Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un feu dans les bois (Pv Arya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Un feu dans les bois (Pv Arya) Mar 9 Aoû 2016 - 18:49

21 Août dans un bois de l'empire Aldarien à la frontière avec l'empire Glorien

La soirée était fraîche il fallait le dire, et les bois assez tranquilles à part des petites bêtes qu'il croisait par ci par là alors qu'il se baladait avec son arbalète dans ses deux mains, et la selle du cheval dans la main gauche en même temps. Histoire que ce dernier puisse le suivre tout en faisant preuve d'un minimum de prudence car franchement Alford s'était dit que se baladait à cheval dans ces bois au terrain assez accidenté c'était un bon moyen de faire en sorte que sa fidèle monture se casse les pattes. Donc autant y aller plus prudemment disons…

En plus il avait entendu dire qu'il y avait des ours un poil agressif dans ces bois, sans trop savoir pourquoi, sans doute que ces derniers devaient avoir la rage, ou quelque chose comme ça… Enfin du coup il faisait gaffe et avait prit son arbalète des ombres en mains, celle-ci puait la conception vampirique il fallait le dire mais était assez sympa à utiliser en pleine nuit. Notamment car elle permettait de jouer avec les ombres, donc pour sa part on pouvait dire qu'il appréciait assez de l'avoir en main, et puis bon c'était idéal pour tirer sur une bête sauvage une arbalète si nécessaire…

Enfin dans tout les cas il sentit une légère odeur de fumé, et vit en regardant qu'il y avait un feu de camp au loin… Qui pouvait bien traîner par ici ? Une bande de brigands ? Non pas vraiment un endroit idéal pour ces derniers car assez éloigné des grandes routes, et puis le camp avait l'air assez petit vu de là… Gorder décida donc qu'il ferait bien d'aller jusque là-bas tout en faisant un peu de bruit pour prévenir de son arrivée, quoique le cotte de maille en écaille de dragon frottant son armure du chat faisait disons assez de bruit pour se faire entendre donc il se contenta d'avancer jusqu'au camp…

Et quand il arriva à une distance acceptable de ce dernier il constata qu'une seule personne se trouvait, et une personne qu'il reconnut du premier coup d’œil, en même temps c'était pas le genre de tête qu'on oubliait facilement. Il salua donc cette dernière d'un ton assez bourru.

« Hé dame Arya ! C'est moi Alford ! Fais du bien bon sang de vous croiser ici ! A croire que le monde est petit. » Cela dit de son traditionnel air de gars sympa, et sur ce du coup il demande aimablement après avoir jeté un œil aux environs.

« Dîtes du coup ça vous embête pas si je viens avec vous près du feu s'il vous plaît ? C'est que je serai pas contre aussi de faire un arrêt pour cette nuit pour tout avouer. Et puis bon c'est toujours bien un peu de compagnie agréable. » Dit-il simplement en essayant d'être poli, enfin bon dans tout les cas il semblait assez de bonne humeur pour le coup. En faîte on pouvait presque croire sur l'instant qu'il n'y avait rien en ce monde qui pouvait mettre Alford de mauvais humeur, m'enfin c'était peut-être aussi sa manière de se comporter avec son prochain qui jouait en vérité, et puis comme ces derniers temps il ne s'était rien de passé de trop mal pour lui en dehors de la nouvelle mission qu'il avait décide d'accomplir grâce à Verith le rouge disons qu'il était assez bien disposé.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 




Dernière édition par Alford Gorder le Mer 21 Sep 2016 - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya) Mar 9 Aoû 2016 - 19:57

Les Terres Désolées, tel que l’ancien Royaume Elfique était désormais appelé, n’étaient plus qu’un lointain souvenir. La Blanche avait passé la frontière avec le Royaume Aldarien depuis un certain temps, laissant derrière elle le camp de sa sœur et cette dernière. Etait-elle triste ? Non, car elle allait la retrouver. Elles faisaient simplement route à part, prenant ainsi le moins de risque possible… Et Kälyna avait son propre moyen de transport.

