Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le poids de nos responsabilités (Pv Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Sam 30 Juil 2016 - 16:31

5 Juillet

Une séance du conseil militaire Aldarien venait se d'achever il y a à peine quelques minutes de cela, et cette séance avait disons été assez longue, même si peu agité. Longue car il y avait eu beaucoup à dire dans les faits, et à organiser surtout aux vu des derniers événements, parlons par exemple des militaires inquiets à juste titre de la guerre civile chez les vampires, et qui craignaient qu'un nouveau Lorenz Wintel vienne au pouvoir, et qui préconisaient donc que l'on renforce les garnisons à la frontière avec les vampires, ou ceux méfiants des Gloriens qui voulaient renforcer la garnison à la frontière avec l'empire Glorien, ou ceux encore qui voulaient renforcer les garnisons les plus proches des terres désolés pour plusieurs raisons, dont l'une que Lorenz Wintel devait se trouver dans cette dernière vu que c'est là-bas que la traque infructueuse qui avait lancé contre lui avait dû se replier… Voilà une partie des détails sur lesquelles ils s'étaient concertés pendant ce conseil en somme.

Et Luna Duruisseau pendant ce conseil lui avait semblait essayé de faire de son mieux au cours de ce dernier. Mais il avait aussi sentit que cela devait faire beaucoup de poids sur ses épaules surtout que la gamine n'était pas née noble, et n'avait pas été spécialement éduqué pour exercer une telle charge, et encore si on avait tenté de l'éduquer à cela elle n'aurait eu que quelques années pour l'apprendre, sans parler de sa jeunesse… Ce qui faisait en somme qu'elle devait avoir du mal pensa t-il, et pourtant c'était-elle qui s'était retrouvé à assurer la charge de régente, à croire que le destin pouvait avoir de l'ironie…

En tout cas après ces réflexions Christan se dit qu'il serait peut-être une bonne idée d'aller parler de certains choses avec elle peu après que le conseil ce soit terminé, et il attendit donc qu'elle sorte de la salle, et qu'elle ait un moment de libre pour aller l'aborder.

« Luna ? » Dit-il donc tout simplement de sa voix grave pour qu'elle le remarque, et lui dédie un minimum d'attention, avant ensuite de reprendre en s'arrêtant à un mètre d'elle alors que son armure émettait son bruit métallique caractéristique avant qu'il ne reprenne la parole de manière pragmatique peu après avoir vérifié que personne d'autre ne les écoutait sur le moment.

« Comment va tu ? Tu me semblait être comment dire… Mal à l'aise pendant le conseil. Un problème préoccuperait-il particulièrement nôtre régente à l'heure actuelle ? » Demanda t-il franchement, même s'il se doutait un peu de ce que c'était selon lui, après tout le fait qu'elle soit une régente devait probablement représenter déjà beaucoup pour elle, après tout elle n'avait jamais été noble, ni officière, ni quoi que ce soit du genre, alors se retrouvait au haut du panier de l'empire sans être préparé avant… Il y avait de quoi se sentir comme un agneau au milieu de meute de loup. En tout cas c'est en grande partie pour cela qu'il tâchait de prendre des pincettes en cet instant, chose qu'il ne faisait pas souvent remarquons...

« Quand j'y pense cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas parlé seul à seul Luna. Arrive tu à trouver d'ailleurs du temps libre pour parfaite tes talents guerriers malgré ton travail actuel de régente ? » Demanda t-il au passage pour voir si elle confirmait ou non ce fait, après tout peut-être que l'emploi de temps de régente de Duruisseau ne lui laissait pas forcément beaucoup de possibilités pour ceci… Dans tout les cas il attendait de voir ce qu'elle allait lui répondre, mais avait déjà deux trois idées en tête si jamais elle n'avait rien de pressé à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mar 2 Aoû 2016 - 2:56

Interminaaaaaable! C’est le terme qu’aurait utilisé Luna pour décrire cette séance militaire. La régente avait fait tout son possible pour garder son attention sur la réunion et sur les points importants qui étaient apportés par les conseillers et autres militaires. Mais c’était plus fort qu’elle, son regard azuré ne cessait de se déplacer jusqu’à la fenêtre et c’est sans ajouter les caresses mentales, mais surtout les blagues que lui faisaient parvenir son liés. Même s’il n’était pas présent dans la pièce puisqu’il était supposément trop grand – mais Luna savait que la vraie raison était qu’il était trop dérangeant par son inlassable énergie -, elle le savait non loin. Son lié savait à quel point elle était ennuyé et il voulait bien faire, mais disons qu’elle était quelque peu déconcentrée.

- Hm…? Fit-elle en levant la tête pour fixer l’homme qui portait une barbe rousse.

Qui était-il déjà? Maxime, le diplomate en relations interraciales ou était-ce le responsable des ressources naturelles? En tout cas, cet homme la regardait intensément de son regard ténébreux. Un doute naquit dans son esprit. N’était-ce pas plutôt Maximus? Ça n’avait pas d’importance à vrai dire. Il attendait une réaction de sa part. Mais qu’avait-il dit? Un sourire apparut sur son visage pendant que son esprit cherchait. Ah oui! Il avait parlé des vampires et de la guerre civile qui sévissait chez eux. Les êtres de la nuit étaient potentiellement dangereux puisque leur futur souverain risquait de compromettre la paix. Il fallait renforcer les frontières au niveau des plaines. La jeune femme fut « sauvée » par un autre homme qui se leva de sa chaise, outré par cette proposition, et rappela que c’était les Gloriens les ennemis. Il voulait plutôt qu’on mette les effectifs aldariens aux frontières des deux royaumes humains.

- Asseyez-vous! Ordonna la régente d’une voix équivoque. Ce n’est nullement la place pour un tel comportement.

Malgré sa frêle constitution et son jeune âge, ses mots semblèrent porter fruit puisque l’individu s’excusa et se réinstalla dans sa chaise. La discussion reprit son cours et cette fois-ci, Luna tâcha d’y rester concentrée. Aldaria était son royaume. Elle devait s’assurer de la sécurité de ses citoyens et cela impliquait d’être au courant de ce qui se passait sur le continent. Devait-elle envoyer des troupes aux frontières vampiriques ou gloriennes ou encore à la lisière de la forêt sombre? Comment savoir? La réponse lui échappait malgré les arguments de chacun des partis. Si Korentin avait été là, qu’aurait-il fait? Tout ce que le cœur de la princesse des lumières lui disait, c’était que si Korentin était là, Kylian le serait aussi et il n’y aurait pas de souci avec les vampires. Mais surtout, si le dragonnier d’émeraude était là, elle ne serait pas au sein de cette réunion.

La réunion se poursuivit sans réussir à arriver à un consensus et elle finit par prendre fin pour le plus grand soulagement de la petite lune. Malheureusement, ce n’était que partie remise. Elle échappa un soupir lorsque tous les gens furent sortis et elle fut la dernière à quitter la pièce.

- Huh? Répondit-elle à son nom.

La jeune femme s’était arrêtée et son regard surpris s’était posé sur Christan. Perdue dans ses pensées, elle n’avait même pas remarqué que c’était lui.

- Oh? Christan! S’exclama-t-elle en le voyant.

Un sourire s’élargit sur son visage. Étrange que cela pouvait être pour les deux ennemis d’autrefois, mais désormais, la jeune femme l’appréciait bien. Son regard balaya les alentours, ils étaient seuls dans le couloir. Il aurait été mentir de ne pas dire qu’elle avait été surprise par sa question.

- Euhm… Bien. Répondit-elle, mais un long silence s’ensuivit. Elle réfléchissait à savoir si un problème la préoccupait particulièrement. Non, pas vraiment. Rien de précis. La vie en général, je suppose?

La régente haussa les épaules et étouffa un soupir. Que diraient les gens s’ils savaient que tout ce qu’elle voulait en ce moment c’était de courir aux côtés de son dragon au sein d’un joli bois?

- Tu as raison, Christan. Je dois t’avouer que les moments seuls à seuls avec la régente se font de plus en plus rares. Lui répondit-elle.

C’était une plainte cachée. La présence de Luna était nécessaire lors de réunions, d’audiences, de banquets ou bals, de rencontres diplomatiques et bien d’autres. Elle avait moins de temps pour elle-même, pour prendre soins d’Alkhytis ou pour pratiquer des activités qu’elle aimait.

- Viens, marchons. Dit-elle.

Sans même s’en rendre compte, elle avait employé son ton autoritaire et n’acceptait pas de refus. Ses pas longèrent le couloir et c’est vers l’extérieur du palais que la jeune femme se dirigeait.

- Je dois avouer que le temps me manque. Le peu de temps que j’ai, je le passe avec Alkhytis. Et puis… C’est pas drôle pour la jolie et influente noble que je suis si, au lieu d’apprendre les bonnes manières, j’apprends à me battre. Une femme qui se bat, voyons, ça ne se fait pas. Que dis-tu là, Christan?

Le sarcasme était plus que présent dans sa voix. La condition des Armandéennes n’était malheureusement pas sur le même pied d’égalité que pour les hommes.

- Je suis bonne à marier et à porter des enfants. Pas une épée. Lâcha-t-elle d’une voix dégoûtée. C’est bien trop dangereux pour moi! Et c’est bien difficile de s’améliorer si tous mes adversaires me laissent gagner, non? On dirait qu’ils ont peur que je les fasse pendre pour m’avoir battue.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Jeu 4 Aoû 2016 - 23:24

Il se rappelait très bien de cette séance du conseil pour sa part. En même temps cette dernière c'était tenu il y a encore quelques instants de cela.

Et pour tout t'avouer lui-même ne saurait trop dire quelle frontière il faudrait renforcé car les Gloriens ne lui semblaient pas à lui non plus forcément digne de confiance tandis que les vampires n'étaient pas non plus très rassurant surtout avec leurs satané guerre civile, à croire que c'était un peuple sauvage aux mœurs sociales perverties pour ainsi partir en guerre civile dès qu'il fallait désigner un nouveau prince, tandis que pour les frontières de l'Ouest il pensait aussi que ce serait une très bonne chose de mettre à mort ce Lorenz Wintel un jour, ainsi on purifiant un peu ce continent de la vermine qui grouillait encore dessus tout le monde pourrait respirer un peu mieux. C'est qu'ils avaient déjà assez de problèmes sur les bras après tout sans compter sur cet ancien tyran vampirique...

En faîte le plan simple pour l'Ouest aurait été d'envoyer une grande armée faire le grand nettoyage, ou faire flamber cette bon sang de forêt désolée, mais comme la chose ne semblait pas aussi simple personne ne l'avait vraiment proposé. On devinait donc pourquoi ce Lorenz Wintel avait décidé de se cacher là-bas, dans tout les cas c'était une chose à noter. Comme pour Kälyna Vallaël les armandéens n'avaient pas été fichus de tuer Lorenz Wintel, à croire décidément qu'on ne pouvait jamais se fier à certains au sujet de la mort des personnes indésirables tant que le corps de la dite personne indésirable ne gisait pas en sang devant soi. Pour sa part il mettrait d'ailleurs bien la tête de Wintel sur une pique pour l'exposer sur la muraille d'Aldaria, histoire de calmer certaines volontés bellicistes vampiriques envers les humains qui commençaient à lui taper sur les nerfs…

Mais bon de toute manière le conseil était terminé pour le moment, et ils verraient bien plus tard de quoi parler du point de vue stratégique, mais pour le moment autant concentrer un peu son temps à la régente qui ne lui semblait pas au meilleur de sa forme ces temps-ci pour tout avouer.

Même s'il fallait dire que pour le moment elle semblait au moins se débrouiller tant bien que mal car le royaume ne s'était pas effondrée, et qu'on ne l'avait pas heureusement retrouvée dans sa chambre avec un poignard dans le dos, chose qu'il essayerait d'ailleurs d'empêcher pour sa part même si c'était surtout le boulot des lames écarlates dont Matis Falkire était le chef. Oh, et franchement il connaissait assez Luna pour savoir qu'elle devait être mal à l'aise avec ceci, ils n'étaient peut-être pas ami proches, mais la manière dont ils s'étaient fréquentés pendant des années faisaient tout de même qu'ils avaient appris à se connaître un minimum. D'ailleurs il se demandait si Fabius Kohan l'empereur Glorien devait se réjouir, ou non de la situation actuelle d'Aldaria, en tout cas ce sale chien ne devait pas être mécontent de ce qui était arrivé à Korentin Kohan, et Weren se disait qu'il serait bien dans tout les cas de garder un œil sur ce sale traître à l'avenir, comme ils devait garder un œil actuellement sur sa régente.

Et il acquiesça pour sa part tout simplement quand elle constata que c'était lui qui l'avait appelé, et visiblement elle semblait sourire à cela. A croire que les années passant avaient finit par faire en sorte qu'elle apprécie sa compagnie, ce qui n'était pas forcément pour lui déplaire car il devait aussi avouer au fond de lui appréciait Luna même s'il était bien moins à l'aise qu'elle avec les comportements que l'on nomme gentillesses, et autres. Car comme il lui avait dit un jour il pensait clairement que c'était s'exposer aux attaques des autres que de se dévoiler ainsi pour lui.

Néanmoins même s'il restait un homme assez renfermé, et solide cela ne l'empêchait pas de pouvoir se comporter de manière plus ouverte avec Duruisseau, mais c'était là plus une exception qu'autre chose fallait-il noter.

« Ces temps-ci ne sont faciles pour personne je présume. » Dit-il donc tout simplement pour ne pas chercher trop la petite bête quand elle disait qu'elle présumait que c'était la vie en générale qui devait un peu l'éreintait mentalement. Ce qui était probable d'ailleurs au vu de tout ce qui c'était passé ces temps-ci.

Weren devait aussi avouer qu'il comprenait le sentiment du poids des responsabilités que devait avoir Duruisseau, il l'avait lui-même ressentit à une époque quand il avait été nommé général de l'armée alayienne. Et il comprenait parfaitement que plus que les responsabilités c'était les conséquences d'un possible échec de sa part qui pouvait peser mentalement sur un dirigeant ou un officier de haut rang. Enfin dans tout les cas il pouvait comprendre Luna à ce sujet-ci, et se contenta de répondre au soupir puis aux aveux de cette dernière.

« Le pouvoir n'est jamais quelque chose de facile à gérer pour ceux qui désirent bien faire Luna, mais étrangement c'est souvent ces derniers qui arrivent à en faire quelque chose de bien avec ce même pouvoir car ils ne prennent ainsi pas à la légère la manière d'en user. » Dit-il à la fois pragmatique, sincère et encourageant car il pensait vraiment ce qu'il disait, ceux qui usaient en bien du pouvoir étaient ceux qui ne le prenaient pas à la légère. Après cela ne voulait pas dire qu'on était un bon dirigeant de prendre le pouvoir qu'on avait au sérieux, mais c'était déjà disons un bon état d'esprit pour régner de la bonne manière selon-lui.

