Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Par-delà les ombres | PV : Aeryth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Dim 1 Mai 2016 - 12:47


30 juillet de l'an 7
Quelques heures avant l'aube…


Aldaria se dessinait dans la nuit. Les nombreuses torches allumées pour éclairer les rues de la cité brillaient au loin. Avec l'habitude, Orfraie était maintenant tout à fait capable de situer les différents bâtiments. De toute façon, même dans la nuit noire, l'Ancestrale voyait très bien… L'exercice n'avait donc rien de compliqué.
Ce matin, la Lune était encore visible dans le ciel nocturne lorsque la vampire avait décidé de quitter la cité. Elle commençait à ressentir la faim et devait impérativement se nourrir, sans quoi elle risquait de perdre le contrôle tôt ou tard, au cours de la journée à venir. Lewyn lui avait appris à garder le contrôle et lui avait révélé qu'en tant qu'Ancestrale – Elfe devenu Vampire – elle se contrôlait mieux de façon naturelle, mais l'ancienne princesse ne tenait pas à jouer avec le feu. Alors, temps qu'elle était parfaitement lucide, elle préférait chasser.

D'un pas rapide, elle s'éloignait d'Aldaria. Elle portait son armure ainsi que toutes ses armes. Les routes pouvaient être dangereuses et Orfraie courait après ce danger, mieux valait donc être préparé. En effet, Luna lui avait permis de chasser les bandits qui sévissaient dans les environs de la Lumineuse. La jeune femme l'avait accepté, elle et Lewyn, au sein d'Aldaria et la vampire était particulièrement reconnaissant de cela. Et du fait qu'elle pouvait se nourrir directement à la source tout en éliminant la menace que représentaient les mécréants qu'elle traquait.

Ce matin-là, elle avait pris pour cible un petit groupe qui sévissait sur les routes quittant Aldaria. L'avis de recherche, un parchemin soigneusement enroulé, se trouvait dans la sacoche de l'Ancestrale. Elle savait à peu près qui chercher… Et où chercher. La route passait par un petit bois, le genre d'endroit propice pour une embuscade. Orfraie se concentra un instant pour activer l'enchantement de son armure. Sa silhouette s’effaça du bord de la route alors qu'elle devenait invisible. Puis, tel le prédateur qu'elle était devenue, elle s'enfonça dans le bois, aussi silencieuse qu'une ombre. Humant l'air, son odorat vampirique lui permit de déceler la présence d'individus, cachés dans les fourrés. Elle s'approcha d'un premier et reconnu l'un des hommes de l'avis de recherche. Toutefois, il n'était pas sa cible. L'ancestrale s'approcha vivement de l'homme – qui ne l'avait pas entendu – et posa sa main sur sa bouche. La plainte qu'il émit lorsque la dague de l'ancienne princesse trancha sa gorge fut ainsi étouffé. Le corps sans vie s’effaça dans l'herbe tandis que l'odeur du sang parvenait à Orfraie. Celle-ci huma longuement cette délicieuse odeur tout en sentant la brûlure caractéristique de la soif se faire plus forte dans sa gorge. La Vampire émit un grognement presque animal, puis s'élança dans les fourrés, à la recherche de la deuxième et dernière cible.

La soif de sang s'était réveillée et Orfraie savait qu'elle partirait une fois qu'elle aurait plongé ses crocs dans le cou de ce bandit. L'ombre de celui-ci se dessina au bord de la route et la vampire, ne prenant plus garde à être discrète, bondit sur lui. L'enchantement de son armure prit fin au moment où l'homme tombait à la renverse, maintenu au sol par la force bien supérieure de l'ancienne princesse. Celle-ci lui dévoila ses crocs en un rictus carnassier, puis plongea vers son cou. Le goût du sang dans sa bouche lui fit lâcher un gémissement, tandis qu'elle empêchait l'homme de crier en maintenant fermement sa main sur sa bouche.
Quelques instants de plus, et le corps sans vie de l'homme fut vidé de son sang. À quatre pattes au-dessus de lui, tel un animal, l'Ancestrale se redressa. Elle demeura assise sur le buste de l'homme quelques instants, observant son regard vide de l'étincelle de la vie, avant de lever la main et de fermer ses paupières pour l’éternité.

« Ton combat est terminé. »

Doucement, l'Ancestrale se releva. Du revers de la main, elle essuya le sang qui souillait son menton. Elle s’apprêtait à tirer son épée pour ramener la tête du bandit à Aldaria – et ainsi prouvé que la menace n'était plus – lorsqu'un craquement lui fit tourner la tête. Son regard bleu royal scruta l'obscurité, y décelant une silhouette humaine. Discrètement, la vampire désormais rassasiée humât l'air, décelant ainsi le parfum caractéristique des Hommes.

« Sortez. »

-------
@Aeryth Edenwell





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Mar 3 Mai 2016 - 21:40

-Mince ...

