Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] La vendetta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: [Quête] La vendetta Lun 30 Mai 2016 - 7:49

À partir du début Mai de l'an 7 de l'Âge d’Obsidienne.






 Une annonce est faite auprès des diffétentes guildes de mercenaires et des autorités gloriennes. André Tex, riche propriétaire viticole Glorien, désire de valeureux guerriers pour l'escorter jusqu'au palais de Gloria. Son domaine se trouve à 2 jours de marche de Gloria. Il craint pour sa vie suite à la réception de multiples menaces de mort à son encontre, menaces qu'il prend très au sérieux. Il refuse toutefois de révéler le contenu des lettres et les raisons qui poussaient des gens à vouloir le tuer. Ne possédant pas une garde personnelle, il requiert l'aide de mercenaires ou de tout individu en échange d'une juteuse récompense.

Étrangement cela ne semble pas être de tout repos.




Première partie : Arrivée au domaine

Citation :

Tour de jeu
- Sighild Arnbjorn
- Elenya Ataliel
- Arakjörn Nygdmer


L'ordre pourrait changer à tout moment.
Veuillez attendre vos directives avant de poster. Merci!


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...


Dernière édition par Le conteur le Mer 2 Nov 2016 - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 30 Mai 2016 - 16:53

La Nordique repensait encore à l'annonce qu'elle avait entendu et pour laquelle elle s'était portée volontaire. Un homme menacée de mort, qui gardait secret les raisons... Bah, classique qu'elle avait pensé. Souvent, les personnes qui appelaient des mercenaires pour fuir comme ce André Tex fuyaient d'énormes dettes de jeux ou des histoires avec des mauvaises personnes... Et se gardaient bien de dire les raisons pour pas que les mercenaires demandent des primes plus chères en raison de la dangerosité de la mission. Là dessus, Sighild n'avait pas cherché à se poser plus de question que cela. La récompense en elle-même suffisait à faire ce travail.

Par contre, elle trouvait encore étrange qu'un riche commanditaire comme ce sieur Tex ne possédait pas de garde personnelle. Il était riche et n'avait pas opté pour un personnel de garde, largement moins cher que des mercenaires à louer... Peut-être qu'il était avare... Elle lui posera la question si elle n'oubliait pas une fois en face de lui. Chose certaine était que pour son désir d'escorte jusqu'au palais de Gloria, Sighild ne pourra se retrouver toute seule. D'autres ''employés'' se manifesteront bien assez vite.

Tenant sa monture par les rênes, elle arrivait en direction du domaine. Elle avait approché en marchant sur plusieurs centaines de mètres, histoire de voir un peu dans quelle zone vivait ce riche propriétaire terrien. Ce n'était pas les vignes qui manquaient en effet dans les parages de la splendide demeure qui lui faisait désormais face et qui grossissait à chaque pas qu'elle faisait pour se diriger vers. Puis enfin, elle arriva au portail, fermé bien entendu. Un garde demanda son identité derrière la lourde grille en for forgé. Elle lui lança la raison de sa venue et le garde hocha de la tête avant d'aller prévenir André Tex. Sighild ne pouvait qu'attendre.

Elle gardait toujours les rênes de son cheval en main quand elle leva la tête à un cri aigu familier. Un petit oiseau de proie, un épervier, planait paisiblement au dessus d'elle. D'un sourire, elle contempla le vol fluide de son compagnon, avant de tourner sa tête en direction d'une personne qui approchait. Voilà pourquoi 'Cha avait pousser un cri, pour cette personne qui approchait. Un autre participant à cette tâche d'escorte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 31 Mai 2016 - 9:21

Si Elenya était venue se salir les pieds en terres humaines, ce n'était sans doute pas pour les beaux yeux de l'humain qui avait déposé l'annonce, mais surtout à cause de la lettre qui lui avait envoyé. Cet André Tex lui avait parlé d'une récompense particulière intéressante, pour elle du moins. Si cet homme se savait en danger, il y allait avoir certainement une rixe, alors elle serait sans doute moins bien habillée que d'habitude. Elle portait une jupe verte assez courte qui s'arrêtait aux genoux de très bonnes factures, au-dessus un corset de couleur blanc crème qui semblait être en fait de la soie d'araignée très solide. Elle avait une cape épaisse sur les épaules d'un blanc bleu charmant, ainsi qu'un casque en mithril léger sur la tête. Elle portait dans le dos un arc long avec un carquois complet. Dans ses mains, on pouvait apercevoir un beau bâton en bois blanc sculpté représentant des branches et des feuilles. Elle avait étrangement les pieds nus, mais elle n'avait certainement pas marché jusqu'à la demeure de cet humain. En effet, si Sighild eut l'impression de voir une personne approcher, c'était tout un appareillage. Commençait à approcher doucement des portes fermées de la personne à protéger, un paysan de la région sur une chariote qui devait lui servir pour transporter des tonneaux visiblement, mais surtout une belle jeune femme elfe à l'avant à ses côtés. Elle avait une certaine prestance de la haute société, le port de tête haut avec ses longs cheveux noirs corbeau. Elle entendit le sifflement d'un rapace. Elle leva ses yeux d'un bleu très pâle vers le ciel en le remarquant qui dessinait des cercles autour d'une humaine visiblement qui semblait attendre avec un cheval devant les portes du domaine de ce Tex.

Le chariot assez rudimentaire mena la jeune elfe jusqu'aux portes du domaine viticole tiré par un cheval de trait sans doute assez puissant. Elenya attendit un instant afin de faire comprendre qu'elle n'allait pas descendre seule de l'embarcation. L'homme sembla se plier à ce petit jeu non sans être un peu amusé. Elle tendit sa main que le paysan prit pour l'aider à descendre. Ce fut avec une grande délicatesse que l'elfe descendit en vérifiant que sa tenue était parfaite posant les pieds nus sur le sol. Cependant, on aurait dit que la nature remplaçait facilement des chausses et l'épargnait dans ses avancées.

« Je vous remercie bien monsieur de ce léger détour pour me mener jusqu'ici en votre fière embarcation. »

L'homme sourit quelque peu en repartant rapidement dans l'autre sens. Elenya lança un regard inquisiteur vers la jeune femme devant le portail, elle ne semblait guère être une employée de maison, sans doute, une mercenaire appâtée par le gain. Elle ne s’estimait pas à la recherche d’argent pour vivre, ce n’était pas la difficulté. Elle était une elfe noble et assez bien placée dans la société. Elle s'approcha tranquillement de la jeune femme non sans présenter sa main au museau de la monture en guise de salutation plus animale. Elle s’approcha alors de la jeune humaine en s’inclinant très légèrement, elle serra le poing droit au niveau de sa poitrine en posant son autre main dessus dans une salutation des plus classiques pour une elfe.

« Mané dé shara … salutation mademoiselle, je suis Elenya de la maison Ataliel. Je suis enchantée de vous rencontrer madame ? … »

Dit alors Elenya d’une voix douce et chantante. Elle avait prononcé quelques mots en elfique, mais elle avait traduit par principe et par respect pour son interlocuteur. Elle ne pensait pas qu’une humaine puisse parler l’elfique. Sans vraiment se rendre compte ou sans faire attention, un œil averti pouvait remarquer que dans un rayon de trois ou quatre mètres autour de l'elfe, l'herbe semblait comme pousser bien trop rapidement pour être naturel. Elle regarda autour d’elle doucement comme si elle guettait l’arrivée de quelqu’un.

« J'imagine que vous vous êtes fait annoncer ? »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mer 1 Juin 2016 - 18:31

Combien de temps depuis Vraorg ? Combien de temps depuis la mort de son père, combien de temps depuis qu'il avait perdu l'envie d'exister ? Arakjörn Nygdmer, le dernier sorcier de sa caste, ne savait pas. Il était entré dans une noire période de sa vie ou il passait son temps a vivre le plus pauvrement possible, a ruminer les erreurs du passé et a cracher sur quiconque osait lui adresser la parole en employant le mot "petit" ( enfin cela ne changeait pas vraiment de d'habitude ). Cependant l'été approchait, et avec lui une certaine envie d'aventure qui commençait a titiller le petit magicien de l'intérieur, il sentait que quelque part, le mal attendait son heure, que des créatures détruisant l'équilibre du monde par leurs simples présences existaient toujours, des esprits peut être plus, mais autre chose... tapis dans l'ombre, que ce soit chimères ou dragon rouge, ou même rien du tout, cette perspective avait alors rouvert les yeux du petit bonhomme, lui rappelait qu'il avait un objectif et qu'il avait, et il le croyait fort, plus que tout autre un impact sur la modélisation du monde.

Durant l'entier moi d'avril, Arakjörn avait erré sans but, s'amusant a arnaquer des gardes, ou désintégrer quelques bandits inexpérimentés qui lui sautaient dessus dans un chemin de campagne, le petit homme s'ennuyait. Mais petit a petit il sentit revenir en lui cette soif d'aventure qui nourrissait ses ambitions, il sentit le besoin de ressentir l'adrénaline, il sentit de nouveau, a son grand damn, le besoin de défendre une cause. Pour cela il allait falloir commencer par la trouver, et arrêter de vivre comme le dernier des demeurés, il allait peut être avoir besoin d'argent,et ainsi Arakjörn se mit a rechercher du travail...

C'est dans un village non loin de Gloria qu'il lut un annonce de recrutement pour escorter un certain Tex contre une somme importante d'or. L'homme en question était apparament riche, et s'il était riche et avec un peu de jugeote il ne se contentait pas d'accumuler de l'argent, mais aussi des objets ou des écrits de valeur, et c'est bien le genre d'objet qui intéressait Arakjörn. Aussi il entreprit de se diriger vers le domaine de son nouveau commanditaire. L'article stipulait que les mercenaires recrutés devaient être compétents. Arakjörn n'étais pas mercenaire de profession, il n'en avait... pas tout a fait la carrure pour être exact, mais il ne pouvait s'empêcher d'imaginer "Le grand Arakjörn Nygdmer, le plus dangereux mercenaire et chasseur de prime de tout le pays" avec quelques étoiles dans les yeux. Peut être n'est-ce qu'un rêve, mais il savait qu'il avait les compétences requises pour être de cette mission, et malheureux seront-ceux qui ne le croiront pas sur parole !

Après quelques jours de marche en direction du domaine, il arriva aux alentours d'une petite forêt qui menait a la fameuse demeure, il fut cependant assez maladroit pour s'y perdre et arriver dans les champs du domaine, dans lesquels il trébucha cinq fois faute d'avoir un sol approprié a ses sandales si spéciales, il passa un peu moins d'une heure a sortir des champs car ne voyant pas au-delà des vignes a cause de sa petite taille, il ne pouvait que foncer tête baissée dans les végétaux, écorchant sa peau et ses vêtements, en regrettant de ne pas pouvoir mettre le feu aux cultures sans risquer de ne pas être embauché. Si quelqu'un avait été a proximité des vignes a ce moment là, peut être aurait il entendus un :

-Saleté de saleté de plantes !

assez expressif sur la situation du petit magicien. Cependant malgré ce petit accident, le petit homme retrouva son chemin pour regagner la route qui menait a la demeure en elle-même, sur laquelle, de peur d'arriver en retard, il continua a courir.

C'est donc avec un certain retard qu'un petit nabot essoufflé, dont la tête était ornée d'un gigantesque chapeau pointus, le cou d'une écharpe sale et avec un maigre corps enveloppé d'un épais manteau brun ( qui l'étais plus a causes de traces de terre que de couleur naturelle ) arriva devant le portail d'une grande demeure. Il distingua alors deux autres arrivantes, une humaine et une elfe, aperçut sans faire attention le piaf qui se baladait au dessus de leur têtes et ignorant la croissance accélérée de l'herbe a leurs pieds. Il les regarda alors tour a tour, puis, entre deux souffles, le nabot prononça, plus pour lui même que pour les autres :

-Il me faut... un cheval...

Là-dessus il s'approcha du portail et de ses interlocuteurs , auquel il se présenta, oubliant la distance qu'il tenait habituellement avec les elfes, et ses propres manières anti-sociales.

-Bonjour, je suis Arakjörn Nygdmer, je viens pour l'annonce.. vous aussi non ?

Il n'obtint pas de réponse immédiate, peut être étaient-elles surprises par son apparence ? peut être par sa taille ? Peut être... se moquaient-elles de lui ? Pensant qu'il n'avait pas sa place ici ? Peut être qu'elles se sentaient immédiatement supérieur a lui ? Peut être que...

Il n’eut pas le temps de repartir dans ses hypothèses farfelues qu'il se rendit compte qu'un homme était sorti du domicile de Tex pour se diriger vers le portail. Peut être était-ce Andrélui-même, il n'avait pas les yeux pour distinguer autre chose que sa silhouette, mais il se remit en une position plus professionnelle en secouant un peu son manteau sale, plongeant son nez dans son écharpe et tirant son chapeau pointus sur son crâne en s'assurant qu'il y était correctement accroché. ainsi vêtus seuls ses petits yeux verts étaient visibles, lui donnant cet air mystérieux qu'il aimait tant, il chercha rapidement le regard de ses probables futurs compagnon, et attendit que quelque chose se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 2 Juin 2016 - 18:15

* Perso pnj : Siegfil d'Aramon *


Par Vraorg ! Il n'était pas spécialement ravi à l'idée qu'ils en soient réduit à faire appel à des mercenaires, mais ce n'est pas comme s'ils avaient vraiment le choix depuis que les gardes du domaine avaient prit peur, en retrouvant deux cadavres des leurs accompagnés des dîtes lettres de menaces cryptées magiquement à l'adresse d'Andrée, et pas des cadavres tués proprement en plus… A se demander presque qu'est-ce que lui même fichait encore là… Enfin il en connaissait très bien la raison après tout, mais en somme ils n'avaient pas eu le choix, étant bien l'un des rares à avoir accepté d'accompagner André jusqu'à Gloria malgré les menaces de renvoi adressés aux gardes il fallait donc recruter des mercenaires pour aider, et espérer qu'ils soient fiables… Et les dit mercenaires, et que pas que des mercenaires d'ailleurs se trouvaient juste devant le portail ouvrant sur le domaine…

Il avança donc vers eux munie d'une armure de plaques oui, mais pas un modèle qui faisait passer son porteur pour un géant, ou quoi que ce soit du genre. Non il était vêtu dans une armure de plaque assez légère recouvrant tout de même une bonne partie du corps, à sa ceinture une rapière d'un côté, un petit bouclier de l'autre, et un arc dans le dos. Il n'avait pas vraiment l'allure d'un garde, sa gestuelle et sa manière d'être ressemblaient plus à celle d'un noble, mais il n'empêche que ce fut lui qui ouvrit le portail d'un geste assuré avant de s'avancer ensuite de quelques pas envers le nouveaux arrivants avant de dire en s'inclinant d'un geste fluide.

« Salutations mesdames, et… Messire ? » Demanda t-il hasardeux à la fin à Arakjörn se demandant si l'autre était un enfant, ou un nain, il arrêta dans tout les cas de s'incliner avant de dire la dame elfique, la nordique, puis l'homme de petite taille.

« Siegfil d'Aramon, je suis disons l'homme de confiance de ce cher André Tex, veuillez l'excusez mais il tient à ce que je m'occupe moi-même de ce genre de "salutations", avant de lui présenter quiconque. » Dit-il en jetant au passage un coup d’œil à quelque chose de trouvant dans sa main avant de refermer le poing, oui c'est bien ce qu'il pensait… Rassuré il poursuivit à l'égard de la dame elfique.

« Ce sera en tout cas un plaisir que vôtre compagnie madame. Vôtre beauté fait tout à fait honneur aux vôtres, et je suis certain que vôtre esprit est tout aussi aiguisé que les traits de vôtre visage sont raffinés. » Lui dit-il d'un ton assez galant confirmant qu'il avait des origines visiblement bien établies avant de dire à l'égard de Sighild, et Arakjörn. « Et vous comment vous nommez-vous ? Je n'ai pas le plaisir malheureusement de savoir qui vous êtes. Mais j'ai ouï dire que les glacernois étaient un peuple fière, et honorable entre tous, tandis que vous mon brave… Veuillez m'excuser de cette question, mais d'où provenez vous ? Et quels sont les talents qui vont vôtre fierté de mercenaire ? » Après tout il avait du mal à voir en quoi le nain serait utile en tant que combattant de première ligne par exemple, par contre c'était probablement un bon mage il se disait… Enfin il espérait. Au fond il devait avouer qu'il appréciait aussi être en compagnie de gens de basses extractions, mais il n'était pas là pour s'encanailler, de plus cela lui avait déjà apporté assez d'ennuis par le passé. Enfin autant ne pas trop faire traîner les choses... Il reprit donc la parole à leurs égard à tous.

« Enfin sur ce avant que je vous mène à nôtre cher André auriez-vous des questions à me poser à tout hasard ? Ne vous inquiétez point et faîtes moi moi confiance pour y répondre, de plus quand il vous verra arrivé je pense qu'il appréciera que nous partions assez vite rejoindre Gloria, disons que Tex est assez pressé d'en finir... » Dit-il d'un ton confiant même si intérieurement il ne savait pas vraiment comment prendre tout ceci, tout ce qu'il savait c'est qu'André semblait plus que désireux d'en finir vite effectivement, au passage il se dit qu'il était chanceux de ne pas devoir supporter la présence d'un noble humain, elfique encore ça allait, mais disons qu'il avait une petit grippe à l'encontre des nobles des autres races depuis les dernières années.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 2 Juin 2016 - 18:19



*Jet mystère pour Sighild.*

Modificateurs =>

-Aucune bonus.

Compétence utilisée : Perception niveau Très Bon. Taux de réussite 65.

Total taux de réussite : 65

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 65 ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.




Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 2 Juin 2016 - 18:19

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 3 Juin 2016 - 9:30

La première personne à arriver était une elfe. Et pas une elfe vêtue simplement. Sighild eut l'impression sur le goût de voir débarquer une des gardes de l'empereur, un ou une de ceux qui montaient la garde au palais impérial, car ses habits étaient d'une facture supérieure à ce que portait les Rôdeurs par exemple. Et venir en chariot rendait la venue de cette elfe un peu atypique. Tranquillement, la Nordique attendit que l'elfe se rapproche pour voir si elle venait pour l'annonce ou autre chose. Elle eut rapidement sa réponse quand cette dernière approcha et se présenta, débutant sans doute un salut elfique, car Sighild ne comprit un traître mot à ses premiers mots. Au moins parlait-elle en langue commune.

Sighild s'apprêtait à répondre quand elle eut l'impression de voir l'herbe plus haute que toute à l'heure. Hum, sans doute n'avait-elle pas fait attention à l'arrivée de l'oreille pointue.

''Salutations... Je suis Epervier''

Elle s'apprêta à confirmer qu'elle était là effectivement pour l'annonce quand un drôle de bonhomme approcha. Un instant, Sighild crut avoir affaire à un gosse, autant en raison de sa taille minuscule que par son accoutrement étrange. Elle ne put s'empêcher de marmonner.

''Un gamin ? ''

Mais à entendre sa voix et qu'il venait lui aussi pour l'annonce, ce doute se balaya rapidement. Par contre, elle restait encore sur sa surprise quand à la taille du nouveau venu. Elle avait l'habitude d'être toujours la plus grande parmi bon nombre d'Armandéen, approchant les deux mètres. Mais là, celui-là était bien la plus petite personne adulte qu'elle voyait. Elle clignait encore des yeux devant cette surprise quand il se présenta. C'était une farce sa présence ou quoi ? Il venait pour l'annonce ? Elle espérait que ses talents dépassaient largement ce qui lui manquait en taille.

Du mouvement coupa court à ses réflexions et elle vit, sans doute comme ses deux autres compères, la venue d'un homme en armure et armé. Sighild étudia sa venue jusqu'à ce qu'il ouvre le portail... S'il était en armes, devait-on redouter quelque chose ? Ou était-ce de la prudence liée à leur future mission ? Le pseudo chevalier se présenta et il exécuta un geste subtil et très discret. La Nordique eut le temps de voir un petit objet rond et métallique : une pièce. Et pas n'importe laquelle : une pièce de passeurs. Elle se retint de sourciller. Leur commanditaire devait vraiment être dans de beaux draps pour que Siegfil d'Aramon, l'homme de confiance de Sieur Tex, s'assure en personne que les trois nouveaux venus n'étaient pas un danger

Comme il parut rassurer, il reprit la parole en s'adressant mielleusement à l'Elfe puis enfin à Sighild et le... enfin, Arakjörn quoi. Sighild se présenta donc, répondant par là même à Arakjörn Nygdmer pour ce qui était de son nom

''Je suis Epervier. Et mon peuple est tel que vous le décrivez en ces deux mots''

Puis quand l'homme de confiance évoqua le désir de son maître à vouloir partir vite pour que toute cette histoire se termine au plus vite, Sighild entreprit en effet de demander quelques petites choses...

