Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Jugement arbitraire (Pv Alornell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Mar 16 Aoû 2016 - 16:15

Spoiler:
 

6 Juin

Il avait entendu des cris, et des voix résonner alors qu'il se trouvait dans ces plaines sauvages à la recherche d'un groupe de bandits qui avait trouvé refuge dans cette région… Occupé qu'il était à les traquer il fut bien entendu alerté par des bruits de luttes qu'il entendit, et se dirigea immédiatement en direction des bruits de combats pour rapidement constater qu'il y avait un groupe de 8 hommes qui encerclait quelqu'un. Au vu de leurs manières de faire ils étaient prudent ce qui voulait dire que leurs adversaire était fort, et qu'ils ne voulaient prendre aucun risque malgré leurs grande supériorité numérique… En voyant cela, et en reconnaissant les coupes-jarrets qu'il recherchait Alford décida d'aller rejoindre l'affrontement, et chargea… Ce alors qu'un des bandits qui l'avait remarqué, sans doute à cause des bruits de son armure se retourna vers lui, et lui gueula de loin.

« Qui t'es toi ? » Demanda l'un des huit brigands qui entourait son le vampire qu'ils tentaient de submerger sous leurs nombres, cela pendant qu'Alford approchait équipé de son armure en os de dragon, et qu'il dégaina tout à coup son espadon noir pour se jeter dans la mêlée. Ce juste après avoir dit une simple phrase.

« Je suis la justice ! » Cela d'un ton montrant son désir de vaincre, et en effet de rendre justice à l'égard de ces meurtriers qui ne devaient pas rester impunis ! De plus il n'était pas du genre à laisser un pauvre bougre, enfin pauvre bougre s'était vite dit vu le cas prit à partit par les bandits se faire attaquer aussi lâchement.

Et il prit ainsi deux bandits à partie pour que la pression se relâche sur le chevalier. Alford était un grand maître épéiste ce qui faisait qu'il pouvait s'occuper de deux adversaires en même temps dans les faits, encore plus avec des adversaires comme ces bandits n'étant pas franchement du niveau de soldats professionels. Il détourna donc avec une aisance admirable un premier coup d'épée, auquel il répliqua avec une contre attaque fatale pour décapiter le coupe jarret avant ensuite de ramener sa lame d'un geste exercé pour encaisser le coup de lame de son deuxième adversaires alors que le premier s'effondrait mort au sol, et qu'un troisième de joignait au combat pour remplacer son camarade mort, ce pendant qu'Alornell devait être fort affairé avec les autres bandits. Ainsi commença vraiment l'affrontement.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Mer 17 Aoû 2016 - 15:38

Il détestait les bandits.



Ces malfaiteurs hors-la-loi et dangereux dont la malhonnêteté n'avait d'égale que la lâcheté étaient de véritables microbes pullulant sur les terres d'Armanda, même dans les plaines sauvages où ils pouvaient passer pour des enfants de choeur. L'Ordre avait entendu parler de groupuscules se formant près de la frontière avec les terres Gloriennes, et tenait à éradiquer la vermine rapidement. Alornell fut donc envoyé à quelques jours de la cité de Caladon, dans une vaste plaine où seuls les arbres morts et les arbustes desséchés faisaient office de végétation.

Il chercha les bandits pendant deux longues heures, observant si un quelconque renfoncement ou une petite colline susceptible de les abriter se dessinait au loin. C'est alors qu'une lumière située à ce qui semblait être plusieurs centaines de mètres s'alluma. Une silhouette humaine se tenait à côté.

- Une longue-vue.. pensa le chevalier.

Le soleil, assez bas en raison de la tombée de la nuit, s'était effectivement reflété dans l'objectif de l'appareil. Il éperonna sa monture qui partit immédiatement au galop en direction des individus.

Il portait une banale armure de cuir sombre, souple et légère, ainsi qu'une cape noire qu'il avait attachée avec soin malgré l'absence de personnes pour le remarquer. Il avait préféré un accoutrement léger à son armure complète de chevalier en raison de la pesante chaleur qui baignait les terres de l'Est en cette saison. Les vampires n'appréciaient pas forcément les hautes températures, et Alornell s'était senti quelque peu mal à l'aise à l'idée de parcourir les plaines sous de hautes températures.

Après quelques minutes, il arriva à destination : deux hommes étaient effectivement assis devant une butte de terre, une longue-vue à leur côté et des épées à leur ceinture. L'un d'eux était plutôt maigre et portait un cache-oeil, tandis que l'autre semblait avoir un peu trop abusé de viandes grasses.

- Déclinez votre identité, messieurs.

Il ne voulait pas perdre plus de temps qu'il n'en avait déjà gaspillé en fouillant la zone au peigne fin. La nervosité se lisait sur son visage, et les deux compères, heureux d'avoir ferrer un autre poisson, ne firent pas durer la conversation.

- Peu de personnes s'aventurent par ici.. C'est rare qu'ils viennent directement chez nous, pas vrai Rob'?

- Exact ! Celui-ci a l'air plus robuste que les autres.. et plus riche.

- Je vous ai dit de..

Au même moment, six autres hommes assez bien bâtis sortirent d'un petit renfoncement situé derrière la butte, beaucoup trop armés pour être de simples voyageurs.

- Les gars, venez voir qui s'est pointé dans notre camp !

Alornell n'attendit pas pour dégainer son arme. Il descendit de sa monture et sortit Thoër, l'épée des Leodan de son fourreau. Il s'éloigna de la dune et les brigands commencèrent à l'encercler en souriant de manière assez inquiétante. D'ailleurs, pas un n'avait encore toutes ses dents.

C'est alors qu'il en entendit un crier en direction de la butte. Le bandit avait repéré un homme protégé d'une lourde armure se précipiter sur eux. Alornell fut un peu déconcerté par la charge qu'avait menée ce dernier sur le groupe, faisant ainsi preuve d'une incroyable volonté de se battre et de rendre justice.