Et ensuite il se contenta donc de suivre Duruisseau sans rien objecter quand celle-ci lui dit de venir marcher d'une voix étrangement autoritaire. Il prit ça comme un fait qu'elle désire vraiment qu'il la suive donc il se contenta d'obéir sans rien dire, et il longea donc le couloir en compagnie de Luna alors que son armure cliquetait comme toujours à chaque pas qu'il faisait. Et que celle-ci confier en partie ce qui la tracassait… Et cela d'une manière non dénuée de sarcasme, il avoua d'ailleurs franchement.

« La noblesse a sa manière de vivre bien à elle, mais pour ma part je leur répondrai que si la noble que tu es se retrouve seule face à un assassin car ses gardes ne seraient pas là où n'auraient pas suffit à stopper ce dernier tu sera bien heureuse de savoir te défendre. Car comme je te l'ait dit auparavant Luna, il faut avant tout compter sur soit avant de compter sur les autres pour ne pas être prit en plein instant de faiblesse. » Une manière de voir les choses dur mais très pragmatique au fond. Puis il reprit au sujet du fait qu'elle était bonne mariée, et ne pouvait pas s'entraîner convenablement.

« Si tu le désire nous n'aurons qu'à aller nous entraîner, je peux t'assurer que pour ma part je saurai être un instructeur impitoyable à ton égard. Et pour moi à ce moment là tu ne sera ni une femme, ni une régente mais une guerrière qui aura intérêt à donner le meilleur d'elle même pour espérer progresser. Enfin si c'est ce dont tu as envie. » Dit-il d'une voix grave avant d'ajouter ensuite en regardant un instant les environs.

« Pense tu d'ailleurs avoir besoin d'aide pour alléger ton fardeau ? Être régente ne doit après tout avoir rien de facile je pense Luna. Je ressentais la même chose que toi lorsque j'étais général dans l'armée alayienne et que beaucoup de responsabilités pesaient sur mes épaules, et je sais que tu dois être attentionné au point de ne pas désirer mal faire les choses. Mais peut-être qu'il faudrait aussi que tu évite de te laisser déborder au risque de ne plus pouvoir tenir ? Pense tu pouvoir après tout tenir pendant encore des années tout le poids du royaume Aldarien sur tes épaules ? As tu des conseillers de confiance qui pourraient t'aider par exemple ? » Ajouta t-il ensuite sérieux après s'être assurer que personne ne les écouter, et il préférait aborder ce genre de sujet directement pour que Duruisseau puisse y réfléchir que laisser les choses couler au risque qu'une catastrophe survienne à l'avenir. Et cela il le disait à la fois pour elle, mais aussi pour ce royaume qu'il servait dorénavant, et d'une certaine manière on pouvait même dire qu'il faisait ainsi son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Lun 15 Aoû 2016 - 2:25

Luna avait acquiesça d’un signe de tête. En effet, ces temps-ci n’étaient pas faciles. Pour personne? Difficile de se prononcer jusqu’à là, mais pour la jeune femme qu’elle était, elle se trouvait avec un lourd poids sur les épaules. Elle ne laisserait pas tomber pour autant et c’est fièrement qu’elle guiderait Aldaria vers le meilleur. C’est ce qu’elle voulait, mais y arriverait-elle? Elle avait encore en tête les ambitions de Korentin Kohan. Il n’était plus en état pour avoir son monde où chacun aurait sa place et pourrait vivre en toute tranquillité, mais son idée avait continué de germer dans son esprit. C’était utopique et extrêmement ambitieux. Mais pouvait-on arriver à quoi que ce soit autrement? En tout cas, c’était elle que l’empereur avait choisi comme régente et elle ne laisserait personne s’emparer de son titre.

- Tu as raison. Le pouvoir… C’est si… Je ne sais pas comment dire... Commença-t-elle. Elle ne savait pas trop où elle s’en allait avec tout ça, puis haussa finalement les épaules. En tout cas, je n’en ai jamais voulu. Je n’ai jamais cherché à gagner la puissance… Enfin, pas comme ça… Pas en devenant régente de tout un royaume. J’imagine que ça ne m’a pas trop monté à la tête? Tu me le dirais si c’était le cas, n’est-ce pas? Lui demanda-t-elle.

Elle avait suffisamment confiance en lui pour qu’il soit franc avec elle et qu’il lui dise sa manière de penser sans devoir tourner autour du pot. De pire ennemi, Christan était devenu une personne qu’elle appréciait et sur laquelle elle pouvait compter. Le temps avait changé bien des choses…

Christan et Luna traversèrent les différents couloirs du palais sans réel but précis, autrement que celui de s’éloigner le plus possible de la salle du conseil. C’est vers l’extérieur qu’ils se rendirent finalement, passant par la porte qui menait au jardin royal. C’était un endroit que la petite lune aimait : la tranquillité y régnait. Un sourire fendit ses lèvres.

- Tu n’es pas comme les autres, Christan. Et je t’apprécie pour ça. Tu ne me vois pas comme étant la jeune régente qui va marier un riche noble pour la prospérité du royaume et qui devrait apprendre à tisser des fleurs sur un joli bout de tissu. Selon eux, je devrais me promener constamment avec tout plein de gardes et tout. Franchement…

Elle échappa un soupire. Les nobles l’exaspéraient. Était-ce parce qu’elle n’avait pas grandi dans cette bulle protectrice que l’on essayait de l’envelopper désormais.

- Je ne sais pas si c’est parce que tu es Alayien que tu penses différemment de ma personne. Ou parce qu’on a voulu s’entretuer, jadis. Mais en tout cas, j’ai l’impression que tu es le seul à comprendre que je veux me battre. C’est désormais mon royaume. Je veux le défendre, pas regarder les autres le défendre à ma place. Enfin… C’est peut-être parce qu’ils ont peur de me perdre qu’ils pensent comme ça. Après tout, après l’horreur qui est arrivé à Korentin, je peux comprendre…

Christan, confident de la régente, cela sonnait-il étrange? Peu importe, cela lui faisait du bien de pouvoir parler franchement avec quelqu’un et de lui dire réellement ce qu’elle pensait. Elle n’avait pas besoin de revêtir un masque avec lui. Elle pouvait lui parler franchement sans qu’il soit choqué et c’est ce qu’elle appréciait le plus. À part Alkhytis, elle n’avait personne pour se confier.

- J’ai certainement besoin d’aide… Lui avoua-t-elle. Je ne sais pas vraiment quoi. J’apprends encore énormément. J’ai les conseillers pour m’aider à prendre de bonnes décisions, mais s’ils ne s’entendent pas toujours. Ils ne me font pas tous confiances, cependant, ça se voit dans leur regard. Certains ne comprennent pas pourquoi c’est moi qui suis à la tête du royaume. Dit-elle, puis elle prit une petite pause. Son regard s’accrocha à des fleurs. Parfois, je ne le comprends pas moi non plus…

À quoi Korentin avait-il pensé? Dans sa précipitation, c’était sa pupille qu’il avait choisi et c’était tout un honneur. Nolan n’était pas encore suffisamment âgé et Esmelda était occupée avec son rôle de dragonnière de la Caste, ainsi qu’avec son jeune enfant. Il restait donc que Luna comme potentielle Kohan, même si elle n’en portait pas officiellement le nom.

- Ce que j’ai vraiment de besoin, c’est de me changer les idées. De bouger. De passer ma frustration sur quelque chose. Tu comprends ce que je veux dire…? Demanda-t-elle en se tournant vers le commandant. Tu serais d’accord pour te battre comme moi, de temps en temps? De m’entraîner. Sans me laisser des chances. Poursuivit-elle. Je te promets que je ne te pendrai pas si tu gagnes ni si tu me blesses par accident.

Un sourire moqueur s’était dessiné sur ses lèvres.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 17 Aoû 2016 - 20:56

Pour sa part il ce serait presque demander ce qu'il aurait fait s'il avait été régent en vérité, chose impossible bien entendu, et à laquelle il n'aspirait pas vraiment, mais se mettre à la place de Luna mentalement permettrait peut-être de mieux comprendre cette dernière. Mais en vérité il ne voyait pas en quoi elle faisait mal son métier de régente, dans le pire des cas peut-être qu'elle n'était juste pas prête à cela, mais il savait qu'elle ferait de son mieux. Et tant qu'elle ne ferait rien qui lui semblait nuisible à ce royaume pour le moment il n'avait pas à la contester.

« Le fait que tu te soucie de cela veut probablement dire que ça ne t'ait pas trop monter à la tête je suppose, et dans le pire des cas j'irai te le dire si je vois quelque chose à redire à ta politique, et ce avec ma franchise habituelle. » Qui équivalait presque à dire ce qu'il pensait concrètement des choses, et il reprit ironique. « Mais pense surtout au fait que tu te retrouve régente, et moi commandant sous tes ordres, aurait-tu imaginer un quel cas de figure il y a quelques années de cela ? Il faut avouer que la vie sait être ironique. »

En effet on pouvait dire que les choses avaient sacrément changer depuis la première fois qu'ils s'étaient vue, et comment changeraient-elles encore à l'avenir ? Il n'en savait rien, mais comme il le disait toujours, la vie est un combat, et lui et comme Duruisseau allaient sans doute continuer à mener cette lutte avec acharnement tant qu'ils le pourraient…

Et alors qu'il marchèrent ils finirent par arriver au jardin royale… De la verdure, Christan en tout bon alayien n'aimait pas tant que cela la nature, et ce genre de chose, mais si cela plaisait à la régente d'accord, pour sa part il pouvait bien supporter des plantes tant que ces dernières ne tentaient pas de l'agresser. Et il répondit donc légèrement solennel à la blonde.

« J'appelle un chat, un chat. Et pour moi une dirigeante devrait savoir être forte, que vont-il faire de toi à ainsi t'amollir, et te restreindre ? Il te faudrait de quoi respirer, et surtout continuer à devenir plus fort. Et soyons sérieux Duruisseau, tu as des origines équivalentes aux miennes, ce n'est pas du sang bleu qui coulent dans nos veines, et nous sommes tout deux orphelins. Tu n'es donc pas à l'aise dans cette cour remplie d’aristocrates, et ça je peux le comprendre. » Précisa t-il légèrement amer comme pour souligner cette ressemblance qu'ils avaient, et le fait que leurs origines n'étaient pas des plus royales, mais malgré tout ils étaient là et pouvaient donc se comprendre d'une certaine manière.

« La vie est un combat Duruisseau, mais pas forcément un combat à mort, c'est un combat pour vivre sa vie comme on le désire, un combat pour son peuple, un combat pour son royaume. Que tu ait cette fougue, et ce désir de lutter en toi est une bonne chose. Néanmoins je suppose que le fait que tu dirige te pousser aussi à certaines considérations notamment le fait de ne pas trop risquer ta vie. Mais à mes yeux si tu dirige un pays, et surtout si tu commande une armée tu doit à la fois être citoyenne et soldat. » Dit-il franchement.

Enfin dans tout les cas il écoutait ce qu'elle avait à dire, et donnait son avis en retour, quand au fait qu'elle avait raison d'une certaine manière, mais surtout qu'à ses yeux elle serait une encore meilleur dirigeante si elle restait une guerrière, et ne déteignait pas le maniement des armes. Après tout ce n'est pas parce que c'est une femme qu'elle ne doit pas avoir un bon sang de caractère.

« Je pourrai t'aider dans le domaine militaire… Il faudrait que de temps en temps tu vienne visiter les casernes des soldats je pense, tu apprendrai beaucoup, et tu te rappellera ainsi de ce que c'est d'être un simple soldat, et surtout tu gagnerai en popularité auprès de l'armée... » Il la regarda en ayant une idée, puis ajouta. « Je pense que si cela prendra un certain temps pour toi de gagner l'estime des nobles tu peux toujours pendant ce temps gagner l'amour du peuple, et le respect de tes soldats. Car l'armée, et le peuple restent deux des grand piliers de tout dirigeant Luna, et c'est pour ton peuple que tu gouverne non pour les nobles cela ne l'oublie pas. Et c'est pour toi, et l'empire que les soldats se battront à l'avenir. » Affirma t-il certain de ce qu'il disait avant d'ajouter.

« Je pourrai donc t'aider à gagner le respect de tes soldats, et le soutien croissants des militaires. Il ne faut pas sous-estimer ce que peut faire l'armée après tout Luna, car si les militaires avaient demain tous envie de faire un coup d'état ils obtiendraient sans doute gain de cause alors que s'ils étaient de ton côté tu aurait sans doute bien plus d'assurance en tant que régente, et en essayant de gagner leurs respect tu pourrait ainsi être telle que tu désire l'être, une guerrière. » Avant de reprendre ensuite amusé.

« Je comprend en effet, après tout il arrive qu'on ait envie de passer ses nerfs sur quelqu'un, et pour ma part je les passe sur mon second le capitaine Iskuvar. » Dit-il sarcastique avant de reprendre plus sérieux. « Je suis d'accord pour cela oui, et je te propose même que nous commencions une séance d'entraînement dans peu de temps si tu le désire… » Avant de reprendre ensuite amusé à son tour.

« D'accord, mais si Falkire n'aime pas le fait que je t'ai fait un bleu, ou deux ce sera à toi de le convaincre de te laisser continuer à t'entraîner avec moi. Et sur ce allons donc commencer une séance d'entraînement pour que tu ait une idée de ce que je te réserve pour l'avenir. » Avant d'ouvrir la marche pour se diriger vers un endroit propice pour qu'ils s'y entraînent, et si possible qui n'était pas trop remplit de monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Ven 26 Aoû 2016 - 4:10

Contrairement à l’Alayien, Luna aimait le jardin. En fait, elle aimait tout ce qui se rapprochait de la nature, des plantes et de la tranquillité. Elle n’était pas une fille de grande ville contrairement à ce que l’on pouvait penser puisqu’elle était devenue la régente de la Lumineuse. Enfant, elle avait grandi dans un petit village où l’élevage et l’agriculture prisaient. Ensuite, elle avait vécu dans la forêt à quelques kilomètres de Gloria avec Saemon. Luna pouvait s’arrêter et observer le ciel pendant des heures ou encore, rêvasser en plein centre d’un chant de fleurs. Dommage que son rôle ne lui permettait plus ces activités qu’on qualifiait facilement de futile.

