Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 18:00

An 7 de l'ère d'obsidienne, mi-Juin.

La jeune danseuse avait passé quelques jours à errer en ville, dansant de temps à autre sur les places publiques, dans l'espoir de gagner un peu d'argent. Il était tard en cette chaude nuit d'été, prenant un peu de repos dans une taverne.

Appréciant tout particulièrement ce quartier qui changeait sans cesse, il était un souffle d'air frais dans cette ville qu'elle n'appréciait pas vraiment.

Et comme l'alcool coulait à flot, l'heure tardive échauffait les esprits, et à cela ajoutez une jeune femme plutôt mignonne qui ne disait rien et vous aurez une idée de ce qu'il se passait en ce moment même. Le bordel, et pas le genre où l'on trouve des dames pas trop farouches.

Avec les années, elle avait appris à ignorer les regards qui la gênent et les compliments vulgaires, ignorant le petit groupe d'hommes qui se massait à sa table. Elle, le nez plongé dans son verre d’absinthe, tentant d'oublier la douleur de sa jambe gauche, cette blessure la faisant encore souffrir et danser n'aidait pas vraiment à sa guérison complète. Tout ce qu'elle voyait, c'était son verre, tâchant d'ignorer les hommes, qui eux n'aimaient pas vraiment le silence de la donzelle, devenant plutôt agressifs. À deux doigts de se battre pour savoir qui l'aura.

Sinestra, elle, observait cette scène d'un œil terne et froid, même si elle n'avait que seize ans ce genre de spectacle, elle en avait l'habitude, et ce depuis déjà quelques années, vivant une vie de bohème sur les routes. Mais cette fois-ci, ça allait beaucoup trop long et voilà qu'un des hommes essayait de la traîner à l'écart, mais elle n'était pas décidée à se laisser faire, n'ayant pas assez de force pour lutter face à un homme.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 19:47

Erdrake était désorienté. Voilà beaucoup trop de temps que la paix l’avait poussé à se chercher un but pour sa vie sans guerre. Un but qu’il avait trouvé mais qu’il ne pouvait pas atteindre. Et quand bien même il aurait réussi, cela ne l’aurait pas avancé. La recherche de son passé et dans son village natal semblait vouer à l’échec. Il avait erré dans les campagnes Gloriennes, posant des questions sans obtenir de réponses et maintenant le revoilà à Gloria, une ville qui ne lui laissait pas de bon souvenir. Mais une ville qui pouvait lui offrir de l’argent et un emploi pour repartir en quête de… pour repartir ailleurs.

Malheureusement, le travail ne semblait pas au rendez-vous et il en une semaine, il avait gagné juste assez d’argent pour boire ce soir aucun moyen de partir de cette ville en s’enrichissant. Alors il buvait, espérant que la colère qui brulait en lui trouverait un exutoire. Erdrake était descendu dans le premier où boire et s’attendre à se battre. Assis seul à sa table, au milieu de personnes cherchant à avoir du bon temps, il s’enfonçait peu à peu dans la mélancolie et la colère. Il était tout prêt à éclater et n’avait plus la moindre idée de ce qu’il buvait. Mais comme il payait à chaque commande, il savait qu’il pouvait boire encore.

Observant la salle, il ne manqua pas de remarquer une jeune fille qui semblait elle aussi se perdre dans l’alcool. Elle était facile à remarquer, entourée par des saoulards qui faisaient tout pour attirer son attention, alors qu’elle se perdait dans son verre. Dans son visage et surtout son regard, Erdrake reconnaissait quelque chose. Il avait déjà vu cette fille quelque part mais ce n'était pas possible, c'était il y a trop longtemps, il devait se tromper.

Jusqu’au moment où un homme décida qu’il en avait assez d’attendre. Alors qu’il emmenait de force la jeune fille, Erdrake sourit intérieurement d’un sourire malveillant. L’alcool aidant, il se réjouit à l’idée de la bagarre qu’il allait déclencher.

Se levant, il se dirigea vers l’homme et la fille et posa sa main sur l’épaule de l’homme.

Bonsoir mademoiselle, avez besoin d’aide ? Ou alors de meilleure compagnie ? Il semblerait que certaines personnes ne sont pas dignes de votre présence. Rien qu’à l’odeur, c’est une horreur.

Sur ces mots, l’homme, sûrement ivre se retourna, furieux.

De qui est ce que tu parles comme ça ? Je vais te montrer comment on me parle…

La voix de l’homme s’étrangla en dévisageant Erdrake. Ce dernier avait oublié qu’il partait encore tout son équipement. Ce qui donnait la vision d’un homme en arme assez terrifiante pour un homme assez alcoolisé. En ajoutant le regard froid et l’air mauvais du visage d’Erdrake, l’ensemble découragerait beaucoup de monde du commun.

Euh… Désolé monsieur. Je… Je vais… Je…

L’homme lâcha la jeune fille est parti sans demander son reste à la déception d’Erdrake. Le jeune homme se tourne alors vers la jeune fille et en profite pour la détailler du regard. Sa colère d’abord très forte, diminue alors qu’il regarde la jeune fille. Sa présence le calme et il doit avouer que c’est assez agréable. Mais surtout son visage faisait remonter des souvenirs enfouis, et il voulait savoir lesquels.

Puis-je vous offrir quelque chose ? Un peu de compagnie me ferait le plus grand bien. Surtout la vôtre. Comment vous nommez vous ? Je suis pour ma part Erdrake Geflorth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 20:25

Au fur et à mesure que l'homme insistait, elle sentait une peur nouvelle, presque bestiale, son instinct se réveillant lentement de son long sommeil, ralenti par le verre qu'elle avait bu, lui hurlant de fuir, mais la poigne de l'homme était trop forte. Elle serrait les dents sous la douleur qui irradiait son bras.

