Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Dim 7 Aoû 2016 - 20:14


19 février de l’an 7 d’obsidienne
Fortuna, fin de matinée


Le mois de février rendait le nord du royaume Glorien assez peut hospitalier. Sans être intense, le froid était bien présent et marquait clairement la saison de l'hiver. Arya avait toujours aimé l'hiver, sa saison à elle. Née en plein cœur du mois de décembre, l'Elfette n'avait pourtant que rarement vu la neige avant de quitter sa forêt natale. C'est pourquoi, en ce début de matinée, ses émeraudes brillaient d'une lueur peu commune. Il était amusant de se rendre compte qu'un peu de neige, une fine pellicule qui fondrait dans la journée, pouvait adoucir ainsi les traits de la Faucheuse. Mais ses traits demeuraient, pour l'heure, cachaient sous le heaume de la guerrière. Plus tard, sans le moindre doute, ferait-elle l'honneur de montrer son visage à l'homme qu'elle souhaitait absolument rencontrer, peu importe la façon dont elle devait s'y prendre.

Les rumeurs allaient bon train depuis quelques jours et à mesure qu'Arya se rapprochait de Fortuna, ces rumeurs devenaient de plus en plus importantes. Kälyna avait été aperçu à Fortuna et l'elfette comptait bien rassembler toutes les informations disponibles au sujet de sa sœur adorée. Peu lui importait les moyens temps qu'elle pouvait mettre la main sur quelques informations qui, peut être, la conduiraient enfin à elle.

Au détour d'un sentier, la tigresse descendit de sa monture et ôta son armure. Pièce par pièce, elle rangea celle-ci dans sa sacoche. Le froid mordait sa peau et ses pieds nus devenaient rouges au contact de la neige, mais l'Elfette prit quelques instants pour se baisser et ramasser une poignée de poudreuse. Aussi blanche que sa chevelure, la neige reflétait en partie le soleil. Arya n'avait pas pour habitude de se dévêtir de tout ce métal, mais elle souhaitait avoir audience avec le Maître de Fortuna et pour cela, elle ne pouvait se présenter armée. De sa sacoche, elle sortit des vêtements simples et une chaude cape, puis elle remonta en selle. Sa faux, elle la fixa à la selle de son destrier d'ébène.

Le zénith approchait lorsque Arya pénétra dans le village de Fortuna. Plus loin, le château du Grand Trésorier se dressait, imposant. Il semblait battit pour résister aux pires tempêtes. Sans s'arrêter, l'Elfette traversa le village, ne prêtant aucune attention aux Humains qui l'entouraient et la regarder, intrigués. Il était vrai que voir des Elfes, même si proche de la frontière, restait quelque chose de peu commun. Elle devinait sans mal que sa beauté elfique faisait battre les cœurs tandis que d'autres seraient intrigués par ses nombreux tatouages. D'autres, peut être, seraient intimidé par Elentári, qu'Arya avait à peine dissimulé sous un morceau de tissu.

« Qui va là ?! » Fit un garde à l'adresse de la guerrière, légèrement penché par-dessus le rempart d'où il montait la garde.

« Je suis Arya Anarenen. Je souhaite rencontrer le Seigneur de Fortuna, Sir Crissolorio Otiz. L'Elfe que je suis souhaite s'entretenir d'un sujet important. » Répondit la guerrière, se présentant sous son nom d'épouse. Il s'agissait là d'une vérité, elle était bel et bien mariée, et pouvait ainsi tromper les éventuels totems hiboux.

Le garde disparu de sa vue, s'entretenant sûrement avec un supérieur pour savoir s'il devait laisser ou non rentrer l'Elfe. Quelques minutes plus tard, le pont-levis s'abaissa sous les yeux d'Arya, dont la monture recula de quelques pas par précaution. L'air impassible, elle fit avancer son cheval dès que le pont fut en place, ne manquant pas de jeter une pièce d'or dans les douves du château.
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Mar 9 Aoû 2016 - 20:50

« Êtes vous sur que cela soit une bonne idée Boris ? » Demanda Crissolorio calmement au capitaine de la garde de Fortuna alors que ce dernier était en train de faire essayer une sorte d'armure à son seigneur…

« Oui sieur Ostiz cette armure est très légère, invisible pour les mages qui ne sont pas au moins puissants, et puis il faudra bien que vous portiez quelque chose pour vous protéger lors des déplacements officiels. »

En somme le capitaine de la garde de Fortuna s'était échiné pendant plusieurs mois à convaincre le trésorier d'acheter une armure par « sécurité » disons, chose à laquelle Ostiz avait été réticent au début car porter une armure était assez militaire dans les faits, surtout une armure de plaques comme celle qu'avait essayé de lui offrir le capitaine. Il ne serait pas faux d'ailleurs de dire que Crissolorio aurait préféré une armure de mage… Léger, confortable, sans vraiment faire militaire, et pratique, plus à son goût en somme. Mais il avait finit par céder à la demande du capitaine pour deux raisons, tout d'abord car les arguments de ce dernier se tenaient, et aussi car ce dernier pourrait passer à autre chose quand cette histoire d'armure serait réglée… Lui avec une armure, voilà bien une chose à laquelle il n'aurait jamais pensé, et sans doute que la dite armure risquait de prendre la poussière d'ici qu'il la porte vraiment car il l'aurait estimé nécessaire…

Mais de toute manière alors que le capitaine venait de finir de mettre l'armure à Ostiz un garde vînt calmement entrer dans la pièce, et dire au seigneur de Fortuna. « Une elfe demande à vous voir seigneur, cette dernière désire d'après ses propos s'entretenir avec vous d'un sujet important. Elle se nomme Arya Anarenen. » Ostiz réfléchit courtement, et se contenta de confirmer que l'elfe pouvait entrer. De toute manière si un elfe était venu ici ce n'était pas pour venir l'importuner, et puis cela lui permettrait de passer à autre chose car il n'appréciait pas vraiment cette séance d'essayage d'armure, il dit donc au garde d'autoriser l'entrée de l'elfe, et demanda à son capitaine de lui retirer son armure… D'ailleurs en y pensant ce sera bientôt l'heure du repas, mais d'abord autant tâcher d'accueillir la nouvelle visiteuse.

