Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Lun 11 Juil 2016 - 5:07

23 août de l’an 7 d’obsidienne


Il était encore très tôt, mais, déjà, une belle journée s’annonçait. À travers les fins rideaux de la suite royale, Orfraie apercevait les premiers rayons du soleil pointer le bout de leur nez. En même temps que l’apparition de l’astre du jour, les oiseaux commençaient à chanter, sortant de leur nid. Leurs petits piaillements aigus parvenaient parfaitement jusqu’aux oreilles de la vampiresse. Celle-ci fermait donc les yeux, se laissant bercer par cette agréable musique.

Juste à côté d’elle, un autre air, bien plus agréable encore, se jouait. En effet, dans le creux de ses bras dormait paisiblement Luna. La jeune humaine était tombée de sommeil, épuisée par sa journée et … Par son amante. La vampiresse l’avait longuement observé, un sourire aux lèvres, avant de fermer les yeux à son tour. Elle n’avait pas dormi, bien entendu, mais câliner la jeune humaine dans son sommeil, veiller sur elle et la bercer était un passe-temps très agréable. De plus, écouter les battements réguliers de son cœur ainsi que sa respiration lente et mesurée avait le don d’apaiser Orfraie. C’était étrange, en y pensant, car cela aurait dû davantage lui donnait soif… Ça avait été le cas… Mais désormais, ça ne l’était plus. La soif de sang d’Orfraie avait laissé sa place à une soif tout aussi intense mais bien plus agréable pour elle deux… Et bien plus facile à combler.

Le sourire de l’ancienne princesse s’agrandit lorsque les rayons du soleil passèrent à travers la fenêtre et vinrent réchauffer leurs deux corps nus et entrelacés. Orfraie adorait cette sensation et encore plus lorsqu’elle pouvait admirer ce spectacle sur le corps de Luna. C’est d’ailleurs ce qu’elle fit. Le drap posé sur ses hanches, la vampiresse se tourna vers l’humaine, une main glissée sous son oreiller et l’autre caressant doucement le ventre nu de la jeune femme. Les longs cheveux lie-de-vin d’Orfraie couvraient son buste, mais il était aisé de deviner ses formes alors qu’elle était nue comme au premier jour, à peine couverte. Pour le commun des mortels, cela aurait été une image particulièrement exquise, mais une image désormais réservée uniquement à Luna. La vision de la blonde, ainsi offerte, était d’ailleurs particulièrement agréable à l’œil. C’est pourquoi, lorsque la respiration de cette dernière s’accéléra - signe d’un réveil imminent - Orfraie se permit de bouger. Ses doigts remontèrent doucement jusqu’à sa joue alors que la vampiresse se penchaut au-dessus d’elle. La Princesse des Ombres déposa d’abord un baiser entre ses seins, puis remonta doucement jusqu’à son cou, mordillant sa peau, l’embrassant également.

« Bon matin, Nëtyavarända. » Murmura tendrement Orfraie, ses lèvres dans son cou.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Ven 15 Juil 2016 - 4:27

Les paupières de Luna bougèrent lorsqu’Orfraie posa sa douce main sur sa joue, mais ne se levèrent pas. La régente était encore engloutie par les ténèbres suite à la dure journée qu’elle avait vécue précédemment. Elle avait ensuite volontairement offert le restant de son énergie à sa sublime partenaire juste avant de sombrer dans ses bras. Elle n’était malheureusement, ou heureusement, qu’une simple humaine et n’avait pas les talents requis pour faire fuir la fatigue et le sommeil.

Ses lèvres remuèrent au premier baiser. La jeune femme s’éveillait et un léger sourire se dessina sur son visage tandis que son cou était pris d’assaut par cette craquante bouche rouge. Des doigts dansèrent dans le dos de la guerrière et vinrent lui caresser doucement sa colonne vertébrale.

- Bon matin, ma Flamboyante. Murmura-t-elle.

L’océan se projeta sur la femme nue et elle battit des paupières afin de chasser les nuages qui s’y étaient logés. C’était beaucoup mieux ainsi! Chaque matin, elle la regardait toujours avec cette même lueur passionnée. Faux, chaque jour, elle l’aimait davantage et la voulait encore plus pour elle. Luna était insatiable. Elle la serra contre elle malgré la fatigue qui s’accaparait encore de ses membres et déposa un baiser sur sa chevelure lie-de-vin qu’elle aimait tant. Elle laissa échapper un gémissement de plaisir sous les caresses de la liée de jade et les baisers la firent4 frémir de plus belle.

La régente se permit de caresser les courbes qu’elle considérait siennes désormais et lui offrit une cascade de baisers. Celle-ci débuta sur l’oreille pointue, parcourut la joue puis le cou et descendit jusque tout en bas. Un sourire s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle se redressa sur son lit et la satisfaction de ce qu’elle voyait se lut dans l’azur.

- Nëty… avarända… Prononça-t-elle lentement, tentant de capturer l’essence du mot et d’y insuffler un accent elfique.

Ce n'était pas la première fois qu'Orfraie l'appelait ainsi, mais la signification officielle lui avait toujours échappée. La curiosité peint son visage un instant avant qu’une étincelle amusée apparut dans son regard. Sans crier gare, elle sauta sur Orfraie. Ses bras entourèrent son cou et elle s’étendit de tout son long sur elle. Ses lèvres se collèrent aux siennes en un long baiser enflammé et c’est seulement lorsqu’elle dut reprendre son souffle qu’elle libéra sa bouche.

- Tu veux bien me dire ce que ça veut dire? S’il te plait? Ma Orfraichoue d'amour que j'aime plus que tout au monde!

Impossible de résister au mignon petit regard qu’elle lui fit! Pour faire pencher la balance, elle couvrit son cou de baisers.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Sam 16 Juil 2016 - 1:24

Avec plaisir, la vampiresse humait le parfum de Luna. Blotti contre elle, la tête dans son cou, Orfraie se sentait particulièrement bien. Elle se sentit encore mieux lorsque l’humaine vint caresser son dos nu, faisant naître chez l’immortelle d’agréables frissons. Un grand sourire naquit sur les lèvres charnues de l’Ataliel, un sourire que la jeune Régente pu certaine sentir contre son cou. Ce sourire devint encore plus intense lorsqu’elle entendit la voix de son amour, qui sonnait – même mal réveillée – comme une douce mélodie à ses oreilles.

Orfraie s’écarta un peu de la jeune femme afin de pouvoir la regarder dans les yeux, l’observant avec un certain amusement tenter de s’extirper du sommeil qui la tenaillait encore. Leurs regards s’accrochèrent alors, le glacier plongeant dans l’océan azuré, et le sourire de l’immortelle devint plus doux, son regard traduisant l’intensité de ses sentiments pour elle. L’Ataliel se laissa ensuite attirer dans une étreinte, appréciant plus que tout ce contact, cette protection que les bras de l’humaine offraient. Elle s’y sentait terriblement bien et ferma les yeux, se laissant bercer par les battements de son cœur. Ses doigts se posèrent sur la peau de Luna, qu’elle caressa en de tendres caresses. Bientôt, ses lèvres se joignirent à cette danse et elle couvrit sa compagne de baisers. « Je suis bien, là. » Murmura l’Ataliel entre deux baisers. Elle se sentit frémir sous les caresses de Luna, qui commençait à connaître son corps et les zones les plus sensibles. Se redressant, Orfraie posa doucement ses lèvres sur celle de l’humaine et l’entraina dans un tendre baiser. Un baiser que Luna rompit pour venir embrasser différentes parcelles de son corps, laissant finalement celle-ci haletante et frustrée.

Le regard de la vampiresse s’était assombrie de désir alors que Luna se redressait, prononçant dans un Elfique un peu incertain le surnom qu’Orfraie lui avait donné. Allongée sur me dos, complètement découverte et offerte, Orfraie sourit. « Nëtyavarända. » Prononça-t-elle doucement tout en réceptionnant Luna dans ses bras. Sans attendre, elle les noua autour de sa taille et se permit quelques caresses, descendant sans scrupule jusqu’à ses fesses qu’elle effleura du bout des ongles. L’Ataliel adorait avoir la jeune femme contre elle, si proche. Elle lui accorda donc ce baiser, y répondant avec ferveur, ses mains parcourant avidement son dos, remontant jusque dans sa crinière blonde pour y plonger les doigts.

Luna s’écarta pour reprendre son souffle, mais l’esprit d’Orfraie était échauffé. Elle avait envie de plus, bien plus, et comptait bien faire de la jeune femme son petit-déjeuner afin de bien commencer la journée.

« Tu peux traduire cela par « sublime protégée ». Parce que tu es belle et parce que je veille sur toi. » Expliqua simplement Orfraie en caressant la joue de la jeune femme. Elle n’avait pu résister à son adorable regard de chiot battu et surtout à ses baisers, qu’elle papillonnait dans son cou.

Puis, soudainement, Orfraie fit basculer Luna sous elle. La petite humaine ne pouvait résister à sa force de vampire, aussi en profitait-elle allègrement. Revenant se coller contre elle, la vampiresse lui offrit un baiser enflammé, aussi enflammé que l’était son désir. D’une main, elle fit passer ses longs cheveux lie-de-vin par-dessus son épaule tandis qu’elle s’allongeait sur l’humaine, se retenant sur ses coudes pour ne pas l’écraser. Le pendentif qu’Orfraie portait autour du cou vint se poser contre la peau de son amante tant elles étaient proches, entre ses seins. Le petit rubis permettait à Orfraie d’avoir la peau chaude. Sans cela, il était certain que la vampiresse n’aurait pas partagé aussi longuement le lit de la régente, le froid qui se dégageait naturellement d’elle pouvant porter préjudice à sa santé.

« Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. » Minauda Orfraie en glissant ses lèvres dans le cou de son amante, mordillant sa peau. Elle ressentait l’envie de la mordre, n’ayant pas encore bu sa dose de sang, mais parvenait à se retenir. A la place, elle embrassa son cou tout en rapprochant ses lèvres de son oreille. « Tu seras donc mon petit-déjeuner, Soleil de mes Nuits. » Conclu, l’immortelle, qui prit ensuite possession de la jeune femme avec… Doigté.

...

Un peu plus tard, alors que le soleil était bien plus haut dans le ciel, Orfraie se trouvait dans les bras de Luna. Le drap sur les reins, une main sur sa poitrine, la joue contre son épaule, elle se sentait particulièrement bien. Elle raffermit même son emprise sur la jeune femme en passant l’une de ses jambes sur les siennes, découvrant un peu plus leurs corps entremêlés.

« Nous devrions nous lever si nous voulons profiter de la journée. » Fit simplement Orfraie, telle une constatation. Elles avaient notamment prévu de s’entraîner à l’arc, mais pour cela, elles devaient déjà réussir à s'extirper des draps. La princesse des ombres ne semblait toutefois pas décidée à quitter l’abri protecteur que formaient les bras de la jeune régente…





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Jeu 21 Juil 2016 - 22:14

- Nëtyavarända, ça sonne trop bien. Surtout si c’est toi qui le prononce. Lui répondit Luna.

C’était un petit surnom juste pour elle et la princesse des lumières en aimait la signification. Ça faisait encore plus de sens lorsqu’on savait que la Flamboyante était officiellement sa garde du corps. Grâce à cela, Orfraie avait pu devenir son ombre et elles pouvaient se voir n’importe où et n’importe quand sans avoir besoin de trouver des raisons pour chacune de leur rencontre. C’était merveilleux pour les deux amoureuses. De plus, les talents et les compétences de la guerrière vampirique expliquaient parfaitement pour quelles raisons la régente l’avait choisie. Le seul souci c’était la race nocturne de sa protectrice qui faisait soulever plus d’un sourcil. Or, Luna n’hésitait pas à leur rappeler que les vampires n’étaient pas des abominations assoiffés de sang comme ils avaient pris l’habitude de le penser. Orfraie était son amie, pas un monstre, et elle avait toutes les dispositions nécessaires pour contrôler ses envies –elle faisait référence au sang, là, pas à autre chose-. Elle aimait rappeler qu’on était en temps de paix, ou du moins que c’était une harmonie entre les races que l’on recherchait, et que cela signifiait d’être plus tolérant. Elle pouvait même ajouter qu’il s’agissait d’un bel exemple que la régente soit accompagnée d’une vampiresse. Et finalement, comme derniers arguments, elle prenait pour exemple l’empereur Korentin Kohan qui avait eu la vampiresse Sylira à ses côtés et la princesse Esmelda Kohan qui avait eu un enfant avec nul autre que le vampire Wallam! Pour ceux qui ne voulaient rien entendre face à tout cela, la jeune femme les ignorait simplement. Ce n’est pas vrai qu’elle abandonnerait Orfraie parce qu’ils ne l’aimaient pas. S’il fallait que la régente, rebelle, fasse tout ce qu’on lui disait qu’elle devait faire et être, elle n’en avait pas fini. Et puis, qui étaient-ils pour leur dire qui elle avait droit d’apprécier ou non? Dommage qu’elle perdrait toute crédibilité si elle leur balançait à leur figure qu’elle aimait Orfraie d’amour et que c’était en réalité sa compagne. C’était un élément qu’elle trouvait dommage puisque cela signifiait devoir toujours se cacher et faire toujours attention à restreindre leurs envies en la présence d'autrui. Toutefois… Ça avait un petit côté rebelle et cachotier d’amusant.