Mais un homme intervint, un inconnu, mais on pouvait ainsi dire qu'il lui avait sauvé la vie, ou du moins, un déshonneur certain. Elle parvenait à le gratifier d'un vague sourire, ne sachant pas trop comment réagir. Mais elle remerciait du plus profond de son cœur l'homme de lui avoir évité le pire.

- ça ira, merci. Elle avait la voix un peu tremblante mais douce et mélodieuse, bien qu'encore dans l'enfance. Un peu sous le choc en repenssant à ce qui aurait pu lui arriver.

Sinestra ressemblait beaucoup à sa mère, physiquement et dans ses attitudes. Elle avait cette même chevelure noire et cette beauté froide, nullement vulgaire. Et puis y avait cette dignité qui émanait d'elles, si naturelle qu'elle ne semblait pas vraiment venir de l'enfant, car après tout, elle n'avait que seize ans. Et comme sa mère, il y avait quelque chose de triste en elle, sans trop savoir quoi. Mais nul doute qu'elle fût bien la fille de Loreleil Azura.

- Sinestra Azura, enchanté. Néanmoins, contrairement à sa mère, elle avait une attitude plus soumise, nullement hautaine comme celle de sa génitrice. Un peu de compagnie me ferait aussi du bien.

En tout cas, elle avait l'air un peu plus lucide que ce qu'elle laissait penser, la fée verte avait été une grande amie, pour beaucoup de choses, comme l'aider à dormir quand sa jambe la faisait atrocement souffrir. Ou même quand son moral était au plus bas.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration


Dernière édition par Sinestra Azura le Dim 23 Oct 2016 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 21:22

Azura ! Ce nom lui disait quelque chose. Quelque chose d’important. Associé à ce visage. L’association est évidente mais pas le lien qui la relie à Erdrake. Sa colère revient au galop face à son incapacité à se souvenir.

Dans ce cas, venez avec moi à ma table… Sinestra. Je peux vous appelez Sinestra ?


Il lui désigna sa table et lui présenta son bras pour l’y amener. Arrivés à la table, il put mettre en pratique toutes ses leçons de bienséance qu’il avait dû apprendre auprès de son père adoptif. Il tira donc la chaise pour Sinestra. Flash ! Dons son esprit, il se revoit plus jeune, la quinzaine, dans une grande maison, a tiré la chaise d’une femme qui ressemblait à s’y méprendre à Sinestra. Mais c’est parfaitement impossible, c’était il y a trop longtemps et la femme devait avoir déjà le même âge que la jeune fille qu’il avait devant lui. Sûrement un artefact de son esprit. Les souvenirs d’Erdrake se mélangent souvent avec le présent, quand ils ne disparaissent pas tout simplement.

Asseyez-vous je vous en prie. Désirez-vous boire quelque chose ? Puis-je savoir d’où vous venez et ce que vous faîtes pour vivre ?

Au diable, la bienséance et son éducation. Il voulait des réponses. Mais à être trop brutal il risquait de ne rian avoir du tout.


Dernière édition par Geflorth Erdrak le Dim 23 Oct 2016 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 21:50

- Oui, bien sûr. Elle était plutôt surprise de l'attitude de l'homme, mais se laissait docilement guider par lui, comme elle l'avait toujours fait avec ceux qui l'aident.

Une fois installée, elle observait l'homme avec intérêt, de ses yeux gris acier, il semblait la connaître, mais aussi loin qu'elle se souvenait, elle ne parvenait pas à se rappeler, c'était à la fois étrange et perturbant comme sensation.

Mais elle appréciait tout particulièrement la prévenance de l'homme qui lui tirait sa chaise quand bien même ils étaient dans une taverne plutôt miteuse, il fallait l'avouer. Mais ce genre de petites attentions lui faisait tout particulièrement plaisir.

Sinestra affichait un sourire léger, sans doute l'homme cherchait-il quelqu'un et l'avait-il confondu avec une autre fille de son âge, après tout, elle avait peut-être un physique commun. Elle ne devait pas être la seule..

- Je suis native de Gloria, et puis à la mort de ma mère, ma seule famille, pendant l'invasion alayienne, je n'ai eu d'autres choix que de voyager pour survivre. Elle s'exprimait calmement et avec des gestes si délicats, elle n'était pas une simple paysanne bien habillée. Elle était bien la descendante de Lorelei. A présent, je ne suis qu'une humble danseuse, je chante un peu aussi. Et c'est tout.

Elle avait hérité en plus de la beauté, des talents de sa mère, même si elle ne l'avait jamais aimé, aux mieux les deux femmes étaient totalement indifférentes, sa génitrice bien trop jeune pour se préoccuper d'elle et plutôt volage à vrai dire. C'était bien à cause de ça qu'elle n'avait jamais su qui était son père et puis elle n'avait pas cherché plus loin.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration


Dernière édition par Sinestra Azura le Dim 23 Oct 2016 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 22:37

L’image se développe. Il revoit Sinestra. Il revoit surtout l’arrivée de sa compagnie à Gloria, venue dépenser son argent, se rééquiper et chercher de nouvelles missions. Iriac Geflorth, son père adoptif et lui avait été invité à une soirée mondaine. Il était jeune. Là, ils avaient rencontré une dame. Belle et gracieuse. L’image d’après, Erdrake lui tire la chaise. Les souvenirs lui reviennent avec plus de netteté. Le doute diminuait dans sa tête. Mais l’impossibilité restait réelle. Ce ne pouvait pas être la même femme.