Et sachant qu'il ne savait pas à qui il aurait affaire il demande à deux de ses gardes de mener cette dernière à une sorte de salon où il l'attendrait. Ce pour trois raisons, tout d'abord car il seraient seuls à seuls ce qui pourrait être préférable si l'elfe voulait en effet s'instruire avec lui d'un sujet d'importance, ensuite car si l'heure du repas arrivait il pourrait le faire ici, et peut-être proposer à l'elfette de se restaurer si cette dernière n'était pas de caractère désagréable, et de trois car cet endroit était sous l'effet de la statuette des ombres qu'il avait caché quelque part. Ce qui empêcherait une éventuelle agression si jamais l'elfette était de mauvais caractère, précaution qui n'était pas vraiment nécessaire en vérité, mais on ne savait jamais après tout même avec un membre du beau peuple...

Et il attendit donc dans cette pièce assez bien décorée d'ailleurs, où on pouvait y voir des meubles de bonnes qualités de styles aldariens, des peintures accrochés aux murs, quelques sculptures, et œuvres d'arts de toute provenance, notamment elfique, et Althaïenne, venant de l'époque où cette cité existait encore et était un foyer d'arts, et de de cultures. Et il n'eut guère à attendre très longtemps que l'elfe arriva car on ouvrit la porte pour faire entrer cette dernière… Et à sa vision il se leva sereinement avant de la regarder calmement un instant la visiteuse elfique.

Pour remarquer chez elle certains détails qui devaient avoir toute leurs significations comme des tatouages. Quand au reste c'était bien une elfe avec la beauté habituelle de ce peuple, certes agréable à regarder mais à laquelle un politicien ayant travaillé toute sa vie sur son contrôle se soi comme lui savait être indifférent pour n'être en rien perturber par cela. Elle avait d'ailleurs les cheveux très clairs, et une peau mate mais cela n'était que des détails… Esthétiques donc n'ayant pas vraiment de signification immédiate. Quand aux yeux de l'elfe ils semblaient arborer une certaine froideur sur l'instant, et elle semblait dégager une certaine force par sa manière d'être pouvait-on remarquer, sans doute qu'elle devait être une guerrière de talent pensa t-il. Et quand ce rapide examen fut terminé...

Crissolorio esquissa un cordial et poli salut elfique avant de dire dans la langue du peuple elfique qu'il maniait plus qu'honorablement, au point d'en imiter en bonne partie l'accent. Et cela dit avec d'une certaine manière la grande prestance qui se dégageait de sa personne par sa façon d'être, et de parler, lui donnant certains airs de noblesse, et de grande autorité que très peu d'être quels que soient leurs peuples dégageaient comme par exemple les grands leaders, ou ceux à l'autorité innée tels les généraux des hommes, et des elfes.

« Salutations dame Arya Anarenen, je suis le seigneur Crissolorio Ostiz avec qui vous désiriez vous entretenir. » Avant de désigner ensuite d'un geste fluide les fauteuils, et de dire toujours dans cette langue chantante car c'était un bon exercice. « N'hésitez point à prendre vos aise pour ensuite m'instruire des affaires qui vous emmenés ici, et vous ont fait sollicités ma personne. » Cela dit poliment, car même si l'elfe en face de lui n'était pas forcément une personne importante voir pas du tout même il tâchait d'être toujours un minimum respectueux avec ses interlocuteurs car ne tenant point à paraître rustre, ou snob comme certains gens de la noblesse. Ostiz était après tout un homme civilisé, qui tâchait de se comporter comme un Ostiz devait savoir se comporter en public. Tout en gardant bien entendu cet air neutre qui le rendait très difficile à cerner.





Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Mer 10 Aoû 2016 - 4:16

Au pas, l’étalon noir d’Arya pénétra dans la cours du château. Sans armure et sans arme, elle avait la nette impression d’être nue. Elle sentait les regards converger vers elle, les gardes se pencher au-dessus des créneaux pour l’observer. Elle était le centre de l’attention ce qui la mettait mal à l’aise sans son armure sur le dos.
Un homme vint à sa rencontre, l’informant qu’il s’occupait de sa monture à partir d’ici. Du haut de celle-ci, Arya le toisa rapidement avant de mettre pied à terre, passant souplement sa jambe par-dessus la selle magique. Elle s’assura que Elentári était bien fixée avant de laisser le garçon d’écurie s’en aller, tenant l’animal par la bride. Cette fois-ci complètement désarmée, Arya fut conduite à l’intérieur du château. Comme tous les édifices Humains, la guerrière le trouva particulièrement peu accueillant… Du moins jusqu’à ce qu’elle soit introduite au Seigneur de Fortuna.