Luna se blottit au creux de ses bras et huma son parfum. Elle était bien comme cela. Si ce n’était d’elle, elle n’en bougerait plus jamais. Elle se laissa tendrement basculer sur le dos et c’est un océan avide qui recouvrit Orfraie. Pour Luna, il n’y avait personne au monde qui pouvait égaler sa beauté et personne pour lui créer autant de papillons dans le ventre comme seule elle savait le faire.

- Tu as raison, ma Flamboyante. Lui répondit-elle.

Ses paroles laissèrent ensuite place à un gémissement de plaisir lorsque les lèvres, et les dents, de la vampiresse caressèrent la peau de son cou. Ses doigts fins s’enfouirent dans sa chevelure lie-de-vin. Elle glissa un long baiser à son cou lorsque la dragonnière de jade s’approcha de son oreille pour lui susurrer des mots qui la firent frémir de plaisir.

- Mange-moi, Lune de mes Jours! Ordonna-t-elle.

C’était un jeu qui se jouait toutefois à deux et c’est avec plaisir que Luna embarqua dans la partie. Elle ronronnait sous les caresses, les baisers et les petites attentions de sa partenaire. D’ailleurs, la jeune femme n’avait pas raté le regard frustré que la princesse des ombres lui avait fait plus tôt. Couvrant le corps d’Orfraie d’amour, Luna termina donc ce qu’elle avait commencé.

**********

- J’étais si bien... Murmura-t-elle en serrant la vampiresse dans ses bras. Mais tu as raison. On ne peut pas rester ici toute la journée.

Sur ces mots, elle scella ses lèvres sur les siennes et s’extirpa lentement de son emprise. Elle la regarda et lui sourit en lui remettant une outre contenant du précieux sang qu’elle venait de prendre sur sa table de chevet. Elle lui tourna le dos tandis que sa garde du corps se nourrissait et fouilla dans ses armoires pour s’emparer d’une tunique rouge et de pantalons noirs.

- Que leur as-tu dis qu’on faisait aujourd’hui, déjà? Ah oui! Entraînement. Tu as une idée de l’endroit où tu comptes kidnapper la régente? Lui demanda-t-elle avec un sourire complice qu’elle ne pouvait voir.

Ainsi les deux amoureuses se préparèrent pour leur journée. Luna demanda à sa domestique d’avoir son petit-déjeuner et dut terminer quelques petites tâches dont l’attention de la régente était nécessaire avant de pouvoir enfin se considérer libre.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Sam 23 Juil 2016 - 5:45

La Lune et le Soleil étaient unis et ni l'une, ni l'autre, ne semblait vouloir se lever. Pourtant, il allait falloir le faire car la journée allait être chargée. Orfraie aimait sa compagne plus que tout, mais elle prenait à cœur son rôle de protectrice et, de ce fait, s'était promit d’entraîner la jeune régente. Toutefois, contrairement à la première fois, cet entraînement avait été conçu pour que Luna soit en mesure de suivre la cadence. Des joues, des semaines et des mois seraient nécessaire pour endurcir la jeune femme et la préparer, c'est pourquoi Orfraie avait décidé de se pencher aujourd'hui sur une chose en particulier : l'arc. En effet, la blonde était une archère à l'instar de sa Flamboyante, celle-ci pouvait donc tenter de lui prodiguer conseils et astuces pour l'aider à s'améliorer. Peut être, un jour, Luna serait-elle aussi douée et aussi connue que sa mentor. La jeune femme se rendait-elle compte de la chance qu'elle avait d'avoir l'Ataliel comme professeur ? Bien des archer auraient aimé être à sa place et obtenir une leçon de l'ancienne princesse, connue pour son talent.

Mais pour l'heure, il était nécessaire de trouver la force pour quitter les draps. A cette simple idée, l'Ataliel raffermit sa prise autour de sa compagne, qui elle-même serrait la vampiresse dans ses bras. « Tellement bien. » Approuva Orfraie en murmurant, les paupières closes.

Malheureusement, elles devaient bouger et Luna fut la plus courageuse. La première, elle quitta les draps chauds, complètement nue. Le regard bleu roi de l'Ataliel vint aussitôt se poser sur elle, gourmand et amoureux, tandis que la jeune femme lui donnait sa gourde. C'était un geste apparemment banal, mais qui touchait beaucoup la vampiresse. En effet, la jeune Régente acceptait sans le moindre mal sa condition et, de ce fait, permettait à l'ancienne princesse de s'épanouir davantage en tant qu'immortelle. Celle-ci ne faisait jamais grand cas des murmures, regards et autres remarques, mais l'idée que Luna l'acceptait pleinement et sans condition lui était particulièrement agréable.
Ainsi, c'est avec un tendre sourire qu'elle récupéra la gourde. Allongée sur le ventre, s'exposant à la vue de la blonde, elle suivit celle-ci du regard tandis qu'elle partait fouiller dans son armoire à la recherche de quoi s'habiller. Orfraie avait encore du mal à se sustenter devant ceux qui l'avaient connu mortelles, et encore plus devant Luna alors que celle-ci l'acceptait pourtant pleinement.

« Entraînement, oui. » Acquiesça Orfraie avec un sourire, ses doigts tapotant à un rythme régulier sur l'outre qu'elle avait entre les mains. « Tu vas voir. Je suis certaine que tu vas aimer l'endroit. »

Prenant la décision de passer outre son sentiment de malaise lorsqu'elle se nourrissait en « public », Orfraie délaissa la gourde et s'habilla à son tour, sortant de sa sacoche une fine tunique couleur mousse ainsi qu'un pantalon marron. Il s'agissait de vêtements simples et pratiques, parfaits pour la journée qui s’annonçait. Le léger décolleté de la tunique laissait visible l'Exaltation de la Nuit Éternelle, qu'Orfraie quittait peu, autant parce qu'il lui facilitait la vie que parcequ'il avait désormais une grande valeur sentimental.

Pieds nus, elle attendit que la servante soit venue apporter le repas de la Régente pour rejoindre celle-ci. Elles avaient, grâce au nouveau rôle de l'Ataliel, toutes les raisons d'êtres ensembles mais au vu de la tenue incomplète d'Orfraie cela aurait paru suspect. La princesse des ombres aurait aimé pouvoir aimer Luna au grand jour, mais elle comprenait que cela serait très mauvais pour son image, sa réputation et sa crédibilité… Comme cela serait particulièrement mal vu par les Elfes. Ces constatations déprimaient l'ancienne Générale, mais le goût d'interdit de cette relation rendait tous leurs moments passés ensemble encore plus délicieux.
Orfraie vint donc s’asseoir aux côtés de Luna, son outre remplit de sang à la main. Pour la première fois, elle but face à elle, l'observant manger son petit déjeuner d'un œil attentif, comme si elle s'assurait que la jeune femme avalait suffisamment de nourriture pour avoir toutes ses forces. C'était, en vérité, le cas. En effet, leur dernier entraînement ensemble, le premier en vérité, avait été fait sans que la jeune femme ait avalé quoi que ce soit… Ce qui avait eu certaine répercussions sur elle. Orfraie ne tenait pas à retenter l'expérience, bien que cette journée se fût très bien terminé puisqu'elle avait marqué le début de leur relation.

Le petit déjeuner terminé, l'Ataliel laissa Luna remplir ses prérogatives, préparant leur affaire. Ainsi, elle récupéra auprès des domestiques de quoi nourrir la jeune femme un peu plus tard dans la journée.

« Tu es prête ? »

*****

Kidnapper ainsi la Régente avait du faire grogner les conseillers, mais Orfraie avait su se montrer convaincante, mettant en avant le besoin d’entraînement de la jeune femme afin de la préparer au pire, à savoir à ce qui se cachait dans la forêt des Elfes. C'est ainsi que les deux femmes quittèrent Aldaria et s'éloignèrent de la cité. Loin de l'agitation, l'Ataliel n'en demeurait pas moins sur ses gardes. Palantir ne se trouvait pas très loin de sa main et il était certain que la vampiresse était capable de décocher une flèche avant même d'avoir le temps de dire « ouf ».

Après avoir gravi une colline verdoyante sous quelques nuages, mais surtout sous le soleil, les montures s'arrêtèrent face à un petit bois. Orfraie se tourna brièvement vers sa compagne, lui souriant, avant de faire avancer son cheval sous les arbres. L'ombre offerte par les feuilles fit du bien à l'immortelle, qui n'aimait pas particulièrement les fortes chaleurs.
Les oiseaux chantaient et, au loin, il était possible d'entendre l'eau s'écouler entre les rochers. C'est au détour du sentier qu'elles empruntaient qu'elle arrivèrent enfin au lieu choisi par l'Ataliel. Il s'agissait d'une petite clairière, à l'abri du vent et partiellement protégé des durs rayons du soleil par les feuillages. Il s'y trouvait un petit étang duquel partait une petite rivière. L'eau était cristalline et le fond semblait être de sable ou de toutes petites pierres.

Orfraie fut la première à descendre de son cheval. Galante, elle offrit sa main pour aider Luna à faire de même, puis elle se pencha pour déposer un baiser sur ses lèvres.

« Alors, tu aimes l'endroit ? » Lui demanda-t-elle avec un sourire complice, connaissant déjà la réponse à sa question.

La vampiresse déharnacha ensuite sa monture puis laissa celle-ci aller brouter un peu plus loin. L'animal avait bon caractère et ne s'enfuirait pas. Le regard de l'Ataliel se promena ensuite sur les lieux, où il régnait un calme apaisant, loin de l'agitation du palais. Cet endroit étai suffisamment là l'écart pour que les deux femmes soient en paix, mais suffisamment proche de la ville pour pouvoir y rentrer rapidement au galop.

« Avant toute chose, j'ai quelque chose pour toi. » Fit Orfraie en s'approchant de la jeune femme.

La vampiressa laissa Palantir reposer contre sa cuisse. Le bois finement sculpté semblait presque doré tant il était clair, mais il ne reflétait pas la lumière du soleil comme le métal précieux. Les arabesques et autres motifs sculptés dans le bois ne laissaient aucun doute sur la provenance de l'arme, qui était aussi vielle que sa propriétaire. Palantir était un nom connu pour n'importe quel archer se respectant. L'Ataliel plongea alors la main dans sa sacoche et en sortit une corde, d'apparence banale. Toutefois, il était évident qu'elle avait quelque chose de spéciale.

« Pour Mélodie. C'est une corde elfique, Elle ne te fera jamais défaut. Peu de gens pense à utiliser ces cordes sur un arc, pourtant, c'est efficace. Celle que j'ai sur Palantir a presque mon âge et elle est intacte. » Expliqua-t-elle en offrant la corde à Luna. Celle-ci était bien plus longue que nécessaire, aussi Orfraie rajouta rapidement quelques mots. « La longueur s'adapte selon le besoin. Teste-la donc, que je vois ce que cela donne. » Invita ensuite la vampiresse en joignant ses mains dans son dos.

Si la princesse des ombres prenait très à cœur son rôle, elle se montrait bien plus douce que la première fois et couvait Luna d'un regard rempli d'amour. Toutefois, il était certain qu'elle saurait se monter intransigeante en cas de besoin.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Mar 26 Juil 2016 - 4:26

La graine de la curiosité avait été plantée. Luna avait plus qu’envie de savoir où sa jolie Flamboyante comptait l’emmener en cette journée qui s’annonçait radieuse. Le contraire n’aurait pas été possible et elle n’aurait pas laissé une mauvaise température gâcher cette radieuse journée qui s’annonçait la leur. La jeune femme avait plus que hâte d’évader de sa cage d’or aux côtés de sa complice pour se retrouver le plus loin possible des regards.

- Je meurs d’envie de voir l’endroit que tu me réserves. Je suis certaine que je vais adorer. Prononça-t-elle. Elle s’était alors retournée et s’était approchée de l’ancienne elfette et posa ses lèvres près de son oreille pointue. Si tu t’y trouves, il est certain que je vais adorer. Je meurs d’envie de m’entraîner avec toi… Murmura-t-elle.

Un sourire empli de malices se dessina sur ses lèvres rosées à la suite de ses propos remplis de sous-entendus. Elle allait s’entraîner. Ça, c’était une certitude puisque ses compétences laissaient encore à désirer et qu’il était important pour la régente qu’elle était de savoir se défendre. Ce n’était pas seulement pour la régente, mais pour la jeune humaine qu’elle était, n’est-ce pas? Après tout, elle ne pouvait pas compter sur la présence et la protection de sa garde du corps en tout temps. Elle avait confiance en ses talents, mais il y a des moments où on doit faire face aux monstres seuls à seuls. Lorsque ce moment arriverait, Luna serait prête.

