Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 7 Juin 2016 - 18:28

7 Août

Il avait réquisitionné une petite salle, l'une de celles où les gardes du palais qui n'étaient pas des lames écarlates festoyaient de temps en temps, et vu qu'il était de garde au palais ces derniers temps avec ses troupes cela avait été facile, il avait décidé de prendre quelques-uns de ses sous officiers avec lui, et aux abords d'un repas de qualité plus qu’acceptable en profiter aussi pour discuter de certaines choses avec eux, et aussi de leurs affectations car la promotion de commandant même si pas nouvelle pour lui était encore assez récente après tout. Alors autant prendre un peu de temps pour parler de ces affectations, ou mesure qu'il avait décidé de prendre, après tout un commandant ne pouvait pas être partout, et il fallait bien sous déléguer pour que la machine qu'était le régiment sous ses ordres fonctionne de manière acceptable.

Le repas dans tout les cas serait assez bien constitué, après tout des guerriers avaient besoin d'une alimentation solide pour rester en forme, et Weren était plus du genre à penser que les troupes devaient mangeaient de la nourriture de qualité que l'inverse. Cela gonflait le moral après tout, et les troupes pensaient aux choses essentielles, au lieu de penser à l'infâme mixtures qu'elles mangeraient le soir. Que les soldats se battant aux ordres de la nation soient bien traités étaient une bonne chose selon-lui, cela donnait un certain sentiment d’accomplissement, et de fierté quasiment aussi bénéfique que la stricte discipline de fer qu'il tâchait de maintenir en tout temps. En somme même les détails comme la nourriture que mangent les hommes entre autres Christan savait que cela avait son importance, sans parler du fait qu'il n'arrêtait pas ces derniers temps d'étudier les différents ouvrages, et traités au sujet de l'art de la guerre, militariste comme il était, et désireux de faire ses preuves en tant qu'officier depuis un certain incident remontant à assez longtemps… On comprenait qu'il ne faisait guère les choses à moitié.

Et alors que le festin allait commencer et que les plats allaient bientôt être apportés Christan enleva son casque, et déposa ce dernier non sur la table, juste à portée de main si nécessaire, mais pas trop proche pour ne pas gêner pendant le repas, il ne pouvait pas après tout garder le casque même quand il mangeait… Déjà qu'il gardait tout le reste de l'armure sur lui, et qu'il ne comptait sûrement pas l'enlever car c'était une partie de lui plus qu'une protection à sa manière. Enfin en somme Weren était égal à lui-même, et ressemblait à d'habitude, le casque en moins sur sa tête en cet instant, et il attendait que ses sous officiers prennent place, et il commença déjà à discuter sérieusement avec eux, changeant certains affectation assez anciennes, annonçant leurs promotions à quelque uns d'entre-eux, ceux qu'il trouvait les plus compétents évidemment. Et ensuite il dit calmement que sur cela le festin pouvait commencer pour symboliser tout ces changements qui prenaient court, et qu'il espérait ferait de son régiment une machine à vaincre à l'avenir…

En somme tout se passait à merveille pour le moment, et rien d'inattendu ne venait bouleverser les choses, et cela dura du moins jusqu'à ce que quelques serviteurs du palais apporte les plats, et la nourriture… Peu après quelque chose qui n'était pas prévu au programme de cette journée pour Weren arriva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Ven 10 Juin 2016 - 11:28

Comme à son habitude, Firindal vadrouillait dans les dédales de la Grotte de Luna, toujours plus intrigué par ce qu'il y découvrait. Tant de gens rassemblés en ce lieux. Tant de couleur et d'odeurs, qu'il pouvait passer des heures à les observer, mais sans vraiment comprendre ce qu'il pouvait voir.
Il avait passé sa journée à gravir les pierres de la forteresse, gardant un fin lien mental avec sa douce Liée de Feu, la rassurant quand au lieu ou il se trouvait.
Le jeune dragon n'aimait que peu de chose plus que le fait de parcourir les lieux qu'il ne connaissait pas. Mais il savait qu'il n'avait encore vu qu'une petite partie de l'immense demeure de la Régente.
La première chose qu'il avait accompli, lorsqu'il avait eu assez de force, c'est de grimper au plus haut sommet de cette tanière et s'était laissé aller à profiter de ce qui se dévoilait alors à lui, entre les petite tanières humaines, la douce sensation du vent sur ses écailles et cet appel lointain, de partir à la découverte des cieux qui s'ouvrait à lui. Ils l'attendaient et l'attiraient. Mais le jeune dragonnet se savait encore trop faible pour pouvoir se lancer à leur découverte, aussi été-t-il redescendu explorer d'autre recoin de l'immense demeure.

Mais ce soir, il avait décidé de passer faire un tour dans une salle ou se trouvaient assemblé un grand nombre d'hommes et de femmes qui mangeaient et riaient. Toutefois, le jeune dragon fut attiré par celui qui se tenait en bout de table. Il avait déjà vu ces étranges écailles, mais jamais encore, il n'avait vu ce qui ce trouvait en dessous. Et pour le coup, Firindal comprenait pourquoi l'homme n'enlevait pas son écaille de la tête si souvent, vu les vilaines cicatrices qu'il portait sur son visage.
Le saurien, toujours perché sur sa poutre du plafond, tendit un peu plus la tête, autant attiré par la curiosité que provoqué cet homme, que par l'odeur alléchante de la nourriture qui lui parvenait aux naseaux. Et il se passa alors une chose que l'Eclat-de-Jade n'avait pas prévu. En effet, il avait oublié un court instant que la poutre ou il se trouvait était rendue glissante, à des fumées qui s'été élevées avec le temps sous le plafond, graissant ainsi le bois. Il glissa alors de son perchoir pour finalement atterrir sur un plateau ou un cochon rôti amorti sa chute, tandis qu'il se retrouvé couvert de la sauce du plat qui, sous le choc, échappa des main de la servante qui le tenait, et fini sur la table, juste devant le sombre guerrier encore couvert de son écaille.

Surprit par ce qui venait de ce passer, Firindal commença à se redresser, la tête tournant encore sous l'effet de la chute, et bientôt, il se trouva devant des regards qui le regardait, aussi surprit que lui. Il pencha alors la tête sur le côté, leur adressant un sourire penaux, une flammèche de surprise s'échappant tout juste de sa gueule, tandis qu'il sentait son ventre hoqueter pour remettre ses poumons en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Lun 13 Juin 2016 - 8:16

L'ambiance semblait assez joyeuse pour là plupart des gens ici présent, après tout ce n'était pas un moment particulièrement sévère. Weren demandait de la discipline, mais pas non plus que chaque instant de leurs vie soit aussi raide qu'un vieux politicien elfique sur le point de mourir de vieillesse. Ou Glorien d'ailleurs, mais bon de toute manière la politique, et lui ça faisait souvent deux. L'armée était autrement plus dans ses cordes pour tout dire. L'armée était plus simple, et honnête sur ses valeurs après tout contrairement à ces civils de hautes importances qui adoraient l'hypocrisie, le mensonge, et les manigances à tout les degrés. Le vie civil est le chaos, l'armée l'ordre. Voilà presque un constat qu'on pouvait faire si on adoptait le point de vue de Weren, que les militaires n’appartiennent au fond pas à la même sorte d'hommes que les civils c'était un fait pour lui…

Mais avant de pouvoir penser plus avant à ce qui pour lui faisait des militaires des êtres d'une autre sorte il semblerait qu'ils aient un invité surprise, mais vraiment surprise car tout le monde regarda étonné la dragon qui venait d’atterrir sur un plat qui venait de finir devant Weren… Et le dit dragonnet était maintenant recouvert de sauce alors que l'humain, en somme Christan en face en avait un peu reçu sur lui, mais rien d'aussi salissant… Et Weren à cette vision ne put s'empêcher de dire.

« A force je vais finir par croire que ce palais finira par devenir une grotte de luxe pour dragon... » Et c'est qu'après tout ce n'est pas comme s'il n'y avait pas beaucoup de dragon qu'on croisait ici, bien au contraire même… Avec Alkhytis, celui-là, des fois Cynoe, sans parler des autres comme Moëbius passant des fois, et la liée de Korentin Kohan entre autre aussi… Ce palais avait son lot de dragon en faîte… Il reprit d'ailleurs après une légère réflexion.

« Comment se nomme donc celui à qui je fais face en ce jour ? » Dit, alors qu'une écaille de dragon bleu qu'il portait en pendentif semblait légèrement tilter sur son armure de plaque alors qu'il enlevait la sauce sur cette dernière. Celle écaille ci pouvait avoir plusieurs significations, cela pouvait être autant un trophée guerrier, qu'une marque de respect de la part d'un dragon. En somme cela ne manquait pas de symbolique, après pour comprendre cela il faudrait qu'un dragonnet sache la lourde signification du fait de donner ainsi une de ces écaille à un bipède pour un dragon. Pour sa part Weren n'y connaissant pas grand-chose en dragon au passage donc bon… Une écaille qui d'ailleurs appartenait à nul autre que Moëbius le bleuté, le père de ce dragonnet, même si Christan n'en savait rien pour sa part.

« Je me nomme Christan Weren, puis je savoir ce que me vaut cette petite surprise ? Si c'était pour manger un peu de ce porc sur lequel tu vient d’atterrir n'hésite pas. » Dit-il calme, en partie parce qu'il n'avait pas spécialement envie de manger un porc assaisonné à une sauce dans laquelle un dragon venait de patauger, mais cela il ne le précisa pas. Et puis il en y avait assez pour tout le monde il supposait. Dans tout les cas il tentait d'aborder la chose avec une attitude responsable pour le moment, après tout il n'avait pas spécialement envie ni intérêt à chercher un conflit juste pour cela, d'ailleurs il fit signe à ses sous-officiers de reprendre le repas s'il le désiraient même si beaucoup continuaient à regarder du coin de l’œil ce qui se passait malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Dim 19 Juin 2016 - 9:37

Visiblement, la bonne humeur de ce soir était encore dans les esprits, car personne ne sorti son arme et ni ne la pointa vers le jeune dragon. Au contraire, il perçut un certains nombre de rire autour de lui. Il tendit son esprit alors vers certains présent et comprit qu'ils rigolait d'une remarque qu'avait fait leur chef, l’Écaillé, au sujet du petit dragon.
Il descendit du plat et s'assit prudemment, veillant à ne pas mettre plus de sauce sur la table que nécessaire, et tendit son esprit à nouveau vers le chef de la tablée. Il lui demandait son nom, alors que Firindal remarquait une écaille bleue qui pendait à son cou. L'objet dégageait une odeur nostalgique pour le petit saurien, mais il ne parvenait pas à mettre la griffe sur la personne à qui cela lui faisait penser. Il répondit, l'air un peu pensif, à la question que lui avait posé, après que Christan se fut présenté et l'ai invité à savourer le plat sur lequel le jeune saurien été tombé.