Réfugiée dans une petite maison d'Aldaria, une jeune femme s'était éveillée au beau milieu de la nuit, ou peut-être quelques heures avant l'Aube. Une douleur lui tiraillait la jambe, l'empêchant de dormir. Elle la faisait réveiller en sursaut très régulièrement, et la jeune humaine avait du mal à dormir. Heureusement qu'elle s'était relativement couchée tôt la veille, épuisée de sa journée. Enfin, c'est grâce à cette nouvelle blessure à la jambe que la part sombre d'Aeryth avait daigné se rendormir. Et la plaie commençait à se cicatriser, bien que surgisse la douleur à n'importe quel mouvement que faisait la jambe de la jeune femme. S'asseyant sur son petit lit, la jeune femme regarda attentivement le morceau de tissu qui lui servait de bandage. Certes, il pansait sa blessure. Mais hormis cela, il était taché de sang et commençait à s'abîmer. Il était temps de changer le pansement...

La jeune femme se leva en boitant très légèrement, se dirigeant vers une petite table en bois où elle avait déposé une bassine pleine d'eau, ainsi qu'un torchon qui baignait à l'intérieur. Avec soin, elle ôta le tissu qui bandait sa plaie, avant de se saisir du torchon. Elle épongea le léger filet de sang qui s'était mit à dégouliner sur sa jambe, avant de regarder quelque part si elle n'avait pas un autre morceau de tissu. Elle trouva finalement, sur une petite étagère, des vêtements usagés qui pourraient sans doutes faire l'affaire. C'était déjà mieux que rien. La jeune femme en arracha un morceau, avant de retourner s'asseoir après avoir redéposé le torchon dans la bassine. Entourant sa plaie du morceau de tissu, elle serra au maximum le pansement de fortune, afin de stopper définitivement peut-être le saignement. Puis, Elle s'allongea à nouveau, et ferma les yeux.

Au bout de quelques minutes néanmoins, elle se redressa après avoir poussé un long soupir. Cette fois-ci, elle n'arriverait définitivement pas à se rendormir. Que faire, sinon quitter la ville? En espérant qu'elle puisse en sortir. Elle s'était déjà levée quelques heures avant l'Aube à plusieurs reprise, et on savait qu'elle était messagère. Donc, ça ne risquait pas de poser d'énormes problèmes... Et la jeune femme avait de la chance, on lui avait confié un ordre de mission il y a peu, et elle pouvait toujours s'en servir de prétexte si on lui demandait pourquoi elle sortait. La jeune femme attrapa sa petite sacoche en bandoulière avant de saisir ses vêtements, desquels elle se vêtit. Elle sangla ses morceaux d'armures aux endroits où ils se devaient d'aller, avant de poser sa sacoche sur une épaule, ainsi que son carquois. Enfin, elle attrapa son arc. Elle était prête, même si sa plaie la chatouillait quelques peu. Mais enfin. Il fallait faire avec. Aeryth avait juste besoin de se détendre.

Sans trop de mal, la jeune femme avait réussi à quitter Aldaria. Elle emprunta un sentier sans trop savoir où elle se rendait, jusqu'à voir qu'Aldaria s'éloignait de plus en plus. Le chemin passait par un bois, qu'emprunta la jeune femme. Enfin, elle devait faire preuve de prudence. On ne savait pas ce qui pouvait bien rôder en pleine nuit, dans un bois... Alors qu'elle le parcourait, cependant, il lui sembla entendre une voix. Au même moment, alors qu'elle était tapie derrière un buisson... La jeune femme aperçut un corps. Sans vie. Blessé de partout. Son visage se teinta d'épouvante, avant qu'elle ne tombe à genoux, les mains de chaque coté de ses tempes. Une migraine atroce l'avait soudainement gagnée, et elle savait ce qu'elle annonçait. Elle en avait l'habitude. Mais c'était comme ça. Dès que la jeune femme était blessée, ou qu'elle voyait quelqu'un de blessé voir de mort... Elle se changeait. Alysia, le nom que portait sa seconde personnalité, surgissait à chaque fois. Le seul moyen qu'elle disparaisse était que la jeune femme se blesse à nouveau.

Soudain, plus rien. La jeune femme était redevenue calme, et en même temps une douleur la reprit à la jambe. Alors qu'elle se relevait, elle marcha sur une branche, et un petit craquement se fit entendre. Aeryth aperçut alors une silhouette, au même moment où une voix se fit entendre.

-Sortez.
L'air totalement neutre, Aeryth sortit lentement de sa cachette, boitant toujours. Elle aperçut bel et bien une silhouette très grande, et parfaitement humaine. La voix qui en avait jailli était une voix parfaitement féminine. Au moins, elle n'était pas la seule femme perdue au milieu de ces bois. Il ne restait plus qu'à s'expliquer. Aeryth n'avait pas envie d'être la proie d'une potentielle brigande, surtout que lorsque Alysia prenait le dessus, c'était plutôt elle qui avait l'habitude de se servir des autres, et pas l'inverse. Elle s'inclina gracieusement, sans pour autant avancer plus loin. La jeune humaine, se redressant, imita un faux sourire qu'elle adressa à la silhouette, dont elle ne distinguait pas le visage. D'un geste de la main, elle s'assura que son arc n'était pas brisé, et que son sac et carquois n'avaient pas disparut. Bien. Ils étaient encore là.

