Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le bal lumineux [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Le bal lumineux [PV] Jeu 21 Juil 2016 - 0:45

25 août de l’an 7 d’Obsidienne

En cette soirée au palais d’Aldaria, la salle de réception était bondée. En effet, celle-ci recueillait de nombreuses personnes d’importance afin de célébrer et souhaiter la bienvenue au peuple elfique qui était venu faire un arrêt dans la cité lumineuse. Ce n’était pas tous les jours que les Aldariens avaient la chance de recevoir l’empereur Aegnor Evanealle et l’impératrice Aramis Thredë, ainsi que les elfes qui les accompagnaient.

Pour l’occasion, la salle avait été finement décorée et rien n’avait été laissé à la légère. Ce devait être parfait. Non, ce devait être merveilleusement parfait, rien de moins. Les nobles étaient accueillis uns à uns et on annonçait leur arrivée de vive voix afin que les invités les accueillent et les voient descendre les marches jusqu’à eux. Il y avait des gardes postés aux portes et aux endroits stratégiques. Depuis la cérémonie elfique et la tragédie liée à l’empereur aldarien, la sécurité avait redoublé lors de grands événements. Il y avait également des domestiques offrant nourriture et boissons par leur plateau qu’ils transportaient. Un magnifique buffet trônait au bout de la pièce. En hauteur se trouvait un orchestre dont la musique créait une ambiance enchantée. Pour l’instant, personne ne dansait. Les gens discutaient entre eux et tournaient leur regard vers les invités qu’on nommait.

Luna n’était pas encore là. Étant régente, elle arriverait en dernier afin de clore les arrivés et de lancer officiellement le bal. Elle était dans ses appartements et avec elle se trouvait sa garde du corps, Orfraie Ataliel. Assise sur une chaise, elle se laissait coiffer par la Flamboyante et ses doigts fins dans sa chevelure la faisaient ronronner.

- Faut-il vraiment que j’y aille? Je déteste ce genre d’événements. Tout le monde me regarde comme si j’étais devenue soudainement un monstre ou pire, comme si j’étais un trophée. Les grandes robes, les faux sourires, les belles paroles… C’est pas mon truc. Se plaignit la jeune femme.

Mais il était hors de question que la régente se défile. Ce serait porter préjudices aux elfes et leur manquer de respect. Si elle faisait une telle chose, les conseillers ne manqueraient pas de lui énumérer les conséquences de ses actes. Déjà qu’ils lui avaient expliqué à maintes reprises l’importance de sa présence. Ce n’était quand même pas son genre de s’éclipser en douce! Ah! Peut-être que si finalement… Ça expliquerait leur acharnement.

Lorsque ses tresses furent terminées, Luna se leva et embrassa Orfraie. Elle la serra dans ses bras comme si c’était la dernière fois qu’elles se voyaient. Pour l’espace de quelques minutes, elles devaient se séparer. La vampiresse devait se préparer également et rejoindre les invités dans la salle de bal. Une fois que la Dragonnière de Feu aurait quitté, Luna se vêtirait d’une robe que sa douce n’avait pas encore eu l’occasion de voir. Elle lui gardait la surprise pour le bal.

Pendant ce temps, dans la salle de réception, on acclamait les derniers invités importants de la soirée.

- Accueillez l’empereur elfique Aegnor Evanealle et son épouse, l’impératrice elfique Aramis Thredë!


********


Luna était nerveuse. C’était désormais son tour à elle de se présenter et de faire honneur à Aldaria. Elle s’avança donc parmi les lumières et virent les regards se tourner vers elle tandis qu’on annonçait sa présence. Elle se figea sur place et ne fit que les regarder pendant un instant. Dans sa robe bleue, Luna était très belle. Elle n’avait rien de provocante et c’était peut-être la raison qui faisait qu’elle semblait encore plus jolie, voire fragile. De longues manches descendaient le long de ses bras et sa robe glissait jusqu’au sol, cachant ses petits souliers délicats qui s’agençaient avec son habillement. Une couronne argentée et sertie de saphirs dominait sa tête.

Ah oui! Elle devait bouger, c’est ce que le regard sévère de l’annonceur lui indiqua. Un sourire gêné se dessina sur ses lèvres et elle s’avança face à la foule. Avant de descendre les marches, elle avait un message d’importance à annoncer.

- Mes chers amis! Au nom d’Aldaria la Lumineuse, c’est un honneur pour moi de vous accueillir ici. Soyez les bienvenus et que le bal commence!





La robe:
 

La coiffure:
 

Voici le tour de jeu, si vous ne voyez pas d'inconvénients:

Luna → @Orfraie Ataliel@Aegnor Evanealle@Aramis Thredë









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Jeu 21 Juil 2016 - 22:56

La journée avait été chargée, le Palais grouillant d’une activité peu familière. Comme des fourmis, les serviteurs, cuisiniers, gardes et autres personnels étaient à pied d’œuvre. Pour Orfraie, cette agitation lui rappelait autant de bons souvenirs comme de mauvais. Les bons étaient les très nombreux bals et autres évènements auxquels elle avait assisté autrefois en tant que princesse tandis que les mauvais étaient tous les tristes évènements liés à ces bals, fêtes et autres réjouissances. En tête de liste venait sans surprise le mariage de son Neveu, où la vie des dirigeants Humains, Elfes et Vampire avaient été menacés… Cet évènement restait dans les têtes de tout le monde et, ce soir, le Palais serait si bien gardé qu’il serait absolument impossible de s’y promener sans être clairement identifié. Les zones non-utiles aux invités avaient été bouclé et chaque serviteur devait être à sa place. Seuls les Lames Ecarlates pouvaient se déplacer sans problème dans l’enceinte, clairement identifié par une petite broderie discrète mais bien reconnaissable pour qui savait ce qu’elle signifiait. Cette petite broderie, banale en apparence, se retrouvait donc sur la robe de la princesse des ombres, qui se soit ferait honneur au surnom que Luna lui avait donné : Flamboyante.

En soirée, l’Ataliel vint se glisser dans les appartements de la jeune Régente, ayant les siens juste à côté depuis que Luna l’avait nommé sa garde personnelle. La vampiresse sentait la tension qui émanait de la jeune femme, celle-ci n’appréciant que peu ce genre d’évènement. Orfraie la comprenait parfaitement, elle qui avait autrefois participé à de nombreux évènements de ce genre.

Alors qu’elle coiffait sa compagne, celle-ci se plaignit, ne souhaitant pas se rendre à ce bal. Dans le miroir qui se trouvait face à Luna, Orfraie lui jeta un regard amusé et se pencha pour déposer un baiser sur sa joue, avant de reprendre son œuvre. Elle tressait la longue chevelure de la blonde avec agilité, y glissant de temps en temps quelques fleurs. Luna serait belle, ce soir, resplendissante même.

« Malheureusement, mon amour. » La vampiresse posa ses mains sur les épaules de la jeune femme, la massant doucement. « Je serais là, à tes côtés, autant pour veiller sur toi que faire fuir les hommes trop entreprenant. Personne ne résiste à mon regard noir, tu verras. »

Orfraie lui offrit un sourire à travers le miroir. En vérité, elle n’avait jamais eu de problème avec ce genre d’évènements, car elle avait appris très tôt à ne pas donner d’importance à ceux qui ne le méritaient pas et profiter ainsi de ces soirées. Toutefois, ce soir, sa patience serait mise à rude épreuve, car les deux femmes ne pouvaient s’afficher ensemble. La princesse des ombres allait devoir supporter les mains des hommes sur sa Luna, les regarder la faire danser, la complimenter dans l’espoir d’obtenir ses faveurs, sa main… En devenant Régente, Luna était devenue un excellent parti... Une femme à marier… Et Orfraie connaissait bien mieux qu’elle les rouages du système pour l’avoir très longuement côtoyé. Toutefois, elle savait que la jeune femme était lucide et qu’elle s’y attendait, comme en témoignaient ses paroles.

La coiffure de la jeune femme enfin terminée, Luna serra Orfraie dans ses bras. Celle-ci ne se fit pas prier pour lui rendre son étreinte et son baiser, la serrant contre elle avec force. Elle appréhendait véritablement cette soirée, mais surtout ses propres réactions. L’Ataliel n’avait jamais ressenti cette possessivité et cette jalousie, elle craignait donc ses réactions pour ce bal où elle devrait partager sa belle…

« A toute à l’heure. »

-----

Orfraie se glissa dans la salle de bal par une petite porte dérobée, celle pouvant être utilisée pour mettre en sécurité la Régente ainsi que l’Empereur et l’Impératrice. Ayant perdu son titre et son rang, l’Ataliel n’avait pas droit à la grande porte comme ce fut le cas pour Aegnor et Aramis, ou comme ce serait le cas pour Luna.
Pour l’occasion, toutefois, la vampiresse avait absolument tout de la princesse qu’elle avait été, une façon de faire comprendre sans le moindre mot qu’elle était encore cette personne, qu’elle était encore cette princesse et que, au fond, personne ne pouvait lui prendre ça. Elle avait donc revêtu une robe écarlate à laquelle était ajouté une fine ceinture dorée, travaillée en arabesques. Ses épaules et ses bras étaient nus et la robe, pourvue d’un décolleté et d’un dos nu, était retenue par de fine lanière dorée. À son cou, comme à l’accoutumer, Orfraie portait le collier que Luna lui avait offert et qui rendait sa peau délicieusement chaude. Ainsi, elle pourrait se balader dans la foule sans craindre de trahir sa nature, bien qu’elle n’en ferait pas grand cas si celle-ci était révélée. Avec les Elfes qui la détestaient, elle s’attendait à ce que la nouvelle se propage rapidement. Un maquillage noir avait d’ailleurs été appliqué sur les yeux de l’Ataliel, faisant davantage ressortir son intense regard bleu roi. Le dernier élément notable dans la tenue de la vampiresse était le diadème qu’elle portait. De facture elfique, certain pourrait sans doute reconnaître le bijou avait été parfois considéré comme un symbole de son sang impérial.

Parmi la foule de plus en plus compacte, mais dans laquelle Orfraie se déplaçait avec aisance, une tignasse lie-de-vin attira son attention. Ce fut vers elle qu’elle se dirigea, posant sa main sur l’épaule de la femme lorsqu’elle fut à côté d’elle. Nerwende se tourna vers sa fille avec un sourire et l’observa de bas en haut avant de lui offrir une rapide étreinte.