"Je me nomme Firindal. Je vous présente mes excuses pour être tombé dans l'un de vos plat. Votre visage, et l'odeur de la nourriture, je dois bien l'avouer, m'intriguait au plus au point. Et en voulant mieux vous voir, je chus de mon promontoire.
Je sais que cela peut paraître osé, mais pourrais je avoir un peu d'eau sur mes écailles. J'aime bien la sauce, mais je la préfère dans le gosier que sur mes écailles. Cela me donne moins l'impression d'être le prochain plat qu'autre chose.
Répondit-il avec une pointe d'amusement gênée dans les pensées qu'il transmettait à chacun présent dans la salle.

Les gardes ne purent s'empêcher de rire à la remarque du jeune dragon et l'un d'entre eux vint lui présenter une plaque vide, pour qu'il s'agrippe dessus et que le garde lui verse de l'eau pour l'aider à se laver, tandis que le liquide versait au sol plutôt que sur la table. La paille fraîche l'absorberait bien assé vite.

Comme Weren l'avait invité à le faire, Firindal prit ensuite un bon morceau du cochon qui reposait encore sur son plateau, adressant des regards surprit et amusés aux gens autour de lui. Visiblement, ils devaient avoir une certaine habitude des dragons dans le coin, car aucune d'entre eux n'était dérangé par sa présence.


"Une fois encore, je m'excuse pour le dérangement que j'ai provoqué. Je ne maîtrise pas encore mes ailes, et je n'ai pu me mettre à planer correctement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Ven 24 Juin 2016 - 19:50

Les sous officiers, et officiers sous les ordres de Weren prirent la chose convenablement, les armandéens pures souches n'étaient pas gênés le moins du monde par la vue d'un dragon même un peu honoré, et les alayiens allèrent au pire dans la polie indifférence qu'elle soit sincère, ou non. Après tout les alayiens n'étaient pas du genre à semer le trouble stupidemment même quand ils étaient en présence d'un non humain, c'était cela la discipline, et la rigueur alayienne. De toute manière les dragons n'étaient pas si rare que cela par ici, et la propension comique de l'arrivée de celui-ci contribuait en partie à ce que personne n'ait de méfiance prononcée à son égard.

En parlant du dragonnet d'ailleurs, ce dernier était descendit d'un plat auquel pour sa part Christan ne comptait plus vraiment toucher maintenant qu'il était tombé dessus, il n'aurait qu'à le laisser au dragonnet, ou aux armandéens à cette table si cela ne les dérangeait pas, par contre ce qui interloqua Weren c'est d'entendre un dragon s'excuser à son égard, visiblement les écailleux semblaient être aussi différent que la jour, et la nuit des fois…

« Je t'intriguais ? Par l'intermédiaire de ce petit accident te voilà face à moi maintenant, alors n'hésite pas à poser tes questions si tu en as Firindal, je suppose que je risque de te croiser souvent par ici donc mieux vaut entretenir des rapports polis. » Ce qui se résumait souvent à une non envie de meurtre mutuel surtout, ce qui était largement possible avec un dragon qui ne semblait pas trop monter au créneau…

« Bien entendu. » Dit-il ensuite quand à la demande du dragon d'avoir de l'eau pour nettoyer un peu ses écailles entre autres. Au moins cela avait été fait, pour sa part Weren se disait surtout que ce serait bien la première fois qu'il tombait sur un écailleux qui ne lui tapait par sur le système après les premières minutes de conversation. Enfin en dehors de Moëbius qui disons était étrange pour un dragon...

« Je n'aurai de vrais reproches à te faire dragon que si à l'avenir tu refait ce genre de choses quand tu fera la taille d'un cheval, et que tu manque d'écraser un de mes hommes. D'ici là tu as le temps d'apprendre à maîtriser tes ailes. » Dit-il pragmatique avant d'ajouter.

« Tu me fais penser à un certain Moëbius le bleuté… Au niveau du caractère, j'avais entendu dire que ce dernier avait pondu un œuf… Serait-tu son enfant par hasard ? » Demanda t-il à tout hasard, non sûr de sa propre déduction. De toute manière il préférait être direct, surtout que cela lui ferait étrange tiens de se retrouver en face du fils de son ancien rival… Étrangement le dragon bleu, et le commandant alayien étaient depuis longtemps ancrés dans une logique de confrontation même si au final le dragon avait toujours dominé dedans cela avait contribué à les rendre tout deux plus fort, et de toute manière Weren ne comptait pas renoncer… Il ne vaincrait peut-être (pour ne pas dire probablement) jamais son rival en duel, mais cela ne voulait pas dire qu'il n'allait pas essayer de le faire avec acharnement, car Christan était ainsi d'une certaine manière, extrêmement têtu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Sam 25 Juin 2016 - 16:07

L'on versa rapidement de l'eau sur les écailles de Firindal qui fit doucement onduler son corps sur place, afin de permettre au liquide de passer partout pour le débarrasser de la sauce toute gluante qui le recouvrait, après que Christan lui propose de poser les questions qui venaient à l'esprit du jeune dragon.
L'humain proposa alors que tout deux restent courtois l'un envers l'autre, après tout, ils risquaient de se rencontrer régulièrement puisqu'ils vivent dans le même lieux.
Décidément, il semblait pour le moins pragmatique cet humain. Lorsqu'il eu finit de se faire rincer, Firindal remonta sur la table, arrachant un morceau du cochon qui trônait encore sur le plateau.


"En effet, vous m'intriguez. Vous passez tout votre temps avec vos écailles robustes sur le dos, voir également sur le visage. Alors quand je vous ai vu l'enlever de votre tête, je n'ai pas pu m'empêcher de vous regarder pour voir à quoi vous ressembliez là dessous. Après tout, même ma Liée de Feu enlève ses écailles de combat lorsqu'elle ne chasse pas. Alors je me demandais pourquoi vous n'en faisiez pas autant. Et surtout, comment vous faisiez pour pouvoir manger avec cette chose sur la tête.
Pour ce qui est de la politesse entre nous, je suis entièrement d'accord avec vous. Comme nous vivons dans tout deux dans la Grotte de Luna, nous risquons de nous croiser régulièrement. Donc autant ne pas essayer de nous chasser l'un l'autre dés que nous nous voyons.
Mais je vous remercie également de votre compréhension. Comme je vous le disais, se ne fut pas volontaire. Mais je trouverais un moyens pour vous retourner le cochon que vous m'offrez ce soir.
"

Firindal afficha un large sourire plein de dent sur ces mots, arrachant ensuite un nouveau morceau de viande juteuse. Il devait reconnaitre que la viande était succulente, et que même si Orfraie s'arrangeait toujours pour lui obtenir les meilleurs morceaux qu'elle pouvait lui trouver, la nourriture des bipèdes n'était pas non plus mauvaise au palais.
Puis Christan évoqua Moëbius, ce qui fit que Firindal avala rapidement le morceau de viande et lui porta toute son attention. L'humain demanda alors au jeune dragon si il avait un liens avec le dragon bleu.


"Il s'agit effectivement de mon père. Mais j'ignore pourquoi, lorsque je suis né, mon œuf est tombé entre les mains de ma douce Liée de Feu, à de nombreuse lieues de là ou ma mère et mon père l'avait gardé jusque là.
Vous savez pourquoi, Christan?
"

La question était sincère. Après tout, même si le jeune dragon accordé au Dracos le fait que sa rencontre avec Orfraie est eu lieu, il s'interrogeait quand même sur comment son œuf avait put faire un tel trajet seul. D'après les gens autour de lui, cela n'était possible que si quelqu'un avait eu l'audace de voler son œuf dans la tanière de sa mère. Ce qui était équivalent à prendre le risque de courir à sa propre mort. Ce qui était à la fois stupide et inconsidéré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 28 Juin 2016 - 17:21

Franchement il ne savait pas s'il devait être satisfait qu'il y ait un dragon en plus sur ce continent, quoique si c'est un dragon Aldarien au moins ça en sera un que les Gloriens, et les vampires n'auront pas donc au pire si ça enquiquine ces peuples-ci il ne disait guère non. Après tout Weren le sentait, l'avenir risquerait d'être placé sous les auspices d'une nouvelle guerre… Il ne croyait pas à l'éternité de cette paix, rien n'est éternel en ce monde au final, et la paix autant que le reste. Il y aurait à nouveau du sang qui coulerait, les feu du massacre qui crépiteraient, et les hurlements de guerriers assoiffés de sang qui rugiraient à nouveau. Oui la guerre reviendrait, et il sentait qu'il serait encore vivant quand il y aurait une nouvelle guerre, car cette dernière est immortelle, incarnation même de la destruction qui abat tout…

« Ces écailles comme tu dit c'est une armure lourde, elle m'offre une protection au même titre que les tiennes d'écailles te protègent, imagine un humain sans armure comme celle que je porte, c'est comme si toi tu n'avais pas d'écaille, tu serait vulnérable à toutes les attaques du monde extérieur. Si j'ai cette armure sur moi c'est car je suis toujours prêt à me battre en toute occasion même en temps de paix. Je suis un guerrier avant tout, et s'il me fallait livrer à l'instant bataille car par exemple des intrus entreraient dans le palais pour y tuer les nobles je serait prêt, et mon armure encaisseraient leurs attaques avec une grande facilité, me permettant de les affronter sans risquer grandement ma vie. » Telle était l'utilité d'une armure lourde après tout, elle rendait tout ceux qui les portaient bien plus dur à tuer. Puis aux sujets du fait qu'ils s'entendent...

