Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Dim 16 Oct 2016 - 17:34

Les contes de fées ne révèlent pas aux enfants que les dragons existent.
Les enfants le savent déjà.
Les contes de fées révèlent aux enfants qu'on peut tuer les dragons.

An 7 de l'ère d'obsidienne, mi-Août.

L'aube tardait à se lever en ce début de matinée, il était tôt, très tôt, mais elle voulait profiter du fait qu'il y avait encore peu de gens errant dans les rues, ne croisant quasiment personne, la nuit était encore là. Le Bleu des fées sifflant en voletant autour d'elle.

Sinestra arborait ses vêtements habituels, marchant pieds nus sur la pierre froide, presque silencieusement, comme si elle avait quelque chose à cacher, les seuls bruits qui provenaient d'elle étaient le bruit de sa respiration et le tintement agréable de ses bracelets de chevilles, à gauche plus marqué par sa légère boiterie. Et puis il y avait le doux sifflement de l'oiseau, qui chantait avant de s'envoler.

Tout cela pour se rendre dans une partie un peu reculée de la ville, une petite placette où elle se rendait pour se changer les idées et par chance, il n'y avait personne dans son jardin secret, elle fermait un peu les yeux, essayant de s'imprégner de l'ambiance du lieu, de l'odeur des fleurs qui entouraient la place, du silence..

Elle ajustait la position de son pied gauche, se préparant à tourner surelle même, mais elle se stoppait dans son geste, restant quelques secondes immobile. Avant de lâcher un soupir puis de hocher négativement la tête.

- Mh, non.. Sa voix était légère et douce, dissimulant une légère mélancolie.

La demoiselle se grattait l'arrière de la nuque, affichant un air un peu triste, elle n'était pas encore prête, elle avait besoin d'un peu de temps pour recommencer à danser, puis elle n'était pas dans le bon état d'esprit.

L'oiseau revenait se poser sur son épaule, elle le caressait délicatement, sifflant doucement pour essayer de le faire chanter, mais l'animal ne semblait pas vraiment décidé à obéir, se contentant d'observer la bipède de ses yeux rouges, bien loin des problèmes de l'humaine.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Dim 16 Oct 2016 - 18:49

L'immense gueule garnie de crocs s'ouvrit en un terrible bâillement. Le corps tout entier du Nacré s'étira ensuite à la façon d'un chat : d'abord les antérieurs, puis les postérieurs. Vint ensuite les ailes et le reste du corps jusqu'au bout de la queue.

L'aube pointée à peine à l'horizon, mais l'esprit du jeune dragon était déjà parfaitement éveillé. La nuit avait été courte, parsemé de rêve tandis qu'il dormait non loin de son Lié. Le retour d'Aldaria avait été difficile, car la douleur – après avoir appris la mort de sa sœur – était encore très vive dans le poitrail de Ecaille-de-Lune. Même la douce pensée d'avoir pu rencontrer son père n'arrivait pas à rendre Kaalys parfaitement heureux. Seules les pensées rassurantes de sa moitié d'âme parvenaient à rendre son esprit parfaitement joyeux...

Mais ce matin-là, le Nacré avait décidé de ne pas laisser l'abattement le gagner.

Les prunelles dorées du saurien parcouraient paisiblement la végétation alentour au domaine tandis qu'il marchait tranquillement sur les chemins de pierres des bipèdes. Les Bardes dormaient encore pour la plus part, aussi le domaine était-il très calme. C'est en levant les yeux vers le ciel encore rougeâtre que Kaalys décida de prendre son envol. Ses grandes ailes blanches s'étirèrent de part et d'autre de son corps massif, puis il prit son élan à travers les arbres en prenant bien garde à ne pas entrer en collision avec.

Il prit rapidement de la hauteur, les paupières closes. Le vent sur ses écailles allié à la fraîcheur du matin était revigorant et plus que bienvenue. Se laissant porter par les courants, l'esprit de Kaalys dérivait un peu, apaisé par cette sensation de plénitude qui l'envahissait dès qu'il volait.

Rapidement, l'altitude lui permit d'apercevoir Estellin. La cité des Elfes, même de loin, était magnifique. La cité humaine qu'il avait pu visiter était très belle, mais elle n'arrivait pas à la cheville de l'espoir des Elfes, qui faisait corps avec la montagne. Les battements d'aile du Nacré devinrent plus puissants tandis qu'il décidait de s'y rendre...

Son arrivée fut particulièrement discrète car la cité dormait encore, à l'instar du domaine Baptistral. En étendant son jeune esprit, le saurien parvenait à sentir les consciences endormies des bipèdes... Mais l'une attira son attention.

En bas, quelqu'un ne dormait pas. Ajustant son vol, la Nacré changea une nouvelle fois de direction, s'amusant à passer au ras des bâtiments et à frôler les tours, puis il se posa agilement sur un toit, la pierre crissant légèrement sous ses griffes d'ivoires. Là, sous son regard doré, se trouvait une jeune demoiselle ainsi qu'un petit oiseau bleu que Kaalys trouva immédiatement très beau.

Humaine, devina le dragon en observant attentivement le visage de la femme, qui était très belle pour sa race, mais aussi très jeune. Ses beaux cheveux de jais encadrés son visage et descendait jusqu'au creux de son dos, délicats et soyeux. Le Nacré se surprit à inspirer longuement pour en sentir les flagrances, avant de se décider à s'approcher.

Kaalys quitta donc son observatoire, s'élançant une nouvelle fois dans le vide. Ses grandes ailes blanches s'ouvrirent pour le suspendre dans les airs et le faire planer jusqu'au cette placette où se tenait l'humaine. Avec une délicatesse étonnante, Eclat-de-Lune se posa à quelques mètres, ses ailes venant aussitôt se coller à son dos. Toutefois, plutôt que de s'approcher, la saurien vint s’asseoir, sa queue s'enroulant autour de son corps. Bien droit, il observait la jeune femme de ses belles prunelles dorées. Tout autour du saurien, la nature semblait soudainement s'épanouir plus vite.

L'esprit de Kaalys vint doucement effleurer celui de la demoiselle. Il lui semblait sentir de la mélancolie dans le cœur de cette femme, ce qui poussa le saurien à lui envoyer une vague de réconfort avant d'insuffler dans son esprit sa voix douce et apaisante.

- Salutation, Belle demoiselle du matin.
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Dim 16 Oct 2016 - 20:42

La jeune femme entendait du bruit, elle tournait la tête dans sa direction, de même que l'oiseau, qui lançait un sifflement d'avertissement à l'égard du dragon et allait se poser bien à l'abri en hauteur, plumage ébouriffé, méfiant. Peut-être jaloux ?

