tous vivants, cela n'avait pas d'importance. Elle ferait ce qu'il faut pour sauver tout le monde, et si la magie ne fonctionnait pas, il fallait trouver d'autres manières de se défendre.

« Alors pour faire un siège, la bibliothèque est un bon lieu, le seul souci est si votre plan ne fonctionne pas, qu'est-ce que vous comptez faire ? Je peux concevoir que vous détestez la violence, que vous me détestez pour une raison quelconque, mais peu importe. Chaque personne ici restera en vie, et je ferais tout pour. J'espère bien repousser nos ennemis, ces envahisseurs, car nous en sommes là. Nous sommes en guerre avec ces créatures, ces monstres qui même sans leur esprit majeur de guide continue la lutte contre la vie, contre nous. Vous n'avez pas besoin de soldats ? Vraiment ? Donc vous comptez vraiment que ces créatures partent d'ici au bout d'un moment lassé du combat ou devenu sensible à vos idéaux ? J'ai une vision beaucoup plus terre à terre, mais je vous rassure, je préférais avoir tort. »

Répondit alors la conseillère d'une voix calme et noble comme si elle n'avait pas remarqué la légère violence dans la voix de son cousin. Elle avait l'habitude de discourir avec des personnes qui n'appréciaient pas ses idées, alors elle réagit en professionnelle. Son cousin ne semblait pas intéresser par sa réponse, mais peu importe, elle ferait ce qu'elle avait à faire. Elle ramena alors une grande flasque d'huile juste au cas où, en plus d'un braséro. Elle regarda alors de monter le piège avec les bibliothèques, et elle aida, mais sans grande conviction. Elle n'y croyait pas tellement, elle trouvait cela très risquée. Elle évita de dire que les anciennes de leurs méthodes ne les avaient pas aidés à défendre leur premier sanctuaire, ils n'étaient vraiment pas prêts à cela. À moins que la magie ne fasse son retour, elle ne voyait la survie uniquement passée par des soldats et l'armée elfique.

Elenya entendit alors le singe géant faire exprès de faire traîner son arme sur le sol, mais elle n'était pas du genre à être impressionnée. Elle avait fait plusieurs batailles rangées, et elle était toujours en vie. Ce n'était pas un ennemi qui lui ferait peur.

Le lancer d'encre sur le singe fut un échec, mais les bibliothèques tombèrent bien sur le monstre dégénéré, cependant, le singe ne semble pas être évanouie sous l'impact, pire, il put se mettre en boule. Il était évident que sa force extraordinaire lui permettrait de se dégager de ce piège au bout d'un moment, et même avec les forces conjuguées des personnes présentes, elles ne pourraient le maintenir ainsi le temps nécessaire. L'avantage c'était qu'il ne devait pas voir grand-chose, c'était une chance sur le coup. Elle était consciente de sa force limitée, c'était une magicienne après tout. Sans plus attendre, elle se baissa pour prendre une plume de fer, et avec la grosse flaque d'huile de l'autre main. Elle sauta de toutes ses forces sur les bibliothèques de tout son poids pour bien signifier sa présence au singe. Elle versa alors le contenu directement sur son corps dans un profond silence avant de prendre la parole d’une voix sèche et âpre, alors qu’elle se contrôlait parfaitement, ce n’était que pour asseoir mieux ses propos.

« Ce que tu viens de recevoir monstre dégénéré, c’est de l’huile. Tu n’es pas sans savoir que tu sous des livres et des meubles en bois et que je dispose de brasero pour te faire flamber en quelques secondes, alors si tu fais le moindre geste, je n’hésiterai pas une seule seconde. Comme tu as pu le deviner, je ne suis pas une batistrelle qui a envie de te garder en vie. Rien que ta vue m’insupporte et ta vie n’a aucun intérêt pour moi. Cependant, tu vas devoir répondre à quelques questions si tu veux vivres. Si je n’apprécie pas tes réponses, tu sais ce qu’il arrivera n’est-ce pas ? »

Elenya n’avait que peu de moyen pour le faire flamber, mais elle ne pensait pas que ce serait nécessaire. Elle laissa quelques secondes au singe pour réaliser sa situation. Elle glissa un doigt sur sa bouche pour signifier aux autres de ne rien dire, de la laisser faire, le moindre commentaire désobligeant serait en la faveur du singe.

« Maintenant … réponds, combien de temps la magie ne sera plus opérante ? Comment avez-vous fait pour neutraliser la magie ? Qu’est-ce que vous faites ici et pourquoi les batistrels ? Cela a un lien avec les esprits n’est-ce pas ? Ne me dites pas que vous vous êtes mis en tête de pouvoir ramener néant à la vie grâce à eux quand même ? »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Sam 10 Déc 2016 - 16:41

Ilyanth descendit à la hâte au premier étage afin d’y récupérer un brasero qui constituerait un bouclier de fortune. Pendant qu’il descendait les marches de l’escalier, ce dernier entendit derrière lui le bruit des pas d’Elenya Ataliel qui avait également décidé de se rendre dans la salle où étaient entreposés ces objets. Hélas, quand les deux elfes pénétrèrent dans la pièce aux fresques murales, plongée dans la pénombre et s’approchèrent des braseros, ils constatèrent à leur grand désarroi que ceux-ci étaient presque éteints…Voilà qui n’arrangeaient pas leurs affaires, pensa le Baptistrel avec amertume, car le feu aurait peut-être pu avoir un effet dissuasif sur leur assaillant. Néanmoins, à la guerre comme à la guerre, le Cawr s’empara de cet objet de fortune et retourna rapidement au troisième étage où Amaury et Ascheriit les attendaient.

Ils furent bientôt rejoint par Claire qui s’était armée d’un télescope récupéré au quatrième étage et devant servie de massue rudimentaire. Lorsque les compagnons d’infortune pénétrèrent dans la bibliothèque, ils constatèrent que le piège était déjà en place.
Soudain, un bruit fracassant en provenance du deuxième étage parvint à leurs oreilles, le chantefeu se retourna avec stupeur et ses splendides prunelles Aigue-Marine s’emplirent d’inquiétude.

L’affreux babouin avait trouvé le moyen de pénétrer à l’intérieur de l’observatoire céleste ! L’heure était grave et ils devaient se préparer à lutter pour mettre cette créature immonde hors d’état de nuire. Etant donné la gravité de la situation, le moment n’était plus à des discussions interminables concernant le piège mis en place mais à une action rapide et coordonnée.