-Veuillez m'excuser. Fit-elle d'une voix calme. Ne trouvant pas le sommeil, j'avais décidé de quitter Aldaria momentanément. Ma jambe me fait mal, elle m'empêche de dormir. Pardonnez-moi si j'ai pu vous importuner.

Voilà qui était fait. Maintenant... il fallait s'assurer de pouvoir rester là, s'assurer qu'elle ne craignait rien. Et quand bien même elle risquait quelque chose, si Alysia prenait totalement le contrôle alors elle resterait là sans bouger, à défier l'adversaire du regard, et peut-être même l'abattre d'une flèche. Toujours était-il que... L'Humaine ne savait pas du tout à qui elle avait affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Sam 7 Mai 2016 - 23:59

L'Ancestrale avait retenu son geste au dernier moment. Doucement, son bras droit retomba le long de son bras. Elle gardait son épée en main, le saphir incrusté dans le pommeau semblant faiblement illuminer de l'intérieur. Une fois de plus, Orfraie huma doucement l'air. Elle se faisait discrète. Elle sentait l'odeur humaine mêlé au sang. L’intrus devait être blessé. Toutefois, le repas de la vampire était très frais – il ne pouvait pas l'être plus que cela – alors cette odeur éveillait à peine son appétit. Pour ne pas dire pas du tout. En tout cas, en cet instant, Orfraie se maîtrisait parfaitement. Elle sentait, au travers du lien, l'esprit de Firindal – bien que ce dernier soit endormit – et cela l'apaisait toute autant.

Au bout de quelques instants, la silhouette quitta l'ombre du bois. Malgré l'obscurité, Orfraie pouvait aisément détailler la jeune femme qui se dévoila à elle. Blonde, plutôt jolie, pas forcément très grande. Elle avait un arc en bandoulière et un carquois remplit de flèches. Dans le noir, la Vampire sourit. Elle aimait rencontrer des archers, elle même l'étant. Gracieusement, la jeune femme s'inclina. Orfraie, pour sa part, demeura immobile. Elle dominait la jeune femme de toute sa taille – elle était grande après tout, un mètre quatre vingt dix ! - et l'observait calmement, même si l'humaine ne pouvait pas vraiment le remarquer. Peut être, toutefois, pouvait-elle discerner l'éclat de Fëalócë . L'ancienne Rôdeuse remarqua d'ailleurs que la blonde gardait une distance raisonnable entre elle. Bon point pour elle, cela montrait qu'elle était sur ses gardes.

Alors, elle prit la parole. Sa voix était calme, elle ne semblait pas effrayer. Était-elle réellement détendue ou cachait t-elle très bien sa peur ? La vampire huma une nouvelle fois l'air. La peur avait une odeur spéciale, mais elle ne la sentait pas en cet instant. La blonde poursuivit, expliquant qu'elle ne trouvait pas le sommeil et avait décidé de quitter Aldaria. En pleine nuit ? C'était étrange. Il fallait être fou pour quitter la ville en pleine nuit, seule qui plus est… Et surtout en étant une femme ! Brigands, assassins et violeurs attendaient ce genre de proie « faciles ». Cette jeune femme était … inconsciente, jugea Orfraie. Surtout lorsque l'humaine lui fit comprendre que sa jambe l'empêchait de marcher convenablement. Il était vrai qu'en y repensant, la jeune femme était sortit du bois en boitillant.

L'Ancestrale ne savait pas réellement quoi répondre. L'importunait t-elle ? Pas vraiment. L'humaine ne semblait pas avoir comprit ce qu'elle était, elle n'avait pas du la voir pencher sur le corps de l'homme qui se trouvait aux pieds de la vampire. Si cela avait été le cas, les choses auraient été un peu plus problématique…

« Vous ne m'importunez pas. » Finit-elle par dire. Le silence retomba rapidement, lourd. Orfraie ne savait pas réellement quoi faire. Couper la tête de sa cible et partir ? Une partie de son esprit lui disait qu'elle ne pouvait pas laisser cette humaine battre la campagne avec une jambe blesser… Cette pensée donna une idée à l'Immortelle. « Vous ne devriez pas vous balader la nuit, seule et blessée. » La vampire grimaça. Cela ressemblait plus à une menace qu'autre chose. Afin de faire comprendre à l'humaine qu'elle ne voulait pas l'attaquer, la vampire rengaina son épée.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Ven 20 Mai 2016 - 20:29

... Pas grand chose ne se passait. Si ce n'est que la personne en face d'Aeryth ne fit rien d'autre que de ranger l'arme qu'elle tenait. Enfin, la ranger... Elle ne fit que la faire retomber le long de son corps, mais toujours est-il qu'elle la gardait tout de même en main. L'inconnue semblait calme, discrète. Elle ne fit rien qui ne put effrayer la jeune humaine, qui en fut assez rassurée. Cependant, elle était incroyablement grande, par rapport à la brune. L'obscurité nocturne ne permit pas à Aeryth de distinguer les couleurs de l'inconnue, et toujours est-il que l'humaine était encore courbée sur elle-même.

