Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Education par l'esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Education par l'esprit Dim 2 Oct 2016 - 20:29

28 juillet

Alauwyr avait le nez en l'air, regardant le ciel dégagée où brillait mille étoiles. La nuit était déjà bien avancée et cela faisait une journée entière désormais que son ami avait retrouvé sa forme masculine. Alauwyr avait préféré ne pas être présent, laissant l'intimité nécessaire à Christan de retrouver le plaisir de retrouver son véritable corps. Après s'il voulait parler de ses impressions, de ce qu'il avait ressenti durant cette étrange phase, libre à lui. Mais chose certaine était qu'il veillerait à ce que son comparse ne cherche pas le responsable qui avait mis là la potion à disposition. Par respect pour Dawan.

Mais en attendant, il guettait la venue de Christan. Celui-ci lui avait ordonné de le retrouver là, en pleine nuit. Alauwyr se demandait bien pourquoi. Sans doute une affaire importante, car il connaissait bien assez l'Enferraillé pour savoir qu'il ne faisait pas les choses pour rien. Une raison de sécurité ? Un danger que lui seul et l'épéiste seraient à même de comprendre et donc de combattre ? Un soucis avec les hommes ? Cela pouvait être tout et rien...Alauwyr s'attendait à du pire. Mais avant de supposer mille et une chose, il préférait attendre la venue de Christan.

Celui-ci ne tarda pas d'ailleurs, venant dans son accoutrement habituel. Et à voir sa démarche, il était redevenu tout d'un homme. Et dès que celui ci l'eut rejoint :

''Alors mon cher, cela fait quoi de retrouver le corps d'un homme, d'un vrai ? Ne me dis pas que tu me fais veiller tard la nuit pour me raconter ce que tu as ressenti. Alors, pourquoi m'as-tu fait venir ? Te connaissant, pour qu'on soit là sans personne ce n'est pas sans un but précis''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Mar 4 Oct 2016 - 15:08

Christan en avait finit avec cette déplaisante forme féminine qu'il avait dû subir, et c'était tant mieux. Le corps d'une femme était vraiment une chose bien différente de celui d'un homme après tout. Et encore lui son corps n'avait pas été tant l'apanage du féminin que cela, alors que dire de ce qu'avait pu ressentir Iskuvar ? En somme il n'était pas impatient de recommencer cette expérience d'un jour, bien au contraire même. Et s'il pouvait d'ailleurs filer une droite au crétin qui avait fait en sorte qu'ils boivent ces potions changeuses de sexes il ne serait guère mécontent, loin de là même.

Cela faisait plaisir en tout cas de retrouver son vrai corps, et de pouvoir constater que sa musculature solide comme l'acier, et épaisse comme un tronc d’arbre était toujours là... Et suite à ces constations il remit donc rapidement son armure de plaque. Après tout on ne changeait pas les bonnes vieilles habitudes, et mépris était une compagne fidèle qui ne l'avait jamais abandonné au cours des nombreuses années. Cette armure était en somme une seconde peau pour lui...

Et alors qu'il avait décidé de rejoindre Iskuvar qu'il avait demandé à voir dans la soirée il avait réfléchit à une idée qui lui venait en tête depuis quelques temps. Weren se rendait compte de certaines vérités importantes, maintenant qu'il était haut officier il se retrouvait confronter à certaines choses qui demandaient une très grande éducation, plus haute des fois que celle qu'il avait réellement. De plus même s'il accumulait le savoir militaire il restait qu'il avait besoin d'autres bases non militaires supposait-il, cela ainsi que son envie d'en apprendre davantage sur le savoir de son glorieux peuple. Après tout le peuple alayien n'était-il pas parangon de la science, et du savoir ? Il se devait donc d'en savoir le plus possible pour faire honneur à son peuple, et non plus être le soldat uniquement concentré sur le combat qu'il était à l'origine, et c'est donc avec cette préoccupation en tête qu'il rejoignit Iskuvar.

« Je préférerai que nous ne parlions plus jamais de cette histoire cheveux blanc. » Commença t-il d'abord à dire assez agacé que son ami aborde ce sujet là en premier, avant de reprendre ensuite d'une voix sérieuse. « Iskuvar je suis venu te demander quelque chose de sérieux, et ce n'est donc peut-être pas le moment de penser que je vais venir te faire des confessions de bonne femme. » Pour poursuivre juste après d'une voix grave. « Tu m'as appris il y a quelques temps de cela que tu était un noble cheveux blanc, enfin d'origine. »

Ainsi Alauwyr avait peut-être un peu une idée d'où il allait en venir, quoiqu'il y avait peu de chance qu'il se doute vraiment de ce que la muraille allait lui demander. Weren reprit donc pragmatique. « Tu as donc été éduqué comme un noble destiné à devenir officier, alors que moi à côté mes origines sont très modestes. Et je me rend donc compte qu'il serait bénéfique à ma position de haut officier de disposer d'un plus grand savoirs, et de connaître certaines choses prompt à la noblesse militaire dont tu es originaire. » Il manqua de soupirer agacé à l'idée de la question qu'il allait devoir poser, mais il le fit finalement en ayant presque l'air contrit.

« Je suis donc venu te demander de partager avec moi ton savoir d'ancien noble. » Restait donc à voir ce qu'allait répondre son ami à cela, nul doute qu'il allait faire de l'esprit d'ailleurs, mais bon ce ne serait que de bonne guerre après tout. Surtout que cela devait être la première fois en vérité que Christan venait lui demander une telle chose. Une chose qui lui serait néanmoins essentielle à l'avenir pour être un officier talentueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Sam 8 Oct 2016 - 15:34

Alauwyr ne put retenir un sourire moqueur. Chose certaine était que Christan avait plus honte que lui d'avoir été une femme le temps d'une longue journée. Mais d'un commun accord, les deux hommes veilleraient à ne pas ébruiter cette affaire, autant pour ne pas se ridiculiser personnellement, mais pour ne pas humilier l'autre. Pour Alauwyr, c'était aussi pour veiller à ce que le Lieutenant Yern ne fasse pas le rapprochement et demande des explications quand à des ordres reçus par Alauwyr ce jour là. Donc affaire close comme on pourrait le dire.

Quand Christan lui rappelait ses origines nobles, Alauwyr ne put s'empêcher de lever un sourcil. Qu'est ce qu'il mijotait encore celui là ? Avec Christan, tout était possible. D'ailleurs il gardait le silence. Demander où il voulait en venir était inutile, car Christan en apporterait l'aboutissement, chose qu'il fit d'ailleurs. Cela ne manqua pas de surprendre Alauwyr, lui que peu de choses surprenaient d'ailleurs : Christan voulait apprendre des choses qui composaient l'éducation d'un noble au sein d'une armée.

Dans un sens, vu que l'Enferraillé était commandant, il était légitime de renforcer sa position. Mais jamais Alauwyr n'aurait penser à une telle voie à étudier. Il se frottait déjà le menton, réfléchissant à sa demande.

''Les connaissances que j'ai eu à apprendre sont très larges et variées tu sais... Cela va de la façon de tenir une cuillère durant le temps d'un repas du soir en passant par la tenue à avoir devant un type précis de famille selon des codes vestimentaires.... je te passe les détails. Comme tu es commandant, je comprends que tu sois amené à croiser des supérieurs issus eux de famille plus aisé. Dans ce que tu demandes, je vais devoir vraiment centrer le plus important à t'inculquer...''

Et Christan ne faisait pas dans la finesse parfois quand quelque chose l'énervait.

''Savoir reconnaître un noble du premier coup d'oeil au sein d'une armée. Le rang est une chose, mais tous ne sont pas issus de bonnes familles. Suffit de te voir, tu le confirmes toi même. Donc il va falloir apprendre les blasons et les noms de certaines familles servant dans l'armée. Même si c'est depuis peu....Car tout ne se fait pas à la façon de se montrer. Certains nobles restent très discret quand à leur maintien et d'autres détails....''


Il restait sceptique quand à la suite....

''Et ton parler.... C'est cela qu'il va falloir travailler. Ton vocabulaire va devoir s'enrichir un peu.... D'ailleurs, comment tu t'exprimerais devant moi tiens, puisque je suis un noble ? Allez je t'écoute. ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Dim 9 Oct 2016 - 12:53

Ce n'était pas plus mal que cette affaire soit close pensa t-il légèrement agacé par le sourire moqueur de son ami, car si cela venait à s'ébruiter cela risquait de leurs faire l'effet d'une douche froide, surtout qu'ils devraient beaucoup d'explications au lieutenant Yern. Et il n'y avait rien de pire pour faire douter un homme de bonnes convictions au final que de donner l'impression à ce dernier que ses supérieurs ce sont joués de lui. Et cela évitera au passage les blagues de mauvais goûts de certains soldats.