Elle se sentait soudainement bien, rassurée, frémissant en entendant la voix du dragon, c'était plutôt surprenant. Ce qui lui arrachait même un sourire. L'acier de ses yeux, se perdant le temps d'une seconde dans l'or de ceux du reptile.

Sinestra, elle, admirait la créature, des écailles blanches, nacrées même, des ailes immenses, un corps parfaitement proportionné, le port altier typique de ces créatures de rêve, puis, elle descendait de son banc, s'asseyant à même le sol, pour être à la même hauteur que lui et s’inclinait poliment, ayant beaucoup de respect pour cette espèce, teintée d'admiration.

- Bonjour, noble dragon. Merci d'avoir chassé la tristesse de mon cœur et pour le compliment. Sa voix était toujours aussi douce, son sourire s'élargissait, un peu flattée qu'un dragon lui fasse un compliment.

Elle cherchait dans ses souvenirs, elle avait cru l'avoir déjà vu de loin, au mariage elfique, mais il avait bien grandi entre-temps. La demoiselle admirait la créature, un dragon, en plus d'être très impressionnant était un être d'une élégance rare. Ils avaient tout pour eux.

La demoiselle se demandait néanmoins ce que faisait le dragon si loin de la personne à qui il était lié, mais taisait sa question de peur de le froisser. Et puis ça ne la regardait pas vraiment.

L'oiseau lui s'approchait, venant se poser sur l'épaule de sa maîtresse, sifflant une nouvelle fois sur le dragon, le regardant de biais, pas vraiment habitué à voir ce genre de curieux lézard volant.

- Quel vent te portes jusque ici ?


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Lun 17 Oct 2016 - 2:15

Assit bien droit sur ses antérieurs, le poitrail légèrement en avant et se tenant bien droit, Kaalys semblait un peu plus grand qu'il l'était en réalité. Ses ailes contribuaient à l'effet d'optique. Pourtant, il était bien loin de dépasser la jeune humaine en taille, son épaule lui arrivant tout juste à ventre. Cependant, cela ne dérangeait pas le reptile. Petit par la taille, il était grand par l'esprit. Car l'esprit d'un dragon n'avait pas d'égal.

Le petit oiseau bleu revint se percher sur l'épaule de l'humaine tandis que celle-ci s'adresser à Kaalys, le saluant avec respect. Ce dernier en fut heureux et entoura délicatement l'esprit de sa vis à vis, l'enveloppant une nouvelle fois d'une tendre chaleur.

- Cela fut mon plaisir. Je sais reconnaître une belle fleur lorsque j'en vois une. Répondit le saurien avec douceur, nulle trace d'arrogance dans sa voix lorsqu'il s'exprima. Ses mots étaient d'une totale sincérité, Kaalys étant réputé pour haïr les mensonges. Gard à celui qui oserait le duper !

A l'oiseau, Kaalys offrit également quelques délicates sensations. Ne pouvant pas réellement converser avec lui, le saurien pouvait toutefois lui faire comprendre qu'il n'était pas belliqueux et qu'il n'avait donc rien à craindre de sa part. L'attention du Nacré se porta ensuite de nouveau sur la demoiselle, qui se trouvait à la même hauteur de lui. L'attention le touchait, bien qu'il n'aurait jamais demandé à l'humaine de descendre pour pouvoir être à sa hauteur, cela n'étant pas son genre.

- Les doux vents du matin. Répondis simplement Kaalys, un brin malicieux. Puis-je m'enquérir de ton nom, demoiselle-aux-cheveux-de-jais ? Je suis Kaalys. Rajouta le dragon après un instant seulement, concluant sur ces mots avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Lun 17 Oct 2016 - 14:37

La jeune humaine, était plutôt touchée par les paroles du reptile, c'était rare quand des inconnus lui tenaient un discours aussi sympathique. D'autant plus qu'il avait le regard doux, elle se sentait bien en sa présence, comme rassurée. Et puis son petit air malicieux, achevait de la faire apprécier ce doux personnage.

- Tu me flattes bien trop. Mais tu es bien plus beau, tu es un dragon après tout et puis tu es si gentil. Elle baissait légèrement les yeux, rougissant légèrement.

Elle appréciait la délicatesse et la prévenance du dragon, deux vertus que l'on peinait à retrouver chez les humains, peut-être que la dernière génération avait été envoyée pour tenter de ramener ces valeurs qui se perdaient en plus de faire perdurer la magie. Mais ce qui était la volonté et les dessins des esprits, ne pouvaient pas être compris par de simples mortels.

- Sinestra, et lui c'est Rivage. Dit-elle en grattouillant l'oiseau, qui semblait déjà plus détendu. Enchanté, Kaalys.

Rivage, allait même jusqu'à siffler quelques notes, sautillant en direction de la créature qui était bien plus grosse que lui, visiblement, il ne le considérait plus vraiment comme une menace. Il se contentait de faire l'oiseau jaloux.

Puis comme des gestes valent mieux qu'un long discours, elle s'approchait de lui pour le prendre dans ses bras, tremblant un peu, elle se moquait bien de se faire, repousser ou même mordre, mais elle peinait à trouver les bons mots. Elle avait du mal à s'exprimer, encore très enfantine, semblant même plutôt impressionnée comme elle parlait avec une toute petite voix.

Puis elle finissait par se détacher de lui un peu à contre-cœur, elle ne voulait pas non plus le gêner ou le mettre en colère. Le considérant déjà comme un ami.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Jeu 20 Oct 2016 - 17:50

Le saurien observait avec douceur, ses prunelles dorées caressant le visage de la jeune humaine avec bienveillance. Petit part la taille et l’âge mais grand par l’esprit, Kaalys semblait plus vieux qu’il l’était en réalité, empreint d’un sérieux qu’il n’arborait pas tout le temps, seulement en quelques occasions. La vérité était qu’il avait senti la détresse et la mélancolie de la jeune femme et qu’il avait voulu tenter quelque chose, le Nacré étant toujours prompte à se mêler des affaires des bipèdes.

Après ses quelques mots, Ecaille-de-Lune sentit que la jeune femme avait été touchée par ses paroles sympathiques. Il en était heureux et continuait donc à couvrir la Sinestra d’un regard empli de douceur. Le compliment de cette dernière fit grandement plaisir au dragon, qui laissa échapper un genre de ronronnement en bombant le torse. Kaalys avait sa fierté, comme tous les dragons, et aimait ce genre de compliment. Il aimait faire honneur à sa race.

- Je vous remercie. Cela fait toujours plaisir à entendre. Répondit-il avec douceur.

La jeune femme se présenta par la suite, ne manquant pas de nommer le bel oiseau également. Celui-ci semblait plus détendu que quelques minutes auparavant.

