Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Pas vu, pas pris ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Pas vu, pas pris ? Ven 17 Juin 2016 - 17:28

2 Aout

Que de mieux que de se balader en plein milieu de la nuit pour profiter de la fraîcheur de cette dernière en ce chaud mois estival... Que de mieux aussi en cette période nocturne de chercher des proies faciles pour les aider à s'allécher de leurs bourses. Oui Artane avait décidé ce soir de ''travailler'' facile et sans se compliquer la vie. Les quelques petits boulots qu'il faisait d'ordinaires étaient un peu en mode léthargiques et comme l'argent ne poussait pas sur les arbres aux dernières nouvelles, il devait bien remplir la sienne avec celles des autres. Et donc, il était en quête, un devoir sacré de délestage de bourse. Une tâche aisée quand on savait s'y prendre

D'un rapide et discret coup d'oeil, il regarda les environs et sourit avec une grande satisfaction. Un type marchait en titubant, cherchant sans doute son chemin. A voir sa tenue, il devait être un bon bourgeois. Non loin d'ici, on entendant dans une maisonnée des bruits de chants, de musique et d'éclats de voix joyeux. Bien, le type avait sans doute souhaité rentrer chez lui et ses potes avaient préféré rester à la petite fête. La chance lui souriait et il en sourit.

Il regarda encore les alentours pour s'assurer qu'il n'y avait pas de patrouilles dans le coin et rejoignit le pauvre hère enivré. Celui chuta littéralement dans ses bras Artane se présenta devant lui. Il balbutia tellement qu'on ne comprit un traître mot.

''Laissez moi vous aider mon brave... vous voulez vous s'asseoir c'est ça. Il y a un banc de pierre là-bas, je vais vous y mener''

Ah que de mieux que de jouer les hommes bons, pour ensuite les aider à s'alléger de leur dure poids en pièces d'or. Car une fois l'homme allongé sur le banc, celui-ci s'endormit direct, ronflant bien même.

''C'est cela, bonne nuit messire. ''

D'une main vif, usant de sa dague, il trancha le corde de velours qui pendait à la ceinture de sa proie et comme si de rien n'était, il partit en sifflotant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Lun 20 Juin 2016 - 9:14

Cette nuit était belle pour une fois, pas de pluie, pas de vent, pas de vampire, pas d'ennui. Peut être allait il enfin pouvoir profiter de la vue des étoiles et de leur étude ? Il essayait d'y passer du temps en ce moment, sa femme était en voyage et ses enfants étaient avec sa petite soeur, aussi il avait du temps pour lui. Du temps pour faire ce qu'il appréciait et qu'il n'avait que rarement le temps de faire à cause de son métier. Déambuler seul la nuit dans les rues d'Aldaria n'était pas forcément très recommandé, encore que dans le quartier où il se trouvait s'a allait, il ne risquait pas grand chose. Et quand bien, qui aurait été assez fou pour s'en prendre à lui...

Matis en connaissait deux trois qui l'aurait tenté uniquement dans le but de lui arracher quelque chose, de lui faire payer une offense ou il ne savait pas vraiment pour quelle autre raison encore. Ce qui était sûr c'était que certain prendrai un vil plaisir à essayer de lui faire la peau, mais ça c'était une toute autre histoire, et pour le moment il décidait de la mettre de côté. Son regard attiré par une toute autre affaire que la beauté des étoiles.

Non loin de lui, sur un banc, deux autres personnages venaient de faire leur entrée, l'un d'entre eux semblait aider l'autre à se déplacer. Sans doute un de ses confrères ayant passé plus de temps que nécessaire à la taverne... Il le déposa sur un banc mais sorti en même temps une lame qu'il agita rapidement et détacha la bourse de l'ivrogne. Encore un voleur... Décidément, même la nuit ne les arrêtait pas ceux là... Néanmoins ce n'était pas son problème, alors il décida de ne rien dire pour le moment, d'autant que l'autre semblait venir dans sa direction. L'avait il vu ? Pensait il que matis l'avait observé entrain de commettre son petit larcin ? Il n'en savait rien et n'en avait cure de toute manière.

Alors que l'autre approchait doucement, l'air de rien, Matis soupira en observant le ciel. Décidément il n'aurait jamais le temps de l'observer calmement sans être ramener à la douloureuse réalité de son monde.

Belle nuit pour se promener n'est ce pas ? Déclara il innocemment alors que l'autre arrivait à son niveau.

Il se leva tranquillement, laissant ses mains dans le dos et observant d'un oeil vif et inquisiteur son nouvel interlocuteur qui venait d'entrer dans son champ de vision.

Pourquoi une telle ballade à une heure si tardive ? Un travail à terminer peut être ? Ou une envie soudaine de prendre l'air et d'aider son prochain ? Heureusement qu'il y a des gens comme vous... Je me demande ce que l'on ferait sans vous...

Non, il n'aurait jamais le temps pour lui, toujours une affaire à régler, mais c'était ça la vie de capitaine de la garde après tout. C'était pour cela qu'il avait signé non ? Restait à savoir où le mènerait cette discussion et cette rencontre, c'est là que les choses devenaient intéressantes.

Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Lun 20 Juin 2016 - 15:58

Ah tiens, il n'avait pas remarqué ce badaud là qui était assis non loin de lui. Artane n'était qu'à moitié étonné. Après tout, lui aussi se baladait bien cette nuit, ce n'était pas un privilège qui lui était entièrement dévolue. D'autres bons gens avaient le droit de faire comme lui : se balader en toute innocence. Il afficha un léger sourire marquant bien qu'il n'était guère dérangé par la présence de cet inconnu

''Une bien belle nuit ma fois messire. Idéal pour se changer les idées et éclaircir un esprit en proie à bien des soucis. Et vous messire ? ''

Il lui retournait naturellement la question, avant de le voir son nouvel interlocuteur se lever et mieux se faire voir. Mais à observer sa position et à entendre ensuite son petit interrogatoire, Artane réussit à ne pas trop étirer son sourire par amusement, car il se demandait sur qui il venait de tomber. Un grand curieux ? Peut-être bien... ou alors ce serait le contraire. A voir son air très interrogateur et sa posture bien droite....

''Vous en avez des questions messire... La nuit est si agréable en température après une rude et chaude journée qu'il serait dommage de pas en profiter avant d'aller se reposer et d'avoir l'esprit des plus clairs. Quand un travail à terminer... merci de vous en souciez, mais j'ai fini les tâches qui m'incombaient. Et rien n'interdit d'aider de possibles malheureux se trouvant dans des situations qui appellent à les aider non ? Et si ce n'était pas moi, une autre âme charitable aurait pris ma place pour aider ce malheureux...''

Diantre, serait-il possible que cet hurluberlu l'est vu faire plus que d'aider cet enivré ? Bah, il verra bien. Sans doute qu'il était tombé sur un homme qui se voulait juge d'une nuit et passer son temps à harceler les honnêtes gens qui se baladaient de nuit.

''Et vous brave messire ? Que faisiez vous en cette belle nuit étoilée ? A vous entendre, je penserai presque que vous êtes un de ces petits taxeurs des impôts. Enfin petit..A voir le sérieux briller dans vos yeux et cette posture inquisitrice, je dirai un grand taxeur de ce fait. Si c'est le cas, vous êtes très zélé de chercher des clients dans le courant de la nuit... ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 21 Juin 2016 - 9:11

L'autre ne semblait pas vraiment prit au dépourvu, il y en avait certain qui était comme cela, avoir toujours une répartie n'était pas donné à tout le monde. Et d'après ce que Matis pouvait voir, il semblait être particulièrement doté celui là... Mais la question qu'il lui posa le fit doucement sourire. Ce qu'il faisait ici ? Rien, si ce n'est chercher à comprendre ce monde qui l'entourait mais ça, c'était l'histoire de sa vie après tout.

Ais je besoin d'une véritable excuse pour sortir profiter de ce que la nature nous offre ? Par des temps comme celui ci j'aime sortir et voir ce que l'on peu découvrir, que ce soit dans le ciel ou sur la terre.

Il laissa sa phrase en suspend et l'observa de nouveau avec un petit sourire, se doutait il qu'il le soupçonnait de vol ? Peut être pas, ou alors il n'en avait cure... Mais s'il savait vraiment à qui il avait affaire il n'aurait pas ce petit sourire suffisant. Remarque ce n'était pas plus mal pour lui, ça lui permettrait au moins de ne pas avoir à faire un travail qu'il exécrait. S'il était entré dans l'armée ce n'était pas pour arrêter les voleurs, il laissait cela à d'autre. Et pourtant il devrait y participer aussi... Foutu métier.

