Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dents pointues oui, mais différentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Dents pointues oui, mais différentes Lun 18 Juil 2016 - 12:50

15 juillet

Le dragon était assis sur un petit promontoire rocheux, qui était légèrement en surface de la terre de ces plaines sauvages et herbeuses. Tel une statue tout en améthyste, les ailes repliées le long de son corps serpentin, le saurien ne bougeait guère. Hormis sa large poitrine qui se gonflait ou se dégonflait doucement au rythme de sa longue respiration. Immobile, il contemplait les derniers instants du soleil qui se faisait engloutir par la ligne d'horizon, offrant les ultimes lueurs de cette fin de journées. Il se délectait toujours des nuances d'or, de rouge et de violet qui se rajoutait à ce premier mélange. Un tableau naturel qui tirait toute sa magnificence dans son côté unique. Aucun ne se ressemblait et ne se ressemblera jamais.

Quand la nuit s'imposa de plus en plus, le grand dragon violine remua. Il quitta son rocher pour marcher tranquillement dans les hautes herbes, qui n'étaient que simples brindilles ridicules en comparaison de sa taille. Un instant, il leva son museau pour regarder les premières étoiles étinceler tel des minuscules diamants accrochés à du velours de nuit. Il soupira presque de béatitude. Une belle et douce nuit se préparait encore.

Il se permit de s'allonger sur le sol herbeux après avoir bâillé à s'en décrocher les mâchoires. Rien de tel que de se reposer. Et en plus ici. Il n'avait pas senti ni vu d'humains dans les parages. Il était bien assez loin de DureRoc pour ne pas être enquiquiné par les convois de commerçants qui ouvraient les voies d'échanges avec les vampires. Pas de stupides prédateurs non plus...Une belle nuit de repos en perspective. Il étira une dernière fois ses ailes membraneuses pour les étirer et les replia en douceur contre lui, avant de se rouler sur lui-même. Oui, il allait bien dormir ce soir. Et puis... Qui viendrait déranger un dragon ?


Dernière édition par Cynoë le Sam 13 Aoû 2016 - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Lun 18 Juil 2016 - 14:10

Ombeline avait profité, après s’être nourrie à une jarre de sang, du crépuscule pour partir en promenade dans les plaines sauvages, loin de l’agitation des souterrains qui la crispait et malmenait ses nerfs. Elle n’allait nulle part en particulier, se contentant d’errer de-ci, de-là parmi les hautes herbes alors que le soleil descendait sur l’horizon, inexorablement, dans des rayons changeants de dorés, rouges plus ou moins sanglants et pourpres tirant de plus en plus vers un bleu sombre qui l’apaisait.

Quand les premières étoiles commencèrent à briller dans le ciel nocturne, la lune pour veiller sur elles, la vampire se sentit enfin sereine. Enfin, aussi sereine qu’elle pouvait l’être depuis qu’elle avait perdu Marius. Son premier amour lui manquait de manière affreuse et le pire, c’était qu’elle savait qu’elle ne pourrait jamais le revoir.

Elle continua ainsi à marcher vers nulle part, avec pour seules compagnes de route les astres de la nuit. Dans un sens, ces astres étaient comme elle, des enfants de la nuit, qui ne se montraient et ne s’épanouissaient que quand les ténèbres avaient recouvert tout de leur voile noir.

Le vent soufflait un peu et au bout d’un moment, ce dernier lui envoya une odeur qu’elle ne connaissait pas. Une odeur… reptilienne ? Mais il y avait autre chose… cependant elle n’aurait su dire quoi. Elle suivit cette odeur étrange jusqu’à approcher d’un rocher dépassant de terre. Et c’est là qu’elle le vit : un immense dragon de la même couleur améthyste que la pierre précieuse de son collier, allongé par terre un peu plus loin. Il semblait dormir. Elle n’avait pas eu la possibilité de voir beaucoup de dragons dans sa vie, à part Vraorg, et encore moins d’aussi près ! Cependant, elle se doutait des risques qu’elle encourrait si elle venait à le réveiller et ne souhaitait de toute manière en aucune façon importuner une si majestueuse créature dans son sommeil. Elle se permit donc de s’asseoir sans le moindre bruit sur le rocher, afin d’observer l’immense reptile.

Il était beau, d’un violet rendu presque noir par la nuit, il possédait des ailes gigantesques et semblait très majestueux et fier, même endormi. Elle résista à l’envie de caresser les écailles améthyste, car elle trouvait cela déplacé, d’autant plus du fait que le majestueux gardien de la magie en Armanda était plongé, semblait-il, dans un profond sommeil. Alors la jeune vampire resta là, muette et silencieuse, à le regarder, nimbés tous deux par les rayons lunaires argentés. Avec le sang qu’elle avait bu avant de partir, elle pourrait tenir quelques jours sans se nourrir.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Mar 19 Juil 2016 - 15:36

Le dragon ne se sentit pas immédiatement observé. D'ailleurs ce n'était pas cela qui allait provoquer son réveil. Ce fut l'odeur de la vampire qui arriva doucement à ses narines. Ces dernières frémirent et il finit par humer presque instinctivement pour en définir la nature. Puis ses paupières s'ouvrirent d'un coup, révélant une pupille fendu qui s'élargit pour sonder les environs sous le peu de lumière disponible.

Il ne vit rien et dut redresser la tête pour balayer les environs de son regard ambré. Il huma encore l'air et trouva la direction d'où venait l'odeur, pourtant des plus légères à percevoir. Mais rien n'échappait à un dragon comme lui. Ses yeux se posèrent sur une silhouette féminine juchée sur un rocher, elle-même l'observant. Depuis combien de temps était-elle là ? Difficile de le déterminer, hormis si on observait le déplacement des étoiles dans le ciel... Mais comme le dragon n'avait pas veillé à garder ce détail en mémoire.

Il se redressa et lâcha un bref bâillement à s'en décrocher ses immenses mâchoires. On devinait la forme de ses crocs acérées le temps de cette ouverture temporaire de sa gueule. Cela de fait, il se tourna dans la direction de la vampire et prit le temps de s'asseoir avec toute la dignité qui sied à un membre de sa légendaire espèce. Et une fois assis, il dévoila un peu la taille qu'il faisait d'ordinaire. En ouvrant les ailes s'il le désirait, il pouvait se montrer plus impressionnant encore. Et il n'était pas le dragon le plus grand vivant en Armanda.

°Salutations à toi dame Vampire. Je ne m'attendais pas à croiser un membre bipède de ton espèce en ces lieux, hors de DureRoc. °

Il inclina la tête légèrement sur le côté.

°J'espère que je n'ai pas perturbé ta promenade nocturne par ma simple présence.°

Ou comment aborder la raison de sa présence ici dans les plaines sauvages sans vraiment le demander vraiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Mer 20 Juil 2016 - 16:40

Quand elle se rendit compte que le dragon l’avait senti et que cela l’avait réveillé, Ombeline ne bougea pas, jugeant que cela aurait pu être interprété par l’immense reptile comme une attaque de sa part ou quelque chose dans la même veine. Alors elle resta à sa place, immobile, et le regarda se relever d’un air fier et distingué en prenant son temps, puis bâiller brièvement.

La vampire se doutait déjà, en le voyant allongé et endormi qu’il devait être grand, mais elle pouvait maintenant voir qu’il était réellement immense ! Et peut-être y en avait-il d’encore plus imposants que lui. De ce fait, Ombeline demeura quelques secondes encore à le dévisager fixement, comme statufiée, perdue dans son admiration de la créature écailleuse. Puis le colossal saurien, lui demanda de manière implicite pourquoi elle venait dans les plaines sauvages, aussi loin de DureRoc.

Il était méfiant, elle s’en doutait. Mais si elle avait voulu l’attaquer, déjà aurait-il fallut qu'elle soit démente, mais encore, elle l’aurait certainement fait lors de son sommeil, car cela lui aurait été plus simple. Toutefois, cela n'était pas son intention et elle n’avait pas à se montrer désagréable envers le gigantesque dragon améthyste. D'une part parce qu'il ne l'était pas envers elle, mais également car cela aurait certainement été plus ou moins suicidaire de sa part d'ofencer une telle force de la nature. Elle descendit donc lentement du promontoire rocheux sur lequel elle était assise et, après avoir fait une révérence :

- Je vous présente mes respects, grand dragon d’améthyste, vous êtes le premier que je voie d’aussi près. J’ai quelque peu connu Vraorg, mais je ne garde pas un très bon souvenir de lui. Je vous prie de me pardonner d’avoir perturber votre sommeil, ce n’étais en aucune façon mon intention.

