Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mais pourquoi??? [PV Orfraie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Dim 10 Juil 2016 - 3:16

27 Septembre de l'an 7 d'Obsidienne

La nuit avait couverte depuis de nombreuses heures la cité d'Estëllin, apportant le sommeil aux gens qui résidaient en ce lieux. Les gardes patrouillaient tandis que la cité demeurait paisible sous le regard des astres et de la Lune.
Pourtant, cela n'avait pas empêché deux silhouettes de venir se délasser sous les rayons de l'astre nocturne. Tout deux se tenaient là, paisiblement installé sur le balcon d'un appartement que nul n'avait touché depuis le départ d'Orfraie pour cette mission qui l'avait vu devenir au final une vampire. Une membre de cette race tellement détesté par nombre d'elfe. Mais les évènements ne s'étaient pas arrêté là pour la Princesse elfique et tante de l'Empereur. Elle était devenue également un être remarqué par les peuples d'Armanda lorsque le Dracos Honoris lui avait offert l'honneur de devenir une dragonnière et lui avait confié l’œuf d'un tout jeune dragon de Jade qui s'éveilla au contact des mains de la guerrière. Dés cet instant, le jeune dragon avait ressentit un amour immense pour cet être qui venait de lui offrir la moitié de son âme et de prendre la moitié de la sienne. Ils s'étaient mutuellement complété et Firindal en éprouvait chaque jour un peu plus de joie et d'amour à l'égard de sa Liée de Feu. Ils avaient partagé de nombreuses choses ensemble et le petit dragon devait tant à son amour.

Toutefois, ce soir, ils contemplaient tout deux l'astre lunaire, se baignant dans ses rayons. Firindal savait qu'Orfraie aimait ces moments de calme, presque autant que ses moments de complicité avec Luna lorsque les deux femmes se retrouvaient, ou ceux qu'elle partageait avec lui. Le liens entre le dragon et sa vampire devenait chaque jour un peu plus fort que la veille et encore d'avantage que le jour d'avant.
Et pour cela, il devenait de plus en plus difficile pour l’Éclat-de-Jade de constater comment sa Princesses des Ombres, comme l'avait appelé une proche d'Orfraie, était traitée par ceux qu'elle avait si longtemps protégé. Ôh! Bien sûr, il y en avait quelque un qui montrait un amour toujours aussi inconditionnel à l'Ancestrale, mais la majorité du peuple elfique voyait Orfraie comme une honte car elle était désormais, selon eux, du côté de ceux qui ont si longtemps nuit à leur peuple. Ils ne la toléraient aujourd'hui que parce qu'elle était devenue une dragonnière, parce qu'elle s'était liée avec l'une de ces créatures que l'ensemble d'Armanda regardait avec respect sinon admiration. Et cela avait le don d'agacer prodigieusement le jeune saurien de jade qui vint doucement se blottir contre son amour et lui ouvrit son esprit, lui transmettant son amour éternel et inconditionnel.


"Je ne parviens vraiment pas à comprendre les bipèdes. Ils parlent de paix, mais te rejette juste parce que tu es différentes. Pourquoi? Je ne comprend pas."

Les pensées du jeune dragon étaient emplies de la souffrance qu'il éprouvait à voir ainsi sa Liée de Feu être traité de la sorte. Il ne comprenait pas pourquoi l'on pouvait rejeter une personne qui avait tant fait pour les autres.
Il avait posé la question par curiosité, mais dans le même temps, il n'était pas sûr de vraiment savoir pourquoi, car pour lui, seul comptait Orfraie. Mais il savait parfaitement que ce traitement faisait également souffrir sa Sœur d'Âme. Et cela, il ne pouvait l'accepter. Il était hors de question même qu'il puisse l'accepter. Alors il cherchait à comprendre. Peut être qu'il pourrait faire quelque chose pour changer cela. Mais il n'en savait rien et ne pouvait donc que demander à sa douce le chemin à prendre.
Les pensées du sauriens s'étaient donc envolées vers sa liée, à la faveur de la nuit, au rythme des bruits de la cité endormie, tandis que les deux se tenaient là et continuait de se prouver mutuellement leur amour pour l'autre par de petites touches d'affection qui pourraient pratiquement passer inaperçues à qui ne faisait pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Lun 11 Juil 2016 - 5:03

La journée avait été paisible, aussi paisible que possible en tout cas. Vivre à Estëllin n’était pas tous les jours facile. Ce n’était pas de grand repos et de toute façon la Liée de Feu et son Jade n’étaient pas là pour cela. Toutefois, l’un comme l’autre aurait aimé que ce soit le cas. Orfraie s’en voulait de faire si mal à Firindal, qui ressentait sa peine, c’est pourquoi elle tentait de l’en préserver au maximum, mettant ainsi une partie de ses pensées à l’abri de son lié. Elle ne voulait pas lui cacher des choses, elle n’aimait pas cela, mais elle n’aimait pas non plus faire souffrir Firindal. Le Jade était encore si jeune, après tout, et ne méritait pas de connaître cette souffrance, pas si jeune, si tôt. C’était, du moins, l’avis d’Orfraie.

