Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rencontre aux enchères (PV Alauwyr )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mar 14 Juin 2016 - 21:04

4 juillet de l'an 7 d'obsidienne

Il ne savait plus trop quoi penser en vérité, il s'était lancé, mais cela faisait maintenant trois jours qu'il s'était séparé d'Alford pour rejoindre Aldaria, il doutait de sa décision d'une part parce qu'il se lançait peut être dans une aventure qui lui couterai la vie, et d'autre part parce qu'il fallait justement qu'il rejoigne la capitale... Ce n'était pas nouveau pour lui, il n'aimait pas les villes. Il pouvait déjà deviner l’accueil des soldats et mercenaires volontaires quand ils le verraient, moqueries de leurs pars et tentatives de meurtre de la sienne, c'était comme cela que tournait le petit monde d'Arakjörn Nygdmer, qui a présent vagabondait de villages en villages en se rapprochant de plus en plus d'Aldaria... Mais il en était encore loin, et comme il arriverait, a ce rythme, avec cinq ou six jours d'avances, il en profita pour visiter un peu le coin et faire quelques détours...

Il avait beau régulièrement changer de foyer, le paysage demeurait toujours le même... En plein début juillet, alors que le soleil tapait contre la ceinture de son chapeau dont la boucle devenait ainsi brûlante... le cuir brûlé faisait ainsi ressortir une certaine odeur, une odeur d'aventure, qu'il avait envie de suivre, mais qui n'allait pas réellement vers Aldaria, et pourtant c'est bien là bas qu'il devait se rendre s'il espérait être pris dans l'expédition.

Il s'arrêta donc, en ce magnifique 4 juillet en un autre petit village de fermier, simple, au carrefour de bien des routes de voyages, ce qui avait sans doutes pus développer un commerce intéressant. C'était bien là tout ce qui pouvait y avoir d’intéressant, car tout les villages se ressemblent, rien ne diffère tel stupide fermier de tel stupide agriculteur, ce qui faisait qu'Arakjörn commençait a sérieusement s'ennuyer de sa découverte du monde... si peu palpitante.

Il commença a fouiner légèrement vers le centre du village pour y trouver une taverne, vide, pourquoi ? Parce que la moitié du village se tenait autour d'une petite caravane habitée par un riche commerçant, qui semblait faire une vente aux enchères de diverses choses.. des épées... des bouquins.. des bâtons... Oh, des bâtons de mages ? Le petit magicien curieux qu'étais Arakjörn fut alors attiré tel un insecte nocturne devant la flamme d'une torche vers le marchand moustachus. Un gros lard riche et mal fichus, mais c'était sa marchandise qui comptait. Les objets désirés étaient cher, beaucoup trop chers, et tout le monde se battait pour monter le prix. Arakjörn vit ainsi un magnifique Defendo sortir de la caravane et aller vers un vieil homme aux cheveux blancs qui n'avait sans aucun doutes aucune idée de ce qu'il venait d'acheter. Il vit une épée enchantée s'envoler, un bouclier décoré d'or.. mais en regardant par la fenêtre de la caravane, il vit aussi les objets dont tout le monde se fichait, et dont il pourrait avoir besoin.

Avec l'autorisation du marchand, il farfouilla un peu pour tomber sur un livre a trois pièces d'or : "socialisation pour les nuls tomme III : se faire des amis" Et c'est avec une grande honte que le petit nain acheta cette immondice le plus discrètement possible. Oui, d'une occasion comme celle-ci, il ne tirait qu'un inutile bouquin pour un quart de sa fortune, alors que d'autres se procuraient un Defendo pour 450 pièces d'or... Oui, il fallait participer a cette expédition, vivre de vingt piécettes n'était jamais une bonne solution. Mais... peut être que s'il se débrouillait bien, il pourrait piquer des restes.. voir éventuellement convaincre le vieux de lui céder son bâton de défense.

Arakjörn s’essaya alors dans un coin, a portée de vue de la foule, mais pas trop près tout de même, et s'isola pour apprendre a ne pas s'isoler, en lisant ce petit livre ridicule, mais en gardant un oeil sur les objets de valeurs vendus, et sur la tête des intéressés, car peut être que ce genre d'événement dans un village comme celui-ci attirerait des personnages célèbres, réputés enquit il devrait le respect, mais aussi quelqu'un auprès duquel il pourrait apprendre, ou encore voler quelques objets magiques...

Tout seul, assis dans un coin, dos a une cabane en bois, une sorte de gros chiffon se tenait là, d’où sortait de petites mains tendant un livre et dont la "tête" était ornée d'un énorme chapeau pointus. Si, depuis la foule, on plissait les yeux, on pouvait apercevoir un petit œil vert scintillant sous le chapeau, fixant le moindre nouveau visage, le moindre mouvement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mer 15 Juin 2016 - 14:42

Pour une mission stupide, c'était une mission stupide. Lui un officier de l'armée aldarienne, anciennement de l'armée alayienne, qui avait combattu sur plusieurs guerres, le voilà à jouer les commis pour trouver et acheter une bête babiole magique, tout cela pour un mage qui avait rejoint leur compagnie et qui avait émis certaines conditions... A peine entré, il fallait déjà le bichonner. On ne sait ce qu'il avait promis ou réussit à convaincre, mais ce qu'il réclamait demandait à ce que ce ne sont pas un imbécile qui vienne rechercher et ramener son petit souhait. Bien entendu, il avait apporter les finances nécessaires. Cela avait été tellement aimable de sa part.

Et ce mago s'était montré encore plus aimable en disant quel marchand possédait son bien convoité. Comme si cette feignasse ne pouvait pas se déplacer lui-même pour venir le chercher. Certains magiciens préféraient faire faire certaines tâches à d'autres pour ne pas se salir les mains. Le prétexte ? Ce dernier avait des choses à faire et surtout, il ne pouvait se permettre de se retrouver seul sur les routes avec un bâton de cette valeur. Même les brigands connaissaient le coût des objets magiques. Alors que de mieux que de le faire porter par un officier au faciès balafré et plus ou moins connu chez les crapules notoires pour assurer la sécurité d'un bâton ? Alauwyr s'était promis de dire sa façon de penser à cet énergumène en robe de tissu !

Donc il s'était retrouvé devant ce gros marchand, maugréant mentalement d'être tombé sur un genre de vente aux enchères. Rien n'avait prévu ce style là de ventes. Mais heureusement, rien que sa venue avait laissé marmonné les badauds et à quelques téméraires qui avaient tenté de monter les prix, un regard courroucé de la part de l'Alayien les invitait à ne pas jouer à aller plus loin. En effet, même si Alauwyr disposait d'une petite bourse bien garni pour rapporte ce... Defendo, il ne souhaitait pas perdre de temps à faire le jeu de celui qui montera au plus haut. Heureusement, cela cessa rapidement pour la mise aux enchères du bâton et il fut remis dans les mains d'Alauwyr. Pas étonnant qu'Arakjörn pensera un peu plus loin qu'un individu comme lui ne pouvait se douter ce que qu'il avait acheté.

Alauwyr portait son armure noire d'origine vampirique, qui contrastait fortement avec sa longue chevelure grisé, qui le rendait plus vieux qu'il n'était. Son visage marqué de cicatrices n'invitait pas à le provoquer. Là au milieu de ces petits acheteurs, c'était un jeu d'enfants.

Le bâton en main, Alauwyr se retira de la petite foule amassée autour du chariot du gras marchand et étudia sa nouvelle acquisition. Un bâton de ce genre... Bien un truc de mage. Il ne put s'empêcher de marmonner.

''Et après cela se vante de savoir se battre avec ça...''

Il étudia le bâton, s'amusant quelques secondes à le faire tourner dans sa main. Même s'il ne donnait pas des allures de bâton de combat à cause de l'ivoire qui le composait, il paraissait bien équilibré. Puis il observa le saphir qui le couronnait. Rien que la pierre attirait les convoitises. Les péquenauds du coin ont du penser à une simple verroterie. Puis du coin de l'oeil, il remarqua un étrange tas de loque vêtu d'un chapeau pointu. Cela remuait et il aperçut des yeux. Il plissa les siennes et le fixa à son tour. Qu'est ce qu'il avait à le regarder celui-là ?

Alauwyr n'était guère d'humeur, cela se sentait. En même temps, venir ici pour ce bâton lui faisait perdre son temps. Et au lieu de se diriger vers la monture empruntée aux écuries militaires, il continua de fixer la chose qui paraissait lire dans son coin.

''Un soucis la chose ? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Ven 17 Juin 2016 - 20:09

Arakjörn, tout en feuilletant son nouveau chef-d’œuvre littéraire, surveillait les paysans ou riches messieurs qui se battaient pour avoir tel ou tel article de valeur. Il aurait peut être du penser : "Mais qui est ce marchand ?" mais il pensa :"Mais qui est ce vieux moche qui me regarde ?' La réponse, au vus de ce qu'il détenait, lui paru évidente : c'était l'heureux gagnant du defendo, qui avait sérieusement tapé dans l’œil de "la chose". Mais il commençait a connaître le truc maintenant, et bien qu'il ne reportait pas toute son attention sur son livre, il avait lus quelques lignes, et "socialisation pour les nuls tomme III : se faire des amis" lui avait déjà appris que brûler son interlocuteur pour une "taquinerie" n'était pas une bonne idée. Il se retint donc et contrôla plutôt aisément -du moins pour l'instant- les pulsions meurtrières qui l'habitaient lorsque son autorité ou son apparence faisait défaut a sa petite personne.

Il eu alors un "tic". Oui, il pouvait tenter de récupérer le bâton, tout en suivant les conseils de son bouquin. Oh oui ! Le coup de maître ! Le génie ! Il allait faire les deux en même temps, s'il arrivait a se faire un ami, et en plus récupérer l'artefact, dieu qu'il serait heureux. Il parcourut donc quelques lignes supplémentaires, puis se leva, se dépoussiéra comme a son habitude s'approcha rapidement pour venir se planter devant l'homme.