Puis elle marqua une pause avant de reprendre :

- Je ne cherchais pas à vous nuire. Le fait que je sois si loin de DureRoc s’explique car je n’apprécie pas les souterrains, ils m’oppressent et l’agitation qui y règne ne me plais gère. Par conséquent, je suis venue dans les plaines sauvages afin de profiter du calme de la nuit.

La vampire s’inclina de nouveau devant le majestueux reptile, puis demanda :

- Ma présence vous importune-t-elle ? Si tel est le cas, je peux partir si vous le désirez. Mais je tiens à vous dire que je vous trouve magnifique et très majestueux, sans mentir ni essayer de vous flatter en cela, je le pense réellement.

Ombeline leva lentement la main droite, hésitante :

- M’autorisez-vous... à toucher vos écailles… ?

Elle n’avait pas peur, elle était simplement un peu intimidée par la taille démesurée du dragon et par sa beauté. Elle ne s’était pas attendue à ce qu’il soit si beau. Ses écailles améthyste brillaient sous les rayons de lune, tout comme le collier, orné de la même pierre précieuse, que le jeune vampire portait, et ses yeux d’or luisait d’une lueur d’intelligence et de fierté. Si elle avait pu, elle aurait tout de suite posé doucement sa main sur les écailles améthyste et gris argent pour sentir la puissance des muscles de la superbe créature, mais elle se retint, elle ne voulait pas se montrer irrespectueuse en faisant cela.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Jeu 21 Juil 2016 - 13:13

La vampire descendit de son perchoir et exécuta une digne révérence envers le dragon qui l'observait toujours. Cynoë appréciait quand les nouvelles rencontres se faisaient dans le respect. Cette femelle bipède savait comment interagir avec les membres de son espèce visiblement. Il réussit à se contenir quand elle l'informa qu'elle avait croisé la route de Vraorg. Enfin croisé... elle prétendait l'avoir un peu connu. Même si on savait que bon nombre de vampire s'étaient ralliés à la cause du Vil Blanc, certains ne l'avaient pas fait de gaieté de coeur. Quand on désirait survivre...Peut-être qu'elle n'avait pas eu le choix après tout. Surtout que la vampire avait précisé qu'elle n'en gardait pas une bonne image...

°Tu es pardonnée, chère vampire. Après tout, je ne dormais pas si profondément que cela et tu ne m'as pas surpris. Ainsi donc, je suis le premier dragon que tu croises d'aussi près. Ce serait presque un honneur pour moi d'être ton premier et véritable dragon qui apparaît sous tes yeux donc. Vraorg à mon esprit n'était plus un dragon depuis le début de ses atrocités.°
Comment pouvait-on se dire dragon quand on cherchait absolument le pouvoir, au mépris des autres espèces et de la terre d'Armanda même ? De s'opposer aux Esprits à cette période de troubles et de guerre ? Non Vraorg ne sera jamais considéré comme un dragon, même au delà de sa mort.

°DureRoc est en pleine effervescence en raison des ouvertures commerciales toutes jeunes qui s'y ouvrent et maintenant... l'agitation provoquée par la disparation de votre chef, Kilian Wallan...Tu as bien raison de chercher l'air et la solitude de la nature. Il n'y a pas meilleur remède pour apaiser ses troubles°

Il avait incliné la tête en signe de remerciement du compliment gratifié de sa bouche. Il était toujours plaisant d'être flatté avec sincérité. Et quand elle fit une demande bien singulière, le saurien ne partu pas s'offusquer. Il baissa un peu sa tête triangulaire pour mieux être à hauteur du regard de la jeune femme.

°Tu peux approcher ma personne et apposer ta main sur mes écailles pour en apprécier toute leur solidité et leur texture. °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Ven 22 Juil 2016 - 15:38

Ombeline, après avoir eu l’autorisation du dragon, approcha lentement sa main et la posa sur les écailles. Elles étaient dures, mais assez souples pour ne pas gêner les mouvements de l’Améthyste et elle pouvait sentir la respiration au rythme où sa cage thoracique se soulevait puis s’abaissait.

Involontairement, elle posa l’oreille au-dessus de sa main, écoutant le son sourd et tranquille de ce gigantesque cœur qu’était celui du dragon. Et elle resta là, sans bouger, pendant un moment. Etrangement, cela l’apaisa encore un peu, puis elle se rendit compte de ce qu’elle faisait et se recula de manière légèrement brusque, confuse.

- Je… pardonnez-moi, je ne sais ce qu’il m’a pris…

Elle recula encore un peu et baissa les yeux, elle se sentait… honteuse d’avoir fait cela, sans trop savoir pourquoi.

Puis une penser lui traversa l’esprit : elle avait complétement oublié de se présenter !

- Je me rends compte… que je ne me suis pas présentée… Je me nomme Ombeline Umbrarum.

Elle ne savait pas comment allait réagir le dragon au fait qu’elle ait écouter son cœur, peut-être le prendrait-il mal… Aussi préféra-t-elle s’excuser encore une fois de ce comportement involontaire :

- Je vous prie encore une fois de me pardonner, le fait d’écouter votre cœur n’était pas volontaire de ma part…

Et elle resta là, à attendre sa réaction, fut-elle bonne ou mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 24 Juil 2016 - 10:36

La vampire finit par l'approcher. Cynoë se contenta de la suivre avec ses yeux ambrés. Pourquoi bougerait-il alors qu'il avait permis à la bipède de l'approcher et le toucher ? Malgré l'épaisseur de sa cuirasse, il sentit la main à la peau fine d'Ombeline se poser sur elle. C'était aussi léger que si une plume frôlait cette même peau mais il ne ressentait pas les mêmes sensations que lorsque sa liée apposait la sienne contre son encolure ou son épaule. Sans doute que le lien approfondissait plus le contact.

Il cligna un peu plus de ses paupières quand il la sentit et la vit se coller à lui, comme pour ressentir quelque chose de plus profond. Cynoë n'avait pas pensé qu'elle irait plus loin dans ce besoin tactile de découvrir sa texture de peau écailleuse. Il garda le silence et se contenta de l'observer longuement. D'ordinaire, les vampires n'étaient pas avares de recherche de sensations. Comme quoi, le dragon améthyste avait encore bien des choses à apprendre sur les espèces bipèdes. Puis quand elle se décolla de ses écailles, elle était totalement confuse de son comportement. En même temps, un dragon était une créature de légende, qui appelait au respect et à l'admiration. Certains dragons auraient pris la mouche... Mais Cynoë, quand il était parfaitement calme.

Ombeline recula de quelques pas tout en s'excusant. La honte luisait presque dans son regard. La voix de Cynoë résonna alors dans sa tête, totalement sereine.

°Il n'y a pas de mal. Tu as été prise dans l'élan de l'instant. L'excitation de voir un dragon d'aussi près, qui t'offre la possibilité de le toucher même... Il y a de quoi oublier certaines choses élémentaires. °

Il ne put s'empêcher de rire, un rire mental et léger.

°Tu es pardonnée. Ainsi tu pourras garder bonne conscience. Je te rassure, tu ne m'as point offensé. Certains dragons n'auraient pas accepté ce que je t'ai permis de faire. Donc tu te nommes Ombeline. Enchanté de faire ta connaissance. Je me nomme Cynoë l'Améthyste, liée à la princesse Esmelda Kohan. °

Sa liée étant marié à Kylian -désormais disparu- pouvait être très connue à DureRoc.

°Alors Ombeline, après ce bref instant riche en émotions, que fais tu si loin de DureRoc ? °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Lun 25 Juil 2016 - 23:52

Quand le dragon lui dit qu’il la pardonnait, et qu’il n’y avait pas de mal, Ombeline se sentit soulager : elle ne l’avait pas offensé.

En entendant le nom de la Princesse Kohan, la jeune vampire réfléchit quelques secondes : il lui semblait bien avoir entendu parler d’elle. Ah, oui, elle avait combattu avec les rebelles aux côtés de Korentin Koahn. Elle l’avait croisée une ou deux fois, mais sans trop lui prêter attention, c’était à l’époque où elle suivait Lorenz, où elle méprisait les humains et les elfes. Mais depuis qu’elle avait rencontré Lewyn, elle trouvait de plus en plus qu’elle s’était montrée stupide de suivre Lorenz, bien que cela lui ait permis de côtoyer les humains et les elfes de manière pacifique, cela l’avait aussi placée dans le camp de Vraorg et elle se rendait compte désormais que cela avait été une erreur.

Il lui semblait avoir entendu dire qu’Esmelda Kohan était mariée à Kylian Wallam, mais étant donné qu’elle avait plus ou moins déserté DureRoc depuis la mort de Vraorg, elle n’était plus très au fait des nouvelles.

- Il me semble avoir côtoyé la Princesse Kohan lorsqu’elle faisait partie des rebelles, mais j’ai déserté la forteresse depuis la mort du voleur de cœur et je ne suis plus tellement au fait des dernières nouvelles.