Et de toute manière ce n'était pas cela le plus douloureux qu'aurait Weren à demander à son ami en ce jour, mais ce qu'il finit par formuler. Sa demande pour acquérir un savoir de noble que cheveux blanc pourrait lui offrir, et qui lui serait certainement utile en tant que haut officier. Ce car malheureusement ce travail ne consistait pas simplement au fait de commander ses troupes…

Et visiblement sa demande ne manque pas d'interloquer de son ami qui semblait même assez surpris finalement quand il avait terminer de la formule, par le Néant il était même surpris au point de ne pas s'amuser à se moquer! C'était une bonne chose d'une certaine manière, Weren put ainsi se contenter d'écouter la réponse de cheveux blanc qui essayait d'expliquer tout ce qu'il avait pu à apprendre.

« Je pense que je pourrai me passer de la façon de tenir une cuillère pendant un repas du soir. » Dit-il donc assez ferme à ce sujet, il n'allait quand même pas apprendre ce genre de choses là ? Quand au reste. « J'aimerai apprendre ce qu'il faut savoir pour traiter avec un noble de haut rang dans l'armée. Car je me passerai bien des us et coutumes des bals d'aristocrates auxquels je ne me rendrait jamais de toute manière. » Il était pragmatique, et l'idée de devoir apprendre à se comporter comme un nobliaux ne lui faisait pas forcément plaisir, lui ce qui l'intéressait au final c'était les connaissances, le savoir.

« Reconnaître les nobles, et blasons du premier coup d’œil ? Intéressant... » Cela impliquerait aussi qu'il prenne la peine d'en apprendre davantage sur les dîtes familles nobles pensa t-il, mais bon cela risquait de toute manière d'être une longue tâche à laquelle il ne pourrait pas couper. « Iskuvar quand je parlais de tout cela je voulais aussi parler d'apprendre les connaissances scientifiques que seul la noblesse alayienne avait à sa disposition par exemple. » Prit-il néanmoins la peine de préciser avec une impression de hors-sujet lorsque son ami parla de son parler. Ce à quoi il répondit pragmatique.

« Tu pense vraiment que c'est important ça ? Bon on va dire que ça l'est. » Il réfléchit un court instant, et finit par ajouter. « Les messires, et les autres formulations de bienséance j'ai du mal à les formuler. Les grades, et les rangs par contre j'en suis tout à fait capable. Quand à toi en tant que noble… J'en ai aucune idée, je te parlerai sans doute de la même manière que je le fais toujours au final si tu étais mon supérieur. » Et il finit suite à cela par achever légèrement perplexe. « Et en quoi je devrais améliorer mon vocabulaire selon toi ? Tu veux que je parle en langage soutenu quand je suis en présence de nobles ? » Cela ne le rendrait pas ridicule il le savait bien s'il tournait bien la manière dont il parlait ainsi, mais cela demanderait sans doute un gros effort d'adaptation de sa part pour lui qui avait un parler souvent assez direct, et cassant. Mais il est vrai que parler ainsi à l’occasion lui donnerait une certaine hauteur qui pourrait lui être utile selon le milieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Ven 14 Oct 2016 - 8:43

Alauwyr ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire quand à l'image de son ami tenant des couverts en argent lors d'un dîner entre noble. Cela ne lui siéra mais absolument pas ; surtout quand on connaissait Christan comme Alauwyr. Par contre pour lui apprendre ce qui semblait intéresser son ami en premier lieu, cela n'allait pas être coton. Mais Christan n'était pas un imbécile, même s'il n'était pas du milieu social que l'épéiste.

Alauwyr se frottait le menton tout en réfléchissant. Il y avait tellement de choses qu'un noble apprenait durant sa jeunesse... même pour une petite noblesse miltaire comme la sienne. Et là pour Christan, cela serait quoi... sur quelques jours et encore, si Christan aurait la patience d'être... éduqué.

''Il est vrai que de demander de parler avec des mots en ''usage'' serait de rigueur... mais peut être que dans ton cas, il serait déjà très bien de parler en effet dans un langage soutenu. Maintenant on va aborder les blasons des grandes familles que tu pourrais être amené à croiser...tout en abordant leur histoire de chacune. Car quand tu sais leur parcours dit ''historique'', tu seras plus à même de comprendre leur mentalité. Cela se joue aussi chez un noble. ''

Alauwyr débuta donc une forme d'instruction auprès de son ami, lui décrivant les blasons des familles qu'il avait appris lui à connaître, leurs couleurs, leur forme et bien d'autres détails héraldiques, qui pourraient dépiter Christan. Rien que pour cela prit au moins plus d'une heure. Cela de fait, Alauwyr regardait son amin essayant de voir si l'esprit ne surchauffait pas trop. Il avait veillé à user d'un vocabulaire adapté pour l'Enferraillé - en glissant quelques mots un peu plus soutenus pour que Christan les entende ou les apprenne.

''Tu arrives à suivre ? Souhaites tu une pause où on aborde des sujets un peu plus scientifiques ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Mar 18 Oct 2016 - 10:29

Christan ne préférait même pas y penser quand au fait de devoir tenir des couverts à une table de noble tout en respectant un protocole de nobliau proprement ridicules. Pour un militaire comme lui en tout cas la noblesse était le vice des civiles porté à son paroxysme, enfin la noblesse qui n'était pas militaire. Car au moins pour leurs parts les nobles militaires méritaient leurs statut par le métier des armes là où les simples courtisans se contentaient de jouer les piques assiettes…

Et visiblement cheveux blanc semblait réfléchir beaucoup à ce qu'il devait faire, ce que Christan comprenait. Après tout ce que Weren venait de demander à son ami ne représentait pas rien, c'était l'apprentissage de manières, et de connaissances qui sont normalement inculqués dès la naissance, et non à un vétéran qui a déjà passer sa vie à vivre comme un militaire du petit peuple.

« Je t'écoute. » Se contenta t-il de dire donc en monopolisant toute sa patience quand Iskuvar lui dit qu'il allait lui parler des blasons des grandes familles nobles qu'il connaissait, et de leurs histoires. En somme quelque chose qui allait prendre un certains temps, mais qui serait dans les faits certainement très utile pour Weren. Ce dernier écouta donc, et tâcha au passage d'enregistrer le parler soutenu de son ami ce qui demanda une certaine concentration pour Christan. Ce qui prit une longue heure, une heure où Weren têtu qu'il était ne relâcha tout de même pas ses efforts…

« Oui j'arrive à suivre, par la peste, je prend même la peine de noter ce que tu me raconte…. » Dit-il en montrant une sorte de journal qu'il avait sortit et sur lequel il écrivait au fur, et à mesure que son ami parlait. Et sur ce Weren reprit. « Juste quelques minutes pour souffler un peu, et je suis prêt à aborder les sujets scientifiques... » Après tout il avait beaucoup à assimiler d'un coup, et il prit donc quelques minutes pour souffler et finir d'écrire avant de reprendre.

« Laisse moi deviner, après tout cela tu voudra vérifier si j'arrive à m'exprimer selon un langage soutenu ? En tout cas commençons à parler science maintenant, il doit y avoir de quoi faire après tout au vu du génie de nôtre peuple. » Dit-il non dénué de fierté patriotique bien entendu, avant de rajouter. « Je prendrai le temps bien entendu après d'approfondir par des lectures, et des recherches les bases que tu va probablement m'inculquer cheveux blanc, alors prend ton temps pour expliquer ce que tu as à m'expliquer, je suppose après tout qu'il vaut mieux aller à l'essentiel et non croire que je vais tout assimiler en quelques heures à tout casser. » Cela exposer de manière pragmatique, car dans les faits Weren savait qu'il ne pouvait pas apprendre ce qu'un noble apprenait en plusieurs années en seulement quelques jours, et encore moins heures… Ainsi Iskuvar pouvait donc commencer à aller à l'essentiel, ce que Weren devait savoir pour pouvoir ensuite approfondir plus tard ces sujets scientifiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 20 Oct 2016 - 19:27

Heureusement qu'Alauwyr avait pris le temps de se renseigner et d'apprendre un peu les différentes lignées de nobles qui vivaient en Aldaria ; et un peu en Gloria, pour ne pas être trop perdu... Pourquoi me direz-vous s'y intéressait-il alors qu'il s'était détaché de sa vie d'autan ? Tout simplement que tout était toujours utile à un moment ou un autre. Et là c'était le cas : il instruisait son ami, qui était à un rang supérieur au sein et plus à même de croiser des gens de haut rang. Et quand Christan eut fini de noter ce qu'il y avait à noter, son ami lui accorda une pause généreuse pour laisser le temps à son esprit bourru de pré-digérer ces débuts d'informations.

''Ce n'est pas quelques minutes qu'il te faudra mais plusieurs heures à t'entendre maugréer comme tu l'as fait. Je peux comprendre que cela représente beaucoup à avaler d'un coup pour toi et tu fais bien de les prendre en note, mais je te rappelle que c'est toi qui as désiré apprendre de moi ces choses là. Après il ne tiendra qu'à toi d'entretenir ce que tu as appris quitte à parfaire tout cela en lisant quelques livres dans les sujets étudiés et comme tu dis que tu te pousseras à la lecture.... Quand à ton langage....''