La pièce était agréablement chaude et richement décorée, démontrant le gout certain de Crissolorio pour l’art, qu’il soit Humain ou Elfique. L’endroit puait le luxe et la richesse, allant de pair avec la réputation du Grand Argentier. Dédaignait-elle l’homme ? non, car il était celui qui pourrait lui apporter des réponses… de plus, il avait connu sa sœur durant l’ère Théocrate. Pour Arya, il était plus que préférable de se mettre ce Crissolorio Otiz « dans la poche. »
Les émeraudes de la Vallaël parcoururent donc la salle, s’attardant sur un portrait de famille puis sur le mobilier Aldairens et, enfin, sur les œuvres d’arts Elfique. Le style de son propre peuple était reconnaissable et inimitable. Magnifique, sans le moindre doute, il rappelait pourtant tant de choses à Arya, des choses rendues mauvaises depuis quelques années.
Finalement, ce fut sur l’homme en lui-même que le regard d’Arya se posa. Il était d’un certain âge sans être vieux. Ses trais étaient nobles, posés. Il semblait être un homme calme. Son regard semblait l’étudier et elle songea aussitôt que Crissolorio était un homme qui ne se laissait pas surprendre, un homme très observateur. Ce qui étonna la Vallaël fut le parfait salut elfique puis, fait encore plus marquant, sa capacité à s’exprimer dans un Elfique très correct. L’humain l’impressionna, car la langue de son peuple était compliquée, bourrée de subtilités d’accent et de langage.

A son tour, Arya s’inclina, respectueuse de la coutume. Elle vint ensuite s’asseoir dans le confortable fauteuil que lui désigna Otiz. Voilà un certain temps qu’elle n’avait pas profité d’un mobilier aussi confortable, songea-t-elle sur l’instant. Lorsque ce fut à son tour de s’exprimer, la guerrière hésita. Devait-elle immédiatement lui révéler son identité ? Non, probablement pas. Elle le ferait s’il décidait de lui poser la question. Peut-être comprendrait-il grâce à sa question et au tatouage en forme de rose qu’elle arborait dans le dos. Le vêtement était suffisamment ample, pour qui observait bien, pour apercevoir la rose qui représentait sa sœur.

« Je vous remercie de m’avoir accueillie en votre demeure, Seigneur Otiz, alors que mon arrivée est impromptue. Je souhaite m’entretenir avec vous au sujet d’une rumeur qui m’est parvenue et qui, semble-t-il, est véridique. » La guerrière fit une courte pause, laissant le temps à Crissolorio de se préparer. « Il s’agit de Kälyna Vallaël. Elle a été vue à Fortuna il y a quelques jours à peine. Je souhaiterais en savoir plus, tout si cela est possible, sur sa venue en votre cité. » Demanda finalement l’elfe avec diplomatie.a
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Ven 12 Aoû 2016 - 16:53

L'argent était quelque chose qui pouvait beaucoup vous offrir, certains diraient tout vous offrir, mais ce serait là simplifier de manière grossière les choses, disons juste que l'or vous permettait des choses très agréables, et ce sans même le dépenser… Mais s'il y avait bien quelque chose aux yeux d'Ostiz qui valait plus que l'or c'était le pouvoir au niveau politique, car au final à quoi cela servait vraiment d'être riche si ce n'était pour agrandir son pouvoir ? Son influence ? Et sa capacité à changer les choses ? Cela servait-il à vivre une vie de décadent plongé en permanence dans la luxure, et le vice ? Non Ostiz méprisait ce genre de vices, et d'instincts dont faisaient preuve ceux qui ne vivaient que pour le plaisir.

Non lui il vivait pour accomplir non pour jouir, il vivait pour faire preuve d'une force de vie, une force d'agir, et surtout au nom de la seule valeur qui à ses yeux comptait plus que tout. Le bien commun, ou le bien de l'état. Une valeur qui dépassait de loin le bien vue d'une manière morale, ou autre. Car le bien de la nation, la paix civile, l'ordre, la prospérité des citoyens, et leurs sécurités exigeait souvent des sacrifices que l'on ne pouvait pas qualifier de toujours « moral ». Et ce qui c'était passé avec Kälyna Vallaël n'était pas forcément « moral » en soit, mais à ses yeux cela agissait dans le sens du bien commun car aucun des citoyens de sa cité n'avait eu à se préoccuper sa la présence de la dame blanche. Et au final l'ordre publique avait donc été parfaitement préservé…

Et d'ailleurs cette elfe qui se présentait à lui en cet instant ne lui semblait pas être du genre à amener disons des contrariétés à l'homme qu'il était. Et elle ne semblait pas snob à son égard comme certains membres du hauts peuples incapables de prendre un minimum de recul, et même respectueuse ce qui à vrai dire rendait les choses un minimum agréable. Pas qu'il ne pouvait pas gérer les gens désagréable, mais ce n'est pour autant qu'il désirait avoir à les subir. Car Ostiz aimait encore moins les idiots que les incompétents. Et il décida donc qu'il serait un bon moyen d'entamer la conversation avec l'elfe à la peau mate que de s'exprimer dans la langue du beau peuple. Ce qui lui permettait au passage de mettre en pratique son apprentissage constant de cette langue dans le désir de s'améliorer dedans. Autant par intérêt intellectuel que politique…

Et l'elfe ne manqua pas de s'incliner devant lui, une bonne chose. Car si Ostiz n'était pas homme à réclamer les flatteries il appréciait un certain respect, mais surtout une certaine civilité dont faisait preuve dame Arya en cet instant. Et d'ailleurs en effet il avait remarqué le tatouage de l'elfe, et avait réfléchit au fait que ça devait avoir un potentiel rapport avec une certaine personne au vu du motif particulier du tatouage, et cela il le déduit surtout quand l'elfe y alla directement et posa ses questions au sujet de dame Vallaël. Car si elle était venue ici exprès pour cela, c'est que cette elfe devait avoir une bonne raison derrière, et ce n'était probablement pas une espionne de l'empereur elfique pensa t-il. Car disons-le… Aegnor Evanealle serait maladroit d'envoyer ainsi ses espions obtenir des réponses à ce sujet, surtout qu'en trois jours la rumeur n'avait pas encore atteinte la montagne des elfes.