Puis Cynoë lui demanda pourquoi elle se trouvait si loin de la forteresse.

- Je n’apprécie pas la citadelle vampirique, je m’y sens enfermée, oppressée, tout comme les souterrains, de ce fait, je viens dans les plaines sauvages pour profiter du calme. Cela m’a d’ailleurs permis de rencontrer un magnifique dragon d’améthyste, répondit-elle en souriant de manière sincère à l’immense reptile.

Puis, elle marqua une pause, avant de reprendre :

- Si cela n’est pas trop indiscret de ma part, pourquoi être si loin de votre liée, Cynoë ? Ne préféreriez-vous pas être à ses côtés ?

Puis elle s’arrêta, se rendant compte d’un chose :

- Mais, après réflexion, vous devez sans doute vous sentir à l’étroit au palais. Du moins, je pense que je le serai à votre place, mais je peux me tromper. Mais il est vrai que les dragons ne sont pas faits pour vivre dans des constructions, ils sont faits pour le grand air et la nature, les grands espaces.

Et elle attendit qu’il réponde. Elle aimait bien ce dragon, d’autant qu’il semblait lui aussi sympathique. Et elle ne voulait pas gâcher ce moment en sa présence, qu’elle considérait comme privilégier.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Jeu 28 Juil 2016 - 7:28

Le dragon n'avait toujours pas bougé, continuant de regarder la vampire qui s'était reculé de lui après l'avoir touché. Elle paraissait plus détendue maintenant qu'elle était assurée que le dragon ne lui en voudrait pas sur son geste audacieux. Ainsi, elle avait croisé sa liée ? Qui n'avait pas entendu parlé de sa liée hormis les plus isolés ou les êtres jouant les ermites ?

°Elle a été avec les rebelles, juste avant qu'elle ne voie mon oeuf et que j'éclose pour elle. Quand aux dernières nouvelles, je sais que vous n'avez plus de souverain à la tête des vôtres et que des tensions sont en train de naître en raison de la place vacante qu'il reste à occuper désormais. °

Il omettait volontairement le détail que Kylian était l'âme de coeur de sa belle liée. Savoir qu'il avait disparu lui déchirait le coeur. Mais heureusement qu'elle avait son fils, qui était la moitié de sang de l'homme qu'elle aimait. Une bien maigre compensation peut être, mais Esmelda aimant son enfant, trop pour le négliger.

°Ce n'est pas que je me sens à l'étroit au sein des infrastructures bipèdes, mais je ne suis pas fait pour rester longtemps sans rien faire. Je suis un dragon, qui va où ses ailes désirent se rendre. Ma liée le sait et je ressens son appel quand elle a réellement besoin de moi. Je suis loin sans être loin d'elle. Je suis à côté quand elle a le plus besoin et des fois pour la simple joie d'être proche l'un et l'autre. Elle est liée à un dragon, pas à un simple équidé. °
Il sous-entendait là qu'il n'était pas une simple bête domestiquée. Sa liée respectait ce qu'il était, à savoir sa nature et sa liberté. Il n'était jamais loin d'elle quand elle ressentait directement ou indirectement le besoin d'être avec lui. Le lien était si fort qu'ils savaient tous deux quand leurs âmes avaient besoin de fusionner ensemble lors d'un vol par exemple ou d'une simple présence réconfortante.

°Donc tu préfères les grands espaces... cela t'a permis de me croiser en effet. Je ne crois pas que tu t'attendais à croiser un dragon. Un réel plaisir de savoir qu'on... fait plaisir par le simple hasard des rencontres. Mais dis moi, si tu n'apprécies pas de vivre à DureRoc, comment fais-tu pour ne pas succomber au besoin de ta soif ? °

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Ven 29 Juil 2016 - 16:15

Lorsque le dragon mentionna le fait qu’il n’y avait plus de souverain à la tête du royaume vampirique, la jeune vampire fronça légèrement les sourcils. Apparemment Cynoë n’était pas au courant de la montée de Konrad Von Drak sur le trône, peu de temps auparavant, ce qui pouvait se comprendre ; elle-même ne l’ayant appris que quelques jours plus tôt.

- A vrai dire, chez Cynoë, j’ai appris il y a de cela quelques jours à peine qu’un nouveau Prince Noir était monté sur le trône depuis peu de temps. Il se nomme Konrad Von Drak.

Puis, quand l’Améthyste sous-entendit le fait qu’il n’était pas un animal de compagnie ou domestiqué, tels les chevaux ou autres, Ombeline se récria, sans toutefois être trop brusque, car elle pensait que le fait que l’immense dragon dise cela était lié à ses propos précédents :

- Non, bien sûr que non, vous n’êtes en aucun cas un animal domestique, j’en ai parfaitement conscience, mais, n’ayant jamais eu l’honneur d’être liée à un dragon, je ne suis très certainement pas capable de comprendre la force du lien qui vous uni à la Princesse Kohan.

Puis le majestueux reptile émit l’hypothèse que la jeune vampire, bien qu’aimant les grands espaces, ne s’était pas attendue à rencontrer un dragon, ce qui était totalement vrai.

- Eh bien, il est vrai que je ne m’attendais pas à croiser une si belle créature qu’un dragon en venant dans les plaines sauvages. Mais je suis heureuse de vous avoir rencontré.

Et quand Cynoë mentionna le fait de réussir à maitriser sa soif, elle répondit :

- Les vampires n’ont plus le droit d’attaquer d’humains pour se nourrir, le royaume humain nous envoie des jarres de sang, conservé par magie, pour que nous puissions étancher notre soif. D’autre part, je ne suis pas une nouvelle-née et n’ai besoin de me nourrir que tous les 3 ou 4 jours environ. M’étant nourrie à une jarre avant de venir dans les plaines sauvages, ma soif n’est donc pas un problème pour les quelques jours à venir.

Et elle observa le dragon, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 31 Juil 2016 - 11:32

Le dragon enregistra l'information. Cette nouvelle était toute nouvelle. Konrad Von Drak... Un nouveau Prince Noir se trouvait donc sur le trône. Restait à savoir quelle était sa politique.

°Je ne connais pas ce bipède vampirique... Comment est-il et qu'envisage-t-il de faire pour son peuple ? °

Si Ombeline avait déjà croiser sa route bien entendu. Mais si elle était au courant, il y avait une chance qu'elle ait pu le voir ou le rencontrer, donc à même de répondre à la curiosité du dragon Cette information sera importante pour sa liée et ses pairs. Il fallait espérer que le nouveau Prince Noir n'aura pas une mauvaise impression de la paix actuelle... Puis il revint sur le détail du lien.

°Ne t'inquiètes pas, tu ne m'as point blessé. Il est difficile d'expliquer la profondeur du lien sans être lié soi même. Mais c'est bien plus intense que le lien affectif qu'on peut ressentir avec un de ses proches ou bien un membre de sa fratrie... En équivalence bipède, je pense que des êtres, des parfaits jumeaux seraient à même de se rapprocher de ce que je partgae avec ma liée°

Ainsi apporta-t-il une explication abordable pour la vampire car par moment, il était difficile d'exprimer des choses évidentes pour lui à des bipèdes. Les bipèdes avaient l'esprit plus limité que de celui d'un dragon. Mais des fois, Cynoë était étonné de la portée de compréhension de certains. Mais pour rester en bonne entente avec cette espèce, il essayait de garder un vocabulaire accessibles avec les êtres avec qui il conversait.

Puis il acquiesça la tête pour approuver la précaution judicieuse d'Ombeline de s'être nourrie avant de partir en vadrouille. Il était au courant de l'apport de jarres emplies de sang de volontaires et scellées magiquement pour éviter que les vampires n'en reviennent à chasser leur proie comme avant.

°Le hasard fait bien les choses on dirait et en plus tu es prévoyante. Une belle qualité que voilà. Ainsi tu sais profiter de tout le temps que tu as à voyager dans les grandes plaines et profiter des grands espaces que la nature nous offre. Ces précautions apportent finalement une récompense que tu n'avais nullement prévue : tu as croisé un dragon. Moi je suis heureux de converser avec toi. J'apprécie toujours de croiser de nouvelles têtes et d'apprendre comment les choses se passent. J'admets que je suis curieux par moment. Marchons un peu si cela ne te dérange pas, ce serait dommage de pas savourer l'environnement qui nous entoure en restant sans bouger..°

Il se releva doucement pour se mettre sur ses quatre membres puissants et musclés, veillant à ne pas bousculer la dame vampire ou de l'effrayer par ses mouvements. Il était fin mais il était quand même grand pour un dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Jeu 4 Aoû 2016 - 23:00

Quand Ombeline informa le dragon d’Améthyste de la venue sur le trône vampirique de Konrad, il lui demanda comment ce dernier était et ce qu’il envisageait de faire pour son peuple. Mais, bien que la jeune vampire ait rencontré le nouveau Prince Noir, il ne lui avait pas fait part de ses projets. Après tout, il l’avait plus considérée comme une fugitive dangereuse qu’il fallait torturer que comme une de ses sujets.