« Oui autant ne pas nous chasser, surtout que nous sommes tout deux membre de ce royaume, et il faut donc éviter de se chicaner entre Aldarien, et même si nous ne sommes pas en guerre bien entendu il vaut mieux rester vigilant, et fort en toute occasion. » Dit-il avec l’expertise du guerrier vétéran. Avant d'hocher la tête quand au fait que le dragon voulait lui rembourser le cochon à l'avenir, il se demandait presque ce que l'autre avait en tête en disant cela…

Quand à Moëbius oui il avait entendu parler du vol, bah la caste des dragonniers étaient autant des manchots que les elfes quoi pour garder certains choses en sécurité, s'ils avaient voulu protéger leurs œufs, et empêcher le vol ils auraient dû les mettre dans un grand coffre enfermé à double tour gardé par plusieurs gardes. S'ils se faisaient voler après ils n'avaient qu'à s'en prendre à eux-mêmes, non mais c'était qui qui rabâchait sans cesse que les œufs de dragons étaient des trésors alors que visiblement on pouvait les leurs dérober comme dans un moulin ? Ou même aller les tripoter à loisir pour voir si l'on était dragonnier ? Une farce quoi…

« J'ai entendu dire que ton œuf avait été volé, Moëbius a dû avoir la peur de sa vie de penser que l’œuf de son fils était entre de mauvaises mains, et aurait pu être détruit si telle avait été la volonté des voleurs, quand à savoir comment tu es tombée sur ma liée je dirai juste le hasard. Tu aurait pu après tout si le destin en avait voulu autrement ne jamais naître, mais cela n'a pas été le cas. » Dit-il franchement, il disait ce qu'il avait entendu dire après tout, cette histoire avait fait grand bruit… « Le caste des dragonniers a donc laissé un des œufs sous sa charge se faire voler. Certes c'est la faute des voleurs, mais aussi en partie la leur car s'ils n'avaient donné aucune chance au voleur de prendre ton œuf les voleurs ne les auraient pas prit. Lorsqu'on a sous son garde un trésor on le protège, on ne laisse pas le premier venu faire mains basses dessus. Qu'en pense tu ? Apprécie tu le fait que ta vie ce soit jouer de peu uniquement parce que la caste a fait preuve d'imprudence ? » Dit-il plein de gravité, après tout c'était une question qui se posait légitimement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mer 29 Juin 2016 - 18:43

La nourriture humaine avait décidément bon goût. Tandis que Christan lui expliquait à quoi lui servait son écaille lourde, que cela lui permettait d'être toujours parait à devoir se battre, le jeune dragon continuait de manger le cochon qui lui avait été donné par l'humain, se régalant au passage du goût que pouvait avoir cette viande.
Mais Firindal ne parvint à comprendre ce que voulait dire le guerrier lorsqu'il évoquait les nobles. Etait ce encore de la viande? Il ne le savait pas. Et quelque chose lui disait que se n'était pas forcément une bonne idée que de poser cette question... Le jeune saurien voulait savoir, mais il prit son mal en patience, écoutant attentivement le responsable des humains présent dans la salle et en train de manger autour de lui.
Christan parla ensuite de royaume. Encore une notion que le jeune dragon ne comprenait pas vraiment. Décidément, les humains et les membres des autres peuples avaient le chic pour lui sortir des notions complètement étrangères à son jeune esprit.

Weren aborda ensuite la réponse à la question que lui avait posé sur la disparition de son œuf du nid de sa mère. Visiblement, il avait un avis bien tranché sur la faiblesse de la Caste des Dragonniers et ne s'en cachait guère. Il devait toutefois bien apprécier certains membre de la castes, car il semblait pouvoir discuter avec Moëbius sans trop de problème. Il devait donc plus avoir un soucis avec l'organisation de la Caste qu'envers ses membres à proprement parlé.
Firindal se souvint alors d'une conversation qu'il avait eu avec Orfraie, quelques jours plus tôt ou elle lui avait demandé son avis sur le fait de rejoindre la Caste. Le jeune saurien lui avait alors répondu qu'il ne servait à rien de se restreindre et de s'enfermer entre les murs de telle ou telle caste. Ils avaient de nombreuse décennies et siècles devant eux. Ils pouvaient en profiter pour explorer et parcourir le monde ensemble, alors pourquoi se priver de cela.

Christan lui posa ensuite deux questions simples d'apparence, mais pourtant, dont la porté pouvait aisément dépasser les mots employés.


"Je dois avouer que je ne suis pas franchement pour le fait de laisser mon destin entre les mains de parfaits inconnus. Surtout si ils volent le récipient de ma vie alors que je ne suis pas conscient. Même si le Dracos a fait que mon œuf parvienne à ma douce Liée de Feu, la belle Orfraie, l'idée même qu'un autre que mes parents ou ma liée ai touché celui ci m'indispose au plus haut point.
Pour ce qui est de la Caste, je dois avouer que je n'ai guère d'opinion. Orfraie m'a demandé si je voulais qu'on les rejoigne et je lui ai répondu que je préférais que l'on découvre le monde elle et moi et que nous pourrions toujours y réfléchir à nouveau plus tard. Pourquoi précipiter une décision qui nous lierait à un groupe alors que nous pouvons être libre.

Par contre, puis-je vous poser une, pardon deux question. Est ce qu'un noble c'est de la viande? Et c'est quoi un royaume?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Ven 1 Juil 2016 - 9:56

Ce dragon ne semblait pas vraiment faire sa mauvaise foi comme cela aura été le cas disant que malgré tout la caste était géniale, et d'autres âneries. Bon c'était au moins ça ! Car franchement si Weren avait été à sa place il ce serait surtout dit qu'on ne pouvait jamais compter davantage sur quelqu'un que sur soi-même au fond, surtout quand c'était une caste qui était incapable d'empêcher le vol d'un œuf de dragon… Pour la peine il serait presque aller dire à Moëbius ce qu'il pensait de tout cela, mais ce dernier ne devait probablement pas être d'humeur après cet accident. Enfin au moins ça lui apprendra à faire davantage attention à ses gosses ! Car pour le coup ce n'était pas la faute du sans-coeur, mais bien celles des dragons, et des dragonniers de la caste. Christan n'était pas du genre à adoucir la réalité après tout, il le disait aussi fracassante qu'elle était, même quand le constat était aussi dur, et impitoyable envers ceux concerner par les propos…

« Une manière de pensée tout à fait censée Firindall, mais prend cela comme une leçon de vie, la vulnérabilité est un mal dont il faut se préserver lorsque l'on ne veut pas que certains en abusent, ton œuf n'aurait pas été volé si tu n'avais pas été vulnérable à cela, et d'autres mésaventures t'arriveront si tu es à nouveau ainsi vulnérable à l'avenir, car il y aura toujours des truands qui essayeront d'en profiter. » Dit-il franc, et net avant de poursuivre au sujet de la caste.

« Personnellement pour ma part la caste je n'en ai pas grand-chose à faire. Elle ne me concerne pas, et ses affaires non plus. A mes yeux je trouve préférable de se concentrer beaucoup plus sur l’intérêt des royaumes, et de leurs armées pour l'avenir. Si une guerre devait être déclarée après tout ce serait aux royaumes de la gérer, et de l'arrêter, et non à un quelconque ordre neutre, ou pacifiste. » Dit-il franc, et clair et il s'apprêtait à boire un verre quand il entendit le dragon qui parlait à tout le monde lui demander ce que c'était qu'un noble, et si c'était de la viande. Heureusement il n'y avait quasiment pas de nobles ici, mais pas mal de militaires manquèrent de s'étouffer avec ce qu'ils mangeaient, ou eurent du mal à retenir leurs hilarité, pour sa part Christan répondit sérieusement…

« Un noble c'est un humain, un elfe, ou un vampire ayant obtenu une haute position dans la société par sa naissance, ou en tout cas ayant des droits sur les non nobles. Par exemple la famille régnante humaine est noble, Luna ne l'est pas par contre car elle n'est pas noble de naissance, et elle est plutôt du petit peuple comme moi et a obtenu sa position autrement que par la naissance. En sommes quelques rares humains sont nobles, et tout les autres ne le sont pas... » Dit-il avant de boire sa liqueur, puis de reprendre.

« Pour ma part là d'où je viens la noblesse se gagnait par le mérite, ou certains accomplissements, et les nobles indignes d'elles étaient déchu tout simplement… Tout se méritait, rien n'était acquis, je trouve que c'est une manière de faire manquante par ici, je trouve que certains des hommes ici feraient de meilleurs nobles que pas mal des aristocrates du palais. Et toi qu'en pense tu ? » Dit-il toujours aussi direct, mais bon ce continent n'était pas son alayia natale, et les bienfaits de la science étaient ici moins loués, de même que ceux des exploits militaires, et des accomplissements de hauts faits au non du peuple, et du Néant. Chose qui avait eu une grande importance sur l'alayia d'antan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Sam 2 Juil 2016 - 3:59

La soirée avançait paisiblement. En dehors de sa chute, Firindal trouvait que les choses se passaient plutôt bien entre lui et ces étranges humains. Aucun d'entre eux ne lui reprochait son entrée, pour le moins fracassante. Il avait même pu revoir la jeune servante qui portait précédemment le plateau sur lequel reposait le cochon que le jeune dragon de Jade dégustait désormais. Elle lui avait adressé un sourire amusé en voyant le spectacle de Sir Christan Weren parlant paisiblement avec le petit dragon.
Maintenant, les hommes de Weren s'amusait également de voir que leur officier commandant s'aventurait à donner des leçon d'existence à un membre de la race draconnique. Lorsque l'on se souvient, comme nombre des anciens alayiens, que la première rencontre entre ce peuple et les dragon s'était terminé par un massacre des dragons par les adorateurs de Néant, la scène avait maintenant de quoi amuser même les plus fanatiques des dévots de la sombre Déesse. Surtout lorsque l'on se souvenait, comme certains, du temps ou Christan lui même était par moment considéré comme un extrémiste par certains alayiens, tant il pouvait haïr tout ce qui représentait la magie n'appartenant pas à sa divinité, lorsqu'il était arrivé sur Armanda.

Firindal, pour sa part, écoutait attentivement les paroles du guerrier. Il ne comprenait pas encore tout ce que lui racontait l'humain, mais il faisait de son mieux pour extraire la signification des mots à partir de leur contexte.
Il avait parfaitement comprit que quelqu'un avait profité du fait que son œuf ne pouvait se défendre, pour le voler. Et cela faisait enrager le petit dragon qui, pour le coup, avait bien envie de trouver celui qui avait eu l'audace de poser sa vile main sur la coquille de jade qui avait abrité sa vie. Firindal lui ferait passer l'envie de recommencer. En faite, il petit dragon avait même envie de lui faire passer toute envie de quelque forme que se soit. Il lui faudrait juste choisir par quel bout il l'attaquerait.
Christan parla ensuite, une fois encore, de "royaume" et d'"armées". Le petit Éclat-de-Jade se figurait un bipède dont l'identité serait soit Royaume, soit Armée. L'idée se propagea rapidement dans l'esprit des soldats présent qui rigolèrent de plus belle.