Aeryth se redressa, lentement, avant de toiser de haut en bas la personne qui se tenait face à elle. Fronçant les sourcils, forçant sur ses yeux, la jeune humaine put distinguer non sans difficulté les traits délicats d'une femme. Elle ne put définir la couleur de ses cheveux, l'obscurité les assombrissant grandement.

Quelques instants plus tard, la jeune femme eu la confirmation qu'elle n'importunait pas l'autre. Aeryth s'en fichait, qu'elle l'importune ou pas, en vérité. Cela lui était complètement égal. Enfin, en temps normal, Aeryth se serait réellement souciée de savoir si la femme en face d'elle était importunée par sa présence. Mais là... C'était différent. Parce que c'était Alysia. Alysia était fourbe, et personne ne l'impressionnait. Personne ne l'effrayait. Elle était très manipulatrice.

Aeryth regarda de nouveau l'inconnue dans les yeux. Elle avait finalement rengainé son sabre, surement pour faire comprendre à l'humaine qu'elle n'avait pas l'intention de l'attaquer. Et combien même elle l'aurait attaquée... Alysia aurait sûrement lutté, même si sa survie n'est pas vraiment garantie. Un bruit se fit entendre lorsque, en tentant de reculer légèrement, la jeune femme trébucha et manqua de tomber. D'abord un grommellement, celui-ci se transforma vite en un doux rire, avant que la jeune femme ne reprenne une fausse expression sérieuse. Il fallait suffisamment de confiance de la part de l'inconnue envers Alysia, et celle-ci pourrait s'en servir à sa guise. Il n'était pas prudent d'avoir à ses cotés une jeune femme armée mieux que vous, sauf si bien sur elle est de votre coté. Si elle n'est pas des plus méfiante, elle ne se doutera de rien.

-Me voilà soulagée de savoir que je ne vous importune pas... Fit Aeryth en imitant un rire nerveux. Je vois que vous êtes armée... Mais, sans vouloir vous sembler indiscrète, que faites-vous au milieu de la forêt à cette heure, vous aussi?

Bon, pour le moment l'inconnue ne semblait pas se douter que tout ce que faisais ou disais Aeryth n'était qu'une mascarade pour camoufler ses véritables intentions. La jeune humaine était petite, certes... Mais plus fourbe et mauvaise qu'on ne pouvait l'imaginer, lorsqu'elle devenait Alysia.
Revenir en haut Aller en bas
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Sam 28 Mai 2016 - 22:40

L’épée dans le fourreau, Orfraie croisa les bras sur sa poitrine. Si l’humaine pouvait à peine la distinguer, ce n’était pas le cas de la vampire. Derrières ses paroles avenante, la Capitaine Ecarlate surveillait les gestes de la petite blonde, elle ne tenait pas à se prendre une dague dans les côtes… Enfin encore fallait-il que la dite dague passe son armure et ça, l’Ataliel en doutait sérieusement.

Ainsi, Orfraie voyait bien que la jeune femme tentait de l’étudier mais, l’obscurité aidant, elle n’arrivait pas. L’Ataliel se demanda alors si elle ne devait pas jouer la carte de « je suis une simple elfe » et utiliser sa bague luciole pour leur faire un peu de lumière. D’un autre côté, en restant dans l’obscurité, la vampire avait l’avantage sur la jeune femme. Celle-ci, d’ailleurs, manqua de s’étaler sur le dos lorsqu’elle recula. Orfraie allait lever la main pour la rattraper mais la petite blonde retrouva son équilibre elle-même, un doux rire lui échappant. Aeryth ne pouvait pas le voir mais Orfraie haussa alors un sourcil, étonnée. Qui était cette fille ?

Finalement, l’ancestrale décida de faire un peu de lumière et invoqua la magie de l’une de ses bagues, faisant naître une nuée de luciole autour des deux femmes. Le regard d’Orfraie se posa alors, aussitôt, sur le cadavre qui gisait à ses pieds. Il n’y avait plus aucune trace de son repas, fort heureusement. L’homme donnait l’air d’avoir eu la nuque brisée, tout au plus. A la lumière, Aeryth pouvait se rendre compte de la couleur très caractéristique de la longue chevelure de l’elfe, à savoir un rouge-violet indéfinissable. Son regard bleu roi, d’une couleur tout aussi peu naturelle tant il était intense, était posé sur la jeune femme. Sous la douce lumière des lucioles, les cicatrices que l’Ataliel avaient au visage étaient à peines visibles. Juste deux lignes blanchâtres sur sa peau déjà très claire.

