Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Retrouvailles inattendues (PV Lewyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mer 20 Juil 2016 - 23:00

6 Juillet

Loren déambulait dans les ruelles de la cité de Caladon, dissimulé derrière une épaisse cape bleu sombre. Le vampire avait passé les derniers mois à errer de villes en villes tel un vagabond, allant même jusqu'à se terrer dans les profondeurs d'une forêt isolée. Depuis la disparition de Kylian, une guerre civile destinée à élire un nouveau prince vampire avait éclaté, plongeant le royaume de l'ombre dans un innommable chaos...

Prudent comme à son habitude, le nocturne préférait se cacher jusqu'à ce que le calme soit revenu et sa sécurité assurée. Certes c'était une attitude de lâche mais l'ancien intendant connaissait trop bien la cruauté de ses congénères pour se risquer à tomber sous le joug d'un nouveau souverain.

L'image du tyran Lorenz Wintel s'imposa à son esprit et ses lèvres esquissèrent un sourire cynique. Jamais Loren ne pourrait oublier à quels vils stratagèmes et flatteries il devait son existence. Grâce à sa ruse et à sa perfidie, celui-ci avait pu s'attirer les bonnes grâce du prince vampirique mais au prix de sa liberté.

Fort heureusement, l'avènement du dragon blanc, Vraorg, et un relâchement de la surveillance de Lorenz Wintel lui avait permis de fuir et de rejoindre le camp des protégés. Au début, loren craignait des représailles de son ancien maître mais pas un seul instant il n'avait regretté cet acte de trahison.

Jamais plus je ne serai l'esclave de quiconque pensa t'il. Si le nouveau souverain des vampires se révèle être un monstre à l'image de Lorenz Wintel, je préfère encore devoir m'enfuir et me cacher éternellement plutôt que de lui prêter allégeance. Une fois qu'on avait goûté le doux nectar de la liberté il était presque impossible de boire à nouveau l'amer breuvage de la servitude.

Tout en marchant, le vampire contemplait l'architecture de la ville, admirant les murs blancs et les toits de tuiles rouges scintillant sous la lumière du soleil. Loren connaissait parfaitement Caladon pour y avoir résidé pendant plusieurs mois avant de franchir la frontière qui menait au Protectorat. Depuis la chute de Vraorg et sa reconstruction, la cité était devenue méconnaissable.

Tant d'évènements s'étaient déroulés depuis lors et le monde d'Armanda pansait ses plaies peu à peu. Pourtant, un étrange pressentiment habitait le cœur du vampire...
Son instinct ténébreux lui disait que la paix était un état trop fragile et éphémère pour demeurer. Une sombre menace se préparait et nul ne savait encore d'où elle viendrait et sous quelle forme elle apparaîtrait.

Les pas du nocturne le conduisirent jusqu'à un marché qui se situait sur une petite place. Loren préférait rester un peu à l'écart et ne pas s'y aventurer car une foule trop nombreuse s'y trouvait. Malgré le fait que Caladon soit une ville multiethnique et adoptait une certaine tolérance envers ceux de son peuple, le vampire demeurait méfiant.

Soudain son regard mordoré aperçut, perdue au milieu de cette masse populeuse, une silhouette étrangement familière.

"C'est impossible, je dois halluciner...ça ne peut pas être..." songea t'il en écarquillant les yeux. Pourtant cette chevelure d'un noir de jais, ses prunelles d'un bleu d'acier, cette peau d'une blancheur opalescente...

Loren faillit crier le nom de Lewyn mais il se retint à temps et se mit à réfléchir. Aborder ainsi le vampire en plein milieu du marché ne serait pas prudent, de plus il ignorait dans quelles dispositions d'esprit se trouvait l'ancien messager de Kylian. Autrefois ils étaient alliés mais un tel chaos régnait depuis ces derniers mois que Loren ignorait s'il pouvait encore lui accorder sa confiance.

Comment s'en assurer sans prendre de risques inconsidérés ? Brusquement, une idée lumineuse traversa l'esprit de Loren; pourquoi ne pas faire appel à son homme de main, la Fouine? C'était un des très rares vampires en qui il avait encore confiance et aux dernières nouvelles celui-ci se trouvait à Caladon.

Loren partit rapidement à sa recherche et le trouva terré dans les bas quartiers de la cité. Il rédigea un petit message à la hâte et le confia à son homme de main avec pour mission de retrouver Lewyn et de le lui remettre:

"Mon cher Lewyn, du moins si c'est bien toi car je t'ai aperçu de loin mais ma vue étant excellente (enfin je crois) et je doute qu'il existe un sosie aussi parfait, j'imagine que je m'adresse à la bonne personne. Bien qu'il serait très amusant de croiser ton jumeau. J'aimerais beaucoup converser avec toi dans un lieu...disons plus calme...

Si tu es partant, je te donne rendez-vous à la nuit tombée dans une petite ruelle des bas quartiers, celle qui se trouve à côté d'une statue représentant un cavalier sur son cheval.

Bien à toi.

Je préfère rester anonyme pour l'instant mais disons que je suis quelqu'un qui te veux du bien."


Après cela, Loren patienta jusqu'au moment où la lumière du soleil vespéral laissa place à la froide lueur lunaire. Le vampire savoura avec plaisir cette atmosphère nocturne qui parlait à son cœur d'enfant des ténèbres. Jamais il n'avait pu s'habituer au violent éclat du jour. En ce début d'été, la nuit était tiède et le vent caressa doucement son visage glacé.

Dans l'obscurité, il discerna les contours d'une silhouette masculine et ses sens sur-aiguisés perçurent qu'il s'agissait d'un de ses congénères. Le vampire attendit que celui-ci se rapproche, demeurant malgré tout sur ses gardes comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Jeu 21 Juil 2016 - 20:04

Il ne faisait que traîner dans les rues d'Aldaria à regarder ce qu'il pourrait trouver de potentiellement intéressants au marché quand il finit par recevoir une missive… Une missive qui l'avait tout de suite interloqué avant même qu'il ne la lise, et qui le poussa à réfléchir beaucoup après la lecture de cette-ci. Déjà la personne lui ayant adressé cette missive tenait à rester anonyme ce qui incite à une certaine curiosité bien entendu… Et aussi une certaine prudence car la dite personne lui donnait aussi rendez-vous dans une certaine dans une certaine ruelle des quartiers pauvre de nuit… Sans doute qu'il devrait y aller seul pour voir ce que c'était, mais cela pouvait être aussi un piège… Il n'était pas certain de ce détail après, mais comme on ne sait jamais…

Il décida donc de s'y préparer… Il ne mettait que rarement l'armure de plaque vengeance, mais c'est ce qu'il fit cette fois-ci par mesure de sécurité, tout en portant bien entendu son armure du chat en dessous qui apportait par ses enchantements une plus grande agilité à son porteur. Et il décida donc d'y aller équipé ainsi lorsque la nuit était enfin tombée. Il ne comptait pas partir en guerre loin de là, mais comme il valait mieux faire preuve d'un minimum de prudence avec ce genre de convocation autant prendre les mesures nécessaires. Bien entendu dans son dos se trouvait son fidèle arc, et dissimulé dans ses mains ses griffes de combat s'il devenait vraiment nécessaire de se battre pour une raison, ou une autre. Chose qu'il préférerait éviter bien entendu.

Et au passage alors qu'il se dirigeait donc à la nuit tombée vers le lieu du rendez-vous, il se demanda qui pouvait bien l'avoir convoqué ainsi. Probablement une personne qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, et déjà plusieurs hypothèses trônaient dans sa tête à ce sujet-ci, mais au final il n'aurait de toute manière la réponse définitive à sa question que lorsqu'il serait arrivé à destination…

Et quand il fut arrivé à la dite destination il aperçut donc la personne qui devait l'attendre au lieu dit de rendez-vous, visiblement un de ses congénères devina t-il à l'odeur ce qui le poussa à être légèrement plus méfiant mais il s'avança tout de même calmement… Avant de s'arrêter à une distance de sécurité de l'autre après avoir vérifié avec ses sens affûtés de vampire qu'aucun autre être de la nuit ne se trouvait dans les environs proches… Non il était seul en face de son mystérieux congénère. Il se contenta donc de croiser légèrement les bras, de rester silencieux un instant avant de dire calmement.

« Qui êtes vous ? J'ai bien une petite idée de qui vous vous pourriez être dans les faits, mais je pense qu'il serait bien que vous me le révéliez, ne pensez-vous pas? » Tout simplement, et il disait cela d'un ton qui ne se voulait ni agressif, ni dominant, après tout l'autre n'avait pas semblait agressif dans sa missive, et Lewyn n'était pas le genre de vampire à tenir tant que cela aux traditionnels rapport de force de son peuple… Et sur il acheva par quelques propos d'ailleurs.

« Que nous puissions ensuite voir pourquoi vous avez désirez prendre rendez-vous avec moi ici, pas que je soit contre un peu de romantisme, mais je suppose que ce n'est pas la raison de cette invitation n'est-ce pas ? »
Ajouta t-il ensuite en partie sérieux mais aussi avec peu d'humour pour essayer de voir s'il pouvait détendre la possible tension qui régnait dans les environs… Dans tout les cas il attendit donc calmement la réponse de l'autre en se demandant bien tout ce que cela allait donner, mais étrangement il avait plutôt une bonne impression à ce sujet, de ce fait il n'était pas spécialement inquiet. Mais pour être certain de cela il faudrait voir si son intuition se révélait juste bien entendu. Et il était clair pour lui que cela n'allait pas tarder à se confirmer, ou se réfuter dans quelques instants sur ce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Jeu 21 Juil 2016 - 22:27

Les pâles rayons lunaires qui filtraient à travers les nuages éclairaient d'un voile argenté la ruelle isolée. Au fur et à mesure que son congénère avançait dans sa direction, Loren le reconnaissait. C'était bel et bien Lewyn, à présent le doute n'était plus permis.

Le messager portait une armure de la plaque vengeance, probablement par mesure de précaution, ce qui n'étonna guère l'ancien intendant. Après tout, en ces temps troublés, mieux valait redoublait de prudence. Lewyn dégageait une impression de calme voire même une certaine douceur, ce qui contrastait avec l'agressivité et l'aura ténébreuse qui émanaient de la plupart des vampires.

Lorsqu'il fut suffisamment proche de son interlocuteur, le guépard croisa les bras sur sa poitrine et demanda à qui il avait affaire ainsi que le motif de cette rencontre. Loren perçut même une pointe d'humour dans sa dernière réplique, ce qui ne manqua pas de l'amuser.

- Je te reconnais bien là mon cher Lewyn, il est vrai que c'est une très belle nuit et qu'elle est propice à une ambiance romantique. Hélas, je me dois de te détromper sur le but de notre entrevue car tu n'es pas du tout mon genre. Toutefois si tu avais été Lewynette au lieu de Lewyn j'aurais probablement succombé au charme de tes prunelles d'azur, de tes cheveux de jais et ta peau nacrée, dit-il d'un ton rieur.

Puis Loren qui se tenait tapi dans l'ombre rabattit d'un coup sec l'épaisse capuche qui dissimulait ses traits à son interlocuteur.

- Tadam ! J'imagine que je n'ai nul besoin de me présenter ? ajouta-t'il en arborant un large sourire.

Après cela, le nocturne darda ses iris pailletés d'or sur son congénère, jaugeant sa réaction. Cela faisait plusieurs mois que les deux vampires s'étaient perdus de vue et Loren ignorait quel effet aurait sur Lewyn de telles retrouvailles. Autrefois, ces derniers étaient alliés dans le camp des protégés mais une telle dissension régnait à présent chez les vampires que les anciennes alliances pouvaient être remises en question.

Comme la plupart de ses congénères, Loren nourrissait une certaine méfiance à l'égard de ce que les humains nommaient les émotions, en particulier "l'amour" et "l'amitié". A ses yeux, de tels sentiments ne représentaient que de vagues chimères destinées à amuser des créatures aussi faibles et éphémères que les représentants de l'humanité.

Pourtant, le nocturne malgré la froideur qui l'habitait ressentait une certaine "sympathie" pour ce Lewyn. Au début, il avait tenté de l'utiliser pour parvenir à ses fins et gagner en influence auprès des protégés. Mais au fil du temps, ses sentiments à son égard avaient évolué et Loren s'était mis à apprécier les moments qu'ils passaient ensemble, en dépit de la nature solitaire propre à ceux de son espèce.

- Mais trêve de bavardage, je ne t'ai pas fait venir ici pour te conter fleurette. J'aimerais savoir si tu as des informations concernant la guerre civile qui déchire le monde vampirique. Est-ce qu'un nouveau prince a pris la tête des vampires ? Et pour Kylian est-il encore considéré comme disparu ou bien définitivement anéanti ?

Etant donné que Loren avait passé les derniers mois à vagabonder de villes en villes, tentant de passer le plus inaperçu possible, aussi furtif qu'une ombre nocturne, il n'était plus très au courant de l'évolution de la situation. Et Lewyn de par son métier de messager pouvait être le dépositaire d'informations cruciales.

Loren imita son congénère et croisa ses bras sur sa poitrine tout en gardant ses yeux dorés rivés sur le visage blafard de celui-ci, tentant de déchiffrer ses réactions. Le souffle du vent amenait les odeurs de la ville et les sens du vampire demeuraient en alerte, craignant que leur conversation ne tombe dans des oreilles indiscrètes. Mais il ne percevait aucun autre présence que celle du messager et à priori celui-ci ne manifestait aucune hostilité.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Sam 23 Juil 2016 - 22:29

Bon dans les faits il se doutait un peu de l'identité du vampire se tenant devant lui, mais il n'était sûr de rien, et il préférait donc attendre que la chose lui saute aux yeux malgré tout. Car on sait jamais… Des fois la vie pouvait se révélait pleins de surprise agréables, ou non après tout.

Et visiblement rien qu'à la voix qu'il entendit résonner en réponses à ses propos son intuition sembla se confirmer… Visiblement ce cher intendant n'avait pas changer depuis qu'ils ne s'étaient pas revu ce qui devait faire plusieurs mois tout de même, et dire qu'en plus ils avaient été tout deux au haut du panier politique vampire auparavant, Cela démontrait bien que les choses avaient tant changés avec la disparition de Kylian…

« Oh tu sais j'ai fais la rencontre d'une vampiresse qui pourrait être qualifier de Lewynette tellement elle me ressemble, mais en version féminine, et si tu veux je pourrai même te la présenter. » Répondit-il donc amusé en mentionnant une amie qu'il s'était fait récemment en la personne d'Ombeline Umbrarum..

Mais sur ce après cette petite réplique faîte sur le ton de l'humour il sourit finalement en voyant Lören qui se dévoila à lui avant de lui répondre amusé

« Peut-être que si car je crois avoir oublier ton prénom ? Lora, Lori je crois ? Non je plaisante, je sais que c'est toi Lören bien entendu. » Car après tout lui aussi appréciait d'une certaine manière le vampire face à lui.

Enfin dans tout les cas il n'était pas mécontent de voir que Lören se portait bien depuis le temps car il est vrai qu'il n'avait pas eu de nouvelles de ce dernier depuis un petit moment, et visiblement les derniers chamboulements n'avaient pas suffit à émousser la bagou de l'ancien intendant car ce dernier parler toujours à la manière qui lui était propre, et qui était assez agréable à entendre par moment il fallait avouer.