- Vite le singe arrive ! Mettons nous en place pour actionner le piège, s’écria l’elfe à l’attention d’Elenya, d’Ascheriit et de Claire.

Le chantefeu eut à peine le temps de se glisser derrière l’une des étagères mises en place pour piéger leur poursuivant, que le gigantesque primate fit irruption dans la bibliothèque en grognant.

Reniflant l’air et flairant l’odeur de sa proie, l’animal bondit et s’élança en direction d’Amaury. Le chantebrise tenta de le repousser en lui lança un encrier en pleine face ; hélas cette tentative se solda par un échec car le primate, doté d’une incroyable agilité, l’esquiva sans peine.

Fort heureusement, les bibliothèques s’effondrèrent sur le monstre qui se retrouva immobilisé. Et la conseillère Elfique en profita pour verser de l’huile sur lui et le menacer de le faire flamber à l’aide d’un brasero, si ce dernier ne se montrait pas suffisamment coopératif.

Certes, Elenya possédait peu de moyen d’embraser leur captif et Ilyanth espérait de toute son âme qu’elle ne mettrait pas sa menace à exécution car aussi ignoble soit ce babouin, il demeurait un être vivant et sa mort souillerait à jamais la pureté du domaine.
Toutefois, la rusée conseillère prit soin de mettre son doigt sur sa bouche pour signifier à ses comparses qu’il valait mieux que ceux-ci gardent le silence, afin de ne pas compromettre la suite de son plan, très astucieux, en vérité.
Le jeune elfe lui lança un regard et fit un petit geste de la tête lui signifiant qu’il avait compris sa manœuvre et obtempérerait.

Ensuite, la conseillère posa quelques questions concernant la disparition de la magie et le temps que celle-ci demeurerait inopérante ainsi que sur la raison de leur présence en ce lieu et leur lien éventuel avec les esprits.

En entendant les questions de l’elfette, le primate se mit à pousser un rire sinistre de sa voix gutturale et inhumaine. Ce dernier paraissait insensible aux sombres menaces d’Elenya et ses questionnements légitimes ne semblaient susciter qu’indifférence et hilarité chez lui, comme s’il s’agissait de remarques insignifiantes. Puis, il darda sur eux ses yeux brillant d’une étrange lueur et répondit d’un ton énigmatique :

« Nos ennemis sont tombés, les enfants des Esprits ont ouvert notre geôle, leur sang sera les larmes d’Origine et les premiers fils prendront ce qui leur est dû. La trahison du père sera punie. »

Un frisson glacé parcourut l’échine du chantefeu et la peur commença à sourdre dans son cœur. Quel était la signification de ses paroles sibyllines ? Il l’ignorait mais son intuition lui disait qu’une chose horrible était sur le point de se produire…
Ilyanth n’eut guère le temps de faire le moindre geste que la pièce se mit à vibrer violemment, comme lors d’un tremblement de terre…Les livres qui se trouvaient entreposés sur les rayonnages de la bibliothèque commencèrent à tomber les uns après les autres avec un bruit sourd…

- Qu’est-ce qui se passe ? Est-ce que c’est vous qui avez provoqué cela ? Quel est le sens de vos paroles, de quels ennemis parlez-vous ? Les enfants des Esprits ? Votre geôle, les fils, la trahison du père ? Je n’y comprends rien…De quoi parlez-vous ?
Demanda-il d’une voix qui se voulait persuasive au singe prisonnier, espérant que celui-ci consentirait peut-être à leur délivrer des bribes d’informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Sam 10 Déc 2016 - 19:12

L’air de la pièce se mit à vrombir. Le sol trembla, les livres tombèrent, des étagères s’écroulèrent. Et dans le fracas s’élevait la voix d’Ilyanth inquiète et interrogative. Les questions du chantefeu eurent pour seule réponse un fracas encore plus terrible. Du singe émana un hurlement atroce suivi d’un choc du néant. Les bibliothèques penchées sur lui furent repoussées avec fracas et l’énergie termina son chemin en percutant tout corps à sa portée.

.: Jet 1 :.

Amaury

Compétence utilisée : Résistance niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5
- Energie du néant, impact sur les créatures magique = Malus : -20

Total taux de réussite : 30

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 30 ou moins réussite.
- 31 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 2 :.

Elenya

Compétence utilisée : Résistance niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5
- Energie du néant, impact sur les créatures magique = Malus : -20

Total taux de réussite : 30

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 30 ou moins réussite.
- 31 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 3 :.

Ilyanth

Compétence utilisée : Résistance niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5
- Energie du néant, impact sur les créatures magique = Malus : -20

Total taux de réussite : 30

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 30 ou moins réussite.
- 31 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.




Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Sam 10 Déc 2016 - 19:12

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :



Résultat 1 : Amaury est frappé par le choc du néant. Il se fait projeter contre l’une des étagères qui éclatent lors de l’impact. Il subit quelques blessures contondantes de normales à graves.

Résultat 2 : Elenya a énormément de chance. Soulever en même temps que les étagères renverser sur lesquelles elle se trouvait, elle parvient à se propulser sur le côté et retombe lourdement au sol alors que le meuble finit sa course contre le plafond, éclatant lors de l’impact. Elle subit une blessure contondante légère.

Résultat 3 : Ilyanth est frappé par le choc du néant. Il prend un livre en pleine tête et se fait projeter au sol. Il subit une blessure contondante légère (à la tête) et une blessure contondante normale.

Claire est violemment percutée par le choc du néant. Elle traverse la fenêtre de la pièce.

Ascheeriit est percuté par une bibliothèque et finit son chemin dans un tas de livres.



Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 11 Déc 2016 - 22:32

Le répit ne fut que trop bref, c'était à peine si les autres avaient eu le temps de les rejoindre que leur adversaire était déjà là. Il avançait dans sa direction, sa voix résonnait, son gourdin produisait un vacarme et les plumes crissaient sous ses pas. Il le situait à peu près, sans que cela puisse être vraiment précis, mais surtout il allait bientôt être là. Amaury n'avait pas peur ou du moins, il gardait son calme autant que possible et attendait patiemment le bon moment, ignorant ses paroles, se concentrant sur ce qu'il entendait. Rapidement, il lança les flacons. Qu'il ait bien visé ou non, le résultat ne se fit pas attendre, la créature les avait évités puisqu'ils s'écrasèrent contre le sol, mais cela avait quand même suffi pour la distraire un instant et le grondement des bibliothèques se fit bientôt entendre. Elles tombèrent lourdement sur quelques chose.
Avaient-ils réussi ? Était-ce suffisant ? Si Amaury ne pouvait que rester immobile et attendre, sa cousine elle, ne perdit pas de temps et entama directement l'interrogatoire. Il en déduit donc que le babouin devait être plus ou moins coincé dans le piège. Il ne broncha pas à ses menaces, espérant simplement qu'elle ne les mènerait pas à exécution. Était-il suffisamment sonné pour être docile ? Il n'en avait pas le moindre indice.