« Il n'y a point besoin de remerciement adressés à l'homme qui ne fait preuve que d'un comportement adéquat dame Arya. Quand à Kälyna Vallaël... » Dit-il en regardant l'elfe d'un air légèrement emplit de réflexion avant d'ajouter calmement. « Cela est tout à fait possible bien entendu, et je vous proposerai d'ailleurs de vous instruire de cela autours d'un bon repas si ceci vous convient, mais j'aurai d'abord juste une question à vous poser. »

Puis il posa ensuite une question toute simple qui semblait avoir une réponse évidente, mais qui permettrait à Crissolorio d'en savoir plus sur les intentions de cette elfe qui ne lui semblait pas être juste une elfe vengeresse qui désirait la mort de la dame blanche. « Je suppose bien entendu que si vous êtes venu me questionner à ce sujet c'est que vous désirez retrouver Kälyna Vallaël par vous même pour une raison, ou une autre, et de ce fait puis-je vous demander laquelle ? Après tout ce n'est pas commun qu'une elfe vienne seule à Fortuna pour poser des questions au gouverneur, et j'ai l'impression que vous ne désirez pas forcément sa mort, ou sa capture comme beaucoup des vôtres… Me tromperais-je ? » Une question qui insinuait bien entendu qu'il sentait que les choses étaient plus complexes que de primes abords… Une intuition ? Probablement… Mais il n'empêche qu'il était le genre d'homme à apprécier connaître mieux ce dans quoi il pourrait s'impliquer en répondant aux réponses de l'elfe.

De plus ce n'était qu'une question qu'il pourrait camoufler comme de la curiosité si jamais il se trompait. Ou mieux encore il n'aurait qu'à rebondir sur ce que dirait l'elfette si elle lui donnait tort pour dire qu'il n'avait fait que preuve de prudence pour être certains qu'elle était du bon côté de la loi. En somme il prévoyait déjà de quoi rebondir si les choses n'allaient pas dans le sens où il le désirait… Prévoyance, voilà le maître mot avec lui.

Mais dans tout les cas Ostiz tendait donc une perche subtile à l'elfe par cette question peut-être surprenante, car en effet il avait l'impression que cette elfe n'était pas juste une elfe revancharde qui voulait la mort de la dame blanche, elle semblait disons différente, que ce soit pour le tatouage ou d'autres signes qui titillaient un peu le hérisson qu'il était… Donc au lieu de simplement de passer à l'étape, de dire ce qu'il devait dire sans en dire plus pour ne pas éveiller les possibles soupçons, d'une fidèle d'Aegnor Evanealle, il préférait jouer sur les déductions qu'il commençait à faire.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Sam 13 Aoû 2016 - 17:42

Arya était une farouche combattante, cruelle diraient certaines personnes, mais pourtant parfaitement capable de la plus grande civilité. Respectueuse de l’étiquette, tel qu’on le lui avait enseigné plus jeune, elle s’était incliné à la façon des Elfes devant cet humain qui parlait leur langue. La Vallaël appréciait ce fait car l’apprentissage de l’Elfique était compliqué, cette langue étant bourrée de subtilité. La guerrière se doutait que Otiz avait procédé ainsi de façon à pouvoir mieux approcher les Elfes, mais il fallait reconnaitre que cela fonctionnait.

Quoi qu’il en soit, la Faucheuse n’avait pas perdu de temps. Elle était venue pour obtenir des réponses au sujet de sa sœur et ne comptait pas passer par quatre chemins. Toutefois, il était hors de question d’utiliser la force… De plus, elle sentait que cela était inutile avec le Grand Argentier. Si elle trouvait les bons mots, il lui révèlerait ce qu’elle souhaitait savoir.

L’étonnement traversa les émeraudes de l’Elfe lorsque le Seigneur lui proposa de partager son repas. Arya ne s’était pas attendu à pareil invitation, davantage habituée à ce qu’on souhaite sa tête. Cela fit donc naitre un léger sourire sur ses lèvres, un rictus en coin, marquant sa satisfaction. Seule la légère lueur dans son regard montrait sa… reconnaissance. Elle pourrait manger tranquillement aujourd’hui.

« Ce sera avec plaisir que je partagerais votre repas. Je vous remercie, Seigneur Otiz. »


Répondit-elle avec une politesse non feinte. Crissolorio venait une nouvelle fois de marquer des points. Vint ensuite une question à laquelle Arya s’était attendue. Les déductions de l’humain étaient impressionnantes et, cette fois, l’expression de la guerrière montra un certain amusement. Elle ne se moquait pas, mais appréciait le sens de la déduction du Seigneur de Fortuna. Ses doigts vinrent se joindre sous son menton tandis qu’elle plongeait son regard dans celui de l’humain.

« Votre sens de la déduction est impressionnant. En effet, je ne souhaite pas la mort de Kälyna Vallaël. » Elle fit une légère pause, marquant un temps d’arrêt de quelques secondes. Pouvait-elle avoir confiance ? Probablement pas, mais cette information était loin d’être un secret bien gardé. « Anarenen est mon nom d’épouse. » Fit-elle avec un dégout non fin cette fois-ci. Elle ne supportait pas qu’on l’appelle ainsi. « Je suis née Vallaël. Kälyna est ma sœur aînée et la seule famille qu'il me reste. Je l’ai perdue depuis bien trop longtemps et je souhaite la retrouver. Vous pouvez m’y aider, n’est-ce pas ? » Conclu la guerrière en haussant un sourcil.
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Lun 15 Aoû 2016 - 20:50

Il se demandait presque si cette conversation qu'il avec cette elfe il ferait bien, ou non de la cacher à l'empereur elfique lorsque ce dernier viendrait le voir dans quelques jours… Et dans les faits Ostiz se dit qu'il verrait bien selon ce que l'elfe accepterait de lui dire, et surtout de ce qu'il allait lui-même dire au sujet de Kälyna Vallaël, après tout la dame blanche lui avait bien précisé que l'empereur des elfes pouvait percevoir les mensonges grâce à son totem, il valait donc mieux bien se préparer pour quand il devrait discuter avec lui de tout cela, de manière à ne pas mentir à l'empereur des elfes tout en arrivant à ne pas dire ce qu'il ne devait pas dire, tout un art en somme. Mais un art qu'Ostiz comptait exercer de son mieux dans quelques jours, mais d'ici là autant se consacrer sur l'instant présent.