- Enchanté de faire ta connaissance, Sinestra. La tête du dragon s’abaissa jusqu’à frôler les dalles de pierres, les orbes dorées se trouvant dès lors à la hauteur du bel oiseau bleu. Et toi aussi, Rivage. Tes plus sont très belles.

Le jeune Nacré souffla, l’air chaud s’échappant de ses naseaux pour venir ébouriffer les plumes de Rivage. Les prunelles d’or brillèrent de malice, puis Kaalys releva la tête en direction de Sinestra. Celle-ci s’était approchée et, surprenant le dragon, prit ce dernier dans ses bras. Pendant un instant, le saurien demeura immobile, ne sachant que faire, avant de lever sa patte droite et de la poser – aussi bien que lui permettait sa morphologie – dans le dos de l’humaine. De l’extérieur, cette scène pouvait paraitre très étrange, mais le saurien y trouvait un certain réconfort. Rapidement, ce fut de nouveau cet étrange ronronnement qui s’échappa de la gorge du dragon, juste avant que Sinestra se recule.

- Et si nous marchions ? Proposa Kaalys. Connais-tu bien la cité des Elfes ? Il n’est – malheureusement – pas très courant d’y voir une Humaine. Puis-je m’enquérir de la raison de ta présence ? Je suis curieux. Demanda finalement le Nacré.

Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Ven 21 Oct 2016 - 11:45


C'était la première fois qu'elle avait l'occasion de rencontrer une de ces nobles créatures, ce fut une réussite, elle appréciait tout particulièrement la douceur et la délicatesse qui émanait du mâle aux écailles nacrées.

Cette rencontre était un véritable rayon de soleil alors qu'elle était perdue dans l'obscurité de sa solitude, surtout ces derniers temps où il n'y avait que du gris ou du noir dans sa vie. La blancheur du dragon était presque rédemptrice, un phare dans l'obscurité.

Après avoir perdu le soleil et la lune de ses jours, il ne lui restait que quelques étoiles pour se guider dans l'obscurité. Elle rangeait sans aucun mal le dragon dans son esprit avec les quelques autres, brillant plus que d'autres. Sinestra considérait sans mal le jeune dragon comme une personne, bien plus que comme un animal, et elle en était presque à regretter qu'il ne fût pas humain.

Rivage lui semblait apprécier la présence du curieux oiseau quadrupède déplumé. Ou du moins, il la tolérait.

- Le monde manque cruellement de personne comme toi, Kaalys. Te rencontrer est un véritable plaisir. Elle lui accordait un sourire léger et franc.

La jeune humaine se levait un peu difficilement, arrangeant rapidement les plis de sa tenue, elle avait un sourire un peu étrange sur les lèvres à sa question. Elle cherchait ses mots, oubliant même de cligner des yeux. Elle avait besoin de bouger pour réfléchir correctement.

- Oui, marchons. Elle avait soudainement un air un peu perdu à la suite des paroles du dragon, comme si elle avait perdu quelque chose de nécessaire à sa vie. J'ai été attaquée dans les montagnes et une elfe m'a sauvé la vie, et depuis je vis ici. On sentait dans le ton de sa voix que ça ne semblait pas être aussi beau que ça en avait l'air.

Sans ce Soleil, nécessaire à sa vie, tout le reste n'avait plus grande importance, elle avait attendu, longtemps très longtemps, jusqu'à ne plus pouvoir le faire, le soleil ne revenant pas. Et chaque fois qu'elle essayait de s'en rappeler, c'était une nouvelle flèche plantée en plein cœur.

Se questionnant sur la raison de cet abandon.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Mer 26 Oct 2016 - 4:44

Kaalys était intrigué par cette jeune humaine. Il la trouvait intéressante, autant parce qu’elle était – justement – humaine que part sa présence au milieu de la cité des Elfes. Le Nacré était curieux de nature, curieux de ce monde qu’il découvrait jour après jour… Il aimait bien Sinestra qui était une compagnie agréable, il en était de même pour Rivage dont les belles plumes ravissaient le jeune dragon.

Le compliment de l’artiste sonna agréablement aux oreilles de Kaalys, qui posa une nouvelle fois sur Sinestra uun regard emplit de douceur. Il accompagna celui-ci d’une douce caresse mentale, cette forme de communication étant sa favorite. Il poursuivit ensuite en lui transmettant doucement ses remerciements pour des mots aussi sympathiques. Lui aussi, s’il en avait été physiologiquement capable, aurait sourit. Malheureusement, il avait déjà tenté une telle mimique une fois et le résultat avait été… peu sympathique !

La jeune humaine sembla, par la suite, gênée par la question de Kaalys. Ce dernier comprit qu’il avait, sans le vouloir, touché une corde sensible chez Sinestra. Il s’en excusa mentalement, tentant de la réconforter par l’esprit, tandis qu’elle s’exprimer à voix haute. Son explication était assez sommaire, mais par respect le Nacré ne poussa pas son investigation plus loin. Il vint plutôt caler son pas sur le sien, sa longue queue fouettant l’air derrière lui. Le jeune saurien marchait la tête haute, le cou délicatement arqué, et respirait la grandeur malgré sa petite taille.

Kaalys ressentait la tristesse qui émanait de Sinestra et, une nouvelle fois, il tenta de la réconforter en l’entourant de son esprit bienveillant, chaud et lumineux. En effleurant l’esprit de l’humaine, le dragon comprit qui était cet elfe. Cette femme à la crinière de feu lui disait quelque chose, il était certain de l’avoir déjà vue… Le saurien chercha dans son esprit quelques secondes… Puis se souvint ! C’était à Aldaria, lorsqu’il s’y était rendu avec son Lié afin de s’assurer de la santé d’un tout jeune dragon à peine éclos !

- Je crois que je connais cette personne. Cette crinière de feu, je l’ai vu à Aldaria lorsque j’y étais avec mon Lié. Cette elfette à la peau glacée est une dragonnière. Mon Lié et moi étions là-bas pour nous assurer de la santé de son dragon.

Doucement, Kaalys effleura une nouvelle fois l’esprit de Sinestra et, cette fois-ci, il tenta de lui envoyer des images de son séjour dans la capitale Aldarienne, des souvenirs de la Liée de Feu et de son Jade, Dawan s’occupant d’ausculter le dragonnet et Kaalys observant cette scène.

- C’est elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Mer 26 Oct 2016 - 11:57

Sinestra ne se lassait pas de la délicatesse et de la prévenance du reptile, elle commençait même à l'apprécier beaucoup, continuant de marcher à ses côtés pendant que Rivage voletait autour d'eux.

Et voilà qu'un dragon osait se glisser dans leur relation, elle lâchait un soupir bien froid sans vraiment le remarquer, la jeune demoiselle semblait en effet être un brin possessive et pas forcément dans le bon sens. Même si elle n'avait jamais rien tenter de stupide cette " situation " l'irritait, sans trop savoir pourquoi. Peut-être était-ce le fait d'avoir attendu tout ce temps qui l'avait rendue amère ?

