Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 5 Aoû 2016 - 23:22

16 juillet de l’an 7 d’obsidienne
Non loin des Terres Désolées


La traque avait été longue, compliqué par moment. Elle avait toujours dû se tenir à l’écart mais également suffisamment proche pour ne pas perdre leur trace. Ce petit groupe qu’elle suivait à présent depuis au moins deux semaines allait peut-être la conduire au but, son but, celui qu’elle s’était fixé depuis longtemps : retrouver sa sœur. Dans quel état ? De quelle façon ces retrouvailles allaient-elles se passer ? Arya l’ignorait. Elle avait eu le temps – plus de temps que nécessaire – pour imaginer ce moment… Et rien ne convenait. Mais bientôt, peut-être, serait-elle fixée.

Dans la nuit, éclairée uniquement par la lune, Arya observait la compagnie avancer. Ils avaient pénétré les Terres Désolées depuis un moment, quitté le Royaume Glorien pour ce territoire qui avait autrefois appartenu aux Elfes. Firëlossë se tenait suffisamment loin pour ne pas être repéré, perchées sur le dos de son destrier noir. A la lune, Arya offrait un visage nacré impassible, imperturbable et si peu humain. C’était ainsi que son heaume était fait, offrant à ses ennemis un visage peu rassurant. A ce heaume était solidement fixé des fils rougeâtres afin de donner l’illusion d’une chevelure. Enfin, le tout était surmonté par des bois qui rappelaient aisément ceux d’un cervidé. Ce tableau pouvait aisément mettre mal à l’aise les plus faibles, les faire douter… Plus encore lorsqu’Elentári était en vue. La faux était une arme difficile à manier mais dotée d’un potentiel énorme. Sa simple vue pouvait parfois suffire à abréger un combat.

Après encore un petit moment à suivre les mercenaires à distance, Arya mit pieds à terre. Elle attacha la bride de sa monture à un arbre, puis elle descendit le sentier emprunté par la compagnie. Toujours à distance, elle les suivait comme l’ombre de la mort. Elle avait la nette impression de toucher au but, d’être enfin à portée. Peut-être que, dans quelques minutes, quelques heures, elle pourrait enfin la revoir. Mais avant cela, elle allait devoir se débarrasser des six hommes qui composaient la compagnie de mercenaire. Ils voulaient la tête de Kälyna et il était certain qu’ils feraient tout pour l’avoir. Arya ne doutait pas des capacités de sa sœur à s’en sortir sans problème, mais son instinct la poussait à la protéger. Pourtant, c’était elle la petite sœur, mais uniquement par l’âge.

Soudain, le sol sembla trembler sous les pieds de la Vallaël tandis que l’obscurité était percée par quelques éclairs. Arya reconnut des pièges de foudres. Elle touchait au but, elle le sentait, et sans s’en rendre compte elle se mit à courir. Sa faux entre les mains, elle arriva dans le dos des six hommes. Pouvait-elle tous les vaincre ? Cela allait-etre nécessaire. Avait-elle déjà vu pire ? Oh oui…
La chaîne éthérée de son grappin s’enroula autour du malfrat le plus proche. Dans un cri étouffé, il fut fortement tiré en arrière. Dans une manœuvre si souvent répétée, Arya plaça la lame d’Elentári sur la route du corps. L’armure de cuir ne put résister à la force comme au tranchant de la lame et le corps retomba aux pieds de l’elfette en armure, partiellement coupé en deux au niveau du thorax. Le sang avait giclé, éclaboussant l’armure de la guerrière qui n’en avait cure. Plutôt que de prendre son arme à deux mains et se mettre en position, elle la posa au sol, lame vers le bas, la tenant fermement. En position d’attente, le visage nacré d’Arya scrutait la troupe, impassible et silencieux. On aurait dit un émissaire de la mort. Puis soudain, l’Elfette leva son bras droit. Tenant fermement son arme à une main, ses muscles se bandèrent et fournirent sans effort la force nécessaire pour lever l’imposante lame. Elle pointa l’homme le plus proche et pencha légèrement la tête sur la droite.

« Qui vous paie ? Qui est cette autre personne qui veut la mort de la Dame Blanche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Jeu 11 Aoû 2016 - 23:20

S’il y a un élément que Kälyna déteste, c’est bien de se faire réveiller en plein milieu de la nuit. Non, en fait, se faire déranger tout court l’horripilait et la mettait hors d’elle. Tapie dans l’ombre de la forêt sombre, Sombréclat somnolait dans son repère de fortune, repère qui changeait de semaines en semaines voire de jour en jour puisqu’elle ne restait jamais bien longtemps au même endroit, lorsque des éclats lumineux la réveilla. Les cris qui retentirent l’alertèrent que des gens s’approchaient de son domaine et elle se leva sans attendre. Elle revêtit son armure et attrapa son sac juste avant de de se fondre parmi les arbres. Elle avait l’avantage de connaître l’endroit, mais surtout de savoir à quel endroit elle avait posé les nombreux pièges. La hors-la-loi savait où se trouvait les mercenaires tandis que ces derniers ne savaient aucunement où était leur cible. Ils étaient fous de vouloir s’en prendre à une elfette entourée par la nature.

C’est d’ailleurs sur ce qui s’approchait de l’épaule d’un ent, arbre animé magiquement, que Kälyna s’était approché du groupe. Son regard doré les avait balayés tandis que d’autres pièges s’activaient sous leurs pieds. Au total, ils étaient six et ils ne l’avaient pas encore repérée, trop concentrés et paniqués par la foudre qui s’abattait sur eux. Ses sourcils se froncèrent lorsque l’or se posa sur une silhouette sombre parmi les six individus. La lumière se reflétait sur son armure elfique aux nombreuses couleurs. Son visage était caché par un heaume et sa chevelure par l’extension de fils rougeâtres. Se pouvait-il que…? L’ancienne prêtresse avait cessé de faire appel à la magie afin de déferler sa colère sur les gens. Elle observait la Faucheuse agripper les mercenaires de sa chaîne fantomatique et les découper de sa faux. Le premier ennemi tomba au sol, sans vie. Qui est cette autre personne qui désirait la mort de Kälyna Vallaël? Malheureusement, sa tête blanche avait été mise à prix depuis qu’elle avait refait surface sur les terres armandéennes. Celle-ci semblait valoir un pesant d’or à quiconque la rapportait, sans compter le prestige d’une telle prouesse.

L’homme avait levé son arme. Il ne comptait pas répondre et comptait surtout venger le décès de son confrère.

« Vouloir est loin de pouvoir. Ici, vous êtes chez moi et vous n’avez point été invités. Quel est le prix de vos vies? Certainement pas ma tête! »

La voix de la dame blanche avait résonné dans la forêt et avait été amplifiée par sa magie. Les feuilles s’étaient levé tout autour d’Arya et elles avaient tourbillonnée autour d’elle, empêchant quiconque de l’approcher momentanément. La Vallaël devait certainement reconnaître l’un des sorts favoris de sa grande sœur, sort qu’elle avait appris de son viel ami Eliowir. Coupantes telles des lames, les feuilles s’étaient abattu sur l’homme qui était resté silencieux face à la question de sa sœur. Il avait hurlé avant de s’effondrer au sol.

Le combat avait repris. Les quatre mercenaires avaient-ils une chance contre les deux sœurs? Comment pouvaient-ils repérer leur cible perchée dans son arbre tandis qu’une guerrière s’amusait à les faucher? Kälyna était-elle fourbe à rester derrière et tapie dans l’ombre? Peut-être bien, mais c’était son style de combat. Inatteignable, elle était destructrice.

La lame d’Elentári transperçait joyeusement le corps d’un autre mercenaire. Tandis qu’un courageux s’avançait vers elle, son cœur fut frappé par la panique lorsqu’il se retrouva la tête en bas à léviter au-dessus du sol. La cible facile ne devint que l’ombre d’un souvenir et colora les arbres d’une belle couleur écarlate. Le cinquième guerrier croisa l’or de son regard, mais avant qu’il puisse tirer un carreau de son arbalète sur Kälyna, une lame courbée avait déjà réduit l’arme en pièce de même que son corps. Le dernier avait abandonné ses confrères et avait décidé de prendre la fuite. Ses espoirs se brisèrent lorsque les os de ses jambes se rompirent. Il tomba au sol, hurlant son désespoir et sa douleur tout en rampant.

« Ce n’est pas moi qui vous ai tué, mais votre stupidité. Vous seriez encore en vie si vous ne seriez pas venus troubler ma paix. »

Sa voix froide avait à nouveau résonné parmi les ombres de la forêt.

« Êtes-vous un piège que l’on essaie de me tendre? Kälyna Vallaël n’est pas si facile à berner. Prouve-moi seulement que j’ai tort... »

La grande sœur avait parlé en elfique cette fois-ci. Elle n’avait toujours pas bougé du haut de son arbre et l’or s’était posé sur la guerrière à la faux. Était-ce réellement sa sœur Arya? Elle voulait croire que oui. Sa première envie était de se jeter dans ses bras. Mais elle avait retenu sa ferveur. Après tout, il était si facile d’user d’illusions, de potions, d’enchantement ou autre pour prendre la forme d’un être cher. Et si c’était simplement un autre individu qui avait tué Arya et qui s’était emparé de son armure? Elle ne pouvait pas prendre le risque de s’approcher.


Sorts utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 12 Aoû 2016 - 2:27

Arya ne tenait pas à trop avancer pour l’instant. Elle-même n’était pas à l’abri d’un piège magique et malgré son armure, il était certain qu’elle s’en sortirait très mal si d’aventure elle marchait dessus. C’est pourquoi l’Elfe choisi de rester en place et de lever sa faux. Elle cherchait simplement à intimider car elle savait très bien qu’aucune réponse ne lui serait consentie. Tant mieux, quelque part, car elle comptait bien tuer ces hommes le plus rapidement possible afin de pouvoir retrouver sa sœur.

Mais ce fut sa sœur qui la retrouva la première. De la forêt lui parvint le craquement sinistre des branches, le bruit lourd de pas. Arya ne le voyait pas encore mais elle savait qu’un Ent approchait, créé par la magie de Kälyna. Si les hommes n’avaient pas encore repéré la mage, le regard d’Arya s’était vrillé sur elle. Son cœur s’était mis à battre plus fort et plus vite. Elle touchait au but et il était hors de question d’échouer si près du but.

Mais personne pour répondre à la guerrière. L’homme préféra lever son arme, près à sauter sur la faucheuse pour venger la mort de son compagnon. Un rictus glacial se dessina sur les lèvres d’Arya, qui attendait avec impatience que ce petit imbécile se jette sur elle et sa faux. Mais la voix de la Dame Blanche résonna dans le bois au moment où les feuilles se levaient, poussées par la magie, pour protéger la Faucheuse. Arya reconnut aussitôt un vieux sortilège de sa sœur. Elle ne put s’empêcher de sourire, heureuse de constater que Kälyne veillait sur elle comme elle l’avait fait jadis. Face à cette magie, l’humain n’eut aucune chance. Sa peau fut tailladée sans pitié, le sang rougissant l’herbe à ses pieds, éclaboussant les feuilles et l’armure de la guerrière. Celle-ci n’avait pas bougé devant ce sanglant spectacle.