- Tu es probablement l’un des seuls qui peut me comprendre ici. Mes parents n’étaient pas nobles. Je ne le suis pas plus et je ne veux certainement pas ressembler à ce que les gens d’ici voudraient que je ressemble. Korentin n’a pas pu me « dompter » et ils n’y arriveront pas plus. Mais je tiens au bien d’Aldaria et du royaume de mon père adoptif. Je voudrais qu’il soit fier…

Avec Christan à ses côtés, la princesse des lumières se promena dans le jardin. Elle s’arrêta quelques fois pour jeter un coup d’œil à une fleur qui avait attiré son attention, mais reprenait toujours la route. Malgré ses airs distraits, elle l’écouta et acquiesçait d’un signe de tête à ses propos. Elle était d’accord avec lui et ses propos étaient emplis de sagesse. Cela paraissait qu’il était un guerrier et un meneur d’homme expérimentés.

- Ah oui? D’accord, je suivrai tes conseils. J’irai faire un tour aux casernes des soldats. J’avoue que j’aimerais beaucoup connaître tous ces gens. Et si j’ai du mal à bien m’entendre avec les nobles, ce n’est pas le cas avec soldats. Je pourrais aller voir les citoyens aussi! Allez voir comment ils vont et ce qu’ils voudraient. Quoi de mieux de connaître sa cité que de rencontrer les gens qui y vivent. Je n’ai pas besoin qu’un conseiller m’apporte des nouvelles, si je peux aller les chercher moi-même, non?

Luna se dirigea vers la sortie du jardin. Heureusement qu’il était tranquille et qu’il n’y avait personne pour la déranger. C’était notamment une des raisons qu’elle aimait l’endroit.

- Bon, d’accord. Dans ce cas, je compte sur toi pour m’aider. D’accord? Je me débrouille bien à l’arc et ce serait probablement toujours mon arme de prédilection. Mais je ne peux pas compter que sur la distance, je dois être plus douée à l’épée aussi ou face à d’autres situations. Et tout ça, ce n’est pas pour Aldaria que je le fais. Enfin, si, peut-être un peu. Mais comme je t’avais dit jadis, je veux devenir meilleure! S’exclama-t-elle.

La jeune femme était sérieuse quant à ce désir. C’est ce qu’elle avait voulu depuis la mort de ses parents et cette pensée avait été renforcée par la présence de Christan, lorsqu’il était son ennemi, mais surtout par celle d’Aldakin du Néant.

- Pauvre capitaine Iskuvar. Prononça-t-elle avec un petit ricanement. En tout cas, Matis n’a pas à le savoir si tu me fais un bleu, n’est-ce pas?

Luna lui avait souri et avait également fait un clin d’œil complice. Personne n’avait à savoir ce que les deux tramaient et connaissant Falkire, il n’était pas de ceux qui allaient s’opposer.

- Allons-y! Je te suis. Et profitons-en pour rencontre les autres soldats!








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Sam 27 Aoû 2016 - 17:28

Il n'avait jamais été élevé dans un cadre de nature, l'alaya d'où venait Christan était une terre magnifique, mais stérile. Et il n'avait vraiment commencé à connaître les grandes étendues sauvages, et les forêts qu'à son arrivée sur Armanda avec le reste de l'armée alayienne, un continent lui ayant bien entendu l'air assez sauvage, une terre où l'homme laisser la nature régnait au lieu de régner sur cette dernière… Et pour tout avouer il pensait toujours pareil de ce côté-ci, il ne voyait après tout rien de sacrée dans la nature contrairement aux armandéens, car pour lui la seule chose véritablement sacrée au final maintenant que Néant plus c'était la civilisation…

« Les autres aimeraient souvent faire de nous ce qu'ils veulent que nous soyons, et ce souvent dans le but de servir leurs propres intérêts. Ou peut-être pensent-ils que tu es jeune et inexpérimentée ? Je ne saurai vraiment le dire car pour ma part je n'ai jamais été adepte des caprices, et des jeux d'intérêts de la noblesse, l'armée me semblant après tout un univers bien plus simple, et honorable en comparaison. » Dit-il simplement.

Après tout oui le monde civil qu'il soit noble, ou du petit peuple lui semblait bien peu discipliné, et ordonné au final. Et il y avait vraiment un monde pour Weren qui séparait les civils des militaires, et pour sa part il était tout à fait satisfait de faire partie de celui des militaires. Après tout il y aura toujours besoins de soldats au final, et le fait d'être haut officier permettait ainsi de ne pas être trop impliquer dans les jeux de la cour aldarienne. Au passage d'ailleurs au cours de cette promenade il avait remarqué que Luna avait l'air assez contemplative au sujet de ce jardin… Elle était si jeune dans les faits, mais semblait pourtant avoir déjà une très grande maturité.

« Oui faire des visites te permettra de t'informer par toi-même, et donnera l'impression aux militaires que tu es une régente te souciant d'eux, et aux civils que tu es proche du peuple. Et cela c'est une chose que la noblesse ne pourrait t'enlever si tu arrivais à acquérir l'estime de la population. Tout en te permettant au passage de sortir un peu du palais. » Car il sentait bien qu'elle devait être lasse de devoir rester en permanence dans ce palais entourer de tout ces nobles, et de ces gens aux goûts plus ou moins précieux…

Et sinon son idée d'entraîner la jeune Duruisseau semblait plaire à cette dernière. Bien ! A ce qu'il voyait elle n'avait pas perdu son enthousiasme guerre, et c'était une très bonne chose pour l'avenir. Que ce soit pour Aldaria, ou pour elle.

« Et j'exigerai que tu donne le meilleur de toi pour t'améliorer Luna, je me montrerai aussi dur envers toi que je le suis envers mes hommes pour que tu puisse progresser. Car ce n'est pas dans la facilité que l'on s'accomplit en tant que guerrier, sans oublier que tu m'avais fait une promesse dans le passé, et que si je ne t'aide pas je serai visiblement mort de vieillesse avant que tu ne puisse remplir ton engagement. » Ajouta t-il ensuite avec une pointe de sarcasme vers la fin qui montrait qu'il n'était pas totalement sérieux. Après tout Duruisseau lui avait un promit un beau combat à l'avenir, et si ce ne sera probablement pas un combat à mort, il était certain que Weren n'avait pas oublié cette promesse, et comptait bien dans le futur avoir ce combat…

« Il serait surtout jaloux de savoir que c'est moi qui t'entraîne, après tout il semble presque en pincer pour toi d'une certaine manière. » Dit-il ensuite sarcastique au sujet de Matis, après tout n'avait-il pas le droit de faire un peu d'humour vache sur son ancien supérieur ? Mais bon de toute manière il était visiblement l'heure d'aller s'entraîner, mais d'abord...

« La caserne où se trouve mes hommes se trouve non loin du palais, par contre je te préviens, en plus des aldariens de naissance une bonne partie d'entre-eux sont des alayiens d'origines. Ce sont des soldats très disciplinés, et respectueux de la hiérarchie, mais ils sont habitués au système militaire de mon peuple, et s'attende donc à ce que tu soit digne d'être la chef de l'armée où ils sont. Car c'est en partie en ton nom qu'ils se battront et mourront peut-être à l'avenir. Et de ce fait un alayien tient à avoir des chefs méritants leurs positions. » Acheva t-il en ouvrant ensuite la marche jusqu'à leurs prochaine destination... Une caserne se trouvant à l'intérieur de la cité aldarienne, dans un quartier des classes populaires, mais pas pauvres.

[…]

Et ils arrivèrent donc un peu plus tard à l'entrée de la caserne où se trouvait une bonne partie de soldat de Weren, en somme plusieurs centaines d'hommes, et les soldats y étaient assez affairés à s'entraîner au moment où la régente et leurs commandant apparut. Entrée qui fut assez remarquer car beaucoup d'hommes qu'ils soient aldarien, alayiens, ou lyssiens d'origines au vu de leurs traits se retournèrent vers eux silencieux, et se mirent aux gardes à vous… Weren avait toujours aimé maintenir une certaine discipline dans les rangs.

« Ils pensent que si tu es ici c'est pour une raison importante… Je te propose de démentir ce fait, et de leurs annoncer que tu es venu t'entraîner avec les troupes, et ce sans attendre aucun traitement de faveurs. Pour leurs démontrer ainsi que tu es tout à fait capable de partager les mêmes labeurs que les soldats de ton royaume, et que toi aussi tu es une guerrière et non pas une jeune noble installée sur un trône juste le temps d'attendre que Nolan Kohan soit en âge de régner. » Dit Weren à part à Duruisseau sur le ton grave du conseil, avant d'attendre ensuite que cette dernière fasse ce qui lui semblait juste, après tout c'était elle la régente pas lui, et il valait sans doute mieux être naturel que de se forcer pour faire bonne impression auprès des guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Sam 10 Sep 2016 - 3:14

- Je ne m’attends pas à un traitement de faveur et je n’en veux surtout pas. Je veux devenir forte et oui, je compte toujours respecter ma promesse! S’exclama-t-elle.

Luna sourit. Weren était un guerrier expérimenté, beaucoup plus qu’elle. Elle n’était qu’une jeune femme qui était devenue soldate depuis seulement quelques années. Son talent avait su l’emmener jusque-là, mais c’était surtout sa détermination qui l’avait poussée à devenir meilleure. De la poussière, elle en avait mangé dans le désert. Des ecchymoses, elle en avait eu tout plein. Ça ne l’avait pas arrêtée. On lui avait dit qu’elle ne réussirait pas à suivre la vie de soldat et qu’elle abandonnerait. Mais ce n’était pas arrivé. Le seul élément qui lui avais un frein c’était lorsque Korentin l’avait nommée régente. Elle avait alors quitté ses fonctions de simple soldate pour prendre les rênes du royaume lumineux. Or, Luna n’était pas une politicienne. Elle n’était pas une « belle-parleuse ». C’était une femme d’action!

- Laissons Matis en dehors de tout cela, veux-tu? Allons s’entraîner plutôt! Tu vas pouvoir juger mon niveau!

Certes, la princesse des lumières était une personne orgueilleuse fière. Toutefois, elle était consciente de ses limites. Elle avait su gagner en maturité et en sagesse. La gamine à Aigue-Royale qui défiait le colosse métallique était plutôt inconsciente…

Finalement, ils quittèrent le jardin et la régente suivit le commandant jusqu’à la caserne. Bien sûr, elle y était déjà entrée, mais elle ne s’était jamais réellement attardée. Son regard balaya les nombreux soldats qui se trouvaient là et elle en reconnut d’ailleurs quelques-uns du temps de Sandur. Des regards inquiets se tournèrent vers elle et plusieurs entamèrent déjà le salut militaire.
Elle répondit à Christan d’un signe de tête, décidant déjà de prendre la parole.

- S’il-vous-plait, je n’ai pas besoin de ça. Aujourd’hui, ce n’est pas en tant que Régente que je suis ici, mais en tant que guerrière. J’ai combattu aux côtés d’un bon nombre d’entre vous et j’aimerais pouvoir le faire encore. C’est ensemble qu’on pourra faire d’Aldaria un endroit que l’on aime vivre. Prononça-t-elle d’une voix forte.

Elle couvrit les soldats d’azur. Les discours n’avaient jamais été son fort, mais c’était plus facile lorsqu’elle pensait réellement à ce qu’elle disait. Ils étaient des hommes et femmes du peuple. Pas besoin de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, elle pouvait simplement le faire. Tant qu’elle était sincère, il n’y aurait pas de soucis avec eux peu importe les mots qu’elle employerait. Du moins, c’est ce que la petite lune croyait.

- Je considère que cet endroit vous appartient et que c’est votre demeure. Je ne veux imposer ma présence. M’acceptez-vous parmi vous en tant que compagne d’entraînement? Ajouta-t-elle d’une voix ferme.

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était confiante envers ses anciens compagnons d’arme. Toutefois, s’ils ne voulaient vraiment pas d’elle, elle partirait tout simplement. C'était à eux maintenant de répondre.

Le regard de Luna se déposa momentanément sur Weren. Avait-elle fait ça correctement?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Dim 11 Sep 2016 - 17:38

« Bien. » Répondit-il donc visiblement satisfait au ton de sa voix quand Luna affirma qu'elle comptait bien respecter sa promesse, et ne pas avoir de traitement de faveur. La bonne attitude en somme pour s'améliorer.

Après tout on ne devenait pas un guerrier expérimenté du jour au lendemain, et c'est 27 ans à l'armée qu'avait dû passer Weren pour disposer de telles compétences martiales. Avec le temps, et de la volonté il était néanmoins certaine que la régente saurait aller loin. Weren était après tout le genre d'homme à croire qu'une volonté d'acier pouvait permettre de triompher de toutes les épreuves. Il se fichait donc bien au final de voir que de base la jeune guerrière était fragile physiquement, car ce n'était pas en abandonnant après tout qu'elle deviendrait une grande bretteuse par exemple. Tel était l'existence, une lutte qu'il fallait mener jusqu'au bout, et si la vie pouvait être dur, voir ingrate. La seule chose à faire lorsqu'elle vous met à terre finalement c'était de se relever et de poursuivre le combat.

« Allons-y en effet. » Accepta t-il ensuite simplement quand la régente accepta qu'ils aillent s'entraîner immédiatement. Et en effet jauger le niveau de Luna permettrait au guerrier de se faire une idée précise de ce qui serait nécessaire à améliorer chez elle par exemple. Que ce soit les points faibles à compenser, ou bien les points forts à exploiter. Car au final il y avait toujours moyen de s'améliorer après tout.

Et ils arrivèrent ainsi à la caserne ou stationnait une partie des troupes de Weren. Troupes qui étaient tout en cas calmes, et sérieuses lorsqu'elles remarquèrent la présence du commandant, et de la régente. Et cette dernière suivit visiblement son conseil, et essaya de parler telle une soldate, et non comme une régente aux guerriers. Des paroles qui n'étaient certes pas des laïus inspirés de politiciens, mais qui semblaient plus qu'acceptables vu qu'elles étaient franches, et directes. Ce qu'aimaient souvent les militaires au final.

« Oui ! » Fut la réponse qu'obtînt donc Duruisseau de la part des troupes qui se mirent aux repos et semblèrent assez enthousiaste, en effet certaines se rappelaient d'elles en tant que compagnon d'armes, et d'autres appréciaient visiblement que la régente vienne ainsi s'entraîner comme une soldate du rang. Et en voyant cela Weren ne put que glisser visiblement encore une fois satisfait à la jeune régente.

