Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Félin, et rapace (PV Sighild)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Dim 20 Nov 2016 - 18:01

« Les vampires sont des individualistes mon amie, tant qu'il est assez fort théoriquement pour mériter le respect là-bas, personne n'ira reprocher à un vampire en face de lui d'être en couple avec un mortel, certes ce sera mal vu d'être avec un elfe par exemple mais toléré si le vampire est fort. Assez en tout cas pour calmer les ardeurs de ceux qui viendraient lui reprocher cela. »

Il reprit ses explications calmement. « Les vampires n'ont pas de structures sociales aussi complexes que celles des humains, ou des elfes. Comme je vous l'avais dit chez nous c'est la loi du plus fort qui prime, ce que je ne soutiens pas, mais c'est pour cela un vampire fort a ainsi le droit a pas mal de libertés. » Il reprit amusé en précisant. « Je vous étonnerai d'ailleurs en vous disant que Lorenz Wintel était en couple avec une humaine ? Pourtant personne ne serait aller le lui reprocher au risque de mal finir. »

Enfin en somme cela résumait bien l'état d'esprit vampirique.

« Oh vous savez, pour me pousser à bout il faut vraiment aller très loin. Il ne faut pas que le vouloir, il faut avoir une certaine conduite, un certain état d'esprit. Je dirais qu'être un hypocrite est déjà un bon moyen de m'énerver, mais nous le savons tout deux mon amie. Il n'y a pas grand monde de moins hypocrite que vous en ce monde. »

Dit-il ensuite calmement, et sincèrement. En même temps il doutait qu'une glacernoise digne de ce nom soit du genre hypocrites. Ces derniers, ainsi que Sighild brillaient plus par leurs honnêteté des fois fracassantes qu'une hypocrisie douceureuse, et irritante. Et ce n'était franchement pas plus mal…

« Le thème que j'aimerai ? Bonne question ! Il faut que j'y réfléchisse... » Dit ensuite le vampire pensif quand Sighild lui demanda quel genre d'histoire il aimerait, il réfléchit donc calmement, et finit par ajouter avec un fin sourire.

« Une histoire sur les dragons me plairait bien si vous en avez une en tête. Mais pas une histoire effrayante ou du genre qui finit mal, plutôt quelque chose de merveilleux. Cela me changera disons des récits de certains bardes. » Enfin, il restait à voir maintenant quelle histoire allait lui offrir la glacernoise, mais en tout cas il ne doutait point que cette dite histoire saurait se révéler intéressante. Sur ce il l'écouta donc à nouveau avec une attention accrue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Lun 28 Nov 2016 - 14:59

Sighild sourcillait. Décidément, elle ne comprendrait jamais les vampires. Pas étonnant que tout battait rapidement de l'aile chez eux à entendre les descriptions faites par Lewyn. A se demander même comment ils arrivaient à maintenir une certaine structure stable. Où comment l'espèce vampirique n'avait pas disparu. Bon de toute manière, cela ne la regardait pas vraiment, tant qu'ils gardaient leurs petites histoires et querelles intestines chez eux.

Elle haussa un peu les sourcils surpris par l'annonce que fit Lewyn quand à Lorenz.

''Il aimait une humaine ? En même temps, puissant comme il était, il aurait été difficile de le contester. Mais bon, il a disparu. Quand à des vampires qui aiment des mortels...''

Ah y songer, le soucis de la longévité d'un vampire et d'un mortel posait déjà problème. Et pour le reste, elle préférait ne pas savoir.

''Alors moi, je ne risque pas de vous pousser à bout alors. cela me rassure. ''

Après avoir lâcher un léger rire amusé, elle réfléchit quand à l'histoire. Elle chercha dans ses souvenirs. Une légende avec des dragons gentils ? Elle n'en trouva pas, mais décida de sortir une histoire que son père lui avait narrée une fois.