Il fut soulagé de constater que trois gaillards robustes, dont un qui semblait particulièrement agressif, s'étaient séparés des autres pour attaquer le nouvel arrivant. Dans la surprise générale, le chevalier réussit à pourfendre le bandit le plus proche et put se préparer au combat. Il faisait maintenant face à quatre scélérats dont le borgne et le grassouillet faisaient partie. Ils se précipitèrent tous sur lui, en même temps et sans aucune coordination.



En effet, il détestait bel et bien les bandits.


Dernière édition par Alornell Leodan le Sam 20 Aoû 2016 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Ven 19 Aoû 2016 - 12:22

Pour tout avouer il ne savait pas du tout que l'autre était un vampire, ou non car il était trop concentré sur son combat actuel pour cela, mais s'il avait pu voir ce qu'avait fait l'autre en tuant aussi vite un adversaire en profitant de l'effet de surprise il aurait sans doute pu déduire le race de son allié de l'instant…

Et Alford se retrouvait donc face à deux adversaires… Il inspira un coup alors qu'il détourna un coup d'épée, et puis un autre puis concentra son énergie dans son espadon et usa de l'enchantement lame damnée pour que celui-ci devienne de pure énergie, et ainsi pouvoir tranché littéralement un adversaire en deux d'un simple coup, attaque qui avait tranché épée, armure, et corps dans me même mouvement avec une facilité terrifiante grâce à l'enchantement de l'arme.

Mais cela avait un prix, et Alford commençait déjà à se fatiguer de manière accentué suite à cette attaque, néanmoins il ne restait plus qu'un adversaire face à lui, et il donna donc tout ce qu'il avait pour en finir. Et exécuta donc une passe d'arme. Il détourna un coup par une parade agressive, donne un coup de pommeau derrière le casque de son adversaire, et d'un mouvement preste fit sauter à nouveau une tête…

Et suite à cela il regarda dans quel posture sans trouver l'autre, et remarque qu’étonnamment ce dernier se débrouillait très bien, enfin étonnamment… Cela l'était moins quand Alford se rendit compte que le chevalier avait des capacités vampiriques, et non humaines, et étant donné que les adversaires d'Alornell étaient des bandits et non des soldats professionnels entraînés et exercés il pouvait certainement les gérer à 4 contre 1. En tout cas Alford regarda donc la fin du combat, et se prépare à intervenir au cas-où… Mais étant donné qu'il était pour le coup presque épuisé après l'utilisation de l'enchantement lame damnée, et que le vampire semblait s'en sortir il en profita surtout pour observer avec une certaine attention la maîtrise, et la technique à l'épée de ce dernier. Après tout ce n'est pas tout les jours qu'on voit un vampire se battre. Et il avait sans doute déjà était d'une grande aide en se débarrassant de trois adversaires avant.

Il attendit donc qu'Alornell en ait finit, et se préparer à intervenir dans le cas plus ou moins improbable où ce serait nécessaire même si il en doutait, quoique il fit quand même une chose… Il sortit de sa sacoche un cor magique ayant la capacité de renforcer la résistance de ses alliés, et souffla dedans pour soutenir le vampire dans son combat d'une certaine manière. Émettant ainsi par l'intermédiaire du cor un rugissement semblable à un blizzard tels ceux qui avaient souffler au abords de Glacern l'oubliée lorsque cette dernière tenait encore debout il y a des années de cela...





Objets utilisés :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Sam 20 Aoû 2016 - 17:10

- Tous sur lui ! Pas de quartier !

Telles avaient été les dernières paroles du grassouillet. Alors qu’il atteignit le vampire en premier, ce dernier fit volte-face, esquivant ainsi le coup vertical, puissant mais prévisible, du gredin. Il profita d’ailleurs de son élan pour le faire trébucher, l’envoyant ainsi face contre terre, et l’acheva violemment.

Il se tenait maintenant immobile devant le corps du malheureux, tournant le dos aux autres. Le borgne, homme hideux et maigrichon, fut pris de nausées et ne sentit pas la peur l’envahir, au point d’avoir eu un regrettable effet sur son organisme. Alors que les bandits s’étaient arrêtés, écœurés d’avoir vu leur compagnon tomber de si piteuse manière, Alornell sentit une désagréable odeur envahir la scène. Il n’eut aucun doute quant à sa provenance, et ne put s’empêcher de rire sournoisement. Il orienta la tête de côté, toujours le dos tourné, et dit :

- Alors, petit, on se pisse dessus ?

Voyant là une occasion à saisir, les deux autres brigands coururent vers le chevalier, pensant qu’il serait aisé de l’occire alors qu’il ne pouvait les voir. Grave erreur que cela. Ils ignoraient effectivement que l’individu aux cheveux blancs était un vampire et, par conséquent, pouvait se montrer bien plus rapide et agile que des hommes venant d’avaler un bon repas.

Cependant, il ne jugea bon de se précipiter sur eux. Il voulut impressionner le mystérieux arrivant qui désormais le fixait du regard. Il souhaitait certainement en apprendre plus sur Alornell et sur sa manière de combattre. Quoiqu’il en soit, le chevalier aimait qu’on le voit à l’œuvre et prit un malin plaisir à exposer ses talents aux yeux de l'homme en armure.

Alors que les deux bandits fondirent et abattirent leurs épées sur lui, il effectua un grand geste de la main comme pour s’emmitoufler dans une cape invisible, et se recroquevilla sur lui-même. Les armes furent soudainement déviées par une étrange protection magique à la grande surprise de leurs porteurs, qui s’étonnèrent de ne pas avoir remarqué ce qui semblait être une cape plus tôt. En effet, elle n’était apparue qu’au moment où Alornell avait effectué le geste clé, et s’apprêtait à disparaître d’ici quelques secondes.

Il se releva rapidement en effectuant un uppercut, prenant pour cible le plus costaud des deux. Celui-ci sonné, il put asséner un violent coup d’épée au second, visant la mâchoire inférieure qui partit rejoindre le sol. Le bandit alors en état de choc se tint la bouche et tituba vers l’arrière. Le vampire put alors s’occuper de celui qu’il avait précédemment frappé, et le repoussa d’un coup de pied dans le buste. Celui-ci resta debout malgré la violence du coup et essaya de reprendre son souffle, une main sur son torse, l’autre pendante, tenant son arme. Le chevalier s’attela d’ailleurs rapidement à la lui ôter en effectuant un désarmement. Il réalisa donc un geste ample de la main gauche et finit par s’approcher de lui.