« Les militaires je suppose te paraissent moins inutilement complexes que les nobles ? Ce n'est pas faux si tu pense ainsi, après tout devoir se battre côte à côte alors que nôtre vie est en jeu permet d'aisément forger des liens. Il existe une sorte de fraternité à l'armée que l'on trouve difficilement ailleurs après tout, et si tu te bat à leurs côtés le moment venu crois moi il s'en souviendront. » Dit-il donc pragmatique avant de reprendre ensuite en prenant son bouclier lourd dans sa main gauche, et sa hache dans sa main droite.

« Sur ce, je t'avais vu t'entraîner avec une sorte de bouclier magique il y a un moment de cela Luna. J'aimerai donc voir tes compétences d'un le maniement d'un duo bouclier/épée. Car s'il est vrai que je suis quelqu'un se battant de manière assez brutale, il reste je sais aussi mieux que personne que la défense est essentielle lors d'un affrontement. » N'était-il pas après tout célèbre en tant que « la muraille » ? Cela témoignait donc bien des compétences de Weren dans le combat défensif…

« Allez Luna ! Montre moi que ton épée sert à autre chose que tricoter ! » Dit-il donc provocateur pour l'encourager en donnant un premier coup de hache mesuré quand elle fut prête, de manière à pouvoir voir à quel point elle savait se débrouiller son bouclier. Coup donné avec assez de force pour se faire sentir, mais pas trop non plus car il était là pour l'entraîner, pas pour tenter de lui casser le bras en s'acharnant sur son bouclier. Surtout que ce n'était que le début de l'entraînement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 5 Oct 2016 - 3:40

Un large sourire s’était dessiné sur le visage de Luna lorsque les soldats s’étaient écriés en faveur de sa présence. Elle avait levé sa main et leur avait répondu d’un salut militaire. Avant d’être régente ou d’être noble, en son cœur, la gamine était une guerrière. L’angoisse entourant sa présence s’était évanouie, leurs traits s’étaient détendus et ils se mirent au repos. C’est Christan qui regagna son attention et elle acquiesça d’un signe de tête.

- Oui, définitivement. Les militaires sont des hommes terre-à-dire, c’est ce que j’aime chez eux. Sans être nécessairement simples, ils ne se compliquent pas la vie avec des choses inutiles ou insignifiantes. Ils ont vécu les batailles, connut l’adrénaline de perdre tout ce qui était si cher à leur yeux et ont réalisé qu’il faut profiter de l’instant présent… Répondit-elle en parlant en partie de son vécu. Soldate, elle avait appris que la vie ne tenait parfois qu’à un fil. De plus, il n’y avait pas plus grande famille qu’un groupe de soldats. Sur un champ de bataille, ces gens devenaient des frères et sœurs d’arme dont on devait avoir confiance, car c’était eux qui venaient protéger nos arrières.

Lorsque l’armure ambulante prit en main son bouclier et sa hache, Luna sortit Mur Thoracique et Éclat de son sac qu’elle déposa sur le sol à un endroit qui ne viendrait pas les gênant.

- Je suis certaine qu’il n’existe pas de personne plus indiquée pour me montrer comment bien se servir d’un bouclier. Ajouta-t-elle à l’attention du commandant.

La régente pensait réellement à ce qu’elle disait. Elle savait se débrouiller avec une épée fine, mais avec un bouclier, c’était une autre histoire. Heureusement, bien que des plus robustes, le bouclier de Hendrick Kohan était des plus légers et des plus aisés à manier pour une jeune femme de sa stature. Une étincelle de défi apparut dans l’azur. Éclat et Mur Thoracique mourraient d’envie de chanter. L’instant d’après, la princesse des lumières portant son armure. Merci à l’effet apposé dessus pour être rapidement équipée.

Sans qu’ils n’aient besoin de le demander, les soldats s’étaient éloignés pour laisser la place aux deux duellistes. Christan et Luna avaient certainement su attirer leur attention et piquer leur curiosité. Le premier coup de hache fut bloqué par son bouclier sans trop de difficulté. Bien sûr, si Christan ne se donnait pas à fond et qu’il visait le Mur, la gamine n’aurait pas trop de mal.

Mais cela devint plus compliqué lorsque le combat débuta réellement. Les deux adversaires étaient concentrés l’un sur l’autre. Éclat et Châtiment s’entrechoquaient joyeusement. Ils créaient cette musique particulière lorsqu’ils venaient frapper le métal des boucliers. Cela allait plutôt bien au début tandis qu’elle évitait les coups et dansait au rythme des coups. Mais plus le temps passait et plus la fatigue se faisait ressentir. Son bras droit qui tenait le bouclier se faisait de plus en plus lourd et de plus en plus douloureux. Ses mouvements devenaient plus lents et ses parades moins efficaces. Heureusement que l’armure du dragonnier du soleil couchant était là pour la protéger.

Pourtant, Luna n’arrêtait pas. Ce n’est pas dans ses plans d’arrêter avant de ne plus être capable de bouger le moindre muscle.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Dim 9 Oct 2016 - 12:48

L'armée ce n'était pas le civil pensa Christan avec une légère pointe de fierté, il y avait des kilomètres après tout entre le monde civil peu ordonné, et l'armée discipliné. De même que les valeurs, et la fraternité que l'on pouvait trouver dans un corps armée n'était tout simplement que trop rare dans le civil pensa t-il. Et le fait que Luna avait été une guerrière, et en était toujours une ne pouvait au final que jouer en sa faveur ici heureusement.

« Celui qui a vécu au plus près de la mort connaît réellement la valeur de la vie en somme ? Je suppose que cela doit être le cas de beaucoup de soldats en effets. » Répondit-il néanmoins visiblement en pleine réflexion suites aux paroles de Luna lorsqu'elle avoua apprécier la manière de pensée militaire. Après tout pour sa part il n'avait pas forcément l'air d'aimer la vie au final, mais Weren était un cas à part. Il n'appréciait pas tant la vie que cela, mais ne voulait pas renoncer au combat qu'état l'existence, non la défaite face à la mort n'arriverait que lorsqu'il lui serait impossible de continuer ce combat, pas avant...

Mais qu'importe ! Il mit son grand bouclier sur son bras gauche, et prit sa hache en alliage moderne dans sa mains droite. Cette dernière étant particulièrement légère les coups qu'il porterait sur le bouclier de Duruisseau seront certainement moins violents qu'avec une grosse hache de guerre conçu pour broyer les os.

« En effet, pourquoi m'appelle t-on la muraille à ton avis ? » Ajouta t-il donc amusé lorsque Luna affirma qu'il n'y avait sans doute pas de meilleure personne que lui pour lui apprendre à user d'un bouclier. Mais d'abord pour apprendre à cette dernière cela il fallait aussi voir ce qu'elle savait déjà faire à son bouclier.

Ainsi il attaqua le premier lorsqu'elle fut prête. Sans y mettre toutes ses forces bien entendu, car il tenait surtout à estimer la technique de parade de Luna. Qui y allait trop frontalement conclut-il vite. Oui trop frontalement, elle paraît comme lui le ferait avec son lourd bouclier, en somme à la manière d'un colosse avec un lourd bouclier, et non celui d'une femme assez légère et taillé pour l'agilité avec un bouclier moyen. Pour peu s'ils s'étaient amusé à frapper de toutes ses forces il aurait sans doute pu l'épuiser rapidement voir lui casser un bras à terme sous l'effort… Non il fallait qu'elle revoie sa technique pensa t-il, mais avant de faire ses commentaires il continua tout de même de la tester lors d'un vrai combat d'entraînement...

Il paraît ainsi les coups de son mieux pour sa part, s'abritant à chaque attaque derrière son bouclier comme derrière une forteresse, et enchaînant souvent avec un léger coup de ce même bouclier juste après. En vérité lors d'un réel combat il aurait enchaîner avec un violent coup de ce bouclier, mais autant si possible éviter de rappeler à Luna de douloureux souvenirs en rapport avec ce bouclier entre autres..

Et alors qu'elle semblait faiblir Weren sembla ordonner d'un geste une pause avant de dire ce qu'il avait à dire.

« Tu te fatigue trop Luna en parant ! Tu ne pare pas de manière optimisé, et cela pourrait te coûter la vie lors d'un vrai combat. » Finit-il donc par dire ensuite, en ajoutant. « Tu pare le coup de front, et absorbe avec ton bouclier la majorité du choc, cela irait bien entendu si tu était une montagne de muscle comme moi maniant un lourd bouclier en fer, mais ce n'est pas approprié pour toi. Car tu te fatiguera ainsi assez vite pour peu que ton adversaire soit plus fort que toi. Ce dernier pourrait même te briser le bras à travers le bouclier sous ses assauts répétés en frappant de toutes ses forces s'il est bâtit comme moi. » Dit-il donc franchement, et sur ce...

Il retira le bouclier qu'il portait, et alla en chercher un de taille moyenne, équivalent à celui de Luna au niveau des dimensions. Et il fit un geste en faisant adopter un angle rapidement à son bouclier avant d'ajouter. « Tu ferais mieux de tenter de détourner en partie le coup de ton adversaire, cela te permettra ainsi d'encaisser un choc moins intense sur ton bouclier, et te fatiguerait moins. Essaye par exemple de faire glisser en partie l'attaque de celui qui te face fait sur ton bouclier en jouant des formes de ce dernier. » Il montra plusieurs gestes qui pouvaient être employés pour cela avant de reprendre calmement. « De plus si tu détourne bien l'attaque cela a des chances de te laisser une ouverture potentielle pour contre attaquer. Tu pourrais même tenter après une esquive de frapper ton ennemi de ton bouclier pour déséquilibrer ce dernier s'il a une stature équivalente à la tienne par exemple. » Et il la regarda un instant suite à ce quelques propos de sa part, avant d'ajouter.

« Attaque moi pour que je puisse te faire une démonstration, et après j'attaquerai, et ce sera à toi d'essayer cette technique de défense que tu adaptera de la manière qui te convient bien entendu. »

Mais avant qu'elle na parte à l'assaut il finit par demander lorsqu'il eut une idée en tête.

« Sinon Luna quand j'y pensai, j'aurai quelque chose à te demander. J'avais pu voir au cours de nos nombreux entraînements que tu avais des réflexes très affûtés, une grande qualité en combat je dois avouer car cela permet de réagir rapidement. Et de ce fait j'aimerai que tu me montre après ce petit entraînement comment tu fais pour réagir aussi rapidement à ce que fait ton adversaire, et que tu me donne des conseils en ce sens aussi. Après tout je pense que tu as toi aussi des choses à m'apprendre. » Acheva t-il de dire donc. Ainsi il pourrait apprendre quelque chose, et donner une bonne impression de la régente à ses hommes, après tout ce n'est pas tout les jours que Christan Weren demandait des conseils à quelqu'un, c'était même souvent l'inverse. Cela envoyait donc un message assez fort, Weren la respectait en tant que guerrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Lun 24 Oct 2016 - 3:58

- J’ai déjà pu le voir sur le champ de bataille… Mais je sens que je vais bientôt le vivre en direct! Répondit-elle en souriant suite à sa question sur la raison qu’on appelait Christan la muralle.

Luna était prête au combat et sa détermination était certainement plus féroce que son habileté à se battre armée d’un bouclier. Elle se débrouillait bien avec Éclat, mais son bouclier était plutôt un fardeau pour elle et ce n’est pas parce qu’il était trop pesant pour elle. En effet, il était enchanté pour être un poids plume et ne représentait pas un problème pour la jeune guerrière qu’elle était. Mais elle ne savait juste pas comment bien s’en servir. Après qu’elle l’ait obtenu suite à la libération de Hendrick, personne ne lui avait appris à s’en servir. La jeune femme l’utilisait comme elle pensait qu’il fallait l’utiliser… ce qui n’était certainement pas une très bonne technique!

Le combat dura un petit moment divisé entre les coups reçus et les coups donnés. Sans surprise, la régente vacillait sous les coups de l’Alayien. Pourtant, ce n’est pas ce qui tâcha sa détermination, seulement la fatigue grandissante. Elle ne dit pas non à un petit arrêt et encore moins à l’aide offerte par Christan.

- Oh! Je vois…! Répondit-elle.

Elle était reconnaissante qu’on veuille améliorer sa technique et prenait grand sérieux à mémoriser les directives. Donc, éviter de se prendre l’attaque de plein fouet. Elle devait se pratiquer à dévier l’attaque afin d’en dévier la force reçue. C’était tout un art tout cela. Parier, déséquilibrer l’adversaire et riposter! Mais c’est bien beau la théorie, mais la pratique c’est une toute autre histoire.

Suite à cela, l’entraînement reprit. La princesse des lumières attaqua le commandant de l’armée qui dévia l’attaque à l’aide de son nouveau bouclier. À son tour, elle se prépara à recevoir le coup comme il le fallait et ce n’était franchement pas génial. Sa déception se lut sur son visage, mais la curiosité la gagne rapidement.

- Quelque chose à me demander? Répéta-t-elle surprise.

Jamais elle n’aurait cru que Christan lui aurait demandé de l’aider en ce qui concerne des compétences martiales. Son regard s’illumina de joie.

- Avec plaisir! Tu auras des réflexes affutés après, tu verras! Débuta-t-elle. Elle sembla réfléchir à la façon de s’y prendre. Voici la nouvelle règle : tu n’as plus le droit de bloquer avec ton bouclier ou de parer mes coups. Les seules choses que tu peux faire, c’est d’éviter l’attaque… ou encore, d’attraper l’épée avec ton gant métallique. D’accord? Dit-elle d’une voix trop joyeuse et qui sous-entendait qu’il ne pouvait pas être contre son idée. De mon côté, j’utiliserai seulement Mur Thoracique.

Les gardes purent ensuite assister à l’entraînement entre les deux anciens ennemis. C’était un peu étrange de voir un mastodonte tout armuré essayer d’éviter chacun des coups tandis que la jeune humaine bloquait les coups de hache avec son bouclier du mieux qu’elle le pouvait.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 26 Oct 2016 - 21:32

Luna avait des choses à retravailler pour s'améliorer c'était un fait, mais au final la quête de la perfection était celle de tout guerrier car il y avait toujours moyen de faire mieux en vérité. Ce qui déterminait au final qui était le plus fort était donc plutôt l'acharnement dont il faisait preuve dans cette quête. Et cela dépendait aussi bien évidemment des soutiens qu'il pouvait avoir pour lui faciliter les choses...

