Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 19 Juil 2016 - 22:09

26 Août

Cela faisait seulement quelques jours qu'Aramis était arrivé à Aldaria pour des raisons diplomatiques, et ces dernières raisons étaient maintenant a peu près réglé, que restait-il donc à faire avec le retour prochaine à Estellïn ? Pas grand-chose au final à part visiter la ville, et s'entretenir avec des mages de talents pour apprendre de leurs parts, ou fournir elle même un apprentissage à ceux qui le désiraient, après tout n'était-elle pas une baptistrelle, et une maître mage elfique ? Elle était en tout cas certain que ce qu'elle pouvait apprendre à certains mage d'Aldaria, notamment du côté de la guérison, ces derniers sauraient en user à bon escient à l'avenir.

Et en cet instant elle se trouvait donc dans l’avenue lumineuse qui débordait de magie dans chacun de ses recoins. Et les maisons qui se dressaient dans cette avenue étaient disons plus excentriques les unes que l'autre, l'architecture elfique à Estellïn était magnifique oui, mais elle était loin de déborder d'autant d’originalité, si ce n'est d'excentricité que celle de certains des maisons Aldariennes qui semblaient même pour quelques une d'entre-elles n'avoir ni queue ni tête. Que ce soit la demeure en forme de spirale, une autre qui avait une forme de pyramide dans le sommet se retrouverait au sol, et la base en air (maintenu en place par la magie sans doute), ou encore celle qu'elle s'était surprise à longuement fixé qui avait la forme d'une grande sphère noire… Il fallait avouer tout cela était à la fois un spectacle fascinant, et qui avait de quoi poser quelques interrogations à ceux qui pouvaient le contempler…

Mais son attention finit par se diriger vers autre chose quand elle décida de continuer à avancer le long de la grande avenue lumineuse, de ce qu'elle savait après tout son ami humains Matis Falkire devait habiter dans la dite avenue, et Autone devait certainement s'y trouver elle aussi avec le commandant des lames écarlates Aldariennes. Elle pensa que ce serait bien entendu une bonne idée de leur rendre visite, mais plus tard car les deux devaient être fort occupés, et d'ailleurs en parlant de vieille connaissance, elle perçut un chant nom assez familier, celui d'une certaine glacernoise qui se trouvait non loin. Une glacernoise qui se trouvait à Aldaria ? Cela n'était pas forcément choquant loin de là, après tout les glacernois pouvaient tout à fait voyager dans des buts de mercenariat par exemple, mais cela suffit en tout cas pour susciter la curiosité de Thredë qui se concentra donc sur le chant nom de Sighild pour aller retrouver cette dernière qui se trouvait elle aussi dans une partie de l'avenue lumineuse. Et quand elle la trouve Aramis n'hésita point à aller à sa rencontre avec un simple sourire en disant de sa voix qui résonnait comme la brise d'été.

« Cela faisait un certain temps que nous ne nous étions pas vu dame Sighild, comment allez-vous donc ? Et quel bon vent vous amène par ici ? Dans tout les cas sachez que je suis heureuse de vous revoir. »
Des questions toutes simples, mais sincères, de même que les paroles énoncées. Après tout la dernières fois qu'elles s'étaient vu c'était lors du mariage de Matis, et Autone. D'ailleurs… Elle voulait demander sur l'instant des nouvelles de Saemon, mais quelque chose lui disait qu'il ne valait peut-être mieux pas, une sorte de pressentiment, peut-être dû au fait qu'elle avait perçue une légère partit de son chant nom. Oui autant se concentrer sur la femme de glacerne en elle-même. Et elle attendit donc tout simplement la réponse de cette dernière, et au passage Aramis fut légèrement amusé intérieurement par le fait que Sighild devait bien être l'une des très rares humaine à la dépasser au niveau de la taille, ce n'était pas ce à quoi elle avait l'habitude, mais ça ne la dérangeait point, et elle espérait d'ailleurs que la glacernoise se débrouillait au mieux depuis la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Jeu 21 Juil 2016 - 13:59

Qu'elle ne fut pas la surprise pour Sighild de voir Aramis en personne dans l'avenue lumineuse d'Aldaria. Elle ne s'était pas attendue à voir la femme de l'empereur ici et encore moins sans escorte. Au début, Sighild était présente dans cette grande avenue pour se chercher quelques articles utiles pour ses pérégrinations en dehors de la cité. En même temps, elle en profitait pour entendre les ragots et rumeurs sur les effets du traité de paix et des dernières nouvelles narrées dans les recoins. Quitte à faire à faire ses missions comme d'accoutumée, autant les faire en tendant l'oreille non ? Toute information pouvait être importante, même pour le sieur pour qui elle travaillait désormais. Et maintenant qu'elle croisait Aramis, elle se demandait quelle valeur Crissolorio apporterait à cette nouvelle.

Donc face à l'Elfe, Sighild fit un léger sourire et s'inclina respectueusement devant la femme du Seigneur Aegnor.

''Dame Aramis. C'est un réel plaisir de vous rencontrer. C'est même une surprise de vous croiser sans escorte. ''

Elle se redressa et veilla à ne pas trop montrer qu'elle était plus grande que l'elfe.

''Il y avait longtemps en effet que nos routes ne s'étaient pas croisées. Ma foi, pour ma part, comme vous pouvez le constater, je me porte comme un charme. Et là je suis à Aldaria pour refaire un peu le plein de quelques petites choses, avant de me retrouver une petite mission d'escorte ou de pistage. Il faut bien s'occuper de nos jours...''

Dire que c'était presque hier qu'elle avait croisé Aramis lorsque le Corbeau était emprisonné. Que le temps passaient après tous ces changements. Elle se retint de soupirer à ce retour de ce vague souvenir et garda le sourire face à sa compagne.

''Et vous Dame Aramis ? Je suis étonnée de vous voir sans protection. Votre mari est-il en visite diplomatique au sein des murs de la cité ? ''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Sam 23 Juil 2016 - 22:41

Si l'impératrice n'était pas escorté c'était pour une raison très simple, elle avait envie d'un peu de liberté, et surtout elle était largement capable d'assurer elle-même sa protection. Une ancienne championne du peuple elfique restait une excellente guerrière, et une baptistrelle pouvait sentir les vibrations des autres formes de vies dans les environs, et donc deviner d'une certaine manière si elles étaient hostiles ou non ce qui faisait qu'elle n'était pas vraiment aussi vulnérable qu'elle pouvait le paraître sur l'instant, et puis elle était une chantebrise. Être entouré par 3 gardes royaux elfiques en permanence n'était pas quelque chose qu'elle appréciait fondamentalement. Une chantebrise étant une baptistrelle liée au vent préférait donc souvent avoir une certaine indépendance, et liberté de mouvement après tout…

« Je préfère des fois ne pas être solidement escorté, cela me permet d'ainsi me sentir plus libre de mes mouvements, et de plus en tant qu'ancienne championne de mon peuple je pense être capable d'assurer ma propose sécurité, alors ne vous inquiétez pas pour moi. »
Ajouta t-elle tout aussi respectueuse suite aux propos de l'humaine avant de poursuivre calmement.

« Vous êtes donc d'une certaine manière une mercenaire ? De ce que mon expérience m'a apprise on peut trouver de tout dans cette profession, et je suppose que pour vôtre part vous faîtes surtout parti de la frange honorable du mercenariat. » Elle avait après tout assez voyagé après tout pour savoir que l'on pouvait trouver de tout chez les mercenaires quels que soient leurs peuples… Il fallait rester prudent à leurs égards d'une certaine manière, mais en effet tout les mercenaires n'étaient pas des coupes jarrets même si les mercenaires malhonnêtes n'étaient pas rares non plus… Et sur elle reprit avec une certaine bienveillance à l'égard de Sighild.

« C'est moi qui suis en visite diplomatique ici. Et cette visite pour le moment s'est avéré très bénéfique pour les relations entre l'empire elfique, et Aldarien. Quand au reste l'avenue lumineuse n'est pas du tout un lieu malfamé donc je ne vois pas spécialement l'utilité que j'aurai d'une escorte ma chère. Je ne suis pas après tout une fragile jeune elfe qui a besoin d'être encadré en permanence pour se sentir en sécurité. » Dit-elle avec amusement avant d'ajouter ensuite après une légère réflexion.

« Et vous ? Vous êtes vous intéressée à la magie depuis le temps ? Je sais que ce n'est pas forcément un domaine que les nordiques comme vous apprécient particulièrement, mais si jamais cela venait à vous intéresser, et que vous aviez besoin d'un professeur… Je devrai pouvoir trouver un peu de temps à vous consacrer je pense. Qu'en dîtes-vous ? »
Proposa t-elle calmement au passage, elle se souvenait parfaitement de la conversation d'auparavant avec Sighild à ce sujet-ci, et avait tenu du coup à préciser que l'offre était toujours valable si la glacernoise changeait d'avis à ce sujet-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 27 Juil 2016 - 13:07

Il était vrai que la dame n'était pas sans défense. Mais même sans garde....

''Veuillez me pardonner si j'ai manqué de vous vexer... Mais ne sait-on jamais. Souvent certains se pensent capable d'exploit quand ils voient leur cible toute seule, croyant qu'elle ne pourra jamais tenir face à eux''

Et surtout face au nombre ou à des attaques plus sournoise, comme de tirer du haut d'un toit avec une arbalète, ou par derrière. Quand on cherchait à atteindre par tous les moyens un objectif vivant, on faisait tout pour y parvenir, même le moins honorable... Mais trop de choses restaient encore à se faire, pour que même les guildes de petites crapules trouvent un quelconque intérêt à tuer l'Impératrice. Au contraire... Cela mettrait le chaos. Et Sighild ne croyait pas qu'ils cherchaient cela. La paix était toute jeune et il restait pour bon nombre de faction des recoins à consolider.

''Même si je n'accomplis pas toutes les missions qu'on peut confier à un mercenaire. Je suis de cette branche là en effet. Et je ne mange pas à tous les râteliers. Je veille à mon honneur de Glacernoise et à celles des personnes qui sont dans le bon côté. Je ne sers pas des crapuleux ou encore des êtres qui usent de mercenaires pour des intérêts hypocrites ou malsains''

Car on trouvait de tous chez les merco' et Sighild se faisait un devoir de pas tomber aussi bas que certains ; même si elle travaillait maintenant pour un certain gouverneur.

''Ah ravie d'entendre que les relations seront bénéfiques pour les vôtres et les Aldariens. En même temps, qui pourrait vous résister ou oser s'opposer à votre volonté de grande diplomate''

Elle était souriante, à l'idée de voir les hommes soupirer devant la beauté de la dame elfique. Puis elle fut un peu stupéfait par la question d'Aramis.

''je m'y intéresse que depuis peu. J'avoue que cela sera une aide non négligeable à certaines situations tendues, mais pas pour en user tous les jours. Mais à vous entendre, vous seriez prête à enseigner votre magie ? Mais c'est de la magie elfique et je suis humaine... Je croyais que la magie elfe n'était que pour les elfes ? ''

Les Nordiques avaient là une certaine image de l'usage de l'ensemble de la magie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Ven 29 Juil 2016 - 12:06

Ah ça elle en avait vu des téméraires qui tentaient leurs chances malgré les faibles chances… Et heureusement pas grand monde n'était prit de folie au point de s'en prendre à la pacifique, et très aimée impératrice elfique. De ce fait cette dernière supposait tout de même ne pas non plus avoir des ennemis à chaque coin de rue…

« Vous ne me vexez point, après tout vos pensées, et paroles étaient tout à fait légitimes. » Répondit-il elle calmement à la nordique quand cette dernière s'excusa.

Mais bon heureusement que Thredë était une baptistrelle en effet, car championne ou pas cela ne l'immunisait pas non plus aux attaques en traître en effet. Et le fait de pouvoir sentir les chants noms des êtres environnant permettait au poins de sentir des vibrations possiblement hostiles ce qui avait ses avantages pour un mage chanteur pacifiste qui préférait éviter la violence, et surtout de devoir se battre pour sa survie pour des raisons futiles.

« Le mercenariat est un métier aussi neutre que le genre humain lui-même, après tout l'on peut trouver autant de mercenaires honorables que traître, de ce fait c'est individuellement que ce fait la distinction entre les lames à vendre. Et il vaut donc toujours mieux se montrer prudent je pense quand on fait la rencontre de l'une d'entre-elles. »
Dit-elle en mettant légèrement en avant son expérience de voyageuse, et si elle était une baptistrelle donc de nature bénéfique et ouverte elle n'était pas non plus naïve donc comprenait que les mercenaires n'étaient pas tous des hommes bons ou fiables, pas par nature forcément mais parce que le monde les avaient fait ainsi par exemple.

« Oh croyez moi à une certaine époque j'avais un certain mal à convaincre le conseil elfique de faire en sorte d'aider le peuple humain contre les vampires. Et je peux être aussi diplomate que je veux, certaines tête de mules restent assez difficiles à convaincre à leurs manières. » Dit-elle avec un léger mélange d'ironie, et de lassitude. Après il est vrai qu'elle se débrouillait très bien côté diplomatie, et que sa beauté aidait beaucoup, mais malheureusement ça ne suffisait pas tout le temps face au côté buté de certains…

« La magie des elfes n'est pas réservée qu'aux elfes, et les humains bon de cœur peuvent espérer en tirer parti eux aussi à leurs manières, et s'ils ne sont pas bon de cœur il peuvent tout de même espérer en user ne serait-ce qu'en partie pour peu qu'ils aient l'aide d'un elfe, ou d'un homme expérimenté dans l'usage de la magie des elfes pour leurs apprendre à user des sorts en lien avec cette dernière. » Dit-elle doucement, avant d'ajouter ensuite. « Seriez-vous donc intéresser par cela ? La magie des elfes n'est pas aussi polyvalente, ou agressive que celle des humains mais plus défensive, se basant plus sur les illusions, et des sorts permettant souvent plus de déstabiliser une cible que lui nuire fortement. Je pense donc que vous pourriez en tirer avantage en vous entraînant à la maîtriser. Qu'en dîtes vous? » Finit-elle par dire en émettant cette proposition de bon cœur. Car après tout par nature Aramis était une enseignante née, et elle aimait beaucoup partager son savoir avec son prochain, surtout si ce dernier montrait un certain enthousiasme, et intérêt pour celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 1 Aoû 2016 - 19:14

Elle se permit de hausser un sourcil

''Bizarrement, je ne trouve pas qu'il y a beaucoup de mercenaires honorables parmi les existants. Tant qu'ils ont de quoi se remplir la bourse et la panse, peu importe l'honneur et le respect. Enfin.. je dis cela de ce que j'ai vu. Après je n'évolue pas dans les milieux qui vous sont plus connus. Je suis plus dans la lie pour ma part pour trouver les missions les plus juteuses et comme pour ma part je suis loyale et dans l'honneur, je suis certaine de me faire une bonne réputation. Peut-être que c'est cela le côté honorable de la profession''

Elle n'avait pas peur d'avouer qu'elle croisait des crapules ou des abrutis. De toute façon, quelque soit le milieu social, il y en avait pour tous les goûts.

''La prudence est de mise en effet et je veille à toujours l'appliquer. Votre conseil a eu du mal à accepter d'aider les hommes ? Je ne suis guère étonnée. Les Anciens de mon peuple ont eu une certaine réticence à accepter de travailler sous une certaine forme d'allégeance à Korentin Kohan, à la suite d'une ancienne relation que mon peuple entretenait avec la famille Kohan''

A croire que c'était caractéristique à tous les êtres membres de conseils des anciens ou dans le même genre. Puis quand à l'usage de la magie elfique, Sighild apprenait là une chose nouvelle.