''Si vous êtes rassuré que nous ne sommes pas une menace autant pour vous que pour Messire Tex, j'aimerai savoir les dangers réels qui nous attendent. Car vous conviendrez qu'il ne s'agit pas d'une banale escorte... Vous venez en personne vous assurez que nous ne venons pas en néfaste, et vous confirmez de votre bouche que Messire Tex soit partir au plus tôt et que tout se termine vite... Pour être pressé de la sorte, il ne peut être que comme un gibier traqué et acculé. Alors à quoi devrons nous nous attendre sur la route ? Car mieux nous connaîtrons le ou les dangers et mieux André Tex sera assuré d'arriver en vie à Gloria....''

Si là les choses n'étaient pas claires... Le coup de la pièce et l'empressement d'André Tex ne pouvait n'être qu'un signe pour Sighild que le pauvre sir se retrouvait dans une sacrée situation....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 3 Juin 2016 - 17:28

«   »   «   » 
 «   » 

« et bien dame énerver, c'est un plaisir de vous rencontrer, voilà un sobriquet des plus rares pour une humaine.  »  

Dit alors Elenya en réponse à la présentation de ma demoiselle. Elle entendit ensuite des bruits de pas dans leurs directions, alors elle tourna son regard et regarda le petit homme qui paraissait plus être un manant en guise de quelques pièces pour vivre qu’un combattant émérite. Elle ne put se retenir de lever un sourcil perplexe non à la taille, qui ne voulait rien dire pour elle, mais plus pour l’état déplorable de ses vêtements, sans compter qu’il était apparemment en âge. Les loques, qui lui servaient de vêtements, étaient boueuses, abimés et d’une qualité médiocre à ses yeux. Elle le regarda de haut en bas en prenant un air de pitié. Elle hésita un petit peu, mais à la réflexion du petit homme sur le besoin d’un cheval, elle leva un doigt en ajoutant quelques mots. 

« Un bon bain et des vêtements propres ne serait pas un luxe également si je puis me permettre sir Nygdmer. Je suis quoi qu’il en soit honoré de vous rencontrer. Nous sommes en effet ici pour la petite annonce.  »  

Dit alors l’elfe avec un petit sourire gêné. C’était assez troublant de dire ce genre de choses en société, même si elle n’était pas dans la grande société entourer de noble, sinon, elle se serait pas permise. Elle remarqua que le petit homme était parti dans des reflexions, mais elle n’en fit guère grand cas. Elle s’écarta quelque peu en voyant Arakjörn s’épousseter comme un mal propre, elle avait elle une tenue impécable, alors elle ne voulait pas être dégoutante en rencontrant un riche propriétaire terrien humain. Elle trouvait qu’il avait une dégaine un peu étrange à se cacher le visage, peut-être était-il si disgracieux que cela ? Elle avait entendu dire que les humains n’étaient pas très charmants dans la moyenne, mais elle n’était sans doute pas trop bien placé pour juger en tant qu’elfe. Elle sourit poliment en remarquant le regard du petit homme dans le sien avec une légère gêne, avant de se tourner vers la porte qui semblait s’ouvrir sur un homme en armure.

« Bien le bonjour sir, seriez-vous chevalier ? il me semble que c’est un titre honorifique parmi votre peuple et la description en est un homme en armure lourde de la sorte il me semble.  »  

Demanda alors poliment sur une voix chantante et douce Elenya à l’homme qui sortait du portail avec sa belle allure. Elle s’inclina légèrement en faisant le signe habituel de salutation. Elle serra un poing contre sa poitrine en posant sa main dessus.   

« Quoi qu’il en soit, je suis honorée de vous rencontrer sir d’Aramon, vous n’avez pas à vous excuser, il est compréhensible que nous soyons reçu par votre personne, surtout si sir Tex craint à sa vie.   »  

Elenya regarda un bref instant ce que tenait Siegfil dans sa main, mais sans faire grand fait de l’objet. Elle sourit plus légèrement en inclinant la tête à nouveau lorsqu’il lui adressa la parole en particulier.

« Ce sera un plaisir de vous savoir à mes côtés également sir d’Aramon. Aurions-nous le plaisir de votre compagnie en ce périlleux voyage ? Si vous continuez avec vos compliments vous allez me faire rougir. »  

Dit alors la noble elfe avec un sourire sans rougir aucunement habituée à des réunions politiques de haute volée ou des soirées du même acabit.

« Je tâcherai de mettre mon intelligence et mes autres dons au service de cette cause. Il nous faudra certes quelques informations utiles. »   

Elenya remarqua que l’homme ne demanda pas ses dons, il semblait les connaitre ou alors elle était déjà connue de ce côté de ce continent pour ses dons magiques ou les nombreuses batailles auxquelles elle avait participé. Elle regarda alors la femme à ses côtés, puis le petit homme, et enfin le chevalier. Elle se demanda alors comment un combat pouvait se mener, mais cela dépendait surtout des ennemis qu'ils allaient rencontrer.

 «  Un excès de célérité serait sans doute nuisible a la bonne marche de notre escapade. »  

Prévint lors l'elfe en levant une main en guise de mise en garde. Il n'était pas question de manquer cette mission, pas pour la récompense, mais surtout pour l'homme en lui-même.

«  Je serais bien heureuse que nous parlions voyage faisant de votre peuple dame épervier. »  

Dit alors avec un sourire l'elfe lorsque Sighild se présenta au chevalier d'Aramon.

«  J'imagine bien que malgré la soudaine paranoïa de votre employeur sir d'Aramon, vous savez fort bien qui vous menace. Il n'en sera plus facile de nous le dire maintenant. Comment avez vous prévu de voyager exactement ? Car je n'imagine pas sir Tex marcher trois jours durant, et même si c'était le cas, il serait mieux de le déguiser en valet pour que quelqu'un prenne sa place. Combien serons nous exactement ? »  

Elenya regarda les attributs de chacun en se frottant le menton.

«  Je serai à midi stance du danger, sir d'Aramon sera au corps à corps j'imagine, et quand à vous deux ? Quelle place serait la plus appropriées ? »  




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 3 Juin 2016 - 22:46

Si Arakjörn avait été un peu secoué par son impitoyable combat avec les plantes de ce domaine, ce n'était rien par rapport avec ce que sa patience et son contrôle de soit allaient endurer durant le reste de la journée. A peine arrivé que déjà les piques fusaient, et comme il s'y était instinctivement attendus, de l'elfe, qui avait commencé par le regarder de haut en bas avec un air dégouté qui lui donna lui-même la nausée, puis par critiquer ses vêtements ! Très bien, pour l’hygiène lui-même comprenait, vivre comme un pauvre avait ses défauts, et se débattre avec des végétaux dans la boue y était également pour quelque chose. Cependant, elle osait critiquer ses VÊTEMENTS ? Mais enfin ? Il avait un super chapeau qui était de très loin sa plus grande fierté ! Que pouvait-elle donc reprocher a un si joli chapeau ?! Et son écharpe, quoiqu'un peu sale, l'étais aussi ! Et son super...morceau de manteau trop grand ? Il n'y avait rien a faire non, Arakjörn avait beau retourner la question dans tout les sens, il ne pouvait pas s'imaginer vêtus autrement... Peut être souhaitait-elle partager "l'ancestral" savoir de son peuple au sujet de la beauté ? Comme si il allait l'écouter ! Bien qu'il ne pouvait s'empêcher de constater qu'elle n'avait pas le même style vestimentaire que lui, et qu'elle même possédait un visage des plus appréciables, il ne pouvait reconnaître sa raison, et encore moins sa permission a le dévisager ainsi sans cacher ses pensées. Il se prépara donc a critiquer, en retour, son physique mais rien ne lui vînt, il se contenta donc de justifier son... éphémère... manque d'hygiène avec un "humf" suivit d'un :

-J'ai eu quelques accidents avec des bandits sur la route, je n'ai eu aucun problème a m'en débarrasser mais mes mouvements d'esquive n'ont pas été sans conséquences par ce temps de mai. Enfin, ravis de vous rencontrer mesdames.

Il savait qu'il était stupide de croire qu'elles avaleraient un tel mensonge, mais il pourrait ainsi voir si elles avaient une pointe de jugeote en fonction de la lueur de leur regard, qui serait, comme il s'y attendait, amusée ou perplexe, d'autant plus qu'il n'avait pas plut depuis de nombreux jours.
Il était cependant content de lui-même car il avait réussit a employer le mot "mesdames". Bien, il progressait en politesse et ainsi en hypocrisie, qu'il prouva en montrant un léger sourire a ses interlocutrices loin d'être sincère, notamment a celle qui avait laissé échapper un : "Un gamin ?" qu'il fusilla du regard.

Il ne manqua pas cependant d'écouter attentivement l'homme de main de Tex, qui se présenta et bien que parlant avec franchise et personnalité, présenta évidemment le baratin habituel des présentations et des compliments divers et variés, toujours adressés aux fameux elfes... Il apprit cependant qu'"Épervier" était d'origine nordique, ce qui ne l'étonna pas, mais lui fit songer a ses propres origines...

-Je suis Arakjörn dernier membre de la caste Nygdmer. Peut être en avez-vous entendus parler ?

Il marqua ses paroles d'attention pour la nordique, c'était peu probable car sa famille avait sombré dans l'oubli depuis bien des années, mais peut être qu'elle eu vent de son ancienneté et de sa puissance et importance dans les armées du royaume humain, après tout l'ancien repaire des Nygdmer était très proche de Glacern. Il continua cependant sur sa lancée :


-Bref, je ne suis pas encore très connus mais je peux vous garantir que vous vous souviendrez de moi dans les années qui viennent, je suis un fier combattant et j'ai de rares dispositions pour la magie qui pourront vous être utiles, que ce soit au combat ou... pour effacer les marques que laisseront nos ennemis.

Il avait atténué la force de sa voix en fin de phrase, il détestait le travail de guérisseur et l'odieux souvenir de batailles manquées contre les alayens, ou on l'avait forcé a rester a l'arrière pour soigner les blessés en raison de son "manque de physique", refaisait ainsi surface et faisait rosir légèrement ses joues de honte, mais il avait heureusement tout son accoutrement pour cacher ce petit défaut qui atteignait sa fière allure de magicien surdoué.

Suite a cela il laissa le fameux Siegfil d'Aramon mettre les choses au clair, et la nordique poser une question bien intéressante au "chevalier" comme l'appelait l'elfe... Il laissa finalement couler d'elle même la conversation, sans broncher ni n'ouvrir la bouche, fouinant avec son nez pour s'assurer que son écharpe s'y accroche bien et observant tour a tour ses "'compagnons", en observant avec un certain dégout -qu'il se garda bien de montrer- pour les paroles de l'elfe a exposer tout sur tout, et échanger politesses inutiles... Mais finalement elle s'adressa a lui. Il eu d'abord l'envie de répondre ironiquement, mais cela n'étant qu'une perte de temps supplémentaire, il enchaîna :

-Je serai en meilleur position pour vous soutenir si je me trouve a l'arrière, proche du centre du convoi, je n'ai pas d'armure et je ne suis pas... au meilleur de ma forme physiquement parlant.

Il détestait avouer son handicap physique, mais il n'avait pas trop le choix ici, et bien qu'il essaye de tourner les mots autrement il avait peur que cela inciterait au rire. Il s'empressa donc de faire évoluer un peu la conversation.

-Bien, et si nous allions discuter de cela a l'intérieur ? J'aimerai rencontrer ce cher Tex le plus vite possible.

Il n'en était rien, il avait cependant bien envie de voir quelle richesses ce fameux André cachait dans sa demeure... Espérons qu'il aurait le temps de fouiller quelques bibliothèques avant de partir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Sam 4 Juin 2016 - 19:10

* Perso mnj : Siegfil d'Aramon *


« Non je n'ai malheureusement pas le plaisir de connaître vôtre caste mon brave. » Dit-il sincère à l'adresse d'Arakjörn quand ce dernier lui demanda, avant d'ajouter néanmoins. « Mais si vous désirez pallier à mon ignorance sachez que je suis tout ouïe. » Avant d'ajouter au sujet des talents du petit mage. « Un guérisseur est un soutien tout à fait honorable surtout que les blessures risquent de ne point nous épargner pour peu que nous jouions de malchances, quand à un mage de combat cela peut toujours être utile. » Puis à l'adresse de la dame elfique.

« Je suis chevalier il est vrai gente dame, mais un chevalier un vrai n'est pas quelqu'un qui est qualifier de chevalier par un arrangement entre nobles, mais quelqu'un qui prouve sa valeur par ses actes qu'importe son origine selon moi. » Dit-il tout à fait sérieux sur ses propos qui semblaient étranges énoncés par un noble comme lui. Il reprit d'ailleurs. « L'honneur est miens damoiselle, et je vous remercie de vôtre compréhension. Sachez que j'espère qu'en dépit du danger, toute cette affaire saura ne point vous être trop désagréable, mais je suis certain que cela sera largement faisable pour une mage comme vous. » Dit-il en s'inclinant à son tour, disons que ce genre d'échange de politesses il n'y était plus trop habitué depuis un certain moment pour quelques raisons tout à fait personnelles donc cela le changeait plutôt agréable, avant d'ajouter.

« Ma compagnie ? Ma foi il serait vil de toute manière de ne pas être au côté de mon ami Tex pour protéger ce dernier. Je serai donc à vos côtés bien entendu pour vous offrir mon assistance, quand à ces compliments madame soyons franc, je suis sincère, mais vous devez sans doute entendre bien plus de la part de gens bien plus digne de vôtre compagnie que moi. » Dit-il toujours aussi poli, et courtois avant d'ajouter au sujet de la célérité imprudente.

« Il faudra expliquer cela à André, il n'est pas du genre à confondre aller vite, et se précipiter mais disons que je comprend sa peur. Ce n'est pas tout les jours après tout que l'on a la peur au ventre en pensant que l'on peut mourir à n'importe quel instant. » Ajouta t-il ensuite calme, avant tout de même de préciser. « Et la prudence que vous proposez est tout à fait appréciable dame Elenya, pour ma part je suis entièrement de vôtre avis… » Puis il les laissa un peu parler entre eux, et la nordique se prononca...

Oui Siegfil avait déjà vu les glacernois à l’œuvre, un peuple fort et robuste non dépourvu d'un certain honneur il n'empêche. Et les femmes de leurs peuples étaient autant des guerriers que les hommes, totalement à égalité dans des domaines comme celui-ci, pour sa part cela le dérangeait aucunement au fond… Cela changeait des femmes servant souvent de pot à fleurs dans la noblesse humaine entre autres. Par contre il réfléchit bien à la réponse qu'il pourrait présenter aux questions légitimes de la glacernoises même si pas forcément très faciles pour lui...

Questions qui étaient appuyés par la dame elfique aussi. Tout en demandant pour sa part comment ils comptaient voyager du coup… Oui ils avaient bien une idée de comment voyager, donc autant répondre à tout ces questionnements dans la foulée. Et puis il se dit qu'il valait mieux les prévenir de toute manière, après tout comment pourraient-ils protéger André efficacement s'ils étaient dans l'ignorance de la menace ?

« Je soupçonne l'un des concurrent d'André d'avoir engager des disons… Assassins pour l'occire. Ou bien un ennemi qu'il s'est fait dans la théocratie d'antan lorsqu'il rejoignit le protectorat, mais en somme oui ce sont des vils assassins qui en veulent à sa vie selon moi… Pas le genre à vous affronter de face sauf si nécessaire mais à attendre le moment propice pour frapper, il va falloir donc faire preuve d'une certaine prudence. » Il leur laissa ainsi quelques instants pour digérer l'information avant de poursuivre… « Sire Tex et moi étions d'accord pour que ce dernier voyage dans une voiture tirée par des chevaux pour être protégé pendant le voyage. Pendant ce temps nous suivrions le mouvement non loin à cheval, ou tranquillement assit avec lui. » Puis il ajouta au sujet de la formation.

« Si nous avons besoin de nous battre cela semble effectivement une bonne idée dame Elenya. » Avant de conclure à l'adresse d'Arakjörn puis d'eux tous avec cordialité.

« Sur ce que je suis d'accord pour que nous rentrions tous dans la demeure de mon ami Tex. Ce sera sans doute un meilleur endroit qu'ici après tout pour débuter les préparatifs de cette escorte, et aussi pour discuter si d'autres questions vous venez en tête, de plus il est temps que vous rencontriez ce cher Tex, de ce fait je vous invite à me suivre gentes dames, et messires. » Dit-il en les invitant à le suivre alors qu'il s'engagea vers la demeure par le chemin pavé qui y menait, et qui se trouvait non loin de plusieurs champs de vignes.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Dim 5 Juin 2016 - 12:27

Sighild ne put s'empêcher d'afficher un léger sourire quand à la remarque de son surnom. Sans doute que les sens aiguisés d'un petit rapace convenait mieux à des elfes qu'à des humains. Mais en même temps, les Hommes préféraient prendre des sobriquets qui percutaient, qui donnaient de l'importance. Pas Sighild.

''Rare peut être, mais qui me colle bien. Il est surtout sans prétention et ne cherche pas à donner une image qu'on ne possède pas. ''

Si elle s'était surnommé aigle ou dragon, là oui elle se serait donnée une image qui ne lui correspondait pas du tout. Puis quand l'elfe posa ses yeux sur le... nain, comment ne pas l'appeler autrement, la Nordique manqua de pouffer devant les réflexions de sa nouvelle compagne. Il était clair que le dernier arrivant ne brillait pas de propreté. Donc le dénommé Nygdmer se contenta d'apporter de sommaires explications. Et après un regard assassin lancée à Sighild pour l'avoir pris au tout début pour un gosse, la jeune femme se permet de faire remarquer quelque chose vis à vis de son histoire.

''Des esquives dans les hautes herbes ou dans les vignes ? ce n'est pas une honte d'avouer que vous avez pris un raccourci inopiné pour venir jusqu'ici...même après avoir croisé des brigands''

Elle se retint de lui faire un sourire moqueur, qu'elle eut bien fait de pas sortir quand il évoqua le nom de sa caste. Elle leva un sourcil et crut en effet reconnaître ce nom. Bien des choses s'apprenaient chez les Nordiques. Pour avoir sombré dans l'oubli, c'était plus que de l'oubli. Un vieux clan qui connaissait la magie à une certaine époque et quand la malédiction
draconique tomba sur la lignée des Svenn...

''A peine murmuré...Il y a des choses que mon peuple a su se défaire pour totalement s'en passer.''

Elle évoquait la magie, mais elle n'était pas certaine que le nabot soit réellement un magicien, ou alors maîtrisait il quelques sorts. La magie de toute façon chez les Glacernois avait été vite mis sur le côté pour se concentrer sur autre chose : la vie dans les montagnes.D'ailleurs le jeune homme confirma qu'il maîtrisait la magie dans un léger excès de fierté dans sa notoriété.

Elenya parut déjà très bien s'entendre avec Siegfil. En même temps, ils causaient la même langue de nobliau, donc un peu normal selon Sighild que les échanges oraux se passaient déjà bien entre eux. Mais ce qui intéressait plus Sighild était la réponse à ses interrogations. Elles arrivèrent d'ailleurs de la bouche du messire chevalier.

''Je vois... Mais ainsi, nous savons déjà à quoi nous attendre et votre présence ne sera pas de trop parmi nous pou raccompagner Messire Tex''

L'idée de voyager en chariot la gêna un peu. Un lourd équipage ralentirait l'escorte. Mais bon, si a la fin elle était gracieusement payée... A son tour d'évoquer sa place future.

''Je peux aussi bien me trouver en avant comme sur les côtés. Je serai assez mobile pour jouer les éclaireurs, au besoin. ''

Et puis elle aurait 'Cha qui sera de la partie pour surveiller les cieux, un atout non négligeable pour la jeune archère. Puis il fut décidément de rentrer dans le domaine pour aller voir le Sieur Tex. Le groupe suivit donc Siegfil dans le domaine.

Une fois le portail franchi, de grandes étendues viticoles s'ouvraient à eux. Pour être un riche propriétaire terrestre, il était riche le messire Tex aux yeux de la Nordique, qui connaissaient l'engouement de posséder des terres chez les Armandéens. Des hommes travaillaient dans les vignes, désherbant, redressant les plans de vignes, travaillant sur les tuteurs et autres
besognes pour dorloter la future cuvée prochaine. Ce que remarqua Sighild fut le salut qu'accorda Siegfil à ces ouvriers, échangeant des saluts des plus sommaires. Soit il les connaissaient très bien, soit il avait su gravir l'échelle sociale au coeur du domaine pour devenir un proche de Tex. Nul noble donc à le voir saluer les hommes besognant dans les champs viticoles.

Un vrai noble les aurait dédaigné. Elel décida de pas lui demander la raison de cela. La curiosité devait être retenue par politesse et respect envers leur hôte.

