Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 15 Aoû 2016 - 11:54


Citation :
Les nomades d'Esfelia font états de faits très étranges au sein du désert. La vie parmi les dunes de sable n'est pas exempt de danger, mais les caravanes rapportent de nombreuses disparitions qui les préoccupent. À la tombée de la nuit, des psalmodies funestes alourdissent l'atmosphère et des bannières théocrates ont été retrouvées. Le bruit court qu'un groupuscule d'anciens dévots de Vraorg se serait regroupé pour recommencer à lui vouer un culte… Une odeur putride régnant sur certaines parcelles de cette lande sablonneuse.

Un groupe en éclaireur est envoyé afin de voir ce qu'il en est réellement et mettre fin au culte, si possible.

INTRIGUE : Les vestiges de l'ancien culte. Le 2 septembre l'an 7 d’Obsidienne.
Les joueurs disposent d'un délai de 3 jours pour poster à compter de la réception des directives. Nous vous encouragerons même à poster plus vite encore si vous le pouvez (l’intrigue n’en sera que plus développée). Les RP d’intrigue sont prioritaires sur tous les autres rp normaux.

  • Alford Gorder
  • Harthea Thaidforodren
  • Cynoë
  • Alornell Leodan

L'ordre pourrait changer à tout moment.



Spoiler:
 


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 15 Aoû 2016 - 17:06

Jet fait d’avance pour déterminer combien de temps le groupe mettra à trouver et rejoindre le camp des cultistes. Information nécessaire, car impact sur le second groupe. Le résultat sera déterminé par un lancer de jet. La valeur du lancer de jet sera déterminée par la moyenne des moyennes des compétences de perception et endurance de chacun.

Taux de réussite : 52

Spoiler:
 



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 15 Aoû 2016 - 17:06

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Le groupe mettra cinq jours avant de trouver le piste et rejoindre le camp des cultistes.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 15 Aoû 2016 - 18:59

Le soleil allait bientôt se profilait à l'horizon pensa Gorder en s’apercevant que l'Aube était déjà là, le soleil d'Estfalia meurtrier, et flamboyant allait donc d'ici peu apparaître, obligeant tout les voyageurs se trouvant par ici à trouver refuge à l'ombre s'ils ne désiraient pas griller sur pied, car bien entendu il était hors de question de poursuivre la marche de jour dans ce désert aux dunes de sables blancs impitoyablement assaillies par les rayons ardents d'un soleil qui semblait roi de ces terres arides.

Et d’ailleurs que pouvait-il bien faire ici pour sa part ? Eh bien à vrai dire il avait entendu parler des rumeurs aux sujets des théocrates, du fait que ces derniers pouvaient être soit disant responsable des événements atroces s'étant déroulé il y a a moins de un mois de cela à Caladon. Et si pas grand monde, dont Gorder entre autres ne savait encore ce qui avait pu se passer à Caladon il restait que les rumeurs quand aux responsables de ces évènements circulaient déjà, et mettaient sur les dos des potentiels théocrates se trouvant dans le désert la responsabilité de tout ceci.

Mais ce n'était bien entendu pas que pour faire potentiellement justice qu'Alford se trouvait ici, non… Il avait aussi entendu parler des disparitions de caravanes nomades, et c'était la présence même de potentiels théocrates dans le désert qui l'inquiétait, ces serviteurs de l'ancien tyran aujourd'hui disparu… Il ne pouvait pas les laisser continuer à sévir pensa t-il rien qu'en apprenant cela, et visiblement il ne fut pas le seul à penser ceci… Car il avait reçu il n'y a pas si longtemps que cela un message de son protecteur Verith le rouge, une mission qui tombait tout à fait à point nommé… Et voici d'ailleurs le message exact que lui avait adressé le grand soleil écarlate.

« Le Blanc ne doit pas se réveiller, en aucune manière. Cette affliction honteuse de ma race doit disparaître à tout jamais. De ce monde, des mémoires et du temps lui-même. Loin à l’Est, dans la mer de sable, tues tous ceux qui s’emploieront au contraire. Qu’ils soient ennemis, alliés, dragons ou mes protégés … »

Un message qui annonçait bien l'importance de mettre fin à le menace théocrate pour Verith le rouge, et ce à n'importe quel prix. Et d'ailleurs le dragon n'avait pas mâché ses mots, Gorder devrait éliminer tout ceux qui se dressaient devant lui, et il espérait franchement qu'il n'y ait pas grand monde dans ce cas en dehors des théocrates eux-mêmes car sinon ça allait faire encore plus de sang sur ses mains... Mais bon si c'était là le prix à payer pour que Vraorg le blanc ne revienne pas d'une manière, ou d'une autre c'était peut-être le moindre mal au final... SUrtout au vu des atrocités passés ayant été commises par le dragon blanc.

Et ainsi ils se retrouvait pour cette raison enrôlé en tant que mercenaire dans le groupe glorien ayant été formé pour une expédition dans le désert visant à enquêter sur ceci et si possible mettre fin au culte théocrate si ce dernier était avéré. Et il semblerait bien du coup que l'empire Glorien ne soit pas le seul à avoir décidé de réagir à tout ceci, car l'empire elfique, et vampirique avaient décidé de lui prêter assistance, et le groupe Glorien dans lequel se trouvait Gorder se trouvait donc maintenant au point de rendez-vous convenu par les différents groupes expéditionnaires. Point de rendez-vous auxquels ils devaient se rejoindre pour ensuite décider d'un plan d'action futur une fois sur place…

Et du coup Alford attendait donc avec les autres gloriens présent que les elfes, et vampires arrivent. On pouvait d'ailleurs remarquer que le mercenaire s'occupait pendant ce temps d'entretenir son équipement pendant ce temps, y compris son arbalète éthérée donc il tâchait de vérifier que le mécanisme de tir était impeccable. Histoire que cette dernière marche parfaitement lorsque cela commencera à chauffer...



Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 18 Aoû 2016 - 2:58

Quitter la douceur des tenues de soirée pour revêtir la rugosité des tenues de combat et de commandement. Voila ce que le devoir avait exigé d'Harthea alors qu'elle raccompagnait le couple Impérial vers les terres elfiques.
Aegnor avait reçut sur le trajet une missive l'informant d'un danger potentiel qui serait à l'origine de la tragédie de Caladon. Il était en effet probable qu'il s'agisse d'individus affiliés aux reste de la Théocratie qui se seraient ensuite dissimulé dans le désert d'Esfelia pour fuir les éventuels traqueurs des royaumes environnant. Sauf que Gloria avait décidé d'envoyer des hommes et que l'Empire elfique faisait de même. Et Harthea serait pour cela à la tête d'un petit détachement de cinq hommes qui l'accompagneraient dans le désert pour retrouver les traces de ces individus avec les groupes volontaires.

De ce qu'elle avait comprit, la Heryn Megil se joindrait à des groupes humains et vampires. Autant dire un joyeux melting pot de diversité et de frustration. Elle savait que ses elfes se tiendraient à carreaux. Ils avaient déjà fait leur preuve lorsque l'Amazone s'était joint à la mission d'escorte pour le commerce écarlate, et ils s'étaient montrés suffisamment raisonnable pour ne pas faire ressortir leur rancœur envers les anciens alayens. Ils avaient même prit sur eux pour travailler ensemble à l'accomplissement de la mission.
Oui, mais ce coup ci, il ne s'agissait pas seulement d'alayen. Il y aurait aussi des vampires. Les ennemis héréditaires des elfes. Et là, il faudrait qu'Harthea tienne sa troupe d'une main de fer dans un gants de velour. Voila donc bien une mission ou elle allait devoir faire preuve à la fois de diplomatie, mais également de charisme pour ordonner les choses de manière à ce que la mission s'accomplisse dans les meilleurs circonstance.
Merci Aegnor... Une mission comme tous commandant les redoutes. Enfin dans le cas d'Harthea, se n'était pas réellement le cas. Après tout, elle allait permettre à la jeune capitaine d'évacuer la frustration qu'elle avait accumulé au cours de son voyage. Notamment le fait qu'Orfraie lui ai choisit une humaine, pour des raisons qui dépassaient complétement la jeune elfe, même si elle s'efforçait de les accepter.

La petite troupe avait donc mit le cap sur le désert blanc, tout juste accompagné par S'Yel qui savourer le voyage. Il avait malheureusement passé bien trop de temps attaché à être nourrit par sa "mère". Le fait donc de pouvoir voler à loisir lui faisait le plus grand bien. Il semblait même bénir celui qui avait eu la brillante idée de ce voyage.

La nuit avait recouvert la troupe, lui permettant de voyager prestement, lançant leurs montures dans une course contre le temps. Chaque lieux avalées durant la nuit était autant de distance en moins à parcourir la nuit suivante. Après tout, il était une très mauvaise idée de voyager de jour sous le soleil du désert. Harthea en savait quelque chose pour avoir parcourut le désert un certains nombre de fois lorsqu'elle avait rejoint le Protectorat, afin de porter des missives à droite et à gauche. Sauf qu'aujourd'hui, elle ne fuyait pas l'autorité. Elle l'incarné et serait aussi le marteau de cette même autorité qui souhaitait traquer ceux qui mettait en péril la paix si chèrement obtenue.
Après tout, il était question de personne souhaitant faire revivre Vraorg. Des fidèles du Dragon Blanc. Des dévots du Voleur de Coeur. Et cela, il en était hors de question. Armanda avait déjà bien cher la première venu du dragon maléfique. Personne ne souhaitait le voir apparaître une seconde fois.

Finalement, après quelques jours de voyage, la troupe elfique arriva en vue d'une oasis ou avait convenu le rendez vous avec les autres troupes. Visiblement, les premiers arrivants les attendaient, mais la Heryn Megil prévoyait que d'autres ne saurait tarder à arriver également.
Les elfes mirent leur destriers au pas, arrivant à la hauteur des humains déjà présent. Mais le regard d'Harthea fut rapidement attiré par une silhouette qu'elle reconnu entre tous. Ce bon vieux Alford. Elle l'avait reconnu à l'arsenal sur patte qu'il était, prenant un grand soin de ses armes. Visiblement, même après toutes ces années, il n'avait guère changé ses habitudes, ce qui fit sourire la jeune femme qui se dirigea d'abord vers l'officier commandant la troupe humaine.


-Capitaine Harthea Thaidforodren. Je serais, avec mes hommes la représentante des autorités elfiques pour cette mission. C'est un honneur, Sir.

Elle claqua un salut parfait, avant de se tourner vers Alford et de s'approcher de lui tandis que S'Yel venait se poser sur son épaule. Elle était pour le moment vétue de sa tenue de cavalière, rembourrée à l'épaule pour supporter les griffes du prédateur du ciel. Mais pour la mission, elle avait prévu son armure de fonction, une cotte de maille enchantée. Cela était la deuxième fois qu'elle pouvait la sortir, mais étrangement, elle se sentait rassurer de la savoir à sa disposition pour ce genre de situation.
Elle vint se planter, l'esprit serein, devant le mercenaire et lui adressa un large sourire.


-Alors, mon ami! On ne donne pas de nouvelle, même si on garde toujours les bonnes habitudes avant le combat. Comment vas tu, mon frère?

Oui. Elle venait de traiter un mercenaire comme son égal devant une assemblée d'elfe et d'humain. Et cela était parfaitement volontaire. Il avait depuis longtemps gagné ce droit en travaillant avec elle alors qu'elle traquait à l'époque un vampire. Il lui avait ouvert les yeux sur nombres de choses et lui avait permit d'éviter un massacre inutile. Et de tout ça, elle lui en était reconnaissante.
Elle lui tendait la main pour lui serrer le bras en un salut martial des plus amical.

Directives:
 

Equipement:
 





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 18 Aoû 2016 - 12:25

Les jours se ressemblaient presque à l'Île du Flocon. Sereines, magnifiques, reposantes... Que de mieux comme endroit pour faire une petite retraite, comme si d'être loin des tracas du monde apportait une certaine forme de paix. Mais même dans cette sérénité toute apparente, le dragon savait très bien que le monde se mouvait, au rythme des bipèdes qui l'habitait. Même si les dragonniers menaient leurs affaires dans le bastion avec ses congénères, lCynoë écoutait la moindre parole qui se disait sur comment ce monde se bougeait... Bien qu'il soit un dragon et bien jeune encore, il avait commencé à songer à apporter sa griffe dès que l'occasion se pointerait. Sa liée faisait déjà beaucoup au vue de son rang, jouant les diplomates à Aldaria, Gloria ou encore Estellin. Et quand un messsager arriva...

Le dragon aimait se tenir au courant des missives apportées sur l'île, autant par curiosité que par importance pour comprendre comment les bipèdes fonctionnaient dans leur globalité. Souvent les messages évoquaient des soucis de commerces, quelques petites dissensions, mais là, le contenu fraîchement arrivé était tout autre. A savoir le tenant de chaque mot, le dragon en avait grogné... Les Théocrates... oh il savait que quelques poches résistaient encore, mais les autorités aldariennes et gloriennes se chargeaient de les pourchasser. Mais là.. et à cela on rajoutait les mystérieuses disparitions des caravanes dans le désert...

Selon l'Améthyste, qui disait caravanes disaient ravitaillements. De ce qu'il avait appris des méthodes bipèdes, il n'était point à douter que les théocrates préparaient quelque chose d'une grande échelle. Les rumeurs restaient à confirmer, mais il n'allait pas attendre là que les choses se passent... Et surtout sans lui. Les Théocrates étaient pour lui source de mauvais souvenirs, de la perte de sa liée, tuée par Vraorg avant d'avoir été ramené à la vie. Il ne pouvait tolérer que ce groupuscule survive encore à l'heure d'aujourd'hui.

Il en avait donc parlé avec sa liée. Elle ne pourrait le suivre, prise par ses obligations de princesse en tant que membre de la famille Kohan et de mère. Elle avait murmuré à son doux lié de faire attention. Bien entendu le dragon n'avait pas eu besoin d'user de pensée pour la rassurer. Le Lien qui les unissait suffisait à passer au delà.

Il avait ''ordonné'' qu'on lui amène son armure et qu'on la lui revête. La dernière attache solidement fixé, le dragon avait attendu que les bipède s'écarte et il avait aussitôt son essor. Ses ailes avaient claqué avec force, comme pour exprimer sa détermination de partir rejoindre les bipèdes lancés à la recherche des Théocrates, cette vermine !

Pour un dragon, les distances se couvraient vite. Le dragon n'avait pas besoin de faire des pauses pour récupérer. Le temps de franchir la mer, il avait eu le temps d'attraper un petit marsouin malchanceux pour le gober en route et dès que les terres apparurent au loin, ce fut pour voir défiler une ombre serpentin à forte vitesse. Mais même si le saurien était rapide et qu'il pouvait voler pendant plusieurs jours, il ne tenait pas à arriver épuisé. Il dut faire une halte à l'orée du désert le temps de récupérer et d'arriver en bonne forme. Par précaution. Et une fois la nuit venue, il reprit la voie des airs et franchit le dessus des dunes telle une ombre vive et poussé par un besoin impérieux d'en finir.

Doucement les prémices de l'aube apparaissaient. Le dragon ralentit l'allure quand il aperçut vers l'horizon ce qui ressemblait à un feu de campement. Il n'eut qu'à y attarder son regard pour voir qu'il s'agissait d'un campement de bipèdes. Une longue bannière flottait dans le léger souffle matinal. Elle était aux couleurs de Gloria. Il entama un long virage en perdant encore de l'altitude pour se faire voir et poussa un long et léger rugissement pour éveiller les derniers dormeurs.

Une fois le tour de l'oasis de fait, il décida de se poser à sa lisière. Il se serait bien posé dans l'eau, mais si les bipèdes n'avaient pas encore fait leur réserve pour la journée, il serait regrettable de la souiller en se posant dedans. Le sable se souleva en des milliers de grains quand il battit puissamment ses ailes pour se poser en douceur. Malgré la présence de son armure, on devinait un peu la couleur violine de ses écailles.

Redressant fièrement la tête, il prit la parole. Une voix caverneuse résonna dans les esprits présents.

°Je suis Cynoë, dragon d'Améthyste et lié à la princesse Kohan. Je viens apporter mon concours quand à ce qui vous amène tous ici°


Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 18 Aoû 2016 - 18:59

« Interrompre ses vacances à cause d'un sale voleur.. Je jure que si je revois ce misérable, ne serait-ce que son ombre, je l'emmène dans les plaines sauvages et le pends à un arbre la tête en bas ! »

« Du calme, Alornell. Nous venons de sortir d'Aldaria sains et saufs. Oublie ce voleur et contente-toi d'éviter les alentours de la ville pendant quelques temps. » Le mentor du jeune vampire soupira. « Nous avons eu de la chance que les gardes de la porte ne fussent pas au courant de l'affaire. »

En effet, ils avaient eu de la chance. Un malentendu avec un marchand couplé à un mauvais tour d'une canaille avaient eu raison de leur séjour à la Lumineuse. Désormais, les gardes les recherchaient pour vol, et leur fuite ne fit qu'aggraver la situation. Heureusement, ils avaient pu dissimuler leurs visages, et ils purent traverser les portes incognito, emportant avec eux leurs affaires et leurs montures. Ils se trouvaient maintenant à plusieurs dizaines de mètres des murailles et s'étaient mis en tête de retourner à DureRoc quand une silhouette filiforme s'approcha d'eux. Un mince vampire dont les origines furent reconnaissables à l'odeur se tenait sur un petit cheval noir, l'air dédaigneux et méprisant.

« Bonsoir messires. Je viens délivrer un message de la part du prince. Il est destiné au chevalier de sang Alornell Leodan. »

« C'est moi. De quoi s'agit-il ? »

Les courtes explications du messager suffirent à Alornell pour accepter la mission. Il devait se rendre sans plus attendre à la frontière du désert d'Esfelia pour y rejoindre une escouade de vampires afin d'enquêter sur de mystérieuses disparitions de caravanes. En effet, des rumeurs ont signalé la présence de Théocrates au sein du désert, et les disparitions y étaient certainement liées.

« Ces événements ont été rapportés aux autorités gloriennes. Ne vous étonnez donc pas d'être assisté par des humains, et peut-être aussi par des elfes. »

Cette nouvelle fit sourciller le vampire aux cheveux blancs. En tant que chevalier de l'Ordre du Dragon de sang, il devait se montrer discipliné et apte à surmonter ses instincts prédateurs. Il y arrivait de mieux en mieux, mais il n'avait que neuf ans et, par conséquent, pouvait être victime d'une crise causée par l'odeur du sang. Il en était conscient, et dut se familiariser à l'idée de côtoyer des membres d'autres races pendant quelques temps.

Il prit donc congé de son mentor qui retourna à la capitale, et se dirigea vers un petit port situé sur la rive du Wylorel, non loin d'Aldaria. Il paya le capitaine d'un bateau pour se rendre à Caladon, et augmenta le prix au cours du voyage pour ne pas effectuer d'arrêt à Gloria. Il ne voulait pas perdre de temps, son escouade l'attendait peut-être déjà. Une fois arrivé à l'Harmonieuse, siège de la Guilde des Marchands, il parcourut le reste du trajet à cheval, ne s'arrêtant que quelques fois pour faire boire sa monture dans les rares étendues d'eau potables présentes dans les plaines. Le voyage fut long et une fois arrivé au point de rendez-vous, il trouva cinq vampires particulièrement bien bâtis, assis par terre, leurs paquetages à leurs côtés et leurs montures à quelques mètres. Il se présenta rapidement comme étant le chef d'escouade, et ils partirent en direction du lieu de rassemblement.

