Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Dim 15 Mai 2016 - 23:10

Début aout, le soir

Il n'y avait personne pour le moment dans la salle d'entraînement des lames écarlates du palais impérial, personne à part un colosse en armure lourde qui était en train de faire tournoyer sa lourde hache à deux mains pour s'entraîner, et qui prit un peu de repos suite à cela avant de reprendre bien entendu bientôt… Maintenir la force physique de Christan nécessitait beaucoup d'entraînement après tout, encore plus s'il espérait s'améliorer un jour, et il n'avait à vrai dire guère eu le temps de vraiment s'entraîner dans la journée, il avait donc dû envisager de se coucher bien plus tard que prévu pour ne pas manquer à son entraînement quasiment quotidien. Mais heureusement en bon militaire il était habitué aux nuits courtes...

Et il était pensif alors qu'il se reposait un peu, oui il pensait au fait qu'il avait été promu commandant récemment, en somme le rang qu'il occupait véritablement dans feu l'armée alayienne, un rang qu'il venait de récupérer dans l'armée Aldarienne cette fois-ci, et bien entendu il mesurait la portée de tout ceci, de nouvelles responsabilités, et tâches lui seraient confiés, mais aussi de nouveaux pouvoirs, peut-être un jour assez pour accomplir certains idées qu'il avait en tête, mais d'abord autant se consacrer sur sa tâche.

Le terrain au moins était vide à cette heure-ci en y repensant, Iskuvar devait dormir à cette heure là sans doute… De même que quasiment tout le palais à part les sentinelles qui veillaient le nuit sur la sécurité, en somme pas grand monde… Et ce n'était guère pour le déranger il était du genre à apprécier la solitude à juste titre après tout.

Il se demandait néanmoins en y réfléchissant s'il y aurait une éventuelle guerre à l'avenir, même s'il ne manquait guère de travaille en tant que commandant en temps de paix, la question de s'il devra user de ses fonctions lors d'un conflit de grand envergure se posait, et ce qu'il savait en tout cas, c'est qu'il serait prêt si cela devait arriver, militariste comme il était il était toujours prêt à la bataille, une vie dépourvu d'aspect militaire ou guerriers lui semblant presque impossible à la longue pour tout avouer. Et en parlant de guerrier il ferait sans doute mieux de reprendre l'entraînement.

« Qui va là ? » Demanda t-il en voyant quelqu'un non loin alors qu'il se relevait. Cela il l'avait dit peu avant de reconnaître la dite personne, tiens… Intéressant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Lun 16 Mai 2016 - 1:14

La nuit était calme. Le palais était silencieux… Du moins, d'un point de vue humain. Pour la vampire, il ne l'était pas. Les nuisances sonores étaient bien moindre qu'en journée, mais même la nuit le palais continuait de vivre… Mais au ralentit.

Dans les couleurs froids et sombres, Orfraie se déplaçait sans le moindre bruit. Ses talents naturels pour la discrétion couplés à ses bracelets de cheville et – depuis récemment – à l'enchantement de son armure la rendait totalement et invariablement silencieuse. La Vampire aimait particulièrement ne plus produire le moindre bruit lorsqu'elle marchait. C'était reposant et tellement pratique…Toutefois, pour être certaine de ne pas produire de bruit, Orfraie devait attacher ses armes d'une certaine façon et s'assurer que les flèches qu'elle avait dans son carquois ne bougeraient pas pour se frotter les unes aux autres.

Au détour d'un couloir, il lui sembla entendre un bruit. Comme le cliquetis d'une armure. L'Ancestrale se trouvait dans l'aile des Lames Écarlates mais elle était étonnée d'entendre l'un de ses frères s’entraîner à une heure si tardive. Son étonnement était marqué par un haussement de sourcil, alors qu'elle se dirigeait tranquillement vers la provenance de ce bruit. Il s'agissait définitivement du cliquetis caractéristique d'une armure de plaque. En humant l'air, elle pouvait également sentir l'odeur de la transpiration – qui n'avait rien d'agréable – ainsi que le parfum typique des humains. Les pas de celui-ci semblait d'ailleurs très lourd à en juger par le bruit qu'il produisait. Qui était donc ce mastodonte qu'elle n'avait pas encore vue? C'était fou ce qu'une bonne ouïe et un bon flaire étaient capables de rapporter comme informations.

En pénétrant dans l'aire d’entraînement – qui était éclairée par quelques torches – Orfraie repéra sans peine la provenance d'un tel vacarme. Un colosse en armure était assit, une hache à deux mains entre les mains. Celui-ci se releva au moment où la vampire pénétrait dans la lumière d'une torche, la moitié de son visage toujours dans l'ombre. La Liée de Feu observa un moment l'homme, son esprit cajolant celui de Firindal qu'elle sentait endormit dans ses quartiers. Oh, elle avait parfaitement entendu la question de l'homme – qu'elle n'avait jamais vue et qui n'était donc pas une Lame – mais le bien être de son lié passait avant. Quand elle fut certaine que ses songes ne seraient point troublés, la vampire s'avancer davantage dans la lumière, sans le moindre bruit.

Les mains dans le dos, la vampire continuait d'avancer, silencieuse. Les torches diffusaient une lumière rougeoyante qui faisaient paraître sa chevelure entre plus rouge. Comme le sang qu'elle avait bu quelques temps auparavant. Au moins l'homme ne risquait rien, la vampire était repue. Son armure sombre et son teint clair donnait à la Orfraie – dont le regard bleu roi était plus que pénétrant – un air peu avenant. Elle ne souriait pas et gardait un air parfaitement neutre, voir même fermé, ce qui n'était pas coutume chez elle. Elle avait fini par reconnaître l'homme qui se tenait là. Une armure parlante… Un Alayien surnommé « le Sans Coeur ». Ce qu'il avait fait devait être terrible pour obtenir un tel surnom et réussir à le faire connaître.

« Le Sans Coeur aurait-il peur de ce qui se dissimule dans l'obscurité ? » Répondit Orfraie en s'arrêtant à quelques mètres, les mains toujours dans le dos, un léger sourire narquois aux lèvres. Elle pencha légèrement la tête puis reprit. « Il est coutume de se présenter soit même avant toute chose. »





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Lun 16 Mai 2016 - 11:48

Il n'eut pas tout de suite de réponse qu'à cela tienne il attendit, il ne serait pas un bon guerrier après tout s'il n'était pas capable de rester vigilant pendants quelques instants, et visiblement son attente suffit à voir bientôt qui se tenait en face de lui, nul autre qu'Orfraie Ataliel, et cette dernière semblait peu avenante, mais bon cela n'était vraiment qu'un détail, Christan lui même était très peu avenant, et se concentra davantage sur les paroles de l'autre, et la possible raison de sa venue ici qu'autre chose. Était-il surpris ? Pas du tout, il savait parfaitement qu'Orfraie Ataliel faisait depuis récemment partie des lames écarlates, elle avait même été nommé capitaine. Chose un peu étrange, mais au final il s'en fichait un peu...

