Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Entre un mercenaire et un soldat....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Entre un mercenaire et un soldat.... Jeu 28 Avr 2016 - 9:32

9 Janvier de l'An VII

Guère de monde se bousculaient dans cette petite taverne de campagne... Même en début de soirée. En même temps, dans un village de paysans, il ne fallait pas s'attendre à trouver une auberge de grande ville. Il y avait de quoi regretter de pas être dans ce genre d'établissement d'ailleurs, pour avoir meilleure pitance et meilleure boisson. Mais bon ! Au moins, il était au chaud, quelques gueux bavassaient de leurs vaches et de l'état de leurs prochaines récoltes et lui, on lui foutait magistralement la paix dans son coin. C'était tout ce qu'il demandait. Et plus encore qu'il avait réussi à se carapater du campement monté à l'orée du village. Christan avait tenu à ce que les hommes ne s'égayaient pas trop pour ce début de soirée et à juste titre...

Alauwyr avait profité de pas avoir de tâche particulière pour ramener ses fesses ici et avoir un peu de tranquillité. Si on ne comptait pas la soupe qui était plus un bouillon de carcasse de poulet agrémenté de gros morceaux de navets coupés en vulgaires morceaux. Même le vin chauf coupé à l'eau avait meilleur goût. Sans doute par la forte dose de thym et de clou de girofle qui flottait dedans. Au moins, cela avait le mérite de le réchauffer comme de lui faire du bien. A peine une semaine était passé depuis l'épisode des ruines pour choper des brigands planqués qui sévissaient dans la région et il avait toujours le nez et la gorge prise. Sa baignade forcée dans une eau glacée y était pour quelque chose. Il maugréa tout en reniflant et but son vin, avant de lorgner avec lassitude ce qui lui restait comme soupe. Il faudra tout finir pour avoir quelque chose au moins dans l'estomac.

Attraper un coup de froid... La honte pour un soldat comme lui ! Bon il aurait pu attraper un mal pire encore. Dans le style pneumonie... là plus dangereux, voir mortel...Il renifla encore. Il commençait à se faire vieux mine de rien. La quarantaine passé, il ne devait plu s'attendre à garder un corps de jeune homme, capable d'encaisser des situations comme celle qu'il avait subi à cause de ces fichues pièges magiques. Il grommela malgré tout contre sa mauvaise fortune. Il vieillissait, mais il avait encore de la force à revendre. Ce n'était pas un bête rhume qui allait le clouer dans un lit de toute façon ! Il décida de s'attaquer à son reste de soupe....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Sam 30 Avr 2016 - 17:59

Les petites tavernes de villages comme celle-ci n'étaient pas forcément pour le déplaire non plus, m'enfin au moment où il rentrerait dans la taverne bien entendu. Peut-être que c'était dû aux origines plutôt paysannes d'Alford ? C'est qu'au fond il était plus rural que urbain nôtre mercenaire, enfin après ce n'était pas non plus comme s'il n'aurait pas été contre un meilleur confort, et une meilleure boisson surtout qu'ici on ne vendait pas d'absinthe ! Il avait d'ailleurs remarquer le campement en dehors du village… Le campement alayien bien entendu, somme toute assez sympathique il fallait le dire sans doute des soldats de Korentin qui devaient être en mission où quelque chose comme ça, quand même marrant de se dire que Korentin a maintenant des alayiens à ses ordres alors qu'à l'époque de la rébellion il y a 5 ans il était l'un de leurs ennemis principaux…

M'enfin le temps change les choses cela était certain, pour sa part il ne voyait aucunement en mal les alayiens, pour tout avouer à ses yeux c'était des humains comme tant d'autres après tout. Et à ses yeux ce village était un village comme tant d'autres, lui rappelant son hameau natal qui avait été détruit de ce qu'il avait apprit suite à ces années de guerres. Détruit car les habitants étaient soient morts soient été allés trouvés refuges ailleurs en ce temps difficile après tout il avait mieux valu se réunir là où il y avait du monde pour ne pas trop craindre les armées. Cela le rendait un peu amer d'y penser, mais c'était prévisible, et du coup il n'avait toujours aucune nouvelle de son paternel, et pourtant il avait cherché disons… Enfin il verrait bien s'il le retrouvait, c'est que sinon Alford serait le dernier membre de la lignée des Gorder encore en vie, une lignée qui étrangement était devenu assez célèbres ces dernières années à cause de tout ce qui s'est passé, ironie quand tu nous tiens franchement…

M'enfin boire le détendrait certainement, et il s'apprêtait après avoir prit à boire à aller s'asseoir quand il reconnut enfin quelqu'un qu'il n'avait pas vu depuis quelques années tiens… Alauwyr ! Il alla s'approcher de sa table.

« Hey Alauwyr ! Cela fait pas mal de temps mine de rien que je ne t'ai pas croisé ! Comment va tu ? Me permet tu de m'asseoir à ta table ? » Demanda Alford calmement à l'épéiste qui semblait plonger dans ses pensées l'instant d'avant. Pour tout avouer un peu de compagnie ne ferait pas forcément de mal à Alford surtout que maintenant il n'y avait plus Vraorg, et les inquisiteurs pour venir les enquiquiner à tout va !

« Alors quel bon vent t'amène ici vieux ? Tu deviens quoi depuis le temps ? » Finit-il par demander lorsqu'il obtenu la permission de s'asseoir à cette table. C'est qu'il n'avait mine de rien pas croiser grand monde de familier ces derniers jours, c'était ça la vie de mercenaire, et de voyageur solitaire après tout.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Mar 3 Mai 2016 - 20:54

Il s'apprêta à prendre un bout de tissu qui lui servait de mouchoir quand une personne se rapprocha de sa table en le hélant. L'Alayien n'eut qu'à lever les yeux pour reconnaître Alford. Tiens, celui-ci vivait encore. Etonnant. Alauwyr lui fit un geste pour lui permettre de s'asseoir à sa table. Une fois celui ci en place, Alauwyr lui retourna la question.

''Je vais comme je vais. Comme tu peux le voir, je suis encore en vie. Je pourrai te retourner cette question en plus de te demander aussi ce que tu viens faire dans les parages. Un contrat à exécuter je présume ? ''

Il termina la dernière cuillerée de soupe, avant de devoir renifler une fois encore. Fichu rhume !

''Ou alors tu cherches à fuir ceux qui en veulent à la peau de tes fesses ? ''


Il ricana un bref instant, se retenant de tousser. Décidément.

''Sandur m'a été un peu... profitable on va dire. Je suis dans les forces du Roi Korentin. Cerla change totalement de ce que j'avais pu faire auparavant, mais il faut bien vivre et pour survivre, faut savoir accepter ce qui se présente à soi n'est ce pas. Pour une fois qu'on ne se croise pas dans des circonstances déplaisantes hein... ''

Il faisait là étalage de leur rencontre quand Alauwyr était tombé dans les mains des Protégés quand il était encore Théocrate et puis plus tard, de cette histoire avec l'Inquisiteur. Alauwyr ne se rappelait que trop bien cet enflure et regrettait de pas avoir eu à le tuer de ses mains. Valait mieux que celui-ci soit mort car si l'Alayien le recroisait, pardonné ou pas... Il héla le tavernier pour commander une bière pour Alford et un autre vin chaud.

''Et moins coupé à l'eau, tavernier, si tu veux avoir le juste prix de tes consommations. ''

Le tavernier lui lança un regard assez éloquent mais finit par accepter. On voyait qu'il jouait plus à l'intimidation, mais dommage pour lui, Alauwyr était un trop gros morceau pour lui.....

''Donc ce que je fais ici ? Je profite d'une pause avec la troupe que j'accompagne pour me détendre un peu. Cela fait du bien de sortir du cadre militaire pour penser à autre chose. ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Ven 6 Mai 2016 - 20:31

Visiblement Alauwyr ne semblait pas forcément ne pas apprécier l'idée de revoir le mercenaire, ce dernier était pour tout dire assez content de revoir l'alayien après tout ce dernier était un homme assez sympathique. Enfin dans tout les cas visiblement ils avaient tout deux survécu à l'époque de Vraorg le blanc ce qui n'était vraiment pas plus mal car franchement cela voulait dire qu'on pouvait au moins respirer un peu…

« Non le voyage tout ça tu sais, pour le boulot j'irai sans doute en chercher à Aldaria mais là j'avais envie de parcourir un peu la campagne autour. Après tout ça sert à quoi d'être un mercenaire indépendant si ce n'est pas pour aller où bon te semble te temps en temps ? » Puis il sourit un peu de manière amusé au sujet du fait de fuir ce qui veulent la peau de ses fesses…

« J'aimerai d'abord savoir qui veut la peau de mes fesses cela m'aidera à les fuir s'il y en a. » Dit-il un peu ironique avant de rajouter après avoir apprit qu'Alauwyr était un soldat de Korentin.

« Eh bien si j'avais apprit il y 7 ans de cela quand l'invasion alayienne débutait qu'une bonne partie d'entre-eux finiraient sous les ordres de Korentin Kohan… M'enfin Korentin est de loin un souverain plus agréable que Vraorg n'est-ce pas ? » Dit-il cela en sachant bien que sa question n'avait qu'une seule réponse possible en retour, après tout il serait dur de faire pire , ou du niveau du tyran blanc après tout.

Enfin au moins ils pouvaient discuter dans une sympathique taverne pas trop délabré, sans inquisiteur pour venir les enquiquiner ce n'était vraiment pas plus mal d'une certaine manière… Et d'ailleurs il préférait que la bière coupé à l'eau soit la pire de leurs préoccupations à l'heure actuelle que tout autre chose, après tout ça c'était un vrai problème de temps de paix et de gens qui n'avaient pas beaucoup de souci… Et il remercia Alauwyr d'un signe de tête léger quand ce dernier lui commanda une bière d'ailleurs. Sympathique attention cela était certain.

« Ah ça je veux bien comprendre que l'armée ça puisse peser un peu à force, obéir à des gens, donner des ordres. Et tout le tralala, personnellement je suis pas mécontent de plus être à l'armée depuis que ce monstre de dragon blanc est mort. Et qu'il reste mort pour toujours si possible. » Dit-il un peu sombre sur l'instant ce qui n'était pas vraiment habituel chez lui avant de reprendre.

« Pour ma part comme je t'en avais parlé à l'époque je commence en partie à gagner ma vie en donnant des cours pour maîtriser l'épée, Gloria, Aldaria, je voyage beaucoup entre ces deux cités, mais je me dis qu'aller voir les autres royaumes ça pourrait être sympathique à sa manière... » Dit-il alors qu'on leurs apportait la consommation, et alors qu'il prit sa bière en main avant d'achever.