Le scélérat n’eut pas le temps de fuir. À peine s’était-il retourné que l’épée au joyau rouge s’était fichée dans son corps, le traversant de part en part. La troupe entière venait presque d’être décimée en quelques minutes. Ces bandits étaient pourtant réputés pour leur rapidité d’exécution dans les méfaits qu’ils accomplissaient. Alornell eut plutôt l’impression de se battre contre des mannequins d’entraînement.

- P-p-pitié.. Je ne faisais qu’exécuter les ordres..

Le chevalier se dirigea vers l’apeuré alors agenouillé sous la pression d’une telle situation. Il fit traîner son arme à terre, annonçant la mort imminente du malheureux, et s’arrêta à quelques centimètres de sa tête.

- Je vous en prie..

Alornell recula, leva son épée et, sans rien dire, d’un coup rapide et puissant, décapita le dernier survivant. Il patienta quelques secondes avant de lever la tête vers le bretteur, toujours attentif à ce qu'il se passait. Il prit une inspiration profonde et, d’un ton net et détaché, demanda :

- Alors ? Le spectacle était à votre goût ?



Sorts utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Lun 22 Aoû 2016 - 10:19

Il regarda en effet le vampire se battre, et à part la conclusion évidente que ce dernier avait des capacités physiques vampiriques supérieures à celle d'un humain normal, il pensa que visiblement comme la nuit approchée il faisait assez tard pour que le vampire s'amuse à user de sorts de ténèbres pensa t-il, ou bien c'était un sort neutre ? Cela il ne le saurait le dire, car Gorder dans les faits n'était pas un spécialiste de la magie, tout juste un mage correct humain, donc pas vraiment un spécialiste de la magie sur tout ses aspects en effet...

Et Ainsi le vampire suite à cette démonstration de magie fit une belle démonstration martiale. Uppercut, coup d'épées, le bretteur de la nuit enchaîna les attaques et s'occupa efficacement de chacun de ses adversaires brigands en ne donnant aucune chance à ces derniers, après tout n'était-ce pas des brigands ? Il n'étaient ni entraînés, ni équipés comme des vrais militaires alors affronté un vampire n'était guère dans leurs moyens… De ce fait le résultat du combat était déjà joué d'avance pour le mercenaire qui se contenta donc de regarder en sachant que son intervention serait probablement inutile de toute manière, donc autant laisser l'être de la nuit sans charger tout seul...

Mais par contre dans tout cela, pour sa part il n'aima pas forcément pour tout avouer le moment où le vampire acheva le dernier brigand, bon ce n'est pas après comme si ce bandit aurait mérité pitié vu les tendances cruelles qu'il devait avoir, et le fait qu'il continuerait probablement si on l'épargnait, donc on pouvait dire qu'Alford…. N'aimait certes pas la mise à mort, mais n'allait pas dire que le vampire n'avait pas forcément raison de le faire. Mais dans tout les cas une fois que le nocturne en eu finit avec son dernier adversaire ce dernier demanda à Alford si le spectacle avait été à son goût… Ce dernier regarda donc un instant le vampire en réfléchissant, avant de dire. D'une voix rendue légèrement grave par son heaume mais tout à fait humaine d'allure.

« Un peu trop sanglant à mon goût comme style de combat, mais sinon je dirais qu'en effet c'était divertissant. » Répondit Alford d'un ton faussement perplexe comme s'il s'amusait vraiment à juger le style de combat de l'autre, mais au sourire gaillard qu'il dévoila en retirant en partie son heaume en os de dragon on pouvait comprendre qu'il ne prenait pas les choses aussi gravement, et il dit ensuite.

« Plus sérieusement vous vous battez très bien, et c'était une belle démonstration d'escrime. Et sur ce pour faire les présentations on m’appelle Alford Gorder, probablement que vous avez dû entendre parler de moi... » Dit-il d'un ton qui ne semblait pas forcément satisfait de ce fait à croire que sa célébrité ne gonflait pas vraiment son orgueil, avant de reprendre ensuite poliment à l'égard de vous. « Mais moi pour ma part je me demande surtout à qui ai-je l'honneur. Enfin je me le demande, mais je ne sais pas si c'est le meilleur endroit pour discuter de cela où nous nous trouvons... » Dit-il ensuite en regardant tout les cadavres qui se trouvaient par terre, avant de finir par demander ensuite.

« Et vous comment trouviez vous ma performance par hasard ? » Finit-il par demander par curiosité, après tout il pouvait bien retourner cette question que le vampire lui avait posé. Pas qu'il avait franchement de l'orgueil, mais il était curieux. Mais dans tout les cas il allait sans doute un peu s'inspirer de ce qu'il avait vu chez le vampire côté maniement de la lame pour son entraînement futur pensa t-il. Après tout l'on peut toujours s'améliorer avec un peu d'effort...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Mar 23 Aoû 2016 - 8:32

Alornell sourcilla à la remarque du mercenaire. Comment ce dernier pouvait-il trouver sa manière de faire sanglante alors qu’il venait lui-même de décapiter deux hommes et d’en scier un en deux ? Le vampire voulut lui répondre mais n’en eut pas le temps, son interlocuteur le complimentant de suite sur son habile démonstration d’escrime.

C’est alors qu’il enleva son casque. L’individu était plutôt jeune quoique laid, et l’on voyait dans ses yeux l’épuisement du à la rudesse des épreuves qu’il avait traversées au cours de sa vie. En parlant d’yeux, Alornell constata qu'il possédait un strabisme. Son œil gauche déviait quelque peu, sans toutefois paraître totalement anormal. Le vampire ne jugeait que peu le physique des gens de son vivant, et conserva ce trait de caractère une fois transformé.