''Donc la magie elfique est abordable pour les hommes. Je me coucherai moins bête ce soir. Et bon de coeur donc...Cela ne doit pas courir les plaines ça. Si je suis intéressée ? Avec ce que vous venez de décrire, cela peut avoir tout intérêt pour une éclaireuse comme moi dans une nature hostile. Bon... Pourquoi pas. Mais est-elle difficile à maîtriser ? Que je sache à quoi m'attendre comme difficulté future. Non pas que j'ai de crainte à ce sujet, mais j'aime mieux être prévenue à l'avance. ''

Mieux elle avait déjà une petite idée sur ce qui l'attendait et mieux elle pouvait s'y préparer

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 2 Aoû 2016 - 16:58

Elle haussa les épaules, et dit simplement ce qu'elle pensait au sujet des mercenaires, ce qui était assez réfléchit au final.

« On peut trouver de tout chez les mercenaires, mais en effet ce n'est pas une profession qui encourage beaucoup le fait d'être honorable, surtout que la guerre récente a dû inciter une augmentation du nombre de mercenaires sur Armanda. Après comme vous le dîtes la réputation aussi joue pour qu'un mercenaire trouve du travail, et si un mercenaire a une très mauvaise réputation, ou devient légalement un criminel cela ne doit pas non plus arranger ses affaires. » Exposa t-elle, après cela n'empêchait pas qu'il y ait des gens malhonnêtes, et de très mauvaise compagnie, mais tout les mercenaires n'avaient pas forcément intérêt à jouer trop aux jeu des filous…

« Les conseilleurs ne voulaient surtout pas risquer de meurtrir encore plus les rang de nôtre peuple déjà si réduit. Vous savez qu'actuellement les elfes sont pour tout moins de milles sur Armanda ? Je peux donc comprendre la crainte qu'avait eu le conseil de ce fait, mais selon moi ce n'était pas une bonne manière de faire après de se cacher dans nos forêts alors que Lorenz Wintel complotait nôtre extermination. »

De plus elle n'était pas de ces elfes à aimer l'idée que les humains soient sacrifiés par centaines, ou milliers juste dans un intérêt égoïstes du peuple elfique, surtout depuis que l'empire Aldarien avait hébergé les elfes quand ces derniers avaient perdu leurs patrie, ainsi les elfes devaient beaucoup aux hommes d'Aldaria…

« Cela dépend des sort en faîte, certains sorts elfiques nécessitent par exemple un chant plus ou moins long à apprendre par cœur pour fonctionner tandis que d'autres juste un geste clé comme beaucoup de sorts humains. Il y aura donc des sorts qui vous seront plus difficiles à apprendre que d'autres, et cela sera plus aisé à apprendre avec l'aide d'un instructeur. » Elle fit un geste clé tout simple, et un bouquet de rose apparu dans sa main. Bouquet qu'elle tendit à Sighild avant de dire. « L'un des sorts les plus simples de la magie elfique, d'ailleurs si vous désirez commencer à maîtriser la magie elfique il vous faudra je pense améliorer d'abord vôtre maîtrise de la magie humaine… Car de ce que je sent de vôtre potentiel actuel vous pouvez faire encore beaucoup de progrès. Et en tant que maître mage je pourrai je pense accélérer vôtre apprentissage magique si vous le désirez. » Finit-elle par dire en dévoilant ainsi ce qu'il faudrait faire si la glacernoise désirait développé son affinité pour la magie pour ainsi viser à devenir une mage correct au mieux si elle le voulait, ce qui était déjà assez honorable en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 9 Aoû 2016 - 8:55

Sighild parut réfléchir un moment avant de répondre. Aramis avait raison, on trouvait de tous parmi les mercenaires et ils n'étaient pas classés comme appartenant à une profession rare ou en voie de disparition.

''Je rajouterai qu'il y en a beaucoup maintenant que la guerre est fini. Bon nombre de soldats vétérans ne se voyaient pas de ranger leur épée au fourreau pour devenir marchand ou cultivateur. Certains virent au brigandage ou en tueur à gage... En somme oui, on trouve de tout dans le métier mais pour ma part, je me fais un devoir de garder l'honneur et une certaine forme de loyauté. Les Glacernois ne sont pas réputés pour manger à toutes les gamelles''

Elle avait eu l'occasion de tuer quelques mercenaires reconvertis dans le brigandage de grand chemin...Peut-être pourrait-on reprocher d'éliminer la concurrence, mais quand on virait mal, on en subissait les conséquences. Puis elle était apparue estomaquer quand au nombre qu'évoqua l'Impératice. Mille ? Si peu ?

''Je ne pensais pas que vous étiez si peu nombreux maintenant... Une bonne chose alors que Lorenz ait quelque peu disparu....''

Mille... Elle comprenait désormais mieux pourquoi le traité de paix avait offert les montagnes aux Elfes. Ils avaient eu besoin d'un lieu à la capacité défensive sans égale en cas de conflits visant une fois encore à les éliminer. Elle préféra ne pas revenir sur le sujet. Que les Elfes soient en si peu nombreux devait être bien douloureux. Puis Aramis continua d'expliquer la manière d'exécuter les sortilèges en usant d'un exemple d'un simple clé. Un bouquet de rose apparut dans ses mains.

Sighild ne put s'empêcher de sourire en prenant le bouquet avant de hausser un sourcil un peu perplexe

''La capacité magique d'une personne peut s'entraîner ? ''

Normal qu'une Glacernoise se pose des questions quand à une chose impalpable et que les siens avaient abandonné depuis longtemps.

''Donc même la magie peut s'apprendre ? Soit. Toute chose doit pouvoir s'apprendre, hormis chanter, ça... je ne sais pas très bien faire et comme il me faut être discrète dans certaines tâches biens spécifiques, il vaut mieux des gestes.... Comme celui que vous avez fait pour faire apparaître les fleurs. Bien, peut être que je me sens déjà prête à voir comment faire.... Mais pas dans un lieu comme ici je présume ? ''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Sam 13 Aoû 2016 - 16:59

Il semblerait que la dame de glacern soit d'accord avec elle au sujet de certains points précis sur le travail de mercenaire, et à vrai dire c'était ceux qui pouvaient surtout servir de vérité générale à leurs sujets…

« Il est honorable que vous soyez fidèle à l'honneur dont sait faire preuve vôtre peuple, quand aux mercenaires cela prendra je pense des années pour que la situation de certains mercenaires qui ce sont reconvertis dans les mauvaises professions s'apaise. La paix actuelle est encore jeune après tout, et le continent toujours en train de reconstruire, et de se remettre de toutes ces guerres. » Dit-elle légèrement amer, après tout tout les peuples avaient beaucoup soufferts de tout cela…

Et ainsi beaucoup d'hommes même avec la paix actuelle s'étaient retrouvés désœuvrés, ou bien ne se sentaient pas de revenir dans ces civilisations qu'ils commençaient à trouver fragiles… Quand au faible nombre des elfes visiblement cela semblait choqué la nordique, et pourtant ce n'était là qu'une triste vérité…

« Nous n'avions toujours été qu'une poignée sur armanda, mais le temps passant, et les dernières guerres ont fait en sorte que les effectives de mon peuple ce sont encore sérieusement amoindris… »

Autant dire que quand on disait que l'empire elfique était en perdition ce n'était pas juste pour rire, ou se moquer de manière méprisante de lui, après tout la faible fertilité des elfes n'avaient jamais aider en ce sens-ci, et ce n'est qu'avec le retour récent des dragons sur le continent qu'au final un nouvel espoir était parmi pour le peuple sylvestre, car de la présence directe de la magie dépendait au final la fertilité des elfes, et l'âge jusqu'au quel ils pouvaient vivre. Et elle reprit ensuite quand à la magie.

« Je ne peux pas changer vôtre potentiel innée en ce qui concerne la magie, mais je peux vous aider à l'exploiter, et en exploitant au mieux le vôtre je pense que vous pourriez faire une mage tout à fait correcte, et honorable. » Précisa t-elle donc à la glacernoise qui semblait se poser mains questions à ce sujet-ci avant de reprendre ensuite quand la nordique prononça encore quelques questions au sujet d'un potentiel entraînement à la magie…

« La magie nécessite de l'entraînement, et aussi un certain savoir pour être au mieux exploiter, et cela ne serait-ce que pour connaître les gestes clés pouvant êtres utilisés. Et sur ce je vous propose en effet d'aller commencer ce début d'apprentissage en un autre lieu… Aldaria dispose après tout de nombreuses académies dans lesquelles les mages peuvent exploiter leurs potentiels, et je pense que nous pourrons aisément y trouver une salle où vous pourrez y entraîner vôtre potentiel magique en toute sécurité. » Après tout il valait mieux être prudente quand on débutait l'apprentissage véritable de la magie.

Et suite ces propos Thredë s'engagea donc en direction d'une de ces académies de la cité en invitant la glacernoise à la suivre. Après tout ne valait-il mieux pas commencer à battre le fer dès qu'il était chaud ? Autant dire que Thredë pensait qu'il valait mieux commencer l'entraînement magique de Sighild assez vite au vu du fait que cette dernière le commençait plutôt relativement tard par rapport à l'armandéen moyen. De plus ce ne serait pas dur pour l'impératrice des elfes, baptistrelle, et maître mage reconnue de pouvoir entrer temporairement dans une académie Aldarienne pour pouvoir commencer à y entraîner Sighild, il ne restait donc de ce fait qu'à commencer bientôt l'entraînement pratique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Dim 14 Aoû 2016 - 12:53

''Les mercenaires qui ont pris la mauvaise voie en général... n'ont pas la vie longue. Ceux qui ont viré dans le brigandage se font vite avoir par les autorités où s'entretuent pour une question de partage de butin. Quand à votre nombre, j'en suis désolée. J'espère que je n'ai pas été vexante''

Elle ne s'était jamais imaginée les elfes en nombre si réduits. La guerre avait eu son lot de prix à payer, mais cela devait être un coup dur pour les Elfes. Déjà qu'ils n'avaient pas une capacité d'engendrer des enfants aussi rapidement que les humains. Dans une guerre une génération d'humains suffisait pour compenser une bonne partie des pertes. Mais les Elfes vivant plus longtemps... Elle préférait ne pas se lancer dans cette question, car déjà très glissante et par pur respect pour Aramis. Après tout, n'était-elle pas l'Impératrice des Elfes ? Heureusement, les deux femmes parlaient magie et Sighild s'attacha donc au sujet.

''Oh je n'envisage pas de devenir un mage tout puissant comme le sont certains elfes ou certains humains. User d'un peu de magie sera déjà un plus sur ce que je sais faire depuis que je suis toute petite. Mais si vous dites que j'arriverai à être une... hum, jeteuse de sort, cela se dit ? Donc à devenir cette personne là sans perdre ce que je vaux en tant qu'archère, alors va pour l'entraînement. ''

Sighild suivit donc l'elfe pour aller rejoindre une des académies locales. Déjà elle faisait de drôles d'yeux en voyant dans quel genre de bâtiments elles allaient pénétrer. Mais Aramis avait raison. Autant rentrer dans un lieu sécurisé car la magie était comme le tir à l'arc, il pouvait y avoir des accidents si on faisait n'importe et surtout... n'importe où.

La Nordique ne la quitta donc pas d'une semelle, s'attendant déjà à bien des surprises et des découvertes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 17 Aoû 2016 - 19:13

Aramis se contenta de sourire légèrement, un sourire teinté d'une légère tristesse, mais qui signifiait qu'elle n'en voulait guère à Sighild pour cela, après tout ce n'était pas la faute de cette dernière, et Aramis n'avait pas trouvé cela vexant donc elle n'avait point à en vouloir à la glacernoise qui n'avait guère eu de mauvaises intentions quand elle avait parlé des elfes.

Et au fond elle ne perdait de toute manière pas espoir pour son peuple malgré la situation actuelle difficile des elfes, après tout tant qu'il y avait de la vie il y avait de l'espoir, de plus ce n'était pas parce qu'un peuple était en difficulté qu'il devait disparaître, au contraire cela pouvait même approcher le début d'une prochaine renaissance. Cela au final seul l'avenir le dirait véritablement, mais pour Thredë il restait qu'il était vital de ne pas perdre espoir en l'avenir, et de continuer à tenir bon, ce malgré toutes les difficultés qui pourraient se présenter à eux, et ainsi seulement ils pourraient sortit de la mauvaise passe dans laquelle se trouvaient le peuple elfique.

« Vous n'avez pas le potentiel de devenir un mage tout puissant en effet, mais vous pouvez en devenir un tout à fait honorable et cela vous aidera je pense dans vôtre profession de mercenaire, et pourrait même vous aider quand à vos talents d'archères. Après tout la magie offre beaucoup de possibilités, et il n'appartient qu'à ceux en usant d'en tirer parti de la manière qui leurs paraît la plus adéquate. » Acheva donc t-elle expérimenté avant d'emmener Sighild en un autre lieu…

Et cet autre lieu consistait en un bâtiment d'Aldaria assez bien décoré, et de belle facture par ses décorations, et couleurs exotiques mariant rouges, et bleu foncés. où elle n'eut qu'à discuter avec quelques personnes pour enfin parvenir à une salle d'entraînement, ou ne se trouvait qu'elle et Sighild. Un bon endroit pour commencer un petit entraînement en magie en somme.

« Nous allons donc commencer par des sorts de bases… Concentrez vous sur le geste clé que je vais vous montrer, et essayer de le reproduire à l'identique tout en tâchant d'insuffler de l'énergie dans vôtre main. »

Dit-elle en tendant puis en regardant sa main pour y faire apparaître une boussole de pure énergie, un sort de très bas niveau qui était sans doute à portée de la glacernoise pour peu que celle-ci s'exerce, et Aramis la regarda donc calmement essayer de lancer ce sort très simple. Et l'invita donc à essayer autant de fois qu'il lui fallait pour y arriver. Après tout Gloria ne s'était pas bâtit en un jour, et on ne devenait pas un mage honorable en un claquement de doigt.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Ven 19 Aoû 2016 - 14:38

Si on comparait la magie à l'entraînement pour le tir à l'arc, Sighild comprenait vite qu'elle préférait consacrer son temps à l'usage de son arme que pour jeter des sortilèges. A moins de consacrer plus de temps à cette autre activité qui était encore nouvelle pour elle. Non, finalement non, elle ne fera pas un grand mage et plus encore qu'Aramis lui précisait qu'elle ne semblait pas posséder le potentiel magique pour l'être. En somme, qu'elle ne sera jamais une douée. Mais Sighild s'en fichait de cette capacité là. Elle ne s'en vexerait pas et compenserait sa médiocrité dans ce nouveau domaine avec ce qu'elle savait faire le mieux.

Elle suivit donc l'Impératrice et la regarda faire. Rien qu'un bête geste de la main, Aramis réussit à faire apparaître une boussole magique. Un sort qui parut immédiatement intéressant pour la Nordique, qui était toujours en vadrouille dans les plaines. Par nuit et si les étoile n'étaient pas visibles, elle aurait alors recours à ce petit sortilège.

''Je vais essayer. ''

Insuffler de la magie.... cela paraissait si facile à faire. Alors Sighild tenta de reproduire le même chose, tendant sa magie tout en la fixant. Rien. Elle sourcilla. Bon, c'était son premier essai, il était normal de pas réussir du premier coup. Alors elle tenta une seconde fois, une troisième fois et comprit réellement le sens insuffler de l'énergie. Elle devait se concentrer pour que l'objet désiré ne vienne pas tout seul. En somme, donner de sa propre force pour que la boussole magique apparaisse. Elle tenta alors plus concentrée et serra les dents. Elle se retenait de pester. C'était comme ses premières flèches tirées. Elles n'avaient jamais atteint leur but.

