Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Ven 23 Sep 2016 - 19:54

Mi Septembre

Ilyanth marchait au milieu du vaste désert, entourant la cité de Sandur. Autour de lui, le sable arborait la teinte écarlate des rubis et les dunes semblaient danser comme les vagues de l’océan. Son esprit lui paraissait vague et nébuleux et il avait l’impression d’avancer comme un somnambule, sans savoir où ses pas le menaient. Soudain, l’elfe croisa une armée de soldats, le regard hagard, marchant dans le désert et semblables à des spectres.

Lorsqu’il s’avança vers eux et tenta d’engager la conversation, ceux-ci parurent ne pas le voir, ni l’entendre, et continuèrent leur marche erratique vers l’horizon. Demeuré seul, le Baptistrel parcourut les dunes jusqu’à un endroit jonché de cadavres, où seul se tenait un elfe vêtu d’une armure, blessé et gémissant. Il s’élança vers lui, espérant pouvoir prodiguer ses soins et guérir ses plaies mais lorsque l’elfe leva son visage dans sa direction, Neolenn poussa un cri d’horreur. A la place de ses yeux, se trouvait deux orbites béants et noirs et son faciès représentait un crâne de mort ricanant. Le chantefeu tenta de fuir mais des flammes l’entourèrent et seul un rire morbide résonna à ses oreilles.


Le cawr s’éveilla en sursaut au beau milieu de la nuit, le front ruisselant de sueur, à cause de ce cauchemar. Ses prunelles bleu-vert brillaient d’une angoisse fiévreuse tandis que des bribes d’images défilaient dans son esprit. Son rêve évoquait cette terrible bataille de Sandur où il avait vu tant d’individus périrent devant ses yeux, sans qu’il puisse leur venir en aide. Même maintenant, ces visions funestes hantaient ces souvenirs, bien qu’il fasse son possible pour les chasser. Combien d’années encore faudrait-il pour que l’oubli lave à jamais sa mémoire souillée et meurtrie ?
Un sourire triste et amer glissa sur les lèvres du chantefeu et il essuya d’un geste de la main, ses yeux humides et son front moite, où quelques longues mèches de ses cheveux étaient demeurées collées.

- Quelle horrible bataille…comme je voudrais l’oublier, gémit-il, en réprimant un sanglot. Y parviendrai-je un jour ?

Hélas, en son for intérieur, l’elfe savait qu’il lui serait impossible d’effacer totalement cette mémoire traumatique. Blessée, son âme sensible garderait éternellement les stigmates de ces tueries et il devait accepter cette dure réalité. Tout comme, ce dernier avait découvert que le monde extérieur ne ressemblait en rien à la sérénité du féerique domaine des Baptistrels. Et son enfance choyée et surprotégée l’avait mal préparé à la découverte d’un monde cruel et violent. Certes, celui-ci s’était un peu endurci en participant à plusieurs batailles et grâce aux nombreux soins prodigués à des blessés mais son cœur conserverait une certaine fragilité et une sensibilité exacerbée.
De même, le Baptistrel n’avait jamais pu se départir de son optimisme, de son idéalisme et de sa passion. Cela faisait partie de lui, de son être et rien ni personne ne pourrait le faire changer. Toujours, Neolenn désirait lutter pour ses convictions et son rêve de voir la paix régner sur Armanda ainsi que la coexistence harmonieuse des différentes races.

Un vent frais s’engouffra par la fenêtre, légèrement entrouverte, de sa chambre et souleva doucement les rideaux de soie vaporeuse. Ilyanth écouta le chant du vent et resta un moment sur son lit, immobile dans la semi-obscurité de la pièce, tentant de regagner son calme après cet affreux cauchemar.

Mais, ce dernier savait qu’il ne parviendrait probablement pas à se rendormir et qu’il valait mieux sortir s’aérer l’esprit à l’extérieur. L’elfe se leva à la hâte, fit ses ablutions et s’habilla d’un pantalon et d’une tunique sobre, en soie légère, d'une teinte orangée. Puis, il s’enfila sa cape de lumière et prit sa harpe avant de se glisser en dehors de ses appartements.

A cette heure nocturne, le domaine Baptistral était plongé dans un profond sommeil et seuls le murmure de la brise dans les feuillages des arbres et le clapotement des fontaines dérangeaient le silence de la nuit.

En marchant dans les allées du jardin intérieur, le chantefeu éprouva l’envie de sortir du domaine et de se rendre dans la forêt environnante. Il connaissait un endroit paisible, à proximité d’un lac et d’une rivière où le lever du soleil était particulièrement resplendissant.

Par ailleurs, ce dernier ressentait l’appel de la nature et l’envie de se promener au grand air afin de se libérer de ses sinistres pensées. C’est ainsi qu’il se fraya un chemin à travers les profondeurs sylvestres, respirant les senteurs de mousse et d’humus qui émanaient de la terre. Dans quelques semaines, les feuilles émeraudes des arbres commenceraient à arborer des couleurs automnales dorées et orangées. Brusquement, le hululement d’un hibou retentit, suivi d’un froissement d’ailes mais Ilyanth n’éprouva aucune crainte car malgré la pénombre, celui-ci se sentait en sécurité. Bien sûr, il n’ignorait pas qu’il était possible d’y croiser des rôdeurs ou une mauvaise rencontre mais son amour de la forêt surpassait sa crainte du danger.

En écartant quelques buissons, Neolenn parvint devant le lac et s’installa au pied d’un grand chêne, caressant du bout des doigts son écorce rugueuse. Cet endroit représentait son jardin secret, un lieu où il pouvait rêver à sa guise, pleurer, rire ou se confier. La nature ne l’avait jamais déçu et sa beauté contemplative l’inspirait et savait guérir les chagrins de son cœur.

Le jeune elfe leva les yeux vers le firmament d’un bleu profond, constellé d’étoiles et dans lequel une lune pleine scintillait. Les rayons lunaires couvraient de reflets argentés les eaux sombres du lac et faisaient briller la cape de lumière du Baptistrel d’un halo bleuté qui éclairait légèrement les ténèbres alentour.

Celui-ci s'empara de sa harpe d'or et ses doigts caressèrent les cordes, faisant naître des notes pures et cristallines ; ensuite, il entonna un chant de sa voix douce et mélodieuse, vibrante d’émotions et où s’entremêlaient le bonheur et la mélancolie, l'espoir et le désespoir, la vie et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Sam 24 Sep 2016 - 0:57

La nuit était fraîche, mais au moins elle était calme. De toute façon, la fraîcheur ne dérangeait pas Orfraie car elle ne la sentait pas. Pour elle, la température des nuits du mois de septembre était parfaite.

C'est pourquoi elle sortait en légère robe, nu pied, là où les Elfes s'habillaient plus chaudement en prévision de l'automne, surtout aussi haut dans les montagnes. Et puis, si elle devait avoir un peu froid, cela ne la dérangeait pas… Car Orfraie pouvait compter sur son Lié pour lui tenir chaud ! En songeant à ce dernier, la vampiresse se retourna pour offrir son bras à Firindal, lui permettant ainsi de grimper sur ses épaules sans prendre le risque de la blesser avec ses griffes. La robe qu'elle portait était fine, noire et fendue à droite jusqu'à mi-cuisse, laissant ainsi paraître sa jambe lorsqu'elle marchait. Cette coupe lui permettait également de se mouvoir sans gêne.

Ne dormant jamais, la Liée de Feu avait proposé à Firindal une promenade nocturne en dehors de la cité. Orfraie aimait énormément ces moments simples et calmes où ils pouvaient profiter l'un de l'autre sans craindre d'être dérangé.

# Il y a un lac, non loin d'ici. Allons voir ? Demanda doucement Orfraie en posant son regard bleu roi sur le Jade.

Le geste manquait de lui dévisser la tête, mais elle s'en moquait. Sa main vint caresser le cou du saurien avec tendresse tandis que l'ancienne princesse se faufilant entre les arbres, ses bracelets de chevilles – visibles au vue de sa tenue – rendant son pas parfaitement silencieux. Pour une fois, Orfraie ne portait pas d'armes, comptant sur la nuit et la sécurité des bois pour passer un moment tranquille. Elle savait que les Rôdeurs veillaient au grain…

# J'aime nos moments. Fit la Liée de Feu, pensive.

Le poids du jeune dragon sur ses épaules avait quelque chose de rassurant, comme la façon qu'il avait d'enrouler sa queue autour de son bras et de laisser l'une de ses pattes pendouiller dans son dos. Elle aimait le porter ainsi, mais elle avait également grand hâte d'inverser les rôles.

Voler, elle en rêvait depuis la naissance de Firindal.

Soudain, au détour d'un sentier, Orfraie s'arrêta. L'ouïe du lièvre avait capté la douce mélodie d'une harpe, instrument qu'elle reconnaissait entre milles. Ayant été autrefois Baptistrelle, l'Ataliel jouait elle-même de plusieurs instruments, dont la harpe. Elle n'en avait toutefois pas touché les cordes depuis des siècles. Curieuse, la Princesse des Ombres bifurqua sur le sentier, ses pieds s'enfonçant dans la mousse et les feuilles. Bientôt, le bruit de l'écoulement de l'eau lui parvint, ainsi qu'une voix masculine.

# Un Baptistrel, sans doute. Nous ne sommes pas très loin du domaine.

Songer aux bardes avait longtemps été douloureux pour Orfraie, qui avait brisé son serment pour sauver un ami. Un fait généralement connu des membres de la Rhapsodie puisqu'ayant été Chantepluie, son nom se retrouvait dans les livres traitant de l'Odre. Aujourd'hui, les Baptistrels apaisaient l'ancienne princesse, qui savait pouvoir trouver en eux une oreille attentive ainsi que la certitude de ne pas être jugé, qu'elle se retrouve face à un elfe ou un humain. Cela changeait totalement des habitants d'Estëllin.

En arrivant près du lac, la Liée de Feu s'arrêta. Ses pieds trouvèrent la pierre et le sable qui bordait l'eau tandis que son regard bleu roi se posait sur le chanteur et musicien. Le halo créé par sa cape rendait la scène magnifique et à cela venait s'ajouter les étoiles et la lune, qui brillaient au firmament. Un léger sourire naquit sur les lèvres charnues tandis qu'elle s'avançait doucement, sa robe terminant en légère traîne frottant le sable humide. Les fines bretelles de la robe et le décolleté qu'elle offrait laissaient apparent la musculature de la vampiresse, discrète mais bien présente. Cette robe laissait également peu de doute sur ses formes, qu'elle soulignait agréablement sans paraître vulgaire.

Tandis qu'elle s'avançait vers le chanteur, la lune éclaira le profil de la vampiresse et fit doucement briller le bijoux qu'elle portait à l'oreille. Le dragon d'argent était accroché à celle-ci, sa queue passant à travers son lobe pour se maintenir en place tandis qu'il refermait ses griffes sur son cartilage, ses ailes allant dans la prolongation de son oreille pointue. A son cou, la pierre rouge qui rendait sa peau chaude comme celle des mortels reflétait la lueur de la lune.

Orfraie s'arrêta à quelques pas du chanteur, respectant son espace tout en profitant de sa berceuse et de sa voix douce et mélodieuse.