Et dans tout les cas il n'était visiblement pas le seul vampire ayant prit ses distances avec la guerre civile actuelle ce qui montrait bien que cette dernière n'était pas du goût de tous, surtout que personne ne savait encore qui finirait par monter au pouvoir à la tête du peuple vampirique, mais comme pour sa part il n'avait pas forcément un bon pressentiment autant ne pas prendre le risque de devoir se soumettre à un tyran…

« Dans tout les cas je suis content de te revoir mon vieux, et visiblement tu n'as guère changé en quelques mois, à croire que certaines choses ne changent jamais. Et d'ailleurs si tu me permet de le dire, ces retrouvailles mon presque l'air d'une réunion entre deux comploteurs... » Ajouta t-il au passage aimable, mais toujours aussi amusé, après tout cette retrouvaille avait en effet des airs de pseudo complot, mais bon dans tout les cas il semblerait que Lören ait des questions à lui poser…

Des questions tout à fait légitimes, mais Lewyn dû quand même réfléchir pas mal pour chercher une réponse satisfaisante à ces dernières car s'il ne fréquentait pas souvent Dureroc en ce moment il était quand même un minimum au courant de ce qui pouvait se passer là-bas à vrai dire… Et la réponse qu'il allait donner à Lören risquait probablement de casser pour le moment les quelques espoirs de ce dernier au sujet de l'empire vampirique…

« De ce que j'ai entendu dire le royaume est toujours en guerre civile, et aucun prince n'a encore prit le pouvoir… Quand à Kylian il est toujours considéré comme disparu car il n'y a aucune preuve pour le moment de sa potentiel mort, et j'ai l'impression que s'il revenait il lui faudrait lutter avec les autres candidats au trône de prince de toute manière... » Les vampires n'étaient pas après tout du genre à faciliter les choses à leurs congénères, surtout pour les luttes de pouvoir pour devenir prince. Pour sa part en tout cas il n'avait jamais envisager d'être prince, et on pouvait comprendre vu que l'exigence, et les risques pour la survie que pouvait représenter le fait d'être prince noir… Et sur ce après une légère réflexion il reprit d'un air pensif à l'égard de Lören…

« Et toi du coup que faisait tu pendant ces derniers mois ? Car de ce que je vois toi aussi tu as désiré prendre tes distances avec nôtre peuple le temps que la guerre civile se termine... » Puis il resta silencieux quelques instants, et décida de poser quelques questions. « Aurait-tu éventuellement besoin d'aide, ou des projets en tête pour éventuellement arranger les choses ? Pour ma part je me contente juste de patienter, mais je sent que la passivité ne risque plus d'être un choix pour longtemps selon qui prendre le pouvoir chez les nôtres… Et d'ailleurs de ton côté quels sont tes pronostics au sujet de genre de dirigeant que pourrait être le prochain prince ? » Car c'était une question légitime, et disons que Lören avait une meilleur expérience que lui dans les faits de la politique vampirique, et ce malgré le fait que pendant deux ans Lewyn ait été conseiller de Kylian Wallam, donc on pouvait se fier un minimum à l'expérience en politique de l'ancien intendant supposait-il… Enfin au moins son avis à ce sujet-ci ne manquerait pas d'intérêt supposait-il en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Dim 24 Juil 2016 - 0:20

Lewyn continuait à le fixer, sans se départir de son calme habituel et il ne manifesta aucune surprise particulière lorsque Loren s'adressa à lui. Au contraire, il sembla s'amuser de ses propos et répondit avec une pointe d'humour qu'il connaissait une femme vampire avec qui la ressemblance était stupéfiante et qu'il serait ravie de la présenter à l'intendant. Puis, il ajouta toujours sur le même ton humoristique avoir reconnu son interlocuteur quand celui-ci se dévoila.

- Vraiment ? Moi qui m’enorgueillis de connaître la plupart des femmes vampires en raison de longues années passées dans les souterrains, je ne crois pas avoir croisé une Lewyn au féminin, dit-il en affichant une moue boudeuse. Il faudra vite que je comble cette lacune ! Comment s'appelle t'elle et où puisse je rencontrer cette ténébreuse beauté ? J'espère au moins qu'elle ne mord pas car les nôtres sont hélas plus farouches et moins dociles que les humaines, ajouta-il en riant. Enfin soit, j'aime les défis et conquérir de jolies jeunes femmes en fait partie.

- Quant au fait de m'avoir reconnu, que veux tu je suis inoubliable. Il y a même un certain Alayien à qui j'ai laissé d'excellents souvenirs, je me demande d'ailleurs ce qu'il est devenu depuis tout ce temps. Peut-être qui lui aussi serait ravi de me revoir, dit-il avec un sourire carnassier.

Loren se remémora la capture d'un soldat Alayien nommé Alauwyr et son interrogatoire en compagnie du commandant Christan Weren à l'époque où ils combattaient le dragon Vraorg sous la bannière des protégés. C'était le genre de souvenirs agréables qui égayeraient à jamais son éternité de vampire. Que l'immortalité paraissait douce lorsqu'on pouvait combler son ennui existentiel par de tels amusements.

Visiblement Lewyn semblait heureux de le revoir et leurs retrouvailles se déroulaient sous les meilleurs auspices. Au début, Loren avait jugé plus prudent de conserver une certaine réserve car comme la majorité de ses congénères il possédait un tempérament méfiant et il n'existait rien de plus traître qu'un autre vampire. Mais le messager demeurait fidèle à lui-même et conservait ses manières amicales en dépit des derniers mois sans nouvelles et de la guerre civile qui faisait rage actuellement. Et à dire vrai, l'ancien intendant se surprit à éprouver aussi de la joie de cette rencontre avec son ancien compère.

Après que Loren ait posé des questions au sujet de Kylian et de la situation actuelle du royaume vampirique, Lewyn parut réfléchir, comme s'il cherchait à fournir les meilleures réponses possibles malgré l'incertitude qui régnait.

Il en ressortait que la guerre n'avait pas encore cessé et que Kylian demeurait toujours disparu, son corps n'ayant pas été retrouvé. Cependant même en cas de retour, dans l'hypothèse où il aurait survécu, ce dernier devrait affronter de nombreux et féroces candidats au titre de prince noir et remettre de l'ordre dans un royaume à feu et à sang. Ce qui ne serait guère une mince affaire.

Le nocturne secoua la tête et son visage arbora une expression sombre et pensive.

- Tes paroles ne m'étonnent pas, au fond je m'en doutais et je partage ton point de vue concernant les dangers encourus par Kylian en cas de retour, s'il a survécu bien entendu. Quant à moi, j'ai préféré partir et demeurer "caché" ses derniers mois en attendant que les choses se "calment". En admettant qu'un semblant d'ordre puisse être retrouvé car ses dernières années de nombreux événements tragiques ont déchiré le continent et je crains que ça ne soit pas prêt de s'arrêter. J'ai un mauvais pressentiment et quelque chose en moi me dit que l'avenir risque d'être bien sombre...

Ensuite, Lewyn resta silencieux quelques instants avant de poursuivre et de poser d'autres questions à son congénère.

Loren haussa les épaules et répondit d'un ton calme.

- Pour l'instant je suis...vagabond, j'erre de villes en villes et je me suis arrêté à Caladon car c'est un endroit relativement sûr pour les vampires. Mais j'ignore pour combien de temps, en tout cas je pense être capable de me débrouiller un moment et si les choses se corsent, j'aviserai.
Et toi que t'est il arrivé ces derniers mois ? Compte tu rester messager ou as tu d'autres projets en tête ? Devenir le prochain prince noir ne t'intéresserai pas par hasard ?
termina t'il d'un ton malicieux.

Loren savait qu'il était peu probable que le guépard réponde à cette dernière question par l'affirmative mais il n'avait pas résisté à l'envie de lancer cette petite pique. Après tout, peut-être que Lewyn avait changé ces derniers mois et nourrissait à présent d'autres ambitions, bien que le désir de pouvoir s'accorde mal avec son tempérament doux et idéaliste.

A la dernière question de Lewyn, l'intendant demeura songeur et une ombre voila son regard doré.

- Pour être franc, je pense que le prochain prince noir sera probablement un ancien ou un ancestral car ce sont les plus puissants d'entre nous. Son cœur sera aussi noir que la nuit et l'instinct de mort et de destruction l'habitera. Mais avec un peu de chance, il ne sera pas aussi maléfique que Xander. Je crains hélas que la cruauté de Lorenz Wintel fasse des émules et que nous soyons gouverné par un nouveau tyran. Je crois qu'il est impossible de voir apparaître au pouvoir un vampire tel que Kylian car son tempérament atypique et ses idéaux constituent une exception parmi notre peuple. C'est déjà un miracle qu'il ait pu occuper ce poste. Le monde des ténèbres n'est pas fait pour les faibles ou les rêveurs, généralement seuls les plus forts et les plus rusés parviennent à survivre. Mais j'imagine que tu le sais déjà. Que feras-tu si un nouveau tyran monte sur le trône ? Ce qui selon moi sera probablement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Lun 25 Juil 2016 - 22:19

Visiblement l'idée d'une vampiresse ressemblant assez à Lewyn semblait assez amusée Lorën, ah et si seulement ce dernier avait su ce que Lewyn allait bientôt lui dire… Car pour le coup ce qu'allait répondre l'ancien renégat à cela aurait de quoi être hilarant. Il semblerait presque même s'en amusé d'avance.

« En vérité elle se nomme Ombeline Umbrarum, et je suis en couple avec elle depuis peu d'ailleurs… Un véritable coup de foudre. » Dit-il petit sourire amusé après que Lören ait parlé de possiblement essayé de conquérir cette dernière, avant d'ajouter ensuite. « Mais si tu veux essayer de la convaincre de faire quelques galipettes avec toi je ne t'en empêcherai pas, après tout elle la droit de s'amuser avec d'autres personnes si elle en a envie, et puis pour ma part en tout cas je ne suis pas un amoureux jaloux, ou possessif. » En faîte pour tout avouer lui-même n'était pas spécialement exclusif, après tout l'amour était sincère et c'est au fond tout ce qui importait à ses yeux. Ils s'aimaient tout deux, et il ne trouvait pas pour sa part que ce soit vraiment une bonne chose de nuire à leurs libertés au nom de l'amour… Surtout qu'il était lui-même vampire à considérer que la liberté était le plus grand bien qui soit. Et était-il après tout légitime si on aimait quelqu'un de priver ce dernier d'une partie de sa liberté? A ses yeux non.

« Étrangement je ne préfère pas savoir quel genre de 'souvenirs' tu as pu donner à cet alayien, mais en effet tu es le genre de vampire qu'on n'oublie que difficilement, et visiblement il semblerait que je t'ai manqué d'ailleurs pour que tu veuille ainsi me revoir. » Ajouta t-il au passage taquin.

Mais bon de toute manière ils se retrouvaient à nouveau l'un en face de l'autre du coup, et ils étaient en un seul morceau chacun, à croire que certaines personnes étaient increvables à leurs manières, ou du moins que les princes pouvaient bien changer, mais que tout de même certains vampires en dessous avaient le talent nécessaire pour rester en vie envers, et contre tous. Et pour sa part d'ailleurs il n'était pas mécontent d'avoir l'éternité pour entreprendre ce qu'il désirait faire…

A savoir faire de ce continent un endroit meilleur pour tout les peuples, et ce sans distinction, il ne voulait pas aider que les elfes, les hommes, ou les vampires mais chacune des races composant ce beau continent. Mais malheureusement il n'avait pas sur le moment encore de vrai moyens de faire cela autrement qu'à son niveau individuel, et pour son entourage proche. Mais cela représentait déjà une bonne chose au fond, comme le bonheur qu'il semblait avoir offert à Ombeline après que cette dernières n'ait vécu que des siècles de tristesses.

« Tu as bien fait de ne pas prendre de risque, surtout que nous étions tout deux des membres pas mal haut placé dans le gouvernement de nôtre ancien prince, ce qui faisait du coup de nous des têtes à couper pour ceux qui voulaient profiter de la disparition de ce dernier pour prendre le pouvoir. » Dit-il en réfléchissant, et avec un certain sérieux avant d'ajouter. « Dans tout les cas j'en ai profité au passage pour fréquenter des membres d'autres peuples, comme je suis ami d'Aegnor l'empereur des elfes, et de Luna Duruisseau la régente de l'empire Aldarien je suis plutôt accepté dans les autres royaumes ce qui n'est pas plus mal. » A croire qu'il avait décidément de très bonnes relations pour quelqu'un qui pourtant n'était pas vraiment intéressé par la politique… Mais bon en même temps il devait bien être l'un des rares vampires à faire autant d'efforts pour se faire le plus d'ami sincères possibles d'origines diverses, et variées, on pouvait donc dire que c'était probablement l'un des avantages de cette attitude aimable qu'il s'efforçait d'entretenir…

« Caladon est un bon endroit en effet pour y trouver refuge, et oui il vaut probablement mieux se faire discret ces temps-ci, pour ma part en tout cas je tâche aussi d'être sur mes gardes car on ne sait jamais avec les autres membres de nôtre peuple, surtout quand ils ont certains ambitions en tête ... » Avant d'ajouter ensuite amusé. « Je reste messager en attendant de voir comment ça se passe, mais disons que je n'envisage pas vraiment d'être prince noir non plus, car je tiens à ma vie tout de même. »Tout cela avant d'ajouter ensuite.

« Et sinon j'essaye surtout de mener mon petit train de vie dans les royaumes humains en attendant, bon ces derniers ne sont pas forcément accueillit, mais comme j'ai bonne réputation auprès des bonnes personnes c'est supportable disons… Enfin au fond ça me rappelle presque la bonne vieille époque où j'étais renégat et ennemi publique de mon peuple parce que j'avais dit à Lorenz le fond de ma pensée en public, je me demande d'ailleurs comment je vais me comporter avec le prochain prince… A voir selon qui arrivera au pouvoir. » Tout cela dit d'un air dubitatif avant de reprendre justement au sujet du prochain prince noir.

« Il n'y a jamais grand-chose à espérer côté noblesse, et bonté de la part des princes noires arrivés au pouvoir par la manière habituelle… Déjà qu'il va falloir qu'il tue, ou soumette tout ses rivaux pour accéder au trône, et qu'il lutte en permanence pour conserver sa fonction, on peut-être certain car ce ne sera pas un vampire doux et bon comme Wallam en effet. Et pour ma part du coup si un nouveau tyran montait sur le trône que ferais-je ? J'essayerai si possible de faciliter le fait qu'il soit renversé bien entendu, ou du moins de lui nuire dans ses ambitions despotiques dans la mesure de mes moyens. » Dit-il sérieux avant de poursuivre. « Je complotai déjà il y a quelques années de cela avec Aegnor l'empereur des elfes pour aider au renversement de Wintel, et faire tuer Xander, et si Wintel a été renverser par Kylian, et sans l'aide de nôtre arrangement, tu peux être certain que nous n'y sommes pas pour rien dans la mort de Xander. Je ne peux pas dire que cela suffira après. Mais tu peux être certain que cette fois-ci je ne fuirai pas la menace si un nouveau tyran devait voir le jour. » Puis il laissa un instant de silence planer avant d'achever avec un léger sourire comme pour détendre l'atmosphère après ces paroles mortellement sérieuses.

« Mais bon ça c'est irréductible chez moi. Et sur ce je te proposerai bien d'aller disons parler en un lieu un peu plus privé… Car disons que cette chère Ombeline dont je t'ai parlé peu avant possède une demeure en ville, et qu'elle en est absente pendant deux trois heures, et comme je possède un double des clés de la demeure nous pourrions sans doute aller y discuter de nos petites histoires je pense, surtout si tu veux que ces dernières restent entre-nous.... » Une proposition comme une autre en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mer 27 Juil 2016 - 18:31

Le firmament de cette magnifique nuit d'été était constellé d'étoiles et la pleine lune luisait d'une lueur diaphane. La ruelle où les deux acolytes se tenaient demeurait parfaitement calme et seul l'aboiement d'un chien dans le lointain troubla le silence nocturne.

Après que Loren ait demandé à son congénère le nom de sa jumelle vampirique, Lewyn esquissa un sourire amusé avant de le renseigner. La belle inconnue se nommait Ombeline Umbrarun et c'était la compagne de ce dernier. Suite à cette révélation pour le moins surprenante, l'ancien intendant ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux d'étonnement avant d'éclater de rire.

Il mit plusieurs minutes avant de retrouver son sérieux et se pencha vers Lewyn afin de lui murmurer à l'oreille sous le ton de la confidence.

- C'est bien vrai ou s'agit-il d'une plaisanterie ? Excuse mon hilarité mais je dois t'avouer que t'imaginer en couple n'engendre pas la mélancolie. Depuis le temps que je te connais c'est la première fois que je te vois t'intéresser à quelqu'un, du moins de cette façon. J'en étais venu à croire que tu n'éprouvais aucune attirance pour les femmes...ni pour les hommes. Et aussi que ton tempérament naturel te rendais peu enclin à goûter aux plaisirs de...euh...tu vois ce dont il s'agit ? Loren s'arrêta un bref instant, hésitant à poursuivre mais il estimait qu'à ce stade Lewyn devait être au courant de certaines choses de la vie et qu'une attitude trop timorée serait inappropriée.

Son intuition se trouva confirmée lorsque le guépard déclara sur le même ton taquin qu'il ne voyait aucun inconvénient à ce que Loren puisse faire plus ample connaissance, même intimement avec sa bien-aimée. Décidément, Lewyn faisait preuve d'une ouverture d'esprit rare et d'une générosité peu commune chez les vampires. Loren imaginait mal Lorenz Wintel ou Kylian Walam tolérer qu'un autre partage la couche de leur compagne. Enfin soit, si tout esprit de possessivité ou de jalousie demeurait étranger au messager, ce n'était pas l'ancien intendant qui allait s'en plaindre, que du contraire.