Ainsi Duruisseau ferait certainement les efforts nécessaires pour s'améliorer, mais pour cela il lui faudrait certainement beaucoup de pratique, surtout qu'elle n'était visiblement pas du tout habitué à se battre avec un bouclier, fait d'autant plus vrai que… Weren ne l'avait en vérité quasiment jamais vu se battre avec un bouclier dans une situation de danger par le passé. Était-ce une nouvelle façon se de battre que Luna voulait expérimenté pour l'avenir ? Cela il tâcha de le supposer, et se dit que dans ce cas si elle comptait vraiment se battre ainsi il faudrait faire en sorte qu'elle se batte le mieux possible car il serait très très malheureux que la régente meurt lors d'un affrontement…

Il tâcha donc de donner des conseils que la jeune blonde sembla écouter avec attention, et elle faisait bien car ces derniers lui seraient sans doute très utiles à l'avenir. Après tout chaque guerrier avait son propre style de combat propre qui dépendait de son physique, et il valait mieux au final développer ses propres atouts que de copier ceux des autres. Et c'est donc dans cet optique là que l'alayien essaya d'enseigner à la jeune régente une technique de défense approprié à ses capacités physiques.

Si elle se défendait après tout comme il lui conseillait de faire en tentant de dévier les attaques elle pourrait pleinement tirer parti de ses réflexes aiguisés, et de son agilité naturel. Là où une montagnes de muscles comme Weren faisait mieux de bloquer les coups, et de frapper sèchement avec son bouclier. L'art du combat en somme, un art où Weren et Luna étaient tout deux des artistes avec un style bien différent.

Et Luna faisait des efforts dans les faits, des efforts qui payeraient sans doute mais qui demanderaient un long travail, néanmoins elle savait maintenant ce qu'il fallait faire et essaya de faire comme Christan lui avait de faire pendant que lui tâchait de la guider là-dedans. Ce jusqu'à ce que lui aussi lui fasse une demande. Ce dans l'optique d'aller en faveur de la régente auprès de ses hommes. Et visiblement cette demande sembla beaucoup plaire à Luna qui fut très enthousiaste à cette idée d'aider Weren à développer ses réflexes. Christan l'écouta donc attentivement, et se dit que ce ne serait guère facile mais qu'il tâcherait bien entendu de faire de son mieux… Il devait donc essayer d'éviter les attaques de Luna ce qui n'était pas ce à quoi il était habitué ou attraper l'épée avec son gant métallique ce qui n'était pas simple non plus mais qui serait un très bon entraînement en soit en effet…

« Je suis prêt à essayer. » Se contenta t-il donc de dire en laissant tomber au sol son bouclier en main gauche, et en laissant Luna prendre l'initiative. Weren tenta donc de s'écarter de la trajectoire du coup, mais en vérité arriva surtout à faire en sorte que l'attaque glisse largement sur son plastron. Ce qui n'était guère une bonne esquive, il riposta ensuite avec une attaque Luna tenta de dévier avec plus ou moins de mal, et tenta ensuite d'attraper en pleine course l'épée de Duruisseau de la main gauche.

Ce qui fut très difficile, car dans les faits Weren manqua sa tentative, attraper une épée en vol était après tout loin d'être simple pourraient en témoigner ceux qui avaient déjà essayer. Un sport sans doute réservés aux guerriers vraiment très agiles, car dans les faits Weren aurait plus de chance de saisir Luna par le bras que de bloquer ainsi son épée. Néanmoins il tenta de faire comme elle le disait, pendant qu'elle faisait ce qu'il lui avait demandé de faire.

Et l'entraînement se poursuivit donc ainsi jusqu'à ce qu'une réussite concluante de chacun vienne montrer que leurs efforts n'étaient pas forcément vains. Luna arrivant à dévier en coup direct en bonne partie grâce à son bouclier, et Weren finissant par se mettre hors de la trajectoire d'un coup d'estoc de très peu. Voyant cela ce dernier finit par dire d'un ton visiblement satisfait.

« C'est un très bon début pour tout deux je pense, il y aura encore beaucoup à travailler sans doute mais cela ne sera qu'une question de détermination pour s'améliorer. Sur ce... » Il souffla légèrement. « Je suppose que tu es fatigué ? Pour ma part je pense l'être. » Tenter d'esquiver des attaques en armure lourde n'était pas des plus reposants en vérité, il était quelqu'un de très endurant oui mais un tel entraînement était rapidement exigeant pour quelqu'un qui n'était pas habitué à une telle façon de se défendre. Il conclut donc calmement. « Serait tu d'accord pour venir maintenant manger avec les hommes à la caserne ? Ce n'est pas de la grande cuisine même si ce n'est pas mauvais, mais je pensai qu'ils sauraient apprécier cela. » Après tout un certain stratège alayien avait dit que l'estomac est le cœur d'une armée. Dans les faits de la bonne nourriture était bon pour le moral des soldats, et manger en leurs compagnies était une excellente manière de sympathiser avec eux. L'idée lui était donc venue tout à fait naturellement pour aider à la popularité de Luna auprès des militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Sam 29 Oct 2016 - 0:46

L’entraînement entre Christan et Luna avait continué et perduré pendant de longues minutes, voire quelques heures? En tout cas, la jeune femme avait perdu la notion du temps à être trop concentrée sur le mouvement qu’elle voulait effectuer à son bouclier et à sa posture afin de ne pas se prendre un coup donné de plein fouet. Ce n’était franchement pas facile. Elle était une guerrière qui se faisait dans la finesse, l’agilité et la précision. Ce n’est pas pour rien que ses armes de prédilection était l’arc et sa lame fine. Non, elle n’était pas capable de dévier la hache de Christan par la simple force de son bras et si son désir était de la repousser, elle serait repoussée. La jeune femme n’avait pas la carrure pour encaisser les coups. Elle n’était pas un tas de muscles immuable en lourde armure comme l’était l’Alayien qui, lui, pouvait se permettre de frapper continuellement son adversaire jusqu’à ce que ce dernier brise en mille morceaux. C’était particulièrement intéressant d’observer un tel duel entre deux combattants totalement opposés. Avec les nouvelles règles établies, le spectacle devenait même plus palpitant. Voir la régente apprendre à se servir proprement d’un bouclier, de bloquer tout en déviant la force de l’attaque de Christan était particulier, mais pas au point de voir le grand mastodonte armuré tenter d’esquiver Éclat. Faudrait peut-être qu’elle lui apprenne à danser, ce serait une bonne expérience pour lui de travailler sa grâce, son rythme et sa souplesse. L’idée ne manqua pas de la faire rire.

La princesse des lumières poussa un long souffle lorsque le commandant de l’armée annonça l’arrêt. C’est qu’elle était fatiguée! Elle profita de ce répit, qu’elle crut d’une courte durée, pour reprendre son souffle. Ils allaient certainement reprendre l’entraînement rapide. Elle répondit affirmativement d’un signe de tête comme quoi elle était fatiguée et un sourire de soulagement se dessina sur les lèvres.

- Je crois qu’on s’est beaucoup donné à la tâche. Lâcha-t-elle en reprenant son souffle avant de poursuivre. On peut être fier de nous! S’exclama-t-elle.

La jeune femme n’avait pas réalisé tout le temps que leur entraînement avait pris et fut étonnée que ce soit déjà l’heure de manger. Elle parut encore plus surprise lorsqu’on l’invita à venir manger avec eux à la caserne. Son regard qui s’illuminait de joie fut sa première réponse.

- Oh oui! J’adorerais! Ajouta-t-elle de son ton joyeux.

Par la même occasion, elle posa sa main sur son ventre qui lui faisait réaliser qu’elle avait faim. Son estomac avait hâte à la nourriture de la caserne. Ce n’était pas pareil que les repas du palais. Certes, ce n’était pas la même qualité et il n’y avait pas toute cette belle présentation également, mais ça n’avait aucune importance à ses yeux. Elle se rappelait à quel point elle pouvait se régaler à sa fin et l’ambiance qu’il pouvait y avoir! Avant de partir en compagnie de Christan, elle fit disparaître son armure. Non, elle n’était pas comme Christan, capable de se balader constamment en armure.

Arrivés à la caserne, plusieurs soldats étaient déjà installés aux tables et d’autres arrivaient en même temps qu’eux. L’endroit était simple : de longues tables munies de grands bancs en bois. L’azur balaya l’endroit et trouva deux espaces libres au sein d’une table.

- Là? Questionna-t-elle.

Mais déjà, c’est là que la régente se dirigeait. Certains soldats arborèrent une expression surprise en la voyant et encore plus à ceux qu’elle s’adressait.

- On peut s’asseoir avec vous? demanda-t-elle en souriant.

La réponse fut affirmative. Elle ne fit pas attention à leur grande hésitation, préférant ne pas en faire tout un plat. On remplit son verre et celui de Christan d’eau. Luna réalisa alors qu’il fallait se servir soi-même. Avec le temps, elle avait oublié ce détail. Posant une main sur l’épaule de l’Alayien, elle attira son attention.

- Je m’occupe d’aller chercher nos bols. Ne bouge surtout pas!

Sur ce, elle se leva de table et laissa le commandant seul avec ses soldats. Elle se dirigea vers la grosse marmite, attendit son tour et remplit deux bols en bois d’un ragoût chaud. À première vue, c’était à base de pommes de terre, carottes, oignons et bœufs.

Plusieurs minutes plus tard, voilà que Luna revenait. Elle déposa un bol face à Christan et un devant elle, puis s’installa sur le banc.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 2 Nov 2016 - 9:21

Weren n'était pas du tout habituer à essayer d'esquiver des attaques, en même temps le principe de porter une armure lourde et un bouclier ce n'était pas vraiment celui de prendre la peine d'esquiver les assauts, mais plutôt d'y faire face. Néanmoins cela était un bon exercice quoique que fatiguant que venait de lui faire faire Duruisseau. Sans doute qu'il faudrait qu'il reproduise ce genre de manœuvres lors d'entraînements prochains, après tout c'est en développant l'habitude de ce genre de choses que l'on les maîtrisaient parfaitement. Un geste qui n'avait pas été répété cent fois n'était pas toujours fiables en dehors du combat après tout. Car au moment de sa battre l'esprit n'avait pas forcément la capacité d’élaborer une stratégie complexe, ainsi il user de tactiques bien rodés, ou du moins savait quoi faire à chaque instant, et ce rapidement si possible…

Et il était sinon satisfait de voir que Duruisseau s'était donné à fond, après tout quel meilleur signe d'efforts que celui d'être presque épuisé après un affrontement ? Selon Weren repousser ses limites nécessitait après tout de les atteindre déjà. Ensuite tout n'était qu'une question de volonté, et de détermination bien entendu.

« Tu as raison. »
Se contenta donc de dire Christan d'un air visiblement d'accord quand Luna dit qu'ils pouvaient être fier d'eux. Après tout elle avait parfaitement dit ce qu'il fallait dire, d'une manière bien plus expressive que celle dont Weren aurait pu faire preuve.

Par contre Weren fut légèrement interloqué quand il vit que Luna semblait très heureuse de l'invitation qu'il venait de lui faire. Elle était aussi contente qu'il l'invite à un repas à la caserne ? Il se disait qu'au moins l'idée ne l'avait pas rebutée c'était déjà cela…

« Dans ce cas-là allons-y. » Lui dit-il donc en soufflant légèrement comme un bœuf avant de se rendre ensuite avec elle à la cantine de la caserne. Où les hommes étaient déjà installés, et où effectivement Christan se rendait en armure. Même si il avait levé la visière de son casque, après tout il serait dur de manger avec cette dernière… Quand à la raison pour laquelle il se rendait à la cantine en armure c'était le bonne vieille habitude de « si quelqu'un tente de t'assassiner pendant que tu mange tu sera content d'être équipé pour le recevoir. ». Que l'on pouvait aussi résumer si l'on était un civil à la langue de vipère par la « paranoïa du vétéran ».

Enfin, dans tout les cas Weren se contenta d’acquiescer lorsque la régente désigna deux places. Il n'était pas plus mal après tout de manger avec les hommes. Et il ne s'étonna pas à vrai dire de l'étonnement de ses hommes quand Luna leurs demanda la permission de s'asseoir. Ces derniers devant se demander ce qu'il était en train de se passer, ou si c'était une manigance de leurs commandant pour une inspection surprise, ou un exercice. Ce qui n'était pas le cas heureusement pour eux...

Et bien vite après leurs avoir servit de l'eau fut servit une sorte de carafe remplit d'une soupe sur la table que pouvaient prendre les hommes avec des petits bols en terre cuite. Une soupe de fabrication alayienne que les soldats nommaient de diverses manières mais qui consistait en somme à quelque chose de très sucré servant à donner un regain d'énergie. Avec un goût assez étrange, ce n'était pas mauvais mais ce n'était pas courant comme sensation.

« D'accord. » Se contenta t-il donc de répondre à Luna au passage lorsque cette dernière alla remplir les bols. Il aurait pu proposer de le faire lui-même en vérité, mais comme Luna avait proposer de le faire autant accepter. Surtout qu'ils étaient aussi têtus l'un que l'autre dans les faits...

« Merci. » Lui dit-il ensuite lorsque celle-ci revint avec les bols, avant d’ajouter en tendant à cette dernière un petit bol remplit de la soupe cité juste avant. « Les soldats de mon peuple boivent cela peu après un affrontement, ou un entraînement. Cela redonne un peu d'énergie. » Il ajouta d'ailleurs à Luna pour ouvrir une conversation.

« Alors, par curiosité de quoi sont constitués habituellement les repas de la régente ? Je suppose que tu dois suivre une centaine de règles strictes pour manger ton repas sans offusquer les nobles de la cour n'est-ce pas ? » Comment cela il lui donne une occasion de se ficher un peu de la noblesse ? Bien entendu que Weren le faisait, après tout il était le premier à penser que les nobles se compliquaient des fois trop la vie. Ou que certains règles aristocratiques ne voulaient rien dire. Dans l'armée il y avait des règles certes, mais de règles de bon sens, celles de la noblesse aldariennes frisaient des fois le n'importe quoi par contre à ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Dim 6 Nov 2016 - 15:59

Un air curieux se posa sur le visage de Luna lorsque Christan lui tendit un bol qu’il expliqua contenir une recette spéciale alayienne. Installée à nouveau à la table, elle sourit à ses compagnons qui l’observaient. Ils attendaient qu’elle goûte à cette fameuse soupe et de voir la réaction qu’aurait la régente.

- Bon. Qui n’essaie rien n’a rien, je suppose? Prononça-t-elle en s’emparant d’une cuillère en bois.

Fort heureusement, Luna n’avait pas peur de l’inconnu. Essayer de nouvelles choses l’amusait et dans le cas de la nourriture, elle croyait fermement qu’il fallait au moins y avoir goûté pour dire qu’on n’en voulait pas. De plus, qu’elle serait la pire chose qui pourrait arriver : qu’elle n’aime pas la soupe alayienne? Enfin, si ce n’était pas empoisonné quand même… Malheureusement ou heureusement, la régente n’était pas paranoïaque au point de croire qu’on désirait la tuer à la moindre occasion. Ainsi, elle avala lentement une première cuillère de cette étrange soupe. Elle fronça les sourcils. Elle prit une deuxième cuillère.