Ils traversèrent le désert de nuit en raison des trop grosses chaleurs baignant ces terres arides durant la journée. En effet, le soleil de plomb chauffait si fort qu'un énorme poids semblait peser sur les épaules des voyageurs, qui risquaient de succomber sous la trop haute température.

Alors que ce même soleil éclairait au loin les premiers nuages d'une lumière rougeoyante, l'escouade arriva sur le lieu de rencontre qui n'était autre qu'un camp situé près d'une oasis. De nombreux hommes se tenaient là, rassemblés autour d'une bannière glorienne, ainsi qu'une poignée d'elfes venus également enquêter sur les disparitions. Ce ne fut cependant pas la présence des autres races bipèdes qui l’accaparât. Alors qu'il était encore éloigné du campement, il avait aperçu une masse couverte de plaques d'armure. Cet être qui semblait avoisiner les cinq mètres de hauteur était un dragon.

Alornell était stupéfait. Durant sa vie humaine, il s'était extasié à l'idée du retour de ces magnifiques créatures sans jamais pouvoir en rencontrer. Aujourd'hui, et bien qu'il ne se souvienne pas de son désir de croiser un tel individu, il avait eu l'occasion d'en voir un, et espérait calmer sa curiosité en tenant une discussion remplie de questions avec celui-ci. Il dut cependant revenir à ces esprits, faisant ainsi disparaître le sentiment d'émerveillement qui l'avait envahi, pour s'annoncer aux troupes.

« Je suis Alornell Leodan, chevalier de sang de l'Ordre du Dragon de sang et chef de cette escouade, au service du prince noir Konrad Von Drak. Nous venons apporter notre aide au nom de la nation vampirique afin de mettre fin aux disparitions et d'enquêter sur la possible présence de Théocrates. »

Alors qu'il parcourait du regard les soldats présents dans le camp, il reconnut le mercenaire qu'il avait croisé quelques mois auparavant dans les plaines sauvages et qui l'avait aidé à éliminer des bandits recherchés. Il lui fit un signe discret de la tête et descendit de sa monture. Les cinq autres vampires firent de même et se mêlèrent aux soldats gloriens.

Alornell, se remémorant la période où Vraorg régnait sur Armanda, fut prit d'un sentiment d'angoisse. Quoiqu'il advienne, la présence de bannières théocrates n'augurait rien de bon, et il savait que si les rumeurs s'avéraient vraies, la troupe ne reviendrait peut-être pas au complet.


Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 18 Aoû 2016 - 21:51

Quelques chose surgit lentement du point d'eau de l'oasis

Alford Gorder

Modificateurs =>

- Race = Humain : +0

Compétence utilisée : Perception niveau moyen. Taux de réussite 45.

Total taux de réussite : 45

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 18 Aoû 2016 - 21:51

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat: Alford ne remarque rien.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 19 Aoû 2016 - 10:48

* L'apparence du l'armure du chat d'Alford *


Les elfes, et les vampires arrivèrent tout juste peu avant que le soleil à l'horizon ne commence à se lever, et faire chauffer les environs de ses ardents rayons. Mais bon de toute manière avant de se préoccuper du soleil il serait approprié d'abord de se préoccuper des nouveaux arrivants, et parmi les elfes il n'y avait nulle autre qu'une elfe qu'il avait déjà croiser il y a quelques années pensa t-il en se remémorant cette époque, et une elfe somme toute sympathique d'après ses souvenirs…

Tout naturellement Alford dont la tête était découverte pour le moment s'était donc pour l'instant détourné de son entretien de son arbalète, et s'était levé pour accueillir les nouveaux arrivants en effet. Et après s'être présenter à l'officier responsable glorien l'actuelle capitaine elfique vint directement vers lui. Et pour sa part Gorder se contenta simplement de rester droit, et comme il était mercenaire et pas un soldat il prit sans guère de difficulté la main que lui tendit l'elfe pour la serrer amicalement avant de dire d'un ton bon bougre.

« Oh disons que je n'ai pas eu trop l’occasion de donner des nouvelles ces dernières années. Mais ma foi je suis content de te revoir Harthea, et pour ma part ça va bien. La routine de mercenaire, tout ça, et toi ? A ce que j'ai entendu tu as pas mal gagner en galon mine de rien. » Avant d'ajouter ensuite complice. « En tout cas on dirait qu'on va à nouveau se battre ensemble, et pour ma part ce sera un plaisir de partir à la chasse aux théocrates avec toi mon amie. »

Puis peu après cela l'attention générale fut disons sollicitée par l'arrivée du dragon Cynoë, en grande partie à cause du sable qu'il souleva dans les airs et qui obligea pas mal de monde dont Alford à mettre leurs bras devant leurs yeux pour éviter de s'en recevoir dedans. Et sur ce Alford pour sa part se contenta d'un rapide coucou de la main au dragon, au cas où ce dernier le reconnaissait peut-être après toutes ces années passés, et sur ce, ce fut aux vampires de faire leurs entrées…

Et que de monde qu'il connaissait franchement ! Pensa t-il peu après en reconnaissant le vampire à la tête du groupe vampirique qui débarqua juste après, et il n'était franchement pas mécontent de le voir dans les faits et répondit lui aussi par un signe de tête discret, et peu après que les vampires soient descendus de leurs montures.

Enfin dans tout les cas suite à l'arrivée de tout ce beau monde, ils se mirent tous d'accord pour améliorer le campement histoire de résister mieux à la chaleur de la journée qui se faisaient croissante. Et alors qu'ils s'attelaient donc tous à cette tâche, pour sa part Alford qui était en train de s'occuper des tentes cru percevoir un bruit non loin… Mais comme l'officier glorien le rappela à l'ordre peu après qu'il ait cherché distraitement d'où ça pouvait venir il se remit tout simplement au travail histoire que les préparatifs pour le reste de la journée soit terminer histoire qu'ils puissent se reposer, et ensuite bientôt s'atteler à commencer les recherches dans le désert quand l'astre lunaire sera venu prendre la place de ce soleil de plomb...





Directives :

Spoiler:
 

Equipement d'Alford :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 19 Aoû 2016 - 11:32

Quelques chose se déplacement lentement à la surface du point d'eau de l'oasis

Harthea Thaidforodren

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5

Compétence utilisée : Perception niveau Bon. Taux de réussite 55.

Total taux de réussite : 60

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 19 Aoû 2016 - 11:32

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :



Résultat: Harthea ne remarque rien.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Sam 20 Aoû 2016 - 12:24

Ah!!! Alford. Toujours aussi direct. C'était pour cela qu'Harthea avait apprécier voyager la première fois avec lui et que maintenant qu'elle savait qu'il se trouvait parmi eux pour cette mission, elle se sentait encore plus en confiance. Ses elfes était capable, mais avoir dans les rang un homme du gabarit et de la compétence du mercenaire, cela présageait pas mal pour l'avenir de cette équipée.
La poignet qu'il lui donna était toujours aussi ferme et sérieuse que dans les souvenir de l'Heryn Megil. Le temps ne l'avait pas épargné, mais il ne s'était pas laissé abattre pour autant. Et cela faisait plaisir de voir que l'humain avait su tirer le côté positif du passage du temps.

L'attention de la Capitaine fut rapidement attirée par une ombre imposante et une présence tout aussi immense. En effet, un Dragon vint se poser en lisière de l'oasis et du campement. Harthea avait l'impression de l'avoir déjà vu, mais elle n'en était pas sûr. Et si tel était le cas, cela aurait alors été lors du mariage d'Aramis. Mais à ce moment, elle avait bien d'autre choses en tête.
La créature d'améthyste se posait et se présenta promptement, annonça rapidement sa filiation avec la Princesse Kohan. Décidément, voila une personnalité non négligeable à plus d'un titre. Il allait vraiment falloir qu'Harthea fasse preuve de tact et de diplomatie si elle ne voulait pas commettre de bourde durant cette mission.

La Capitaine sentait la fascination de ses soldats pour l'immense dragon et elle n'était pas loin d'avoir le même ressentit envers le saurien. Mais elle s'abstint de rester coït devant le représentant draconnique. Elle s'était attendu à l'arrivée de vampire, mais celle ci, non.

Justement, en parlant des vampires, une troupe de ceux ci arriva peu après le vénérable volant et l'un d'eux vint se présenter. Un dénommé Alornell, au service du Prince des Vampires.
Étrangement ou pas, la présence des nocturnes et la présentation manqua de faire grincer quelques dents chez les elfes.
Harthea adressa un regard à son lieutenant qui hocha du chef et se dirigea vers leurs soldat.


-Chevalier Leodan! C'est un plaisir de voir que nos frères de la nuit prennent également la menace théocrate au sérieux. Je suis la Capitaine Harthea Thaidforodren. Attaché en temps normal à la Garde de ses Majestés Aegnor et Aramis Evanealle. Ils m'ont envoyé pour représenter le royaume elfique, ainsi que mes hommes. Harthea avait volontairement énoncer le liens existant entre les elfes et les premiers vampires afin de bien rappeler à tous le monde que même l'histoire des vampires était en liens direct avec celle des elfes, et que, donc, les querelles de peuple ne pouvaient avoir leur place en ce lieux et en cet instant.
Elle pivota légèrement vers Cynoë et s'inclina face à lui.
Seigneur Cynoë, c'est un immense plaisir que de faire votre connaissance et de pouvoir accomplir cette mission à vos côtés.
Si vous me permettez de passer au sujet premier, à savoir la garde de notre campement durant la journée avant que nous ne nous mettions en route durant la prochaine nuit, je vous propose que nous constituions des équipes de garde avec un représentant de chaque peuple afin d'assurer les intérêts de chacun. Il est naturel que notre illustre compagnon draconnique pourra profiter de ce temps libre pour se détendre et se préparer pour la suite du voyage. Car, que je sache, vous risquez d'avancer plus vite que nos montures si vous volez pendant le trajet. Cela implique donc que vous risquer de devoir voyager à pattes. A moins que vous ne préfériez voler en cercle au dessus de la troupe tandis que nous avancerons au sol. Ignorante de vos capacité de nuit, je m'en remets à votre sagesse, Sir Cynoë. Les deux possibilités ont leurs avantages et leur défaut.


Harthea avait prit l'initiative de prendre en charge la discussion, ne laissant à personne le temps de revenir sur de possible querelles ou autres histoires passées. La réaction de ses elfes ayant été bien trop révélatrice de la mentalité des gens en ce moment avec cette histoire de possible retour des théocrates, elle devait faire rapide, concise, elle ne voulait pas perdre de temps inutilement.

-Si vous me permettez, je souhaiterais que l'on installe les montures à proximité de l'eau et à l'ombre de la palmeraie afin qu'elles puissent bénéficier d'un peu de chaleur avant le voyage de cette nuit. Je ne serais pas sans vous apprendre que les chaleurs du désert peuvent leur être aussi mortel qu'à n'importe qui. Surtout à cette époque de l'année.

D'un regard, elle vit que l'un de ses hommes hocha de la tête et entreprenait déjà de conduire les montures elfiques pour pouvoir les abriter des ardeurs de l'astre diurne.
Elle ne tarda aucunement à rejoindre les montures et à s'intéresser à la chose, veillant personnellement à ce que cela soit bien fait. Non pas qu'elle n'avait aucune confiance en ses hommes, mais le liens qu'elle possédait naturellement avec ces montures lui était chère au cœur et elle veillait toujours à ce que les équidés soient installé au mieux des possibilités. Ses hommes le savaient et ne prenait donc pas ombrage de la voir venir observer comment les choses étaient accomplit. D'autant qu'ils l'avait vu plus d'une fois mettre la main à la pâte et faire elle même le travail. Ils respectaient donc leur Capitaine pour cela, et poursuivaient leurs activités pour s'installer et mettre en place des tentes pour la petite escouade.

Directives:
 





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 21 Aoû 2016 - 11:44

Quelques chose touche le rivage du point d'eau de l'oasis, côté campement.

Cynoë

Modificateurs =>

- Race = Dragon: +10

Compétence utilisée : Perception niveau Bon. Taux de réussite 45.

Total taux de réussite : 55.

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 21 Aoû 2016 - 11:44

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat: Cynöe remarque que des caisses flottent à la surface de l'eau.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 21 Aoû 2016 - 16:02

Presque tous les bipèdes présents avaient fixé le grand dragon serpentin à peine posé. De l'émerveillement, de la crainte et du ravissement à voir un tel renfort se présenter se lisaient dans leurs regards. Mais cela dura ce que cela dura, car des vampires arrivèrent et l'un d'eux se présenta. Cynoë les regarda un bref instant, avant de sonder tous les bipèdes présents dans le campement. Des Elfes, des Vampires, des Hommes et lui-même. Quatre espèces réunis pour faire front commun à une possible tentative de renaissance des adeptes de la Théocratie... Le dragon était fier de voir ce regroupement. Tous outrepassaient leur ressenti vis à vis des autres pour s'unir dans un seul effort. Restait encore à trouver la source des rumeurs et la cause des disparitions des caravanes.

Il avait reconnu Alford parmi les troupes qui avaient repris leur activité d'installation. Ce dernier l'avait salué de la main, le dragon lui rendit son salut d'une brève pensée de salutations. Il se rappelait très bien de ce bipède là. Puis une Elfe toute proche s'inclina pour le saluer à son tour. Elle s'était déjà présenté au vampire qui avait joué les porte-paroles, donc nullement besoin de se représenter une seconde fois. Elle lui expliqua ensuite comme s'organisait le camp, tout en tenant compte de sa présence imposante. Heureusement qu'il avait appris à comprendre la façon de s'exprimer des bipèdes, car un autre dragon aurait pu s'offusquer au premier abord. Mais Harthea ne faisait que lui expliquer comment allait s'organiser toute cette petite communauté et comment le dragon pourrait trouver au mieux sa place.

°Elfe Thaidforodren, le sentiment est réciproque et je te remercie des dispositions que tu m'offres et de me prévenir de comment les choses vont être organisées tout en te souciant de mon bien-être. Marcher ou voler, je serai dans les deux modes de déplacements.Quand aux tours de garde, c'est une bonne organisation. Je n'y trouve rien à redire si tu attends de moi un avis précis. Nous ne pouvons que travailler de concert pour retrouver les théocrate,s pour peu que ces rumeurs sont fondées et comme nous devons nous en assurer. Quand à moi, rien ne m'empêchera de prendre mon envol durant la chaude journée pour aller chercher la fraîcheur des cieux. Quand à la nuit, je vois aussi bien que de jour. Mes yeux et mon odorat ne sera pas de trop. °

Il n'était pas certain que les Théocrates auraient l'audace de s'attaquer au campement, surtout en la présence d'un dragon.

°La palmeraie est vôtre, Jeune Elfe, je veillerai ce qu'il restera comme ombre pour ma personne si j'estime en avoir besoin. Les chevaux vous sont nécessaires pour vous déplacer et comme je résiste mieux à la chaleur qu'eux...Il faudra veiller à ce que les hommes, les vampires et les elfes se protègent aussi du soleil. Ce serait regrettable de perdre du temps à cause de déshydratation ou d'insolation°

Il avait préféré apporter ce conseil car les bipèdes étaient si fragiles....Puis quand chacun s'en retourna aux préparatifes, l'attention de l'Améthyste fut attiré par un bruit singulier, comme un léger clapotis contre une matière bien précise : le bois. Le saurien tourna la tête pour chercher la source de ce bruit et sourcilla quand il aperçut à la surface de l'eau ce qui ressemblait à des caisses, qui peinaient à flotter. Il se rapprocha à pas prudent et tendit son cou pour mieux observer ses objets insolites. Il était difficile de penser que l'on trouvait des caisses comme cela dans les oasis. Son regard ambré se plissa quand il aperçut un blason : celui des théocrates.

Il fut tenté d'en sortir une pour l'ouvrir de ses griffes, mais si c'étaient des choses fragiles, il allait les pulvériser. Néanmoins, il n'omettait pas la plus grande des prudences. D'une seule pensée bien forte pour que tous les bipèdes présents l'entendent, il lâcha une injonction :

°Que personne ne boive l'eau de l'oasis. Elle a peut-être été empoisonnée. °

Vu que personne n'avait remarqué ces caisses à moitié noyées dans l'eau et vu le raffut que faisaient les bipèdes, l'Améthyste se dit qu'il avait bien fait d'être présent.

Il n'eut qu'à tendre son antérieur droit pour les désigner.

°Elles sont là, et elles portent le blason de la Théocratie. °

Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 21 Aoû 2016 - 21:33


Frères..


.. Voici un mot qu’Alornell appréciait entendre, encore plus lorsqu’il fut prononcé par l’elfe. Bien qu’on lui raconta maints contes et histoires sur l’origine des vampires, il ne comprenait pas pourquoi les races ancestrales se considéraient toujours comme des ennemis potentiels. Seulement, il n’était pas là au commencement, lorsque les premiers vampires apparurent, et n’assista pas non plus aux conflits interraciaux d’antan. Il était né il y a peu et ne pouvait donc se faire qu’une vague idée de la situation. Il savait seulement que les elfes représentaient pour lui des êtres mystérieux qu’il avait hâte de rencontrer, en dehors des champs de bataille, pour tenir d’intéressantes discussions quant à leurs us et coutumes.

Que d’enthousiasme donc pour le jeune chevalier. Malheureusement, l’heure n’était ni à la discussion, ni à la réjouissance. Après son arrivée, qui laissa certains elfes sceptiques quant à la présence de vampires dans cette enquête, la capitaine Thaidforodren l’accueillit comme il se dut. Il répondit d’ailleurs sur un ton similaire, clair, net et détaché.

« Plaisir partagé, capitaine. Les rumeurs circulent vite au sein de notre territoire, et le prince nous a fait part de son inquiétude quant au possible retour des Théocrates. Je suis également enchanté que ces majestés elfes aient proposé leur aide. Soyez sûre que nous tenons à agir dans la plus grande cohésion afin de rapidement régler cette affaire. »

Les ordres avaient effectivement été très clairs lors de la rencontre entre Alornell et son équipe.

« Aucun malentendu amenant à une dispute ne sera toléré sur le camp. J’attends de vous une coopération totale avec les autres soldats, qu’ils soient humains ou elfes. Vous êtes assez sages pour comprendre l’importance de la situation, ne la rendez donc pas plus compliquée qu’elle ne l’est déjà. »

Tels avaient été les mots du chevalier à ses compagnons avant de rejoindre le camp. Il savait ses soldats plus âgés que lui, mais était également au courant qu’ils ne faisaient pas nécessairement preuve de sympathie envers les autres races. Il avait voulu mettre les choses au clair d'emblée.

Après que la capitaine eut fini de s’entretenir avec le dragon, elle fit part de son souhait de conduire les montures à l’ombre des arbres. Sous l'ordre d'Alornell, l’un des vampires rassembla les six chevaux qui les avaient aidé à parcourir le désert et les installa non loin des destriers elfiques.