Elle ferma les yeux et se reconcentra, imaginant sa propre force coulant comme le sang dans ses veines, et elle la mena vers sa main. Elle ouvrit les yeux et regarda sa main. Une boussole apparut. La Glacernoise émit un large sourire, comme un enfant qui venait de recevoir un cadeau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 22 Aoû 2016 - 10:25

Il faudrait en effet beaucoup d'entraînement pour devenir un grand mage quel que soit le potentiel, sans doute quasiment autant que pour devenir un grand archer, mais encore il aurait fallu pour cela que la nordique est un potentiel magique qui lui aurait permit de devenir une grande magicienne, ce qui… Malheureusement n'était pas du tout le cas, mais après. Le tir à l'arc restait tout de même très satisfaisant à sa manière pour se battre, et n'avait pas forcément à rougir face à la magie. Après tout une flèche bien placée, ou tiré furtivement était tout aussi efficace qu'un sort bien placé dans certaines situations.

Et Sighild pourrait sans doute devenir une grande archère à l'avenir… De ce fait si elle ne serait au mieux qu'une mage moyenne au passage elle n'aurait pas forcément à rougir face aux mages talentueux qui ne savaient pas manier aussi bien leurs arcs, ou qui n'étaient pas aussi physiquement aguerris que cette glacernoise. En somme pour sa part elle ne considérait pas la nordique comme si désavantageait que cela, et entreprit donc avec enthousiasme de débuter l'entraînement de cette dernière dans le domaine magique.

Ce avec un petit sort très simple à la portée des mages les moins puissants de l'humanité. Une simple boussole, que la nordique entreprit donc de tenter de faire apparaître en concentrant son énergie, et en reproduisant plusieurs fois le même geste qu'Aramis. Et cette dernière était de toute manière confiante dans le fait que l'humaine allait y arriver, après tout si 95 pourcent de la population était capable d'user de ce sort pourquoi le nordique ne le pourrait-elle pas après tout ? Ce n'est pas comme si elle avait été impuissant de toute manière… Et elle observa donc avec patience la nordique faire plusieurs tentatives, et ce jusqu'à ce que cette dernière comprenne comment il fallait insuffler de l'énergie dans sa main pour faire apparaître la boussole de pure énergie.

Boussole qui finit donc par apparaître dans la mains de la glacernoise, ce qui ne manqua pas d'ailleurs de faire sourire Aramis lorsque celle-ci pu constater d'un regard ce progrès. Et dire avec une certaine sincérité.

« Félicitations, vous avez lancer vôtre premier sort. » Avant de reprendre après s'être approchée légèrement pour regarde cela, et dire à Sighild avec patience. « Maintenant essayez de rompre le sort, puis de le lancer à nouveau. Et ensuite tentez de garder ce sort activé une bonne vingtaine de seconde au moins… Le tout en essayant d'utiliser cette boussole pendant ce temps. » Dit-elle donc calmement, avant d'ajouter. « Ensuite nous passerons à un autre sort très simple, flammèches. » Conclut-elle donc en portant sa main devant son visage sans trop l'approcher, et les doigts bien écartés pour faire apparaître au bout de chacun de ses doigts une flammèche. Néanmoins elle ajouta au passage en montrant le résultat de ce qu'elle venait de faire à la nordique, en somme de petits flammèches au bout de chacun de ses doigts...

« Par contre à vôtre niveau si vous maintenez ce sort trop longtemps vous pourriez risquer de vous brûler légèrement le bout des doigts. De ce fait je vous conseillerai juste de faire apparaître les flammèches, puis de les éteindre assez vite pour éviter ceci. » Conseilla t-elle donc calmement ensuite en laissant la nordique essayer, après tout il fallait que celle-ci s'entraîna à lancer différents sorts pour vraiment bien commencer l'apprentissage de la magie. Et Aramis essayait donc de ce fait de lui faire essayer les différents sort possible pour un mage débutant. Pour qu'elle puisse ainsi peu à peu acquérir les bases, puis améliorer ces dernières à l'avenir avant ensuite de viser le niveau supérieur en magie bien entendu. Ce qui demanderait bien évidemment effort, et investissement, mais elle ne s'inquiétait point en ce sens-ci de toute façon, après tout dame Sighild avait fort l'air de quelqu'un de déterminé, et capable d'atteindre les objectifs qu'elle se fixait. Une honorable dame glacernoise en somme.




Sort utilisé :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 29 Aoû 2016 - 12:50

La Glacernoise fut ravi d'être félicitée. C'était toujours gratifiant, surtout quand on touchait à un domaine tout nouveau et qui avait été jugé par son peuple comme de néfaste. Elle regarda sa boussole comme un enfant aurait eu un nouveau jouet. Puis elle écoutait la dame elfe, tout en fixant avec un certain intérêt le nouveau sort qu'elle venait de lancer. Des flammèches au bout des doigts... Cela pourrait avoir son utilité pour bien des situations durant ses missions ou ses chasses.

Puis elle essaya de s'appliquer sur ce qu'elle demandait. Couper le sortilège lui demanda de la concentration et elle dut s'y reprendre à deux fois avant de voir la boussole disparaître. Et sous le regard attentive de l'Elfe, elle relança son sort et au bout de la quatrième tentative, elle réussit à faire apparaître et disparaître la boussole dans la foulée.

Puis vint l'instant de s'attaquer au second sort. Sighild ne tenait pas à se brûler les doigts et sourcillait au potentiel accident. Pourtant, elle exécuta le geste clé du sort et ne vit pas de flammèches au bout de ses doigts. Elle loucha sur ses doigts et soudain, une petite flamme apparut à son index. Surprise, elle manqua de perdre l'équilibre. Au moins la flamme s'éteignit dans l'élan de la surprise. Elle grommela dans sa barbe, dans un fort accent glacernois, avant de reprendre plus posément. Elle réussit à les faire apparaître pour la seconde fois mais finit par secouer la main comme pour les éteindre. Cela ne marcha guère, mais elle réussit à les ''souffler'' par sa volonté.

''Un sort plus délicat à ce que je vois... Peut être que je faisais n'importe quoi pour les éteindre trop rapidement vu que je ne tenais pas à être brulée. Mes doigts sont importants pour le tir à l'arc, mais cela je pense que vous le savez déjà... Je pense que je prendrai le temps de m'entraîner avec plus de calme...Je présume que je dois retenter ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 31 Aoû 2016 - 18:34

Dame Sighild semblait contente de sa performance, et des félicitations d'Aramis, et c'était tout simplement mérité dans les faits, après tout étant donné que la glacernoise n'avait jamais utilisé de magie avant, on pouvait dire que l'usage de sorts… Même de très bas niveau était un remarquable progrès par rapport au fait de ne littéralement utiliser aucune magie. Dame Sighild pouvant ainsi apprivoiser cette partie même d'Armanda, et des armandéens qu'était la magie pour se l'approprier et en user comme elle le désirait pour la vie de tout les jours.

Et dans tout les cas c'est avec une certaine adresse que la nordique obéit aux instructions d'Aramis, certes elle eu à s'y reprendre quelques fois, mais elle semblait avoir compris l'essence de ce premier sort au moins. Ce qui était de bon augure pour la suite, et surtout pour l'essai prochain du sort flammèche qui était légèrement plus compliqué à manier pour sa part à cause des contraintes qu'il imposait…

Et visiblement l'essai de flammèche sembla être plus discutable, mais cela était prévisible pour une première utilisation, et sachant que le geste clé même du sort flammèche pouvait représenter un certain danger pour peu que l'on fasse preuve de maladresse il était normal que la glacernoise évite de se brûler le visage, ou le bout des doigts. Mais le bon côté de tout ceci c'est que dame Sighild était au moins arrivée à lancer ce sort. Que ce soit au premier essai, ou au deuxième essai où elle eu cependant plus de mal à éteindre les flammes, mais ne les maintenant jamais assez longtemps de toute manière pour qu'il y ait le moindre risque de se brûler le bout des doigts. Risque qui disparaîtrait certainement lorsque la fille des montagnes aurait mieux maîtriser son usage des énergies magiques qui parcouraient le continent armandéen…

« Il faudrait que vous mainteniez le sort un certain temps tout de même pour vous brûler. Et oui il serait bien que vous réessayez pour voir ce que cela donne, mais cette fois-ci calmement. » Et ainsi laisser la nordique faire cet essai ci avec calme avant de montrer un autre sort. « Cette fois-ci vous allez essayer un sort très simple que l'on nomme lumière vive, celui-ci rend l'adversaire aveugle pour un court instant. Le temps d'en profiter que ce soit pour fuir, ou assommer ce dernier par exemple. » Dit-elle en faisant le geste clé de lumière vive, mais dans le vide pour ne pas aveugler Sighild. Paume ouverte vers l'avant, et pouce rentré… Et sur ce elle dit à la glacernoise après avoir fait lentement le geste clé pour le lui montrer.

« Tentez donc d'en user sur moi, en tant que maître mage je pourrai aisément vous contrer ce qui m'évitera d'être aveuglée, et me permettra de voir si vous êtes arrivez à réussir vôtre tentative ou non. » Ajouta t-elle ensuite calmement en invitant Sighild à tenter ce sort-ci en la prenant pour cible. Avec ce sort qui lui serait sans doute en effet pratique en ce qui concerne son métier de mercenaire.






Sort utilisé :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 5 Sep 2016 - 11:15

Sighild inspira plusieurs fois pour essayer de se détendre et quand elle se sentit plus calme, elle lança le sort pour avoir les flammèches. Bien entendu, elle rencontra l'échec au premier essai, mais après avoir inspiré une nouvelle fois, elle réussit à allumer et à éteindre les flammèches au bout des doigts, veillant à ne pas maintenir le sort trop longtemps. Se brûler ? Non merci ! Au moins elle fut satisfaite du résultat. Après tout, elle n'avait pas su toucher sa cible avec sa toute première flèche tirée. Tout s'apprenait et le tout avec patience, mais comme la magie était un domaine qu'on pouvait dire d'impalpable, il y avait de quoi sentir la frustration monter plus rapidement.

Aramis lui montra ensuite un nouveau sort. Une vive lumière apparut. La Nordique y trouva là un certain intérêt possible quand à certaines situations bien précises. Elle sourcilla par contre quand l'elfe l'invitait à l'utiliser sur elle

''Vous êtes sûre ? Je ne doute pas de votre capacité à le contrer, mais... Vous êtes l'impératrice quand même...''

De toute façon, l'Elfe pourrait insister à le faire malgré tout. Sighild lui fit confiance et prépara son geste. Elle tendit sa main ouverte vers Aramis, plia le pouce vers l'intérieur et une lumière vive apparut en direction de la dame elfique. Sighild ne s'était pas attendu à une telle réussite et grimaça à l'idée d'avoir aveuglée la femme de l'Empereur des Elfes en personne. On punissait les gens pour moins que cela dans certaines contrées, surtout quand il s'agissait d'elfes.

''Euh... Ca va ? Pas trop éblouie ? Je m'attendais pas à ce que ce geste aussi simple soit aussi rapide à exécuter. Je ne voudrai pas vous rendre aveugle par une mauvaise mesure lancée avec ce sortilège...''

La magie paraissait si simple, mais elle n'omettait pas qu'elle était quand même dangereuse


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 6 Sep 2016 - 18:37

La glacernoise faisait de bon progrès pour quelqu'un qui n'en était après tout qu'à sa première séance de lancer de sorts. Bien entendu les sorts que la nordique lançait n'étaient guère impressionnants, et puisaient certainement beaucoup dans ses forces, mais cela avec dans la pratique s'améliorerait certainement. Après tout la magie était comme la musique, l'on peut toujours s'améliorer en s'entraînant, et avec de la volonté. Volonté que la glacernoise possédait certainement, et dans tout les cas Aramis noterait certainement avec une pointe de fierté les progrès qu'auraient fait la nordique si elle revoyait cette dernière dans quelques années…

« Je ne suis pas l'impératrice des elfes à mes yeux en cet instant, mais vôtre instructrice, et je ne suis pas une despote donc ne vous inquiétez pas même si vous m'aveugliez par accident vous n'aurez rien à craindre. » Dit-elle donc pour rassurer la nordique lorsque cette dernière parut hésiter à tenter de lancer le sort en visant la chantebrise. Ce qui était compréhensible effectivement, mais elle n'avait pas à s'inquiéter de cela, ce n'était pas le genre d'Aramis de faire punir quelqu'un pour si peu…

Et elle attendit donc que la glacernoise entame son geste, et se prépara à contrer avant que le sort ne soit lancé, et ne manqua donc pas d'annuler l'effet du sort de la glacernoise sur elle d'un simple geste le moment venu. Ainsi Sighild n'aurait pas à s'inquiéter de l'avoir aveuglée, ou non. Et c'est donc avec un sourire satisfait de la performance de la nouvelle magicienne en herbe qui se tenait devant elle que Thredë reprit.

« Ne vous inquiétez pas je vais très bien dame Sighild. Et je suis contente de voir que vous êtes arrivée à maîtriser ce sort assez rapidement. Quand au fait de me rendre aveugle ne vous inquiétez point cela n'aurait durer que quelques secondes. » Elle s'approcha ensuite de la glacernoise, et lui sourit amicalement de ce fait.

« Comment vous sentez-vous dame Sighild ? Êtes vous fatiguée ? » Finit-elle donc par demander suite à tout ceci à la glacernoise, après tout cette dernière ne faisait que débuter dans la pratique de l'art magique, il serait donc compréhensible que le contre coups de ses premiers sorts ait presque épuisé ses forces et qu'elle doive remettre cela à demain par exemple… De ce fait Aramis préféra consulter son état, ce avant d'ajouter. « Et sinon que pensez vous de ce premier test de vos possibilités magiques ? » Après tout l'avis de la principale intéressée n'était-il pas essentiel après une telle séance d'entraînement à la magie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Dim 11 Sep 2016 - 15:19

Que l'impératrice lui rappela que dans ce petit cours elle n'était que le maître et non la souveraine des elfes et épouse de l'Empereur, Sighild restait persuadée qu'elle devait quand même faire attention. Un accident arrivait parfois rapidement et même si Aramis apporterait un jugement digne de la meilleure des foi, il n'en restait pas moins que les elfes, ses sujets, pourraient très mal prendre l'accident commis à l'encontre de leur souveraine. Mais elle garda cela pour elle et gardait le sourire malgré tout.

''Oui, après tout, être éblouie n'est pas être aveugle à vie. ''

Au moins les choses n'avaient pas dérapées après le lancement du sortilège. Aramis confirmait que tout allait pour le mieux. La Nordique eut un sourire élargie devant la satisfaction de son ''maître'' quand à la progression de l'apprentissage de la magie. Pas si difficile que cela au final, mais il lui restait bien des choses à apprendre encore. Puis à la question de comment elle se sentait, Sighild parut surprise, puis à bien écouter son propre corps, elle haussa un sourcil.

''Je dois avouer que je me sens un peu fébrile, comme après un long entraînement. Je ne pensais pas que la magie fatiguait autant. Mais je présume qu'avec de l'entraînement, on devient plus résistant ? ''

Ce qui serait logique dans un sens.

''Je m'attendais à un peu plus d'échec, mais j'ai un bon professeur qui explique bien les choses. ''

Elle adressa à nouveau un sourire satisfait.