Contre les deux sorts, les mercenaires n’avaient pas l’ombre d’une chance. Ils n’avaient toujours pas repéré Kälyna et la Faucheuse leur barrait toute retraite. D’une main ferme, celle-ci releva sa lame et s’attaqua à une nouvelle cible. Le bout de la lame pénétra le thorax de l’homme, faisant gicler le sang sur celui qui se trouvait juste à côté. D’un mouvement vers le haut, la lame déchira la peau et brisa les os, finissant par ressortir au travers du crâne non protégé de la malheureuse victime. Le corps retomba, sans vie et partiellement découpé, aux pieds d’une Arya bien décidé à tous les tuer. Un autre homme fut soulevé de terre et fauché comme les blés d’un ample mouvement circulaire alors que la guerrière tenait simplement l’extrémité de son arme. L’avant-dernier eut à peine le temps de pointer sa misérable petite arbalète vers la grande sœur que la Faucheuse vint découper celle-ci de sa lame, rendant ensuite à son corps le même sort. Le dernier eut les jambes brisées en voulant s’enfuir. Son destin était scellé et tandis que Käylina s’adressait enfin à Arya, celle-ci prit le temps de faucher cette dernière âme avant de lui répondre.

Le calme était revenu. Debout au milieu de tous ces corps, la guerrière n’avait d’yeux que pour l’elfette qui n’avait pas quitté son perchoir. Elle comprenait son hésitation, sa suspicion, car à sa place Arya aurait eu exactement la même réaction. Comment lui prouver qu’elle avait tort ? Il n’y avait rien de plus facile. L’Elfette planta son arme dans la terre, puis fit quelques pas vers la forêt.

« Ni piège, ni artifice. Il n’y a rien de plus facile que te prouver que tu as tort. »

La guerrière posa ses mains de chaque côté de son heaume. Elle suspendit son geste un court instant, puis tira la protection vers le haut. Une cascade de cheveux blancs rencontra le métal souillé de sang, se teintant légèrement d’écarlate. Les émeraudes rencontrèrent l’or, se réunirent après tant d’années passées loin l’un de l’autre. Arya sourit. Un vrai sourire, pas un de ces rictus froid et méprisant dont elle avait l’habitude. Puis, presque dans un murmure, elle se permit un seul mot, prouvant définitivement à Kälyna que s’était bien elle.

« Onorëtúra. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 19 Aoû 2016 - 3:06

Les mercenaires n’étaient plus qu’un vieux souvenir. Leur sang colorait joliment la forêt sombre de cette belle couleur rouge et leurs dernières plaintes douloureuses s’étaient évanouies, remplacées par le bruissement des feuilles et du craquement des arbres qui retentissait suite à son sortilège. L’or s’était posé sur celle qui ressemblait à sa sœur. Kälyna l’observait, perchée sur son Ent, détaillant ses moindres traits. Elle était comme dans ses souvenirs du temps qu’elles étaient plus jeunes et encore naïves face à la vie. C’était la même armure aux couleurs chatoyantes qui recouvrait complètement son corps, ce même heaume qui cachait son beau visage et qui lui offrait cette chevelure écarlate ainsi que cette faux, impitoyable et imposante, qu’elle tenait fermement dans ses mains. C’était Elentári et l’équipement d’Arya, la Vallaël en était sûre et certaine.

La dame blanche avait retint son souffle lorsqu’elle avait reconnu la voix de son petite soeur. Normalement impassible, ses sourcils se froncèrent pourtant. Elle n’avait pas cessé de la fixer. Si ce n’était pas le visage de Sylmaë qui était apparue derrière ce heaume, on peut être certain que la magicienne l’aurait foudroyé pour avoir osé se moquer d’elle ainsi. Encore plus pour s’être emparée d’un bien plus que précieux. Personne n’avait droit de revêtir cet équipement, si ce n’est sa sœur elle-même!

« Onorëtùra… »

Ce n’était qu’un faible murmure qui avait quitté ses lèvres noires. C’était le surnom qu’Arya donnait à sa grande sœur. Était-ce réellement Arya? Kälyna aurait voulu répondre à son sourire, mais la blonde n’eut droit qu’à une expression sévère. L’or continuait de la toiser perpétuellement, analysant ses moindres traits et gestes. Était-ce un piège? La question la rendait craintive. Était-ce le fruit de son imagination parce qu’elle était épuisée ou simplement devenue folle? Ou essayait-on de la berner à l’aide d’un enchantement ou d’un sortilège d’illusion? Elle ne ressentait pourtant pas la magie émaner autour d’elle, mais la simple notion que cela fût possible la rendait méfiante. Oui, dans toute sa prestance et malgré les apparences, Kälyna était une elfette méfiante, craintive et aussi avec des tendances paranoïaques. Mais c’était préférable cela que d’être mort par un excès de confiance!

Son chant rendit à nouveau vie à l’Ent. C’est ainsi qu’elle avança sur la main formée de branches et que celle-ci la déposa au sol. Elle était encore bien loin de la possible Arya, suffisamment éloignée pour que la chaîne magique de sa faux ne puisse pas l’attraper.

« Baisse ton arme, laisse la au sol et recule. Je ne te le demanderai pas deux fois. »

L’ancienne prêtresse de Vraorg était sérieuse. Elle avait bien appris qu’il fallait respecter ses avertissements, sinon on ne pouvait pas être pris au sérieux. Que ferait-elle si la guerrière refusait? La première option était de la foudroyer d’un sortilège tandis que la deuxième constituait de disparaître sans ne plus pouvoir être retrouvée. Il sembla que la faucheuse ne voulait pas voir ce qui arriverait puisqu’elle laissa Elentári au sol et s’éloigna. D’un geste de la main, la mage exceptionnelle attira la faux à elle et posa sa main blanche sur le manche. L’arme vacilla et fut aussitôt recueillie par l’herbe. La dame avait oublié à quel point elle était lourde! Physiquement, la magicienne ne pouvait pas la lever. Sans quitter l’or de sa potentielle ennemie, elle se pencha pour poser son index sur la faux et murmure quelques mots. Par précaution, Kälyna venait de prendre possession d’Elentári. On pouvait notamment la voir s’élever magiquement dans les airs.

« Ne bouge pas. »

Un autre ordre pour lequel il ne fallait pas lui désobéir. L’elfette s’avança vers sa sœur de sa démarche gracieuse. Elle s’arrêta à quelques centimètres d’elle.

« Es-tu une apparition venue me hanter…? »

Un simple murmure suivit d’une main blanche qui se posait doucement sur son épaule. La personne qui était face à elle était bien réelle. Elle effleura sa joue et vint mettre une mèche lumineuse derrière son oreille pointue afin de révéler une boucle d’oreille.

« Sylmaë…? C’est vraiment toi?! »

C’était des mots emplis d’une douceur qui n‘était pas propre au monstre qu’elle était devenue.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 19 Aoû 2016 - 4:01

Le visage de la guerrière s’était offert à la brise et à la lune. La peau bronzée pouvait enfin respirer et frissonner sous la fraîcheur de la nuit. Les lèvres légèrement entrouvertes, le regard brillant, la Rose Blanche s’était tût. Il ne tenait plus qu’à Kälyna de faire un pas vers elle ou de disparaitre à jamais. Toutes les cartes étaient entre les mains de l’ancienne Prêtresse de Vraorg, Arya ayant abattu la totalité de son jeu dans cette partie en un seul tour. Elle n’avait pas de plan de rechange si sa sœur décidait de ne pas la croire et s’en aller. C’était quitte ou double, mais la guerrière était confiante. Plus encore, elle avait confiance en sa sœur. Celle-ci saurait voir que c’était bien elle.

Le sourire de la Faucheuse perdit en éclat à mesure que le temps passait. Elle sentait le regard de Kälyna – scrutateur – s’attarder sur chaque détail de sa personne. Sa faux, son armure, sa posture et même son aura magique. La Dame Blanche était une femme difficile à surprendre, sur ses gardes et probablement paranoïaque. Quoi de plus normal avec le monde à ses trousses ? Mais plus les secondes passaient, plus le doute envahissait son être. Poison, il entamait la résolution de la cadette… Jusqu’à ce qu’un murmure lui parvienne. Onorëtùra, le surnom qu’elle avait donné à sa sœur jadis, étant petite. Si l’expression de Kälyna demeura froide et sévère, Arya parvint à saisir le froncement de sourcil de celle-ci malgré son maquillage. Elle savait qu’elle était en train de gagner la bataille.

Face à l’Ent, la guerrière demeura impassible. Elle avait Elentári pour se protéger. Elle avait toute sa force pour soulever son arme sans la moindre difficulté et trancher les branches. Elle avait sa faux pour s’élever rapidement dans les airs et s’éloigner avant que l’arbre se saisisse de son corps et le brise, telle une vulgaire branche morte. Mais plutôt que s’éloigner, Arya obtempéra sans discuter. Elentari tomba au sol. Elle se mêla au sang et à l’herbe, inerte aux pieds de la plus jeune des Vallaël. Son manche prit, en partit, la couleur de l’hémoglobine tandis que la guerrière s’éloignait. Elle n’offrit jamais son dos à Kälyna, elle ne la quitta pas non plus des yeux tandis qu’elle faisait plusieurs pas en arrière. Son armure, légère pas magie, ne faisait que peu de bruit et ne vint pas troubler le silence qui s’était instauré à la lisière de la forêt. Elentari vint alors rencontrer la main de Kälyna, mais la plus âgée des deux sœurs n’avait pas la force de la cadette et l’arme vacilla. Sa poigne n’était pas assez puissante, son bras pas assez fort, et la lame rencontra à l’herbe une nouvelle fois. Arya aurait pu sourire, moqueuse, devant un pareil spectacle, mais elle demeura de marbre. Elle ne tenait pas à donner une raison à Kälyna de douter d’elle.

L’arme s’éleva dans les airs, portée par la magie de la Dame Blanche. C’était là le point fort de sa sœur, la magie, tandis que l’ainée était une virtuose de la faux, dansant sur les champs de bataille en armure lourde alors que sa sœur déchaînait les cieux. Elles n’avaient jamais combattu ensemble mais c’était une erreur qu’Arya souhaitait corriger. Celle-ci se tint parfaitement immobile, dans une posture martiale, lorsque sa sœur le lui ordonna. Elle approchait enfin et les épaules de la jeune Vallaël s’affaissaient légèrement, marquant son soulagement, tandis qu’elle expirait longuement l’air qu’elle avait trop longtemps retenue dans ses poumons. Dans sa robe noire, Kälyna était belle. La Rose Blanche aurait souhaité voir son visage, mais son maquillage était loin de rendre celui-ci disgracieux. Sa beauté était toujours là, bien présente, mais différente. Sa sœur n’était plus celle qu’elle avait connue autrefois mais demeurait pourtant cette personne qu’elle chérissait tant.

Etait-elle une apparition, un fantôme du passé ? Non. Elle n’ouvrit pas la bouche pour répondre, se contentant d’appuyer son regard. Non, elle était bien réelle, Kälyna n’avait qu’à lever la main pour son rendre compte… Et c’est ce qu’elle fit. La main blanche rencontra le métal qui recouvrait l’épaule d’Arya. Celle-ci ne pouvait sentir la chaleur qui émanait de la paume de sa sœur, mais cela ne l’empêcha pas pour autant de frissonner. Puis, délicatement, la plus âgée vint caresser la joue de la plus jeune. D’instinct, les paupières d’Arya vinrent recouvrir ses émeraudes. Elle se laissa aller à cette caresse, ce contact si désespérément doux, bien loin des habitudes de la Dame Blanche. Quand Arya avait-elle eut droit à un geste tendre pour la dernière fois ? Cela devait remonter à bien des années, bien avant Vraorg…

Les doigts blancs vinrent replacer une mèche derrière son oreille pointue, découvrant son lobe, un lobe ornait d’une unique boucle d’oreille : une rose d’argent, un bijou qu’elle n’avait plus quitté depuis que Kälyna lui avait offert.