C’est alors que le chevalier sentit la désagréable présence d’une voix dans sa tête. Il ignorait effectivement que les dragons communiquaient par télépathie et fut surpris d’entendre l’immense créature parler sans bouger. Il dut cependant rester attentif et tourna brusquement la tête en direction de l’eau lorsque le saurien eut fini d’avertir les soldats.

°Que personne ne boive l'eau de l'oasis. Elle a peut-être été empoisonnée.°

Le jeune vampire, alors assis sur un rocher proche de l’étendue d’eau, aperçut la caisse que le dragon pointait de la griffe. Il n’attendit pas pour se lever, et se dirigea vers elle d’un pas décidé et vif. Il s’agenouilla au bord, là où l’eau trempait presque ses genoux, et tendit le bras pour l’attraper. Il y parvint après quelques secondes et confirma ce qu’avait vu le dragon. Elle et les autres portaient le symbole des Théocrates. Il l’amena là où aucune tente n’était encore installée, tous les soldats lui emboîtant alors le pas. Il les pria d’ailleurs de rester en retrait au cas où, et effectua le sortilège de perception de contenu en apposant un doigt sous son œil. Après quelques secondes d’hésitation, il se décida à l'ouvrir, à mains nues. Tout le camp put alors découvrir ce qu'elle contenait..



Sort utilisé:
 

Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 22 Aoû 2016 - 11:30

Le sort d’Alornell ne détecte rien de particulier. Il y a des objets à l’intérieur de la caisse, mais rien ne ressemblant à un piège. De plus, il ne détecte aucune émanation magique particulière. Prudemment donc, il décide de l’ouvrir. En ouvrant la boîte, une forte odeur de moisie en sort. À l’intérieur de la boîte se trouvent des vivres pourris et ronger par quelques parasites.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 22 Aoû 2016 - 12:13

Visiblement Harthea semblait faire de son mieux pour s'entendre avec tout le monde ce qui n'était pas plus mal, sans oublier qu'elle était toujours aussi sympathique, cette sympathie qui lui avait valut d'une certaine manière l'amitié du mercenaire. Et visiblement il n'y avait que des gens qu'il connaissait parmi les personnes importantes ici en faîte. Enfin qu'il connaissait plus, ou moins disons, mais assez pour savoir qu'ils les appréciait assez, et inversement. Dans tout les cas la présence d'Harthea, Alornell, et Cynoë n'était donc guère pour déplaire au mercenaire. Qui sait? Cette mission pourrait même être assez agréable au final en leurs compagnie.

Et d'ailleurs visiblement alors que pour sa part il s'occupait des tentes le dragon d'améthyste semblait pour sa part avoir remarqué des caisses qui flottait sur l'oasis... Ah Alford se disait qu'il les aurait sans doute remarquer tiens s'il n'avait pas été aussi occupé avec son labeur, enfin de toute manière ce n'était rien de grave, et il faisait confiance au dragon, et à Alornell pour s'occuper de cela, surtout dans le cas où ces caisses étaient possiblement piégés. Après tout le chef de brigade glorien semblait déterminer à ce qu'Alford ne lambine pas à la tâche visiblement, à croire que cet homme aimait beaucoup les choses bien faîte décidément...

Quand à l'hypothèse du poison elle semblait avoir inquiété pas mal de monde après avoir été exprimé, mais bon sans doute que tout ceux qui avaient un minimum de talent magique comme Alford s'étaient auparavant immunisés par magie au poison avant de boire de l'eau pensa t-il. Enfin pour sa part c'est ce qu'il avait fait donc il ne s'inquiétait pas tant que cela au sujet du poison. Par contre il fallait inspecter les caisses et après qu'ils aient constaté que la première était pleine de rations pourries, ils entreprirent donc d'ouvrir les autres.

Et Alford libéré de son boulot avec les tentes alla donc de l'autre côté du point d'eau pour aller récupérer une des caisses qui devait sans doute contenir des rations pourries comme les autres, quand il tomba soudain sur un cadavre... Après une courte inspection pour voir si c'était bien le cas en tout cas il décida ensuite de vérifier quels genre de blessures pouvait avoir l'homme pour savoir de quoi il était mort possiblement, et s'il avait quoi que ce soit de distinctif sur lui genre blason, vêtements... Ensuite Alford entreprit donc de le fouiller pour trouver un potentiel indice, notamment sur raison de la présence de cet homme ici, et si c'était un nomade, ou un théocrate mort par exemple. Enfin en somme il chercha tout ce qui pouvait paraître intéressant au sujet de ce cadavre... Avant de signaler ensuite à voix haute.

"Et! J'ai trouvé un corps!" Histoire d'avertir les autres qui devaient sans doute être assez affairés avec leurs histoires de caisses. Et puis un cadavre c'était quand même une grosse découverte après tout, et pas forcément une découverte de bonne augure. D'ailleurs quand ils viendraient il tâcherait de les informer de ce qu'il avait possiblement pu découvrir avec sa fouille, et sa petite autopsie de fortune.








Directives :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 22 Aoû 2016 - 13:20

.:Jet 1:.

Alford Gorder fouille le cadavre. La mort est assez évidente, c'est la fatigue et la déshydratation.

Modificateurs =>

- Race = Humain : +0

Compétence utilisée : Perception niveau moyen. Taux de réussite 45.

Total taux de réussite : 45

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.:Jet 2:.

Harthea Thaidforodren

Modificateurs =>

- Race = elfe: +5

Compétence utilisée : Intelligence niveau moyen. Taux de réussite 45.

Total taux de réussite : 50

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 50 ou moins réussite.
- 51 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.




Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 22 Aoû 2016 - 13:20

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat jet 1: Alford ne remarque rien.
Résultat jet 2: Il ne se passe rien


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 22 Aoû 2016 - 18:20

Visiblement, tous le monde approuvait les directives que proposait Harthea et personne ne trouva à redire quoi que se soit après que Cynoë ai ajouté quelques informations quand à ses possibilités en tant que dragon. Harthea hocha donc de la tête, approuvant cette aide bienvenue dans la situation. Les sens de saurien pourraient effectivement aider à plus d'un titre. Et le fait qu'il résiste bien mieux aux assauts du soleil que les mortels autour de lui allait aider également grandement.

Après avoir rapidement observé l'installation des montures, Harthea s'intéressa à ce que le dragon avait trouvé et entreprit de donner un coup de main pour récupérer et ouvrir les caisses. Mais rien ne sortait du lot, car toutes étaient effectivement des caisses de nourriture avec les blasons de la théocratie. Et vue l'état de décomposition de ce qui se trouvait dedans et à l'état du bois, cela ne devait guère faire longtemps qu'elles se trouvaient là.
Puis elle entendit Alford appeler, signalant qu'il avait trouvé un corps. Harthea se précipita pour voir de quoi il s'agissait. A première vu, c'était un humain ayant essayé de probablement traverser le désert en plein jour. Sa peau parcheminé était le signe d'une déshydratation importante et d'une fatigue poussée. L'homme avait donc du lutter longtemps avant de s'effondrer en attendant la mort. Un signe bien néfaste qu'envoyait là le désert aux imprudents qui essayaient de le défier sans être préparé.

Le groupe reprit ensuite tranquillement son installation tandis que la jour s'écoulait. Harthea avait demandé à ses elfes de voir si l'eau était potable, tandis qu'elle demandait bientôt à ses homologues de la rejoindre sous sa tente, en vue de discuter de la suite de la direction à prendre, car pour le moment, elle n'avait aucune direction pour l'enquête. Mais elle n'avait aucunement l'intention de ratisser tous le désert. Et si les nomades savaient ou chercher, ils se seraient probablement déjà occupé de la chose.
Elle avait également fait demander à Alford de se joindre au groupe de commandement. Après tout, la première fois qu'elle avait travaillé avec lui, il lui avait été de bons conseils. Peut être aurait-ils quelques idées.
La place devant la tente, grande ouverte, laissait la possibilité à Cynoë de se joindre à la conversation et d'observer pour faire part de ses remarques.


-Bien. Messieurs. Désolé si je parais directrice, mais il va falloir que nous nous coordonnions pour la suite des évènements, et ce, avant que nous ne reprenions la route.
Il va falloir montr...
Un bruit lointain attira immédiatement l'attention de la capitaine elfe qui contourna la carte de la région qu'elle avait placé sur son couchage pour préparer le briefing, et sortie immédiatement de l'abri de tissu. En écoutant attentivement, elle s'aperçut que le bruit semblait être celui d'une personne appelant à l'aide. Il provenait vraisemblablement du sud est de l'oasis. Surprise par cela, elle fronça un instant le regard avant de pivoter vers le dragon. Seigneur Cynoë? Puis-je solliciter plus vite que prévu vos dons et vous demander de faire un vol dans la direction du sud est sur environ un ou deux lieux? Pendant ce temps, j’envoie mes cavaliers pour vous couvrir et vous aider.

Elle essayait de se montrer poli envers le dragon, mais l'urgence de la situation la pressait d'agir au plus vite. Elle ne pouvait faire de longues circonvolutions et de longues tournures de phrases. Il fallait agir immédiatement si il s'agissait d'une attaque. Et tout aussi rapidement si il s'agissait d'un survivant.

Directives:
 





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mar 23 Aoû 2016 - 8:07

Alornell avait réagi tout de suite ; valait mieux pour être certain de la dangerosité de ces caisses. Le dragon avait reculé de quelques pas en voyant le vampire approché. Ce dernier attrapa l'une des caisses les plus proches. Après avoir usé d'un sortilège qui n'avait rien apporté de concluant, le bipède opta pour l'ouvrir. Cela de fait, le dragon avait un peu tendu la tête pour voir son contenu et fronça de ses narines écailleuses en sentant l'odeur de pourriture... Il ne s'agissait que de vivres qui avaient fini par moisir.

L'Améthyste souffla encore une fois en grognant, car ayant un odorat plus fin que les autres, ce n'était pas forcément agréable à sentir. Au moins plus de peur de que dangers. Peut être que le saurien violine aura provoqué un bref instant de crainte, mais avec les Théocrates, il fallait se tenir prêt à tout de leur part. La vigilance était de mise. Une bonne chose au final que le dragon soit sur ses gardes pour la moindre chose qui sortait de l'ordinaire. Il faut dire que des caisses qui baignaient dans l'eau d'une oasis, ce n'était pas quelque chose de commun. Les autres caisses allaient elles aussi avoir leur petite inspection, pour s'assurer qu'elles contenaient aussi des rations plus que périmées.

Le dragon regardait les bipèdes s'activer, jusqu'à ce qu'Alford découvre un corps. Le dragon n'eut qu'à faire quelques pas pour distinguer le bipède humain inspecter un corps qui visiblement, était mort par déshydration. Décidément, cette oasis était pleine de surprise. Le saurien n'aimait pas cela. Des caisses, un cadavre... les lieux connaissaient une forte activité même pour un petit point d'eau. Un peu plus tard, personne ne fut capable de dire si le cadavre était un théocrate ou non...

La journée se passa pour le reste sans encombre, les bipèdes veillant à rester à l'abri de la chaude journée. Cynoë avait fait de même, même si largement plus résistant que les êtres à deux jambes du campement. Il devait rester vif et en pleine forme pour la nuit qui se rapprochait. La fraîcheur sera la bienvenue.

Harthea qui avait donc pris en main les rênes de l'organisation, avait fait appel aux responsables sous sa tente. Alford et Alornell avaient du déjà s'y rendre quand le saurien arriva d'un pas d'un digne félin. Il n'eut qu'à s'allonger pour pouvoir mettre sa tête à portée de la large ouverture de la tente, faite pour qu'il puisse regarder l'intérieur et être ''présent'', car Harthea tenait à apporter quelques recommandations au vue du départ proche de leurs troupes.

A peine avait-elle commencé à parler qu'elle stoppa et se précipita dehors. Le dragon redressa la tête, cherchant à comprendre ce qui se tramait. Il entendit lui aussi quelque chose de lointain, comme une plainte... Un être en détresse à entendre le son qu'elle provoquait. L'Elfe sollicita l'intervention de l'Améthyste, car il sera le seul capable à se rendre sur place et de voir la source de cette plainte.

°Je m'y rends. J'ai entendu comme toi cette source sonore. On dirait un être qui requiert de l'aide. Que tes cavaliers soient autant prêt au combat que pour apporter du secours. °

Il s'était déjà redressé sur ses pattes et à peine ses ailes étaient déployées qu'il bondit dans les airs, prenant immédiatement la direction de la source de l'appel à l'aide. Et dès que le dragon survola les environs sableux, il découvrit parmi les dunes un bipède qui rampait péniblement sur le sable. Inutile de voir que l'homme arrivait au bout de ses forces. C'était déjà une chance qu'il ne soit pas mort par la forte chaleur de la journée.

Le dragon vira sur son aile droite tout en regardant le malheureux. Il paraissait seul. Il perdit de l'altitude et se posa entre l'individu et le soleil, gardant ses ailes ouvertes pour offrir un peu d'ombre bienfaisante à ce bipède. Peut-être que Cynoë apparaîtrait comme une ombre venue pour guetter sa mort prochaine, tel un vautour. Autant chercher à le rassurer avant toute chose dans ce cas.

°Doucement bipède... je ne suis pas là pour te dévorer si tu étais venu à penser cela. °
Il était tenté de lui demander qui il était et comment il était arrivé là, mais vu son état à celui-là, il doutait qu'il ait encore toute sa raison.

°Tu vas avoir de l'eau très bientôt. Je vais te demander de tenir le coup. Je t'offre déjà de l'ombre pour te couvrir de la morsure du soleil. °

On pouvait dire là que la sollicitude du dragon était louable. Il ne manqua pas d'ailleurs de donner sa position pour guider les cavaliers elfiques, car malgré sa grande taille, les dunes pouvaient dissimuler sa haute silhouette violine. Oh ils l'auront sans doute vue descendre des cieux pour se poser, mais autant assurer leur arrivée le plus efficacement possible.

°D'autres bipèdes seront bientôt là et tu seras sauvé... Qui es-tu ? °




Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mar 23 Aoû 2016 - 11:46

L'homme est dans un état second et s'effraie de la venu de Cynoë. Néanmoins, est-ce que les paroles de ce dernier vont parvenir à l'apaiser?

Cynoë

Modificateurs =>

- Race = Dragon: +10

Compétence utilisée : Prestance/charisme niveau Bon. Taux de réussite 45.

Total taux de réussite : 55.

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mar 23 Aoû 2016 - 11:46

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat: Cynoë parvient à calmer l'homme et à ne pas le faire sombrer dans une folie totale.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mar 23 Aoû 2016 - 12:22

Une longue journée … très longue journée … Harassante, à courir dans ce désert comme un fou … sous un soleil meurtrier … pour fuir le pandémonium. Il avait choisi le désert, même s’il connaissait mieux que quiconque sa dangerosité. Mais là au moins, il avait une chance de survivre. Alors que là-bas …

Et pourtant, cette chance de survie commençait à s’étioler petit à petit. Son esprit, déjà perturbé parce qu’il avait vécu, commençait sérieusement à divaguer. Son corps lui faisait souffrir, de nombreuses brûlures dues au soleil lui recouvrant le dos. Il se sentait faible, terriblement faible. Ses jambes peinaient à le porter, il était obligé de ramper sur ce sable tout aussi brûlant. Sa gorge, elle, était desséchée et déjà le manque d’eau avait commencé à le tuer tout comme le reste des affres subi par ce désert assassin.

Loin de son lieu d’évasion … à bout de forces … l’homme, rempli de désespoir, tentant une ultime chose. Il appela à l’aide. Que quelqu’un le sorte de là. Que quelqu’un le sauve de cet endroit et de la mort. Voyant que cela ne donnait rien, l’homme se laissa tomber au sol, abandonnant tout espoir, cédant au désespoir. Quand finalement une ombre, planant dans le ciel commença à descendre vers lui. Il reconnut assez rapidement qu’il s’agissait d’un dragon et se mit à hurler.

Il hurla, non pas de joie, mais de désespoir et de folie. Tel un damné. Il était là, c’était lui, ces fous avaient réussi et il venait le chercher pour le tuer et se repaitre de sa chair. Alors que l’ombre de ce qu’il pensait être sa mort s’étendait sur lui, il se mit à rire de son propre état en répétant des mots incompréhensibles qui s’étaient gravés dans son esprit à force de les entendre.

« Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst. »

Il le répéta encore et encore. Pas aussi correctement que de la bouche de la personne dont il l’avait entendu, mais s’y employa au mieux, alors que la voix du dragon violine se fit entendre dans son esprit.

Lentement, l’homme se calma sentant que la mort n’arrivait point. Ses yeux, affaiblis et légèrement aveugler par la luminosité totale dans laquelle il avait erré toute la journée, mirent un peu de temps avant de distinguer la créature face à lui. Il n’était pas blanc. Il n’était pas blanc, mais violet !

« D'autres bipèdes seront bientôt là et tu seras sauvé... Qui es-tu ? »

« Protectorat … »

Faiblement ses mots s’échappèrent de lui. Son nom n’avait pas d’importance. Il devait les prévenir

« Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst … Le dévoreur de monde approche … Ils l’appellent … Il a dévoré les miens … Il allait me dévorer moi si je n’avais pas pris la fuite … appelez le Protectorat … Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst … »



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mar 23 Aoû 2016 - 21:01

« De la nourriture moisie.. Quelle découverte.. » marmonna le chevalier, déçu de s’être alarmé pour ce qui n’était autre que des vivres périmés depuis belle lurette.

Au fur et à mesure que les soldats ouvraient les caisses, il devenait de plus en plus perplexe. Pourquoi portaient-elles le symbole des Théocrates ? Que faisaient-elles là, immergées dans une oasis perdue en plein désert ? Le mystère s’épaississait. Des disparitions, des bannières et maintenant ces caisses ? Qu’avaient-elles à voir avec leur enquête ?

Quoiqu’il en soit, il fallait déployer tous les moyens nécessaires à sa résolution, et Alornell s’attela à aider les troupes sur le camp après qu’Alford eut découvert un corps. Ce dernier, entièrement asséché, pourrissait contre un palmier, n’ayant à première vue aucun rapport avec le culte. Il ne put d’ailleurs le voir que de loin, pas mal de monde s’étant déjà déplacé pour l’examiner.

*Encore un idiot qui s’est aventuré ici sans prendre de précautions.* pensa-t-il.

Après quelques heures passées à régler les derniers détails techniques concernant l’établissement des tentes et à discuter entre soldats de diverses stratégies pouvant être mises en place, la capitaine elfe vint trouver les commandants humain et vampire afin d’établir une marge d’actions possibles en vue de la reprise de l'enquête. Le célèbre mercenaire , Alford Gorder, se joignit à eux, et le vampire put échanger quelques mots en toute sympathie avec lui.