De ce fait, son air devint grave et sérieux. Elle espérait que l’immense saurien ne verrait pas ce qu’elle allait lui dire d’un mauvais œil, car elle l’appréciait et ne souhaitait pas s’en fait un ennemi.

- Eh bien, pour être franche Cynoë, après la mort de Vraorg, je suis partie à Caladon. J’ai déserté mon poste de tortionnaire à la solde de Lorenz Wintel, car je considérai que l’on avait plus besoin de moi, d’autant plus que c’était désormais Kylian Wallam le Prince et du fait qu’il soit totalement opposé dans ses projets à Lorenz, je ne voyais pas l’intérêt pour moi de rester à DureRoc. Quand je suis revenu, il y a quelques jours, Konrad Von Drak m’a capturée alors que je venais simplement aux nouvelles. Je ne suis pas du genre à me laisser faire et j’ai d’ailleurs blesser plusieurs gardes avant que l’on ne me maitrise et ne me jette dans une geôle.

Elle marqua une pause avant de reprendre, souhaitant s’expliquer un peu plus par rapport à sa désertion :

- J’ai également déserté car j’avais fini par comprendre que j’avais fait une erreur en me mettant au service de Lorenz Wintel et je me suis installée à Caladon en attendant de me faire oublier de lui.

Puis Cynoë lui dit qu’elle ne l’avait pas vexé par rapport à son lien avec la Princesse Esmelda Kohan et il tenta de lui expliquer, bien que, comme elle lui avait dit, elle n’était pas réellement à même de saisir ni même comprendre le lien entre un dragon et sa ou son lié, n’était elle-même pas dans cette situation. Elle pouvait tenter de l’imaginer, mais elle ne pouvait pas réellement le comprendre. Des parfaits jumeaux ? Comme… des âmes jumelles ? Ou bien… des âmes divisées qui ne faisaient plus qu’une quand le lien était créé ?

- Votre lien… vous le ressentez comme si la Princesse était votre âme jumelle ou l’autre moitié de votre être, si je comprends bien ?

A vrai dire, elle avait du mal, mais elle s’efforçait de comprendre et cela se voyait dans ses yeux bleus.

Quand l’immense reptile proposa à Ombeline de marcher un peu et se leva, la jeune vampire ne bougea pas. Elle avait confiance en Cynoë. Après tout, s’il avait voulu la blesser, il l’aurait sans doute déjà fait. Et elle ouvrit de grands yeux devant la taille du magnifique dragon d’Améthyste. Il était réellement immense, bien plus que ce à quoi elle s’attendait.

La jeune vampire répondit, alors qu’ils commençaient tous deux à marcher :

- Je n’apprécie pas réellement de dépendre de ma soif de sang, aussi je prends toujours mes précautions le plus possible quand je me déplace ou que je voyage. J’apprécie par contre également d’avoir l’honneur de converser avec un dragon, je ne pense pas que cela soit donné à tous. A dire vrai, je ne sais pas même combien de dragons vivent en Armanda…

Tout en parlant, elle observait le paysage, aux côtés du dragon d’Améthyste. Elle avait gravé l’image du magnifique reptile dans sa mémoire, afin de pouvoir le peindre, une fois qu’elle serait retournée à Caladon, auprès de Lewyn, s’il y était toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 7 Aoû 2016 - 19:55

Le dragon écouta les dires de la vampire. A entendre son parcours, elle ne tenait pas en place à des postes sérieux. En même temps, il ne pouvait pas la blâmer réellement. Déjà il comprenait largement mieux les humains que les vampires et ensuite, Ombeline n'avait pas dû se retrouver à des places faciles avant et pendant la prise du pouvoir par Vraorg. Plus encore quand elle lui décrivit ce qu'elle avait fait. Point étonnant alors qu'elle eut été désireuse de déserter.

°Se retrouver au service d'un Prince Noir et en voir un autre arriver, je peux comprendre que cela ne soit pas aisé de rendre des comptes, plus encore quand tu cherches à reprendre des contact et qu'un autre Prince Noir fait office de nouvelle tête dirigeante. Tu as donc été capturée. Il te croit peut être encore au service de Lorenz, même si on n'entend plus parler de celui-là. Quand on a été au service de l'adversaire d'un autre, il est difficile d'être bien vu°

Qui sait si chez les vampires ne prenaient pas les leurs en traître directement et sans demander des explication quand le ''trône'' changeait de séant. Le dragon se nota pour lui-même qu'il devra s'intéresser avec plus d'intérêts à leur société et leurs moeurs.

°Tu risques d'attendre longtemps si tu veux te faire oublier de Lorenz. Les vampires vivent éternels... Mais je pense que la chance est avec toi, Lorenz a disparu aux dernières nouvelles. On ne sait pas ce qu'il est devenu. Donc à mon avis, la crainte de le recroiser un jour s'estompera plus vite que tu ne le penses. mais en tout cas, je crois que tu n'as pas à avoir honte du choix que tu as fait. On commet tous des erreurs et s'en rendre compte est déjà un bon pas en avant°

Le dragon ne lui faisait pas la morale, il était comme dans une optique de la rassurer en somme sur son incertitude des choix qu'elle avait faits. Il en revint à ce que le Lien était comme impression. La vampire avait trouvé une image assez proche de sa propre impression.

°C'est exactement cela. Si elle vient à mourir ou l'inverse, c'est comme si on nous déchirait de l'intérieur. Nous nous complétons. °

Ils commencèrent donc à marcher, le dragon dut faire de courtes enjambées pour ne pas distancer la vampire. Lui quand il posait un antérieur ou un patte postérieure, la vampire devait courir pour le rattraper.

°Vu les précautions que tu prends, tu es loin de réagir comme un Nouveau-Né. Tu contrôleras plus ta dépendance et pas à te jeter sur la première proie venue. Et effectivement, ce n'est pas donné à tous de converser avec moi. La plupart des rencontres se terminent en hurlements d'effroi. Les bipèdes mortels sont si sensibles en découvrant sous leurs yeux une créature plus grande qu'eux. °

Il offrit un moment de silence à la vampire, le temps de faire quelques pas ''draconiques''

°Et comment occupes-tu tes journées à Caladon ? °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Mar 9 Aoû 2016 - 23:39

La jeune vampire écouta Cynoë lui dire qu’il comprenait qu’elle ne sache pas vraiment où se mettre pour rendre compte de sa désertion au nouveau Prince et il émit l’hypothèse que Konrad la pensait peut-être toujours au service de Lorenz, ce qui était probable, après tout, même si l’on n’avait plus de nouvelles de lui depuis qu’il avait disparu.

Puis l’immense dragon lui dit d’un ton à la fois compatissant et rassurant qu’il serait sans doute difficile pour elle de se faire oublier de Lorenz après avoir été à son service et avoir ensuite déserté. Et le grand reptile avait raison. Les vampires étant immortels, leurs rancœurs et leurs haines l’étaient tout autant, surtout pour ceux qui avait l’orgueil ou la jalousie irritable.

Elle répondit donc, essayant de s’expliquer :

- S’il est vrai que je me suis rendue compte de mes erreurs, je ne peux toutefois pas dire que je ne regrette pas ce que j’ai fait, ni n’en ai pas honte. J’étais perdue, certes, à la suite d’un drame personnel, mais je n’aurais pas dû me mettre au service de Lorenz sans réfléchir. Je ne voyais pas d’autre option pour moi à l’époque. Mais j’ai eu tords. J’aurai dû déserter bien avant et rejoindre le protectorat. Malheureusement, je ne peux plus rien y faire désormais. C’est du passé et je ne peux le changer.

Puis l’Améthiste lui confirma que ce qu’elle avait tenté de comprendre par ses propres mots, sur son lien avec la Princesse Kohan. Et il lui dit aussi qu’en cas de mort de l’un ou l’autre des liés, celui encore en vie ressentait une souffrance atroce.

- Mais… Donc si la Princesse vient à mourir, vous en souffririez tellement que vous mouriez vous aussi… ? Être liés ne doit pas être toujours facile à vivre… Et… Je me demandais… La Princesse Kohan étant humaine, continue-t-elle de vieillir normalement… ? Et elle finira fatalement par mourir un jour… Ce qui entrainerait votre mort également, non… ?

Son regard bleu brillait de larmes de sang, sans toutefois qu’elles s’échappent de ses yeux, et pour cause, ses sentiments la rendaient bien plus empathique que la grande majorité des vampires. Elle essaya néanmoins de les ravaler afin de ne pas alerter le dragon outre mesure en pleurant.