« Alors la paix ? T'en profite toi aussi ? Je suppose que même à l'armée après tout on doit ressentir le fait que la paix est là. Sauf si à tout hasard ton supérieur est du genre à être sur le pied de guerre en permanence. » Dit-il amusé sans vraiment y croire avant de prendre une gorgée de sa bière.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Mer 18 Mai 2016 - 11:32

Alauwyr se contenta de faire un sourire presque amusé. Un mercenaire qui partait en tourisme. Il pourrait presque croire qu'en fait Alford changeait d'air pour se faire oublier quelques temps d'une autre région. Mais il n'allait pas lui demander cela. Ce n'était pas ses affaires après tout. D'ailleurs le mercenaire semblait s'amuser du fait qu'il pourrait avoir des ennemis aux fesses.

''En somme, tu t'octroies quelques temps de vacances pour te dégourdir les pattes. tu as du avoir une belle rentrée pour te permettre ce genre de... détour. D'ordinaire les mercenaires se demandent de quoi sera fait leur lendemain tellement ils dépensent leurs soldes.... Un mercenaire économe tu serais donc. Ne m'étonnerait pas du moins du monde de ta part. ''

Après tout, il y avait toujours des exceptions et Alford était un cas bien à part. Puis quand l'Armandéen évoquait l'étonnant revirement que la plupart des alayiens pour servir la cause de Korentin, Alauwyr ne put s'empêcher de froncer des sourcils. Comparer Vraorg à Korentin était un peu trop non ?

''Il est difficile de comparer un être humain et un dragon complètement devenu fou à lier et bouffé par son arrogance et sa puissance....Il est vrai qu'il vaut mieux être dans les rands d'un être sensé.....Je préfère ne pas me poser de question et faire ce qu'il y a à faire. Après tout, c'est cela aussi vivre''

Puis Alford fit part de son contentement de plus être dans le service d'une armée. Cet homme aimait trop sa liberté pour devoir se contenter de suivre les ordres d'un supérieur. Peut-être qu'Alauwyr aurait apprécié ce genre de vie, mais être dans l'incertitude de pas pouvoir manger au lendemain faute à une bourse vide, autant rester ce qu'il était et puis, il était devenu officier. Il avait pris goût à donner des ordres à des rangs inférieurs aux siens et à faire tourner en bourrique Christan.

''L'armée plait comme elle ne plait pas. Y en a pour tous les goûts après tout. Oui tu m'avais parlé de devenir maître d'arme. Je présume que tu t'arranges pour donner des cours par ci par là pour pouvoir voyager comme bon te semble avec assez d'argent gagné sur ces leçons pour te le permettre. Je m'attendais à ce que tu te trouves un jeune nobliau à qui enseigner les armes durant des mois...''

Petit sourire ironique. Fallait supporter les jeunes coqs quand on enseignait des choses qu'ils pensaient maîtriser

''La paix laisse toujours du travail pour un soldat. Quand ce n'est pas le maintien de l'ordre, c'est la chasse aux brigands et aux derniers théocrates. Ils sont coriaces ces derniers... Quand à mon supérieur, il veille à ce qu'on se ramollisse pas. Ses soldats doivent toujours se tenir prêt, quoi qu'il arrive. Tu devrais le savoir en tant que mercenaire, toi aussi tu ne peux te permettre de faire trop longtemps la fête au risque de t'engraisser....Je m'attendais à m'ennuyer avec la paix en fait.... Peut être parce que je n'ai plus la fougue des jeunes qui s'attendent à devoir bondir partout pour rien....''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Sam 21 Mai 2016 - 20:58

Ils n'allaient pas s'en vanter, mais il était tombé récemment sur quelques petites choses qu'il avait pu revendre par ci par là… Oh rien qui ne survivrait plus de quelques mois à ses besoins alcoolisés probablement, mais au moins il avait un peu d'argent derrière lui, et pour une fois que la chance lui souriait après ces dernières années funestes pour tous, et pour lui aussi il n'allait guère s'en plaindre…

« J'économise un peu malgré le fait que je dépense aussi dans la bouteille effectivement… M'enfin en même temps si je suis mercenaire c'est pour pouvoir voyager, et il vaut mieux avoir toujours quelques économies lorsque l'on voyage, sauf si tu es adepte de la chasse, et de la cueillette des champignon, quoique étant un paysan, et non un citadin par origines moi au moins je sais faire cela. » Dit-il avec un sourire un peu bougre…

Et Alauwyr avoua qu'effectivement ils étaient mieux loties que sous le règne de Vraorg le blanc, chose normale après tout, même si la torture était toujours légale à sa manière dans l'empire Aldarien elle était vraiment loin d'être aussi commune que dans l'ancienne théocratie, et en parlant de torture Alford pour sa part avait de sacrés mauvais souvenirs à ce sujet-ci de sa période bourreau impérial Glorien…

« Bon après je suppose que le salaire des soldats Aldariens doit être un peu plus bas que celui des soldats théocrates, mais bon cela est un maigre défaut par rapports à toutes les qualités qu'à cette époque en comparaison de celle d'il y a quelques années. Au Protectorat, et à sa victoire. » Dit-il simplement en levant sa choppe au nom du dit protectorat, il n'avait été que très courtement dans le camp de ce dernier, mais platoniquement il avait toujours soutenu la cause protégé au fond de lui, pour sûr !

Enfin au fond une belle époque oui, et puis bon. Il pouvait enfin voyager un peu serein car c'était là première fois qu'il était définitivement mercenaire en temps de paix d'ailleurs, peut-être que du coup il aurait ainsi le loisir de se balader chez les elfes, et les vampires pour voir ce que c'était là-bas pensa t-il. Ouaip à voir, mais sans doute qu'il y irait vu sa curiosité naturelle, et sa fascination pour ces deux peuples non humains.

« Je ne sais pas si j'ai la patience pour supporter un jeune nobliau pendant des mois pour tout avouer. » Dit-il pensif en regardant sa choppe, et en buvant un peu à l'intérieur ensuite alors qu'il finissait de contempler le reflet à la surface du liquide alcoolisé dans le contenant, et il reprit calmement. « Me dit d'ailleurs que j'aimerai bien aller me balader chez les elfes, et les vampires pour voir ce que c'est, sans doute dès que possible, après tout j'ai le temps avec cette paix au moins. » Dit-il en reposant la choppe sut la table avant de réfléchir aux paroles d'Alauwyr au sujet de son boulot, eh bien au moins l'autre ne s'ennuyait pas.

« J'avais oublié que t'était si vieux tiens. » Dit-il gentiment taquin en réponses aux dernières paroles d'Alauwyr avant e rajouter. « Ah ça j'imagine bien l'entraînement que vôtre supérieur hiérarchique doit vous imposer, du genre parcours du combattant ce genre de choses ? » Lui même en aurait été capable tiens, surtout qu'à l'époque il avait dû soit disant former un commando lors du siège de Gloria, une expérience qui l'avait amusé. « Et alors je sens aussi que tu as prit goût au commandement mine de rien, n'aurions pas devant nous un futur capitaine, ou commandant peut-être ? Et qui sait général ? » Acheva t-il à l'égard d'Alauwyr avec un sourire complice avant de finir sa première choppe.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Mer 25 Mai 2016 - 17:30

''Tu es mercenaire pour voyager mais aussi pour savoir te défendre avec les brigands qui parsèment les routes actuellement, car tes petites économies doivent bien tenir dans une bourse, même si tu la caches bien sur toi....Voyager coûte cher, même si tu réduis ton débit de boisson''

Il se rappelait qu'Alford venait du milieu paysan. Il était donc aisé pour lui de trouver quelques plantes comestibles sur la route... Hormis les champignons peut être...

''Peu m'importe le salaire... Je ne suis pas un grand dépensier de toute façon et tant que la nourriture qu'on nous donne est potable... je ne suis pas difficile, surtout quand on a appris à manger pire autrefois. Certains officiers prétendent que pour rendre des soldats hargneux, il faut leur donner de la mauvaise nourriture... cela amplifie leur frustration qui les rendrait plus efficace au combat.... je doute de ce genre de théorie. Une bonne bière et cela motive bien plus d'aller bouffer de l'ennemi que la nourriture...''


Ou une bonne bière après le combat, pour apporter un merveilleux réconfort, il y avait rien de mieux. Puis il leva sa chope pour trinquer à la victoire passée des protégés puis il but une bonne gorgée. Il se retint de ricaner quand à l'idée de former un jeune nobliau. Pour sûr qu'il fallait de la patience avec ces jeunes coqs !

''Visiter les Elfes ? Dans leur nouvelle patrie montagneuse, il parait qu'il faut avoir l'autorisation pour s'y rendre. Quand aux vampires, je te laisse l'idée d'aller les voir tout seul. Je ne vois pas ce qu'il y a d'intéressant à aller voir chez eux, alors que tu peux en voir tout autour de toi....''

Le traité permettait à ces suceurs de sang d'être présents, bien plus qu'autrefois. Alauwyr tolérait ces dents longues, mais on effaçait pas des apriori nés de longues années de formatage à l'esprit, en plus de voir que ces êtres buvaient du sang pour vivre. Libre à Alford d'aller servir de casse croûte pour ces créatures buveuses de sang.

''La barbe pour mon âge ! Tu verras quand tu auras ce genre de pensée, cela t'arrivera bien plus tôt que tu ne le crois. Le poids du vécu dépasse celui des années, tu devrais le savoir vu que tu as roulé ta bosse autant que moi. Pour ce qui est de mon supérieur, tu souhaites le rencontrer ? ''

Sourire ironique à ses lèvres pour la peine et adressé à Alford.

''Mon avenir d'officier t'intéresse au point d'y chercher un avantage pour toi plus tard ? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Dim 29 Mai 2016 - 19:00

« Ce qui coûte cher c'est pas tant de voyager qu'entretenir le cheval avec lequel tu voyage, tu imagine pas le prix du foin mon vieux. Enfin au moins tu te traîne bien moins lentement sur les routes que si tu t'amusait à traverser le continent entier à pied. » Dit-il pensif sur ce fait là, vrai que traverser Armanda à pied ça devait pas être pratique tout compte fait en plus d'être particulièrement long au final… Il n'était franchement pas mécontent d'avoir son destrier noir du coup.

« Je sais pas si c'est franchement bon pour le moral des troupes de manger de la nourriture douteuse, ou même bon pour leurs santé, t'imagine devoir combattre des ennemis avec un mal de ventre pas possible, ou une dysenterie féroce ? » Dit-il quand même perplexe sur la théorie que venait de fournir Alauwyr, puis bon lui personnellement il s'engagerait encore moins dans l'armée si on lui disait que la nourriture qui y serait proposer était particulièrement infecte, et sachant que le royaume Aldarien recrutait des soldats parmi les volontaires qui se proposaient on comprenait qu'il valait mieux que l'armée attire les gens que le contraire.