Ils entrèrent finalement dans la tente du capitaine Thaidforodren. Alornell, ayant inspecté la zone dès son arrivée, remarqua une chaise où il put s’asseoir. Il pensait certainement que le long monologue que l’elfe s’apprêtait à déballer allait lui permettre de s’assoupir pendant quelques instants. Il trouvait cette dernière quelque peu entrepreneuse, souhaitant peut-être que les elfes tirent une plus grosse part du bénéfice aux termes de cette opération que ses soi-disant « frères de la nuit ». Était-ce là la mentalité du peuple elfique ? Prendre en charge la totalité des responsabilités pour ensuite recevoir les honneurs, cachant ainsi leurs alliés dans l’ombre ? Le souvenir du regard malveillant que les soldats adressèrent aux vampires à leur arrivée vint appuyer cette idée. Il se contenta cependant de s’asseoir et d’écouter la nouvelle « meneuse » des troupes.

« Bien. Messieurs. Désolé si je parais directrice, mais il va falloir que nous nous coordonnions pour la suite des événements, et ce, avant que nous ne reprenions la route. Il va falloir montr.. »

Alornell tourna discrètement, mais rapidement la tête. Il avait, comme Harthea et Cynoë, entendu la plainte lointaine d’un homme en détresse. Il ne fit cependant pas mine de l’avoir remarquée, laissant à ses camarades le loisir de s’en occuper. Il sortit le dernier de la tente et se dirigea vers ses congénères d’un pas vif, quoique hésitant. Les cinq vampires, tous possédant un lien avec l’Ordre dont Alornell faisait partie sans toutefois être aussi gradé que lui, se tenaient assis en cercle et semblaient parler à voix basse, inspectant fréquemment les alentours de leurs tentes. Voyant son commandant se diriger vers eux, l’un des soldats se leva et partit à sa rencontre.

« On a entendu quelqu’un crier, chef. »

« Je sais, le dragon va voir ce dont il s’agit, les elfes l’accompagnent. »

« Bien. En parlant des elfes, on voulait sav.. »

« Vous vouliez savoir si j’avais également trouvé leurs regards provocateurs ? C’est le cas. N’en faisons pas une affaire d’état, mais mieux vaut être prudents. »

Alors qu’ils rejoignirent les quatre autres vampires, Alornell s’assit et tenta d'effectuer le sortilège de bulle de silence pour éviter que des oreilles indiscrètes s’immiscent dans leur conversation.

« Messieurs, nous sommes tous d’accord sur le fait que les elfes, hormis leur capitaine, ne se sont pas privés de nous faire comprendre que des vampires n’avaient pas leur place dans cette compagnie. Je maintiens cependant mon avertissement : aucun malentendu amenant à une dispute ne sera toléré. Seulement.. nous devons être vigilants. Que je sois dépourvu de rancune envers eux n’empêche pas le fait que je ne supporte pas la manière de faire de Thaidforodren. Si jamais un incident arrive ou que les elfes tentent de vous nuire, venez immédiatement m’en informer. Nous prendrons alors les mesures nécessaires.. »

Alornell, dans un élan d’énervement, tint à avertir ses camarades. Les elfes, eux, n’avaient pas oublié les anciens conflits et pouvaient se montrer hostiles envers le groupe d’immortels. Il voulut simplement prévenir, et, par conséquent, espéra ne pas avoir à guérir.

Au retour du dragon et des soldats d’Harthea, le chevalier vit apparaître un homme sur la monture de l'un d'eux. Il semblait évanoui, son corps était inerte. Il fut déposé dans la tente destinée à accueillir les blessés, quelques mages l’accompagnant pour essayer de le remettre sur pieds.

Un rassemblement eut soudain lieu autour du grand saurien, qui transmit les paroles du mystérieux inconnu. Alornell et ses soldats, alors éloignés du groupe, perçurent tout de même les paroles de Cynoë et furent surpris que l’homme avait pu communiquer dans une langue aujourd’hui oubliée.

Une fois le récit du dragon terminé, les six confrères se regardèrent, perplexes.

« Qu’en penses-tu, Alornell ? »

Il fixa le sol pendant plusieurs secondes, réfléchissant à ce qu’il pourrait désormais advenir. Il se leva et répondit d’une voix rauque, mesurant la gravité de la situation.

« Je vous conseille d’enfiler vos armures et d’affûter vos lames. À partir de maintenant, il faudra espérer le meilleur..


.. Et se préparer au pire. »



Sort utilisé:
 


Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mer 24 Aoû 2016 - 11:24

Le corps qu'il avait trouvé avait été disons le centre de l'attention pendant un petit moment, et avait sans doute dû pas mal renforcer les craintes de tout le monde au sujet des théocrates, ou bien des dangers du désert… Mais bon malheureusement toute ces trouvailles ne leurs avait guère apprit plus quand aux théocrates, en dehors du fait qu'il y avait des caisses de nourritures pourries avec le symbole de la théocratie dessus, et le cadavre d'un homme mort de déshydratation, et de rien d'autres. En somme rien de bien concluant à part le fait que cela semblait confirmer qu'ils avaient affaire à des bon sang d'anciens serviteurs de Vraorg le blanc.

Il restait donc à finir de préparer le campement pour aujourd'hui du coup, et faire en sorte que tout le monde soit assez protégé des rayons ardents du soleil. Et pour sa part Alford acheva donc de s'occuper des tentes avec l'aide de quelques hommes puis fut ensuite un peu surpris qu'on lui demande de venir aider à élaborer la stratégie prochaine, quoique sachant qu'Harthea avait une bonne opinion de lui, et de ses conseils ce n'était pas si étonnant que cela… Sans oublier que Gorder était un lié de l'ours, il avait donc un certain talent pour la stratégie en effet. D'ailleurs il ne fut pas mécontent d'y croiser Alornell avec lequel il échangea quelques politesse, et aussi le dragon Cynoë qui se joignait à leurs conversations ce qui… Supposait-il était une bonne chose.

Et du coup Harthea voulu exposer ses idées pour qu'ils puissent en discuter, et ils n'eurent pas le temps en fait de pouvoir commencer à faire cela qu'un bruit lointain attira leurs attentions à tous et fit sortir Harthea de la tente pour aller vérifier, et s'envoler Cynoë pour que ce dernier puisse aller vérifier ce que ça pouvait être. Cela alors que lui, et Alornell restèrent donc aux vamps pendant que Cynoë, et les cavaliers allaient essayer rapidement de retrouver un possible survivant…

Et pour sa part Alford attendit donc en aiguisant son espadon noir pour se préparer à un possible combat dans les faits… Après tout autant être prêt si le pire arrive, et sinon il ne joua pas son indiscret avec les vampires quand ils se rassemblèrent, après tout ces derniers pouvaient bien avoir des choses à se dire en privé, même si pour tout avouer c'était un peu étrange… Et d’ailleurs il avait remarqué que les elfes, et vampires dans le camp semblaient presque comme chien et chat alors que les humains s'ils se débrouillaient mieux étaient tout de même rendu un peu nerveux par rapport à cela. Mais juste un peu donc c'était surtout les elfes, et les vampires qui avaient un problème pour le moment, et si Alford aurait bien pensé à essayer de motiver tout ce bon monde, sachant qu'il n'était pas doué… Pour les discours inspirant autant éviter, surtout qu'il n'avait pas forcément bonne réputation pour tout le monde.

Il faudrait donc espérer que la tension qui s'installait entre les elfes, et les vampires n'empire pas, mais en attendant Cynoë avait ramené un blessé vivant, mais dans un état… par son ours cet homme avait vraiment besoin de soin pensa Gorder, mais ce qui l'interloqua encore plus que cette personne en détresse ce fut ce que raconta le dragon peu après…

Et ce que leur dit le noble Cynoê au sujet de ce qu'il avait trouvé… Ce prisonnier, et ce que ce dernier avait dit… Vraorg avait dévoré les siens ? Cela sonnait sinistre, et de très mauvais augure, à tel point que quelque chose en Alford, quelque chose de viscéral semblait horrifier à cette idée. Verith avait dit qu'il fallait empêcher le voleur de cœur de revenir en effet… Alford perplexe se redit donc qu'il faudrait l'en empêcher à tout prix, ou sinon espérer que l'épée astrale qu'il avait prit avec lui retrouverait tout à coup ses pouvoirs pour essayer de tuer à nouveau Vraorg avec… Sinon ils étaient condamnés tout simplement, surtout sans aucun esprit de leurs côtés pour combattre le voleur de cœur. Ils n'auraient donc pas le droit à l'échec au cours de leurs mission tout simplement...

Et après avoir pensé à tout cela, et décidant que ce serait bien pour en savoir davantage Alford alla donc voir l'homme que le dragon avait ramené, et qui avait repris connaissance après avoir reçu quelques soins. Un bougre qui avait de la chance pensa Gorder car au moins il survivrait à ces histoires… Alford sortit d'ailleurs une gourde qu'il avait remplit d'eau avant d'entrer dans le désert, et la tendit au pauvre gars en lui disant d'un air bon bougre.

« Boit ça… T'en aura besoin plus que moi je pense. »

Et il attendit que l'homme se désaltère un peu avant d'ajouter ensuite en essayant d'être rassurant.

« T'es sortit d'affaire mon gars, et je te promet qu'on va se les faire ces sales corniaud de théocrates… Tu sais qui je suis ? En tout cas sache que je suis la dernière personne à vouloir voir Vraorg revenir à la vie, ce sale monstre m'avait réduit en esclavage pendant trois ans, et… Sache que tout ce que tu pourrai nous dire au sujet de ce qui se passe par ici pourrait nous aider à mettre fin à leurs manigances à ces coquins de théocrates. Alors n'hésite pas, d'ailleurs comment t'appelle tu ? » Finit-il par dire pour ainsi persuader en douceur l'homme d'essayer de parler, même si Gorder était conscient qu'il aurait certainement du mal à cela donc autant se montrer patient si possible, mais en attendant… S'ils pouvaient avoir des réponses ce ne serait pas plus mal, et ça leurs faciliterait certainement les choses.








Directives :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 25 Aoû 2016 - 17:54

Directives:
 

Les cavaliers se mirent rapidement en route, rejoignant dans la fraicheur naissante, la silhouette imposante de Cynoë qui venait de se poser et semblait observer ce qui se trouvait à ses pieds.
Un homme, passablement fatigué, se trouvait là, allongé de tout son long. Celui ci semblait à bout de force et proche aussi bien de la folie que de l'inconscience.
Harthea fut la première des elfes à se pencher sur la pauvre âme, gardant un silence parfait et écoutant le corps du malheureux tandis que ses elfes s'arrangeait pour trouver de l'eau et un petit quelque chose à manger qui puisse aider l'homme. Pour sa part, la capitaine vérifia qu'il ne portait pas de lésions pouvant entraver son transport, mais en dehors de son extrême fatigue et de sa déshydratation, rien ne contre indiquait qu'on l'emmène à l'ombre d'une tente pour qu'il puisse se reposer.
Les cavaliers attrapèrent leur cape, fabriquant un brancard de fortune en nouant solidement les coins, puis ils déposèrent l'homme dessus, avant de le hisser pour attacher le tissus à la selle de quatre d'entre eux. Harthea resterait à côté afin de surveiller l'homme. Avant de partir, toutefois, elle se tourna vers le dragon et s'inclina respectueusement, ce que les elfes qui l'accompagnaient ne manquèrent de remarquer avec un regard surprit. En effet, il était rare que leur Capitaine affiche une telle marque de respect envers quelqu'un.


-Maistre Cynoë. Je tiens à vous remercier de la rapidité de votre réaction. Vous m'avez fait confiance alors que vous ne me connaissez qu'à peine. Rare sont ceux qui accordent une telle marque de respect. Aussi, au vu des évènements, je tiens sincèrement à vous en remercier.
J'ai cru comprendre que ce qui peut intéresser les bipèdes diffère parfois des intérêts de votre peuple. Mais si je puis un jour vous retourner la faveur que vous venez de m'offrir, je serais infiniment honoré de le faire. Sachez également que vous et votre lié êtes la bienvenue en mon domaine, aux pieds de la cité d'Estëllin.


Une fois encore, Harthea s'inclina avant de remonter sur sa selle. Elle n'attendit pas de réponse, non pas parce qu'elle ne pensait pas le dragon capable d'en faire, mais parce qu'elle estimait que sa proposition n'en attendait pas. Elle laissait Cynoë libre de choisir et de penser son sentiment aux propos qu'elle venait d'énoncer.
De plus, la santé de l'humain l'emporté désormais sur d'avantage de politesse.

Le groupe revint rapidement au campement ou Harthea ne manqua de remarquer les regards presque hostile que certains vampires lui adressèrent.
Son visage resta de marbre, mais intérieurement, la jeune elfe commençait à sérieusement bouillir. Elle redoutait que la mission ne coute bien plus que l'on était prêt à sacrifier en vie et maintenant, voila qu'elle se retrouvait avec une bande de vampires qui commençait à montrer les crocs. Et cela l'agaçait au plus haut poing.
Elle laissa ses elfes s'occuper de soigner le pauvre homme et de le placer à l’abri dans une tente.
Pour sa part, elle regagna sa tente, remarquant que tous le monde était parti. Elle vit même du coin de l’œil Alford se diriger vers la tente ou était placé la victime. Elle se replongea sur la carte, prenant mentalement note de la trajectoire qu'avait prit le soleil durant la journée et commença à reporter sur la carte la direction d’où semblait venir l'homme. Cela lui donnait déjà une première direction par ou enquêter. Après tout, elle avait parfaitement entendu le terme "Vraorg" dans la bouche du malheureux.

Un elfe arriva et entreprit de lui faire un rapport sur la suite des évènements après leur retour. Il lui rapporta les paroles du dragon au reste de la troupe. Puis il marqua une pause, attendant visiblement de pouvoir reprendre la parole.


-Je t'écoutes Elsorwen.
-Doit-on vraiment accepter de travailler avec les vampires?

Harthea leva à peine un regard à son lieutenant lorsqu'il lui posa la question. Elle connaissait le passif de celui ci. Sa famille avait été massacré par les vampires et, depuis, il en tenait une rigueur certaines au peuple de la nuit. ajoutant à cela que nombre d'entre eux avaient joyeusement sauté sur l'occasion lorsque Vraorg les avait déclaré comme étant sa race préférée/


-Je ne te ferais pas l'affront de la leçon. Mais à l'heure actuelle, nous devons travailler dans la collaboration des peuples pour que le notre survive. Maintenant, si tu me prouve que l'un de ceux ici présent est responsable de ton malheur, là je serais la première à monter aux créneaux pour t'obtenir le droit de vengeance. Mais jusqu'à ce que tu me prouve cela, tu gardes ta rancœur au fond de tes tripes et tu la réserves pour les théocrates que nous croiserons. Et cela n'est pas discutable. Tu le diras également à nos frères. je ne veux aucun débordement. Je ne vous demande pas de devenir les meilleurs amis des vampires, mais au moins de garder votre venin pour vous. Les différences entre eux et nous sont déjà suffisamment pesante, pas la peine de venir rajouter notre colère.
Maintenant vas, mon frère. Et préviens les responsables de groupes que nous pouvons reprendre là ou nous avons été interrompu.


Le lieutenant s'éloigna, laissant sa capitaine à nouveau seule.
Elle attrapa sa gourde d'eau et se prit une courte rasade, essayant d'en conserver le maximum pour la suite du voyage, car elle n'était pas sûr qu'ils puissent atteindre avant la nuit prochaine une nouvelles oasis. Puis elle patienta, attendant patiemment que chacun revienne.


-Messieurs. Si vous êtes d'accord, nous pouvons éventuellement reprendre.
Comme je le disais tout à l'heure, je tiens à m'excuser d'avance si le fais que je prenne sur moi d'organiser ce petit briefing avant de reprendre la route, vous paraisse autoritaire de ma part. Mais sachez bien une chose. Je n'ai pas à vocation de vous commander ou de commander vos hommes. Ce que je souhaite que nous fassions, c'est d'afficher un front commun pour cette mission.
Alors par avance, avant que certaines protestations ne vienne, je vous informe que j'ai déjà prévenu mes hommes que je ne tolérerais aucune déclaration de guerre envers quelque peuple que se soit de leur part.
Maintenant, passons à ce qui nous intéresse réellement et qui nous réunit tous dans ce désert mortel.
Voici notre position.
Elle désigne la carte qu'elle avait devant elle et ou l'on pouvait voir une épingle à tête bleue désigner un espace de verdure sur la carte du désert. Nous venons de découvrir un homme qui venait de cette direction. Elle déploya une fil enroulé autour de l'épingle, désignant ainsi une direction. Cela nous donne une vague idée d'où il peut venir. Toutefois, je ne pense pas vous l'apprendre, le désert peut être trompeur. Il est donc possible que notre blessé ai dérivé dans un sens ou d'en l'autre. Cela nous donne donc une vague idée de l'immensité de la région qu'il a put parcourir avant de nous parvenir.
Est ce que quelqu'un aurait une idée de combien de temps il a pu passer à errer ainsi. Cela nous réduirait d'autant la zone de recherche. Si vous avez des idées, je suis preneuse.


Elle adressa à la petite assemblée devant elle un regard interrogateur, ni hostile, ni amical. Il s'agissait là du regard qu'un commandant adressait à d'autres commandant pour préparer une manœuvre.
Elle comptait clairement sur le fait qu'ils soient un peu moins d'une trentaine et que le dragon se trouvait à leur côté pour pouvoir optimiser les recherches. Mais encore fallait-il que chacun mette du sien. Et cela, elle ne pourrait le faire pour les autres.





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 28 Aoû 2016 - 12:17

« Dame Harthea vous demande dans sa t.. »

« Dans sa tente, on sait. Ce n’est pas comme si l’on ne vous avez pas vu venir.. »

« Un peu de respect, Leonard. Dites à Madame que je serai là dans quelques minutes. »

L’elfe, cachant sa rage derrière un visage de marbre, tourna les talons et partit prestement, sans doute pour injurier ce vampire provocateur et dénué d’intelligence dans un coin où ils ne risquaient pas de l’entendre. Dénué d’intelligence, voilà des mots qui sortirent de la bouche d’Alornell lorsqu’il rappela à l’ordre son compagnon.

« Réfléchis avant de parler, imbécile. Si nous nous mettons les elfes à dos, crois-tu que les humains seront de notre côté ? Crois-tu aussi qu’ils nous laisseraient agir comme tu viens de le faire sans broncher ? Que ce soit la dernière fois que tu provoques un elfe en ma présence, Leonard. Un faux pas de plus qui comprometterait cette affaire et je te renvoie sur-le-champ à DureRoc, où tu pourras gentiment t’expliquer avec notre prince. Que ça vous serve tous d’avertissement. »

Les paroles du commandant résonnèrent dans leur tête comme le bruit d’un lourd tambour que l’on frappe sans arrêt. Le prince ne montrait effectivement que peu de tendresse lorsqu’il s’agissait de défier les ordres, en particulier lorsque ceux-ci provenaient de l’un de ses éminents chevaliers. Tous se turent, baissant les yeux devant leur supérieur qui s’était alors levé avant de recadrer le guerrier hautain.

Il partit en direction de la grande tente du capitaine elfe, laissant derrière lui des vampires honteux et gênés. En chemin, il croisa certains regards interrogateurs de soldats gloriens qui se demandaient sans doute pourquoi il avait haussé le ton sur ses hommes. Il leur lança à son tour un regard, inhibant toute envie de lui poser une quelconque question.