''Que de mieux que de voir les cieux, d'apprécier le vol gracieux des oiseaux et de voir qu'ils pouvaient quand ils le désiraient rester dans les airs, à jouer avec le vent et à caresser les nuages... Pauvres terrestres de voir que ce royaume céleste ne leur était pas accessible. Une jeune femme rêvait de devenir un oiseau. Depuis toute petite, elle s'était amusée à battre des bras comme si c'étaient des ailes. En sentant le vent, elle fermait les yeux pour se donner l'impression de voler. Puis le temps passant, elle comprenait qu'elle ne pourrait jamais réaliser ce rêve. Car elle était fille de la montagne et la montagne était elle-même fille de la terre. Mais son coeur malgré tout, brûlait ardemment de réaliser ce rêve.
"Elle pria alors les Esprits, pour avoir ne serait-ce qu'un jour le droit de sentir pour une seule fois dans son existence la sensation de voler. Mais ses prières restèrent sans réponse... Elle n'en démentit pas, même si les Esprits ne paraissaient pas vouloir lui accorder ce souhait. ''D'ailleurs, pourquoi le ferait-il, elle simple mortelle, le méritait-elle réellement ?
Toute sa vie, jusqu'au denier jour de son longévité, elle pria, gardant l'espoir... Puis quand elle sentit son heure venir, elle sut qu'elle ne pourra que répondre par elle-même à ce souhait de toujours. Elle réussit à trouver l'énergie de gravir la plus haute montagne, pour sentir une ultime fois le vent et l'air glacé. Et là, sur le cîme des plus hauts, elle ouvrit ses bras et se laissa tomber dans le vide.
''La sensation de voler était sans pareil. Elle s'amusa à battre des ailes et écarquilla des yeux quand elle sentit qu'elle s'envolait. Elle tendit sa tête vers ses bras, qui étaient devenus ailes. Elle se regarda comme elle put et découvrit qu'elle n'était plus humaine. Elle était devenu un dragon !
de cette histoire, on comprend que lorsqu'on veut ardemment quelque chose, il faut y croire...''


Elle se tut...

''désolé, ce n'est pas vraiment ce que vous vouliez entendre''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Sam 3 Déc 2016 - 20:51

Lewyn comprenait que la nordique ne comprenne pas trop le monde de fonctionnement de la société vampirique, mais en même temps cette dernière était basée en grande partie sur la violence, et des améliorations n'avaient pu être vu dans ce système que récemment… Et encore, ces dîtes améliorations étaient maintenant mises à mal par la disparition de Kylian, en somme rien dont Lewyn doux comme il était ne pouvait se réjouir.

Surtout que pour lui une telle société était basée sur un principe injuste, et stupide d'une certaine manière… Mais malheureusement il n'était pas capable actuellement d'y changer quoi que ce soit au final.

« Oh vous seriez étonné de savoir ce que quelqu'un pourrait aimer très chère… Enfin le jour où quelqu'un arrivera à découvrir la logique en général du sentiment amoureux prévenez moi. » Ajouta t-il taquin avant de rajouter ensuite amical.

« Le contraire m'aurait étonné. » Quand au fait que son amie ne voudrait pas le pousser à bout de toute manière. Pour sa part il faisait en tout cas totalement confiance en son amie. Il savait que c'était une personne d'honneur, et de parole.

Bon par contre il resta sans voix en effet à l'histoire que venait de lui raconter Sighild, et il était encore en train de se demander ce qu'il devait en penser quand son amie s'excusa en disant que ce n'était probablement pas ce qu'il aurait voulu entendre. Il répondit donc sincère

« Eh bien… Je suppose que comme c'est un conte il est censé receler plusieurs enseignements. Je dois dire que je l'ai beaucoup apprécier néanmoins. » Il sembla songeur pendant un instant avant de sourire, et d'ajouter amusé. « Pour ma part je serai en tout cas assez content d'apprendre que ce serait aussi facile de devenir un dragon. Par le Dracos vous n'avez jamais rêvé de cela pour vôtre part ? Je suppose que cela doit être après tout le rêve de beaucoup d’Armandéens quand ils sont jeunes... » Demanda t-il pensif, même si pour sa part ce n'était pas trop le cas. Probablement parce qu'il avait le vertige… Du coup l'idée de voler dans le ciel n'avait jamais été trop tentante pour lui. Et il reprit sinon pensif.

« Bon je suppose que c'est à moi du coup de vous raconter une petite histoire ? Bon comme vous m'avez laisser le choix du sujet, je vous laisse aussi le choix du type d'histoire que je pourrai vous conter mon amie. » Finit-il donc de dire avec son habituel sourire fin et complice en se demandant bien ce que désirerait entendre son ami. Et ce qu'il pourrait bien ressortir de son répertoire de conte populaire pour sa part. C'est que Lewyn avait prit depuis un certains temps l'habitude d'accumuler tout le savoir possible et imaginable sur le folklore humain notamment. Considérant que c'était peut-être cela d'une certaine manière l'âme d'un peuple, âme qu'il essayait donc de retranscrire de son mieux à chaque fois qu'il racontait l'une de ces histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Mer 14 Déc 2016 - 13:39

Elle manqua de le regarder avec une rare intensité.