Cette douce jeune fille était donc lâchée sur les routes comme ça, victime de la guerre et ne vivant que d’art. Ce monde était définitivement trop cruel. Il ne pouvait que s’attrister de son destin et il comprenait la tristesse qu’il lisait dans ses yeux et il la comprenait, même la partageait. Et un détail : cette fille boitait. Surement un accident. Du moins il espérait. Il voudrait faire quelque chose pour l’aider mais quoi ? Et surtout pourquoi se sentait-il concerné ? C’était bien la première fois que le destin d’autrui lui importait.

J’imagine que vous avez dû la voir évoluer. La ville je veux dire. Sa reconstruction, ses modifications. Et je suppose que la vie ne doit pas être facile tous les jours.

Puis une question lui vint à l’esprit. Il fallait qu’il sache. Un nom lui brulait l’esprit : Azura. Il y avait un prénom. Il devait savoir. Cependant il hésitait. Pourquoi ? Que craignait-il ?

Puis-je vous demander le prénom de votre mère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Dim 23 Oct 2016 - 23:40

- Oui, même si je n'étais jamais vraiment très longtemps, et puis je n'avais pas beaucoup de temps à perdre pour observer la ville. Je n'aime pas cet endroit, trop de mauvais souvenirs. Elle fermait quelques secondes les yeux, essayant de se souvenir. Et puis maintenant, je vis dans la capitale elfe, j'y suis bien mieux

A présent, elle n'était rien de plus qu'une gamine orpheline complètement perdue, elle remontait rapidement ses manches, faisant tinter les bijoux que sa mère lui avait légué, elle avait toujours aimé l'or et l'argent, ils étaient simples. Et puis il y avait ce collier en argent avec lequel elle se rassurait qui lui avait appartenu.

Sinestra regardait un petit moment le bijou qui diffusait une aura rassurante, c'était bien un des objets fétiches de sa génitrice, elle était toujours à s'en servir, même pendant son agonie, sans doute le cadeau d'un amant éconduit. Le fait était qu'elle n'avait jamais réussi à l'oublier. C'était bien la seule chose pour laquelle elle admirait sa mère, le reste, elle préférait l'enterrer bien au fond de sa mémoire en espérant ne plus jamais y penser.

Pendant quelques secondes, elle avait même le regard un peu dans le vague pendant qu'elle se souvenait de tout cela. Elle réfléchissait longuement avant de finir par dire d'un ton presque monocorde :

- Lorelei*. Décidant malgré qu'elle ne connaissait en rien l'homme, de lui faire confiance malgré tout. Après tout, il l'avait bien aidée.

* Je me suis plantée sur le nom de sa génitrice, c'est bien Loreilei et pas Thalia, mea culpa. Ensuite à toi de voir si ça pouvait être ton personnage qui l'a offert à sa mère.

Enchantement:
 


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Lun 24 Oct 2016 - 19:46

Sinestra semblait tellement triste. Elle remonta ses manches, révélant ses bras et ses bijoux. Dans l’esprit d’Erdrake le doute disparut presque complètement. Et puis il y avait ce collier d’argent qui lui avait appartenu. Sinestra contemplait un collier d’argent qui était plus éloquent pour Erdrake que tous les discours.

Ce collier était le présent d’un jeune homme, plutôt d’un gamin, qui brûlait d’amour pour dame, une demoiselle quelque peu plus âgée que lui. C’était une passion dévorante, une idylle impossible qui s’était emparée du garçon. Bien que ça ne dura qu’une semaine, pour Erdrake, cette femme fut son grand amour d’adolescent et sa première femme. Ils avaient vécu un amour simple et court. Erdrake sans le sou avait cependant tenu acheté un collier en argent, apporterait un apaisement et adoucirait il espère leur séparation. Pour lui, il n’y avait aucun doute qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Il était jeune et stupide à l’époque, convaincu que l’amour dure toujours.

Lorelei. Il répéta ce nom comme un soupir. Ce prénom était un fantôme du passé. Un souvenir enfoui dans les tréfonds de sa mémoire mais qui inconsciemment avait hanté Erdrake. Cette femme a été la première et même s’il y avait eu beaucoup de suivantes, elle était restée dans son cœur. Mais il semblerait qu’elle avait réussi à tourner la page, puisqu’elle avait eu une fille. Au moins elle avait été heureuse et surement à l’abri du besoin, auprès d’un homme qu’elle méritait. Il n’était qu’un jeune mercenaire sans avenir, comme aujourd’hui. Il n’avait pas changé, toujours sans argent, mercenaire, les illusions en moins.

Il regarda Sinestra et se dit qu’elle avait l’âge d’être sa fille. Celle d’une romance courte qui fut intense et qui aurait pu allait plus loin. Soudain, une idée lui traversa l’esprit. Sinestra semblait être assez vieille pour être vraiment sa fille. Mais c’était impossible.

Excusez-moi d’insister mais… Quel âge avez-vous ? Et… Euh…. Concernant votre père ?

Non, c’était complètement fou. En une semaine, à quinze ans, on ne fait pas de descendance encore moins avec une fille de la noblesse.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Lun 24 Oct 2016 - 20:12


Sinestra observait longuement l'homme de ses yeux gris acier, elle avait un regard plutôt curieux mais encore assez froid. Ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait. Elle ne se souvenait pas de l'homme, mais lui semblait connaître sa mère et ça éveillait sa curiosité.

- J'ai seize ans, bientôt, j'en aurais dix-sept. Quant à mon père, je ne l'ai jamais connu, malheureusement. Il n'est jamais venu. Il y avait une note amère dans sa voix vis-à-vis de l'homme.