Lorsque les deux femmes furent habillées, la noble fit appelle à ses servants et leur convia de lui apporter le petit-déjeuner. Il n’avait fallu que quelques minutes pour qu’on lui serve un plateau recueillant fruits, pâtisserie et jus de pomme. Elle prit le temps nécessaire pour se nourrir sans s’étouffer et termina ensuite de remplir son sac de choses qu’elle voulait emporter avec elle. Il fallut malheureusement qu’elle règle quelques soucis dont l’attention de la maître des lieux était requise.

- Je suis prête! Allons-y avant que les gens réalisent qu’ils ont dit oui à ce que je sorte et qu’on doive se battre pour sortir d’Aldaria!

Cette fois-ci, cet entraînement n’aurait pas pour but de l’exténuer à mort et si c’était le cas, au moins elle aurait le ventre plein!

*****

La cité s’éloignait à l’horizon et c’était une vue que Luna aimait beaucoup. À la fois parce que la cité était si belle et lumineuse, mais surtout parce qu’elle s’y sentait quelques fois emprisonnée. Elle avait toujours aimé la nature et s’enfoncer dans un bois lui apportait un sentiment que la ville ne pouvait pas lui donner malgré tout l’or du monde.

Luna rendit le sourire à sa compagne et acquiesça d’un signe de tête comme quoi c’était toujours ce qu’elle désirait. Elle avait remarqué l’expression méfiante de sa garde et savait qu’elle prenait son rôle au sérieux. Elle aussi gardait un œil aux alentours, car elle ne voudrait pas que cette journée prometteuse se termine en pure horreur. Normalement, les gens ne devaient pas savoir que la régente était de sortie et cet endroit était peu fréquenté par les brigands ou malotrus de ce genre. Or, on ne pouvait pas être trop prudent. À elle-seule, Luna formait un beau trésor par la valeur qu’elle représentait.

Heureusement, rien ne vint gâcher leur plan. Les montures dansèrent entre les arbres jusqu’à ce qu’à la clairière. L’azur balaya l’endroit et s’illumina d’émerveillements. Ça allait être parfait pour les deux amoureuses!

- Wouah! S’échappa-t-elle. Sa main s’était liée à la sienne et la jeune femme avait quitté le dos de son cheval. J’adore l’endroit. Je t’aime, Orfraie. Tu connais bien mes goûts. Répondit-elle en souriant.

Ses lèvres en demandèrent encore et ses doigts s’enfouirent dans la chevelure écarlate. Elle ne voulait pas que le baiser cesse et elle ne laissa pas la vampiresse lui refuser ce qu’elle désirait. Cela dura de longues minutes jusqu’à ce que ses poumons lui rappellent malheureusement qu’elle avait besoin d’air pour vivre.

La cavalière à la chevelure de blé remercia Vaiwë, caressa son encolure et déposa un petit baiser sur le bout de son museau. Tandis qu’elle rejoignait la Flamboyante, l’équidé disparaissait en créant une petite brise.

- Quelque chose pour moi? S’exclama la petite lune.

L’océan était venu aussitôt plonger dans les glaciers et elle n’avait pu s’empêcher de sautiller de joie face à cette surprise. Se redressant sur la pointe des pieds, elle vint d’abord déposer un baiser sur ses lèvres. Son affection était le seul élément qu’elle lui demandait. Elle n’avait pas besoin de bijoux, d’objets dispendieux ou peu importe pour prouver l’intensité de leur union. Elle pencha d’abord la tête de côté face à l’étrange objet que sortait Orfraie de son sac. On lisait clairement dans l’azur qu’elle se demandait ce que c’était et pourquoi elle lui offrait cet objet qui ressemblait à une corde. Tout simplement parce que c’était une corde!

- Oh! Une corde elfique pour Mélodie! Dit-elle, surprise. Je n’avais jamais pensé à une telle utilité! Tu es tellement brillante. Ajouta-t-elle joyeusement.

En effet, l’idée de mettre une corde elfique sur son arc ne lui avait jamais traversé l’esprit. Elle savait à quel point elles étaient pratiques et résistantes puisqu’elle en avait une dans son propre sac! La jeune femme pouvait sembler comique à s’emballer pour une « simple » corde dont la joie de recevoir un tel objet était palpable. Elle l’attrapa dans ses mains et une lueur espiègle apparut dans son regard.

- D’accord. Répondit-elle.

S’emparer de son arc attendrait un peu. Au lieu, Luna ceintura Orfraie à l’aide de son présent et l’attira vivement à elle. Elle l’embrassa à nouveau.

- Merci, Lune de mes Jours. C’est l’un des plus beaux cadeaux que l’on m’a fait. Dit-elle sincèrement.

La régente la libéra ensuite et attrapa Mélodie. Elle la déshabilla de sa corde et vint y installer le cadeau reçu.

- J’ai trop hâte de l’essayer! Ça ne peut pas attendre plus longtemps!

Un carquois était venu s’installer sur le dos de la jeune femme et elle avait laissé son sac près d’un tronc d’arbre. Elle attrapa la main de la vampiresse et l’entraîna dans sa frénésie à une distance raisonnable d’un arbre mort. Ce serait parfait comme cible d’entraînement.

- Dire que j’ai la meilleure archère de tout Armanda juste pour moi. Lui dit-elle en souriant.

Empoignant une flèche normale, elle testa la nouvelle corde de son arc. La flèche toucha le tronc de l’arbre. La régente ne se débrouillait pas mal dans cette activité, mais il y avait certainement des améliorations qu’elle pouvait gagner. Elle montra sa façon de faire à l’experte, en espérant que celle-ci puisse lui donner quelques astuces pour l’aider.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Sam 6 Aoû 2016 - 18:52

Orfraie prenait son rôle très à coeur. Elle tenait à préparer au mieux sa Luna pour le jour où elle ne serait pas là pour veiller sur elle. Les Humains pensaient que la place des femmes n'était pas sur un champ de bataille ou même aux commandes d'un Royaume, juste bonne à porter des enfants et se marier… Mais l'Ataliel n'avait pas, fort heureusement, une vision si étriquée et comptait bien préparer la jeune femme sans lui faire le moindre cadeau. Elle ne craignait pas de secouer un peu Luna temps que ses potentielles blessures demeuraient bénignes. C'était un mal nécessaire pour progresser.

Luna semblait aimer les surprises et, surtout, sembla aimer le cadeau d'Orfraie. C'était pourtant un présent très simple, mais l'Ataliel avait compris, désormais, que la jeune Régente n'avait pas besoin de choses précieuses pour être heureuse, pour savoir que la vampiresse l'aimait. La joie de la princesse des lumières fut communicative et Orfraie lui rendit un tendre sourire. Peut-être aurait-elle même rougi si cela avait été encore possible. Elle n'avait pas l'habitude qu'on la trouve « brillante » et le fait que ce soit sa Luna qui lui dise lui faisait particulièrement plaisir.

L'utilisation de la corde faite par Luna fit sincèrement rire Orfraie, qui se laissa capturer avec plaisir, se retrouvant toute proche de la jeune femme dont elle enserra la taille entre ses bras puissants. Elle répondit à son baiser avec ferveur, sa main droite venant doucement se poser sur sa joue délicate, particulièrement heureuse. Elle aimait la simplicité qu'il y avait entre elles, et, surtout, cette spontanéité de la part de Luna. C'était un véritable vent de fraîcheur pour Orfraie dès qu'elles étaient ensembles. Le petit surnom utilisé fut sourire la vampiresse, qui caressa le nez de la jeune femme du bout du sien.

« Je t'aime. »

Elle s'écarta ensuite, non sans voler un autre baiser, puis observa faire la jeune femme. Ses gestes étaient précis, mille fois répétés. Dans sa façon de tenir son arme ou dans sa façon de se placer, Orfraie voyait parfaitement que Luna avait un excellent niveau elle aussi. Une chose qu'elles partageaient, un autre point commun.

« Dire que j'ai la Régente d'Aldaria juste pour moi. » Vint murmurer Orfraie à l'oreille de la jeune femme lorsque celle-ci eut tiré sa première flèche. Elle se colla alors à son dos et entoura sa fine taille de ses bras, posant ses mains sur son ventre. « Tu as la technique, c'est indéniable. Comment te débrouilles-tu lorsque ta cible bouge ? » Demanda Orfraie en usant de télékinésie pour faire léviter, plus ou moins vite, une petite cible qu'elle sortit de sa sacoche. « Ou lorsqu'il y a un … Élément perturbateur ? » Demande mutinement la vampiresse en glissant ses lèvres dans le cou de la jeune femme, l'embrassant doucement, gardant un œil sur la cible qu'elle maintenait en l'air de sa main tendue, l'autre reposant sur la taille de Luna.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Lun 15 Aoû 2016 - 3:30

La nouvelle corde de Mélodie chanta une musique que l’arc connaissait que trop bien et la flèche vint se ficher dans le tronc de l’arbre mort. Il n’y avait pas de place à sautiller de joie puisque c’était là une épreuve bien facile pour l’archère qu’elle était. Toutefois, un sourire ornait tout de même ses lèvres dès que Luna posa son regard sur Orfraie. Sans réellement s’en rendre compte, elle désirait que l’elfette soit fière d’elle.

- Elle est toute à toi, la régente. Répondit-elle d’une voix sensuelle.

Luna voulut lui quérir un baiser, mais la Flamboyante était déjà passé dans son dos. Elle aimait cette sensation où elle se retrouvait dans ses bras et profitait pleinement de ce moment même s’il s’agissait d’abord et avant tout d’un entraînement. Rares étaient les moments où la régente était seule avec sa garde du corps. Il fallait en profiter!

- Laisse-moi le plaisir de te le montrer. Répondit-elle d’une voix pleine de défi.

La princesse des lumières n’était pas du genre à vanter ses talents, mais elle était plutôt douée avec un arc entre les mains. Certes, ses compétences n’étaient pas aussi exceptionnelles que l’ancienne princesse elfique. Mais combien de temps avait-elle d’avance sur la jeune humaine? Après tout, la première fois qu’elle avait touché à une telle arme remontait à cinq ans de cela environ. Elle avait dû s’adapter à plusieurs reprises. La petite lune avait su avoir une technique particulière au départ puisque deux de ses doigts étaient manquants et elle avait dû se réadapter lorsqu’Aramis lui avait redonnés.

- J’ai droit à des bizous, si je l’ai? S’enquit-elle en rigolant.

Sa main avait encoché une flèche à la corde de son arc, l’azur s’était concentré sur la cible qui volait magiquement. Trois, deux, un… Sa main comptait relâcher la tension existant dans la corde elfique, mais Luna tressaillit au même moment. Le projectile s’envola bien loin où la végétation vint l’accueillir.

- Hey! S’exclama-t-elle.

Nëtyavarända avait été déconcentrée par le baiser et avait étét surprise par la même occasion. Elle aurait dû s’en douter pourtant! Aucune lueur colérique apparut de l’azur quoiqu’un peu de déception d’avoir raté. Cela changea rapidement par un éclat malicieux lorsqu’elle se retourna vivement pour s’emparer de la bouche de la princesse des ombres.

- C’était pas ça, le marché? Que je t’embrasse si je ratais? C’est pourtant ce que j’avais compris…

Le sourire taquin n’était pas disparu lorsqu’elle avait embrassé à nouveau Orfraie. Elle la libéra enfin et prit un air plus sérieux. Ses doigts serrèrent Mélodie.

- Je vais l’avoir cette fois. Je veux m’améliorer. Je ne serai satisfaite de mes performances seulement lorsque j’aurai atteint la perfection! Alors, fais-moi bouger cette cible! Tu vas voir ce dont je suis capable!








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Mer 17 Aoû 2016 - 2:59

Entraineuse implacable mais également amante insatiable. Tous les moyens étaient bons pour pouvoir toucher Luna, l’embrasser et profiter allègrement de sa présence. La nomination d’Orfraie en tant que sa garde personnelle permettait aux deux amantes de se voir facilement, mais les moments à deux, avec la certitude de ne pouvoir être surprises, étaient rares et précieux. Le secret rendait leur relation encore plus intense, mais ce secret avait également quelques côtés pénibles… Comme le fait de devoir supporter la vision d’hommes faisant la cour à sa belle.

C’est pourquoi Orfraie était particulièrement heureuse d’avoir la jeune Régente juste pour elle. Elle n’avait pas donné de précision concernant la durée de cet entraînement et pouvait donc jouir de la présence de Luna aussi longtemps qu’elle le désirait. Du moins, temps que la principale concernée était d’accord. La voix pleine de défi, Luna était prête à montrer l’étendue de ses talents à l’Ataliel, mais c’était sans compter la distraction que celle-ci représentait. Les lèvres charnues de la vampiresse firent tressaillir la jeune archère et la flèche s’envola bien loin de sa cible, à travers la végétation. Luna put alors entendre un doux rire près de son oreille, un rire qui prit vite fin lorsqu’une bouche exigeante vint la faire taire. Orfraie répondit très volontiers à ce baiser.

« Je ne sais plus. A mon âge, la mémoire, ce n’est plus vraiment ce que c’était… » Répondit la vampiresse en souriant, ses yeux brillant d’une lueur malicieuse.