Toutefois, en cette nuit, la Liée de Feu était avec son Lié de Jade. L’Ataliel aimait particulièrement ces moments, si calmes et si apaisants. La présence du jeune saurien était si importante, si réconfortante qu’Orfraie ne pouvait s’en passer. Elle aimait caresser ses écailles comme elle aimait qu’il se blottisse contre elle ou frotte sa tête contre la sienne. Autant de gestes d’amour qui réchauffait le cœur glacé de l’immortelle. C’était, à bien des égards, très différents de ce que Luna pouvait faire ressentir à Orfraie, mais, en même temps, semblable. C’était un besoin et des sensations dont elle ne voulait pas se passer… Mais l’éloignement avec Aldaria rendait impossible tout contact physique avec la Régente, alors que Firindal était là. Bien entendu, les pierres de communication en possession des deux amantes leur permettaient de garder contact.

Avec douceur, Orfraie caressait le cou de son lié. Son regard bleu roi était tourné vers la Lune, mais elle n’avait pas besoin d’observer le dragon pour comprendre que celui-ci menait d’intenses réflexions. Déchiffrer le langage corporel d’un dragon n’était, de toute façon, pas si aisé. Firindal vint alors se blottir contre elle, déversant dans son esprit tout son amour. Cela fit sourire l’Ataliel, qui répondit de la même façon. Elle continuait, dans un même temps, à cajoler son cou écailleux.
La question du saurien laissa Orfraie pensive. Elle ne suspendit pas son geste, mais Firindal pue la sentir se tendre légèrement avant de se décontracter. Elle n’avait rien à cacher à son Lié, aussi vint-elle s’asseoir sur la rambarde qui la protégeait du vite, faisant ainsi face au Jade. Elle le trouva magnifique, ainsi éclairé par la lune.

# C’est… Compliqué. Je ne cautionne pas tout ceci, mais l’histoire des Elfes et des Vampires est… Longue et compliquée. # Répondit-elle par télépathie. Leur échange visuel était intense et Orfraie sourit doucement et tendrement à son Lié avant de continuer. Elle ressentait sa souffrance, qui faisait tant écho à la sienne. Elle détestait cela. # Le premier Vampire était un Elfe, maudit par les Esprits pour ses crimes. Ils le commandèrent à ne jamais trouver le repos, entre la vie et la mort. Depuis ce jour, Elfes et Vampires se livrent une guerre sans merci. Il y a eu tant de morts des deux côtés… Des millénaires de haines et de combat nous séparent de ce premier vampire, c’est pourquoi les Elfes ont aujourd’hui tant de mal à m’accepter et accepter mes semblables. C’est pourquoi Aegnor nous a demandé de venir ici, pour l’aider à changer cela. # Orfraie fit une légère pause, cherchant ses mots. # Certain voient plus loin que ce que je suis devenue. Ils se souviennent de la Princesse que j’ai étais, de la Générale que j’ai étais pour eux et des sacrifices qui en ont découlé. D’autres ne cherchent pas à voir plus loin que le bout de leur nez… C’est à ceux-là que nous devons ouvrir les yeux. # Le regard de la Princesse des Ombre glissa vers l’horizon. Firindal pue alors ressentir une intense vague de tristesse mélangée à de la colère. # Mais je ne suis pas certaine d’en avoir le courage. #

Orfraie ne rajouta rien, mais Firindal pouvait aisément comprendre ce qu’elle voulait dire par là : elle ne savait pas si elle avait la force de résister face à cette haine, elle n’était pas certaine de parvenir à toujours se contrôler, elle qui avait parfois tant envie de tous les tuer... Elle n’était pas certaine de pouvoir vivre si loin de Luna alors qu’elle était si heureuse dans ses bras. Pourquoi sacrifierait-elle son bonheur pour un peuple qui ne voulait ni d’elle ni de son aide ? Une larme de sang, noire comme l'ébène, dévala la joue pale et glaciale d’Orfraie alors qu’elle fermait les yeux. Elle ne savait pas, elle avait peur, elle avait mal.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Mar 12 Juil 2016 - 15:01