La réponse de l'homme le fit sourire de nouveau, il ne se démontait pas le moins du monde. Avait il autant confiance en ses capacités pour tenir ce genre de discours ? Ou se fichait il simplement de tout ?

Que serait la vie si ce n'est un éternel questionnement n'est ce pas ? Alors ce n'est pas trois quatre questions qui vous mettrait mal à l'aise je me trompe ? Et puis c'est dans mes cordes de m'enquérir de la situation d'autrui et d'être sûr qu'il ne lui manque rien pour mener sa vie. Alors effectivement rien n'interdit d'aider autrui, surtout dans cet état, néanmoins rien ne vous autorise à l'alléger non plus n'est ce pas ?

Avec un petit sourire en coin il continua de lui répondre. Lui, un taxeur ? C'était bien la première fois qu'on le plaçait à se poste, surtout que le seul qu'il avait connu était devenu un de ses pires ennemis. Mais ça c'était une toute autre histoire. Quoi qu'il en soit, sa petite phrase le fit rire. Il ne cherchait pas de nouveau client au milieu de la nuit... Du moins pas cette fois là.

Moi ? Un taxeur ? Vous pouvez pas être plus loin du compte cher monsieur. De fait je ne suis pas en train de chercher des clients, j'ai bien d'autre chose à faire en ce moment que de m'occuper de ce genre de fait. Je laisse cela à mes collègues.

Il s'assit tranquillement sur le banc, l'air de rien.

Mais je n'ai pas saisit votre nom monsieur ? A qui ais-je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Ven 24 Juin 2016 - 18:36

Artane leva brièvement le nez pour voir le ciel et reposa toute son attention quelques instants après sur son interlocuteur. Et toujours avec son beau sourire.

''Une bien belle remarque... Et voilà exactement la réponse à vos propres interrogations ! Y a t-il besoin d'une véritable excuse pour justifier une sortie nocturne. Vous mettez le doigt directement sur la réponse, cher Messire. Alors à se demander pourquoi poser des questions. Mais là aussi, vous le dites si bien, que serait notre vie sans questionnements''

Lui se sentir mal à l'aise pour des questions. Ahaha, il lui en fallait plus que cela pour commencer à perdre pied. Des questions, on lui en posait tellement et on lui en poserait encore et surtout sur ses activités quand le doute apparaissait. Il ne s'en faisait donc pas. Même quand son interlocuteur sous entendait clairement le ''retrait'' de la bourse de l'autre enivré

''L'alléger ? Je ne crois pas avoir cherché à lui faire rendre le contenu de son estomac pour qu'il se sente mieux... Son corps s'en chargera bien assez tôt..''

Et hop, comment dévier simplement le doute émis par l'autre. Sans doute qu'il n'avait rien vu ou avait cru voir quelque chose. Autant éteindre ses soupçons en beauté. Puis il le regarda s'asseoir pendant qu'il lui demandait son identité.

''Hum... donc pas un taxeur... Tant mieux, j'aurai pas aimé à devoir passer de longues heures à éplucher les comptes sur papier. C'est d'un ennui et d'un barbant. ''

Il fit mine de rire avec une certaine légèreté.

''Hum... Je sais ! A demander mon nom, vous travaillez au registre de la population locale ! Et vous auriez un peu de mal à saisir mon nom, vu que je vous l'ai pas énoncé. Je suis Nordan, et vous donc ? ''

Hum, ce gaillard là était vraiment à prendre avec méfiance. Artane aura tout intérêt à faire attention où il met ses pieds avec ce gugusse là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 28 Juin 2016 - 9:13

Alors ainsi il avait de la répartie ? Ce n'était pas plus mal, il en avait marre de tomber sur des gens qui se sentait agressé dès les premières minutes d'un échange uniquement car il était trop curieux. Oui, la curiosité était un bien vilain défaut mais il fallait avouer que celle ci lui avait permit de s'en sortir plus d'une fois.

Je vois que vous savez manier autre chose que vos mains n'est ce pas ? Cela me change des gens à qui j'ai l'habitude... Bien peu sont ceux capable de tenir et de faire ce que vous faite sans défaillir. Etrange non ? A croire que tout un chacun cache un sombre secret en son sein.

La remarque de cet homme quand il lui parla de sa petite escapade dans les poches de son 'client' le fit sourire. Comme s'il n'avait pas clairement comprit à quoi Matis faisait référence. L'autre le prenait peut être pour un débile ou un imbécile mais il était loin du compte. Peut être cherchait il à détourner la conversation de ce sujet sensible. Et le reste de la conversation l'orienta dans ce sens.

Oh ce n'était pas de son estomac que je parlais mais qu'importe. Il s'en rendra compte bien assez tôt n'est ce pas ? Et puis qu'en ai je à faire après tout ?

Il se détendit subitement, même si intérieurement il gardait en tête les images qu'il avait vu de la part de celui là. Il savait clairement de quoi il s'agissait et il ne passerait pas inaperçu qu'il se doutait d'un vol. L'autre le savait aussi après tout puisqu'il essayait de s'en sortir en changeant de sujet comme de chemise.

Voyons les taxeurs ont aussi leur utilité, même si les gens comme vous et moi en doutons subtilement. J'apprend à ne jamais leur dire en face, il parait qu'ils sont susceptible en plus.

Sa petite phrase le fit rire clairement. L'autre était donc un comique ? Il était tombé sur la bonne personne alors.

Le registre ? Non vous ne pouvez pas être plus loin du compte. Néanmoins vous chauffez, encore quelques efforts et vous finirez par trouvez monsieur Nordan le bon samaritain.

Je suis Matis, et comme vous j'aide les gens. D'une manière dont ils ne s'y attendent pas toujours mais je les aides quand même. Étonnant n'est ce pas ? Mais que serais la nuit sans les gens comme vous et moi ?


Le commandant des lames sorti un petit récipient de métal et commença à boire. C'était de l'alcool de chez lui, de l'Armasec... Quoi de mieux pour commencer un échange ? Il tendit la bouteille à son interlocuteur.

Vous n'allez pas me laissez seul n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 28 Juin 2016 - 13:03

Non, il était loin d'être tombé sur un imbécile. Lui-même trouvait rare de tomber sur des gens un peu futés du genre de son interlocuteur. Un peu trop futé peut être. Hum.... s'en défaire en toute politesse et en toute quiétude n'allait pas être une mince affaire, mais intérieurement, il avait envie de jauger un peu cet homme. Et apprendre qui il était réellement. Pas un responsable des impôts, pas un noteur de la populace... donc. Ah, il affirmait qu'il chauffait. Donc il avait un rapport avec les gens ? Le cercle restait large, mais il pensait avoir une petite idée, que si c'était le cas, il manquerait de se trouver dans de sales draps. Il avait besoin de confirmation de toute façon avant de prendre certaines décisions. D'ailleurs, à le flatter comme il venait de le faire ce gugusse, cela virait presque à une étrange ironie. Il savait, c'était obligé. Surtout quand Matis lui avait balancé qu'il était rester là sans défaillir. Cherchait-il lui aussi à percer sa vraie nature pour combler le doute ? Un échange qui pourrait virer à un duel verbal des plus amusants.

''Y a t il besoin de dissimuler un quelconque secret pour avoir peur d'une personne qu'on ne connait pas ? Vous tombez sûrement et très régulièrement sur des gens atteints d'une trop grande timidité, voilà tout...''

Donc il se fichait du sujet stomacal abordé. Donc il l'avait bien vu prendre la bourse du malheureux enivré. Mais s'il en avait rien à faire, pourquoi évoquer le sujet ? Ce type savait interroger les gens pour essayer de les confronter à leurs méfaits en les déstabilisants. Dommage, c'est raté avec Nordan !

''Pourquoi en effet porter plus d'intérêt à cet homme après tout. Il est confortablement installé pour ne pas trop se tâcher en cas de souillure régurgitée et puis, avec la gueule de bois qu'il va se taper demain, il ne se rappellera plus de rien, ou peu''

Il haussa les épaules. Après tout hein.