Un baptistrel, il n'y a aucun doute la dessus. pensait-elle en caressant distraitement le cou de Firindal.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Sam 24 Sep 2016 - 11:31

Bien qu'il soit encore jeune, Firindal avait cessé de compter les moments qu'il avait apprécié tant il y en avait. Chaque jour était pour lui une découverte. Que les choses soient douce ou désagréable, il les prenait pour ce qu'elles étaient. Une nouvelle connaissance. Il avait détesté se faire possédé au palais d'Aldaria, mais il adorait les sorties nocturnes avec Orfraie.
Alors quand elle lui avait proposé d'aller se promener ensemble dans les alentours de la cité elfique, le jeune dragon sauta avec plaisir sur le bras qu'elle lui tendit et vint se placer sur son épaule avec une pure délectation, laissant tomber sa patte avant le long de son dos. Il apprécia tout autant les douces caresses de sa liée tandis qu'ils déambulaient paisiblement. Firindal avait eu tôt fait d'apprendre à s'installer contre sa Princesse des Ombres sans la blesser avec ses griffes, afin qu'elle aussi puisse profiter de la douceur de leur contact mutuel.
Orfraie s'était choisie une tenue légère qui semblait voler autour d'elle, exprimant clairement l'état d'esprit de sa jeune vampire. Ah! qu'elle était belle! Cela ne faisait aucun doute pour le jeune dragon. Et il mettait au défis quiconque de dire le contraire.

La nuit portait sa douce symphonie que les pas légers de l'ancienne Rôdeuse ne perturbait aucunement, laissant ainsi au règne de la nuit sa suprématie sur le monde qui les entourait en ce moment. Ils avançaient donc dans un silence absolu au milieux de cet instant de féerie totale. Firindal serait presque attendu à voir les Esprits apparaître en cet instant et profiter de la scène.
Puis avec une douceur presque infinie, quelques notes s'élevèrent dans le silence nocturne, rivalisant doucement avec l'harmonie du lieux.
A la manière dont les notes se propageaient dans l'air, Firindal sentait qu'elles avait parcourut une étendue d'eau pour gagner ensuite en puissance et se laisser ensuite porter au loin. Cela créait un mélodie unique et envoûtante.
Orfraie avec également entendu les notes qui provoquèrent en elle un sentiment de nostalgie qu'il ne lui avait pas connu jusque là. Et en lisant dans l'esprit de sa Liée, le jeune dragon comprenait pourquoi. Elle avait été une joueuse également, et même si elle s'en souvenait désormais comme de la vie d'une autre personne, son corps, lui, s'en souvenait encore. Le touché d'un instrument que l'on a apprit à connaître, à utiliser, à faire vibrer. Elle les connaissait par delà ce que la mémoire de la tête peut oublier. C'était devenu pour elle une partie d'elle même, comme ses doigts ou même la présence de Firindal.

Lentement, toujours aussi silencieuse, Orfraie s'approchait du musicien, suggérant qu'il devait s'agir d'un membre de l'ancien ordre dont faisait parti Orfraie à une époque maintenant révolue.
Puis elle s'arrêta lorsqu'elle fut parvenu à quelques distance de l'individu, laissant toute la place dont il pouvait avoir besoin.
Au premier abord, il s'agissait d'un elfe, visiblement un mâle. Étrangement, Firindal sentait une étrange affinité avec lui. Comme si il existait une similitude entre eux deux. Mais laquelle, le jeune dragon n'aurait sût le dire. Alors il écoutait la mélancolie qui s'écoulait dans la musique du musicien, tout en le regardant en silence, battant tout juste le rythme avec le bout de sa queue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Lun 26 Sep 2016 - 19:37

Ilyanth ferma les yeux, faisant danser ses doigts effilés sur les cordes de son instrument, égrenant des notes pures comme du cristal. Il se laissa totalement immerger dans cette exquise symphonie, enveloppé dans un écrin de musique sacrée. Les vibrations du monde lui parvenaient et son âme résonnait au diapason de celles-ci. A cet instant, le baptistrel éprouvait l’ineffable sensation de participer à cette sublime harmonie et de ne former qu’un avec l’univers qui l’entourait : l’eau, le feu, la terre, l'air et les cieux. Bien que lié au feu, l’élément de la fougue et de la passion, ce dernier savourait l’enchantement que représentait toute la création, aussi bien céleste que terrestre.

A ses yeux, la nature évoquait une intarissable source d’émerveillement et rester assis, en ce lieu, durant des heures, à écouter le chant du vent et le murmure des flots, jusqu’à ce que l’aube colore le firmament de tons pâles l’emplissait de joie.

Son chant résonna longuement, faisait écho au friselis de la brise et l’elfe sentit son cœur battre plus fort dans sa poitrine. Depuis sa plus tendre enfance, il aimait chanter et jouer de la musique ; nul autre langage ne parvenait à retranscrire l’immense palette de ses émotions comme une envoûtante mélodie ou une transcendante mélopée. Même les sentiments les plus indicibles et enfouis dans les tréfonds de son être pouvaient s'épanouir au grand jour et se retranscrire en une myriade de sons et de notes. Si les paroles incarnaient le langage de l’esprit, la musique évoquait la langue du cœur.
Alors qu’il entamait la dernière partie de son chant de sa voix profonde et cristalline, le chantefeu se sentit débordé par ses ressentis et des larmes se mirent à couler le long de ses joues. La note finale, fragile et mélancolique, s’éleva et mourut sur ses lèvres avant que le silence nocturne ne reprenne possession du lieu.
Neolenn rouvrit doucement ses yeux embués et contempla les reflets moirés de la lune qui dansaient sur les eaux du lac.

Soudain, ce dernier eut l’impression que quelqu’un l’observait, une présence légère et si furtive qu’il ne l’avait pas remarqué avant cet instant. Par réflexe, il porta la main à la pierre rubiconde de son pendentif doré. Cet objet enchanté que lui avait offert Niniel, sa mère, était censé se mettre à briller si un danger se dissimulait à proximité, mais la pierre demeurait éteinte et tiède.

Le baptistrel se releva doucement d’un mouvement gracieux et ses magnifiques prunelles, couleur aigue-marine, discernèrent les contours d’une silhouette féminine, qui se tenait debout à quelques pas de lui. La lumière argentée de l’astre lunaire éclairait l’endroit et lui permettait de percevoir distinctement les traits de cette dernière.

L’apparition était vêtue d’une longue robe aussi noire qu’une nuit d’hiver, formant un troublant contraste avec sa carnation lactescente. Ilyanth remarqua que ses bras étaient découverts, malgré la fraîcheur automnale, et qu’elle arborait un décolleté, mettant en valeur l’opulente beauté de ses formes féminines. Son corps sculptural dégageait une impression de puissance et de grâce féline, tandis que sa robe fendue dévoilait une jambe longue et galbée ainsi que ses pieds nus.

Quant à son visage aux traits fins et aux lèvres charnues, il était d’une grande beauté, bien que marqué par des balafres, et arborait un teint diaphane. Une longue chevelure couleur lie-de vin, à la splendeur flamboyante, tombait en luxuriante cascade jusqu’aux creux de ses reins. Les oreilles Elfiques portaient en guise d’ornement un bijou représentant un dragon à la forme serpentine.

Mais ce qui frappa le plus Neolenn fut l’intensité de son regard, d’un bleu souverain, souligné par des cernes sombres. A sa vue, le jeune elfe rougit légèrement, ce qui accéléra les battements de son cœur car il craignait de voir son visage s’empourprer complètement.
En apparence, l’inconnue ressemblait à une elfe d'allure aristocratique, pourtant le chantefeu percevait l’aura ténébreuse qui émanait d’elle et surtout son absence de vibrations…S'agissait-il d'une vampire ancestrale ?

Contrairement à nombre de ses congénères, le baptistrel n’éprouvait ni haine ni répulsion à l’égard du peuple des ténèbres, ce qui lui avait valu d’être considéré comme un original parmi les siens. Neolenn ne comprenait pas qu’on puisse détester ou rejeter une créature en raison de sa « nature » car à ses yeux, chaque être méritait de la considération et de la bienveillance.

Brusquement, le Cawr aperçut une forme bouger sur l’épaule de la vampiresse et ses yeux pers s’illuminèrent d’une lueur de joie, presque enfantine. Les rayons lunaires dévoilaient la forme d’une créature draconique, parée de magnifiques écailles couleur de jade.

- Un dragon ! Quel bonheur pour moi d'en voir un, s’écria t ‘il avec sa spontanéité habituelle. Puis, la lumière se fit dans son esprit et il reconnut la personne qui se trouvait face à lui. Ce visage exquis, aux fines cicatrices, ses yeux si bleus, sa chevelure à la couleur rare et éclatante….Les souvenirs affluèrent dans la mémoire du Cawr et il se remémora la princesse Elfique, celle dont les ouvrages des maitres baptistrels conservaient le nom et qui était une légende parmi le peuple des elfes. Du moins autrefois…le cœur du chantefeu se serra à la pensée de l’opprobre qui entachait à présent le digne nom de l’Ataliel à Estelin.

- Vous êtes bien la princesse Ofraie Ataliel n’est-ce pas ? demanda-il de sa voix douce et apaisante en s’avançant dans sa direction afin d'exécuter le salut elfique d’un geste courtois et amical. Je me nomme Ilyanth Neolenn et je suis un baptistrel chantefeu appartenant à la Rhapsodie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mer 28 Sep 2016 - 23:52

Orfraie s'était arrêtée à une distance respectueuse du Chanteur, ne souhaitant pas le troubler avec son absence de vibration et, ainsi, mettre fin à son chant de façon prématurée. Les notes et sa voix mélodieuse étaient un régal pour les oreilles, aussi Orfraie se surprit à fermer les yeux pour mieux en profiter.

La mélancolie liée à son passé de Baptistrelle s'était envolée depuis des années et, surtout, l'âme de la vampiresse était de nouveau complète. Briser autrefois son serment lui avait coûté la moitié de celle-ci, mais aujourd'hui Firindal représentait cette moitié manquante. En devenant Immortelle, Orfraie avait sentit qu'il manquait quelque chose à son existence sans savoir de quoi il s'agissait... Et la naissance du saurien de Jade était venue combler ce trou béant. Toutefois, Orfraie avait compris de quoi il s'agissait seulement à la mi-août, lorsque Aramis lui avait chanté son chant nom.

Afin de rassurer son Lié, Orfraie tourna vers lui ses propres pensées de façon à ce qu'il se rende compte que tout aller bien et qu'il n'avait pas à s'inquiéter de ce fait. Elle termina par une vague d'amour, ce sentiment semblant même irradier de tout son être quand il s'agissait de Firindal.

Le chant du Chantefeu cessa sur quelques notes fragiles qui ébranlèrent le cœur de la vampiresse, sa main droite venant caresser son pendentif dans un geste de réconfort. Il lui rappelait sa douce Luna qui lui manquait terriblement. Les glaciers se posèrent ensuite sur l'Elfe. Dans la nuit, elle remarqua ses larmes qui brillaient faiblement grâce à la lumière de la lune.

Face à elle, le Baptistrel se relevait. Dans la pénombre, Orfraie voyait comme en plein jour et pu donc le détailler rapidement, son regard faisant un aller-retour entre sa tête et ses pieds tandis qu'elle relâchait son pendentif, son bras retombant le long de son corps. La vampiresse ne manqua pas de remarquer la rougeur de ses joues lorsque leurs regards se croisèrent, ni les battements frénétiques de son cœur qu'elle entendait parfaitement. Cette constatation amusa Orfraie, dont les yeux se mirent à briller de malice. Elle aimait faire ce genre de petit effet...

