Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 21 Mai 2016 - 14:17

¤ Ivresse ¤


L’ambiance était … au beau fixe. Plusieurs personnes riaient, buvaient et jouaient dans cette taverne d’un village situer à l’ouest de Gloria. Les villageois avaient raison d’être heureux, les incidents des derniers jours semblaient avoir été réglés. Les disparitions avaient cessé et l’ordre était revenu. Les hurlements dans la nuit également. La paix, en quelque sorte, avait été ramenée dans cette partie du royaume légèrement troublé par les derniers événements. Assis à une table au fond, deux hommes jouaient aux cartes. Une bourse d’or était posée en bordure du plateau de jeu, sans doute contenait elle la somme du pari qu’avaient bien pu faire les deux êtres. Le gagnant de la partie remportait la mise et le perdant n’aurait que les yeux pour pleurer. À une table un peu plus à l’écart se trouvait quatre hommes, sans doute des marchands, attablés autour d’un repas frugal que pouvait offrir cette taverne, ainsi que des chopines remplies d’un breuvage alcoolisé. À l’autre bout du bâtiment se trouvait une table un peu plus bruyante où cinq gaillards, sans doute très alcoolisés, riaient de bon cœur en se racontant des blagues salaces.

Derrière le comptoir de cette taverne, qui semblait être en plein jour d’influence, se tenait le tavernier. Il était positionné juste à côté d’un tonneau dont il activait un mécanisme à sa base pour faire couler le breuvage contenu à l’intérieur dans une chope. À côté se tenait sa femme qui nettoyait avec une certaine application une série de coupes que le serveur avait ramenée d’une table. Le serveur d’ailleurs, un jeune homme, sans doute le fils du tenancier, qui allait de table en table armée d’un plateau sur lequel étaient disposées tantôt des chopes pleines, tantôt des choppe vides et autres récipients contenant des victuailles. La bonne humeur régnait en ce lieu, mais l'alcool grise bien vite les sens et lorsque les sens sont grisés, le malheur arrive. En effet, un homme ne tarda pas à se lever pour se rendre au comptoir, sa chopine vide. Il vint se plaindre, enivrer, que son serveur ne lui rapportait pas assez vite sa commande. Que sa gorge était desséchée et qu’il devait s’empresser de se désaltérer.

Le patron balbutia un peu avant de s'excuser et de demander à l'homme de se calmer, car il était ivre, mais celui-ci ne voulut rien entendre et exigea une nouvelle chopine. Soupirant, le tavernier se saisit de la coupe qu'on lui présenta avant de commencer à la remplir. L'homme assoiffé avait du mal à tenir au comptoir. Il finit par basculer sur le côté se heurter à un client attablé au comptoir.

« Hey … Tu ne peux pas, tu ne peux pas regarder où tu marches toi ?! »

L'homme ivre sembla étouffer juron dans sa barbe avant de poser un regard sur l'être qu'il venait de bousculer, se mettant à l'observer avec une certaine insistance.

« Toi … Toi je te, toi je te connais. Ta sale tronche me dit quelque chose. Tu es ce type ‘aux mains souillées' qui a travaillé sous les ordres de cet empaffer d'albinos. Hic … espèce de traître. »

L'homme ivre se saisit de la chope que venait te poser le tavernier sur le comptoir et s'apprêta à venir l'abattre sur Alford, quand la terre se mit à trembler et que tomba du plafond une colonne d'écailles, une queue de dragon venait de transpercer la toiture pour écraser l'ivrogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 22 Mai 2016 - 8:43

Il était dans cette taverne à boire tranquillement comme des fois après avoir finit un contrat jusqu'à ce que bien entendu tout ne se passe pas parfaitement cette fois-ci, et qu'un ivrogne entreprenne de tenter de l'agresser, ce à quoi naturellement Gorder aurait répondu par une riposte fracassante en écrasant le nez du soûlard pour que ce dernier décuve en un instant, mais cette fois-ci ce ne fut pas le poings du mercenaire qui calma le bougre en premier, mais la queue d'un dragon rouge, une manière très fracassante et direct de calmer un conflit. Et aussi très effrayante pour le bougre qui venait de se faire briser sans doute plusieurs os par cela...

« Je ne sais pas si cela va améliorer mon image, mais au moins ça en calmera certains pour sûr. » Dit-il à voix basse par réflexe en se levant, et en regardant l'ivrogne qui venait de se faire écraser, mais pas tuer de peu… Pauvre bougre pensa Alford l'espace d'un instant… Enfin le point de positif de la chose ce serait que peut-être cela calmerait les choses si s'ébruitait le fait qu'il était le protégé du dragon rouge… Disons que à bien y réfléchir ça ferait une bonne leçon à l'autre, et servirait d'avertissement… Fallait juste espérer que l'action de Verith suffise à décourager quiconque d'autre de tenter de le faire…

« Pour la toiture... » Ajouta t-il d’ailleurs au passage au tenancier en sortant un collier en or de sa sacoche l'un de ceux prise dans la chambre de Fabius Koha il y a 6 ans de cela qu'il déposa sur le comptoir avant de s'avancer vers le dragon rouge pour sortir dehors, et pouvoir voir entièrement Verith, Alford devant le dragon rouge posa un genoux à terre prit son épée de lumière encore rengainer en main et pointa cette dernière vers le sol pour adopter une certaine posture avant de dire à voix haute, et respectueux.

Spoiler:
 

« Noble Verith cela est toujours un honneur de vous voir. » Et il parlait avec sincérité, et cela malgré la réputation sinistre du dragon, après tout ils s'étaient tout deux lever face à Vraorg, ils s'étaient tout deux battu pour se libérer de leurs chaînes, sauver ce monde de Néant, de et la tyrannie, et Alford était le protégé du dragon écarlate de plus… Il vouait donc un grand respect à aile de mort, et il lui devait en grande partie le fait que son nom ait été lavé de plus. Il se releva donc suite à ce salut, et dit ensuite.

« je suis tout ouïe quand à ce que vous désirez de ma part noble Verith, et si vous le permettez ensuite disons que je dois aussi vous faire part de quelques préoccupations... » Dit-il calme en attendant ce qui allait suivre, après tout Verith n'était pas le genre de dragon à aller rendre visite à un protégé comme Alford uniquement pour le plaisir de casser les os d'un ivrogne par ci par là… En faîtes il devait parler de plusieurs choses à Verith, et croiser les doigts aussi pour que ce dernier soit celui qui arrive enfin à mettre du plomb dans la tête de cette tête mule de Veren… Et qu'on n'aille pas lui dire que ce serait déshonorable de sa part, cette vampiresse serait fichu de l'égorger dans son sommeil, et non de l'affronter en duel si elle le pouvait. Et ça ce n'était guère une mort qu'il désirait en sachant en place qu'il avait bien autre chose à faire que e devoir rester en permanence vigilance parce qu'une vampiresse était rancunière… Mais en dhgors de cela il devait aussi parler d'autres choses, par exemple la menace à laquelle il avait été confronté récemment.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 22 Mai 2016 - 15:15

¤ Promesse ¤


Il y a plusieurs mois de cela, Verith avait quitté l'Ouest du continent pour partir vers l'Est, dans le cœur du royaume elfique, pour trouver l'ordre Baptistral. Son but, faire soigner sa patte blesser par l'esprit du feu. Et cette opération avait été un succès. Certains bipèdes qui n'étaient pas ses protégés étaient donc moins des incapables qu'ils ne pouvaient le laisser croire. Bien qu'il ait été contraint de leur venir en aide afin de les soutenir de sa magie. Leur propre réserve était bien pitoyable comparée à la sienne. Mais en même temps, il ne pouvait leur reprocher cela, c'était à la haute magie qu'ils avaient dû faire face. Même lui n'était pas parvenu à la défaire. Eux en revanche en avaient eu la possibilité avec leur type de magie particulière, il leur avait juste fallu un réservoir magique pour lutter jusqu'à obtenir la victoire. Verith ayant rempli ce rôle de réservoir. Quoi qu'il en soit, après que sa patte n'ait été soignée et après qu'il soit resté sur place quelque temps pour s'assurer de rémission, il s'était à nouveau envolé. Prenant la direction de l'Ouest pour retourner à sa surveillance. Par chance, l'endroit était resté calme pendant son absence, du moins c'est ce qu'il pensait. Car dans les tréfonds de la forêt, l'ennemi avait rassemblé ses forces en prévision des premières esquisses du combat.

C'est à partir du mois de juin qu'il commença à y avoir du mouvement. Sentinelle qu'il était, il avait intercepté des bipèdes sortant de la forêt. Manque chance pour eux, ils étaient possédés. Double manque de chance pour l'être qui les possédait, ils étaient tombés sur lui. Si libérer, ou plutôt tuer ses malheureux n'étaient pas bien difficiles, le rouge dut faire face à un problème de taille. Pendant qu'il était au nord de la forêt, il y avait de l'agitation au sud. Et lorsqu'il était au sud, il y avait du mouvement au nord. L'ennemi semblait avoir compris que quelqu'un les surveillait, les attendait, décidant donc d'utiliser des diversions quitte à sacrifier des troupes. Au final, au grand dam de Verith, il n'avait pas été en mesure d'arrêter ce qui se trouvait au sein de la forêt. Seulement de la ralentir, de l'affaiblir. Et encore ce n'était pas gagné, car par moments il ne tombait pas sur des bipèdes possédés, mais sur des renégats vivants au sein d'un campement dans la forêt, là où vivait Kälyna. Il lui faisait perdre son temps, un temps précieux dans une bataille d'une rare importance. Verith avait conscience qu'il ne pouvait mener seul cette bataille, mais son arrogance lui interdisait de demander de l'aide. De plus, demander de l'aide à qui ? Aux autres dragons ? Il voulait combattre, pas s'entourer d'incapable, qui plus est ils iraient rapidement grossir les rangs de l'ennemi. C'était une mauvaise idée. Kälyna alors ? Elle avait déjà bien fort à faire pour trouver un moyen de dissimuler la présence magique et d'effacer ses propres émotions. Il faudrait du temps pour maîtriser la méthode afin de se masquer des Chimères. L'enseigner à plus de monde prendrait trop de temps. De plus personne ne la maîtriserait parfaitement à temps, pas même lui qui est un volcan bouillant d'émotion. Au final tous ces gens ne seraient qu'un phare brillant attirant les Chimères. C'était peine perdue.

Qui plus est, Verith n’était pas du genre à combattre aux côtés d’autrui. Il devait avoir un moyen pour lui de repousser ses choses, seules. Ou du moins en nombre réduit. Mais sur l’heure, tout ce que pouvait faire le dragon rouge, c’était attendre. Attendre le moment. Attendre une opportunité. Elle viendrait. Elle finirait par venir. Elle devra finir par venir !

Toutefois, ce n'est pas ce qui trottait dans l'esprit du colérique ce jour-ci. Alford Gorder. C'est lui qui était présent dans l'esprit du dragon rouge en cet instant. Il devait le trouver. Il avait quelque chose pour lui. Une chose qui attendait depuis trop longtemps. Une promesse trop longtemps restée non remplie. Il finit par débusquer son odeur et la suivit. L'enfant de l'orage était devenu un expert pour ce qui était de retrouver les bipèdes. En particulier Alford. Après tout, il l'avait bien retrouvé alors que Néant avait dissimulé sa présence aux Sept. Dans un même temps, traquer le bipède était semblable à la chasse au gibier. Les mêmes compétences étaient mises à contribution. Quoi qu'il en soit, la piste qu'avait trouvée l'héritier de l'orage le conduisait dans un village à l'Ouest de Gloria. Le colérique ne fit pas de manière et atterrit à moitié à cheval sur le village. Ne détruisant pas de bâtiment cette fois. Ou plutôt aucun bâtiment ne s'étant mis sur son chemin. Le traditionnel tremblement de terre de son atterrissage qui fit vibrer l'endroit, mais Verith ne s'en préoccupait pas plus. Entendant son esprit, il finit par trouver celui qu'il cherchait. Il se trouvait dans une bâtisse bipède, entourer de bipèdes bien évidemment, dont un assez proche de lui et assurément menaçant. Braquant sa queue, il vint transpercer la toiture de la taverne pour venir l'abattre sur ledit humain. Se retirant ensuite. Gorder ne tarda pas à sortir alors que du bâtiment s'échappaient des mots comme : « Ma toiture ! Ma toiture ! » Ou encore « appeler un guérisseur ! ». Mais l'enfant de l'orage n'en avait cure. Le seul qui l'intéressait était son protégé. Il avait par ailleurs penché son museau de manière à l'approcher du sol. Lorsque l'humain sorti, il s'agenouilla devant lui tout en le saluant.

« Bonjour Alford. Des préoccupations ? Est-ce des bipèdes qui t'ennuient ? Comme pour l'être que j'ai écrasé ? Peut-être n'ai-je pas été assez clair en faisant comprendre aux autres que tu étais sous ma protection. Les bipèdes … vous avez toujours extrêmement de mal à comprend les choses … peut-être faut-il que je rase une ville. »


Verith sembla un instant se perdre dans ses pensées, portant une griffe d'ébène à son museau, se grattant le dessous pour finalement sortir de ses pensées aussi vite qu'il en était rentré.

« Non, ce n'est pas le plus important dans l'immédiat. Je ne suis pas partie à ta recherche pour cela. »


Levant sa patte droite, il la plaça devant lui pour la présenter à Gorder. Cette dernière ne possédait plus aucune écaille brûlée, mais de nouvelles écailles d'un grenat étincelant.

« Je suis venu ici respecter une promesse faite il y a cinq ans. Tu m'as fait confiance, moi qui me dressais contre la volonté des Tyrans. Aveuglés par leur arrogance, ivre de leurs toutes-puissances, empêtrées dans leur illogisme, ils ont décidé de détruire l'arme destinée à tuer Vraorg. Nous reprochant alors cet acte, alors qu'ils n'ont pas eux-mêmes respecté leur parole vis-à-vis d'Edwyn. Et cette destruction t'a blessé. Aujourd'hui, la magie à l'origine de cette blessure est affaiblie. Si faible que je peux la renverser. »


La magie alentour sembla venir se concentrer autour du dragon rouge qui ne tarda pas à expulser un souffle de concentrer de magie qui frappa l'humain, venant s'attaquer aux brûlures de sa jambe, la guérissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mer 25 Mai 2016 - 13:02

« Je pense qu'il vaut mieux éviter de raser une ville noble Vertih, disons que je tâche de mon mieux depuis que vous m'avez innocenter et permit d'être à nouveau libre d'achever de laver mon nom. Le fait qu'ils n'osent pas m'attaquer est bien, le fait que je regagne entièrement mon honneur injustement bafouer aux yeux de tous mieux. Et cela dépend en partie de moi. » Dit-il calmement, oui il tenait à son honneur après tout. Et ce ne serait pas en rasant des villes que cela irait mieux certainement.

« Mais cela va beaucoup mieux depuis que vous avez fait comprendre cela je tenais à le dire, il y a juste que des fois certains qui ont trop bu d'alcool oublient ce petit détail, mais les ivrognes sont rarement dangereux de toute manières. Mais il y a bien quelqu'un qui est vraiment embêtant, une certaine personne dont je pense qu'il serait impératif que je vous parle d'elle car ce ce n'est pas un problème que je peux vraiment régler par l'épée, ou la discussion… »

Mais avant de poursuivre il écouta ce qu'avait à dire le dragon, oh et puis au pire il l'aborderait si ce dernier avait envie d'en parler plus tard, pour le moment le dragon voulait aborder d'autres choses, ce dernier avait abaisser son museau et avait semblé silencieux un moment, pour sa part dans tout les cas Gorder avait tout son temps. Et Gorder pu contempler d'ailleurs la patte droite guérit que lui présenta la dragon, oui elle était dans un bien meilleur état qu'il y a un an remarqua t-il assez satisfait alors que le dragon reprenait, et qu'il comprenait pleinement tout ce que cela voulait dire.

Une promesse oui, il savait quelle promesse le dragon était venu honorer en ce jour, une très vieille promesse… Et Alford allait être débarrassé d'une blessure qu'il avait presque finit par oublié avec le temps à vrai dire mais dont il était toujours affligé, et qui était toujours un triste rappel de ses errances, et erreurs passés, guérir cette blessure… Ce serait comme effacer les vieilles erreurs du passé pour passer à autre chose d'une certaine manière finalement…

Et cela fut achever quand le dragon souffla sa magie guérisseuse sur le mercenaire, la brûlure à la jambe de ce dernier disparu peu à peu pour finalement n'être plus après un certain moments, Alford marcha pour voir cela, il n'était pas encore habitué au fait de ne plus boiter, mais effectivement cela semblait aller mieux… Il se retourna donc vers le dragon, et dit calmement.