A la bonne heure ! Hé bien que dire hormis mes plus sincères félicitations, termina le nocturne en donnant à son congénère une tape amicale dans le dos.

Lewyn ajouta avec une pointe d'humour qu'il ne désirait pas en savoir plus sur la nature des souvenirs que Loren partageait avec l'Alayien.

- Disons que c'est une "vieille" connaissance et que j'avais certaines notions essentielles à lui inculquer. Cependant, je crois que cet apprentissage lui aura été plus pénible qu'à moi. Quant à savoir si tu m'as manqué. Hé bien étant donné les circonstances actuelles, j'éprouve de la sympathie pour tout vampire n'essayant pas de me trucider, si tu vois ce que je veux dire.


Après cet intermède plein de légèreté, leur conversation reprit une tournure empreinte de gravité et le vampire aux prunelles d'azur raconta à son condisciple les affaires qui l'avaient occupées au cours de ces derniers mois.

Loren écoutait d'une oreille attentive et ne fut guère étonné par les relations pacifiques que le guépard entretenaient avec Aegnor, l'empereur des Elfes et Luna Duruisseau, la régente d'Aldaria ainsi que d'autres royaumes. Pour la majorité des vampires, nouer de telles amitiés auraient paru incongrues mais pour un idéaliste au cœur pur tel que Lewyn, cela semblait dans l'ordre des choses. L'ancien intendant songea qu'hormis ses crocs acérés et l'absence de pouls qui caractérise le peuple de la nuit, son congénère ne possédait rien de ce qui caractérise "l'essence" d'un vampire. Ni l'ambition avide ni la soif de la puissance démesurée, pas même le goût du sang ou du combat. Nul autre sentiment que la bonté et la gentillesse ne paraissait se dissimuler derrière son visage d'albâtre et ses yeux de colombe.

Lewyn acquiesça quant au fait que Caladon était une cité paisible où les vampires pouvaient résider en toute quiétude sans craindre pour leur sécurité, surtout en ces temps incertains.
Mieux valait faire preuve de prudence et rester discret, du moins pour le moment.
Loren soupira lorsque son interlocuteur lui fit part de son point de vue concernant le sacre d'un nouveau prince noir.

- A coup sûr, on va hériter d'un vampire mégalomane, psychopathe ou parano, peut-être les trois à la fois ! Imagine un hybride entre Lorenz Wintel et Xander, quel mélange détonant n'est-ce pas ?
Mais si tu décides de t'opposer à un nouveau tyran tu encoures de gros risques, surtout que même renversé, de nombreux candidats seront prêts à s'écharper pour prendre sa place. C'est un combat sans fin que tu t'apprêtes à mener car l'âme de notre peuple est corrompue...la violence et la noirceur habitent le cœur de la plupart des sang-froid et rares sont les exceptions...Exterminer le mal, cela voudrait pratiquement dire anéantir notre race
, répondit Loren d'une voix grave, tout en gardant ses yeux mordorés rivés sur ceux de son congénère.

Etant donné que la nature que des propos échangés et le fait qu'à Caladon les murs avaient des oreilles, Lewyn suggéra qu'ils poursuivent cet échange dans un endroit plus sûr, notamment la demeure d'Ombeline Umbrarun. L'absence de cette dernière durant les deux ou trois prochaines heures leur laisserait le temps de bavarder à leur aise.

- Parfait, allons y ! Je te suis, dit Loren avec un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Ven 29 Juil 2016 - 22:00

Eh bien la surprise de Lören n'aurait pas pu être mieux souligné que par le rire de ce dernier en effet, et par l'écarquillement des yeux d'auparavant. A croire que l'intendant ne l'avait jamais imaginer en couple avec qui que ce soit, ou pour quelque raison que ce soit, et étrangement Lewyn le comprenait car ce dernier avait des fois eu des airs de célibataire endurcis qui ne cherche jamais l'amour… Pas que c'était vraiment le cas à l'époque, mais comme en effet trouver l'amour n'avait jamais été pendant longtemps sa principale préoccupations on pouvait le comprendre.

De ce fait Lewyn laissa donc les quelques minutes nécessaire à Lören pour se reprendre, et s’attela juste après à répondre avec sérieux à ce dernier qui semblait même un peu douter du fait que cette annonce n'avait pas été une plaisanterie… Ce qu'on pouvait encore comprendre car ce genre de plaisanterie était tout à fait plausible avec quelqu'un comme Viladric qui affectionnait beaucoup l'humour.

« C'est tout à fait vrai mon cher. » Se contenta t-il donc de dire avec un fin sourire pour signifier que oui il était bien en couple malgré l'improbabilité de cette possibilité d'après Lören qui devait être assez grosse au vu du fait qu'il avait longuement rigolé. « En vérité c'est elle qui m'a d'abord déclarer sa flamme... » Avoua t-il ensuite après que Lören ait parlé, il est vrai que si ça aurait été à lui de le faire il aurait sans doute traîner, ou il aura eu du mal à comprendre qu'Ombeline ait des sentiments pour lui… Enfin de toute manière c'était ainsi, et c'était amplement suffisant à savoir au fond. Quand au reste visiblement Lören semblait content que Lewyn ne soit pas quelqu'un de possessif, en même temps le contraire aurait sans doute été étonnant pour tout avouer.

« Merci ça fait plaisir, mais je suppose que pour ta part tu les collectionne les amantes disons... »
Ajouta t-il sur le ton de l'humour après que Lören lui ait donné une tape amicale.

« Plus tu en parle moins j'ai envie de savoir en faîte. » Dit-il ensuite légèrement gêné au sujet de l'alayien à qui Lören avait inculquer certaines notions, bon ce n'était pas étonnant ça de la part d'un vampire, mais pour sa part il n'en était pas spécialement adepte avant de reprendre amusé… « Et étrangement je me dit que pas beaucoup de vampires ne doivent t'inspirer de la sympathique malgré le peu qu'il te faut pour t'en inspirer actuellement… » C'était de l'humour noir, mais vrai mine de rien, et sur ce ils reprirent sur un sujet un peu plus lourd, celui de la politique.

Et visiblement aux premiers abords tout deux étaient d'accord sur le fait que la nomination du prochain prince n'inspirait rien de bon dans les faits… Bon cela restait à voir, mais pour sa part Lewyn resterait sans doute très prudent à ce sujet-ci car il connaissait trop bien les siens pour penser naïvement qu'un vampire bon compréhensive, et généreux allait arriver au pouvoir.

Et la description que faisait Lören du futur prince était en effet bien plus probable que ce cas de figure idyllique, et irréaliste. Enfin après il serait étonnant que ce soit un vampire aussi tyrannique que Xander, ou Lorenz Wintel mais comme la possibilité existait autant ne pas être trop imprudent. Mais dans tout les cas le portrait noir que dressait Lören de la situation était bien fataliste, mais vrai malheureusement… Cela il ne pouvait que le reconnaître.

« C'est bien joyeux tout ça, mais le pire c'est que tu as sans doute raison… Je ne sais pas quoi faire pour tout avouer, mais il faudra bien trouver une solution un jour car sinon ça risque de devenir intenable, et ce continent va finir comme celui des alayiens à finit. Impropre à la vie... » Enfin voilà bien quelque chose de peu joyeux en somme...

Et sur ce comme Lören était d'accord pour qu'ils se rendent à la demeure d'Ombeline pour aller discuter là-bas calmement, Viladric se contenta donc d'ouvrir la marche à l'ancien intendant d'un pas rapide même si non pressé. Après tout ce n'était pas vraiment comme s'il étaient en danger, mais en effet les murs avaient peut-être des oreilles qui sait ? Il ne serait pas vraiment étonné en tout cas qu'il soit possible pour quelqu'un de les écouter en ce moment-même donc autant se montrer un minimum prudent si possible. Mais avant qu'ils n'arrivent il avait tout de même une question moins confidentielle à poser. Ce qu'il fit donc d'un air amusé...

« Et d'ailleurs comment vont les aventures amoureuses de nôtre cher intendant malgré son statut de fugitif des derniers mois ? Ne me fait pas penser que tu as pu te passer du plaisir d'une compagnie féminine après tout... » Et qu'il acheva avec un clin d’œil complice, après tout il connaissait l'amour sans limite de Lören pour le courage de jupons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Ven 29 Juil 2016 - 23:40

Face à l'étonnement de son congénère et après que ce dernier se soit esclaffé, Lewyn conserva son expression calme et lui laissa le temps de retrouver son sérieux.
Il se contenta juste de répondre que ses paroles étaient tout à fait exactes, esquissant un sourire de contentement. Puis le messager crû bon de préciser que c'était elle qui avait déclaré sa flamme la première.

Cela n'étonna guère l'intendant, Lewyn n'était pas le genre de vampire désireux de prendre les devants. Par ailleurs, celui-ci ne possédait nullement un tempérament charmeur ou un talent particulier pour la séduction. Néanmoins cette Ombeline Umbrarum devait être bien entreprenante et dotée d'une sensualité débordante, ce qui ne déplaisait guère à Loren. Quel dommage que toutes les femmes ne prennent pas exemple sur cette dernière !

Quand Lewyn fit une remarque concernant les multiples conquêtes de Loren, celui-ci se contenta d'acquiescer en soupirant:

- Ces derniers jours, j'ai vidé mes bourses auprès des filles de joie de Caladon...il ne me reste plus un sou en poche ! Sans compter l'une ou l'autre aventure et maîtresse par ci par là. Que veux tu, je ne suis pas le vampire d'une seule femme, ma générosité et mon abnégation me pousse à chercher à les satisfaire toutes.

En revanche, le guépard se montra moins enthousiaste concernant le récit de ses souvenirs avec l'Alayien. Il est vrai que ce vampire au cœur tendre ne goûtait guère la description de scène de torture ou de brimade. Et si Loren s'intéressait tant à Alauwyr c'était uniquement parce qu'il voyait en celui-ci un jouet amusant dont la résistance lui plaisait.

Quant au fait que peu de vampires inspiraient de la sympathie à l'intendant en ce moment, c'était hélas le résultat de la terrible guerre civile qui faisait rage au sein du royaume vampirique. Dans ce type de conflit, les amis d'hier devenaient rapidement les ennemis de demain et il ne voulait courir aucun risque.

Lorsque la conversation dériva sur la politique et la personnalité d'un éventuel prétendant au titre de prince noir, Loren ne cacha pas son pessimisme. Et Lewyn partagea son analyse de sa situation, il était fort improbable que le prochain souverain vampirique soit un être bienveillant, animé des meilleurs intentions. Sans compter qu'en raison de leur proximité avec l'ancien dirigeant des vampires, Kylian Wallam, les deux compères risquaient de subir des représailles de sa part. Pour l'instant, leur exil forcé les protégeraient de sa vindicte mais pour combien de temps ?

Mais mieux valait ne pas s'en soucier pour le moment car il serait temps de trouver des mesures adéquates après l'apparition d'un nouveau chef vampirique. La nuit, doux voile de satin moiré, était trop belle pour qu'ils laissent de sombres pensées la ternir et la lune brillait de mille feux. S'ils devaient mourir un jour de la main d'un tyran, autant profiter le plus possible de la magnificence de son éclat. Loren n'avait nul besoin de se faire prier pour goûter aux plaisirs qu'offraient l'existence, dont il comptait jouir pleinement malgré son immortalité.

Désireux d'aborder des thèmes plus légers, Lewyn questionna son congénère sur ses aventures féminines durant ses derniers mois, l'estimant, à raison, incapable de se passer de galante compagnie malgré son statut de fugitif. A cela, le nocturne répondit d'un ton mielleux:

- Mon cher Lewyn, elle n'est pas encore née l'humaine, la vampire ou l'efle, soyons fou tant qu'à faire, qui me liera à elle par cet étrange et mesquin sentiment que tu nommes "l'Amour". Je n'ai rien quant au fait de prendre du bon temps mais crois moi, mon cœur est une forteresse trop insaisissable pour que quiconque puisse la prendre d'assaut. Je compte passer l'éternité seul avec moi même et cela me convient parfaitement car il se trouve que je m'aime bien.

Après que Loren ait proposé de se rendre à la demeure d'Ombeline, le messager ouvrit la marche et ils déambulèrent, ombres furtives, à travers les ruelles désertes de la ville.

Bientôt la maison de la vampiresse fut en vue et ils s'arrêtèrent devant la porte d'entrée, couleur d'ébène, après avoir gravi un petit escalier de trois marches menant au perron. Au dessus d'eux se trouvait un auvent destiné à protéger des intempéries. En fin connaisseur, l'intendant admira l'originalité de la façade et celle-ci attisa sa curiosité de connaître l'intérieur des lieux. De larges fenêtres de verres écarlates dissimulaient ses mystères aux regards des importuns. En effet, il s'agissait d'une habitation peu commune, aux murs d'un gris foncé presque noir et d'un toit recouvert de tuiles sombres. Les rayons lunaires les caressaient agréablement et faisaient ressortir leur éclat, transformant l'endroit en un superbe écrin de beauté ténébreuse. Peut-être semblable à celle de sa propriétaire, songea Loren avec un sourire amusé.

- Es tu sûr que ta compagne sera absente pendant quelques heures et qu'elle ne risque pas de rentrer à l'improviste ? demanda Loren. A dire vrai, il ne savait pas quelle tournure pouvait prendre leur conversation et s'il faisait confiance à Lewyn pour garder le silence, il n'était pas certain de pouvoir en dire autant pour cette inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Lun 1 Aoû 2016 - 20:22

Lören qui ne faisait pas la cour à diverses dames pour en faire ses amantes ce serait comme un Lorenz Wintel humble, et généreux pensa Lewyn avec amusement, impossible tout simplement. Et dans les faits de toute manière si Lören avait envie de vivre ainsi Lewyn s'en fichait un peu, surtout que les femmes qu'il prenait pour amantes le faisaient de leurs pleins gré donc elles usaient de leurs libertés comme elles le désiraient finalement…

Enfin pour sa part il n'avait jamais compris le fait de vouloir coucher avec une femme juste pour le plaisir de coucher avec sans qu'il y ait forcément sentiment à côtés… Enfin sans doute que certains devaient y trouver leurs comptes, mais pour sa part le corps était quand même quelque chose qui ne devrait être vraiment aussi accessible qu'à l'être cher d'après lui, mais bon sans doute qu'il mettait plus de romantisme dans la chose que certains au final. Et au fond c'était simplement son choix, et tant qu'on ne le forçait pas à en faire un autre ou à revoir sa manière de faire les choses il n'avait rien à redire spécialement aux choix des autres.

Et à vrai dire pour sa part il se demandait aussi ce qui attirait tant les femmes chez Lören, mais bon c'est sans doute parce qu'il n'était pas une femme qu'il ne pouvait pas le voir. Et à vrai dire comme il n'était non plus un grand spécialiste de la séduction il ne savait pas trop non plus comment son congénère faisait pour arriver à charmer autant les femmes. Et sans doute qu'il devait posséder une technique bien à lui pour y arriver aussi bien.

« A croire que si quelqu'un t'en voulait il n'aurait qu'à introduire une vampiresse se faisant passer pour une fille de joie dans la maison close d'une ville où tu te trouve pour se débarrasser de toi, pas que je critique ton goût pour les femmes Lören, mais fais attention car ton goût pour elles pourraient être justement ton plus grand point faible si un de tes ennemis voulait l'exploiter. » Dit-il sérieusement à l'ancien intendant pour prévenir ce dernier.

Après tout il y avait beaucoup de manière de tuer quelqu'un, et les vampires n'usaient pas forcément des méthodes directes, ou mêmes honorables pour assassiner quelqu'un. Pour sa part en tant qu'ancien renégat il en savait quelque chose, et avait apprit à se montrer prudent en toutes circonstances, et surtout à sentir quand quelque chose pouvait s'avérer dangereux s'il ne faisait pas un minimum attention…

Surtout quand on n'avait pas beaucoup d'amis chez les vampires comme actuellement, et pour sa part lui-même faisait à nouveau très attention surtout que les renégats de Lorenz avaient fait parler d'eux lors du mariage de l'empereur elfique il y a quelques mois de cela, démontrant ainsi que ce tyran vivait encore et que des vampires étaient toujours assez fou pour le suivre… A croire que l'avenir s'annonçait décidément périlleux pour les peuples libres d'Armanda.

Enfin dans tout les cas la politique restait toujours une question aussi épineuse que d'habitude du côté des vampires, et il était certain que ce n'était pas forcément mieux chez les humains d'une certaine manière… La politique, voilà bien une chose qui le blasait au fond… Autant donc parler de sujets un peu plus légers pour se décompresser pensa t-il.