Puis, quand Cynoë évoqua le fait qu’elle était assez âgée pour réussir à se maîtriser face au sang, et que la plupart des gens hurlait de peur en le voyant, elle répondit, ouvrant de grands yeux incrédules, alors que tous deux marchaient – du moins Cynoë, car elle devait plutôt courir un peu pour ne pas être distancée par l’immense et magnifique créature ailée :

- Eh bien, je ne suis pas aussi jeune qu’un nouveau-né, mais je ne suis pas si âgée non plus. A vrai dire, je vais tout juste fêter mes 300 années vampiriques cet hiver. Et cela m’étonne réellement que la plus part des humains que vous rencontrez soient terrifiés par vous. Après tout, ce sont les dragons qui apportent la magie en Armanda, ils devraient vous respecter et vous admirer, plutôt que d’avoir peur. Du moins, il ne s’agit là que de mon humble avis.

Et, après un long silence, pendant lequel ils continuèrent tous deux de marcher dans les plaines, le dragon demanda à Ombeline comment elle occupait son temps à Caladon. Et la jeune vampire répondit en souriant :

- Je possède une demeure à Caladon, où il m’est possible de recevoir des invités aussi bien humains et elfes que vampires, et j’y ai un atelier de peinture, ainsi que ce que j’appelle une roseraie d’intérieur. Je joue aussi de la flûte de pan et de la harpe de temps à autres. D’ailleurs, en parlant de peinture, je pense vous peindre une fois rentrée à Caladon. J’espère pouvoir vous rendre hommage par ce tableau que je ferai de vous, Cynoë.

En disant cela, elle regardait l’immense saurien de la même couleur que la pierre qui brillait à son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Ven 12 Aoû 2016 - 9:53

°Le passé appartient au passé, mais il te sert pour avancer. De tes erreurs passées, tu en as tirés de l'expérience et tu avances maintenant en ne souhaitant plus les réitérer. °

Mais elle devait sans doute déjà le savoir cela. Il jugea donc inutile d'apporter une pensée à ce point là. Dès qu'un être comprenait ses erreurs et n'espérait plus les refaire, c'était déjà une victoire qu'il s'accordait à lui-même. Donc ressasser ne serait que morfondre l'âme peiné. Pourtant le dragon se permit un petit rajout malgré tout

°Tu as choisi une bonne voie et je pense que tu seras t'y tenir. °

C'était à prendre comme un encouragement. Puis quand à l'affaire du lien qu'il entretenait avec sa belle liée, il confirma les hypothèses de la jeune femme.

°C'est exact. Quand un lié de dragon meurt, cela déchire l'âme du dragon, comme si on lui arrachait son être. Nos âmes sont unis dans les émotions, mais aussi dans l'âme. C'est indescriptible comme sensation et cela est au delà de toute douleur qu'on peut connaître. J'ai déjà eu à subir cette expérience et la mort est la seule chose que l'on désire. On ne ressent plus le besoin de vivre après la perte de sa moitié d'âme...°

Il garda un instant de silence, se remémorant ce qu'il avait eu à subir. Sans le concours de Skade et de Merithyn, il ne serait sans plus là à en parler....

°Le lien que nous entretenons ensemble fait qu'elle ne vieillira pas comme une bipède normale. Elle vivra aussi longtemps que moi je vivrai. Elle mourra quand je viendrai un jour à mourir, mais cela n'arrivera pas avant quelques millénaires pour une vie normale d'un dragon°

Autant dire une quasi éternité. Il n'avait eu qu'à tourner la tête pour voir les yeux de la vampire. Pour lui les vampires ne pleuraient pas ou presque. A la voir ainsi, chose certaine était qu'elle était émotive pour une vampire. Une bonne chose aux yeux du dragon. Il ne fit aucun commentaire à ce sujet. Peut-être que cela la rassurera alors. Il se mit doucement à rire, d'un rire mental qui résonna en douceur dans l'esprit d'Ombeline.

°Mon espèce apporte la magie oui. Mais nous crachons le feu, nous sommes immenses, nous représentons la force brute et la forte intelligence qui nous rend bien meilleurs que les humains. Nous sommes dotés de crocs et de griffes. D'une bouchée nous pouvons manger un bipède et encore... J'ai découvert que les humains et d'autres bipèdes encore sont vite effrayés par ce qu'ils ne peuvent pas contrôler. On ne contrôle ni ne domine un dragon, qui a alors toute liberté de ses actes et n'a rien à justifier... °

Et comme les bipèdes aimaient avoir le contrôle sur la nature et les leurs, il était presque rageant comme effrayant de voir un dragon se passer d'eux et pouvoir s'imposer s'il le désirait ; réellement

°Tu as des activités des plus intéressantes et très atypiques pour un membre des vampires. Mais c'est une bonne chose. Ainsi tu désires me peindre une fois de retour chez toi... désires tu que je prenne une pose en particulier pour la mémoriser ? °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Sam 13 Aoû 2016 - 22:14

Aux paroles rassurantes et encourageantes du dragon sur son passé, la jeune vampire sourit. En effet, elle comptait bien ne pas reproduire ses erreurs. Et maintenant qu’elle avait Lewyn, elle n’avait plus aucune raison de les reproduire. Elle n’était plus seule et rongée par la souffrance.

- Vous avez raison Cynoë, je ne compte pas reproduire mes erreurs passées. Et je ne compte pas rester sous la coupe du nouveau Prince, à vrai dire… Pas après ce qu’il m’a fait. Je ne suis pas une pleutre, loin de là, mais la torture qu’il m’a fait subir… ne m’incite pas à rester à son service comme je le fût jadis pour Lorenz.

Sourire qui disparut quand l’immense reptile d’améthyste lui confirma que, si la Princesse Kohan venait à mourir prématurément, il en serait de même pour lui, car il ne pourrait plus vivre sans elle, qui était sa moitié d’âme. Les larmes revirent à la charge quand Cynoë mentionna le fait qu’il avait déjà dû subir la perte de la Princesse par le passé. Oui, il lui semblait se souvenir que la Princesse Kohan avait été tuée par Vraorg puis ressuscitée lors de la bataille des marais sanglants, au même titre que Lorenz. Cela avait dû être atroce pour le dragon, de supporter tant de douleur.

- Cela a dû être horrible pour vous de rester en vie pendant tout ce temps avant que la Princesse ne soit ressuscitée… Je… Je ne sais pas quoi dire d’autre si ce n’est que cela me fait également fort mal que vous ayez eut à subir pareil supplice… je ne peux malheureusement qu’imaginer ce que vous avez ressenti…

Et la larme de sang perla, sans qu’elle s’en rende compte. Son empathie, du fait qu’elle ait bien plus de sentiments que ses congénères, lui semblait exacerbée. Elle ne pouvait en effet qu’imaginer ce que le magnifique saurien avait ressenti, lorsque sa liée était morte de la main de Vraorg, mais rien que le fait de l’imaginer lui faisait mal.

Quand Cynoë lui apprit que la Princesse ne vieillirait plus comme une humaine, mais vivrait autant que lui tant qu’il serait en vie, cela allégea un peu le cœur mort de la jeune vampire, sans qu’elle sache vraiment pourquoi. Elle se sentait soulagée pour la Princesse et Cynoë qu’ils puisse demeurés liés pendant plusieurs millénaires et elle espérait que serait le cas.

Puis l’immense dragon émit un rire doux qui acheva de consoler Ombeline. Elle répondit alors à l’explication du magnifique reptile :

- Oui, il est vrai que vu sous cet angle, les dragons semblent dangereux et certains peuvent certainement l’être s’ils le désirent, mais, en ce qui vous concerne, Cynoë, j’ai confiance en vous. Car, si vous aviez voulu me faire du mal, vous l’auriez sans doute déjà fait.

Et elle répondit à la demande de pose de Cynoë pour la peinture avec un sourire :

- Oh, ne vous donnez pas cette peine. Je vous peindrai lorsque vous étiez allongé dans l’herbe et que nous avions commencé à converser, si cela vous convient, bien entendu. J’espère vraiment réussir à vous rendre hommage avec ce tableau.

Et elle le pensait sincèrement, elle allait essayer de rendre ce portrait de Cynoë aussi réaliste et ressemblant du véritable dragon d’Améthyste que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Lun 15 Aoû 2016 - 11:44

Le dragon comprenait parfaitement le ressenti de la vampire. Lui même avait été contraint, pour préserver la vie de sa liée, à servir Vraorg. Et quand l'occasion s'était présenté de le fuir, il n'avait pas hésité à se sauver. Il espérait ne plus jamais avoir à subir un tel joug.