« Merci. » Dit-il Alford tout simplement avant de dire en sortant son espadon, et en plantant ce dernier sur le sol. « Cela me sera utile pour les temps qui viennent, comme vous devez le savoir une menace plane à l'Ouest... Et que j'ai déjà dû affronter. » Dit-il calme avant de reprendre… « J'aimerai vous parler de ceci… Mais quand j'y pense je voulais faire une chose devant vous... » Dit-il en sortant une sorte de flacon de sa sacoche avant de reprendre…

« Je craignais qu'après avoir fait ce que je comptai faire vous puissiez ne pas me reconnaître facilement si vous n'aviez pas pu voir vous même le changement, donc je tenais à le faire devant vous noble Verith. J'espère que vous m'en excuserez. » Dit-il en ouvrant le flacon avant de le boire… Et de le vider entièrement avant de le jeter au sol où il se brisa…

Et suite à cela Alford se cramponna, et se tînt le visage entre les deux mains un instant alors que les changements prenaient forme, son corps se rajeunissant sous l'effet de la potion plus, il écarta ensuite les mains, et révéla à nouveau son visage alors que le rajeunissement s'achevait.

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar
Mon identité
Mes compétences

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mer 25 Mai 2016 - 13:18

Alford boit une potion de "Jouvence":

Citation :
Permet de rajeunir un être humain mais rend l'utilisation de la potion de maturité impossible. Les effets de la potion ne concernent que le corps, l'esprit reste intact. La quantité d'années soustraites est déterminée par trois jets de dés à six faces. La différence d'âge est aléatoire, allant de 3 à 18 ans. Les lancés doivent être effectués par un membre du staff.
Usage unique (une fois sur une vie).

Jet = trois dés de six.

Résultat: addition des trois dés obtenus.

Le forum n'ayant pas de D6, on utilise le site suivant: https://dicelog.com/dicefr

Résulta obtenu ICI

Alford gagner treize ans, il retrouve désormais ses vingt ans.



Vos plumes seules peuvent écrire la suite de l’histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 12 Juin 2016 - 14:18

¤ l’Ouest ¤

Petit à petit, l'esprit de Verith s'était étendu au travers du village, faisant pression sur l'esprit des villageois afin que ces derniers se tiennent à carreau, mais également qu'ils ne s'approchent pas d'Alford Gorder ni de lui afin de ne pas les déranger dans leurs discussions. Les pupilles, d'un or flamboyant, du dragon rouge étaient posées sur la personne d'Alford, l'écoutant avec une certaine attention. Celui-ci ne pensait pas qu'il soit une bonne idée de détruire une ville. Le colérique soupira intérieurement, la pédagogie douce ne fonctionnait pas avec les bipèdes, ils étaient trop stupides, il faut user de la force et de la violence, car ils ne comprennent que cela. Après tout, n'est-ce pas face à Vraorg qu'ils se sont rassemblés, cessant de se faire la guerre entre eux ? Face à la menace d'une extinction imminente, d'une force qu'ils ne pouvaient détruire eux-mêmes, face à la violence. Bien que Verith considère ce rassemblement comme une marque de faiblesse, il ne pouvait qu'observer que c'était grâce à grande menace qu'ils avaient, plus ou moins, cesser de se faire la guerre entre eux. Cela ne pouvait donc que conforter le colérique dans son idée d'utiliser la destruction pour faire passer son message à ces pitoyables créatures.

Quoi qu’il en soit, si Alford ne voulait pas utiliser cette méthode, c’est lui que ça regardait. Après tout c’était son honneur, et le rouge avait rempli sa part du marché en l’innocentant. Même s’il n’avait pas fait autant qu’il espérait, voulant en plus de cela jeter l’opprobre sur Edwyn. Cependant, la volonté d’Alford vint être tempérée par les actions d’une personne qui semblait lui taper sur le système. Il voulait lui parler de cette personne, sans doute solliciterait-il son aide. Ce n’était pas pour le déranger. Traumatiser les bipèdes était un passe-temps comme un autre du fils de l’orage. Il ne pouvait en revanche promettre de l’état dans lequel se trouverait ledit bipède après en avoir fini avec lui. Cependant, il est une chose que le rouge ne comprenait pas. Un problème qu’il ne pouvait pas régler par l’épée ? Cela signifiait que ladite personne était plus puissante que lui lors d’un affrontement ? Ou qu’il ne souhaitait pas régler ce problème en la vainquant lors d’un duel ou en la tuant. Cependant, avant de s’étendre dessus, Verith se devait d’accomplir pourquoi il était venu, répondre à une vieille promesse. Du moins, une vieille promesse, tout est relatif. Du point de vue d’un dragon cette promesse n’était pas si vieille. Mais il est vrai que les dernières années avaient compté comme triple en raison des événements. C’est donc sans attendre davantage que le rouge soigna le corps blessé, par la magie de Feu, d’Alford. Lui rendant ainsi sa mobilité d’avant l’incident.

Après avoir vérifié que la blessure était correctement guérie, l’humain ne tarda pas à remercier le dragon pour ce qu’il venait de faire. Il n’y avait pas réellement besoin de le remercier, il avait simplement tenu parole après s’y être engagé. Il avait simplement fait en sorte que son honneur ne soit pas sali. Les remerciements tournèrent néanmoins courts quand Gorder vint lui parler de la forêt.

« Cela me sera utile pour les temps qui viennent, comme vous devez le savoir une menace plane à l'Ouest... Et que j'ai déjà dû affronter. »


L’humain eut alors toute l’attention du dragon. Tandis qu’un grognement sourd fit vibrer son poitrail. Stupides bipèdes, ne pouvaient-ils pas rester à l’écart de ce danger-ci. Le rouge n’avait pas besoin de l’ingérence de ces créatures. Elles se feraient balayer et grossiraient les rangs de l’ennemi. Mais avant de continuer sur ce sujet, Gorder fit autre chose. Une chose qu’il jugea bon de faire devant Verith. Le dragon sentit la magie s’activer autour de l’humain, le sentant rajeunir, avant de révéler son visage. Plus juvénile qu’auparavant. Du moins à ce qui semblait. Pour l’enfant de l’orage, les bipèdes se ressemblaient plus ou moins tous physiquement. Sauf Sombréclat et le Corbeau en raison d’un élément particulier recouvrant leur visage.

« Vous bipèdes, vous ressemblez tous à mes yeux. Mais ton esprit est différent de celui des autres. Tout comme ton odeur. Je t’aurais reconnu ainsi Alford. Mais j’apprécie ta prévenance. »


Le dragon était néanmoins … surpris ? Par l’ingéniosité des bipèdes, mais peut-être aussi par leur volonté de combattre un élément d’une puissance telle qu’il est presque futile de le combattre. Verith parlait bien sur du temps. À l’inverse des Tarenth qui ne sont pas concernés par lui, de même que les vampires, et des elfes qui le furent il y a longtemps. Les humains sont les bipèdes les plus éphémères.

« Tu as fait référence à la menace qui plane sur l’Ouest. Tu n’es pas allé dans la forêt n’est-ce pas ? À moins d’avoir beaucoup de chance je pense que tu n’as pas du t’y aventurer. Prend garde à ce qui s’y cache Alford. Tu ne dois pas t’aventurer à l’intérieur et tu dois faire très attention lorsque tu bordes sa frontière. Les créatures qui s’y sont installées sont très puissantes. Je t’ai montré la vision du futur que j’ai eu avec Edwyn Ruddy. Celle de la mort des esprits. Les ombres qui s’y trouvaient et qui avaient renversé les huit sont les créatures qui se trouvent en ce moment même au sein de la forêt elfique. Les Tarenth et les Esprits les nomment les Chimères. Elles sont très dangereuses. Je les ai déjà rencontrés sur le plan Astral. Je ne pensais pas qu’elles seraient capables de venir ici, je ne sais pas comment elles ont fait. Mais il est probable que cela ait un lien avec le contrat originel. »


Lentement, le rouge releva son museau et regarda en direction de l’Ouest.

« Depuis que j’ai appris leur existence sur notre plan, je les surveille. Mais ces derniers temps, il semble qu’elles aient commencé à bouger. Je n’aime pas cela. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Jeu 23 Juin 2016 - 21:21

Alford n'avait pas vraiment le choix quand à Veren, mais bon cela il l'aborderait bien assez vite, et il espérait que le dragon soit efficace quand au fait de calmer la vampiresse. Car pour sa part Alford était bien démuni quand d'arriver à la gérer sachant qu'elle était têtu, et surtout plus que rancunière. Ouais en somme il n'avait pas vraiment le choix sinon il n'irait pas enquiquiner son protecteur avec cela. Quand à l'état dans lequel finirait Veren, franchement tant qu'elle ne mourrait pas il était certain qu'elle s'en remettrait sinon elle serait sans doute moins enquiquinante si elle était plus fragile que cela. D'ailleurs quand il parlait de ne pas pouvoir régler ce problème par l'épée c'était simplement parce qu'elle était du genre à s'en prendre à lui en douce, et non en face qu'il parlait ainsi, si elle tentait de le tuer elle ferait en sorte de ne pas être vu, et cela la rendait dangereuse pour lui… Et aussi expliquait qu'il vienne demander de l'aide à Verith car franchement il avait bien d'autres choses à faire, et ce n'était pas une vampiresse de mauvaise humeur qui allait l'empêcher d'accomplir ce qu'il devait faire pour rattraper les errances volontaires, ou non des dernières années. Errances qui comme les blessures de son corps que venait de soigner le dragon finiraient par ne plus appartenir au passé qu'il puisse enfin entamer un nouveau départ dont il pourrait être fier.

Blessure qui avait parfaitement disparue à sa manière ce qui était une bonne chose, de plus cette brûlure l'avait rendu boîteux, et il pourrait enfin marcher à nouveau parfaitement normalement, et ne plus subir ce désavantage lorsqu'il combattait. Désavantage qui aurait pu lui coûter la vie s'il avait été moins chanceux, mais dont il n'aurait plus à se préoccuper maintenant, comme Verith n'aurait plus à se préoccuper des graves brûlures que l'esprit du feu lui avait infligé à l'époque…

Et il s'occupa ensuite de se rajeunir devant Verith pour éviter tout possible malentendu, pas qu'il doutait que son protecteur le reconnaisse, mais disons que cela leur ferait gagner du temps car sinon Verith lui aurait probablement demander ce qui lui était arrivé par exemple, enfin il supposait, et de toute manière cela n'arriverait pas, et d'ailleurs la potion avait eu des effets qui dépassaient les espérances d'Alford, car si ce dernier ne pouvait pas voir à quoi il ressemblait il avait tout de même l'impression d'avoir retrouvé a vigueur, et son énergie de ses 20 ans. Par son totem ! Certes l'achat de cette potion lui avait très coûteux, mais il ne regrettait pas une seule des pièces d'or qu'il avait investit là-dedans…

« La prévenance est tout à fait normale en de telles circonstances. Mais je me demandai… Curiosité toute simple, je ne dit pas que j'en deviendrai un un jour, mais par exemple si le destin faisait que je devenais un vampire mon esprit changerait-il ? » Demanda t-il tout à coup car il est vrai que la question se posait en tout cas… Puis cette curiosité de dissipa en partie quand ils abordèrent le sujet de la menace planant à l'Ouest…

« Non non je suis pas allé dans la forêt, mais je n'ai pas eu besoin d'y aller pour affronter certaines menaces qui devaient s'y terrer, et qui ce sont bien avancées dans la frontière Ouest de l'empire Glorien... »
Il réfléchir avant de dire… « Vos chimères, j'ai affronter des loups vampiriques possédés par ces dernières probablement, mes épées ont goûté leurs sangs… Je ne savais pas que c'était elles à l'origines, mais maintenant que vous m'en parlez tout me semble plus clair. » Dit-il avec réflexion vu que Verith lui parlait de ces fameuses chimères qui représentaient donc une menace pour tout le continent…

« Le contrat originel ? Celui que je porte encore ? Peut-être vont-elles chercher à mettre la main sur ma personne pour récupérer ce fameux contrat ? En tout cas je ne connais pas leurs projets, mais peut-être préparent-elles justement l'avènement de l'avenir réservait à Armanda si les esprits venaient à mourir. » Il le disait du ton de l'homme qui était prêt à se battre pour empêcher cela de toute manière. Et si elles désiraient mettre la main sur le contrat originel dont il était le gardien il ne comptait pas leurs faciliter les choses, enfin dans le cas où elles avaient cette idée en tête.

« En somme l'avenir d'Armanda va encore se jouer... Magnifique, mais nous avons triomphé de Vraorg le blanc, pourquoi ne pourrions nous pas triompher d'elles ? Pour ma part je tiens en tout cas à me joindre à vôtre entreprise pour affronter cette menace aussi terrible soit-elle… Je ne compte pas après tout attendre que ces monstres viennent s'amuser chez moi sans rien faire. » Acheva t-il d'un air combatif


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Lun 4 Juil 2016 - 21:20

¤ Le danger qui rôde dans le bois ¤


« La prévenance est tout à fait normale en de telles circonstances. Mais je me demandai… Curiosité toute simple, je ne dis pas que j'en deviendrai un jour, mais par exemple si le destin faisait que je devenais un vampire mon esprit changerait-il ? »


À peine ces mots eurent-ils quitté les lèvres de l’humain, que le dragon répondit immédiatement. L’intonation mentale de sa voix semblant se faire plus ferme, plus déterminer que d’habitude, comme s’il annonçait une évidence qui allait lui graver dans la trame de ce monde.

« J’empêcherais que le destin ne produise une telle chose Alford. Tant que tu seras mon protégé, tu ne deviendras pas une de ces abominations cadavériques animées par la magie. Tu n’as donc pas à t’inquiéter avec de tels questionnements. »


Si Verith n’aimait pas les vampires ? C’était une certitude. Après tout, l’un d’entre eux avait tué son frère. L’un d’entre eux avait été lié à sa mère avant qu’elle ne meure. Autant dire que de tous les peuples Armandéen c’était celui-ci qu’il haïssait le plus. Création abominable des esprits. Sangsues parasites de magie et de sang. Ce sujet rapidement écarté, le plus important revint à la charge. L’ouest du continent d’Armanda. La forêt des terres désolées. Et bien entendu, les Chimères qui y avaient élu domicile.

« Non non je ne suis pas allé dans la forêt, mais je n'ai pas eu besoin d'y aller pour affronter certaines menaces qui devaient s'y terrer, et qui se sont bien avancées dans la frontière Ouest de l'empire Glorien... Vos chimères, j'ai affronté des loups vampiriques possédés par ces dernières probablement, mes épées ont goûté leurs sangs… Je ne savais pas que c'était elles à l’origine, mais maintenant que vous m'en parlez tout me semble plus clair. »


Ainsi donc, des Chimères avaient pu passer, plus que de raison. Mais cela Verith s’en doutait. Elles avaient compris qu’il surveillait la forêt. Qu’il les surveillait. Aussi avaient-elles analysé ses déplacements, créer des leurres afin de tromper la vigilance du colérique. Malheureusement, aussi fort était-il, le descendant de la lignée de l’orage n’avait pas la capacité d’être partout à la fois, de se multiplier ou encore de se téléporter. Il n’avait que lui et ses ailes. Et face à un ennemi aussi puissant et nombreux, elles ne seraient pas suffisantes.

« J’intercepte tout ce qui sort et entre dans cette forêt. Du moins j’essaye. La frontière à garder est vaste. Et je ne peux malheureusement pas être partout à la fois. Si bouge au sud, elles sortiront par le nord. Si je bouge au nord, elles sortiront par le sud. Mais c’est malheureusement tout ce que je peux faire sur l’heure. Si tu les as combattus et que tu en es sorti indemne, alors tu peux t’estimer chanceux Alford. Mais cette chance ne suffira peut-être pas la prochaine fois. Il te faut être prudent. Cet ennemi est bien différent de tous les autres. Plus ancien et plus fort que Vraorg je le pense, même si l’étende de leurs pouvoirs ne nous ont pas encore été révéler. »


L’enfant de l’orage fit une petite pause en dodelinant doucement la tête, d’un air négatif.

« J’ignore si elles voudront mettre la main sur toi pour récupérer le contrat. J’ignore même si elles sont véritablement liées à lui. Cependant je le suppose … j’en ai peut-être même la certitude, mais je n’ai rien pour le confirmer. Cette histoire n’est pas encore terminée. Je l’ai su dès que Edwyn et moi avons eu cette fameuse vision. Vraorg n’était qu’un événement avant sa réalisation. De même que la mort des Esprits. Car ces derniers enlevés du tableau, il ne reste plus que ces Chimères et un monde dévasté. Elles seraient de toute manière venues. Esprit mort ou vivant. »


Un petit rire amusé s’échappa du colérique.

« Je ne saurais dire si tu es brave ou stupide pour vouloir aller au-devant d’un tel danger. Face à ces créatures qui s'enorgueillissent de vouloir détruire ce monde. Après tout ce que tu as déjà vécu. Ou peut-être est-ce de la folie. Peu importe la raison. Si tu tiens à m’accompagner, je ne t’en empêcherais pas, car il se pourrait que tu aies un rôle à jouer porteur du contrat. Cependant, pour cela il te faudra savoir comment affronter ses créatures. »


Doucement le colosse de flamme commença à déployer ses ailes.

« Je n’ai pas l’intention d’attendre que l’ennemi vienne m’attaquer. Je serais le premier à porter le coup à son encontre. Voilà trop longtemps déjà que je guette la forêt et les Chimères ont eu tout le loisir de se préparer. Je ne peux pas attendre plus que de raison. Mais malheureusement, je manque d’informations et le seul endroit où je peux en trouver se trouve sous leur emprise. Et je ne suis pas encore prêt à y aller. Je crains que je ne lui permette de se renforcer pendant ce temps. »


Levant une patte, le colérique l’approcha d’Alford avant de l’ouvrir et l’immobiliser devant lui.