Celui-ci était bien plus intimidant qu'au premier abord, il avait une tête assez inquiétante, et un regard étrange, avec peut être une pointe de mépris. Le bonhomme semblait contrarié. Il toussota :

-Bonjour, sachez que je ne m'appelle pas "La chose" mais Arakjörn, et vous ? Comment vous appelez vous ?

Oh non ! il avait sauté plein d'étapes !

-Hum.. je la refais.


Il pointa la tête vers le bas, a cause de son chapeau Alauwyr ne pouvait ainsi plus voir son visage, il tapota rapidement du pied et assez fort, soulevant un petit nuage de poussière : cela témoignait d'une certaine nervosité. Il se retourna ensuite d'un coup, faisant dos a l'homme. Il savait qu'il avait l'air parfaitement ridicule, aussi il mit une main derrière lui dont l'index pointait vers le ciel.

-Attendez ! Ne partez pas tout de suite.

Il replongea le nez dans son livre, et marmonna de manière un peu trop audible, de manière a ce que des groupes de mots comme "Approchez-le avec...", "faites un grand sourire" pouvaient être perçus par une oreille attentive. Puis le petit nain referma le livret, se retourna tout aussi brusquement, et le cacha d'une main dans son dos, il ne fallait surtout pas que cheveux blanc arrive a en lire le titre.

Il le regarda alors les yeux dans les yeux de manière a ce qu'il sente que lui voulait attirer son attention, et recula d'un pas, pour garder une distance de sécurité, le but étant que le vieil homme ne se sente pas agressé car il avait peut être pénétré la "bulle d'espace vital" ( terme technique du bouquin ) qu'il avait du mal a déterminer chez son interlocuteur a cause de leur différence de taille. Il arbora ensuite un grand sourire, car d'après le guide : "c'est le meilleur moyen pour donner envie de mieux vous connaître". Et quelle était la dernière étape déjà ? Ah oui, le sujet de conversation...

Moui.. mots pour mots il était marqué "La première impression est celle qui va déterminer la suite d’une relation. Mais s’il n’est pas facile de nouer un premier contact, dites-vous bien que les banalités échangées au début d’une conversation peuvent vous mener vers une amitié durable."

Silence gênant : Cela n'aidait pas vraiment...Un sujet de conversation banal.. facile a dire...

Mais c'est en cet instant qu'Arakjörn inventa la phrase d'accroches la plus originale au monde :

-Oh ! Belle journée n'est-ce pas ?


"Eh merde..."

Hrp ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Sam 18 Juin 2016 - 17:25

La chose remua et démontra qu'elle savait causer. Et en plus, elle avait de la répartie. Visiblement un peu vexé de ce surnom, elle se présenta malgré tout. Donc un homme, outre au son de la voix et au nom. Un homme et pas un gosse comme Alauwyr aurait pu le croire à la vue de la taille de son interlocuteur. L'Alayien allait malgré tout donner son nom quand l'autre ridicule individu -à cause de son chapeau sans doute- balança une suite complètement inattendue. Comme cela il allait la refaire ? Sur qui il était tombé encore ?

Quand il se retourna pour lui faire dos, Alauwyr commença à le trouver un peu fou sur les bords. Voilà donc sur qui il était tombé : le fou du village. En même temps, avec son accoutrement, son grand chapeau qui lui dissimulait une grosse partie du visage...Et au moment où il allait le laisser à ses bêtises, le nabot leva un index au ciel lui intimant de pas encore partir. Non mais pour qui il se prenait celui-là à lui donner des ordres maintenant ? Alauwyr fit quelques pas pour se rapprocher de lui, pour lui préciser qu'il ne savait pas à qui il avait affaire, quand il crut entendre un chapelet de mots murmurés. Mais qu'est ce qu'il racontait... Et quand enfin il daigna se retourner....ce fut pour le fixer d'une bien étrange façon.

L'Alayien pourrait perdre patience, mais en Alayia, il avait guère vu, voir une seule fois, un homme réduit à la taille de nain. Outre son accoutrement qui frisait vraiment le ridicule, son étrange comportement commença plus à intriguer l'épéiste qu'à le rendre encore plus énervé. Peut-être qu'il pourrait être un bon moyen de se... défouler dans une certaine mesure. Il croisa donc son regard et même si ses paupières se plissèrent, il darda sur l'énergumène ses yeux sombres et presque dépourvus d'émotions.

Le silence continuait de se défiler avec le sable dans le sablier du temps. Et quand enfin il fut brisé, Alauwyr haussa un sourcil ? Etait-ce une farce ?

''Tu fais tout un cirque pour juste dire que c'est une belle journée ? Mais ma parole, tu cherches à te moquer de moi ou quoi ? ''

Le ton était plus indécis qu'énervé. Au moins, c'était une bonne chose, son énervement ne s'écoulait pas encore sur le pauvre malheureux petiot

''Une belle journée qui pourrait vite mal tourné si tu me dis pas pourquoi tu me regardais avec insistance... Sauf si tu me connais. Tu as demandé mon nom tout à l'heure... Je présume que tu n'en as guère besoin puisque tu préfères parler beau temps et pluie...Alors, qu'est ce que tu veux donc, à me lorgner de la sorte ? ''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Dim 26 Juin 2016 - 19:50

"Eh merde" était bel et bien la pensée appropriée, il avait complètement foiré son approche, et deux fois d'affilées qui plus est, mais il était de qui ce livre pour donner des conseils aussi pourris ? Bon, une dernière tentative ?

-Attendez deux minutes, la science sociale triomphe toujours.

Et il parcourut quelques sujets de conversations basiques pour engager une discussion, et au chapitre 4 il était marqué une petite liste dont il lut ce rapide extrait :

"- Les animaux : si votre interlocuteur en possède un, il ne se lassera jamais d’en parler.
- Le jardinage, la décoration et le bricolage: c’est à la mode et valorisant.
- La cuisine et les vins: pourquoi ne pas glaner quelques informations pour mieux réussir sa poule au pot ?
- La météo: Parler de la pluie et du beau temps peut même vous engager vers des conversations plus sérieuses comme le réchauffement climatique.
- Les vacances: L’avantage est que l’on est sûre que notre interlocuteur aime les congés. Un sujet qui met tout le monde d’accord et permet aussi de parler voyage et culture.
- Le métier: C’est une façon de situer son interlocuteur est d’apprendre des choses parfois passionnantes sur son quotidien."

Les animaux bon, ça c'était nul, a moins que celui-ci possède un dragon, Arakjörn ne voyait pas du tout ce que ce type pouvait avoir d’intéressant a présenter. Le jardinage...hm.. stupide, il ressemblait encore moins a un fermier que lui-même. La météo, c'est prouvé, ça ne marche pas, les congés on s'en fiche et le métier...eh bien...

Il referma son livre, soupira un grand coup avant de le ranger dans son sac parmi bien d'autres livres inintéressants et essais de potions ratés. Il regarda la pointe de ses sandales un instant, puis offrit a ce qui ressemblait de plus en plus a un guerrier de par son sombre regard le sien si personnel. Les petits yeux verts brillants sous l'ombre du grand chapeau fixés dans ceux de l'homme. Il aimait bien cet effet intimidant, cela attirait l'attention.

-Oui, excusez moi, non non, je ne me moque pas de vous... je me demandais simplement qui vous étiez, j'ai préféré une approche un peu plus naturelle, mais apparemment cela ne fait pas toujours bon effet.

Il sauta a coté de l'homme, entamant un premier tour de sa cible, regardant son accoutrement, son armure noire l'émerveillait, ainsi que le fameux bâton. Il se penchait pour observer les symboles, puis il regarda a nouveau cheveux blancs avec un air interrogateur et un sourire un poil hypocrite.

-Vous pensez être capables de vous servir de ça ? dit-il en pointant du doigt le bâton de mage.

-Non pas que je doute de vos compétences magiques, mais vous n'avez pas la carrure d'un mage, ils sont généralement petit et frêles, vous m'avez l'air d'un authentique guerrier.


Il se retint d'en dire plus, si l'homme était magicien il se pouvait qu'il le prenne mal, mais il doutait fortement de ce fait là, alors pourquoi acheter une telle babiole ? Outre cette question qu'il soulevait, il mit la main sur sa bouche quant il comprit qu'il avait fait une référence a lui-même qui n'était pas des plus valorisante, au moins peut être qu'il comprendrait a qui il avait affaire ? Le regard en dit long sur les gens, la lueur qu'il dégageait du sien était celle d'une personne forte, présentement agacée.. par sa présence ou.. autre chose ?

Il ne sentait pas en lui l'envie de se moquer, quelque chose dans ce vide d'émotions disait au petit être que cet homme là vivait là une journée bien ennuyeuse, il y avait une chance pour qu'il retienne donc un peu son attention malgré le départ catastrophique qu'il venait de faire. S'il utilisait de ses méthodes classiques, flatter l'égo et faire semblant de s’intéresser a son interlocuteur, peut être ne se ferait-il pas d'ami, mais la chance de repartir avec le defendo était toujours présente.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Sam 2 Juil 2016 - 8:10

S'il avait eu affaire à un gamin, Alauwyr n'aurait pas trouver son attitude très drôle très longtemps et l'aurait renvoyé paître. Mais là il s'agissait d'un adulte, certes de petite taille, mais un adulte quand même et à voir son comportement....Et pendant que le nabot poursuivait son manège, encore, on pourrait se demander ce qui retenait l'Alayien. Un combattant comme lui aurait fini par se détourner d'un pitre pareil en lâchant une réplique plus ou moins piquante pour exprimer sa perte de temps occasionnée. En fait non. Alauwyr était un Alayien, issu d'un peuple qui avait vécu sur des codes strictes durant des générations entières. Un homme tel que Nygdmer n'aurait jamais pu ''existé" sur Alayia, sur le plan comportemental. Et bien que l'épéiste était assez intégré maintenant à la vie Armandéenne, il découvrait visiblement encore des choses, d'où cette forme de curiosité qui le titillait de plus en plus, malgré l'aberration qu'était le jeune homme par son attitude.