Il émit d'ailleurs un début de rire étouffé en entendant le questionnement sarcastique de la guerrière, le genre qu'on pousse lorsqu'on pense qu'on n'a même pas besoin de mot pour définir le sarcasme approprié comme réponse à cela. Ah ça il n'avait pas peur, il était même parfaitement confiant dans tout les sens du termes. Mais bon visiblement elle semblait d'humeur à plaisanter pour il ne savait quelle raison, et d'ailleurs la suite des propos de l'elfe...

« Coutume de se présenter soit-même ? » Dit-il impassible en regardant bien Orfraie Ataliel réfléchissant un court instant avant de répondre d'un ton bien assorti aux mots qui suivirent car très sérieux.

« Est-ce une plaisanterie de mauvais goût Ataliel ? » Après tout elle le connaissait il s'étaient déjà parlés à plusieurs reprises, et il commençait franchement à se demander si elle s'amusait à dire des imbécillités uniquement pour plaisanter. Et le regard qu'il lui lançait évoquait bien qu'il avait l'impression claire qu'elle venait de de demander des présentations intuiles. Puis il reprit grave.

« Je sais qui tu es, tu sais qui je suis pas besoin de se présenter, point. » C'était assez clair ainsi, et puis à quoi cela servait de se présenter s'ils se connaissaient déjà de un, et de deux si elle espérait qu'il se présenter d'abord elle pouvait aller se faire voir, il ne goûtait guère aux politesses stupides des elfes, sur ce il déplaça, et alla prendre sa hache de guerre en main pour aller s'entraîner un peu plus loin. Se demandant vraiment ce qui prenait Ataliel de parler ainsi, sans doute qu'elle devait être crever pour sa part, ou bien qu'elle expérimenté un humour bizarre qu'elle venait de se découvrir...

"Et arrête de jouer celle qui n'a pas de mémoire en me faisant croire que tu aurait pu oublier cela..." Acheva t-il de dire légèrement irrité, qu'on le comprenne après tout là il avait l'impression qu'elle s'amusait à se ficher de lui alors que madame quelques mois plus tôt réclamait la respect, c'est qu’elle était bien lunatique cette elfe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Lun 16 Mai 2016 - 12:14

Les mots de l’ancienne princesse n’étaient pas au goût de l’Alayien, vraisemblablement. Celle-ci l’observait calmement, la tête légèrement penchée sur la droite. Son regard était neutre mais elle gardait ce petit sourire narquois aux lèvres. Du moins jusqu’à ce que le Sans Cœur réponde. A ses mots, Orfraie comprit qu’il connaissait son ancienne elle. C’était problématique…

Mais Ataliel n’aimait pas particulièrement le ton de l’Alayien, qui l’agaçait. Sa mâchoire se contracta légèrement tandis qu’elle retrouvait une position normale, parfaitement droite. Jadis, elle aurait surement opté pour une réponse pouvant calmer le jeu… Mais cette partie d’elle-même n’était plus aussi présente qu’autrefois. La nouvelle Orfraie était davantage prompte aux réactions musclées, la faute à ses instincts de chasseur qu’elle ne pouvait taire totalement. Elle n’aimait pas le ton de l’homme ni sa façon de la tutoyer. C’était un manque de respect évident. A moins que son ancienne elle ait été… Amie avec lui ? Non, c’était impossible. Un Elfe ne pouvait être ami avec Christan Weren, le Sans Cœur. Il détestait les êtres de magie, c’était un fait connu.

Mais les propos de l’Alayien allaient pourtant en ce sens. Ils se connaissaient, suffisamment pour en arriver à se tutoyer. Doucement, la vampire se rapprocha, décrivant un arc de cercle autour du colosse qui reprit sa hache et son entrainement. Elle n’avait rien répondu jusque-là, se contentant de le fixer avec froideur. Les mains toujours croisées dans le bas de son dos, elle s’arrêta une nouvelle fois pour l’observer. Elle savait que sa présence le dérangeait, mais elle n’en avait rien à faire. Cet Alayiens était irritant et elle se plaisait à lui imposer sa présence.

Au bout d’un petit moment, l’Ancestrale prit la parole. Sa voix aux accents Elfiques n’était qu’un murmure… pourtant, il emplissait la salle d’entrainement et passait par-dessus les coups de haches et les cliquetis de l’armure Alayienne.

« Tu sembles penser me connaitre… Mais je n’ai rien à voir avec toi. Ou devrai-je plutôt dire : Je n’ai plus rien à voir avec toi. »






Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Mer 18 Mai 2016 - 19:24

La capitaine elfique était étrange cela était la pensée qui persistait dans l'esprit de Christan, bon il ne la connaissait pas vraiment en tant que personne, et inversement donc déterminer comment elle agissait était un peu dur, mais il en savait bien assez pour conclure que ceci était assez… Enfin en somme il se disait que ce n'était pas si important, et si cela se trouve l'elfe avait bu un peu trop, et elle se comportait ainsi pour cette raison, peut-être, au final il s'en fichait bien…

Pour le moment la chose sur laquelle il voulait investir toute sa concentration c'était sa hache, et la manière de faire tournoyer sa dernière dans ses mains, une hache après tout nécessitait qu'on implique tout le corps dans son maniement, qu'on fasse jouer tout les muscles pour pouvoir ainsi y investir le maximum de puissance possible, et l'utiliser à son plein potentiel… Enfin c'était ce à quoi il essayait de penser, et il y arrivait en partie, mais pas parfaitement pour une raison qui commençait mine de rien à l'agaçait… Orfraie se tenait toujours là, et de manière… M'enfin il se posait vraiment des questions pour le moment, et il s'en posa encore plus en entendant la réponse de l'elfe, mais qu'est-ce qu'elle disait celle-là ? Elle avait reçu un coup sur la tête ? Cela devrait être ça, ou bien les carences de son régime alimentaires qui lui jouaient des tours…

« Cela m'étonnerait Ataliel, car tu ne te rappelle pas ? Tu m'avait fait une promesse sur ton honneur, et au nom de ton peuple. Que cela ne fasse plaisir ni à l'un, ni à l'autre le moment venu nous œuvrerons ensemble, ensuite libre à nous de ne plus nous revoir si c'est ce que tu désire une fois qu'on en aura finit. Mais une promesse reste une promesse... » Dit-il du ton de l'homme à qui on venait de dire une énormité, et qui énonçait une évidence à tel point évident qu'un simple d'esprit l'aurait comprise selon lui.

Et sur ce il reprit son entraînement en silence et donna quelques coups de haches avant de mettre l'arme au repos, et lui aussi. Pour se retourner vers l'elfe, car il avait un mauvais pressentiment disons, et car la conduite de cette dernière lui semblait de plus en plus étrange en vérité, à se demander ce qu'il se passait presque.

« Si tu as quelque chose à me demander fais-le, mais ne fais pas traîner cela car c'est une perte de temps. 
» Acheva t-il de dire inflexible comme le commandant qu'il était, et puis il commençait vraiment à se demander le pourquoi de tout cela, et ça le concernait, ou si l'elfe lui faisait juste une énorme farce, sans doute que ça devait être cela en y réfléchissant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Mer 25 Mai 2016 - 22:46

Les mots de l’Ataliel avaient de quoi irriter l’Alayien mais cette dernière n’en avait rien à faire. Elle ne se souvenait pas de Christan et trouvait ce dernier bien trop familier avec elle. Elle sentait bien qu’il la respectait à peine… Alors elle continuait à l’observer sans rien dire. Le cliquetis de son armure sonnait désagréablement aux oreilles de la vampiresse.