« Parce que tu essaye de me faire penser que tu es déjà arriver à coucher avec une elfe ? » Demanda t-il un peu sceptique car à ce stade là c'était très improbable vu le dégoût de beaucoup d'elfes pour les vampires sans parler des critères esthétiques supérieurs du beau peuple souvent… Mais bon sur ce il reprit amusé. « Oh une forteresse insaisissable, et la petite humaine qui te suivait partout il y a quelques années ? Où se trouve-elle mon cher ? » Finit-il par demander peu avant qu'ils n'arrivent devant la demeure d'Ombeline du coup.

Qui était toujours aussi jolie au final, et au fond on pouvait aussi dire que c'était sa maison dorénavant d'une certaine manière même si selon-lui la propriétaire restait Ombeline, car pour sa part il n'était pas forcément du genre à s'attacher à une demeure à particulier, car non comme il aimerait le dire le monde entier était son foyer… Et pour sa part Lören semblait d'ailleurs apprécier la décorations de la demeure, et Lewyn l'invita volontiers à entrer après avoir avoir ouvert la porte de la demeure avec son doublé des clés de cette dernière.

« En tout cas elle m'avait dit qu'elle serait absente quelques heures pour quelques affaires, alors ne t'inquiète pas nous devrions pouvoir parler de tes histoires sans que personne n'écoute si tu préfère garder cela entre nous. »
Puis d'un geste il l'invita à entrer dans la demeure pour qu'ils prennent leurs aises dans le salon avant de glisser à Lören au passage.

« Cela me fais penser d'ailleurs à cette fois où nous avions tout deux porter des robes pour amuser deux petites filles… Enfin je suppose que c'est le genre d'histoire que tu préfère qu'elle évite d'entendre n'est-ce pas ? » Ponctua t-il d'un petit sourire malicieux… Après tout ce genre de petites choses pouvait sans doute mettre un frain au désir de Lören de faire des galipettes avec la principale concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mer 3 Aoû 2016 - 19:38

Lorsque Loren conta à son congénère le récit de ses multiples conquêtes féminines ainsi que son goût immodéré pour les filles de joie. Le messager ne put s'empêcher de le mettre en garde, estimant que ce penchant pour la gente féminine pourrait un jour causer sa perte. Selon lui, un être mal-intentionné, nourrissant des griefs envers l'intendant pouvait fort bien utiliser ce talon d'Achille à son avantage.

Loren haussa les épaules avant de laisser échapper un rire incrédule:

- Allons donc mon cher Lewyn, quelle idée saugrenue ! Personne n'aurait l'idée d'une ruse aussi prosaïque. Sans compter que je suis bien trop malin pour tomber dans un tel piège. Non, crois moi, je suis capable de savoir quand une femme a réellement envie de moi ou si elle cherche à avoir ma peau. Et crois moi une vampire assassin, ça se repère vite, d'autant plus que j'ai l'œil pour ces choses là.

Toutefois, le guépard n'avait pas entièrement tort sur un point, sa situation délicate lui imposait la plus grande prudence et il devait se montré particulièrement vigilant, surtout vis-à-vis d'autres vampires.

Le messager manifesta également un certain scepticisme à l'égard du fait que son congénère ait pu avoir une aventure galante avec une femme issue du beau peuple. En effet, ceux-ci n'étaient pas réputés pour leur ouverture d'esprit et nombre d'entre eux nourrissaient une haine tenace à l'égard des enfants de la nuit.

- Pas vraiment, avoua Loren. Pour être franc, je n'ai même jamais essayé, la plupart des elfettes sont dotées d'une beauté irréelle mais leur esprit est fourbe et machiavélique. Hélas les voies du Dracos sont impénétrables et le destin serait bien capable de me jouer un tel tour.

Après cela, Lewyn le taquina malicieusement en parlant de l'humaine qui le suivait comme son ombre et l'avait accompagné au Protectorat plusieurs années auparavant.

A ces mots, l'intendant se figea et un voile de tristesse assombrit son regard pailleté d'or.

- Elle s'appelait Ariane Castel et en vérité j'ignore ce qu'elle est devenue et même si elle encore de ce monde...C'est vrai que j'éprouvais une certaine affection à son égard mais je ne sais pas si c'était ce que l'on nomme "l'Amour". Mes sentiments sont si confus que j'éprouve la plus grande difficulté à en démêler l'écheveau.

Comme de nombreux vampires, Loren n'était guère à l'aise avec son ressenti et préférait à l'instabilité des émotions, la froide logique et la rationalité propre à son espèce. Ariane Castel était la seule personne qui l'avait accompagnée durant une si longue période. Peut-être même était-ce la seule femme qui l'avait sincèrement aimé. Durant des mois, elle l'avait supplié de faire d'elle une vampire afin qu'ils passent l'éternité ensemble mais il n'était jamais parvenu à s'y résoudre...

Tout en bavardant, ils arrivèrent devant la demeure d'Ombeline et après avoir ouvert la porte, Lewyn invita son congénère à y pénétrer afin qu'ils s'installent confortablement dans le salon. Légèrement inquiet et circonspect comme à son habitude, Loren demanda si la propriétaire des lieux ne risquait pas de revenir à l'improviste. A cela, le guépard répondit que celle-ci avait dis être absente durant quelques heures.

Alors que Loren s'avançait pour entrer, le messager lui glissa à l'oreille que cette situation évoquait à son esprit, l'épisode où ils avaient du revêtir un déguisement féminin et garder deux fillettes.
L'intendant éclata de rire et une lueur amusée s'alluma dans ses iris mordorés.

- Quelle histoire ! Ne m'en parle pas, je m'en souviens comme si c'était hier. Et surtout de la gifle retentissante que je me suis prise lorsque que la mère des jumelle s'est aperçue que nous avons utilisé son maquillage. Sans compter le retour inopiné de son époux jaloux. Enfin, c'est le risque d'entretenir une relation avec une femme mariée, bien que celle-ci ait omis de m'informer de ce "détail". C'est vrai que pour le coup, je suis restée sur ma faim et que cette situation embarrassante m'a bien refroidi sur le moment.

Une fois à l'intérieur, Loren admira le décoration et s'extasia devant l'ameublement, à la fois élégant et d'une rare originalité. Cette Ombeline devait être une femme de goût et ce mariage du rouge et du noir était du plus bel effet.

Au moment où ils entraient dans le large salon, l'intendant poussa un sifflement admiratif et contempla les murs, subtil mélange de rouge et d'or, ornés de somptueux motifs. Sur des guéridons, trônait des vases emplies de roses écarlates dont le parfum embaumait délicieusement l'air de la pièce. Des chandeliers d'argents éclairaient l'endroit et faisaient naître des ombres dansantes sur les tapisseries baroques. Une série de tableaux représentant des paysages achevaient de donner une touche sophistiqué à la pièce.

L'intendant s'installa dans un fauteuil et cala un coussin moelleux derrière son dos avant de pousser un soupir d'aise.

- Bien maintenant que nous sommes tranquilles et seul à seul, nous pouvons discuter de choses sérieuses sans craindre que nos paroles ne tombent dans des oreilles indiscrètes. J'imagine que depuis notre séparation, tu dois avoir plein d'anecdotes intéressantes ou amusantes à me raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Jeu 4 Aoû 2016 - 18:37

Visiblement Lorën avait une certaine idée de ce genre de ruse d'assassinat en pensant que personne n'oserait essayer cela contre lui, et pourtant dans les faits un vampire très peu fourbe comme Viladric avait pu y pensé…

Après l'ancien intendant n'avait pas faux, en tant que vampires ils étaient capables après tout de reconnaître une vampiresse qui essaye de se faire passer pour une humaine en faisant un peu attention, car certaines signes comme l'odeur, ou le fait que la vampiresse n'avait pas de cœur qui bat pouvaient se remarquer. De ce fait ce genre de stratagème en effet n'était pas parfait pour assassiner un vampire…

D'ailleurs pour sa part il n'était pas un grand amateur de galipettes à tout va, et il n'était donc du coup pas spécialisé dans le fait de déjouer ce genre ruse, et de ce fait il ne saurait quoi dire de plus à vrai dire pour conseiller son congénère…

« Laisse moi deviner, quand une humaine veut réellement de toi tu le sent à l'odeur ? Je dois avouer que cela est plutôt juste en effet, et des fois l'odorat peut nous informer sur beaucoup de choses au sujet de la personne en face de nous. Et dans tout les cas je fais confiance en tes capacités légendaires de déduction pour qu'elles te permettent de rester encore longuement en vie. » Dit-il songeur après avoir présente l'hypothèse de l'odorat comme moyen de cerner une femme…

Quand aux elfes… Eh bien disons que Lören n'avait pas totalement tort, après il n'était pas aussi négatif à l'égard des elfettes pour sa part, mais il est vrai que si une elfette désirait un vampire il fallait d'abord se posait deux trois questions à son sujet, parce que déjà elle n'était pas une elfe très solidement ancré dans les mœurs de son peuple. Pas que cela était une mauvaise chose, mais ça voulait dire aussi qu'elle pouvait peut-être avoir une idée derrière la tête aussi. Et puis toutes les elfes n'étaient pas non plus des êtres aux cœurs bon malheureusement...

« Pour être ami avec certaines elfettes je ne pense pas pour ma part qu'elles soient toutes fourbes, et machiavéliques, mais comme on trouve de tout chez tout les peuples je suppose que tu dois avoir en partie raison, et puis je suppose que les elfes doivent être plus dur à séduire finalement pour nous pauvres vampires au physique humain. » Ajouta t-il avec un léger humour avant d'abord ensuite le sujet de Castel, et quand ce fut fait...

Lewyn devint ensuite plus sérieux quand il fit chose très rare une certaine tristesse voiler le regard de Lören…

« Je suis bien désolé pour toi à vrai dire, je ne sais pas si tu l'aimait mais tu semblai au moins avoir un minimum de considération pour elle, et je suppose que cette pauvre femme ne méritait pas ce qui lui est peut-être arrivé, quoique si cela se trouve elle se porte bien. Et promis si jamais je la recroise, ou l'aperçoit je t'en ferais part. » Dit-il en faisant preuve d'une certaine empathie, pauvre Ariane en effet… Il espérait lui aussi qu'elle se porte bien même si malheureusement ils n'avaient aucune nouvelle d'elle pour le moment. Enfin dans tout les cas il se promettait de vérifier si elle allait bien si jamais il le pouvait, ou de faire quelques recherches de son côté. Pas tant pour Lören que pour elle aussi, histoire que tout soit bien qui finit bien si possible de ce côté-ci...

Et pour alléger un peu la conversation d'ailleurs, lorsqu'ils arrivèrent à la demeure d'Ombeline, et entèrent dedans Lewyn aborda un certain sujet de conversation au sujet du passé des deux compères. Et disons que la petite anecdote qu'il venait d'évoquer semblait les amuser tout deux car Lören ne manqua pas lui aussi de rire aux éclats. Surtout qu'il relança ce sujet en apportant certaine précision sur cette petite histoire pour qu'ils s'en souviennent bien tout les deux.

« Te voir maquiller comme une femme c'était une première je dois t'avouer, quand à moi j'ai un peu oublié à quoi je devais ressembler, mais ça ne devait pas être beau à voir ! Et mine de rien j'étais un peu triste pour le mari de cette femme, mais bon au moins ça c'est finit bien on va dire. Enfin je suppose que cela ne peut pas toujours se passer parfaitement bien quand tu fais la cour à de nombreuses demoiselles mon cher... » Finit-il un peu taquin, il fallait dire après tout que Lören devait avoir un sacré palmarès à force.

Enfin dans tout les cas il se souviendrait sans doute de tout cela pendant une bonne partie du reste de son éternité, à croire d'ailleurs que l'existence pouvait bien être aussi longue qu'on le désirait elle ne finissait jamais de vous réserver des surprises décidément...

Et il sur ce il laissa par la suite son ami profiter un peu de la magnifique décoration de la demeure comme lui aussi semblait l'apprécier et ce à juste titre, et ensuite ils prirent tout deux leurs aises sur des fauteuils situés dans le salon, et donc maintenant qu'ils étaient tout deux confortablement installé Lören était partant visiblement pour qu'ils discutent de manière plus approfondie sur des sujets assez légers, ce à quoi Lewyn s'attela donc avec une certaine satisfaction il fallait le dire.

« Oh je pourrai par exemple te parler de cette fois où une jeune humaine a tenté de me séduire dans un village où je suis passé en tant que messager, ou encore la fois où un humain ivre m'a prit pour sa petite amie, ou bien celle où j'ai joué à cache cache avec un ami dragonnet, et je t'en parlerai sans doute très bientôt mais dit moi cher Lören, pour ta part tu n'aurai pas toi aussi deux trois anecdotes croustillantes à me révéler par hasard ? » Finit-il donc par dire avec un petit sourire complice, et amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Ven 5 Aoû 2016 - 13:25

Lewyn semblait intrigué par le fait que Loren soit capable de déceler le désir sexuel chez une femme. Il émit l'hypothèse que l'odorat sur-développé du vampire devait jouer un rôle particulièrement important dans ce type de perception, tout en arborant une expression songeuse.

L'intendant afficha un large sourire et décida de faire part à son congénère de la "technique" utilisée pour parvenir à ses fins.

- Hé bien, il est vrai que les odeurs jouent un rôle très important et que les phéromones dégagées attirent et informent sur la disponibilité sexuelle. Il y a aussi d'autres indices très important dont il faut tenir compte, par exemple le fait que les pupilles se dilatent et que les battements du cœur s'accélèrent chez les humaines. Et la température corporelle s'élève. Tout ces éléments réunis forment ce qu'on appelle l'alchimie du désir. Savoir repérer tous ces indices est crucial dans la séduction.

Le messager parut approuver, en partie, les propos de Loren concernant les elfettes mais se montra néanmoins plus nuancé que ce dernier quant à la fourberie de ce peuple.
Il acheva sa phrase par une pointe humoristique en évoquant leurs standards de beauté particulièrement élevés.

- Ne m'en parle pas ! Elles sont très difficiles concernant le physique alors que tu en conviendras, il n'y a pas que cela dans la vie. Mais apparemment elles n'ont que faire de la beauté intérieure. Pourtant, selon moi c'est ce qui devrait compter avant tout, dit-il en soupirant. Sans compter que leurs hommes sont tellement délicats qu'ils en passeraient presque pour des membres du beau sexe. A plusieurs reprises, j'ai la désagréable surprise de parler à ce que je prenais pour une elfette et de découvrir au son de sa voix qu'il s'agissait d'un elfe. En plus, nombre d'entre eux portent des longues tuniques qui ressemblent à des robes. Ma pire crainte en séduisant une "elfette aurait été de découvrir, en la déshabillant, quelque chose "d'inattendu" chez une femme !

Au moment où la conversation dériva sur Ariane Castel, la jeune humaine que Loren avait sauvé à plusieurs reprises et qui était devenue sa protégée, le chagrin assombrit le regard doré de l'intendant. Apparemment, cela n'échappa guère à l'œil perspicace de son congénère et celui-ci lui répondit d'un ton empli d'empathie qu'il était navré d'une telle situation. Il termina sa phrase en promettant de l'informer si un jour il avait des nouvelles de cette dernière.

- Merci...répondit Loren rasséréné par les paroles réconfortantes du guépard. Tu es un chic type, je n'en espérait pas moins de ta part.

En arrivant devant la demeure de la vampiresse et avant d'en passer le seuil. Lewyn ne put s'empêcher de faire une allusion à cette journée épique où ils avaient du garder deux fillettes. Loren éclata de rire en se remémorant cette anecdote et fit allusion à leur séance forcée de maquillage avant de répondre en le fixant d'un air complice.

- J'avoue ne pas raffoler du maquillage, par ailleurs, je ne crois pas que ce genre d'artifices soit suffisant pour m'embellir bien au contraire. Et pour être franc, je te préfère au naturel, le violet et le rose bonbon ne te vont pas au teint, dit-il d'un ton malicieux. Pour le mari, j'avoue que ce n'est pas très gai d'avoir failli être cocu mais nous ignorons la situation de leur couple. Peut-être traversaient ils une période de mésentente. C'est vrai que cette fois là s'est bien terminée, ce qui ne fut, hélas, pas toujours le cas mais ce sont les risques d'une carrière de séducteur.

Après avoir pénétré dans le grand salon et s'être confortablement installés dans deux fauteuils, les deux compères se mirent à discuter allègrement.

Loren demanda à son congénère s'il avait certaines choses intéressantes à lui raconter. Après tout, Lewyn en sa qualité de messager devait voyager en maintes contrées et vivre diverses aventures.