« Tu es magnifique. » Murmura -t-elle à son oreille.
« Je te retourne le compliment, mère. » Répondit la fille avec un sourire.

À cet instant, tous les regards se tournèrent vers le grand escalier, celui d’Orfraie comprit. Un long frisson parcouru son corps lorsqu’elle vu Luna, la trouvant plus belle que jamais. La petite blonde semblait nerveuse, ce qui n’avait rien d’étonnant, mais la Lame avait confiance en la jeune régente.

« Je connais ce regard, ma fille… » Fit soudainement Nerwende en se penchant vers Orfraie. Celle-ci tourna son regard vers sa mère, la dévisageant. Elle savait déjà où l’Elfe voulait en venir.
« Je ne vois pas de quoi tu parles. » S’entendit-elle répondre. L’Elfe sourit davantage.
« Si tu es heureuse, je le suis également. » Répondit simplement Nerwende.

La mère avait été, effectivement, très perspicace mais l’Ataliel ne put pousser plus loin son questionnement. En effet, elle avait une mission à accomplir et rejoignit donc rapidement le sommet des marches, passant par un autre itinéraire pour que personne ne la voit monter. Elle arriva à la droite de Luna et lui tendit la main.

« Demoiselle Duruisseau. » Fit Orfraie avec un sourire, prenant délicatement la main de la jeune femme, l’accompagnant ainsi dans sa descente des marches. Orfraie sentait le fourreau de sa dague contre sa cuisse et son regard, discret, se porta sur les gardes qu’elle repéra sans mal dans la foule, mais aussi aux issues. Elle sera davantage la main de la jeune femme pour prévenir une éventuelle chute, la vampiresse étant pour sa part plus qu’habituée et à l’aise dans sa tenue actuelle. # Respire. Je t’emmène à la rencontre d’Aramis et Aegnor. # Fit la vampiresse en usant de la télépathie propre aux dragonniers. La Lame s’entraînait à contacter ainsi Luna, de façon à pouvoir encore mieux veiller sur elle. # Tu es magnifique. # Rajouta la princesse des ombres.

Elle relâcha délicatement la main de la jeune femme lorsqu’elles furent toutes deux en bas des marches, puis Orfraie guida la jeune régente à la rencontre des souverains Elfique. C’était à eux qu’elle devait présenter en premier ses honneurs, puis viendrait le tour de tous les autres. Face aux souverains, l’Ataliel demeura de marbre, légèrement en retrait mais surveillant attentivement la foule. Ceux qui l’avaient connu en tant que Rôdeuse saurait reconnaître son regard très attentif.

Sans surprise, les glaciers croisèrent les émeraudes de Nerwende, qui se trouvait à côté du couple impérial en sa qualité de princesse. Celle-ci arborait un sourire en coin que la Lame décrypta sans le moindre mal. Amusée, elle se retint de lever les yeux au ciel mais ne put empêcher un léger sourire de naître sur ses lèvres. C’était sa mère, après tout.




robe:
 

coiffure:
 

Telepathie:
 






Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegnor Evanealle
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Mar 26 Juil 2016 - 20:57

¤ Bal ¤


Aegnor et Aramis étaient arrivés il y a quelques jours au sein de la capitale de l’empire Aldarien. Officiellement, le couple était ici pour faire de la politique. Saluer la nouvelle régente du royaume et négocier quelques accords avec des personnalités importantes de cet empire. Cependant, leur présence au sein de ces terres était justifiée par une autre raison, plus personnelle. Tout comme ils avaient participé à la course de Gloria, ils avaient bien l’intention de participer à la course d’Aldaria. Et celle-là, les deux elfes avaient bien l’intention de la finir et de la remporter. Il faut dire que la première n’avait pas été des plus simples même si le parcours désigné n’avait de particulier. Mais c’est justement cette absence de particularité qui fait baisser sa garde.

Quoi qu’il en soit, la régente, sans doute pousser par ses conseillers, avait organisé un bal pour accueillir le souverain elfique et la nouvelle impératrice. Sans nul doute une preuve de pure politesse, mais également une volonté d’apaisement après ce qui était arrivé à Korentin lors du mariage d’Aegnor et d’Aramis. Le mal qui rongeait l’humain n’était malheureusement toujours pas guéri. Les meilleurs potionnistes elfiques travaillaient dessus, mais temps que rien ne serait trouvé, l’empereur d’Aldaria resterait enfermé dans la glace. Il s’agissait malheureusement de la meilleure méthode qui avait été trouvée pour maintenir ce dernier en vie en attendant de trouver un remède. C’était mieux que la mort sans nul doute.

Le couple impérial elfique s’était préparé avec une certaine attention. Les festivités humaines n’étaient pas aussi raffinées que celles elfiques, mais ce n’était pas une raison de se laisser aller à la médiocrité et ne pas éblouir leurs voisins. L’Evanealle portait une longue tunique faite de tissu naturel et imprégné de lumière. Ainsi la douce flore qui prospérait sur le vêtement luisait d’une aura dorée. Tandis que de fines épaulettes faites de plumes d’aigle blanche reposaient sur les épaules de la tunique. Les cheveux de l’empereur étaient coiffés en une unique et grande queue-de-cheval, alors que sa tête trônait Tavaron. Le cercle de la couronne était caché par ses cheveux denses, si bien que l’on pouvait presque penser que les bois du bijou sortaient directement du crâne de l’Evanealle.

Une fois que lui, et surtout sa femme, fut prêt, le couple se dirigea vers la salle de la réception sous bonne escorte. La sécurité avait été renforcée depuis les derniers événements. En effet, l’attaque à son mariage, mais aussi l’intrusion au sein du palais d’Aldaria il y a un mois. La paix leur avait fait baisser leur garde. C’était une erreur qu’il ne fallait pas répéter. Si la paix était là, certains ne la désiraient pas pour autant et la combattaient. Aussi fou que cela puisse être.

Après avoir traversé quelques couloirs, le couple impérial se retrouva devant la porte d’entrée de la salle de bal. On les annonça alors.

« Accueillez l’empereur elfique Aegnor Evanealle et son épouse, l’impératrice elfique Aramis Thredë! »


La porte s’ouvrit alors et les deux elfes apparurent, descendant par la suite les quelques marches, prenant garde à ne pas glisser. La régente n’était pas encore, mais quoi de plus normal, elle clôturait les entrées. Choses étranges que cela. Chez les elfes, l’hôte accueillant lui-même les invités. Mais après tout, il s’agissait de deux cultures différentes.

Sur place il y avait déjà quelques notables. Essentiellement humains, mais quelques elfes étaient également présents. La délégation ayant accompagné le couple impérial bien entendu. Sans attendre donc, Aegnor alla s’atteler à cette tâche fastidieuse, mais nécessaire des salutations. Saluant noble et nobliaux avant de retourner auprès de sa tendre et chère épouse. Mais à peine y arriva-t-il que Luna Duruisseau, régente d’Aldaria, fît son apparition. L’on annonça son entrée et elle annonça ensuite le début des festivités.

« Mes chers amis! Au nom d’Aldaria la Lumineuse, c’est un honneur pour moi de vous accueillir ici. Soyez les bienvenus et que le bal commence! »


Tenant doucement la main de son épouse, Aegnor posa son regard orangé sur elle.

« Allons saluer notre hôte, Aramis. »


Doucement, Aegnor se dirigea vers la jeune femme et posa une main sur sa poitrine, s’inclinant légèrement pour la saluer comme il se devait.

« Salutation régente. Il m’est plaisant de voir où vous en êtes arrivé aujourd’hui. À notre première rencontre, vous étiez prisonnière lors de l’aube rouge. Et aujourd’hui vous êtes régente du plus noble des royaumes. Une ascension fulgurante et surprenante que je me dois de reconnaitre comme elle se doit. Je vous félicite jeune demoiselle. Mais pareille réussite attise bien des jalousies. Soyez assuré que le royaume elfique et moi-même soutenons Aldaria et sa régente. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Sam 30 Juil 2016 - 22:12

Aramis était pour sa part ici pour des raisons diplomatiques, mais en effet elle partageait aussi la raison officieuse avec son mari, celle de vouloir participer à la course aldarienne, et cette fois-ci si possible essayait de l'emporter car elle se rappelait bien qu'elle, et Aegnor la dernière fois avaient eu un accident malheureux qui les avaient empêcher de terminer la course, en faîte cette dernière avait même prit des dimensions ridicules au sujet des accidents lors du parcours de l'hippodrome glorien par les cavaliers car 4 concurrents sur 6 avaient eu un accident lors de la course Glorienne, à croire que ça avait été un jour de malchance pour eux tous… Mais une malchance que Thredë pour sa part ne comptait pas reproduire, et cela devait être aussi le cas de son cher Aegnor d'une certaine manière.

Mais aujourd'hui ce n'était guère jour de course hippique, mais jour de bal, bal où leurs couple avait été invité par la régente du royaume Aldarien. Un bal qui signifiait donc une chose, Aramis allait devoir porter une robe qu'elle choisit légèrement écarlate et aussi qu'elle allait devoir pleinement se montrer digne de son rôle d'épouse de l'empereur. Mais de toute manière ce n'est pas comme si elle ne commençait pas à s'y habituer, et de plus ce serait une excellente occasion d'améliorer encore les relations entre Aldaria, et Estellïn. De plus Luna, et Orfraie seraient présente à la fête sans oublier Aegnor. Et ces festivités pourraient donc au final se révéler assez plaisante malgré leurs aspect fortement politique, et mesuré.

Et il avait donc fallut se préparer pour faire honneur au bal, et au peuple elfiques qu'ils représentaient tout deux. Pour sa part Aramis en plus de sa robe avait ceint Nermi sa couronne d'impératrice elfique en plus de quelques bijoux magnifiquement ouvragés des mains d'artisans du beau peuple, pour ainsi être digne de représenter son peuple à ce bal. Quand à la coiffure de Thredë elle n'était pas maintenue en place, mais avait été brossé pour être tout à fait ordonné tout en restant libre de légèrement voler aux vents. Ainsi elle, et son mari avaient l'air tout à fait splendide, et faisaient honneur au terme de « beau peuple » qu'on assimilait au genre elfique.