C’est alors que le Sans Cœur reprit la parole. Ses mots permirent à Orfraie de comprendre qu’ils se connaissaient et – pire ! – qu’elle lui avait promis quelque chose. Mais quoi ? L’Ancestrale essaya de s’en souvenir, de fouiller sa mémoire embrumée… sans succès. Enfin… cela n’avait plus réellement d’importance. Son peuple ? Elle n’était plus une elfe. Quant à son honneur… C’était son ancienne elle qui avait juré, une autre personne pour un autre temps, une autre vie. L’Ataliel ne se sentait absolument pas concernée par cette promesse dont elle ne savait rien.

Le silence s’étira. L’Ancestrale demeura silencieuse après les mots de l’Alayien. Elle l’observa faire tournoyer sa hache. Elle entendait les cliquetis de son armure, elle entendait son cœur battre un peu plus vite sous toutes ces couches de métal. Toutefois, après quelques minutes seulement, le guerrier reposa son arme et lui par la même occasion. Il sentait la transpiration et la vampire fronça le nez, agressée par la puanteur.

Avait-elle quelque chose à lui demander ? He bien… Quelque part, elle avait bien une question. L’Ataliel vint joindre ses mains devant elle, son regard demeurant posé sur l’homme de métal. « De quelle promesse parles-tu ? » Commença Orfraie. « Quoi qu’il en soit je tiens à t’avertir : Mon ancienne moi à jurer sur son honneur, mais elle est morte. Pour ma part, je n’ai rien promis. Considère cette promesse nulle et non avenue. » L’ancienne princesse attendit quelques secondes puis se détourna. Elle n’avait plus rien à dire à l’Alayien… et plus rien à voir non plus.




HRP : Court, mais on va pouvoir se taper dessus =D





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Sam 28 Mai 2016 - 19:06

Il ne comprenait pas ce qui se tramait dans la tête de l'elfe, mais au final il s'en fichait bien, elle devait être de mauvaise humeur pour il ne savait quelle raison, et au fond il n'en avait absolument guère quoi que ce soit à faire. Il avait après tout mieux à penser qu'à une elfe lunatique qui s'amusait aux sarcasmes pour une raison qui lui était obscure, il tâchait donc de ne pas trop en avoir cure, et puis elle était lame écarlate, cela fait mauvais genre d'avoir un conflit qui éclate entre un officier de l'armée, et des lames écarlates à bien y réfléchir.

De toute manière il se demandait bien au fond ce qu'elle fichait dans les lames écarlates celle-là, ses avis que ça devait être pour beaucoup des raisons politiques comme quoi l'empereur des elfes avait demander des faveurs à la régente, régente amie d'Ataliel car sinon il n'y avait pas vraiment de raisons que l'autre soit là, disons que les lames écarlates étaient des fanatiques des Kohan qui seraient prêt à s’entre-tuer si l'un de ces derniers en en avait envie, surtout l'empereur. Et aux dernières nouvelles l'elfe n'était pas une telle fervente admiratrice, et servita,te de la famille Kohan, enfin qu'elle fasse ce qu'elle veule pour sa part il préférait l'armée classique car les mœurs de cette dernière étaient certainement bien plus sains.

Puis l'elfe pendant sa pause lui demanda de quelle promesse il parlait… Bon c'était un fait maintenant, elle se fichait de lui et pas qu'un peu, sauf si elle avait reçu un coup sur la tête, et encore même là c'était une excuse pitoyable, surtout au vu des propos qui suivirent… En entendant cela il s'approcha d'un pas d'elle pour la toiser de manière glaçiale avant d'ajouter sec, et fracassant alors qu'elle se détournait.

« Tu es surtout une lâche qui essaye de se dérober à ses promesses, tu as peur d'elle avoue ? Tu as peur, oui la générale Orfraie Ataliel, soit disant que tu es forte, et brave mais tu n'es qu'une lâche, une lâche et une parjure qui revient sur sa propre parole... » Dit-il en portant en reprenant en main sa hache de guerre avant de dire. « Et les parjures méritent d'être remit à leurs places... Traîtresse! » Dit-il avec une certaine colère froide avant d'avancer vers elle d'un pas méthodique, et de donner un coup vigoureux du plat de la hache pour la faire réagir, ou la renverser si elle n'esquivait pas. Que celle lâche se batte ! De toute manière il comptait bien donner une bonne leçon à cette parjure qui oubliait ses promesses, à croire qu'il ne fallait décidément jamais faire confiance à un elfe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Sam 28 Mai 2016 - 20:31

L’ancienne princesse s’en allait, elle n’avait plus rien à dire à l’Alayien. Elle ne se souvenait pas de cette promesse et ne se sentait – de toute façon – nullement obligée envers Christan. Il n’avait pas le droit d’exiger quoi que ce soit d’elle…

Toutefois, le Sans Cœur n’en avait pas terminé avec elle. La vampiresse stoppa sa marche lorsqu’elle entendit – très clairement – la voix de Christan. Elle était chargée d’une colère froide, d’une haine féroce parfaitement contenue. L’Ataliel pouvait parfaitement entendre son cœur battre dans sa poitrine, allant crescendo à mesure que sa colère montait. Elle entendit également le léger tintement de la lame lorsque l’Alayien reprit sa hache. Il ne va pas oser… Si ? Songea la Capitaine Ecarlate sans se retourner.

Oh si, il osa. Au dernier moment, la vampire se décala pour éviter le coup porté du plat de la lame. Virevoltant, elle saisit Palantir dans sa main gauche. Invoquant sa magie, Orfraie fit un large mouvement de gauche à droite, faisant ainsi perdre à Christan son arme. Elle aurait pu le tuer, lui tirer une flèche dans l’œil si elle en avait eu envie, mais l’Alayien l’avait agacé et elle désirait jouer un peu avec lui. La Vampire s’approcha alors très rapidement, mue pas sa vitesse d’immortelle, et assena un coup de pied dans le thorax de l’homme – qu’elle dominait de toute sa hauteur – le faisant ainsi reculer de quelques pas.