''Mais il y a encore du travail et il faut que je veille à ne pas me laisser dépasser par le bénéfice que peut apporter la magie dans certaines situations. Autant parce qu'elle ponctionne de l'énergie qu'elle pourrait me donner de mauvaises habitudes. J'ai toujours appris les choses comme elles venaient, comme mon peuple a toujours fait. Alors l'apport de la magie... Mais je pense que j'arriverai à faire la part des choses. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 14 Sep 2016 - 15:56

Aramis doutait qu'un accident sérieux arrive de toute manière pendant ce cours. Après tout ce n'était pas la première fois qu'elle enseignait la magie à quelqu'un, et au niveau de maîtrise de dame Sighild, les sorts n'étaient pas vraiment dangereux, mais plus handicapants, ou gênants de manière temporaires. Après tout la magie ne gagnait en puissance, et en dangerosité qu'avec l'expérience du mage qui lançait ces sorts…

« Croyez moi au pire l'ordre baptistrel peut guérir le fait d'être aveugle. »

Ajouta t-elle donc ensuite d'un léger sourire, après tout l'ordre des mages guérisseurs possédait la magie de soins la plus bénéfique, et efficace de ce vaste continent qu'était Armanda. Quand à la magie humaine que devait d'abord essayer de maîtriser dame Sighild, elle n'était pas dépourvue de sorts de soin, du moins aux hauts niveaux de maîtriser, mais était surtout une magie neutre autant tournée vers la défensive que l'offensif. Une magie qui savait elle aussi être très utile si on l'utilisait de la bonne manière.

« Oui l'on devient plus résistant avec de l'entraînement car le corps apprend ainsi à mieux absorber la magie environnante, et à mieux la réguler. Vôtre corps n'ayant était que très peu habitué à cela après tout il est donc normal que pour le moment vos possibilités magiques soient très basses, et que vous ayez très peu d'énergie pour cela. » Avant de reprendre satisfaite.

« J'aime beaucoup enseigner à des élèves enthousiastes, et désireuses d'écouter mes leçons, et je serai très contente de voir les progrès que vous aurez fait dans quelques années dame Sighild si jamais vous désirez approfondir vôtre maîtrise de la magie. »
Avant de réfléchir ensuite courtement, et de poursuivre calmement.

« C'est une question d'habitude, et surtout de compromis de savoir quand user, ou non de la magie je pense, mais il est vrai qu'utiliser la magie en toute circonstances ne donne pas vraiment envie de chercher d'autres solutions aux problèmes que la magie résout. » Avant de reprendre ensuite après s'être approchée de la nordique légèrement. « Quand j'y pense, vous m'aviez dit que les vôtres n'aimiez pas user de la magie, mais j'avais pu remarquer que vous usiez tout de même souvent d'objets enchantés, et en créez même, et je voulais vous demander de ce fait. Quel a été, et est vôtre point de vue au sujet objets des armes enchantées pour vôtre part ? » Une question plus personnelle, mais d'intérêt, après tout user de d'objets enchantés d'une certaine manière n'était-ce pas aussi user de magie ? Ou peut-être que les hommes, et femmes originaires de glacern pensaient d'une autre manière ? Et à cette question la dame Sighild pourrait ainsi peut-être offrir une réponse intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 21 Sep 2016 - 17:53

Sighild avait encore du mal à croire que les Baptistrels étaient capables de guérir bien des maux. Elle les avait pourtant vu à l'oeuvre, avait assisté à des soins qui lui étaient apparus comme miraculeux, sauvant des malheureux là où les soins normaux les auraient emportés malgré les efforts dispensés, dans la tombe. Mais ce n'était là qu'un interlude dans ses pensées. Elle resta concentrée sur Aramis. Après tout, la magie qu'elle serait elle, amené à dispenser, elle simple humaine, ne serait pas celle des Baptistrels.

Elle n'avait pu s'empêcher de sourciller en tout cas quand à la perte de ses forces pour l'usage de la magie.

''Je ne devrai pas oublier ce détail. Si ma main se met à trembler quand je devrai tirer une flèche, parce que j'aurai trop usé de magie, je ne risque pas d'être efficace. Une nouvelle contrainte pour moi mais aussi un nouveau défi à relever. ''

Là elle souriait et confirmait l'enthousiasme qu'Aramis appréciait chez ses élèves.

''Je verrai quand il me faudra alors progresser. Là j'ai déjà de bonnes bases et quelques années, cela représente un bon bout de chemin à attendre. Au besoin, je pourrai toujours demander une audience pour parfaire mes acquis avec vous''

Elle manqua de rester silencieuse un bon moment à la dernière question de son professeur elfique, se demandant où elle voulait en venir. Heureusement, elle trouva vite la réponse. Il était vrai que les siens n'aimaient pas la magie et encore moins son usage. Mais maintenant, comme les choses avaient changé....

''Le monde a changé pour les miens. Nous nous devons d'évoluer. Sinon nous sommes condamnés à disparaître. Les miens abhorrent toujours la magie, mais l'usage d'objets enchantés est à nos yeux un peu différents de l'emploi des sortilèges. La magie vient des objets, et non de nous... Je ne saurai expliquer correctement cette vision, mais disons qu'un objet.... reste un objet. C'est inerte, ce n'est pas vivant. ''

Elle dourait de réussir à expliquer comment elle et les siens percevaient cette différence que certains de ses congénères avaient développé, donnant à ça un sens qui leur était unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Dim 25 Sep 2016 - 18:37

Ce n'est pas pour rien après tout que les baptistrels étaient les meilleurs mages guérisseurs du continent, et ce sans exception. Leurs magie purement bénéfique, et se basant sur les vibrations du monde n'était point limitée comme la magie classique à la puissance de la trame, de plus elle permettait de reconstituer quelqu'un en récitant tout simplement son chant nom. Permettant ainsi de recréer un bras coupé, ou de guérir un lourd handicap que l'on aurait pu croire incurable d'une quelconque autre manière. C'était d'ailleurs pour cela aussi que ceux maudit par des dragons faisaient appel à des baptistrels pour apaiser leurs malédictions, car la magie baptistrale était en mesure de lutter contre cela. Car elle se basait sur la vibrations même du monde, et n'étaient donc pas soumit au même contraintes que la magie classique.

Et elle reprit d'ailleurs au sujet des limitations imposée par la magie à une mage encore très novice comme la dame Sighild…

« Je pense que vous saurez de toute manière avec de l'entraînement, et avec l'habitude user de vôtre magie de la meilleure manière possible en combinant à la fois vos compétences de guerrières avec vos compétences magiques pour user d'un mélange harmonieux des deux. » Elle comprenait après tout qu'un guerrier veuille défendre un peuple au péril de sa vie en s'exerçant, et elle n'empêchait pas cela. Elle ne soutenait pas le fait de faire couler le sang dans les faits, mais comprenait qu'il soit impossible pour certains de faire autrement à certains moments… Et sur ce elle reprit sereinement aux paroles suivantes de son élèves qui évoquait elle aussi son futur apprentissage.

« Je ne vous demande pas d'attendre d'ici là dame Sighild, vous pouvez après tout vous exercez toute seule à la magie, ou bien en étudiant des ouvrages aux bibliothèques d'Aldaria, et de Gloria. Il n'y a pas qu'une seule manière d'approfondir des talents de mage après tout. » Précisa t-elle avec un sérieux, et cela elle le savait très bien après avoir passé des siècles à étudier, et à approfondir ses connaissances sur la magie en tant que baptistrelle. Et sur ce après avoir écouté avec attention, et curiosité les explications de la nordique, Aramis finit par dire compréhensive. Après tout elle était doté d'une certaine ouverture d'esprit pour sa part, ce qui lui permettait de comprendre des manières de pensées assez différentes au final.

« Je pense comprendre d'une certaine manière vôtre façon de raisonner… Vous voyez moins en mal le fait d'user de magie sur un objet car cette magie ne sort pas de vous, et de ce fait il n'y a pas je suppose une certaine notion d'usage directe de magie. C'est bien cela ? » Après tout elle ne prétendait pas non plus être vraiment arrivé à comprendre entièrement les explications de la nordique, et sur ce Thredë reprit d'une voix apaisante.

« Et pour la cohabitation avec les autres peuples que ce soit les elfes, les dragons, et les vampires comment cela se passe pour vous ? Car je suppose que cela doit faire partie des changements radical auxquels vous avez dû vous adapter... » Et à la manière dont elle le disait on sentait qu'elle faisait preuve d'une certaine empathie à ce sujet, après tout il n'était jamais simple pour un peuple comme les glacernois, ou les elfes longtemps isolationnistes, et habitué à une certaine manière de voir les choses de devoir changer sa manière de vivre du tout au tout, et ce surtout à cause de plusieurs années de guerres qui ont été particulièrement dévastatrices...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Sam 1 Oct 2016 - 14:29

''Peut être qu'avec le temps et la connaissance, j'arriverai en effet à trouver la bonne combinaison entre l'usage de mes armes et de ce que j'apprendrai.''

Apprendre dans des livres ? Heureusement qu'elle savait lire, chose des plus rares chez les Nordiques. Son père armandéen le lui avait pris toute gamine, jugeant qu'elle devait avoir plusieurs cordes à son arc pour réussir à trouver sa voie. Elle se demandait si elle saurait encore déchiffrer les lettres des lignes à lire, car il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas ouvert un ouvrage

''Peut être que je profiterais d'une petite pause entre deux missions pour aller conslter les ouvrages quand à la question de la magie. Mais je présume que je peux apprendre auprès de personnes telles que vous quand à apprendre de nouveaux sortilèges n'est ce pas ? Je ne suis pas obligée de tout apprendre dans un livre. Et puis les livres, bien qu'ils soient utiles pour garder des connaissances, ne donnent pas l'expérience sur le terrain n'est ce pas ? ''

Elle évoquait l'apprentissage de la gestuelle en observant un tiers l'exécuter. Des fois, des livres les décrivaient, mais l'usage de certains mots les rendaient nébuleux.

''Vous avez parfaitement deviné où je voulais en venir. Entre en user directement et indirectement, il y a une certaine grande différence. ''

Et il était plus aisé de le comprendre quand on était du peuple des montagnes. Mais Aramis avait réussi à se mettre un peu à la place de Sighild pour comprendre comment elle percevait les choses. Quand à sa dernière question, elle répondit ceci :

''Ce furent des changements radicaux en effet. Même si j'éprouve encore une certaine aversion pour les vampires, il y a quelques uns qui paraissent plus humains que les autres. Quand aux autres peuples.... je les tolère avec une grande ouverture d'esprit... Il a fallu du temps et je pense qu'il m'en faudra encore pour me faire à certaines mentalités qui n'existaient pas vraiment au sein de mon peuple.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Sam 8 Oct 2016 - 10:13

Aramis hocha simplement la tête quand la nordique supposa qu'avec le temps elle pourrait trouver la bonne combinaison entre l'usage des armes, et de la magie. Oui au final cela ne dépendait que d'elle. Même si bien entendu en tant que baptistrelle Thredë espérait que la nordique n'en ait pas vraiment besoin, après tout elle n'était absolument pas pour la mort de qui que ce soit.

Quand aux ouvrages Aramis les conseilla à la dame de glacerne car ces derniers renfermaient souvent une grande connaissance théorique qui même si elle nécessitait une certaine réflexion pour être adapté en pratique pouvait se révéler utile pour mieux comprendre l'essence même de la magie sur Armanda. En somme un savoir qui ne serait guère négligeable dans les faits.

« Oui vous pourrez bien entendu vous entraîner avec des personnes telles que moi, à vôtre niveau actuel d'ailleurs là plupart des armandéens pourraient vous entraîner dame Sighild. Il ne vous suffira dans ce cas que de vous trouver l'aide d'une âme altruiste, et elle vous aidera avec plaisir je pense. Et en effet les livres n'offrent pas l'exercice du terrain, mais ils permettent d'acquérir tout de même une connaissance théorique que je vous conseille pour mieux comprendre l'essence même de la magie. »

Cela dit d'un air d'instructrice bienveillance qui offrait des conseils que pouvait suivre la glacernoise si cette dernière le désirait, mais dont elle n'était en rien forcée de les suivre. Après tout la pratique de la magie était aussi quelque chose de très individuel, et propre à soit. Ce serait ainsi à Sighild surtout d'apprendre à maîtriser au mieux cette composante même de sa personne qu'était la magie.

Quand au fait qu'Aramis avait visiblement compris ce qu'avait expliquée la glacernoise, la chantebrise en fut assez satisfaite en vérité car cela lui permettrait sans doute de mieux comprendre le peuple des sommets qu'était les glacernois…

Après tout les baptistrels étaient souvent dotés d'une certaine empathie, et ouverture d'esprit rarement égalée chez les autres armandéens. Sans doute à cause des idéaux de l'ordre, et de leurs manières de vivre qui incluait l'entraide, la bonté, et la tolérance envers tous...

« Je vois, je suis contente de savoir qu'au moins vous vous adapter assez bien à cette nouvelle ère de paix, et au fait de devoir cohabiter avec les autres peuples. Cela n'est pas facile après tout, mais les efforts que vous semblez faire sont honorable à mes yeux. » Elle s'approcha sur ce de la glacernoise, et ajouta ensuite à cette dernière, d'une voix qui sonnait comme la brise matinale lors d'un jour d'été.

« Sur ce si vous me le permettez très chère j'aimerai vous inviter à faire une petit promenade dans la ville ensemble... Je ne serai pas contre un peu de compagnie après tout, et cela nous permettra je pense de discuter un peu si vous n'avez rien contre. » Cela dit avec un sourire assez radieux. Alors qu'elle invitait ainsi la nordique à passer un peu de temps en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 25 Oct 2016 - 10:33

Sighild écoutait toujours avec attention. Plus elle avançait doucement dans ce monde nouveau qu'était la magie, plus elle comprenait le sérieux que les pratiquants de cet art prenaient pour le maîtriser. La magie ne s'improvisait pas, elle répondait à des lois qui lui étaient propres visiblement et qui ne permettaient pas l'erreur ; ou l'arrogance. Combien de mages avaient dû périr au cours des générations, présumant de leurs forces et de celles de leur adversaire ? Chose certaine était que Silghild voyait les choses d'un oeil de combattante. La magie pouvait être très utile quand on connaissant les atouts de l'adversaire. Mais elle ne doutait pas qu'un puissant mage averti savait à quoi s'en tenir avec un archer ou un hallebardier ; plus encore si ces derniers usaient d'un peu de magie.

En somme, un univers bien complexe se dévoilait en profondeur pour la Nordique.

''Une âme charitable qui voudrait bien m'apprendre ? Hum... cela pourrait être jouable. Avec un peu d'artifice pour attirer ces âmes généreuses. ''

Sighild afficha alors un sourire simple mais charmeur qui mettait en valeur les traits armandéens hérités de son défunt père. En somme, elle montrait à l'elfe comment elle pourrait s'ne trouver quelques unes quand elle serait dans l'idée de parfaire ses connaissances magiques.

''Je vous remercie de vos paroles. Elles réchauffent le coeur. Mon peuple a toujours été de nature honorable et entendre cela dans la bouche d'un tiers me conforte sur l'idée que je ne me trompe pas de voie. Il y a encore bien des choses encore à faire, ma relation avec les autres peuples ne sera jamais parfaite. Je pense qu'en tant qu'Elfe, vous comprenez de quoi je parle. ''

Même si des ethnies arrivaient à se rapprocher, il y a toujours quelque chose qui les séparera, toujours. Sauf quand les peuples venaient à se mélanger. Mais pour l'instant, Sighild faisait partie de la génération des Nordiques qui avaient assisté à la disparition de leur Patrie. Et même si jamais leur vie ne sera plus jamais comme avant, ils s'accrochaient à leur identité. Qui sait ce que cela donnera dans un avenir plus ou moins proche. Mais elle ne songea plus à cela. Aramis venait de lui proposer une petite sortie.