Il affichait un large sourire légèrement carnassier, comme s'il savourait d'avance le plaisir d'entendre son ami causer nobliaute.....

''On verra cela en fin de leçon, si ton cerveau n'a pas sombré dans le coma entre temps. ''

Puis il avait réfléchi à quoi apporter à la connaissance de son ami. Il était vrai que leur peuple avait acquis un savoir et un savoir faire exceptionnel en se passant entièrement de magie, avec des notions que les Armandéens considéraient comme barbare.

''Notre peuple est très riche en connaissances scientifiques, mais je ne suis pas un savant ni un lettré. Je t'apprendrai ce que j'ai appris et qui sert plus sur le terrain. La médecine par exemple. Comme moi tu en as reçu des rudiments, mais des rudiments qui restent avec un trop mauvais taux de mortalité...''

Pour la médecine, il évoqua l'importance d'essayer de se nettoyer les mains et les outils. Même si Christan venait à se soigner seul, il saura alors capable de comprendre maintenant l'importance de nettoyer à la flamme une lame ou une aiguille. L'importance aussi de nettoyer une plaie avant toute opération. Il aborda une chose par la suite qu'on apprenait pas à la soldatesque et encore moins à des gens du peuple et qui était utile pour sauver ; quand cela marchait, c'est à dire faire repartir un coeur qui avait cessé de battre. Bien entendu, ce n'était pas la peine d'essayer de le faire sur un cadavre froid... Non, il fallait au grand maximum que la personne ait cessé d'avoir la vie en elle depuis moins de quelques minutes.

''Quand une personne ne respire plus, tu peux être sûr que son coeur ne bat plus. La respiration est liée au coeur. Pour faire ce qu'il y a à faire en geste, il faudrait que je montre comment procéder sur un mannequin d'entraînement. D'ailleurs, pendant qu'on est sur ce domaine, y a-t-il des choses précises que tu voudrais savoir et que je pourrais t'inculquer si je les connais ? ''

Car la médecine était un domaine très large
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Sam 22 Oct 2016 - 17:37

Weren se disait il n'empêche que les nobles aimaient bien se compliquer la vie à certains sujets, que ce soit pour celui des armoiries, ou certaines choses lui paraissant assez futiles, surtout sachant qu'il y avait tant de détails à apprendre à côté. Mais bon dans tout les cas Weren ne pouvait pas reprocher à son ami de s'être renseigné au sujet de la noblesse Aldarienne et Glorienne, après tout cela permettait à Christan d'apprendre certaines choses intéressantes qui auraient été sinon difficiles à dénicher autre part. Après tout il était un fait que la noblesse n'était pas toujours forcément trop loquace au sujet de ce qu'il fallait savoir à son égard…

« Je ne me plains pas, je dit juste que cela fais quand même beaucoup à apprendre, surtout au vu de l'utilité plus ou moins douteuses de certaines détails. » Répondit-il donc du ton du constats à son ami, après tout on pouvait dire que certains détails qui tenaient à cœur aux nobles étaient assez superflus de son point de vue… Et sur ce il ajouta pensif. « La lecture risque vraiment d'être nécessaire oui, il va falloir que je m'achète une bibliothèque, et que j'y entrepose les ouvrages les plus importants, et intéressants traitant de ce que je dois savoir. »

Quand au reste il manqua de soupirer au sourire carnassier de son ami qui sembla déjà savourer davantage l'idée que Christan puisse essayer de causer comme un noble. « Ne sous-estime pas ma détermination cheveux blanc. » Répondit-il donc d'un ton impersonnel en écoutant la suite des propos de son ami.

Et Weren ne put ensuite que hocher la tête d'un air approbatif quand son ami lui dit qu'il pouvait surtout lui apprendre ce qui servait sur le terrains, et qui était pratique. Mais pas aux niveaux de certains lettrés, et savant. Soit, pensa que ce serait déjà un sacré progrès de toute manière.

« J'écoute. » Ajouta t-il donc si jamais Iskuvar avait besoin d'une confirmation orale, et se mit à écouter ensuite attentivement ce que son ami pouvait lui apprendre…

Son ami lui appris donc certaines notions d'hygiène bien particulières pour éviter l'infection lors du traitement des plaies, ce qui impliquait donc d'avoir du savon, ou du feu à portée de main. Ainsi que certaines substances nettoyantes qu'il avait à sa disposition pensa t-il, des sortes de choses pour juguler l'hémorragie mais disons qu'il n'avait pas encore eu vraiment beaucoup à en user heureusement...

Ainsi qu'une astuce bien spéciale pour sauver une vie lorsqu'un cœur avait cessé de battre, en somme des informations assez intéressantes à utiliser sur le terrain. Bien cela servirait à Weren sans doute pour traiter ses propres blessures par exemple, ou celle d'un soldat s'il en avait besoin. Par exemple Iskuvar, après tout on ne savait jamais dans quel état pouvait finir son ami un de ces jours. Et il faudrait bien que Weren sache comment Weren s'il n'y avait que lui de disponible pour s'occuper de certaines choses.

Et suite à cela Weren écouta donc son ami lui demander s'il voulait apprendre quelque chose de précis sur la médecine. Il réfléchit donc à la question d'Iskuvar, et finit par répondre à ce dernier, visiblement encore en train de réfléchir à ce que pourrait l'intéresser…

« J'aimerai apprendre à faire des sutures de manière correcte, et aussi savoir comment m'occuper d'une fracture que ce soit sur quelqu'un d'autre ou sur moi. De manière improvisée bien entendu car je doute que tu puisse m'apprendre comment faire ça aussi bien qu'un médecin, mais au moins je pourrai faire quelque chose si besoin. Et peut-être aussi quoi faire selon certaines types de blessures par armes, ou projectiles pour réduire leurs gravités ? » En somme ce que pouvait faire un guerrier pour traiter des blessures en urgence après une bataille, ou même pendant une bataille si ces blessures étaient trop gênantes, et devaient être si possible traiter au plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Lun 24 Oct 2016 - 19:13

''C'est plus qu'une simple série de rayonnage qu'il te faudra à la caserne alors.... prévois plutôt de les lire directement à la Bibliothèque quand tu auras du temps libre, cela te coûtera moins cher. ''

S'il y a bien une chose qui manquait chez les Armandéens était la disponibilité des ouvrages. Certes, ils en avaient, mais tous ne pouvaient pas en posséder ou les lire, car l'apprentissage de l'écriture et de la lecture restait encore un domaine élitiste. De toute manière, cela n'empêchait pas à qui arrivait à apprendre ces deux points essentiels dans une vie réussi à se rendre dans la Bibliothèque pour lire ce qu'il désirait lire ; du moins ce qu'on voulait bien lui laisser avoir entre les doigts. Puis il s'était permis de ricaner quand à la prétendue détermination de son ami.

''On verra, mon cher. On verra. En attendant....''

Il ricana à nouveau avant de se décider à reprendre la conversation sur le domaine désirée par son ami. Il avait sourcillé quand à l'idée que Christan pouvait se faire des sutures en fonction du type d'armes qui infligeait les blessures.

''Pour la suture c'est simple, si tu sais coudre, et que tu disposes d'une bonne aiguille et d'un fil solide et pas trop épais, tu sauras refermer une entaille ou une coupure pas trop large ou pas trop profonde. Je pourrais te montrer aussi. Par contre, ne t'attends pas à savoir refermer toutes les blessures. Il y a des blessures que tu pourras jamais refermé par une simple suture. Un coup de taille par une épée ou une hache, ou encore un coup asséné par une masse cloutée... tu vois très bien le type de blessure. Même chose quand l'arme transperce de part et d'autres certaines parties du corps... Au mieux c'est d'apporter un soulagement définitif au moribond quand il n'y a plus rien à faire. Toi et moi avons fait suffisamment la guerre pour voir quelle blessure demeurera fatale, à moins d'avoir un magicien ou un Baptistrel sous la main immédiate. Au mieux, pour certaines que nous connaissons, faire un garrot pour éviter une mort par hémorragie, le temps de trouver le moyen le plus adéquate pour le sauver.

De sales blessures en somme.

[b]''Quand aux fractures... tu peux essayer de réduire celles qui sont simples. Un os brisé net en deux, de la jambe ou du bras... Mais un os brisé en éclat, oublie. Quand aux projectiles, il faudrait que tu apprennes l'emplacement des artères principales avant d'espérer les retirer. Et encore, cela dépend du type de pointe du trait que tu te prends dans les chairs, et si c'est une flèche ou un carreau. Quoi faire dans ce cas ? Dépendra du type du projectile et de son emplacement. En somme, s'assurer que le blessé sera capable de survivre avec une flèche plantée... L'importance du point d'impact pourrait très bien faire la différence. Mais là il faudrait que je te montre là où les artères passent dans le corps et en même temps, ce que nous appelons des points de compression, pour endiguer des pertes des sang sur les membres. Je suis certain que tu serais surpris de là où cela passe. Mais sache une chose...''