Ils ne mirent pas longtemps à rejoindre le manoir, représentant dignement un riche campagnard. A noter la présence de bon nombre de gardes en place et aux aguets, scrutant la moindre suspicion. Même dans son domaine, Tex craignait de se faire avoir... Elle s'adressa à Siegfil

''Quand je vois tous les gardes présents, je commence à me demander pourquoi Sir Tex n'a pas envisagé de prendre ses propres gardes pour son escorte jusqu'à Gloria. Redoute-t-il des corrompus au sein de ses hommes ? ''

Ce qui expliquerait pourquoi il avait opté pour des mercenaires et non ses propres gardes. Elle aurait du mal à croire que c'était le manque d'effectif ou encore l'importance de garder le domaine.Bon, si elle n'obtenait pas la réponse à ses questions, ce ne serait pas un drame.

Ils arrivèrent devant l'entrée principale du manoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 6 Juin 2016 - 16:36

Elenya voyait bien à la tête qui rentrait de plus en plus dans les épaules d'Arakjorn qu'il appréciait mal les reproches, ne sachant pas trop lesquels précisément. Elle se devait bien de le faire, car ses critères pouvaient être un peu larges, mais tout de même. Pourvu qu'il reste à une certaine distance d'elle si l'eau et le savon n'avaient que peu d'effet sur lui. Elle lui sourit avec une légère gêne dans le regard, mais n'ajouta rien sur le sujet à proprement parler. Elle hocha la tête doucement en essayant de prendre une voix qui paraissait la plus crédible possible.

« De féroces bandits oui je comprends. Vous serez d'une grande aide dans les futurs combats dans cette mission sir pourfendeur de maladrins. Nous comptons donc sur vous pour assaillir les personnes qui viendront à nous. »

Dit alors l'elfe en affichant un sourire des plus rassurés, mais peut-être en faisait elle un peu trop sur le côté théâtral. Elle était une femme politique donc le mensonge ou plutôt comment présenter les choses était quelque chose d'habituel.

« Sir Arakjörn, peut-être pourriez-vous parler de votre caste des Nygdmer ? Les connaissances dans les anciennes familles humaines sont limitées. »

Répliqua alors Elenya à la présentation du petit homme. Elle était curieuse des anciennes familles humaines, sans doute par ce que par rapport aux humains, elle était assez ancienne. Une ancienne famille humaine était assez limitée vu qu'elle était âgée de plus de trois cents ans, mais cela, elle le garda pour elle.

« je suis persuadé que cette mission et votre implication resteront mémorable en effet sir Arakjörn. La magie parfaite voilà un domaine où nous serons à même de parler le même langage. voilà un domaine où nous serons à même de parler le même langage. »

Dit alors toute souriante l'elfe, car la magie était quasiment toute sa vie. Elle apprit donc que le petit homme serait un mage et surtout un soigneur, c'était parfait.

« Ne vous inquiétez pas, restez derrière nous et faites votre travail, tout se passera bien. Il s'agira seulement de rester attentif. »

Elenya resta alors d'une voix calme et absolument pas rieuse, il avait la taille qu'il avait et elle n'était pas du genre à rire de l'apparence. Ce genre de choses était surtout pour les humains, car les elfes n'étaient naturellement tous plus ou moins beaux de toute façon. Elle se tourna ensuite vers Siedgfil qui s'adressait à elle.

« Oui, j'ai entendu dire qu'un chevalier fait serment de fidélité à un noble humain et se voit ainsi affublé d'un titre, terres et équipements pour la guerre. Voilà qui est bien original et honorable qui plus est. Voilà qui est toujours là même chose entre la noblesse d'épée qui a prouvé son courage et son abnégation et la noblesse de robe qui se contente de gloire passée ou d'argent sonnant et trébuchant. »

Répliqua alors Elenya en devinant à quel genre appartenait ce dernier.

« Je suis certaine qu'en votre compagnie, cette aventure n'en sera que plus agréable sir d'Aramon. Vos compliments me vont droit au cœur sachez-le, mais je suis certaine que chacune des personnes présentes est aussi talentueux que ma magie l'ait. »

Enchaîna alors dans un rond de jambe savamment orchestré par la jeune conseillère du peuple elfe. Elle offrit alors sa main au bras de Siedgfil, elle aimait bien cette tradition humaine qu'elle avait lue dans un livre.

« cela ne fait que conforter mon avis sur vos valeurs morales en sachant que ce n'est pas qu'un attrait pécunier qui vous poussait à protéger le propriétaire des lieux. Un ami... On peut tout donner pour lui. Je vous rassure, je sais m'entourer d'autres choses que de tête couronnée et de nobles, votre compagnie est des plus appréciables. Les compliments sincères sont des plus rares, vous savez, surtout dans un panier de crabes comme la politique qu'elle soit humaine ou elfique. »

Elenya hocha la tête lentement en réponse à Siedgfil au sujet de la prudence partagée au sujet de la mission. Elle avait bien quelques idées, mais il lui fallait les proposer à la personne qu'elle devait protéger. En tant qu'elfe, elle ne pouvait comprendre la place des femmes dans des tâches subalternes comme la cuisine ou les enfants, elle était une femme influente et aucun homme n'avait à redire sur cela. Elle avait été au front alors elle n'avait aucune leçon à recevoir même des guerriers vétérans.

« Vouloir tuer pour quelques tonneaux de vin ? Je trouve cela bien étrange. Il doit avoir quelque chose de plus pour engager des hommes sans foi ni loi de ce genre. Connaîtriez-vous la nature de ces assassins ? Je doute qu'ils soient légion dans la région à accepter pareil travail en sachant que cette personne à engager des mercenaires. Ces assassins savent donc qu'il y aura de la résistance, et c'est sans doute pour cela que sir Tex offre une telle somme afin de s'assurer de la fidélité de ces derniers. Je me demande également en quoi sir Tex sera plus protégé à Gloria que chez lui, à moins que nous ne sachions pas tout encore ? »

Demanda alors l'elfe en regardant ledit chevalier. Il y avait bien quelques zones sombres dans cette histoire et elle ne manqua pas d'indiquer quelques-uns.

« Je trouve en effet bien plus crédible que ce soit un ancien seigneur ayant perdu son pouvoir par les dernières guerres, mais cela veut dire que les assassins seront de bonnes qualités. Il faudra alors se méfier et s'il ne m'abuse, nous en avons pour des jours. Il vaut mieux éviter de consommer quoi que ce soit venant de l'extérieur, la nature pourrait bien nous aider à survivre deux petits jours. Il faudra rester attentif, car les assassins savent où nous attendre. Une voiture cela conviendra, mais je pense qu'il serait bon que votre sir Tex se déguise et prenne la place de son valet à l'arrière une fois que nous seront partis histoire qu'aucune trahison ne nous fasse défaut. J'imagine que les assassins ont une description sommaire de leur cible, alors sauf si sir Tex est reconnaissable entre mille, cela ne sera qu'une bonne chose. »

Il était évident qu'elle prendrait place à l'intérieur assit pour le voyage, car l'intervention des assassins était supposée et que c'était bien plus agréable pour voyager. Ils avaient bien le temps d'organiser un positionnement dans le combat, mais les places s'étaient toutes seules distribuées naturellement.

« il ne faudra s'assurer que des hommes en qui seul vous avez confiance nous accompagnent. Je gage que le jugement de votre ami ne soit quelque peu altéré en ces instants troublants. »

Elenya appréciait la modestie ou du moins connaître sa place, elle trouvait chez les humains cette façon de se grandir assez ridicule. Elle s'imaginait que cela devait dire qu'elle voyait bien, habile de son arc et légère et rapide. Elle hocha la tête à Sighild qui s'expliquait quant au choix de son surnom, elle n'avait rien à y redire après tout. Elle-même utilisait son prénom et son nom sans utiliser de surnom, même si on lui avait donné un.

« Personnellement, je suis arrivée avec l'aide d'un locaux en chariot jusqu'ici. Il a été assez aimable de m'accompagner, quelqu'un de charmant. »

Quand la demoiselle évoqua sa position, elle se frotta le menton un bref instant avant de rajouter.

« Je pense que les moments risqués seront plus à l'arrêt dans une auberge ou au pire un traquenard comme une branche en travers de la route. »

Elenya suivit alors la petite troupe à l'intérieur du domaine en regardant partout autour, mais elle n'eu qu'un simple regard vers mes travailleurs sans vraiment réagir comme s'ils n'avaient pas d'importance. À peine quelques minutes à traverser les vignes qu'elle se retrouva devant le manoir de sir Tex. Elle remarqua un nombre impressionnant de gardes disposé un peu partout. Elle les regarda sans rien dire en gardant seulement un regard neutre sur eux. Elle répondit ensuite à la réflexion de Sighild au sujet de la corruption des gardes.

« Peut être que certains donnent des informations aux assassins contre quelques menues monnaies. »

Ils pénétrèrent ensuite à l'intérieur du manoir qui semblait être assez neuf, il y avait-il eu un problème qui force à refaire tout le manoir ou encore était-il un nouveau riche fraîchement débarqué qui déclenchait de la jalousie ? Sans doute que la future rencontre allait l'aiguiller sur ce point bientôt. Elle soutint sans aucune hésitation les regards des serviteurs et des autres gardes lors du passage dans les couloirs du manoir de son port de tête haute, ils ne croyaient tout de même pas intimidé une magicienne de son niveau et une haute conseillère du peuple elfe tout de même ? Il fallait croire que la paranoïa du propriétaire avait déteint sur ses employés. Elle passa une main dans ses longs cheveux pour bien les remettre derrière une de ses longues oreilles. C'était en voyant les humains de sa taille ou plus petite qu'elle se rendit compte de la différence physique. Enfin, ils arrivèrent dans un petit salon richement décoré afin d'attendre l'arrivée de sir Tex. Siegfil proposa si l'on voulait quelque chose a boire ou à manger, mais l'elfe répondit par la négative poliment. Si quelqu'un travaillait pour les assassins, elle ne prendrait pas le risque de se faire empoisonner.

« ] Possiblement... Disons que le sieur André ne m'a particulièrement pas détaillé le pourquoi de cette décision. »

Répondit assez perplexe alors Siegfil au sujet des gardes en regardant Sighild en cherchant ses mots




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 6 Juin 2016 - 23:46

Arakjörn se sentait stupide, même s'il ne s'agissait que d'analyser et de comprendre ses futurs compagnons de route, il exposait beaucoup trop la fière image qu'il présentait de lui même aux commentaires dégradants des mercenaires, notamment en ce qui concernait la glacernoise qui a l'inverse de l'elfe, ne savait retenir son sarcasme. Il dut se retenir de ne pas insister et ainsi se tourner réellement au ridicule. Il l'aurait fait sans aucune hésitations dans des conditions normales, car paraître plus faible et stupide qu'il ne l'était réellement était l'une de ses devises, cependant cela ne collait pas du tout avec la situation, car s'il ne se montrait pas sous une personnalité sûre d'elle et dominatrice il serait immédiatement renvoyé, et étant sa première mission en tant que mercenaire il n'en avait nullement envie, d'autant plus que la récompense promettait d'être intéressante...

Il se contenta d'ignorer les moqueries de la nordique qui semblait, du moins dans l'esprit du petit magicien paranoïaque, se retenir pour ne pas rire aux éclats, ainsi que de ne pas trop écouter les paroles de l'elfe, qui, en dépit d'être réellement franche, savait bercer l'égo du petit homme avec perfection...

En revanche Arakjörn ne comprenait pas comment les nordiques avaient pus oublier le prestigieux clan des Nygdmer, soit, il avait mal fini et soit, ils étaient exclus des leurs car trop liés à la magie, mais ils avaient toujours été de fidèles guerriers ! Cependant lui-même devait reconnaître son ignorance en la matière, il n'avait jamais connus autre Nygdmer que son père et n'avait pas ses origines nordiennes... Mais si Sighild s'en désintéréssait complètement, ses autres compagnons semblaient, ou feignaient de l'être, intéressés par ses origines. Il poursuivit donc :

-Je proviens d'une très ancienne famille de magicien qui date de plus d'un millénaire, et même si privés de magie il furent assez vite oubliés, ils comptaient autrefois parmi les plus grands mages de leurs temps, et maintenant que les dragons sont revenus, c'est maintenant a moi de faire revivre le potentiel de leur sang pur et si sensible a la trame...


Il s'arrêta net, conscient qu'il en faisait beaucoup trop, il n'était en réalité pas encore si puissant que ça et savait qu'il n'avait clairement pas exploité la totalité des capacités que lui offrait son héritage. Et il n'avait pas non plus envie d'expliquer que ce "sang si pur" venait de pratiques incestueuses et autres douteuses habitudes qui étaient sans aucun doute la cause de son ... handicap... physique.

-Enfin si cela vous intéresse vraiment je vous en parlerai en route.


Il n'aimait pas non plus l'idée de laisser sa joie de s'exprimer prendre le dessus et commencer a réciter l'intégralité du grimoire écrit a l'ancienne gloire de sa caste, cela le rendrait encore plus ridicule et ce n'était plus ce qu'il cherchait a faire a présent, d'autant plus qu'ils n'en avaient probablement rien a faire. Il fixa le chevalier et l'elfe pendant quelques secondes avant de parler de ses compétences, qui semblait grandement plaire a l'elfe : ainsi elle semblait liée a la pratique de la magie...
C'était intéressant, il n'avait jamais eu de réel rapport avec les elfes, ni avec des magiciens réellement compétents. Il ne connaissait donc ni les capacités qu'offrait la magie elfique, et comme celle-ci était sans aucun doutes bien plus âgée que lui, il la soupçonnait d'être... disons... au moins aussi bonne que lui, et si elle l'était plus encore, alors sans doutes qu'il devrait mettre de coté ses manières anti-sociales et essayer d'en apprendre le plus possible auprès d'elle, car elle avait signalé être tout a fait disposée pour en parler. Il devait cependant faire attention a ce que ses douces paroles d'elfe ne lui montent pas trop à la tête, ainsi il réprima un petit sourire qu'il avait laissé échappé, heureusement étouffé par son écharpe.

Il la laissa alors tranquillement continuer son petit jeu avec le preux chevalier et exprimer tout haut ce que lui pensait tout bas, et pendant qu'elle énumérait ses différentes hypothèses le petit groupe s'enfonçait dans le domaine de Tex... Il se sentit légèrement mal à l'aise lorsqu'il vit le travail que représentait l'entretiens des vignes exercé de surcroît par un grand nombre d'employés, et espérait bien vite partir d'ici avant qu'ils ne remarquent le massacre qu'il avait fait en forçant le passage des végétaux un peu plus tôt.

Suite a cela ils arrivèrent enfin aux portes du manoir, surveillées par un nombre important de garde qui n'étonna visiblement pas que lui. Et Siegfil ne semblait pas très bavard a ce sujet, s'il n'était pas réellement ignorant a l'origine de cette mesure de sécurité supplémentaire. Il vit que les gardes dévisageaient froidement les nouveaux venus et en surprit un autre a pouffer en l’apercevant. Il ne put malheureusement se contenter de simplement lui adresser un regard menaçant, alors il ralentit un peu sa marche de façon a se retrouver derrière son groupe et fit signe au garde, qui mesurait bien 1m90, qu'il l'avait a l’œil par deux doigts partants de ses yeux aux siens. Sans doutes que celui-ci ne put se retenir de rire, car il entendit le bruit d'une armure qui se pliait en deux ( tout comme l'homme a l'intérieur ) alors que le nabot, qui s'était fait distancer par ses compagnons, ne put finir sa menace et galopait a travers les couloirs.

Une fois qu'il eu rattrapé le groupe, il esquiva le regard étonné des mercenaires, ( qui avaient dus l'entendre arriver étant donné que ses épaisses semelles produisaient un son très fort au contact d'un sol dur ) pour finalement arriver a un salon d’accueil dans lequel le chevalier les fit patienter. Lui s'installa sur ce qui semblait être un très confortable canapé en cuir depuis lequel il examina avec empressement les différents ouvrages littéraires qui étaient mis a disposition du visiteur. Mais a peine la joie d'un enfant le jour de son anniversaire s'affichait sur son visage qu'un bruit de porte le fit sursauter, laissant entrer un étrange vieillard fort bien habillé ( mais dont l'originalité des vêtements ne rivalisaient fort heureusement pas avec les siens ). Il reposa tout de suite le bouquin et sauta pieds joints de son siège pour fixer du regard ce qui s'apparentait être son client : le mystérieux André Tex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mer 8 Juin 2016 - 21:47

* Perso pnj : André Tex *

Siegfil était celui à en savoir le plus après André lui-même, mais il n'en savait pas tant que cela, que ce soit sur la nature des dits assassins, ou les raisons véritables qui poussaient ces derniers à vouloir s'en prendre à son ami André Tex, des raisons que ce dernier n'avait pas envie de voir s'ébruiter pour mains raisons, et il espérait bien que les mercenaires à son service ne seraient pas du genre trop curieux, ce n'était peut-être que mineur par rapport au fait de rester en vie, mais tout homme avait ses secrets après tout… Et puis vu à quel point ils seraient payer, et le service qu'il rendrait à l'elfe entre autres ils pouvaient bien ne pas faire leurs difficile pensa t-il toujours aussi angoissé depuis ces derniers temps.

Il se méfiait presque de son ombre en faîte, mais cela n'était qu'un détail, dans tout les cas on l'avait bien prévenu que des mercenaires étaient arrivés, ils étaient trois, bon ce serait déjà assez bien, en plus des quelques gardes de confiances qui avaient accepter de l’accompagner il pourrait bientôt partir à Gloria. Par le Dracos vivement qu'il règle ces histoires. On vînt le prévenir alors qu'il finissait de se préparer qu'ils l'attendaient dans le salon où il comptait les recevoir. Bien… Il souffla légèrement comme pour prendre son courage à deux mains, et s'élança en direction du salon… Quand il pénétra dans ce dernier il prit l'air le plus assuré qu'il avait, il les regarda chacun d'un air pénétrant, et dit calmement à l'égard de l'elfe tout d'abord.

« Mes salutations dame Elenya, je suis content de voir que vous avez répondu favorablement à ma demande... » Puis il regarda les autres mercenaires individuellement eux aussi, la nordique tout d'abord.

« Mes salutations, madame, comment vous nommez-vous ? » Et ensuite à l'homme de modeste taille. « Et vous mon brave, à qui ai-je l'honneur ? » Curieux tout de même, il se disait que l'autre devait être un mage sans doute s'il était mercenaire malgré sa petite taille… Sur ce il s'installa dans un fauteuil en face d'eux pendant que Siegfil se plaça à ses côtés d'un air d'attendre. Et il reprit calmement.

« Je suppose que ce cher Siegfil vous avez dit que je ne comptai pas trop tarder avant d'ordonner le départ… Mais avant je comptai me concerter avec vous mes braves quand au plan que nous suivrons pour ce trajet, et pour l'organisation de ma protection aussi… Après tout vous êtes des mercenaires assez expérimentés pour là plupart, ou des gens de haute éducation. » Dit-il en jetant un court regard à dame Elenya avant de se consacrer de nouveau à tous. Après tout autant être direct il n'avait pas vraiment envie de perdre du temps...

« Et répondre aussi à vos questions si vous en avez. » Dans la limite du raisonnable bien entendu… Après tout vu ce qu'il leur offrait en échange de l’accomplissement de leurs travail ils n'allaient pas faire la fine bouche quand même ? Enfin dans tout les cas il se prépara calmement à la suite. Que ce soit leurs propositions, ou leurs interrogations. Il ajouta d'ailleurs.

« Je comptai pour le voyage le dans une voiture tiré par quelque chevaux pour ma part, cela m'offrira une certaine protection, et je comptai aussi passer par la grande route menant rapidement vers Gloria pour que la voyage ne traîne pas trop. Mais le problème dans tout ceci c'est que j'ai encore bien du mal à décider au final où nous passerons la première nuit de voyage… Car ce sera un moment très délicat, et il est hors de question de la faire à la belle étoile, mais une auberge n'est pas forcément non plus très sûre… Auriez-vous des idées quand à tout ceci ? » Car c'était bien le grand dilemme qu'il avait du mal à résoudre en somme… Et il était le premier à savoir que la peur ne l'aidait pas forcément à voir clairmeent les choses...


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 9 Juin 2016 - 14:25

Il pouvait y avoir bon nombre de raison à des glacernois d'oublier certaines choses de leurs propres clans. Sighild avait appris à ne pas trop se fier à la magie et ce qui expliquerait que dans l'histoire de son peuple, on n'est guère évoqué le clan de Nygdmer. Et non pas qu'elle ne s'y intéressait pas, mais il y avait leur mission. Comme disait le jeune homme courtaud, peut être qu'une fois en route, quand il en parlera... Là pour le moment, elle restait concentrée sur l'affaire, car escorter messire Tex ne sera pas une sinécure, elle le pressentait.