''J'accepte volontiers votre invitation. Une petite pause sous forme de balade est toujours à prendre pour s'aérer l'esprit. ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Sam 29 Oct 2016 - 20:02

Thredë ne doutait aucunement du fait que la magie entre de bonnes mains était un bienfait, au final n'était-elle pas après tout un outil, une partie de soit inhérente à chaque armandéen ? Si, et c'est cela qui faisait qu'il était bon de savoir user de magie pour les bienfaits qu'elle apportait, pour les soins qu'elle permettait de faire ou bien pour savoir se défendre éventuellement. Et étrangement d'ailleurs une civilisation comme celle des alayiens qui était arrivé à se développer sans la moindre magie attirait d'une certaine manière sa curiosité.

Après tout comment avait été la vie sur l'alayia d'antan ? Comment les alayiens s'étaient-ils adaptés aux épreuves qu'ils avaient dû subir sans les atouts qu'offre la magie ? Cela était probablement la raison de leurs progrès technologiques pensa t-elle, après tout l'espèce humaine est une espèce ingénieuse cherchant aisément des solutions à ses problèmes. Ils avaient donc trouvés des solutions techniques en alayia à des problèmes que la magie résolvait en Armanda tout simplement… Enfin sur ce elle arrêta de penser ainsi, et se concentra sur la nordique qui semblait visiblement désirer faire un peu d'humour tout en démontrant qu'elle savait être charmante si nécessaire.

« Je ne doute point que vous arriverez à trouver quelqu'un pour vous aider que ce soit ainsi, ou autrement de toute manière. » Répondit-elle donc sincère, et amusée à cela. Même si dans les faits pas mal d'humains devaient tout de même restaient assez aisément intimidables par des glacernois…

Mais sinon Aramis lui trouvait un air assez charmant et agréable dans les faits. Telle le roc solide qui avait été sculpté pour former une belle sculpture. Sighild était une femme bâtit comme un roc effectivement, mais cela ne voulait pas dire qu'elle était forcément dure, et froide. Mais plutôt comme un roc bâtit par le temps pour être solide, et inflexible mais noblement forgé. Et sur ce elle reprit donc compréhensive quand au sujet de l’accoutumance de la glacernoise quand aux changements récents ayant lieux sur Armanda.

« Oui il est vrai qu'arriver à s'intégrer à d'autres peuples n'est jamais parfaitement simple même si pour ma part en tant que baptistrelle j'ai quelques facilités pour cela bien entendu. » Dit-elle ensuite pensive avant de reprendre par la suite. « Je pense que chaque peuple a ses mœurs, et propres spécificités qu'il faut savoir respecter, au final accepter la différence est peut-être la plus grande partie du travail permettant davantage de tolérance. »

Dit-elle donc tout à fait pensive, et sincère quand à sa manière de pensée. Quand au reste l'avenir dirait bien comment les choses se passeraient, après tout l'on pourrait comparer les glacernois aux alayiens d'une certaine manière. Qui en restant des ethnies bien spécifiques bien entendu en viendraient certainement à se mélanger avec les autres ethnies humains avec le temps, et à s'accoutumer peu à peu à la vie sur Armanda dans toute sa complexité.

« Bien. » Ajouta donc ensuite Thredë devant l'acceptation de la nordique d'aller faire une petite balade avec elle dans l'avenue lumineuse pour se rendre au centre-ville. Ainsi elle commencèrent la marche, et alors qu'elles purent commencer à observer les maisons de styles souvent excentrique Aldarienne, Aramis glissa calmement à la nordique.

« Savez vous ce qui a changer pour moi quand je suis devenu impératrice ? Je porte souvent des robes maintenant… Chose que je n'aimai pas trop faire par le passé, mais avec lequel je dois bien m’habitué dorénavant. Avez vous déjà porté une robe par le passé dame Sighild ? Je peux vous dire que c'est assez spécial, même si pas forcément inconfortable selon le type de robe. » Confia t-elle donc d'un ton léger pour entamer une conversation qui ne serait pas forcément lourde en gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 1 Nov 2016 - 8:16

Accepter la différence... Une différence que même les Glacernois avait toujours rappelé à son père quand il avait passé le restant de ses jours à Glacern. Même s'il avait démontré sa capacité à se fondre dans les moeurs et les coutumes de son peuple, jamais il n'aurait été glacernois, à cause de son sang armandéen. Même chez son peuple, la différence restait quelque chose qui ne pouvait s'englober dans le reste.... C'était pour cela que Sighild ne croyait pas trop à un parfait équilibre de la différence, même entre plusieurs espèces comme les vampires ou encore les elfes.

''accepter la différence certes, mais sans chercher à la voir englober dans celle des autres. C'est pour cela qu'il est difficile d'accepter toutes les différences. Cela prendra du temps...''

Sauf si une autre guerre venait à éclater, encore...Puis les deux femmes se retrouvèrent à se balader ensemble, humaine et elfe, différentes, mais qui acceptaient d'être là toutes les deux. N'était-ce pas là le plus exemple et le plus simple d'acceptation des différences inter-espèces, de moeurs et de coutumes ? Puis l'impératrice aborda un sujet totalement différent. Sighild ne put s'empêcher de se pincer les lèvres.

''Non... je n'ai jamais porté de robe. Ce n'est pas le genre de tenue que nous imposons à nos enfants. Nous voyons le côté pratique des vêtements, donc plus des pantalons. C'est plus solide pour se balader ou chasser dans les montagnes et on ne risque pas de s'accrocher à un rebord rocheux qui pourrait nous déséquilibrer et nous faire choir dans le vide. A mes yeux, les robes, excusez moi les paroles à venir, Dame Aramis, ne sont qu'un artifice pour se donner un genre dans une position sociale....Je sais que vous en portez maintenant parce que vous devez suivre des étiquettes, des codes et tout ce qui va avec.... ''

Et elle ne voyait pas en mettre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Jeu 3 Nov 2016 - 19:46

Aramis écouta la réponse de la glacernoise au sujet de la différence, et se dit que cela pouvait être sujet à la fois au débat, et à l'acceptation. Était-ce un point de vue intolérant ? Non c'était un point de vue glacernois surtout pensa t-elle, après tout ces derniers étaient connus pour ne pas forcément apprécier ce qui n'était pas glacernois en soit. Une peuplade humaine ayant eu après tout un passé isolationniste et coupé du reste de l'humanité pendant des siècles. On pouvait donc comprendre qu'ils se sentent différents sur mains point.

« Cela dépend je pense dame Sighild à la fois des point de vue de chacun, et ce dont chacun est prêt à sacrifier ou bien à modérer pour que ses mœurs et ses habitudes de vivre n'aggravent pas de possibles tensions entre les différents peuples. »

En somme le fait que la paix perdure nécessiterait de toute manière un changement à l'avenir. Un changement plus, ou moins important de tout et un chacun. On ne pouvait pas après tout rester sur les fondements de l'ancien monde si on voulait un bâtir un nouveau différent. Aramis ne disait pas par là après de renier les traditions, et le passé, mais surtout de savoir marcher de l'avant pour ne pas rester dans l'immobilité…

« Je comprend très bien vôtre point de vue très chère, et je dois dire qu'il y a encore un an je le partageai en grande partie. » Avant de reprendre ensuite calmement sur un autre sujet.

« Mais je vous avouerai que je trouve les habits de voyageurs plus confortables, et plus pratique. Je ne porterait pas je pense une robe de courtisane au cours d'un voyage en solitaire. Quoique je vous dis cela, et je ne vous ai pas encore préciser que la robe que je porte est plus une armure de mage qu'une vraie robe purement esthétique. » Précisa t-elle amusée, avant de reprendre pensive en s'arrêtant non loin devant une demeure Aldarienne particulière.

Une sorte de pyramide inversée. Rien que cette simple description témoignait de l'excentricité de la demeure se tenant face à elles qui devait tenir grâce à l'aide de la magie sans aucun doute. En voyant cela Aramis finit donc par dire. « N'avez vous jamais été curieuse en voyant le mode de vie des autres peuplades armandéennes ? Je pense que pour vous celui-ci doit sur mains aspects paraître frivole, mais n'avez vous pas vu aussi des qualités, ou vertus dans ces autres façon de vivre au cours de vos nombreux voyages dame Sighild ? » Une question posée par curiosité, mais qui pouvait demander une certaine réflexion à la glacernoise, et surtout qui permettrait en partie de voir si cette dernière pouvait se départir de sa subjectivité de nordique à ce sujet-ci. Après tout tout un chacun était capable des fois de penser sans forcément beaucoup réfléchir que son peuple avait la meilleure façon de vivre uniquement parce que c'était son peuple. Et dans les faits la chantebrise voulait donc voir si la fille de glacernoise était capable de sortir de cette conception assez simple des choses ne serait-ce qu'en partie pour réfléchir à ce sujet-ci avec davantage de recul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 14 Nov 2016 - 9:14

Elle ne pouvait qu'acquiescer mais elle se voyait mal sacrifier tout ce qu'elle avait appris. Elle ne pouvait perdre son mode de vie pour plaire aux autres. Elle avait réussi pour le moment à jongler entre ses moeurs acquises au sein de son peuple et celles des autres. Mais si jamais on venait à vouloir la brider...Pour l'instant, elle avait eu de la chance, peut être parce qu'elle était humaine et qu'on imposait pas un certain code quel qu'il soit pour ceux et celles de son espèce. On respectait ce qu'elle était pour la plupart.

''Il faut en fait trouver un certain équilibre. Mais le point convergent de tous les équilibre,s pour chaque peuple, chaque race, est difficile à cerner. Comme sur une balance, il faut trouver le bon poids, le bon compromis, la bonne acceptation... Je pense qu'on peut y parvenir, mais tous doivent se sentir concernés''

Puis quand au port des tenues, Sighild restait toujours convaincue qu'une robe n'était qu'une facétie pour bon nombre de personne. Aramis précisait qu'elle portait néanmoins une robe de mage, même si l'esthétisme était tellement concentrée que si elle ne l'avait pas précisé, Sighild n'aurait jamais pu le deviner.

''Vous avez un minimum de protection avec cette robe je parie... Mais je n'oublie pas que vous êtes aussi l'Impératrice, vous avez bon nombre de gardes autour de vous. En plus du protocole, je peux comprendre que vous ayez réussi à vous faire à votre atour. Mais moi même un an, même dix ans... ''

Jamais.

''J'ai pu voir bon nombre de choses chez les Armandéens et il y a des choses que je ne pourrai jamais comprendre. Enfin totalement. Le mode de vie est acceptable quand on a vécu dedans. Mais comme j'ai vu le jour et vécu jusqu'à mon âge d'adulte dans les montagnes, dans le coeur rocheux de Glacern, je doute que je saurai me faire totalement à la vie que mènent les autres. Des qualités, j'en dis pas. Les grandes cités sont pourvoyeuses de bien de produits utiles, on découvre des choses qui viennent de l'autre bout du continent et inversément. On rencontre des gens qui sont étonnants parfois... Mais moi qui ai toujours vécu à l'air libre, dans la nature, je ne vois pas beaucoup de choses idéales. ''

En fait, il y avait bien plus de choses négatives à bien y penser que positives. Mais Sighild avait fini par s'habituer à aller en ville, quand elle terminait ses missions.

''J'omets qu'on peut trouver au moins des abris chauds et qui disposent d'hydromels... Genre de petites tavernes. Cela est un avantage idyllique pour un Glacernois. ''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Jeu 17 Nov 2016 - 11:16

« Oui, au final l'équilibre et la paix nécessitent des efforts de la part de tous je pense dame Sighild, et pas seulement de quelques-uns. Ainsi seulement une certaine harmonie pourra régner entre les peuples, si ces derniers consentent tous à quelques efforts bien entendu... » Ce qui était plus facile à dire qu'à faire dans les faits, mais avec le temps Aramis avait espoir que cela marche. Après tout elle n'était pas du genre à se dire qu'une tâche à abattre était impossible, non elle pensait plus aisément qu'il fallait abattre cette tâche tout simplement, et faire de son mieux pour y arriver.

Quand au sujet des robes elle étaient en partie d'accord, même si dans l'effet là où Sighild pouvait aisément se passer de robes, Aramis pour sa part ferait mieux d'en porter de temps en temps ne serait-ce que pour obéir à un certain code, et faire preuve de diplomatie. Après tout cela choquerait sans doute certaines nobles que l'impératrice des elfes s'habille plus de manière pratique qu'esthétique à certains moments clés…

« Oui les gardes sont là pour me protéger, mais j'aimerai des fois être moins entourée je vous avouerai dame Sighild, ce n'est pas que je n'apprécie pas leurs dévouement mais j'ai des fois un certain besoin d'être seule ou peu entourée. Ce qui a du mal à être toujours compatible avec la tâche de chantebrise. » Cela dit d'un air pensif, après tout on pouvait bien sentir qu'auparavant Aramis avait une voyageuse acharnée, et habituer à se débrouiller par elle-même. En somme devenir impératrice avait eu pour conséquence d'amener tout un lot de bouleversements pour elle bien entendu….

« Vôtre façon de voir les choses je pense est partagé par beaucoup de monde, après tout lorsque l'on grandit dans un certain milieu, une certaine culture. On est aisément imprégner de ses valeurs, et de ses mœurs. Vous ne seriez pas la même je pense par exemple si vous étiez née à Gloria, ou Aldaria. Mais, chose dont vous pouvez vous être fière selon moi dame Sighild. Vous savez cela, et arrivez à prendre un peu de recul, ce dont tout le monde ne serait pas capable. » Dit ensuite la chantebrise avec bienveillance au sujet du fait que Sighild avait du mal avec les modes de vie non glacernois. Quand au reste, Aramis proposa avec un sourire légèrement taquin.

« En parlant d'hydromel, cela vous étonnera peut-être que l'impératrice des elfes vous propose cela dame Sighild, mais aimeriez vous venir avec moi aller en boire un peu dans une taverne honorable ? » Elle disait cela sérieusement même si d'un air amusé, après tout elle n'avait jamais été contre de boire un peu d'alcool, après elle n'était guère le genre de personnes qu'on pouvait aisément voir éméchée, bien au contraire… En somme il restait voir à quel point cette proposition surprendrait l'humaine, et lui semblerait plaisante au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 21 Nov 2016 - 15:02

Elle avait hoché de la tête, tout en restant sceptique pour ses propres pensées. Si le monde avait la possibilité d'offrir l'harmonie entre les peuples, n'en aurait-il pas déjà vu les fruits apparaître bien avant ? La nature démontrait d'une certaine harmonie, mais cela demandait le sacrifice d'espèces au profit de d'autres et bien d'autres choses qu'on trouvait normalement avec un regard de femme ou d'homme. A bien regarder la nature, on serait surpris en bien des points.

Elle avait ensuite compati à la position de l'Impératrice. Être à sa place appelait à supporter de grandes responsabilités, à prendre des décisions pour son peuple.

''Mon père me disait que le pouvoir était synonyme de solitude. A vous entendre, il avait bien raison. Diriger tout un peuple demande à être dans une certaine position et pas être au même niveau que les autres je présume. On attend de vous une image qu'on ne retrouvera pas chez le commun du peuple. Sans vous manquer de respect, je n'envie pas votre position. Vous avez bien des choses à disposition, mais on vous prive tellement de l'essentiel. Essentiel que nous retrouvons là maintenant. ''

Elle espérait que l'elfe en profitait bien d'ailleurs. Se sentir hors du pouvoir, de son trône, de son palais pour partager tout simplement un verre avec une Glacernoise... Cela devait bien la changer. Puis elle n'avait pu s'empêcher de rougir sous le compliment de la dame elfique.

''Merci.... c'est vrai que je ne saurai pas ce que je suis si j'avais vécu dans une cité. Loin d'être une chasseuse et archère. Je me serai sans doute retrouvé à diriger une affaire de tisserand avec deux enfants dans mes jupes.''

Elle ne put s'empêcher de rire à cette image.