Surtout que la guerrière n'y était en effet pas aller par 4 chemins ce qui avait l'avantage de rendre les choses plus simples car ainsi Ostiz savait en partie ce qu'elle voulait, sauf dans le cas où elle aurait mentit, ou bien dans celui improbable où elle aurait été un espion elfe venu le tester ce que était peu probable aussi vu que l'empereur des elfes n'aurait pas pu être informé en si peu de temps de la venue de Vallaël Fortuna par ici, en tout cas pas assez vite pour réagir, sans oublier qu'Ostiz savait un minimum qui pouvait être un espion valable, et si la dame devant lui avait en effet l'étoffe d'une farouche guerrière, elle n'avait pas l'air d'avoir celle d'une espionne de l'empereur elfique, ou du moins pas la manière d'agir concrète, de ce fait devant toutes ces conclusions il avait rapidement écarter la possibilité qu'elle soit une espionne de ses déductions.

Quand au repas qu'il avait proposé à l'elfe voilà encore une marque de civilité de sa part, après tout la famille Ostiz avait tout de même une certaine dignité dont il fallait faire preuve envers les invités de la famille. Sans oublier qu'étant donné qu'Ostiz était assez végétarien, il n'y aurait aucun changement de dernier instant à faire dans le repas prochain pour que ce dernier puisse convenir à la dame du beau peuple.

« Le plaisir est réciproque dame Arya. » Se contenta t-il donc de répondre cordial quand celle-ci le remercia pour son invitation. Après tout la dignité d'un bourgeois comme lui ne venait pas que de sa famille, mais aussi de sa manière d'être, et de son comportement qu'il essayait de faire digne de son rang en cet instant.

Quand à la personne d'Arya, cette dernière ne manqua pas de préciser certains faits après la questions d'Ostiz, des faits intéressants qui apportaient tout à coup une lumière nouvelle, et intéressante sur cette histoire. Ainsi il se trouvait en face de nulle autre que la sœur de Kälyna Vallaël. Intéressant… Très intéressant. Et encore quelque chose qu'il allait devoir cacher à l'empereur des elfes certainement, de plus Arya lui demandait les yeux dans les yeux s'il pouvait l'aider. Ce à quoi il réfléchit quelques instants avec sérénité avant de reprendre calmement la parole.

« La question n'est peut-être pas tant de savoir si je peux vous aider dame Arya, mais comment. » Dit-il donc avec un air léger de réflexion, après tout il fallait juste savoir de quelle manière il pouvait l'aider en prenant bien entendu le moins de risque possible, car Ostiz ne tenait pas le moins du monde à ce que l'empereur des elfes fasse un lien entre lui, et le dame blanche bien entendu. Car ce serait évidemment nuisible à ses affaires disons, et sur ce il reprit sérieux.

« Car en effet j'accepte de répondre de mon mieux à vos questions à son sujet, et je pourrai même vous aider à le localiser en obtenant des informations à son égard par exemple, mais il y a simplement un facteur qu'il va falloir prendre en compte dans tout ceci. Le souverain elfique Aegnor Evanealle. Car je ne tiens pas à ce que ce dernier sache que je suis toujours en « bon termes » avec vôtre grande sœur. Mais tout d'abord commençons par vos questions dame Arya, enfin ce dès que les domestiques auront apporter le repas ce qui ne devrait guère tarder. » Dit-il cette fois-ci en elfique, après tout de simples serviteurs comme ceux qui apporteraient le repas ne pourraient pas deviner les propos d'Ostiz si ce dernier parlait dans la langue du beau peuple. Et sur ce il se leva donc, et invita donc d'un geste poli la guerrière à s'installer avec lui à la table d'ouvrage Aldarien recouvert d'une nappe de soie à la blancheur immaculée de facture elfique. Table autour de laquelle où il pourrait poursuivre leurs dialogue dans la langue du beau peuple, après tout Ostiz n'était pas répugné du fait de pouvoir éventuellement continuer à mettre en application ses connaissances au sujet de cette langue raffinée. Surtout en une compagnie qui se faisait assez appréciable finalement.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Mer 31 Aoû 2016 - 6:04

Arya n’était pas passée par quatre-chemins pour répondre au politicien. Mentir avait effleuré son esprit l’espace d’un instant, mais la guerrière avait jugé préférable de jouer franc jeu avec le Seigneur de Fortuna. Elle savait habilement dissimuler la vérité lorsque cela était nécessaire, mais si elle voulait avoir une chance de mettre la main sur sa sœur, elle devait être honnête envers cet homme. Bien entendu, celui-ci pouvait aussi la dénoncer aux Elfes puisque la Faucheuse était recherchée par ces derniers, mais encore devait-il être au courant de ce fait… Non, parler en tout franchise avec Crissolorio tenait du risque calculé plutôt que de l’action irréfléchie. Toutefois, si Ostiz voulait la trahir, soit il cachait bien son jeu, soit ce n’était pas son intention. Il fut pensif pendant un court instant, puis reprit enfin la parole.

Sa réponse plaisait beaucoup à Arya, qui se détendit sensiblement. Elle ne s’était pas immédiatement rendu compte, mais attendre la réponse du politicien lui avait fait contracter ses muscles. Toutefois, cela était trop léger pour qu’un simple humain le remarque, surtout à cet âge.

