Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A la recherche d'une étoile [PV Alteria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Jeu 1 Sep 2016 - 19:54

23 Aôut de l'an 7 de l'âge d'obsidienne



Aïasil était pensive aujourd'hui. Elle.. s'ennuyait pour ainsi dire, car elle était du genre à préférer agir à penser. Et elle pensait à son avenir, celui aux cotés de Mëryl Nalwaë... sa demi-liée. Et elle était inquiète, peut-être en raison de son lien avec elle, car la petite rose l'était également, mais elle avait bien d'autres raisons. Sa petite lune avait retrouvé, en sa compagnie qui plus est, sa fameuse mère, qui est, pour elle comme pour le monde, une personnalité à part, d'une grande importance, et pourtant terriblement dangereuse. Alors comment prendre cette retrouvaille ? Mëryl aimait sa mère, elle le comprenait, mais celle-ci s'obstinait à la faire souffrir, tout en prétextant vouloir lui éviter ce malheur... Comment pouvait-on avoir une telle logique ? Est-ce que Vallaël se moquait de sa fille ? Est-ce qu'elle voulait la torturer mentalement ? Par cette simple séparation, Mëryl était plongée dans tout ces états, préparait ses affaires au palais pour partir dès le lendemain à la recherche de sa famille...

Et Aïasil en était furieuse, dans la même journée, elles avaient été attaquées et elles n'avaient, même à deux, pas été assez fortes pour vaincre de simples petits humains, elles ne pouvaient tout simplement pas prendre de risques supplémentaires ! Mëryl devait simplement attendre qu'elle soit capable de se battre...

La dragonne avait donc fugué le palais impérial et sa liée, qui devait paniquer et la chercher partout, c'était sa manière de lui montrer son désaccord, elle n'aimait pas contrarier la rose de neige, mais si celle-ci ne l'écoutait pas, elles n'iraient jamais par dessus les montagnes du monde, mais s'écraseraient avant même d'avoir appris à battre des ailes, elles devaient s'écouter et c'était la meilleure façon de le lui faire comprendre !

Alors la voilà qui gambadait dans les rues d'Aldaria, séparée de sa liée, le cœur lourd et le regard plein de reproches, et à cause du tort qu'elle infligeait elle même à sa seconde âme, elle s'était mise à chercher quelqu'un, ou quelque chose avec qui elle pourrait passer du temps... Une petite étoile, qui pourrait momentanément remplacer sa lune durant son absence.

Ainsi elle avait subitement tout trouvé magique et curieux, sautant sur les tuileries de cette ville qu'elle avait trouvé tout sauf intéressante dans son ancienne vie, elle avait décidé d'explorer une partie de la ville qu'elle n'avait jamais abordé jusqu'à maintenant, et descendait l’avenue lumineuse jusqu'à sauter sur un toit un peu bancal et usagé. Elle pencha la tête curieusement vers l'entrée du bâtiment, ou des inscriptions bipèdes étaient gribouillées juste au dessus, soit un peu en dessous de son niveau. Elle plissa le regard. Aïasil estimait ces gribouillis complètement inutiles de la part des bipèdes, et apprendre a les lire était la dernière chose qu'elle avait envie de faire.

Plus problématique, elle avait beau chercher elle ne trouvait pas d'endroit ou descendre proprement et avec l'agilité qui lui était due, et ses ailes ne lui permettaient même pas de planer, elles lui faisaient encore quelques petites douleurs lorsqu'elle les dépliait. Une tactique se proposa alors a elle : la planche de bois ou étaient écrits les dessins inutiles. Elle se pencha doucement du bord pour venir planter ses griffes dans le bois, patte par patte, jusqu'à y être parfaitement accrochée, elle descendit alors doucement du panneau en laissant d’énorme marques de griffes au passage, jusqu'à ce qu'elle ai atteint une distance raisonnable du sol, ou elle lâcha prise pour retomber avec grâce sur le sol. Elle était à l'entrée d'un grand bâtiment, les portes grandes ouvertes l'invitant à s'y incruster. Elle pénétra donc dans la première salle et s'en étonna du vide, il n'y avait ni tranchettes de viande sur plateaux d'argent, ni serviteur dévoué, ni même simple commode en ébène ou faire ses griffes. Non, il n'y avait que de vieilles chaises recouvertes de sac rembourré, servant à apporter un certain confort, le supposait-elle, a ceux qui s'y assaillaient. Elle s'y essaya donc, et trouva qu'en dépit de l'absence de commode, c'était un très bon outil pour faire ses griffes, quoi que s'usant très vite : elle n'y donna a peine plus de cinq coups que des plumes volaient déjà partout dans la pièce, et que la membrane des coussins s'était fendue : le canapé n'était plus.

Aïasil stoppa cette activité qu'elle avait découvert comme étant particulièrement amusante et chercha d'autres proies à déchiqueter, au lieu de cela elle arriva directement dans une cour remplie de bipèdes, tous se battant et maniant de très étranges armes qu'elle n'avait jamais vus auparavant.. qu'était-ce donc ? Elles lui donnaient l'impression de grandes serres de dragons. Les bipèdes adoraient ils les dragons au point de vouloir leur ressembler jusqu'à dans leur art de combattre ? Cela dit elle les comprenait, bientôt elle serait assez grande pour tous les dévorer, ce n'était qu'une question de temps... Et de volonté bien entendus, elle ne le ferait pas, pas sans bonnes raisons en tout cas.

La dragonne d'obsidienne se doutait que rester plantée là a les regarder se battre sans se cacher lui vaudrait de se faire remarquer, aussi elle se précipita derrière quelques carrés de paille qui trainait dans un coin d'ombres d’où elle laissa dépasser sa tête pour admirer le combat. Rien n'était plus intéressant qu'un vrai combat ! Mais ici... il n'y en avait pas :

Les bipèdes se battaient soit contre des sortes.. de bonhommes, en bois, les bras écartés le corps rembourré d'herbe sèche, soit contre d'autres humains, mais ceux-là semblaient faire comme semblant de se battre... Mais pourquoi donc ? Elle pensa qu'elle avait probablement trouvé un club réunissant les pires guerriers d'Aldaria : Elle ne connaissait tout simplement pas le principe d'entrainement. Mais pourtant elle se doutait qu'elle faisait fausse route, car une grande guerrière qui lui était très agréable de vue, un visage pur -pour un bipède évidemment- marchait de façon élégante au milieu de ces calamités, droite et solide, elle sentait qu'elle inspirait le respect aux handicapés qui se chamaillaient... Sa chevelure argentée vola sous un filet de vent, et son œil vert se plongea dans les siens d'une couleur gris sombre grâce au camouflage que lui apportait l'ombre.

Sa taille, la couleur noire de ses écailles, la cachette et l'ombre qu'elle s'était trouvé lui assurait pourtant un camouflage très efficace, surtout pour des bêtes d'humains, mais le doute persistait... l'avait elle vue ?


Dernière édition par Aïasil le Jeu 1 Sep 2016 - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re : A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Jeu 1 Sep 2016 - 20:54

Alteria était pensive, son école retrouvait sa popularité d’antan, et elle allait enfin pouvoir se permettre de faire agrandir un peu la demeure et la faire meubler convenablement, autrement qu'avec du mobilier bas de gamme. Elle ne possédait qu'une salle de vie et une salle d'entraînement en pleine air à l'arrière, mais elle était bien décidée à faire de la salle d'entrainement une véritable prouesse d'ingéniosité, et de transformer la salle de vie et les potentielles nouvelles pièces en une véritable maison où il ferait bon vivre.

Elle choisit d'affronter un de ses élèves pour passer le temps, Aloïs était devenu bien plus assidu et humble depuis la raclée que lui avait mise le capitaine de l'armée aldarienne. Ses enchaînements n'étaient pas mauvais, et il avait une force et une maîtrise dont elle était fier, cependant, il n'était pas très inventif, une simple accélération de Sentence fit voler assez de sable pour le déstabiliser et offrir une victoire facile à Alteria. Elle soupira, lui expliqua ses erreurs, et reprit sa marche à travers les rangs, s'arrêtant un instant. Etait-ce son imagination, ou quelque chose avait bien pénétré dans la salle d'entrainement ? Elle fit pivoter son regard, et ses sens vampiriques lui permirent de détecter... un lézard, un gros lézard caché à l'ombre, une sorte de reptile ? rien de bien inquiétant en somme.