Elle avait que les souvenirs de sa mère sombrant dans la mélancolie et les plaisirs faciles, elle aimait sa mère, ou du moins, elle l'avait aimé. Mais cette dernière ne la regardait même pas, elle portait certainement encore le deuil de cette relation. Dans une famille où montrer ses émotions n'est pas permis et la froideur de mise, sa mère n'ayant pas eu le courage de se marier après cette aventure, mais ça la jeune fille l'ignorait.

Et malgré que sa génitrice était une femme plus forte, bien plus forte qu'elle ne l'avait jamais été, elle avait beau être une noble, elle se débrouillait à l'épée, et c'était probablement ça qui avait tué la femme alors qu'elle avait de longues années devant elle. Mais sa vie était devenue bien trop dure à porter, et même si Sinestra était une enfant au moment des faits, elle l'avait remarqué. Quant à son potentiel géniteur, elle préférait ne pas y penser.

Rapidement, elle commandait un verre, de l'absinthe, exactement comme Lorelei, elle avait hérité de ce vice-là. Probablement que ça l'aiderait à réfléchir, et puis la nuit serait longue visiblement. Puis elle portait de nouveau son attention sur l'homme.

- Si vous cherchez où est ma mère, elle est enterrée à gloria, du moins c'était le cas avant l'arrivée de Vraorg. D'un ton froid et détaché.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Lun 24 Oct 2016 - 21:24

Un père inconnu ? Qui n’est jamais venu ? Il y a bientôt 17 ans. Exactement comme la période de la rencontre d’Erdrake et Lorelei ainsi que seule de leur amour. Serait-ce possible ? L’impossible serait finalement vraisemblable. Mais comment savoir. Demander directement à Lorelei ? Hélas, c’était maintenant impossible, Sinestra, ignorant tout du passé entre son interlocuteur et sa mère, avait fait tomber la sentence froidement. Lorelei était morte. Et Erdrake l’avait abandonnée et laissée seule élevée une enfant qu’elle n’avait pas voulu. De calme, rien ne prouve qu’il soit responsable. Mais il aurait dû revenir la voir, retourner à Gloria ou rester auprès d’elle. Mais aurait-elle voulu de lui ?

Il dévisagea Sinestra intensément. N’ayant jamais vu son reflet clairement, il n’arrivait pas à distinguer des traits précis qui auraient pu prouver qu’elle était sa fille. La jeune fille demanda un verre d’absinthe, comme sa mère, son seul vice. Un vice qui l’avait rendu désirable il y a plus de seize ans. A l’époque, elle était curieuse. Il l’avait séduite par quelques passes d’armes, elle lui avait demandé de lui apprendre trucs et au final c’est elle qui lui avait fait découvrir de nouvelles choses.

Et aujourd’hui il était devant la fille de la femme qu’il a aimé, cette dernière était morte et sa fille errait en boitant à travers le pays et s’était réfugiée chez les elfes. La question le taraudait et il n’avait aucun moyen de savoir. Que faire ?

Excusez-moi d’insister mais votre mère ne vous a jamais parlé de lui ? Vous n’êtes obligés de répondre. Je vois bien que ça vous gêne. Vous savez, j’ai bien connu votre mère quand nous étions jeunes. Nous avons été assez proches. Elle était si vivante, si prévenante et d’une fierté. Elle avait le commandement dans le sang. Saviez-vous que c’est moi qui lui ai appris à se battre avec une épée ? Elle était très douée.

Parler d’elle à voix haute lui fit une boule dans la gorge. Cette femme avait bien trop compté pour lui.

Et elle était très belle, une qualité que vous avez conservée. Je suis surpris que vous ayez encore son collier, cela fait si…

Sa voix se brisa. Erdrake préféra ne pas continuer la conversation malgré sa curiosité.

Mais que faites-vous à Gloria ?



Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Lun 24 Oct 2016 - 21:57

- Elle m'a juste dit que mon père l'avait abandonné et que c'était lui qui l'avait fait sombrer. Et que jamais elle ne l’oublierait. Elle lâchait un soupir douloureux. Elle n'était pas assez forte visiblement.

Finalement, Lorelei souffrait du même mal que sa fille, elle avait attendu, attendu, jusqu'à ne plus pouvoir, le même mal qui l'avait poussée à affronter cet alayien, elle se souviendrait toute sa vie de cette scène. Cachée, elle avait eut tout le loisir de voir sa mère se faire abattre froidement, elle n'était pas assez forte, qui l'aurait été ?

Ce souvenir hanterait pendant des années sa mémoire, encore du sang, encore et toujours, elle en avait assez du sang qui hantait ses nuits, et toutes ses pensées. Sans doute finirait-elle par sombrer comme sa mère, et si sa mère qui était si forte n'avait pas su se défendre, comment elle pourrait survivre seule ? Tous l'ayant abandonné ?

Et puis on lui apportait son verre quelle descendait presque d'une traite, étonnant pour une jeune fille, mais sa blessure la démangeait. Elle avait pris la vaillance de sa mère, mais pas sa méfiance maladive. De toute façon, elle était morte et ça ne sera pas des compliments qui la ramèneront.

- Où est-ce que vous étiez tous quand elle a tenté de mettre fin à ses jours ? Où est-ce que tu étais quand elle a été froidement abattue ? Ses mots devenaient plus froids, plus cassants, comme ceux de sa génitrice quand plus rien n'allait.