Dans un petit bois, à l’écart de toutes routes et sentiers, Arya avait monté le camp. C’était sommaire, elle n’avait pas besoin de beaucoup, mais suffisamment confortables pour pouvoir se reposer… Même si elle dormait d’un œil, généralement, le manche de Elentári non loin d’elle en permanence. Toutefois, la guerrière savait ces bois peu sûr en raison d’ours un peu trop agressifs. Cela ne lui faisait pas peur, loin de là, et lui offrait au contraire une protection de plus contre d’éventuels chasseurs de primes. Elle s’était faite discrète dernièrement, mais préférait rester sur ses gardes. Un ours ou deux, elle pouvait gérer… Mais une troupe de mercenaires était déjà un autre défi, quand bien même elle n’avait pas peur de quelques humains pathétiques.

Le soir tombait et Arya décida de faire un feu. Elle n’avait croisé personne tout au long de la journée et malgré le fait que le mois de juillet était avancé, la fraicheur de la nuit la faisait frissonner. Sous son armure, elle aurait sans doute eu très chaud, mais elle avait décidé d’ôter celle-ci pour la nuit, de sorte qu’elle puisse bien dormir sans avoir le dos à moitié tordu. Sa monture broutait tranquillement l’herbe fraiche à quelques pas à peine lorsque la guerrière se posa enfin dans l’herbe. Les jambes étalées devant elle, elle profitait allègrement de la chaleur des flammes lorsqu’elle entendit le bruit caractéristique d’une cote de mail frottant contre du cuir.

Sa main se posa aussitôt sur sa faux, prête à découper en petits cubes l’importun qui osait approcher, mais la guerrière suspendit son geste lorsqu’elle reconnut l’humain qui s’approchait. Son sourcil droit se souleva dangereusement aux paroles d’Alford qui, par ailleurs, semblait bien plus jeune que lors de leur première rencontre. Avait-il bu une potion de jouvence, courante chez les Hommes ? L’espadon qu’il portait dans le dos confirma son identité et Arya desserra son emprise sur le manche d’Elentári… Mais elle ne la lâcha pas pour autant.

« Très petit, oui. » Fit l’elfette en grinçant des dents, dissimulant à peine sa « joie » de se voir ainsi importuné. Elle se redressa toutefois à son approche, se souvenant que cet homme était sous la protection du dragon qui avait sauvé sa sœur. « Je peux accepter la présence d’un homme sous la protection du Dragon de l’Ire. » Répondit-elle simplement d’une voix égale, son regard se posant sur les flammes qui dansaient juste devant elle.

L’Elfe relâcha définitivement le manche de sa faux, qui reposait contre sa cuisse. Si Alford faisait attention, il pourrait remarquer que l’ample tunique qu’Arya portait laissait le haut de son dos ainsi que ses bras totalement nus, dévoilant ses tatouages. L’encre blanche semblait luire sous la lumière des flammes.
Après un moment dans un silence plus ou moins inconfortable, la guerrière n’ayant pas grand-chose à dire à son invité surpris, celle-ci décida d’essayer de briser la glace. « Que faites-vous dans le coin, Grande-Ame ? » Demanda-t-elle doucement, usant du surnom dont elle l’avait affublé lors de leur première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya) Mar 16 Aoû 2016 - 16:47

Il s'était dit que ce serait bien de dire bonjour à Arya, après tout cela faisait un petit moment mine de rien qu'il ne l'avait pas vu, et il se demandait bien comment elle se portait depuis le temps, surtout qu'elle aussi semblait avoir des fois des tendances solitaires… Enfin en somme il avait décidé de s'avancer sans trop de mal, et à héler l'elfe quand il l'avait reconnu, histoire de pouvoir peut-être prendre de ses nouvelles peu après.

Sans oublier qu'Alford était confiant en cet instant, même si prudent car de toute manière car on n'était jamais sûr de rien malgré toutes les épreuves qu'il avait traversés plus que beaucoup d'autres, et auxquelles il avait survécu heureusement. Il avait après tout toujours deux trois tours dans sa poche pour faire face à tout les soucis disons… Alors ce n'était pas des ours ou quoi que ce soit d'autre qui allait lui faire perdre son courage malgré sa prudence, peut-être était-il un peu téméraire au fond ? Sans doute, mais bon après avoir vu Vraorg le blanc, ainsi que d'autres atrocités plus grand-chose ne vous impressionne vraiment, et on pouvait comprendre que quelqu'un comme lui en ait vu d'autres. A croire décidément qu'il n'était pas né celui qui saurait triompher de l'optimisme de ce mercenaire si Vraorg lui même n'y était pas réellement arrivé…