Et elle était heureuse à sa manière de pouvoir participer à ce bal malgré la lourdeur politique que cela pouvait avoir car les événements récents du mariage elfiques étaient encore profondément implantés dans les têtes, et beaucoup d'amertume en avait résulté à l'égard du beau peuple pour son incapacité de l'époque à avoir pu protéger l'empereur Aldarien d'une tentative d'assassinat, une amertume compréhensive mais qui n'allait pas dans le sens de la paix, et qui devrait donc s'apaisée pour le bien de l'avenir d'Armanda. Et sur ce en parlant de bal maintenant que le couple elfique avait terminé de se préparer il ne restait plus qu'à se rendre à la salle de bal où se déroulerait les festivités, et bien entendu quand ils y arrivèrent un annonceur ne manqua pas de clamer leurs venue, ne restait donc qu'à se comporter de manière royale et noble dès maintenant pour que tous ici gardent si possible une bonne impression de leurs couple, et personne.

Et de ce qu'elle vit pour le moment nul présence de la régente, ou de la garde du corps de cette dernière pour les accueillir pour le moment. Mais cela devait être en effet une subtilité de la culture humaine, celle que l’hôte apparaisse après l'arrivée de tout les invité comme d'une certaine manière pour commencer les festivités. Elle n'avait donc spécialement rien à en redire elle aussi.

Et pour le moment ils étaient donc surtout en présences de nobles, et de notables de race elfique, et humaine. Et Aramis laissa volontiers sont époux pourvoir aux salutations de coutume pendant qu'elle faisait la même chose de son côté, après tout elle aussi devait honorer une certaine forme de politesse. Et quand cela fut terminé elle pu être à nouveau aux côtés d'Aegnor peu avant que la régente n'arrive dans la salle accompagnée d'Orfraie, et les salue officiellement, salutations non dénuée de sincérité, et qui permettraient de débuter le bal futur.

Et l'émeraude croisa l'orange lorsque son souverain d'époux lui proposa d'aller saluer leurs hôtes, elle acquiesça légèrement à cela , et suivit sans hésiter l'empereur sylvestre qui la tenait par la main. Pour venir se placer devant la régente Aldarienne, et s'incliner tout deux légèrement mais respectueusement à son égard, et donc après que la voix de l'empereur elfique ce soit prononcé ce fut celle de Thredë qui s'éleva légère comme une brise d'été. Alors que la mère de son amie Orfraie se tenait non loin d'elle. Et que la sentinelle pour sa part se montrait très attentive quand à ce qui pouvait se passer dans les environs.

« Il est heureux que nous soyons réunit en ce jour non pas qu'en temps que dirigeants de deux royaumes, mais aussi en tant qu'amis. Car c'est ce que sont nôtre peuple, et le vôtres. Des amis, amis qui nous ont invités à ce bal et à qui nous tâcherons faire honneur en ce jour. Et je suis heureuse de voir que la jeune humaine que j'avais croisé il y a quelques années de cela, et que j'avais tâcher d'aider par mes pouvoirs devienne une dame aussi resplendissante et éminente. Sachez que depuis que nous nous sommes rencontrer par la première fois vous avez beaucoup changer régente, et ce en bien je tiens à vous le dire. » Dit-elle donc en ne manquant pas de compliments sincères à l'égard de la jeune blonde, après tout cette dernière avait beaucoup évoluée en quelques années, et pour sa part Aramis elle aussi était bien décidée à apporter son soutien à la nouvelle régente de l'empire Aldarien. Car cela serait certainement vital pour l'avenir.

Et au passage suite à ces quelques propos inspirés elle fit un clin d’œil complice à l'égard d'Orfraie, et sans doute qu'elles pourraient converser davantage toutes deux au cours de ce bal quand cette cérémonie de salutation officielle serait terminé, et que les festivités ce seront bien engagés. Mais pour le moment elle devait attendre que la régente d'Aldaria fasse entre ce bal dans le vif du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Mer 10 Aoû 2016 - 3:23

Orfraie était si belle. Le regard de Luna s’était accroché au sien dès qu’elle l’avait aperçue parmi la foule. Tous les nobles n’existaient plus en cet instant. Elle n’avait d’yeux que pour sa garde du corps et elle la dévorait du regard. Son rythme cardiaque accéléra et ce n’était pas dû au stress de la situation. Tout ce qu’elle avait envie, c’était de s’enfuir de tous ces gens qui n’avaient pas la moindre importance pour la plupart et d’apporter avec elle cette magnifique vampiresse à la chevelure flamboyante qui s’agençait de pair avec cette longue robe qui dévoilait des parcelles de sa peau si délicieuse.

Son regard bleuté, gêné, descendit à ses pieds et l’instant d’après, Orfraie ne se trouvait plus dans la salle. Les gens avaient-ils remarqué quoi que ce soit? Certainement pas. Il y avait trop de gens pour deviner que c’était Orfraie qui avait gagné son attention. Mais elle déglutit difficilement. Personne ne devait qu’un lien unique existait entre les deux dragonnières. Cela ne devait pas se savoir et elle devait faire attention à ce qu’elle faisait.

Malgré tout, c’est un sourire qui accueillit sa garde du corps lorsqu’elle apparut à ses côtés. La princesse des lumières lui offrit sa main et c’est ensemble qu’elles descendirent les marches. Bien heureusement, car l’idée de les débouler l’effrayait. Or, elle savait qu’elle était en sécurité aux côtés de sa Lune.

* Toi aussi, tu es magnifique, Orfraie. Vraiment. * Lui transmit-elle par la pensée. * Dommage qu’il y ait tant de gens… * Ajouta-t-elle accompagné d’un sourire triste.

Il fut rapidement remplacé par un magnifique faux sourire tandis que Luna descendait les marches et qu’elle regardait les nombreux invités. La jeune femme ne se sentait pas à sa place parmi tous ces nobles, mais pour Aldaria, elle devait être l’exemple de la parfaite régente.

Elle se faufila parmi la foule grâce à Orfraie qui empêchait les invités de trop s’approcher d’elle. Les conversations superflues attendraient, c’était les hauts dirigeants elfiques qu’elle devait rencontrer en premier. Après tout, ce bal était en leur honneur.

C’est pourtant un vrai sourire que l’humaine offrit à Aegnor Evanealle et à Aramis Thredë. Elle était réellement heureuse de les revoir quoiqu’elle aurait certainement préféré que la rencontre se fasse sans tous ces gens qu’elle ne connaissait pas. Suite à leur salut, elle s’inclina face à eux à la façon des gentes dames humaines dans le plus grand respect qu’elle avait appris.

- Empereur Evanealle, Impératrice Thredë, je suis heureuse de vous voir. Cela est un grand honneur de vous avoir parmi nous ce soir. J’espère que cette soirée vous plaira. Bien sûr, s’il y a quoi que ce soit qui ne correspond pas à vos attentes ou qui vous déplait, n’hésitez pas à m’en faire part. Prononça-t-elle poliment.

Ce n’était pas sa façon habituelle de parler puisqu’elle faisait de grands efforts pour suivre à la lettre les règles d’étiquette. La petite lune prenait le temps de réfléchir aux mots qu’elle allait employer et d’employer un ton plus que respectueux. Pas de mots elfiques pour les saluer. Probablement qu’Aegnor la pardonnerait à nouveau si elle le traitait encore de concombre ou d’autres légumes, mais les siens n’aimeraient pas qu’elle vienne souiller son honneur ainsi. Bref, il était plus sage d’éviter. Malgré ses paroles qui pouvaient sonner un peu maladroites, elle était sincère : elle était réellement heureuse qu’il soit là.

- Ah oui ça! C’était v’là longtemps, mais je m’en rappelle comme si c’était hier. Heureusement que vous êtes intervenus, empereur. Je ne serais certainement pas la régente que je suis aujourd’hui sinon. Dit-elle avec un petit rire. La Larme de Néant avait été chanceuse de ne pas avoir été tuée sur le champ et que le groupe accompagnant Aegnor soit venu délivrer les prisonniers rapidement. Je ne pourrai jamais vous remercier assez d’être intervenu. Ajouta-t-elle en s’inclinant à nouveau.

L’azur se promena ensuite sur la chantebrise et l’envie de lui dire qu’elle était plus que jolie lui vint. Mais était-ce un propos approprié à prononcer ou était-ce déplacé? Pourquoi était-ce si compliqué de parler en public?!

- Je vous remercie tous les deux pour votre appui envers Aldaria. Sachez que je suis honorée de pouvoir compter le peuple elfique pour nos alliés… Mais surtout, je suis heureuse de vous avoir comme amis. Mentionna-t-elle.

Régente ou non, ça ne changerait rien quant à leur amitié, n’est-ce pas? Elle l’avait été avant qu’elle monte au pouvoir et ce n’est pas ce dernier qui allait changer quoi que ce soit.

- Ça me fait chaud au cœur, Ara… Impératrice Thredë. L’azur grandit face à l’erreur qu’elle allait commettre et un sourire gêné apparut sur son visage. Appeler une importante personne par son simple prénom, ça ne se faisait pas, n’est-ce pas? C’est ce qu’on avait répété et répété à la jeune femme parce que c’était notion qui ne semblait pas vouloir rentrer dans son crâne. Mais s’ils étaient amis, pourquoi ne pourraient-ils pas s’appeler par leur prénom? Il y avait des notions de nobles qui ne faisaient pas de sens à ses yeux. Elle l’avait toujours appelée simplement « Aramis ». Était-ce nécessaire que ça change? Peut-être seulement lorsqu’il y avait tant de gens. Merci pour le compliment. C’est vrai que j’ai beaucoup changé depuis la fois où vous avez chanté pour me venir en aide. Vous êtes toujours aussi rayonnante en tout cas!

Luna lui avait offert son plus beau sourire. Elle appréciait Aramis depuis la toute première fois qu’elles s’étaient rencontrées. Suite aux présentations, une jolie elfette à la chevelure lie-de-vin s’avança vers la régente qui lia son regard aux émeraudes. Luna ne put cacher sa surprise de voir une dame ressembler tant à Orfraie. Rapidement, il n’y avait que les yeux qui les différenciaient.

- Je suis Nerwende Ataliel. Ravie de vous rencontrer, demoiselle Duruisseau. Prononça-t-elle en serrant la main de Luna.