Les deux femmes se ressemblaient bien plus que ce que l'enfant voulait penser, elle ressemblait à cette mère qu'elle détestait tant. Mettant tous ses amants dans le même sac au passage, la poussant à se haïr avec eux.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Lun 24 Oct 2016 - 22:43

Abandonnée ! Non, ce n’était pas lui, il ne l’avait pas abandonnée. Il avait dû partir. Ce n’était pas sa faute. C’était injuste. La colère comme ça à bouillir en lui. Pourquoi se sentait-il concerner. Rien ne prouve que c’est de lui qu’elle parlait. Mais la colère sommeillait en lui et l’alcool ne l’aidait pas à se contrôler. Il regarda Sinestra vider son verre. Elle semblait si triste. Elle ressemblait tellement à sa mère. La tristesse était plus forte que sa colère pour le moment.

Mais la dernière phrase de Sinestra réveilla entièrement sa colère. Où était-il pendant la prise de Gloria ! Il frappa violement du poing sur la table. Son regard devint froid, d’un froid mortel. Un regard dans lequel brûlait une haine farouche. Il lutta pour ne pas renverser la table. Pas maintenant, pas ici, pas devant Lorelei. Non ce n’était pas Lorelei, il l’avait abandonnée, seule. Mais il était avec sa fille et peut-être la sienne. Mais de quel droit se permettait-elle ?

Où étais-je quand elle est morte ? D’abord quand est-ce arrivé ? Comment ? Il parlait les dents serrées. J’ai toujours fait ce que je pensais juste. Je n’ai pas de reproche à recevoir de … de…

Il essaya de se calmer. Il devait se contrôler. L’alcool ne devait pas parler à sa place. Sinestra allait prendre peur. Elle n’était pour rien dans ce qui s’était passé autrefois. Il ne pouvait pas la blâmer pour ses erreurs.

Je suis désolé. Je me suis laisser emporter. Veuillez me pardonner. Comment est-elle morte ? Et quand ? Je ne peux pas croire que votre mère ait pu tenter de mettre fin à ses jours. C’était la personne la plus forte que je connaisse. Elle aurait terrifié le plus téméraire des hommes de ma troupe. Elle… J’allais revenir la voir quand tout se serait calmé, mais … ça ne s’est jamais calmé. Et la maison n’est plus. Je… qu’est-ce qu’il s’est passé ?

La tristesse reprenait le pas sur sa colère. Ce n’était qu’un demi-mensonge, Plusieurs fois il avait voulu passer le pas de la porte, mais il avait trop peur de la réaction de Lorelei et une fois, il l’a vue au bras d’un autre. Sa colère continuait de brûler mais la mélancolie était plus forte, c’est deux sentiments se renforçant pour pouvoir s’exprimer pleinement.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Lun 24 Oct 2016 - 23:32


Elle détournait rapidement les yeux, dans une attitude plutôt soumise, elle n'aimait pas vraiment la violence, même si elle avait dépassé les bornes. Elle se renfermait un peu plus, frémissant même en entendant les mots de l'homme, qui perdait patience.

- Elle est morte lors de l'invasion alayienne, elle m'avait emmené avec elle à l'extérieur, puis elle m'a demandé de me cacher dans des buissons et de ne pas regarder.. Et puis.. Elle sentait ses larmes lui monter de nouveau aux yeux tant ceci était douloureux. Et puis elle a tirer son épée face à un homme, et puis il y a eu tout ce sang..

Sinestra finissait par céder à sa tristesse, ce moment n'avait pas été une partie de plaisir même si elle n'avait jamais été proche de cette femme, ça n'avait pas été un joli spectacle. Mais ce genre de geste désespéré ne ressemblait pas non plus à sa génitrice, ce n'était pas juste un accident c'avait été un véritable appel à l'aide entendu trop tard.

Elle pleurait de plus belle en tentant de se souvenir plus en détail, tentant de se rassurer avec le collier que sa mère lui avait légué. Un dernier cadeau avant de mourir.

La jeune femme avait oublié tout cela, ses souvenirs enfouis dans un coin sombre de sa mémoire refaisaient surface d'un seul coup, et pour la jeune Sinestra, c'était une nouvelle blessure à endurer, alors qu'elle n'avait pas vraiment eu la vie rose depuis tout ce temps.

Elle avait connu la joie, puis l'abandon, puis encore la joie, et encore l'abandon.. Elle ne savait plus quoi faire et jetait un regard lourd de désespoir en direction de l'homme, s'accrochant à ce qu'elle pouvait.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mar 25 Oct 2016 - 9:13

Erdrake remarqua que sa réaction avait choqué Sinestra. Il s’en voulait de s’être énervé, même s’il ne pouvait pas toujours se contrôler. Mais la nouvelle qu’elle annonça ensuite fit disparaitre toute la colère qui laissa place à du regret. Beaucoup de regrets. Il avait laissé celle qui l’aimait se battre seul alors qu’il l’avait fuie. Et il était revenu trop tard.

Tu m’as demandé ce que je faisais le jour où ta mère est morte, le jour qui a vu sa vie s’arrêter. J’étais dans les rue de Gloria, et je me battais pour empêcher les Alayiens d’accéder à votre quartier. Mais j’ai échoué. Le feu a commencé à se répandre et il n’y avait plus rien que je puisse faire. Quand je suis arrivé à sa maison, elle était déjà envahie. Mais je n’aurai jamais cru…

Il remarque que la fille pleurait et son regard désespéré. Il posa la main sur celle de Sinestra. Il ne savait que faire. Cette fille avait tout perdu et c’était entièrement sa faute.

Je suis tellement désolé. Je… Que dire ? Que faire ? Je ne voulais pas faire remonter ces souvenirs. Je ne voulais pas vous abandonner. Ça ne retire rien à ce que j’ai fait, ou plutôt ce que je n’ai pas fait. Si j’étais arrivé à temps. Si j’avais été là pour elle quand elle en avait besoin…

Le regard de la fille lui faisait peur. C’était exactement le même que celui de Lorelei lorsqu’il était reparti avec sa compagnie, vers d’autres pillages, vers d’autres morts. Elle attendait quelque chose de lui mais il n’avait rien à lui offrir.