Puis une fois les mondanités passées entre l'elfe et le bras droit d'André Tex, Sighild réfléchissait encore aux paroles échangées entre eux d'eux. Elle avait raison de se demander ce qu'on voulait à un riche vignoble pour qu'il craigne ainsi pour sa vie. Le reste qu'elle conseillait était logique, mais restait à savoir si Messire Tex s'y plierait. Chose certaine était que l'elfe se méfiait déjà des lieux, même de la nourriture présentée. Tex apporta guère de réponse concluante aux oreilles de Sighild, comme elle s'y attendait. Pourtant, il devait savoir. Mais il devait avoir reçu des consignes.

Ils s’apprêtèrent à entrer dans le salon d'accueil quand des pas résonnèrent fortement. Le jeune courtaud arrivait presque en courant. Sighild se demandait s'ils avaient fait une marche avec une si grande allonge de leur foulée pour qu'il soit autant distancer. Non, il avait du regarder ici et là, ce qui expliquait son petit retard. Puis une fois à l'intérieur, le petit mage prit carrément ses aises, lorgnant avec grand intérêt le riche rayonnage contenant bon nombre de livres. Sighild les regarda un instant. Un bref souvenir lui revint quand elle passait du temps avec son père à apprendre à décrypter les lettres et à les dire. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas ouvert un livre. Mais le voulait elle vraiment ?

Enfin, le dénommé Tex vint les rejoindre. Sighild le regarda sans grande insistance pour l'observer avec intérêt, pour voir à quel point il devait se sentir traqué. Il devait bien s'y être préparé car elle ne perçut pas cette peur constante qu'on retrouvait chez les proies acculées. Bah, de toute façon, quand il sera hors des murs protecteurs de sa demeure, il changera sans doute... Tex salua d'abord l'elfe : logique vu son rang, puis demanda à Sighild son nom.

''Epervier, messire''

Aussi simplement demandé que répondu. Puis le seigneur fit part de son souhait de voyage. Visiblement, il se faisait une grande idée mal reçue de comment il devait agir pour arriver entier à Gloria. Elle manqua de hocher de la tête devant une telle simplicité offerte pour ses détracteurs. Mais heureusement, il semblait guetter l'avis de ses futurs escorteurs.

''Messire... je ne souhaite pas paraître déplacée mais votre choix de voyage est un met de choix offert directement pour ceux qui vous veulent des misères. C'est là malheureusement une mauvaise idée que de vouloir voyager dans une voiture. Au mieux si vous tenez à voyager ainsi, je vous suggère le simple chariot, plus discret et d'appliquer la magnifique idée de Dame Ataliel quand à vous rendre méconnaissable. Jouer le valet pourrait s'avérer utile pour vous aider à vous rendre méconnaissance et quitte à être un valet, pourquoi ne pas l'être pour le sieur Nygdmer ? Ce n'est qu'une suggestion parmi d'autres possibles. ensuite passer par la grande route, c'est là qu'on vous guettera en premier Il faudra prendre des chemins secondaires. Et quand à passer la nuit si vous cherchez à planifier vos nuitées, alors que votre domaine a sans doute des espions en place, rien de tel pour vous avoir au premier tournant. Non, on devra dormir à la belle étoile, le temps n'étant pas si mauvais que cela, et puis, rien ne vous empêche d'avoir une tente. Monter la garde ne sera pas un soucis pour nous trois...''

Normalement, mais comme elle ne connaissait pas ses deux compères, elle espérait ne pas se tromper sur leur capacité à mener une garde de quelques heures.

''Et j'aurai des questions en effet.... Qui vous en veut et pourquoi ? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 10 Juin 2016 - 12:36

On ne pouvait pas refaire la femme politique qu'Elenya était. Elle avait une grande habitude de discussions houleuses, tendues, et elle représentait la race elfique par sa présence pour commencer et par sa fonction ensuite. Cependant, ce n'était pas ici ce sur quoi elle allait jouer, elle était présente dans cette mission pour raison personnelle. Elle n'estimait pas s'être vraiment moquée de la personne de petite taille, tout au plus avait-elle donné quelques conseils, mais il était vrai qu'il n'était pas de première fraîcheur. Elle se contenta alors de lui lancer un regard et de sourire par politesse.

« Une ancienne famille humaine de magiciens, voilà qui n'est pas banal pour des humains. J'ai hâte de vous voir à l'œuvre en tout cas. »

Répliqua Elenya à l'explication de sa famille. Elle n'était pas très impressionnée par un millénaire d'histoire, elle avait plus de trois cent ans elle-même. Les elfes ne vivaient pas du tout sur le même temps que les humains, elle s'en était même surprise au début. Que le petit homme doive dire à tout bout de champ qu'il était le meilleur lui déplaisait, elle n'aimait pas trop cela. C'était souvent un grand aveu de faiblesse, et la magie, c'était la deuxième la plus importante de sa vie après le peuple elfe. Elle ne dit rien devant l'affligeant spectacle qu'offrait cet humain, pire, elle commençait à se demander s'il n'était pas capable uniquement de quelques tours et effets de manches.

« La magie fait l’elfe, et l’elfe est magie. Mon peuple est né de cette force et chaque elfe en est évidemment doté. Elle est telle une mère aimante qui nous protège, et de cela, nous n’utilisons pas la magie, nous essayons d’être le plus en harmonie avec elle. La magie est comme le brouillard du matin, on peut tenter de le percer autant que l’on veut, il restera toujours plus fort, mais nous pouvons essayer de l’amadouer, de le comprendre et ainsi découvrir qu’il n’est pas notre ennemi. »

Exclama d’une voix calme alors l’elfe pleine de sagesse avec un sourire. Elle commençait à être habituer à jouer les professeurs avec les jeunes elfes pleine de fougue. Elle s’amusa même de sa façon de penser, les jeunes elfes, elle qui n’était guère très âgé finalement d’un point de vue elfe bien entendu. Elle trouvait les humains comme des enfants, mais il fallait dire qu’ils n’avaient pas le temps d’apprendre. Tel des papillons, ils brulaient leurs ailes si vite, s’en était vraiment triste. Elle n’avait pas fait attention à l’absence du petit homme qui arriva quelques temps après le groupe, pendant qu’elle était au bras du dit chevalier. Elle n’était pas du genre à faire beaucoup de bruit vu qu’elle avait les pieds nus et qui semblaient parfaitement propre et entretenu. Elle remarqua l’attrait du petit magicien pour les livres, cela la fit sourire, car ce n’était que par politesse qu’elle n’était pas en train de regarder au moins les titres.

Elenya remarqua le silence du chevalier au sujet de ses questions, Elle ne fit pas de commentaire et ne perdait pas son éternel sourire. Lorsque Tex fit son entrée avec un air supérieur et très sûre de lui, elle se releva après une bonne seconde peu impressionnée par cette démonstration de force. Cela n’allait pas vraiment avec l’image qu’elle s’était faite suite à la description de son ami et chevalier servant. Elle ferma son poing et posa sa main dessus dans un salut elfique classique en s’inclinant légèrement sans quitter du regard Tex. Elle croisa ensuite ses mains au niveau de son ventre et répondit d’une voix calme et chantante.

« Vous avez raison, faisons fit des titres et des ronds de jambes pour passer directement à la raison de notre présence ici sir Tex. Je suis heureuse de vous rencontrer enfin en personne suite à toutes ses lettres intéressantes. Je tâcherai de vous aider si vous me laisser le faire tout du moins. Je gage si vous m’avez mandé que votre situation doit être problématique. »

Rappela alors tout en douceur les tenant et aboutissant. Elle n’avait pas fait jouer ses titres et son importance en recadrant son employeur, mais elle n’agissait guère comme une mercenaire. Elle souhaitait également gagner du temps et rentrer dans le vif du sujet. Elle se plaçait à la même hauteur d’importance que Tex, et pour un humain, c’était fort respectueux quand on la connaissait bien.

« Que vous soyez si presser que cela, certes, mais il va falloir nous organiser pour votre survie et sans la présence de tous ces gardes. »

Elenya sourit légèrement à la nomination de sa personne comme quelqu’un de haute éducation. Ce n’était pas faux, mais elle n’était pas du genre à en mettre pleine la vue, même si elle appréciait la petite attention.

« Pour commencer, je me demande bien ce qui a bien pu se passer pour que l’on engage des assassins contre un propriétaire de vignes comme vous sir Tex. Vous devez bien voir votre idée quant aux commanditaires, et puis vous avez été informé d’une façon ou d’une autre, voilà une chose étonnante. Cela ne peut que nous aider à vous protéger, il nous faut savoir ce à quoi nous risquons avoir à faire.

Je me demandais également, ce qu’il y avait de si protecteur en la cité de Gloria pour vouloir s’y rendre. En quoi votre propre demeure n’offre pas la même protection ?
»

Elenya commençait même à se demander si ce Tex n’avait pas fait de grosses bêtises et qu’il était traqué pour cela. Elle continuait à parler d’une voix calme et posée comme si de rien n’était. Après ce que venir de dire Sighild, elle enchaina en y rajouter sa propre façon de présenter les choses, sans doute que sir Tex sera plus à même de l’accepter.

« Dame Epervier dit la vérité, les assassins prépareront selon les informations que vos gens vous ont donnés ou les informations grappiller à droite à gauche. Une voiture soit, si vous insistez, mais il va falloir trouver quelques parades et surprises afin de les surprendre. Un simple chariot serait possible, si nous évitions d’avoir une escorte importante, sinon, ce ne sera guère très discret. »

Elenya hocha la tête lentement.

« Vous déguisez en valet sans prévenir personne et au dernier moment, voilà qui serait intéressant. Bien entendu, vous voyageriez derrière en dehors de la voiture, mais si c’est pour une question de survie … Par contre, les assassins ne s’attendent sans doute pas à ce que sir Nygdmer voyage dans une voiture, il faudra quelqu’un pour prendre votre place. Je doute qu’ils aient une description très exacte de votre personne. »

L’elfe passa ses deux mains devant son visage en faisant mine de réfléchir.

« Il va falloir prendre la nourriture et l’eau dans la nature. Dormir dans une auberge est exclue bien entendu, mais nous pouvons aussi ne jamais nous arrêter et changer les chevaux dans des relais, on gagnerait du temps si la nature vous rebute tant que cela, pourtant elle sera à même de vous faire vivre deux jours sans soucis. »

Finit par dire celle par qui la nature s’exprime. D’ailleurs s’il y avait une plante d’intérieur, elle avait grandi depuis leur arrivée.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Sam 11 Juin 2016 - 21:45

Lorsque le petit homme se mit a parler de ses origines, il ne manqua pas d'examiner l'expression de ses futurs compagnons, qui lui parurent neutres pour la plupart, seule l'elfe réagit de vive voix a ses explications, il pensa l'avoir impressionné, il ignorait l'âge de l'elfe, mais était prêt a parié que l'origine de sa famille remonte a bien avant sa naissance, et vus la différence de mortalité entre homme et elfes, elle devait bien s'étonner que quelque chose d'humain soit plus vieux qu'elle. Cependant tout cela rappelait au petit magicien que s'il était, et il n'en doutait pas, le dernier membre en vie de sa famille, il se pourrait bien que celle-ce s'éteigne en les décennies a venir... et probablement a sa propre mort.

Dans tout les cas Arakjörn nota l'étrange réaction de l'elfe quant a son ultime vantardise, qu'elle dut trouver -et avec raison- un peu lourd car elle sembla réciter un discours a propos de la magie a son intention, et toujours avec son grand sourire, qui semblait un instant être celui du parent éduquant son enfant, perspective repoussante et extrêmement choquante pour le petit mage qui ne supportait pas d'être traité comme un enfant. Phénomène malgré tout assez fréquent, mais qui ne manquait pas de mal se finir pour ceux qui commettaient ouvertement l'irréparable. Cependant elle critiquait non pas sa taille mais sa façon de penser, et bien qu'habité par une impulsivité parfois meurtrière, Arakjörn n'était pas bête pour autant, et se contenta de la fixer d'un œil endormit, elle pourrait s'avérer utile et peut être de bonne compagnie, autant ne pas lancer hostilité ni créer de tensions, qui étaient du genre explosive chez le nain, et essayer de faire preuve d'un peu de civilité et de contrôle de soit.

Il l'écouta cependant, expliquer que la magie était une entité respectable et gentille, qu'elle aimait ses enfants -les elfes, pas les humains- et qu'il ne fallait pas se montrer possessif a son égard. Lui pour sa part ne voyait en la magie qu'un moyen de prouver au monde que la taille ne fait pas le guerrier, cela allait plus loin que le concept d'arme, mais s'en rapprochait beaucoup.

-Sans doutes que vous avez raison, mais pour moi, la magie est la magie, c'est mon identité, ma symbolique, ma cause, la seule alliée qui ne me trahit jamais. Peut être n'est-ce pas incohérent avec votre charabia, a vous de juger.

"Mouais, dans le genre ne pas créer de tension il y a mieux"
pensa-il pour lui même.

Par la suite il s'était retrouvé en face d'André Tex lui-même, présentant une détermination peut être un peu poussée, Arakjörn n'aimait pas les vampires et les elfes a causes de leurs manières si différentes aux siennes, mais les autres humains, il savait les comprendre, deviner leurs pensées a la lueur de leurs yeux, qui semblait craintive chez cet homme-là. En même temps cela était normal, n'était-il pas menacé de mort ?

-Je suis Arakjörn Nygdmer, a votre service.

Il manqua de pouffer a ses propres paroles, même si les échanges étaient très brefs, ils étaient chargés de formalités, les siennes semblaient alors souligner ce trait qui le dérangeait par une pointe d'ironie. Mais cela était bien inutile, car tous tenaient a se débarrasser au plus vite des présentations de titres et de respect. Et s’ensuivit ensuite de la stratégie adopter, c'était déjà plus intéressant. Le vieil homme commença par exposer son propre plan qui s'il ne paraissait pas mauvais aux yeux d'Arakjörn, les réactions de ses compères lui en apprirent toute l'évidence.

-Je tiens seulement a préciser que je suis d'accord avec mes compagnons, et dormir a la belle étoile n'est pas si dangereux que cela en notre compagnie, nous pouvons très bien sécuriser la zone et nous avons un bon éclaireur.

Cela il n'en savait rien, mais il se doutait que la nordique était mercenaire de profession et qu'elle connaissait ce métier bien mieux que lui.

Puis vint le moment ou l'on suggéra qu'il prenne sa place en tant que cible. Il s'adressa d'abord, avec un grand rire, aux auteurs de cette proposition :

-AHAHAHA ! Oui.. oui tout a fait, je pourrais peut être servir de cible, et Tex serait provisoirement mon valet, mais je ne sais pas si je serais à la hauteur... enfin littéralement, à la hauteur de sir Tex... je veux dire que je n'ai pas sa taille !

Puis il se retourna vers Tex.

-Nos ennemis seraient bien mal informés s'ils me confondaient avec vous monsieur. A moins que vous n'ayez pas de réelle réputation, mais un défaut comme le miens chez quelqu'un comme vous est du genre a faire du bruit. Ainsi si vous souhaitez réellement que j'embrasse votre rôle, il me faudra quelques accessoires pour que je sois plus... crédible, un ou deux coussins de plus par exemple.

Il en avait la larme a l’œil, il ne s'était jamais vus comme seigneur richissime, il avait toujours été pauvre et ne voyait pas réel intérêt a l'argent. C'était une forme de pouvoir malgré tout, mais cela n'était pas réellement intéressant, a moins qu'il n'est a jouer quelques scènes en tant que le seigneur Tex, ce qui serait une bonne occasion de rire, le seul intérêt serait sa position centrale au sein du convoi, donc une certaine protection, en revanche il devrait certainement se séparer de son équipement, et cette perspective le hantait, il ne supportait pas de ne pas porter son chapeau, même s'il aurait des coussins en échange.

Après quelques instants qu'il dédia a se calmer, chacun posa ensuite la même question, pourquoi ce bon Tex était-il en danger de mort, et lui pensa bien faire en remuant un peu le couteau dans la plaie pour le faire parler, il était hors de question de partir sans savoir qui lui veut du mal. Il commença alors a marcher vers lui, les mains dans le dos, et se mit a faire les cent pas autour de lui, un peu comme le vautour tourne autour de sa proie, il aimait bien faire cela car cela lui donnait un air d'assurance et lui permettait de s'imposer facilement.

-Dites moi, avez-vous commit quelque chose que vous regrettez ? Quelque chose.. d'illégal ou de fort sournois ? Non pas que je pense que vous êtes un escroc ou un assassin, mais voyez-vous je trouve cela bien étrange que vous cachiez a ce point le motif de vos ennemis, enfin, pardonnez-moi, je ne suis pas doué avec ma langue et je pose mes questions un peu trop brutalement, mais je ne fais que dire tout haut ce que nous pensons tout bas.

Après avoir fait deux tours autour du vieil homme, il s'arrêta en face de lui et recula un peu pour attendre patiemment avec ses compagnons la réaction de ce cher André, assaillit de toute part par questions sensibles et réfutations de son plan d'escorte. Il se renfonça de nouveau dans le canapé, contemplant le regard de l'homme avec une certaine assurance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 13 Juin 2016 - 17:06



*Jet de charisme pour persuadé André Tex de s'ouvrir sur un sujet sensible.*

Modificateurs =>

-Malus test très difficile : - 20

-Facteurs négatifs, ou positifs cumulés (faire pression tout les trois, manège d'Arakjörn, manière dont le sujet est abordé) : + 10

-Compétence utilisée : Prestance charisme niveau Très bon (ce sera la compétence d'Elenya qui sera utilisé car la plus élevée) : Taux de réussite de base sans les autres facteurs 65

-Aucun bonus/malus raciale pour ce type de jet.

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 55

(Selon le taux de réussite, ou d'échec la réponse d'André Tex à vôtre questionnement sera différente.)

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.




Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...


Dernière édition par Le conteur le Lun 13 Juin 2016 - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 13 Juin 2016 - 17:06

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 13 Juin 2016 - 17:35

* Perso pnj : André Tex *

Tout était feins bien entendu dans l'impression qu'il voulait donner d'être un minimum maître de la situation, en vérité il ne savait pas du tout s'il aller s'en sortir… Mais disons qu'après il savait un minimum cacher ses sentiments, tout ceci l'épuisait de plus… Il espérait juste que ce soit finit au plus vite, et si possible que cela s'achève de manière à ce qu'il en ressorte vivant. Mais il ne fallait pas aller vite en besogne après tout, il aurait bien envie de leurs dire d'y aller dès maintenant, mais il savait qu'il valait mieux être prudent, donc il prenait son temps et essayer de calmer son impatience…

Et d'ailleurs les présentations se firent assez rapidement, tant mieux qu'ils puissent ainsi passer à ce qui l'intéressait vraiment. Après bien entendu il répondit par hochement de tête poli aux paroles de l'elfe à ce sujet-ci, oui il avait vraiment besoin d'aide… Il répondit d'ailleurs.

« Et je gage que si je sort vivant de toutes cette histoire vous ne le regretterez pas le moins du monde madame, ni nous et vos coéquipiers si je peux les nommer ainsi. » Dit-il calmement, et formel. Siegfil semblait d'accord lui aussi, mais resta silencieux non loin de lui comme s'il réfléchissait à quelque chose… Cela pendant que finalement les mercenaires lui donnèrent leurs avis quand à son plan, et quand à ce qu'il faille faire.

Et ils semblaient tous d'accord quand au fait que dormir à la belle étoile ne semblait pas si dangereux que ça, bon pour sa part il doutait vraiment de cette affirmation, mais il n'avait pas vraiment de réel argument pour les contrer, de plus il supposait qu'ils devaient savoir ce qu'il faisait…

« Soit, alors, nous dormirons à la belle étoile si vous pensez que c'est la meilleure idée. » Même s'il le ferait dans une tente bien entendu, mais il comprenait leurs arguments… Peut-être que se reposer en pleine nature était finalement moins risqué que dans la civilisation, quand à trouver des produits dans la nature…

« Nous pourrions faire cela, en effet cela garantirait déjà que l'eau, et la nourriture ne soient pas empoisonnés, néanmoins le temps pour trouver cette nature sera du temps perdu pour voyager... » Dit-il calmement à l'elfe, après ils feraient sans doute mieux de ne pas trop se presser non plus, mais il n'avait pas non plus très envie de rester très longtemps à se balader sur les routes alors que des assassins en voulaient à sa vie… Quand au fait de passer pour un valet.