Un autre baiser puis Luna retrouva son sérieux. Orfraie fit de même, bien qu’elle demeurât placée derrière son amante. Son regard se fit scrutateur, observant sa technique d’un œil expert. Guidée par la vampiresse, la cible reprit son envol. La Liée de Feu était décidée à ne pas faciliter la tâche de l’humaine et à la pousser à faire appel à toute son ingéniosité et sa dextérité pour manier son arme et toucher le petit disque volant.

Le soleil était au zénith lorsqu’Orfraie sonna la fin de l’entraînement. Le soleil était désormais bien au-dessus de leurs têtes et il faisait bien plus chaud qu’à leur arrivée. La vampiresse était bien contente d’avoir un peu d’ombre, le soleil l’incommodant assez rapidement lorsqu’il se faisait trop ardent. Un coup d’œil vers Luna permis à l’Ataliel de se rendre compte que celle-ci avait également très chaud et surement très faim. Elle se plaça dans son dos après avoir ôté son collier et glissa ses mains fraiches sur les épaules de la jeune femme, puis dans son cou avant de les poser sur ses joues. Un baiser sur le sommet de son crâne fut déposé, puis Orfraie saisit délicatement la main de la jeune femme et l’invita à s’asseoir à l’ombre d’un arbre. La vampiresse y avait posé sa couverture des quatre-saisons ainsi qu’un panier contenant suffisamment de nourriture pour que la jeune femme soit en mesure de satisfaire son appétit.

La dragonnière ôta ses bottes avant de s’allonger sur le ventre, une bouteille dans chaque main et une coupe en or sous les yeux. Ses sourcils se froncèrent, marquant sa concentration, lorsqu’elle versa un peu de la première bouteille puis de la seconde dans le calice. Elle reposa ensuite les deux contenants, l’air satisfait, et porta la coupe à ses lèvres. Elle haussa un sourcil lorsque le mélange de sang et de vin parvint jusqu’à ses papilles.

« Mmh. Ce n’est pas désagréable, mais j’ai vu meilleur. »

Un sourire fondit ses lèvres tandis qu’elle servait du vin rouge à la jeune femme. Elle ignorait si Luna tenait l’alcool ou non, ne l’ayant jamais vu en boire, et préféra ne pas trop remplir sa coupe bien que l’idée de la voire « pompette » l’amusait beaucoup. Finalement, la Liée de Feu vint s’allonger sur le côté, soutenant sa tête de son bras gauche tandis qu’elle tenait sa coupe de la droite.

« Bon appétit, mon amour. »





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Jeu 25 Aoû 2016 - 21:24

Orfraie sut arracher un rire cristallin de la gorge de sa petite humaine suite à sa remarque sur son âge avancé. Cette dernière l’avait serrée dans ses bras et le silence était redevenu maître des lieux lorsque leurs lèvres se lièrent à nouveau. Mais là n’était pas la place à se laisser abandonner à sa passion. Enfin, si, c’était le parfait endroit parmi la verdure et l’ombre de la forêt qui cachait les deux amoureuses. Mais cela attendrait. Avant toutes choses, les deux guerrières étaient là pour une raison bien précise : améliorer les capacités de la régente. Les baisers, les câlins et toutes ces preuves d’amour n’étaient qu’un formidable bonus à l’entraînement.

Concentrée comme jamais, quoique quelques fois déconcentrée par la Flamboyante, la petite lune ne comptait plus manquer la cible. Toutefois, malgré toute sa détermination et ses efforts, l’univers ne voulait pas la laisser gagner. Ses flèches avaient tendance à se perdre dans la nature dès qu’Orfraie posait ses lèvres sur son corps ou la caressait tendrement. L’attention de la jeune femme sur la cible volante vacillait aussitôt, ses gestes devenaient précipités et sa précision laissait alors à désirer. Elle n’abandonna pas pour autant. Luna était têtue et bornée, il faut bien que ça apporte des avantages quelques fois! Les heures passèrent sans que la régente réclame de pause. Elle s’arrêtait seulement pendant de courtes secondes afin de répondre aux gestes amoureux de sa Lune. La dragonnière de cuivre avait fait et refait des milliers de fois les mêmes gestes. Ça en était devenu plus que machinal, voire pratiquement instinctif : orner Mélodie d’une flèche, ajouter de la tension sur la nouvelle corde, viser et se concentrer sur la cible et finalement, laisser chanter l’arc. De base, Luna était expérimentée et sa technique était bonne. Les heures avaient apporté à l’archère une meilleure maîtrise, mais c’est surtout l’aspect mental qui avait été amélioré. Vers la fin de l’entraînement, malgré les baisers et les vilaines tentatives d’Orfraie, Luna parvenait à garder la maîtrise d’elle-même et de toucher la cible. Elle ne ratait que très peu, peu importe si la cible bougeait ou si on voulait la déconcentrer.

- Ouuhw… Souffla-t-elle.

Luna n’était pas mécontente qu’Orfraie sonne la pause. Elle croyait l’avoir bien méritée en tout cas puisqu’elle s’était donné à fond. Elle passa son bras sur son front. L’entraînement lui avait donné bien chaud. Heureusement encore que la présence des arbres apportait un peu de fraîcheur.

- Oh! Tu sais pas à quel point j’aime ça. Dit-elle doucement.

La régente ferma les yeux et laissa les frissons parcourir son corps tandis que les bras de la vampiresse la refroidissaient. Elle adorait cette sensation et c’est seulement lorsqu’on la sortit de ce monde qu’elle bougea à nouveau, se laissant entraîner par Orfraie.

- Oh! Wow! Tu as tout prévu! Tu es merveilleuse, Lune de mes Nuits. S’exclama-t-elle lorsqu’elle vit l’endroit qu’Orfraie avait préparé pour l’heure du repas.

Quand avait-elle fait cela? Sûrement pendant qu’elle était trop concentrée à envoyer des flèches sur la cible virevoltante. Elle ne l’avait pas remarqué, mais elle était enchantée par ce pique-nique en tête en tête avec sa garde du corps. Elle aussi retira ses bottes et elle vint s’installer à ses côtés. Elle lui arracha d’abord un baiser puis saisit sa coupe de vin.

- Je t’aime Orfraie! Prononça-t-elle en souriant.

Elle leva son verre, trinqua avec la Flamboyante et porta le vin à ses lèvres. Il était d’un goût sublime. Certes, Luna était loin d’être une experte en matière de vin. Tout ce qu’elle pouvait dire c’était qu’elle l’aimait. Dans un panier, elle s’empara d’une pomme qui vint calmer son ventre qui grondait.

- Je suis affamée! Que ferais-je donc sans toi?

C’est un sandwich qui fut l’objet de son désir, y mordant à pleines dents. La nourriture était bonne et la compagnie encore plus. Luna n’avait pas besoin de mets luxueux pour être heureuse. Elle n’avait besoin que d’Orfraie.

- Tu dois être affamée toi aussi, non? Ce pauvre verre, tu en auras jamais assez pour te sustenter. Si seulement il y avait une solution… Minauda-t-elle.

Déposant sa coupe, une lueur taquine traversa l’azur tandis qu’elle s’approchait de la dragonnière de jade. Quelle idée saugrenue lui avait traversé l’esprit? Elle scella ses lèvres avec celles qu’elle adorait tant et se blottit dans ses bras. Elle ne s’éloigna pas de l’étreinte lorsqu’elle ressortit de sa poche deux objets qu’elle montra à Orfraie.

- Sais-tu ce que c’est? Lui susurra-t-elle à son oreille. Potion d’immunité au venin vampirique et pilule de sang. Ajouta-t-elle pour ne pas la faire trop languir. Je t’aime Orfraie!

Pas besoin d’en dire plus, n’est-ce pas?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Lun 29 Aoû 2016 - 6:05

Orfraie avait essayé de tout prévoir pour sa douce. Elle ne se l’avouerait probablement jamais, mais la vampiresse avait un petit côté… Fleur bleue. Elle aimait faire plaisir à Luna, faire naitre sur ses lèvres rosées un délicieux sourire qui était rien que pour elle, qui lui appartenait. Avec sa réputation de… Croqueuse de femmes, la conduite de l’Ataliel avec la jeune Régente pouvait surprendre… Pourtant, il n’y avait rien de plus naturel pour elle. Elle aimait sincèrement Luna.

C’est pourquoi ce « je t’aime » fit grandement sourire la vampiresse, dévoilant ses crocs tandis que ses traits se détendaient. Loin de la rendre menaçante, cette mimique la rendait presque… Mignonne, avec le bout de ses canines à peine visible derrière ses lèvres. Pour toute réponse à ces deux mots, l’Ataliel sourit et mima un baiser, qu’elle souffla à la jeune femme. Elle trempa ensuite ses lèvres dans son verre, sans jamais quitter Luna du regard. Celle-ci s’attaqua, sans surprise, à une pomme rouge et le sourire de la vampiresse se fit encore plus grand. Elle avait fait le stock de ce fruit juteux et rafraichissant pour son amante, sachant qu’elle en était friande.

« J’aime à penser que je suis indispensable. » Plaisanta l’ancienne princesse. « Mange tout autant que tu veux. » Rajouta-t-elle après une nouvelle gorgée de son mélange de vin et de sang.

Orfraie se rendait compte, alors que le liquide vermeil coulait dans sa gorge, qu’elle avait soif. Le feu s’éteignait à chaque gorgée, un feu bien moins intense qu’il avait pu l’être quelque fois, mais c’était une chaleur présente et dérangeante. La vampiresse était parvenue à faire abstraction de celle-ci tout au long de la matinée, mais désormais elle revenait à la charge. Son regard était rieur, tandis qu’elle observait Luna croquer dans un sandwich, mais un imperceptible froncement de sourcil montrait que l’Ataliel se concentrait sur sa soif. Il n’y avait pas de risque, fort heureusement, qu’elle saute sur Luna pour en faire son dîner.

C’est alors que celle-ci la tira de ses pensées. Ses sourcils s’arquèrent davantage. Où voulait-elle en venir ? La soif et le sang n’étaient pas un sujet sur lequel Orfraie aimait plaisanter… Mais cela ne l’empêcha pas de répondre au baiser, glissant sa main droite dans la crinière dorée avec envie, l’attirant à elle. Son autre bras s’enroula autour de sa taille et la jeune femme se retrouvera prisonnière, doucement pressée contre ce corps fort et glacé. Une autre faim naquit en Orfraie, qui dégustait avec envie les lèvres de la jeune femme. Une faim bien plus agréable qui s’insinuait en elle, chauffant la moindre de ses cellules. Toutefois, le baiser prit fin. Luna semblait avoir une idée et s’empressa de la partager en exhibant deux objets que la vampiresse reconnue aussitôt.

« Je t’aime aussi, Luna. » Répondit doucement l’Ataliel en se redressant. La jeune femme se retrouva dès lors à califourchon sur les hanches de la vampiresse. Celle-ci fit glisser l’une de ses mains jusqu’à sa taille, l’autre venant se poser délicatement sur sa joue. « Je…. Je ne peux pas, Luna. Je n’ai pas suffisamment confiance en moi pour… Ça. Je pourrais te tuer. »

Et ce n’était pas la jeune femme qui pourrait se défaire de l’emprise d’une vampire assoiffée de sang. Pourtant, le ton de la vampiresse manquait de fermeté. Elle sentait le venin s’insinuer dans sa bouche, se mélangeant à sa salive. Elle avait envie de la mordre. Et Luna sembla s’en rendre compte, car elle but le contenu de la potion sous les yeux de l’ancienne princesse, qui demeura… Interdite. La pilule fut également avalée, et ce fut alors une nouvelle lueur qui traversa le regard d’Orfraie. Les glaciers s’assombrirent de désir et elle se jeta sur les lèvres de son amante, glissant une nouvelle fois ses mains dans la chevelure dorée de cette dernière. L’envie d’elle la tenaillait autant que sa soif et les barrières de la princesse des ombres tombèrent une à une. Ses lèvres partirent à la découverte de sa mâchoire, de son cou puis de sa clavicule. La main qui se trouvait sur la taille la quitta, venant doucement caresser le bras droit de la blonde, puis s’enroula autour de son poignet tandis que la vampiresse y déposait une myriade de baisers.

Elle s’arrêta sur son poignet, l’effleurant de ses lèvres. Elle sentait le sang pulser, elle pouvait en sentir l’odeur tant elle était proche. Elle voulait y mordre, toutefois, ce fut le bruit d’une lame qu’on dégaine qui fut audible. De sa main libre, Orfraie tendait sa dague, celle au pommeau d’ébène sculpté en une tête de dragon, à la régente.

« Si je ne m’arrête pas… N’hésite pas. »

Le regard glacé était sérieux. L’Ataliel attendit que la jeune femme ait pris la dague pour poser de nouveau ses lèvres sur sa peau. Elle aurait pu la mordre dans le cou, mais Orfraie tenait à ce que Luna puisse la voir. Elle ne voulait pas se cacher, elle voulait que son amante la voie telle qu’elle était. Comme ce qu’elle était. Un dernier baiser sur sa peau, puis la vampiresse dévoila ses crocs. L’instant d’après, ils pénétraient – aussi délicatement que possible – la chair de la jeune femme.