A cela, le guépard répondit qu'il pouvait très bien parler de l'épisode où une jeune humaine avait tenté de le séduire ainsi que la fois où un ivrogne le confondit avec sa petite amie. Et si cela ne suffisait pas à satisfaire la curiosité de l'intendant, il aborderait le sujet d'une partie de cache-cache avec un dragonet.

Ensuite, le messager demanda, avec un sourire malicieux, à son interlocuteur quelles expériences passionnantes ce dernier avait vécu ? Loren réfléchit et se remémora certaines anecdotes amusantes.

- Il y a énormément de choses à raconter, par exemple comment j'ai sauvé à deux reprises Ariane Castel des gardes impériaux. Notre première rencontre fut très drôle. Il y a aussi eu la fois où j'ai été pris dans une inondation alors que je traversais une forêt pour rejoindre Caladon et j'ai croisé un bien curieux vieil homme. Sans compter, la fois où déguisé en femme j'ai capturé un Alayien en fuite et il s'en est suivi un interrogatoire très "particulier". A part ça, j'ai aussi vécu certaines aventures loquaces en compagnie de mon homme de main "la fouine". Est-ce que tu préfère que je commence ou tu t'en charges ?
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Dim 7 Aoû 2016 - 19:00

Visiblement il avait vu juste quand au fait que l'odorat pouvait aider à distinguer si une humaine désirait, ou non faire des galipettes avec quelqu'un. Ce qui paraissait assez logique car mine de rien les sang chauds émettaient pas mal d’odeurs au cours de leurs vies. Quand au bruit comme les battements de cœurs ce n'était pas bête du tout pensa t-il… Et visiblement Lören connaissait très bien son affaire à ce sujet disons. Pour sa part d'ailleurs Lewyn avouerait que cela devait être un talent plutôt pratique, mais pas forcément tant pour séduire quelqu'un mais plutôt pour deviner ses intentions, et aussi apprendre plus de ce dernier juste par quelque signes évidents surtout…

Après cela devait aussi dépendre de la personne sur laquelle on essayait de jouer à ce petit jeu supposait-il, et par exemple ça devait être ô combien plus complexe de se fier à son odorat pour cerner un vampire qu'un humain entre autres...

« Je vois que tu as tes techniques, et ton expérience dans ce domaine mon cher… Mais est-il vraiment nécessaire d'être un vampire pour arriver à interpréter tout ces signes ? Et surtout comment fais tu quand c'est une vampiresse la principale concernée par tes avances ? » Demanda t-il tout à coup sincèrement curieux de la réponse que pourrait lui faire son ami à ce sujet. Et puis qui sait ? Cela pourrait être amusant de constater ce genre de choses chez Ombeline…

Quand aux elfes il ne manqua pas de pouffer un peu surtout quand Lören dit que les hommes elfes ne lui paraissaient pas si différent des femelles que cela. Après il ne savait pas si cela était assez extrême, mais il devait avouer que les elfes avaient une sorte de virilité différent des humains, sans oublier que contrairement au peuple humain il n'y avait que très peu d'elfes pouvant se vanter d'avoir une barbe, pour ne pas dire aucun quasiment…

Mais après pour sa part ayant aussi des attirances pour la gente masculine il devait avouer que cela ne le gênerait pas de séduire un mâle elfe si jamais il en aimait un, mais par contre ce détail là il tâcha de le garder pour lui...

Et il n'avait pas manqué de rire un peu d'ailleurs quand Lören alla lui dire que la beauté intérieure était ce qui comptait le plus selon-lui, à se demander s'il n'appliquait cela qu'aux hommes car étrangement Viladric doutait que son congénère soit attiré par les femmes qui n'étaient pas un minimum belles… Et il rit d'autant plus aux autres paroles de son ami au poins qu'il ne trouvait rien à répondre à ce dernier. Car tout avait été dit dans les faits, et puis… Finalement si il avait bien une petite taquinerie à ajouter. « Je donnerai cher pour te voir dans une telle situation Lören, il y a de quoi j'en suis certain rire au point d'en avoir une crise cardiaque malgré ma nature vampirique. » Finit-il en arrivant du coup à contrôler son hilarité pour finir par arborer un fin sourire d'amusement.

Sourire qui se dissipa quand il pensa à Arian Castel pour qui il ressentait mine de rien une certain tristesse, et ce malgré le fait que pour tout avouer il ne l'avait jamais réellement connu, mais bon ce n'est pas pour autant qu'il ne pouvait pas ressentir de l'empathie à son égard, et de la tristesse pour le possible sort de cette dernière ainsi que pour la peine de Lören…

« Ce n'est rien, il faut bien s'entraider après tout entre ancien sujets de Kylian Wallam . » Dit-il tout simplement quand Lören lui dit qu'il était un chic type. Avant de préciser ensuite avec un brin de sérieux… « Tu me dira du coup merci si j'arrive vraiment à te venir en aide à son sujet, et pas avant. Car pour le moment je n'ai rien fait à part des promesses... » Il tenait après tout à honorer ses engagements avant de recevoir des louanges, ou des choses du genre, car à ses yeux c'était bien là la moindre des choses que d'aider avant d'être vraiment remercié, ou complimenté.

[...]

Et une fois chez Ombeline ils purent aisément discuter légers comme par exemple cette journée où ils avaient dû tout finir en robes, et maquillés pour satisfaire les caprices de deux jeunes humaines. Une journée qui en effet resterait longtemps dans leurs mémoires, mais pas forcément pour les mêmes raisons probablement…

« Oh si tu me préfère sans maquillage je suppose que tu dois avoir raison mon cher, sauf si tu jalousai ma beauté de ce moment-là peut-être... » Dit-il lui aussi taquin avant d'ajouter avec humour. « Ma foi dans tout les cas il est bien que les choses ce soient bien terminés en effet, même si je t'avouerai être curieux de la situation actuelle de leurs couples, enfin de toute manière on va dire que du passé je suppose ? Et pas un mot à Ombeline je suppose aussi ? » Précisa t-il légèrement malicieux…

Après tout peut-être que Lören ne voulait pas qu'Ombeline sache cela ce qui pouvait parfaitement se comprendre à vrai dire. Mais bon dans tout les cas il avait hâte de savoir quels genre d'anecdotes pouvait avoir Lören à lui offrir, et laissa donc patiemment ce dernier les lui comptait tout en essayant un peu de passer par dessus l'anecdote de l'alayien car il n'aimait pas spécialement les récits d'interrogatoires disons… Et suite à cela il reprit donc la parole d'un ton jovial.

« Comme d'habitude c'est moi qui raconte les histoires je ne serai pas contre à vrai dire que tu commence en premier notamment au sujet de cette inondation, et de tes aventures loquaces avec ton ami la fouine... » Dit-il calmement avant ensuite de bien prendre ses aises sur son fauteuil pour écouter attentivement le récit de son ami qui il ne doutait pas serait probablement embelli en partie à travers les mots Lören, mais avouons-le cela ne rendrait guère le dit récit déplaisant de toute manière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Lun 8 Aoû 2016 - 0:46

Ombeline revenait du marché de Caladon, situé non loin des quartiers bourgeois de la cité libre, après avoir un peu flâné dans la ville. Elle y était allée acheter deux jarres de sang humain, pour sa réserve. Car, après tout, maintenant que Lewyn était là, la consommation de sang allait sans doute doubler et elle ne voulait pas avoir de mauvaise surprise en se rendant compte que la réserve de jarres était vide.

La jeune vampire avait prévenu Lewyn qu’elle serait absente environ deux heures et il l’avait informé en retour qu’il sortait également. Mais sa promenade avait duré moins longtemps que prévu et elle rentrait avec environ une demi-heure d’avance.

La vampire tenait les jarres par leurs hanses dans la main gauche. Alors qu’elle approchait de chez elle, elle remarqua que les chandeliers du salon étaient allumés, car de la lumière filtrait entre les lourds rideaux de velours noir devant les fenêtres aux vitres couleur sang. Lewyn était donc rentré.

Mais, plus elle s’approchait, plus elle entendait des voix provenant de chez elle. Cela la surprit. Tout en continuant à marcher, elle arqua un sourcil, se demandant qui Lewyn pouvait bien avoir ramené. Sans doute un ami rencontré plus tôt lors de sa sortie. Car, après tout, elle se rappelait qu’il lui avait dit avoir plusieurs amis parmi les trois races d’Armanda, quelques jours plus tôt.

Ombeline arriva sur le perron de pierre sombre veinée de blanc et tourna doucement la poignée d’argent de la porte d’entrée, qui s’ouvrit sans un bruit, comme à son habitude. Une fois la porte d’entrée refermée, elle passa comme une ombre dans la cuisine pour poser les jarres dans la réserve. Elle entendait la voix de Lewyn et celle d’un autre homme. Vampire, humain ou elfe, elle ne le savait pas encore.

L’odeur des roses embaumait encore toute la maison, à la fois puissante, douce et entêtante. Et elle masquait grandement toute autre odeur, telles celle de Lewyn et de son invité, rendant impossible à Ombeline la détermination sa race.

Elle resta un moment dans les ombres du couloir, aussi immobile qu’une statue. Elle portait une longue robe de velours noir, au décolleté en cœur et à manches courtes, rehaussée de dentelles et un boléro, également en velours noir, à manches longues, plus pour cacher sa peau diaphane que par soucis de la fraicheur de la nuit.

Les deux amis semblaient se raconter des anecdotes de leur passé.

La voix de Lewyn était, comme toujours, de bonne humeur. En fait, elle ne l’avait encore jamais vu ne serait-ce qu’un peu en colère.

L’autre homme, quant à lui, avait une voix à la fois douce et grave qui n’était pas déplaisante. Et, de ce qu’elle pouvait voir de lui, qui était de profil, assis dans un fauteuil noir et or, son physique n’était pas non plus laid, bien qu’un peu émacié, avec des pommettes saillantes et des joues légèrement creuses. Il avait une chevelure de jais lui tombant quelques centimètres sous les épaules et des yeux en amande, dorés. Vêtu de vêtements de riche facture, dans des tons sombres, il était élégant. Et, même assis, il semblait grand. Plus qu’elle, qui faisait 1m75, en tout cas. Il semblait également avoir quelques cicatrices sur le visage, mais cela ne l’enlaidissait pas. Du moins, du point de vue de la jeune vampire.

Elle entendit Lewyn appeler son compère Lorën. Ils avaient l’air de bien s’entendre, tous deux. Ombeline sourit et posa un regard doux sur son aimé.

Elle décida, au bout de plusieurs minutes, qu’il fallait qu’elle dévoile sa présence aux deux amis qui n’avaient toujours rien remarqué tant elle aussi discrète qu’une ombre.

Elle s’avança alors, sans un bruit, dans l’encadrement de la double porte du salon, qui était ouverte et toqua doucement sur le bois sombre afin de se signaler. Puis elle sourit à Lewyn et Lorën.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mar 9 Aoû 2016 - 21:53

La conversation entre les deux compères allait bon train et Loren s'apprêtait à raconter l'une de ses singulières anecdotes à Lewyn. Concentré sur leur discussion, le vampire semblait avoir totalement oublié le monde environnant. Quand tout d'un coup, un léger bruit de coup frappé contre la double porte du salon le fit sursauter.

Il se releva rapidement et ses prunelles pailletées d'or tombèrent sur la silhouette d'une jeune femme, debout dans l'embrasure de la porte à double battants. Loren la dévisagea, intrigué, se demandant comment cette dernière avait pu se faufiler dans la demeure sans qu'ils s'aperçoivent de sa présence. Elle devait être aussi furtive qu'une ombre et le son de leurs voix animées avait couvert le bruit feutré de ses pas.

Figée dans une posture hiératique, sa peau opalescente la faisait ressembler à une magnifique statue d'albâtre. Cet effet était accentué par son visage marmoréen, dénué de la moindre émotion, où scintillaient deux iris azurés, ressemblant à deux superbes saphirs. Une longue chevelure d'un noir de jais encadrait son visage exquis et s'écoulait telle une rivière de soie jusqu'au creux de ses reins. Un léger sourire flottait sur ses lèvres écarlates formant sur ce visage diaphane un contraste semblable à des gouttes de sang maculant la neige vierge.

La vampire portait une robe de velours couleur d'ébène, rehaussée de dentelles, aussi sombre qu'une nuit d'hiver et rayonnait d'une beauté lunaire. Un décolleté en cœur dévoilait la pâleur lactescente de sa poitrine. Un boléro à manches longues dissimulait ses bras et ses épaules. Cette tenue élégante mettait en valeur sa silhouette sculpturale et sa haute stature.

Elle était ravissante, pourvue de cette beauté des ténèbres qu'affectionnait tant cette race d'immortels.

Gardant ses yeux mordorés rivés sur la vénusté, Loren arbora un sourire charmeur et dit d'une voix suave:

- Bonsoir mademoiselle, je présume que vous êtes la propriétaire des lieux, Ombeline Umbrarum. Lewyn m'a parlé de vous et je suis ravi de faire enfin votre connaissance. Il m'avait également décris votre troublante ressemblance mais j'avoue que je ne vous imaginais pas aussi belle. Nous étions justement en train de bavarder et je m'apprêtais à conter l'une ou l'autre anecdote à Lewyn. Désirez vous vous installer afin de vous joindre à notre conversation ?

Ayant terminé sa phrase, Loren s'avança en direction d'Ombeline et fit mine de l'escorter jusqu'à un fauteuil pour qu'elle puisse y prendre place.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Ven 12 Aoû 2016 - 15:46

On ne pouvait pas dire qu'Ombeline n'avait pas su faire preuve d'un certain talent en restant discrète, après tout il n'était pas non plus aisé de rester éternellement caché d'un vampire pour peu que ce dernier soit vraiment attentif, et il devait donc avouer que jusque là sa douce avait su rester discrète en profitant du fait que les deux vampires étaient occupés à discutailler pour les écouter calmement converser de certains sujets, à se demander d'ailleurs qu'est-ce qu'elle avait pu entendre exactement pensa Lewyn en l'apercevant enfin passé la double porte du salon…

Et ce dernier sourit finement en voyant sa belle qui venait s'immiscer dans leurs conversations, lui qui pensait qu'elle allait revenir un peu plus tard dû avouer être un peu surpris par le fait qu'elle revienne aussitôt, mais ce n'était point de la surprise désagréable bien au contraire, en plus il pourrait sans doute lui présenter Lören au passage ce qui n'était pas forcément une mauvaise chose.

« A ce que je vois la propriétaire de ces lieux vient nous faire honneur de sa présence. » Dit-il donc tout à fait jovial, et sincère. Après tout Ombeline restait de très bonne compagnie, et s'il avait décidé de se lier à elle c'est bien parce qu'il l'aimait donc il ne pouvait qu'apprécier sa présence en sachant cela, et il se disait même que ça pourrait aider à davantage animer leurs conversation de plus…

Il se contenta donc ensuite pour sa part de se lever vers sa belle, et avant que Lören n'emmène cette dernière au fauteuil, caresser légèrement la joue gauche de cette dernière avant d'ajouter.

« Je m'étais dit que ces lieux étaient un peu triste sans ta présence ma chère, il est donc heureux que tu sois là pour remédier à ce détail. » Tout cela avec une certaine poésie, et sensibilité dont il avait la sacré, pour sa part il ne jouait guère la charmeur mais plutôt le romantique dans les faits. Couvant sa dame d'une certaine attention, et affection qu'elle méritait. Enfin dans tout les cas tout cela pour dire qu'il était content qu'elle soit là, pas tant pour ce qu'elle rapportait du marché que parce que la conversation qu'il avait eu avec Lören deviendrait sans doute plus intéressante si elle venait dès maintenant y participer…

« Oh, mais Lören je suis certain que si je prenais une potion méli mélo pour devenir temporairement une femme j'aurai sans doute une ressemblance avec cette chère Ombeline. » Dit-il avec un peu d'humour, avant d'ajouter plus sérieusement. « Mais blague à part Lören et moi discutions du bon vieux temps, et je me dis qu'il serait bien que tu puissa participer à cette conversation cela te permettait de mieux nous connaître tout les deux… Qu'en pense tu Lören ? » Dit-il donc à ses deux congénères avant de revenir calmement sur son fauteuil pour ajouter ensuite… Taquin à l'égard de son ami ancien intendant.