La lune veillait tendrement sur les deux liés comme elle veillerait sur des amants cherchant à se cacher du regard des autres. Sauf que ce soir, ni Ofraie ni Firindal ne cherchait à se cacher. Ils se tenaient là, profitant pleinement de la présence de l'autre, que se soit pour ne pas être seul ou pour se rassurer. La présence de sa moitié apportait à tout le moins un réconfort plus qu'apprécié par le jeune dragon qui s'ouvrait complètement à elle. Les caresses de la jeune vampire apaisait l'esprit du jeune dragon, bien que le questionnement persistait dans sa tête. Orfraie lui avait expliqué que cette haine envers les vampires persistait parce que les elfes et les vampires s'affrontaient depuis si longtemps. Et elle ne faisait que payer les pots cassés durant ces millénaires d'affrontements entre les deux peuples.
Orfraie demeurait parfaitement calme, mais le petit Jade avait parfaitement ressentit la tension qui avait parcourut le corps de sa douce Orfraie. Il en avait même pu retracer l'ensemble du parcours, tandis que le frisson partait de la base de la tête d'Orfraie, pour se propager progressivement le long de son dos et rejoindre les extrémités de ses mains puis de ses doigts, ainsi que ses jambes.
Firindal savait qu'Orfraie n'avait pas chercher à le dissimuler. Loin de là même. Mais elle n'avait pas non plus voulut faire étalage de la gène que la question avait provoqué en elle.

Tandis qu'elle lui expliqué le long et douleur enchainement des évènements, le jeune dragon eu une vision fugace, un bref aperçu de ce dont les anciens dragons, présent lors des affrontements, avaient pu voir, alors qu'ils s'étaient posé en spectateurs pour certains.
Firindal avait ainsi pu avoir un très bref aperçu de la haine des elfes envers les vampires et inversement. Une brève vision de la mémoire ancestrale qui sommeillait en lui. C'était la première fois qu'elle se manifestait à lui. Mais étrangement, il la perçut d'autant mieux qu'elle répondait parfaitement à la situation et aux mots de sa Fiée de Feu.
Loin de montrer le début des affrontements entre les anciens frères, elle en dévoila malgré tout la violence des affrontements et de la haine que se vouaient depuis la nuit des temps les deux peuples.
Puis Orfraie évoqua ceux qui passaient outre la différence des peuples, ceux qui l'aimait parce qu'elle était Orfraie et pour ce qu'elle avait accomplit. Ceux qui voyaient plus loin que l'enchainement des évènements. Et c'est alors que la mémoire propre de Firindal prit le relais, lui remontrant l'étreinte que lui avait offerte la jeune Thaidforodren, les larmes de joie et de douleur de Nerwende, la mère d'Orfraie qui lui ressemblait tellement, et les paroles d'Aegnor, pouvant paraître dures, mais pourtant emplies d'espoir et de joie de retrouver sa tante aimée.

Finalement, Firindal revint au moment présent, alors qu'il se trouvait dans les bras de sa Liée de Feu, blottit contre elle, alors qu'elle lui caressait le cou. Elle évoquait alors les gens à qui ils devraient tout deux ouvrir les yeux, pour qu'ils comprennent que les guerres passées doivent y rester. Que aucun peuple ne peut plus se permettre de se perdre dans la haine.


"Comment pourrions nous avoir, même ensemble, le courage de repousser la haine voué à un peuple par un autre? Nous ne sommes que deux. Tu n'es pas un Esprit, mon amour. Tu es ma Liée. Personne n'a le droit de t'imposer de porter le fardeau de tout un peuple.
Je te l'ai dit il y a quelque temps. Nous sommes libre. Nous pouvons aller ou bon nous semble. Je peux comprendre que tu veuilles attendre que je sois suffisamment grand pour me débrouiller seul si besoin, mais pourquoi devrions nous rester dans un endroit ou l'on ne veut pas de toi? Protèges ceux que tu veux protéger. Je t'y aiderais avec le plus grand plaisir. Car ce qui t'es important, l'est également pour moi. Mais ne prends pas le fardeaux de tout un peuple sur tes épaules.
Et si quelqu'un essaye de te forcer à le faire, je me ferais une joie de le lui faire regretter.
"

Les pensées du jeune Éclat-de-Jade étaient emplies d'amour pour Orfraie, car il sentait parfaitement que sa Liée de Feu essayait de le protéger comme elle le pouvait de ce qu'elle subissait de la part de son peuple de naissance. Il lui en était reconnaissant, mais il ne pouvait s'empêcher de souffrir de la voir ainsi traiterr.

"J'aimerais tant pouvoir t'emmener sur mes ailes, que nous partions au loin redécouvrir le monde et laisser les tracas de ces ignorants derrières nous."