''Mais c'est que je devrais presque me mettre à la recherche de l'être qui arriverait à comprendre la logique à une chose purement émotionnelle. Je pense que si je me mets en quête de cette entité, à défaut de dire une personne, je vais y passer ma vie entière... .La logique, il y en a pas à l'amour. Ou alors on devient dingue. ''

Autant chercher à savoir pourquoi le soleil était rond. Puis quand elle eut fini son petit conte, Lewyn ne perdait déjà pas de temps à en faire une petite analyse. Elle plissa ses sourcils quand à ce qu'il venait de dire.

''Il faudrait aimer voler je présume. Et puis pour se plaire en dragon, il faudrait savoir déjà ce que ces êtres volants songent. Il est difficile de se mettre à leur place, vu qu'ils sont puissamment intelligent et capable de bien des choses qu'un être humain ne ferait pas. Ou alors quand ce n'est pas tout le contraire... Je ne crois pas que j'aimerai vivre en tant que dragon. Quand on en apprend quelque chose sur eux, on découvre qu'ils vivent assez en solitaire en dehors de quelques contacts avec des bipèdes ou alors leur lié pour les dragons-liés. ''

Elle essayait pourtant de s'imaginer à la place d'un de ces grands sauriens ailés. Non, décidément, ce n'était pas pour elle ce genre de rêve.

''Peut être que c'est mon côté nordique qui fait que je sais que je suis faite pour la terre et la montagne et non pour la voie des airs. Les jeunes rêvent de beaucoup de plus qui plus est. ''

Ensuite, elle retrouvait le sourire quand à la venue d'un nouveau conte narré de la bouche de Lewyn.

''Donc le type d'histoire... Puisque vous semblez aimer voler mon cher, que diriez vous de me trouver une histoire dans ce domaine là ? ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Sam 17 Déc 2016 - 8:27

Lewyn eut l'air assez pensif aux paroles de son amie, paroles qui mine de rien étaient assez profondes d'une certaine façon. Paroles qu'il comprenait aussi, même si pour sa part ce qu'il avait dit était parfaitement au second degré. Il ajouta d'ailleurs aux paroles de son ami.

« Oui vous avez raison, sinon on ne dirait pas après tout « Le coeur à ses raisons que la raison ignore » je suppose. Mais si jamais vous trouvez une telle personne n'hésitez point à m'en parler. » Ajouta t-il taquin même si pas sérieux le moins du monde, après tout il doutait qu'une telle personne, ou même un tel être existe. Quand aux dragons…

« Étrangement je n'ai pas l'impression que les dragons soient tous des êtres farouches et solitaires, ou peut-être que cela dépend aussi des dragons en eux-mêmes ? Après tout si comme les humains, il existe des dragons aux caractères diverses. Il doit y avoir moyen de rencontrer quelques surprises dans le tas je suppose ! Quand au reste, je pense que la différence entre eux et nous doit surtout venir d'une autre façon de vivre ou de voir les choses ? Après tout ils y a moins de différence entre un elfe et un vampire qu'entre un vampire et un dragon. »

Quand à lui, il ne s'imaginait pas du tout devenir un dragon, surtout que rien dans ce mode de vie ne lui plaisait particulièrement, surtout que ça ne devait pas être évident passé une certaine taille d'entrer dans une ville pour un dragon… Mais bon de toute manière il fallait avant tout penser aux contes qu'ils étaient en train de se raconter !

« En effet les jeunes sont assez rêveurs, et je suppose que pour vôtre part vous deviez l'être pas mal mon amie. » Glissa t-il donc malicieux à cette dernière avant de tousser un peu, mais plus pour se donner un air de conteur avant de poursuivre.

« Une histoire sur le vol donc ? Je vais donc faire en sorte qu'elle vole haut dans ce cas... » Bon après avoir légèrement grimacé à cette blague pas drôle qu'il venait de faire, il reprit donc calmement.