Immédiatement le singe leur répondit par des paroles énigmatiques. Il semblait se moquer d'eux et leur servir la vérité à demi-mots. Leurs ennemis ? Les enfants des Esprits ? Des geôles ? Origine ? Une trahison ? Un père ? C'était autant de choses auxquelles il se devait de réfléchir à toute vitesse. S'ils ne résolvaient pas cette énigme, alors ils avaient peu de chances d'en savoir davantage et donc de lui tirer plus d'informations, tant qu'il en était encore temps en tout cas.
Son frère Ilyanth tenta de le questionner davantage, lui demeurait muet, faisant tourner les mots dans sa tête. Mais il n'eut pas le temps de s'y consacrer très longtemps, l'air de la pièce changea brusquement, tout se mit à trembler et la chute des livres en tout sens se déversait dans ses oreilles comme une pluie de sons.
Le singe hurla, il y eut un choc.

Une énergie insaisissable telle une déflagration le frappa brutalement et le projeta avec violence contre une bibliothèque. L'impact était tel que celle-ci ne résista même pas. Il s'était cogné la tête et se sentait légèrement sonné, un morceau de bois semblait vouloir s'enfoncer dans son dos, ses jambes s'étaient cognées contre le sol, le vidant de ses forces. Une douleur semblait envahir son corps tout entier et il n'était pas certain de ses capacités, seul son esprit restait en alerte malgré un certain étourdissement. Un gémissement s'échappa d'entre ses lèvres.
Non, il ne devait pas céder, il devait rester lucide.

Plus important surtout, il avait l'impression de respirer à nouveau. Elles étaient faibles, presque inaudibles, insignifiantes, mais les vibrations étaient revenues, elles étaient là, elles le ramenaient à son rang de maître baptistrel, même si elles n'avaient pour l'instant pas la moindre force. Dans son corps, au bout de ses doigts, il pouvait sentir la magie, mais il était encore incapable de l'utiliser.
Quelques bruits de pas, une chose dure s'appuya sur son épaule, à l'odeur, il savait très bien ce qui se trouvait en face de lui et il n'avait pas grand-chose pour lui résister. Le singe semblait avoir mieux supporté le choc et allait bien, il ne pouvait pas espérer l'inverse bien sûr, mais une part de lui savait quand même que cela aurait pu arranger leur sort.

« Trop abîmé. » Lâcha-t-il avec indifférence, avant de relâcher la pression sur son corps.

Visiblement il n'était plus utile pour ce dont ils avaient besoin. Allait-il s'en prendre à Ilyanth ? Amaury n'avait aucune idée du sort des autres, avec des vibrations aussi faibles, il avait bien du mal à deviner ce genre de choses, mais il ne prit pas le temps de réfléchir davantage. Usant de ses dernières forces, il se projeta en avant, essayant d'agripper la bête, sa patte, ses poils, n'importe quoi pour le ralentir.

« Ilyaaaanth ! Enfuis-toi ! » Cria-t-il.

Tant qu'il aurait la moindre chance, ne serait-ce qu'une possibilité, il ne le laisserait pas faire.

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Lun 12 Déc 2016 - 17:26

 

Elenya n’espérait pas de tout son cœur devoir bruler leur ennemi, elle n’était pas une rageuse dans l’éternel face aux ennemis, mais ce monstre représentait un danger majeur face à leur survie. Un singe géant comme lui pouvait facilement réduire à néant les défenses du phare. Elle en était consciente, elle espérait qu’il parle de lui-même, mais apparemment, c’était mal parti. En effet, le singe commença à rire de sa voix irréelle sombre. Quelque chose clochait, il était nécessairement vivant, si Néant avait pu mourir, il le pourrait forcément. Personne n’était immortelle et immuable, même un monstre pareil. N’avait-il donc aucun désir de vivre ? Il était bien le contraire de la vie, représentant du néant, mais tout de même.  Elle plissa les yeux légèrement et hocha la tête doucement. La phrase du babouin était sans doute étrange pour la plupart, mais l’elfe avait parfaitement compris chacun de ses mots. Elle sentait que le primate géant roulait actuellement des mécaniques, alors elle ne pensait pas qu’il mentait d’une façon ou d’une autre. Il se pensait suffisamment fort pour survivre à tout, ou la vie était sans importance pour lui. 

«  Il dit que son peuple, les chimères, ont déjà anéantie leurs précédents ennemis. Je pense qu’il parle du continent d’où vient les Alayiens. Nous savons qu’à l’aide de néant, ils ont massacrés un ou plusieurs peuples. Nous avons apparemment ouvert là où ils étaient emprisonnés, cela veut dire que nous pouvons les enfermer de nouveau. Il dit que notre mort sera la vengeance de la mort de Néant. Il dit également que les chimères, les premières créations de ce monde sans doute, reprendront leur place de rôle majeur avant notre arrivée. La trahison envers néant, du moins comme cela qu’il le voit sera punie, mais nous sommes toujours là malheureusement pour lui.  »  

Répondit alors Elenya aux questionnements d’Ilyanth, elle était très intelligente, et elle avait rapidement fait des associations face aux connaissances qu’elle avait. La conseillère subit alors de plein fouet une terrible vague encore pire que celle d’avant. Tout tremblait autour d’elle, mais elle eut une chance inouie de réussir simplement à rester sur la bibliothèque où elle était, et elle réussit à rouler au sol lourdement. Un peu sonnée, elle se releva doucement pour voir constaté la fenêtre brisée, quelqu’un était passé à travers, mais elle n’avait guère le temps de s’apitoyer sur ce sort. Les autres étaient en piteux état, mais encore en vie, malheureusement, le babouin également. Elle vit le singe tâter Amaury de son gourdin, mais visiblement, cela ne lui plaisait guère. Amaury était trop blessé pour être utile, c’était sans doute une chance pour lui. Dans un geste désespéré, Amaury tenta d’arrêter le monstre en s’agrippant à son pied pour le ralentir. Le singe n’attend pas et le dégagea sans ménagement d’un coup de pied sec. Elle avait ainsi toute la marge de manœuvre pour agir sans blesser personne d'autres. La situation était suffisamment désespérée pour qu'elle tente une folie. Elle allait sans doute se faire maudire par ceux qu'elle tentait de protéger en plus de sa propre personne, mais à la vue des agissements du siège géant, les chimères cherchaient bien à capturer des baptistrels et elle devait trouver pourquoi, mais sur l'instant une seule chose importait, leur sécurité immédiate.