« Je peux te révéler comment combattre les Chimères et te dire ce que je sais à leur sujet. Mais pas ici. Et tu ne devras faire part de cette information à personne tant que je ne t’y autoriserais pas. Es-tu prêt Alford Gorder ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Jeu 7 Juil 2016 - 21:24

Eh bien quand on était le protégé du dragon rouge ce dernier ne vous protégeait vraiment pas à moitié, d'une certaine manière il se demandait comment Verith le rouge empêcherait cela si le venin venait à parcourir ses veines, mais il supposait que déjà peu de vampires oseraient risquer la colère du soleil rouge…

« Je pense que de toute manière les vampires n'oseront pas ma porter la main dessus pour là plupart maintenant qu'ils savent que vous êtes mon protecteur, enfin je suppose. » Dit-il avec réflexion, c'est qu'il ne savait pas si les vampires faisaient toujours preuve de bon sens…

Après Alford avait l'impression que le dragon rouge était animé d'un certain mépris pour les vampires, mais il n'avait pas vraiment envie de demander pourquoi, ce devait être pour des raisons assez particulières sans doute, et dans les faits ce n'était pas vraiment son sujet d'intérêt pour le moment, il était surtout préoccupé par ces abominations de loups vampiriques qui avaient pu faire des carnages à l'Ouest de l'empire avant que lui, et d'autres aventuriers n'interviennent pour essayer de les neutraliser…

En somme cela n'était qu'un début de ce que lui disait Verith le rouge, bon Alford se disait qu'il était déjà arrivé à survivre, et même à vaincre à sa première rencontre avec ces choses… Il n'était pas certain de tout le temps gagner, mais cela voulait bien dire une chose, il était possible de les affronter, et de les vaincre… Il était encore fermement déterminé à faire en sorte que cela se termine au mieux… Il se demandait bien d'ailleurs ce que ces dernières avaient en tête au sujet d'Armanda pour agir ainsi, mais au final peut-être étaient-elles justes folles comme Vraprg le blanc… Cela il aurait bien du mal à le déduire définitivement… Il regarda le dragon qui avait dodelinait doucement de la tête, et reprit après une certaine réflexion...

« Je suis assez téméraire pour quand même avoir envie d'affronter cet ennemi, peut-être que cela me sera fatal un jour, mais je suis toujours vivant, et puis comme vous l'avez dit cet ennemi est plus fort que Vraorg, et lorsqu'on triompher d'un adversaire on tente de viser plus haut ensuite pour sans cesse s'améliorer n'est-ce pas ? C'est comme cela qu'on s'améliore, et que l'on devient plus fort. » Dit-il presque philosophique pour dire en gros qu'il n'avait pas peur. Avant de rajouter. « A croire que vous influencez un peu ma manière de voir les choses en ce sens-ci... » Dit-il avec un peu d'humour avant de reprendre.

« Elles ne mettront pas la main sur ce contrat, moi vivant elle ne pourront pas faire main basse dessus, ou bien si elles essayent je tâcherai de faire en sorte qu'elles le regrettent, à se demande d'ailleurs s'il y aura encore une autre épreuve pour Armanda suite aux chimères, à se demander quel cycle infernal les esprits, Edwyn, et Vraorg ont engagés... » Un cycle infernal… Voilà le mot, car ul était certain pour le coup que le continent n'avait pas vraiment pu respirer depuis bien longtemps car les épeuves le mettant en périls ne cessaient de se renouvelle, et cela devrait cesser un jour ou l'autre… Car il doutait qu'Armanda survive éternellement à ce genre de traitement...

Et il reprit ensuite souriant au rires, et aux paroles du dragon.

« Je refuse surtout de manquer cette occasion de vire de nouvelles aventures, c'est que la paix c'est bien, mais au bout d'un moment passé à ne rien faire je risque de m'ennuyer si je n'ai pas quelque chose à faire, après tout le danger a l'intérêt au moins de rendre l'existence palpitante, n'est-ce pas ? »
Oh ce n'était pas que cela, mais il fallait le dire il était du genre à bien aimer ce genre d'aventure… « Cela, et le fait de vouloir sauver ce monde ici dans ma mesure de mes moyens... » Ajouta t-il pensif en regardant le grand dragon déployer ses ailles…

« En effet si rien n'est tenté pour mettre fin à leurs folies nous risquons de nous cantonner à un rôle défensif où nous ne ferons que gagner un sursis car à chaque fois que nous les repousserons elles reviendront plus fort, ce jusqu'au jour où elles le seront assez pour triompher de nous… Mais dîtes moi, ces chimères sont elles capables de prendre possessions d'un dragon ? Disons que je les ai déjà vu prendre possessions d'animaux, et d'humains... » Et on pouvait comprendre que selon lui ce serait grave si elles arrivaient à prendre le contrôle d'un dragon...

Et suite à ces propos il regarda le dragon qui approcha sa patte ouverte devant lui… Alford savait ce que cela voulait dire, et il s'approcha donc en répondant d'une voix claire…

« Je promet que je ne ferai part de cela à personne sans vôtre autorisation Verith l'écarlate… Et sur ce je suis prêt. » Dit-il en laissant le dragon s’exécuter ensuite, pour sa part il avait hâte de savoir comment lutter contre ces… Chimères au mieux, car il n'aurait pas le droit à l'erreur certainement s'il devait à nouveau affronter ces dernières.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 17 Juil 2016 - 11:45

¤ Les leçons du dragon rouge ¤


Le contrat originel, toute cette histoire … Verith s’était douté que cette affaire-là n’était pas encore terminée. Les Esprits … Edwyn Ruddy … tous les problèmes que ces derniers avaient créés et qui s’étaient accumulés. Toutes leurs affaires non régler avant leur mort. Aujourd’hui elles leur retombaient dessus et c’étaient à eux de les affronter. À eux de les régler. À eux de mettre fin aux erreurs des êtres du passé. Cela agaçait le colérique au plus haut point, car ils devaient vivre esclaves des erreurs des autres. Ils ne pouvaient accomplir leurs propres projets, désirs, objectifs. Étant ralenti ou tout simplement contraint par les erreurs d’être déjà mort. Et malheureusement, ces erreurs étaient si énormes que personne ne pouvait se contenter de les ignorer. Non, il fallait les combattre, les régler une bonne fois pour tout avant que la page ne se tourne et qu’une nouvelle ne puisse être écrite. L’enfant de l’orage avait bien l’intention d’en finir au plus vite afin de pouvoir enfin aller régler son compte au lien et aux bipèdes. Mais même cela était une erreur du passé. Le lien était l’erreur d’Edwyn, l’erreur de l’avoir créé. Et les bipèdes étaient l’erreur de ses ancêtres. Avoir laissé ses créatures pitoyables se répandre dans leur beau jardin jusqu’à ce qu’ils partent au lieu de les anéantir. Une guerre aurait lieu, Verith en était certain, il en serait sans doute l’instigateur. Mais devait-il mener cette guerre lui-même, il le ferait. Le colérique avait des désirs, des désirs de constructions et de grandeur pour sa race. Malheureusement, le terrain sur lesquelles il souhaitait bâtir cela était vicié. Et le rouge ne pouvait se permettre de bâtir sur des bases corrompues, pourries même. Une putréfaction qu’il purifierait par son souffle destructeur.

Mais sur l’heure, son rêve devait être mis entre parenthèses le temps de s’occuper d’un problème urgent. Et ce problème urgent nécessitait une longue conversation. Une conversation qu’il allait avoir avec Alfold Gorder. Le rouge aurait de loin préféré s’occuper de ce problème lui-même, en solitaire. Malheureusement, bien qu’il reconnaisse posséder une certaine arrogance, il n’était pas fou au point de la laisser l’aveugler. L’ennemi qui se profilait … il allait avoir besoin d’aide pour le combattre … pour l’anéantir. Cela lui coûtait de le reconnaitre. D’ailleurs sans doute ne le reconnaîtrait-il jamais. Se contentant d’une petite pirouette pour faire paraître cela comme un honneur de l’accompagner dans son combat, ce qui n’était pas totalement faux en soi.

Oui l’héritier de la lignée de l’orage allait avoir besoin d’assistance. Mais qui choisir ? Qui serait assez digne et compétent pour l’assister ? Les dragons liés ? Peuh ! Ils étaient bien trop faibles, jeunes et corrompus par le lien. Qui alors ? D’autres dragons libres ? Peut-être, c’était sans doute la meilleure solution possible, mais également la plus longue et dangereuse. Car cela nécessitait quitter le continent, et donc la forêt des yeux, pour rejoindre celui qui l’avait vu naître. Mais une fois sur place, il devrait parvenir à convaincre les siens. Seuls quelques-uns suffiraient et le rougeoyant avaient déjà des noms en tête. Cependant, il faudrait les faire venir en Armanda. Les exposer à la menace de la corruption des bipèdes et du lien. Il s’agissait là d’un risque bien trop grand que l’enfant de l’orage ne voulait pas faire prendre au sien. Son frère, sa sœur et sa mère étaient déjà morts sur ce continent … inutile que plus de ses connaissances connaissent se sort tragique.

Qui alors ? Qui allait bien pouvoir assister le dragon rouge dans ce combat ? S’il ne pouvait demander de l’aide au sien. S’il ne pouvait s’allier avec les dragons liés ou les bipèdes. Verith de l’ire n’avait qu’une seule solution. S’en remettre à lui. Et cela signifiait donc s’en remettre à ce qu’il possédait. Et le rouge possédait quelques êtres qui avaient su se montrer méritants. Et Alford Gorder, le sacrifié d’Edwyn Ruddy, le porteur du contrat originel, faisait partie de ceux-là. Mais encore une fois, Verith allait mener celui qu’il avait juré de protéger au-devant d’un terrible danger. Cependant, le meilleur moyen de le protéger était encore qu’il reste auprès de lui, peu importe où il se rendait. Aussi, lorsque l’humain s’approcha de sa patte, le colérique la referma sur lui, l’attrapant, avant de prendre son envol, s’éloignant du village, prenant la direction de l’ouest pour atterrir au bout de quelques battements d’ailes, plusieurs kilomètres plus loin. Lentement, il le redéposa au sol.

« Nous serons ceux qui clôtureront le cercle maudit qu’ont déclenché dans leur folie les Esprits, Edwyn et Vraorg. J’en fais le serment. Pour répondre à ta question Alford, oui, les Chimères sont en mesure de prendre possession d’un dragon. La première fois que je les ai rencontrés, elles ont essayé de me voler mon corps. Mais malheureusement pour elle, je possédais un atout grâce auxquels, les plus faibles d’entre elles ne pouvaient pas m’atteindre. Et aujourd’hui, après avoir subi les affres d’Edwyn, des Esprits et de Vraorg, mon esprit est beaucoup plus puissant. Si la crainte de me voir un jour être retourné contre toi par la faute des Chimères habite ton esprit, sache qu’il y a peu de risques qu’elle se produise. »


Verith marqua une petite pause, dodelinant de la tête.

« En revanche pour ce qui est des dragons liés … même si l’esprit d’un dragon est fort, le leur ne résistera pas longtemps face à ce nouvel adversaire. Ils sont faibles … »


Le colérique lâcha un petit rire.

« … Et ils ne disposent pas d’une chose qu’ils ont pourtant tous critiquée. Ma colère. »


Le regard doré et flamboyant du colosse de flamme vint se poser sur l’humain rajeuni qui lui faisait face.

« Je vais maintenant te révéler comment l’on peut combattre les Chimères Alford. Le peu que je sais, c’est Edwyn qui me l’a confié. Et ses informations sont exactes, j’ai pu les confirmer, au moins ces paroles-là n’étaient pas mensonge de sa part. »


Le rouge leva une de ses griffes d’ébènes.

« La première chose à savoir sur les Chimères, c’est qu’elles ne possèdent pas de corps. Elles ne sont que fantômes. Et leur ardant désir est d’avoir une enveloppe physique. C’est pour cette raison qu’elles volent celles des autres. »


Verith leva une seconde griffe, continuant son explication.

« Pour parvenir à cela, la Chimère émet un sifflement qui hypnotise sa victime afin de l’endormir. Les plus faibles s’endorment sans même l’entendre ou se rendre compte de ce qui leur arrive. Et une fois endormie, elle se glisse alors dans le corps pour en prendre possession. L’ancien habitant du corps est simplement englobé par la Chimère et reste endormi jusqu’à ce que quelqu’un le libère. J’ignore si sur le long terme, cet esprit finit par disparaitre ou non. Quoi qu’il en soit, je pense qu’au final il ne doit plus en rester grand-chose. »


L’enfant de l’orage leva alors une troisième griffe.

« Cependant, il existe un moyen de combattre les Chimères. Le premier n’est pas à notre portée. Il s’agit de la haute magie. Celle utilisée par les Esprits ou les Tarenth. Cette magie, si elle est concentrée, peut détruire les Chimères. Lorsque je les ai rencontrés pour la première, dans le plan astral, Edwyn était parvenu à les piéger et les faire s’écraser contre les protections magiques qui entouraient l’enceinte masquant le palais des Esprits. Ces dernières avaient alors été instantanément éradiquées par ce flux magique. Le deuxième moyen n’est nul autre que la trame qui parcourt Armanda et qui se trouve en moi. Ce type magie est un véritable poison pour les Chimères et si elles ne disposent pas d’enveloppes physiques, elles ne peuvent se déplacer dedans sans mourir. C’est pour cette raison que les Chimères se trouvent uniquement dans la forêt de l’ouest, car la Néant y a détruit la trame avec son énergie. »


S’apprêtant à conclure le dragon libre leva une quatrième griffe.

« Il existe un quatrième moyen de combattre les Chimères. Mais celui-ci est à double tranchant. Les émotions. Les Chimères sont attirées par deux choses : la magie et les émotions. Elles sont attirées par ces deux choses comme des papillons de nuit par la lumière. Mais au même titre que la magie, une émotion trop virulente peut les blesser et même les repousser. En l’espèce, c’est mon cas. Ma colère est un véritable brasier. Elle peut les attirer en masse, mais en même temps, elle leur brulera les ailes. Cependant cette tactique à des limites, car mon esprit pourrait finir par se fatiguer et cèderait sous leurs assauts, surtout si elles sont nombreuses et puissantes. Toutefois, cela peut s’avérer être une excellente défense à court terme. »


Un léger grondement s’échappa du colérique.

« Quand bien même elle était ignoble, lorsque je fus maudit, Vie m’avait gratifié de la capacité de ressentir et d’absorber les émotions d’autrui. Si je l’avais encore aujourd’hui, cette tactique aurait sans doute pu fonctionner sur le long terme en utilisant les bipèdes d’Armanda. Peut-être même que nous aurions été en mesure de tuer les Chimères en les brulant sous les feux des centaines d’émotions plus vives les unes que les autres. Mais puisqu’elle n’est plus, cette tactique ne peut être utilisée. »


Levant sa cinquième et ultime griffe, Verith vint conclure ce cours sur les Chimères.

« Enfin, il existe un dernier moyen de combattre les Chimères … ou plutôt de s’en préserver. Lorsqu’elles ne possèdent pas de corps, les Chimères sont aveugles et ne repèrent que la magie et les émotions. En dissimulant ces dernières au moyen d’artifice et de contrôle de soi, il est possible de se rendre invisible et ainsi être tranquille. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 23 Juil 2016 - 23:06

Il voulait se battre, affronter cette menace qui désirait fondre tôt, ou tard sur Armanda, et si possible la vaincre ! Tel était son désir, et tel était son but ! Alford voulait se battre, et triompher au nom de la justice, et de tout ce qu'il pouvait et devrait protéger. Ces gens innocents qui ne méritaient pas de voir leurs vies fauchées ainsi sans raison qu'il comptait bien défendre jusqu'au bout. Ne l'appelait-on pas après tout Alford aux mains souillés ? Dans ce cas il souillerait ses mains dans le sang de ces atrocités, et il le ferait pour protéger ceux qui ne pourraient se défendre face à elle, et qu'importe que l'ennemi soit puissant il comptait tout de même combattre de toutes ses forces… Il n'était ni un dragon, ni un esprit, ni un tarenth, mais il avait le feu dans le corps, le courage de vaincre, et une volonté de faire justice qui selon-lui valait bien toute la puissance du monde quand il s'agissait de combattre pour une cause juste.

Et de ce fait il était donc particulièrement attentif lorsque Verith le rouge le déposa à nouveau au sol au terme d'un vol de quelques kilomètres, car il n'y avait aucun doute quand au fait que les paroles du dragon seraient d'une importance cruciale pour lui… Car dans cette lutte qui s’annoncerait, et déciderait peut-être du destin d'Armanda à l'avenir… L'échec était bien entendu inenvisageable !

« Je vois, mais franchement j'ai presque envie de dire que cela devient répétitif… Le fait que nous devions réparé nous mêmes les erreurs des esprits, ou des anciens peuples… Je veux dire Vraorg par exemple n'était-il pas lui-même une erreur des esprits ? Il est au fond plus que tant qu'on en finisse avec tout cela, la mort des esprits devait inaugurer une nouvelle ère où les créations de ces derniers pourraient vivre totalement libre de leurs sorts, mais ce n'est pas réellement le cas à cause de cette nouvelle menace qui se profile à l'horizon. » Dit-il sérieux au sujet des chimères, avant de reprendre légèrement contrarié.