Sur cet état de fait, elle décida d'aller se reposer un peu dans la salle de vie, pour se sortir de la tête tous ces entraînements. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle retrouva son sol couvert de plumes, son canapé en lambeau et le mobilier invivable. Elle courut dehors, dans l'espoir de trouver l'auteur de cet horrible méfait, certes ce n'était clairement pas du mobilier de valeur, mais rien que le temps de nettoyage méritait remboursement et une bonne raclée pour le principe. C'est en tournant la tête dans tous les sens à la recherche du délinquant qu'elle remarqua de grandes traces de griffe sur le bois où était inscrit en hauteur le nom de son école "Les Faux Semblants", l'esprit d'Alteria ne mit pas longtemps à faire le lien. « Non... ce n'est pas possible... » soupira doucement la vampire, avant de retourner à l'endroit où était censé se trouver le gros lézard.

Oh ça oui, pour être gros il était gros ce lézard se dit Alteria quand elle posa son regard sur un magnifique dragonnet. Un petit corps sombre, mais d'immenses ailes, parsemées de veinules argentées, des épines parsemant son corps et des yeux tout bonnement magnifiques. Alteria était à la fois honorée et enchantée par cette rencontre, aussi s'agenouilla-t-elle à quelques mètres du petit dragon, les mains ouvertes, dans une posture qui se voulait conciliante, et l'appela d'un geste de la tête avant de prononcer d'une voix douce.

« Bonjour, je m'excuse de vous déranger pendant votre petit repos à l'ombre mais... Dites moi jeune dragon, ce ne serait pas à vous que je dois le saccage de ma salle de vie. Loin de vous le reprocher pour sa valeur, je suis juste bien embêtée par les plumes qui jonchent maintenant le sol de la demeure, bien que cela soit une bonne alternative au bois. » essaya-t-elle de plaisanter, ne sachant même pas si cette créature la comprenait.
Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Sam 3 Sep 2016 - 17:23

Cachée dans son coin d'ombre, écaille sombre était indécelable, sauf peut-être en ce qui consistait ses yeux particulièrement brillants. Mais de ce fait, l'humaine n'avait pas pu la voir, ça n'en aurait été possible que si elle avait été une elfe.. ou autre chose. Ce qui était fort improbable car elle ne distinguait aucune oreille pointue et la cour empestait de sueur humaine, d'autant plus que quiconque l'apercevait, elle, une dragonne, ne pouvait se contenter de l'ignorer, c'était la raison pour laquelle elle se baladait de toits en toits et pas simplement dans la rue d'ailleurs. Les aldariens étaient certes plus ou moins habitués aux dragons, car quelques uns étaient parfois présents dans la cité, mais ils étaient surtout habitué à voir ce demi-dragon d'Allkhytis se pavaner au palais auprès de sa liée, et il est évident qu'ils se faisaient ainsi une fausse idée de la majesté de son peuple, dont elle, dragonne d'obsidienne, repoussait encore les limites, le choc était trop gros pour les petits bipèdes, alors elle leur évitait cette peine en se dissimulant.

Ceci dit elle n'était pas contre les louanges et les compliments, on pouvait même dire qu'elle en raffolait, alors qu'une humaine l'aperçoive et l'ignore comme si elle n'était qu'un gros lézard cuivré, était simplement inconcevable, elle ne l'avait tout simplement pas vus. Elle observa l'humaine sortir de la cour pour rejoindre la chaise à coussins dans sa salle, mais elle ne songea même pas à la réaction que pouvait avoir l'humaine vis à vis du carnage commis. Et continua simplement de s’interroger sur le degrés d'incompétence des bipèdes qui s’entrainaient : absolument aucun n'arrivait à achever son adversaire, et pourtant il en vit un en désarmer un autre, mais rien en faire, était-il vraiment stupide à ce point ? Aïasil commençait à se douter que quelque chose clochait...

Une voix interrompit ses pensées, c'était la dame à la chevelure argentée aperçue plus tôt, et elle était agenouillée à coté d'elle, à quelques pas de distance et les mains vides. Ce dernier point était important, la dragonne se savait encore faible et fragile pour l'instant, et elle devait faire attention a ce qu'un fou ne vienne pas lui arracher les écailles pour s'en faire des bottes, quand bien même il signerait ainsi son arrêt de mort... Mais celle-ci ne semblait pas avoir envie de le signer aujourd'hui.

La petite dragonne frémit des ailes, et se retourna vers celle qui l'interpellait, pour l'observer plus en détails. Ses yeux d'argents effleurèrent la surface du bipède, puis se plongèrent dans ses yeux verts. Et doucement son esprit vint toucher celui de l'étrangère en un très léger contact ni doux ni agressif, neutre. Elle se désintéressa ensuite complètement de l'humaine, ignora totalement la remarque et se reconcentra sur les autres bipèdes. sans dire un mot.

Aïasil était parfaitement capable de communiquer, et elle montrait déjà une intelligence extrêmement développée pour son âge, en grande partie grâce aux douloureux souvenirs de sa vie antérieure, dont elle tire une certaine expérience de la vie. Cependant, comprendre les bipèdes était un défi que même les plus grands de son espèce n'arrivaient pas à accomplir, et des termes comme "salle de vie" ou "alternative", ce qui touchait à l'esthétique et à la notion de propriété était complètement incompréhensible et même, pensait-elle, sans intérêt voir tordus.

Maintenant qu'elle avait trouvé l'esprit de l'étrangère, elle se concentra un peu plus dessus, sans quitter des yeux les "combattants". Et elle répondit à la question incompréhensible du bipède... en en lançant une autre :

"Dis, pourquoi ils sont aussi nuls ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re : A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Sam 3 Sep 2016 - 20:49

La petite bête l'avait copieusement ignorée, Alteria se dit qu'elle ne devait pas comprendre son langage, ou se moquer totalement de son existence, ce qui l'indifférait. Elle admira la dragonne, elle était simplement magnifique, et sa petite taille lui donnait un côté mignon qui allait de pair avec son apparence majestueuse, aussi elle prit son temps pour la regarder, jusqu'à ce que l'objet de son intérêt daigne lui communiquer quelques mots.

~Dis, pourquoi ils sont aussi nuls ?~ avait-elle pu entendre raisonner dans son esprit.

La vampire fit directement le lien entre cette question et la petite chose sur laquelle elle portait son intérêt, aussi elle essaya de lui répondre, ne sachant toujours pas si elle comprenait le langage oral.

« Ce doit être une notion compliquée pour un dragon, mais je vais essayer de l'expliquer. Les humains sont des créatures faibles, et si il veulent pouvoir faire quelque chose, ils doivent assimiler la connaissance nécessaire sur le long terme, en répétant plusieurs fois des actions pour que leur corps les enregistre, on appelle ce processus "l'entrainement". Pour donner un exemple, un dragon a besoin de temps pour pouvoir voler, il en va de même pour les autres êtres, sauf que ces derniers doivent en plus faire semblant de voler pendant longtemps pour que leurs ailes comprennent mieux les gestes. »

Elle regarda la petite dragonne, et se demanda si elle comprenait ce qu'elle lui racontait. Mais elle décida tout de même de continuer de parler tant qu'elle ne serait pas satisfaite de son explication.

« Par exemple, la salle où vous vous êtes amusée, est celle où je vais quand je n'ai rien à faire, pour boire ou manger. Et cette salle ici est l'endroit où les humains apprennent à leur corps des mécanismes à répéter plusieurs fois. »

Alteria s'approcha de la créature, et continua de la parler, en expliquant quelques faits.

« Pour être honnête, c'est un honneur pour moi de vous rencontrer, car vous êtes le premier dragon à croiser ma route et je ne sais même pas si vous comprenez ce que je vous dis. Cependant, je comprends que certaines des notions qui me sont familières vous sont totalement inconnues, je répondrai donc à vos questions si vous en avez. »

La vampire sourit gentiment à la petite dragonne, essayant toujours de communiquer tant bien que mal.

« Enfin, je me demande bien qui vous êtes et d'où vous venez. C'est bien la première fois qu'une créature aussi exceptionnelle débarque dans mon école sans crier gare. »

Alteria essayait de se montrer gentille et sympathique avec sa nouvelle "interlocutrice", c'était la première fois qu'elle rencontrait un dragon, et elle était totalement émerveillée, ce que son sourire et son regard exprimaient à merveille. Elle ne voulait surtout pas effrayer ou irriter son invitée surprise, et garda donc une distance de sécurité entre elle et la dragonne, ainsi qu'une posture ouverte et non agressive.
Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Sam 3 Sep 2016 - 22:44

Le petit regard argenté se fixait tour à tour sur les humains maniant leurs griffes de dragons, gravant leurs visages dans sa mémoire, ainsi que leurs mouvements, elle commençait à comprendre toutes les subtilités de combattre avec une telle arme pour un humain, la position, la posture, la puissance des coups... Au final, en dépit de ne voir là que des combats inachevés et profondément mous, tout n'était pas entièrement a jeter. Même si, en grande partie, ils n'étaient qu'humains, alors étaient a jeter.