« Je chasse les bandits. » Expliqua laconiquement l’Ataliel en désignant le cadavre à ses pieds. « Je vous retourne votre question, jeune demoiselle. » Poursuivit la vampire de sa voix grave et douce aux très léger accent elfique. « Vous, vous n’êtes pas équipé pour une sortie nocturne au milieu d’un bois. Qui sait ce qui pourrait vous tomber dessus... »




Objet utilisé:
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Dim 12 Juin 2016 - 21:27

Aeryth tentait toujours de distinguer la femme qui se tenait devant elle, mais l'obscurité lui rendait la vue impossible. A ce rythme là, autant attendre l'arrivée du jour. Sauf que lorsque la jeune femme se redressa, afin de s'empêcher de tomber sur le dos avant de reculer, la femme face à elle lui fut enfin visible. Aeryth et elles furent soudainement entourée d'une nuée de lucioles, ce qui permit à la jeune humaine d'avoir une vision nette. Elle put voir que l'inconnu possédait une longue chevelure d'une couleur qui n'avait rien de naturelle. Enfin, cela n'avait réellement pas l'allure d'une chevelure humaine. Rouge-violet... C'était tout de même une couleur que la jeune femme considérait comme superbe. L'inconnue avait des yeux d'un beau bleu roi, dont l'intensité ne le rendait pas naturel.

Aeryth remarqua que l'inconnue avait son regard posé sur elle. Ne cherchant pas à l'éviter, la jeune femme jeta cependant de petits regards discrets aux lucioles qui les entouraient, elle et la jeune femme à la chevelure irréelle. Elle chassait des bandits... Elle lui retourna ensuite la question qu'elle même lui avait posée, et, si Aeryth aurait dû s'en sentir gênée, Alysia, elle, n'en avait guère quelque chose à faire. Sans la moindre gêne, et même le moindre sourire, elle adoucit cependant son regard. L'inconnue avait fait comprendre à l'humaine qu'elle n'était pas équipée pour ce genre de sortie nocturne au milieu des bois. La jeune femme ne le savait que trop bien. Elle soupira, intérieurement, avant de poser son regard sur l'inconnue qui se tenait devant elle.

« Et bien... Je... En fait, j'avais du mal à trouver le sommeil. C'est souvent dans ces moments là que je quitte mon chez moi» Expliqua lentement Aeryth. « Disons que... Ça m’apaise. J'aime beaucoup sortir en pleine nuit, mais je me méfie cependant. J'emporte toujours mon arc avec moi. Je ne peux pas m'en séparer. C'est surtout que je ne le dois pas...»

Elle attendit un petit instant. Elle ne recula pas, elle ne bougea pas. Simplement, elle se baissa légèrement, afin de masser sa blessure à la jambe. Elle soupira, avant de se redresser pour ne pas montrer à l'inconnue qu'elle était blessée. Même si elle risquait de ne pas s'en préoccuper. Elle poussa un soupir, et se gratta l'arrière de la tête nerveusement. Sa douleur à la jambe la tiraillait énormément. Mais elle n'allait pas s'en plaindre. Ce n'était pas le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Sam 25 Juin 2016 - 23:39

Les mots d'Orfraie n'étaient en rien une menace. La jeune femme aurait pu aisément le prendre ainsi. La vampiresse elle même l'aurait sûrement prit ainsi, si un inconnu croisé dans un bois lui avait dit cela, surtout en pleine nuit.

La lumière apportée par la Lame permit enfin à la blonde de détailler son interlocutrice. La vampiresse savait ne pas avoir une apparence commune à cause de sa chevelure ou même de ses yeux, mais cela ne sembla pas tant surprendre l'humaine. Un léger sourire naquit sur les lèvres charnues de l'immortelle. Elle était mignonne, cette petite femme, pensait Orfraie en l'observant davantage, aidé par la lueur des lucioles. Mignonne, mais tout de même … Étrange. Une jeune femme de cet âge, aussi belle, n'avait définitivement rien à faire dehors à cette heure la.

C'est alors que la jeune femme répondit. L'ancienne princesse haussa un sourcil, intriguée. Prendre un risque mortel l'apaisait ? Car, oui, sortir à cette heure, si tôt était dangereux. La nuit était le royaume de biens des prédateurs, et pas que des vampires.
Du regard, Orfraie suivit la jeune femme tandis qu'elle se baissait pour masser sa jambe. L'odeur de sang venait de là. La vampiresse n'avait pas soif, fort heureusement, mais son devoir lui dictait de ne pas laisser cette jeune femme se balader avec une blessure alors qu'elle pouvait l'aider.

« Vous faites bien. » Répondit la Lame après qu'elle que la jeune femme ait dite qu'elle ne se séparait pas de son arc. « Je suis une Lame Ecarlate, vous n'avez rien à craindre de moi. » Jugea bon d'avouer Orfraie, quelques instants plus tard. Les Lames étaient connues, cette fille ne pouvait ignorer qui elles étaient. « Vous êtes blessé, non ? Je peux vous soigner, si vous voulez. Par magie. » Ajouta l'Ataliel avec un léger sourire, prenant garde à ne pas dévoiler ses crocs à la jeune mortelle.