Firindal lécha doucement l'un des doigts d'Orfraie pour lui apporter une preuve de son amour éternel. Il lui transmit même une image de lui dans sa taille adulte, rugissant de colère devant les elfes et les vampires pour leur faire une grosse peur et qu'ils arrêtent de se battre entre eux, avec Orfraie sur son dos, toute vêtue d'une armure étincelante, éclairé par un soleil se levant.
Il savait l'image absurde, mais il voulait la faire rire un bon coup, qu'elle puisse oublier le stress que les gens faisaient peser sur son dos. Puis il lui posa une question qu'il rechignait à poser, mais qu'il devait malgré tout poser, car il savait qu'elle était nécessaire.


"Ne serions nous pas mieux de retourner à Aldaria? Là bas, tu es heureuse, et tu pourras briller comme te le demande ton neveux, et ainsi prouver que les vampires ne sont pas aussi maléfique que le pense les elfes. Non?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Dim 17 Juil 2016 - 21:14

Un sourire, fugace, se dessina sur les lèvres d’Orfraie. Les souvenirs que le jeune Dragon déversait en elle permirent à l’Ataliel de retrouver son sourire, bien que la vision d’Harthea lui fit beaucoup de peine. La jeune Elfe ne méritait pas le mal qu’elle lui avait fait et pour cela, Orfraie s’en voudrait éternellement. Ensuite, le dragonnet lui montra sa mère, la douce et forte Nerwende qui avait cru perdre son enfant à jamais. La Lame s’en voulait de lui avoir fait si mal, mais elle était aussi terriblement heureuse de l’avoir retrouvé. Ici, à Estëllin, après le Jade, Nerwende était le plus grand soutien de la Princesse des Ombres. Enfin, comme le démontra Firindal, Aegnor était là également. Il avait eu des mots durs, mais des mots emplis de vérité. Dans le cas contraire, il était certain qu’Orfraie ne se serait pas trouvé à Estëllin en cette nuit de septembre.

Les doigts de la Liée de Feu glissèrent sur les écailles de Jade en une tendre caresse. La voix mentale de Firindal parvenait doucement à son esprit. Leur couple, pour un observateur extérieur, était totalement silencieux. Et les mots du Jade étaient percutants, ampli d’une vérité certaine. Mais Orfraie aimait son peuple à s’en faire souffrir, malheureusement pour elle.

# Je sais que c’est difficile à comprendre, mais ils sont mon peuple. Je ne peux pas… Ne pas essayer. Je suis forte, je m’en remettrais. Et tu es là, il ne peut rien m’arriver. # Dit-elle avec, peut-être, une certaine naïveté.

La vision de Firindal adulte, grand, imposant et majestueux, fit sourire l’Ataliel. Elle avait hâte de pouvoir grimper sur son dos et voler avec lui, même si elle était certaine que leurs câlins lui manqueraient.

# J’aimerais aussi. Voler avec toi, là-haut, parmi les étoiles… Juste nous deux et le monde à nos pieds. # Lui répondit-elle, rêveuse. Légèrement tournée, offrant ainsi son profil à son Lié, elle observait les étoiles scintiller et la lune éclairer la cité. # Il me tarde. # Avoua-t-elle en posant de nouveau son regard sur le petit dragon. Quelques mois, c’était ce qu’ils devaient attendre pour pouvoir voler ensemble. # Tu seras magnifique, grand et majestueux. L’Empereur des cieux. # Lui dit-elle avec amour, déposant un baiser sur le bout de son museau.

La Liée de Feu ôta alors l’unique larme de sang qu’elle avait laissé couler. D’un revers de la main, celle-ci disparut. La question de Firindal fut légitime et fit une nouvelle fois frissonner l’Ataliel. Elle y avait pensé à de nombreuses reprises. # C’est plus compliqué. C’est un geste pour les Elfes qui est nécessaire, quelque chose qui leur prouverait que celle qu’ils ont connue n’est pas qu’un vampire assoiffé de sang. Que… Le sang impérial n’est pas passé à l’ennemi. # Un long soupire s’échappa d’entre ses lèvres. # Je ne veux pas leur faire le plaisir d’abandonner si vite en retournant à Aldaria, quand bien même j’aimerais m’y trouver en cet instant. # Son regard se posa sur son Lié # Mais si tu me dis que tu veux partir, alors nous partirons. #