°On dirait presque que tu souhaiterais sa mort d'office, sans lui laisser le temps de montrer ce qu'il est réellement. Mais il est vrai que des fois, la prévention vaut mieux... Même si c'est délicat à appliquer. Mais je te rassure, je te reprocherai pas d'avoir ce genre de penser. Quand on a mené une existence douloureuse comme la tienne, on ne désire pas la subir à nouveau. Quand à la perte de ma liée, c'était dur oui. Lutter contre soi même et le désir de mourir qui arrive à des instants insidieux de faiblesse.... Merci de ta compréhension°

La larme de sang de la vampire roula un peu sur sa joue. Le dragon fit comme s'il n'avait rien vu. Quand un vampire pleurait, il savait que ce n'était pas pour rien. Car étant mort, un vampire ne pleurait pas comme un vivant, usant du sang qu'il ingérait dans ses veines comme seul fluide existant pour verser des larmes. Les émotions ressenties par Ombeline étaient donc sincères. Elle devait être comme cet autre vampire que le dragon connaissant : Lewyn. Lui aussi donnait l'impression d'être resté humain. A faire la comparaison entre les deux êtres, Cynoë comprit rapidement qu'il appréciait les vampires ayant gardé une certaine âme, capable de ressentir encore des choses malgré leur immortalité.

°En effet. Et je n'aurai guère pris le temps de converser avec toi. Tu es un membre de ton espèce que j'apprécie le plus, à savoir de ressentir les choses et ne pas être simplement un prédateur avide de se nourrir des espèces inférieures. Et donc si tu n'as pas besoin d'une posture particulière de ma part, je ne peux qu'exprimer le plaisir que je ressens d'avancer à voir comment tu me représenteras quand tu m'as découvert. Je ressens même ce frisson que vous appelez excitation chez vous les bipèdes°

Le dragon fit encore quelques pas, avant de reprendre.

°Peut être aurais-je l'occasion de voir comment tu peins. Il y a bien des choses que les bipèdes sont capable de faire que moi, dragon, je ne saurai jamais faire. Mes griffes ne sont guère adaptées pour du travail délicat...°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Mer 17 Aoû 2016 - 22:02

Après que Cynoë lui eut donné son point de vue sur Von Drak et l’eut remercié pour ça compréhension envers la souffrance qu’il avait ressenti lors de la perte de sa liée, la jeune vampire secoua tout d’abord la tête et s’expliqua sur le nouveau Prince Noir :

- Je ne désire pas réellement voir le nouveau Prince vampirique mort, mais il est vrai que lui, n’a pas cherché à comprendre et a envoyé la garde sitôt après que je sois entrée dans l’enceinte de la citadelle, comme si j’étais une criminelle dangereuse qu’il fallait à tout prix maitriser… Et j’avoue que je ne me suis pas laissée faire… Je n’aime pas… me sentir acculée… piégée… et c’est précisément ce qu’ont tenté les gardes… Ils m’ont encerclée… et de ce fait je suis devenue agressive… alors qu’il en aurait été tout autrement s’ils étaient simplement venus à moi en m’informant que le nouveau Prince Noir désirait s’entretenir avec moi… Alors, après cette arrestation, qui pour moi, n’avait aucun sens, et la torture qu’il m’a fait endurer par le suite… Je ne peux pas dire que je le porte dans mon cœur…

Puis elle tourna son regard bleu ciel vers l’immense dragon et, hésitante, posa doucement sa main sur la patte avant du magnifique reptile, espérant le contact réconfortant pour lui :

- J’aurai aimé pouvoir vous aider à surmonter cette épreuve, Cynoë… J’ai moi-même perdu un être cher, avant de me laisser entrainer par Lorenz… je ne peux qu’imaginer votre douleur, mais je pense pouvoir la comprendre en partie… La perte d’un être cher n’est jamais aisée… encore plus dans le cas d’un lié…

Puis l’Améthyste lui dit qu’il appréciait le fait qu’elle ne soit pas comme la plupart des autres vampires, dénués de sentiments, seulement guidés par leurs instincts de prédateurs, froids, calculateurs et d’une logique stérile de toute émotion :

- Oui, il est vrai que je ressens plus de sentiments que la majorité de mes congénères… Je ne sais pas d’où cela vient… Je ne connais que deux vampires ayant également des sentiments : l’un s’appelait Marius Lazare, il a été mon père vampirique et mon mentor et il m’aimait tant qu’il a sacrifié son existence pour que je puisse vivre. C’est lui, l’être cher que j’ai perdu… L’autre se nomme Lewyn Viladric, il vit avec moi depuis peu à Caladon. Nous… avons eu un véritable coup de foudre… Et il m’a permis de remonter la pente. Vous m’auriez connue il y a quelques semaines, je n’aurai pas été du tout la même…

Et Ombeline sourit quand l’immense dragon lui dire qu’il était excité et avait hâte qu’elle le peigne. Il est vrai que cela pouvait se comprendre, Cynoë ne devait pas rencontrer tous les jours de personnes souhaitant réaliser des portraits de lui.

Puis elle se remit à sa hauteur alors qu’il marchait encore un peu et ajoutait qu’il aurait sans doute l’occasion de la voir à l’œuvre, avant de constater que les races bipèdes étaient mieux disposées pour les travaux plus délicats et précis qu’un dragon, ce à quoi la jeune vampire répondit, avec un sourire entendu sur les lèvres :

- Certes, les humains, elfes et vampires sont plus enclins à pouvoir réaliser des choses minutieuse, mais les dragons, eux, peuvent voler en peu de temps où bon leur semble, et ce sont des créatures magnifique, vous êtes une créature magnifique Cynoë et je suis encore une fois sincère dans mes propos. Peut-être pourrai-je apporter mon matériel de peinture une fois prochaine dans les plaines sauvages pour peindre le paysage et vous montrer la toile que j’aurai fait de vous, qu’en pensez-vous ?

Puis, elle ajouta, l’air rêveur, les yeux tournés vers la voûte céleste nocturne :

- Je dois avouer que voler m’a toujours fait rêver… Comment est Armanda vu du ciel ? Voit-on loin ? La sensation de vol est-elle grisante ? Cela fait-il peur, au contraire ? Les paysages sont-ils comme des taches de différentes couleurs sur une toile ? Autant de questions que je me suis régulièrement posées… Cela doit être merveilleux de pouvoir voler librement comme le font les dragons…
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Jeu 18 Aoû 2016 - 15:04

Le dragon semblait comprendre la position de la vampire.

°Quand on entrave ta liberté, quand on t'impose de suivre des voies qui ne sont pas les tiennes, entourées de murs de contraintes, tu n'as envie que d'une chose : de fuir et de retrouver la seule liberté qui te convienne le mieux. Je pense que le Prince Noir ne t'a pas permis de garder cette liberté. Au lieu de te convoquer convenablement, il te fait prisonnière. Etrange manière que cela pour te parler en vis à vis. °

Il avait eu la même impression quand Vraorg avait imposé, à lui et à sa liée de vivre sous son joug, prêt à se plier à sa volonté quand il l'ordonnait. Heureusement les circonstances durant le vil règne du Blanc avait permis au dragon de prendre le premier échappatoire dès que sa liée était revenue d'entre les morts. La vampire avait fait pareille, à sa manière.

Il avait à peine frémi en sentant la main froide de la vampire sur ses écailles de son antérieur. Le réconfort de la vampire était très fort à percevoir, ce qui renforçait son idée qu'elle était bien plus qu'une simple vampire. D'ailleurs elle lui apporta une précision qui ne l'étonnait guère mais à entendre un nom qu'il connaissait....

°Il n'est jamais agréable de perdre des êtres qu'on apprécie de coeur et d'esprit... et ainsi tu as rencontré Lewyn. Je ne suis pas étonné que la... hum, la foudre vous ait frappés. Lui aussi est un vampire bien ouvert aux émotions. °

Le terme de coup de foudre était une image que le dragon peinait toujours à comprendre. Les bipèdes et leurs jeux de mots....Mais au moins il était ravi de savoir que la vampire s'était pris d'une certaine affection pour Lewyn. Qui se ressemblait s'unissait. Puis il se sentit flatté par les paroles nouvellement prononcées d'Ombeline.

°Si j'avais une peau comme la tienne, j'aurai rougi devant tant de compliment, très chère. et ce sera une joie de te revoir à cette fois prochaine. Par contre, te décrire Armanda vu du ciel est un peu difficile...°

Et s'il lui montrait plus aisément que par des mots ? Il pourrait lui montrer des images par la pensée, mais le processus étaient à chaque fois un peu contraignant.