L’océan voulut instinctivement chercher les réponses dans les glaciers de l’Ataliel, mais les deux n’échangèrent aucune parole.

- Tout le plaisir est pour moi, Dame Ataliel. C’est un honneur de pouvoir rencontrer la mère de ma garde personnelle, Orfraie Ataliel.

Garde personnelle, ces mots avaient sonné étrange dans sa bouche. Cela avait-il paru? Elle espérait que non. En réalité, elle aurait préféré prononcer « tendre amie » ou « bien-aimé », mais c’était impossible.

Quelques temps après les présentations, on annonça l’heure du repas. Des tables avaient été décorés à cet effet et des domestiques vinrent présenter à la royauté la table qui leur était destinée : la plus luxueuse, bien évidemment. Le repas constituerait seulement de mets végétariens pour ne pas être irrespectueux envers les elfes. À la table royale, il y avait bien sûr Luna, Aegnor, Aramis et Nerwende. Orfraie avait sa place à ses côtés et ce n’est pas sans mal qu’elle avait réussi à convaincre les organisateurs du bal. Il y avait d’autres elfes et humains d’importante également.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Sam 13 Aoû 2016 - 18:40

Il était, effectivement, dommage qu’il y ait tant de gens. Orfraie ne pouvait qu’être d’accord, elle qui captait sans le moindre mal les murmures des invités. Ils pensaient être discrets, mais l’Ataliel les entendait tous et, imperceptiblement, elle serra les poings. Comme elle s’y était attendu, un certain nombre de Nobles présent ce soir espérait obtenir les faveurs de celle qui était devenue le meilleur parti d’Aldaria. Jeune et belle, Luna représentait une cible de choix pour un quelconque mariage arrangé et Orfraie avait une confiance très limitée en le conseil régent, capable de pousser son Soleil dans les bras du premier homme venu. Bien entendu, elle savait que Luna ne se laisserait jamais faire, mais la peur tenaillait tout de même la vampiresse. Elle n’aimait pas l’idée qu’on lui prenne ainsi ce qui était à elle, la personne à qui elle s’était elle-même offerte.

C’est pourquoi Orfraie prenait son devoir très à cœur. Faisant rempart de son propre corps, elle empêchait les gens de trop approcher la régente. Elle prévenait les éventuelles tentatives d’assassinat sur sa personne comme les tentatives d’approches par des gens un peu trop sur d’eux.

Face à son neveu et sa meilleure amie, la vampiresse demeura de marbre. Elle savait très bien que, pour l’heure, elle serait ignorée. Elle n’était que la garde du corps. Toutefois, Aramis va la détromper en lui accordant un clin d’œil auquel la garde du corps répondit aussitôt, un légère sourire naissant sur ses lèvres charnues. Pareil à elle-même, la Baptistrelle parvenait à dérider l’ancienne princesse. Le regard bleu roi d’Orfraie se posa ensuite sur sa mère. Luna ne l’avait jamais rencontré mais la ressemblance physique était si frappante qu’il était impossible de se tromper, bien que les deux femmes semblaient avoir à peu près le même âge. Le sourire de Nerwende et le regard, aussi intense que celui de sa fille, qu’elle offrit à Luna suffisait pour que la jeune régente comprenne que la mère avait très bien compris que sa progéniture n’était pas que « garde personnelle ». Mais c’était une autre discussion et elle aurait lieu bien plus tard. Pour cela, Orfraie comme Luna pouvait compter sur Nerwende.

Après les présentations avec l’Empereur et l’Impératrice, Luna du se tourner vers les autres invités. Un moment long et probablement pénible pour elle, qui allait devoir recevoir les honneurs et les propositions de nombreux jeunes hommes. Fort heureusement pour Luna, Orfraie se tenait juste derrière elle, légèrement sur sa droite, et son regard était suffisamment intense pour empêchait les intéressés de se montrer trop… Insistant. Sur le qui-vive également, elle était prête à bondir pour protéger de sa vie la jeune Régente.

Mais elle n’eut pas à intervenir et ce fut l’heure du repas. La salle, immense, avait été séparée en deux de sorte qu’une large zone soit libre pour permettre aux invités de danser un peu plus tard. Un orchestre jouait une musique de fond très agréable tandis que les Nobles prenaient place à la table qui leur était indiquée. Orfraie se trouvait aux côtés de Luna, une fois de plus, gardant un œil sur elle en permanence. Si la Régente avait dû se battre avec les organisateurs, pour sa part Orfraie avait simplement haussé un sourcil lorsqu’ils avaient émis leur refus, accompagnant cette mimique d’un « Souhaitez-vous mettre notre Régente en danger en m’éloignant d’elle ? » pour que sa présence soit acceptée. On ne pouvait pas lui reprocher de mal faire son travail, c’était certain.
Mangerait-elle ? Non, bien sûr que non, mais elle pourrait boire. Les rumeurs sur sa nature n’étaient plus aussi importantes depuis la naissance de Firindal, mais la présence des Elfes les avait de nouveau attisées et Orfraie ne comptait pas se cacher ce soir, cela aurait été impossible de toute façon. On pouvait la regarder de travers ou murmurer à son passage, cela lui importait peu. Elle était Immortelle et l’était devenue en accomplissant son devoir, cela personne ne pouvait lui prendre. Sa mort était, paradoxalement, source d’une grande fierté.

Le repas servit ce soir avait été concocté pour ne pas incommoder les Elfes. Cela n’empêcha pas quelques murmures sur l’absence de viande, mais il n’y eut aucun esclandre. Nerwende avait pris place à la droite de sa fille pour le plus grand plaisir de celle-ci. Les conversations allaient bon train à la tablée, que ce soit avec son voisin ou la personne située en face.

« Je pensais voir Firindal ce soir. Où est-il ? »
« Il se serait probablement ennuyé, les traditions bipèdes lui échappent encore. Toutefois, notre Régente et moi-même étant Dragonnière, Firindal à la chance d’avoir la compagnie de l’un de ses semblables, ce qui n’est pas le cas de tous les dragons. » Répondit-elle, attirant un peu l’attention à l’évocation des deux jeunes dragons présents à Aldaria. « Alkhytis et lui s’entendent bien, pour notre plus grand plaisir. » Conclu la Liée de Feu après un bref regard vers Luna. Son Lié était, pour Orfraie, une source inépuisable de conversation.
« Qu’est-ce que ça fait d’être lié à un Dragon ? » Fit un jeune Noble, situé à deux chaises des deux Ataliel. Sa question allait aussi bien à Luna qu’Orfraie.




Ou l'art d'essayer de meubler et faire un peu bouger tout ça. N'hésitez pas à intervenir, réagir etc ... ^^





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegnor Evanealle
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Dim 21 Aoû 2016 - 14:23

¤ Question ¤


Lorsque le regard d’Aegnor se posait sur Luna, il revit l’espace d’un instant cette pauvre enfant prisonnière des Alayiens. L’ascension de cette dernière était plus que remarquable, surtout pauvre quelqu’un d’aussi jeune, surtout pour une femme dans un monde d’hommes. Seulement aujourd’hui, l’empereur elfique avait toujours l’impression de la voir prisonnière. Prisonnière de ses nouvelles responsabilités, mais également solidement garder par des politicards humains qui voyaient en elle un obstacle, une erreur, ou un simple bout de viande pour leurs propres ascensions. Pauvre jeune femme, si jeune et plonger dans un monde si impitoyable. Il espérait simplement qu’elle parviendrait à s’en sortir. Et si nécessaire, ou plutôt, si elle lui demandait, lui apporter son aide. C’est ce d’ailleurs avec quoi avait ouvert l’Éclair. Il était inutile de prendre de gants dans cet environnement. Mis à part cela, l’elfe était … content ? De voir une telle personne à la tête d’un royaume. Une jeune femme issue du peuple et non pas de la classe politique. Cela apportait un peu de sang neuf. Un souffle d’air frais. De nouvelles idées.

« Je ne pourrai jamais vous remercier assez d’être intervenu. »


Un petit sourire apparut sur le coin de la lèvre d’Aegnor qui inclina légèrement la tête.

« Je n’ai fait que mon devoir. »


L’intention de l’empereur se porta ensuite sur son épouse qui engagea à son tour la conversation, alors qu’il finit par voir la mère d’Orfraie approcher. Il la salua doucement alors qu’elle venait elle aussi présenter ses hommages à la nouvelle régente. Le regard orangé se braqua presque automatiquement sur Luna lorsque le battement d’ailes de son hibou se fit entendre à ses oreilles, lors de la réponse de Luna à Nerwende.

L’heure du repas finit par sonner et Aegnor constata avec assez de plaisir l’effort qui avait été fait par les humains puisqu’il s’agissait d’une réception en l’honneur de l’impératrice et l’empereur des elfes. De ce fait, pas un seul mets à base de viande se trouvait là. Une attention, quoique tout à fait normale, que le blond appréciait. Chacun des convives prirent place, le couple impérial étant bien entendu, invité à se joindre à celle de la régente.

Aegnor ne prêta aucune intention aux murmures des humains qui semblaient avoir oublié les règles élémentaires de la politesse. Quand bien même leur espérance était éphémère et qu’il fallait profiter de la vie au maximum, elle ne justifiait en rien de ne pas se conduire convenablement face aux immortels. Alors que le repas avançait tranquillement, sans incident particulier, animé par quelques discussions, une question s’éleva soudainement. Si elle pouvait paraitre déplacer, son intérêt était néanmoins légitime et pouvait pardonner cette impertinence.

« Qu’est-ce que ça fait d’être lié à un Dragon ? »

Aegnor avait, pour sa part, une idée de la question. Il avait déjà lu de nombreux écrits à ce sujet. De vieux grimoires écrits par d’anciens dragonniers elfiques, dont ses propres ancêtres, puisqu’il y eut quelques Evanealle dragonnier. Cependant, l’appréhension qu’il pouvait en avoir ne serait jamais aussi exacte que s’il avait été lui-même dragonnier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Mer 24 Aoû 2016 - 11:50

Aramis était elle aussi heureuse d'être ici, et de revoir Luna. Et flattée de ne sentir que la vérité dans les propos aimables de la jeune humaine. Que cette dernière devienne régente en vérité cela avait étonné Aramis au début, mais suite à l'étonnement elle n'avait en rien trouver cela de mauvais augure pour l'avenir, et était donc satisfaite de savoir que l'empire elfique devrait traiter avec la jeune Duruisseau pendant les années à venir.