Et il comprenait la manière de pensée alayienne d'Alauwyr au sujet des elfes, et des vampires Alford la comprenait, mais bon ce dernier avait pu fréquenté certains elfes, et vampîres sympathiques et disons que du coup il ne se disait pas que c'étaient forcément des mauvais bougre, m'enfin après Alford était sans doute un gars particulièrement indulgent, et ouvert au fond donc bon…

« Bah personnellement même si les vampires peuvent se balader maintenant, reste que l'on en voit pas tant il doit pas y avoir dix mille sur ce continent alors qu'il y a des millions d'être humains, et je te dit pas les elfes ils sont moins d'un bon millier, en croiser en dehors de leur cité dans les montagnes, et encore plus en dehors des grandes villes c'est presque un sacré événement. » Dit-il en entamant une nouvelle pinte de bière au passage avant de rigoler un peu à la réponse d'Alauwyr au sujet de son âge, haha il avait toujours son petit sens de l'humour celui-là, et la paix ne semblait pas l'avoir le moins du monde émoussait en plus, e qui n'était pas franchement pour déplaire à Gorder.

« Je sais pas est-ce que ton supérieur a autant le sens de l'humour que toi ? Je suppose qu'il faut en avoir pour accepter de t'avoir sous ses ordres. » Dit-il bonhomme avant de rajouter ensuite. « Enfin blague à part j'ai entendu parler de ce gars, un mec en armure qui a une réputation assez… Enfin disons qu'il est célèbre pour deux trois choses. Paraîtrait d'ailleurs qu'il a un poitrail aussi large que celui d'un cheval... » Puis il réfléchit, et ajouta ensuite vague.

« Des avantages ? Non, disons juste que je me disais que si jamais tu devenais général un jour par exemple ce continent serait dans de beau draps si tu voix ce que je veux dire… En plus visiblement t'aime bien donner des ordres comme tu me dit. Monsieur n'aurait-il pas des ambitions par hasard ? » Acheva t-il avec un peu d'humour avant de finir son autre pinte du coup.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Mar 31 Mai 2016 - 14:18

''Quand on voyage, on doit accepter de payer le prix qu'il faut pour avancer. Et encore. Là tu te plains du prix du foin... Pour un bon cheval, rien ne vaut l'avoine pour qu'il reprenne de l'énergie. Là c'est plus cher pour lui. Tu peux toujours le laisser paître pendant une pause sur la route si tu veux réellement faire des économies''

Se déplacer à pied était très économique, mais autant long que dangereux quand on voyageait seul.

''Comme tu es mercenaire, qu'est ce qu'il te coûte de prendre une petite mission de livraison ? Tu fais compter les frais de ta monture dans le transport du dit colis. Quand on cherche bien, ce n'est pas les petites astuces qui manquent pour être gagnant non ?''

Encore fallait-il que la personne ne soit pas trop fière de son boulot pour refuser de s'abaisser à de telles et médiocres besognes.

''Nourriture mauvaise ne rime pas forcément avec nourriture avariée sais-tu. Le but n'est pas de perdre une bataille en n'ayant plus de soldats à envoyer au combat, car trop occupé à se vider derrière les buissons ou dans un fossé. De toute façon, une paie sert à être dépensé non ? Que de mieux que d'agrémenter son quotidien avec des choses qu'on se fournit soi même ? ''

Bon d'accord, il fallait avoir la solde qui allait avoir pour espérer manger dignement tous les jours. Un soldat de basse caste n'aurait jamais cette avantage, à moins de gagner beaucoup d'argent à une partie de carte ou à un pari. Un homme comme Alauwyr, devenu officier, pouvait se permettre plus qu'un bête soldat. Par contre, il garda le silence quand à l'évocation des vampires et des elfes... certes ils étaient moins nombreux que les humains, mais les croiser ne relevait pas de la légende non plus. Il était vrai qu'ils préféraient rester entre eux ces derniers temps. Une bonne chose peut être pour les débuts du traité de paix.

Après avoir terminé sa chope de bière, il ne put s'empêcher de sourire avec une forte ironie quand au fait qu'Alford avait entendu parler de Christan.

''Il a un humour bien à lui et quand à ce qu'on dit sur lui, je t'invite grandement à le voir en face à face. Là tu te feras une véritable idée de ce qu'il est. Quand à me supporter, je pense que ce n'est pas que son sens de l'humour qui fait qu'il arrive à me supporter ''

Non c'était bien plus que cela, mais ça, Alauwyr se garda de le révéler. Il y avait des choses qu'on gardait pour soi pour ne pas offrir de bâton pour se faire battre avec. Par contre, il étira son sourire avec un air faussement carnassier.

''Moi général ? C'est beau d'imaginer cela et je ne vois pas en quoi Armanda serait dans de beaux draps. Parce que je suis d'ordinaire trop rigide et frigide ? ''

Il ricana.

''Je n'ai point d'ambitions. Et je donne des ordres quand il faut en donner, comme tout officier de ma position qui se respecte. Peut-être que la chaîne hiérarchique n'est guère présente chez les mercenaires, mais au moins on ne règle pas la place du chef à coup d'épée...''

Comme il avait déjà pu le voir une ou deux fois chez les mercenaires pour déterminer qui prendrait le commandement d'un groupe





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Sam 11 Juin 2016 - 21:02

« Avoine, foin. Je parlai de la nourriture pour les chevaux en général. En plus j'ai un chien, bon tu le vois pas là, sans doute qu'il est en train d'aller renifler les autres chiens, ou poursuivre les chats du village, mais disons que les animaux ont tous besoin qu'on leurs consacrent un peu de temps, après je me plains pas. Les bêtes ça te tient compagnie, et c'est des fois moins agaçant que certains gars. » Dit-il avec un peu d'humour, son côté légèrement solitaire d'ours se ressentait presque à travers ses paroles.

« Bah les escortes... Je prend ce genre de mission quand je le peux, c'est même une grosse partie de mes contrats tiens. Après la difficulté c'est que t'es pas le seul mercenaire dans les environs qui aimerait faire ce genre de mission assez souvent, dans ce sens-là c'est souvent utile d'avoir un peu de renommée d'ailleurs. » Bon après il n'avait guère la meilleure renommée du monde, mais bon comme à tort, ou à raison tout le monde semblait au moins le connaître un peu de réputation ça aidait.

« Y a rien de mieux que la chasse, ou la cueillette dans la forêt si tu veux des produits vraiment frais, ou bien la pêche si tu aime les poissons. Car mine de rien à l'intérieur des terres le prix de ce dernier est assez élevé par rapport à ce qu'on trouve dans les villages côtiers. Enfin pour chasser je te conseille sérieusement d'apprendre le tir à l'arc où à l'arbalète, les couteaux de jets encore ça peut aller, mais disons que le défaut c'est qu'il faut vraiment se rapprocher pour espérer faire mouche, ou blesser sérieusement les bestiaux... » Dit-il, bon après c'était son impression, après tout Gorder n'avait jamais été du genre à user beaucoup d'armes de lancer, il préférait l'arbalète qui avait l'avantage de percuter très fort de loin.

Après quand aux races non humains, franchement Alford n'avait rien contre eux après tout, et il ne serait pas contre d'en connaître davantage sur ces peuples, sans doute à cause de son côté curieux d'aventurier qui aimait en savoir davantage sur ce monde, et sur les peuples qui y vivent. Puis il se disait au fond de lui qu'il devait y avoir du bon en chaque peuple, donc autant essayait de les connaître pour cela.

Et au passage ils parlèrent un moment de l'officier d'Alauwyr, visiblement ce dernier semblait assez particulier en soit…

« Ma foi, les alayiens ont leurs particularités après tout, quoique franchement je vais l'avouer, quand je te vois je vois un humain avant de voir un membre d'une ethnie, ou d'une autre. Au fond il y a bien moins de différences entres les différentes ethnies humaines qu'envers les autres peuples, à se demander presque vraiment quel est cette folie d'avoir dorénavant un empire divisé là où l'humanité était auparavant unie. » Dit-il pensif, enfin il n'avait jamais été forcément un grand admirateur de l'empire, mais le concept du peuple humain uni pour avancer ensemble lui semblait sain, pleins de bonnes intentions, et surtout viable pour un avenir heureux.

« Oh je pense que tu préfère que cela je ne te le dise pas. » Dit-il ensuite d'un humour bourru quand au fait que Alauwyr puisse être général, avant de rajouter. « M'enfin blague part général ça doit pas être un métier facile je présume... » Et de poursuivre ensuite.

« Je saurai pas trop dire chez les mercenaires, généralement on évite de s'entre-tuer car bon on tient tous à vivre le plus longtemps possible dans ce métier. Après j'avais entendu dire que pour le coup de régler la place du chef à coup d'épée cela se faisait beaucoup chez les vampires auparavant. » Puis il réfléchit courtement, avant de dire.

« Et sinon ça va ? J'avais entendu dire que tu était sous les ordres de Matis, disons que c'est un vieil ami à moi, alors il n'est pas trop difficile comme chef ? »
Demanda t-il avec un peu d'humour avant de rajouter. « Disons juste pour ma part que je ne sais pas trop qui de lui, ou moi est le plus doué pour se mettre dans les ennuis jusqu'au cou... » Et une autre gorgée de bière, une !


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Lun 13 Juin 2016 - 14:05

''Et tu le nourris comment ton cabot ? Avec des restes de tes repas ? Des carcasses d'animaux ? La viande fraîche est plus chère que le foi mon cher... Et quand aux missions d'escorte, bien sûr que tu as de la concurrence et parfois la renommée ne fait pas tout. Si ton commanditaire veut payer moins cher, il prendra la lie de ta profession au besoin... Sauf celui qui a assez de jugeote pour comprendre l'importance d'avoir de bons ''gardes''

Il lorgna sa chope désormais vide. Il se retenait de commander à nouveau à boire. Se soûler serait l'une des dernières choses à faire

''La chasse reste encore possible si on a un peu de temps. La cueillette, faut être dans la bonne saison et pour la pêche, je n'ai pas la patience, sauf si c'est pour espérer attraper le poisson coincée dans un recoin de rivière et encore....Tu me vois sérieusement me mettre à apprendre à tirer à l'arc ou à l'arbalète ? Très pour moi. Rien ne vaut une lame et pour le tir en jet avec une dague, là encore je sais me débrouiller...''
et quand on ne trouvait rien à bouffer, et bien, on jeûnait un peu quelques jours. C'était déjà arrivé à l'Alayien et ce n'était pas forcément ce qui était de plus agréable à vivre. Mais cela ne lui était arrivé que quelques fois, heureusement d'ailleurs... Car être pris de veritge à cause de la faim avant de combattre....Puis il se mit à rire des paroles d'Alford

''Tu me vois d'abord en humain et non en Alayien. Mon cher, ne dérives pas dans la philosophie, tu vas finir comme Sage dans une bibliothèque de cité si tu continues de la sorte. Peut-être qu'à tes yeux j'apparais plus normal qu'un autre Alayien car je n'arbore pas ce qui rend un alayien... alayien. Fais attention à ne pas te fier à des apparences... ''

Comme si toute une humanité pouvait représenter qu'un seul peuple... quel doux rêve utopique.