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Lun 18 Juil 2016 - 23:03

Firindal sentait que sa liée tant aimée était profondément déchiré entre son désir du bonheur et de la paix, et son sens du devoir envers les siens. Mais lui était tout aussi déchiré de la voir ainsi souffrir par le fait de ces elfes prétentieux et arrogants, imbus de leurs existences et de leur histoire. Il avait l'impression que ces bipèdes avaient l'arrogance qui leur était monté à la tête pour ainsi faire souffrir celle qui leur avait tout donné et qui demandait juste un peu de compassion. Étrangement, il avait brusquement une envie terrible de provoquer une terrible peur à ces êtres dont il avait l'impression qu'ils incarnée une certaine forme de sournoiserie. Mais il s'abstint de propager ces pensées à sa liée. Il sentait qu'elle souffrait déjà bien assé comme cela, pas la peine d'en rajouter d'avantage.
Pour le moment, il partageait avec elle cette envie de parcourir le ciel et les étoiles. Il avait ressentit qu'elle regretterait les câlins qu'ils se partageaient comme en ce moment. Alors il lui envoya une image mentale toute simple. On le voyait lui, roulé en boule, en train de se reposer tranquillement et elle, allongé paisiblement, à contempler les étoiles et à caresser le menton du dragon de jade tout juste posé à côté d'elle.
Certes elle ne pourrait plus le porter comme elle le faisait actuellement. Mais en échange, ils pourraient partager tant d'autres choses, comme des chasses ou bien encore des aventures formidables. Des rencontres inédites. Tant de choses qu'ils ne pouvaient faire tant qu'il demeurait encore un petit dragon, car il risquait d'avantage de la ralentir qu'autre chose. Il avait encore en mémoire l'échec de son assaut sur les gloriens qui s'étaient infiltrés à Aldaria.
Il ne put toutefois s'amuser du titre qu'elle lui donnait. L'Empereur des Cieux.


"Si j'en deviens l'Empereur, tu en seras l'Impératrice alors." Déclara-t-il parfaitement innocemment.

Puis il écouta ce qu'Orfraie pensait. Ce qu'elle voyait des elfes. Selon elle, le fait qu'elle soit présente pouvait aider à prouver que le sang de sa Famille n'était pas passé à l'ennemi. Il médita un instant les paroles et la proposition d'Orfraie, même si celle ci ne la voyait pas réellement comme telle.
Il avait écoutait de nombreuses heures durant les humains, les elfes et les quelques vampires qu'il avait pu rencontrer jusque là. Et il eu une petite idée. Il tourna alors son visage vers sa Sœur d'Âme et lui adressa un très large sourire.


"Ce que tu souhaites, c'est prouver aux tiens que leurs intérêts te tiennent encore à cœur. Qu'ils ne puissent plus penser que tu travailles pour quelqu'un d'autre? Alors demande à Aegnor de te nommer ambassadrice des elfes à Aldaria. Cela te donnerait tout le loisir d'aller et venir entre Aldaria et Estëllin. De plus, en travaillant pour eux là bas, tu œuvres pour la paix et les intérêts des elfes, tout en étant en un endroit ou tu peux trouver le bonheur.
Je ne vois que trop bien la différence entre tes sourire d'ici et ceux que tu fais à Aldaria. Ici, même si tu souhaites pouvoir revenir de tout ton coeur, tu ne sais que trop bien que pour le moment, à part Aegnor, Nerwinde et la Famille d’Harthea, rares sont ceux qui t'acceptent. Bon, en dehors des soldats qui travaillaient avec toi avant. Mais cela, je pense que l'on peut les associer à ta véritable famille, donc Aegnor et Nerwinde. Pour le reste, tu n'es plus qu'une vampire. Si tu veux leur montrer que tu es encore l'une des leurs, se n'est pas en te minant le moral ici que tu y parviendras.

Je ne te demande pas que l'on parte demain. Mais je veux que tu réfléchisses à ce que je te montre. Il n’existe pas qu'une seule voie pour parvenir à un seul but.
"

Si l'on demandait au jeune dragon d'ou il pouvait tirer cette forme de sagesse, il n'aurait sût le dire. Cela lui était venu du plus profond de son être. Issu d'un lieu enfoui au plus profond de sa conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Dim 7 Aoû 2016 - 17:28

Ce moment, sous les rayons de la lune, apportait une certaine quiétude à la vampiresse, et ce malgré les sujets qui étaient abordés par les deux Liés. Orfraie aimait ces moments où elle pouvait parler librement. De plus, malgré son jeune âge, Firindal était déjà doué d'une grande sagesse comme il le prouva sans tarder.

Sa proposition laissa l'Ataliel sujette à réflexion. Son regard n'avait pas quitté le petit saurien, mais son esprit étudiait déjà sa proposition. Emplit de sagesse oui, et de bons sentiments, mais cette proposition demeurait assez incertaine. Les choses n'étaient pas aussi simples que Firindal semblait le penser, mais cela la vampiresse ne pouvait pas lui en vouloir : il était jeune et avait encore beaucoup à apprendre. Avec douceur, Orfraie glissa une nouvelle fois sa main sur les écailles de Jade, appréciant la douce chaleur qui se dégageait de celle-ci.