Et dans les faits vu qu'il était assez connu oui pas grand monde pouvait se vanter de ne pas savoir qui il était, il n'était pas que protégé de Verith, il était aussi celui aux mains souillés de sang, le grand bretteur, le porteur de prophétie. En somme il avait beaucoup vécu, et il était connu pour cela dorénavant, et on pouvait donc comprendre qu'il ne fut pas étonné qu'Arya sache au minimum qu'il était protégé de Verith. Et il n'était d'ailleurs pas du tout méfiant de voir l'elfe sympathique qui avait mit la main sur sa faux un instant. Surtout que dans les faits elle faisait sans doute seulement preuve de prudence, enfin de toute il ne perdit guère son air enjoué alors qu'elle avait fait juste fait preuve de prudence.

Et il ne s'offusqua point d'ailleurs de l'air un peu méfiant de l'elfe, car dans les faits en faîte il supposait que ce n'était là que de la prudence, ou bien dans le caractère de cette dernière. Enfin bon de toute ce serait sans doute mieux de bien s'entendre que se chicaner sans raison au fond. C'est que les gens agressifs de tout peuple il en avait connu pas mal auparavant alors qu'on ne vienne pas le menacer, ou l'agresser mais qu'on lui propose de venir même avec un air légèrement contrit ce n'était franchement pas plus mal d'après lui. Surtout que bon il devait avouer que pouvoir se réchauffer près d'un feu de camp restait toujours agréable le soir.

« Ma foi ! Eh bien merci pour la place au coin du feu du coup. » Dit-il donc aimable lorsqu'elle accepta qu'il vienne la rejoindre en prétextant que c'était parce qu'il était protégé de Verith, au fond il se disait qu'en même ça ne devait pas vraiment être pour ça vu qu'il lui avait sauvé la vie auparavant, mais bon dans les faits il n'avait pas vraiment envie de faire son contrariant. Et se contenta donc juste de faire en sorte que son cheval ne parte pas à tout va avant d'aller ensuite s'asseoir près du feu calmement.

Et pour tout avouer il n'avait pas trop porté son attention sur le dos d'Arya pour une raison simple. Gorder était quelqu'un de pudique au fond, et regarder longuement le derrière nu du dos d'une femme ne lui semblait pas respectueux dans les faits, mais par contre il était content de voir qu'elle s'était décidée à prendre la parole, et il lui répondit assez jovial.

« En faîte j'ai entendu disons parler de sales histoires qui se passeraient dans le désert d'Estfalia concernant d'anciens théocrates, et disons que du coup je me rendais là-bas, et vous ? Comment vous portez-vous depuis le temps ? C'est que cela fait un certain moment qu'on s'est pas vu mine de rien. » Dit-il bon bougre avant d'ajouter en sortant ensuite quelque chose de sa sacoche, du miel visiblement.

« Enfin dans tout les cas content de vous voir. » Cela d'un air sympathique. Et il rapprocha ensuite doucement ses mains du feu pour se les réchauffer, en écoutant l'elfe lui répondre si elle le désirait. Après tout autant ne pas trop l'assomer de questions vu qu'elle n'était pas forcément du genre très bavarde.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya) Dim 21 Aoû 2016 - 16:51

Arya était sauvage, peu prompte à accepter la présence d’individus qu’elle n’appréciait pas ou peu. Comme le tigre, son totem, elle aimait son indépendance, elle aimait la solitude. Les personnes avec qui elle aimait passer du temps étaient peu nombreuses.

Toutefois, la présence d’Alford était supportable. L’humain lui avait sauvé la vie, il y avait deux ans de cela, et Arya ne pouvait oublier une dette comme celle-ci. Cela ne l’enchantait pas vraiment, mais elle était ainsi. Cela pouvait paraitre étrange pour une guerrière comme elle. On l’imaginait plus facilement sans foi ni lois, mais ceux qui imaginaient cela étaient très loin de la vérité. La Faucheuse était une femme retord, parfois cruelle, sans pitié pour ses ennemis… Mais lorsqu’elle donnait sa parole, elle s’y tenait, et lorsqu’elle avait une dette également. Surtout une dette de vie, comme c’était le cas avec Alford.