''Général... tu crois sincèrement que c'est un poste de tout repos toi ? Dis moi que tu plaisantes....''

Et s'il ne plaisantais pas ?

''Pourtant, des mercenaires se sont déjà écharpés pour ce genre de bêtises... Peut être parce qu'ils pensaient plus avec leurs muscles que leur cerveau. Note à part, tu ne vas pas me faire croire que des merco' n'ont pas déjà zigouillé des leurs pour avoir leur prime gonflé...''

Les brigands le faisaient bien eux, alors pourquoi pas une partie des merco' ?

''Je crois que tu vois bien si cela va ou non, non ? Tiens donc, tu connais Matis... A chaque fois que je te croise, tu connais les personnes que moi même je croise... Quand ce n'est pas Tomyn hein ! Il est un chef juste et droit, comme toute armée digne de ce nom devrait posséder. Et pour les ennuis, je crois que c'est toi qui les attire.... A se demander ce qui va nous tomber dessus très prochainement, car je me rappelle très bien notre petite rencontre dans le déser... Justement avec ton Tomyn là ! ''

Comment ne pas l'oublier. Heureusement qu'ils avaient pu être libéré car à de bonnes circonstances, car si Alford avait été le seul à être libre, il ne serait pas là à converser avec Alauwyr dans cet établissement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Jeu 23 Juin 2016 - 19:48

« Les chiens sont souvent capables d'eux-mêmes trouver à manger des fois, quand à la manière de le nourrir j'y arrive c'est le plus important. Quand aux missions d'escortes je ne me plains pas trop tant que je trouve du travail pour ma part, les clients ce n'est pas ce qui manque ces temps-ci, même si le boulot est sans doute un peu moins abondant qu'en temps de guerre. » Dit-il pratique, et avec réflexion, après tout s'il arrivait à vivre avec sa vie actuelle de mercenaire c'est qu'il savait sans doute comment se débrouiller, et aussi comment avoir un peu d'argent de temps en temps pour se soûler comme Alauwyr semblait pour sa hésiter à le faire, ou non…

« Haha je me demande vraiment ce que tu donnerait comme impression quand tu es en train de pêcher. » Dit-il amusé avant de rajouter au sujet des techniques de chasses. « Évite de chasser les trop gros gibiers avec ce genre d'armes, ou encore de te tromper de cible, par exemple je pense qu'un ours n'apprécierait pas trop qu'un couteau de lancer chatouille son épaisse fourrure. » Même si en vrai il ne s'inquiétait pas trop pour le lieutenant car ce dernier semblait se débrouiller, et avait assez les deux yeux en face des trou pour ne pas faire ce genre d'erreurs certainement. De toute au pire il devait avoir de quoi s'acheter à manger vu qu'il était lieutenant justement. Après tout les officiers n'étaient pas connu pour mourir de faim…

« Alors tu avoue donc être un alayien pas très alayien ? » Dit-il avec un ton un peu bourru, mais il devait avouer qu'Iskuvar en effet ne lui paraissait pas trop alayiens des fois, ou pas trop fixé sur cela en tout cas. Mais bon pour sa part il ne s'en plaignait, pas trop quand au fait truc du sage dans une bibliothèque…

« Ce serait bien la première fois que quelqu'un me traite de sage, ou de philosophe tiens. » Avant d'ajouter au sujet du fait qu'Alauwyr soit peut-être un jour général.

« Bien entendu que je plaisante, j'imagine comment cela doit être agaçant d'entretenir, et commander des milliers, et des milliers de soldats. » Cela il le dit avec sérieux par contre, avant de reprendre au sujet des mercenaires.

« Ah ça je dit pas le contraire, mais ça fait justement partit du métier d'être prudent quand on traite avec d'autres mercenaires, et généralement ce genre de coup bas ça ne se fait pas devant le client de plus. » Après tout il fallait inspirer confiance à ce dernier pour avoir sa prime. Pour sa part Alford préferait se tenir à distance de ce genre de pratique si possible de toute manière.

« Ah ça ce bon vieux Matis, je ne peux pas dire le contraire quand à sa droiture, et ses talents de chefs. Crois-moi j'aurai de belles anecdotes à te raconter à ce sujet, et sans doute que c'est pareil inversement... » Dit-il avec comme toujours un humour bourru avant d'ajouter… « Par mon totem, on voit vraiment que tu as garder une dent contre ce vieux Tomyn malgré tout ce temps, enfin j'avoue qu'il est le genre d'homme qu'on oublie difficilement, et qui passe rarement inaperçu. » Dit-il amusé par tout ceci avant d'ajouter.

« Alors dans quelles affaires, et missions périlleuses a pu t'embarquer Matis ? Visiblement tu as remarqué qu'il était assez haut en couleur des fois. Tu savais qu'il aidait à mettre le feu à l'époque à la salle du trônde de Fabius Kohan ? » Acheva t-il de dire sans se retenir de rire un peu à cette anecdote aussi, aaah sacré Matis, décidément Alauwyr n'était pas sortit d'affaire avec un commandant comme ce dernier.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Jeu 30 Juin 2016 - 10:00

''Un chien qui a l'habitude de flairer et de flairer son repas aura plus de chances de survivre qu'un chien qui a passé son temps à se gaver à un banquet....''
Il faisait référence on pourrait dire de façon imagée à des hommes... entre les gens habitués à vivre dehors ou à se prélasser dans des vies très luxueuses.

''Et tant mieux si tu arrives à trouver du boulot, cela montre bien que l'argent circule malgré tout, même si tu en as moins en tant de guerre... Preuve qu'Armanda pour le moment n'est pas dans une totale déchéance économique''

Un pays au bord de la catastrophe, de la destruction totale, n'aurait plus d'économie du tout. Ce serait chacun pour sa pomme.

''Tu serais surpris de ma manière de pêcher, les truites se planquent bien sous les rochers, quand à chasser du gibier, j'ai déjà réussi à tuer du menu gibier. Comme un jeune daim. Il suffit de pas se faire voir et d'approcher d'assez près sous le vent. ''

Là son armure vampirique apportait bien son aide quand il avait besoin de chasser. Et puis il n'était pas stupide au point de tenter de tuer un ours avec une lame courte.. Le cuir épais du bestiau cité en plus de sa masse énorme... cela passera pour une piqûre d'un gros moustique à taille humaine pour lui. Puis il darda un regard mi froid mi sérieux au mercenaire.

''Tu n'es pas Alayien pour comprendre. Et je n'ai jamais avoué pareille chose. A force de dire des inepties comme un sage, tu vas réellement finir comme eux. La barbe blanche bien longue et peignée te conviendrait à merveille. Pense à faire des nattes pour marquer ton côté ancien aventurier, cela pourrait encore plaire à ces dames. Et heureusement que tu plaisantes. Car si je venais à devenir ce genre d'officier, crois moi que je n'oublierai pas tes paroles... et que tu sois mercenaire ou non...''

Il se permit un petit ricanement et passa à autre chose, tout en évitant de revenir sur le sujet de Tomyn... moins on parlait de gens agaçants mieux il se portait.

''Pour l'instant, rien de bien anecdotique à raconter. Il passe pour le moment comme un excellent commandant... Ainsi, il a été aussi plaisantin que toi ? Et à quelle occasion vous avez cherché tous les deux à cramer le trône de Fabius ? Donne moi des détails croustillants que je ricane..''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Ven 1 Juil 2016 - 10:42

« Bah c'est un peu le principe d'un animal sauvage, ils ne sont pas habitués à dépendre de leurs maîtres après tout... » Dit-il calmement, et il savait que c'était aussi un peu le cas pour les êtres humains, mais bon pour sa part il savait se débrouiller avec ce genre de chose donc ça pouvait aller…

« En même temps je crois que les dirigeants ont dû trouver pas mal d'or quand ils ont eu accès aux coffres de Vraorg, tu veux mes avis que ce despote avait une énorme fortune derrière lui, sans parler de tout ses laquais qui s'étaient enrichis pendant son règne... » Dit-il franchement en pensant à tout cela, et heureusement une bonne partie de cet argent avait dû être dépenser pour la reconstruction ce qui permettait que le continent se remette peu à peu de sa déchéance d'auparavant…

« Dîtes donc c'est que nôtre homme est un fieffé chasseur de daim, alors on aurait du sang de chasseur dans les veines? Dit moi y avait beaucoup de gibiers comme cela en alayia ? C'est que de ce qu'on m'a raconté y avait pas beaucoup de verdure là-bas à l'époque donc bon... » Dit-il pensif avant de réfléchir un peu… Pour sa part n'étant pas quelqu'un de vraiment discret, le gibier il avait souvent plus de chance de l'abattre à distance que de près dans les fait… Et puis les arbalètes c'était sans doute bien plus efficace pour abattre les gros gibiers, même si pour sa part il ne s'était jamais risqué à chasser un ours, et sans doute qu'il ne le ferait jamais après tout c'était son animal totem de un, et de deux il ce sentait mine rien assez sympathique envers ces derniers…

« Ah ça mon vieux, malheureusement tu l'aura avant moi cet âge vénérable je pense, tu as déjà les cheveux blanc après tout, je suis sûr que si tu te laissai pousser la barbe tu pourrai te faire passer pour un vieux philosophe bien plus aisément que moi. » Dit-il avec un peu d'humour avant d'ajouter… « Hoho c'est qu'en plus monsieur ce sent en veines, ah je te jure j'avais entendu Lorenz Wintel me menacer ainsi un jour après l'avoir disons bousculer, après ça crois moi on craint plus grand-chose... » Dit-il pour raconter ce moment qui avait été mine de rien assez intimidant même si son tempérament téméraire avait fait qu'il était arrivé à le gérer plus, ou moins… Puis il reprit au sujet des aventures de Matis.

« Ah non mais il avait ça sans moi, disons que quand Fabius avait ouvert la porte à vôtre armée lors du siège de Gloria les nobles qui étaient contre avaient entrepris de mettre le feu à la salle du trône, et Matis y avait assez bien participé avant de s'enfuir pour assumer sa nouvelle position de rebelle, pour ma part j'étais allé délivré Korentin Kohan de son cachot, et au passage alors qu'on tentait de fuir le palais à dos de dragonne on était passé par la chambre de Matis, résultat moi et mon escouade on a piqué quelques bijoux là-bas alors que la dite chambre était partit en fumée. Ah que de bon souvenirs... » Dit-il en sortant l'une des bagues trouvée dans la chambre qu'il avait gardé en souvenir, celle-ci était ornée d'un joli saphir.