Elenya fit quelques pas pour agripper le braséro dans une main ferme. Elle sentit une sensation qui la troubla agréablement, lui arrachant un sourire malgré la situation. La magie était de retour, encore faible, mais elle était bien de nouveau présente. Cela changeait tout, les forces s'équilibraient un peu plus en leur faveur.

« Comment ose-tu nous sous-estimer... Moi fille des esprits, du sais-je signer de mon sang cette vibration rouge écarlate... »  

Commença alors à dire l'elfe en plissait les yeux. Elle donna un coup sec dans le vide face à elle afin de faire voler les cendres incandescente du braséro tandis qu'elle ouvrit sa paume ouverte face au singe. Elle tenta alors de créer une boule de feu même si elle était consciente qu'elle allait devoir puiser dans sa force vitale pour réussir le sortilège. Le but était de tirer la boule de feu à travers les les cendres incandescentes pour les embraser. Il suffisait que la boule de feu ou une cendre touche le singe géant pour qu'il s'embrase. Elle savait qu'elle mettait en danger la bibliothèque, mais elle n'avait que cela pour garantir la sécurité des personnes dans cette tour.

« Je te condamne à mort !  » 

Elenya était consciente qu'elle était sensé être dans un lieu de paix,  où la vie devait survivre, ou la violence ne devait pas avoir lieu, mais elle assurerait ses actes devant quiconque, même les totems survivants.
 

Citation :
[Offensif] Boule de feu

Création d'une boule de feu qui peut causer de graves brûlures à l'adversaire 

Geste clé : Paume ouverte vers l'adversaire

 





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mar 13 Déc 2016 - 20:53

Elenya tente d'utiliser la magie afin de projeter un sort contre Basith.

L'emprise du néant sur la trame s'affaiblit à chaque instant, la magie peut être utilisée, mais est extrêmement faible.

Elenya puise dans son énergie vitale pour compenser la faiblesse de ses réserves magique vider par le néant.

Compétence utilisée : Magie niveau Puissant. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5
- Energie du néant = Malus : -20
- Autophagie magique = Malus : -10 échec critique

Total taux de réussite : 40
Total taux d'échec critique: 85

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 30 ou moins réussite.
- 31 ou plus échec.
- 85 ou plus échec critique.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Mar 13 Déc 2016 - 20:53

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Elenya tend la main, concentre son énergie et l'expulse. La boule de feu se forme puis s'effondre sur elle-même. Elenya est pris d'une très grande faiblesse. Elle s'effondre au sol, son corps n'est plus capable de la soutenir.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 15 Déc 2016 - 22:13

Alors qu’Ilyanth venait de questionner l’horrifiant macaque dans le but d’obtenir de plus amples informations quant à ses propos énigmatiques ; un terrible tremblement agita la pièce, faisant tomber les milliers de livres de leur rayonnage.

Elenya répondit à la hâte aux questionnements du Baptistrel en expliquant que le peuple du primate avait déjà anéanti leurs précédents ennemis, probablement le continent d’origine des Alayiens. Le reste de ses propos faisait allusion au fait qu’ils avaient ouvert la prison des chimères, ce qui signifiait qu’il existait un espoir de les enfermer de nouveau. Le but des chimères, premières créations du monde, était de reprendre leur place originelle ainsi que de venger la mort de Néant…

En entendant les paroles de la conseillère Elfique, Neolenn songea que son intuition était confirmée. Ainsi les instigateurs de cette sordide attaque n’étaient autres que les chimères et celles-ci avaient probablement trouvé le moyen d’utiliser les pouvoirs du Néant pour contrer la magie, les laissant faibles et sans défense…

Neolenn pressentait qu’une chose épouvantable était sur le point de se produire, mais avant qu’il ait eu le temps d’esquisser un geste, le babouin poussa un hurlement atroce, suivi d’une violente déflagration d’énergie du Néant.

Cela eut pour effet de repousser avec fracas, les bibliothèques penchées sur lui et de projeter des rafales d’énergie sur les autres occupants de la pièce.
Le chantefeu reçut un livre en pleine tête et fut projeter brutalement sur le sol, à demi-sonné.

Quelques minutes s’écoulèrent avant que celui-ci ne retrouve son esprit et tente de se relever ; tout d’un coup, la voix d’Amaury retentit, criant ces mots « Ilyanth enfuis-toi » !
Quand l’elfe tourna la tête sa direction, il aperçut l’affreux babouin qui s’avançait vers lui, traînant le corps du chantebrise qui s’agrippait à son pied. Et avant même que Neolenn ne puisse prendre la fuite, la créature l’agrippa par le bras et le tira derrière lui. Dans le même temps, le monstrueux macaque ouvrit un vortex au milieu de la bibliothèque, faisant revivre au jeune elfe cette terrible soirée d’horreur au milieu du jardin du domaine. Un frisson glacé parcourut son échine et son cœur se mit à battre à tout rompre dans sa poitrine.

Bien décidé à ne pas se laisser entraîner par la force, le jeune Cawr tenta de résister en se débattant, mais l’animal était trop fort et ne desserrait pas sa poigne. A cet instant, Ilyanth ressentit à nouveau très faiblement les vibrations du monde ainsi que la présence de l’essence magique. Celle-ci était très faible mais peut-être lui permettrait-elle de tenter quelque chose pour se libérer de l’emprise de son assaillant ?

Soudain, la voix d’Elenya retentit et Neolenn aperçut l’elfette tenant fermement un braséro et effectuant un geste clé pour lancer un sort offensif, une boule de feu.
Pendant que celle-ci s’exécutait, le chantefeu jeta des regards inquiets autour de lui, tâchant de profiter de ce retour inespéré de la magie pour neutraliser le singe définitivement !

Tandis que le babouin l’emmenait en direction du vortex qui se rapprochait dangereusement, Ilyanth tenta le tout pour le tout ! Il leva la paume vers le haut en direction d’une étagère de bibliothèque qui se trouvait sur leur passage, espérant pouvoir la faire basculer afin de bloquer le passage du singe, l'immobiliser ou le ralentir. Il fallait faire très vite car la magie diminuait de plus en plus !