L’effet fut immédiat. Un gémissement échappa à l’Ataliel alors que le sang coulait sur sa langue et dans sa gorge. Sa deuxième main vint s’enrouler autour du bras, le maintenant aussi délicatement que possible. Les glaciers, jusqu’alors posés sur Luna, disparurent lorsque la vampiresse ferma les yeux. Ainsi, elle pouvait profiter et se délecter de ce délicat nectar, ce sang qui ne ressemblait à aucun autre. Unique, comme sa propriétaire.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Ven 23 Sep 2016 - 4:28

Le moment tant attendu était arrivé. Luna dévoilait la surprise qu’elle avait concoctée à sa douce, joignant ses lèvres aux siennes pour partager un de ces baisers qu’elles aimaient tant. Or, la jeune femme savait qu’Orfraie aimait autre chose également et cette chose, elle seule pouvait lui offrir. La Flamboyante était friande de son sang chaud et délicieux d’humaine. Elle avait capté l’étincelle qui s’était allumé dans son regard bleu royal lorsqu’elle avait évoqué la possibilité, étincelle qu’elle n’avait pas pu cacher tant bien même elle avait essayé. Elle connaissait le cœur de sa Lune et son propre cœur lui disait qu’elle était prête à tout pour lui faire plaisir.

- Je t’aime tellement, Orfraie. Tu ne sais pas à quel point. Cela dépasse même tout ce que tu puisses imaginer… Susurra-t-elle à son mignonne oreille.

Ses lèvres caressèrent tendrement sa joue et Luna regarda sa garde personnelle droit dans les yeux. Installée face à elle, elle posa ses mains sur sa main qu’elle serra. De son autre main, elle saisissait la pilule de sang qu’elle plaça sur sa langue et but d’un trait la petite bouteille d’immunité au venin vampirique. Mais à quoi pouvait-elle penser? Se laisser mordre par un être de la nuit et espérer que ça finisse bien? Croyait-elle sérieusement que ses précautions seraient suffisantes? Sérieusement, la jeune humaine était folle! Oui, atrocement folle d’Orfraie.

- Il est à toi et à toi seule. Murmura-t-elle.

Mains déjà sur la sienne, Luna la conduisit jusqu’à son cœur qui battait fortement. Elle chercha le réconfort de ses bras, le plaisir de mélanger ses lèvres aux siennes, la satisfaction de goûter à sa peau froide, la joie de caresser cette longue cascade lie-de-vin et le bien-être de lui offrir un flot d’amour sans fin. Désormais, des vêtements venaient décorer le vert de la forêt ici et là.

Au fil des minutes, Luna s’était confortablement installée pour la suite des événements et se dressait face à elle : elle verrait son magnifique visage tandis qu’elle boirait son sang. Un sourire rassurant se glissa sur ses lèvres et elle acquiesça d’un signe de tête à sa requête. La régente comprenait parfaitement pour quelles raisons la vampiresse la mettait en garde. Ainsi, elle prit la dague et vint la placer sur le sol près d’elle, main sur cette dernière. Elle ne la lâcherait pas et c’est sans doute cette certitude qui poussa Orfraie à enfoncer ses crocs dans la chair de son poignet.

Luna échappa une exclamation de surprise et avait serré les dents. Or, les canines déchirant sa peau n’étaient pas tant douloureuses, on ne le ressentait pratiquement pas. La sensation de se faire vider de son sang était difficile à décrire. Au départ, elle ne ressentait pas grand-chose, c’était comme un picotement au niveau de son bras. Elle posa simplement l’azur sur sa Lune, souriant face à l’extase visible qui animait en sa douce. Les minutes passèrent et, dague toujours au creux de sa main, Luna vint se blottir contre elle. La fatigue la gagna et elle ferma les yeux. Ses lèvres embrassèrent sa joue. Indescriptible, voilà la sensation qui la gagnait. Était-ce le moment de mettre fin à leur complicité? Sa tête lui paraissait plus lourde, pareil pour ses membres. Elle avait sommeil.

- Orfraie. Murmura-t-elle doucement. Ça suffit…

Le temps lui échappait. Le monde semblait arrêté ou plutôt, être au ralenti. Elle tira sur son bras sans arriver à se défaire de la prise de la vampiresse. Son cœur accéléra.

- Orfraie! S’exclama-t-elle.

Son poing se referma fortement sur la dague. Avant d’envisager de l’enfoncer dans sa Lune, elle posa la paume de sa main, celle qui nourrissait Orfraie, sur sa joue et releva son visage. Elle dirigea les glaciers à se jeter dans l’océan, cet océan qui la couvrait d’amour mais qui lui suppliait également d’arrêter. Si cela ne fonctionnait pas, elle n’aurait d’autre choix que de se servir de la lame à tête de dragon.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Ven 23 Sep 2016 - 11:05

La surprise de Luna avait été à la hauteur et même bien plus. Orfraie ne s'était pas attendue à une telle chose. Cette proposition que la jeune femme lui avait fait était totalement indécente… Mais oh combien tentatrice !

Et elle avait cédé.

Comment ne pas céder, pour la jeune vampiresse qu'elle était, devant un repas digne des plus grands rois ? Car, oui, c'était ainsi qu'Orfraie imaginait le sang de son aimée, c'était ce que son odeur lui rapportait… Un sang délicieux, sucré comme elle l'aimait… Avec une touche spéciale, quelque chose d'unique en son genre.

Comme Luna, en fait.

Alors, non sans hésitation, la Princesse des Ombres avait plongé ses crocs dans la chair de ce poignet. Le sang avait aussitôt jailli hors de la plaie causée par sa morsure, s'écoulant à grand flot dans sa bouche. Le goût était bien au dessus de tout ce que Orfraie avait imaginé, si bien qu'elle ne put empêcher un gémissement de lui échapper, ses paupières se fermant en parfaite synchronisation.

Nue contre Luna, la main libre – qui était, jusqu'ici, posée sur son cœur – vint s'enrouler autour de son bras. Sous ses doigts, Orfraie sentait le sang pulser, poussé par un cœur qui battait de plus en plus vite pour pallier à la perte de sang… Un effet un peu paradoxal, lorsqu'on y pensait, puisque le liquide vermeil s'écoutait encore plus rapidement entre les crocs de la vampiresse qui buvait à grandes gorgées. Mais l'Ataliel sentit, au bout de quelques minutes, son aimée s'appuyer contre elle, se blottir contre son corps puissant et glacé. Ses lèvres sur sa joue gardèrent Orfraie hors de la frénésie, lui rappelant que Luna était là, que c'était son bras qu'elle avait mordu, son sang qu'elle était en train de boire.

Une minute s'écoula. Sous ses doigts, le cœur ralentissait… Mais la Liée de Feu avait franchi un nouveau cap dans sa soif de sang. Elle resserra sa prise lorsqu'elle entendit – quelque part dans les brumes de son esprit – la voix de la régente. Elle ne voulait pas arrêter.

Pourquoi faire ? C'est si délicieux…

Parce qu'elle te le dit. Elle te fait confiance, ne trahit pas cela.

Mais c'est si bon… Je n'avais jamais rien goûté d'aussi bon !

Arrête ! Elle a confiance en toi ! Tu vas la tuer si tu continues !

L-la… Tuer ?

Oui.

Non !

Il lui sembla sentir un léger mouvement… Et l'esprit embrumé de la Vampiresse parvint à comprendre que c'était Luna qui avait tenté de se dégager de sa prise. De stupeur, les paupières d'Orfraie se soulevèrent lorsqu'elle sentit la main de Luna se poser sur sa joue, la forçant ainsi à la regarder. Les glaciers se jetèrent une fois de plus dans l'océan, mais ce que la vampiresse y décela lui fit peur. Il y avait de l'amour, bien entendu, mais également de la supplication. Choqué par ce qu'elle vit – par cette peur qu'elle décelait au fond des yeux azurés qui lui faisaient face – Orfraie relâcha sa prise.

Elle avait failli ne pas s'arrêter.

L'Ataliel était choquée et détourna le regard, se mordillant la lèvre inférieure. La honte vient étreindre son cœur, la peur également. Elle voulait parler, mais sa voix demeurait coincée dans sa gorge, là où le sang de Luna était venu apaiser la brûlure de la soif. Orfraie sentit la jeune humaine tomber contre son corps, la perte de sang l'obligeant désormais à se reposer. Une perte de sang qui avait été plus conséquente que ce qu'elle avait souhaité… Ce ne fut qu'au bout de quelques minutes que la vampiresse fut suffisamment calme pour baisser son regard sur la jeune femme, remarquant alors la morsure qu'elle lui avait faite.

Avec douceur, Orfraie prit la main de Luna dans la sienne et souleva son bras, observant sa morsure. Les traces des crocs étaient bien nettes, elle n'avait pas déchiré la chair comme cela avait pu être le cas par le passé, prisonnière de sa frénésie. Avec son Soleil, elle avait pris grand soin d'y aller le plus doucement possible… Mais ces marques lui rappelaient également qu'elle avait été presque incapable de s'arrêter, c'est pourquoi elle les fit disparaître en soufflant doucement dessus. Elle serra ensuite Luna contre son corps nu et froid.

Se sentant encore incapable de parler, Orfraie préféra utiliser un mode de communication qu'elle réservait en temps normal à Firindal. La télépathie était un art compliqué, de ce qu'elle savait, mais un art qu'il était possible de maîtriser avec le temps. C'est pourquoi les deux Dragonnières s'étaient entraînées ensemble afin de pouvoir communiquer facilement, aussi bien pour être discrète que pour veiller l'une sur l'autre. Toutefois, ce ne furent pas des mots qu'Orfraie employa, mais des sensations, des sentiments. C'était bien plus simple qu'insuffler les mots dans son esprit, bien plus instinctif puisqu'elle le faisait à longueur de journée avec son Lié. Elle comprenait ce dernier lorsqu'il lui disait que les mots étaient parfois inutiles.

Par cet échange non-verbal, la vampiresse tentait de faire comprendre à Luna à quel point ses sentiments étaient forts, bien loin de ce que de simples syllabes pouvaient traduire.

Un amour qu'elle n'avait jamais ressentit jusqu'ici et qui lui donnait parfois des ailes.

Une envie de la protéger envers et contre tous.

Un désir ardent de lui faire plaisir, d'être là pour elle, d'être celle sur qui elle pouvait se reposer

La reconnaissance d'accepter pleinement ce qu'elle était.

Un profond désir pour elle, physique et mental, et l'envie d'être liée à elle pour les deux mille ans qui leur étaient alloués. Comme avec ce Nexus, qu'elle gardait précieusement en attendant de lui offrir.

Il y avait aussi la peur de la blesser, de la briser ou de la tuer. Une peur qui restait bien présente dans son esprit.

Ce flot de sentiments et de sensations prit fin après quelques minutes, laissant Orfraie un peu groggy. Elle resserra toutefois ses bras autour de Luna, puis s'allongea de façon à ce que la position soit plus confortable pour elle. Elle aurait pu lui dire qu'elle l'aimait, mais elle l'avait fait à l'instant via cet échange hors du commun et les mots lui semblait soudainement dénués de sens par rapport à ce qu'elle avait pu lui transmettre.




Sorts utilisés:
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Mer 28 Sep 2016 - 3:52

L’océan s’était jeté contre les glaciers, cherchant à travers ces iris avide de sang la vampiresse qu’elle aimait tant. Elle voulait toucher l’âme de celle qui avait juré la protéger et qui la couvrait d’amour comme nul autre. Luna désirait sa Orfraie, celle-là radieuse, protectrice, fière, puissante, resplendissante et qui faisait battre son cœur d’une folie irrépressible. Oui, Luna était folle de l’Ataliel, au point de lui offrir son sang et de risquer de tout perdre. Mais au fin fond d’elle-même, elle savait que sa Flamboyante saurait prendre le dessus sur la bête affamée… Si elle y arrivait, si elle y parvenait en ce jour, cela signifierait qu’elle saurait dompter l’être de la nuit qu’elle était. Toutefois, la possibilité qu’elle n’y arrive pas et qu’Orfraie veuille la vider de son liquide écarlate était présente. C’est pourquoi la régente tenait fermement la dague dans sa main, attendant de frapper la vampiresse qui continuerait de se déguster de son repas.

Ce ne fut pas nécessaire puisque la guerrière avait su arrêter la bête. Le lien de leur regard brisa et un malheureux sentiment s’empara de son cœur. Luna n’aimait pas voir sa Lune dans cet état. Elle savait qu’elle devait se morfondre et ce n’était certainement pas le but de son cadeau! Un sourire - avait-elle su le voir? - se dessina sur ses lèvres avant de se blottir dans les bras d’Orfraie. La jeune femme se sentait fatiguée, mais elle se sentait si bien dans cette bulle protectrice. Ses yeux se fermèrent et elle resta silencieuse tandis qu’elle regagnait ses forces peu à peu grâce à la pilule de sang qu’elle avait prise.