« Tu comprend mieux comment je suis arrivé à me fournir mon équipement hors de prix... » Dit-il en zieutant une autre choppe de bière avant de finir par dire.

« Et toi ? Je suis sûr que tu as eu aussi de chouettes aventures pendant ces dernières années, est-ce que tu serait pas contre de m'en raconter une ? Je crois qu'il y a moyen de bien rigoler, et pour la peine si ton récit est sympathique j'accepte de te payer une autre tournée, t'en dit quoi ? » Tout cela il le dit d'un ton assez bourru bien entendu.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Lun 4 Juil 2016 - 18:59

Il haussa un sourcil circonspect. Il n'entama pas l'affaire de l'animal sauvage évoqué par Alford mais réagit bien plus sur l'affaire du dit trésor laissé par Vraorg

''Penses-tu sincèrement que l'autre écailleux blanchâtre a laissé quelque chose d'énorme derrière lui ? Permets moi d'en douter. Les royaumes humains auraient connu une meilleure remontée économique et peut être même que cela aurait eu des conséquences sur la signature de la paix et de la répartition des territoires. Et une telle richesse n'aurait pas pu être gardée bien longtemps. Par contre, oui, ses sbires se sont bien engraissés par contre, mais leurs fortunes ont été confisquées. Elles ne devaient être très mirobolantes''

Il manqua de croire à du sarcasme par la suite dans la bouche du mercenaire, mais il réussit à comprendre qu'il faisait qu'une douce allusion avant d'aborder sa vraie question

''Le gibier était rare, plus que rare même. Seuls les plus riches se plaisaient à entretenir certaines espèces pour leur plaisir de chasse ou encore pour le plaisir gustatif de leurs chairs. Et moi chasseur ? Un daim est juste une cible comme une autre, qu'on dévore elle au moins, à défaut de le tuer pour des raisons plus que guerrière qu'alimentaire. ''


Alauwyr fit mine après de se gratter la joue, comme pour chercher de qui avait pu pousser pour faire un début de barbe vénérable.

''Ce n'est pas parce que j'ai déjà les cheveux blanchis que je suis un vieux radoteur comme toi mon cher. Et je serai largement moins crédibles avec mes cicatrices à la tronche que toi, vois tu...Et tu penses ne plus rien craindre après les menaces de ce vampire ? Apprends à rester méfiant sur ce qui pourrait te tomber sur le coin du nez...''


Lorenz restait un vampire après tout, même s'il était connu pour être ancien et très puissant. Si Alford pensait avoir tout vu, il n'avait pas encore croisé la route d'un dragon alors. Puis il sourit un peu face à la petite histoire évoquée. Il répliqua presque moqueur

''Quoi c'est juste cela ? J'aurai cru que tu aurais fait cela plus récemment et en fait, tu me confirmes que les merco' sont un peu voleurs aussi. Raison de plus de ne pas m'approcher pour garder mes poches à bonne distance. Quand à moi, je n'ai guère de choses drôles à raconter, voir peut être cette rencontre avec Matis. Il fuyait Morneflamme et on s'est croisé dans les bois. Il a cherché à se faire passer pour un bête bûcheron. Il parlait trop bien, se tenait trop droit et pour bûcheronner du vide sans hache.... Ah si, il avait son épée. Tu aurais du entendre sa répartie....Magnifique même pour un gaillard en cavale. J'ai fini par le laisser partir quand les autres théocrates cherchaient à nous rejoindre. Je désirais savoir qui de nous deux gagnerait le duel... On ne le saura jamais sans doute... ''

Il se permit un petit rire

''Cela vaut-il à boire ? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Ven 8 Juil 2016 - 17:19

Il serait étonné pour sa part que Vraorg le blanc n'ait pas laissé un grand trésor derrière lui, surtout sachant que ce tyran avait été du genre à ne se priver d'aucune fantaisie…

« Vu à quel point il avait appauvri une grosse partie de la population, et mit en place des impôts punitifs je pense qu'au contraire il devait avoir un grand trésor derrière lui, à ton avis avec quoi les dirigeants ont payés la reconstruction de Gloria, et Aldaria malgré la dernière guerre, et le fait qu'ils avaient été ruinés auparavant ? Mon avis plutôt que le trésor n'existe plus à l'heure actuelle, mais qu'il a bien existé, quand à celui de ses sbires il a été confisqué je crois. Mais si elles étaient énormes vu que les riches n'avaient jamais été aussi riche qu'à cette époque en théocratie. » Tout le monde savait que la théocratie n'avait été qu'une tyrannie despotique croulant sous l’inégalité, et donc oui les riches en avaient bien profiter à ce moment-là pour devenir encore plus riches. Sur ce il reprit au sujet du gibier.

« De toute manière il faut avoir de l'argent pour se payer de la viande, mais heureusement celle-ci reste moins cher que le poisson car ce dernier est souvent à un prix effrayant j'ai remarqué quand on vit au centre du continent où se trouvent les grandes cités. Sauf pour les poissons qu'on trouve dans les rivières, à se demander presque si manger comme un elfe ne permettrait pas de faire des économies... » Dit-il pensif en y réfléchissant avant de reprendre au sujet du fait qu'il deviendrait soit disant un vieux radoteur à l'avenir…

« Mais non tu as la tête du vieux soldat qui raconte des histoires à ses petits enfants auprès d'un feu, tes cicatrices te rendant d'autant plus convainquant pour cela ! Quand au vampire ne t'inquiète pas pour moi… Si je suis encore en vie c'est que je sais me débrouiller... » Et aussi parce qu'un dragon rouge intimidait les vampires qui pourraient éventuellement en vouloir à sa vie donc cela l’arrangeait…

Et pour avoir croiser des dragons il en avait croisé, il avait même croisé Vraorg le blanc, mais à part ce dernier tout les dragons avaient été d'une certaine manière bienveillant au final à l'égard de Gorder, le pire étant Verith le rouge qui avait décidé après une certaine histoire de devenir son protecteur…

« Je pense que tu risque d'être dépité si je t'informe que les soldats de mon unités étaient d'anciens gars de Matis que je devais soit disant former, m'enfin… Tu devrais donc aussi faire gaffe à tes camarades soldats je pense. » Dit-il avec un peu d'humour avant d'écouter l'histoire d'Alauwyr au sujet de la rencontre de ce dernier avec Matis… Visiblement l'alayien semblait avoir eu des démêlés sérieux avec le capitaine auparavant. « Ah ce cher matis, toujours incapable de la moindre subtilité, ou de bien jouer la comédie... »

« Ma foi oui cela mérite bien un coup à boire je présume... » Dit-il en manquant de rire suite à la petite histoire de l'alayien, ah ça pour le coup, Matis qui essaye de se faire passer pour un bûcheron sans arriver à s'en donner l'air cela avait dû être magnifique… Dans tout les cas il reprit après avoir commander à boire pour eux du coup...

« Dans tout les cas il faudra que je parle de cette histoire de bûcheron à Matis, je pense qu'il y a là de quoi bien s'amuser, quand au duel tu n'a qu'à aller le défier dès maintenant si tu as envie de voir qui le gagnerait. » Dit-il un peu bonhomme avant d'achever concentré.

« Il t'as raconté la fois où par accident lors d'une fête il m'a embrassé ? Bon c'était guère voulu, j'ai été bousculé par quelqu'un, et je lui tombé dessus du coup, je te laisse imaginer la suite, mais t'aurait dû voir sa tête, mémorable ! Bon du coup j'attend une autre anecdote de ta part pour rivaliser avec celle-ci. » Finti-il un peu complice, pour sa part en tout cas tout cela l'amusait gaiement.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Jeu 14 Juil 2016 - 15:03

L'Alayien ricana devant ce qu'il croyait être de la crédulité.

''Et qui te dit que les deux souverains là auraient pu en disposer ? Si Vraorg taxait à mort ceux qu'il avait sous ses griffes, c'était pour payer ses sbires qui entretenaient la terreur dans le reste des terres qu'il dominait en plus de payer les extravagances de ses vampires chéris. Non mon cher, ton immense trésor n'est que fable. Et les chasseurs de trésors perdent leur temps. Gloria et Aldaria se sont reconstruites avec les moyens qu'il restait à tes deux souverains armandéens. Sinon les travaux auraient terminé bien plus vite, crois moi. ''

Ou alors... Il fit un léger sourire faussement avide.

''Ou alors ton trésor existe mais personne ne l'a encore trouvé. Après tout, Vraorg restait un dragon et certains petits contes d'enfants prétendent que les dragons se plaisent à se rouler dans des tas immenses d'or... Allons chercher sous le palais s'il n'y a pas une grotte empli de montagnes d'or et d'objets précieux ! ''


Puis il fit une mine dégoûté.

''Du poisson ? Ceux qu'on voit sur les étals, de rivières ou pas ne sentent pas la première fraîcheur. Autant les manger séchés et salés, au moins ils seront mangeables. Et je te laisse la nourriture elfique. Quand à ma tête... tu parles des effets évoqués ! C'est plutôt toi qu'on retrouvera au coin du feu si tu continues à débiter des fadaises... Quand aux vampires, tu as du bien t'entendre avec eux pour ne pas finir comme dîner...''

Après tout, ce n'était pas son affaire. Qu'il fasse ce qu'il veut avec ces dents longues.

''Pour les soldats de Matis, oh oui, qu'eux fassent attention, je serai capable de leur ordonner d'aller récurer les latrines s'ils font les malins avec le supérieur que je suis pour certains d'entre eux...''

De toute manière, qui viendrait lui chercher noise ? Rien que de le regarder suffisait à frémir, pour les plus faibles que lui.

''Je me demande comment il réagira tiens... Quand à savoir qui gagnera dans un autre duel, qui sait, dans une joute purement amicale. Ce n'est pas au programme. Et non, il ne m'a pas raconté cette anecdote. Comme moi, il est avare de son passé. Et je crains de pas avoir de petites histoires de genre en poche... Là je pense que c'est plutôt moi qui va devoir aligner l'addition''



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Dim 17 Juil 2016 - 21:38

Il devait avouer que côté salaires les soldats théocrates n'avaient pas été en reste effectivement pensa t-il en se souvenant de son salaire d'ancien sergent théocrate, qui avait été sans doute le seul avantage de ce métier rebutant…

« Ma foi peut-être qu'en effet il avait bien besoin de tout cet argent pour les énormes salaires de ses sbires.... Parce que franchement je préfère pas penser à quel point ces derniers s'en mettaient pleins les poches quand je vois le salaire que pouvait avoir un simple soldat. Non, mais franchement j'avais l'équivalent du salaire d'un maître marchand rien qu'en était sergent, t'imagine ce que devait gagner un haut officier ? » Bon les soldats étaient toujours bien payé aujourd'hui, mais il fallait dire qu'à l'époque c'était allé dans certains extrêmes tout de même… Puis il reprit calmement.