« Malpeste ! Un dragon possédé ce sera assez préoccupant dans les faits… Mais heureusement que pour vôtre part vous êtes immunisé à cela grâce à vôtre colère… Même si je ne comprend pas vraiment sur l'instant le lien entre vôtre infinie furie, et le fait que vous puissiez résister aux chimères... » Avoua t-il ensuite quand le dragon clama que c'était grâce à sa colère que pour sa part il ne pouvait se faire posséder malgré le fait que la possession était largement possible pour un dragon… Et c'est donc très attentif qu'il se fit quand le dragon lui dit qu'il allait maintenant lui annoncer comme combattre les chimères… Oui ! Il en aurait sans doute besoin pensa t-il, et il avait donc hâte d'entendre les révélations du dragon.

Verith lui expliqua donc d'abord la raison pour laquelle les chimères s'emparaient du corps d'êtres vivants, ce qui expliquait pourquoi Arakjörn avait été possédé auparavant pensa t-il. Mais du coup comment tuer quelque chose qui n'était pas matériel pensa t-il ? Sans doute que le soleil allait lui apporter quelques éclaircissements à ce sujet…

Mais pas sans avoir d'abord avouer à Alford la méthode par laquelle les chimères arrivaient à prendre possessions d'un corps… Elles endormaient donc les gens, surtout les faibles d'esprits avant de s'emparer ensuite de leurs corps pendant leurs sommeils… Ce qui voulait dire qu'il ne fallait sûrement pas s'endormir s'il y avait risque de possessions pensa t-il, et faire attention aux sifflements surtout, ce qui compliquerait sérieusement les choses… Néanmoins c'était un détail important qu'il prit immédiatement en considération pour le futur quand au point suivant qu'aborda le dragon..

C'était les moyens possibles de combattre les dragons, donc la haute magie inutilisables par eux simples mortels, et la magie de la trame elle-même tout de suite plus à leurs portée, ce qui voulait donc dire que les chimères mourraient si elle n'avait aucun corps à posséder lorsqu'elles se trouvaient hors de la forêt des terres désolés ? Bien, cela voulait donc dire qu'en faisant attention de ne pas se faire posséder, pour anéantir les chimères il fallait juste tuer, ou du moins libérer l'hôte de ces dernières, et attendre ensuite que la trame fasse son effet… Plus simple à dire qu'à faire dans les faits, mais il pensa qu'il faudrait sérieusement se pencher sur un moyen de libérer quelqu'un d'une possession autre que l'assistance d'un dragon pensa t-il car cela serrait certainement vital à l'avenir.

Et ensuite le dragon parla donc d'un second moyen de lutter contre les chimères qu'ils avaient à disposition, un moyen à la portée de tous peut-être… Les émotions elles-mêmes, et c'était un moyen que le dragon annonçait à double tranchant donc pas s'en risque déduit-il. Car aile de morts expliqua que les chimères étaient attirés par la magie, et les émotions mais qu'elles pouvaient être repoussé par une émotion vraiment puissante… Le dragon donne pour exemple sa grande colère qui attirait les chimères comme un phare, mais brûlait aussi gravement ces dernières, néanmoins comme l'énonça le dragon cela pouvait se révéler épuisant à la longue, et devait donc être utilisé sur le court terme de préférence… Mais qu'importe pensa Gorder, cela saurait peut-être se révélait utile le moment venu, même si pour sa part il ne savait pas sur quel émotion il devrait miser quand il affronterait les chimères, mais dans les faits la colère semblait la plus évidente, surtout lors d'un combat… Le dragon parla d'ailleurs du fait que son ancienne malédiction aurait pu aider à combattre les chimères, mais comme il n'était plus maudit dorénavant il fallait faire sans, et sur ce le dragon aborda un dernier point comme le montrait l'ultime griffe qu'il leva… Le moyen de se cacher de ces maléfiques chimères.

Cacher ses émotions ? Il se demandait même comment cela était possible dans les faits, certainement qu'il fallait pour y arriver un certain entraînement… Et il eut une idée en réfléchissant à cela, à tout cela qu'il ne tarda pas à énoncer au dragon.

« Il va falloir que mon esprit devienne plus fort... »
Dit-il comme une évidence avant de reprendre, et de dire décidé. « Qu'il devienne ainsi une forteresse imprenable pour les chimères, et pour cela il faudra que je me forge moi aussi une colère, et un désir ardent de justice qui pourra les repousser si nécessaire. Et qu'importe au fond ma maîtrise de l'épée si mon esprit est faible, car si je suis possédé par ces choses je peux bien les trancher aussi facilement que je le désire je ne pourrai pas lutter. De ce fait noble Verith… J'aurai une chose à vous demander... » Dit-il en regardant le dragon avant de s'agenouiller légèrement, et de dire.

« Aidez moi je vous prie à devenir plus fort. A forgez mon esprit comme l'acier, ainsi seulement je pourrai lutter efficacement à vos côtés. Qu'en dîtes-vous ? Pourriez-vous m'y aider ? J'ai déjà beaucoup souffert, et enduré ces dernières années, et endurer davantage pour gagner en force ne me dérange aucunement, alors je serai prêt à endurer ce que vous imposeriez à mon esprit noble Verith si cela peut aider à nôtre cause. » Acheva t-il de ce ton qui démontrait bien toute sa détermination. Car il était en croisade dorénavant, en croisade contre ces chimères, et prêt à tout les sacrifices pour triompher d'elles !


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 31 Juil 2016 - 12:35

¤ Le canyon flamboyant ¤


Calmement, Verith avait exposé à son protéger les différents éléments dont il avait connaissance sur les Chimères. La façon dont il était possible de les combattre, mais surtout, la manière dont il était possible de se cacher d’elle. Car il s’agissait de la méthode la plus accessible actuellement. Faire front face à elles demandait des ressources qu’ils n’avaient malheureusement pas tous en possession. Ou qu’il était même impossible à posséder. Tout du moins pratiquement impossible. Alford sembla écouter avec une attention toute particulière les propos du dragon rouge, imprégnant dans sa mémoire toutes les précieuses informations qu’on partageait avec lui. Alors que la voix mentale de Verith disparaissait dans la trame, celle de l’humain s’éleva sur le plan physique.

Entrainer son esprit n’est pas une tâche facile. C’était sans doute même la plus difficile et surtout éprouve faculté à renforcer. L’enfant de l’orage l’avait affuté et nourri au travers d’épreuve particulièrement éprouve et longue. Des événements qui allaient peser sur lui toute sa vie. Il ne souhaitait d’ailleurs à aucun dragon de vivre ce qu’il avait vécu. Mais aussi douloureux que cela avait pu être, son esprit était devenu suffisamment puissant pour surmonter tout ce qui avait pu l’asservir lors des moments difficiles.

Le regard doré et rempli de colère glissa sur Alford lorsque celui-ci souhaita lui demander quelque chose. Une faveur. Apparemment il souhaitait qu’il l’entraine à devenir plus fort. En renforcer son esprit pour pouvoir faire front face aux Chimères. Voilà une idée des plus saugrenues. Lui, un dragon haïssant les bipèdes, entrainer un bipède ? Grotesque. Totalement grotesque. Mais Alford n’était pas un bipède comme les autres. Il était avant tout un protégé du dragon rouge. Sa condition de bipède aussi écœurante qu’elle puisse être n’était au final que secondaire. Il était possible pour le rouge d’en faire abstraction. Pendant un moment, le colérique réfléchit à la réponse à donner et à la manière dont il pourrait l’aider. Finalement un petit rire s’échappa de rire.

« Tu es … bien trop différent de ceux qui possèdent en eux la colère, Alford. Certes la souffrance est l’un des éléments, pour ne pas dire l’élément, de base pour forger une ire flamboyante. Mais … tu es trop gentil et trop naïf pour cela. La colère nécessite un minimum d’animosité pour s’assurer de sa puissance. Je doute que tu parviennes à construire cette arme redoutable qu’est la colère. Du moins dans ton état actuel. Cependant, si tu t’obstines à vouloir suivre la voie de la colère. Sache qu’il te faudra changer drastiquement. Et je doute que tu désires cela … Mais il existe bien d’autres sentiments puissants. L’amour, la joie, l’espérance, la peur, la tristesse. L’amour et la haine sont intimement liés. La joie et la tristesse également. Tout comme la peur et l’espoir. La frontière entre ces sentiments est ténue. Il est facile de basculer dans l’un comme dans l’autre. Je te vois bien plus être acclimaté avec l’espoir, humain. Car en dépit de tout ce que tu as traversé, tu n’as jamais cédé. Mais pour ce sentiment, il me sera difficile de te montrer la voie. Et encore moins pour t’y accompagner. Car la colère ne croit pas en l’espoir. Elle trace sa propre route en reversant tout ce qui s’oppose à elle. Dans tous les cas, il s’agira d’un chemin que tu te devras d’emprunter seul pour embrasser pleinement ledit sentiment qui t’est lié. »


Verith prit une légère inspiration, marquant une pause, avant de continuer.

« Pour ce qui est de t’entrainer. Je peux essayer quelques choses. Mais sache que cela sera éprouvant et non sans danger. Mais puisque tu insistes. Assois-toi afin que ton enveloppe physique ne souffre pas de ton départ. Et ouvre ton esprit afin que je puisse l’envelopper du mien. »


Doucement, l’enfant de l’orage vint s’asseoir lui aussi, fermant les yeux, avant d’étendre son esprit pour venir entourer celui de Gorder. Lentement il s’enroula sur lui avant de le saisir et lentement le tirer de son corps pour l’attirer dans le sien. L’amenant dans une partie de son for intérieur, son monde mental.

***

Un bruit de craquement se fit entendre, puis vint se perdre dans la plaine infinie. Une lueur rougeâtre dominant cet espace. Le ciel lui-même était orangé, les nuages eux étaient noirâtres. Tandis que dans cette immensité céleste régnait un gigantesque soleil dont on pouvait presque entendre les crépitements et voir des langues de feu danser à sa surface. Dans cette plaine s’élevaient de gigantesques monticules de terre. Bientôt le paysage put être identifié comme un gigantesque canyon, totalement désertique. L’atmosphère était lourde autant par la chaleur qui y régnait que par l’air qui semblait plus dense. Un nouveau bruit de craquement se fit entendre. En baissant les yeux, on pouvait s’apercevoir que le sol était entièrement composé de crâne. Pour la plupart de bipède. Mais certains étaient draconique.

¤ Bienvenu en mon for intérieur Alford … Mais sache qu’ici tu n’es pas le bienvenu … ta vie est en danger … si tu espères rester en vie … il te faudra réussir à t’échapper. ¤


Un tremblement eut lieu parmi le sol fait de crâne. Un monticule se forma et bientôt un gigantesque crâne de dragon en sortie, il ouvrit la gueule. Il était possible de remarquer que toutes les dents des dragons étaient encore accrochées à la mâchoire. Toutes ? Non. Trois manquaient à l’appel.

¤ Pour fuir … il te faudra trouver les trois dents manquantes … et une fois fait, te placer dans la gueule. J’ai éparpillé les dents un peu partout dans ce canyon … Mais les obtenir ne sera pas une chose facile … La première est … ¤


Une lumière bleuâtre éclata au sommet du canyon alors qu’Alford se trouvait en contrebas. Mais comment y accéder ? En y regardant de plus près, un chemin permettant de rejoindre le sommet semblait être formé dans la roche. Mais ce dernier était jonché de crânes. D’un autre côté, la roche semblait avoir suffisamment de points d’appuis pour pouvoir l’escalader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 31 Juil 2016 - 22:13

Alford n'avait pas hésité à demander au grand dragon rouge de l'aider à forger son mental pour plusieurs bonnes raisons, déjà ce dernier était son protecteur de un, et de deux n'allaient-ils pas devoir tout deux faire face au chimères ? Que se passerait-il si Gorder était possédé car son esprit n'aurait été par hasard pas assez fort pour repousser la chimère qui s'en était prise à lui ? Oui il se devait à l'avenir d'avoir un esprit plus fort qu'à l'heure actuelle, et si les dernières années l'avaient déjà aider en ce sens-ci certainement, il restait encore de la route à faire dans les faits, et il ne fallait pas cesser de désirer s'améliorer, surtout quand on désirait affronter de tels périls qui ne pouvaient pas être affronté qu'au clair de la lame, car si c'était le cas il n'aurait pas vraiment besoin de tant s'exercer au fond vu qu'il était déjà l'un des meilleurs épéistes d'Armanda…

Et savoir que même les dragons pouvaient se faire posséder annonçait bien qu'une grande force d'esprit serait nécessaire pour faire face aux chimères à l'avenir, surtout s'il désirait survivre en plus de vaincre. Et encore plus ne pas être à nouveau le pantin d'un être mauvais comme il l'avait été sous l'air théocrate. Oui il ne serait pas à nouveau l'esclave, ou le serviteur malgré lui de quiconque, et il comptait bien faire de son mieux pour faire face à l'avenir vaillant, et résolu. Et à bien y réfléchir peut-être qu'en effet l'espoir était le sentiment qui caractérisait le plus Alford…

Cette valeur dont lui parlait Verith, plus humaine, oui l'espoir de vaincre, celui de survivre, et celui de prospérer dans un monde qui n'était pas toujours bienveillant. Quel sentiment représentait au fond mieux le genre humain que l'espoir ? Un sentiment pouvant paraître fou à certain, mais qui semblait noble, et beau à Gorder. Car l'espoir était bien ce qui permettait aux hommes de survivre, et de continuer à vivre malgré les difficultés se présentant à eux, et à bien y réfléchir oui l'espoir était un sentiment qui lui correspondait mieux que la colère, ou la tristesse. Quand à l'amour il serait dur d'en user lors d'un combat, mais l'espoir… C'était bien cet espoir au fond qui l'avait fait tenir toutes ses années, et qui le ferait tenir encore certainement s'il continuait à s'en armer.

« L'espoir… Oui voilà un sentiment qui me va sans doute mieux que tout les autres, à bien y réfléchir c'est bien l'espoir d'en finir avec les atrocités de Vraorg le blanc qui m'a fait tenir contrairement à d'autres qui ont sombrer dans le désespoir, c'est l'espoir qui m'a poussé à continuer à me battre alors que la victoire semblait lointaine, ou le combat vain. Et c'est l'espoir qui me pousse encore à vouloir me battre à vos côtés contre cette nouvelle menace. C'est donc au final l'espoir qui semble m'animer, et vous avez raison c'est l'émotion sur laquelle je devrai certainement miser face aux chimères. » Cela il le dit calme, et concentré après une certaine réflexion. Surtout qu'en effet la colère n'était pas pour lui, il n'était pas au fond un homme prompt à l'animosité, et même sa haine de Vraorg le blanc avait été teinté d'un sentiment de justice, et d'espoir plus que de colère. L'espoir que le monde serait meilleur si ce dragon blanc venait à trépasser… « Je tâcherai donc de tracer ma voie dans cette optique comme vous avez tracer la vôtre pour la colère. » Acheva t-il ensuite ce sujet-ci quand le dragon lui dit qu'il lui faudrait lui-même tracer sa voie à ce sujet-ci car la colère n'était pas une bonne inspiration pour l'espoir, et il fallait le dire comme souvent les parole du dragon rouge étaient très censés…

« Ce n'est pas parce que c'est éprouvant, et empli de danger que je dois me décourager, comment deviendrais-je plus fort après tout si je ne me confronte pas à la difficulté ? Je n'ai pas peur, et suis prêt pour l'épreuve que vous allez m'imposer. Mon choix était déjà fait de toute manière dès le moment où je vous ai fait ma demande. » Dit-il donc ensuite déterminé avant de s'asseoir au sol comme l'avait demandé le dragon, et d'ouvrir son esprit à ce dernier…

Pour laisser place à une sensation qui risquait à force de devenir familière, celle de voir son esprit envelopper par celui de l'écarlate avant d'être attiré dans le monde mental de ce dernier. S'immergeant ainsi dans l'âme draconique de Verith, qu'allait-il encore découvrir là-bas ? Il ne savait pas mais l'expérience de la chose était toujours aussi singulière...

[…]

Il se trouvait maintenant… Dans une sorte de plaine infinie, et le pire c'est qu'il pouvait voir ses mains, et ses bras comme s'il n'avait pas quitté le monde physique mais pourtant c'était bel et bien le cas. Surtout que le monde alentour n'avait pas tant des airs de réel que cela, on était loin après tout du ciel bleu, et habituel armandéen, et le soleil gigantesque s'élevant au dessus était bien gros… Un monde représentant bien l'esprit de son protecteur dragonique pensa t-il en regardant tout ce qui se passait alentours… Un canyon gigantesque se dressait, et la chaleur des alentours était assez désagréable même s'il avait déjà connu ça avec la fin du monde il y a quelques années au fond. Par contre détail sinistre c'était l'entassement intensif de crânes aux sols que ce soit ceux de dragons, ou de bipèdes… Joyeux, mais bon c'était rien de réel pensa t-il, et puis il avait vu des choses y ressemblant de la part de ce malade de Vraorg le blanc.