Luna lâcha un petit son, quelque chose entre un grommellement et un miaulement, lorsqu’Orfraie prit sa main et qu’elle fit disparaître les traces de morsure. Ses doigts cherchèrent aussitôt à s’insérer entre ceux de la princesse des ombres, petit geste simple dont la signification était importante : « Je suis bien avec toi » ou encore « Je n’ai pas peur de toi ». C’est la fatigue qui l’incommodait le plus, car elle n’avait pas mal. Placée comme elle l’était au creux de ses bras, Luna apportait une impression de grande fragilité, en tout cas, encore plus que la normale.

Seul un sourire s’était dessiné sur son visage suite aux paroles non prononcés de la dragonnière de feu. Il n’y avait pas de mots pour décrire à quel point les deux femmes s’aimaient et qu’il était inimaginable de vivre sans l’autre. Bien qu’elle savait déjà tout cela, le flot d’émotions et d’amour qui lui parvenait était le plus beau présent qu’elle pouvait souhaiter. C’est contre son corps froid qu’elle se retrouva allongée au sol dans une position des plus confortables. Luna leva la tête vers elle, plongea son regard dans le sien et posa enfin ses lèvres sur les siennes. S’il y avait encore du sang, son sang, ça ne lui important pas. Par ce baiser, elle voulait répondre à son message télépathique.

Son esprit se lia au sien.

Il n’existait personne au monde qu’elle aimait plus qu’elle. Elle n’avait pas peur. L’être de la nuit faisait partie d’elle et elle n’avait pas à chercher à la supprimer, car elle l’aimait. Nul besoin d’avoir honte de ce qu’elle était puisqu’elle l’acceptait telle qu’elle était.

Ses lèvres se nourrissaient des siennes et sa langue se nouait contre la sienne. Ses bras serrèrent Orfraie. La petite lune regagnait des forces.

Luna n’avait pas terminé de lui parler sans le moindre son. Elle lui dit qu’elle était bien avec elle et qu’elle méritait toute sa confiance. Orfraie avait su s’arrêter, non? N’est-ce pas là l’une des plus grandes preuves d’amour possibles?

Ses doigts effleurèrent sa peau douce et la caressa le long de sa colonne vertébrale. Son autre main vint se jeter dans cette tignasse flamboyante. Ses lèvres ne quittaient les siennes que pour laisser leur maîtresse reprendre de l’air. Son cœur s’accélérait. Aucun mot n’était nécessaire. Un « Je t’aime » était devenu superflu. Orfraie savait ce que sa protégée désirait. Elle avait faim. Pas de sang, mais de chair… Insatiable, c’était à son tour de se nourrir.

Le temps n’avait plus d’importance. Sa seule utilité c’était de transformer une jeune femme faible et fatiguée en une femme débordante d’énergie qui en redemandait encore et encore plus. Enfin essoufflée, Luna redevint tranquille. Un sourire accueillit Orfraie avant de s’éloigner. Luna s’était levée, lui tendit la main dans une invitation à la suivre et alla cacher son corps dans l’eau.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Jeu 29 Sep 2016 - 12:54

Orfraie était rassurée. Cette vision de leurs doigts entrelacés lui assurait que Luna ne lui en voulait pas, qu'elle n'avait pas peur, qu'elle était bien. Cette pensée très rassurante permis à la vampiresse de se détendre et de serrer un peu plus la jeune femme contre son corps. La fraîcheur qu'elle dégageait était sûrement bienvenue en cette chaude journée, aussi Luna ne risquait pas de tomber malade.

Allongée sur la couverture, nue l'une contre l'autre, Orfraie se sentait bien. Seules dans leur bulle, les deux amoureuses semblaient presque hors du temps. C'est alors que les glaciers plongèrent dans la mer azur et s'y accrochèrent avec douceur. Les lèvres charnues de la vampiresse étaient encore légèrement tachées de sang, mais cela ne sembla pas déranger Luna puisqu'elle vint combler l'espace qui les séparaient toutes deux et lui offrit un tendre baiser. Les doigts fins de la guerrière vinrent glisser dans la chevelure dorée tandis qu'elle approfondissait ce baiser, y joignant sa langue avec plaisir pour venir taquiner celle de Luna.

Et soudain, Orfraie sentit l'esprit de la blonde venir se lier au sien. Cela la surprit, au début, mais elle se laissa faire et accepta avec plaisir la présence de son aimée à la surface de ses pensées.

Ce que Luna lui transmis alors toucha Orfraie au plus profond de son âme. Cet amour faisait vibrer la Princesse des Ombres dont les mains vinrent glisser sur les hanches de la jeune femme, la maintenant un peu plus contre elle. Luna n'était plus à côté d'elle mais sur elle, elle retrouvait ses forces et leur étreinte devint plus passionnée tandis que la jeune régente continuait à déverser dans son esprit tout ce qu'elle ressentait.

Cela émut Orfraie, à tel point qu'elle sentit une larmes couler et glisser sur sa tempe droite. Toutefois, cela n'avait rien de très glamour puisqu'il s'agissait d'une larme de sang... Mais la guerrière ne fit aucun geste pour l'effacer. Luna l'aimait et avait le droit de la voir telle qu'elle était.

Sous l'humaine, la vampiresse se cambra dangereusement lorsque les doigts de Luna vinrent parcourir sa peau et sa colonne vertébrale. Douces caresses qui firent frisonner la vampiresse, ses soupirs de bien être se transformèrent rapidement en des plaintes bien plus rauques que l'était sa voix ordinaire, suppliant ainsi Luna de ne pas arrêter son exploration. La jeune femme la dominait et Orfraie s'agrippait à ses hanches pour ne pas perdre pieds trop tôt... Mais ce plaisir n'avait rien de dangereux contrairement à celui qui grondait bien trop souvent sous la peau de la guerrière... C'est pourquoi elle s'y abandonna bien vite, ses ongles venant griffer le dos de la jeune femme.

Le temps sembla ralentir tandis que Luna retrouvait une certaine tranquillité. Les lèvres charnues de la vampiresse étaient étirées en un grand sourire, dévoilant sans craintes ses crocs acérés. Toutefois, la Régente ne demeura pas en place et se releva bien vite, invitant d'un geste la vampiresse.

Celle-ci se releva prestement et si vite qu'elle devint flou l'espace de quelques instants. Orfraie rattrapa Luna sans problème et lui saisit doucement le poignet, la forçant à se retourner vers elle. L'instant d'après, le dos de la jeune humaine était contre un arbre et une vampiresse partait à l'exploration de son être. Ses doigts glissèrent sur sa peau jusqu'à pouvoir la faire frémir tandis que ses lèvres dévoraient sa bouche puis glissaient vers sa gorge. Leurs corps étaient si proche qu'elles semblaient ne faire qu'une et, lorsque ce fut réellement le cas, Orfraie plongea ses crocs dans sa chair, perçant sa carotide et profitant allègrement de la potion et de la pilule de sang que Luna avait prise juste pour elle.

La vampiresse s’abandonnait totalement à toutes ses envies et bien que ses gestes trahissaient tout son désir, elle demeurait douce dans sa précipitation afin de ne pas faire mal à Luna. La sensation de son corps chaud contre le sien, de ses doigts jouant avec ses sens de la blonde et de son sang dans sa bouche était absolument divine, formant un cocktail explosif. Et, presque instinctivement cette fois-ci, Orfraie mêla son esprit au sien. Quelle meilleure façon de partager cet instant que de se lier, corps et esprits ?

Après quelques instants, Orfraie s'écarta toutefois de son Soleil. Elle ne tenait pas à la fatiguer en prenant trop de sang et su donc s'arrêter avant. Elle prit toutefois grand soin de cueillir avec sa langue les goûtes vermeilles qui maculaient sa peau puis de refermer la morsure avant de la soulever sans difficultés et de la mener, cette fois-ci, dans l'eau où elle pu terminer de lui prouver l'étendue de son amour.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Lun 10 Oct 2016 - 20:48

C’était un beau moment pour les deux amoureuses, probablement l’un des plus intimes et les plus harmonieux. Luna se sentait si bien avec Orfraie, contre sa peau, lèvres contre lèvres et dont les deux corps s’harmonisaient à l’unisson. Un sourire vint cueillir cette larme de sang. La jeune humaine approcha son visage de la vampiresse et apposa un baiser sur sa joue droite, directement sur le liquide carmin dont elle fit disparaître avec… sa langue. Son azur partagea une lueur amusée tandis qu’elle plongea sa main dans cette chevelure flamboyante.

Luna n’était pas dégoûtée, loin de là. C’était un peu étrange, certes, puisque tout nouveau. Mais c’était toutes ces petites choses qui savaient rendre sa Lune si charmante. La princesse des lumières n’en aimait nulle autre et elle acceptait Orfraie telle qu’elle. Elle n’avait pas besoin de changer et ne lui demanderait pas de le faire non plus. Tout ce qu’elle demandait à la princesse des Ombres, c’était de lui offrir son coeur comme elle lui offrait le sien.

Mais cela, la régente n’avait pas à le demander. Elle ressentait toute son affection à travers chaque caresse, chaque baiser, chaque souffle et chaque seconde. Luna avait du mal à quitter ses lèvres, désirant les goûter encore et encore. Elle prenait un malin plaisir à faire gémir sa partenaire et à explorer chaque parcelle de son corps. Les deux esprits ne faisaient plus qu’un et ne se lassaient de s’entremêler. Pourtant, Luna s’était relevée et s’éloignait de sa garde. Ce n’était pour qu’un court moment puisqu’elle l’invitait à la suivre dans l’eau, cet élément qui était devenu le leur.

Toutefois, Luna ne s’y rendit pas. Fermement, mais doucement, son dos vint se cogner contre le tronc d’un arbre et une vampiresse en soif d’amour l’agressait. La régente fut attaquée de baisers, de caresses et de tendresse. Sous ces attaques répétées, elle ne put que répliquer en ripostant elle-même de ces gestes d’amour. Poussant des gémissements de plaisir, Orfraie la surprit en enfonçant ses crocs dans son cou. Cela lui dérangea-t-il? Non, pour la simple raison qu’elle faisait un avec Orfraie. Son corps, son sang, son esprit… Tout son être lui appartenait.

La princesse des lumières se blottit dans ses bras et l’attrapa à son cou. Elle était un poids-plume pour sa garde personnelle et elle aimait cette proximité. Elle plongea son regard dans les glaciers. Elle était bien à ses côtés et se sentait bien malgré la dernière morsure. Ses lèvres remuèrent un « Im cen mela » dans le plus grand silence avant de venir se poser sur son cou. Était-ce possible de faire un suçon à une vampiresse? Ça restait à voir, mais peu importe la réponse, Luna s’amusait.

L’eau vint recouvrir les deux femmes et les enfermer dans une bulle protectrice. Personne ne saurait leur secret : ce qu’elles y faisaient, c’était entre elles, l’eau et la forêt. Un frisson parcourut son corps et elle vint quérir la chaleur unique de la vampiresse. Luna chercha le confort dans ses bras et se plut à faire miroiter l’eau à l’aide de ses sphères lumineuses. Sa main vint trouver la sienne tandis que son autre venait saisir la taille de la dragonière de jade pour l’empêcher de s’éloigner. Sans un mot, elle lui offrit son sourire et lia son regard au sien. Puis, doucement, les deux femmes tournèrent gracieusement dans une valse aquatique.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Jeu 13 Oct 2016 - 1:29

Le bonheur n'avait jamais été aussi intense, leur moment n'avait jamais était aussi intime. Bien plus que les corps, les esprits se liaient en une parfaite harmonie. Orfraie, qu'elle soit blottit contre Luna, protégée par ses bras, ou la dominant dans une étreinte passionnée, n'avait jamais était aussi heureuse, aussi bien avec une personne, qu'en ces instants. Précieux, elle gravait chacun d'eux au fond de son cœur. L'amour que Luna lui donnait – et que la vampiresse savait bien lui rendre – était à la fois pur et intense. Elle ne pouvait plus s'en passer et, soudainement, l'adage « vivre d'amour et d'eau fraîche » prenait un nouveau sens dans son esprit.

Pour l'heure, Luna était la prisonnière d'Orfraie. Piégée contre cet arbre, l'immortelle lui faisait vivre mille et un délicieux supplice. Elle avait ôté ses crocs de sa gorge et refermé la blessure d'un souffle pour, à la place, embrasser sa gorge, ses joues, ses lèvres... mais aussi clavicule, épaule et... bien plus bas, suivant une ligne invisible et relevant le regard de temps en temps pour observer son Soleil en proie à un intense plaisir.

Puis, se redressant pour revenir capturer ses lèvres, Orfraie sentit les bras de son Soleil se refermer autour de son cou. Poids plume pour l'immortelle, celle-ci glissa ses mains sur les fesses de sa belle et la souleva de terre sans effort. Ainsi, leurs visages étaient à la même hauteur. Un « Je t'aime » silencieux fut la réponse que l'Ataliel offrit à Luna avant de pencher légèrement la tête, lui offrant un libre accès à son cou. Elle sentait, non sans ressentir un certain amusement, les lèvres de Luna se refermer sur sa peau pour tenter de la marquer.