« Ma foi, de toute manière je pense qu'il vaut mieux qu'on évite de trop dépendre des anciens trésors de ce tyran, et plus vite il sera enterré, et oublié mieux ce sera. Mine de rien j'aurai jamais pu imaginer qu'il puisse exister un être aussi malfaisant, et mauvais que ce dragon blanc. J'imagine même pas que ce soit humainement possible d'être aussi maléfique... » Dit-il pensif, et il n'avait pas forcément tort car à bien des égards Vraorg avaient plus été un sadique, psychopathe pervers qu'autre chose… Quand au sujet du poisson.

« Ma foi le poisson salé, ou séché ce n'est pas non plus mauvais, surtout que l'on a dû manger pire tout deux je pense, quand à la nourriture elfique non merci je crois que je risque surtout d'attraper la colique si je ne mange que des fruits, et des légumes. Et pour les histoires au coin du feu tu te sur-estime vieux, car je suis certain que quand l'âge aura adoucit tes traits tu sera très convaincants, et pour les vampires disons que des fois être aimable de nature permet de ne pas trop avoir d'ennuis. » Tout simplement, quand au reste…

« Oh on croirait entendre le vécu dans cette histoire de récurer les latrines, à croire que nôtre cher lieutenant lui-même a dû exécuter ce genre de tâches dans le passé... » Dit-il d'un ton implicite en plaisantant bien entendu, pour sa part en tout cas il n'était pas le genre d'homme à vraiment faire peur, il pouvait avoir l'air doué, ou fort mais il n'était que rarement longtemps intimidant, et en même temps Alford n'avait peut-être pas la bonne tête pour faire peur aux gens…

« Oui il semblerait que ce soit à toi de me payer à boire. » Dit-il amusé d'ailelurs après sa petite anecdote quand Alauwyr avait proposé de payer l'addition, avant de reprendre sur un autre sujet auquel il venait juste de penser à l'instant…

« Et sinon tu prévois déjà l'avenir, la retraite tout ça ? C'était dur comme tu me l'avais dit à envisager sous Vraorg le blanc, mais maintenant on peut-être déjà prévoir sur le long terme quand on aura près de 60 ans je pense. M'enfin on a le temps d'ici là, mais on a aussi plus de chance d'atteindre cet âge de nôtre vivant pendant cette période de paix ne pense tu pas ? » Dit-il avec réflexion, m'enfin pour sa part il comptait user d'une potion de jouvence pour gagner du temps mais cela il ne le précisait pas trop. Et d'ailleurs il regarda au passage les nouvelles chopes de bières arriver, et ce n'était pas trop tôt car il avait soif !


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Jeu 21 Juil 2016 - 9:53

''Pas si oublié que cela puisque tu en parles bien plus que moi. On risque d'en parler encore longtemps. Plus encore si un jour un petit plaisantin décide de creuser partout sous Gloria pour retrouver la moindre piécette. Et que dire des collectionneurs...Et quand au salaire d'un haut officier... Savoir ce qu'il gagne ne nous avancera pas à grand chose. Sauf si tu espères avoir un jour prochain un salaire comme eux ? ''

Quand à Vraorg...

''C'est marrant. Avant l'arrivée de Vraorg, c'étaient des gens comme moi qui étaient considérés comme les plus maléfiques en soi. Que jamais les Armandéens n'avaient vu cela... et maintenant quand on voit comment les choses ont évolué... Il n'y a plus qu'à espérer que nous n'ayons pas une chose encore pire que Vraorg''

Il était vrai que ce dragon avait fait du mal à point inimaginable. Même les terres armandéennes portaient encore les stigmates de sa malveillance. Puis il garda un bref instant le silence avant de reprendre :

''Bah, de toute façon quand on a faim, on ne regarde pas à la nature de la bouffe à ingérer. et je ne vois pas en quoi vieillir adoucirait mes traits... A croire que tu sais ce que la vieillesse fait... Et bien ce que je disais, tu t'entendais bien avec eux. Au moins preuve en est que tu es ici à encore en discuter. Sinon tu serais à DureRoc en leur charme compagnie''

Il ricana et laissa Alford deviner ce qu'il avait voulu sous entendre par là. Et il ricana plus encore pour la suite

''Comme si tu n'y avais pas eu droit peut être...Allez oui tu as bien mérité à boire pour la peine. ''

Il commanda deux verres auprès du tavernier qui ne perdit pas de temps à amener la commande. Il but déjà la moitié de son verre avant de répondre à Alford

''Je ne songe aucunement à la retraite. Tant que je suis encore capable de me battre et de lever mon épée contre d'autres adversaires, je ne rempilerai pas. Tu me demandes cela parce que tu envisages de rentrer définitivement ton épée au fourreau ? ''

Il ne pouvait pas nier qu'il ressentait le temps faire son oeuvre sur lui. Il n'était plus aussi jeune qu'avant mais compensait ce début de perte par l'expérience et l'endurance qu'il avait acquis depuis des années. Et il continuait de se maintenir en forme pour ne pas régresser. Mais quand il lui sera trop difficile de maintenir les efforts comme il le faisait actuellement, là il sera quoi faire. Mais en attendant...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Dim 24 Juil 2016 - 21:57

« Oh je dit pas qu'un si haut salaire serait pas sympa dans les faits, mais je pense que les efforts consentit pour cela c'est bien plus que ce que j'ai envie de me permettre, déjà que l'armée ce n'est pas ma tasse de thé. Quand à l'histoire du trésor, on verra bien si ces petits malins confirment, ou non ton histoire. » Ajouta t-il un peu amusé avant de souffler un bon goût parce que l'alcool commençait mine de rien à doucement lui monter à la tête…

« Les gens comme toi ? Personnellement je pense que les vampires vous dépassaient encore dans ce domaine, vous vous étiez auparavant les envahisseurs aux yeux de pas mal de gens, et les voleurs de magie alors que les vampires étaient les anciens monstres des légendes qui dévoraient les hommes. M'enfin après c'est que mon point de vue, quand à Vraorg j'espère vraiment qu'on trouvera pas pire que lui... » Même si au fond il doutait que ce soit possible de faire encore plus maléfique, et malveillant que ce pervers de dragon blanc, et heureusement d'ailleurs…

« Alors si la nourriture c'était des vers de terres qui traînaient dans une bouse de vache tu les Mangerait quand même ? Parce que dans les faits je crois que c'est comestible vieux même si pour ma part j'éviterai, quand aux vampires quand je dit m'entendre bien avec eux c'est surtout que je faisais par exemple boire de l'alcool mélangé à du sang aux rares que je rencontrai. Crois moi après ce genre de régimes ils deviennent aisément plus égayés, et moins arrogant. » Ajouta t-il sans trop prendre en compte le sous entendu d'Alauwyr avant d'ajouter.

« J'aimerai bien que tu m'offre à boire plus souvent, mais je me contenterai de cette fois-ci on va dire. » Au sujet du fait qu'Alauwyr lui offrait à nouveau à boire, avant de poursuivre après au sujet de la retraite.

« Ma foi si je suis encore jeune pour le moment faudra bien un jour que je m'apaise, car quand j'aurai atteint la soixantaine, ces horizons-là, je pourrai peut-être devenir exclusivement maître d'arme dans ce cas, et ne continuer à manier l'épée que pour apprendre à mes clients à la manier convenablement. Enfin pour tout avouer j'aime bien prévoir les choses à l'avance pour ma part donc oui j'envisage même si c'est encore dans longtemps, et de toute manière qui vivra verra... » Dit-il donc pensif avant de boire son verre, et d'ajouter ensuite après un instant de réflexion.

« Et sinon vu que t'es soldat d'Aldaria, si c'est pas indiscret. Tu pense quoi des Gloriens, et de leurs empereur ? En tant qu'ancien alayien tu dois sans doute avoir ton propre point de vue à ce sujet-ci après tout. D'ailleurs mine de rien on croirait presque que les gloriens, et aldariens s'aiment encore moins que les elfes, et vampires par moment... » Acheva t-il amusé par ses propos, car en effet des fois il avait du mal à comprendre comment les hommes pouvaient ne pas s'aimer uniquement parce qu'ils vivaient dans des empires différents...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Jeu 28 Juil 2016 - 11:51

Alauwyr ne revint pas sur le trésor, mais souriait à l'idée que les vampires avaient pu garder une sale réputation le temps des quelques années où les Alayiens avaient envahi Armanda et assiégés Gloria. Les gens n'avaient qu'en bouche le nom des Alayiens, capables de terrasser magie et vampires par leur verre noir.

''Les vampires se terraient pour ne pas se retrouver sur plusieurs fronts à la fois, avant que ne soit signée cette alliance qui a permis de se réunir pour faire face au mieux d'un seul tenant, avant que Néant ne soit mis elle-même en déroute. La perte du verre noir a été décisif sur la victoire des Armandéens. Après la suite, nous connaissons l'histoire et même celle de Vraorg... Quand à la suite. Nous verrons bien''


Pire que Vraorg ? Il fallait espérer qu'il n'y aura pas pire.

''Il y a des limites à ce qu'on peut ingérer. Je ne parlais pas de mourir d'extrême faim...Quand à faire boire de l'alcool à des dents longues, je te laisserai alors faire mumuse avec eux s'ils sont si égayés que cela. Et en parlant de te payer à boire, ta bourse est si pauvrement rempli ces derniers ? ''


Il serait étonnant qu'un mercenaire tel qu'Alford soit pauvre. Ou alors il avait eu une grosse dette à payer.

''Maître d'arme à soixante piges... comme si tes articulations ne te feront pas souffrir en éduquant un plus vif et plus jeune que toi... Je te vois déjà au coin du feu à grelotter après une bonne séance en plein hiver. Mais comme tu le dis, qui vivra verra.''

A la soixantaine, est ce qu'Alauwyr sera capable de manier l'épée encore ? De se battre comme il le faisait encore sans à sentir la morsure du temps sur son corps ?

''Ce que j'en pense ? Je pourrai dire que les Gloriens cherchent à avoir une tête au dessus des Aldariens, de par le fait qu'il y a eu bien des Kohan qui ont posé leur cul sur le trône de la cité de Gloria... La grandeur, la prestance... tout cela pour les Gloriens et pas pour le reste... En somme, péter plus haut que son cul serait caractériser les nobles de cette cité.... A la tête de leur souverain je présume. J'ai déjà croisé Fabius une fois. Bien qu'il le cache, il a soif d'ambition. Cela peut être une bonne comme une mauvaise chose''
Il termina son verre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Sam 30 Juil 2016 - 12:47

En même temps il aurait été dur de paraître plus maléfique que les vampires à l'époque, après tout ces derniers n'étaient pas les monstres des anciennes légendes humaines ? Ceux qui dévoraient les hommes d'après les racontars populaires ? A côté de ça une légion de fanatique humaine paraissait presque acceptables, car eux au moins ils avaient paru humain à beaucoup d'hommes de l'empire, contrairement aux vampires qui n'avaient jamais paru humain à grand monde...