Et la dragonnière au cheveux d'or ne manqua pas d'ailleurs de préciser sa joie à ce sujet, et cela fit sourire la chantebrise, notamment à l'évocation du fait qu'Aegnor avait sauvé la vie à Luna, typique de son mari dans les faits, tout autant que la modestie dont il faisait preuve en disant qu'il n'avait fait que se devoir. Et Thredë ne pouvait donc qu'être satisfaite de savoir que son époux était si courageux et dévoué, d'autant plus si cela lui avait permit d'obtenir une grande partie de l'estime de la régente à son égard. Enfin à tout cela elle y pensa, mais elle passa à autre chose quand c'est sur elle que l'attention de la jeune Luna se tourna.

Et pour sa part Aramis ne manqua pas de sourire chaleureusement quand la très proche amie d'Orfraie…. Cela se sentait uniquement à leurs chants noms en vérité confirma leurs amitié, et l'amitié entre le royaume elfique, et l'empire Aldarien. En espérant que cela les préserve d'une prochaine guerre pensa t-elle avec espoir, et sachant que Luna avait le cœur bon et désirait la paix on pouvait comprendre au final son optimisme en ce sens-ci.

« Si pour ma part je suis suis toujours aussi rayonnante, vous vous avez éclot telle la fleur qui dévoile ses pétales au soleil du printemps chère régente. » Ajouta t-elle ensuite bienveillante à l'égard de la jeune Luna qui la complimentait. Et en effet Luna avait gagné en beauté avec les années, et était devenu une véritable femme avec les formes allant avec, et les changements corporels associés à cela. Et si l'apparence n'était pas ce qui importait le plus pour Aramis chez quelqu'un, il restait que la beauté de la régente avait de quoi faire chavirer bien des cœurs.

Et dans tout les cas elle avait sinon remarquer que la régente avait faillit l’appeler par son prénom, mais n'en était nullement vexé dans les faits, même si légèrement gêné pour Luna car cette dernière en effet ne pouvait pas se montrer aussi familière que d'habitude en une telle occasion. Et Thredë pour sa part même s'il était du genre assez asociale, n'avait guère envie de risquer un incident diplomatie en faisant preuve de familiarité elle aussi. Et visiblement d'ailleurs la mère d'Orfraie s'avança pour discuter en partie avec lé régente, et Orfraie, et pour sa part Aramis se contenta de regarder cela avec un léger sourire. Car elle aimait bien Nerwende en vérité même si elle n'était pas vraiment très proche de cette dernière. Et au moins la présence de la mère Ataliel fera sans doute du bien à Orfraie pensa t-elle.

Comme la clin d’œil de Thredê avait pu dérider cette dernière, après tout ce n'était pas parce que l'instant nécessitait une certaine lourdeur diplomatique qu'elle ne pouvait pas envoyer un léger signe à son amie. Amie qui se portait comme un charme… Et le sourire qu'Aramis avait émit un instant à son égard ne mentait pas… Elle était contente pour elle. Mais à quel sujet ? Oh Orfraie s'en douterait certainement au vu de la nature de baptistrelle d'Aramis, et que le chant nom d'Orfraie, et de Luna n'étaient pas spécialement pudique aux sujets de la passion qui animait ces deux femmes. Même si néanmoins Thredë eu une légère pensée triste pour Aléria qui avait dû perdre l'amour de sa vie dans tout ceci…

Et ainsi peu après cet accueil était arrivé le moment tant attendu du repas, et bien entendu le couple elfique était installé non loin de la régente, sans oublier le fait que le menu présent était exclusivement végétarien ce qui était une bonne chose car… Le souvenir de morneflammes était encore assez vivace pour la chantebrise, et on pouvait donc comprendre qu'elle ne soit pas trop à l'aise en présence de viande en effet...

Et d'ailleurs elle concentra au cours de ce repas une partie de son attention à Aegnor qui était tout à fait resplendissant, et noble comme toujours. Un véritable souverain digne du beau peuple, et avec lui elle n'avait pas besoin de mot pour lui communiquer ce qu'elle pensait de ce repas, en un seul regard il aurait pu voir qu'elle en avait une bonne impression pour le moment même si cela lui semblait assez stricte, mais elle ne s'en plaignait guère, d'ailleurs n'étaient-ils pas en assez charmante compagnie ? Il n'y avait heureusement pas beaucoup de nobles flagorneurs autour d'eux même si pour tout avouer la chantebrise aurait elle aussi préféré une réception plus intime, c'est qu'impératrice ou non elle n'aimait pas être entouré de tant de mondes… Cela sans doute à cause de sa nature de chantebrise.

Et pour sa part Aramis tâcha donc d'oublier ces détails en conservant avec la régente, et son cher et tendre au début du repas. Impatiente d'ailleurs de pouvoirs discuter avec Orfraie lorsque cela serait possible.

« Si vous désirez venir à Estellïn un jour régente je serai ravie de vous y accueillir, et nous tâcherons je pense de vous faire honneur autant que vous nous avez fait honneur en ce jour. » Dit-elle d'abord avec bienveillance avant d'ajouter amusé.

« D'ailleurs comme vous le savez la course de mabre s'est déroulée il y a peu dans vôtre belle cité, course où moi et mon cher et tendre avons concouru d'ailleurs. » Ajouta t-elle légèrement taquine à l'égard de ce dernier, surtout en sachant que tout deux n'avaient pas eu de chance à la première course, avant de reprendre ensuite avec gentillesse...

« Et je me demandai pour tout avouer si vous avez eu la possibilité d'y assister, et ce que vous en avez penser chère amie? Pour ma part en tout cas j'avais beaucoup aimé cette course, et j'ai hâte de pouvoir bientôt chevaucher à la prochaine qui se déroulera cette fois-ci au sein du royaume elfique. N'est-ce pas Aegnor? » Il faudrait d'ailleurs qu'elle en parle à Orfraie pensa t-elle… Et elle s'apprêta donc à voir si elle pouvait aborder la sujet avec la récente dragonnière, mais….

Avant qu'elle ne puisse essayer un jeune noble posa une question toute simples, mais à la réponse certainement complexe… Qu'est-ce que cela faisait d'être lié à un dragon ? Une réponse à laquelle Thredë aurait pour tout avouer aimer pouvoir apporté réponse, mais à laquelle elle ne pouvait guère car elle n'était pas elle-même dragonnière, même si dans les faits elle ce serait plus vu dragonne… Un vieux rêve d'enfance, mais ainsi Aramis tourna donc son regard vers les deux dragonnières concernées par la question, après tout n'étaient-elles pas ici les plus à même d'y répondre convenablement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Mer 26 Oct 2016 - 18:40

C’était l’heure du repas. Avec un peu de chance, personne n’avait su voir à quel point ce bal mettait la régente mal à l’aise. Heureusement que son entourage proche, c’est-à-dire la noblesse elfique se composait de gens qu’elle connaissait et appréciait déjà. Par noblesse, elle faisait évidement référence à Aegnor qui l’avait sauvée lors de la Bataille de l’Aube Rouge et dont ils s’étaient lié d’une certaine amitié lors du Protectorat. Il y avait également Aramis dont elle avait d’abord connu en tant que chantebrise et qui avait effacé sa difformité il y a de cela près de cinq années. L’on pouvait ajouter la mère d’Orfraie qui semblait une elfette bien sympathique et peut-être un peu trop perspicace au goût de l’humaine. Était-ce si facile de deviner que quelque chose se tramait entre la régente et sa garde du corps? Elle mit cela sur le compte d’une mère… Après tout, celles-ci avaient le don de décerner les secrets de leurs enfants sans le moindre mot. Finalement et non le moindre, la dernière personne à partager sa table était sa princesse vampirique. Tous ces gens aux oreilles pointues semblaient l’avoir reniée et pourtant, elle était toujours vivante après les avoir tant aidés. Si Orfraie n’était plus une princesse elfique et qu’elle ne pouvait pas être de noblesse humaine, pour Luna, elle était sa princesse des Ombres. Rien de moins et elle la dorloterait comme il se doit pour le lui rappeler. Il y avait bien sûr d’autres gens de grande noblesse à sa table, mais ils n’avaient aucune importance à ses yeux.

La princesse des lumières lui glissa un doux sourire lorsque la Flamboyante tira sa chaise afin qu’elle s’installe. Oh! Comme elle aurait voulu la prendre dans ses bras et la plaquer férocement contre le bois de cette table. Cette robe de feu lui avait juste trop bien et mettait en valeur son corps trop craquant. Comment résister? Il lui fallut toute la force mentale pour résister à ses pensées et concentra son attention pendant de longues minutes sur cette salade que les serviteurs venaient de déposer face aux invités. Toutefois, elle ne manqua pas de partager mentalement cette scène frivole à sa compagne… Les discussions avaient repris autour d’elle et elle en manqua la plupart des mots. Elle serra ses mains sur ses cuisses et jeta des sourires à ses invités, ignorant momentanément la vampiresse. Qu’est-ce que c’était difficile! Mais c’était important de jouer le jeu jusqu’au bout. C’était extrêmement important. La régente ne pouvait pas se permettre de perdre la face dans une relation interraciale entre deux femmes. Son poste, sa crédibilité, TOUT était en jeu. Déjà que ce n’était pas facile pour la jeune humaine qu’elle était de se faire respecter et qu’on la prenne au sérieux en tant que régente d’Aldaria.

La chamade de son cœur s’estompa peu à peu en mangeant cette salade puis le repas principal composé d’un ragoût de blé aux champignons, aux légumes rôtis et aux noisettes grillées. Nombre d’humains échappèrent une exclamation de dégoût, bien qu’étouffée pour ne pas blesser les elfes. Que voulez-vous… Ils étaient de ces gens qui aimaient la viande. Mais bien évidemment, Luna ne pouvait pas faire comme les autres humains. Celle-ci aimait bien les plats végétariens. Depuis Aigue-Royale où leurs mets principaux étaient des pommes de terre, des champignons étranges ou des feuilles mauves, n’importe quoi était plus appétissants! Sans compter le temps passé aux côtés de Dawan et d’Enetari. La jeune humaine n’aurait quand même pas eu l’audace de leur manger de la viande bien rouge en plein face! On vint leur remplir leur coupe d’un vin d’excellente qualité. Subtilement, pour la vampiresse, ce fut du sang de la même couleur qui fut versé dans son verre. Le tout, pour passer le plus possible incognito.