Et dans tout cela la voix de Verith finit par résonner pour lui dire qu'il se trouvait en son for intérieur, qu'il n'était pas en sécurité ici, et qu'il devait s'échapper d'ici, un programme qu'il nota soigneusement sans poser de question, après tout c'était lui qui avait voulu cet entraînement…

Et il regarda avec une certaine curiosité le crâne de dragon sortir d'un monticule, un crâne de dragon dépourvu de trois dents ce qui ne manqua pas de susciter la curiosité d'Alford qui se dit que cela ne devait pas être là pour faire joli, ce que le soleil écarlate confirma d'ailleurs ensuite dans son esprit.

Et il resta parfaitement silencieux, et concentré sur sa tâche quand Verith la lui expliqua, il devra donc trouver les trois dents éparpillés dans ce canyon par Verith le rouge, et ensuite seulement il pourrait s'échapper, une tâche qui ne serait pas facile mais qu'il se devrait d'accomplir.

Et du coup pour cela deux choix se présentèrent à lui pour rejoindre la lumière bleuté au sommet du canyon, soit un passage dans la roche formé de crânes, soit la roche possible à escalader grâce aux point d'appuis s'y présentant. Le chemin de crâne semblait facile du coup mais néanmoins suspects à cause justement de sa facilité tandis qu'escalader semblait difficile même si possible, mais au moins on savait à quoi s'attendre...

Alors quel choix allait-il faire ? Le passage semblant facile, mais légèrement inquiétant, ou celui difficile mais semblant plus franc ? Il se rappela du cours d'escalade que lui avait offert une elfe à une époque et des entraînements qu'il avait fait ensuite en rapport avec cela, et avisa donc le passage difficile. Il s'approcha de la roche, et regarda jusqu'à où il devait escalader puis constata qu'il n'avait pas son équipement sur lui à part son armure légère de maillebrume, il devrait donc y aller à la manière primaire…

Il commença donc à escalader la paroi en usant sa la force de ses mains, et de son adresse. Ne regardant surtout pas en bas il se concentra, et escalada donc sur le mur de pierre du canyon. Par son ours heureusement qu'Alford était un guerrier très entraîné avec une condition physique très bonne aux dessus de la moyenne car sinon il n'aurait sans doute pas pu s'y risquer. Il escalada donc laborieusement la paroi mais sans perdre sa détermination d'arriver jusqu'au sommet, après tout quand cela serait fait il pourrait un peu souffler donc autant ne pas s'arrêter avant d'avoir atteint son but… Et ainsi une de ses mains accrocha malencontreusement une prise bancale, et il faillit glisser mais il arriva à s'agripper et tira sur ses forces pour aller jusqu'au sommet… Sommet qui s'approcha de plus en plus de lui… Et sa main finit par atteindre le rebord de la paroi alors qu'il transpirait à grosse goutte, et d'un élan il se hissa donc sur le sommet pour voir ce qui l'y attendait.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 2 Aoû 2016 - 13:47

¤ Cascade macabre ¤

De loin, Verith observait la scène. Il n’était pas qu’un simple spectateur, mais il n’était plus qu’un acteur. Il pouvait agir, mais il ne le devait pas. Car il s’agissait d’un entrainement, et l’impact de Verith devait donc être le plus limité possible. Mais plus que cela, le bipède se trouvait dans for intérieur du dragon rouge, là où toute sa haine à l’encontre des bipèdes était grandement concentrée. Il se trouvait au cœur même de ce dont son statut de protéger lui conférait l’immunité. Une immunité qui, néanmoins, n’était applicable qu’à l’extérieur, mais en aucun cas en plein territoire des turbulents sentiments du colérique. L’enfant de l’orage ne pouvait que parler pour guider Gorder. En aucun cas l’aider ou affronter ce qu’il allait affronter pour lui. L’humain allait devoir se débrouiller seul dans ce monde hostile et extrêmement dangereux où régnait ce que les autres appelaient, les sombres sentiments.

Une lumière bleutée s’élevait dans le ciel, telle une colonne, indiquant l’endroit où ce dernier devait se rendre pour trouver la première dent. Oui, c’est ainsi que le rouge pouvait guider son protégé, car s’il le laissait errer librement dans cet endroit, c’était la mort assurer. Plus vite l’humain en aurait terminé, moins les dangers apparaîtront. Une première épreuve se présenta donc à lui. Gravir le canyon pour rejoindre les hauteurs. Deux chemins se proposaient à lui. Le premier était relativement simple, une route dans la roche, mais joncher de crâne. La deuxième était plus physique. La roche irrégulière offrait dé nombreux points d’appui pour ainsi l’escalader. Ce ne serait pas facile, mais pas impossible pour quelqu’un comme Gorder. Cependant, il ne devait pas oublier que ce monde n’était pas régi par le physique, mais par l’esprit. En ce plan, les lois physiques avaient un impact seulement si l’esprit la prenait en considération. Alford savait-il seulement cela. Non, probablement pas. Après tout c’était la première fois qu’il se rendait dans un tel lieu. Toutefois, il sembla s’en sortir. Son esprit avait conscience des capacités physiques de son enveloppe corporelle et se retrouvait donc en ce monde. Si bien qu’il parvint à gravir le canyon. Tant qu’il ne perdait pas sa concentration, tout devrait bien se passer … Si seulement c’était aussi simple.

Lentement, très lentement, les crânes qui jonchaient la route tailler dans la montagne, un peu plus loin de la zone d’escalade d’Alford, tournèrent. Ils se tournèrent en direction de l’humain comme pour le regarder. Comme si leurs orbites vides avaient soudainement des yeux. Doucement et surtout silencieusement, les crânes se mirent à rouler. Ils roulèrent en direction du sommet, montant la route du canyon en même temps que Gorder l’escaladait. Ces derniers arrivèrent un peu avant lui, et vinrent se poster au niveau de l’endroit où l’étranger à ce lieu allait finir son escalade. Si bien que quand ce dernier. Posa sa main et se souleva afin que sa tête dépasse de la corniche, ils étaient là. Tous là et bien ordonner, fixant de leurs orbites creuses l’humain. Et avant même que ce dernier n’ait eu le temps de finir son escalade, les crânes se mirent à lui foncer dessus en roulant, le percutant. Le faisant glisser et redescendre jusqu’à ce qu’il s’agrippe à nouveau afin d’éviter de chuter et s’écraser en contrebas.

Les crânes animés se postèrent à la limite du précipice, observant l’escaladeur. Un moment de silence eut lieu … puis le premier crâne sauta dans le vide. Il fut suivi par de nombreux autres et bientôt ce fut une véritable cascade de crâne qui se forma, pour tomber droit sur l’humain. Tous ne le touchèrent pas. Mais nombreux le furent. Son ascension allait pouvoir reprendre … mais il allait devoir le faire avec une cascade d’os lui tombant dessus. Y parviendrait-il ? Où choirait-il pour venir s’écraser en contrebas ? Dans le vacarme des crânes s’entrechoquant ou cognant contre la roche, ricochant et s’écrasant. Une voix irréelle s’éleva.

« En chacun j’existe … Car l’esprit je régis.

Sans moi nul ne se meut … Car les décisions j’anime.

Face à mes semblables, je me heurte … Car elles seules peuvent me faire plier.

Qui suis-je ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Jeu 4 Aoû 2016 - 18:23

Alford ne vit pas les crânes se trouvant au début sur le chemin vers le sommet se tourner vers lui, et il n'entendit pas des roulements étrange alors que lui pour sa part se hissait peu à peu vers le sommet en s'accrochant fermement à la paroi. On pouvait donc dire que lorsque les crânes commencèrent à lui tomber dessus il fut assez surprit, et s'accrocha encore plus fermement à la paroi en réaction pour ne pas tomber, ah bon sang ! Sûr que cela avait presque parut trop facile pour le moment… Et en faîte il ne les avait vu ces satanés crânes que lorsqu'il s'était apprêtait à finir d'escalader la corniche, ils avaient été là en train de le fixer de leurs orbites vides alors qu'il avait passer la tête pour ce qu'il y avait sommet de la paroi qu'il venait d'escalader… Une vision normalement terrifiante, mais qui pour sa part le surprit surtout grandement, et c'était d'un macabre ! Voilà l'adjectif qui qualifiait bien tout cela dans les faits... Macabre!

Et les crânes l'avaient donc percuter ensuite et forcer à redescendre pour s'accrocher à quelque chose de plus solide pour ne pas tomber alors qu'ils lui tombaient ensuite sans cesse comme pour l'empêcher de monter. Par son ours... Il était censé continuer à monter dans cette situation ? Il allait franchement devoir prendre sur lui, et donner toutes ses forces pour espérer ne serait-ce qu'atteindre le sommet dans une telle situation pensa t-il, et encore il avait de la chance car les crânes lui tombant dessus étaient ceux d'humains pas de dragons… Et une cascade de crâne venait donc de mettre un frein sérieux à sa progression alors qu'il envisageait tout sauf le fait de se laisser tomber en bas au risque de devoir tout recommencer… Et alors qu'il allait se décider à continuer à tenter de monter malgré tout cela une voix retentit dans son esprit, sentant que cela était important Alford tâcha donc de l'écouter malgré la pluie de crânes s'abattant sur lui… Ce qui demanda tout de même un sacré effort de concentration il fallait avouer.

Et c'était une bon sang de devinette ! Vite il devait trouver la solution pensa t-il, et sentant qu'il devait presser il tâcha de trouver le premier truc en tête qui lui sembla sensé avant de le dire à voix haute...

« La volonté ! » Et d'un coup… Tout s'arrangea pouvait-on dire d'une certaine manière car la cascade de crâne lui tombant dessus venait de s'ouvrir… Les os ne tombaient donc plus sur lui, mais le frôlaient dorénavant. Il continua donc à escalader la paroi maintenant que les choses étaient revenu à la normale, et ce en essayant de faire vite sans non plus trop se presser car on ne savait jamais si cette bon sang de cascade n'allait pas se refermer à nouveau s'il tardait trop après tout…

« Le pire c'est que c'était amusant... » Ne put-il s'empêcher néanmoins de murmurer à lui-même après être enfin arrivé à terminer son escalade, et à grimper au sommet de la paroi rocheuse. Visiblement il appréciait beaucoup les sensations fortes ce malgré le stress de de la situation d'auparavant, et d'ailleurs cela lui rappelait d'ailleurs le tour en bateau magique sur le fleuve de lave lors de l'épopée des marcheurs… Une expérience qui elle aussi avait été plaisante même si stressante mine de rien.

Enfin dans tout les cas une fois arrivé au sommet il put contempler la dent de dragon se trouvant sur un piédestal plus loin… Et par son ours il sentait qu'il devait y avoir un truc qui cloche vu la distance à laquelle se trouvait la piédestal… Il décida donc d'avancer d'un pas prudent, et pas après pas car on ne savait jamais après tout… Et cela aurait sans doute été rapide en effet de courir vers la dent, mais mieux valait faire attention si possible en ce monde semblant plutôt étrange dans sa manière de fonctionner. Et en faîte pour tout avouer il avait aussi envie de savoir ce qui pouvait peut-être l'attendre par la suite, à croire décidément que Gorder aimait prendre des risques des fois...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 7 Aoû 2016 - 16:20

¤ Puits obscure ¤

Depuis l’éther, Verith observait l’avancement de son protéger. Ce dernier avait décidé de gravir la roche du canyon pour rejoindre le sommet. Une ascension difficile pour sure, mais qui ne sembla pas poser plus de problèmes que cela à l’humain. Ce dernier possédait une grande force et savait la retranscrire dans ce monde spirituel. Cependant, le danger le guettait et le bipède avançait en toute insouciance. Une pluie de crâne se mit alors à lui tomber dessus en cascade, le heurtant avec force et manquant de le faire tomber à plusieurs reprises. Mais l’humain tint bon, luttant pour ne pas tomber, luttant pour ne pas échouer, luttant pour ne pas mourir, luttant pour avancer. Sa volonté était mise à rude épreuve, car tel était l’objectif de cette première épreuve. Si le protégeait cédait dès maintenant, si la volonté d’Alford se pliait dès maintenant face à ce premier obstacle, alors il ne résisterait assurément pas à ce qui l’attendait dans les profondeurs de l’esprit du dragon rouge. La première énigme s’éleva alors dans l’air, surpassant le fracas assourdissant produit par les crânes, pour arriver jusqu’aux oreilles de Gorder. Ce dernier ne mit pas bien longtemps pour trouver la réponse à cette devinette qui était en rapport même avec l’épreuve.

La volonté, voilà de quoi parlait l’énigme, tel fut la réponse de l’intrus en cet endroit. La volonté, la volonté de fer, indéfectible, implacable, vorace et brûlante comme un gigantesque incendie. Une force que rien n’arrête, une force que rien ne plie. Tel était le premier élément nécessaire pour devenir un peu plus comme Verith. Tel était l’élément nécessaire pour devenir acteur et non-spectateur ou même victime de ce monde. Tel était, la puissance nécessaire pour s’avance, sur le chemin difficile d’un esprit dominer par les sentiments. La règle suprême capable de tenir en laisse même la plus puissante des ires. Valeur, élément, puissance, qu’il fallait inculquer à l’esprit d’Alford Gorder.

Ainsi un léger tremblement eut lieu dans l’air et la cascade de crâne vint s’ouvrir en deux. La pluie d’ossements épargnants ainsi le pauvre bipède déjà bien tourmenté. Ce dernier put ainsi rejoindre le sommet après une dernière escalade. Arriver en haut, la prudence se lisait en lui. Qu’est-ce qui allait bien pouvoir arriver maintenant ? Qu’est-ce qui allait bien pouvoir lui tomber dessus ? Survenir ? Doucement, le rouge vint le rassurer, ou plutôt tenter de le rassurer. Il savait que ce n’était pas encore terminer. Que rien n’était terminé. Mais il avait réussi cette épreuve.

« Tu as réussi cette épreuve Alford … la dent est à toi, tu peux la prendre … Mais reste sur tes gardes … Ce n’est pas encore terminer. Il te reste encore bien des choses à affronter … et ce ne sera pas aussi facile … »


Doucement et prudemment, l’humain approcha de la dent. Il monta sur le piédestal où flottait légèrement la clef pour sortir d’ici, entourer d’un faible halo bleuté qui allait en s’amenuisant. Finalement, quand la main du bipède se referma dessus … le piédestal disparu. Il ne restait plus qu’Alford et la dent au centre d’un grand puits obscure et sans fond, trop loin pour s’attraper à un rebord ou à une paroi dans l’immédiat pour éviter de tomber.

Alford commença à chuter … de plus en plus rapidement … l’ouverture par laquelle il était tombé disparu, venant être rebouchée d’un seul coup, faisant disparaitre la seule source de lumière. Alford chutait alors dans ce gigantesque puits, cerner par l’obscurité. Il chuta … longtemps, sans que jamais rien n’apparaisse, sans que rien d’autre que le sifflement produit par sa chute ne se fasse entendre. Puis soudainement s’éleva la même voix que lors de la cascade de crâne.

« J'ai peu de force … mais beaucoup de pouvoir

Je garde les taudis … comme les palais

Mais si mon maître part …

Il faut s'assurer qu'il m'emmène avec lui. »


Quand la voix de l’énigme disparut dans l’écho, des braséros s’allumèrent au fond du puits. Au début ils semblaient n’être qu’une simple lueur. Mais au fur et à mesure qu’Alford chutait et se rapprochait, ses derniers formaient un grand cercle et en son centre se trouvait … le fond du puits fait de roche irrégulière. Si l’humain ne donnait pas la réponse à l’énigme, il viendrait s’écraser à coup sûr …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 9 Aoû 2016 - 15:48

Cela ne devait qu'être la première épreuve pensa Alford, car sinon selon lui cela serait un peu trop facile par rapport à ce à quoi il aurait pu s'attendre de la part de son protecteur dragon… De plus Alford avait bien précisé qu'il désirait renforcé sa volonté, et pour cela il valait mieux enchaîner plusieurs épreuves difficiles, et non simplement tester sa détermination lors de l'escalade d'une paroi, mais de toute manière il faisait confiance envers Verith pour lui réserver encore quelques surprises, surtout que mine de rien la dent se tenant devant lui n'était que la première, ce qui voulait donc dire qu'il en restait deux autres. Deux autres dents à retrouver en traversant sans doute un certains lot d'épreuve pour les atteindre, mais pour le moment il devait avouer que malgré tout le danger dont semblait être teinté la chose il s'amusait au moins un peu… Et était aussi curieux de découvrir la suite des épreuves.

Et en faîte il n'avait pas vraiment peur au fond, mais tâchait de se montrer prudent, et visiblement Verith semblait désireux de lui dire que la dent était à lui et qu'il pouvait aller la récupérer. Mais qu'il restait encore tout un lot d'épreuves à affronter avant d'en avoir réellement finit avec cet endroit… Il hocha donc la tête un coup de manière approbative aux propos du dragon, et avança vers la dent sans se départir d'une certaine prudence tout de même. Au moins il pouvait supposer qu'il avait peut-être déjà traversé une épreuve sur trois, dans le cas bien entendu où le dragon rouge n'avait mit qu'une épreuve pour atteindre chaque dents, mais bon comme la vie savait aussi réserver quelques surprises aux mercenaires, savoir qu'une dizaine d'épreuve l'attendait encore ne l'aurait pas étonné si ça avait été le cas…

Il monta donc sur le piédestal où se trouvait la dent, contemplant un instant cette dernière puis approcha sa main droite pour la saisir, et quand ce fut fait. Eh bien il aurait été faux de dire qu'il n'avait pas été surprit par le fait qu'il venait de tomber dans un trou qui venait quasiment d'apparaître en dessous de lui, pour une chute qui paraissait sans fin au début car ce puits n'avait pas l'air d'avoir de fond, ou bien était trop sombre pour qu'on puisse le distinguer ce qui n'était pas forcément une bonne chose non plus car il n'y avait absolument aucun moyen sur l'instant de ralentir sa chute...