- Oui, c'est bien elle. Elle tâchait d'afficher un sourire qui sonnait un peu faux, détournant rapidement le regard.

Elle avait un peu honte de la pensée qui avait traversé sans esprit quand le reptile lui avait parlé de tout cela. La chassant en secouant légèrement la tête, négativement. Allons, elle n'avait aucun droit sur cette personne, elle ne lui appartenait pas.

- Une femme bien trop facile à aimer. Elle finissait par lâcher un sourire plus mélancolique cette fois-ci en direction du dragon.

Bien entendu, elle l'aimait bien plus d'un amour filial qu'autre chose, mais quand même elle n'avait jamais été vraiment partageuse malgré le fait qu'elle n'était plus tout à fait une enfant.

L'enfant venant même s'autoriser à venir le gratter entre les cornes tout en continuant de marcher, là où généralement les dragons n'arrivaient pas à le faire eux-mêmes.

Sa manière maladive de s’attacher aux gens, ne l'aidaient pas dans sa vie de tous les jours, mais cela ne concernait pas vraiment le dragon. En cet instant, elle n'avait qu'une envie, c'était de câliner le dragon blanc, exactement comme un nuage. Elle lâchait un petit éclat de rire en y pensant, l'humeur plutôt changeante visiblement.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Lun 31 Oct 2016 - 4:01

Le jeune Nacré commençait, lui aussi, à réellement apprécier cette humaine. Son esprit curieux voulait en savoir plus sur elle, sur son histoire… Aussi, lorsqu’il eut l’occasion de lui parler de cette mystérieuse femme qui comptait tant pour elle, Kaalys n’hésita pas. Toutefois, il ne saisissait pas vraiment qu’il pouvait ainsi faire du mal à la bipède, lui qui ne voulait que son bien. Jamais, oh grand jamais, le Nacré ferait ainsi intentionnellement du mal à quelqu’un qui ne lui voulait que du bien.

Ainsi, la froideur qu’il capta soudainement le bouscula un peu et l’or se posa sur la jeune femme, à la fois méfiant et curieux. Sinestra semblait soudainement très fuyante et le saurien ne comprenait pas pourquoi. Il lui avait assuré que cette femme était en vie, alors pourquoi la belle-du-matin semblait-elle si … déçue ? Les propos de sa nouvelle amie piquèrent sa curiosité et le jeune Nacré voulut en savoir davantage… Toutefois, il se retint de poser ses questions.

Sinestra semblait … étrange, comme abattue. Quelque chose la dérangeait et si Kaalys ne faisait pas preuve d’un peu de douceur et de subtilité, il ne pourrait rien tirer de son amie et encore moins l’aider. En attendant, il apprécia à sa juste valeur la caresse de l’humaine, lâchant un étrange ronronnement tout en relevant la tête afin de caler le haut de son crane contre la paume de l’humaine.

- Mmh oui, j’adore qu’on me grattouille ici.

L’éclat de rire de son amie fit plaisir au jeune dragon, qui décida de garder ses questions pour plus tard. Peut être que Sinestra serait d’avantage enclin à lui parler s’il lui laissait un peu de temps. En attendant, ils pouvaient continuer à se balader dans la cité, Estëllin se réveillant doucement. Et en effet, alors que le trio arrivait sur une place bordée d’arbres, quelques Elfe firent leur apparition. Tous les regards se posèrent instantanément sur le Nacré, qui releva légèrement la tête pour paraitre un peu plus imposant. Il s’avança devant son amie, Rivage voletant non loin de lui, et offrit quelques douces pensées aux bipèdes-à-longues-oreilles avant d’attirer l’attention de Sinestra.

- Viens, allons par ici. Je connais un endroit calme où nous pourrons marcher sans être déranger.

Kaalys se voulait prévenant. Ce dernier avait comprit que l’enfant préférait la solitude et il n’était pas le genre de dragon à la forcer à se mêler à la foule. Il s’arrêta donc quelques instants afin d’attendre Sinestra, puis lorsqu’elle fut près de lui, il reprit sa marche, sa queue fouettant l’air derrière lui. Tranquillement, il la mena vers une petite allée déserte qui serpentait derrière des habitations, celle-ci débouchant finalement sur une autre petite place. Une alcôve taille à même la montagne permettait de se mettre à l’abri des regards tout en offrant une magnifique vue sur l’horizon. Une rambarde de pierre sculptée séparée du vide et empêchait les maladroit de tomber du haut de la falaise. Kaalys, se mettant à trottiner, vint paresseusement s’allonger sur cette protection, gardant toutefois la tête levée.

- Aimes-tu cet endroit, Sinestra ? Je me suis dis qu’il te plairait. Il est un peu secret, vois-tu, mais je suis enclin à le partager avec toi.

Et, peut être que le calme et la sécurité qu’offrait l’alcôve permettrait à Sinestra de s’ouvrir un peu ? Pour l’y inciter, le dragon dardait sur elle un regard affectueux, l’or brillant d’intelligence tandis que les rayons du soleil venaient enfin caresser les écailles nacrées.
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Jeu 3 Nov 2016 - 23:36

La jeune humaine n'avait d'autres choix que de pardonner le manque de délicatesse du dragon, c'était déjà un bien grand honneur d'avoir une telle créature qui s'intéressait à son humble personne, elle était pour ainsi dire pas en état de faire des reproches à dragon de nacre. Et puis hormis cette indélicatesse, le reptile était d'une douceur et d'une prévenance sans limite, il mettait à l'honneur toute son espèce.

La tristesse qui ternissait son cœur était chassée bien rapidement lorsqu'elle écoutait le jeune dragon, et voilà qu'elle repensait à un nuage, elle avait longtemps imaginer le contact avec les écailles des dragons, froid comme l'acier, en réalité c'était loin d'être le cas et fort heureusement, c'était même très agréable comme contact.

- Mh.. nuage. Elle murmurait cela dans un souffle sans même réellement y penser.

Au moins la jeune créature appréciait les grattouilles, et à plus juste titre à cet endroit, elle tâchait de noter cette information dans un coin de sa tête, s'il en voudrait encore. Elle appréciait de se rendre utile même pour des choses futiles que des grattouilles.

La jeune humaine suivait sans se poser de question le jeune reptile, elle avait même le regard qui furetait à droite et à gauche, ses allures étant légères et dansantes, les tissus légers de ses vêtements suivant ses mouvements, et par dessus tout ses multiples bracelets tintaient en rythme avec ses pas, mais pas tout à fait quand elle posait le pied gauche.