J’aimerai réparer ce que j’ai fait. Parce qu’il se peut que je sois… Enfin rien est sûr, mais…
Ce qu’il allait dire était surement pire que le mal. Responsable de la mort de ta mère. Si j’avais mieux défendu votre quartier, tout cela ne serait pas arrivé.

Et voilà, il fuyait encore. Mais que faire ? Le révéler qu’il était potentiellement son père, l’homme qui a abandonné sa mère et qui n’a pas donné signe de vie. Sinestra avait déjà trop souffert pour se trouver un père comme lui. Et lui, grand malhabile enfonçait encore le couteau dans la plaie et va le retourner encore un peu.

Et ... ton âge correspond à la période à laquelle j'ai rencontré Lorelei.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mar 25 Oct 2016 - 18:56


- Une souffrance trop grande peut conduire à des gestes désespérés. Son ton se faisait plutôt mélancolique.

Elle ne savait pas quoi dire à cet homme, en fait, il n'y avait rien à dire, elle voulait juste être ailleurs, jamais elle n'aurait dû remettre les pieds dans cette ville maudite qui ne lui apportait que des ennuis.

- Personne ne l'aurait empêché de se battre une dernière fois, se battre pour tout ce qui comptait pour elle.. Au fur à mesure qu'elle parlait sa voix se déchirait, tout comme ses larmes qui obscurcissait ses yeux.

La jeune fille se levait d'un bond quand il lui annonçait qu'il était probablement son père, elle refusait et elle ne faisait que le répéter en boucle. Il n'avait aucune preuve de ce qu'il avançait, sans doute en voulait-il a la fortune dilapidée de sa famille. Mais comme dit, il n'y avait plus rien que des ruines et ce qu'elle portait sur elle en ce moment même.

Elle allait même jusqu'à hausser le ton, l'alcool la libérant de sa peur, du haut de ses seize ans, elle ressemblait beaucoup à sa mère, dans sa manière d'être et d'agir, n'en démordant pas face à l'homme.

- Ce n'est pas vrai ! Elle avait presque crié, puis optait pour la fuite, s'en allait plutôt brusquement en pleurant, fuyant les regards étonnés qui se tournaient vers leur table. Se laisser aller ainsi à sa souffrance ne lui ressemblait pas.

Et puis elle décidait à quitter cet endroit, lâchement, mais elle ne voulait plus entendre ce genre de chose, plus jamais. Et cette grande souffrance pouvait la pousser à faire la même erreur que sa génitrice et encore plus dans l'état qu'elle était.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 11:44

Erdrak fut surpris par la réaction de Sinestra. Il s’était attendu à une réaction de rejet de la part de la jeune fille, mais pas aussi forte, ni même si caractéristique de caractère de Lorelei. Voyant Sinestra partir, Erdrak bondit et la saisit au poignet pour la retenir. Il voulait faire son geste sans brutalité, du moins le croyait-il, car l’alcool et le rejet de Sinestra avait ranimé sa colère, si bien qu’il agrippa la jeune femme avec plus de force que nécessaire. Devant son geste, il essaya de se calmer avec le plus grand mal. En serrant les dents, le regard froid et rempli d'une colère sourde :

Attends ! Excuse-moi… * tousse et parlant calmement, le visage s'adoucissant* Excuse-moi. Je ne voulais pas te blesser ni remuer de mauvais souvenirs. Ni même réagir comme je l’ai fait. Je n’ai pas d’excuse, c’est ma nature, que l’alcool accentue mais ça ne justifie rien. J’ai peut-être sous-entendu quelque chose sans preuve. Et peut-être que de toute façon, vrai ou non, tu ne veux pas le savoir. Et je le comprends.

Erdrak la lâcha et soupira. Il n’avait aucun droit de juger sa réaction, ni même de lui donner des conseils, qu’il soit son père ou non. Il n’avait jamais été un exemple, et quand il faisait ce que certaines personnes juger juste, c’était plus pour sa survie que par équité.

J’aimerai faire quelque chose pour t’aider, si tu as besoin d’aide bien sûr. Si tu veux partir je ne te retiens pas. Mais j’aimerai que tu restes un peu. Je… J’apprécie ta compagnie, et … disons que je n’ai pas très envie que tu erres dans les rues à cette heure, pas avec ce qui s’est passé tout à l’heure. Ou alors laisse-moi te raccompagner jusque chez toi. Et après, si c’est ce que tu veux je partirai et tu n’entendras plus parler de moi. Ça ne changera sûrement rien à ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 12:57


Sinestra ne s'attendait pas non plus à ce que l'homme agrippait avec autant de force, elle continuait de pleurer. Non, ça ne pouvait pas être cet homme son père ! Il était tellement à des années-lumières de ce qu'aimait sa mère.. Cela ne pouvait être vrai.

Par réflexe, elle tirait de toutes ses forces pour libérer sa main, elle aurait pu sortir sa dague pour le faire lâcher, mais elle n'avait pas vraiment le cœur à ça, pas le cœur à faire du mal.. Exactement comme sa mère qui lorsqu'elle avait appris à se battre, refusait de faire mal.. Cela aussi avait dû causer sa mort.

- Pendant toutes ses années, j'étais seule, où étais-tu quand je grandissais, qu'est-ce que tu as fait après sa mort ?! Elle avait porté pendant bien trop longtemps un poids si lourd à porter pour ses jeunes épaules, et personne n'avait chercher à la décharger de ce fardeau.. Tout le monde avait trouvé cela normal.