''Pour sûr qu'ils sont susceptibles. Un rien peut vite les agacer, mais ce ne sont pas les seuls vous savez....Et donc vous aussi vous jouez les bons samaritain ? Vous devez le faire plus souvent que moi alors. Moi c'est très... très occasionnel. Matis donc ? Enchanté. Et comment serait la nuit sans nous ? Je dirai des nuits normales comme à l'accoutumé je pense. N'y a t il pas des gardes censés participer à l'aide des gens et à leur sécurité ? ''

Il parut hésiter quelques secondes à prendre la flasque tendue.

''Vous avez peur de vous trouver seul dans le noir ? ''

Petit sourire avant qu'il n'attrape la flasque.

''Quelqu'un de votre gabarit ne doit pas avoir peur d'affronter un petit malfrat un peu trop présomptieux et qui vous menacerez. Regardez vous : grand, large d'épaule, un regard vif et décidé.... de quoi faire peur à des vauriens et autres sombres crapules de ces rue rien qu'en les fixant. En plus de faire fondre des damoiselles non ? ''

Il sentit le goulot et le porta finalement à ses lèvres, pour en goûter une gorgée. Il manqua de tousser.

''Diantre que c'est fort votre machin... En fait, vous voulez que je vous aide à la finir cette boisson qui n'est pas pour les fillettes. Pourquoi pas alors. C'est gentiment demandé.''

Oui notre Nordan avait le palais for délicat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Ven 1 Juil 2016 - 9:28

Matis hocha la tête à la question de son interlocuteur, cherchait il toujours à savoir à qui il avait à faire ? Pourquoi pas après tout, ce n'était pas forcément logique d'avoir en face de lui le capitaine des lames de la régente. Surtout, que viendrait il donc faire dans un coin comme celui là, en pleine nuit qui plus est.

La timidité, les secrets... Ce sont des choses que l'on apprend à conserver à notre plus grand malheur n'est ce pas ? Qui sait ce que des gens pourraient être capable de faire pour obtenir plus d'information sur quelqu'un ? Souvenez vous des inquisiteurs et de leurs méthodes sommes toutes discutables pour obtenir une confession. Qui sait si d'autres ne pourraient pas faire pareil ou pire...

Matis sourit tranquillement pour finir sa phrase et le rassuré quelque peu.

Oh ne vous en faite pas pour si peu, je ne suis pas de cette race là. Par contre je connais des histoires qui vous ferais dresser les cheveux.

L'homme en face de lui savait se tenir et n'était pas forcément facile à cuisiner. Après tout c'était peut être logique, n'était il un tant soit peu doué dans son métier ? Peut être avait il assez d'expérience pour détecter ce genre de manoeuvre plus ou moins visible... Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Peut être avait il aussi perdu la main. Tout simplement.

Il est vrai, pourquoi s'en soucier après tout ? N'est il pas bien là, allongé tel l'enfant ? A l'abri de ses problèmes. Mais demain, quand il se réveillera, peut être découvrira il qu'il a perdu quelque chose ? Outre sa dignité j'entend.

Il préférait rester assez vague sur le sujet, ça le fera cogiter et ça permettra à Matis d'en savoir plus sur lui. Peut être même obtenir de lui qu'il avoue tout ou se laisse avoir.

Moi jouer les bon samaritains ? Oui il est vrai que cela m'arrive par moment mais ce n'est pas ma principale occupation, j'ai bien d'autre chose à faire dans la vie. néanmoins, aider son prochain peut peut être aider à se sentir mieux... Mais ce n'est pas forcément toujours gratuit si vous voyez ce que je veux dire.

La nuit serait comment ? Sans doute plus calme en fait, en ce moment à chaque fois que je sors je rencontre quelqu'un d’intéressant. Du moins jusqu'à présent. Pour le reste, ne vous inquiétez pas pour la garde, ils sont bien trop occuper à sauvegarder l'honneur des nobles et des bonnes gens pour aider un simple poivrot. Mais ils sont quand même là...
Matis observa les alentours en souriant. Bon d'accord là il est peut être un peu tard pour eux. Mais d'habitude j'en croise toujours quelques uns.

Matis sourit en un rictus étrange pour lui répondre.

Voila longtemps que je n'ai plus peur du noir vous savez. Et vous ? Peut de ce que l'on pourrait y trouver ?

L'autre continuait à le flatter, s'en était presque dérangeant, mais sa dernière phrase le fit rire sans qu'il le veuille vraiment. Faire fondre les filles ? Vraiment ?

Oh c'est mon passe temps qui veut cette carrure, pour le reste vous qualifiez vous de malfrat présomptueux ? Voyons, une si mauvaise image de vous même...

Concernant le reste j'ai déjà séduit ma femme, ça me suffit amplement pas vous ? Etes vous plutôt homme à femmes, ou homme à problème de femme ? Vaste question n'est ce pas ?

Et cet alcool est quasiment sacré chez moi, alors le qualifier de machin est franchement pas gentil. Un peu de respect enfin. N'avez vous donc rien de sacré ?
Il sourit.J'en fais un peu trop non ? Assez vous qu'on termine cela !
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 5 Juil 2016 - 15:59

Plus il causait avec ce Matis et plus Artane se rendit compte qu'il avait vraiment affaire à quelqu'un de rude en affaires orales. Et il était d'une grande subtilité. Hum... heureusement qu'il n'était pas un garde en patrouille celui là (Si Artane savait réellement le pauvre, il ferait moins le main devant l'Armandéen)

''Ouf, vous me rassurez presque. Non car les inquisiteurs, on les voit toujours avec des instruments spécialement conçus pour torturer et farfouiller dans les entrailles. Et comme vous n'en avez pas avec vous... Hum, sauf si vous avez une version de poche sous votre tunique... Non, il y a mieux comme moyen de persuasion vous savez. Offrir une bonne tournée à celui qu'on veut faire causer et cela suffit à délier bien des langues en douceur. Bon après, je dis pas la gueule de bois que le malheureux interrogé se tapera au réveil. Quand à vos histoires à faire frémir, je vous crois sincèrement''

A voir la façon de causer de son interlocuteur, il ne serait pas étonné que celui-ci ait pu participer d'une quelconque façon à la guerre contre Vraorg, ou contre les protégés, et bien avant cela, avec ou contre Fabius quand celui-ci avait usurpé la place du trône. En tout cas, il n'en démordait pas pour cette histoire de bourse. Comme si Artane allait craquer et tout avouer en pleurant comme un gosse qui avait fait une énorme bourde. Ahaha

''Allons bon, mon bon sir. Il n'aura rien perdu voyons. Si ce n'est du temps hors du lit avec sa tendre compagne s'il en a une. Là ce sera sa fierté masculine qui en prendra un coup, surtout si elle le guettait dans une tenue des plus dévêtues''

Il ne put s'empêcher de rire à cela, autant pour le fait qu'il était content de réussir à tenir la main pour ne pas parler de cette bourse délestée que pour l'image de la bobonne de ce gugusse l'attendant comme une vache en furie.

''Donc vous ne vous sentez pas l'âme d'un bon samaritain mais vous aidez malgré tout quand vous en avez l'occasion. Et cela vous soulage la conscience ? Etrange de l'énoncer ainsi, en plus d'affirmer que vos services ne sont pas gratuits... Hum, vos services payants ? Heureusement que je ne suis pas en ''danger''. Vous devez sans doute prendre cher non ? ''

Et toujours avec son petit sourire innocent. Il aurait pu dire que lui prenait gratis, mais il aurait tendu la perche à l'autre pour le délestage de l'autre enivré de sa petite bourse. Puis quand à ce que balança Matis sur la garde, il se permit un petit tic ironique. Hum... quelques connaissances dans ces oiseaux là ? Ce ne serait pas étonnant alors cette intéressante conversation...

''Vous en savez long sur les gardes du coin dites donc. Vous devez être pote avec quelques uns de ces gaillards là. Vous en avez de la chance d'en croiser. J'en ai vu aucun encore moi.''

Et pourtant, que si qu'il les avait vus ces gardes. Et après, en observant le sourire étrange de Matis...

''Moi peur du noir ? Ahaha, qu'elle est bien bonne celle là. Ce qu'on peut y croiser ne m'effraie guère. Sinon, je ne serai pas là à converser avec votre charmante compagnie.''

Puis quand Matis confirma un point intéressant sur l'origine de sa carrure, Artane crut avancer vers la réalité de ce que Matis était. Enfin le pensait-il. Il lui rendit d'ailleurs la gourde.