Dès qu’il l’entendit énoncer son nom, il redressa la tête. Le fameux traître gracié par Korentin Kohan, « Aux mains souillées » comme l’appelaient les hommes, et le protégé du grand dragon rouge. Le chevalier de sang fut surpris de le voir ici, à chasser les mêmes têtes que lui. Un être si renommé pouvait-il se voir attribuer ce genre de tâches ? Alford restait avant tout un mercenaire, et pouvait donc être envoyé chasser quelques bandits. Après quelques secondes d’inattention, se remémorant quelques passages de sa vie dans la rébellion, il reprit ses esprits et répondit au guerrier.

- En effet, je vous connais messire Gorder. J’ai entendu parler de vos.. exploits dans certaines histoires connues. Votre réputation vous précède, même à l’Ordre du Dragon de sang.

Il ne pensa pas à mal lorsqu’il lui rappela qu’il était connu sur la totalité d’Armanda pour ses actes passés. Il dévia cependant assez rapidement sur la question qu’il lui avait posée.

- Nous devrions en effet reprendre la route et laisser ces misérables aux charognards. Prenons les chevaux et partons.

Après de longues minutes passées à quitter le lieu de la boucherie, le chevalier se remit à parler d’un ton assez neutre qui n’évoquait ni la violence, ni la bienveillance.

- Je suis le chevalier Alornell Leodan, membre de l’Ordre du Dragon de sang. Vous avez sans doute entendu parler de l’accession au trône d’un nouveau prince. C’est ce prince-ci que nous, chevaliers de sang, servons.

Il aimait parler de son Ordre ainsi que de son prince, mais la récente prise de pouvoir de celui-ci fit que peu de monde était au courant qu’un Ordre avait été établi pour tenter de réunifier les vampires.

- Je pourrais vous parler plus en avant de cette organisation, mais le manque d’envie m’en fait défaut. Parlons plutôt, comme vous me l’aviez demandé, de votre prestation personnelle. Comment un homme peut-il arriver à en trancher un autre d’un simple coup d’épée ? Sans offense, nous savons tous que les humains ne peuvent être aussi puissants.

Avait-il voulu énerver le mercenaire, ou répondit-il simplement par ce qu’il avait pensé ? Lui-même n’en fut pas sûr. Une certaine aura provenant de l’homme l’empêchait de faire preuve de plus gentillesse, mais quelque chose le retint accroché à la discussion, comme si une sorte de respect et d’admiration s’était logée en lui à l’égard de l’ancien traître.

- Quoiqu’il en soit, Alford Gorder, vous savez décidément bien vous battre. J’imagine que de longues années passées à s’entraîner vous ont permis de développer un tel niveau.

Alornell savait ce qu’étaient les jours entiers passés à améliorer sa technique, à chercher à approfondir son savoir sur l’art du combat, mais aussi à chercher à devenir un incroyable et imbattable bretteur. Bien qu’il était doué, Alford possédait peut-être plus d’aisance dans le maniement de l’épée, et le vampire fut curieux de voir ce dont il était capable en combat singulier.

- Ce serait un honneur pour moi que de vous défier, amicalement bien sûr. Peut-être devrions-nous nous reposer auparavant, la journée fut longue. Nous en reparlerons certainement un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Mer 24 Aoû 2016 - 21:25

Oh bien entendu qu'il n'avait pas été spécialement sérieux en disant que le style de l'autre avait été trop sanglant à son goût, après tout ça aurait été assez déplacé de sa part au vu de ce que lui-même venait de faire... Et puis franchement l'on n'avait pas forcément le choix quand on se battait de faire propre, ou sale. Donc finalement c'était surtout la survie qui important lors d'un affrontement armé…

Et cela pour sa part il avait pu bien en faire l'expérience, et ça se voyait rien qu'à son regard et sa manière d'être qu'il était expérimenté d'ailleurs... Une expérience forgée au cours de ces années de galère, et qui lui serait sans doute utile probablement pour l'avenir avec un peu de chance.

De plus si l'autre avait entendu parler de lui en effet il devait savoir qu'il avait vécu pas mal d'aventures, et c'était probable qu'il ait entendu parler de lui. Alford était assez célèbre après tout ce qui s'était passé ces dernières années, une célébrité qui avait changé pas mal sa vie d'ailleurs. Passant du rang de mercenaire anonyme à celui d'homme que presque tout le monde connaissait, et fallait le dire…. Cela faisait un peu bizarre des fois, mais bon ça avait l'avantage au moins de l'aider à trouver du boulot que ce soit en tant que mercenaire, ou maître d'arme donc au final il n'allait pas s'en plaindre…

« C'est rare de tomber sur quelqu'un qui n'a pas entendu parler de moi ces temps-ci, mais je sais franchement pas si je dois en être heureux, ou non. » Dit-il assez perplexe à ce fait. Enfin du coup il avait confirmation que l'autre savait en effet qui il était du coup… Enfin ce n'était pas bien important vu qu'il ne semblait pas vraiment lui tenir rancune de quoi que ce soit.

« Un feu risquerait en effet d'en attirer d'autres, ou bien d'attirer des prédateurs. » Dit-il ensuite quand le vampire propose de laisser aux charognes les bandits, après tout un feu crématoire ce n'était pas ce qu'il y avait le plus approprié au fond, et puis Alford n'avait pas spécialement de remords à les laisser ainsi après tout ils étaient morts. Et qu'on n'aille pas lui dire que l'âme ne finissait pas par sortir du corps de toute manière qu'on brûle, ou non ce dernier… D'ailleurs après quelques minutes le chevalier vampire avait repris la parole.

« Ah oui j'ai en effet entendu la rumeur comme quoi les vampires auraient un nouveau dirigeant, et je suppose que ça doit être une bonne chose… Ma foi en tout cas vôtre ordre a l'air d'être quelque chose d'assez honorable, et je dois avouer que c'est la première fois que j'entend parler d'un ordre de chevalier vampirique… Et du coup si vous me permettez cette curiosité, c'est quoi les valeurs de vôtre ordre ? » Après tout il supposait que les chevaliers vampires devaient avoir un code d'honneur ? Quelque chose de ce genre ? Enfin sur ce il reprit au sujet de sa personne.