Puis elle admirait le paysage qui se trouvait devant ses yeux, elle appréciait l'ambiance qu'y y régnait, revenant tranquillement vers le dragon quand il s'installait sur la rambarde, l'oiseau venant se poser à côté de son nouvel ami.

- Oui, c'est magnifique. Et ainsi elle le gratifiait d'un sourire radieux.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Jeu 10 Nov 2016 - 2:41

Si jeune, le Nacré s'intéressait à tout. Il était très friand de nouvelles découvertes et de nouvelles rencontres, prenant plaisir à s'immerger dans la vie des bipèdes, bien qu'il les trouvait parfois très bizarre dans leur façon d'agir ou de penser. Son esprit encore peu habitué aux coutumes elfiques – qui étaient très complexes - avait des difficultés à saisir quelques nuances, quelques subtilités. Lui aimait être libre et faire ce qu'il voulait, non s'enfermer dans des codes… Fort heureusement pour lui, Kaalys était lié à un Baptistrel et non un Prince ou un Noble pour qui l'étiquette était très importante car, bien qu'il soit fier, le Nacré n'aimait pas réellement les airs que pouvaient se donner certain bipèdes. Il aimait la droiture et ne la retrouvait pas toujours chez les "hauts placés" qu'il observait parfois.

Kaalys aimait bien la mélodie de Sinestra, celle qu'elle produisait à chacun de ses pas. Il préférait, bien entendu, la musique et les chants de son Lié, mais cet air-là était également agréable et, petit à petit, la démarche du Saurien devint "dansante"; comme s'il sautillait d'une patte à l'autre, suivant le même rythme que l'humaine aux beaux cheveux noirs. Et puis, elle était également très belle avec ses vêtements qui suivaient ses mouvements et ses pas dansants.

Puis, sur la rambarde, Rivage revint auprès de Kaalys, qui s'amusa ou nouvelle fois à soulever ses plumes avec l'air chaud qu'il expirait. Le bel oiseau bleu se mit à piailler devant le jeune dragon, qui dardait sur lui un regard taquin, sa queue fouettant l'air derrière lui. Au bout d'un moment, trouvant Sinestra plutôt silencieuse, Écailles de Nacre tourna son regard doré vers elle.

- As-tu une envie de quelque chose en particulier, Belle-Tintillante ?


Kaalys était d'un naturel calme, mais cette cité appelait à de nombreuses découvertes tant elle était grande. Sinestra aurait-elle des idées pour pimenter un peu cette balade ?
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Dim 13 Nov 2016 - 21:57

Elle fermait les yeux, quelques secondes, réfléchissant, elle semblait avoir soudainement un peu de mal à tenir en place, elle avait bien vu l'effet des tintements de ses bijoux sur le jeune dragon, cela l'avait même fait étirer un sourire plus léger, les yeux pétillants, tout en l’observant rapidement, elle avait bien une petite idée.

- J'ai bien ma petite idée, petit nuage. Elle avait un air plutôt taquin et un sourire lumineux.

Même si elle pensait que tous ses bijoux étaient ses chaînes, des chaînes d'or, mais des chaînes quand même. Tout simplement parce que ses bijoux hormis le collier en argent hérité de sa mère, il faudrait les briser pour les enlever, exactement comme des fers, leurs tintements lui rappelaient qu'elle avait quelque chose à accomplir.

Le dragon, lui redonnait le sourire, beaucoup de joie, rien que le fait qu'une créature aussi noble s'intéresse à elle lui donnait une humeur légère, elle en oubliait presque tous ses malheurs, la douleur de sa mauvaise jambe.. Elle se surprenait à avoir envie de lui faire plaisir.

La jeune humaine s'étirait discrètement pour s'échauffer doucement les muscles, faisant tomber sur ses poignets les bracelets qui tenaient sa cape en place, la détachant au passage, la déposant à même le sol, retirant aussi sa ceinture de cuir sur laquelle était sa propre dague, Grisaille, la laissant tomber sur la cape dans un bruit mou.

Elle devenait soudainement plutôt concentrée, retirant tout ce qui pourrait la gêner, sans la lourde cape, elle semblait bien plus fine et vulnérable, portant une simple robe bustier liserée d'or, elle avait encore un corps plutôt enfantin, mais pas tout à fait, même si elle faisait bien plus enfant que femme.

Ses multiples bijoux, les tissus qu'elle portait et sa tenue, n'étaient pas vraiment de ceux que l'on avait l'habitude de trouver sur le dos de simples artistes itinérants. Quand elle avait fuit de chez elle avait emporter ce qu'elle pouvait, mais elle n'avait su se résoudre à vendre ce qui la reliait à sa famille.

Sinestra essayait de se souvenir de tout ce qui lui avait permis d'en arriver jusque-là, elle avait du perdre toute sa famille ainsi qu'une flèche, pour qu'elle puisse vivre librement en faisant ce qu'elle aimait, jusqu'à ne plus être troublée par les regards des autres, les compliments vulgaires ou les gestes déplacés.. Il lui avait fallu le Soleil et la Lune, entourés de quelques étoiles et de beaucoup d'obscurité, pour.. Vivre.. Tout simplement.

Trop souvent déçue par les Hommes, elle s'était renfermée, préférant le contact des animaux, comme Rivage, l'oiseau ne mentait pas, il ne la trahissait pas, il ne l'abandonnait pas.. Les hommes étaient changeants, ils n'avaient pas le temps de s'occuper de la petite humaine un brin trop rêveuse et ce même si elle avait passé des semaines à la recherche des personnes qui lui étaient chères.

Elle avait abandonné tout simplement cette idée, mais à présent, elle était perdue, elle ne savait plus vers qui se tourner, que faire ? Attendre, encore ? L'espoir qu'elle avait un peu laissé de côté était de retour grâce à la présence douce et agréable du dragon.

Sine chassait ses pensées sombres en fermant les yeux quelques secondes, tout en tirant un ruban rouge pour se faire rapidement une queue-de-cheval, ne voulant pas être dérangée par ses cheveux, puis elle lâchait un soupir détendu en détachant le nœud qui empêchait sa robe de traîner par terre.

La scène était presque surréaliste, un passant pourrait certainement prendre les gestes de l'humaine pour de l'indécence, il était vrai que ça ressemblait quelque peu à un effeuillage, d'autant plus que l'étoffe de sa robe était plutôt légère. Elle s'apprêtait juste à danser, de son plein gré, pour un dragon, qu'elle appréciait, le traitant comme un égal. Elle n'avait pas été contrainte, par personne ni même pas un quelconque besoin, juste parce qu'elle en avait envie.

Puis elle se dirigeait, vers le centre de ce qu'elle pouvait considérer comme sa scène, elle restait de longues secondes immobiles, comme si elle était seule, comme s'il n'y avait rien autour d'elle, puis elle se donnait le rythme en faisant tinter ses bracelets de chevilles, se donnant le rythme.