« C’est bien moi. »

Sa voix était emplie d’une douceur peu commune. Ses yeux reflétaient tout son amour pour son aînée, toute sa joie de l’avoir enfin retrouvée. Doucement, la guerrière se débarrassa de son gant droit. Il tomba au sol dans un cliquetis métallique. Puis, sans jamais quitter l’or du regard, Arya vint doucement saisir la main blanche. Elle serra doucement les doigts longs et fins, faisant preuve d’une grande délicatesse. La Faucheuse était plus grande que son aînée, de peu cela était vrai, mais suffisamment pour que cela soit notable.

« Je t’ai enfin retrouvé, Grande Sœur. »

Doucement, Arya relâcha les doigts de sa sœur. Elle ne comptait pas s’éloigner, bien au contraire, et vint passer ses bras autour du corps de son aînée. Elle était bien fine et fragile entre ses bras puissants, telle une rose délicate. La guerrière n’avait pas peur de ses épines et l’attira contre elle, sachant qu’elle ne pouvait pas s’y piquer.

« Tu m’as manqué, Käly. » Murmura la doucement la cadette à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Mer 7 Sep 2016 - 2:37

L’or n’avait pas cessé de recouvrir de son or celle qui ressemblait tant à sa sœur. Comment quelqu’un pouvait-il imiter sa Arya aussi bien? Son regard verdoyant emplie d’une détermination sans fin, sévère, et pourtant qui s’adoucissait au contact du sien. Sa voix empruntait des notes qui étaient siennes dont ses fines oreilles blanches n’avaient pas oubliées malgré le temps qui avait séparé les deux sœurs. Sa faux qui s’élevait magiquement au cœur de la forêt était Elentári, cela ne faisait aucun doute. Quant à cette armure, ses doigts avaient effleuré les plaques d’iridium et d’acier sans qu’elle ne disparaisse. Non, ce n’était pas un rêve ou une illusion. Ce qui se tenait face à elle n’était pas une vulgaire copie de sa sœur cadette qu’elle avait toujours tant chéri. C’était…

« Arya…? »

Ce simple mot avait quitté ses lèvres noires dans le plus faible des murmures. Kälyna ne pouvait toujours pas concevoir que c’était la réalité. Bien silencieuse, elle laissa la représentation de sa sœur saisir sa main et refermer ses doigts contre les siens. La dame les serra, doucement, comme si elle pouvait les briser. Bien ironique lorsqu’on y pense puisqu’en réalité si des doigts se briseraient en cet instant, ce serait les blancs.

Droite et rigide, fixant toujours l’apparition réelle, Sombréclat ne bougea pas lorsqu’Arya lâcha ses doigts et qu’elle écarta ses bras. Aucun son ne vint briser le chant de la forêt. Elle se laissa toutefois toucher, révélant qu’elle avait su franchir l’une de ses premières barrières. L’étreinte était maladroite étant donné qu’elle venait d’un seul sens. Un son étouffé retentit, celui d’une faux qui rencontrait l’herbe. La magie n’y était plus. Une deuxième barrière venait de se rompre et la dame blanche ferma ses paupières au même instant. Une cascade ténébreuse vint recouvrir l’armure lourde tandis que Kälyna venait reposer sa tête sur l’épaule de sa sœur. Elle resta ainsi pendant de longues minutes, sans bouger et sans prononcer le moindre mot.

« Arya, c’est vraiment toi. Tu m’as manquée, petite soeur. »

La dernière barrière venait de se rompre. Elle se sentait nue face à sa sœur, démunie de toutes ses défenses. Vulnérable. C’était un sentiment qu’elle détestait plus que tout. Or, c’est protégée qu’elle se sentait au sein de ces bras puissants et pourtant si réconfortants. Les bras de la prêtresse s’enroulèrent autour de sa sœur et la serrèrent de toute leur force. Petite déception : serrer du métal froid contre son corps, pas la chair réconfortante de sa sœur.

« Après toutes ces années, tu as su me retrouver. Pardonne-moi de ne pas t’avoir laissé la tâche facile. Il ne pouvait pas en être autrement. Je suis crainte. Je suis détestée… »

Kälyna aurait pu en dire davantage, mais elle se tut. C’était inutile. Sa sœur savait ce que les gens pensaient d’elle et ce qu’ils voulaient faire de sa tête. Elle leva la tête et croisa le regard aux couleurs de la forêt pour y lire ce qui s’y retrouvait.

« Ne restons pas ici. Effaçons ces corps et partons. »

Kälyna n’avait pas pour habitude de rester au même endroit pendant bien longtemps, surtout lorsque des gens avaient su la trouver. Elle se débarrassait également des corps, en les brûlant ou en les enterrant, pour éviter que les animaux soient attirés par la chair et le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Mer 21 Sep 2016 - 12:38

L'exclamation de Kälyna avait rapidement été suivit par une simple affirmation de la part d'Arya. Oui, c'était bien elle, de chair et de sang, et non une hallucination quelconque venue déranger l'ancienne Prêtresse de Vraorg.

L'étreinte fut maladroite, mais Arya s'en moquait. Après toutes ces années, elle avait enfin retrouvé sa sœur… Et Kälyna ne la repoussait pas, comme le prouvaient ses gestes. Si elle n'avait pas permis à la Rose Blanche de franchir ses barrières, elle l'aurait fait… Alors la cadette resserra son étreinte au moment même où son aînée laissa retomber ses dernières réticences. La guerière entendit distinctement sa faux tomber dans l'herbe, mais elle n'y prêta pas attention. Non, tous ses sens étaient focalisés sur sa sœur. Arya sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine, elle sentait le stresse l'étreindre et l’adrénaline pulser dans ses veines… Jusqu'à ce que Kälyna abaisse sa dernière barrière et pose sa tête sur son épaule. A cet instant, le cœur de la jeune Vallaël explosa dans sa poitrine, l'émotion se faisant si intense qu'une larme parvint à se frayer un chemin sur la joue de la Blanche.

Finalement soulagée, celle-ci pu enfin se détendre dans les bras de sa sœur.

Sa main vint s'enfouir dans la cascade ténébreuse, attirant un peu plus Kälyna dans une étreinte qui se voulait protectrice. Arya était un peu plus grande que sa sœur, plus imposante de par sa musculature et son armure… Elle serait donc son rempart, ce mur qui la protégerait. Elle ne laisserait plus personne faire du mal à sa famille.

« Je me moque de ce qu'ils peuvent penser. Tu es ma sœur, je te connais mieux que quiconque. Je sais que cette réputation n'est pas usurpée, mais je sais aussi que tu es bien plus que tout cela. »

L'or rencontra l'émeraude et Arya sourit doucement. Elle se voulait réconfortante et, poussée par son instinct, posa ses lèvres sur le front de son aînée. Ce simple geste signifiait énormément pour la guerrière, qui demeura immobile quelques secondes avant de se reculer.

S'éloignant définitivement de l'ancienne prêtresse de Vraorg, Arya rassembla rapidement et facilement les corps des mercenaires. L'Elfette ne prit même pas la peine de les fouiller, ne souhaitant rien de plus de la part de ces misérables, et laissa Kälyna les brûler à l'aide de sa magie. Quelques minutes suffirent pour qu'un panache de fumée s'élève dans les air, camouflé par la nuit.

Sans attendre, la Blanche porta deux doigts à ses lèvres et siffla. Après quelques secondes de flottement, une ombre fut visible au loin, se rapprochant rapidement. Cette ombre prit rapidement la forme d'un équidé. Sa robe, noire comme l'ébène, semblait toutefois briller faiblement sous la lueur de la lune. Après sa course, Thenin s'arrêta près de sa cavalière, s'ébrouant à la vision de celle-ci et, sans attendre, Arya récupéra sa faux, ses gants et son casque. Elle accrocha la première à la selle magique, remit les seconds et rangea son heaume dans sa sacoche.

« Je te suis, grande sœur. »

Thenin suivit de lui-même la Prêtresse Blanche, mais Arya le tint tout de même par la bride. Derrière eux, le feu avait grossi et prit en intensité, dévorant la chair, les cheveux et les vêtements, faisant également rougir les lames. Arya ne se retourna pas, ses émeraudes braquées sur le dos de sa sœur… Comme si elle avait peur de la voir s'enfuir, disparaître…

Mais tout ceci n'était pas un rêve et Kälyna ne disparut pas. Au contraire, elle guidait Arya le long de la lisière, cherchant un endroit suffisamment discret pour monter un camp. La nuit était avancée, mais les deux sœurs avaient encore beaucoup de choses à se dire, tellement de temps à rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Mer 26 Oct 2016 - 4:09

Un câlin… Qui en ce monde était-il prêt à prendre l’horrible prêtresse de Vraorg entre ses bras? Ils se comptaient actuellement au nombre de trois. Seuls trois êtres avaient eu cet audace et avait su ne pas se prendre la foudre de Kälyna en retour. Mais contrairement à Mëryl et à Dawan, Arya était la seule personne qui pouvait se vanter que Sombréclat était venue vers elle. Certes, ce n’avait pas été simple. Ce n’est jamais simple avec la dame blanche. Elle avait finalement recherché le réconfort dans les bras puissants de sa sœur et ses inquiétudes s’étaient envolées dès qu’elle referma les paupières.

Un sourire serein, bien étrange dessin, se forma sur ses lèvres noires trop habituées à arborer le dégoût, la colère ou la moquerie lorsque de fins doigts vinrent s’amuser dans sa longue cascade ténébreuse. L’ainée se blottit davantage dans l’étreinte qu’on lui offrait, ressemblant presque à une petite chose fragile au lieu d’une hors-la-loi qui caractère enflammé. La remercier lui passa par l’esprit, mais aucun mot ne s’échappa de sa bouche. Avait-elle réellement besoin de prononcer quoi que ce soit? Si c’était réellement sa sœur, elle saurait la signification de son doux silence. Lorsque son or fut libéré, il accrocha la larme qui brillait sur la joue de Sylmaë. Se redressant enfin et reprenant sa stature souveraine, sa main blanche vint l’effacer.

Kälyna répondit à son sourire et lui permit d’apposer ses lèvres sur son front. Elle aimait ce geste, elle l’avait toujours aimé, mais elle n’était pas du genre à s’exprimer malheureusement. L’elfette ne sautillait pas, ne s’exclamait pas et ce qu’elle vivait ou pensait réellement se cachait sous le masque qu’elle avait longuement créé. Pourtant, Arya avait toujours su lire en son cœur et à travers ses mensonges.

Les sœurs se détachèrent enfin pour retrouver la réalité de la forêt sombre. Rapidement, les corps furent mis au même endroit et ils devinrent des cendres en quelques minutes grâce à sa magie puissante.

« Marche dans mes pas et contrôle bien ton cheval. Cet endroit est truffé de pièges, de mes pièges. Je ne voudrais pas que cheval ou toi-même se blesse. »

Petit avertissement que la magicienne considérait importait. Pour le plus grand malheur des intrus, il ne s’agissait pas de pièges à ours ou à loups. Les pièges de Sombréclat étaient indétectables pour la plupart et d’un potentiel dévastateur. Avant de partir toutefois, elle éteignit le tout et fit lever un vent afin d’éparpiller les souvenirs des défunts, de même que de souffler sur la fumée. Son anxiété la remerciait lorsqu’elle évitait de laisser des traces de sa présence.