« Mon espadon est enchantée avec un vestige draconique. En échange de pas mal d'énergie il peut trancher n'importe quoi, par contre je ne peux que le maintenir quelque instant sinon je risque de finir épuisé voir de mourir. Mais en somme j'ai user de cet enchantement pour pouvoir couper mon adversaire en deux d'un seul coup... » Expliqua t-il simplement….

Et d'un geste il montra donc son espadon noir au vampire, une arme de facture magnifique, qui semblait même être plus une arme de vampire qu'une arme humaine, et pourtant elle était si humaine qu'elle en était même lié à son porteur par son alliage. Dans tout les si Alornell s'amusait à user d'un sort d'identification sur l'arme il pourrait voir qu'elle était enchantée au maximum de ses capacités, et qu'elle était d'excellente qualité. Et d'ailleurs Alford reprit la parole au sujet de ses talents d'escrimeur.

« Oui je me suis beaucoup entraîné, et beaucoup exercé. J'ai même pu béneficier de quelques conseils d'un des meilleurs épéistes du continent, mort depuis longtemps. Après je suppose avoir encore beaucoup de progrès à faire. » Dit-il simplement un poil modeste, après tout il ne se considérait pas comme le meilleur. Peut-être après qu'il était l'un des meilleurs justement, enfin dans la technique à l'épée. Et d'ailleurs le vampire semblait visiblement intéressé à l'idée de l'affronter plus tard….

« Si vous en avez envie, pourquoi pas ? Par contre permettez que je prenne deux trois dispositions dans ce cas c'est que sinon étant un humain je part pas mal désavantagé face à vous. » Dit-il calmement avant d'ajouter ensuite. « Ma foi oui un repos ne serait pas plus mal, mais évitons juste de le faire à un endroit qui déborde de moustiques, quoique je suppose que pour vôtre part ce n'est pas trop un problème... » Et sur ce il laissa donc Alornell guidait le mouvement pour trouvait un lieu pour se reposer, après tout il devait être plus familier des lieux que Gorder, au passage ce dernier dit au vampire.

« Et si jamais vous avez besoin de vous nourrir d'ailleurs vous n'aurez qu'à vous rendre sur les lieux du combat qu'on vient de faire... » Après tout qui sait ? Autant ne pas gaspiller ce genre de choses supposait-il...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Ven 26 Aoû 2016 - 9:42

- Qui a parlé de feu ? Je n’avais pas l’intention de leur offrir une quelconque marque de respect en les immolant. avait sèchement répondu Alornell. Comme il avait coutume de le dire : il détestait les bandits.

Alford entama alors une discussion sur l’Ordre du Dragon de sang, encore inconnu des autres races. À cette date, Alornell ne doutait pas encore de son avenir en son sein, et idolâtrait toujours son prince, fondateur de cette organisation. Il n’eut donc aucun mal à répandre la parole et les idéaux des dragons de sang, toujours en se redressant sur sa monture, l’air fier et impérieux. Il ne fit aucun doute qu’il paraissait légèrement ridicule.

- Voyez-vous, l’Ordre a pour vocation d’éradiquer de la surface d’Armanda les préjugés pesant sur notre race. Nous sommes effectivement le premier ordre de chevalerie vampirique ayant existé, et nous tâchons de faire honneur à nos engagements envers lui en réunifiant les vampires sous une seule et même bannière, en leur apprenant à se comporter comme de vrais soldats, et non comme de vulgaires bêtes.

Ces mots semblaient provenir d’une puissante force, extérieure au chevalier lui-même, comme s’ils avaient été prononcés par tous les membres de l’Ordre en même temps.

- Nous sommes par conséquent tenus à un code strict régissant nos actes et notre comportement. Nous n’avons le droit à l’erreur.. Cependant, si nous considérons que quelqu’un doit être recadré, nous n’hésitons pas à intervenir. Je vous laisse juger de la qualité de l’intervention par vous-même. dit-il en pointant du doigt les bandits démembrés derrière eux.

Quand il eut terminé, le mercenaire lui expliqua enfin la raison de la force dont il fit preuve en tranchant le corps du malfrat en deux, d’un seul coup, net et précis. Il fut interpellé par la dangereuse contrepartie qu’exigeait l’enchantement pour être utilisé, et exécuta le sortilège d’identification en déposant son index sous sa paupière, souhaitant contempler de ses propres yeux l’aura de cet incroyable infusion.

Quelle surprise il découvrit quand il effectua le sort. Le sombre espadon était effectivement enchanté de manière à ne laisser aucun répit à ceux qui causaient du tort à son propriétaire. Alornell ne douta pas que ce dernier était heureux d’exposer ainsi son arme, vantant alors ses fantastiques propriétés.

Il eut presque perdu son attention quand le célèbre humain la sortit de son fourreau, au point qu’il n’entendit pas son interlocuteur continuer la discussion.

- Excusez-moi, mes pensées m’assaillaient. Vous disiez avoir des progrès à faire ? Vous faites preuve de bien trop de modestie, vos seuls actes passés ne sont certainement pas la seule raison de votre renommée, et je pense que votre aisance au combat à l’épée y contribue également.

L’idée d’un duel sembla plaire à Alford, qui ne se priva pas d’apposer ses conditions.

- J’ai en effet entendu parlé de ces graines censées vous donner momentanément les capacités surhumaines des vampires. J’avoue ne jamais avoir assister à un tel changement sur un humain, je serai ravi de voir comment vous vous débrouilleriez !

Après un court instant, l’idée de se reposer germa chez les deux compagnons. Alford donna alors raison au chevalier quant à cette proposition, et ils purent s’installer dans un renfoncement situé aux abords d’une petite colline. La nuit était rapidement tombée, comme si l’on avait abattu un marteau géant sur l’immense enclume que représentait Armanda.

- Je suis peut-être un buveur de sang, Gorder, mais sachez bien une chose.. Je déteste les moustiques. N’ayez crainte en ce qui concerne mes besoins, j’ai avec moi quelques fioles bien rempl..

Les fioles accrochées au cheval d’Alornell s’étaient effectivement brisées durant le combat, la monture ayant prit peur et les fioles se détachant alors des sacoches.

- Je suppose qu’à l’aube, j’irai voir nos fameux amis pour leur demander gentiment la permission de me nourrir. ironisa le vampire.