« Pas mal de choses ce sont passés en si peu de temps finalement. Et je me demande si on va avoir quelques années de paix voir plus avant que les choses ne recommencent à bouger… Et puis qui sait ? Peut-être qu'on va vraiment coûter à une longue paix, et une certaine tranquillité ? Ou le seul souci ce sera de trouver de quoi s'occuper au fond car le seul inconvénient du calme c'est l'ennui je suppose... »
Acheva t-il en observant légèrement le fond de sa choppe avant de réfléchir...

Et quand au sujet de la bourse Alford n'était pas vraiment pauvre au contraire, mais c'était toujours sympa de se faire payer à boire après tout.

« Non je ne manque pas d'argent, mais comme je le dirai tout travail mérite salaire, et les histoires que je t'ai raconté méritent bien une petite récompense après tout. Et ne va pas me dire qu'un officier comme toi ne gagne pas bien sa vie en vérité. » Ajouta t-il ensuite avec amusement. Bon après Alauwyr ne devait pas non plus rouler sur l'or, mais il y avait quand même un minimum tout de même… Puis il reprit amusé.

« T'aimerait bien voir ça avoue ? Pour ma part j'aimerai bien voir surtout dans quel état tu sera pour ta part lorsque tu aura presque 70 ans à ce moment-là. Est-ce que tu sera encore à l'armée après avoir atteint un âge si vénérable ? En tout cas tu risque de devoir plus être en train de gérer de la paperasse en tant qu'officier qu'à combattre en première ligne avec tes soldats au vu de l'état physique dans lequel tu sera. » Après il est vrai que certains hommes restaient étonnamment vigoureux malgré des âges assez avancés, mais ces derniers étaient rares tout de même. Quand à ce que pensait Iskuvar de Gloria...

« Je crois que c'est un peu le cas pour les Gloriens, et les Aldariens que cette envie de vouloir être une tête au dessus de l'empire rival. Enfin je comprend ton sentiment, et il est vrai que Gloria a pendant longtemps était la capitale de l'empire des hommes lorsque ce dernier ne faisait qu'un. Quand à Fabius je ne saurai trop dire, je ne le connais pas vraiment pour ma part. » Dit-il en essayant de boire les dernières gouttes de liquide sans se choppe avant d'ajouter ensuite.

« Et du coup pour ta part t'es à l'aise dans l'empire Aldarien ? Après tout Aldaria n'est-elle pas la cité de la magie ? Cela doit faire un peu bizarre quand j'y pense pour un alayien du coup de servir sous la bannière Aldarienne je suppose. » Après comme Fabius avait trahit les alayiens par le passé on pouvait supposer que pas mal d'entre-eux n'avait pas envie de servir dans l'armée de l'homme qui les avait trahit ce qui se comprenait aussi, mais mine de rien il se demandait bien à quel point les alayiens devaient être mal à l'aises de la situation actuelle malgré le fait qu'ils essayent de s'en accommoder de leurs mieux tout de même...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Lun 1 Aoû 2016 - 11:05

Alauwyr resta un moment silencieux. Il était vrai qu'il avait toujours connu la guerre... Alors le temps de paix était encore une chose nouvelle pour lui.

''C'est pour cela que je suis resté dans l'armée, servant Aldaria. Ainsi je ne risque pas de trouver l'ennui. Il y a toujours à faire en tant que soldat''

Heureusement que le traité de paix n'avait pas demandé la démobilisation générale. Qu'est ce qu'il aurait pu faire si cela s"était produit ? Aurait-il fait réellement maître d'arme ? Mercenaire ? Difficile de savoir quoi quand on ne se trouvait pas confronté dans cette possible réalité. Autant ne plus y penser

''Je te dois bien un verre pour ton histoire en effet. Et en tant qu'officier, je gagne ce qu'il faut. ''

Il héla le tavernier pour commander deux autres verres et le temps que les commandes n'arrivent, il eut le temps de poursuivre la conversation.

''Peut-être que j'aimerai voir cela oui, comme cela j'aurai de quoi comparer comment la vieillesse frappe un mercenaire et un soldat comme nous. Pour savoir quelle profession est la plus contraignante physiquement. Quand à faire de la paperasse, j'espère mourir dignement sur un champ de bataille avant''

Il ricana et apprécia l'arrivée des verres

''Tant que les deux royaumes restent en paix, moi cela me convient. Enfin... l'avenir nous parlera. Quand à servir sous la bannière d'Aldaria, il faut bien faire avec non ? Côtoyer la magie ne signifie pas en faire usage... Je la tolère, c'est déjà bien comme progrès pour un Alayien de ma trempe, sans me vanter. Et tant qu'on en use pas sur ma personne, je m'en contente très bien. ''

Pourtant l'épéiste avait de la magie sur lui, mais il ne l'appelait pas vraiment comme on userait d'un sortilège. Elle avait son utilité il devait l'avouer, mais uniquement comme aide, pas comme usage courant. Une nuance subtile connue d'Alauwyr et de son esprit seul

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Mer 3 Aoû 2016 - 15:31

Il se demandait bien ce que les soldats devaient faire de leurs journées pendant cette période de paix pendant un instant puis il en conclut que cela devait consister en des choses simples comme des corvées au camp, ou la chasse aux bandits par exemple, peut-être même maintenir l'ordre dans les campagnes qui sait? En tout cas il suppose que si l'empire Aldarien finance une armée ce n'était pas pour que celle-ci passe son temps à jouer aux cartes pendant qu'ils étaient en garnison…

« En effet on doit avoir à faire, mais de toute manière un soldat qui n'en a pas a finit avec la voie des armes peut toujours trouver de quoi faire je suppose s'il arrête l'armée l'armée. » Puis il ajouta quand Alauwyr accepta généreusement disons de lui filer un autre verre…

« Ta générosité te perdra mon bon Alauwyr. » Cela dit avec un peu d'humour, et il laissa ensuite l'autre hélait le taverne pour commander encore quelques verres. Puis entamer à nouveau la conversation le temps que les verres arrivent, d'ailleurs pour sa part il reprit la parole après avoir prit le sien.

« Tu veux mes avis qu'après les dernières doit pas y avoir tant de différences entre les cicatrices qu'à un soldat, et celles qu'ont les mercenaires, et puis tu as oublié un détail. Qu'en est-il d'un mercenaire qui était un ancien soldat ? Bon c'est pas vraiment mon cas, mais je crois que c'est le cas de pas mal d'entre-eux en vérité. » Et pas forcément besoin de déserter pour qu'un soldat entre dans le mercenariat, beaucoup devaient le faire après avoir finit leur services professionnel, ou bien le service militaire tout court. L'armée après tout formait très bien les hommes à se battre, et était donc un excellent terreau pour la formation de nouveaux mercenaires à terme… Et sur ce il ajouta quand aux royaumes…

« Ma foi ton point de vue est assez juste, après tout faut bien essayer de se supporter un peu sur ce continent au risque qu'une nouvelle guerre commence avant même qu'on ait le temps de vraiment souffler un peu. » Cela il le dit avec une pointe de réflexion avant d'ajouter ensuite après avoir prit une gorgée de son verre…

« D'ailleurs je voulais te demander si c'est pas trop indiscret… Pour toi comment ça s'est passé la réhabilitation au vu que tu était toi aussi un ancien soldat théocrate ? Pour ma part en tout cas je vais déjà t'avouer que ce n'était pas facile tout les jours même si au fond j'étais content d'être arrivé à faire faux bond à ce tyran... » Cela dit sur un ton teinté d'une légère amertume, mais heureusement cela avait finit par s'arranger même si sa réputation lui collait un peu à la peau pour sa part… Enfin il posait la question comme ça par curiosité, mais il se rendait compte juste après avoir posé cette question que c'était peut-être un poil trop indiscret au fond...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Ven 12 Aoû 2016 - 12:14

Alauwyr se contenta de sourire, un simple sourire comme tout homme normal serait capable d'afficher dans une conversation entre hommes civilisés

''Un soldat lambda trouvera toujours quelque chose. Pas des hommes comme moi''

Il préférait encore mourir dignement sur un champ de bataille que de finir vieux et édenté dans un lit. Et tant qu'il aura la capacité de se battre, il ne pensera pas autrement. Ou presque. Car comme tout être humain, il vieillissait et il avait pris conscience des premiers effets sur son physique. Mais il les cachait bien bien entendu

''Pour peu que je suis généreux. Je ne l'étais qu'en laissant la vie sauve à mes ennemis tout un temps... ''

Il ricana et leva son verre

''A ma générosité donc et pour ce qui est de ta petite réponse, en effet, j'omets qu'il y a des mercenaires anciens soldats. Mais là, ne serait-ce pas une tentative de ta part de raccorder les deux milieux par cet exemple ? De toute façon, le seul moyen de le savoir sera de se confronter toi et moi quand on sera trop vieux pour assumer nos professions respectives... Si on survit jusque là. Là seulement on sera fixé. ''

Il ricana et but son verre de moitié d'une traite

''La guerre restera toujours la guerre, peu importe en fait les délais. Mais j'espère le plus longtemps possible vivre la paix. On n'a pas de questions à se poser quand on vit en plein conflit. D'ailleurs, si tu venais à vendre ta lame au point qu'on en devienne adversaire, comment réagirais-tu ? ''''

Il dut serrer les dents un instant avant de prendre la parole. L'épisode de son passage de théocrate à protégé n'avait pas été une sinécure. Mais il finit par en parler.

''Elle a été longue et difficile. A chaque jour son lot de preuves à apporter. Sans compter qu'il fallait serrer les dents lors de certaines humiliations. La bataille à Sandur a contribué à laver mon mauvais chemin. Il n'y aurait pas eu Sandur, je serai sans doute pas là à te parler en tant qu'officier Aldarien. Mais cela n'empêche pas que pour quelques irréductibles mauvaises langues, on aurait du me laisser en prison et non m'offrir une seconde chance. De toute façon, personne ne pourra comprendre pourquoi j'ai fait le choix d'être théocrate. Tout cela appartient au passé de toute façon. Revenir dessus serait comme se faire mal avec des mauvais souvenirs qu'on ne veut pas oublier. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Dim 14 Aoû 2016 - 14:17

Alford fit mine de réfléchir un court instant aux paroles d'Alauwyr, mais il devait avouer qu'il eut du mal au fond à deviner où l'alayien voulait en venir, et se contenta donc de dire.