Sans mot dire, il attrapa la vampire de son antérieur et prit la voie des airs aussi vivement qu'il pouvait le faire, l'air sifflant à ses oreilles. Il assura sa prise avec son autre antérieur et monta sûrement vers les nuages. Le sol s'éloignait de plus en plus... Arrivé à une bonne hauteur, il stabilisa son vol et se mit à planer.

°N'aie crainte, je te laisserai pas tomber. Je pense que vu ta position, tu auras bon nombre de réponses à tes interrogations. °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 21 Aoû 2016 - 18:39

La jeune vampire répondit à Cynoë, les sourcils froncés, sur le fait qu’il ait été étrange que Von Drak la fasse prisonnière alors qu’il voulait s’entretenir avec elle :

- Je suis bien d’accord que le nouveau Prince à des manières particulières pour convoquer les gens à qui il désire parler…

Quand l’immense reptile mentionna le fait qu’elle connaissait Lewyn et qu’il était, lui aussi, capable de ressentir bien plus les émotions, Ombeline ouvrit de grands yeux étonnés et un sourire étira ses lèvres :

- Oh, vous avez rencontré Lewyn ? Il n’a pas encore eu l’occasion de me parler de vous, mais je pourrai lui demander une fois rentrer à Caladon. Lewyn est quelqu’un d’extrêmement gentil en tant que vampire. Et… je pense qu’il déteint un peu sur moi, bien que cela ne me dérange aucunement.

Et elle sentit la perplexité dans la voix du grand dragon quand il parla du coup de foudre qu’elle avait eu avec Lewyn, et elle se rendit compte qu’elle avait utilisé une image qu’il ne comprenait sans doute pas.

- Je suis désolée, vous n’avez certainement pas compris cette métaphore à la foudre… Les humains utilisent cette expression pour dire que l’amour les touché comme un éclair frappe soudainement le sol, d’un seul coup. Pour ce qui est des elfes, je ne sais pas s’ils utilisent cette expression.

Puis l’Améthyste lui répondit que s’il avait eu la peau d’un humain, d’un vampire ou d’un elfe, il aurait rougi face aux compliments qu’elle lui faisait et qu’il serait difficile de lui décrire Armanda vu du ciel. Et avant même qu’Ombeline ai pu répondre que cela ne faisait rien, il l’avait attrapée dans sa patte antérieure et s’était envolé rapidement dans les cieux nocturnes.

Une fois assez haut, l’immense dragon se mit à planer et lui dit qu’il ne la laisserait pas tomber. Comme elle l’avait dit à l’Améthyste, elle avait confiance en lui et elle n’avait pas peur. La vampire se pencha un peu pour regarder en bas : c’était si petit vu d’ici ! Elle voyait le rocher où elle avait été assise auparavant, réduit à l’état de gravier, les broussailles et les hautes herbes pareilles à de vastes champs de cils, elle apercevait même DureRoc non loin, semblable à une citadelle de poupées abandonnée là par un enfant et les lumières de Caladon, à l’ouest.

Ombeline trouvait que les plaines sauvages, bien que d’une beauté féroce et pouvant se révéler dangereuse, l’étaient encore d’avantage vu du ciel.

Elle regardait tout, s’émerveillant comme une enfant de la beauté du paysage. Elle se sentait étrangement bien, suspendue ainsi dans les airs par Cynoë. Puis elle tourna la tête vers l’immense saurien et lui dit, ses yeux bleus aussi brillants que des étoiles :

- Merci beaucoup Cynoë ! Je n’en demandais pas tant vous savez, cela me fait vraiment plaisir !

La jeune vampire rayonnait de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 28 Aoû 2016 - 15:39

Le dragon s'était quand même attendue à un peu de panique de la part de sa passagère. Mais à son grand plaisir, elle n'avait point crié, point gesticulé comme cela se produisait quand des humains étaient embarqués de la sorte. Et une fois dans les airs, une fois le vol du saurien ailé stabilisé, Ombeline avait gardé un long moment silencieux comme pour marquer l'instant unique qu'elle vivait. Il la sentait bouger pour contempler le monde entier qui s'ouvrait en dessous d'elle.

Il avait tourné sa tête pour croiser d'un oeil ambré le regard plus que ravi de la vampiresse. Ses yeux étincelaient d'un bonheur sans nom. Point de vertige ou de crainte, juste le plaisir de découvrir une chose inédite, qu'elle n'aurait jamais cru possible. Le dragon battit de temps à autres les ailes pour garder sa vitesse et son altitude.

°Tu n'as pas à me remercier. Voler est pour moi une chose naturelle et t'offrir un instant dans ce royaume aérien est très simple pour moi. Ce serait plutôt à moi de te remercier pour m'avoir expliqué cette histoire de coup de foudre. Les bipèdes ont tellement de mots aux sens compliqués qu'ils trouvent en plus le moyen de donner d'autres sens encore. °

Voler était quelque chose, même si cela restait naturel pour l'Améthyste, comme une seconde nature. Il appréciait de voler et se rendait à peine compte de l'immense honneur qu'il offrait à permettre à des êtres à deux jambes comme Ombeline de les parcourir le temps d'un vol en sa compagnie. Ce n'était pas comme voler avec sa liée certes, mais partager l'empire des cieux était toujours gratifiant. La preuve en était le ressenti positif de la vampire

°Lewyn va être ravi que tu aies pu découvrir les cieux. Là tu auras de quoi en raconter plus encore avec lui. Et tu es certaine que ce n'est pas toi qui détient sur lui ? Des fois, je vois des femelles des bipèdes toute espèce confondue réussir à plier les mâles à leur jugement, leurs idéaux et bien d'autres choses. °

Il se demandait ce qu'elle allait répondre à cela.

°Souhaites-tu découvrir d'autres sensations du vol encore ? De ressentir l'air d'une autre façon que de simplement voler ? °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 11 Sep 2016 - 19:35

Alors qu’elle était suspendue dans les airs dans la patte de Cynoë, la jeune vampire sourit au grand dragon qui la remerciait de lui avoir expliqué la métaphore qu’elle avait employé un peu plus tôt sur la foudre.

- Oui, il est vrai que les humain, elfes et vampires peuvent utiliser des mots compliqués pour former des phrases qui le sont encore plus dans leur interprétation… Moi-même je peux parfois avoir du mal à comprendre ce qu’une personne essaye de me dire si elle utilise une expression que je ne comprends pas.

Elle était émerveillée par ce qu’elle voyait, ce paysage était totalement inédit pour elle et elle avait la ferme intention de l’immortaliser sur une toile. Peut-être même plusieurs. Elle inscrivait donc tous les détails de ce qu’elle voyait de cette beauté sauvage dans sa mémoire afin de la reproduire avec la plus grande fidélité au paysage d’origine.

Puis le grand saurien améthyste mentionna le fait qu’elle aurait matière à discuter avec Lewyn. Et il lui demanda également si elle était certaine que ce n’était pas elle qui avait influencé son amant.

- En effet, je vais avoir bien des choses à lui raconter, une fois retournée auprès de lui, répondit-elle avec un sourire.

Puis elle marqua une pause, réfléchissant aux dernières paroles de Cyboë :

- Non, je suis sûre que c’est lui qui m’influence et non l’inverse. Je ne connais Lewyn que depuis peu de temps et je sais que je n’étais pas la même avant de le rencontrer. La mort de mon premier amour, mentor et père vampirique il y a plus de deux siècles m’a beaucoup affectée et c’est ce qui m’a conduit à faire de mauvais choix.

Et Ombeline pencha la tête de côté, elle ne savait pas réellement ce que voulait dire Cynoë, mais, à dire vrai, elle se moquait un peu du sens des mots. Elle était curieuse. Elle voulait expérimenter ces sensations de vol, sentir le vent sur sa peau, dans ses cheveux. Alors elle offrit un sourire rayonnant à l’Améthyste et répondit, des étoiles dans les yeux :

- J’aimerai beaucoup, en effet ! Et j’ai confiance en vous Cynoë, peu importe ce qu’implique ce que j’expérimenterai avec vous.

Elle se demandait s’il allait la laisser plonger en chute libre vers le sol. A cette hauteur, elle risquait fort de s’écraser, mais, comme elle l’avait dit, elle avait confiance en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Lun 26 Sep 2016 - 15:34

°C'est encore plus dur pour moi de parler par moment avec les bipèdes des trois espèces. Vous usez de concepts qui ne nous sont pas naturels, pour nous les dragons. Il y a des choses que j'ai du longuement étudier avant de réussir à comprendre la base de ces mêmes choses qui vous paraisse, à vous, aisé, comme acquis dès la naissance, car vous baignez dedans... Comme l'usage de l'argent pour faire l'acquisition de biens matériels.°

Les dragons quand ils avaient besoin d'une chose, n'avaient qu'à se servir et ce, sans avoir besoin de demander. Les dragons n'étaient pas au sommet de toute vie sur Armanda ? Les humains se savaient maître en bien des choses, mais quand il fallait exiger quelque chose à un dragon....