''Un alcool considéré comme sacré serait bien plus connu à mes oreilles. Bon, si c'est vôtre ,au temps pour moi. Que les adorateurs de votre précieuse et délicieuse boisson m'en excusent alors. Je présume que ce n'est pas à cause d'elle que votre femme vous a passé la bride au cou ? ''

Il se permit un petit rire.

''Votre question sur ces douceâtres créatures est large en effet. Disons que j'attire un peu les problèmes quand je partage la couche d'une jolie donzelle déjà mariée, qui manquait de sensationnel dans sa vie. C'est fou à quelle vitesse leur auguste vous tombe dessus. Pire que des mouches sur un festin délicieux. Alors homme à femme... peut-être, avec un soupçon de problèmes. Et je suis très loin d'être un malfrat. Sinon je vous aurai déjà dépouillé et laissé pantelant dans le caniveau. Allons.. je suis juste un bête homme sans histoire''

Lui un malfrat... Comment il cherchait à le pousser gentiment dans ses retranchements. raté le gaillard Et sa petite conclusion... quoi donc en finir ? Le sens là aussi était large. Quoique... Artane pensait savoir que son petit jeu avait été bien mis à jour et qu'il était temps de le cesser. Lui qui s'amusait si bien pourquoi le finirait-il ?

''Hum terminer quoi ? Ah terminer de trouver ce que vous êtes peut-être. Je présume une certaine personne à l'aise dans le domaine du maniement des armes ? Qui se plait à être juste et droit quand au sens de la loi non ? Je me trompe peut-être mais pas pour ce qui est de savoir se battre...Sinon vous n'auriez pas cette carrure qui verdirait de jalousie un pauvre bûcheron. Alors ? Je chauffe encore ? ''

Et s'il se préparait à détaler comme un lapin au lieu de bavasser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Jeu 7 Juil 2016 - 9:33

Matis sourit en observant Artane, il n'était pas quelqu'un de commun ça c'était vrai, mais ce qui l'était tout autant c'était son habilité à parler avec les gens. Il avait du verbe, ça il ne pouvait lui enlever. Mais il restait tellement loin de la réalité quand il parlait de Matis. Comment réagirait il s'il savait vraiment ce que faisait l'homme en face de lui ? Peut être s'enfuirait il ? Ce n'était donc pas le moment pour lui raconter tout cela, il en étit certain.

Oh vous savez, les versions de poche se démocratise de nos jours. Je pourrais très bien avoir cacher tout ce qu'il faut sur moi le temps de trouver une victime consentante ou non. Mais vous me semblez être un bon bonhomme. Je n'ai donc aucune crainte à avoir n'est ce pas ? Finit il par dire en plaisantant.

Matis soupira un instant en l'entendant l'appeler Sir, il ne l'était pas vraiment après tout. Il avait beau être noble, il n'avait pas de terre il n'avait même pas de serviteur à part une nounou. Et pourtant il aurait dû, enfin si l'on se basait sur la conception qu'avaient les nobles de toute cette histoire.

Je ne sais pas vraiment, j'espère juste que personne ne lui aura fait les poches avant que vous ne veniez l'aider à s'assoupir. Il avait prit un air inquiet bien que très peu concerné. Après il fit mine de passer à autre chose en souriant de nouveau. Qu'y pouvons nous de toute manière n'est ce pas ? Ce n'est pas vous ou moi qui allons faire cela n'est ce pas ?

Le commandant sourit à ce qu'il venait de lui dire, l'autre s'approchait petit à petit de son réel métier. Mais il lui manquait encore quelques indices pour arriver à comprendre à qui il avait affaire.

C'est plus une vocation qu'une envie vous savez, et puis niveau tarif non je ne m'estime pas être trop cher. Mais comme beaucoup de monde me paye pour faire ce que je fais, il est vrai que la charge est diluée entre plusieurs bourses. Après je ne sais pas si cela me soulage mais je le fais et puis c'est tout, faire le bien n'a jamais dérangé personne non ? Vous devriez vous y mettre aussi, ce côté altruiste a bien des avantages par moment.

La Lame sourit de rechef a ce qu'il lui disait, décidément il n'en démordait par mais continuait de s'approcher du but. Alors il hocha la tête simplement avant de lui répondre.

Oui il est vrai que j'en connais quelqu'un, pas trop non plus mais il m'est arriver de boire un verre avec certain d'entre eux. Ils sont assez bavard avec une pinte dans les mains, sans doute que cela m'aide dans mes affaires.

Et puis vous êtes bien brave de me qualifier de charmante compagnie, je n'ai pourtant aucun des atouts ou des avantages qu'une réelle charmante compagnie aurait. A moins que vous ne soyez pas porté sur la question, auquel je ne pourrais rien pour vous hélas.
Finit il par dire en rigolant doucement.

Cet homme était particulier, mais il commençait presque à l’apprécier, il avait de la culture et savait parler aux gens, ce n'était pas quelque chose de commun dans ce monde.

Non ce n'est pas grâce à cela, grand bien lui fasse d'ailleurs. Je me poserais plus d'une question si elle avait fait cela. Mais ce n'était pas le cas.

Pour le reste je ne puis juger votre comportement, néanmoins je ne le pratique pas car je n'ai pas envie d'avoir la moitié de la ville à dos. Mais si vous courrez bien, pourquoi pas n'est ce pas ? Ne doit on pas profiter de ce que la vie nous offre ?


Il ne cautionnait pas ce comportement mais qu'y pouvait il ? Il était droit et il aimait trop sa femme pour faire cela. Mais comment en vouloir à d'autre de faire ça ? En tout cas la dernière phrase de Matis laissa Artane un peu perplexe et c'était tant mieux.

A la dernière phrase de l'homme il sorti doucement sa lame et la lui montra sans plus de détail avant de la ranger.

Disons que mon métier me permet de manier ce genre d'engin sans être inquité par la garde ou l'armée. Pratique n'est ce pas ? Et vous ? Une épée dont vous auriez tue l'existence ? Dans ce monde, il faut savoir se défendre n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Dim 10 Juil 2016 - 12:32

''Des versions de poche ? Intéressant ça. Mais elles doivent valoir une petite fortune malgré tout, sinon tout le monde en aurait sous la jupe ou sous le pan d'un pantalon. Pour être petit et garder une certaine efficacité tranchante et robuste à la fois, faut que ce soit un vrai petit ouvrage d'art. Et de moi, je me demande ce que vous auriez à redouter...''

Il se permit de rire. Rien que d'être là en sa compagnie depuis tantôt devrait le rassurer non ? Ou alors cherchait-il à voir de quel bois il était réellement fait ? Artane trouva amusant de jouer avec ce personnage là. Celui-ci était loin d'être un homme banal. Intéressant, mais néanmoins dangereux. Il devait veiller à ne pas faire le faux pas qui le percerait à jour.

''Nous vider les poches de ce pauvre bougre ? Allons bon, bien sûr que non voyons et puis, ivre comme il est, il aura tout dépensé dans sa beuverie. Je présume que les voleurs savent très bien qu'ils feront d'office chou blanc. Ne vous inquiétez donc pas pour lui, il s'est mis à l'abri tout seul. ''

Et Artane était bien placé pour le savoir. Un enivré avait que très peu de bien sur lui, sauf si c'était un noble trop bourré pour se rappeler de son chemin. Une lame de riche se revendait pas trop mal si c'était une petite oeuvre d'art. Par contre quand Matis apporta plus de précision quand à son possible ''métier'' Artane manque de sourciller, mais il reprit à la suite en gardant un léger sourire :

''Un métier d'arme de ce fait. Vous devez être très doué en son sein alors si tout le monde vous embauche... Donc vous seriez un mercenaire servant les nobles causes. C'est rare ça de nos jours. D'ordinaire les merco' préfèrent prendre là où on les paiera le mieux et peu importe s'ils apportent joie et bonheur dans leurs actes rémunérés''

Lui un mercenaire ? Il avait des doutes. A moins d'avoir le coeur d'un paladin ou autre noble et preux chevalier du même genre, Artane doutait du taf de son interlocuteur. Se pourrait-il que... Non. Pas possible. Il était dans de sales draps ! Oui car Matis avouait qu'il avait bu avec quelques uns des gardes et que cela l'arrangeait bien dans ses affaires. Or, un merco' n'appréciait pas les gardes. Un vrai merco'... Donc... Diantre, oh que oui il était dans de sales draps. Mais il se rattrapa pour éviter de perdre contenance

''Ah non non, je ne suis pas porté sur cette voie, je vous rassure hein... Sinon j'aurai eu des propos plus mielleux encore. Et puis désolé de vous le dire, mais vous êtes dépourvu des attributs qu'on retrouve avec plaisir chez une très belle femme''

Il se mit à rire à son tour avant de reprendre sur la suite.