-Commandant! Faîtes simple. Je crois que vous allez perdre votre invité avec les notions tactiques. Brailla l'un des hommes de la table.

Puis Christan entreprit d'expliquer à Firindal se qu'était un noble. Il s'agissait là d'une notion quelque peu compliqué pour le petit Lié de Jade, mais il fit de son mieux pour comprendre.
Donc certains bipèdes, parce qu'ils étaient né dans telle ou telle famille avait des avantages et des droits sur ceux qui ne l'était pas? Le petit dragon ne trouvait pas cela très intelligent et son sentiment dû se propager à l'assemblé, parce qu'il les entendit bientôt rire à nouveau et lui crier des mots d'approbation.
Christan expliqua ensuite que pour lui, la noblesse devrait plutôt être le fruit du mérite d'une personne, comme se fut le cas pour Luna, et que les incapables devrait perdre leurs privilège. Ce que Firindal ne put qu'approuver, mine de rien. Puis une question vint à l'esprit du jeune dragon de Jade.


"Dites voir. Ma douce Orfraie, on lui donne du Capitaine, parfois même du Princesse. Est ce parce qu'elle est noble?"

Dans un autre contexte, la question aurait pu paraître banale, pour ne pas dire innocente. Mais comme c'était un dragon qui posait la question la salle se fit brusquement silence, tandis que les regard se tournaient tous vers Christan, attendant avec appréhension sa réponse. Après tout, les hommes ici présent savait que Christan ne portait pas plus que cela les elfes dans son cœur. il existe quelques exception, des elfes qui ont sût se montrer moins hautains que les autres et qui se sont fait accepter par le guerrier, mais la position d'Orfraie du point de vue du commandant des troupes aldarienne restait une question que nombre se posait. Après tout, il s'agissait quand même de l'ancienne tante de l'Empereur elfique, qui était devenue une vampire, puis une dragonniére lorsque Firindal l'avait choisit.
La réponse de l'Armuré pouvait avoir, en cet instant, un certains nombre de conséquence plus ou moins désastreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Sam 2 Juil 2016 - 11:21

Les années changeaient les hommes, ou du moins les forçaient à s'adapter, oui Weren avait encore une certain rancœur en lui, et un mépris pour les non-humains, mais il arrivait à le contenir surtout que le dit non humain se montrait respectueux. Puis ces années à servir la déesse avaient presque perdu leurs sens quand il avait appris que cette dernière avait été possédée, ce chien de Vraorg le blanc avait en somme bien joué son jeu… Et les autres alayiens s'étaient aussi un peu adapté, oh bien entendu ils restaient de fier alayien. Si un elfe allait leurs lançait tout son mépris il ns resteraient pas impassible, mais en d'autres temps c'était des hommes disciplinés, même les plus haineux savaient se tenir en tout temps, et puis les dragons étrangement étaient l'une des races les moins haïs. Les elfes étaient vu comme des lâches, et des arrogants, les vampires comme des parasites suceurs de sang arrogant, et les dragons. A la limite ils étaient arrogants, mais vu que pas mal de monde en voyait dans le palais ils tâchaient de faire avec. En faîte l'attitude presque enfantine du dragon, et celle non agressive de leurs commandant devant aider à ce que les hommes ne soient pas à cran, surtout qu'il n'y avait pas que des alayiens ici, il y avait aussi pas mal d'aldariens de naissance, et c'étaient ceux qui semblaient en faîte les plus à l'aise, pour sa part Weren avait déjà fait face à des dragons par le passé.

En vrai ses rapports avaient été plus conflictuels qu'autre chose, mais un dragon qui s'adresse à vous comme cela s'était assez rare pour qu'il fasse un effort, et se comporte de manière pragmatique, et polie. Il avait bien dû s'adapter au protectorat après tout… On ne pouvait pas dire donc que c'était vraiment de la tolérance de la part de Christan, mais un gros effort pour s'acclimater. Les alayiens par contre avaient réagit bien plus mal à l'égard de Verith le rouge quand ils avaient apprit ce que ce dernier avait fait à iskuvar il y a un an, et pas mal semblaient d'accord avec Weren sur le fait qu'une vengeance sanglante serait adéquat pour punir ce maudit sale lézard rouge. Mais cela attendrait probablement le moment opportun… Les alayiens toléraient donc avec une certaine patience, mais ils n’oubliaient pas quand on s'en prenait à eux, et avaient encore du jamais à faire pour vraiment s'adapter à ce continent...

Quand à la noblesse de Luna elle n'était pas noble du tout, et Christan aurait bien du mal à dire si elle méritait d'être noble, ou non, et quand il parlait de mérite pour la noblesse il parlait du système qui existait sur l'alayia d'antan. Un système implacable qui ne laissait pas de place à l'incompétence, les officiers par exemple incapables de bon résultats étaient rétrogradés, les hommes ayant prouvé leurs talents, et leurs foi en Néant par contre obtenaient un poste supérieur. L'alayia avait été une machine de conquête implacable, et surtout formidablement bien conçue, la meilleure armée qui ait jamais parcourue ce monde, et il exagérait à peine en faîte car c'était la discipline, et les compétences alayiennes autant que le verres noirs, et le soutien du Néant qui avaient apportés la victoires aux fils du vide. Et le dragon parla d'Orfraie Ataliel, Christan resta silencieux un instant pendant que tout le monde le regardait avant de répondre.

« Elle est princesse ce qui fait d'elle une noble de fait, et quand au fait qu'elle soit capitaine elle a sans doute eu des facilités pour obtenir ce poste grâce à son rang de noble cela est certain, mais dans l'armée un homme du petit peuple s'il prouve sa valeur peut aussi avoir un poste équivalent au sien voir supérieur, pour ma part je suis commandant, c'est un poste supérieur à celui de capitaine, et je ne suis pas noble. » Dit-il franchement, son opinion envers Orfraie ne transpirait pas vraiment dans ses propos, en faîte il semblait assez neutre, puis il reprit.

« En faîte quelque chose me surprend, auparavant Orfraie était générale des rôdeurs au royaume elfique, et maintenant elle se retrouve dans ce palais à être capitaine des lames écarlates, bien loin de son royaume natal, et de son peuple, en plus de perdre en position elle ne se consacre plus du tout à protéger son peuple, et je me demandait pourquoi elle avait choisit de faire ainsi en faîte. Saurait-tu me dire la raison de tout cela ? » La question se posait légitimement après tout, et il est vrai que certains rumeurs commençaient à circuler à l'égard de l'elfe, enfin plus chez les civils, pour ne pas dire que dans son régiment il n'en avait un peu rien à carrer des rumeurs sur une elfe, ils préféraient médire sur l'empereur Glorien dans les faits. Après tout Fabius n'était-il pas le sale traître qui avait poignarder l'armée alayienne dans le dos il y a 5 ans de cela ? Aucun alayien ne l'oublierait réellement, encore moins Weren qui considérait que les traîtres étaient la pire vermine que ce monde pouvait abriter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Sam 9 Juil 2016 - 18:33

Bon, décidément, les bipèdes avait d'étranges manières de faire les choses. Leurs histoire de noblesse et tout ça, se n'était décidément pas très clair pour le tout jeune esprit draconnique.
Firindal comprenait qu'il faille des individus pour diriger l'ensemble, mais normalement, pour lui, cela se faisait naturellement. Le plus compétent prenait l'ascendant sur les autres pour les guider, puis il laisser sa place à celui qui pourrait prendre sa place lorsque la situation l'exigeait.
Ça, Firindal pouvait le comprendre. Mais ces histoires de noblesse et autres le dépassait complètement.
Pour lui, Orfraie était Orfraie. Point.
Justement, en parlant d'Orfraie. Christan annonça que quelque chose la concernant le troublait. Soit disant, de général, elle serait devenue capitaine et ne chercherait plus à protéger ceux qu'elle protéger avant. Cela le surprenait. Et il ne comprenait pas pourquoi elle agissait ainsi, demandant ainsi au jeune dragon ce qu'il en était.
Firindal se redressa alors et regarda autour de lui. Visiblement, d'autres humains partageait l'étonnement du commandant et s'interrogeait sur le pourquoi du comment.
Firindal reporta alors son attention sur Christan, et laissa sa tête pencher sur le côté un instant. Puis il finit par répondre.


"Du passé de ma Liée de Feu, je n'en connais que ce qu'elle a passé en ce château en tant que Capitaine des Lames Ecarlates. Ca et le fait que le dénommé Lewyn soit son père.
Pour le reste, il semble que Orfraie ne puisse se souvenir de quoi que se soit. Et ce, quelque soit l'effort qu'elle fait pour essayer de retrouver ces mémoires d'avant.
Est ce que vous pouvez l'aider??? Vous la connaissiez bien avant???
"

Etrangement, Firindal était prit d'un espoir qu'il ne se serait pas cru possible, car il n'avait pas conscience jusque là que la perte de mémoire d'Orfraie lui pesait également sur le cœur et la conscience. Il espérait qu'elle puisse retrouver au plus vite la mémoire, afin qu'elle puisse être à nouveau complète et non morcelé comme elle pouvait l'être à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Lun 11 Juil 2016 - 16:15

Il se demandait bien pourquoi il se retrouvait à devoir expliquer tout cela à un dragon, franchement à croire que ces derniers n'y connaissaient pas grand-chose à ces notions qui paraissaient pourtant si simple à Weren, et non il ne se doutait aucunement que les dragons avaient une manière de pensée très différente qui faisait qu'ils ne pouvaient pas vraiment comprendre facilement ce genre de concepts humains, pour lui un chat était un chat pas besoin de trop réfléchir pour le deviner.