L'Améthyste repensait par la suite à Lewyn, qui avait une peur bleue du vide. Le vertige était aux dernières nouvelles un souci assez compliqué à gérer, surtout qu'il était dragonnier. Mais comme il avait pu le promettre d'une certaine manière, il n'en fit aucune mention à la vampiresse. De toute façon, le savoir ne lui servirait pas à grand chose, sauf mettre mal à l'aise le pauvre Lewyn. Et ce serait à lui de lui parler de cette phobie et non à lui d'en causer avec sa passagère.

°Il va être tellement jaloux qu'il te demandera de les faire en peinture pour ne pas en manquer une seule miette visuelle... Quand à l'effet de déteinte émotionnelle sur lui ou toi... Je ne tenais pas à te raviser de douloureux souvenirs. Lewyn est un bon vampire. Ce n'est le genre à vouloir apporter le mal par simple plaisir.°

Puis il revint sur le sujet qu'il avait proposé à sa passagère du moment.

°Bien alors prépare toi ma chère°

Le dragon prit un peu de vitesse et quand il eut atteint celle qu'il désirait, il tourna ses ailes pour commencer à exécuter un large tonneau et une fois qu'il se retrouva sur le dos, il redressa son long et puissant corps vers les hauteurs, laissant entrevoir à la vampire l'immensité des cieux. Sans frontière, sans aucune autre limite, ils paraissaient s'étendre tout autour d'eux sans rejoindre la terre, qui était dans leur dos... Le dragon montait et montait encore. Puis il arc-bouta, menant sa tête en direction du sol et une fois ses ailes repliées, il gagna en vitesse dans le piqué qu'il venait d'entamer.

L'air sifflait de plus en plus, passant d'une douce caresse à un vent entier qui se glissait sur eux. Le sol se rapprochait aussi à grande vitesse. Puis le dragon déplia ses ailes, pour ralentir sa course et entama un virage large pour reprendre un vol plus ou moins véloce. Il baissa sa tête pour voir si sa passagère était toujours bien accrochée


Dernière édition par Cynoë le Mar 18 Oct 2016 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Dim 9 Oct 2016 - 23:10

La jeune vampire regarda Cynoë, compatissante aux difficultés qu’il rencontrait avec le monde bipède. Elle pouvait imaginer ce que cela était pour lui, qui évoluait dans un monde totalement différent de celui des humain, elfes et vampires.

- Oui, je comprends. Les dragons ne sont pas habitués au concept de troc ou de vente pour acquérir quelque chose. Si vous désirez quelque chose, vous le prenez simplement.

Puis elle sourit, un sourire doux et sincère, en pensant à Lewyn. Son aimé, celui pour qui elle ferait n’importe quoi pour le garder en vie ou le rendre heureux, malgré qu’il ne soit pas son âme sœur. Celui qui l’avait fait renaitre à la lumière, qui l’avait fait entrevoir autre chose que l’océan de malheur dans lequel elle se débattait et essayait désespérément de nager depuis plus de deux siècles.

- Oui, il me demandera sans doute de lui peindre les paysages que j’aurai pu voir avec vous, et je m’efforcerais de les reproduire le plus fidèlement possible, ainsi que la peinture que je ferai de vous, Cynoë.

Puis elle marqua une pause et répondit doucement au grand dragon, son regard bleu légèrement terne en repensant à ce qu’elle avait fait par le passé. Elle n’en était pas fière, ça non. Et cette culpabilité la suivrait tout au long de son existence, lui collant à la peau.

- Vous ne pouviez pas savoir pour Marius… Et je suis heureuse que Lewyn soit entré dans ma vie, il m’a permis d’entrevoir une lueur d’espoir, dans la misérable existence que je menais depuis deux-cent ans. Il m’a sauvée de moi-même.

Puis l’Améthyste reprit son vol avec plus de vitesse avant de se retourner dans les airs avant de voler toujours plus haut, offrant l’immensité céleste à la vue de la vampire. C’était magnifique. Elle n’avait même pas les mots pour décrire à quel point le ciel lui semblait beau, les étoiles scintillaient de mille éclats, la lune, ronde et blanche veillait sur eux et sur ses filles, ces innombrables diamants accrochés au velours de la voûte céleste.

Pendant la montée, Ombeline grava également cette image dans son esprit, afin de la retransmettre sur ses toiles. Puis l’immense saurien replongea vers le sol, en piqué. Le vent sifflait avec force aux oreilles de la jeune femme, la sensation était tellement grisante, elle se sentait tellement libre. Elle s’accrochait aux écailles du dragon pour éviter d’être éjectée par les puissantes rafales soufflant sur eux. Elle voyait le sol se rapprocher avec une vitesse croissante.

Et Cynoë déplia de nouveau ses ailes, qu’il avait rabattu sur ses flans quand il avait entamé la descente, afin de freiner leur course en prenant appui sur l’air et il effectua un large virage, ralentissant un peu son vol.

Elle n’aurait su exprimer ce que cette expérience de vol lui avait fait ressentit. Si elle avait été humaine, elle aurait clairement senti l’adrénaline couler à flots dans ses veines, son cœur s’emballé, ses muscles se tendre. Mais elle n’était plus une humaine. Malgré tout, cela lui laissait un sentiment de sérénité. Voler était une chose magnifique. Elle aurait aimé être un dragon en cet instant.

Elle tourna la tête vers l’Améthyste et lui offrit un grand sourire :

- C’était merveilleux, Cynoë ! J’aimerai beaucoup pouvoir être un dragon pouvoir voler, sentir le vent et toucher les cieux…
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes Mar 18 Oct 2016 - 10:36

La vampire résumait parfaitement les choses.

°En effet, les dragons n'ont que faire de ce que les bipèdes usent. A mes yeux c'est intéressant comme cela peut être une perte de temps et une futilité dans le regard d'un autre dragon. °

Cynoë ne s'étendra pas sur la question. Il y avait bien quelques dragons en Armanda, mais il ne connaissait pas tous les points de vue de ses pairs, sauf peut être du dragon Verith, qui exécrait les bipèdes, qui n'étaient rien d'autres que des insectes rampants juste bon à écraser et à détruite dans leur intégralité pour sauver Armanda.

Puis à sa légère confidence, le dragon avait préféré taire ses mots pensés. Il avait usé d'un léger contact mental pour lui apporter une forme de soutien qui s'exprimait émotionnellement. Une chose que sa liée reconnaissait toute de suite, mais comment le prendrait la vampire ? Elle sentirait comme une chaleureuse présence venu en elle comme pour chasser cette étreinte mélancolique qui envahissait son esprit. Peut être que cela ne représentera qu'une petite flammèche réconfortante dans sa longue vie qu'elle avait mené, mais c'était mieux que rien.

°Avec Lewyn, tu auras de quoi connaître une existence bien plus enrichissante et bien plus illuminée qu'autrefois°

Après la descente effrénée, le dragon reprit un peu d'altitude et entendit les mots de la vampire.

°Au moins je t'aurai offert une part de ces cieux. Peu de bipèdes ont cette chance sur leur vie. Et c'est là un cadeau que tu apprécies à sa juste valeur. Je suis heureux qu'il te plaise, mais attention à tes désirs les plus profonds. Être dragon semble merveilleux pour les bipèdes, mais notre existence quasi éternelle peut rencontrer bien des dangers et des inconvénients sais-tu. Mais laissons là ces détails qui embrument l'instant. Volons encore ! °

Elle voulait sentir le vent ? Alors il allait le lui offrir. Il se mit à battre ses ailes avec plus en plus de puissance, prenant une vitesse qui était digne des vents des débuts des tempêtes. L'air caressait cuirasse et peau dans un long baiser frais et caressant. Même en étant perché au plus haut pic du monde, pareille sensation restait unique, que seuls les cieux pouvaient offrir à ceux qui chevauchaient les vents et les nuages.

Cynoë lui offrait le vent qu'un dragon sentait contre lui quand il volait pour fendre les cieux de sa puissance silhouette écailleuse.

Puis il lui offrit d'autres acrobaties encore, qui plurent à sa passagère. Mais toute chose merveilleuse avait malheureusement une fin. Il était temps pour la vampire de rentrer. Le dragon se fit alors un devoir de la mener chez elle, lui épargnant un long trajet de retour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Dents pointues oui, mais différentes

Revenir en haut Aller en bas

Dents pointues oui, mais différentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dents pointues oui, mais différentes
» Les différentes fourrures d'Ariena
» Les différents types de métal
» une recontre aux dents pointues (pv Antonio et Jasper Torn)
» Ca a des dents pointues, mais c'est pas forcément mauvais. [PV Elena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-