HRP : Je viens de capter que tu m'avais répondu. J'ai pas eu d'alerte. >< Désolé, c'est un peu cours. Moi et mon mal de crâne allons nous coucher.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Mer 29 Juin 2016 - 17:04

L'humaine observa un moment son interlocutrice en face d'elle. Elle n'avait pas l'air menaçante. Absolument pas l'air. Alors qu'Aeryth se redressait après avoir massé sa blessure, la jeune femme en face d'elle lui répondit. Une lame écarlate... Aeryth pouvait être soulagée. Elle ne craignait rien, elle ne risquait rien. Enfin. Ce n'est pas comme si la personnalité secondaire de la jeune humaine en avait quelques chose à faire. Quand Alysia surgissait, la jeune femme n'avait peur de rien, si l'on peut dire. Il fallait qu'elle se blesse à nouveau pour espérer redevenir elle-même. Ce qui, pour le moment, à moins d'un imprévu n'était pas prêt d'arriver...

Ce ne fut qu'au bout d'une courte durée de réflexion qu'Aeryth, enfin Alysia, qui venait de reprendre le contrôle du corps de l'humaine, capta que la jeune femme aux cheveux écarlates lui proposait de soigner sa blessure. Par magie. Malgré tout, elle hésita. Il était vrai que la blessure la picotait quelques peu, et qu'au moindre mouvement elle pouvait se remettre à saigner mais... la jeune femme préférait faire avec. Mimant de ses mains un petit geste de refus, elle eu un doux sourire. "Et bien... Je vous remercie de cette proposition, mais ne vous en faites pas, je pense que la douleur, enfin, la plaie, finira par se calmer."

La jeune humaine fit parcourir son regard sur les alentours, profitant de la mince lumière pour détailler les lieux. En face d'elle, la très grande femme se tenait. Aeryth constata qu'il s'agissait d'une très jolie femme, elle ne pouvait le nier. La messagère promena à nouveau son regard sur la végétation qui les entouraient, elle et la femme. Il était rare qu'Aeryth se retrouve en pleine nature, en général elle ne s'aventurait jamais profondément en forêt...


Hrp : Pas de soucis pour la longueur ! Excuse moi, je pensais t'avoir prévenue desolee >< Et pardonne moi si c'est bâclé ou court, mais je tenais vraiment à répondre sur tel ^^"


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Sam 16 Juil 2016 - 9:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Sam 16 Juil 2016 - 3:19

Au loin, une chouette hululait. Dans l’herbe haute, Orfraie entendait un rongeur. Le futur repas de l’oiseau nocturne, peut-être ? À moins que le vent, qui soufflait de face, empêchait la chouette de sentir sa proie.
Quoi qu’il en soit, l’Ataliel, elle, sentait parfaitement l’odeur du sang. Il lui chatouillait les sens et lui donnait envie. Une envie qu’elle réprima sans mal, toutefois, et fort heureusement pour la jeune femme. Celle-ci semblait dubitative, comme incertaine de la bonne volonté d’Orfraie. La méfiance était compréhensible, aussi la princesse des ombres n’en prit pas ombrage.

« Comme vous voudrez. » Répondit-elle simplement, retrouvant un ton plus neutre. Si la jeune femme n’avait pas besoin de son aide, Orfraie n’allait pas trainer plus longtemps dans le coin. Elle sortit donc de nouveau son épée et s’apprêta à séparer la tête du bandit du reste de son corps inerte. Elle leva son épée, mais au moment où elle allait l’abaisser, un craquement lointain lui fit lever la tête.

C’était si lointain que la jeune femme ne l’avait sans doute pas entendu, mais les sens d’Orfraie, et surtout son ouïe, étaient si sensibles que cela ne lui avait pas échappé. Elle leva donc la main pour intimer l’ordre à la fille de se taire, puis elle tendit l’oreille. Sans mal, elle finit par capter le bruit de bas, rapides et aussi silencieux que possible. Elle percevait plusieurs battements de cœurs différents, en dénombrant trois. Elle sentait l’odeur de la graisse d’oie, ce qui servait à entretenir les cotes de mailles… C’était une odeur forte et peu agréable au flair.

« Nous avons de la compagnie. » Fit doucement Orfraie lorsqu’elle entendit le bruit caractéristique d’une épée que l’on tire du fourreau. Elle raffermit donc sa prise sur la sienne. « Cachez-vous. » Ordonna t-elle avant de faire quelques pas pour s’éloigner, silencieuse comme un chat. Trois hommes sortirent alors de la végétation, vêtu de mailles et de cuirs. L’épée à la main, ils avaient tout trois une lanternes accrochées à leur ceinture, éclairant ainsi les alentours. Dans l’ombre d’un arbre, dissimulée à la lune, la vampiresse observait.