Pour sa part en tout cas s'il n'aimait pas le système humaine armandéen, et préférait celui alayien, il préférait encore le système actuel d'Aldaria que celui des vampires, qui ne gouvernaient que par la force, et grâce à la force. Encore un peuple stupide en somme, quand aux dragons il ne les imaginaient pas si différent que cela des vampires aussi, même si moins sanglant, du genre le plus fort gouverne, et qu'on n'aille pas lui dire que c'était une manière primitive de faire même si au fond il n'en avait pas grand-chose à faire, par contre il se posait effectivement des questions sur Orfraie Ataliel car cette dernière amenait tout un lot de question par son comportement étrange de ces derniers temps, en effet pourquoi a t-elle abandonné le poste de géneral des rôdeurs ?

« Un dénommé Lewyn père ? Ce n'est pas un prénom d'elfe ça. » Dit-il sceptique, décidément il ne comprenait pas grand-chose à ses histoires, et non le fait qu'Orfraie soit une vampiresse n'était pas su de tous pour le moment.

« Pourquoi parle tu de sa mémoire d'avant ? Elle est amnésique ?  » Demanda t-il toujours étonné, car il commençait à se poser de réelles questions au sujet de l'ancienne générale, et de ce qu'il était advenu de cette dernière.

« Moi l'aider ? Je n'ai jamais été un de ses proches, les rares fois où je l'ai vu c'était en tant que militaire et c'était purement professionnel, je ne sais pas vraiment si je pourrai l'aider car je ne sais pas quel est son véritable problème dans les faits. D'ailleurs je ne comprend rien à ce qui se passe car de ce que tu raconte ta liée a perdue la mémoire, et son père n'est pas un elfe. Pourtant c'est une elfe à ce que je sache ? » Demanda t-il en se disant que probablement le dragon s'était mal exprimé dans les faits, en tout cas pour sa part tout ceci lui semblait presque assez obscure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 19 Juil 2016 - 19:59

Firindal commençait doucement à comprendre que Christan parlait effectivement des différences de peuple. Comme le jeune dragon n'avait encore jamais vu d'elfe, à part Orfraie, il ne comprenait pas encore très bien que les traits de celle ci était l'un des signes distinctifs du beau peuple. Mais le fait que le commandant humain répète à plusieurs reprises le terme "elfique", commençait à faire germer dans l'esprit du petit Éclat-de-Jade qu'en dehors des humains et des vampires, qui se ressemblaient énormément pour la plus part, il puisse exister d'autres peuple.

"Lewyn n'est pas un elfe. Mais pourtant Orfraie m'a dit qu'il était son père. Bon. En même temps, lui l'appelle sa sœur. Je dois avouer que je m'y perd complètement. Et pour ce qui est de la mémoire, celle de Orfraie ne remonte pas plus loin que l'image de Lewyn, penché sur elle et visiblement inquiet. Puis il l'a conduit à Aldaria ou elle est devenue Capitaine des Lames Écarlates. Est-ce si grave que cela?"

Étrangement, Christan semblait aussi déboussolé que le petit Firindal qui jeta un regard autour de lui. Les bruits s'étaient arrêtés et tous le regardaient avec une drôle d'intensité. Le jeune dragon commençait à se sentir en un lieux ou il n'aurait peut être pas dû venir. Il jeta un regard au cochon et reporta son attention sur Christan.

"Ai-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas? Dois-je partir?"

Firindal baissa la tête, essayant de la ramener entre ses épaules, l'air complètement penaud. Il avait vraiment l'impression d'avoir commit une énorme erreur, mais il ne comprenait pas laquelle.
Est ce que Christan accepterait de lui expliquer? Il ne le savait pas, et n'osait le demander, de peur d'aggraver la chose... Bon, en faite, il avait déjà posé la question, sans même y réfléchir. Et maintenant que cela était fait, il ne pouvait qu'attendre et espérer que son erreur n'était pas trop grave. Qu'elle ne nuirait à personne. Enfin, il l'espérait réellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Ven 22 Juil 2016 - 21:28

Il avait du mal à comprendre tout cela, et il eut encore plus de mal quand le dragon confirma que ce Lewyn n'était pas un elfe, donc Christan se demande de quel peuple pouvait être ce soit disant Lewyn. Un humain ? Un vampire ? Non il eu du mal à penser que c'était un vampire, les elfes n'étaient pas spécialement connus pour apprécier les vampires, mais après qu'elle appelle un humain père… Cela disons posait une question évidente. Pourquoi elle considérait ce dit Lewyn comme un père pour elle ?

« Ce Lewyn est un humain ? En tout cas je ne comprend pas trop pourquoi Ataliel l'appelle "frère, ou père", mais visiblement elle semble avoir un lien fort avec un membre d'un autre peuple. Et je suis tout autant perdu que toi dragon… Car je ne comprend pas trop les tenants et aboutissants de cette histoire, mais je suppose que ce n'est pas grave, et cela veut donc dire qu'elle est amnésique... »

Dit-il pensif, et en effet il y avait de quoi vraiment se poser des questions comme tout le monde à cette table le faisait. Pas que le dragon avait dit une bêtise, mais pas mal de monde ici se demandait pour le coup ce que signifiait réellement cet histoire. Surtout les armandéens en faîte car les alayiens semblaient surtout curieux.

« Ce n'est pas que tu as dit quelque chose qu'il ne fallait pas, c'est que nous nous posons maintenant des questions au sujet de ta liée du coup car nous sommes autant perdus que toi à son sujet. » Répondit-il ensuite pragmatique au dragon quand celui-ci demanda s'il avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas ce qui ne semblait pas être le cas aux premiers abords à vrai dire...

« Moi par exemple je me demande pourquoi ta liée est amnésique, mais au final ce n'est pas un détail si important que cela je suppose, puis je ne la connais pas vraiment personnellement au fond, et si c'est un secret je ne vais pas insister pour en savoir plus. » Ajouta t-il ensuite pratique avant de regarder avec une légère gravité le dragon avant de conclure.

« Par contre ce qui m'intéresse vraiment c'est de savoir si toi, et ta liée allez continuer de servir fidèlement l'empire Aldarien, ou si vous allez vous rendre dans le royaume des elfes prochainement ? » Une question au final qui lui semblait plus importante car elle avait des raisons stratégiques, bon après un dragon, et sa liée ne vaudraient pas une armée en combat loin de là, surtout si le dragon n'était pas aussi vieux que le grand dragon rouge aile de mort, mais ils pourraient tout de même représenter un atout acceptable à l'avenir pour le royaume Aldarien. Surtout que c'était une unité de combat plutôt rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 23 Aoû 2016 - 15:17

[center]Bon. Visiblement, Firindal n'avait pas commit d'erreur. Cela rassurait grandement le jeune dragon d’Émeraude qui se détendit pour le coup.
Il écouta attentivement Christan qui venait de lui demander si Lewyn était un humain. Car il semblait étrange que Orfraie appelle un humain frère ou père. Pour Firindal, cela n'avait pas vraiment d'intérêt particulier. Après tout, il savait que son père se prénommait Moëbius et que sa mère était Ashy. Il n'avait donc aucune inquiétude la dessus. Mais il était vrai que l'esprit embrouillé de sa Liée de Feu sembler perturbé nombre de personne et elle la première.


"De ce que j'ai comprit, Lewyn n'est pas un humain non plus. En tout cas, il ne mange pas de viande et de produit de la terre comme vous. Comme Orfraie, il semble qu'il doive boire du sang. Enfin si j'ai bien comprit."

Christan aborda ensuite la question qui semblait le gêner d'avantage. A savoir, si Orfraie et Firindal repartiraient pour Estëllin, la cité des elfes, ou si ils continueraient de servir les intérêts d'Aldaria.
A cela, le jeune dragon pencha la tête de côté, ne comprenant pas ce que l'humain signifiait par intérêt.


"Si Orfraie choisit d'aller chez les elfes, je la suivrais naturellement. Il est hors de question que je sois séparé d'elle. Mais pour le moment, cela ne semble pas lui venir à l'idée.
Par contre, qu'entendez vous par "servir les intérêts d'Aldaria"? Parce que je ne sers personne. Je suis aussi libre que le vent. Et tout ce que je souhaite protéger, c'est le bonheur d'Orfraie.


Il ne serait pas venu à l'esprit du dragon de mentir ou de raconter n'importe quoi. Et nombre d'hommes présent semblèrent comprendre, car nombre sourirent en entendant le jeune Éclat-de-Jade annoncer qu'il veillait sur sa Liée de Feu.[/color]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mer 24 Aoû 2016 - 12:34

Boire du sang ? Ainsi Ataliel, et ce Lewyn boivent du sang ? Voilà une constatation que fit Christan et qui expliqua que plus tard il ne soit pas si surpris que cela de voir qu'Ataliel était une buveuse de sang, ainsi la princesse elfique serait devenue une vampire ? Par la peste à croire que tout les elfes en deviennent un jour où l'autre pensa Christan. En tout cas c'est ce qui semblait arriver pour une grande majorité des elfes qu'il rencontrait, enfin Weren tâcha donc de cacher sa surprise même s'il eut du mal au vu de l'écarquillement de ses yeux… Intéressant donc, et surtout horripilant, il faudrait vraiment qu'il ait une petite discussion avec Ataliel sur un certain sujet plus tard, mais pour le moment autant se concentrer sur ce dragon de jade.

« Ton Lewyn est donc un vampire. Dit moi où est-ce que ce vampire se trouve par hasard ? Car quelque chose me dit que les elfes ne doivent pas vraiment l'apprécier. » Ce qui était une évidence même pour lui alayien, après tout si ce qu'il avait compris était vrai c'est ce vampire qui aurait donc vampiriser Ataliel, de ce fait il ne serait pas étonnant que les elfes aient une dent contre lui. Déjà qu'ils n'étaient pas connus pour apprécier spécialement els vampires eux non plus…

Quand à la loyauté du dragon visiblement elle n'appartenait pas au royaume Aldarien… A croire décidément que ces écailleux avaient du mal au final à concevoir le concept de devoir, et de nation, mais bon il n'aurait pas dû s'en étonner. Après tout les dragons n'étaient pas des êtres vraiment civilisés, plus des lézards doté d'une certaine intelligence qui vivaient encore d'une manière sauvage. Il ne fallait donc pas s'étonner conclut-il qu'ils aient une manière de pensée, et vivre sauvage.

« Il semblerait que j'ai mal expliqué où je voulais en venir. » Se contenta t-il donc de répondre d'abord simplement, car en effet ce dragon devait avoir du mal à comprendre la notion de devoir après tout. Il ne pouvait pas, ou du moins pas encore comprendre ce qu'était servir un pays, se battre pour son peuple. Ne pas lutter que pour sa petite personne, ou une personne que l'on apprécie, mais au nom du devoir. Et beaucoup d'alayiens semblèrent pour leurs parts un peu penser comme Christan car ils furent ce qui sourirent le moins, après tout ils étaient des soldats et pour eux le devoir comptait avant tout.