Une fois qu'on eut entendu un certain claquement assez parcheminé de son et que leurs regards se soient à nouveau croisés, le nain expliqua un peu la raison de son étrange comportement et sauta de sa petite place pour entamer un tour d'observation autour de l'Alayien. Alauwyr fronça des sourcils, restant méfiant quand à ce bonhomme. Par contre pour la suite, on pourrait penser qu'il ne manquait pas d'air le gugusse.

''Il faut avoir une carrure spécifique pour être un lanceur de sort maintenant ? ''


C'était la première qu'il entendait cela. Depuis plusieurs années qu'il était sur Armanda maintenant, il avait déjà vu des mages de toutes les formes... Et celui-ci ? A dire qu'il fallait être petit et frêle... il avait déjà vu des mages bien plus costauds que lui... Sous-entendait il qu'il en était un ? A le voir les yeux rivés sur le bâton...

''Que je sache m'en servir ou pas, cela ne te regarde pas. Mais à t'entendre, tu dois faire partir de ces nombreux lanceurs de sorts non ? Même si cela reste plus destiné pour la magie, cela ne m'empêchera pas d'en user comme d'une arme classique si tu viens à trop m'agacer...''

Un sourire ironique finit par apparaître sur son visage couturé.

''Petit et frêle hein. Ne crois pas m'impressionner si tu es effectivement un mage mon cher... Même ma bonne vieille lame a déjà goûté au sang d'un de tes congénères il y a bien longtemps... donc si tu espères m'intimider en me menaçant d'un de tes pouvoirs...''

Qu'il était devenu lointain le temps où les Alayiens possédaient la magnifique capacité du verre noir....

''Que j'ai ce bâton en main ou pas, je ne vois pas en quoi cela est ton problème. A moins que tu n'en avais jamais vu et que tu es venu le contempler de plus près.... D'ailleurs, qui es tu ? ''

Autant avoir un nom sur ce visage bien dissimulé derrière l'ombre de son énorme et ridicule chapeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mer 6 Juil 2016 - 1:45

Le nabot tournait maintenant autour de cheveux blancs, sautillant toujours de sa petite démarche excentrique, il ne craignait en aucune manière les piques lancées par son interlocuteur, il était sans doutes assez fou pour croire qu'il pouvait venir à bout du guerrier au cas ou la conversation tournerait mal, ce qui naturellement n'arriverait pas. Il répondait tranquillement, examinant son équipement, ne le regardant même pas dans les yeux. Visiblement le bonhomme n'avait l'air pas très réceptif à ce qui touchait à la magie.

-non, mais vous avez l'air costaud, et vous êtes alayen, ça se voit, les alayens ne sont pas connus pour être de bons mages. Sans vous manquer de respect, une fois de plus

Il y avait là double sens : l'on pouvait interpréter ses paroles comme si malgré sa franchise il ne voulait effectivement pas lui manquer de respect, ou alors il signalait qu'il se moquait ouvertement de lui et pour la deuxième fois. Cependant Arakjörn se réfugiait derrière l’ambiguïté de ses paroles et ne comptait de toute façon pas attiser la lame de l'homme dont le pîed avait déjà quelques chances de lui sauter à la figure.

Enfin, devant les menaces de l'homme, il cessa son manège et lança d'un air faussement outré :

-Mais ce n'est pas là une arme ! C'est un artefact d'une grande valeur, bien plus que ce que petit marchand avait l'air de croire, vous ne pourrez pas vous en servir pour blesser quiconque, ce qui m'amène à vous demander la raison de cet achat si vous ignorez son utilité. Se pourrait-être pour la simple beauté de l'objet ?


Il répondit au sourire narquois de l'homme par un petit haussement de sourcils

-Hmm évidemment je ne doute pas de vos compétences, est-ce que je vous agace réellement ? Je veux dire, pourquoi ne pas passer un peu de temps ensemble ? Je pourrais vous apprendre deux trois choses, et vous pourriez m'expliquer pourquoi cette journée est si mauvaise pour vous. Enfin vous voyez, il serait évidemment stupide de ma part de tenter de vous intimider au vus de mon... physique ? Aha, pensez vous ?! La bonne blague !

Bon, pour le coup, le taux faussement enjoué était facilement détectable, très facilement même, Arakjörn savait qu'il allait devoir faire preuve de modestie et ne pas laisser son arrogance naturelle faire de cet homme son ennemi, mais avouer que son physique était un handicap lui faisait l'effet d'un coup de poignard dans le cœur. Ce complexe était également l'une des choses qui était très facilement décelable en la personnalité du nabot. D'ailleurs même s'il ne faisait que reprendre ses propres mots, le "Petit et frêle hein" le démangeaient légèrement.

-Effectivement je veux bien jeter un œil, vous me permettriez de l'essayer ? Hum.. Oh oui bien sûr, comme je l'ai dit je suis Arakjörn Nygdmer, dernier représentant de ma malheureuse caste, mais vus vos origines vous n'avez aucune chance d'en avoir entendus parler, et je me doute bien que la puissance d'une très ancienne famille armandéene ne vous intéresse pas. Toutefois...

Il hésita, main au menton, regardant à droite, à gauche, il aperçut une taverne.

-Puis-je vous offrir un verre ? Ou peut être êtes vous pressé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Sam 9 Juil 2016 - 14:31

Là le nain devint comme une mouche qui tournoyait autour de lui, l'observant sans doute sous toutes les coutures. A croire qu'il n'avait jamais vu un homme en arme tenir un bâton finement ouvragé. Il sortait d'un long ermitage ou quoi celui là ? Puis quand à la révélation de Nygdmer, Alauwyr leva un sourcil. Comment pouvait-il réussir à savoir qu'il était Alayien ? Ce n'était pas les guerriers de sa carrure qui manquaient en Armanda. Et il doutait que la petite chose connaisse la manufacture alayienne, car il n'y avait que son épée qui était de cette facture

''Qu'est ce qui te fait dire que je suis un Alayien ? Les guerriers de ma carrure ne pratiquant pas la magie ne manquent pas...''


Y aurait de quoi se sentir vexé devant pareille réplique de toute façon et il ne laissa rien paraître. Oui les Alayiens ne pratiquaient pas la magie ou peu maintenant que Néant n'était plus, et qu'ils étaient assez désavantagés en comparaison des Armandéens qui en usaient depuis des générations. Puis devant le ton outré du petit bonhomme, Alauwyr resserra sa prise sur le bâton.

''A quoi cela te servirait-il de savoir pourquoi je l'ai acheté ? Tu me parais bien intéressé par cet artefact. Et ne m'invites pas à te faire la démonstration des capacités blessantes de ce bâton. Un bon coup sur ton crâne pourrait vite de démontrer le contraire de tes dires...''

Ce n'était pas l'idée qui lui manquait sur le coup tiens. Alauwyr se demandait d'ailleurs si tout ce manège n'était pas fait dans un but précis, justement, vis à vis de ce bâton.

''Tu le sauras très vite si tu m'agaces.. En attendant, je serai curieux de savoir ce que tu as réellement à m'apprendre et non, tu ne sauras pas pourquoi ma journée est mauvaise aujourd'hui, cela ne te regarde une fois pas.''

Il avait sans doute une idée derrière la tête celui-là et malgré son physique, il paraissait un peu trop énergique. Quelque chose le motivait donc, mais quoi ? Ce fichu bâton ? Ou autre chose ? Il garda le visage sérieux et stoïque devant le nouveau manège oral de son interlocuteur et celui ci se présenta... Par contre Alauwyr ne put s'empêcher de tiquer quand à ses... origines.

''Il faut aimer passer du temps le nez plongé sur l'historique des environs pour se soucier d'une caste qui effectivement me parle pas. Je suis un combattant, pas un rat de bibliothèque? Et en quoi mes origines entrent dans l'histoire ? Méfie toi, dénommé Nygdmer... Et tu peux bien m'offrir un verre pour compenser ton petit manque de délicatesse...Et si tu restes... plus calme et moins excité, peut être que je te laisserait toucher ce bâton''

Autant en profiter non ? Un verre gratuit était toujours bon à prendre, surtout pour passer la mauvaise humeur qui l'habitait depuis tout à l'heure quand à cette mission ridicule d'acheter ce bâton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mer 13 Juil 2016 - 21:42

La réponse du grand homme ne le surprit pas, au contraire c'était celle qu'il attendait, officiellement cela ne valait rien, mais Arakjörn considérait cette réponse comme celle d'un homme vexé, si c'était parce qu'il détestait les alayens et ne voulait pas être identifié comme tel, il l'aurait dit explicitement. Mais là il ne cherchait pas à démentir ses paroles, il cherchait à comprendre comment le démaquait-on. En soit l'homme ne portait pas un très grand masque, et même si l'on ne pouvait pas affirmer ses origines d'un coup d’œil, entamer la conversation aura suffit à Arakjörn se pour prouver qu'il avait vu juste, et il exposa donc son raisonnement comme une petite victoire :

-Par votre réaction messire, je touche du doigt un point sensible et vous voilà bien vite intrigué, voir offensé. Comme c'est le cas avec tout être humain normalement constitué.


Et donc l'alayen recommença ses menaces de plus belles, démontrant une fois de plus son irrespect pour le matériel magique, propre aux alayens en passant. Il garda cependant pour lui ses préjugés pour répliquer calmement :

-Eh bien il serait bien malheureux de s'en servir ainsi je vous l'accorde.

Aussi bien pour lui que pour le respect de l'art magique de surcroît. Il ne put que plisser les yeux devant le visage dur qui lui montrait son interlocuteur, puis éclater de rire à ses remarques :

-Ahahaha ! Parce que vous croyez que des livres ont été écrit à effigie des pauvres Nygmder ? Si je puis me permettre, contrairement a mes origines, les vôtres sont légendraires ! Je vous avoue que j’attends plus de votre part que vous me fassiez part de votre histoire que l'inverse, néanmoins, si vous pensez qu'une frêle petite créature comme moi puisse vous servir en un ou deux point n'hésitez pas...