- Oh oui! J’adorerais retourner à Estëllin! S’exclama-t-elle en répondant à la question d’Aramis.

Une lueur enfantine s’était glissée dans l’azur qu’elle avait posé sur l’empereur et l’impératrice elfique. C’est qu’elle aimait leur cité, réellement. Le son de sa voix démontrait notamment qu’elle était sincère. Certes, le domaine elfique était associé à l’endroit où Korentin avait eu son « trépas », mais ce serait injuste de ternir Estëllin pour cela.

- Non… Malheureusement, je n’ai pas pu assister à la course. J’ai eu du travail qui m’en a empêché. J’aurais bien voulu jeter un coup d’œil à tous ces beaux chevaux qui galopent joyeusement vers la ligne d’arrivée. Je ne sais même pas quel en était le score final. Je suis vraiment passée à côté. Conta-t-elle. Oh? La prochaine est à Estëllin, justement? Je m’entraînerai et essayerai de me libérer pour pouvoir y participer. Avec de la chance, je saurai m’éclipser momentanément d’Aldaria…

En effet, ce n’était pas toujours facile pour la régente de sortir de sa ville. Mais elle y arriverait. Suffisait juste qu’elle mette les choses en place pour que le chaos ne s’abatte pas sur la Lumineuse durant son absence.

Le repas commençait à prendre fin et on apportait un dessert aux invités : un choix de gâteau, de fruits, de biscuits ou de tarte aux pommes. Certes, la possibilité de tout prendre existait, mais l’estomac de Luna se contenta joyeusement de la tarte. Elle ne pouvait plus rien avaler et ne voulait pas se sentir gonflée pour la danse.

La voix d’un jeune homme de son âge se joignit à leur discussion. Le serviteur qui passait parut outré d’une telle familiarité envers la régente, mais elle fit signe de la main que ça allait. Elle n’allait quand même pas lui trancher la tête pour ça! On n’avait pas le droit de lui parler normalement? Surtout que cette question était très compréhensible et qu’il devait l’avoir sur le bout de la langue depuis bien longtemps.

- Qu’est-ce que ça fait d’être lié à un dragon? Répéta-t-elle doucement en lui faisant signe de s’approcher. Le jeune homme ne se gêna pas pour être aux côtés de la régente en moins d’une seconde. C’est difficile à expliquer tant qu’on ne l’a pas vécu. Mais imagine d’avoir su trouver ta moitié, l’être au monde avec qui tu te sens le mieux au monde, et que tu es toujours en contact avec celle-ci. Plus jamais tu ne te sens seul et tu as quelqu’un sur qui tu peux toujours compter…

Le jeune homme attrapa sa main et Luna le regarda d’un air surpris lui faire un baise-main. Il s’inclina face à elle, sourire dragueur aux lèvres.

- Vous pouvez toujours compter sur moi, chère Régente. J’ai su que j’avais trouvé ma moitié dès que je vous ai vue. Je vous ferai vivre des sensations que vous n’avez jamais senties auparavant et je vous serai plus fidèle qu’un dragon.

Et le regard de Luna se leva au ciel…









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Lun 31 Oct 2016 - 21:05

Le sourire d’Aramis permis à Orfraie de comprendre que cette dernière avait mis au jour le véritable lien qui unissaient la régente à sa garde du corps. Cela n’avait rien d’étonnant, les chants-nom ne pouvant mentir. La vampiresse avait confiance en l’impératrice pour ne pas en parler, celle-ci ne pouvant toutefois pas le garder secret si quelqu’un lui posait directement la question. C’était risqué, mais les deux amoureuses n’avaient pas le choix. Aegnor, avec son hibou, se doutait-il de quelque chose ? Luna avait présenté Orfraie comme étant sa garde personnelle, ce qui était la stricte vérité…

Le repas exclusivement végétarien sembla plaire aux Elfes tandis que l’Ataliel captait quelques exclamations de dégout qui la firent discrètement sourire. Pour sa part, ce fut du sang qui fut versé dans son verre, le tout en parfaite discrétion.

Aramis, avec son habituelle gentillesse, lança une invitation à Luna, ce qui sembla grandement lui plaire. Le léger sourire de la vampiresse s’accentua avec la réponse de celle-ci, toujours pleine de joie. Si Luna voulait quitter Aldaria, elle pouvait compter sur sa garde du corps pour l’aider dans les préparatifs et apaiser les tensions avec le Conseil qui, à coup sur, jugerait ce déplacement peu opportun… à moins d’y glisser un peu de diplomatie.

L’on passait au dessert lorsqu’un jeune homme prit la parole, demandant ce que cela faisait d’être lié à un dragon. Tournant ses glaciers vers Luna, Orfraie laissa cette dernière répondre, jugeant que ce serait mieux pour son image si elle le faisait… Mais elle n’avait pas pensé que le jeune homme se retrouverait si près de son Soleil, et surtout qu’il avait bien des plans pour eux. En apparence, la vampiresse ne laissa rien paraitre, un léger sourire flottait même sur ses lèvres, comme si elle était heureuse qu’un homme s’intéresse à celle qu’elle devait protéger. Intérieurement elle rugissait de colère et dû faire appel à tout son self-contrôle pour demeurer immobile lorsqu’il fit un baise-main à la régente. Son discours, lui, fut absolument écœurant.

* Je vais t’en faire vivre, moi, des sensations… * Pensa t-elle pour elle-même.

Très discrètement, Orfraie passa son doigt sur son oreille, en profitant également pour arranger ses cheveux.

- Je… Excusez-moi, je ne me sens pas très bien.

Le jeune homme se redressa ça et s'éloigna sans demander son reste, le pas rapide et la démarche raide. Orfraie haussa un sourcil en le regardant partir, s’assurant ainsi de paraitre étonnée quant à se départ précipité, comme le reste de la table…

Dans un coin de la salle, l’orchestre se m’était en place.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegnor Evanealle
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Dim 20 Nov 2016 - 18:17

¤ Course ¤


Le lien avec un dragon était une chose indescriptible. Néanmoins, certains dragonniers elfiques s’étaient efforcés de le décrire dans certains écrits repris dans certains livres disponibles dans la bibliothèque de l’Empire elfique. Il s’agissait néanmoins d’une chose complexe dont un profane pouvait seulement se faire une idée. Une description complète était tout bonnement impossible. Il s’agissait de quelque chose de si spécial, de si unique que cette explication explicite était irréalisable. Le blond avait lu certains de ces livres dans sa jeunesse. Il avait donc une idée, sans doute sa propre idée de ce que pouvait être le lien avec un dragon. Néanmoins, il ne saurait jamais ce que cela pouvait être réellement tant qu’il ne le vivrait pas lui. Voulait-il se lier un jour d’ailleurs. Désirait-il être un élu du Dracos, être un dragonnier ? Pas vraiment. Cette idée ne lui avait jamais réellement effleuré l’esprit. Il s’agissait d’une responsabilité, d’une grande responsabilité. Et il avait fui celle d’être empereur pendant deux cents ans. Alors être dragonnier vous imaginer. Non, l’Evanealle se contentait de ce qu’il avait et cela lui suffisait. Certes, il y avait eu des Evanealle dragonnier par le passé, mais il ne mettait pas un point d’odeur à vouloir ressembler aux prestigieux membres de sa lignée. Il préférait devenir lui-même un exemple plutôt que d’en suivre un.

Le regard volcanique de l’ancien prince glissa sur l’humain quand celui-ci détourna sa question pouvant paraitre innocente, en une tentative flagrante de s’attirer les faveurs de la régente. On aurait presque dit un rentre-dedans des plus vulgaires. Les humains … même s’il y avait quelques perles d’espoir en eux, il y en avait beaucoup de désespoir. Mais, il y avait également des êtes semblable chez les elfes, quoiqu’un peu plus raffiner. S’il y avait bien une chose qui rendait les races égales sur un domaine, c’était celui de la politique. Un soupire discret finit par s’échapper de l’Éclair quand l’homme finit par s’éloigner soudainement. Il en profita alors sans attendre pour éloigner au plus vite ce moment gênant.

« Ma cité vous est ouverte, Régente. Pourquoi ne viendriez-vous pas pour la course qui s’y déroulera. J’ai ouï dire que vous vous étiez vous aussi lié d’amitié avec un étalon fort particulier. Il serait amusant de la mesure à Aldarwa. Je me demandais d’ailleurs comment vous l’avez rencontré ? »


Un petit sourire malicieux vint orner les lèvres de l’empereur.

« Vous pourrez toujours prétexter une visite diplomatique et user de l’événement comme moyen de fortifier l’entende avec les peuples. Après tout, cette compétition sportive est là pour ça. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Ven 9 Déc 2016 - 9:16

Aramis se contenta de hocher la tête d'un air satisfait quand la jeune Luna dit à voix haute qu'elle adorerait retourner à Estellïn, l'impératrice symbolisant par ce simple geste que pour sa part elle serait heureuse de recevoir la régente. Que ce soit pour des raisons personnelle, ou diplomatiques. Après tout il convenait de garder une bonne entente entre leurs peuples.

"Je serai heureuse en tout cas de pouvoir chevaucher à vos côtés régente si cela est possible." Ajouta ensuite légèrement la chantebrise à ce sujet, comme pour encourager la blonde dans son envie de concourir à la prochaine course. Après tout ne fallait-il pas aussi avoir l'audace de réaliser ses rêves de temps en temps? Mettre un peu de piquant à sa vie permettant des fois de pallier à un certain ennui...

Quand au repas, il se passa admirablement bien d'une certaine manière même si la chantebrise picorait plus qu'elle ne mangeait dans les faits. Peut-être car sa nature de chantebrise faisait qu'elle n'aimait pas particulièrement le fait de se surcharger l'estomac? En somme vint vite le moment du désert, et aussi une scène qui devait être assez gênante pour la régente...