« Si j'entendais une chose Firindal, c'était pour te demander en vérité si à l'avenir tu comptai te battre pour une cause comme celle de l'empire Aldarien ou elfique, ou au nom d'un idéal par simple devoir. » Il fit suite à ces propos un geste pour désigner les hommes ici présent avant d'ajouter.

« Tout les hommes ici présent dont moi sont des guerriers, et nous nous battrons et à mort s'il le faut pour le royaume Aldarien, et pour nôtre peuple. Nous ne défendons pas que nos intérêts ou ceux de nos proches, mais nous sommes prêt à mourir pour que les familles de nos frères, les hommes et femmes de ce pays puissent vivre. C'est cela le devoir, être capable de se sacrifier pour quelque chose de plus grand, au nom d'un plus grand bien, celui de tous. Comprend tu où je veux en venir ? » Acheva t-il pragmatique, certainement que c'était un concept bien peu dragonique, et très humain, mais visiblement il fallait l'expliquer pour que le dragon comprenne qu'ici ils avaient décidés de se battre au nom du devoir pour beaucoup, et non pour soi ou simplement pour ceux qu'ils aiment. Et aussi que Christan lui demandait en somme s'il se battrait par devoir pour sa part, ou pour lui-même seulement à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Jeu 8 Sep 2016 - 16:52

Décidément, les bipèdes semblaient avoir des notions bien étranges. Se battre pour protéger une terre. Jusqu'à la mort qui plus est. Voila bien une idée parfaitement saugrenue pour le jeune esprit draconnique qu'était Firindal.
Il comprenait que le fait qu'Orfraie soit devenue une vampire semblait surprendre le guerrier. Il le lut sur le visage de celui ci. Après tout, à moins d'être aveugle, il aurait quand même fallut qu'il soit stupide pour ne pas voir l'écarquillement des yeux du bipède devant lui. Visiblement, nombreux étaient ceux qui partageaient cette surprise. Firindal ne comprenait pas pourquoi. Après tout, qu'elle soit humaine, vampire ou elfe, Orfraie était Orfraie. C'était tout ce qui comptait pour lui.


"Quel intérêt il y a à mourir pour une terre que l'on ne verra plus si on meurt? Que l'on se batte et que l'on vive pour notre famille, je le comprend. Pour ceux que l'on aime, aussi. Mais pour une terre? Je ne comprend pas. Et puis, je préfère la paix à la guerre. Et pour cela, je peux me battre. Pour que vous n'ayez pas à vous battre, vous pour qui ma Liée irait au combat.
D'ailleur, pour la peine, je vous interdit de mourir au combat. Vous devez vivre et revenir pour pouvoir jouer avec moi.
"

Firindal termina sa diatribe sur un large sourire amusé. Le ton de sa pensée l'était tout autant.
Il était vrai qu'il préférait voir les gens s'amuser que se battre. Mais il comprenait parfaitement que, à cause de quelques gourmands, il faille que certains se battent pour défendre ce qui leur appartenait. Le jeune dragon ferait de même.
Il adressa alors son sourire amusé à l'ensemble de l'assemblée, tout en attrapant et en jetant en l'air un copieux morceau de viande et de l'avaler tout rond.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Sam 10 Sep 2016 - 12:33

« L'on ne meurt pas pour une terre, l'on meurt pour le foyer que représente cette terre. La nourriture pouvant être engendrée par cette terre pour le peuple y vivant par exemple. Car sans terre à cultiver, ou sur laquelle chasser le gibier le peuple finit par mourir de faim inévitablement, et nos proches avec. » Dit-il simplement pour mettre en avant l'une des raisons pour laquelle les humains pouvaient se battre pour un territoire, notion sans doute obscure pour un dragon. Après tout ces derniers n'étaient ni civilisés, ni soumit aux mêmes contraintes que les peuples terrestres qui étaient d'une certaine manière dépendant du territoire en leurs possessions… De plus les dragons n'avaient pas de véritables territoires en leurs possessions au fond contrairement aux humains, elfes, et vampires. Donc ce n'était probablement pas si étonnant que cela que le dragon de jade ne comprenne pas très bien cette notion vu qu'elle ne le concernait pas. Par contre...

« Tu veux te battre pour nous ? Nous verrons bien dans ce cas-là les combats que tu voudra mener à l'avenir dragon de jade. Tu as de la chance d'ailleurs que ce soit la paix qui règne actuellement sur ce continent, les prochains combats ne sont donc pas pour tout de suite. » Néanmoins il se demandait vraiment si le dragon était sincère quand il se dit désireux de se battre avec sa liée pour qu'eux n'aient pas à mourir pour cela. Quand à se battre pour la paix ce serait sans doute typique des dragons, et elfes un peu idéalistes. Et il laissa d'ailleurs les dragons un peu s'amuser, avant de se dire qu'il ferait mieux d'évoquer un certain sujet avec ce dernier.

« Il n'est pas encore de ce monde celui qui me tuera cela je peux te l'assurer dragon. Par contre je te conseille de te méfier d'un certain dragon rouge nommé Verith… J'ai entendu dire que ce dernier haïssait les hommes, les elfes, et les vampires et je pense qu'il est même désireux d'anéantir les dragonniers. » Un fait qu'il était facile de deviner, et sur ce il ajouta même bien sérieux… « Et si tu désire pouvoir vivre en paix avec ta liée ce dragon déjà plusieurs fois centenaires sera une probable menace à ce fait. Vois cela comme un conseil fait de guerrier à guerrier Firindal. Es-tu prêt à devoir peut-être te battre à l'avenir pour protéger tes acquis ? Même contre un autre dragon désireux de te les prendre ? » Une question qui se poserait fatalement car il était certain que dans le futur ce dragon n'aurait pas le choix, ce Verith le rouge était une vermine qui ne reculerait certainement devant rien lui non plus pour atteindre son but. Christan n'en était pas sûr, mais il sentait que la caste des dragonniers seraient ainsi un probable, et futur ennemi de cette engeance aux écailles écarlates...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Lun 12 Sep 2016 - 17:06

Les explications de Christan devenaient un peu plus claires dans l'esprit du jeune dragon. Après tout, vouloir défendre son lieu de chasse, c'était une chose simple à comprendre, même pour un dragon. Après tout, aucune créature ne pouvait survivre sans avoir de quoi manger et se sustenter. Donc Firindal pouvait comprendre que les peuples se battent pour préserver leur nourriture.

Le guerrier armuré fit remarquer que les temps actuelles étaient des temps de paix et que, donc, il y avait peu de chance que le jeune dragon ai à se battre. Ce qui arrangeait bien Firindal qui préférait profiter de ces temps paisibles pour s'amuser et découvrir les gens.
Le jeune dragon tiqua toutefois sur le fait que l'aldarien déclara que celui qui le tuerait n'était pas encore né, juste avant d'avertir Firindal qu'il devait se méfier d'un dragon nommé Verith. Visiblement, celui ci semblait quelque peu hostile à toute forme de vie. Ces deux faits firent cogiter sérieusement l’Éclat-de-Jade. Il aimait particulièrement ses petites libertés et refusait de se les voir retiré par un parfait inconnu, tout dragon qu'il soit.


"Je verrais bien le moment venu. Mais si il est aussi dangereux que vous le dites, alors il ne fait aucun doute que je me battrais pour l'empêcher de nous prendre ce qui est notre. Et je pense pouvoir dire sans inquiétude que ma liée sera de la partie également."

C'était un pari peu risqué, pour qui connaissait Orfraie. Et même si Firindal ne connait pas le passif de sa Liée de Feu, il savait qu'elle n'était pas de ceux qui accepteraient de se soumettre ainsi à qui voudrait les contraindre à tout abandonner pour ne faire que ce qu'on leur ordonnait.

Le jeune dragon avait toutefois essayé de cacher une chose. En effet, tandis qu'il écoutait le guerrier parler, il avait ressentit un souvenir remonté à sa mémoire. un souvenir ou il vit des dragons, des elfes, des vampires et des humains se battant sur de grandes étendue de sable, baignant celui ci de leur sang, lentement, mais surement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 13 Sep 2016 - 11:19

L'exemple de la nourriture était simple, mais efficace en effet, et pas dénué de vérité. Après tout les humains avaient besoin de territoires pour arriver à nourrir leurs populations, et on pouvait donc comprendre que de ce fait ils soient capables de se battre jusqu'à la mort pour que leurs familles ne meurent pas de faim. Un concept primitif, mais efficace en somme… Primitif comme ce dragon rouge dont il parla au dragonnet de Jade, Verith l'écarlate ! Une bête sauvage qui n'avait absolument pas la moindre estime de Weren dans les faits. Et que ce dernier aimerait voir morte, et en train de se vider de son sang si possible. Sans doute qu'il ne trouverait jamais des entrailles de dragon aussi belles que s'il voyait celles de ce dragon écarlates se répandre au sol…

Et au final cette sale bête était bien la réelle menace actuellement pour Armanda pensa t-il, car il n'y avait rien d'autre de spécialement préoccupant. Ou en tout cas qui mériterait de lever une grande armée pour aller l'occire, mais visiblement personne ne se bougeait pour aller mettre fin à cette menace ! A se demander presque par exemple à quoi servait cette fameuse caste des dragonniers si elle n'était même pas capable de gérer un dragon au sale caractère, à croire de toute manière que l'on était jamais mieux servit que par soi-même.

Et visiblement il y avait enfin un dragon censé sur ce continent ! A croire presque que tout le monde sinon était totalement aveugle au fait que Verith le rouge était une menace pour eux, une menace qu'il fallait pas anéantir ! Non dire comme un idiot que c'était un dragon, et que ça ne faisait pas… Des excuses de faibles qui acceptaient de ce fait que le dit dragon vienne détruire dans les flammes tout ce qu'ils possèdent un jour.