Les serviteurs commencèrent à apporter les plats tandis que l’improbable duo se mettait à table. La guerrière leur jeta à peine un regard, ses émeraudes demeurant posés sur l’homme qui lui faisait face. Elle se doutait que ces petites mains allaient l’observer, se demander pourquoi une Elfe venait rendre visite à leur Seigneur et elle s’en fichait temps qu’ils ne la dérangeaient pas. Le choix de la langue Elfique était intelligent et Arya sourit imperceptiblement. Elle avait bien à faire à un homme habile et habitué du monde cruel de la politique.

« Je suis ravie de vous l’entendre dire. » Répondit l’elfette en dépliant soigneusement sa serviette et en la posant sur ses jambes de façon à ne pas se tacher. Le geste était tout en élégance. « L’Evanealle n’aura pas vent de ma visite. Mon visage n’est pas apparu aux Elfes depuis bien longtemps, personne ne saura faire le rapprochement entre ce visage et celui que j’arbore chaque jour. De plus, ils me pensent davantage morte que vive. » Rassura la Vallaël, quelque peu mystérieuse. Après quelques instants, elle reprit, posant les questions qui lui brûlaient les lèvres. « Kälyna était-elle bien ici ? Que pouvez-vous me dire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Sam 10 Sep 2016 - 15:56

L'elfe avait bien fait de ne pas lui mentir, cela aurait été présomptieux face à un politicien de sa trempe affublé du totem du hérisson. Pour un homme comme lui ayant fréquenté la cour impériale sous le règne de Vraorg le blanc il avait pu après tout plus qu'à l’occasion se familiariser avec les fourberies vampiriques souvent ô combien subtiles. Et il ne valait mieux pas jouer à ce jeu donc avec un homme qui était depuis longtemps passé maître dans l'art de débusquer les mensonges, et c'était donc un bon point que venait de gagner la dame en jouant sur le terrain de la sincérité.

Un bon point qui ferait qu'il accepterait sans doute de bon gré de l'aider si cela ne le mettait pas véritablement en danger. Après tout Ostiz aidait certainement bien plus aisément quelqu'un qui se montrait civilisé que le contraire, et mettait un point d'honneur à ce que les rustres quels que soient leurs peuples et races n'obtiennent rien de lui.

Et il avait sinon remarqué que la guerrière s'était légèrement tendue lorsque celle-ci avait attendu sa réponse, ce pour plusieurs raisons. Notamment grâce à la cape de vision qu'il portait dont l'enchantement activable augmentait grandement la qualité de sa vue, lui permettant ainsi de percevoir ce genre de détails qui n'étaient de toute manière pas si facile que cela à cacher à lié du hérisson. Et sur ce ils purent donc commencer le repas alors qu'ils semblaient visiblement tout deux satisfaits du début de cet entretien.

Ainsi pu donc commencer cet entretien en elfique, une langue que ne pouvaient pas comprendre les serviteurs qui leurs apportèrent le repas heureusement. Ce n'est pas que certains d'entre-eux n'étaient pas dignes de confiance, mais il valait mieux être prudent après tout. Car l'empereur Fabius Kohan l'espionnait aussi d'une certaine manière, non pas tant car il ne lui faisait pas confiance que par sécurité, et il n'y avait probablement pas que le dirigeant de Gloria qui jouait à ce petit jeu. De ce fait autant rester prudent, et que cette conversation, ou du moins les termes de cette dernière ne s'ébruitent pas trop à l'avenir. Et sur ce il écouta donc calmement l'elfe qui s'exprimait en affirmant qu'Aegnor n'aurait pas vent de sa visite de toute manière, mais dans le pire des cas au final Ostiz n'aurait pas eu tant à s'en inquiéter que cela au final. Avec astuce toutes les situations pouvaient être résolues après tout, néanmoins il préférait le faire d'une manière qui ne risquerait pas d'inconforter la dame Kälyna.

« Bien cela nous facilitera les choses. » Se contenta t-il donc de dire d'un air impénétrable lorsque l'elfe lui confirma que les siens la pensaient plus morte que vive. En soit les affaires du peuple elfiques ne concernaient pas tant Ostiz que cela à ce niveau. Mais il préférait être bien informé après tout. Quand aux raisons qui avaient poussés l'elfes à prendre une certaine distance par rapport aux siens il se doutait que cela devait avoir un lien avec les guerres passés, ou le fait qu'elle soit exilée pour une raison, ou une autre. Peut-être même était-elle une ancienne théocrate ? Après tout sa sœur en avait été une. Il ne fallait donc pas être un génie pour faire aisément de telles déductions, comme pour répondre aux deux questions de l'elfes.

« Oui Kälyna Vallaël était ici. » Avant de reprendre ensuite de fil en anguille au sujet de ce qu'il pouvait lui dire sur la visite récente de la dame Vallaël. « Elle était ressortit sérieusement blessée d'un affrontement avec un carreau d'arbalète logé dans le bras, et j'ai été obligé de l'aider pour qu'elle puisse se guérir de cette blessure. Quand au reste la dame, et moi avions convenus qu'il serait dans nôtre intérêt commun qu'elle ne me dise pas où elle allait. Néanmoins je lui ai proposé à l'avenir de venir me voir dans un ancien repère de bandit situé à l'Ouest de ma cité, et caché dans des bois pour certaines raisons. Et elle m'avait répondu que cela l'intéressait. Il est donc probable qu'à l'avenir elle passe par là, et je me ferai donc un plaisir de vous indiquer où se situe cette cachette. Je peux d'ailleurs vous dire qu'elle se portait bien suite à l'aide que j'ai pu lui offrir, néanmoins Aegnor Evanealle va savoir très prochainement, et c'est inévitable que vôtre sœur est en vie. Je pense donc qu'elle n'est pas aller dans une région proche du royaume elfique. » Cela dit sur le ton d'un constats avant d'achever.