Contre toute attente, il arriva le premier dans la tente. La capitaine était seule. Une multitude de questions lui envahirent l’esprit comme des villageois qui se rassemblent en un seul troupeau et crient lors d’une célébration. Devait-il lui proposer un entretien pour mettre les choses au clair ? Devait-il s’abstenir et, en toute indifférence, se remettre assis sur la même chaise qu’il avait auparavant occupée ? L’une l’aurait fait passer pour un vampire naïf, ignorant que l’elfe avait tenu un discours similaire au sien à son propre soldat, tandis que l’autre l’aurait définitivement fait passer pour un chercheur de trouble. Il se rapprocha donc de la table où se situait la carte des environs, tout en ne quittant pas des yeux la haut-gradée. Arrivé à portée de bras, il lâcha des paroles qui ne lui étaient jusqu’à présent même pas venues à l’esprit.

« Mon soldat a provoqué votre soldat. Rien ne s’est passé, si ce n’est que le fauteur de trouble a été réprimandé. Je préfère vous en informer moi-même au lieu d’attendre que votre ami amoureux des vampires ne le fasse. »

Il ne fut en effet pas bien compliqué de savoir que l’elfe s’étant présenté à eux avait, plus que les autres, une dent contre la race maudite.

« Nous n’arriverons à rien avec des querelles. Contentons-nous de terminer au plus vite la mission. »

Les autres responsables arrivèrent ensemble dans la tente, signalant leur arrivée par des rires qui n’avaient pas forcément lieu d’être, ici. Au moins, certains arrivaient à garder la bonne humeur.

Alornell ne se rassit pas et écouta attentivement la capitaine expliquer la situation, après, bien sûr, avoir ré-exposer au groupe sa volonté de coopération et de cohésion. Elle demanda l’avis du groupe, partant du point de vue qu’il fallait émettre des idées concernant la direction qu’aurait pu emprunter le blessé.

Le chevalier inspira alors, et, tout pointant la carte du doigt, proposa :

« Vu son emplacement, nous devrions logiquement diriger nos recherches vers le sud, l’est, ainsi que le sud-est. Il ne devrait pas trop avoir dévié de sa trajectoire initiale.. Trois groupes d’éclaireurs pourraient être envoyés afin de couvrir la zone entière, et revenir dans le cas où ils trouveraient quelque chose d’alarmant. Je suggère que, si cette décision est approuvée par ce commandement, les éclaireurs soient envoyés en toute discrétion, sans en informer quiconque au camp. Je suppose qu’il ne faut pas prendre de risques, au cas où l’un des leurs se cacherait parmi nous. »

Le vampire avait effectivement peur qu’une quelconque taupe fut cachée parmi les soldats. Il ne suspectait personne, mais mieux valait prendre ses précautions.


Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 28 Aoû 2016 - 14:05

A croire que le soleil avait brûlé toute la raison de ce malheureux. Le dragon avait tourné la tête sur le côté, un peu pris de perplexité en entendant les paroles du moribond. Ne savait-il donc pas que le Vil Blanc avait été défait depuis tout ce temps ? Le saurien peinait à croire que ce bipède ait pu vivre en dehors de la nouvelle aussi longtemps... Oui le soleil lui avait dévoré la raison.

Les cavaliers arrivèrent peu de temps après et prirent en charge le pauvre hère. Harthea s'était rapprochée de lui et lui fit part de paroles respectueuses comme félicitantes. Le dragon violine avait hoché de la tête dans un souple et digne mouvement vertical pour la remercier.

°Il est vrai qu'un dragon peut avoir des intérêts tout autre que celui des bipèdes, mais aujourd'hui, nous sommes unis sous la même bannière, à savoir celle de la lutte contre le relique de ces malveillants théocrates. Je garde tes mots dans mon esprit et tu pourras remercier chacun de tes cavaliers pour leur rapidité. Peut-être que cet humain nous en apportera grandement quand à notre affaire où nous faisons cause commune. Et je te remercie pour ton invitation. °

Ses pensées étaient sincères à l'égard d'Harthea. Puis l'Améthyste prit aussitôt la voie des cieux, restant à bonne altitude pour avoir un aperçu des lieux désertiques tout en restant à portée de vue des salvateurs de l'homme perdu. Qui sait ce qui pouvait encore arrivé. En si peu de temps, entre les découvertes des caisses, de l'homme desséché sous son palmier et maintenant cet homme à moitié mort de soif et de fatigue... Cela faisait beaucoup de chose dans un lieu aussi désolé et extrême que le Désert. Et quand le camp fut en vue, le saurien était certain qu'il sera pris en de bonnes mains et se posa non loin de là où il avait décollé tantôt.

A peine avait-il replié ses larges ailes qu'un soudain attroupement se créa autour de lui. Le dragon n'avait nul besoin d'en demander la raison : les bipèdes sentaient la curiosité à pleines narines. Il exposa ce qu'il savait :

°C'est un homme qui semble avoir connu et été du protectorat. Voilà ce qu'il a réussir à balbutier avant de perdre connaissance : « Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst … Le dévoreur de monde approche … Ils l’appellent … Il a dévoré les miens … Il allait me dévorer moi si je n’avais pas pris la fuite … appelez le Protectorat … Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst … »°

Il laissa les bipèdes qui l'entouraient méditer sur ses révélations. Même lui, aussi lui qu'il pouvait se souvenir dans la mémoire ancestrale de son espèce, il ne sut ce que ces mots voulaient dire. En même temps, il était encore un jeune dragon et il était fort possible qu'il n'avait aucun accès à ces informations là, car très anciennes. Il fallait donc laisser les bipèdes réussir à savoir quoi sur ces mots étranges...Surtout que cela était lié à Vraorg !

Après qu'il se fut assis sur le sable chaud, le dragon méditait sur ce que lui avait pu observer entre temps. Alford était arrivé sous la tente du bipède ; autant laisser l'humain gérer son congénère pour en savoir plus de quoi il en retournait. Si Cynoë venait à intervenir, le pauvre bougre risquait de paniquer et de pas apporter les réponses attendues par les bipèdes. Donc à Alford de voir comment apprendre le sens véritable à son délire précédent. Ensuite, il s'était intéressé à l'attitude de quelques elfes et de quelques vampires. Le dragon n'était pas aveugle et pour avoir quelques compréhensions du comportement bipède, il voyait bien qu'un début de tension apparaissait à la surface des regards et des airs de visage...Si ce feu là couvait trop longtemps, il finirait par s'embraser.

Il avait vu Alornell entrer dans la tente où attendait Harthea pour la suite des opérations en rapport avec les nouveaux faits et le dragon attendit, tout en réussissant à entendre les paroles échangées. Il intervint donc quand Alornell eut terminé de discourir par rapport aux plans en étude.

°ce bipède a pu très bien errer une bonne semaine s'il était un connaisseur du désert... deux à trois jours pour un précautionneux qui aurait fini par se perdre tôt ou tard. Comme le souligne Harthea, il a très bien pu tourner en rond durant ce laps de temps et venir de n'importe où. Nous aurons intérêt à être sur nos gardes... et pour cela, nous devons rester soudés. Inutile d'essayer d'adoucir la situation, même si vous réglez les tensions entre vos hommes respectifs...faites savoir à tous que je ne pourrai tolérer le début de tension qui est en train de naître entre les Elfes et les Vampires. Nous avons assez à faire avec notre mission pour avoir à gérer des dissensions intestines. Vous pourrez y revenir, mais une fois notre devoir accompli. Je suis peut être un dragon, un avantage certain quand à ce que cela rajoute à vos forces combinées, mais cela ne sera d'aucune utilité si un fossé se crée. Si un Elfe ou un Vampire manifeste quelque chose de désappointant, je n'hésiterai pas à le rappeler à l'ordre personnellement°

D'ordinaire, Cynoë aurait laissé les chefs de chaque faction gérer leur soucis inter-espèce, mais là, il était question de lutter contre un reliquat de Théocrates ! Le nom de Vraorg avait été de nouveau prononcé ! Cela exacerbait l'Améthyste qui ne pourrait accepter qu'on accorde un regain d'intérêt malveillant à l'encontre de leur ancien et redoutable ennemi. Et pour se faire :

°Je ne crois pas que vous aimeriez que l'ennemi gagne sans rien faire, si tous se dévore le museau pour des airs belliqueux. Je ne crois pas que vous souhaitez offrir la victoire à ces néfastes ! Pour ma part, j'approuve vos remarques, Elfe Harthea et Vampire Alornell. Il nous faut sonder le secteur d'où venait cet humain. °

Ou comment combiner deux idées émises par deux races en tension pour ne former plus qu'une idée. Cynoë espérait que cela compléterait la portée de ses paroles précédentes.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 28 Aoû 2016 - 16:05

L’homme haletait ... doucement … faiblement. Son corps le faisait souffrir. Les soins des elfes avaient été efficaces, mais insuffisants pour le remettre au mieux de sa force. On l’avait affamé, lui donnant le strict minimum pour qu’il survive. On l’avait en pleines chaleurs afin de l’affaiblir. Il avait fui dans le désert sans protection, se faisant bruler par le soleil assassin. Lorsqu’il reprit connaissance, ouvrant les yeux, sa vision fut floutée. Lentement et difficilement elle s’améliora. Un homme était assis à côté de lui. Il s’adressa à lui et porta à ses lèvres une gourde d’eau. L’homme bu alors, comme si sa vie en dépendant, comme s’il n’avait pas étanché sa soif depuis plusieurs jours. Ce n’est que lorsqu’il faillit s’étouffer qu’il s’arrêta, toussotant. L’homme restait allonger, se redresser était encore au-dessus de ses forces. Doucement, l’homme finit par tourner la tête pour regarder l’individu à côté de lui. Il ne parvenait pas à distinguer convenable les traits de celui qui lui parlait, sa vision encore trop voilée par la morsure de la luminosité du désert.

« Je … je ne sais … je n’arrive pas à distinguer clairement votre visage … Je m’appelle Selereth … je vis dans ce désert depuis la première fois que j’ai ouvert les yeux … je le connais et je connais ses dangers … dire que se serait lui m’aurait tué sans votre intervention … mais c’est toujours mieux que de mourir comme les autres … »

La tête de Selereth reposa lentement sur le côté, tourner en direction d’Alford.

« Je suis parvenu à m’enfuir … avec d’autres membres de ma caravane … mais nous nous sommes perdu lors de la fuite … Nous sommes partis dans toutes les directions pour espérer nous en sortir … »

Levant le regard vers le ciel, l’homme essaya de se concentrer.

« Je ne me souviens plus de l’endroit exact … j’ai couru sans m’arrêter de jour comme de nuit … puis j’ai divagué à cause de la fatiguer, du soleil, de la chaleur et de la soif … »

Lentement, les yeux de l’homme s’écarquillèrent.

« Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst … cet homme … il n’arrêtait pas de répéter cela … et une chose lui répondait en retour … elle dévorait les miens … j’ignore combien elle en a dévoré … mais elle avait commencé bien avant que je ne sois capturé … elle devenait plus forte à chaque instant … cette chose … je crois que c’était Vraorg … Il y avait une grande fosse à côté d’une pile de cadavres … des os en dépassaient … immense … il n’avait rien à voir avec ceux d’un homme, d’un elfe ou d’un vampire … je n’avais jamais vu ça … On aurait dit ceux d’une grande créature … »





Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Dim 28 Aoû 2016 - 18:17

A la manière dont le blessé bu l'eau qu'Alford lui avait proposé il paraissait évident qu'il n'avait pas pu profiter du fait de pouvoir s'hydrater correctement depuis un bon moment… Sans oublier qu'il n'y avait sans doute pas meilleur moyen de mourir de soif qu'un petit voyage en Estfalia de jour... A se demander presque d'ailleurs comment ce pauvre bougre avait pu survivre jusqu'ici, et dire que ce dernier ne devait le fait d'avoir eu la vie sauve qu'à un coup de chance en vérité...

Et oui c'était une bonne chose qu'ils aient pu lui sauver la vie, mais quand même… Tout cela dû à un coup de chance... Autant éviter d'imaginer ce qui ce serait passer s'ils n'étaient pas arrivés à l'entendre, ou s'ils n'avaient pas été là tout simplement. Mais sinon dans tout les cas Gorder se doutait que tout ceci devait avoir un lien avec les théocrates, ce depuis que le dragon Cynoê leurs avaient rapporté les propos de cet homme… Vraorg le blanc, à quel point ce dragon devait-il être un fléau bon sang pour que même mort ils continuent autant à causer d'ennui ? Il ne le savait pas dans les faits, et tenait bien y mettre fin de toute manière.

Ainsi ce pauvre gars qui avait échappé de peu au trépas se nommait Selereth ? Bien un prénom de nomade ça tiens… Ainsi ce pauvre homme était un nomade d'Estfalia ? Intéressant, et Alford l'aurait sans doute inondé de questions sur sa culture, et sur son désert en d'autres circonstances, mais là on ne pouvait pas franchement dire qu'il avait le loisir du prendre du bon temps. Surtout que ce gars ne devait sans doute pas être un état de boire une bonne boisson alcoolisé en riant un bon coup.

« Par la peste ! Dans tout les cas ces scélérats ont déjà fait bien trop de mal pour rester impunis… Je suis désolé d'apprendre que l'on ne peut pas venir en aide à vos amis, mais au moins vous êtes tirez d'affaires, et vos proches seront vengés je vous le promet. » Dit-il convaincu de ses propos après avoir écouté une bonne partie de ce que l'homme du désert pouvait lui dire… Quelle ironie ! Le désert qui avait vu mourir ce tyran de dragon blanc serait peut-être aussi celui qui verrait son retour à la vie… Autant dire que Gorder était près à tout pour empêcher cela, et si certains sacrifices comme ceux qu'avaient exposés le vénérable dragon rouge devaient être fait, il n'y aurait pas à chipoter. Sachant surtout qu'à ses yeux Vraorg était l'incarnation du mal à l'état pur, alors autant dire qu'il était hors de question pour lui que ce dernier remette ses sales pattes sur Armanda.

« Vraorg ne reviendra pas, et nous l'empêcherons de revenir, ce à n'importe quel prix, enfin en tout cas merci de tes réponses Selereth. N'hésite pas à te reposer un peu car je pense que tu en aura besoin, mais sache que si on arrive à empêcher ce que manigance les théocrates ce sera en grande partie grâce à toi. » Dit-il ensuite en prenant la main de l'homme comme pour l'encourager avant de laisser ensuite ce dernier se reposer pour aller dire ce qu'il avait découvert aux autres. Que ce soit le fait que Vraorg risquait peut-être de bientôt revenir à la vie s'ils ne l'en empêchait pas, ainsi que le rituel au centre de tout cela… Ce qui ne prit guère trop de temps à raconter d'ailleurs...

Et suite à cela lorsque la nuit tomba peu après qu'il ait finit de raconter ce qu'il avait pu apprendre de la de Selereth leurs groupe de militaires ne tarda guère à se mettre en route. Ce après avoir bien entendu finit de déterminer le périmètre dans lequel le campement théocrate pourrait se trouver.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 29 Aoû 2016 - 23:38

Harthea avait entendu le pas léger du chevalier vampire entrer dans la tente. Mais elle avait également perçut qu'il s'était figé un moment, comme hésitant quand à ce qu'il devait faire.
Du coin de l'oeil, elle le vit regarder, l'air presque distrait, un tabouret qui se tenait là. Quelque chose le perturbé, mais elle décida qu'elle n'allait pas lui forcer la main. Cela pouvait être mal perçut si elle essayait de le faire de toute façon. Donc elle patienta, reportant son attention sur la carte du désert.
Finalement, le Capitaine vampire ne tarda pas à raconter ce qu'il avait sur la conscience. Enfin, pour être tout à fait exact, pour rapporter ce qui s'était passé. Il en manqué une partie, elle en été consciente, mais au moins il avait prit le parti de jouer carte sur table. Et son soldat à elle avait eu la bonne idée de ne pas relever. Sans quoi, elle aurait de toute façon dûe sévir, ne serait-ce que pour l'exemple. Et cela, elle ne le souhaitait aucunement. Car punir un individu pour ses convictions n'est jamais chose aisée.
Le rapport d'Alornell n'appelait pas de réponse particulière, aussi, Harthea, en parfaite militaire se contenta de hocher de la tête. Techniquement parlant, le nocturne aurait très bien pu ne rien dire qu'elle n'aurait pas eu son mot à dire. Mais il avait préféré partager l'information. Et cela était largement suffisant pour la jeune elfe.

L'exposé de la situation se fit relativement paisiblement, aider en cela par la volonté de chacun que la mission se passe sous les meilleurs auspices. Et pour cela, Cynoë en rajouta une couche en annonçant clairement qu'il ne tolérerait aucune incidence sur la mission de la part de quelques rancœurs que se soit.
Mentalement, Harthea nota dans un coin de son esprit de ne jamais essayer de fâcher le dragon violine. Déjà au naturel, il en imposait, mais si en plus il devait commencer à s'énerver, il pouvait faire d'énormes dégâts.
La discussion reprit ensuite établissant assez rapidement que le secteur de recherche se situerait entre le nord est et le sud est de leur position.


-L'idée est intéressante, Sir Leodan, mais malheureusement, nous manquons de monde pour nous permettre de nous séparer efficacement. Si l'un des groupes devaient tomber dans une embuscade ou un piège de nos proies, nous ne pourrions les rejoindre rapidement et leur porter assistance.
Mais en contre partie, nous avons des avantages non négligeables. De un, l'effet de surprise. De deux, la présence d'un dragon parmi nous. De là haut, il pourra voir bien plus loin que nous et ainsi orienter nos recherches. A trente cavaliers, nous pourrons probablement nous étendre sans difficulté sur une lieux* de long. Chaque cavalier étant à environ cent toises** de son voisin. Cela nous permettra de couvrir une large distance en observation et de nous rejoindre rapidement les uns les autres dés que nous repérons un danger.
Si vous n'y voyez pas d'objection, nous pourrons partir ainsi en direction du levant. Notre compagnon draconique, pour sa part, pourra voler en cercle au dessus de nous ou s'éloigner, mais vous devrez toujours rester à vue d'au moins cinq d'entre nous. Et cela, pour une pure question de sécurité. Ainsi, vous pourrez toujours nous informer de ce que vous voyez en vous positionnant par rapport à ce que vous observez, et si il vous arrive quelque chose, nous seront à même de fléchir notre trajectoire ou envoyer une partie de nos forces pour vous rejoindre au plus vite sans avoir à attendre une explication de votre part.

Qu'en pensez vous?


Il s'agissait d'une tactique qu'elle avait maintes fois réfléchis du temps ou elle n'était que simple cavalière. Elle l'avait peaufiné durant la guerre contre les vampires puis contre les alayens. Puis elle l'avait gardé en réserve lors de son séjour dans le protectorat, n'ayant pas les ressources pour la mettre en pratique contre les forces de Vraorg. Une petite équipe pouvant accomplir une recherche efficace et concentré, le tout amélioré par un dragon survolant l'équipe et lui indiquant les lieux à visiter et à surveiller.
Simple et efficace.