Mais ce qui la soulagea fut l'absence de haine dans son regard. Venant d'un Baptistrel, cela ne l'étonnait pas, mais la guerrière se détendit tout de même face à cette constatation... Et un sourire naquit sur ses lèvres, dévoilant ses crocs sans craintes, lorsque le jeune Elfe remarqua Firindal. Sa réaction amusa grandement l'Ataliel, qui se permit quelques pas en direction du Chanteur.

Cette spontanéité était touchante et Orfraie su à l'instant qu'elle se trouvait face à un Elfe plus jeune qu'elle... Mais c'est alors que la lueur dans ce regard aigue-marine changea et la Dragonnière comprit qu'il l'avait reconnu.

- Orfraie Ataliel est mon nom. Princesse, cependant, je ne suis plus. Répondit-elle simplement. Les Elfes m'ont déchu depuis que j'ai rejoint la Nuit. Il est étonnant que vous ne soyez pas au courant. Poursuivit-elle avec douceur, aucun jugement dans la voix, toutefois. Je suis ravie de vous rencontrer, Maître Noelenn. Il m'es plaisant de rencontrer un Chantefeu, moi qui fut autrefois Chantepluie.

L'Ancestrale s'inclina à la façon des Elfes, respectueuse. Les Baptistrels avaient eu une place très spéciale dans le cœur de son ancienne elle. Ilyanth remarquerait-il, via ses mots ou son chant nom, que la vampiresse se souvenait de sa vie mortelle ?

Car si ce passé de Chantepluie semblait étranger à Orfraie, elle s'y sentait tout de même rattachée. Comme un vestige de celle qu'elle avait été, elle ressentait une certaine affection pour les Maîtres Bardes.

- Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un cette nuit. Accepteriez-vous notre compagnie, à mon Lié et moi-même ? Lui demanda t-elle d'un ton très doux, presque dans un murmure, tandis qu'elle joignait ses mains devant elle.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Ven 7 Oct 2016 - 13:22

Firindal avait été comme charmé par la musique de l'illustre inconnu. Peut être était-ce l'effet du souvenir d'Orfraie qui s'était propagé jusqu'au jeune dragon. Ou pas. Le Lié de Jade l'ignorait et ne cherchait pas à le savoir. Pour lui, cette musique avait quelque chose de presque céleste, envoûtante même.
Lentement, du bout de sa queue, le jeune saurien se mit à battre le rythme de la musique. Il se sentait transportait par les sentiments qui se cachaient juste sous les notes.
Il regretta presque que la mélodie doive cesser à un moment.
Puis l'inconnu exprima quelque chose que le jeune Firindal comprit comme du désir ou quelque chose comme ça. Orfraie le lui confirma lorsqu'il plongea dans le liens qui les unissait tous deux.

Puis la suite fut un emmêlement de phrases étranges. Visiblement, les poids des paroles des peuples semblaient peser lourd sur les épaules de sa Liée.
Lentement, Firindal se dressa sur l'épaule d'Orfraie et déplia ses aîles avant de se lancer dans les airs qui, un instant plus tôt encore, vibraient des notes du baptistrel.
Le jeune dragon plana autour des deux elfes.
Pendant ce temps, tout ce qu'il comprit de la conversation, fut que Orfraie proposait à l'inconnu de partager cette nuitée avec eux.


"Qui es-tu, Chant-du-Monde?" Demanda alors Firindal tandis qu'il venait se poser aux pieds de sa Liée. Sa pensée se propageait dans l'air. En effet, Firindal n'avait pas vraiment dirigé son esprit vers quelqu'un en particulier. Mais il demeurait curieux. Les notes que l'inconnu avaient tracé dans l'air vibraient encore dans l'esprit du jeune dragon.
Il tourna alors ensuite son attention vers Orfraie.


"Dis, ma Douce Liée de Feu. Tu pourras m'apprendre à faire la même chose que lui?"

L'idée de voir un dragon jouer d'un instrument devait avoir quelque chose d'amusant, mais Firindal n'en savait rien, alors il posait sa question sans s'inquiéter que celle ci puisse paraître étrange ou pas du tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mar 11 Oct 2016 - 21:40

A travers la pénombre bleutée, Ilyanth discernait les traits d’Orfraie et vit un sourire naitre sur ses lèvres pulpeuses, dévoilant légèrement ses crocs. Cette dernière s’avança de quelques pas dans sa direction, de sa démarche souple et gracieuse, lui faisant face de toute sa splendeur.

Lorsque le chantefeu s’adressa à elle en mentionnant son ancienne identité et se présenta, l’ancestrale lui répondit que, désormais, elle était une princesse déchue et s’étonna de cette méprise de la part du jeune elfe. Puis, la vampiresse poursuivit d’une voix douce qu’elle était ravie de faire la connaissance du chantefeu car autrefois elle-même était une chantepluie.

Neolenn sourit avec douceur et bienveillance car il n’ignorait guère ce détail : l’Ataliel était célèbre dans le domaine baptistrel et encore à présent les maitres baptistrels respectaient son nom, en dépit de sa tragique transformation…
Ayant achevé sa phrase, la liée de feu s’inclina respectueusement, à la manière elfique, devant le chantefeu, témoignant par ce noble geste de l’affection qu’elle conservait envers les bardes.

Un voile de tristesse assombrit le regard étincelant du jeune elfe à l’idée qu’Orfraie n’était plus considérée comme une princesse elfique par la grande majorité du beau peuple. La haine que ses congénères vouaient à la race des vampires était plus puissante que le souvenir du passé et des exploits de l’ancienne générale des rôdeurs. A présent, la flamboyante appartenait au peuple de la nuit et le Cawr n’ignorait guère cette cruelle réalité ; pourtant, une part de lui-même se refusait à admettre ce bannissement et à déchoir celle qui avait tant œuvré à la gloire de son peuple autrefois.

- Je sais…Je suis au courant de ce qui vous est arrivé, se contenta-t-il de dire dans un souffle. Mais à mes yeux, vous serez toujours une princesse, peu m’importe comment d’autres vous considèrent…Pour moi, rien n’a changé, quelle importance que vous soyez devenue….Il hésita avant de poursuivre d’une voix douce…Ce que vous êtes à présent, vous gardez la même noblesse.

Ilyanth ne pouvait se résoudre à accepter et à croire que l’ancienne chantepluie, la princesse Elfique, la générale des rôdeurs, toutes ses facettes de la personnalité d’Orfraie, aient disparues, englouties dans les ténèbres. Orfraie la flamboyante, la superbe, l’héroïne des elfes n’existerait-elle plus ? Elle ne représenterait qu’une ombre parmi les ombres, une damnée, une maudite dont le nom serait synonyme de honte ? Toutefois, son essence, belle et lumineuse, devait subsister quelque part au fond de son être….Bien sûr, le baptistrel savait que les vampires perdaient la mémoire de leur passé voire leur ancienne personnalité, mais il demeurait un éternel optimiste.

- Pourquoi vous rejetterai-je à présent alors que je vous admirais tant autrefois ? Se pourrait-il qu’en raison de votre transformation un fossé incommensurable nous sépare ?

En son for intérieur, le chantefeu entretenait le secret espoir de pouvoir nouer une relation amicale avec la princesse déchue, en dépit de la métamorphose qui était advenue.
Ensuite, alors que Neolenn gardait ses prunelles claires, subtil mélange d’azur et de jade, rivées sur l’ancestrale, celle-ci lui proposa de lui tenir compagnie ainsi qu’à son lié.

- Volontiers, répondit l’elfe avec un léger sourire. J’étais venu rêvasser sur les rives de ce lac afin de jouir de la fraicheur nocturne et de contempler la beauté du clair de lune. J’en ai également profité pour jouer de la musique et chanter, en ce lieu enchanteur, j’ai l’impression de ressentir encore plus fort les vibrations du monde et j’aime par-dessus-tout cette sensation.

Autour d’eux, le dragonnet aux écailles de jade virevoltait à toute vitesse et le Cawr ne put s’empêcher de le regarder avec fascination. Il adorait les dragons, ces créatures mythiques, garantes de l’avenir et du destin d’Armanda. Dans quelques années, celui-ci se transformerait en un être majestueux et imposant, capable de parcourir les cimes célestes.
Soudain, le dragon s’adressa à lui en usant de son langage télépathique et lui demanda son nom.
- Mon nom est Ilyanth Neolenn, répondit l’elfe en pensée. Je suis un chantefeu, ce qui veut dire que j'ai des affinités avec l'élément du feu. Et toi comment te nommes tu, noble créature céleste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mer 12 Oct 2016 - 23:47

Doucement, l'ancienne Chantepluie sourit. Autrefois, elle avait été charmée par les chants et la musique des Bardes et aujourd'hui, Firindal l'était. Au travers du lien qui les unissait, elle pouvait sentir et ressentir à quel point son Lié aimait cette musique si particulière. D'une pensée, Orfraie effleura l'esprit draconique, pleine de douceur. Voir le Jade découvrir de nouvelles choses était toujours très intéressant, car son jeune esprit avait une façon parfois très drôle d’interpréter les choses.

Sur son épaule, la vampiresse sentit Firindal se dresser. D'un coup, tout son poids fut d'un seul côté et Orfraie du bonder ses muscles pour ne pas bouger lorsque le saurien prit son envol. L'impulsion qu'il venait de prendre grâce à ses puissantes antérieures aurait pu clouer sur place un Homme et lacérer sa peau.

- Ce que vous dites me touche profondément. Répondit alors la Liée de Feu tandis que le Baptistrel observait, l’œil brillant, le vol du dragon de jade. Vous êtes si peu à le penser que l'entendre est un baume au cœur. Soyez certain que ma transformation ne nous éloigne pas.

Doucement, les traits délicats de l'ancienne princesse s’étirèrent en un sourire. Une canine vint mordiller la pulpe de sa lèvre inférieure, puis elle reprit.

- A dire vrai, je pense qu'elle nous rapproche. Ma nouvelle existence me permet de découvrir qui sont ceux qui comptent, ceux qui sont sincères et qui voient... Au-delà de ce que leurs yeux dévoilent.

A nouveau, un sourire. Ilyanth parviendrait-il à deviner que la vampiresse qui lui faisait face se souvenait de son existence mortelle et que, de ce fait, ses mots avaient un sens bien particuliers ? Les Baptistrels avaient toujours eut une place très spéciale dans le cœur de l'Ataliel et c'était encore le cas. La vampiresse s'était rapidement rendue compte, avant même de retrouver la mémoire, que les Bardes ne la jugeaient pas pour ce qu'elle était devenue.

Doucement, Orfraie avança dans le sable. Sous ses pieds nus, la sensation était agréable. Loin de la chaleur du désert qu'elle avait foulé deux ans plus tôt, la fraîcheur de la forêt était relaxante. Le lac s'affinait et se transformait en rivière un peu plus loin et le son de l'écoulement de l'eau parvenait à l'ouïe fine de l'Ataliel, qui le trouvait très relaxant.

- Je ne peux qu'être d'accord avec vous. Répondit-elle avec douceur. Doucement, la princesse des ombres pénétra dans l'eau. Loin d'avoir froid, elle s'enfonça jusqu'à mi-mollet sans se soucier de l'état de sa robe. Bien que, venant d'un Chantefeu, cela m'étonne. Reprit-elle avec amusement. Elle se tourna vers le Baptistrel en souriant et ce dernier pu se rendre compte qu'elle plaisantait. Moi aussi, autrefois, j'aimais ce genre d'endroit. L'eau était apaisante. M'immerger ou simplement écouter l'écoulement de celle-ci... Cela m'apaisait. Cela m'apaise toujours.