« L'oiseau vint dire à la poule : « Poule, tu as des ailes, pourquoi ne peux-tu pas prendre ton envol comme je le fais ?
— Parce que je n'en suis pas capable », répondit la poule. L'oiseau reprit : « Pourquoi parler ainsi ? Tu as des pattes, des ailes comme les miennes et tout ce qui est dans mon corps est aussi dans le tien. »
Lorsque la poule l'entendit, vexée, elle se fâcha et ne voulut plus écouter les paroles de l'oiseau : « Va-t'en, dit-elle, coucher dans le désert, laisse-moi dormir dans la maison ; je n'apprécie pas le langage que tu m'as tenu.
— Puisque tu ne veux pas entendre mes paroles, continua l'oiseau, demain les gens te prendront, te tueront et mangeront ta chair. Tu n'as pas d'intelligence : alors que je viens t'apprendre la sagesse, tu me repousses ! Bientôt, lorsque tu verras les gens venir pour te tuer, peut-être alors m'écouteras-tu. » La poule répondit : « Va-t'en, je n'ai que faire de toi.
— Très bien », dit l'oiseau en partant se percher sur un arbre.

Dès l'aurore, le maître de maison se leva et saisit un bâton pour tuer la poule. À sa vue, celle-ci prit son vol, traversa la maison de son maître en poussant des plaintes : « Ce que l'oiseau m'avait prédit hier est arrivé, alors que j'ai refusé de l'écouter ! »
L'oiseau, toujours perché sur son arbre, dit à la poule : « Entre dans les herbes : si ton maître te voit, il te tuera. Quand tu seras au milieu de la verdure, ne bouge pas, reste tranquille. » Elle l'écouta et s'enfuit dans le fourré. L'homme chercha dans l'herbe après elle, sans succès. Fatigué, il rentra chez lui.

En le voyant partir, la poule sortit des herbes pour rejoindre l'oiseau. Celui-ci lui donna de nouveaux conseils : « S'il vient pour te tuer, ponds un œuf. Quand il le verra, il pensera : la poule pond des œufs, je ne la tuerai pas. Mais il prendra l'œuf, s'en ira le faire cuire avec du sel, le mangera et sera content. Chaque matin, il viendra chercher à l'endroit où tu pondras un œuf. Voilà le conseil que je te donne, ne l'oublie pas.
— Je te remercie, mon frère, répondit la poule, je ferai ce que tu m'as recommandé, aujourd'hui, demain, jusqu'à ma mort. Je te remercie beaucoup. »
L'oiseau ajouta : « Si tu écoutes mes paroles, les gens n'auront plus envie de te tuer. »
Puis il s'en alla. »


Ceci dit Lewyn se contenta de sourire, en se disant que ce n'était peut-être pas exactement ce à quoi s'attendait son amie. Et pourtant ! Lewyn était bien resté dans le thème du vol si on y réfléchissait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Mar 20 Déc 2016 - 19:56

''Si je la trouve, vous serez le premier averti. Pour en revenir aux dragons, ils ont leur caractère bien à eux. Heureusement ou malheureusement, je ne saurai dire... Dépend de la créature écailleuse je présume. La seule différence est que si on veut cesser les mauvais d'un dragon est... et bien qu'on ne peut pas. Je me vois aller dire à un grand dragon que ses actes sont répréhensibles par des lois humaines, vampires ou elfique. Et surtout de réussir à le contrer. Un bipède, c'est aisé, il suffit de le faire prisonnier ou de le tuer pour qu'il cesse ses nuisances. ''

Elle se voyait mal agir contre un dragon de toute façon. Et puis ce serait se montrer suicidaire que de se croire capable de rappeler à l'ordre un de ces puissants sauriens. Et puis, elle avait trop de respect pour ces puissants êtres pour tenter quoi que ce soir contre eux. Puis par la suite, elle se rembrunit un peu.

''J'ai été rêveuse oui, mais il y a bien longtemps maintenant. ''

Même si le temps arrivait à panser les blessures du passé, elle peinait à retrouver un semblant de rêve comme autrefois, quand elle vivait à Glacern. Et quand la cité des montages eut connu sa tragique fin avec l’avènement de Vraorg. Mais elle sut retrouver le sourire avec le petite conte qu'il lui narra. Il était resté dans le thème qu'elle lui avait demandé.