Elles marchèrent un petit moment dans la forêt. Le silence reprit. En effet, Kälyna ne savait pas par quoi le briser et par quoi commencer. L’ainée marchait d’un pas assuré, sachant parfaitement où elle emmenait Arya. De longues minutes plus tard, elle lui fit signe de s’arrêter et un chant elfique s’échappa ensuite de sa gorge. Les arbres remuèrent, leurs feuilles vibrèrent à leurs mouvements et leurs racines se rétractèrent du sol. Les entités de la forêt se déplacèrent littéralement et libérèrent ainsi un passage.

Kälyna offrit sa main à sa sœur. Elle la guida à l’intérieur du passage dont l’entrée s’était refermée jusqu’à ce qui se révélait être une clairière entourée d’une muraille formée d’arbres. Tout au centre se trouvait quelque chose qui ressemblait à une cabane, mais formée par plusieurs arbres vivants repliés les uns sur les autres. Un petit ruisseau traversait également son domaine et serpentait jusqu'à un lac.

« Bienvenue dans mon humble demeure. Ce n’est pas grand-chose, mais je ne peux me permettre de rester bien longtemps au même endroit. Ce n’est qu’un abri temporaire après tout. Ici, tu es chez toi. »

Non, pas de « Fais comme chez toi. ». Kälyna considérait réellement que cet espace lui appartenait également désormais. Elle l’attira vers sa cabane de fortune.

« Laisse-moi te libérer de ton armure. Ton dos doit te faire souffrir. »

Ce n’était probablement pas le cas étant donné la stature physique d’Arya. Mais pour Sombréclat, une armure lourde lui apparaissait comme un fardeau. Ses doigts vinrent donc les sangles de l’armure afin d’en libérer sa prisonnière.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Jeu 27 Oct 2016 - 23:32

Arya était très heureuse d'avoir était en mesure de franchir les barrières de la Dame Blanche et d'atteindre le cœur de sa sœur. Kälyna Vallaël paraissait souvent être une personne intouchable et particulièrement dangereuse, mais Arya pouvait se venter de la connaître mieux que quiconque.

Ainsi, elle emboîta le pas à son aînée tout en tenant très fermement la bride de Thenin, qui suivit au pas derrière sa cavalière. L'avertissement de sa sœur raisonnait dans son esprit et Arya savait qu'elle ne plaisantait pas. S'il y avait de très nombreux pièges, c'était la pure vérité. Peu à peu, le lieu des combats s'éloigna, la lisière de la forêt ayant retrouvé son calme.

Les deux sœurs se murèrent dans le silence. La plus jeune ne savait pas réellement quoi dire, mais cela ne la dérangeait pas outre mesure. Le seul fait de pouvoir enfin voir sa sœur de près, de pouvoir lui parler, la rendait heureuse. Une fois en lieux sûrs, elles pourraient prendre le temps et rattraper un peu celui qu'elles avaient perdu. De llongues minutesplus tard, la main tendue, paume ouverte et doigts écartés, força la Blanche et Thenin à s'arrêter. Avec une certaine admiration, Arya observa et écouta sa sœur tandis que la forêt prenait vie et découvrait un passage. La cadette avait toujours était très admirative des capacités magiques de sa sœur et parfois déçue de ne pouvoir y prétendre également. Si elle avait eut ce potentiel elle aussi, il était certain que la faux ne serait pas devenue son arme.

Avec délicatesse, Arya saisit la main offerte de sa sœur, leurs doigts s’entremêlant naturellement. La guerrière se laissa guider à l'intérieur du passage, les émeraudes scrutant les arbres tandis qu'ils refermaient le passage derrière elle. Tournant finalement la tête, la guerrière se rendit compte qu'elles avaient atterri dans une clairière au centre de laquelle se trouvait une cabane, elle aussi formée par plusieurs arbres repliés sur eux-mêmes. L'elfette capta également le bruit apaisant émit par l'eau s’écoulant doucement dans son lit.

Pour la première fois depuis leur traversée de la forêt, Kälyna s'adressa de nouveau à sa sœur. Celle-ci posa son regard sur elle et lui sourit sincèrement. Elle acquiesça ensuite en hochant la tête.

- Tu fais bien d'être prudente. Lui répondit-elle tandis que sa sœur la tirait vers la cabane, leurs doigts toujours entrelacés. Alors cet endroit sera « chez nous » quelque temps.

Sa sœur et un toit au-dessus de sa tête, Arya ne pouvait rêver mieux et considérait donc vraiment cette clairière et son abri comme un « chez soi ». Par ses mots, elle tentait également de faire comprendre à Kälyna qu'elle ne comptait pas la laisser disparaître de sa vie une nouvelle fois.

Une nouvelle fois, les lèvres de la guerrière s’étirèrent. Elle n'avait pas mal au dos et portait son armure comme Kälyna portait sa robe. Sa force d'Elfe lui permettait de la garder longtemps sans problème, mais l'attention de sa sœur était adorable et Arya se laissa faire, observant d'un air songeur. Les plaques et la maille quittèrent donc le corps musclé de l'elfette, révélant peu à peu des vêtements simples qui laissaient clairement visible de nombreux tatouages, surtout au niveau des bras et des épaules. Lorsque la guerrière fut débarrassée de son armure, elle vint délicatement saisir l'une des mains de sa sœur, cet air songeur de nouveau peint sur son visage. Les prunelles semblaient étudier quelque chose, comme en témoignaient les sourcils froncés de la Faucheuse. Lorsque l'or et l'émeraude se rencontrèrent, Arya vint délicatement poser sa main sur la joue de sa sœur, sa paume épousant le contour de son visage.

- Laisse-moi te libérer de ton armure à mon tour.

Cette fois, la voix d'Arya n'était pas plus qu'un murmure. L'hésitation était palpable et la crainte d'un refus également.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Sam 29 Oct 2016 - 0:35

Oui, cet endroit serait leur « chez eux ». Du moins, momentanément puisque les deux elfettes changeraient fort probablement d’endroit très rapidement. Kälyna ne restait que quelques jours dans son campement temporaire, voire parfois une semaine au maximum. Les chances étaient qu’elle faisait cela pour rien puisque peu de gens osaient s’aventurer dans cette forêt aux sombres rumeurs qui n’en étaient pas. Sa demeure était bien protégée, bien cachée et surtout bien piégée. Mais il valait mieux prévenir que guérir, non? Pour le bien-être de son esprit, c’est ce que la dame blanche devait faire. Paranoïaque, elle voyait le mal et le danger partout. Était-ce simplement sa réalité, peut-être?

Avec sa sœur, Kälyna se sentait déjà plus en confiance. Elle n’était plus seule avec ses pensées ténébreuses et ses craintes. Les arbres, bien que vivants aux paroles de la magicienne, n’étaient pas des êtres très bavards, pas plus que Cheval qui se baladait librement dans cette prison de végétation. Il était bon d’avoir une personne de confiance avec elle.

Ses doigts fins se baladaient sur les ganses de l’armure elfique de sa sœur et petit à petit, elle la libérait de ce qu’elle considérait comme étant un grand fardeau et dont elle déposa magiquement sur le sol. C’était dans son dos qu’elle avait détaché la dernière sangle et un dessin avait attiré son or. Sans avertir, une boule lumineuse était apparue et Arya pouvait encore plus sentir le poids de son regard sur sa peau. Une rose? Cela fit sourire celle qui aimait tant cette fleur et finement, ses doigts suivirent les traits brillants sur sa peau et sur son vêtement dont on pouvait continuer de voir l’encre.

Aucune plainte, aucune expression de dégoût et aucun sermon ne s’échappa de la bouche de l’ainée. Le peuple de la forêt n’aimait pas qu’on salisse leur corps parfait de telles impuretés. C’était simplement inconcevable pour un elfe. Mais qui était-elle pour juger? Elle, l’ancienne prêtresse blanche, dont la peau n’était plus de couleur naturelle depuis de nombreuses années et dont le visage représentait une abomination. La seule différence était que sa peinture n’était pas permanente tandis que les tatouages d’Arya l’étaient. Enfin, pour dire la vérité, Kälyna aimait ce qu’elle voyait.

La blonde put surprendre un restant de sourire et une lueur surprise dans son regard lorsque celle-ci attrapa sa main et se retourna pour se mettre face à elle. Les émeraudes se lièrent à l’or et purent lire l’angoisse causée par ses mots. Sombréclat en avait compris la signification et inexorablement, s’était mise à analyser la situation.

« Je ne peux pas… »

C’était qu’un tout petit murmure. Sa peinture, c’était celle qu’elle était maintenant, celle qu’elle avait construite pendant tout le temps de Vraorg pour surmonter toutes les épreuves. C’était son masque, son armure, son déguisement… Sans lui, elle était… seule avec elle-même. Vide et solitude étaient ses plus grands compagnons. Quoiqu’il y avait Arya maintenant, non?

La main de sa cadette n’avait toujours pas quitté sa joue et l'aîné s’empara de celle-ci de ses deux mains. Elle l’étreignit et ferma les yeux. Une minute passa, puis deux… puis cinq.

« Très bien. »

Kälyna avait dû puiser dans toute sa force mentale pour finalement accepter la demande de sa sœur. Elle la tira doucement hors de la cabane de fortune, suivie par sa source lumineuse. Ses bottes se retrouvèrent sur la terre et face au lac, elle commença à détacher sa robe. Pressée, ses doigts s’empêtrèrent dans les cordons de son corset en os de baleine et l’idée de tout faire cramer lui traversa l’esprit. Elle n’eut pas à passer à l’acte puisque des doigts agiles vinrent l’aider. Quelques secondes plus tard, la robe noire était à ses pieds.

Dos à Arya, la dame blanche s’avançait sur l’eau, celle-ci flottait. Elle se retourna vers Sylmaë, une lueur désormais déterminée dans son regard.

« Tu veux réellement me voir sous mon vrai jour, Sylmaë? »

Kälyna n’était aucunement gênée d’être nue. Elle ne l’était certainement pas pour sa sœur et ne l’avait pas été non plus lorsqu’une Souricette argentée s’était glissée dans sa demeure. Mais non, elle ne pouvait pas prendre un linge humide pour retirer tout son blanc. Son sens du spectacle en serait plus que brimé.

De ses pas agiles, l’elfette commença à tournoyer sur le lac. L’eau n’était plus soumise à la loi de la nature et de la gravité, elle se souleva sous ses pieds afin d’élever la magicienne. Dansant au rythme d’une musique silencieuse, des jets d’eau s’élevèrent dans les airs afin de s’enrouler majestueusement autour d’elle. Momentanément, le corps de Kälyna disparut derrière cet élément qui l’enveloppait et lorsqu’elle réapparut, la dame blanche avait disparu.




À l’exact même endroit se trouvait une elfette à la peau d’une couleur qui se voulait normale et dont la longue tignasse ténébreuse collait le long de son corps. L’or chercha les émeraudes. Une main non blanche s’étendit vers Arya, l’invitant à venir la rejoindre.

















Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Mar 1 Nov 2016 - 22:18

Immobile, Arya laissait sa grande sœur la libérer de son armure. Ses doigts fins de baladaient d’une sangles à l’autre, ôtant morceau par morceau la cuirasse elfique. Le poids réconfortant qui pesait normalement sur les épaules de l’elfette disparaissait peu à peu, laissant en elle un étrange vide. Elle ne se sentait plus en sécurité sans cette protection… Jusqu’à ce qu’elle frisonne en sentant les doigts de Kälyna effleurer sa peau et suivre les fines lignes de la rose qu’elle s’était faite tatouer, la sphère de lumière mettant en évidence les traits harmonieux. Arya ne pouvait voir sa sœur, qui se trouvait dans son dos, mais elle avait la nette impression d’être presque brulée par l’or, tant elle savait le regard de sa sœur intense.