''Si j'accepte ? Par le roc, bien entendu ! Un verre d'hydromel ne se refuse jamais, même quand on est à l'article de la mort ! ''

Si ce n'était pas là une réaction typique nordique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Jeu 24 Nov 2016 - 17:11

Elle savait que la nordique n'avait pas forcément le même avis qu'elle, mais Aramis n'était par là pour essayer de faire adhérer Sighild à ses idées. Elle tâchait juste de faire part de ce qu'elle pensait, et d'apprécier la relative ouverture d'esprit de la nordique, ce qui était déjà appréciable d'ailleurs de la part d'une fille de glacerne. Après tout les glacernois n'étaient pas forcément connus à la base pour leurs très grande ouverture d'esprit.

Et elle appréciait tout autant à vrai dire l'empathie de l'humaine au sujet de ses devoirs d'impératrice, oui le pouvoir au final pour quelqu'un qui n'en est pas spécialement amoureux, et tenant à accomplir son devoir pouvait être fatiguant.

« Soit le pouvoir est synonyme de solitude, soit il est vecteur de détachement ou d'arrogance selon les circonstances. Certaines personnes possédant du pouvoir finisse après tout par se penser supérieures à celles n'en ayant pas… Je pense qu'au final le pouvoir est une chose lourde à porter qui ne laisse pas forcément indemne celui qui y touche. Mais c'est justement ce pouvoir qui permet de changer les choses pour le mieux, d'agir comme on l'entend. Au final il est donc souvent nécessaire d'en disposer pour celui qui désire accomplir quelque chose de durable en ce monde. »

Dit-elle pensive à ce sujet, oui c'est le pouvoir qui permettait aussi de changer les choses, c'est ce pouvoir qui lui permettrait d'une certaine manière d'aider à ses désirs de paix et d'harmonie entre les peuples. Enfin de toute manière ce n'était pas cela qui importait en cet instant pensa Thredë qui était amusée de voir dame Sighild rougir devant son compliment.

« Et vous auriez peut-être dû porter des robes, pensez-y bien. » Ajouta Aramis amusée, et complice au sujet de la possible vie qu'aurait pu avoir Sighild si cette dernière n'était pas née glacernoise, mais dans une autre cité, ou dans un autre peuple. En somme le destin d'une certaine manière, quand au reste Aramis fut assez contente de voir que la nordique adhérait à son idée d'aller boire un peu.

« Je connais un établissement assez agréable pour aller y boire de l'hydromel, et ne vous inquiétez pas pour le prix. Je payerai les consommations. » Précisa t-elle en amenant Sighild dans une partie assez bien famée même si pas trop pour éviter de gêner la glacernoise de l’avenue lumineuse.

Visiblement dans la taverne où elles étaient entrées c'était les voyageurs, et les aventuriers ayant un niveau de vie assez aisée qui venaient y boire un verre. Alors qu'elles s'installèrent Aramis glissa à Sighild.

« Le propriétaire est connu comme un grand-père lié au totem de la vache. Il cuisine souvent au palais, mais tiens aussi à cet établissement dans lequel il a commencé sa carrière. Et de ce que j'ai pu entendre il fait les meilleurs boissons, et plats d'Aldaria. » Elle disait cela alors qu'une femme d'âge assez mûre venait peu après prendre leurs commandes. Pour sa part Aramis demanda une porée blanche et de l'hydromel, puis ce fut ensuite au tour de dame Sighild de faire son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Ven 2 Déc 2016 - 7:26

''A condition que la personne qui détient le pouvoir veuille l'utiliser à bon escient. On sait que par le passé, certains en usaient que pour leur propre compte et rien d'autres. Avoir le pouvoir peut vite monter à la tête. Mais heureusement, des personnes sensées savent tenir les rênes d'une telle responsabilité. Je sais que vous, votre altesse, vous savez comment en user avec parcimonie et de manière juste. Votre souhait est comme vous le dites, d'améliorer les choses. J'espère sincèrement que les autres détenteurs du pouvoir prendront votre exemple''

Et cela était énoncé en toute franchise. Un souverain qui gouvernait avec justice ne pouvait qu'apporter de la réussite à ses sujets, pour peu que cela n'en profite pas. Car là aussi, la générosité pouvait pousser à bien des comportements déviants si on tenait pas l'affaire d'une main légèrement ferme. Mais les Elfes n'étaient pas les humains. Donc ils pourraient très bien devenir un exemple dans les années à venir, si les choses restaient stables bien entendu.

Puis l'Impératrice s'amusa à l'asticoter encore au sujet de la robe. Sighild se renfrogna et réussit à dire sur le ton d'une sale gamine boudeuse.

''Jamais....''

Puis elle se détendit. Qu'il était agréable de pas avoir à respecter les frontières qui existaient entre elles. Puis quand l'Elfe l'emmena à la dite taverne, la Nordique garda un oeil et une oreilles attentifs quand à l'environnement. Même si elle ne doutait pas des capacités martiales d'Aramis, elle s'en voudrait si elles venaient à se faire attaquer et blesser. Même en Aldaria, le danger pouvait être présent, surtout si on reconnaissait l'Impératrice des Elfes.

Une fois dans la taverne, elle put se détendre un peu. Vu la clientèle, ce n'était pas de la mauvaise graine du coin. Aramis la rassura plus encore en évoquant le propriétaire. Il devait être en bonne estime pour que l'Elfe en parle en bien. Sighild commanda alors un hydromel.

''J'ai déjà hâte de goûter alors ces boissons si elles sont si fameuses que cela. ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 6 Déc 2016 - 21:04

« Merci de vôtre confiance en moi dame Sighild. J'espère pouvoir continuer à l'honorer à l'avenir, quand à faire en sorte que les choses s'améliorent en général... Je ne suis guère contre, après tout c'est en montrant l'exemple seulement que l'on peut inciter les autres à faire de même. » Même si elle ne savait guère si cela suffirait, mais en tout cas pour sa part elle ne regretterait rien car elle aurait fait de son mieux. Et au final c'était sans doute la seule consolation que l'on pouvait avoir quand on échouait. Celle d'au moins avoir fait son possible.

Mais d'une certaine manière le peuple elfique était différent du peuple humain et ne se gouvernait pas de la même manière. Les elfes étaient par exemples moins couramment portés à commettre des délits, peut-être aussi en dehors de leurs nature bénéfique car ils disposaient souvent d'un mode de vie acceptable. Mais le problème était aussi que les elfes étaient un peuple aux tendances conservatrices, et xénophobes ne serait-ce qu'en partie. Chose qui ne faciliterait guère la tâche de l'impératrice pour que son peuple ne soit plus haït par les autres. Car le ressentiment restait toujours.

Et Aramis à vrai dire ne put retenir un léger gloussement cristallin quand la nordique dit « jamais » sur le ton d'une jeune enfant boudeuse. Cela en était presque attendrissant à sa manière…

Enfin, de toute manière elles se rendirent donc une taverne assez bien famée, notamment car Aramis préférait cela à autre chose. Car si elle n'était pas spécialement portée sur la richesse, elle n'était pas contre un minimum de qualité, surtout quand il s'agissait d'acheter quelque chose qu'elle devrait manger, ou boire. Après tout il fallait bien être attentif à ce avec quoi l'on se nourrissait si possible, ne serait-ce que par souci de santé ou de se respecter.

« Je pense que vous ne serez pas déçue. » Dit donc simplement Aramis d'un air convaincue quand la nordique dit qu'elle avait hâte de pouvoir goûter ce qui était préparé à cet établissement, avant de reprendre ensuite taquine alors qu'on venait de leurs apporter leurs commandes.

« Je voulais vous demander dame Sighild. Cela vous fait quoi d'être souvent plus grande que tout le monde ? Je suppose que cela doit avoir ses bon et mauvais côtés après tout. Voir aussi ses côtés cocasses. Et je vous avouerai être curieuses d'entendre des anecdotes à ce sujet-ci si jamais vous désirez m'en faire part. » On somme pile le genre de questions à poser pour débuter une conversation qui serait tout sauf sérieuse, bien entendu si en retour la nordique avait une question cocasse à poser à l'impératrice. Cette dernière tâcherait d'y répondre de son mieux, surtout si cela était fait avec humour. Elles étaient après tout ici pour passer un bon moment entre amies à leurs manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 14 Déc 2016 - 13:53

Sighild observait encore les alentours et l'intérieur de l'établissement dans lequel elle se trouvait avec l'Impératrice des Elfes. Chose certaine était que ce n'était pas ici qu'elle descendrait si elle devait chercher des contrats pour remplir sa bourse ou chercher quelques tâches d'escorte. Dans ce genre d'endroit, cela appelait à la dégustation et à la détente. Elle se sentit alors un peu gauche dans sa tenue du moment, non pas qu'elle puait, mais elle n'était pas vêtue pour être en... conformité avec la petite classe de l'endroit. Mais la clientèle présente ne paraissait pas s'en formaliser.

Et donc le temps que les commandes arrivent, l'Elfe posa une question quelque peu étonnante et guère surprenante à la fois pour les oreilles de la jeune Nordique. Elle n'avait d'ailleurs guère pu s'empêcher de rire. C'était là une interrogation qui revenait souvent d'ailleurs.

''Peu d'Armandéens sont habitués à voir une femme de ma taille. Et pourtant, je ne suis pas la plus grande au sein de mon peuple, à cause de mon ascendance. Donc, c'est simple. Les gens me regarde avec un air ahuri, en redressant la tête pour me regarder de haut en bas. Les avantages est que les gens s'écartent ou me redoutent en me voyant. Les inconvénients sont plus des petits tracas qu'autre chose. Genre la taille de certaines portes ou encore pour le port de certains vêtements de base. Il me faut me le faire sur mesure où alors commander l'équivalence en taille d'homme. J'avoue qu'une simple chemise en lin pour homme manque de confort, car trop flottante sur les flancs...''

Elle prit le temps de réfléchir encore un peu, cherchant quoi répondre d'autres.

''Je peux voir au dessus des autres, quand il y a un attroupement. Je n'ai pas besoin de pousser les gens pour mieux voir. Ah et la hauteur de certaines salles de tavernes assez vieilles... A croire qu'ils ne pensaient pas aux Nordiques lors de leur construction. Se prendre une poutre qu'on n'a pas vu, cela marque bien le front, je peux vous le garantir. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Sam 17 Déc 2016 - 8:12

Aramis sourit de façon simple et amusée en entendant la nordique rire à sa question. Chose toute à fait normale au vu de la nature peut-être incongrue de celle-ci, mais cela Aramis ne s'en formalisait point au final. Après tout c'était tout à fait son genre à elle aussi d'être assez directe dans tout ce qu'elle faisait, et de ne pas passer par 4 chemins. Les ronds de jambes étant une chose avec laquelle Aramis était bien peu douée…

« C'est quand même amusant de se dire que certaines personnes font plus attention qu'autre chose à la taille de quelqu'un pour déterminer s'il faut ou non s'écarter respectueusement du chemin de cette dite personne. De même il est curieux de constater que beaucoup de personnes pensent que les guerrières ont un mauvais caractère... » Dit-elle donc pensive, avant de reprendre ensuite calmement.

« Pour ma part je dois vous parler de la tête que font certains humains quand ils croisent leurs première elfe en ma personne. Je ne sais pas encore si je dois qualifier cela de gênant, ou d'amusant… Mais les hommes notamment ont tendance à fixer longuement une elfe quand c'est la première qu'ils rencontrent, et comme je voyage beaucoup je me retrouve souvent confronté à cela. » D'ailleurs elle disait cela, mais certains voyageurs la regardaient en biais, probablement ceux qui n'avaient jamais vu d'elfes auparavant. Sur ce Thredë ajouta d'ailleurs à l'égard de la glacernoise…

« Si ce n'est pas indiscret de ma part de demander cela d'ailleurs, comment a été vôtre première rencontre avec un membre du peuple elfique dame Sighild ? L'expérience a t-elle était agréable, ou non ? J'ai l'impression après tout que cela dépend aussi beaucoup de l'elfe sur lequel on tombe, mais comme vous êtes une femme de caractère ce n'est pas comme si l'on vous marchait sur les pieds facilement au final. » Surtout qu'au fond les elfes n'étaient point aussi promptes à la violence que les vampires, même si assez hautains pour beaucoup. Un trait de caractère qui n'aidait que rarement à bien s'entendre avec les autres malheureusement, après tout personne ou presque n'aimait qu'on le prenne de haut… « Enfin sur ce, si jamais vous avez une question à me poser en retour, n'hésitez point mon amie. » Précisa d'ailleurs la chantebrise au passage, après tout il serait normal qu'elle aussi essaye de satisfaire la curiosité de la glacernoise vu à quelle point celle-ci se montrait pour le moment obligeante dans le fait de répondre aux questions qu'elle posait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 21 Déc 2016 - 13:31

Sighild se contentant de sourire.

''Bon nombre de gens ne jouent que sur la réaction instinctive, avant de penser par la voie de la raison. Mais avant qu'ils comprennent leur erreur, le mal est déjà fait. Mais bon, on s'y fait et puis, du regard des autres, si je m'y attarde, je n'ai pas fini d'y songer. Donc eux font attention à ce que je suis et moi je veille à rester ce que je suis''

Aramis apportait son expérience quand à la vision que les humaisn avaient des elfes. Le regard entre deux espèces bipèdes était très différente quand on la comparait juste à la taille physique. Les Elfes avaient des détails physiques bien plus différents pour la majorité de ce peuple, ils affichaient une plus grande beauté certaine. Puis l'Impératrice des Elfes demanda comment la Glacernoise avait vécu sa première expérience dans une rencontre avec un elfe.

''Cela dépend surtout des apriori qu'on apprend. On se fie beaucoup sur ce qu'on entend des autres avant de se fier à son propre jugement. On m'a toujours dit que les Elfes étaient hautains, et jugeaient tout ce qui n'était pas elfique comme des inférieurs.... L'arrogance à l'état presque brute en somme. Mais sachant que j'allais voir et entendre de ma propre personne un elfe, j'ai pris sur moi de ce qu'on m'avait inculqué pour me faire à ma propre idée. L'entende fut simplement cordial et sans aucune chaleur. Je pense que c'était mieux ainsi pour une première rencontre. ''


Elle soupira d'aise, comme si cela lui faisait un peu de bien de parler de cela. Ou peut-être pas. Elle se plaisait plus à prendre plaisir à converser avec une elfe totalement ouverte de mentalité.

''Je n'ai pas de questions à vous poser, du moins aucune qui ne me vienne à l'esprit ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Ven 23 Déc 2016 - 8:30

Aramis aux paroles de la glacernoise ne put que doucement hocher la tête avant de rajouter paisiblement

« Il vaut toujours mieux en effet prendre le temps de réfléchir avant d'agir. Même si bien entendu je suppose qu'il ne faut pas non plus perdre trop de temps à réfléchir quand la situation est un minimum pressée… » Et en tant qu'elfe elle connaissait cela au fond, le fait de prendre trop de temps pour réfléchir à la situation avant d'agir, c'était bien l'un des défauts des siens.

Un des défauts qui faisait que les humains accusaient souvent les elfes d'êtres un peuple long au changement, et qui avait du mal à s'adapter dès qu'ils sortaient de leurs cadre de vie habituel, ce qui était assez vrai malheureusement… Les elfes étaient au final bien prompts à l'immobilité, et au fait de ne pas agir par rapport aux humains finalement, et c'est peut-être aussi en partie pour cela que beaucoup d'humains ont aisément une influence sur les choses par rapport aux elfes.