Et alors qu'elle avait posé sa question a l'humaine, celle-ci se mit à prononcer ces sons avec la bouche, une communication qu'elle jugeait bien inefficace comparé aux infinies possibilités du langage mental. Mais Aïasil avait apprit que les bipèdes ne communiquaient qu'ainsi, à cause de leur esprit trop faible, supposait-elle. Elle tenta cependant de comprendre ce qu'on lui expliquait, et y mit beaucoup de cœur. Elle se retourna vers l'humaine pour la fixer à nouveau dans les yeux, l'encourageant à continuer en lui prouvant qu'elle avait acquis son attention. Cependant, malgré sa concentration irréprochable, ses mots la perdaient et elle n'arrivait pas a suivre la logique qu'on lui imposait, elle s'était complètement perdue en chemin. Mais il était assez drôle de voir ce bipède ouvrir et fermer sa bouche tout en expliquant n'importe quoi. Et pour le coup, sans mauvaise foi, elle jugea qu'elle expliquait alors vraiment n'importe quoi.

"Les humains n'ont pas d'ailes. En tout cas je ne les ai jamais vus s'en servir, et ils sont bêtes de ne pas le faire."

Lâcha-t-elle. sceptique, elle avait penché sa tête sur le coté comme pour regarder l'humaine sous un angle différent, marquant son incompréhension. Elle tenta de retracer le cheminement présenté, en répétant dans sa tête mots pour mots la leçon du bipède. Cela n'était pas dérangeant, elle avait une voix très agréable, d'ailleurs Aïasil s'égara en ce demandant si elle savait chanter... Elle comprenait que les humains étaient faibles, ça c'était acquis et c'était prouvé, elle était d'accord, elle rajouta même "stupides et puants" pour elle. Elle commença ensuite à s'attaquer à la notion d'entrainement, "notion" qui ne signifiait absolument rien pour elle d'ailleurs. Et bloqua sur la comparaison entre l'art de se battre et les connaissances, on savait se battre ou l'on ne savait pas, point. Aïasil ne parvenait pas à comprendre que l'on puisse progresser en répétant mille et une fois les même gestes, pour elle s'était inutile, elle savait ou frapper instinctivement, elle crachait le feu instinctivement, elle volait instinctivement, pour elle qui était une dragonne, elle maîtrisait déjà l'art du combat à la perfection, ses défauts à terre étant dus à sa morphologie et non à sa technique. Un dragon progressait en faisant évoluer son corps, pas en tapant dans le vide. Ainsi elle comprenait la logique de l'humaine sans en saisir le sens, et pour elle, il n'y avait rien de plus frustrant, la tête pleine d'un charabia et de mots parfaitement incompréhensibles, et elle repensa aux premiers mots qui lui furent adressés.

"Si je ne comprend pas ce n'est pas parce que c'est compliqué, mais parce que tu expliques mal."

Et elle se mit à bouder, comme une enfant : Elle lui lança un regard offensé, baissa la tête les mâchoires serrées et se tenait droite, agitant la queue, serrant les ailes contre son torse. Mais l'humaine savait comment amadouer la petite flamme qui brûlait en elle, elle savait comment parler à Aïasil. Et la petite obsidienne la laissa s'approcher plus près qu'elle ne l'aurait autorisé a tout autres bipède que sa liée. Aussitôt qu'elle lui avait parlé d'honneur que son regard s'était radouci et sa posture détendue.

"Je comprend."

Fit-elle sans en dire plus, ce qui n'était pas entièrement vrai évidemment, elle comprenait les mots, mais pas le sens, elle arrivait cependant à reconstituer la signification de la plupart des phrases qu'elle prononçait. Elle lui demandait, par exemple, qui elle était et d’où elle venait. Ce n'était pas le genre de questions auxquelles elle aimait répondre, mais Aïasil ne put s'empêcher d'écarter les ailes, de papillonner des yeux et de lâcher un timide ronronnement lorsqu'elle entendit "créature aussi exceptionnelle." Et elle décida de jouer un peu avec cela.

"Dis moi pourquoi tu me trouves exceptionnelle et je te dis."


Mais alors qu'elle faisait la belle, elle profita également de la proximité avec le bipède pour s'en approcher, doucement, pas par pas, pour venir sentir son odeur. Il était beaucoup plus facile de se souvenir de l'odeur de quelqu'un que de son apparence, car celle-ci changeait fréquemment, l'odeur en partie, mais une saveur qui était propre a un être restait toujours présente et identifiable quelque soit sa condition. Et dès que ses naseaux vinrent aspirer l'air autour de la main de l'humaine, elle s'étonna de voir que cette dernière défiait la loi "les humains puent" qui pourtant était vraie pour tout autres bipèdes dans la "salle ou les humains apprennent", elle jeta un coup d’œil interrogateur aux yeux verts, et elle comprit.

"Oui, J'ai une question aussi, tu n'es pas une humaine toi hein ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re : A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Dim 4 Sep 2016 - 0:40

~Les humains n'ont pas d'ailes. En tout cas je ne les ai jamais vus s'en servir, et ils sont bêtes de ne pas le faire. ~ répondit la petite dragonne.

Alteria se mit à sourire en entendant cela, les dragons semblaient difficilement comprendre les notions qui ne les concernaient pas, ces créatures étaient d'une grande arrogances, voire complètement égocentriques. Mais Alteria comprenait un peu, quand on était une créature si puissante et majestueuse, difficile de s’intéresser aux notions des créatures inférieures, aussi continua-t-elle a parler jusqu'à ce que la petite dragonne interrompe.

~Si je ne comprend pas ce n'est pas parce que c'est compliqué, mais parce que tu expliques mal.~


Alteria se retint de rire pour ne pas vexer la petite dragonne, elle avait un peu mieux cerné les dragons, c'était décidément des créatures extrêmement fières, leurs réactions étaient encore plus excessives qu'un elfe se comparant à un simple humain. La petite bête s'était même mise à bouder, Alteria essaya donc de l'amadouer un peu plus par son ton et son regard doux, ce qui marcha à merveille. Elle continua son discours, recevant un ~ Je comprends. ~ de sa part quand elle prononça le mot "honneur", effectivement, elle commençait à bien cerner les dragons. Preuve en étant, elle devina la question que la petite dragonne lui posa à la suite de son discours, ~ Dis moi pourquoi tu me trouves exceptionnelle et je te dis. ~, la vampire décida d'être honnête.

« Et bien pour tout vous dire, les dragons étaient des créatures légendaires pour moi il n'y a pas quelques minutes, et maintenant que j'en ai un devant moi, cela confirme ce que j'ai entendu sur elles. Profondément belles, d'une prestance à toute épreuve, dont l'aura respirait la force et l'altesse, vous êtes tout ce qu'il y a de plus impressionnant pour moi je dois dire. »

Et il était vrai que pour Alteria, son premier dragon fut une rencontre absolument merveilleuse, et la petite dragonne était tout aussi amusante qu'elle était majestueuse, elle était tout simplement parfaite. Elle pu admirer sa démarche quand elle s'approcha d'elle, et elle pu décerner de l'étonnement dans son regard quand elle lui posa cette question

~ Oui, J'ai une question aussi, tu n'es pas une humaine toi hein ? ~


Oh, les dragons pouvaient aussi deviner ce genre de choses, c'était bon à savoir, elle décida donc de lui répondre en toute franchise.

« J'ai été humaine, mais j'ai été transformée en vampire a l'orée de mes 20 ans, et j'ai maintenant 270 ans. Je suis devenue instructrice, expliquer cette chose incompréhensible qu'est l'entraînement, c'est mon métier, et il me permet de vivre. Cette salle est donc une des choses les plus importantes à mes yeux, et je suis honorée de vous y voir. »

Alteria essayait encore une fois d'amadouer la petite dragonne, elle voulait absolument la garder avec elle le plus longtemps possible pour pouvoir admirer la petite créature sous toutes ses coutures.

Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Lun 5 Sep 2016 - 19:53

Aïasil ne s'en était pas vraiment rendue compte, mais au fil de la journée, elle s'était senti faiblir et se ramollir, pourtant encore pleine de vie, elle l'ignorait totalement, mais cette maladie qui se propageait dans son coeur était due à la simple absence de sa liée. A chaques secondes qui passaient distançait un peu plus le présent du dernier moment ou elle avait senti son esprit mêlé au sien, sa caresse sur ses écailles et ses mots doux de réconforts, et jeune comme elle était, blessée comme personne n'a pu l'être, l'absence prolongée, même volontaire, de sa liée rouvrait en elle sa douloureuse blessure... Mais, cela par contre elle s'en était rendue compte, parler avec ce bipède là inhibait ce malaise, et faisait même mieux, cela la rendait heureuse.