Sans jamais lâcher son précieux fardeau, Orfraie la sépara du bois et l’entraîna dans l'eau. Comme un écrin, cet élément qui était le leur vint les protéger. Luna avait bel et bien réussi à laisser une marque dans le cou de la Lame... Les sphères lumineuses de Luna vinrent faire miroiter l'eau et, tandis que la princesse des lumières s'amusait avec elle, la princesse des ombres la détaille d'un intense regard, comme pour graver ses traits dans son esprit. L'immortelle vint ensuite chercher le contact de la jeune femme. Leurs doigts s'entrelacèrent tandis que Luna posait l'autre, possessive, sur sa taille, empêchant ainsi Orfraie de lui échapper. Cette idée la fit sourire, car elle n'en avait absolument pas envie, et elle vint se coller à la jeune femme sans jamais la quitter des yeux. Les glaciers dans l'océan azuré, elles reprirent cette danse si intime qu'elles connaissaient par cœur, tournoyant doucement dans cette bulle protectrice.

--------------

Orfraie avait finalement posé sa tête sur l'épaule de Luna, profitant de l'eau pour être à sa hauteur et ainsi trouver une confortable position au creux de ses bras. Là où elles se trouvaient, le fond du petit point d'eau remontait et offrait une assise confortable. Le soleil réchauffait leurs corps humides à intervalle régulier, lorsque le vent poussaient les feuilles de la trajectoire des rayons solaires. L'herbe verte avait accueilli leurs vêtements tandis que le repas avait été à peine touché... Mais cela importait peu à Orfraie, qui avait dégusté bien meilleur que ce qui se trouvait encore sur la couverture.

- J'ai quelques choses pour toi... Fit doucement la jeune vampire, murmurant pour ne pas briser cet instant.

Elle leva un bras, les gouttelettes d'eau glissant sur sa peau, et attira au creux de sa main sa sacoche des ombres. Elle en sortit un petit écrin noir, puis renvoya le sac magique sur la couverture abandonnée. D'un doigt, elle souleva le couvercle de la petite boite, dévoilant deux bagues en argents. Très fines, elles étaient toutes deux surmontées d'une opale et incrustées de plusieurs diamants blancs.

Jusqu'alors appuyée sur l'épaule de Luna, Orfraie se redressa – non sans y déposer un baiser – pour lui faire face.

- Ce sont des Nexus de Coeur. Un pour chacune, une façon de veiller l'une sur l'autre peu importe la distance. Expliqua sommairement l'Ataliel, ses lèvres venant caresser celles de Luna un instant. Acceptes tu d'en porter un ?





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Lun 17 Oct 2016 - 0:29

Luna avait pris la main d’Orfraie. Leur corps était l’un contre l’autre et ils tournaient sur le rythme d’une musique imaginaire. Elles dansaient lentement une valse dont les pas se mêlaient aux vagues. Elles se sentaient pourtant aussi confortables que si leurs pieds touchaient le sol. Il n’y avait pas place au jugement de savoir si l’on dansait bien ou mal et mieux encore, personne pour juger les amoureuses. Elles s’amusaient et étaient bien dans cette intime proximité. Les bras de Luna s’accrochèrent au cou de la Flamboyante puis la valse se transforma en un « slow ».

♫♪♫♪♫♪♫♪♫
Lune de mes Jours
Sais-tu à quel point je t’aime?
Tu es la lumière qui guide mes pas
Ton sourire chasse mes tourments
L'amour sera toujours là
Guidera nos pas, toujours
C'est tellement mieux ensemble
Maintenant que je t’ai trouvée
Je compte te garder pour moi
Lune de mes Jours,
Tu es à moi

♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Ce n’était pas une surprise qu’un chant, presque murmure, s’était échappé de la bouche de la régente. Après tout, celle-ci aimait chanter et ce, même si elle ne devait pas avoir la plus mélodieuse voix au monde. Elle aurait pu lui parler simplement ou glisser dans l’esprit de la dragonnière de jade ce que son cœur lui disait, mais elle avait voulu faire différemment. Un sourire se glissa sur ses lèvres avant de venir les coller aux siennes. Elle vint cueillir doucement la cascade flamboyante sur son épaule et la caressant avec ses doigts. Il fallait en profiter pour une fois que les deux femmes étaient à la même hauteur ou presque. Son Soleil la serra dans ses bras et elle ne se retint pas de lui envoyer via une onde dragonnière qu’elle était bien avec elle, juste comme ça. Luna n’avait pas besoin de plus pour être heureuse.

- Pour moi? Répondit-elle d’une voix étonnée.

Elle ne s’attendait à rien de plus qu’un agréable moment avec sa garde du corps. Le son de sa voix avait malheureusement brisé la tranquillité des lieux et l’azur pétillant d’impatience suivit le mouvement de la sacoche des ombres. Il fixa ensuite ce petit écrin noir qui laissa entrevoir deux bagues argentés. Ses yeux s’agrandirent et elle poussa une exclamation de surprise! Le bijou était magnifique. La pensée que l’un lui était destiné et qu’Orfraie aurait la bague jumelle rendait le bijou encore plus merveilleux.

- Oh oui! Je le veux! Dit-elle sans hésiter la moindre seconde.

Cette fois-ci, ce serait la nature et l’eau qui seraient témoins de leur union. La petite humaine avança sa main gauche qui fut délicatement prise et l’anneau fut glissé sur son annulaire. Par la suite, ce fut à son tour de s’emparer du Nexus de Cœur et de l’enfiler à sa main, positionné sur le même doigt que le sien. Rien de plus n’était nécessaire pour comprendre la signification de ce geste et les deux amoureuses n’avaient besoin de personne pour valider leur affection.

- Je t’aime, Orfraie. Murmura-t-elle.

Elle vint quérir les lèvres de la princesse des ombres et scella un baiser pendant de longues secondes. Elles ne pouvaient certainement pas laisser cela ainsi puisqu’il était nécessaire d’activer les Nexus et qu’elles étaient toutes les deux impatientes. Luna lui caressa la joue puis emmena son doigt à ses lèvres. Lorsque la coupure fut faite, elle laissa glisser son sang sur le bijou de la vampiresse. Lorsque ce fut le tour d’Orfraie, la princesse des lumières refusa qu’elle se coupe elle-même. C’était à elle de le faire! Elle vint tailler une petite coupure dans sa main à l’aide de magie et lorsque son Nexus fut activé, elle porta la main blessée à ses lèvres pour y souffler un baiser. L’instant d’une douce lumière plus tard, la peau de la vampiresse s’était refermée.

- Regarde! Elles ont un éclat mauve! Prononça-t-elle.

Luna s’empara des mains de sa Lune, joignant ses doigts aux siens. Bien sûr que la pierre était mauve, il n’aurait pas pu en être autrement… Et le mauve s’intensifia lorsque la blonde prit d’assaut le corps de sa bien-aimé pour la faire joyeusement gémir de plaisir.

Comme quoi on dirait que les deux amoureuses ne se lassaient jamais de tous ces gestes d’amour. Tout ce qu’elles avaient de besoin, c’était d’amour et d’eau fraîche – sang frais-. Orfraie et Luna finirent sur le sable, l’une sur l’autre.

- J’ai aussi quelque chose pour toi. Murmura-t-elle.

En effet, c’était une journée surprise aujourd’hui! Une corde et un Nexus pour Luna. Du sang lunaesque et… une pierre de communication pour Orfraie! Les deux pierres lui furent présenter au creux de sa main suite à l’approchement de son sac par télékinésie.

- Ce sont des pierres de communication. Je crois qu’on a eu toutes les deux l’idée de vouloir garder l’autre proche quoiqu’il arrive. Il ne reste plus qu’à trouver un mot que seules nous connaîtrons pour l’activer.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Sam 22 Oct 2016 - 4:50

L’eau était leur élément, il l’avait été dès le premier jour, dès leur premier moment. Orfraie souriait tendrement, ses doigts s’étant tendrement refermés autour de ceux de son Soleil. Elles tournoyaient doucement dans l’eau et personne pour les juger. Elles étaient dans leur bulle, dans leur monde où il n’y avait qu’elles deux. Puis, doucement, Luna s’accrocha au cou de sa vampiresse, leur danse sembla ralentir et elles tournoyèrent moins vite. Leur valse se transformait en slow.

La surprise se peignit sur les traits délicats de la vampiresse puis fut remplacé par la tendresse. La voix de Luna sonnait avec douceur aux oreilles de l’ancienne princesse, qui se laissait bercer par sa chanson, écoutant avec attention, souriant tendrement. Avait-on déjà chanté pour elle ? Elle ne s’en souvenait pas, cela voulait donc dire que non. Luna était la première à lui faire l’honneur d’une telle attention, et Orfraie trouvait cela particulièrement adorable.

Les paroles avaient été murmurées, mais elles avaient touché Orfraie en plein cœur. Luna n’était pas la meilleure chanteuse, loin derrière les maîtres bardes, mais elle avait su toucher la vampiresse là où personne n’avait jamais réussi à se rendre. La petite blonde avait réussi à se faire une place et l’ancienne princesse à la réputation sulfureuse s’était posée pour elle, avec elle.

Doucement, les lèvres charnues s’étirèrent en un sourire, répondant à celui de la blonde, puis vinrent se poser dessus. Orfraie répondit au baiser avec tendresse, ses doigts glissant dans la cascade dorée. Son Soleil la serra dans ses bras et la vampiresse se laissa faire, posant sa tête sur l’épaule nue. Elle se sentait si bien, au creux de ses bras, si détendue.

- Je t’aime, Luna. Tellement.

La voix était douce et les mots murmurés. Orfraie se redressa ensuite, souriant devant l’étonnement de son Soleil.

- Oui, pour toi.

Les Nexus semblaient grandement plaire à Luna, l’azur pétillant face au bijou. Le sourire de la vampiresse devint plus grand, ses traits s’étirant pour marquer son amusement. Luna avait parfois des réactions enfantines, très spontanées, qui faisant très plaisir à l’Ataliel. Tout était si simple, avec elle. Le regard d’Orfraie s’illumina davantage encore lorsque Luna accepta de porter l’un des deux Nexus.

Elles ne se le disaient pas avec des mots, mais ces bijoux représentaient bien plus que de simples breloques pour veiller l’une sur l’autre. Ils symbolisaient une union, un lien entre elles deux. Doucement, la Régente avança sa main gauche et Orfraie passa l’anneau à son annulaire. Ce geste était une autre symbolique purement humaine dont la vampiresse avait parfaitement confiance et qui, elle devait l’avouer, lui faisait grand plaisir. Par la suite, ce fut au tour de Luna de passer la bague au doigt de la vampiresse, qui l’observa faire en mordillant sa lèvre inférieure.

- Im cen mela.Murmura t-elle à son tour.

Elle répondit au baiser, scellant ainsi cette union silencieuse. Ses doigts vinrent se lier aux siens et elles échangèrent un long baiser. Mais il y avait encore à faire, car les Nexus avaient besoin d’une goutte de sang pour faire le lien. D’une caresse, Orfraie comprit ce que Luna avait en tête. Elle saisit donc ça main et l’embrassa, terminant par le bout de son doigt qu’elle glissa sous l’une de ses canines, perçant ainsi sa peau. Une petite goutte de sang s’échappa de la blessure et tomba directement sur le Nexus de la vampiresse. Elle s’apprêtait à réitérer l’opération sur elle-même lorsque Luna lui prit sa main afin de la couper elle-même a l’aide de la magie. Une unique goute noire tomba alors sur le bijou de la blonde et le lien fut complet. Leurs blessures refermées, Orfraie posa son regard sur leurs mains liées et sur les deux bijoux jumeaux.

- Comment pourrait-il en être autrement ? Répondit la vampiresse avec un sourire.

Orfraie allait rajouter quelque chose lorsqu’elle fut prise d’assaut. Ne pouvant résister face à son humaine, elle se laissa joyeusement faire, se prêtant avec grand plaisir à ce corps-à-corps. Leur étreinte, à présent, semblait avoir un goût différent et une intensité encore plus grande. De l’eau, elles finirent sur le sable, l’une sur l’autre. Luna allongée sur elle, Orfraie caressait discrètement son dos, du bout des ongles, profitant simplement de sa présence.

- Oh ? Quoi donc ? Demanda l’Ataliel avec curiosité, baissant la tête pour pouvoir regarder la blonde.

Pour toute réponse, la régenta attira son sac à elle et en sortie deux pierres identiques. La vampiresse comprit aussitôt de quoi il s’agissait

- Maranwë. Fit aussi Orfraie. Elle se reprit après une seconde, offrant ainsi la traduction à Luna. Cela veut dire « Destinée. » C’est l’impression que j’ai, quand je pense à nous.