« Ils savent en effet exactement en quoi je ressemble, et il serait donc compliqué de les duper longuement. » De plus il n'aimait pas le fait que le nain trouve cela comique, ça l'irritait légèrement visiblement… Après tout faire de l'humour sur sa situation était un peu déplacé tout de même. « S'ils me reconnaissent alors que je suis en dehors de la voiture je risque beaucoup, et qui sait s'ils n'ont pas des moyens magiques pour reconnaître quelqu'un. Et ensuite il suffirait d'une flèche bien placé, et ça en serait peut-être finit... Après à voir selon le déguisement, mais vôtre idée de valet ne m'inspire aucunement confiance. » L'idée d'être déguisé en un valet qui voyagerait en dehors de la voiture ne semblait donc l'inquiéter au fond. Puis pour le reste.

« Sinon je suis d'accord quand au fait de ne pas emprunter la grande route, mais encore une fois je ne sais pas si la chariot serait l'idéal, après je ne renie pas le fait que cela soit une bonne couverture, si vous le désirez nous n'aurons qu'à emprunter l'un des chariots servant à transporter le vin généralement. Et ne pas ébruiter mon départ en nous faisant passer pour quelques-uns de mes employés chargés d'apporter le vin à Gloria par exemple. Mais encore une fois comme le précise dame Elenya si nous faisons cela ce sera certes au profit de la discrétion, mais je précise que ce sera très nuisible à ma protection si ils nous trouvent. » En somme l'idée de chariot il avait un avis assez mitigé dessus, car il craignait de ne pouvoir assurer sa sécurité en cas de danger. Mais au pire ce serait une idée qui sait... Quand aux questions qui suivirent.

La peste soit de… Mais pourquoi se montraient-ils curieux par les 7 défunts ? La nordique avait ouvert le sujet, mais tout le monde l'avait relancer ensuite, à croire que savoir que des gens lui en voulait, et qu'il avait besoin de protections contre des assassins ne leurs suffisaient pas. Il réfléchit, pour chercher une réponse à ceci… Sourcillant car il ne savait pas comment prendre le manège du petit mage il se décida à répondre avec un mensonge très élaboré…

« De vieilles histoires de familles… Voyez vous à l'époque théocrate je m'étais mit à me rassembler en confédération avec d'autres marchands de province pour recruter en commun une armée de mercenaire pour nous protéger. C'est notamment grâce à cela que j'ai pu m'enrichir… J'avoue ne pas être fier de moi car à cette époque ceux qui s'enrichissaient étaient souvent ceux qui avaient le moins de remords, mais c'était soit cela soit devenir un mendiant ou finir en repas pour vampire si vous voyez ce que je veux dire... » Il ajouta ensuite. « Et je n'étais pas en état de grâce parmi les vampires d'ailleurs, et entre autres, qu'un humain réussisse n'était pas bien vu par eux, pas du tout… De plus j'étais devenu arrogant à cette époque, je me suis fait de nombreux ennemis stupidement, et je pensai que la guerre qui s'était terminée peu de temps après m'avait débarrasser d'eux mais je me rend compte que non… Enfin je pense, quand à Gloria... Disons que j'ai des affaires à résoudre là-bas... » Puis il pianota légèrement des mains, et finit par dire…

« Sur ce avez vous autre chose à rajouter, ou pouvons nous nous mettre en route ? »


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 14 Juin 2016 - 10:12

Les trois recrutés semblaient se mettre d'accord sur comment devait être organisé le voyage de leur commanditaire. Après tout il en allait de sa survie et il avait vite compris qu'il devait quelque peu se plier aux suggestions de ses trois ''gardes du corps''. Sinon pourquoi les aurait-il recruté pour ensuite n'en faire qu'à sa tête ? Une Elfe, une Nordique et un magicien en mode taille réduite, mine de rien, il avait de la chance. Il aurait pu tomber sur une simple troupe de mercenaires qui se seraient compter de jouer les escorteurs sans se poserp plus de question sur la sécurité de Tex.

D'ailleurs le pauvre sieur Tex ne semblait pas avoir son mot à dire quand à la route à prendre pour arriver au plus tôt à Gloria. enfin route à prendre... plutôt sur les remarques émises par ses trois futurs compagnons de route. L'idée de déguiser Tex en valet n'échappa pas au nabot, qui allait jusqu'à en rire. Sighild ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle quand à cette idée, hormis peut être sa bête blague sur la question de la taille. Chose certaine était qu'il se faisait remarquer et démontrait de son manque de sérieux aux yeux de la Nordique. Elle avait manqué de lever les yeux au plafond d'ailleurs. Bon peut être qu'elle se faisait déjà des fausses idées, puisqu'ils n'étaient même pas encore parti ! Mais tout de même...Heureusement il reprit son sérieux en se calmant. Mais le mal était fait, car à voir la mine d'André Tex, aucun doute, il n'avait pas beaucoup apprécié. Mais heureusement il revint sur le sujet de son départ.

Il désapprouva totalement l'idée de se déguiser. Sighild opina de la tête. Dans un sens il n'avait pas tort, mais au moins acceptait-il de suivre leurs directives pour sa propre sécurité.

''Soit, il faudra faire avec alors. Quand au chariot, va pour un du genre qui sert à vos transports de vin. Ce sera largement moins tape à l'oeil qu'un carrosse et plus solide sur les petits chemin. De plus, avec ou peu de discrétion, si vos ''soucis" vous trouvent, le résultat sera le même : ce sera quand même nuisible pour tout le monde''

Il partait décidément défaitiste le père Tex. Par contre, elle guetta le moindre mot énoncé par sa bouche quand à la raison de ses ennuis. Cela les intéressait tous les trois de savoir réellement dans quoi ils mettaient les pieds et de savoir qui ils affronteraient. Surtout que Tex parut un peu perplexe quand aux interrogations de Nygdmer. Mais il libéra sa langue et expliqua les raisons qui le poussaient donc à fuir vers Gloria.

Sighild sourcilla. Qu'il ait été théocrate, elle s'en fichait. Mais de savoir qu'il avait eu des démêlées avec des vampires n'était pas pour la rassurer. Non pas qu'elle craignait les vampires, son peuple les avait toujours chassés, mais c'était de savoir que Tex pourrait s'être fait des ennemis puissants... Et un vampire pouvait se montrer rancunier très très longtemps.

''Donc il ne faudra pas s'étonner de tomber sur un ou deux vampires que vous avez un peu énervés en cette période là je présume... Super... Je me serai bien passée de suceurs de sangs récalcitrants ou en mal de se venger. Mais il faudra faire avec...''

Elle voyait bien l'un de ces êtres là venir en personne pour vider Tex de son sang en lui mordant joyeusement le cou.

''Sauf si ces désireux de vengeance soient trop fiers pour venir en personne réclamer leur dédommagement...Là ils paieront des gens pour vous pourchasser. Bon. Pour ma part, je n'ai rien à rajouter et je suis déjà prête pour commencer le début de votre voyage''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 16 Juin 2016 - 17:55



Elenya n'était guère impressionnée par la dite ancienne famille du petit homme, car elle dénigrait la magie de ce peuple. Elle trouvait la magie elfique plus fine, plus travaillée, mais peut être était ce uniquement dû qu'elle était raciste. Elle ne rechignait pas à éduquer mes Hommes, ce qui était assez étrange de sa part finalement. Elle sentait bien le regard de l'homme à son égard alors qu'elle tentait de lui apprendre. Si elle le comprenait bien, il refusait d'apprendre. C'était dommage pour lui, car après tout c'était par pur mansuétude qu'elle avait fait cela, chacun choisissait son destin. 

«  Si la magie est si importante pour vous, alors vous devriez tenter de l'accueillir en vous, de la comprendre et de vivre avec elle au lieu de tenter de vous l'approprier de force sinon vous ne progresserez pas ou peu. Si trahison il y aura un jour, cela ne viendra que de vous mon cher, la magie n'a pas de perversion, uniquement ceux qui l'utilise. »

La conseillère du peuple elfique leva un doigt légèrement pour signifier sans doute qu'il avait été trop loin, mais elle semblait garder son calme. 

«  Mon charabia dites vous, vous avez beaucoup à apprendre encore sans doute. Il reste à savoir si dans votre vie si courte vous vous ouvrez à temps à la sagesse et non à la haine que vous portez à tous. La magie elfe est de renommée mondiale, elle est connue pour être là plus efficace, et mes enseignements sont recherchés par beaucoup. »

Dit alors souriante voir presque tendre l'elfe et femme politicienne. Elle se concentra ensuite sur ce qu'ils les intéressaient tous ici présent, ma mission. Le petit homme parla de l'efficacité de l'éclaireuse, elle ne savait pas trop si elle était douée alors elle se contenta de ne rien dire écoutant pour le moment jusqu'au moment où Arakjorn prit pour lui son commentaire. 

«  Je ne pensais pas à vous véritablement 
, vous allez devoir vous battre, mais surtout un humain qui ressemble à sur Tex serait sans doute plus mal à partit.
»

Elenya observa les manigances du petit homme à tourner autour de Tex avec les mains dans le dos, c'était bien théâtrale comme façon de faire. Elle se contenta de croiser ses doigts à la hauteur de son visage comme pensive. C'était bien trop direct comme façon de le faire avouer, du moins, ce n'était pas la sienne. Tex se mit à rappeler la récompense de la mission non sans la regarder avec plus d'attention. 

«  Certes sir Tex, mais je gage que je ne pourrais me soustraire à mon devoir de vous protéger par principe et pas nécessairement par besoin, mais comme vous le voyez, je suis présenté en votre demeure. »

Elenya remarqua l'air pensif du chevalier servant. Elle releva son regard vers lui un bref instant pour croiser son regard avant de revenir vers sir Tex. 

«  Nous trouverons un endroit agréable et paisible dans la nature, ne vous inquiétez pas sir Tex. Cela ne sera pas l'ancienne forêt elfique, mais nous tâcherons de trouver un endroit qui vous sciera. Vous verrez que ce n'est pas si compliqué que cela de trouver quelques baies et une source d'eau. Les animaux le font bien depuis des temps immémoriaux. Alors à moins que vous vouliez voyager de jour comme de nuit pour gagner du temps, cela sera la meilleure solution. »

Ensuite, Tex lui répondit quant au fait de se déguiser en tant que serviteur et cela ne semblait guère l'enchanté. Elle se contenta de hocher la tête lentement n'ajoutant rien de plus à ce sujet. 

«  Quitte à ne pas se déguiser, j'espère que vous avez arme et protection adéquat alors. Si nos adversaires sont nombreux, il vous faudra une armure de cuir ou de maille par exemple. »

Elenya fit une légère moue pensive quant à l'idée de se faire passer pour des livreur de vin. 

«  Vos livraisons de vin sont elles généralement escorter par des mercenaires, un chevalier et quelques gardes ? Je ne pense pas que pareil équiper spot très crédible sans assouvir quelques convoitises, mais après pour le départ de votre propriété et afin d'être certain que les assassins ne soient pas au courant de votre départ pourquoi pas laisser quelques gardes avec le chariot ainsi que quelques tonneaux, nous serons plus en avant de la route, assez loin de la maison pour éviter les fuites. »

L'elfe trouva le temps de réponse au sujet de la menace qui pesait sur les épaules de l'homme beaucoup trop longue. Quelque chose n'allait pas, et même si tout semblait crédible, elle n'eut aucune réaction notable en écoutant ce que disait Tex, et elle répondit d'une voix apparemment complaisante avec son terrible sort.

«  allié avec l'a théocratie et un groupe de personnes vous en veut ? Mais cela veut dire que chacun de vos autres compagnons doivent être en danger, il faut les prévenir aussitôt. J'imagine que vous avez appris la menace par l'un d'eux. Je connais fort bien mes morts vivants malheureusement pour les avoir combattu pour mon peuple, car il y a toujours d'autres solutions. Des affaires à Gloria capable de vous protéger de maux si grands ? Voilà qui est fort impressionnant. »  

Se contenta de commenter Elenya. Elle tapota son menton en levant son visage.

«  Si je devais tuer quelqu'un au milieu dun convoi, ce qui est assez logique, je ferai une première fausse attaque pour déterminer les forces ne présences, puis j'abatterai les chevaux afin d'immobiliser, tuer tout le monde ou juste la cible et fuir si les défenses sont trop importantes. Le plus simple reste de l'assassiner une nuit dans une auberge, il est facile de suivre un convoi ou de se préparer dans les auberges entre ici et Gloria
, elles ne doivent pas être légion. Quand à trouver la cible, celle là plus protégé ou bien habillé, reconnaître un visage dans un combat n'est pas forcément aisé en ayant seulement une description ou un dessin. Ensuite, si ce sont des vampires, ils seront capable de tactique d'approches et d'attaques plus dangereuses et différentes. Plus nous aurons d'informations, plus vos chances de survie seront grandes sir Tex.
»  

Elenya regarda alors la future éclaireuse.

«  J'exterminerai avec une grande joie les vampires ennemis sur notre route, ne vous ne faites pas. »  

Dit alors l'elfe avec une légère pointe d'animosité dans la voix, première fois depuis son arrivée sur les terres de ce bon Tex.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Sam 18 Juin 2016 - 11:51

Et bla, et bla, et blablabla. Arakjörn ignorait beaucoup des elfes, même s'il aurait pus s'en douter, il ignorait qu'ils aimaient tant parler. Ce discours lui était insupportable, il avait cherché a clos la conversation, mais apparemment il n'était pas doué pour ça. Il laissa lui passer son coup de savon, l'écoutant en tapotant du pied, ayant du mal a cacher son agacement, et plus encore l'idée d'invoquer les flammes sur la peau de cet individus. Caché par son accoutrement sans doute que cette haine qu'il portait a tous était invisible, mais ses petites oreilles pulsaient à la même vitesse que son cœur, et vibraient d'un rouge flagrant.

-Sans doutes avez vous raison, comme toujours, je vous laisserai donc l'occasion de me montrer la beauté écrasante de votre art racial, je suivrais vos conseils et vos jugements à la lettre madame, si vous décidez de m'en faire part bien entendus. Maintenant je suggère de faire un peu avancer notre situation.

Et ils purent enfin passer a autre chose. Il n'était néanmoins pas difficile de deviner les nombreuses réactions en chaine qui explosaient a l'intérieur du petit être, qui sautillait par moment tant la honte pesait sur lui. Il avait du mal a assimiler l'idée de devoir cloitre une telle conversation sans tirer une ou deux boule de feu. Néanmoins sans doutes que l'elfe avait senti l'ironie de ses paroles, c'était une forme de vengeance quelque part...
D'un point de vue objectif, l'excitation que provoquait la perspective d'aventure battait son plein dans le crâne d'Arakjörn, se confronter aux jugement des puissants, risquer sa vie pour une cause débile, il connaissait tout ça, mais ça lui avait manqué, en bien comme en mal. Mais le fait est que maintenant hanté par l'idée de prouver sa supériorité -non avérée- aux yeux de sa collègue, le nain mourrait d'envie d'en découdre, et pas uniquement en tant que guérisseur.

Une fois a l'intérieur, après avoir rit comme un imbécile, son client et ses compagnons coupèrent son plaisir, notamment l'elfe qui affirmait ne pas penser a lui, ce qui lui paraissait logique puisqu'il avait essentiellement réagit a la réaction de Sighild.

-Oui je comprend tout a fait. et je suis totalement d'accord avec vous, d'autant plus que j'aurais du mal a me séparer de mon chapeau, et faire du guérisseur du groupe la cible principale n'est jamais réellement recommandé.

Aïe, il fallut qu'il reconnaisse son boulot de guérisseur.

Mais son petit manège sembla fonctionner, bien que tous ne semblèrent pas adhérer a son manque de subtilité, lui était content de faire avancer les choses, car l'homme parla.

-Les vampires brûlent aussi bien que les hommes.

Fut le seul commentaire d'Arakjörn, toujours assis dans le canapé, il aimait les canapés. Il lui permettait de se reposer tranquillement pendant que l'elfe expliquait et décortiquait chaque scénario possibles, expliquait en long et en large comment ils feraient. En fait il n'écoutait pas vraiment, il cherchait simplement a déceler le mensonge dans ce qu'avait expliqué l'homme. Non pas qu'il doutait de ces propos, mais il n'était pas en train d'expliquer qu'il allait se réfugier a Gloria, il expliquait qu'il avait des affaires en cours là-bas, qui nécessitent donc sa présence. Ça puait, très franchement, il ne pouvait plus poser de questions, et encore moins a ce sujet car cela ne le regardait pas, mais il mourrait d'envie de savoir ce que Tex comptait faire a Gloria. Car comme l'avait suggéré l'elfe de manière indirecte, il voyait très mal comment se protéger de vampires au milieux d'une pareille cité...

-Vous n'avez qu'a régler vos dernières affaires, je suis prêt a partir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 20 Juin 2016 - 16:45

* Perso pnj : André Tex *

André hocha légèrement la tête aux paroles de la nordique, dans ce cas-là ils useraient des chariots de vins pour essayer d'être discrets, à savoir si cette ruse fonctionnera, il doutait que cela fonctionne parfaitement après, mais qui sait ? Cela pourrait au moins leurs faire gagner du temps avec de la chance. Quand à son excuse pour justifier ses soucis visiblement cette dernière suffit au moins à convaincre la nordique… Et pour ajouter à sa gêne à ce sujet il esquissa une léger pincement des lèvres, en effet des vampires il y en aurait peut-être, mais après on ne sait jamais. Mais au moins la glacernoise pour sa part ne voyait plus trop quoi ajouter au sujet de tout ceci, il en aurait presque soupiré de soulagement en d'autres circonstances, mais là il n'avait vraiment pas l'esprit à ça au final, et on pouvait le comprendre...

Quand à l'elfe cette dernière restait poli, courtoise, mais Tex se demandait s'il ne ferait pas mieux d'un petit peu faire preuve de prudence à son égard tout de même, c'est qu'il valait mieux être sur ses gardes avec les personnes hauts placées parce qu'elles savaient souvent un esprit aussi affûtés qu'un sabre… Quand à Siegfil ce dernier sembla hocher la tête à l'égard de la dame elfique, montrant son assentiment de ce qui se disait, mais il restait silencieux, Siegfil était des fois assez… Du genre à méditer cela André l'avait remarqué depuis un petit moment. Mais ce n'était pas vraiment gênant sur le moment.

« Je fais confiance à vôtre expérience dans ce domaine-ci dame Elenya… Après tout les elfes sont connus pour être très proche de la nature. » Se contenta t-il de dire quand aux dispositions qu'elle voulait prendre dans le fait de se nourrir grâce à la nature, après tout c'était une elfe, il pouvait au moins supposer qu'elle ne serait pas du genre à empoisonner tout le monde accidentellement… Quand à la protection qu'il pourrait se mettre.

« Oui, oui j'ai bien quelque chose… Du cuir durci, et une cotte de maille en acier à mettre par dessus surtout, mais cela a son efficacité. » Après tout on pouvait comprendre qu'un propriétaire comme lui ne disposait pas d'une d'une armure de plaque complète, ou d'une cotte de maille en mitrhil après tout. Avant de rependre au sujet des vins quand à la question de l'elfe…

« Cela dépend des crus, certains vins sont disons très demandés par la riche clientèle, et il est bien de s'assurer qu'ils arrivent à destination. Après il est vrai qu'une grosse escorte, et un chevalier pour escorter cela ça fait un peu étrange sans vouloir offenser mon ami Siegfil. Néanmoins vôtre idée semble être une bonne initiative pour faire en sorte que le départ ne soit pas trop remarquée. Pour ma part je n'ai rien à y redire. » Quand à l'excuse qu'il avait trouvé pour couvrir ses arrières cela semblait avoir fonctionné…

« Je comptai leurs faire envoyer discrètement des missives dès que je serai partit du domaine. Après je ne doute pas qu'ils doivent savoir eux aussi… Effectivement c'est ainsi que l'on a pu m'informer de tout ceci. » Puis sans trop aborder les affaires à Gloria, Siedfil lui emboîta le pas au sujet de la stratégie d'Elenya

« Tout ce que vous énoncez me semble fort sensée dame Elenya, je pense qu'il faudra prendre tout ceci en compte effectivement, et rester vigilant en toute circonstances, nous ne risquons de ne pas avoir de repos avant d'être arriver à destination de toute manière. » Puis André dit pour sa part…

« Je suis en tout cas content de voir que les deux mages du groupes semblent être enthousiaste quand à l'idée d'affronter peut-être des vampires... »
Pour sa part il ne savait pas si cela devait le rassurer vraiment, ou l'inquiéter en vérité, mais bon…

« Dans ce cas-là vu que tout est bon… Je propose que nous fassions quelques préparatifs, et nous retrouvions au point de rendez-vous comme convenu… Siegfil, pourriez vous juste tâcher de mener ces braves en un lieu où ils pourraient se reposer un peu, et se préparer d'ici là ? Veuillez m'excuser dame Elenya, mais je vous donnerai les derniers détails quand à tout ceci un peu plus tard. Disons que là j'ai un mauvais pressentiment quand à l'idée de trop tarder à partir... Et disons que mes intuitions me trompent rarement pour ce genre de chose. » Demanda t-il enfin, et le chevalier confirma d'un hochement de tête en invitant très poliment les mercenaires à le suivre. Il était temps d'en finir après tout, et de bientôt partir. Et surtout cela lui permettrait de réfléchir à ce qu'il pourrait bien dire à l'elfe pour informer cette dernière de ce qu'elle devait savoir sans trop en dire... De plus il avait effectivement un mauvais pressentiment.