N'importe qui aurait pu reconnaitre dans les paroles de l'étrangères les doux mots flatteurs comme une hypocrisie destiné à amadouer la dragonne, mais pas Aïaisil, après tout, n'était-elle pas la fameuse dragonne d'obsidienne ? Il était normal qu'elle recevait de telles louanges, mais cela avait beau être quotidien, elle ne pouvait s'empêcher de continuer son ronronnement à la mélodie des "belle", "prestance" et "altesse". Elle frotta sa tête contre la main de l'étrangère.

"ça va tu parles bien pour une vampire."

Et a ces mots elle accrocha ses griffes à la seconde peau du bipède, pour se hisser le long de sa patte et grimper jusqu'à son épaule, sans vraiment faire attention de ce qui arrivait alors à ses vêtements ou même à sa peau si ses griffes noires la perçait. Ce n'était pas par méchanceté, simplement, Aïasil était heureuse, alors elle n'hésitait pas à forcer un peu le contact, que ce soit aussi brutalement que de grimper sur quelqu'un. Et elle ne remarqua pas tout de suite, mais les humains avaient cessés de se battre.

"A moi !"

Sa petite voix fluette raisonna dans l'esprit de quiconque voulait l'entendre, en vérité, elle se fichait pas mal de l'histoire de l'étrangère, de l'histoire de tout ce qui n'était pas Mëryl ou Aïasi plus exactement. Mais à compter sa propre histoire elle trouvait un grand plaisir, faire son intéressante, et en jouer était son passe-temps preférré .

"Je m'appelle Aïasil, je suis née il y a quelques jours mais.. j'ai déjà perdue ma lune... Alors je cherche une jolie étoile en attendant de la retrouver. Tu es belle aussi tu sais, je veux bien que ce soit toi, l'étoile que je cherchais. D'accord petite étoile ?"


Et a ces mots elle posa son front contre la joue de la vampire dans un geste affectueux, et bien qu'elle ne pouvait lui envoyer de claires images mentales, elle faisait ce qu'elle pouvait pour qu'elle ressente les vagues d'émotions qu'elle lui envoyait.

"Et l'entrainement est compréhensible, juste inutile."

Rajouta-t-elle dans le doute, juste au cas ou la petite étoile aurait pu croire qu'elle était inférieure intelligemment parlant, ce qui serait évidemment une grossière et énorme erreur. Mais son regard luisant montrait qu'elle lui pardonnait cet affront du moment qu'elle lui caressait un peu les écailles.

Ce n'était finalement pas si dur d'amadouer une dragonne ! Et pourtant, cela attirait l'attention : Tout les humains étaient regroupés autour de la vampire, les yeux rivés sur la majestueuse créature aux écailles noires qui trônait sur son épaule. Aïasil le remarqua très vite et ne put s'empêcher de leur donner un regard supérieur à eux, humains-tout-pourris, de bomber le torse et de déployer ses grandes ailes. Sans pour autant stopper son léger ronronnement et empêcher son petit sourire au coin de sa gueule d'apparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Lun 5 Sep 2016 - 20:52

~ Ça va tu parles bien pour une vampire. ~

Alteria réfléchit, il était vrai que son émerveillement devant sa première dragonne pouvait passer pour de l'hypocrisie, ce dont les dragons devaient avoir l'habitude. Elle prit cependant le geste de la dragonne comme un geste affectif et considéra donc qu'elle ne lui en tenait pas rigueur, sachant qu'elle serait bien plus fâchée si la vampire essayait de se justifier. Elle regarda la dragonne grimper sur son bras, lui entaillant un peu l'avant-bras au passage, mais elle avait vécu bien pire. Ces créatures étaient décidément bien égocentriques, mais cela amusait Alteria, qui regardait la petite dragonne se placer sur son épaule, enjouée, pour finalement déclamer.

~ A moi ! ~

Ceci n'avait pas l'air de lui être directement destiné, aux vues des regards interloqués de ses élèves. Elle les regarda donc s'approcher en silence, leur faisant signe de ne pas trop les déranger.

~ Je m'appelle Aïasil, je suis née il y a quelques jours mais.. j'ai déjà perdue ma lune... Alors je cherche une jolie étoile en attendant de la retrouver. Tu es belle aussi tu sais, je veux bien que ce soit toi, l'étoile que je cherchais. D'accord petite étoile ? ~

Alteria s'émerveillait devant ce qui était beau, et fondait littéralement devant ce qui pouvait être qualifié de "mignon", aussi la petite lui fit un effet des plus ravageurs. Du peu qu'elle avait pu comprendre, Aïasil avait perdu un être cher et était venu chercher du réconfort ici, ce que la vampire était parfaitement disposer à lui donner. Sentant la tête de la dragonne contre sa joue, Alteria ne pu retenir un sourire doux et sincère en passant doucement un doigt sur ses écailles pour lui répondre.

« Si une simple vampire peut vous suffire, je suis toute à vous, le temps que vous désirerez, je ne vais pas refuser la compagnie du premier dragon que je rencontre. »

Alteria avait dit cela d'un ton enjoué, le petit surnom qu'elle venait de lui donner ne faisait que renforcer le côté mignon de la créature.

~ Et l'entrainement est compréhensible, juste inutile. ~

« Madame est un être exceptionnel, pas de doute là dessus, cependant pour des créatures plus faibles, l'entrainement n'est pas inutile. » Lança-t-elle sur un ton amusé tout en continuant de la caresser.

Elle tourna ensuite son regard vers ses élèves et leur dit d'une voix douce, mais ferme : « Et bien jeune gens, je vois que vous avez terminé votre entrainement, c'est très bien ! Et vu que vous n'avez plus rien à faire ici, vous pouvez disposer, à demain, rentrez bien ! » finit-elle sur une note douce.

Elle reporta son attention sur la dragonne et continua de l'admirer, elle aurait pu faire cela des heures durant, mais elle préféra engager une conversation.

« La jeune Aïasil aurait peut être envie de me conter l'histoire de sa journée ? J'avoue être intriguée par ce qui a pu vous mener jusqu'à mon école. Et peut être pourriez vous m'en apprendre plus sur les dragons, j'avoue ne pas y connaître grand chose, d'où mon émerveillement actuel. »

Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Sam 10 Sep 2016 - 12:06

Aïasil n'avait pas spécialement attendus de réponse de la part de ce bipède, elle lui demandait de la compagnie, elle lui demandait de briller pour elle, jamais elle ne pourrait éclairer aussi bien la nuit que la lune, sa sœur, mais celle-ci était actuellement cachée par les nuages, alors elle s'en retournait à la faible lumière, pourtant douce et chaleureuse des étoiles, refusez cela a un dragon -et surtout à elle- était d'un manque de respect total, aussi la réponse était évidente, mais cela n'empêchait pas la petite de savourer ces paroles... Et sa main qui effleurait ses écailles, elle lui en avait donné la permission après tout.

La petite étoile s'adressa aux petits humains aussi, en leur expliquant qu'ils devaient partir, elle les chassait de son "école" ? Aïasil ne saisissait pas tout, mais elle préféra faire comme si, voyant que les humains détachèrent lentement leurs regards de ses écailles noires, et murmurèrent quelques paroles entre eux avant de lentement commencer à partir. Alors que certains se retournaient pour l'admirer encore quelques instants, elle continuait à se pavaner et à faire la belle. Mais pourquoi sa petite étoile avait décidé qu'ils devaient s'en aller ? Peut-être voulait-elle l'avoir pour elle toute seule ? Ce n'était impossible, elle aurait pu juger -et avec raison- que seule la dragonne méritait sa lumière. Cette pensée s'accompagna d'un petit ronronnement comme elle était heureuse d'être ainsi considérée comme le centre du monde. Elle tenta toutefois de faire croire qu'elle avait définitivement comprit le principe d'entrainement tout en rabaissant un peu les humains au passage, en les interpelant par la pensée.

"Oui, et entrainez vous bien. vous en avez besoin !"

Et elle jeta un timide coup d’œil à la vampire, voir si elle avait décelé son petit manège ou si elle avait réussi à l’impressionner de sa capacité de compréhension.

Cette dernière lui posa plutôt quelques questions sur ce qu'elle avait fait, son histoire, ou sur les dragons en général.

Il était vrai qu'entre amis, les gens se confiaient souvent leurs secrets, et quand bien même elle n'accordait pas tant d'importance à la petite étoile, elle savait bien qu'il y avait des limites a ce qu'elle pouvait dire. Les vampires vivaient longtemps, et celle-ci était déjà âgée de deux cents ans, et aucun bipèdes ne semblaient avoir échappé aux dernières guerres... ce qui impliquait que tous connaissaient la dame blanche, alors si elle révélait que sa demi-liée n'était autre que la fille de peau-blanche, et qu'elle avait rencontré l'ennemie publique numéro un d'Armanda il y a quelques heures à peine...