La plus part des Elfes auraient trouvés ces tatouages affreux, rendant le corps de l’efette imparfait… Mais pas Kälyna, évidement. Même si elle demeura silencieuse, la Blanche sentait que sa sœur aimait les dessins qui marquaient sa peau. Quelques instants plus tard, les deux sœurs furent face à face. Les prunelles émeraude brillaient d’une étrange lueur, ce reste de sourire ayant ravivé quelque chose en Arya.

Le murmure fit frissonner la moins âgée, qui se retint d’afficher un air déçu. Comme d’ordinaire, elle préféra demeurer impassible et gardait donc son regard plongé dans l’or liquide qui lui faisait face. Arya comprenait les réticences de sa sœur car elle-même en avait d’identique. Elle ôtait rarement son armure en présence d’inconnus et se baladait rarement sans elle, sauf pour se rendre dans de grosses villes. Toutefois, parce qu’elle avait parfaitement confiance en sa sœur, elle avait accepté de laisser tomber son masque, son rempart, sa plus grande protection…

- Si, tu peux… Tu peux avoir confiance en moi, Onorëtúra.

La voix d’Arya n’était qu’un murmure, elle aussi. Sa main n’avait pas quitté la joue de sa sœur et, à présent, son pouce caressait doucement celle-ci. La guerrière se voulait rassurante. Puis soudain, l’aînée saisie la main et la serra doucement entre les siennes. A cet instant, Sylmaë comprit que sa sœur était en train de faire son choix, qu’elle était en train de combattre bien des tourments pour offrir à Arya ce qu’elle voulait. Celle-ci demeura donc respectueusement silencieuse, sans bouger, sans sourciller, jusqu’à ce que Kälyna la tire hors de la cabane de fortune.

Docilement, l’elfette suivit sa sœur, la sphère de lumière éclairant leur chemin à toutes deux. Tout en avançant vers le petit lac, Kälyna commença à ôter ses vêtements, sous le regard de sa sœur, qui vint à son secours lorsque l’ancienne prêtresse de Vraorg s’empêtrer dans les nombreux lacets de son corset. La robe noire tomba ensuite dans l’herbe et Sylmaë se retrouva nue sous les yeux de sa petite sœur, qui continuait à la fixer. Toutefois, nulle perversité ou pensées déplacées, seulement une certaine admiration pour la patience de sa sœur. En effet, le corps totalement blanc de Kälyna s’offrait au regard de la guerrière, qui devait reconnaître que sa sœur était très minutieuse dans l’application de sa peinture et que, invariablement, cela devait lui prendre énormément de temps. Durant un instant, alors que la plus âgée avançait vers l’eau, Arya songea qu’elle aimerait pouvoir peindre sur le corps de sa sœur, lorsque celle-ci remettrait son armure.

- Je le veux. Répondit-elle dans un souffle.

Arya eut alors droit à la plus magnifique des démonstrations de magie qui lui avait été donné de voir. Kälyna était magnifique, dansant sur l’eau, contrôlant cet élément aussi naturellement qu’elle respirait. La guerrière était subjuguée par cette grâce et cette beauté, l’émeraude brillant devant ce spectacle unique. Puis soudain, l’eau s’éleva dans les airs et les jets vinrent s’enrouler autour de l’ancienne prêtresse, la masquant subitement au regard de sa sœur. Puis soudain, l’eau retomba et dévoila Kälyna Vallaël, telle qu’elle était réellement. Arya ne put s’empêcher de sourire comme elle ne l’avait pas fait depuis longtemps. Sa sœur était d’une beauté époustouflante, sans pareille en Armanda.

Le regard d’Arya se posa sur cette main non blanche qu’elle fixa quelques secondes avant de déboutonner sa tunique, d’ôter son pantalon et ses bottes. Elle ne garda aucun vêtement puis s’avança légèrement afin de saisir cette main tendue, entrant doucement dans l’eau pour rejoindre Kälyna. Loin d’être pudique, elle s’approcha de celle-ci et vint poser ses deux mains sur ses joues, la regardant avec une joie non dissimulée.

- Tu es belle. Tu es magnifique et tu m’as terriblement manqué. Souffla la jeune Vallaël qui vint ensuite poser ses lèvres sur le front de sa sœur. Merci… De me faire confiance. Je t’aime, grande sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 4 Nov 2016 - 5:34

La tempête aquatique avait cessé en même temps que la danseuse avait effectué son dernier pas de danse. L’eau ruisselait encore sur son corps nu et décoloré. Elle jeta l’or sur sa sœur, intriguée de connaître sa réaction face à une telle image d’elle. C’était la première fois qu’elle enlevait son masque face à quelqu’un et cela la rebutait. Qui était-elle si elle n’était pas la terrible dame blanche? On pouvait croire que le simple geste d’enlever son maquillage était simple, mais pour Kälyna c’était toute une rude épreuve. Insécurités et angoisses la tenaillaient. Sans son masque, elle était… elle-même? Mais qui était-elle justement? Voilà une question dont la réponse l’effrayait.

Sa main invitait sa sœur dont le sourire illuminait son visage à la rejoindre. Dommage qu’il ne soit pas contagieux pour l’ainée, mais non étonnant pour une dame à l’apparence si froide qui n’exprimait rarement ses réels sentiments. Toutefois, cela lui donna un pincement au cœur de voir quelqu’un être si joyeuse de sa présence. C’était rare et déstabilisant. L’or toisa Arya lorsque celle-ci retira ses vêtements et la détailla sans gêne. Même si la cadette n’avait pas hérité de la ténébreuse tignasse des Vallaël, elle avait gagné la splendeur de cette noble famille. Elle était belle et les dessins parcourant son corps, qu’elle pouvait ainsi mieux voir, la rendaient unique et lui ajoutait une touche resplendissante. Kälyna aimait ces lignes claires sur son corps et surtout cette rose qui y était dessinée.

La grande sœur la laissa venir à elle et non, elle n’aurait pas permis aux eaux de l’engloutir. Arya pouvait donc marcher sur tout ce liquide comme s’il s’agissait de la terre ferme. Dès qu’il en fut possible, sa main serra ses doigts et elle l’attira à elle. Grande et petite sœurs se regardaient dans les yeux, l’une au large sourire et l’autre dont les lèvres avaient fini par briser cette sombre fresque. C’était un tout petit sourire, mais c’était énorme pour la hors-la-loi.

« Tu es bien la seule à me prononcer ces mots. »

Un simple murmure avait quitté ses lèvres rosées. Elle avait fermé sereinement les paupières lors du baiser sur son front. Kälyna s’était approchée et avait posé sa tête sur son épaule.

« Je suis un monstre, une abomination, une femme cruelle, une hors-la-loi qui ne mérite pas de vivre. Je suis horrible, je suis terrifiante. J’étais la terrible dame d’Althaïa, la prêtresse blanche, la Fanatique, la liée du dragon blanc. J’ai torturé des gens, sacrifié des familles, fouetté leurs proches, brisé des rêves et détruit des espoirs. Je suis détestée… Et effacer mon maquillage n’en changera rien, ça ne change pas qui je suis. »

Elle s’était reculée d’un pas et avait posé ses mains sur ses épaules. Son regard avait plongé dans les émeraudes de sa cadette. Elle voulait lire son âme. Elle cherchait en elle le dégoût, mais tout ce qu’il y avait c’était une douceur déstabilisante.

« Je n’arrive pas à comprendre. Après tout ce que j’ai fait… Après t’avoir abandonnée quand tu avais le plus besoin de moi. Comment puis-je t’avoir manquée? Comment peux-tu ne pas me détester également? »

Sombréclat cherchait encore des réponses dans le regard d’Arya. La vie se voulait compliquée ou peut-être était-ce l’ancienne prêtresse qui compliquait inutilement les choses? Un soupir s’échappa de sa gorge. Elle était lasse. Elle était fatiguée de ce lourd poids sur ses épaules.

« Je… »

Un long silence.

« T’aime, Arya. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Jeu 10 Nov 2016 - 15:13

En présence de sa sœur, Arya ne pouvait pas garder son masque. Elle ne pouvait tout simplement pas rester froide et distante avec elle. Kälyna était l'unique personne avec qui elle acceptait d'être elle-même, la seule personne qu'elle acceptait près d'elle … La Rose Blanche craignait que ses proches soient en danger par sa faute ou soient un danger pour elle… Mais Kälyna était forte, était une mage très puissante et Arya savait qu'elle pouvait parfaitement se débrouiller seule. Elle n'avait pas à s'inquiéter pour elle, même si elle ne pouvait s'empêcher de le faire de temps en temps.

Debout sur l'eau, la sensation était étrange et le liquide lui chatouillait la plante des pieds. Pour autant, la guerrière s'adapta rapidement à cet étrange support tandis que les deux sœurs se retrouvaient très proches, guère gênées par leur nudité respective. Le léger sourire de Kälyna était une petite victoire pour la Blanche, qui n'en avait ni espéré, ni demandé autant.

- N'est-ce pas le plus important ? Que cela vienne de moi ? Les autres n'ont aucune importance.

Sur le même ton, elle lui avait répondu, puis avait posé ses lèvres sur son front. L'ainée surprit ensuite la cadette en s'approchant davantage et en posant sa tête sur son épaule. Arya demeura immobile quelques secondes, le contact entre leur corps la troublant plus qu'elle l'aurait voulu, avant de refermer ses bras autour de Kälyna. Cela devait être une vision très particulière, de l'extérieure… Et tandis que l'ancienne Prêtresse faisait le tour de tout les qualificatifs utilisaient pour elle, Arya nicha son visage dans sa ténébreuse tignasse.

- Je me moque de tout cela, Käly. Je le sais bien, je l'ai toujours su et cela ne change rien pour moi. Tu n'es pas la seule à avoir fait des choses horribles.

Non, elle était loin d'être la seule. Arya n'avait pas eu une position aussi importante que sa sœur, mais elle avait commit des actes atroces. Si elle était moins recherchée que son ainée, s'était bien parce qu'elle n'avait pas été aussi connue qu'elle durant l'ère de Vraorg.

- J'ai torturé, sacrifié, tué, brisé et détruit sans le moindre état d'âme. Ma lame est au moins aussi souillé que peut l'être ton fouet, mes mains aussi maculées de sang que les tiennes. Je moissonnais les âmes comme on moissonne le blé, peut être a tu entendu parler de la Faucheuse.

De nouveau face à face, Arya défiait sa sœur du regard. Elle ne partirait pas, elle ne reculerait pas, elle n'avait pas peur et n'aurait jamais peur. Il n'y avait pas de dégout, pas de colère, pas de haine. Tout ce que Kälyna pourrait lire dans les émeraudes serait de la douceur et de l'affection.

- Parce que tu es ma sœur. Répondit-elle le plus simplement du monde.

Le cœur de la guerrière sembla exploser lorsque, après un long silence, Kälyna mit enfin des mots sur ce qu'elle ressentait pour sa sœur. Celle-ci la prit simplement dans ses bras puissants, l'étreignant avec force, tandis qu'elles tombaient dans l'eau. Leur chevelure collait un peu à leur corps, l'eau brouillait même un peu leur vue, mais elles restèrent ainsi quelques minutes, puis Arya relâcha son ainée. Elles demeurèrent proches, malgré tout.