''Ah rien ne vaut la fidélité. Je vous envie presque. Moi j'aime encore trop ma liberté pour être capable d'assurer une telle voie de passion avouée à une seule âme. Peut être qu'une fois que je serai moins volage. Et pour sûr que je cours assez bien. Preuve en est que je suis là devant vous. ''

Il rit avec une certaine délicatesse espiègle. La dernière fois c'était quoi ? Un gros bourgeois dans sa robe de nuit trop longue où il s'était pris les pieds dedans avant de tomber la tête la première dans du crottin. Puis quand Matis sortit doucement sa lame de son fourreau, Artane aurait put sentir une petite suée froide entre ses omoplates.

''Une bien belle lame en effet. Et si cela vous procure une certaine immunité au sein de la garde. Et dans l'armée aussi ? Vous avez une sacrée veine''

Et lui était dans les ennuis jusqu'au cou !

''Moi ? Une épée ? Je ne l'ai pas prise pour ce soir. C'est encombrant à la ceinture quand on veut juste se balader paisiblement. Mais pour ma défense, ne vous inquiétez pas pour moi, la débrouille aide plus qu'on ne peut le croire. ''

Un mercenaire... tu parles ! Un officiel d'Aldaria oui ! De l'armée ou de la garde vu les détails qu'il lui avait mis sous le nez. Il regrettait de pas avoir pris son épée ! Pour une fois qu'il pensait ne pas en avoir besoin. Il avait bien sa dague dans la botte, mais face à une épée...

''Bien... Je ne vais pas vous enquiquiner plus que cela. Vous avez sans doute encore envie d'être en solitaire pour le reste de la nuitée. Ce fut un réel plaisir de vous croiser''

Et après ? Dégager en vitesse !

[HRP : non ce n'est pas dans le but de terminer le rp :p]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 19 Juil 2016 - 9:49

Matis sourit calmement en écoutant les paroles d'Atane, il y avait peu de chance que ce qu'il dise soit la vérité pour la simple et bonne raison qu'il avait lui même commit ce larcin. Comprenait il réellement à qui il avait à faire ? Matis n'était même pas sûr de qui il s'agissait mais au fur et à mesure il arrivait à se faire une idée du personnage... Et ce n'était pas franchement reluisant, même s'il fallait lui avouer une certaine... Comment dire... Une certaine grandeur dans son office, non seulement il ne se démontait pas mais en plus il l'accusait presque lui aussi.

Oh ce n'est pas un problème d'argent vous savez, on peut faire un peu tout ce que l'on souhaite si l'on a les bon moyens et la volonté surtout. Le reste, c'est du système D comme on disait par chez moi. Mais il y a beaucoup à redouter et vous savez pourquoi ? On ne sait jamais vraiment à qui l'on a à faire dans ce genre de coin. Ne sommes nous pas tous des acteurs à notre manière ? Qui ne vous dit pas que je ne suis pas un assassin ou pire encore ?

Quoi qu'il en soit vous savez fort bien que les ivrognes sont les premières cibles des voleurs pour la facilité et surtout le pourcentage de chance de trouver de quoi se refaire. Non ?


Il l'observa avec un petit sourire, il voyait bien ce que l'autre était en train d'essayer de faire. Il cherchait à détourner le sens de la conversation et pourtant Matis le ramenait toujours à ce sujet. Il voulait lui faire dire ce qu'il avait fait, mais ce ne serait pas une chose aisée.

Quoi qu'il en soit l'autre s'approchait petit à petit il commençait à s'approcher de la vérité concernant Matis. Son histoire de mercenariat n'était pas très loin de la vérité, mais arriverait il à faire ce court chemin ? Sans aucun doute, restait à se préparer à sa réaction.

Ainsi me voyez vous ainsi ? Un mercenaire ? Après tout pourquoi pas, mais cela manque un peu de grandeur non ? Un mercenaire ne fait que louer sa lame alors qu'il pourrait faire tellement plus en l'utilisant comme il l'entend pour les raisons qui lui chante non ? Qu'elles soient positive ou entraîne mort et destruction. Un soldat maitre de sa lame et de son esprit est capable de bien des choses n'est ce pas ?

Le commandant ne pu s'empêcher de sourire en écoutant ses paroles, pourquoi le comparer à une très belle femme ? Il en avait connu beaucoup dans sa vie et il était clair qu'il n'avait rien à voir avec elles. L'autre, lui aussi, en était persuadé, comment aurait il pu en être autrement en même temps ?

Etre dévoué à une seule personne ne vous fait pas perdre votre liberté, au contraire. Mais c'est une question de point de vue n'est ce pas ?

Quoi qu'il en soit Matis vit clairement sa réaction lorsqu'il lui montra Héritage, elle avait tendance à laisser ce genre de souvenir aux gens.

Vous ne l'avez pas sur vous ? Hélas, par les temps qui courent on ne sait jamais vraiment sur qui l'on peu tomber n'est ce pas ? Qui vous dit que je ne pourrais pas vous tuer là maintenant sur le champ ? Il lacha un petit rire et conclut. oh ne vous inquietez pas je n'en ai pas l'intention.

L'autre semblait avoir envie de partir, mais Matis l'attrapa d'une main ferme tout en lui souriant. C'était une scène assez suréaliste mais si des gens passaient non loin il ne verrait que deux personnes en train de discuter calmement.

Allons allons, vous ne me dérangez point. Et puis nous avons encore tellement de chose à nous dire n'est ce pas ? Il sourit et le regarda droit dans les yeux. Pourquoi me quitter si vite ? Vous semblez être une personne ma foi fort intéressante pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mer 20 Juil 2016 - 13:03

Les choses prirent un autre tournant quand Artane sentit la forte poigne de Matis lui enserrer le bras pour le retenir de partir. Le voleur posa son regard sur la main qui lui tenait le membre et il le porta par la suite sur Matis. Peut-être pas un assassin comme il s'était amusé à le balancer tout à l'heure, mais Matis était le genre d'homme qu'il fallait mieux éviter maintenant. Surtout après s'être fait plus ou moins démasqué. Matis s'était dévoilé à sa manière, entrant dans le jeu d'Artane et maintenant... Diantre ! A croire qu'il voulait qu'il se confesse de son méfait. Mais oui ! C'était cela ! Il l'affirmait même le bougre ! Quelle déveine d'être tombé sur un type comme lui. Plus encore qu'il savait ce qu'il était celui là !

''Ah bon ? Je suis une personne intéressante à vos yeux... Je suis tout ce qu'il y a de plus banal. Sauf si bien sûr vous avez un but précis. Entre votre amusement de vous dire assassin et puis de pas l'être et de me montrer votre magnifique lame, qu'est ce que je devrais en penser ? ''

S'il décidait de se mettre à courir pour fuir loin de ce type, il serait dans de beaux draps ! Matis était loin d'être bête et avait démontrer son niveau de perspicacité. D'ailleurs, ce n'était pas en toute innocence que Matis affirmait qu'ils avaient encore bien des choses à se dire. Tu parles ! Il voulait qu'il lui avoue son méfait oui !

Il dégagea son bras d'un geste vif et fit face à Matis, le regard sérieux. Enfin...sérieux comme une personne outragée qu'on la retienne contre son gré.

''Je ne vous dérange point, mais n'avez-vous pas songer que j'avais peut être des affaires qui m'attendaient ? Ou alors que ce n'était là qu'une façon plus poli de prendre congé de votre personne ? ''

Il était tenace ce Matis, pire qu'une moule accrochée à son rocher !

''Et qui me dit que votre petit jeu n'avait pas pour but de voir si je serai capable de me défendre en cas d'agression ? Vous avez une épée et me paraissez bien heureux que je n'en dispose pas d'une. Alors Messire, vous allez me détrousser ? Me tuer ? ''

Et il trouva un truc sur lequel rebondir. Puisqu'on parlait des femmes tout à l'heure :

''Je sais ! Un mari vous a payé pour me tabasser, pour laver son honneur et tout le blabla... Vous feriez mieux d'oublier, ce n'est pas le genre de truc qui rapporte le plus vous savez. Bon, comme je le disais tout à l'heure, j'insiste, je me dois de vous quitter.''