« Alors où nous en étions nous mon cher ? Tu devais je crois me raconter quelques anecdotes croustillantes, et je suis sûr d'ailleurs que ma douce appréciera sans doute autant que moi les entendre, n'est-ce pas ? » Acheva t-il au passage complice à l'égard de cette dernière avec un petit clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Dim 14 Aoû 2016 - 18:36

Quand la jeune vampire apparue dans l’encadrement de la double porte, les deux compagnons se levèrent, presque dans un même mouvement, pour l’accueillir. Elle les salua d’une révérence en retour, avec un sourire, répondant à Lorën :

- Je suis également enchantée de vous rencontrer, Lorën. Lewyn m’avait dit qu’il avait plusieurs amis chez les trois races d’Armanda, mais, à part vous, je n’ai pas encore eu l’honneur de les rencontrer. Et je vous remercie du compliment, très cher.

Puis elle posa un léger baiser sur les lèvres de Lewyn, alors que celui-ci caressait doucement sa joue. Puis elle sourit de nouveau :

- A vrai dire, tu me manquais un peu, mon chéri… et, ma promenade nocturne dans Caladon s’étant révélée plus courte que prévue, j’ai décidé de rentrer.

Mais elle avait quelque chose à faire avant de s’asseoir et de converser avec les deux amis.

Se dérobant donc au bras que Lorën avait passé dans son dos pour l’escorter jusqu’aux fauteuils, elle s’expliqua :

- J’ai juste un petit quelque chose à faire avant de venir participer à votre discussion. Ne vous en faites pas, je ne serai pas longue.

Elle passa prestement dans la cuisine où elle attrapa un plateau d’argent, trois coupes de cristal et une jarre de sang dans la réserve, avant de revenir dans le salon alors que son amant parlait d’une potion à Lorën. Ils n’avaient pas remarqué qu’elle était partie à la cuisine et, pour eux, absorbés à leur discussion, le plateau, ainsi que les coupe et la jarre étaient plus ou moins sortis de nulle part. A vrai dire, elle ne connaissait pas cette potion dont Lewyn parlait :

- Une potion méli-mélo ? Pour devenir une femme ? demanda la jeune vampire souriante, alors que son regard devenait malicieux. J’aimerai beaucoup voir à quel point nous nous ressemblerions si tu étais une femme et inversement si j’étais un homme.

Puis Lewyn lui dit qu’elle pourrait apprendre à mieux les connaitre tous deux en rejoignant leur conversation.

- Ce serait effectivement une bonne idée d’entendre quelques anecdotes de votre passé à tous deux, répondit-elle avec un nouveau sourire. Cher Lorën, peut-être serions-nous mieux assis pour discuter ?

Et, disant cela, elle l’invita à se rasseoir tandis qu’elle posait le plateau sur un guéridon entre eux, la jarre par terre, rapprochait un autre fauteuil pour s’installer à côté de Lewyn et servait trois coupes de sang. Tous cela avec des gestes fluides et gracieux. Le liquide grenat ayant rempli les coupes de cristal, elle reposa la jarre et tendit un calice à chacun des deux amis.

- Voilà pour vous deux, dit-elle d’un ton aimable, avec toujours le sourire aux lèvres.

C’était à croire qu’elle ne cesserait jamais de sourire maintenant que Lewyn était entré dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mar 16 Aoû 2016 - 18:02

Lorsque Loren s'approcha de la jeune vampire, celle-ci exécuta une charmante révérence en guise de salutation. Lewyn s'était également levé pour accueillir sa bien-aimée et la gratifia d'une caresse emplie de tendresse.

Cette réaction attentionnée ne manqua d'arracher un sourire amusé à l'intendant qui les fixa d'un air entendu. Il se remémora les paroles du messager prétendant n'éprouver aucune jalousie concernant sa promise mais son attitude disait le contraire. La manière dont il s'était empressé de devancer Loren pour aller à sa rencontre rappelait singulièrement une mère poule couvant son poussin.

Lewyn devait être un grand romantique et comme nombre d'amoureux il n'échappait sans doute pas aux affres de la possessivité.

Ombeline manifesta poliment son plaisir de rencontrer l'intendant car son aimé avait évoqué ses amis issus de différentes races.

- Je suis également enchanté de vous rencontré ma chère, quant aux amis de différentes races de Lewyn cela ne m'étonne pas de sa part. Voyez vous, il a toujours été "original" pour un vampire mais j'imagine qu'il vous racontera cela bien mieux que moi, dit-il d'un ton rieur, en fixant son congénère d'un air espiègle.

Le messager poursuivit en disant qu'une certaine tristesse habitait les lieux sans la présence de leur propriétaire. Ce à quoi Loren crut bon d'ajouter:

- Vous possédez en effet une bien charmante demeure et en entrant je me suis extasié sur la splendeur des meubles et la beauté des tapisseries. Vous l'avez décoré vous même ? Si tel est le cas vous avez un goût exquis et j'imagine qu'elle reflète votre personnalité. J'apprécie beaucoup l'Art et le raffinement même si en ces temps troublés, je suis un peu contraint de m'en passé et de fréquenter des lieux moins "luxueux".

Puis la jeune vampire s'éclipsa d'un geste souple et disparut dans la cuisine avant d'en revenir les bras chargés d'un plateau d'argent surmontés de coupes de cristal et d'une jarre de sang.

Entre-temps, le guépard plaisanta sur le fait que s'il avalait une potion de méli-mélo, il se verrait gratifier d'une stupéfiante ressemblance avec la vampiresse.

- Oh, je n'en suis pas certain...Je demande à voir. Si tu possède un flacon sur toi je serais curieux de contempler le résultat, dit le nocturne en arborant un sourire en coin. Revenant de la cuisine au milieu de leur conversation, Ombeline les interrogea sur cet étonnant breuvage et s'amusa en imaginant le résultat de leurs hypothétiques métamorphoses.

Après cela, leur hôtesse, le sourire aux lèvres, leur proposa de s'installer dans le salon et entreprit de remplir leurs coupes du précieux liquide. Lewyn proposa alors que Loren raconte l'une ou l'autre de ses mystérieuses anecdotes dont il avait le secret.

- Pourquoi pas, cela me ferait très plaisir de vous narrer l'une ou l'autre de mes aventures ou anecdotes. Je ne suis pas un très vieux vampires mais j'ai du vécu et avant de gagner les souterrains j'ai passé quelques années sur Armanda, dissimulé parmi les humains et il m'est arrivé certaines choses très drôles. J'ai aussi connu quelques mésaventures loquaces en compagnie de mon homme de main "la fouine" et il y a eu aussi mes coups vaches à la Triade que j'ai cherché à berner pendant des années. Voilà faites votre choix.

Puis il poursuivit en souriant et en rivant ses prunelles dorées sur la vampire:

- J'ose espérer que vous n'allez pas me demander de vous raconter une anecdote romantique. Je ne suis pas certain que ça soit ma spécialité et vous-même semblez être une grande sentimentale. Du moins, si j'en juge par le coup de foudre que vous avez eu avec Lewyn. Etant donné que c'est la première fois que nous rencontrons, je serais curieux d'en savoir plus sur votre passé qui est certainement très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Sam 20 Aoû 2016 - 12:32

Lewyn sourit légèrement après le léger baiser d'Ombeline, et Viladric répondit ensuite aimable comme toujours avec elle.

« Voilà bien quelque chose dont je ne vais pas me plaindre. » Après tout il ce sentait bien en sa compagnie, et n'aurait voulut changer cela pour rien au monde…

Mais avant qu'elle reste pour de bon avec eux visiblement Ombeline avait quelque chose à faire, la connaissant quelque chose d'agréable pour ses invités d'ailleurs. Et Lewyn se contenta donc de lui dire avec un agréable sourire.

« Prend tout le temps qu'il te faut ma chère. »

Mais sinon ajoutons que dans tout les cas Lören semblait pour sa part faire bonne impression à Ombeline, et c'était une bonne chose supposa t-il, et il supposa aussi que les compliments de ces derniers étaient sincères ce qui n'était pas plus mal au fond. Surtout que lui-même devait avouer penser a peu près la même chose de la demeure de sa chère, et tendre. Une très belle maison, les roses étaient des fleurs magnifiques, et il ce sentait tout à fait à l'aise ici. Même si en vérité Viladric n'était pas non plus un vampire du genre spécialement casanier, ou à rester très longtemps au même endroit en vérité… Néanmoins il restait qu'il considérait en effet cet endroit comme sa maison, plus grâce à la présence d'Ombeline que par la maison en elle-même…

Et alors que l'hôtesse de ces lieux alla donc chercher quelque chose, Lewyn entreprit de plaisanter un peu au sujet d'une certaine potion permettant de temporairement changer de sexe, et visiblement cela semblait autant amusé Lören, qu'Ombeline. Qui pour sa part était revenue en peu de tempsavec de quoi se restaurer un peu pour les 3 vampires présent. Une charmante attention de sa part, comme toujours… Et après un sourire en coin à Lören, il expliqua donc amusé à Ombeline.

« Oui un breuvage qui permet de changer de sexe pendant une journée. » Et sa voix pour sa part se fit malicieuse alors qu'il ajouta ensuite. « Cela pourrait être amusant en effet... » Et pas que pour voir, après tout Lewyn n'était pas du genre contre à ce qu'ils puissent tout les deux profiter des effets de la potion pour s'amuser un peu…

Par contre il se demanda sur l'instant si c'était approprié de faire un tel sous entendu à l'égard d'Ombeline en présence de Lören, quoique sachant que ce dernier n'était ni du genre chaste, ni prude il supposait qu'au final ça ne posait aucun souci. Ce même si en vérité Lewyn ne pensait pas que Lören étaient du genre à apprécier ce qu'ils venaient de s'imaginer Ombeline, et lui…

Et sur ce Ombeline proposa donc qu'ils s’assoient, et acquiesça quand à l'idée qu'ils poursuivent leurs anecdotes en sa présence, après tout ainsi en effet elle pourrait mieux les connaître disons… Au passage précisions que la belle nocturne leurs offrit à tout deux une coupe de sang. Chose pour laquelle Lewyn la remercia avant de regarder un instant le liquide. Puis de commencer à le boire doucement alors qu'il s'installait à côté de sa chère, et tendre, et que Lören prenait la parole à propos de certaines anecdotes qu'il avait en réserve… Et qui ne manqueraient sans doute pas d'être amusantes à leurs manières pensa Lewyn.

Et Lören laissait donc à Ombeline le choix de l'anecdote qu'elle désirait entendre, mais ajouta peu après qu'il apprécierait entendre parler du passé de la vampiresse… Et suite à cette demande de la part Lören

Il posa au passage un regard soucieux sur Ombeline… Après tout cette dernière avait déjà raconté son passé à Viladric, et ce dernier savait donc fort bien qu'il pouvait lui être douloureux, et il posa donc doucement une de ses mains sur celle de la vampiresse comme pour la soutenir d'une certaine manière dans cette épreuve que cela pouvait-être si elle désirait réellement parler de son passé plus, ou moins sombre. Enfin dans tout les cas il restait silencieux en cet instant, mais lui faisait sentir par ce simple geste qu'il était là pour elle, et qu'elle n'avait pas à se sentir triste dorénavant, le tout en arborant un sourire assez rassurant. Espérant ainsi arriver à faire en sorte qu'elle ne soit pas trop triste en racontant son passé assez tragique sur mains abords...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mar 23 Aoû 2016 - 0:46

Alors que Lorën mentionnait le fait que Lewyn était un original pour un vampire, la vampire sourit tendrement à son aimé, avant de répondre à Lorën :

- Par original, je suppose que vous entendez « doué de sentiments humains ». Et si tel est le cas, chez Lorën, je pense que nous pouvons dire que je suis moi-même une originale… Lewyn déteint d’ailleurs sans doute sur moi, mais ce n’est pas pour me déplaire, répondit-elle doucement, avec un autre sourire à son amant.

Puis le grand vampire la complimenta sur la décoration de la demeure. A entendre cela et aux vues des mots qu’il employait, Ombeline avait l’impression qu’il cherchait à la séduire… Mais elle se faisait sans doute des idées. Après tout, il ne la connaissait que depuis à peine quelques minutes.

- En effet, j’ai fait bâtir et ai décoré cette demeure selon mes goûts personnels. Je suis ravie qu’elle vous plaise, Lorën, répondit aimablement la jeune vampire.

Quand ils parlèrent ensuite de la potion méli-mélo, Ombeline surprit le sourire en coin de son invité vampirique et se demanda s’il aurait réellement souhaité voir Lewyn transformé en femme. Elle se rendit également compte que leur invité parlait beaucoup et cela la surprit un peu, après tout, elle n’avait pas encore l’habitude de la compagnie… Mais elle sourit quand Lewyn répliqua d’un air malicieux que ce serait intéressant d’expérimenter cette potion. Avait-il pensé à s’amuser dans la chambre rouge comme elle venait de le faire ? Sans doute à en juger par le ton de sa voix.

Et alors qu’ils s’installaient dans les fauteuils et que la jeune vampire servait les coupes de sang, Lorën lui proposa de choisir une anecdote parmi deux pour commencer.

Quand il précisa, tout en plantant ses yeux dorés dans ceux de ciel gelé d’Ombeline, qu’il espérait qu’elle ne lui demanderait pas une histoire romantique car il ne trouvait pas que cela était son fort et qu’il poursuivit en disant qu’il serait curieux d’en apprendre plus sur son passé, elle se crispa alors que la main de son amour s’était posé doucement sur la sienne.

Nul doute que Lewyn sentit cette tension, malgré le fait que la demoiselle vampirique essayait de le cacher. La jeune vampire prit d’ailleurs la main que son aimé avait posé sur la sienne et la serra un peu, toujours crispée.

La vampire, même si elle était plus en paix avec son passé, quoique, surtout pour ce qui concernait Marius, elle ne savait pas comment les deux vampires réagiraient en apprenant qu’elle avait fait partie de la Théocratie aux côtés de Lorenz… Elle n’en avait pas parlé à Lewyn depuis qu’ils étaient ensemble. Cette période de son existence vampirique, alors qu’elle était perdue à cause de la mort de son premier amour, était extrêmement sombre. Après tout, elle avait torturé et tué pour Lorenz, elle lui avait obéi aveuglément…

- Je… ne pense pas qu’il soit judicieux de parler de mon passé personnel… répondit alors Ombeline, la voix devenue plus raide.

Tout à coup, l’ambiance chaleureuse semblait s’être subitement alourdie, l’air semblait plus pesant, comme prit sous une chape de plomb.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Jeu 25 Aoû 2016 - 15:36

Quand Loren évoqua l'originalité de Viladric, Ombeline répondit que si par "original", il entendait doué de sentiments humains alors elle aussi répondait à ce qualificatif.

Loren la regarda en souriant et dit d'une voix calme où perçait une pointe de malice:

- Ainsi donc votre incroyable ressemblance ne serait pas purement physique mais aussi psychologique ? Je n'aurais jamais cru une telle chose possible, qu'il existe deux êtres aussi ressemblants, serait-ce là un coup du sort où une farce du grand Dracos ?

Puis, il se tourna vers Lewyn et lui lança un regard entendu:

- Vous semblez déjà très bien vous connaître alors que votre rencontre est plutôt récente...
Je suis aussi surpris qu'on puisse entretenir une telle connivence en si un laps de temps aussi bref. Peut-être car je croyais naïvement que se découvrir mutuellement et de manière profonde demandait généralement du temps.


Lorsque l'intendant la complimenta sur la beauté de sa demeure et l'originalité de sa décoration, la jeune vampire répondit qu'elle l'avait décorée selon ses goûts personnels et qu'elle était ravie que celle-ci lui plaise.

Puis les trois vampires s'installèrent dans le salon et Ombeline leur servit des coupes de sang. Et le nocturne proposa de leur raconter quelques anecdotes en leur laissant le choix. Après tout, il avait vécu suffisamment d'aventures voire de mésaventures pour pouvoir captiver son auditoire des heures durant. Seuls les sujets romantiques lui causaient quelque embarras car si Loren n'avait aucune gêne à relater ses nombreuses aventures galantes, parler de ses éventuelles peines de cœur ou même de sentiments amoureux le mettait mal à l'aise.

Disant cela il plongea son regard mordoré dans les prunelles bleutées, aussi froides qu'un glacier millénaire, de la vampiresse et lui dis qu'il serait désireux d'en apprendre davantage sur son passé. Mais loin de se réjouir de cette légitime curiosité, Ombeline se crispa et serra la main que son bien aimé avait déposée sur la sienne.

Loren perçut cette tension soudaine et l'atmosphère chaleureuse de la pièce parut se refroidir comme si un courant d'air glacé venait d'y faire irruption. Il sentit la méfiance sourdre dans son cœur à l'idée que leur hôtesse dissimulait certainement un passé bien sombre...
Les questions se bousculèrent dans son esprit: qui pouvait elle bien être au juste ? Qu'avait-elle fait durant les dernières décennies ? Le nocturne avait beau se creuser la tête, il ne se souvenait pas l'avoir rencontré par le passé. Si tel était le cas, jamais il n'aurait oublié son visage...