« Il ne faudra pas que toi, et ta liée pour terrasser une telle engeance. Il faudrait essayer aussi de faire entendre raison aux autres dragons, et dragonniers. Et aux dirigeants des nations aussi, car ils semblent presque tous aveugle à la menace. Ce qui m'énerve car j'ai l'impression qu'ils laissent ce Verith détruire tout sur son passage sans réagir. » Il reprit plus sérieux. « Tous ! Les dragonniers, les dragons, et ceux qui n'agissent pas risques de le regretter amèrement à l'avenir, mais je ne vais pas faire comme eux. Je ne resterai pas inactif en attendant que cet aile de mort fasse ce qui lui plaît, et il est bien que tu soit dans le même cas. Car je n'ai pas l'impression que ce dragon rouge va beaucoup attendre avant de mettre ses sinistres projets en œuvre... » Acheva t-il donc sur le ton d'une prédiction qui était tout à fait fondée. Après tout il serait naïf, et stupide de croire qu'ils avaient le temps de mourir de vieilesse avant que ce dragon rouge ne fasse à nouveau entendre parler de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Dim 25 Sep 2016 - 9:45

Dire que l'Armuré était en colère aurait été un bel euphémisme, selon Firindal. Il était tellement remonté que le jeune Éclat-de-Jade s'attendait à le voir se lever et tout renverser. Tout en continuant de manger et en l'écoutant attentivement, le jeune dragon se recroquevilla légèrement, prêt à bondir hors de la table si en effet Christan venait à être prit d'un excès de colère.

"La Caste des Dragonnier? Elle ne fait rien? Mais et son Dragonnier? Il fait quoi dans ce cas?"

Après tout, il n'était pas normal que le dragonnier ne raisonne pas son lié. Et Firindal ignorait tout de ce Vérith en dehors de ce que lui avait raconté Christan.

"Personnellement, j'ai dis à Orfraie, lorsqu'elle m'a demandé si je voulais que l'on rejoigne la Caste, que nous avions mieux à faire que de nous restreindre à vivre parmi d'autres Dragons et Dragonniers pour le moment. Je viens à peine de naître, de trouver ma Liée de Feu. J'ai envie de voir le monde et de le parcourir. Alors pas question que quelqu'un d'autre me gâche cela parce qu'il pique une petite colère."

Firindal arracha à ce moment précis un bon morceau du cochon qu'il était en train de savourer et se mit à le mâchouillé énergiquement.

"Toi, par contre, je t'aime bien. Tu as le droit de te mettre en colère pour des raisons pareilles. Et je te soutiens là dedans. Euh... Christan, c'est ça? Ça te dérange si je t'appelle comme ça?"

Il préférait demander, parce que Firindal avait comprit que certains bipède n'aimaient pas qu'on les appellent par leur prénoms. Certains voulaient qu'on leur donne du Sir, Monsieur ou autre choses farfelue.
Lorsque le jeune Lié de Jade s'en était ouvert à Orfraie, elle avait doucement rit de sa douce voix et lui avait expliqué que certaines personnes avait quelques petits problèmes dans leur tête. Ils considèrent que leur statut (encore un truc que Firindal ne comprend pas vraiment) les désigne comme faisant partie d'une élite. Ce qui semblait plus ou moins stupide pour Firindal. La seule chose qui définit un individus, c'est ce qu'il a vécu et ce qu'il en fait. Mais bon.

D'ailleurs, cela appelait une petite question dans la tête du jeune dragon.


"Dis voir. Il y a un truc que je ne comprend pas. Chez beaucoup de personnes présente dans la Grotte de Luna, et même en ville, je sens la présence de la Magie, mais chez certains, comme toi, je ne sens rien. Ou plutôt, tout juste un petit fragment. Comment ça se fait?"

Au fur et à mesure de la conversation, il avait en effet ressentit que nombres des soldat présent ici avait cette particularité. Mais il ne la comprenait pas encore. Alors, plutôt que d'attendre que la réponse vienne d'elle même, il allait la chercher directement chez la personne concernée. Simple et rapide. Comme lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Lun 26 Sep 2016 - 20:03

Bien entendu qu'il était remonté contre cette saleté de dragon rouge, cette vermine à écaille qui ne méritait pas de vivre, et qui croyait avoir tout les droits ! Un cafard géant qui devrait être écrasé sous le botte de l'humanité, voilà ce que méritait cette vermine d'aile de mort… Et si les dragons, et dragonniers de ce continent ainsi que les dirigeants des différentes nations ne se rendaient pas compte du danger qu'était cette bête sauvage, ce serait eux et non ce dragon qui se feraient écraser à terme.

« Il n'a pas de dragonnier, c'est un dragon sans dragonnier. » Répondit donc Weren d'un ton neutre quand le dragon de jade demanda au sujet du dragon rouge. Il ajouta même. « Je pense d'ailleurs qu'il méprise profondément les dragons liés, et le lien en lui-même… En tout cas c'est ce que j'ai pu comprendre de la part de tout ceux qui me racontaient qu'on le surnommait le dragon libre, comme s'il considérait les dragons comme toi comme des esclaves de leurs liés. » Expliqua t-il d'ailleurs au sujet des motivations de ce dragon rouge selon ce qu'il avait pu comprendre, avant de reprendre ensuite au sujet de sa colère.

« Je ressent la même colère que toi tu ressentirait si quelqu'un tenait une lame sous la gorge de ta liée, c'est ce qui pourrait d'ailleurs arriver un jour avec ce dragon rouge, qui sait ? Comment savoir ce qu'il pourrait faire après tout ? Tout ce que je sait c'est en tout cas que par le passé il a déjà brûlé nombre de villages peuplés de civils qui n'avaient rien demandés, et qu'il n'est pas du genre à laisser ce continent en paix... » Avant d'ajouter ensuite au sujet du fait que Firindal l'appelle Christan. « Non cela ne me dérange pas, si je peut t’appeler Firindal bien entendu. » Après tout il aimait bien une certaine forme de réciprocité dans des rapports qui devaient être un minimum polit.

De plus Weren n'était pas un noble, ou quoi que ce soit du genre. C'était un militaire, et il préférait s'en tenir au grade pour les questions militaires au sujet du titre, il pensait après tout qu'un homme devait prouver sa valeur pour avoir le droit d'être hautement respecté, et d'ailleurs cela faisait qu'il ressentait… Une certaine forme de mépris pour beaucoup de nobles qui au final ne devaient leurs positions qu'à la naissance, et si Weren devait devenir noble d'ailleurs à l'avenir, l'on pouvait être certain que cela n'allait pas l'empêcher de parler avec la subtilité d'un marteau de guerre sur un crâne là plupart du temps.

« C'est normal. » Expliqua t-il sinon ensuite au dragon qui se questionnait quand au fait que la magie chez beaucoup de personnes, sans doute chez les alayiens était peu, ou aucunement développée, et il expliqua d'ailleurs calmement. « Nous sommes des alayiens, nous venons d'un continent où la magie n'existait pas, il n'y avait ni elfes, ni vampires, ni dragons. Seulement le peuple humain de l'alayia qui y avait bâtit une gigantesque civilisation. Nous n'avons d'ailleurs que peu d'affinité avec la magie qui imprègne ce continent sur lequel nous sommes débarqués il y a quelques années de cela, et nous préférons d'ailelurs profiter des mérites de la science, et de l'ingéniosité humaine pour trouver des solutions à nos problèmes que d'user de magie pour cela. » Il réfléchir un court instant, et reprit. « La magie n'a rien de sacrée pour nous, au mieux elle est un outil que nous abordons avec méfiance, ou prudence. Pour ma part je pense qu'en tout cas il serait bien de ne pas compter sur la magie pour trouver toujours une solution à un problème car cela n'encourage pas justement à chercher une autre solution à ce problème. Et mon peuple est un peuple ingénieux qui innove sans cesse pour surpasser sa condition, et c'est cela nôtre force. Une force que la magie pourrait restreindre avec la facilité qu'elle offre. » Une façon de voir les choses typiquement alayienne en somme qu'il exposait au dragon, comme quoi la magie par le fait qu'elle rendait certaines choses faciles, ne donnait pas envie au final de chercher une autre solution aux problèmes qu'elle résolvait. Un frein au progrès, et à la science en somme, des valeurs si chères au peuples alayien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 11 Oct 2016 - 18:03

Etrangement, Firindal parvenait à comprendre l'appréhension qu'éprouvaient les anciens alayens à l'égard de la Magie. En réalité, il ne la connaissait pas et en avait une certaine forme de peur. Cela était logique dans un sens, mais regrettable dans l'ensemble

"La Magie n'est pas faite pour remplacer les choses. Bien au contraire. Elle permet certes de faire des choses qui ne sont pas normalement faisable. C'est un fait. Mais voyez également le prix que doivent payer les manipulateurs de sorts pour pouvoir les lancers. Même nous, les dragons, nous ne pouvons l'utiliser sans nous fatiguer en fonction de la puissance du sort invoqué.
Mais si vous préférez passer par la main de l'homme plutôt que par la Magie, c'est tout à votre honneur.
"

Firindal se pencha sur un pichet d'eau, et de son long coup, alla chercher un peu d'eau dedans. Le goût le piqua car, il s'avéra que se n'était pas de l'eau, mais du vin. Le jeune dragon recula, un peu surprit par cela.
Il leva la tête vers Christan, l'air interrogateur.


"Vous buvez tous ces drôles de boisson qui piquent la bouche ou quoi? je ne comprend vraiment pas. un peu d'eau, ça fait du bien."

Firindal s'asseya sur son séant et regarda le grand humain.

"Pour en revenir à Verith. D’où lui vient cette haine de tout ce qui n'est pas dragon libre??? Parce que, personnellement, je suis bien content d'avoir trouver ce lien entre Orfraie et moi. J'ai l'impression d'être tellement plus complet que sans elle.
Quand à l'idiot qui essaierait de placer une dague sous la gorge de ma Princesse des Ombre, j'espère pour lui qu'il court très vite. Parce que elle comme moi n'auront aucun répit tant que nous ne l'aurons pas attraper et lui avoir fait payer cette infamie.
"

Etrangement, en cet instant, le gentil petit dragon avait disparut pour laisser place à un monstre de rage qui couvait sous les écailles de Jade, rien qu'à l'idée que quelque puisse vouloir faire du mal à sa douce Liée de Feu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Jeu 13 Oct 2016 - 12:24

Un dragon ne pouvait peut-être pas comprendre où voulait en venir Weren. Car la magie facilitait les choses en soit, elle créait une sorte de tentation d'en user très forte qui empêchait de trouver d'autres solutions à un problème qu'elle résolvait, et c'est probablement cela qu'un être habitué à la magie ne pouvait pas assimiler.