Et la chute dura longtemps sans qu'il ne voit rien, ou n'entende rien à part le sifflement de sa chute ce qui était disons assez dérangeant… Et d'une certaine manière inquiétant car bien évidemment Alford ne pouvait pas savoir s'il n'allait pas d'un instant à l'autre rencontrer le sol sans le voir, mais avant qu'il ne puisse vraiment trop réfléchir à cela la même voix que celle de la cascade de crâne s'éleva dans son esprit pour lui présenter une énigme… Et quand elle eu finit de présenter son énigme bien entendu Alford pu tout à coup nettement distinguer le fond du puis qui n'était plus si loin que cela.

Il tâcha donc de réfléchir rapidement à la solution… Peu de force, beaucoup de pouvoir ? Garder les taudis, comme les palais, mais le maître devait l'emporter car il ferait mieux de ne pas l'oublier ? Mais… Est-ce que c'était aussi simple que ce à quoi il venait de penser…?

« Une clé ! » Dit-il donc à voix haute en se demandant si c'était bien cela, et visiblement il avait raison… Car il distingua nettement le fond du puits qui venait de s'ouvrir comme une porte, porte que ne tarda pas à traversé Alford dans sa chute pour voir qu'il était arrivée dans une sorte de caverne, et au passage il sentit assez vite la morsure froide de l'eau plus bas quand il tomba dedans…

Et cela faisait un mal de chien ! Bon sang ! Heureusement il n'avait pas fait un plat en tombant à cette vitesse, mais disons que quand même il avait assez mal sur le coup, mais rien de cassé heureusement… Et il tâcha donc de remonter à la surface dès que possible pour prendre un peu d'air, et constater que l'endroit où il se trouvait n'était éclairé que par une faible lumière blanchâtre au plafond… Alors que le froid, et l'humidité alentours se faisait sentir, et que le seul bruit résonnant ici était celui de gouttes d'eau tombant dans l'eau…

Alford en constatant cela ne prit donc pas la peine de trop contempler les lieux, et commença tout de suite à voir s'il y avait un passage à la surface tout d'abord, pour envisager ensuite de vérifier s'il y en avait un sous l'eau qui nécessiterait qu'il retienne sa respiration assez longtemps pour le traverser… Il constata d'ailleurs au passage qu'il n'avait pas son bijoux âme boréale sur lui qui lui aurait permit de respirer longuement sous l'eau… Il devrait donc faire au naturel si nécessaire pensa t-il, restait donc juste à voir ce qu'il devait faire et ce que le soleil rouge lui réservait pour cette seconde épreuve alors qu'il gardait fermement en main la première de dent de dragon qu'il avait trouvé pour tâcher de ne pas la perdre...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 16 Aoû 2016 - 12:36

Test de perception

Taux de réussite : 45

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 16 Aoû 2016 - 12:36

Le membre 'Verith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 16 Aoû 2016 - 12:59

¤ L’oeil ¤

Un bruit sourd eut lieu. Alford venait de rentrer en contact avec l’eau de cette … caverne ? Le choc fut rude après une telle chute, mais l’humain s’en remettrait. Le trou qui venait de se former au plafond, formant ainsi une porte par laquelle l’intrus était passé, évitant ainsi de s’écraser contre les rochers, se referma doucement, sans un bruit. L’endroit était silencieux … très silencieux … peut-être trop ? Seul le bruit d’une goutte d’eau qui tombe venait de temps à autre rompre le silence. De temps à autre ? Non, une goutte tombait exactement toutes les trois minutes. Rompant le silence qui revenait rapidement prendre ses droits lorsque l’écho provoqué par la chute de l’eau s’évanouissait.

Le lieu était sombre … très sombre. Seuls de rares cristaux lumineux diffusaient une faible lumière blanchâtre. Gardant ce lieu dans une certaine pénombre. Une fraicheur régnait en ce lieu mystique, presque mordante. Contrastant avec ce que l’humain avait pu voir dehors où le soleil régnait en maitre sur un canyon aride. Le sol était entièrement couvert d’eau. Une eau peu profonde qui arrivait au niveau de la taille de l’humain. Étrange d’ailleurs qu’elle ait été suffisamment profonde pour amortir la chute de Gorder. Le sol en dessous de la surface était irrégulier. Quelques trous traitres étaient présents, prêts à faire trébucher l’intrus en ces lieux. La caverne semblait composer d’une pierre noire et huileuse, presque comme si quelque chose la recouvrait. Mais plus que cela … l’eau était sombre, presque noire. Aussi lorsqu’Alford plongea la tête sous l’eau pour voir s’il y avait un passage, il ne vit quasiment rien. Il n’y avait de toute façon pas le moindre passage sous l’eau et il s’en rendrait bientôt compte.

Des rides se formèrent à la surface de l’eau, comme si une brise soufflait. Celles-ci avancèrent jusqu’à l’humain, le dépassèrent puis vinrent mourir derrière lui contre un mur. Ce n’est que plus tard qu’Alford sentit le souffle de la brise. Comme si tout était décalé ici. À nouveau, le bruit d’une goutte d’eau qui tombe se fit entendre.

Déduisant que si le vent soufflait, cela signifiait qu’il y avait une sortie quelque part, aussi l’humain commença à bouger … lentement … dans cette eau étrange et froide … lentement … dans cette caverne sombre et oppressante. Il n’y avait toujours aucune bande de terre hors de l’eau sur laquelle il pourrait monter. Bientôt, se déplacer devint plus difficile. L’eau semblait plus dense … était-ce vraiment de l’eau ? Elle semblait retenir un peu Gorder. S’accrochant à lui, devenant un peu plus visqueuse. Finalement, à force d’avancer dans cette eau qui commençait à lui résister de plus en plus, un embranchement finit par apparaître.

À gauche il y avait un passage, entièrement inondé. Et à droite il y avait également de l’eau et aussi un morceau de terre qui en dépassait … non pas uniquement un, mais plusieurs, espacer les uns des autres, obligeant ainsi celui qui voudrait passer à sauter de pierre en pierre.

À nouveau le bruit de la goutte d’eau se fit entendre. Il était plus proche cette fois-ci. Beaucoup plus proche. Terriblement proche. En effet, la goutte d’eau venait de tomber sur l’épaule d’Alford. Si ce dernier s’amusait à lever la tête, il pouvait voir de quoi elle émanait. Une ombre géante trônait sur le plafond de la caverne. Fantomatiques, sans forme, ses extrémités ondulaient tel un morceau de tissu au vent. Et en son centre un œil unique et géant était ouvert. L’orbite était injectée de sang et la pupille était dorée. Cet œil observait Alford avec une rare intensité … des chuchotements inquiétant de parole incompréhensible semblant en émaner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Ven 19 Aoû 2016 - 11:15

Un tel silence était étrange, presque surnaturel en faîte, mais au moins cela voulait dire une bonne chose… En ces lieux Alford était tout simplement seul, en dehors bien entendu de la présence de Verith qui devait le surveiller que ce soit pour sa sécurité, ou bien pour le guider dans les épreuves qui se présenteraient à lui. Enfin en somme ce devait être le début d'une nouvelle épreuve présuma t-il, et restait juste à savoir laquelle car dans ces lieux sombres il n'y avait pour l'instant aucun indice pour lui indiquer quoi faire, par contre la fraîcheur des lieux était plutôt agréable comparé à l'aridité du canyon d'au dessus… Et il remarquait que visiblement il avait pied par ici, mais par contre il fallait faire attention car il y a avait des trous à certains endroits au niveau du sol… Même s'il se demandait surtout comment cette eau noire avait pu suffire à amortir sa chute, mais bon… Autant ne pas se poser trop de question, après tout ici il était dans l'esprit de Verith, pas dans le monde réel donc ces lieux devaient avoir leurs propres lois supposa t-il.

Et il finit par remarquer d'ailleurs en sentant une brise qu'il devait y avoir un passage, et commença donc en effet à se diriger prudemment vers ce dernier… Alors que l'eau étrangement qui ne devait pas en être pensa t-il commença à devenir visqueuse comme si elle voulait le retenir, jusqu'à même opposer une certaine résistance à son avancée, mais heureusement Alford étant un gaillard bien musclé il arriva tout de même à avancer jusqu'à trouver deux passages. Un à gauche entièrement inondé, et un à droite qui lui semblait consistait en des plateformes qui au moins lui donnerait la possibilité de ne pas trop se mouiller, enfin s'il arrivé à bien sauter sur les dîtes plateformes...

Mais par contre avant de s'y engager il remarqua tout à coup qu'une goutte d'eau venait de tomber sur son épaule, et curieux il leva la tête pour apercevoir une ombre géante trônant sur le plafond de la caverne… Une ombre qui dévoilait un œil unique et géant injecté de sang, et à la pupille dorée qui l'observait avait une grande intensité alors que des chuchotements sinistres, et incompréhensibles en émanaient…

Alford observa donc cet œil par curiosité, puis commença à larmoyer de manière incontrôlable et détourna les yeux en se disant que cela venait peut-être de cet œil… Alford s'avança un peu tout à coup puis regarde à nouveau l’œil qui le fixait toujours, et l'avait suivit visiblement… Et après s'être essuyé les yeux parce qu'il s'était encore mit à pleurer de manière incontrôlable il se sentit fatigué comme s'il avait passé quelques heures dans le désert, et était en partie assoiffé…

Et déduisant qu'il valait donc mieux arrêter de regarder cet œil Gorder entreprit de l'ignorer et prit le chemin de droite. Et alors qu'il allait commencer à sauter de pierres en pierre il sentait que l'ombre avait continuer à le suivre, et vit que des tourbillons avaient commencés à apparaître sur la surface de l'eau. déduisant naturellement qu'il valait mieux pas tomber dedans, Gorder prit donc son courage à deux mains, et entreprit de sauter de plateformes en plateformes… Et alors qu'il le faisait de plus en plus de tourbillons apparaissaient sur la surface de l'eau en dessous. Enfin si on pouvait dire que c'était de l'eau...






Armure utilisée

Spoiler:
 


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Ven 19 Aoû 2016 - 11:17

Test d'agilité pour les sauts de plates-formes en plates-formes.

Taux de réussite : 45

+ 20 bonus armure

- 5 malus fatigue

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Ven 19 Aoû 2016 - 11:17

Le membre 'Alford Gorder' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 27 Aoû 2016 - 13:37

¤ Tentation ¤

Les chuchotements sinistres s’accentuèrent doucement. Ils se firent plus nombreux. Si au début on avait l’impression qu’il provenait d’une seule personne. À présent on avait l’impression que plusieurs individus s’étaient joints à la conversation. Néanmoins, il restait toujours difficile d’identifier clairement ce nombre de voix, tous identique, ainsi que leur provenance. En effet, les chuchotements semblaient provenir de partout à la fois. Ils ricochaient sur les parois de la caverne, rebondissaient sur l’eau et ainsi de suite sans s’arrêter. Cependant, ils étaient de temps à autre coupés par un bruit. Un autre bruit. Familier et qui avait déjà eu lieu précédemment. Celui d’une goutte d’eau qui tombe. Cette unique goutte tombait de l’œil immense et injecter de sang qui trônait au milieu d’une ombre sans forme qui semblait ballotter par un vent imperceptible, mais pourtant bien présent, car il formait des rides à la surface de l’eau.

Bientôt, ce ne fut plus une goutte qui tombait à intervalles réguliers, mais trois. Trois gouttes se mirent à tomber une à une. Qu’est-ce que cela pouvait signifier ? L’œil immense était toujours braqué sur l’intrus, ce regard se faisant de plus en plus pesant à mesure qu’Alford avançait dans cette caverne. Semblant vouloir le déconcentrer alors que celui-ci sautait de pierre en pierre pour ne pas tomber à l’eau. Bientôt les pierres se firent un peu plus élever par rapport à la surface de cette eau noire. En contrebas de ces piliers, c’étaient former des tourbillons desquels émanait une lueur fantomatique. Cette faible et blanchâtre lumière était au centre de chacun de ses tourbillons. Quelques choses de puissant en émanaient d’ailleurs. La lumière et la sensation qui s’en dégageaient étaient plus fortes à chaque pierre que l’humain franchissait.

Après quelques minutes et plusieurs pierres sautées dans ce couloir caverneux qui ne semble pas avoir de fin, les tourbillons en contrebas se firent plus grand et la lumière en leur centre plus visible. Il ne s’agissait pas en réalité de simple lueur fantomatique. Il s’agissait d’images. Des images qui défilaient, chaque tourbillon relatant une scène, un événement, encore et encore, en boucle. Tous ces événements impliquaient des bipèdes, des dragons et une tragédie.

Les sinistres chuchotements qui jusqu’ici étaient incompréhensibles devinrent un peu plus intelligibles, compréhensibles.

« Faute … Faute … Leur faute … Leur faute … »

L’ombre et l’œil avaient bougé. Ils suivaient toujours Alford, mais ils n’étaient plus au plafond. Ils s’étaient sur la paroi à droite de l’intrus. Le regard de cette chose se faisant toujours plus pesant, tentant de le déranger dans sa vision périphérique. Voulant l’inciter à le regarder encore … encore … toujours … pour toujours.

« Leur faute … leur faute … meurtrier … assassin … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 27 Aoû 2016 - 13:40

Test de force mentale (niveau très bon)

Malus : Chuchotement sinistre = -10

Taux de réussite : 55

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 27 Aoû 2016 - 13:40

Le membre 'Verith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Dim 28 Aoû 2016 - 20:15

Ces chuchotements... D'instant en instant il avait l'impression que ces derniers ne cessaient de gagner peu à peu en intensité, mais pourtant cela ne rendait pas pour autant ces derniers plus compréhensibles même s'ils étaient innombrables. Mais que voulaient-ils lui dire ? La curiosité d'Alford ne cessait de le titiller car il était bien du genre à se demander ce que ces chuchotements signifiaient dans les faits… Car il devait bien y avoir une significations à tout cela quand même. Enfin en espérant bien entendu qu'il ne se trompait point à ce sujet, par contre il était assez malin pour se dire que malgré sa curiosité il restait que ce ne serait probablement pas une bonne chose de s'intéresser trop longuement à cet œil surtout au vu de ce qu'il s'était passé peu avant en le regardant… Et oui pour Alford même s'ils semblaient provenir de partout, dans sa tête cet œil était la source de ces murmures…

Néanmoins il devait se concentrer non pas sur l’œil, mais sur la traversée de cette salle, et pour tout dire cela sembla se passer assez bien car pour le moment Gorder sauta de plate-formes en plates-formes sans aucun mal, et surtout sans glisser ce qui n'était pas forcément évident au vu de son début de fatiguer actuelle, et l'humidité des lieux. Néanmoins malgré sa concentration sur les pierres qui semblaient d'ailleurs gagner en hauteur étrangement il sentait de plus en plus le regard de l’œil sinistre derrière lui… Un lieu étrange surtout qu'une sorte de sensation de puissance semblait de plus en plus émaner des pierres à chaque fois qu'il avançait, à croire que c'était plus son esprit que son corps qui était mit à rude épreuve en ces lieux… Et c'était probablement cela le but de l'entraînement à bien y réfléchir, donc il finit par se dire que c'était normal.

Oui son esprit devait être fort que ce soit ici, ou à l'avenir car il ne se souvenait que trop bien de ce dont étaient capables ces chimères, et il ne voulait guère laisser de chance à ces dernières de le détruire ! Il était après tout Alford Gorder le porteur de prophétie, et le grand bretteur, il devait vaincre ! Et surtout tenir debout face à la menace au nom d'Armanda, et de tout ces civils innocents qui ne méritaient pas une mort cruelle, ou d'un destin injustice qui ne dépendait guère d'eux !