Et puis tout commença, elle se mettait à danser, tournant sur elle-même, dans une ballet d'étoffes qui suivaient parfaitement ses mouvements, de même que sa queue-de-cheval couleur jais. C'était un moment qui n'appartenait qu'à elle seule, c'était presque magique, elle oubliait sa jambe, elle était gracieuse, ne faisant plus attention à rien, comme en transe. Cela pouvait surprendre la première fois où l'on la voyait danser, cette absence, comme si son corps était possédé par une autre ou par un esprit..

Mais ça ne s'arrêtait pas à cette danse, elle libérait sa voix après un court un instant, franchement, sans aucune timidité, un chant lourd d'espoirs, un peu triste aussi, sa voix n'était pas celle d'une enfant, elle avait même une certaine puissance, liant sans aucun mal les deux arts.

Chant:
 

La chanson s'adaptait parfaitement à sa danse, elle crut même pendant quelques secondes sentir des larmes sur ses joues, non pas de tristesse, mais de joie. Certes, ce n'était pas parfait, mais les imperfections de sa voix encore jeune, rendaient le tout plus agréable, authentique.

Puis le chant de la jeune fille cessait, et peu après les tintements de l'or aussi, elle faisait face au reptile, le souffle court, les joues rosies par l'effort, elle avait ses yeux, gris à la teinte acier, directement planté dans ceux de Kaalys, un regard qui aux premiers abords pouvait paraître dur et froid. Mais il n'en était rien, elle lui avait fait un cadeau, lourd en significations.

En cette matinée, elle lui avait fait un cadeau, elle s'était livrée à lui, et tout cela n'avait pas de prix, elle espérait juste qu'il sache l'apprécier. Puis très lentement, reculant légèrement sa jambe gauche, elle venait s'incliner ses cheveux touchant presque le sol, le spectacle était fini.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Lun 21 Nov 2016 - 4:26

Allongé sur la rambarde de pierre – encore capable de soutenir son « poids plume » de jeune dragon – Kaalys dardait sur Sinestra un regard curieux, l’or brillant d’une rare intelligence. Emplit ce calme et de sérénité, il attendait patiemment que la jeune et belle humaine réponde car il n’était pas pressé. Non, contrairement aux bipèdes, le Nacré avait toute la vie devant lui ou au moins tant de siècle que cela l’impressionnait. Que pourrait-il faire de tout ce temps ? Comment l’occuperait-il, son Lié et lui-même ? Kaalys se le demandait, parfois, lorsqu’il regardait l’immensité des étoiles avec Dawan, lorsqu’il écoutait ce dernier chanter de sa douce voix ou tout simplement lorsqu’ils partageaient un moment de sérénité, au cœur du Domaine.

Le petit surnom utilisé par Sinestra amusa le dragon, qui offrit cette impression à l’humaine, sa conscience frôlant une fois de plus la sienne. En y pensant, il était vrai que Kaalys ressemblait à un nuage, avec ses belles écailles blanches et nacrés. On pouvait également lui donner ce surnom car il était de nature doux et amical.

Sous le regard doré, Sinestra se leva et s’étira discrètement, bien que cela n’échappa guère au regard affuté du saurien. La curiosité flottait à la lisière de son esprit tandis qu’il observait l’humaine faire tomber ses bracelets, délaissant sa cape au sol, de même que sa dague. Si peu vêtue, il se dégageait d’elle une nette impression de vulnérabilité, comme si Sinestra allait se briser d’un instant à l’autre. L’envie de protéger cet être qui lui était sympathique vint étreindre le cœur du jeune dragon, qui lança doucement son esprit contre celui de l’humaine afin de le réchauffer de sa présence lumineuse.

La tignasse sombre fut rassemblée en une simple queue de cheval – comme les bipèdes appelé cette coiffure – puis la robe toucha terre. De plus en plus curieux fasse à cet étrange manège, Kaalys s’était sensiblement redressé, délaissant Rivage qui se mit à voleter autour du saurien. Sinestra mit fin à l’attente lorsqu’elle fit quelques pas sur la pierre, ses bracelets cliquetant en rythme, puis elle entreprit quelque chose que le Nacré avait déjà vu au Domaine et qu’il appréciait beaucoup : la danse. Voir les Baptistrels danser était plus rare, mais cela arrivait de temps en temps et le saurien avait toujours trouvé cela très beau, très gracieux, lui qui ne pouvait bien évidement pas faire de tels mouvements sans avoir l’air ridicule… et sans rien briser au passage.

Puis, soudainement, elle se mit à danser, se donnant un rythme grâce à ses bracelets. L’absence de chants ou de mélodie instrumentale troubla le dragon durant quelques instants, puis ce fut un total ravissement face à ce cadeau que Sinestra lui faisait. En comprenait-il toute la portée ? Peut-être pas encore, son esprit encore jeune étant surtout émerveillé par la danse comme par la musique si spéciale de Sinestra. Les paroles, toutefois, touchèrent Kaalys en plein cœur. Soudainement, il comprit la jeune femme, plus encore qu’on liant partiellement son esprit au sien. Elle lui ouvrait son cœur par ce chant et le Nacré en était très heureux.

Puis, doucement, le chant prit fin, ainsi que la musique. Désormais face à face, les deux êtres se regardaient avec une rare intensité, Rivage observant de loin cette scène. Parfaitement immobile, Kaalys pouvait semblait de pierre. Le regard de Sinestra semblait dur à son encontre, mais en caressant son esprit, le saurien se rendit parfaitement compte qu’il n’en était rien. Comme il l’avait compris, elle lui avait fait un cadeau, un très beau cadeau. Elle lui avait ouvert son cœur, elle lui avait conté qui elle était et ce qu’elle avait vécu au travers de ses mots. Que pouvait-il répondre face à cela ? Il était encore jeune, il avait peu vécu et n’avait rien d’aussi intense, d’aussi fort à offrir à Sinestra…

C’est pourquoi Kaalys décida de se passer de mot. Ces derniers étaient bien inutiles pour les Dragons, dont le mode de communication était bien pus instinctif, bien plus simple et rapide. Le jeune dragon avait appris, au contact de son lié et grâce à la mémoire ancestrale, comment s’exprimer dans la langue des bipèdes, comment étendre son esprit pour toucher le leur et y insuffler des mots… Mais les mots manquaient souvent d’intensité aux yeux du saurien ou alors ils pouvaient être traitres. Doucement, l’esprit draconique vint entourer celui de Sinestra avec chaleur et bienveillance. Il la voyait, il la comprenait – ou l’espérait-il -, il la remerciait pour sa confiance. Il aurait aimé lui offrir quelque chose, lui aussi, mais il n’avait rien de comparable du haut de ces quelques mois. Son esprit, brillant et fort, éclairait désormais Sinestra et continuerait à le faire. Elle venait de faire du saurien un ami, un protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Lun 21 Nov 2016 - 20:17


Elle lui accordait en sourire en sentant que ce petit surnom lui plaisait, il n'était pas vraiment mal choisi, cette douceur ainsi que ses écailles d'un blanc pur, presque éclatant, c'était le premier dragon qu'elle rencontrait, et il était bien loin de l'idée qu'elle se faisait de cette espèce, petite, elle s'imaginait de simples reptiles ailés, des animaux en somme.. Mais après cette rencontre, elle savait que ce n'était pas le cas, il y avait quelque chose en Kaalys qu'elle ne parvenait pas à expliquer, son côté très humain tout en restant bestial ? Peut-être..