Il s'était rapproché de son ami pour tapoter de son doigt la lourde cuirasse de son ami.

''Pour se soigner, il faut avoir la force de retirer tout cet attirail. Si tu viens à te prendre un sale coup de masse d'arme ou un projectile perforant, que crois-tu qui pourrait se passer, avec cette plaque de métal ? ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 27 Oct 2016 - 14:06

Il se contenta de regarder Alauwyr silencieusement, et sans rien dire au sujet de la bibliothèque. Il ne savait pas quoi dire, mais franchement il préférait lire des livres à lui que des ouvrages empruntés dans une bibliothèque en vérité, sans doute une sorte de fierté personnelle. Et aussi car il aurait tout le temps qu'il voulait pour cela, en plus un stratège se devait supposait-il de posséder certaines références de la littérature militaire, et ce quelle que soit sa provenance. Et de toute manière en tant que commandant il avait un salaire plus qu'acceptable donc il pouvait bien faire ainsi, de même qu'il avait aisément accès à des ouvrages assez particuliers que l'on réservait aux officiers, et non au citoyen moyen.

Et sur ce il se contenta de pousser un « hmph » fier quand Alauwyr dit « on verra » au sujet de sa détermination. S'il croyait pouvoir triompher de la détermination du grand têtu qu'était Weren il allait avoir du boulot à faire en vérité. Mais sur ce de toute manière la leçon de « médecine » de son ami se poursuivait.

Et il comprenait donc que toutes les blessures ne pouvaient pas être traités par suture ce qui semblait logique. Quand au reste.

« Je sais a peu près comment faire une suture Iskuvar, enfin je sais théoriquement comment on est censé faire, pour la pratique c'est tout autre chose. Et je suppose qu'il ne serait pas bon pour moi, ou la personne sur qui je ferais une suture comme toi peut-être que j’apprenne ainsi sur le terrain la pratique. Donc je suis d'accord pour que tu me montre comment faire, quand aux autres blessures dont tu parle qui seraient intraitables avec des sutures cela semble logique. Dans ce cas-là la survie du guerrier ainsi blessé dépend beaucoup de son endurance, et de sa constitution physique. » Après tout quelqu'un avec un physique hors normes comme Christan et avec une volonté de fer pouvait sans doute survivre à des blessures plus graves que le soldat moyen. Ou du moins y survivre le temps de pouvoir être soigné par un moyen physique, ou magique s'il n'y avait pas d'autres choix. Restait donc maintenant à aborder le sujet des fractures…

Il voyait bien le genre de fractures qu'il pouvait réduire en effet, il est vrai que des os broyés devaient être impossibles à réduire là où un os simplement brisé net en deux était plus à sa portée. Quand au reste. « Je pense qu'il faudrait que tu me montre l'emplacement des artères principales, cela peu après tout autant être utile pour soigner que pour tuer... » Dit-il grave, après tout blessé une telle partie du corps pouvait être une façon très efficace de mettre quelqu'un hors combat se dit-il tout à coup. Pourquoi après tout la connaissance du corps humains ne serait-elle utile qu'à le soigner ? Il était évident après tout qu'elle pouvait aussi servir à le détruire…

Puis il reprit d'un air sarcastique à l'égard de son ami.

« Il y a une cotte de maille en dessous de cette lourde cuirasse Iskuvar. Une cotte de mailles en écaille de dragon que j'ai acheter depuis quelques temps, crois moi je m'en tirerais bien mieux avec de telles protections sur moi que sans. L'armure a ses désavantages, mais elle m'a permit de survivre jusqu'ici. » Après tout une attaque assez puissante à la fois pour transpercer l'acier alayien trempée, et renforcée et les écailles de dragon dans le même mouvement aurait fait des dégâts monstrueux sur un guerrier sans armure, là où les deux couches de protections pouvaient empêcher l'attaque d'être mortelle. Et sur ce il reprit donc sérieusement.

« Je suppose qu'il est très dur de se soigner soit-même ? Je veux dire par là de retirer un projectile de son propre corps, ou de s'appliquer soit-même une suture ? Ou est-ce possible avec me bon entraînement ? Il faudrait aussi que tu me donne des conseils quand aux herbes médicinales que je devrais avoir en ma possession que ce soient pour endormir la douleur, ou bien pour désinfecter une plaie. » En somme il restait pratique, après tout même si Weren avait une résistance très forte aux conditions naturelles très défavorables, tout le monde pouvait attraper une gangrène s'il n'avait pas de chance… Surtout à cause d'armes magiques avec lesquelles on l'avait déjà attaquer par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Sam 29 Oct 2016 - 16:48

Alauwyr avait croisé les bras... Il y avait beaucoup de choses à montrer à Christan. La question qu'il était en droit de se poser était : est ce qu'il saura tout retenir ? Cela faisait beaucoup à ingérer pour son esprit, même s'il était loin d'être stupide.

''Il y a une différence conséquence entre savoir par la théorie et savoir par la pratique. Si ton esprit sait mais ne l'a jamais mis en pratique.. Il découvrira comme toi le jour où tu en auras réellement besoin. Bien encore une chose supplémentaire à te montrer de visu... Pour te montrer pour l'emplacement des artères principales, j'aurai besoin que tu retires tes gants. Pour savoir où elles sont, tu vas avoir besoin de ton sens du toucher et pas d'une carapace de fer...''

Quand cela sera fait, Alauwyr lui prendra sa main totalement nue pour lui faire sentir du bout de l'index les artères principales, là où elles passaient : l'artère sous clavière, l'artère fémorale et l'artère carotide... Même s'il était difficile pour celle là de faire un points de compression.

''Il faudrait que je te montre un dessin du corps humain, si cela existe ici en Armanda, vu leurs avancées médicales. Pour la suture, on va voir avec quoi on aura sous la main tout à l'heure. Quand à se soigner soi-même, oui cela peut s'avérer difficile voir impossible... oui ton armure t'a sauvé à de nombreuses reprises, mais comment feras-tu pour la retirer si un bout tranché te rentre sous une cote ou manque de t'arracher la moitié des boyaux si on cherche à te la retirer pour te soigner ? Les inconvénients, tu en as bien plus que tu ne crois. Ce qui t'a aidé à survivre est que tu ne reposais pas sur la protection qu'elle t'offre. Tu sais au contraire de d'autres que tu n'es pas invincible là-dessus. ''

Il fit une pause, resongeant au port de sa propre armure, elle en cuir. Il était encore moins à l'abri de sales coups que son ami. Ce qui l'aidait était son agilité au combat et la maîtrise de sa bonne vieille lame

''Pour se soigner, dépendra du type de blessure. Pour se retirer un projectile, il faut être sûr de où il t'a percé et à quelle profondeur... et de savoir aussi quelle tête la compose. Sinon tu pourrais très bien mourir en la retirant car tu aurais arracher une artère importante au passage. Pour les herbes à posséder, il faut savoir les préparer pour ce que tu demandes. Certaines se prennent d'office une fois sécher, mais pour limiter les infections, il faut les préparer... et cela , il faut les avoir sous cette forme sur soi. Pour endormir la douleur, je peux t'apprendre quelques plantes à mâcher qui poussent dans les plaines, mais ne t'attends pas à des miracles. De toute façon, tu prends tellement peu de bain que même les microbes doivent te fuir. Donc tu ne risques pas de mourir infecté ou atteint par la gangrène. Sinon, il reste la magie pour aider à limiter les dégâts...''

Restait à voir la réaction de Christan quand à ce petit détail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Mer 2 Nov 2016 - 9:34

Weren aurait vraiment besoin d'acheter des ouvrages traitants de médecines pensa t-il, et à demander des conseils à l'un d'entre-eux si nécessaire car il se rendait compte que le domaine auquel essayait de l'initier Iskuvar était vraiment complexe, et difficile à saisir sur l'instant.

« D'accord je vais retirer mes gants. » Dit-il donc légèrement pensif quand au fait qu'il aurait besoin de pratique aussi car il se disait que ce ne serait pas forcément l'idéal de développer ce type de pratique sur le terrain. Mais bon sur ce il laissa donc Iskuvar lui montrer l'emplacement des artères principales, en somme les endroits où il fallait blesser quelqu'un pour avoir de grandes chances de lui infliger une hémorragie mortelle. Weren fut donc très attentif à la démonstration de son ami.

Et il nota donc l'emplacement des artères pour plusieurs raisons, notamment pour celle d'essayer de juguler un saignement s'il en était victime. Sans oublier que fatalement plus une blessure était importante, plus les chances qu'elle s'infecte l'étaient aussi si c'était un saignement.