''Un bien joli conte et qui pousse à une belle morale. Une poule qui en revient à accepter les dires d'un simple piaf... Cela en dit long sur le respect à tenir dans la connaissance des autres, surtout quand on veut rester en vie. Je savais bien que vous auriez été capable de me sortir un petit conte digne de ce nom. Vous devriez écrire vous savez, vous seriez très apprécié en lecture. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Mer 21 Déc 2016 - 21:08

« Je crois que cela est surtout l'affaire des grandes nations, ou bien de la caste des dragonniers que de mettre fin aux actes d'un mauvais dragons. Après tout c'est soit une armée, soit les dragons et dragonniers eux-mêmes qui sont les plus à même de gérer cela. Pas nous en tant qu'individus... » Il avait entendu parler après tout des dragons qui avaient été tués par une force armée, et savait que même ces derniers n'étaient pas au dessus de tout, mais en effet... En effet ce n'étaient pas de simples bipèdes comme eux qui arriveraient tout seul à arrêter de possibles ravages commis par un gigantesque dragon…

Quand à Lewyn, son respect pour les dragons n'égalait par son respect pour ses principes de justice et de liberté pour tous. Il ne voyait pas en quoi un dragon aurait le droit après tout de brûler vifs des centaines de personnes, pour lui un monde en paix où tous pouvaient vivre heureux n'était pas un monde où un dragon pourrait faire cela sans conséquence. Après tout pour lui une véritable utopie devait l'être pour tous, et non pas virer au cauchemar tragique pour certains…

« Je vois... » Dit-il ensuite conscient d'avoir peut-être aborder un point sensible quand Sighild confirma qu'elle avait été rêveuse mais il y a bien longtemps. Visiblement le passé de son amie devait être tout ce qu'il y avait d'amer en certains aspects… Enfin c'est ce qu'il supposait au vu de la manière dont elle avait souvent du mal à l'aborder. Enfin en somme ce ne fut pas plus mal qu'il passe rapidement à autre chose et commence à narrer un petit conte qui sembla visiblement plaire à son amie…

« Moi écrire ? Je ne sais pas ... » Il paraissait légèrement gêné quand au fait qu'on loue tant ses talents, ce avant de reprendre pensif. « Peut-être un jour qui sait ? Je vous avouerai beaucoup aimer les poèmes pour ma part d'ailleurs… Et vous vous aimez les poèmes mon amie ? Peut-être que je vous ai déjà poser la question quand j'y pense... » Acheva t-il amusé avant de conclure ensuite d'un air légèrement taquin bien entendu… « Eh bien si vous n'avez pas une autre idée pour un conte du coup… Pourquoi ne pas faire un petit poème ? Et pas sur les moustiques cette fois-ci bien entendu... » Cela formuler avec un petite sourire complice comme pour dire qu'il se souvenait parfaitement de la fois où elle avait fait un sur les moustiques Et il devait avouer ça avait été assez mémorable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Ven 13 Jan 2017 - 19:37

Sighild parut réfléchir un instant avant de finalement répondre.

''Pour l'instant, le seul dragon qui s'est avéré mauvais pour toute l'Armanda fut Vraorg. Mais est ce qu'on pouvait encore le considérer comme un dragon après qu'il soit devenu un véritable tyran assoiffé de pouvoir et de sang ? Après il ne reste plus qu'à prier les Esprits Disparus pour être certain que cela ne se reproduise pas. ''

Et les bipèdes pouvaient difficilement juger le comportement d'un dragon, à déterminer ce qui était bien ou mal. Là où un dragon détruirait une ville parce qu'il la jugerait néfaste pour Armanda, comment les bipèdes considéreront-il son acte ? Là la position était claire. Le dragon sera jugée immédiatement destructeur, alors qu'il était la voix même d'Armanda et apportait sa magie. Mais heureusement. Bon nombre de gens le redouteront et ne chercheront pas querelle... Surtout si un dragon était capable d'anéantir une ville à lui tout seul.

Lewyn eut la politesse de pas l'interroger plus en avant quand elle avait précisé qu'elle avait été rêveuse autrefois. Il y avait des choses qui ne s'abordaient pas comme cela. Et puis, la blessure était encore ouverte et cela s'en ressentait dans son coeur quand elle y pensait. Mais elle sut rebondir sur la suite pour changer de sujet.