Les glaciers se posèrent sur le Jade. La question de celui-ci fit doucement rire la Liée, qui le couvrit d'un regard empli d'amour. Elle lança doucement son esprit vers lui en une douce caresse, puis elle lui répondit.

- Je peux t'apprendre à jouer d'un instrument. Répondit-elle, l'idée de voir Firindal jouer de la musique peignant un air amusé sur son visage. De la harpe, peut-être... Poursuivit Orfraie en saisissant – l'air faussement pensif – son menton entre son pouce et son index. Elle éclata ensuite d'un rire cristallin, bien qu'elle se promît d'essayer d'apprendre ce qu'elle savait à son lié et l'en assura d'une pensée.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Jeu 27 Oct 2016 - 15:17

Firindal aimait voir sa douce Liée de Feu rayonner de joie et de bonheur. Il était vrai qu'il avait du mal à accepter ceux qui essayait de s'approcher de trop près de sa moitié, mais il ne pouvait nier qu'il aimait la voir rire et la voir sourire.
De ce que le jeune dragon comprit, grâce au liens qu'il partage avec la jeune vampire, Orfraie venait de rencontrer quelqu'un qui l'acceptait malgré le fait qu'elle soit devenu une vampire.
Firindal en voulait tellement à la plus part des elfes d'avoir ainsi repousser sa douce aimée qu'il demeurait agréablement surprit d'apprendre que celui qui se tenait devant eux la respectait encore et lui vouait toujours la même admiration.

Lentement, alors qu'il voyait sa douce Princesse des Ombres s'avancer dans l'eau, il vint se poser délicatement et avec grâce, sur le bord de la rive et tendit le cou, prenant une bonne lampée d'eau fraîche.


"Je me prénomme Firindal, Dragon de Jade de la Douce Orfraie. C'est un réel plaisir de faire ta connaissance, Ilyanth Neolenn"

Demander à Firindal de faire preuve de finesse dans ses mots aurait été stupide, car, bien que dragon, il ne comprenait pas pourquoi les gens s'obstinaient à mettre autant de distance entre eux.
Il appréciait le respect que lui manifestait l'elfe dans ses paroles, dont Firindal saisissait le sens dans l'esprit directement de la personne, mais il n'était pas un fervent supporteur des barrières entre les individus. Alors il avait parfois tendance à tutoyer un peu tout le monde.

Orfraie promit ensuite à son lié de jade de lui apprendre l'art de la musique et du chant. Ce qui fit grandement sourire le jeune dragon qui se redressa de tout son long, prenant appuis sur sa queue pour équilibrer sa position. Il fit alors une révérence à l'adresse de sa Liée de Feu, sentant clairement l'amusement de celle ci dans son esprit. Il aimait ces petits jeux et n'avait aucun soucis à le faire, même en publique.


"Est ce que je ne risque pas de la casser avec mes griffes? Ne serait-ce pas mieux que j'apprenne d'abord le chant?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Sam 29 Oct 2016 - 23:28

Ilyanth gardait ses prunelles menthe à l’eau rivées sur l’Ataliel, dont les lippes esquissèrent un doux sourire. Il songea que ses crocs apparaissaient à peine, la faisant presque passer pour une elfe pour quiconque ignorait l’aura ténébreuse qui émanait d’elle.

Pendant qu’il contemplait, les yeux brillants d’émerveillement le vol du dragon de jade, dont les écailles luisaient sous la caresse des rayons lunaires ; Orfraie répondit que les paroles du Baptistrel la touchait profondément. Hélas, bien peu d’individus partageaient son ressenti…

Puis, la princesse déchue l’assura que sa métamorphose ne les éloignaient nullement. Elle se mordilla la lèvre inférieure avec une canine avant d’ajouter qu’au contraire, elle pensait que sa nouvelle existence pouvait même les rapprocher en lui permettant de découvrir la véritable sincérité derrière le voile des apparences.

Le Chantefeu l’écoutait le regard pensif ; il ne connaissait que trop bien l’ostracisme qui frappait les représentants de la race vampirique, peuple ô combien honni chez les elfes. Et malheureusement, l’ancienne princesse Elfique ne faisait guère exception à cette règle…Seuls les Baptistrels, de par une certaine ouverture d’esprit la considérait encore digne de sympathie. Que le destin pouvait s’avérer capricieux et changeant. Hier encore, l’ancienne elfette à la chevelure flamboyante combattait pour la gloire des siens, et, désormais, elle arpentait la forêt entourant le domaine avec pour unique compagnon un dragonnet et les ténèbres nocturnes.

En souffrait-elle ? Son cœur était-il habité par l’indicible mélancolie des réprouvés ? Peut-être. Mais si tel était le cas, la liée de feu n’en laissait rien paraître. Son visage aux traits délicats conservait une expression de dignité impassible.

En entendant ces paroles pleines de sagesse, Neolenn eut un doux sourire et répondit de sa voix mélodieuse, au ton calme et posé.

- Je pense aussi qu’en un certain sens elle nous rapproche. En tant que Baptistrel, je ne peux supporter la souillure du mensonge et le manque de sincérité venant d’autrui me fait mal. C’est pour cette raison que j’apprécie la compagnie d’être sincères et doté d’un cœur pur.

Après avoir acquiescé à la suite de ses propos, Orfraie s’enfonça dans les flots bleutés, sans se préoccuper outre mesure de la fraîcheur de l’atmosphère automnale. A sa vue, le Cawr ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux de stupéfaction et sentit un frisson lui parcourir l’échine. En vérité, ce dernier préférait, de loin, les bains de soleil à ceux d’eau glacée. Amusée par sa remarque concernant le lieu, la vampire dit, non sans espièglerie, qu’elle trouvait cela étonnant venant d’un chantefeu.

Puis, elle confia qu’elle aussi appréciait ce genre d’endroit, autrefois, et que le doux murmure des ondes l’apaisait.

Le baptistrel eut un petit rire gai.

- En revanche, cela ne m’étonne guère de la part d’une ancienne chantepluie. Puis, il poursuivit avec un air malicieux. Mais je comprends votre surprise, c’est vrai que j’ai la réputation d’être un peu « original » pour certains. Je crois que cet amour pour le calme et le doux clapotis des eaux du lac me vient de ma première Cawr. C’était aussi une chantepluie et elle m’a transmis son goût pour la sérénité et la méditation. Elle m’a aussi appris à tempérer les ardeurs de mon tempérament passionné. Bien sûr, j’adore la chaleur et je conserve un souvenir très agréable de mes promenades dans le désert sous la caresse d’un soleil brûlant. Le feu demeure mon élément principal.

Ensuite, le jeune elfe réfléchit : Orfraie parlait « d’autrefois », se pouvait-il qu’elle ait conservé l’entièreté de ses souvenirs intacts ? Il avait toujours entendu dire que les vampires perdaient la mémoire de leur ancienne existence après leur transformation.
Tout en contemplant la silhouette diaphane de l’Ancestral, Ilyanth repoussa l’une de ses mèches rebelles, hésitant à poser la question qui lui brûlait les lèvres. Après une profonde inspiration, il se lança en murmurant.

- Que ressent-on lorsqu’on devient un vampire ? Est-ce que les émotions demeurent pareilles qu’ « avant » ?

Dès qu’il eut achevé de parler, le chantefeu sentit une rougeur colorer ses joues dorées et il baissa timidement le regard, craignant d’avoir offensé l’Ataliel par ses questions pour le moins indiscrètes.

Autour de la princesse de la nuit, Firindal voltigeait avec allégresse et semblait intéressé par la harpe du Baptistrel. Mentalement, ce dernier répondit :
- Je suis également enchanté de faire votre connaissance, Firindal noble dragon de jade.
L'Ataliel dit à l’attention du dragonnet qu’elle pourrait lui apprendre à jouer d’un instrument, peut-être de la harpe.

Ilyanth sourit et dit d’une voix amusée :
- J’ai eu maintes élèves mais jamais aucun d’entre eux n’était un dragon, cependant je crois que cela serait intéressant si votre liée vous apprenait la musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mer 2 Nov 2016 - 20:13

Ce baptistrel apparaissait comme de plus en plus sympathique à l'ancienne princesse. Point de jugement venant de lui, simplement la plus pure des vérité et une grande sympathie. Si son cœur était parfois lourd face à la haine, si elle se sentait parfois véritablement totalement incomprise, ces sentiments avaient disparus en présence du Chantefeu. Comme un feu réchauffant une maison, Ilyanth réchauffait Orfraie. A cela s'ajoutait la présence de Firindal, apaisante, irradiant de lumière et d'amour. Comment pouvait-elle se sentir malheureuse en telle compagnie ? Impossible !

Les pieds dans l'eau, un doux rire s'échappa des lèvres charnues face à la surprise du Cawr. Il était vrai que plonger ainsi dans l'eau glacée n'était pas commun pour un mortel, à moins de vouloir tomber malade … Le trait d'humour du jeune homme vint faire naître n nouveau sourire sur le visage de la Liée.

- Il est bon se s'ouvrir à d'autres éléments.

Cela, elle le tenait de son passé de Maître. Combien de fois avait-elle prononcé ces mots à des Ewnr à l'esprit encore trop fermé ? Le vent, dans une bourrasque subite, vint soulever la chevelure de feu et le tissu sombre de la robe, dévoilant une jambe interminable l'espace d'un instant, celle-ci malheureusement marquée par la guerre, une fine balafre s'étendant sur sa cheville. D'un geste habile, Orfraie récupéra l'ensemble de ses mèches lie-de-vin et, usant de magie, les coiffa d'un geste en une longue tresse qui vint reposer sur son épaule.

La question du Cawr fit une nouvelle fois sourire l'immortelle qui, loin de s'offusquer, leva son regard vers les étoiles. Elle avait parfaitement entendue et chercha ses mots quelques instants, faisant naître dans sa réflexion une petite flamme au creux de sa paume ouverte.

- La première chose que l'on ressent est la douleur, pas celle de la morsure, mais celle du venin qui s'infiltre dans le sang. Fort heureusement, j'ai étais transformé par un ami qui a prit soin d'endiguer cette douleur avec une flèche Noctare. Continuant à jouer avec la flamme qu'elle venait de créer, Orfraie la lança vers Firindal et vint entourer son corps de ce feu contrôlé, faisant briller ses écailles de jade. Lorsqu'on se réveil, c'est la soif que l'on ressent, ainsi qu'un immense vide, car la mémoire est effacée. Toutefois, il subsiste quelques fragments... Je me souvenais parfaite de Lewyn, qui m'a mordu, et j'avais en tête une odeur et une voix qui s'avérèrent appartenir à ma mère... Quant aux sentiments, c'est difficile à dire. Dans les premiers temps, la soif accaparait mon être et je raisonnait en fonction d'elle... Par la suite, lorsque j'ai pu commencer à exercée un contrôle sur mon instinct, j'ai réappris à connaître et aimer Lewyn... J'ai étais capable de nouer des amitiés puis, lorsque j'ai retrouvé mes souvenirs, j'ai pu en partie reforger des liens. Aujourd'hui, j'ai même droit à l'amour.

Orfraie souriait en pensant à sa compagne.