Le fait que l'alayen s'était arrêté sur ses origines l'avait étonné, bien peu sont ceux qui ont connus les Nygdmer, encore moins nombreux ce qui s'y intéressent, et si des livres ont été écrits à leurs sujet, alors ils en étaient eux-même les auteurs tant leur arrogance les exilaient du reste du monde. Un peu comme lui-même au final...
Mais lui même ressentit quelques démangeaisons quant au terme d'"excitation" qu'on lui attribuait... excité... comme un animal ? Il ne réagit pas pour autant et aborda un petit sourire tranquille à la réponse positive du possesseur du bâton. Il pointa la taverne et s'écarta un peu de son interlocuteur d'un pas théâtral.

-Après vous messire.

Dit-il en s'inclinant légèrement, éspèrant que ce petit surjeu ne le dérangerait ou ne l'offenserait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Sam 16 Juil 2016 - 12:17

Alauwyr avait de quoi grogner. Mais il se retint. Autant éviter de rentrer complètement dans le jeu de cet énergumène et de lui donner raison

''Méfies toi de tes propres paroles mon cher. Un jour elle pourrait te pousser dans un trou qu'on appelle tombe"

Et il ne revint pas sur le désastre de l'emploi purement physique que cela représentait pour cet humain court sur pattes. Et heureusement que le petit ''mage'' se rattrapait en lui proposant à boire. Par contre, au moment de passer devant lui pour se diriger vers la taverne, il ne put s'empêcher de répliquer :

''Un rat de bibliothèque ne se contente pas d'ouvrages s'il se veut réellement assidu dans ses recherches. Et quand à mes origines, en quoi seraient-elles légendaires ? Elles sont valables pour n'importe quel homme qui partagent les mêmes origines que moi. A moins que tu ne portes les guerres alayiennes comme légendaires. ''

Il faut dire que l'armée alayienne avait manqué de balayer rapidement tout le continent Armandéen si le destin n'avait pas été inversé. La perte de leur puissante capacité, le verre noire, avait été un des éléments décisifs à leur ultime défaite. Peut être que Nygdmer parlait plus de ce point là pour le côté légendaire des alayiens.

''On verra à quoi te narrer... Si mon humeur se voit changer par ce que tu m'offriras à boire...''

Et la taverne fut vite rejointe par les deux compères. Son intérieur était tout ce qu'il y avait de plus classique. L'odeur aussi était très campagnarde : mélange de sueur rance qui se mêlait à l'odeur de plantes fumées dans des pipes et au fumet du rôti qui cuisait lentement en cuisine. Un petit milieu qui ne dérangea pas Alauwyr, car habitué à traîner dans des endroits plus sordides. Quelques regards se posaient sur lui et le suivaient. Il n'en avait cure. Question d'habitude. En même temps, un guerrier à la chevelure grisée, armé d'une épée au fourreau et d'un magnifique bâton sculpté... ce n'était pas tous les jours qu'on croisait un homme de son genre.

Une fois arrivé au comptoir, il attendit que son courtaud compagnon le rejoigne et là il commanda déjà :

''Un hydromel... et du bon. ''

Autant commander ce qui serait payé par Nygdmer non ? Et le temps que la commande arrive :

''Alors dis moi une chose... En quoi tes aïeuls sont si.... connues ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mer 20 Juil 2016 - 20:24

Après quelques minutes de grognements et de menaces supplémentaires, Arakjörn attira sa nouvelle proie dans la taverne, bien content d'arriver à se procurer quelques minutes supplémentaires pour trouver un stratagème afin de récupérer le bâton, et si en plus de cela il pouvait se cultiver un peu quant aux alayens, cela serait parfait.

Car oui, il n'en prenait conscience qu'en franchissant le pas dans la taverne, mais Arakjörn s’intéressait réellement au guerrier, il lui faisait penser à Alford croisé peu avant, il devait se méfier, s'il essayait de le piéger, autant le faire proprement car ci ce dernier avait été clément, cet homme qu'il invitait dans cette taverne aux odeurs écœurantes n'avait pas l'air de l'être autant, il n'avait donc pas intérêt à faire d'erreurs cette fois, ou il pourrait réellement le regretter.

Mais quelle erreur pouvait-il commettre ? C'était en presque parfaite franchise qu'il invitait cet homme à boire un coup, car oui, si son véritable objectif restait et demeurait le bâton, le sujet des origines était réellement quelque chose qui l'intéressait, et ce n'était pas souvent qu'il rencontrait des alayens, ou du moins qu'il était sûr d'en trouver un, car si celui-ci se fondait mal dans la masse -et venait de lui donner raison a ce propos avec une énième menace- ce n'était pas le cas de tous. Aussi peut être pourrait-il en apprendre plus sur Alaya ?

Le nabot entrait donc à la taverne, heureux de voir que les nombreux regards intrigués ou rieurs et moqueurs étaient maintenant ceux d'effrois et d'inquiétude, et qu'ils s'adressaient à son nouveau compagnon, qui semblait décidément être quelqu'un de puissant, était-il lui aussi un individu célèbre pour sa force ? Arakjörn s’installa donc au comptoir a ses cotés pour réclamer :

-la même chose.

Il n'avait pas l'intention de boire, si sa première idée de stratégie avait été de le souler à mort, il se doutait bien qu'il devrait vider intégralement le maigre contenus de sa bourse, et que si l'homme l'entrainait avec lui dans un jeu d'alcool, eh bien... disons que ce n'était pas à ce genre de jeu qu'il pouvait espérer gagner. Pour l'instant, il n'aurait qu'a siroter tranquillement sa chope sans en réclamer d'avantage, il savait par expérience qu'il n'avait pas des limites très impressionnantes en terme d'alcools, pas comme certains. Il était temps de remettre les cartes sur la table :

-Ah, mes ancêtres... c'est une caste très ancienne, de plus d'un millénaire, je ne sais pas grand chose d'eux pour tout avouer, la plupart d'entre eux sont morts il y a un demi-siècle, lorsque.. hum... mon grand père, je suppose, a massacrer tout le monde et mis le feu a notre bibliothèque. C'était des érudits qui croyaient en.. la magie.

Il fit une pause, se rendant compte à quel point son interlocuteur était susceptible de le détester s'il était encore attaché à sa foi envers Néant. Un frisson lui parcouru le dos, mais il s'était lancé, il ne pouvait pas s'arrêter, et il aimait bien parler de son passé qui lui était à la fois connus et inconnus.

-Des fous en quelques sortes !
Il tentait de se rattraper. Mais des fous qui eurent raison. On raconte, enfin, il a été raconté qu'au temps ou les dragons n'étaient pas encore partis, ils étaient capables de soumettre une armée entière avec l'aide seulement d'une dizaine de membre de la famille, évidemment c'est sans doutes faux, mais avouez quand même que ce serait impressionnant...

Il reprenait petit à petit confiance en lui, il n'avait qu'a changer de sujet, il devait avoir le terrain d'attaque, ce n'était pas a lui de parler mais à l'autre.

-Mais peut-être pas pour vous, je me demande, je ne connais rien de vos origines, et pardonnez moi, je suis désolé, mais je parle bien de celles que vous partagez avec vos anciens compagnons de guerre. Je parle d'Alaya, on raconte que vos cités sont immenses et magnifiques par exemple, est-ce vrai ? Pourriez vous ma les décrire ? C'est peut-être, je m'en excuse, mais pourriez vous me compter votre histoire ? Je me suis présenté et est répondu à votre question et vous offre un verre, je mérite au moins cela ne pensez-vous pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Jeu 21 Juil 2016 - 20:25

On ne peut pas dire que le petit mage se compliquait la vie en commandant lui aussi un hydromel. En même temps, ce n'était pas une boisson des plus fortes et elle était plus difficile à couper à l'eau que le vin ou la bière. Et qui vendait de l'hydromel se devait en avoir du bon ; du moins pour Alauwyr. Et le temps que le tavernier aille leur chercher leur commande, Nygdmer put alors relater un peu l'histoire de sa famille.

Il haussa un sourcil devant le fait que le petit bonhomme descendant d'une famille de puissants magiciens. Alors soit il brodait avec exagération, soit il venait réellement d'une lignée qui n'avait eu pour objectif que la magie. En Alayia, certaines familles s'étaient fixées des objectifs dans le même genre. Gloire, prestige... Le paternel d'Alauwyr avait été aussi dans ce genre de folie. Et cela menait à quoi ? Au résultat qu'il entendit : la perte de biens des choses de valeur, tout cela plongé dans la folie.

''Peut-être. Chose certaine est qu'il aurait été intéressant de voir ce qu'auraient pu valoir les membres de votre lignée face à nos armées. La magie a beau être puissante, face à ce que nous étions avant notre ultime défaite, elle s'était pliée face à nous. La folie de quelques personnes peut apporter le moyen de soumettre une armée entière, mais qu'est ce que cela aurait donné avec notre verre noir ? ''

Le verre noir, cette matière béni de Néant même à cette époque, capable de contrer la magie et d'infliger de graves blessures. Désormais, elle rentrait petit à petit dans les textes d'histoires quand elle ne s'oubliait tout simplement pas.

''La folie se retrouve chez n'importe quel peuple. Que ce soit armandéen, elfique, vampire, ou encore alayien. N'est ce pas la folie qui a poussé l'un des tiens à sacrifier ton patrimoine ? N'est ce pas la folie qui a permis à Vraorg de prendre le pouvoir ? Je sais, c'est un autre sujet''

Les commandes arrivèrent enfin et Alauwyr se délecta d'une première gorgée d'hydromel et reprit.

''C'est étonnant d'ailleurs que tu en saches autant sur tes ancêtres.... Je présume que quelques uns des ouvrages de cette bibliothèque ont été préservés...''
Par contre, quand il fut question de parler d'Alayia, Alauwyr resta silencieux. N'oublions pas qu'il y a encore quelques minutes, il avait manqué d'envoyer bouler cet intéressé du bâton finement ouvragé.