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 21 Juin 2016 - 11:11

La Glacernoise s'était contentée d'écouter le reste de la conversation. Pour elle, revenir sur ce que disait l'elfe ne serait que répéter les choses. La femme elfique connaissait visiblement l'affaire et c'était tant mieux. Au moins pouvait-elle se faire une idée sur les compétences d'Elenya. Même si elle avait tout d'une noble dans son attitude, son habillement et son parler, elle devait avoir une bonne expérience pour savoir quoi faire déjà avec le cas de Messire Tex. Quand à Nygdmer, l'avoir entendu évoqué le mot guérisseur en disait déjà là sur l'usage d'une partie de sa magie. Un bon côté comme un mauvais en fait.

Le bon côté était qu'il saura user de magie pour soigner les blessures en cas d'attaque, mais le mauvais était, si Sighild se fiait à ce qu'elle avait vu des mages guérisseurs, que notre magot miniature ne soit spécialisé que dans les soins. Après elle espérait se tromper. N'avait-il pas affirmé aussi que les vampires brûlaient aussi bien que les hommes ? Donc c'est qu'il savait user de magie offensive alors. Elle préféra ne pas lui demander. Car face à Tex, qui ne paraissait guère rassuré de toute façon de ce qui l'attendait, même avec trois mercenaires qui étaient expérimentés, n'avait pas besoin d'être apeuré. Et ce serait provoqué déjà quelques heurts moraux au sein du groupe qui n'avait pas encore commencé sa mission. Hors pour être efficace, il fallait déjà s'accorder un minimum de crédit entre soi.

Après le petit discours de Tex, celui-ci les laissa aux bons soins de son fidèle bras droit, qui les mena donc par un couloir pour les guider vers les lieux dits propices au repos des trois engagés. Sighild avait bien compris à l'empressement de Tex qu'il ne faudrait pas tarder. Mais lui, dans combien de temps serait-il prêt ? la plupart des riches hommes ou femmes n'étaient pas connus pour leur rapidité à se préparer, même en cas d'urgence.

Ils croisèrent quelques serviteurs dans ce couloir et la Nordique décida de se rapprocher du chevalier. Quelques questions lui titillaient l'esprit. Même s'il marchait vite pour les mener à ce qui semblait être la petite caserne du coin, à ce qu'ils voyaient tous et à chaque pas qu'ils faisaient pour s'y rendre, Sighild n'avait qu'à aller sa foulée pour rejoindre Siegfil. Elle jeta un bref coup d'oeil à leur possible destination. Des gardes de Tex devaient y loger. Hum... guère malin de la part de leur commanditaire et de la part de Siegil... qui voulait pourtant un départ des plus discrets

Elle allait aussi faire remarquer cela quand soudain, elle perçut un bruit métallique venir du haut du couloir. Et comme elle était proche de Siegil, sans plus à savoir ce qui se passait, elle le poussa brutalement hors d'une éventuelle chute d'un objet lourd ou d'un lustre retenu au plafond.

''Attention !

Pour un Glacernois, entendre un bruit venir du haut de soi signifiait le danger. Car vivre en montagne était vivre avec les chutes de pierres et divers éboulements lors des sorties de chasse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 21 Juin 2016 - 16:17



*Jet de réflexe pour Sighild.*

Modificateurs =>

-Compétence utilisée : Réflexe niveau Très Bon, réussite de base à 65 ou moins

-Aucun bonus racial.

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 65
Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 65 ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

*Jet de réflexe pour Elenya.*

Modificateurs =>

-Compétence utilisée : Réflexe niveau Moyen, réussite de base à 45 ou moins

-Bonus racial, elfe + 5

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 50
Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 50 ou moins réussite.
- 51 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

*Jet de réflexe pour Arakjörn.*

Modificateurs =>

-Compétence utilisée : Réflexe niveau Moyen, réussite de base à 45 ou moins

-Aucun bonus racial.

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 45
Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 21 Juin 2016 - 16:17

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mer 22 Juin 2016 - 10:54

En tant que femme politique, Elenya était encore plus dans le genre d'aimer parler que la moyenne des elfes. Elle sentit bien que Arakjörn avait cherché à fuir la discussion, qui ne l'intéressait pas outre mesure, mais elle cherchait en grande professeur de magie à toujours faire grandir la civilisation, même pour un humain. Cela ferait sans doute une excellente leçon pour lui, si un jour il s'ouvrait à la sagesse. Elle sentit même une pointe d'énervement dans le petit homme, mais bien qu'elle ne soit guère touchée par cette véhémence, elle n'allait pas plus loin. Le soit disant revirement dans les mots que prononça Arakjörn en était bien ne preuve si tenté qu'elle en avait besoin. Si il avait été elfe, elle aurait insisté en étant bien plus pressante cette fois-ci, mais il n'était pas son élève. Elle se contenta d'un regard légèrement froid et hautain avant de se préoccuper davantage de la situation. Elle tenta de rassurer Arakjörn en levant une main légèrement vers lui.

« Ne vous en faites pas sir, nous tenterons de ne pas vous exposer, en tant que guérisseur, vous devez être protéger et en arrière. »

Si ses paroles étaient légèrement mièvre, douces et pleines de bons sens, c'était une légère moquerie de laisser des femmes protéger un homme. Elle avait bien vu sa crainte d'être exposer dans le plan de la supercherie, mais ils allaient utiliser un chariot banal alors pas besoin de cette tentative. Elle ne réagit pas à la petite phrase sur la capacité pyrotechnique de chaque individu, elle n'était pas du genre à tuer si ce n'était pas nécessaire. Elle savait que Tex mentait, et elle pensait l'avoir assez fait sentir à ce dernier. Elle observait avec soin les réactions de cet humain qu'elle allait devoir protéger, mais certainement pas de sa vie. Elle ne comprenait pas l'intérêt de mentir en pareil circonstances, comme s'ils avaient le temps à cela, il devait avoir une très trouble et sombre vérité. Sans doute qu'elle n'aimerait pas ce qu'elle allait découvrir, mais à ce moment-là, pourquoi prendre me risque d'inviter une femme politique de premier ordre comme elle ? Il devait être vraiment désespéré dans sa situation en prenant beaucoup de risque. L'avait-il sous-estimé ? Elle sourit poliment et digne ne montrant pas son questionnement à ce propos, et elle n'était pas su genre à avoir besoin de parler pour réfléchir à des situations. Elle découvrirait bien la vérité à un moment où un autre. Elle avait le soutien de Siegfil à propos de la nature et de ses bienfaits, sans doute était-ce pour cela que Tex accepta son idée sans trop y trouver à redire. Il était évident que les elfes étaient extrêmement proches de la nature, l'ancienne forêt des elfes avait été un foyer pendant des millénaires.

« Il faudra que la deuxième personne qui partira avec vous sur le chariot porte la même chose, pour plus de réalisme. Porter un chapeau pour la chaleur, quelque chose de simple qu'une femme humaine pourrait tressée. Vous allez vous faire passer pour quelqu'un de la classe populaire. »

Dit alors l'elfe en parlant des pauvres, du moins pour elle, la classe populaire était pauvre, elle une noble du peuple elfe.

« Il ne faut pas que cela sorte de l'ordinaire. Vœu devez faire comme d'habitude. D'ailleurs, si la magie humaine permet de faire changer d'apparence à notre ami, c'est le moment où alors grâce à un artefact ? »

Demanda alors Elenya en regardant Arakjörn, puis observa Tex. Ce qu’elle avait dit au sujet de prévenir les autres, de la source des informations, elle n’y croyait pas du tout, mais c’était inutile de lui montrer qu’elle n’y croyait pas même si cela paraissait crédible. Elle regarda Siegfil lorsqu’il prit la parole, en se demandant quel rôle pouvait-il jouer finalement dans toutes ces histoires. Elle n’avait guère confiance dans les Hommes, elle les voyait comme étant avide à cause de leur vie si courte, changeant tout le temps d’avis, du moins d’un point de vue elfique.

« J’ai des raisons personnelles pour cela sir Tex. »

Avoua alors Elenya sans vraiment en dire davantage.

« Vos intuitions, oui je comprends, alors soit, allons-nous préparer pour ce voyage. »

Dit l’elfe, même si elle n’avait guère besoin de préparations. Elle voyait bien que c’était une méthode pour Tex de gagner du temps. Elle aurait fort bien pu discuter avec lui maintenant, mais c’était inutile. Elle attendait juste de savoir quels autres mensonges allait-il préparer. Elle avait suivi la meilleure des formations possibles, celle de la vie et de la guerre. Elle avait malheureusement dû participer à des guerres dont dépendaient la survie ou non de son espèce. Elle était sans doute préparer à beaucoup de choses malgré ce que son apparence pouvait dire. Elle n’était sans doute pas une noble ordinaire. Alors qu’elle était un peu dans ses pensées à la situation, elle releva son regard au cri soudain de la nordique. Elle eut juste le temps de se reculer un peu pour ne pas se prendre le lustre. Elle sentait son cœur battre rapidement, tous ses sens en éveil, elle se retourna rapidement en apercevant une ombre derrière Arakjörn. Sa réaction fut immédiate et elle leva sa main dans la direction de ce qui semblait être un serviteur. Elle avait les yeux grands ouverts et semblait furieuse alors qu’elle leva sa main dans une position bien particulière. Ses doigts semblaient formés une cage qui se refermaient lentement autour d’une proie imaginaire, mais la cible était bien la personne derrière le petit homme et non Arakjörn lui-même. Elle se laissa à parler en elfe d’une voix cinglante.

« Solch dilio si ! »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mer 22 Juin 2016 - 18:35



*Jet pour déterminer l'efficacité du sort d'Elenya.*

Modificateurs =>

-Compétence utilisée : Magicienne niveau correcte, réussite de base à 45 ou moins

-Bonus racial, elfe + 5

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 50
Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 50 ou moins réussite.
- 51 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...


Dernière édition par Le conteur le Mer 22 Juin 2016 - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mer 22 Juin 2016 - 18:35

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


[Sort utilisé par Elenya : [Invocation] Prison végétale
Des racines sortent du sol et immobilisent les chevilles de l'adversaire, puis forment une prison autour de lui.

Geste clé : Paume vers l'adversaire doigts à moitié repliés.]

Le sort est très efficace, sans mal les racines sortent du sol pour immobiliser les chevilles du serviteur, et commencent déjà à former une prison végétale autour de lui, mais étant un sort s'attaquant d'abord au bas du corps avant de l'immobiliser entièrement, pendant ce laps de temps nécessaire à la formation de cette prison végétale l'homme a toujours les mains libres...


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Dim 26 Juin 2016 - 13:36

Il ne savait plus réellement que penser de l'elfe, a l'allure à la fois douce et piquante, bah, une qualité de politicien sans aucun doutes, le fait est que d'aborder le sujet de la magie avec elle pouvait être fort intéressant, il ne connaissait pas grand chose a la magie elfique, mais la découverte de cet art a en dépit d'une chose seulement, la fierté aveuglante de l'elfe rencontrant la sienne, il semblait que cela allait faire des étincelles. Du moins c'est ce qu'il avait pu tirer de leur première conversation a ce sujet, le mieux était donc probablement de se taire.

C'est ce qu'Arakjörn s'efforça de faire, échoua légèrement en ce qui concernait la réaction de l'elfe a ses propres paroles.

-Tant que j'ai l'accès visuel nécessaire pour occire l'ennemi...

Il ne savait trop comment interpréter ces paroles, elle avait déjà précisé plus tôt qu'il valait mieux pour lui de rester a l'arrière, alors pourquoi se répéter ? Était-ce pour l'humilier ? Avait-elle comprit qu'il ne supportait pas le rôle de soutient au combat ? Peut être le trouvait elle trop faible ? C'était une hypothèse qui revenait trop souvent dans l'esprit d'Arakjörn, mais il avait conscience de sa faiblesse physique même s'il avait du mal à l'admettre, et il considérait néanmoins cela comme une force.

Alors que la discussion se poursuivait, elle évoqua déguisement et stratégie supplémentaires, Arakjörn comprenait la nécessité de tout planifier, mais a ce point ? Bah tant que ce n'était pas lui qui s'y collait... Il se contenta donc de resserrer son chapeau sur son crâne lorsqu'elle évoqua le déguisement en paysan humain impliquant apparemment chapeau de paille, et de la regarder d'un œil suspect lorsqu'elle s'adressa à lui :

-Malheureusement, vous l'avez suggéré vous-même, la magie humaine ne peut réussir là ou la magie elfique échoue.

Mais il espérait bien que cela était faux, et il était curieux de savoir quel artefact pouvait avoir un tel effet, il avait bien une idée mais il n'avait pas de ce genre de masques en sa possession.

La conversation fut rapidement clôturée. Ils allaient enfin pouvoir se mettre en route, mais Tex avait l'air d'avoir besoin de quelques temps supplémentaires pour se préparer... mais enfin, il n'allait pas se plaindre, il avait maintenant plus de temps pour fouiller la maison du riche bonhomme et de trouver deux ou trois livres intéressants.
Mais ce temps allait être consacré à autre chose apparemment, car suivant tranquillement le chevalier, il entendit la nordique crier et il regarda instinctivement en direction du cliquetis métallique venant d'au-dessus, pour voir un magnifique lustre lui foncer dessus.

Réflexes ! Il sauta d'un pas maladroit sur le coté, mais avec une rapidité impressionnante, car en dépit de son arsenal de vêtements et objets innutiles, le petit magicien était capable de prouesses incroyables lorsque sa vie était menacée. Il contempla la chute du lustre avec calme mais peur, heureusement tout le monde avait réagit à temps, et l'accident ne ferai pas de victimes...

L'accident ? Certainement pas ! C'était une tentative de meurtre, mais de qui ? Une présence dans son dos le fit frémir, et il se doutait bien qu'elle répondrait a sa question, l'elfe adopta une posture qui lui était inconnue, le geste clef dans sa direction. Il blanchit un instant, s'attendant a se faire transpercer d'une ronce immonde, mais il semblait qu'elle s'attaquait heureusement à l'homme derrière lui.
Arakjörn pivota alors pour voir ce qui en était pour y voir un homme habillé en serviteur, les pieds et les jambes immobilisées par d'affreuses plantes, mais les mains encore libres : de sa manche jaillit une petite lame et Arakjörn savait qu'il tenterait de la lui planter entre les deux yeux. Mais il vit l'hésitation de l'homme quant à la cible choisir. Lui n'hésiterai pas.

Le sort de l'elfe allait faire effet et immobiliser le traitre complètement, enfin si le sort était de qualité, mais douter de celà serait un manque de respect total, en somme l'heure était à la défense face à cette ultime tentative. Il ignorait si le sort s'arrêterait ou non si l'elfe était blessée, il ne voulait pas prendre ce risque, aussi il se décida à la protéger en priorité en même temps que lui même.
Le nabot prit un solide appui sur le sol avant de faire un gros bond en direction d'Elenya, il atterrit devant elle en déposant le genoux a terre et ramenant les poings fermés contre lui-même. Si le sort fonctionnait, il seraient très rapidement mis à l’abri derrière un dôme de terre solidifiée, cependant Sighild et Siegfil seraient probablement en danger...

sort utilisé ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 27 Juin 2016 - 8:09



*Jet pour déterminer si le dôme de pierre se forme à une vitesse suffisante.*

Modificateurs =>

-Compétence utilisée : Magicienne niveau puissant, réussite de base à 55 ou moins

-Bonus racial, aucun

-Bonus dû au totem coccinelle + 5

-Malus : Situation d'urgence + déplacement avant sort : - 15

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 45
Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

Note : Si le sort réussit Sighild sera forcément prise pour cible.



*Jet pour déterminer la cible de l'attaque en cas d'échec du sort.*

1 : Sighild (personne qui ne participe pas au combat.)
3-4 : Arakjörn (Gêneur)
4-5-6 : Elenya (menace la plus directe, et importante.)



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...


Dernière édition par Le conteur le Lun 27 Juin 2016 - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 27 Juin 2016 - 8:09

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


--------------------------------

#3 'Unité' :




Même si le sort d'Arakjörn forme très rapidement un dôme l'homme arrive à réagir dans l'infime proportion de temps qu'il lui reste pour tenter de blesser l'elfe.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 27 Juin 2016 - 8:19



*Jet pour déterminer si l'homme touche se cible avant de se faire emprisonner.*

Modificateurs =>

-Mystères.

- 4 ou moins réussite critique.
- 75 ou moins réussite.
- 76 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

(Détails : L'armure d'Elenya sera prise en compte pour amortir voir annuler les dégâts selon le taux de réussite de l'homme.)

*Jet pour déterminer si Elenya esquive le couteau.*

Modificateurs =>

-Compétence utilisée : Réflexe niveau moyen, niveau de réussite de base 45

-Bonus racial : Elfe + 5

-Malus : Arakjörn forme un dôme autour d'elle qui gêne en partie son mouvement : -10

Total taux de réussite avec tout les facteurs : 40
Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 40 ou moins réussite.
- 41 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 27 Juin 2016 - 8:19

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


--------------------------------

#3 'Dizaine' :


--------------------------------

#4 'Unité' :


L'ennemi arrive à lancer son couteau qui semble filer juste vers Elenya gênée par le dôme en cours de formation, mais Elenya en digne elfe arrive tout de même à esquiver le couteau d'un simple, et gracieux mouvement sans être gêné le moins du monde dans son sort qui s'achève quelques instants plus tard,faisant en sorte que son agresseur soit totalement emprisonné dans une prison de racines...


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 28 Juin 2016 - 8:44

Le lustre tomba lourdement sur le sol et explosa en des débris de verre et de métal sur le sol. Sous l'impulsion brutale de la Nordique, le bras droit de Tex était tombé au sol, mais au point avait-il été épargné de la chute du lourd ensemble. Et pour le reste ? Tout se passa tellement vite que Sighild n'eut même pas le temps d'attraper sa courte lame à sa ceinture.

Déjà l'Elfe avait remarqué la préence d'un autre individu et n'avait pas attendu pour intervenir, jetant un sortilège qui provoqua l'apparition de racines qui immobilisèrent le pseudo serviteur. Le petit homme ne tarda pas non plus à réagir, lançant à son tour un sortilège après s'être rapidement placé devant Elenya. Un léger éclat métallique avait brillé dans les mains du serviteur ; enfin si on pouvait encore se permettre de l'appeler serviteur vu qu'il avait cherché à tuer Siegfil dans une pathétique mise en scène d'accident. Donc le nabot passa à l'action. Mais peut être trop tard. L'individu réussit à lancer une lame qui scintilla dans son envol. Il avait visé l'Elfe.

Mais l'Elfe esquiva avec grâce et beauté le projectile lancé. Même si Nydgmer n'avait pas eu le temps de lancer sa propre magie pour sans nul doute protéger l'Elfe, Sighild avait pu noter quelques détails importants. L'Elfe avait démontré sa rapidité d'action et ses réflexes et Nydgmer sa réaction face à l'imprévu. Au moins n'avait-il pas pris peur et avait agi en conséquence. Petit, mais réactif. Bon, au moins, elle était rassurée quand aux capacités de ses compagnons. Un bon point pour la suite.

Doucement, elle lorgna l'homme qui était désormais emprisonné dans une cage végétale. Au moins, il ne fera plus de mal à personne celui là. Elle se releva et aida Siegfil à se relever.

''Pas de mal Messire ? Je vais finir par croire que votre Sieur Tex aime nous faire des surprises. ''

Après cette brève note d'humour guère drôle, elle reprit avec sérieux?