« Infecte petit pourceau ! Tu vas le regretter ! »

Un instant, Orfraie était devant Christan, bien en vue. L’instant d’après, elle avait disparue, ne laissant que du vide. En vérité, elle était invisible grâce à son armure. Invisible et totalement silencieuse, son armure ne provoquant aucun bruit malgré son matériau et ses pas rendus totalement silencieux grâce aux bracelets de chevilles qu’elle portait.
Tournant autour de l’Alayien qui ne pouvait plus la déceler sa présence, Orfraie étudiait son armure. Celle-ci n’offrait que peu de points faibles, des endroits difficiles d’accès pour le commun des mortels… Toutefois, l’Ataliel n’était plus une mortelle et maniait l’arc mieux que quiconque. Elle encocha doucement une flèche en bois d’adamanthe, une flèche dont la hampe blanche se teintait de rose. Lorsqu’elle fut derrière Christan, elle réapparue soudainement.
« Derrière toi, Cliquetis ! » Fit-elle d’un ton moqueur en décochant sa flèche, qui vint se loger dans l’arrière de son genou, l’un des seuls endroits non protégés de son armure. « Tu es trop lent ! » Rajouta l’archère. « Trop lent et trop bruyant. »




Sort utilisé:
 

Flèche utilisée:
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Dim 5 Juin 2016 - 8:15

Ataliel aurait fait preuve de stupidité si elle avait essayé de tuer Christan, ce dernier après tout ne faisait pas une tentative de meurtre, il frappait avec le plat de sa hache, si Christan avait prévu à l'avance ce combattre un archer pour tuer il ce serait équipé autrement de toute manière, de façon à ce que l'arc ne serve pas à grand-chose, et il aurait attaqué avec le tranchant de l'arme. Là il voulait juste lui donner une bonne leçon, et cela n'était aucunement une raison pour l'elfe d'aller jusqu'à tenter de le tuer, sauf si elle aimait se comporter comme une bête sauvage de vampire. Par contre l'acte de Weren était justifié inversement car il y avait parjure, et qu'il ne tentait pas de la tuer.

Et l'esquive d'Ataliel ne l'étonna guère, par contre le sort qu'elle usa… Il ne sut même pas au final quel était l'effet de ce dernier pour une simple raison. Lorsque l'elfe usa du sort de désarmement il ne se passa pas ce qu'elle envisageait, la magie du sort comme c'était un sort de niveau faible fut soudainement aspiré par le fibule du Christan, et convertit en énergie pour ce dernier, voilà tout ce qui se passa. L'alayien ressentit un léger regain d'énergie et rien de plus. Et il lança au passage un regard noir à l'elfe suite à cela, il ne savait pas ce qu’elle avait essayé de faire, mais elle avait essayé.... Il recula néanmoins bien de quelques pas suite au coup de pied, et dû asséner un coup de hache pour la forcer à reculer, il avait affronté des vampires plus fort qu'elle sans doute, il n'avait jamais gagné ces combats sans moyen de devenir aussi fort qu'eux, mais il avait toujours fait une performance honorable, cette elfe n'allait sûrement pas donc avoir une victoire aussi facile qu'elle le pensait, quoique il allait tout faire pour ne pas perdre si possible tout de même.

Mais il pensa au fait pourrait prendre les graines, et la réduire en miette ensuite, et son arc n'y changerait pas grand-chose… Voilà une pensée qu'il avait eu, et il avait probablement raison mais il n'avait pas envie d'user des graines juste pour elle, cette félon ne les méritait pas le moins du monde. Et puis…

Il devait avouer une chose, il n'était pas du tout préparé pour un tel affrontement à bien y réfléchir. S'il avait eu sa cotte de maille en écaille de dragon cet arc aurait été quasiment inutile à part sur la visière de son casque, quand à l'invisibilité de l'elfe elle était problématique, une manière de faire sans honneur et sans dignité décidément Orfraie se révélait déplorable d'user de sa magie de cette manière, elle ne valait pas grand-chose au fond, et cette victoire si elle la remportait de vaudrait pas grand-chose à ses yeux au fond, cela c'est ce qu'il pensait en la voyant user de ces stratagèmes tout à fait dignes d'elles, d'une félon en somme, décidément elle ne méritait aucun traitement de faveur.

Pitoyable, elle était pitoyable en faîte elle ne méritait même pas qu'il daigne lui porter son attention, il ne ressentait même pas du véritable agacement, de la colère oui, mais surtout un profond mépris froid qu'on ressent pour ceux qui ne valent rien, comme cette elfe à ses yeux. Mais en même temps au fond cela ne l'étonnait guère en vérité, même pas capable se se battre sérieusement, ni de respecter une promesse qu'elle avait faîte…

Et il regardait attentif les alentours à la recherche de signe de présence de cette lâche alors qu'elle venait de disparaître par un artifice. Et lorsqu'elle réapparue il donna un coup de hache en sa direction, ce dernier le frôla mais elle arriva à esquiver après lui avoir décoché sa flèche dans l'arrière du genoux. La maille qui se trouvait là était moins utile que les plaques d'acier pour encaisser un tir, ce n'était pas pour autant inexistant, mais la flèche transperça, il aurait vraiment dû prendre cette maudite cotte de maille en écaille décidément… Il resta silencieux car lui il n'était pas un fanfaron sans dignité contrairement à l'elfe non loin et il se releva en s'appuyant sur sa hache malgré le fait que sa jambe était paralysé. Cela ne l'aidait pas vraiment ce genre de toxines, il avait bien une potion qui l'immunisait à ce genre de chose, mais il n'allait quand même pas en user juste pour cela il prit sur lui et fit un effort pour percuter quelque chose non loin malgré sa jambe paralysé.

Qu'avait-il percuté ? Un tonneau rempli d'eau, du genre de ceux utiliser pour rafraîchir les combattants s'entraînant, le liquide se déversa au sol sur le terrain autour d'eux, de quoi gêner les manœuvres d'esquives à défaut de faire davantage, pour sa part il prit appui fermement sur sa hache alors qu'il restait froid, et calme, après tout lui il combattait avec sérieux. Et il tenta de repérer l'elfe selon les pas que pouvait faire cette dernière sur l'eau, et elfe ou pas elle ferait des clapotis, après tout de un elle était en armure, et de deux même les elfes ne sont pas assez léger pour marcher sur l'eau sans que rien ne se passe. Ce combat était mal partit, mais Ataliel allait voir pourquoi on le nommait la muraille, celui qui avait tenu tête à Roëric Alakör le grand maître lame vampirique...



Objet utilisé :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Sam 18 Juin 2016 - 17:31

L’Ataliel visait pour blesser, pour mettre à terre, pour humilier… Pas pour tuer. Elle savait que tuer l’Alayien lui apporteraient bien des problèmes, même si l’idée de boire le sang de cet imbécile était grande.

La flèche s’était logée à l’arrière de son genou et bientôt, le Sans Cœur ne pourrait plus bouger son membre, s’offrant de ce fait à l’immortelle. Celle-ci esquiva sans peine le coup de hache qu’il tenta de lui porter, faisant un simple écart sur le côté. La hache la frôla mais fit simplement voleté quelques mèches flamboyantes.

Christan se releva en prenant appui sur sa hache. S’il put se remettre debout, ce fut bien parce que la vampiresse le laissait faire. Il aurait été aisé de le faire tomber sur le dos avec une jambe inutilisable, aisé de le dominer. Et tandis que le guerrier faisait tomber un tonneau rempli d’eau, inondant le terrain d’entrainement, une odeur parvint au nez d’Orfraie : celle du sang. De nouveau invisible, elle s’éloigna du combattant jusqu’à retrouver une surface sèche. L’eau contenue dans le tonneau n’avait pas pu éclabousser tous le terrain d’entrainement.