Sort utilisé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Dim 28 Aoû 2016 - 20:24

Alford haussa le épaules au paroles du vampire, pour sa part disons qu'il n'était pas aussi impitoyable envers les brigands, mais bon en vrai on pouvait comprendre Alornell donc autant ne pas chercher la petite bête, ça et le fait qu'ils étaient d'accord pour ne pas faire un feu de toute manière…

De plus ils entamèrent assez vite une autre conversation qui concernait plus la curiosité de Gorder qu'autre chose au final, après tout à quoi cela lui servirait-il vraiment d'en savoir plus sur cet ordre de chevalier vampirique ? Sans doute pas grand-chose, mais c'était bien de savoir, et puis le vampire semblait visiblement tout à fait content de répondre à ses questions, et ce avec forces et détails ce qui permit donc à Gorder d'apprendre des choses intéressantes.

« Ma foi ça a l'air noble comme but en effet. Enfin je suppose que vous savez ce que vous faîtes en tout cas, pour ma part j'avouerai ne pas trop savoir à quoi cela doit ressembler le royaume vampirique à l'heure actuelle, mais ma foi peut-être que ce serait un endroit sympa à visiter dans quelques années… Car disons que pour ma aprt je suis un peu curieux de découvrir ce continent dans son ensemble. »

Et que ce soit le royaume vampirique, ou elfique Gorder aimerait sans doute connaître parfaitement le moindre recoin d'Armanda à l'avenir. Car il était ainsi, un voyageur né et à ne rien aimer d'autres que votager sur les routes.

« J'avoue que c'est assez radical comme moyen de recadré, mais bon cela évite au moins que des innocents aient à souffrir des intentions de potentiels coupes-jarrets. » Dit-il avec réflexion ensuite quand le vampire avait parlé de recadrer les fauteurs de troubles comme devoir de son ordre. Et en effet d'une certaine manière le maintient de l'ordre était une bonne chose pour que les gens n'ayant rien à se reprocher soient en sécurité supposa t-il…

Quand à son espadon en effet Alford en était très fier, mais aussi car cette arme était une partie de lui depuis qu'il l'avait faîte reforgé en Lunalith, et ce au même titre que son bras, ou sa jambe. Autant dire que quand le mercenaire se séparait ne serait-ce que temporairement de cette lame noire au tranchant redoutable il se sentait fichtrement mal à l'aise. D'ailleurs le vampire ne semblait pas tarir de compliments à son égard, et il fallait dire que c'était agréable.

« Je suppose que je me suis amélioré en effet depuis le temps, mais s'il y a bien quelque chose que je ne veux pas penser être c'est être le meilleur… Car le jour où l'on pense être le meilleur on commence à se reposer sur ses acquis, et à ne pas chercher à s'améliorer. Et c'est bien ça je pense la meilleure manière de laisser quelqu'un nous dépasser un jour. » Exposa t-il avec une certaine réflexion au sujet de ses talents de bretteurs, ce avant de reprendre calmement…

« Nous verrons cela en temps voulu, et je vous avouerai pour ma part n'avoir jamais eu à en user. Donc ce sera un essai pour moi aussi. » Ajouta t-il ensuite calmement au sujet des graines, car il en avait un petit stock en effet, mais après tout il valait mieux être prêt à tout de toute manière que risquer de se faire avoir pour cause d'imprudence d'après lui. D'ailleurs ils ne tardèrent pas à s'installer peu avant que la nuit tombe dans un renfoncement aux abords d'une colline, ce qui n'était pas plus mal… Et d'ailleurs Alornell n'avait pas manquer de lui donner son opinion au sujet des moustiques.

« Je suppose que ce doit être le bruit qu'ils font quand ils volent qui vous agacent. Par la peste ! A se demander presque si ces saletés de moustiques ne font pas exprès d'être aussi bruyant quand ils volent près denvous... » Ajout t-il ensuite en soupirant avant de regarder ensuite les fioles de sang du vampire qui n'étaient pas vraiment dans un état, et d'écouter ce dernier dire qu'en effet il n'aurait pas d'autres choix que de se rabattre sur les brigands…

« Par mon totem cela me rappelle la fois où j'ai bu de l'absinthe avec un des vôtres. Une soirée mémorable ! Et un conseil ne vous enivrez jamais en compagnie d'un elfe comme moi, sinon vous risquez d'avoir des surprises le lendemain en vous réveillant. » Ajouta t-il sur le ton de l'humour, avant de dire ensuite alors qu'il s'installait pour bientôt dormir…

« Dîtes un vampire comme vous a lui aussi pas mal connu d'aventure je suppose ? Sans vouloir être indiscret pour vôtre part vous pensez quoi des temps actuels ? » Une question qui pouvait se poser, après tout la paix que vivait Armanda aujourd'hui était assez particulière dans les faits que les trois peuples essayaient enfin de cohabiter ensemble plutôt que de se faire la guerre jusqu'à l'extermination.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Lun 29 Aoû 2016 - 8:22

Un sourire sarcastique s’était dessiné sur son visage quand il entendit Alford prononcer les mots « royaume vampirique » et « sympathique » dans la même phrase. Si le nouvel Ordre n’était en effet pas aussi violent et cruel que le despotisme de Lorenz, il était cependant bien plus strict et autoritaire que le régime de Kylian. Tout ce qui atteignait à ses valeurs était puni, et tout ce qui l’empêchait d’atteindre son but, c’est-à-dire l’unification des vampires, était détruit. Du moins, c’est ce que le prince tendait à faire comprendre à ses soldats.

« Monsieur Gorder, je suppose que je n’ai pas besoin de vous dire à quel point ces plaines sont dangereuses et sauvages. Aucun homme n’a jamais voulu l’annexer dans son royaume, vous en conviendrez donc, le royaume vampirique n’a rien de sympathique. Quant à DureRoc, elle est un phare à la lumière éclatante prenant place au centre d’une mer sombre où rôdent maints prédateurs. C’est le seul endroit digne d’être visité et exploré dans ce territoire. Et, ma foi, nous nous efforçons de rendre cette immense tour plus majestueuse de par nos idéaux et nos actes. »

Il n’y avait rien à espérer dans les plaines, tout était désolation, et tout resterait désolation. Mais Alornell pensait qu’Alford pourrait un jour visiter DureRoc, alors remise à neuf après avoir balayé la mémoire des anciens princes qui baignaient encore ce lieu.