« Oui les miens ont souvent une réputation d'arrogance, qui n'est pas forcément fausse. Beaucoup de préjugés existent à nôtre égard à cause de cela, et il est malheureux au final de se dire que ces derniers ont un fond de vérité. Après il reste que les choses s'arrangent heureusement, même si elles sont au final bien plus le fait des nouvelles générations d'elfes que les anciennes. Mais j'ai bon espoir que l'alliance que nous avons dû conclure à plusieurs reprises face aux périls qui menaçaient nos peuples aident à un changement dans le bon sens à l'avenir. » Oui elle avait espoir, mais elle lutterait aussi pour, car au final par l'esprit Aramis était aussi une guerrière. Une guerrière qui ne reculait devant rien jusqu'à obtenir la victoire...

« Et pour vôtre part que prévoyait vous de faire à l'avenir mon amie ? Avez vous par hasard des projets sur le long terme vous aussi ? Ou préférait vous simplement vivre vôtre vie au jour le jour en profitant de la liberté qui est maintenant vôtre ? » Un choix qui semblait tout aussi honorablement visiblement d'après Aramis, après tout cette dernière n'était point du genre à juger et trouver assez charmant au final le fait de savoir se concentrer sur le présent pendant son existence. Enfin en somme cela l'intéressait vraiment au final, surtout que la dame Sighild était à sa manière une fière héritière de Glacern.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 26 Déc 2016 - 16:00

Elle avait hoché de la tête pour approuver les dires de l'Elfe. Elle savait que les humains paraissaient n'être qu'une espèce qui demandait à vivre à toute vitesse et donc qui trouvait les races à la longévité bien plus grande que la leur bien futile. Mais dans un sens, quand on avait le temps, pourquoi ne pas le prendre ? Mais en même temps, quand on était incapable d'atteindre un siècle de vie, il était difficile de penser différemment. Comme des Elfes ou autre du moins. Cela valait pour toutes les espèces.

Vivre longtemps apportait une riche expérience, mais on n'évoluait guère vite. Vivre de façon courte permettait d'apporter des changements, mais de perdre ce qu'on avait découvert ou amélioré en quelques générations et de faire malheureusement un grand pas en arrière, pour tout recommencer.

''Ce traité, tout le monde doit y mettre du sien. Que ce soit vampire, elfe ou encore humain...''


Elle n'évoquait pas les dragons car ils ne paraissaient pas s'intéresser à la politique des bipèdes dans toute sa complexité. Et encore, s'y intéressaient-il vraiment ?

''Si on fait ce qu'il faut, on peut tous y arriver. Et pour l'instant, on parait être sur un bon point de départ... Quand à mes projets.... continuer à vivre pour un jour apporter mon aide quand il s'agira de défendre une fois encore Armanda. Même avec ce traité, je tiens à choisir ma vie. Bien sûr en respectant le dit traité, cela va de soi. Ma liberté est en effet ce qui prime le plus. Sans aucune contrainte. ''

Elle se rappelait les paroles d'un certain dragon rouge. De voler de ses propres ailes. Y arrivait-elle vraiment ? Progressait-elle ? Peut être qu'elle devait encore faire un peu de chemin avant de se poser à nouveau et réellement la question.

''Et vous ma dame ? Vous aussi vous devez avoir des projets. Et des bien plus conséquents que les miens. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 27 Déc 2016 - 13:00

« Sur ce point je ne peux qu'être d'accord avec vous. » Accorda t-elle d'un sourire au sujet du fait que oui tout le monde devrait y mettre du sien au sujet de ce traité pour espérer que celui-ci soit viable sur le long terme, et surtout que durable soit la paix qu'il promulgue. Mais cela concernerait aussi les dragons d'une certaine manière, ne serait-ce que par l'implication de ces derniers par rapport à leurs liés. Cela Aramis en étant bien consciente après tout, quand au reste… Oui la paix était le suprême bien que pouvait défendre un rhapsodien en vérité.

« Vivre libre, et sans contrainte… C'est une vie honorable que vous avez choisit de vivre là mon amie, en tout cas d'après mon point de vue. En tant que fille du vent je ne peux que savoir après tout qu'elle est l'immense valeur de la liberté... » Le vent n'était-il pas après tout l'élément vivant libre et sans contrainte ? Glissant où il désirait, et parcourant le monde sans connaître nul heurts et lois ? Ainsi était Aramis à sa manière, rêveuse de liberté tant que celle-ci était respectueuse de tout et un chacun. Car la liberté c'était aussi de respecter celle des autres, et ne pouvait donc tolérer qu'on impose à d'autres ce que l'on ne supporterait pour soi-même.

« Est-ce que j'ai des projets ? Oui, améliorer les relations diplomatiques entre les différents empires par exemple. Vous n'ignorez pas que mon peuple est grandement affaiblit, et même si il en coûterait cher à ceux qui voudraient nous attaquer de nous conquérir. Il reste que les elfes ne sont actuellement plus que l'ombre d'eux-mêmes, et risquent de faire pâle figure à l'avenir s'ils ne se ressaisissement pas. De plus avons autant besoin des autres au final qu'ils ont besoin de nous eux aussi en certains domaines... » Elle sembla d'ailleurs réfléchir un instant avant de reprendre ensuite pensive. « Il faudra donc consolider la paix, c'est ce qu'il y a de mieux pour mon peuple je pense. Même si le plus difficile sera d'améliorer nos relations avec les vampires je pense… En somme il y a beaucoup à faire, mais en dehors de cela Aegnor m'a nommé ministre de la culture et nous avions prévu entre autre de bâtir une académie dédiée à la magie au sein de l'empire elfique. Des changements sont donc à l’œuvre et ce n'est pas plus mal... » En somme beaucoup à faire pour elle, et sur ce Aramis ajouta pensive à l'égard de la glacernoise.

« Si vous désirez d'ailleurs vous rendre un jour dans les montagnes où vit mon peuple dorénavant, ce serait avec joie que je vous ferai visiter Estellïn dame Sighild. Je vous assure que la visite saura vous marquer. » Dit-elle donc au passage avec un fin sourire. Observant attentivement au passage la réaction de la glacernoise à ce qui pouvait être pris à sa manière pour une invitation si jamais la nordique désirait voyager jusqu'à la patrie du beau peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 4 Jan 2017 - 8:44

La liberté.... elle avait toujours aimé aller là où ses pieds la menaient, au gré de sa seule volonté. Les Montagnes avaient toujours été son terrain de vie et de promenade, quand elle ne chassait pas. Mais après l'avènement de Vraorg, elle avait cru tout perdre. Et hormis le désir de voir Vraorg tomber pour qu'il paie le prix de ses destructions, elle n'avait pas songé à la suite. Cette même suite qu'elle avait découvert et qu'elle avait compris que la vie continuait. Il n'y avait Glacern, mais elle avait toujours sa liberté et Armanda s'ouvrait à elle, tout autour d'elle. Et puis au fil des diverses rencontres, elle s'est renforcée dans l'idée que personne ne pouvait lui retirer ce qu'elle chérissait le plus. Cette liberté où ses ailes d'épervier la menaient.

''Merci. La liberté est un cadeau qu'il faut savoir préserver et ne pas contraindre. Quelques personnes m'ont ouvert les yeux sur l'importance de l'avoir. Car elle peut décider de se retirer et de nous laisser seul.... et de ne jamais pouvoir la retrouver''

Honorable qu'avait dit la souveraine des Elfes... A condition de respecter la vie et ses vraies valeurs, chose que la Nordique faisait bien entendu.

''Des projets d'envergure à ce que j'entends. Des projets qui doivent aboutir à mon sens. Chaque peuple doit avoir quelque chose à faire pour aller de l'avant. Une espèce animale qui ne sait plus progresser est voué à disparaître dès la moindre épreuve difficile à surmonter. Votre académie est quelque chose d'important et je l'entends dans vos mots. De quoi s'intéresser à nouveau à la magie et de progresser pour le bien de tous. Pour ce qui est de vous défendre, la Montagne est idéale. Elle est une forteresse naturelle et vous apprenez chaque jour à la connaître. ''

Quelques uns des siens aidaient les elfes à mieux gérer cet environnement. Des Nordiques qui avaient été jugés apte à respecter la loi des elfes où parce qu'ils étaient en train bonne relation avec eux. Et face à la proposition d'Aramis, Sighild ne put s'empêcher de frissonner, avec un certain plaisir d'ailleurs. Ses chères montagnes....

''Ce serait avec plaisir, Ma Dame. ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Ven 6 Jan 2017 - 18:26

La liberté, voilà une chose en tant que chantebrise qu'elle ressentait dans son essence même. La liberté même de pouvoir allait où bon nous semblait et faire ses propres choix. Que ceci nous plaisent ou non. Par désir, ou par devoir. Une liberté bien spéciale à sa façon. Une liberté qui était autant celle de vivre pour soi que pour un but, pour un concept plus grand que soi. Au final la liberté était une vaste, très vaste notion en soit. Une chose vague qu'il était tout simplement impossible de totalement mettre en forme au vu des innombrables formes qu'elle pouvait prendre.

« La liberté a tant de formes différentes, et implique tant d'aspects diverses. Que je doute pour ma part qu'il soit possible de pleinement la définir. Elle reste par là-même un concept, mais un concept pour lequel on peut se battre et mourir. J'ai moi-même perdue ma liberté un temps lorsque je me suis retrouvée à Morneflammes, et je peux donc vous dire sans hésitation que je préférerais mourir que la perdre ainsi à nouveau. » Après tout elle n'oublierait jamais cette expérience qu'avait été Morneflammes, et ferait de son mieux à coup sûr pour qu'aucun innocent n'ait à la subir à nouveau….

Car qu'il soit elfe, vampire, ou humain. Aucun être n'avait pu rester indemne face à morneflammes. Et là où des elfes, des vampires, et des humains avaient succombé. Elle, et son ami humain Matis avaient par exemple survécu à l'horreur. Une horreur qui néanmoins les avaient marqués à jamais. Et qu'elle ne souhaitait à personne...

« Espérons que l'avenir saura se montrer favorables à ces projets, et aussi au bien être de nos peuples. Et pas uniquement du miens. » Ajouta d'ailleurs la chantebrise bienveillante à l'égard de Sighild, quand à savoir si la montagne était une défense idéale. Certes sans doute, mais il vaudrait sans doute mieux éviter une guerre malgré tout. Le peuple elfe ayant déjà après trop subit pour devoir encore supporter la malheur qu'était de perdre les siens…

Au final ironiquement, tout le monde semblait arrivait à supporter cette paix pour l'instant pensa d'ailleurs Aramis. Aussi bien les alayiens, que les vampires. En parlant d'ailleurs des fils du Néant… Ces derniers posaient bien moins de problèmes que les vampires dans les faits. Probablement qu'il devait y avoir beaucoup de rancunes chez eux aussi, mais ces humains devaient peut-être préférer passer à autre chose que de s'embourber éternellement avec des conflits stériles, surtout qu'eux-mêmes avaient tant perdu.

« J'ai déjà hâte de pouvoir vous recroiser plus tard dans le royaume de mon peuple. » Ajouta t-elle d'ailleurs satisfaite que la nordique ait accepter sa proposition avant d'ajouter ensuite avec une légère réflexion.

« Je me dit d'ailleurs qu'il faudrait lorsque cela arrivera que je vous présente si c'est possible quelqu'un de sympathique qui est ami avec mon mari et que j'estime pour ma part. C'est un vampire, et disons que même si je suis au courant des démêlés de vôtre peuple avec les vampires, ce vampire là est différent, et pourrait même vous paraître sympathique malgré sa nature de vampire je pense. Il se nomme Lewyn Viladric, et est assez atypique. Je me dit donc que le rencontrer pourrait être intéressant pour vous, si vous n'avez rien contre cette idée bien entendu. »
Elle laissa d'ailleurs un léger instant de silence planer pour que Sighild y réfléchisse avant de reprendre sereine. « Qu'en pensez-vous ? Vous seriez d'accord de ce fait pour faire sa connaissance en temps voulu dame Sighild ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 10 Jan 2017 - 14:59

La Nordique avait un peu blêmi en imaginant Aramis dans les geôles de Morneflamme. On ne pourrait pas croire qu'elle y avait séjourné car un tel emprisonnement, de ce qu'elle avait pu en entendre parler, ne laissait pas la personne indemne. En même temps, les Elfes étaient capables de résistances là où les hommes cédaient.

''Quand on y a goûté, il est difficile de la perdre. Et il est vrai qu'elle peut être vécue de différentes manières, tant qu'on se sent libre ''

Elle n'osait pas aller plus loin, de crainte de se perdre que de remuer de mauvais souvenirs dans l'esprits de la souveraine des Elfes. Elle ne put qu'acquiescer pour la suite, pour ce qui est de l'avenir. Il fallait y croire.

''Si jamais il ne vient pas à se montrer favorable, alors on veillera à ce qu'il le soit. Quitte à se battre. Ne l'a-t-on pas déjà fait contre Vraorg ? ''

Après tout, tant qu'il resterait des gens pour croire à la liberté, il y aura toujours de quoi se battre pour elle. Et pour le moment, même si elle songeait elle aussi aux Alayiens sur le coup pour les peuples présents, la paix semblait convenir pour tout le monde. Les Alayiens. Ce peuple venu d'au delà des mers pour conquérir Armanda et qui avait dû être contrait d'y vivre... Finalement, on entendait plus guère parlé d'eux, parce qu'ils paraissaient s'adapter à la vie du continent...Mais passons le sujet.

Quand l'Impératrice lui proposa plus loin de rencontrer un vampire bien précis, elle manqua de sourciller. Elle connaissait Lewyn, mais elle n'avait jamais pensé à ce qu'Aramis lui propose de le rencontrer en personne et par son intermédiaire. Au moins, personne ne savait qu'ils s'étaient déjà croisé une fois. Autant faire comme si elle ne le connaissait pas, car peut être qu'Aramis la testait.

''Je veux bien le rencontrer. Il sera sans doute plus atypique encore que les vampires qui ont servi la cause des protégés alors...''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Ven 13 Jan 2017 - 11:43

Aramis préférait ne pas penser à morneflammes et aux souffrances qu'elle avait endurée là-bas. Pour survivre à un tel endroit il avait fallut une volonté de fer au final. Une force de volonté que seules quelques personnes comme elle, son ami humain Matis et d'autres chanceux avaient pu avoir. Quand aux autres, ceux qui n'avaient pas tenus qu'ils soient humains, elfes, ou vampires... Ils étaient morts.

"Et c'est au nom de cette même liberté que nous chérissons que la paix doit perdurée." Conclut donc la chantebrise à ce sujet, car il était une vérité universelle que l'on n'était jamais plus libre au final qu'en temps de paix. Si c'était une paix juste du moins.

De plus elle s'était battue avec trop d'acharnement pour cette paix qui englobait actuellement Armanda pour ensuite laisser cette dernière faiblir sans rien faire. Elle était Aramis Thredë après tout, et rien à part la mort ne l'empêcherait se de battre jusqu'au bout au nom de cette paix...

"Oui, il ne faut jamais renoncer à défendre ce qui nous est cher. Nous ne perdrons pour de bon au final que le jour où nous renoncerons à nous battre, et à l'espoir d'un meilleur lendemain." Répondit ensuite la chantebrise avec assentiment aux paroles de la nordique qui disaient qu'elles pourraient au pire toujours se battre pour que les choses s'arrangent si l'avenir venait à être sombre.

Ce qui était vrai, après tout Armanda ne connaissait pas la paix parce que les peuples la chérissant s'étaient contentés de se tourner les pouces en attendant qu'elle vienne. non ils s'étaient battus pour cette paix, et ils se battraient à nouveau pour elle si nécessaire. Du moins Aramis ferait partit de ceux qui se battraient si il y avait à nouveau besoin de se battre.

"Vous avez accepté bien facilement." Dit-elle sinon étonnée quand la glacernoise accepta avec une aisance impressionnante la proposition d'Aramis quand au fait de lui proposer de rencontrer un certain vampire. Mais l'étonnement premier de la chantebrise laissa vite place à un fin sourire devant ce qui était pour elle une belle preuve d'ouverture d'esprit.