Elle lâchait un soupir douloureux mais affreusement froid, tout en lui jetait un regard un peu mauvais pour le coup, tout en frottant son poignet endolori par la poigne de l'homme. Visiblement, elle aurait préféré ne jamais revoir ce géniteur.

En l'écoutant, elle avait un regard un peu plus vite en oubliant presque de respirer, à croire que la détresse de sa mère lui était tombée dessus, à la manière d'une malédiction.

- Je n'ai plus peur des choses qui errent la nuit, et puis je n'ai aucun autre endroit où aller. La rue, c'est ma maison. Et puis après tout, elle avait bien vécu et était encore en vie après toutes ces années. Et puis l'alcool lui donnait la hargne de sa mère. Il est un peu tard pour reprendre ta place de père.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 15:14

Comment osait-elle lui dire une chose pareille ? Il y a encore quelques instants, il ignore tout de son existence, de la possibilité qu’elle soit sa fille, que sa mère était morte. Pendant des années, il avait erré en suivant les personnes se rapprochant le plus d’une famille. Et surtout pendant des années, il n’avait jamais laissé personne lui parler sur ce ton. Il allait calmer cette brindille. S’il n’avait pas le droit de juger sa souffrance, Sinestra n’avait pas le droit de juger sa vie et ses choix. Il a fait ce qu’il devait avec ce qu’il savait, et il n’accepterait pas qu’on lui reproche ses décisions passées.

Pendant des années j’ai fait la même chose que ta mère. J’ai cherché à mourir. Quand tu grandissais, sans que je le sache, je rêvais du peu de temps passé avec elle. Après sa mort, j’ai été porté par le monde, balloté par une vie qui ne m’appartenait plus depuis longtemps.

Aujourd’hui, Erdrak n’avait plus rien. Sa famille lui avait été enlevée quand il était trop jeune et il ne souvenait plus de son enfance. Son adolescence lui avait été volée par les armes et la guerre lui avait pris son clan et son mentor, son père adoptif et son modèle. La loyauté avait brisé son cœur et les alayiens avaient tué son dernier espoir, un amour inatteignable mais qui avait existé et qui pouvait exister.
Il lança un regard noir à l’assistance qui détourna le regard de la scène.

Maintenant, le voilà le père d’une fille qui n’avait que de la haine pour lui. Et il semblerait qu’il ne puisse rien faire pour changer quoi que ce soit. Et ce constat fit disparaitre sa colère, ne laissant qu’une détresse. Mais il essaya de ne rien en laisser paraitre même si son regard ne cessa de lancer des éclairs. Même la dernière pique de Sinestra ne réanima pas sa rage. Il lui répondit sur un ton qu’il voulait véhément :

Oui, j’imagine que même s’il était encore temps, tu ne me voudras pas comme père. Tu m’as déjà jugé insuffisant. Je n’ai jamais eu de famille et celle que j’aurais pu avoir à éclater avant d’exister. Je ne te proposais pas d’être le père que je n’ai pas était. Mais essayer de corriger les erreurs, même si je sais que ma vie ne suffira jamais. Sache que je ferai ce qu’il faut, ne serait-ce que pour obtenir le début d’un pardon de ta part. Mais tu as raison, tu n’as plus peur du noir. Tu as vécu sans père et tu es vivante. J’aurais pu t’aider, mais tu n’en as pas besoin. Je suis vraiment désolé.

A la fois de ses mots, seule la tristesse transparaissait dans son regard et dans sa voix. Il se retourna et alla s’asseoir, et vida sa pinte de bière et fixa le verre vide. Ce soir sera sûrement le dernier à Gloria pour lui, comme tous les soirs il se saoule seul.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 17:24

A force d'avoir le nez plongé dans ses propres malheurs, elle devenait hermétique à ceux des autres, comme maintenant, c'était le cas, elle ne voyait que ses propres ennuis, peut-être par égoïsme, ou peut-être juste pour se protéger des autres.

- Je m'en moque de vos problèmes, chaque acte à une conséquence à toi de l'assumer maintenant. Son ton se faisait déchirant, elle parlait d'une toute petite voix.

Tout ce qu'elle voulait après tout était qu'on s'occupe d'elle, personne ne l'avait jamais véritablement aimé, c'était là tout ce qu'elle désirait, une vie simple, une aspiration au bonheur. Dis-moi maman est-ce vrai que même le pire peut avoir dans notre cœur une place pour le pardon ?

Elle finissait par lâcher un soupir las, très las, elle avait à présent un air triste, elle avait compris que sa colère n'y changerait rien. Il y avait bien trop de preuves pour que ça ne soit pas son père, elle devait se faire une raison, et se comporter un peu en adulte maintenant. Même si elle n'était pas encore prête pour tout ça, elle lui devait bien la vie après tout.

- Qu'est-ce que tu vas faire de moi à présent ? Elle levait timidement les yeux dans la direction de son père, craignant un nouvel abandon. Elle qui venait enfin de retrouver un semblant de famille, elle était si jeune et encore pas assez mature pour vivre par ses propres moyens.

La jeune fille essuyait rapidement ses larmes, son visage n'était pas fait pour être entaché par ce genre de choses, elle ne voulait que le meilleur à présent. Même si c'était certainement une chose dure à atteindre, elle y arriverait avec le temps.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 19:32

Chaque acte a ses conséquences. Oui, on a toujours le choix et il faut en assumer les conséquences. Erdrak avait fui les conséquences depuis trop longtemps. Il ne les connaissait pas mais les avait ignorées tout de même. Maintenant il devait faire face. Ce n’était qu’un champ de bataille comme un autre. Mais Sinestra ne voudrait pas de lui comme père, qui le voudrait. Elle a vécu sans lui. Et elle continuerait. Elle allait sûrement partir en claquant la porte derrière elle, le laissant seul, définitivement.