« P’tain, c’est P’tit Agelmar. Il est encore chaud. »
« C’ui qui lui a fait la peau n'dois pas et’ loin. Faut sa tête pour toucher la prime. »
« On pourrait la prendre pour avoir l’or. »




Le minimum de mots est de 300. Veilles-y.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Sam 16 Juil 2016 - 10:36

Aeryth huma l'air, entendant au passage une chouette hululer. L'obscurité de la nuit n'était pas tant rassurante, mais ce n'est pas Alysia qui allait s'en inquiéter. Elle soupira, laissant le vent nocturne venir caresser son visage et balayer ses cheveux. La jeune femme passa furtivement une main dans ses cheveux, après que la Lame Écarlate lui ai donné une simple réponse et dégainé son épée. Que s'apprêtait-elle de faire?
Son arme était levée. Aucun doute qu'elle s'apprêtait à s'en servir, mais où? Aeryth regarda vers le sol, quand la jeune femme face à elle leva la main. Comme pour lui indiquer qu'elle devait se taire. Par mesure de précaution, et pour faire croire qu'elle était obéissante, la jeune humaine préféra ne pas bouger.

Puis, doucement, la jeune femme à la chevelure écarlate fit comprendre à l'humaine qu'elles n'étaient pas seules, et lui ordonna de se cacher. Sans grande hésitation, Aeryth recula, regardant où elle mettait les pieds, afin d'éviter de marcher accidentellement sur des morceaux de branches d'arbres cassés ou craquelés. Son arc toujours avec elle, la jeune femme se dissimula derrière un haut buisson, qui lui se trouvait proche d'un arbre. Elle s'accroupit sur le sol, tentant d'écouter les moindres bruits et moindre sons autour d'elle. Tout d'abord, elle n'entendit rien. La Lame Écarlate devait déjà s'être camouflée, c'est ce que pensa la jeune humaine car elle ne l'apercevait plus. Puis, elle vit trois silhouettes sortir de derrière la végétation. Prudemment, sans faire le moindre bruit, elle chercha à se baisser plus.

Et des voix lui vinrent finalement aux oreilles. Trois voix différentes, trois voix d'hommes. Peut-être des brigands. Aeryth leva la tête, écoutant attentivement ce qu'il se disaient. Une de ses mains attrapa une flèche qui reposait dans son carquois, mais pour autant elle ne l'en tira pas. Bien que ce soit Alysia sous le contrôle, elle se montrait hésitante quand à tirer sur l'un des hommes. Tout d'abord parce qu'elle ne voyait pas clairement, et ensuite... Le fait était que tirer risquait de dévoiler sa position. L'endroit où elle se trouvait, si ils ne trouvaient pas la Lame Ecarlate. Hors la jeune humaine ne voulait pas se faire repérer, mais elle ne voulait pas faire repérer la femme non plus. Mais avec l'Obscurité, il leur serait certes difficile de trouver leurs positions, d'autant plus qu'elles étaient toutes deux sûrement bien cachées.

Mais le problème était qu'Aeryth devait se lever, si elle voulait espérer tirer sur l'un des hommes. Silencieusement, elle se rapprocha de l'arbre à coté duquel se trouvait le buisson. Se glissant derrière, elle se releva très doucement, faisant attention à ne faire aucun mouvement bruyant ou maladroit susceptible de trahir sa position. Heureusement pour elle, les hommes venaient de se déplacer, et elle avait les trois silhouettes dans son champs de vision. Elle ferma les yeux un instant, réfléchissant sur ce qu'elle devait faire. Encocher la flèche, ou ne pas l'encocher. Tirer, ou ne pas tirer. C'était maintenant... Ou jamais. Elle tira finalement la flèche de son carquois, l'encocha, et banda son arc. Elle ne voyait plus grand chose... Mais c'était quand même bon de tenter. Elle dirigea la pointe de la flèche vers l'une des trois silhouettes. Les hommes semblaient ne pas vouloir bouger. C'était le moment parfait pour agir. Elle inspira un grand coup... Et lâcha la corde de son arc. La flèche fusa dans l'air, filant droit vers l'un des trois hommes non loin d'elles.

Hrp : D'accord, excuse moi >< J'ai pas fais attention sur téléphone. J'en ai profité du coup pour rajouter quelques mots et corriger certains, aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Dim 24 Juil 2016 - 18:54

Les bandits ne semblaient pas avoir détectés la présence de la vampiresse, ni celle de la mystérieuse jeune femme. Son épée à la main, l’Ataliel observait le manège des trois brigands, attendant de voir ce qu’ils allaient faire. Son regard dévia vers le buisson derrière lequel la jeune femme s’était cachée. Si la nuit empêchait les hommes de la découvrir, Orfraie avait l’avantage de sa race pour elle et pouvait donc sentir l’odeur de l’humaine à quelques pas d’elle.

C’est alors qu’une flèche fusa dans la direction des hommes. L’œil vif de l’Ataliel reconnue la facture humaine de la flèche, tirée sans le moindre doute possible par la jeune femme. Une attaque surprise qui toucha son but, s’enfonçant entre les cotes de l’un des hommes comme dans du beurre. Un hurlement retentit dans la nuit tandis que la première victime tombait au sol, morte sur le coup. La flèche devait avoir percée son cœur, l’armure en cuir ne pouvant l’arrêter efficacement.

D’un bloc, les deux survivants se tournèrent vers la position d’Aeryth. La lueur des lanternes leur offrait une bonne visibilité et en s’approchant, ils semblèrent distinguer quelque chose. Celui qui semblait être le chef s’approcha, son épée à la main.