Mais de toute manière il ne put s'empêcher de regarder un instant les tourbillon en dessous des piliers qui commencèrent à s'agrandir pour relater des images, et des scènes tragiques du passé supposa Gorder qui fut tout à coup fichtrement mal à l'aise en en regardant une alors que les chuchotements alentours devinrent de plus en plus compréhensibles… Et Alford finit vite par décider qu'il valait mieux recommencer à avancer plutôt que de faire trop attention à cela au risque de perdre trop de temps, surtout que l’œil semblait s'être déplacé jusqu'au mur de droite ce qui surprit le mercenaire qui n'arriva tout à coup plus à détacher son regard maintenant que le regarde de cet œil était pesant sur lui, et que les murmures ne cessaient de la titiller…

Et cela dura plusieurs minutes où il ne se rendit pas compte du temps passant alors qu'il larmoyait à nouveau sans pouvoir s'en empêcher. Et lorsqu'il parvint enfin à s'en extirper après que sa lucidité soit revenue tout à coup il pu se rendre compte qu'une sorte de cascade semblait jaillir de l’œil, et que le niveau de l'eau en dessous de lui montait, et rapidement ! Pestant de cela, et du fait qu'il ce sentait encore plus affaiblit et assoiffé maintenant Gorder tâcha de reprendre la route au plus vite… Il voyait d'ailleurs une lumière au bout de la caverne qui devait indiquer la sortie et se dirigea vers cette dernière le plus vite possible sans toutefois faire preuve d'imprudence. Même s'il finit par avoir la désagréable révélation en avançant que cette sortie était barrée, et que le niveau de l'eau avait déjà bien monté alors que ces lieux devenaient de plus en plus sinistres, et macabres à chaque instant comme si ces derniers ne voulaient pas que Gorder s'en échappe… Et bien entendu cela semblait plus amusé le mercenaire qu'autre chose au fond de lui même s'il semblait fichtrement stressé, à croire que cet homme aimait vraiment les sensations fortes.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 6 Sep 2016 - 14:16

¤ L’eau et l’ombre ¤

L’eau … son écoulement … il s’était fait plus bruyant et plus important. L’œil injecté de sang au milieu de cette ombre sans forme et obscure restait braquer sur Alford Gorder. Le regard était lourd … très lourd. Et à rester ainsi braquer sur l’humain, celui-ci pouvait ressentir son esprit et son corps alourdi par cette présence réprobatrice. Cet œil braqué était accusateur. Il chargeait, en silence, Alford de tous les maux que la race draconique avaient pu subir de par la faute des bipèdes. Les murmurent ne se faisaient plus entendre. Seulement le bruit de la petite cascade qui s’écoulait de cet œil étrange. L’eau en contrebas commençait à monter et à ce rythme le chemin qu’avait emprunté l’humain risquait de se retrouver submergé … et qui sait ce qui pouvait se trouver sous l’eau …

Les tourbillons luminescents avaient eux aussi gagné en puissance, mais ne parvenaient pas à attirer l’attention de l’humain qui reprit alors son avancée. Une avancée rapide, car il semblait avoir pris conscience du danger. L’ombre elle remonta pour venir se placer au plafond, continuant de suivre Alford dans son dos. Au loin, la sortie ou plutôt ce qui ressemblait à une sortie commença à apparaitre.

« Tu ne fuiras pas … Tu ne fuiras pas … meurtrier … assassin … leur faute … tu ne fuiras pas … »

Les murmures revinrent, se faisant plus fort, plus proche, plus concentrer au niveau d’Alford. Comme s’ils souhaitaient l’hypnotiser à l’aide d’une psalmodie étrange et lugubre. La grotte se mit alors à trembler et les piliers sur lesquels se trouvait l’intrus se fragilisèrent. Ceux de dernier lui commencèrent à s’effondrer. Quand tout à coup … un son à vous glacer les os émana du fond de la grotte. L’eau en contrebas cessa de monter et se retira, comme si elle était aspirée. Une vague se formait au fond de la grotte et commença à progresser. Une vague ressemblant à une mâchoire d’un monstre difforme au sommet de laquelle trônait l’ombre et cet œil. L’endroit se mit à trembler de plus en plus et des rochers se détachèrent du plafond.

Alford arriva enfin à ce qu’il pensait être la sortie. Mais cette dernière était en partie boucher, l’empêchant de passer. Seule de faibles rayons de lumière passant au travers des petits interstices. Les murmures devinrent de véritablement rugissement semblant émaner de la vague monstrueuse qui venait enfin d’arriver dans le couloir où se trouvait Gorder et s’approchait de lui à grande vitesse.

« Meurtrier … assassin … leur faute … tu ne fuiras pas … tu ne fuiras pas … ! »

Dans tout ce vacarme, une voix, familière, rester silencieuse s’éleva à nouveau, semblant provenir de derrière la sortie bouchée.

« Je suis la source de toutes les émotions, mais je suis emprisonné dans une blanche prison. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Ven 9 Sep 2016 - 18:37

Alford se sentait lourd, et il sentait le regard pesant de l’œil sur lui et ça en devenait presque oppressant, comme si on l'accusait de milles maux qu'il n'avait pourtant pas le moins du monde commis… Comme si cet œil, ou ces murmures voulaient le châtier pour quelque chose qu'il n'avait pas le moins du monde fait… Et Alford ne se sentait pas véritablement coupable dans les faits, mais tout de même oppresser comme il avait pu l'être avec Vraorg le blanc même si de façon bien moins perverse là... Il essaya donc d'ignorer cela, et fut en partie soulagé en vérité d'entendre que le bruit de la petite cascade avait remplacé celui des murmures, mais aussi inquiet car pour le coup il n'avait pas véritablement envie d'être submergé par l'eau qui montait de plus en plus…

Et encore moins engloutir par ces tourbillons se faisant de plus en plus furieux en dessous de lui comme s'ils désiraient l'engloutir si jamais il tombait dedans, ce qu'il allait éviter de faire si possible. Après tout qui sait ce qui pourrait se passer si tel était le cas ? Il ne le savait guère, et se contenta de dire dans sa barbe quand les murmures accusateur vinrent à nouveau.

« Essaye de les ignorer Alford... » Puis il soupira et poursuivit son chemin alors que ces murmures dérangeant se faisaient de plus en plus proches et dérangeant comme s'ils espéraient avec désespoir attirer à nouveau son attention, et l'hypnotiser, ce que Alford savait devoir éviter à tout prix… Néanmoins les choses ne s'arrangèrent pas alors que la terre commençait à trembler, et que les piliers devant lui commençaient à s'effondrer, rendant ainsi plus difficile sa progression. Néanmoins le pire était probablement ce son lugubre, et l'eau qui se retira soudainement en dessous de lui pour laisser place à une vague se formant au fond de la grotte. Une vague qui se dirigeait vers lui, et sur laquelle trônait l’œil, alors que des rochers tombaient du plafond. Autant dire que le mercenaire se doutait qu'il ne valait mieux pas attendre sagement que cette vague en forme de mâchoire l'engloutisse...

« Bon sang si ça puait pas autant le danger ce serait génial ! » Dit-il du coup en fonçant vers ce qui semblait être une sortie, une sortie bouchée et par laquelle il ne pourrait passer constata t-il alors que les murmures se transformaient en rugissements et que la vague fonçait vers lui à très grande vitesse. Et qu'au même moment une énigme résonna à nouveau dans sa tête, et à laquelle il s'empressa de répondre alors que l'instant devenait de plus en plus Désespéré….

« Le cœur ! » Finit-il donc par dire à voix haute en se fiant à une intuition alors que la vague se faisait de plus en plus proche. Et autant dire que le bretteur ne se fit pas prier pour se précipiter dans la sortie lorsque cette dernière s'ouvrit. Sans oublier d'ajouter au passage à l'adresse de l’œil.

« Au-revoir ! » Et visiblement ce dernier lui souhaita aussi au-revoir à sa manière en s’écrasant avec la vague sur le passage qui venait de se refermer derrière lui. Et c'est après avoir constaté cela que Gorder se concentra donc sur les alentours… Et constata qu'il se trouvait à nouveau dans la canyon ! Fichtre, et il faisait terriblement chaud ici, et la lumière était très présente, mais heureusement Gorder se trouvait à l'ombre et put donc examiner les alentours…

Pour constater que face à lui se trouvait une dizaine de pilier tous parfaitement alignés, et au bout de ceux-ci des ruinés calcinés au style architecturales vraiment… Étrange. Et qui pour le coup attirèrent sa curiosité, mais pas autant que la deuxième dent qu'il trouva à ses pieds, et qu'il attrapa bien entendu… Et encore moins le fait que la partie exposée au soleil des piliers semblaient être calciné… Un bon moyen de deviner en somme qu'il ne valait mieux pas s'exposer à la lumière, et rester à l'ombre…

Il entreprit donc de se rendre dans la cité étrange, tout en restant à l'ombre ! Il progressa donc prudemment en veillant à rester à l'abri du soleil, et se dit franchement qu'il s'amusait bien mine de rien même si c'était vraiment périlleux pour le coup !


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 20 Sep 2016 - 15:57

¤ Ombre et lumière ¤


La terre frétillait, cuisant sous un soleil de plomb. L’astre était haut dans le ciel sans nuages. L’astre était gros, bien plus gros que la normale. L’astre était proche, bien plus proche qu’il ne devait l’être. L’on pouvait voir à sa surface des langues de feu danser et des éruptions se produire. Mais impossible de le regarder. Pas sans s’exposer à lui et bruler. La pierre exposée à ce soleil assassin fumait, certaines parties ayant pris une teinte rougeâtre. Quelqu’un, un étranger, un intrus était là … et il le savait. Il savait qu’il se cachait quelque part. Il ne pouvait rester là. Il ne pouvait partir. Cela ne pouvait être accepté. Il s’était alors mis à grossir. Si l’intrus ne voulait pas sortir de sa cachette alors il le débusquerait, alors il brulerait cette dernière. Il embraserait la terre pour le consumer. L’ombre seule serait le protégerait de lui … mais qui le protègerait de l’ombre ?

Lorsqu’Alford quitta la protection de la roche pour venir au premier pilier, il du faire vite, car à peine exposer à la vue du soleil, ce dernier commença à l’agresser. Faisant rougir sa peau et griller ses effets. Fort heureusement, l’espacement entre les piliers n’était pas assez grand pour permettre au soleil de le blesser. Il allait simplement avoir chaud, très chaud au moment où il passerait. Mieux valait qu’il ne traine pas en pleine lumière. C’est alors que le soleil grossit encore dans le ciel, la chaleur augmentant encore de quelques degrés. Le grésillement des piliers s’accentua jusqu’à ce que le premier ne cède et ne s’écroule sur lui-même. Bientôt suivi par le second et le troisième, forçant l’intrus à presser le pas pour rejoindre les ruines au bout de la ranger s’il ne voulait se faire ensevelir et carboniser.

Les ruines étaient à l’ombre, du moins en partie. Il y avait au moins cinq bâtiments, tous en très mauvais état. Ils n’avaient pas de toit, uniquement des colonnes et quelques murs dont certains étaient en plus piteux état que d’autres. Une lance de terre non loin couvrait de son ombre le centre des ruines, mais pour combien de temps ?

L’endroit était calme, terriblement calme en dehors des grésillements de la roche en train de se faire mordre par le soleil. Le sol était en partie couvert de cendres. Il ne semblait y avoir rien ici et pas la moindre trace de la dernière dent de dragon. C’est alors qu’un murmure familier se fit entendre.

« Tu ne fuiras pas … Tu ne fuiras pas … meurtrier … assassin … leur faute … tu ne fuiras pas … Tuez … tuez … tuez le … »

Dans le même instant, un grincement se fit entendre avant qu’un rayon de lumière incandescent traverse une partie des ruines pour foncer sur Alford, le rayon brulant le sol sur son passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 20 Sep 2016 - 15:57

Test de perception

Taux de réussite : 45

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 20 Sep 2016 - 15:57

Le membre 'Verith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mer 21 Sep 2016 - 17:16

Il avait eu chaud, très chaud lorsqu'il s'exposa quelques courts instants au soleil, cela démontrant bien qu'il avait eut raison de se méfier au final car cette lumière était bien dangereuse, et il ferait mieux de rester à l'abri de l'ombre pensa t-il alors qu'il retrouvait enfin cet abri salvateur... Il n'était pas brûlé, mais seulement de peu et il sut que ce devait être la principale menace dans l'environ que cette lumière meurtrière… Néanmoins il était décidé à ne pas renoncer, et à triompher de cette difficulté bien entendu, après tout n'était-il pas là pour renforcer sa volonté ? Pour se reprendre, et combattre avec vigueur ? Oui il était là pour cela ! Et il comptait bien ne pas renoncer tant qu'il serait possible de triompher.

En plus comme toujours tout ceci l'amusait un peu comme un petit fou en faîte. Après tout cette histoire avait presque des allures de caches caches, et avait l'avantage de ne pas être ennuyeuse une seule seconde… Par contre il dû presser le pas quand il constata après que la chaleur alentours ait semblée augmenter que les piliers s'écroulaient un par un ! Visiblement il ne cessait d'aller de péripéties en ces contrés intérieures de l'âme de son protecteur.

Et il put ainsi en pressant un peu enfin arriver dans les ruines où l'ombre était assurée par un grand pilier. Des ruines en très mauvais état qui ne lui semblaient pas finalement vraiment être des plus sûres dans les faits au vu des lieux dans lesquels il se trouvait. Fichtre qu'est-ce qu'il n'aurait pas donné au fond pour avoir sous la main sa cape écarlate… Car pour sûr que cette dernière aurait été sacrément utile.

Et c'est alors qu'il constata le calme oppressant des environ qu'il entendit à nouveau résonner ces murmures familiers, et toujours aussi accusateurs. A se demander presque s'il n'allait pas donner un petit nom à cette voix pour un peu alléger la situation...

Néanmoins il n'eut pas le temps de développer cette idée futile que de toute manière un rayon incandescent venant probablement d'une sorte de miroir rotatif situé dans les ruines était en train de foncer vers lui… Gorder ne se fit donc pas prier, et courut. En partie vers un abri, mais aussi en direction du miroir à vrai dire, histoire de pouvoir atteindre ce dernier, et qui sait ? Peut-être le casser… Il ne savait pas en vérité s'il y arriverait, mais il courut donc, et arriva plus ou moins à se mettre à l'abri du miroir alors qu'il prenait en main une sorte de brisque qu'il jeta sur ce dernier au moment où il fut à portée pour ensuite se jeter à couvert… Sans même savoir ce qui en vérité faisait tourner ce miroir tellement il était concentré sur le fait d'esquiver ce rayon lumineux qui ne manquerait sinon pas de la carboniser s'il le laissait l’atteindre certainement...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Jeu 6 Oct 2016 - 18:36

¤ Cendreflamme ¤

Les murmures, ils étaient là, flottant dans l’air, le viciant, accusant Alford de tous les maux des bipèdes, encore et encore, sans s’arrêter, tandis qu’une ombre insidieuse et tentaculaire se répandait au sol, la même que dans la grotte, mais l’œil n’était pas présent. Chaque vrille noire qui courait sur le sol happait la cendre et la rassemblait en de petits tas, alors qu’un rayon de lumière meurtrière venait agresser l’intrus. Gorder parvint à l’esquiver et à se mettre à l’abri, avant de balancer une pierre contre le miroir qui réfléchissait cette lumière assassine, le brisant en morceaux. Les débris de verre tombant au sol dans un fracas.

« Tu ne fuiras pas … Tu ne fuiras pas … meurtrier … assassin … leur faute … tu ne fuiras pas … Tuez … tuez … tuez le … Payez … tu dois payer pour tes crimes … »

Un cri rogue résonna dans les ruines, suivi bientôt par plusieurs autres alors que des différents tas de cendre surgissaient une main, puis une seconde, puis une tête, puis un torse, puis des jambes. Des créatures humanoïdes, faites de cendre se levaient de terre en gémissant avant de commencer à regarder autour d’elles à la recherche de l’intrus.

« Il est là … trouvez le … trouvez le … tuez le … tuez l’assassin … meurtrier … »

L’une des entités de cendre finit par repérer Alford et lâcha un cri effroyable avant de commencer à courir vers lui, bras en avant. Un grincement étouffé eut lieu au même moment, alors qu’un nouveau miroir au sommet d’une pierre en ruine, réfléchissant la lumière, traversa la place à l’horizontale, frappant les créatures de cendre sur son passage. Les cendres froides qui les composaient redevinrent incandescentes, des gerbes de flammes s’échappant d’elles, alors qu’elles commençaient à se déplacer un peu plus vite, convergeant vers Alford en gémissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 8 Oct 2016 - 16:56

A croire que ces murmures ne le lâcheraient jamais tant qu'il se trouvait ici pensa t-il, comme une présence qui cherchait à l'écraser sous le poids de la haine, et de l'accusation. En somme Alford n'était pas du tout seul, mais ce d'une manière anormale. Non il n'était pas pas seul dans le sens où quelqu'un d'humain, vampire, elfe, ou dragon se trouvait non loin de lui. En faîte il n'était pas seul car une présence immatérielle qui visiblement voulait sa mort s'intéressait à lui, une présence qui était à la fois partout et nul part. L'esprit de Verith le rouge était décidément un endroit bien singulier pensa t-il… Voilà une chouette histoire qu'il aurait à raconter au coin du feu finalement quand il se ferait vieux se dit-il avec ironie.

Mais il avait détruit le miroir au moins pensa t-il, c'était déjà ça. Mais les murmures ne cessèrent pas pour autant, et Gorder se doutait donc qu'il n'était pas encore tiré d'affaire, loin de là même… Surtout que la manière dont parlait la voix semblait signifier qu'il y avait quelque chose d'autres, des choses qui pourraient l'attaquer. Et cela se confirma… Très vite.