- Toutefois, il est parfois compliqué de renouer des liens... Car si je me souviens de mes proches, je ne peux pas ressentir l'amour que mon ancienne moi ressentait pour eux. Je dois à nouveau développer ces sentiments, et cela demande du temps. En bref, pour vous répondre, je crois que cela dépend du vampire. J'ai choisi de ressentir pleinement les choses et de ne pas me fier uniquement à mon instinct... Mais d'autres vampires choisissent au contraire de résonner uniquement de façon rationnel, faisant fi des émotions. Et, malheureusement, c'est cette image que Armanda à en tête lorsque l'on parle de Vampire.

La rougeur sur les joues du Baptistrel n'avait pas lieux d'être. Orfraie avait prit plaisir à lui répondre, heureuse que l'on s’intéressent un peu aux Noctunes sans à priori. Avec habileté, la princesse des ombres fit voler la langue de feu près du Cawr.

- Eh bien, si tu es délicat, elles ne casseront pas. Répondit la Liée, son regard s'emplissant de joie et d'amusement face à la petite révérence de son dragon. Quant au chant, cela dépend si tu souhaite utiliser tes cordes vocales... Ou ton esprit pour projeter ta voix dans l'esprit de ceux qui t'entourent. Très sincèrement, je pense que la deuxième option sera plus … adéquate.

Pour la simple et bonne raison que Firindal ne pourrait obtenir que des rugissements de ses cordes vocales.

- Pourquoi ne donneriez vous pas une leçon de harpe ou de chant, Maître Barde? Votre voix est échauffée, contrairement à la mienne.Proposa Orfraie d'une voix amusée.




Sorts utilisés :
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Ven 11 Nov 2016 - 22:40

Firindal ne s'intéressait pas à l'échange entre les deux bipèdes. Les affaires du monde le dépassant à l'heure actuelle. Il était plus intéressé par ce que faisait sa Guerrière de Feu que par les mots qu'ils échangeaient. Et lorsqu'elle fit apparaître la flamme entre ses mains, jouant avec, il ne pouvait que remarquer la douceur de cette flamme, à l'image de l'état d'esprit de sa Liée.

Orfraie envoya ensuite la flamme entourer son petit corps de dragon, dévoilant l'éclat de ses écailles.
Le dragon était encore jeune, alors il se mit à courir après les lumières qui l'entouraient joyeusement, essayant de sauter dessus pour les attraper. Mais il avait beau être relativement agile, voir même très agile pour son âge, il ne pouvait attraper ce qui n'avait pas de substance dans le monde. Alors il sautait sur la flamme suivante, se laissant caresser par la douceur et la chaleur de ce feu qu'Orfraie maîtrisait entièrement.

Dans le même temps, le jeune Éclat-de-Jade perçut que les deux aimaient l'idée d'un dragon qui apprenait l'art de la musique, ce qui motiva d'autant plus le jeune dragon. Et Orfraie proposa même qu'il le fasse à travers son don de télépathie, ce qui avait de quoi charmer encore plus la jeune créature qu'il était, car il n'arrivait pas à comprendre comment faisait les autres pour utiliser ces borborygmes pour communiquer alors qu'il pouvait être si facile d'utiliser ses pensées pour transmettre aux autres ce que l'on voulait dire. Alors l'idée de le faire en chantant avait de quoi lui plaire encore d'avantage.


"Je suis preneur pour l'idée de chanter. Comme ça, tu joues de la harpe comme quand tu étais encore baptistrel et moi je t'accompagne en "chantant". Tu en penses quoi, ma Princesse des Ombres?"

Dire que le ton était enjoué de la part du jeune dragon aurait été un euphémisme. Il débordait littéralement de l'envie d'apprendre et de pouvoir effectivement accompagner sa Liée en chantant par l'esprit, apportant ainsi une nuance au chant physique de la jeune vampire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Sam 19 Nov 2016 - 21:10

Alors qu’elle se trouvait dans les eaux glacées du lac, caressée par les pâles rayons de la lune, la princesse répondit à Ilyanth qu’il était bon de s’ouvrir à d’autres éléments. Ce dernier esquissa un doux sourire, estimant cette parole tout à fait à propos, lui-même était heureux de pouvoir fréquenter des maîtres Baptistrels, liés à d’autres éléments que le sien, ce qui se révélait toujours enrichissant.

Une bourrasque de vent souleva la chevelure incandescente et la jupe couleur d’un noir de jais de la vampiresse, dévoilant une jambe nacrée et interminable, marquée par une fine balafre sur la cheville. Probablement, le stigmate d’un ancien combat, songea le jeune elfe. Après tout, autrefois, Orfraie avait été le général des rôdeurs et menait de nombreuses batailles ; rien de plus normal que son corps en conserve les marques. Le chantefeu quant à lui, n’avait jamais combattu comme un guerrier, mais apporter ses soins du mieux qu’il le pouvait, ce qui représentait une forme de lutte en soi, afin de faire triompher la vie contre la mort.

Quand Neolenn la questionna sur le sentiment éprouvé lors de la transformation vampirique, l’Ataliel, demeura pensive quelques instants, cherchant ses mots et une petite flamme naquit au creux de sa paume ouverte.
Ensuite, elle expliqua que la première impression ressentie était l’intense douleur du venin se répandant dans le sang, suivi au réveil par un vide immense, lié à l’effacement de la mémoire, et d’une soif intolérable.

Le jeune Baptistrel l’écoutait attentivement, sans perdre un seul mot de ses paroles, qui se révélait fort instructives. C’était la première qu’il entendait un nocturne narrer le déroulement de sa transformation, car la plupart n’en conservait aucun souvenir.
Orfraie parla également de la nécessité qui avait été la sienne de réapprendre à nouer des liens et à aimer de nouveau les personnes qu’elle connaissait autrefois. A présent, elle avait même pu retrouver l’amitié ainsi que l’amour. Elle tenait aussi à montrer une autre facette des vampires, davantage liée à l’instinct qu’à la rationalité, comme c’était l’image que véhiculait la majorité de ses congénères.

- Je dois dire que je me retrouve beaucoup dans cette vision, répondit le jeune Elfe. J’ai aussi pour habitude de me fier plus à mon instinct, à mes émotions et à mon intuition qu’à la raison pure. Je préfère le plus souvent suivre la voie de mon cœur plutôt que celle de mon esprit, même si cela me joue parfois des tours, termina-t’il en riant.

Dès après, la princesse déchue répondit aux questions de Firindal, le dragon de Jade, concernant la harpe et le chant. Puis, elle se tourna en direction du Baptistrel et lui demanda pourquoi il ne donnerait pas une leçon de chant, car sa voix était échauffée, contrairement à la sienne.

- Volontiers, répondit Ilyanth en souriant. Et que diriez-vous de m’accompagner à la harpe ? Comme cela nous donneront un charmant petit concert pour notre ami Firindal.
Joignant le geste à la parole, il tendit son instrument à la princesse des ombres avant de demander :

- Quels chants aimeriez-vous entendre ? J’en connais de nombreux et cela me ferez très plaisir de vous interpréter un morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Jeu 24 Nov 2016 - 3:43

Jouant avec la flamme, Firindal ressemblait davantage à un chat qu'à un Dragon. Sous l'œil attendrit de sa Dragonnière, il cherchait à attraper cette petite lumière, bondissant agilement toutes griffes dehors. La flammèche, toutefois, échappait toujours au Dragonnet. Elle était bien réelle et pouvait bruler, mais la Liée de Feu s'amusait à la faire s'éteindre puis à en rallumer une autre un peu plus loin, si bien qu'elle parvenait à donner l'illusion que ses flammes n'avaient pas de substances réelles.

La proposition d'Orfraie sembla grandement plaire à Firindal, qui proposa alors qu'elle l'accompagne à la harpe. L'idée était amusante et intéressante, alors l'ancienne princesse se laissa tenter et acquiesça d'un signe de tête, accompagnant le tout d'un doux sourire et d'une vague d'amour. La harpe n'était pas son instrument favori, mais elle savait en jouer, comme elle parvenait à maîtriser plusieurs autres instruments. L'avantage d'être âgée.

Revenant au Baptitrel, Orfraie posa sur lui un doux regard. Il ne le mesurait sans doute pas, mais la compréhension dont il faisait preuve à son égard réchauffait son cœur glacé, désormais incapable de battre. Dans sa non-mort, ce genre de rencontre était important, apportant de la lumière dans sa vie.

- Le cœur a ses raisons que la raison ignore… Et il est souvent bien plus agréable de suivre son cœur que sa tête, cela je vous l'accorde volontiers. Répondit-elle, le ton emplit de mystère.

Mystère, oui, car Orfraie était bien placé pour le savoir. A chaque jour, lorsqu'elle était à Aldaria, sa tête lui disait de s'éloigner de Luna de façon à ne pas la blesser si elle perdait le contrôle sur son instinct. Toutefois, son cœur amoureux lui ordonnait d'en être proche, ce que – évidement – elle avait fait. Regrettait t-elle son choix ? A bien y réfléchir, non, même si elle avouerait très certainement que cela était également dangereux, si on le lui demandait. A cela, toutefois, elle ajouterait que la vie de vaut pas la peine d'être vécue si l'on ne prend aucun risque… Si les deux parties étaient d'accord, où était le problème ?

- Avec plaisir. Répondit Orfraie.

Elle sortit de l'eau sans plus attendre et s'approcher du barde, prenant délicatement son instrument entre ses mains. Depuis combien d'année – de siècles même – n'avait-elle pas touché un instrument de musique ? Lorsqu'elle avait brisé son Serment, Orfraie avait eu énormément de difficulté à s'en remettre, cela ayant prit plusieurs siècle, et n'avait pas réellement rejoué de la musique depuis ce temps là … Saurait-elle encore ?

- Pour tout avouer, je n'ai pas joué depuis très longtemps. J'espère être à la hauteur. Avoua doucement l'Ataliel. Chantez ce que vous voulez, je devrais parvenir à vous suivre si mon talent ne m'a pas quitté.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Dim 18 Déc 2016 - 20:19

Les deux bipèdes semblaient vraiment amusé et intéressé à l'idée de voir le jeune dragon apprendre à chanter. Toutefois, Firindal sentit que l'idée de prendre un instrument n'était pas ce qui était le plus familier pour sa ravissante Princesse des Ombres. Plus encore la harpe qu'elle ne maîtrisait pas entièrement. Elle se prêterait cependant à l'exercice pour ce premier exercice.
Le jeune baptistrel serait celui qui ferait entendre sa voix tandis que le jeune Lié de Jade essaierait de reproduire mentalement ce qu'il faisait avec sa gorge.
Firindal vint donc s'assoir sur un caillou qui émergeait de la terre et s'installa, droit sur la roche, assit sur ses patte postérieures, les antérieures servant à le stabiliser.
Il déploya doucement ses ailes pour les étendre un court instant pour les dégourdir avant de regarder attentivement les deux artistes. Il ne savait trop ce qu'il devait faire. Il espérait donc qu'en les imitant, il apprendrait.

Il patientait donc, la tête tournant tantôt vers Orfraie, tantôt vers le jeune Ilyanth, les yeux emplit de curiosité et d'admiration, ainsi qu'un soupçon de remerciement pour le jeune elfe qui acceptait Orfraie comme elle était. Cela comptait autant pour le petit dragon que pour la vampire. Peut être même un soupçon plus pour lui, mais il n'était pas là pour discuter de cela. Il voulait le bonheur de sa Lié, et le fait que les gens l'acceptent était une pierre immense dans la bâtisse du bonheur d'Orfraie.