Sous le regard émeraude, l’humain s’assura que sa monture n’allait pas se sauver, puis il vint s’asseoir au coin du feu. Sa question posée, Arya se permit de le détailler et se rendit compte qu’il avait… Rajeunie. Son sourcil droit se haussa dangereusement. L’humain avait-il pris une potion de jouvence ? Cela n’aurait pas été étonnant. En plus d’être ridiculement faible, les humains étaient si … Éphémères. Nombreux étaient ceux qui tentaient d’étendre un peu leur misérable existence, volant quelques précieuses années au temps lui-même. La Faucheuse ne parvenait pas réellement à le comprendre puisqu’elle était semi-immortelle. L’emprise du temps sur sa personne était absolument risible par rapport à un Humain.

Le mercenaire répondit alors à l’Elfe. Son ton jovial était bien différent de l’humeur de la Rose Blanche, dont le sourcil droit s’arqua encore davantage – s’en devenait impressionnant ! – en le regardant. Ainsi, lui aussi était au courant des rumeurs venant du désert… C’était un sujet qu’elle avait déjà abordé avec sa sœur à peine une semaine plus tôt. La guerrière prit délicatement la branche qui se trouvait à sa portée, à moitié plongée dans les flammes, et remua un peu le feu pour le raviver.

« Il semblerait que ces rumeurs se soient rapidement rependues. Je compte également me rendre au désert. »

Le ton était neutre, la phrase énoncée presque comme une constatation. Elle se rendait au désert pour y retrouver sa sœur, mais cela elle ne comptait pas en parler. Pas avec cet homme-là, un ancien Protégé, un être qui pouvait vouloir la tête de Kälyna. La prime sur son aînée était très alléchante, après tout.

« Vous vous souciez vraiment de savoir si je vais bien ? » Poursuivit-elle, son regard perdu dans les flammes qui dansaient juste sous ses yeux. Quelques secondes de plus et l’émeraude se posa sur Alford. « Évidement que vous vous en souciez, Grande-Ame. » Constata l’Elfe d’elle-même. Un sourire narquois se dessina sur ses lèvres. « Je vais bien. Entre deux moissons, j’ai le temps d’aller bien. Et vous ? » Demanda-t-elle, plus par politesse qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya) Mer 31 Aoû 2016 - 18:53

Pour sa part Alford n'avait rien à prouvé à personne, et n'aurait au final rien à prouver à quiconque. Il était tout à fait dans les règles légalement, et il avait déjà vécu assez d'aventures pour que presque n'importe quel humain, elfe, ou vampire décide qu'une retraite s'imposerait, mais pourtant… Il continuait à vouloir voyager, et vivre l'aventure, au final parce que c'était sans doute la passion de sa vie, et il se fichait bien que les gens juge ou non le fait qu'il ait user d'une potion de jouvence. Après tout les idiots jugent là où les sages savent accepter sans arrières pensées, c'est ce que lui avait dit un vieil homme. Ha Merithyn pensa t-il d'ailleurs… Il se rappelait bien de ce vieil ami elfe qui lui manquait d'une certaine manière, comme de cette chère capitaine Médolie, et Rebrylla Dessa. Que des elfes qu'il avait perdu de vue, mais avec qui il s'était entendu à merveille… Dommage qu'il ait perdu de vue tant de gens qu'il appréciait pensa t-il, mais bon. Il pourrait sans doute compenser à se reforgeant des liens plus tard, Alford était étonnamment doué pour se faire des amis de tout peuples, et races après tout.

Et puis pour sa part la vie ne lui posait aucun souci dernièrement, alors pourquoi serait-il de mauvaise humeur ? Bon il avait encore une réputation à se refaire certes, mais ce détail mit de côté on pouvait dire qu'il aurait pu être bien moins loti de toute manière. Et il écouta la dame toujours aussi disons renfermé sur elle-même, probablement son caractère pensa t-il, lui dire qu'elle comptait elle aussi se rendre au désert… Intéressant tiens, Alford se contenta donc de dire simplement.