- J'espère ne pas avoir troublée ma chère avec cette question, vous semblez quelque peu embarrassée, dit-il d'une voix douce en lui adressant un sourire compatissant. J'imagine que certaines choses sont trop douloureuses pour être révélées au grand jour et nous avons tous le droit d'avoir notre jardin secret. Qu'est-ce que tu en penses ? acheva-il en se tournant vers Lewyn.

Ensuite, il poursuivit d'un ton enjoué pour détendre l'atmosphère:

- Qu'importe le passé, après tout nous vivons dans le présent. Cette nuit d'été est trop belle pour être gâchée des regrets. Je voudrais porter un toast à cette charmante soirée passée ensemble.

Joignant le geste à la parole, Loren leva son verre de cristal, empli du délicieux liquide écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Sam 27 Aoû 2016 - 12:26

Original ? Une qualité dont Lewyn se vantait plus que de raison, car pour lui être différents des êtres vampires n'était pas une mauvaise chose. Après tout sa vie, ses choix, et il ne comptait pas vivre pour ce que voulait les autres de lui, mais libre de ses choix, et de prendre son destin en main de lui-même. Et pour ce en quoi il croyait juste, non ce qu'on voulait lui imposer comme soit disant juste, ou nécessaire… Et visiblement Lören semblait d'ailleurs assez amusé par les paroles d'Ombeline, et avant qu'il ne reprenne Lewyn glissa juste quelques mots à se douce.

« Je pense que je réveille plus quelque chose qui sommeillait en toi qu'autre chose Ombeline. » Ajouta t-il sincère avec lui aussi un tendre sourire à sa chère, et tendre tout en ajoutant même au passage mais à Lören aussi et avec calme. « De toute manière nous sommes ce que nous sommes, et ce sont nos choix. Mes avis que dire que nous sommes originaux ne veut pas dire grand-chose car, au fond nous sommes nous, et pour ma part savoir cela me va parfaitement. » Ajouta t-il un peu philosophique au passage. Après tout ils étaient tous uniques, et il se complaisait dans cette différence que dans une quelconque normalité. Et puis si tout le monde était pareil le monde serait d'un ennuyeux…

Et sinon Lören avait raison, en effet il semblairnt plutôt bien se connaître pour des vampires qui s'étaient rencontrés il y a encore peu de temps. Et Lewyn pour sa part se contenta donc de répondre légèrement amusé aux paroles de son ami. « Tu sais on dit que l'amour peut receler pas mal de mystères, et a une logique bien à lui... » Et ensuite ils reprirent sur un autre sujet, la demeure de son amante.

Et quand à la maison d'Ombeline, même Lewyn pouvait sentir que Lören essayait de séduire cette dernière en parlant de la beauté de la demeure. Et pour tout avouer il supposait que Lören devait savoir ce qu'il faisait, mais pour sa part il fallait dire que cela l'amusait bien en tout cas. A croire que certaines choses ne changent jamais décidément. Et d'ailleurs il était content que l'idée qu'il avait évoquer au sujet des potions semble amusé sa belle… A voir bien entendu s'ils concrétiseraient cela plus tard, mais dans tout les cas il fallait avouer que l'idée semblait tentante pour l'instant à Lewyn, et sans doute qu'il la garderait bien en tête pour l'avenir en tout cas.

Mais de toute manière il semblerait que l'ambiance de la conversation soit condamnée fatalement à se refroidir pensa t-il après alors que Lören avait visiblement sans le vouloir poser une question qui semblait avoir mit sérieusement dans l'inconfort sa douce… Et cela Lewyn ne pouvait que le sentir à la crispation de cette dernière lorsqu'elle lui serra la main.

« Personne ne t'y oblige ma chère... » Ajouta t-il donc ensuite rassurant à l'égard d'Ombeline lorsque cette dernière disait qu'il ne serait pas judicieux de parler de son passé… Et pour sa part Viladric n'insisterait pas, après tout il ne désirait pas remuer sans le savoir un couteau dans la plaie, et rouvrir une vieille blessure invisible qui affligerait l'âme de sa dame. Et il se disait que de toute manière si cette dernière avait des choses à regretter ce ne serait que le passé, et que tous avaient une chance de se rattraper dans le présent… Et au final pour Lewyn seul le présent comptait donc, et si certaines choses du passé devaient être oubliés, ou non mentionnés elle le seraient.

D'ailleurs il n'aurait pu aisément exprimer sa reconnaissance envers Lören quand ce dernier eut la bonne idée de vouloir alléger un peu cette ambiance qui s'était fait lourde. Oui une bonne idée ! Autant passer à autre chose après tout au lieu de risquer de trop plonger dans cet inconfort déplaisant qui semblait avoir refermé ses griffes sur eux tout à coup. Il ne servait à rien de s'attrister inutilement après, et puis ils étaient entre amis ! Alors autant essayer de rendre à nouveau l'instant présent agréable.

« Je pense qu'en effet nous avons tous droit à nos petits secrets, que ce soit des secrets plus ou moins gênants pour nôtre réputation par exemple. » Ajouta t-il donc aux propos de Lören qui lui demanda ce qu'il en pensait au sujet du fait que tout le monde pouvait avoir son jardin secret. Et oui il sous entendait l’histoire des robes… Et sur ce Lewyn leva à son tour son verre de cristal avant de dire enjoué, en posant maintenant sa main de manière rassurante sur l'épaule d'Ombeline…

« Oui d'ailleurs quand j'y pense pourquoi ne pas plutôt penser à l'avenir que se morfondre sur le passé ? J'avais entendu dire que demain c'était jour de fête à Caladon, je ne sais plus trop quel genre de fête… Mais je crois que cela consiste en une sorte de festival nocturne avec des déguisement. Cela vous plairait-il par hasard d'y participer ? Pour ma part en tout cas ce serait la première fois que je serai impliquer dans ce genre de fête donc je vous avouerai être assez curieux. » Finit-il donc par dire enthousiaste pour passer à autre sujet plus léger. Comme si le malaise d'il y a quelques instants n'avait jamais existé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mar 30 Aoû 2016 - 14:22

Alors que son invité vampirique remarquait, avec une certaine malice dans la voix, que la ressemblance qu’elle entretenait avec son amour était autant physique que psychique, la jeune vampire sourit également, plus de manière polie qu’aguicheuse et répondit :

- Je ne sais si cela est un coup du sort ou autre chose… après tout, les voix du Dracos sont impénétrables, comme l’on dit…

Puis elle sourit également à Lewyn tandis que celui-ci lui disait qu’il avait certainement simplement réveillé quelque chose en elle qui était là depuis toujours : oui, son aimé avait très certainement exhumé ce que la mort de Marius avait enterré au plus profond d’elle des années auparavant.


[…]


Tandis que Lorën lui disait qu’il espérait ne pas l’avoir embarrassée en ayant souhaité connaitre son passé, l’expression « tendue comme un arc » s’imposa à l’esprit d’Ombeline. Embarrassée ? Non, pas le moins du monde. Elle était juste crispée au possible.

Puis, quand le grand vampire enchaina et exposa le fait qu’il pensait que tout le monde avait droit à son jardin secret et que certaines choses n’avaient sans doute pas à être révélées, Ombeline se dit que, par égard pour Lewyn et elle, elle se devait de leur révéler tout de même son passé, au contraire. Après tout, elle ne souhaitait pas que de pareils secrets s’installent entre eux dans leur relation tout juste naissante.

Elle n’écouta pas vraiment ce que Lorën répliqua ensuite, afin, sans doute de détendre l’atmosphère lourde qui s’était installée. Pas plus qu’elle n’entendit son aimé parler de la fête costumée nocturne à Caladon, le lendemain. Non, elle n’entendit rien de tout cela, tant les pensées se bousculaient dans sa tête. Elle se devait de leur dire. Elle ne supporterait pas plus longtemps de cacher une telle chose à Lewyn, Ombeline s’en rendit soudain compte. Elle ne voulait pas d’un tel secret entre eux. Elle devait le dire.

La jeune vampire prit donc une profonde inspiration, s’imprégnant du parfum rassurant des roses qui embaumait toute la demeure ; bien plus pour se donner du courage que pour véritablement respirer car, en effet, en tant que vampire, et donc morte, elle n’en avait pas réellement l’utilité en général. Puis elle ferma les yeux, ne voulant pas voir leur réaction à sa confession, et, toujours crispée, serra un peu plus la main de son amour avant de lâcher d’un bloc :

- J’ai fait partie de la Théocratie aux côtés de Lorenz Wintel. J’ai été à son service en tant que tortionnaire et je lui ai obéi aveuglément. J’ai contribué, par le biais de la torture, à mettre au jour les informations provenant de l’Alayien qu’il avait capturé. J’ai participé au combat de Feusacré pour lui ramener le grimoire. J’ai participé à la chute de Gloria sous Vraorg. Cette période de mon existence est terriblement sombre, car j’ai torturé et tué pour Lorenz Wintel, et j’ai aimé le faire.

Puis elle attendit, aussi immobile qu’une statue, les yeux toujours fermés, la main toujours serrée sur celle de son amour. Elle espérait qu’il ne lui en voudrait pas. Mais il était parfaitement en droit de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Jeu 1 Sep 2016 - 21:04

Sentant la crispation de la vampire lorsqu'il aborda le sujet de son passé et désireux d'éluder ce sujet visiblement épineux, Loren s'empressa de faire dériver la conversation sur des thèmes plus légers.

Lewyn semblait partager son point de vue concernant le droit de chacun de garder certaines choses secrètes ou de dissimuler les zones d'ombres qui entachaient le passé. Après tout ne valait-il pas mieux se tourner vers l'avenir que regarder en arrière ?


Le guépard aborda ensuite le sujet d'un bal costumé qui devait avoir lieu le lendemain à Caladon. Et l'intendant ne put s'empêcher de manifester un vif intérêt pour un tel événement.

- Vraiment ? Je l'ignorais, voilà une nouvelle qui me rejoue profondément et j'avoue que j'aimerais beaucoup y participer, peut-être que nous pourrions y aller à trois, qu'en dites vous ma chère...?

Le nocturne tourna les yeux vers Ombeline et fut frappé par l'expression figée de son visage et le voile de mélancolie qui ternissait l'éclat de ses prunelles de saphirs. Elle qui quelques minutes auparavant rayonnait de bonheur et arborait un sourire radieux semblait soudain comme éteinte...

Il ne parvenait pas à détacher son regard doré de la vampiresse à la chevelure couleur d'ébène, pressentant que celle-ci s'apprêtait à leur confier des choses de la plus haute importance. Son intuition fut rapidement confirmée car elle prit une profonde inspiration, comme pour se donner du courage, et déclara d'une voix rapide qu'elle appartenait autrefois à la Théocratie et énuméra la liste de ses crimes passés.

Ensuite, elle se figea dans une posture hiératique et ses paupières s'abaissèrent, dissimulant ses prunelles bleutées, peut-être embuées de larmes. Loren songea que son immobilité et son silence la rendait semblable à une magnifique statue. Sa peau glacée et son teint marmoréen accentuait cette ressemblance avec une beauté de pierre.

Loren demeura silencieux, ne sachant quels mots prononcer à cet instant précis; tant ceux-ci lui paraissaient vains et dérisoires. Puis, il prit la parole d'une voix douce et qui se voulait bienveillante:

- J'imagine qu'il vous aura fallut beaucoup de courage pour oser avouer vos fautes ainsi que la terrible loyauté qui vous liait au prince noir. Pour être franc, avant de rejoindre le camp des protégés, j'ai moi-même servi Lorenz Wintel en qualité d'intendant et j'espérais m'élever dans la hiérarchie vampiriques par mes flagorneries ou quelques vils procédés dont j'ai le secret.
Et si j'ai trahi ce monstre, c'était plus par opportunisme que par altruisme ou idéalisme. Pourtant, j'ai le sentiment que les moments vécus parmi les protégés ont fais évoluer l'individu que j'étais...


Le visage de l'intendant afficha une expression pensive et celui-ci parut perdu dans ses pensées. Puis un léger sourire triste glissa sur ses lèvres avant qu'il poursuive son propos.

- Le passé est mort et hier ne reviendra plus. Nul n'a le pouvoir ne défaire ce qui a été fait, le seul pouvoir qui nous reste est de construire le futur en évitant de reproduire les erreurs passées. Je ne juge pas ce que vous avez fait, sans doute aviez vous vos raisons d'agir de la sorte, tout comme j'avais les miennes.

Ayant terminé sa phrase, Arcae porta la coupe de cristal à ses lèvres et commença à siroter le doux nectar sanguin.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Ven 9 Sep 2016 - 21:25

Visiblement l'idée de la fête sembla plaire à Lören pensa Lewyn amusé, mais ce dernier oublia néanmoins très vite ce détail quand il pu remarquer que pour sa part Ombeline était bien loin de tout cela, et semblait même rongée intérieurement par une certaine peine. Chose qui accapara donc immédiatement l'attention de Lewyn qui écouta donc les paroles de sa chère, et tendre avec attention. Alors que son visage sembla légèrement s'écarquiller sous l'effet du choc des révélations d'Ombeline…

Ainsi elle était une ancienne théocrate, et fidèle de Lorenz Wintel ? Les mêmes fidèles qui avaient voulu réduire en esclavage les humains, et qui avaient traqués Lewyn comme un chien des années durant ? Non Ombeline n'avait pas pu être dans leurs rangs ?! Combien de probables innocents avaient pu ainsi souffrir de sa main, combien de vies perdues ? Finit-il par penser en ayant une pensée d'horreur à cette idée alors qu'il imaginait la femme de son cœur faire tout cela… Elle, elle semblait le regretter cela était un fait qu'il ferait sans doute qu'il serait indulgent, mais pour le coup il devait avouer être choqué, et avoir du mal à faire abstraction de tout ceci sur l'instant…

« Nous méritons tous une seconde chance Ombeline, nous avons tous commit des fautes plus ou moins graves au cours de nos vies, et il est toujours de nôtre droit de chercher à les rattraper, et à faire bonne figure... » Dit-il alors qu'il prenait une voix concernés, et profonde avant de reprendre.

« Ce qui importe maintenant n'est pas d'oublier ce que tu as fait, c'est de purifier tes mains salies par tout ce sang, de te racheter pour tes fautes. Effectivement comme Lören l'a dit le passé est le passé. Mais le passé ne doit pas être oublié, et les fautes commises auparavant ne doivent pas être tournées en dérisions. Non elles doivent rester vivaces dans ton esprit pour que plus jamais tu ne les commette à nouveau, et pour que tu agisse au mieux pour libérer ton cœur de la culpabilité qui t'inflige. »

Et oui Ombeline était son amoureuse en effet, mais Lewyn ne plaisantait jamais avec ses idéaux, et on voyait bien qu'il tenait à ce qu'elle se rachète, autant pour elle que pour les victimes qu'elle avait pu faire lorsqu'elle avait été dans l'erreur.

« Nous sommes des vampires. Cela fait-il de nous des monstres assoiffés de sang ? Non, les fautes que nous commettons lors de nôtre longue vie sont de nôtre faute, et nous devons en assumer les conséquences. Tu ne pourra jamais effacer le mal que tu as pu commettre ma douce Ombeline, mais il n'est pas trop tard pour te racheter. » A la manière dont il disait il semblait y tenir plus que tout, et il ne pourrait sans doute plus jamais la regarder en face si elle fuyait ses responsabilités. Pas qu'il ne l'aimait pas, mais moralement il ne pourrait pas supporter le fait de fermer les yeux sur tout ces crimes. Il était juste, et bon et savait que le mieux que pouvait faire Ombeline c'était donc d'aller de l'avant, et se racheter pour les crimes du passé…

« Et si tu décide de le faire je t'aiderai de mon mieux Ombeline, je serai là pour toi. Mais si tu m'aime accepte donc de le faire… Qu'importe les raisons qui t'ont animées ce que tu as fait était mauvais, et je veux que tu montre que tu vaut mieux que ça. » A la manière dont il le disait c'était une nécessite, même pas un ordre. Une nécessité pour que leur amour perdure, car sinon… Sachant qu'il ne sacrifierait jamais ses idéaux même pour l'amour, et s'il devait passer à autre chose il le ferait. Avec peine, mais il le ferait. Car il n'aurait pas le choix, sinon il ne pourrait plus jamais être serein avec lui-même. Et sur ce il reprit à leurs égards à tout deux.