- Wouah! C’est sucré! C’est intense, mais pas mauvais. Un peu étrange… Mais pas mal. Lança-t-elle.

La princesse des lumières termina cette fameuse soupe avant d’entamer le ragoût. Elle avait constamment un sourire aux lèvres.

- Disons que c’est tout un monde différent… Dans mes appartements, je peux manger à peu près n’importe quoi et n’importe comment. C’est pas un souci, il n’y a personne pour me surveiller ou dire quoi que ce soit. Débuta-t-elle longtemps. Mais lorsque j’entre en scène, en plus des beaux vêtements et des belles paroles, manger devient toute une épreuve. Attention à la fourchette que vous prenez pour manger cette pauvre salade sans goût, il ne faut surtout pas se tromper. C’est une question de vie ou de mort! Lâcha-t-elle d’une voix amusée. On ne parle pas la bouche pleine. On ne prend pas de trop gros morceaux. Par Dracos! Il faut être prêt à répondre à toutes questions et à sortir notre plus beau sourire niais. On gagne même des points si on sort un petit rire à une blague pas drôle. Ajouta-t-elle.

Tout en parlant de ses repas, la régente continuait d’engloutir son ragoût. Elle demanda qu’on lui passe un morceau de pain à un des soldats.

- La nourriture est bonne. Mais c’est tellement compliqué. Je préfère mille fois plus un bon ragoût avec des gens que j’apprécie et qui se fiche de la façon que je mange mon repas. La preuve… dit-elle en levant sa main gauche après avoir posé sa cuillère. Je n’ai pas entendu un seul commentaire désobligeant sur le fait que je mangeais pas de la façon supposément appropriée.


Sourire aux lèvres et se sentant à sa place parmi tous ces soldats, Luna termina son repas. Elle tourna son regard vers Christan.

- On s’entraîne encore ou es-tu attendu ailleurs? Demanda-t-elle.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 9 Nov 2016 - 20:14

La nourriture alayienne était différente en même temps, mais pouvait-on attendre d'un peuple qui a vécu plus 1700 ans ans sur un autre continent qu'il ait entièrement la même culture, et les mêmes traditions que vous ? Pas vraiment, de toute manière ce n'est pas comme s'il allait empoisonner la régente.

Et cette dernière s'en sortit de toute façon bien mieux avec ce breuvage que si elle avait goûté un plat typique des habitants d'Estfalia pensa Christan qui avait déjà pu goûter la nourriture des habitants du désert, si tu veux t'arracher la langue il n'y a pas mieux dans les faits, à se demander ce que ces derniers mettaient dedans…

Il devait d'ailleurs avoir une bouteille d'alcool Estfalien de côté qu'il avait trouvé dans l'ancien bureau de Falkire quand celui-ci avait dû le lui léguer quand il était devenu commandant des lames noires. Un alcool vraiment très fort, exactement le genre qu'il ne ferait pas goûter à la régente sinon on le soupçonnerait en effet d'avoir essayé de la tuer, le genre de breuvage capable de rendre un homme aveugle en somme...

« On mange des fois ceci peu avant un combat, nos médecins avaient remarqués il y a longtemps de cela que manger sucré donnait de la vigueur à des guerriers peu avant un combat. » Dit-il calmement quand Luna dit que le breuvage était bon. En même temps là plupart des aliments qui sont mangés par les soldats à la caserner avaient un but… Quand au reste il écouta avec intérêt les paroles de Luna au sujet de ses repas au palais, avant de répondre ensuite calmement.

« Il faudra que quelqu'un m'explique un jour pourquoi la noblesse a instauré autant de protocoles à respecter en leurs présences, et à chaque moment de leurs vies... » Une question légitime selon lui, quand au reste…

« Je pense surtout que les nobles doivent être spécialement sévères à ton égard car tu n'es pas une noble à l'origine Luna. Ils feraient sans doute la même chose avec moi, si j'étais à ta place, quoique si j'étais régent je pense qu'ils auraient trop peur que leurs têtes tombent pour m'avoir contrarié… Je suis même certains qu'ils imaginent que si j'étais à ta place j'aurais essayé de mettre en place un régime tyrannique et militaire où je n'aurai tolérer aucune contestation. » Dit-il en ricanant, avant d'ajouter plus sérieusement. « Ce que je n'aurais pas désiré faire ou pu faire de toute manière même si cela aurait eu le mérite d'être simple, dans tout les cas je préfère que ce soit toi une enfant du petit peuple qui soit régente actuellement qu'un de ces courtisans accroché comme une bernique à son statut. Après tout la majorité de la population de l'empire n'as pas du soit disant sang bleu dans les veines... »

Quand au reste il reprit d'un air à moitié sérieux, et à moitié amusé par les paroles de Luna au sujet de sa manière de se tenir à table.

« Pour ma part je n'ai rien à te redire tant que tu ne débute pas une bataille dans la cuisine. » Après tout il valait mieux éviter ce genre de choses dans une caserne militaire un peu sérieuse. Surtout que c'était avec l'argent du contribuable que l'on nourrissait les militaires, ce qui aux yeux de Weren était donc un gaspillage d'un argent qui aurait pu mieux servir ailleurs, par exemple en payant un trébuchet.

Quand à la demande d’entraînement de Luna

« J'ai bien une idée d'entraînement à te proposer, mais elle est assez particulière. » Dit-il pensif avant d'ajouter en lui indiquant de le suivre alors qu'il la menait ailleurs, un peu à l'écart disons pour le bien de l'entraînement, mais il avait demandé à ce que des soldats d'origines aldariennes les suivent tout deux.

« J'ai appris il y a peu de temps qu'il existe des objets magiques particuliers qui peuvent influencer l'esprit de quelqu'un, lui faire peur, ou le rendre fou si la volonté de la victime n'est pas assez forte. Certains peuvent même permettre de manipuler cette personne… » Il la regarda sérieux, avant d'ajouter. « Je voulais donc t'entraîner à faire face à ce type d'objets, après tout il serait préjudiciable que la régente soit victime d'un de ces objets en un moment difficile, néanmoins pour cela il me faudrait ton autorisation. » Il sortit une sorte de couronne de magique à l'apparence intimidante en disant à Luna. « Voici la couronne de démence, celle-ci peut rendre quelqu'un fou pendant un laps de temps plus ou moins long si la volonté de ce dernier ne suffit pas résister à l'assaut mental de cet objet. Une heure je dirai pour quelqu'un qui a une volonté très bien bâtit par exemple et qui est pris en charge pour le calmer, mais qui n'est pas arrivé à résister parfaitement aux effets de la couronnes. C'est contre l'utilisation ce genre d'objets que j'aimerai donc t'entraîner de ce fait si tu es accord. Et c'est car tu risque disons d'être un peu dérangée pendant un peu de temps si jamais tu as du mal à lutter contre ses effets que je demande ton autorisation d'en user. » Acheva t-il calmement en présentant ainsi son idée audacieuse d'entraînement à Duruisseau.

Il ne restait qu'à voir si cela intéressait cette dernière, car visiblement Weren lui proposait ceci par pur souci de rendre la régente peut-être moins facilement influençables par ce genre de stratagèmes à l'avenir. En somme par simple devoir, et bien entendu si la régente n'en avait pas envie il n'insisterait pas à ce sujet. Ce n'était qu'une proposition d'entraînement après tout.





Objet montré à Luna :

Couronne de démence :
apparence de la couronne
Une couronne délicatement ouvragée faîte de verre teinté en noire, de mythril, et bordé d'améthystes ainsi que de de fines pierres d’orichalques. C'est un magnifique ouvrage d'une beauté singulière dans sa conception mais sinistre. Et au centre de cette couronne se tient un joyaux en forme d'œil orange à la pupille noire d'où semble émaner son pouvoir. Il est d'ailleurs aisé de deviner que portée sur un casque cette couronne contribue à donner une allure inhumaine à son porteur.
Et lorsque cette couronne est portée, ceux qui regardent son joyaux en forme d'oeil deviennent temporairement fou (cette folie pouvant se traduire par un changement radical de comportement, des divagations ou autres). La résistance aux effets de la couronne se fait sur un jet de force mentale. Les effets de la couronne se dissipent sur le long terme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Jeu 17 Nov 2016 - 3:10

Et tout devint noir…

Luna avait terminé de manger avec ses confrères d’armes. Elle était sortie de table en même temps que ces derniers et avait suivi Christant jusqu’à une nouvelle salle d’entraînement. Elle n’avait pas pris d’arme et n’avait pas revêtu son armure. En effet, elle n’avait pas cru bon en avoir besoin puisqu’il s’agissait d’un test mental qu’elle allait subir. De quelle envergure? Aucune idée et au lieu de s’inquiéter, elle avait dit à l’Alayien qu’elle était prête à faire face à la couronne de démence.

- Christan? S’exclama-t-elle.

Sa voix s’était élevée dans la salle d’entraînement tandis qu’elle ne voyait plus l’homme qui était pourtant toujours face à elle. Tout était noir et les ténèbres dansaient dans ce silence inquiétant. Elle n’entendit pas la réponse du commandant, pas plus que le brouhaha constant des gardes. Elle était seule dans son univers de folie. Était-ce ainsi qu’on se sent lorsqu’on devient dément? Peut-être… Mais Luna ne réalisait pas qu’elle était affectée par l’effet de l’objet magique, que tout ceci n’était qu’un sordide spectacle imaginaire.

Ses pas résonnèrent dans la salle en pierre. Non, elle ne marchait pas réellement : Luna était en fait immobile à fixer le vide. Une lumière attira son attention. Elle provenait d’une fente et elle avait beau s’en approcher, elle restait toujours inaccessible. L’idée de créer magiquement de la lumière lui traversa l’esprit et elle souffla dans ses mains afin d’apparaître des sphères lumineuses. La magie agit réellement et la pièce fut éclairée plus qu’elle en avait réellement besoin.

Contre toutes attentes, la jeune femme se mit à hurler de douleur. Serrant sa main gauche contre elle, elle se recroquevilla. La douleur – imaginaire – lui fit serrer les dents et lui apporta même les larmes aux yeux. Luna avait mal. Son poignet lui faisait si mal!

Toujours au sol, la régente leva finalement son regard. Les ténèbres s’étaient enfin dissipées et elle regarda Christan. Pourtant, ce n’est pas l’homme armuré qu’elle vit. La peur aurait pu étreindre son cœur, mais c’est la surprise qui le saisit en premier.

- Aldakin! S’exclama-t-elle.

Sa voix était dégoûtée et haineuse. Elle ressentait déjà la colère gronder en elle.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 23 Nov 2016 - 19:53

Duruisseau avait dit qu'elle était prête sans même hésiter, ou presque. Weren pour le coup se demandait si cela était bon, ou mauvais signe pour l'avenir que Duruisseau soit aussi téméraire en tout temps, mais ne perdant pas de vue tout cela, il dit à ses hommes de détourner les yeux pour éviter que ces derniers soient sous l'emprise de la couronne, et il mit cette dernière sur son casque, ou elle s'ajusta à la perfection, donnant ainsi une allure encore plus intimidante à son porteur. Ceci fait il laissa Duruisseau regarder l’œil de la couronne…

Et l'effet ne se fit pas attendre, néanmoins au début ce dernier fut assez obscure quand Duruisseau se contenta de l’appeler à voix haute comme si elle se demandait où il était passé… Quel était ce type de folie ? Pensa t-il, est-ce qu'elle le confondait avec quelqu'un d'autre, ou bien avait-elle des hallucinations ? Il ne saurait dire, qu'il ne savait pas tout ce qui pouvait être considéré comme une folie par cette couronne.

« Je suis là Luna. » Essaya t-il de dire gravement en se demandant si elle l'entendait, mais visiblement ce n'était pas le cas, loin de là. Supposant que la couronne avait eu son effet malheureusement, et qu'il ne servait à rien de la porter davantage à part pour risquer de mettre en danger ses hommes, Weren retira cette dernière de son casque et la posa sur le côté, ce alors qu'il fermait légèrement les yeux pour compenser la forte luminosité que Duruisseau venait de créer avec son sort.

Ce qui fit se demander à Weren ce qui se passait dans la tête de la blonde pour qu'elle agisse ainsi, mais ces questions devinrent encore plus vivace quand la régente se mit à hurler de douleur. Les gardes non loin la regardèrent pour le coup en se demandant ce qui était en train de se passer, comme si tout le monde à cet instant se demandait dans quel genre d'hallucination devait être plongé la régente, les soldats aldariens non loin se disant ce qu'ils étaient censés faire.

Surtout quand la jeune énonça le nom de l'ancien prêcheur alayien à voix haute, pour sa part Weren en fut… Pensif, il avait entendu parler de ce qu'Aldakkin avait fait à Luna, et s'il avait longuement admiré le prêcheur, Weren n'avait jamais été spécialement pour ce genre d'agissements, de plus tout ceci était sordide, comme une sinistre farce.

« Je ne suis pas Aldakkin. » Dit Weren calmement, mais en se doutant qu'elle ne l'entendait pas. Se demandant ce qu'il était censé faire pour la faire sortir de son imagination Weren commença d'abord par ne pas s'approcher car il sentait que ce n'était pas ce qu'il fallait faire, au contraire il recula calmement d'un pas avant de lever la main d'un air de médiation pour ajouter.

« Tout ceci n'est pas réel Luna. Tu n'a pas su résister à l'effet de la couronne, et tu vois des choses qui n'existent pas. » En espérant qu'elle pouvait l'entendre malgré la folie qui devait l'étreindre… Sinon il devrait réfléchir à comment il était censé réagir, après tout il préférait faire les choses en douceurs pour la blonde. Il décida donc de faire un geste qui déconcerterait sans doute la jeune femme au point de lui faire se poser des questions quand au fait qu'il soit Aldakkin ou non.