Weren avait déjà vu après tout des soldats survivre à de terribles blessures mourir quelques jours plus tard d'une grave infection. « Je crois que quelques-uns des médecins du régiment en ont en leurs possessions. » Dit-il donc calmement à son ami lorsque ce dernier lui parla de lui montrer un dessin du corps humains. Il écouta d'ailleurs calmement son ami parler de la difficulté qui était celle de se soigner soit-même une blessure… Il ajouta donc franc au sujet de son armure. « Je n'ai jamais compter que sur elle, mais quand je ne pouvais pas faire autrement elle a su m'être longtemps fidèle. Personne n'est en ce monde invincible Iskuvar, même si je cherche tout les moyens possibles de me préserver de la mort celle-ci finit toujours par avoir son dû après tout. »

Dit-il à la fois sombre, et sarcastique comme s'il avait accepté que d'une certaine manière la mort soit son éternelle compagne. Le destin de toute chose aussi puissante soit-elle…

« La magie pourrait en effet être une solution si je n'ai pas d'autres choix. » Reprit-il ensuite pragmatique, et visiblement peu ravi de cette idée avant d'ajouter. « Si mon corps n'est pas un minimum habitué à se battre lui-même contre les blessures, et les germes la magie risquerait de l'habituer à la facilité. Et le jour où je ne disposerai plus de magie dans ce cas je me sentirai bien idiot si mon corps a du mal à lutter contre ce qu'il endure. »

Un point de vue typiquement alayien, en somme pour lui la magie était une solution qui facilitait les choses pour ceux qui en usaient, les empêchant ainsi de chercher une autre solution, ou de se confronter à la difficulté. Et pourtant c'était cette même difficulté qui permettait à l'homme d'aller de l'avant, et de devenir sans cesse plus fort…

« Bon maintenant que tu m'a parler de plantes qui poussent dans les plaines n'hésite pas à les évoquer. Qui sait ? J'aurais peut-être besoin de tes petites astuces de gardes forestiers à l'avenir. » Conclut-il donc un peu sarcastique, mais assez sérieux. Weren était après tout un vétéran assez expérimenté pour savoir qu'il fallait être prêt à tout. Il prendrait donc au sérieux ce que pourrait lui conseiller son ami, dans le cas où bien entendu il en aurait éventuellement besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Dim 6 Nov 2016 - 8:41

Alauwyr ne doutait pas que son ami trouverait des plus intéressants de savoir où se situaient les artères principales, autant pour soigner que pour tuer. Dans son cas, la seconde voie lui correspondait mieux. Il pourra se vanter par après qu'il sera plus efficace pour tuer ses adversaires. Et quand cela fut fait, Alauwyr permit à son ami de remettre son gant de ferraille.

''Alors il faudra aller voir ces médecins. Leurs manuscrits sont devenus des pièces rares depuis que nous avons quitté à jamais notre Alayia. Sauf si des Armandéens ont eu la permission d'en faire quelques copies... Chose que je doute, car certains médecins veillent jalousement sur leur savoir....''

Surtout quand on les déclarait barbare, puisqu'ils usaient pas de magie pour soigner et guérir. Mais des Armandéens s'étaient intéressées à ce savoir qui avait son efficacité malgré tout.

''Personne n'est invincible en effet mon ami... Mais n'omets pas tes talents de guerrier, qui ont contribué à te sauver plus d'une fois. Ton armure n'est qu'un outil. Pas une partie totalement dépendant de toi-même. Je sais que tu prends cela comme une extension, mais reste bien accroché à l'idée que tu as toujours eu de ta propre armure. ''

Christan saura très bien de quoi il parle. Quand à la magie...

''C'est pour cela que je l'ai abordée en dernier. Elle ne doit servir quand il n'y a pas d'autres choix. Et ce serait plus ton esprit qui s'habituerait à la facilité de la magie''

Et l'esprit se mêlait fortement au corps et l'inverse était vrai aussi.

''Pour les plantes, on devrait prendre un herbier ou alors directement aller se balader dans les plaines pour que je puisse te les montrer. Je ne connais pas pour toutes leur nom, mais je sais les reconnaître. Pour cela, il te faudra avoir l'oeil et l'esprit ouverts pour les voir... ''

Et pour rester dans le sarcasme de son ami, il dit avec un petit sourire :

''Mais si tu sais voir à travers les fentes de ton casque bien entendu''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Mar 8 Nov 2016 - 19:19

Il y avait des utilités se disait Weren à savoir de quoi était fait le corps d'un être vivant. Que ce soit pour mieux l'aider si c'était un allié, ou mieux l'anéantir si c'était un ennemi. Et il se disait que visait ces fameuses artères lors d'un affrontement serait en tout cas un bon moyen de tuer à coup sûr quelqu'un en le faisant se vider de son sang…

« Je ne crois pas que nos médecins aient laissés les armandéens trop toucher à nôtre savoir. De toute manière ce n'est pas comme si beaucoup d'entre-eux s'intéressaient vraiment à nos techniques de soins, les guérisseurs armandéens ne jurent souvent que par la magie. Néanmoins je demanderai à quelques-uns de nos médecins de faire des copies par sécurité... »

Après tout le savoir faire était quelque chose qui devait être conservé, et qui devait perdurer. Après tout la science et le progrès étaient des valeurs très implantées chez le peuple alayien d'une certaine manière.

« Si on devait faire la liste de tout ce qui permet de maintenir un guerrier en vie quel que soit son peuple, ou sa race ce serait très long Iskuvar. Que ce soit le talent martial, l'équipement, ou ne serait-ce que la chance. Pour ma part je suis encore en vie, et ait acquis un savoir me donnant sans doute plus de chances de survie qu'une simple recrue. » Dit-il simplement, après tout ils étaient tout deux des vétérans…

Quand au reste visiblement Iskuvar avait lui aussi un certain avis au sujet de la magie.

« Le corps est un muscle qui se développe si on le force à travailler Iskuvar, et ce n'est pas en mâchant le travail pour lui en usant de trop de magie je pense qu'il sera eu mieux entraîné. » Après tout selon lui Weren n'avait pas développé une certaine peau dure, et une endurance de cheval en cédant à l'appel de la facilité. Dans les faits il était évident après tout que Weren avait un physique assez hors-normes. Et pour lui c'était en partie cela la raison.

« Nous irons nous balader dans les plaines un autre jour, car je doute que nous ce loisir maintenant. » Répondit ensuite Christan franc au sujet des herbes, puis en ajoutant. « Par contre pour l'herbier je pense que nous pourrons en trouver un dans une bibliothèque sans trop de mal. » Avant de reprendre ensuite sarcastique à l'égard de son ami.

« Ne t'inquiète pas, si je suis capable de voir l’allumette que tu es à travers mon casque, des herbes ne devraient pas poser problème, sur ce. » Il fit un signe à son ami comme quoi ils se rendaient à la bibliothèque, tout en disant. « Allons chercher ce satané herbier. Avec de la chance nous trouverons une librairie encore ouverte à cette heure... » Ce qui serait peut-être plus facile à dire, qu'à faire. Mais après tout il ne fallait pas sous-estimer la détermination de Weren...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 17 Nov 2016 - 13:30

''Bonne idée, mais ne crois pas que tu échapperas à une petite lecture de quelques données d'un de ces ouvrages. Faire des copies de sécurité c'est bien, mais tu auras droit à la découverte d'un peu du contenu de ces manuscrits. Mais tout à l'heure''

Il était un peu comme Christan, quand à aux connaissances médicales des leurs qui devaient être préservées. Il faudra encore sans doute une bonne paire d'années avant que les Armandéens arrivent à se détacher un peu de la magie pour apprendre à soigner de manière conventionnelle. Après tout, cela pouvait jouer sur un champ de bataille. Si un médecin préservait sa magie en soignant des blessés qui ne risquent pas de mourir de simples blessures, il serait alors plus efficace, soignerait plus de monde et serait à même de sauver plus de vie, même les plus atteints, usant de magie dans les cas les plus rares. Une logique de bon sens, mais peut être que les Armandéens ne possédait pas la capacité de raisonner à la manière d'un Alayien. C'est à dire par le côté pratique des choses.

''Le corps est un muscle, mais qui se commande par ton esprit. Si l'esprit arrive à faire la part des choses quand à la magie... Regarde moi, j'use indirectement de cette magie. Est-ce pour autant que j'ai engraissé ? Je ne faillis pas à ce que j'ai toujours fait, à savoir de maintenir mes acquis encore et toujours. Quand à ce qu'il faut pour préserver sa vie de guerrier, s'il y a bien une chose que j'ai apprise : c'est qu'on ne cesse jamais d'apprendre. Si je suis encore en vie pour ma part est lié à cela. Et bien d'autres encore... Comme la chance. Le tout combiné apporte ce que nous sommes maintenant. Ne reste pas concentré que sur l'aspect musculeux d'un corps. Surtout quand on en possède un comme le tien. ''

Il ricana quelques secondes, avant de passer à la suite. Oui, il était temps de trouver un ouvrage digne de ce nom. Ils se mirent alors en route et trouvèrent un boutiquier sur le point de clore sa devanture. Alauwyr s'était dirigé en premier vers lui, discuté quelques mots avec lui en lui offrant quelques pièces pour le dédommager de son temps.