Il ne sentit guère convaincant là sur le coup. Et doucement, il commença à reculer de quelques pas, se préparant à faire dos à Matis pour courir à toutes jambes et prêt au besoin à choper aussi vite qu'il pourrait son couteau, qui apparaîtra bien futile devant une forte lame...D'ailleurs pourquoi perdre son temps ?

''Bonne fin de soirée messire. ''

Aussitôt dit, aussitôt parti en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 26 Juil 2016 - 9:45

Artane semblait perdre de sa superbe, sans doute y avait il tout un tas de chose qui se tournait dans son esprit, comme s'il cherchait à comprendre à qui il avait à faire. Mais il n'arriverait pas à comprendre sans que lui même ne lui dise. Mais avait il réellement envie de le lui dire maintenant ? Pourquoi ne pas le laisser chercher encore un peu s'il en avait le courage ? Ou si seulement il envisageait cette possibilité ce qui n'était pas tout à fait impossible en y réfléchissant. Mais en réfléchissant un instant de plus, il pensa à quelque chose. Quelque chose qui pourrait bien l'aider dans sa quête au sein de la noblesse Aldarienne.

Oh oui, vous êtes typiquement le genre de personne qui pourrait m'être utile à la longue. Mais ça, et je vous le dit, n'a aucun lien avec le fait de vous voir mort, à dire vrai vous m'êtes plus utile vivant. Mais vous avez le droit de penser ce que vous voulez n'est ce pas ? Qui suis je pour vous imposer ce qui vous est de plus intime.

Il laissa ses mots s’imprégner dans l'esprit de l'homme. Il devait sans doute se poser encore plus de question à l'heure actuelle, a quoi pouvait il donc penser ? Qu'il allait mourir ici ? Qu'il cherchait à lui faire peur ou quelque chose du genre ? Matis aurait aimé se trouver dans la tête de cet homme pour entrevoir ce qu'il s'y passait, il ne semblait pas être commun comme personnage... Cela lui aurait fait quelque chose de voir ce qui pouvait se tramait à l'intérieur de son crâne.

Oh je vous assure que vous n'avez rien de plus important que ce que nous sommes en train de dire. Cela pourrait, je le pense, changer votre vie du tout au tout. Qu'avez vous de plus précieux que votre vie cher Artane ? Pas grand chose il me semble n'est ce pas ? Termina il dans un petit rire théâtral.

Mais le commandant rit sans retenue quand l'autre parla de le tuer et de le détrousser, comme s'il n'avait que ça à faire.

Je vous en pris, je gagne ma vie convenablement moi. Et puis j'ai tué suffisamment pour m’abaisser à vous sabrer maintenant. A moins que vous ayez quelque chose à vous reprocher qui me forcerait à le faire... Est ce le cas ? Termina il d'un regard dur et froid comme l'acier sombre de sa lame.

Et puis d'un coup d'un seul l'autre revint à lui en lui expliquant un coup tordu comme quoi il avait été payé par un cocu pour s'occuper de son cas. Même si Matis n'était pas du genre à apprécier cela, il savait que ce n'était pas le cas. Il ne pu s'empêcher de rester coït devant de telles paroles qui, il fallait l'avouer, avait quand même du sens s'y on y réfléchissait tranquillement.

Il n'eut même pas le temps de lui répondre que l'autre prit la fuite en courant, ce qui força Matis à lui courir après pendant un instant. L'autre était rapide mais il ne faisait pas vraiment le poids face au soldat entrainé qu'il était, même s'il avait dû fuir plus d'un mari au cour de sa vie. Quoi qu'il en soit il arriva à l'attraper après une course poursuite dans la cité qui se termina dans un cul de sac. La chance avait, une fois n'était pas coutume, été avec lui.

Allons allons mon cher, pourquoi s'enfuir de la sorte ? Avez vous quelque chose à vous reprocher ? Ou est ce moi que vous fuyez ? Moi qui ne cherchait qu'à discuter tranquillement.... Vous allez me forcer à employer d'autre méthodes vous savez.

Le commandant l'observa tranquillement avec un léger sourire, il était temps maintenant.

Mais en tant que Commandant des Lames, c'est là quelque chose dont j'ai l'habitude n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 26 Juil 2016 - 10:35

On serait en droit de se demander ce que Matis pourrait trouver d'utile en un homme tel qu'Artane. Et puis de toute manière, pourquoi demander la raison alors qu'à voir son regard d'acier froid et dur, il était aisé de comprendre que Matis ne tenait pas à le lâcher. Et heureusement qu'Artane avait décidé de détaler, car il ne tenait pas ; et toujours pas, à dire ce qu'attendait cet homme. Et quel homme ! Tenace, intelligent et redoutablement coriace. Artane détestait tomber sur aussi doué que lui... Sauf que là, le doué se trouva ne plus être lui, car il avait compris qu'il avait été temps de déguerpir.

Courant aussi vite que possible, il pensa réussir à le semer. Qui aurait penser qu'un membre de la garde serait lui aussi autant en forme que lui pour cavaler derrière lui. Il ne lâcha pas le rythme quand il entendit en écho les bruits de bottes précipités, signe que Matis le coursait encore. Mais ce n'était pas possible ça. Et hop il tourna dans la première venelle qui vint, pensant en trouver une autre et... un mur se dressa au bout de la petite voie. Artane stoppa net, manquant de glisser. Diantre ! Un cul de sac ! Et l'autre qui se ramenait ! Il était fait comme un rat.

Il se retourna déjà quand Matis lui faisait face, guère essoufflé par la poursuite. Et quand il ouvrit la bouche, Artane eut la nette impression qu'il se marrait de lui. Plus encore quand il énonça clairement son poste. Un commandant des Lames, rien que cela... Pourquoi cela n'arrivait qu'à lui ces malchances là. Il se doutait d'un officier, mais là... Carrément les lames quoi !

''Commandant des Lames hein. Rien que cela. On peut dire que je suis gâté. ''

Il ne put s'empêcher de s'incliner presque avec un air comique au visage. Pris de toute faço, autant garder l'ironie de la chose en main non ?

''Je pourrai me reprocher d'avoir eu la parlotte trop longue avec vous et pourquoi je vous fuis ? la raison n'est-elle pas évidente ? Vous avez une épée, vous êtes Commandant des Lames et vous tenez une conversation qu'on pourrait classifier de flippante. Ce n'est pas moi qui cause ''tranquillement'' en présentant une lame bien aiguisé pour montrer qu'on est bel et bien armé''

Bon, lui qui pensait user de sa petite lame pour essayer de se carapater une fois encore... Face à un commandant, autant tenter le suicide direct s'il songeait à des échanges martiaux. Mais il reprit plus sérieusement, car Matis parlait de méthodes qu'il serait obligé d'employer. Et dont il avait l'habitude.

''Hum... me cogner peut être ? Me torturer ? Non, ça, ce sera indigne de votre rang. Pas assez noble... ''

Oh il savait très bien de quelles méthodes parlait Matis : la prison. Et en tant que haut officier des Lames, pas besoin de se débattre vainement. La justice se foutait comme d'une guigne de la position d'Artane.

''Qu'est ce que vous voulez ? Autant le dire directement, sauf si vous n'avez pas l'habitude de l'exprimer. Les manières à la mode ''je blablate par énigmes'', faut les gardez pour les minettes en manque de poésie vous savez.''

Oh il savait ce que voulait Matis... Il le savait que trop bien. Peut être que l'amour propre d'Artane coinçait ce que Matis voulait entendre. Et en même temps Artane étudia les parages... Diantre, il était vraiment pris là...

''Je n'ai rien à me reprocher si c'est cela que vous voulez entendre. Est ce que cela vous sied messire ?''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 16 Aoû 2016 - 9:08

Matis sourit en voyant la référence que lui faisait Artane, il était tout de même impressionné par le fait que cet homme ne se démontait jamais. Il semblait être quelqu’un de fiable tant qu’on lui donnait un but intéressant et qui tombait dans ses compétences. Et il avait un travail parfait pour lui, quelque chose auquel il avait pensé en lui faisant la conversation… Quelque chose qui lui permettrait de jouer au jeu des nobles en ayant une bonne carte en main. S’il arrivait à le convaincre néanmoins. Mais il sentait que ce ne serait pas des plus complexes.