Que pouvait-elle faire ? Tirer une flèche, oui, mais elle ne tenait pas non plus à trop l’amocher. Elle pouvait toujours s’essayer au corps à corps mais si elle prenait un coup, elle le sentirait forcément passer… Elle pouvait aisément rivaliser en force avec l’alayien, mais elle savait que les coups de ce dernier, s’ils étaient bien placés, pouvaient sérieusement l’amocher. Et il était préférable de rester en un seul morceau… La vampiresse redevint soudainement visible. Elle se trouvait face à Christan, mais hors de sa portée et surtout elle ne marchait pas sur l’eau.

« Tu sembles chercher quelque chose. » Lui dit-elle, railleuse. Ce combat l’amusait. Doucement, la vampiresse tandis la main au-dessus de sa tête, poing fermé. La magie vampirique qu’elle commanda ne perdit pas de temps et attaqua sa cible, la soulevant sans ménagement de terre par le pied droit. L’alayien avait peut-être pu résister à sa première attaque magique, mais celle-ci était trop puissante pour que les objets qu’il avait sur lui l’absorbe.

La tête à l’envers et suspendu dans les airs sans le moindre effort, Christan était désormais aussi effrayant qu’un chiot. Et combattre la tête à l’envers était relativement compliqué. Doucement, Orfraie s’approcha. Lorsqu’elle fut suffisamment proche, elle asséna un violent coup de pied dans la main de l’Alayien afin de lui faire lâcher sa hache. Elle s’approcha encore et porta ensuite ses mains près de son cou, ôtant les attaches de son heaume. Celui-ci tomba au sol dans un bruit métallique sinistre.
Chrisan était suspendu de façon à avoir son visage au niveau de celui d’Orfraie, c'est-à-dire à un mètre quatre-vingt-dix du sol. « C’est donc à cela que le Sans Cœur ressemble… » Fit-elle, pensive. Elle vint caresser sa joue avec une étonnante douceur, sa peau rendue chaude par le collier qu’elle portait ne permettant pas encore à Christan de deviner sa nature.
Lorsque la vampiresse mit fin à son sort, quelques instants plus tard, le sans cœur retrouva durement le plancher des vaches. Déjà, déjà, elle mettait une distance de sécurité entre eux.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Lun 27 Juin 2016 - 22:46

Si seulement Christan avait pu se douter qu'Ataliel était à ce point là misérable auparavant, et dire qu'il l'avait traité avec un certain respect à l'époque, sottise ! Respect elle n'en méritait aucun au fond, et c'est tout ce que l'on pouvait dire au sujet de l'elfe maintenant que cette dernière avait amplement prouvée sa bassesse...

Et oui il faudrait qu'il se venge, et il prendrait se revanche à le mesure de la défaite qu'il subirait si jamais il perdait, Weren était après tout un adepte acharné de la loi du talion dans ce genre de situation, mais bon cela ne voulait pas dire qu'il allait renoncer dès maintenant, il était après tout déjà arrivé à tenir tête au cours des dernières années à des vampires, et elfes très coriaces, si elle avait sa victoire, ce ne serait sûrement pas une victoire offerte sur un plateau, entre-temps il allait dans tout les cas lui donnait du fil à retordre.

Car c'était une elfe arrogante oui, elle devait s'imaginer toute puissante, elle devait croire qu'il n'était qu'un faible qu'elle pourrait vaincre facilement, en somme toute la suffisance dont un elfe pouvait faire preuve, race qui n'était même plus une vraie civilisation et qui ne valait plus grand-chose en faîte, le temps l'avait prouvé. L'humanité valait au final mieux que l'elficité, les avantages individuels des elfes ne valent rien face à ceux commun des hommes quand ils s'assemblaient en grande nation. Mais malgré tout ils pensaient encore une grande race, et que ce continent leurs appartenaient, à croire qu'ils ne savaient guère être humble.

Mais l'elfe le prit désagréablement par surprise au final, alors qu'elle se départait de son invisibilité cette dernière usa d'un sort visiblement qui offrit le fait désagréable à Christan se retrouver la tête à l'envers pour un temps… Il n'était pas un fin connaisseur de la magie donc était bien incapable de dire quel peuple pouvait utiliser ce genre de sort, et s'il était puissant, ou non mais il fut sur ses gardes malgré ceci, néanmoins il n'était guère habitué à être dans cette position effectivement, et cela fut donc assez délicat...

Ce ne fut pas à un moment glorieux loin de là, par contre l'elfe était vraiment malsaine à l'avoir toucher ainsi du doigt pensa t-il avec rage en tombant au sol, mais elle croyait quoi ? Il récupérera sa hache rapidement, et se releva juste après prêt à repartir au combat, puis il eu une pensée… Il sortit un bracelet de sa ceinture qu'il plaça sur sa protection de bras gauche, et passa toute de suite à autre chose, il aurait dû penser à le mettre avant mais il n'avait pas prévu ce combat à la base donc pourquoi se trimbaler avec des accessoires magiques qui protègent ? Lui qui préférait s'en dispenser quand cela n'était pas nécessaire… A croire que les armandéens allaient de plus en plus l'obliger à faire des compromis quand à sa méfiance originelle envers la magie… Mais il ne pouvait pas faire autrement justement s'il voulait pouvoir compenser au mieux le désavantage que cela représentait pour lui en combat.

Néanmoins il ne devait pas laisser ce genre de choses arrivait à nouveau pendant le combat cela était certain, mais bon il était rarement du genre à laisser passer deux fois un stratagème qui avait pu marcher une fois sur lui. Quoiqu'il faudrait être stupide de toute manière pour user deux fois du même genre de tactique face à un guerrier confirmé, et si Ataliel était une parjure elle devait tout de même avoir un peu de jugeote. Les traîtres avaient malheureusement rarement le défaut d'être stupide après tout…

Par contre il de jurait le fait de lui faire payer cette position ridicule dans laquelle il avait été mise, et aussi le fait qu'elle avait osé lui toucher ainsi le visage cette traînée ! Car c'était le mot ! Non, mais est-ce que lui il ce serait amusé à tripoter une guerrière armandéenne qu'il aurait affronter ? Elle ne perdait rien pour attendre, et si ce n'était pas aujourd'hui ce serait bientôt qu'il ferait en sorte qu'elle s'en morde les doigts…

Sa jambe était encore engourdie par contre, après Christan n'était certes pas un grand magicien mais il avait une très bonne force mentale, et la paralysie ne pouvait pas durer très longtemps de ce fait, ni être très étendue. Néanmoins tant que cela ne se dissiperait pas, ce qui arrivait peu à peu il devrait composer avec ce handicap… Et sa hache lui permettait au moins de garder une certaine portée ce qui permettait un minimum de sécurité en cas d'assaut vu que l'elfe devait faire attention.