Le jeune cawr se concentra sur l’étagère, priant intérieurement pour que la magie présente soit suffisante pour l’ébranler ! Entre-temps, la tentative de la conseillère échoua et cette dernière tomba inanimée sous les yeux horrifiés du baptistrel. Et comble de malchance, la magie venait de s’évaporer de nouveau !
La situation était devenue plus que critique et les questionnements se bousculaient à toute vitesse dans son esprit. Soudain, du coin de l’œil, il croit voir son frère Ascheriit qui se rapprochait de lui, aussi vite que le lui permettait sa jambe valide.

Si seulement, ce fichu primate pouvait être ralenti, le temps qu’Ascheriit les rejoignent ! Désespéré, le chantefeu tendit désespérément la main dans sa direction, espérant que le baptistrel pourrait la saisir.

Citation :
[Contrôle] Télékinésie
Permet de faire bouger un objet sans le toucher, à n'utiliser que sur de petits objets. Un mage très puissant peut éventuellement en bouger de plus gros.

Geste clé : Paume vers le haut tendre la main vers l'objet.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 18 Déc 2016 - 23:04

Un nouveau coup le ramena brutalement à la réalité. Il était impuissant, terriblement impuissant depuis que tout avait commencé et toutes leurs tentatives avaient désespérément échoué. Repoussé violemment, le Chantebrise roula au sol sans cacher sa douleur, alors que le choc avait réveillé ses blessures. Son cri avait au moins permis d'alerter son frère baptistrel et il espérait que cela suffise pour qu'il puisse s'enfuir hors de sa portée, tandis qu'il n'avait même pas réussi à ralentir la chimère.
Amaury ne savait pas ce qui les attendait, l'affrontement l'avait amené aux bouts de ses forces et ils étaient dans une situation qui ne leur permettait pas vraiment de lutter comme ils le voulaient. Non, ils étaient soumis à cet affreux destin contre lequel ils semblaient ne rien pouvoir faire. Les vibrations étaient faibles, encore trop faibles, mais elles en disaient assez. Elles étaient perturbées, sombres, douloureuses, suffisamment présentes pour qu'il se sente terriblement angoissé.

Trop de sentiments et de pensées négatives s'entrechoquaient. Lorsque sa cousine réalisa à son tour que la magie revenait, ses mots autant que ses émotions le glacèrent d'horreur. Que voulait-elle faire ? Que décidait-elle de faire ? Ici même ?! Le baptistrel ne trouva pourtant pas la force de protester et il n'avait aucun moyen de l'arrêter. Il commença à se relever difficilement. Le monde s'agitait autour de lui dans une grande confusion, il se sentait étourdi, pris par un étrange vertige, il avait l'impression que tout ralentissait, lui y compris, comme s'il devenait simplement un spectateur dans cette scène où il avait beau crier ou s'agiter, son corps ne répondait pas.
Un certain soulagement envahit son cœur pourtant, lorsqu'il sentit qu'elle avait échoué, mais ce sentiment fut bien vite balayé par une angoisse et une épouvante encore plus intenses. Il l'avait entendu s'effondrer au sol, il l'avait sentie sombrer dans la torpeur et pire encore, il ressentait une distorsion anormale se former autour d'eux, mêlant leur atmosphère à un inconnu qu'il n'aurait su décrire. Était-ce… un portail ?

Lentement, il réussit à aller jusqu'à sa cousine et il s'agenouilla pour poser sa main sur elle, juste pour s'assurer qu'elle allait s'en sortir. Il aurait voulu courir vers Ilyanth, même à l'aveuglette, même s'il s'était blessé davantage à cause de cela, même s'il n'avait aucune chance, mais il n'avait même pas cette force. De rage, il serrait les dents, priant simplement pour que quelque chose, n'importe quoi les aide. Il refusait de le perdre, il refusait qu'ils l'emportent, ils ne pouvaient pas les laisser gagner ainsi…

Ce ne fut pas n'importe quoi, ni n'importe quelle personne qui surgit pour intervenir.
Ascheriit.
Plus résistant, plus fort physiquement, il semblait s'en être sorti mieux que lui et s'il était loin de pouvoir courir rapidement avec sa jambe boiteuse, ses capacités suffirent quand même pour qu'il puisse rattraper le babouin.

Amaury était bien mal placé pour comprendre ce qui l'entourait, le chaos du combat était bien difficile à suivre lorsqu'on ne pouvait placer aucun regard pour observer les mouvements qui avaient lieu. Les sons étaient difficiles à interpréter, les vibrations faibles et hautement perturbées. Un cri se démarqua et il reconnut la voix de leur adversaire. Ascheriit… Avait-il réussi ? Non… Pas vraiment, il ne se sentait pas le moins du monde rassuré, il avait même un terrible pressentiment.

« Si vous voulez un Baptistrel, alors prenez-moi ! » Cria-t-il brusquement.

Son cœur sembla se figer pendant une fraction de seconde. Tout disparut soudain, la douleur, les engourdissements, la moindre pensée qui habitait son esprit. D'un bond, il se jeta en avant, voulu courir jusqu'à lui.

« Non ! » Hurla Amaury.

Sa course à peine entamée fut stoppée nette. Il tomba à nouveau, atterrissant sur ses genoux, tendant simplement la main dans sa direction comme s'il pouvait le saisir et l'empêcher de faire une chose pareille, mais rien n'aurait pu combler la distance qu'il y avait entre eux.

« Ascheriit ! Non ! Je t'en prie, ne fais pas ça ! »

Trop tard. Il le sentait, il ne pouvait pas le nier et les larmes qui coulaient sur ses joues étaient bien inutiles, tandis que le vortex s'affaissait inexorablement.

« Ascheriit ! »

Sa voix s'était brisée. En un si bref instant, deux âmes avaient totalement disparu, emportées si loin, ne laissant derrière elles plus qu'un terrible silence.

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 22 Déc 2016 - 0:39

Amaury tenta désespérément d’arrêter l’horrifiant singe géant en s’agrippant à sa cheville, mais celui-ci se dégagea en lui assénant un violent coup de pied.

Dès après, la créature abjecte s’avança en direction d’Ilyanth, bien décidé à emporter avec elle un Baptistrel. Mais dans quel but ? Le chantefeu tenta de se libérer de son emprise, mais l’animal était trop fort.