- J'aimerais que nous restions ensemble, je n'ai pas envie de te perdre encore une fois… Mais je ne veux pas te forcer la main. Murmura telle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 18 Nov 2016 - 5:07

C’était un moment si intime pour les deux sœurs où elles se tenaient dans les bras l’une de l’autre dans une proximité qui pouvait s’avérer dérangeante pour quiconque, sauf elles étrangement. En tout cas, Kälyna n’avait pas remarqué l’inconfort d’Arya. Son sourire serein fut caché par le corps de l’elfette blonde. Elle se sentait bien ainsi dans ses bras, réconfortée par la sensation des lèvres de Sylmaë sur sa cascade sombre. L’or fut recouvert par les ténèbres et elle écouta sereinement les réponses de sa sœur.

Kälyna était une femme de contraste et si mystérieuse. À la fois forte, elle était fragile. Impassible, son cœur était pourtant blessé, brisé et dont les morceaux étaient difficiles à recoller. Elle débordait de confiance et pourtant, elle se rappelait parfaitement de chaque insulte et paroles blessantes à son encontre. Était-ce elle la méchante ou était-ce les autres? Sa vie avait pris un tournant avec la mort de son vénéré maître. Elle qui n’avait voulu qu’être aimée par son Inséparable, elle avait eu à supporter son ignorance. Il avait tout fallu pour attirer son attention…

Et Arya? En moins de quelques secondes, elle offrit à la prêtresse blanche ce qu’elle avait toujours voulu de la part de sa moitié : un peu d’affection. Ce n’est pas la lune qu’elle avait demandé. Elle n’avait même pas espérer un baiser ou des paroles affectueuses, mais seulement un peu de reconnaissance et savoir que sa vie important. Comment continuer de vivre lorsqu’une personne est tout et qu’on n’est rien pour celle-ci? Est-ce un mensonge de dire que Kälyna n’était plus vivante?

Mais avec Arya, Sombréclat se sentait revivre. Elle se sentait vivante et appréciée, voire même aimée. La notion d’amour était devenue trop compliquée et trop abstraite pour elle et pourtant, elle reconnaissait qu’elle l’aimait. Elle tenait à elle. Le sort de la magicienne avait pris fin. Pour quelle raison? Elle-même ne pourrait pas choisir si c’était parce qu’elle l’avait voulu ou parce que son cœur avait battu si intensément qu’elle en avait perdu sa concentration suite à son « Je t’aime ».

Ainsi, l’eau avait recouvert les deux elfettes qui étaient toujours accrochées l’une à l’autre. Elles refirent surface et seule leur longue chevelure apportait une protection à leur corps nu. L’or plongea dans l’émeraude lorsqu’un murmure fendit le silence.

Rester… ensemble? La réaction de l’ainée ne fut certainement pas des plus rassurantes puisqu’elle se laissa tomber de dos et disparut sous l’eau. Kälyna pouvait flageller autrui sans sourciller, mais qu’en était-il lorsqu’elle faisait face à une personne qui voyait en elle plus qu’une abomination?

« Tu es importante pour moi. »

L’ancienne prêtresse était finalement ressortie de l’eau et flottait à la surface. Voilà, c’était dit. Ce n’était pas des paroles faciles à prononcer à travers ses anciennes lèvres noires et ce, même si elles étaient destinées à sa sœur. Il ne suffisait pas de porter le nom de Vallaël pour être aimé par l’ainée. En effet, elle n’affectionnait pas ses géniteurs et quant à Mëryl, c’était une relation compliquée où elle désirait rattraper les erreurs de son passé. N’était-ce pas une preuve d’affection que de vouloir la protéger, autant d’elle-même que des autres?

« Je ne veux pas te perdre à nouveau, Sylmaë. Tu es importante pour moi… Pas parce que tu es ma sœur, mais parce que je me sens bien avec toi. Je n’ai pas l’impression d’être un monstre. »

Un frisson parcourut son corps. C’était l’été, mais les nuits étaient fraiches et l’eau tout autant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Mer 23 Nov 2016 - 22:04

Le rejet, voilà ce qui terrifiait la cadette des Vallaël. Celle-ci avait mis une énergie colossale dans sa quête pour retrouver sa sœur et la simple idée d’être rejetée, que Kälyna lui dise de s’en aller… Elle ne voulait et ne pouvait pas l’entendre.

Et la réaction de son aînée ne fit que lui faire craindre le pire. Seule à la surface de l’eau, Arya observait les ondes d’un air absent. Elle se préparait déjà au pire, son esprit tentant de tenir debout. La peur et la douleur tenaillaient son cœur, l’enserrant, rendant l’attente insupportable. Pourtant, les yeux de la Blanche demeurèrent secs, celle-ci s’interdisant cette ultime faiblesse. Elle s’était suffisamment ouverte et exposée pour aujourd’hui.

L’expression d’Arya se referma peu à peu, jusqu’à ce que Kälyna ressorte de l’eau. L’émeraude la toisa avec dureté, jusqu’à ce qu’elle ouvre enfin la bouche et prononce les mots que la cadette voulait entendre. Il y eut un moment de flottement durant lequel elle demeura immobile, continuant à toiser sa sœur dans l’attendre d’une suite, de mots en plus… Car savoir qu’elle était importante pour sa sœur ne changeait pas le fait que celle-ci pouvait décider de s’éloigner, une fois de plus.

- Tu n’es pas un monstre.

Cela sonnait comme la plus pure des vérités dans la bouche de Sylmaë. Celle-ci connaissait le totem de Kälyna, elle savait pourquoi elle s’était rapprochée – liée – à Vraorg. Elle savait que ce qu’elle avait fait, c’était pour avoir un peu d’attention de la part du Tyran. Une entreprise veine, sans le moindre doute, mais les actes de sa sœur avaient été partiellement dictés par ce fichu totem. Elle n’avait pas été totalement maîtresse d’elle-même.

Doucement, Arya revint enlacer sa sœur, peut être avec un peu plus de force et de proximité que nécessaire, qu’il était normal de voir entre deux sœurs.

- Tu as froid. Viens, sortons de l’eau, allons-nous réchauffer.

D’un geste, elle désigna la cabane. Arya poussa doucement sa sœur à quitter l'eau et récupéra dans sa sacoche une grande couverture dans laquelle elles s'enroulèrent, non sans ramasser leurs vêtements au passage. Elles se dirigèrent ensuite vers l'abri où un bon feu serait bienvenue.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 2 Déc 2016 - 20:52

Lorsque sa sœur vint l’enlacer, Kälyna lui répondit d’une étreinte tout aussi puissante. C’était bon de ressentir que quelqu’un était là pour soi et il était faux de croire que la prêtresse blanche ne pouvait pas démontrer le moindre signe d’affection. La notion d’amour était tortue, car beaucoup plus blessante qu’autre chose pour l’elfette. Toutefois, la légèreté de son cœur n’avait qu’une signification : elle était bien aux côtés d’Arya et elle appréciait sa présence.

« D’accord. »

C’était rare que l’on prenne soins de la terrible dame. Elle avait vécu seule depuis tant d’années et malgré la présence d’autrui lorsqu’elle avait régné à Althaïa, leur présence n’avait eu autant d’impact que les ombres se dessinant derrière la lueur d’une chandelle. Elle avait eu des servantes, des gardes, des prêtres et bien d’autres individus à ses côtés. Pourtant, elle s’était toujours sentie seule. Personne n’avait su alors briser la glace entourant son cœur, cœur qui ne désirait alors l’attention que d’une unique personne.

Une couverture chaude vint recouvrir ses épaules. Une main non blanche vint serrer la taille de l’elfette à la chevelure qui rappelait l’hiver. Ainsi proches l’une de l’autre, c’était beaucoup plus simple et pratique de se recouvrir chaudement. Leurs pas les menèrent rapidement à la cabane naturelle faite d’arbres et de végétation où leurs vêtements furent déposés.

« Je m’occupe du feu. »

Il y avait eu un sourire accroché à ces mots. Sans dire que Kälyna était pyromane, elle avait toujours eu un grand plaisir à faire naître des flammes pour les regarder ensuite consumer ce qu’on leur offrait. Le crépitement du bois formait une douce musique à ses oreilles, musique qui débuta rapidement lorsqu’elle mêla sa magie au tas de bois déjà prêt à disparaître au centre de la cabane. Les flammes étaient encore toutes petites, insuffisantes pour réellement réchauffer quoi que ce soit.

L’aînée vint s’assoir près de sa sœur et tendit la main afin d’empoigner un pan de la couverture. Elle la ramena sur elle afin de couvrir elle aussi son corps encore nu. Embarrassant? Pas le moins du monde. Une tête ténébreuse se posa sur l’épaule de la cadette.

« On est mieux ainsi, ne trouves-tu pas? »

Un murmure s’était échappé de ses lèvres roses, mais même s’il était pour Arya, c’est le feu qui gagnait son regard doré. Elle restait immobile à ses côtés, attendant avec impatience que la chaleur gagne la cabane. Kälyna préférait la chaleur au froid, ironique lorsqu’on pensait à sa fille qui était liée à la glace.

« J’ai longuement pensé à toi ces dernières années... C’est vrai. Et je ne suis plus celle que j’étais. »

Qu’avait été Kälyna? Qu’était-elle maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 9 Déc 2016 - 0:28

Tant d’affection n’était pas une chose normale pour Kälyna, mais cela ne l’était pas non plus pour Arya. Depuis la chute de Vraorg – et même bien avant cela – la guerrière-à-la-faux s’était construite un mur autour d’elle, autour de son cœur, afin de se prémunir de la douleur que la vie offrait. Elle s’était coupé sciemment des autres, n’acceptant pas la moindre marque de sympathie, pour survivre dans un monde devenu fou. Après la mort du Blanc, elle aurait pu s’ouvrir de nouveau à la vie, mais cette habitude qu’elle avait prit s’était ancrée en elle comme une tique, ne la lâchant plus. Durant ses recherches, seul un homme était parvenu à se faufiler entre les pierres que formaient cette muraille, mais seule la Dame Blanche pouvait la franchir totalement. Repenser à tout cela fut comme une gifle pour Arya, qui ressentit cruellement le manque formé par la mort de sa fille. C’était sa disparition qui avait été le déclencheur de toute cette folie, qui avait scarifié l’âme de l’Elfette à tout jamais. Enterrer son enfant était une épreuve qu’aucuns parents ne devraient avoir à subir… Pourtant, combien d’enfants Arya avait-elle tués pour les Théocrates ? Combien de parents avait-elle contrainte à vivre une douleur semblable à la sienne ? Comme une vengeance contre un monde en bord de la destruction. En y repensant, si la Blanche écoutait sa logique, elle aurait dû en vouloir à sa sœur pour la mort d’Aurielle, elle aurait dû se liguer contre le Dragon Albinos… Mais la raison semblait avoir quitté Arya, car celle-ci n’arrivait pas à en vouloir à sa sœur, elle ne pouvait pas renier l’unique personne qui parvenait à la faire tenir debout.

C’est donc entre ses bras protecteurs que Kälyna fut entrainée à l’intérieur de la cabane, Arya appréciant le délicieux contact que formait la main de son aînée sur sa taille, sa peau mate parcourue par un frisson non dû au froid. A l’intérieur aussi il faisait froid, mais la Dame Blanche fit le nécessaire pour réchauffer l’atmosphère. Le crépitement du feu était apaisant et Arya en profita pour fermer les yeux. L’odeur du feu de bois était sans doute l’une de ses préférés et elle se sentit inspirer longuement avant de soupirer d’aise, plus encore lorsque Käly fut de nouveau à ses côtés, les emmitouflant dans la grande couverture de la Blanche. Sans réellement y penser, Arya glissa ses doigts dans la tignasse sombre de sa sœur, caressant celle-ci, grattouillant son cuir chevelu. C’était un geste d’un naturel étonnant…

- C’est parfait.