Sa hache de guerre était toujours sur son tranchant recouvert d'une sorte d'empois infâme qui infligeait la nécrose à tout ceux qu'elle blessait, il pourrait peut-être user de cela pour maintenir l'elfe à distance mais il aurait bien du mal à acculer cette dernière pour la mettre en difficulté sans pouvoir mettre fin à son invisibilité… Son bouclier lourd aurait bien été utile dans ce combat d'ailleurs, mais il devait faire avec ce qu'il avait. Il prit donc soudain appui sur sa jambe non paralysée et le manche de sa hache, et chargea brusquement l'elfe sur le peu de distance qu'il pouvait à cause de sa jambe encore sous l'effet du paralysant, il était improbable au passage que l'elfe ce soit attendue à la charge pour la simple raison qu'elle ne pouvait pas s'attendre à ce que quelqu'un comme lui fonce tout à coup aussi vite dans sa direction, c'était totalement irréaliste pour n'importe qui qui ne savait pas qu'il avait un totem, soit quasiment tout le monde… Et c'était sur cet élément de surprise qu'il comptait pour la percuter avec la force démente de la charge, et lui apprendre si possible à voler jusqu'au mur d'en face si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Lun 11 Juil 2016 - 4:01

L’Ataliel avait assouvi une part de curiosité en ôtant le casque de l’humain. Elle pouvait à présent contempler le visage de l’Alayien, même si le verbe contemplé ne pouvait pas vraiment coller avec lui. En effet, Christan était loin d’être beau. Orfraie nota même un bout d’oreille manquante dans ce tableau peu gracieux.

Une distance de sécurité fut rapidement instaurée, mais cela n’empêcha pas Orfraie de noter le mouvement de l’Alayien vers sa ceinture. Curieuse, elle l’observa et comprit qu’il venait de placer une protection magique, probablement pour ne pas se retrouver une deuxième fois la tête en bas. Toutefois ! Orfraie ne comptait pas user deux fois de la même technique, Christan était bien trop intelligent pour cela.
Celui-ci se releva suite à sa chute et récupéra aussitôt sa hache. Loin d’être découragé, il semblait même avoir envie, plus que jamais, de faire regretter son geste à l’ancienne princesse. Celle-ci s’en amusait et un sourire naquit sur ses lèvres, dévoilant – à qui faisait attention – le bout de ses crocs. L’Ataliel sentait le venin dans sa bouche, résultat de la montée d’adrénaline que ce combat lui procurait, même si pour l’instant, cela faisait davantage office de « coup de pied au cul » pour l’Alayien.
Toutefois, bientôt, le poison paralysant qu’Orfraie avait injecté dans la jambe de Christan allait se dissiper. Face à une telle masse de muscle, un tel poison ne pouvait agir très longtemps. La force mentale ne changeait rien, c’était seulement son organisme qui était plus résistant que la moyenne humaine.

L’Ataliel fut quelque peu surprise lorsque l’Alayien chargea. Elle ne s’était pas attendue à une technique aussi brute, bien que cela collait à Weren. La vitesse de celui-ci fut également impressionnante, elle ne pouvait qu’être magique… Mais la jambe paralysée ralentissait l’homme et Orfraie – qui comptait sur ses puissants réflexes - n’eut qu’à éviter le buffle qui fonçait sur elle, talochant l’arrière de son crâne au passage.

« Tu sais que me tuer t’apportera de gros ennuis, n’est-ce pas ? »

L’Ataliel avait compris que Weren portait une protection contre certain sorts, mais le sortilège qu’elle allait utiliser ne le visait pas précisément et toutes les protections magiques du monde ne pouvaient rien pour lui. Serrant donc le poing devant elle, Orfraie projeta Christan et tout ce qui se trouvait à côté de lui quelques mètres plus loin, faisant lourdement tomber le colosse… Une fois de plus. Un deuxième sortilège fut rapidement lancé. Effectuant un geste sec de l’index, Orfraie concentra sa magie sur le Sans Cœur, lui infligeant une blessure au visage, seule partie découverte de son corps. Ce n’était pas spécialement profond, mais suffisamment pour être douloureux et faire abondamment saigner.

L’odeur du sang parvint aussitôt à Orfraie, qui découvrit ses crocs dans un sourire carnassier.




Niveau de magie Humaine : Puissant

Sort utilisés :

Citation :
[Offensif] Choc
Projette la cible et tout ce qu'il y a devant et derrière un peu plus loin

Geste clé : Refermer le poing devant soi

Citation :
[Offensif] Blessure
Inflige une blessure légère magique (il s'agit d'une coupure). Un mage plus puissant pourra infliger une plus grande blessure mais toujours non mortelle

Geste clé : Geste sec du doigt de gauche à droite





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Sam 16 Juil 2016 - 10:36

Il ne savait pas le moins du monde quand à ce qu'elle pensait réellement de son visage, il imaginait néanmoins qu'elle allait sans doute se ficher de lui car comme c'est une elfe arrogante elle en était largement capable, par contre il aurait dû se demander à l'instant pourquoi elle avait agit comme si elle n'avait pas déjà vue son visage auparavant, oui il aurait dû se le demander, mais peut-être on vraiment réfléchir à tout en plein combat ? Non alors ce détail il n'y avait pas pensé sur l'instant….

Par contre il ne vit pas non plus les crocs de la vampiresse pointait, pas qu'il ne faisait pas attention, mais franchement vous noteriez ce genre de petit détail vous ? Pendant un combat comme celui-ci où les deux adversaires n'avaient pas assez de répit pour vraiment réfléchir longuement ? Ah de toute façon ce n'était pas un détail important dans le fond, il ne se doutait pas encore de la race de celle qui se tenait en face de lui, mais ce genre de préoccupation ne l'empêchait aucunement de tenter sa charge...

Et elle avait esquivé la dite charge... Prévisible malheureusement c'était cela la vérité au vu de son état. Il était prévisible qu'elle soit finalement arrivé à esquiver malgré ses efforts pour charger, à cause de sa satané jambe paralysée. De plus elle continuait à se donner l'air de jouer avec lui ce qui n'était aucunement pour lui plaire, décidément elle ne manquait pas de toupet celle là…

Et l'elfe disait qu'il risquait de gros ennuis si il la tuait ?

Elle n'allait pas non plus lui dire qu'elle était fragile comme une jouvencelle éplorée tout de même ? Pensa t-il froid, non mais même si elle avait finit sur le mur à cause de lui qu'on n'aille pas lui dire qu'elle aurait finit en purée. Bon il devait avouer qu'il n'avait jamais testé cela sur une elfe, et que les humains avec qui il avait testé cela ne s'en étaient pas bien tiré vu qu'un taureau de 140 kilos en comprenant le poids de l'armure vous fonçant dessus à toute allure ça ne pardonnait pas, mais bon pour le coup ce n'est pas comme s'il avait chargé à sa vitesse optimale. De plus inversement elle aussi aurait d'énormes ennuis si elle le tuait, en faîte aucun des deux n'avait vraiment le choix. Le meurtre d'un commandant de l'armée, ou d'une capitaine des lames écarlates ne pouvait avoir que de graves conséquences… D'ailleurs elle usa d'un sort sur lui...