Oh ne jouez pas à ce jeu là avec moi très cher. Qui suis-je pour mériter pareille révérence ? Mais je note avec plaisir que l’ironie vous sied, voila quelque chose qui me plait vraiment…

Matis écouta le jeune homme tout en s’appuyant nonchalamment contre l’un des murs proches de lui, il voulait savoir ce qu’il avait au fond de lui. Ce qu’il espérait faire, ce qu’il comptait faire surtout. Mais pour le moment il ne lui disait rien, il le laissait mariner encore un peu histoire qu’il comprenne de quoi il était lui-même capable. Qui dévoilait son jeu aussi rapidement ? Pas lui en tout cas. Mais tout cela il le comprenait bien vite au vu de ses paroles.

Vous seriez étonnez de savoir ce dont son capable les nobles et les gens de la haute pour obtenir ce qu’ils souhaitent. Il vient un moment où l’honneur, la dignité n’ont plus cours. Mais je vous rassure rapidement, ici n’est pas moment pour utiliser ce genre de procédé ma foi fort salissant. Vous n’êtes pas d’accord ?

Il doutait que l’autre lui dise que non et qu’il était foncièrement d’accord pour se faire torturer ou cogner ce qui en ferait un être foncièrement étrange. M’enfin, chacun ses plaisirs non ? Même si certain était vraiment étrange…. Quoi qu’il en soit l’autre voulait savoir ce que Matis lui voulait ce qui prouvait qu’il ne perdait pas le nord. Encore un bon point.

Il se reprit l’espace d’un instant et l’observa de tout son long. A quoi pouvait il bien penser si ce n’est essayer de trouver une sortie ? Matis sourit intérieurement… Accepterait il sa proposition ?

Oh ne vous en faite pas pour cela Artane, je ne suis pas là pour vous mettre en prison à cause des menus larcins que vous faites dans cette ville. J’ai bien d’autre chose à faire et ce n’est pas de mon ressort mais uniquement celui de la garde. Or il serait dommage de les prévenir et de vous mettre aux arrêts n’est ce pas ?

En fait j’ai une proposition à vous faire. Le genre que vous pouvez refuser même si vous vous en mordrez les doigts un jour ou l’autre. Ce travail entrera dans vos compétences et vous permettra de croiser et de fréquenter la haute noblesse de ce Royaume..


Il lui sourit avec une lueur dans les yeux.

Ais je votre attention ?
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mer 17 Aoû 2016 - 10:25

A croire que son interlocuteur se voulait modeste. Peut-être l'était-il après tout, puisqu'il ne se vantait pas d'être un haut placé parmi les officiers. D'ordinaire, un homme imbu de sa personne aurait fait étalage de son rang et de ses pseudo-compétences. Hors là, Matis n'en avait pas fait part. Et comme on le disait souvent, celui qui en cause le moins en fait le plus... Bon passons ! Car là il était fait comme un rat et il ne savait pas ce que l'autre lui voulait encore. Il était là à jouer le chat prenant plaisir à torturer une souris ! Mais il ne put s'empêcher de répondre à l'ironie de la situation.

''Merci du compliment''

Puis Matis parut vouloir le rassurer quand à ses intentions à son égard. Plus qu'à espérer qu'il ne mentait pas. Mais Matis ne paraissait pas être homme à mentir. Artane l'aurait senti, lui qui était aussi un bon menteur à ses heures perdues.

''Je ne peux que confirmer vos dires quand aux us et coutumes de ces gens qui peuvent se montrer parfois... expéditifs. J'ai déjà vu cela plus d'une fois. C'est rassurant de vous entendre dire que vous n'êtes pas de ce bord là. Au moins je ne dormirais pas couvert de coups.''

Comment le comprendre autrement ? Au moins, il était ravi de savoir que le commandant ne viendra pas se défouler sur sa tête. Mais bon, cela ne disait pas ce qu'il lui voulait ! Ah si, il en causait... Non mais c'était une blague ce qu'Artane entendait là. Et pendant que Matis lui souriait d'un air qu'il pourrait classifier de malicieux, notre homme se frottait le menton entre l'index et le pouce. Il ne devait pas négliger le sous-entendu fait sur les gardes. Oh que oui ce serait dommage de se retrouver en taule tiens. Il comprenait bien là qu'il devait étudier sa proposition. Et puis, avec des nobles à fréquenter à la clé, pourquoi pas...

''Oui vous avez mon attention..''

Il cesse de se frotter le menton.

''Qu'est ce que vous me proposer ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Ven 19 Aoû 2016 - 9:42

L’homme en face de lui semblait enfin comprendre la situation, et quel meilleur endroit pour la comprendre qu’une ruelle sombre en pleine nuit ? Il ne le connaissait pas réellement mais d’après ce qu’il venait de voir il pouvait avoir confiance en ses compétences, viendrait ensuite le moment de lui faire réellement confiance. En attendant il l’observa histoire de jauger ses réactions, ses paroles et ses actes. Qui pouvait bien se cacher sous ce visage ? Quel sombre secret pouvait-il bien avoir enterré ? Il se dit que, pour le moment, il devrait se passer de chercher, l’important était de recruter un espion… Il n’aimait pas le terme mais c’était bien ce qu’il était en train de faire, pour sa souveraine, sa femme et ses enfants. Il devait savoir ce qui se tramait chez les nobles des autres familles.

Nous comprenons tout les deux qu’il n’est pas dans l’intérêt de ce Royaume que les nobles prennent trop de pouvoir n’est ce pas ? Il serait dommageable pour le peuple qu’il se déroule les mêmes évènements qu’à Gloria ou sous le règne de Vraorg n’est ce pas ?

Ce qui devrait aussi vous rassurer c’est que nous ne sommes pas tous à mettre dans le même panier, mais pour que vous compreniez bien je vais me présentez complètement. Je suis Matis Falkire, chef de la Maison Falkire et c’est en tant que tel que je vous rencontre ce soir.


Matis se gratta l’arrière du crane en souriant tranquillement puis conclut.

Bon tout cela fait très préparé mais en fait pas du tout, donc si nous pouvions en venir rapidement à ce qui nous intéresse je vous en serais gré.

Avec ses mots, et ses menaces sous jacente ne nous voilons pas la face, il avait réussit à obtenir l’attention de son interlocuteur. Interlocuteur qui était sans doute en train de se demander à quelles sauce il allait être mangé ce qui n’était pas plus mal dans un sens puisqu’il restait ainsi très calme.

Tout d’abord vous devez bien comprendre que tout cela ne sera pas tout à fait légal, mais cela ne me semble pas vous déranger n’est ce pas ? Dit il avec un léger sourire. Je vous ferais intégrer la haute société, cela vous permettra d’accéder aux soirées, aux salons et aux palais de la noblesse. Mais ce ne sera pas pour vous amuser ou quoi que ce soit, l’important pour vous sera d’obtenir des informations sur ce qui se trame chez les nobles. S’il y a des coups prévu contre la souveraine ou d’autres familles nobles.

Vous ne ferez que transiter les informations sans jamais rien faire de plus, pas besoin de cela puisque je m’occuperais personnellement de la réponse à apporter.

Bien entendu vous serez payé à ce propos et je sais aussi que cela vous permettra d’exercer vos « talents » auprès d’une toute autre population que les ivrognes de taverne.


Il se redressa et l’observa tranquillement toujours en souriant. Il se demandait si ce qu’il faisait était bien puis il se rendit compte qu’il n’en avait strictement rien à faire. L’important était de sauver les siens et sa reine le reste importait peu.

Il se peut aussi que vous ayez maille à partir avec les « employés » de mes rivaux et ennemis, mais je vous sais grand et efficace, vous saurez vous en sortir n’est ce pas ?

Un petit soupir de fatigue le prit et le surpris tandis qu’il conclut.

Alors ? Intéressé ?
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Dim 21 Aoû 2016 - 9:38

Artane étudiait ce que Matis venait de lui dévoiler. Même si sa présentation était un refrain bien rôdé que n'importe quelle engeance nobliaute se complairait à énoncer, le commandant des Lames ne paraissait pas ; tout comme Artane, porter les gens de la ''haute'' dans son coeur et qu'il était plus porté sur un désir pour les gens du commun d'être dans une vie meilleure que celle qu'ils ont eu à subir ces dernières années.