Une étincelle d’espoir se ralluma dans son cœur, lorsqu’il sentit de nouveau les vibrations du monde et la présence de la magie. Elenya tenta d’user des rares bribes d’essence magique afin de terrasser leur ennemi à l’aide d’un sort de feu. Dans le même temps Neolenn essaya de faire basculer une des étagères de la bibliothèque mais leurs deux tentatives demeurèrent vaines. Était-ce la fin ? N’y avait donc aucune possibilité d’en réchapper ?

Impuissant, le jeune elfe voyait le vortex se rapprocher davantage à chaque pas…Sa raison lui criait qu’il était trop tard et que désormais rien ni personne ne pourrait le sauver de son triste sort. Cependant, dans les tréfonds de son être, l’elfe se refusait à se résigner ! Il lutterait jusqu’au bout…
Son regard embrassa une dernière fois la bibliothèque, à la recherche d’une échappatoire. Soudain, Ilyanth aperçut Ascheriit qui se rapprochait de lui et dans un geste désespéré, il tendit sa main dans sa direction.

Le chantefeu espérait que son ami pourrait le retenir ou le tirer suffisamment fort pour que le macaque se décide à lâcher sa proie. Était-il possible que le Dracos ait entendu ses prières et soit intervenu en sa faveur ? Les pensées se bousculaient dans son esprit et son cœur battait à toute allure.
Ascheriit se rapprochait de plus en plus…Il allait parvenir à saisir la main de son ami. Leurs regards se croisèrent et Neolenn murmura :

- Merci mon frère…

Le nordique demeura silencieux et se contenta de lui adresser un sourire énigmatique, à la fois empli de douceur et d’une indicible tristesse.
A cet instant le temps parut suspendre son vol et la scène de quelques secondes qui se déroula ensuite sembla durer une éternité.
Au lieu de s’emparer de la main tendue, Ascheriit la repoussa fermement et brandit une arme de fortune, un débris de verre, vestige des vitres de la bibliothèque. Puis, celui-ci l’enfonça de toutes ses forces dans la main de la chimère qui retenait Neolenn.

Le monstre poussa un hurlement de douleur qui résonna dans toute la pièce et glaça le sang du jeune elfe qui assistait à toute la scène, les yeux écarquillés de stupeur.

Furieux, le regard révulsé de rage, le singe géant se tourna en direction du futur maitre barde et s’apprêtait à le frapper quand ce dernier dit d’un ton empreint de solennité :

« Si vous voulez un Baptistrel, alors prenez-moi ! »

En entendant ces mots semblables à un adieu, le chantefeu demeura tétanisé, comme s’il était métamorphosé en statue de glace. Ses lèvres s’entrouvrirent et laissèrent échapper un cri muet.

Avant même qu’il n’ait le temps d’esquisser le moindre geste, son ami se précipita sur le primate afin de le repousser en arrière. Tous deux basculèrent à l’intérieur de la noirceur béante et un sifflement strident retentit pendant que le vortex disparaissait, ne laissant derrière lui qu’un vide incommensurable.

Dès après, la salle s’emplit d’un silence mortifère, semblable au matin calme suivant la tempête et durant lequel les rares survivants comptent leurs morts.
En état de choc, le baptistrel tomba à genoux, le corps tremblant comme une feuille morte. Il avait l’impression que son cœur venait de se briser en mille morceaux...

Ascheriit son ami, son frère, ce garçon si doux, si chaleureux, aimé de tous avait disparu…

Le reverrait-il jamais ? Tout espoir paraissait à présent perdu. A cette pensée, l’elfe sentit une violente douleur lui broyer le cœur et les larmes se mirent à ruisseler sur ses joues dorées.

Pourquoi le destin se montrait-il si cruel ? S’agissait-il d’un mauvais rêve ? Allait-il se réveiller et s’apercevoir que les sombres événements de la nuit n’étaient que des illusions cauchemardesques ? La lumière du soleil pouvait-elle chasser pour à jamais les mirages des ténèbres ?

Ascheriit viendrait prêt de lui, souriant et gai comme à l’accoutumée. Neolenn lui raconterait son cauchemar et le jeune Nordique éclaterait de rire avant que tous deux vaquent à leurs activités.

Les larmes de Neolenn coulaient si fort qu’elles brouillaient sa vue et un goût amer empli sa bouche. Si seulement, il avait pu l’empêcher de commettre ce geste délibéré….Quel malheur que de ne pas pouvoir remonter le temps pour que les choses se déroulent autrement. En plus de son chagrin, le Cawr ressentait une profonde culpabilité d’avoir laissé son ami se sacrifier pour le sauver. Cela paraissait si injuste, s’il le pouvait il donnerait sa vie sans l’ombre d’une hésitation pour le ramener au domaine sain et sauf.

- Ascheriit mon frère, non…Je ne veux pas te perdre…Pourquoi as-tu fais ça ? gémit-il en sanglotant.

Puis soudain, la colère l’envahit et se mêla à sa douleur et il se mit à marteler le sol de marbre avec ses poings en hurlant, jusqu’à ce qu’ils soient ensanglantés :

- Ascheriit NON !!!!!!

Tout d’un coup, une voix puissante emplit la salle et le chant des étoiles résonna longuement. Pour Ilyanth, il paraissait aussi évanescent que dans un rêve, tant son esprit était nébuleux après le traumatisme causé par la disparition d’Ascheriit. Cette mélodieuse symphonie, à la fois si pure et si harmonieuse, ressemblait à un ultime adieu à un être cher et en l’entendant l’elfe se sentit submergé par la mélancolie. Il sentait de nouveau la présence de la magie et des vibrations du monde sur le domaine, ce qui voulait dire qu'ils avaient repoussé leurs ennemis.