''Ben oui écrire. Mais vous avez le temps. Ds fois, certains Erudits mettent des années à sortir un recueil épais de.... centaines de pages et encore des centaines de pages. Pour ce qui est des poèmes... j'aime bien en entendre... Mais de là à savoir vous en faire un...Mais pas sur des moustiques. ''

Elle se concentra en regardant le ciel et se rappela un court poème triste que lui avait narré son père :

''Unique envol

Toute jeune elle aspirait à voler.
De nuages translucides et blancs elle rêvait
En virevoltant dans le ciel de toute beauté,
Avec un cœur de désir elle patientait.

Néfaste fut le jour de son premier envol.
Lugubre fut sa chute dangereuse.
Ses ailes palpitantes d’hardiesse et de vie
Se brisèrent sur les rocs du dur col.

Mais vivante fut-elle chanceuse,
Condamnée à connaître le mortel ennui
De ne plus connaître le plaisir des cieux.
Se forma une larme de tristesse dans ses yeux.

Longues furent les années à attendre,
L'espoir de revoir la couleur du soleil
Se couchant sur les nuages vermeils.
Désespoir les ailes de ne plus tendre.

Au soir de sa languissante péripétie
S'éteignit son étincelle de vie.
Et quand son âme libérée s'éleva,
Enfin aux cieux ailes battantes elle goûta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Mar 17 Jan 2017 - 20:43

Lewyn pour sa part pensait de manière bien plus partisane, par exemple il n'avait pas forcément une bonne opinion du dragon Verith le rouge, certes c'était un dragon mais… Est-ce que naître dragon faisait que vous méritiez le respect ? Ce serait comme dire qu'un humain ou un elfe naissant noble méritait forcément le respect. Non, pour Viladric le respect et l'admiration se méritaient, ils n'était pas des dû offerts à la naissance. Cela serait contraire à ses idéaux de justice, et surtout pour le fait que faire le bien était une vertu en soit. En somme le vampire avait sa propre manière de voir les choses à ce sujet.

« Pour ma part je ne pense pas que Vraorg était le seul mauvais dragon, mais au final à ce sujet chacun à son opinion. Et en tout cas à mes yeux Vraorg était bien un dragon, et ça prouve bien que tout les êtres pensants quels qu'ils soient sont autant capables de bien que de mal. Chaque peuple a ses pommes gâtés diront certains. » Se contenta t-il donc de dire conciliant avec une pointe de sagesse mine de rien.

De plus pour lui il n'était pas une bonne chose d'idéaliser un peuple, ou de penser que ce dernier était totalement maléfique. Non le monde était plus complexe que cela, les humains n'étaient pas tous cupides, les dragons n'étaient pas des dieux, les elfes pas tous des bon samaritains sages et les vampires pas tous des monstres assoiffés de sang. Chacun était différent, avait ses qualités et ses défauts.

« Le temps… Oui je ne manque pas de temps, et ce serait une bonne manière de s'occuper en effet. Merci pour cette idée. » Répondit-il donc pensif à la nordique lorsque cette dernière lui dit qu'il avait bien le temps d'écrire. Eh bien ce ne serait pas une mauvaise idée en effet, après il se disait que pour arriver à égaler le niveau de certains en écriture il lui faudrait tout de même pas mal d'exercice.

Quand au poème que lui conta son amie… Il était assez triste d'une certaine manière, et cela émut visiblement Lewyn qui eut du mal à cacher cela. Il resta silencieux quelques instants, et finit par demandé légèrement attristé par ce poème, qui avait été un magnifique poème en effet.

« Où l'avez vous entendu ? »
Après tout il brûlait de l'envie de savoir où elle avait pu en effet entendre cela. D’ailleurs sur ce il ajouta avec un léger sourire. « C'était très beau en tout cas, vous qui m'avez déjà parler de la beauté des histoires nordiques je ne peux que confirmer l'existence de cette beauté. » Il était assez sensible à ce genre de choses après tout à sa manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Mar 7 Fév 2017 - 9:37

Sighild ne put retenir d'afficher un certaine perplexité quand aux dires du vampire. Vraorg restait un dragon malgré les crimes qu'il avait commis ? Dans un sens, il n'avait pas tort d'affirmer que tous les êtres capables d'intelligences étaient capables de bien comme de mal. Mais pour le Vil Blanc ? De ce qu'elle avait pu apprendre, ce saurien malveillant avait fini par virer dans la folie. Pouvait-on encore le classer comme dragon ?