En tout cas, à bien l'entendre et à bien le regarder, Artane sut quoi en penser. Matis paraissait sincère dans ses dires. Et il accepta silencieusement de plus revenir sur le sujet, car le commandant l'intriguait, se demandant ce qu'il avait à lui proposer. Il ne paraissait pas être le genre d'homme à dériver du droit chemin, de sa résolution à rester dans la lumière -tout le blabla habituel qu'on trouve dans les contes et les chansons qui évoquent de preux chevaliers. Donc, il resta concentré.

Matis lui apporta les détails de sa proposition, clairement et de façon concis. Artane avait porté son index et son pouce droits à son menton pour se le frotter, un peu circonspect de la proposition. Bon en même temps, pourquoi pas ? Cela varierait un peu ses activités et même s'il ''servait'' déjà une ou deux têtes, une de plus ne pourrait que lui rapporter un peu plus, temps sur le plan informations que financiers. Puis il cessa son geste et lâcha un grand sourire.

''Si je suis intéressé ? Mais bien entendu pardi ! Il y a bien longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans des soirées mondaines. Même si les conversations de ces gugusses peuvent être d'un ennui mortel, je serai ravi de manger à nouveau leurs mets raffinés. Ne vous inquiétez pas, je ne passera pas mon temps à m'enivrer de porto ou à me remplir la panse de petits fours aux fines herbes. Il suffit de dire quand, comment et où me présenter et l'affaire se lancera. Quand à la concurrence que vos rivaux ou adversaires, c'est un peu comme dans la rue quoi... Je saurai m'en sortir bien entendu''

Il se montrait peut-être un peu trop présomptueux quand aux risques qu'il pourrait rencontrer. Car mine de rien, cela n'avait rien à voir avec le menu fretin des bas quartiers. Bah, il verra bien et il avait toujours su s'en sortir jusque là.

''Après tout, je ne suis pas une grande figure dans le monde des porteurs de tisseurs raffinés et au mielleux langage. Cela réduira considérablement la malchance de tomber sur un des sbires de vos adversaires. Il va de soi que je ne pourrai que compter sur ma pomme su je venais à me faire prendre, on est d'accord ? Bien. Topez là ''

Il avait déjà tendu la main pour conclure l'affaire, comme cela se faisait d'ordinaire pour des personnes de son genre. Et le tout avec un très large sourire.

[HRP : Mouahaha, suffira de me dire quand tu veux un rp qui réponde aux attentes de Matis et je suis à toi satan]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Mar 23 Aoû 2016 - 9:22

Matis sourit franchement quand il entendit la réponse d’Artane. A dire vrai il ne s’attendait pas à le convaincre aussi facilement mais il n’était pas contre un peu de facilité de temps à autre. Du coup il s’avança tranquillement vers lui tandis qu’il tendait sa propre main vers le malandrin. Les marques de brulures qu’il devait à Héritage était fort visible et l’autre pourrait croire ce qu’il voudrait concernant son nouvel employeur, le commandant n’en avait cure.

Je vois… L’important c’est que les informations me parviennent, le reste… Et bien on va dire que je vous fais confiance, si cela vous aide d’être ivre pour les avoir ce n’est pas mon problème. Par contre il est bien normal de vous dire que s’il vous arrivait à être démasqué je ne serais pas là pour sous soutenir. Je vous aiderais du mieux que je le pourrais quand j’en aurais l’occasion, mais pour le reste vous serez seul.

Bien entendu vous serez payé, et je vous ferais parvenir un premier acompte sous peu. J’ai une confiance absolu en certain de mes hommes, je vous donnerez leur nom et leur parlerais de vous histoire qu’il ne vous arrive pas de bricole si vous voyez ce que je veux dire.


Il attrapa vigoureusement la main de l’homme et le regarda droit dans les yeux. Il essaya une nouvelle fois de le sonder histoire de voir quelque chose qu’il aurait pu manquer à son premier regard mais il n’y vit rien de plus que tout à l’heure. Alors il hocha simplement la tête, espérant n’avoir pas fait une monumentale bêtise en organisant tout ce qui s’apparentait à des intrigues. Mais il se ressaisit, comprenant parfaitement que les autres maisons nobles devaient faire cela tous les jours. Ce n’était pas à lui de s’en vouloir de faire ce que tous les autres faisaient déjà pour protéger les leurs. Pourtant il n’arrivait pas à se faire à l’idée de ce qu’il faisait… M’enfin, cela viendrait avec le temps.

En attendant je vous donnerais sous peu, en même temps que l’argent, le nom des cibles potentielles. Pour le reste vous êtes intelligent n’est-ce pas ? J’attends de vous de prendre des initiatives lorsque vous serrez à ses soirées, on ne sait pas sur qui ou quoi l’on peut tomber d’accord ?

Il l’observa une nouvelle fois avec de prendre le chemin inverse qu’il avait pris jusqu’à présent, la nuit était plus profonde que tout à l’heure et dans cette sombre ruelle on ne pouvait pas y voir grand-chose, pourtant il avait l’impression d’avoir fait quelque chose d’important aujourd’hui… Comme si cette action là allait avoir une importante capitale à l’avenir…. Etonnant comme certaine action pouvait laisser un drôle de gout dans la bouche.

Une dernière fois, et avant de quitter la ruelle sombre, il se retourna et sourit à Artane.

Et faite attention à vous, il serait dommage que notre coopération prenne si rapidement fin n’est ce pas ?

Puis il quitta la ruelle sans un bruit, cherchant déjà dans sa tête sa première cible.

[hrp] Je te dirais cela rapidement le temps de finir mes autres rps : p
Revenir en haut Aller en bas
Artane Nordan
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Mercenaire

MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ? Dim 28 Aoû 2016 - 16:55

''Bah la routine quoi... On participe à une affaire, mais si on se fait chopé, c'est pour ma pomme. Pas de soucis. On me le dit assez souvent, et jusqu'ici, je m'en suis assez bien tiré"'

La chance aidant bien sûr, mais notre voleur mercenaire veillait à ne pas trop en faire pour ne pas s'attirer les ennuis comme du fer en limaille avec un aimant. Puis d'un large sourire, il énonça :

''C'est sympa de parler de moi à vos hommes. Mais pas trop quand même hein. Je tiens à ne pas avoir de soucis avec eux plus tard, si vous voyiez ce que je veux dire. Non car une fois le boulot de fait, il serait aisé pour eux de reprendre les choses en main et de dorer un peu leur tableau comme si de rien était... Enfin vous voyez quoi. ''

En somme, que les gugusses de l'officier ne viennent pas à le poursuivre une fois leur petite affaire menée à bien. Une espèce de grâce en clair. bon après il comprendrait si Matis ne pourrait assurer ce genre de demande ; il était un homme bien trop droit dans ses bottes pour accepter de couvrir notre bohomme jusqu'au bout. Ce qu'il lui proposait était déjà pas mal. Alors il n'avait pas de quoi se plaindre.

Matis finit par prendre la main d'Artane pour la serrer vigoureusement. De quoi conclure leurs affaires.

''Ne vous en fait pas. Les initiatives ce n'est pas ce qui manquent dans ma petite tête. Et avec l'argent que vous m'avancerez, je saurai passer pour plus noble qu'un véritable noble. Et dès que j'ai des noms et qu'une soirée se prépare. POUF ! J'en serai. ''

Et au moment de partir, Matis apporta une dernière recommandation. Artane afficha un sourire rasséréné.

''Je ferai attention. Surtout que vous tenez à ce que je sois en assez bon état pour vous rapporter les informations attendues. ''

Et une fois l'officier des Lames parti, Artane passa sa main sur son front légèrement en sueur. Dans quelle galère il venait encore de se mettre tiens... Bon au moins, cela promettait et il fera une pierre deux coups. En fin de coups, il s'en tirait bien pour ce soir ! Il partit à son tour, tout sifflotant et ravi

[HRP : je conclus donc et je poste là où il faut. Hâte de la suite :p]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Pas vu, pas pris ?

Revenir en haut Aller en bas

Pas vu, pas pris ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Votre pseudo est déjà pris?
» Pris sur le fait [PV Ish , Sai]
» Son mari n'a pas pris de douche depuis un an...
» Healore pris en flag...
» Liste des avatars pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-