''Vous connaissez cet homme ? Non car si c'est une tête que vous avez embauchée et qui a décidé de retourner sa veste...S'il y a un gars qui a tenté de vous arracher la vie, pour moi, il ne sera pas seul. Sieur Tex n'est pas à l'abri après cette attaque, même au sein de sa propre demeure. Il ne faut pas perdre de temps à le rejoindre et à le presser de se préparer en vitesse. Qui sait combien d'autres ''serviteurs'' ou de "soldats'' se sont vendus à celui ou ceux qui veulent achever votre maître. Donc si vous tenez à la lui préserver, au lieu de nous mener à des lieux pour nous reposer....On devrait aller le rejoindre maintenant. ''

Et pour l'autre enfermé dans les végétaux ? Elle regarda l'Elfe et le magicien miniature....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mer 29 Juin 2016 - 14:20

Comme Elenya si attendait, et elle avait fortement intérêt à briller rapidement devant les autres mercenaires du jour, elle arriva à manipuler la magie elfique pour commencer à emprisonner le malfaisant. Elle pensait que ce n'était que pour l'argent ou peut être une pression quelconque de la part des assassins, mais il fallait reconnaître que pour agir ainsi seul, il était courageux ou désespéré. Elle ne savait pas trop ce que le petit homme pensait d'elle, mais il devait être d'une jalousie maladive vu son état. Elle ne connaissait pas du tout cela, elle avait connu les premières tares de naissance avec les humains, et ce même si elle était assez arrogante et extrêmement sûre d'elle-même, les elfes étaient parfait, les dégénérescences de l'Adn ne les concernaient pas. Elle se savait être une magicienne douée avec un fort potentiel, mais elle voulait plus que cela, bien plus. Elle devait être capable de renverser le cours d'une bataille par sa propre présence, c'était son objectif. Elle savait que Arakjörn c'était auto-designer comme un magicien, alors elle devrait se sentir en concurrence, mais ce n'était pas du tout le cas. La magie humaine avait à ses yeux une moindre importance, un manque de finesse cruel que la noble magie elfique était à l'instar de ses propriétaires, parfaite. On pouvait clairement dire qu'elle était raciste et sans doute non content de le revendiquer, elle le faisait facilement sentir.

« L'accès visuel ? Je suis certaine que cela pourra se faire. »

Dit alors l'elfe avec un sourire. Elle trouvait amusant le fait que le petit homme qui ne devait pas apprécier sa taille ne faisait que sans cesse de le rappeler, il devait avoir une certaine forme de masochisme. Elle trouvait les humains nécessairement plus faibles qu'elle, mais ce n'était pas du racisme mais la pure vérité. Un elfe physiquement valait plusieurs humains, c'était quelque chose de connu. Cependant, elle n'était pas du genre à se moquer gratuitement et ouvertement de quiconque même si elle le pensait,. C'était une femme politique après tout. Elle cherchait à ce que tout le monde revienne en vie de cette aventure qui risquerait d'être périlleuse.

« Et bien nous nous passerons de subterfuge alors, tant pis pour les tours de passe-passe. »

Déclara alors Elenya à l'aveu du petit homme. Chacun avait réussi à éviter de se prendre le lustre sur la tête, même le petit homme. C'était une bonne chose après tout, perdre du temps à soigner au lieu de partir aurait été mauvais, finalement, peut être que Tex avait vu vrai, me temps manquait. Elle avait remarqué le visage blanc du petit homme alors qu'elle commençait à maîtriser l'humain. Elle aurait bien fait un commentaire amusant, mais elle n'avait guère le temps à cela et visiblement Arakjörn l'avait compris car il commença à former une gangue de terre pour les protéger tous les deux. Elle fut assez surprise de voir l'homme prendre tous ces risques pour la protéger et ne pas penser qu'à lui. Avait-il si besoin d'elle pour la mission ou avait-elle un avis trop arrêté sur les humains ? Elle plissa les yeux en toisant d'un regard mauvais l'humain de plus en plus pris au piège, la protection d'Arakjörn commençait à se mettre en place, mais une lame eut le temps de tenter de l'atteindre. C'était un beau lancé pour un simple serviteur, car cela l'aurait sans doute atteint si elle n'avait pas réussi à l esquiver d'un léger mouvement de rotation sur le côté en se penchant. Elle fronça les sourcils légèrement apparemment en colère alors qu'elle se redressa de toute sa hauteur bien droite. Son sortilège venait de s’achever, et le malandrin se retrouva totalement à la merci de l’elfe dans la plante qui venait de l’attraper. Elle fit le tour de la protection maintenant devenue inutile non sans regarder avec une certaine bienveillance le petit homme. Elle regarda derrière elle le couteau planté dans un mur et s’en désintéressa pour se rapprocher lentement pas à pas du nouveau prisonnier.
« Est-ce la première fois que vous voyez une elfe ? Je sais que ma race se fait rare en les terres humaines, mais tout de même. Vous devez savoir que vous n’avez aucune chance seul à seul contre un elfe. Notre constitution est largement supérieur à celle d’un humain, De plus j’en ai pas l’air, mais j’ai plus de trois cent ans, alors il y a des chances que j’ai quelques peu d’expérience de plus que vous. Enfin pour finir, savez-vous vraiment à qui vous vous attaquez ?! »

Dit alors Elenya en haussant le ton. Elle était consciente que Tex était en danger, mais elle se demandait si les cibles de cette attaque n’étaient pas eux, les mercenaires. Sighild avait raison, ils devaient rejoindre Tex et partir rapidement, mais elle cherchait à impressionner le plus possible le malheureux prisonnier. Elle reprit rapidement la parole avec une seconde de pause seulement sur un ton légèrement suffisant et apparemment colérique.

« Je suis la haute conseillère du peuple elfique chargé des relations extérieurs, et pour ceux qui ne savent pas, je fais partie du conseil qui dirige la nation elfique avec le couple impérial. Vous espériez vraiment pouvoir faire quoi que ce soit à ma personne ? Vous devriez rapidement me dire tout ce que vous savez avant que je me lasse ! Qui vous a payé ? Qui vous a envoyé ? Quel a été votre mission exacte ? Combien sont-ils ? Où nous attendent-ils et avez-vous d’autres complices ? Je vous jure que je vous ferais quartier si vous parlez maintenant, sinon … je laisserais cette magnifique racine s’occuper de vous … »

Dit alors Elenya devenant plus sombre, car c’était clairement une menace. C’était assez imperceptible, mais son pouvoir passif faisait irrémédiablement se développer la racine, son feuillage autour ou contre sa proie. Elle voulait le faire parler, car cet évènement était bien la preuve qu’il y avait un problème. Elle n’avait pas de magie disponible pour le faire parler, à part le captiver, mais ce n’était pas le but. Elle connaissait également une magie humaine pour se sortir des liens, mais elle doutait qu’elle avait affaire à un mage. Elle frappa du bout de son bâton contre le sol pour se donner de l’importance et de la prestance si jamais c’était encore nécessaire.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 1 Juil 2016 - 15:32

Oui, lui aussi il était certain, d'avoir l'accès visuel, et que l'elfe se moquait d'elle, il ignorait les manières du peuple de la forêt, mais il en était sûr, elle se jouait de lui, ah c'était amusant ! N'est-ce pas ? Cela lui paraissait évident, il aurait bien du mal à travailler main dans la main avec l'oreille pointue, aussi il se jura que s'il revenait vivant de toute cette histoire -et il y comptait bien- il s’achèterait un livre pour apprendre à réagir avec répartie, mieux valait dominer son adversaire au combat ET aux attaques verbales. Il lui adressait un regard mauvais et elle son sourire hypocrite, la tension entre les deux personnages ne s'affaiblirait pas avec le temps, et il était certain que le plus sage des deux le nain n'était pas, mais le plus rancunier par contre...

Il prouva néanmoins une certaine maturité d'esprit -toutefois, c'est accordé, peu développée- en réagissant rapidement et de manière efficace pour minimiser les risques que l'assassin ne s'échappe en mettant de coté son ressentit vis à vis de l'elfe et assurer sa protection le temps que son sort fasse effet. Cependant cette mesure de sécurité supplémentaire le déstabilisa et il atterrit avec une certaine maladresse a cause de l'épaisseur des semelles de ses sandales, qui lui fit perdre la seconde qui lui aurait permit de finir d'invoquer le dôme a temps : la lame passa au-dessus de la montée de terre, lui était entièrement protégé, mais pas l'elfe. Cependant elle esquiva avec facilité la lame scintillante.

Il n'en retirait ni soulagement ni regret, cela l'aurait amusé de la voir avec un couteau fiché dans l'épaule, mais il ne devait surtout pas se laisser aller à ce genre de pensées, la sécurité et la réussite avant tout ! Il n'aurait d'ailleurs pas pu nier qu'un tel accident n'aurait pas été de sa faute, cette mauvaise réception lui vaudra peut être de devoir prendre un ou deux cours d'agilité dans un futur proche...

Il se releva après avoir entendus la lame s'enfoncer dans le mur, et toisa du regard celui de l'elfe qui croisait le sien, elle semblait lui être reconnaissante de son geste malgré son inutilité, il a pensé à prendre cela comme un insulte mais s'en abstint, du moins essaya, mais lui fit comprendre par un regard sérieux qu'il avait fait cela pour leur mission et non pour elle, dans un même temps, il donna également une pichenette, toujours en regardant l'elfe, dans son mur de terre qui partit aussitôt en poussière, cause de l'annulation du sort.

Il la suivi lentement alors qu'elle se dirigeait vers leur prisonnier, il jeta un rapide coup d’œil, à Sighild et Siegfil pour s'assurer qu'ils n'y avait pas de blessé, la nordique se relevait facilement, portant le chevalier secoué, elle avait bien réagit, ils avaient bien réagit, sauf peut être lui. Enfin pour l'instant il n'avait pas encore besoin de gâcher son énergie à soigner ses compagnons. L'elfe commença alors à passer un savon au pauvre homme prisonnier de ronces et autres fichus végétaux. Cela fit presque rire Arakjörn mais il s'en abstint car Sighil venait d'évoquer l'état de danger dans lequel pouvait se trouver leur sac d'argent.

-JE pense, que nous devrions nous séparer, un groupe, ou au moins l'un d'entre nous reste ici pour questionner ce bonhomme, et d'autres vont s'assurer que Tex aille bien avant de revenir ici avec lui, suite à quoi nous partirons tous ensemble dans la joie et la bonne humeur.

Il s'approcha du prisonnier et regarda tranquillement les plantes dévorantes qui le tenait. L'air songeur il les examinait, est-ce que les vignes qu'il avait saccagée désiraient lui faire subir un sort similaire ?

Il se rapprocha ensuite de l'elfe presque en sautillant, il la laissa achever son numéro avant de lui souffler :

-Je peux le questionner si vous le voulez, je suis assez compétent dans ce domaine.


Il ne maîtrisait pas encore les sorts lui permettant de se fouiller le crâne de ses victimes, mais il n'en avait pas besoin, il avait un penchant sadique qu'il aimait exhiber en de rares occasions, parfois Arakjörn était agréable et doux, et parfois il était effrayant, du moins le pensait-il , mais si ses victimes montraient le contraire, il leur demandait de répondre a de petits paradoxes qu'il avait concocté lui-même. Le principe de la torture était simple, répondez faux, et vous souffrirez, répondez vrai et vous êtes libres, mais si la question posée n'avait pas de bonne réponse ? Cela..durait.... ÉTERNELLEMENT !

Il fit un petit bond en arrière, et se donna une pichenette dans la tempe, dans le but de se secouer un peu. Il perdait la tête... Il contempla ses énormes sandales et fronça les sourcils, réfléchissant à la signification de ses sombres pensées, quoiqu'il en soit il ne devait pas les laisser influencer le sort du serviteur. Qui le regardait inquiet, peut être avait-il vu la brève lueur meurtrière dans le fond de ses yeux ?

-Mais je comprendrais que vous préféreriez le faire vous-même, aussi j'irais, dans ce cas, m'assurer de la sécurité de Tex. Il réfléchit un instant. Et nous pouvons peut être envisager d'y emporter notre ami, les couloirs ne sont pas sûrs...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Sam 2 Juil 2016 - 11:46



*Jet pour la tentative d'extirper des informations faîte par Elenya*

Modificateurs =>

-Jet de charisme pour elenya, elfe niveau très bon en charisme, réussite de base à 65.

-Aucun bonus racial ne s'applique pour ce genre de test.

-Bonus + 15 car situation avantageuse pour l'elfe, et désavantageuse pour l'interroger. De plus elle tente de tirer parti de cela


Malus de - 10 pour la difficulté du test.

- 4 ou moins réussite critique.
- 70 ou moins réussite.
- 71 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Sam 2 Juil 2016 - 11:46

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Les informations offertes seront énoncés dans le mp directive d'Elenya.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Sam 2 Juil 2016 - 16:16

* Perso pnj : Siegfil d'Aramon *


Siegfil eu du mal à vraiment à réagir à tout ce qui s'était passé vu qu'il venait de se faire pousser au sol par la glacernoise, en faîte le temps qu'il commence réellement à se relever suite à son hébétude d'un instant tout semblait s'être finit… Et la nordique l'aida d'ailleurs à se relever… Enfin il avait échappé de peu au fait de se recevoir un lustre sur la tête ce qui n'était pas plus mal car même une armure de plaque avait du mal à protéger de ça… Bon qu'avait-il réellement à dire à part qu'ils avaient parfaitement réagit, et avec une rapidité honorable ? Bon par contre ce serait pour plus tard les félicitations car là la situation était préoccupante...

« Non non ça va, et merci à vous. » Dit-il poliment, et cordialement en acceptant le fait que la nordique l'aide à se relever, et ensuite après la question de cette dernière il essaya de réfléchir, en regardant l'homme, mais cela ne lui rappellait rien à vrai dire.

« Non je ne le connais, et je ne l'ai jamais vu ici en faîte… Et vous avez raison aussi bien vous dame Sighild que vous sieur mage, il faut vite partir d'ici, et voir si Tex se porte bien. Allons-y ! » Dit-il ensuite en engageant le pas pour aller rejoindre Tex, mais visiblement l'elfe semblait occuper pour sa part avec son prisonnier, Siegfil se dit que cette dernière faisait bien d'essayer d'avoir des informations, mais d'ici là ce n'était pas une raison pour que lui, ou ceux que ne faisaient rien à côté lambinent, et amener le prisonnier tout de suite jusque là-bas risquait malheureusement de leurs faire perdre trop de temps, sans parler qu'il ne savait absolument pas s'ils en avaient les moyens sur l'instant, une grosse perte de temps en somme… Il préférait donc laisser l'elfe statuer sur le sort  du prisonnier et sur cette idée, et aller voir si André se portait bien avec les deux autres pendant ce temps, après tout ils avaient été engagés pour cela. « Rejoignez nous dès que vous en avez finit avec lui dame Elenya, et bonne chance à vous. Quand à vous deux suivez-moi je vous prie, nous ne devons pas perdre plus de temps. » Dit-il à l'elfe puis aux deux autres avant d'aller s'engager d'un pas pressé dans le couloir. Il semblait très inquiet pour le coup. Et la seule raison pour laquelle il ne courrait pas c'est car il restait prudent si jamais il y avait une autre embuscade comme celle-ci sur le chemin...





Message à l'intention des joueurs :

Spoiler:
 


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 5 Juil 2016 - 17:45


Elenya restait dans son rôle de professeur, elle avait du mal à se dépêtrer d'être ainsi avec plus jeune qu'elle et n'aimait guère que l'on ne l'écoute pas à en attention. Visiblement, cet humain ne désirait pas apprendre et le montrait ouvertement. Elle ne comprenait guère pourquoi, et la seule différence avec ses élèves passagés était la race. Cela venait sans doute de l'humanité de se croire si génial et de tout savoir. Elle soupira légèrement, mais n'en rajouta pas davantage. Ce n'était pas trop son problème après tout. Les elfes étaient connus pour avoir une excellente mémoire, et étaient très rancunier capable de ressortir une histoire de plus de cent ans sur le tapis, ce qui pour un elfe ne représentait pas qu longtemps que cela. Sans doute que Arakjörn ne se rendait pas compte de là où il mettait les pieds. Elle fut en tout cas assez surprise de voir l'humain venir tenter de la protéger. Elle se demandait ce qu'il pouvait bien faite, mais visiblement, sa magie fonctionnait, un peu de retard, mais cela marchait. De son côté, elle ne souhaitait pas du tout voir quelqu'un blessé d'une manière ou d'une autre, peut être que le sort de l'assassin lui était égale par contre.

«  Cela n'a pas l'air si solide que cela finalement. » 

Répliqua alors l'elfe sur un ton humoristique en voyant le genre de regard que le demi homme lui lança. Visiblement, il ne l'aimait vraiment pas. Ce n'était guère important, ils n'allaient pas se marier. La magnifique plante ou racine avait fait son office en neutralisant l'homme qui semblait plutôt ouvert à parler d'une certaine façon. Puis visiblement, Arakjörn souhaitait participer à l'interrogatoire, Elenya haussa les épaules légèrement.

«  Vous pouvez y participer si vous le désirez, ce prisonnier ne m'appartient guère. Je ne souhaite seulement les informations, mais je doute sérieusement qu'il puisse parler longtemps. »  

Dit alors l'elfe en lançant un mouvement de tête vers le prisonnier. Elle devinait ce que venait de faire le prisonnier et elle ne se battra pas pour sa survie. Elle avait déjà de toute façon beaucoup d'informations, largement assez pour commencer. Le sir chevalier semblait allait bien grâce au sauvetage de la nordique, c'était une bonne chose. Elle se demandait s'il avait un quelconque lien avec tout ceci, mais elle n'en dit rien. Siegfil dit ne pas connaître l'assassin, elle de contenta de hocher la tête doucement. Il sembla être décider que tous les autres se chargerait immédiatement de la protection de Tex. Sans doute pouvait-il être en danger, en effet, c'était une possibilité. Elle regarda dans son dos quelques gardes avec elle en compagnie de son prisonnier. Même leur jeta coup d'œil alors qu'elle tenait son bâton de mage. Il était difficile de faire confiance en ces humains alors que l'un d'eux venait de tenter de la tuer, ainsi que les autres mercenaires. Elle se retrouva seule à seul avec le prisonnier qu'elle regarda sans possibilité de bouger avec aucun sentiment particulier pour lui. Elle semblait remarquer que l'homme prit son temps avant de répondre, elle se méfierait vraiment de ce qu'il allait dire, mais elle se pensait suffisamment convainquant pour avoir la vérité. Elle croisa les bras en le voyant avaler quelque chose, et elle se doutait de ce que c'était. Elle haussa les yeux en secouant la tête doucement.

«  Tu dois être vraiment fidèle pour préférer écouter une vie humaine déjà si courte afin de défendre ta cause. Je me demande si tu te rends compte comme c'est stupide, car tes chefs en ont rien à faire. Tu seras remplacer par un autre pion, et cela ne t'apportera rien. Tu espérais que je pleure ? Que je panique ? Meurs si tu le souhaites, mais demande toi surtout ce que tu veux laisser derrière toi humain. »  

Elenya laissa un court instant de réflexion à l'homme avant de poursuivre.

« Ainsi vous êtes une sorte de secte pas intéresser par l'argent, seulement à votre cause qui vous tiens vraiment à cœur. Je le demande e qu'à fait cet homme pour qu'il mérite tant la mort par des gens comme vous, tu n'as pas hésiter à te défendre en sachant que c'était la fin pour toi. Alors dis moi ce qu'il a fait, et si j'estime que cela est just, je prendrai des mesures adéquates. Je me doutais que vous êtes nombreux et vous savez déjà qu'il a engager des mercenaires pour le protéger, mais moi... Je n'étais pas prévu dans votre plan. Vous avez donc des vampires, car je ne peux pas croire que vous ayez des elfes à vos côtés, si c'est vraiment le cas, ils sauront ce qu'il y a de mieux pour eux une fois que je leur aurai parlé. Je n'a ais pas l'intention de vous sous-estimer, je ne le fais jamais, sachez le. J'ai déjà fait nombre de batailles dans ma vie...   »  

Elenya regarda le sang sortir de sa bouche alors que le poison faisait son office. Elle espérait bien qu'il parle à nouveau. Sinon, une fois assuré qu'il serait mort, elle regarderait quel dent était piégé en lui ouvrant la bouche à l'aide d un morceau de racine. Une fois cette information acquise, elle lui ferma les yeux lentement en parlant d'une voix plus respectueuse.

« Puisse tu revenir à la terre en paix.   »  




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 7 Juil 2016 - 8:49

Pendant que l'Elfe et le nain s'occupaient du prisonnier, avec plus ou moins de prestance (oui car à voir brièvement le manège du magicien, on se demandait s'il ne s'était pas finalement le lustre sur le coin de la tête), Sighild terminait de relever Siegfil qui la remercia d'ailleurs et lui confirma qu'il ne connaissait pas leur agresseur. La Nordique sourcilla en tout cas quand elle eut entendu Nygdmer suggérer de se séparer : qu'un petit groupe aille rejoindre Tex pendant que les ou la personne resterait à interroger l'autre emmêlé dans les plantes. Une bonne comme une mauvaise idée selon Sighild, mais elle garda la pensée pour elle.

Le bras droit de Tex opta pour se dépêcher de rejoindre Tex, accordant l'idée de se séparer et laissant donc l'Elfe se charger de son prisonnier. Ainsi soit-il. Elle se contenta de hocher de la tête et se mit donc à suivre l'humain qui était très pressé de rejoindre son ''ami''. En même temps quoi de plus étonnant quand on savait qu'il était en danger et que ce même danger venait de frapper à l'intérieur même de son domaine. Ce furent donc d'un pas pressé qu'elle et le nabot emboîtèrent le pas de Siegfil pour rejoindre Tex et d'un pas plus que rapide.