« Au final je suppose que ce que l'on fait de nôtre existence c'est nôtre choix de toute manière. »

Ainsi que les conséquences de ce choix pensa t-il, même si au fond il se disait que beaucoup d'hommes étaient quand même motivés par des raisons légitimes pour faire tel choix plutôt que tel autre, c'est que Gorder pour sa part était d'un naturel plutôt optimiste, et il se disait qu'au fond il avait encore de nombreuses années devant lui au moins…

« Comme la fois où tu as laissé la vie sauve à Matis ? J'espère d'ailleurs que tu n'arrête pas de rappeler à ce dernier la générosité dont tu as fait preuve à son égard... »
Précisa t-il avec un peu d'humour de gaillard au passage, avant de poursuivre ensuite légèrement grandiloquent.

« Certains te diront que la seule différence entre un soldat, et un mercenaire c'est que le mercenaire tue pour l'argent, et le soldat pour son pays, ma foi pour ma part je vois mieux que cela la différence entre les deux professions, mais faut avouer que les deux professions se ressemblent tout de même sur certains aspects. Surtout si on pense au fait qu'en temps de guerre l'armée est un bon employeur pour les mercenaires de tout gabarit. » Dit-il pensif avant e boire lui aussi en partie le contenu son verre, ce avant de poursuivre ensuite avec réflexion.

« Comment je réagirai ? Si j'étais vraiment obliger de te combattre je tenterai peut-être de te désarmer et de t’assommer qui sait ? Après tout je ne suis pas vraiment le genre de gars pour tout avouer qui tente de tuer tout ses adversaires, et puis si je m'entraîne autant à manier l'épée c'est pour avoir le choix selon les adversaires que j'affronte. »

Et dans le pire des cas une main tranchée valait mieux qu'une tête décapitée pouvait-il dire, mais comme il ne tranchait pas si souvent que cela des mains ce n'était pas non plus un exemple parfait, et sur ce après avoir écouta attentivement le récit d'Alauwyr témoignant du fait que ce dernier aussi avait pas mal subit, il reprit calmement.

« Ma foi je dois avouer que moi aussi je me traîne une sale réputation mine de rien, et même si j'ai été gracié par l'empereur Aldarien, et qu'il a été prouvé que tout ce qui s'était pas passé n'avait pas forcément été de ma volonté il reste que beaucoup me collent encore la faute de cela, mais bon… Au fond je les comprend car mine de rien les dernières années ont fait beaucoup souffrir tout le monde, et du coup pour ma part je suis encore assez occupé à essayer de laver totalement mon nom. Mais bon voyons le point positif de cela… Je suis célèbre sur tout ce bon sang de continent. » Dit-il avec un humour amère, avant de conclure après avoir finit son verre et alors qu'il commençait à avoir l'alcool qui lui réchauffait doucement la tête.

« Enfin en tout cas je te propose qu'on lève du coup un verre à la mort de ce sale tyran de Vraorg. Et puisse t-il ne surtout pas revenir, lui ainsi que Lorenz Wintel car on a déjà trop subit le joug de ces deux despotes ces dernières années.... » Cela dit tout en levant en effet un verre pour sa part. Et oui dans les faits le continent semblait tellement plus en paix maintenant que ces deux tyrans arrêtaient de vouloir dominer Armanda en long, en large, et en travers… A croire que dorénavant la paix avait ses chances de durer maintenant qu'ils n'étaient plus là pour venir la détruire dans ses fondations.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Mar 16 Aoû 2016 - 13:59

Alauwyr lorgna son verre, se demandant s'il allait le terminer pour en reprendre un autre. Ce ne serait guère raisonnable de se faire resservir.

''Je n'ai pas besoin de le rappeler tout le temps. Si je le faisais, j'aurai entretenu une certaine forme d'animosité alors qu'elle n'a plus lieu d'être. Et d'ailleurs en parlant de cela. Tu me dis généreux, mais toi... quand on s'est retrouvé piégé avec ton pote qui voulais nous mener chez les protégés, tu étais en train de négocier que ta seule libération... Comment je dois le penser ça, même maintenant après ces années passées ? ''

Le ton restait sérieux, malgré son sourire à la limite de la moquerie. Après tout, autant régler gentiment les comptes non ?

''Qui te dit que je faisais cela pour le pays ? Ma patrie était l'Alayia et elle le restera, même si je vis aujourd'hui sous les couleurs de l'armée d'Aldaria. Quand à ta réaction, c'est bien de répondre comme cela. Je saurai à quoi m'attendre si jamais dans un avenir plus ou moins lointain nous devrions nous affronter. Je veillerai alors, si jamais cela se passe, à faire comme toi, à savoir t'assommer et te laisser dans un coin bien ficelé. ''

Alauwyr n'avait pas de raisons réelles de tuer Alford. Celui-ci ne répondait pas à ses critères d'ennemis à abattre, même s'il était un fin bretteur comme lui. Il pourrait être intéressant de voir ce que le mercenaire valait comme combattant. Car à le voir encore en vie prouvait qu'il savait bien se défendre.

''Tu parles d'une réputation.... Je préfère ne pas chercher à laver mon nom de ce qu'on pourrait en dire. Ce ne serait qu'une perte de temps et le temps avançant, j'ai juste à faire ce qu'on me demande. A quoi bon d'avoir une réputation bénéfique quand on exerce le métier des armes... Qu'on nous jette des fleurs au lieu d'avoir peur ? Et puis être célèbre appelle à rencontrer des fous furieux avides de faire tomber la légende pour créer la leur. Je me demande d'ailleurs combien tu as du botter de train rien que pour cela''

Puis il leva son verre avec ce qu'il en restait d'alcool en son sein

''A leur mort''

Il but d'une traite ce qu'il lui restait comme alcool.

''Je présume que tu as assez bu ? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Dim 21 Aoû 2016 - 15:43

Pour sa part Alford commençait à se dire qu'en effet il vaudrait mieux se calmer sur l'alcool, car même lui qui buvait assez souvent savait qu'il y avait une limite à ne pas dépasser dans le consommations de ce genre de choses… Surtout quand on veut continuer à tenir honorablement une discussion…

« Eh bien pour tout t'avouer j'avais en tête d'abord de négocier ma libération, puis ensuite disons d'insinuer la tienne… Genre histoire de dire, que vu qu'il avait accepté de m'aider, pourquoi pas t'aider toi aussi au passage, mais bon j'avouerai que j'avais eu du mal à faire cela. Surtout que comme tu t'était prit la tête avec lui je commençait de plus en plus à me demander si j'allais arriver, ou non à obtenir ta libération à toi aussi... » Avoua t-il un peu perplexe, c'est sûr que Alauwyr s'était mieux entendu avec Tomyn le tout aurait sans doute été plus facile dans les faits pensa t-il, même si au fond il n'en était pas forcément sûr, et certain néanmoins… Quand au reste.

« Ma foi dans ce cas là tu le fais pourquoi ? Enfin après je suppose que tu as tes raisons, et si tu préfère les garder pour toi c'est tout à fait compréhensible, quand à un affrontement futur potentiel... Franchement je suis même pas sûr qu'il y en ait, mais au moins visiblement on sera d'accord pour ne pas tenter de s'éventrer mutuellement ma foi, c'est déjà ça je suppose après tout. » Dit-il bon gré, mal gré à ce sujet.

Et puis lui non plus n'avait pas de réelle raison de tuer l'alayien, surtout que mine de rien il l'aimait bien ce gars, et ce serait dommage de devoir lui passer une lame en travers du corps, après il devait avouer qu'il serait certain qu'un combat avec l'alayien serait assez plaisant car mine de rien ce dernier aussi devait être un bon combattant en vérité. Mais bon pour voir ça au final, il n'est pas nécessaire de se combattre jusqu'à la mort après tout...

« Je n'ai pas vraiment eu beaucoup à botter de cul pour tout t'avouer, en même temps je ne suis pas vraiment connu pour mes talents de bretteur pour l’instant, par contre en effet ils arrivent que certains me défient pour ces raisons, et j'avoue que pour le coup je suis assez obligé de leurs donner une leçon, mais sinon… Ma foi je préfère qu'on m'apprécie plutôt que l'inverse, être connu comme un héros, et non comme un malfaiteur. Disons que c'est mes goûts personnels. » Il avait ses préférences après tout, et puis au fond il fallait dire qu'il se voyait pas mal comme un héro à l'ancienne…

Et dans tout les cas ils burent ensuite cul sec à la mort des tyrans, et ensuite l'alayien posa une question pleine de justesse au sujet du fait qu'ils avaient vu, et à cela Alford répondit simplement.

« Ouaip je pense que j'ai assez bu… Et du coup on fait quoi ? Je suppose qu'on va pas tarder à prendre congé l'un de l'autre après tout, c'est qu'on doit avoir pas mal à faire tout deux je suppose... » Acheva t-il assez conciliant, mais mine de rien sincère sur la question, après tout ils avaient sans doute déjà pas mal discuté, et en effet peut-être qu'Alauwyr aurait quelque chose d'autre à faire dans pas longtemps après tout, devoir d'officier oblige...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
1/10  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat.... Dim 28 Aoû 2016 - 11:59

Alauwyr ne put s'empêcher de rire tout en terminant son verre.

''Qui me dit que tu aurais réellement jouer en ma faveur ? Sous Vraorg, c'était un peu chacun pour soi. Après je ne peux nier que je jouais les têtes butées avec ton pote, mais tu comprendras aisément qu'un prisonnier comme moi ne cherche pas à se soumettre aussi facilement. De toute façon, on ne saura jamais comment cela aurait pu se terminer s'il n'y avait pas eu ce serpent''

Il n'entra pas plus dans les détails. Tous les deux connaissaient la suite.

''Si je le fais pourquoi ? Pour t'épargner sans doute et te laisser une possible chance de te retrouver dans un meilleur avenir. Qui sait. Des fois, les intentions de chacun ne s'expliquent pas. ''

Autrefois, Alauwyr n'aurait pas eu besoin de raisonner longtemps. Un homme comme Alford aurait un plaisir à combattre et après à abattre. Mais le temps avançant, les coeurs et les âmes changeaient. Alauwyr voyait Alford comme un rude combattant, mais pas au point de vouloir l'occire pour éviter de l'avoir comme adversaire plus tard.

''Fais quand même attention. Certaines choses ont la vie longue et ont tendance à revenir au galop là où on s'y attend le moins. Et étrangement, ce sont toujours les mauvaises choses qu'on se rappelle le plus à nos sujets respectifs et non nos actes héroïques. Mais bon. Toi et moi, on sait s'en passer n'est ce pas ? ''

Puis Alauwyr se leva, tout en jetant une petite pièce au mercenaire.

''Moi je m'en retourne à mes devoirs de soldat aldarien. Toi, tu peux continuer à boire, je te paie ton dernier verre. Une bonne activité de mercenaire pour terminer la soirée non ? ''

Il ricana et vérifia que tout était en ordre sur lui avant de prendre la direction de la porte de la taverne.

''A une prochaine mon cher. ''

[HRP : merci de ce rp :p]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Entre un mercenaire et un soldat....

Revenir en haut Aller en bas

Entre un mercenaire et un soldat....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-