Mëryl aurait certainement de gros ennuis, et elle savait que le chagrin qu'elle lui infligeait par son absence était suffisamment douloureux pour la petite rose pour qu'elle comprenne qu'elle ne devait pas fréquenter sa mère, pas besoin de lui envoyer des gardes ou des manieurs de griffe-de-dragon à l'arrière train.

Toutes ces pensées et réflexions attrista quelques peu l'humeur de la dragonne, qui baissa les yeux vers le sol pendant ce laps de temps ou elle réfléchissait.. Mais.. Elle avait bien d'autres choses à dire non ? Tout ce qu'elle avait à faire était de lui expliquer qu'elle avait perdus sa lune, et delà elle pouvait raconter ce qu'elle voulait. Mais il lui restait encore à trouver les bons mots.

"J'ai perdus ma lune dans la grande grande école là-bas"

Fit-elle en pointant du museau la direction du palais impérial, appliquant à tort le nouveau mot qu'elle avait apprit, pensant qu'il s'appliquait à n'importe quelle construction humaine. Elle poursuivit :

"En fait j'ai fait exprès, elle a fait des bêtises alors je lui apprend qu'elles ont des conséquences, tu comprend ? Mais ça me fait mal aussi... C'est pour ça que je cherchais quelqu'un pour s'occuper de moi en attendant... "


Elle s'interrompit brutalement, remuant un peu sur l'épaule de la petite étoile, les paroles et l'attention d'un dragon avaient un prix, elle ne devait pas trop en dire avant qu'il ne soit payé.

"Donnes moi à manger. J'ai faim..."

Et elle regardait ailleurs, comme si elle venait de refaire une bêtise, elle en avait oublié de demander au lieu d'exiger, elle perdait les vieilles leçons d'Enetari...

"...s'il te plait."

Sa petite langue s'échappa de sa gueule pour lécher l'air et y récupérer quelques traces de sueur humaine qui avaient le don de lui donner de l’appétit. Et lécha au passage la joue blanche qui se présentait à elle, dans l'espoir d'amadouer la petite étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re : A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Sam 10 Sep 2016 - 21:59

Alteria était totalement en liesse, elle avait rencontré sa première dragonne et une toute jeune en plus. Elle n'en avait jamais rencontré et n'avait jamais essayé d'en apprendre plus sur eux, elle savait à peu près à quoi cela ressemblait, que c'était des créatures fières voire arrogantes et incroyablement puissantes. Elle était là, émerveillée, à regarder la petite Aïasil se pavaner, elle avait renvoyé ses élèves pour avoir le plaisir de la contempler sans bruit, c'était égoïste, mais elle pouvait bien se le permettre.

~ Oui, et entrainez vous bien. vous en avez besoin ! ~

Le message de la petite dragonne aurait pu paraître anodin au premier venu, mais Alteria savait que les dragons étaient vraiment étrangers à ce genre de concept, elle ne devait pas forcément avoir tout compris sur le principe de l'entraînement. Cependant elle en avait compris l'essence et la base, ce qui prouvait un effort d’intérêt de la petite créature, même si le petit regard qu'elle lui lançait soulignait le fait qu'elle avait tenté cette interjection pour gagner en aura charismatique auprès de la vampire. Et elle en avait gagné, mais pas de la façon espérée, cet effort de compréhension la rendait encore plus mignonne et sympathique aux yeux d'Alteria, qui lui décocha un sourire doux et sincère, appuyant cela par un regard qui aurait pu sembler maternelle, mais qui reflétait seulement la fierté.

Oui, Alteria était fière de cette petite dragonne, pas comme un parent aurait pu être fière de son enfant, mais plus comme elle était fière quand un de ses élèves s'investissait dans l'apprentissage d'un concept ou d'une maîtrise. Mais elle changea bien vite de perspective quand elle vit la petite dragonne baisser les yeux vers le sol d'un air attristé. La vampire fut intriguée par cela et se concentra sur elle, pour essayer de comprendre ce qui pouvait la tourmenter ainsi.

~ J'ai perdu ma lune dans la grande grande école là-bas ~

Elle pointa du museau la direction du palais impérial d'un regard triste qui fit trembler la vampire. Alteria n'aimait pas voir les gens triste en général, mais elle éprouvait tellement de sympathie pour la petite qu'elle ne put s’empêcher de souffrir avec elle. A ce qu'elle comprenait, elle avait perdu un être très cher, elle choisit donc de noter au fond de son esprit qu'il lui faudrait trouver quelqu'un pour lui expliquer plus amplement les tenant et les aboutissant de la vie des dragons. Plongée dans sa réflexion et ne voulant pas la vexer maintenant, elle ne dénota pas l'erreur de la dragonne, se disant qu'elle lui en apprendrait plus sur les coutumes humaines et leur vocabulaire avant de les employer.

~ En fait j'ai fait exprès, elle a fait des bêtises alors je lui apprend qu'elles ont des conséquences, tu comprend ? Mais ça me fait mal aussi... C'est pour ça que je cherchais quelqu'un pour s'occuper de moi en attendant... ~


Aïasil s'interrompit brutalement, peut être ne voulait-elle pas trop parler de sa vie privée à une parfaite inconnue, mais la raison était tout autre et Alteria l'apprit bien rapidement.

~ Donnes moi à manger. J'ai faim... - ...S'il te plait. ~

La dernière occurrence avait eu du mal à venir, mais Alteria ne tiqua pas, les dragons étaient des êtres fiers et le fait que cette petite ai utilisé une formule de politesse était déjà bien assez.

« Attends moi ici Aïasil, je vais te trouver quelques choses. Je reviens dans cinq minutes. »

Elle aimait bien la petite, mais la laisser en face du stock de provisions prévu pour les élèves était une mauvaise idée. Elle se dirigea vers la réserve et attrapa un morceau de viande et un poisson, puis soupira.

« De tels mets de choix sont réservés aux élèves qui ont les meilleurs résultats habituellement... mais soit, j'irai en acheter d'autres si l'occasion se présente... et si j'en retrouve un jour. »

Jugeant que les aliments étaient toujours meilleurs cuits et chauds, elle fit cuire les deux, vidant le poisson. Elle ne les laissa pas cuire plus d'une minute pour ne pas dénaturer le goût, et apporta le tout dans une assiette, la posant au sol devant Aïasil.

« Je sais que ce n'est pas habituel pour les dragons, mais ce petit cercle de verre s'appelle une "assiette". En effet, les organismes vivants ont plus de facilité à digérer des aliments cuits, et la cuisson augmente le nombre de nutriments que la nourriture peut céder. Mais nous ne pouvons pas nous permettre de placer un aliment sur la table, par éthique humaine, nous les plaçons donc dans des assiettes. »

Ne connaissant pas les habitudes des dragons, Alteria avait expliqué du mieux qu'elle pouvait la cuisson des aliments et la notions de couvers, elle regarda la dragonne, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Lun 19 Sep 2016 - 22:40

La petite étoile était une bonne personne, elle la sentait très réceptive à sa douleur, et à n'importe lesquelles de ses petites manigance pour la séduire par sa beauté, prestance et tout autre magnifique qualificatif qu'elle lui trouverait. Aïasil était faible, elle avait besoin de réconfort, d’exister, telle l'enfant qu'elle était redevenue, et quelque part n'avait jamais cessé d'être, elle avait pour combler cette nécessité qu'elle ressentait, le besoin de se sentir être le centre de toute chose, la fameuse dragonne dont tout le monde parlait, la survivante, le phœnix noir. Et cette petite étoile était toute disposée à répondre au moindre de ces désirs, comme une servante envers sa princesse, princesse qu'elle était, et qu'elle serait encore longtemps, avant de devenir reine, la reine de la nuit.

Mais de ce fait, elle était très facilement heureuse, le soin et l'attention que lui portait la vampire lui réchauffait le cœur, car perdre l'attention des autres signifiait qu'elle devait porter son fardeau seule, ce dont elle était incapable sans sa liée. Plus d'attention en revanche, lui permettait de l'oublier.

La vampire ne chercha pas à déceler de fautes dans son maniement des mots, ou ne les exhiba pas, ce qui aurait pu faire plaisir à la dragonne si elle en avait prit conscience, elle se contentait là de se croire en sa progression, ce qui n'était pas entièrement faux pour autant, et elle ne sembla même pas remarquer son petit coup de bluff, elle s'était contentée de sourire ! Sans doutes qu'elle venait de remarquer a quel point les pointes de ses cornes étaient affutées, ou comment ses yeux contenaient l'essence de la nuit par leurs contrastes d'argent et de noir, et qu'elle était en extase devant chaque détails qui la rendait si parfaite. Elle se mit à attribuer tout les sourires de la petite étoile à une découverte de plus sur la beauté de ses écailles, et de son âme, sans se douter qu'elle la trouvait simplement... mignonne, un autre concept qu'elle ne pourrait sans doutes jamais assimiler avant d'être adulte et capable d'aimer ses enfants.