Et puis, il devait avouer également qu'il était impatient de voir si il était capable de chanter lui aussi, ou au moins d'apprendre à le faire pour pouvoir accompagner Orfraie dans ses moments de liesses et dans bien d'autres occasions ou elle pourra avoir envie de pousser la chansonnette. Car, de ce que Firindal avait pu percevoir dans l'esprit de sa moitié, la musique et le chant semblait avoir un certains pouvoir apaisant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Ven 23 Déc 2016 - 18:30

Le dragonnet poursuivait la flamme que sa liée avait fait apparaitre et ses battements d’ailes effrénés firent s’allumer deux lueurs de joie enfantine dans les yeux clairs du Baptistrel. Assister à des scènes gaies et de complicité procurait une douce chaleur à son cœur et il se sentait profondément heureux de savoir que la princesse Orfraie avait lié à sa destinée à celle d’un dragon et retrouvé le bonheur.

L’existence pouvait parfois se révéler fort cruelle, mais après les moments de tourmente et l’obscurité du désespoir, la lumière parvenait toujours à se frayer un chemin. Du moins, c’est ce qu’il se plaisait à croire, préférant son optimisme souvent jugé béat au pessimisme des esprits-chagrins et autres oiseaux de mauvaise augure.
En voyant Firindal bondir toutes griffes dehors sur la flammèche qui inlassablement se dérobait à lui,

Ilyanth eut un petit rire amusé et arbora un léger sourire. Le petit dragon lui ressemblait lorsqu’il était enfant. Durant ses tendres années, le Cawr faisait preuve de la même espièglerie et adorait les jeux de cache-cache, se promener dans la nature et attirer l’attention des adultes. Un autre point commun qu’il partageait avec le dragon de jade était ce lien avec le feu. Tout comme ce dernier, Neolenn possédait une affinité toute particulière avec cet élément. Les chantefeu étaient souvent des êtres passionnés, plein de chaleur humaine et d’impétuosité et l’elfe se reconnaissait parfaitement dans cette description.

- Comme c’est amusant de te voir voltiger ainsi après cette flamme. J’imagine que tu aimes beaucoup jouer et taquiner ta liée
, dit-il d’un ton malicieux au dragonnet, en jetant un regard complice à la vampiresse. Quand j’étais encore un très jeune elfe, j’aimais beaucoup me livrer à toutes sortes de jeux, d’ailleurs je crois avoir conservé une partie de cette candeur enfantine et ce tempérament joueur.

L’ancienne princesse déchue adressait de doux regards au Baptistrel et répondit d’un ton empli de mystère qu’elle trouvait plus agréable de suivre son cœur que sa tête. En cela, ces deux êtres partageaient la même vision des choses et se rejoignaient en partie dans leur atypisme car Orfraie était une vampire peu conventionnelle, tout comme Neolenn se sentait parfois comme un étranger parmi le beau peuple.

Lorsque le chantefeu proposa à la reine de la nuit de l’accompagner à la harpe, cette dernière ne se fit pas prier pour accepter, mentionnant toutefois que cela faisait très longtemps qu’elle n’avait pas joué et espérant être à la hauteur. La ravissante vampiresse sortit des ondes, telle une perle de lune à la chevelure de rubis et aux yeux de saphir.

Neolenn s’approcha d’elle et posa délicatement la main sur son épaule dans un geste bienveillant et amical. Et avec un sourire chaleureux, il répondit d’une voix douce.

- Tranquillisez-vous, je suis certain que tout se passera bien et je me sens très heureux et honoré que vous ayez accepté de m’accompagner à la harpe.

Puis le maitre barde se tourna en direction du dragonnet et dit d’un ton plein d’entrain :

- Alors prêt pour ta première leçon de chant ?

Le jeune elfe songea que cela serait certainement très amusant d’assister à un concert avec un dragon poussant des grognements.

Dès après, celui-ci entama un superbe chant et sa magnifique voix pure et mélodieuse qui lui avait valu le surnom de la « voix d’or » auprès des autres Baptistrels s’éleva et commença à résonner dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Lun 2 Jan 2017 - 21:42

Les pierres étaient glissantes sous ses pieds et le bas de sa robe détrempée à son extrémité collait à sa peau. L’air vivifiant de la nuit parvenait donc à lui tirer quelques frissons, mais elle n’avait pas réellement froid. « Vous n’avez pas idée. » Répondit la Liée avec un tendre sourire. « Mais je lui rends bien. » Se sentit-elle obligée de rajouter après un instant. Firindal était un jeune dragon plein de vie, joueur mais aussi terriblement sage… Très semblable à sa Liée sur ces points, une des raisons pour lesquelles le duo s’entendait si bien.

Ayant récupérée la harpe, Orfraie s’installa à côté de Firindal, sur un autre petit rocher. Elle étendit une jambe devant elle et replia l’autre, puis elle posa son regard sur le jeune Baptistrel. Son geste fut apprécié autant que ses paroles. « Vous avez raison. Allons-y. » Répondit-elle dans un murmure. Elle posa ses glaciers sur Firindal, chassant d’une main quelques mèches rebelles de devant son visage. Il était beau, ainsi posé sur son rocher, élève attentif et curieux. Distraitement, elle joua quelques notes, pinçant et faisait vibrer les cordes sous ses doigts agiles. L’air changea et s’amplifia lorsque le Baptistrel se mit à chanter, sa voix absolument magnifique venant transpercer le cœur de l’ancienne Chantepluie. Ce chant lui semblait familier, mais son esprit avait encore des difficultés à se remémorer des détails en apparence si futiles. Mais chose certaine, son corps s’en souvenait car elle jouait et accompagnait Ilyanth avec facilité, son regard se posant tantôt sur lui, tantôt sur Firindal.

Le Jade semblait attentif et curieux… et il pouvait ressentir à travers le lien unique qui les reliés à quel point Orfraie était heureuse en cet instant. Au bout de quelques instants, elle se permit même quelques envolées, cessant de suivre les notes qu’elle connaissait pour laisser libre court à son imagination. Cette improvisation risquée semblait toutefois porter ses fruits, car la musique demeurait en harmonie avec le chant tout en le sublimant, la voix d’or du jeune Elfe étant réellement un délice pour les oreilles. # A ton tour, mon Lié. Tu peux joindre ta voix à la sienne. # Dit-elle à l’attention de Firindal lorsque leurs regards, si semblables, se croisèrent avec douceur.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Sam 7 Jan 2017 - 17:30

Bientôt, les premières notes s'élevèrent sous l'astre nocturne, dévoilant une mélodie entre les mains de l'Ataliel du Jade. Rapidement, les notes de la harpe furent rejoint par les son mélodieux qui s'élevèrent à leur tour des lèvres du baptistrel, emmenant les notes toujours plus loin dans le sous bois. La Harpe amenait la hauteur des notes tandis que le chant du jeune elfe les propageait au loin, le tout créant une harmonie presque envoutante. Si bien que Firindal, hypnotisé par l'ensemble, n'entendit tout d'abord pas l'invitation de sa douce Liée de Feu à se joindre à l'ensemble.
Ce n'est que lorsque il y eu une réverbération de l'amour de la vampire pour son Lié de Jade qu'il comprit qu'elle venait de lui dire quelque chose. Il n'eut toutefois pas besoin de lui demander de répéter. Cela était parfaitement inutile entre eux.

Lentement, d'abord avec une certaine timidité, puis en essayant de gagner en puissance, qu'il n'avait toutefois pas encore, trop jeune qu'il était, l'esprit du jeune Firindal s'éleva au rythme des notes et des mots, répétant les mots du chanteur avec un léger décalage, créant comme un effet de canon au chant. Un effet involontaire et encore loin d'être parfaitement maîtrisé, mais qui pouvait promettre monts et merveille avec de l'entraînement. Et il était visible que Firindal prenait plaisir à cela tellement il se prêtait au jeu. Son corps semblait même onduler au rythme du chant, la queue balançant doucement tandis que le rythme ralentissait et ré-accélérait lorsque les notes s'envolaient à nouveau dans la douce nuit. Sa tête semblait également dodeliner au rythme des paroles tandis que du bout de ses griffes, il marquait le tempo de cette musique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Lun 16 Jan 2017 - 22:26

Le Baptistrel couvait de ses prunelles d’émeraudes et de saphirs la liée de feu et son dragonnet. Ce n’était pas tous les jours qu’il pouvait faire une telle rencontre et revoir l’ancienne princesse Elfique comblait son âme de joie.

De même celui-ci ressentait une intense fascination pour leur lien, un lien si puissant et indestructible que chacun d’entre eux devenait littéralement la moitié de l’autre. Aurais-je un jour la possibilité de connaitre une relation si profonde ? S’interrogea le chantefeu. Peut-être, seul l’avenir le dirait.

Après que le jeune elfe lui ait tendu la harpe, la princesse des ombres s’installa confortablement sur un rocher et commença à jouer de son instrument pour accompagner le Rhapsodien. Les sons qui s’élevaient dans l’air étaient d’une telle pureté et d’une telle splendeur que l’atmosphère nocturne paraissait s’emplir d’une grâce surnaturelle. Tandis que sa voix mélodieuse résonnait, Ilyanth se sentit empli d’une vive émotion. Les vibrations du monde étaient si merveilleuses que celui-ci ne s’imaginait pas vivre un seul instant, sans cette magnifique harmonie. L’art Baptistrel représentait tout pour lui, car depuis sa naissance Neolenn avait été bercé par les sons des instruments, les rires et les chants de ses parents, eux-mêmes Baptistrels. Ilyanth n’imaginait pas se passer d’une telle harmonie ; et si tel devait être le cas un jour, il le vivrait comme une intolérable amputation de son âme.

Orfraie jouait magnifiquement et le Cawr s’aperçut que ses gestes habiles étaient la marque d’une musicienne accomplie. Après tout, cette dernière était une chantepluie autrefois.

C’est alors que ce dernier remarqua des perles de tristesse aux fonds des lacs de ses prunelles azurées. Son empathie lui permit de deviner que des tourments l’habitaient ; peut-être pleurait-elle intérieurement des souvenirs passés.
Le jeune Baptistrel se sentit empli de compassion et lorsque les dernières notes de son chant s’élevèrent, il murmura d’une voix douce :

- Orfraie, est-ce que m’accompagner pendant mon chant vous a attristé ? Cette symphonie a-t-elle ravivé des souvenirs enfouis dans les tréfonds de votre être ?
Puis, sa main, emplie d’une douce chaleur, se posa sur celle de la princesse déchue et il poursuivit :

- Je trouve que vous jouez merveilleusement bien, votre musique est pleine de beauté, de mélancolie…mais aussi d’espoir.

Ilyanth se tourna également vers le dragonnet, à qui il adressa un sourire radieux et il lui demanda :

- Est-ce que tu as aimé ? Comment trouve tu ta première leçon de chant ? Pour ma part, c’est la première fois que je chante en compagnie d’un dragon


HRP: désolée pour le retard, j'ai eu une grosse semaine ouin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mer 8 Fév 2017 - 21:45

Elle était heureuse. Depuis son retour au sein de la Montagne des Elfes, il s’agissait bien de la première fois qu’elle était heureuse, véritablement et totalement. La présence de son Lié et du doux Chantefeu avait permis à son esprit de se reposer, reléguant au loin tous ces tracas et toute la douleur que la haine de ses anciens concitoyens provoquait en elle.