''Nos cités étaient immenses. Même Gloria et Aldaria réunies n'auraient pas suffi à atteindre l'étendue qu'elles possédaient. Et une architecture digne de faire pâlir de jalousie et d'envie les meilleurs artisans d'Armanda''

Il décrit les capacités des Alayiens sur la prouesse de certaines architectures qui n'en étaient qu'à leur balbutiements ici, sur ces terres. Il évoqua la richesse sculptée que chaque bâtiment avait arboré et tout cela au nom de Néant. Il décrivit la blancheur de la cité où il avait vu le jour et grandi. Puis quand à sa propre histoire....

''Qu'est ce que tu veux apprendre de moi ? Comme tout Alayien, j'ai posé le pied sur ce continent dans le but de le conquérir. ce genre d'histoire, je pense que n'importe qui peut te la narrer. Jusqu'au temps présent actuel''

Alauwyr n'aimait jamais abordé sa propre histoire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Ven 22 Juil 2016 - 11:47

Arakjörn était content, la conversation était réellement intéressante, tant et si bien qu'il commença à mettre de cotés ses ambitions concernant l'artefact, pour les reprendre plus tard bien entendus, mais s'il pouvait en apprendre plus sur cet autre monde qu'était Alaya, pourquoi ne pas en profiter ? La connaissance ne serait jamais quelque chose sur laquelle il cracherait, et ce pour la bonne raison qu'elle apporte avec elle la puissance et le pouvoir. C'était une source de profit sur le long terme en quelque sortes, et il était toujours d'humeur à s'ouvrir a de nouvelles choses.

Il aurait peut-être dû se modérer en parlant de ses ancêtres, mais il n'en avait pas envie, peut-être que l'alayen avait-il envie d'apprendre lui aussi, car ce sujet semblait l'intéresser et lui n'en avait quasiment jamais parlé, aussi partager cela lui semblait... étrange, après tout, tout le monde se fichait pas mal des Nygdmer, le peu qui connait ce nom sont des nordiques ou vieux ennemis de sa caste.

-Je suis certains que si ma caste ne s'était pas détruite toute seule, votre ancienne armée aurait sans doutes assuré ce rôle, je ne sais que peu de choses d'eux mais on ne les a jamais connus pour leurs talents de bretteur, alors sans magie... qu'auraient ils pus faire ?

Arakjörn était sincère, il était réaliste et avait lui-même combattus la puissance du verre noir, contre laquelle il avait lamentablement échoué, il savait de quoi il parlait et visiblement l'alayen de même. Autre fait intéressant : Si le nabot était fier de descendre d'une caste d'ancien grands mages, il était tout de même sceptique en voyant qu'il en était le dernier survivant, elle s'était détruite toute seule, cela n'était pas une preuve d'ultime faiblesse ? Les Nygdmer avaient été géniaux, mais ce qui est génial s'encre forcément dans la honte un moment donné, et Arakjörn, sans famille, ne voulait pas le leur pardonner... Pourquoi l'abandonner lui ? Ils avaient vécus un millénaire et s'éteignaient juste avant lui ? Alors il ne vantait pas sa famille non, hormis de nom, il n'en faisait pas partie, et il n'en ferait jamais partie, les Nygdmer tels qu'ils ont existés étaient morts, s'ils revivaient ce serait par lui, et ils seraient nécessairement différents. Aussi parlait-il de sa caste comme si elle n'avait rien à voir avec lui, ne modifiant presque pas les paroles d’autrui à ce sujet, presque, car il tenait à ce que certains faits qui avaient été oubliés le restent.

-Un sujet demeurant intéressant, elle s'est insinuée dans ma famille pour la détruire, mais lui à apporté célébrité et reconnaissance, enfin cela n'a duré qu'un temps... Aujourd'hui j'espère simplement avoir échappé a cette malédiction.

Et il savait d'avance que c'était faux, la preuve étant bien son caractère instable ou même tout simplement sa petite taille, son héritage génétique était en effet celui de consanguins prêt à tout pour garder leur sang, si sensible à la trame, pur et intact. Une fois de plus, c'est la folie qui poussa a cette stratégie, et cette tradition qui amena la folie génétique qui, peut-être, l'habitait autrement qu'en lui infligeant ce sérieux complexe d'infériorité

-Je sais surtout cela par mon père, a priori seul survivant du massacre qu'a commis mon grand père après qu'une bonne moitié de ses neurones eue explosé. Mais il est mort à son tour, j'essaie de lui rendre honneur du mieux que je peux mais, hélas, je ne suis pas à la hauteur de la réputation de ma caste, je ne pense pas pouvoir venger qui que ce soit, et puis hormis en vêtements, je suis très mal équipé.


Ces derniers mots signifiaient évidemment qu'il n'avait pas de bâton de mage a proprement parler, celui de son père n'était qu'une réplique, et le defendo lui avait sérieusement tapé l’œil au point de presque le crever. Ah, et évidemment, cela signifiait aussi qu'il était aussi frileux au sujet de sa taille qu'à la beauté de son chapeau majestueux et absolument pas ridicule.

Arakjörn ne touchait pas à sa boisson et avait déposer l'argent sur le comptoir, il était trop absorbé dans les récits du guerriers quant à la grandeur d'Alaya. Évidemment que le point de vue était subjectif, évidemment que ces cités étaient peut-être un peu moins glorieuses qu ce que racontait l'alayen, mais Arakjörn avait besoin de rêve pour se motiver a reprendre l'aventure, et il espérait qu'un jour il puisse voir pareille merveille.

-J'aurais bien aimé voir cela de mes yeux, je serai peut-être très vite mort en y allant, mais si ce que vous dites est vrai, alors Alaya à tout mon respect.


Ces mots servaient aussi à bercer l'alayen, en espérant qu'il demeurait fidèle à son ancienne patrie, si ce n'était pas le cas ses petits commentaires risquaient de se retourner contre lui.

Qu'importe, il devait continuer à attaquer

-Peut-être, mais avoir le point de vue des deux camps est toujours nécéssaire pour se faire sa propre idée sur le sujet. Sujet vaste d'ailleurs. Ne me parlez pas de ce que vous êtes venus faire ici, mais de ce que vous avez dû faire pour venir ici. Qui êtes vous ? Ou êtes vous venus au monde, comment ? Qui était ou est votre famille, seriez vous capable d'en parler autant que je vous parle de la mienne ? Comment êtes vous devenus cet homme qui se tient devant moi, qu'étiez vous au départ ?


Il fallait bien l'avouer, Arakjörn était curieux et il ne pouvait pas se retirer ce défaut. Si Alauwyr n'aimait pas parler de lui, il était mal tombé. Arakjörn pouvait comprendre qu'il ne ressente pas la nécessité d'attirer l'attention, une nécessité qui le brûlait lui, mais lui n'attirait que la moquerie ou la compassion d'autrui, comme s'il était malade, il n'imposait pas d'un simple regard.

-Je comprendrais que vous préféreriez parler d'autre chose ne vous inquiétez pas.

Ajouta-t-il de peur d'en faire beaucoup trop, une peur sans doutes relativement fondée, et il avait un autre sujet de conversation tout trouvé lorsqu'il observait discrètement les marques du defendo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Lun 25 Juil 2016 - 10:04

Alauwyr manqua d'être étonné. Se fichait-il réellement de lui ou était-il sincère quand il disait avoir du respect pour sa patrie disparue ? A le voir poser toutes ces interrogations, l'Alayien pencherait plus pour une recherche de connaissances pour son propre compte que pour simplement meubler la conversation. Mais allez savoir. Cet homme court sur pattes restait toujours intriguant de toute façon.

Alauwyr rebut une petite gorgée. Il n'avait pas pu s'empêcher de sourciller quand aux questions plus pénétrantes quand à ses propres origines. Visiblement, Nygdmer n'était pas rassasié de son résumé. A se demander l'importance que cela pouvait avoir pour lui ; comme pour d'autres.

''Tu me parais très intéressé par ma personne d'un coup... Si je te n'avais pas abordé après avoir croisé ton regard de curieux, jamais tu ne m'aurais interroger de la sorte. Mais maintenant que tu as fait ces petites demandes...''

Il n'aimait pas parler de lui et de ses origines, mais quelque chose lui murmurait que s'il ne se foulait pas un peu, le nain allait être collant à ce sujet là

''Je t'ai déjà dit ce que j'étais : un Alayien. Et comment j'ai vu le jour ? Comme n'importe quel être humain. Tu crois que nous avons poussé dans les arbres ou que nous sommes sortis d'un oeuf ? Et en Alayia... ce n'est guère difficile à le deviner. Et quand à ma famille, je n'ai rien à en dire, puisque je les ai tués...''

Il n'avait tué que son père, le jour de l'ultime fin de leur patrie, avant l'exode. Sa mère avait pris une autre voie...

''Comme toi, ceux qui composaient ma famille était obsédée par la recherche de la gloire et de l'honneur, quitte à inculquer cela dans la génération suivante. Au point que cela frisait la folie. Cette même folie qui a coûté la vie à bien d'autres Alayiens quand est venue la fin d'Alayia. D'ailleurs, tu fais bien de dire que tu aurais trouvé la mort... Alayia n'aurait pas permis à un visiteur extérieur de repartir après l'avoir contemplée... ''

Et de mettre à mal les idées de Néant. Mais cela, Alauwyr l'avait compris que bien plus tard.

''La folie revêt différents visages et on y est tous confrontée un jour ou l'autre. Il ne tient qu'à chacun de la repousser. Tu redoutes ce que tu considères comme une malédiction... Peut-être parce que tu y accordes trop d'importances, tout en songeant à l'honneur des tiens et de ta caste. Et si tu contentais de penser qu'à cela au lieu de te raccrocher à la cause folle qui a contribué à la destruction des tiens. D'ailleurs, qu'étais tu au départ ? A moi tu as demandé cette question... J'étais un combattant et je le suis toujours. Est-ce important de chercher à être autre chose de ce qu'on était avant ? Je reste ce que je suis et voilà où cela m'a amené, là devant toi...''