« Ce que j'ai dit saura vous êtres utile ? » Après tout il lui avait dit d'abord ce qui semblait être le plus important, mais si la dame Arya avait d'autres questions en tête, alors soit. Il avait tout son temps après tout...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Lun 19 Sep 2016 - 10:54

« Les murs ont des oreilles ». Voilà une maxime qui devait trouver tout son sens au sein d'une Cour, aussi petite fut celle de Crissolorio. Seigneur de Fortuna, Grand Argentier, l'homme devait avoir autant d'amis que d'ennemis. L'ancien Theocrate était parvenu à survivre du côté du Blanc, dans un milieu où il avait été la proie au milieu des prédateurs qu'étaient les Vampires. D'une certaine façon, qu'il soit encore en vie impressionnait quelque peu la Vallaël. Pour autant, celle-ci ne montrait rien de tout cela, se contentant d'afficher un masque de politesse sincère. Temps que l'homme au cheveux gris lui disait ce qu'elle voulait, Arya ne causerait aucun trouble et repartirait aussi rapidement qu'elle était arrivée. Ainsi, l'Empereur des Elfes n'aurait pas vent de sa venue…

Enfin, après quelques minutes, Crissolorio acquiesça à la question principale de la jeune Vallaël. Kalÿna était ici, bel et bien en vie. La guerrière su controler son corps pour ne pas afficher un grand sourire et garder un air quasi impassible. Quasi, car les coins de ses lèvres se relevèrent en un léger sourire entendu et satisfait. Arya n'était guère du genre à afficher ses sentiments en public, surtout devant un inconnu ou un homme comme le Grand Argentier.

Crissolorio lui apprit ensuite qu'elle était arrivée sérieusement blessée par un carreau d'arbalète, sans doute un résidu de l’affrontement qu'elle avait mené près de Fortuna et qui était à l'origine des rumeurs. Une telle blessure aurait pu alarmer Arya, mais celle-ci connaissait sa sœur et savait qu'un simple projectile n'allait pas avoir raison d'elle, surtout si elle avait reçu de l'aide – ce qui était tout de même étonnant – de la part de l'homme qui lui faisait face.

Poursuivant son récit, l'ancien Theocrate l'informa que, d'un commun accord, Kälyna ne lui avait pas révélé où elle irait ensuite. C'était parfaitement logique et, loin d'être déçue par cette nouvelle, Arya s'en trouva intérieurement rassurée.

« Oui, je vous remercie pour ces informations. La prudence de ma sœur va sûrement la mener loin d'ici, effectivement, surtout si l'Evenaelle arrive prochainement. Je veux bien connaître l'emplacement de ce repaire de bandits, cela peut être utile, toutefois j'ai la conviction qu'elle est partit à l'ouest.A t-elle parlé d'autres choses qui irait dans ce sens ? Même les mots les plus futiles peuvent être un indice. »
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Dim 2 Oct 2016 - 15:08

De toute manière ce n'était pas comme si avec les années il ne s'était pas grandement habitués aux us, et coutumes et risques de la vie politicienne. Mieux encore avec les années passés sous la théocratie où le fait d'être un humain était désavantageux mais pas autant que celui d'être un elfe dans la cour impériale. Ostiz avait compris d'une certaine manière le fonctionnement des vampires politiciens, et cela lui avait été très utile. Après tout qu'ils soient elfe, vampires, humains, ou dragons. Tous oublient trop souvent que leurs comportement était rarement totalement imprévisible, et suivait souvent des logiques intrinsèques à leurs races, et à leurs caractères. Une chose que pour sa part Ostiz savait très bien, et avec laquelle il n'hésitait jamais à jouer. Après tout c'était un avantage certain dans ce jeu ô combien raffiné, et dangereux qu'était la politique… Surtout chez les humains où ce n'était pas toujours aussi honorable que chez les elfes dans les faits, même si plus que les vampires des fois.

Et il se doutait que sa réponse quand au fait que Kälyna soit vivante devait satisfaire l'elfe, ce même si cette dernière ne le montrait pas vraiment. Lui-même qui était un expert quand il s'agissait de cacher ses émotions ne connaissait que trop ce genre de choses. De plus si elle était venue jusqu'à lui pour s'enquérir de l'état, et de la localisation de sa sœur c'est qu'elle devait tenir à elle quand même, rien qu'un peu de logique en somme permettait de déduire cela.

Et au final cela n'importait pas tant que ces histoires. Il pourrait ainsi aider la dame Kälyna d'une certaine manière, et ne plus trop avoir à se soucier de tout ceci pendant un temps. Ostiz prévoyait en somme certaines choses à l'avenir, mais attendrait de voir comment ces opportunités se profileraient. La vie n'était elle pas après tout riche en événement prévisibles, et imprévisibles dont on pouvait par exemple tirer parti en faisant preuve d'esprit ? Dans les faits oui, et l'esprit était la plus puissante des armes, et ce bien loin devant la plus acérée des lames. Mais sur ce l'avenir était l'avenir, et il convenait pour le moment de se concentrer sur l'instant présent de toute manière. Et il répondit donc calmement à l'elfe.