Car après que celle-ci ait témoigné la beauté du lien qui pouvait être aussi une grande souffrance pensa Aramis en se remémorant Ashy. Un jeune homme se montra un tantinet trop audacieux...

Aramis pour sa part ne fut pas offusquer par ce que venait de faire l'humain, des excentriques et des rustres il y en aurait toujours. Il suffisait juste de gérer la chose avec patience, et fermeté au final, elle-même ayant dû faire preuve de fermeté une fois avec un certain elfe qui avait voulu la séduire pour coucher avec elle. Le pire que méritaient ce genre de personnes était une claque et un savon rien de plus.

Néanmoins le départ un peu suspect de l'homme sembla calmer les possibles tensions, bon qu'importe... Aramis irait sans doute discuter avec lui plus tard, certes cela manquerait de tact mais au moins cet homme en tirerait une leçon qui lui rendrait autant service à lui qu'aux autres. Une pensée qu'elle garda dans l'esprit, après tout aucune jeunesse n'était un cas désespéré quand on savait comment la gérer, et Aramis était certaine que cet homme était encore tout à fait réparable avec un peu d'effort. Surtout qu'elle avait eu affaire à cas plus désespéré certainement...

"Oh cher époux, si cela se trouve étalon particulier ou pas je vous devancerai tout de même au cours de la prochaine course. Peut-être même que l'humain au poney gagnera la course qui sait?" Comme il avait faillit gagner celle-ci...Dit-elle ensuite taquine et avec humour à Aegnor quand ce dernier parla du fait que Luna s'était lié avec une monture légendaire et qu'il désirait donc se mesurer à la régente. Mais bien entendu Aramis plaisantait, car après tout qui sait? Elle n'avait pas forcément briller à la première course. Pour cela d'ailleurs qu'elle avait émit une hypothèse et non affirmé un fait. Car si elle avait affirmé qu'elle allait gagner elle aurait été obligé de battre Aegnor à plate couture pour respecter son serment. Quand à cet humain au poney, en effet voir quelqu'un faire une telle performance avec un poney était marquant...

"J'avouerai que pour ma part je pense déjà à la quatrième course qui se déroulera à Dureroc. En partie car une question se pose, les chevaux auront-ils peur quand ils se trouveront dans les tunnels? Qu'en pensez-vous pour vôtre part?" Au passage Aramis glissa à Orfraie après avoir poser cette question qui en effet pouvait se poser car les souterrains n’étaient pas un environnement naturel pour les chevaux...

"D'ailleurs quand tu reviendra à Estellïn, sache que j'aurai un vieil ami à te présenter."
Cela souligner par un petit clin d’œil, de quel ami parlait-elle? Cela Aramis laissait sa vieille amie y réfléchir. Mais elle glissait aussi au passage par cette simple phrase le fait qu'elle serait heureuse de revoir sa sœur dans les montagnes elfiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Mer 4 Jan 2017 - 16:11

Sérieux, Luna s’en passerait de ce genre d’énergumène. Mais qu’est-ce qu’on lui voulait?! Ah oui! Sa richesse, son influence, son royaume et voire même son corps. À la vue de bien plus d’un, la régente d’Aldaria était un trophée et malgré la bulle protectrice et d’inaccessibilité qu’elle essayait de se créer, il n’y avait rien à faire. C’était peut-être ça le souci, le fait qu’elle se veuille inaccessible? En tout cas, les hommes resteraient des hommes, n’est-ce pas? Quoique cette pensée est bien triste et manque de profondeur, tant pis, ce n’est pas le temps de philosopher!

Un long soupir s’échappa de ses lèvres et dont elle n’essaya même pas de cacher. Le poids nouvellement créé sur ses épaules finit par s’évanouir lorsque le noble s’éloigna sans plus et son sourire revint finalement sur ses lèvres. Ce fut Orfraie qui eut le droit de le voir en premier et pour elle, il fut accompagné d’un regard empli de gratitude.

- Je vous remercie pour votre offre, Empereur Evanealle. Je crains que mes devoirs politiques m’empêchent malheureusement de pouvoir participer à la course. Marqua-t-elle d’une voix sérieuse, d’un ton que tous pouvaient entendre.

Toutefois, une lueur espiègle avait traversé l’azur et des battements d’aile signifiaient que la jeune humaine mentait. Savait-elle seulement que l’empereur elfique était capable de détecter tout mensonge? En tout cas, parmi les siens, la régente avait appris à prononcer ce qu’on voulait entendre d’elle et à piétiner ses envies. Du moins, en paroles, parce qu’elle était une rebelle dans l’âme! Elle s’était inclinée légèrement, s’était approchée doucement de son oreille pointue et y avait glissé quelques mots.

- D’accord! Je viendrai. Je saurai trouver un moyen pour participer à la course. Murmura-t-elle.

Elle avait usé d’un ton joyeux, quelque peu enfantin par rapport à la voix sérieuse employée un instant d’avant, afin d’inclure Aegnor dans le secret. C’est sur un air plus calme qu’elle avait ensuite expliquer comment elle avait rencontré Vaiwë, son destrier légendaire. C’était toute une surprise à l’époque, mais elle tombait de plus belle. En effet, Matis et elle possédaient alors les plans importants des Vol-aux-vents et devaient trouver un moyen de traverser l’empire théocrate jusqu’à Sandur. Et ce, durant un moment où les troupes de Vraorg séjournaient à Caladon et possédaient les plaines de l’Est. Les deux soldats avaient réussi et c’était certainement grâce à Vaiwë et son lien avec le vent. La conversation se poursuivit concernant les courses jusqu’à ce que la musique prenne possession de la place.

C’était le temps de la danse!

Un bal ne pouvait avoir lieu sans danse, n’est-ce pas? C’est pourquoi les invités furent emmenés sur le grand espace réservé. Les tables furent rapidement libérées afin de laisser encore plus d’espace. Probablement que cela était une habitude humaine, mais désormais c’était à la régente de lancer l’événement. Luna fut placée au centre des invités placés en rond et comme prévu, le seigneur De Castelnau se présenta. Il lui fit une révérence qu’elle répondit d’une révérence. Se prenant les mains, Luna et le noble débuta la valse. Bientôt, les invités suivraient. Certes, en d’autres circonstances, cela aurait peut-être été avec Aegnor que la régente d’Aldaria aurait lancé la danse. Mais puisqu’il était marié, cela aurait été impoli envers Aramis.

Un… Deux… Trois… Quatre…

C’est avec grâce que l’humaine dansait, le plus possible du moins. Elle se concentrait sur ses pas afin de ne pas avoir l’air folle et le reste de son attention, c’était Orfraie qui la gagnait. Si seulement Castelnau pouvait disparaître et être remplacé par sa Lune. Elle n’en avait rien à faire de lui.




[Désoléeeeeeeeeeee pour le retard !

Dansons ! ronde Sachez qu'on peut changer de partenaire au cours de la danse ! (C'est pas obligé que Luna reste avec le noble PNJ et que Aramis-Aegnor restent ensemble. *Caline Orfraie*)








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Lun 9 Jan 2017 - 2:35

Mission accomplie ! Le jeune homme était parti sans demander son reste, pour la grande satisfaction d’Orfraie et le soulagement de Luna. La blonde n’était pas un trophée ni une pièce à ajouter à une collection et sa garde du corps se faisait un plaisir à le rappeler de façon plus ou moins discrète, se trouvant toujours dans son ombre, veillant à son bien-être et sa sécurité. Elle lui offrit donc un léger sourire, elle aussi, accompagné d’un regard un peu plus appuyé que la normal. L’échange ne dura qu’une seconde mais suffit pour qu’elles se comprennent.

Orfraie se désintéressa ensuite de la conversation, en apparence tout du moins. Intérieurement, elle était heureuse de savoir que Luna viendrait prochainement à Estëllin. Car oui, le murmure de la blonde ne manqua pas d’arriver aux oreilles pointues de la Vampiresse, qui observait le fond de son verre. La quitter pour retourner à Estëllin allait-être compliqué, mais savoir qu’elles se reverraient rapidement la soulageait. Orfraie appréhendait beaucoup ce retour au cœur de l’Empire Elfique… Elle avait eu un large avant-gout de ce que pensait les Elfes d’elle, à présent, et elle craignait autant leurs réactions là-bas que les siennes. « Un vieil ami ? » Répondit-elle à Aramis, curieuse et ne comprenant pas de qui elle voulait parler.

Vint ensuite le temps de la danse. Très rapidement, Luna fut obligée de se placer au centre des invités. Ainsi, Orfraie avait la nette impression qu’elle n’était qu’un bout de viande offert en pâture aux lions… La Garde du Corps sembla ensuite disparaitre dans la foule lorsque les danses commencèrent, tout en continuant à garder un œil sur sa protégée. N’ayant pas de partenaire, elle n’avait que d’autre choix que celui-ci. Mais la jalousie s’était emparé de son cœur et la vampire n’avait qu’une envie : prendre la place de cet homme. A dire vrai, la jalousie fut si intense qu’Orfraie manqua de trébucher lorsque la brulure de la soif apparue subitement au fond de sa gorge, la prenant de court. Fermant brièvement les yeux pour tenter de la contrôler, elle n’eut finalement d’autre choix que de quitter la réception, le temps de se reprendre. En passant près d’une autre Lame, elle lui ordonna de prendre sa suite quant à la surveillance de la Régente, puis elle s’éclipsa dans les jardins.

L’air frais – et l’absence d’effluves toutes plus appétissante les unes que les autres – lui permit de contrôler la légère brulure de sa gorge. Elle venait de boire et céder si facilement l’agaçait prodigieusement… La jalousie, voilà quelque chose qu’elle n’avait jamais connu jusqu’ici… Et ce sentiment contribuait à l’échauffer. Elle avait l’impression de se sentir terriblement faible, terriblement… mortelle. Et comme si elle avait de nouveau quatre-vingt ans et le béguin pour une personne X.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegnor Evanealle
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
8/10  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Lun 30 Jan 2017 - 20:25

¤ Danse ¤
La grande course Armandéenne était au cœur de la discussion. Cet événement sportif était assurément une excellente idée pour permettre un rapprochement entre les peuples, le souverain elfique en était convaincu. C’était un moyen qui permettrait au royaume et même aux gens de se mesurer les uns aux autres sans avoir recours à la violence. Un événement encadrer et où le fairplay était de mise. L’Evanealle apprécierait grandement voir la régente d’Aldaria participer. Après tout, c’est au souverain d’un royaume de montrer l’exemple à ses sujets. Et puis, il avait une certaine curiosité de découvrir l’étalon de la jeune humaine.