Ce dernier ferma ses magnifiques yeux d’azur et d’émeraude et se recueillit en pensant à son frère Baptistrel. Cet être si pur que la destinée venait de leur arracher. Tandis que les notes cristallines, d’une beauté insoutenable les enveloppaient d’une douce mélopée, le Cawr sentit son esprit se brouiller de plus en plus et un intense vertige le gagner. Un brouillard opaque l’engloutit et bientôt il ne demeura rien d’autre que l’obscurité la plus totale.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Jeu 22 Déc 2016 - 15:16

Elenya a moitié dans les vapes tenta de se redresser de sa mauvaise expérience. Elle n’avait pas réussi à tout suivre vu son état, mais ce qui était certain c’était que sa magie n’avait pas du tout fonctionné correctement. Elle n’avait pas réussi à rassembler assez d’énergie magique, la magie était encore trop jeune et elle en avait payé le prix alors avec sa propre force vitale. Elle regrettait vraiment son erreur qui allait couter la vie de quelqu’un malheureusement. Elle tourna son regard sur le singe qui avait visiblement attrapé l’un des batistrels, mais Ascheriit tenta courageusement de s’y opposer à l’aide d’un morceau de verre. Il put le blesser, mais le monstre était bien trop fort pour lui dans ses conditions. Elle serrait les dents essayant de se redresser, mais c’était impossible. C’était sans pouvoir protester ni faire quoi que ce soit qu’elle vit le courageux Ascheriit plonger avec le singe blessé dans le portail violet. Seul les esprits pouvaient savoir où pouvait mener ce trou dans l’espace, qui heureusement se referma rapidement sur lui-même. Heureusement, personne n ‘avait tenté de pénétrer dans le royaume de ces bêtes.

« Je …. Je suis certaine que cela a un rapport avec le retour de l’esprit du néant, et si cela arrive vraiment …. Que les esprits nous préservent … Il vaut mieux qu’il ne survive pas, personne ne saurait aller le chercher. »

La conseillère elfique n’imaginait pas vraiment qui pourrait aller le chercher dans un tel royaume, à part peut-être ce peuple humain maudit de toute magie, mais elle était certaine qu’ils ne feraient rien bien au contraire. Si elle avait été à la place de d’Acheriit, elle aurait préférée se suicider plutôt que de servir pareil dessein. Ses mots pouvaient paraitre durs, mais ils étaient surtout réalistes et sans aucun sentiment pour pouvoir manipuler une cruelle réalité. Si elle avait réussi à bruler le babouin géant, elle aurait été maudite de la part des batistrels, mais au moins il serait libre. Enfin, on ne refaisait pas le monde, ce qui s’était passé était fait. Elle fut un peu surprise en entendant une sorte de voix magique venant du sommet de l’observateur.

« Qu’est-ce que c’est que cela ? Une magie batistrelle ? »

Elenya vint jusqu’à une fenêtre avec difficulté en plissant les yeux voyant les créatures qui descendaient des murs. C’était vraiment inespéré comme situation, ils n’auraient jamais pu survivre à tout cela. Les monstres semblaient être tous en fuite, y compris le loup devant la porte. Ils devaient craindre l’affrontement avec la magie présente, peut-être étaient-ils affaiblis à leur tour ? Elle se soutint avec le mur et redressa son visage en entendant les cors elfiques. Elle se doutait que cela devait être l’armée ou en tout cas une bonne nouvelle. Elle tenta de se redresser pour faire bonne figure et s’adressa à nouveau aux batistrels restants.

« Il faut sortir de la tour et regarder qui a été enlevé, aider les personnes que l’on peut aider et si jamais on peut se débarrasser de quelques monstres … »

L’elfe était bien consciente que la dernière partie n’allait pas plaire du tout, mais ils étaient bien en guerre maintenant, et le pire était à craindre. Elle devrait parler de tout cela au conseil, elle avait été en première ligne une nouvelle fois, et ce n’était pas une bonne nouvelle. Elle se doutait que Acheriit ne devait pas être le seul batistrel enlevé. Ils devaient en apprendre plus sur le rituel que voulait tenter ces monstres.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Ven 23 Déc 2016 - 15:12



¤ Aléria Blanchécume ¤

En haut de l’Observatoire, un autre combat avait fait rage. Des vampires possédés par des Chimères avaient escaladé les façades de l’édifice, parvenant finalement jusqu’au sommet. Visiblement, ils ne s’attendaient pas à trouver quelques personnes au sommet. Au contraire, ils pensaient devoir descendre pour prendre à revers l’ennemi. Mais au final, cela n’avait aucune importance, car ils se jetèrent sur les pauvres bougres situés au sommet. Ici se trouvaient les rares chanteciel que comptaient la Rhapsodie, ainsi que quelques âmes malheureusement étant parvenues à fuir l’attaque beaucoup plus tôt, ou se trouvant déjà sur place à ce moment-là. Aussi, c’est sans attendre qu’ils choisirent de défendre leur vie avec acharnement. Alors que, quelques étages plus bas, un autre combat avait lieu, faisant trembler l’intégralité de l’édifice. Et c’est de ce combat éloigner mais pourtant proche à la fois que dépendait la survie des âmes du sommet.

Et lorsque enfin la magie eut un sursaut, faisant son apparition, la chanteciel Aléria Blanchécume saisit cette occasion pour faire résonner sa voix. Puissant, son chant éclata dans les hauteurs avant de s’abattre sur la terre, souillée par le sang. Des ennemis émanèrent des cris et des injonctions. Ils prirent la fuir sans attendre, escaladant à nouveau l’édifice pour rejoindre le sol et disparaitre au loin, le plus rapidement possible. Visiblement, leurs assaillants craignaient la puissance qu’un Baptistrel pouvait déployer. Est-ce pour cela qu’ils les avaient attaqués ? Quoi qu’il en soit, l’occasion était trop bonne pour ne pas la saisir. En agissant maintenant, peut-être que les effusions de sang qui souillaient ce nouveau domaine pourraient être limité. Car le travail de purification serait assurément laborieux.

Déjà, non loin les cors elfiques résonnèrent. La bataille allait s’engager et le sang allait couler. La chanteciel ne pouvait leur en vouloir, car une fois de plus le royaume n’avait d’autres choix pour les protéger. Sans attendre, Aléria abandonna ses collègues chanteurs, qui reprirent la suite de son chant, pour conduire les blessés aux étages inférieurs. Il fallait les mettre à l’abri, mais aussi savoir ce que devenait Ilyanth qui avait disparu. L’humaine espérait qu’il ne lui était rien arrivé. À force de descendre, du bruit se fit entendre, des paroles.

« Je …. Je suis certaine que cela a un rapport avec le retour de l’esprit du néant, et si cela arrive vraiment …. Que les esprits nous préservent … Il vaut mieux qu’il ne survive pas, personne ne saurait aller le chercher. »

De plus, des plaintes se firent entendre, venant d’Ilyanth et d’un autre barde qu’elle reconnut comme étant Amaury. Bientôt, elle finit par arriver à l’étage de la bibliothèque qui était sans dessus dessous. Tout le monde ici semblait être dans un piteux état et les deux chanteurs étaient en proie au désarroi.