« Je n'ai jamais servit Lorenz Wintel, et je sais que tu était un ancien loyaliste du prince noir Lören. Tu était son intendant, mais tu as arrêté de le suivre pour ta pat de ton plein gré même si ce n'était pas pour des nobles raisons. Tu as changé de plus en mieux je pense. Mais pour ma part je n'ai jamais détourner les yeux, et accepté ce que pouvaient m'imposer tout les tyrans ayant tentés de dominer Armanda. Et s'il y a bien une chose qui m'a toujours dégoûtée au plus haut point, et je n'aurai pas l'hypocrisie de le taire même si ma belle vient d'avouer ce qu'elle avait pu commettre au nom du prince noir. C'est la torture…. » Et rien qu'en entendant son ton on pouvait sentir son profond dégoût, son sentiment d'injustice pour ce genre de choses, et il reprit à l'égard d'Ombeline d'un ton aimant mais sérieux, mortellement sérieux. « Et j'ai besoin, besoin par dessus tout que tu me promette de ne plus jamais recommencer à pratiquer cette dernière de ta longue vie, même si je venais à trépasser et que tu te retrouvait à nouveau seule. Car je ne supporterait pas de savoir que la femme que j'aime pratique ce genre d'horreur... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Lun 12 Sep 2016 - 22:16

Ombeline, après avoir finalement révélé son horrible passé à Lorën et son amant, garda les yeux fermés tout le temps que Lorën parla. Au ton de sa voix, il cherchait sans doute à la rassurer. Mais elle savait qu’en révélant ces faits à Lewyn, lui si bon, si gentil, il était probable qu’elle le perde. C’était surtout pour cela qu’elle gardait les yeux fermés. Elle ne pouvait pas voir son visage, ne pouvait se résoudre à affronter son regard si semblable au sien, ce regard habituellement si aimant, qui devait en cet instant être horrifié.

Elle n’aurait de toute façon pas supporté de lui cacher son passé si sombre plus longtemps, il avait fallu qu’elle le fasse. Et, oui, cela avait été très difficile pour elle d’avouer les crimes qu’elle avait commis au nom de Lorenz. Oui, elle les regretterait jusqu’à la fin de son existence. Et non, elle ne pourrait supporter de perdre Lewyn. Il était celui qui l’avait fait renaitre à la lumière, s’il partait, elle en mourrait.

Elle écouta Lorën, les yeux toujours clos, ses mains pâles de plus en plus crispées, l'une toujours dans celle de son amour, l'autre sur ses genoux, hochant simplement la tête pour lui confirmer qu’il lui avait fallu beaucoup de courage pour en parler.

Puis, quand ce fut son amour qui pris la parole, les larmes lui montèrent aux yeux, mais elle n’osait toujours pas le regarder. Elle restait figée, souffrant une nouvelle fois, alors qu’elle croyait naïvement son calvaire terminé…

Lewyn parla longtemps. Elle ne l’interrompit pas, elle écouta, en proie à une détresse et une peine d’une violence qu’elle croyait oubliées… Mais la souffrance revenait. Comment avait-elle pu être assez sotte pour penser qu’elle ne souffrirait plus… ? La souffrance guettait à chaque instant, la moindre faille, le moindre écart pour pouvoir se jeter sur la jeune vampire et la lacérer de ses griffes et ses crocs traitres.

Quand son amour lui dit qu’il n’était pas trop tard pour qu’elle rachète ses fautes, d’un ton qui laissait clairement entendre qu’elle se devait de le faire, sans quoi leur histoire commune ne pourrait plus continuer et continua en lui disant que, si elle l’aimait, elle devait se racheter, elle ouvrit enfin les yeux, lentement et le flot de larmes qu’elle avait retenu se déversa sur ses joues, traçant des arabesques et des sillons sanglants sur sa peau blanche. Elle ne parvenait pas à retenir ses larmes de sang et, à vrai dire, elle était tellement mal qu’elle n’en avait pas l’envie ni même la force.

Elle attendit qu’il ait fini de parler, avant de lui répondre, ses yeux bleu glace empli d’un profond chagrin n’arrivant pas à croiser ceux de son amour. Elle peinait à trouver ses mots, sa voix habituellement si claire et douce était devenue rauque et enrouée par la puissante émotion qui la submergeait à nouveau. Et les larmes dévalaient toujours ses joues, gouttant peu à peu sur sa robe noire, sur ses mains crispées au point que ses jointures auraient pu se briser et coulant le long de son menton et de son cou pâle. Elle semblait avoir oublié Lorën, déchirée qu’elle était par la souffrance, rien n’existait en ce moment que cette souffrance qui l’écorchait et Lewyn… Son amour… Celui qu’elle ne pourrait jamais se résoudre à perdre.

- Je… Je regrette… chaque jour ce que… ce que j’ai… commis au… nom de Wintel… Sincèrement… Je sais que… que je dois… me… racheter… et même… toute mon existence immortelle… n’y suffira pas… S’il n’avait… tenu… qu’à moi… je me serai… suicidée… ou laissée… tuer après la mort… de Marius… mais… mais… je ne pouvais… je ne pouvais pas… Il s’était… sacrifié pour moi… pour que je vive… parce qu’il tenait… plus à moi… qu’à… sa propre existence… Et… il en va… de même envers toi… Lewyn… Je ferai… tout… tout pour toi… pour me racheter… pour que… tu sois heureux… pour que tu… n’en viennes pas… à me… haïr… et si… si jamais… tu venais… à mourir… sache que… je ne pourrai… pas le supporter… Je ferai tout… tout pour toi… Absolument tout…

Lâchant la main de son aimé, elle se mis à tordre ses propres mains, dans un tel sentiment de détresse, qu’elle finit par se griffer sans s’en apercevoir et le sang coula encore. Les larmes avaient ralenti, mais ne s’arrêtaient toujours pas. Elle ne voulait pas, ne pouvait pas se résoudre à perdre celui qui l’avait empêché de se noyer définitivement dans l’océan noir de son malheur et de ce passé si terrible qui était le sien. Non, elle ne pouvait pas, elle ne le supporterait pas. Après deux siècles passés à pleurer son premier amour, son mentor qui l’avait sauvée de la mort, elle ne supporterait pas de perdre Lewyn.

Et elle attendit déchirée par la douleur, les mains, les joues et le cou couverts du sang de ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mer 14 Sep 2016 - 18:00

Ombeline gardait les paupières obstinément closes, peut-être pour dissimuler à leurs regards, ses prunelles de saphirs embuées de larmes. Loren la contempla, ne parvenant pas à détourner les yeux de cette statue d’albâtre, emprisonnée dans son chagrin. Le sourire radieux qu’elle arborait quelques instants auparavant s’était évanoui, laissant place à une froide mélancolie. A présent, il émanait de la jeune vampire une aura sombre et pleine de douleur…
L’intendant tenta de la rassurer à l’aide de paroles réconfortantes, prononcées d’un ton bienveillant, mais celles-ci parurent sans effet sur Ombeline. Seules ses mains diaphanes se crispèrent, témoignant de l’intensité des émotions qui l’agitaient. Elle se contenta d’hocher la tête pour acquiescer de temps à autre, tout en gardant les yeux fermés.

Puis ce fut au tour de Lewyn de prendre la parole et au son de sa voix, bien que calme et posée, le nocturne put prendre conscience du dilemme cornélien qui habitait son compagnon. Il aimait cette vampiresse, hélas, elle avait de par les actes atroces, commis au nom de Vraorg et de Lorenz Wintel, foulé aux pieds les nobles idéaux du Guépard. Pourrait-il un jour lui pardonner cette trahison et lui conserver son amour ?
Peut-être, mais à la seule condition qu’Ombeline se repente et rachète ses crimes passés. Certes, elle conserverait pour l’éternité la souillure de ces barbaries mais ses actes à venir et la sincérité de son cœur pourraient les racheter, du moins en partie…
La vampire demeura silencieuse pendant tout le discours de Lewyn, aussi immobile qu’une statue de marbre. A cet instant, elle paraissait plus glaciale, ténébreuse et torturée que jamais et Loren songea que le chagrin lui allait bien, comme si ce sentiment magnifiait ses traits. Soudain, des larmes de sang jaillirent de ses yeux azurés, formant des traînées écarlates sur ses joués nacrées.

Mal à l’aise et ne sachant que dire pour consoler une telle peine, Loren sortit un mouchoir de soie de sa poche et le tendit en direction de la jeune femme.

- Tenez pour sécher vos pleurs, je crois malheureusement que dans une telle situation les mots sont inutiles et dérisoires. Ensuite, il se tourna vers Villadric et murmura à voix basse :
- Je crois qu’il vaut mieux que je parte, vous semblez avoir beaucoup de choses à vous dire en tête à tête et je crois être de trop…

Quand Lewyn cessa de parler, Ombeline se tourna vers lui et dit d’une voix rauque et enrouée par l’émotion qu’elle regrettait son passé et qu’elle ne supporterait jamais la perte de son aimé. Ravagée par la douleur, celle-ci hoquetait en prononçant ses paroles et ses larmes ne tarissaient pas. Il était si rare de voir pleurer un vampire que l’intendant ne parvenait pas à détourner son regard doré de ce visage délicat défiguré par la souffrance et de ses épaules secouées par les sanglots. En assistant à un tel spectacle, celui-ci se sentit envahir par d’intenses émotions comme si cette scène évoquait en lui un souvenir passé, mais il tenta de réprimer son trouble et de conserver la maîtrise de lui-même.


- Lewyn toi seul possède le pouvoir d’apaiser son chagrin, elle est ta bien-aimée et un seul mot de toi peut décider de son bonheur ou de son malheur. Quant à moi, il vaut mieux que j’attende la fin de votre discussion à l’extérieur, dit-il d'un ton empli de douceur et sollicitude en se tournant vers son congénère.

Ayant achevé sa phrase, le vampire se leva et marcha en direction de la porte à double battants du salon afin de quitter la pièce. L’atmosphère, tout à l’heure chaleureuse, était à présent devenue lugubre et même le parfum suave des roses semblait agresser ses narines. Dehors, il pourrait respirer l’air tiède de la nuit et observer la face blafarde de la lune afin de faire taire ses ressentis et estomper le malaise qui l’envahissait.
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn) Mar 18 Oct 2016 - 9:52

Lewyn n'allait pas être indulgent sans raison tout de même. Il avait des idéaux moraux très très fortement ancrées en lui, et jamais il ne voudrait faire la moindre exception sur ces derniers, qu'importe le prix que cela lui en coûterait pour respecter ses principes. Son éthique, voilà la lumière, la corde qui avait permit au vampire qu'il était de trouver le chemin de la rédemption malgré les ténèbres primaires de sa condition de vampire… Non il ne plaisantait jamais sur ses idéaux, sur ce en quoi il croyait, car au final son plus grand trésor était peut-être les progrès et les efforts qu'il avait pour devenir quelqu'un de meilleur ?

Qui sait, en tout cas pour rien au monde il n'aurait sacrifié ce qu'il était arrivé, et ne cessait de devenir à force d'efforts pour maîtriser son instinct, et pour refouler les ténèbres de sa condition et laisser place d'une façon métaphorique à une certaine lumière. Et c'est pour cela qu'il la laissa pleurer sans s'attendrir excessivement, oui cela faisait mal il le savait mais c'était la vérité. A quel point avaient souffert les gens qu'elle avait torturer ? A quel point avaient soufferts leurs proches ? L'on ne pouvait pas faire le mal sans devoir payer un prix quelconque un jour, ou l'autre. Et celui que Lewyn lui demandait de payer n'était vraiment pas si grand que cela au fond.

Au final en cet instant il laissait sa moralité parlait avant ses instincts amoureux d'une certaine, et se disait que cela lui en coûtait, mais c'était nécessaire. Et d'une certaine manière c'est aussi parce qu'il l'aimait qu'il lui disait cela, pouvait-il rester avec quelqu'un qu'il aimait, mais qui agirait d'une manière… Qu'il ne supportait pas ? La réponse était non évidemment. C'est pour cela qu'il devait agir ainsi, et essayait de ne pas dévoiler le fait qu'il n'aimait pas lui parler ainsi, parce qu'il le devait justement.

L'amour était-ce pardonné tout, et n'importe quoi à l'être aimé ? Était-ce lui laissait faire tout ce qu'il pouvait faire y compris si cela était horrible ? Non l'amour c'était chérir, protéger quelqu'un, et si possible empêcher son âme de sombrer dans des ténèbres innommables, et c'est ce que Lewyn faisait pensa t-il… Il n'allait pas la laisser sombrer sans rien faire, non.

Mais son esprit fut néanmoins détourné un instant de cette préoccupation, un ultime instant lorsque l'ancien intendant vampirique après avoir donné un mouchoir à Ombeline se leva pour dire qu'il allait partir… Et à cela Viladric ne put que répondre après un long instant de silence.

« Si tu pense que partir est la meilleure chose à faire mon ami je ne te retiendrais pas, et sache que je suis désolé de t'avoir impliqué dans tout ceci. » Que pouvait-il dire d'autre ? Après tout ce n'était pas vraiment les affaires de Lören, et ce dernier devait sans doute se trouver bien désemparé en cet instant.

« Cesse de pleurer. » Finit-il par ajoute ensuite à l'égard d'Ombeline avec douceur, mais fermeté avant de reprendre. « Cesse de pleurer Ombeline, ceci n'est pas une fin c'est un nouveau départ. Ai-je dit que je renonçai à nôtre amour ? Non, ai-je dit que je ne t'aimais plus ? Non, j'ai dit que je te demanderai de faire des efforts, j'ai dit que tu peux toujours te rattraper… A quoi cela sert-il de te morfondre, et de te griffer ainsi ? » Il laissa un instant de silence passer, avant de reprendre calmement. « Ce n'est pas la fin de quoi que ce soit, au contraire cela peux être le début de tout, n'ai pas peur de me perdre. Au contraire pense que si tu fais l'effort, que si tu es déterminé nous pourrons vivre ensemble une existence plus saine, et honnête... » Il la saisit légèrement pour qu'elle arrête de se griffer, avant de reprendre patient.

« N'aie pas peur, et arrête de t'excuser maintenant, arrête. Et agit. Soit forte Ombeline, je serai là pour toi et tu le sais si tu ne laisse pas à nouveau le mal te séduire. Crois en toi, et si tu ne croit pas en toi crois au moins en moi pour t'aider... » Il acheva cela légèrement triste comme s'il n'avait pas aimé lui dire tout ce qu'il avait dit avant dans les faits, mais que cela lui semblait obligatoire s'ils espéraient seulement pouvoir bien prendre le pas quand à leurs vie commune. Oui Viladric voulait que les choses se passent au mieux, et tout cela était visiblement impossible à éviter. Il tâchait donc de le supporter vaillamment...

Non il ne pouvait pas la laisser ainsi dans l'errance se pensa t-il, mais il se dit que cela prendrait certainement du temps de l'aider, et que cela ne se ferait peut-être pas en une journée… Soit, mais au moins il avait était claire quand à une chose, le guépard qu'il était avait des idéaux de justice qu'il ne pouvait pas sacrifier même à la cause de l'amour. Non comment pourrait-il vivre heureux, et être quelqu'un de bien, et un bon amoureux en sacrifiant ainsi ce qui lui semblait juste, et bon ?

Il n'était qu'un vampire, certains diraient qu'un vampire était beaucoup par rapport à un humain, mais au fond un vampire était aussi moins qu'un humain pensa t-il. A la fois plus, et moins qu'un humain mais oui il n'était qu'un vampire. Néanmoins il ne voulait pas être esclave de sa condition de vampire, il ne voulait pas être esclave de sa peine, ou de quoi que ce soit de ce genre… Et il finit sur ce par répondre avec douceur à Lören qui visiblement se montrait très empathique.

« Merci. » Oui merci était le bon terme à employer à l'égard de Lören pensa t-il, alors qu'il se contentait de soutenir légèrement Ombeline en posant sa main sur l'épaule de cette dernière tout en attendant qu'elle finisse de se reprendre. En attendant le temps qu'il faudrait, après tout n'étaient-ils pas immortels ? Oui s'il le fallait il tâcherait de prendre tout le temps pour que les choses soit faîtes au mieux. Il n'était après tout pas vampire à fuir ses responsabilités, ou à se montrer lâche quand il s'agissait de faire preuve de compassion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues (PV Lewyn)

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles inattendues (PV Lewyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Des Retrouvailles inattendues ! Investigation au cœur des révolutionnaires !
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Des retrouvailles inattendues avec son cousin (pv Guillaume)
» [Joker & Hells] Retrouvailles inattendues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-