De toute manière, ou bien la politesse était parfois utile, ou bien -et c'était surement le cas- elle était trop parfaite pour qu'on lui refuse le moindre caprice, qui n'était ici autre que de la nourriture. La vampire s'exécuta aussitôt mais lui demanda de rester en place... Aïasil ne voulait pas être déplaisante, elle savait que pour être aimée, il fallait savoir le faire un minimum soit-même, et pour prouver de l'affection envers quelqu'un, lui faire confiance et répondre à ses demandes était une nécessité lorsqu'elle lui rendait service. Cependant ce qu'on lui demandait là était impossible, attendre ? Mais pourquoi faire ?
En réalité Aïasil avait d'autres plans, s'exaspérant du temps que sa nouvelle servante mettait pour lui préparer son repas elle profita de son instant de solitude pour assouvir sa curiosité au sujet de cette fameuse "salle" d'entrainement. Elle commença par examiner l'une de ces grandes griffes de dragons qui trainait contre un mur, elle machouilla une extrémité pour constater qu'il s'agissait là d'acier, ne comprenant pas réellement ce que cette arme apportait de plus à un humain qu'un de ses sortes de pics tout droits fait de la même matière, et qui coupent, elle finit par s'en désintéresser pour s'avancer vers la zone ou l'odeur des humains était la plus forte : le territoire des unipèdes.

Elle avait tout de suite remarqué ces étranges bipèdes avec qui les humains se battaient, ils ne semblaient pas très forts ni en défense, ni en attaque, ils étaient totalement immobiles... Et avaient l'odeur du sale et du bois... Elle chercha à communiquer avec eux, mais pas tellement pour en savoir plus :

"Entrainons-nous !"

Aucune réponse, aucune connexion possible. C'était impossible ! Refusant de croire que les pantins n'étaient pas des êtres doués de conscience, pas des êtres tout court en fait, elle commença à lancer l'offensive.
Quoi qu'elle ai put en dire, la petite Aïasil souffrait de son manque d'entrainement, elle était limitée au combat par la grandeur de ses ailes qui, même si elle refusait de l’admettre, la gênait beaucoup dans les mouvements de souplesse, donc au combat de manière générale, un dragon était certes limité par sa morphologie, mais s'adapter à ce corps invincible, néanmoins parasité de quelques défauts, qui était le siens était une raison tout aussi valable. Alors elle engagea le combat, mordant à pleine dents l'unique jambe -au goût de bois- d'un unipède et s’imaginant une contre attaque, qu'elle esquiva d'ailleurs aisément et avec style, pour ensuite lacérer le ventre de son ennemi d'un coup de griffe en plein vol, et ouvrit même la gueule pour recevoir le flot de sang censé s'échapper de l'immense plaie qu'elle avait fait dans la toile d'un ancien sac à patates.

Extrêmement déçue que le cadavre de son adversaire ai si mauvais goût, la dragonne commença à donner des coups de tête pour abattre le mannequin d'entrainement. Elle réussi à le pencher un peu en arrière, mais sans plus, elle aurait put faire bien plus évidemment, mais elle avait sentit revenir vers elle un esprit beaucoup plus réel, une étoile qui brillait vraiment. Elle se carapata loin du mannequin, il ne fallait pour rien au monde que sa nouvelle amie découvre qu'elle avait essayé de s'entrainer, mais finalement, aveugle comme elle était, sans doutes qu'elle ne ferait que sourire devant la beauté de ses écailles, une fois de plus !

Aïasil, toute contente qu'on lui offre de la nourriture, fut surprise de la voir protégée de moitié par une sorte d'écaille géante, elle connaissait cependant le principe, mais les "assiettes" qu'on lui présentait d'habitude avaient plutôt la forme d'un gros disque de métal. Dans lequel elle trouvait généralement de fines tranches de viandes crue.
Au simple souvenir des repas que les elfes lui avaient offerts à sa renaissance, elle se remit à saliver abondamment, et croqua à pleine dents dans le poisson qu'on lui présentait. Sans faire absolument aucune attention au charabia incompréhensible que lui racontait la petite étoile... qui parlait... de nutriments... faciles à digérer ? Peut-être des proies potentielles, ces animaux-là ?

Elle n’eut pas le temps de penser que chasser le nutriment pourrait être une bonne idée qu'un affreux goût envahissant sa bouche la força à recracher l’énorme bouchée qu'elle avait commencé à gober. Son petit corps se mit à frissonner et les épines de son dos firent des petits cliquetis, elle s'éloigna de "l'assiette" et de la vampire avant de la regarder d'un œil sévère.

"Je suis désolée, mais si tu ne peux pas me faire quelque chose de bon à manger, je devrais partir demander à quelqu'un d'autre."

Ce n'était pas entièrement vrai. Aïasil éprouvait inconsciemment de la réelle affection pour sa petite étoile, qu'elle connaissait pourtant à peine, et la viande ne semblait pas avoir si mauvais goût que ça. Mais elle voulait se faire comprendre qu'on ne pouvait pas lui donner de la viande de mauvaise qualité, et que celle-ci l'était très certainement à cause de son goût bizarre et de sa chaleur. Et Alteria avait tellement insisté sur l'honneur de l'avoir à ses cotés que la petite obsidienne savait qu'elle avait un grand pouvoir sur elle. Petite, elle ne comprenait pas encore totalement qu'il ne fallait pas abuser de ce genre de pouvoir là... Mais si par heureux bonheur, ce caprice supplémentaire pouvait la convaincre de l'emmener dans la réserve...

( Hrp : désolé pour le retard ;_; )




"Un destin brisé peut être reforgé"
.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Mer 21 Sep 2016 - 21:15

Alteria était impatiente de savoir si cette viande de qualité allait suffire à la petite dragonne, et quelle ne fut pas sa déception quand elle la vit recracher le morceau comme si il s'agissait de la pire nourriture que l'on pouvait lui servir. Alteria était presque abasourdie, jamais elle n'avait pensé qu'elle aurait pu se tromper à ce point, elle regarda la petite dragonne d'un air inquiet.

~ Je suis désolée, mais si tu ne peux pas me faire quelque chose de bon à manger, je devrais partir demander à quelqu'un d'autre. ~

Alteria était blessée, et le mot était faible, jamais encore elle n'avait subit telle humiliation. Regardant autour d'elle, désemparée, elle se demanda ce qu'elle pouvait faire pour contenter la dragonne, mais elle ne trouva rien de bien utile. Elle réfléchit un peu, la dragonne était certes très arrogante, mais elle n'avait peut-être simplement pas compris la portée de ses paroles... la vampire ne savait plus. Elle évita de croiser le regard de la petite et choisit de se faire demi-tour pour retourner à la réserve, laissant cette fois la porte ouverte derrière elle. Elle se mit à réfléchir sur un moyen de satisfaire la jeune dragonne, tournant et retournant les idées dans son esprit.

« Peut-être simplement de la viande crue ? Ou alors je devrais lui demander à quelle viande elle est la plus habituée..? »

La vampiresse voulait bien faire de son mieux pour contenter sa nouvelle invitée, mais elle n'y connaissait vraiment rien en dragons. Elle prit ainsi la décision de mieux se renseigner sur ces créatures qu'elle avait tant admiré sans même vraiment les connaître. Mais c'est ainsi plongée dans sa réflexion qu'elle entendit un petit bruit derrière elle.

« Je ne savais vraiment pas quoi faire ni quoi dire pour vous contenter, aussi ai-je préféré venir ici et laisser la porte ouverte en espérant que vous pourriez m'indiquer vos préférences. J'ai beaucoup de choses ici, il y aura bien une d'entre elles qui vous plaira. »

La vampiresse avait parlé sur un ton incertain, elle n'était pas vraiment sûre de ce qu'elle disait, peut-être que finalement cette viande qu'on lui avait vanté comme si délicieuse n'était pas si formidable que cela après tout, qu'en savait-elle ? elle était une vampire, elle n'avait donc pas pu la goûter elle même, bien que ses élèves lui avait bien fait comprendre que cette viande était un met de choix. Il regarda donc Aïasil, attendant son jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Mar 27 Sep 2016 - 20:23

Aïasil était embarrassée, elle ne pensait pas la vampire aussi fragile, il ne lui avait suffit que de ce petit abus de pouvoir pour terrasser la guerrière aux griffes de dragons ! Alors qu'elle la jugeait de son regard d'argent, elle fut étonnée de la voir paniquer et regarder dans tout les sens, elle continuait son manège, faisant cliqueter ses petites griffes signifiant qu'elle s'impatientait, oh oui ! Cela lui plaisait d'avoir un tel effet sur cette vampire ! Elle y trouvait là un plaisir cruel, qu'elle refoula cependant bien vite en mesurant à quel point elle blessait amèrement la petite étoile, qui décida d'abandonner ?