« Ma foi il semblerait que ce désert attire l'attention de pas mal de monde. » Sans en dire plus, il savait après tout pour le passé théocrate d'Arya, et jugea qu'il ne valait mieux pas l'évoquer par égard pour l'elfe. Quand à lui il valait mieux aussi qu'il n'évoque pas trop ce sujet pour sa part car disons que… Il avait reçu certains ordres de Verith très clair, délivrés de la main de ce bon vieux Saemon. Et tout à fait radicales car ils devrait tuer tout ceux qui essayeraient de ressusciter Vraorg le blanc d'après les paroles même du rouge. A croire que ce dernier mettait tout ses espoirs en lui décidément… Cela en était même pesant.

Enfin en somme chacun avait ses raisons d'aller au désert, et visiblement chacun préférait ne pas trop exposer ses raisons, et la dame demanda d'ailleurs s'il se souciait vraiment qu'elle aille bien ou non… A cette question un peu étrange il se contenta de hausser les épaules, après tout s'il avait posé la question c'est qu'il s'en souciait. Restant silencieux alors qu'il approchait légèrement ses mains du feu pour se réchauffer alors que l'elfe se décida enfin à répondre à sa question. Avant de répondre ensuite à son tour lorsque l'elfe lui demanda.

« Je vais bien, j'enseigne par moment le maniement de l'épée à des nobles, et personnes dont les poches débordent d'argent. Ma foi c'est un métier plus paisible, et stable que celui de mercenaire. » Même s'il ne perdait pas de vue bien entendu l'envie de voyager, et sur ce il reprit alors que ses mains étaient réchauffés par les flammes. En se tournant vers l'elfe pour dire calme.

« Comme j'y pense vu que je compte faire le pleins de provisions dans peu de temps je vous propose de partager les miennes… Une façon de vous remercier du fait de partager vôtre feu de camp avec moi. » Dit-il en sortant quelques effets de sa sacoche, pas la viande séchée mais des choses comme le miel, un machin cher mais qui se conserve indéfiniment, et était très calorique, des fruits secs, des légumes secs, et étrangement du nougat. Et quand il eu déposer cela il finit par ajouter d'un ton sombre en regardant les étincelles du feu danser dans leurs foyers…

« Un conseil… Préparez vous. Verith m'a dit de ne pas mentionner à quiconque la nature exacte de la menace qui plane à l'Ouest, mais sachez qu'il risque de se passer beaucoup de choses indésirables dans peu de temps qui proviennent de cette foutue forêt. En somme ça va encore mal se passer pour Armanda dans quelques temps, à croire que l'ont est né à la mauvaise époque... » Finit-il par dire légèrement sombre, ah et nul doute sachant que seul Alford, et deux trois rares élus devaient savoir pour les chimères, que cela serait très contrariant pour la dragon rouge que quiconque en dehors de ses protégés sachant quoi que ce soit. Et sur il acheva pas quelques propos, mais sur un sujet plus léger. « Enfin... Et sinon en dehors de tout ça, et de ces histoires de combat, et d'aventures… Par hasard vous avez trouvez un passe temps pour vous occuper ces derniers temps dame Arya ? » Il essayait visiblement de converser de manière un peu amicale, mais au fond il sentait que la dame allait sans doute encore faire sa renfermée.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya) Mar 6 Sep 2016 - 1:39

« Comptez-vous vous y rendre également ? » ne put s'empêcher de demander Arya lorsque le mercenaire lui révéla que le désert attirait l'attention de nombreuses personnes. « Savez-vous qui compte s'y rendre, à tout hasard ? »

Le ton était neutre et la question particulièrement banale. Arya affichait un détachement plus que certain, comme si le fait de savoir qui s'y trouverait ne lui importait guère. En vérité, ce ton léger cachait une véritable curiosité. En effet, le désert se trouvait suffisamment proche de la Montagne des Elfes pour que ces derniers décident de la quitter et, le cas échéant, la Faucheuse allait devoir se montrer très prudente. Il serait dommage de se faire bêtement capturer, voir tué, par négligence.