Il fit un geste clé, et lança le sort flammèche pour faire apparaître de légères flammes dans sa main. Un geste que seul Luna avait pu voir sans doute au vu du fait que tout le monde semblait se concentrer sur elle, un geste que Christan maintint quelques secondes avant d'arrêter le sort, n'appréciant pas trop l'idée d'avoir ainsi user de magie. Mais se disant qu'ainsi le fait qu'il soit Aldakkin n'étant plus si probable que cela peut-être pour la blonde. Ou du moins d'avoir instillé un doute dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 30 Nov 2016 - 5:20

Mais qu’est-ce que la folie? On pourrait la définir comme étant un trouble mental, quelle qu’en soit la nature. Plus particulièrement, un trouble de l’esprit s’accompagnant de conceptions délirantes et d’un comportement étrange. Oui, on peut donc dire que Luna était affectée par un sentiment de folie. Engendrée par la couronne de Christan, cette folie l’affectait pour créer un moment unique qui ne se représenterait probablement jamais. La régente était coincée dans un monde virtuel qui ne faisait de sens que pour elle, elle vivait un songe éveillé d’un souvenir atroce qui avait marqué son passé. Toutefois, il ne s’agissait pas d’une réplique de son passé. Certains éléments étaient là : les ténèbres de sa froide cellule, les sentiments d’effroi et de colère qui s’emparaient de son cœur troublé et la présence de son ancien geôlier au nom d’Aldakin du Néant.

Face à Christan, la régente s’était relevée et tenait son poignet gauche fermement dans sa main. La douleur avait pourtant disparu, mais ce n’était pas le cas du souvenir d’os brisés. C’est un regard noir qu’elle posait sur l’homme qu’elle prenait pour le Monstre.

- Ah non?! Vociféra-t-elle sèchement.

La colère était plus forte que la peur que pouvait lui engendrer ce personnage. Elle ne comprit pas ce qu’il voulait dire par l’effet de la couronne. Elle ne comprenait pas ses mots. Il ne pouvait qu’être qu’Aldakin, avec son air sordide, son crâne chauve et sa haute stature.

- Tu as raison, tu n’es pas Aldakin... Murmura-t-elle.

Un peu de sens revenait-il à elle? La princesse des lumières gardait ses distances avec son potentiel adversaire, le fixant continuellement de son regard bleuté. La tension dans ses épaules indiquait qu’elle ne s’était pas détendue.

- Tu n’es qu’un monstre… Qu’un horrible MONSTRE! S’exclama-t-elle. Tu es tout ce que j’exècre le plus. Ajouta-t-elle. Comment se sent-on lorsqu’on tue de malheureux gloriens pour faire croire à une gamine de quatorze ans que ses proches sont morts? Tu n’as pas d’honneur, Prêcheur.

Les flammèches sur la main de Christan attirèrent son attention et la firent taire. Un moment, la jeune femme parut distraite et perdu dans ses pensées.

- L’usage de la magie est péché, Aldakin. La magie est source de souffrance, il te faut rapidement le comprendre…

Une voix calme, mais des paroles dont on pouvait y déceler la haine. Des paroles qui avaient énormément marquées la jeune fille qu’elle avait été. Elle leva son regard et la détermination croisa celui de Christan. Luna baignait dans une mer de folie, entre la réalité et un passé déformé. Il n’existait plus rien. Il n’y avait plus de conséquences. Il n’y avait qu’Aldakin et elle.

- JE TE DÉTESTE! JE VAIS TE TUER!

La régente avait pointé Aldakin-Christan avec sa main gauche dont la douleur n’était plus que l’ombre du passé. Elle vint ensuite refermer son poing devant elle et déploya sa magie. La magie était souffrance, n’est-ce pas? C’était lui-même qui l’avait dit.

Luna ne voyait aucun soldat autour d’elle ou se trouvant près de l’Alayien. Il valait mieux pour eux de se tasser s’ils ne voulaient pas recevoir des dégâts collatéraux.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 30 Nov 2016 - 9:13

Par le Néant elle était visiblement au-delà de toute raison... Pensa t-il passablement irrité pour le coup, mais le pire étant que ce n'était pas tant dangereux pour lui qui était un colosse solide que pour elle, et les soldats autours si elle commençait à vraiment devenir dingue. Par le Néant finalement il se dit qu'user de la couronne n'avait pas été une aussi bonne idée que cela, mais bon… Weren avait l'habitude des situations difficiles, et essaya de réfléchir froidement à ce qu'il fallait faire.

« Reprend tes esprits Luna ! C'est Christan Weren qui se tiens devant toi régente. » Dit-il fermement à cette dernière alors qu'elle le traitait de monstre entre autres. Ah par la peste il préférait ne pas imaginer ce qu'avait fait le prêcheur à l'époque, Weren avait admiré le personnage mais n'avait jamais soutenu certains types d'agissements en vérité. Mais bon ces mêmes agissements en dehors de cela avaient été reproduit par les armandéens de tout peuple, après tout personne ne pourrait contester les sévices qu'avaient commis des vampires, et rebelles à l'égard des alayiens ou soldats loyalistes capturés. Néanmoins il n'aurait pas soutenu la torture d'une gamine pour sa part, surtout que Néant a l'époque avait été rendue folle par Vraorg le blanc, et si seulement ils avaient su pour cela avant qu'il ne soit… Tout aurait été différent pour son peuple du début à la fin.

« Tu es en pleins délire régente! Calme toi! » Essaya t-il donc de lui dire pour la raisonner de manière plus directe, car visiblement l'argumentaire persuasif, ou calme ne marchait pas. Mais apparement cette méthode qu'il employa ne fonctionna pas non plus car Duruisseau hurla qu'elle voulait le tuer en esquissant un geste avec sa main? Qu'est-ce qu'elle faisait? Elle voulait symboliser ses paroles avec un geste?

Cela il ne le comprit que quand il sentit un choc magique le repousser en arrière et le prendre ainsi par surprise, mais heureusement pour lui Weren étant un homme très solidement bâtit... Et il ne chuta donc pas au sol grossièrement même s'il n'apprécia guère de se faire repousser ainsi surtout qu'il avait manquer d'être déséquilibrer sous le coup de la surprise... Par contre ceux qui eurent moins de chance que lui furent les deux soldats proches qui pour un cogna le mur derrière lui assez douloureusement, et l'autre de carrure assez fine qui pour sa part se vautra par terre.

Et il devait réagir assez vite pensa t-il, car il pouvait pas laisser raisonnablement la régente qui était pleinement plongée dans sa folie agir comme si de rien n'était sans réagir en retour. Et par le Néant ce n'était vraiment pas la première fois que Weren affrontait un mage ainsi, mais c'était la première fois qu'il tenait à faire attention à ne pas blesser ou tuer le dit mage, et cela compliquait les choses. Il aurait été si facile après tout de charger, ou de lancer des armes de jets sur un mage lambda dans un combat réel, mais là il devait faire attention et cela nécessitait de la maîtriser d'une façon différente. Surtout que visiblement la raison ne suffisait pas à l'apaiser. Mais néanmoins il avait bien une idée de comment pensa t-il alors qu'il portait la main sur quelque chose se trouvant sur un établi d'arme proche du mur… Et qu'il saisissait quelque chose de l'autre main.

Et malheureusement pour tout ceux se trouvant autour de lui, il n'avait pas vraiment l’occasion de hurler à ses soldats de se boucher les oreilles. Surtout alors qu'il prenait en main sneïg l'expéditrice, une hache à l'allure faussement usée et qu'il avait mit ici au cas où les choses dégénéreraient. Lui par contre n'allait pas pouvoir éviter les dégâts collatéraux, mais qu'importe ! Le pire qu'auraient les soldats se trouvant ici c'est un acouphène de quelques heures…

Car Weren esquissa pour sa part immédiatement le geste de frapper au sol avec sa hache pour user de l'enchantement brise tympans de cette dernière, mais Christan ne tenant pas à y aller trop fort retînt en partie sa force, et essayer de frapper juste assez fort pour secouer tout ceux se trouvant ici. Ce dont il profiterait ensuite pour s'approcher un peu de Duruisseau et lui lancer les bolas qu'il avait dans l'autre mains. En croisant au passage les doigts car ce genre d'arme était disons aléatoire dans son efficacité.





Objets utilisés :

Sneïg, l'expéditrice : 
Provenance vampirique
Une hache de guerre pouvant se manier à une, ou deux mains dont le manche semble fait dans un acier rouillé, et dont le métal de la lame semblé usé à un point préoccupant. Cette apparence est trompeuse car cette hache est aussi efficace que si elle était neuve, et sur le lame de cette dernière peuvent d’ailleurs se distinguer des runes semblant témoignées du pouvoir de l'arme. Et lorsque l'on frappe avec elle au sol, elle laisse s'échapper un son désagréable pour les personnes autour d'elle, sauf son porteur. La puissance du son est en fonction de la force physique du porteur (Quel que soit la race du manieur jusqu'au niveau moyen: effet léger, donne des bourdonnements dans les oreilles durant une heure.
niveau bon, très bon et maître : probabilité de faire des lésions auditives à un homme de plus en plus élevée selon le niveau.
niveau grand-maître/exceptionnel : peut donner des lésions auditives, parfois irréversibles.)
Enchantement 1 : brise-tympans - maléfique
Enchantement 2 : Lame d'énergie : Cet enchantement s'appose sur toute lame offensive (hache, épée, poignard) et lui donne la propriété d'engranger de l'énergie et donc d'être beaucoup plus puissante et coupante
Enchantement 3 : Poids variable : A apposer, de préférence, sur une arme contondante. Cet enchantement permet, lorsque l'on porte un coup avec l'arme enchantée, de doubler brusquement le poids de celle-ci afin d'augmenter la puissance de l'attaque. L'arme récupérera son poids normal lorsque l'attaque prendra fin, empêchant ainsi son porteur d'être fatigué par cette brusque variation de poids.


Bolas d'Elena :
Solide corde tressée à laquelle sont attachées aux extrémités deux pierres polies de la taille d'un poing. Se lance sur une cible et s'enroule autour d'elle pour l'entraver. La corde n'est cependant pas assez longue pour ligoter quelqu'un et elle ne peut résister au tranchant d'une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 4 Jan 2017 - 22:14

Ça tournait pas rond dans la tête de Luna. Emplie d’une folie passagère, elle avait perdu la notion de la réalité et son esprit lui faisait croire ce qui n’existait pas. Pour la Régente, ce qu’elle vivait, percevait et ressentait étaient bien réels malgré toutes les contradictions qui lui apparaissaient. Elle était trop ancrée dans sa surprise pour réfléchir et parvenir à les voir. Elle était prisonnière de sa folie.

Sa colère n’aidait pas. Face à celui qui avait longuement incarné le monstre de ses cauchemars, Luna réagissait très mal. Incapable de garder son calme, un brasier s’allumait et la folie l’attaquant ne faisait que rajouter davantage d’huile. Un sentiment de puissance s’éveillait d’elle. En fait, c’était plutôt la désinhibition de son caractère réservé et analytique comme si toutes les chaines qui régissent le monde l’avaient libérée. Cette forme de folie faisait qu’il n’existait plus aucune conséquence à ses gestes. L’idée de tuer ne lui paraissait même pas hors d’atteinte ni immorale.

L’attaque magique avait déferlé sur Christan malgré son explication. Il n’y avait pas d’Aldakin du Néant, mais comment le faire comprendre à la jeune femme qui délirait complètement? Entend-elle seulement ce qu’on lui disait? Comment savoir si les mots prononcés par l’Alayien ne se transformaient pas en d’horribles paroles en dehors de la bouche du Serviteur du Néant. Impossible de savoir ce qui se passait dans l’esprit de la princesse des lumières à l’exception de deviner qu’on ne voudrait pas y être.

Un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres lorsque son sort toucha l’homme qui recula. La blonde pouvait donner l’impression qu’elle devenait une toute autre personne. Ce n’était pas dans ses habitudes de vouloir faire délibérément mal à autrui et de lancer des dards par son regard bleuté. Dans son monde virtuel, elle n’avait pas remarqué qu’elle avait blessé des soldats par son geste. Ils n’étaient pas là. Mais qui sait quels seraient les dommages collatéraux si elle n’était pas rapidement arrêtée?

Sa main gauche s’était étendue suite à son attaque magique. Non, elle ne comptait pas arrêter ça là, malheureusement. Éclat, sa fine lame, était apparue dans sa paume et Luna était prête à en faire usage. Ses intentions furent cependant interrompues lorsqu’un son désagréable empli la pièce tandis qu’elle s’élançait contre son ennemi. L’épée résonna lorsqu’elle rencontra le sol, laissée tombée afin de poser ses mains contre ses oreilles. Bien difficile de garder son équilibre dans cette position lorsque le bolas s’enroula autour de ses jambes. Il était trop tard lorsque la régente comprit ce qui se passait, elle tombait déjà. C’est ainsi qu’elle s’effondra durement sur le sol dont le front s’y cogna.

Mission accomplie : c’est sûr que dans cet état, Luna deviendrait hors d’état de nuire…









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Mer 11 Jan 2017 - 18:39

Par le Néant, elle était tombée au sol front en avant ! Bien entendu Weren en voyant cela s'empressa d'aller vérifier qu'elle allait bien… Ce qui était heureusement le cas déduit-il après un rapide examen, après comme il était un soldat et pas un médecin son examen consistait juste à vérifier qu'elle ne s'était pas tué en tombant ainsi. Après il serait bien en mal de déterminer à quel point elle aurait mal à la tête quand elle ce serait réveillé ou si elle s'était fracturée. Ce qui heureusement n'était pas le cas comme lui confirma un médecin à qui il avait amené la jeune femme peu après. Weren la portant lui-même jusqu'à l'infirmerie, il décida tout naturellement de rester à son chevet en attendant qu'elle se réveille… Ce qui ne devrait pas prendre de temps vu qu'elle s'était juste assommée.

Néanmoins il voulut prendre une petite précaution… Juste car on ne savait jamais, et aussi car cela permettrait peut-être de faciliter la dissipation de la démence qui avait agiter la jeune femme. Il entailla donc très légèrement le bras de Luna avec son anneau tranchant, pas pour la blesser mais pour instiller en elle ce poison qui disons apaisait quelques temps le caractère. Histoire que si jamais sa folie ne s'était pas encore dissipée, au moins elle serait aider dans le fait de finir par s'en débarrasser. Quand au reste… Qu'était-il censé dire quand elle se réveillerait ? Qu'elle ce soit remise de sa démence, ou pas. Weren n'étant disons pas un spécialiste quand il s'agissait de prendre des pincettes. Car dans les faits pour tuer des gens il était vraiment doué, pour hurler des ordres aussi, ou même pour se montrer intimidant. Mais pas quand il fallait disons être plus doux, c'était comme si sa vie et son enfance difficile l'avaient aussi sûrement amputer de sa capacité à faire cela efficacement que l'on retire une jambe à quelqu'un que l'on ampute.

Du coup il ne fut pas étonnant qu'il soit encore en train de réfléchir à ce qu'il devait dire quand la blonde commençait à émerger des limbes de l'inconscience. Finalement l'officier opta donc pour une manière d'aborder les choses très simple.