# Tu es bien sage pour ton jeune âge, mon doux Lié. Cette idée est bonne, mais malheureusement les choses ne sont pas aussi simples. Vois-tu, Aegnor ne peut décider de ce genre de chose seul, il doit généralement avoir l'aval du Conseil et ce Conseil ne m'apprécie guère, comme tu dois t'en douter. # Elle fit une courte pause. # Toutefois, cela me donne une idée. Je ne veux pas m’empêtrer dans la politique Elfique une fois encore… Mais je peux apporter mon aide contre ce que nous avons combattu à Aldaria. # Fit-elle en frissonnant. Elle gardait un très mauvais souvenir de cette nuit où son lien avec Firindal avait été mis à mal par elle ne savait quoi. # Je pourrais proposer au Conseil que nous nous chargions de représenter les Elfes à Aldaria pour lutter contre cette menace… Ou y participer, en tout cas. Qu'en penses-tu ?#

Orfraie sourit, doucement, tendrement. Ce fut une vague d'amour qui déferla sur le jeune saurien. Il y avait un autre sujet qu'elle souhaitait aborder, un sujet qu'elle savait sensible. Firindal pouvait sans doute sentir l'hésitation de sa Lié à travers leur lien.

# Il y autre chose dont je souhaite te parler. Quand nous étions à Aldaria j'ai… J'ai bien senti que… Que tu n’appréciais pas de me voir avec Luna. Je voulais t'assurer que la place que tu as dans mon cœur est la tienne et que personne ne pourra la prendre. Autrefois, j'ai perdu une partie de moi-même lorsque j'ai brisé mon serment Baptistral. Grâce à toi, mon âme est de nouveau complète. # D'une pensée, elle invita son Lié à venir dans ses bras. # Je t'aime, Firindal. D'une façon inégalable et unique. # Dit-elle avec tendresse. # Et ce que Luna me donne est bien différent de ce que tu me donne. Différent mais tout aussi essentiel à ma vie, désormais. J'ose espérer qu'un jour, tu seras en mesure de … de l'accepter pleinement. Pas pour me faire plaisir, mais parce que tu le comprends et l'acceptes toi aussi. #

La jalousie, un bien vilain défaut.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Lun 22 Aoû 2016 - 20:57

Décidément, les bipèdes avaient de bien étranges façon de penser. Si il comprenait les dires de sa belle guerrière, ceux qui hier étaient encore sa Famille refuseraient qu'elle les représente dans les affaires de tous les jours, mais il était possible qu'ils acceptent qu'elle combatte à leur côté pour repousser l'ennemi. Et Firindal était encore loin de parvenir à les comprendre. Mais il préférait ne pas chercher à comprendre pour le moment. Cela était assé compliqué pour lui. Il avait tout le temps pour essayer de les comprendre plus tard. Pour le moment, il devait surtout s'arranger pour soutenir sa douce Liée de Feu qui semblait le remerciait pour l'attention que le jeune dragon portait à la vampire. Elle savait que cela été normal, mais il n'aurait pu en être autrement.
Orfraie lui demanda alors si il était d'accord avec l'idée d'aider à repousser l'ennemi.


"Je ne puis faire grand chose dans ce sens pour le moment, mais je t'aiderais avec plaisir, ma douce Orfraie."

Évidemment, il faisait référence au fait qu'il était encore un tout jeune dragon et qu'il n'avait pas encore la force de ses aînés.
Puis Orfraie annonça qu'elle avait remarqué la gêne de son jeune Lié d’Émeraude. Elle lui répéta que l'amour qu'elle lui vouait n'avait nul pareil et que jamais personne ne prendrait sa place. Mais dans le même temps, l'amour qu'elle éprouvait pour la régente d'Aldaria, bien que différent, lui était tout aussi essentiel. Et elle espérait qu'un jour, le jeune dragon accepterait cela.

Firindal se dressa alors lentement ses ses deux pattes arrières, assurant sa stabilité avec sa queue, et vint appuyer son front contre celui de la vampire.