« Il faut sortir de la tour et regarder qui a été enlevé, aider les personnes que l’on peut aider et si jamais on peut se débarrasser de quelques monstres … »

« Vous ne ferez rien de cela. »

La voix de la chanteciel s’éleva, alors qu’elle apparaissait à la fin de l’escalier, soutenant un blessé qu’elle vient poser au sol, avant d’approcher en direction d’Amaury, visiblement le plus blesser des trois.

« Le sang a suffisamment coulé ici. Je n’ai pas invoqué le chant des étoiles pour vous permettre de souiller cette terre du sang de l’ennemi. Allez plutôt aider les blessés. Vous semblez en meilleur état que certains. »

Blanchécume vint poser ses mains sur le corps du chantebrise, commençant à le soigner.

« Que s’est-il passé ici mon frère ? »

Alors qu’elle lui laissait le temps de se calmer, l’humaine Baptistrel se tourna à nouveau en direction de la conseillère.

« Je vous ai entendu en descendant ici. Vous prétendiez que Néant étaient de retour. C’était bien sa magie qui était à l’œuvre ici. Mais Néant est morte. Je l’ai vu de même propres yeux. Elle est morte pour nous, bien avant ses frères et ne prendrait jamais le risque de revenir. Si cela était seulement possible bien sûr. Ce qui s’est passé aujourd’hui, est uniquement de notre faute à tous je le crains. »

L’humaine se tourna ensuite vers Ilyanth.

« Calmez-vous chantefeu. Et reprenez-vous. Je vais avoir besoin de l’aide de tout le monde ici présent. Nous allons réactiver les protections magiques de ce sanctuaire. Nous rejoindrons ensuite le plus proche pour réactiver les siennes et bannir toute violence là où nous passerons. »

Tactique simple, mais pourtant la même qui avait été utilisée lors de la bataille des bois sombres et l’attaque de Néant sur le précédent domaine.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Baptistrel Chantebrise

MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1] Dim 25 Déc 2016 - 23:37

Il n'avait pas été le seul à se sentir accablé par la disparition soudaine d'Ascheriit, il avait entendu les lamentations de son frère Chantefeu. Tout était encore si bref et soudain qu'il peinait à croire que c'était vraiment arrivé et pourtant… Était-ce la fin de leur combat ? Il sentait comme le goût amer de la défaite, ne comprenait pas comment ils avaient pu en arriver là. Ascheriit s'était sacrifié pour Ilyanth et leur avait permis de se débarrasser de leur agresseur, mais à quoi bon ? Il n'était pas certain qu'il ait vraiment fait le bon choix. Mais en avaient-ils eu d'autres ? C'était une perte échangée par une autre. Maintenant, ils ne pouvaient plus rien y faire…

Au milieu de la confusion, un chant s'éleva brusquement. La magie se réveillait peu à peu et lui conférait davantage de force, tout comme elle le faisait pour les autres baptistrels. Il connaissait cette mélodie ainsi que ses effets. C'était une puissante défense contre ce qui les avait attaqués, mais ils n'avaient pu s'en servir jusqu'à maintenant. Il n'était pas encore trop tard pour lutter, il n'était pas temps d'abandonner.
Les notes lui permirent d'apaiser son cœur et d'affermir sa volonté. Quelles que soient les épreuves, quelle que soit l'horreur qu'il fallait parfois traverser, il se devait de continuer d'avancer plutôt que de se laisser tomber. Il avait voulu en finir une seule fois, mais il avait depuis bien longtemps oublié cette idée.

Les paroles d'Elenya sonnaient à nouveau comme celles d'une étrangère à ces lieux, mais cette fois, les vibrations lui en répercutaient toute la douleur. Une part de lui était furieuse. Comment… Comment pouvait-elle parler de tuer, parler de mort dans un lieu aussi sacré, comment pouvait-elle le faire maintenant, alors qu'ils venaient tout juste de perdre l'un des leurs ? N'avait-elle aucun cœur, pas la moindre bonté envers les êtres vivants pour se résoudre sans cesse à suivre la terrible voie du massacre ?
Les douleurs physiques de ses blessures comme celles provoquées par de telles pensées résonnaient en lui avec une terrible force. L'intervention de sa sœur Aléria fut comme une bénédiction.

Il était rassuré et heureux de savoir qu'elle allait bien. Tout le monde dans le domaine ne semblait pas avoir souffert de blessures et c'était plutôt une bonne chose. Elle commença à le soigner tandis qu'elle s'adressait à l'assemblée pour donner quelques éclaircissements ainsi que quelques directives.

« Merci ma sœur. Nous avons été attaqué par une chimère qui avait la forme d'un énorme singe. Celle-ci voulait enlever des baptistrels et nous avons lutté de toutes nos forces. Malheureusement, sans la magie nous étions bien impuissants et… Ascheriit a été emporté avec elle dans ce qui devait être un portail. Il s'est… sacrifié pour nous... » Avoua-t-il d'une voix tremblante, encore ému pour ce qui venait de se passer.

Dire tout ça à voix haute semblait le rendre encore plus réel, encore plus atroce, mais il ne pouvait pas mentir ou cacher ne serait-ce qu'une partie de la vérité, même s'il en avait eu la possibilité, c'était une règle qu'il ne voulait pas briser.

Doucement, le Chantebrise se releva. Il était blessé et il aurait besoin de se remettre des événements, mais ce serait pour plus tard, il avait encore des forces à prêter.

« Je vais vous aider à rétablir les protections. » Ajouta-t-il d'une voix beaucoup plus calme, décidée.

Ils allaient devoir parler de l'attaque, prendre des décisions en conséquence, agir, mais pour le moment, le mieux à faire était de restituer les barrières du domaine afin de prévenir toute nouvelle attaque. Le chant des étoiles allait faire fuir ce qui restait de leurs opposants, ils n'avaient pas à se battre contre eux.

« Mais avant cela… de quelle faute parlez-vous exactement ? »

Directives:
 



« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Langue elfique~Langue commune
#915a96
#c4a8cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: [Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1]

Revenir en haut Aller en bas

[Intrigue] Ombre sur le domaine [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Intrigue] Le péril Alpha (Groupe Charly uniquement puis Groupe Charly & Bravo réunis)
» INTRIGUE 1 - Mortelle St-Valentin - Groupe 02
» [Intrigue] L’expédition punitive [Groupe 1]
» Sous l'ombre parnassienne d'un olivier [Casoair]
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-