''Allez viens. On aura assez de temps pour consulter un des herbiers que ce bonhomme vend. Il nous permet de les consulter. car je te vois pas te trimbaler avec un ouvrage sous le bras, alors que nous avons ce qu'il faut à la bibliothèque de la caserne. ''


Il fut aisé pour l'Alayien de trouver l'ouvrage qu'il fallut et là, il prit le temps, page après page de montrer à Christan ce qu'il savait lui de quelques plantes. Il ne connaissait pas tout, mais faire parler de son expérience sera utile à son ami. Il lui précisa quelle partie de la plante importait le plus, en fonction de ce qu'elle apportait, où la trouver, en quelle saison. Bien des facteurs vitaux pour qui voulait trouver des plantes pour se soigner de façon simple.

''Et encore, il y a des différences de plantes en fonction des milieux où tu les trouves. Tu n'auras jamais les mêmes espèces dans les montagnes que dans les marais. Tout ce que je t'ai expliqué là, est important. Connaître les plantes ne s'improvisent pas. Là aussi, il te faudra apprendre avec un certain sérieux. Bien trop de soldats par méconnaissance mangent de mauvais champignons par exemple alors que si on ne connait pas, on ne touche pas. Même si un animal le mange sous tes yeux. La nature ne pardonne pas la faute....''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Dim 20 Nov 2016 - 17:46

Weren ne put que hausser les épaules quand Iskuvar dit qu'il aurait le droit à la lecture d'un de ces manuscrits, soit ! Il n'a jamais dit qu'il ne serait pas aller les voir de toute manière, il suffira juste d'aller parler à un des médecins du régiment, et de le convaincre pour obtenir satisfaction.

Mais de toute façon les connaissances sur le corps humains se justifiaient en soit, ne serait-ce que pour savoir de quoi tout un chacun est fait, si cela pouvait sauver la vie en plus que ce soit en aidant lors d'un combat, ou pour les soins autant ne pas le dédaigner. Après Weren s'attendait bien entendu à quelque chose d'assez difficile à comprendre, on lui avait répété après tout le fait que le corps humains était une chose incroyablement complexe d'après les médecins. Ce dont il voulait bien croire, après tout une espèce aussi évolué que le genre humain ne pouvait certainement pas être aussi simplement constitué qu'une plante d'après lui. Restait juste par contre à déterminer ce qui l'homme supérieur à l'animal, mais cela viendrait un jour sans aucun doute.

« Tu ne me fera pas changer mon point de vue sur la magie en donnant ce genre d'exemples Iskuvar, car ces exemples sont peut-être adéquats pour quelques vétérans comme toi, et moi mais pas pour tout le monde. Sinon les Armandéens ne se reposeraient pas autant sur leurs magies au point de dédaigner des fois des solutions différentes à leurs problèmes. » Répondit-il simplement, et sérieusement au sujet de la magie, avant de reprendre sarcastique. « Merci sinon de me répéter ce que je sais déjà Iskuvar, si je suis encore en vie après 27 ans de service, c'est sans doute parce que je sais déjà ce genre de choses, quand au reste tu me le répète sans cesse. » Après tout ce n'était pas la première fois qu'ils avaient ce genre de conversations.

Quand au reste ils finirent par trouver un boutiquier encore ouvert à cette heure. Et Christan remarqua que l'épéiste voulu lui-même payer le commerçant pour le désagrément, ne sachant pas trop quoi en penser Weren se contenta d'entrer dans la librairie du marchand en assénant à son ami.

« On va surtout voir quel genre de plantes tu comptai me conseiller. » Se contenta t-il de dire pour rester un minimum sérieux, après tout il ne trouvait pas spécialement de réplique sarcastiques à sortir à son ami sur l'instant, quand au reste ils ne mirent en effet guère de temps à trouver un herbier convenable qu'Iskuvar consulta donc devant Weren.

Ce dernier tâcha donc d'écouter de son mieux l'épéiste en essayant de noter les détails importants qui pourraient lui être utiles, de manière ainsi à ne pas se retrouver sans ressource par exemple s'il venait à être seul en pleine nature. Ce qui arrivait plus souvent qu'on ne pouvait le croire pour lui quand il avait certaines lubies comme la chasse de cette elfe nommé Kälyna Vallaël, en somme il tâcha de faire de son mieux pour écouter, et il répondit ensuite pensif à son ami.

« Je pourrai aussi acheter tout simplement la potion mangouste qui immunise aux poisons pendant plusieurs jours avant de me risquer à manger n'importe quoi dans la nature ? Après tout si je n'ai rien d'autre à portée de main, et que j'ai sur moi de quoi me protéger des toxines, je suppose que l'on peut envisager de manger des aliments toxiques dans ce cas ? Bien entendu si cela est nécessaire. » Après tout Weren n'oubliait pas que son peuple avait inventé de quoi lutter contre certaines contraintes de la nature, quand au reste… « D'ailleurs vu que nous sommes dans une bibliothèque, aurais-tu par hasard un autre type d'ouvrage à me conseiller ? » Question légitime, après tout il devait y avoir de quoi faire par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Lun 28 Nov 2016 - 15:41

Alawyr ne put guère s'empêcher de croiser les bras pour toiser de moitié son ami, le tout avec un sourire moqueur.

''Répéter devrait pourtant te convenir. Comme tu aimes bourriner, que de mieux que la marteauthérapie, à coups de répétitions pour te faire rentrer cela dans le crâne. ''

Il ricana et reprit bien plus sérieusement.

''Je me répète oui, mais c'était pour m'assurer que tu comprenais bien les choses. Je n'insulte pas ton intelligence, je te rassure. Mais il y a des concepts qui sont plus aisés pour moi à comprendre que de te les faire comprendre après te les avoir expliqués? Au moins, me voilà rassuré''

Les choses pouvaient paraître simple pour une personne et être tout autre pour un tiers. Alauwyr ne remettait pas en doute ou en question l'expérience de son ami, mais comme il venait de le préciser, il tenait à s'assurer qu'il avait bien compris et pas de travers. Car mine de rien, il pouvait en aller de sa survie.

Quand ils furent devant l'ouvrage cherché par Alauwyr, Christan resta bien attentif quand à ce que disait l'épéiste. Puis vinrent les questions. Une question à demi pertinente pour Alauwyr.

''Ce serait qu'une solution ultime et qui te donnerait, à mon sens, une mauvaise habitude. Là tu te reposerais en dernier recours sur une potion. Mais tu venais à ne plus l'avoir ou à la voir briser pour quelques raisons que ce soient ? Comment feras-tu ? Donc à moins de garder cette idée là dans le cadre d'une grande mission des plus importantes, il te faudra veiller à connaître ce qu'on trouve dans les parages. Et cela je te fais confiance. ''

Et comme son ami demandait autre chose, Alauwyr lui lança un petit ouvrage, qu'il avait gardé justement sous la main.

''Puisque tu en parles... l'art de se déplacer dans la nature avec l'aide du ciel. Très important si on vient à se perdre et quelques petits trucs que les rôdeurs utilisent. Mais je pense que tu en connais quelques petits trucs. Je me trompe ? ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 1 Déc 2016 - 19:14

Weren manqua de grogner légèrement aux paroles de son ami qui comme toujours n'en manquait pas une pour être sarcastique, mais bon un Iskuvar qui n'est pas sarcastique c'est comme un vampire qui boirait du lait et pas du sang.

« Toi qui te vante pourtant d'être un parangon de la subtilité par rapport à moi, cette vision que tu as de l'enseignement prouve bien que toi aussi tu n'es pas toujours raffiner dans ce que tu fais cheveux blanc. » Enfin, dans tout les cas Weren savait que son ami n'insultait pas son intelligence, il supposait juste que l'autre tenait à ce que cela rentre bien dans sa tête.

Et c'est là que Weren devina pourquoi beaucoup de jeunes nobles se plaignaient du fait qu'ils s'ennuyaient lors de leurs cours avec leurs précepteurs. Mais bon, c'est un ennui que Weren ne pourrait pas esquiver malheureusement… Surtout s'il désirait compenser les quelques lacunes de son éducation par rapport à celles des nobles, ce qui ne se ferait qu'avec un travail acharné, et surtout très sérieux...