Lorsqu'ils se furent mit d'accord sur les derniers détails, chacun reparti rejoindre ses hommes pour transmettre les consignes et régler les derniers détails.
Étrangement, son lieutenant ne vint pas voir Harthea pour lui relater la chose. En même temps, elle comprenait qu'il ne veuille donner l'impression de rapporter la moindre chose à son officier supérieur. Cela avait souvent tendance à mal passer, que se soit au près de ses hommes qu'au près des forces avec lesquels l'on travail.
Lorsque la nuit tomba et que le campement fut démonté, Harthea demanda à se que l'on fixe la paillasse supportant le blessé à sa selle afin qu'elle puisse garder un oeil sur lui. L'un des elfes, aidé par un humain, avait confectionné une espèce de brancard à partir de piquet de tente supplémentaire, avec un matelas de feuille de palme. Puis l'on avait allongé le blessé là, recouvert par de la toile de tente. Les feuilles aideraient à le rafraichir tandis que la toile de tente l'empêcherait de mourir de froid pendant la nuit.
Puis la troupe se mit en marche tranquillement, avançant au rythme de la monture d'Harthea qui ne pouvait se permettre de galoper avec le blessé derrière elle. Et tant qu'il n'aurait pas récupérer d'avantage, elle ne le ferait pas monter sur une selle ni ne le laisserait au milieux du désert.

La nuit se passe, tandis que la troupe avance à bon rythme. Mais bientôt, le soleil annonce les premières lueurs et une tempête est annoncée au loin, approchant dangereusement.
Tous connaissent la violence des tempêtes dans le désert d'Esfalia, et à quel point il ne faut pas les prendre à la légère.
Mais bien peu savent réellement comment s'en prémunir. Rapidement, Harthea montre une dune plus grande que les autres et fait signe, tandis que les cavaliers se rapproche, d'y monter rapidement quelques tentes. Ils n'auraient probablement pas le temps de toutes les monter, mais si ils pouvaient en monter assez pour faire rentrer tous le monde et tendre des bâches pour pouvoir offrir un abris au dragon, alors ils n'auraient plus qu'à patienter que le grain passe. De toute façon, ils ne pouvaient avancer d'avantage. Il fallait donc qu'ils agissent vite et bien. Et pour cela, Harthea comptait sur chacun pour savoir ce qu'il avait à faire. Que les officiers coordonnent leurs hommes dans un but commun, quitte à mettre des humains, des elfes et des vampires dans les même tente.

*Une lieux = 4.828km
**Une toise = 1.5m

Directives:
 





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Mer 31 Aoû 2016 - 8:34

Après qu’Harthea eut exposé la marche à suivre, le groupe de commandement semblait, dans son ensemble, approuver, et Alornell mit fin aux discussions.

« Au vu des propos du nomade rapportés par monsieur Gorder, nous ferions bien d’agir prestement. Capitaine, votre stratégie fait l’unanimité. Nous partirons à la tombée de la nuit. »

Il quitta la tente et fut agréablement surpris que la température avait déjà fortement baissé. Il se dirigea alors vers ses soldats afin de les avertir des prochains événements, et leur ordonna de commencer à démonter leurs tentes. Ils s’exécutèrent, curieux quant à son entretien avec la capitaine, et eurent rapidement remballé leurs paquetages.

La nuit s’annonça fraîche, ce qui ne fut pas dérangeant pour les sombres cavaliers, heureux d’en avoir fini pour un temps avec l’insoutenable chaleur qui baignait la région. La troupe ne rencontra aucun obstacle susceptible de les ralentir, mis à part bien sûr l’état de l’homme prénommé Selereth, qu’Harthea avait semblé vouloir attacher à sa monture. Elle ouvrit d’ailleurs la marche en imposant son allure au reste de la compagnie, ce qui n’était pas sans déplaire à quelques vampires. Alornell avait cependant calmer leurs ardeurs quant à de possibles remarques qu’ils auraient pu faire à voix haute.

Alors que le soleil se profilait à l’horizon, on les informa qu’une dangereuse tempête prenait forme au loin, et se dirigeait vers eux. La réaction de la compagnie ne se fit pas attendre : chacun, qu’il soit homme, elfe ou vampire, déplia une tente pour accueillir plusieurs soldats le temps de s’abriter. Alornell, qui n’était pas très habitué au désert, n’y ayant combattu qu’à la bataille mille fois connue de Sandur, ignorait que les tempêtes de sable étaient dotées d’une véritable puissance, capables de perdre les voyageurs ou d’en tuer même certains.

Après avoir aidé à couvrir le majestueux dragon et à installer une tente, il se réfugia dans une grande tenture avec Leonard, qui avait, lui, déjà planté trois tentes à une rapidité hors du commun. Plusieurs hommes s’y trouvaient, ainsi qu’une poignée d’elfes et la capitaine. Il avait souhaité entrer ici, pensant qu’il pourrait trouver assez de monde qui puisse lui parler plus en détails de ces tempêtes. Et c’est ce que les humains firent.

« Il ne fait aucun doute que ce contretemps va nous immobiliser pendant quelques heures. Nous avons donc tout le temps devant nous, alors dites-moi, par les Esprits, ce qu’est cette tempête ! »

« Et il ne fait également aucun doute que vous n’avez pas l’habitude de vadrouiller dans le désert, monsieur Leodan. Ce phénomène surprenant survient à cause de vents très puissants qui causent l’envol de sable dans les airs. Mieux vaut ne pas sortir, si vous voulez mon avis.. et si vous tenez à la vie. Vous n’y verrez rien, incapable de vous repérer, et vous mourrez comme le pauvre homme qui était adossé à l’arbre lorsque le soleil se lèvera. »

L’homme qui lui répondit ne semblait pas être un soldat gradé, mais plutôt l’un de ces gardes de cité qui parle plus qu’il n’agit. Cependant, il n’était pas là sans raison, et les autorités gloriennes n’auraient pas envoyé ce genre de benêt participer à une telle mission. Il ne prit donc pas ombrage de la façon dont il venait de lui parler, qui l’avait d’ailleurs fait passé pour un inculte, et se contenta de baisser la tête, fixant le sol, en pleine réflexion.

C’est alors que Selereth, le rescapé d’Esfelia, fit part de son opinion à l’assemblée réunie sous la grande tente. Il était effectivement installé là, adossé au pilier central, à d’abord murmurer, puis à hausser la voix. Cette tempête n’était en rien banale, anodine, et ne pouvait être aussi intense en cette saison. La curiosité naquit sur le visage du vampire qui, comme il le fit juste avant, baissa la tête et regarda avec insistance le sol. Rapidement, l’idée d’un quelconque sortilège magique ayant été envoyé à leur encontre germa dans son esprit, bien qu’il se garda d’en faire part au groupe. De plus, il pensa que la plupart des soldats ainsi que le mercenaire, la capitaine et le dragon, y avait déjà réfléchi et en était arrivés à la même conclusion.

Ce qui ne devait durer que quelques heures les stoppa en réalité pendant la journée entière, et plus encore. La nuit était tombée sur le désert, et la lune avait déjà dépassé son zénith. L’impatience de la troupe se fit alors sentir lorsque Alornell vit les hommes démonter les tentes à la même vitesse que Leonard en avait montées trois auparavant. La journée passée à rester cloîtré dans un abri minuscule leur avait certainement donné l’envie de se dégourdir.

Une fois les tentes repliées et Selereth chargé sur le cheval d’Harthea, ils reprirent leur avancée vers l’Est, se dirigeant vers la zone où les premiers signes d’une tempête étaient apparus. Ils ne purent marcher que quelques heures, un autre obstacle leur barrant désormais la route, à nouveau.

Cette fois-ci, des séismes d’une faible magnitude se firent sentir, comme si la terre elle-même émettait un battement de cœur régulier. Si l’inquiétude apparut sur les visages, la troupe n’en tint pas immédiatement compte, préférant rapidement progresser avant l’arrivée du soleil, dont les lueurs apparaissaient déjà à l’horizon. Seulement, les secousses devinrent de plus en plus violentes, faisant alors tomber plusieurs hommes à terre et paniquer les chevaux. Cela ne faisait plus aucun doute. Ils approchaient de leur but, et l’ennemi tentait de les empêcher d’arriver.

Alors que la plupart se relevèrent, l’air gêné, surpris de ne pas avoir réussi à tenir comme les autres, une dernière secousse, d’une incroyable puissance, se fit sentir dans le sol. À cet instant, tous perdirent l’équilibre et s’agenouillèrent, excepté le dragon recouvert de sa lourde armure.

Alors qu’il cria à ses soldats de rester à terre, leur évitant ainsi d’autres pertes d’équilibre, les pulsations allèrent d’amplitude décroissante, se retirant ainsi après avoir suffisamment ralenti la compagnie. Le soleil apparut à nouveau au loin, annonçant une terrible et insoutenable chaleur. Les ordres furent simples : remonter les tentes et s’abriter à nouveau. Seulement, ils étaient en plein désert. Aucune oasis, aucun point d’eau, rien que du sable à perte de vue. Alornell espérait que les mortels avaient emporté des réserves d’eau, comme lui et ses soldats avaient emporté des fioles de sang en nombre suffisant pour leur dangereuse épopée.

Alors qu’il installait des tentes, ce qu’il avait maintenant l’habitude de faire, l’inquiétude s’empara de lui. Ils se dirigeaient bel et bien dans la bonne direction, mais quels allaient être les prochaines épreuves à passer ?


Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 1 Sep 2016 - 12:15

Les choses paraissaient avoir été rapidement comprises par les bipèdes, à savoir que les tensions eux n'avaient pas lieu d'être. Cynoë avait apprécié qu'Alornell et Harthea aient contribué à reprendre les choses en main à la suite de ses remarques, quand à cette défiance malsaine qui avait commencé à s'insérer. Une très bonne chose, car leur tâche était bien trop importante pour se laisser aller à des rancoeurs intestines. Les Théocrates étaient bien plus importants que les affaires vampiro-elfiques de l'instant.

Une fois Harthea et Alornell s'étaient mis d'accord quand à la suite des opérations pour la journée à venir et à comment organiser les recherches dans la zone où le dénommé Selereth a été retrouvé. Le blessé était pris en charge par Harthea et une fois la nuit venue et le campement démonté avec efficacité, le groupe put reprendre la route. Là le dragon d'Améthyste variait entre marche et vol, autant pour son propre confort que pour assurer une surveillance par la voie des airs. Son regard perçant permettait de surveiller les environs bien plus loin que les bipèdes et par les airs, il gagnait en distance d'observation.

Tout se déroula normalement durant leur parcours nocturne, mais dès que le jour nouveau s'annonça à la repoussée de la nuit par l'approche de la naissance de l'astre diurne, une tempête se profilait à l'horizon et se dirigeait vers eux. Le dragon avait décidé de ne pas prendre le risque de rester en vol et s'était donc posé. Il observait la perturbation. Le sable avait volé tout autour d'eux. Et pour le dragon, les grains les plus minuscules s'insinueront sous ses écailles. Une sensation des plus désagréable et très contraignante à chasser. Heureusement, les bipèdes tendirent des bâches pour lui offrir un semblant d'abri. Le vent charriant du sable sera ainsi brisé pour l'épargner au maximum. Et quand la tempête leur tomba dessus, le campement était heureusement terminé d'être monté

Durant tout le temps que soufflait ce phénomène qui commençait à apparaître comme récurrent pour lui, Cynoë s'était lové en boule, sa tête repliée sous une de ses ailes pour limiter les actions piquantes du sable dans ses yeux, qu'ils tenaient clos bien entendu. Même dans cette posture qui donnait l'impression qu'il dormait, il gardait ses sens en éveil. Le vent soufflait fortement, empêchant probablement d'entendre des sons précis. Mais chose certaine était que plus le temps passait, plus cette tempête n'était sans doute pas normal. Et il s'en convainquait plus encore quand elle dura une bonne partie de la nuit.

Il sut entendre d'ailleurs de la bouche de Selereth, l'homme blessé qu'il avait découvert la veille, que cette tempête n'avait pas lieu d'être en cette saison. Le dragon eut donc confirmation quand à ses doutes. Sans nul doute les bipèdes du groupe étaient arrivés à la même conclusion, confirmée de surcroît par leur nouveau compagnon.

Quand la tempête cessa enfin, les bipèdes se mirent en brane immédiatement pour replier les tentes et les autres composantes du campement. Il ne leur restait plus que quelques heures de nuit pour progresser. Cynoë s'était redressé et rudement secoué pour chasser le maximum de grains de sable qui avaient réussi à s'insinuer sous son armure et ses écailles. Là il opta pour suivre le groupe à patte, le temps de se défaire par sa marche féline encore des reliquats sableux accrochés dans certains endroits récurrents de sa cuirasse naturelle.

A peine étaient-ils tous remis en marche que le sable se mit à trembler doucement sous leurs pieds et pattes. Elles paraissaient régulières et avant même que l'Améthyste ne se demandait d'où elles pouvaient provenir, leur intensité grandit et elles devinrent violentes, au point qu'on voyait le sable réellement trembler et bon nombre de bipèdes perdirent l'équilibre, pour ceux qui étaient à pied. Les chevaux furent heureusement d'une main de maître par leur cavalier et le dragon se retenait de prendre son envol, enfonçant ses griffes dans le sable pour se tenir comme il pouvait...Puis tout cessa comme cela était venu. Là-bas sur l'horizon, l'aube naissait

Les naseaux frémissants, le dragon s'était redressé de toute sa hauteur... Une tempête de sable, maintenant le sol qui tremblait... Le hasard ne pouvait pas être en cause. Doucement, il se concentra et paraissait sonder son entourage... La trame paraissait étrange et perturbée. Très perturbée. Puis il huma plus l'air... Il fronça ses sourcils écailleux et sentit l'odeur du sang, que le vent charriait dans leur direction.

Les bipèdes s'étaient déjà activés pour monter le camp pour passer une nouvelle journée ensoleillée et harassante. Le dragon avait déjà pris une décision et leur fit part de ses découvertes.

°Une tempête de sable, suivie d'une tremblement de terre et le sang qui envahit de son odeur le vent que je sens... Il y a trop d'éléments étranges qui se suivent. De plus, je ressens une forte perturbation dans la trame de la magie. Quelque chose est à l'oeuvre et je suis certain que ce sont les Théocrates. Le jour se lève, ce qui va être en notre défaveur. Mais veillez à être prêts et sur vos gardes. Je m'envole en éclaireur pour voir de quoi il en retourne. °

Aussitôt dit, aussitôt fait, le dragon violine prit la voie des airs d'un bond puissant pour voir ce qui se tramait à la source de cette odeur de sang, en se tenant prêt à toute éventualité concernant la magie, car c'était la première fois qu'il la sentait aussi affolée et il n'aimait pas cela, mais absolument pas. Qu'est ce que manigançait donc les Théocrates pour la perturber à ce point ?

Directives:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 1 Sep 2016 - 13:54

Cynoë survol le campement théocrate.

.:Jet 1:.

Compétence utilisée : Perception niveau moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Dragon : +10

Total taux de réussite : 55

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.:Jet 2:.

Compétence utilisée : Furtivité niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Dragon : +10

Total taux de réussite : 65

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 65 ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 1 Sep 2016 - 13:54

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat 1 : Cynoë trouve le camp de la théocratie et le voit. Il remarque certaines choses, mais pas tout.
Résultat 2 : Les sentinelles du campement de la théocratie voient le dragon, mais ne l’attaquent pas et le laissent repartir.



En survolant, haut dans le ciel, le campement théocrate, Cynoë voit les choses suivantes.

Le sable tout autour du campement est rouge pourpre, comme imbiber de sang.

Il remarque plusieurs tentes, une dizaine en tout. Il ne parvient pas à déterminer le nombre exact de bipèdes se trouvant sur les lieux. Son intention est concentrée vers autre chose.

Une immense fosse se trouve au centre du campement et une puissante et sombre magie en émane, sans compter que cette fosse est remplie d’ossement. Il remarque un homme duquel émane une forte magie ainsi que ces mots « Vraorg, op'elgin dos phor. Ultrinnan khel mrimm. Ultrinnan phor dosst. ».



Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 2 Sep 2016 - 12:12

Il n'était pas mécontent mine de rien d'avoir obtenu des informations pour qu'ils puissent établir un périmètre de recherche concernant les théocrates, ce pendant que le dragon, et les officiers discutaient d'un plan. Et suite à cela pour sa part Gorder se contenta d'aller un peu voir les soldats de l'empire glorien pour discuter avec, et surtout leurs assurer qu'ils allaient réussir. Après tout il savait être connu de presque tous qu'importe leurs races, et pas forcément que pour des mauvaises raisons donc il pouvait jouer là-dessus...

Et du coup Gorder comme tout le monde n'eut qu'à attendre que la nuit tombe, en en profitant pour sa part pour se reposer, et s'assurer que son équipement soit parfaitement bien… Entretenu, car il n'avait pas envie qu'il y ait un quelconque problème au moment de se battre, heureusement d'ailleurs son arme principale de corps à corps était forgée dans un alliage d'une résistance exceptionnelle, donc il supposait qu'il n'avait pas trop à s'en faire pour son espadon noir… Il caressa d'ailleurs du bout des doigts la lame de son arme, et se sentit presque en communion avec. Ce qui était vrai d'ailleurs, l'alliage de l'arme faisant en sorte que cet espadon soit littéralement comme une extension de lui-même.

Et il fut content lorsque la marche de la nuit débuta de pouvoir constater que certains dispositions avaient été prises pour le blessé, et il marcha donc cette nuit avec un esprit serein, et un air déterminé. N'hésitant pas au passage à discuter avec un peu tout le monde, surtout les gloriens. Car les hommes de Golria semblaient mine de rien assez enthousiaste de la présence du dragon, mais aussi de celle de Gorder depuis qu'ils étaient ici… Mais bon cela ne l'étonnait pas, depuis quelques temps il était devenu une légende en tant que grand bretteur, et non plus forcément en tant que traître, donc les hommes se disaient qu'il avaient un héros à leurs côtés cela devait en partie leurs faire du bien. D'autres avaient bien entendu des pensées moins généreuses, mais au moins on ne lui crachait pas dessus comme cela ce serait passé il y a un an de cela. D’ailleurs les elfes, et les vampires aussi pour certains le regardaient mais pour eux il ne saurait dire si c'était du respect qu'ils avaient pour lui, ou de la méfiance. Il n'était pas connu chez eux que comme un grand aventurier après tout…

Et l'avancée nocturne se passe donc plutôt bien, et la tension dans le groupe semblait s'être un peu apaisée, mais quand le soleil commença à apparaître une tempête de sable les prit par surprise… Et Gorder sachant aussi comment s'en prémunir, après tout ce n'était pas la seule fois qu'il venait en Estfalia, tâcha donc d'essayer d'aider à monter les tentes pour ensuite se réfugier dedans comme tout le monde le temps que la tempête passe ! Et visiblement il tomba dans la même tête qu'Alornell, et Selereth et pu donc écouter en silence ce qui se disait… Alors comme cela cette tempête de sable ne serait pas naturelle ? Gorder sentait que ce n'était absolument pas un bon présage… Et il en arriva en effet à la même conclusion qu'Alornell, un sortilège et lancé sans doute par un mage d'une puissance particulièrement respectable pour le coup.