Alauwyr esquivait les questions attendues par le mage. Mais il y répondait à sa manière, de quoi le contenter. A revoir son propre parcours, il savait qu'il avait changé, mais il n'avait pas cherché volontairement à le faire. Il avait lutté un moment contre lui même pour ne pas changer, mais il y avait des choses qui se faisaient naturellement. Quand on vivait, ou survivait, le corps et l'esprit évoluaient, quoi qu'on fasse ou qu'on désire. Et il fallait l'accepter. Alauwyr avait fini par l'admettre.

''Reste toi même...si tu te juges toi-même, fais le pour savoir comment avancer sans dépendre de ce que le passé t'impose''

Il termina son verre d'une traite. Voilà qu'il jouait les conseils pour un nabot. Il vieillissait...

''Merci pour le verre''

Il porta sa main sur le bâton, qu'il avait veillé à garder près de lui le temps des échanges. ce geste montrait clairement qu'il envisageait de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mer 27 Juil 2016 - 0:45

Le guerrier montrait déjà des signes de fatigue, certes il avait l'habitude, mais tout de même, il avait la sensation d'avoir une conversation intéressante, le cas échéant, il devrait mettre en place un plan pour s'échapper... avec le defendo.

-Le bâton n'est pas ma seule préoccupation, je ne parle pas beaucoup de manière générale, ce n'est qu'une bonne occasion pour apprendre quelques trucs non ? J'ai toujours voulu savoir qui j'ai combattus par ce passé.

Il laissa l'homme continuer de parler, laissant Arakjörn perplexe, énervé même.

-Ainsi vous n'avez pour identité qu'être un alayen ? Vous n'êtes rien de plus qu'un membre de cette ancienne armée, qu'un morceau de chair provenant d'ailleurs ? Vous n'avez pas de noms ? Je sais très bien que non ne faites pas l'idiot, je comprendrais parfaitement que vous refusiez de me donner votre identité, mais comme je le disais, même si la politesse, vous l'avez deviné, n'est pas mon point fort, lorsque quelqu'un se présente à vous il lui est agréable que l'on fasse de même.

Le nabot n'était pas quelqu'un de patient, et le ton agressif des paroles de "l'alayen" l’agaçait, il avait des limites très basses en terme de respect réciproque, qu'il sentait moins, malgré tout il parla avec une certaine douceur pour ne rien en laisser paraître, il ne voulait pas énerver son nouveau compagnon de taverne plus qu'il ne l'était. Le fait était qu'Arakjörn aimait parler de lui, et qu'il offre la possibilité à l'alayen de faire de même était une preuve de respect à ses yeux, à ses yeux seulement du moins.

Mais le manque de respect était quelque chose qu'il connaissait, et qu'il savait faire regretter, et il n'y manquerait pas sur ce coup là non plus, mais chaque choses en son temps. Les choses s'arrangeaient :

Après avoir expliqué qu'il n'avait rien à dire, la langue de l'alayen se délia toute seule et il eu certaines de ses réponses. Il prit alors la tête d'un enfant devant le plus beau des jouets, signalant qu'il était très content que l'homme accepte de parler.

Il effaça cependant assez rapidement le visage d'Oscar pour reprendre celui de l'intrigué, puis celui du résigné, ce qu'il disait l'affectait et cela par sa faute, il en disait toujours trop sur lui-même, mais il ne l'enfonçait pas, il lui donnait une morale a suivre, en se servant de sa vie comme exemple de mise en pratique, il n’eut pas les détails qu'il espérait, mais cela avait de quoi se remettre en question. Lui prit alors un éclair de lucidité, de sincérité :

-Au départ je n'étais rien si ce n'est un nain. Maintenant je ne suis rien si ce n'est un nain...

Silence

-...Mais j'avancerai ! J’évoluerai moi aussi !
Dit-il avec un élan d'espoir, presque surjoué, comme superflus.

Car lucidité oui peut-être, sincérité pas tellement : L'alayen était sur le point de partir, fini de planer, c'était maintenant qu'il fallait jouer, il avait eu tout ce qu'il pouvait avoir et l'autre devait commencer à s'impatienter, tout le monde s'impatientait vite quand il parlait, c'était peut-être... un peu triste, mais il savait très bien repérer les signes de fatigues. La stratégie allait se baser sur une seule chose : son apparence physique comme mentale.

L'alayen ne savait pas à qui il avait affaire, non, il n'était pas un simple nain, ça c'était ce qu'il avait besoin de faire croire, le petit Arakjörn, faible, minable, naïf et sincère, affecté par les moindres réflexions, n'était qu'une façade : Il était temps de passer réellement à l'attaque.

Son intention était de nouveau fixée sur le bâton : oui il allait évoluer, au détriment des autres si c'était nécessaire, même ceux qui lui portaient conseils, en fait même, peut-être, au détriment des autres, si possible.

-Je vous en prie.
Répondit-il sans le regarder, admirant les gravures de l'artefact.

-D'ailleurs, avant de vous quitter, j'aimerai bien essayer votre trouvaille, bien voir de quoi est capable celui-là, d'ailleurs je me demande s'il est vraiment capable de quelque chose, peut-être rien, après tout il n'était pas cher, c'est peut-être un faux.

Oui, des idées lui venaient, elles venaient au petit nain malicieux et sournois qu'il était.

-Je peux vérifier cela pour vous, je préfèrerai faire cela dehors, si ça ne vous dérange pas, disons que c'est pour vous remercier de vos conseils, et de vos histoires, que je n'oublierai pas.

Il lui fit un grand sourire et un regard presque humide, témoignant d'une certaine émotion, un vrai visage de gosse plein d'espoir. Tout ce qu'il lui fallait était d'avoir le bâton entre les mains, dès qu'il l'aurait il aurait enfin un vrai contrôle sur la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Jeu 28 Juil 2016 - 13:02

A ne pas vouloir au début causer avec le courtaud et à éviter par la suite à trop en dire car il n'aimait guère parler de sa propre personne, il en avait omis de se présenter. Même aurpès des personnes qu'il était certain ne plus jamais recroiser, il veillait à un minimum de politesse. N'était-ce pas un petit alinéa qui en rejoignait d'autres sur le chemin qui menait au respect de l'honneur et à son intégrité ? Il hésitait pourtant mais finit par céder, surtout que certains des propos soulevés par Arakjörn étaient justes.

''Alauwyr Iskuvar. Voilà mon nom''

Sa main enserrant le bâton, il s'était déjà écarté du comptoir. Droit et à l'allure fier d'un guerrier éprouvé, avoir le Defendo à ses côtés contrastait fortement avec sa nature. Un batôn ouvragé et à l'opposé une épée rangée au fourreau. Très particulier comme spectacle à contempler. Après on ne s'étonnait pas de savoir l'intérêt que lui portait Nygdmer. Et juste avant, l'Alayien avait manqué de faire une remarque quand à l'attitude de la réponse du nain : ne pas tenir compte de la taille... Mais il sut serrer les lèvres, car ne l'avait-il pas jugé sur ce détail là depuis le début ? En Alayia, Alauwyr n'avait jamais vu de nains... donc on comprenait aisément sa réaction vis à vis de son interlocuteur. Mais après l'avoir entendu enjoué sur la suite, le message était passé.

Il s'apprêta à partir quand Arakjorn lui demanda quelque chose d'un peu inattendu. Ce dernier souhaitait tester le Defendo. Alauwyr fut d'abord sceptique? Peu lui importait de savoir si ce bâton était capable de quelque chose de précis ou pas. Mais à bien y réfléchir, qu'est ce qui serait le mieux ? Avoir de quoi justifier l'achat de ce bâton ou être incapable de fournir des explications au mage qui attendait cet objet. Il sourcillait devant l'indécision et finit par être convaincu.

''Soit. Mais veille à ne pas en abuser... ''

Il n'attendit pas qu'Arakjörn se dirige vers la sortie de la taverne pour se diriger vers la porte. Une fois dehors, il pourra confier le Défendo au nabot et voir de qui il en retournait


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Sam 30 Juil 2016 - 0:26

Le machiavélique plan d'Arakjörn était en marche, il avait même su décrocher le nom de l'alayen de ses lèvres, cela importait peu, mais il saurait qui éviter dans les prochaines années, rouler quelqu'un dans la farine n'était pas la meilleure façon de se faire des amis, et il faudrait esquiver la présence de ce cher Alauwyr par la suite.

Arakjörn eu une petite arrière pensée pour son plan initial, décidément ce bouquin risquait de ne lui servir vraiment a rien, il ne se récolterai qu'un ennemi de plus en tentant de faire l'inverse. Mais il n'en était pas au stade ou il remettait sa propre personne en question, même si cela lui était arrivé depuis la défaite de Vraorg, il trouvait toujours l'occasion de remettre son entourage en première cause. Après tout, ce n'est pas de sa faute si cet Alauwyr ne voulait pas d'un frêle petit nain en ami, certains en étaient capables comme l'avait prouvé Alford quelques jours plus tôt. Point, la réflexion n'allait pas plus loin que ça.

Aussi c'est le cœur allégé que le petit homme sortait de la taverne, sur les talons de l'alayen, d'un pas dandinant car excité par la réponse positive de l'homme. Une fois dehors, il tendit la main pour recevoir le bâton, ignorant la méfiance de l'homme, qu'il avait tenté d'endormir le plus possible. Le contact avec le bâton lui fit manquer un battement de coeur, ça y était, il avait gagné.