La jeune humaine frémissait en sentant ce contact si particulier, ce n'était pas désagréable, juste assez perturbant, comme un contact invisible, ça avait quelque chose de rassurant, il lui offrait toutes les chances de faire une prestation de haut vol.

Et ce fut le cas.. Quand elle dansait, elle était dans un monde qui n'appartenait qu'à elle, elle faisait abstraction de tout et n'écoutait que le flot de ses propres émotions, oubliant le reste.. Un mélange savant de tout ce qu'elle avait appris au fil des années, rien qu'on avait l'habitude de voir.

Quand elle revint à elle, se redressant, il y avait en elle une dignité naturelle, qui ne semblait pas vraiment lui appartenir, elle s'accordait quelques minutes de répit pour reprendre son souffle et faire taire les battements de son cœur. A présent, elle se sentait légère, soulagée.. Et puis son regard s'était adouci sous les attentions du dragon, il lui avait été d'une grande aide, la poussant à se surpasser.

Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas dansé et chanter avec cette intensité, et à présent, elle était légère, mais le poids qui s'était envolé la laissait épuisée. Elle lâchait néanmoins un sourire lumineux à l'égard du reptile puis elle venait s'accouder à la rambarde, elle semblait déjà plus joyeuse à présent et il y avait du rêve dans ses yeux.

Le rêve pouvait être à peu prêt n'importe quelle émotion positive, la joie, une sensation de liberté, de l'amour, de la fraternité.. Elle avait toujours appelé ça comme ça, le rêve était une émotion puissante et difficilement descriptible. Et c'était ce qu'elle ressentait en ce moment précis.

Bienvenue dans la famille, grand-frère. Puis elle venait le grattouiller entre les cornes comme elle savait qu'il appréciait, le grand-frère avait toute son importance puisque de toute façon un jour, il serait bien plus grand qu'elle et puis les dragons avaient une mémoire ancestrale, non ?

Sinestra avait une grande famille, plutôt hétéroclite, on y trouvait de toutes les races, et même des animaux, toute personne qui lui accordait du rêve y avait sa place, ça n'avait rien d'officiel, mais pour elle le cœur était plus important que le sang. C'était en quelque sorte un groupe regroupant toutes les personnes qui étaient chères au cœur de l'orpheline. Et quand bien même le reptile refuserait, elle le considérerait secrètement comme faisant partie de la famille qu'elle s'était créée, Kaalys pouvait donc se considérer comme un privilégié, rares étaient les personnes qui pouvaient y prétendre.

Rivage revenait voleter autours du dragon, l'ayant presque aussi adopté, Sinestra ne considérait pas les animaux comme des êtres inférieurs, mais bien comme des égaux, des individus à part entière. Voilà pourquoi l'oiseau pouvait vivre en liberté, aller et venir comme il lui plaisait, ainsi que ses autres compagnons non-Humains, chacun était libre de partir ou de rester.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Lun 28 Nov 2016 - 6:21

Kaalys se sentait flatté et était très heureux d'avoir eu la chance de voir Sinestra danser et de l'entendre chanter. Il saisissait peu à peu la portée de ce qu'elle venait de faire, l'importance de tout ceci pour cette dernière.

Le Nacré se redressa à l'approche de la bipède, demeurant toutefois tranquillement assit sur ses postérieur. Bien droit, les ailes légèrement écartées de son corps, il posait sur elle un doux regard, l'or brillant de miles feux. Elle semblait soudainement radieuse, comme si un poids s'était envolé de ses frêles épaules. Ses prunelles brillaient, elles avaient désormais un éclat, là où elles avaient été terne quelques temps plus tôt.

Le saurien ferma les yeux et baissa la tête, laissant un grognement de satisfaction lui échapper tandis qu'elle lui gratouillait le sommet du crâne. Les mots de Sinestra raisonnaient dans son jeune esprit, Kaalys en cherchant la signification. Ils ne pouvaient pas être frères de sang et la notion de "frère de cœur" était encore inconnue pour Kaalys, du moins vis-à-vis d'un bipède, car il considérait Alkhytis comme un frère… Cette notion pouvait donc s'étendre aux mortels ? Songeait-il en rouvrant les yeux et en posant ses prunelles sur Sinestra.

Son esprit caressa finalement le sien et le Nacré capta les pensées de l'humaine, comprenant ainsi la signification de tout ceci pour elle. Ainsi, Kaalys était une personne importante pour elle, chère à son cœur. Il avait su lui apporter du bonheur et il s'en était très heureux… Et il se sentait assez flatté de faire partie de cette grande famille hétéroclite, bien que la notion restait un peu abstraite pour lui.

- Grand frère…

Sa douce voix, qui s'infiltra dans l'esprit de Sinestra, demeurait pensive. Il continuait à la fixer tranquillement, le bout de sa queue frappant un rythme invisible.

- Je suis heureux de faire partie de ta grande famille. Répondit-il finalement en penchant légèrement la tête sur le côté. Lui qui aimait s'occuper des affaires bipèdes, ça ne pouvait pas mieux tomber !

Rivage vint se poser sur l'une des cornes qui ornaient la tête de Kaalys. Ce dernier leva les yeux, mais il ne pouvait pas voir l'oiseau étant donné sa position. Il s'en amusa toutefois et secoua la tête pour faire décoller l'oiseau, avant de s'élancer à sa suite dans les airs. Les deux acrobates s'amusèrent à se poursuivre, à faire des boucles et des pointes de vitesse. Évidemment, Kaalys était bien plus rapide, mais il semblait tout de même s'amuser et de nombreux Elfe levèrent la tête vers le ciel à son passage, jusqu'à ce qu'il revienne se poser près de Sinestra, soulevant la poussière et faisait se soulever la robe de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Sinestra Azura
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 3

Artiste

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Dim 4 Déc 2016 - 18:37

La danse et le chant avaient été plus qu'un simple cadeau, c'était un morceau de parole arraché à son cœur, une preuve de confiance, de respect.. Comme le rêve, un ensemble de beaucoup de choses, qui forment un tout. Et pourtant, elle le connaissait à peine, il aurait été un elfe, elle aurait agi de la même manière, elle n'arrivait pas à se méfier de l'étranger, et elle croyait dur comme fer que les personnes faisant le mal étaient clairement en sous-nombre.