Les doigts de l'Elfette se refermèrent sur une fine et longue branche dont elle mit l’extrémité au feu. Les mains d'Alford pénétrèrent alors son champ de vision tandis que ce dernier lui répondait. A ses dires, le mercenaire avait réussi à dégoter quelques contrats paisible… Entraîner les nobles en maniement de l'épée, voilà un travail qui devait bien payer tout en assurant un minimum de risques. Un travail honnête… Quelque chose qui sciait peu à la Vallaël. Peut être était-elle trop … Sauvage pour la vie en ville, trop habituée à ces campements de fortunes et à voyager aux quatre coins d'Armanda, la solitude comme seule compagne.

Doucement, le menton d'Arya s'inclina plusieurs fois, marquant son attention. Le guerrier proposa ensuite de partager ses provisions. Cette propension qu'Alford avait à tout donner sans rien attendre en retour déstabilisa l'Efette, dont le masque de neutralité se fissura momentanément. Toutefois, cela ne dura qu'un instant puisqu'Arya le remit rapidement en place. Ceci fait, elle tourna lentement son regard émeraude vers les quelques provisions que le mercenaire avait déposé près du feu, ne manquant pas de noter qu'il n'y avait pas trace de viande. Pour un homme battit comme lui, cela était étonnant.

« Je… Vous remercie. »

Arya était forcée de reconnaître la gentillesse de son invité surprise et donc de le remercier. Sa voix laissait transparaître son trouble, bien qu'il fût très léger. La main hésitante, l'elfette fini par s'emparer de quelques fruits secs qu'elle porta doucement à ses lèvres, savourant ce goût sucré qui, elle devait l'avouer, lui manquait un peu. A son prochain ravitaillement, elle en prendrait elle aussi.

L'étonnement fut ensuite clairement lisible sur le visage de l'Elfette lorsqu'Alford la mit en garde contre ce qui se cachait dans la forêt. Ses mots entourés de mystères étaient inutiles pour Arya, puisqu'elle été elle même au courant grâce à Kälyna. Elle avait même pu s'approcher un peu de la forêt quelques semaines plus tôt et constater elle-même ce qu'elle été devenue, sans y pénétrer bien entendu.

« Inutile d'être aussi mystérieux. Je suis au fait de ce qui se cache là bas. »

Le ton était redevenu neutre. Arya n'évoqua pas Kälyna – qui lui avait expliqué -, souhaitant protéger celle-ci, mais si Alford connaissait l'identité de chacun des protégés du rouge, il pourrait alors faire le rapprochement sans problème puisque les deux soeurs avaient le même nom. Elle se doutait qu'Alford ne tenterait rien envers sa sœur, qui était elle même une protégé de Verith, mais la Faucheuse préférait rester prudente.

« La nuit est sombre et pleine de terreurs. » Acquiesça sombrement Arya. « Je crains que même le Dragon de l'Ire ignore exactement au-devant de quoi nous allons. Je comprends son désir de garder ces informations pour lui, mais c'est également particulièrement stupide. Il ne pourra défaire ce mal seul et tôt ou tard, Armanda devra savoir pour pouvoir s'y préparer. Pour l'heure, je crains que sa décision de ne rien dire nous met tous en danger. »

Le ton, toujours aussi neutre, ne laissait filtrer aucun sentiment. La guerrière énonçait une vérité et Alford était libre de comprendre son point de vue ou de rester attacher à celui de son … Maître. Arya était-elle agacé ? Probablement, mais elle ne laissait aucune possibilité à l'humain de s'en rendre compte. Les Dragons étaient censés être sages, alors pourquoi le plus âgé se trouvant en Armanda préférait garder cela pour lui ? Pensait-il pouvoir régler ce problème seul ? C'était un parfait idiot s'il pensait ainsi. Mais Arya voulait bien croire qu'elle n'avait pas toutes les cartes en main et que même Kälyna ne les avait pas toute.

Faisant fi de la question d'Alford, trouvant idiot de passer à un sujet aussi léger après avoir évoqué un autre particulièrement grave, Arya vrilla son regard dans le sien. Son ton se fit plus dur, plus froid.

« Que savez-vous sur la forêt ? »
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya) Mar 20 Sep 2016 - 11:46

« Je compte bien m'y rendre en effet, quand à savoir qui d'autre s'y rendre, malheureusement non à part le fait qu'il y aura sans doutes des soldats de tout les royaumes impliquer dans l'histoire. » Dit-il simplement quand l'elfe le lui demanda. De plus le dragon rouge lui avait confier une mission, il serait donc tout à fait normal d'honorer cette dernière. De plus il avait des comptes à rendre aux théocrates, et il n'avait guère envie que ces derniers existent possiblement encore dans le désert, en se disant en plus que s'ils les laissaient faire les disciples de Vraorg finirait surtout par refaire entendre parler d'eux un jour, ou l'autre...