Ses lèvres s’étirèrent en un tendre sourire avant de soudainement disparaître. La vampiresse avait une chose importante à dire et ce moment semblait parfait pour le faire, mais la peur de blesser Luna était grande. La dragonnière de Cuivre put surement sentir la tension chez son amante, puis celle-ci se lança.

- En évoquant ce sujet… Il y a quelque chose dont je dois te parler. Les doigts de la vampiresse continuaient à caresser le dos de la régente tandis qu’elle se lançait. Hier, j’ai revu ma mère ainsi que mon neveu. Ce dernier m’a proposé de repartir avec eux à Estëllin, de tenter de faire changer les Elfes vis-à-vis des Vampires… Je ne sais quoi penser à ce sujet. Avoua Orfraie dans un soupir. Ses glaciers étaient tournés vers le ciel. Ils m’ont déchus et reniés, mais au fond, ils restent mon peuple. Une partie de moi à envie d’essayer de faire changer les chose tandis que l’autre ne veut pas en entendre parler. Une partie de moi comprend pourquoi ils m’ont rejeté, mais l’autre ne peut s’empêcher de trouver cela injuste et ingrat.

Il était vrai qu’elle était morte pour eux, en faisant son devoir.

- Et je suis Lame Ecarlate, je suis liée à toi et je ne peux m’en aller ainsi. Les glaciers plongèrent alors dans l’océan azuré. Je ne sais ni quoi penser, ni quoi faire. Qu’en penses-tu ? Demanda finalement la vampiresse, un poids au moins dans son cœur. Elle était heureuse d’avoir enfin parlé de cela à son Soleil.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Jeu 27 Oct 2016 - 23:50

Luna aimait Orfraie passionnément. C’est ce que ses lèvres cherchèrent à lui faire comprendre lorsqu’elles vinrent attraper les siennes. Elles ne voulaient plus s’en séparer, comme si elles étaient devenues une drogue qui s’estompait si rapidement suite à leur séparation. Son cœur battait la chamade. Pour toutes sortes de raisons, mais une nouvelle venait de s’y ajouter : c’était la première fois qu’elle recevait un cadeau aussi intime de la part d’une personne qu’elle aimait tant. Des cadeaux, elle en avait reçu, mais elle en avait surtout donné. Il était si facile pour l’humaine d’offrir son cœur, mais jamais quelqu’un le lui avait offert d’une telle intensité.

Le regard de Luna s’illumina lorsqu’il se posa sur la bague qu’elle avait à son doigt. Le sourire qui s’était formé à ses lèvres ne pouvait plus s’effacer et son regard ne pouvait plus se détacher de la pierre mauve. Ce n’était pas qu’un simple bijou ou une bague des plus banales. Peut-être aux yeux de quiconque, mais pour la princesse des lumières, c’était le symbole de leur union et une façon pour être toujours en contact avec sa Flamboyante. Certes, elle n’avait pas besoin de ça pour savoir que leur amour était réel, mais ça ajoutait une petite touche mignonne et excitante à leur relation. L’annulaire gauche avait une forte signification chez le peuple humain et savoir qu’Orfraie était prête à tout risquer si l’on se rendait compte des nexus jumeaux était émouvant. Ou était-ce plutôt la régente qui risquait beaucoup?

Comment était-il possible de ne pas se lasser de baisers, de caresses et de tendresse? Luna était avide d’amour et formait un puits sans fin d’affection. Installée agréablement sur le corps nu d’Orfraie, l’azur brillait d’impatience de voir sa réaction à son propre cadeau.

- Oh oui! Maranwë! Ce sera parfait! Répondit-elle joyeusement.

La jeune femme voulut assaillir à nouveau ces lèvres trop craquantes, mais se retint lorsqu’elle vit l’expression de la vampiresse changer. Ses yeux devinrent bien ronds et la fixèrent intensément jusqu’à ce qu’elle libéra ce qu’elle avait sur le cœur. Elle avait quelque chose à lui dire… Elle allait repartir à Estëllin… Retourner vers son ancien peuple… qui… l’avait… rejetée!

Le sourire de Luna disparut également derrière une expression préoccupée. Les mots se bloquèrent dans sa bouche même si elle n’avait aucune idée quoi dire. Tant pis pour les paroles, elle enfouit son visage dans sa poitrine et serrer Orfraie de toutes ses forces. Elle avait envie d’hurler! Elle voulait pleurer!

Et pourtant, la gamine savait que leur séparation arriverait tôt ou tard. Ce n’était pas pour rien qu’elle s’était procuré des pierres de communication pour toutes les deux. Mais la réalité faisait bien plus mal que ce qu’elle s’était imaginé. Roulant sur le côté, elle vint étendre son corps sur le sable et poser plutôt sa tête sur son épaule.

- Ils vont te faire du mal… Murmura-t-elle. Tu es certaine de vouloir y aller?

C’était ce qui l’énervait le plus. Luna n’était pas si dépendante qu’elle ne pouvait pas laisser sa garde partir. Mais l’idée qu’elle soit seule parmi tous ces gens qui lui feraient nécessairement du mal par leurs gestes, leurs regards ou leurs paroles –le contraire était inimaginable pour Luna-, la faisait souffrir. Or, le fait de ne pas pouvoir être là pour la réconforter la faisait encore plus de mal. Elle l’étreignit davantage.

- Je ne pourrai pas te protéger. Je voudrais t’y accompagner, mais je suis enchaînée à Aldaria. Souffla-t-elle d’une voix lasse. Je comprends le devoir auquel tu dois faire face et je ne te retiendrai pas ici. En tant que régente, je peux facilement envoyer ma lame écarlate en mission diplomatique chez les elfes. Cela n’est pas un souci. Précisa-t-elle.

En effet, ce n’était pas tous les lames écarlates qui étaient toujours collés à la famille royale. Certains apportaient leur protection d’une façon différente. C’était, après tout, le cas pour Luna lorsqu’elle avait été elle-même Lame Écarlate. Grâce à cela, elle avait une grande liberté.

- Je viendrai te rejoindre à Estëllin, mais il faudra me laisser le temps d’organiser les préparatifs. Cela sera certainement très long...








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Ven 28 Oct 2016 - 22:53

La destinée, voilà ce qui semblait avoir réuni les deux dragonnières. C’était l’impression que la plus âgée avait, lorsque son regard se posait sur sa cadette. Peu importait les races ou la différence d’âge, car les sentiments qu’elles nourrissaient l’une pour l’autre allaient bien au-delà de ce genre de considérations mortelles. L’on disait des dragonnier que, au contact de l’esprit de leur Liés, ils devenaient peu à peu plus « sauvage », plus « draconique » et que, de ce fait, leur esprit s’éloignait des considérations mortelles. Etait-ce, vis-à-vis de leur relation, ce qui était en train de se passer ? Peut être bien, ou peut être étaient-elle simplement des esprits libres par natures, n’ayant que faire de ce genre de chose. Quoi qu’il en soit, revenant à quelque chose de plus terre à terre, les deux amoureuses avaient trouvés leur « mot secret », que Luna valida avec joie.

Mais la bonne humeur de la blonde disparue en même temps que celle de la flamboyante. Les yeux dans les yeux, elles échangèrent un regard intense dans lequel Orfraie tenta de se perdre. Les orbes azurs qui la dévisageaient, bien rondes en cet instant, l’apaisaient. Toutefois, l’ancienne princesse des elfes ne pouvait pas garder ce qu’elle avait sur le cœur, aussi laissa telle échapper le flot de ses pensées, y mettant des mots.

La réaction de son Soleil fut rapide et, alors qu’elle nichait son visage contre la poitrine de la vampiresse, celle-ci sentit quelque chose se déchirer en elle. Le mal qu’elle venait de faire à Luna étreignait son cœur glacé, le prenant dans un douloureux étau. L’Ataliel se surprit à serrer les dents tandis qu’elle enfouissait ses doigts dans la crinière dorée, maintenant ainsi son Soleil contre elle. L’esprit de la dragonnière de Jade effleura celui de la Cuivrée et ressentit ainsi sa tristesse. Y lisait-elle aussi de la colère ? Orfraie libéra Luna de son étreinte, celle-ci venant se nicher contre son flanc, sa tête reposant sur son épaule. A son tour, la vampiresse se tourna légèrement de façon à pouvoir l’étreindre.

- Oui, je sais. Répondit Orfraie, fatalement. Elle savait dans quoi elle s’embarquait, elle savait que les Elfes ne seraient pas tendres avec elle et qu’ils seraient encore pires que ceux se trouvant à Aldaria. L’ancienne princesse espérait toutefois trouver du soutient, notamment auprès de sa famille – de sa mère – et de ses anciens guerriers. Non, mais je sens que si je ne le fais pas… C’est une étape à passer, un point obligatoire dans le flot de mon existence.

L’idée d’être seule parmi ceux pour qui elle avait tout donné la faisait frissonner, car elle n’était pas certaine de pouvoir rester sous contrôle, mais comme elle venait de le dire à son Soleil, elle sentait qu’il s’agissait d’un passage obligatoire dans sa vie d’immortelle. Orfraie se tourna complètement dans le sable et vint poser son front contre celui de Luna, les glaciers sombrant dans l’océan.

- J’aimerais pouvoir t’emmener avec moi et que nous fassions cela ensemble. J’aimerais pouvoir compter sur tes bras pour me réconforter lorsque j’y serais… Mais je sais, j’ai parfaitement conscience, que tu ne peux pas te départir de tes responsabilités ainsi. Souffla telle, ses lèvres venant doucement effleurer celle de la jeune femme. Que nous nous offrions ces pierres et ces Nexus aujourd’hui semble être un coup du destin. Il semble vouloir nous dire « c’est l’heure »… Mais plus tôt je le ferais, plus tôt nous nous retrouverons… Car je ne pourrais pas rester loin de toi très longtemps. Poursuivit Orfraie, qui vint cette fois-ci s’allonger au dessus de Luna tout en se retenant afin de ne pas l’écraser. Elle nicha sa tête contre son cou. Si une chose est certaine, c’est que je ne me vois pas vivre loin de toi. Devenir immortelle a du bon, lorsqu’on retrouve sa mémoire : Nous ne sommes plus attachés au même chose que notre ancien nous-mêmes, ou pas avec la même intensité.

Terminant sur ces quelques mots, la princesse des ombres se redressa de façon à pouvoir plonger dans les azurs. Elle offrit un sourire à Luna, apaisée, puis se pencha pour lui donner un doux baiser, ses doigts glissant sur sa joue avec délicatesse.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue Sam 29 Oct 2016 - 3:37

C’était difficile pour les deux amoureuses de s’imaginer que bientôt, dans à peine quelques jours, elles se quitteraient pour un temps indéterminé lorsque la délégation elfique quitterait Aldaria. Luna ne voulait pas. Son cœur lui disait d’attacher sa belle Flamboyante et de la garder toute pour elle. Mais n’était-ce pas un peu trop possessif ou exagéré? Oui, fort probablement, mais c’était quand même cela dont elle avait envie en cet instant même. Toutefois, son côté rationnel prenait le dessus et lui rappelait qu’elle n’avait pas le droit de retenir Orfraie. En tant que Régente, elle savait à quel point la notion de devoir était importante et c’était justement à cause de ses chaînes invisibles qu’elle était retenue de ne pas s’en aller avec l’ancienne elfette. Luna comprenait qu’elle avait cette tâche à effectuer, autant par devoir que pour pouvoir tourner la page sur autre chose. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était de la supporter dans cette lourde épreuve.

- Nous serons toujours liées l’une à l’autre. C’est un coup du destin que l’on s’est offert ces cadeaux. Prononça-t-elle en la serrant fort dans ses bras.

C’était peut-être prévu pour Orfraie, mais la pierre offerte par Luna était tout un hasard. Comme quoi le nom de « Destinée » lui avait plus qu’à ravir.

- Tu n’es pas encore partie et tu me manques déjà. Murmura-t-elle. Je penserai à toi à tous les jours. Tu me contacteras à tous les jours, d’accord? Ça me ferait plaisir de t’entendre te plaindre de tes confrères elfiques. Fit-elle avec un léger sourire en coin.

Elle savait que ça arriverait. À qui la vampiresse pourrait-elle se confier parmi toutes ces oreilles pointues? La princesse des lumières ne serait peut-être pas là de corps, mais elle serait avec elle d’esprit, à travers le nexus de cœur et de la pierre de communication.

Le Soleil mêla volontiers l’océan aux glaciers et sourit juste avant de sceller ses lèvres à celle de sa compagne. Ses doigts parcoururent sa chevelure de feu et parcourut son visage de baisers, visage qu’elle interdit de s’éloigner du sien.

- Pour l’instant, tu es toute à moi et je compte bien en profiter au maximum.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue

Revenir en haut Aller en bas

D'Ombre et de Lumière | PV : Lunachoue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ayden ►Il y a une part d'ombre et de lumière en chacun de nous, ce qui compte, c'est celle qu'on choisit de montrer.
» D'Ombre et de Lumière [ Sonoshee/ Kawa no Kuni ]
» [QUETE] L'Ombre et la Lumière.
» L'ombre et la lumière.
» Entre l'Ombre et la Lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-