Le plaisir malsain s'effaçant, il fit d'abord place à de la colère, n'était-elle pas capable de lui donner un bout de viande convenable ? N'était-elle pas capable de satisfaire ses besoins les plus primitifs, alors qu'elle pouvait "entrainer" les gens ? N'était-elle pas simplement capable d'assumer et de contempler son échec ? Mais finalement, toutes ces questions s'effacèrent pour faire face à l'incompréhension, puis à l'inquiétude. Enfermée dans sa grotte, elle ne revenait pas, l'avait-elle si détruite que ça ? Aïasil n'aimait pas cette faiblesse dont la petite étoile semblait faire preuve, et elle s'imaginait déjà que cette situation l'endurcirait, tout comme elle espérait se faisant endurcir sa liée, cependant s'inquiétant d'être allée trop loin, elle se rendait maintenant parfaitement compte que la petite étoile ne méritait pas cela, et, embarrassée, se réinvita dans la demeure, l'entrée n'étant plus comblée par ce morceau de bois que l'on appelait porte.

Elle explora un peu mais se servit surtout de son odorat pour la retrouver, une odeur douce et pas déplaisante, dont elle était maintenant sûre de se souvenir à vie. Elle la trouva dans une galerie de sa grotte de bois et de pierre, contemplant le mur. Elle l'avait entendue arriver -elle qui savait se faire discrète, car elle se mit à parler de vive voix à, semblait-il, son attention.

Elle l'ignora, elle croyait comprendre qu'elle pouvait obtenir ce qu'elle voulait d'ici, ça c'était normal, la vampire n'avait pas besoin de le préciser, cependant ce n'était pas cela qu'elle était venue chercher.

"Ça va ?"


Fit-elle de sa petite voix innocente, raisonnant dans l'esprit de la vampire. Elle ignora sa faim pour paraître la plus aimable possible, car elle venait de s'apercevoir que si elle se fichait complètement de l'histoire de sa nouvelle amie, la voix d'Enetari lui dirait d'au moins obtenir son nom. D'après la tombée, ne pas, ou mal nommer les choses ne faisait qu'ajouter à la misère du monde. Aïasil ne comprenait pas réellement le sens de ces paroles, mais savait comment y rendre honneur. Son jugement, et sa faim attendraient.

"Je veux ton nom, petite étoile."






"Un destin brisé peut être reforgé"
.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Ven 30 Sep 2016 - 22:21

~ Ça va ? ~


La petite dragonne lui avait demandé cela sur un ton tellement innocent que la vampire en fut presque déstabilisée. Décidément elle ne savait pas sur quel pied danser avec la créature, et elle se surpris à rêvasser avant de lui répondre.

« Je ne sais pas, je ne suis pas à l'aise pour tout vous dire. Je ne sais pas comment je suis censée me comporter face à une dragonne, je ferai une piètre hôte pour vous, j'en ai bien peur. »

La dragonne, n'en faisant toujours qu'à sa tête, changea de sujet, en tout cas c'est ce qu'il sembla à Alteria.

Je veux ton nom, petite étoile.


La vampiresse soupira et répondit à la dragonne, elle était vraiment spéciale, elle changeait de sujet et de comportement au gré de ses pensées, et elle était totalement imprévisible, ce qui avait le don de déboussoler Alteria.

« Alteria, Alteria Emperes pour être précise, bien que je ne sais pas si la notion de nom de famille parle aux dragons. »

La vampire regarda un peu autour d'elle, elle devait se reprendre et vite, ce n'était clairement pas dans sa nature de paniquer autant. Elle analysa la pièce pour y trouver des repères familiers, le coin froid et le sel pour conserver les aliments dans le fond de la pièce, le jolie tapis confectionné par le père d'une de ses élèves, l'armoire où étaient rangés les couverts et les assiettes pour que les élèves puissent manger ensemble. Alteria sentait qu'elle commençait à reprendre pied et se concentra un peu plus intensément sur sa journée.

Yundel était parti il y a de cela une bonne heure, la laissant seule avec les élèves, elle devait maintenant faire face à une dragonne seule, mais après tout ce n'était pas bien effrayant, elle avait juste à être naturelle. En plus cela lui ferait une superbe anecdote à raconter à Yundel et à quiconque voudrait bien l'entendre. En se concentrant un peu plus elle reconnu les voix de quelques uns de ses élèves à l'extérieur de la demeure, a priori ils n'avaient pas encore abandonné l'idée de voir la dragonne de plus prêt.

S'étant maintenant totalement calmé, la vampire rouvrit les yeux, après une minute de transe qui avait dû étonner la dragonne, et lui dit d'une voix calme et maternelle.

« Oui, je m'appelle Alteria. Enchantée de te connaître, jeune dragonne Aïasil. »
Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Mer 5 Oct 2016 - 21:09

La dragonne avait posé sa question de façon superflue, mais elle n'en demeurait pas moins sérieuse, et il lui arrivait vraiment de s'inquiéter de l'effet qu'elle avait réussi à avoir sur cette finalement pas si grande chose que cette petite étoile. Elle demeura de ce fait patiente et à l'écoute de sa nouvelle amie. Amie car, elle l’accueillait, même si c'était normal tant elle était géniale, chez elle et lui offrait ce qu'elle voulait, ce n'était pas exactement le genre de personnage auquel elle avait l'habitude de s'attacher, pour tout dire, sans doutes qu'elle n'aurait pu la considérer comme autre chose qu'un larbin qui lui devait admiration, bonté, et même vie tant elle lui était supérieure en temps normal. Mais ici Aïasil ne cherchait pas à dominer la petite étoile, ici elle ne cherchait pas à prouver sa force, à ridiculiser le faible, elle avait essayé plus tôt avec le cuivré, mais au final elle s'était rendue compte que la faiblesse l'habitait aussi. Elle n'en avait pas peur de cette faiblesse, elle était naturelle, elle n'avait pas sa liée à ses cotés et seule Mëryl était capable de combler l'abîme qui s'était creusé au fond de son cœur, elle la comblait maladroitement, mais le faisait assez pour qu'elle puisse connaître le bonheur à ses cotés. Et si cette dénommée Alteria, elle acceptait de la compter dans ses amis, c'était parce qu'elle aussi, elle arrivait à lui procurer cette sensation, en moins exaltant, moins puissant, mais elle se sentait heureuse à ses cotés. Pour peu, si ce n'est qu'elle soit heureuse aussi.

Alors oui, Aïasil s'inquiétait vraiment du bonheur d’autrui, même si elle ne voulait pas le montrer, la question était sincère, et son geste pour écouter la réponse tout autant.

Elle céda à sa demande, et lui donna donc son nom, en évoquant le concept de famille au passage, concept qu'elle connaissait, dont elle aurait pu se sentir offensée que l'on puisse penser qu'elle ignorait ce qu'était un frère, une soeur, un père... une mère. Mais évoquer ce sujet lui rappelait que sa mère était introuvable, lui faisait mal, alors elle préférait qu'on la console plutôt que de s'outrer de la remarque.

Elle enregistra le nom de la petite étoile, nom désormais associé à l'odeur fine qu'elle avait, et la laissa se reposer. Elle avait été troublée, cette pauvre chose, tant elle avait abusé de son pouvoir, ce n'était pas l'objectif, alors Aïasil ne fit rien pour la délivrer de cette sorte de transe dans laquelle elle était entrée, bien que concept très étrange, elle comprenait qu'elle avait besoin de souffler, et le temps qu'Alteria reprenne ses esprits, elle se trouva l'occupation de calmer les grondements de son estomac. Se dirigeant vers une meuble quelconque, d’où émanait une odeur de viande quelconque, elle ouvrit un placard et s'empara d'une pièce de viande quelconque, qu'elle commença a ronger. De la viande crue, de la viande humide, encore saignante, c'était tout ce qui lui fallait, et elle se fichait de ce qu'elle valait en métal jaune, de la viande, c'est de la viande.

La vampire signala qu'elle avait reprit ses esprits en se présentant une nouvelle fois, en usant de l'une des formules de politesse qu'Enetari lui avait apprise.

"Enchantée, Alteria Emperes."

Répondit-elle mécaniquement, avant de gober un morceau particulièrement gros et lui adresser un regard réconfortant, semblable a un immense sourire, son esprit éméttait en même temps que paroles, des ondes réconfortantes, et, le ventre remplit, lui faisait part de ce sentiment de sécurité qu'elle ressentait, l'endroit était minable par rapport au palais, mais... elle s'y sentait beaucoup plus chez elle.

"Je préfère petite étoile. C'est plus joli, ça te va mieux, ça te rend plus belle aussi."