Et ils eurent tout la journée pour y réfléchir comme la tempête de sable les immobilisaune journée entière, avant de pouvoir ensuite reprendre la marche et enfin démonter les tentes. Ils reprirent donc la route, et ce jusqu'à ce que des séismes de faibles puissance ne viennent les ralentir dans leurs avancées Mais au fur, et à mesure qu'ils continuèrent à avancer malgré cette gêne ces secousses gagnaient en puissance au point de faire tomber certains hommes, et paniquer des chevaux. Par la peste ! Rien de tout cela n'était naturel, et Gorder se disait qu'en plus de savoir qu'ils étaient là les théocrates devaient sans doute faire le plus d'effort possible pour ralentir leurs avancées… Comme s'ils voulaient gagner du temps ? L'inquiétude de savoir qu'ils pourraient arriver trop tard pour empêcher la résurrection de Vraorg commença donc à poindre dans l'esprit de Gorder.

Non ils devaient arriver à temps pour empêcher cela ! Alford pour sa part arriva d'ailleurs à ne pas tomber à la dernière secousse, mais plus car il s'était amusé à se tenir debout de la bonne manière qu'autre chose, néanmoins il décida que se mettre au sol sur le ventre éviterait un potentiel souci. Tout en se demandant comment ils allaient bien pouvoir avancer avec ce bazar ! Et en plus ces séismes durèrent si longtemps qu'ils furent obligés de monter à nouveau des tentes pour se protéger du soleil du coup. Heureusement qu'ils avaient emportés des réserves d'eau pensa Gorder, car pour le coup ils en auraient bien besoin.

Et le dragon eut d'ailleurs pendant que la journée suivait son cours la bonne idée de partir en éclaireur, et quand il revînt quelques heures plus tard ils purent apprendre qu'il avait découvert le camp théocrate. Une très bonne chose ! La question restante néanmoins, c'est est-ce que les théocrates avaient vu le dragon ? Bon au pire ce n'était pas si important que cela à savoir de toute manière car les théocrates devaient déjà savoir qu'ils étaient dans les environs...

Mais bon après deux jours de marche cela faisait du bien de savoir qu'ils savaient enfin où ils devaient véritablement aller, mais pour le coup ils étaient épuisé et Gorder ne savait pas si cela serait de bon augure s'ils devraient se battre, certainement que prendre un peu de repos avant serait vital… Quitte à ce qu'ils soient un peu ralentit. Mais pour le moment en tout cas ils recommencèrent à avancer lorsque la nuit tomba.

Et par son ours ! Les tremblements de terres ne furent pas rare cette fois-ci ! Au point de les obliger à faire des détours car des failles se creusaient dans le sol. Et quand la terre cessa de trembler, et qu'ils pensèrent pouvoir un peu souffler cette fois-ci le vent souffla à nouveau avec vigueur, mais pas pour former une tempête de sable, non… Cette fois-ci ce fut une véritable tornade qui leurs bloqua le chemin !

« Bon sang ! Bougez vous ! » Dit-il donc à tout le monde à voix haute en voyant le tornade ! Il fallait rebrousser chemin s'ils ne voulaient pas se faire emporter ! Et il activa tout le groupe à le faire, et c'est ce qu'ils firent. Rebrousser chemin pour ne pas risquer d'être emporter !

« Il savent qu'on arrive ! Il faut qu'on trouve un moyen d'avancer sans devoir se frotter à tout ces obstacles, sinon on risque d'être mort de fatigues avant même de les affronter. » Dit-il à Harthea, et Alornell avant d'ajouter ensuite à l'égard d'Harthea. « Quand j'y pense… Vu que vous êtes une elfe vous pouvez sans doute employer ce sort qui permet de distinguer les alentours sur une longue distance grâce à la nature ? Comme on risque d'être obligé de faire un arrêt je pense que ce serait une bonne idée de faire cela. Histoire de voir ce que ces théocrates manigancent, et trouver une piste pour éviter tout ces tracas. » Leurs exposa t-il donc calmement, car oui il vaudrait mieux trouver une solution pour avancer sans être trop ralenti par ces catastrophes, et vite si possible ! Ces théocrates n'allaient pas les attendre pour ressusciter Vraorg après tout !








Directives :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Sam 3 Sep 2016 - 14:55

La progression dans ce désert est déjà difficile, mais lorsque les éléments s’en mêlent, celle-ci est alors d’autant plus majorée. A la suite de plusieurs secousses plus violentes les unes que les autres, la terre se fissurent et forment des failles qui manquent de faire tomber certains soldats alors que les dunes s’affaissent sur elles-mêmes, englouti par le sol. Les vents se déchainent avec encore plus de violence jusqu’à former une tornade qui vous oblige à rebrousser chemin sous peine de se voir importer.

Les hommes sont fatigués, les montures sont agitées. La position du campement Théocrates a été repérée grâce à Cynoë, mais l’atteindre semble impossible, tant que les éléments continuent à se déchainer ainsi, ou alors pas sans en payer le prix fort.

Le détachement se voit obliger de monter une fois de plus un campement alors que le soleil se lève. Alford Gorder semble qu’agacer des obstacles qui se dressent en travers de votre route. Et dans son agacement il lâcha une idée … une idée brillante ! Certes, il est logiquement possible de penser qu’il sera plus qu’improbable de réussir à utiliser « Murmure naturel » afin de voir ce qui se trame dans ce campement … cependant, utiliser ce sort afin de déterminer un chemin qui permettrait de se rendre jusqu’au campement, sans se voir barrer la route par les éléments, est parfaitement faisable.

À la tomber de la nuit, les elfes ouvrent la voie et après un détour important, mais nécessaire afin d’éviter les vents et les failles, le groupe parvient, à l’aube du cinquième jour à approcher le campement Théocrate …



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Lun 5 Sep 2016 - 23:27

Il est des jours ou l'on se dit que l'on a déjà vu pire. Et d'autres ou l'on s'aperçoit que l'on avait tord jusque là. Ce jour là était de ces derniers pour Harthea.
Les hommes, toutes races confondus s'étaient précipité pour monter les tentes avec célérité et le résultat, même si il était loin d'être parfait restait suffisant pour ce qu'ils devaient en faire. A savoir s'abriter d'une tempête de sable.
Rapidement, il n'y eu plus de distinction de race et il n'y avait plus que des soldats échangeant sur ce qui se passaient à l'extérieur.

Pour sa part, Harthea essayait de comprendre comment les évènements pouvaient s'assembler pour former un tableau logique. On ne laisse pas des caisses de nourriture pourrir dans une étendue d'eau comme cela. Si l'on veut gâter de l'eau, le meilleur moyens étant encore d'y jeter un corps pourrissant. Cela n'avait pas de logique. Il devait s'être passé quelque chose qu'Harthea et les autres n'avaient pas vu. Un élément qui avait échappé à leur attention et à celle de leurs hommes. Et cela tapait fortement sur les nerfs de la jeune Capitaine.

Son attention fut finalement attirée lorsqu'elle entendit le nomade leur expliquer que la tempête à l'extérieure n'était pas quelque chose de normal, du moins, pas en cette saison, dans ce désert.

Donc autant pour la discrétion, l'ennemi savait déjà que les hommes de l'alliance des peuples étaient présent et à leur recherche. Cette nouvelle eu le don de faire grincer des dents l'elfe qu'elle était.
L'Heryn Megil prit donc son mal en patience et, comme tous le monde, patienta que les vents cessent.

Lorsque vint le soir, comme le reste de la troupe, elle remonta sur sa selle après s'être assuré que le nomade était bien harnaché sur son traineau de fortune. Puis la caravane reprit son chemin. Sauf que cette fois, Harthea avait demandé de réduire la distance entre chacun de moitié. L'ennemi savait déjà qu'ils étaient présent, pas la peine de prendre plus de risques inutiles. Ils poursuivirent leur chemin jusqu'à ce que la terre se mettent à trembler fortement.
Il ne manquait plus que cela. Des tremblements de terre.
Sur un signe de la main, l'on vit rapidement les cavaliers elfiques coucher leurs destriers avant que ceux ci ne tombent et se blessent. Les montures étaient bien trop précieuses pour être perdu dans une folie de désir de poursuivre absolument leur route. D'autant qu'Harthea commençait sérieusement à avoir comme une étrange intuition. Les obstacles se manifestant la journée, c'était comme ci le sorts devant les activer prenaient leur pouvoir de la présence et de la chaleur étouffante du soleil dans le désert.
En rampant, chacun sort les toiles de tente et essaye de se couvrir avec, ainsi que sa monture. Désormais, il n'est plus question de chercher à monter la moindre tente. Les secousses étant bien trop forte pour que quoi que se soit tienne debout.
Le temps semblait alors s'étirer sans fin, comme si quelqu'un avait brisé la clepsydre du monde, interdisant au temps de s'écouler d'avantage. Puis un bruit finit par retentir au dessus du groupe. Harthea reconnaissait ce bruit. Celui de battements d'aîles. L'elfe s'aventura à un coup d'oeil à l'extérieur et vit que Cynoë était de retour et qu'il était porteur de bonne nouvelles qu'il partagea rapidement avec chacun. Il avait trouvé le campement ennemis. Dés lors, les choses allaient se précipiter.

Ils reprirent la chevauché à la tombé de la nuit, mais bientôt, ils furent contraint à faire d'énormes détour pour éviter des fossés qui s'ouvraient devant eux. Puis lorsque la terre cessa ses caprices, se fut au tour du vent de se mettre à rugir de toute ses forces. Sauf qu'Harthea avait parfaitement comprit pourquoi un vent qui n'aurait du se trouver là leur barrait la route. Tous l'avaient deviné depuis longtemps, mais maintenant, Alford l'énonçait à voix haute. Tout comme il proposa que les elfes aillent "voir" avec leurs sorts ce qui se tramait dans le campement théocrate. Il l'avait devancé d'une courte tête, mais elle reconnaissait parfaitement l'intérêt de ce sort. Elle l'avait utiliser par le passé, mais la situation ou elle se trouvait lui commandait de s'accomplir. Elle se tourna alors vers son lieutenant et se fut à trois qu'ils partirent pour se rapprocher le plus possible du campement ennemi.


-Profitez de ce moment de répis pour prendre un peu de repos avant l'assaut. je veux tous le monde abreuvé et alerte. je reviens au plus vite

Arrivé à bonne distance de la furie des vents, Harthea baissa ses défenses, se confiant entièrement à ses deux compagnons de routes elfiqu, et laissa ses sens se faire conduire par le sable ou elle posa ses mains. Bientôt ses sens lié au sol lui dévoilèrent une partie de ce qu'elle recherchait. Oui, les théocrates se tenaient là. Mais elle ne pouvait en voir la totalité. La distance était trop grande. Mais de ce qu'elle pouvait percevoir, ils étaient installé autour d'une sorte de fausse et les pourtours été couverts d'étranges symboles. Delà à déduire, avec l'odeur de sang qui régnait dans l'air, que les symboles avaient été tracé avec du sang, il n'y avait qu'un pas, que la Capitaine franchit.

Un encerclement était probablement impossible. Pour la simple et bonne raison que le sol à l'est du campement s'avérait trop instable pour que l'on puisse y donner un assaut.
Mais Harthea voyait une autre méthode pour s'y prendre. Ils avaient encore la faveur de la nuit pour se mouvoir. Deux groupes se déployant au nord et au sud, prenant en tenaille les survivants, tandis qu'un troisième s'approcherait par l'ouest et terminerait la tenaille, écrasant tout sur leur passage.

Lentement, Harthea rouvre les yeux et se tourne vers le deuxième elfe qui l'avait accompagné et lui décrivit rapidement ce qu'elle avait vu et ce qu'elle envisageait, afin qu'il puisse aller faire un compte rendu rapide et précis au reste du groupe. Le but était clairement, et elle l'indiqua dans ses propositions à transmettre que les trois groupes soit composé de membres de chaque race. Un groupe dirigé par le Capitaine Chevalier, un groupe dirigé par Alford et un dernier groupe qui la rejoindrait et se battrais sous ses ordres.
Une proposition qui permettait à chaque peuple d'avoir son représentant dans chaque groupe et d'agir ensemble et non séparément. Ils donneraient l'assaut peu avant le levé du soleil.

Les troupes se mettent lentement en place, prêtent à donner l'assaut lorsque, de leurs promontoire respectif, tous peuvent entendre le bruit de chameaux hurlant au désespoir.
La réflexion ne fut pas longue à se faire dans la tête d'Harthea. Les Théocrates essayaient d'accélérer le rituel pour ressusciter Vraorg. Il fallait donc passer immédiatement à l'action. Elle ne pouvait donc qu'espérer que tous le monde avait eu la même réflexion car immédiatement, elle fit signe à ses hommes de se lancer à l'assaut.

En comptant Harthea, son groupe comptait deux elfes, trois vampires et d'environ cinq humains. Un équilibre qui, elle l'espérait, ferait la différence contre les membres du camp d'en face. Trois groupes semblables convergeraient désormais sur les reste de la Théocratie.


-POUR NOS FAMILLES ET NOS ROYAUMES!!! Hurla-t-elle dans le petit matin.

Directives:
 





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Jeu 8 Sep 2016 - 21:02

« Des tentes, toujours des tentes, c’est à se demander ! »

« Tu as peut-être une autre alternative, Leonard ? Souhaites-tu, par une quelconque folie, t’aventurer de jour en plein désert ? Il est vrai que tu adores les fortes chaleurs, j’avais oublié.

« Je ne plaisante pas. Tout le monde ici semble mou, à l’exception des commandants qui tentent, non sans mal, de remuer ce fatras de soldats ! »

« Et bien, pars ! Pars, si tu n’es pas capable de comprendre qu’il nous faut attendre ! Les Théocrates peuvent se trouver n’importe où, tout proches comme à des lieues, et l’on ne sait pas combien de pas nous allons devoir encore faire pour tomber sur ces enfoirés, mais une chose est sûre : c’est que chacun d’entre nous, ici-même, à cet instant présent, pourrait traverser ce désert un nombre incalculable de fois pour trouver ne serait-ce qu’un indice quant à cette affaire. Tu es la risée de ce camp, et plus que tout, tu me fais honte. »

« Alors je m’en vais. Je préfère encore être puni par le prince lui-même que de devoir chercher une aiguille dans une botte de foin avec tous ces misérables ! »

« Partir de jour relève de l’inconscience, Leonard. Patiente plutôt jusqu’à la tombée de la nuit, et, si c’est là ce tu souhaites, tu t’en iras. »

« Je me débrouillerai, j’ai tout ce qu’il me faut ! Il ne suffit qu’à me couvrir la tête. Nous nous reverrons à DureRoc ! »





« Penses-tu qu’il reviendra, Alornell ? »

« C’est un vaillant soldat, mais trop fier pour renoncer à ce qu’il entreprend.. Nul ne peut prédire l’avenir, alors contentons-nous de patienter, et d’essayer de progresser dans ce foutoir. »






Quelques instants plus tard, alors que le dragon semblait avoir entendu les propos du rebelle, il décida de partir explorer la zone, permettant ainsi à la troupe de disposer de précieuses informations. Une désagréable – pour tout ce qui n’était pas vampire – odeur de sang emplissait apparemment les lieux, et l’immense saurien l’avait remarquée.

À son retour, il put exposer les faits : un vaste campement, une magie des plus sombres le baignant, un homme aux traits inquiétants, des symboles tracés à même le sable ainsi qu’un amas d’os dans une fosse. Ce qui apparut alors sur le visage d’Alornell n’était que la continuité de son étonnement, une crainte qui allait grandissant au fur et à mesure qu’ils approchaient. Néanmoins, il fut rassuré d’apprendre qu’ils n’étaient plus très loin, et fut pris d’un sentiment d’extase à l’idée de réduire ces sauvages en cendres.

Une fois le soleil disparu derrière les dunes, ils reprirent la marche, suivant les indications de Cynoë afin de ne pas perdre le cap. La capitaine elfique demanda d’ailleurs de réduire l’écart entre chaque soldat afin de sécuriser les déplacements, et de veiller les uns sur les autres. En s’exécutant, les cinq vampires restants remarquèrent que le calme s’était abattu sur la compagnie. Peut-être était-ce le résultat du départ de Leonard, qui ne pouvait désormais plus se plaindre.

Les secousses reprirent de plus belle peu de temps après, à la différence que des failles se formèrent, séparant alors la troupe en plusieurs parties. Une tornade d’une incommensurable puissance fit également son apparition. Décidément, atteindre le camp ennemi s’avérait être bien plus frustrant que le combat qui s’annonçait. Alford, dans un élan d’inquiétude, exposa son opinion aux deux commandants, affirmant alors que la sombre puissance des théocrates était à l’œuvre dans ce désert. Les deux êtres magiques savaient déjà de quoi il retournait, et avaient émis leurs hypothèses quant à ces curieuses forces élémentaires.

La capitaine partit aux côtés de deux elfes afin de découvrir l'endroit exact du campement, et de repérer un passage afin de traverser les obstacles. Le reste des soldats attendit patiemment leur retour en restant alertes, au cas où leur arrivée se ferait en trombe. Alornell avait même envisagé qu’ils reviennent les théocrates aux trousses.

« Ce serait une belle entrée en matière.. » se murmura-t-il à voix basse, en souriant.

Ils revinrent de longues minutes après, alors que les soldats débordaient d’enthousiasme. Ça ne pouvait être, après tout, qu’une simple poche de résistance. Les groupes d’attaque se formèrent, dans lesquels des membres de chaque nation se situaient. Harthea avait tenu à prendre trois vampires sous son commandement, privant ainsi le chevalier de ses soldats. Il aurait apprécié rester aux côtés des siens, mais la mixité des équipes était, selon lui, une bonne idée, équilibrant ainsi les forces. En effet, il était persuadé qu’ils auraient pu percer, à eux seuls, les défenses en plus de temps qu’il n’en aurait fallu pour les elfes et les humains.

Il envoya le dernier vampire restant, Marlow, intégrer l’escouade du mercenaire, lui confiant qu’il serait entre de bonnes mains. Celui-ci lui rappela qu’il avait eu son lot de guerres, et qu’il n’avait pas à s’inquiéter pour un vampire aussi aguerri. C’est ainsi qu’Alornell, rassuré, occupa la fonction de meneur au sein d’une petite escouade comportant une majorité d’humains. Deux elfes, peu bavards, avaient rejoint sa troupe sous les ordres de leur capitaine. Ils semblaient par ailleurs, au vu de leurs joyeuses mines, avoir été forcés à le faire.

Alors qu’il s’entretenait avec ses hommes sur le déroulement de l’assaut, Alornell aperçut une silhouette enroulée dans une sorte de tente en tissu s’approcher de lui. Quand il arriva à une dizaine de pas du chevalier, l’individu enleva son capuchon.

« Heureux de te revoir parmi nous, Leonard. »

« Je me suis dit que vous ne pourriez pas vous passer de moi, alors.. »

« Dépose tes affaires ici et prends place à mes côtés, mon ami. Nous irons ensemble, de front, rencontrer ces sauvages. »

« C’est un honneur, mon commandant. Pour la victoire ! » finit par dire le jeune vampire, heureux d’être de retour pour la bataille.