-Merci bien, alors voyons voir...


il commença par faire tournoyer le bâton entre ses mains, comme le lui avait apprit son père, avant d'admirer les fines lignes qui définissait les marques le long de la poigne. Il fit semblant de loucher dessus, le temps d'inventer quelques termes techniques stupides, il finit ensuite par tenter d'invoquer la sphère, et sentait le bâton vibrer à son appel. Cependant il n'invoqua pas ses pouvoirs, il ne fallait pas tout gâcher, il prit un air sceptique, puis irrité, et murmurait des "Non, non !" en secouant le bâton. Il lança en l'air, comme si c'était plus pour lui même que pour l'alayen :

-Et voilà, je le savais c'est de la camelote ! Bon il est enchanté, mais très mal, la pierre centrale est périmée et la stipule est déphasée, il lui faut plus d'énergie... hmm... J'en ai une dizaine de ces machins là chez moi, je pourrais le réparer. Restez-ici je reviens.

il fit semblant de vouloir partir, cette partie de l'improvisation était délicate, il risquait encore de tout faire rater s'il s'y prenait mal. Et donc il se retourna, l'air fatigué, mais il conservait une certaine distance entre lui et l'homme, de manière à ce qu'il se sente obligé de se rapprocher pour ne pas perdre le bâton de vue. Il eu finalement une sorte "d'éclair de génie", totalement simulé.

-Ah oui, euh... Evidemment il est normal que vous ne me fassiez pas confiance, vous savez quoi ? Vous n'avez qu'à venir, si ça se trouve j'ai d'autres bâtons que vous pourriez échanger contre celui-là, même une fois réparé, j'en ai certains qui peuvent se manier de manière totalement indépendante à la magie, il vous serait bien plus utile qu'un defendo, car lui est relié à la trame par vos propres compétences, ce qui vous pénalise. Vous comprenez ?

Il voulait diluer la raison de l'homme dans d'autres termes et propositions farfelues, des techniques tout à fait innutiles, mais de fil en aiguille, elles ne lui coutaient rien et finiraient par lui donner un petit avantage... L'alayen mettrait forcément le compte sur son excentricité... naturelle. Il marqua une petite pause, pas assez longue pour lui laisser le temps de reprendre avant de reprendre :

-Bref on discutera de ça après coup, pour l'instant je peux m'en charger, suivez-moi, en plus c'est sympas chez moi.

Sans attendre de réponses il enchaîna à nouveau, sautillant comme à son habitude du fait de ses lourdes sandales, sans se retourner pour voir la réaction d'Alauwyr, qu'il devinait sceptique, voir épuisé, mais il n'en avait cure, si toutefois l'alayen tentait de le rattraper pour lui prendre le bâton, il suffirait simplement de précipiter le plan.

Il s'engouffra donc dans les ruelles de ce petit village, étrangement le manque de place, mis à part à la place centrale, était un réel problème et les maisons semblaient confinées, ce qui offrait des galeries sombres et étroites, empestant la saleté : des ordures et des sacs poubelles jonchaient partout le sol, Arakjörn de par sa petite taille et son pas plutôt rapide, n'avait aucun mal à se faufiler dans les recoins les moins aptes à un homme en armure : il le faisait exprès, tentait de perdre le guerrier dans un dédale de ruelles saccadées et entrecroisées, sans l'attendre. Il ne tentait pas de se débarrasser de lui, simplement de faire monter une certaine tension qui forcerait l'alayen à tenter de le rattraper.

Il était presque en train de courir lorsqu'il fut certain d'être complètement isolé : Il avait trouvé une crevasse dans laquelle se glisser, plus sombre, plus étroite encore que les précédentes, Il se stoppa net. Faisant dos à celui qui l'avait prit en filiature.

-Nous y sommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Dim 31 Juil 2016 - 13:37

L'Alayien croisa les bras sur sa poitrine tout en accordant une attention sceptique au nain quand ce dernier s'empara non sans une certaine fébrilité. A croire que ce bâton à ses yeux était la chose la plus précieuse au monde. Par contre, il devait avouer que nain maîtrisait bien ses mouvements avec un bâton en main. A croire qu'il avait joué avec toute sa vie pour s'amuser à faire ses acrobaties. Par contre pour la suite...

un sourcil se haussa sur le visage du guerrier. Il l'écouta avec a plus grande des attentions, même s'il ne comprenait pas tout à son charabia et quand Arakjorn s'apprêta à se sauver tout en disant qu'il avait de quoi le réparer chez lui, il eut la chance de stopper sa course rapidement. Alauwyr avait déjà commencé à porter sa main vers sa dague.

''Je comprends surtout que tu te précipites un peu vite quand à quoi faire avec ce bâton. S'il est vraiment pitoyable que cela, quel intérêt aurais-tu de le réparer ou de me proposer de l'échanger ? ''

Peut-être que ce mago' miniature était un collectionneur de ces bâtons magiques. Celui ci était splendide, même Alauwyr le reconnaissait, mais quand à le céder pour une raison aussi futile à ses yeux... On lui avait demandé de ramener ce bâton, ce n'était pas pour l'échanger pour quelques prétextes que ce soit. Bon après, peut être que Nygdmer se proposait sincèrement à lui rendre service. Ne lui avait-il pas compté son histoire ? Dans le doute, Alauwyr préféra voir s'il y avait possible de faire ''réparer'' le bâton.

Heureusement qu'il n'eut pas à attendre les réponses de l'autre énergumène, car celui-ci voulait hâter l'affaire. Trop hâter peut-être car déjà le petit malin partit devant, le bâton en main. Et pour ce qui était de le suivre par la suite, c'était toute une histoire. Alauwyr se demandait s'il n'était pas en train de se payer sa tête, à avancer aussi vite et à travers ces endroits réduits. Oubliait-il qu'il avait un homme de taille plus normale que la sienne qui le suivait ? Doucement un doute commençait à s'insérer dans son esprit... et quand enfin il le rejoignit... le doute n'était plus permis.

Arakjorn lui faisait dos et devant lui se dressait une crevasse. N'était-ce donc pas évident maintenant ? Comment avait-il se faire piéger aussi stupide. Ces Armandéens décidément ! Alauwyr posa la main sur la poignée de son épée, prêt à la sortir de son fourreau

''Assez joué. Tu ne fais que perdre mon temps. Rends moi ce bâton. Peu importe que tu veuilles l'étudier, le réparer ou encore me l'échanger, tu vas te retourner et me le redonner immédiatement. Je ne sais pas à quoi tu joues, mais cela en est assez ! ''
Rien qu'à voir la dureté affichée sur son visage, là on comprenait qu'il avait définitivement patience. Et comme il était clair qu'il y avait anguille sous roche, il calculait déjà le temps qu'il lui faudrait pour atteindre cette enflure courtaude avant que celle-ci ne se carapate dans la crevasse.

''Et plus vite que cela ! °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Dim 7 Aoû 2016 - 22:41

Être méchant, purement, et simplement, a quoi cela se résumait-il ? Est-ce que tromper un homme était un acte de méchanceté ? Au fond, cela se résumait à la nature de l'homme, est-ce qu'arnaquer un homme "méchant" était un acte de méchanceté ? Et dans ce cas comment reconnaissait-on un homme "méchant" ? Non, non, Arakjörn n'était un mauvais homme du moment qu'il ne faisait que ce qu'il y avait dans son intérêt simplement économique, il ne serait pas "bon" pour autant, mais se servir de la bêtise d’autrui est d'une part une leçon à se dernier, d'autre part le simple fait de saisir une opportunité ! Et le jugement d'Arakjörn était tel que le simple fait de ne pas infliger de douleurs supplémentaires était quelque part un acte de gentillesse, du moins, pour ceux qui lui manquaient de respect. Or Alauwyr Isukar n'avait pas été respectueux envers Arakjörn, pas moins qu'un autre mais, il était quelqu'un d'important, ça il le sentait, et les gens importants ne devaient pas prendre à la légère Arakjörn Nygdmer, dernier du nom.

Peu importe les protestations de l'alayen, les questions qu'il posait, il ne comprenait pas ce qu'il racontait soit, il n'en aurait pas besoin de toute façon, lui avait le bâton, c'était tout ce qui comptait. Alors il se tenait là, lui faisant dos devant la crevasse par laquelle lui pourrait s'échapper, pas l'alayen.

Il aimait l'aspect théâtral qu'il prenait alors dans cette ruelle sombre, droit, presque fier, l'air grave, le bâton à la verticale dans son dos, son bâton. L'autre n'avait pas encore dégainé, il le sous-estimait encore, cela avait été le but de sa manœuvre, s'en était pas moins insultant. Ne comprenait-il pas que la situation était à la confrontation ? Ou avait-il seulement comprit qu'il l'avait mené en bateau ? Le décor lui semblait approprié. Arakjörn se retourna doucement vers le guerrier, prenant son temps, il le dominait du coin de l’œil, au moindre geste brusque il réagirait, en attendant il allait s'amuser :

-Et bla, et bla, et bla-bla-bla

Sa petite moquerie l'amena alors face à lui, ou il lui montra un beau sourire, farceur, mauvais, et ses yeux verts brillaient dans l'obscurité de son chapeau, oui, il lui faisait savoir qu'il s'était trompé sur sa personne. Un nain n'est pas nécessairement faible.

-A bien y réfléchir je ne vais pas te l'échanger contre un autre bâton, je n'en ai pas, et je n'habite pas non plus ici, tout comme je ne m'appelle pas Arakjörn, ni tout ce que j'ai pus te raconter sur moi plus tôt.

Il jouait là un jeu dangereux : il ne voulait pas que l'alayen tente de le retrouver, il fallait qu'il efface la gourde qu'il avait commise en parlant de lui-même, il n'y gagnerai pas grand chose, mais c'était une manière de signifier qu'il avait tout prévus depuis le début -alors que ce n'était absolument pas le cas- afin de déstabiliser plus encore l'alayen qui n'avait de toute façon pas les connaissances nécessaires pour y déceler le mensonge sur l'instant.

Il fit tournoyer le bâton au creux de ses mains, comme s'il l'avait toujours possédé :

-En retour, je t'épargne les souffrances que je réserves à ceux dans ta situation, c'est-à-dire maîtrisés !