ça lui était étrange de complimenter quelqu'un d'autre que sa liée, mais elle cherchait seulement à la mettre à l'aise, elle se voulait douce, et si elle essayait d'être gentille ? Vraiment gentille, ce n'était qu'un essai, mais elle ne voulait pas être rejetée par cet être pour qui elle portait de l'affection. Pourtant, elle ne pouvait pas mentir, et elle n'aimait pas mentir, les autres mentaient parce qu'ils étaient faibles, elle elle ne mentait jamais, elle était franche, droite et forte, et Alteria finirait par l'apprendre à l'être aussi, tout comme Mëryl.

"Une piètre hôte, il est vrai..."


Elle laissa planer un léger silence, afin d'étudier sa réaction, sa voix avait finit sur une note grave, mais qui laissait toutefois le doute sur la réelle intention de ses mots.

"...Mais tu peux te rattraper en t'asseyant et en faisant vibrer mon coeur, tu sais jouer de la "musique" petite étoile ? Tu sais chanter ? Quel instrument peux-tu jouer ?"

Elle pointa du museau une chaise qui lui semblait confortable pour un bipède, construit un peu de la même manière que le canapé vaincus plus tôt. Le morceau de viande pendant de la bouche, elle ne pouvait cacher qu'elle était un peu excitée de ce que la vampire était capable de faire, sa voix était douce, et rien ne faisait plus plaisir à Aïasil que d'écouter ce que l'on appelait "la musique". Juste retour des choses puisqu'elle l'avait nourrie, même indirectement - elle comprenait que la viande est pu appartenir à Alteria - Elle se proposa ensuite à satisfaire la curiosité de la vampire, tant qu'elle pouvait lui montrer a quel point elle était formidable, et voir les yeux de la petite étoile pétiller en admirant la fine membrane de ses ailes, elle était heureuse.

"En échange je répond a toutes tes questions !"




"Un destin brisé peut être reforgé"
.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Ven 7 Oct 2016 - 22:29

Alteria s'était enfin totalement reprise, elle se dressait maintenant de toute sa hauteur devant la petite dragonne, la regardant plus comme un être adorable que comme une sorte de demi-dieu. Elle lui lança un sourire amusée quand elle vit la petite créature en train de manger un simple morceau de viande crue, maintenant elle saurait quoi donner à une petite dragonne affamée.

~ Enchantée, Alteria Emperes ~

Et c'est qu'elle était polie en plus. Alteria eu un rire franc sans trop savoir pourquoi, et regarda un peu autour d'elle. C'est comme si le monde avait changé, les couleurs étaient plus clair, sa vision plus nette, elle avait envie reprit possession de ses moyens.

~ Je préfère petite étoile. C'est plus joli, ça te va mieux, ça te rend plus belle aussi. ~

Décidément cette petite créature était étrange, et elle sautait du coq à l'âne dans son humeur et dans ses sujets de discussion, ce qui la rendait encore plus adorable aux yeux de la vampire.

~ Une piètre hôte, il est vrai... ~

Tiens, qu'est-ce qu'elle disait. Elle était vraiment incompréhensible, surement comme la plupart des dragons. Elle essayait surement encore de lui soutirer quelque chose, bien qu'Alteria était bien intriguée parce qu'elle pourrait apporter de plus à Aïasil que de la nourriture. Question qui reçu bien vite sa réponse.

~ ...Mais tu peux te rattraper en t'asseyant et en faisant vibrer mon coeur, tu sais jouer de la "musique" petite étoile ? Tu sais chanter ? Quel instrument peux-tu jouer ? ~

« Et bien pour tout te dire, j'ai bien appris une chanson qui m'est chère pendant mes voyages à travers le monde. Je serais heureuse de te la faire partager. »

Si il y avait bien une chose qu'Alteria maîtrisait aussi bien que la faux, c'était la guitare. Mais deux compétences qui écrasaient monstrueusement ces maîtrises étaient ses capacités au chant et à la danse, et elle avait bien l'intention de démontrer cela. Attrapant sa guitare bien rangée dans un coin de la salle adjacente, heureusement qu'Aïasil ne l'avait pas réduite en miettes.

~ En échange je répond a toutes tes questions ! ~

La petite dragonne enchérit, impatiente, ce qui fit sourire la vampire pendant qu'elle s'installait devant elle, guitare en mains. Elle commença à chanter le chant que lui avait apprit une jeune femme pendant son voyage, faisant remonter des myriades de souvenirs plus ou moins heureux à son esprit. Elle se sentait... vivante.


[ HRP : La chanson : https://www.youtube.com/watch?v=V1CjxQXXA7o ]

Revenir en haut Aller en bas
Aïasil
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Assistant
Dragonne presque-liée

MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria] Mar 1 Nov 2016 - 17:59

Sans demander son reste la petite étoile s’empara d’un objet un peu moche, difforme, avant d’aller s’asseoir sur le siège qu’elle avait pointé du museau. Une sorte de grosse boîte, avec des fils tendus devant son ouverture, Aïasil, curieuse, s’en approcha doucement pour regarder de plus près son fonctionnement, sans y comprendre grand chose. Alteria la regarda et passa ses petites griffes de bipèdes sur les cordes tendues qui émirent alors un son.

Quel étrange instrument ! Jamais Aïasil n’avait vu de guitares auparavant, et bien que le son était moche, lorsque la petite étoile frottait plusieurs cordes, elle créait là une mélodie bien plus complexe que la « flûte », une espèce de branche creuse avec des trous, dont elle avait déjà entendue quelques morceaux. Après un court moment ou Alteria semblait accorder son instrument, Aïasil observa un petit problème : l’instrument occupait la place qu’on lui réservait, sur les genoux de ses servants, ou de sa liée. Que faire ? Elle ne pouvait pas arracher la guitare des genoux de la vampire sinon elle ne pourrait plus jouer ! Mais elle ne pouvait pas non plus rester plantée devant elle.

Alors elle trouva un petit stratagème, née d’à peine 48 heure, la petite obsidienne était assez petite pour passer entre le ventre d’Alteria et sa guitare, elle grimpa donc sans demander aucune permission pour s’installer dans ce petit espace à peine confortable. Peut-être que la vampire fut surprise, mais elle n'en laissa rien paraître, elle fit de son mieux pour agrandir ce petit espace qui devint ainsi bien plus confortable, et Aïasil émit alors son petit ronronnement, l’encourageant à lui montrer ce qu’elle savait faire.

Alors elle joua, et elle chanta aussi. Les cordes vibrèrent, celles de sa guitare, celles de sa gorge, et sur une mélodie agréablement nouvelle, car faits de sons si mystérieux, s’ajouta une voix doucereuse et calme. Une voix ni trop aigüe ni trop grave, une voix parfaite. Enfin il y avait des défauts par-ci par là, évidemment, mais Aïasil ne pouvait pas chanter, comme un domaine de compétition était impossible, elle se laissait facilement impressionner par cette belle voix qui était celle de sa petite étoile. Sa petite étoile à elle, celle qui chantait pour elle, qui chanterait pour elle à nouveau, d’autres mélodies, d’autres saveurs, pour des jours peut-être plus sombres mais aussi peut-être plus beaux. Posant son menton sur la boîte à corde, sentant l’air virevolter à l’intérieur, le son se propager. Il venait d’en haut, d’en bas, le son, la musique, la pénétrait. Elle sentait les souvenirs de la petite étoile s’agiter dans son esprit, ses émotions se refléter dans sa voix, dans la puissance de ses caresses sur les cordes. Elle ferma les yeux.

C’était aussi bête que ça, mais il n’en fallait pas moins pour charmer la dragonne : la sincérité d’une musique simple, qui l’emportait au loin, loin de ses soucis, loin de ses tracas, de ses problèmes avec sa liée. La petite dragonne était là, perdue dans toutes ces émotions et ces souvenirs qui parcouraient son âme et son cœur, allongée sur les genoux de la petite étoile, le ventre plein, l’esprit reposé, en compagnie d’une amie, en qui elle décida d’accorder sa confiance, et laisser son esprit quitter son corps jouer avec celui de la musique.

Oubliant toutes notions de temps ou de devoirs, de responsabilités ou de prudence, la dragonette laissa la petite étoile l’emporter dans un autre univers, éphémère, ou il ne lui manquait plus rien, ou elle pouvait admirer la lune briller parmi tant d’étoiles. Et, loin de se douter des épreuves qui l’attendaient dès le lendemain, lâcha un petit :

« Merci. »

A présent l’obsidienne était reposée et, sous la lumière chaleureuse de la petite étoile, la petite dragonette s’était endormie.

THE END




"Un destin brisé peut être reforgé"
.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: A la recherche d'une étoile [PV Alteria]

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche d'une étoile [PV Alteria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-