Un cri rogue avait résonner tout à coup, et Gorder comme mû par un réflexe attrapa quelque chose au sol avec lequel il pourrait se défendre, une sorte de grosse pierre de taille respectable qu'il pourrait lancer sur quelqu'un pensa t-il… Il entendit ensuite des gémissements, et pu vite apercevoir des créatures semblant faîtes de cendres apparaître dans ces ruines… Elles étaient nombreuses, à peine moins d'une dizaine dans les faits…

Et la première chose que fit Gorder lorsque l'une d'entre-elle le repéra, et se mit à crier ce fut de lui lancer dessus le rocher qu'il avait en main… Autant dire que le résultat fut satisfaisant, et Gorder courut rapidement pour aller chercher quelque chose pour se défendre par la suite lorsqu'il constata qu'elles l'avaient toutes repérés, et il trouva… Une sorte de machin en pierre ayant une ressemblance lointaine avec une épée, une arme de fortune légèrement fondu qu'il put néanmoins saisir

Et heureusement que cela pouvait faire l'affaire car une entité enflammée se préparait tout juste à lui sauter dessus, et ses réflexes de bretteur revenant Alford la coupa en deux en donnant un coup de toutes ses forces ! Et il dû vite se préparer suite à cela à recevoir les assauts des autres abominations car celles ci arrivèrent assez vite… Ainsi la danse de la lame débuta, Gorder faisant tournoyer son épée improvisée avec toute sa maîtrise pour faire face à ses adversaires dans l'espoir d'arriver à tous les tuer pour ne pas qu'ils le tuent justement! Comptant notamment sur le fait que ces choses ne se battaient pas de manière très intelligente pour s'en sortir indemne si possible.

Et ce tout en espérant aussi qu'il n'y avait pas encore une mauvaise surprise qui l'attendrait juste après cela s'il arrivait à triompher de cette épreuve... Mais en attendant il devait aussi rester totalement concentré sur l'instant présent, cet instant, ce ballet de la vie, et de la mort qui ne pouvait avoir que deux issus évidentes, et ô combien différentes pour lui...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Sam 8 Oct 2016 - 21:21

¤ Possession ¤

Les êtres de cendre gémissaient, hurlaient. Un son horrible s’échappait de leur bouche. Quel était-il d’ailleurs ? Que signifiait-il ? Était-ce pour communiquer avec les autres abominations semblables à elle ? Avaient-ils seulement un sens ? Sans doute, mais qui pouvait le savoir ? Verith sans doute. Nul autre que le propriétaire de ce monde spirituel pouvait le savoir. Le rouge restait d’ailleurs silencieux. Il n’avait aucune raison d’intervenir. Alford devait se débrouiller seul, sans ça l’exercice, tout ça, n’aurait servi à rien. Son protégé se débrouillait … bien, pouvait-on dire. Bien pour un bipède en tout cas. Bien pour un individu plonger dans un endroit dont il ne savait rien, dont il n’en avait jamais soupçonné l’existence et dont il ne connaissait pas les lois. Oui, dans le sens où il était toujours en vie, il se débrouillait bien. Mais cela allait-il seulement durée ? L’humain sortirait-il d’ici ? Et si jamais il en sortait, dans quel état ? Les trois rois de ce monde n’allaient sans doute pas le laisser. Si le roi des ombres et le roi des larmes avaient pendant un temps unit leur force quand l’intrus s’était trouvé sur le territoire de l’un des deux, ce n’était plus le cas aujourd’hui. Le second s’en étant retourné dans son coin. Mais une autre alliance s'était formé, peut-être pas plus dangereuse que la précédente, mais au moins autant. Ainsi le roi des flammes attendait de voir si celui des ombres allait parvenir à se débarrasser de l’intrus avant d’agir.

Tant bien que mal, Alford parvint à combattre les créatures de cendre. La première à tomber fut sous le coup d’une pierre qui la frappa à la tête, la décapitant. Les cendres compactées s’effondrant sur elles-mêmes. Ces êtres n’avaient pas une grande résistance et lorsque l’intrus parvint à récupérer une arme de fortune parmi les ruines, il repoussa aisément ses assaillants, les faisant redevenir un tas de cendre immobile et fumante.

« Inutile … pitoyable … je ne te laisserais pas t’enfuir … meurtrier … assassin … Meurs ! »

Le sol sous les pieds d’Alford devint noir alors qu’une ombre géante s’y étendait, venant recouvrir la cendre et la pierre. Des mains d’ombre sortirent bientôt du sol pour venir se saisir de l’intrus. Lui attrapant les jambes, lui attrapant les bras, lui attrapant la gorge.

« Faute … leur faute … tu vas payer … »

Du sol sorti à nouveau une main ténébreuse qui semblait tenir quelque chose, quelque chose de pointu, presque comme une dague, mais en plus gros. Presque comme une dent … une dent de dragon, mais elle aussi recouvert de l’ombre. Lentement, la main armée s’approcha d’Alford et vint commencer à le poignarder, enfonçant lentement cette dent au niveau de son cœur, pénétrant sa chair. Tandis que l’ombre elle-même commençait à recouvrir Gorder à partir du point d’impact. Sournoisement, l’obscurité s’insinuait en lui, dans cette enveloppe représentant son esprit, cherchant à le vriller, cherchant à le corrompre ... à le posséder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 11 Oct 2016 - 12:52

Alford ne comprenait pas vraiment les règles de ce monde étrange dans les faits, mais il faisait ce que tout humain savait faire dans une telle situation. Essayer de s'adapter, et de survivre si possible, après tout n'était-ce pas le propre de l'être humain de savoir s'adapter si nécessaire ? En tout cas voilà bien un trait de son espèce qu'Alford tâchait d'honorer de son mieux.

Et la chance étant avec lui, et aussi grâce à ses talents de bretteur incontestables le mercenaire pu constater le moment venu qu'il venait enfin de triompher de ces êtres de cendres qui avaient essayaient de le tuer. Et ce que l'on pouvait dire c'est que tout cela avait été assez intense d'une certaine manière ! Combattre une petite horde comme cela même si ce n'était pas des adversaires vraiment très dangereux n'était pas faciles après tout. Néanmoins le grand bretteur sachant manier une épée comme si c'était une partie de lui s'en était sortit heureusement…

Enfin pour l'instant car les voix ne tardèrent pas encore une fois à résonner à nouveau pour s'adresser directement à lui en le traitant d'assassin, et en lui disant qu'il allait mourir. A cela Gorder se mit donc en garde en attendant de voir quel menace allait surgir pour s'en prendre à lui…

Et constater que le sol sous ses pieds devint noir, et ce sur une grande superficie… Une sorte d'ombre géante ressemblant à celle de la caverne d'auparavant à partir de laquelle sortit des mains d'ombres qui vinrent le saisir. A cela Alford essaya bien entendu de résister en se débattant ce qu'il eut du mal à faire, non pas que les mains étaient particulièrement fortes, mais celles-ci étaient si nombreuses que l’ours ne put pas totalement se libérer lorsque le chose derrière cette voix sinistre mit en marche son stratagème !

Une main ténébreuse tenant une dent de dragon recouverte d'ombre vint donc le poignarder lentement au niveau du cœur alors que l'ombre sur la dague essayait de le recouvrir… Et c'est là que Gorder sentait tout à coup dans son esprit une présence qui essayait de le dominer, de l’assujettir comme Vraorg autrefois, et Alford se rendant compte de cela essaya de mobiliser toute sa volonté… Et lentement sa main droite qu'il avait libéré peut avant se déplaça, pour soudain saisir la main d'ombre alors qu'il émettait un râle de colère… Et qu'il disait d'une voix sombre.

« Sort de mon corps ! Immédiatement, et ne m'oblige pas à me répéter... » Et d'un geste sec il obligea la main d'ombre qui tenait la dent de dragon à s'écarter légèrement de lui alors qu'il déployait soudain toute la force de son totem pour se débattre comme un ours que l'on aurait acculé et gravement blessé, mais qui serait toujours prêt à déchirer tout ceux qui tenteraient de l'achever ! Et peu à peu il chassa ainsi de son esprit cette présence morbide qui essayait de le corrompre, et ce en déployant toute sa volonté !

Ce alors que du sang qui se trouvait sur la dent commençait à s'écouler sur sa main. Le dernière dent ! Elle était là pensa t-il en essayant de toutes ses forces de libérer son autre main, et de se débattre assez vigoureusement pour l'arracher avec brutalité de cette main d'ombre qui était son dernier obstacle entre lui, et la fin de cette épreuve ! Déterminé qu'il était visiblement à démontrer à cette abomination qu'elle ne vaincrait pas, et à la repousser avec fracas. Oui il était prêt du but ! Il restait à faire un dernier effort, et il n'aurait plus ensuite qu'à apporter les dents à l'autel… Et c'est bien avec toute sa détermination, et la force de son espoir qu'Alford était donc décidé à lutter avec acharnement pour triompher de cette ombre maléfique !


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mer 12 Oct 2016 - 10:07

¤ La fin ¤


L’ombre s’étendait au sol, venant petit à petit recouvrir l’endroit, recouvrant les ruines d’un voile de noirceur, alors que le sentiment de haine, une haine profonde, viscérale, insondable, irraisonnable avait commencé à vicier l’air. La main armée de la dent noire commençait à enfoncer son arme dans la poitrine de l’intrus, avec la ferme intention de lui poignarder le cœur et l’esprit avant de s’introduire en lui par cette blessure et le corrompre afin de l’asservir à sa cause, à sa haine, au jugement et la destruction des bipèdes et toute chose dans le monde physique. Tant bien que mal, Alford se débâtit alors que la noirceur commençait à recouvrir son corps, représentant la progression du mal insuffler en lui. Le protégé finit néanmoins en mettant en exergue toute la force de sa volonté à se libérer une main pour empoigner la dent assassine et commencer à la retirer. La lutte fut acharnée. C’est alors que, doucement, mais surement, l’humain parvint à faire reculer la main d’ombre et son arme, jusqu’à l’extirper de sa poitrine et la désarmer. La noirceur qui le recouvrait partant en même que la main qui tentait de le poignarder. Alford était parvenu à se saisir de la troisième dent, ultime clé pour sortir de cet endroit infernal qui voulait sa mort et l’obtiendrait s’il restait ici une minute de plus. Avec violence l’humain se débâtit afin de se libérer de dernières mains d’ombre qui ne retenait, l’enchainant afin qu’il ne puisse bouger. Les mains dessaisies retournèrent dans la grande ombre au sol avant de sortir à nouveau, prêt à attaquer Gorder quand le sol trembla violemment. Une explosion de lumière eut lieu dans le ciel. Les membres faits d’obscurité s’en retournèrent alors dans le sol et l’ombre commença à se réduire jusqu’à disparaitre.

« Ce n’est pas fini … tu ne pourras pas t’échapper d’ici ... tu es mort … »

Un souffle ardent balaya la zone tandis que la luminosité augmentait de plus en plus. Tout ce qui n’était pas caché par l’ombre du grand rocher qui maintenait protégé les ruines commença à fumer, puis grésiller, devenant noirâtre. Une gigantesque vague de flamme surgit bientôt au-dessus du rocher salvateur, mais se fit ensevelir. Un tsunami de flammes venant se déverser sur les ruines et Alford alors que le tonnerre semblait rugir. Le tonnerre ou le rugissement d’innombrable dragon ? Quoi qu’il en soit, le flot de feu s’abattit à l’endroit où se trouvait l’intrus, dévastant tout sur son passage.

***

Le noir … l’obscurité complète … puis tout à coup de la lumière. Alford était à nouveau au fond du canyon dont le sol était fait de crânes et face à lui se tenait, ouverte, la gueule de dragon où manquaient les trois dents en sa possession. Le sol tremblait encore et un rayon de lumière jaillissait du sommet du canyon, semblant se rapprocher.

« Il est temps pour toi de sortir Alford. Tu as réussi mon épreuve. Dépêche-toi, car bientôt il n’y aura nul endroit ici où je pourrais te transporter en sécurité. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Ven 14 Oct 2016 - 20:32

Alford savait que ce qui avait essayer de le posséder, et qu'il repoussait maintenant de toutes ses forces était intrinsèquement une chose maléfique. Une puissance dominatrice et malveillante qui avait tout à coup tenter de le transformer intérieurement en insufflant le mal dans son corps d'une façon tout à fait perverse et insidieuse. Et Alford n'eut pas vraiment le temps de souffler en vérité, car à peine était-il arrivé à repousser ces mains d'ombres que ces dernières semblaient déjà prêtes à repartir à l'attaque, enfin ça c'est ce qu'il croyait…. Car un tremblement soudain, et une explosion de lumière finirent par devenir bien plus prioritaire que la menace de l'ombre, ombre qui disparut d'ailleurs…

Et Alford eut à peine le temps d'entendre la même voix menaçante lui dire encore une fois qu'il était mort qu'un souffle ardent commençait déjà à balayer la zone pendant que la luminosité ambiante augmentait de plus en plus, et ce de manière infernale… Nul besoin de dire que si Alford n'avait pas été cacher par l'ombre du grand rocher il aurait sans doute été réduit en cendre rapidement… Quoique c'est ce qui risquait tout de même de lui arriver pensa t-il en voyant un tsunami de flammes commençant à se déverser sur les ruines… Le tout avec un rugissement faisant penser à la furie ardente d'innombrables dragon constat t-il en pestant de ne pas avoir sa cape écarlate sur lui, mais en tentant tout de même d'esquisser le sort armure de glace pour s'immuniser au feu dans l'espoir de survivre à cette apocalypse ardent bien entendu… Et à peine eut-il finit de lancer le sort que les flammes se déversèrent sur lui, et que…

[…]

Que tout fut soudainement noir comme s'il avait été amené instantanément en un autre lieu. Avant qu'une lumière apparaisse tout à coup pour lui révéler qu'il se trouvait à nouveau au fond du canyon dont le sol était fait de crânes… Et juste devant lui se trouvait la gueule de dragon où manquait les trois dents en sa possession. Nul besoin de dire que le mercenaire n'attendit même pas que le dragon lui dise de faire vite pour se précipiter vers dîte la gueule de dragon pour remettre les dents en place. Ce qu'il fit assez rapidement alors qu'un rayon de lumière venant du ciel se rapprochait. Une dent, deux dents… Trois… Pensa t-il en ayant un peu de mal à insérer cette dernière avant de la faire glisser avec un peu de force. Et ainsi il assembla enfin les trois dents de dragon, et il attendit juste après de voir ce qui allait se passait, et ce qui pourrait potentiellement le faire sortir d'ici maintenant qu'il avait réussit l'épreuve. Qu'allait-il arriver maintenant ? Il supposait que le protecteur écarlate allait faire en sorte de le sortir d'ici rapidement bien entendu… Après tout ce monde n'était-il pas situé dans l'esprit de ce dernier ? A se demander d'ailleurs à quoi devaient ressembler le reste de l'esprit du dragon si on supposait qu'ici était le pire endroit trouvable dans l'esprit de Verith...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verith
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
2/10  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet Mar 18 Oct 2016 - 19:09

¤ Retour à la réalité ¤


Les flammes du soleil de ce monde se déversaient sur la terre telle une vague, à l’image d’un barrage retenant l’eau d’un lac qui aurait lâché. Un raz-de-marée flamboyant parcourait cette terre aride, réduisant en centre tout ce qui se trouvait sur son passage. Puissance brute et instoppable incarnée qui progressait en direction de l’intrus. Une déferlante éclatante qui aurait emporté l’intrus si Verith n’était pas intervenu en le transportant ailleurs. L’humain avait fini son épreuve, il avait trouvé les trois crocs, le colérique n’en avait pas demandé plus, inutile donc qu’il reste ici davantage. Au risque d’en payer le prix fort. Alford se retrouva alors téléporté face au crâne de dragon, alors que plus loin la marée de feu approchait inexorablement. Le colérique lui dit de se hâter et ce dernier s’exécuta sans attendre, plaçant les crocs manquant dans la mâchoire. Mâchoire qui se refermer sur l’humain une fois l’opération terminée. Le tsunami flamboyant pénétra dans le canyon, et frappa le crâne. Mais lui et ce qui se trouvait en son sein ne souffrirent d’aucune sorte. Protéger au milieu d’un braiser infernal. Et bientôt la lumière qui se dégageait des flammes devint plus éclatante encore … puis aveuglante.

Verith expulsa l’esprit de l’humain de sa psyché et vint le raccompagner jusqu’à son propre corps. Lorsque l’humain rouvrirait les yeux, il serait dans le monde physique. Cependant, il s’y réveillerait affaibli, épuiser, mais assurément changer. La seule question ou peut-être que l’on pouvait avoir, c’est qu’en s’enfonçant dans l’esprit du dragon rouge, qu’est-ce que l’humain avait bien pu rapporter avec lui. Ou à l’inverse, qu’est-ce qui avait bien pu le suivre. Se retrouver plongé dans l’esprit d’un autre n’est pas une chose anodine, encore moins quand il s’agit de celui d’un dragon … encore moins quand il s’agit de celui d’un dragon empreint d’aussi puissants sentiments.

L’héritier de l’orage attendit patiemment que l’humain se réveille, lorsqu’il le sentit ouvrit les yeux il parla.

« Tu t’en es sorti vivant. Je n’en attendais pas moins de toi Alford. Félicitations. Mais il te reste encore beaucoup à faire avant de discipliner ton esprit. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet

Revenir en haut Aller en bas

Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Protégé et protecteur [PV Alford Gorder] Mi Juillet
» Alford Gorder
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Dragan Tiril [Seigneur Protecteur d'Ardamir]
» Mon métier ? Protéger.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-