Et voilà, le verdict tombe. Elle lui demande… Ce qui va se passer maintenant ? Elle s’en remettait à lui ? C’était là encore une chose inattendue. Il s’attendait bien à tous sauf à ça. Erdrak redressa la tête de son verre pour voir le visage plein de tristesse, d’espoir et d’un mélange qu’il n’arrivait pas à identifier.

Et bien… Tu n’as qu’à … Je vais…

Voilà de biens belles paroles. Correspondant exactement à ce qu’il lui passait par la tête. Il y a encore un jour, il était un soldat au cœur brisé, et le voilà père. Il y a une minute, sa fille ne voulait pas de lui et il pensait se retrouver là seul, parti pour une soirée alcoolisée. Et elle venait lui demander … conseil ? Directive ? De l'attention.

Eh bien, pour l’instant rien. A part te demander de venir te rasseoir, pour qu’on… Je ne sais pas. J’ai une vie de nomade, je vends mon bras pour escorte, chasse aux hors-la-loi. Je suis un guerrier, je ne sais rien faire d’autre. Mais je peux apprendre. Je n’ai pas de maison, mais je n’ai jamais eu de famille non plus. Je n’avais pas de but depuis la mort de mon mentor mais si tu le veux bien, je m’occuperai de toi du mieux que je peux. Mais je ne peux rien te promettre. Tu resteras libre de tes choix. Et je te suivrais. Et peut-être que je deviendrai vraiment ton père.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 20:10

Pendant toute la durée du discours de l'homme, elle se retenait de pleurer, sans quitter l'homme des yeux. Elle appréhendait le moment où il allait lui dire de se débrouiller, puisque après tout, elle était grande, et qu'à son âge sa mère s'occupait déjà d'un enfant.

Mais elle n'était pas encore prête à vivre de nouveau une vie de famille, et elle n'appréciait pas vraiment la vie que menait son propre père, même sa mère avait la violence en horreur, alors avoir un mercenaire comme père.. Qui fermerait les yeux sur tout, prêt à prendre la vie de n'importe qui..

Pour l'heure, elle ne se sentait pas d'essayer.. Elle ne pouvait juste pas. Pas maintenant.. Sa détresse se lisait très clairement dans ses yeux, les mêmes que son géniteur.

Sinestra arrangeait sa tenue d'un air détaché, nul doute qu'elle allait s'en aller, les deux êtres avaient besoin de réfléchir à cette nouvelle situation, l'enfant ne tarderait pas à rentrer dans le nord, en direction de la capitale elfique. Refusant d'emporter un tel fardeau avec elle, il lui faudrait du recul, beaucoup et des conseils avisés..

- Pour le moment, je dois rentrer à Estëllin, je reviendrais dans quelque temps, j'ai besoin de réfléchir.. Elle lâchait un soupir un peu douloureux en regardant l'homme de côté, comme si elle se méfiait de sa réaction. Mais je reviendrais, et là, on pourra réellement parler.

Puis elle mettait sa capuche, qui dissimulait parfaitement son visage, et elle s'en allait. Elle reviendrait ça ne faisait pas l'ombre d'un doute, ou elle irait à sa rencontre, elle ne pouvait pas le laisser dans le silence.. Cela ne ressemblait pas au comportement de la jeune femme.

Mais personne ne vint..


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrak Geflorth
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 6

Mercenaire

MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth. Mer 26 Oct 2016 - 20:40

Il regarda sa fille. Elle ressemblait tellement à sa mère et bizarrement, il reconnaissait certains traits de son propre caractère à travers elle. C’était assez étrange. Il la regardait arrangeait ses vêtements. Comme lui, elle avait compris. Ce n’était pas le bon moment pour leur retrouvaille, ils n’étaient pas prêts l’un pour l’autre. Mais un jour, peut-être, ils pourront reformer une famille.

Elle devait rentrer chez elle. Elle lui laissait du temps pour réfléchir. Elle se donnait du temps pour elle aussi. Le problème est que quand elle reviendra, il ne sera sûrement plus là. Mais peut-être qu’il ira lui-même à sa rencontre.

Il hésita à la retenir. Mais il arrêta son geste. Il ne devait pas, il ne pouvait pas. Il devait la laisser partir. Il souffla un simple : Au revoir, inaudible et la regarder partir et fermer la porte derrière elle. Il remarque alors que la salle était encore pleine et que des gens avaient surement tout écouté, mais Erdrak n’en avait rien à faire. Il fixa son regard sur son verre, désespérément vide. Il en réclama une autre, puis une suivante, usant chaque sa dernière pièce. Là complétement ivre, il alla s’endormir dans le coin d’une étable clandestinement.

Tout dans sa tête se mélangea jusqu’à paraitre irréel. Les idées embrouillées il finit par s’endormir, l’esprit embrumé. Quand il ferma les yeux, il vit le visage de Lorelei, qui le regardait d’un air de reproche, ou était-ce Sinestra ? Puis il se vit la serrer dans ses bras, et elle lui rendait son étreinte avant qu’elle ne s’affaisse. Alors qu’il l’observe, paniqué, il remarque la plaie béante et saignante qui entaille le ventre de la femme qu’il aime. Il essaye de la sauver mais il est déjà trop tard. Sa nuit de tourment ne fait que commencer.


Erdrak et Asmo parlent en gras et pensent en italique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth.

Revenir en haut Aller en bas

Il vaut mieux la faiblesse qui conserve que la force qui détruit. - Geflorth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Theodore Digans : Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l'obscurité. (terminée)
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-