"Orfraie. Depuis le premier instant, nous savons tout deux que nous sommes la moitié de l'autre. Que l'un sans l'autre, ce n'est plus une possibilité pour nous deux. Nous ne pouvons pas même l'imaginer.
Si je devais te mentir, tu le saurais immédiatement et inversement.
Par amour pour toi, je suis prêt à tout, même au plus funeste.
Je ne te ferais pas de promesse vide de sens, car j'ignore ce que l'avenir nous réserve.
Oui, j'éprouve de bien sombre sentiments de voir une personne proche de toi. Cela a été le cas lorsque tu te souvenais de ton passé aux côtés d'Harthea, et c'est actuellement le cas lorsque tu te trouves avec Luna.
Je n'ai jamais voulu m'en ouvrir à toi parce que, justement, je comprend la douleur que ce sombre sentiment que je ressens en moi dans ces moments, peut te faire du mal. Et je ne veux pas te voir souffrir. Tu es tellement heureuse qu'il me peine d'autant plus de ressentir cela. Je ne sais comment appeler ce sentiment et je tâche de l'enfouir au plus profond de mon être pour qu'il ne puisse jamais venir entraver ton bonheur. Car c'est bien de cela qu'il s'agit lorsque je te vois dans les bras de Luna. Elle représente une partie de ton bonheur. Je le comprend parfaitement.
Mais, étrangement, ce sentiment persiste dans mon poitrail. Il vrombi en moi sans que je sache pourquoi je l'éprouve, ni quoi faire d'autre que détourner le regard.. Il est là.
Cela fait un moment que je l'ai comprit. Mais je ne veux quand même pas lui laisser la possibilité de t'enlever le sourire.
Je ne te promettrais pas d'accepter, parce que pour le moment, j'en suis incapable. Mais sois assurée que je comprend.


Il savait que sa jalousie pouvait blesser sa Liée de Feu. Et il avait fait tout ce qu'il pouvait pour l'en protéger. Mais visiblement, elle l'avait quand même remarqué. Alors il ne feindrait pas ni ne mentirait. Jamais de mensonge entre lui et sa moitié. Il n'avait pas besoin de promesse pour cela.
Et puisqu'elle avait ouvert le sujet, il ne lui cacherait plus rien tant qu'elle le lui demanderait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Jeu 15 Sep 2016 - 18:47

Orfraie avait parlé, aussi douce que possible. Ses mots avaient été accompagnés par des idées, des sentiments. Parfois très nets, parfois un peu flous… Mais parmi cet ensemble un peu décousu, Firindal pouvait voir que sa Liée ne souhaitait pas le blesser et que, surtout, elle l'aimait. Elle l'aimait tant et si bien qu'il fût impossible de tenter de mesurer cet amour.

A la lueur de la lune, Orfraie vit Firindal se dresser lentement sur ses deux pattes arrières. Son front écailleux vint rencontrer celui de la Liée de Feu avec douceur. Le contact était un peu froid, mais rien de dérangeant, surtout pour une vampiresse. Celle-ci leva ses deux mains et vint les poser de chaque côté de la tête du Jade. Cette position apaisait grandement l'ancienne princesse Elfique, qui sourit doucement. Firindal était petit, certes, et bien loin d'avoir la puissance physique de ses aînés… Mais il était déjà très sage et surtout très grand par son esprit, sûrement plus que Orfraie elle-même, qui comptait déjà presque sept cent ans d'existence. Sa mémoire ne pouvait pas égaler celle d'un Dragon, aussi jeune fut-il, cela, elle en était persuadée. Cette idée la rendait encore plus fière d'être la Liée de Firindal.

Sans rien dire, Orfraie écouta les paroles de son Lié. Ses doigts se refermèrent un peu plus sur sa mâchoire – sans jamais à lui faire mal – au fur et à mesure qu'il parlait. La jalousie qu'il ressentait, il ne pouvait pas la contrôler, cela Orfraie le savait… Et elle s'en voulait de lui faire ressentir un tel sentiment. Serait-elle jalouse, elle aussi, si Firindal tombait amoureux ? Probablement pas, car cela n'était pas dans son caractère… Mais le jeune saurien, lui, était possessif envers sa Liée. Pour autant, elle ne lui en voulait pas. Elle ne pouvait pas.

Doucement, Orfraie vint poser sa main sur le poitrail de son Lié. Elle en caressa les douces écailles, légèrement plus chaude à cet endroit. Les paupières closes, elle déposa un baiser sur le bout de son museau, puis reposa son front contre le sien. Sa main droite, ornait de deux anneaux. Dans la nuit, d'une pensée, la Princesse des Ombres activa l'enchantement de l'un d'eux. Aussitôt, une nuée de lucioles s'éleva autour des deux Liés, éclairant le balcon d'une douce lueur. Cette vision, du Dragon et de son Dragonnier front contre front et éclairés par cette multitude de petites étoiles avait quelque chose d’absolument magnifique. La lumière émise par les lucioles se reflétait sur les écailles de Firindal en un balai des plus saisissant.