Le mercenaire était plutôt bavard, mais dans sa voix résidait une certaine force qui parvenait à apaiser avec douceur le sombre chevalier. Leur sujet de conversation s’étant orienté vers ses talents reconnus, Alford fit preuve d’une grande humilité, bien qu’il n’entendait pas par ses paroles ne jamais devenir le meilleur. Il espérait ne jamais se rendre compte qu’il était le meilleur, ce qui ne voulait pas nécessairement dire qu’il ne voulait pas atteindre le meilleur niveau qui soit. Alornell n’aimait cependant pas partir dans de grandes réflexions philosophiques, et il se contenta de répondre simplement.

« Cela dépend de votre façon de penser. Vous pouvez parfaitement devenir le meilleur tout en continuant à essayer de vous améliorer. Seulement, la plupart se reposerait sur ses acquis, comme le dites. Je suis pourtant certains que vous n’êtes pas de ceux-là. »

Alors qu’ils s’installaient pour la nuit et qu’Alornell s’était rendu compte que ses fioles avaient été brisées, son compagnon lui fit part d’affaires quelque peu.. personnelles. La réponse ne se fit pas attendre.

« L’alcool n’est pas forcément le bienvenue parmi les membres de l’Ordre. De plus, je doute fort que vous assistiez à une telle scène. Maintenant taisez-vous avec vos histoires, vous allez faire fonctionner mon imagination. »

En effet, rien en lui ne souhaitait voir cela. Il chassait désespérément les pensées glauques que cela lui procurait quand il prit la décision de s’installer un mètre plus loin. C’est alors que l’homme enchaîna sur une question. Une question qu’Alornell n’aimait pas qu’on lui pose, car il fallait nécessairement dévoiler son ressenti, ce qu’il n’aimait pas faire.

« Les temps changent.. » dit-il d’un air penseur. « Et avec eux les gens. »

Il n’aimait pas la façon dont les affaires armandéennes tournaient. Des conflits pointaient le bout de leur nez, et cela n’augurait rien de bon pour la terre ravagée qu’était Armanda. Il se leva et partit en direction du lieu de la bagarre, souhaitant ainsi mettre directement fin à cette conversation. Il ne prit avec lui que son épée, laissant sa monture et son paquetage sous la surveillance d’Alford. Il supposa qu’il ne lui ferait pas faux bond..

« Je vais voir nos amis, pas besoin de vous en indiquer la raison. Gardez mes affaires, je ne serais pas long. »
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Jeu 1 Sep 2016 - 20:39

Sympathique dans le sens supportable pensait Alford, enfin il n'avait sans doute pas dû employer le bon terme pensa t-il lorsque le vampire lui expliqua que le royaume vampirique n'avait absolument rien de sympathique, que ce soit par les plaines sauvages indomptés l'entourant, ou bien par la civilisation vampirique elle-même qui était probablement toujours aussi froide, et dure. En somme Gorder avait employé le mauvais terme pour décrire la civilisation vampirique, à la bonne heure. Ce n'était pas bien grave de toute manière !

« Je sais, sympathique n'était pas vraiment le bon terme en effet au vu de ce fait, mais bon dans tout les cas je suis bien curieux de voir Dureroc un jour. Enfin quand je pourrai me permettre de voyager jusqu'à la cité vampirique car je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée d'y aller tout seul avec tout les prédateurs rôdants dans les plaines. » Dit-il en haussant les épaules au sujet de cette vérité, car en effet traîner seul au plus profond des plaines de l'Est n'était pas forcément une bonne idée, et pour sa part il tâcherait d'éviter, ce malgré sa témérité naturelle.

Mais il restait que Dureroc l'intéressait sincèrement tout de même, la sombre cité des vampires devait après tout receler une certaine beauté, et puis cela lui permettrait de voir de plus près la civilisation de la nuit… On pouvait donc comprendre de ce fait qu'il soit en effet curieux à ce sujet.

Et visiblement le vampire sembla penser différemment de lui au sujet du fait qu'il ne devait pas se considérer comme étant le meilleur pour rester le meilleur. Et Alford se contenta de répondre à cela.

« Le problème lorsque l'on est le meilleur c'est qu'il n'y a plus vraiment de défi à relever. Après tout il n'y a plus personne à surpasser, tandis que l'on est la personne à surpasser. Vous avez raison je ne serai pas du genre à me reposer sur mes acquis en effet, mais même si j'étais le meilleur je ne me considérerai jamais comme tel, ou bien je chercherai toujours des défis à relever pour sans cesse m'améliorer. » Acheva t-il donc pragmatique avant qu'ils n'aillent plus tard s'installer pour la nuit à un endroit où ils étaient un minimum à l'abri.

« D'accord je vais garder mes histoires pour moi. » Dit-il légèrement amusé intérieurement, mais sérieux à l'extérieur quand le vampire lui dit ne surtout pas vouloir imaginer cela. En même temps un elfe, et un humain mâle c'est sûr qu'il y avait des choses à imaginer… Et d'ailleurs la réponse du vampire quand aux temps présent était assez vague.

« Les temps changent toujours... » Dit-il donc pensif en réponse à lui aussi, et visiblement suite à cela le vampire semblait avoir une petite soif et comptait sur lui pour veiller sur leurs affaires… Et à cette pensée Gorder se contenta donc de répondre.

« D'accord. » Et sur ce il attendit que le vampire revienne avant de se reposer un peu du coup… Et quand il put enfin dormir ce fut jusqu'au lendemain matin.