« Malheureusement elle ne m'a rien dit donnant davantage une piste quand au fait qu'elle serait aller à L'Ouest. Je ne tenais pas de plus à insister à ce sujet car cela aurait pu jouer contre elle par exemple si Aegnor Evanealle, et cela risque d'arriver se montre curieux au sujet de la venue récente de la dame à Fortuna. Dans les faits donc moins j'en sais sur elle, mieux c'est. Car si je me sent tout à fait capable d'arriver à ne pas dire tout ce que je sais au sujet de la dame malgré le totem de l'empereur elfique, il vaut tout de même mieux ne pas prendre trop de risque en détenant des informations très compromettantes sur elle. Prudence est mère de sûreté après tout. » Car s'il se savait assez doué en tant que politicien pour savoir comment cacher certaines choses sans avoir à mentir à un hibou, il était quelqu'un de prudent tout de même. Après tout on ne savait jamais, et Aegnor Evanealle restait tout de même une menace probable pour la dame.

Et sur ce suite à cela il indiqua à l'elfe l'emplacement du repère des bandits en elfique, et conclut ensuite calmement, et cordialement.

« Sur ce je vous proposerai de finir ce repas dame Arya, et ceci fait repartir si tel est vôtre désir, après tout sachant à quel point vôtre sœur est prompte à se déplacer il vaudrait mieux ne pas tarder je suppose. Et pour ma part j'aurai fort à faire dans les prochains jours en tout cas avec la venue de l'empereur elfique. » Une venue qui serait d'une grande importance, et ce sur plusieurs points sans aucun doute.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Mer 12 Oct 2016 - 21:13

Mener une conversation civilisée avec quelqu'un d'aussi haut placer que le Dirigeant de Fortuna était quelque chose d'un peu étrange pour Arya. Celle-ci avait, en effet, un peu perdu l'habitude de côtoyer ce monde, l'univers des nobles... la faute à l'avis de recherche que les Elfes avaient placé au dessus de sa tête et, bien que les Humains n'en savaient pas grand chose, la prudence forçait la guerrière à se tenir loin des agglomérations la plupart du temps.

Pour l'heure, Ostiz s’avérait être un excellent hôte. La cuisine comme la conversation était à la hauteur des attentes d'Arya, bien qu'elle fut un peu déçu de ne pas en apprendre davantage sur Kälyna.

- Effectivement, c'est mieux ainsi. Répondit la Rose Blanche aux dires de Crissolorio.

Moins il en savait sur sa sœur, plus celle-ci était en sécurité et même si cela agaçait grandement Arya, elle savait que c'était pour le mieux. Le politicien lui expliqua ensuite, toujours en Elfique, où se trouvait le repaire de bandits qu'il avait indiqué à Kälyna. La guerrière doutait l'y trouver, mais elle se promit d'y faire un détour afin de s'en assurer, car elle ne tenait pas à passer à côté de sa sœur par négligence ou fainéantise.

Arya eu, par la suite, la sensation d'être mise à la porte par le Grand Argentier. Si telle n'était pas son but, il s'était mal exprimé. D'ordinaire, la guerrière aurait relevé, mais au vu des informations qu'elle avait obtenues de l'homme, elle préférait rester discrète. Elle plaça donc un sourire de façade sur ses lèvres et acquiesça.

- En effet. Je ne tiens pas à m'attarder trop longtemps. Il serait dommage que l'Evanealle ait vent de ma visite ici... ou que ma sœur m'échappe. La guerrière posa ses couverts, ayant terminé son repas. Je vous remercie pour votre hospitalité.




J'pense qu'on peut conclure. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz Mer 26 Oct 2016 - 20:49

Ostiz commençait à s'habituer à tout cela, quoique dire qu'il n'y était pas habitué était faux. L'univers de la noblesse, et ses pratiques étaient maintenant plus que familières à un Ostiz qui à l'origine pourtant était bourgeois. Il y voyait clairement dorénavant dans les habitudes de la cour, et le mode de vie à adopter pour prospérer en tout temps dans cette dernière. Et plus important les masques à porter selon les situations. Détails qui n'avaient pas forcément d'importances en cet instant.

De même qu'il ne préférait pas savoir où se trouvait véritablement Kälyna Vallaël car cela aurait autant jouer contre lui que contre-elle, certes il aurait peut-être pu user de certains moyens pour le savoir car il n'en manquait pas des moyens possibles pour cela ne serait-ce que certains objets magiques, mais des fois l'ignorance était une armure très appréciable. Un point sur lequel ils étaient tout deux d'accords. Ainsi il n'ajouta rien à ce sujet. Tout était dit, et d'ailleurs il avait maintenant informé l'elfe de tout ce qui pourrait être utile à cette dernière pour arriver à mener à terme sa recherche de Kälyna Vallaël.

Et par la suite Ostiz ne mit guère la guerrière à la porte dans les faits. Il avança juste une vérité assez évidente. De toute manière les faits étaient les faits, et pour sa part il se doutait bien que l'elfe allait partir aussitôt à la recherche de sa sœur quand ce repas serait terminé. Il disait juste tout haut ce que tout les deux pensaient tout bas, c'était tout simplement faire preuve de franchise donc. Et visiblement l'elfe avoua qu'elle ne comptait pas rester longuement de toute manière.

« L'empereur des elfes ne saura rien de tout ceci. Et bonne chance à vous dans vos recherches. » Dit-il calmement à l'elfe, avant de rajouter cordialement à l’égard de cette dernière lorsqu'elle prit congé. « Il n'est point besoin de me remercier car il est tout à fait adéquat de faire accueil honorable aux invités venant en bon termes. Puisse la chance vous sourire dame Vallaël. » Et sur ces bonnes paroles se termina donc cette entrevue qui aura su être intéressant.





[Hrp : je te propose qu'on conclut là le rp du coup^^?]






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: [FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Tout ce que tu sais | PV : Crissolorio Otiz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Leanne ~ fallait pas tant donner, moi je sais pas jouer.
» Dis moi tout ce que tu sais sur Alma- PV Arizona De Slewer
» Maintenant que tu sais tout de moi, dis moi tout de toi | Hayden [Done.]
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» Hermione Granger - Miss-je-sais-tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-