« Comment te sens tu Luna ? » Il essaya bien de donner un air rassurant à sa voix, mais cela ressemblait plus au fond à celle d'un buffle soucieux qu'autre chose. Ce qui au final était déjà très bien pour lui, il se contenta donc suite à cela de voir comment elle se portait suite à son réveil. Se sentant aussi à sa façon idiot d'avoir eu l'idée de cet entraînement, une idée qu'il n'aurait pas à nouveau de sitôt certainement. Le convaincant aussi que la magie était quelque chose avec laquelle il ferait mieux de ne pas faire des expérimentations. Autant la laisser aux mages après tout, et ainsi les moutons seraient bien gardés.

« Je n'aurai pas dû te proposer cet entraînement, c'était une mauvaise idée. » Se contenta t-il donc d'ajouter avant de rester silencieux jusqu'à ce qu'elle parle elle-même. Formulant ce qui devait le plus ressembler de sa part à des excuses, après tout il avait fait une erreur... Une erreur qui était partit de bon sentiments à la base, mais une erreur qu'il ne referait pas.






Objet utilisé :

Anneau tranchant :
Provenance humaine
Un anneau en cuivre aiguisé à ses extrémités pouvant se mettre sur un gantelet en acier. Les contours aiguisés de cet anneau s'enduisent d'un poison dont la piqûre instille une délicieuse chaleur, avivant la bonne humeur et la bonté de la victime. La raison ne peut dissiper cet effet. Dure une journée.
Enchantement 2 : Mobilisme : A apposer sur un bijou, permet de contrer un sort de paralysie.
Enchantement 3 : Vélocité : A apposer sur un bijou, permet de réduire d'un quart le poids de tout les objets que porte le porteur du bijou doté de l'enchantement.
Enchantement 4 : Impalpable épée : A apposer sur un bijou, permet de porter un coup d'une épée magique invisible sur l'adversaire désigné, le coup de type contondant est de puissance égale à la caractéristique force du porteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Jeu 26 Jan 2017 - 18:32

La tête de Luna vrombissait et elle plaqua ses mains sur son front. Les coups de marteaux prirent quelques minutes à disparaitre puis ses yeux finirent par s’ouvrir. Un large océan vint recouvrir Christan. Son regard empli de questionnements et de surprise se déplaça afin de balayer l’endroit où elle se trouvait : l’infirmerie?

- Je suppose. Lâcha-t-elle doucement.

La jeune femme avait du mal à replacer ses idées jusqu’à ce que le commandant lui dise que l’entraînement avait été une mauvaise idée. Mais quel entraînement? Tout était flou dans sa mémoire et pourtant, elle n’en ressentait pas le moindre stress. Elle se sentait étrangement bien. Bien sûr, elle ignorait que Christan avait utilisé d’un artéfact pour raviver sa bonne humeur.

- De quel entraînement parles-tu? Demanda-t-elle. Elle afficha un sourire niais à ses lèvres. Oui, on s’est entraîné ce matin mais ça a été, non? On est allé manger avec les soldats et puis… et puis…?

Long silence. Il manquait des pièces du morceau pour faire du sens. Que s’était-il produit entre le dîner et maintenant? De sombres pensées s’insinuèrent dans son esprit, créant des éléments qui ne faisaient pas de sens. Elle cherchait des réponses et c’était le chaos qu’elle trouvait. Lorsqu’elle referma les yeux, son cœur rata un bond face au visage qui venait d’apparaitre parmi les ténèbres : celui d’Aldakin du Néant.

- Oh! Ne me dis pas que…

Sa voix cassa et les mots cessèrent là. Elle vint plonger son visage dans ses mains. Tout ceci n’était qu’un mensonge? Tout ce dont elle se rappelait soudainement n’était qu’une horrible illusion? Mais son cœur qui battait la chamade, il n’était pas de cet avis. Il avait souffert face à sa folie. Pour lui, tout avait été réel, beaucoup trop réel. Il ne s’en était jamais complètement remis. Elle avait des questions sur ce qui s’était passé, mais plus aucun mot n’était capable de franchir ses lèvres.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Dim 29 Jan 2017 - 15:34

Elle semblait bien se porter, du moins mentalement pensa Weren. C'était déjà ça, car cela aurait pu être bien pire dans les faits. Néanmoins lui aussi avait beaucoup de questions qui lui agitaient l'esprit depuis la fin de la séance d'entraînement, mais Luna n'était probablement pas encore en état de répondre à toutes ces questions. Elle n'en aurait peut-être même pas envie d'ailleurs, ce qui pourrait se comprendre.

Cela lui apprendrait au moins à ne pas jouer avec la magie Armandéenne, cette dernière étant trop imprévisible ou vague à son goût au final. Néanmoins ce n'est pas comme s'il aurait forcément le choix à l'avenir, mais dans ce cas là il userait par exemple de cette couronne dans des moments plus appropriés. Pas dans des entraînements alors que les effets de l'objet étaient trop imprévisibles.

Et Weren se contenta dans les faits de rester d'abord silencieux quand elle demanda de quel entraînement il parlait, et quand elle en arriva d'elle-même à la conclusion qui s'imposait. Puis il brisa ce silence de sa voix grave et calme.

« Rien de grave n'est arrivé Luna. » Oui c'était la vérité, il n'y avait eu aucune conséquence grave à tout ceci. Que ce soit pour elle ou qui que ce soit d'autres. L'on pourrait même dire que dans les faits il y avait eu plus de peur que de mal. Ainsi il resta à nouveau silencieux quelques instants, puis finit à nouveau pour faire entendre sa voix alors qu'il la regardait finir d'émerger.

« J'ai utilisé la couronne comme tu me l'a autorisé, et tu t'es mise à me prendre pour Aldakkin du Néant. J'ai bien essayé de t'expliquer que je n'étais pas Aldakkin, j'ai même user de magie devant toi pour cela. » Il venait ainsi de lui apprendre qu'il savait user de magie, ce qui était assez nouveau de sa part, et il reprit calmement. « Mais cela n'a pas suffit. » Et elle devinera probablement d'elle-même la suite pensa t-il. Il laissa un instant de silence s'installer, puis il reprit.

« Le passé a été sombre pour beaucoup d'entre-nous. Nous avons tous beaucoup souffert et perdus au cours de ces dernières années, si ce n'est avant. » Commença t-il en faisant référence à une ancienne discussion qu'ils avaient eu avant de conclure gravement. « Si tu désire en parler Luna, je serai là pour écouter comme tu m'avais écouter auparavant. Le passé est le passé oui, mais des fois il faut savoir extirper la douleur de son cœur pour espérer apaiser cette dernière pour de bon. » Se montrait-il compatissant avec elle ? Probablement, Luna étant bien l'une des seules personnes qu'il appréciait. Aurait-il pu la qualifier d'amie ? Ce serait complexe à dire, mais en tout il arrivait à la comprendre et c'était bien l'une des rares avec laquelle il était capable de prendre un minimum de pincettes si nécessaire. Peut-être car elle lui faisait penser à lui quand il était jeune, après tout ils se ressemblaient beaucoup d'une certaine manière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Jeu 2 Mar 2017 - 2:47

Un long soupir de soulagement quitta les lèvres de Luna et un faible sourire tenta de s’y dessiner. Elle n’aimait pas perdre le contrôle d’elle-même. Était-ce le cas de certains? Même si cette fois ce n’était pas le fruit d’une puissante Esprit qui avait pris son corps comme vassal, la Régente se sentait presque aussi démunie. C’était elle qui avait hurlé et qui était passée à l’attaque contre l’ennemi qu’elle pensait présent. Mais rien n’était vrai, à l’exception des sentiments qu’elle avait ressentis et de ce que l’azure avait cru percevoir. Que de mensonges… Ou peut-être pas tant que ça?

- Ça m’a semblé si réel… Prononça-t-elle faiblement.

La Luna d’un instant d’avant avait réellement désiré la mort de son cauchemar. Toute cette colère, l’entièreté de sa frayeur et l’immense mépris avaient été véritables.

- Ç’aurait pu être tellement grave. J’aurais pu te blesser ou pire… Poursuivit-elle.

Heureusement, Christan était assez expérimenté pour ne pas être terrassé par la première gamine qui vient. Mais la possibilité était là. Elle aurait pu faire beaucoup de dégâts, à lui, à elle… et aussi aux autres qui n’étaient pas loin. D’ailleurs, qu’en était-il des soldats. Ceux qui avaient assisté à la scène devaient certainement trouver leur Régente timbrée.

- Tu as fait ce que je t’ai autorisé. Ce n’est pas de ta faute. C’est la mienne. Tu ne pouvais pas deviner ce qui arriverait… tout comme je ne m’y en attendais pas non plus. Dit-elle.

Le ton de sa voix était quelque peu sombre. La jeune femme ramena ses jambes contre elle et soupira. Elle laissa un grand silence s’étendre suite aux paroles du commandant de son armée. Leur relation était bien particulière à tous les deux. Elle avait été là lorsqu’il avait perdu Néant. Elle l’avait vu souffrir et l’avait réconforté. Maintenant, les rôles semblaient s’inverser.

- J’avais quatorze ans. J’étais rebelle… À Gloria, j’ai été en mission pour sauver des gamins. Débuta-t-elle. Oui, sauver des gamins plus jeunes qu’elle ne l’était. Faut dire que les rumeurs disaient qu’elle y retrouverait Nolan. Ça a mal tourné. J’ai permis à Matis et aux enfants de s’enfuir. Mais il…

La princesse des lumières avait du mal à parler. Les mots lui échappaient. Elle prit une grande respiration avant de poursuivre et jeta l’océan contre Christan.

- Aldakin m’a attrapée. Il m’a torturée. J’ai voulu… mourir. Marqua-t-elle.

Cet épisode l’avait traumatisée et avaient laissé des cicatrices en elle.

- Tu sais la suite. J’ai été la Larme de Néant. Je vous ai ouvert l’accès à Aigue-Royale…

Puis Néant l'avait quittée. Elle avait affronté les Alayiens. Christan lui avait fait une charge, la blessant gravement.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna) Ven 10 Mar 2017 - 18:26

Christan resta silencieux quand Luna lui dit que cela lui avait semblé si réel… Pour sa part, il avait le sentiment que des fois, la magie était difficile à contrôler lorsque l'on ne voulait pas en user pour blesser quelqu'un. À croire que la magie était une arme tout aussi dangereuse qu'une épée si on l'utilisait de manière incorrecte.

« Rien de cela n'est arrivé. » Finit-il néanmoins par dire calmement de sa voix profonde lorsque Luna commença à faire part de ses regret. « Tu ne m'as pas blessé et tu n'as causé aucun dégât irréparable, il ne sert à rien d'être peinée pour une faute que tu n'as pas commise, encore plus que tu n'as pas commise volontairement. » Quant aux soldats, Weren irait expliquer plus tard dans les détail ce qui s'était passé à ces derniers. Ils apprendraient ainsi à êtres prudents à l'avenir au sujet de la magie… Les aldariens en avaient bien besoin après tout, à ne vivre que d'elle, alayien qu'il était, il avait l'impression qu'ils oubliaient le danger qu'elle pouvait receler.

Dans tous les cas, Weren n'était pas là pour reprocher quoi que ce soit à Luna, il était là pour l'écouter. Un rôle qu'il ne se donnait pas souvent. Un rôle dans lequel il n'était pas vraiment à l'aise, les rares amis qu'il avait n'étant pas spécialement le genre de personnes qui appréciaient qu'on les console.

Ainsi… Weren apprit ce qu'Aldakkin du Néant avait fait à Luna. La torture ? Vraiment ? Quel intérêt de torturer une gamine ? Weren ne comprenait pas vraiment, à vrai dire, il se dit qu'il serait mieux pour ne pas peiner Duruisseau de ne pas poursuivre sur ce sujet. Ainsi, quand elle eut fini de raconter sa mésaventure. L'alayien resta un moment silencieux, puis il reprit de sa voix grave.

« Nous avons tous souffert d'une manière ou d'une autre à cause des dernières guerres ou de Vraorg le blanc et de ses machinations… Je pense que s'il n'avait pas existé mon peuple n'aurait très probablement jamais eu à venir sur ce continent de magie. Mais bon, le passé est le passé et malheureusement, il ne peut être changé. Sinon j'aurais probablement été le premier à le faire... »

Il resta un instant silencieux, puis il reprit.

« Tu connais mon ami Alauwyr Iskuvar, je ne te cacherai pas que je le croyais mort après la bataille de l'Aube Rouge. Des années plus tard, je l'ai aperçu lors d'une escarmouche, ce alors que je venais en aide à des évadés de morneflammes. Il avait rejoint le camp ennemi… Je n'ai pas de mot pour formuler à quel point ce que j'ai pris pour une trahison de sa part m'a rendu furieux. J'ai vraiment eu envie de le tuer pour cela… Et quand j'en ai eu l’occasion, je ne l'ai pas fait au final. Je lui ai laissé une seconde chance. » Il regarda Luna et reprit.

« La vie est rarement tendre avec qui que ce soit, chacun connaît son lot d'épreuves et de difficultés. Ces gifles que nous assène l'existence et qui nous font tomber à terre. Que sommes-nous censés faire face à cela ? Nous relever et continuer à avancer. Comme le paysan qui replante son champ après une tempête, comme le bûcheron qui reconstruit sa maison après une avalanche. La vie peut-être cruelle, la vie peut-être implacable, mais au final… C'est à nous qu'il appartient de lutter envers et contre tous malgré les épreuves que nous devons affronter, car c'est en ne renonçait jamais que l'on peut-être fier de soi. » Il n'hésitait pas à dévoiler sa manière de voir les choses. Sa perception de l'existence, sur ce il ajouta d'un ton sérieux à l'égard de Luna.

« Je pense que tu as déjà su te relever Luna et que tu saura te relever à chaque fois que la vie te mettra à terre. Tu es comme moi, tu es une guerrière. Tu es encore jeune, mais tu brûles de ce feu intérieur, de cette force de vivre qui anime ton existence. Et... » Il resta un instant silencieux puis conclut. « Sache que tu pourras compter sur moi si besoin, pour lutter avec toi contre ce destin aimant se faire impitoyable. Peut-être qu'ensemble nous saurons en ressortir victorieux ? » Était-ce sa manière à lui de lui dire qu'elle pourrait compter sur lui ? Probablement. Il espérait au final que ce qu'il venait de dire aurait un effet bénéfique pour le moral de la jeune bretteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Le poids de nos responsabilités (Pv Luna)

Revenir en haut Aller en bas

Le poids de nos responsabilités (Pv Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Le poids et le nombre des deportes pour 2006
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-