''Je serai curieuse de voir la réaction d'un dragon lié si vous veniez à lui faire part de votre raisonnement. Je ne sais pas s'il en débattrait avec vous ou s'il prendrait la mouche. ''

Elle savait que les dragons avaient leur fierté et comme ils se savaient et étaient supérieurs aux autres espèces vivant sur Armanda. A moins de tomber sur un dragon dont elle était certaine de pas avoir de réaction belliqueuse suite à des propos qu'il aurait trouvé blessant, elle ne risquait pas d'en converser avec un de de ces sauriens. Encore moins Verith.

Elle avait hoché de la tête quand Lewyn suivrait son conseil sur le temps à utiliser à bon escient. Un vampire après tout le temps pour faire bien des choses, en comparaison d'un être humain. Puis quand il lui demanda où elle avait entendu ce poème.

''C'est mon père qui me l'a narrée un jour. Il s'était inspiré d'un court récit pour en faire les vers que vous avez entendu là. Les miens ont appréciés ce petit hommage. Depuis, c'est devenu un poème nordique. Même si on ne l'entend guère. On préfère les choses bien plus actives et percutantes dans les histoires, pour se donner du courage ou de la joie au coeur. Mais bon, il faut bien un peu de tout n'est ce pas ? ''

Elle fut un instant mélancolique dans l'éclat de ses yeux verts. Penser à son père n'était guère facile des fois, mais elle chassa ces pensées.

''Bon, je ne sais pas vous, mais il serait temps je pense de rentrer non ? Parce que je commence à avoir faim moi....''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild) Mar 7 Fév 2017 - 20:40

Lewyn ne considérait pas les dragons comme des être supérieurs ayant toujours raison en tout point. Il pensait juste qu'ils étaient différents, mais que rien n'indiquait qu'il étaient forcément supérieurs aux bipèdes. Certes on pouvait avancer des arguments à ce sujet, mais… N'est-ce pas au fond un peu bête de comparer les dragons et les peuples bipèdes ? Ce serait comme comparer une épée et un arc. Ce n'est pas du tout la même chose.

Mais bon, Lewyn n'allait pas s'attarder dans un tel possible débat philosophique, surtout qu'il savait que s'il pensait ainsi c'était notamment car pour lui l'égalité était un principe important. Celle entre les peuples et ceux la constituant. A ses yeux le respect étant une valeur qui ne peut-être négociable. Quel que soit vôtre peuple…

« Cela dépendrait du dragon lié j'ai envie de dire, j'en connais plusieurs avec qui je suis ami qui ne prendraient probablement pas la mouche à ce sujet. » Expliqua t-il ensuite calmement à son amie, en effet le vampire était ami avec quelques dragons… Une chance incroyable qui était la sienne et qu'il estimait à sa juste valeur, lui qui appréciait tant d'avoir des amis provenant d'horizons différents.

« Oui, en tout cas je dois dire que vôtre père avait un certains talent pour la poésie. » Ajouta t-il ensuite gentiment et avec sincérité quand elle parla de l'origine de son poème… Ah oui, ce père. Lewyn savait que Sighild avait dû perdre contact avec ce dernier, probablement parce qu'il était mort. Dans les faits il valait donc mieux ne pas trop s'attarder sur un tel sujet de conversation. Ainsi il conclut calmement quand son amie ajouta qu'il serait sans doute temps de mettre fin à leurs entrevue.

« Vous avez raison, il est sans doute temps de prendre mutuellement congé tout les deux. Dans tout les cas sachez que cela a été un plaisir mon amie et que je serai toujours là si vous désirez discuter, ou si vous avez besoin de quoi que ce soit à l'avenir. Les amis sont là pour ça après tout. » Ainsi s'acheva dans la meilleure des ententes ces retrouvailles entre deux amis d'horizons très différents.




[Hrp : Encore merci pour le rp :catkiss : . Il était super :3 .]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Félin, et rapace (PV Sighild)

Revenir en haut Aller en bas

Félin, et rapace (PV Sighild)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Félin, et rapace (PV Sighild)
» Sighild Bladrick , fille d'Alberick.
» Sighild Olorin [Validée]
» Le Diable au creux du coeur de l'Ange. [Sighild]
» Airmure+Cyclone+Rapace+Atterissage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-