Probablement, et c'est cela qui faisait que la technologie, et les sciences alayiennes étaient plus développées que celles des Armandéens toutes races confondus. On vantait après tout souvent les mérites des artisans elfes, mais ceux du peuple alayiens n'avaient dans les faits rien à leurs envier grâces aux acquis technique, et scientifiques de leurs peuples. Mais bon cela il aurait bien du mal à l'expliquer longuement en soit, après tout un dragon n'était pas vraiment concerner pas la question du savoir faire, et de la science…

« Nous préférons en effet arriver à nôtre but par nous même sans user de magie. Faire confiance en l'ingéniosité, et au génie de nôtre peuple pour trouver des solutions à nos problèmes, et aussi pour construire un meilleur lendemain. De plus la magie n'est pas offerte équitablement à tous, certains sont de meilleurs mages que d'autres de naissance, là où les solutions que nous cherchons et trouvons peuvent être au final accessible à tous sur le plus, ou moins long terme. » Expliqua t-il donc calmement, avant de reprendre au sujet du vin.

« L'eau n'est pas forcément toujours saine à boire pour un humain selon sa propreté, et tout le monde n'a pas accès à une rivière en une journée de marche. Mélanger de l'eau à du vin permet donc de conserver l'eau sans que celle-ci ne devienne rapidement prompt à transporter des maladies. C'est une simple préoccupation d'hygiène en somme. » Ce qui expliquait aussi pourquoi la piquette, et le vin étaient aussi répandus contrairement à l'eau pure. Ce n'est pas tant pour souci de s’enivrer dans les faits que de ne pas souffrir d'une dysenterie tenace. L'eau était rarement quelque chose de propre à la consommation après tout si on ne la traitait pas… Et sur ce il reprit plus grave.

« Je ne peux que supposer les raisons pour lesquelles ils vous haït. Probablement parce qu'il doit croire que vous êtes esclave de vôtre lien, ou qu'en liant vôtre âme ainsi vous vous souillez je suppose. Ou il doit craindre pour sa liberté en tant que dragon, et redouter de se lier un jour ? Comment puis-je le savoir ? Je sais juste qu'il ne vous aime pas, quand à la raison à part en lui demandant ce qui n'est peut-être pas une bonne idée il est dur de la connaître. » Avant de reprendre d'une voix grave lorsque le dragon sembla tout de suite plus sombre en parlant de sa liée.

« C'est comme ça que doit penser un guerrier Firindal. Celui qui ne lui fait rien n'a pas à craindre la colère d'un guerrier, mais celui qui ose s'en prendre au guerrier, ou ce qui est cher à ce dernier doit se préparer à payer le prix du sang. Un guerrier ne subit pas les assauts d'une vie cruelle, non un guerrier se relève toujours, et se bat pour ce qui lui est cher. » Il resserra son poing droit avant de reprendre d'un ton sombre. « Ne jamais oubliez cela, ne jamais laisser quiconque attenter à son droit de vivre, ou à sa dignité. La vie d'un guerrier n'appartient au final qu'à lui, et c'est à lui de décider quoi en faire. Prend ce que je t'ai dit au sujet de Verith comme un avertissement, mais c'est à toi de faire tes choix, et nous verrons bien par la suite où ces derniers te mèneront. Sache juste que la seule manière de vivre correctement c'est d'agir pour en faire en sorte de ne jamais avoir de regrets... » Et suite à cela il acheva avec sérieux. « Celui qui se relève toujours face aux difficultés de la vie, et persévère doit être fier de lui. Peut-être qu'il ne sera jamais un gagnant, mais sa détermination, et se pugnacité sont dignes de louanges, et il n'aura de plus aucun regret car en toute chose il aura fait de son mieux. » Voilà sa manière de pensée quand à l'éternel combat qu'était l'existence. Non pas un combat forcément contre les autres, mais un combat contre soit-même, un combat pour l'existence, et pour vivre ! Une démonstration de la puissance, et du désir de vivre en somme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firindal
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragonnet
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 2

Dragon Lié

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Jeu 13 Oct 2016 - 13:23

Firindal porta ses pattes pour prendre encore un morceau de viande et tomba seulement sur un os. Il regarda le plat et constata qu'en discutant avec Christan, il avait mangé le plat. Voila qui était fâcheux, parce que cette viande était savoureuse à souhait...
Il s'assit alors et reporta toute son attention sur l'humain. Ce qu'il lui disait été des plus intéressant et captivait le jeune dragon. Il n'y avait pas à dire. Firindal l'aimait bien ce bipède. Il était honnête et droit. Fidèle à ses convictions. Et à voir les sourires et la jovialité de ses hommes, il devait leur porter la même fidélité. De cela, Firindal en était maintenant certains.

Les propos du guerrier avaient certains aspects qui échappait à l'esprit du jeune dragon, mais il parvenait malgré tout à comprendre que l'humain l'invitait à persévérer en toute occasion. Ce qui, en soit, correspondait bien à ce qu'avait prévu de faire le petit dragon. Mais était-ce vraiment utile de le dire? Les faits le montreraient avec bien plus force que ses propres mots. Alors il souria juste et se dressa sur ses deux pattes postérieures, équilibré par sa queue et s'amusa à faire une imitation pittoresque de révérence comme il avait pu en voir si souvent dans les couloirs de la Grotte de Luna.


"J'entends et j'appliquerais ta recommandation, mon ami. Je prendrais le temps de réfléchir à tes paroles et j'observerais les choses autour de moi, aussi bien pour apprendre que pour me forger ma propre opinion."

Si la caricature du salut demeurait franchement mauvaise, pour ne pas dire hilarante, la sincérité des pensées du jeune saurien ne pouvait être remise en cause. On sentait que chaque mot qu'il avait pensé avait été choisit avec le plus grand soin. Même lorsqu'il appelait Christan "ami".

"Je pense qu'il me faut maintenant partir et vous laisser finir votre repas. Sinon, je risquerais de me laisser aller à la gourmandise et vous demanderais un autre plat pour moi. Ce qui, il faut l'avouer, serait un régal, mais également de la bêtise de ma part.
Nous aurons encore de maintes occasion de nous revoir et de nous rencontrer. Et qui sait. Peut être qu'un jour, je pourrais me battre à vos côtés à tous pour protéger ce qui nous est cher. Non que je souhaite revoir venir les conflits. Mais je souhaite vraiment pouvoir un jour me tenir à vos côtés et que vous puissiez me compter comme l'un des vôtres.


Firindal se redressa, toujours sur ses deux pattes postérieures, et pencha sa tête de côté adressa toujours un sourire draconnique amusé à l'assemblé, mais surtout à Christan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal) Mar 18 Oct 2016 - 10:17

Les dragons devaient avoir de l'appétit cela n'étonna pas Weren, après tout tout ce qui avait selon lui un mode de vie nécessitant d'être très actif devait beaucoup se nourrir pour avoir l'énergie de vivre. Enfin cela lui semblerait logique en tout cas.
Quand au reste Christan ne disait que ce qu'il pensait, il n'était pas homme à mentir aisément, ou pas sans très bonnes raisons derrière. Pas comme beaucoup d'hypocrites dans la noblesses qui essayaient de faire croire à tout le monde qu'il les aimaient bien alors qu'ils devaient en vérité les mépriser profondément, et dire que c'est avec eux que Luna devait composer d'ailleurs…

Au moins la guerre si elle était impitoyable avait sa franchise, et l'on savait d'où venait le menace où le danger. Dans la cour impériale les choses ne semblaient pas être aussi simples après tout, et pas forcément aussi honorable visiblement. On pouvait d'ailleurs comprendre que Weren n'avait sûrement pas envie de traîner longuement plus tard dans ce milieu aristocratique, ou pas davantage que son métier de haut officier l'obligeait à le faire… Quand à l'imitation de révérence du dragon Weren la trouva tout à fait approprié, et fut presque amusée à la pensée que le saurien la sorte un jour à un noble peut-être…

Et il se contenta de hocher légèrement la tête quand le dragon lui dit qu'il lui ferait comme il le disait, surtout assez étonné intérieurement que l'autre l’appela ami. Weren n'était pas après tout encore très habitué à ce genre de choses. Surtout de la part d'un dragon.

Néanmoins il commençait à se dire que tout les dragon n'étaient pas forcément des êtres arrogants qui dédaignaient forcément ce qui n'était pas des dragons, après est-ce que cela n'était pas plus une exception que la norme comme pour les elfes, et les vampires ? Il ne saurait le dire, dans tout les cas Weren finit par dire que ce n'était pas plus mal que ce dragon soit aussi bien disposé à son égard, car cela éviterait certainement de se prendre trop la tête à l'avenir… Il n'aimait pas se compliquer la vie après tout.

Quand au reste visiblement le dragon semblait vouloir prendre congé car il était temps, soit. Weren n'allait pas le retenir après tout, surtout qu'en effet ils risquaient probablement de se recroiser, ce n'est pas comme si Weren ne finissait pas toujours par recroiser les rares êtres de magies qu'il rencontrait après tout. A croire des fois que ce continent était petit décidément...

« Nous verrons bien de quoi sera fait l'avenir Firindal. Quand à un possible futur conflit, l'avenir n'étant jamais écrit tout est possible. Néanmoins il n'y a pas de raison que tu ne reste pas un de nos alliés à l'avenir. » Dit-il donc franchement, après tout ce n'est pas comme si l'empire Aldarien allait devenir du jour au lendemain ennemi des dragons, ou quelque chose du genre. Il fallait le dire cet empire était assez bien pensant dans les faits…

Et sur ce Weren le gratifia d'un salut simple de militaire, après tout Firindal avait été très poli, et adéquat Christan pouvait donc bien faire l'effort de le saluer ainsi pour lui dire aurevoir par le geste vu que le dragon prenait congé. Il fallait dire après le dragon de jade l'avait assez surpris aujourd'hui , au point de contraster à ses yeux l'arrogance stupide d'une certaine dragonne argentée qu'il avait rencontré dans le passé... Et celle d'un autre dragon rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal)

Revenir en haut Aller en bas

Ou comment un dragonnet s'immisce dans un repas (Pv Firindal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Comment devenir une Légende" par Deag Jörgan
» comment avoir mewtwo?
» [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.
» Comment réaffronter les champions dans ROSA ??
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-