Ainsi, c’est avec un amusement non-dissimulé – un léger sourire venant étirer ses lèvres pulpeuses et charnues – qu’elle observa Firindal sortir de sa léthargie et joindre, doucement, sa voix à celle du chanteur. L’ensemble si peu commun qu’ils formaient à eux deux était un délice pour les oreilles et le sourire d’Orfraie ne fit que croitre. Avait-elle déjà entendu quelque chose à la fois si beau et si étonnant ? Jamais, de ce dont elle parvenait à se souvenir et si Firindal avait encore besoin de se perfectionner, cela n’enlevait rien à la beauté de cet instant perdu dans le temps. De plus, la joie qu’elle ressentait – celle que Firindal lui faisait parvenir à travers leur lien – prouvait à la vampiresse qu’il aimait cela ! Elle en était très heureuse, car cela voulait dire qu’ils pourraient recommencer à l’avenir.

Lorsque les dernières notes raisonnèrent, les paupières de l’ancienne princesse glissèrent doucement. Les glaciers voilés, elle ne put empêcher un léger sourire étirer une nouvelle fois ses lèvres tentatrices. Mais ce sourire, contrairement au précédent, laissait transparaitre une note de tristesse.

« Je ne pensais pas ressentir une telle chose… Mais n’ayez crainte, jeune Chantefeu, je vais bien. » Lui répondit-elle avec une infinie douceur, ses prunelles bleu roi glissant vers l’Elfe.

Elle captura la main du jeune homme avec la sienne et lui offrit un sourire timide. Son inquiétude touchait beaucoup la dragonnière, elle ne pouvait le nier. Le contact avec cet Elfe lui faisait le plus grand bien, cette douce chaleur qui émanait de lui venant apaiser son cœur et son âme.

« Je vous remercie. Mais votre voix surpasse de loin ma musique. » Le complimenta Orfraie en relâchant sa main. Son regard se tourna alors vers son Lié, à qui elle offrit un grand sourire garni de deux crocs bien visibles. Les prunelles de la princesse semblaient briller d’un amour infini lorsqu’elle posait ses yeux sur Firindal. A lui, et seulement lui, elle transmit toute sa fierté de l’avoir entendu chanter.




Je suis désolée pour ce temps de réponse absolument horrible. J’étais persuadée que c’était à Firindal. Buuuuggg





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mar 14 Fév 2017 - 5:36

Les notes s'élevaient avec harmonie et douceur vers la voute forestière et la voute céleste, emportant avec eux les instants qui défilaient, ne laissant plus que les trois musiciens.
Et parmi tout cela, Firindal ressentait encore plus fortement la mélancolie de sa Liée.
Elle savait qu'elle fut un jour une Baptistrelle. Que comme ce jeune elfe, elle avait été fortement influencé par l'élément auquel elle avait été lié par son serment, serment qu'elle avait dû rompre pour sauver bien d'avantage de vie encore.
Le jeune dragon ne s'était jamais penché sur ce fait, ne voulant pas raviver les douleurs passées et présente. Car il savait que le fait de ne pouvoir se souvenir du ressentir tout ce qu'elle avait vécue à l'époque lui pesait maintenant encore.
Mais ce soir, il ne pouvait plus l'ignorer. Il n'avait plus le droit d'en détourner le regard et il vint planter son regard dans l'azur de ses yeux. Mentalement, il vint recouvrir l'âme de sa belle avec tout son amour comme elle le couvrait parfois d'une couverture au milieux de la nuit tandis qu'il s'était endormi.


"Ne regrettes pas le passé, ma Douce Orfraie, car il est révolu. Les choix que tu as fait autrefois ont fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui. Tu as toute l’existence de notre Liens pour reconstruire ce qui t'a été arraché, ma Tendre. Ils ont voulut t'offrir la Mort, tu as choisi l'Existence."

Les paroles du Jade portaient tout son amour pour sa belle. Il savait qu'elles s'appliquaient aussi pour la rupture du serment que pour le moment ou Orfraie avait choisit de devenir une vampire plutôt que de mourir.
Il avait projeté ces pensées vers la Flamboyante seule, au travers de leur Liens, tandis que les notes retombaient dans la nuit.
Puis il leva le regard vers la voute céleste, laissant s'écouler encore un instant, fermant juste les yeux pour savourer la caresse du vent sur ses écailles. Il avait tellement envie de pouvoir emmener Orfraie dans les cieux, qu'ils oublis les tracas des peuples au moins pour un temps, qu'ils puissent savourer les vastes étendues d'Armanda sans avoir à se poser de question. Qu'ils puissent aller là ou ils le souhaitaient.
Firindal se doutait que Luna et Ashy serait de la partie, car il était improbable que Orfraie entreprenne ce voyage sans elle. Mais cela importait peu. Au moins, ils seraient tous les deux dans les cieux à chevaucher le vent comme bon leur semblera. Et c'était tout ce que demandait le jeune dragon.
Son attention revint au duo de bipèdes lorsque Ilyanth lui demanda ce qu'il avait ressenti au cour de cette première leçon. Le jeune Eclat de Jade pencha alors la tête de côté, prenant un instant pour réfléchir, puis il écarta ses babines et projeta vers ses deux compagnons de soirée des sensations mentales mêlant plaisir, joie, euphorie, désir de renouveler l'expérience à l'occasion et envie d'apprendre à faire encore mieux la prochaine fois.
Puis il ponctua sur une unique sensation. Celle qu'il était futile de mettre des mots sur ce que l'on ressent. Il faut le montrer et non l'exprimer par des mots limitant et limités.

Le jeune saurien bondit alors de son rocher et vint se percher sur l'épaule de sa Liée, avant de se pencher sur l'instrument qu'elle tenait encore en main. Il renifla l'objet qui semblait de belle facture, et se redressa.


"Es tu celui qui a fabriquer cet objet, Ilyanth? Car je ressens ton harmonie sur cet instrument de merveille."

La question n'était pas banale, mais pas désintéressée non plus. En effet, le jeune dragon avait remarqué que chaque objet semblait posséder en lui une part de celui qui l'a construit. Et vu l'amour pour la musique du jeune elfe, il n'aurait pas été surprenant qu'en effet, il se soit construit son propre instrument.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Mar 28 Fév 2017 - 17:02

Neolenn savourait la félicité de cet instant de pure harmonie pendant que la musique et la mélodie enchanteresse de leurs voix, entremêlées, s’élevaient à l’unisson vers le firmament étoilé. Ce chant vibrant d’émotions semblait s’adresser à la terre toute entière, tel un message de paix et d’espoir.

En vérité, ils formaient un bien curieux ensemble composé, à la fois, d’un Baptistrel, d’une princesse Vampire et d’un dragon de Jade. Mais peut-être était-ce là un clin d’œil de l’univers, qui se plaisait à réunir ces trois êtres singuliers, dans une rencontre prédestinée, tout en dissimulant ses plans sous l’apparence du hasard.

Encore grisé par l’euphorie de la musique, le jeune elfe tourna son regard bleuté vers Orfraie, et contempla son pâle visage sur lequel un sourire flottait ; dans celui-ci, il put lire une joie profonde, mélangée à une infinie tristesse. Et sans avoir besoin de la questionner à ce sujet, le chantefeu eut l’impression de deviner les tourments de son cœur.

Autrefois, la dame des ombres était une maître barde, tout comme lui, et baignait dans un écrin de parfaite harmonie, d’Absolu et de splendeur, entourée des vibrations du monde. Pouvoir percevoir la beauté et la majesté de l’univers qui nous entourait représentait un présent inestimable, un don de la Nature dont Ilyanth était incapable de se passer…

Depuis sa plus tendre enfance, il en avait été ainsi et celui-ci ne parvenait pas à imaginer son existence, autrement qu’en symbiose avec la symphonie de la création, car il s’agissait d’une part intégrante de son âme. Cette puissante connexion donnait un sens à son existence, et peut-être même était-ce la raison de sa venue au monde.
Ce dernier sentit son cœur se gonfler de compassion et d’affection pour la Flamboyante et il tenta de lui communiquer ce sentiment de bienveillance en serrant plus étroitement sa main dans la sienne.

La dragonnière tenta de le rassurer en lui disant qu’elle ne pensait pas ressentir une telle chose et que le Baptistrel ne devait pas s’inquiéter pour elle. Ilyanth se sentait également bien en sa compagnie et répondit à son sourire timide en lui adressant un sourire rayonnant, aussi lumineux qu’un soleil d’été. Puis d’une voix pleine de douceur sereine, il dit :

- L’existence est emplie de changements, parfois, nous perdons des choses qui nous sont chères. Mais ce que la vie nous prend d’une part, peut-être, nous le redonne-t-elle sous une autre forme.

Puis la vampiresse à la chevelure de feu relâcha sa main et se tourna en direction de Firindal. A cet instant, le Rhapsodien put lire dans ses saphirs chatoyants tout l’amour inconditionnel et la fierté qu’elle éprouvait envers celui-ci. L’elfe les contempla d’un air rêveur, songeant au lien indicible qui unissait Orfraie et son dragon. Cela dépassait probablement toute tentative de communication et il fallait le vivre pour le comprendre. Aucune explication ne serait suffisante pour en transmettre la profondeur et les mots, en cherchant à la décrire, ne ferait que trahir la réalité.
Connaîtrait-il un jour un lien d’une telle intensité ? Au point de pouvoir sentir qu’un autre être est la moitié de son âme ? Seul l’avenir répondrait à cette question…
Soudain, les paroles du dragonnet l’arrachèrent à sa rêverie et Ilyanth répondit avec un léger sourire.

- En effet, j’ai moi-même fabriqué cette harpe. Certes, je n’ai pas l’habileté manuelle de certains fabricants d’instruments, mais j’y ai mis tout mon cœur. Certains disent que les instruments sont imprégnés de l’âme de celui qui les a faits et j’éprouve un immense plaisir à utiliser la harpe fabriquée de mes mains. J’ai le sentiment qu’il y a un peu de moi à l’intérieur.

Tout d’un coup, les prunelles de lacs et de forêts du chantefeu contemplèrent le ciel avec ravissement. Le soleil se levait lentement à l’horizon, éclaboussant les nuages de lumière d’or, de teintes orangées et rosées. Sa flamboyance chassait les derniers vestiges de la nuit et amenait sur le monde un jour nouveau.

L’elfe s’avança dans l’eau du lac, dont la surface se couvrait de reflets lumineux, tel un miroir de la splendeur céleste. Neolenn sentit son cœur s’emplir de joie à la vue de ce spectacle à nul autre pareil et il s’écria d’un ton enjoué à l’attention de ses compagnons :

- Regardez le soleil est en train de se lever ! A cet endroit, je trouve que le spectacle est une pure merveille, comme si la beauté du ciel et de la terre cherchaient à s’unir dans une étreinte de feu et je ne me lasse jamais de l’admirer.

Il leva son visage vers le firmament, laissant le soleil caressait sa peau dorée et écarta les bras en croix, semblant illuminé par la lumière satinée de l’aurore.
HRP: Désolée pour mon retard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Jeu 30 Mar 2017 - 22:15

Les doux et pales rayons de l’astre lunaire venaient caresser les écailles de Jade avec une infinie douceur, intensifiant leur éclat, soulignant la beauté et la puissance de Firindal. Orfraie n’avait d’yeux que pour lui depuis qu’elle s’était tournée vers son Lié, et son sourire ainsi que l’intensité de son regard traduisait la puissance de son amour pour le jeune dragon. Depuis sa naissance, depuis qu’il avait percé son œuf à l’instant même où il était tombé dans ses bras, Firindal avait été son plus grand soutient face aux épreuves que la vie dressait sur son chemin. Et encore une fois, en cette douce nuit, il fit preuve de sa grande maturité en caressant l’esprit de sa Liée du sien, y insufflant des mots qu’elle fut la seule à percevoir et auxquels elle répondit par un sourire en coin dont elle avait le secret.