[…]

Et le lendemain arrivant Alford regarda où se trouvait Alornell pendant qu'il était en train de se réveiller avant de dire lorsqu'il aperçut enfin le vampire

« Je crois que nous avions convenu d'un petit duel hier ? » Ajouta t-il donc avec un sourire de bretteur expérimenté en attendant de se réveiller un peu puis cherchant une graine des ombres, et une graine de l'esprit de la forêt pour pouvoir bientôt les utiliser. De manière ainsi à égaler le temps d'un combat les capacités physiques d'un vampire, et dans tout les cas il attendait avant de se mettre en position pour le duel d'avoir l'esprit alerte et que le vampire se prépare si ce dernier désirait toujours leur petit duel amical bien entendu… Car Alford ne l'y obligerait en rien même si avouons-le il avait sacrément envie de tester ses capacités face au bretteur vampiriques. Un combat qui serait sans doute assez riche en enseignements d'ailleurs…


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Sam 10 Sep 2016 - 9:13

« Ce n’est pas le sang qui manque ici. » affirma le vampire après être revenu sur le lieu du combat.

Il ne vérifia pas s’il était observé par quelqu’un. À vrai dire, les passants ne se bousculaient pas dans les plaines du royaume vampirique.. Une fois son œuvre accomplie, il rejoignit le mercenaire, repu et en pleine forme. Celui-ci s’apprêtait à dormir et n’attendait plus que le vampire revienne pour ne plus avoir à surveiller ses affaires.

La nuit fut calme, si tant est que l’on fasse abstraction des quelques hyènes qui vinrent perturber le repos des guerriers. Le chevalier nettoyait sa lame à l’aide d’outils qu’il transportait dans les sacoches de sa monture. Il appréciait la travailler, la nettoyer, la manier.. Cette épée représentait tout un art dans lequel il était versé corps et âme. Après quelques pas et une expression prédatrice sur le visage, il parvint à lentement les faire fuir, ne leur donnant pas envie de revenir.

Il passa le reste de la nuit à faire les cent pas autour du camp installé en vitesse. Un petit feu de bois réalisé à partir des quelques branchages secs d’un buisson, les chevaux, et la couchette d’Alford. Il monta parfois sur la butte contre laquelle ils s’étaient installés, afin de vérifier qu’aucun survivant bandit n’essayait de les trouver. Peut-être en restait-il ?

Au petit matin, il vit le mercenaire se lever, déjà en forme et paré à vivre une journée de plus de sa vie de mortel. Il n’y prêta pas vraiment attention, s’occupant au mieux de son cheval qui l’avait vaillamment transporté sur ces terres marécageuses. Il est vrai qu'Alornell n’avait pas l’habitude de rester au même endroit une nuit durant, ne sachant alors quoi faire pour passer le temps. Il entendit Alford lui parler au loin, à une dizaine de mètres, et le vit tirer de petits objets de son sac.

« Effectivement, nous avions convenu d’une telle chose. Mais que prenez-vous donc là, mon ami ? Ne seraient-ce pas ces graines dont nous avions parlé hier encore ? Vous pensez-vous prêt et suffisamment réveillé pour ce duel ? » répliqua le chevalier d’un ton amusé, mais provocateur.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell) Jeu 15 Sep 2016 - 13:16

« Vous me demandez si je suis bien réveillé ? Ne pensez-vous pas que mon épée apportera sans doute une meilleure réponse à vôtre question que quelques mots ? » Dit-il lui aussi amusé, et provocateur. Et surtout satisfait à l'idée du combat prochain qu'il allait pouvoir entamer de plus, un combat qui n'allait certainement pas manquer d'intérêt, surtout avec les graines qu'il allait prendre, et qui lui permettraient de tenir la cadence physiquement ce qui aurait bien dur sinon sans ces atouts magiques…

« De toute manière je suppose de plus qu'après vous avoir fait lambiner toute une nuit il serait convenable de ma part de ne pas faire prolonger vôtre attente inutilement. » Ajouta t-il néanmoins plus sérieux, et poli alors qu'il dégainait une lame semblant lui comme la lune avant d'ajouter. « Une épée enduite d'une sorte de vernis fait en pierre de lune. J'aime bien cette arme car elle peut continuer à se battre même quand je la tiens pas en main… » Et il décida de tenir cette épée à deux mains, et non à une car il n'avait pas spécialement envie de jouer l'ambidextrie pour ce combat amical, après tout le vampire n'allait pas le faire. Et cela pourrait être sympathique de se battre avec des moyens équivalents à ceux de son adversaire… Bon après l'épée était totalement enchantée oui ! Mais c'était des enchantements qui ne représentaient que des avantages précis, comme l'indestructibilité de l'arme, le fait qu'elle puisse apparaître dans la main de son possesseur d'une pensée, de même que sa grande légèreté. Sans oublier le fait de pouvoir absorber la magie en créant une sorte de vide là où la lame frappait, mais en somme rien de vraiment vicieux face à un autre épéiste comme Alornell. C'était surtout une épée avec des propriétés physiques exceptionnelles en somme grâce aux enchantements dont elle était dotée, et l'alliage dans lequel elle avait été reforgée.

Et sur ce Alford mit donc d'un geste les graines dans sa bouche, prêt à les fracasser d'un coup de dent quand le début du combat commencerait, profitant ainsi immédiatement des capacités temporaires qu'elles lui offraient le temps d'un combat. Et ajouta d'un geste poli en se mettant en garde, dans une position de garde communément appelé « Le dard de frelon ».

« A vous l'honneur sieur Alornell ! Je sens déjà ma lame frémir d'impatience à l'idée de ce combat. Et il serait impoli de faire patienter davantage une telle dame n'en convenait vous pas ? » Dit-il donc plaisantin et martial alors que son épée émettait une lueur pâle, et spectrale donnant ainsi l'impression qu'il maniait une épée faîte d'un morceau de lune. Pour sa part en tout cas il n'attendait que l'assaut du vampire pour fracasser les graines entre ses dents, et débuter ce combat acharner qui s'annonçait déjà glorieux !






Objets utilisés :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Jugement arbitraire (Pv Alornell)

Revenir en haut Aller en bas

Jugement arbitraire (Pv Alornell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jugement Brignol Lindor: condamnation a perpetuite de 2 ...
» Liban : un petit jugement citoyen
» Jugement rendu : un papon désavoué!
» Purifiez votre âme avant le jugement dernier
» La douleur d'un jugement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-