Pourtant, il lui était déjà arrivé de souffrir de cette erreur, mais elle continuerait probablement longtemps de penser ainsi, jusqu'à ce qu'elle arrive à se convaincre du contraire ou que le temps lui joue un triste sort. Laquelle des deux fins étaient la plus probable ? Elle n'en savait rien et s'en moquait un peu.

Sinestra parvenait assez difficilement à cacher sa joie quand le saurien confirmait qu'il faisait partie de cette grande et belle famille, il était vrai que cela pouvait faire se poser quelques questions à tout nouveau venu, voir les animaux traités sur le même plan que les humains, elfes et dragons. Cette grande famille correspondait à un idéal qu'elle aimerait atteindre et qu'elle souhaitait à tout le monde.

Je suis heureuse de t'avoir à nos côtés, si un jour, tu as besoin de quelqu'un, trouve-moi. Ma maison sera aussi ta maison. Elle lui offrait un sourire léger, aujourd'hui était une journée bien belle pour la jeune humaine, cela faisait longtemps qu'elle en avait connu d'aussi agréable. Revenant le grattouiller un peu avant qu'il ne s'envole.

La jeune fille avait toujours été dévouée aux autres, malgré son passé plutôt sombre, elle n'arrivait pas à ignorer la bienveillance, encore plus quand elle la concernait.

Elle observait avec un sourire les deux esprits du vent jouer à la course-poursuite, deux esprits libres qui ne seront jamais apprivoisés, cette pensée la faisait sourire, Rivage avait toujours été un oiseau très caractériel, qui faisait ce qu'on lui demandait que quand il en avait envie, c'était d'ailleurs pour ça qu'il était un assez piètre messager. Quant au dragon, un dragon étant ce qu'il est, on ne peut ni le réduire à l'état de simple animal ni même le contraindre, elle mettait un point d'honneur à traité tous les êtres vivants comme des animaux et non comme des esclaves.

C'était d'ailleurs bien la première fois qu'elle pouvait observer d'aussi près une de ces merveilleuses créatures, il y avait en ce petit dragon tout ce qu'elle appréciait chez les autres, et qui pourtant était devenu si rare au sein de sa propre espèce, elle n'avait trouvé ces qualités.

Elle aurait pu les observer pendant des heures, accoudée à la balustrade, à rêver, elle l'appréciait un peu plus à chaque minute qui s'écoulait, elle étirait son sourire à cette pensée regrettant presque qu'il ne fut pas bipède, et ce n'était pas la première fois qu'elle pensait à cela.

En dessous, la ville s'éveillait lentement, d'ordinaire, elle n'appréciait pas vraiment être vue, les elfes pouvant se révéler plutôt froid avec les étrangers alors une étrangère qui emménage ainsi, ça avait fait plutôt débat, mais finalement comme elle se faisait plutôt discrète, les gens la toléraient plutôt bien, et cette vie lui convenait particulièrement et puis être transparente était quelque chose de plutôt plaisant.


Soit bon, soit toujours bon !
Parfois ta générosité c'est la seule chose que tu peux offrir..
Parfois.. Y a pas besoin de plus..


Dans l’obscurité de la lune, nos rêves éclairent le chemin.
Estelfaen

#90A4AE : Narration | #546E7A : Dialogue | #37474F : P.Dial | #ECEFF1 : Pensées
#F1AC21 Dialogue Grimm | #CEA758 : Pensées Grimm | #E1CCA2 : Narration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys. Sam 10 Déc 2016 - 22:13

Les pensées de Sinestra laissaient transparaitre une naïveté touchante, un sentiment enfantin que Kaalys, lui-même très jeune, ne souhaitait pas briser. Peut être avait-il tord, car le faire signifierait aussi protéger la demoiselle, mais le jeune Dragon n’avait pas envie de la faire souffrir. Alors, il soutint son regard, tranquillement assit. Il respirait la quiétude et la sérénité, celles-ci formant comme une aura autour du Saurien de Nacre. Il était heureux que la joie se dessine sur les traits de Sinestra grâce à lui.

- D’accord. Te retourner la faveur sera difficile car je n’ai pas de maison à proprement parlé, comme vous autre Bipèdes avez.


Armanda était sa maison, son domaine, et la notion de propriété était étrangère au Saurien, qui avait bien des difficultés à l’appréhender. Pourtant, il le devait, sans quoi il finirait par s’attirer les foudres d’un deux-pattes… S’ils osaient faire des remontrances à un Dragon, bien sûr ! Et cela il en doutait sérieusement !

Les cieux devinrent son royaume tandis qu’il poursuivait Rivage, faisant lever la tête à de nombreux Elfes et quelques Humains et Vampires présents à Estëllin. Le soleil levant se reflétait sur ses écailles Nacrés, le faisant briller comme un diamant. Lui-même s’amusait grandement des reflets qu’il pouvait projeter sur les bâtiments taillés à même la montagne, mais cet instant de jeu prit fin lorsqu’il revint auprès de Sinestra, se posant avec douceur à ses côtés. Comme pour montrer qu’il n’avait pas peur, Rivage vint aussitôt se poser sur sa corne, comme précédemment. Face à cela, Kaalys poussa un profond soupir bien que son regard témoignait de son amusement face à cette attitude rebelle.

Qu’allait-il faire à présent ? Il y songeait tout en observant la jeune fille. Peut-être pouvait-il rentrer au Domaine ? Avec le jour levé il pourrait passer un peu de temps avec son Lié… Oui, cela était une bonne idée ! Passer du temps avec Dawan. Rivage sembla soudainement lire dans les pensées du Dragon car il quitta son perchoir pour venir voleter autour de Sinestra. Les prunelles dorées de Kaalys se plantèrent alors dans celles de la jeune femme.

- Il est temps pour moi d’aller retrouver mon Lié. Viens me voir au Domaine la prochaine fois, je suis certain que tu aimeras. Emmène Rivage.

La dernière caresse mentale qu’il lui offrit fut d’une intense douceur. Le Nacré se releva ensuite et s’approcha du bord de la falaise, là où il s’était couché tout à l’heure, avant de s’élancer avec force vers le ciel. Ses grandes ailes s’ouvrirent et le vent le porta au loin …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys.

Revenir en haut Aller en bas

Les flammes du dragon sèchent ses larmes. - Kaalys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» How train your dragon
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles
» Au Dragon Vert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-