Par la suite, tout comme Ilyanth, Orfraie accueilli la réponse de Firindal en son esprit, souriant toujours. Elle était heureuse que son Lié ait aimé sa première leçon et se promit de recommencer dès qu’ils en auraient l’occasion ! Elle ne manquait pas d’instruments de musique dans ses effets personnels, même si un bon dépoussiérage allait être de rigueur pour certains d’entre eux… Mais pour l’heure, Firindal se penchait sur l’instrument qu’elle tenait encore entre les mains, perché sur son épaule. Orfraie était également curieuse, bien qu’elle se doutât que l’Elfe fût le créateur de cette harpe. Après tout, elle aussi avait conçu son propre instrument, en son temps…

« Les choses qui sont faites avec notre cœur sont les plus belles, à n’en pas douter. » Approuva Orfraie, la vampiresse relevant les yeux vers l’agréable visage Elfique qui lui faisait face.

Puis l’enthousiasme de l’Elfe tira un sourire à l’Ataliel, qui quitta son assise pour s’approcher de l’eau, elle aussi. Firindal tenait en un parfait équilibre sur ses épaules tandis qu’elle pénétrait, elle aussi, dans le lac, se joignant au Maitre-barde. Le bas de sa robe flottait autour d’elle, à la surface de l’eau, et dévoilait une peau bien trop pale pour être naturel. Mais l’ondoiement du liquide ne permettait pas une observation minutieuse et la découverte d’éventuelles marques de combats

Les glaciers rencontrèrent le feu du ciel, puis ils se voilèrent. Les premières lueurs du jour finirent par venir frapper le visage immortel et Orfraie frissonna sous cette délicieuse sensation de chaleur qui inondait son être, le collier qu’elle portait autour du cou lui permettant d’en savourer tous les bienfaits…

« Comme je vous comprends, Chantefeu. L’aube et le crépuscule sont deux instants que j’apprécie énormément. Là où le monde se réveille et s’endort… Où, pendant un instant, tout semble figer et empreint d’un calme surnaturel. J’ose espérer que nous nous reverrons vite, Ilyanth, car ce fut un plaisir d’être en votre compagnie. »




Navrée pour le temps de réponse x.x Ce sera une conclu pour moi.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Jeu 6 Avr 2017 - 13:00

Le soleil annonçait doucement son réveil tandis que le trio nocturne appréciait les dernières fraîcheurs de la nuit.
Firindal avait eu droit à deux des plus beaux spectacles de sa courtes vie. Le premier, un cours de chant avec pour professeur sa Liée et ce Ilyanth qui avaient fait découvrir au jeune dragon un plaisir rare qu'est celui du chant et des notes s'envolant dans l'air. Tout jeune qu'il soit, le Jade avait aimé ce moment intime que les trois avaient ainsi partagé. Et dans le fond, il devait reconnaître qu'il aimait bien cet elfe. Certes, il "parlait" de choses étranges avec sa Liée de Feu, mais il était avenant, généreux et bon professeur.
Si Firindal avait bien comprit ce qu'était les Baptistrels, il pensait que cet elfe en ferait un très bon à l'avenir. Après tout, l'une des choses que le petit dragon avait cru comprendre, c'est qu'il était encore en formation. Donc, il devait encore avoir beaucoup de choses à apprendre également. Mais le Jade ne s'en faisait pas vraiment pour lui. L'Enwr semblait en effet vouloir apprendre toujours plus et découvrir toujours plus. Du moins, c'est ce que ressentais l'esprit draconnique en échangeant avec lui.
Le deuxième spectacle, bien que plus court, mais également uniquement destiné à Firindal, fut le sourire tendre de sa belle Orfraie lorsqu'il l'enveloppa dans son étreinte mentale.
Le jeune Lié savait que sa guerrière vampire avait des moments d'incertitudes dont elle ne pouvait s'ouvrir à tous le monde. Luna faisait partie de ces privilégiés à qui elle se confiait. Mais le Liens qui unit Orfraie et Firindal est spécial et unique. En chaque instant, le jeune Jade peut savoir ce que pense sa Princesse des Ombres et ainsi connaître ses doutes et ses peine autant que ses joies et ses rires.
Mais lorsqu'il était le témoins de ces derniers, Firindal savourait d'autant plus son Liens avec elle, remerciant à chaque fois les Esprits et le Dracos de l'avoir placé sur le chemin de la belle Rousse aux Yeux du Ciel.
Le Jade resserra alors encore un peu son étreinte mentale pleine d'amour et de tendresse pour sa Liée, ouvrant ses propres perceptions à son esprit, afin qu'elle puisse elle aussi savourer leur bonheur présent au travers de ses propres sens. Le jeune Jade ignorait tout du risque de dépaysement que cela pouvait provoquer et en cet instant, il voulait juste approfondir leur Lien.

Ilyanth confirma à Firindal que c'était lui qui avait fabriqué son instrument. Il reconnaissait ne pas avoir l'habilité des Maîtres Artisans qui fabriquent de tels instruments, mais il s'était entièrement consacré à sa fabrication, le transformant ainsi en une partie de son être.
Ce que Orfraie complimenta allégrement.

Puis les deux bipèdes se tournèrent vers le levant, afin d'observer le levé de soleil. Puis ils entrèrent tous deux dans le lac qui, jusque là, demeurait parfaitement paisible, ne faisant plus rebondir la moindre note, mais propageant autour d'eux les bruits de la nature qui se réveillait doucement.
Le jeune sauriens, pour sa part, une fois qu'ils se furent immobilisé pour regarder le soleil, plongea, attrapant au passage un poisson qui passait par là et qui eut la malchance se finir dans sa gueule. Il le savoura donc en refaisant surface et se mit à flotter sur le dos, regardant le couple de musiciens.


"Vous vous émerveillez devant les merveilles que ce monde a à vous offrir, mais vous oubliez une chose, tous les deux. Les peuples sont capable d'en faire également. Alors Ilyanth. Montres moi ce que tu feras à l'avenir. Ce que tu sais faire, je le sais. Mais ce que tu en feras, toi seul pourras me le montrer. Alors je t'observe, comme je vous observe tous. Montrez moi les merveilles dont vous êtes capable et qui peuvent faire grandir les peuples."

Les pensées pouvaient paraître ambigües, mais en réalité, cela était tout simple. Il voulait que les gens aillent de l'avant et s'épanouissent, qu'ils donnent le meilleur d'eux même au monde pour créer quelque chose de meilleur encore. Et il attendait de voir ce que chacun ferait pour cela.
Il était un gardien de la Paix d'Armanda, mais il était encore trop jeune pour avoir un réel pouvoir ou une réelle influence. Donc il incitait les gens à agir autour de lui en se posant en observateur. Il ne jugeait pas. Il n'était pas là pour cela. Mais il observait. Et le moment venu, quelqu'un jugerait. Mais pour l'instant, ce n'était pas lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyanth Neolenn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 1

Baptistrel Chantefeu

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal) Jeu 6 Avr 2017 - 21:05

La contemplation du soleil embrasant l’horizon emplissait le cœur du Baptistrel de joie et de sérénité. La lumière de l’aube colorait le firmament de teintes d’or et de pourpre, chassant les derniers vestiges de la nuit. Le monde s’éveillait à un jour nouveau et durant ce bref instant l’Elfe savourait pleinement cet immense bonheur d’exister, de pouvoir se délecter de la fraîcheur de l’air matinal et de sentir la caresse des rayons solaire sur sa peau dorée.

Mu par une spontanéité presque enfantine, le jeune Elfe se précipita dans les eaux bleutées du lac, ajoutant à la chaleur solaire la tiédeur aquatique. Pendant cette douce aurore, le feu et l’eau semblait s’unir et former une parfaite harmonie, un mélange de deux contraires complémentaires.

Orfraie ne tarda pas à le rejoindre, en compagnie de Firindal, juché sur son épaule et ensemble ils admirèrent ce magnifique spectacle qui ressemblait à un matin du monde et était source d’espoir et de renouveau.

Puis Ilyanth se tourna vers ses deux compagnons et murmura d’une voix douce :

- Je trouve que ce spectacle est d’une indicible beauté et je ne me lasserai jamais de l’admirer. Pourtant, jamais il ne m’a ému comme aujourd’hui…En temps ordinaires, je viens ici seul, mais la magnificence du monde et de la Nature est faite pour être partagée et c’est ainsi qu’elle me procure le plus de joie.

En effet, cette rencontre inattendue avec la flamboyante et son dragon de Jade s’était révéléE fort agréable et le chantefeu espérait que le destin ferait que leurs routes se croisent de nouveau.

Après tout, la vie comportait d’innombrables surprises et Neolenn ne pouvait s’empêcher de s’extasier sur la singulière destinée de cette princesse déchue, devenue souveraine des ombres et lié à un dragon de feu.

Les lèvres de l’elfe esquissèrent un sourire en entendant les paroles poétiques de l’ancestrale. Ces dernières faisaient résonance en lui et laissaient deviner une grande sensibilité chez Orfraie, dissimulée derrière le masque diaphane de son beau visage.

- Je pense que nous partageons une même sensibilité pour les innombrables splendeurs de l’univers. L’aube et le crépuscule, ces deux instants de grâce où la beauté du ciel parait s’unir à celle de la terre et où l’ombre et la lumière se rencontrent brièvement avant de prendre possession de leur empire, à tour de rôle, sont un spectacle que j’affectionne tout particulièrement.

Par ailleurs, Neolenn ne put s’empêcher de songer que lui-même ressemblait à un enfant du jour, un fils du soleil, aussi beau que l’été. Tandis que la princesse des ombres était fille de la nuit et reine des ténèbres, d'une beauté aussi éclatante que celle de la pleine lune. Deux êtres en apparence si différents et qu’une rencontre fortuite venait de réunir pour quelques heures, avant que ne survienne une inéluctable séparation suivies d’éventuelles retrouvailles.

- J’espère également que nous nous reverrons rapidement, dit l’elfe en prenant la main d’Orfraie dans la sienne. Mais j’ai foi en l’avenir et j’ai l’intuition qu’un jour prochain nos chemins se recroiseront de nouveau. En attendant, je garderai précieusement dans mon cœur le merveilleux souvenir de ces instants que nous avons partagé ensemble.

Ensuite, la créature dragonique tout en contemplant le couple de musiciens ajouta que les peuples étaient également capables de grandes merveilles et qu’il espérait pouvoir les admirer.

- Merci Firindal, je souhaite continuer à me battre pour construire un monde meilleur et faire triompher nos idéaux et j’espère qu’un jour tu seras fier de moi.

Et dans la splendeur de cette aube nouvelle, baigné dans la lumière dorée et l’atmosphère de paix du levant, Ilyanth se fit intérieurement le serment de poursuivre sa lutte pour que la création des peuples puisse un jour égaler en magnificence celles de la Nature, et qu’il en soit l’un des plus fervents artisans.

HRP: Voilà c'était ma conclusion, merci à tous les deux pour ce RP, je vais aller réclamer l'xp et faire l'ajout à la chrono. catkiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au clair de lune entre un chantefeu, une princesse déchue et un dragon de jade (pv orfraie et firindal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-