Sans prévenir, il lança un violent coup de paume dans le vide, le bras tendus, il referma rapidement les doigts en direction de l'alayen, qui subirait d'ici moins d'une seconde le violent choc du sort lancé, parfaitement calculé pour le projetter contre le mur en face, et l'éloigner significativement de lui.

sort(s) utilisé(s):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Mar 9 Aoû 2016 - 16:21

Par Néant ! Cela lui apprendra à faire la causette avec un Armandéen ! Voilà à quoi il en était réduit maintenant : à devoir discuter avec ce voleur pour récupérer ce fichu bâton ! A trop faire confiance, voilà ce qu'il récoltait ! La prochaine fois il dira sa façon de penser à son supérieur qui lui avait fortement conseillé d'être plus... bavard avec les gens qu'il y a quelques années, il considérait comme des ennemis. Et voilà qu'il perdait son temps avec ce nabot !

Nabot qu'il fallait avouer avait un sacré culot. Et quand celui-ci se retourna, Alauwyr crut dans la première seconde qu'il avait réussi à l'imiter quand à ses propres sourires. Au final, c'était bien le sourire d'Arakjörn et non une parodie d'une attitude bien précise de l'Alayien

''Si tu crois me fourvoyer de la sorte mon cher, tu te trompes lourdement''

Et donc à ce que prétendait Nygdmer, il ne lui avait pas énoncé son véritable nom ? Cela pouvait se tenir. Certains Armandéens avaient un don quand à mentir avec sincérité. Peut-être une seconde nature pour celui-ci, histoire de compenser le handicap que lui imposait sa petite taille. Son visage se durcit quand l'autre joua du bâton, comme pour démontrer qu'il était bien à lui. et à sa menace, il s'apprêta à répliquer quand Nydgmer exécuta un mouvement rapide de sa main. Alauwyr eut à peine le temps de comprendre que le nabot invoquait la magie qu'il se sentit décoller du sol après avoir reçu une force invisible percutante. La rencontre dos au mur fut bien plus brutale et il glissa de manière grotesque tout son long. Peut-être que cela aurait suffi à en étourdir plus d'un, mais pas l'Alayien. Le totem qu'il possédait aidait grandment.

Alauwyr grimaça et pesta contre lui-même. Jamais il n'arrivera à avoir le réflexe de se protéger à temps de l'usage d'un sort lancé par autrui. Il se redressa en lâchant une injure alayienne et se retint de sortir son épée de son fourreau. Elle aurait été bien futile face à un mage. Fichue magie ! Cette fois, il sera prêt et usera de son amulette de protection cette fois.

''Epargne moi tes discours et obtempère....''

Car Arakbjorn avait peut être réussi à lui faire gober qu'il avait usé de mensonge quand à son nom, mais un homme de moitié de taille -on en rencontrait guère sur Armanda- ne passait pas inaperçu. Et l'Alayien avait encore quelques cartes dans son jeu qu'il avait bien fait de garder depuis le début.

''Les prétendus souffrances que tu désires tellement m'épargner risquent d'être tienne si tu me voles, gredin ! Il serait dommage qu'une poignée de mercenaires se mettent à te poursuivre car j'aurai mis une mise à prix sur ta tête....Donc je le répète, rends moi ce bâton !''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Jeu 18 Aoû 2016 - 1:54

Aussitôt le geste clef effectué, aussitôt il sentit la trame répondre à son appel et circuler dans le sens que lui indiquait le petit mage, filant vers le centre de gravité de l'homme pour s'y exprimer en une soudaine augumentation de la pression. Ah ! Qu'il est bon de voir la magie à l’œuvre, qu'il est bon de voir le guerrier arrogant s'envoler comme une feuille morte dans un coup de vent ! L'alayen décolla immédiatement pour comme prévus heurter le mur derrière lui, glisser le long pour finir face contre terre au sol. Probablement inconscient. "Tapette" faillit lâcher Arakjörn, qui avait prit quelques distances supplémentaires entre Isukar et lui-même. Il s'en retint tout de fois en voyant l'alayen se redresser et pester, il se remettait admirablement bien du choc, il valait probablement quelque chose au combat au corps à corps, mieux valait ne pas le laisser trop s'approcher... mais cela ne l'interdisait pas de répliquer quant aux souffrances promises. Quoi, lui aussi torturait ses victimes ? Il lui arracherait les ongles, l’asphyxierait par un sort de brouillard, invoquerait la douleur dans tout son corps ? L'alayen ne savait pas de quoi il parlait.

-Oh ! Crois moi tu n'en serais pas capable ! Et te rendre un defendo en si parfait état ? vus tes connaissances en la matière voilà qui serait un véritable gâchis ! si je puis me permettre.

Et il insista sur ses derniers mots, usant de cette marque de politesse pour signifier qu'il se moquait ouvertement de lui, comme il l'avait fait durant toute leurs conversations avec cette même expression. Et l'autre évoquait déjà une vengeance qui ne se ferait même pas de sa main mais de celles d'autres. Difficile de dire si cela était dommage, les mercenaires inexpérimentés sont amusants, et ils penseraient sans doute a une proie facile, ou alors lui leur ferait penser autre chose :

-Des mercenaires ?! Mais que verront-ils ? Le voleur qui se tiens devant tes yeux, ou un paaaauvre petit enfant qui cherche sa maman ?

Il ricana, le genre de petit rire dont on a tout de suite envie d'en frapper l'auteur pour q'il le cesse. Passer ainsi inaperçu lui vaudrait de se séparer temporairement de son chapeau ou de ses sandales, mais il savait jouer à l'enfant, il s'était même découvert être un excellent acteur dans ce domaine. Il le referait sans soucis au besoin. Et si les nains -ce qu'il n'était pas évidemment- ne couraient pas les rues, les enfants, eux, si.

La réplique de l'alayen détruite, il ne restait plus qu'à chatouiller sa dignité.

-Ah ! J'ai hâte de voir combien tu mettras sur ma tête, se pourrait-il que ma tête vaille plus que ce petit bâton ? Dans ce cas là ton honneur est sauf !


C'en était évidemment tout l'inverse, Arakjörn connaissait bien ce genre de personnage, et l'honneur était quelque chose a laquelle ils tenaient, trop orgueilleux, trop fier d'eux même pour se rendre compte qu'un nab... être plus petit que les autres pouvait représenter une menace, ce même genre de personnage, sur laquelle on pouvait jouer de la corde sensible de l'ironie tout en titillant cette fierté. Oh ! Que c'était bon de ridiculiser ainsi "plus fort" que soit ! Ces mercenaires qu'ils viennent ! Il leur échapperai par la ruse ou les massacrerai de lui-même ! En attendant il ne manquait plus qu'à fuir le plus vite possible. Alors il se retourna brusquement, conscient qu'il avait laissé largement assez de temps à l'alayen pour se remettre du coup porté, et cligna des yeux pour se déplacer a une vitesse folle au travers de la crevasse et réapparaître de l'autre coté, un tour de magie classique mais qu'il aimait vraiment. Il jeta alors un dernier regard aux cheveux argentés.

-Très heureux de t'avoir connus, Isukar, mais il me faut partir ! Bonne journée à toi !


Sécurisé derrière le mur, il se plia en deux pour lui dévoiler le sommet de son crâne en retirant son chapeau pour lui faire le salut théâtral du comédien. Coup de grâce ! Ça, il ne s'en remettrait pas !

Et sur cette dernière provocation qui fit frissonner d'excitation Arakjörn, il pivota pour faire face à la rue inaccessible à Isukar, et cligna des yeux à nouveau pour s'y projeter. Maintenant hors de portée de victime, il ne lui restait qu'à se sauver le plus loin possible et trouver l'une des sorties de la ville. Il parcourut le dédale dans lequel il avait semé Alauwyr très rapidement avant de trouver celle qui pointait vers Aldaria, il vérifia rapidement qu'il n'était pas suivi avant de se diriger vers le chemin de la capitale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr ) Jeu 18 Aoû 2016 - 15:54

Alauwyr ne put que pester quand le nabot usa une fois encore de la magie, mais pour cette fois lui fausser compagnie. La menace de mettre sa tête à prix ne l'avait guère effrayé. Au contraire, il avait retourné la menace contre l'Alayien. Vu la taille du nain en face de lui, nul doute que celui-ci arriverait à jouer un gosse en pleurs, totalement effrayé de l'approche de mercenaires. Ne l'avait-il pas pris pour un gamin tout à l'heure ? Sans compter le fait de devoir dépenser une bourse pour sa tête et la déconfiture de voir qu'il s'était fait bêtement volé le bâton !

Il grimaça quand l'autre fanfaronna à sa face et soudain, le petit voleur se retrouve bien à l'abri derrière la crevasse. L'Alayien n'avait pu s'empêcher de faire quelques pas dans sa direction, en pure perte. Qu'il était vain d'espérer le rejoindre ! Le temps de se faufiler là-dedans et il aura fui bien loin. Alauwyr ne voulut pas prendre le risque de se retrouver coincer ou de déchirer inutilement sa sombre armure. Il lâcha un juron quand Nydgmer se ficha encore de lui, en plus de compléter ses dires par un semblant de révérence. Et à nouveau, il usa de magie, pour disparaître de sa vue.

''Fichue magie ! ''

Allait-il le rechercher ? Non, ce serait vain. Maintenant il devait trouver une explication sur la perte du bâton ! Chose certaine était qu'il ne lancera pas de mercenaires aux trousses de l'autre nain fanfaron. Oh non... Il était lieutenant de l'armée aldarienne et il lui suffirait de trouver les bons termes pour le préjudice subi. Un homme courtaud sur pattes, portant un chapeau ridicule, cela ne courait pas les plaines d'Armanda.

''Attends que je signale ta tête aux autorités pour vol sur un soldat de l'armée... On verra si tu feras encore bien longtemps le malin....''

Il avait murmuré pour lui-même... Clair qu'il fera moins le grand fier ce mage de ras de sol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Rencontre aux enchères (PV Alauwyr )

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre aux enchères (PV Alauwyr )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand on ne cherche pas Néant il vous trouve. [Pv Alauwyr]
» La traversé de la Ticonderoga" [Flash Back] Alauwyr Iskuvar
» Aujourd'hui trompeur, demain trompé [PV Alauwyr]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-