« Oui je comprend le principe, cela doit être spécial après tout d'enseigner ce genre de choses à quelqu'un qui n'a pas baigner dans le même univers que toi pendant son enfance. » Dit Weren pragmatique, avant d'ajouter ensuite pensif quand à la réponse de son ami à sa question sur la potion mangouste…

« Pourtant j'étais certain que toi aussi tu serai curieux de manger une amanite tue mouche après avoir bu cette potion. Il paraît que cela est délicieux une fois qu'on exclu le poison de l'équation. » Avant de reprendre plus sérieux alors qu'il rattrapait l'ouvrage que lui avait lancer son ami.

« A peu près oui, mais des choses apprises sur le tas et assez basique. Et ce n'est pas facile de se guider grâce au ciel quand on est dans une forêt, et non ne compte pas sur moi pour escalader un arbre pour faire mes observations. » Dit-il au sujet de ses talents pour se guider dans la nature, avant d'ajouter. « J'ai l'habitude d'avancer droit devant moi quand je vais quelque part, et généralement c'est ainsi que je fais en sorte de ne pas tourner en rond. Mais je suppose que le promeneur champêtre que tu es a de toute manière des astuces à me proposer pour améliorer mon sens de l'orientation en pleine nature ? » Ce ne serait pas de refus en vérité, après tout Weren n'était pas autant un spécialiste de ce genre de chose que son frère d'arme, même si au moins il était capable de ne pas se perdre dans la nature au point d'y mourir de faim. Un supplément de savoir dans ce domaine ne serait pas de refus en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 8 Déc 2016 - 19:59

Alauwyr ne put s'empêcher de rire.

''Enseigner signifie s'adapter à la personne à qui on enseigne mon cher. dans ton cas, ce que j'ai évoqué te correspond au mieux. Après si tu veux réellement un enseignement plus... raffiné, cela peut s'arranger. Et cela, tu le sais très bien. Je suis rouillé, mais les acquis reviendront au galop, rien que pour toi. Alors, tiens-tu à jouer sur ce terrain là ? ''

Christan savait que son ami était issue d'une famille de noble, qu'il avait renié d'ailleurs pour mener le fil de sa propre existence par le seul choix de ses décisions. Et maintenant que son ami le savait, Alauwyr jouait plus dessus rien que pour l'enquiquiner.

Quand Christan évoquait la curiosité qu'Alauwyr aurait pu avoir pour l'essai de la potion, il afficha un air sceptique.

''Je veux tester certaines choses, mais pas avec des potions. Une épée qui est mal forgée, on sait qu'elle ne sera bonne à rien. Une potion, tu ne sais qu'elle est ratée qu'une fois que tu l'as ingérée et que les effets attendus n'ont pas lieu. Si tu veux t'amuser à manger des champignons vénéneux, libre à toi. Mais il ne faudra pas te plaindre. Je ne suis pas assez fou pour jouer ce genre d'expérimentations''

Puis quand à se repérer en pleine cambrousse..

''Je n'aurai pas besoin de te demander de monter à un arbre mon cher. S'il fait jour, tu peux plus ou moins déterminer la position du soleil par le jeu des ombres des arbres par des trouées présentes dans la canopée... Et si jamais il n'y a pas assez de lumière, au mieux, tu trouves un cours d'eau et tu suis son cour. Une rivière se jettera toujours dans une autre rivière ou dans un fleuve. Et là où il y a de l'eau, il y a toujours des hommes... ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Sam 10 Déc 2016 - 17:03

Weren ricana avant d'ajouter ensuite à l'égard d'Iskuvar.

« Non garde cela pour le jour où tu te cherchera une femme, car quelque chose me dit que tu en aura besoin. Qui sait ? Une petite courtisane à la cour pourrait être tout à fait à ton goût quand j'y pense. » Sous-entendit-il d'un air moqueur, mais bon cela l'étonnerait en vérité que ce genre de femmes soient le genre d'Iskuvar, quoique…

Mais oui sinon il n'ignorait pas que son ami était un ancien noble, alors que lui pour sa part avait vécu dans une famille assez modeste où il avait dû trimer très jeune pour survivre, ce à cause de la volonté bien peu amicale de son satané ancien patriarche… Quand au coup de la potion anti-toxine, bien entendu Weren n'avait pas vraiment été sérieux, surtout que les paroles de cheveux blanc à ce sujet ne manquaient en effet malheureusement pas de vérité…

« Tu sais ce n'est pas toujours si facile que cela de distinguer quand une arme est mal forgée, même si heureusement les forgerons de nôtre peuples sont assez talentueux pour que cela n'arrive que très rarement. J'aimerai donc bien savoir comment tu arrive à remarquer qu'une lame est mal forgée sans devoir en user. » Mais oui sinon en dehors de cela les forgerons alayiens étaient parmi les meilleurs forgerons actuels de ce continent sans aucun doute. Un héritage donc Weren était particulièrement fier pour sa part bien entendu.

« D'accord, et en dehors de ces astuces pour se repérer, tu saurai me montrer comment faire des pièges si j'avais à survivre en pleine nature pour une raison ou une autre ? » Demanda t-il ensuite, une question curieuse de sa part, mais bon… Quand au reste il ajouta pensif. « Et comment arriver à se nourrir en plein désert, ou en pleine région glaciale ? Après tout tu as l'air de t'y connaître en techniques de survie. » Visiblement Weren devait avoir une idée en tête pour poser ce genre de questions, mais en tout cas il les posa tout de même à son frère d'armes qui devait selon-lui avoir certains connaissances à ce sujet après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Lun 19 Déc 2016 - 9:52

Alauwyr préféra lui jeter un regard empli de moqueries que de répliquer face à ce Christan lui avait balancé. Son ami savait très bien de quel milieu il venait, d'où sa tentative de le pousser dans ses retranchements. Dommage, Alauwyr commençait à parer ce genre d'insinuations. Il finit d'ailleurs par ricaner.

''Reste concentré, sinon je vais finir par croire que l'ennui commence à te prendre. Tu as raison quand à une arme mal forgée. Il peut être difficile de voir un possible défaut. Le produit de nos forgerons en sorte que rarement mal fait. Un maître en forge veillera à ne pas laisser un défaut... où alors il l'écartera. ''

Donc à moins de tomber sur un forgeron qui était peu regardant sur la qualité de son travail, ou un jeune nouvellement déclaré apte à passer au stade supérieur d'apprenti...

''Pour tes haches, je ne saurai te dire, sauf si je regarde comme pour l'épée. L'équilibre, la perfection du fil de son tranchant. L'épaisseur de sa structure.... tout fait... et quand tu la manies, tu peux sentir si elle est déséquilibrée ou non. Une arme bien faite est d'une bonne tenue en main. Et quand tu frappes avec, tu ressens ses vibrations. Si elles sont mauvaises, tu le sentiras de suite. Mais je pense que tu te posais pas de question quand à prendre une arme en main. Tu le savais, par force d'expérience...''

Mais Alauwyr revient sur le sujet premier et ne put s'empêcher d'être un peu plus sérieux quand à la survie dans des milieux plus extrêmes qu'étaient les milieux froids ou encore le désert.

''Il faudrait être fou pour s'aventurer tout seul dans les montagnes en hiver ou en plein désert. Mes acquis sont limités. En montagne, à moins de suivre les cours d'eau pour se nourrir de poissons et rester dans les vallées, je n'ai pas l'expérience des Nordiques et maintenant de Elfes. Pour le désert, il faut voyager de nuit pour ne pas mourir par la chaleur et ne pas faire la fine bouche. Quand tu trouves un serpent, tu le manges....Ou alors les insectes aussi. Quand à se nourrir, il faut de préférence trouver les oasis, là où il a parfois des dattiers... Franchement, je sais que j'aurai plus de chances dans une région normale que dans les deux autres.... Et puis qu'est ce que tu viendrais à t'y retrouver seul dis moi ? Je demande juste comme cela pour savoir ce que je pourrai t'apporter en complément ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Mer 21 Déc 2016 - 21:25

Weren ne ressentait pas vraiment de jalousie à l'égard de son ami pour les origines nobles de ce dernier, après tout ses origines à lui l'avaient rendu fort. Et il ne troquerait au final cette force pour rien au monde car nul doute que si Weren avait été plus faible il n'aurait pas pu survivre jusqu'à ce jour…

« Pour une hache ? Il n'est pas aussi facile de faire une mauvaise hache qu'une épée. Ce car une hache est assez facile à forger à sa manière Iskuvar, néanmoins l'on peut constater qu'une hache est mal conçue lorsqu'elle fait un bruit étrange en frappant avec, ou bien si la lame est mal fixée au manche par exemple. » En somme des défauts de fabrication inhérentes aux mauvaises haches, et que l'on retrouverait rarement sur des épées où le défaut de forgeage était plus souvent associé à la partie métallique en elle-même.