« Oh il est vrai que vous êtes une grande cavalière ma chère épouse, je n’en doute pas le moins du monde. C’est ce qui rend la compétition encore plus intéressante. Cet individu est un véritable phénomène de foire et sa monture un vrai battant. Qui pourrait penser que cette dernière en aurait autant dans le ventre. Je suis certain que dans quelques années, elle devrait être encore plus redoutable. Il faudra s’en méfier. »


Un sourire trônait sur les lèvres de l’empereur. Il était plaisant de parler d’autre chose que de politique. Parler d’un simple amusement qu’était cette compétition. C’était relaxant. Et le blond n’en fut que plus content de savoir que la régente tenterait de se libérer pour participer. Après tout, l’on peut se sacrifier pour son royaume, mais aussi y prendre du plaisir. Autant allier l’utile à l’agréable !

« La course vampirique sera assurément un défi pour tous ceux qui se prétendent de grand cavalier. Elle sera, j’en suis sur, à leur image. Nous devrions nous méfier, rester sur nos gardes et surtout ne pas la sous-estimer. »


La discussion continuant encore un temps avant que l’heure de danser ne sonne. Lentement et avec grâce, l’empereur se leva et se tourna vers sa dame pour lui tendre sa main, l’invitant à danser. Alors que de son côté, la régente ouvrait la danse avec un seigneur. Le couple impérial rejoignit bien vite la piste, dansant par pur plaisir plus que par souci du protocole. Aegnor finit par laisser son épouse se faire inviter par un seigneur pour proposer une valse à la jeune régente. Après tout, quoi de mieux qu’une danse entre deux dirigeants de royaumes différents pour offrir une bonne image de la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Dim 5 Fév 2017 - 18:11

Faisant fi de la douleur provoquait par le mensonge de Luna, Aramis répondit d'un air légèrement mystérieux à sa sœur. Comme pour continuait à attiser la curiosité d'Orfraie tout en lui donnant des éléments de réponse. « Oui, un ami souvent silencieux, mais aussi un fidèle compagnon de voyage qui ne t'avait jamais fait défaut. » Elle ne doutait pas que l'ancienne princesse arriverait à deviner où elle voulait en venir avec un peu de réflexion. Pourquoi Aramis s'amusait-elle ainsi à faire du mystère ? Peut-être parce que ce serait un grand moment pour Orfraie que ces retrouvailles et que Thredë s'était ainsi dit que ce serait une excellente idée. Alors, autant donner envie à Orfraie d'y porter un certain intérêt, même si elle devait avoir beaucoup à faire déjà en ce début de nouvelle vie qu'elle devait mener.

D'ailleurs, Aramis ne doutait point que ce soit bientôt l'heure de danser, mais avant que cela n'arrive c'est avec plaisir qu'elle écouta Luna parler de sa monture légendaire. Un destrier lié aux vents qui en effet devait être un grand cadeau pour la jeune régente. Évidemment Thredë aussi était fasciné par un tel destrier, néanmoins ce n'était pas forcément pour les mêmes raisons qu'Aegnor. Mais notamment car Aramis étant une chantebrise, de ce fait elle était particulièrement liée à l'élément du vent auquel était lié le destrier de Luna.

Quant à la course qui aurait lieu à Estellïn, Aramis ne s'en inquiétait pas vraiment. Après tout elle concourrait surtout pour s'améliorer, de plus ce ne sera pas dangereux comme pourrait l'être la course vampirique par exemple. Heureusement d'ailleurs, sinon les elfes pourraient se poser des questions quant à leur nouveau royaume.

« Nous verrons bien très cher. » Se contenta-t-elle sinon d'ajouter amusée à l'égard d'Aegnor au sujet de l'humain au poney. En effet ce dernier avait su démontrer un certain talent quant à la pratique de l'équitation malgré sa monture disons… Peu commune dans une telle compétition, en tout cas comment ne pas remarquer un tel cavalier au milieu de fiers destriers elfiques et vampiriques ?

D'ailleurs Aegnor ne manqua point d'aborder le sujet de la course vampirique. Course qu'Aramis appréhendait d'une certaine manière, même si elle était aussi impatiente d'y participer. Elle ne doutait pas après tout que cette épreuve l'obligerait à mettre à contribution tous ses talents de cavalière et c'est justement cela qu'elle désirait....

Quant à Aramis, cette dernière n'eut même pas le temps de rajouter quelque chose par-dessus les dernières paroles de son mari, que l'heure de danser était déjà arrivée. La danse, voilà une activité qu'Aramis pour sa part appréciait beaucoup malgré le fait qu'elle n'était pas forcément des plus affectueuses envers toutes les modes de l'univers aristocratique. Surtout qu'elle danserait d'abord avec Aegnor, une chose qu'elle n'allait point refuser au vu des talents de ce dernier. Quant à danser avec d'autres personnes... Elle estimait qu'Aegnor n'était point du genre à être jaloux sans raison et elle-même ne le serait pas s'il dansait avec une autre femme au cours de ce bal. Ce n'était que de la danse après tout ! Et ce serait sans doute un honneur pour certains de danser avec le roi et la reine des elfes.

Il serait donc tout à fait adéquat de sa part de danser sans aucun préjugé, ou malaise avec ceux qui se présenteraient à elle par la suite… Mais d'abord c'était avec un certain blond au tempérament vif comme l'éclair qu'elle désirait commencer à danser.

C'est ainsi et avec grâce qu'elle accepta l'invitation de son cher époux de roi. Ravie qu'elle était au passage de ne pas trop s'encombrer du protocole pour cette danse et de pouvoir l’exécuter avec une certaine liberté. L'éclair et la brise étant au final des partenaires de danses très assortis, ce malgré la différence des éléments qui leur étaient affiliés. Elle laissa ensuite volontiers son mari proposer une danse à la régente et accepta l'invitation d'un noble assez âgé. Visiblement un de ses anciens chevaliers qui devait être fasciné par le beau peuple. Et qui ne le cachait point au vu de tout le respect qu'il témoigna à la reine des elfes lorsque cette dernière accepta son invitation.

Ainsi la danse se poursuivit, néanmoins Aramis après avoir dansée avec quelques nobles demanda avec politesse aux musiciens si elle pouvait se joindre à eux. Certes la demande était particulièrement et probablement assez inattendue. Mais la baptistrelle qu'elle était en avait envie et c'est ainsi que sa lyre se joignit à la mélodie ambiante qui animait ce bal. Lyre dont elle n'utilisa aucune une propriété magique, si ce n'est celle de rendre les notes encore plus justes et mélodieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV] Dim 12 Mar 2017 - 5:08

La danse avait débuté et ce, avec la Régente du royaume des lumières en compagnie d’un homme qu’elle n’aimait pas. Elle ne pouvait pas dire qu’elle le détestait, mais elle n’avait aucun sentiment à son égard. Pour quelles raisons devait-elle se trémousser aux côtés de ce noble qui aurait la tête des plus enflées après cette soirée? Malgré tout, la jeune femme conserva son sourire et joua parfaitement le jeu des apparences.

L’océan balayant la salle de bal tandis qu’on la faisait tournoyer au rythme de la musique. Elle cherchait bien sûr une jolie elfette à la chevelure de feu. Son regard se posa sur le couple elfique qui dansait joyeusement ensemble. Qu’est-ce que l’empereur et l’impératrice étaient beaux à voir. L’on pouvait ressentir toute l’harmonie qui les unissait. Mais ce n’est pas eux qu’elle cherchait et continua d’éviter le regard de son partenaire. Son cœur se resserra en la voyant disparaitre parmi la foule. C’est avec Orfraie qu’elle désirait danser! Un mélange de tristesse et de colère envahit la dragonnière.

C’est cette tempête étouffée qui accueillit Aegnor Evanealle après qu’elle lui eut faite une révérence. Elle lui offrit sa main et cacha son désarroi derrière son faux sourire tandis que les nobles démontraient l’harmonie de leur royaume respectif à travers cette danse. C’est à ne pas se tromper. La princesse des lumières apprécia la valse. L’elfe était un respectable danseur et il avait la grâce de sa race. De plus, c’était un individu qu’elle appréciait et estimait. Il l’avait d’ailleurs sauvée à nouveau en cette soirée en l’arrachant des griffes de ce seigneur De Castelnau. Mais l’Éclair ne faisait juste pas le poids face à l’idée que danser avec sa garde flamboyante serait tellement mieux.

La danse entre Aegnor et Luna termina. Elle le remercia et lui fit à nouveau une révérence. Elle s’excusa au prochain prétendant en prétextant qu’elle désirait se rafraîchir, mensonge que l’Hibou pouvait facilement détecter. Elle tourna les talons et disparut parmi la foule… Littéralement.

Le cœur battant la chamade d’avoir couru jusqu’à l’extérieur, l’azur recouvrit une silhouette enflammée. Orfraie était trop belle dans sa robe rouge qui laissait entrevoir son dos. Toujours invisible – merci à sa bague -, sa main se referma doucement sur son poignet et elle entraina le reste du corps avec elle. La régente ne s’était pas annoncée verbalement, mais elle avait démontré sa présence en prononçant mentalement le nom d’Orfraie. De plus, elle se doutait bien que sa garde du corps avait su détecter les sons caractéristiques de ses pas sur le sol, de sa respiration et peut-être même de son cœur.

Ainsi, une force invisible entraîna la vampiresse jusque dans les jardins royaux non loin. Elle la poussa à l’intérieur d’un large buisson dont elle savait vide à l’intérieur. Une Luna apparut enfin face à Orfraie, une étincelle de désir enfouie dans le regard.

- Je n’en peux plus. Je m’en fous. Je te veux. Prononça-t-elle avant de sceller ses lèvres aux siennes.

Et la bretelle dorée d’Orfraie tombait déjà sous la main de l’humaine…








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Le bal lumineux [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Le bal lumineux [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Imne le Démon Lumineux [Terminer]
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» Je meurs de faim !! [PV Nuage Lumineux]
» [Réflexion] Cercle Lumineux et Chambre Neant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-