Son cri d’encouragement précéda celui de la capitaine elfe, qui sonna aussitôt la charge. À leur grande surprise, l’ennemi était désordonné, devant faire face à un problème de taille. La logistique de leur campement semblait effectivement défectueuse, au point que les troupes théocrates se voyaient divisés en petits contingents de soldats, tous accaparés par la folie des chameaux.

La bataille semblait gagnée d’avance alors que les trois escouades se précipitèrent sur le campement.


Directives:
 


Dernière édition par Alornell Leodan le Ven 9 Sep 2016 - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 9 Sep 2016 - 10:29

L'heure de l'attaque était imminente. Après que les plans eurent été exposés, le saurien n'avait rien eu à redire, approuvant par son silence mental la tactique employée. S'ils arrivaient à les surprendre, ils ne feront qu'un massacre de ce sale reliquat théocrates. Après la défaite du vil Blanc, lui vouer un culte était une insulte à tous ceux qui avaient péri en se battant contre lui. Et plus c'était plus qu'une insulte de perpétuer sa mémoire, qui entachait l'espèce des dragons. Donc en somme, l'Améthyste ne sera d'aucune pitié à l'écart des bipèdes qui sera dans ce camp. Ils sauront goûter à sa fureur.

Par contre, il n'était guère rassuré de la manière dont se mouvait la trame... Elle remuait comme si pris dans un filet magique qui ne lui correspondait... Et le mal frémissait en elle... A cela se rajoutait une odeur de sang. Les théocrates préparaient quelque chose de sordide, le dragon le pressentait. Il avait enfoncé ses serres dans le sable, focalisant de ce fait son envie ardente de les occire.

Des trois groupes constitués, le dragon viendra avec celui qui attaquera par le Nord. Il préférait ne pas à se retrouver en plein milieu de la mêlée, au risque d'être moins efficace pour se battre griffes et crocs ou pour cracher de son souffle ardent.

Pendant que les bipèdes se préparaient à l'offensive, Cynoë entendit comme eux une étrange agitation dans le campement adverse. A se demander ce qui se passait. La charge fut alors donnée, Cynoë attendit un court moment avant d'intervenir. Il prit alors son envol pour frapper des cieux quand quatre projectiles lui furent envoyés. Il ne les vit que trop tard et ne put les éviter. Ils percèrent la fine voilure de ses ailes et s'enroulèrent autour de ses bras alaires, les bloquant. L'Améthyste fut contraint malgré lui à un atterrissage forcé. Heureusement qu'il n'avait pas eu le temps de prendre une trop grande altitude et il put se poser non sans catastrophe.

La surprise de cet acte humiliant se mêlait à la rage et à la souffrance qu'il ressentait à ses ailes. Empêcher un dragon de voler était un acte indéfinissable. Il avait poussé un rugissement de colère et n'avait pas perdu de temps pour rejoindre l'assaut du premier groupe. Peut-être qu'on l'avait privé de ses ailes, mais il pouvait encore se battre ! Que ses ennemis n'allaient pas croire qu'une fois cloué au sol il serait neutralisé.

Il trouva un point où frapper. Ou plutôt incendier. Sa gueule hérissée de crocs s'ouvrit et il exhala une langue de feu sur une position où il n'y avait que des théocrates, se fichant de brûler au passage les chameaux affolés.

Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 9 Sep 2016 - 14:54

Son idée ayant visiblement été acceptée assez vite ils obtinrent peu après que les elfes aient usés de ce sort des renseignements utiles pour la suite. Et ils purent ainsi élaborer un plan d'action où Alford se retrouva donc chef de l'un des trois groupes qui attaquerait le campement des théocrates dans peu de temps. De quoi en somme avoir du boulot à faire, mais Gorder étant confiant en la situation il attendit donc fébrilement l'attaque prochaine en se disant que le moment où il pourrait en finir pour de bon avec la théocratie, et ce monstre de Vraorg le blanc était bientôt arrivé…

Et lorsque le moment prochain de l'assaut approcha les groupes d'attaques se placèrent donc de manière à bientôt pouvoir charger les position ennemis, une manœuvre qui dans les faits se déroula assez bien au début, mais les bruits de chameaux paniquant eurent tôt fait d'instaurer un certain doute dans l'esprit de Gorder. Et ce dernier se doutant donc que quelque chose se tramait dans le camp théocrate ordonna lui aussi à son groupe d'attaquer !

« Mort au tyran ! »
Hurla t-il donc en donnant l'assaut avec ses troupes sans hésiter une seconde à charger devant son groupe équipé de son armure du chat, et de son espadon noir prêt à trancher dans le vif du sujet. Car pour lui, plutôt mourir que de laisser Vraorg le blanc renaître!

Et c'est ainsi que tout se déroula très vite… En effet les chameaux théocrates s'étaient mit à paniquer, mais pas du tout avec le consentement de ces derniers qui se retrouvaient ainsi à devoir très vite faire face à l'assaut des protégés alors qu'ils étaient à l'origine occupés à calmer la folie de leurs montures.

Et Gorder pas le moins du monde mécontent de cela chargea donc avec ses hommes, et commença rapidement à échanger des passes d'armes avec leurs adversaires qui semblaient coriaces, ce malgré le fait qu'ils soient désordonnés. Mais ce qui occupa un instant l'attention de tous bien rapidement, c'était de constater que le dragon accompagnant les anciens protégés venait tout à coup de s'écraser lourdement au sol suite à une ruse des esclaves du tyran blanc. Dragon qui néanmoins malgré cela semblait toujours déterminé à se battre, voir même l'était encore plus ! Gorder ne manquant pas du tout de courage continua donc où il en était alors que la dragon s’élança vers le campement des théocrates pour commencer à inonder ce dernier de feu… Ce campement sordide, et malsain où même l'atmosphère était viciée par la sombre magie y régnant. Une magie hérétique, et abominable qu'ils devraient anéantir pour le bien d'Armanda !

Et en parlant de choses malsaines il constata rapidement que quelqu'un se servant d'un chameau comme d'un bouclier en se dissimulant derrière charge tout à coup vers le dragon. Alford rien qu'en apercevant cela pu d'ailleurs sentir l'aura dangereuse qui semblait émaner de cette personne dont il ne voyait pas encore le visage. Et c'est tout naturellement qu'il décida donc de s'interposer entre cette personne, et le dragon d'améthyste pour protéger ce dernier d'un possible danger. Se mettant en garde rapidement avec son espadon de manière à pouvoir accueillir cette possible menace !







Directives :

Spoiler:
 

Équipement utilisé :

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 9 Sep 2016 - 15:14

.:Jet 1:.

Alford s'oppose à la charge de l'inconnu et de son "chameau-bélier-bouclier" en brandissant son épée.

Compétence utilisée : Epée niveau Grand-maître. Taux de réussite 85.

Modificateurs =>

- Race = Humain : +0

Total taux de réussite : 85

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 85 ou moins réussite.
- 86 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.:Jet 2:.

L'être derrière la chameau continue sa charge.

Compétence utilisée : Force physique niveau Grand-maître. Taux de réussite 85.

Modificateurs =>

- Race = vampire: +5

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 90 ou moins réussite.
- 91 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Ven 9 Sep 2016 - 15:14

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat jet 1 : L’épée d’Alford s’abat violemment sur le chameau et commence à le trancher en deux, quand tout à coup son arme percute quelque chose. Son coup se retrouve bloquer en plein milieu du chameau et son arme ne se dégage pas.
Résultat jet 2 : L’être continu sa course en direction de Cynoë et soulève Alford comme si de rien n’était. Ce dernier venant s’ajouter à son bouclier de chair.



Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harthea Thaidforodren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 0

Commandant de la Garde Royale Elfique

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Sam 10 Sep 2016 - 6:45

Les troubles du voyages s'effacent lorsque l'on parvient à destination, laissant la place à l'euphorie de l'arrivée. Cela est une vérité de nombre de voyage, quelques soit l'endroit ou l'on accomplit ce voyage. Qu'il s'agisse d'un bout d'une cité ou de l'autre bout du monde.
Harthea avait traversé Armanda de long en large depuis bien longtemps. Elle n'avais certes pas tout vu, mais elle en connaissait les grandes routes. Et aujourd'hui, son voyage s'achèverait dans ce combat qui se profilait à quelques coudés d'elle tandis qu'elle chargé les restes d'une secte de théocrate désireux de ressusciter une calamité morte depuis quelque deux années. Et cela, les peuples d'Armanda ne le souhaitaient aucunement.

Les hommes, elfes et vampires chargeaient vers le campement, emportant dans leur sillons ceux qui essayaient de s'opposer à leur colère. Harthea était parmi eux, voyant au loin les deux autres groupes fondre également sur les positions ennemi. Elle vit d'un oeil critique Cynoë se faire neutraliser les ailes et ne point faire de cas de cette gêne tandis qu'il poursuivit le combat en incendiant le campement adverse.

Lors de sa descente sur l'adversaire, la Capitaine elfique invoqua d'une légère pensée son Orgiana qui apparut dans sa main tandis que celle ci imprimait un léger mouvement de rotation. Naturellement, la lame suivit le mouvement et commença à entailler les protections et les chaires de l'ennemi qui se tenait devant elle. Elle avançait, majestueuse dans le carnage qui prenait place, tandis qu'elle comprend progressivement que les animaux du campement adverse s'étaient affolé et avait gêné un temps l'organisation des théocrates. Mais ceux ci avaient eu tôt fait de se reprendre pour essayer d'accueillir les membres de la coalition des peuples.

Mais étrangement, Harthea commençait à ne plus rien en avoir à faire de ces considérations. Sa gorge commençait doucement à la bruler, baignant doucement son esprit dans une brume enivrante. Une brume qu'elle avait pourtant apprit à repousser durant sa formation. Mais rien à faire, elle persistait aujourd'hui. Cette soif de plonger sa lame dans les premiers corps qui se présentaient devant elle. Cette envie de plonger ses "crocs" dans les chaires qui passaient à sa portée. Et son corps réagit immédiatement à ce désir, bondissant instantannément sur la première personne venu qui s'avéra être le capitaine Vampire, plongeant dans le regard de celui ci un regard vide de raison et d'intelligence. Harthea n'était plus qu'un corps animé par cette soif inexplicable de tuer et de se baigner dans le sang des ses "ennemis" quelqu'ils soient.

Puis des paroles lui revinrent en mémoire.


"Tu as le potentiel d'être ce que tu désires être, Harthea."

Des paroles qu'avait prononcé Aramis lorsque celle ci lui avait proposé de devenir son apprentie pour être à son tour Championne du peuple elfique.
Dés lors, Harthea essaya de faire plier son corps à sa volonté, tentant de repousser cette brume et cette soif.


"C'est le fruit de cette noire magie. Fermez vous à elle." Avait-elle envie d'hurler. Mais elle ignorait même si ses mots parvenaient à ne serait-ce que franchir ses propres lèvres.





Je suis une gardienne. Je n'ai le droit d'oublier ni de divulguer.

Langage elfique=#813ca6
Langage commun=#990099

Entrée en guerre d'Harthea
Arrivée en soirée d'Harthea
Revus de troupe avant l'assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Sam 10 Sep 2016 - 14:03

La guerre ne meurt jamais..


Elle débute toujours par une poignée de personnages pervers pour qui l’existence n’a que peu de valeur, mais aussi et surtout par d’autres, beaucoup plus nombreux, et suffisamment bêtes pour risquer leur propre existence sur le champ de bataille.

La guerre est cependant la seule solution pour obtenir la paix. Il n’y a, en effet, pas de paix sans guerre, pas de confort sans lutte, pas de plénitude sans violence. Elle est l’un de ces mécanismes dont les rouages se retrouvent souvent usés, et que les individus aiment à rénover.

La guerre naît de l’indifférence de certains et de la bienveillance des autres. Elle n’est pas un moyen, mais un but en soi, car chacun recèle en lui une part d’ombre qu’il s’efforce de contenir, jour après jour. Elle est une envie qui restera à jamais inassouvie, car la guerre..


.. La guerre ne meurt jamais.






« Éliminez-moi ces chiens, qu’ils retournent nourrir la terre ! »

Mouvement, impact.

La première tête théocrate venait de tomber. Le sol rougeâtre, imbibé de sang, suintait au soleil qui venait d’apparaître à l’horizon tel une substance purulente, souillant le sable clair du désert. Une odeur désagréable envahissait les lieux, même pour un vampire habitué à se repaître quotidiennement. Alornell éprouvait un sentiment de dégoût, une sensation de ballonnement, comme s’il venait d’engloutir tout ce sang à lui seul. Cela ne l’empêcha cependant pas de faire pleuvoir les coups sur ses adversaires du haut de sa monture.

Mouvement, impact.

Le chameaux avaient été d’une précieuse aide en perturbant les Théocrates dans leurs dangereuses préparations. Les trois groupes d’attaque étaient maintenant réunis en une seule ligne, une seule force déferlant sur les soldats ennemis telle une tornade s’apprêtant à ravager une ville entière.

Mouvement, impact.

Cependant, l’adversaire était de taille et avait conservé un semblant d’ordre malgré la dissidence des animaux. Au fur et à mesure que les alliés arrivaient, il semblait rassembler ses forces, parvenant ainsi à résister à l’assaut des nations unies.

Plus aucun homme n'était sur sa monture. Tous étaient au sol, combattant du mieux qu’ils pouvaient, s’investissant corps et âme dans leur espoir d’en finir avec ce culte. Le chevalier combattait toujours aux côtés de son confrère Leonard, qui rayonnait de courage et de volonté, tandis que la capitaine elfe semblait s’être rapprochée de leur groupe. Aucun d’entre eux ne fit réellement attention au mystérieux cavalier qui avait emporté le mercenaire quelques secondes plus tôt, se précipitant alors sur le dragon posé au sol. Alornell fut d’ailleurs accaparé par un autre événement fâcheux : une sensation de vive brûlure étrangement gênante vint envahir ses poumons. Il fut dans l’obligation d’arrêter de se mouvoir, apposant sa main gauche sur sa poitrine tout en conservant une posture de défense. Quel était donc ce mal qui venait le ronger ?

Il sortit de la fureur du combat et put alors observer que ce même phénomène touchait de nombreux autres soldats, si ce n’était la totalité des soldats. Tous, alliés comme Théocrates, se tenaient là, immobiles, l’arme à la main, gémissant de douleur. Après quelques secondes, les brûlures internes s’étendirent pour atteindre son cœur – aussi inutile soit-il –, son cou puis son crâne. Ce qu’il se passa ensuite n’eut aucune forme de logique. Des peurs, paralysant son esprit, s’immiscèrent dans sa tête, provoquant une terrible angoisse qui le fit haleter. Il s’effondra au sol, à genoux, le regard dans le vide et les mains sur la tête. Il finit par se recroqueviller de douleur, gémissant de plus belle et priant cette puissance malfaisante d’arrêter ce tourment.

L’angoisse envahissante disparut soudainement, de même que les brûlures, pour laisser place à une rage inextinguible, une soif de violence hors-norme. Il se redressa, balaya le camp des yeux, observant l’ensemble des soldats de façon inquiétante qui aurait pu, s’ils n’avaient été dans le même état que lui, faire fuir de nombreux hommes. Il ramassa son épée, qu’il avait alors jetée au sol, tandis que tous se remirent à combattre. Seulement, la notion d’alliés et d’ennemis n’avait plus aucune forme d’importance : tout le monde s’entretuait.

C’est alors qu’il la vit. La capitaine Thaidforodren, dans toute sa sagacité, fonçait dans sa direction. À cet instant, il avait tout oublié : le fait qu’elle soit, elle aussi, victime de ce maléfice, le fait que lui-même soit victime de ce maléfice, ainsi que le fait qu’il n’avait pas envie de se battre avec elle.. Tout avait disparu en lui. À son approche, il se contenta de faire quelques pas, réalisant des moulinets avec son épée et adoptant une posture prédatrice. Plus que tout, il avait envie de violence. Plus que tout, il avait envie de meurtre. Plus que tout, il avait envie de sang..

Ses confrères vampires étaient, de leur côté, affairés à déchiqueter tout ce qui leur passait sous la main. En effet, les humains, dans ces conditions de folie, n’étaient pas les plus avantagés..

La capitaine bondit alors sur lui, hurlant de rage et émettant sa volonté de le pourfendre. Il esquiva sans mal le brutal coup vertical qui vint s’abattre sur le sable, éjectant au passage de nombreux grains. Il sourit et, dans un élan de sauvagerie et de folie, souleva son épée au-dessus de sa tête.

Il était prêt à la tuer sans aucun remord, car après tout..


.. La guerre ne meurt jamais.



Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Sam 10 Sep 2016 - 14:56

.:Jet 1:.

Harthea tente de se défendre mentalement face à ce qu'il lui arrive.

Compétence utilisée : Force mentale niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5

Total taux de réussite : 50

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 50 ou moins réussite.
- 51 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

En cas de réussite critique, Harthea change de cible pour attaquer un Théocrate.
En cas de réussite, elle obtient un malus d'attaque de 10.
En cas d'échec, elle obtient un bonus d'attaque de 15.
En cas d'échec critique, elle obtient un bonus d'attaque de 20 et un bonus critique d'attaque de 5.

.:Jet 2:.

Harthea saute vers Alornell avec son épée.

Compétence utilisée : Epée niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5

Total taux de réussite : 60.

Variable sous condition du jet précédent: Si réussite critique changement de cible, si réussite 50, si échec 75, si échec critique 80 et 9 (critique).


Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.:Jet 3:.

Alornell attaque Harthea à l'aide de son épée.

Compétence utilisée : Epée niveau Très bon. Taux de réussite 65.

Modificateurs =>

- Race = Vampire: +5

Total taux de réussite : 70.

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 70 ou moins réussite.
- 71 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

Jet 4 & 5

Un chameau attaque Harthea. Un chameau attaque Alornell.

Total taux de réussite : 35.

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 35 ou moins réussite.
- 36 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

Jet 6

Jet de perception pour Cynoë

Compétence utilisée : Perception niveau moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Dragon : +10

Total taux de réussite : 55

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...


Dernière édition par Le conteur le Sam 10 Sep 2016 - 15:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1] Sam 10 Sep 2016 - 14:56

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :



Résultat 1 : Harthea résiste au maléfice qui la frappe, mais pas suffisamment pour stopper son attaque ou changer de cible. Elle parvient néanmoins à ralentir grandement son attaque.
Résultat 2 : Grace à sa résistance, Harthea parvient à ne pas blesser Alornell.
Résultat 3 : Alornell abat son épée sur Harthea et la blesse au niveau du torse (blessure légère).
Résultat 4 : Le chameau 1 frappe violemment Harthea dans le dos (blessure moyenne).
Résultat 5 : Le chameau 2 loupe Alornell.
Résultat 6 : Cynoë ne voit pas l’ennemi, qu'Alford a tenté d’arrêter, arriver.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: [Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1]

Revenir en haut Aller en bas

[Intrigue] Les vestiges de l'ancien culte [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Intrigue] Le péril Alpha (Groupe Charly uniquement puis Groupe Charly & Bravo réunis)
» INTRIGUE 1 - Mortelle St-Valentin - Groupe 02
» [Intrigue] L’expédition punitive [Groupe 1]
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-