Et il dû donc se relever après être lourdement tombé, difficile de rester stable après tout avec cette satané jambe, mais bon ce n'était pas la première fois qu'il était confronté à ce genre de sorts, avec des gestes pratiques dérivant du réflexe il se releva après cela, pour le coup oui il aurait sans doute mieux fait de prendre son bouclier lourd… Mais par contre quoi qu'il en soit elle ne perdrait rien pour attendre se promettait-il, la vengeance était un plat que Weren adorait savourer surtout quand elle cassait l'orgueil d'une elfe mal embouchée, et ce moment là serait exquis quand il arriverait que ce soit tôt, ou tard, car il n'abandonnerait jamais cette idée d'avoir se revanche s'il devait perdre…

D'ailleurs pour en rajouter l'elfe venait de lui faire une coupure par magie visiblement, douloureuse, et saignant oui, mais rien de si préoccupant que cela au final, lui aussi avait un minimum de volonté. Ce n'était pas ce genre de blessure qui allait le faire paniquer, ou trop le distraire, n'importe quel vétéran avait vu bien pire au fond. Il lui jeta donc un regard sévère alors que le sang s'écoulait, et...

Puis il vit les crocs de la vampiresse, les fixa un instant, et à éclata de rire… D'un rire sauvage et froid pendant quelques secondes avant de la regarder grave, et de dire.

« Ils finissent tous comme ça décidément. » Que voulait-il dire par là ? Oh ça il ne le dirait pas, mais disons que ce n'était pas la première fois qu'il croisait un elfe qu'il avait connu elfe devenir vampire. Il avisa sa jambe, celle-ci était maintenant plus lourdement engourdit que paralysé, bon engourdit cela signifiait qu'il ne la sentait pas à part des fourmillements dérangeants, et qu'il ne pouvait pas mettre de force dedans ce qui équivalait presque à la paralysie. Mais au moins elle pouvait a peu près tenir sur le sol en se concentrant pour le moment, bon sang de poison ! Heureusement d'ailleurs qu'il était une montagne de muscles avec une constitution solide car là plupart des autres hommes auraient sentit davantage le venin en effet. Il réfléchit d'ailleurs rapidement, et eut une idée...

Puis il se dit que non ce serait une idée totalement stupide pensa t-il, s'il n'était pas dans une position aussi précaire cela aurait pu être une très bonne idée dans les faits, mais là cela avait des chances d'être suicidaire pars parce qu'elle gagnerait le combat qu'elle pourrait tenter de le le tuer malgré les conséquences graves évidentes de la chose pour elle… Il ne pouvait donc compter que sur sa hache à deux mains en cet instant….

Hache qui suintait toujours de cet empois extrêmement malodorant… Malodorant, sang pensa t-il… Ce n'était plus un règlement de compte pensa t-il, elle pourrait réellement essayer de boire son sang si c'était une jeune vampire. Il décida donc d'attendre pour voir comment elle agissait, si elle voulait vraiment boire son sang elle allait venir à l'assaut et probablement plus sauvagement… Il faudrait donc qu'il s'adapte car il ne faisait aucunement confiance à la capacité de résonner d'une vampiresse assoiffée de sang. Et il n'allait sûrement pas la laisser s'approcher tranquillement avec ses foutus crocs pointues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Sam 23 Juil 2016 - 3:03

L’odeur du sang chatouillait les sens de la vampiresse, lui faisait découvrir ses crocs en un sourire carnassier. En temps normal, les canines de l’Ataliel n’étaient pas visibles. Même lors d’un sourire, il était nécessaire de bien l’observer pour déceler la longueur anormale de ses dents. Toutefois, en cet instant, Christan ne pouvait plus avoir de doute sur la nature de celle qui lui faisait face. La réaction du guerrier fut toutefois très différente de ce qu’il était possible d’imaginer. En effet, là où de nombreux humains auraient ressenti de la peur, ou au moins une appréhension à combattre un être de la nuit, Weren se mit à rire. Ce n’était pas un rire nerveux, mais bien un rire froid et sauvage dans lequel l’Ataliel décela une pointe d’amusement. Les mots qu’il prononça ensuite renforcèrent ce sentiment, bien qu’Orfraie ne comprît pas exactement de quoi l’homme parlait. Sans doute avait-il déjà rencontré des adversaires devenus par la suite des vampires.

C’est pourquoi l’Ataliel demeura de marbre, n’affichant même pas son mépris pour l’homme qui l’avait attaqué en traitre. Elle prenait plaisir à le corriger, mais ce serait tout de même passé de ce stupide duel si cela avait été possible.
Son œil attentif remarqua la prise de l’homme sur sa hache et son regard acéré. Il savait désormais qu’il risquait gros si la vampiresse le mordait, ce qu’elle ne comptait pas faire, mais ce qu’il ne pouvait pas savoir. Si elle n’avait pas pris son repas quelque temps plus tôt, sans doute aurait-elle craqué sous la soif, mais elle s’était nourrie depuis peu de temps et parvenait donc à contrôler sa soif, bien qu’elle sentît la brulure de celle-ci dans sa gorge.

L’Ataliel leva alors la main, sans un mort, et traça rapidement une ligne imaginaire entre Christan et sa précieuse hache. Un léger sourire naquit sur ses lèvres lorsqu’elle eut la certitude que son sort avait fonctionné. Elle pouvait encore tenir la route, mais elle ne devait pas lancer de sort à tout va au risque de finir par s’épuiser, bien que ses réserves étaient encore grandes. Si elle pouvait tenir une journée entière sous l’invisibilité de son armure, ce n’était pas quatre sortilèges qui allaient la tuer. Le sort qu’elle venait de lancer était davantage utile pour déstabiliser l’Alayien. Bien entendu, Orfraie s’attendait à ce qu’il sorte une autre arme que sa grosse hache, aussi restait-elle prête.

Armée de Fëalócë, la vampiresse s’approcha de l’Alayien, usant par intermittence de l’invisibilité de son armure pour tenter de le déstabiliser. Toutefois, si Orfraie était très rapide, Christan avait pour lui sa force et sa maîtriser de sa hache. Un coup et il était certain que l’Ataliel allait le sentir, fusse-t-elle une vampiresse. Celle-ci esquivait donc chacune des attaques, parant certaine d’entre elle avec sa lame en Ithildin. Si elle usait de sa vitesse surnaturelle, il était certain qu’elle pouvait mettre à terre l’Alayien, mais elle ne voulait pas le tuer, au risque de s’attirer des problèmes desquels elle ne sortirait pas vivante. C’est pourquoi elle ne cherche pas réellement à glisser sa lame dans les interstices de son armure ou même à attaquer Christan au visage.

Toutefois, ce duel ne pouvait s’éterniser. Sa condition d’immortelle lui donnait un très sérieux avantage, mais Orfraie ne souhaitait pas perdre davantage de temps avec l’Alayien. Elle comptait bien lui infliger une correction digne de ce nom avant de se retirer. C’est pourquoi, usant de ses réflexes surhumains, elle écarta la hache de Christan d’un coup de pied, puis le saisi à la gorge. Démontrant sa force, elle souleva la centaine de kilogrammes qu’il représentait à la seule force de son bras, avant de le projeter au sol d’une forte impulsion.

Debout face à sa proie, à quelques mètres, le regard de la vampiresse était assombri par la soif, bien qu’elle contrôlât encore celle-ci. Sans un mot, elle leva le bras. La main ouverte vers Christan, elle referma lentement ses doigts avec un plaisir non fin, lançant un dernier sort contre le Sans Cœur.