Sa voix n’était qu’un murmure tandis que cette main chaude se glissait dans la nuque de l’ainée, massant ce cou, déliant ses muscles. Arya n’avait toujours pas rouvert les yeux, se contentant de profiter de cet instant paisible, ce qu’elle n’avait pas savouré depuis trop longtemps à son goût. Le monde pouvait attendre encore un peu … N’est-ce pas ? La main s’arrêta au milieu du dos de Kälyna aux dires de celle-ci et, cette fois, Arya posa ses émeraudes sur elle. A dire vrai, elle ne voyait pas son visage, mais peut importait. Au bout de quelques secondes de flottement, la cadette reprit son manège dans le dos de sa sœur, descendant encore et toujours, déliant ce dos qui avait porté bien trop de poids.

- J’aime à le savoir. En quelles circonstances as-tu pensé à moi ? Demanda t-elle, trop curieuse pour se taire. Savoir que Käly ne l’avait pas oublié toutes ces années la rendait heureuse. Je le vois. La Grande Prêtresse est morte. Käly est toujours en vie, plus que jamais.

Sans le savoir, Arya empruntait les mots qu’un célèbre Dragon Rouge avait déjà prononcés.

- Tu as changé, j’ai changé… Mais j’aime penser, j’aime ressentir, que malgré tout cela, certaines choses sont restées identiques. Comme nous deux.

Mais les choses étaient-elles réellement identiques ? La main d’Arya termina son massage et arrêta sa course lorsqu’elle rencontra la surface sur laquelle elles étaient assises. Mais elle resta là, au chaud, ne pouvant se passer de ce contact.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Jeu 5 Jan 2017 - 21:11

Oui, c’était parfait. C’est également la pensée qu’eut Kälyna malgré la piètre demeure naturelle à l’intérieur de cette sombre forêt inquiétante. Des gens venaient d’y mourir par leurs mains, mais c’était déjà un moment effacé de son esprit qu’on qualifiait rapidement d’abominable. Tout cela n’avait plus d’importance et elle se concentrait désormais sur le moment présent. À quoi bon sinon de replonger dans de possibles remords ou questionnements existentiels.

« Arya… »

C’était un murmure qui avait quitté ses lèvres rosées, immédiatement suivi d’un souffle qui trahissait sa sérénité et le relâchement de toutes ses tensions. Les doigts d’Arya sur son corps lui faisaient le plus grand bien. Non, il n’était pas endolori par l’exercice, le travail et les combats. Toutefois, l’anxiété, la dureté de son apparence et le devoir étaient toutes des causes expliquant ses muscles crispés. Mais voilà que tout cela disparaissait sous le massage. Il n’y avait plus rien à s’inquiéter, n’est-ce pas? Elle ne pensait plus aux individus qui lui voulaient du mal, aux Chimères qui dansaient non loin, à la pluie d’étoiles de son passé, au mal qu’elle avait pu commettre au nom de son ancien lié et à ce que pouvait lui réserver l’avenir. Tout cela, c’était derrière elle. Il n’existait plus qu’elle et Arya. Le reste, ce n’était pas important. Ça n’existait même plus tandis qu’elle poussait des ronronnements de plaisir sous la douceur de sa sœur.

Ses paupières avaient couvert doucement l’or. Ses défenses étaient tombées et son esprit ne chercha même pas à lui rappeler à quel point le monde était dangereux. Pour une fois, sa paranoïa attendrait.

« Oui, j’ai souvent pensé à toi, Sylmaë. »

La sombre prêtresse avait du mal à penser et elle répéta simplement ce qu’elle avait dit à sa sœur. Elle était détendue et paisible. C’était comme si le massage d’Arya lui anesthésiait le cerveau étant donné le mal qu’elle avait à attraper le fil de ses pensées. Ce n’était pas une chose à laquelle elle était habituée, mais elle se permettait de se glisser doucement dans ce sentiment d’engourdissement. La chaleur du feu lui faisait le plus grand bien et encore plus celle des mains de sa sœur sur sa peau. Sombréclat n’avait pas bronché lorsque sa cadette avait arrêté son geste à la courbe naissante de son postérieur. Non, elle ne remarqua pas ou ne pensa pas un seul instant que les gestes de la rose blanche pouvaient avoir une connotation sexuelle ou signifier plus.

« Une fois, je t’ai vue... »

Sa phrase s’était arrêtée là tandis que l’ancienne prêtresse bougeait à nouveau afin de prendre une position encore plus confortable. Elle s’étendit de tout son long, couverture sur une partie du corps, et sa tête ténébreuse posée sur les genoux de la Faucheuse.

« Du haut d’Althaïa, tu n’apparais que comme un petit point à l’horizon. Mais je savais que c’était toi. Tu combattais. J’aurais voulu venir te rejoindre, mais je ne l’ai pas fait. Je ne pouvais pas. »

Par des chaînes invisibles que la prêtresse s’était créées elle-même et dont elle s’était ligotée par sa propre volonté, influencée par le désir de plaire à son amour du moment.

« Te souviens-tu, lorsqu’on était jeunes et encore innocentes, des moments où on s’éclipsait des heures durant dans l’immense forêt qui formait notre chaleureuse demeure et qu’on inquiétait ceux que l’on appelait nos proches. Un jour, Père et Mère nous avaient retrouvées là où tu avais eu l’idée de créer l’antre des Roses. Ils avaient trouvé l’idée saugrenue et idiote. Mais j’avais adoré. Te l’avais-je dit? »

Ses doigts serrèrent ceux de sa cadette. Sombréclat avait rouvert les yeux et regardait paisiblement le bois qui se consumait lentement. Pourquoi parler du passé? Parce que… c’était ce qui lui venait à l’esprit. La dame blanche se permettait rarement d’y repenser.

« Dommage qu’ils aient tout détruit. Je crois que j’avais pleuré. Je ne sais plus… Aujourd’hui… Il ne reste plus rien. Ça a bien changé. Nous avons bien changé. »

Sombréclat prit une pause. Elle tenait toujours la main de sa sœur dans la sienne. Dire que c’était elle l’Ainée. Ne devait-elle pas se montrer forte et imperturbable justement? Que ce soit elle qui protège sa cadette. Et pourquoi les rôles ne pourraient-ils pas s’inverser rien qu’une fois. Kälyna était bien dans la bulle protectrice de sa petite sœur.

« Sauf le toi et moi. Je suis et je me sentirai toujours bien à tes côtés, petite sœur. Tu me fais penser que j’ai quelque chose pour toi. Je l’ai trouvé sur un adversaire qui m’a tout pris pour l’anéantir. Je pense que l’armure t’irait. Quand je te dis que j’ai pensé à toi... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Jeu 12 Jan 2017 - 23:44

Le temps semblait s’être arrêté. Où était-ce ce que Arya souhaitait. Tout contre sa sœur, enveloppée dans cette couverture, elle avait la nette impression d’être revenue des siècles en arrière. Tout ceci se faisait avec un naturel étonnant malgré le temps passé. Glisser ses doigts dans la chevelure de sa sœur, puis sur sa peau afin d’en délier les muscles et en extraire la tension… Elle se souvenait avoir déjà fait cela, autrefois, et elle se rendait compte que cela lui avait manqué, que cette proximité lui avait manqué.

Le soupir de sa sœur fit naître au creux de son ventre une chaleur étrange et pourtant bienvenue. Arya laissait ses doigts glisser dans le dos de son aînée sans jamais rouvrir les yeux, profitant de cet instant. Les vies qu’elle avait prises un peu plus tôt étaient déjà oubliés, reléguées à un coin de son esprit pour qui tuer n’était plus un problème. Depuis combien de temps ne c’était-elle pas senti si détendue ? Elle ne parvenait pas à s’en souvenir… et elle devinait que Kälyna n’avait pas due connaitre de moments de quiétude depuis longtemps, elle aussi. La voix de sa sœur, lorsqu’elle retentit une seconde fois, fit ouvrir les yeux à Arya. L’émeraude se posa avec douceur sur le profil de la Prêtresse, dont les paupières étaient toujours closes pour sa part. Le massage était terminé et les doigts de la guerrière demeurèrent posés quelque seconde dans le bas de son dos avant de redevenir plus sages. C’est alors que Kälyna surprit Arya en s’allongeant totalement, venant poser sa tête sur ses genoux. La Faucheuse ne put s’empêcher de sourire tandis qu’elle enfouissait ses doigts dans la tignasse sombre, recommençant son massage avec délicatesse.

La guerrière demeura silencieuse. Que pouvait-elle répondre aux propos tenues par Käly ? Elle aurait sans doute aimé voir sa sœur arriver à ses côtés, plutôt que d’être observée au loin par cette dernière. Mais c’était trop tard et il était inutile d’en parler… Mais le reste… « Je m’en souviens. » murmura Arya en laissant ses doigts glisser sur le bras de sa sœur. « Tu ne me l’avais jamais dit. » Continua la Blanche, toujours sur le même ton. « Mais je l’avais deviné. Tu avais cette lueur dans ton regard qui le disait pour toi. » Explique-t-elle simplement.

La cadette ignorait où sa sœur voulait en venir en évoquant le passé, aussi décida-t-elle de se taire et attendre, voir si Kälyna voulait rajouter quelque chose ou en venir à un point précis. Cela ne manqua pas d’arriver quelques instants plus tard, tirant un sourire à la guerrière. « Un cadeau, donc ? » Fit-elle, espiègle, en quittant sa position confortable pour se lever, laissant Kälyna allongé.

L’armure reposait à même le sol, en plusieurs parties. Elle semblait en excellent état et à la vue de la forme donnée au métal, elle devait donnait une apparence terrifiante à son porteur. Toujours dénudé, Arya vint s’accroupir face au métal, profitant de la chaleur que le feu diffusait dans son dos. La lumière des flammes semblait faire briller quelques tatouages tandis qu’elle effleurait le plastron du bout des doigts. Elle n’arrivait pas à déterminer de quel métal cette armure pouvait être, mais elle avait dû être portée par un homme doté d’une grande force. « Je n’ai jamais rien vu de tel. Je me demande en quels matériaux elle est faite. Le sais-tu ? » Déclara-t-elle doucement en prenant le plastron et en le soulevant comme s’il ne pesait rien, l’amenant à hauteur de ses yeux. « J’aime beaucoup le style. Mais il faudra la modifier pour que je puisse la porter confortablement. » Continua Arya en reposant la pièce d’armure au sol, près des autres. Elle revint ensuite auprès de Käly et s’accroupit devant le lit, posant ses bras croisés sur le matelas de fortune afin d’y appuyer son menton. « Merci. » L’or fut recouvert par l’émeraude et la main d’Arya se leva pour remettre à sa place une vilaine mèche sombre. Détendue, sans maquillage et allongée ainsi, Kälyna semblait si loin de l’image qu’elle donnait d’ordinaire. « Tu sais ce que j’aimerais ? Un bain. Chaud, parfumé et avec des bulles. Pas toi ? » Un bon repas serait également bienvenu, évidemment, mais un bain serait salvateur pour la guerrière et ses muscles noués..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Lun 6 Fév 2017 - 3:28

C’était longtemps que Kälyna ne s’était pas sentie aussi détendue et qu’elle enfouissait ses craintes au plus profond de son être pour ne pas y penser. C’était faux de croire que la terrible dame était sans émotion, bien que ce fût le masque qu’elle laissait entrevoir aux communs des mortels. Elle appréciait cette proximité avec sa sœur. Même si c’était celle-ci la cadette et que c’était donc son devoir de grande sœur que de la protéger contre tous les malheurs, en ce moment on pouvait dire que les rôles étaient inversés et elle ne s’en plaignait pas. C’était bon de chasser ses craintes et de savoir qu’une personne dans tout ce continent prendrait soin d’elle au point de faire saigner tous ceux qui lèveraient le moindre doigt sur elle.