"Je pense que vous ne serez pas déçue d'avoir accepté mon amie. Mais dîtes-moi, pourquoi l'avoir fait ainsi avec si peu d'hésitation? Ce n'est pas que je m'en plaigne au contraire, mais j'aurai cru à une légère réticence de vôtre pour tout avouer."
Autant être franche après tout, car dans les faits on ne pouvait pas en vouloir à Aramis de penser qu'une glacernoise aurait été aisément plus sceptique à ce sujet normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Lun 23 Jan 2017 - 15:58

La Nordique ne pouvait qu'approuver les dire de l'impératrice des Elfes. La paix méritait d'être défendue. Sans la paix, la liberté qu'on rêvait de posséder était difficile à posséder, voir inexistante. Elle ne l'avait pas vécue cela durant le règne de Vraorg car elle avait sans hésiter rejoint les Protégés. Mais des conversations qu'elle avait eues avec des gens privés de leur propre existence sous le règne du Vil blanc.... Non, la liberté était trop précieuse pour être perdue ou sacrifiée pour le seul bénéfice de certains ou pour répondre à leur soif de pouvoir et de richesses.

Par la suite, elle fit un léger sourire contrit. Elle ne s'était pas attendu à ce qu'Aramis soit aussi observatrice quand à sa propre attitude. Les Glacernois étaient réputés pour leur attitude très renfermée, surtout en ce qui concernait les vampires. Heureusement, elle n'avait pas rougi.

''C'est que....J'ai appris durant mon service au sein des protégés à travailler avec certains vampires et le nom de Lewyn est venu plusieurs fois à mes oreilles. Et puis si on veut service une cause, il faut savoir évoluer et faire quelques concessions. Je suis certes Glacernoise, mais mon défunt père m'a appris à voir au delà de certaines limites que mon peuple s'est imposées à lui-même durant bien des années. ''

Elle garda un instant le silence, pensant sérieusement à ce qu'elle était en train de commettre : elle était en train de mentir à l'impératrice en personne. Mais peut être que cela ne pourra avoir que des répercussions positives. En même temps, Lewyn et elle ne s'étaient croisés que par pur hasard et ils avaient besoin que les choses se fassent convenablement, pour le bien de la paix justement. Donc autant faire en sorte que cela se passe de façon officielle.... Et il n'était pas stupide. Il saura vite comprendre de quoi il en retournerait quand elle le croisera en la présente compagnie d'Aramis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Jeu 26 Jan 2017 - 18:06

« Je vois... » Dit Aramis pensive lorsque la glacernoise lui dit qu'elle avait appris à être plus ouverte d'une certaine manière au protectorat, et surtout qu'elle avait entendu parler plusieurs fois de Lewyn Viladric… En effet ce dernier n'était pas non plus un inconnu pensa Thredë, mais elle pouvait comprendre l'attitude plus ouverte de Sighild, et aussi les tenants et aboutissants de cette attitude.

« Et je comprends. Après tout ce genre de choix vous appartient avant tout d'une certaine manière, même s'il est bien entendu respectable de vouloir aussi respecter la volonté de son peuple sans pour autant en être esclave. » Cela elle le disait en connaissance de cause, après tout Aramis si elle n'était pas du genre à rejeter toutes les traditions de ses peuples, mais plutôt à en apprécier certaines. Ne faisait pas non plus preuve du conformisme si habituel et fréquent chez le beau peuple. Non elle était libre comme le vent à sa manière, et préférait agir selon ce qui lui semblait le mieux sans pour autant non plus totalement anéantir l'ordre établie. Non elle préférerait plutôt apporter des changements à ce dernier sur le long terme, que la transition se fasse ainsi au mieux avec le temps, et ce sans violence inutile.

Dans les faits si Sighild avait véritablement menti à Aramis cette dernière l'aurait parfaitement senti. Néanmoins Aramis sentait bien que les choses étaient plus complexes que la manière dont Sighild les avaient présentés, mais dans les faits… Cela pourrait tout à fait attendre pour qu'elle en sache un peu plus, surtout qu'elle ne voulait pas brusquer son amie. D'ailleurs Aramis décida assez vite de changer de sujet de conversation pour alléger un peu cette dite conversation qui commencerait sinon à devenir assez vite pesante…

« Désirez-vous autre chose à boire mon amie ? Pour ma part je pense encore pouvoir tenir au moins quelques verres de plus. » Cela elle le dit avec un léger sourire complice, après tout ce n'était pas tous les jours qu'Aramis pouvait boire un peu d'alcool simple en une quantité appréciable. Certes elle ne désirait pas non plus se rendre ivre, mais il fallait avouer que cela avait l'avantage d'aisément détendre que quelques verres de liqueur, ou d'hydromel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Jeu 9 Fév 2017 - 14:27

Sighild ne mentait pas vraiment, mais elle restait une humaine, une Nordique de surcroît. Donc Aramis avait bien compris, ou du moins ressenti, la situation de sa compagne du moment n'était guère adéquate pour continuer à converser dessus. La jeune humaine fut soulagée de voir que l'Impératrice repartait sur un autre sujet.

Elle leva un sourcil étonné quand au fait que l'Elfe affirmait être capable de tenir quelques verres. L'Impératrice tenait à boire un peu plus que de raison ? Voilà une chose étonnante à entendre.

''Mais vous êtes....''

Elle était l'Impératrice ! Elle ne pouvait se permettre de se laisser aller à de pareilles petits jeux. Mais bien vite, la raison de la Nordique lui souffla que si l'Elfe abordait le sujet, en plus de ce qu'elle avait énoncé bien avant, c'est qu'elle désirait sans doute prendre un petit moment bien à elle pour se détendre. Et sans nul doute ne plus à penser qu'elle était la dirigeante des Elfes.

''Euh... non, je n'ai rien dit. Mais vous allez savoir tenir quelques verres réellement ? ''

Sighild se permit un petit sourire de défi.

''Vous parlez à une Glacernoise, pour qui boire est une habitude certaines. Donc va pour quelques verres de plus. Mais j'espère que pour vous, vous avez un bon remède de cheval pour éviter les maux de tête. A moins que les Elfes soient épargnés d'office par les gueule de bois, vous risquez d'être servie''

Ce serait l'occasion de voir si les Elfes tenaient l'alcool. Ou pas.

''Mais je vous rassure, je vous aiderai si jamais cela ne va pas. Autant pour finir vos verres que pour vous ramener. Après tout, c'est la moindre des choses n'est ce pas ? Et puis, toute seule, la soirée ne serait plus drôle. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Dim 26 Fév 2017 - 10:18

Aramis n'était pas une novice quant au fait de boire, son expérience de voyageuse dans les royaumes humains y contribuait beaucoup d'une certaine manière. De plus, elle n'avait pas envie de passer pour une fleur fragile incapable de se défendre par elle-même. Thredë était une femme forte qui ne se laissait pas marcher sur les pieds et elle comptait bien le rester. Ainsi, boire était bien quelque chose qu'elle pouvait se permettre de temps en temps, tant qu'elle ne le faisait pas jusqu'à rouler sous la table bien entendu…

« Ne vous inquiétez pas pour ça. » Se contenta donc de dire Aramis d'un ton rassurant à son amie lorsque cette dernière eut des doutes à ce sujet. Certes, ça ne se voyait pas tous les jours l'impératrice des elfes qui s'amusait à boire dans une taverne, même d'excellente qualité, mais ce n’était pas une idée qui gênait forcément Aramis. De plus, ce n'est pas comme si la classe politique elfique allait être au courant de cela, car dans ce cas, il est vrai qu'elle se serait attendue à ce que ces derniers fassent toute une histoire juste pour ceci…

« Avant d'être impératrice, j'étais une voyageuse, vous savez... » Ajouta d'ailleurs Aramis d'un ton complice à Sighild lorsque cette dernière lui demanda d'un air de défi si elle se pensait capable de tenir quelques verres. En effet, Thredë avait une certaine expérience de la manière de vivre humaine. La chantebrise ne put d'ailleurs que sourire finement lorsque Sighild mit en avant le fait que les siens étaient habitués à boire.

« Croyez-moi, les elfes sont tout aussi sensibles que les humains aux gueules de bois et nous n'avons pas, je pense de sorts à dispositions pour les dissiper. Mais croyez-moi, pour avoir beaucoup fréquenté l'humanité par le passé, j'ai pu tester beaucoup de breuvages alcoolisés. »

Elle ajouta d'ailleurs d'un air de défi à Sighild.

« Nous verrons bien que de vous ou moi aura besoin d'être ramenée mon amie. Si ça se trouve, nous serons peut-être même obligées de dormir ici toutes les deux si nous nous amusons à tel un petit jeu... Je vous propose donc de simplement boire trois verres d'une boisson spéciale et de considérer que chacune de nous a gagnée si elle arrive à tenir malgré ça. Qu'en dîtes-vous ? Il ne faudrait pas trop en faire après tout. » Ceci dit, elle demande à la femme de l'aubergiste de leur apporter trois verres de cette boisson spéciale. Des petits verres contenant quelque chose de laiteux et bleu. Une boisson d'origine Elenienne de ce que savait Aramis, un peuple aux tendances très très militaristes et guerrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mer 8 Mar 2017 - 16:35

Il était vrai qu'on oubliait souvent ce que certaines personnes avaient pu être dans le passé avant de prendre un rôle très important, comme Aramis. Sighild l'avait toujours vu comme une grande dame au bras de son mari, Aegnor, Empereur des Elfes. Et il était donc difficile de voir une grande dame se balader sur les routes en habits de voyageuse. Mais une Elfe avait une longue existence et même Aramis avait pu dans sa jeunesse se balader à travers le monde. Au moins, avec un peu d'efforts, il suffisait de se faire à l'idée. Sighild réussirait bien à se faire à cette idée.

Elle avait gardé le sourire quand à la capacité des elfes à tenir l'alcool.

''Je suis étonnée par ce que vous m'énoncer. Je pensais les Elfes capables d'être plus résistants aux excès des alcools. Peut être qu'il n'existe pas de sorts pour effacer la gueule de bois ou la bouche pâteuse. Ni le mal de crâne mais je ne doute pas que des potions à base de plantes existent pour taire certains effets néfastes d'une bonne dose d'alcool dans le sang. La menthe ne vous est pas inconnue.''

Une plante aromatique qui avait le pouvoir de donner une bonne haleine si on en mâchait mais qui aidait à lutter contre les migraines. Et là, ce n'était qu'un exemple de plante parmi tant d'autres, qui avaient un rôle plus médicinal. Puis elle prit le temps de réfléchit quand au petit pari. Oh et puis, pourquoi pas finalement ?

''Je veux bien alors. Mais qu'entendez vous pas boisson spéciale ? Je serai curieuse de savoir ce que vous me préparez. Car si c'est une boisson elfique, je pense que vous y serez plus habituée que moi et ce serait alors de la triche. ''

Elle fit un très large sourire moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Dim 12 Mar 2017 - 17:51

Aramis sourit aux conseils de Sighild ayant pour sujet la menthe. Est-ce que quiconque en ce monde désirait contempler une Aramis ivre ? Cela devait bien être quelque chose qui ne s'était pas vu depuis des dizaines d'années… Comment Aramis était d'ailleurs quand elle avait trop bu ? Elle ne s'en souvenait pas trop en faîte, en même temps ce n'était guère quelque chose qui lui allait souvent et guère quelque chose qu'elle comptait devoir subir aujourd'hui. D'ailleurs, elle ne doutait pas que Sighild en tant que glacernoise digne de ce nom et donc avec une sacrée carrure serait capable d'encaisser honorablement les effets de l’alcool.

« Je ne pense pas avoir besoin de menthe après ceci, ne vous en inquiétez point. Mais je note votre conseil avisé et je penserai à préparer une tisane à la menthe pour vous si jamais vous en avez besoin mon amie. » Cela Aramis le dit avec un air légèrement taquin. Car en effet, elle serait capable de préparer une tisane pour Sighild si jamais celle-ci en avait vraiment besoin. Une gueule de bois n'était jamais chose agréable après tout et de ce que savait Aramis, il valait toujours mieux boire beaucoup d'eau pour dissiper cette dernière.

Quant au pari, quand les boissons furent apportées à table. Aramis ne manqua pas de désigner celles-ci du regard à Sighild tout en contemplant pour sa part l'un des verres. Ceci fait elle en but un cul sec, d'une manière qui ne correspondait pas forcément à ce qu'on attendait de la part d'une reine elfique, mais qui n'était pas forcément dénué de grâce. Aramis après cela sembla plutôt bien encaissé les effets de l'alcool et répondit avec amusement à son amie nordique.

« Ce n'est pas une boisson elfique ne vous en inquiétez pas. C'est un de ces breuvages de fabrication alayienne que ces derniers n'hésitent pas à vendre depuis quelque temps. Ils appellent cela l'eau-de-vie et ils le déclinent en de nombreux types de breuvages différents. Sachant donc que ces alayiens, je suis tout aussi peu habituée que vous à la consommer. » Pourquoi avait-elle proposé la consommation d'une boisson alayienne ? Probablement par pure curiosité exotique, mais aussi, car elle n'était pas contre de découvrir quelque chose de nouveau, même provenant du peuple de ceux que nombre d'Armandéens considéraient comme d'anciens envahisseurs.

Mais de toute manière, c'était maintenant au tour de Sighild de boire un verre d'eau-de-vie, un petites verres bien entendu. Le genre de verre ans lesquels on mettait des boissons fortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild] Mar 21 Mar 2017 - 8:44

Elle sourit face à la réplique de l'elfe. Il était vrai que c'était un conseil assez simple, et pas dénué de sens. Mais savoir que l'Impératrice en personne pourrait le lui en préparer une lui tirait donc ce sourire amical. On était bien loin d'imaginer que l'Elfe gouvernait son peuple avec son mari Aegnor. Quand on ne la connaissait pas, on pourrait penser directement à une elfe simple et très ouverte d'esprit -ce qu'elle était d'ailleurs-.

Elle parut sceptique à l'idée de boire des boissons alayiennes. Elle n'avait jamais été tentée de faire l'expérience de ces liquides là. Mais si les Alayiens arrivaient à les vendre, cela que ne devait pas être si mal que cela.

''Tentons de goûter ces breuvages alors. De l'eau de vie ? J'ai comme l'impression qu'ils se sont inspirés de nos boissons à nous. Ou alors nous avons eu des concocteurs d'alcool en commun dans un lointain passé. Qui sait, peut être que les boissons alayiennes ont peut être quelques points en commun. Faudrait alors goûter et ''savourer''.

Elle avait mis un drôle de ton sur ce dernier mot. Elle ne côtoyait guère les Alayiens et les derniers qu'elle avait croisés ne lui avaient pas forcément laissé bonne impression. Alors il était difficile de voir ces hommes et femmes doués de délicatesse au palais. Mais bon, on pouvait se faire de fausses idées. Donc elle n'allait pas refuser l'expérience.

''Je me demande avec quoi ils font leur eau de vie. Nous, on la concoctais avec certaines plantes qui poussent dans les hauteurs. Aujourd'hui, on en fait encore, mais en moindre quantité. ''

Vu que son peuple ne vivait plus dans les montagnes....Elle chassa rapidement cette idée là.

''Bien.... Commençons nous ? Ou alors, on recule ? ''

Elle affichait un sourire de défi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild]

Revenir en haut Aller en bas

Le lièvre, et la grenouille [PV Sighild]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Sighild Bladrick , fille d'Alberick.
» Sighild Olorin [Validée]
» L'art Bobby La Grenouille, by Judicaelle. [ Libre ]
» La grenouille de bénitier bling bling
» Une histoire de grenouille [Pv : Edwin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-