Le suivant donc précipitamment, le trio rejoignirent l'endroit où devait se trouver André, derrière la demeure. Là ils trouvèrent un chariot en train d'être chargé de quelques tonneaux de vin par quelques gardes. Un homme vêtu différemment des hommes en arme était aussi présent. Un autre des serviteurs de Tex ? Elle l'observa et finit par reconnaître Tex à ses traits (et à quelques gestes maladroits d'une personne qui n'avait pas l'habitude de charger des tonneaux on dirait). Elle fut surprise de le voir déjà ici. Ainsi il avait su vite se préparer. Une bonne chose finalement. Elle l'avait peut être mal jugé finalement. Mais ils n'étaient pas encore partis.

Par contre Tex avait écarquillé les yeux en voyant le petite groupe débouler vers lui. Visiblement, il n'y avait pas eu de menaces encore à son encontre. Même s'il n'avait pas été attaqué, ce n'était pas une raison de rester ici. Et comme le chariot était presque chargé. Elle ne laissa pas le temps à Siegil de faire son rapport à Tex.

''Je suis contente de voir que vous soyez ici Messire Tex. Nous allons pouvoir partir le plus rapidement possible. Je ne veux pas vous alarmer, mais nous avons eu une petite confrontation avec un faux serviteur au sein des murs de votre demeure. Il semble que vos ennemis soient déjà présents. Dame Ataliel termine de le cuisiner pour lui tirer les vers du nez et elle nous rejoindra. Je ne doute pas qu'elle vous fasse part de ce qu'elle aura après nous avoir retrouvés. Avez vous tout ce qu'il vous faut pour le périple ? Car nous devons partir sans délai''

Plus vite ils partiront et plus vite ils sèmeront les possibles espions qui pouvait très bien se trouver au sein des murs



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
3/10  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Mar 12 Juil 2016 - 10:43


Malgré la tentative de meurtre, Elenya n'en voulait pas à cet homme en comprenant beaucoup sur sa situation. Il était dans un marasme de haine et il n'avait pas le choix tant il était manipulé. Elle avait la conviction que Tex n'était pas du tout innocent et qu'il cachait la vérité. Si elle avait été assez fine et délicate la première fois, elle ne le serait plus désormais, carte sur table. Elle resta alors en compagnie du petit homme, qui semblait se délecter à torturer le prisonnier. De son côté et ce malgré le traitement qu'elle avait fait à l’assaillant, elle le respectait en tant que vie. Elle avait tant l'habitude de tenter de sauver tous les elfes du monde connu, mais elle n'hésiterait pas à tuer si nécessaire. N'allez pas croire être tomber sur une pacifiste. Elle regarda partir le groupe pour aller voir Tex, elle se concentra à nouveau sur son prisonnier. Elle hocha la tête en entendant l'homme dire qu'il n'avait pas de chef, ils étaient tous unis dans leur cause. Ils étaient tous fanatiques et il serait vain de tenter d'en convaincre. C'était une des informations importantes. Elle ressentait la même chose pour tous les elfes de sa nation, alors comment ne pas comprendre cet homme avec sa nouvelle famille. Elle sourit doucement perdant son regard dur qu'elle s'était affublée. Il était devenu inutile maintenant qu'elle savait qu'il allait mourir, qu'il ne dirait rien contre ses frères et ne trahirait pas. Elle rit doucement en secouant la tête alors que l'homme prétexta qu'elle ne pouvait pas comprendre, elle ne tenta pas à chercher à le convaincre, mais elle lui répondit.

« Vous ne me connaissez pas assassin, il serait inapproprié de dire que je ne peux vous comprendre. Chaque elfe de la nation est un survivant de l'annihilation, alors la sécurité des siens et les acquis, permettez-moi de rire quelques peu. Je te comprends, préférer mourir que trahir, je ne sais si j'aurai votre courage à votre place. Sans doute que non, mais je me souviendrai de cette leçon. »

Conclut alors Elenya en écoutant les dernières paroles de cet homme mourant. Ils étaient un groupement de fanatique pour une cause, et il ne dira rien quant à l'implication de Tex. Il avait tenté de détruire son ordre, alors cela voulait bien dire qu'il connaissait ce groupe, voir qu'il en avait fait partie. On pouvait imaginer que ce groupe était un peu discret. Le problème était la présence d'elfe dans le groupe ennemi. Elle soupira légèrement, mais elle devait bien se préparer à devoir les affronter. Elle ignora les ricanements, et elle lui ferma les yeux alors qu'il rendit l'âme. Elle étudia alors la dentition de ce dernier et elle découvrit une dent anormale dans la bouche de l'assassin. Il était ainsi facile de déceler les membres maintenant. Cela semblait être une technologie digne des nouveaux humains et leur technologie avancée, ce n'était pas le style elfe en tout cas. Elle se fichait pas mal de la nature du médicament qu'il a dit pu avaler, mais elle était persuadée que c'était un poison. Elle passa deux doigts sous le nez de l'homme afin d'être certain de sa mort, qu'aucun souffle ne continuait. Il serait facile de savoir qu'il était encore en vie. Une fois ceci vérifié, elle laissa le cadavre sur place afin de rejoindre Tex et le groupe de mercenaires à l'arrière de la maisonnée. Elle avait le pas rapide et la mine sérieuse. Elle venait comme de tuer un homme de plus, et elle ne ressentait rien, aucune culpabilité. C'était peut-être cela d'avoir vécu une guerre pour la survie. Elle rejoint alors Tex déguisé en serviteur. Elle regarda les personnes autours et soupira légèrement. Elle revint vers Tex avec son regard de colère froide.

« L'assassin a beaucoup parlé et c'est trahis lui-même sans le vouloir, mais j'en ais appris largement assez. »

Dit alors l'elfe menaçante à Tex en évitant de le nommer, elle le traitait en serviteur. N'était-il pas déguiser pour être discret ? Elle plissa des yeux en saisissant son bâton de bois blanc.

« Premièrement, j'ai le moyen d'identifier chaque personne du groupe de fantastique qui tente de vous tuer. »

Dit alors Elenya sans dire lequel, car elle jouait à un jeu fait de patience, de pression et de menace. Il s'agissait de jouer habilement avec la peur de Tex de la situation qu'elle croyait réelle. Il n'avait guère le choix de parler, elle ne avait trop découvert pour qu'il se taise ou joue avec la vérité.

« Je ferai l'étude de chaque personne présente en commençant par mes compagnons mercenaires. Ce sera rapide. Ensuite, ce sera le tour de chaque personne venant du domaine et y comprit vous, je me demande ce que donnera cette étude … »

Dit alors Elenya en regardant Tex avec un léger sourire.

« J’en ai appris beaucoup sur vos tentatives avec ce groupe de fanatiques mon cher, alors j’imagine que ce serait bien si vous vous trouveriez honnête à dire à mes compagnons l’entière vérité, car si c’est moi qui le dit, cela risque d’être particulièrement dérangeant pour tout le monde. »

Dit alors très sérieusement l’elfe en s’avançant jusqu’au chariot. Elle s’installa tranquillement à l’avant en faisant attention à sa tenue tout de même, on ne se refaisait pas.

« Vous ne pensiez pas longtemps vous jouer d’une personne comme moi ? Ce que vous avez fait avec ce groupe, je n’en ai cure, mais que tout le monde sache la vérité, c’est important pour votre survie. Après tout, ce n’est pas n’importe quel genre de groupe que nous allons affronter … »

Elenya n’en savait peut-être pas encore assez pour avoir tous les tenants et aboutissants, mais elle en savait bien assez pour savoir qu’il y avait un problème, que ce qu’elle pourrait dire serait très problématique. Elle ne savait même pas si ses compagnons allaient rester après cette surprise découverte. Elle restait évasive pour le moment en espérant en savoir davantage de la bouche même de Tex.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Arnbjorn
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 8

Modératrice
Espionne

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Jeu 14 Juil 2016 - 11:36

Tex n'eut pas encore eu l'occasion de répondre qu' Elenya revint. Elle était seule. Sighild se demanda ce qu'elle avait du prisonnier. Mais elle trouva vite la réponse à sa question... Elle aurait sans doute fait pareil pour éviter que le prisonnier ne cause à d'autres. Autant effacer les traces, même si elle-même n'appréciait guère ce genre de méthode. Puis quand l'Elfe commença à s'exprimer, ce fut pour parler à Tex comme s'il n'était qu'un banal être humain (guère étonnant de la part d'une Elfe me direz-vous).

Puis Sighild l'écouta elle aussi et ne put s'empêcher de sourciller, plus que d'ordinaire... Elle restait en effet évasive et cela ne lui plaisait guère. Bon, peut être que c'était dans un but précis, mais elle n'aimait pas ce jeu là, même si à l'évidence leur commanditaire n'avait pas été franc jeu et qu'il devait même minimisé les risques qui les guettaient. Elle avait manqué de grogner d'ailleurs à l'idée de se faire ''contrôler''. Là aussi elle comprenait, non sans avoir serré les dents, que la confiance avait besoin d'être certaine entre les trois compagnons mercenaires.

Puis l'Elfe, comme si tout était normale, prit place sur le chariot, visiblement prête pour le départ. Après une mûre et courte réflexion, refoulant l'aspect glacernois de son caractère, Sighild finit par accepter (un peu) qu'Elenya avait raison, mais elle restait beaucoup trop évasive à son goût, comme si c'était pour pousser Tex ou ses deux autres compagnons mercenaires à apporter ou demander des explications. Bon, si elle prenait la parole à son tour ? Elle regarda le pauvre hère de messire Tex

''Il y a des points que vous semblez avoir oublié de nous apporter... Mais avant, déguerpissons d'ici. J'espère juste que vous n'avez pas minimisé ce qui pourrait nous tomber dessus ''

Elle regarda ensuite Arakjorn puis Elenya

''Le mieux serait qu'il en cause une fois que nous aurons quitté le domaine. Plus nous nous attardons et plus nous risquons de nous faire attaquer si un autre de ses ennemis traînent dans les parages du domaine. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 15 Juil 2016 - 15:27



*Jet pour tenter d'avoir André Tex au bluff*

Modificateurs =>

-Jet de charisme pour Elenya, elfe niveau très bon en charisme, réussite de base à 65.

-Aucun bonus racial ne s'applique pour ce genre de test.

-Bonus + 15 pour bluff (+5 pour chaque niveau d'intelligence au dessus de moyen d'Elenya)

-Malus de -10 pour difficulté du jet (difficile)

- 4 ou moins réussite critique.
- 70 ou moins réussite.
- 71 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...


Dernière édition par Le conteur le Ven 15 Juil 2016 - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 15 Juil 2016 - 15:27

Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :






Conséquences du jets résultats dans l'intervention prochaine.


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Ven 15 Juil 2016 - 16:04

* Perso pnj : André Tex *

Étonné c'était bien le mot pour décrire son émotion quand il vit la nordique débarquer, pour sa part il s'attendait à ce qu'ils reviennent vite, mais pas à ce point tout de même… Enfin visiblement il avait bien fait de se presser pour se préparer, même si c'était aussi dû à son envie de partir de ces lieux car il s'y sentait de moins en moins en sécurité décidément. Sentiment qui ne fit que s'accroître avec les propos de la nordique.

« Vous avez sans doute raison il faut y aller au plus vite. » Dit-il après s'être rendu compte de tout ce que cela impliquait… Oui il ne fallait sûrement pas rester ici plus longtemps, il savait qu'il n'était pas en sécurité ici, mais décidément ils avaient décidé d'agir dès maintenant, ou bien ils avaient tenter d'effrayer ses gardes du corps, il ne saurait trop dire. « Oui j'ai tout ce qu'il nous faut bien entendu, il ne nous reste qu'à partir bientôt... » Par contre s'il avait l'air calme de primes abords il était sourdement inquiet au fond…

Ce car l'elfe était en train de tirer les vers du nez à l'un d'entre-eux ? Bon si les chances qu'elle ait quelque chose de solide sur la dent étaient faibles il restait qu'il n'était pas rassuré surtout si l'autre se disait qu'en parler serait tout de même une bonne idée. Et cela fut confirmer qu'en l'elfe arriva peu de temps après pour dire immédiatement d'un air menaçant que l'assassin avait beaucoup parler…. Tout en disant qu'elle pouvait identifier les assassins à vue, une bonne chose mais il se demandait comment, par contre ce qu'elle insinuait…

Il resta silencieux un instant, avait-elle insinuait que lui aussi était l'un d'entre-eux ? Pensa t-il ? Il sembla pour le coup écarquiller les yeux à cet pensée, puis il souffla peu après cela visiblement il semblait se reprendre… Elle réclamait donc la vérité ? Et la connaissait déjà en grande partie de ce qu'il comprenait ? Problématique pensa t-il, mais un vieux réflexe sembla revenir, et il lança un long regard à chacun des aventuriers ici présent avant de dire cette fois-ci parfaitement calme.

« Je vois…. » Dit-il en prenant pleinement maîtrise de lui-même, il semblait bien différent en cet instant, plus sombre. On comprenait que l'elfe avait toucher là où ça faisait mal mais pas que cela l'effrayait, non cela faisait surtout remonter d'horribles souvenirs à la surface, et un passé qu'il aurait voulu enterrer. définitivement « Ainsi donc il vous as parlé de moi ? Je suppose qu'il vous as surtout dit qu'ils étaient là pour se venger ? Vous pensez que ce qu'ils font est justice ? Qu'ils veulent détruire l'homme qui a tenté de donner le coup de grâce à ce groupuscule qui était l'ombre de lui-même lors de l'arrivée de Vraorg le blanc ? » Dit-il presque vindicatif avant de rajouter amère.

« Il ne vous as bien entendu pas parler de la fois où ils ont tuer pour de l'argent ma Sophia, et ma petite Anna n'est-ce pas ? Bien entendu que j'ai voulu venger leurs mort après cela ! Ils m'ont privés de tout ce que j'avais de plus cher, et maintenant que j'ai essayé de disparaître ils me retrouvent pour parfaire leurs méfaits ! Ce n'est pas un groupe de fanatique dame Elenya qui m'en veut, c'est d'anciens membres du souffle ! La légendaire guilde d'assassins... » Dit-il en dévoilant ainsi le nom de la plus redoutée guilde d'assassins qui avait jamais vécu sur Armanda, un groupe d'assassins anciennement chasseurs de vampires il y a plus de milles ans de cela qui avait déjà tué un dragon récemment, et qui avait été redouté de toutes, et de tous avant l'ère de Vraorg à juste titre, et avaient comptés de nombreux hauts dignitaires parmi ses clients, et n'agissait que pour l'argent sans loyauté envers les clients, ou de remords pour leurs cibles. Mais aujourd'hui le souffle avait perdu sa gloire d'antan, et n'existait plus vraiment... Puis il reprit à l'égard de la nordique, et d'Arakjörn.

« Nous ferions mieux de déguerpir ici effectivement, si vous voulez des précisions vous les aurez plus tard si vous désirez restez… Je vous en parlerai longuement oui. » Avant de reprendre à l'égard d'Elenya après avoir soupiré. « C'était un passé que je désirai enterrer, je pensai pouvoir vivre une autre vie, et devenir un autre homme en faisant table rase de ceci, mais il semblerait que ce ne soit pas possible. Il semblerait qu'aucun homme ne puisse échapper éternellement à son passé de toute manière… Partons d'ici, vous aurez les réponses à vos autres questions plus tard si cela ne vous suffit pas. » Puis il se dirigea vers les chariots alors que le départ allait bientôt arriver...


Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakjörn Nygdmer
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 2

Assistant
Tortionnaire

MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta Lun 18 Juil 2016 - 22:48

C'est avec grand malheur qu'Arakjörn constata que le prisonnier n'était qu'un faible intimidé par tout et n'importe quoi, il n'eu pas à faire grand chose qu'il était déjà à bout et sur le point de parler devant la prestance de l'elfe. Il repassa donc à coté de l'elfe qui expliquait encore et encore la supériorité de l'elfe sur l'homme, elle savait s'y prendre, il fallait le lui reconnaître, car elle commençait tranquillement par détruire sa mentalement sa victime, et sa magie et réflèxes opéraient parfaitement. Il saurait qu'il ne faudrait pas la sous-estimer. L'ennui demeurant qu'il la savait intelligente, et qu'elle doutait de Tex et bien plus que lui, aussi il la soupçonnait de garder pour elle certaines des informations pour faire lumière sur le vieillard. Enfin, intelligente, cela pouvait se discuter quant à sa remarque hors propos sur son mur, qui ne pouvait signifier qu'elle ignorait que le mur s'était effondré uniquement parce qu'il avait annulé le sort. Et d'un point de vue général, se moquer de quelqu'un qui venait, ou du moins avait essayé, de vous sauver la vie n'était pas une bonne idée tant et si bien qu'Arakjörn se demanda s'il referait le moindre effort pour elle.

C'est donc sans infliger la moindre blessure au prisonnier que le nabot parti en compagnie de la nordique et du chevalier en direction du seigneur Tex. Arakjörn ne se résigna qu'à contempler la demeure de ce dernier une fois de plus, de passer le regard sur plusieurs livres qui avaient l'air fort intéréssants, mais qu'il n'aurait pas le temps de bouquiner, ils avaient bien des choses à faire.

Quand ils arrivèrent vers Tex, qui jouait au serviteur en déchargeant et chargeant tonneaux et coffres, celui-ci ne manqua pas d'être étonné, Arakjörn n'en comprit pas la raison et se prépara à se désintéresser totalement des dialogues prévisibles et stupides qui allaient se faire, mais l'elfe était déjà de retour, aussi n'eu-t-il pas réellement le temps de s'ennuyer, seulement de contempler un gros coffre dans un coin sombre.

Elenya commença alors tout un manège et il comprit bien vite qu'elle tentait de faire cracher la vérité à Tex, et il ne put s'empêcher de l'admirer, il pensait sincérement qu'elle garderait toutes ces informations pour elle, au lieu de cela elle prenait le risque de les exclure de la mission en jouant sur les nerfs de Tex a un jeu ou il s'en était déjà tiré comme gagnant lorsque lui-même, le nabot, avait essayé. Il afficha un grand sourire vers l'Ataliel pour l'inciter à aller jusqu'au bout de sa tentative malgré les désapprobations de la nordique. Lui, voir le visgae de Tex se décomposer, il adorait.

Ce n'était donc pas par ennuis mais par réelle curiosité qu'Arakjörn se coupa de la conversation pour se diriger discrètement vers le coffre aperçut plus tôt, plutôt bien décoré, et toujours pas rangé. Il examina le bois et l'or qui le composait, tout en tendant l'oreille au sujet du souffle... ainsi cet André Tex avait fait partie du souffle ?! Intéréssant, en fait presque autant de ce qu'il trouva à l'intérieur de ce coffre :

Des livres ! Mais pas n'importe lesquels ! Ils traitaient de diverses cultures et pratiques intellectuelles, il en sortit quelques un et découvrit qu'à leur reliure, ils avaient une grande valeur. Il en sortit un à propos de l'Histoire d'Armanda, un autre parlant de mathématiques de niveau avancé et encore un autre traitant de la magie elle-même, un exemplaire tout à fait honorable de par sa taille et la signature de l'auteur en un "N" majuscule... Les yeux d'Arakjörn pétillèrent lorsqu'il réalisa que c'était l'un des exemplaires provenant de la légendaire blibliothèque de sa famille ! Cette dernière avait été brûlée et pillée un demi-siècle auparavant, et il en trouvait encore des restes à l'autre bout du monde, quelque part c'était magnifique. Et Arakjörn en arrivait même à penser que les autres livres en avaient aussi fait partie. si c'était le cas alors il en était le digne héritier et avait le pouvoir de décider si oui ou non ces concentré de savoir et de conaissances allaient pourrir dans le coffre d'un assassin ou respirer, ouverts et entre ses mains. La réponse se devinait très facilement et Arakjörn aussi excité qu'il était, se dépêcha de piquer les exemplaires cités plus tôt et trois entre encore dont il n'eu pas le temps de voir le titre avant que Tex ne donne le départ.

C'est donc avec son sac bien remplit qu'Arakjörn referma le coffre le plus silencieusement possible afin de se rediriger tranquillement vers le groupe, un joli sourire sur le coin de la figure, qui évidemment n'était que la cause de la franchise de Tex, quoi de plus !

Dans la tête de son client la situation était catastrophique, pour Arakjörn, elle était magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: [Quête] La vendetta

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] La vendetta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Petit jeu ^^
» AYURVEDA & VENDETTA
» Liberdad o Muerte I: vendetta a la parroquia
» Vendetta Nerds [Music Meister & Enigma & Talia & Barbara
» La vendetta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-