On arrive sur la fin. Bientôt à mon tour de me faire tataner la face Razz (mais je veux ton sang avant @_@)

Sorts utilisés dans l'ordre:
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Mer 3 Aoû 2016 - 15:26

Qu'est-ce que ? Pensa t-il en se sentant une légère coupure apparaître sur sa jambe en voulant user de sa hache… En faîte il avait vu la vampiresse faire un geste a peu près vers son arme et lui, et tout à coup… Il ne réfléchit même pas en constatant cela, et changea d'arme pour prendre sa hache à une main dans sa main droite. L'arme permettait moins de force qu'une hache à deux mains, mais restait une hache, une arme d'une puissance bien supérieure à celle d'une épée, plus lente mais toujours plus fracassante si un coup portait.

Et Christan dû donc repartir à l'assaut quand la vampiresse aidée de son invisibilité avança à nouveau, il attaque avec sa haches, et fatigué comme il commençait à l'être en plus d'être paralysé toujours en partie à la jambe la vampiresse esquiva ses coups, et eu même l'idée un peu trop ambitieuse d'en parer quelques-uns… Ce n'est pas tant qu'elle ne pouvait pas tant s'amuser à ce jeux qu'il y avait un constat simple connu de tout guerrier.

Une épée ne pouvait pas normalement parer des coups de haches sans se briser, et encore même avec un enchantement de solidité ce n'était pas une bonne idée car parer un coup de hache même avec une force de vampire était une bonne manière d'avoir assez vite mal au bras au mieux, et ce n'était jamais une bonne idée de parer une hache avec autre chose qu'un bouclier au fond, et c'est ce que cette vampiresse s'amusait à faire par intermittence, mais le côté assez désagréable de l'expérience avait dû finir par lui servir de leçon car elle se cantonna vite aux esquives. Chose bien plus optimale au fond.

Et le combat se poursuivit donc un petit moment jusqu'à ce que la fatigue commence à le prendre car il ne combattait avec un atout magique en main dans le fond qui aurait pu lui permettre de reprendre l'avantage, et ce qui devait arriver arriva. La vampiresse finit par profiter d'une faille dans sa garde pour détourner sa hache le temps de le soulever courtement pour le jeter au sol… Ce qui devait être la première fois d'ailleurs que qui que ce soit le mettait au sol ainsi… Encore quelque chose à mettre dans la liste des choses dont il se vengerait à l'égard d'Ataliel plus tard…

Car elle ne perdait rien pour attendre pensa t-il énervé en se retrouvant ainsi au sol, elle allait coûter à une correction aussi cuisante que la sienne promettait-il déjà, et elle apprendrait vampiresse qu'elle était la modestie, pour cela il devait juste sortir vivant d'ici. D'ailleurs que faisait cette débile ? Elle usait d'un sort de torture vampirique ? Pensa t-il en sentant la douleur… Il serra les dents, et usa de sa volonté pour supporter au mieux à la douleur, il était alayien… Un ancien fanatique, et la torture était une chose contre laquelle les alayiens avaient un minimum de résistance, et la volonté de Christan à défaut de lui permettre de totalement ignorer la douleur lui permit de retenir un potentiellement hurlement de douleur pour ne pas donner satisfaction à cette parjure, et de malgré les quelques soubresauts, et la douleur lacérant son corps dire avec haine.

« Tu payera pour ça. » Est-ce qu'il y avait quelque chose qui clochait dans sa cervelle de vampire ? Il y avait des kilomètres entre la correction qu'avait voulu lui offrir Christan à l'origine, et le fait qu'elle lui balançait maintenant un sort de torture vampirique visiblement. Et il était trop fatigué à vrai pour faire vraiment abstraction de la douleur, et essayait malgré tout de se relever pour continuer le combat. Il serra donc les poings, et tenta de supporter la douleur comme l'ancien fanatique qu'il était, et surtout de bien graver dans son esprit ce qu'il ferait subir à cette vampiresse dans le futur pour honorer la loi du talion. En supposant que cette folle n'ait pas l'idée d'essayer de boire son sang en prime car elle les mettrait ainsi tout les deux dans une situation inextricable.





[Hrp : Oky, et on attaquera la revanche dès que possible bien entendu^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie) Sam 6 Aoû 2016 - 19:21

Ce qui devait être une correction de la part de l'Alayien était devenu un véritable duel dans le seule et unique but de faire souffrir. Tuer était hors de propos, mais amocher était tout à fait possible et Orfraie y prenait plaisir. L'humain avait attaqué lâchement, dans son dos, et elle comptait bien se venger d'autant qu'elle ne se souvenait pas de cette promesse et ne s'en souviendrait probablement jamais.

Les doigts à peine serrés, la vampiresse observait l'Alayien souffrir. Il ne criait pas, ce qui était à son honneur, mais la douleur était lisible sur son visage. A dire vrai, le fait qu'il s’efforçait de ne laisser échapper aucun son arrangeait Orfraie, qui était ainsi certaine qu'il n'alerterait personne.

Elle allait payer ? Pour l'instant, l'alayien n'était pas en posture de lui faire payer quoi que ce soit. Voulait-elle le tuer ? Son esprit de nouveau-né caressa brièvement cette idée. Mais tuer cet homme apporterait trop de problèmes… Alors, à la place, Orfraie allait lui infliger le coup de grâce d'une autre façon, en entachant son honneur, sa réputation. Certes, il n'y avait pas de témoin, mais le geste qu'elle allait permettrait suffirait probablement… Même si, elle s'en doutait, cela attiserait également son sentiment de vengeance.

Abaissant son bras, le sortilège prit fin. Le corps de l'Alayien cessa de s'arc-bouter tandis que l'Ataliel avançait vers lui. Sans ménagement, elle vint s’asseoir sur son torse. Elle était à portée d'arme, mais ce qu'il venait de subir le clouerait au sol encore un petit moment le temps que ses muscles, crispés à l’extrême, se détendent suite à la douleur infligée par le sortilège.

« Ta vengeance devra attendre. » fit-elle en posant son doigt sur la coupure qu'elle lui avait infligé. Elle emmena ce doigt à sa bouche, suçant le sang sans cacher son plaisir. Son regard sembla s'assombrir tendit qu'elle se penchait un peu sur lui. De sa main droite, elle dégaina la dague qu'elle portait dans le dos. Elle fit agilement danser la lame dans sa main avant de venir entailler sa propre paume.

« Je te laisse un petit souvenir. » Dit-elle simplement en levant son poing fermé, laissant le sang noir qui coulait dans ses veines tomber, goutte par goutte, sur le visage de l'humain. Lorsque le visage de Christan fut partiellement couvert de noir, la vampiresse se releva. « Bonne nuit, Christan Weren. »





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie)

Revenir en haut Aller en bas

On ne réveille pas le loup qui dort (Orfraie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Méfiez-vous du loup qui dort... {Louis-Victor de Mortemart}
» Ne réveillez pas le loup qui dort - Quête [PV Scylla]
» "La vidéo qui réveille^^"
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-