« Sort de ta cachette et on ne te fera pas de mal. »

Le ton employait était doucereux et s’ils découvraient que l’assaillant était une femme, Orfraie imaginait sans mal ce qu’ils feraient à Aeryth. Cette idée la révulsa, si bien qu’elle bondît hors de sa cachette, l’épée au poing. Dans la nuit, le saphir qui ornait le pommeau de l’épée elfique semblait briller et la lame en Ithildin vint transpercer le dos de l’homme le plus proche. L’armure de cuir fut traversée comme du beurre et la pointe de Fëalócë ressortie de son thorax. Orfraie ne pouvait le voir car elle se tenait derrière l’homme, mais le sang vint bientôt inonder sa bouche et s’écouler de celle-ci. D’un geste vif, l’Ataliel ôta son épée du dos de l’homme et passa à côté de lui, laissant le corps sans vie tomber dans l’herbe souillée d’écarlate.

L’autre homme s’était, entre-temps, dangereusement rapproché d’Aeryth.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth Dim 24 Juil 2016 - 20:28

La jeune femme ne bougeait plus. Elle put comprendre qu'elle avait parfaitement touché sa cible lorsqu'un hurlement se fit entendre, et l'homme sembla tomber raide mort, sur le coup. Tremblante, Aeryth n'osa plus effectuer le moindre mouvement. Cependant, les deux hommes s'étaient tournés vers sa position, et elle baissa son arc, pour être le moins repérable possible. Elle serra les dents à l'entente de la voix d'un des hommes, mais elle ferma les yeux de nouveau. Mais lorsqu'il s'ouvrirent, elle put voir un des hommes qui agonisait, une épée semblant être plantée dans son dos. Cependant... L'autre homme avait eut le temps de se rapprocher de l'humaine. La jeune femme, sentant son coeur battre plus fort tandis qu'elle tremblait encore, et se déplaça sans bruits de l'autre coté de l'arbre. Serrant son arc contre elle, elle souffla, tentant de reprendre une respiration correcte. Elle pouvait entendre l'homme lui sussurer de doux mots, qui semblaient se vouloir rassurants, même si l'intention derrière était sûrement obscure.

Aeryth se retourna face à lui, et dégaina son arc tout en reculant. Encochant une flèche, elle braqua l'arme dans la direction du bandit, et décocha la flèche presque aussitôt. Mais l'homme fut assez rapide pour esquiver la flèche qui vint s'enfoncer dans un tronc d'arbre non loin derrière, et l'homme essaya d'abattre son épée sur Aeryth. Mais celle-ci, par réflexe, mit son arc en position de protection. Mauvaise action puisque l'arme en bois se retrouva abîmée par l'épée, et la jeune femme la lâcha sous le choc. Elle recula, mais l'homme eu le temps d'abattre son épée dans sa direction, venant lui ouvrir une grosse plaie au niveau du bras. Elle posa sa main sur sa blessure, agrippant son bras de sorte à le soutenir, mais trébucha sur une branche alors qu'elle reculait. L'homme rengaina son épée, et, s'accroupissant auprès d'Aeryth, il souleva son menton pour planter son regard dans les yeux de la jeune humaine.

"C'est dommage de devoir se débarasser d'une jeune femme avec un si joli visage... Si tu te laisses faire, peut-être que je déciderai de t'épargner..." Sussura doucement l'homme. Effrayée, Aeryth parvint à glisser sa main dans son carquois, pour attraper l'une des dagues qu'elle gardait à l'intérieur. Elle tenta de l'abattre sur le visage de l'homme, mais il parvint à l'esquiver de justesse, reçevant tout de même une surperficielle blessure à la joue. Mécontent, il enserra d'une main le poignet de l'humaine, bloquant la main qui tenait sa dague, la forçant à la lacher en étreignant avec puissance son poignet. L'arme tomba sur le sol, et il la récupéra pour la plaquer contre le cou d'Aeryth. "Je t'avais prévenu..." Lentement, il vint appuyer la pointe de sa dague contre sa gorge... pour l'y enfoncer avec puissance par la suite.

Alors que ses yeux s'écarquillaient et que son visage palissait à vue d'oeil, elle cracha une gerbe de sang alors que le liquide écarlate s'écoulait toujours de la plaie sur son bras. Alors que l'homme se relevait lentement, la jeune femme s'écroula sur le dos. Elle tenta d'appeler à l'aide, voulant empêcher ses yeux de se fermer. Mais il était déjà trop tard... lentement, ses forces la quittèrent. Bientôt, elle fut incapable de bouger. Ses paupières se fermèrent doucement, et son dernier geste fut d'appuyer une main contre son coeur, dont les battements cessèrent.

Quelques heures avant que l'aube ne se lève, une jeune femme venait de pousser son dernier soupir avant de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Par-delà les ombres | PV : Aeryth

Revenir en haut Aller en bas

Par-delà les ombres | PV : Aeryth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Ombres
» Au delà des mots...
» Le clan des Ombres
» Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]
» L'Europe des ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-