C’était d’ailleurs étrange d’échanger des souvenirs. Un sourire se dessina sur ses lèvres anormalement roses face à la réponse de la Blanche. Il n’existait plus personne pour partager les moments passés, qu’ils soient bons ou mauvais. Plus personne n’avait souvenir que Kälyna Vallaël avait jadis été une bonne et sympathique elfette aimée de tous. Les temps avaient bien changé.

« Exactement. Un cadeau, pour toi ma sœur. »

Sombréclat se redressa afin de permettre à Arya de se lever et de s’approcher de cette fameuse armure. Bien sûr, l’or en profita pour caresser son dos et détailler la fleur qui y était joliment dessinée.

« Tu sais bien que ce n’est pas mon style ce genre d’habillement. Alors, fais-moi ce plaisir et prends-la. »

En effet, les armures lourdes n’étaient pas de l’attirail préféré de la magicienne. Elle préférait les vêtements légers qui ne la restreignaient pas dans ses mouvements et bien qu’elle pouvait reconnaître une certaine beauté dans ces habits métalliques, cela n’avait pas la prestance des robes qu’elle pouvait trouver.

« Je ne sais pas. C’est quelque chose de solide, ça je peux te l’assurer. J’ai eu tout le mal du monde à terrasser son porteur et je l’ai gardée. Je ne sais pas exactement pour quelle raison à vrai dire puisque, comme je te l’ai dis, je ne porte pas d’armure. Mais cela aurait été dommage de jeter cette bonne armure. Je suis bien heureuse de l’avoir gardée. Comme quoi j’ai dû pressentir ton arrivée sans même m’en rendre compte. »

À son tour, Kälyna se releva et se mit dos au feu. Ses pas feutrés la menèrent jusqu’à sa sœur qu’elle enferma dans son dos par derrière.

« Bonne idée. »

Un murmure, un sourire amusé et la dame se détacha de l’elfette blonde. Elle sortit aussitôt de la cabane sans aucune gêne d’être toujours nue face à Arya. Toutefois, lorsque la Faucheuse sortit, elle fit face à une Kälyna au visage sérieux et aux bras croisés sur sa poitrine.

« Tu ne crois quand même pas que je vais faire tout le boulot? Bon, très bien. »

Le ton était à la blague. Sa voix s’éleva doucement dans la nuit et les arbres se mirent à bouger selon sa volonté. En plein centre de son campement temporaire, une baignoire en arbres - puisque de dire en bois serait réduire la réalité – se dressa. Satisfaite, elle jeta un regard à Arya puis intima à l’eau du lac de la remplir.

« Voilà qui est fait. À toi de la réchauffer maintenant. Je reviens, je vais aller prendre le savon. »

Il était dans son sac qui se trouvait dans la cabane.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Jeu 23 Fév 2017 - 0:33

Arya se sentait si bien, si tranquille. Sa quête, à savoir retrouver sa sœur, était menée à bien et elles profitaient désormais l’une de l’autre, comme si elles ne s’étaient jamais quittées. En présence de sa douce aînée, la guerrière ne craignait plus les jours à venir et se concentrait sur l’instant présent. Tout comme Kälyna, Arya se permettait de laisser libre cours à ses émotions, ce qui lui permettait de savourer l’instant à sa juste valeur.

Un sourire, doux et tendre, étira les lèvres rosées de l’Elfette. Elle remerciait sincèrement son ainée pour ce cadeau et elle avait grand hâte d’être en mesure de le porter, même si cela allait devoir attendre quelque temps. Avoir cette armure serait un peu comme avoir Käly avec elle en tout temps, veillant sur elle. Cette idée était plaisante, tout comme la sensation des bras de son aînée autour de son buste.
La puissante magicienne s’était levée et avait entouré sa sœur de ses bras, cette dernière venant poser ses mains sur les siennes. Une fois encore, leur nudité respective ne semblait pas les déranger tandis qu’Arya savourait cette étreinte. Le souffle de sa sœur dans sa nuque la fit, toutefois, anormalement frissonner. Käly allait-elle s’en rendre compte ?

Quelques instants plus tard, la cadette emboita le pas et sortit à son tour de la cabane. Ses pieds nus dans l’herbe lui apportèrent de délicieux frissons tandis qu’elle haussait un sourcil face à la blague de Käly, avant de rire doucement. La voix de cette dernière vint ensuite empli l’air et en quelques instants, les arbres avaient formé une baignoire suffisamment grande pour elles deux, comme l’avait souhaité Arya. Les arbres accueillirent ensuite une certaine quantité d’eau, mais il était encore nécessaire de la faire chauffer, ce que l’Elfette ne savait pas faire.

« Chauffer ? Attend, Kâly ! C’est toi la mage, pas moi ! » Mais trop tard, la Prêtresse ne l’avait pas écouté et avait disparu à l’intérieur de la cabane. Arya soupira et s’approcha du bain, les poings sur les hanches. « A nous deux … »

Un long soupire s’échappa d’entre ses lèvres tandis qu’elle fermait les yeux, tentant vainement de se remémorer ses leçons passées. Arya n’avait jamais été une bonne mage, elle avait porté un intérêt assez limité à la magie contrairement à sa sœur … C’est donc ainsi qu’elle se retrouva nue face à une baignoire créée magiquement dont l’eau demeura résolument froide malgré ses efforts. Tout juste avait-elle pris un degré supplémentaire…

« J’ai besoin de m’entraîner… » Fit-elle entre ses dents en mettant un léger coup de pied dans le bois, agacée par son impuissance face à quelques choses d’aussi stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 7 Avr 2017 - 4:28

Sa mission remise à Arya, Kälyna lui avait ensuite tourné le dos afin de retourner à la cabane. Un sourire s’était dessiné sur ses lèvres rosées lorsqu’elle l’avait traitée de mage. En effet, c’était elle la « magicienne » de la famille, mais n’empêche qu’elle croyait aux talents de la blonde. Ils étaient là, à quelque part, il fallait simplement les trouver, leur donner du temps et de l’attention pour les voir fleurir. Elle avait franchi l’ouverture de l’habitation de fortune et s’était emparée ensuite du savon que contenait sa sac. N’ayant besoin d’autre chose, elle ressortit aussitôt pour rejoindre l’elfette qui galérait à sa tâche.

« Définitivement. »

Voilà ce qu’elle clama sévèrement l’ainée. Elle avait toutefois une expression amusée et posa le savon sur le tronc qui formait la baignoire. S’approchant, elle glissa dans son dos et lui attrapa doucement la main.

« Aie un peu confiance. Tu sais le faire, tu ne sais simplement pas comment. »

La proximité avec sa sœur ne la dérangeait guère. Pour elle, ça lui paraissait tout à fait normal d’être nue et collée intimement à sa cadette. Sa voix était douce et portait la confiance qu’elle avait en les capacités d’Arya.

« De quelles façons pouvons-nous réchauffer cette eau? Il n’y a pas qu’une seule solution, alors réfléchie un peu… Bien sûr, avec du feu, ce serait certainement le plus efficace. Nul besoin de créer un torrent de flammes pour y parvenir. Le plus simplement est souvent la meilleure option et ceci est un cadeau de nos chers amis humains pour qui, je le crains, aime brûler tout ce qui bouge. »

Un petit ricanement s’échappa de sa gorge. Le feu n’était pas la spécialité des elfes. Il semblerait qu’ils appréhendaient de mettre le feu à leur jolie forêt ou était-ce une autre raison? Peu importe, guidant la main d’Arya avec la sienne, elle l’apporta devant leur visage. Aux doigts de l’ancienne prêtresse apparurent des flammèches de petit calibre afin d’éviter tout risque de brûlure. Les secondes défilèrent puis les minutes sans qu’elle n’abandonne sa sœur.

« Je savais que tu y arriverais! Maintenant, maintient les flammes et apporte les à l’eau. »

C’était une étape plus difficile où il fallait réussir à maintenir les flammes malgré l’eau qui désirait l’éteindre. Sombréclat encouragea sa sœur à recommencer le geste-clé et l’aida à rendre la température du bain agréable.

« Tu devrais t’entrainer plus souvent. La magie, c’est important. Ce n’est pas tout, certes, mais c’est tellement pratique. Allez ! À l’eau maintenant mademoiselle! Tu l’as bien méritée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël Ven 5 Mai 2017 - 19:58

Arya pouvait très certainement venir à bout de nombreux ennemis, mais il y avait des choses encore hors de sa portée. Bien entendu, l’idée d’être incapable de chauffer une bassine d’eau avait de quoi la frustrer, mais en temps normal la question de prendre un bain chaud ne se serait pas posé. Avec la présence de sa sœur et de ses capacités magiques, les choses devenaient immédiatement différentes, les possibilités s’ouvraient et, Arya devait se l’avouer, elle se reposait beaucoup sur son aînée fraichement retrouvée.
La voix de cette dernière retentit dans son dos et, sans prendre la peine de se retourner, la Blanche croisa ses bras sous sa poitrine tout en poussant un grognement. Le ton sévère qu’avait emprunté sa sœur n’empêchait pas Arya de se montrer totalement réfractaire, loin de là, d’autant qu’on se retournant, la cadette observa une expression amusée sur le visage de Kalÿna.

« Ce n’est pas gentil de se moquer… » Grogna l’Elfette, une fois de plus.

Toutefois, comme par magie, la mauvaise humeur d’Arya se dissipa lorsque Kaly lui prit délicatement la main. La sensation était agréable, encore plus lorsque le corps de la mage vint se coller à son dos, épousant presque ses propres formes. La proximité nouvellement instaurée par l’ainée ne dérangeait pas le moins du monde la cadette, dont les doigts se resserrèrent autour des siens. Son souffle contre son oreille, alors qu’elle prononçait quelques encouragements, fit frissonner Arya de plus bel, mais celle-ci fit un effort pour se concentrer sur les paroles de sa sœur plutôt que le reste. Ainsi, sous ses yeux d’émeraudes apparurent cinq petites flammèches.

« Cela semble si simple lorsque tu le fais… »

Mais l’effort demandé pour Arya était plus conséquent, son manque de pratique et sa méconnaissance de beaucoup de gestes clés jouant en sa défaveur. Toutefois, celui-ci était fort simple et au prix d’une concentration accrue, l’elfette aux cheveux de neige parvint au même résultat que sa sœur. Quelques minutes plus tard – et non sans jurons elfiques – l’eau était chaude et Arya fatiguée.

« C’est vrai, pratiquer la magie est plaisant, mais c’est parce que j’ai un excellent professeur avec moi. »

L’Elfette avait dit cela en se tournant vers Kaly, qu’elle éteignit doucement l’espace de quelques instants. Arya se sépara ensuite de sa sœur pour se glisser dans le bain en soupirant d’aise. Le bonheur se lisait sur ses traits délicats, de même que la joie au fond de son regard, qui se posa sur son ainée.

« Aller, viens par ici ! Toi aussi, tu mérites un bon bain chaud. »

En disant cela, la Blanche tapota l’eau se trouvant devant elle, invitant ainsi sa sœur à se caler contre sa poitrine et entre ses jambes, dont on voyait les genoux dépasser du bain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël

Revenir en haut Aller en bas

Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite et grande soeurs ♥ | PV : Kälyna Vallaël
» une petite (enfin grande ) nouvelle ;p
» Petite ou grande révision?
» Petite visite, grande pensée
» Petite ou Grande soeur, sache que je t'aime [PV Nacre] ( a archiver)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-