« Cela ainsi que les défauts de fabrication dont tu parle, mais bon de toute manière la pièce d'équipement dont la qualité est essentielle reste l'armure cheveux blanc. Qu'elle soit en cuir, ou en métal il faut toujours s'assurer que son armure soit irréprochable, et fonctionnelle. Car lorsque tu n'arrive pas à parer ou esquiver une attaque, c'est elle qui aura pour charge de te protéger. » Mais cela était une évidence pour eux deux bien entendu, car une armure restait essentielle à un guerrier. Notamment à un guerrier comme lui qui pouvait aisément se retrouver à se battre en première ligne lors d'une bataille rangée. Là où inévitablement certains coups passeraient la garde, ou les esquives que l'on pouvait tenter...

« Être fou ? Je ne sais, il y a bien des hommes qui y arrivent et moi je pense que cela pourrait être un bon moyen de s'endurcir si l'on s'y prépare que de s'aventurer en ces endroits seul pendant quelques temps. » La logique du guerrier qui voulait s'endurcir en somme, pas celui qui était forcément tenté par une vie dans un milieu hostile. "Quand aux conseils que tu me donne, pour le désert je crois qu'on le savait tout deux en tant qu'anciens protégés..." Après tout il ne fallait pas oublier cette période de leurs vies. Quand au reste. « Pourquoi je voudrais m'y trouver seul ? Pour endurcir mon corps, pour le confronter à une épreuve et en ressortir vainqueur pour devenir plus fort. Ce n'es que dans la difficulté après tout que l'on devient plus fort. » Il regarda ensuite Alauwyr d'un air grave avant de conclure. « Ne pense tu pas la même chose pour ta part ? Qu'il serait intéressant de te confronter à ce genre de défi pour devenir plus fort ? » Après tout ce n'est pas dans la facilité qu'un guerrier devenait meilleur, et il fallait le dire. Weren était sans doute endurant comme un bœuf...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 29 Déc 2016 - 20:44

''Il vaut mieux se rendre compte de la malfaçon avant d'aller au combat avec, ce qui serait assez handicapant non ? Et il est vrai qu'une hache demande un travail différent et restera bien plus épaisse par endroit qu'une épée. Chose qui est certaine est que toi et moi, nous testons nos armes quand elles sortent de la forge pour ne pas avoir de surprise. Le fruit de l'expérience apporte toujours ses avantages...''

En même temps, de jeunes recrues apprenaient de leurs instructeurs. Si l'instructeur ne leur donnait pas de bonne base, forcément, cela s'en ressentait pour la suite et son lot de conséquences sur un champ de bataille. Heureusement, les Alayiens tenaient en sérieux l'instruction de leurs troupes, même maintenant.

''Une armure doit être adaptée pour l'attaque à supporter. Je me vois mal supporter le coup d'une lance vois tu, avec mon armure, vu que je vise l'agilité dans mes combats. Je sais très bien les points faibles que je m'impose par ce choix de protection, mais c'est celle qui me convient. L'armure est ce qu'on en fait et de la raison de pourquoi on l'a pris. Un homme malingre ne pourra jamais porter une armure de plaque, car il ne sera pas fait pour la supporter longtemps. Elle sera plus un handicap pour lui qu'une protection. Toi tu as la carrure pour cela. Pas d'autres''


Ainsi lui rappelait-il que tous ne pouvaient pas être comme son ami, à être protégé par les plaques lourdes d'acier ou de fer. Il savait que son ami ne jurait que par cela. Mais il ne doutait pas un seul instant de ses connaissances en la matière. Heureusement qu'il n'imposait pas malgré tout le port de l'armure lourde. Alauwyr en avait la force, mais vu qu'il préférait être libre de ses mouvements, il privilégiait l'armure en cuir.

''Ce genre d'entraînement ne s'improvise pas et tu le sais. Notre expérience en tant que protégé a pu nous donner quelques notions oui, mais pas suffisante pour rester seul plusieurs jours parmi les dunes. Quand à mon désir de m'endurcir au même titre que toi...''

Il resta étrangement silencieusement quelques instants, avant de reprendre.

''Devenir plus fort oui, mais en ne dépassant pas ses limites. Quand on se connait, on sait où on ne doit pas chercher à dépasser l'impossible. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Ven 30 Déc 2016 - 19:36

Ils étaient au fond assez d'accord sur ce qui était en soit une vérité d'ordre générale et ce pour pas mal de guerriers, Weren ne pouvait donc pas vraiment contredire ce que disait son ami. Oui, bien entendu qu'il valait mieux être au courant d'un défaut de fabrication d'une arme avant d'aller au combat avec, au risque sinon d'avoir bien entendu une très mauvaise surprise au pire moment possible…

Surtout quand on faisait partie de cette merveilleuse école de pensée qui consistait à conclure que si les choses pouvaient partir à l'aigre il était très probables qu'elles dégénèrent. « En même temps, un soldat qui ne prend pas soins de son équipement mérite bien de payer le prix de sa négligence, la guerre n'est pas une affaire de paresseux. Et est bien trop grave pour qu'on la prenne à la légère. »

Car pour Weren il n'était pas question de prendre à la légère quelque chose qui décidait du sorts de peuples, et d'états. D'une chose qui était le fondements mêmes des civilisations et du monde d'aujourd'hui à sa manière. Car c'était bien la guerre, l'éternelle guerre qui avait forgée Armanda telle qu'elle était aujourd'hui, et chacun de ses peuples. Tout ce qui se déroulait aujourd'hui sur ce continent était indirectement le résultat de ces conflits !

« Je plains les soldats qui écopent d'armure non pas forgées sur mesure pour eux, mais conçus en série pour les équiper à la va vite. De vrais soldats devraient avoir des armures faîte pour eux, et non pas standards. Quand au fait que l'armure est adaptée à la corpulence, ça je n'en doute pas. Je tire parti des capacités que Néant a bien voulu me conférer. » Évoquer ainsi la déesse disparue par ses paroles étant plus un réflexe qu'intentionnel en vérité… « Et toi tu tire parti des tiennes de capacités à ta manière. Pour ma part je me verrais mal avec une armure de cuir, je ne suis pas agile et mon style de combat est plus fracassant disons que le tiens. » En somme il ne serait pas à l'aise avec une armure légère, ce n'était pas le genre de protections appropriés à sa manière de se battre après tout… Quand au faut de s'endurcir…

« Je vois... Bon je crois que nous en avons finit avec ce que nous avions à faire ici. Il serait donc sans doute temps de rentrer à la caserne cheveux blanc. Je suppose que je te dois des remerciements pour ce service que tu m'as rendu. » Se contenta t-il ensuite d'ajouter calmement, en arrivant à bredouiller quelques remerciements ce qui était assez rare de sa part, mais pour ses efforts son ami le méritait bien après tout. Quand au reste, en effet maintenant qu'ils en avaient finit pour ce soir, autant ne pas trop s'attarder, après tout demain ils auraient sans doute fort à faire en tant qu'officier tout les deux. Sans oublier que Weren avait sans doute beaucoup apprit ce soir, assez en tout cas pour avoir besoin d'une pause pour le mémoriser si possible.



[Hrp : Je te propose qu'on se dirige vers une conclusion du coup si tu n'as rien contre :3 . Encore merci pour le rp o/. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Education par l'esprit Jeu 5 Jan 2017 - 12:09

Au moins étaient-ils d'accord sur les points essentiels que devait détenir un soldat correctement formé. Après ils n'étaient pas responsables de la suite que les hommes donnaient à leurs propres obligations. Si un venait à négliger l'entretien basique de son équipement, il serait seul responsable des conséquences sur le court et le long terme. Et Alauwyr n'avait pas besoin de revenir sur le sujet. Lui et Christan avaient formé à la meilleure discipline militaire qu'on pouvait trouver : celle de leur peuple.

''Des hommes qui portent des armures guère adaptées pour eux, crois moi, ils arrivent à trouver des astuces pour les ajuster et se battre en conséquent. On l'a déjà vu chez des mercenaires et des brigands quand ces derniers arrivent à récupérer du matériel... ou plutôt à le voler sur les cadavres quand ils arrivent à tuer des hommes d'armes. Heureusement que tu te vois mal dans mon genre d'armure. Comme je me vois mal dans la tienne. Nous avons pris chacun ce qu'il y avait de mieux pour nous et être le plus efficace en temps de conflits. Être vivant maintenant est une belle preuve n'est ce pas de nos choix respectifs. ''

Il imaginait déjà trop son ami qui devait l'imaginer porter une cuirasse de fer. Il ne jurait que par cela et s'il en avait eu les moyens, tout le monde en porterait. Mais pour l'instant, c'était le genre de pensées qui restaient hypothétiques. Heureusement.

''Rentrons à la caserne et tu me paieras un bon verre sur le chemin du retour. Pour les remerciements, tu me devras juste un service, quand j'en aurai un à te demander. Un échange de bons procédés si tu préfères. J'espère que ce que je t'aurai inculqué te servira. ''

Il se permit un petit ricanement bon enfant et prit les devants pour qu'ils rejoignent la caserne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Education par l'esprit

Revenir en haut Aller en bas

Education par l'esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Education féline
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» Education et travail
» Education et Prespectives
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-