Enfin sinon pour sa part Alford n'était pas vraiment un solitaire, bon la solitude lui allait très bien aussi, il pouvait être un peu étrange mais pas de la mauvaise manière. Mais la compagnie aussi lui allait tout autant finalement quand elle n'était pas désagréable, de plus cela lui permettait d'un peu satisfaire une certaine propension qu'il avait à la gentillesse...

Et il se contenta ainsi de hocher gentiment la tête quand l'elfe le remercia pour ce qu'il venait de lui offir, après tout il essayait juste de briser la glace d'une certaine manière. Quand à la viande il en avait, juste qu'il ne l'avait pas sortit car il était en présence d'une elfe, et qu'il savait que ces derniers avaient une certaine répugnance pour ce genre d'aliments… De plus la viande séché, et salée n'était pas connue malheureusement pour ses hautes valeurs gustatives, ça nourrisait son homme certes, mais ça ne donnait pas envie d'en manger plus.

Gorder fut surprit d'apprendre sinon qu'Arya savait aussi pour les chimères, et ne trouva guère cela de bon augure. Encore moins si Verith venait à l'appendre, néanmoins il ne commenta rien à ce sujet. Par contre l'elfe donna un avis assez osé sur le dragon. Bon c'était sans doute le caractère un peu fort d'Arya qui devait jouer, mais il est vrai que le dragon rouge pouvait être critiqué par certain aspects, mais pour sa part Alford n'adhérait pas vraiment au discours critique de l'elfe, elle n'en savait pas assez sur Verith. Et la lutte que ce dernier avait mené aux côtés de Gorder après tout pour avoir véritablement le droit de le juger. Mais bon c'était une habitude de beaucoup de monde au fond de juger sans connaître, une mauvaise habitude, mais une habitude répandue.

« C'est son avis, je ne suis pas forcément pour. Mais il m'a fait promettre de ne rien dire avant de me confesser tout ceci. Je n'irai donc pas trahir cette promesse, sauf quand il m'autorisera à en parler bien entendu. » Dit-il donc simplement, car si mentionner qu'il y avait une menace à l'Ouest était une évidence, la nature de cette menace bien moins, et il n'allait sûrement pas s'avancer à ce sujet. D'ailleurs ils s'étaient déjà bien trop tout deux avancer à ce sujet conclut-il, surtout quand l'elfe lui demanda des précisions. Ce qui était imprudent... Surtout que de toute manière il n'allait pas trahir une promesse faîte à l'écarlate pour si peu.

Ainsi nullement intimidé, et trouvant cela particulièrement imprudent qu'elle aborde ce sujet, Alford se contenta de répondre simplement, le pire étant qu'il n'avait même pas besoin de mentir.

« Rien que vous ne savez point, l'écarlate non plus ne doit pas en savoir grand-chose. » De toute manière sur ce… Trouvant que ce ne serait pas forcément de bon ton de rester ici surtout qu'Arya venait d'énoncer des propos qui pourraient possiblement coûter cher à cette dernière, autant éviter de la laisser s'enfoncer davantage. Et faire comme si de rien n'était en partant sans demander son reste.

« Sur ce je pense vous laisser… Merci de vôtre hospitalité, cela était sympathique, et bonne continuation à vous. » Se contenta t-il donc de finir calmement en se relevant, et en se préparant immédiatement à partir ce qu'il ne tarda guère à faire d'ailleurs… Et cela valait sans doute mieux dans les faits.







[Hrp : Ayant un peu de mal avec ce rp, surtout à savoir comment faire sans que ton perso s'attire des problèmes graves avec Verith je préfère qu'on conclu ce rp assez vite si tu n'as rien contre^^. Dit moi juste si tu es d'accord pour qu'on arrête bien là.]


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Un feu dans les bois (Pv Arya)

Revenir en haut Aller en bas

Un feu dans les bois (Pv Arya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-