# Je comprend. Je ne voulais pas te faire ressentir cela. Mais, pour tout avouer, je serais bien incapable de me passer d'elle désormais. Si j'avais su ce que cela te ferait, peut être aurais-je réfléchi davantage. #

Ou peut être pas. Orfraie ne le savait pas et ne le saurait jamais. Doucement, elle se redressa, ses doigts caressant une dernière fois le poitrail de son lié avant de quitter ses écailles. Ses deux mains jointes vinrent se poser sur ses cuisses en une attitude se voulant sereine. Cette discussion et la présence de Firindal permettait à la vampiresse de se détendre.

# Tu es si jeune et pourtant si sage… # Fit-elle pensivement en l'observant avec tendresse. # Cela m'étonne et m'émerveille un peu plus chaque jour. #

Pour Orfraie, le sujet était clos. Elle ne voyait pas quoi rajouter.

# Je sens toujours ton esprit en marge du mien, même comme nous sommes loin, mais souhaites-tu m'en dire plus sur ta découverte d'Estëllin et de ses habitants ? As-tu pu parler à quelques personnes ? #

Un sourire naquit sur les lèvres de l'Elfe tandis que son esprit se montrait véritablement curieux d'en savoir plus sur les escapades de son Dragon.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie] Sam 24 Sep 2016 - 10:38

Firindal s'était ouvert à sa moitié et étrangement, cela s'était avéré être un poids en moins sur sa conscience. Il se reprochait depuis longtemps de ressentir ce noir sentiment alors qu'il était le témoin du bonheur de sa belle Orfraie. Quel droit avait-il de lui interdire ce bonheur? Il n'en avait aucun. Il se sentait même le devoir de l'encourager. Mais le fait que quelqu'un d'autre puisse apporter ce bonheur à Orfraie provoquait inlassablement ce même pincement permanent dans la poitrine du jeune dragon.
Pourtant, le fait d'en avoir parler avec celle qu'il aimait tant avait quelque peu allégé cette sensation de culpabilité qu'il éprouvait. Il ne lui avait pas fait de promesse vaine et stupide. Et elle le comprenait parfaitement.

Pour ajouté à la magie de l'instant présent, la jeune vampire activa l'un de ses enchantements, après lui avoir baisé le bout du museau, si bien qu'ils furent rapidement entouré par une myriade de lucioles magique, donnant une dimension purement fantaisiste à l'instant.
Firindal sentait encore la douceur de la main de sa Princesse des Ombres dans le contact de sa main sur son poitrail, ce qui participait d'avantage encore à alléger le noir sentiment qui habitait en ce jeune dragon si inexpérimenté.

Orfraie profita de ce moment pour s'excuser d'avoir fait ressentir cela à son Lié de Jade. Puis elle lui fit un compliment sur la soit disant sagesse dont il faisait preuve et de la fierté qu'elle éprouvait à être sa Liée.
Elle lui demanda ensuite si, durant leur séjour il avait pu découvrir la capitale elfique et ses habitants.


"Tu me parles de sagesse, mais tu possèdes également cette sagesse. c'est de toi que je tiens ces paroles, ma douce Liée.
Quand à savoir à l'avance, tu n'aurais pu le savoir. Tu as éprouvé cette sensation bien avant que je ne me dévoile à toi. Tu n'as rien à te reprocher. C'est à moi d'accepter les choses et de ne pas écouter cette chose.
Pour répondre à ta question, j'ai pu en effet découvrir en partie cette ville et quelques uns de ses habitants. Tous se sont montrés respectueux envers moi. Mais j'ai surtout adoré passer du temps avec les plus jeunes. Ils ont tant de jeux intéressants. Par contre, j'avoue que je serait un jour intéressé de me joindre à ces Rôdeurs pour découvrir l'ensemble de ce "pays". C'est bien comme ça que vous dite, pays?
Par contre, je ne comprend pas pourquoi ton neveux ne veut pas faire pousser d'arbres autour de la montagne. Ca serait tellement bien pour jouer et profiter de la nature. Un peu d'ombre de temps en temps, sa fait du bien. Surtout que de ce que j'ai compris, il y a le désert non loin, donc la chaleur remonte jusqu'ici.


Firindal continua ainsi, contant les choses qu'il avait vu avec enthousiasme, alors qu'il venait de s'installer sur les genoux de sa Liée et de s'y rouler paisiblement contre le ventre de celle ci, un fin sourire sur son museaux.

[HRP:Je te propose de clore là ce moment.]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Mais pourquoi??? [PV Orfraie]

Revenir en haut Aller en bas

Mais pourquoi??? [PV Orfraie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mais pourquoi tout le monde s'endort ?
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]
» hein ? Oh vous me cherchiez ! Mais pourquoi ?...
» Tu m'évites, maintenant? |Ft. Maël
» Mais pourquoi ? Je ne comprend pas. - Feat Cerfy [END]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-